Partagez | 
 

 Mission révolutionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daisuke Aurola
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
50/350  (50/350)
Berrys: 104.198.000 B

MessageSujet: Mission révolutionnaire   Lun 6 Fév - 23:23



Révolutionnaire x Mission x Pirate



Aurola Daisuke à 16/17 ans

Durant son trajet, Daisuke s'était mis à rêvasser un instant. Un souvenir, lointain, mais à la fois pas tant que ça aussi. Il reprit sa route, mais ce souvenir resta longtemps dans cet état.

C'était un jour très ensoleillé. Pas une trace de vent à l'horizon, et rien ne semblait allait pour le mieux sur l'ile. Daisuke était bien plus jeune, il n'était pas encore majeur et travaillait déjà pour la révolution - celle de son frère. Pour lui, c'était son frère, Shigure, le chef, et il le savait, c'était lui qui avait raison. Pourquoi avait-il rejoint la rébellion menée par son cher frère ? Très simple, il voyait en son frère une sorte de parole divine. Cet homme, plus âgé que lui, avait de l'avance et savait très bien se servir de son frère et, même s'il l'aimait, il voyait plus en lui un pion qu'un membre de sa famille. Cependant, cela, le jeune blondinet ne le savait pas et c'était sans doute ce qui ferait sa perte, un jour où l'autre.

Il était donc sur cette ile pour une mission et le froid ne le gênait pas. Sa priorité était de découvrir où allait et où trouver des informations sur une carte. Cette carte ou plan devait lui montrer les points faibles du QG de la marine de Seppen Town. Ainsi, assis dans un coin d'une pièce chauffé par un seul feu de cheminé, il buvait un chocolat chaud - spécialité de l'ile - tout en regardant par la fenêtre pour apprendre les tours de ronde des marines postés sur l'île.

Les journées où le soleil sortait bien étaient sans doute celles avec le temps le plus froid, mais grâce à l’astre, il pouvait mieux le supporter. Le vent et l’humidité étaient alors ses pires adversaires et il s’était retrouvé quelques fois coincé dans son lit à cause d’eux. Il se forgeait peu à peu un corps apte à surmonter tous les périples, mais encore une fois, cela il ne le savait pas encore. Ainsi, alors qu’il devait braver le froid dans cette étendue blanche, il se permit un moment de repos, buvant lentement ce chocolat chaud.

Pour cette mission, il n’était pas seul, et même si sa sœur de cœur n’était pas présente avec lui, il pensait pouvoir faire confiance aux trois hommes et à la femme qui l’accompagnaient. Il n’était d’ailleurs pas le chef d’équipe, comment aurait-il pu l’être, d’ailleurs. C’était l’une de ses premières missions et celles qui avaient précédées n’étaient que des missions de reconnaissance, des missions de filatures et de recherche d’informations, à croire qu’il n’était doué que pour écouter ou suivre des gens discrètement. En fait, encore une fois, il ne le savait pas mais c’était la base du parfait petit révolutionnaire. Les actes forts, les puissantes attaques, les offensives sur des pays, c’était des opérations très rares, très bien préparées, à coup de filatures, de reconnaissance et d’information.

Alors, même si la mission qu’il avait cette fois-là n’était pas non plus des plus périlleuses, elle avait le mérite d’attirer l’attention de Daisuke. Il allait enfin passer à l’action. Voler quelque chose, ça revenait à faire bien plus que d’écouter au porte. On apprenait beaucoup d’une conversation, mais on pouvait très bien se méprendre sur les informations données, alors qu’une donnée brute, un plan d’un QG, par exemple, ne pouvait pas mentir, c’était du concret. Il y avait alors divers avantages à avoir ce plan : l’utiliser pour faire pression sur le gouvernement, l’utiliser pour une attaque calculée et précise, ou alors l’utiliser pour gagner de l’argent en le revendant à de bonnes personnes, prête pour des attaques de plus grandes ampleurs.

Bien sûr, le jeune Aurola ne réfléchissait pas si loin et seul l’envie de porter atteinte à ce gouvernement que son frère exècre suffisait à lui donner envie de frapper fort. Sa mission, tout comme ses quatre compatriotes, était simple, mais il fallait la maitriser, de sorte à ce que la marine ne se rende compte du vol le plus tard possible et le mieux serait qu’ils ne s’en aperçoivent tout simplement pas.

Pour cela, une copie – tout du moins ce qu’il pensait en être – de ce même plan avait été imaginé par les gradés qui avaient proposé la mission. D’après leurs informations et tout le tintouin, ils savaient à quoi ils correspondaient et les membres de l’opération n’avaient qu’à tout simplement faire l’échange le plus discrètement possible.

La première étape était la plus simple, mais la plus longue et la plus pénible : attendre et observer. Ainsi, le jeune, après avoir terminé son café se dirigea à l’extérieur pour entreprendre son périple du jour : suivre le chemin que les tournées marines prenaient habituellement, cela à l’envers, pour compter le temps qu’ils avaient entre chacune d’elle.






_________________


Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 337
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 2.878.966.000 B

MessageSujet: Re: Mission révolutionnaire   Lun 6 Mar - 4:56



Mission révolutionnaire






Brrrrr c’est qu’il fait carrément froid ici ! Beaucoup trop même. Car même si la journée est plutôt ensoleillée, le froid reste vivifiant. Sérieux qu’est ce qui m’a pris de venir alors que j’aurais pu tranquillement suivre mes parents à la plage bien simplement accompagné du reste de la famille. Mais non bien entendu il devait forcément y avoir une mission pour moi, ça aurait été trop simple ! « Mais si Logan c’est toi le mieux placé pour cette mission. » Disait-il. « Tu es notre meilleur espion et si tu te fais prendre tu peux encore jouer la carte de ton jeune âge. » Disait-il. Mon oeil oui ! Il a juste la flemme de venir lui-même ! En plus tout ça pour quoi ? Un ridicule morceau de papier avec le plan de la base pour pouvoir voler un saphir apparemment entreposé ici, joyaux de North Blue ! C’est vraiment se foutre de moi ! Comme ci il n’était déjà pas assez riche comme ça avec toutes les babioles qu’il amasse sur Grand Line. Stupide papa. Enfin bon, si je reviens avec la pierre directement et pas seulement le plan, j’aurais surement une belle surprise à la maison… Peut-être que je pourrais enfin avoir se Banana Croco apprivoisé dont j’ai toujours rêvé ?

Enfin bon, je verrai bien. La première étape dans une infiltration digne de ce nom, c’est de trouver une carte de la base et de localiser ma cible. Je vais aussi devoir étudier les différents tours de garde. Après un léger coup d’oeil, je remarque un des bar bien spécifique. Celui-ci est particulièrement bien positionné pour pouvoir observer impunément les gardes. En plus je vais pouvoir essayer leur fameux chocolat chaud ; ça serait quand même dommage de venir ici sans essayer ce breuvage mondialement connu ! Après quelques secondes passées à table et une merveilleuse gorgée, je ne suis pas déçu. Il ne me faut d’ailleurs que quelques secondes pour tout boire. Bon, je n’ai pas plus de temps à perdre, si je veux pouvoir réaliser mes objectifs, je dois me mettre en mouvement et ça commence par faire les rondes à l’envers de manière discrète !

Discrètement, je me lève donc pour quitter la taverne, sans avoir payé quoi que ce soit bien entendu. Un autre garçon sort en même temps que moi et me permet donc de détourner l’attention pour pouvoir prendre la tangente discrètement. Une fois dehors, je prends sur la droite et lui emboite le pas. C’est une simple coïncidence… Tout du moins ça l’était au début ! Si ça continue, il va même finir par croire que je le suis. En effet, il semble suivre l’exacte même chemin que moi… Quand on y pense c’est presque louche en fait mais bon je me fais surement un film !

Bref je n’ai pas de temps à perdre avec les habitants locaux… Enfin avec les touristes au vu de ses vêtements. Je reporte donc mon attention sur mon objectif premier. Les gardes sont plus nombreux que prévu, ce n’est pas pour rien que cette île est considérée comme un avant post marine. Les failles sont rares mais pourtant pas inexistantes. Si mon père était la, il en serait surement déjà sortit et avec la pierre… Enfin. Au vu de la structure de la base, le meilleur moyen semble encore être une infiltration par les hauteurs. De fortes tombées de neige sont annoncées pour la nuit. Cela devrait sans doute me couvrir. Si tout se passe bien, j’attaquerai à minuit pile, lors de la relève de la garde !




Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
50/350  (50/350)
Berrys: 104.198.000 B

MessageSujet: Re: Mission révolutionnaire   Dim 12 Mar - 13:52



Révolutionnaire x Mission x Pirate



Aurola Daisuke à 16/17 ans

La mission lui semblait couru d’avance. Le tour de garde, bien que précis, n’était absolument pas efficace. Il avait remarqué aussi une différence entre les gardes trop significatives. Seules les deux grandes entrées étaient surveillées avec efficacité. Les autres semblaient totalement laissé pour compte et ils pouvaient y accéder sans de trop grande difficulté, ce serait sans doute par là qu’ils passeraient. L’assaut aurait lieu sans doute dans la nuit, mais le jeune homme pensait clairement qu’une visite diurne serait des plus indiquée.

Cependant, ce n’était pas aujourd’hui qu’il fallait s’attaquer à l’avant-poste marine. En effet, dans son cheminement, le jeune révolutionnaire s’était rendu compte qu’un tout aussi jeune homme semblait le suivre. Alors qu’à certain moment, il s’arrêtait pour faire des notes, il pouvait le regarder plus attentivement. L’autre jeune homme avait les cheveux roux, et ne semblait pas habitué à ce froid, comme lui d’ailleurs. Comment le futur contre-amiral aurait pu croire qu’un jour ou l’autre ils feraient parti d’une seule et même entité ?

Furtivement, il guettait son poursuivant et remarqua que ce n’était réellement lui qu’il suivait mais le même chemin que lui. Observant des détails qui lui paraissait aussi important. En fait, il était derrière lui pour les mêmes raisons que Daisuke et c’était cette idée d’être sur le même coup qu’un autre qui lui mit un peu la pression. Ainsi, lorsqu’il rentra dans leur petit quartier général, il fit la remarque à Roland et Gotaro. Les deux hommes en charge de la mission. D’ailleurs, il n’y avait qu’à eux qu’il pouvait parler. En effet, Satoru, la jeune fille était en charge de la communication avec leur correspondant au QG principal et le troisième homme était là pour les « surveiller ». En effet, il restait toujours en retrait, sans aucun contact direct avec eux. Assurant leurs arrières au cas où ils étaient surveillés. Il était donc présent dans la même auberge, mais pas dans la même chambre. C’était même lui qui était arrivé le premier sur les lieux pour faire un peu de repérage. Un solitaire aux cheveux sombres, un cliché parmi les plus connus !

Du coup, une fois les détails des rondes avançaient par Daisuke et la nouvelle d’un rouquin intéressé par le quartier général de la marine, les deux hommes établirent un plan, à l’exact opposé de ce que le futur marine pensait judicieux. En effet, les têtes pensantes avaient indiqué qu’ils lanceraient la mission aux alentours de minuit, pour être le plus discret possible et qu’il ne fallait pas utiliser les portes comme l’avait proposé le blondinet, mais plutôt passé par-dessus la muraille, à coup de grappin, semblait-il.

« Et quand est-il du roux ? Lança Daisuke.
- Et bien, on va te laisser t’en charger. Tu fais en sorte de le retrouver et de l’éloigner du QG à l’heure où on va se procurer les plans.
- D’accord. D’accord. Si c’est ce que vous voulez. Par contre, je ne sais pas où il est.
- Ecoute… Si comme tu le penses, il cherche, comme nous, à entrer dans le QG ou tout du moins à en savoir plus, il doit trainer par ici, et puis, tu seras avec nous, il faudra juste empêcher quiconque d’approcher, tout simplement.
- Mais lui en particulier.
- Voilà ! Maintenant, laisse-nous travailler. Lança Gorato, légèrement éreinté.
- Oui ! »
C’est ainsi que les trois hommes restèrent la fin de la journée, laissant place à la lune et à un froid encore plus glacial. La cheminée ne semblait plus chauffer tant il faisait froid et cette histoire lui rappela sa rencontre avec le cornu. A vrai dire, cette fois-là, il avait failli y passer et il avait pris soin de prendre avec lui une bonne paire de manteau bien chaud. S’affairant, ils étaient tous les trois passés pas très loin de la correctionnelle quand ils croisèrent par hasard un groupe de marine qui passait par là.

« Ce n’était pas dans ton rapport, Daisuke ! T’es sûr que ça ira !
- Oui ! Ils sont juste là par hasard, lança-t-il pour répondre à la demande de Roland. Ecoutez bien ce qu’ils se disent ! »

Après leur moment de crainte, les trois hommes reprirent la route vers le lieu où ils allaient passer. Laissant faire les deux hommes, Daisuke monter la garde. Dès qu’ils seraient montés, il récupèrerait les cordes et s’éloignerait, tentant au maximum d’effacer les traces.






_________________


Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 337
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 2.878.966.000 B

MessageSujet: Re: Mission révolutionnaire   Mar 11 Juil - 4:03



Mission révolutionnaire






Le soleil a maintenant laissé place à la lune. Celle-ci trône haut dans le ciel, éclairant faiblement le paysage d’une lueur bleutée. Mes vêtements sont noirs et se fondent dans l’obscurité ; tenue signe d’une infiltration à venir. J’ai fini de repérer les alentours sans trop de difficultés. Il faut bien admettre que les rondes ainsi que la garde générale est bien organisée. Seppen Town mérite son nom d’avant post de la marine. Je n’ai pas prit la moindre note, je n’en prends jamais ; c’est l’une des premières règles. Elles représentent des traces, des preuves, quelque chose de plus à cacher. Je préfère simplement tout retenir, c’est moins dangereux. Quoi qu’il en soit, j’ai déterminé l’endroit parfait pour pénétrer le bâtiments ennemis. Se sera une approche aérienne, un peu décentrée par rapport à l’entrée principale qui est trop bien gardée que pour tenter une attaque frontale. Je tendrais un fil sur les hauteurs pour passer discrètement. L’angle des lampadaires est parfait pour aveugler les gardes et ma tenue me camoufle en plus du fait que le fil est invisible à l’oeil nu. A moins de regarder attentivement dans ma direction exacte, ils ne me remarqueront pas et quand bien même ils le ferraient je pourrais m’enfuir facilement. Bref, maintenant je suis pret, que le jeu commence.

Je monte au point le plus haut proportionnellement à la distance du bastion. Je laisse une lame glisser dans ma main pour la lancer d’un coup de poignet précis de l’autre côté. Je le sécurise en tirant deux fois dessus. Il est parfaitement tendu. Dans un équilibre parfait, je monte dessus. J’avance comme si je marchais simplement sur le sol, je ne tremble pas. Le cache oeil m’empêche d’avancer trop vite ; c’est un handicap que ma imposé mon père pour mon entrainement de funambule. J’avance bien, j’ai une vue panoramique sur la base et ses alentours. Tout est calme. Rien ne bouge si ce n’est la surveillance dans des mouvements que je peux prédire suite à mes renseignements.

Tient ? Eux ne sont pas à leur place. Trois hommes se baladent de manière anarchique. Ce n’est pas normal. Je les observe attentivement. Je remarque vite qu’ils s’infiltrent eux aussi. Pourquoi ? C’est problématique. Ils risquent d’interférer dans mon plan et si ils se font repérer l’alerte sera donnée et la sécurité renforcée. Ca ne présage rien de bon. Par chance, ils finissent par se séparer laissant le plus jeune dernière, sans doute pour monter la garde. C’est l’occasion pour moi de récolter des informations sur leurs intentions. Comme une ombre, je m’approche, me faufile dans sa direction. Pas un bruit. Je remarque quelque chose d’étrange. C’est le jeune garçon blond de tout à l’heure. Il manigançait donc bien quelque chose. Si j’arrive à m’approcher suffisamment prêt, je passerai un couteau sous sa gorge dans le but de l’interroger.




Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
50/350  (50/350)
Berrys: 104.198.000 B

MessageSujet: Re: Mission révolutionnaire   Dim 1 Avr - 14:07



Révolutionnaire x Mission x Pirate



Aurola Daisuke à 16/17 ans

Ah. Ce qu’il regrettait le bon chocolat chaud et le parfum du bois qui craque sous la chaleur. Qu’il était beau le moment où, dans sa couette, il sentait la chaleur de son corps l’endormir. Une fois encore, il se trouvait contre un mur, dans le froid hivernal d’une ile qu’il ne connaissait pas. Encore une fois il se retrouvait seul à braver les affres de mère nature. Cependant, cette fois il avait choisi en connaissance de cause. C’était pour sa mission qu’il devait endurer ce danger. Laissant Gôtaro passer en premier, Roland fit un signe de la tête au jeune homme. Il était trop tôt pour lui de s’aventurer dans une base militaire de la marine. Sa mission était bien moins périlleuse : dès qu’ils seraient tous deux montés et quand ils auraient passés le mur, ils détacheraient leur corde et il effacerait les traces en allant se cacher non loin de là, à l’abri des regards des gardes qui passeraient normalement.

Tout se passa comme prévu, jusqu’au moment où il récupéra les cordes. Inconscient qu’un danger le guetter, sans imaginer une seule seconde qu’une autre personne qu’un garde pouvait approcher, sa « cible » s’était présenté à lui d’une manière qu’il ne s’était pas douté. En effet, alors qu’il faisait un lien autour de son bras avec le cordage qu’il venait de saisir, le jeune homme qu’il avait vu plus tôt dans la journée l’intercepta, braquant son arme directement sous le coup du blondinet.

« Que… »

Pas le temps de réagir, il était trop tard pour se défaire de son emprise. La peur de l’arme blanche était trop pour Daisuke qui préférait clairement obtempérer, quelque soit la demande de son agresseur. A ce moment-là, il ne savait pas du tout que c’était le jeune homme. En fait, son cœur ne savait plus rien, il était comme arrêter alors qu’il battait à cent à l’heure. Alors que tout semblait être arrêté autour de lui, il se mit à visualiser tout un tas de scénarios, plus loufoques les uns que les autres. Tantôt un sérial killer qui venait simplement lui arracher la vie après l’avoir humilié, tantôt c’était en réalité une connaissance qui lui faisait travailler son instinct de survie. Il revoyait alors son frère, déçu de sa prestation, le féliciter quand même de son travail.

« Que voulez-vous ? Que se passe-t-il ? Lança-t-il à son assaillant. »

Pour l’instant, le mieux était de discuter, savoir ce que l’autre voulait de lui. Rien ne pressait, surtout pas sa mort. Médisant son interlocuteur, il savait pertinemment que la ronde ne passerait pas avant un moment, il ne pouvait pas profiter de leur présence pour détourner l’attention de son agresseur. Il espérait que les deux hommes qui l’avaient laissé avaient remarqué la présence d’une tierce personne et qu’ils allaient intervenir, mais c’était espérer l’impossible, car ils avaient bel et bien dépassé le mur et ne pouvait faire marche arrière que lorsque le moment serait venu. Pour l’heure, ils étaient encore en route vers bureau où se trouvait les plans qu’ils devaient échanger.

Il soupira un instant, faisant de son mieux pour reprendre le contrôle de son corps, mais cela était compliqué. Il n’était pas du tout prêt pour ce genre de situation…



_________________


Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 337
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 2.878.966.000 B

MessageSujet: Re: Mission révolutionnaire   Mer 6 Juin - 4:36



Mission révolutionnaire






Tout se passe bien pour le moment. Si les deux comparses du jeune garçon étaient resté, jamais je n’aurais osé attaquer. Mais celui-ci est plus jeune et peu farouche apparemment. En même temps, qui aurait envie de se débattre avec un couteau sous la gorge. Quoi qu’il en soit, je reprends la parole rapidement. Je ne peux pas trainer car premièrement la garde va bien finir par arriver et ensuite j’ai toujours une pierre à voler et apparemment des concurrents !

« Qu’est-ce que vous faites ici ? Vous allez tout faire foirer ! Je veux que tu me dises qui vous êtes et pourquoi vous êtes ici. Si tu me réponds correctement tu pourras partir, je n’ai aucune envie d’être obligé de te faire du mal. »

Rho mais sérieux, et dire que je pourrais être sur le bateau familial à bronzer au soleil. Non au lieu de ça, j’ai un couteau sous la gorge d’un mec que je ne connais pas par simple méfiance. Deux cas possibles ; soit je me suis fait avoir et ils sont à ma recherche, soit ils veulent ce que je suis venu chercher. Dans les deux cas, rien de bien réjouissant pour les perspectives de ma mission !

Le corps du jeune homme tremblait de tout son long. J’ai de la peine pour lui. Après tout c’est une situation qu’il ne risque pas d’oublier de si tôt et il n’a pas la moindre idée de mes intentions. Je suis un voleur, pas un assassin mais ça il n’en sait rien. Surtout que s’il le voulait réellement, il pourrait surement se dégager de mon étreinte mais il est trop apeuré pour ça.

Dans la mesure du possible, j’aimerai le laisser partir simplement. Quelques idées de plans commencent à se profiler dans ma tête. Il doit surement avoir un moyen de rappeler ses deux acolytes en cas de soucis.

« Rappel tes acolytes, tu dois bien avoir un escargophone ou quoi ! »

Je vais me servir d’eux comme d’une diversion ! Mais pour que ce plan soit efficace, je dois m’assurer de les rassembler !




Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
50/350  (50/350)
Berrys: 104.198.000 B

MessageSujet: Re: Mission révolutionnaire   Mer 6 Juin - 16:08



Révolutionnaire x Mission x Pirate




Aurola Daisuke à 16/17 ans

Plus que perturbé, le jeune homme s’était fait interpeler sans qu’il ne puisse faire quoique ce soit. Les choses avaient été si rapide qu’il n’avait même pas eu le loisir de réagir. Il se retrouvait donc à la merci d’un inconnu, tandis qu’il devait rapidement s’éloigner. La situation ne pouvait que dégénérer si le vigile se montrait. Alors, tandis qu’il essayait de trouver une raison à tout cela, le jeune prit la parole sans qu’il ai vraiment à l’y forcer.

« Je ne peux pas vous dire ce qu’on est venu faire ici. »

En même temps, il n’allait pas balancer ses collègues si facilement. Il se savait menacé, mais c’était là le rôle de guetteur qu’on lui avait assigné. S’il n’était plus là, et pire s’il disait ce qu’ils faisaient, cela aurait des conséquences désastreuses sur l’objectif de la mission. De toute manière, si on apprenait que la mission avait existé, son utilité aurait perdu tout son sens, car en effet, c’était dans le secret qu’ils devaient agir et si la lumière était faite sur leurs agissements, c’était tout simplement un échec. Alors, même s’il risquait gros lui-même, il ne se laisserait pas faire pour autant.

« Je peux simplement vous dire que nous ne sommes pas là pour semer le trouble. On a une mission et on va la mener… Je ne peux pas les contacter, ils n’ont pris aucun média avec eux, c’était prévu ainsi. Ce que je peux faire, par contre, c’est vous proposer de nous entraider. »

Il n’avait que la négociation pour s’en sortir, car tout ce qu’il avait dit été la vérité. Il ne pouvait tout simplement pas les appeler ou entrer en contact avec eux, de quelques manières que ce soit. Bien plus tard, lorsqu’il serait enfin devenu un marine reconnu, le blond connaitrait des méthodes efficaces pour joindre ses homologues. Que ce soit avec son busard, des escargophones spéciaux ou par simple communication usuelle, il aurait trouvé, via ses différentes expériences de missions antérieures.

Alors qu’il tentait son dialogue stratégique, le jeune homme ne pu entendre le son de la chute. En effet, un autre de ses amis révolutionnaires s’était jeté du haut du toit pour rejoindre la surface. Il avait profité de ses facultés physiques et de la neige recouvrant la plupart de l’ile pour sauter sans danger. Il s’était faufilé rapidement à travers la ruelle pour les rejoindre rapidement.

Sans bruit, il s’approchait, tandis que leur discussion pouvait continuer. Bien évidemment, le son de la neige écrasée pouvait évidemment le trahir, mais sans doute trop tard pour être perçu avant d’être à porté de main.

« Ecoutez… Je ne sais pas qui vous êtes, mais je ne pense pas que vous soyez du gouvernement, sinon vous m’auriez simplement arrêté. Je suppose que vous savez déjà qu’une ronde est prévue pour passer d’ici quelques secondes. Je ne veux pas être pris, alors, s’il vous plait… faites moi confiance et éloignons-nous d’ici… »

Il n’était pas confiant du tout et il ne savait pas du tout que son collègue approchait, entendant les moindres de ses dires. Il ne savait pas comment le bandit qui le tenait en respect allait réagir. Il restait tout de même immobile totalement inquiet de l’arrivé prochaine de la ronde militaire…




_________________


Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mission révolutionnaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission révolutionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Seppen Town-