Partagez | 
 

 [FB] La Flotte Noire (feat Aggaddon Médixès et Sairento Satsujin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 249
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
159/200  (159/200)
Berrys: 275.844.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Flotte Noire (feat Aggaddon Médixès et Sairento Satsujin)   Mer 20 Juin - 3:53


Puerto Havana!


L'assassin se crispa à la mention des Decimas, il ne connaissait que peu de choses de ce groupuscule mais celui-ci avait fait quelques vagues dernièrement qui avait impacté son business. Du peu qu'il en savait leur leader se considérait comme un Roi et tous ses hommes devenaient ainsi ses larbins, peu importe le grade avec lequel ils étaient nommés. Aussitôt sa vision de la jeune femme changea du tout au tout, certes il n'avait rien contre ce groupuscule, comme beaucoup d'organisations hors-la-loi tant que les deux tâchaient de ne pas marcher sur ses plates bandes il n'avait aucune raison de les affronter. Néanmoins il était déçu de voir qu'au final cette combatante émérite ne demeurait guère plus que le simple toutou de son maître. Certes lui-même était affilié à Konan mais sa relation avec le mafieux était bien différente de celle qu'entretenait les Decimas avec Centes. Il n'y avait aucune idéologie chez le gérant d'Himitsu Shima, il faisait prospérer ses affaires et permettait par la même occasion au Sairento de faire de même. En aucun cas néanmoins le Silencieux ne mourrait pour Konan, il le protégerait sûrement contre rémunération mais jamais il ne sacrifierait sa vie pour celle de son supérieur. Les histoires qu'il avait entendu sur les Decimas tendaient à démontrer qu'eux le feraient sans hésiter, des rumeurs disaient même que le Roi pouvait forcer les gens à lui obéir et à se sacrifier pour lui. Autant dire que l'assassin n'avait aucune envie de croiser ce personnage, être privé de sa liberté, ne plus pouvoir assouvir ses pulsions, dans un sens il doutait qu'une telle chose soit possible, il mourrait bien avant d'en arriver à ce point !

Soudain tandis qu'il agissait son interlocutrice se jeta sur le côté, semblant plonger à l'eau un instant tandis que la Main Silencieuse arquait un sourcil, poursuivant son mouvement. Finalement elle traversa les planches plus loin de lui dans un fracas qui trahissait la fin de sa sphère de silence. Annulant le reste de son pouvoir il regarda le soldat derrière la jeune femme s'écrouler dans un bruit sourd, un léger gargouillement parvenant seulement à symboliser son dernier soupir. Mais déjà le maudit n'y prêtait plus attention, concentré sur la personne face à lui qui s'était réfugié derrière ces grandes et sublimes ailes. Il parvint à capter ses yeux entre les plumes et sourit une nouvelle fois, elle avait clairement de la ressource pour se mouvoir ainsi après un combat qui avait été certainement éreintant mais faisait surtout preuve de trop de manières. Elle avait peur qu'il la tue mais ne comprenait toujours pas que si tel avait été le cas elle n'aurait même pas eus le temps d'avoir peur, ne voyant pas le coup venir. Sa main droite plongea une nouvelle fois dans son manteau, le hors-la-loi s'attendant déjà à voir sa vis-à-vis se mettre en garde tandis qu'il déclarait :

A Camerciada !

En prononçant ces mots il lança sur le sol devant lui une petite boule légèrement différente des bombes utilisées précédemment, une fumée blanche épaisse emplissant rapidement la zone qui l'entourait en l'englobant totalement. Sans plus attendre il sauta sur le navire à sa gauche, s'éloignant de la zone où le combat avait eut lieu et où pouvaient toujours se trouver les doge. Sa mission ici était terminée et au vu de l'agitation qu'il avait provoqué il valait mieux qu'il ne tarde pas trop dans les lieux. Pas qu'il ait peur de se faire capturer, plutôt parce qu'il risquait de ne pas être payé s'il tuait trop de combattants à Puerto Havana, quel gâchis ! Néanmoins après quelques mètres il bifurqua de nouveau, effectuant le tour des quais en attrapant un manteau à capuche d'une couleur différente au détour d'une rue afin de passer inaperçu. Il revint alors sur le lieu où le perdant du combat était encore soigné, s'approchant doucement tandis que toute l'attention était désormais focalisé ailleurs il passa à proximité de l'homme encore dans les vappes, sa main venant effleurer celle du noble avant de glisser un papier avec son numéro dans la poche de celui-ci.





Même s'il avait perdu l'homme semblait rôdé aux négociations du marché underground malgré son ascendance noble ce qui intriguait l'assassin. Il n'avait aucune mission de le tuer ou de le garder en vie, mais ce genre de combat méritait au minimum d'avoir une issue létale. Ainsi si l'ange avait décidé de l'épargner la Grande Faucheuse n'en avait pas fini avec lui pour autant, et la Main Silencieuse se chargerait de déterminer cela. Sans plus attendre il s'éloigna des lieux sans se presser outre mesure. Les quais étaient grands mais de nombreux soldats commençaient à s'y rassembler, et s'ils ne le savaient pas encore le dernier qu'il avait tué en parlant avec la bilcane les assurerait de sa présence dans les environs. Très vite les quais seraient bouclés et déjà il se doutait que les navires étaient maintenus à quai. Pour autant il ne s'en faisait aucunement, il avait déjà prévu sa planque pour se faire oublier dans les prochaines heures, le temps que les soldats lâchent prise et que la tension retombe. Alors seulement il pourrait quitter la ville, pour autant il n'en avait pas fini avec cette île !


Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 417
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
6/200  (6/200)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La Flotte Noire (feat Aggaddon Médixès et Sairento Satsujin)   Mer 20 Juin - 5:13




feat Aggaddon et Sairento

La Flotte Noire



Ce que pensait Sairento vis-à-vis des Decima était justifié. Cependant, Ishtar était un cas à part. Appelez de temps à autres pour effectuer une mission de petite envergure par ci par là, elle était d’avantage traité comme une mercenaire non payé. Si elle acceptait tout ça, c’était non seulement que pour l’instant elle n’avait pas à trahit ses idéaux et pouvait protéger certaines populations de la nuisance des autres decimas, mais surtout pour tenter de ramener sa mentore, Yufina Carbuncle, sur le chemin de la raison hors de l’extrémisme dont elle faisait preuve. C’était d’ailleurs la dernière chose qu’elle attendait avant de quitter les rangs de l’armée de Centes pour s’aventurer sur Grandline à la recherche des Kujas afin de tenter de les rejoindre. Du moins, c’était ses certitudes jusqu’à ce qu’elles apprennent qu’il existait un moyen de joindre la mer blanche depuis Jaya. Depuis elle était dans le flou et c’est pour cela qu’elle avait besoin de se rendre sur place.

Voyant que la bombe fumigène tomber au sol, l’ange balaya l’air avec ses ailes pour dissiper la fumée venant vers elle avant d’user des forces qui lui restait pour passer en forme hybride et s’élever dans les airs tout en bougeant constamment pour être plus difficile à atteindre. Finalement, aucune attaque ne vint et l’homme avait disparu, s’éloignant plus loin. Elle se reposa sur le sol, se transformant pour tomber à quatre pattes tout en lançant un regard au garde mort. Chassant de son esprit ses tracas, elle se releva tout en se faisant craquer l’épaule. Même si elle avait dominé l’affrontement avec le Médixès, toujours en train de se faire soigner, ce dernier lui avait donné du fil à retorde et elle avait dû user de beaucoup d’énergie. Heureusement que sa discussion avec Sairento n’avait pas dérapé en combat sinon elle n’aurait pu compter que sur un phénomène de Flow pour se battre correctement. Enfin, elle pouvait retourner voir le doge afin de savoir quel navire elle devrait rejoindre. L’ancienne révolutionnaire rejoignit les pontons encore maintenus par des chaines que des miliciens gardaient en attendant l’arrivée des charpentiers de l’Arsenal Sylvio pour les réparations. Les gardes lui indiquèrent la direction qu’avait prit Anafesto. Avançant sur les quais, elle comprit bientôt pourquoi il avait bougé.




Le doge se trouvait désormais sur une immense galère noire aux gravures dorées dont la figure de proue était le même lion ailé que celui du pavillon de la Flotte Noire. Il n’y avait aucun doute. C’était bel et bien l’Oro Leon, le vaisseau amiral des Del Sylvio ainsi que véritable bastion flottant qui servait à transporter de manière sûr les plus grosses commandes qui nécessitait des livraisons rapides. La science navale de l’Arsenal Sylvio avait atteint là son paroxysme. Le bois de qualité exceptionnelles, les voiles permettant de doubler la vitesse des rameurs, les motifs superbes et les canons d’élite aussi performant que ceux dont disposait la Marine sur certains de leurs meilleurs modèles, les ingénieurs du Gouvernement Mondial aillant bien évidement les fonds nécessaires pour réaliser des miracles permettant notament l’horrible Buster Call. De plus, il ne fallait pas croire que des esclaves assuraient les rôles de rameur. Non, c’était des employés qualifiés qui assuraient cela en se synchronisant via le rythme du tambour, les revenues colossaux de l’entreprise étant nettement suffisant pour payer chacun d’entre eux d’autant plus que l’intervention de l’Oro Leon en personne augmentait le prix pour le client.

L’ange, ayant traversé l’eau grâce à une des nombreuses personnes qui faisaient navettes entre les deux côtés de la ville, monta sur le pont pour aller à la rencontre d’Anafesto qui était en compagnie des quatre autres doges afin de déterminer la stratégie de défense à aborder. Le Del Sylvio pensait clairement qu’il devait lui-même intervenir pour résoudre la situation, ce que finirent par accepter ses quatre confrères qui de toute manière ne pouvait pas lutter. Ils savaient qu’Anafesto comptait proposer au prochain conseil que Puerto Havana devienne la République Maritime de La Havana et qu’à partir de ce moment les Del Sylvio deviendraient l’équivalent d’une dynastie monarchique. Ils ne pouvaient cependant rien y faire car ils devaient bien admettre que ses compétences, aussi bien militaires que marchandes, faisaient déjà de lui le seul vrai maître de la cité.

-Monseigneur… À propos de notre accord pour Jaya…

-Ah ! Vous voilà !
lança-t-il en se retournant vers la demoiselle. Voici le capitaine d’un navire qui doit partir pour Jaya et qui cherchait quelqu’un pour protéger son vaisseau. Je vous laisse voir les détails avec lui car je suis très occupé. J'aimerais que vous me laissiez un moyen de vous recontactez cependant car je pourrais avoir besoin à nouveau de vos services et que vous m'intéressez beaucoup.


Capitaine du bateau partant pour Jaya

La créature céleste se demanda ce qu’un magnat pouvait bien voir d’intéressant en aile en dehors d’une protection pour un de ses navires comme elle allait l’être, mais elle se tut car, en effet, il devait être bien occupé aux vues du contexte de crise. Elle s’éloigna avec l’homme qui arborait la tenue traditionnelle des capitaines de la Flotte Noire. Même si elle n’était pas imposée, la majorité d’entre eux aimaient la porter afin de montrer leur affiliation.

-Alors voilà. Jaya était une ville malfamée avec laquelle nous n’avions que très peu de contact. Dernièrement, la Marine y aurait fait le ménage, mais nous craignons qu’il puisse s’agir que de rumeur. Nous avons donc décider de prendre quelqu’un au cas-où cela serait faux et qu’il faille nous protéger de pirates violent à quai, puisque pour les vaisseaux de pilleurs en mer nous avons prit l’habitude, même sur Grandline. Le doge nous a suggérer que vous auriez le niveau et que vous voudriez aller à Jaya, même si je ne vois pas pour quelles raisons. Donc nous vous proposons un contrat afin de faire un échange de bon procédé ainsi que vous offrir une rémunération. De plus, le dom Del Sylvio a affirmé que votre performance méritait compensation.

-Je vous remercie, mais rien que le fait de m’offrir le voyage me convient.

-Vous… Vous êtes sûre ?

-Certaine… Présentez-moi plutôt votre équipage et… quand partirons-nous ?

-Demain à priori. Et il n’y a pas de problème, je vous amène tout de suite à mon navire.


C’est ainsi qu’Ishtar, après moultes pérégrinations à travers les Blues, et surtout North Blue, trouva un moyen de se rendre à Jaya où l’attendait la réponse à ses doutes ainsi qu’une autre personne avec qui elle sympathiserait à sa plus grande surprise… un vice-amiral de la Marine… Ghetis Archer. Cependant, le voyage ne se passerait pas sans tumultes et de nombreuses aventures se passeraient durant son périple, de nombreuses aventures fascinantes et intéressantes. Quelles îles allaient-elle découvrir ? Quelles personnalités allait-elle rencontré ? Tant de questions qui trouverait leurs réponses dans quelques temps. D’ici là, Puerto Havana continuerait de vivre avant de devenir la République Maritime dont rêvé Anafesto pour en faire une thalassocratie et ses conflits avec Camerciada et sa dirigeante se multiplierait. Peut-être que d’ici à ce que le vaisseau de l’ange revienne en ces lieux, le conflit serait prêt à exploser, contraignant le doge et son alliée ailée à rejoindre Camerciada pour parlementer, Camerciada où se trouverait certainement Sairento…






©️ By Halloween



Conclusion du côté d'Agga déjà faite car il ne sortira pas des vapes.
Donc merci (enfin j'imagine :X Razz ) pour le RP et à bientôt :X

Personnages secondaires :
 
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] La Flotte Noire (feat Aggaddon Médixès et Sairento Satsujin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un ange noir pour une chatte noire [Feat Nyria]
» Aggaddon Médixès [Notations]
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-