Partagez | 
 

 [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Dim 2 Mar - 16:25


Black Night




L'île d'Umbra. Une île peu connue de West blue. Quand on connaît sa réputation, quoi de plus normal ? Une hausse croissante chaque mois de la délinquance, un cas perdu pour les marines et le gouvernement. Pourquoi donc ? Car en soit, l'île n'apporte rien à ces factions. Le commerce y est nul et le risque de se faire poignarder par un passant est aussi grand que le risque de se faire taper par un amiral quand on a une prime d'un milliard sur sa tête. Bref, il n'y a que quelques personnes qui vont dans cette île. Ceux qui se sont perdus et qui donc se retrouve en " enfer " sans le savoir, ceux qui débarquent ici car ils cherchent la merde et ceux qui ont des desseins plus sombres. Vous vous demandez pourquoi je parle de cette petite île peu digne d'intérêt . Pour la simple et bonne raison que je m'étais dirigé là-bas suite à des rumeurs qui couraient. Des rumeurs qui avaient atteint quelques îles voisines. En effet, une belle rumeur courait comme quoi une meurtrière s'y trouvait. Mais pas n'importe quel genre de meurtrière, une personne dite indomptable. Du genre impitoyable qui semble être un véritable animal en rage quand elle combat. Une personne qui ne s'arrête QUE une fois son objectif atteint. C'est donc par curiosité que je m'étais dirigé vers cette petite île dans l'espoir de trouver cette personne et éventuellement... parler affaires.

En effet, ces derniers temps, je m'étais mis à réfléchir et l'idée de prendre les devants me semblait plaisante. Certes, j'avais conscience que cela pouvait être risqué que j'y aille. Pourquoi donc ? Parce qu'il y a des racailles en tous genres . Même pas... Ce genre de personne était bien le dernier de mes soucis. Je pensais plus à une autre personne que ma cible. Derrière moi, systématiquement plane une ombre. Une ombre menaçante que j'aimerais terrasser. Cependant, ma force et mon agilité et autres capacités ne sont pas assez développées pour le dépasser. Je parle bien entendu de mon ancien " boss ". Celui-ci est vivant pour une raison que j'ignore. Comment ? Pourquoi ? Aucune idée. Mais une chose est sûre, il ne me veut pas du bien. Or, ce genre d'île est justement là où je risque de le croiser selon moi. J'espérais ne pas avoir raison ce sur coup. Je priais car l'affronter me serais vraiment impensable pour l'heure. Perdre du temps qui est précieux, ce n'est pas mon genre...

Ainsi donc, prenant mon courage à deux mains, je m'étais rendu dans cette île. Arrivé en douceur, je gardais toujours une arme à prêt à utiliser. En effet, même si les "bandits" qui m'avaient accompagné semblaient "gentil", je me méfiais. Après tout, il serait idiot de mourir via un coup dans le dos. C'est donc avec un esprit en alerte que j'avais mis le pied dans cette île vers 20 h 18. L'ambiance de cette île semblait tout ce qu'il y a de plus normal, mais une fois la nuit tombée, il ne fait pas se faire d'illusions. Chaque coin de rue peuvent être vos dernières visions. Se faire tuer ou agresser au moins est aussi courant que de croiser la marine sur ce monde. Regardant la lune monter doucement dans le ciel et atteindre lentement, mais sûrement son apogée, je me concentrais pour alors me demander par où commencer. Le seul village de l'île qui était le centre de cette île d'ailleurs n'était pas bien grand. Trois quartiers et au centre de ceux-ci... un véritable No Man land. Le jour, c'est un village de brigands normal, mais la nuit, c'est paraît-il, une véritable boucherie dans les coins sombres.

C'est pour cela que je me baladais dans un des trois quartiers. Celui qui est sûrement le plus sûr. Par sûr, j'entends bien dire que là-bas, il n'y a que des personnes dites faibles. Mais celles-ci compensent la faiblesse par le nombre. Après tout, n'est-ce pas un combat équitable qu'une personne forte contre trois faibles ? Quoi qu'il en soit, je me faisais passer pour un simple mercenaire tout ce qu'il y a de plus classique dans ce bas monde. Je cherchais des informations en évitant au maximum la bagarre. La seule bagarre que je m'autoriserais, ce serait contre ma cible. Elle seule aura droit à un véritable combat. Cherchant des informations sur elle, je finissais par tomber sur une piste intéressante. Un homme du coin m'avait lâché ces quelques mots.

" Il parait qu'une femme se trimballe souvent dans les quartiers sombres.  Mais elle ne fait pas partit des gens de ce quartier. Elle est seule et bien des rumeurs circulent. Certains de mes collègue l'ont vu à l’œuvre... elle n'est pas humaine. Elle a l'allure d'une succube disent certains. Elle combat comme un diable. Elle baigne dans le sang de ses victimes comme si cela était un parfum pour elle. Non franchement, ce genre de personne est terrifiant. Si elle débarque ici, pour sûr que ce quartier serait vite déserté... Elle semble faire le ménage  à sa façon dans le quartier sombre et parfois se trimbaler au centre ville la nuit. De toute façon, c'est tout vu, elle est devenue la personne la plus dangereuse de cette île."

Cette rumeur me plaisait. Même si être la reine de l'assassinat dans une île qui n'a qu'une petite notoriété c'est être au final reine de pas grand-chose, mais passe. Avec ces informations, j'espérais bien pouvoir rencontrer cette personne. C'est donc de manière décidée que j'allais me diriger vers le centre-ville plus tard dans la nuit. Avant cela, je me devais de faire un tour dans la ville de manière générale. Je voulais l'analyser pour me préparer à d'éventuels combat prévus ou non. Le maître-mot d'un bon assassin c'est " adaptation ".  Je me devais être habitué à mon terrain, le maîtriser pour m'en servir contre l'ennemi.  C'est pour cela que le tour du village s'imposait. Tranquillement, sans soucis. Du moins, je le croyais.  

Alors que j'approchais du fameux quartier sombre, voilà qu'une voix horrifiée se faisait entendre. Une voix qui s'éteint rapidement d'un coup sec. Hum ? Approchant en douceur de l'endroit d'où provenait le bruit, je gardais une lame dans ma manche prête à réagir à tout et n'importe quoi. La lune éclairait doucement la ruelle dans laquelle j'entrais. Mes sens en éveil, je m'apprêtais à faire une drôle de rencontre.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Lun 3 Mar - 0:45


Sinistre île



Keld regardait fébrilement l'île qui se profilait devant lui. Rey était venu quelques instants auparavant pour lui donner une mission : Keld devait se pointer dans l'île et aller dans un certain "quartier sombre" pour aller récupérer l'argent que l'on devait au capitaine. Le maudit soupira, il était le seul à pouvoir y aller, tous les autres matelots semblaient trop effrayés par cet endroit pour y mettre un pied et Rey décontenancé n'avait trouvé que lui pour s'occuper de cette affaire. Cette île avait une sale réputation, en effet, on pouvait y trouver un cadavre à chaque coin de rue. Rien qui n'épouvantait le jeune homme. Ses capacités spéciales le protégeraient de toutes attaques dans le dos.

Le soleil se couchait quand Keld mit un pied sur le quai de l'île. Il se retourna et fit un signe de la main tout en souriant à ses compagnons pour les rassurer. Certains d'entre eux s'étaient mis à pleurer. C'était un bon équipage et Keld les appréciait vraiment. Il partit en direction de la ville les mains dans les fouilles. L'air y était assez frais et il y avait un peu d'agitation dans les rues. Tout le monde se regardait avec des yeux méfiants mais Keld, lui, resta de marbre continuant tranquillement jusqu'à sa destination.

Il devait rencontrer un certain Eijik Rendsburg. C'était un type avec qui Rey avait eu à faire par le passé. Il lui avait livré des caisses de provenance douteuse et il s'était enfui avec sans payer le capitaine. Il mit un sacré bout de temps à le retrouver et Keld semblait tout à fait apte à ce genre de travail. Le maudit parcourait tranquillement la ville en jetant des yeux à droite et à gauche. Il semblait se trouver dans l'allée principale car il n'avait pas encore vu de corps inerte sommairement caché dans un tonneau. Ce lieu lui rappelait vaguement Nighty Town. En effet, le ciel y était sombre à cause de la nuit tombante et l'on pouvait y entendre toutes sortes de bruits lugubres. Il avait un peu perdu l'habitude de se méfier des recoins sombres depuis qu'il était sur le Cornellia.

Il continua son chemin jusqu'à trouver une auberge délabrée. Il y pénétra en cherchant du coin de l'oeil le tenancier. D'innombrables paires d'yeux s'étaient braqués sur lui. Il leur fit un signe de la main voulant dire "Bonsoir" non sans nonchalance ce qui énerva certains d'entre eux. Keld n'y prêta pas attention et se dirigea vers le comptoir. Malgré l'aspect de l'île le tenancier était incroyablement présentable. Il avait une belle gueule et portait un joli smoking lui conférant beaucoup de classe.

- Bonsoir, je cherche le quartier sombre., dit-il tout simplement.

Le tenancier sursauta et commença à trembler. Il se reprit et mit quelque temps à répondre.

- Vous le trouverez au prochain tournant sur la droite quand vous sortirez de notre établissement Monsieur. Mais je vous conseille de ne pas vous y aventurer : c'est l'endroit le plus malfamé de l'île.

- C'est aimable de votre part de vous en faire pour moi., répondit poliment le jeune homme lui adressant par la suite un sourire rassurant.

Il tourna les talons et prit le chemin du quartier. Une fois sortit de l'auberge, il remit ses mains dans les poches et regarda les alentours. Il aperçut le chemin à prendre et s'y engouffra. Ce quartier portait bien son nom. Il n'y avait pas de réverbères et tout paraissait glauque. Un chat fit tomber une poubelle à la droite du jeune homme mais cet événement ne lui fit ni chaud ni froid. Il devait retrouver Eijik dans sa vieille bicoque au beau milieu de l'allée des Embrouilles. C'était un nom sacrément ridicule se dit le jeune homme. Qui aimerait y avoir un logement ? Pas lui en tout cas. Il scruta les numéros des portes pour la plupart à moitié en train de se casser la figure sur elles-mêmes. Il perdit quelque peu patience.

- Eijiiiiiiiiiiiik ?, cria-t-il sans se soucier de la nuisance qu'il pourrait causer.

Il attendit quelques instants en tendant l'oreille pour percevoir tout mouvement suspicieux. Il entendit une lame siffler provenant de son dos. Sans enlever les mains de ses poches, il se décala pour esquiver l'attaque et abattit sa semelle dans la bouche de son agresseur. Celui-ci poussa un cri ridicule avant de s'effondrer sur le sol. Le jeune homme se pencha un peu pour voir son adversaire. Son nez était pété et du sang sortait un peu de sa bouche. Keld lui fit un sourire amical.

- Vous ne connaîtriez pas un certain Eijik ?

Le pauvre bougre secoua vivement la tête pour lui dire que non et tenta de se relever pour s'enfuir. Keld lui écrasa le torse de son pied puis fit claquer sa langue sur son palais en signe de négation.

- Et qui me dit que ce n'est pas toi ?, lui demanda-t-il.
- Je vous le jure Monsieur ! Je voulais vous tuer pour vous dépouiller c'est tout !, sanglota le pauvre type.

Le sourcil de Keld se leva de lui-même. Il se mit à rire.

- C'est tout ?!, répéta-t-il. Tu ne me prendrais pas pour un abruti par hasard ?

Keld n'agissait pas comme cela d'habitude. Mais il était conscient qu'il devrait jouer les gros durs pour s'en sortir sans trop de soucis. Il réfléchit quelques instants et finit par lui dire.

- Donc, si jamais il t'arriverait de croiser Eijik dans les minutes qui suivent, dis-lui bien que Rey est venu récupérer ce qui lui appartient.

Le gars n'avait pas pris la peine de cacher son tatouage sur l'avant-bras pensant que tuer Keld serait un jeu d'enfant. Rey lui avait montré auparavant une photo de l'emblème du gang d'Eijik et le jeune homme l'avait reconnu quand le pauvre bougre s'essuya le nez avant d'essayer de s'enfuir quelques instants plus tôt.

- Allez dégage., lui dit-il en le poussant de son pied.

Le type se mit à courir à en perdre haleine et Keld se dirigea simplement vers un banc rapiécé pour s'asseoir dessus. Il n'avait plus qu'à attendre l'arrivée d'Eijik et ses gars. Au bout de dix minutes une jeune femme se pointa en lui disant qu'Eijik l'avait envoyée. Keld ne s'attendait pas à cela. Elle possédait des cheveux verts et des yeux assez dérangeants. À peine eut-il le temps de se relever que la jeune femme se rua sur lui, l'attaquant avec un petit poignard qu'elle tenait dans la main droite.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Lun 3 Mar - 13:45


Black Night




Rechercher une criminelle dans un nid de criminels, c'est comme chercher une pièce d'un centime au milieu d'un tas de pièces de cinq centimes. Même si la pièce cherchée est différente, elles se ressemblent tellement que cela en devient périt. Seulement, là, j'avais des informations sur ma cible. Ses habitudes, sa façon d'être. Rien qu'avec ces informations, j'allais pouvoir avancer lentement, mais sûrement. Quoi que, je dis cela, mais quand un bruit de cri horrifié se faisait entendre, mes espoirs de toucher au but se faisaient plus grand. C'est donc avec un pas décidé que je m'avançais vers l'endroit d'où provenait le cri. Mes pas me guidaient rapidement cette fois-ci. Le fait de savoir presque toucher au but me motivait à avancer rapidement. J'étais sûr de moi. Je touchais au but, ma rencontre allait débuter. D'un pas sûr, avec une motivation à son apogée et une excitation croissante, j'arrivais vers le lieu où une voix avait crié et là, le spectacle en était... lugubre.

Dans la ruelle sombre, la lune éclairait le lieu entier de sa lumière blanche purifiante. Devant moi se trouvait un cadavre des plus intrigants. Le spectacle était terrifiant. Plusieurs marques de coups étaient présentes. Une mutilation rapide, mais efficace. La nuque était entaillée profondément et précisément. Un objet tranchant tel un katana ou une machette avait été utilisée pour sûr. La tranche était net, démontrant qu'un seul coup avait été donné. Par contre, ailleurs, la personne s'est acharnée. En effet, les bras étaient entaillés jusqu'à l'articulation quasiment cassée à force de recevoir des coups. Les bras, genoux et le cou plus la tête. Voilà une personne assez barbare il faut le dire. Peu de gens osent cela. Même les plus grands brigands de ce monde ne sont pas si psychotiques. Je me disais donc que ce genre d'acte correspondait bien à l'attitude décrite de ma cible. Terrifiant.. Un frisson léger de peur se faisait ressentir. Moi ? Avoir peur . Non... étonné, mais pas peur. Je devais me ressaisir.

-------------

Ailleurs dans la ville, pas loin de ma position, des échanges éclataient. La fameuse miss répondant au nom de Mina Yataru s'acharnait sur ce jeune homme. Se fichant éperdument de son nom, elle avait attaqué en prétextant venir de la part d'un homme, mais qui sait comment il a fini. Si cela se trouve, le cadavre trouvé par Ren est justement cette personne... Quoi qu'il en soit, elle attaquait, sans relâche, tel un vautour qui s'acharne sur une carcasse pour retirer chaque gramme de chaires. Elle était violente, impitoyable et ne démontrait aucune peur visible. En effet, malgré quelques blessures, elle semblait ne pas s'en soucier. D'ailleurs, voilà qu'elle évite un coup qui malgré toute la touche légèrement. La joue se voit légèrement sectionnée. Son adversaire ne semble pas à 100 %dans ce combat et elle ne montre pas encore son énervement, mais cela ne devrait pas tarder.
Elle se recule et pour la première fois depuis au moins cinq minutes d'assaut intensif, elle prend une pause passant ses doigts sur sa plaie sanglante. Elle semble fascinée par ce liquide carmin qui coule de sa joue. Ses yeux limite de reptile fixe ce liquide avant d'approcher ses doigts de sa bouche. Son regard psychotique fixe le jeune homme alors que sa langue se faufile sur ses doigts ensanglantés. Sa langue jouant avec ses doigts comme un reptile le ferait sur sa proie, elle sourit de manière inquiétante avant de s'exclamer.

" ... Dommage que ce ne soit pas le tient. "


Redevenant sérieuse, elle jette sur le côté sa petite lame pour alors sortir une lame plus grande. Une machette. Elle est déterminée et cela se sent. C'est sans hésiter qu'elle replonge sur son adversaire. Elle joue avec lui, elle veut le connaître, le voir se battre sérieusement et elle compte bien le lui faire comprendre.

-------------

Ayant repris du poil de la bête en me changeant les idées, je me remis à marcher pour alors entendre des bruits d'échanges. Le fer claquait fort. Pressé, je me dirigeais donc vers le lieu d'émission de ces bruits. Un combat semblait faire rage. Montant sur un toit je vins alors me poser pour observer rapidement la scène. Deux personnes, mais une seule qui attirait mon attention. La cible était là.
Ses cheveux verts volaient doucement dans le vent à chaque mouvement. Son corps svelte se mouvait avec aisance. Elle se déplace avec rapidité, agilité et se propulse avec puissance. Chaque coup semblent être une véritable rage intérieure qu'elle extériorise. À coups de machette, elle harcèle son adversaire qui malgré tout semble calme. Quoique depuis ma position, je ne peux pas juger leurs airs, mais seulement de leurs mouvements. La miss est clairement sur l'offensive tel un démon, mais quand est-il de l'adversaire ? Se laisse-t-il faire ? Ou bien se contente-t-il de se retenir ? Me faisant observateur, j'attends de voir jusqu'où mène ce combat. Une chose est sûre, la miss ne perdra pas ou ne mourra pas ce soir.

* Des gestes fluides... Des postures sûre, pour sûr, elle sait ce qu'elle fait et est très motivé. Elle ne veux pas perdre quitte à se mettre en danger vu ses blessures. Très intéressant..."

Elle m'intrigue. J'aime sa façon de se battre. C'est là que dans ma tête, la simple vérité naît. Il me la faut...







_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Lun 3 Mar - 20:51


"Recherche" infructueuse



La jeune femme était très vive mais pas assez pour oppresser Keld. Comme à son habitude, il s'amusait pendant les affrontements au corps-à-corps et ses mains n'avaient pas quitté ses poches. Cette rencontre le distrayait bien qu'il perdît un peu de vue son objectif premier : récupérer l'argent du Capitaine Salvicrus Rey. Il testait la jeune femme. Feintant de gauche à droite sans jamais l'attaquer. Il laissait la jeune femme exprimer sa rage dans ses coups. Il fut surpris de voir à quel point elle pouvait avoir de la hargne. Ses muscles se bandaient jusqu'à la rupture. Si elle continuait ainsi Keld ne donnerait pas cher de sa peau. Les attaques de la mystérieuse femme étaient précises mais mal exécutées et elle risquait une déchirure à tout moment. Certaines de ses attaques s'écrasaient contre les murs provoquant un vacarme assourdissant.

Perdu dans ses pensées, il manqua de se faire "toucher" par une fente de la jeune femme. Il recula in extremis et lança sa jambe en direction d'elle sans vouloir la toucher. Son coup était si rapide qu'il lui entailla légèrement la peau. Il savait qu'il ne risquait rien à se faire couper par une simple lame, mais il ne voulait pas dévoiler ses secrets. De plus, esquiver sans cesse les attaques de ses adversaires lui permettait de garder une bonne condition physique et un bon temps de réaction. Il préférait utiliser ses capacités innées plutôt que ses pouvoirs. Un sourire s'affichait sur le visage du jeune homme ce qui put énerver son opposante. En effet, ses mouvements se faisaient de plus en plus saccadés et lents. C'était le signe qu'elle se fatiguait, l'affrontement toucherait bientôt à sa fin. Elle s'arrêta pour lécher le sang qui coulait de sa plaie. Ses yeux étaient vraiment devenus effrayants. Keld se dit qu'elle était sûrement folle pour aimer souffrir et faire souffrir les gens à ce point. Elle paraissait s'être arrêtée pour pouvoir reprendre son souffle. Puis elle dit une phrase qui fit grimacer le maudit.

- Non je ne crois pas., lui dit-il non sans sarcasme. Touche moi si tu le peux.

Ce petit défi sembla réveiller la jeune femme qui jeta son canif et sortit une machette. Le sourcil de Keld se leva encore une fois. Il regarda la longue lame effilée et tranchante. Il fit mine de prendre peur. Il feinta des mouvements maladroits. La jeune femme se rua une nouvelle fois sur lui la lame droite devant elle. Keld "se prit" les pieds dans ses lacets et trébucha dangereusement vers le métal de la machette.

La lame le traversa de part en part jusqu'à la garde. Le regard de Keld s'éteint et ses yeux se révulsèrent. Il put apercevoir un sourire s'afficher sur le visage de la jeune femme avant de tout voir en blanc. Il tomba lourdement sur le sol inerte. Il sentit la jeune femme lui fouiller les poches et repartir avec une petite bourse remplie de berrys qu'il avait gardé sur lui au cas où. Il l'entendit s'esclaffer d'un rire démoniaque et se diriger vers la prochaine rue. Keld sourit, se releva, tapota ses vêtements pour enlever la poussière et s'éclaircit la gorge.

La jeune femme se figea et se retourna, tremblante de rage. Elle poussa un juron et retourna à l'attaque. Keld éclata de rire. Il s'était bien joué d'elle et il ne pouvait s'empêcher de sourire. La femme se précipita sur lui jetant sa lame sur le côté pour l'attaquer à mains nues. Elle semblait avoir perdu tout contrôle. Elle se jeta sur lui, les ongles vers l'avant et tenta de déchirer la chair du maudit. Il ne prit même pas la peine d'esquiver car les coups de son adversaire lui passaient à travers le corps. Keld pouvait lire la surprise dans ses yeux. Chaque fois que ses griffes pénétraient le corps de Keld, une petite volute de cendres s'échappait dans les airs.

Keld décida d'en finir, il esquiva la dernière attaque de la jeune femme et lui frappa violemment la nuque de la tranche de sa main. Celle-ci s'effondra à terre inconsciente. Keld ne tuait jamais, c'était l'un de ses principes. En effet, la vie était sacré dans son village et c'était bien l'un des seuls principes venant de son île natale qui le suivraient jusqu'à sa mort. C'était terminé, la pauvre ne pouvait rien contre un utilisateur du fruit du démon à moins d'avoir de puissantes capacités ou des armes spéciales. Keld fouilla les poches de la jeune femme et récupéra sa bourse. Il se tourna ensuite vers l'un des toits qui surplombaient la rue.

- Vous pouvez sortir de là., dit-il d'un ton amical.

Il scruta l'ombre qui dépassait du toit du bâtiment devant lui. Le maudit avait senti une présence quelques instants plus tôt et se demandait qui pouvait bien l'espionner. Il espérait qu'il était l'un des hommes d'Eijik.

- Est-ce que vous connaissez un certain Eijik?, finit-il par demander un sourire bienveillant figé sur ses lèvres.

Il attendit patiemment la réponse en retournant son attention sur la jeune femme à terre. De la bave coulait sur sa joue. Le maudit essaya de trouver tout indice qui pourrait le mener à son objectif. Cette histoire commençait à devenir ennuyeuse. Keld voulait en finir au plus vite maintenant. Récupérer de l'argent auprès d'un gang ne devait pas être aussi difficile. En général, l'orgueil démesuré de ces types les poussait à se présenter en bande pour écraser leur adversaire, mais pas cette fois-ci. Ils avaient décidé d'envoyer une gamine pour les protéger apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Lun 3 Mar - 22:15


Black Night




Posté sur le haut d'un toit, j'observais en coin d'un oeil attentif le combat qui se déroulait sous mes yeux. Du moins, combat... à sens unique. En effet, maintenant que je regarde de plus près, il n'y avait qu'une personne qui attaque. La miss aux cheveux verts était une véritable furie. Elle attaquait avec acharnement, elle ne laissait aucun répit à son adversaire qui avec brillot se contentait d'esquiver. Les armes ne marchaient pas, ni le couteau, ni la machette. Malgré la différence de taille et d'effet, elle n'arrivait pas à le toucher et celle-ci s'offusquait de cela. Cependant, malgré cela, elle ne lâchait rien. Elle continuait de se battre au point de mettre son corps en danger. En effet, s'agiter de la sorte c'est bien, cependant, quand on n'a pas l'endurance qui va avec, cela devient épuisant. Et si on force trop, on finit par claquer. La miss allait-elle claquer ? Visiblement non, mais ses gestes démontraient le contraire. De moins en moins précis, de moins en moins rapide, elle laissait voir que ses capacités physiques diminue. Seule une chose persistait à rester à son apogée : sa motivation. Elle n'abandonnait pas malgré la capacité incroyable d'esquiver de son adversaire. J'aimais cela, cela me confirmait mon envie de la recruter qu'importent les risques que j'encours.


Le combat prenait une allure lassante. Il était clair que le vainqueur serait le jeune homme et non la furie sur patte. Mais malgré tout, elle persistait. Son air lubrique démontrait clairement qu'elle croyait en une victoire. Elle s'imaginait la scène et s'y accrochait. Son envie ou rêve allait devenir réel pour sûr. Suite au dégainement de sa machette, voilà que l'homme semblait se faire maladroit. Suffisamment pour se faire avoir comme un débutant. Il finissait coupé en deux, mais un détail me choquait intérieurement. Il n'y avait pas de sang qui avait émané de lui. La lame l'avait comme traversé et ce détail semblait échapper à la demoiselle. Sûrement était-elle complètement en transe vu qu'elle avait enfin réussit à faire ce qu'elle voulait à savoir le tuer.
En effet, celle-ci se mit à rire. Un rire qualifiable de dément. La démence l'habitait à ce moment-là. Elle n'était plus de ce monde, mais elle semblait baigner dans la folie pure et simple. Voilà qui pourrait être dangereux pour moi si je l'approche trop. Je me devrais de l'approcher quand elle sera calme. Bref, me levant du toit, je sautais sur un autre plus proche et moins haut. J'admirais la scène. Tel un vautour, elle fouillait la carcasse de l'homme lui volant sans doute ses vivres et sa monnaie. Puis comme si de rien était, elle se retournait baissant alors sa garde. À ce moment, c'est étonné que j'étais et la miss allait l'être aussi.

* Qu'est-ce que ?!! *
" Hum ? "

Le jeune homme précédemment découpait s'était relevé et avait fait comme s'il était juste tombé en ayant marché sur son lacet. Il riait et cela mettait hors d'elle la belle verte. Elle se retournait après d'être figée de stupéfaction. Moi-même, j'en restais là, étonné. Se pourrait-il qu'il... Un logia. Il n'y a que ce genre de fruit qui permet une telle résistance dirions-nous. Les paramécias, les zoans et les logias. De tous ces fruits du démon, les logias sont les plus rares et les plus dangereux selon moi. Comment les contrer ? Si j'ai bien retenu une certaine leçon, il faut utiliser la faiblesse de l'élément créé, ou alors, utiliser du granit marin. Mais là encore, ce sont des choses rares et cela ne court pas les rues. Un logia est donc une personne quasiment immortelle face à des débutants. La loi de la jungle est parfois injuste...
La miss semblait l'apprendre à ses dépens. Elle en perdait le contrôle. Elle perdait le contrôle de son corps et se met à attaquer de manière stupide. Usant de ses mains et ongles, elle semblait frapper du vide. Elle donnait un coup d'épée dans l'eau en agissant ainsi. La victoire était désormais claire pour le jeune homme. Il se fit précis, rapide et sans détour. Avec le tranchant de la main, il donnait un coup qui assommait net la demoiselle. Douce comme un agneau, elle s'effondrait au sol inconscient. Allait-il la tuer ou bien ? Quoi qu'il en soit, je regardais la scène d'un oeil attentif. J'espérais qu'il n'allait pas oser cela, car cela ne serait pas dans mes plans.

Soudain, d'une voix amicale, le jeune homme se tournait vers ma position. Malgré la " cachette " il m'avait repéré. Souriant en coin, je me redressais pour alors sauter et descendre de mon perchoir. Arrivant à sa hauteur, voilà que le jeune homme me donne droit à une question. Mon haussement de sourcils rien qu'à la prononciation de sa question laissait imaginer la réponse qui allait apporter. Non...

" Hm... Je ne suis guère d'ici à vrai dire donc le nom cité dans votre question m'est inconnu navré..."

Je me grattais doucement la nuque pour alors jeter un coup d'oeil à la demoiselle. Elle dormait comme un petit bébé. Dire qu'éveillée c'est un vrai démon sur un champ de bataille visiblement. J'en étais presque amusé. Sourire aux lèvres, je vins alors lui demander plusieurs choses.

" Que cherchez vous exactement ici ? Vous ne semblez pas... du genre à avoir des affaires ici hum ? Au passage, que comptez vous faire à cette demoiselle ? La livrer à des autorités ou bien ? ... Car comment dire sans paraitre agressif ou vous paraitre comme étant un possible adversaire... j'ai un business avec elle dirions nous. Mais vu qu'elle dort, cela sera difficile de négocier avec elle hm... C'est embêtant non ? "

Pourquoi être poli et vouvoyé ? Le tutoiement pourrait être adéquat non . Quoi qu'il en soit, voilà qu'un fin bruit se faisait entendre. Des gens étaient là . Quand on y regarde de plus près, voilà que trois types sortent de leurs cachettes. Oh ? .... Les yeux rivés vers la demoiselle, leurs dires sont clairs. Ils en veulent à la demoiselle et comptent s'en prendre à elle. Mon regard devenant moins nonchalant, je m'interpose entre eux et la demoiselle qui dort. Le regard devenu sérieux, je sors une lame de ma manche pour alors parler d'une voix froide démontrant un sérieux des plus étonnants.

" Un pas de plus.... et je vous étripe. Elle est à moi. "

Sur le coup, aucun ne semblait hésiter encore. C'est donc un premier qui s'approchait. Moi, je restais là, silencieux et immobile. L'homme armé d'un petit canif semblait sûr de lui. Sa prise sur l'arme était amateur. Si bien qu'une fois à portée, je feintais un geste pour voir sa réaction. Il se mettait sur la défensive. C'est donc avec froideur que je lui souris avant de le laisser approcher. Craquant à la pression, il tentait de m'attaquer et pour ma part, je vins éviter son coup, attraper son bras et lui faire une clé de bras. Ni une ni deux, je le mettais au sol et vins alors écraser sa cage thoracique avec le pied en lui mettant un coup. Hurlant de mal, il se redressait après un moment tout en titubant.

" .. Dégagez..."

L'air offusqués, ils obéissaient, mais il était clair que ce n'était que temporaire. Ils reviendraient mieux armés et plus nombreux pour sûr. Je me retournais donc vers mon acolyte éventuel et le lui dit d'une voix quelque peu plus... chaleureux si on doit comparer entre le ton 1 et 2.

" Navré, mais on risque d'avoir des ennuis... Hm... Puis-je te demander un service en échange d'un autre ? On garde cette fille en sécurité et en échange... je t'aide à retrouver ce fameux... comment il s'appelle déjà ? Bref, le mec que tu cherches. Au faite, moi c'est Ren. Tao Ren. "

Me taisant, je laissais mon regard d'or se poser sur lui. Celui qui en face de moi semblait être une personne calme de nature et joueuse sur les bords. Du moins, j'en concluais cela suite à son face à face avec la miss verte. Rangeant ma lame dans ma manche avec aisance, je vins le regarder dans les yeux tranquillement attendant une réponse rapidement. Lui comme moi, nous n'avions pas de temps à perdre.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Mer 5 Mar - 18:38


"Recherche" infructueuse



Keld regarda l'ombre se jeter du toit. Il s'agissait d'un homme plus grand que le maudit d'une forme svelte. Sûrement quelqu'un de bien entraîné. Il avait l'air quelque peu blasé, mais le jeune homme avait du mal à déchiffrer l'expression de son visage à cause de la pénombre. Il avait atterri en douceur sur le sol sans bruit, signe qu'il maîtrisait presque parfaitement son corps. Il était peut-être espion ou exerçait un métier qui demandait beaucoup de discrétion. De toute façon, cela était égal à Keld, il n'avait pas l'air hostile. Il semblait même plutôt intéressé par la jeune femme inconsciente sur le sol froid de la ruelle.

Il ne semblait pas connaître non plus Eijik. Décidément les recherches du jeune homme ne se déroulaient pas comme prévu. C'était assez embêtant et le maudit commençait vraiment à perdre patience. Le petit combat l'avait distrait quelques instants mais à présent, il ne voulait plus rester très longtemps dans cette île lugubre. Plus vite il accomplirait sa mission et plus vite il serait en direction d'East Blue. Il remit ses mains dans ses poches.

- Je dois juste récupérer quelque chose qui appartient à mon Capitaine., dit-il tout simplement.

Appeler Rey "Mon Capitaine" lui fit remarquer qu'à présent il se sentait lui-même membre de l'équipage, et les quitter à leur premier arrêt sur une île d'East Blue serait quelque chose de très difficile à gérer émotionnellement parlant. Il tourna une nouvelle fois les yeux vers la belle aux bois dormants.

- Elle ne m'intéresse pas. C'est son boss que je veux apparemment. À part si elle m'a raconté des cracs et qu'elle ne fait pas partie de son gang. Elle m'a peut-être attaqué pour le plaisir de me tuer et de me dépouiller.

Il finit sa phrase en haussant les épaules. Soudainement, un groupe de gens arriva en ayant clairement de mauvaises intentions envers la jeune femme. Son compagnon se fit tout de suite plus sérieux ce qui surprit un peu le maudit. Il semblait si calme et bizarrement gentil malgré son visage un peu froid. Keld recula un petit peu pensant qu'il voudrait très certainement s'occuper de cette histoire lui-même et observa la scène. L'homme se battait avec un couteau et semblait le maîtriser plutôt bien contrairement à Keld. En effet, il n'a jamais su manier une arme et s'était blessé à plusieurs reprises en tentant de s'entraîner à l'épée. Les mouvements de son comparse étaient précis, élégants et discrets. Il ne produisait aucun bruit ce qui était vraiment impressionnant. Il n'avait pas utilisé son couteau, c'était peut-être pour dissuader ses ennemis de l'attaquer. Cela n'avait pas pris et il fit preuve d'une dextérité hors pair au corps-à-corps pour immobiliser et projeter son adversaire au sol. Il leur intima de s'en aller et ils obéirent. Ils reviendraient plus nombreux et plus armés sans aucun doute. Cela promettait d'être très animé. Une fois les gusses enfuis, l'homme s'excusa et demanda à Keld s'il pouvait lui filer un coup de main.

- Ca me paraît être un bon deal, marché conclu., lui dit-il en lui serrant la main. Quant à moi, je m'appelle Keld Rigell. Enchanté.

Sur ces mots, le jeune homme attrapa le bras de la jeune femme et la hissa sur son dos. Ils devaient se mettre quelque part où ils pourraient mieux y voir. Keld choisit de retourner dans la rue principale. Elle était assez bien éclairée et plus large. Ainsi, ils auraient moins de mal à se défendre en cas d'attaque. Il déposa la demoiselle sur un banc, de manière à ce qu'elle reste dans leur champ de vision. Puis le maudit se tourna vers Ren.

- Si ce n'est pas indiscret, pourquoi as-tu besoin d'elle ? Et tu ne sembles pas être un homme à prendre à la légère... Tu fais quoi comme métier ?

Keld préféra lui demander cela de but en blanc, s'il en connaissait un peu plus sur son allié du moment, il pourrait être un peu plus rassuré. S'il était un mercenaire ou un guerrier, il serait d'une aide plus qu'utile pour la suite des événements. Mais s'il faisait partie de la Marine, Keld devrait grandement se méfier. La seconde option lui parut moins logique. En effet, s'il avait été Marine, il aurait arrêté la jeune femme qu'il recherchait sans demander son reste et il n'aurait pas pris la peine de se dissimuler dans les toits.

Le temps commençait à se faire long. Keld commença à sauter sur place pour garder son corps au chaud. Il en avait marre d'attendre et décida d'aller jeter un oeil dans le quartier sombre. Il y aperçut des ombres qui cherchaient quelque chose. Elles étaient nombreuses et cela amusa le maudit. Il les interpella en les sifflant et en leur faisant de grands signes de la main. Il retourna tranquillement vers Ren.

- Ils arrivent..., dit-il avec un large sourire figé sur le visage.

Les types arrivèrent en trombe armés jusqu'aux dents. Ils n'avaient pas de pistolets mais ils ne possédaient que des armes contondantes ou blanches. C'était une bonne chose, s'ils avaient des armes de longue portée, son compagnon aurait peut-être des ennuis. Keld ne savait pas s'il avait des capacités spéciales, cela le rassura donc. Ils étaient une bonne vingtaine et s'approchaient dangereusement.

- J'prends ceux de droite !, dit-il enjoué.

Sans attendre de réponse, il se jeta sur ceux qui étaient à sa droite. il tournoya sur lui-même pour déployer ses cendres. Il aveugla ses adversaires qui ne savaient pas où donner de la tête. Keld avait une vision d'ensemble sur le groupe qui tentait de se repérer. Ils avaient l'air de merlans frits. Et cela l'amusa beaucoup. Keld les laissa un peu mariner. Puis il en attrapa un par le col et le tira violemment vers l'arrière le projetant dans une caisse. Les autres, ayant entendu la première victime commencèrent à s'inquiéter. Keld les élimina un par un en faisant bien attention de ne pas les tuer et de garder ce climat de frayeur chez ses adversaires. Il décida de s'amuser avec le dernier qui restait. Keld se rematérialisa devant lui un sourire aux lèvres. Le pauvre bougre donna un coup d'épée dans le vide, Keld avait déjà disparu et réapparu derrière lui. Il lui tapota l'épaule et le type se retourna vivement en lançant la tranche de son épée vers son visage. Keld ne bougea pas et laissa l'épée lui traverser le crâne. Le type prit définitivement peur et tomba les fesses les premières sur le sol. Une tâche foncée apparut sur son pantalon. Keld indigné leva un sourcil.

- Oh non... Quand même pas !, dit-il.

Il disparut une dernière fois et son bras sortit des cendres derrière le type. Il lui frappa la nuque de la tranche de sa main. Il sortit tranquillement de l'amas de cendres en sifflotant et alla s'asseoir sur le banc où la jeune femme dormait encore. Il attendit paisiblement en observant son allié.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Dim 9 Mar - 19:09


Black Night




Récupérer la demoiselle pour lui parler et la convaincre était mon seul objectif du soir. Je me retrouvais à faire des affaires avec une personne qui n'est pas à prendre à la légère. Dommage pour moi, je me savais largement inférieur niveau puissance car lui est immortel comparé à moi. Du moins, je n'ai rien pour le combattre efficacement. Il allait pouvoir encaisser toutes mes attaques et attendre le moment opportun pour me laminer. Bref, j'avais autant d'intérêts à l'avoir de le côté qu'en tant qu'adversaire. Ainsi donc, je faisais des affaires avec lui au lieu de simplement lui piquer la miss comme un vulgaire voleur. J'étais dans une impasse me forçant à négocier. Je priais ne pas tomber sur le genre de mec qui est comme ses pieds au point de vouloir aussi marchander juste pour me faire chier. Sans quoi, je devrais m'énerver sans succès. Il est plus fort que moi pour le moment sans avoir besoin de se battre, c'est une certitude alors autant éviter la baston.

Laissant l'homme parler, celui-ci me dévoilait ses intentions. Il voulait récupérer un truc à son capitaine . Voilà qui m'intriguait sans plus. Du moins, pour le moment. Il ne faudrait pas que je sache le nom de son ou sa capitaine. Silencieux donc, je retournais mon regard vers la jeune endormie. Celle-ci était bel et bien mise hors d'état de nuire. Joli coup qu'il lui avait mis, j'en étais amusé. Mais bon, cela aurait été moins drôle s'il l'avait tué. À ce moment, je ne serais pas si... joyeux. Bref, passons. Le jeune homme laissait sa voix se faire de nouveau entendre. Son hypothèse était juste. Pour ma part, je penchais pour la solution deux. Autant lui dire d'ailleurs.

" Vu comment elle est, je doute qu'elle puisse s'associer à qui que ce soit, sauf s'il a des nerfs d'acier et une tendance... sadique. Bref, je doute que sur cette île de racailles il y ait ce genre de personne, sauf si tu connais quelqu'un pour me contredire hm ? "


Suite à ces mots, il y eut la fameuse démonstration si on pouvait dire qui allait simplement empirer les choses. Nous nous devions de réfléchir à quoi faire pour simplement arriver à ses objectifs à lui. Après tout, j'avais dit que j'allais les aider non . Le laissant se présenter, je vins regarder à droite à gauche avant de simplement me présenter comme étant " Ren Tao ". Un nom qui ne devait pas lui revenir aux oreilles, sauf si... Son capitaine que j'ai connu parle de moi et de cette fameuse " affaire de monstre géant " . Quelle épopée quand même. Avoir sauvé Cloé ce jour-là, cela avait été une vraie histoire étrange, mais amusante. Nous commençâmes donc à marcher en douce jusqu'à se retrouver dans une ruelle offrant des possibilités en cas d'attaque. Le regardant déposer la miss, je vins alors à tendre l'oreille. Hm ? Voilà une belle curiosité. Et flatteur en plus ?

" Je te retourne ton compliment... Ta malédiction te confère une certaine capacité bien utile en cas de combat contre des gens lambda que même moi je ne pourrais passer outre. Hm... Disons pour faire simple que je retire la vie de certains si on a de bonnes raisons et de l'argent. Un assassin avec un minimum de règles dirions nous. Et pour ce qui est de cette miss... Disons que.. dans un premier temps, je me devrais de l'éduquer un peu huhu... Suite à quoi, je tenterais de me faire connaitre. Et toi ? Qu'es tu dans la vie ? "

Le jeune homme s'était contenté d'aller vers l'autre bout de la ruelle et appeler des ennemis. Hm ? Voulait-il vraiment s'entraîner ou se réchauffer ? Quoi qu'il en soit, je vins à serrer mes deux poings. Relevant une manche, je découvrais une sorte de gros gant sur l'avant-bras gauche, tandis que sur l'autre bras, je vins à corriger la positon d'autre chose. Mon nouveau gadget allait pouvoir servir tient... J'allais enfin voir si l'idée de base d'un ancien pirate et le mécanisme fait par un membre de l'équipage de Cloé allait marcher. Souriant en coin, je vins m'approcher de lui puis le laissant prendre ceux de droite, je me décalais pour alors inviter ceux de gauche. Sept mecs rien que cela... Haussant les épaules, je me reculais en coin silencieusement.
Les sept mecs étaient vraiment tel des chiens devant un morceau de viande. Gesticulant en douce, je les faisaient suivre ma position, me calant un peu plus loin de mon acolyte. Pas que la cendre me dérange, mais bon sait-on jamais. Une fois collé à un mur, les sept semblaient former un arc de cercle autour de moi.

" Butez le les mecs !!! "


Idiot. Fonçant alors, je fis un premier pas pour tendre mon bras gauche vers celui qui est devant moi. À ce moment, le système de mon gant s'enclenchait et laissait alors apparaître une lame qui rencontrait sa gorge. D'un coup sec, je tranchais celle-ci. En même temps, mon autre bras se mit en travers du chemin d'une lame qui se dirigeait vers ma tête. La lame s'arrêtait comme si elle avait rencontré un matériel assez dur. Sourire aux lèvres, je poussais le corps en face de moi pour sortir du demi-cercle. Repoussant celui qui avait tenté de me couper, je pris alors le corps mort pour m'en servir comme bouclier contre les autres sans remords, ils tranchaient dans la masse sans se soucier de qui il s'agissait. Une fois leurs assauts terminés, je soupirais longuement. Lâchant le cadavre, je pris son katana et m'en servais. Dansant telle la faucheuse, quelques coups arrivaient à m'atteindre. Comparé à mon acolyte du soir, je saigne bel et bien...
Après une petite bagarre bien amusante, il ne restait plus qu'un home debout. À moitié ensanglanté, son cou entre ma main droite et une lame au niveau de son ventre, je l'interrogeais alors que mon " ami " semblait avoir terminé de son côté. L'inconnu crachait le morceau disant que son patron avait mis un avis de recherche et de mort immédiat sur tous ceux qui le cherchaient. Ainsi donc, je vins lui faire cracher le morceau quant à sa cachette et il nous dit que le fameux homme recherché par mon acolyte était... dans un hôtel peu connu. Remerciant, je vins alors à le tuer purement et sèchement.
Effaçant un peu de sang sur mes épaules et mon visage, je retournais auprès de Keld.

" Il semble que ton mec soit... à l'hôtel. Hm... On y va ? Oh... D'avance par contre, son état de santé importe? Ou c'est le butin pour ton capitaine qui compte ? D'ailleurs... Comment s'appelle ton capitaine ? La curiosité est un vilain défaut certes, mais... j'aimerais bien savoir huhu. "


Plus le temps de plaisanter, voilà qu'un nouveau soucis reprenait vie. Non loin de nous, voilà que la belle au bois dormant semblait reprendre conscience. Se frottant la nuque, je me demandais bien ce qu'elle allait dire. M'approchant, je vins regarder ses pupilles et tomber sous le charme. Une vraie tueuse même dans le regard.

" Tu veux ma photo ? Si c'est moi poitrine qui t'intéresse, je peux te coller tes testicules sur un bâton sur front. Comme ça, tu verras un truc rond h 24, comme un âne avec une carotte devant ses yeux. "
" Je viens pas me battre... Du moins, pas contre toi. En revanche, je viens pour des affaires."
" Navré mon beau... On me paie qu'avec du sang et de la baston."
" Je peux t'offrir cela si tu veux."
" Bien sûr... Avec ton sang ? "
" Non..."
" Pourtant... Tu en as sur le visage...."

Sans terminer sa phrase ou la continuer, elle s'approchait et passait sa langue de vipère sur ma joue où du sang se trouvait puis elle tentait de me mettre un coup de poing que je vins arrêter avec ma main. La maintenant fermement, je vins alors à l'immobiliser un peu. Les négociations pour ce soir étaient en pause. Regardant Keld, je vins alors à lui dire via le regard de recommencer ce qu'il avait fait.

" Keld... Pourrais-tu ? "








_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Mer 12 Mar - 18:28


Accomplissement



Keld regardait la scène, assis sur son banc aux côtés de la jeune femme évanouie. Le dos bien collé au dossier, il avait croisé les bras tout en observant le massacre qui se produisait devant lui. Il n'aimait pas voir cela, c'était difficilement soutenable pour lui. Les principes de son village lui étaient toujours restés en tête. "Tuer est la pire chose au monde, la vie est sacrée". Keld n'avait pourtant rien d'un pacifiste. En effet, il aimait se battre mais pas au point de prendre la vie. Mais il dut avouer qu'il trouva le calme et le professionnalisme de Ren assez captivant. Une fois son affaire terminée, l'homme aux cheveux rouges s'approcha de lui et Keld put enfin répondre à sa précédente question.

- Je suis apprenti forgeron. Ca se voit non ?, dit-il avec un léger sourire. Enfin, je l'étais jusqu'à ce que je devienne hors la loi par concours de circonstance, mais c'est une longue histoire.

Keld se mit à regarder le gant de son interlocuteur, cela l'intriguait, il tendit son doigt dans la direction de l'objet.

- Sympa ton truc..., dit-il non sans dégoût provenant du sang qui coulait encore un peu de la lame cachée.

Le sang ne le gênait pas mais il n'aimait pas vraiment les instruments de mort, même si celui-ci était tout particulièrement intéressant. Ses bonnes vieilles refirent surface. En effet, il ne put s'empêcher d'analyser au loin la lame qui dépassait un tout petit peu car elle ne s'était pas rétractée correctement. Elle était déjà ébréchée après quelques coups et le mécanisme n'avait pas l'air de bien fonctionner quand il s'agissait de rentrer le poignard.

- Tu devrais changer la lame, elle n'est pas de bonne facture puis tu devrais huiler ton mécanisme car tu risques de te blesser.

Ren était aussi revenu avec des infos sur Eijik, apparemment, c'était lui qui avait envoyé ces types pour les tuer. Cela tombait bien, il allait enfin pouvoir récupérer l'argent de Rey et se tirer d'ici. Puis son allié d'un soir lui demanda qui était son Capitaine. Ce n'était pas une information secrète donc il avait tout à fait le droit de lui donner. Cependant, la jeune femme émergea avant qu'il ne puisse ouvrir la bouche.

Il regarda la scène avec amusement sans sentir le besoin d'intervenir. Ils étaient maintenant face à une créature comme enfermée en cage, au pied du mur. Elle ne les attaquerait plus, du moins pour le moment et se contenta de proférer des insultes et menaces. Il faillit éclater de rire lorsqu'elle menaça Ren de jouer avec ses bijoux de famille. L'échange qui suivit fut un peu plus perturbant. En effet, la jeune femme fit preuve d'un goût prononcé pour le massacre et le sang. Le jeune homme en eut des frissons qu'il dissimula sans mal. Puis son comparse lui demanda de l'assommer de nouveau.  Il regarda la jeune femme d'un air un peu désolé et lui abattit une nouvelle fois la tranche de sa main sur la nuque. Il soupçonna Ren de ne pas pouvoir le faire car contrairement à Keld, il était entraîné pour tuer et aurait risqué de la blesser s'il avait tenté ce mouvement.

Le maudit se releva et tapota ses vêtements. Il se tourna ensuite vers Ren.

- Bon, allons voir ce type. Par contre, je te demanderais de me laisser faire, toi, tu assureras ma couverture si ça tourne mal. Je ne veux pas le tuer, je veux juste qu'il se réveille demain et qu'il éprouve une forte honte car il se serait fait rouler comme un débutant. Je ne veux pas trop de bain de sang, dans un hôtel, il se peut qu'il y ait des gosses et ce serait assez traumatisant pour eux.

Le jeune homme s'assurait ainsi qu'il n'y aurait plus d'effusion de sang, du moins si tout se passait bien. Keld attrapa une nouvelle fois l'endormie et la porta sur son dos. Ils se mirent ensuite en route et atteignirent quelques minutes plus tard l'auberge en question. Le maudit entra et déposa la jeune femme inconsciente sur une chaise vide, là où il pourrait garder un oeil sur elle. Il fit signe à Ren de rester avec elle et commença à regarder dans la salle. Contrairement aux hôtels d'autres îles, cette enseigne n'avait pas de comptoir, mais plutôt un bar. En effet, la salle d'entrée était très spacieuse et était jonchée de tables et de chaises. Les gens y étaient déjà ivres morts pour la plupart. Keld s'approcha du tavernier, ou barman dans ce cas précis.

- Bonsoir, je cherche un certain Eijik.

Le barman se figea de peur en regardant à sa gauche. Puis une voix rauque se fit entendre.

- Tu me cherches gamin ?, demanda-t-il l'air méfiant.

Keld leva les mains comme pour prouver sa bonne foi et sa non-possession d'armes.

- Ouaip, j'ai toujours rêvé de vous rencontrer. J'ai mis du temps à trouver votre nom, mais je voulais vous remercier d'avoir aidé ma famille.

Le sourcil du malfrat se souleva, allait-il tomber dans le panneau ? Keld reprit avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit.

- Si rappelez vous ! Il y a douze ans, vous avez terrassé un gang ennemi qui menaçait mes proches ! Vous étiez si classe !, dit-il d'une voix faussement admirative. Je me rappellerai toujours votre magnifique maîtrise de votre...euh...

Il chercha un indice pouvant l'aider à terminer sa phrase sans éveiller les soupçons. Rapide comme l'éclair, il vit qu'il portait un vieux revolver.

- Pistolet ! Une balle, pile-poil entre les deux yeux du chef adverse ! Du grand art !

Une tension se fit sentir, Keld fixait son interlocuteur et commençait à suer. Celui-ci se mit à réfléchir quelques instants. Un large sourire fendit son visage.

- Oui, bien sûr ! Ces chiens ! Ils ont eu ce qu'ils méritaient !, s'écria-t-il.

Keld ne savait pas si cela était vrai, mais il avait eu de la chance. Un type comme lui avait sûrement commis tellement de méfaits qu'il ne s'en souvenait plus et inventer une histoire qui s'était passée une dizaine d'années en arrière était quasiment une valeur sûre. Le maudit prit la peine de s'asseoir à côté de son "idole" et le laissa déblatérer des âneries pendant un moment. Il semblait être déjà soûl. C'était une aubaine pour Keld qui lui commanda un nouveau verre. Le barman lui servit. Le maudit avait mit la main sur le dessus du verre, y déposant quelques minuscules particules de minéraux volcaniques et lui tendit. Il avait fait en sorte de bombarder ces particules de soufre pour que cela lui monte plus vite à la tête. Le malfrat avala son verre cul-sec. Quelques minutes plus tard, il était complètement fait.

- Ouah... L'est complètement balèze c'ui-là..., dit-il en essayant de se relever.

Il manqua de s'écraser au sol mais Keld le retint. Il proposa à l'homme de le raccompagner à sa demeure. Eijik accepta et ils sortirent tous deux en direction de sa baraque. Ils eurent un peu de mal à y parvenir et Keld jetait de temps à autre des coups d'oeil derrière lui pour s'assurer si son acolyte le suivait toujours. Ils arrivèrent après une longue marche devant une villa somptueuse gardée par une dizaine de gardes. Ils se mirent tous enjoue en voyant Keld arriver. Cependant, Eijik leur ordonna de baisser leurs armes. C'était vraiment trop facile. Le maudit accompagna le malfrat dans sa chambre. Il se laissa tomber dans son lit et se mit à ronfler. Keld regarda dans toute la pièce à la recherche d'un coffre ou quelque chose de ce genre. Son oeil fut attiré par un tableau qui n'avait rien à voir avec le style moderne de la chambre. En effet, c'était une peinture représentant un ange dans un cadre en style rococo. Keld l'enleva du mur et découvrit un coffre caché.

Le maudit n'avait jamais forcé de serrure, et encore moins celle d'un coffre. Cependant, il tenta sa chance. Il plaqua son oreille contre la surface froide du métal et entreprit de tourner la molette. Les cliquetis de la molette se ressemblaient tous et il finit par essayer une combinaison au hasard. Il entendit un "clic" et une alarme se déclencha mettant tout le monde en alerte. Pris de panique, il alla fermer la porte de la chambre à clé. Mais Eijik commença à ronchonner et se relever. Keld lui décrocha une bonne droite dans la mâchoire qui l'envoya au tapis. Keld se maudit, il se dit qu'il aurait pu lui tirer les vers du nez, il se mit une claque sur le front en signe de mécontentement. Il se mit à regarder tout autour de lui une nouvelle fois, puis ses yeux furent de nouveau attirés par le coffre. Il s'en approcha et vit une combinaison marquée juste à côté de la molette.

- 1-2-3-4-5... ? Non mais c'est pas vrai !?, s'écria-t-il.

Il se mit à composer la combinaison pendant que des coups violents et appels se firent entendre à la porte. Un nouveau "clic" sonore puis la porte s'ouvrit laissant apparaître une jolie petite fortune. Keld s'en empara et sauta par la fenêtre qui explosa en mille morceaux. Il traversa le jardin pendant que les gardes essayaient de lui tirer dessus. Keld se mit à rire à gorge déployée. Il passa à toute allure devant deux ombres qu'il commençait à bien connaître.

- Au port dans dix minutes !, cria-t-il en prenant la direction des quais.


Dernière édition par Keld Rigell le Lun 17 Mar - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Jeu 13 Mar - 17:20


Black Night




Suite à ma démonstration, le jeune homme revenait à moi. Intrigué sans être admiratif au point de me siffler, il avançait d'un air méfiant. Hm ? Haussant les épaules, c'est une oreille attentive que j'écoutais ses paroles. Forgeron ? Non... Pas vraiment. L'habit ne fait pas le moine et pour preuve, je l'aurais plus pris pour un garde du corps. Mais passons, nous n'allions pas délibérer sur qui est qui etcetera. Le regardant, je vis son regard se porter sur une de mes inventions. Du moins, façon de parler. C'est un " ingénieur " de l'équipage de " Rey " qui m'a confectionné ce gantelet. Celui-ci c'est montré très utile dans le passé. Immédiatement, je vis que l'oeil expert du forgeron semblait analyser cet objet. Hm ? Allait-il oser faire une critique ? Visiblement oui, le laissant parler, je vins simplement dessiner un sourire sur mes lèvres. Passant ma main dans ma nuque, je regardais le jeune homme et laissais ma voix neutre se faire entendre jusqu'à ses oreilles.

" Je sais... L'ingénieur ou plutôt pseudo ingénieur m'a prévenu que l'objet n'était qu'en version expérimentale ainsi fait. Je me devrais de trouver de meilleurs composants ou un autre ingénieur capable de m'arranger cela. Ou alors... Simplement prier que Rey ait mieux formé son compagnon de fortune. Qui sait quand est-ce que je le reverrais... Ow, au passage, Rey est un homme ayant un équipage, tu dois pas connaitre, mais bon.. Bref passons."


N'ouvrant pas la parenthèse qui aurait pu changer une bonne partie de la soirée, je me contentais de retourner voir la belle qui semblait s'éveillée. Hm ? Ni une ni deux, après notre courte discutions, je demandais à mon acolyte de m'aider. Il se fit gentil et ne perdit pas de temps en abattant sa main sur sa nuque de façon à l'assommer. Souriant heureux de son coup, je la repris sur mon épaule comme un vulgaire sac à patates. Quoiqu'au fond.. elle a deux belles patates au niveau du buste... Retirant cette pensée coquine de ma tête, je me concentrais sur notre nouvel objectif. Aller sur le lieu où Keld devait trouver ce qu'il cherchait. Le jeune homme me donnait quelques consignes peu plaisantes. Le plaisir de m'amuser allait m'être retiré. Dommage. Mais je ne pouvais pas accepter sur ce coup, car c'est le sien et non le mien. Bref, j'acceptais en poussant un simple soupire pour exprimer ma déception mine de rien.
Sans me demander, il prit la demoiselle que j'allais mieux caler sur moi. Le laissant faire sans un mot, nous nous dirigions vers le fameux endroit où notre hôte devait résider. Silencieux comme une tombe, je gardais un oeil sur la fameuse folle. Même endormie, elle avait droit à de l'attention. Doucement, nous entrions dans le lieu et je me devais de veiller sur la belle endormie. Sans rien dire, je me mis à côté d'elle tentant de la mettre droite sur sa chaise, comme une simple personne qui réfléchit les yeux fermés. Mais son corps était lourd à cause de quelques atouts. Putain... cela doit lui peser sur le dos tout cela. Soupirant, je me contentais de l'appuyer contre le dossier de la chaise et veillais sur elle. Quelques personnes semblaient apprécier la vue admirable qu'elle offrait. S'ils savaient comment elle est dangereuse... Laissant faire Keld, je me contentais d'observer en coin.

Semblant papoter, je me demandais bien ce qu'il faisait. Restant là, je m'occupais de la position de la belle au bois dormant. Au moins, elle était silencieuse. Parfait. Le laissant gérer la chose, je me devais de le suivre quand il semblait ramener le monsieur chez lui. Ne me faisant pas prier, je pris la miss sur mes épaules et je me la trimballais ainsi. Les rares passants qui me croisaient avaient droit à un discours du style " quelle pochtronne... toujours les mêmes qui servent de Sam ". Bref, je faisais passer ce corps pour un corps de femme K. O à cause de l'alcool. Arrivé proche d'une villa, je me mettais de côté et déposais le corps de la belle. Attendant patiemment, je me demandais bien ce qu'il faisait tient. Ce n'est qu'au moment où une alarme se déclenchait que je me disais que l'on allait devoir partir. Souriant en coin, ce n'est qu'après une petite minute que je vis celui-ci courir jambes à son cou pour fuir. Les gens ouvraient le feu, le coursaient, bref, il était l'homme à abattre. Reprenant la belle sur mon épaule, je me mis donc à faire un autre chemin. Après tout, pourquoi sembler suspect ?

Prenant une autre ruelle, je m'enfonçais dans la noirceur des rues et me dirigeais vers le fameux port. Une fois là-bas, je me mis à chercher un navire quand je cru... Hm ? Se pourrait-il que ? Avançant encore et encore, je crus reconnaître " Le Cornelia ". Un navire sur lequel j'avais voyagé avec une certaine " Cloé ". Voyant le jeune homme visiblement avec ce qu'il voulait, je me mis face à lui, peu essoufflé puisque j'avais pris mon temps.

" Alors comme ça ? ... Rey et Cloé sont là ? Non car au pire, j'aimerais bien dire bonjour.. Après tout, même si c'est là que nos chemins se séparent normalement, visiblement, on a des truc à se dire ou se raconter hm ? "


Je m'amusais de la situation. Ainsi donc, il était dans cet équipage . Je rigolais doucement de la situation. Malheureusement, la " pause " allait être de courte durée. Alors que le moment semblait calme, voilà que des bruits de foule se faisaient entendre. Visiblement, celui qui s'est fait voler est mécontent et il ne semble pas être du genre à venir se plaindre seul. Au loin, une mini armée de trente hommes mêlant gardes et renégats avançait semblant avoir repéré le navire devenu cible désormais. Soupirant, je vins me gratter la nuque.

" Je suppose que pour parler en douce ce sera une autre fois hm ? ... Pas que je veuille pas venir et me faire déposer une fois de plus, mais bon, si on se sépare, ils auront plus tendance à chercher le fautif le plus proche. Aller ... Va. Je m'occupe d'attirer l'attention. "







_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Lun 17 Mar - 16:39


Fuite



Ren semblait connaître Rey. Il avait décidé de ne pas lui demander de précision quant à l'homme qu'il nommait préférant terminer rapidement sa mission. De toute façon il n'en aurait pas eu le temps. Ils entendirent tout un tas de gaillards se précipiter dans les rues de la cité. Le bruit de leurs pas se répercutait sur les murs de la ville provoquant un écho revenant à leurs oreilles.

Ren se proposa de faire diversion, Keld s'inclina devant lui en signe de remerciement et de respect.

- Désolé de ne pas avoir pu faire plus ample connaissance avec toi. Merci pour tout et j'espère t'avoir bien aidé dans ta quête. Tu es bien l'un des seuls assassins que j'apprécie.

C'était un énorme compliment venant de Keld. Il n'aimait pas les gens qui tuaient, mais il éprouvait malgré lui une certaine amitié pour l'homme aux cheveux roux. Il remonta à bord du navire et alla réveiller Rey.

- J'ai ton argent avec quelques intérêts !, lui dit-il un sourire collé sur le visage en le secouant pour le réveiller.

Le pauvre Capitaine avait du mal à remettre en ordre ses pensées après avoir eu un énorme sursaut. Keld le pressa.

- Par contre, il faut se tirer fissa sinon on va avoir des ennuis.

Rey se leva posa une main amicale sur l'épaule de Keld et alla brailler dans les dortoirs pour réveiller l'équipage. Deux minutes plus tard, le bateau leva l'ancre et se dirigea au large. Keld courut sur le pont et attrapa la rambarde. Il essayait d'apercevoir l'ombre de Ren et la femme aux cheveux verts. Il fit de grands signes en criant qu'ils se reverraient bientôt. Le maudit regarda l'île s'éloigner de plus en plus en espérant sincèrement que son nouvel ami s'en sorte indemne. Il n'avait pas trop de doute à la vue des capacités de ce type. Bien sûr, il n'était pas possesseur d'un fruit du démon mais il faisait preuve d'une vitesse fulgurante et d'une discrétion à toute épreuve. Il soupira et entra dans le dortoir pour enfin piquer un somme.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   Lun 17 Mar - 22:15


Black Night




La situation était tendue sans trop l'être. En effet, voilà que des gens fou furieux rappliquent doucement, mais sûrement. Ainsi donc, je déclare la fin de notre-entrevue à ce cher Keld. Celui-ci semble alors un poil étonné avant de finalement se pencher en avant Signe de respect ? Il n'a pas de quoi, mais passons. Me faisant silencieux, je l'écoute me remercier de tout ce que j'ai pu faire pour lui. Il m'a avancé dans mon affaire en effet. Souriant en coin donc, je vins simplement reprendre légèrement la parole.

" Ne parle pas trop vite... Qui sait ce que le sort nous réserve malgré quelques points communs et personnes communes dans notre entourage. "

Ce n'était pas une mise en garde. Simplement une réalité. Je n'envisageais pas de m'en faire un ennemi, mais qui sait ce que le destin nous réserve ? Peut-être qu'un jour, je me devrais de le tuer ou tuer Cloé... Quoi qu'il en soit, j'appréciais malgré ton son sentiment à mon égard. Une amitié ? Sans doute. De base, je ne devrais pas accepter, mais cela fait bien longtemps que j'ai décidé de ne pas oublier cette part humaine que j'ai en moi. Peut-être qu'elle m’affaiblis, ou peut-être pas... Quoi qu'il en soit, c'est ainsi et pas autrement.

Je me dois donc de faire diversion. J'ai dit que j'allais le faire non ? Me faisant silencieux donc, je vins à courir en évidence vers un autre sens. Mimant le fait de porter quelque chose en plus de la demoiselle, je vis les gens me poursuivre à ma suite. Ainsi, le Cornellia se pouvait partir. Regardant une dernière fois ces voiles disparaitre au loin, je me demandais si Cloé était à bord ? Indirectement, je regarde mon poignet où trône le bracelet que Rey m'a donné. Soupirant face à cette soudaine mélancolie, ce sont des cris adversaires qui me font revenir sur terre. Me cachant dès que je peu, c'est lentement que je dépose mon colis. Celle-ci semble parfaitement endormie. M'adossant à un mur, je ferme un bref instant les yeux.

" Quelle soirée..."
" Jte le fait pas dire mon beau..."

Ouvrant brusquement les yeux, voilà que me décale de peu. La demoiselle était éveillée en réalité. Esquivant de eu un coup armé, je me recule pour mettre une légère distance. Bon sang... Il aurait fallut que je garde avec moi Keld... Grognant, je sort une lame pour alors la regarder droit dans les yeux.

" Je veux pas me battre contre toi, mais avec toi."
" Ow ? Une alliance donc ? Pourquoi moi hein ? Pourquoi pas ces bras-cassés ? Il y en a à la pelle ici..."
" Tu l'as dit toi-même. Ils sont nombreux, toi tu es unique. Tu veux du sang ? .... Je te l'offre sur un plateau d'argent. Une alliance ? Si on peut dire. Bref... Toi, je te veux dedans et je lâcherais pas le morceau compte sur moi. "
" Je vois... Et bien.. En parlant de sang..."

D'un coup, la furie se mis à bondir sur moi. Mettant un bras en avant, je maintenais une courte distance entre elle et moi. Sentant sa langue de vipère se balader sur une petite parcelle de peau ensanglantée, je la repoussais d'un geste de la jambe. Celle-ci ne perdis pas de temps pour prendre la fuite de manière rapide et usant d'agilité. La voir ainsi agir était vraiment une chose étonnante. Ainsi donc, si je comprenais bien les choses, cela devenait en quelque sort un jeu de " attrape moi si tu le peux " ? Si oui, alors elle pouvait être sûr que je la tracerais de n'importe quelle façon. Mon informatrice est idéale pour cela. Bref, disparaissant dans la nuit, ce n'est que le lendemain que je m'éclipsais en douce pour partir d'ici.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Une nuit sanglante sur l'île d'Umbra ( Pv Keld )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit sanglante!
» Nuit Sanglante
» Une nuit lugubre, simplement ♪ [Feat. une poupée sanglante qui fait peur, Jiro]
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-