Partagez | 
 

 [EVENT] Groupe Dernier étage 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Dernier étage 1   Dim 16 Mar - 22:52


Repli Stratégique


Groupe 6 et 7 ~




De gauche à droite : Katsumoto, Drough, Korushige



Bien sûr, Abel savait qu’il n’avait pas neutralisé le momifié. Lui qui ne faisait jamais les choses à moitié avait, pour une fois dans sa vie, décidé d’épargner quelqu’un dont il avait pourtant ardemment souhaité la mort. Il s’était dit que Makui restait la priorité. Mais… en voyant ce gaz, s’engouffrant dans le couloir pour rapidement le rattraper, lui et Halfken, il se ravisa. Le Vice-Amiral attendrait… Tout cette histoire commençait vraiment à l’agacer… cette momie ferait un excellent punching ball.  Il généra devant lui de courtes flèches, qui pointaient vers la salle. Elles se multiplièrent ainsi jusqu’à former une sorte de mur, bloquant tout simplement la progression des gaz… Son second mouvement, fut la création d’une flèche plus longue, qui transperça littéralement Halfken.

- Va dire aux Kokuwo que j’arrive…

Et c’est à cet instant que la zone tout entière explosa, exactement comme la première fois. Sous l’influence de la flèche, dont le tracé s’étendait sur plusieurs mètres, le corps du jeune sabreur avait été éjecté, sans possibilité pour lui de s’y soustraire. Abel venait indirectement de le sauver de la détonation meurtrière, mais n’avait pas agi par mansuétude pour ce manchot faiblard et inutile. Non. Il allait se casser, quitter cet endroit, mais pas avant d’y avoir fait un carnage et Halfken était son messager… Projeté jusqu’au château, l’homme devait annoncer la nouvelle aux autres : Abel Rasgarat dit « la Flèche », anciennement primé à plus de deux-cents millions de berry, est libre et ça ne sera pas beau à voir.

L’explosion n’avait pas raté Abel. Mais les gaz, renvoyés vers Noctis, dans la salle, ne purent l’amplifier. L’attaque n’en fut pas moins meurtrière pour autant. Le pirate le savait, pour l’avoir déjà subie une première fois. Et encore, la dernière fois, il avait vu l’attaque venir, il avait pu se coordonner pour diminuer les dégâts. Cette fois-ci, il n’avait pas de contact visuel.

- Tu vis tes derniers instants, momie.

Indemne, pas le moindre dégât issu de cette explosion. Abel apparut dans l’embrasure de la porte, mains dans ce qu’il lui restait comme poches. Et à l’instant précis où il pénétra dans la pièce circulaire, la grande porte en acier se referma, causant un certain vacarme. Il n’était pas à l’origine de cela, mais ne chercha pas non plus à comprendre, puisque ça l’arrangeait. Il n’aurait de toute façon pas laissé sa cible s’enfuir. Les yeux rivés sur sa cible, il nota la manière dont le gaz le contournait étrangement et comprit de suite ce qu’il se passait. Malheureusement pour lui, ce « champ de force » ne serait d’aucune aide.

Un étrange tatouage recouvrait le corps du pirate, cependant uniquement visible au niveau de ses membres et de son visage. Toujours à la même place, Abel leva son bras droit sur le côté, jusqu’à ce qu’il soit parallèle au sol. Le  tatouage complexe qui recouvrait ce dernier changea alors de forme, devenant une série de flèches qui remontaient de son poings jusqu’à son coude. Il savait que sa cible devait avoir compris ce qui arriverait à n’importe quel corps touchant ce poing recouvert de vecteurs. Guidé par ces derniers, l’objet cible continuerait de « s’empaler » sur le poing du corsaire, et finirait par être transpercé. Une technique qui, combinée au haki, transformait son bras droit en lance capable de transpercer n’importe quoi.

[…]

La personne qui avait enclenché le système de fermeture de la porte sortie n’était nulle autre que Katsumoto. La crainte d’être démasqué, la culpabilité, suivit de détermination. Elle avait senti tout ça chez le gamin, avant qu’il ne passe à l’action. Mais elle s’était discrètement extirpée par le bas de la carapace, se servant du corps massif de Drough pour se dissimuler, avant de se laisser tomber au sol, pour ensuite foncer vers la porte d’accès B, pendant que le gosse ouvrit le feu dans la carapace.

Elle atteignit ainsi le couloir B, puis la fameuse salle des commandes depuis laquelle partait l’étroit passage qui menait à la vaste pièce dans laquelle devait reposer un Stormrage lentement achevé par son propre poison. De là, il lui avait suffi de désactiver le levier précédemment poussé par Foxy, avant leur arrivée dans la pièce à Abel.

Par contre, pour être en sécurité, elle devait fermer les portes qui menaient à cette salle des commandes, histoire d'éviter que le gamin ne la suive.

[…]

Drough n’était pas content du tout. Cette momie lui volait la vedette en tuant des gens, puis qui se mettait à attaquer tout le monde sans aucune distinction, en ciblant SON prisonnier. Suspendu dans les airs, à plusieurs mètres au-dessus du sol, il gesticulait en vain pour essayer de se détacher, mais n’arrivait à rien, à part faire balancer son corps d’avant en arrière.
Puis, il y avait le gamin. Ooooh le sale gamin. Le mioche, avec ses bêtises de mioche… Du genre à vous décourager d’avoir des enfants. Cette saleté avait mangé le fruit…

- Bordel, descends de là !

Au moment où il fit « feu » (au sens littéral du terme), Drough referma ses deux grandes mains sur son corps frêle, un peu comme pour éliminer une mouche. La matière visqueuse – qu’il confondit avec du sang et de la chair éclatée – lui confirma qu’il avait bien touché sa cible. Mais en les ramenant à ses yeux, il comprit que ça ne serait pas aussi simple.

- Ah, tu la joues comme ça, morveux ? Attends, tu vas voir ! J’ai appris le Nitoryu au près d’un vieux maitre, je suis un fou moi ! Tu me connais pas ! Si je veux, je peux vraiment m’énerver ! Et là, je suis inarrêtable. Je coupe tout, la pierre, le bois, l'hêtre, le fer, le avoir…

Toujours suspendu dans les airs, il agita frénétiquement ses deux lames, sur lesquels – à condition d’être attentif – on pouvait y lire l’inscription : « I <3 Syri » Quel genre de message codé était-ce donc ? S’agissait-il d’une sorte d’indice menant vers un trésor secret ?

- Et meeeeeeeeer…

Point positif, sa gesticulation l’avait libéré de l’emprise de la colle. Point négatif, il allait faire une chute de plus de dix mètres. Rien de dramatique, certes, mais ça ferait mal !

- Bouergh !

Ouais, bouergh. Son presque indescriptible qui s’échappa de sa bouche lorsqu’il termina sa chute sur le ventre, en plein sur la cage en granit marin. La carapace dorée disparut au moment de l’impact, tandis que l’épée d’Harushige se délogea de son abdomen pour tomber bruyamment au sol.


Halfken, tu peux donc quitter ce RP ! (tu dois, en fait)

Noctis, Abel survit à l'explosion. Il a forcé le gaz à revenir dans la salle, donc l'explosion n'a pas été amplifiée. Il revient ensuite à son tour, et la porte se ferme derrière lui... condamnant ainsi tous ceux qui ne sont pas sorti. Ce tombeau sera donc bel et bien votre tombeau. Abel n'attaque pas dans son post, il prépare juste la technique avec laquelle il prévoit de tuer Noctis. (je te dit ça par rapport au haki) il sait que Noctis va essayer de l'attaquer avec son pouvoir zarb, que ça ne va pas marcher et qu'à ce moment là, il en finira.

Sypher, t'as le choix. Poursuivre Katsumoto avant que les portes ne se referment, ou rester pour ... pour je ne sais pas en fait.
Drough n'est pas mort... par contre, sa carapace indestructible a disparue, et la lame d'Harushige se trouve dans la cellule d'Abel.

Et vous n'êtes plus que deux !
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1915
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Dernier étage 1   Mer 19 Mar - 22:23


 ❝ World of Corruption❞
Feat. Event.



Comme l'avait expliqué Van, affronter un ennemi dont on sait que la puissance dépasse de loin la votre est une chose stupide. Alors en attaquant Abel il avait parfaitement conscience de sa stupidité. Cependant, il ne pouvait pas abandonner face à un tel adversaire. Il pourrait fuir à la limite, mais pas abandonner, de même, la morte était interdite.

Aussi, il devait trouver une solution, espérer vaincre cette ennemi ou trouver un moyen pour fuir, tout en sachant qu'il devrait faire souffrir le Shichibukai pour aider Makui. L'avoir rendu sourd pourrait avantager le patron, mais ne pouvait suffire. Il fallait faire beaucoup mieux !


D'après ce que l'on avait pu voir de lui, le fruit du démon du Corsaire pouvait créer des flèches, propulsant tout ce qui les touchait. Les flèches restaient malgré tout intangibles. Lui retirer un membre ne diminuerait pas son utilisation de ses flèches donc.

Sachant que l'homme pouvait tapisser le sol de flèche, il fallait privilégié la zone aérienne, bien qu'il puisse se remettre à faire une forêt de flèches comme il s'en était déjà montré capable. Deuxièmement, il fallait pouvoir disparaître du champ de vision de l'homme. Alors quoi de mieux qu'un fumigène ?  Les flèches pouvaient repousser absolument tout, mais si Noctis les propulsaient au plus prêt du sol, il pourrait limiter le pourcentage de chances qu'avait le maudit de le bloquer.

Il ne restait plus qu'une solution pour, peut-être esquiver les flèches. Utiliser son nouveau fumigène, dont il doutait sérieusement des effets, mais face à la mort, il ne lui restait plus que peu de solution.

*Vas-y !*

Le dôme de pression fut rompu ! La veste de Lion s'ouvrit ! Et la pilule Caméléo fut retirée puis engloutit !

D'une main il remit son masque alors que son corps s'effaçait. Sa main serra son coup comme s'il s'étouffait et l'homme rendit sa respiration saccadée. Ses mains et ses pieds disparaissaient au même rythme. Jusqu'à ce que la tête ne disparaisse en prononçant une dernière phrase. Sa voix modifiée par le masque à gaz...

-Je préfère mourir ainsi que contre vous.

Son être tout entier complètement disparu, Archer venait de s'effacer, de disparaître. Son élève allait devoir vivre sans lui, mais surtout survivre. Peut-être qu'il pourrait feindre avoir agit ainsi pour manipuler l'homme masqué.

Noctis ne se trouvait plus à sa position actuelle depuis longtemps, il avait rejoint sa seule et unique sortie de secours. Le Monde de la Corruption ! Au moins, d'ici il pourrait observer plus facilement l'endroit.

*Je ne pensais pas que cela marcherait, sur la description, ça disait "Invisibilité", c'était donc vrai... De toute façon s'était soit ça ou la mort.Exact. Bon, ce n'est pas encore fini. Ouais.*

Le Musicos de Shindô frappa ses deux poings contre son torse et une explosion se produisit, mais elle ne ciblait pas l'homme aux vecteurs. Mais l'homme au sabre. L'explosion ne ciblait que le bas de son corps. Le frère du feu Sanguinaire ne possédant pas une technique défense pareille à celle d'Illuin, il risquait de se voir exploser en deux partie distincte.


*N'empêche, je me demande comment tu as fait pour manquer de t'étouffer avec ce truc, on va te croire mort mec... Ouais, mais je n'ai pas fait exprès moi.*Toujours là pour gâcher ton charisme. Encore heureux que j'ai balancé cette phrase stylée...*


Pour protéger sa couronne un roi doit tout faire, même corrompre son esprit...




@Eques sur Never-Utopia

Récapitulatif Important:
Récap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 344
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
295/350  (295/350)
Berrys: 37.068.521 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Dernier étage 1   Ven 21 Mar - 18:50








L’assaut venait d’être porté, sans aucune crainte ni aucune pitié. Je savais ce que je devais faire à ce moment-là. Je m’étais toujours promis de ne pas causer la mort d’innocents, ou même d’Hommes tout court. Toutefois, Noctis m’avait ouvert les yeux, et la situation très dure lors de ces nombreuses batailles aussi. Mes erreurs m’avaient coûtées particulièrement chères. Notamment l’œil que j’avais perdu. J’enchaînais donc les tirs sans le moindre doute, provoquant une terrible explosion de flammes. Malheureusement, la cible que j’avais en ligne de mire s’échappa de la carapace avant d’être touchée. De ce fait, seul Drough prit quelques dégâts. Je n’en avais rien à faire de lui, c’était elle que je voulais, à ce moment-là. Tout à coup, je m’aperçus également que ce géant sortit deux sabres, prétendant maîtriser le Nitoryû. Concrètement, je ne le croyais pas. Ou du moins, j’étais persuadé qu’il n’était pas capable de grand-chose, en tenant compte de sa maladresse. Suivant Katsumoto des yeux alors qu’elle se dirigeait vers l’une des portes, je partis rapidement, la suivant aussi rapidement que possible à l’aide de mon Soru. Et au passage, je ne manquais pas d’attraper l’une des lames de ce bon vieux Drough en étirant mon bras collant, de façon à la tirer jusqu’à moi s’il lâchait prise. Cependant, ce fut assez difficile d’arriver au niveau de la jeune fille, avec le petit retard que j’avais pris. Je m’aperçus très vite que les portes commençaient à se fermer tout autour de nous, et même celle nous séparant. Je n’eus donc guère le choix que d’accélérer le rythme pour réussir à passer sous la porte avant qu’elle ne se referme. Décidément, c’était juste…

A quelques mètres, je pus apercevoir une salle, où prônaient de nombreuses machines. C’était elle qui avait déclenché la fermeture, et maintenant, je devais me charger de procéder au choix inverse. Or, en sa présence, ceci était impossible. Il n’était donc même plus question de réputation ou de trahison au sein de la Marine, mais de notre vie. C’était elle ou moi. Il n’y avait plus de choix à faire, il s’agissait presque d’une évidence. Je regardai alors devant moi, mettant mes revolvers devant moi, les bras tendu, avant de tirer une dizaine de balles contenant un gaz empoisonné suffoquant. Si elle succombait à cela, je ne pourrais que confirmer à quel point sa mort serait atroce. Malheureusement, un seul choix s’offrait à moi : risquer de la rater en décidant de m’approcher, à cause de son Haki de l’Observation, ou avoir de grandes chances de l’achever en restant à bonne distance. J’avais fait mon choix. Alors, directement après avoir tiré mes nombreuses balles, je m’arrangeais pour dresser une véritable paroi de sève entre elle et moi, s’étendant sur tout l’espace formé par le couloir en hauteur et en largeur. Ainsi, il n’y avait aucune échappatoire de ce côté. Il me fallait donc attendre que la demoiselle succombe, ou survive par un quelconque moyen, avant de pouvoir ré-ouvrir les portes.

▬ ...




Techniques utilisées :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1501

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Dernier étage 1   Dim 23 Mar - 23:31






De gauche à droite : Katsumoto, Drough, Korushige


Drough retint son arme avec fermeté, ainsi le morveux fut incapable de la lui retirer avec sa matière visqueuse. Trop occupé à poursuivre Katsumoto, ce même gamin ne vit donc pas la suite. De toute façon, cette suite sera pour plus tard.

Il était là. Elle s’y attendait bien sûr, mais à présent, c’était réel. Elle avait passé la journée à tenter d’échapper à la mort et pensait qu’à force, elle s’y habituerait. Et bien qu’elle parvenait à présent à ne plus en être paralysée, la peur prenait toujours l’ascendant sur le reste. Pulsion meurtrière. Il passerait bientôt à l’action, auquel cas elle serait forcée de réagir. Il était jeune, bien plus qu’elle, mais il représentait un danger. Et puis, il était venu ici pour la supprimer parce qu’il savait. Il savait qu’il ne pourrait jamais s’en sortir après tout ça. Le face-à-face était inévitable.

C’était elle ou lui.

Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce duel serait court et particulièrement serré.
Un affrontement de cowboy.

Lorsque son doigt à lui pressa sur la détente, sa faux à elle trancha son poignet. Elle s’était attendue à voir du sang gicler de ce moignon, mais il n’y eut qu’une étrange substance gélatineuse. Sur la multitude de coups qu’il s’était attendu à tirer, un seul partit. La balle explosa en percutant le sol, libérant alors un gaz aux teintes inquiétantes. D’instinct, Katsumoto retint sa respiration, mais il était déjà trop tard. Le gamin bloqua l’accès à « la salle d’Abel » (on va l’appeler comme ça). Bien sûr, il y avait toujours le reste du couloir, avec la porte de « la salle de Stormrage » mais c’était bloqué de ce côté... Et soudain, elle comprit qu’elle était piégée.

- Laisse-moi sortir ! Je t’en supplie ! Ouvre-moi ! Il te manipule, tu n’es pas obligé de faire ça, tu ne veux pas faire ça !

Ses poings martelèrent l’étrange substance opaque qui s’élevait devant elle, sans qu’elle soit capable de la briser.

- Libère et moi et… et je te promets de ne jamais rien dire ! Je garderai ça pour moi ! S’il te plait…Je… Je ferai tout ce que tu veux !

Elle tapait mais en vain et… ses forces la quittaient, petit à petit. Ses derniers mots n’étaient que sanglots. Il était en train de la tuer. Un acte froid et délibéré. Ce garçon éliminait une collègue. Katsumoto n’arrivait plus à parler, ce poison lui paralysait progressivement les muscles dédiés à la respiration… Elle mourrait par asphyxie. Ce serait lent et angoissant. Ses ongles s’enfoncèrent dans la sève durcie, tandis qu’elle mobilisait ses dernières forces pour griffer, jusqu’à en saigner.

- Pitié… Quelqu’un… Halfken… Suki… Foxy… à l’aide…
___________________

Abel trouvait que son adversaire faisait beaucoup de cirque pour rien. Explosions, glaciation, s’envoler avec un jet pack, tirer de la colle, de la fumée, etc… Des gadgets de gamin. Ça devait suffire à impressionner les gens de ce côté-ci de Red Line. Peut-être que certain y voyait du génie, peut-être que certain s’exclamait en se disant : « ouaw, il peut vraiment faire face à tout type de situation ! Ouaw, il crée des stratégies, c’est un génie du combat ». Peut-être qu’accepter des rôles de « méchant » dans ce genre d’histoire le faisait kiffer, qu’il y prenait son pied, persuadé d’être la vedette d’une sorte de show… Mais pour Abel, ce type n’était qu’un rigolo de plus. Ce type n’était qu’une énième future victime. Ce type n’était rien, il n’était pas une menace, il n’était pas un danger, il n’était pas un ennemi. Juste… du boulot pénible, qu’on ne veut pas faire mais qu’on fait tout de même parce qu’on n’a pas le choix.

Il observa donc le plaisantin ajuster un masque, avant d’avaler quelque chose puis tousser un peu et disparaitre.
Donc, il n’avait pas oublié le gaz empoisonné dans la pièce, mais pensait tout de même pouvoir passer inaperçu ?
Stratège en carton ?

Le gaz. Les gaz, puisqu’ils y’en avaient deux. Ils étaient accumulés au niveau de la sortie, avec comme unique moyen de quitter la pièce la porte par laquelle le gamin, le sabreur et cette momie étaient arrivés. Mais ce gaz n’allait pas « remonter ». Il resterait dans la salle. Et du coup, en observant la manière dont l’air pouvait le brasser plus ou moins fort, Abel put suivre sans aucun problème le déplacement de son adversaire.
Il s’attendait à une attaque directe sur lui, une explosion ou peut-être un nouveau jouet. Mais de toute façon, avec l’étrange tatouage – qui semblait vivant, puisque ses formes n’arrêtaient pas de bouger dans tous les sens – recouvrant tout son corps, il était invulnérable de ce côté-là.

Tout ça pour dire, par rapport à ce qui va suivre, qu’Abel aurait pu éliminer son ennemi à cet instant là, mais qu’il opta pour une autre possibilité.

En position de surf sur l’une de ses flèche, il se déplaça vitesse grand V jusqu’à l’unique sortie des lieux (si vous suivez toujours, il s’agit de l’accès A, menant vers « la salle d’Illuin »), afin d’en bloquer le passage et posa sa main au sol. C’était la même technique, celle qu’il avait utilisé pour renvoyer la colle et la fumée, mais une version plus … concentrée. De nouveau, d’épaisses lignes sombre se mirent à parcourir le sol, jusqu’à le remplir totalement. Puis brusquement, elles quittèrent leur plan en deux dimensions pour s’élever de manière fulgurante. Sauf que cette multitude de flèche continuait de prendre de la hauteur jusqu’à ce que leurs pointes passent au travers du plafond. La dernière fois, elles étaient suffisamment espacées pour qu’une personne puisse s’y faufiler ; cette fois, il n’y avait même pas assez de place pour un doigt.

Tout ce qui se trouvait dans la pièce – cage y comprit, puisqu’elle se décrocha au bout de plusieurs secondes – irait s’écraser au plafond et y serait plaqué, sans aucune possibilité de mouvement.

C’était terminé.
Abel n’avait plus qu’à s’envoler là-haut et transpercer sa cible, pour l’achever.
________________

Lentement, mais sûrement, Korushige s’était rapproché. Avec toutes ses forces, toute sa hargne, il était parvenu à progresser, centimètres après centimètres. La douleur avait atteint un point tel qu’il ne se la sentait tout simplement plus. Ses membres brulés raflaient le sol à répétition, mais ça ne le gênait plus. En observant la manière dont Drough gigotait là-haut, il avait anticipé sa chute sur la cage en Granit Marin et s’en était rapproché, afin d’être prêt.

Ce qui devait arriver arriva donc et le colosse chuta et pesta, comme il savait si bien le faire. A défaut de pouvoir vaincre Van ou le gamin, il s’était dit qu’en éliminer un maximum avant de trépasser serait le meilleur moyen de leur nuire. Ainsi, dans un ultime cri de rage mêlée à de la douleur, il s’élança sur le cou du geôlier, à peine redressé et toujours en équilibre sur la cellule en Granit Marin.

- Qu’est-ce que… bouge de là !

- Je t’emmène avec moi…

Il ne savait pas à quel point cette phrase avait du sens. Avant que Drough ne puisse faire quoi que ce soit, ils furent tous les deux pris dans une nouvelle explosion. Van avait encore frappé.
C’était la première fois que Drough en encaissait une sans sa carapace. Douloureux, très douloureux. Pour Korushige en revanche, elle avait sonné comme le gong final. Victoire par KO pour le chaman. A la manière dont on se débarrasse d’une serviette imprégnée de sueur, le colosse jeta ce corps inerte ensanglanté sur le côté.

Puis, sans trop comprendre, il se mit à voler. Toujours plus haut, toujours plus vite. Il voyait le plafond de se rapprocher, mais ne pouvait accélérer le processus de création de sa carapace. L’impact fut donc douloureux, très douloureux. A tel point qu’il en perdit trois dents et tomba dans les vapes.
Katsumoto > Out, à moins d’être sauvée.
Korushige > Out.
Drough > Out, à moins d’être sauvé.
Noctis > Out, à moins d’être sauvé.
Abel > En pleine forme.
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1915
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
47/75  (47/75)
Expériences:
486/750  (486/750)
Berrys: 8.552.132.528 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Dernier étage 1   Mar 25 Mar - 0:14


 ❝ DEAD ZONE❞
Feat. Event.




Pour protéger sa couronne un roi doit tout faire, même corrompre son esprit...

C'est pourquoi Noctis alla se cacher dans les toilettes en faisant son attaque, qui fit mouche. Le frère d'Harushige venait de mourir et avec un léger sourire Chaos enchaîna sur un :

*Maintenant Naki tu n'es plus le seul à avoir tuer un Sanguinaire et moi je l'ai fait en solo espèce de piaf ! Ceci est une preuve de ma supériorité par rapport à toi effronté de pirate !*

Fier de lui Chaos poussa Noctis à sortir du WC ou le World of Corruption, puis observa attentivement la situation, son élève ne se trouvait plus sur les lieux du combat, il avait donc poursuivit la gardienne. Une bonne chose, il pourrait ouvrir les portes pour son maître, si toute fois ce dernier survivait. Si celui-ci n'y parvenait pas, il aurait tout intérêt à se faire tout petit, car l'échec pour le chaman représentait la mort ! Mort qui se profilait à chaque seconde.

Et il ne pensait pas si bien dire, il allait commencer un nouveau bang quand il comprit à l'aide de son haki qu'il risquait une mort imminente avec ce que préparait l'ennemi.

En règle générale, le haki de l'observation permet de ressentir les sentiments, puis il sert à prévoir des mouvements adversaires. Cependant, lorsque l'on est plus lent que l'ennemi cela ne suffit pas. Mais dans son cas, cela servirait probablement à Archer.

Si bien que moi, San, narratrice de l'histoire de mon époux vais vous raconter la suite de ses aventures et probablement la fin, avec une certaine animosité !

En effet, ayant perçu cela, l'homme lugubre frappa directement sur son abdomen, produisant un bruit de gong. Cette technique produisait un impact directement sur l'ennemi. Noctis étant plus lent naturellement qu'Abel, mais également "boosté" par les médicaments du Lion, il devait avoir frapper exactement le Shichibukai au moment même où les flèches se levèrent. Et avec la chance -que je lui souhaite d'ailleurs d'avoir- , mon époux pourrait clouer Abel au plafond et suite à son plaquage l'homme annulerait la technique ou serait surprit par la flèche au point de se faire plaquer et s'évanouir.

Mais dans l'éventualité où cela ne suffit pas, une flèche sortirait alors du sol et d'un geste transpercerait le corps de mon chéri. Le choc fut si violent qu'il en perdu des bandelettes et des parchemins bénis, montrant ainsi une partit de sa chevelure et des bandelettes marquées d'incantations étranges... Encore sa magie chamanique ou je ne sais quoi...

En tout cas il commençait à devenir reconnaissable surtout ! Le choc fut tel que son masque resta sortit de sa bouche et resta pendre à son coup.  Et si personne ne réussissait à arrêter Abel en plein vol, alors mon homme tenterait tout pour survivre !

Alors il transforma sa main droite en cor et de l'autre sortit un petit ressort. Un dôme se forma alors autour de lui quand il y souffla, amortissant le choc contre le plafond, mais le ressort sortit de sa main servait à tout autre chose. Si Noctis ne pouvait gérer exactement la direction de la foudre tel un missile, il pouvait lui donner un point de départ puisqu'elle sortait de nulle part ! Et elle allait ainsi foudroyer le Corsaire qui ne pouvait aller plus vite que celle-ci d'un point de vue mathématiques... S'il ressentait l'envie de la renvoyer sur Noctis, il devrait alors savoir que le dôme allait logiquement garder la foudre tout autour de lui.

Et désormais, il ne restait qu'une dernière barrière que Van ne contrôlait pas réellement.

Le facteur chance !

Au moment de rejoindre le plafond, grâce au dôme il put s’aplatir ventre contre le plafond, son sac à dos faisait donc face à Abel, mais mon aimé étant invisible il ne pourrait point le savoir. Son visage était collé de profil au plafond, juste de quoi souffler un peu dans le cor en gonflant l'autre joue. La mort allait le toucher et il faisait tout pour en réchapper, mais s'il devait mourir ainsi, il mourrait avec son adversaire ! Et comme un véritable artiste !

Par une explosion...

En perçant le dôme, avec la vitesse que lui offrait ses vecteurs, Abel provoquerait une friction avec l'air comprimé qui enflammerait sa main, s'il s'arrêtait Noctis serait sauvé car il pourrait enchaîner sur un autre foudroiement. Mais s'il continuait son coup, Abel allait percer le sac et sa main incandescente ferait exploser instantanément chaque balle ainsi que les réserves de poison, notamment celui de Shindô. Avec ou sans flammes en faite, il écraserait les balles et produirait leur explosion.

Ce sac représentait un véritable stock à armes de destruction pour le Musicos de Shindô et s'il venait à être brisé avec les balles s'y contenant, l'explosion serait-elle qu'elle engloberait une ville moyenne. Ou une grande partie d'une ville comme Logue Town. L'artificier travaillait sur un bombe à retardement qui pourrait faire exploser le sac en lui laissant le temps de quitter la zone, mais par manque de temps il ne put fignoler sa technique qu'il comptait appeler La Nova du Titan. Néanmoins le Corsaire lui offrait la chance de le faire sans bombe ! Et avec beaucoup plus d'effet !

Quand la quinzaine de B.B. Balls et celle d'Ultimate B.B. Balls allaient exploser, avec Haki ou non, tous ceux présent dans la prison n'auraient aucune chance d'y survivre, la bâtisse pourrait même s'effondre, et se trouvant sous le château, toute la structure serait touché, provoquant son effondrement.
Abel aurait en plus droit au décharge électrique, à un corps gelé, aux balles fumigènes qui amplifieraient l'explosion, asphyxieraient l'homme et l'empoisonnerait, sans compter qu'elles se mélangeraient au poison du Fugu qui le tuerait à coup sûr, le seul antidote étant en la possession de quelques membres de Renaissance. On pouvait ajouter à cela les éclats de ferrailles produit par les balles contenant des filets en acier, en plus des quelques balles annexes du jeune homme...

Il ne lui restait plus d'option, trois techniques utilisées, il ne pouvait en enchaîner d'avantage avec le temps qui lui était accordé, il effectua donc les plus rapides et sans son ventre et sa mobilité il aurait des difficultés à faire mieux...

Un artificier doit toujours terminer par un explosion pour connaître l'effet de son art. Le Musicos autoproclamé Maestro pourrait donc finir en Artiste. Après tout, l'art...n'est qu'explosion.

C'est en tout cas ce que disait toujours mon époux.

*Quittes à mourir,nous mourrons, EN ROI !*


@Eques sur Never-Utopia

Récapitulatif Important:
Récap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 344
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
295/350  (295/350)
Berrys: 37.068.521 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Dernier étage 1   Mer 26 Mar - 14:17








Je n’avais aucune idée de ce qu’il pouvait se passer à l’intérieur de la grande salle où se trouvaient Noctis et Abel. Les deux voulaient en finir, si bien qu’ils devaient très certainement engager un combat à mort à ce moment. De mon côté, j’étais toujours « bloqué » derrière mon mur de sève, le temps que la jeune Marine soit suffisamment atteinte par mon gaz empoisonné. L’asphyxie était une mort vraiment horrible, pour qui que ce soit. Je l’entendais crier, me supplier, presque en sanglotant, et cela me faisait de la peine au fond, même si elle représentait un trop gros risque. Elle tapait à grand coup de poings dans la paroi pour tenter de la briser, sans succès. C’est seulement après quelques minutes que je décidai d’entrer. Sa voix s’était presque éteinte et ses coups ne se faisaient plus entendre. Déterminé, je fis tomber mon mur, me permettant de passer pour rejoindre la salle que j’avais pu voir auparavant. Katsumoto gisait sur le sol, une difficulté intense à respirer, des larmes coulant sur ses joues. Baissant légèrement la tête, pour y jeter un œil, j’avançai de quelques pas, m’approchant suffisamment d’elle pour la tapoter du pied. Elle était encore bien en vie. La main droite près de ma ceinture, j’amenais la deuxième au niveau de son visage, comme pour lui caresser la joue, pour finalement lui attraper les cheveux, d’une poignée dure comme fer, l’obligeant à me regarder droit dans les yeux.

▬ Le monde a changé. Tu seras bien mieux là-haut, fais-moi confiance.

Ma main droite attrapa finalement l’un des révolvers attachés, visant son front avec sérieux et mépris. La balle parti d’un coup sec, traversant son crâne jusqu’à ressortir à l’arrière pour percuter le mur. Le sang se mit à jaillir, éclaboussant même mon visage encore jeune. C’était la première fois que je tuais de sang-froid... Relevant les yeux, je repris la marche, pour atteindre la salle qui semblait apparemment être celle des machines. Quelques machines, beaucoup de boutons, et quelques leviers. Ceux-ci étaient au centre de la machine principale, les uns à côté des autres, comme s’ils avaient une fonction importante. Ce fut donc eux que je décidai d’actionner, espérant qu’ils puissent ouvrir les portes qui s’étaient fermées quelques minutes auparavant. Et Noctis… Qu’allait-il se passer pour lui ? En ressortant pour me rendre dans grande pièce, je serais en mesure de le savoir. Abel, Noctis ? Qui était le vainqueur, si le combat avait touché à sa fin ?





Techniques utilisées :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1501

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Dernier étage 1   Dim 30 Mar - 16:48







Plongé dans sa lecture, Antoine faisait abstraction de ce qui l’entourait. Bercé par la pluie battante et le crépitement des flammes dans la cheminée, il dévorait avec passion le nouvel opus de son auteur favori. Assise en face et tout aussi silencieuse, Kimiko brassait machinalement son thé chaud, le regard perdu dans le vide. Elle réfléchissait à la recette du jour, se demandant s’il ne valait pas mieux engager un vendeur supplémentaire.

- Tu as parlé à Katsumoto récemment ?

Antoine venait de briser le silence.

- Je l’ai eu ce matin, je voulais lui demander si elle pouvait obtenir une permission pour l’anniversaire de ta nièce, la semaine prochaine.

- Ça fait longtemps qu’on ne l’a plus vue, j’espère qu’elle va bien.

Son corps retomba lourdement sur le sol. Katsumoto s’éteignait sans avoir eu le temps de faire des vagues.

________




Membre des Shichibukai :
Rasgarat Abel

Abel savait qu’en utilisant sa capacité de prémonition, le momifié saurait pour son attaque. Il voulait lui montrer que se reposer sur ce genre de capacité pouvait être fatal. Haki ou pas, Logia ou pas, rapide et fort ou lent et faible, il ne fallait jamais se reposer sur ses acquis. Il s’était cru immortel. Il pensait qu’il avait le droit de tuer – de tenter de tuer aussi – sans jamais subir la moindre représailles. Il pensait qu’avec son arsenal, son pouvoir maudit, ses capacités et son intelligence il serait hors de danger, même face à plus grand que lui.
Il pensait mal.

Sa misérable tentative de pousser le Corsaire dans son propre réseau de flèche échoua, bien évidemment. Et autant fournir une explication maintenant, puisque le Rasgarat ne le ferait probablement jamais. Sur la surface de sa peau se baladaient des vecteurs. Ces derniers, fins, gros, longs ou plus courts imprimaient à tout élément en contact avec le corps du corsaire une nouvelle direction, empêchant ainsi quoi que ce soit de l’atteindre directement. N’importe quelle balle atteignant sa poitrine glisserait le long de sa peau, pour aller s’écraser autre part.

Remontons légèrement dans le temps, au moment des deux explosions et du sacrifice de la blonde. La première détonation fut l’objet d’une balle explosive. La seconde par contre, se produisit spontanément. Mais se protéger avec le Haki avait suffi à ne pas subir de dommages. Par conséquent, ce pouvoir, quel que soit son mode de fonctionnement, attaquait de l’extérieur. Et à partir de là,  Abel sut qu’il s’en sortirait indemne.

Retour au présent. Emporté par les vecteurs, la momie alla s’écraser sur le plafond, rejoignant ainsi les corps des différents morts, ainsi que celui du geôlier. Sans annuler ses différentes techniques, Le pirate fit un pas dans la zone sombre, pour se retrouver lui aussi au plafond, mais la tête en-bas, comme une chauve-souris. Il pouvait se tenir debout car il contrecarrait les effets des vecteurs écrasants par d’autres vecteurs, plus courts, dans ses jambes.

Il s’avança donc au niveau du champ de force et le perfora, sans grand difficulté. Son bras atteint très rapidement la chair, transperçant au passage tout une série de matériaux. S’en suivit alors une explosion redoutable explosion, incomparable aux précédentes. Le plafond vola en éclat et sous le coup de la détonation, l’ensemble des murs de la prison tremblèrent.



Fin de Noctis


Depuis sa vaste cellule – devenue sa future tombe – Stormrage interpréta cette secousse comme la fin du calvaire. Probablement Abel, s’était-il en luttant tant bien que mal pour rester conscient, malgré les pertes de sang.

Et là, faisons une pause. On pourrait penser en toute logique qu’après ça, le dernier étage de la prison s’écroulerait sur lui-même, entrainant alors dans sa chute le reste de l’établissement. Du coup, on en conclurait qu’Abel, ainsi que Sypher toujours présent, se retrouveraient coincés sous les décombres.  Mais, ce n’est pas exactement ce qui se déroula.

Les flèches Abel, partant du sol, jusqu’au plafond, retenaient celui-ci. Elles l’empêchaient de tomber dans un premier temps, mais Abel, de retour sur le plancher des vaches continua de les faire grandir… grandir… Grandir… Mètre après mètre, étage après étage, l’énorme faisceau de flèches intangibles perfora verticalement l’ensemble de la prison, jusqu’à ressortir par son sommet..

Et forcément, maintenant vous connaissez la chanson, tout ce qui était en contact avec elles suivaient inévitablement leur direction.
Le plafond détruit, les cadavres de Foxy, Korushige, Jim, Drough, tout ça passa au travers de l’étage du dessus. A tout cela s’ajoutèrent les cadavres des sbires de Korn, des sbires d’Illuin, de Stormrage, d’Aessa et de son harem masculin, sans parler des sols et des plafonds de chaque étage perforé… et le tout ressortit avec force au sommet de la prison, retombant au sol dans un vacarme assourdissant. Une sorte d’éruption de débris, de métal, de pierre, de chair et de sang.

Les cages d’escaliers et également la salle de contrôle furent les seuls zones non affectées, puisque hors de l’axe principal de la prison.

En levant les yeux, Abel put donc voir le ciel de Mars. Seul, au milieu de ce lieu désormais totalement vide, il prit une profonde inspiration. Sortir d’ici, c’est fait. Tuer le gros, c’est fait. Refaire le paysage, c’est fait. Quête annexe, éliminer la momie, c’est fait. Objectif en cours : tuer le Vice-Amiral… En position d’équilibre sur une flèche, il s’éleva dans les airs, direction le château.


Et c’est… fini !

Halfken et Sypher sont les UNIQUES survivants (pnj inclus) de la prison, qui est donc détruite, si vous avez compris ce que j’ai raconté dans ce post.
La prison c’est donc terminé, merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Dernier étage 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Groupe Dernier étage 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Groupe Dernier étage 1
» [Event] Groupe Mitsu
» [EVENT] Groupe Noburo
» [EVENT] groupe Rituel - Morgan, Albin, Elisa, Aly
» [EVENT - Groupe 5] Sang chaud dans les Docks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Siège de Mars :: Laboratoire-