Partagez | 
 

 [EVENT] Groupe 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Ven 29 Nov - 19:26


















 Déchaînement
Groupe 7 ~




Spoiler:
 


De gauche à droite : Masento, Katsumoto et Aessa

La prison.
Nom choisi arbitrairement pour cette tour inversée aux salles bardées de cellules où avaient été condamnés sans aucune forme de procès toute une série d’individus par un groupe de militaires déviants opportunistes qui avaient su profiter d’une situation de crise pour tirer leur épingle du jeu. Point.

Chacun était aux prises avec ses adversaires, une promenade de santé pour certains d’entre eux et une première épreuve déjà éprouvante pour d’autres, forcés de déployer d’avantages de moyens pour parvenir à leurs fins. Et face à ça, une Aessa presque heureuse de voir qu’elle avait affaire à des gens peu malins. Ils étaient en sous nombre, mais tous individuellement relativement puissant. Et pourtant, comme des débutants, ils s’étaient séparés pour lutter de leur côté, là où il aurait été bien plus rapide et efficace de rester ensemble.

Enfin, peut-être que ça ne changeait rien au final. La féline venait d’en éliminer quatre en un éclair, la contre attaque des jumelles rebelles avait eu raison de deux détenus, le corps du rouquin était inatteignable – du moins, avec des méthodes orthodoxes – la faux de la déprimée semblait même ne rencontrer aucune résistance, sans parler de l’autre excitée qui n’arrêtait pas de sauter et tirer à tout vas. Seul le beau brun semblait galérer d’avantage, n’ayant à son compteur qu’une seule victime et actuellement aux prises avec un adversaire qui esquiva même sa dernière attaque, d’un bon latéral.

A ce rythme, l’identité du groupe vainqueur ne ferait plus l’ombre d’un doute et Aessa ne pouvait se le permettre. Elle jeta un œil furtif autour d’elle, sur les murs. Il était là, quelque part, il devait l’observer, ou enregistrer les images pour les visionner plus tard… Elle était parvenue à le séduire, ils avaient même dormi ensemble – doux euphémisme, surtout pour ceux qui avaient séjournés dans la chambre du bas cette nuit là. Bon, elle avait essayé de le tuer, il l’avait mal pris et l’avait jetée ici. Mais il lui avait donné une chance, une chance qu’elle ne raterait pour rien au monde.
Aessa enfonça soudain deux doigts dans sa bouche, produisant alors un puissant sifflement aigu afin d’attirer l’attention.

- Les garçons, revenez près de moi, je me sens seule…
Elle avait parlé en imitant le ton d’une petite fille qu’on aurait abandonné et ils abandonnèrent aussitôt leur attitude hostile, afin de la rejoindre d’un bond, comme si quelque chose chez elle les attiraient comme des aimants. De la vingtaine du début, il devait en rester moins de la moitié.

- Ecoutez, nous avons tous ici été enfermés par ce cinglé et sa bande sans n’avoir rien pu faire. Il nous force à vous combattre parce qu’il veut nous éliminer, mais nous on veut éviter les morts inutiles, alors…

- Très touchant, vraiment.
Agent Masento. Vingt-quatre, un concentré de volonté, de talent et de perspicacité. Un esprit affûté comme une lame, dans un corps entraîné sous d’extrêmes conditions, qui conservait pourtant ses traits féminins. Elle s’était doucement imposée comme leader du groupe, depuis le début de cette aventure et avait jugé utile d’interrompre le parti adverse. Se tournant vers son « groupe », un léger sourire moqueur aux lèvres, elle enchaîna.

- Ces belles paroles sonnent à mes oreilles comme les gémissements d’un enfant sur le point de se faire sévèrement punir, pas vous ?

- Quoi ? Mais non ! J’essayais simplement de vous expliquer que nous allions arrêter de nous battre et appuyer sur les dalles afin de laisser passer le groupe d’à côté. On abandonne.
En périphérie de l’immense pièce étaient disposées vingt dalles légèrement surélevées. Une dernière trônait au milieu de la salle. Et très lentement, les mains levées pour insister sur l’absence totale d’hostilité, les prisonniers encore debout se dirigèrent lentement vers les différentes dalles. Mais ils n’étaient que huit, il fallait donc que le groupe d’aventurier se positionne également sur les dalles, tout en disposant quelques corps celles où il manquerait une pression.


Hormis Halfken, considérez que toutes vos attaques ont atteints leurs cibles.
Il reste 8 prisonniers, ainsi qu’Aessa.
Vous avez le choix :
- Où vous jouez le jeu et allez chacun vous placer sur les dalles, pour permettre aux autres de continuer.
- Où vous attaquez en fourbe, profitant de l’occasion pour éliminer tout le monde.

N’oubliez pas qu’hormis la dalle centrale, toutes les autres se situent tout le long des bords de la pièce !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Mar 10 Déc - 22:07



Foxy que ce soit par chance, par miracle ou tout simplement grâce à ses nombreux entraînements, avait réussi à se débarrasser rapidement des ennemis qui se dressaient sur son passage et sans occasionner la moindre blessure. Tant mieux, elle commençait plutôt bien les festivités... Lorsqu'elle fut certaine que ceux qu'elle venait d'attaquer était bien hors d'état de nuire, elle reprit son apparence humaine en poussant un soupire tout en serrant un peu plus fort son bâton dans ses mains. Ce n'était pas parce qu'elle s'était débarrassée d'eux que tout était fini, malheureusement... Et au contraire. D'ailleurs, celle qui semblait être la chef du groupe était toujours debout, et indemne. C'était vers elle que la Kurusogami souhaitait combattre dans les instants qui suivraient, mais étant donné que ses soldats s'étaient littéralement sacrifiés avec une dévotion exemplaire un peu plus tôt, il y avait fort à parier que la situation se compliquerait encore et toujours. Alors qu'elle s'apprêtait à repartir à l'action d'un soru bien calculé, la maudite s'arrêta néanmoins. En effet, Aessa prit la parole, demandant à ses sbires de revenir vers elle. Tous avaient obéis instantanément, et avec une docilité exemplaire. La révolutionnaire comprenait maintenant pourquoi ces pauvres types qui gisaient au sol s'étaient interposés quand elle avait tenté de l'attaquer : les atouts féminins avaient parfois de bons avantages pour se faire entendre. Cette pirate était réellement plus écœurante qu'une bonne partie des hors-la-loi, si tant est qu'elle se soit bien abaissée à une telle manière de vivre... Sauf que quelque chose vint rapidement surprendre la demoiselle d'Alabasta.

Et pour cause : Aessa demanda à ses coéquipiers d'aller se placer sur les dalles, après une intervention plus ou moins moqueuse de la part de Masento. Réellement ? Ils se rendaient sans plus discuter ? Cela laissait Foxy dans un véritable état de surprise, sinon d'étourdissement. Quelque chose clochait, tout se déroulait bien trop rapidement et surtout bien trop facilement... Mais en y repensant, la blondinette songea que tout ceci n'était peut-être que véridique. Sans doute cette femme, face à elle, avait-elle compris que les aventuriers étaient clairement plus forts qu'elle et que ses larbins ? La différence de niveau sautait aux yeux, de toute façon... Et comme ces types étaient trop peu nombreux pour appuyer sur toutes les dalles en même temps, les participants à la bataille devraient apparemment les aider avec les corps inconscients de leurs camarades. Poussant un soupir, la Kurusogami accrocha à nouveau son bâton dans son dos et se dirigea vers le cadavre de l'un des types qu'elle avait vaincu un peu plus tôt avant de le traîner vers une dalle, non loin. Elle l'y plaça, tout en gardant précieusement ses ennemis aux yeux, prête à intervenir s'ils agissaient suspicieusement. Toutefois, comme leurs mains étaient levées en véritable signe de capitulation, la maudite songea qu'elle était peut-être paranoïaque et qu'ils ne tenteraient certainement pas le diable.

Après avoir placé l'un des corps sur la dalle, elle se dirigea à nouveau vers un autre cadavre, afin de réitérer l'opération, sans vraiment prêter attention à ce que faisaient ses alliés.

Du coup c'est à toi Halfken !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Mer 11 Déc - 16:06


















 Déchaînement
Groupe 7 ~




Spoiler:
 


De gauche à droite : Masento, Katsumoto et Aessa

Depuis qu’ils étaient arrivés ici,  Katsumoto ressentait chez Aessa une importante malice, comme si elle était en train de mentir en permanence,  sans pour autant considérer à un seul moment que cette poitrine sur pattes puisse constituer une sérieuse menace. Elle restait aux aguets, préférant jouer la distance, la tristesse et le mutisme plutôt que d’avoir à leur montrer qui  elle était vraiment : une fille courageuse dotée d’une discipline de fer.

Tout à l’inverse de notre chère Masento, fulminant intérieurement en voyant ses « camarades » se mettre à exécuter bêtement les directives données par cette vulgaire criminelle. Tandis qu’Aessa attendait au milieu de la pièce que tout le monde se mette en place avant d’activer la dalle centrale, la jeune agent du Cipher Pol ne bougea pas d’un iota. Ses yeux rivés vers ceux de la détenue essayaient de percer à jour l’éventuelle stratégie perfide que cachait se visage botoxé.
Avec les autres détenus – qu’ils soient conscients ou non – ainsi que le reste des participants sur les dalles, ou en tout cas, dans leur coin respectif, Masento et Aessa se faisaient face, dans le centre de la pièce, avec comme seule limite pour les séparer cette petite dalle en pierre qui remontait du sol.

- Contrairement aux autres, je ne suis pas dupe.

- Et moi, je ne veux pas combattre inutilement. A présent Miss Sherlock, si tu pouvais me laisser un peu d’air…

Masento ne releva pas la phrase et lui tourna tout simplement le dos, tandis qu’un bruit d’engrenage  caractéristique confirma que l’activation des dalles avaient bel et bien débloqué l’accès pour l’autre groupe.
Et soudain, Intention meurtrière. Aucune ambiguïté. Brusque et intense, comme si elle avait été compressée, refoulée quelque part depuis tout ce temps. C’était le genre de signal qu’attendait Katsumoto, qui quitta immédiatement sa dalle en direction du centre de la pièce, faux en main. Mais il était déjà trop tard.

Aessa avait appuyé sur le bouton. Quel bouton ? Le bouton sur la carapace du tout petit Den Den logé entre ses deux airbags depuis le début. Un Den Den sur lequel était dessiné le logo caractéristique de la prison ; animal qu’elle avait « emprunté » à Makui lui-même, profitant cette nuit-là d’une torride séance de câlin pour promener ses mains baladeuses un peu partout…
C’était oune piège.

Se produisit simultanément deux choses. Premièrement, le sol se scinda littéralement en quatre plateformes, ce qui ne gêna ni Masento, qui n’eut qu’à utiliser son Geppou pour ne pas tomber, ni Katsumoto qui usa de l’élan de sa course pour sauter et atteindre la dalle au centre, seule partie du sol à ne pas bouger. Deuxièmement, un gaz hautement acide s’accumula très vite dans la pièce.

Les quatre plateformes s’éloignaient l’une de l’autre, comme « avalées » par la paroi, ne laissant finalement qu’un immense trou, avec en son milieu un pilier sur lequel  une Aessa choquée jouait les équilibristes. L’attaque de Katsumoto n’atteignit pas sa cible, mais heureusement sa faux se planta dans le pilier, lui évitant une chute probablement mortelle. La plupart des détenus étaient déjà tombés on avait pu entendre l’écho provoqué par le bruit de leur corps s’écrasant plusieurs mètres plus bas. Les plus habiles avaient eu le temps d’attraper une arme et de la planter dans la paroi.

- Ce gaz… il me brûle les yeux ! hurla Katsumoto, ayant de plus en plus de mal à s’agripper à sa faux.

Les détenus accrochés aux murs tiraient sur les participants qui s’en étaient sortis. Des balles et des morceaux de lames rouillés volaient dans tous les sens, à travers ce qui était devenu une sorte d’immense puits. Et au sommet de ce puits, Aessa, particulièrement exposée au Gaz acide se mit à suffoquer. Elle toussa tellement fort qu’elle en perdit l’équilibre et finit par chuter.

- Tu n’as que ce que tu mérites, commenta Masento, occupée à éliminer les prisonniers sur les murs, à l’aide de son Geppou.

Très étonnement, la chute ne fut pas mortelle. Aessa se releva péniblement, se pensant d’abord dans la pénombre totale, avant de remarquer les deux immenses candélabres qui éclairaient faiblement la pièce. Elle marcha un peu avant que son pied ne butte soudainement contre un obstacle. Un corps mort qui était tombé au début de l’ouverture du sol.
Elle n’avait pas remarqué l’ombre de quatre mètres qui s’était faufilée dans son dos. Elle n’avait pas non plus remarqué la lame qui lui transperçait l’abdomen. Du coup, la seule chose qu’elle put faire avant de mourir fut de pousser un effroyable cri d’effroi. Un cri qui se propagea jusqu’à faire écho plus haut… attirant l’attention de la Katsumoto suspendue vers ce qu’il y avait plus bas. Et son visage se déforma instinctivement pour prendre une expression de terreur pure. Ce qui les attendait en bas, n’était nulle autre que… la mort.



???



 


J’suis fatigué… déso pour la qualité, surtout pour un post aussi important que celui-ci. J’aurais voulu faire mieux, faire un petit schéma etc… mais non.
Très important de bien se représenter dans sa tête ce qu’il se passe dans la salle et aussi à quelle vitesse ça se passe. (faut voir la réaction des deux PNJ, ça aide).

Le sol se scinde en quatre morceaux qui « glissent » progressivement en s’éloignant… ne laissant alors plus qu’un immense trou (ça par exemple, c’est rapide). Seule reste la dalle centrale (et donc tout un pilier central le long du trou). Il y a un gaz qui se répand aussi, il est mortel et s’accumule dans l’air, vous obligeant à terme à descendre. (le gaz  lui monte, donc pas de risque qu’il vous suive).
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1376
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 81.258.500 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Sam 14 Déc - 15:51

      Event - Groupe 7

      Je n'eus pas trop de difficulté à abattre mon ennemi qui ne fit pas long feu et me tournais immédiatement vers mon clone qui semblait vouloir s'amuser avec le corps de sa victime. Je ne pouvais nier que cela m'arrivait parfois, mais cette fois-ci, nous n'avions pas de temps à perdre, c'est pourquoi je m'empressais de faire disparaître mon double et d'abattre le pirate qu'elle avait déjà bien affaibli à elle seule.

      Je m'apprêtais alors à m'en prendre à un autre ennemi lorsque tous les pirates se rejoignirent près de celle qui semblait être à la tête du groupe. Elle sembla alors leur parler d'un ton qui ne convenait pas vraiment à son rang et ce à quoi on pouvait l'associer. Elle essayait de nous convaincre de ne plus nous battre. Heureusement pour nous, une personne de ce groupe ne semblait pas totalement dupe en nous faisant bien comprendre qu'elle ne croyait pas un traître mot de ce que disait cette femme. Néanmoins, celle-ci tentait malgré tout de nous convaincre du bien-fondé de ces paroles. Comme si elle pouvait dire la vérité. Comme si nous pouvions lui faire confiance et nous en remettre à elle. Je ne pouvais tout simplement pas l'accepter.

      Pourtant, certains choisirent d'obéir docilement. Enfin, deux choisirent d'obéir : la blonde à la poitrine opulente et Halfken. Ils étaient bien naïfs de croire sur parole celle qui puait le mensonge à plusieurs kilomètres à la ronde.

      Celle qui semblait ne pas croire une seule parole de l'ennemie la fixait et ne bougeait pas, certainement prête à réagir à n'importe quel moment. Quant à moi, je restais également immobile, malgré une envie meurtrière envers certains de mes coéquipiers qui se faisaient bêtement avoir. Ne jamais faire confiance à personne. Ne jamais croire ce qu'on peut vous dire. Toujours rester sur ses gardes. C'était ainsi que l'on restait en vie et que l'on se protégeait. Le début se passa sans encombre. En effet, un engrenage semblait s'être enclenché sans plus de problème. Une bonne nouvelle au moins. Mais la suite n'était pas moindre. En effet, personne n'aurait pu se douter que cela se passerait ainsi.

      C'est alor que la femme sortit un Den Den Mushi et pressa un bouton qui déclencha un piège maléfique et auquel il n'y avait certainement qu'un moyen de s'échapper, voire aucun. Qui pouvait le savoir. Personne n'eut le temps de stopper l'ennemie qui eut le temps de faire ce qu'elle voulait. Si ces idiots n'avaient pas agi de la sorte, nous aurions peut-être pu éviter ce piège.

      Tout se déroula alors très rapidement. Le sol commença à bouger sous nos pieds et, instinctivement, j'essayais d'éviter à tout prix la chute. Qui sait ce qu'il y avait en bas ? Je m'accrochais donc à un mur, comme tous ces détenus. Je me retrouvais au même niveau qu'eux. C'était assez minable. J'étais bien tentée de me laisser tomber pour ne pas rester dans cette situation, mais je ne savais pas vraiment ce qui m'attendait en bas et préférait que quelqu'un se jette avant moi.

      Pourtant, le piège était bien ficelé et un espèce de gaz se diffusa. Je ne savais trop de quelle nature celui-ci était, mais je me doutais qu'il valait mieux s'en méfier. Cela n'avait pas que des bienfaits, ou plutôt, était plus souvent annonciateur de danger. En plus de cela, je sentais des balles qui fusaient de part et d'autres, tentant certainement de m'abattre. Sur ce coup, je ne pouvais pas faire grand chose mis à part attendre. Voir si ce gaz était vraiment dangereux, savoir s'il était possible de survivre en bas.

      Lorsque le gaz arriva à ma hauteur, dans un premier temps, je ne ressentis rien de spécial. Cela ne dura que très peu de temps et très vite, je me rendis compte qu'il n'était pas bon de respirer cela. Qu'il valait peut-être mieux se laisser tomber pour mourir plus rapidement. Je m'apprêtais à me laisser tomber pour chercher un échappatoire autre part lorsque j'entendis un cri qui ressemblait étrangement à la voix de notre ennemie. Ce qui était là en bas ne semblait pas être mieux. Un choix s'imposait donc. Le gaz ou l'inconnu. Sentant que le gaz s'en prenait de plus en plus à moi, je pris la décision de me laisser glisser le long de ce mur et d'affronter l'inconnu. Cela ne pouvait pas être si terrible, si ? En tout cas, le cri semblait témoigner du contraire. Cela n'était pas pour me rassurer, mais, n'ayant pas le choix, je me lâchais lentement restant le plus possible collée au mur le long duquel je glissais.

      Lorsque je sentis enfin la terre ferme, je fus tout d'abord rassurée de ne plus ressentir de gaz qui s'en prenait à moi et frottais mes yeux qui avaient du mal à s'en remettre. Regardant autour de moi, le mur derrière moi me rassurait quelque peu. Ce que je pouvais entrevoir devant moi, par contre, ne me rassurait pas du tout, bien au contraire. Une énorme bête me faisait face et je la voyais à peine. Elle avait l'air bien menaçante et j'espérais simplement qu'elle ne m'avait pas entendu, pas vu. J’espérais simplement que quelqu'un aurait la même idée que moi et qu'il ne se laisserait pas faire par ce gaz. Pour la première fois, je me rendais compte que seule, cela risquait d'être compliqué.


_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Sam 14 Déc - 18:34



Alors que les autres et tout particulièrement Masento semblaient ne pas vouloir arrêter l'affrontement aussi tôt, et voulaient visiblement continuer un massacre idiot et sans but, Foxy fut aidée par l'homme brun et assez grand, prénommé Halfken, dans sa tâche de placer les corps ennemis inanimés sur les trappes. Ils eurent bien rapidement fini et aussitôt le mécanisme se fit entendre, soulageant légèrement la commandante qui fut heureuse d'avoir choisi cette voie pacifique. Il n'y avait pas d'utilité à décimer des rangs humains, même ennemis, et ça n'était guère plus qu'un malheur que de sacrifier des vies. Malheureusement, la Kurusogami déchanta bien rapidement : avec l'ouverture des grilles sembla arriver un problème bien plus grand que celui de combattre une poignée de hors-la-loi peu puissants. En effet, Aessa, celle qui s'imposait apparemment comme étant la chef des combattants du groupe, appuya sur une sorte de télécommande sans que personne ne puisse rien faire pour l'en empêcher. Presque immédiatement, la salle commença à s'ouvrir, le sol s'écartant pour s'enfoncer dans le mur. Si ce n'était guère un problème pour Masento et la maudite du tigre, cela était vraisemblablement bien plus pénalisant pour les autres combattants : de nombreux tombèrent vers les niveaux inférieurs tandis que d'autres s'accrochaient tant bien que mal aux parois de la prison. Participants et alliés de Makui semblaient tous dans le même danger, et la blondinette utilisa le geppou pour rester dans les airs en serrant les dents. Dans le feu de l'action, elle avait perdu ses coéquipiers de vue mais comptait bien les aider aussi rapidement que possible, pendant que l'autre gouvernemental ayant le don manifeste de voleter prenait un malin plaisir à massacrer les hommes qui ne pouvaient plus bouger. Devant un tel génocide impitoyable, la révolutionnaire hurla :

-La mort de ces types vaut plus que la vie de tes alliés ? Si c'est ce que tu penses, ta justice est pathétique !

Sans plus réfléchir, elle fonça en direction de Katsumoto, qui s'agrippait avec difficulté avec sa faux au pilier malgré les gaz libérés. Ceux-là commençaient déjà à gêner la maudite, et elle devait tout simplement faire vite... C'est à ce moment-là que le hurlement d'Aessa se fit entendre, glaçant jusqu'aux os de la tigresse qui serra les dents. Elle n'avait pas le temps d'appréhender ce qui pouvait se trouver plus bas, il en allait de sa responsabilité. Elle était commandante de la marine et ne voulait que le bien du peuple : de quel droit pouvait-elle s'opposer aux injustices si elle ne pouvait même pas porter secours à ses quelques amis du moment ? Foxy attrapa donc la jeune femme à la faux malgré la douleur qui se faisait de plus en plus grande et prit une nouvelle fois la parole à son intention, moins fort que précédemment :

-Tiens toi bien !

Elle cessa soudainement d'utiliser son geppou et commença à chuter, entraînant son alliée avec elle en direction de l'étage inférieur où semblait se trouver une abomination. La jeune fille aux cheveux rouges descendait déjà le long du mur mais les autres, la Kurusogami n'arrivait pas à les voir. Ses yeux la piquait, et elle dut fermer les paupières un instant avant de sortir du nuage toxique. Elle reprit alors impulsion sur le sol, cessant la chute inexorable avant de demander à Katsumoto :

-Tout va bien ?

Il fallait maintenant songer à descendre... Ce qui, étrangement, ne la motivait pas le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Sam 14 Déc - 22:12


Chaos


Groupe 7 ~




De gauche à droite : Masento, Katsumoto et Stormrage

Finalement, ce piège n’avait pas fait tant de victimes que ça. Hormis Aessa et peut-être trois prisonniers maladroits, tout le reste était arrivé au niveau inférieur, peut-être pas indemne, mais vivant. Foxy, Masento, Jim, Katsumoto, Suki, Halfken ainsi que la demi-douzaine de détenu qui restaient du premier assaut. Ces derniers avaient arrêtés de viser les participants au jeu pour tenter de se précipiter à la rescousse de celle à laquelle ils avaient l’habitude d’obéir, tels de toutous bien dociles.  

- Aessa, on va te venger ! Cria l’un d’eux, entraînant alors les autres qui brandirent leurs armes.

- Non, n’y allez pas ! C’est Stormrage, un très dangereux pirate qui devait être transféré dans une cellule de haute sécurité à Impel Down ! Il a rivalisé avec…

Une main se rabattit fermement sur la bouche de Katsumoto, l’empêchant de terminer sa phrase. C’était Masento, notre chère meneuse auto proclamée. Tant redoutée pour ses aptitudes combatives que pour sa capacité de déduction, Masento avait profité du combat plus haut pour analyser chacun de ses partenaires, identifiant alors leurs aptitudes. Elle était en mesure de créer un plan, mais avait pour cela besoin d’avantages d’informations. Elle regarda donc impassible les six hommes se ruer vers le colosse de quatre mètres. Ce dernier trônait au centre de cette salle immense comme un terrain de football et particulièrement peu éclairée (seulement deux grands candélabres sur les côtes).

Le dénommé Stormrage leva la tête vers les six assaillants, sans quitter sa position. Il mit un pied en avant et abattit son arme sur le groupe avec force ! L’onde de choc fit trembler le sol, les murs… quatre prisonniers étaient mort sur le coup. Un cinquième s’était faufilé entre les jambes du cornu, tandis que le sixième avait bondit pour tenter de trancher au niveau de la tête. La lame de ce dernier fut coincée entre les deux mâchoires de Stormrage, qui au même moment s’assit brusquement pour écraser l’autre téméraire.

- La prochaine fois, essayez avec une armée.
 
Il plaqua le corps du dernier survivant au sol, avec une main, avant de le découper en morceau, grâce à l’arme dans son autre main – un peu à la manière d’une carotte, pour vous aider à visualiser. Ceci déclencha alors un cliquetis de rouage caractéristique et dans son dos, à l’autre bout de la pièce, une immense porte métallique s’entrouvrit légèrement, laissant alors entrer beaucoup de lumière. Réalisant qu’il était en train de marcher sur l’unique dalle de l’étage, Stormrage se recula, ce qui referma la porte derrière lui. Le massacre terminé, il porta son attention sur le petit groupe restant.

- Je tuerai quiconque osera s’approcher de moi ou de cette porte. VOUS NE PASSEREZ PAS !
 

Son cri guttural résonna dans tout le niveau, allant même jusqu’à soulever la chevelure d’une Katsumoto terrifiée. Masento avait un sourire nerveux, réalisant qu’elle était peut-être face à challenge dont elle ne pourrait triompher, vivante. Elle avait tout analysé, sans perdre une seule miette. Il était à présent temps d’établir un plan. C’était son devoir, en tant que meneuse. Elle se mit donc à parler à voix basse.

- Okay, Tristoune avait raison, ce monstre est dangereux. Je pensais qu’il ne bougeait pas parce qu’il ne nous avait pas vu, mais en fait, il protège la dalle au centre.

Masento réalisa qu’elle ne s’était pas encore présentée. Elle connaissait leur prénom, hormis celui de Katsumoto qu’elle avait gentiment surnommé Tristoune, mais eux ne connaissaient pas le sien. Tant pis, de toute façon, dans l’immédiat, c’était secondaire.

- Vous les avez combattu comme moi. Ces prisonniers ne sont pas très doués. Nous, on sera malin. Foxy et moi sommes les plus rapide du groupe. On va passer dans son dos, pendant que Suki et Jim l’attaqueront de front. Avec tes clones bien sûr, et toi Jim, ton Logia t’offre une bonne défense.

Elle se tourna ensuite vers le dernier, Halfken. Pas le meilleur élément de l’équipe, un homme grand, fort, habile au combat, mais sans plus.

- Et Halfken, tu profites de la distraction pour lui trancher les ligaments au niveau des jambes, ce qui nous permettra à tous de porter une grosse attaque final en masse. Si on agit de la sorte, on n’aura plus qu’à déposer son cadavre sur la dalle pour maintenir la porte du fond ouverte.

Elle avait parlé vite, de manière claire et précise. Elle ne leur avait pas demandé leur avis, peut-être parce qu’elle les sous estimait. Erreur qu’elle ne se permettait normalement pas, mais qui lui semblait indispensable. Comment faire confiance à cette équipe qui, quelques secondes plus tôt était délibérément tombé dans un piège pourtant visible à des kilomètres. Elle s’avança donc d’un pas, se mettant en position de course, avant d’adresser quelques derniers mots. S’ils avaient des réclamations à faire, c’était maintenant ou jamais.

- Toi Tristoune, vu ton état, tu vas simplement rester en arrière et nous couvrir. J’ai vu que tu pouvais prédire les attaques avec ton Haki. Ça ne nous permettra probablement d’esquiver, mais peut-être que ça nous évitera la mort.

Ladite Tristoune était en véritable état de choc. Elle était en effet la seule à voir et entendre ce que les autres ici ne pouvaient même deviner. Ca la terrifiait tout simplement et elle ne le savait pas, mais plusieurs de ses cheveux avaient déjà virés au blanc. Enfin, quelque chose d’inattendu se produisit. Stormrage mit brusquement un genoux au sol, enfouissant sa tête entre ses mains.

- Aargh, c’est insupportable ! Vous parlez... tous en même temps… arrêtez !
 

Il n’allait visiblement pas très bien, ce qui conforta Masento dans sa stratégie.
 

Bon.
Vous vous rappelez toute cette histoire avant le lancement de l’event, sur la mort possible, la musique de funéraille etc… ? Bah, franchement, on peut avouer que si y a bien un groupe qui doit se sentir concerner par ça, c’est vous, chers amis du groupe 7.

Alors, je le dis parce que je suis gentil, mais à partir de maintenant, chaque erreur de votre part sera sanctionné par une mort.

Donc, c’est très important de bien lire et comprendre les indices que je laisse et surtout, de faire les bons choix. Ici par exemple, vous avez un premier choix important. Et si vous vous trompez > Mort. (Je suis sérieux !)

N’hésitez pas à communiquer entre vous (c’est un ordre en fait, communiquez entre vous hrp, pour savoir ce que vous allez faire inrp, et peut-être déjà agencer vos réponses.)
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1376
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 81.258.500 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Lun 16 Déc - 21:05


      Event - Groupe 7


      Assez rapidement, je fus rejoins par Halfken qui hocha la tête de gauche à droite, comme pour me faire comprendre qu'il valait mieux ne rien faire pour le moment et attendre le reste du groupe, probablement. Je n'avais pas l'intention de me jeter sur l'ennemi sans réfléchir. Cela ne m'arrivait que très rarement, je dois dire, mais cette fois-ci, je savais que je ne parviendrais pas à m'en sortir. J'avais eu de la chance de ne jamais me retrouver face à un adversaire qui avait de réelles intentions meurtrières envers moi tout en étant assez puissant pour me battre. Mais cette fois-ci, celui-ci était bien trop fort et n'aurait aucune pitié.

      Les derniers pirates survivants décidèrent alors de s'attaquer à la bête. Celle-ci ne leur laissa que peu de répit. Ils furent tous tués très rapidement, ce qui témoignait bien de la puissance de cet adversaire de taille. Néanmoins, dans son agitation, le gros personnage fit l'erreur de marcher sur une dalle dans la pièce qui déclencha un engrenage ouvrant une porte derrière le dénommé Stormrage. La clé de la sortie se trouvait donc ici, il fallait trouver un moyen de mettre quelqu'un sur la dalle pour ouvrir la porte et permettre aux autres de sortir. Néanmoins, la bête nous fit bien comprendre qu'il tuerait quiconque essaierait de s'approcher de cette dalle et de s'échapper de l'endroit. Mais, si nous ne faisions rien ? Qu'allait-il faire ? Je me le demandais bien.

      Mais, celle qui se prenait pour la chef de ce groupe depuis bien trop longtemps décida qu'il était arrivée le moment où elle devait se rendre vraiment intéressante en nous menant tous à la mort. Elle commença à élaborer une stratégie des plus stupides. En effet, elle nous menait, Jim et moi, droit à la mort. La grosse bête n'aurait aucun mal à nous tuer tous les deux en moins de temps qu'il ne faut pour le dire et je refusais d'obéir docilement à cette idiote. Pour qui se prenait-elle ? Elle allait peut-être mourir la dernière, mais elle allait bien perdre la vie avec des raisonnements de la sorte. Elle proposait donc qu'elle et Foxy passe à l'arrière du monstre pour l'attaquer et que Halfken tente une opération suicide pour faire s'écrouler la bête. Très prévenante, elle proposait même à celle qu'elle surnommait « Tristoune » de rester en arrière. Cela n'avançait pas à grand chose, sachant que l'on avait besoin du plus grand nombre de personnes pour battre ce monstre, même s'il était vrai que la jeune femme n'avait vraiment pas l'air au meilleur de sa forme et n'était probablement pas capable d'aligner deux pas sans s'écrouler.

      Cette fois-ci, je décidai qu'il était temps de réagir et d'arrêter de laisser ces imbéciles agir comme il le voulait et sans réfléchir. Je saisis donc de manière douce et pas trop violente l'arrière du col de celle qui se prenait pour un chef pour la retenir dans son élan et lui éviter un départ précipité tandis que je pouvais entendre la voix au loin de la bête qui se plaignait du bruit. Nous n'avions pourtant que chuchoter quelques paroles qui ne pourraient déranger une personne normalement constituée. Je ne portais pour le moment pas trop d'attention sur ceci, me concentrant plutôt sur l'attitude de la petite cheftaine orgueilleuse. Prenant la parole, je ne cherchais pas à baisser le ton de ma voix pour que le monstre ne m'entende pas, cela était bien inutile, après tout :

      - Il serait peut-être temps que tu te rendes compte que ta stratégie ne va servir à rien face à... Cette chose. Tu vas tous nous mener à la mort et toi avec. Pour le moment, il vaut mieux réfléchir un peu plus intelligemment plutôt que de foncer tête baissée vers l'ennemi alors que celui-ci a l'air bien décidé à ne pas vouloir s'éloigner de cette fameuse dalle. Pour le moment, je pense que c'est ici que nous risquons le moins de nous faire avoir. Alors arrête de vouloir nous diriger comme des chiens bien obéissants à leur maîtresse. Je n'ai jamais apprécié faire équipe avec des gens, mais il semble que, pour une fois, nous n'ayons pas le choix.

      Je relâchais alors son col, ne cherchant plus vraiment à la retenir, et finis par lui dire :

      - Mais si tu tiens à te faire tuer, vas-y, je ne te retiens pas. Il est seulement dommage qu'il y ait une personne en moins pour chercher une solution.


      Je me tournais ensuite vers mes coéquipiers, guettant une réaction de leur part. Je ne les considérais toujours pas comme de réels alliés, mais je n'avais pas le choix pour le moment et je savais pertinemment que si nous avions besoin d'abandonner quelqu'un ici, je n'hésiterais pas à laisser l'un d'entre eux.

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Mar 17 Déc - 22:39


Chaos


Groupe 7 ~




Elles furent à peine au sol, Katsumoto et elle, que déjà elles devaient faire face, avec le reste de leur groupe fort heureusement, à un nouvel adversaire de taille... Et la taille était d'ailleurs aussi vraie pour le physique de l'homme en question que pour sa réputation. Du haut de ses quatre mètres, Stormrage impressionnait sans nul doute... Foxy frissonna légèrement lorsque les pirates s'élancèrent dans sa direction pour venger la mort de leur capitaine. C'était inutile, et ils allaient tous mourir bêtement... La gardienne d'Impel Down était prête à les avertir du danger imminent qu'ils courraient mais n'en eut pas l'opportunité : en effet, Masento, celle qui pensait assumer le rôle de chef du groupe des participants, lui mit une main sur la bouche en lui intimant l'ordre de se taire. La blondinette ne put que serrer les dents que déjà les forbans s'écroulaient au sol devant la puissance phénoménale du célébrissime homme-cornu. Qu'avait-elle voulut faire en laissant ces hommes aller à leur mort ? Toutefois, si la Kurusogami se contentait de garder le silence à ce moment précis, c'était bien parce qu'elle estimait ne pas avoir fait tout son possible pour sauver ces imprudents... Si elle avait su revenir à l'instant présent un peu plus tôt, elle aurait pu essayer de les couvrir le temps qu'elle occupe Stormrage... Même s'il y avait fort à parier que dans ce cas de figure, ce serait son sang qui coulerait sur le dallage de la prison bien froide. Le gardien de l'étage ne s'arrêta pas en si bon chemin et leur fit comprendre rapidement qu'il ne comptait pas les laisser passer, sans pour autant montrer une attitude excessivement agressive. Il restait près de l'unique dalle permettant d'ouvrir la porte... Mais pourquoi ? Etait-il plus pacifique que ce qu'en avait entendu dire la commandante ? Vraisemblablement...

Masento prit une nouvelle fois la parole, donnant un plan monté rapidement, et envoyant Halfken droit sur l'adversaire. Quelle folie était-elle en train de mettre en place ? Jamais Foxy n'accepterait de se lier à un tel stratagème, qui relevait plus du suicide collectif que d'un réel affrontement... Elle fut d'ailleurs soulagée de voir que Suki et Halfken contredisent la jeune femme du Cipher Pol, appuyant leur dire par un hochement de tête et une expression plus que sérieuse. Pendant que l'homme brun allait créer un brouhaha étourdissant, la Kurusogami prit donc la parole :

-Il est hors de question que qui que ce soit s'approche de lui. Vu la force qu'il a montré, il serait capable de nous couper en deux d'un seul coup, et tous en même temps... Non, il faut attaquer à distance. Je vais tenter de l'acculer ou, dans le meilleur des cas, de l'occuper. Si vous avez des techniques à distance, n'hésitez surtout pas à me prêter main-forte.

C'est quand le civil entama son fameux vacarme que la révolutionnaire infiltrée usa de son premier soru pour se placer derrière Stormrage, à vingt bons mètres de lui. Elle envoya un rankyaku puissant et disparut dans la foulée, réitérant l'expérience de chaque côté du pirate. En gros, celui-ci était cerné par des lames projetées : une devant, une autre derrière, une troisième à droite et une dernière à gauche. Il n'y avait aucun doute qu'il parviendrait à s'en sortir mais au moins, cela permettrait de juger de ses capacités... Bien plus que d'envoyer des hommes au suicide, en tout cas. La blondinette était prête à tout pour permettre à ses coéquipiers de progresser. Si elle devait donner sa vie pour leur permettre d'arrêter Makui, elle estimait qu'il s'agissait là d'un sacrifice honorable... Il n'y avait plus qu'à espérer que les autres partagent son point de vue et ne se jettent pas inutilement dans la gueule du loup.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1501

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Ven 20 Déc - 12:21




De gauche à droite : Masento, Katsumoto et Stormrage

Ce n’était pas la première fois depuis le début de cette aventure que Suki montrait sa propension à la non coopération, un trait qu’elle partageait avec Masento, mais que cette dernière avait su mettre de côté, pour le bien du groupe. Et donc notre meneuse improvisée s’était attendu à une réaction sceptique de sa part, ce qui la désarçonna d’avantage furent les réactions d’Halfken et de Foxy. Chacun y allait de son petit commentaire, eux qui ne faisaient pourtant que « suivre le mouvement » jusqu’ici. Masento abandonna sa posture de sprinteuse dans les starting-block, se redressant partagée entre frustration et inquiétude.

- C’est facile de critiquer. Mais sans nouvelle proposition on n’ira pas très loin. Si on reste ici, en zone soi-disant sûre, qui nous dit que ce monstre ne va pas venir nous faucher ? Qu’est-ce qui l’en empêche ?


Et tandis que Foxy s’élança pour attaquer le colosse, Masento baissa la tête, méditant sur ses propres paroles. Elle s’était rendue compte qu’il s’agissait très probablement d’une solution qui pourrait fonctionner. Restait maintenant à déterminer…

- Ce n’est pas le moment de s’improviser batteur et de faire mumuse avec la tuyauterie. La situation est déjà suffisamment pénible, si en plus on doit endurer ce viol auditif…
 

Stormrage s’arrêta parce qu’il ressentit une inquiétante douleur au niveau de l’épaule, du genre de celle qu’on pouvait avoir en embêtant trop un chat ; il finit par vous griffer et ça laisse de petites marques pas bien profondes, ni dangereuses, mais… ça pique quoi. Et la comparaison n’était pas totalement dénuée de sens au final, seules changeaient les proportions.

- Ah et tu continues en plus ?
 

Mettez vous à sa place. Vous appréciez le silence, la solitude. Un jour on vous demande de surveillez une bande de gamins et l’un d’entre eux s’amuse à frapper à répétition sur l’objet qui, comme par hasard, fait le plus de bruit parmi tout ceux de la pièce. Ajoutez à cela un tas d’autres gosses qui braillent de manière totalement incompréhensible ainsi qu’un chat qui a pété les plombs … il y a de quoi vite perdre le contrôle.

- Foxy ! Eloigne-toi ! Hurla Katsumoto, se redressant soudainement.

Mais Stormrage n’était pas du genre à péter les plombs. Quand on perd face à un Amiral, mais qu’on s’en sort vivant, on se met à relativiser et à prendre conscience de la chance qu’on a pu avoir. C’est ce qu’il avait fait depuis qu’il était enfermé ici. Prendre conscience, essayer de comprendre… et c’est comme ça qu’il avait commencé à les entendre. Mais entre entendre et écouter, il y a tout un monde.

- Bon, d’abord le moustique…
 

A l’aide de ses deux doubles lames courbées, Stormrage exécuta une rapide rotation à 360 degré, bras tendu, créant ainsi une onde de choc circulaire, qui trancha et souffla tout ce qui se trouvait dans un périmètre proche.

- Puis, le maestro et sa troupe.
 

Une formidable impulsion sur ses jambes le propulsa vers l’origine du bruit. Katsumoto tenta d’hurler en voyant le cornu s’approcher du groupe à grande vitesse, mais aucun son de sortit. Elle tremblait, incapable de bouger. Cette peur qui paralyse, annihilant tous ses réflexe, avait eu raison de sa volonté. Masento, furieuse, émit alors cette courte tirade, en coup de vent.

- Puisque personne ne propose de plan, chacun pour soi ?
 

Et elle usa de son Soru pour effectuer un déplacement latéral qui la mettrait hors de portée – du moins elle l’espérait – de la terrible attaque qui suivit.
En effet, à l’instar de ce qu’il s’était passé pour les détenus/chiens d’Aessa, quelques secondes plus tôt, la lame du Cornu s’abattit verticalement sur le sol avec force. La menace ne venait donc pas uniquement de la lame, mais aussi de la puissance qui s’en dégagea au moment du contact avec le sol.


Halfken et Suki, cette attaque, vous ne pouvez pas la bloquer. Il vous reste donc peu de solutions pour vous en sortir. >>>> C’est pas la première fois qu’il utilise l’attaque

(et là si on me reproche encore de donner des indices tordus Rolling Eyes)

Et toi Foxy, bah je dis rien.

Y a moyen que ça se termine en deux-trois tours ! Pensez-y aussi, ça nous faciliterait la tâche à tous et en plus ça serait épique.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1376
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 81.258.500 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Sam 21 Déc - 15:26


      Event - Groupe 7

      Il semblait que je n'étais pas la seule à être de l'avis qu'il ne fallait pas suivre, ni écouter les conseils de celle qui se prenait pour la chef incontestée de notre groupe, sans en avoir jamais demandé l'autorisation. En vérité, pour le moment, la seule personne dont je souhaitais la mort était certainement cette orgueilleuse qui ne savait pas bien se tenir.

      Halfken prit la décision de faire le plus de bruit possible pour agacer le gros bonhomme qui n'avait, pour le moment, pas bougé de sa place. L'homme commença donc à taper sur la tuyauterie dans le mur non loin de moi. Je me demandais bien comme allait réagir le monstre. Allait-il se mettre en colère ou s'écrouler ? Mais cela ne s'arrêta pas là et Foxy décida de rajouter son grain de sel. Elle utilisa donc une technique qui m'était inconnue afin de lancer des petites lames en direction de la bête dans toutes les directions. Elle avait proposé que chacun utilise des techniques à distance afin de gêner le plus possible le géant qui semblait ne pas vouloir nous attaquer.

      Alors que la chef, la déprimée et moi restâmes immobile, attendant de voir ce qui allait se passer, le monstre sembla se mettre en colère. Le bruit l'énervait, mais ne le faisait pas choir. Après tout, la dernière fois qu'il s'en était plein, nous ne faisions que chuchoter et seule Masento parlait. Pourtant, il semblait que le fait que nous parlions tous en même temps le gênait. Ce qui n'était pas réellement le cas... La réponse devait se trouver autre part.

      Tout en réfléchissant, je fixais le géant. Il s'en prit tout d'abord à Foxy qui l'attaquait de tout côté en faisant tourner sa lame autour de lui sur un cercle complet, créant, par la même occasion, une onde de choc qui devait s'en prendre à tout ce qui se trouvait à cette hauteur. Heureusement pour moi, je ne me trouvais pas encore dans ce périmètre. Une fois que le monstre eut fini de s'en prendre à la marine, je sus que nous serions ses prochaines victimes. Ne me préoccupant pas de l'orgueilleuse, je saisis plutôt la main de la déprimée pour la traîner avec moi vers le mur où Halfken se trouvait. Il fallait réagir au plus vite avant qu'il ne soit trop tard et cela semblait être presque le cas. Je ne doutais pas que la petite chef n'aurait aucun mal à s'échapper. Néanmoins, je n'y prêtais pas plus d'intention cherchant à me sauver avant tout et à utiliser les autres dans ce but.

      Il ne me fallut que peu de temps pour rejoindre le civil, malgré le poids que j'avais derrière moi et qui devait être secoué dans tous les sens. Jetant un coup, d’œil derrière moi, je vis que le géant était déjà là, sur le point de faire descendre sa lame en direction du sol. D'après mes souvenirs, le seul à avoir survécu à cette attaque quelques minutes auparavant avait bondi dans les airs. Ne réfléchissant pas plus, je dis à Halfken :

      - Prend ma main et saute.

      J'avais prononcé ses paroles avec rapidité et j'espérais que mon interlocuteur m'avait bien comprise. Ne cherchant pas à m'assurer qu'il avait fait ce que je lui avais demandé, je bondis, quittant le sol. La déprimée ne me permit pas de faire un bond de géant, rendant le pouvoir de la gravité plus important, néanmoins cela sembla suffire pour éviter la lame qui s'effondra sur le sol, balayant tout sur son passage. À peine en l'air, je fis s'entrechoquer mes doigts afin de faire apparaître deux de mes clones ainsi que deux nouveaux Halfken et deux nouvelles déprimées. Je pris bien soin de faire apparaître ces clones derrière la bête. Les clones de la désespérée ne seraient probablement pas très utiles, mais il fallait tenter le tout pour le tout. Nous n'étions plus trois, mais neufs. Cela pouvait servir.

      Une fois sur le sol, tout ce petit monde n'avait plus qu'à se disperser au maximum. C'était la meilleure solution que j'avais trouvé. Même aussi nombreux, nous ne pourrions pas rivaliser avec le monstre, mais si celui-ci prenait du temps pour s'en prendre à des clones, nous aurions peut-être le temps de nous échapper.




_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Lun 23 Déc - 10:58


Chaos


Groupe 7 ~




Ce qui surpris le plus Foxy fut incontestablement le fait que Stormrage ne sembla même pas broncher lorsque celle-ci envoya un petit nombre de rankyakus dans sa direction pour tenter de le lacérer. Elle remarqua un instant plus tard que les blessures n'étaient apparemment que superficielles et ne put s'empêcher de serrer les dents dans une expression de contrariété simple. Certes, ce type était incroyablement grand, et donc naturellement plus résistant que la plupart des humains, mais qu'il parvienne à encaisser des attaques de ce style sans sourciller ? Il était définitivement un adversaire d'une autre pointure, et ils risquaient tous leur vie en restant ne serait-ce qu'une seconde de plus face à lui. Non, il fallait à tout prix s'en aller tant qu'ils pouvaient encore marcher, saisir la première occasion pour s'enfuir et libérer le Schichibukai un peu plus bas. Avec lui, ils pourraient très certainement faire face à cet ennemi dans un affrontement un tant soit peu plus équitable... Ou tout du moins, la Kurusogami l'espérait ardemment. De toute façon, à part Rasgarat Abel, personne ne pourrait les sortir d'un si mauvais pas, et même en combattant tous de concert, la blondinette doutait de leurs chances de victoires. Ils étaient vraiment tous dans une situation véritablement épineuse, et leurs chances de survie restaient étonnamment basses... En plus de cela, la jeune femme doutait franchement du fait que la voie passive pourrait leur permettre de survivre, cette fois-ci. Même en lui demandant une trêve, il y avait fort à parier que ce redouté pirate continue la lutte. Il ne souhaitait sans aucun doute qu'une seule chose : être seul. Et il l'avait d'ailleurs montré d'emblée, lorsque le petit groupe était arrivé, puisqu'il avait hurlé de douleur en déclarant qu'ils parlaient tous en même temps... En tout cas, aux yeux de la demoiselle d'Alabasta, une chose était certaine : si Makui avait réussi à s'entourer d'aussi puissants coéquipiers, même un vice-amiral n'aurait pas été de trop pour faire le ménage. Il n'y avait plus qu'une chose à espérer, dès lors : que les autres groupes soient composés de participants d'un niveau globalement plus élevé que le leur, afin qu'ils ne rencontrent pas autant de problèmes qu'eux... Même si la maudite était prête à parier que tout le monde, à partir du moment où ils étaient entrés dans cette fichue dimension, risquait sa vie de manière égale.

Et c'est cet instant-là que choisi Katsumoto pour la tirer de ses pensées. Elle lui hurla de s'éloigner tandis que Stormrage se tournait dans sa direction, la surplombant de sa constitution physique en tout point supérieure à la sienne, et dégageant une sinistre aura, aussi noir que les plus profondes abysses. A ce moment-là, Foxy comprit une chose avec angoisse : une seule erreur et elle basculerait dans l'autre monde. Elle n'avait donc pas le droit de se tromper, devait prendre les bonnes décisions en temps voulu afin de survivre. L'air de rien, c'était bien plus facile à dire qu'à faire... Toutefois, la peur agissant comme un moteur chez elle, la Kurusogami parvint à se ressaisir. Ce n'était pas le moment de flancher, elle avait passé bien trop d'heures à s'entraîner pour abandonner aux premières difficultés ! C'est grâce à son geppou et à son soru que la blondinette parvint à se sortir de ce mauvais pas. En effet, alors que le pirate se préparait à la trancher -ou bien à la projeter, le coup fut tellement vif et soudain qu'elle n'eut pas l'occasion de cerner son objectif réel-, la révolutionnaire prit soudain appui sur le sol en s'envoyant dans les airs, derrière elle. Non seulement elle reculait, mais en plus de ça elle s'envolait : cette trajectoire était parfaite pour s'écarter brutalement d'un ennemi lambda, mais comportait en revanche un défaut cuisant. Ce mouvement ne permettait en effet aucunement de se repérer par rapport à son environnement... Ainsi, la blondinette heurta le mur mais secoua la tête pour revenir à elle, ne voulant pas s'évanouir dans un instant si fatidique. Elle était désormais non loin de la porte de sortie, toujours close, et le forban semblaient désormais vouloir s'attaquer à ses coéquipiers. Au fond d'elle, la commandante ne s'en faisait pas vraiment pour eux, et elle avait deux bonnes raisons de leur faire confiance : déjà, ils étaient pour la plupart d'une force égale ou légèrement inférieure à la sienne et ensuite, la dame des sables estimait avoir déjà bien assez à faire pour sa propre personne...

Maintenant que l'homme-cornu lui tournait à nouveau le dos, elle avait un choix qui s'offrait à elle. Elle pouvait notamment tenter une nouvelle fois de mener l'assaut à distance, pour le gêner plus que pour le blesser. Elle pouvait également tenter une offensive au corps-à-corps, qui serait sans doute plus efficace mais également mille fois plus risquée. Elle pouvait enfin rester à sa place en évaluant les forces de l'ennemi, comme l'avait froidement fait Masento quand les six malheureux hors-la-loi s'étaient jetés corps et âmes sur lui. Foxy, de par son tempérament chaleureux et généreux, ne pouvait clairement pas rester passive et spectatrice en scrutant ses camarades se faire démembrer. Elle était également bien trop prudente pour se permettre de passer à l'attaque au corps-à-corps, puisque les lames de Stormrage seraient très certainement là pour l'intercepter au moment voulu... Il ne lui restait donc plus qu'une seule possibilité, une seule option : attaquer à distance, comme précédemment. Malheureusement, les rankyakus simples ne semblaient pas suffire ne serait-ce que pour forcer l'allié de Makui de s'intéresser à elle afin de le faire tourner en bourrique... Elle comptait donc passer au stade supérieur, même si la distance n'était clairement pas son fort. La Kurusogami, voletant toujours grâce à son geppou, se rapprocha un peu de l'ennemi en prenant garde à ne pas trop s'exposer. Elle visa ensuite le haut du corps en prononçant quelques mots d'un air enragé :

-Tomodaore !

Comme un peu plus tôt, la blondinette fit un salto, envoyant deux rankyakus simultanément droit vers l'ennemi en visant le haut du corps, et plus précisément les deux épaules. Il y avait peu de chances qu'elle rate sa cible, en tout cas, vu la taille de celle-ci... Et c'était sans nul doute le seul point approximativement positif qu'elle parvenait à retirer de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1501

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Mar 31 Déc - 5:34

Et ce qui devait arriver arriva... *musique de pompes funèbres*
Je suis vraiment navré. Je pense que c’est aussi l’occasion d’en profiter, maintenant que vous êtes imprégné du forum et de ses rouages, pour créer un nouveau perso qui vous amusera encore plus.




De gauche à droite : Masento, Katsumoto et Stormrage

Le Soru latéral de Masento l’avait déportée sur le côté droit de la grande salle. Elle avait donc assisté à toute la scène, sans intervenir puisqu’elle avait dit juste avant qu’à défaut de vouloir proposer un meilleur plan que le sien, il valait encore mieux se débrouiller séparément, pour survivre. Et en fait, elle pensait que Suki la suivrait dans ce raisonnement. Elle pensait, à tord, qu’elles voyaient toutes les deux les autres de la même manière. Et donc, qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle vit cette « sœur de pensée » se précipiter vers Katsumoto, puis vers Halfken, alors qu’esquiver d’elle-même lui aurait permis de s’en tirer… indemne.

- Pourquoi…


Le déplacement de Stormrage était rapide. Terme à nuancer, il était suffisamment lent pour qu’un maître du Soru – comme Masento – puisse se décaler à temps, mais bien trop court pour tenter de se rapprocher de ses alliés, afin d’éviter l’attaque, ensemble. Porter Tristoune lui avait fait perdre du temps, l’avait rendue plus lente… Et malgré ça, elle eut encore l’audace de se diriger vers Halfken. Elle qui disait ne pas aimer les gens, était soudainement devenue très soucieuse, trop. Au final, elle était peut-être du genre à se sacrifier pour autrui.

La lame rencontra le duo, dans les airs, puis sont impact sur le sol dégagea comme prévu une impressionnante onde de choc, qui souleva beaucoup de poussière. Mais les nombreux clones qui retombèrent au sol perturbèrent très fortement le colosse, qui mit un genou à terre, plaquant ses deux mains sur son crâne.

- Fermez-la ! Allez-vous en ! Laissez-moi tranquille ! Sortez de ma tête !
 

Masento, qui n’avait pas quitté des yeux les deux corps originaux profita de ce moment d’inattention pour se « téléporter » vers eux et constata alors l’ampleur des dégâts. Ils avaient tous les deux perdus un demi membre alors que Tristoune était indemne, mais tremblait de peur. Encore proche de l’ennemi, ils risquaient tous d’y passer lorsque celui-ci péterait les plombs, il fallait donc les faire bouger de là. Elle ne commettrait cependant pas la même erreur que Suki.

- Dégagez ! Dégagez tous !
 

Stormrage entra dans une sorte de colère frénétique et se mit à frapper au hasard, avec ses deux doubles lames courbées, partout autour de lui, ne tenant même pas compte des griffes de chats.

- Je prends Tristoune.

Un Soru plus tard, elle n’était plus dans les parages. De son côté, Stormrage était déchaîné, plus il frappait et moins il entendait de voix dans sa tête… elles disparaissaient progressivement, lui indiquant que c’était la bonne chose à faire. Masento savait que cette situation exceptionnelle ne se reproduirait pas deux fois. Il fallait tenter quelque chose.

Elle avait fait son plan, mais ne pouvait pas le crier

Le corps de la gardienne d’Impel Down chargée sur son épaule, elle se déplaça – en semi-Soru du coup – tout le long de la salle, prenant bien soin de ne pas marcher sur la dalle centrale – qui activerait le bruyant mécanisme d’ouverture et tirerait probablement le cornu de son petit moment de folie – et alla se placer juste devant l’énorme porte métallique.

- Qu’est-ce que… tu fais ? Lui chuchota Katsumoto entre deux frissons.

- Je montre aux autres comment faire pour sortir d’ici, lui répondit-elle en jetant un coup d’œil en arrière.
 

Il fallait s’occuper des blessés, maintenir Stormrage occupé et activer la dalle. Dans le meilleur scénario qu’elle avait en tête, l’un d’entre eux finissait tout de même par mourir.


Donc, personne n’est mort. C’était une blaaaague !

Par contre, Halfken et Suki, après un certain moment de réflexion, j’ai finalement décidé que vous n’aviez pas totalement esquivé l’attaque. (à la base, Suki seule devait mourir, mais… finalement… le post d’Hal m’a fait changer d’avis). Je donne la raison dans le Rp.

Un demi membre en moins, je précise pas lequel, (quatre choix de toute façon, avant bras gauche, droit, ou « l’avant jambe » gauche droite). En fait, c’est peut-être plus grave que ça en a l’air, mais je dis rien pour l’instant.

Jim si tu lis, j’espère que tu vas poster, auquel cas, je t’ai fais… un petit résumé !

Spoiler:
 

Et Foxy, bah … Stormrage ignore tes attaques, qui ont autant d’effet sur lui qu’une double griffure de ma sœur sur mes épaules, quand je suis concentré. (ça fait quand même mal, un peu... je pense...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Jeu 2 Jan - 12:59



Et merde.
En quelques secondes, la situation était devenue plus critique que jamais. L'adversaire à qui ils avaient affaire était d'un tout autre niveau, et pouvait les vaincre d'un seul battement de cil. Cela se ressentait dès à présent, alors qu'il ne s'agissait que de l'un de ses premiers assauts. Non seulement les deux rankyakus de Foxy n'avaient pas eu plus d'effet que précédemment, ne faisant vraisemblablement que griffer le pirate, mais en plus il avait profité d'une simple offensive pour... Trancher un membre à Halfken, et un à Suki. Deux des combattants du groupe perdaient donc une grande partie de leur utilité et la souffrance engendrée devait être tout bonnement démentielle... Sauf que les clones apparemment créés par la demoiselle aux cheveux ardents sonnèrent Stormrage, qui, prit d'une crise de démence, frappa tout autour de lui sans distinction. Masento fut, pour le coup, la première à réagir. Tandis que Stormrage hurlait à tous de s'en aller, elle usa de son soru pour sortir Katsumoto de là. Toutefois, il restait encore deux aventuriers à secourir... Et la maudite du tigre comptait bien leur porter secours, pour le coup. Car si le soru de l'autre gouvernementale était assez rapide pour prendre en charge une autre personne, le sien comptait très certainement parmi les meilleurs. En forme hybride, elle s'élança donc à une vitesse stupéfiante, ne laissant derrière elle qu'un léger nuage de poussière et qu'une courte rafale de vent. Dans son état, même Stormrage n'aurait pas le temps d'agir... C'était donc le moment ou jamais.

Sans même prendre le temps de leur demander leur avis, la blondinette attrapa ses deux coéquipiers clairement exposés aux assauts rageurs de leur adversaire en commun et se prépara à partir aussi sec lorsqu'elle détecta quelque chose d'étrange. A cette distance, elle le sentait pleinement... Le poison dont les lames du forban étaient imprégné. Elle écarquilla les paupières d'effroi, d'horreur, et comprit que dans l'état des choses, Suki et Halfken n'avaient de toute façon que quelques minutes de survie. Il fallait agir au plus vite pour les placer définitivement hors de danger... Serrant les dents, Foxy ne prit pas plus de temps pour y réfléchir : elle s'élança une fois de plus avec son soru, retournant en direction de la porte un peu plus lentement que sur le trajet allé. L'homme était le plus lourd, et donc le plus gênant, mais il était tout bonnement hors de question pour elle de laisser quelqu'un en arrière tant qu'elle pouvait y faire quelque chose. Non, elle allait le sortir de là, c'était une certitude. Le trio passa alors à côté de la dalle qui permettait d'activer la porte, et la Kurusogami eut une idée. Elle se tourna vers Suki, espérant qu'elle ne la comprenne, et murmura quelques mots :

-Désolée de te demander ça vu ton état, mais tu pourrais faire quelque chose pour la dalle ?

Ils continuèrent tout de même, en prenant gare à ne pas appuyer sur la dalle. Le sort en était jeté... La blondinette serra son bâton dans sa main droite. Elle l'avait gardé même en attrapant Halfken, sachant que le granit marin était une défense plus qu'efficace : si Stormrage l'attaquait et qu'elle en avait la rapidité, elle pourrait tenter de le bloquer... Mais une telle ruse ne marcherait qu'une fois : le pirate saurait de toute manière qu'elle avait du granit sur elle pour le coup suivant. Il aurait été optimiste de croire qu'elle pouvait lui tenir tête... Dans l'état des choses, personnes ne le pouvait. Sauf un combattant, présent dans la prison.
Rasgarat Abel.

Normalement c'est à Suki maintenant. Puis peut-être Halfken, mais faut que je vois avec Jim !
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1376
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 81.258.500 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Jeu 2 Jan - 23:51

      Event - Groupe 7


      Le moins que l'on puisse dire était que ce que je venais de faire n'était pas l'idée la plus merveilleuse que j'eus pour me conserver au maximum. Néanmoins, c'était le seul moyen que mon esprit avait trouvé pour rendre folle la bête et donner une chance à tout le monde de s'échapper. Même si je ressentais une grande douleur, à présent, au niveau de mon bras gauche, légèrement atténuée par l’adrénaline et autres substances qui rendaitent la douleur moins languissante pour l'instant. Pour le moment, je ne cherchais même pas à constater de moi-même l'ampleur des dégâts, mais je savais déjà que ceux-ci étaient considérables. Les voir n'y changerait rien, il fallait agir avant tout.

      Au moins, mes clones semblaient rendre folle la bête qui s'agitait dans tous les sens et finirait, tout ou tard par nous atteindre. Je tentais donc de m'éloigner du monstre, espérant me sauver, ou, du moins, éviter des dégâts plus importants. Ce fut à cet instant que se produisit un miracle. Celle qui se prenait depuis le début pour une chef et qui nous avait tous lâchement abandonné à notre sort avait pris la décision de nous porter secours. Du moins, porter secours à celle qu'elle nommait à présent « Tristoune ». Par contre, nous qui étions plutôt gravement blessé, elle nous abandonnait ici. Quelle idiote. Décidément, je la supportais de moins en moins. De plus, par la suite, elle se contenta de rester plantée devant la porte, attendant que nous la rejoignions comme des fidèles chiens en nous traînant. C'était certain à présent, une fois que tout ceci serait terminée, j'en ferais une affaire personnelle et elle paiera pour son arrogance.

      Je n'eus pas le temps de faire beaucoup de pas jusqu'à que je sente prêt de moi quelque chose m'agripper et m'emporter. Je ne cherchais même plus à comprendre, à ce stade-là des choses, il n'y avait pas grand chose qui permettait encore de me maintenir en vie. Certainement une terrible envie de survie. Après tout, je n'en n'avais pas encore fini avec ce Monde. Je n'avais jamais prévu de mourir dès à présent. Je m'étais promis que cela n'arriverait pas avant un certain stade. J'avais encore quelque chose à faire et je ne pouvais me permettre de me laisser aller.

      Alors que j'avais l'impression de voler et que je n'avais plus vraiment conscience de ce qui se passait autour de moi, j'entendis une voix. Celle de la blonde à forte poitrine. J'aurais pu la reconnaître parmi milles autres. Elle me demandait de faire quelque chose pour la dalle auprès de laquelle nous étions actuellement en train de passer. Elle n'était plus très loin, il suffisait que quelqu'un y demeure pour ouvrir la porte. Ce n'était pas grand chose. Il n'en fallut pas moins pour que je comprenne ses paroles, mais pourrais-je seulement encore créer un clone ? Après tout, dans l'état actuel des choses, cela semblait quasiment impossible.

      Malgré tout, j'utilisais mes dernières forces pour claquer mes doigts et tenter de faire apparaître au moins un clone qui pourrait tenir assez longtemps pour se mettre sur la dalle et nous ouvrir un passage. De ce que je vis, cela semblait avoir fonctionné, mais pour combien de temps ? En effet, un clone semblait se diriger d'un pas décidé vers la dalle. Pas trop rapidement non plus, pour ne pas immédiatement éveiller la bête. Il fallait trouver l'instant parfait. Désormais, il n'y avait plus qu'à espérer.

      Du côté des clones qui s'étaient dispersés autour du monstre, aucun ne semblait décidé à s'en prendre à la bête, et c'était tant mieux. La plupart avait plutôt choisis de s'éloigner le plus vite possible du géant pour éviter sa lame qui aurait probablement raison d'eux si elle les touchait. Il semblait déchaîné et plus vraiment conscient de ce qu'il faisait, il ne se rendrait peut-être pas compte que des clones étaient en train de s'éloigner, cherchant un endroit tranquille et éloigné de la porte pour ne pas y attirer Stormrage.




_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<




Dernière édition par Suki Kagami le Sam 4 Jan - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Ven 3 Jan - 2:35


Fuir


Groupe 7 ~




De gauche à droite : Masento, Katsumoto et Stormrage



- C’est le Haki.


S’efforçant de ne plus trembler, Katsumoto, adossée contre la grande porte métallique venait de parler à haute voix sans que personne ne lui ait demandé quoi que ce soit. Elle semblait commenter l’initiative de Jim à l’autre bout de la pièce. Masento n’y prêta pas attention, Tristoune n’avait été qu’un poids mort pour l’équipe, par sa faute deux d’entre eux avaient été gravement blessés.

- Ce n’est pas le son qui le dérange, il s’est éveillé au Haki, récemment et ne doit pas être capable de le contrôler… Il est submergé par les voix des clones… Jim s’y prend mal, il ne pourra pas…

- On va se passer de tes critiques miss geignarde, merci.

Masento se mordilla le pouce, anxieuse. Elle ne pouvait qu’observer de loin, sans pouvoir leur donner la moindre directive, pas à haute voix. Il aurait fallu crier à travers la pièce, ce qui alerterait très probablement le colosse. Heureusement, Foxy avait tout de suite compris ce qu’il fallait faire. Avec son pouvoir, elle était plus rapide, mais surtout plus forte, et pourrait utiliser le Soru tout en transportant deux personnes, quoique Halfken avec son poids important pourrait encore lui poser problème. Par chance, l’homme visiblement bien plus accoutumé à ce genre de blessure que la maudite, semblait pouvoir courir par ses propres moyens – mais pour combien de temps encore ? De leurs côtés, Jim et les clones tentaient de maintenir Stormrage loin du centre de la pièce, tandis que Suki, dans un ultime effort, généra une jumelle près de la dalle.

Tout semblait se mettre en place. Et pourtant, en dépit du plan pourtant bien ficelé et bien exécuté, Stormrage s’efforça soudain de courir vers le centre de la pièce, mains plaquées sur les tempes, pour tenter sans grand succès d’ignorer les voix. Il allait rattraper Foxy et Halfken, il allait les tuer, la porte ne s’ouvrirait plus, il tuerait tous les autres par la suite… Katsumoto se laissa glisser jusqu’en position assise et blottit sa tête entre ses genoux, en répétant d’une voix tremblante et monocorde : « C’est la fin, c’est la fin ! ».

- J’ai entendu Halfken révéler que ce monstre était aveugle. S’il n’est pas capable de contrôler le Haki, et vu tout le bruit que fait Jim, comment il fait pour savoir de manière si précise où se trouve le centre de la salle ?

Et alors qu’elle constatait le tiers de longueur déjà parcouru par le cornu, la réponse à cette interrogation lui apparut soudain avec une évidente clarté… Mais comment avertir les autres de manière discrète ? Etait-ce seulement possible ?

- J’ai toujours mis le travail au top de mes priorités, pour moi les états d’âmes, la politesse, la vie en société, ce ne sont que des distractions qui m’empêchent de bien faire mon job. Du coup, j’ai du mal à comprendre des réactions comme la tienne…

- C’est la fin… C’est la fin… C’est la fin…

- La peur t’a fait complètement disjoncter, hein ? Tant pis, s’il te reste encore un soupçon de conscience, je veux que tu dises aux autres qu’ils n’étaient pas les meilleurs alliés dont on puisse rêver, mais qu’on a tout de même fait du bon travail ensemble.
 
Délaissant Katsumoto, Masento disparut à l’aide du Soru. Elle se dirigeait vers le centre et croisa donc Foxy, Halfken et Suki, mais ne s’arrêta pas à leur hauteur. Atteignant la dalle centrale, sur le point d’être activée par le clone, elle dirigea son attention vers les deux candélabres latéraux, seul éclairage de la pièce, souvenez-vous ! Deux Rankyaku bien exécutés mirent ces deux grands porte-bougies hors service, tandis que la dalle activée par le clone enclencha le mécanisme d’ouverture de la porte.

- C’est trop tard, je n’ai qu’à suivre le bruit du mécanisme de la porte.

Ignorant ainsi le clone et Masento, Stormrage entreprit de foncer vers la porte, mais ce fameux bruit n’était pas aussi net que ce qu’il espérait. En courant, il se rendit compte que son adhérence au sol n’était pas excellente, et il lui arrivait aussi de percuter des obstacles liquides. Sans pouvoir entendre, sans pouvoir se diriger par rapport aux deux sources de lumières et sans pouvoir pleinement se concentrer à cause de ses voix bruyantes, le colosse était totalement désorienté.

Mais il n’avait qu’à courir en ligne droite. En considérant qu’hormis peut-être Jim et les clones, le reste du groupe avait pu sortir, il fallait à présent que la porte se referme. Il fallait que ce clone se retire de là dalle, sans quoi Stormrage serait libre… Libre de faire un carnage.

Et c’est là que Masento intervint. Devancée par le cornu dans la course vers la sortie, mais incapable de suivre son rythme effréné à cause de l’encre sur le sol – efficacité du Soru grandement diminuée, elle se déplaçait donc au Geppou – et parvint tant bien que mal à se hisser à hauteur du détenu, juste à côté de sa tête à vrai dire.

- Hasta la Vista…

La balle fendit l’air pour se loger dans le conduit auditif avant de perforer le tympan du Cornu, qui poussa sur le coup un grognement. Cette balle le déstabilisa et avant de chuter, à la manière dont on agit le bras pour chasser un moustique qui viendrait de nous piquer, il parvint à l’éjecter d’un puissant revers de la main. Le coup lui fractura de nombreux os. Conscient qu’après cette chute, il ne serait plus capable de s’orienter dans la pièce, il balança son arme devant lui, de manière à caler la porte juste avant qu’elle ne se referme totalement.

[…]

Un long couloir étroit, menant à une petite salle rectangulaire sur les murs de laquelle les écrans permettaient de contempler les dégâts provoqués par le combat d’Illuin. Sur le tableau de bord une manette leur dévoilerait à eux – mais également à l’autre groupe – un passage menant au dernier et secret étage de cette prison.

Tapis dans sa cellule, fixant du regard la porte en bois qui pouvait s’ouvrir à tout instant, Abel attendait son heure de gloire.

OKAY !
Donc, Halfken Suki Foxy à moins que pour une raison X ou Y l’un d’entre vous décide de faire marche arrière (maso) la porte s’est ouverte et donne sur un couloir, qui donne sur une salle, qui vous mènera à un passage secret qui descend sur le dernier niveau.

Jim, t’es normalement encore dans la salle durant le Rp, puisque t’es le plus éloigné de la porte, à toi de voir si tu parviens à te faufiler jusqu’à la sortie, en tenant bien sûr de tout ce qu’il peut se passer.

Parce que Stormrage, bien qu’à présent totalement incapable de se repérer, a réussi à empêcher la porte de se refermer totalemetn.

Enfin, Masento est morte, sans qu’aucun d’entre vous ne connaisse son prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Jeu 16 Jan - 21:23



Ça n'avait pas marché. Mais comment diable cela aurait-il pu être le cas ? Stormrage était sur ses talons, elle le sentait, l'entendait. Il la poursuivait, les poursuivait, faisant fi de Jim qui se démenait pourtant afin d'attirer son attention. Si le clone avait également été généré dans un espoir surhumain de la part de Suki, Foxy doutait qu'il ne suffise à leur ouvrir la porte suffisamment longtemps pour qu'ils puissent s'enfuir et échapper aux griffes de l'homme cornu. Non, tout partait de travers depuis leur arrivée à cet étage, depuis l'ouverture même du piège par Aessa. Peut-être que Makui faisait tout pour les mener droit vers la mort ? Peut-être les espionnait-il avec assiduité afin de faire en sorte qu'ils ne voient plus jamais la lumière du soleil ? Malgré l'intérêt que pouvait amener une telle interrogation, la jeune femme ne souhaitait pas y penser. En réalité, même si elle faisait tout son possible pour paraître calme et sérieuse, tentant de porter ses partenaires aussi rapidement que ses jambes le pouvaient, la blondinette était effrayée. Elle avait peur, peur de mourir maintenant, loin de sa terre natale, de son peuple, de ses frères et sœurs d'Alabasta, des révolutionnaires et amis marines aux côtés desquels elle avait combattu... Peur de voir ce Monde sombrer dans la folie à cause d'un vice-amiral trop orgueilleux, peur d'entendre le récit de la mort de tous ceux qui œuvraient pourtant pour son bien. Tout, absolument tout échappait à son contrôle et elle était désormais tel un insecte face à un vent violent, cinglant et incessant. Mais d'un seul coup, la Kurusogami remarqua quelque chose de la tira d'un possible accès de folie. La gouvernementale inconnue venait de passer à leurs côtés en usant d'un soru particulièrement fulgurant... Que souhaitait-elle faire ? La révolutionnaire infiltrée aurait réellement voulu s'arrêter pour l'empêcher de réaliser une bêtise, mais elle n'en avait à ce moment précis pas la liberté. Elle aidait Suki et Halfken à s'enfuir et ils étaient particulièrement blessés, les ramener prêt de ce forban ne serait que sceller leur sort. Et quand les rankyakus fauchèrent la seule lumière présente, la maudite crut comprendre ce que Masento avait derrière la tête. Tenter de l'empêcher de les poursuivre, comme le faisaient les clones et Jim... Peut-être avait-elle un bien meilleur fond qu'elle n'avait voulu le faire croire.

Quand le clone se plaça sur la dalle, Foxy ne s'arrêta pas. Elle poursuivit sa course effrénée en direction de la sortie, qu'elle voyait dès lors comme un simple et puissant espoir. Elle était presque certaine que malgré tous leurs efforts combinés, Stormrage était encore sur leurs talons. Il fallait donc tenter de le prendre par vitesse et de le semer dans les couloirs qui risquaient de s'étendre suite à la porte de sortie. Si toutefois, couloirs il y avait... De toute manière, la demoiselle d'Alabasta commençait à s'inquiéter pour ses deux alliés et notamment pour la jeune femme aux cheveux ardents. Le poison devait, inexorablement, progresser dans leurs veines. Il leur faudrait un certain temps avant qu'il ne soit fatal, surtout pour l'homme qui avait eu le réflexe intelligent de se faire un garrot, mais cela risquait d'arriver bien plus vite que prévu. Il ne fallait pas que cela arrive, tout simplement. La Kurusogami écarquilla les paupières en entendant le coup de feu mais ne chercha pas à comprendre : elle sortit de l'endroit avec vitesse et ne s'arrêta que quelques mètres plus loin en poussant un soupir. Rapidement, elle posa ses deux alliés contre le mur en prenant garde à ne pas les blesser plus qu'ils ne l'étaient et elle prit la parole à leur attention :

-La lame est recouverte de poison. Vous avez le choix : soit vous faites un garrot, soit vous coupez plus loin. Sans ça, vous mourrez sûrement d'ici quelques minutes, voire heures dans le meilleur des cas.

Mais quant à elle, la maudite avait encore de nombreux faits à accomplir. Elle laissa son bâton sur place, sachant qu'il ne serait certainement d'aucune utilité, et disparut à nouveau d'un soru avant de réapparaître aux côtés de Katsumoto dont elle empoigna le bras fermement. Profitant de la lumière du couloir qui devait l'éclairer, elle fit de nombreux signes pour attirer l'attention de Jim et lui dire de s'enfuir aussi vite qu'il le pouvait. Elle espérait qu'il aurait également l'intelligence de déloger la lame du forban afin de l'enfermer là-dedans avec les clones : cela ne pourrait peut-être pas le retenir indéfiniment, mais cela leur laisserait le temps de délivrer Abel. En restant optimiste, bien évidemment. La commandante ne perdit guère plus de temps et se retourna avant d'utiliser sa technique une fois de plus pour attirer la gardienne d'Impel Down à côté de leurs deux autres collègues. Elle prêta alors attention à l'environnement : entre les écrans multiples et le tableau de bord, ils auraient forcément un moyen de pouvoir s'échapper de là... Elle n'y prêta cependant pas plus attention, ne voulant pas précipiter les blessés. Avec un peu de chance, Stormrage serait incapable de bouger convenablement quelques minutes... Quoi qu'il en soit, elle avait pu apercevoir le cadavre de Masento à l'autre bout de la pièce, et regrettait de s'être opposé si férocement à elle un peu plus tôt.
Elle avait un bon fond.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1376
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
434/500  (434/500)
Berrys: 81.258.500 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Sam 18 Jan - 15:19


      Event - Groupe 7


      Plus vraiment consciente de ce qui se déroulait autour de moi, je ne percevais que des formes indistinctes et des sons ténus et flous que j'avais du mal à définir. En réalité, il s'agissait plus d'un brouhaha qu'autre chose. Des bruits fusaient de tous sens et j'avais une certaine difficulté à faire la différence entre ceux qui avaient une réel importance et ceux qui n'en avaient pas. Je savais que j'étais en train d'avancer vers la grande porte, même si je ne savais exactement à quel distance celle-ci se trouvait. J'avais conscience que quelque chose derrière nous, nous suivait dangeureusement, prêt à nous abattre tous les trois lorsqu'il serait assez proche. Prêt à nous arracher à notre vie à tout prix. Je me rendais bien compte que s'il nous rattrapait s'en était fini pour Halfken et moi au moins.

      Néanmoins, et je ne sus par quel subterfuge cela se produisit, la grosse bête ne parvint pas à nous attraper à temps pour nous faucher. C'était bien étrange, mais il me semblait avoir vaguement aperçu une forme se dirigeant vers la bête. Mais cela avait été tellement vif et rapide, que je n'aurais su dire s'il s'agissait d'une illusion ou d'une réalité. Toujours était-il que nous étions encore vivant. Ou du moins, presque.

      Un bruit se distingua alors des autres, celui d'un mécanisme s'enclanchant et d'une porte se soulevant. Ou juste mon esprit qui me jouait des tours. Qui sait ? C'était l'espoir de la porte de sortie. Il ne fallut attendre plus qu'un court instant pour ressentir le sol sous mes fesses et le mur derrière mon dos. Un soulagement de sentir enfin quelque chose de froid et qui donnait l'impression d'être vivant. Même si je savais pertinemment que la douleur était un bon moyen de s'assurer si nous étions vivant ou non. Un bon présage en somme.

      Je perçus ensuite la voix de la blonde à la forte poitrine qui nous expliquait que la lame était recouverte de poison et qu'il fallait au plus vite, soit se couper le bras, soit se faire un garrot. Je n'avais pas vraiment le temps de réfléchir. Si elle disait vrai, le poison risquait de se répendre rapidement et de mettre fin à ma vie tout aussi vite. Me souvenant du foulard que j'avais reçu du Phoenix, je saisis celui-ci, pensant qu'il aurait son utilité dans cet aventure. Il faudrait que je me souvienne de ne pas le remercier pour cela. Entoutrant mon avant-bras de ce morceau de tissu, je le serrais suffisament pour que la poison ne puisse pas plus se répandre dans mon corps.

      Une fois ceci fait, je reposais ma tête contre le mur, n'ayant plus vraiment la force de faire le moindre pas ou le moindre geste. Je préférais, pour le moment, reprendre doucement mes esprits et mes forces, même si le temps qui allait m'être accordé ne suffirait certainement pas. Les gens autour de moi n'étaient pas bien nombreux. Il restait Halfken, Foxy et la déprimée. Je me demandais s'il s'agissait des derniers survivants ou si d'autres étaient encore vivants dans les alentours. Si tel n'était pas le cas, j'espérais pour nous qu'il ne nous attendait pas trop d'épreuves.




_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 7   Sam 18 Jan - 20:11


Fuir


Groupe 7 ~