Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Shura Emberys
Shura Emberys
Messages : 97
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue27/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue10/120[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 137.405.000 B
Lun 8 Aoû - 23:30





présent / le festival de dokusoi panda
évenement pnj
ft. animateur
novembre [size=32]1507[/size], holliday island
__________________________________________________________
Ardalion
Ambrose Galene
Pragma


Les paupières d'Ambrose se plissèrent légèrement face à l'absence de tout mouvement quant au lancer de ce petit objet, dont le passage n'avait, semble-t-il, déclenché aucune réaction mécanique – l'alarme ne pouvait avoir été abaissée puisque le passage de Ganot avait provoqué un assaut instinctif. Là était belle et bien leur preuve qu'un corps dénué de toute chaleur suffisait à outrepasser ses limites. Autour de lui, tous semblaient jongler entre ces différentes possibilités, évoquer des fruits du démon dont il n'avait que rarement entendu l'écho : c'était le récit et la démonstration qu'en avaient fait les différents révolutionnaires, et plus particulièrement celle qu'il avait rejoint, qui l'avait convaincu que leur existence ne relevait point du mythe, mais de la chance rare de croiser la route de leur hasard.

Patientant jusqu'à ce que tous n'aient joué de leur voix pour tarauder la directrice de mille et unes interrogations, le jeune homme resta quelque peu en retrait, occupé à prêter une oreille attentive à tout ce qui se tramait. Il se souvenait encore de ce visage qui avait transparu dans l'indifférence totale parmi cette foule ; celui d'une femme censée avoir délaissé le monde des vivants, et qui, pourtant, paraissait plus vivace qu'elle ne l'avait été autrefois. N'avait-elle pas un fruit du démon elle aussi...

Ses bras se décroisèrent de son torse pour mieux détourner les talons vers la tenancière des lieux, tout en glissant un clin d'œil au jeune aspirant révolutionnaire qui avait permis, avec le concours d'une marine, de déceler un important détail. Toutefois, le voleur pouvait avoir repris forme humaine, disposer d'un Logia changeant son corps en métal, glace, verre ou tout autre matière dépourvue de chaleur plutôt qu'un insecte ou traverser la matière : quand bien même ils parviendraient à deviner le bon, si le coupable avait tout d'humain au moment où ils discutaient, cela n'aurait que peu d'incidence.

« Dame Huiyan, je me contenterais d'une simple question étant donné que vous en êtes déjà assaillie de plusieurs. J'imagine que s'il existait un moyen de tracer le Fizmo, vous auriez déjà eu recours à cela ; mais se peut-il qu'il dispose d'une odeur particulière ? Que ses pierreries en aient été incrustées ? Mon compagnon éprouve un appétit certain pour toutes les roches, précieuses ou non : peut-être pourrions-nous retrouver sa trace de cette façon., avança-t-il tandis que Pragma élevait le nez, curieux. Je ne vous promets rien, ce n'est là qu'une conjecture, mais dans votre situation, toute solution semble la bienvenue, qu'elle soit ébauche ou certitude. »

Il poursuivit, finalement, en s'adressant cette fois-ci à toute l'assemblée ici présente.

« Toutes les informations que nous avons demandé à dame Huiyan, bien qu'utiles, ne suffiront pas à mon avis. Nous gagnerons certainement à nous diviser pour mieux retrouver le Fizmo comme son voleur en mettant nos forces et nos avantages en commun., commença le jeune homme en glissant un regard à chacune des personnes présentes. Je peux comprendre que certains souhaitent refuser et faire cavalier seul afin de bénéficier de la récompense... elle me semble toutefois bien moins reluisante que l'idée de limiter les dégâts qui pourraient être faits à la réputation de ces lieux pour un simple écart. L'irritation et la déception avaient déjà gagné la place principale lorsque nous l'avons quitté, mieux vaut ne pas risquer qu'elles ne laissent place à plus grave que cela. »

Son regard se posa sur la silhouette de l’enfant – Ganot.

« Que dirais-tu de faire équipe avec Pragma et moi ? Qui sait, peut-être que tu pourrais te faire remarquer, rendre justice comme ton idole ?» , glissa-t-il en une référence discrète au révolutionnaire qu’il admirait tant.


***


Un sourire simple se dessina sur le visage de l’homme-poisson, flatté par les paroles de cette érudite qui lui semblait avoir observé tant d’artistes, tant d’ouvrages. Ses joues devinrent légèrement plus foncées, d’une teinte d’un bleu marine approchant celle des abysses – une façon de « rougir » simplement. Lorsqu’elle tint à s’asseoir près de lui, l’intéressé tira légèrement la chaise vers l’arrière en guise de galanterie discrète, celle qui ne presserait nulle gêne ni inconfort par son naturel.

« Vous me flattez. », balbutia-t-il avant d’écouter attentivement les détails qu’elle lui apportait sur sa propre maîtrise, bien qu’elle la jugea relative.

Ses écrits se laissèrent aller sur les pages comme si elle n’était que peu présente à ses côtés, avec une liberté qui n’avait que seul maître l’onde de ses pensées et non pas celle de la foule : au-devant du mouvement principal qu’il cherchait à établir, le jeune orque ébauchait, traçait sans décision définitive. Au coin d’un feuillet, la possibilité de garder la même mélodie pour l’ouverture et la fermeture, en inversant cependant les types d’instruments majoritaires : là où les cors seraient les plus puissants et les plus présents, ils deviendraient support, fond aux cordes et inversement. Une symbolique en miroir ou en perpétuelle avancée, jusqu’à un crescendo qui marquerait l’apogée de cet affrontement et lui ferait précéder un instant d’accalmie et de douceur apportée par flûtes et piano.

La seconde était habituelle, connue – elle avait prouvé sa valeur et son intérêt. Cependant… cet événement avait pour mot d’ordre l’originalité et l’esprit de l’art. Il n’était pas certain que cela lui convenait. Épousait, pleinement, l’idée qu’il fomentait pour son œuvre.

Tandis qu’il poursuivait son ébauche finement, ajoutant quelques détails que son esprit encore enivré par les infinies possibilités de la découverte de ce sujet, il tâcha toutefois de glisser quelques mots à l’adresse de la directrice de la Maison de la Sagesse à ses côtés, dont l’attention fine ne revêtait pourtant pas, pour lui, le poids de la pression que l’on pourrait lui attacher. Elle était à la manière de l'art, en une certaine façon : la rigueur était une nécessité, et son caractère profond un mystère à percer pour chacun.

« Avez-vous des élèves, ou anciens élèves qui participent à ce concours, peut-être ? »

__________________________________________________________
récapitulatif:
»

_________________


THE ETERNAL CONQUEROR







SHURA EMBERYS


Shura Emberys
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2994

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 12 Aoû - 0:25



Koner Ben
Commandant de la Marine.

    - Ce Caligula serait donc l’Ustad du Caméléon ? Quel titre pourrait-il avoir en tant qu’héritier de Kalgara, s’il réussit à maîtriser chacun des styles ?

De toute évidence, Koner était intéressé par le sujet. Il n’avait maitrisé qu’un seul art, mais il était déterminé à observer les autres dans le but de pouvoir les identifier. C’était une des épreuves qu’il devrait subir s’il voulait un jour succéder à Evane Essence, l’actuelle Ustad du Lion. Il ne releva à cet instant pas la proposition de Maka, ayant autre chose en tête à accomplir : s’il était descendu sur les mers bleues, c’était peut-être qu’il couvait un objectif lui demandant d’y rester. Remonter sur les mers blanches serait contre-productif, après tout.

    - Il me manque l’approbation de mon maître, et d’au moins deux autres Ustad. En tant qu’adepte du Lion, c’est le plus fort qui l’emporte, je dois donc être capable de vaincre Evane en utilisant uniquement le Gari. Et même si elle cherche un successeur, elle ne me laissera pas l’emporter…

Pour l’instant, il était encore trop faible pour la vaincre.

    - Et vous, aimeriez-vous apprendre le style des anges ?

Il observa la femme en face de lui, frêle et de toute évidence à la merci de tout. Il fallait bien qu’elle apprenne à se défendre !


Yodit Al-Hamwiyah
Directrice de la Maison de la Sagesse de Gundishapur

De toute évidence, Yzis avait décidé de développer le sujet de la théologie, là où Yodit se dit qu’elle aurait peut-être dû cibler son intervention de manière plus pertinente. Son interlocuteur était tombé à côté : elle ne demandait pas la création d’une structure dédiée, mais bien ce qu’il appelait « un cours », comme s’il s’agissait d’un dernier retranchement. Les études de théologie ne jugeaient pas les croyances, elles les considéraient comme un ensemble de connaissances à étudier pour en comprendre l’impact sur les civilisations. Elle se fondait sur les textes sacrés, et les dogmes. De toute évidence, et de ce qu’elle en avait compris depuis le temps, les peuples des îles célestes ne couchaient pas tout par écrit, et privilégiaient la tradition orale. Pour une érudite comme la Al-Hamwiyah, c’était une constatation qui l’attristait presque : elle aurait aimé avoir des sources à éplucher sur le sujet. Il n’était cependant jamais trop tard pour les réunir.

    - C’est intéressant, un cursus pourrait être développé pour réunir le plus d’informations sur les croyances. Ce type de branche permet surtout de coucher sur écrit ce qui existe dans les traditions orales, et de mettre à profit les fouilles archéologiques des îles. Je vous remercie pour toutes les informations que vous venez de me fournir, conclurait Yodit en s’éloignant.

Le dos droit, elle écouta les paroles du musicien, dont la composition semblait avancer bon train. Elle en profita pour regarder autour d’elle, apercevant certains artistes qui abandonnaient en cours de route. C’était le problème avec le format voulu cette année : il y avait des personnes qui s’étaient inscrites sur un coup de tête. Elle recommanderait à Huiyan de ne pas poursuivre l’initiative l’année prochaine.

    - Aucunement. Mes élèves sont en plein dans leurs révisions, et mes anciens élèves occupent des positions d’élite au Gouvernement Mondial, ils n’ont guère le temps à s’accorder ici. D’ailleurs, la raison pour laquelle je viens est avant tout pour trouver les futurs élèves.

Elle eut un sourire énigmatique qui sembla montrer qu’elle était peut-être tombée sur une piste.

Huiyan & Eileena Tempesky
PDG de Dosukoi Panda & Colonelle de la Marine.


Roulette & Ganot
Révolutionnaires.

Huiyan sembla observer les personnes qui l’accompagnait pour identifier leurs qualités, de sorte à pouvoir leur attribuer la bonne mission. C’était comme ça qu’on devenait gérante d’une multinationale en la faisant croître en seulement quinze ans, alors que les Empires criminels tentaient d’empêcher son expansion ou de l’intégrer. Ses plus fidèles alliés avaient une grande confiance en elle, mais les enquêtes n’étaient pas un domaine qu’elle maitrisait. C’était pour cela qu’en ces circonstances très exceptionnelles, la jeune femme comptait déléguer.

    - A mon avis, le système de sécurité a été désactivé avant d’entrer dans la salle, commenta Roulette en observant l’extérieur.
    - Effectivement, c’était le plan, acquiesça Huiyan. Les accès sont simples, en observant devant la salle, vous pouvez remarquer qu’il y a un pavé à chiffres. L’enquête n’était pas censée être compliquée.

Effectivement, les personnes présentes s’étaient contentées de regarder à l’intérieur, et de supposer que tout était fait de là. Comment une personne standard pouvait entrer ? Elle allait devoir expliquer son scénario initial pour cela :

    - A l’origine, nous avions prévu qu’un employé de l’hôtel soit porté responsable. L’enquête devait se dérouler pour les personnes en haut du parasol au sein de l’hôtel Wolf, que Rebecca Wolf, notre gérante et amie, nous avait prêté.

Elle répondit à la question de Violette avant de continuer sur celle de Nora qui semblait plongée dans sa fantaisie :

    - Le Fizmo devait être retrouvé avec le servant. C’était une enquête qui devait introduire un nouveau concept de jeu, le Club des Détectives, une série d’enquêtes à multi-usage : qui a volé tel objet, dans quelle pièce, avec quel mobile ? Safrina était censée s’occuper de déplacer l’objet jusqu’au servant, et de le surveiller. Nous avons interrogé le servant mais elle n’est jamais arrivée jusqu’à lui. Selon les escaméras de surveillance de l’hôtel, c’est le cas.
    - Et pour la question du rouquin ? Ajouta Eileena.
    - Et bien, elle a tout réalisé dans l’ordre. Les employés de l’hôtel l’ont vue entrer mais pas ressortir. En revanche, ils n’ont pas été capables de me dire qui d’autre est entré, et n’est pas sorti, les images de l’escaméra d’entrée sont en train d’être analysées mais sauf un coup de chance, cela prendra plusieurs heures de les analyser.

En effet, ils allaient devoir comparer les deux séquences, ce qui risquait d’être fastidieux : il fallait savoir qui n’était pas sorti depuis ce matin, et sans méthodologie ils n’arriveraient nulle part. Roulette sembla commencer à réfléchir à la question, mais peut-être que quelqu’un la devancerait.

    - En tout cas, elle n’est pas suspecte.
    - Elle a dû être très gracieusement payée, vu son rôle, ajouta Roulette.
    - Effectivement.

Ganot semblait perdu dans toutes ces histoires.

    - Les pierreries du Fizmo sont du plus bel ouvrage, et ont été nettoyées de toute impureté. Elles ont aussi perdu de leur « odeur » initiale, à mon avis, mais nous pouvons toujours tenter d’utiliser votre… ami pour les repérer. Par chance, nous ne l’avons finalisée que sur Holiday Island, des chutes de pierre doivent être disponibles. Laissez-moi contacter le joaillier.

Celui-ci serait contacté dans la foulée, et se dépêcherait de quitter sa chambre d’hôtel pour venir en urgence avec les chutes des joyaux taillés, qu’il conservait sur ordre de la Patronne. Après cela, Ganot acquiesça à la proposition d’Ardalion, et sourit avec un air déterminé. Il allait pouvoir faire équipe, et peut-être rendre hommage son héro !

    - Quant aux marques de mains… Je ne connais pas la structure de l’hôtel, mais cela vaut le coup d’essayer.

En effet, elle avait uniquement les détails de l’enquête qu’elle devait faire vivre, et son lot de rebondissements. Lorsqu’ils auraient fini de tenter de pousser le mur, ils remarqueraient simplement que celui-ci était mobile, mais qu’il ne devait pas s’ouvrir de cette façon. Ganot proposerait de le détruire, et Eileena de chercher la manière dont il s’ouvrait. En revanche, ce serait finalement Huiyan qui soupirerait :

    - Monsieur Ardalion, pourriez-vous aller à la salle des escaméras pour vérifier les escaméras ? Peut-être aider les personnes qui s’y trouvent à localiser ceux que nous devons chercher. Il y a sûrement à faire là-bas. Pour ce qui est des autres, nous aurons sûrement plus vite fait de chercher le système pour déverrouiller cette porte. J’ai tenté de contacter Rebecca, mais elle ne répond plus.

Il y avait sûrement des solutions aisées pour trouver, mais Violet était aussi tout à fait capable de passer au travers en coupant l’endroit. Quoiqu’ils choisissent, il faudrait qu’ils avancent, peut-être pour retrouver Safrina au plus vite.


Tous les PNJs ne sont pas encore révélés.
Liste des PNJs présents côté place centrale:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue199/500[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (199/500)
Berrys: 450.532.000 B
Lun 15 Aoû - 20:33

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Z_fb10
Fanfan & Bob, Lieutenants de la marine et ingénieurs.
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Z_viol11
Colonelle Violet Nowaki

L’histoire du jour était tout bonnement parfaite pour donner un mal de crâne… Entre les détails qui étaient farfelus, les non-dits qui devaient être arrachés à autrui, ou les oublis dû au stress… Il était tout bonnement difficile d’être efficace rapidement. Sans doute que les agents du Cipher Pol experts en ce genre de situation seraient plus à même de résoudre ce genre de dilemme. En coopérant tous ensemble, les choses devraient sans doute avancer, mais pas autant que désiré ! Essayant d’analyser la situation, Violet restait dans le flou. Le plus urgent n’était pas de résoudre leur énigme, mais bel et bien retrouver le Fizmo. Souci, d’autres complications s’ajoutaient à l’équation, comme le fait que les pierres n’avaient pas d’odeur. En revanche… la Safrina… Mettant tout ça de côté, la PDG tentait de dispatcher les gens en fonction de leur utilité et ça s’était une bonne chose.

Le rouquin entendant que la PDG invitait une personne à la suivre, il leva simplement la main pour essayer d’attirer son attention.

« Puis-je vous … suivre ? »

Mais voilà, Violet se retourna pour interpeller le jeune homme.

« Attends un instant, peux-tu venir…. Voir ça ? »

Montrant la fameuse paroi qui semblait cacher un certain secret, la demoiselle demanda l’avis de son ingénieur. Au passage, elle regarderait d’ailleurs les autres personnes présentes, invitant celles-ci à participer. En effet, l’avis d’un ingénieur c’est bien, de plusieurs c’est mieux ! Alors le jeune rouquin s’invita pour voir ce qui pouvait être un quelconque indice. Observant sous divers angles, il demanda même de manière assez étonnante à ce qu’on le tienne par les jambes pour avoir la tête à l’envers. Cette analyse faite, il se frotta le menton, laissant sans doute d’autre observer la chose.

« Vous en pensez quoi ? C’est risqué ou pas ? »

On parle du Fizmo après tout et même si tout était scénarisé, il devait y avoir un minimum de protections ! Ainsi donc, si couper la porte et entrer était une option, c’est plus l’étude qui l’emporta, l’ingénieur de service venant à remarquer le fil de cuivre qui semblait indiquer un escargophone mort dans la pièce. Hmmm…

« Excusez moi madame, mais … Le temps nous étant compté, pensez vous que je puisse bidouiller le système ? Sans me vanter, nous avons moi et mon frère créer diverses choses dont un système de surveillance/défense contrôle uniquement par un clavier type piano… Puis-je essayer de trifouiller tout ceci pour essayer d’ouvrir la porte ? »

Si feu vert il avait, alors il demanderait à ce qu’on l’aide à prendre de la hauteur. Violet se portant volontaire, il prendrait alors de la hauteur pour commencer à travailler. Essayant de faire au plus vite, c’est alors qu’il se laissa aller à quelques commentaires ici et là. Violet en dessous faisait quelques mimiques afin de signifier que c’est classique chez les « savants » en tout genre. Parler, faire des remarques, se laisser un peu trop aller verbalement.

« On n’a pas de plan des lieux ? Genre comme ceux qu’on les architectes ? Ou un document qui recense absolument touuuuuut les pièges ici et là dans l’hôtel ? Question de sécurité après tout ! »

Tout en bricolant, il continuait son petit monologue.

« Tient, anecdote ! Le système piano, c’est du pur génie, mais vous savez quoi ? Des pirates ont tenté de prendre le contrôle de la base, sans savoir jouer du piano… Il s’est passé quoi d’après vous ? »

Laissant les gens méditer sur ça, il venait simplement de montrer une faiblesse dans ses inventions de génies… Mais la demoiselle le corrigea aussitôt.

« Ahem… Peux-tu continuer s’il te plait ? »

S’effectuant, il bidouilla les systèmes disponibles pour essayer de prendre le contrôle de la porte ! Cependant, taquin de nature, il regarda la PDG si elle était encore là et dit tout sourire.

« De deux choses l’une ! La première, c’est que tout le système de sécurité de l’hôtel est relié à cet endroit. Deuxième détail… Quelqu’un sait jouer de la flûte ? J’avais que ça sous la main… »
« QUOI ?!! »

Immédiatement, le rouquin leva les mains, restant en équilibre sur sa capitaine, prétextant qu’il plaisantait. Du moins sur le deuxième point et sur une partie du premier. Prétextant la sécurité, il invita tout le monde à se reculer… Sait-on jamais s’il y a une erreur de calcul, puis il activa le système, jusqu’à voir enfin la porte s’ouvrir. Ne laissant rien transparaitre, au fond, il était en sueur et heureux de voir que son plan à marcher !!! Descendant des épaules de sa capitaine, cette dernière approcha de la porte pour alors constater un grand corridor et visiblement des outils bousillés. Les défenses étaient mortes ! Mais est-ce une raison de baisser sa garde ? Non selon elle. Tenant le poignet de sa lame, elle s’apprêtait à dégainer.

« Quelqu’un ressens quelque chose ? »

Que ça soit le haki, l’odorat, l’ouïe, elle invitait chacun à faire usage de ses atouts avant de s’aventurer dans l’endroit.


- - - - - - - - - - - - - -

De son côté, l'autre frère continuait tant bien que mal l'oeuvre que lui et son frère devaient faire. Cependant, sans son binôme, difficile de le finaliser en toute sécurité. Les armes c'est l'un et l'explosif c'est l'autre ! Empilant diverses choses, il essayait divers calculs, parlant à lui-même comme s'ils étaient quinze dans sa tête. Se récitant divers théorèmes, formules mathématiques, quand il réalisa avoir mis trop de poudre ici ou ici, il paniquait mais corrigeait aussitôt l'erreur.

"Pfiouuuu... J'espère qu'on gagnera ! "

Se permettant une pause, il alla faire le tour de divers stands et approcha instinctivement du stand d'un certain blond. Et aussi spéciale soit son oeuvre, il chercha à la comprendre, ne trouvant pas la signification. Et aussi hérétique soit la demande, attendant qu'une femme termine de parler, il interpella alors Yzis.

" Excusez moi... C'est quoi au juste ?"


_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 170
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue26/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue88/120[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 193.500.000 B.
Mer 17 Aoû - 16:44
Finalement, Nora fut bien triste d’entendre que l’intérêt se portait bien plus sur le passage secret que sur le fruit du démon. Elle qui se sentait fière de sa théorie, voilà maintenant qu’elle se sentait seule avec ses pensées fantaisistes. Même Kimberley, qui avait initié la chose, semblait déjà porter ses réflexions sur autre chose, se tournant d’ailleurs vers la PDG pour l’interroger.

Au fait, pourriez-vous nous indiquer s’il y a des horaires fixes ou approximatives de ces événements ?

Sortant un calepin, elle mentionnerait la dernière fois où le Fizmo a été vu en place, l’heure et l’endroit où le servant et la fameuse Safrina devaient se retrouver pour l’échange, l’heure où le Fizmo a été déclaré volé et enfin l’heure où la demoiselle est entrée dans la pièce pour récupérer la peluche tant convoitée.

Rapidement, elle obtiendrait ses réponses, sans pouvoir toutefois identifier de discordance entre les différentes heures, notant toutefois le battement de presque trente bonnes minutes durant laquelle leur cible avait visiblement eu champ libre pour mener son vol tranquillement. Cela pouvait tout à fait signifier qu’elle aurait pu quitter la zone sans être vue, ou bien qu’elle ait pu atteindre sa nouvelle zone de rendez-vous si elle avait mené son larcin pour autrui. Il faudrait savoir rapidement où elle serait passé après avoir quitté cette pièce, et pour ça …

Messieurs, je vous suis également pour aller inspecter ces caméras. Plus on aura de paires d’yeux, plus on pourra facilement la retrouver.

Fixant rapidement Nora pour lui indiquer, d’un mouvement de tête, qu’elle lui faisait confiance pour assurer sa propre sécurité, elle vint vers elle et lui tendit une de ses armes avant de suivre le petit groupe pour aller retrouver la piste de cette fameuse Safrina.

Après un petit temps de flottement, le petit groupe rejoignit la salle de surveillance où deux gardes semblaient déjà affairés à scruter les bandes des caméras pour trouver des indices sur la fuyarde, et possiblement des complices – visiblement en vain. Le blond de la troupe s’avancerait le premier pour commencer à interroger les deux personnes tout en obtenant une carte de l’hôtel sur laquelle Kimberley mettrait rapidement la main pour l’observer à son tour. Elle viendrait à repenser au passage secret et essaya d’imaginer où il pourrait bien mener.

Dites, vous arriveriez à visualiser l’endroit où pourrait déboucher le passage qui a été découvert ? On pourrait comprendre vers où cette Safrina s’en est allé.

Malheureusement, la nouvelle tomberait bien vite et le passage secret ne semblait mener nulle part, pas même en imaginant de possibles embranchements à l’intérieur de l’hôtel – et pas moyen de contacter l’autre groupe pour qu’ils puissent leur fournir de nouvelles informations.

Hmm, vous pourriez m’indiquer les caméras extérieures ?

L’un des gardes ne manquerait pas de le lui indiquer, le blond s’intéressant rapidement à celles donnant sur l’entrée principale. La Tormund se tournerait donc instinctivement vers celle donnant sur l’entrée arrière des cuisines, les entrées de services et surtout une étrange évacuation souterraine.

Elle ne tarderait pas à remarquer l’entrée d’une femme aux cheveux roux par l’une des entrées de service grâce à l’aide d’Ambrose, mais elle s’intéressa plus particulièrement à celle de l’évacuation souterraine, puisqu’elle offrait un accès direct à l’ascenseur, qui offrait un moyen direct de fuir discrètement.

Après avoir analysé quelques minutes sans succès, Kimberley se tournerait vers le groupe, prenant en compte les échanges qui se firent autour d’elle, principalement ce qui concerne les allées et venues des diverses personnes étranges, et finirait par émettre sa propre hypothèse, qu’elle ne manquerait pas de partager avec le groupe.

Si l’on s’en tient à ce que l’on sait, le scénario pourrait possiblement être que : Safrina aurait deux complices, donc l’homme étrange à la capuche, et peut-être la troisième personne dont vous avez mentionné la présence, ce qui expliquerait les trois paires de mains trouvés sur le mur. En supposant qu’il faille désactiver le système de l’extérieur de la pièce, il se pourrait que Safrina et l’un des deux complices, sûrement l’homme à la capuche, soient passés par leur passage secret après s’être emparé du Fizmo pour je ne sais quelle moyen – à moins tout simplement qu’elle ait pu le faire sans soucis puisqu’elle était de toute façon supposé le faire – et que le troisième complice ait pu réactiver le système de l’extérieur une fois le passage refermé. La question qui reste à répondre est de savoir ce que les autres trouveront au bout du passage secret pour comprendre le chemin pris par Safrina, ou ses complices au choix, pour quitter l’endroit en toute discrétion.

Elle pointerait la caméra de l’évacuation souterraine.

Je vais continuer d’observer cette caméra, la zone surveillée me paraît la plus légitime pour s’échapper sans être vu, puisqu’elle donne un accès direct à l’ascenseur pour s’enfuir rapidement.

Avec ça, elle se remettrait au travail, observant chaque détail pour essayer de voir si sa théorie était avérée.

[…]

Si la déprime avait pu se lire un petit instant sur le visage de la Moore, elle choisit rapidement de suivre le mouvement et de porter son plein intérêt sur le passage secret, si tant est qu’il y en avait un. Elle se disait alors que son idée de tâter eux aussi le mur serait une bonne idée, mais rapidement, le roux du groupe intervint, mettant à profit ses talents d’ingénieur pour détecter et manipuler un étrange système qu’ils étaient parvenus à repérer, et qui pourrait potentiellement leur permettre d’avancer.

Nora recula avant même qu’on le lui dise, triste de constater que ses connaissances n’étaient pas vraiment porté sur ce genre de système et qu’elle ne pouvait ainsi que regarder les autres faire et éventuellement apporter son « expertise » si besoin est. Elle prit cependant le temps d’observer attentivement les gestes de l’ingénieur, omettant instinctivement son étrange position de réflexion ou encore ses anecdotes qui ne l’intéressaient guère. Une rapide pensée traversa l’esprit de la jeune femme en regardant l’ingénieur travailler et elle se tourna à son tour vers Huiyan.

Dites, si le système de sécurité se désactive de l’extérieur de la pièce, comment a-t-il pu être réactivé ensuite ?

La PDG lui répondit rapidement qu’elle ne le savait pas, ne connaissant pas vraiment la structure de l’hôtel. Nora soupira longuement mais garda en tête cette réponse. Pour un événement comme celui-ci, et une telle récompense, il lui paraissait étonnant de ne pas savoir dans quel environnement elle avait mis cela en place. Malheureusement, elle n’était pas assez maligne pour tenter de forcer l’interrogatoire, et de toute façon, Huiyan semblait particulièrement réticente pour répondre à ce genre de questions, du moins était-ce l’impression qu’elle dégageait du point de vue de la soldate.

Finalement, elle ne vit pas le temps passer et bientôt, voilà que le système fut activé, ouvrant la voie vers un étrange passage secret cachant moult pièges déjà désactivés. La femme-ourse gloussa fortement en voyant le danger qu’ils auraient pu représenter. Aurait-elle pu les deviner autrement ? De loin, leur mécanisme semblait un peu plus rudimentaire et pas impossible à comprendre. Elle se convint qu’elle aurait pu y arriver et, reprenant inconsciemment confiance en elle, elle posa la main sur le pistolet que lui avait remis Kimberley avant de s’avancer dans le tunnel.

▬-Non, je ne ressens rien pour ma part.

Même en tant que femme-bête, elle n’avait pas vraiment l’odorat animal, tenant plus de l’humain que de la bête, contrairement à son père. Plus encore, elle n’arrivait pas à ressentit le moindre éventuel courant d’air ou de vague de chaleur ou de frais traduisant une ouverture plus loin. S’agissait-il possiblement d’un cul-de-sac ? Non, impossible, leur cible était forcément passée par là !

Par contre, mon instinct me dit qu’il faudrait y aller.

Si Kimberley était encore là, elle l’aurait sûrement empêché, lui rappelant qu’elle n’était pas là pour jouer les bons soldats, simplement pour assurer son aide à la Colonelle Tempesky. Cependant, ce n’était pas le cas, et la Nora tenait à la fois à surpasser ses doutes quant au fait de pouvoir assurer même sans la présence d’Aslan ou de la Tormund, et à la fois d’aider Eileena du mieux possible. Ainsi, en tant que soldate de la marine, il lui paraissait évident de devoir servir d’éventuelle éclaireuse pour s’avancer dans ce nouvel endroit.

Suivez-moi, je vous protégerais !

Elle s’empara pleinement de son pistolet, prête à tirer au moindre problème. Et même si elle était intérieurement paniquée, elle savait qu’elle pourrait compter sur ses paires plus qu’eux ne pourraient compter sur elle – en vérité – et surtout, sa confiance en elle était haute, maintenant qu’elle avait sauté le pas. Restait à prier que tout se passe pour le mieux …

Infos:
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3249
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue51/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue872/1000[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Mer 17 Aoû - 21:27

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Tumblr_nozntohUg51rpcutso1_500


[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Pnj_yz10

La discussion prenant Yodit et Yzis fit le blondin ouvrir grand les yeux, non pas de stupeur, mais plutôt « d’émerveillement ». Lui qui avait pensé à une sorte d’école religieuse n’avait pas pensé à l’hypothèse d’un simple cours, pourquoi pas optionnel au sein des CHU.

- Nous n’y avions pas pensé. Cette idée est brillante. Il est vrai que les mythes et légendes, mais aussi les traditions célestes sont véhiculés de façon orale assez souvent. Il n’y a que les traces archéologiques qui ont permis d’ne comprendre l’histoire. Je vous remercie pour cette idée. Passez dont après la fin des examens, vous y serez bien reçu.

Peu après Yzis semblait avoir achevé la fin de ses retouches. Il trouvait désormais sa scène parfaitement bien scénarisée et ne pouvait qu’en être fier, tout en ayant un petit rictus moqueur.

*Ghetis serait hilare devant ça, par contre les trois autres j’ai un léger doute.* Pensa-t-il, tout en retournant vers Yodit afin de savoir à qui remettre son œuvre.

Néanmoins, cette dernière lui indiqua qu’il devait déposer son œuvre sur le stand lui ayant été attribué.

- Oh non ! Elle ne serait pas à l’abri ! Je vais la garder, on risquerait de me la voler.

Commençant à marcher lascivement, le blond regardait à gauche et à droite avec son œuvre sous la main pour ne pas être surpris par un quelconque voleur ! Attisant sa suspicion, des inconnus commençaient à le regarder bizarrement, moment que saisi un inconnu pour lui parler. Ainsi, Yzis accélèrerait le pas pour ne pas se faire avoir.

C’est pourtant à cet instant précis qu’une petite fille apparue subitement pour observer avec émerveillement le blond. Il pensait alors qu’elle était véritablement présente pour féliciter son œuvre d’art, même si son comportement laissait croire que c’était bel et bien Yzis qu’elle trouvait beau. Elle vint à lui offrir une fleur tout en lui disant qu’il était aussi « joli » ce qui fit sourire le blond. Il était difficile de douter d'une petite fille...

Restant du côté de la place des arts, l’agent du CP5 commença à scruter celui-ci à la recherche d’œuvres pouvant être comparés à la sienne ! Néanmoins, la fierté du brun l’empêchait d’en trouver une quelconque !
Pire encore, il tenait bien plus fort son tableau « au cas où ».

Balayant la zone du regard, ce fut à ce moment que l’artiste remarqua la chose qui capterait son attention d’une traite…

Intégrée  à l’une des sculptures d’un des participants, une sorte de plaque de ponéglyphes ornait l’œuvre n’étant autre qu’une sorte d’assemblage. Bien que la sculpture soit celle de Fenris Ookami, Yzis ne s’en préoccupa guère et préféra plutôt discuter avec sa nouvelle amie du jour.

- Tiens, une belle sculpture. Tu veux la voir elle aussi ?

A cet instant le père de la demoiselle apparut également, à croire que cette famille était une famille de ninjas ! Il semblait avoir quelque peu mal au dos et irait s’asseoir sur un banc, lâchant au blond :

- J’ai un bon sentiment sur vous. Laissant ainsi le blond embarquer la gamine dans une visite d’une nouvelle œuvre.

- Vous devez être un artiste vu comme votre fille a reconnu mon art. Yzis n’ayant clairement pas compris que la jeune fille parlait de lui et non de son tableau…

- Je dois avouer que l'art n'est pas mon domaine de prédilection. Je suis un ancien membre de la firme d'Aldenard, chargée d'exporter des produits d'arts mais aussi des vivres lorsque les régimes des Kuni ont été attaqués. Récemment, ils se chargent d'aider les civils de Ra no Kuni, il me semble, après la tentative de révolte.

L’homme était donc chargé de transporter des œuvres d’arts, ce qui en faisait un probable habitué de la prudence avec les œuvres. Yzis aurait presque pu lui laisser son œuvre après avoir entendu ça, mais il n’en fit rien, trop paranoïaque pour son chef-d’œuvre !

Bien qu’Yzis ignorait que la Firme d’Aldenard et Dosukoi possédaient des liens en termes de mobiliers artistes, il ne put s’empêcher d’y voir une manière d’exporter son art et celui du ciel.

- Oh je vois, ont-ils besoin de produits d’arts étrangers à l’île ? Je peux peut-être en fournir.

Néanmoins, l’homme, particulièrement éreinté,  préféra lui laisser sa carte afin de pouvoir se reposer. Yzis le remerciant donc en lui disant également son numéro, avant d’aller, avec son amie, vers l’œuvre de Fenris Ookami.

Pointant assez rapidement du doigt les glyphes de la plaque, le blond dirait :

- Quels magnifiques symboles, ont-ils un sens ? Je n’ai jamais vu ce genre de sculptures.

En cet instant, l’artiste préférait jouer la carte de la naïveté, feignant de ne point connaître ces inscriptions, avant d’obtenir une amusante réponse :

- Aucune idée, j'ai trouvé ça dans la décharge où j'ai pris les autres babioles. J'ai trouvé ça joli. Enfin, ça donne un côté un peu mystique au truc, c'est cool !

Si la situation amusa beaucoup Yzis, il n’en fit rien. Le blond savait être malicieux quand il le fallait, poussant la chose jusqu’à dire :

- J’aimerais bien vous l’achetez si vous le voulez bien.
- Woooh, t'a vu l'équilibre de la sculpture, là ?! Bon, quand elle sera terminée et notée, j'te le donne mais à condition que tu me débarrasses du reste.

- Ah ? D'accord, on se revoit à la fin du concours alors.

La situation  fit rapidement réagir la petite demoiselle accompagnant Yzis.

- On pourrait prendre une photo pour papa ?

Brillante volontairement ou involontairement, la demoiselle venait d’offrir une très bonne idée à l’Archer artiste  qui ne se fit pas prier pour suivre cette idée.

- Bonne idée ! On pourra lui montrer. Le blond se retournant vers Fenris, tout en sortant son visio-dial.
- Est-ce possible de la prendre en photo ?
- Pas de soucis !

Faisant ainsi quelques photos, c’est directement dans sa chevelure qu’il rangerait le dial. Par la suite il regardait son œuvre d’art, vérifie qu’elle soit sèche, avant que ses cheveux ne l’engloutissent purement et simplement. La maîtrise du retour à la vie des cheveux était pratique pour ce point.

Il continuerait ensuite à regarder les œuvres l’entourant, mais cette fois-ci il baliserait non pas les lieux, mais bien les visages. Il cherchait à vérifier la présence d’éventuels criminels, afin de pouvoir les poursuivre en  mer après le festival.

S’il reconnaissait des primés, alors il irait tranquillement voir l’œuvre du primé le plus haut, le tout avec la petite fille.

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 C1cf40c00e0d6af9c61462ac5e577b75
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Pnjren10


Pendant ce temps, Maka et Assembly semblaient vivre un moment assez tranquille.

L’intérêt que portait Koner au statut de Caligula, étonnait Maka qui voyait là toute la beauté de la culture céleste.

- En tant que créature de ce style, je dirais que oui, Caligula Spown est le premier Ustad du Caméléon. Quant au titre qu’il aurait… Il appelle parfois Kalgara : Héros Shandia. On pourrait penser que cela serait l’appellation idéale. Mais aujourd’hui le Gaya Dari s’est tellement répandu entre les peuples célestes, que dire « Héros Shandia » exclurait les autres peuples. Alors je pense que...

Elle marquerait un temps d’arrêt pour observer Koner et dirait :

- « Kalgara », sera le titre à transmettre à l’homme ayant pu maîtriser chacun des styles, comme le fit Kalgara autrefois.

Si Kalgara devenait un titre, alors le nom de ce célèbre guerrier deviendrait une légende se perpétrant dans l’histoire. De la même façon que le titre de « Dieu du Ciel » était devenue une légende se répandant dans le ciel, Kalgara méritait la même auréole.

Caligula serait ainsi, la première renaissance, le premier éveil d’un Kalgara.

- L’Ustad de l’Aigle et celui de l’Ours font partie du Royaume Céleste, si tu parviens à vaincre Evane Essence, leur approbation te sera acquise. Evane Essence est sans doute la plus grande des trois Ustads du royaume. Caligula a affronté en même temps les Ustads de l’Aigle, de l’Ours et le meilleur guerrier du lion de Kitamura… Et il en est ressorti vainqueur.  Tu devrais t’entrainer avec lui.

Il est descendu en mer bleue pour prouver la grandeur du Gaya, alors je suppose que toi aussi en tant que guerrier du lion, tu es descendu pour une raison n’est-ce pas ?


Elle avait trouvé assez amusant qu’il lui propose d’apprendre un des styles du Gaya Dari, alors elle commencerait à sautiller doucement et laisserait de l’électricité parcourir la fourrure qui composait son corps.

J’utilise surtout mes jambes et mes griffes, mais peut-être as-tu des techniques à me transmettre ? Dirait-elle avec un léger sourire.

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Pnj_co11
Enfin, Assembly vint à observer Eugène et Eugénie avec beaucoup d’hésitation, avant de leur dire :

- V-vous voyagez s-souvent ?

On ne pouvait louper les multiples tremblements qui ponctuaient son corps, bien qu’il tentait de les cacher…

- D-désolé, j’hésite s-souvent à ppparler….





-->
La Couronne
Awful



Pour rappel, comme mentionné dans mon premier post, aucun de mes personnages n'a de tenue gouv'.

Les interactions d'Yzis ont été vu avec le MJ pour gagner du temps.

Assembly Lvl 31: Casque Alliage - Audio dial - Visio Dial - Tone Dial truqué - 2 Balle en gm (dont 1 explosive)
Maka Lvl 37 :  Audio dial - Visio Dial - 2 Balle en gm (dont 1 explosive)
Yzis Lvl 40: Audio dial - Visio Dial - 2 Balle en gm (dont 1 explosive)


Techniques:

_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Shura Emberys
Shura Emberys
Messages : 97
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue27/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue10/120[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 137.405.000 B
Ven 19 Aoû - 0:20





présent / le festival de dokusoi panda
évenement pnj
ft. animateur
novembre 1507, holliday island
__________________________________________________________
Ardalion
Ambrose Galene
Pragma


Après un fragment de temps adonné à l'observation des diverses conclusions de ses compagnons du jour, ainsi que les aveux et recommandations de la dirigeante de ces lieux, Ambrose acquiesça sourdement à sa requête d'un simple signe de tête. D'un regard envers Pragma et Ganot, il se mit en marche vers ladite salle – tandis qu'une voix attira son attention pour lui intimer qu'elle leur enjoignait le pas. Son geste se répéta, comme un entendu muet que son corps déclamait à la place de ses lèvres ; puis, doucement, repris sa route en glissant un coup d'œil attentif à ses alentours. Observer pour se souvenir, se souvenir pour se remémorer, conclure, supposer. Une habitude comme tout autre – elle avait été la sienne depuis bien longtemps.

Sur sa route, l'ensemble des Escargophones affublés à la retranscription visuelle parurent neutre, si ce n'est exempté de tout changement : à l'exception, peut-être, de trois d'entre eux dont l'allure ne pouvait trahir nulle autre chose que le fracas de leur destruction.

La salle, en elle-même, était simpliste. Elle contenait à elle seule tout ce qu'il avait pu imaginer qu'elle contint, à l'exception, peut-être, du petit nombre d'analystes qui l'habitait. Un homme, une femme et l'ensemble des écrans dédiés à être incessamment scrutés, ainsi se dévoilait ce petit tableau qui remplirait leurs prochains instants.

« Bonsoir. Navré de vous déranger, mais nous venons de la part d'Huyian. Comme n'a pu le dire ma comparse, plusieurs paires d'yeux ne seront pas de trop., il les salua simplement avant de considérer les écrans. Auriez-vous une carte des lieux, peut-être ? »

L'un d'entre eux acquiesça, dépliant de l'un des tiroirs un feuillet où se dessinait les dédales de l'hôtel dans toute leur précision architecturale. Les courbes de plans n'avaient que peu de secrets pour lui, après tant d'années à avoir détaillé ceux des chantiers navals de Water Seven.

« Merci. »

Et tandis que les deux analystes parurent reprendre leur ardent travail, les deux paumes du jeune homme vinrent s'attabler sur ce semblant de bureau, où dans leur distance tenait la carte dépliée. Ses yeux d'or se greffèrent une seconde sur les reliefs des caméras, avant de s'en détourner pour observer son petit comparse.

« Hé, Ganot. Si jamais tu reconnais quelqu'un, n'hésites pas à me le dire. Je ne connais pas autant les révolutionnaires que toi., sussura-t-il en évoquant l'admiration du garçon pour l'Inquisition. N'hésite pas si un visage te paraît familier, même si je doute que Shiki soit ici. », ria-t-il simplement.

Pendant de longs instants, Ambrose se fit l'égal des deux âmes dont les heures avaient été écoulées de la mêmes manières que les dizaines de minutes qui se dévoilaient désormais à eux : à épier, silencieusement, ces ombres inconnues dont l'attention était aveugle à la présence même d'un Escaméra. Touristes, amants du luxe ou simples curieux, bien des profils se succédaient, allaient et venaient – si bien qu'il paru insensé de tous les retenir, tous les diviser. Trier, sélectionner, se remémorer, là était tout ce qu'ils pouvaient faire.

Sa voix trancha le silence tout d'un coup – comme si l'on ne s'y attendait plus.

« Ici., s'exclama-t-il. Arrêtez l'enregistrement... Non, un peu en avant. Voilà. »

Son index se pressa sur le revers de l'écran afin de désigner le visage de l'individu, tandis que sa dextre, elle, arrêtait l'image d'une autre caméra sur un nouveau faciès ayant trouvé l'écho dans sa mémoire.

« Cet homme avec une longue robe encapuchonnée n'est jamais ressorti. Il a beau être entré, rien depuis, sur n'importe quel Escaméra. », sa paume empoigna ce qui se rapprochait le plus d'une souris afin d'agrandir la seconde image. « Ces deux-là sont sortis quelques instants après le vol. Je crois me souvenir avoir vu le dernier près des stands lorsque nous sommes arrivés. Il doit toujours y être. », sa main redoubla son geste pour mettre en avant d'autres profils, après quelques instants de manipulation. « Ce sont les sœurs Brumeria... elles sont sorties un peu après l'alarme, je dirais, et sont revenues après coup. Et celle-ci... »

Ses doigts pressèrent de nouvelles touches, dévoilant les traits d'un énième individu qui, déjà, avait froissé la compréhension du jeune homme lorsqu'ils avaient croisé sa présence plus tôt, à la sortie de l'ascenseur.

« ...C'est Alyssa Anneta. Elle est passée par l'entrée de service... le seul problème étant qu'elle était considérée comme décédée jusqu'à maintenant., souffla-t-il avant de poursuivre en revenant en arrière sur l'une des Escaméras principales. La dernière personne à avoir été vue sur les images de surveillance est Safrina, qu'elle n'a toutefois pas éteint elle même. On dirait que les trois Escargophones ont été tués au même moment. »

Le jeune homme se détourna un instant des divers écrans laissés à son attention pour observer sa comparse – Kimberley. Sa question on-ne-peut-plus pertinente sur l'issue du passage avait tout juste lu dans ses pensées, et si elle avait récolté une réponse négative, ils pourraient toutefois tenter de discerner, en mettant leurs informations en commun, si une autre sortie était envisageable.

« Pourrais-tu joindre le reste du groupe dans le passage secret et déterminer s'ils trouvent des embranchements sur leurs chemin ? En les croisant avec les plans, peut-être que l'on pourrait en conclure quelque chose. »

Son regard migra vers Pragma, dont la petite silhouette semblait osciller entre tous les recoins de la pièce, s'approcher tantôt de la marine, tantôt de Ganot ou des individus à leurs côtés. Un faible sourire vint s'inscrire sur ses lèvres lorsqu'il vit l'attention avec laquelle le garçon paraissait scruter les détails de ces enregistrements, avant que lui-même ne s'adonne de nouveau à leur contemplation.

Cette fois-ci, il s'adressa à l'un des deux analystes.

« Serait-il possible d'afficher le film des Escaméras les plus proches du Fizmo encore en état de marche, aux alentours de 15h30 ? De même pour celle de l'ascenseur avant que nous ne montions avec Huiyan. »

Les deux analystes prirent le dessus sur les commandes des divers enregistrements, afin de soulever les passages précis que le jeune homme venait de dicter. Là, dans l'espace précis précédant les alentours de l'emplacement du Fizmo où les Escargophones avaient été détruits, se tenait le même individu encapuchonné que précédemment – celui qui n'était jamais ressorti. Il s'avançait dans la direction de la salle ; et encore une fois, seul un aller présidait, sans aucun retour.

Ambrose arrêta l'extrait sur l'image le dévoilant après le passage de Safrina.

« C'est le même homme que précédemment. Il semble suivre Safrina... mais je ne vois aucun passage où il serait ressorti. »

Serait-il encore dans le passage secret ? Ses sourcils se froncèrent, finement, tandis qu'il écoutait avec attention la conclusion que leur nouvelle comparse – Kimberley – décrivait selon son propre point de vue. Si l'intéressé avait précédé le reste du groupe dans ce chemin, ne risquaient-ils pas de tomber nez-à-nez avec lui ?

Ambrose agrippa son propre Escargophone afin de composer le numéro de celui qui le relierait à Ardalion, tandis qu'il observait silencieusement le second extrait présenté par l'analyste masculin. L'individu de tout à l'heure – Gru Elsman – était celui qui les avaient précédé dans l'ascenseur, sans aucune trace d'Alyssa Anneta.

« Ardalion, j'aurais besoin que tu me rendes un service. »

Il adressa un regard à l'un des analystes.

« Avez-vous accès aux Escaméras à l'intérieur de la salle d'exposition des stands ? Si tel est le cas, pourriez-vous me trouver les images suivant l'annonce du vol du Fizmo, au moment où notre groupe s'apprêtait à entrer dans l'ascenseur ? »


***



« Oh, je vois., un simple sourire succéda à ses paroles. Je ne doute pas que vous parviendrez à trouver des individus dignes de la Maison de la Sagesse : après tout, ses enseignements ont de quoi faire rêver bien des artistes. »

Lorsqu'il voulut poursuivre la discussion, une sonnerie retentit – celle de son Escargophone. S'il la reconnut tout de suite, il ne put s'empêcher d'être quelque peu déçu par son intervention, qui coupait un échange qu'il s'était pris à apprécier tout particulièrement. D'un regard navré, il s'adressa de nouveau à Yodit Al-Hamwiyah.

« Veuillez m'excuser, il doit s'agir de mon camarade. »

L'homme-poisson s'excentra à peine de l'endroit où il était attablé, avant de placer le combiné près de son visage.

« Ambrose ?
Ardalion, j'aurais besoin que tu me rendes un service., souffla l'intéressé en enchaînant avec un bref récapitulatif des évènements.
Je voudrais bien... mais comment le retrouver, sans même savoir son nom ? », rétorqua-t-il.

Son regard se posa de nouveau sur la dirigeant de la Maison de la Sagesse.

« ...Je vais faire ce que je peux. »

D'un simple revers, l'Escargophone retrouva l'ombre de ses vêtements, tandis que sa silhouette, elle, refit face à sa vis-à-vis. Lorsqu'il s'approcha de nouveau de sa chaise, il désigna l'emplacement du stand de Gru Elsman.

« Sauriez-vous par hasard à qui appartient cet emplacement au cours de vos recherches ?
J'admets que son approche m'a quelque peu rendu curieux, et mon comparse cherche à pouvoir entrer en contact avec lui. Peut-être pourrais-je vous accompagner à travers votre exploration de nouveaux talents jusqu'à ce que je ne le croise à nouveau ?
Si cela vous va, bien sûr. Je ne voudrais pas empiéter sur votre temps inutilement ou vous gêner de ma compagnie.
»

__________________________________________________________
récapitulatif:

_________________


THE ETERNAL CONQUEROR







SHURA EMBERYS


Shura Emberys
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2994

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 19 Aoû - 21:46



Koner Ben
Commandant de la Marine.

Koner Ben ne put s’empêcher un petit rire nerveux à la déclaration de Maka qui semblait connaître beaucoup de choses sur la culture du Ciel, malgré le fait qu’elle appartienne à la race des hommes-chats. Les yeux de l’Ange se tournèrent vers les rares nuages, et il sourit en se rappelant pourquoi il était descendu.

    - J’ai été recruté à Angel Island, alors que j’étais en voyage. Les marines n’y ont pas toujours été pourri, mais quand j’ai appris que je pouvais représenter les Anges en bas, je me suis dit qu’ouvrir les yeux au monde était peut-être plus important que mon confort là-bas.

Il n’aimait pas le communautarisme. Au contraire, si la population des îles célestes pouvait devenir plus ouverte, et si les terres basses pouvaient accueillir les siens comme des frères, alors il était convaincu que le monde tournerait mieux.

    - Si personne ne promeut ma culture en bas, alors c’est à moi de le faire ! Tant que je n’aurai pas accompli ma mission, je ne remonterai pas en haut, confessa-t-il en rougissant.

Il était entré dans la marine seulement trois ans plus tôt. Il avait grandi et gagné en puissance depuis le temps, mais ne savait rien des exactions sur ses terres d’origines. Il ne pouvait pas non plus se targuer d’être un très haut gradé : Commandant de la marine, là où il aurait pu être Contre-Amiral, c’était certainement dû à ses origines. Et cela dans une triste vision du monde.

    - Je peux commencer par… Attendez, vous maîtrisez le style électro ? Je croyais que vous ne pouviez pas vous défendre, mais je n’ai pas envie de me prendre un coup de jus, rit-il.



Eugène & Eugénie Namour.

Les deux vieillards se tournèrent vers l’homme qui arrivait sur eux, et ils froncèrent les sourcils pour tenter de mieux le discerner. Ils étaient très synchrones ! Depuis tout à l’heure, ils admiraient le spectacle du Shandien, Leurs visages s’illuminèrent quand il vint leur parler :

    - Oh, on voyage un peu ! Là on fête notre anniversaire de mariage !

Encore.

    - Et vous ? Comment vous appelez-vous ?
    - Moi c’est Eugène.
    - Et moi, Eugénie. Vous voulez un gâteau ?

Elle sortirait des gâteaux qu’elle avait dans sa poche, sûrement un peu rassis, en proposant un à son mari qui l'avalerait en faisant la grimace.


Fenris Ookami & Paul Serrat
Hors-la-loi & Chasseur de Marines

En lorgnant sur la place, Yzis pourrait voir qu’à part Fenris Ookami, les primés n’étaient pas légion. La plupart avaient dû vouloir rester sur le port pour pouvoir partir dès que possible. Cependant, il pourrait aussi apercevoir un autre primé, connu pour chasser les marines. Le célèbre Paul Serrat, connu pour chasser des marines, semblait avoir un grand cœur. Il observait les artistes, et semblait lui aussi à la recherche de quelque chose.


Yodit Al-Hamwiyah & Gru Elsman
Directrice de la Maison de la Sagesse de Gundishapur & Pirate

Yodit observa Ardalion, l’homme-poisson qui lui faisait face. Elle eut un petit sourire, et acquiesça simplement.

    - Je vais vous aider. Il s’agit de Gru Elsman. Le pauvre homme a vécu l’Enfer récemment, mais il a su rebondir. Il a perdu la capacité de parler au cours de ses aventures, alors il s’accommode encore de sa nouvelle condition.

Elle semblait amusée à l’idée que l’homme-poisson ne se mette pas en avant comme potentielle recrue. Enfin, qu’importe, elle voulait apprendre à le connaître un peu plus. Elle l’invita à le suivre, et observa l’homme qui se trouvait à l’entrée de l’hôtel, en dehors de la zone d’art. Elle indiqua qu’il s’agissait de lui, et l’approcha. Il semblait paniqué, tournant la tête sans savoir quoi faire. Il fit un signe en joignant les mains quand Yodit et Ardalion arrivèrent à sa hauteur, joignant ses mains qui partirent vers le haut et zigzaguèrent en se séparant. Puis le mouvement d’arracher. Il semblait confus. La Directrice de la Maison de la Sagesse observerait l’homme-poisson un instant pour voir s’il réagissait.


Eileena Tempesky & ???
Colonelle de la Marine & ???


Depuis la salle de contrôle, Ambrose avait une vue globale sur tout l'hôtel. Il avait ainsi pu localiser les principaux suspects, mais l'intrigante personne arrivée après le vol semblait avoir attiré son attention. Cependant, elle n'était pas responsable du vol, si on en croyait les caméras... Et en effet, elle se trouvait encore dans l'hôtel. Elle semblait se diriger vers la Suite Royale, l'une des suites en haut de l'hôtel. Elle était encore en chemin, ne se faisant particulièrement discrète.

Le long couloir était éclairé, même s’il était trop sombre pour s’y diriger vers aisance. La personne qui avait pris la tête du petit commando ne verrait pas plus de pièges, effectivement tous avaient été désactivés. Enfin, détruits : le couloir était le temple de l’anarchie, et tandis qu’ils avançaient rien devant eux ne laissait présager ce qu’ils allaient trouver. En effet, au fond une grande porte semblable à celle qui protégeait les coffres de banque avait été arrachée de ses gonds et gisait sur le sol. Et au milieu de la pièce qui se trouvait là-bas, baignée dans la lumière bleue de plusieurs lampes à huile au centre de l’hôtel, une petite plateforme était connectée à un long câble qui semblait la mener au sommet de l’hôtel… Ou plus haut encore.

    - Que faîtes-vous ici ? Grogna la voix d’un vieillard qui s’avança alors.

Ses yeux se portèrent sur les personnes devant lui. Il semblait mécontent de la tournure des événements, cela lui donnait du boulot en plus. Il craqua son dos et expira un coup :

    - On dirait que Miss Rebecca ne vous a pas mise au courant. Partez, à moins que vous ne vouliez déranger le Vice-Amiral qui se trouve là-haut.

Il désignait du bout du doigt l’îlot magnétique connecté par l’ascenseur central, cette suite exceptionnelle dans le ciel que tous savaient réservée aux Dragons Célestes. Apparemment, le vieil homme ne voulait pas en dire plus… Il avait l’habitude de gérer les intrus. Il observa d’un air de défi ceux qui se trouvaient en face de lui : il ne les reconnaissait pas, à part la fille aux cheveux courts qui lui disait quelque chose.

    - Nous sommes à la recherche de la peluche qui a disparu, le Fizmo ! Dit la Colonelle Tempesky. Vous ne l’avez pas vue passer ?

Roulette avait dû rester derrière à cause de fauteuil, il ne restait donc plus que la Colonelle dans le petit groupe, Ganot ayant suivi Ambrose.

    - Ça ne me dit rien. Et vous avez atteint le bout de ce couloir, faîtes demi-tour, dirait-il au petit groupe.


Tous les PNJs ne sont pas encore révélés.
Liste des PNJs présents côté place centrale:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 170
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue26/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue88/120[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 193.500.000 B.
Ven 19 Aoû - 23:27

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 TelvNbj
Nora Moore,
Soldate déterminée

Dotée de toute la confiance du monde – à ceci près que ses mains trahissaient la peur de l’inconnu – Nora avançait en tête de groupe dans ce long couloir à demi-sombre. En observant tous les pièges détruits sur leur passage, elle ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi tant de dispositifs avaient été mis en place pour un simple couloir caché. Une réponse qu’elle ne tarderait sûrement pas à savoir.

Elle fut au moins rassurée de constater que le chemin avait été totalement dégagé, bien que désormais délabrée et plutôt glauque à cause de la faible luminosité offrant tout juste la vision pour ne pas se prendre les pieds dans les restes d’armes mortelles qui gisaient au sol. La Moore avançait en prenant le plus de précaution malgré tout, après tout il pouvait tout à fait rester des pièges qui s’activaient dans un second temps, pour surprendre des malfrats qui penseraient le chemin sécurisée.

Ils parvinrent cependant jusqu’au bout du tunnel, faisant face à une pièce visiblement cachée derrière une énorme porte blindée explosé, désormais au sol. Mais si cette découverte avait de quoi surprendre, questionnant sur le fait qu’une telle ouverture n’ait pas été entendue au vu de l’état des gonds, c’est ce qu’elle cachait derrière elle qui attira le plus le regard de la femme-ourse.

Pénétrant dans une pièce à peine éclairée par des luminaires à l’huile d’un bleu particulier, le petit groupe tomba nez à nez avec un vieil homme qui ne semblait pas vraiment apprécier leur présence. Il semblait protéger une petite nacelle qui montait plus haut dans les étages, peut-être même plus haut encore puisque Nora n’arrivait pas à repérer le contrepoids d’ici – des détails qu’elle indiquerait à Kimberley alors qu’elle venait de la contacter via l’escargophone qu’elle avait récupéré d’Huiyan lors de leur séparation en deux.

Très vite, l’inconnu leur intima de faire demi-tour, leur faisant comprendre qu’ils n’avaient rien à faire ici, ce à quoi la Colonelle Tempesky  répondit en essayant d’obtenir des réponses sur la raison de leur présence, ce que la Moore trouvait plutôt logique. Ils étaient parvenus ici avec la certitude que la voleuse qu’ils cherchaient était passée par là, et vu qu’il n’y avait aucun autre passage que celui-ci, il paraissait évident qu’elle était passé par là.

Pourtant, l’homme feignit l’ignorance, en sommant de nouveau au groupe de s’en aller avec nonchalance, ce qui mit soudainement la jeune femme en rogne. Elle n’aimait pas vraiment son air prétentieux de « vieux con » et il était évident qu’il cachait quelque chose. Sous le coup de l’adrénaline, elle choisit ainsi de prendre les devants et gonfla les joues en pointant du doigt l’inconnu.

On se fiche bien de savoir qui on va déranger. On cherche une certaine Safrina qui serait passé par le passage secret que l’on vient d’emprunter, et à moins qu’elle n’ait appris à voler, elle est forcément passée par là. Aidez-nous à la retrouver et on repartira sans soucis. Dans le cas contraire …

Elle ne savait même pas vraiment ce qu’elle disait, mais elle le pensait avec toute la conviction du monde.

Mon père vous fera regretter votre méchanceté et votre manque de coopération ! Et, et … J’en parlerai à madame Huiyan !

Voilà, c’était dit ! Bam ! Qu’est-ce qu’il allait faire à présent !? Elle savait se montrer convaincante quand elle le voulait, du moins c’était l’impression qu’elle avait.

Oh, aussi madame Huiyan n’a pas pu contacter cette Rebecca dont vous parlez sûrement, alors non, elle nous as pas mise au courant.

Peut-être qu’un jour, Nora apprendrait à connaître les noms des gens et surtout leur importance en ce bas monde …

[…]

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 LqkRmvD
Kimberley Tormund,
Cheffe mécanicienne au travail pour autrui

Le regard plongé sur la vision de la caméra, Kimberley semblait comme perdue dans ses pensées, oubliant ce qu’il se passait autour d’elle. Elle ne voulait pas manquer le moindre détail qui pourrait l’aider à retrouver la trace de cette fameuse Safrina. Mais rien du tout.

Du moins, elle ne repéra rien de suspect sur les horaires qu’elle balisa, statuant intérieurement que leur cible était sûrement resté dans l’hôtel ou alors qu’elle avait pu trouver un endroit où fuir. Elle voulut demander s’il n’y avait pas moyen de contacter le groupe dans le tunnel avec l’escargophone remis par la PDG pour rester en communication, du moins essayer. Elle parviendrait ainsi à appeler, tombant directement sur Nora qui semblait avoir récupéré l’animal.

Choupinette, ça donne quoi de votre côté ?
Kim-kim ! Eh bien, on vient d’arriver au bout du couloir, on rentre dans une étrange pièce qui était cachée derrière une porte blindée … On dirait qu’on rentre dans un grand silo … Y a une espèce de nacelle comme dans les mines, elle monte haut, et donne sur des étages supérieurs et même au-dessus de l’hôtel, en face de nous.
Une nacelle ? Et … Tu sais où vous êtes ?
Euh … Je saurais pas te dire, on est juste allé tout droit par contre ! Et … Attends, y a un vieil homme devant nous !
… Quoi ?

Mais la Tormund fut laissée dans l’ignorance, Nora raccrochant sans délai. Kimberley ne put que soupirer avant de se tourner vers le blond qui semblait avoir une  bonne mémoire et lui demanda de présenter la carte de l’hôtel pour indiquer les informations remontées par la Moore.

Avec un peu d’observation et de visualisation groupée, ils parviendraient à visualiser le « silo » au centre de l’hôtel et à déterminer à peu près sur quoi donnerait chaque étage. Kimberley noterait la présence de la chambre où devaient se retrouver le servant et Safrina, mais mit cela de côté, se demandant si cela ne constituait pas une simple coïncidence. Elle nota surtout que le silo semblait donner directement un accès au célèbre îlot privatisée des dragons célestes – ce qui pouvait expliquer le passage secret, en un sens. Enfin, c’était encore sûrement une information que Nora ne connaissait probablement pas, et pria alors intérieurement qu’elle ne fasse pas de bêtise …

En attendant, elle porta un intérêt sur les nouvelles informations découvertes par le reste du groupe. Ainsi, Alyssia Anneta continuait de se promener dans l’hôtel. Intéressant. Pas plus d’information sur l’homme encapuchonné cependant, et concernant l’homme désormais posté à l’entrée de l’hôtel, le blond – tout du moins l’un de ses compagnons – semblait s’en charger. Ils pouvaient donc se focaliser dessus.

Je me demandais : concernant l’étrange femme rousse, je suppose que nous pouvons l’écarter de l’équation, puisqu’elle est de toute façon arrivée après le vol et que rien ne semble indiquer dans l’immédiat une corrélation entre sa présence et le vol en lui-même.

Elle soupira. Elle n’était clairement pas une tête, et les éléments semblaient bien trop se multiplier pour que la situation lui paraisse suffisamment claire.

Cependant, qu’elle soit dans l’hôtel n’a rien d’anodin, surtout au vu de la direction qu’elle a prise, et même si cela semble dangereux, je serai d’avis que nous cherchions à savoir pourquoi elle agit ainsi. Pour le moment, rien ne semble indiquer que Safrina a quitté le parasol et encore moins l’hôtel, ainsi il ne serait pas impossible qu’elle aille à sa rencontre. Qui se sentirait prêt à aller voir ça de près ? Pour ma part, je suis prête à prendre le risque seule ou accompagnée.

Enfin, prendre le risque … Disons qu’elle ferait de son mieux pour aller découvrir ce qu’il se passait, tout en évitant au maximum de se mettre en danger. Et si elle pouvait ne pas le faire seule, alors elle serait heureuse. Enfin, dans le fond, elle savait surtout qu’elle agissait ainsi parce qu’elle était influencée par l’impulsivité de Nora. Oui, malheureusement, c’était bien l’effet qu’elle lui faisait dès qu’elle était à ses côtés …

Infos:
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3249
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue51/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue872/1000[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (872/1000)
Berrys: 999.999.999.999 B
Amiral Kurohebi
Ven 26 Aoû - 14:21

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Tumblr_nozntohUg51rpcutso1_500


[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Pnj_yz10

Tout joueur qu’il était Yzis ne pouvait que se féliciter pour l’acquisition d’un ponéglyphe avec tant d’aisance, prenant d’ailleurs une seconde photo plus éloignée, afin d’avoir l’œuvre dans son intégralité. L’objectif étant de ne pas attirer immédiatement l’attention sur la plaque antique si jamais il devait montrer cette image à quelqu’un d’externe à La Couronne.

Observant ensuite les quelques artistes, il ne fit guère cas du Fenris qui semblait être un garçon assez sympathique, bien qu’il l’aurait probablement capturé s’il le pouvait. Son regard termina sa course sur Paul Serrat, chasseur de marines connu. Lui aussi se montrait « observateur » et cela Yzis le remarqua assez pour lui dire avec le plus grand des naturels :

- Vous cherchez une œuvre en particulier ?

Faisant écho au fait qu’il semblait en quête de quelque chose. La présence de Yodit le paralysait tellement, lui qui voulait explorer ses nouvelles capacités martiales…

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 C1cf40c00e0d6af9c61462ac5e577b75
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Pnjren10

La synchronisation du couple ne manqua point de marquer l’homme plante qui se demandait comment un duo pouvait avoir si peu d’hésitation à parler en plus de se targuer d’une parfaite coordination.

- Je m’appelle Assembly… Je ne peux pas manger votre gâteau, même si le cœur m’en dit… Mon visage n’est pas très « montrable » si je puis dire. Je risquerais de vous effrayer, alors je préfère éviter….

L’agent du Cipher Pol 8 avait longtemps eu l’habitude de cacher son physique disgracieux, d’autant plus dans un univers autant touché par le racisme que ne l’était ce fameux Gouvernement « Mondial ».

- Mais je vous remercie.

Enfin la discussion entre Maka et Koner était assez intéressante pour la féline. Il était assez indéniable qu’elle connaissait bien l’histoire du ciel. Tout simplement car elle était une grande amie de Madi, elle-même membre assez active de La Couronne depuis les débuts de l’organisation.

Il n’était pas très étonnant qu’il ait été recruté à Angel Island, Sakuga ayant été un marine de cette même île lui aussi. Pour autant la demoiselle ne pouvait point dire si elle pourrait faire de ce Koner l’un des leurs. Il désirait répandre sa culture par-delà la mer blanche, ce qui rappelait beaucoup l’objectif de Caligula.
Un léger rire prit Maka lorsque le shandia fut étonné de sa capacité à se défendre.

- Ca ne nous empêche pas d’échanger des techniques voyons ! Peut-être que je pourrai te transmettre des techniques qui pourraient être utiles si tu prenais un electro-dial. Dirait-elle en souriant.

- D’ailleurs Ghetis étant un des amiraux rattachés à Grand Line, ça t’intéresserais de participer à des missions de La Couronne, son unité, afin de promouvoir ta culture au sein des peuples de cette mer ? Tu ne t’y sentiras pas intrus, sois en certain.

-->
La Couronne
Awful



Pour rappel, comme mentionné dans mon premier post, aucun de mes personnages n'a de tenue gouv'.

Les interactions d'Yzis ont été vu avec le MJ pour gagner du temps.

Assembly Lvl 31: Casque Alliage - Audio dial - Visio Dial - Tone Dial truqué - 2 Balle en gm (dont 1 explosive)
Maka Lvl 37 :  Audio dial - Visio Dial - 2 Balle en gm (dont 1 explosive)
Yzis Lvl 40: Audio dial - Visio Dial - 2 Balle en gm (dont 1 explosive)


Techniques:

_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 725
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue43/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue199/500[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (199/500)
Berrys: 450.532.000 B
Ven 26 Aoû - 15:47

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Z_fb10
Fanfan & Bob, Lieutenants de la marine et ingénieurs.
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Z_viol11
Colonelle Violet Nowaki

L’enquête progressait et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle avançait bon train désormais. La porte secrète ouverte suite à une coopération d’un peu tout le monde et le génie de l’ingénieur rouquin, il ne restait plus qu’à se diriger dans le couloir bien étrange. En effet, s’il semblait gardé aux premiers abords, il ne fallait pas longtemps pour remarquer que les pièges principaux si ce n’est pas tous, étaient détruits. Qui avait pu faire un tel massacre ? Et pourquoi ? C’est ce que le groupe aurait pu découvrir quand en arrivant au bout du tunnel, un homme immaculé se dressait sur le chemin des aventuriers ! Si en premier lieu cela ne semblait inquiéter personne, très vite, cela sauta aux yeux de la demoiselle qui ravala sa salive. Que faisait possiblement le Cipher Pol 0 ici-bas ? Tempesky fut la première à prendre connaissance de l’homme et ce dernier ne semblait pas avare en bonnes intentions. Du moins, il ne voulait pas coopérer sur ce qui est en théorie très important.

C’est alors que Violet s’avança quelque peu pour s’adresser à l’homme, cherchant à comprendre ce qui se passe. Visiblement, certaines têtes connues avaient fait une boucherie avec les pièges, par contre difficile de savoir pourquoi. Trop de mystères tuent les mystères pensait-elle, mais elle n’en démordait pas. Demandant pourquoi, comment, finalement de fil en aiguille, la question retentit : qui êtes-vous. C’est donc tout naturellement que la Colonelle se présenta sans oublier de mentionner son frère. En tant qu’instance gouvernementale il n’est pas rare de tomber sur des gens qui pensent que gouvernement n’est pas égal à marine… C’est pourquoi Violet mentionna son frère comme étant un directeur d’une des nombreuses agences du gouvernement mondial. Sans doute que cela fit effet puisqu’il prit du recul pour passer un appel. Hmmm ?
Se tournant vers sa principale collègue, Violet prépara ses arrières et quand le verdict tomba, ce fut assez un grand étonnement pour celle-ci. Ils pouvaient passer ? Qu’est-ce qui avait convaincu l’homme ? Quoi qu’il en soit, nous étions donc libres de passer suite à une brève discussion et s’était assez déroutant. Qu’est-ce qu’il y a là-haut ? Bien des questions retentirent et cela ne lui dit rien de bon. C’est pourquoi il vaut mieux prévenir que guérir.

« … Allons voir ce dont il s’agit. »

Ce n’est que quand les volontaires seraient sur la plateforme et qu’elle monterait que la colonelle essaya de s’organiser avec ses compagnons.

« Je ne sais pas ce que nous allons trouver là-bas… cependant, tout ceci m’intrigue en … mal. Peut-être suis-je trop méfiante, mais je n’aimerais pas tomber dans un guet-apens. Généralement quand le Cipher Pol 0 est là, c’est que les choses sont sérieuses… Restons sur nos gardes ! »

Se tournant vers la guerrière la plus à même de l’aider pensait-elle, Violet regarda alors Tempesky.

« Vos couleurs affectent les environs c’est bien ça ? Pensez vous que certaines couleurs peuvent faire perdre la notion d’intérêt à autrui ? Si oui, pensez vous pouvoir imbiber mes armes ? A contrario, si vous avez une couleur qui permet d’attirer au maximum l’attention, peut-être faudrait-il se tenir prêt à l’utiliser en cas de danger. »

En imbibant ses armes, en théorie la demoiselle espérait pouvoir rendre difficile à parer ses armes si ces dernières éveillaient l’absence d’intérêt, plutôt que la crainte ! Un simple « avantage » qu’elle pensait juste de souligner dans une possible bataille à venir. Bien qu’elle semble calme, Violet n’était pas sereine… Encore moins l’ingénieur bien qu’il fût en extase devant le système d’ascenseur sur lequel ils se trouvaient.

- - - - - - - - - - - - - -

En bas, l’autre ingénieur n’en revenait pas que le blond l’ait snobé et cela le renfrogna grandement ! Il retourna à son stand pour finir son œuvre, en temps et en heure.
NB : les actions avec ??? ont été vues avec le mj !

_________________
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Shura Emberys
Shura Emberys
Messages : 97
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue27/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue10/120[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 137.405.000 B
Ven 26 Aoû - 21:15





présent / le festival de dokusoi panda
évenement pnj
ft. animateur
novembre 1507, holliday island
__________________________________________________________
Ardalion
Ambrose Galene
Pragma


Le regard d'Ambrose poursuivait son œuvre, scrutait les écrans qui lui faisait face avec une attention toute particulière tandis que les voix des différents acteurs fleurissaient autour de lui. Celle d'Ardalion lui avait assuré d'essayer, tandis que celle de Kimberley échangeait avec sa comparse dont le chemin l'avait mené bien ailleurs – au-delà de ce passage secret qu'ils avaient observé tantôt.

Les Escaméras des étages supérieurs ne lui montrèrent que peu d'informations, quand bien même il s'efforçait de les détailler. Les embranchements et les sorties étaient appauvries de présences habituelle ou de leur absence. Il tenta de remonter leurs images aux alentours temporels où l’homme encapuchonné avait été aperçu, se dirigeant aller vers la salle du Fizmo sans jamais en ressortir. Rien.

Son doigt tiqua sur la manette de contrôle. Rien. Rien, hormis Alyssia Anneta entrant dans la chambre 212.

De quelques manipulations hâtives, il put constater qu’elle n’en était jamais ressortie : elle avait pénétré les lieux il y a, peut-être, une dizaine de minutes : et il apparut qu’à sa différence, le faux voleur attitré n’avait jamais rejoint cette pièce. Cela coïncidait avec l’instant où ils l'avaient croisée, une demi-heure plus tôt. Ces derniers instants ne pouvaient que traduire son chemin jusqu'ici, vaquant à ses occupations, observant plusieurs portes sans jamais se décider à trépasser l'une d'elle – puis la 212 dont elle n'était ressortie depuis.

De même, ne seule entrée présidait à ses yeux, mêlés aux plans ou à ces sentinelles silencieuses qu'étaient les Escaméras. Était-elle seulement toujours à l’intérieur ? Les dérobades dans la construction de l'hôtel leur avaient déjà démontré qu'une faille pouvait exister ; qu'ils ne pouvaient simplement s'en tenir aux informations officielles. La position de cette chambre, sur les plans, la rapprochait d’une partie centrale – celle-là même, vide, à laquelle il était parvenu en observant ce qui se dévoilait au-delà de la salle du Fizmo. Encore une fois. Ce passage secret qu’ils avaient découvert avant de quitter le groupe donnait-il sur ces lieux ?

L'attention d'Ambrose migra sur les rivages de l'entrée de service où la pirate s'était infiltrée à son entrée, afin de retracer son chemin jusqu'ici – confirmer, en un sens, son hypothèse. Elle n'apparaissait pas ; aucune sortie, donc, pour l'instant, même si elle avait emprunté un autre chemin que le couloir menant à la 212 pour s'échapper.

Quelqu'un d'autre avait pu rentrer, avant, cela dit. Avec en mémoire l'heure du vol du Fizmo statuant à quatorze heures quarante-cinq, sa volonté le mena un quart-heure plus tôt, à la demie : mais rien en particulier ne se dévoilait devant ses yeux. Personne n'était entré auparavant dans cette salle – pour l'instant.


***



Ardalion remarqua presque instantanément l'état dans lequel était plongé ce fameux Gru Elsman, en proie à la panique et à la confusion. S'il parvenait à comprendre son second geste par déduction logique – celui d’arracher – le premier, lui, ne transparaissait l’écho d’aucune signification.

« …Je suis navré, je crains de ne pas comprendre tout à fait. Il me reste encore beaucoup de choses à apprendre., l’homme-poisson se tourna vers la directrice de la Maison de la Sagesse. Je ne suis pas lettré dans ce genre de langage, mais peut-être pourriez-vous traduire ses propos ? »

Yodit connaissait, effectivement, cette langue des signes permettant à muets comme sourds de s'exprimer comme d'une autre voix : mais il ne s'agissait nullement de cela, lui confia-t-elle. Ce n'était autre que des mouvements incohérents, au premier abord, qui n'avaient d'autre but que la transmission d'un message.

« Je vois... »

Après tout, n'avait-elle pas mentionné la nouveauté de sa condition : qu'il n'en était encore qu'à un stade où l'habitude devait imprégner chacune de ses journées ? Connaître un tel langage était d'ores et déjà une rareté en ce monde, et le caractère récent de sa mutilation ne pouvait lui avoir laisser un temps suffisant pour l'apprendre lui-même.

Un détail lui vint toutefois à l'esprit – peut-être, à cause de ce concours d'art qui taraudait autrefois ses pensées. L'homme-poisson empoigna le carnet qui avait siégé dans le repli de ses vêtements depuis lors, ainsi qu'un stylo – ceux-là même qu'il avait utilisé pour ébaucher sa mélodie quelques instants plus tôt – et à la suite de notes lyriques, de fragments de partitions et de compositions, il offrit à son vis-à-vis la clarté d'une page blanche n'attendant qu'à être remplie par ses pensées.

« Tenez. Il vous sera plus aisé d'écrire ou de tracer pour nous détailler davantage ce que vous cherchez à nous dire. »

S'il s'avérait illettré, comme bien des individus en ce monde, sa pureté pourrait au moins laisser place à une autre forme d'art ; celle du dessin. Se focaliser sur un objet ou une tâche avait ce savant don-là que d'apaiser la nervosité d'un homme, en refusant à son attention et à son corps de s'éparpiller inutilement. La concentration succèderait à la confusion.

Gru Elsman répondit à son invitation, se munissant maladroitement du crayon comme s'il tenait une pierre dans son poing et tenta de faire le croquis de quelque chose, aussi abstrait que son inconfort ne le suggérait. L'orque parvenait toutefois à discerner la forme grossière d'un arbre, sous sa plume. Une métaphore ?

« Est-ce le parasol de l'hôtel ? »

Un hochement de tête, négatif. L'intéressé éleva deux doigts – afin d'en désigner le chiffre. Naïvement, il supposa deux arbres : une nouvelle erreur, qui l'amena à le désigner lui et Yodit.

« Deux individus..., il réalisa, soudainement, en se remémorant les plantes utilisées par un certain duo précédemment. Les sœurs Brémurias ? »

Une confirmation, suivit d'un geste qui avait tout de la suggestion : prendre.

« Ont-elles pris quelque chose ?, nouvelle affirmation. De précieux ? »

L’intéressé fronça les sourcils à sa rétorque, mais acquiesça. D’un naturel brut, l’homme-poisson répondit ;

« S'agit-il du Fizmo ? »

Sa tête se secoua de gauche à droite, comme pour infirmer. Un nouveau signe suivit son murmure silencieux : deux ronds formés devant son torse, un index unique levé, puis pointé en direction de Yodit, éprit d’une impatience qu’il ne pouvait que comprendre. La frustration de ne pouvoir s’exprimer correctement, du fait de la nouveauté de sa condition. Il n’y pouvait rien, tentait tant bien que mal : là était la simple faiblesse d’ignorants.

Jusqu’à ce que quelque chose le frappe, après un certain temps. Pourquoi avait-il montré la demoiselle au lieu de lui-même ? Y avait-il là une raison particulière… évidente ? …Une poitrine ?

« …Ont-elles kidnappé une femme ? »

Enfin, son visage paru soulagé, le temps d’un bref instant où il confirma ses dires d’un geste court. Lorsqu’il le questionna sur l’instant où il avait été témoin d’une telle chose, cela sembla coïncider avec le moment de l’annonce, si ce n’est avant : puisque ce dernier n’avait été présent lors du vol, mais bien lors du kidnapping.

Yodit, elle, parut étonnée, si bien que sa voix s'éleva entre les deux hommes ;

« Les Bremurias ont enlevé Safrina, c'est ça ? »

Gru acquiesce, un air désespéré peint son son visage comme une entaille à ses traits. Un nouveau mime vint, cette fois-ci pour imiter le fait de mettre une capuche. Sa première main désigna le chiffre deux, tandis que l'autre s'affublait du un ; et toutes deux furent rapprochées.

« Une capuche ? Rapprochés… Des alliés ? Elles se seraient alliées avec un individu encapuchonné ? »

Ardalion resserra sa poigne sur son escargophone, afin de laisser libre court à ces informations à son comparse ; et relevant son geste d'une parole envers lui, il le questionna sur le bienfondé de ces dires.

***

« Cela te dit quelque chose, Ambrose ?
Oui. J'ai déjà vu un homme correspondant à ce profil sur les bandes d'enregistrement. Il suivrait Safrina, justement... mais les Escaméras suivantes ont été détruites. On dirait... Attends une seconde. »

Quelques manipulations suivirent à ses avancées, afin de tenter de retracer au plus près possible le chemin entrepris par les Brémurias : maintenant qu'ils avaient établis leur culpabilité, elles revêtaient l'objet de toutes leurs attentions, désormais.
Là, apparaissait la vérité : si elles avaient bel et bien emprunté un autre chemin que cet homme, les sœurs disparaissaient elles aussi au niveau de la salle où se trouvait le Fizmo. Leur arrivée, par ailleurs, coïncidait étrangement avec la mort des escargots télépathes ; leurs plantes leur aurait-elles permis de les détruire d'un seul coup ?

« Elles sont bel et bien entrées elles aussi. Il est probable qu'elles soient à l'origine de la destruction des Escaméras. »

Mais... pourquoi ? Quel motif animait leurs actions ?
Il y avait plus important, désormais : le groupe qu'ils avaient délaissé derrière eux allait se retrouver nez à nez avec ces deux acolytes ainsi que leur otage présumé. Ils devaient les prévenir.

Ses iris ambrées se tournèrent vers la jeune femme qui l'avait accompagné.

« Kimberley. Préviens ta comparse que les sœurs Brémurias sont dans le coup. Elles sont aidées d'un homme encapuchonné et ont très probablement kidnappé Safrina si l'on en croit les dires de Gru Elsman. Le seul chemin logique qu'ils pourraient avoir pris pour s'enfuir, puisqu'ils n'apparaissent plus sur les caméras de leur chemin à l'aller, n'est autre que le passage secret dans la salle du Fizmo. Safrina le connaissait certainement ; étant donné qu'elle est sous leur contrôle, cela expliquerait pourquoi je n'arrive à les retrouver nulle part sur ces écrans depuis lors. As-tu quelques informations de ton côté ? Que se passe-t-il ? »

Lorsqu'elle lui intima désirer suivre la trace d'Alyssia, il acquiesça d'un hochement de tête : si lui devait rester, elle pourrait se montrer utile ailleurs.

« Emmène Pragma avec toi. L'employé qui devait apporter les chutes des pierreries ne devrait pas tarder – vous ferez d'une pierre deux coups. »

L'intéressé, lui, paru tout enjoué : et suivant les pas de la demoiselle, il sorti de cette simple salle après avoir reçu une caresse sur le haut du crâne de la part de son comparse, lui intimant de faire attention.

***

Il ne fallut pas plus de quelques instants à ce petit Dévoreur pour qu'une émotion ne traverse son petit corps, loin de ses repères. Très vite, il sembla devenir nerveux, surexcité : si bien qu'une hâte maladive ne vint le mener devant la porte d'un local à l'entrée du deuxième étage – un local à balais. S'il essaya tant bien que mal de s'emparer de sa poignée pour l'ouvrir et mettre fin à ce sentiment qui le tourmentait, ses pattes étaient, elles, bien trop petites pour lui offrir un tel désir.

Kimberley lui fit grâce de mettre fin à sa peine en l'aidant à ouvrir ce sésame : mais à défaut d'un trésor, ce fut le corps d'un macchabé qu'ils y trouvèrent, écrasant leurs silhouettes de son poids raffermi par la mort. La jeune femme fut couverte du sang du défunt, dont ne transparaissait sur le corps que le costume du palace affublé à chaque employé... et quelques pierres précieuses parées de ce même fluide pourpre.

Du seul instinct qu'il n'ait jamais connu, le Dévoreur se jeta sur ces fragments, de les engloutir pour mieux s'en repaître – sans savoir qu'un poison gisait-là, au creux de l'hémoglobine qui parait leurs reliefs et qui avait teinté la chair de la marine. Dès l'ingestion, une gerbe de sang s'échappa de sa gueule comme pour empêcher la toxine de se frayer un chemin dans son organisme ; mais déjà, son crâne vacillait sous des vertiges.

__________________________________________________________
récapitulatif:
informations obtenues:

_________________


THE ETERNAL CONQUEROR







SHURA EMBERYS


Shura Emberys
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2994

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 19 Oct - 20:31



??? & Hélène et Héléna Brémuria
??? & Nebulas

    - Va chercher !

Un aboiement difforme venant d’une créature informe résonnait. A l’apparence dégoulinante de laideur, l’animal accueillit les personnes qui venaient de l’ascenseur avec une lueur d’espoir dans le regard. Sa bouche laissait paraître une série de dents fines et peu entretenues. Il ouvrit sa bouche baveuse quand la voix qui avait donné l’ordre retentit à nouveau :

    - J’ai dit…

Il ne lui fallut pas répéter l’ordre que l’animal mutant revenait avec la balle dans la bouche et la déposait aux pieds de la jeune femme habillée de noir. Au sol, une demoiselle vêtue de blanc semblait mimer la mort, un sabre décoratif soutenue par son aisselle. La personne qui, triomphante, lui marchait dessus, observa les nouveaux arrivants et les dévisagea avec un air de défi.

    - A genoux devant le Vice-Amiral. Nous vous accordons l’honneur de vous trouver au même endroit que nous.

Dans un coin, une ombre furtive semblait attentive aux gestes des « invités ». Le scaphandre et la combinaison intégrale laissaient peu de doutes quant à l’identité de la personne qui se trouvait en face du groupe hétéroclite. Il s’agissait d’un Dragon Céleste. Un véritable Vice-Amiral ? En tout cas, c’était ce que laissait penser l’une des sœurs Brémurias qui ne participait à cette comédie qu’en simple victime :

    - Ô grand Vice-Amiral, veuillez avoir pitié de ma sœur. Nous ne sommes que des insectes devant votre… C’était quoi déjà ?

Elle regarda le texte dans la sa main gauche et reprit en toussotant :

    - Devant votre magnificiciscience…
    - Magnificence. Vous ne savez pas lire ? Grogna l’homme qui semblait s’être déjà désintéressé de la situation. C’est une pièce qui m’a été envoyée par le célèbre Check Spire. Il n’y a pas plus grand auteur de tragédie à Marijoa en ce moment.
    - Ce n’était pas une comédie ? S’étonna la voix d’un homme qui s’était jusqu’alors fait discret.

La pièce était une suite de plutôt grande taille. Tenue en l’air par un champ magnétique, ou une force inconnue, elle était malgré tout assez vaste. D’ici, la vue sur l’île était habituellement dégagée, mais pour les besoins de la pièce les fenêtres avaient été fermées. Pourtant, en observant le paysage durant la montée, certains auraient pu apercevoir une flottille arriver au loin, et quelques volutes de fumée épaisse qui se dispersaient bien avant leur hauteur. La personne présente n’était autre que l’un des leaders de la Révolution ouvertement religieuse : Marciorze Nefestorius. Primé à 115.000.000 berrys, il était de toute évidence l’une des têtes connues présentes à cet endroit-là… C’était sans compter sur la personne qui avait été assommée et ligotée à côté de lui.


Marciozre Nestorius & Safrina Milkova
Chef des Survivants de Kaiten-Su & Arche de la Voûte de l'Alliance des Chasseurs de Primes.

Safrina Milkova se trouvait là, installée sur le canapé du salon qui s’enfonçait tel un petit forum central dans un sol artificiel. Son corps était recouvert de déchirures, signes d’une lutte certaine, et des lianes lui maintenaient, certainement trop durement, les poignets. Un regard intrigué, la Colonelle Tempesky s’apprêta à prendre la parole, alors qu’elle avait pendant la montée préparer un Color Trap sur les conseils de la Nowaki, quand Héléna Bruméria écarquilla les yeux et l’interrompit :

    - Ô notre Dieu…

Elle regarda l’homme caché dans un coin de la pièce, un doigt prêt à appuyer sur une sorte d’escargophone doré.

    - Peut-être voudriez-vous éclairer de votre resplendissante oration vos humbles invités ?
    - … Vous avez raison. Nous nous nommons Gbagyi Nago, Vice-Amiral de la marine.

Les Vice-Amiraux étaient au nombre d’une trentaine. Pour des personnes comme Violet Nowaki ou Eileen Tempesky, la liste était très certainement connue. Parmi eux, aucun Dragon Céleste n’y figurait.

    - Que nous voulez-vous pour nous déranger ? Faîtes attention à ce que vous dîtes, sinon je vous assure que votre mort sera douloureuse.

Soudain, la pression qu’il exerçait par son statut pourrait se faire sentir. D’une comédie burlesque était née une menace réelle, celle qui s’était érigée à dix-mille mètre au-dessus de la mer, celle qui s’étendait sur une des plus hautes parties de Red Line : un Dragon Céleste.


Paul Serrat & Koner Ben
Chasseur de Marines & Commandant de la Marine.

Heureusement, le visage d’Yzis n’était pas connu des chasseurs de marine. Paul Serrat aurait sûrement tenté de mettre au point un stratagème pour l’attraper, sans cela. Il fut donc simplement étonné que quelqu’un vienne lui parler de manière spontanée, et s’en amusa presque en souriant. Il avait toujours plus été attiré par la danse que par toute autre forme d’art, et il ne put s’empêcher de relever le menton en expirant de manière très mélancolique :

    - Il n’y a rien ici qui puisse assouvir mon besoin d’art. Vous ne vous y connaitriez pas en arts de la danse par hasard ? J’aurais bien besoin d’une démonstration pour me divertir.

Quelques artistes semblaient vexés d’entendre cela, alors que leur performance en cours était presque interrompue par la voix exagérément forte du chasseur de marines.

Après avoir réfléchi un court instant, Koner Ben ne put s’empêcher de sourire à l’opportunité qui s’offrait à lui. Si les termes étaient corrects, il pourrait continuer de progresser, garder un lien avec le Ciel et répandre la culture de ses hommes ici. Il acquiesça finalement sans retenue :

    - Je retiens votre proposition, et je ne peux m’empêcher de noter que vous prenez en compte mes ambitions. Si vous respectez votre parole, je peux m’engager auprès de vous.

Il tendit une main ferme vers Maka, scellant son destin quand le sol trembla une première fois…


Alyssia Anneta
Membre de la Flotte d'Eko Taka

Son regard était étonné. Elle avait regardé comment fonctionnait le mécanisme devant elle, mais il semblait avoir été saboté de manière assez brutale, une graine grosse comme une balle de tennis jonchant à côté du panneau. C’était pourtant le moyen d’appeler l’ascenseur et de rejoindre l’une des personnes qu’elle était venue voir. Elle soupira un moment, épuisée par la situation. On lui avait demandé de transmettre quelque chose à Huiyan, pour renégocier les termes d’un contrat avec l’Empire d’Eko Taka… Et en plus, elle devait rapporter un objet qu’un Dragon Céleste avait commandé en l’échange de certaines informations, raison pour laquelle l’homme en question se trouvait ici… Mais elle ne pouvait pas atteindre ce second objectif sans se rendre sur le lieu du rendez-vous.

    - C’est dommage, s’enquit-elle en rebroussant chemin, prenant la direction du couloir où elle trouverait sans nul doute les deux personnes empoisonnée par leur rencontre peu fortuite au moment où elle sentirait une première secousse.


Tous les PNJs ne sont pas encore révélés.
Liste des PNJs présents côté place centrale:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 170
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue26/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue88/120[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 193.500.000 B.
Jeu 27 Oct - 19:35
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 LqkRmvD
Kimberley Tormund,
Celle dont les vacances ont vraiment mal tourné

Tu sais que t'es trop chou, toi ?

Finalement, Kimberley s'était retrouvé toute seule à partir à la recherche d'Alyssia, à l'exception près que la petite créature qui se trouvait jusqu'alors aux côtés d'Ambrose décida de la suivre dans les couloirs sur la demande de son maître, lui offrant un peu de compagnie en plus de lui permettre de s'extasier ouvertement sur la mignonnerie de la petite tête verte visiblement en quête de nourriture plus que d'apporter son aide à la jeune femme.

Ensemble, ils quittèrent donc le poste de sécurité et montèrent rapidement au deuxième étage de l'hôtel avec l'intention de rejoindre la chambre 212 où devait actuellement se trouver la femme rousse. Plus elle progressait, plus la marine se demandait si elle avait vraiment fait le bon choix. Il s'agissait d'une pirate, après tout, et pas non plus des moindres. Même si elle venait en paix pour discuter, aurait-elle seulement l'assurance de repartir en vie ?

En vérité, elle se disait qu'elle n'était vraiment pas venu sans raison, et qu'au vu de l'endroit où elle s'était rendu, cela avait certainement à voir avec le fameux ascenseur dont Nora lui avait fait mention juste avant. Une fois qu'elle saurait ce qu'il en était, si c'était seulement possible, elle prendrait le temps de recontacter son amie pour lui mentionner tous les détails découverts par Ambrose. Enfin, encore fallait-il qu'elle le puisse …

Qu'est-ce qu'il y a, petit gars ?

Alors qu'ils étaient proches d'avoir atteint leur destination, Pragma s'excita soudainement, s'arrêtant devant une grosse armoire ressemblant à toutes les autres dans l'hôtel, rien d'extraordinaire en somme. Mais très vite, la créature chercha à forcer l'ouverture, bien que sa taille l'en empêche tristement. L'observant alors un court instant, la Tormund se tourna vers lui et l'écarta avec un sourire.

Attends, je vais ouvrir pour toi.

La plus grande erreur de toute sa vie. Peut-être même sa dernière, même si elle ne le savait pas encore. Ainsi, c'est tout naïvement qu'elle tourna les poignets et ouvrit en grand, réalisant trop tard la situation avant qu'un cadavre ensanglanté ne lui tombe violemment dessus, l'aspergeant de sang.

AAAAAaaaah !

Dans la panique, elle repoussa le corps inanimé, faisant sortir de ses poches quelques joyaux sur lesquels Pragma se précipita sans tarder pour les dévorer avec un plaisir non dissimulé … Avant d'aussi soudainement commencer à cracher des petites gerbes de sang.

Qu'est-ce qui ne va pas, mon gr-

Tout aussi soudainement, une douleur vive commença à s'emparer de Kimberley, l'obligeant à se tendre pour la supporter. Lorsqu'elle put retrouver un semblant de concentration et que la douleur diminua légèrement pour être un peu plus supportable, elle regarda le cadavre qui s'apparentait à un serveur ou en tout cas un membre de l'hôtel, possiblement celui qui devait trouver la fameuse Safrina, et remarqua les petites plantes qui parsemaient son corps, se confondant au sang qui dégoulinait de partout.

Elle n'était pas une experte dans le domaine, mais il ne fallait pas être une tête pour comprendre ce qu'il venait de se passer : ils venaient d'être empoisonnés, touchés par le mal qui avait également emporté ce pauvre homme un peu plus tôt. Elle frissonna, comprenant alors que … Bientôt, elle subirait le même sort. Pragma et elle … Inconsciemment, elle lâcha quelques larmes … Avant de les ravaler subitement lorsqu'une femme vint l'interpeller avec une pointe d'inquiétude.

C'est dommage.

Puis rapidement, elle apparut dégoûté, ce que Kim ne pouvait contester en sentant la douleur reprendre du terrain et observant d'étranges plaques verdâtres commencer à se créer sur son corps et celui de la créature, comme celles présentes sur le cadavre. Cependant, son attention fut rapidement portée sur les murmures de la femme rousse qu'elle devina finalement être celle qu'elle cherchait.

Je … Vous savez ce qu'on vient d'attraper ? … Vous savez si ça peut se soigner ?

Instinctivement, Kimberley avait décidé de répondre à l'interpellation. Elle était une pirate dangereuse, certes, mais elle n'apparaissait pas malveillante et ne semblait pas lui porter de regard mauvais, paraissant surtout la prendre pour une pestiférée – ce qui était compréhensible. Très vite, la rousse lui répondit qu'elle n'en savait rien, mais que les Brumérias sauraient sûrement, à la grande surprise de la marine.

Vous savez qu'elles sont là ? … Mais que faites-vous là ?

En y pensant, avec le coup de l'ascenseur, n'importe qui dans le milieu devait savoir que les deux anciennes shichibukai étaient présentes. Elle ne prit donc finalement pas la peine d'écouter l'éventuelle réponse d'Alyssia, mais lorsqu'elle expliqua la raison de sa présence, la jeune femme ne put s'empêcher de répondre.

Une émi … ssaire ? À cet endroit ?
Chacun ses missions... Votre état est critique, à votre place je demanderais de l'aide à la personne la plus haut placé de cet endroit avant de mourir. Si vous buvez de la tequila cela devrait réduire les effets immédiats et empêcher les champignons de proliférer trop rapidement.

La pirate n'avait pas manqué de répliquer, comme faisant comprendre à Kimberley qu'elle n'avait pas besoin d'en savoir plus à ce propos, du moins c'était là son impression. Elle lui laissa volontiers cette non-réponse pour éviter qu'elle ne lui fasse regretter une impulsivité qu'elle n'avait pas pour habitude d'avoir.

La châtaine ferma les yeux un court instant pour réfléchir, essayant au mieux de faire fi du mal qui la rongeait, puis elle finit par attraper l'escargophone, celui remis par Huiyan, qu'elle avait toujours sur elle, tentant de contacter Nora qui devait toujours avoir l'autre sur elle. En vain, malheureusement. Elle tenta bien de laisser sonner quelques instants, mais sans plus de réponse.

...

En d'autres circonstances, sans doute qu'elle aurait forcé l'appel ne serait-ce que pour savoir que Nora était toujours en forme, mais d'étranges secousses commençaient à se faire sentir, laissant une très mauvaise impression à Kimberley, bien qu'elle ne puisse pas déterminer de leur origine. Réfléchissant de nouveau un court instant, elle se dit que la meilleure solution à sa disposition était de rejoindre le groupe de Nora et Eileena qui pouvaient potentiellement avoir trouvé la personne qui pourrait les aider, Pragma et elle.

Vous … Avez l'air d'avoir une raison de vouloir monter en haut, et … Je suis sûrement trop embrouillée par ma situation actuelle et celle de la petite créature à mes côtés mais … je crois que vous n'avez pas l'air d'être là pour faire le mal, alors vous pourriez m'aider à … Rejoindre rapidement un passage dont j'ai connaissance ?

En y pensant, Kimberley se demanda si la présence de la pirate avait vraiment un quelconque intérêt, puisqu'elle ne pourrait pas l'aider à la porter en cas de fatigue, mais dans son état, la moindre présence non hostile était désormais pour elle une bonne chose. De toute façon, si elle avait voulu l'éliminer, elle l'aurait fait depuis bien longtemps, surtout une malade contagieuse comme eux …

Elle n'attendit pas la réponse de la rousse, qui finit cependant par acquiescer, et se mit en route, forçant Pragma à la suivre tant en cherchant à rejoindre au plus vite le passage secret découvert un peu plus tôt d'où ils pourraient ensuite rejoindre potentiellement l'endroit où se trouvait Nora. Pendant ce temps, elle reprit son escargophone, tentant de nouveau de contacter la Moore avec l'espoir d'avoir une réponse …

Nora, c'est Kimberley. Si tu m'entends, j'ai besoin que tu me passes la Colonelle au plus vite ….

Elle tenterait de parler même sans être certaine d'avoir été entendu, toussotant de douleur à chaque nouvelle tentative. Le temps était désormais comptée pour elle … Dans tous les sens du terme.




[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 TelvNbj
Nora Moore,
Soldate déprimée

Nora gonfla ses joues. Ignorée par le vieil homme, sa détermination s'était envolée aussi vite qu'elle était apparu. Elle savait bien qu'en tant que simple soldat, elle n'avait que peu d'importance, et que sa condition de femme-bête n'aidait généralement pas, mais c'était bien la première fois qu'on lui donnait cette impression d'être inexistante, inintéressante, inutile. Elle avait pourtant fait savoir qui elle était, montré sa meilleure volonté et fait comprendre la situation aussi clairement que possible.

Mais au final … Tout s'était réglé sur la simple présentation d'un galon que même son père était encore loin de posséder. Au fond d'elle, elle cultivait une frustration immense de voir que tant de portes lui étaient fermés quand un simple titre suffisait à les ouvrir. Ah, s'il n'avait pas fallu rester un minimum sérieuse pour ne pas embarrasser le reste du groupe, elle aurait très probablement fait une scène. On ignore pas Nora, après tout !

Instinctivement, cherchant alors du réconfort pour faire passer la pilule, elle fit un geste vers Eileena comme pour obtenir ses bras en câlin, comme elle aimait le faire avec Kimberley, mais juste avant qu'elle ne se colle à elle, elle réalisa qu'il ne s'agissait pas de sa meilleure amie et se ravisa, rougissant légèrement, montant alors en silence dans l'espèce d'ascenseur à l'arrière du petit groupe.

Très vite, ils montèrent, survolant alors l'hôtel même pour profiter de la vue sur toute l'île, paraissant si petite depuis les hauteurs. Le groupe rejoignit bien vite une espèce de plate-forme flottante où se trouvait une sorte de résidence luxueuse. Mais tout juste arrivée, ce ne fut pas la décoration qui attira le regard de la Moore mais bien l'extravagante scène qui leur fit face, un Vice-Amiral aux grands airs marchant sans vergogne sur une jeune femme parée de blanc tandis qu'une autre femme lui ressemblant, mais habillée en noir, se trouvait à côté, jouant avec un étrange monstre s'apparentant à un chien, lui rappelant aussitôt Big Nours. Elle repéra un peu plus loin un homme encapuchonné avec, à ses côtés, une femme visiblement retenue contre son gré au vu de son état.

L'ordre du marine trônant fièrement sur sa « comparse » de pièce fit aussitôt réagir Nora qui s'agenouilla, se répétant les mots de son père concernant l'autorité des hauts gradés. Elle écouta silencieusement la discussion, se mettant instinctivement en retrait. Mais très vite, elle n'eut guère le choix de changer d'approche lorsque le Vice-Amiral demanda la raison de leur présence, les menaçant avec une autorité telle que Nora gloussa lourdement et que le reste du groupe sembla rester silencieux face à la réplique, rendant l'ambiance de la suite lourde … Et encore plus lorsque l'escargophone de Nora commença à sonner, semblant faire frissonner Eileena.

Le sang de la femme-bête ne fit qu'un seul tour, et presque par réflexe, elle se releva, mettant ses mains en évidence tandis que l'appel finit par se taire après quelques secondes. Ne sachant quoi faire de plus, elle se laissa aller à l'improvisation et à son instinct et elle prit finalement la parole pour expliquer sommairement l raison de leur présence, le vol du Fizmo, la recherche de l’œuvre les ayant amené jusqu'ici.

Nous souhaitions simplement savoir si vous saviez où il se trouvait, comme il a pu passer par ici. Une fois que nous saurons, on, on … Repartira sans demander notre reste. L'appel … C'est juste une amie à moi, qui est dans l'hôtel. Elle a peut-être des informations à nous transmettre …

Nora gloussa une seconde fois, restant stoïque en attendant de connaître la sentence qui s'abattrait sur elle pour son initiative allant bien au-delà de son simple rang de soldate, surtout en vacances supposées … Mais à sa grande surprise, il n'en fut rien, l'homme affichant plutôt un air intrigué.

Tiens donc, le Fizmo... C'est quoi ça ? Enfin qu'importe, je me fiche de ce que vous faîtes... Mais si, je crois me souvenir, c'est ce que vous avez essayé de voler sans réussir à le trouver, c'est bien cela ?

Il s'était tourné vers les deux jeunes femmes qui déglutirent à cet instant.

Qu'importe.

Soudainement, il abandonna sa pièce et vint se poser sur un canapé un peu plus loin, comme observant désormais la suite de la scène en qualité de spectateur. Nora ne sut comment réagir, mais la tentative d'appel de Kimberley n'avait rien d'anodin, et même elle le comprenait. Elle finit donc par reprendre, parlant au Vice-Amiral qu'elle voyait ici comme la plus haute figure d'autorité à laquelle rendre des comptes.

Je vais décrocher, juste pour savoir ce qu'il en est, vous le permettez, Vice-Amiral ?

Restait maintenant à savoir s'il serait coopératif, ou laisserait simplement faire la jeune femme. Dans le meileur des cas, elle espérait pouvoir compter sur Eileena et Violet pour l'aider dans cette situation, et au pire … Elle prierait l'univers de la sortir de ce mauvais pas.

Sans savoir ce qui les attendait prochainement …

Infos:
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2994

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue0/0[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 24 Nov - 19:35


Les explosions avaient retenti avec force. C’était le début de l’apocalypse, le début de l’effondrement d’un Empire financier qui avait vu le jour dans la famille Wolf. Le paradis de vacances qu’était l’île Holiday, l’ancien royaume soufflé par les assauts répétés du Gouvernement Mondial allié à l’ombre d’une ancienne famille… Car l’histoire ne l’avait jamais dit, mais le G-2 à proximité avait soutenu la prise de pouvoir et favorisé l’effondrement de la famille Holliday. Ainsi, ce carnage était le simple écho d’un pouvoir volé. Les personnes sur le parasol auraient été incapables d’arrêter ce carnage à venir. Une fois… Deux fois… Et la troisième fit glisser le parasol en direction du port. Un hurlement commun s’éleva. Personne n’était en mesure d’intervenir à cet instant, sinon pour sauver des alliés à proximité.


Koner Ben & Yodit Al-Hamwiyah

Koner Ben observa les deux marines à proximité, mais sut immédiatement quel était son devoir. Il devait faire en sorte de sauver le maximum de personnes pendant la chute qu’il sentait venir. Ses yeux s’écarquillèrent, et il arracha à la simple force de ses muscles quelques pans de sol qu’il coinça à la verticale dans le sol pour soutenir les personnes les plus proches. Elles seraient retenues pendant la minute et demi de chute, et pourraient potentiellement survivre, à moins que le choc sur le sol les emportent à leur tour. Il s’élança en direction des enfants les plus proches que les parents lui confièrent en pleurant, incrédules devant cette situation, et une œuvre d’art de métal vint s’affaisser sur son dos, l’amenant comme les autres vers les racines qu’avaient installées les Bremurias…

De son côté, la Directrice de la Maison de la Sagesse de Gundishapur sentait les voix s’affoler autour d’elle, et chercha l’endroit le plus sécurisé pour s’y réfugier pendant l’effondrement, prenant au passage tous ceux qu’elle pouvait sauver. Heureusement quelques bunkers avaient été construits en cas de catastrophe chimique, et seraient suffisants pour amortir la chute. Mais alors qu’elle estimait la distance au sol, elle devrait fermer la porte à des personnes la suppliant de l’aider et sentirait les voix s’éteindre, les nuques fracassées, les corps enterrés sous bâtiments ravagés par le choc tandis que les caisses de titanes balanceraient des civils et hors-la-lois réunis par la même peur de mourir.


Roulette & Alyssia Anneta

    - Je ne veux pas mourir, pleura Roulette tandis que son handicap l’avait empêché de suivre les membres du groupe.

Elle s’accrocha à une des poutres de l’hôtel qui tanguait en même temps que le reste de l’île, mais étonnamment la structure ne subit que peu de dégâts. Le bunker le plus grand de l’île était en réalité cette structure qu’était l’hôtel Wolf, pensé pour mettre à l’abri ses habitants. Le choc eut bien raison du réceptionniste qui s’empala contre un très onéreux lustre, assurant de toutes les manières son licenciement pour dégradation du matériel de l’hôtel.

La rouquine ne put malheureusement pas faire autrement que d’attraper les deux « créatures » qui la suivaient et les plaqua dans un coin de la pièce qui se retourna ainsi par la force de la gravité. Les murs devinrent le sol et le plafond, tandis que le sol et le plafond devinrent les murs… Même si le tout était légèrement penché, tout comme dans la salle d’escarméras qui était l’une des mieux sécurisées puisque le matériel était fixé pour empêcher les employés de partir avec.

    - Impossible de monter maintenant, nota Alyssia tandis que le problème principal n’était plus aussi inaccessible qu’auparavant…

??? & Hélène et Héléna Brémuria
??? & Nebulas


Marciozre Nestorius & Eileena Tempest
Chef des Survivants de Kaiten-Su & Colonelle de la Marine

En effet, la chambre maintenue en l’air par un puissant système magnétisé était descendue en même temps que le reste du parasol. Cependant, elle ne réalisa pas la même trajectoire puisqu’elle fut maintenue quelques secondes après le début de la chute par les résidus du système… Avant de faire une chute vertigineuse en ligne droite. L’effet ascenseur aurait pu faire monter les personnes au plafond, mais les cris du Dragons Célestes semblèrent couvrir toute trace de panique. Il était de toute évidence paniqué pour tous.

    - On peut le laisser mourir ? Marmonna Hélène en grognant, consciente que cette chute était loin d’être un désastre pour une habitante du Nouveau Monde.
    - Vous voulez la visite d’un Amiral ?! Hurla Marciorze Nesfestorius.
    - Bon point ! Firent les sœurs en cœur alors que l’agente du Cipher Pol 0 au fond de la pièce avait déjà attrapé le Dragon Céleste, prête à sacrifier sa vie pour sauver celle de la demi-divinité.

Quelques instants plus tard, de longues racines s’élancèrent vers le sol et vinrent s’enfoncer dans celui-ci, alors que les jeunes femmes se concentraient sur leur tâche de sauver la nacelle en chute libre. La chute fut vertigineuse, et l’arrêt brutal. A quelques mètres du sol, au-dessus d’une mare d’un mélange de résidus de bombe et d’acide, les personnes qui se trouvaient ici étaient sauves.

    - C’est… C’est dingue, c’est impossible, qu’est-ce que vous avez fait ?! Hurla le « Vice-Amiral ». Répondez-moi !

Il vociférait, cette fois-ci clairement énervé d’avoir été surpris et sortis de son rôle de spectateur. Ses yeux étaient presque exorbités sous son scaphandre.

    - Vous avez intérêt à me répondre !
    - C’est de la faute de ces indépendantistes ! S’énerva Hélène en gonflant ses joues. Marciorze nous a dit qu’il y avait une bonne occasion parce que des indépen-machins allaient nous laisser le champ libre pour le Fizmo…
    - Du calme, mesdames, on peut s’expliquer…
    - Vous… Vous êtes donc responsable de ces événements ? Je croyais recevoir des invités… Vous autres, capturez ces deux femelles et ce gars-là, ordonna-t-il.

Les Bremurias et le Nesfestorius écarquillèrent les yeux. Un ordre imbécile mais absolu venait d’être donné, et la Colonelle Tempesta soupira en se sachant obligée d’obtempérer… Cependant quelqu’un aurait peut-être une idée logique avant de commencer un quelconque affrontement.

Tous les PNJs ne sont pas encore révélés.
Liste des PNJs présents côté place centrale:
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Aslan Moore
Tiger Fist
Aslan Moore
Messages : 170
Race : Homme-tigre blanc
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue26/75[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Left_bar_bleue88/120[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 Empty_bar_bleue  (88/120)
Berrys: 193.500.000 B.
Ven 25 Nov - 0:34
[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 LqkRmvD
Kimberley Tormund,
Elle ne viendra plus jamais sur Holliday Island, c'est certain !

Tout s'était passé si vite. De simples petites secousses, la situation vira soudainement dans un cauchemar sans fin. Kimberley n'eut même pas le temps de réagir que déjà elle sentit son corps commencer à basculer sur le côté, dominé sans peine par la gravité qui cherchait à la pousser vers le mur du couloir où elle se trouvait.

Une seconde. Ce fut le seul timing où la brune eut le temps de comprendre vraiment la situation. Elle allait y passer, encore plus vite qu'elle ne se l'imaginait. Et malheureusement … Ce serait seule qu'elle mourrait. Loin de tous, loin de ses proches, loin de ceux qu'elle appréciait plus que tout. Loin de Nora … Nora. Lorsqu'il fut désormais trop tard pour réagir, le sang de la Tormund se glaça lorsqu'elle réalisa que la Moore était elle aussi en danger.

Des larmes commencèrent à couler sur ses joues, se mettant rapidement à flotter et à partir s'écraser sur le plafond. Elle avait échoué. Elle qui avait promis de la protéger. Elle qui avait promis qu'elle serait toujours là pour elle, même dans les moments difficiles. Elle qui s'était juré qu'elle serait une justicière, une marine sur laquelle on pourrait compter … Toutes ces pensées s'étaient révélées bien vaines face à la cruelle réalité qui s'imposait à elle désormais. La mort lui tendait les bras, sans aucune autre forme de sympathie ou d'empathie.

C'était la fin, tout simplement. Alors elle ferma les yeux, s'abandonnant à ce destin funeste … Pile à l'instant où elle sentit une main puissante et vigoureuse la plaquer violemment contre le sol sans qu'elle ne puisse rien faire. Un instant, elle crut s'être fait écraser par un meuble ou quoique ce soit du genre, avant de réaliser … Qu'il s'agissait effectivement d'une main … Celle d'Alyssia, sauvant ainsi la petite créature d'Ambroise ainsi qu'elle de cette mort certaine.

...

Instinctivement, elle voulut ouvrir la bouche pour la remercier de ce geste, mais à cet instant, le fracas du sol la fit perdre toute forme de lucidité pendant quelques instants, se sentant partir avant que la pression de la pirate ne parvienne à la maintenir pleinement en place. Il lui fallut ainsi quelques minutes pour retrouver sa conscience et réaliser enfin qu'elle venait effectivement … De survivre.

M-mer...merci.

Kimberley parvint finalement à bafouiller quelques mots, mais dut se résilier, le choc ayant quelque peu sapé ses forces. Elle parvint tout de même à se remettre debout, mais entre la maladie qui s'était emparé d'elle et la chute, ses forces se réduisaient désormais au strict minimum.

Enfin … Presque.

Réalisant enfin la situation, puis retrouvant sa lucidité et ses derniers souvenirs, elle fut pris d'un excès de panique en comprenant que … Nora venait de vivre la même chose qu'elle. Enfin … Peut-être pas. Après tout, l'endroit où elle s'était potentiellement rendu était dans les airs, alors peut-être qu'elle y était toujours, mais la Tormund n'avait plus une once de logique dans ses pensées. Voulant crier par réflexe le nom de la Moore, elle se ravisa en sentant que la poussière soulevée par le fracas de l'arbre et des décombres de la ville avait quelque peu obstrué sa trachée, la faisant par ailleurs tousser et l'obligeant à mettre son bras devant la bouche.

Instinctivement, elle se mit en route pour retourner à l'extérieur, espérant trouver aussitôt la femme-bête. Quelle erreur. Tout juste qu'elle fut sorti qu'une odeur nauséabonde s'emparant de son nez, mélangeant une horrible odeur d'acide, de sang et de béton brisé, manquant de la faire vomir. Elle ne put malheureusement s'en retenir dès que la vue prit la place de l'odorat face à la scène de cauchemar et de chaos absolu qui constituait les restes du sommet du grand parasol désormais effondrée auxquels se mêlaient les décombres de maisons de la ville basse … Mais surtout, les innombrables cadavres.

Elle n'osa même décrire dans sa tête le décor horrible qui s'offrait à elle. Partout, les morts jonchaient le sol comme des mannequins désarticulés et irréalistes. Mais ce n'était rien comparé à toutes ces formes étranges et morbides qui, avec le sang, transformait le paysage gris en un enfer rouge et terriblement organique où les rares survivants – hurlant à la mort et cherchant à la fois les parts d'eux-mêmes et celles de leurs proches ou observaient, incrédules et sans âmes, ce monde qui s'était effondré sur eux tel le Jugement Dernier dont ils subissaient désormais le courroux – avaient des airs de zombies plus que d'humains.

Je … Nora.

Fuyant cette vision, Kimberley lança un regard vers les hauteurs, espérant y trouver une nacelle céleste aux airs de divin, qui trônerait ainsi encore fièrement au-dessus de l'île, loin de tout ce chaos … Mais rien. Elle n'était pas là. Et pour la marine, cela ne pouvait signifier qu'une seule chose : elle était tombée avec l'arbre.

La Tormund se figea, plus paniquée que jamais, et se tourna instinctivement vers Alyssia et Pragma pour voir s'ils suivaient ses mouvements. Dans un tel moment, mieux valait s'accrocher à la seule chose qui pouvait ne pas lui faire oublier qu'elle n'était pas encore morte. Elle remarqua cependant que la pirate n'était finalement pas non plus tant en forme, ne marchant pas avec l'aisance d'une femme en bonne santé. La chute avait pu lui faire subir des dégâts, évidemment, mais il sembla pour Kimberley que la vérité était tout autre.

En temps normal, elle y aurait bien réfléchi, mais Nora lui revint alors en tête, et elle abandonna bien vite le peu de réflexion lucide qu'elle avait encore pour partir à la recherche de cette fameuse nacelle afin de retrouver la Moore aussi vite que possible avec l'espoir qu'elle soit belle et bien en vie. Et cette espoir était bien la seule chose qui lui donnait encore la force de marcher sans hésiter à travers ce chaos sans nom, obligée contre toute sa bonne volonté à esquiver les quelques personnes encore en vie mais mourantes, dans l'impossibilité quelconque de les soulager de leur triste malheur.

Finalement, forcée d'escalader quelques cadavres empilées par le souffle du fracas contre les restes de racines de l'arbre parasol, non sans devoir frissonner à chaque mouvement et gémissement de douleur de ceux qui tentaient encore vainement de conserver le peu de souffle de vie en eux sous cette montagne morbide et puant assez pour faire vomir une nouvelle fois la pauvre Kimberley dont même l'espoir commençait à s'affaiblir à force de subir de plein fouet tout cela sans pouvoir rien y faire, la Tormund finit par repérer, au milieu des caisses en titanes dispersées et des derniers restes de la ville autour du point d'impact de la ville, la grande pièce qu'elle cherchait.

Nora, j'arrive …

Instinctivement, elle se retint d'ajouter un « peut-être pour la dernière fois ». Elle se sentait condamnée, et malheureusement son unique option pour s'en sortir restait inconnue au bataillon … Ou presque. Cette chambre était désormais le seul miracle sur lequel elle pouvait compter pour sauver sa vie et celle de Pragma … Peut-être était-ce pour ça qu'elle n'osa penser à cette fin presque inéluctable. Après tout … Elle avait déjà survécu une première fois, alors pourquoi pas deux ?

[Event PNJ] - Le Festival de Dosukoi Panda [Groupe 1] - Page 2 TelvNbj
Nora Moore,
Qui voudra sans doute fuir toutes les batailles après ça

Oh, que Nora aurait tant aimé pouvoir décrocher ce combiné. Qu'elle aurait tant aimé entendre la voix de celle qu'elle considérait comme sa meilleure amie, si ce n'était plus encore. Qu'elle aurait tant aimé entendre l'espoir qu'elle soit bien là, bien en vie. Mais malheureusement, le destin en avait décidé autrement.

A l'instant où elle allait décrocher, voilà que la chambre céleste commença soudainement à s'effondrer, sans raison apparente, pendant quelques instants à petites doses avant de soudainement tomber en chute libre, comme un ascenseur dont on aurait coupé les fils. La Moore n'y comprenait absolument rien, mais entre les cris de panique du Vice-Amiral et les râles des inconnues souhaitant visiblement taire le criard, elle n'avait de toute manière pas de quoi poser son cerveau déjà pas forcément très porté sur la réflexion.

Plus encore, la panique s'empara d'elle, voyant évidemment sa mort arriver ou en tout cas le danger qui les attendaient tous dans cette chute, et par instinct elle vint s'agripper fermement à la taille de la  colonelle comme pour trouver du réconfort dans son malheur. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait, mais ses émotions étaient évidentes.

S'il vous plaît, protégez-moi …

Il y avait bien d'autres personnes qui pourraient la maintenir en vie, mais à ce moment-là, ce n'était rien que de moins que cette nouvelle amie qui lui permettait de croire qu'ils s'en sortiraient en vie. Et tout comme Kimberley dans sa chute, elle ferma alors les yeux, des larmes commençant à perler le long de ses joues.

Elle sentit alors un soudain contrecoup s'emparer de la chambre céleste, et d'elle par la même occasion. Rapidement, la chute libre perdit en intensité, jusqu'à … Ce que la chute s'arrête complètement, signe qu'ils ne tombaient plus. Ne réalisant malgré tout pas la situation immédiatement, il fallut quelques secondes supplémentaires à Nora, toujours agrippée à la Tempesky, pour comprendre qu'elle était en vie.

Rouvrant les yeux et réalisant ce qu'elle faisait, elle lâcha aussitôt sa supérieure en rougissant de honte et recula instinctivement pour ne pas s'imposer plus, redevenant alors la jeune fille à peine adulte qu'elle avait l'habitude d'être. Elle resta ainsi quelques instants en retrait, écoutant à peine ce que les autres disaient, lorsqu'elle entendit finalement le Vice-Amiral prendre la parole, sa voix mais surtout ses paroles attirant rapidement son intérêt.

...

Elle ne sut quoi répondre sur l'instant lorsque l'ordre fut donnée. Elle se tourna vers Eileena puis vers Violette et même le roux à ses côtés, réalisant qu'elle avait inconsciemment ignorée ces deux derniers depuis les déboires avec le vieil homme, cherchant à savoir quel serait leur réaction à ce sujet, puis voyant finalement que la Tempesky allait s'exécuter, elle se décida à obtempérer par défaut à son supérieur, mais s'arrêta en notant quelque chose.

Mais … On a rien pour les attraper … Si ?

La question transpirait l'innocence et le désir inconscient d'éviter le conflit. Elle se savait parfaitement inutile au combat sans son bouclier, et même si son père lui avait appris à utiliser un minimum ses poings, elle n'aurait aucune chance de battre n'importe quelle personne un minimum entraînée comme ça … Et malheureusement, elle faisait désormais face à trois menaces dont elle se demandait même si le combattant qu'était Aslan Moore pouvait seulement leur faire face.

On va devoir faire sans rien.

Elle gloussa bruyamment en entendant cela. Elle ne pouvait tristement pas y échapper. Et les secondes passant, l'annonce d'un affrontement brutal était plus qu'évident. C'était plus ou moins l'assurance pour elle d'y passer, et même si elle s'était engagée à ne pas fuir l'adversité et toujours combattre l'ennemi au nom de la Justice, elle savait que son père ne le pardonnerait sûrement jamais de s'être bêtement sacrifié pour de simples principes. En vérité, elle ne savait pas quoi faire, mais voyant sa supérieure se préparer au combat, elle dut se mettre en tête qu'elle se devait aussi de le faire. Plus de retour en arrière. Cependant … à paniquer ainsi, elle croisa le regard d'une personne qui lui fit aussitôt réaliser qu'un possible espoir s'offrait à elle et tous les autres, s'empressant de le prendre à pleines mains.

Vous, monsieur. Vous pourriez nous aider à attraper ces méchants ?

Elle dit cela avec une voix légèrement tremblante, toujours paniquée et sous le choc à cause de la situation, mais trouvant en cette question un semblant de courage et de détermination pour lui permettre de se paraître convaincante et surtout ne pas bafouiller.

Maintenant, restait à savoir si le destin lui réservait une bonne ou une mauvaise surprise …

Infos:
Aslan Moore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: