Partagez | 
 

 [FB - 1505]Embuscade sur une mer glacée - avec Kanäe Toupex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 838
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.438.000 B

MessageSujet: Re: [FB - 1505]Embuscade sur une mer glacée - avec Kanäe Toupex   Lun 13 Mar - 23:56

3


L’acharnement de cette Zoan sur le corps du gradé était remarquable et s’il devait continuer à jouer la victime, lâchant alors un cri étouffé à chaque coup encaissé, il avait envie de rire à gorge déployée. Les coups lui faisaient un mal de chien mais ne laisseraient pas de trace enfin de compte, des cicatrices pour les plaies mais les dommages internes disparaissaient immédiatement. En effet, J.J se servait de ses réflexes démoniaques pour opposer à chaque lame aérienne une de ses articulations, genoux, coudes, poignets, éventuellement chevilles. Ses zones cibles se régénéraient sans cesse grâce aux compétences de la mouette bourrue, il jouait l’homme qui mettait ses membres en avant simplement pour se protéger, et aux vues de la multitude de lames envoyées, jamais la maudite ne pourrait se douter du balai que dansait là le Dudes. Son piège, peu à peu se refermait sur la prédatrice qui semblait prendre plaisir à faire souffrir le brute. La murène prenait une quantité incroyable de coup et c’était un problème malheureusement.

Le retour à la vie était une technique impliquant une incroyable et démentielle dépense d’énergie, plus la technique était mise en œuvre, plus la force de son utilisateur s’amenuisait. S’il était entrainé à ces pertes énergétiques, le résultat de son jeu de dupe entrainait une dépense constante et conséquente d’énergie : au final JJ commençait très sérieusement à fatiguer. Il devait néanmoins tenir bon, encore quelques instants, pour pouvoir porter le coup décisif. Ce fut donc au milieu de cette avalanche de coup que le colonel beugla un nouvel ordre à l’intention de ses troupes.

Les filles ! On se bouge ! Feu !


Sans prendre la peine de réactiver son Tekkai, il avait fait le choix de faire « le beau » devant ses subordonnés, question de donné le change, et en passant d’énerver un peu plus l’ennemi. Il n’avait pas pris la peine de réactiver sa protection corporelle pour la simple et unique raison que cette fois, la Kokuro avait pris le pas de s’acharner sans faire attention en son entourage, plus aucun homme ne se trouvait derrière le gradé, tous se trouvaient sur ses côtés. Lorsque les salves furent tirées, aucune balle ne fuserait vers l’allié mais toutes vers l’ennemi. Une femme comme elle ne se laisserait pas mettre à mal et trouverait une parade pour ne pas être blessée outre mesure. La seule alternative ouverte semblait être la transformation minuscule qu’elle avait déjà utilisée. Si elle ne le faisait pas, elle se ferait cribler de balle.

Si elle le faisait cependant, J.J profiterait de ce moment pour passer à l’action. Telle la murène qui soulevait son corps inerte et tuméfié des morsures de ses assaillants pour les dévorer, le Dudes enverrait tout pour en finir, ça allait être Rock n Roll ! Il profiterait donc de la diversion pour faire les quelques mètres qui le séparait de la maudite en frappant le minuscule insecte qu’elle était devenue, ou la forme qu’elle aurait élu après son esquive. Comment pourrait-il frapper un insecte de cette taille ? Très simple !

Overpounded 3 !!!


La technique d’overpounded de l’homme se baisait non pas sur la puissance qu’il possédait déjà naturellement, mais bien, comme la murène, sur sa faculté à reprendre un total contrôle de son corps au moment de mordre. Une fois arrivé devant elle, ses trois stades de retour à la vie seraient actifs : la murène deviendrait alors le prédateur statique le plus destructeur possible. Si le premier niveau avait vis les nerfs, augmentant les réflexes, le second les tendons permettant une absorption des dégâts et des détentes musculaires démentielles ; le troisième et dernier visait l’appareil oculaire : une augmentation majeure de vision causé par la stimulation accrue du nerf optique et du mouvement de la rétine. Cette technique complète avait été appelé par con créateur, mentor de Kanäe : « Retour à la vie réflexes ». Elina pourrait probablement encaisser le coup sans prendre un KO grâce à la fatigue du gouvernemental, mais une chose était certaine : la murène avait encore frappé.

Plus loin, les deux bras de Kanäe étaient désormais dégagés de la toile, elle tirait sur ses deux membres libres pour extirper la partie de son corps bloqué sous le veilleur nocturne. Dans quelques secondes, elle viendrait porter main forte à son sauveur.

© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 434
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
33/250  (33/250)
Berrys: 1.466.682.000 B

MessageSujet: Re: [FB - 1505]Embuscade sur une mer glacée - avec Kanäe Toupex   Mer 15 Mar - 21:30

Embuscade sur une mer glacée.














La Zoan prenait un malin plaisir à lacérer ce maudit marine. Ses multiples Rankyakus rencontraient le corps de l’officier qui semblait de plus en plus mal en point. Peu à peu, un sentiment de plénitude l’envahissait, à mesure qu’elle sentait J.J. Dudes se débattre sous ses coups. Lui qui était si fier quelques instants auparavant, se retrouvait à présent le corps meurtri et l’égo sans aucun doute brisé face à une adversaire insaisissable. Il avait beau opposer ses membres pour se protéger, l’araignée savait qu’il finirait par faire un faux pas ! Et à ce moment-là, elle s’engouffrerait dans la faille pour le réduire en charpie. Et ensuite...


- Les filles ! hurla soudain le colonel. On se bouge ! Feu !


L’ordre prit Elina totalement au dépourvu.

La situation lui éclata soudain au visage, lorsqu’elle entendit les déclics des armes à feu : elle s’était faite rouler ! Plusieurs balles ricochèrent sur son exosquelette, par manque de précision, mais d’autres firent mouches avant qu’elle ne trouve le temps de se transformer en minuscule araignée. D’un bond, elle s’était éloignée vers le trou dans le mur qu’avaient emprunté les marines pour entrer en catimini. Tout son corps la faisait à présent souffrir, percluse d’impacts de balles comme elle était !


« Le fumier ! », ragea-t-elle en silence.


Mais elle n’était pas au bout de ses mauvaises surprises. L’assassin était loin de s’imaginer que toute la scène avait été calculée par cet être qu’elle méprisait. Elle le pensait dépassé, incapable de réagir et encore moins de concocter un plan aussi sournois et diablement efficace ! Ne le connaissant pas de réputation, elle venait cependant d’ajouter son nom à la liste des criminels qu’il avait piégés. Avant qu’elle ne puisse réagir, elle entendit derrière elle la technique de J.J.Dudes clamée à haute voix. La seconde d’après, elle sentit un énorme poing s’abattre sur son corps minuscule !


« Qu’est ce que… ?! », peut-elle le temps de penser.


Elina s’envola et perdit le contrôle de son fruit, retrouvant alors sa forme hybride en un battement de cil. Elle percuta le mur de plâtre d’une autre masure abandonnée et le traversa dans un sombre fracas. La Zoan s’échoua dans le salon en ruines d’une autre habitation et cracha du sang, avant de tenter de reprendre son souffle. Sa tête bourdonnait, ses membres lui criaient une douleur indicible et ses yeux ne voyaient plus clair. Comment… Comment avait-elle pu être aussi sotte ! D’un instant à l’autre, les marines allaient rappliquer. Ils allaient l’encercler, la menotter et l’emmener si elle ne réagissait pas ! Mais la mission… elle devait ramener un officier pour l’interroger ! Le simple fait de tenter de se relever lui prit bien plus de temps qu’elle ne voulut l’admettre. Chaque mouvement lui arrachait à présent un grognement de douleur et, à mesure qu’elle recouvrait ses sens, elle se rendait de plus en plus compte que son erreur allait lui couter cher !

Cet homme avait mimé à la perfection sa faiblesse pour mieux lui faire baisser sa garde. À présent, les multiples plaies, ecchymoses et contusions sur tout son corps attestaient de son manque de jugement l’espace d’un instant. Ce bref abandon à ses pulsions arachnéennes venait de lui couter sa mission. À mesure qu’elle reprenait pied, elle ne le comprenait que de plus en plus : il n’était plus temps de combattre. Si cet homme pouvait suivre ses mouvements et déployer pareille puissance, elle ne pourrait pas le vaincre avant que Kanäe et sa maudite chauve-souris ne se dégagent des décombres… Et lorsque ce serait le cas, elle serait submergée !


« Je vais devoir fuir. », se résolut l’araignée, totalement dépitée.


Elle mit quelques instants à retrouver la pleine possession de ses moyens et à finir de se relever. Pendant qu’elle était affaiblie, elle se dirigea à tâtons plus profondément dans la maison… dans l’espoir de s’y dissimuler dans l’ombre avant de trouver un moyen de fausser compagnie aux marines.






Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 838
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.438.000 B

MessageSujet: Re: [FB - 1505]Embuscade sur une mer glacée - avec Kanäe Toupex   Mer 15 Mar - 22:28

Jeu de dupes


L’action du balèze avait porté de la meilleure des façons, la marine prenait enfin l’avantage face à la hors-la-loi qui, jusque-là, menait une vie infernale aux représentants gouvernementaux. Il n’y avait pas à dire, le niveau de l’insecte était incroyablement élevé et sans J.J, Kanäe serait déjà enveloppée dans un petit ballottin de fil de soie. Mais non, le Dudes était arrivé et avait mis en place sa célèbre technique de l’Overpounded faisait ainsi honneur à son surnom de murène. Cet animal si particulier représentait à la perfection ce style si fourbe que pouvait afficher le colonel de la marine. Pour autant, comme son animal totem, à la fin de sa parade meurtrière et malgré l’utilisation précise et expérimenté du retour à la vie, le corps du gradé ressortait en très mauvais état. A cet instant, voyant son ennemi se débattre pour se relever du mur, et sachant pertinemment qu’il n’était qu’à peine plus frais qu’elle, il décida, encore une fois, de jouer de son talent oratoire.

AHAHAHAH ! Voilà mesdemoiselles comment on gère du Zoan. Qu’est-ce que j’aime casser du maudit les enfants.


Il ne bougeait pas d’un pas, restait sur ses appuis et faisait mine de se tenir fièrement devant ses troupes. S’il donnait l’impression de se poser là en figure de proue, il ne s’agissait en réalité que d’un jeu de dupe. La mouette avait en effet pris conscience du handicap que lui avait posé le monstre adverse, à un tel point qu’il ne savait pas si ses jambes le porteraient s’il se mettait en mouvement. Il décida alors de prendre la pleine mesure de sa charge de dirigeant, abandonnant ses deux premiers stades d’overpounded, ne conservant que sa vision améliorée. Il devait suivre l’autre à la trace pour épauler ses amis. D’ailleurs, l’araignée se mettait en mouvement et il n’allait pas tarder à la perdre de vue, même avec son retour à la vie optique.

Les filles ! Par groupe ! On se tient prêt, on tire à vue ! Suivez les traces de sang. Si elle attaque, je m’en charge !



Il pensait réellement ne pas pouvoir bouger, et bluffait, jusqu’à voir une aide inespérée arriver.

Sous l’aile de Norok, un cri de rage se fit entendre jusqu’à ce qu’une lame émerge réellement et vienne découper, au ras du sol, l’intégralité de l’ancrage de la toile, libérant l’aile qui se s’ouvrit pleinement, libérant la prisonnière. Cette dernière s’allongea sur le sol immédiatement en étirant tous ses membres jusqu’ici complétement compressés. Soufflant, elle était en rage et n’avait qu’une hâte : planter sa lame dans le cœur de la maudite qui l’avait ridiculisé. Elle dut néanmoins se rendre à l’évidence devant la situation : l’ennemi commençait à fuir et J.J semblait… crispé ?

Kanäe avait entendu les exclamations et notamment les intitulés de techniques de l’autre apprenti de son mentor et savait donc parfaitement de quoi il en retournait. Il serait toujours performant dans un combat mais uniquement en termes de puissance et de réflexe : il ne pourrait plus bouger les jambes sans un réel soutien, impossible dans un combat. Ca, la verte le savait et se dirigea en conséquence vers son supérieur, faisant mine de boiter. Jusqu’à passer ses épaules sous le bras de l’ours. La main de l’animal attrapa alors la fleur par l’épaule, mimant un soutien apporté à la chasseresse qui prit la parole.

Colonel, pouvez-vous me soutenir, lors de la dernière attaque de l’ennemi ma jambe a été blessée.


Le gradé adressa un signe de tête et le duo se mit en marche vers la maison pour épauler les marines. Si Elina voulait profiter de la faiblesse affichée de la Toupex, elle tomberait sur une gouvernementale encore prête à en découdre, mais si elle tentait une fuite, les deux ne pourraient pas réellement l’en empêcher.

© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 434
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
33/250  (33/250)
Berrys: 1.466.682.000 B

MessageSujet: Re: [FB - 1505]Embuscade sur une mer glacée - avec Kanäe Toupex   Sam 18 Mar - 0:52

Embuscade sur une mer glacée.














Le corps d’Elina la faisait souffrir. Elle clopinait toujours dans la bâtisse dont elle avait traversé le mur lorsqu’elle entendit J.J. Dudes s’esclaffer comme un beau diable. Il l’avait effectivement « gérée », ce qui ne manqua pas de faire enrager une nouvelle fois la Zoan. Elle avait manqué de prudence. Un comble la connaissant ! Mais elle arrêta bien vite de se fustiger lorsqu’elle entendit le colonel relancer ses troupes à l’assaut et leur ordonner de la poursuivre ! Elle n’avait plus un instant à perdre. Cependant, dans sa fougue et sa hâte à fanfaronner, son adversaire venait de lui rappeler qu’elle pouvait effectivement être suivie à la trace. Les gouttes de sang qui perlaient de ses plaies allaient sans doute la trahir… ou alors pourraient jouer à son avantage.

Peu à peu, elle retrouva l’usage de son corps. Ses jambes engourdies répondirent de plus en plus, à mesure que les pas des marines se rapprochaient. Ses membres supérieurs retrouvaient leur dextérité et ses yeux leur acuité. Elle passa derrière l’angle d’un mur pour pénétrer dans une autre pièce, ce qui lui permettrait normalement de fuir la vision acérée du mastodonte. À peine avait-elle pénétré dans ce qui ressemblait à un salon qu’elle se dirigea en toute hate vers la première fenêtre qu’elle vit. Tout en laissant un sillon sanglant derrière elle, l’araignée jeta une chaise pour briser la vitre et sauta à travers l’encadrement. Un coup d’œil circulaire permit à Elina de se repérer et de comprendre qu’elle venait de sortir de l’autre côté de la maison, par rapport à la position des marines. Faisant fi des douleurs que lui signalait son corps, la Zoan ramassa la chaise, parcourut rapidement quelques mètres jusqu’à une autre maison dont elle défonça la porte à l’aide de son arme de fortune. Elle lâcha alors cette dernière, avant de bifurquer totalement.

D’un Shunpo, elle disparut de sa position initiale pour réapparaître plus au Nord dans la rue, à l’ombre d’un bâtiment. Ainsi dissimulée, elle tissa un fil de soie pour grimper jusqu’au premier étage. Elle envoya rapidement une boule de toile gluante et brisa le morceau de fenêtre ainsi englué, lui permettant d’y passer le bras pour l’ouvrir. Sans même prendre le temps de pénétrer à l’intérieur, la Zoan se lança dans une série de trois Shunpo pour s’éloigner au plus vite des mouettes. Elle s'enfonça donc vers l'Ouest, dans une rue perpendiculaire à la première qu'elle avait empruntée. La manœuvre l’amena bien plus loin que sa position initiale… Elle espérait ainsi utiliser un chemin détourné, avant de prendre la direction de la petite cabane qu’elle avait initialement prévue pour cacher l’officier de la marine qu’elle aurait capturé.

Cruelle désillusion !

La mission était officiellement un échec. Il ne lui restait plus qu’à espérer que les marines tomberont dans les multiples pseudo pistes qu’elle leur avait laissées… et qu’elle puisse s’enfuir ! Elle espérait, pour le moins, que cela suffirait à les disperser et les ralentir. Dans le meilleur des cas, cela lui permettrait de leur faire perdre sa trace. Néanmoins, Elina sentait qu’elle continuait de saigner et donc de potentiellement semer des gouttelettes qui risquaient de trahir sa direction. Ses membres lui rappelèrent la violence du choc en se manifestant douloureusement à elle, aussi elle trouva abri à l’ombre d’une petite maison. Ainsi dissimulée, Elina commença à tisser de la soie pour colmater les plaies sur son exosquelette. Soins de fortunes qui permettraient, à minima, de l’empêcher de saigner un peu plus. Ainsi, si la traque se poursuivait, elle forcerait son corps à travailler encore un peu plus pour échapper à la prison… mais ne laisserait cette-fois ci aucune trace derrière elle.






Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 838
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.438.000 B

MessageSujet: Re: [FB - 1505]Embuscade sur une mer glacée - avec Kanäe Toupex   Sam 18 Mar - 14:14

Une fuite dure à avaler


La situation dans la pièce principale de la maison relevait de plus en plus de l’impossible du côté de la marine : impossibilité de faire face à un nouvel assaut d’Elina. Si La Zoan revenait dans un état pas trop lamentable, les forces gouvernementales ne pourraient pas se défendre bien longtemps et ne pourrait surtout pas compter sur l’efficacité de J.J. Du côté de l’autre gradé, si elle se trouvait dans un meilleur état que son acolyte, elle avait prouvé qu’elle n’était pas au niveau de la maudite. Dans ces conditions, même blessée, la verte pourrait clairement encore se trouver en position d’infériorité.

Quel ne fut donc pas le soulagement des deux gradés lorsqu’ils entendirent le verre d’une vitre de l’étage se briser, apparemment la tueuse n’avait plus la force de se battre et préférait fuir la queue entre les jambes sans attendre plus longtemps. Sourire aux lèvres, le Dudes interpella une nouvelle fois ses troupes.

Oh ! Elle s’est barrée ! Courrez lui au cul, je la veux ! Vous l’avez blessé, donc suivez les traces de sang !


Les ordres étaient clairs et les hommes se déversèrent bientôt dans la ville sur la piste de l’insecte. Arrivant à la suivre du regard dans un premier temps, les hommes furent rapidement mis dans le vent et perdirent la trace de la maudite.

Dans la maison, le colonel avait stoppé toute dépense d’énergie, bannissant ainsi les retours à la vie qu’il avait pu s’appliquer quelques instants plus tôt. Il était fatigué et profitait de la gentillesse de la jeune mousse qu’il avait pris sous son aile, la jeune femme lui épongeant le front sans ménagement. Le duo portait leurs yeux quelques mètres plus loin, à l’endroit où la mouette verte terminait de libérer le veilleur nocturne. Se relevant alors tout en aidant son protecteur ailé, la lieutenante se retourna à son tour pour croiser le regard de l’autre élève de son propre mentor. Celui-ci lui adressa un sourire léger agrémenté d’un rictus de lassitude, avant de lui donner, à elle aussi, de nouveaux ordres. Il était le plus gradé après tout.

Kanäe, tu es une chasseuse, tu sais pister une proie. Vois si tu peux la retrouver et me la ramener. Cette crevure m’a mis dans un triste état je compte bien lui faire payer.


Kanäe se mit alors à courir en direction de l’extérieur pour se mettre en chasse, elle retrouva rapidement la trace mais eut quelque difficulté à la suivre dans certaines voies que la maudite avait emprunté. Norok aurait été bien utile, notamment grâce à sa capacité à pister le sang mais il était beaucoup trop amoindri pour prendre son envol.

Finalement, après de nombreuses dizaines de minute de recherche, la verte tomba finalement sur une petite cabane, elle en enfonça la porte, accompagnée des hommes du colonel. Le parquet présentait une large flaque de sang, la pièce présentait tout le matériel nécessaire pour séquestrer quelqu’un et il régnait ici un certain désordre. Mais en tous les cas, pas d’ennemi. Probablement que les pisteurs avaient été trop lents. Le groupe gouvernemental ne resta pas plus longtemps sur place et rentra en direction de J.J. Toute cette intrigue touchait donc à sa fin.
© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 434
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
33/250  (33/250)
Berrys: 1.466.682.000 B

MessageSujet: Re: [FB - 1505]Embuscade sur une mer glacée - avec Kanäe Toupex   Dim 19 Mar - 18:58

Embuscade sur une mer glacée.
















L'araignée avait fait de son mieux durant cette mission. Elle avait passé des jours à tisser son piège dans les sous-sol de la maison et à le tester, de manière à coincer une bonne partie des troupes de la marine dans les flammes. Elle avait espionné les ivrognes locaux jusqu'à en dénicher deux qui pourraient remplir les conditions sine qua none au coup de fil crucial vers le quartier général de North Blue. Elle avait intrigué, sué sang et eau, manipulé tant les civils que les marines, prévu jusqu'au moindre détail de sa traque et de son échappée lorsqu'elle aurait maitrisé l'équipage qui aurait été envoyé... mais elle n'avait jamais, ô grand jamais, imaginé qu'un second navire accosterait sur ce misérable lopin de terre ! La Zoan s'était fourvoyée, voyant en la marine de cette mer glacée une institution sur le déclin qui rechignerait à envoyer ne serait-ce qu'un navire comptant un officier à bord. Voir un colonel débarquer en plus de Kanäe lui avait couté sa mission. À présent, elle enrageait en silence et tentait de fuir tout en perdant la trace de ses poursuivants.

Mais ils étaient tenaces.

Nonobstant les deux fausses-pistes qu'elle avait précédemment laissées pour leur faire perdre du temps, elle avait semé son parcours de plusieurs autres pseudo-indices afin de les diviser ou, mieux encore, leur faire lâcher prise. En vain. Ils devaient disposer d'un pisteur dans leurs rangs ! Mais qu'à cela ne tienne... Elina avait gardé un ultime tour dans son sac ! Après avoir colmaté ses plaies de son mieux une première fois, elle avait continué de fuir en laissant derrière elle quelques gouttes éparses qui avaient du la trahir. Par la suite, elle avait renouvelé l'opération lorsqu'elle avait réussi à trouver le temps d'enfoncer une autre porte et de laisser un peu de sang sur la poignée, ou bien de briser quelques branchages dans un jardin abandonné. Mais ces deux piètres tentatives n'avaient pas abouti à la débandade des marines, selon toute évidence !

La Zoan commençait à réellement fatiguer, du fait de la perte de sang et des affrontements... aussi elle accueillit la solution tout droit envoyée du ciel lorsqu'elle lui tomba presque dessus : un chat. D'un bond impitoyable, elle avait attrapé le pauvre vieux matou et l'avait blessé au ventre. Ainsi lorsque le félin s'était enfui, par un curieux hasard en direction de la cabane qu'elle projetait d'investir initialement, l'araignée avait souri devant sa chance. Les échos de poursuites s'étaient rapprochés et elle avait rapidement repris sa forme araignée avant de se cacher au sein de branchages. Dissimulée de son mieux, allait avait pu vérifier que les mouettes mordaient finalement à l'hameçon.


« Kanäe... », maugréa l'assassin en découvrant l'identité du traqueur qui ne la lâchait pas. « Si j'avais su que tu me poserais autant de soucis, j'aurais trouvé un moyen de t'éliminer bien plus tôt ! »


Cependant, même la chasseresse se laissa obnubiler par les taches de sang. Elle mena sa troupe le long de la piste sanglante et, lorsque le dernier marine quitta le champ de vision d'Elina, elle put enfin soupirer d'aise. Il existait une entrée latérale à la petite cabane, à cause d'une latte de bois branlante. Si le pauvre chat désirait s'abriter et connaissait l'endroit, nul doute qu'il y lécherait ses plaies en passant par la petite ouverture. De son côté, la Zoan devait également panser ses blessures. Cependant, elle ne disposait d'aucun autre lieu où se dispenser soi-même les premiers soins en paix, ni même où s'en procurer autrement. Dans un premier temps, elle s'insinua silencieusement donc dans la première demeure qu'elle aperçut, comme seules les araignées savaient le faire. Sans un bruit elle vola quelques torchons, de quoi désinfecter ses plaies et un drap à déchirer pour se confectionner quelques pansements de fortune. Ensuite, elle alla se cacher dans le grenier en silence, forte de ses trouvailles, avant de débuter ses soins dans la semi-pénombre.

La marine semblait gagnante pour aujourd'hui. Elle n'aurait jamais cru que quelqu'un serait capable de suivre aussi bien ses Shunpos avec autant d'efficacité chez les officiers intermédiaires ! Mais qu'importe, ils ne faisaient que repousser l'inévitable : elle finirait bien par mettre la main sur un officier de Seppen Town et à lui faire révéler tout ce qu'il savait sur le quartier général. Ce n'était qu'une question de temps ! Pour l'heure, la Zoan désinfecta et pansa méticuleusement ses plaies. Elle tissa alors des fils qu'elle relia à la trappe du grenier, afin d'être avertie si quelqu'un tentait de s'y introduire. Ensuite seulement, elle s'autorisa à s'endormir en forme hybride.

Elle ne reprendrait la route de Yakoutie que plusieurs jours plus tard, lorsqu'elle serait certaine que les marines avaient déserté les lieux.








Revenir en haut Aller en bas
 

[FB - 1505]Embuscade sur une mer glacée - avec Kanäe Toupex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» ¤ Température glacée & Tempérament de feu ¤
» Enfer: Brûlant ou glacé?
» Une embuscade oui, mais pour qui?
» Aquali ,clan de la riviere glacée
» Miroir d'eau glacée [Coeur de Braise]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-