Partagez | 
 

 [Présent] Un sauveur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ginny Gratz

avatar
Messages : 58

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
48/100  (48/100)
Berrys: 150.000 B

MessageSujet: [Présent] Un sauveur ?   Ven 29 Déc - 8:41





Sauvetage ?



- Ouiiiiiiii !

Ginny, sous l’apparence d’un petit garçon, s’était vite accommodée du collier qu’elle avait autour de son cou. Bien que son pouvoir soit encore inconnu de l’équipage qui était désormais sa nouvelle maitresse, réussissant chaque fois à se métamorphoser à l’abri des regards, l’adolescente était devenue une parfaite prisonnière ou esclave.

Il ne lui était que très rarement demandé de faire des tâches ingrates en réalité. Ou tout du moins, on lui parlait que très peu souvent mal : le langage châtié n’avait toujours eu que peu d’effets sur la la Gratz. En revanche, « jouer au révolutionnaire » n’avait jamais pris une aussi belle tournure : pas de cactus, pas de problèmes. On la nourrissait, suffisament… elle pouvait jouer autant qu’elle le voulait dans la limite du raisonnable et, par dessus tout, elle pouvait faire autant de fois qu’elle le souhaitait du tobogan.

Deux gardes surveillaient le déchargement des cargaisons. Sur cette ile qui ne laissait pourtant rien présager de criminel, Julius et Timor avaient souvent été chargés de surveiller la nouvelle propriété de Melinda. Les deux hommes ne faisaient jamais vraiment de zèle et c’était toujours avec un œil discret qu’ils se regardaient quand ils se croisaient après s’être perdus de vue ne serait-ce que quelques secondes. Un regard oblique, des sourcils levés…

- Mot de passe ?
- Arme à Gedon.

Soupirant comme soulagés, les deux hommes avaient pris l’habitude de se répéter le mot de passe. La compétence de Ginny avec sa faculté à imiter la psychée de quelqu’un d’autre était impressionnante et ils s’étaient faits avoir une fois. Obligés de changer le code, ils en étaient arrivés à quelque chose de particulièrement plus complexe qu’il n’y paraissait au premier abord. Les mots n’étaient pas suffisants pour reconnaître l’autre, il fallait également un signe de tête précis ainsi qu’une prononciation particulière.

Tournant ensemble leur regard vers le petit garçon qui semblait sauter dans tous les coins à proximité du navire, les deux hommes comprirent qu’ils n’avaient rien à craindre pour le moment.

- On arrive bientôt à la fin du déchargement, on fait la livraison et on s’en va…
- Oui c’est ce qu’a dit Melinda… on livre les armes et on s’en va vite : il ne faut pas qu’on nous trouve sur cette ile à la base.
- Et pour l’autre ?
- La nouvelle chieuse là ? T’en fais pas, on la cale dans sa cage dès que les caisses sont à terre.

Les deux hommes ricanèrent à l’idée d’enfin pouvoir « ranger » Ginny. Le fait de la laisser gambader était toujours intéressant pour éviter de l’entendre gueuler la plupart du temps cependant, lors des opérations, la jeune fille devait rester à l’abri des regards. Ginny semblait ne rien savoir de ce qu’il se passait autour d’elle. Persuadée d’être dans un nouveau jeu, l’adolescente, bien qu’esclave de Melinda s’apprêtait à vivre une nouvelle aventure palpitante.



Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 206
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
71/120  (71/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Ven 29 Déc - 12:26



Le sauveur
Massy, comme à son habitude, faisait une sieste sur la proue du Shaddy. C’était comme ça qu’il appelait la caravelle qui les avait transportés, lui et son équipage, pendant presque une année maintenant. Même après tout ce temps, le navire paraissait encore flambant neuf grâce au dur labeur de leurs charpentiers. Le musicien en était très fier. La douce brise de l’après-midi venait caresser le visage de l’homme kangourou, protégé des rayons du soleil par son chapeau de paille. Il aurait pu rester dans cette position des heures, il ne s’en privait pas d’habitude, d’ailleurs. Toutefois, il avait quelque chose à faire aujourd’hui, quelque chose qui ne pouvait pas attendre qu’il finisse son entrevue avec Morphée.

-« Sommes-nous encore loin de notre destination ? » Demanda-t-il à Erik en se relevant.
-« Non, l’île est assez proche. » Lui répondit le navigateur. « Il est même possible que nous arrivions un peu avant eux, si j’en juge par le vent qui nous est favorable. »
-« Parfait. » Acquiesça le capitaine. « Bell ? Va dire aux autres de se préparer et de se réunir sur le pont dans un quart d’heure. »
-« C’est comme si c’était fait ! » Répondit-elle en y allant de ce pas.

Malgré la bataille qui s’annonçait prochainement, le bretteur était assez serein. Il avait pleinement confiance en son équipage. Ce dernier était composé d’hommes venant des quatre coins de West Blue. Tous les forbans avaient deux points communs : ils avaient été sauvés par le zoan et avaient décidé d’adhérer à sa cause. Chacun d’eux avait été entraîné par Massy et Bell, de ce fait, on pouvait difficilement les considérer comme n’importe quels matelots lambdas. Ils étaient forts, bien plus forts en tout cas que la majorité des marins d’eau douce qui se considéraient pirate. Souriant à cette pensée, le maudit se remémora les évènements qui les avaient conduis en ces eaux.

Tout avait commencé lorsque l’un de ses informateurs l’avait appelé en urgence. Il lui avait révélé qu’une vente aux enchères allait se passer sur Powder Island. Abandonnant ce qu’ils faisaient à l’instant, c’est-à-dire pas grand-chose, les pirates se rendirent sur place. Malheureusement, l’épéiste et ses hommes étaient arrivés peu après les enchères, mais cela ne les avait pas empêchés d’agir. Après tout, cette île était le territoire de Deadly Sins, le musicien n’allait tout de même pas laisser qui que ce soit commettre ce genre d’actes chez eux sans représailles. D’ailleurs, ces dernières furent terribles, aussi bien pour les acheteurs que pour les vendeurs. Les premiers furent délestés de tous leurs biens, embarcations comprises, par des « inconnus » masqués. Les deuxièmes eurent droit au même sort, sauf que cela fut un tantinet plus violent et qu’ils eurent droit en prime à un séjour tous frais payés en prison. Nul doute que cela allait leur passer l’envie de recommencer.

Les esclaves furent libérés de leurs chaînes et de leurs colliers, enfin, tous sauf une. D’après la liste des lots de la vente, c’était une jeune fille qui avait le pouvoir de changer de forme. Elle aurait été achetée par des hors-la-loi dont le navire était parti si rapidement que les forbans n’avaient pas pu l’intercepter. La maîtresse de ce groupe s’appelait Melinda. C’était une personne assez connue dans le monde des enchères, apparemment. Elle avait la réputation d’être impitoyable avec ses ennemis, allant même jusqu’à attaquer les enchérisseurs lui tenant tête. Plusieurs rumeurs courraient à son sujet, et selon certaines, elle aurait de mystérieux pouvoirs. En d’autres termes, cela ne s’annonçait pas comme une promenade de santé pour Massy et ses subordonnés. Toutefois, l’ancien esclave était déterminé à sauver cette pauvre fille. C’est donc empli de détermination qu’il entreprit de galvaniser ses troupes.



Code by Edward Lawrence


Revenir en haut Aller en bas
Ginny Gratz

avatar
Messages : 58

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
48/100  (48/100)
Berrys: 150.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Mar 2 Jan - 16:32





Sauvetage ?


Des boites partout ! De toute évidence, ces dernières contenaient des choses très précieuses ! Ginny en rêvait la nuit malgré le fait qu’elle restait souvent emprisonnée. L’esclave n’était pas particulièrement mal traitée mais elle restait fragilisée par ce qu’elle avait vécu. Non pas qu’elle en avait véritablement conscience mais il lui arrivait par moment de se mettre en retrait. Personne ne savait si elle tentait de reproduire le mode de pensée de quelqu’un dont elle aurait pris l’apparence ou simplement un retrait du fait de sa condition.

La petite adolescente avait même profité d’un instant de faiblesse des gardes pour changer d’apparence et ainsi prendre celle de sa ravisseuse. Il était grand temps de profiter de ses pouvoirs et de faire en sorte d’aller un peu plus loin que le navire.

C’était sans compter sur d’autres gardes encore qui firent leur apparition. A peine Ginny avait-elle fait un pas sur terre qu’un coup de pied vint la cueillir dans l’estomac pour la mettre à terre. L’homme, basané, tira un coup de feu en l’air avant de jeter un mégot de cigarette.

- Je n’aime pas vraiment faire ça mais tu m’y obliges.

Le garde semblait un peu différent des autres… comme si son apparence singulière laissait penser à quelqu’un de supérieur. En tout cas, il cherchait à s’en donner les airs. Boitant juste après son coup, le pauvre s’était foulé la cheville. « Foutue gamine, c’est qu’elle est plus dure qu’elle en a l’air la bougresse » pensa alors le soldat. L’espace d’un instant, il crut qu’il avait véritablement frappé Melinda mais cette dernière l’aurait arrêté sans problèmes, il en était persuadé. L’apparence de Ginny initiale permit au fumeur de comprendre qu’il avait un bon flair.

Décidément, le mot de passe semblait n’être utile que pour les guignols. Allumant une dernière cigarette, il se tourna vers les deux hommes encore en poste et les invectiva de faire vite…

- Si vous aviez fait votre boulot, j’aurai pas été obligé de me salir pour vous… Magnez-vous et aidez au déchargement ! C’est compris ?

Le regard assez noir, l’homme s’en retourna sur le navire avec Ginny sur les épaules. Il la glisserai dans sa cage… fini les sorties impromptues. Maintenant, seule la mission comptait.





J'ai un peu continué le récit mais sans en dire trop évidemment. On m'a potentiellement parlé de se faire animer donc on verra =)
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 206
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
71/120  (71/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Mer 3 Jan - 0:16



Le sauveur
Massy contemplait inlassablement le va-et-vient de ses hommes transportant des barils pour les empiler. Comme Erik l’avait prévu, ils étaient arrivés avant leurs ennemis, ce qui leur laissait un peu de temps pour mettre à exécution le plan de leur capitaine. Ce dernier avait eut dans l’idée quelque chose d’assez simple. D’abord, il comptait attirer le plus possible d’ennemis loin du bateau en créant une explosion tonitruante au beau milieu de l’île. Grâce à l’usine de poudre d’Edward, ce n’était pas un très gros problème pour eux de créer une telle diversion. Dans un souci d’efficacité, les tonneaux furent placés de sorte à former une montagne reliée à un fil. Une seule petite allumette suffirait à faire sauter une bonne partie de l’île, de quoi rameuter du monde pour sûr.

La deuxième partie du plan consistait à ce que le maudit et la moitié de son équipage attaquent frontalement ce qui reste d’hommes au niveau du navire adverse. Là encore, c’était censé être une diversion qui permettrait à Erik de placer le Shaddy de façon à rendre possible un abordage. Ainsi, Bell et le reste des nouveaux Freewill pourraient débarquer sur le bateau ennemi et se mettre à la recherche de la jeune fille. Ou bien, ils pourraient prendre en tenaille Melinda et ses laquais, si le besoin s’en faisait sentir. L’épéiste avait pleinement confiance en sa seconde pour faire le bon choix à ce moment-là. Elle et lui s’étaient beaucoup entraînés ensemble, et même si elle n’avait jamais été proche de le battre, elle l’avait déjà mis à mal plus d’une fois. Sa malice et sa débrouillardise naturelle étaient ses plus grands atouts. Quoi qu’il en soit, les forbans allaient mener cette attaque avec leurs masques habituels. Ils ne tenaient absolument pas à se faire reconnaître plus tard, après tout.

-« Capitaine ! Capitaine ! » Hurla la vigie du haut de son perchoir, une longue-vue à la main. « Nos ennemis arrivent ! Ils sont à environ cinq minutes de l’île ! »
-« Vraiment ? C’est un peu plus tôt que prévu… » Souffla le concerné, légèrement contrarié. « Bon, pas grave, la diversion devrait déjà être suffisante vue toute la poudre. Messieurs ! Ce sont les derniers barils ! Vous savez quelles sont vos affectations ! »
-« Comme convenu, je reste ici pour allumer la mèche ! » Dit la vigie sur l’arbre.
-« Oui, tu pourras nous rejoindre avec le petit bateau à voiles. » Acquiesça le zoan. « Tu sais où il est, et tâche de laisser le plus possible de traces derrière toi. Cela encouragera peut-être nos ennemis à te suivre vers une impasse. »
-« Oui capitaine, à vos ordres ! » Fit le matelot en se concentrant sur son travail.

Une fois les derniers tonneaux de poudre posés, les pirates mirent leurs masques et se séparèrent en deux groupes distincts. Celui de Massy, composé exactement de douze sabreurs, et celui de Bell, composé des douze matelots restants. Chacun d’eux était prêt aussi bien mentalement que physiquement au combat, et ils le firent savoir en un cri de ralliement. Bien sûr, ce n’était pas conseillé lorsqu’on faisait une attaque surprise. Cependant, vu la distance qui les séparait de leurs adversaires, ils pouvaient se le permettre sans risque. Alors que le deuxième groupe rejoignait le Shaddy, le premier s’enfonça dans les fourrés en direction du point ou avaient accosté les hors-la-loi. Bien sûr, ils ne comptaient pas y aller en ligne droite, par peur que leurs ennemis ne repèrent leurs pas. Non, ils allaient y aller en contournant la moitié de la forêt. Puis, quand la vigie les jugerait assez proches de leurs cibles, boom. Toutefois, son travail pour l’instant consistait à couvrir au maximum les traces de l’équipe numéro une, de sorte à laisser uniquement les siennes et celles de la deuxième. Plusieurs minutes plus tard, le forban à la longue-vue estima qu’il était finalement temps d’enclencher le compte à rebours. Il mit feu à la mèche puis s’en alla rapidement pour rejoindre le combat grâce au petit navire qu’on lui avait laissé à cet effet. Certes, il arriverait en retard, mais c’était toujours mieux que rien. Un peu plus d'une minute plus tard, l'explosion retentit à travers toute l'île, prouvant qu'elle était aussi puissante que prévue.



Code by Edward Lawrence



Petites précisions du coup :
Groupe 1 = Massy + 12 sabreurs lvl 10
Groupe 2 = Erik lvl 0 (il conduit le navire et ne fera donc rien d'autre) + Bell lvl 14 + 12 hommes lvl 10 (5 aux armes à feu, 2 à mains nues, 1 avec un pied de biche, et 3 aux sabres)
Vigie = un lvl 10 se battant avec un pistolet.


Dernière édition par Massy Umbra le Mer 3 Jan - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Mer 3 Jan - 11:00



Anatole

Mélinda était actuellement en pleine transaction, ce qui mettait Anatole en premier rang pour gérer les hommes qui surveillaient Ginny. Il avait tendance à se montrer « un peu trop directif », « un peu trop capricieux », mais sa puissance était telle qu'elle surpassait de loin celle de ses camarades. Autrefois employé en tant que mercenaire à Trade, il avait fait du chemin. En effet, une douzaine d'années plus tard, il était l'homme le plus prisé de West Blue, ou du moins aimait-il le croire. Son sourire narquois et supérieur montrait qu'il pouvait être à la fois sans pitié et tristement magnanime.

    - Alors, les gars, vous faîtes votre boulot, bien cette fois-ci ?

Les hommes grognèrent. Ils n'étaient que deux aujourd'hui, et l'un d'entre eux venait de ramener la jeune fille dans sa cage. Elle avait eu le toupet d'utiliser l'apparence de la maîtresse, et il était vrai que son don pour imiter les autres était décontenançant, au point où il leur arrivait de presque la laisser partir... Fort heureusement non. Elle était enfermée, comme un oiseau en cage.

Quand l'explosion retentit au milieu de l'île, les gardes ne bronchèrent pas. Ils semblaient de toutes les manières se ficher de ce qu'il se déroulait là-bas, tant que leur mission était accomplie. C'était différent des soldats au port qui se dirigèrent en masse vers le centre-ville pour observer les dégâts et sauver les stocks qui pouvaient se trouver là-bas. Le port était donc relativement vide tandis qu'on chargeait le bateau.

Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 206
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
71/120  (71/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Mer 3 Jan - 22:01



Le sauveur
Cela faisait environ deux minutes que Massy et son groupe étaient en position, épiant discrètement leurs ennemis. Cela leur avait permis d’assister à une scène plutôt intéressante. En effet, ils avaient vu une jeune femme ressemblant trait pour trait à Melinda sortir dehors. Cependant, un garde l’attaqua par surprise et l’assomma d’un seul coup de pied. Au départ, il avait cru à une sorte de mutinerie. Après tout, ce n’était pas rare qu’un hors-la-loi essaye d’en doubler un autre. Cela aurait été une aubaine pour eux d’attaquer pile à ce moment-là puisqu’un chef n’aurait pas clairement été défini. Toutefois, Death Shade dut se rendre à l’évidence lorsque la femme à terre changea de forme : ce n’était pas le cas. Il ne s’agissait en fait que d’une tentative d’évasion de la fille qu’ils venaient sauver. Par contre, elle avait clairement raté son coup, et après ça, le musicien se doutait clairement qu’elle allait être enfermée pour éviter d'autres tentatives. Ce qui n'arrangerait pas franchement leurs affaires.


À ce stade-là, la seule chose que les forbans attendaient, c’était la détonation que devait enclencher la vigie. La tension était palpable dans les rangs des pirates, ils savaient que le combat allait commencer d’une minute à l’autre. L’épéiste en chef, prêt à en découdre, hésitait à prendre sa forme Kangaman directement. Généralement, il évitait de passer en hybride dès le début d’une bataille, pour garder l’élément de surprise. Toutefois, il valait peut-être mieux se transformer à l’avance cette fois-ci, car il était possible qu’il n’aurait pas le temps de le faire après. De plus, un groupe d’hommes dirigés par une créature mi-humaine mi-bestiale était plus impressionnant. Si cela pouvait paralyser de stupeur les hors-la-loi, ne serait-ce que quelques secondes, ce serait toujours ça de pris. Enfin, il était aussi possible qu’ils ne bronchent absolument pas. Après tout, plusieurs rumeurs évoquaient des pouvoirs surnaturels que posséderait leur maîtresse. Selon le marsupial, il ne faisait aucun doute que c’était dû à un fruit du démon. Or, si c’était effectivement le cas, il n’y avait aucune raison pour que les hommes de l'éventuelle maudite paniquent tant que ça en le voyant. Sauf un manque de professionnalisme évident, ce qui était tout à fait possible aussi.

-« Bon, je vais arrêter avec mes peut-êtres… » Pensa le jeune homme au masque à tête-de-mort. « Cela ne sert à rien de spéculer sur les forces ennemies, je verrais bien… »

C’est alors que le signal qu’ils attendaient retentit, l’interrompant dans sa réflexion. Le zoan se concentra alors pour analyser plus en détails leurs adversaires. Comme prévu, les lauqais de Melinda furent attirés vers le lieu de l’explosion comme des mites avec le feu. De ce fait, le port se vida en l’espace de quelques instants. Les sabreurs derrière le kangourou voulaient se lever pour attaquer, mais il leur fit signe d’attendre un peu. Non, il était trop tôt, les hors-la-loi venaient à peine de partir, ils étaient susceptibles de revenir s'ils les entendaient. Lorsque le meneur des bretteurs eut jugé que la distance les séparant de leurs ennemis était suffisante, il fit signe à ses hommes de lancer l’assaut. Les forbans masqués sortirent donc de leur cachette et se dirigèrent bruyamment vers le navire de la primée. Bien sûr, ils avaient veillé à ne pas être trop bruyants non plus, pour les raisons citées précédemment. Leur but était d'attirer l'attention des adversaires restants, pas de tout le voisinage.

Finalement, le kangourou avait renoncé à se métamorphoser avant le combat. Il ne restait pas assez d’ennemis pour que ce soit rentable d’une quelconque manière, autant garder cet atout dans sa manche. Quoi qu’il en soit, cela ne voulait pas dire qu’il allait ménager les quelques soldats qu’il restait. Vu la façon dont ils chargeaient, Massy espérait franchement qu’on se concentre assez sur eux pour que le deuxième groupe puisse aborder sans trop de problèmes. Si cela marchait, ils auraient de grandes chances de réussir leur sauvetage, mais l’homme kangourou ne comptait pas baisser sa garde maintenant. Ce n’était, là encore, que des spéculations, rien ne lui garantissait la réussite totale de son plan, au final. Cependant, cela n’entama pas d’un pouce sa détermination à y aller jusqu’au bout. Il s’était promis de sauver cette malheureuse et il ferait le nécessaire pour y arriver.



Code by Edward Lawrence



Ginny étant d'en le coma, Nils a décidé de passe son tour.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Ven 5 Jan - 15:10



Anatole

La cohue dehors fit se lever les deux gardes du corps à qui Anatole fit signe de s'asseoir. Il était exaspéré de rester aux côtés de cette demoiselle, parce que ces incapables étaient incapables de la surveiller. Quand il sortit de la cabine, il se rendit compte que le pont était pris d'assaut par une dizaine de personnes. Les hors-la-lois se défendaient plutôt bien, à arme égales, ainsi l'homme n'hésita pas à s'avancer au milieu des bougres. Il surveillait l'entrée de la cabine, malgré son absence de regards tournés vers la porte.

    - Hey, vous êtes qui ?! Beugla le garde du corps.

Il se tourna vers celui qui semblait être le chef et lui jeta un regard amusé. C'était des enfants qui venaient prendre d'assaut quelque chose de bien plus grand qu'eux. D'un geste de la main, il envoya une lame d'air qui repoussa immédiatement un des hommes de l'équipage du kangourou... à un demi-kilomètre d'ici, dans l'eau. Il ne l'avait pas tué. Il s'était contenté de l'écarter, comme un avertissement.

    - Bon, les enfants, c'est l'heure d'arrêter le cirque. Déclinez votre identité.

La parole était d'or. Quant au silence, il risquait de survenir bien assez tôt pour les malmenés.

Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 206
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
71/120  (71/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Ven 5 Jan - 20:13



Le sauveur
L’attaque contre les hors-la-loi se passait assez bien, les subordonnés de Massy faisaient à peu près jeu égal avec leurs adversaires pendant qu’il analysait le champ de bataille. Bien sûr, il arrivait de temps en temps qu’un ou deux ennemis un peu trop sûr d’eux s’avancent pour le tuer. Dans ces cas-là, ils finissaient généralement au sol, d’énormes entailles en croix sur le torse. Si ces hommes avaient plus ou moins le niveau des siens, ce qui était déjà révélateur quant à la puissance de Melinda, ils ne faisaient absolument pas le poids contre lui. Le capitaine des pirates s’était même dit qu’à ce train-là, ils n’auraient même pas besoin de l’attaque surprise avec le bateau. C’est alors que cet homme en costume cravate arriva.

Il faisait à peu près la taille du maudit et paraissait assez décontracté, il ne semblait pas du tout contrarié par cette attaque. À un moment, le zoan pu voir un rictus se dessiner sur le visage du nouvel arrivant, et il aurait juré que ce dernier le regardait de façon moqueuse. Enfin, il ne pouvait pas être totalement sûr du deuxième point à cause des lunettes de soleil portées par le garde du corps. Quoi qu’il en soit, ce dernier fit montre de la puissance qui le poussait à être si sûr de lui : d’un coup, d’un seul, il créa une sorte de lame d’air qui projeta un des forbans plusieurs mètres au loin, en mer. D’abord effrayé pour la vie du malheureux, l’homme kangourou pu souffler lorsqu’il le vit remonter. Toutefois, cela n’arrangeait pas franchement ses affaires. Il était en face d’une personne bien plus puissante que le menu fretin auquel ils avaient eut affaire jusque là.

-« Bon, les enfants, c’est l’heure d’arrêter le cirque. » Dit-il calmement. « Déclinez votre identité. »
-« Ça ne fait aucun doute… » Pensa l’utilisateur du Nitoryù. « J’ai en face de moi le bras droit de Melinda, est-ce que j’ai la moindre chance contre lui ? Huh, j’imagine qu’on verra bien, pour l’instant jouons le jeu. »

Le bretteur en chef prit une pose dramatique assez ridicule devant son interlocuteur. Il avait dans l’idée de paraître le plus idiot et le moins dangereux possible, histoire d’encourager le garde du corps à ne pas le prendre au sérieux. Après tout, le second de Melinda serait peut-être plus enclin à baisser sa garde devant une personne ne semblant pas représenter une vraie menace. Aussi, cela pourrait servir de diversion le temps que les renforts arrivent. Bell et son unité de tireurs d’élite pourraient peut-être changer la donne, et dans le pire des cas, ils leur donneraient un bref instant de répit.

-« Je suis Death Shade, le sauveur ! » Fit théâtralement Massy, tâchant de se donner en spectacle. « Et les braves gens que vous voyez à mes côtés sont mes ombres de la justice ! Nous venons en ces contrées reculées pour porter secours à la gente demoiselle que vous retenez contre son gré en ces lieux. Qui êtes-vous donc, mon cher ennemi ? Vous me semblez être bien plus fort que les laquais de dame Melinda. Votre visage et surtout votre incroyable technique me disent quelque chose, d’ailleurs. Ne seriez-vous pas célèbre ? »

L’ancien esclave mentait sur ses deux dernières phrases, ce n’était qu’une habile tentative pour soutirer des informations à son adversaire. D’abord s’imposer comme assez inoffensif, voir stupide, puis ensuite flatter l’ego de l’ennemi. Il y avait un certain pourcentage de chances que ça marche, mais l’échec était tout aussi envisageable. Quoi qu’il en soit, cela allait déprendre de la personnalité de son interlocuteur. Et par sécurité, l’épéiste se tenait prêt à réagir au quart de tour en cas de besoin.



Code by Edward Lawrence



Nils a accepté qu'on inverse l'ordre des postes lui et moi jusqu'à la fin du RP.
Revenir en haut Aller en bas
Ginny Gratz

avatar
Messages : 58

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
48/100  (48/100)
Berrys: 150.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Sam 6 Jan - 16:48





Sauvetage ?


BOOM !

A nouveau, une légère détonation eut lieu sur le navire derrière la porte devant laquelle se trouvait l’homme au costume. Un tremblement se fit ressentir sur le navire tandis que les combats faisaient rage sur le pont.

BOOM !

Une seconde détonation eut lieu et un nouveau tremblement pris place. Certains auraient pu se demander ce qu’il pouvait bien se passer dans cette sorte de mini prison mais la réponse vint d’elle même lorsque la porte bougea quelque peu sans pour autant céder. Quelque chose semblait s’appuyer dessus.

Ginny, dans sa cage, avait repris connaissance et un immense sourire s’était dessiné sur son visage. Une franche rigolade avait lieu devant les deux autres esclaves de la pièce bien que ces derniers n’avaient plus du tout la moindre volonté de se battre. Ginny n’en n’avait pas pour autant mais le nouveau jeu semblait lui plaire plus que de raison. Un jour, elle avait joué avec son grand-père à une sorte de jeu dans une bulle : le tout constituait à bouger dans tous les sens pour se retrouver sens dessus dessous. En réalité, c’était un stratagème qu’avait mis Nils au point pour permettre à la petite de s’amuser comme elle le souhaitait sans se blesser.

Sans la situation actuelle, Ginny avait simplement pris l’apparence d’Alphonse Gratz. Un peu plus musclé qu’elle ne l’était, sa nouvelle apparence lui avait permis de faire basculer la cage à deux reprises avant de se retrouver en équilibre contre la porte. Morte de rire, Ginny explosa de rire une nouvelle fois et tomba à la renverse dans un nouveau « boom » sonore. La cage revenue à plat, elle s’amusait maintenant à tenter de la tenir en équilibre contre la porte… tant d’innocence dans ce corps pourtant fragile encore de son frère !

Au dehors, il serait alors possible d’entendre de légers « tocs » contre la porte. Rien de bien étrange qui serait probablement couvert par le bruit des combats.

Bien qu’un peu sonnée par les événements qui avaient eu lieu quelques minutes auparavant avec sa tentative de fuite, l’adolescente ne pensait pas vraiment à s’échapper et ne cherchait en réalité qu’à s’amuser. Certes, elle avait eu bien des déconvenues depuis qu’elle avait été capturée mais les règles du jeu du révolutionnaire avaient été claires : il y avait des gentils et des méchants… le seul problème était qu’elle ne voyait pas vraiment la différence. Après tout, tout restait subjectif non ? Melinda devenait ainsi, sans vraiment de raison, une gentille à ses yeux…



Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Mer 10 Jan - 20:14



Anatole

« Toc. ». Le premier ne le fit pas rire. Les gardes eux étaient trop abasourdis pour faire quoique ce soit. « Toc ». Le second lui fit presque oublier la présence du forban « sauveur » sur le navire de Mélinda. Il ne laissa échapper qu'un simple soupir tandis qu'un troisième « Toc » rententissait, suivi d'autres. Anataole se retourna brusquement, ouvrit la porte et la fit rouler une fois en arrière en regardant le garçon – ah, une autre appar...

    - Alphonse Gratz, fit-il en regardant un peu déboussolé le marine. Ah, non, Ginny... Saleté de métamorphe, tu m'as bientôt, lâcha-t-il en complimentant la jeune fille. Bon, bande d'incapables, faîtes votre travail et attachez-moi cette cage au sol.

Les deux gardes se précipitèrent vers l'objet et le ramenèrent à sa place initiale en faisant attention de ne pas blesser son contenu. Ils n'auraient pas aimé avoir affaire à la colère de Mélinda...

    - Bon, où en étions-nous ? Lâcha-t-il en refermant la porte. Ah, oui. Moi c'est Anatole, je ne suis qu'un garde du corps, et eux ce sont juste des trouffions, pas du tout des hommes de la patronne.

Il haussa les épaules, craqua la nuque et se dirigea vers le kangouru avec un air menaçant. Il ne comptait pas lui donner gain de cause. Même s'il appréciait la flatterie, il était assez puissant pour ne pas se laisser influencé par elle. Il tentait de trouver un moyen de l'écarter qui ne nécessite pas le combat... Et malheureusement, il ne lui offrirait pas. Il y avait bien trop gros derrière tout ça.

    - Dégage de là. Dernier avertissement.

La menace n'était pas faite en l'air. Enlevant ses lunettes de soleil, il dévoila deux pupilles sombres et imposantes. Il pourrait effrayer son adversaire rien qu'avec elle, et ne s'en priverait pas... Quand elles rencontreraient le garçon, il pourrait comprendre qu'il n'avait absolument aucune chance.

Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 206
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
71/120  (71/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Jeu 11 Jan - 21:08



Le sauveur
Massy avait vu juste lorsqu’il avait cru que son adversaire ne les prenait absolument pas au sérieux. Après tout, il ne daignait même pas faire attention à eux puisqu’il s’était retourné sans la moindre hésitation pour ouvrir une trappe. Apparemment, c’était une autre tentative d’évasion de la jeune fille qu’ils étaient venus sauver. Elle aurait pris l’apparence d’un certain Alphonse Gratz, de ce qu'avait dit l'homme à lunettes. Cependant, ce dernier avait déjoué son subterfuge en un clin d’œil et avait ordonné aux gardes de mieux faire leur travail. Quoi qu’il en soit, le bretteur ne profita pas de l’occasion pour attaquer, il était bien trop occupé à mémoriser le nom évoqué par son ennemi. Cela pourrait lui être utile plus tard, qui sait ? Son interlocuteur interrompit son flux de pensées en s’avançant de façon menaçante, il en profita d’ailleurs pour se présenter.

-« Messire Anatole, vous dîtes ? » Répondit le maudit de façon théâtrale. « Cela ne me dit malheureusement rien, mais… »
-« Dégage de là. » L’interrompit sèchement le concerné. « Dernier avertissement. »

Le hors-la-loi avait prononcé ces quelques mots d’une voix qui ne laissait paraître aucun doute, aucune peur. Cet homme était sûr à cent pourcent de sa victoire, toutefois, le kangourou comprit qu'il ne voulait pas vraiment se battre. En effet, le garde du corps voulait tout simplement les faire partir, comme le prouvait sa tentative d'intimidation, qui consistait à enlever ses lunettes. Cela laissa apparaître deux gros yeux d’un noir profond qui surprirent le musicien, le forçant à laisser tomber ses faux airs de rigolo pour prendre un air plus sérieux. Les forbans derrière lui avaient fait plusieurs pas en arrière, effrayés par la révélation d’Anatole. Faisant signe à ses subordonnés de reculer, Massy fit quelques pas en avant et dit tout en prenant sa forme hybride :

-« Je vois que je n’étais pas le seul à cacher un atout dans ma manche. Quoi qu’il en soit, n’y a-t-il aucun moyen de régler ça de façon paisible ? Avons-nous réellement besoin de nous battre alors que nous ne nous connaissons même pas ? Je n’ai rien contre toi, Anatole, tu sais ? En tant que garde du corps, j’imagine que tu ne fais que ton travail alors que moi, je ne fais que ce qui me semble juste. En un sens, nous ne sommes pas si différents, si ? »

L’homme kangourou dégaina ses sabres et fit face à l’homme aux énormes pupilles noires. Le premier soupira profondément et continua le fond de sa pensée :

-« En vérité, je ne me fais pas d'illusions sur ta réponse. Il n’y a pas besoin d’être un génie pour voir que tu es un professionnel, tu ne risques pas de laisser tomber ta mission en cours de route. Quant à moi, je ne peux pas abandonner cette jeune fille, je ne connais que trop bien les affres d’une vie d’esclave. Je ne peux tout simplement pas me permettre de partir d’ici sans rien tenter, pas après tous les beaux discours que j’ai fait dans ma vie. Il n'y a donc aucun moyen de régler cela sans user de violence, malheureusement. »

Soupirant une fois de plus, le musicien se mit en position de combat, aiguisant tout ses sens pour ce qui s’annonçait comme une bataille ardue.

-« Je sais que tu me surpasses en terme d’expérience, je sais que mes chances de victoire sont minces, et je sais que le choix le plus judicieux est la fuite… Mais je ne peux tout simplement pas tourner le dos à une personne en difficulté se trouvant juste à mes pieds ! Je te demanderais cependant de te montrer indulgent avec mes hommes, ils n’ont pas à souffrir des mauvaises décisions de leur capitaine…. Sur ces mots, en garde, Anatole ! »

Le maudit, usant de toute la force de ses jambes, se projeta dans une attaque frontale très rapide. Ses bras étaient placés de façon à donner deux coups de taille en croix. Cependant, malgré les apparences, son attaque n’était pas aussi grossière qu’on pourrait l’imaginer, car il s’agissait en réalité d’une feinte. L’épéiste avait prévu que son ennemi esquive assez facilement sa charge grossière, auquel cas, il userait de son agilité pour bondir vers lui et lui infliger deux coups d’estoc.
____________________________________________________________

Bell, qui se tenait au poste de la vigie, fronça les sourcils en voyant que son capitaine était en train de discuter avec un homme en costume cravate. Cela faisait quelques minutes déjà qu’elle observait de loin le déroulement des évènements sur le navire de Melinda. La tireuse avait même assisté à la preuve de force de l'ennemi, c'est-à-dire la lame d'air qui avait projeté leur camarade. Baissant sa longue-vue, elle redescendit en bas pour se tourner vers les cinq hommes qu’elle avait entraîné elle-même au tir. Parmi ces derniers, quatre avaient troqué leurs pistolets à silex pour des canons auxquels ils était habitués. Ils avaient tous passé beaucoup de temps à viser leur cible, ne pouvant pas se permettre de la rater. Le bateau des hors-la-loi était d’ailleurs en parfaite ligne de mire, mais les pirates ne comptaient pas faire quoi que ce soit avant d’en avoir reçu l’ordre. Le reste des hommes du groupe deux s’occupaient de déplacer d’autres boulets qui serviraient à recharger l'artillerie après coup. Erik, quant à lui, était concentré sur les déplacements du navire. Dans sa jeunesse, c’était un as du gouvernail, il était capable de prouesses que peu de gens pouvaient réaliser. Malheureusement, l’âge ne lui avait pas fait de cadeaux, et il n’était plus qu’un navigateur lambda.

-« Bon, messieurs. » Dit la seconde du nouvel équipage Freewill. « Apparemment, le groupe un rencontre des difficultés, ils sont en face d’un type assez fort. Je vous conseille donc de vous préparer, nous allons bientôt entrer en scène. »
-« On n’agit pas encore ? » S’étonna l’un des porteurs de boulets de canon. « C’est maintenant que les autres ont besoin de nous ! »
-« Je comprends très bien que tu veuilles leur venir en aide. » Acquiesça le médecin. « Toutefois, nous ne pouvons pas foncer tête baissée, ce serait tout simplement le meilleur moyen d’empirer leur situation. Attendons le moment où ils auront vraiment besoin qu’on attaque, pour l’instant, ce n’est pas le cas. »
-« Je… Euh… Tu en es sûre ? » Demanda-t-il, hésitant.
-« Oui, Massy m’a donné certaines consignes au cas où ça se passerait mal. » Révéla la brune. « Il m’a demandé de leur créer une diversion, pour leur permettre de s’enfuir ou de libérer la jeune fille. Or, je ne pense pas qu'ils en aient besoin tout de suite, surtout que ça révélerait notre position à l’ennemi. Je te rappelle qu’à la base, nous étions censés les prendre en tenaille. Malheureusement, je dirais que ce n’est plus d’actualité vu la puissance du chef adverse. »
-« À ce propos, ne sommes-nous pas censés repêcher notre ami ? » S’enquit le seul tireur sans canon.
-« En temps normal, j’aurais effectivement dit oui. » Rétorqua la tireuse. « Cependant, les risques qu'on nous repère entre-temps sont trop grands. Sans parler du fait que ça déboussolerait nos canonniers qui seraient obligés de viser une nouvelle fois le bateau adverse. Et puis, j’ai vérifié son cas, et il va bien. Il est est actuellement en train de se diriger vers le rivage à la nage, donc pas de quoi s’alarmer. »

Bell reprit sa longue-vue et la pointa de nouveau sur le bateau de Melinda. À cette hauteur-là, elle n’avait plus de vision d’ensemble sur tout le navire, mais ce qu’elle voyait suffisait. Le zoan et le garde du corps semblaient toujours être en pleine discussion. C’est alors que l’homme en costume cravate s’avança, retirant ses lunettes. Pour une raison qui échappait à la jeune fille, ses camarades affichèrent tous des mines effrayées, à l’exception de Massy qui avait l’air sérieux. D’un geste de la main, ce dernier fit reculer les autres jusqu’à la poupe. Il se transforma alors en Kangaman et dit quelque chose avant de lancer une attaque.

-« Les amis… » Souffla la femme médecin. « Il se pourrait que nous ayons à entrer en jeu plus tôt que prévu, tenez-vous prêts ! »



Code by Edward Lawrence



Revenir en haut Aller en bas
Ginny Gratz

avatar
Messages : 58

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
48/100  (48/100)
Berrys: 150.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Jeu 11 Jan - 21:42





Sauvetage ?


Ginny n’en revint pas ! Anatole connaissait Alphonse ! Bien que la cage bougeait de nouveau dans tous les sens, la petite se retrouva emmenée de force et clouée au sol. Quelle tristesse de ne pouvoir avoir de nouvelles informations quant à ce que pouvait avoir le grand homme.

Ainsi Ginny partit dans ses délires habituels : des jeux en pagaille avec les barreaux de sa cage et elle personnifia même chacune des autres cages. Ainsi, on pouvait retrouver chacun des membres de la famille Gratz au sein de la même pièce. Bien qu’il n’y avait que peu d’esclaves, chacun restait un membre de la famille pour la petite jeune fille qui ne parvenait pas à perdre son sourire… ou presque pas à le perdre. Le fait d’être reconnu en tant qu’Alphonse l’avait profondément traumatisée. Tout du moins, Alphonse lui manquait maintenant. Le nouveau jeu qu’elle mit en place fut le plus simple du monde : dans les minutes et heures qui allaient suivre, la petite adolescente ferait alors tout pour attirer l’attention. Elle aurait ainsi profité de l’instant pour prendre l’apparence de Chloé… avec un peu de chance, si Anatole n’avait pas vraiment voulu jouer avec Alphonse, peut être aurait-il apprécié jouer avec Chloé ?

De toute façon, les deux petits enfants avaient toujours beaucoup joué ensemble, même si Chloé s’était toujours refuser à l’admettre.

Le seul problème de cette situation était que maintenant que la cage était clouée au sol, la possibilité qu’elle avait de pouvoir faire du bruit et attirer du monde était limitée. Se refusant à crier à l’aide car ne pensant pas le moins du monde au fait qu’elle puisse être en danger, la jeune Gratz ne chercha pas à s’affoler plus que ça. De fait, elle risquait de n’attirer personne et encore moins Anatole… elle s’en fichait. Perdue dans son monde, Ginny attendrait maintenant son heure dans cette cage… plusieurs heures… plusieurs jours… plusieurs semaines.

Peu à peu, son sourire risquait de s’effacer. La pauvre Melinda risquait alors de perdre un outil précieux en la qualité d’une Ginny brisée si rien n’était alors fait.




Fin du RP pour ma part à moins qu'il n'y ait du changement, ça dépendra des interactions susceptibles d'être faites avec Ginny.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 122

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Jeu 11 Jan - 22:46



Anatole

Le portait dépeint par Massy n'était pas loin de la réalité mais le mercenaire ne le commenta pas. Il s'attendait au début des hostilités. Ainsi, lorsqu'elles arrivèrent, le coup de pied qu'il décocha fut d'une violence phénoménale lorsqu'il percuta le torse du sabreur. Qu'importe sa formation, la puissance de ce hors-la-loi était supérieure à tout ce qu'il avait sûrement pu connaître jusqu'à présent, sur ces mers calmes et d'une quiétude à faire pâlir la plupart des forbans. Ainsi, quand le pied de l'homme rencontra le maudit, celui-ci fut expulsé jusqu'au niveau du port... Ou une fermeture éclair s'ouvrit brutalement, l'engouffrant avant de se refermer. Il fronça les sourcils avec dépit. « Que venait-il de se passer ? » se demanda-t-il intérieurement, mais il ne montra pas son inquiétude. Son visage resta de marbre, chacun de ses traits contrôlés.

    - Votre capitaine... Semble avoir fait un petit tour quelque part loin d'ici. Dégagez, maintenant, avant que je ne vous fasse quitter mon navire de force.

La voix un peu sèche d'Anatole vibrait dans sa gorge tandis qu'il sentait que les choses pouvaient se corser d'un moment à l'autre. Son regard balaya la foule avant de se poser sur la longue-vue qui observait la scène, comme s'il l'avait perçu de là où il se trouvait. Il maugréa quelques paroles désagréables avant de se retourner. Les combats avaient cessé du côté des hors-la-lois. Si les pirates en faisaient de même, ils pourraient partir tranquillement : du sang sur le bateau ne ferait pas plaisir à Mélinda à son retour, et Anatole en avait conscience...


Massy est emporté dans une faille suite à un coup de pied d'Anatole (qui est de toute évidence au moins niveau 30+). Il commande aux pirates de quitter le navire sous peine de représailles. Tu peux conclure, Massy, pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Massy Umbra
Death Shade
avatar
Messages : 206
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
71/120  (71/120)
Berrys: 5.580.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   Jeu 11 Jan - 23:38



Le raté
Un coup, c’est tout ce qui avait suffit à Anatole pour se débarrasser de Massy. Ce dernier savait qu’il était largement surpassé par son adversaire, mais pas à ce point. Quoi qu’il en soit, il n’eut pas vraiment le temps de réfléchir à tout ça plus longtemps puisqu’il fut projeté dans une sorte de fermeture éclair. La seule chose qu’il put remarquer avant de sombrer dans l’inconscience fut un changement drastique de décor.

Sur le bateau des hors-la-loi, les forbans reculèrent, ils étaient confus, apeurés, et défaits. Non seulement leur chef venait de prendre une raclée monumentale, mais en plus, il avait disparu. Ils pensaient tous que c’était dû au pouvoir de ce mystérieux homme aux yeux noirs. Cependant, la réponse vague du garde du corps et son expression suffirent à leur faire comprendre qu’il n’y était pour rien. Ne souhaitant pas mourir, ils acceptèrent sans hésiter son invitation à quitter les lieux.

Bell, qui avait assisté à toute la scène depuis le bateau, tomba à genoux, sous le choc. Son capitaine, son ami, sa seule famille,… Tout venait de s’envoler sous ses yeux comme si de rien était, et elle ne savait pas ce qui était arrivé. Pour la seconde fois de sa vie, elle était dans le flou quant au sort d’un de ses proches, et sa détresse s’entendit lorsqu’elle hurla de chagrin. Son unité n’avait rien vu. Toutefois, ce cri fut suffisant pour leur donner envie de tirer, et c’est ce qu’ils auraient fait si la brune ne les en avaient pas empêchés.

-« Vous tenez vraiment à ce que cet homme tue nos autres camarades en représailles ? » Leur avait-elle dit, en larmes, dans un moment de lucidité.

C’est à peu près à ce moment-là que la vigie arriva sur son bateau à voiles, pêchant au passage le pauvre matelot essoufflé qui lui raconta ce qui lui était arrivé. Ensemble, ils rejoignirent le reste de l'équipage sur le navire qui leur raconta l’horrible nouvelle. Le navigateur, faisant mine de ne pas être touché par les évènements, les conduits jusqu’à l’île où ils rencontrèrent le groupe un. Enfin réuni, le nouvel équipage Freewill quitta les lieux sans plus attendre. Ils auraient aimé mener des recherches, mais la présence de l’ennemi les en dissuada. Les pirates, dont le moral était plus bas que terre, s’en allèrent, vaincus. Pour couronner le tout, ils n’avaient plus aucun chef puisqu’en plus d’avoir perdu leur capitaine, ils avaient perdu leur seconde. En effet, cette dernière était inapte à les commander désormais à cause de sa tristesse sans équivoque.

-« C’est fou comme la vie peut être ironique… » Pensa Erik, ne pouvant s’empêcher de verser une larme. « On est venus sauver une personne, et on est repartis avec quelqu'un en moins, au final… »



Code by Edward Lawrence



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Présent] Un sauveur ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Un sauveur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Sauveur Pierre Etienne ap mete KKchat Aristid ak Preval deyorr
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes
» Qui sera le sauveur d’Haïti ? La « diaspora » ? L’homme providentiel ?
» Stanley Lucas et Sauveur Pierre demandent de faire pression sur les élus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-