Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Ven 30 Déc - 0:20
Pfiou, les opérations menées avec Unité sont loin d'être une promenade de santé, mais là, c'est plus complexe encore, parce que j'ai du mal à comprendre mon état de fatigue.
J'ai quelques blessures physiques, mais je crois bien que ma rencontre avec ce super-assassin ou je ne sais plus trop quoi... ça m'a vidé. S'il n'y avait pas eu cette fusée éclairante, je... je crois bien que j'y serai resté. Non, très clairement, l'esprit a plus reçu que le corps sur cette opération, tellement je me suis senti "petit" au milieu de ces monstres de puissance.
Après, est-ce que je regrette mon choix d'intervenir, malgré mon instinct me hurlant de rester à distance?
Erm... Difficile à dire, parce que pour l'instant, Sakuga est entre les mains de Penny.
Le traité destiné aux Tenryubito est en sécurité, les menaces sont éliminées ou ont fui et l'île est apparemment sécurisée, d'après les rapports environnants.

Pour ma part, je suis resté près du campement médical, au chevet des soldats blessés durant les combats.
C'est... vexant de les voir amochés comme ça, alors que je suis parti seul dans mon coin... Après, est-ce que j'aurai pu faire plus, leur venir en aide, alors que... pour la première fois, quelqu'un a stoppé mes lames.
J'ignore ce qui s'est passé, en affrontant cette samouraï, aidé par cette femme-renarde, mais cette adversaire utilisait une étrange technique, sa lame changeant de couleur au milieu de l'affrontement et je n'aime pas ça...
J'ai clairement atteint des limites et mes troupes aussi. Je me pose depuis un moment déjà ce genre de question, à savoir en substance: "Est-ce que je ne suis pas trop ambitieux, à vouloir suivre cet équipage aussi loin sur l'océan?"

Le temps passe et je reste silencieux la majorité du temps, bredouillant quelques mots lorsque l'on m'adresse la parole, mais je suis soulagé d'apprendre que chaque soldat sous mon commandement va survivre.
Me concernant... Je baisse les yeux sur ma hanche, un bandage de fortune entourant mon ventre, imbibé de sang. Hum, il faudrait que je vois ça avec... Penny semble avoir fini avec notre capitaine.

Je me lève en m'étirant un peu, pour ensuite grimacer de gêne et de douleur, la plaie causé par ce kunai envoyé par la bretteuse se révélant plus douloureux que ce que je pensais de prime abord.
Mais bon, après le choc qu'a encaissé Sakuga, de la part d'Obone, il était clairement prioritaire.

Je fais un geste de la main léger à la médecin d'équipage:

- Salut Penny, comment tu vas?
Dis... tu aurais le temps de t'occuper de cette blessure? Elle commence à me gêner dans mes mouvements et à picoter plus fort qu'avant.

Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Lun 16 Jan - 20:11
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Culpabilité, voilà le maître mot de la journée, encore. Unite avait été chargé, entre autres, de la protection d'un nouveau traité visant à bannir l'esclavagisme et, pendant que le combat pour sa protection avait fait rage, j'avais manqué à l'appel. Suite à ma macabre découverte, nos opposants avaient choisi de m'assommer et de m'enfermer dans un casier, là où j'avais passé la majorité de l'action. Si une part de moi était encore secouée par tout cela, réalisant que ma survie ne s'était jouée qu'à la bonté de nos ennemis, une autre l'était encore plus par mon impuissance au milieu de tout ça. Je n'avais pas pu combattre, n'avais pas été aux côtés des miens durant ces moments clés et au final n'avait pas servit à grand chose. Heureusement que mes connaissances médicales me permettaient de me rattraper après coup sinon je pense bien que j'en aurais fait une crise d'angoisse ou quelque chose du genre. Mes talents de médecin étaient la seule chose me sauvant de l'inutilité totale et c'était, de mon point de vue, inacceptable.

Tout ceci étant dit, ce n'était pas ça qui comptait dans l'immédiat. Mes doutes et mes remords devraient attendre puisque l'urgence résidait du côté des nombreux blessés qui, eux, avaient fait acte de présence sur les premières lignes. Qui avaient véritablement mis leur vie en jeu pour la protection du traité. C'était la moindre des choses de fermer ma grande gueule et de garder mes états d'âmes pour ma propre personne alors que les gens me faisant face étaient, eux, dans des souffrances beaucoup plus tangibles et beaucoup plus honorables que les miennes. Évidemment mon patient prioritaire avait été Sakuga et, maintenant qu'il était hors de tout danger immédiat, je m'étais jetée corps et âmes dans la gestion de tout ce beau personnel soignant. C'est vers moi que l'on s'orientait pour la majorité des grosses questions. Ainsi j'avais vite fait apporté mes modifications à la méthodologie du tri des patients pour l'adapter à notre situation et à nos ressources concrètes. Après cela j'avais beuglé quelques instructions à propos du ravitaillement de notre matériel et ordonné à une poignée d'individus de se bouger avant que je ne les fasse dégager moi-même. Au final mon temps passé à recoudre des gens avait été minimal en comparaison et, maintenant que ça se calmait, je pouvais enfin m'attarder un peu plus aux individus qui bénéficiaient de nos soins plutôt qu'à la logistique. Une véritable bouffée d'air frais qui m'apportait un réconfort certain, surtout lorsque j'entendis le Karmon m'interpeller. J'avais été inquiète pour lui dès le moment où je l'avais envoyé à la rescousse de Sakuga, me fiant alors seulement à mon intuition qui, fort heureusement, ne m'avait pas laissée tomber. Comment j'allais ?

« Mieux maintenant que je suis en ta compagnie, mon cher Dorian ! Je ne peux pas faire de miracles, mais on va regarder ça. »

J'attrapai vite fait la petite tablette laissée à proximité de Dorian, là où un résumé vite fait de sa situation actuelle avait été épinglée comme le voulait mes instructions pour le tri de nos patients. Blessure à la hanche par lacération... bla bla bla... Médication prescrite... Okay... Je jetai un regard vite fait à mon camarade pour vérifier son teint et ses yeux avant de retourner à mon étude des notes laissées par mes collègues. Puisque je connaissais pratiquement par coeur le dossier complet des membres centraux de Unite, je n'avais pas fini de prendre connaissance du document que, déjà, ma main droite fouillait l'une des grandes poches de mon sarreau à la recherche d'un flacon de pilules en particulier. Je vérifiai l'étiquette par précaution et... bingo, exactement ce que je cherchais.

« Tiens, prends en deux. »

Dis-je en lui lançant la bouteille sans attendre qu'il ait suivit mes instructions pour gribouiller cette prise de médicament sur sa feuille de traitement et y apposer ma signature. Voilà qui devrait l'aider à se détendre et, du même coup, à être plus confortable, moins indisposé par la douleur. Un peu comme s'il avait bu un verre ou deux en somme. Ça l'aiderait peut-être même à dormir une fois que je serais partie malgré tout le branle bas de combat qui nous entourait. Certes j'avais dit ne pas faire de miracles, mais ça ne m'empêcherait pas d'essayer. Tout cela fait j'avais récupéré le flacon de médication avant de le remettre à sa place et de tirer vers moi le premier tabouret de fortune que je trouvai histoire de m'asseoir à la bonne hauteur pour examiner sa blessure et... Ouais, déjà je voyais bien que le pansement avait été fait à la va-vite et que ça ne devait pas aider niveau confort.

« Alors je vais t'enlever ça pour jeter un oeil, nettoyer la plaie et potentiellement te faire un ou deux points. Après on va remettre un joli pansement tout neuf par-dessus et tu pourras te reposer. Tu me racontes ce qui t'as fait ça pendant que je bosse ? Ça fera moins mal si tu penses à autre chose. »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Lun 16 Jan - 21:38
Je grattouille ma joue, un peu gêné par la réponse de Penny; je ne suis pas certain de dégager une "aura de tranquillité" pour la réconforter, mais bon, on va dire que oui et se contenter de ça.

Je m'installe et observe silencieusement la médecin se mettre à l’œuvre, farfouillant à gauche à droite.
Je respecte tellement les professionnels quels qu'ils soient... Savoir gérer son domaine à la perfection, avec minutie et expertise c'est quelque chose que je respecte fortement.
Franchement, je sais rien faire de mes dix doigts et hormis le combat, je ne sais rien gérer d'autre sur le bateau.
Heureusement que nous avons des pros dans l'équipage comme Penny.

Je récupère d'un geste de la main gauche le flacon, piochant dedans deux comprimés et les avalant rapidement. Pas besoin de remettre en question Penny et je préfère en finir au plus-vite avec cette petite douleur.
Je me penche un peu sur le coté opposé à l'officière médicale, pour laisser meilleure vue et accès à ma plaie, que j'avais clairement rafistolé et bandé au plus-vite, me disant que ça cicatriserait tout seul... j'étais peut-être trop présomptueux sur ça?

- Euh... Tu peux éviter de me parler comme si j'avais quatre ans? J'ai la vingtaine passée tu sais?

Je gonfle les joues, vexé... avant d'éclater de rire brièvement. Ah, il y a bien qu'avec Penny que je peux décompresser à ce point, surtout après une telle opération. Sakuga et les autres c'est une chose, mais je sais pas pour l'officière médicale, je me sens plus à l'aise encore avec elle.
Il faut dire que c'est la première membre d'équipage à qui j'ai parlé et on avait de suite trouvé des points communs, surtout du point de vue de nos malédictions qui nous gênaient tout deux à un certain point.

- Je plaisante, ça me rassure d'entendre quelqu'un parler avec autant de légèreté après tout le chaos qui s'est déroulé auparavant.
Pour le repos, on verra plus tard. Je dois finir de bricoler des abris pour les quelques réfugiés, après les explosions causées par le Dynamiteur. Bon, ce sont surtout des bandes de pierres et de briques découpées dans laquelle je creuse des fenêtres et des encadrures de portes, mais ça suffit pour eux, le temps des travaux de reconstruction.
Hum... ce qui s'est passé?
Je combattais une sabreuse près de la base et elle m'a repoussé à quelques reprises avec sa lame noire et malgré l'aide d'une femme-renarde, j'ai reçu un kunai dans la hanche.


Je tourne la tête vers Penny, nullement effrayé par le sang perlant de ma plaie et imbibant le tissu: je veux dire... j'ai découpé une révolutionnaire il y a quelques heures et je me suis retrouvé couvert de sang. Je pense avoir passé le stade de l'hémophilie.

- Et toi ça va? J'étais surpris de t'entendre durant ce combat, je croyais que tu était resté à l'abri sur le bateau et tu ne donnais plus de nouvelles, pour finalement balancer toutes ces infos et m'envoyer chercher Sakuga?
Et il va comment d'ailleurs? Parce qu'il avait pris un sacré coup de la part de O'bone.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Lun 16 Jan - 22:55
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Le léger reproche de Dorian sur ma façon de m'adresser à lui me fait redresser les yeux vers son expression. Est-il sérieux ? Non, à en voir ses grosses joues je me doute bien que non et me détends de nouveau, esquissant moi même un sourire malicieux maintenant que je sais qu'il n'y a pas vraiment de problème. Parce que bon s'il l'avait vraiment mal pris je me serais excusée quand même, j'essaie de mettre mes patients à l'aise moi, mais vu que ce n'était pas le cas...

« Juste la vingtaine ? C'est ce que je dis, t'es un gamin. Attends de voir quand t'auras mon âge et que tu seras un vrai petit vieux ! »

J'éclate de rire avec lui, quitte à nous attirer quelques regards curieux de la part d'individus qui, de leur côté, peinent à retrouver pareille légèreté. N'empêche je suis contente de savoir que mon attitude parvient à le rassurer puisque, mine de rien, c'est le but. J'ai beau être fatiguée, avoir un mal de tête et les pieds qui pulsent dans mes souliers à force de courir de tous bords tous côtés, il ne faut pas que mes patients s'en rendent compte. Je dois continuer à sourire pour le cent vingtième patient comme je l'ai fait pour le premier. C'est que de voir débarquer un médecin de mauvaise humeur n'aide jamais personne à guérir, presque au contraire. Fin bref, Dorian le super travaillant parle déjà de remettre le repos à plus tard pour mieux aller construire des abris de fortune aux gens qui en ont besoin. C'est très honorable de sa part, même si c'est aussi complètement idiot vu son état physique. Je pourrais lui faire la morale et lui casser les oreilles, je sais que ça risque de ne pas faire de différence. Sans compter que, de toute façon, mon arme secrète le dissuadera bien assez vite. Je lui donne quoi, une demi-heure avant que la médication qu'il vient d'avaler fasse effet ? On verra si après ça il a encore la motivation de garder les yeux ouverts et de sauter sur ses pieds. Ceci étant dit... Oui je devrais quand même lui faire une mise en garde.

« C'est très gentil de ta part, je suis certaine qu'ils doivent apprécier beaucoup. Ceci étant dit je le déconseille fortement pour l'instant. Avec les anti-douleurs que je t'ai donnés, tes réflexes et ta précision risquent d'être affectés et tu pourrais en venir à causer un incident qui aurait pu être facilement évité. Vaut mieux éviter d'empirer la situation de ces gens, t'es pas d'accord ? »

Connaissant Dorian, faire appel à son empathie sera bien plus efficace que tous les sermons que j'ai en réserve. Je le sais plus réfléchis que certains autres sabreurs de notre équipage (oui je parle de toi Sakuga) et donc ose croire que ce simple avertissement sera suffisant. Toujours est-il que le brun me fait ensuite part de ce qui s'est passé pendant que j'enfile des gants et commence à délicatement désinfecter sa plaie. Comme ça il s'est retrouvé aux prises avec une combattante à la lame noire, capable de le repousser ? Je pourrais me tromper, mais vite comme ça cette description me fait penser à quelqu'un que je viens justement d'évoquer.

« C'était peut-être du haki de l'armement alors ? Sa lame noire. Ça expliquerait pourquoi elle a réussi à te repousser. »

Ce n'est qu'une hypothèse malgré tout. Peut-être que sa lame était juste réellement faite d'un matériel noir, auquel cas je n'avais aucune idée de ce que c'était, mais voilà je me basais sur ce que je connaissais. C'est dommage qu'il ait été blessé tout de même, mais pour le coup j'étais contente que ça n'ait été que par le kunai et que ça n'ait pas été pire. Perdue dans mes pensées, je grimace subtilement lorsque le bretteur redirige la conversation vers moi. Je n'ai pas envie d'en parler. Je n'estime pas en avoir le droit. Au moins il m'offre une porte de sortie et c'est sans hésiter que j'ignore donc sa question, espérant que ce soit suffisant pour m'en tirer à bon compte.

« Il est dans un sale état, mais il n'y a pas grand chose que je puisse faire d'autre dans l'immédiat. Il a juste besoin de repos et d'un suivit médical. L'une de mes collègues devrait être en train de surveiller son état par précaution, mais voilà. Si tu veux j'enverrai quelqu'un te mettre au courant, lorsqu'il aura repris conscience. C'est le mieux que je puisse faire. »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Lun 16 Jan - 23:29
Je roule des yeux, en participant à cette conversation pas si intéressante, surtout concernant l'âge.

- Bof, l'âge ça reste qu'un chiffre et ça reste cantonné à la tête et au caractère de la personne. Ma frangine a six ans de plus que moi et quand on était plus jeunes, elle restait plus centrée sur la fête et comment s'amuser, alors que j'étais plus studieux et perdu dans mes livres et mes cours.
Après... erm... disons que les choses ont changé.


Je soupire avant de grimacer un peu, alors que j'ai trop vite dérapé sur un passé peu glorieux pour moi.
Je fais une chiquenaude sur le front de Penny:

- Dixit la dame qui s'agite et court partout depuis tout-à-l'heure. Tu sais que t'as passé les trois chiffres en nombre de patients et qu'il y a toute une équipe médicale avec toi, pour que tu délègues un peu de temps en temps?

Je hausse les épaules, au sujet des abris de fortune. Je ne sais pas trop si ça sera utile, j'ai fait ça de ma propre initiative, après avoir vu le chaos généré par les explosions.
Si ça se trouve, je vais tout devoir démolir, parce qu'ils vont rapidement reconstruire et que c'est sur la route.

- Erf, je ne sais pas trop, j'aurai préféré pouvoir stopper les explosions, mais je n'ai pas le pouvoir de trancher les flammes, ça aurait été utile sur l'instant ha ha...
Heureusement que la Supernova Iceking était là pour stopper l'explosion allant sur mes troupes, parce que je ne pouvais rien faire, ayant été éloigné par mon combat contre la Bomba.
Ah, carrément? Bon ben je vais laisser tomber alors. En même temps j'étais juste dans les finitions, j'ai fini le plus gros du travail.


Je grince des dents, un peu frustré, mais aussi tellement soulagé que tout se soit bien fini. Si ce pirate et la femme-renarde l'accompagnant n'avaient pas été là, ça aurait pu finir tellement différemment.
Mais à coté, ça montre que je ne sais encore rien faire sans aide... ou sans coup du sort.
Sans la fusée tirée dans la ville, O'Bone aurait eu tout le loisir de me... briser.

Je hausse cependant un sourcil, lorsque Penny me parle de... Haki?
Je dodeline légèrement de la tête à gauche à droite, perdu dans mes pensées. Je connais ce terme pour l'avoir entendu à quelques reprises, mais j'en connais peu dans le détail.

- Oui, peut-être... Je ne sais pas trop, je ne me suis jamais vraiment intéressé à ce truc, mais... si ça permet de bloquer mes lames d'habitude inarrêtables, ça mériterait que je me penche davantage dessus...

Clairement, ce "Haki" n'est pas une menace à prendre à la légère, surtout quand je mise tout sur mes lames dans ma manière de combattre.

Mais là encore, la conversation prend un tournant bizarre, me faisant froncer les sourcils, en entendant clairement Penny sauter du coq à l'âne.
Je lui pince le nez, la forçant à me regarder droit dans les yeux, avec un regard sévère mais restant assez doux.

- Et toi alors? Je t'ai demandé comment ça allait, je n'ai pas une mémoire de poisson rouge et je me souviens de la question que je t'ai posé.
Et ta grimace et tentative d'esquive de la question, je te donne une note de deux seulement... et tu parles à un expert pour ce qui est de fuir les questions gênantes.
Sérieusement Penny, parles-moi.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Mar 17 Jan - 0:09
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

J'écoute docilement Dorian alors qu'il évoque sa soeur de six ans son aînée. Je sais que la famille compte énormément pour le brun. De ce que je me souviens, avant de rejoindre la Marine, il faisait même partie de la milice de son île pour, justement, protéger les siens. Quitter son chez soi n'était que venu plus tard de sa volonté d'aller au devant des menaces avant qu'elles ne débarquent alors qu'il est déjà trop tard. Une décision admirable et franchement plus courageuse et honorable que les raisons qui m'avaient moi-même poussées à prendre la mer. Ceci était dit, le Karmon ne parlait pas nécessairement dans les détails de sa famille et, par conséquent, je n'avais pas vraiment les détails de l'histoire. L'entendre se livrer à moi comme ça m'aidait à me faire une meilleure idée de son histoire de vie et me donnait l'impression de le connaître un peu mieux et, surtout, l'impression qu'il me faisait confiance ne serait ce qu'un tout petit peu. Enfin, encore heureux vu que j'étais quand même en train de panser sa plaie. Mais bon, il change le sujet et j'ai droit à des remontrances à mon tour. Moi, la dame qui vient de passer les trois chiffres en terme de patients ? Il n'a pas tort, mais il en faudra plus que ça pour me faire l'admettre à haute voix.

« Comme ça t'as pris le temps de compter mes patients toi ? T'as rien de mieux à faire ? »

Au moins j'ai gagné sur la fabrication des abris de fortune et Dorian se résigne, se consolant en disant qu'au moins le plus gros est déjà fait. Un travail qu'il aurait préféré éviter tout court, si seulement il avait pu trancher le feu et arrêter les explosions par lui-même. Si seulement il avait été plus utile. Je me mords l'intérieur de la joue à cette mention, ne pouvant m'empêcher de faire le parallèle avec ma propre contribution à la sauvegarde du traité. Au final s'il y a bien une chose qui nous unit, chez Unite, c'est notre sentiment d'incompétence et de n'avoir jamais fait assez, de ne jamais être adéquats. Je devrais peut-être suggérer à Sakuga de nous renommer en : les gens qui souffrent du syndrome de l'imposteur. Certes c'est moins fluide, mais tellement vrai.

« Tu as fait du super boulot avec les ressources qui étaient à ta disposition. Tu peux être fier de ce que t'as accomplis aujourd'hui, même si je sais que ce n'est pas facile de l'être. C'est diablement facile de jongler avec tous les et si, mais au final ça ne sert pas à grand chose. Ne t'enlève pas tes propres réussites. »

Z'avez vu comment je suis une hypocrite là ? Vraiment on est au top du faites ce que je dis et pas ce que je fais. C'était tellement évident que je n'allais pas avoir la chance de m'en sauver aussi facilement. Ce n'était qu'une question de temps avant que Dorian ne me rattrape au tournant, pinçant mon nez sans sommation. Je laissai m'échapper un petit aie ! par principe, lui jetant un regard courroucé alors qu'il me faisait la morale à la manière d'un grand frère bienveillant. Non seulement il n'avait pas oublié sa propre question, mais en plus mon jeu d'actrice était nul. Hmpf !

« J'aurais dû t'assommer au lieu de te donner des cachets... »

Avais-je d'abord ronchonné avec mécontentement pour avoir été ainsi démasquée. Faisant de mon mieux pour être sage néanmoins, et ne désirant pas inquiéter Dorian plus que nécessaire, je poussai un grand soupire avant de me redresser sur mon tabouret improvisé. Inutile d'essayer de m'en sauver, je devrais bien passer aux aveux.

« Erh, d'accord. Quand j'ai découvert Malard et ses hommes, les imposteurs m'ont juste assommée et enfermée dans un casier. C'est tout. Aussi facilement que ça j'ai été sur le carreau pendant pratiquement toute l'opération et j'ai rien pu faire. Je comprends même pas pourquoi ils ne m'ont pas juste tuée à dire vrai. Alors voilà, la prochaine fois que t'auras envie de dire que t'en as pas fait assez, dis toi que au moins c'est pas toi l'imbécile qui a passé toute l'opération dans les vapes au fin fond d'un placard à balais pendant que tous tes camarades étaient en train de risquer leur vie pour l'avenir du monde. Et du coup non je ne vais rien déléguer, parce que au moins j'ai l'impression de servir à quelque chose là tout de suite. Tu comprends ça, pas vrai ? Ce besoin d'avoir l'impression que t'es pas juste un gaspillage d'air et d'espace. On est pareils là-dessus. »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Mar 17 Jan - 0:46
Je pouffe de rire en secouant la tête:

- Nan, rien de mieux, surtout que si jamais tu voyais que ma blessure avait empiré, après que je me sois usé à la tâche, j'aurai eu droit à me faire disputer et je préfère encore te voir sourire que de me gronder.

Je grimace en passant la main dans ma tignasse brune:

- Ouais, mais bon, j'imagine que comme toi, j'adore ce boulot et je veux faire de mon mieux et au-delà même chaque jour qui passe, donc je trouve toujours le moyen de râler et critiquer mes performances, surtout avec des dégâts facilement visibles.
Je sais que c'est débile, que personne ne peut être parfait, à commencer par soi-même, mais bon, vu que notre mission principale est d'aider la population, il faut toujours courir après l'irréprochable et c'est parfois usant de courir après un truc impossible à attraper.
Mais ouais, je dois grandir dans mon cerveau et accepter les réussites, même minimes... même si c'est toujours plus facile à dire qu'à faire.


Cependant, j'ai l'occasion de parler d'autre chose, mais surtout d'essayer de venir en aide à quelqu'un, à savoir Penny, qui me cache des choses clairement et elle finit par avouer son malaise... et ça fait mal.
J'ai l'impression de m'entendre, quand je cherche mille excuses pour échapper aux compliments que l'on me fait de temps en temps...
Sérieusement mec? C'est toi qui va lui faire un commentaire sur le fait d'accepter ses réussites?

- T'es en galère de médocs à ce point, pour faire des économies sur l'anesthésie?
Nan mais sérieusement Penny, je suis à la fois mal-placé et bien-situé pour te faire la morale sur ce genre de trucs.
Tu as beau dire que t'étais inutile, le premier truc que tu as fait en te libérant, c'est de nous contacter, au lieu de te rouler en boule et maudire ta faiblesse.
Tu as coordonné avec brio l'équipage avec tes infos et tu m'as permis de récupérer notre tête brûlée de capitaine, alors qu'il était en fâcheuse posture.
Je suis aussi crétin que toi dans l'histoire, parce que j'étais trop perdu dans la mission et les combats, pour me rendre pleinement compte de la disparition de Sakuga. Ta voix et ta demande sont arrivés à temps pour me faire prendre conscience pleinement de la situation et ses dangers.


Je soupire en frictionnant la tête de Penny:

- Oui, je comprends que trop bien le fait de se tuer à la tâche pour compenser ses faiblesses ou "modérations", parce que l'on veut toujours plus et au-mieux... mais bon, je dois me rappeler de mon entraînement.
Ma mère était dure à l'entraînement, mais elle l'était tout autant, pour nous dire de nous reposer, quitte à nous assommer, si on voulait trop en faire, au risque d'abîmer notre corps ou notre esprit.
Comment aider les gens si tu t'effondres de fatigue? Surtout que tu fais un travail de concentration et de précision et je ne pense pas que la fatigue et le surmenage t'aide dans ce genre de pratique.
Tu ne penses pas que tu seras impacté, si ta fatigue te fait rater des choses... potentiellement tuer des gens sur la table d'opération?
Personnellement, je m'en veux toujours de mon opération sur Saint-Uréa, encore plus parce que ce mauvais comportement m'a valu une double promotion. J'ai priorisé la traque d'un terroriste qui allait s'enfuir, laissant sur le coté des civils et soldats menacés par des explosifs. J'ai paniqué et juste envisagé le fait que ce type allait, s'il fuyait, commettre d'autres horreurs sur d'autres îles et je voulais empêché ça, quitte à couler avec le bateau que j'aurai tranché.
Le stress, l'inexpérience, ça aurait pu couter la vie à des innocents et heureusement, tout s'est fini à peu-près correctement, mais ça n'empêche que les faiblesses "évitables" comme ça, ça travaille toujours l'esprit, même des mois après.
Donc Penny, s'il-te-plaît, prends le temps de bien faire les choses, à commencer par savoir te reposer ou déléguer en temps en heure.


Ouais, alors vas-y mollo sur le foutage de tronche mon gars... même si en même temps je peux pas garder ça en moi, surtout avec notre officière médicale, si essentielle pour nous. Ce serait dommage qu'elle se perde ou s'écroule prématurément.
Même moi, peu à peu, j'apprends à dégluer aux autres, gérant comme je peux mes soldats, même si l'aide d'Accio est des plus utiles et que ça me permet de me concentrer sur mes propres combats.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Mar 17 Jan - 1:59
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Je taquine le brun sur son choix de passe-temps et sa réponse a quelque chose de touchant, et de cocasse en même temps j'avoue. C'est qu'il a raison au fond, je ne me serais pas gênée pour lui faire la morale en long en large et en travers s'il avait aggravé son propre état à force de vouloir courir dans tous les sens pour aider la veuve et l'orphelin. Je me résigne donc sur ce point là, ne trouvant rien à y répliquer pour démentir ses paroles.

« T'as pas tort. Je t'aurais grondé jusqu'à ce que tes oreilles en tombent ! »

Il ajoute que, comme moi probablement, il adore ce travail, ou plutôt ce devoir, qui est le nôtre de par nos positions dans la Marine du Gouvernement Mondial. On pourrait toujours avoir fait mieux au final, c'est comme ça. On se compare avec de véritables monstres de performance, on compare les exploits des autres aux nôtres, on se dit que si on avait juste été un tout petit peu plus fort... Et ce n'est pas un sentiment qui se limite à nous deux, loin de là. Ça ne se limite même pas à notre grade non plus. Notre propre capitaine a lui aussi ces moments de doute, de remise en question et de crainte de ne pas être assez fort. Je connais même un Amiral qui, à ses heures, doute de sa personne, de sa qualité de patriarche et de meneur d'hommes. Là-dessus, nous sommes très loin d'avoir l'exclusivité. Je garde toutefois ces exemples pour moi, désireuse de respecter les confidences qui m'ont été faites. Je compte bien emporter les secrets qui m'ont été livrés dans la tombe, c'est la moindre des choses. Au final je souris tendrement tout en écoutant les paroles du brun et en continuant mon ouvrage sur sa plaie. Ça fait du bien de l'entendre parler de grandir et d'accepter ses réussites. Quelques part je nous le souhaite à tous. Quant à son changement de sujet, à mon idée de l'assommer et à sa question sur la quantité de médication toujours à notre disposition...

« Hey tu l'as dis toi-même, mon nombre de patients a dépassé les trois chiffres. »

Ce qui ne suffit pas à l'empêcher de tomber sur mon cas, bien au contraire. Il s'empresse de recontextualiser les choses, de me faire remarquer que j'ai immédiatement choisi d'agir au lieu de me morfondre dans mon placard en restant paralysée par la peur et l'incompétence. Selon ses dires, mon intervention a servit de coordination aux autres en plus de permettre à Dorian d'aller sauver la mise à Sakuga. Le bretteur admets même que, enlisé dans les combats jusqu'au cou, il avait perdu le sens des réalités et de la situation dans toute son ampleur. J'avais bien envie de rouspéter, de discréditer ses mots, mais la vérité c'est que j'ignorais s'il disait vrai vu que, avant mon intervention, j'étais moi-même totalement coupée de l'action. Si ça se trouve ils se débrouillaient très bien sans moi... Ou alors Dorian avait raison et mon retour avait eu le mérite de nous remettre en ordre et de nous permettre de toucher un dénouement souhaitable pour toute cette opération. C'est là qu'il me décoiffe et que je me renfrogne vraiment, rouspétant au moins pour la forme.

« Là c'est toi qui me traite comme une gamine... »

Ce qui n'empêche pas ses paroles de sonner vrai là encore. Je suis effectivement en train de me tuer à la tâche par pur remords. À présent c'est le souvenir de sa mère qu'il choisit d'évoquer, me parlant de ses entraînements sous sa tutelle et de la façon dont elle le forçait à se reposer. Ça m'arrache un sourire en coin de savoir que je ne suis pas la seule à menacer de l'assommer finalement. C'est presque comme si je continuais la tradition familiale au fond ! Puis c'est à son tour d'user de mon propre argument contre moi. Je lui ai dit qu'il ne pourrait retourner faire des abris de fortune sans risquer de faire une erreur à cause de sa médication et, maintenant, c'est le Karmon qui me rappelle que, si je pousse trop, je pourrais faire des erreurs médicales irréparables et causer plus de tort qu'autre chose à mes patients. C'est qu'il est fourbe ce Colonel ! Mais je n'ai pas le temps ou l'occasion de le lui faire remarquer puisqu'il me parle de Saint-Uréa et que le sérieux dont il fait preuve m'indique qu'il serait malvenu de l'interrompre. Son point amené, il conclu avec un retour sur l'important dans tout cela : il veut que je me repose moi aussi. Je soupire, me voyant difficilement rejeter sa demande alors que, mine de rien, je viens à peu près de lui faire la même. Remarque ça viens peut-être de me donner une idée...

« Tu sais quoi... T'as raison Dorian. Je vais faire un effort et... Et je reconnais que mon intervention, bien que tardive, a eu d'importantes répercussions positives sur l'opération. Je n'ai pas été complètement inutile et, même maintenant, mon travail de médecin me permets de sauver les vies de nos camarades et, si je n'avais pas été là, ils n'auraient peut-être pas pu être traités. Je fais une différence, j'ai été importante à ma façon et quand je vais en avoir fini avec ta blessure je vais aller faire une sieste et manger un peu pour mieux retourner aider les gens après coup en était fraîche et dispose ! »

Vous la flairez l'arnaque ? Le retour de bâton ? Le sourire malicieux qui allonge mes lèvres alors que je me prépare à tordre métaphoriquement le bras de Dorian ?

« Maintenant c'est ton tour. Je veux t'entendre dire les bonnes choses que tu as faites durant cette opération ! Les trucs que t'as réussi et qui méritent d'être célébrés. Et après je veux savoir ce que tu vas faire pour toi-même, pour te reposer ou te féliciter ou juste pour mieux te soigner. Je t'écoute ! »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Mar 17 Jan - 23:20
Ah, ça me rassure pas mal d'avoir une relation sans "tabou" avec Penny, dans le sens où on se dit les choses sans réel blocage, même si comme juste avant, il faut gratter et forcer un peu pour que l'on se dise les choses.

Je rigole, avant de retirer ma main de sa chevelure rose:

- Bof, c'est une fois seulement, par rapport aux dix fois que tu le fais avec moi. Ça y est, c'est médecin et ça prend de haut les simples mortels ne sachant pas se faire un bandage de fortune, hé hé...
Ah bah revoilà la Penny souriante et enthousiaste des bons jours, elle était partie en pause, c'est ça?


Cependant, après qu'elle aie suivi mes propos et après avoir trouvé le positif dans sa contribution à l'opération, voilà que je me prends un retour de bâton.
Même si je m'y attendais un peu, j'espérai qu'elle passe à autre chose elle aussi et que j'esquive "habilement" tout ça, mais non, bien sûr que non.

Je lève les yeux au ciel, réfléchissant un peu:

- Erf...
Voyons... Je gère de mieux en mieux mes troupes, leur déploiement et leur formation...
Malgré la défaite face au Haki de cette sabreuse, j'ai réussi auparavant à éliminer une révolutionnaire et ses bombes.
Ah oui et il y a le sauvetage de Sakuga, assez mouvementé, mais qui a pu finalement bien se terminer, même si j'avoue avoir frôlé la crise cardiaque sur le retour, tellement j'ai paniqué, face à ce O'Bone.
Ce que je vais faire pour la suite? Hum... je vais devoir me reposer j'imagine, à cause... enfin grâce à tes médicaments et après je retournerai voir le campement de fortune pour les sans-abris, si Sakuga n'a pas déjà préparé le départ d'ici-là.
Ah et il faut que je reste aussi au chevet de mes troupes: quatre soldats sont encore en repos et je dois parler avec ma lieutenante, parce qu'elle est un peu grincheuse et silencieuse depuis la fin de l'opération.


Arf, clairement, dans cette histoire, je cache certaines de mes défaites et appréhensions, mais surtout, je vois bien que mes troupes ont été pas mal chamboulées. J'ai appris qu'ils avaient affronté un chasseur de Marines et que ce dernier avait fait quelques dommages dans les rangs. Heureusement, Accio a pu intervenir et s'occuper de lui, le temps que la situation se stabilise.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Sam 21 Jan - 21:57
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Ça n'a pas été facile et, même si j'ai prononcé tout ça, que je l'ai verbalisé, je n'y crois pas encore totalement moi-même. C'est juste un premier pas, un début d'acceptation qui sonne faux à mes propres oreilles, mais qui n'en demeure pas moins une étape immanquable pour évoluer en direction d'une attitude plus positive. Et je sais tout ça parce que j'ai beau être médecin, ça ne veut pas dire que je dédaigne le bien être mental de mes patients pour autant. Puis maintenant que j'ai fait l'effort de mon côté, que j'ai prouvé ma bonne volonté et que Dorian sait que nous sommes au même point, que je ne lui fais pas juste la morale par principe, il semble plus enclin à se prêter au jeu. À son tour de soupirer, de ne pas avoir envie de plonger dans cet exercice de recontextualisation, et de le faire quand même. Il n'avait pas encore commencé que j'étais déjà fière, m'asseyant bien droite et me faisant silencieuse pour le laisser poursuivre aussi longtemps qu'il le voudrait sans interruption.

Le brun commença fort, parlant de ses progrès dans la gestion de ses troupes, tant du côté de leur déploiement que des formations à adopter dans le feu de l'action. J'acquiesçai silencieusement, me rappelant de notre première rencontre à Logue Town. Il m'avait alors dit préférer être en solo, ne s'étant jamais véritablement mêlé à un groupe auparavant. Le Karmon avait toujours été un introverti, un peu plus timide, réservé. Réalisait il seulement à quel point ces progrès étaient impressionnants ? Méritaient d'être soulignés ? Sans doute pas puisqu'il passait à la suite, se permettant un brin de pessimisme en mentionnant ses difficultés face au haki de la sabreuse. Je laissai couler, me disant qu'il n'était dans ce cas ci pas une mauvaise chose de le relever si, par la suite, cela l'aidait à se motiver pour continuer à s'entraîner et à s'améliorer. Puis le sauvetage de Sakuga, qui me fait acquiescer aussi, malgré la peur bleue qui en a résulté. Tu m'étonnes. Il avait fallu un vrai courage, et un tout petit peu d'inconscience peut-être, pour se jeter dans la mêlée comme l'avait fait le Colonel. Quant à la suite... oui, se reposer était une bonne première étape. Une étape bien rapidement mise de côté à profit de toutes les autres choses qu'il devrait faire sitôt en mesure de quitter le lit. J'aurais aimé lui taper sur les doigts et le forcer à oublier tout ça tant qu'il n'était pas définitivement guérit, mais je savais que ce serait trop lui en demander.

La marque d'un bon chef n'était-elle pas de justement passer du temps avec les siens une fois la tempête passée ? Je repensais d'ailleurs à Ghetis qui, malgré son statut d'Amiral, n'avait pas laissé cela l'empêcher de visiter nombre des soldats ayant participé à l'assaut de la Triade pendant leur hospitalisation afin de les remercier et de leur faire savoir que leur présence avait été appréciée et avait eu un réel impact malgré ce qu'ils aient pu personnellement en penser. Dorian s'inscrivait simplement dans cette même attitude que j'admirais beaucoup et il était donc hors de question pour moi de l'en décourager. À la place... pourquoi ne pas m'en servir pour le complimenter encore un tout petit peu plus ? J'aimais la façon dont il se retrouvait mal à l'aise lorsqu'on lui jetait trop de fleurs, c'était juste trop adorable de le voir se démener pour y échapper tel un chat marabout qui refuse les câlins.

« Je suis fière de toi, Dorian. T'en as vraiment fait du chemin depuis notre première rencontre et tes hommes ont de la chance d'être sous tes ordres. Ce ne sont pas tous les supérieurs hiérarchiques qui tiendraient à régler ces petits soucis en étant présent pour les leurs. C'est le genre de chose qui fait de toi un bon meneur d'hommes et, surtout, quelqu'un qui mérite d'en être un. »

Après tout ça je me trouve un petit bout de papier et m'arme d'un crayon pour me préparer à gribouiller des notes, si Dorian accepte de répondre à ma question suivante, bien sûr.

« Tu me donnes leurs noms ? Je passerai les voir personnellement avant ma pause, comme ça au moins tu seras assuré qu'ils ont les meilleurs soins possibles et, du coup, tu pourras te reposer sur tes deux oreilles en attendant d'être assez en forme pour passer les voir toi-même. »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Dim 22 Jan - 11:27
Là encore, j'ai du mal à comprendre où veut en venir Penelope: enfin si je le sais, mais  je ne veux pas admettre cette chose. Je ne veux pas me dire que je suis "spécial", que je suis différent des autres, surtout avec des choses que je juge "logiques". C'est logique pour moi de se donner à fond dans son travail, surtout quand tu apprécies ce dernier. C'est logique de se soucier des autres, des civils aux autres soldats et pas seulement ceux sous tes ordres.
Pourtant, avec le temps, après plus de trois ans au sein de la Marine, j'ai bien pu remarquer à quelques reprises que ce qui sonne comme une évidence pour moi n'est pas toujours suivie et que certains Marines, plus ou moins gradés, ont leur manière bien à eux de gérer les choses.

Je me grattouille la joue distraitement, rosissant un peu des nouveaux compliments de Penny:

- Erf, si tu le dis. Même si je me refuse à me considérer spécial, je ne peux pas nier que ça fait plaisir de se faire complimenter de temps à autre. Et puis bon, je sais que toi et Sakuga êtes les experts pour ce qui est de noyer de taquineries et de compliments les autres, donc au bout d'un moment, j'ai la flemme de contenir ce raz-de-marée.

Cependant, lorsqu'elle me parle de noter les noms de mes troupes, j'anticipe rapidement, en fouillant dans ma veste, pour sortir un papier d'un petit rouleau que je garde précieusement sur moi.

- Tiens, j'ai noté leurs noms dessus vers la première semaine de travail... même si de base, j'avais pris leurs noms pour... savoir quelle famille prévenir en cas de... décès de l'un d'eux...
Je sais que je pourrai demander à n'importe quel moment aux autres soldats, en cas de... d'accident, mais je ne voudrai pas les déranger dans leur deuil, pour des bêtises administratives...


Eh ben, j'ai bien plombé l'ambiance d'un coup, génial Dorian... mais en même temps je ne voyais pas de raison de ne pas lui dire pourquoi j'avais déjà ce papier avec moi.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Dim 22 Jan - 21:13
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Au moins il apprend lentement à se résigner, à accepter les compliments bien qu'avec réserve et doutes. Lui n'a pas envie de se considérer spécial et je me dis que j'en ai peut-être fait un peu trop alors puisque ce n'était pas très exactement ce que je voulais dire. Ou alors juste je dois préciser, réorienter le tir. Je ne crois pas qu'il y ait de gens qui soient spéciaux puisque, mine de rien, tout le monde l'est. Enfin, autant le dire à haute voix plutôt que de vous le faire lire deux fois ! Mais avant j'avais quand même emprunté le petit papier de Dorian, recopiant les informations qui s'y trouvaient tout en écoutant ses explications. Il paraissait gêné et, à dire vrai, je ne comprenais pas vraiment pourquoi. L'idée était bonne, très bonne, et les risques de décès dans notre carrière étaient bien réels. Qu'il y pense déjà sous l'angle d'une responsabilité qui lui revenait spécifiquement pour ne pas déranger ses hommes durant leur propre peine en disait là encore très long sur le genre d'homme que Dorian Karmon était.

« Tu as raison. N'importe lequel d'entre nous pourrait mourir n'importe quand dans l'exercice de nos fonctions. C'est une réalité inévitable alors pas besoin d'être gêné, au contraire. C'est bien que tu sois préparé. »

Une fois mes notes terminées, je lui rends son papier avant de me remettre les mains dans les poches, lui offrant un sourire qui se voulait chaleureux malgré le changement de ton de la conversation. J'étais du genre bourrin moi, maladroite à toujours essayer trop fort, quitte à parfois me planter, à ne pas être comprise ou à être lourde. Mais je préférais encore essayer trop que pas assez.

« Et ne viens pas prendre la grosse tête, j'ai pas dit que t'étais spécial ! Plutôt... Je voulais dire que tu as de belles qualités, surtout au niveau de l'empathie et de la prise de responsabilités, qui font de toi un meilleur meneur d'hommes que beaucoup d'autres individus. Des qualités qui se marient très bien à la profession que tu as choisi au final. Je ne sais pas, j'ai un peu pris l'habitude des gens avec le syndrome de l'imposteur alors maintenant on dirait que j'ai envie de bien souligner aux gens qu'ils méritent la place qu'ils ont gagnée, pour les rassurer. Tu fais du bon boulot Dorian et t'as pas volé ta place. Même que des fois je me dis que tu serais plus qualifié que moi pour être le Second de Sakuga tu sais. Ou disons que tes qualités se prêteraient mieux au poste que les miennes, disons ça comme ça pour éviter d'être trop pessimiste. »

J'ai conservé mon sourire jusqu'à la fin parce que je veux lui montrer que c'est mon avis réel. Que je le pense vraiment et que je ne le dis pas simplement pour m'apitoyer sur mon sort, douter de ma personne ou demander indirectement des compliments. Je n'ai pas besoin d'être rassurée, je lui partage juste mon avis le plus honnête avec sincérité et transparence.

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Lun 23 Jan - 11:08
- Oui, je suppose... mais bon, je crois qu'au fond, je reste un gamin de campagne qui a été trop habitué à se soucier du peu de gens l'entourant, parce que nous étions justement peu à pouvoir s'occuper de nous.
Notre île compte une petite centaine d'habitants, où chacun connait l'autre et quasiment tout le monde allait à l'enterrement d'un habitant, donc j'imagine qu'à force, la mort m'a marqué, au point de vouloir espérer que les choses changent après que j'aie quitté mon île natale, alors que c'est ridicule...
La mort est et sera toujours autour de nous, à attendre le moindre faux pas pour nous emporter... mais mon coté proche des autres et vie dans une petite communauté, ça me ramène à un semblant de peur de la mort... C'est compliqué à expliquer et surtout à comprendre pour moi...


Cependant, les propos suivants de Penny me font revenir au présent, alors que mon esprit vagabondait dans le passé.
... Sérieusement?

Je gonfle les joues:

- T'es gonflée de me dire ça. Toi et Sakuga passez votre temps à me complimenter sur tout et n'importe quoi et maintenant tu retournes le truc en disant que c'est moi qui prend la confiance?
Ça j'en sais trop rien: je ne sais pas si l'empathie peut être une qualité, surtout que... je fais pas tellement preuve de sympathie quand je déchiquète un ennemi en morceaux, comme j'ai pu le faire face à la Bomba tout-à-l'heure. Je m'effraie parfois avec ce "deux poids deux mesures", où je sais être sympa et bienveillant envers les miens et je suis impitoyable et sans pitié avec l'ennemi.
Mais... oui merci... à toi et Sakuga. Je n'ai jamais osé lui demander directement pourquoi il m'avait choisi, mais clairement, il m'a sauvé la vie, en m'extirpant de cette mélasse dans laquelle j'étais coincé depuis trois ans. Je n'avais jamais entrevu la possibilité de monter en grade, aucun supérieur ne me prenant au sérieux et me ballotant régulièrement d'une île à l'autre, comme s'ils ne voulaient pas s'occuper d'un jeune soldat comme moi. Ici, j'ai plus évolué en quelques mois qu'en quelques années sur les Blues, donc clairement je ne regrette pas mon choix.


... Non j'ai pas oublié de répondre à la réflexion sur le poste de second... Et quelle réflexion? Non j'ai rien entendu, je suis devenu sourd le temps d'une phrase en fait!
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Lun 23 Jan - 18:47
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Ça me fait plaisir d'en apprendre plus sur la vie de Dorian, j'avoue. Imaginer le brun haut comme trois pommes qui court partout et qui s'arrête pour discuter avec la vieille boulangère du coin comme si c'était sa grand-mère et repartir comme il était venu. Je l'imaginais bien, aussi, se faire malmener par sa grande soeur. Il avait l'air de ce type là. Mais c'était peut-être juste moi qui projetais vu que, mine de rien, c'est un peu ce que j'étais pour le Colonel ou, en tout cas, ce que je considérais être. Ceci étant dit ses propres paroles sont un peu plus sombres, parlant d'enterrement et d'un certain type de relation à la mort qu'il considérait difficile à expliquer. J'acquiesçai malgré tout, estimant avoir plutôt bien compris ce que le sabreur tentait d'exprimer.

Au moins j'eu vite une raison de rigoler lorsque Dorian s'emporta, mécontent que je lui dise de ne pas prendre la grosse tête alors que, pourtant, Sakuga et moi-même étions les champions lorsqu'il venait le temps de le couvrir d'éloges. J'avoue j'ai ris face à ses remontrances. Pauvre Dorian. Au moins lui parvenait à rester sérieux et je me calmai de même lorsqu'il ajouta certaines nuances à cette force d'empathie qui était la sienne. Il n'avait pas tort au fond. Pouvait-on réellement parler d'empathie lorsque, à côté, il n'hésitait pas sur le champ de bataille à faire ce qui était nécessaire pour la réussite de la mission comme pour la survie des siens ? J'avais envie de dire que oui.

« De mon point de vue, le simple fait que tu poses encore la question, ça prouve que tu en as de l'empathie pour eux. Si vraiment tu t'en fichais alors tu n'en parlerais même pas de ton double standard. Mais t'en est conscient et tu y penses, doooonc, ça va. Vaut encore mieux penser et agir comme toi que d'être totalement incapable de te battre. »

Genre comme moi. Trop peureuse à l'idée que l'un de mes tremblements de terre résulte en une catastrophe qui emporte plus de vies qu'il ne le devrait pour entrer sérieusement sur un champ de bataille. Depuis mon entrée chez Unite c'était presque incroyable de se dire que j'avais réussi à éviter pratiquement tous les gros affrontements d'une manière ou d'une autre. Bon d'accord il y avait eu mon combat avec Dihark, mais quand même. Suffisait de repenser à l'exemple bien plus récent de la protection du traité que j'avais passé dans un placard... Certes ce n'était pas par choix, mais je culpabilisais quand même. Fin bref. Revenons en à Dorian qui exprimait sa reconnaissance envers Sakuga pour l'avoir pris au sérieux et lui avoir offert cette opportunité de grandir et de monter en grades. Au final je souris au brun avec bienveillance.

« Moi aussi je suis contente qu'il t'ait choisi, j'aime beaucoup discuter avec toi comme ça et je suis contente que l'on puisse bosser ensemble. Mais bon tu le savais déjà. J'ai beau être une petite vieille, j'ai quand même pas envie de me mettre à radoter. »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Lun 23 Jan - 23:37
Je ne sais pas trop quoi penser sur l'instant, avec Penny rigolant lorsque je fais ma "moue boudeuse". En vrai, c'est purement pour plaisanter moi-même, même si je ne le dis pas clairement.
En tout cas, c'est une des rares mais toujours aussi plaisantes discussions que j'aie avec l'officière médicale. C'est pas courant que je parle aussi librement avec des gens, mais bon, il faut croire que comme Penny ressemble tellement psychiquement à ma sœur Kimura, avec qui je parlais aussi très facilement, ça aide.

- Oui, je pense que tu as raison... non en vrai tu as totalement raison, mais là encore, j'ai du mal à reprendre le "rythme normal" de ma progression, après avoir tant stagné sur les Blues. Je ne travaillais qu'avec de vieux croulants comme supérieurs qui ne se mouillaient pas en terme d'ordres et de missions et me cantonnaient toujours à des patrouilles, avant de m'éjecter sur une autre île plus tard.
Après, concernant le fait d'être incapable de se battre ou pas, c'est difficile à dire précisément... mais je crois que je me pose jamais ce genre de question.
Rien que ce O'Bone, avec sa prime faramineuse et l'aura qu'il dégageait, j'avais mille-et-une envies de prendre mes jambes à mon cou... mais en voyant l'état de Sakuga et en repensant à ta demande, toute mes appréhensions ont été balayées et j'ai foncé dans la mêlée.
Je crois que ça m'arrive souvent ce genre de situation, où mon cerveau arrête de fonctionner et je passe dans une sorte de "mode automatique", où je me dis juste que tant que je peux bouger, je peux tenter des choses. "Incapable de se battre", pour moi, ça revient à dire que je suis au sol, les membres brisés ou arrachés, incapable de faire le moindre mouvement... parce que je ne peux juste pas rester les bras croisés lorsqu'on a besoin de moi.


Ah oui, ça me rassure aussi de voir qu'elle n'a pas réagi au fait que j'ai complètement éludé sa bêtise sur cette histoire de second... parce que bon, clairement c'est une grosse blague pour moi, tellement ça semble hallucinant et hors de portée.

Je pouffe de rire en balayant l'air de la main:

- Roh, arrêtes, ne dis pas ça. Tu dois avoir un âge proche de celui de ma soeur et je ne lui balancerai jamais ce genre de bêtises, encore moins à ma mère, mais là c'est surtout que je sais d'avance que je serai pulvérisé la seconde suivante ha ha...
Et puis bon, j'ai souvenir d'un débat que l'on a eu au sein de l'équipage sur l'archipel Konomi, où on s'était un tantinet embrouillé, parce que je ne sais pas argumenter et que tu as mal compris mes propos.
Donc bon, dans l'optique où les choses peuvent avoir tendance à évoluer et même si c'est très naïf, j'aime bien avoir un rappel du fait que l'on s'entende toujours bien, parce que le contraire serait d'une horreur et tristesse sans nom pour moi.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Mar 24 Jan - 23:52
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Au moins il semblerait que je ne dise pas que de la merde puisque Dorian était d'accord avec moi. Totalement d'accord même ! Je n'en demandais pas tant, mais ça se prenait bien. J'écoutai ensuite son récit, comprenant vite fait le réel problème : il avait plus de potentiel et de motivation que les vieux croulants sous les ordres de qui il avait été placé. Ce faisant il n'avait été qu'une question de temps avant que ce rappel constant de leur propre médiocrité ait fini par les agacer et que, par soucis de facilité, ils aient préféré faire transférer Dorian ailleurs plutôt que de se donner le défi d'être à la hauteur du brun. Un constant un peu décevant, mais qui au final avait eu le mérite de permettre à Unite de le recruter. Il était d'ailleurs intéressant de voir sa propre perception de ce que voulait dire : ne pas pouvoir se battre. Lui pensait purement et simplement à un blocage physique, au corps qui abandonne la partie et n'arrive plus à tenir le rythme. Je devais bien admettre que, sur ce point, je le jalousais un peu. C'est donc avec le coeur à demi présent que je me permis de glisser une mise en garde, rôle de médecin oblige.

« Essaie quand même de ne pas te rendre jusque là, tu veux ? »

Comme je l'avais déjà souligné je n'étais pas une faiseuse de miracles après tout et s'il se retrouvait par terre en petits morceaux avec tous les membres brisés... Disons que la convalescence pourrait être longue et que les séquelles risquaient d'être persistantes. La conversation bifurque ensuite vers notre propre entente et, pour ma part, je suis surprise d'apprendre que nous nous sommes embrouillés sur Konomi. Enfin je me souviens que l'on a discuté à trois, avec Sakuga aussi, mais une embrouille ? Je me grattai la joue, un tout petit peu embêtée et gênée je l'admets. Surtout que Dorian se permet d'en rajouter une couche, tout adorable dans sa façon d'admettre le drame que ce serait si un jour nous devions ne plus nous entendre. Bon ça reste difficile de le juger parce que j'ai tendance à faire un peu pareil : je m'inquiète toujours d'être détestée par les gens et abandonnée pour un oui ou pour un non, mais quand même. Être de l'autre côté de ce genre d'interaction c'est... bizarre. Et très inhabituel.

« Tu sais... Je me souviens de la conversation grosso merdo, mais je savais pas qu'on s'était embrouillés. Et même si c'était le cas, et même si ça arrivait encore un jour, ça ne compte pas vraiment pour moi. Même si on n'est pas toujours d'accord c'est pas grave. T'es l'un de mes précieux nakamas maintenant et je pense bien que tu le seras toujours. Enfin, sauf si tu fais un truc vraiment très horrible, mais bon j'en doute. T'es tellement gentil, je crois pas que t'as une seule once de méchanceté en toi. Ou alors je serais la première à en être surprise. »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Mer 25 Jan - 0:15
Je secoue la tête doucement:

- Ben c'est pas une destination que je veux atteindre... mais en vrai, je ne peux pas te mentir, en te disant que je ne ferai d'un coup plus mon possible pour sauver quelqu'un dans le besoin.
Disons qu'en tant que soldat, je considère que je suis plus apte aux combats et blessures que des civils ou personnes moins "fortes" ou qui n'ont pas le combat dans leur sang et qu'il vaut mieux que ce soit moi qui encaisse et survive à un coup pouvant tuer quelqu'un d'autre.
C'est un peu bizarre de dire ça et je vais y aller doucement, mais je me risque à me dire que je suis plus fort que la moyenne et que je peux donc davantage prendre de risques que les autres, pas forcément quand ce sont des civils pas concernés par la situation.
Mais que la médecin que tu es se rassure: je n'ai pas l'intention de mourir au combat de sitôt et je m'acharne tout autant à l'esquive et la défense qu'à l'attaque dans mon entraînement et je maintiens un minimum de prudence dans mes affrontements.


Concernant le reste de la discussion et ce bref rappel de notre "première" réunion d'équipage sur Konomi, j'avoue avoir quelques zones de flou, mais de ce que je m'en rappelle, je dramatise en fait pas mal.

- Ah oui, maintenant que j'y repense davantage... j'ai surtout bloqué au départ, parce que je m'étais mal exprimé et tu m'avais sorti quelque chose du genre... "je m'attendais à une meilleure réponse de votre part". C'est difficile de me rappeler avec exactitude, mais j'ai souvenir d'avoir eu envie de m'enfouir sous terre de honte, tellement j'étais gêné sur l'instant.
Oh, j'essaie de toujours faire au-mieux... mais avec du recul, je sais bien que je satisferai jamais tout le monde. J'essaie d'agir dans l'intérêt du plus grand nombre, mais bon, si tout ce que l'on faisait marchait pour tout le monde, on n'aurait pas des pirates ou révolutionnaires en travers de la route. Que ce soit la méthode ou le résultat, il y a toujours des insatisfaits et il faut faire avec.
Mais bon, pour revenir à toi et Unite, j'ai globalement l'impression que nous avons sensiblement les même idéaux et que l'on agit souvent comme un seul individu, sans forcément se concerter, donc ça montre que l'on a plus ou moins les mêmes motivations.
Donc non, ne t'inquiètes pas Penny, je ferai toujours mon possible pour ne pas te décevoir, toi ou le reste de l'équipage: je vous dois bien ça, pour m'avoir extirpé de cette spirale de transferts sans but que j'avais connu sur les Blues.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Jeu 26 Jan - 0:42
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

C'est difficile de reprocher à Dorian ses prochains mots. En sa puissance il voit un devoir, une nécessité de se battre à la place de ceux qui ne le peuvent pas ou qui, tout bêtement, sont moins forts que lui. C'est noble, vraiment. Je continue de me dire que c'est une chance que la malédiction du ciseau soit tombé sur lui plutôt que sur un autre. Il mérite cette puissance, cette capacité à faire une différence réelle et à faire valoir sa voix. C'est une bonne personne. Une meilleure personne que moi en tout cas. Au moins il ajoute faire attention et faire de son mieux pour éviter ou bloquer les coups. Son instinct de survie n'est donc pas totalement h.s. non plus sur le champ de bataille, ce qui est bien.

« Je m'incline alors. Puis j'avoue que je suis rassurée, on a déjà assez d'un accro aux sacrifices nobles sans en avoir besoin d'un deuxième. »

Pas besoin de le nommer je pense. Il sait, je sais, les lecteurs savent, tout le monde le sait. Toujours est-il que la conversation poursuit son cours naturel, que l'on en vient à parler de la discussion sur Konomi et que Dorian me rappelle à quel point je peux être une conasse quand je m'y mets. Je m'attendais à une meilleure réponse de votre part. Je serre les dents, me retrouvant parcourue d'un frisson de dégoût et de honte. J'avoue ne pas non plus me souvenir de mes mots exacts, mais je me connais assez pour savoir que c'est exactement le genre de chose que je suis capable de sortir, surtout quand j'essaie de me prouver. C'est d'autant plus honteux que, en faisant tout ça, j'avais accidentellement fait se sentir Dorian super mal et qu'il en avait gardé un mauvais souvenir qui avait plus tard nourrit ses craintes de ne plus être en bons termes avec moi. Je me passai une main derrière la nuque, embêtée et pleine de culpabilité.

« Je suis désolée, c'était vraiment con de ma part de dire ça. Je pense... Enfin, j'imagine que je devais être nerveuse moi aussi alors j'ai dû en faire plus, quitte à rabaisser ton opinion, pour essayer de me faire valoir. Au final c'était vraiment insécure de ma part et j'ai honte de t'avoir dit ça. En vrai c'est moi qui devrait avoir peur que tu m'en veuilles et que t'ais pas envie d'être mon pote après que j'aie été aussi irrespectueuse envers toi. Je m'excuse de t'avoir dit ça, sincèrement. »

J'ai d'ailleurs l'impression qu'il me surestime en comparant nos idéaux, avançant sa théorie selon laquelle nous sommes sensiblement pareils ou que, au minimum, nous partageons les mêmes valeurs et que c'est ce qui explique pourquoi nous prenons souvent les mêmes décisions. L'intérêt du plus grand nombre... Ouais, on fait de notre mieux avec ce qu'on a et, même si on est imparfaits, je sais que Dorian ne risque pas de faire de grosses erreurs du même genre que les miennes. Peut-être est-ce défaitiste ou simplement égocentrique, mais je ne peux pas empêcher l'amertume de s'installer dans mon sourire.

« T'inquiète, je le disais par principe, mais en vrai je ne te pense pas capable de me décevoir parce que la seule chose que j'attends de toi c'est que tu restes toi-même. Et si tu n'y arrives pas bah, je serai là pour te tabasser un petit peu jusqu'à te remettre dans le droit chemin ! »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Jeu 26 Jan - 22:21
- Oh, je pense que Sakuga a un minimum d'instinct de survie quand même, sinon il se laisserai mourir lors d'un glorieux combat et on ne l'aurait peut-être même jamais vu, parce qu'il serait mort dès son premier combat "digne de sacrifice".
Je pense que lui-aussi a tendance à foncer d'abord et réfléchir ensuite, surtout en cas d'urgence ou de danger pour un pair.
Ne serait-ce que face à O'Bone, même dans son état, il a trouvé la force de lutter. Bon, je ne sais pas si c'était pour m'empêcher de faire une folie en affrontant davantage cet assassin, s'il voulait se la jouer ou s'il avait vraiment un surplus d'énergie inespéré, mais bon, le fait est qu'il n'a pas cherché à se laisser mourir.


Ah ça, c'est clair que notre capitaine est un sacré numéro, mais en vrai, je ne peux pas rêver de meilleur leader: il persiste à vouloir avancer, envers et contre tout, prenant quand-même toujours le temps de se soucier des autres, de penser à chacun de nous, même si parfois ses réactions sont plus celles d'un enfant surexcité qu'un chef, mais bon.

Je secoue cependant la tête, devant le tremblement et les propos de Penny, lui tapotant doucement la tête à deux reprises, lui adressant un doux sourire.

- Eh, ne t'inquiètes pas, j'ai digéré cette affaire et je suis passé à autre chose.
Et puis comme je l'ai dit, c'était surtout un mélange de "mal-parler" de ma part et du fait que nous ne connaissions pas encore vraiment. Certes, tu as été la première à me rencontrer, mais le fait est que ce n'était pas suffisant pour connaître la psyché de l'autre.
Peut-être qu'un moment, tu as vraiment cru que j'étais pleinement sérieux dans mes paroles mal-maîtrisées et que tu as réagi instinctivement, parce que ça touchait à quelque chose qui te tient à cœur?
Donc oui, j'accepte tes excuses, mais non tu n'avais pas non plus à le faire, parce que de ce que j'en retiens, c'était un enchaînement de circonstances confuses qui a résulté de ce début de débat, qui s'est au final bien poursuivi et clôturé.
En vrai, non surtout pas, n'hésites jamais à me dire les choses comme tu les penses, parce que sinon on risque de basculer à nouveau dans des incompréhensions, soit parce qu'on dit mal les choses, soit parce qu'on les garde en nous.


Qui sait, si je n'avais pas dit les choses sur Konomi ou si j'avais dissimulé des choses, la conclusion de cette discussion, voire la suite des évènements autour d'Unite aurait pu être bien différente?

- Ça me va, parce que j'aime bien être moi-même ha ha...
Sérieusement, si on continue à se voir d'ici un paquet d'années, si tu vois que je deviens un vieux croulant vautré dans son siège, radotant sur de vieilles victoires pour dire que je mérite un vieux grade poussiéreux, hésites pas à me gifler d'un coup de séisme, histoire de secouer comme il faut mon cerveau, d'accord?


Parce qu'à défaut d'être remis dans le droit chemin, je voudrai surtout pouvoir rester le plus longtemps possible dans la bonne trajectoire, plutôt que de finir comme ces vieux supérieurs que j'avais enfin pu abandonner en intégrant Unite.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Mer 1 Fév - 12:10
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

« C'est parce que tu n'y penses pas de la bonne façon, Dorian. Ce n'est pas ce que je voulais dire. Tu sais que, pour l'opération de la Triade, à la base il voulait y aller sans nous ? C'est moi qui a du le secouer un petit peu pour qu'il accepte de nous laisser courir le risque de l'accompagner. D'accord il s'est amélioré sur ce point depuis qu'on a commencé à faire nos preuves, mais voilà. Pour O'Bone non plus il n'aurait pas demandé de renforts et il se serait retrouvé bien dans la merde si je n'avais pas eu la présence d'esprit et la proactivité de t'envoyer le rejoindre. Ce n'est pas tant un désir de mourir qu'une obstination à prendre sur soi et à faire les choses tout seul. Remarque bon, limite c'est un critère d'embauche chez Unite, ce qui est quand même ironique vu notre nom. »

Au moins notre conversation d'autrefois ne semble pas avoir laissé de séquelles dans mon amitié avec le brun qui me rassure justement à ce sujet. Il est passé à autre chose et justifie lui aussi les événements d'une lumière qui m'est miséricordieuse et pour laquelle je ne peux qu'être reconnaissante. J'esquisse un sourire gêné lorsqu'il insiste sur l'importance de communiquer, de dire les choses comme elles sont pour éviter une nouvelle incompréhension.

« Je vais continuer de faire de mon mieux, même si pour le coup je ne suis vraiment pas douée pour exprimer les trucs que je ressens. »

Un fait qui me nuit tant dans mes relations d'équipage que dans mes relations personnelles. Il suffit de repenser à ma situation familiale on ne peut plus désastreuse pour comprendre que de dire les choses et de m'ouvrir... bah c'est compliqué. Au moins l'enchaînement se fait vers un autre sujet et je suis contente de l'entendre me demander de garder un oeil sur lui et de le secouer d'un petit séisme si jamais la complaisance devait s'installer en son sein. Cette fois mon expression se fait plus malicieuse, un poil plus légère.

« T'inquiète, j'ai accepté depuis longtemps que c'est mon job. J'ai mes petits sabreurs préférés bien à l'oeil et il sera pour moi un privilège et un honneur de vous garder sur le droit chemin et de vous y remettre de force si nécessaire. Même que si ça continue on va me renommer en principauté de la boussole ou un truc comme ça ! »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Jeu 2 Fév - 15:56
Je hausse un sourcil devant la réponse de Penny: Sakuga était vraiment prêt à s'occuper de la Triade tout seul? Hum... j'ai du mal à voir comment il aurait pu gérer tout le bazar sur l'île avec sa seule force, parce que bon, il ne peut juste pas se dédoubler et je pense que déjà, rien que la secrétaire de Betelgeuse aurait pu s'enfuir, les deux ennemis que j'ai affronté auraient été libres de causer du grabuge dans nos rangs... Non, vraiment, je ne comprends pas.

- C'est étrange... après, je le trouve sociable, mais ça n'a rien à voir avec le fait de commander des troupes donc j'allai partir pour dire une sacré bêtise.
Peut-être qu'il ne voulait pas que l'on se mette en danger? Je ne sais pas trop comment il fonctionne, tu dois mieux le connaître que moi, ne serait-ce que parce que tu es à Unite depuis plus longtemps que moi.
Personnellement je me considère aussi pas mal "solo" sur le champ de bataille, mais c'est plus pour protéger les alliés de mes lames qui ne font pas de distinction et tranchent sans discernement, donc je préfère ne pas courir le risque d'avoir du monde à coté de moi.


Sur la suite de la discussion, je suis assez surpris d'entendre ce que dit la médecin: elle prend aussi sur elle, même si c'est plus mentalement que physiquement pour Sakuga?

- Vraiment? Je te trouve pourtant assez ouverte et sociable... ou alors c'est juste parce qu'on a plus de facilité à se parler toi et moi?
Mais en vrai, si tu penses encore peiner à dire les choses, alors continues à en parler comme tu peux. Même si tu en dis peu de temps en temps, c'est mieux que rien et ça évite que tu gardes trop de choses en toi, surtout des trucs négatifs.
Et puis si tu as peur de dire des choses, dis-toi que des gens ne sont pas là pour te juger et personnellement, je suis plus là pour t'aider et t'écouter comme je peux, plutôt que te charger psychologiquement et te critiquer.


Je peine encore à assimiler cette information selon laquelle Penny cacherait en fait ses sentiments et garderait beaucoup pour elle, mais clairement, si ça la dérange, je ne vais pas la laisser porter ce fardeau toute seule. Je sais qu'elle ferait pareil si les rôles étaient inversés, donc c'est la moindre des choses.

- C'est pas si mal comme titre en tout cas et tu le mériterais, parce que sans toi, j'ai l'impression qu'on serait partis dans le mur plusieurs fois!
Merci et je te le redis, comptes sur moi pour te rendre la pareille: pas question que tu fasses tout pour nous, sans qu'on t'aide en retour.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Jeu 2 Fév - 17:06
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Comme je le pensais : Dorian n'avait aucune idée du drame qu'avait faillit être notre opération contre la Triade si je n'avais pas été là pour foutre deux trois baffes métaphoriques à notre capitaine. C'est qu'il fallait avouer, à la défense du brun, que l'ange était doué pour dissimuler ce qui lui pesait vraiment. Il fallait le connaître et, surtout, qu'il accepte de lui-même de s'ouvrir et de se confier, pour ne serait-ce qu'entrevoir tout ce qu'il portait vraiment sur son dos ailé. L'hypothèse initiale de Dorian est plutôt juste, même si par la suite il ne peut s'empêcher de déraper vers sa propre expérience dans la recherche d'une réponse plus élaborée. Une expérience, d'ailleurs, qui est similaire à la mienne au point d'être un peu inconfortable, mais ce n'est pas le sujet de la conversation actuelle.

« Dans son cas c'est plutôt parce qu'il a déjà perdu des gens qui comptaient beaucoup pour lui et qu'il n'a pas envie d'en perdre d'autres. C'est aussi simple que ça. Et c'est aussi l'une des choses qui m'a motivée, et qui continue de me motiver, à devenir plus forte. Non seulement je ne peux pas permettre qu'il m'arrive un truc qui puisse le faire souffrir, mais en plus je dois bien lui prouver qu'il n'a pas besoin de veiller sur moi comme sur une gamine. Et jusqu'à présent j'ose croire que je me débrouille plutôt bien. »

Quand je ne me fais pas enfermer dans des placards à balais en tout cas... Ouais, passons. On en a déjà discuté et si je remets ça sur le tapis maintenant je sens que la pression de Dorian va monter en flèche et que je vais me faire engueuler gentiment. À la place il est surtout surprit d'apprendre que j'ai du mal à m'ouvrir puisque, de son point de vue, je suis ouverte et sociable. J'acquiesce, comprenant ce qu'il veut dire et parce que, mine de rien, c'est vrai qu'il est l'une des personnes à qui j'ai le plus de facilité à parler. Si on avait le temps je pourrais probablement me trouver un siège et lui raconter ma petite vie banale du début au présent. Puis ça aurait le mérite de l'endormir pour sûr alors il serait forcé de se reposer... Idée à creuser ! Pour l'heure je suis presque gênée de l'intensité avec laquelle il me rappelle que je dois parler, m'ouvrir, ne pas laisser les choses négatives sommeiller en moi par peur du jugement. Je détourne les yeux, gênée, et me renfrogne quelque peu.

« Je sais, je sais ! Tss, pas moyen d'être une personne désalignée avec de mauvais mécanismes de défense dans cet équipage. Tu peux pas faire trois pas sans avoir quelqu'un qui veuille prendre soin de toi. »

Pas que ce soit une mauvaise chose, je suis juste grognonne parce que je ne sais pas trop comment gérer quand on s'occupe de moi. Ou même quand on se concentre sur moi, vraiment. J'ai pas l'habitude et je n'ai pas vraiment envie de la prendre ! Sauf que Dorian n'a pas fini ses éloges et il a encore une bonne demi-douzaines de fleurs à me jeter on dirait. Ma petite plaisanterie sur le titre de boussole serait, selon lui, plutôt méritée. Maaaais ! Et je dois m'attendre à ce qu'ils me le retournent en plus !

« Roh ça va, sinon je vais prendre la grosse tête et crois moi tu vas le regretter ! T'as déjà vu une Penny avec la grosse tête ? Bah crois moi t'en as pas envie ! Alors voilà, c'est ça. Même si en vrai... Bon j'apprécie beaucoup tes paroles, mais tu te calmes ! T'as même le droit de m'insulter un petit peu si tu veux, pour qu'on reste dans l'équilibre des choses. »

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Jeu 2 Fév - 23:59
Je bloque un moment sur la réponse de Penny, concernant les motivations de Sakuga à vouloir souvent faire cavalier seul.
J'inspire longuement en levant les yeux au ciel:

- Erf... Je comprends mieux maintenant...
Je n'ai heureusement pas eu affaire à ce genre d'épreuves et j'espère y avoir affaire le plus tard possible.
En vrai... le seul moment où j'ai vraiment eu peur pour un proche, c'est quand ma sœur s'est faite agresser par son petit ami et qu'elle était revenue en larmes à la maison... Le petit écolier calme et studieux que j'étais a disjoncté et j'ai attrapé la première arme venue pour molester ce type et quelques jours après je devenais milicien, en fichant à la porte toutes mes ambitions d'études de médecine. Je crois que dans mon cerveau, cette soirée s'était résumé au final en "plus jamais ça"...
C'est un beau projet et je pense être aussi de cette école: je veux que Sakuga puisse me faire confiance et qu'il n'aura pas à regretter de m'avoir recruté dans cet équipage.
Donc hésites pas, si t'as besoin d'aide pour l'entraînement au combat: on va tâcher de rattraper la puissance de notre capitaine, pour que l'on puisse se tenir fièrement à ses cotés, au lieu qu'ils nous couve comme des poussins.


Je hausse un sourcil devant l'air renfrogné de Penny:

- Ouah, à ce point? Je ne dois pas faire attention à ça, parce que tu ne me sembles pas aussi "couvée" que ça...
Ah bon? La grosse tête parce que je te complimente? Eh bien...


Je lui adresse un petit sourire un coin un peu narquois mais surtout bien moqueur:

- Ressens ce que je ressens à chaque fois que je me prends un chapelet de compliments de la part de Sakuga ou de toi. Je sais jamais où me mettre à chaque fois, tellement c'est indigeste de se faire complimenter pour tout et n'importe quoi, surtout quand ce "n'importe quoi", c'est juste toi qui fait ton travail de soldat de la Marine.
Mais Penny...


Je lui tapote doucement la tête avec un sourire plus chaleureux et doux:

- C'est pas mon genre d'insulter les autres, encore moins de te complimenter pour rien. Je n'invente rien sur ce que je t'ai dit et je te dis sincèrement ce que je pense de toi et pareil pour les autres. Je préfère encore être honnête en mal et en bien, que de glisser des mensonges par-ci par-là.
Mais du coup, ne t'en fais pas, je vais me calmer sur les compliments, si ça te gêne autant.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 337
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue38/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue69/350Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 380.198.000 B
Ven 3 Fév - 3:31
A chat after the storm

ft. Penelope Ainsley & Best Boi Dorian

Je suis restée vague parce que, dans les faits, ce n'est pas vraiment une question de perte d'êtres chers ou, plus spécifiquement, ce n'est pas que ça. Sakuga m'a raconté beaucoup de choses et ses secrets ne quitteront pas ma petite tête rose ou, au minimum, ne le feront jamais volontairement. Mes paroles, de toute façon, suffisent largement à ce que Dorian comprenne le principe et se fasse sa petite idée. Il extrapole déjà, trouvant un parallèle avec sa propre expérience de vie tel qu'il le fait toujours. C'est sa façon d'être empathique envers les autres, tout simplement, et ça me permet du même coup d'en apprendre toujours plus sur le brun qui me partage un moment tragique de la vie sa soeur. Mon air se fait plus grave et, quelque part, je suis contente que Dorian ait été là. Je suis contente pour elle que quelqu'un se soit indigné, que l'horrible individu qui avait osé lever la main sur elle avait subit le courroux de la justice. Mes traits ne sont dérangés que par un agrandissement léger de mes yeux, lorsque Dorian mentionne ses études de médecine abandonnées aussitôt. Dans ma tête ça fait : Heeeeeiiin ? Toi t'as failli être médecin et je le savais même pas ?! Réflexion que j'ai la présence d'esprit de garder pour moi parce que c'est pas trop le temps quand même.

Au moins le bretteur allège l'atmosphère aussi vite qu'il l'a alourdie, enchaînant en complimentant mon projet et, mieux encore, en exprimant son désir de faire de même. Vouloir obtenir la confiance de Sakuga, et la mériter, est donc une autre chose que nous avons en commun. Quant à savoir si j'ai besoin d'aide pour m'entraîner... C'est sûr que quand il me le propose aussi gentiment je ne peux quand même pas refuser ! Surtout s'il est question de rattraper la puissance de Sakuga ! Mon sourire s'allonge donc avec confiance, mes yeux brillants de cette petite malice éveillée par l'idée d'un défi à relever. Mieux encore, j'en viens à frapper ma paume gauche du poing, offrant ma réponse à Dorian avec enthousiasme.

« Ça marche pour moi, mais t'as pas intérêt à oublier un truc : je frappe fort ! Surtout que de mon côté j'ai pas que Sakuga à rattraper, mais ça c'est une histoire pour un autre jour. »

Je ne suis quand même pas pour lui dire que je connais personnellement l'un des Amiraux et que j'ai toutes les raisons de vouloir le rattraper lui aussi pour pouvoir fièrement m'afficher telle son égale. Surtout que bon il risque de me demander pourquoi je le connais ou la nature de notre relation et ça... Ouais non. C'est mon petit secret !

Toujours est-il que mon assurance en prend un coup lorsqu'il se moque gentiment, bien content de me voir être gênée maintenant que c'est mon tour de recevoir un flot de support, de compliments et d'encouragement. Revêche, je croise les bras et gonfle les joues, boudant comme l'enfant que je suis malgré que j'approche de la trentaine à grands pas. En plus il en rajoute le sale petit...! Lorsqu'il se permet de me tapoter la tête, je chasse sa main du revers de la mienne en lui faisant les gros yeux, aussi marabout qu'un monstre marin que l'on vient de déranger en pleine sieste.

« Je suis juste honnête et sincère, Penny ! Hmphhh. Tssss. Hhhhhmpf ! Sale petit vaurien ! T'as envie que je te fasse ta fête ?! Tu l'aimes ton lit de convalescent c'est ça ?!! Je vais te faire découvrir tous les niveaux sur l'échelle de Richter un à un tu vas rien comprendre ! Et je suis même pas gênée d'abord de quoi tu parles ?! »

Conclus-je avec les joues cramoisies, parce que je ne me contredis jamais voyons.

_________________
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] 16447110
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 293
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue35/75Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Left_bar_bleue26/220Ce n'est pas tant l'endroit pour ça, mais bon... on papote? [FB - Penelope] Empty_bar_bleue  (26/220)
Berrys: 114.900.000 B
Ven 3 Fév - 23:34
Je hausse un sourcil, lorsque Penny écarquilles les yeux, semblant clairement étonnée de quelque chose.
Euh... j'ai dis un truc bizarre ou qui ne fallait pas? Ou alors quelque chose qui l'a surprise? Bah, ce ne doit pas être si important, sinon elle me l'aurait dit, vu son coté assez spontané, surtout dans cette discussion.

Je me tortille un peu sur place, un peu crispé quand-même, lorsque l'on parle un peu trop du sujet de l'entraînement, parce qu'au final...

- Ben... en fait c'est aussi que ça me démange parfois de reprendre l'entraînement avec une tierce personne. J'ai encore quelques réserves sur mon fruit du démon et sa dangerosité et je préfère éviter un désastre, face à des personnes n'esquivant pas à temps mes lames, qui ne font aucune distinction, ni n'ont pas de "pitié" envers les autres.
Donc, d'accord pour que l'on s'entraîne, mais faisons gaffe alors, parce que bon... nos malédictions sont assez dangereuses et je m'en voudrai de te blesser gravement, aussi bien parce que tu es une bonne amie que parce que tu es notre officière médicale.
Mais-euh, tu me fais des cachoteries à me cacher des choses maintenant, alors que la discussion est si bien entamée? Bon ok... mais je garde ça en tête et je tâcherai d'en mettre aussi de coté pour toi, parce que je pense avoir encore des trucs à raconter.


Je ne sais pas du tout combien de temps on a parlé elle et moi et je ne sais donc pas quand j'aurai trop la tête dans les vapes pour pouvoir parler, mais bon, je suis trop dedans pour m'arrêter.
Cependant, je détourne la tête bien vite en pouffant de rire, avant de me taire comme je peux, tremblant doucement, me retenant de toutes mes forces d'exploser, face à ce spectacle.
Oh mon... Elle est trop adorable avec sa tête renfrognée, j'ai tellement envie de continuer davantage... mais derrière, j'ai une image un peu superposée de la colonelle et de ses moments "sérieux et plus énervés" et en vrai...
Je m'éclaircis la gorge quelque peu, pour essayer de reprendre contenance, surtout aussi pour éviter une "baffe sismique" ou un truc du genre.

- Hu-hum... Ok ok je dépose les armes, on va s'en tenir là pour l'asticotage.
Après... tu devrais faire comme moi et apprendre petit à petit à accepter ces compliments. Bon, je pense que j'ai encore du chemin à parcourir dans ce cas, parce que j'ai bien du mal parfois à comprendre ce pour quoi vous me félicitez de temps en temps. Je ne sais même pas si c'est de la timidité de ma part ou juste si... c'est juste normal pour moi de faire ce que je fais à chaque mission, chaque jour de notre quotidien. Je ne comprends jamais pourquoi vous me faites des éloges pour ça.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: