Partagez | 
 

 [FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 70
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
15/75  (15/75)
Expériences:
53/80  (53/80)
Berrys: 11.524.000 B

MessageSujet: [FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)   Mar 10 Oct - 16:32

Accoudé au pavois du pont supérieur, j'observe un long moment l'île où nous devions accoster, répondant au nom de Powder Island. Elle était bien grande, mais la montagne qui en occupait tout le centre semblait occuper quasiment tout l'espace habitable de l'endroit, ne laissant que les côtes pour les habitants.
Avec les quelques informations que j'avais pu obtenir par quelques Marines présents sur le bateau, cette île semble vivre majoritairement par les nombreuses mines installées au pied de la montagne.

Ces mines sont la raison de notre présence ici, ce qui nous a amené à traverser Red Line pour arriver ici. Un groupe de pirates a capturé trois mines de l'île, chassé les mineurs qui s'y trouvaient, avant de se barricader à l'intérieur, repoussant brutalement les curieux s'approchant trop de la zone.
Aux dernières nouvelles, la Marine a pu reprendre le contrôle de la "mine pirate"la plus à l'Ouest et semble bloquer sur celle du centre. Pour nous, la tâche va être de reprendre la mine la plus à l'Est et de possiblement prêter main forte à la Marine locale, pour la mine du centre.
Pourquoi West Blue demande de l'aide à East Blue pour cette histoire? Je n'en sais strictement rien. Je sais juste que ce bateau a été détourné par cette histoire, alors que nous revenions d'une autre mission, parce qu'il était plus proche de Red Line.

Pendant le voyage, je m'étais distraitement entraîné dans un coin du navire, soit croisant le fer avec des Marines, soit en massacrant deux trois mannequins. J'étais encore à l'apprentissage de cette "épée double" que j'avais pu récupérer au QG de la Marine qui m'avait accueilli dés mon arrivée au sein de la Marine. Le maniement étant plus ou moins semblable à celui des bo auxquels je suis habitué depuis l'enfance, c'était plutôt simple à comprendre le fonctionnement de l'arme et je me suis rapidement trouvé à tout massacrer autour de moi. J'appréciais grandement cette arme et j'étais plus que ravi d'avoir pu trouver un moyen de compenser mon coté "novice de la Marine" que je cherche à tout prix à supprimer. Je suis là pour apporter mon aide et je n'ai guère envie d'aider en passant la serpillière sur le pont ou au fond d'une base Marine perdue au milieu de nulle part.

Réajustant mon arme dans son fourreau dorsal, je me prépare au débarquement, plaçant ma veste en cuir marron sur mes épaules, restant en débardeur blanc en dessous, avec mon holster où je dissimulais mon Den Den Mushi.
La chaleur environnante est vraiment étouffante et l'agitation environnante n'arrangeait pas les choses. Les Marines locaux courraient dans tous les sens, au port de l'Est où nous avions jeté l'ancre et des explosions lointaines se faisaient entendre au loin.

Je reçois rapidement des ordres, qui consistaient à aider l'équipe médicale présente à bord de mettre pied à terre et d'installer une antenne médicale de fortune à proximité de la mine pirate de l'Est, afin de subvenir aux éventuels besoins médicaux.
J'imagine que mes supérieurs ne veulent courir aucun risque, surtout sur un territoire que je juge peu connu et où on a été déployés à l'arrache, sans guère d'informations.
Me connaissant, j'aurais sûrement fait un tour en ville, glanant des informations à gauche à droite, pour me faire une idée plus précise de la situation actuelle, mais étant donné que j'ai reçu des ordres bien précis, je ne vais pas y déroger.

Je pars donc pour l'aile médicale du bateau, toquant rapidement à la porte, avant d'entrer, me mettant au garde-à-vous:

-Bonjour!
Le capitaine demande à ce que l'équipe médicale soit déployée à proximité des mines de l'Est de l'île, avec tout le matériel médical nécessaire!
Pour ma part, je suis chargé de vous aider dans cette tâche et me tiens à votre disposition, pour fournir toute l'aide dont vous pourriez avoir besoin!


Oui, on pourrait me dire que c'est bien coincé comme manière de se présenter ou autre, mais bon, je suis au stade où je dois faire mes preuves au sein de la Marine et je compte bien me donner à fond dans chaque tâche qui m'est attribuée.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
6/250  (6/250)
Berrys: 51.645.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)   Mer 18 Oct - 11:29




Rencontre à la poudrière


Le regard vide, le ventre creux, affalé sur une caisse dans l’infirmerie du navire à être balloté par le roulis, Nils bailla alors que déjà, des médecins et infirmières s’affairaient dans la pièce. Nul doute que Nils s’en foutait royalement. Après tout, le vieillard était au grade de lieutenant et s’occupait de superviser les opérations… du moins c’était là la mission qu’il s’était lui même attribué. En réalité, il avait également été évincé par les autres membres de l’équipe pour éviter que ce dernier n’en fasse qu’à sa tête.

De fait, l’ancêtre avait du temps devant lui pour divaguer et se perdre dans ses pensées. De toute évidence, il n’était pas fait pour la vie de marine et était bien loin de se douter que quelques années plus tard, il atteindrait un grade élevé dans cette organisation.

Pensant à sa petite famille et à sa petite femme, comme à son habitude depuis toujours et chaque fois qu’il partait loin de Toroa, Nils utilisa son auriculaire droit pour le glisser nonchalamment dans sa narine droite. Remuant le doigt avec insistance, il manqua d’éternuer deux fois avant de finalement extraire un superbe Mickey qu’il regarda avec insistance. Lançant sa morve sur le hublot en pensant que ce dernier était ouvert, le lieutenant soupira alors que la porte de l’infirmerie s’ouvrait une énième fois de la journée.

Un jeune homme, plutôt bien frais et visiblement sûr de lui se mit alors au garde-à-vous. Le grand-père haussa alors un sourcil pour tenter de comprendre ce qu’il se passait. Ecoutant plus ou moins distraitement ce qu’il racontait, Nils eut une lueur dans le regard à l’évocation de la disposition du jeune homme. Les yeux brillants, l’air pour le moins ragaillardi, l’ancêtre se leva d’un bond et prit le commandement de la brigade médicale.


Merci de ton aide ! Il faudrait que tu portes ça… on aura besoin de touuuuuut ça !
L’équipe médicale dans son intégralité tourna finalement le regard vers le lieutenant Gratz puis vers ce qu’il avait désigné. Dans le lot, plus de la moitié aurait été inutile et encombrant sur le terrain.

Le véritable chef de la division fit quelques pas et surplomba Nils de sa carrure. Mesurant presque deux mètres, Ray était le commandant de l’unité malgré son jeune âge. Il avait toujours fait montre d’un talent indéniable pour manager des équipes et, malgré ses compétences médicales assez limités, il n’en restait pas moins un bon infirmier et un excellent soldat.

Bien qu’il était en train de remettre le vieillard à sa place, il s’empressa de corriger les informations de Nils pour le jeune Dorian.

- Je suis le commandant Ray. Il nous faudra une protection sans aucun doute…

Avec un regard en coin vers Nils qui commençait à bouder vu que sa blague n’avait pas pris, Ray renchérit.

- Je place le médecin Nils sous tes ordres. On va diviser les équipes pour couvrir le plus de terrain possible. Malgré son âge avancé, il n’est pas mauvais médecin… loin de là.

Ray poussa un soupir après ce qu’il venait d’admettre : de toute évidence, ça n’avait pas été la chose la plus facile à dire. Se tournant vers l’ancêtre, il lui intima donc de prendre ses affaires et de suivre Dorian… sans oublier de prendre « touuuuuuut ça ».

Nils ne put faire autrement que de déglutir devant l’attitude du responsable. Visiblement, il venait de se faire prendre à son propre jeu. Se chargeant comme une mule, il s’apprêtait alors à suivre le jeune matelot tout en maugréant.





Tu peux PnJser Nils pour te suivre du coup.

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 70
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
15/75  (15/75)
Expériences:
53/80  (53/80)
Berrys: 11.524.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)   Mer 18 Oct - 23:10

Visiblement, l'équipe médicale était en pleins préparatifs et je débarquais en plein milieu d'une certaine agitation. J'ignorais de quoi il était question, mais je doute un peu que ce soit des préparatifs pour débarquer, vu que j'étais le seul Marine en "uniforme" de soldat. Je dois être le seul à être venu ici avec les ordres de débarquement... ou alors les médecins ont anticipés les ordres?

Mes réflexions sont rapidement interrompues par le bond d'un âge assez avancé, comme s'il avait reçu un électrochoc, m'adressant bien énergiquement la parole, me montrant quasiment l'ensemble de la pièce... Sérieusement, on devrait ramener toute l'aile médicale du bateau, pour une antenne médicale? Je ne m'attendais pas clairement à ça. On va devoir faire pas mal d'aller-retours, avec tout ce...
Mes pensées décidément bien vagabondes se font interrompre par l'irruption d'un colosse que je reconnais comme un des hauts-gradés ayant embarqué sur le navire et qui semblait être en charge de l'équipe médicale.
Je salue rapidement en me mettant au garde-à-vous, écoutant les instructions supplémentaires fournies par le commandant Ray.
Je bloque sur le nom du vieillard un instant... Nils Gratz? Ce nom ne m'est pas inconnu...

J'incline la tête respectueusement devant mon aîné:

-Docteur Gratz, votre réputation vous précède en effet. Des Marines de la base d'East Blue où je suis affecté disent vous devoir la vie.


Effectivement, à la base où j'étais affecté depuis plusieurs mois, j'avais pu entendre maintes histoires entre mes diverses séances d'entraînement. Parmi les histoires de combat incroyable entre Marines et Pirates, Révolutionnaires ou autres brigands, des batailles navales titanesques, il y avait aussi des exploits humains rapportés, comme le docteur Gratz, représenté comme un vétéran du combat et spécialiste de la médecine de guerre.

Bref, laissons tomber ses souvenirs et concentrons-nous sur la mission (j'ai l'impression que mon esprit part un peu trop dans tous les sens).
Je choisis de prendre au mot les dires du commandant Ray, en choisissant de prendre un paquetage de poids moyen, fourré dans un sac à dos. Si je dois assurer la protection de l'équipe médicale, c'est mieux de devoir porter des choses sur le dos, pour garder mes bras libres, pour manier rapidement l'épée double, en cas de danger.

Le débarquement se fait dans une grande agitation, les soldats se déployant immédiatement vers les mines pirates, alors que les civils étaient soit en train de se calfeutrer chez eux, soit en plein milieu de la rue, demandant à chaque Marine qui le croisait ce qui pouvait bien se passer.
Pour ma part, j’emboîte le pas à la première ligne de soldats qui couvrait l'équipe médicale. Pour ma part, devant transporter une partie de matériel, je me mets du coté "renfort", prêt à bazarder mon sac, essentiellement rempli de bandages, de médicaments dans des flacons en plastique, pour éviter toute casse malheureuse. Je devais bien rester sur mes gardes et être attentif à tout et n'importe quoi. On est sur une île inconnue, en plein cagnard et en plein chaos et je ne veux courir aucun risque.

Je jetais régulièrement un regard en arrière, pour observer l'équipe médicale et les quelques autres soldats qui nous encadraient. On était une dizaine de soldats à entourer l'équipe médicale et la progression était assez rapide.
Après une course assez longue, on arrive à proximité des mines de l'Est, entendant plusieurs explosions, coups de feu et autres bruits de combat.
L'équipe médicale installe son matériel au pied d'une structure rocheuse, où nous serions abrités du soleil, du vent et de la vue de l'ennemi.

Je sors le matériel médical de mon sac et le dépose avec les reste des fournitures, donnant un coup de main à quiconque aurait besoin d'aide: caisse à ouvrir, lit à déplier, tenture à installer... Je cavale dans tous les sens, sans me ménager, alors que je sens la chaleur m'accabler de plus en plus, me trempant de sueur, avec l’absence de pause depuis le départ du port. On avait bien fait deux trois pauses pour boire, sur le chemin des mines, mais, pour ma part, c'était surtout une partie surveillance et guet et je buvais bien moins que les autres.
Mais bon, je ne suis pas là pour faire bronzette ou farniente! On m'a donné une mission et je dois me donner à fond dedans!
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
6/250  (6/250)
Berrys: 51.645.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)   Jeu 19 Oct - 22:09




Rencontre à la poudrière


Ca c’est un jeune, un vrai ! Le respect de ses ainés, sa grande volonté de beaucoup en faire, tout laissait présager chez ce jeune bambin un avenir de la marine. Flatter le grand-père était une porte d’entrée vers le bonheur éternel… ou tout au moins une possible porte de sortie pour éviter ses sarcasmes et autres bêtises en tous genres.

Néanmoins, Nils fut pour le moins étonné des propos du jeune homme. On lui devait la vie ? Arquant un sourcil alors qu’il voulait initialement ne pas montrer son étonnement, il fendit un air des plus décontractés et en profita pour se polir les ongles avant de jongler sur une attitude pédante.


Oui… beaucoup de jeunes marins me doivent…
Soudain, un taquet des plus virulents heurta le crane du vieillard sans crier gare. Ray ne semblai pas beaucoup apprécier l’attitude du lieutenant et en profita d’ailleurs pour rappeler le docteur à l’ordre.

- C’est comme ça qu’on parle à son supérieur ?!

En l’instant, Dorian avait autorité sur le vieillard. Le commandant Ray laissa dès lors Dorian maitre des opérations et Nils suivit sans plus broncher que ça, ce qui était pour le moins étonnant de la part du grand-père.

Le débarquement eut alors lieu. Une agitation des plus importantes prenait place dans le port et Nils posa enfin pied à terre. Bon nombre de soldats se déplacèrent alors en direction des mines et le grand-père adopta une moue des plus absorbées. En réalité, le vieillard était simplement concentré sur ce qu’il pourrait bien avoir à manger le soir. Animé d’aucune volonté, Nils marchait plutôt lentement derrière son nouveau supérieur du jour.

Quelque peu déçu de savoir qu’il venait de perdre en grade pour la durée d’une mission, il pensait peut être s’en tirer en trainant la patte. Après tout, c’était aux jeunes de se sortir les doigts pour gagner en influence et incarner le grand gouvernement mondial de demain !

Le jeune homme se donnait clairement du mal pour réussir la mission qui lui avait été confiée. Bougeant dans tous les sens, Nils fatiguait rien qu’en le suivant du regard. Ah ces jeunes ! Il fallait toujours qu’ils en fassent des caisses !

A peine arrivés auprès de la structure rocheuse, le vieillard vit une nouvelle fois le Dorian se montrer de plus en plus entreprenant. Quoiqu’il puisse tenter d’en penser, Nils n’en revenait pas : ce jeune garçon était en réalité très enthousiaste mais surtout… il n’avait rien à lui reprocher !

Bouche bée devant cet état de fait, Nils ne sut pas vraiment quoi faire. Lui qui hésitait à savoir quelle crasse faire pour mettre son nouveau patron hors de lui, il se retrouva dans une situation bien déconcertante et après avoir sorti ses quelques affaires, se dirigea vers Dorian. D’abord hésitant, il ne semblait pas du tout habitué à ce qu’il s’apprêtait à demander… il avait envie d’aider ce jeune garçon plein d’entrain sans savoir pourquoi.


Euh… on fait quoi maintenant… chef ?
Nils avait eu le déclic. Il voyait en ce jeune homme, dans son attitude, le fils qu’il n’avait jamais eu.



_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 70
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
15/75  (15/75)
Expériences:
53/80  (53/80)
Berrys: 11.524.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)   Jeu 19 Oct - 22:59

Me décidant à boire une bonne moitié de gourde d'eau, histoire de rattraper ce que je n'avais pas encore bu, depuis que nous avions commencé l'installation du campement médical.
Je ne dirais pas que je fais du zèle à courir dans tous les sens comme ça. Je ne cherche pas non plus à rentrer dans de quelconques bonnes grâces ou je ne sais quoi. Je cherche juste à m'investir au maximum de mes capacités.
D'une manière ou d'une autre, j'avais suffisamment impressionné la Marine pour qu'elle m'embauche, malgré mon jeune âge. Bon, sur cette histoire de recrutement, j'ai encore un peu de mal à faire le point dessus. Je ne me souviens plus vraiment de ce qui s'était passé sur mon île natale, à part le fait que moi et ma milice défendions bec et ongles nos terres contre un débarquement pirate... Le reste est pas mal flou...

Interrompant mes pensées pour me concentrer de nouveau sur le travail, une voix familière m'interpelle dans le dos, me faisant légèrement sursauter. Je me retourne vivement pour faire face au docteur Gratz:

-Hein? Euh... Je... Un instant, je... je vais voir l'avancement du campement avant de... de donner mes ordres, veuillez m'excuser!

Sur mes bafouillages, je m'incline rapidement devant le vétéran et j'entame un rapide tour de contrôle des diverses installations du camp, préférant demander à chaque fois aux médecins l'avancement des installations, histoire d'avoir la confirmation d'experts.
Bon, j'avoue, ce "tour de contrôle" est aussi l'occasion de faire le point sur la situation et le moins que l'on puisse dire (et j'imagine que le premier imbécile venu l'aurait deviné), c'est que je stresses comme un fou, à l'idée de devoir diriger un groupe de soldats et de médecins, pour la première fois de ma très courte carrière!
Chef... Chef?!? Oh bon sang, j'avais pas demandé une aussi grosse responsabilité moi! Je devais juste aider au transport de matériel et à la protection de l'équipe médicale (en tout cas, je l'avais compris comme ça)!

Après avoir bien paniqué intérieurement pendant quelques minutes, tout en vérifiant que le campement médical était suffisamment avancé pour accueillir les premiers patients, je parviens à me calmer et à faire le point, suffisamment pour revenir vers le docteur Gratz, claquant rapidement dans mes mains pour attirer l'attention de tout le monde alentours:

-Bien, écoutez-moi tout le monde!
Maintenant que le campement est suffisamment mis en place, je vais rejoindre brièvement le front et faire passer le message, comme quoi une antenne médicale est à disposition pour les unités blessées! Attendez-vous donc à recevoir des blessés de tous types à n'importe quel moment!
J'ignore très franchement l'avancée de la bataille de la mine de l'Est et c'est aussi pour ça que je vais sur place, pour me tenir informé!
Je ferais un rapport permanent au Den-Den Mushi situé au centre du campement! Toi, tu restes en permanence au Den-Den Mushi et tu fais circuler mes informations, aussi bien auprès du camp que du capitaine resté au port! Vous quatre, vous vous postez tout autour du campement et vous montez la garde! Quant aux cinq derniers, vous vous tenez à disposition de l'équipe médicale!


Au fil de ma planification, je désignais chaque poste aux soldats Marines et le Den-Den Mushi au centre de l'antenne médicale.
Je devais me concentrer au maximum sur les tâches environnantes et sur mon caractère tactique et stratégique. C'était bien mon seul point fort, depuis que je travaillais au sein de la milice de mon île natale. Ma volonté de protéger mes proches compensait efficacement mon expérience "moyenne" du combat et mon coté stratège et réfléchi me permettait de tirer profit au maximum d'une situation, avec les ressources qui m'étaient allouées (hommes, matériel, paysage environnant...).
Parcourir le camp pendant quelques minutes, tout en me renseignant sur les ressources à disposition, ça me remplissait le cerveau d'informations tactiques et j'oubliais assez rapidement le stress qui m'envahissait, à l'idée de diriger ma première unité de Marines...

J'adresse un signe de tête au docteur Gratz, veillant à baisser suffisamment la voix, de sorte à ce que seulement lui puisse m'entendre:

-Désolé pour tout-à-l'heure, docteur Gratz, si j'ai semblé perdre mes moyens.
Puis-je vous laisser le soin de diriger l'ensemble des opérations médicales du camp, pendant mon absence, tout en me tenant informé, par le biais du Marine posté au Den-Den Mushi?


Pour plusieurs raisons, j'avais choisi de m'adresser plus personnellement au docteur Gratz, plutôt que tous les autres médecins présents.
Son expertise médicale avancée et son expérience du terrain seraient très utiles, en étant placé à la tête du campement médical. Je pourrais m’investir au mieux dans la protection du camp.
Et puis, je me devais d’éclaircir les choses sur ma passagère panique de tout-à-l'heure, alors qu'il m'avait demandé quelque chose. J'ose aussi imaginer qu'il comprend le fait que je puisse stresser, en devant gérer une mission pour la première fois. Au moins, le fait de pouvoir parler un peu avec quelque me permet aussi de déstresser d'avantage et c'est ce que j'ai de mieux à faire: vider mon esprit de toutes mauvaises pensées et me concentrer au maximum sur ma tâche principale: ramener tout le monde au bateau, sain et sauf.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
6/250  (6/250)
Berrys: 51.645.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)   Ven 20 Oct - 9:56




Rencontre à la poudrière




Héhéhéhé...
Nils commençait à jubiler intérieurement. Secouant la tête énergiquement alors qu’il avait repensé à son petit bambin, il revoyait le côté peureux d’Alphonse refaire surface. Voyant ainsi s’éloigner le Karmon, le grand-père en profita simplement pour retourner vaquer à ses occupations. Sifflotant, la main gauche dans une poche, il semblait particulièrement heureux. Tandis que les jeunes recrues et plus jeunes de façon générale, s’affairaient à mettre de l’ordre dans le campement, Nils, lui, en profita pour se mettre en retrait, prêt à piquer un somme.

Le jeune Dorian avait paru effrayé avant de donner ses ordres. Il était simplement parti dans une autre direction. Malheureusement pour le vieillard, le Karmon revint bien vite pour remédier à cet état. Se relevant de sa mini sieste, qui n’en était pas vraiment une, Nils soupira un instant avec de rejoindre le chef de l’expédition.

Depuis quand les jeunes étaient capables d’autant de discernement face à des situations à l’apparence complexe ? D’abord perplexe, Nils haussa finalement les épaules en n’écoutant qu’à moitié ce que dirait son supérieur du jour : il avait l’impression de revoir des jeunes bambins pensant absolument tout maitriser. Voilà qui risquait de le mettre dans un état assez limite pour avoir envie de ne rien faire.

En revanche, Nils ne s’était pas attendu à ce que le jeune homme ne vienne vers lui pour s’entretenir plus intimement avec ce dernier. La surprise fut totale pour l’ancêtre qui haussa les sourcils avant de bafouiller quelques mots de nouveau.


Pendez la moi !
Ouh là ! Plusieurs idées étaient passées dans l’esprit du vieillard. Tiraillé par une ambivalence des plus déconcertantes, Nils avait alors hésité entre « comptez sur moi » et « plutôt me pendre ». Dans tous les cas, ce qu’il disait avait de fortes chances d’être incompréhensible. Quoiqu’il puisse en être alors, le docteur Gratz attendrait que le jeune supérieur ne parte en direction de sa mission pour finalement être sûr de ne plus être dans le champ de vision de Dorian. Il lui suffirait alors de charger quelqu’un d’autre de prendre le contrôle.

Tentant de rassurer le jeune marin quant au fait de l’aider et de suivre ses directives, Nils était bien loin de se douter qu’un autre élément viendrait perturber la situation. En effet, alors qu’il tenterait de refaire sa sieste un peu plus loin sans être dérangé, le commandant Ray risquait d’arriver d’une minute à l’autre. Bien qu’il avait puni le docteur Gratz et momentanément promu le jeune soldat, il devait inspecter les différentes antennes et s’assurer du bon déroulement de la mission.

Plus loin dans la mine, une explosion se fit finalement entendre. Visiblement un coup de grisou venait de retentir, réveillant par la même occasion l’ensemble des antennes présentes. Malheureusement pour le jeune Dorian, cette explosion portait tous les signes qu’elle n’était pas naturelle. Des ennemis rodaient et cherchaient à s’en prendre à la marine et potentiellement aux équipes médicales. Après tout, tactiquement, il fallait toujours s’en prendre au support lorsque l’on voulait être sûr de gagner !



_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 70
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
15/75  (15/75)
Expériences:
53/80  (53/80)
Berrys: 11.524.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)   Ven 20 Oct - 22:07

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la réponse du docteur Gratz était bien loin de ce à quoi je pouvais m'attendre, en terme de réponse, positive ou négative.
Quoi, ça le dérangeait tant que ça de diriger l'équipe médicale?

-Oh, si vous ne voulez pas de ce rôle, je pourrais demander à quelqu'un d'autre de s'en occuper, ce n'est pas grave...

Mine de rien, je préférerais quand même avoir quelqu'un de "motivé" à la tête des opérations, même s'il est moins compétent que le docteur Gratz, en terme d’expertise médicale.
J'ignore pourquoi le vétéran refusait cet ordre et puis bon, vu la situation actuelle, je n'ai aucunement le temps (ni même l'envie remarques) de me renseigner sur ça.

Une explosion à proximité fait trembler le sol et tomber quelques roches alentours. Inutile de chercher cinq heures l'origine de cette explosion, vu la direction. La bataille de la mine de l'Est semble gagner en intensité et je pense que notre arrivée tombe à point nommé, pour les éventuels blessés.
Je vais donc chercher un autre médecin, pour lui confier l'organisation des opérations médicales, avant de récupérer une paire de jumelles et de sortir Karmonia de son fourreau dorsal, la conservant à la main gauche, histoire de pouvoir réagir rapidement, en cas d'attaques-surprise.

Je me faufile rapidement à travers l'ensemble de piliers rocheux naturels est les nombreuses dunes environnantes. Mine de rien, notre campement est très bien dissimulé à la vue de l'ennemi, mais je préfère encore éviter de foncer en ligne droite et je me contente de contourner le champ de bataille, que je peux deviner à travers les bruits environnants. La bataille semble gagner de plus en plus en ardeur, au fur et à mesure que je m'approche.

Sur le champ de bataille, je ne peux que constater l'avancée ennemie. Les pirates ont pulvérisés une partie de la zone à coup de bombes, à en juger les cratères à gauche à droite. Les Marines sont dispersés et je vois certains Marines à terre et d'autres blessés plus ou moins sérieusement qui étaient encore debout et qui livraient bataille ardemment.
Concernant les pirates, c'était la dispersion de l'extrême. Ils partaient dans tous les sens, semblant abandonner la mine, qui semblait bien endommagée, avec une partie de l'entrée qui s'était effondrée. Visiblement, les pirates ont tentés de déloger la Marine de leurs positions et j'imagine qu'il y a eu des défauts de manipulation...

Je fais de suite un rapport au campement médical dont j'avais la charge, avec mon Den-Den Mushi:

-C'est le chaos à la mine de l'Est. Les pirates semblent avoir utilisés des bombes pour tout faire sauter et ils profitent de la confusion pour s'enfuir de tous les cotés.
Attendez-vous à de la visite, pas forcément amicale. Pour ma part, je vais récupérer autant de Marines valides que possible pour protéger le campement et aussi pour ramener les blessés.
Pour la mine, j'ai bien l'impression qu'elle est inutilisable, à moitié effondrée et dans les flammes.
Tenez-moi au courant de la moindre présence ennemie à proximité du campement!


Je pose mon Den-Den Mushi sur mon épaule, paré à décrocher au moindre appel et fonce dans le peu de mêlée qui restait. Quelques pirates tâchaient d'emporter des Marines dans la tombe, mais il en est hors de question et je leurs fais bien savoir à coup d'épée double dans le torse!
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Rencontre à la poudrière (PV Nils Gratz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nils Gratz [Fiche Technique]
» [Scénario] La Poudrière
» Nils Relationships || You like Swedish boys ?
» Description de la Poudrière
» Tim Mondshmetterling / Nils Sullivan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Powder Island-