Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur Noir
0.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeJeu 20 Mar - 15:43


Une brocante ?




Le calme règne dans ma cabine de navire. Le navire de la marine se dirige vers une île tranquille. Faire le plein d'alcool .  Quelle priorité... N'en disant rien, je restais cloîtré dans ma cabine à m'adonner à une petite expérience. En effet, quand je suis seul, il m'arrive de me " m'amuser " à ma façon. Sortant des pièces d'un de mes sacs, j'assemblais doucement cet objet que j'avais il y a longtemps gagné à un concours à au con. Cet objet était une arme à feu. Malheureusement, il était endommagé et de ce fait, il est inutilisable en l'état. Peut-être pourrais-je m'amuser à tirer, mais je doute que la balle quitte le canon sans m'exploser à la gueule... Bref. Ainsi donc, durant mes heures perdues, je tentais de reconstruire ce petit puzzle. Restant au calme, je me concentrais sans un mot. Mes doigts agissant avec précision, j'étais comme un horlogiste. Précis, silencieux, calme. On pourrait croire voir un autre Taito.  En effet, 99 %du temps, je suis souvent énervé, hyperactif, mais jamais posé comme maintenant. Cela pourrait étonner ma soeur si elle me voyait.
Posé dans ma cabine, je n'attendais personne. Pas même ma soeur. Enfermé dans mon petit monde, je n'entendais rien. Pas même le bruit quand quelqu'un se met à taper à ma porte. Continuant mon oeuvre, ce n'est qu'après un instant que je reviens à moi. Je sens une petite respiration. Un souffle très fin, très discret. Comme si... quelqu'un regardait par-dessus mon épaule ? Détournant les yeux, je remarque une personne et sans même réfléchir, ma droite part toute seule. PAN ! Une droite dans la gueule de l'homme ou la femme qui m'observait. Réflexe dirions-nous.

La personne se recule se mettant à se frotter la joue. Me retournant vivement, je regarde la personne et chercher mes armes à feu. Manque de chance, elles sont sur la table et non sur moi. Ainsi, je pointe la personne, sans rien dans la main. Comme si j'étais habitué à pointer tout ce qui bouge. Plissant les yeux, j'observe alors celui qui s'est pris une belle droite. Hotaru... Ce gosse était encore là . Que foutait-il ici ? J'en oubliais notre rencontre, ce qu'il a décidé par la suite - à savoir me suivre moi et ma soeur pour nous aider - et tous les événements qui nous relient. Le regardant comme un inconnu, je grogne à son égard. Mon regard fusillant sa personne, je le laisse geindre au sol. Il se plaint . Il en mériterait une autre tient. Lui disant sèchement de me dire ce qu'il faisait, celui-ci laissait sa petite voix résonner dans la pièce.

" Mais euuuh... Je venais simplement t'annoncer qu'on allait bientôt accoster. Mais quand je t'ai vu travailler... bref, j'ai voulu voir rien de plus. "

Plissant de plus belle les yeux face à son explication, je lui réponds alors rapidement de partir. Ni plus, ni moins. Il le fait sans broncher toujours avec ce sourire qui m'exaspère. Haussant les épaules, je me retourne et retourne à mon petit jeu. Faisant la liste des pièces qui me manquaient, je constatais que j'étais loin de pouvoir le remettre à neuf. J'allais devoir faire des recherches. Soupirant, je pose un coude sur la table et pose mon menton dans le creux de ma main avant de regarder d'un oeil l'horizon via un hublot. Laissant le temps filer une brève seconde, alors que je me sent tranquille, voilà qu'une nouvelle voix résonne.

" Tu devrais aller prendre l'air. Tu es encore d'humeur exécrable..."
* soupire * "  J'ai horreur qu'on me surprenne surtout quand je suis tranquille à la base. "
" Il n'est pas méchant tu sais ? Bon, un peu enfantin, mais je suis sûr qu'il sait se rendre utile. "
" Mouai... Bref. Tu veux quoi ? "
" Simplement voir comment tu vas. Puis, te dire que la pause si on peut dire va durer quelques heures. Profite en pour aller boire un coup, ou faire un tour. Cela te changera les idées..."
" Je verrais..."

Laissant ma soeur vaquer à ses occupations, je me redresse et range ce puzzle. Environ une quinzaine de pièces qu'il me faut. Soupirant de lassitude, je me dis que ce " jeu " allait être intéressant. Quittant ma cabine, je monte sur le pont et me dirige vers l'avant du navire. Voyant l'île, j'ai une légère hâte d'y arriver et ce souhait se réalise assez vite il faut le dire. Une fois accosté comme il faut, je descends puis commence une petite marche. Seul en apparence, je cache sous mon habit de marine mes armes à feu, prêt à agir en cas de conflit immédiat.
Alors que je marche dans les rues et ruelles, j'entends des bruits qui m'intriguent. Non pas des gens saouls qui laissent parler leurs pulsions d'ivrogne, mais des annonces de prix. Hum ? Intrigué, je me rends sur le lieu responsable de ces bruits et je tombe sur une grande place où a lieu une belle brocante. Haussant les épaules, je commence un tour des différents stands et soudain, je sens une main qui tapote mon épaule. Ignorant la personne, c'est uniquement quand elle me tape sur l'épaule que je cède à mes envies. D'un geste, je prends un de mes revolvers et je me retourne le pointant sous le menton du responsable de ce dérangement.

" HEY ! Stop stop c'est moi Taito ! "

Regardant la personne, je tombe nez à nez avec ces yeux. Des orbes légèrement violacées. Une chevelure blonde et une taille fine. Encore ce foutu gamin. Grognant, je range mon arme en y mettant une certaine lenteur comme pour appuyer une certaine hésitation.  Le regardant, je me met donc à lui grogner à la gueule.

" Qu'est-ce que tu fou là ? "
" ... Bah... je m'ennuyais et Violet semble occupée. Alors, je me suis dit pourquoi pas faire un tour. J'ai vu un stand de tir et arme à feu en tout genre. Puis t'ayant vu, je me suis dit que cela pourrait t'intéresser... c'est tout. "

Pesant le pour et le contre, sans le vouloir, je repensais aux dires de Violet. Devais-je me montrer plus doux avec lui ? Lui qui semble vouloir juste rendre service à son entourage ? Mitigé sur l'idée, je vins donc doucement souffler comme pour évacuer mon énervement et c'est donc d'un ton las que je lui dit.

" Ok... Montre moi. "

Le jeune homme enjoué se met donc à sautiller un bref instant, puis il se retourne en me montrant la marche à suivre. J'avance au milieu de la foule avec lui, tranquille, serein pour une fois. Nous arrivons devant un beau stand proposant bien des choses. De vieilles armes et... des pièces. Immédiatement, mon intérêt pour la chose monte à son apogée. Sourire en coin, je passe ma main sur la tignasse du jeune blondinet comme on caresse un chien pour le remercier. Sourire carnassier aux lèvres, je tends ma liste au vieux qui tient le stand et celui-ci me répond qu'il n'a qu'une pièce de toutes celles qui sont notées sur ma liste. Je lui ordonne donc de la montrer.  Parlant assez sèchement, je me fiche du regard des autres. Reprenant la liste, je reste là, impatient sur le coup.






_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode


Dernière édition par Taito Nowaki le Sam 22 Mar - 23:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeSam 22 Mar - 22:27


Une brocante ou bien ?




Rien de tel qu’une journée de congé pour aller vaquer à toutes sortes d’occupations. Ne voulant pas rester au QG de la marine, dans mes quartiers plus que ternes et sans odeur ; je comptais prendre un bateau et partir loin sur une île ou je ne sais où encore. Tant que cela peut me permettre de rester loin de certains membres du gouvernement, ça me va parfaitement. Regardant l’heure, j’avais tout mon temps à vrai dire. Je préparais mes affaires puis me rendis au port de Nighty Town, du fait que je suis encore en ce lieu. Après l’émeute qu’il y a eut et l’empoisonnement dont j’ai été victime et qui aurait pu me faire mourir.

Le vent soufflait un peu et m’apportais avec lui une affiche concernant une espèce de brocante qui se trouverait sur l’île de Micqueot. Ah et bien, pourquoi ne pas y aller dans ce cas ? Je trouverais peut-être quelques petits trucs intéressants. Je pourrais également vendre deux trois armes qui ne servent pas. Cela peut-être plutôt une bonne affaire. Allez c’est parti dans ce cas ! Montant sur le navire, je donnais ma destination et ainsi j’allais me poser dans une des cabines en attendant que le voyage commence et finisse surtout.

J’ai horreur de la mer… j’ai toujours le mal de mer à chaque fois que je monte sur un bateau. Hélas, je n’ai pas le choix vu que je fais partie du gouvernement et que je suis censée arrêter les méchants. Quelle perte de temps, vraiment. Vivement que je parte pour de bon, que je me trouve un équipage de pirates, d’hors la loi ou je ne sais quoi d’autres et qu’enfin, je dise merde au gouvernement. Même si, cela implique donc que je serais obligée de me cacher pour ne pas me faire repérer et arrêter par la marine. Tout en réfléchissant à ce que tout cela impliquerait forcément, je prenais le temps de me reposer en essayant de ne pas penser au fait qu’en dessous, il y a la mer et que si le bateau coule… bah même si je sais nager, je suis utilisatrice d’un fruit du démon et l’eau, ce n’est pas du tout bon pour…

Ah la terre, please dépêche toi d’être en vue ! Mon calvaire dura presque une journée, le temps de se rendre de West Blue à North Blue. Je ne tenais vraiment pas en place durant ce laps de temps, certains marines présents sur le navire devant certainement se demander si ce ne serait pas mieux pour moi de me faire guérir de ce mal de mer. Et l’espèce de panique qui va avec d’ailleurs. Franchement… ça ne le fait vraiment pas pour une voyageuse des mers ça.

« Voyez Mlle Mitsuyori, nous atteignons le large… »

« Ouais bah ce n’est pas trop tôt ! … »

Tout de même un peu nerveuse, je n’avais qu’une seule hâte : enfin poser pied à terre. Puis à force de patience, enfin devenue impatience car vraiment, je n’en pouvais plus, j’ai pu enfin sortir du bateau et retrouver la terre. Dieu que c’est bon ! Un haut le cœur passa, je m’étais assise sur le pont en attendant. Ile Micqueot… l’île réputée pour ne trouver que des bars et des commerces d’alcool à volonté. Pourquoi est-ce que je suis déjà venue ici ? Ah ouais… pour la brocante c’est vrai. Au pire, je n’aurais qu’à boire, et encore boire pour oublier tous mes problèmes. Problèmes qui se sont accumulés jusqu’à aujourd’hui. Enfin bref. Mes affaires sur le dos, je me rendis dans le centre ville où l’agitation et le bruit étaient au rendez-vous. Beaucoup de gens mais ce n’est pas plus mal. Cela montre au moins combien l’île peut-être populaire.

Je commençais alors à errer entre les stands montrant certaines des pièces que j’avais amenées avec moi pour espérer alors les vendre. Mais malheureusement, personne ne fut réellement intéressé. Tant pis pour moi… C’est donc tranquillement avec deux anciens pistolets en main que j’allais ranger… QUE ?! Je n’ai pas eu le temps de réagir qu’un mec vient de partir avec mes deux anciens pistolets volés. Hm… ça ne va certainement pas se passer comme ça. Je fronçais légèrement les sourcils puis me mis à courir ; une course poursuite s’engageant. L’homme faisait des dégâts en passant à travers les stands. Et tandis que je ne perdais pas ma proie des yeux, il a fallut que je rentre dans quelqu’un. Un homme aux cheveux blancs en plus de ça… Ah ce n’est vraiment pas mon jour !

« Vous ne pouvez pas faire un peu attention dis donc ! Halala, toujours quelqu’un sur le chemin… Rah et zut voilà qu’il est trop loin maintenant ! »

Vive la journée de congé… Voilà que je dois poursuivre un mec qui vient de se casser avec deux de mes pistolets volés, ayant disparut en un clin d’œil et en même temps, il a fallut que je tombe sur un mec aux cheveux blancs et yeux rouges.


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeSam 22 Mar - 23:14


Une brocante ?




Journée brocante. Heureusement que Hotaru était là. En effet, il semblait vouloir m'aider et mine de rien, il réussit. Oui, ce jeune homme maladroit semble pouvoir se rendre utile quand il veut. Le suivant jusqu'à un petit stand d'arme à feu en tous genres, je finis donc par avoir un espoir de trouver une pièce pour mon arme en puzzle. Sourire en coin aux lèvres, j'attends là avec ma liste que je plie. J'ignore même le jeune blond qui me pose quelques questions comme le pourquoi du comment d'une simple pièce d'arme etc. Je ne lui réponds pas me contentant de regarder l'horizon. Des collègues marchent ici et là, mais la plupart vont dans un bar pour se rafraîchir. Sur le coup, j'hésite à envoyer Hotaru les rejoindre, mais pour x raison, je le fais pas. Comme pour le récompenser de son " aide ", je le garde près de moi sur ce coup. Cependant, même si je suis décidé à être plus " sympathique " avec lui, cela ne se fait pas en une seconde. Mais heureusement pour moi, ce jeune blondinet semble être patient. Quoi qu'à mon avis, il est un peu attardé aussi, d'où le fait qu'il ne parte pas, ne comprenant pas la non-amitié qui nous lie pour le moment. Qui sait... Pauvre gosse.

Soupirant de lassitude, je laisse le jeune homme s'émerveiller de tout et rien. Il ne s'en va pas, mais il fait le guet. Il regarde divers objets en vente et semble intrigué par une sorte de.. machine à glace ? Un gosse, voilà ce qu'il est. Manque de pot, ou plutôt heureusement pour lui, je n'ai pas le temps de le mépriser plus que cela. Le vendeur revient avec ma fameuse pièce. Devenant à mon tour un enfant sérieux, je lui souris et examine celle-ci comme si j'étais un bijoutier devant une pierre précieuse. Admirant la forme de la pièce, son poids et tous les détails qui sont importants, ce n'est qu'après une bonne minute que je finis par conclure qu'elle est bonne. Souriant de manière carnassière du coup, j'achète l'objet en question et m'apprête à m'en aller. Et c'est là que tout s'enchaîne.

Alors que je me retourne, ayant ignoré tout le chahut qu'une course-poursuite avait provoqué, je me retrouve face à face avec une demoiselle et ni une ni deux... PAF. Tombant à la renverse, je fais tomber la petite table du vendeur où se trouvent toutes les petites pièces qu'il peut vendre. Et la loi de Murphy étant en application... j'ai mal tenu ma pièce qui se retrouve dans ce bordel au sol. Otaru témoin de la scène se précipite pour me relever en me tendant sa main et moi, je la refuse sèchement remonté quand je me rends compte de ma perte. Malheureusement, je n'ai pas le temps de crier ma rage sur le coup, j'ai une chance désormais unique de crier ma rage envers la demoiselle, car celle-ci met de l'huile sur le feu dès la première seconde qu'elle reprend ses esprits comme moi. Ses paroles ne tombent pas dans l'oreille d'un sourd et je me redresse vivement. Le visage en feu, déformé par la colère, c'est d'un ton rauque que je la fusille du regard en plus de lui gueuler dessus comme un putois.

" PARDON ?!! "
" Taito.. C..Calme toi. "
" PARDON ?!!! MOI ?!! Regarder devant moi ? C'est l'hôpital qui se fou de la charité là non ? De nous deux, qui courait ? Moi ? Ou vous ? Et ça se permet de l'ouvrir pour me blâmer ? Bordel de merde... c'st une blague de mauvais goût non ? C'est à vous de regarder devant vous quand vous marchez ou courrez. Et avec ou sans air-bag devant vous, j'en ais rien à foutre. L'attention doit être la même pigé la naine ? "
" M.. Mais Taito.. Elle disait pas ça ... méchamment. "
" SILENCE !!! J'en ais rien à faire. Elle l'ouvre, je l'ouvre aussi. C'est aussi simple... ... Putain... Ma pièce... TOI !!! Oui toi, miss-je-me-plaint-de-rentrer-dans-un-autre-et-je-lui-fait-porter-le-chapeau, tu vas chercher la pièce que je veux ok ? Et d'avance, je parle comme je veux chienne ou non. "

Sous l'emprise de la colère, je me fiche clairement de mon langage. Sous le coup de la colère, je m'emporte. Regardant à droite à gauche en admirant les gens tétanisés de voir un tel comportement, je me contente de grogner comme pour donner l'ordre de reprendre leurs activités et ils le font. Revenant à la miss aux cheveux rouges, la pair d'air-bag et l'air hautain selon moi, je la fusille de plus belle du regard et avant qu'elle ait eu le temps de l'ouvrir encore une fois, je reprend la parole.

" T'attends quoi ? Que ta poitrine se gonfle et explose ? Qu'il pleuve ? Que ton mari tombe du ciel ? Qu'on me désigne Amiral en chef ? Aller au boulot... Cherche la pièce que je veux... HOTARU !!! Toi aussi tu joue avec nous. "
" O.. Oui.."

Lui montrant quel genre de pièce - via un dessin- je cherche, je commence à fouiller dans ce tas au sol de petites pièces. L'ambiance a grimpé en quelque secondes de beaucoup de degrés, pourtant, cela n'est que le début selon moi. Hotaru se dépêche, moi aussi, mais la belle elle... Je m'apprête à aboyer une troisième fois, mais avant cela, je relève les yeux vers elle en grognant.







_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeDim 23 Mar - 15:31


Une brocante ou bien ?




J’étais alors rentrée dans une personne du fait que j’étais entrain de poursuivre mon voleur disparut en un rien de temps et tandis que j’étais furax, il a fallut que le jeune homme en rajoute une couche aussi. Bon, okay, c’est moi qui suis en tort vu que je l’ai poussé mais c’était pour rattraper l’homme et quand on a un caractère de feu, ça ne fait pas vraiment bon ménage ensuite. Le garçon aux cheveux blanc et yeux rouges – certainement un vrai albinos – me fusilla du regard avant de le faire par voix orale.

" PARDON ?!!! MOI ?!! Regarder devant moi ? C'est l'hôpital qui se fou de la charité là non ? De nous deux, qui courait ? Moi ? Ou vous ? Et ça se permet de l'ouvrir pour me blâmer ? Bordel de merde... c'st une blague de mauvais goût non ? C'est à vous de regarder devant vous quand vous marchez ou courrez. Et avec ou sans air-bag devant vous, j'en ais rien à foutre. L'attention doit être la même pigé la naine ? "

De même qu’un autre garçon était à ses côtés et semblait essayer de le calmer. Mais peine perdue… Après ces mots de toute sortes, me traitant même de naine ... Imaginez la gueule que je peux faire - il en rajouta encore plus.

" SILENCE !!! J'en ais rien à faire. Elle l'ouvre, je l'ouvre aussi. C'est aussi simple... ... Putain... Ma pièce... TOI !!! Oui toi, miss-je-me-plaint-de-rentrer-dans-un-autre-et-je-lui-fait-porter-le-chapeau, tu vas chercher la pièce que je veux ok ? Et d'avance, je parle comme je veux chienne ou non. "

Je le regardais l’air de dire « Quoi, moi ? Nan je ne crois pas mon petit. » Et en plus de cela, il veut que j’aille lui chercher une pièce qu’il veut. Mais bien sûr, il prend ses rêves pour de la réalité là. Il me fusillait toujours du regard, je n’en démordais pas. Limite, si lui aussi, je n’avais pas envie de lui sauter à la gorge prise d’une envie irrésistible de mordre dans la nuque d’une personne. Mais non, secouant légèrement la tête, je ne bougeais pas d’un poil. Non mais il manquerait plus que je l’aide tiens. J’ai certainement mieux à faire que de chercher une vulgaire petite pièce qui, si ça se trouve, et bien ne se trouvera jamais.

Enfin, tandis que j’allais l’ouvrir et répondre d’une façon des plus charmantes au jeune homme. Ironie, bien sûr hein – vu qu’il m’a lui aussi mis en colère. Il en profita pour encore ajouter quelque chose.

" T'attends quoi ? Que ta poitrine se gonfle et explose ? Qu'il pleuve ? Que ton mari tombe du ciel ? Qu'on me désigne Amiral en chef ? Aller au boulot... Cherche la pièce que je veux... HOTARU !!! Toi aussi tu joue avec nous. "

Hm la chose qui me tilta directement… et voilà qu’il a fallut que je tombe sur un marine ! Pourquoi pendant mon seul jour de congé, je me casse du QG pour me retrouver sur une île et là quoi ? Je me retrouve avec un marine. Génial ! Et ce garçon qui s’appelle donc Hotaru, semble lui aussi un peu à la masse je dirais. A moins qu’il n’obéisse à tous les ordres de Mr le Marine. C’est lu le chien à m’aboyer dessus là. Non mais je vous jure, vraiment. Qu’est-ce que j’ai bien pu faire au bon dieu pour qu’il se passe un truc de ce genre et que surtout ! Je dis bien surtout, je tombe encore sur un marine !

Le voilà à présent qu’il grogne contre moi ; je n’ai toujours rien dis, rien fais. Soupirant alors tapotant un talon contre le sol, je regardais le garçon.

« Bah voyons, je ne savais pas que dans la marine, on recrutait des chiens aboyeurs… J’ai pour habitude de ne pas vraiment m’excuser, donc vous n’êtes pas l’exception. Ah je vois que ça balance pas mal sur les attraits d’une femme… Je vous jure, vous êtes tous pareils vous les hommes. Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre ! »

Bien sûr, ce n’était pas vrai pour une certaine personne… mais il n’avait pas besoin de le savoir ça. Et s’il veut que je l’aide, il a plutôt intérêt à me parler sur un autre ton. Ce n’est certainement pas en me traitant ainsi que je vais faire des efforts.

« Et appelle moi encore une fois la naine, je te promets que ça ne va pas être drôle et que tu vas passer un sale quart d’heure morveux. Juste pour que tu enregistres bien dans ta petite tête de marine ; Rei Mitsuyori, membre du Cipher Pol 2. »

Puis, je commençais alors à aider le marchand à tout remettre en place, m’excusant du désordre quand bien même.


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeDim 23 Mar - 16:40


Une brocante ?




L’énervement était une chose classique chez moi. Bien très souvent je me retrouve dans cet état émotionnel. Le rouge au visage, les nerfs à bout. Il en faut peu avec moi vous direz mes collègues et ils ont raison. Je me rappelle encore un interrogatoire envers un pirate. J’avais été obligé de sortir de la pièce car je m’emportais. Pour preuve, mon moyen pour le faire parler était de le cogner à la tête. Trop violent, plusieurs fois j’ai été « viré » de ce genre d’investigations. Moi ? Trop colérique ? Juste ce qu’il faut selon moi. Hors de question de faire comme quelques collègues qui oublient leurs passés et qui se contente de sourire ou jouer les méchants flics. Pour ma part, j’ai horreur des pirates et il n’est pas question que je m’amuse à les caresser dans le sens du poil quand je les croise. Jamais je ne changerais à ce niveau-là. Bref, bien que la demoiselle ne semble pas être une pirate, celle-ci avait réussi à m’énerver au plus haut point. Elle avait ouvert sa bouche à un tel point que moi, j’en rajoutais, mais clairement à ma sauce. Pas question de faire dans la demi-mesure. Non, quand j’ouvre ma gueule, c’est pour dire ce que je pense et croyez-moi, je n’y vais pas par quatre chemins. Je vais droit au but quitte à être blessant ou méchant. Le jeune Hotaru tentait tant bien que mal de faire le petit gars qui calme ma personne, mais avec moi, c’est comme s’il était une voile tentant de protéger un navire d’une bourrasque de vent similaire à une tornade. Il était inutile à ce niveau-là. Si bien, qu’à force de continuer, je me demande combien de temps il s’écoulera avant qu’il prenne une droite dans la tête…

Tentant désormais de retrouver tant bien que mal ma fameuse pièce d’arme à feu, j’intimais de manière autoritaire à la miss d’aider. Il s’agissait bien d’un ordre et non d’une demande. Je ne lui laissais pas le choix. Cela serait trop beau vous ne pensez pas. La fixant avec des yeux de chien enragé, je me demandais quand elle allait se bouger. Etait-elle en train de se dire que je suis albinos ? C’est faux. J’en ai l’air, mais c’est faux. Je ne le suis pas. Les gens ont tendance à dire albinos dès que des cheveux blancs – vrais ou non – et des yeux rouges – naturels ou non – sont sur la même tête… Soupirant de lassitude, je cherchais tant bien que mal ma pièce, mais impossible de la retrouver au milieu de toutes ces pièces qui se ressemblent toutes. À trois, nous pourrions aller plus vite, mais la miss ne bouge pas son corps. Elle reste comme un épouvantail. Ce qui m’énerve de plus belle et je le lui fais clairement comprendre.

Mais au lieu de se soumettre comme une bonne femme qu’elle est, non, elle l’ouvre de plus belle. La jouant savante, elle commence un petit discours qui me fait rouler des yeux. L’envie de l’étriper me prend. Je n'ai pas que cela à faire que discuter machos et autres énergumènes. Non, j’ai une pièce à trouver. Malheureusement, sa manière de dire, ses manières, cela me titillait à un tel point que tel un chien devant un morceau de viande, je me mets à aboyer de plus belle. Du moins, je tente, mais elle me coupe en se présentant. Un peu de politesse tient… Sa menace, je n’arrive pas à la décrypter. Cypher Pol . Alors que Hotu semble se tétaniser quelque peu à cette entente, je me contente de le regarder étrangement avant de simplement me redresser et lui faire face. Obligé de baisser un peu la tête pour la regarder, je reprends la parole, alors qu’elle semble aider à ramasser seulement les pièces sans chercher.

« Gné ? … Cypher Quoi ? … Quoi qu’il en soit, je m’en fou plus que tout. Donc comme je le disais… Cp 2, Cm 1 ou Ce 4 tu vas aider à retrouver ma pièce ok ? Elle m’a coûter un petit paquet, alors tu vas me faire le plaisir de t’écraser parce que je vais pas me retenir longtemps… »
« T…Taito…. »
« QUOI ?!!! »
« Cypher Pol… C.. C’est un truc dangereux ça… »
« Tellement dangereux que je les connais…. Pff »
« Ah bon ? »
« Non, pour ça que je m’en tamponne comme ma première douche. Alors comme je l’ai dit il y a dix secondes, membre de je ne sais quoi, paysanne, catin ou autre, rien à faire, elle répare son soucis et si elle est pas contente, C’EST PAREIL !!! »

Me calmant doucement, je repris ma recherche de pièces comme si j’étais certains que mes dires allaient simplement aider à ce qu’elle se soumette. Mais je me trompais. Ne prenant pas au sérieux ses menaces je cherchais tel un chercheur d’or au milieu d’une mine d’or. Je cherchais la fameuse pépite que je voulais plus que tout. Je ne trouvais pas la pièce et cela me rend dingue. Continuant de grogner, je regarde Hotu qui ne trouve rien. Alors que la moitié des pièces semblent rangées, je regarde la miss et lui dit sèchement.

« T’as trouvé la naine ? Cela devrait être facile, tu n’as même pas besoin de t’accroupir pour trouver, alors redouble d’énergie s’il te plait. Cela ne te fera pas de mal… Aller dépêche. Bouge un peu le fessier qui te sert d'île flottante. »


Je perds patience. Je vais exploser si elle ose ouvrir sa bouche une fois de plus. L’envie de dégainer me titille. La gâchette m’appelle. Je sens que ça va partir bientôt. Rien qu’en regardant sa personne, je le sais.







_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeDim 23 Mar - 21:00


Une brocante ou bien ?




J’aidais donc ce vieux monsieur à remettre toutes les pièces sur sa petite table. Quelle honte… mais en même temps, rah et puis merde. C’est trop tard maintenant ; je ne peux m’en prendre qu’à moi-même je l’ai laissé filé. Y’en a qui mériterait des claques m’enfin bon. Et puis là, le morveux de la marine qui commence également à m’énerver à jouer les beaux et les colériques à deux balles. Voilà qu’il en remet une couche tandis que je terminais de donner au marchand toutes ses pièces.

« Gné ? … Cypher Quoi ? … Quoi qu’il en soit, je m’en fou plus que tout. Donc comme je le disais… Cp 2, Cm 1 ou Ce 4 tu vas aider à retrouver ma pièce ok ? Elle m’a coûter un petit paquet, alors tu vas me faire le plaisir de t’écraser parce que je ne vais pas me retenir longtemps… »
« T…Taito…. »
« QUOI ?!!! »
« Cypher Pol… C.. C’est un truc dangereux ça… »
« Tellement dangereux que je les connais…. Pff »
« Ah bon ? »
« Non, pour ça que je m’en tamponne comme ma première douche. Alors comme je l’ai dit il y a dix secondes, membre de je ne sais quoi, paysanne, catin ou autre, rien à faire, elle répare son souci et si elle n’est pas contente, C’EST PAREIL !!! »

Apparemment, je venais de faire un peu peur au dénommé Hotaru. Certainement qu’il devait savoir, que nous dans le gouvernement et surtout dans le CP, on n’est pas des cadeaux, loin de là même. Ouh monsieur Taito ? Oui c’est bien ce prénom que je viens d’entendre de la part du garçon qui essaie tant bien que mal de calmer. Bref, je disais que ouh monsieur compte faire quoi à aboyer sur moi ? Qu’il essaie seulement tiens. Il n’en a rien à carrer des autres, ça se voit. Ce que je n’apprécie par contre pas du tout, c’est de me faire traiter de catin et autre. Va vraiment falloir qu’il se calme s’il ne veut pas que je le morde d’un coup sec.

Ne disant rien de plus à ses dires, je le regardais chercher, fouiller dans les pièces pour retrouver ce qu’il venait ainsi d’acheter, pour apparemment une belle petite somme. Et de même que je semblais l’avoir bien irrité, enfin non encore pire du pire car il me balança autre chose.

« T’as trouvé la naine ? Cela devrait être facile, tu n’as même pas besoin de t’accroupir pour trouver, alors redouble d’énergie s’il te plait. Cela ne te fera pas de mal… Aller dépêche. Bouge un peu le fessier qui te sert d'île flottante. »

La par contre… impardonnable. Je n’en ai peut-être pas l’air comme ça mais malheureusement pour lui, quand je suis dans un état de colère maximale, je me transforme à cause du fruit. Serrant les poings, les ongles me rentrant même dans la chaire ; je pense que je vais me faire un repas ce soir. Quel petit morveux ; me faire aller jusqu’à me transformer en hybride… Mon regard n’était plus du tout le même que celui d’avant, il y a encore à peine cinq minutes. Cette fois-ci, ce n’était que la rage qui émanait de moi. Tout le monde cria d’ailleurs autour de nous et les gens s’éloignèrent rapidement. De là, je choppais Taito par le col puis le traînais avec moi dans un endroit un peu plus tranquille. Sa pièce, il la retrouva. Mais pour le moment, il risque plutôt d’affronter ma colère. Une fois que nous étions seuls, je le lâchais le plaquant d’une main ; une patte plutôt – contre le mur d’en face avant de le fixer droit dans les yeux et prendre la parole. Ma voix se faisant ainsi plus grave, ce qui était tout à fait normal.

« Il a fallut que pendant mon jour de congé, je tombe sur un morveux de la marine irrespectueux comme pas deux et qui me fasse transformer en hybride loup. C’est beaucoup en une seule journée, tu ne penses pas ? »

Mon ton était dur et avec la voix grave que j’avais, cela n’arrangeait pas la chose pour ainsi dire. Puis vient un moment de provocation dont j’allais certainement le regretter mais c’est fini ; je ne suis pas vraiment en état pour jouer autant que pour m’écraser.

« Oh ? Et que va me faire le petit Taito si je continue à parler et à ne pas me soumettre comme une gentille petite fifille à ses ordres ? Non parce que si tu veux jouer comme ça, on peut jouer longtemps. »


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeDim 23 Mar - 22:33


Une brocante ?




Quelle journée. La pause se devait être calme, mais voilà qu’à cause d’une pimbêche, je me retrouvais dans un état second d’énervement. Fort heureusement, je n’ai aucun souci cardiaque car sinon, j’aurais lâché depuis longtemps. Parlant comme un chien à cette demoiselle, je n’y allais pas par le dos de la cuillère. Ses menaces, ses manières… Tout cela me passait par-dessus la tête. Le Cypher Pol ? Rien à cirer. Je me ouvertement de ses dires. Croyait-elle me faire peur avec son pseudo secte, religion, groupe ou autres ? Hotaru semblait affolé, mais vu comment il est émotif, je ne me fiais pas à son jugement. Ignorant tout ce que la belle disait, j’espérais qu’elle fouillait bien pour trouver la pièce manquante à mon arme. Elle rangeait les pièces du vendeur, mais ne cherchait pas. J’allais devenir enrager avant la fin de journée. En supposant que ce ne soit pas déjà le cas. Me sentant bouillant dans mon corps tout entier, je me demandais quand est-ce que la guerre allait être déclarée. Visiblement, cela n’allait pas tarder vu mes dires. La belle retenait clairement sa colère et Hotaru le voyait bien. Même s’il semble jeune et gamin, il est le premier à savoir comment et quand les gens vont s’énerver. Il tire sur mon bras l’air inquiet.

«  Taito… R…Retire ce que tu as dit… Vite … »


Qu’il fume. Hors de question je dirais «  pardon » à la miss. Comme elle, je n’aime pas m’excuser. La fixant, je m’apprêtais à lui botter le cul histoire d’accélérer les choses, mais de manière rapide, voilà qu’elle agit. De manière inattendue, voilà que la belle semble se transformer en une bête mi-humaine, mi-louve ou chien. Un canidé dirions-nous… Intrigué, je restais immobile devant l’action tandis que les autres spectateurs commençaient à avoir peur. Un fruit du démon de type zoan . Voilà un grand moment que je n'avais pas vu depuis longtemps. Le dernier Zoan que j’ai croisé, c'était un petit avec un zona de cloporte . Bah pour la petite anecdote… Il a terminé sous ma chaussure sans mauvais jeu de mots… Quoi qu’il en soit, c’est de façon surprise qu’elle me prit par le col. Le jeune blondinet semblait pris de panique et essayait de retenir la belle, mais impossible. C’était comme si un géant tentait d’être retenu par un humain lambda.
Me kidnappant pour m’emmener dans un coin plus tranquille, en moins de temps qu’il n’en faut pour dire «  ouf », elle me plaque contre un mur et me fixe de ses yeux. Croit-elle me faire peur ? La fixant, je la laisse parler. Son haleine de phoque me fait presque rire sur le coup. Ses menaces, ses tentatives de me faire peur sont vaines. Je la fixe puis alors qu’elle me laisse la parole, je me prépare. Imaginant le geste dans ma tête, je le répète jusqu’à ce qu’au final, j’agisse. D’un geste fluide, je camoufle ma main dans ma veste et j’en retire une de mes armes. Un joli jouet qui pourrait lui faire sauter la tête si je frappe en plein dans la caboche. Pointant donc mon arme sous son menton, je reste immobile pour alors prendre aussi un ton dur semblable au sien.

«  Hybride loup ? C’est pas un caniche ? Merde, vais devoir nettoyer mes yeux. Quoi qu’il en soit… le morveux comme tu dit, il est Lieutenant. Taito Nowaki.  Ce jouet c’est… Rho puis pas la peine d’expliquer, tu comprendrais pas. En gros, j’appuie sur la gâchette, jte fait sauter la cervelle. Pouf… Paf.. comme tu veux. Mais je repeint en un geste les murs de ce lieu en rouge. Alors tu vas te calmer directement ma belle et tu vas gentiment redevenir une gentille petite fille ok ?  »

Sérieux dans mes dires, je semblais clairement habité par l’envie de lui coller une balle dans la gueule. Alors que nous restions dans une position immobile chacun, je voyais le petit blondinet qui nous avait suivis. Il semblait paniqué et je vins simplement à soupirer. Alors qu’il criait qu’il allait chercher Violet, je me contentais de soupirer de lassitude. Pff… Non, pas besoin. De nouveau seul à seul, je la fixais pour alors me coller au mur et me redresser. Arrivant à sa taille, celle-ci étant plus grande visiblement en taille hybride, je vins continuer à la menacer de mon arme. Visiblement, elle se taisait là.

«  Haha… On l’ouvre moins la gueule hein ? Au passage, le dentifrice c’est pas cher de nos jours hein… Pfiou, je comprends pourquoi les brebis fuient le loup… quelle haleine. C’est pas un caniche en faite, c’est celui du putois de la gueule non ? Bon, outre les plaisanteries, tu t’excuses ? Ou on va se cogner ? D’avance, fille, louve, catin, mendiante, veuve ou autre, j’en ais rien à faire hein. J’hésiterais pas… »

Voulant voir son état d’esprit, je la fixais clairement dans les yeux. Loin d’imaginer les capacités qu’un zoan peut donner, j’étais confiant en mes capacités. Trop peut-être ? Quoi qu’il en soit, une belle ambiance naissait dans ce petit lieu. L’endroit n’allait pas être calme bien longtemps… L’ambiance était souillée par une pression quasiment meurtrière. Qui allait sauter sur l’autre hein ? Pour une histoire de pièce d’arme à feu. C’est dingue comme les choses peuvent aller loin entre personnes qui sont de mauvaises-foi.






_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeDim 23 Mar - 23:20


Une brocante ou bien ?




J’étais toujours autant en colère ; mon ton névrosé ayant clairement ressenti cet état. Je tenais le jeune homme contre le mur plaqué et voilà que celui-ci, en un clin d’œil sortit une arme à feu qu’il me plaqua sous le menton. Fronçant les sourcils plus que d’habitude, je le regardais. Il compte vraiment s’en prendre à un animal enragé je dirais… Je vois. C’est intéressant mais cela ne fait pour l’instant pas très peur quant à l’issue du problème qui pourrait être meilleure. Oh certes, je ne veux pas mourir car je n’ai pas encore pu faire tant de choses ici mais ce n’est pas une raison pour être vaincue ici.

« Hybride loup ? C’est pas un caniche ? Merde, vais devoir nettoyer mes yeux. Quoi qu’il en soit… le morveux comme tu dit, il est Lieutenant. Taito Nowaki. Ce jouet c’est… Rho puis pas la peine d’expliquer, tu comprendrais pas. En gros, j’appuie sur la gâchette, jte fait sauter la cervelle. Pouf… Paf.. comme tu veux. Mais je repeint en un geste les murs de ce lieu en rouge. Alors tu vas te calmer directement ma belle et tu vas gentiment redevenir une gentille petite fille ok ? »

Okay… et ça se la joue en plus de ça. Un lieutenant… Ah oui vraiment la marine me surprendra toujours. Un gars comme lui qui a envie de te buter pour une histoire de pièce, est lieutenant. Je me demande encore vraiment comment ils font pour le recrutement. Et bien, et bien… heureusement que je compte me casser et vivre comme une hors-la-loi. Enfin bon, son ton ne me plaisait guère ; il se la raclait en plus de faire, comme si j’étais une attardée qui n’avait pas compris. Non ça va. Il ne fallait vraiment pas me mettre en colère, je ne démordrais pas. Sérieux dans ses dires, cela se voyait ; je me doutais bien qu’il avait envie de me flanquer une balle dans la tête.

Je devrais m’estimer heureuse disons mais vraiment, ses manières me mettent hors de moi. M’enfin, je ne disais rien pour le moment, tentant de me contrôler un peu. Il pourrait être rapide que je doute arriver à esquiver le coup de feu. J’ai plutôt intérêt à être prudente.

« Haha… On l’ouvre moins la gueule hein ? Au passage, le dentifrice c’est pas cher de nos jours hein… Pfiou, je comprends pourquoi les brebis fuient le loup… quelle haleine. C’est pas un caniche en faite, c’est celui du putois de la gueule non ? Bon, outre les plaisanteries, tu t’excuses ? Ou on va se cogner ? D’avance, fille, louve, catin, mendiante, veuve ou autre, j’en ais rien à faire hein. J’hésiterais pas… »

Il me chasse de mes pensées à encore parler, me faire entendre sa désagréable voix. Les préjugés sur les loups ont bon dos. D’abord, j’y peux rien si quand je me transforme en hybride/ou complètement, ça laisse à désirer l’halène. Oh et puis merde, il vient de nouveau de m’insulter et moi non plus je n’hésiterais pas à frapper. Je ne vais certainement pas me défiler devant lui tiens. Il manquerait plus que ça. Le sentiment d’agacement, de rage et une aura plus que meurtrière m’envahirent en cet instant même. Agissant avant qu’il ne puisse s’en rendre compte, je baissais son arme ; tant pis si je prends un coup ailleurs tant que je ne suis pas en danger de mort tout de suite hein. Puis dans le même temps, je lui donnais un coup de griffes sur le torse. Rien de bien méchant mais pas un coup gentil non plus. Mon but n’étant pas de le tuer non plus. Et comme par précaution, je me reculais d’assez loin ; environ cinq mètres de lui pour être sûr déjà qu’il ne porte pas un coup direct.

« Chouette… je sens que ça va être marrant une bagarre entre un membre du gouvernement mondial et un lieutenant de la marine. Ah, moi qui en ai toujours rêvé, me voilà donc servie. Un quatre-heures de plus. »

Je me faisais très irritable dans mon ton le fixant du regard. Je faisais exprès de ne pas répondre à ses méchancetés, bien qu’extérieurement, mon attitude voulait tout dire. Il n’y avait pas besoin de mots à vrai dire. Et en gros, il avait certainement très bien compris où je voulais en venir en parlant de quatre-heures. Non, je n’ai jamais mangé de la chaire humaine, je ne suis pas cannibale hein mais c’est ce que je dis quand je vais pour attaquer quelqu’un avec cette forme là. On pourrait vraiment croire à un monstre à ce moment-là ; c’était peut-être tout ce que j’étais après tout.

« Allez, viens. Viens te battre Lieutenant Taito Nowaki. »

Je le regardais fixement, l’attendant de pied ferme. Je m’attends à ce qu’il attaque ; comme je l’ai attaqué il n’y a même pas 10min.


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeLun 24 Mar - 0:42


Une brocante ?




L’instant était vraiment tendu. Aussi bien elle que moi, nous semblions possédés par la colère et l’envie de nous battre. Cela était une évidence, elle et moi, cela allait être rock’n roll. La fixant elle et ses yeux de chien battus, j’allais m’en donner à cœur joie. Tenant en main un de mais «Punisher », je comptais bien la punir un peu. M’avoir énervé de la sorte alors qu’il suffise de se soumettre un peu plus tôt, il faut être débile pour ne pas savoir rester à sa place. Membre d’un Cypher Pol ou non, je me fichais complètement de son pseudonyme placé ou pseudo autorité. Membre du gouvernement veut-il dire nécessairement avoir plus de pouvoir qu’un membre de la marine ? Pour moi non. Hors de question de faire une courbette à la miss. Plutôt crever que me mettre à genoux.  Louve, caniche, chien, chat ou autres animals, je ne comptais pas m’incliner face à elle. Quitte à ce que je me blesse. Elle n’était pas ma première adversaire et ne serait pas mon dernier à vrai dire. La menaçant encore et toujours, je me demandais quelle allait être sa réaction. Allait-elle craquer ? Ou bien allait-elle enfin voir et suivre la voie de la raison ? Si oui, elle devrait enfin redevenir humaine et se taire un peu. Malheureusement, ses yeux exprimaient une tout autre envie. Une envie de combat tout comme moi. Clairement, cela va péter entre nous.

Attendant une fameuse réaction, voilà qu’elle abaisse mon arme d’un coup. Sa rapidité me surprend je l’avoue… Sans que je puisse vraiment réagir peu habitué à une telle vitesse, elle me donne un coup de patte me faisant reculer contre un mur. Je la laisse donc reculer et mettre une distance de sécurité entre nous. Combien ? Cinq petits mètres ? Savait-elle la vitesse d’une balle classique ? Pour ma part, je la connaissais par cœur… La vitesse d’une balle varie en fonction du type de munitions, du type d’arme et de différents facteurs. Cependant, dans la situation actuelle, la vitesse d’une balle classique de l’arme que j’ai en main… Ce serait dans l’ordre d’environ 200 mètres par seconde. Croyait-elle vraiment que 5 mètres la mettraient en sécurité ? Fronçant les sourcils, j’encaissais ses dires, puis j’y répondais.

«  Un goûter ? Tu plaisantes là ? Je vais t’écraser et pour preuve… Je vais tirer trois balles. Ensuite, je te prends à main nue d’accord ? »

Ne lui laissant pas vraiment le temps de répondre, je décharge mon barillet pour alors charger celui-ci de nouvelles balles. La surprise serait sûrement étonnante pour elle. Ne lui laissant pas la chance de voir quel genre de balle je lui prévoyais, je regardais celle-ci avec un rictus moqueur aux lèvres. Une fois prêt, je la fixais en lui lançant quelques provocations. Une fois mes vannes balancées, je vins alors à tirer à trois reprises. Visant une cuisse, puis les deux bras, j’espérais que mes balles l’avaient touchées. En effet, je me doutais bien qu’elle allait bouger et esquiver, ou tenter du moins. Suite à mon assaut, je range ma seconde arme pour alors mettre les poings devant moi tel un boxeur .

«  Bah alors cocotte ? On a peur d’un jeune homme ? Je ne suis que Lieutenant hein… Aller, ramène toi sale cabot !!! »


Mes balles n’étaient pas des balles normales. En effet, celles-ci étaient spéciales. Conçu pour engourdir l’adversaire ou l’endormir dans le meilleur des cas. Pourquoi avoir utilisé que trois balles sur elle ? Pour équilibrer les forces. En tant que utilisatrice d’un zoan, sa force, son agilité et sa rapidité étaient sans doute supérieures à la mienne. Mais si elle avait encaissé toutes mes balles, elle allait avoir du mal à me surprendre, du moins, je l’espérais. Je voulais me mesurer à un petit challenge quand même. C’est pour cela que je tentais ce petit moment sans armes. Mais pour sûr, après que je me serais lassé, je m’amuserais avec et là, elle va morfler… Bref, revenant à moi, j’approchais d’elle pour alors frapper. Proche d’elle, je tentais un premier coup direct en projetant mon coude droit vers son visage. Oui oui, son visage. Si je l’abîmais, je n’avais pas honte, loin de là. J’espérais pouvoir la déstabiliser un peu si mon coup réussissait. Et dans la suite des choses, je tendais un direct du gauche.

Ce léger enchaînement était là pour montrer que je ne plaisantais pas. Je ne comptais pas me laisser faire par un membre du je ne sais pas quoi. J’allais la traiter comme une pirate, et encore, là je me retiens fermement, car un membre pirate, je l’aurais déjà plombé comme un canard lors d’une période de chasse. À ce moment, j’étais gentil et pour preuve, je tenais ma parole pour les armes. Toujours proche d’elle, je me remis en position de défense en plaçant mes bras devant moi au cas où elle tenterait de contre-attaquer. Pas question de me faire surprendre. J’espérais que mes balles dites dodos faisaient un peu effet. L’effet n’est pas immédiat, il faut un léger temps avant qu’elles ne fassent effet. La fixant avec un regard déterminé, je souris de manière carnassière. Je l’invitais clairement à me donner droit à un sort similaire à ce que je lui avais fait. Après tout, ce n’est pas drôle de donner sans recevoir un peu. Gardant en tête quelques phrases, je l’attendais de pied ferme.







Recap :
Spoiler:
 

Techniques :
Spoiler:
 

_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeLun 24 Mar - 15:03


Une brocante ou bien ?




Le combat risquait d’être vraiment rock’n’roll vu la tension qu’il régnait entre nous deux. J’attendais qu’il m’attaque, me demandant bien ce qu’il comptait faire. Utiliser je ne sais quel artifice pour m’attaquer. Je restais sur mes gardes bien qu’en effet, cinq mètres de défense n’était pas assez. Il aurait fallu que je me recule de bien plus loin. Mais à présent, il est trop tard. Il répondit tout de même à mes paroles, qui étaient plutôt une mise en garde. Mais une mise en garde qui ne fit rien du tout apparemment, il comptait vraiment se battre et sans préavis.

«  Un goûter ? Tu plaisantes là ? Je vais t’écraser et pour preuve… Je vais tirer trois balles. Ensuite, je te prends à main nue d’accord ? »

Trois balles… Fronçant les sourcils, je les attendais ses balles. De pied ferme, même si je m’aventurais dans ce que l’on pourrait appeler la surprise totale. Me prendre à main nue… si ce sont des balles normales et je doute arriver à esquiver les trois, il va y avoir un peu de mal. Il pourrait me battre sans problème. Je n’eus pas le temps de répondre, pris par la surprise que les trois coups furent partis. J’essayais de suivre les balles mais ce fut dur et je ne pus en esquiver une seule sur les trois. La première atterrissant dans la cuisse droite, m’arrachant une grimace de douleur malgré la condition physique dans laquelle je me trouvais, et la seconde le bras gauche – une diagonale en somme où là également, je grimaçais de douleur.

Le regardant, bizarrement, cela ne devait pas être des balles normales. Je veux dire, celles-ci généralement font pas mal de dégâts. Puis là, tranquillement, il range son arme qu’il venait alors d’utiliser. Hm… je n’aime pas du tout la tournure que ce début de combat est entrain de prendre. En plus d’avoir deux balles dans le corps, c’est limite si je n’allais pas devoir me transformer totalement en loup et lui sauter à la gorge. Le fixant du regard, il était entrain de rire, un rire plutôt mauvais, moqueur. Avant d’à nouveau prendre la parole.

«  Bah alors cocotte ? On a peur d’un jeune homme ? Je ne suis que Lieutenant hein… Aller, ramène toi sale cabot !!! »

Hm il me fallait agir, réfléchir très rapidement. Devant la surprise qui était encore en moi, je ne savais plus trop quoi faire. Que voulait-il prouver en m’attaquant à présent à mains nues ? Fronçant les sourcils, je l’attendais fermement mais semblant ma cuisse trembler un peu. Hm… que… c’est comme si ma cuisse était entrain de s’engourdir petit à petit, le bras commençant lui aussi à faire ça. De là, je le regardais s’approcher suffisamment de moi et essayer de me mettre un coup direct dans le visage que j’esquivais tant bien que mal. Heureusement que j’ai encore un bras qui puisse être plus rapide que l’autre mais je suis également déstabilisée…  Je lui avais même attrapé le poignet pour l’arrêter avant qu’il ne veuille me refaire mon joli minois et essayais de me reculer à nouveau mais assez dur ; ma jambe droite du moins ma cuisse complètement endormie pour le coup. Je vais devoir me débrouiller avec un seul bras et un appui presque minable.

Je pus esquiver le direct droit mais pas celui de gauche atterrissant contre le mur – m’ayant retenu au mieux pour ne pas perdre complètement l’équilibre. Dafuq… ce n’est pas très bon pour moi ça. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire ? Ce salopard a bien joué son coup en m’ôtant la moitié de mes mouvements. Son regard déterminé me montre presque clairement qu’il voudrait que je lui montre des choses bien plus surprenantes que ce qu’il vient de me mettre dans la gueule. Des balles qui endorment, c’est bien la dernière chose à laquelle je m’attendais. Je fermais les yeux un moment avant de les rouvrir le regardant alors.

« Des balles spéciales je vois… très astucieux pour réduire de moitié la rapidité et la puissance propres au zoan. Tu m’en bouches un coin sur ce coup-là. »

Ouais et malheureusement, je n’avais pas aussi puissant que lui… Je n’utilise pas de poison, rien du tout donc bon. Il m’avait tout de même prise au piège là avec ses balles. Je suis assez résistante mais malheureusement pas assez encore pour pouvoir me mouvoir avec rapidité. Il va donc m’être dur de faire quelque chose d’assez conséquent. Je ne peux pas le surprendre ; c’était avant que j’aurais du attaquer tant qu’il était encore temps. Le problème, c’est que si j’abandonne maintenant… il va être tout content de voir qu’il a gagné. Dur dur… Fermant à nouveau les yeux, je finis par me transformer complètement en louve. Je n’ai pas forcément besoin de ma rapidité et d’une très grosse puissance pour l’attaquer au cou comme je le prévoyais depuis le départ.

Je me dirigeais d’un pas lent vers lui, préférant cette forme tout de même. Même avec les membres engourdis, bien qu’en luttant, j’avançais vers lui. Une fois devant lui, je reprenais ma forme complètement humaine cette fois-ci, le bras droit sous son cou le regardant. Luttant presque contre les effets des balles qui étaient redistribués en double après la re-transformation en humaine.

« Petit con va… je n’ai même pas de quoi égaler tes fichues balles… Regarde dans le sac s’il n’y a pas de pièces qui te conviennent, le temps que tu retrouves celle que t’a payé. »

Je devais me rendre à l’évidence… Il venait de me battre à plat de couture avec seulement deux balles. Pourtant, je n’avais pas cessé mon étreinte sur son cou. Le fixant droit dans les yeux, je finis par lui mettre un coup de boule avant de le lâcher et me laisser aller à terre l’envie de dormir s’en faisant ressentir en plus de ça ?!


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeLun 24 Mar - 20:12


Une brocante ?




Le combat commençait enfin. Fille ou non, j’allais vraiment m’en donner à cœur joie. Frapper une femme, j’en avais pas honte. Loin de là. Une fois que la personne est classée comme étant un adversaire, le reste importe peu. Handicapé, aveugle, blessé ou non, il est hors de question que je commence à avoir de la pitié. Mon rôle est d’appliquer la politique de la marine. Moi, je l’applique à la lettre. La justice absolue. Pas de pitié pour la vermine. Après tout, en a-t-elle contre nous ? Non, alors à quoi bon ? À ce moment, j’appliquais ma logique sur cette demoiselle. Elle voulait jouer les durs à cuire . Soit, qu’il en soit ainsi. C’est donc avec rage et envie que j’avais lancé ma première et peut-être seule offensive. Dans un premier temps, j’avais tiré des balles sur elle. Le but de celle-ci n’était pas de la tuer, mais de la calmer. Ces balles contiennent un liquide qui calme la personne en endormant les membres selon les balles reçues. Une balle ici et là, cela ne fait pas trop d’effet immédiatement. Mais plusieurs balles au même endroit… À la longue, je peux vous dire que la personne pourra dormir sur ses deux oreilles. Bref, j’avais fait cela dans le dessein d'engourdir ses membres et ainsi annuler la puissance qui pourrait nous séparer. Après tout, en tant que. Zoan, elle avait des avantages à ne pas négliger. Oh certes en soit je m’en fichais complètement, mais bon.

La louve avait esquivé une balle, mais pas les autres. Ainsi, au lieu d’avoir deux bras touchés, elle se retrouvait avec un bras et une jambe touchée. Cela m’arrangeait tient. J’étais amusé de la voir esquiver si peu de choses. Voulait-elle simplement se la jouer aussi ? Intrigué et m’en foutant en même temps, je me contentais de la fixer avant de lancer ma seconde offensive. Mes coups s’étaient enchaînés La miss avait esquivé le premier et m’avait chopé le bras. Mais je n’abandonnais pas pour autant mes attaques. Elle se mis donc à esquiver un autre coup, mais se prit l’autre. Visiblement déjà un peu sous l’effet de la substance calmante, elle tombait misérablement au sol. Sourire moqueur aux lèvres, j’entendais d’une seule oreille ses compliments. Pfff… Il lui en faut peu pour l’impressionner me disais-je. Soupirant, je vins alors à lancer de manière clairement moqueuse.

« Peut-être… Mais quoi qu’il en soit, ce que tu viens de dire ne veux pas dire pardon, alors je vais continuer à te boxer la gueule ok ? »


La fixant, j’approchais et là, voilà qu’elle se transforme en loup. Une louve aux yeux de braise. Le regard de la belle bien présent, je la fixais continuant de sourires en coins. Vraiment, ce moment était marrant. Elle fanfaronnait et là, elle ne dit plus rien. Tant mieux… La voyant approcher, j’étais certain qu’elle allait me bondir dessus. C’est sûr, que pourrait-elle faire d’autre hein ? Sourire aux lèvres, je m’apprêtais à lui donner une droite, mais là, rien ne se passait comme prévu. Alors que je donnais un coup dans le vide, la belle se transforme en humaine et là, elle me chope au cou. Alors qu’elle parle je me contente de soupirer. Ses dires sont exaspérants. Je m’ennuie clairement sur le coup.

« Idiote va… Je cherche une pièce spéciale, pas celle que tu trouve n’importe où. Pfff… T’es bien une débi… »


Pas le temps de finir ma phrase, je me prends un beau coup de boule qui me fait valser en retrait. Purée que cela fait mal. J’ai l’impression d’être une cloche sur ce coup. Ma tête vivre et j’ai une impression de bourdonnement. Me saisissant la tête comme pour l’empêcher de bouger, je vins alors à la regarder au sol. Elle semblait déjà affectée par mes balles . J’ai tiré que deux balles et pas vers la tête, de ce fait, seuls ses membres devraient dormir. Pas elle. Grognant en la sachant désormais faible, autant enfoncer le clou pour l’humilier encore plus. M’approchant, je vins alors à saisir sa main et la redresser. La belle au bois dormant ne peut pas dormir, je lui interdis. La fixant, je vins alors à lui donner un coup dans le ventre. Autant la réveiller comme on peut non . La laissant retomber ou non au sol, je la regarde avec un air hautain comme pas deux. Je la méprise pour sa faiblesse en effet.

« C’est tout ? Parce que tu te sent engourdie… tu te laisse endormir ? Bah putain… La prochaine fois, j’irais à main nue directement si c’est aussi simple. Tu fait partit du quoi ? Le Syphon de Sol ? Et ben… Je vais vraiment devoir traiter Hotaru de lopette hein… Dire qu’il vous trouve dangereux. Haha… Plus dangereux que toi, tu meurs d’ennuie ouep. Même ma mère morte se bat mieux que toi. Pathétique… Vraiment pathétique. Et tu te dit œuvrer pour la justice ? Bah bordel… C’est à cause d’incompétentes comme toi qu’on est vu comme des guignols. Tu es incapable de protéger ta propre personne et tu veux protéger des gens ? Pfff… Même ton mec doit avoir honte. En supposant que t’en ais un et encore je t’avoue douter fortement. »

La provoquant clairement, je m’approchais d’elle convaincu d’avoir gagné sur ce coup. Elle était au sol et complétement K.O de ce que j’envoyais. Elle ne luttait pas contre l’engourdissement. Elle était pitoyable à mes yeux. Faible. Et les faibles… je frappe dedans. Approchant, je m’apprête à lui donner droit à un coup de pied dans le ventre. Bébé ou non, je m’en fou. Je frappais dans son ventre, du moins ; ma jambe partait en direction de son ventre.








Recap :
Spoiler:
 

Techniques :
Spoiler:
 

_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeLun 24 Mar - 20:46


Une brocante ou bien ?




Je l’écoute à moitié parler, baillant plus par exaspération que par l’engourdissement à vrai dire. Je lui donne un coup de boule avant de perdre équilibre et de tomber à terre. Ah zut… mais j’y pense tiens… ha ouais, pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt sur le coup. Je vais lui réserver une petite surprise qu’il ne va pas trop apprécier non plus. Il me parle de sa pièce, une pièce spéciale apparemment. Qu’est-ce que je m’en fiche après tout. Grognant à moitié, je n’ai pas le temps de voir le coup partir mais je le sens. Un coup dans le ventre, me voilà plié en deux. Je faisais genre que je restais au sol un petit moment, juste le temps d’écouter ses blablateries encore une fois.

« C’est tout ? Parce que tu te sent engourdie… tu te laisse endormir ? Bah putain… La prochaine fois, j’irais à main nue directement si c’est aussi simple. Tu fait partit du quoi ? Le Syphon de Sol ? Et ben… Je vais vraiment devoir traiter Hotaru de lopette hein… Dire qu’il vous trouve dangereux. Haha… Plus dangereux que toi, tu meurs d’ennuie ouep. Même ma mère morte se bat mieux que toi. Pathétique… Vraiment pathétique. Et tu te dit œuvrer pour la justice ? Bah bordel… C’est à cause d’incompétentes comme toi qu’on est vu comme des guignols. Tu es incapable de protéger ta propre personne et tu veux protéger des gens ? Pfff… Même ton mec doit avoir honte. En supposant que t’en ais un et encore je t’avoue douter fortement. »

Je l’écoutais d’une oreille distraite attendant juste le bon moment pour frapper. Et tandis que son pied s’approchait de mon ventre, je repris ma forme hybride avant de lui attraper le pied et l’envoyer valser d’un coup sec dans le mur d’en face. J’avais oublié combien c’était bon d’attaquer en position de faiblesse pour surprendre l’autre. Enfin bref, le regardant fixement, je me relevais. Alors il va faire quoi maintenant que je l’ai foutu dans le mur le petit Taito. Je ne disais rien quant à ses paroles pour l’instant ; cela m’importait peu.

On va dire que j’étais dans un état où je ne réfléchissais plus vraiment. Profitant qu’il soit encore dans le mur, je m’avançais vers lui traînant un peu la patte qui était engourdie puis posa mon autre jambe sur son ventre sans appuyer, une main contre le mur le regardant fixement. Je ne rigolais pas, comme je n’avais pas encore rigolé jusqu’à maintenant. Là, ça devenait juste plus grave. Je le prendrais vraiment bien pour mon goûter mais non, je n’en ai pas le droit.

« Qui a dit que je comptais abandonner hein ? Tu devrais un peu mieux te renseigner sur tes adversaires tu sais. Et qu’est-ce que je m’en fous à vrai dire de la justice, vois-tu. Je ne compte pas rester bien longtemps dans le gouvernement. »

Comme je le disais, je compte quitter le gouvernement un de ces jours. J’en ai marre d’être le petit toutou domestique à ces marines à la con. Mon mec comme il dit… faudrait-il encore que je sache où il est. Enfin bon, ne disant rien de plus sur le coup, j’appuyais légèrement ma patte sur son ventre ayant sorti les griffes. Griffes que je n’utilisais bien sûr pas. Je l’avais déjà griffé une fois et si je continue, que la marine l’apprend, je vais encore passer un sale moment. Je pourrais très bien leur dire fuck mais je doute qu’ils apprécient, que je tue encore l’un des leurs à vrai dire. Je vais devoir me contenter de simplement l’amocher un peu. Mon regard s’était finalement radoucit un petit peu, même si une part de colère restait encore.

« Que comptes-tu faire à présent cher Taito ? »

Ah tromper l’ennemi en se faisant passer faible exprès est l’un de mes passe-temps préférés. Tu te dénigres, tu le fais exprès et t’attaques par surprise. Je pense qu'il est temps que chacun arrête mais bon... je doute que celui-ci veuille, vu le regard, les vannes qu'il me lance. Ces hommes... je vous jure.


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeMar 25 Mar - 0:09


Une brocante ?




Ce combat commençait vraiment à m’énerver. La voir abandonner si facilement, cela me dégoûtait. Elle qui se vantait de faire partie de je ne sais quoi. Désormais, elle semblait oublier totalement son rôle. Pathétique. Le genre de personne faible sans intérêt qui me donne envie de vomir. Je le lui disais clairement à vrai dire. Pourquoi aller par quatre chemins quand on peut faire simple ? À ce moment, j’avançais pour alors l’achever et l’humilier en lui donnant droit à un dernier coup dans le ventre. Oui ce n'est pas très propre de taper quand l’ennemi est à terre. Mais lors d’une vraie bataille, l’adversaire ne la joue pas réglementaire contre nous. Alors pourquoi l’être ? J’étais sans pitié avec elle, je m’amusais d’elle et j’en profitais il faut le dire. Mais qui sait ce qui pourrait arriver. Alors que je m’apprêtais à taper, voilà que la miss ose riposter.

D’un geste, redevenant un hybride, elle bloque ma jambe et me renvoie contre un mur. Surpris sur le coup, je me fais avoir et je tombe comme une merde au sol légèrement sonné. Bon sang, elle m’a bien eu et Dieu seul sait que je n'aime pas ça. Me mordant la lèvre, je résiste à cette envie de meurtre. Vraiment, je ne vais aller plus loin que les poings avec elle. Je secoue la tête pour revenir à moi et m’apprêter à me redresser. Mais là, elle me prend de court. Posant une jambe sur mon ventre sans appuyer, elle prend appui sur le mur pour alors me regarder avec un air que je n'aime pas. Elle bave sur moi . Suis pas un steak… La fixant, je la laisse parler et note ses aveux. Une traîtresse ? Voilà des dires très graves qu’elle a avoué. Rien que pour cela, elle pourrait avoir de lourdes sanctions il me semble. M’enfin, n’était pas du genre rapporteur. Je me contentais de réfléchir à quoi faire. L’observant de haut en bas, je me demandais si un coup entre les parties ne ferait pas son effet tient.

Alors qu’elle appuie légèrement sa patte, je la fixe puis quand elle me pose sa question, je ne fais pas deux tours sur moi-même. D’un coup sec, tel un animal, je viens mordre sa cheville en espérant bien lui faire mal, suite à quoi, je me dégage de cette position ridicule. Me décalant sur le côté, j’en profite alors pour prendre en main mes deux armes à feu. « punisher » en main, l’un chargé de balles dodo et l’autre de balles classiques, je sens que je vais faire un malheur. La fusillant du regard, je me demande encore quelle partie je vais viser. Réfléchissant, j’opte pour les cuisses. Trouer ces jambons lui fera les pieds tient… Grognant, je m’apprête à la tirer comme un vulgaire canard et c’est ce que je fais. Exprès pour lui faire peur, je vise proche des oreilles. Loupant exprès, je vise cette fois sérieusement pour montrer que je suis sérieux, mais là…

« TAITO !!! »

Cette voix, pas besoin de me poser de questions. En détournant la tête, je vis ma sœur accompagné du jeune blondinet. Ma soeur sortant sa lame, elle ne se fit pas prier pour intervenir. D’un coup, elle me mit une gifle pour alors commencer à me faire une légère morale. Sur le coup, j’étais silencieux. Elle , lançait des dires similaires à celles de la jeune femme, mais là, je ne répondais pas. Tel un enfant, je grognais juste en signe de désaccord. Finalement, après un moment à me faire gronder, la demoiselle se retournait vers la louve.
« Excusez le… Le passé nous rend tous étrange… Il s’énerve rapidement et pour peu, il faut pas lui en vouloir… Violet Nowaki. Sœur du jeune-homme. J’espère qu’il ne t’as pas trop posé de soucis. »
« Elle m’a pommé une pièce rare et normal, c’est genre ma faute. »
« Tais-toi Taito… »
« Mais… »
« IL N’Y A PAS DE MAIS QUI TIENNE… »

Hotaru se plaçait derrière moi sur le coup. Moi-même j’étais étonné de la voir réagir ainsi. Waow… Quelle réaction. Visiblement, elle était au courant pour le Cypher Pol et cela la rendait très tendue. Grognant, je me contentais de simplement la laisser gérer la situation. Je me contentais de m’éclipser et retourner là où il y avait les pièces où le vieux m’attendait avec celle-ci l’ayant retrouvé entre-temps. De son côté, ma sœur discutait avec la jeune louve rangeant son épée ne se faisant guère hostile à son égard. Celle-ci tentait de négocier une certaine paix car malgré tout… cela pouvait être mauvais pour Taito de s’embrouiller avec une membre d’un Cypher Pol.

« Allez lui demander des excuses, je m’assurerais qu’il les présentera en bonne et due forme. Vous en avez ma parole. »







_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeMar 25 Mar - 9:30


Une brocante ou bien ?




Alors que je venais de me retirer du jeune homme, voilà que celui-ci reprit à nouveau ses deux armes. Il comptait vraiment me finir je vois… Fronçant les sourcils, je reculais alors esquivant les balles qui lançaient dans ma direction. Mais j’ai eu chaud pour mes oreilles, ça c’est certain. Qu’est-ce que… non mais vraiment ; c’est un fou ce mec ! Le regardant fixement, je n’avais pas encore repris ma forme humaine. Il était plus que sérieux et ses deux armes pointées vers ma personne…

« TAITO !!! »

Je sursautais en entendant cette voix puis vis une demoiselle arriver par la suite. Elle connaissait le garçon apparemment. Et là comment expliquer la chose, Taito se prenant une monstre gifle par la jeune fille. Souriant un tantinet, je finis par reprendre ma forme humaine les regardant. Il était entrain de se faire engueuler et après il vient me faire la morale. J’adore… J’écoutais la conversation d’une oreille distraite, m’étirant à moitié en plus d’avoir le bras tout engourdis encore. Ses dires semblaient être similaires aux miens. Puis elle se tourna vers moi pour ainsi me parler, l’autre râlant encore à côté.

« Excusez le… Le passé nous rend tous étrange… Il s’énerve rapidement et pour peu, il faut pas lui en vouloir… Violet Nowaki. Sœur du jeune-homme. J’espère qu’il ne t’as pas trop posé de soucis. »
« Elle m’a pommé une pièce rare et normal, c’est genre ma faute. »
« Tais-toi Taito… »
« Mais… »
« IL N’Y A PAS DE MAIS QUI TIENNE… »

Les regardant tous les deux, je compris alors un peu mieux. C’était sa sœur… Ne disant rien, j’hochais simplement la tête à ses dires pour l’instant. La demoiselle venait de s’énerver contre son frère et apparemment elle aussi, craignait un peu le Cipher Pol, au vu de sa réaction envers ma personne. Je comprends… pas mal de personnes nous craignent, bien que la plupart d’entre nous, ne soient pas vraiment violents pour ainsi dire.

Taito partant, je soupirais puis c’est que là que je commençais une petite discussion avec sa sœur, sur ce qui s’est passé etc. Je m’expliquais simplement, n’ayant aucune envie d’embrouilles avec celle-ci et son frère en particulier. Je n’avais pas non plus envie de m’engueuler avec une personne juste à cause d’une embrouille de pièces. Je suis même certaine qu’il l’a retrouvé sa foutue pièce. Grognant légèrement, les dernières paroles de la miss tombèrent par la suite.

« Allez lui demander des excuses, je m’assurerais qu’il les présentera en bonne et due forme. Vous en avez ma parole. »

La regardant, je ne dis rien sur le coup. Réfléchissant alors un peu. Lui demander des excuses… certes, j’étais tout de même fautive dans l’histoire donc bon… c’était également à moi de lui en donner. Enfin bref, j’hochais de nouveau la tête avant de répondre.

« Ca ira… Je te remercie. »

Puis tranquillement, je repris mes affaires pour retourner à la brocante et retrouver le garçon qui devait encore entrain de râler, j’suis presque sûre. A moins que monsieur soit trop content de retrouver sa foutue pièce et qu’il soit là comme un gamin devant un nouveau jouet. Le retrouvant, je profitais pour prendre les deux trois trucs que je voulais encore vendre et les vendais au marchand avec qui, je tirais une bonne affaire à vrai dire. Puis je regardais alors le jeune homme, avec un petit sourire.

« Ce combat n’était qu’une mise en bouche de notre rencontre n’est-ce pas ? Certes, je te demanderais des excuses parce que tu m’en dois mais en échange, je t’en dois aussi donc je m’excuse. Recommençons la rencontre non ? »

J’avais fais le premier pas même si à la base, je n’aimais pas spécialement ça. Maintenant, il fallait voir si ça allait également dans son sens. Auquel cas, ce serait vraiment dommage. Je regardais l'heure par la suite ; oui il y avait encore le temps. En attendant qu'il me réponde, je continuais mon chemin à travers le stand puis y vit un forgeron d'armes comme des sabres. M'approchant, je lui montrais alors mon sabre, lui demandant s'il ne pouvait pas me le rendre encore un peu plus aiguisé et un peu plus brillant également. Celui-ci étant un peu rouillé à force.


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeMar 25 Mar - 21:01


Une brocante ?




Finalement, l'affrontement prenait fin. En effet, un élément perturbateur était venu mettre une pause à ce conflit des plus immature. Une fille, plutôt une femme d'ailleurs. Avec son timbre de voix sévère, elle avait radicalement calmé le jeune faux albinos au point de le rendre muet. Oui oui, muet... Quoi de plus normale de la part de Violet. Soeur de ma personne, elle est la seule qui peut me calmer. Certes, j'avais essayé d'expliquer la situation, mais comme une mère qui dit de la fermer à son fils, elle m'avait fait taire via une seule demande. Pas deux, pas trois, mais une seule demande. Suite à cela donc, je m'étais retourné voir le vendeur pour me changer les idées en attendant que ma soeur revienne avec l'autre garce. Sans doute négociait-elle pour que j'évite des sanctions ou autre. Quoi qu'il en soit, je ne me rendais pas compte de la chance que j'avais. Je revenais à mes principales occupations. Celle de trouver une pièce adéquate pour mon puzzle très important. Sourire aux lèvres, je voyais que le vendeur avait retrouvé la pièce manquante. Ainsi donc, j'étais non plus l'homme le plus énervé, mais désormais, j'étais le gosse le plus heureux du monde. Même Hotaru passait pour un homme plus mûr que moi malgré son air. Rangeant celle-ci soigneusement, je pouvais reprendre un train de vie plus que serein. Me retournant vers le jeune blondinet qui semblait heureux d'avoir été utile, je lui lançais un sourire discret, mais sincère.

" Merci..."

Celui-ci manquait de peu à sauter tant il semblait content. Abruti heureux va... Alors que j'étais redevenu calme, voilà que la fausse rousse revient. Hm ? Qu'est-ce qu'elle me raconte là ? La laissant parler, je la regarde et me demande quoi dire. J'allais encore lui cracher à la gueule si ça ne tenais qu'à moi, mais manque de pot pour moi, voilà que je vois ma soeur derrière elle. Bras croisés, l'air sombre... Pas de doute. Un seul faux pas et elle saura me recadrer directement. Ses dires sur notre combat me donnait une féroce envie de lui rappeler qui a dominé l'affrontement, mais vu l'air que je me jette ma soeur, je ne peux rien dire de négatif dans l'histoire. Obligé donc, je lui sert la main répondant avec un air faussement enjoué.

" Oui... Oui... Recommençons comme si rien ne s'est passé. O... Oublions tout ça et reprenons à zéro. "

Retenant des commentaires, je voyais ma soeur qui mimait des applaudissements. Levant les yeux au ciel, j'en revenais à la demoiselle qui m'avait clairement énervé dans la journée. Nous n'allions pas nous dire ami pour autant, cependant, nous nous devions de faire abstraction de nos différents de tout à l'heure. Soupirant grandement, je vins à retirer ma main de la sienne et alors regarder ma soeur passer à mes côtés. L'heure de pause n'était pas finit. Au contraire, il restait encore un peu de temps. Aussi, voilà que ma soeur commence à parler d'un air enjoué.

" J'ai ouïe dire qu'elle courait après un jeune homme l'ayant volé. Pourquoi ne pas l'aider le temps qu'on a de libre. N'est-ce pas Tai' "
" PARDON ?!!!"
" Ceci serait une excellente manière de vous réconcilier n'est-ce pas ?"
" Mais il est hors de..."
" N'est-ce pas ? "

Son air sérieux, son regard devenu sombre, elle me faisait à la limite flipper sur ce coup. Ne pouvant rien lui refuser en cet instant, je vins soupirer de lassitude et au final, me retourner vers la fausse rousse. Me forçant à sourire, je vins alors à attendre ses dires. Ma soeur et le jeune blond s'en allaient ailleurs visiblement attiré par un autre stand. Obligé à aider, je me retrouvais donc à coopérer avec mon ancienne ennemie d'un jour. Quelle plaie... La regardant dans les yeux, je me demandais bien par où commencer. Passant une main dans ma nuque, je gratillais le bout de celle-ci avant de finalement reprendre la parole l'air blasé et las de la situation.

" Bon... Par quoi on commence ? Il ressemble à quoi ? Cela c'est passé où ? Plus vite on retrace tout ça, plus vite on le retrouve. "





_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeMar 25 Mar - 22:05


Une brocante ou bien ?




J’étais donc revenue vers le jeune homme qui était devenu un gamin devant sa pièce là puis je lui parlais alors, lui demandant des excuses, m’excusant également de mon impolitesse tout de même. Ce à quoi il me répond, d’un air franchement pas enchanté du tout même. Cela se voyait mais apparemment, il ne semblait pas avoir trop le choix ; sa sœur étant à côté de moi.

" Oui... Oui... Recommençons comme si rien ne s'est passé. O... Oublions tout ça et reprenons à zéro. "

Remettant mes mains vers mon corps après une petite empoignade qui ne semblait pas du tout lui plaire. Oh certes, nous ne deviendrons jamais amis, c’est même certain ! Mais qu’au moins, si un jour, je dis bien un jour – nous sommes amenés à travailler ensemble sur une mission importante, autant que cela se fasse dans de meilleurs conditions que celles-ci précédemment exécutées. Et voilà que tandis que je pensais aller faire un tour dans un bar pour boire quelque chose, la sœur de Taito proposa d’une voix plutôt enjouée la proposition suivante, à laquelle je ne m’attendais pas du tout.

" J'ai ouïe dire qu'elle courait après un jeune homme l'ayant volé. Pourquoi ne pas l'aider le temps qu'on a de libre. N'est-ce pas Tai' "
" PARDON ?!!!"
" Ceci serait une excellente manière de vous réconcilier n'est-ce pas ?"
" Mais il est hors de..."
" N'est-ce pas ? "

Je l’avais presque oublié cette histoire ; enfin pas de beaucoup mais quand même. Et rien que de voir la réaction du jeune homme, je sentis que tout ça allait encore faire des étincelles. Les regardant, j’eus un sourire nostalgique. Je n’ai malheureusement pas eu la chance d’avoir de frères ou de sœur et cela en est bien dommage tout de même. Enfin bon, avant que quelqu’un ne dise quoi que ce soit, j’agitais légèrement mes mains devant mon visage.

« Ne vous gênez pas pour moi voyons. Ce n’était pas des pistolets de grande valeur en plus de cela… »

Mais cela visiblement n’avait pas été pris en compte. Tant pis dans ce cas… Regardant fixement le jeune dans les yeux, celui-ci me parla à nouveau avec un ton que je qualifierais de lassé.

" Bon... Par quoi on commence ? Il ressemble à quoi ? Cela c'est passé où ? Plus vite on retrace tout ça, plus vite on le retrouve. "

Bon et bien, je suppose que nous n’avons pas le choix alors. C’est parti. Je n’avais pas quitté la direction qu’il avait prise avant de disparaître d’un seul coup. C’est d’une voix plutôt neutre et regardant les trois personnes ; donc Taito, sa sœur et le blondinet que je viens à dire.

« J’étais au stand qui se trouve un peu plus en retrait là.. »

Leur montrant le stand en question avant de reprendre mon petit récit rapide et sans doute efficace également pour que nous puissions vite retrouver cet homme et que je laisse tranquille une bonne fois pour toutes Mr Taito.

« Un homme de taille moyenne je dirais, cheveux noirs courts, qui porte un pantalon marron… hm et je crois que sa veste était jaune pastel. Il est parti dans cette direction. »

Leur montrant alors. La direction allait vers les rues. Ces rues où étaient présents des tonnes de bars pour ainsi dire. Il serait donc un peu plus difficile de le trouver bien que mon voleur d’arme soit habillé de façon la plus égocentrique et voyante qu’il soit. J’aurais pu me transformer à nouveau en louve, j’aurais peut-être eu plus de chance de le retrouver… enfin quoique. Mais non, j’ai déjà foutu la pagaille en me transformant en hybride tout à l’heure, il est certainement plus préférable d’en rester là. C’est donc tranquillement que je commençais à m’avancer vers la direction que j’avais désigné à mes camarades du jour.


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeMer 26 Mar - 18:02


Une brocante ?




Nous pouvions désormais nous réconcilier. Pour ma part, j'aurais simplement envisagé une poignée de main masculine, deux trois regards plus que faux et basta. Mais non. Ma soeur semblait avoir eu une idée des plus amusantes pour elle uniquement. Ainsi donc, elle voulait que j'aide la demoiselle qui avait eu un pépin. Cet acte généreux aurait pour but d'effacer le tableau noir souillé par notre bataille de tout à l'heure. J'étais bloqué, forcé et obligé de faire comme ma soeur le disait. Sans quoi, je risquais d'avoir droit à une belle fessée. Intérieurement, cela me mettait en rage, mais que pouvais-je bien répondre. C'est donc comme ceci que j'acceptais la requête que ma soeur me mettait sous le nez. C'est comme cela que commençait la chasse au voleur en compagnie d'une femme loup.

Plus j'y repense, plus je me rends compte qu'elle semble tenir mes balles de tout à l'heure. D'ordinaire, une personne aurait cédé par à l'envie de dormir, mais elle, elle semblait s'être définitivement réveillé. Ne disant rien quant au faux miracle, je revenais à l'instant présent. Si je voulais finir cette " mission " secondaire rapidement, je me devais d'agir vite. Cela prendrait trop de temps d'interroger un à un les habitants. C'est donc vers la demoiselle anciennement victime que je m'étais retourné. Celle-ci était la première concernée, donc niveau précisions, elle était la mieux placée.
Je lui demandais en gros où avait eu lieu le vol et à quoi ressemblais le voleur. Avec ces deux données, nous pourrions aisément remonter peut-être à l'origine de tous ces soucis. J'écoutais la miss qui me répondait et se met à me guider. Allant vers le lieu où tout a commencé. Elle me donnait tous les détails appropriés et finalement, j'en concluais qu'elle n'était pas très douée. Après tout, la description faite du voleur me faisait dire qu'il était du genre à s'afficher. Une veste jaune pastel. D'ailleurs, une chose vint me titiller l'esprit et sur le coup, je ne pouvais retenir ma quasi-moquerie.

" Et en tant que femme loup... tu as pas de flaire ? ... Les fruits du démon sont vraiment des arnaques. Tu deviens un canidé et tu as même pas de flaire pfff..."


Haussant les épaules, je vins alors à suivre la direction indiquée par la miss. Je tombais nez à nez avec la rue où de nombreux bars se faisaient face. Il pouvait être n'importe où, mais heureusement, la marine était dans le coin. Priant qu'ils n'étaient pas ivres morts, j'entrais dans les bars en demandant des informations aux collègues. Ce n'est qu'après une grande recherche où j'espérais que la fausse rousse n'y aie mis du sien que quelques informations nous faisaient avancer. Un homme correspondant à sa description aurait été vu en train de courir en direction d'un lieu abandonné. Une maison non loin d'ici. Laissant les hommes à leurs activités, je me retournais vers la demoiselle pour lui annoncer la nouvelle. Une fois cela fait, je vins donc à regarder au loin et voir ce fameux lieu. Le lieu était une ancienne maison qui a brûlé visiblement. Laissé à l'abandon, je regardais la demoiselle. Peu de monde se trouvaient là. Autant qu'elle en profite.

" Tu peux devenir une louve totalement maintenant... S'il s'échappe.... PAF... Attaque Médor. "

Sortant une de mes armes à barillet, je rechargeais avec d'autres balles. Gardant en main une seule d'entre elles, je faisais tourner le barillet comme amusé par cela, puis j'enfonçais la porte. L'air noir, mais moins las que tout à l'heure, je disais d'un ton sarcastique.

" Toque toque... C'est le gouvernement. La chasse est ouverte..."

Suite à ces mots, j'ordonnais à la rousse de se disperser. Nous pourrions aisément fouiller le lieu plus rapidement.





_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeJeu 27 Mar - 8:37


Une brocante ou bien ?




Avec mes affaires, je continuais ma marche sans vraiment me préoccuper du jeune homme jusqu’à ce qu’il se tourne vers moi et que je ne prenne dans la figure son espèce de moquerie.

" Et en tant que femme loup... tu as pas de flaire ? ... Les fruits du démon sont vraiment des arnaques. Tu deviens un canidé et tu as même pas de flaire pfff..."

Le regardant, je venais à soupirer. Je pourrais très bien utiliser mon flaire comme il dit mais… toutes les odeurs se sont mélangées et de plus, pendant mon combat avec lui, il avait une odeur plutôt alléchante pour ainsi dire. Mais, il vaudrait mieux qu’il ne sache pas ça tiens. Il se mettrait certainement en colère et ainsi l’espoir d’une vraie réconciliation serait nulle. J’haussais simplement les épaules, le regardant puis répondis simplement.

« Ce n’est pas ça… Les odeurs se mélangent tu sais, et comme nous faisions autre chose, c’était trop tard. »

Puis je me tus simplement. Et là commença alors notre petite enquête. Il pouvait être n’importe où et ça allait être donc assez difficile de le retrouver. Fin quoique, vu comment il est habillé, je doute vraiment qu’il ne soit bien loin mais bon. Donc, avec mes compagnons d’un jour, je les suivais et nous faisions le tour des bars afin de questionner les gens dans les bars. Mais bien sûr, ils étaient déjà tous ivres morts. Cela ne m’étonne même pas. Après tout, nous sommes sur l’île reconnue pour ça. Je devrais d’ailleurs en profiter pour faire quelques petites courses pour ramener avec moi. On verra, on en est pas encore là pour l’instant.

Et tandis que nous étions dehors, voilà un homme ressemblant exactement à l’homme que je cherche. Il se dirigeait vers une maison non loin de là ; certainement la sienne. Taito me le confirma après m’avoir tout expliqué de ce qu’il avait eu comme informations. Bon et bien, maintenant il faut jouer comme on dit. Il manquerait plus que je le laisse s’en tirer une seconde fois tiens. Regardant vers cette maison abandonnée qui avait alors apparemment brûlée il y a un peu de temps… je me demandais bien pourquoi il y a retournait. Certes, c’est sa vie, ses affaires… Whut, non il a Mes affaires. Je croisais ensuite le regard du jeune lieutenant qui me parla de nouveau.

" Tu peux devenir une louve totalement maintenant... S'il s'échappe.... PAF... Attaque Médor. "

Soupirant… j’en viens à me demander si un jour, il va arrêter de faire une comparaison entre un loup et un chien. Non parce que je ne suis pas chien justement ! Ce genre de paroles à le don de me mettre hors de moi mais malheureusement, nous ne sommes pas là pour jouer. Avant même de me transformer en louve pour être sûre de ne pas le rater cette fois-ci et être bien plus rapide quand même, le voilà qu’il sortait à nouveau ses pistolets. Me disant ensuite d’un ton presque sarcastique.

" Toque toque... C'est le gouvernement. La chasse est ouverte..."

Et en plus, il m’ordonnait de me disperser, je vous jure… Ne disant rien, faisant un simple signe genre « oust la mouche », je m’avançais vers la maison abandonnée avant de me transformer totalement en louve grise aux yeux bleus. Certes, les habits gâchent tout mais bon… Bref, je m’avançais rapidement vers cette maison recommençant à utiliser mon flaire pour trouver la bonne odeur. Je distinguais d’autres détails qui auraient pu avoir une toute autre importance si je faisais une enquête approfondie sur cette maison. Mais l’heure n’était bien sûr pas là. Je me mis juste à fouiller les environs, puis rentrais dans les ruines de la maison où je trouvais un voleur qui se mit à paniquer rien qu’en voyant ma forme de louve. Normal, j’ai envie de dire…

« Agent du gouvernement, je viens récupérer ce qui a été volé… »

Je disais tout ceci d’un ton plutôt las mais cela fit plus peur à l’homme qui se mit à fuir. Bon bah Taito doit être dans le coin, je vais lui laisser le boulot pendant que je cherche ce qui m’a été volé.


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeJeu 27 Mar - 9:51


Une brocante ?




La chasse était ouverte. Je me fichais complètement des dires de la miss. Son excuse sur le flaire me faisait presque pitié. Vraiment… Une histoire d’odeur qui se mélange. Quelle blague. Et les mangeurs de Zoan sont redoutés . S’ils sont tous ainsi, franchement, je me demande bien pourquoi ils sont craint. Quelques balles pour les endormir et ils deviennent aussi doux que des agneaux. Soupirant, j’avais marché avec elle jusqu’au lieu présumé où notre voleur devait se trouver. Ainsi donc, lui ordonnant de nous disperser dans ce lieu lugubre, je la laissais faire son geste à la con. Me contentant de hausser les épaules, je commençais à emprunter un escalier des plus classiques. M’enfonçant dans ces ruines, je trouvais tout ceci fort ennuyeux. Franchement, quelle idée ma sœur avait eue de me faire aller avec elle pour l’aider. Je n’en avais pas envie alors à quoi bon me forcer . Il faudrait vraiment que je lui demande ce que c’est cette histoire de Cypher. Pol. Hotaru et Violet semblent bien informé comparé à moi qui ais passer depuis bien longtemps le cape. Ignorance rimant avec courage ou sur ce coup, je m’en fichais de ce que les Cyper Pol.

Marchant dans ce lieu du passé, je vins à entendre un bruit non loin de ma position. Hum ? Visiblement, cela venait d’au-dessus de ma position. Les bruits démontraient que quelqu’un cours. C’est donc tel un enragé devant sa proie que je me mis à remonter les escaliers pour croiser la personne responsable de ce bruit. Une fois remonté, je vis alors un jeune homme qui répondait aux critères de la miss. Surpris, il fit demi-tour et commençait à monter les escaliers. Que faisait la miss ? Moi qui m’attendais à ce qu’un loup saute sur ce type. Se croyait-elle au Club!. Med ? S’en est rageant de devoir faire tout le boulot. Me disant que le jeune homme ne tenterait rien d’intrépide, je me mis à sa poursuite sans être trop pressé. Montant les marches, une fois arrivé dans un petit couloir très accidenté, je voyais l’homme tenter de m’échapper en traversant ce couloir à moitié détruit par les flammes. Las de la situation, je visais ce jeune homme et faisais feu sur lui. Qu’importe la balle tirée, le bruit d’arme à feu était le même. On pourrait croire que je transforme la cible en passoire, en réalité, je ne fais que l’immobiliser ou autres. Dans le cas présent, je tire des balles collantes. Des balles remplirent d’une substance qui colle dès que celle-ci est à l’air libre. Le jeune homme esquivait tant bien que mal quelques balles, mais au final, je faisais mouche dans la plupart des cas. Ainsi, il se retrouvait piégé sur une poutre. Son corps enduit à 45 %de cette substance collante à divers endroits, je l’admirais tenter de se libérer en vain. Soupirant, j’allais jusqu’à l’endroit où le couloir s’effondrait et me mettait en tailleur face à lui, tandis qu’il était piégé sur sa petite plate-forme.

« A force de bouger comme un asticot, tu vas briser la poutre tête de nœud… Reste tranquille… »

L’admirant gâcher ses forces, il finit par abandonner sa quête de liberté. Je pouvais donc le cueillir comme une prune enfin mûre. Brisant la substance collante là où ça le retenais, je vins donc à le jeter sur la partie non accidentée du couloir, puis je le repris sur moi tel un sac à patate apportant une précision au passage.

« T’essais de te barrer… Jte tire comme un lapin avec des balles qui piquent. C’est clair morveux ? »

Le laissant faire un signe qu’il comprenais, je me dirigeais vers la sortie du lieu abandonné. Rangeant mon arme dans son holster, j’attendais patiemment la rousse. Cela me faisais tellement chier de l’attendre que je me permis donc de la siffler comme un vulgaire chien. Au pire des cas, sûrement comprendrait-elle ce sifflement comme un signal pour préciser que je l’ai eu. J’attendais patiemment voyant enfin la fin de ces péripéties fortement… chiantes ? Vraiment, va falloir que je me calme. Cela m’éviterais bien des péripéties.






_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
Rei Mitsuyori
Messages : 454
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue35/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue151/250Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeJeu 27 Mar - 18:20


Une brocante ou bien ?




Je récupérais ainsi mes précieux pistolets – pas si précieux que cela et en profitais pour mener ma petite enquête comme ça. Quelque chose me gênait dans le fait que personne n’ait cherché à savoir pourquoi cette maison en ruine, et surtout pourquoi l’homme semblait y être attaché. Je laissais ainsi Taito s’occuper de notre voleur pendant que je m’affairais à chercher des petits détails qui pourraient sauter aux yeux. J’avais de plus, repris ma forme humaine par la suite.

Je cherchais très rapidement car voilà un sifflement se faisant non loin. Pourquoi, est-ce que cela ne m’étonne même pas de la personne. Cela me semblait bien trop évident que Monsieur Taito se décide à me siffler pour que je rapplique là où il est. Un autre moyen pour signaler qu’il avait eu le voleur aurait été nettement suffisant ! M’enfin… Prenant et pas que mes pistolets – du fait qu’il y avait d’autres choses volées, à d’autres personnes – je me dirigeais tranquillement vers l’endroit où j’avais entendu le sifflement. Je pris surtout bien mon temps en fait. Il devait l’avoir endormi avec ses balles dodo ou un truc du genre encore. Ainsi, il n’y avait pas grand-chose à craindre. Et finalement, je laissais tomber ma petite enquête sur tout ceci. Au pire, ce sera encore une personne que je nierais en quelque sorte pour m’occuper de mes affaires.

J’arrivais enfin après quelques minutes puis vit l’homme qui semblait être… collé ? De là, d’abord, je regardais Taito en grognant à moitié. C’est vrai quoi…

« T’étais pas obligé de siffler hein. Je ne suis pas un chien qu’il faut appeler au pied. M’enfin bref, merci de l’avoir attrapé… »

J’allais dire etcetera mais je me suis tus, bien évidemment. Bon maintenant, quoi faire de cet homme ? Devrait-on le laisser partir comme si de rien n’était ou justement le contraire, s’en occuper mais juste pour ramener à la marine. Boarf, non quand même. Je ne suis pas salope à ce point. Et puis, d’abord, je m’en fiche vu que je voulais juste récupérer mes pistolets. Le regardant, je m’adressais alors à l’homme.

« Pour un vol comme celui-ci… je ne sais pas trop ce que je devrais faire mais je pense que je vais vous laisser partir mais en vous coupant une main en échange d’accord ? »

Bien sûr, je plaisantais. Il manquerait plus que ça tiens. Je ne suis pas une tueuse non plus et devant l’air apeuré, dépité de l’homme, je me mis à rire doucement. Je lui dis seulement que je le laissais partir parce que c’était mon jour de bonté mais que c’était la dernière fois que je le voyais traîner ici. Surtout s’il ne voulait pas mourir. Je ne serais certainement pas indulgente une seconde fois. Puis me retournant vers Taito, je le regardais, faisant une légère courbette signe de politesse.

« Bon et bien, je te remercie. Je ne vais pas te faire perdre plus de temps donc à la prochaine ! »

Et sur ces mots, je commençais alors à m’éloigner.


Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 542
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue40/75Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Left_bar_bleue74/350Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty_bar_bleue  (74/350)
Berrys: 266.532.000 B

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitimeJeu 27 Mar - 19:00


Une brocante ?




L’affaire semblait terminée. Le petit voleur était capturé par mes soins, quant à la miss, sûrement s’amusait-elle à chercher ses affaires volées. J’attendais celle-ci en dehors de cet endroit lugubre. Tenant le petit garnement comme un sac à patates, je commençais à perdre patience. Je sifflais la demoiselle car je ne me voyais pas l’appeler comme un homme appelle son amante. Non, je sifflais car taper dans mes mains m’aurait donné un air de phoque idiot. Bref, attendant patiemment, je me sentais péter un petit câble à la longue. Dès que le jeune homme remuait légèrement, je lui donnais un coup dans les cuisses pour le calmer. Après une petite attente, voilà qu’une silhouette féminine se fait voir. ENFIN ! La regardant sortir en prenant son temps visiblement, je la laisse parler. Elle se permet une remarque sur le fait que je l’ai sifflé et je me retiens d’enchérir ses dires. Mais alors que j’allais balancer ma vanne, je pensais aussitôt à ma soeur et cela me refroidissait quant à mon envie de vouloir lancer ma vanne.

Me contentant de hausser les épaules je me demandais ce qu’elle allait faire à ce jeune homme. Le livrer aux autorités compétentes ? S’en occuper personnellement ? Ou bien simplement le lâcher comme si de rien était ? Eh bien, la réponse était la solution trois. En effet, ses dires me faisaient plaisir, mais malheureusement c'était une blague. Aucune main n'allait voler dans les airs pour montrer que voler c’est mal. Fulminant dans la tête, je reposais alors le jeune homme au sol le sachant immobiliser pour un petit moment. Alors que l’agent du gouvernement semblait dans son jour de bonté, je me contentais de soupirer grandement. Tout cela pour cela. Je devais vraiment être maudit. Me grattant la nuque, j’écoutais la miss qui semblait me dire au revoir de manière polie. Faisant de même, je la remerciais oralement suite à quoi, je la laissais partir dans son coin. Quelle journée…

« J’ai mérité une bonne soirée de repos moi… »

Soupirant ces mots à moi-même, je retournais au navire où Violet et le blondinet m’attendaient. Le bateau allait repartir d’ici une petite heure. Retournant sur le pont, je croisais Violet qui semblait attendre un rapport de la situation. Insistant son regard et Hotaru qui faisait comme un enfant qui demande toutes les trente secondes un résumé de la situation, je finissais par lâcher l’air blasé.

« C’est bon… Tout est réglé. »


Suite à ces mots qui clôturaient ma journée, je retournais dans ma cabine pour m’offrir une bonne soirée de repos.







_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Empty
MessageSujet: Re: Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )   Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori ) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une pause mouvementée ( Pv Rei Mitsuyori )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Île de Micqueot-