Partagez | 
 

 [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Ven 15 Aoû - 22:35


Make me feel Magic !





Une bonne nouvelle, enfin. Voilà un petit moment que j’espère avoir enfin une piste, et voilà qu’il y en a justement une ! Au détour d’un coin de rue, j’ai pu intercepter une conversation entre deux hommes qui parlaient d’un pirate magicien primé ! Avec un peu de chance, il s’agit peut-être de mon magicien à moi, hein. Pourquoi pas ? Je trépigne. Je cours dans tous les sens, à l’affut, tournant la tête dans tous les sens, essayant d’apercevoir celui que j’espère voir à tout prix, trottinant dans les rues. Je passe, et repasse dans les mêmes recoins, me demandant si mon magicien masqué est vraiment là, et si oui, s’il me sait ici… Peut-être joue-t-il à cache-cache ? Dans une petite ville comme celle-ci, je connais toutes les cachettes, et avec ma démarche rapide, en quelques heures, j’ai le temps de faire plusieurs fois le tour de la ville, surexcitée. C’est un fait, je ne tiens plus en place, complètement portée par un sentiment à la fois amer et sucré. Amer parce que la raison qui me pousse à le chercher est douloureux, sucré car le voir et le retrouver m’apporterait des réponses que j’attends depuis maintenant trop longtemps… Voilà trois ans que je tournais en rond, en reprenant petit à petit gout à la vie, trois ans pendant lesquels au final je n’ai pas su faire le premier pas vers le vrai grand voyage dont le bout serait pour moi l’ultime combat… La bataille contre mon pirate aux yeux rouges.

Au final, la seule chose qui n’ait pas changé depuis mon arrivée, c’est ces deux types, toujours terrés dans leur coin, qui m’ont permis d’avoir l’information malgré eux. Et à bien les regarder, toute cachée et à distance raisonnable d’eux, ils m’ont l’air bien étrange, malgré leur apparence quelconque. Si je n’avais pas déjà autre chose sur le feu, j’écouterai bien davantage leur conversation mais voilà… Il se trouve que j’ai d’autres lions à fouetter, et entre une affaire et ma quête, pour une fois que j’ai une piste viable, j’aimerais bien atteindre mon but. Mon but qui m’échappe. Je taperai presque des pieds par terre. Mon cœur s’affole dans ma poitrine, et je vais bientôt craquer, je n’ai toujours pas vu ce satané magicien ! Si seulement je pouvais le faire apparaître d’un claquement de doigt… Par dépit, je lève ma main droite et claque des doigts, espérant un petit miracle, mais manque de bol… Je suis excédée. Me ruant dans la taverne la plus proche, je vais commander une pinte que je bois d’une seule traite avant de refaire un énième tour de la ville, demandant cette fois à quelques passants s’il n’ont pas vu un homme masqué par là, mais rien n’y fait, les seules personnes qui semblent tiquer me disent avoir apercu non pas un homme masqué mais un homme avec d’étranges signes sur le visage. Tiens ? Voilà encore une chose intéressante… Seulement voilà, j’ai plein d’informations sur tout et n’importe quoi, et aucun moyen de mettre enfin la patte sur ce qui m’intéresse vraiment.

Me voilà en plein milieu d’une rue, les bras ballants, complètement penaude maintenant. Je ferme les yeux, oubliant totalement où je suis, et ouvrant grand mes oreilles pour me fier à ce seul sens qu’est l’ouïe. Tant pis si j’ai l’air d’une dingue, de toutes manières j’allais bientôt devenir chèvre avec cette histoire. Je me laisse bercer par le bruit de la rue pas trop remplie, et par le son des quelques gouttes de pluie qui tombent l’air de rien. Rien qu’une petite pluie fine. Et le silence se fait peu à peu en moi, pour que je redevienne sereine.

« Tout va bien p’tite ? »

Je rouvre les yeux et vois un vieillard à l’air inquiet. Je lui offre un sympathique sourire.

« Oui, ne vous tracassez pas pour moi, je suis juste épuisée, je cherchais quelqu’un dans la ville et même après plusieurs tours des rues, aucun signe… Ne vous en faites pas pour moi, je vais finir par trouver »

Un bref signe au vieux, et me voilà à nouveau dans ma transe, mais cette fois, j’ai les yeux grands ouverts. Un nouveau pressentiment… Je sens quelque chose monter en moi. Il va se passer quelque chose, c’est certain. Il le faut. Avant que je devienne définitivement folle… Si je ne le suis pas déjà.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA




Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Sam 16 Aoû - 15:15


Une chasse à quoi ?




Des braquages, des vols, des meurtres magiques et non volontaires... Voilà ce qui me valait d'être recherché. Certes, ce n'est rien comparé à certaines personnes comme des supernovas, constella et nebulas, mais c'est un début. Iil ne tient qu'à moi de gagner de la réputation grâce à ces coups. Bien qu'indirectement, me rechercher à cause de mes tours, c'est dire qu'indirectement, ils ne comprennent pas mon art. Dommage, mais il ne tient qu'à moi de leurs expliquer à ces peuples. Et ça... je m'en ferais un grand plaisir. C'est tout joyeux que je marchais dans les ruelles de cette ville. Quelle est-elle déjà ? Je ne me souviens plus du nom à vrai dire. Haussant des épaules, je marche sereinement. Qu'on me reconnaisse ou non à cause d'un morceau de papier avec un chiffre dessus, cela m'est bien égal. Je souris quand certaines personnes semblent se cacher par peur d'être vu de ma personne. Craignent-ils vraiment que je les attaquent ? Je ne suis pas si méchant que ça voyons. Cette pensée me décroche un petit rire intérieur.

Stop ! Je dois réfléchir. Après tout, je suis ici pour chercher ma douce Madoka non ? Combien de temps déjà ? Cela fait quelques semaines déjà que je la cherche. A moins que ce soit des mois ? Je ne sais plus, le temps me passe par dessus la tête à vrai dire. Soufflant de lassitude, je tend un peu l'oreille pour écouter quelques paroles ici et là. Visiblement, il y a de nombreuses messes-basses. Est-ce ma faute ? Ou ces gens sont méfiants de base ?

" Hm ?"


Pourquoi j'ai l'impression qu'on me court après hein ? Ne disant rien, je retourne à ma marche sans fin à la recherche d'informations. Oh, bien entendu, j'ai ma méthode à moi. En effet, je marche, mais je n'interroge personne. Comme si j'attendais que ce soit l'île qui me dise ce que je doive faire. Amusant n'est-ce pas ? Soudain, alors que je tends l'oreille plus d'une fois, voilà qu'un nom titille ma curiosité : " Raito ".
De ce que je comprends, un trafique au nom de cette personne aurait lieu ? Tient tient tient... Ne serait-ce pas le fameux Raito qui en aurait auprès de Madoka ? Si tel est le cas, l'envie irréprochable de lui foutre en l'air son business me prends aux tripes. Ouh que c'est pas bien de titiller un lion en cage, mais j'aime tellement ça. Sourire aux lèvres, je m'écarte de ce lieu pour aller dans une ruelle plus calme.

" Mon cher Aya... Tu sais quoi faire maintenant..."

Pensant à haute voix, j'avance au point d'approcher d'une petite fille. Hm ? Diantre, elle a un air de folle presque avec ses yeux écarquillés comme si elle était en transe. Aurait-elle un problème mental ? Une attardée peut-être ? Quoi qu'il en soit, je me contente de claquer des doigts pour alors dire d'un ton amusé.

" Tu ne devrais pas rester en plein milieu comme ça petite... Des gens vont te bousculer et ce serait dommage qu'un petit bout de choux comme toi se fasse renverser. "

Posant ma main sur sa tête comme pour lui " pat pat " la tête, je me contente de reprendre ma route. Loin de me douter de la personne que j'avais croisé, j'étais plus intéressé par mon affaire que par les cheveux étranges de la miss ainsi que ses yeux. Maintenant que j'y pense, pour une gamine elle était mignonne... Allons Ayato... C'est pas bien d'imaginer ces choses là. Madoka est mille fois mieux. Bref, baillant, je commence à marcher en direction de la périphérie du village. Ces brigands avaient parler de chasser " une de ces choses " dans la forêt. M'en allant en direction de la forêt, je comptais bien voir de quoi il s'agissait. Prenant le sentier adéquat, la forêt n'était pas loin, mais je me stop soudainement. Quel drôle de sentiment. Attrapant une carte, je la lance subitement vers un rondin de bois trainant ici. Serais-je suivis ?
Ne voyant personne, je hausse les épaules passivement avant de reprendre ma route.

" Tu rêves mon pauvre..."





Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Sam 16 Aoû - 17:06


Make me feel Magic !





Miracle qui n’en est pas un. Magicien, oui, mais pas MON magicien… Il a effectivement des signes sur le visage, et pas un masque. Son apparence est singulière, et je ne comprends pas comment je n’ai pas pu lui tomber dessus avant ? Il n’a pas l’air du genre à passer inaperçu, comme homme, et c’est sans compter ce petit air… Suffisant ? Oui, je dirais suffisant, maintenant je me trompe peut-être. Et puis, je ne suis pas stupide, je sais que ne paraît suffisant que celui qui n’est pas assez courageux pour accepter la souffrance et y survivre. Tout du moins, c’est ce qui arrive la plupart du temps de mon point de vue, et ca n’est pas pour autant que j’ai moins de respect pour ce genre de personne. L’homme est tellement doué pour créer des subterfuges dans le but de cacher leur sentiment que le jour où ils voudraient même penser à les montrer, ils paraissent juste glaciaux et finissent par perdre ce qu’ils ont de plus précieux : leur humanité. Dirons-nous que j’ai la particularité de passer par-delà les rideaux de glace pour aller chercher et déterrer ce qui est enfoui plus profondément derrière. Et je ne parle pas de mon boulot, je parle bien de savoir retrouver la nature humaine de quelqu’un quand ce dernier la cache derrière un comportement même rien qu’un tant soi peu excessif. Tant est que le voilà, le magicien –le mauvais magicien- après qui je courais partout dans la ville comme un petit chien. Tout ca pour ca ? Non, je le regarde de mes grands yeux violets en bonne folle à lier et le dévisage, le suivant du regard pendant qu’il passe sa route.

Je ne relève pas son intervention… Pas tout de suite, non, il ne vaut mieux pas ! Je le regarde maintenant comme s’il lui manquait encore plus de neurones qu’il doit sembler me manquer en cet instant. Respire, ma GRANDE, respire… Compte jusqu’à cinq, laisse le passer, laisse-le passer avec ses « petit bout de choux » et ses gestes de papi gâteux moisi. Je referme mes yeux et serre fort, très très fort mes poings. Ah, là là, si je m’écoutais… Celui-là, avec mon humeur de chien, je crois qu’il aurait pu perdre son entre-jambe dans l’instant si je ne savais pas me maitriser. Qui est-il pour juger sur la taille ? J’ai peut-être l’air plus inoffensive, mais moi aussi j’ai plus d’un tour dans mon sac. Et qui sait, en tant qu’informatrice, peut-être ai-je une longueur d’avance sur lui. J’entreprends donc de le suivre le plus discrètement possible, en fouineuse et déterreuse de secrets hors-pair. Il semble à l’affut, mon regard ne me trompe jamais… Mais quoi ? Il a l’air sur de lui, oui, mais sait-il vraiment où il va ? Je continue à le suivre en me planquant comme je peux, et bien sûr il faut que monsieur poursuive son chemin en passant par des endroits ou se planquer relève d’un concours international de gymnastique… Comme si je méritais ca ! Le voilà à se promener vers un sentier, et je peine à me cacher, et quand je le vois stopper, mon sang ne fait qu’un tour et je me rue sans grâce derrière un rondin de bois… Belle idée, parce qu’apparemment, j’auras pu me faire couper en deux par… Un carte ? Bien un truc de magicien, ca, non mais sérieusement, celui-là se la pète en lançant des cartes en guise de défense. Ha ! Tu sais peut-être lancer tes cartes, mais en attendant, tu ne sais toujours pas que je suis là ! Ah, on se moquait de ma taille ? Sans elle, tu m’aurais déjà vue. Qui a l’ascendant maintenant ?

Le nouveau problème étant : dois-je me découvrir, ou pas ? Nous sommes assez seuls… Pas l’ombre d’un homme en vue. C’est l’occasion ou jamais de saisir ma chance. Je préfère cependant annoncer ma sortie des herbes, afin d’éviter de me faire trancher en deux.

« Non, tu ne rêves pas !… »

Je me relève alors, les yeux et un demi-sourire remplis d’espièglerie. Lui faisant un petit signe ironique de la main comme une miss, je m’avance vers lui tout douceur en le fixant intensément.

« Et moi qui croyais que les magiciens étaient les mieux placés pour savoir qu’il ne fallait pas se fier à ce qu’on voyait, qu’on se trompait toujours en regardant au mauvais endroit ou en donnant une attention trop chère à la mauvaise perspective ? Enfin soit… On m’appelle Rainbow, enchantée.»

Bon, pas la façon la plus pacifique de rentrer dans la matière, mais c’est la seule façon que j’ai trouvé pour me venger de ses mots de tout à l’heure. Je ne le laisse rien le temps de rétorquer et j’enchaine aussitôt, ma curiosité étant à bout.

« J’ai entendu dire que tu était magicien, et il se trouve que je cherche assidument un de tes confrères qui se fait un plaisir de continuer ses besognes alors qu’il m’a promis de m’aider dans une… Quête. Je suis informatrice, et je suis prête à te rendre un service si tu as une idée d’où je pourrais trouver mon Rumplestilskin masqué. »

Au moins, ca a le mérite d’être clair, net, précis, aucune entourloupe. Seulement voilà, un bruit attire mon attention un peu plus loin dans la forêt. Des corbeaux se sont envolés en masse d’un arbre… Il semblerait que nous ne tardions pas à avoir un peu de visite. Moi qui croyait avoir trouvé un bon endroit pour discuter… Voilà le boulot.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Dim 17 Aoû - 13:00


Une chasse à quoi ?




Est-ce que je devient paranoïaque ? Ne sachant pas, je me contente de reprendre ma route doucement, mais sûrement. Loin de me douter de ce qui allait arriver, j'avais l'esprit peu en alerte. Si bien qu'un gosse pourrait me mettre un coup entre les cuisses, me voler, et me tirer la lanque que je ne m'en rendrais pas compte. Le petit sentier sur lequel je m'aventurais me menais vers une forêt où des bestioles semblaient chassées pour un trafique spécial. Dans ma petite tête aux idées farfelues, je me posais plein de questions. Quelle était la bête que cache ces bois ? Une chimère ? Un oiseau rare ? Une chose capable de bien se battre ou avoir une utilité spéciale ? Rhaaa, je me torture l'esprit et ça ne manque pas de me faire chier en route.

Soudain, sans que je le désire, une petite voix fluette se fait entendre. Hm ? Qui est-ce ? Me retournant, j'admire un visage connu. Ne serait-ce pas la petite miss que j'ai " pat pat " tout l'heure ? Plissant les yeux pour augmenter la précision de ma vue, je me rends bien compte que c'est elle. Un air espiègle, une petite fille malicieuse que voilà. Alors que d'ordinaire j'aurais été méfiant, son attitude me met plus qu'à l'aise. Sourire aux lèvres, je l'imite sans me moquer d'elle, bien au contraire. Levant la main, je m'approche d'elle en tendant l'oreille. Ooh ? Connait-elle les secrets de grands magiciens ? Amusé par ses dires, je me poste face à elle pour répondre à sa seconde tirade qui me met - avouons le - de bonne humeur.

" Ne savais-tu pas que le magicien est juste le beau parleur de l'histoire et que l'assistant ou assistante s'occupe de divertir le publique pendant que celui qui parle agis tranquillement ? ... Chuuuut, pas un mot sur ce petit secret. Doublement enchanté. Ayato Akuma, pour te servir... ou pas."


Espiègle comme pas deux, je lui souris en tirant presque la langue en coin. Elle semble si petite et pourtant, ses paroles ont énormément de maturité. Comme dit plus tôt, un vrai petit " bout de choux " . Malheureusement, elle brise cette image d'elle quand sa voix commence à se faire trop sérieuse. Waow... Elle en pose des questions en si peu de temps. Soufflant, je me frotte le front pour alors éviter d'avoir une migraine subitement. Bon, par quoi commencer ? Alors que j'allais lui répondre à cette miss " arc-en-ciel ", un bruit se fait entendre et des oiseaux s'envolent. Signe que quelque chose arrive vers nous. Lui prenant le bras donc, je la tire pour nous diriger vers une sorte de buisson suffisant pour nous abriter. Oh bien sûr, je l'ai tiré, mais je n'ai pas fait attention au point de vérifier si je l'ai assez agrippé pour la trainer ou si elle c'est enfuie de ma prise.
Voilà qu'un groupe d'homme marche sur le sentier et nous dépassent. Ils semblent aller vers la forêt et moi, je n'y comprends rien. Une seule chose est sûre, l'un d'eux est le fameux " Abel ". Ricanant, une fois passés, je sort de ma cachette pour répondre à la miss sans savoir si elle est à mes côtés ou non.

" Alors guinguette... Tu me demandes trop de choses en un coup. Un Rumplequoi ? ... Je n'ai pas bien saisis ta demande... En revanche, peut-être que je saurais être plus réceptif si en effet, tu serais apte à me dire qu'est-ce qui pourrait être rare et se vendre très cher dans cette forêt. Et si tu ne peux pas... alors je serais reconnaissant envers toi si tu peux m'accompagner uniquement si tu sais te battre. Principe de précaution. Ces gars là ne sont pas du genre... happy comme toi. "


Attendant une réponse, je me contente de croiser les bras. Elle me semble si petite... La curiosité me tue et je ne me gêne pas pour sortir quelques paroles bien à moi.

" Informatrice ? Tu... Tu serais pas un peu jeune ? Quel âge as tu, miss ? "


Je pose plusieurs fois ma main sur son crâne avant de toucher le mien, histoire de clairement jauger quelle différence de taille il y a entre nous. Je ne suis pas un géant comparé à elle, mais mine de rien, j'ai un bon nombre de centimètres en plus. Je m'étonnerais moi-même si elle m'avouait être un assassin sanguinaire apte à tuer une dizaine de gens d'un coup. Mais bon, ce n'est pas comme si elle allait me dire ça si ? Baillant aux corneilles, je me contente de regarder le ciel et regarder vers l'entrée de la forêt.

" Rain' ? Tu ne connaitrais pas sinon une certaine ' Madoka ' ? Une femme un poil plus grande que toi, des cheveux roses en bataille et un air tout le temps blasé genre comme ça ?"

En même temps de mes dires, je mimais chaque mots prononcés en terminant par l'air blasé. Son regard me faisait presque rire rien que d'y penser. Sacré miss bonbon... Elle me manque maintenant que j'y songe.



Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Mer 20 Aoû - 21:40


Make me feel Magic !





Alors que je pensais que c’en était fini du tête à tête, me voilà attrapée et menée en vitesse derrière un buisson par le magicien. De la cachette improvisée, je vois passer un trio d’hommes… Plus précisément le duo louche que j’avais vu tout à l’heure, additionné d’un nouveau gai luron, si je peux me permettre l’expression… Etant donné que l’homme en question n’a pas du tout l’air gai et encore moins luron. Je profite de la situation pour choper une bribe d’information qui ne manque pas de m’interpeller : ces types parlent de « marchandise prête à l’échange ». Je me demande bien quelle est encore cette histoire improbable qui arrive ainsi n’importe comment sur le feu ! Tant est que ces hommes se sont maintenant enfoncés dans la forêt et que, comme ce très cher magicien, je m’extirpe tant bien que mal des buissons, massant un peu le bas de mon dos. Mon interlocuteur en profite pour donner des réponses à mes questions, et je manque m’étrangler en le voyant s’emmêler lorsqu’il essaye de dire le nom de Rumplstilskin. N’a-t-il donc jamais lu de contes ? Cette histoire fait pourtant partie de celles qu’on raconte aux enfants avant de les endormir, quand ils sont encore petits, et celle-ci faisait partie de mes préférés. Je rêvais en pensant au lutin, à la paille transformée en or et à l’heureux mariage de la jeune fille avec le prince. Je trouvais cette histoire à la fois étrange, romantique et oppressante, un mélange bien incertain c’est sur, j’irais même à dire mélange bien explosif. Je plisse les yeux quand il me demande si je sais me battre… Je pense qu’il aurait du le deviner, non, je ne me bats pas… Je fais mieux. Bien mieux, et plus simple.

« Rumplestilskin, ne connais-tu dont pas le conte ? Dans ce dernier, le lutin ne donne pas son nom, tout comme j’ignore celui du magicien que je recherche. Et non, je ne suis pas apte à te dire quoi que ce soit sur ce qui pourrait se vendre et je ne sais pas me battre mais… »

Dévoilant alors ma somptueuse petite dague, je lui lance un autre de mes sourires à la fois espiègles et enfantins. Je ne sais pas me battre, mais j’ai d’autres tours dans mon sac, et pas qu’un lapin dans mon chapeau.

« Je sais me cacher, je suis rapide, et cette dague empoisonnée peut immobiliser quelqu’un si on lui enfonce la lame aux bons points. Parfait pour un interrogatoire. »

Et le voilà maintenant qui me questionne sur mon emploi et le fait que je sois jeune. Ben voyons, fallait bien qu’il finisse par le demander, mais quand même… Rangeant ma petite dague, je relève la tête vers lui et parle à présent presque comme une enfant outrée. Et puis, ca ne se fait pas de demander son âge à une demoiselle, si ?

« J’ai 21 ans, je ne trouve pas ca si jeune… Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais voulu que faire ca. Toi tu as ta passion pour la magie, moi mon truc, c’est les secrets et ce depuis mon plus jeune âge. »

Je manque perdre patience en le voyant jouer à comparer ma taille, et l’envie de lui donner un bon coup entre les jambes m’effleure la tête, seulement voilà… J’ai besoin de lui parce que moi aussi je veux aller fouiner au fond de cette forêt, et découvrir de quoi il retourne. De plus, la dernière fois que j’ai frappé un homme ainsi… Brrr. C’était pas beau à voir, et vu la souffrance que ca a l’air d’infliger, ca n’est pas quelque chose que je fais à la légère. Soyons raisonnable, Rainbow, soyons raisonnable… C’est déjà très déloyal pour une fille de faire ca lors d’un combat, et puis bon, je ne sais pas de quoi cet homme est capable, je n’ai aucunement envie d’attirer ses foudres ! J’écoute ses derniers dires l’air de rien. Il croit que je vais lui dire quelque chose gratuitement ? Je suis informatrice, il ne faut pas l’oublier. Cependant, en fouillant dans ma mémoire, je lui donne alors une bien triste réponse.

« Non, je suis désolée, jamais croisée cette fille, ni entendu parler d’elle… Pourquoi, tu l’as perdue de vue ? Ou alors a-t-elle échappé à tes charmes ? »

Je lâche cela sans réellement m’attendre à une réponse, et plutôt en riant gentiment. Je ne me moque pas de lui au contraire d’ailleurs… De la façon dont il parle d’elle, je vois bien qu’il a un lien assez fort avec cette prétendue Madoka. Bon, il y a probablement de la jalousie derrière… Qu’est-ce que je ne donnerai pas pour que quelqu’un me cherche ? Avoir un compagnon ou compagnonne de voyage, voilà qui me plairait, et je dois bien avouer également qu’il n’est pas trop désagréable à regarder… Hum… Enfin voilà. Le truc c’est que dans ma quête et dans mon boulot, les deux réunis ne me permettent que de croiser les gens, à peine de lier amitié. Mon ile est le seul endroit où on me connaît bien, et personne ne m’y attend comme je le voudrais, c’est quelque chose de douloureux à supporter quelques fois. Je lance un grand sourire pour tenter de cacher la tristesse et la nostalgie qui me gagnent tout à coup. Je me reprend, et lance donc.

« Bon, sur ce, l’aventure nous attend ! Allons donc découvrir ce qui se trame dans ces bois ! Une fois là-bas, nous aviserons. »

Je tourne les talons sans attendre sa réponse, et trop heureuse de pouvoir cacher mon visage que je sais beaucoup trop expressif, me met en route vers l’endroit où se dirigeait le trio étrange de tout à l’heure. Je marche en faisant le moins de bruit possible, maitrisant totalement chacun de mes mouvements et prenant soin de ne pas laisser de traces non plus.



CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Jeu 21 Aoû - 15:31


Une chasse à quoi ?




La chasse à l'inconnu était ouverte. Je me demandais juste si la petite demoiselle allait me répondre ou simplement partir, mais avant d'en arriver là, elle se devait de répondre à mes questions. Mille et une questions l'attendaient. En effet, je me posais trop de questions à son sujet, notamment sur son âge. Plus je la regarde, plus je me dit que j'ai devant moi une jeune prodige comme il en existe sur ce monde. Si on regarde de plus près, tout ces pirates, ces supernovas, constellas, nébulas et autres personnes primées, si on se penche sur le sujet, on se rend aisément compte qu'elles sont jeunes. S'en est presque inquiétant. Après tout, n'est-ce pas un peu jeune d'avoir 20 ans, avoir une prime de plusieurs millions car on a fait exploser des banques et des marines ou de simples personnes ? Selon moi, c'est une constatation affolante. Mais passons.

Ainsi donc, elle se met à répondre dans un premier temps à la question qui avait pour sujet ce nom imprononçable. Rumplejenesaispasqui. Un conte ? Soit, de toute manière, ces histoires ne m'intéressaient pas et ne m'intéressent toujours pas. De ce fait, je me contente de hausser leurs épaules. Je tends un peu plus l'oreille quand celle-ci se met à parler de ses talents au combat. La petite fille aux cheveux arc-en-ciel sort une dague assez impressionnante. Intrigué, mon regard fixe l'objet un court moment pour l'observer. Une sorte de fleur ? C'est presque attendrissant sur le coup, mais j'ai d'autres choses en tête. Ces trois gars de tout à l'heure sont pas n'importe qui, de ce fait, je me dois de régler quelques soucis avec eux et faire chier le boss au passage.
Lui souriant en coin, j'imagine bien user de cette dague pour faire ce qu'elle a dit. Quelle coquine dit donc... Moi qui croyais que les miss dans son genre se contente de jouer dans des ruelles et craindre les grands hommes. Elle casse cette image trop rose que j'ai des petites filles. Pourquoi ne pas lui proposer de se joindre à mes spectacles au passage ? C'est une idée dit donc.
Observant ses yeux, je l'imagine sans mal gonfler les joues pour coller un peu plus à son image de petite fille innocente que je lui donne. Son ton de personne outrée me fait ricaner en douceur. Mais ce petit rictus que j'ai entre les lèvres disparait bien vite quand elle me répond avec la sincérité la plus choquante au monde. 21 ANS ?!!! Non mais c'est une blague ? Sur le coup, je reprends ce petit jeu de comparaison de taille. Bizarre, mais je sais qu'elle dit la vérité, son regard ne ment pas. Je suis sur le coup... sans voix.

Laissant ces informations pénétrer mon cerveau, je les assimilent, puis finalement, je reviens à moi quand elle se remet à parler. Zut, elle ne connais pas Madoka malgré son statut d'informatrices, dommage. Faisant une légère moue, je me demande quoi répondre à sa petite curiosité. Soufflant pour reprendre mes moyens, je dit l'air pensif.

" Disons... Un peu des deux. C'est compliqué..."


Bref, ce n'est pas le moment de parler de la pluie et du beau temps, ou même de nos histoires de coeur. Je mettrais ma main au feu qu'elle a un gros coeur capable de raconter des histoires à faire pleurer. Regardant en direction de la forêt, je la laisse dire qu'on y va. Je suis d'accord avec elle. La suivant, je suis les traces de ces trois idiots de tout à l'heure. Restant proche de la miss, je continu de l'observer en coin. Décidément, entre moi, Madoka et elle... On peut dire qu'on a des cheveux pas comme les autres. Bref, alors que je réfléchissais à tout ça, un bruit attire mon attention. Au loin, des bruits de branches se font entendre. Se pourrait-il que ? Plissant les yeux, je tente de discerner quelque chose, mais rien n'y fait. Je détourne la tête vers la miss, puis je lui fait signe de faire ce qu'elle veux. Pour ma part, je détourne mon regard pour alors avancer jusqu'à voir au loin deux gars qui semblent se faire un chemin dans la broussaille. Ils parlent de trouver cette " bestiole ". Et par chance, l'autre forban se met à parler pour poser des questions. Et nous avons enfin les réponses.

" On est venu chercher un spécimen spécial. Un kangouxeur... Parait que ces bêtes sont plus redoutable qu'une armée de combattant ultra expérimentés. Une petite famille de ces animaux a été repéré dans le coin récemment. Mais ces putains de villageois veulent la protéger cette famille... Bref, tu as pigé ?"


Je me contente de murmurer dans ma barbe.

" Du braconnage ? ... Charmant..."


Il faut les empêcher de faire ça. Réfléchissant à quoi faire, je me contente de sortir quelques cartes de ma poche et les lâcher en silence. Par miracle, celles-ci flottent dans les airs. Sourire en coin, je vise tant bien que mal les cibles et d'un seul coup, je laisse les cartes voler en direction d'eux, coupant une partie de leurs bras pour les désarmer. Ils gueulent légèrement sur le coup. Sortant de ma cachette, je fonce sur eux pour attaquer. Il est temps de ruiner un certain business.




Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Dim 24 Aoû - 2:42


Make me feel Magic !





Un pied après l’autre, respire, baisse la tête… Ne réfléchis pas, laisse toi guider par tes oreilles et ce que tu entends. Telle est la règle à chaque fois que j’essaie de ne pas me faire caler alors que je marche dans les bois à couvert. Je me souviens avoir foiré quelques fois mon coup, me faisant du coup attraper sans ménagement… Je n’étais pas fière de moi à l’époque, et heureusement, j’avais encore Kotobuki pour me venir en aide. Le truc, c’est qu’aujourd’hui il n’est plus là, et je n’ai d’autre choix que de compter en cas de soucis en ce magicien excentrique à l’étrange chevelure ! Enfin, qui suis-je pour dire ca, avec ma perruque totalement déplacée… J’ai plutôt intérêt à faire bonne impression. Il ne m’a toujours pas répondu pour ce qui est de mon magicien, et je compte bien lui quémander son attention. S’il peut me tenir au courant au cas où il croise l’autre fou, ca me serait d’une très bonne utilité. Maintenant que mon acolyte m’a laissé champ libre, à moi de faire mon boulot et de trouver le leader pour le choper dès qu’un semblant de combat aura amorcé… Je fais confiance au magicien, je suis certaine qu’il lancera l’offensive, à moi de profiter du moment d’hébétude qu’il donnera pour immobiliser le cerveau de l’affaire. Et soit dit en passant, je dois l’identifier, ce cerveau en question ! Et si je le veux, je dois me rapprocher au plus près, ce qui je dois l’avouer, est loin d’être chose facile. Je rampe dans un coin d’herbe, me mettant au plus près du sol pour faire littéralement corps avec la nature. De là où je suis, je vois tout le monde, mais personne ne saurait m’apercevoir, et Ayato encore moins. Encore quelques mètre et je vois un des trois expliquer à l’autre maintes choses. Il parle notamment d’une histoire de Kangouxeur, une espèce que je connais mal, et le moins informé des trois demande ce qu’il va arriver à la bête une fois attrapée.

« Aucune idée précise, je sais juste qu’on doit choper la famille, peut-être qu’ils veulent en faire une petite armée ? Ou alors faire des combats pour animer la galerie… Soit en tous cas, c’est pas not’ taf de s’occuper de ca. »

Parfait. C’est en finissant ces mots que je vois le tour de magie, des cartes venant blesser les membres des valeureux enfoirés. Cela les fait se tourner vers mon compagnon et leur fait me tourner le dos, c’est pile ce dont j’avais besoin pour les détourner de moi et pouvoir faire mon entrée furtive ! Je jaillit hors de ma cachette en mode rase-motte et vais vivement enfoncer mon poignard en deux coups spontanés dans les mollets de l’organisateur de cette Braconnage Party. De surprise, mon adversaire perd le nord et je le pousse violemment à terre cependant qu’il essaie de se retourner pour me faire face. Cette face justement se retrouve dans le sol, dans une… Bouse de je ne sais quoi bien fraiche ! Si j’étais chasseuse, je dirais que ce gibier qu’ils cherchent tant a du passer par là et le chasseur vient de se prendre cher dans la tronche. C’est ca e vouloir nuire, nous voici à une belle édition de l’arroseur arrosé ! Cette histoire commence à me plaire, définitivement. Malheureusement, ca ne s’arrête pas pour moi, le paralysant ne fait pas effet, et même si les deux autres hommes se sont jetés sur notre homme aux cartes, me voilà contre ce rustre mal léché qui se relève difficilement pour venir m’attraper. Mon chemin se finit à terre, le choc de ma tête contre le sol me fait perdre quelque peu mes moyens, mais surtout ma dague adorée… Et accessoirement seule arme pour me défendre. L’air vide un peu mes poumons, et je vois quelques étoiles cependant que le voyou me fait glisser jusque sous lui, m’immobilisant de son poids.

« Alors petite, tu veux jouer à chat ? »

Il m’offre alors un sourire me glaçant, me réveillant même plus qu’il ne faut. Cet abruti ne m’a même pas immobilisé les deux bras ! J’utilise donc mon bras libre, faisant partir un poing en plein dans sa joue mais mon adversaire est à peine sonné, je lui assène donc un deuxième coup un peu plus fort me libérant enfin réellement de lui. Je me retire donc de sous lui vivement, récupérant la dague en un seul geste et me retrouvant enfin à nouveau sur mes pieds. Le malfrat enfin touché par le paralysant ne peut plus que ramper, et est assez sonné par mes coups de poing. Je lève alors le visage pour voir où en est mon compagnon du jour afin de voir s’il en a fini avec les deux autres, et s’il a besoin d’aide.




CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Lun 25 Aoû - 15:53


Une chasse à quoi ?



Le chasseur termine par se faire chasser. C'est exactement le genre de chose que j'apprécie : les retournements de situation. J'avais ouvert le bal et la miss ne semblait pas perdre de temps, malheureusement, je ne pouvais pas admirer le show de la miss. Je m'occupais des deux jeunes hommes qui venaient faire des choses mal. Il me fallait les punir, amoureusement, avec panache et je n'allais pas m'en prier. Mes cartes avaient volées vers eux, les surprenants, je fonçais sur eux afin de profiter de cette attaque surprise. Arrivant à la hauteur des deux jeunes hommes, je leurs donnais plusieurs coups de poing dans le ventre pour les faire plier en deux, une fois cela fait, je donne un puissant coup de coude dans la colonne vertébrale. Tandis que mes adversaires * si on peut appeler ça ainsi * tombaient au sol en essayant de retrouver leurs esprits, je me contentais de regarder en direction de l'autre. C'est là que je remarquais qu'il ne s’agissait pas de " Abel ". Où est-il ? Fronçant les sourcils, je loupe toute l'action, je ne me rends même pas compte que la miss se fait attraper par un mec qui semble avoir dit bonjour à une bouse bien fraîche.

" Tu t'amuses bien miss ?"


Ironique comme parole bien entendu. Souriant, seule une petite ombre m'indiquait que mes petits amis étaient de nouveau debout. Soupirant de lassitude, je me retourne donc pour leur faire face. Faisant une légère moue, je ne les admiraient même pas un bref instant tandis qu'eux, ils s'immobilisaient un bref instant. Ils eurent l’intelligence de ne pas prendre d'arme, ils préféraient y aller au poing. Amusé, je me reculais en douceur pour préparer un coup.

" Êtes vous certain de vouloir me tenter ? "


Levant mes deux index, le peu de cartes que j'avais fait se lever se mirent à flotter de plus belle dans les airs. Puis, d'un claquement de doigts, les cartes se mirent à tournoyer sur elles-même. Telle des scies circulaires, je les approchaient d'eux pour qu'ils aient peur. Malheureusement, ils ne semblaient pas comprendre ce que je faisais. Tant pis... Mes doigts guidaient ces " lames " et ni une ni deux, je les tranchaient ici et là. Oh bien entendu, devant une enfant, je n'allais pas les tuer, juste les blesser. Esquivant leurs coups, je les punissaient à ma façon jusqu'à ce qu'ils m'ennuient. Décidant de terminer cela, je les assommaient d'un coup précis à la nuque. Regardant de plus belle en direction de la belle, je ne perdais pas de temps à lui parler.

" Je crois qu'on a une surprise à aller chercher... Il manque un invité surprise que je connais malheureusement..."


Me rapprochant d'elle, j'admirais l'homme qui avait trempé dans la bouse. Souriant de façon narquoise, je me permettais un petit commentaire comme quoi son lit était " charmant ". Ironie une fois de plus. Lui tendant la main en prenant soin de ne pas saisir une main pleine de crotte si elle en avait, je la redressais pour alors me diriger vers l'endroit que semblait désigner les crottes qui se multipliaient au loin. Le chemin semblait tout tracé.

" Allons voir ce qui se cache au loin. "


Serein, je ne m'attendais pas à ce que nous allions découvrir, à savoir un homme qui traquait des kangouxeurs, le tout, avec une arme semblant être un lance-filet et d'une arme à feu assez puissante. Et encore plus loin, la fameuse famille de kangouxeurs. Des kangooroux armés de gants de boxe plus qu'utile. D'ailleurs, usant de son instinct animal, le " père " de cet regroupement s'en allaient à la rencontre du fameux chasseur afin de lui règler son compte, ou essayer.

Plus nous avancions, plus nous entendions des râles d'homme qui semble perdre patience. Non loin de notre position, nous commencions à voir un homme au loin. Abel... Sortant une de mes cartes, je sentais une envie de m'amuser de façon sanglante se faire sentir.



Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Sam 13 Sep - 10:50


Make me feel Magic !





Mes yeux assistent donc à la fin du show de Monsieur, et cela me permet de voir qu’il est loin d’avoir besoin de mon aide. Comme on dirait par chez moi, il assure, et j’irai jusqu’à dire qu’il a l’air d’être même comme un poisson dans l’eau ! Voilà un si bel épisode, celui du chasseur chassé avec en guest star le bouseux qui croyait braconner qui finit décoré par els défections de sa cible. Le pauvre chou… Dire que je m’en sors indemne ! J’imagine « à peine » la rage intérieure dans laquelle il doit être. Je n’avais pas entendu la boutade, si je puis appeler ca comme ca, de mon compagnon tant que j’en décousais ni quoi que ce soit. Pour finir, me voilà maintenant pour le dernier coup magistral asséné à la nuque des pauvres hommes transformés en quelque chose de bien plus stupide que prévu – des bêtes de cirques ont au moins quelques neurones, ces types en train de s’effondrer n’en ont probablement pas l’ombre de deux c’est à se demander s’ils en ont. Aux paroles de mon compagnon d’aventure, je tique légèrement. Quelqu’un qu’il connaît ? Membre de ces enflures ? Je vois très clairement dans son regard une petite flamme, et je me dis que des très mauvais souvenirs ont dû être créés grâce à cet individu qu’il semble connaître. Je me redresse avec l’aide du magicien qui me tend sa main et ne manque pas de rigoler gaiement à sa remarque bien salée à l’adresse de l’abruti bouseux du par terre. Je suis son regard qui suis le chemin, charmant chemin soit dit en passant, qui s’offre à nous. Il y a moins puant comme indicateur des chemins, en général… Tellement moins puant et plus glamour. M’enfin, on fait avec ce qu’on à hein. Il y a sans doute pire, alors je vais éviter de me plaindre. Sinon une merde en plus va nous tomber dessus du ciel et ce sans mauvais jeu de mot.

« En espérant que ce qui se cache au loin se montre conciliant, ouais… »

Nous sommes alors sur les traces du kangouxeur pour finalement nous retrouver sur les talons même de la sympathique bête, cette dernière nous menant directement au dernier acteur de ce scénario… Le prétendu Invité, comme il a si bien été nommé. Je remarque alors de suite l’envie de sang de mon partenaire du moment, et je m’arrête donc de marcher, lui attrapant le poignet avec douceur mais fermeté pour qu’il en fasse de même. Il faut qu’il reste calme…

« Je sens que ca te démange, mais tu ne dois pas oublier qu’il y a deux histoires en jeu. Et que cette bestiole innocente ne doit pas être blessée au même prix que ce type doit payer pour ses crimes. Contrôles toi, et n’oublies pas qu’il n’y a pas une mais deux cibles là… »

Je desserre alors mon poing qui le tenait éventuellement et redémarre la marche en direction des deux animaux, prenant soin d’avancer le plus discrètement que rapidement possible. Je m’occuperai de protéger la bébêtte, parce que très sincèrement je crois que cet Invité en question c’est Ayato qui risque de s’en occuper. Il faut que je mette le kangouxeur à terre et vite, avant que l’autre en pleine effervescence ne le blesse dans sa tentative de massacre improvisé… Arrivant on ne peut plus vite à la hauteur de l’animal qui n’a pas encore été aperçu par le chasseur, je me jette sur lui afin qu’il soit allongé par terre, laissant une arène dégagée au magicien pour ce combat qu’il semble souhaiter. Je tiens tendrement la bête dans mes bras et lui chuchotant des paroles rassurantes.

« Tout va bien, calme toi ! Mon ami et moi on vient s’occuper de ce chasseur de malheur, on est à la rescousse. Laisse nous faire, et reste allongé ici surtout ne bouge pas. Tu dois rester en sécurité et en bonne forme pour aller veiller sur ta famille après. Ils ont besoin de toi ! »

Je relève alors les yeux légèrement, cherchant Ayato du regard.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Mer 17 Sep - 16:09


Une chasse à quoi ?



Abel est là... Cet homme au service d'un autre est là en train de chercher une bête qui semble valoir bonbon. Mon envie de l'étriper est là, ou alors, pas forcément le tuer, mais le faire chanter, entendre sa douce voix s'élever dans les airs pour montrer que je ne plaisante pas. Que faire que faire ? Ma carte en main, je suis prêt à la lancer et lui tomber dessus pour lui faire la peau, mais voilà que mon acolyte à la chevelure spéciale s'interpose, du moins, elle saisit mon poignée avec douceur et fermeté pour que je ne sois pas dans le jus. Ne disant rien, je me contente de détourner mes yeux vers les siens. Hm ? Elle est gentille, douce, tranquille, peut être trop innocente ? Malheureusement pour moi, cela me calme comme si son aura de douceur m'enveloppait et m'empêcher de m'emporter; Tch... Elle me rappel Madoka, bien que je n'ai pas les même envies qu'avec elle, fort heureusement.

La miss et moi, nous continuons de suivre les pas de la bestiole jusqu'à finalement la trouver. Elle est là, souriant en coin, je regarde la miss pour découvrir l'ordre de priorités qu'elle a décidé. Ainsi donc, je comprends que la belle s'occupe de la bête tandis que moi, j'allais me charger de mettre des mandales à mon ami d'enfance... Blague à part, je me contente de rebrousser chemin pour alors approcher de l'ancienne position d'Abel. Il est là, cherchant son chemin. Décidant de l'avoir par surprise, je sors des buissons comme un touriste qui s'occupe de simplement marcher dans la forêt.
Me stoppant naturellement, je le fixe et pose une main contre ma bouche l'air désolé. Le fixant avec mes grands yeux en mode " tête à claque ", je me contente de m'exclamer en démontrant bien que je rigole de lui et non de la nature alentour.

" Oooooohhhh comme je suis désolé. Il semblerait qu'une fois de plus, nos chemins se croisent. Il fait beau ? "


Le visage de mon adversaire se décompose. Son boss ne lui a pas donné d'ordres visiblement à mon sujet, donc il ne peux pas faire ce que LUI a envie, à savoir, me tuer. Souriant en coin, je sors des cartes que je lance alors vers lui. Ses bras et jambes se faisant couper légèrement, je multiplie les assauts verbaux pour l'énerver au possible. Il active son appareil de communication et de plus belle, comme la dernière fois, devinez qui est au bout de l'appareil ? Le fameux boss de monsieur.

" Bien le bonjour. Bon, je vais être clair et simple cette fois-ci, je ne compte pas laisser vos plans se dérouler comme ils le devraient ET... je vais prendre votre trésor d'Abel. D'accord ?"


Des insultes prononcées sur un ton calme se fait entendre. Il rage et souhaite ma mort la plus lente qui soit, de ce fait, je me contente de couper la parole à cet homme même pas en face de moi physiquement pour alors m'attaquer à son larbin. Le coupant de toutes part, je lui fonce dessus pour faire pleuvoir une pluie de coups qui petit à petit le fait tomber. Bien que résistant, il succombe petit à petit, ou du moins, le laisse croire. Sans rien dire, je me retourne quand un bruit de branche se fait entendre.
Me retournant doucement en pensant que c'est la miss, c'est sans le voir venir que je me prends un coup de poings qui me fait voler au loin. Me frottant la tête, je me redresse pour alors voir une bestiole. Un ... Et merde, visiblement, le mâle dominant a été maîtrisé, mais quand l'un n'est plus apte, c'est un autre qui reprends le flambeau ? Ainsi, je me retrouve avec sans doute une femelle en furrie. Cognant ses poings, elle bondis doucement vers moi en me fixant avec un sérieux à couper le souffle. Elle va me faire mal la petite... En plus de cela, son poing n'est pas celui d'un humain, il est aussi dur que de la roche visiblement. Je vois Abel se retourner et malheureusement, il fait un bruit. La bête sur les nerfs se retourne immédiatement et se jette sur l'homme. Enchaînant les coups ravageurs, je me contente de sortir d'une poche un berry et user de mon magnétisme pour étendre la pièce, ainsi, j'obtiens une plateforme pour m'élever dans les airs et échapper à ses assauts. Admirant la bête plomber littéralement mon adversaire, je me demande bien comment ça se passe pour la miss.

Si elle a maîtrisée le mâle dominant, mais que la femelle réagis ainsi, espérons qu'ils n'aient pas de petits... Si ? Et si oui, qu'on-t-il fait avec la miss ? Son aura de douceur les auront-ils calmés ?



Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Sam 4 Oct - 22:29


Make me feel Magic !





En relevant les yeux, je constate que mon compagnon de mission se lance à sa tortueuse tache à savoir : s’occuper personnellement du type. Sans mauvais jeu de mots bien entendu. Je le vois donc sortir des buissons et arriver au derrière du malfrat pour se foutre aisément de sa tronche, c’est le cas de le dire ! Vu la façon avec laquelle il s’adresse à lui et le visage en décomposition génialissime que l’homme affiche, ce dernier ferait mieux de bouger s’il souhaite rester en vie. Mais bon, je ne suis pas de son coté, je suis de celui d’Ayato et s’il finit en sale état et que cela l’empêche de martyriser des pauvres bêtes… Le choix est vite fait ! Je voudrais bien me concentrer sur ce qui se passe ensuite, mais mon nouvel amoureux que je tiens encore bien fort dans mes bras commence à s’impatienter… Eh oui, je suis toujours à terre, avec monsieur le Kangouxeur, qui s’agite.

« S’il te plait non, ne t’agites pas comme ca, tu vas nous faire repérer ! Ce jeune homme, Ayato, il va s’occuper de ce monsieur, et ca va tout arranger ! Tu comprends ? »

Se passe alors un truc improbable. La bête se penche vers moi et dès que son front touche le mien, des images défilent dans mon esprit… Diantre ! Ces animaux communiquent par la pensée ! Ils peuvent envoyer des images… Et d’une certaine manière, des sensations. C’est alors que je prend aussitôt conscience de ce qu’il me montre : le souvenir de deux de ses petits se faire attraper par un des sbires du malfrat qu’Ayato affronte sans doute en ce moment. Je vois le kangouxeur ne pas arriver assez vite alors qu’il revient avec des victuailles, sa femelle maltraitée et maitrisée durement, tandis que deux adorables petits kangouxeurs se font malmener et mettre dans une infame petite cage à peine assez grande pour les contenir… Cette vision me retourne l’estomac, tout bonnement, et les larmes me montent aux yeux en voyant le regard suppliant de l’animal qui a séparé son front du mien. Comment rester insensible ? La colère commence alors à grouiller au fond de mon estomac, et la moutarde ne tarde plus à me monter au nez. Ces pauvres bêtes ne méritent pas ca ! Ce sont des animaux, qui plus est les kangouxeurs ayant été capturés sont bien trop petits ! C’est une honte ! Dégueulasse. J’ai juste envie de leur faire payer, de foutre ces abrutis dans des cages trop petites et de les voir crever la faim. Vraiment. C’en est trop. Je me relève, prête à aller en découdre, et le mâle se redresse à mes côtés. Juste à temps pour une vision des plus impromptues…

Madame Kangouxeur, visiblement. Habillée de son pelage plus clair que celui de son compagnon, elle avance à une vitesse affolante jusqu’Ayato sans doute pour lui donner fièrement une mandale. La bête à mes cotés s’élance donc dans la direction, affolé et comprenant visiblement la situation jusqu’à elle mais fort heureusement, l’ennemi de mon compagnon de mission fait un bruit. La femelle su rue alors sur le malheureux pendant que mon acolyte s’envole je ne sais comment d’ailleurs, évitant le pire… Et laissant pour adversaire de cette sérieuse femelle, le pauvre malfrat en combat contre un pauvre homme… Ah pas qu’il soit pauvre, mais que son sort est maintenant… Bouclé sans doute. Pour surenchérir, le mâle s’en mêle, et le pauvre malfrat finit à terre en moins de deux. Je m’adresse donc aux deux bêtes, voyant bien qu’il y a moyen de dialoguer avec eux.

« Arrêtez ! Arrêtez, ne le tuez pas ! Si vous voulez retrouver vos deux petits, il faut l’interroger… Absolument. Vous pourrez récupérer ces petits si on parvient à lui en tirer des infos ! »

Le monsieur kangouxeur s’arrête, intimant psychiquement sa compagne à faire de même. Cette dernière vient alors coller son front au mien, faisant à nouveau défiler les images que j’ai vues de tout à l’heure, mais de son point de vue, comme une question.

« Oui, je pense qu’on pourrait les récupérer ! il y a encore des chances ! Laissez moi juste l’interroger… Je vous promets de faire mon possible. »

Je jette alors un coup d’œil à Ayato, m’adressant à lui de la manière la plus posée possible.

« Les kangouxeurs dialogues par la pensée, en collant leur front… Bref, ils m’ont montré que les malfrats ont déjà eu deux de leurs petits ! On devrait pouvoir les récupérer… Si on arrive faire parler cet enfoiré de première. »

Je lance alors un regard à la fois désolé et malsain au type gisant par terre, déjà mis à un bon point K.O. par les parents des pauvres marmots enlevés.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Lun 6 Oct - 23:43


Une chasse à quoi ?



Perché dans les airs, je regarde la bestiole en bas. Ouf, elle ne semble pas être capable de voler.. Il manquerait plus que ça. Imaginez un peu une bête de combat être capable de voler. Elle serait capable de vous harceler sur terre, comme dans les airs, une vraie terreur. Admirant la vue, je patientais en priant intérieurement que la miss de son côté se soit sortit de cette histoire. Après tout, quand on voit comment une bête a défoncé ce mec, sans faire de sexisme, imaginez les ravages sur une ... petite fille ?

Alors que je méditais presque sur la question, voilà que le mâle apparait de nul part et commence à aider la femelle. Waow... Déjà qu'une seule bête est capable de faire des ravages, mais deux, c'est pire. J'ose même pas me mettre à sa place par pure empathie. Non, ma seule envie est de sourire, ricaner et me mettre en tailleur sur ma plateforme et devinez quoi ? ... Je le fais en cet instant. Observant la scène comme un enfant devant un spectacle unique, je ne loupe aucune miette de ce passage à tabac. Amusé, ma joie est de courte durée puisque la petite fille de tout l'heure apparait pour les arrêter. Hm ? Aurait-elle un don pour parler aux animaux ? Non car actuellement, c'est ce qu'elle fait et le pire dans l'histoire, c'est que ça semble marcher.
Les bêtes en questions et notamment la femelle pose son front sur celui de la miss et elle semble un bref instant en transe. Hm ? Ne disant rien, je commence à redescendre en douceur tout en restant prudent, car on ne sais jamais ce qui peut arriver. Si cela se trouve, la couleur de mes cheveux ne leur plairais pas et ils pourraient se mettre à m'attaquer. Restant sur ma plateforme à deux bon mètres de hauteur au dessus du sol, j'écoute les informations que la miss me donne et une fois cela fait, je ne me fait pas prier. Elle veut l'interroger ? Mais il n'y a pas de soucis...

" Fait le taire veux-tu ?"

Souriant de manière narquoise je vins à descendre tout en jouant au fakir, puis je plongeais une main dans les poches du malfrat. Hm.. Pas là... Pas là non plus... AH !!! Voilà. Tirant son den den mushi de la poche, je l'enclenche et me laisse aller de plus belle dans les airs un poil plus haut afin que certains bruits ne soient pas entendus. Appelant la personne que l'appareil devait appeler le plus, je vins à me faire toujours aussi souriant tant cela était jouissif de faire un coup du genre.

" Abel... Les nouvelles. Où en est le transfert de ces bestioles ? Le client commence à s'impatienter."
" Hellooooooooooo ♥ Navré de te décevoir, mais malheureusement, Abel est passé par la case prison sans passer par la case départ. De ce fait, je pense qu'il ne pourra pas vraiment... être apte à faire tout ça. Qui plus est, il a un peu trop parlé à vrai dire. "
" ... Ayato... "
" Hey, mon ami, comment vas tu ? Cela faisait un temps n'est-ce pas ? "

Me délectant d'un silence religieux en guise de réponse, je sentais venir le calme à la tempête.

" SALE CLOWN !!! Toi et ta copine, je vous étriperais tu m'entends. C'est bien la dernière fois que vous vous mettrez sur ma route. J'userais de mes connaissances pour vous traquer, jours et nuits, vous ne pourrez plus vous cacher. Quant à Abel, je vais aussi le tuer. Incapable !!! "

Suite à ces mots prononcés sur un ton ravageur, le jeune homme raccrocha et je redescendais en douceur vers notre bon ami. Brisant l'appareil pour éviter qu'il rappel et lui dise la vérité, je vins alors à lui dire d'un ton presque sadique, démontrant clairement que jouer avec sa vie m'amusais au plus haut point.

" Et maintenant que tu es officiellement mort... Où sont les petits ? Tu vas être gentil et nous le dire ? Non parce que autant la miss elle est trognon, gentille, petite et douce. Mais moi, j'aurais pas de remords à dire à ces kangouxeurs de continuer à taper jusqu'à ce que tu craches la réponse. Pigé ? A moins que tu veuilles un tour de magie ? Oh attends..."


Sortant des cartes de ma manche droite, je vins à les faire léviter, puis doucement, mais sûrement, celles-ci se mirent à tournoyer au point de devenir de véritables scies circulaires. Allait-il enfin parler ? Approchant mes cartes de son visage, je le laissais se débattre jusqu'à ce que finalement, il finisse par cracher le morceau.

" U... Une grotte. Une grotte derrière l'île. On étais censé attendre le navire là-bas."

Toujours aussi taquin, je plante les cartes dans le sol, puis je lui tapote la joue.

" Tu vois quand tu veux ♥ "





Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Mer 15 Oct - 15:41


Make me feel Magic !





Je soupire de relâchement en voyant mon compagnon du jour redescendre de son petit endroit douillet un peu plus haut. Les interrogatoires… Pas mon truc. Définitivement pas. Je dirais même plus que si je veux pouvoir en faire dans le futur, j’ai intérêt à renforcer encore un peu plus mon caractère… Pour l’instant, je ne me vois pas encore jouer avec la vie des gens ainsi, je ne peux pas encore me résoudre à faire du mal à un homme pour obtenir des informations. Surtout que mon métier lui-même consiste à mes yeux à glaner les informations sans justement avoir à faire usage de force… Pour moi il y a toujours un moyen d’obtenir des réponses sans passer par là, sauf qu’aujourd’hui semblerait-il que la situation vienne me prouver le contraire… Dans l’état actuel des choses… Mon compagnon du jour commence donc par taxer le den den mushi du malfrat avant de s’élever à nouveau dans les airs, sur son espèce de surf en acier, pour passer un coup de fil. Les kangouxeurs me regardent, alarmés et ne comprenant pas la raison de cette action, tout comme moi… J’essaie cependant de rester calme, pour éviter que les bêtes s’affolent et se mettent à taper tout et n’importe quoi sans réfléchir. J’ai déjà beaucoup de chance d’arriver à communiquer avec eux, et que ces derniers me fassent confiance… La conversation a l’air étrange vue d’en bas : Ayato ne semble pas du tout stressé ni quoi que ce soit de ce genre, il est totalement confiant, voir jovial. Bien étrange personnage, décidément…Le voilà qui redescend finalement, riant et très persuasif, dans le rôle du nouveau méchant, prêt à faire des soucis à notre invité pas si invité.

Je reste coite devant le discours et la scène qui suit alors, je me permets même de m’écarter. Les kangouxeurs restent près de moi, se rapprochant même un peu plus. Me semble que ces deux parents m’ont adoptée ? Ils me regardent avec de grands yeux, et la femelle vient me titiller la joue de son museau. Mais qui pourrait bien vouloir enfermer des créatures aussi adorables ? Il faut vraiment avoir un souci dans sa tête. Se faire battre des animaux à mort ? Les humains se comportent d’ores et déjà comme de bêtes, voirent ont des comportements bien plus stupide encore des fois. On n’a pas besoin de faire se battre de braves bêtes en plus, c’est bien une idée stupide. Définitivement. Enfin, le manège s’arrête et l’information tant attendue sort de la bouche du braconnier et les oreilles de nos amis kangouxeurs se relèvent. La femelle file alors à toute allure dans une direction et le mâle me regarde alors avec de grands yeux, ne se lançant pas encore dans la même direction que sa compagne à mon grand étonnement. S’ensuit un passage incroyablement drôle et que j’aurais du prévoir… monsieur kangouxeur se rapproche de l’homme à terre et lui file une dernière droite en plein dans la face avant de m’inviter du regard à le suivre et de partir au galop dans la même direction par laquelle passait l’autre kangouxeur quelques instant plus tôt. S’ensuit un galop effréné à travers un pan de forêt puis sur un bout de plage pendant un long moment où j’hésite plus d’une fois à m’arrêter pour reprendre mon souffle mais me disant à chaque fois que si je m’arrêtais, alors il ne me serait jamais possible de redémarrer.

Lorsque nous arrivons à l’entrée d’une grotte, je prends à peine conscience du fait que j’ai filer sans rien dire et sans même faire attention à Ayato, partant du principe qu’il nous suivrait… En espérant que ca soit le cas. La seule chose que j’ai en tête à présent, c’est le sauvetage des bébés kangouxeurs, probablement seuls abandonnés dans une cage de fer… Je m’engouffre alors dans la noirceur de l’endroit et pas trop loin, dans le faible éclairage, je vois alors la mère couiner devant une cage remplie par sa progéniture. Otant une des épingles qui rattachent ma perruque à mes véritables cheveux, je cliquète la serrure du cadenas en moins de deux, laissant alors l’occasion d’émouvantes retrouvailles. Les petits contents d’avoir retrouvé leur famille couinent alors joyeusement, et un des deux vient même boxer gentiment le ventre du père. Je m’affale alors en tailleur par terre, contente de la finalité de cette histoire… Au moins une chose qui se finit bien aujourd’hui. Je souris bêtement, regardant la tendresse échangée par ses bêtes aussi fortes qu’attachantes.

« Voilà qui fait chaud au cœur… »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Jeu 23 Oct - 16:41


Une chasse à quoi ?




La " mission " semblait approcher de la fin. Déjà ? Tout cela semblais bien trop irréel. C'est trop beau pour être vrai. Mais passons, baissant un poil ma garde suite au fait que nous avions ce que nous voulons, à savoir des informations sur l'emplacement des petits. Il ne nous restais plus qu'à aller les ceuillir comme des fruits assez mûrs. Me redressant en douceur, je vins alors à regarder le mâle mettre une droite à Abel... Pauvre gosse, lui qui n'a fait que suivre les ordres de monsieur. La seule chose dont je ne me doutais pas s'était le fait que la personne tant redoutée n'était pas si loin que ça de notre position. Abel s'était bien gardé de nous le dire... Bref, regardant les autres partir au loin, je me contentais de discuter un peu avec mon cher collègue allongé sur le sol. Les droites ont du l'endormir un peu non ? Intrigué, je me contente de sourire en coin avant de lui poser plusieurs questions. Il n'y réponds pas, mais cela m'importe peu à vrai dire? Je remarque son air narquois et je me fiche de ce dernier pour la simple et bonne raison qu'à mes yeux, il est dans une merde jusqu'au cou.

Après un petit moment de pause, je me relève et tapote mon fessier. Laissant derrière moi l'homme qui est devenu le dernier de mes soucis, je repars avec la miss pour aller vers la fameuse grotte. Après un petit chemin très tranquille, j'arrive devant la fameuse cachette et j'observe la scène qui s'y déroule avec une certaine lassitude. Les moments touchants trop mignon, ce n'est guère ma tasse de thé. Restant dans un coin tout tranquille, je termine par m'approcher quand la miss semble enfin soulagée. Regardant les bêtes se retrouver comme il le fallait, je pousse un léger soupire.

" Une bonne chose de faite hm ? "


Rassuré à mon tour, je me mis à penser à Madoka durant un petit moment, mais alors que tout semblais normal, voilà qu'une ombre voit le jour dans la grotte. Une silhouette humaine se dessine clairement et si l'on regarde vers l'entrée de la grotte, on peut remarquer une personne droite comme un I. Hm ? Se pourrait-il que...


" ... Très chaud au coeur même... "


Une voix froide, agacée et très directe. Pas de doute quant à la personne face à nous : Raito. L'homme est là, debout et droit comme la justice qu'il ne représente guère. Son regard terrifiant nous transperce en un instant et ses intentions sont claires dans ses yeux : pas de pitié. Connaissant ses capacités ou du moins, ayant vu quelques unes de celles-ci, je vins alors à faire signe à la miss de partir ailleurs.

" ... Trouvez une autre voie, je vais l'occuper... On peut rien contre lui."

Restant énigmatique, je ne disais pas tout comme le fait qu'il possède un fruit du démon lui permettant de se transformer en huile. Malgré mes pouvoirs, je ne pouvais pas le vaincre. Lui tenir tête, gagner du temps, me jouer de lui, mais pas le battre en combat au corps à corps et même à distance. Un logia reste un combat et de ce fait, je ne pouvais pas m'empêcher d'être réaliste. Sortant mes cartes, je commençais à en faire voler quelques unes, alors que le monsieur d'en face commence à pointer son index vers Rainbow.

" Pistoil ! "


Ploc. Une goutte d'huile s'en va dans la direction de Rainbow comme une balle d'arme à feu. Cependant, je lançais en bouclier une carte qui intercepte le projectile. Jouant à cela plusieurs fois, je commençais clairement à jouer et cela agace mon ennemi de toujours. Continuant à tirer sans se lasser, l'homme en face de nous laisse entendre sa voix de plus belle.

" Quant bien même vous vous échapperez avec ma marchandise... Je vous retrouverais vous savez ? ... J'ai un grand réseau d'informations, il n'est pas difficile de retrouver des gens de votre espèce. "

Il essaie de faire pression ? Comme c'est drôle. Essayant de l'attaquer, une de mes carte arrive à trancher le monsieur au niveau de la gorge, mais là, Rainbow peut admirer la suite... Ce n'est guère du sang qui s'échappe de sa nuque, mais un liquide gras d'apparence. De l'huile pour être précis.

" Vous n'êtes que des moucherons qui me gâchent la vue sur ce monde. Je vais vous tuer sur le champ."


Le jeune homme visiblement à bout bien que son ton était zen, il enchaînait les tirs d'huile, mais cette fois, il visait bien ma personne et nos les bêtes ou la miss. Alors que je contrais les coups, je commençais enfin à me poser une question cruciale : depuis combien de temps il n'est pas loin ? Comment est-il arrivé là en si peu de temps ?





Spoiler:
 


Dernière édition par Ayato Akuma le Lun 15 Déc - 1:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rainbow Dieulegrand
La rose
avatar
Messages : 820
Race : Humaine
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
28/120  (28/120)
Berrys: 1.393.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Dim 14 Déc - 22:55


Make me feel Magic !





Après avoir eu chaud au cœur, voilà que j’ai chaud au… Aux fesses. Oui, aux fesses. Juste après avoir eu le sang glacé. Sérieusement ? Et vous voudriez que je sois contente ? Comme quoi, à chacune de mes aventures, après avoir trop tourné en rond, quand je crois enfin avoir une réponse ou un dénouement heureux, quelqu’un doit TOUJOURS venir déféquer dans mes bottes. En l’occurrence je n’ai que de bêtes chaussures, mais on s’en tape… Oui, les gens s’en tapent, et viennent me rire au nez. Soucis étant que je ne suis pas faite pour me battre… A la vue de ce type, mon sang se glace oui, je ne epux que le répéter, j’en ai conscience. C’est même la seule chose que j’ai à l’esprit, cependant que mes yeux font des allers-retours entre la joyeuse famille de Kangouxeur et cet imposteur de mes deux que je ne peut insulter qu’en esprit… Si ma colère était matérielle, il serait mort. Je rêve de ca, avec ma taille de souris ! Enfin bon. C’est avec plaisir que je reçois ces paroles d’Ayato, et loin de moi l’idée de lui désobéir et de rester me battre avec cet homme qui me semble bien trop fort. Il faut que je fuie, avant de devenir un poids… Et il faut que j’emmène avec moi toute cette famille, le plus vite possible ! Des secousses… Je m’aperçois que je tremble comme une feuille, à peine croyable. Et pour conclure le tout, je vois un projectile se précipiter sur moi… Heureusement, Ayato me protège sans que j’aie eu le temps de rien faire ! C’est le cas de le dire, j’étais trop concentrée sur l’éventualité de mort imminente que mes muscles ont décidé de faire grève.

Je rassemble alors mon courage à deux mains, et laisse mon regard se tourner vers les pauvres bêtes interloquées un peu plus loin. Cette famille ne devrait pas avoir à supporter la cupidité humaine… Il est de mon devoir de leur venir en aide, et d’empêcher que des chaines entravent à nouveau leur chair et leur sang. Je serai affreuse de ne pas me bouger dans une situation pareille, je dois les protéger ! D’une traite, je cours vers eux à la vitesse improbable qu’on me connaît, et c’est ce moment que choisis notre joyeux hôte surprise pour essayer de s’occuper d’Ayato : bénédiction ! C’est le moment ou jamais ! Je prends vivement la tête de la femelle et lui fait comprendre qu’il faut fuir, courir le plus vite possible, le plus loin possible. Tant que l’attention de notre ennemi commun est prise, nous nous devons d’utiliser ce temps qui nous est offert… Par ce cher Ayato de plus. Je me mets au bout de la file qui se met à défiler en direction de la sortie, et quelques projectiles manquent de s’écraser sur moi au passage… Moi qui croyais être préservée de pas mal de choses par ma taille, c’est loin d’être le cas dans cette situation. Manque de chance, pour changer, si ce n’est qu’il me reste la chance dans mon malheur d’au moins ne pas être touchée par ces satanés projectiles maudits. Une petite cours pour s’éloigner au plus continue au dehors de cette prison improvisée, et c’est avec plaisir que je foule à nouveau l’herbe de mes pieds. Je m’arrête en même temps que la petite famille, et reprend mon souffle, à moitié accroupie.

« Eh beh… C’était encore moins une… »

Je tourne alors la tête en direction de là d’ou nous venons, faisant la grimace.

« Ayato… J’espère que ca va pour lui. Il a intérêt à s’en sortir, moi je… »

Je ne peux rien. Je ne suis pas une battante, je suis une personne qui vit de la notoriété des autres, qui sait se cacher, fuir, mais… Aucunement se battre. Il faudrait peut-être que je remédie à ca. Un jour, il va m’arriver quelque chose, et cette fois il n’y aura personne pour me venir en aide. Je serai livrée à moi-même, et je terminerai sur un bûcher. La grimace sur mon visage s’accentue encore à cette idée. A ce même moment, une sensation sous mon pied droit sème le doute dans tout mon esprit, et tout s’enchaine trop rapidement. Je n’aurai que trois mots pour résumer ce que mes yeux ont su saisir : trou, chute, arbre. Ensuite, c’est le noir. Et quand la lumière réapparait enfin…

Protch.

Mes yeux s’ouvrent. Pour découvrir le ciel qui tourne, tourne, tourne… Bordel, ca devient vraiment une habitude ! Zut ! Raaaah… Je me relève. Pour découvrir que ce protch venait des fesses d’une mouette. Charmant réveil…

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

avatar
Messages : 305
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
178/200  (178/200)
Berrys: 840.000 B

MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   Lun 15 Déc - 1:24


Une chasse à quoi ?




L'heure de la fuite avait sonnée pour Rainbow et les bestioles. Pour ma part, j'allais me tenir là et faire diversion. Raito n'était pas con, mais il le savait mieux que quiconque, tant que je suis là, il ne pourrait pas agir librement vu comment je suis tenace à son sujet. Souriant, je contrais tant bien que mal ses tirs redoutables. Son corps fait d'huile rendait les possibilités de le toucher au corps à corps quasiment à zéro. Comment faire donc pour le mettre hors d'état de nuire hm ? Interposant des cartes entre ses tirs et mon corps, je dansais presque dans cet endroit pour ne pas rester statique. Lui, il restait immobile, me regardant de son regard froid et presque angoissant. Aucun humour ou bonne humeur ce gosse, il est exaspérant...

" Tu devrais sourire voyons... "
" ... Imbécile."

Tendant son poing, c'est une énorme boule d'huile qui fonça sur moi. Me protégeant en alliant plusieurs cartes, je reculais de plusieurs bon mètres et je me retrouvais très vite contre un mur. Il menait la danse même si je ne veux pas l'avouer. Rhaaa.. C'est toujours dans les mauvais moment qu'un adversaire surprise arrive. Pourquoi je n'ai pas une bouteille d'eau sur moi hein ? Après tout, une petite quantité d'eau pourrait le gêner étant donné que c'est doublement la faiblesse de son fruit. Essayant de faire distraction avec des cartes, monsieur vint à éliminer ces dernières en réalisant un tour sur lui-même tout en envoyant une multitudes de projectiles huileux. Il était agaçant comme personne. Son arrogance était ennuyeuse à souhait même.

" Fait attention... Si tu bouges trop tu vas surchauffer. "
" Je pourrais te faire frire vivant comme ça..."

Pas con le gosse. L'huile chaude, ce n'est guère plaisant. Plissant les yeux, je vins alors à me protéger de nouvelles attaques d'huile et comme un idiots, je plaçais des cartes devant mes yeux pour contrer des balles d'huile. L'adversaire en profita pour rompre la distance entre nous et il me pris par le bras. D'un geste rapide et puissant, il me balança vers l'autre côté du lieu dans lequel nous étions et j'en souris sur le coup.

" ... Maso ? Tu oses rigoler de ta futur défaite ? "
" Non.. Mais tu m'as rapproché de la sortie.."

Sans plus tarder, j'envoie de nombreuses cartes sur le plafond de la ' grotte "pour essayer de le faire s'effondrer. Laissant mon cher ami se faire doucement avoir par mon coup, j'en profite pour courir vers la sortie et m'échapper de là. Oh bien sûr, je connais Raito... J'ai juste gagné du temps avant un prochain affrontement. Courant à toute hâte vers un endroit sûr, je part à la recherche de la demoiselle, mais en vain. Elle n'est plus là. Je me dit donc que je dois la laisser de côté et que je dois fuir.

Ni un ni deux, je prends le premier bateau marchand apte à m'acceuillir et je m'en vais d'ici, n'ayant pas envie de rencontrer cet horrible jeune homme aux affaires louches. J'ai juste une petite pensée pour cette miss que je souhaiterais revoir d'ailleurs. Loin de me douter que de son côté, les bestioles que nous avions sauvés ont pri soin d'elle à son réveil, la cachant comme il faut.

Et Raito quant lui c'est sortit de sa fameuse grotte en poussant un terrible cri de rage, prouvant qu'une fois de plus, il m'aime de tout son coeur.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]Make me feel Magic ! [Pv Ayato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Everything that kills me make me feel alive • Jody
» Vasily-Petru~~I'm not going to make you feel better
» you make me feel worse ► velcan
» Soothing, I'll make you feel pure. Trust me, you can be sur ♠ Mateo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-