Partagez | 
 

 Un cinglé et un havre de gentillesse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Un cinglé et un havre de gentillesse !   Dim 4 Oct - 20:17



Quelque part à Ennies Lobby

Je marche tranquillement dans un couloir interminable, passant mon temps à compter les carreaux sur le mur.

245 .... 246 .... Fait chier !

Ce couloir est bien trop long. J'en ai marre de marcher en faite. Du coup, je traîne les pieds, cherchant désespérément quelque chose à faire. Une bêtise ! Ouais ce serait vachement cool ça. Pourtant, rien à faire, c'est nul je m'ennuie.
Sombrant dans un état second de flemmardise et d'ennuie total, je me fais attrapé par les épaules de mon costume. Une porte claque et plus personne dans le couloir. En réalité, ce qu'on pourrait prendre pour un local a balai n'en est pas un. La pièce est mal éclairée et un bureau miteux s'y trouve. Je souris et me lèche les lèvres en pensant à un combat.

Bien mon garçon !

Je me saisit d'un balai (car oui a la base c'est un placard à balai) et tente de le décapité avec. L'agent esquive habilement le coup et calme immédiatement le jeu.

Espèce de grand malade, t'es vraiment gros c#@ les autres avaient raison. Tiens c'est pour toi !

Le grand blond me tend une lettre que je prend et me dégage d'un coup de pied au fesse de son "bureau" improvisé. J'éclate de rire et me relève rapidement. Puis, je récupère un stylo qui traînait dans une de mes poches et dessine un **** sur la porte. Non mais il croit quoi lui. De plus, je brise mon stylo en le rentrant dans la serrure et je crois même l'avoir bloqué. Enfin, il le mérite cet abruti.


St-Urea quelques jours plus tard

Ahhh les missions, j'adore ça. Je me trimbale, dans mon éternel costard blanc immaculé, à travers la ville. Mon chapeau sur la tête, je suis bien. Mes oreilles traînent par-ci par-là mais rien de plus. Le Cipher Pol m'a donné une vraie mission de merde faut dire. De la "surveillance" non mais oh, moi je suis un assassin pas un foutu garde d'Impel Down. En tout cas, je fais ce qu'on m'a dit mais faudra bien que je trouve quelques chose de marrant à faire.

Du coup, je change brusquement ma direction et me dirige vers le port. C'est là-bas qu'il y a les tavernes les plus fréquentés. Pour moi qui doit dénicher des foutus informations sur un regain de santé ou pas de c'est emmerdeur de révolutionnaire c'est le paradis. Ici, tout le monde parle sans forcément faire attention.

Après un dilemme d'une heure trente, j'ai choisi dans quelle taverne aller. C'est la meilleure des deux sans contestation possible. C'est là qu'il y a le plus de monde qui entre et donc forcément c'est là ou il y a le plus d'informations.
Je pousse donc la porte à double-battant et avance ce lieu pour poivrot. Partout ça sent le rhum et le saké, il y a aussi l'odeur de la cigarette et de la sueur. On s'entend mal parler tellement il y a du bruit mais bon moi ça va. Je peux me parler tout seul.

Je me fraye mon chemin jusqu'au bar en bousculant tout le monde. D'ailleurs, ça c'est uniquement parce que j'ai envie de me battre.
Je m'accoude au bar et demande du saké. Pendant ce temps, un des gros lard que j'ai bousculé veut montrer qu'il est plus fort que moi.

Ohhh le majordome ! Tu bouscules qui comme ça ?

Je le regarde et explose littéralement de rire. Je me tiens le ventre tellement ce type est drôle, il ne sait même pas ce que je pourrais lui faire et l'envie débordante que j'ai de tuer.Je vois bien que ça l'énerve et j'en jubile.

Yessssss un combat ! Aller viens on se tape dessus. Ça fait un moment que j'ai pas tué quelqu'un !!!!!

Mon visage prend alors un air étrange, retranscrivant toute l'ampleur de ma folie. Je me lèche les lèvres prêt à admirer le spectacle de sa mort mais je sens qu'il a peur et qu'il regrette. Une vraie déception chez moi, dommage le prochain.
Doucement, sans aucune dignité, le matelot s'éloigne de moi un peu honteux et surtout effrayée.

Pfff c'est même plus drôle !

Je me retourne sentant que ma bouteille est arrivée. J'en bois une gorgée goulûment avant de faire une grimace terrible.

Poaaaf c'est vrai que j'aime pas ça !

Je regarde alors autour de moi et vois un homme debout, concentré dans sa discussion. De sa poche de derrière je peux voir un billet dépassé et je saisis l'occasion. Je lui vole et paye le barman avec. Puis, je fais mine de m'éloigné du bar avec ma bouteille et fais exprès d'en renverser le contenu sur celui a qui j'ai volé l'argent.

Ah bah t'auras plus soif mon gros !!

Puis je m'écarte en ricanant jusqu'à m'asseoir tout au fond, sur l'une des rares tables non prise. De là, j'ai une vision global des dessins sur la table. Y'a un mec qui a même dessiné une femme nu dessus c'est trop cool. Concentré, j'utilise l'une des facultés de mon fruit du démon pour allongé mon ongle jusqu'à former une griffe. Ainsi, je grave une scène de meurtre sur le bois de la table.

Finalement cette mission pourrie est pas trop mal, il ne manque plus que je puisse tuer quelqu'un et c'est tout bon.

Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
Shishi des Blues
avatar
Messages : 943
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
74/250  (74/250)
Berrys: 23.245.001 B

MessageSujet: Re: Un cinglé et un havre de gentillesse !   Mar 6 Oct - 23:59


Flashback


fin 1504,
3 mois et 1 semaine avant l’évent "la traque est ouverte"
2 mois et 3 semaines après le départ de Trader






Aujourd’hui était une journée plutôt tranquille sur St-Urea. La vie des membres de l’Alliance Rose suivait son cours tranquillement. Ses membres vaquaient à leur occupation quotidienne. Depuis que les Seas Stars les avaient intégré son équipage, Kururu passait beaucoup de temps avec eu. En même temps, cela faisait une éternité qu’elle n’avait plus vu Yuki. Elle ne savait pas combien de temps la médecin resterait sur l’ile. Maintenant, elles auraient un moyen de communication mais elle ne savait pas vraiment quand elles se reverraient après leur séparation. Enfin, en tant que grande capitaine, la cuisinière pourrait toujours appeler son amie d’enfance quand elle le souhaiterait. Pour l’instant, elles s’amusaient bien toutes les deux. La demoiselle avait l’impression d’être revenue au temps où elles étaient encore de jeunes civils sans les moindres problèmes.

Comme à son habitude, la mauve avait encore organisé un concours. Cette fois, c’était une course à la nage. Le but était de sauter du Lunar Tomb, de nager jusqu’au Tsukimi puis de revenir. C’était une compétition entre les deux jeunes filles mais Morgan et Calamity avait décidé de participer. Kifune se prélassait au soleil servait de juge à l’arrivée. Ike était obligatoirement hors concours à cause de son statut d’homme poisson. Il décida donc de suivre la compétition depuis l’intérieur et de vérifier que les participants touchent bien les coques des deux navires.

Après une lutte serrée, Yuki atteint l’arrivée quelques secondes avant Kururu. Evidemment, ce ne serait pas amusant si cela s’était fini aussi simplement. La perdante reçut un gage trouvé par la gagnante. Cette fois, la demoiselle aux cheveux roses devrait trouver taverne qui vendait du lait et en ramener. Elle devait également emmener avec elle le sous verre de l’endroit pour le prouver. La tâche ne fut pas simple. La raison à cette difficulté n’était pas compliquée à trouver. Quel bar proposait ce genre de boisson ? Un endroit de ce type n’accueillait pas vraiment des enfants. Et les adultes qui y allaient préféraient généralement des alcools bien forts.

Elle se mit donc à la recherche de lait. Si elle pouvait les emporter ce serait encore mieux. Avec ça, elle pourrait faire un gâteau aux fruits. Il restait quelques pommes qui allaient bientôt pourrir. Ou alors un chausson ? Ou une tarte ? Tant de possibilités. Mais au final, sa dernière idée lui sembla meilleure que la première. Kururu entra dans une taverne et demanda au barman. Malheureusement, il n’en avait pas. Et ce fut la même réponse pour les trois suivantes. A chaque fois, le responsable avait l’air amusé par la demande. Cela ne devait pas être courant dans leur établissement. Finalement, elle arriva au cœur du port. Etant un équipage pirate, l’Alliance Rose avait jeté l’encre un peu à l’écart des autres.

La demoiselle entra dans celle avec le plus de passage. C’était un choix stratégique. S’il y avait beaucoup de personne qui y entrait ou en sortait, cela signifiait que c’était une taverne populaire. Si c’est une taverne populaire alors elle doit avoir un éventail de client plus large. Par conséquence, il y a plus de boissons disponibles pour satisfaire les acheteurs. C’est bien connu, un client qui n’a pas ce qu’il veut ne reviendra pas. L’intérieur était en effet remplit. Kururu se dirigea sans hésitation vers le barman. La jeune fille faisait complètement tache. Il faut dire qu’une jeune fille frêle et rose n’allait pas vraiment avec la foule composée majoritairement de marin robuste et imposant. Ce qui ne l’empêcha pas de s’y déplacer naturellement comme si la situation était tout à fait normale. Elle s’arrêta au comptoir avec un grand sourire.

- Bonjour ! Vous avez du lait ?

Le barman sembla quelque peu décontenancé. Ce n’était pas une demande et une sorte de client auxquels il avait l’habitude de faire face. Il réfléchit un peu car il n’en avait pas dans le bar. Mais sa réputation de meilleure taverne du coin provenait justement du fait qu’il pouvait servir n’importe quoi. Soudain, une idée germa dans son esprit. L’homme demanda à Kururu de la suivre. Il la guida vers une porte au fond de la salle. Puis il lui demanda d’attendre quelques minutes. Il entra dans la salle en fermant la porte derrière lui. Il cria quelque chose que la jeune fille ne comprit pas. Puis elle entendit des pas agités et enfin la porte s’ouvrit. Le barman était de retour et lui tendit un verre de lait.

- Merci beaucoup.

Kururu avait enfin trouvé ce fameux verre. Il lui avait fallu pas mal de temps, mais elle y était arrivé. Maintenant, il restait la dernière étape. La jeune fille devait seulement rentrer au navire avec la boisson. Enfin, c’était plus facile à dire qu’à faire… La demoiselle était peut-être trop contente ou simplement trop pressée. Enfin, cela importait peu. Le résultat aurait été le même de toute manière. Le barman était déjà retourné derrière le comptoir et elle venait à peine de commencer à marcher pour quitter la taverne. Soudain elle trébucha et s’étala lamentablement sur le sol. Elle s’était probablement pris les pieds dans le bout du bâton du mec au bar. L’objet dépassait un peu trop dans le passage. Heureusement la capitaine s’en sortait indemne. Par contre, elle ne pouvait en dire autant de sa boisson. Elle l’avait lâché accidentellement pendant sa chute. Le verre avait atterrit sur un homme avec un chapeau qui était un peu isolé du reste des clients.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un cinglé et un havre de gentillesse !   Jeu 8 Oct - 16:09





J'ai les oreilles qui traînent à droite et à gauche mais rien de cool à se mettre sous la dent. Les révolutionnaires ne semblent pas avoir les forces nécessaires pour tenter quoi que ce soit contre la Marine et c'est bien dommage. Je me serais bien amusé à tuer des mecs à tour de bras.
Du coup, alors que l'ennui se fait de plus en plus présent, je bois un peu. Après avoir terminé la moitié de la bouteille je m'arrête. Il faut pas abuser, puis de toute façon, j'aime pas ça. Je ricane un peu tout seul et je vois que quelques uns des hommes autour de moi me regardent bizarrement. Mais bon, je m'en tape complètement. Je continue donc à rigoler tout seul, sans trop de bruit. C'est pour le moment le seul moyen que j'ai trouvé pour passer le temps.

D'un coup, je remarque quelque chose de bizarre. Une femme ... une femme qui se déplace avec un verre de lait surement. Elle me fait bien rire, je me moque d'elle pendant qu'elle tente tant bien que mal d'atteindre la sortie. Elle se rapproche donc de moi et je ri toujours plus. Je savais que j'aurais pas du me mettre à coté de la sortie, grossière erreur de ma part. En tout cas, elle approche de moi et galère vraiment.

Seulement, en un éclair elle tomba. J'explose de rire à pleine voix au même moment quand je vois que son verre se dirige vers moi. Son verre, mon costume ... mon rire se fait plus discret d'un coup. J'ai la tête vers le bas, regardant mes chaussures aussi blanche que mon costard, celui-ci trempé de lait. Mon chapeau est baissé de manière a ce que mes yeux ne sont pas visible. Je commence un ricanement discret qui s'intensifie crescendo. Puis, sans rien dire je change du tout au tout.

Non mais tu as cru que je suis quoi moi ? Un p**ain de chat c'est ça ? Je suis pas un pu**ain de chat je suis un Tigre colossale !

Alors que je m'énerve, un homme qui a vu toute la scène se moque de moi car j'ai dit que je suis un tigre. Le pauvre, s'il savait que j'en étais un. De toute manière, il m'énerve, je prend alors ma bouteille de saké et la lui lance en plein visage sans prévenir. Il tombe alors et se relève le visage en sang à cause du verre qui a éclaté. Autour de nous beaucoup de monde s'est retourné et je crois bien qu'il fait partie d'un équipage. Plusieurs gros bras me menace mais je m'en fou un peu.

Je me lève et prend la fille maladroite, cette garce, par la main et l'emmène hors de la taverne. Je la pousse un peu et ricane avec un air maléfique.

YESsssss je vais pouvoir tuer !!! Trop cooool !!

Alors, je contracte les muscles de mon bras droit et mon index se raidit. J'approche doucement, tel l'assassin que je suis pour en finir avec elle.

Shigan

D'un coup, toute la folie qui m'atteint se reflète dans mes yeux et je lance ma main, index en fer de lance pour la tuer. Je vise la cœur pour la tuer en un seul coup mais malgré tout ça ne semble pas marcher. Pas de sang, pas de cris ni de pleurs.
Mon doigt ne l'a pas transpercer et est confortablement installé sur sa poitrine.

A oui c'est vrai ... je sais pas le faire !

Je rigole un peu et retire mon doigt. Seulement, je vais pas lâcher l'affaire, j'ai enfin l'occasion de tuer je ne vais pas m'arrêter là, ce serait complètement idiot. Alors que je m'apprête à lancer un nouvel assaut, les collègues de celui à qui j'ai ensanglanté le visage sortent à leur tour de la taverne. Ils sont 5 et bien costaud. L'un deux à une canne de billard tandis que les autres semblent prêt à utiliser uniquement leur poings. En tout cas, je suis la cible et j'adore ça.

Dans un éclat de bonheur je leur lance quelques mots avec euphorie.

Oh oui venez on va s'amuser !!! Trop bien, j'ai pleins de gens à tuer c'est vraiment trop trop bien !! J'ai trop de chance aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
Shishi des Blues
avatar
Messages : 943
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
74/250  (74/250)
Berrys: 23.245.001 B

MessageSujet: Re: Un cinglé et un havre de gentillesse !   Jeu 31 Déc - 11:22


Flashback


fin 1504,
3 mois et 1 semaine avant l’évent "la traque est ouverte"
2 mois et 3 semaines après le départ de Trader






- Désolée monsieur le tigre… Ah mais si vous dites ça par rapport au lait, même les tigres en boivent.


Son adorable Perle aimait bien boire du lait. Même si effectivement la tigresse préférait de loin un bon gros morceau de viande bien saignant. Enfin, la demoiselle se demandait quand même pourquoi cet homme était un félin. Il n’y ressemblait pas et n’était même pas aussi mignon qu’eux. Comme elle était totalement en tort, Kururu s’était naturellement excusée. Puis elle le laissa tranquille. Elle devait retourner près du barman. A cause de sa maladresse, elle avait perdu sa boisson. Par conséquence, il lui en fallait une nouvelle pour la ramener à Yuki. Avec un peu de chance, l’homme accepterait du lui en donner encore un peu… Un bruit de verre se fit entendre et des clients se levèrent d’un bon. Probablement un groupe qui venait de terminer.
Soudain, une main l’attrapa alors qu’elle entamait son retour vers le bar. C’était sa pauvre victime qui l’entraina dehors. Pourquoi ? Elle n’en avait aucune idée. Du coup, elle se laissa entrainée par pure curiosité. L’inconnu ricanait pour une raison étrange. Finalement, ils s’arrêtèrent à l’extérieur du bâtiment, pas trop loin de l’entrée. Le tigre auto-proclamé annonça joyeusement qu’il pouvait tuer et que c’était trop cool.

- Mais non ça ne l’est pas. Et tuer qui ? pourquoi ?

Kururu n’avait pas compris qu’elle était la cible. Pour elle, des excuses étaient suffisantes. Surtout que c’était juste un peu de lait, il n’y avait pas eu mort d’homme. De plus ses habits étaient déjà blanc, il n’y aurait même pas de tache dessus. Malheureusement, l’homme ne lui répondit même pas. A la place, il enfonça son doigt dans sa poitrine en criant « Shigan ». Il était définitivement bizarre. C’était censé faire quelque chose de particulier à part lui donné une mauvaise image ? Et s’il aimait à ce point les attributs féminins, il n’avait pas choisi la meilleure de l’Alliance Rose. Asuna était tellement plus volumineuse à ce niveau du corps. La jeune fille allait bouger son doigt mais il le fit directement. Il parut même déçu parce qu’il ne savait pas le faire… Mais il ne précisa pas ce que c’était exactement.

Le faux tigre avait l’air vraiment fier au moment de l’exécution de sa technique de pervers. Il avait réussi alors pourquoi être si triste ? Tout naturellement, elle allait lui poser la question. Mais son timing fut très mauvais. Pour se faire entendre, elle décida d’attendre qu’il arrête de rire. Sauf que c’est à ce moment-là que cinq hommes sortirent de l’auberge. Il y en avait même un avec une canne de billard. Celui-là était probablement le chef puisqu’il se tenait au milieu. Enfin, l’inconnu en blanc était plus qu’heureux. Apparemment, il avait plein de personnes à tuer et il en était ravi. Alors là c’était définitif,

Kururu ne le comprenait pas. Mais plus que bizarre, elle commençait à le trouver malsain. Se battre était parfois inévitable. Même si elle n’aimait pas le faire, elle ne pouvait que l’avouer. Parfois les opinions étaient si différentes et les esprits trop tête qu’ils arrivaient à cette extrémité. Ou simplement, les gens s’affrontaient car les idéaux, rêves ou objectifs s’opposaient. Par contre, tuer était plus que facultatif. Dans le meilleur des cas, la jeune fille considérait qu’il fallait l’éviter. Pourtant ce type ne semblait pas du même avis qu’elle. La demoiselle s’approcha de lui et lui donna une petite tape gentille à l’arrière de la tête.

- Calme-me toi. Tuer c’est mal !

Puis Kururu s’adressa avec un grand sourire au groupe de marins. Si elle ne faisait rien, ils allaient probablement tabasser se pauvre petit fou. Ce serait dommage de gâcher une aussi belle journée.

- Messieurs calmez-vous aussi. Ce n’est qu’un tigre pervers légèrement fou. Vous devriez vous occuper de votre ami.

La capitaine avait vu le magnifique lancé de verre sans vraiment y faire plus attention que ça. Les évènements l’avaient complètement emportée. Ce qui n’était qu’un détail dans le paysage commençait à se transformer en problème. Et le groupe semblait prêt à en découdre.

- Pas question de laisser ce type s’en tirer si facilement. Il va payer pour avoir fait ça à Marcus ! Reste en dehors de ça la fille.

Kururu haussa les épaules. C’est vrai qu’elle n’avait pas l’intention de s’en mêler. La cuisinière avait toujours une mission à accomplir. Enfin, sa tâche n’était pas tellement pressente non plus. La jeune fille s’adossa contre le mur. Elle comptait bien suivre les conseils du groupe et de rester en dehors de ça. D’un autre côté, elle était curieuse de voir ce qu’allait faire l’inconnu tout seul. Il avait surement un truc spécial puisqu’il semblait si confiant face à plusieurs adversaires assez baraqués. Elle s’adressa quand même au tigre pour lui faire part de sa supposition.

- Si tu t’excuses, ils te laisseront probablement partir





_________________

Revenir en haut Aller en bas
 

Un cinglé et un havre de gentillesse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mercato d'été : JPP au Havre?
» Orage sur Le Havre
» Fabuleux voyage du Sultan - Royal de Luxe au Havre
» Havre de paix. [Pv Alvina]
» Nos recettes du Havre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de StUrea-