Le Deal du moment : -30%
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To ...
Voir le deal
79.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Mer 20 Avr - 23:46

L'Aqua Town [1]


Pour une fois, Lidy Olsen n’était pas en mission. Elle y serait bientôt envoyée, mais avec les préparatifs que ses supérieurs avaient, elle-même ne recevait pas de nombreuses missives comme cela aurait pu être le cas dans son imaginaire. Les événements récents l’avaient amenée à s’interroger sur son propre futur, et elle tendait à éprouver un vide en son for intérieur. La mort de son frère la bouleversait toujours autant : après tout, c’était elle qui avait appuyé sur la gâchette. Le choc provoqué par la suite lui avait permis de recouvrer une partie des souvenirs enfouis au fin fond de son esprit. Ses enfants étaient quelque part sur Grand Line, les enfants qu’elle avait eus avec Heziel Coffe. Cet homme était devenu un Capitaine Corsaire après avoir prouvé sa dangerosité… Lidy ne pouvait que se méfier d’une telle personne, et elle en était en même temps follement amoureuse à l’époque. Pourtant, ce sentiment s’était tu au profit d’une forme de mélancolie.

Lui ne saurait sûrement jamais qu’il était le père de trois enfants. Et elle… Pourrait-elle un jour les revoir ? Les différentes déceptions l’avaient amenée à penser qu’elle devrait sûrement prendre un repos. Après l’attaque des révolutionnaires contre le royaume où elle se trouvait quelques semaines plus tôt, elle dut se diriger vers Water Seven. Elle n’en revenait toujours pas d’avoir coopéré avec Shiki M. Eiki…

Enfin, à présent qu’elle était ici, elle pouvait prendre un peu de repos… C’était du moins ce qu’elle voulait faire, mais son esprit n’arrêtait pas d’être préoccupé. Elle avait pris une chambre dans un hôtel assez luxueux, peut-être pouvait-elle aller au spa ? Là-bas encore, elle n’arrêtait pas de penser au boulot… Finalement, il lui fallait quelque chose à se mettre sous la dent. Elle pouvait peut-être s’informer sur les navires que Water Seven réalisait. Il y avait un certain nombre de projets malgré l’attaque récente de Sayouri Taka et de Ren Tao. Ces deux-là n’avaient pas loupé leur coup. Elle n’aurait rien pu faire pour les en empêcher, certes, mais…

- Aaaaah, faut que j’arrête d’y penser ! Dit-elle à voix haute, ce qui était contraire à ses habitudes.

Elle s’élança ainsi dans les rues de la célèbre ville aux multiples canaux connue pour l’Aqua Laguna, un phénomène de marée qui menaçait d’immerger l’île. Y aurait-il un moyen d’arrêter ce phénomène ? Elle pouvait peut-être penser à un système sensiblement identique à celui de Shabaody pour contrôler les marées, mais elle n’avait elle-même pas accès à la technologie nécessaire pour cela… Oui, elle pensait que quelqu’un d’autre l’avait. Il était sûrement possible de créer une forme de barrage naturel autour de l’île à l’aide de Pop Green, et d'employer la nature pour empêcher l’île de couler sous les flots.

Ce plan avait peut-être déjà été envisagé, alors pourquoi n’avait-il pas été mis en place ? Sûrement parce que quelqu’un y gagnait à ce que le niveau de l’eau monte. La destination était à la fois dangereuse et exotique, cela donnait du charme, faisait monter le tourisme. Les chantiers navals profitaient aussi de cet état de fait, puisqu’une île de cette taille permettait d’éviter de grandes traversées. La Olsen ne pouvait que supposer, mais elle en apprendrait plus en allant auprès des charpentiers.

Ainsi, elle quitta sa chambre d’hôtel après s’être changée. Elle portait sa tenue officielle d’Agente d’élite du Cipher Pol 6 qui lui donnait une sorte de passe-droit, malgré les regards hautains qu’on pouvait lui offrir. La crainte de se faire débusquer pour la moindre connerie la faisait fermement sourire : elle n’irait pas chercher celui qui avait magouillé son tour de garde, ni celui qui trichait de dix minutes sur son service tous les jours. C’était le travail des « Ressources Humaines », pas le sien. Pourtant on faisait souvent l’amalgame.

Après avoir visité deux chantiers en cours de réparation, elle tomba enfin sur des docks qui étaient occupés par des marines. Les rails du train des mers avaient dû être réparées après l’assaut de Ren Tao et de son homme-requin, Krake, mais il restait encore quelques réparations à effectuer, plus mineures cette fois-ci. Quelques parties des forges utilisées pour construire les coques des navires avaient été réquisitionnées à ces fins-là. Lidy s’approcha des lieux, et on la regarda cette fois-ci avec moins de véhémence. Les charpentiers étaient des civils. Elle les salua d’un signe de la main et on lui répondit avec un air de navire en plein naufrage. Son apparence frêle faisait d’elle un fantasme pour la gente masculine dans ce type de milieux. Elle pouvait le lire en eux. Elle s’approcha ainsi des réparations, et observa ce qui était en train de s’y faire, quitte à empiéter sur l’espace vital des travailleurs.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Jeu 21 Avr - 21:10
Le travail pour oublier, c'est une méthode courante qui sait parfois se montrer efficace. Certes ce n'est pas un médicament, tout juste un pansement qu'on applique, mais c'est important aussi. Pour certains, cela fait parti du processus de guérison, certains comme moi. Reconstruire tout le plus rapidement possible, effacer toute trace de cette bataille pour passer à autre chose. Ca aussi ça aide, mais ça aide toute la ville, pas seulement moi. Raison de plus pour le faire donc. Autant vous dire que je n'ai pas hésité, j'ai posé tous mes jours de congé, pour aider à remettre la ville et la compagnie en état le plus vite possible. Je vais pas mentir, avoir été obligée de poser des jours pour pouvoir faire ça, ça m'a un peu beaucoup casser les vous savez quoi. Merde bordel, je sais que le train travaille séparément de Water 7 et de la Galley-là désormais, mais cette ville c'est leur origine. C'est aussi leur principal partenaire. On a eu le droit à trois jours pour les originaires de la ville pour faire notre deuil. Oh putain j'ai failli leur faire bouffer leurs trois jours de merde. Je sais toujours pas pourquoi je l'ai pas fait d'ailleurs, quand j'y repense. J'ai juste hurler et je suis partie, me contentant de claquer la porte derrière moi avant de faire une connerie. C'est le monde des affaires, un monde froid qui ne laisse pas de place à la pitié je suppose. Pas un endroit pour moi, pas un endroit ou je retournerais. Une fois que tous mes jours de vacances y seront passés, je démissionnerai. C'est tout. Leur attitude m'a trop déçu, je suis peut être trop bas dans la hiérarchie, ou trop jeune pour comprendre leur propre difficulté, mais tant pis. Malgré tout mon amour pour cette merveilleuse invention qu'est le train des mers, ainsi que toute mon envie de continuer à l'étudier et à m'en inspirer... Déçue ? Totalement. Cependant après la mort de papa et de tous ces autres gens que je connaissais, cette déception est presque anecdotique. Eux, c'est juste des gens de qui je n'attendais rien et qui n'ont rien fait. Je vais juste leur pomper un max de thune avant de me barrer donc. Bah oui on perds pas le nord. En vrai ils auraient été cool, je serais parti quand même je pense. Je me vois mal reprendre la vie comme avant après ces événements, mais j'aurais juste pas chercher à prendre tout ce que je pouvais, pour les planter ensuite là. Tant pis, mes neurones ont perdu assez de temps comme ça sur le sujet.

Le plus stupide dans cette histoire, c'est qu'au final je bosse quand même un peu pour eux en vacance, vu que le programme du jour concerne la réparation des rails détruits. Oh douce ironie... Bref, vu que je suis parmi ceux (encore en vie) ayant le plus bossé dans le domaine du chemin de fer, je me suis naturellement portée volontaire pour aider aussi pour ça. Même si on ne peut pas parler d'un incroyable secret professionnel, l'alliage utilisé pour forger les rails n'est pas non plus celui qu'on croise partout. Il faut qu'il soit solide pour supporter le poids du train, mais aussi flexible pour suivre les mouvements des vagues même en cas de grosse houle ou en tempête. C'est qu'elle est capricieuse la mer sur Grand Line, il s'en passe des choses. Il ne faut pas qu'ils rouillent non plus avec l'eau de mer. Non franchement, c'est pas de la merde cet alliage, c'est un sacré travail de recherche. Vous croyez qu'il a prit ça en compte, l'abruti qui s'est amusé à tout faire exploser ? Bien sûr que non ! Je lui referais bien le portrait à celui là aussi ! Je crois que je vais vraiment le faire, de rentrer dans la marine. C'est de moins en moins une blague dans ma tête et j'ai même commencé à faire mes recherches sur comment faire. Seulement bon ce n'est pas le sujet du jour, restons concentré. Les rails dans l'océan ont été remplacé, mais on a pas une quantité infinie de remplacement non plus. Il faut que ces pièces soient terminés afin que le train des mers puisse continuer à fonctionner sereinement. Le maitre forgeron fixe intensément le brasier, le métal approchant de la température désirée et je vois bien aussi qu'il va être temps de passer à la phase d'après. Observant derrière moi, je regarde si les gars sont prêts pour que l'on fasse couler le métal et passer à la suite. Sauf que euh, ils sont pas prêt là en fait. Ils sont pas prêt du tout d'ailleurs !

- HOY, REVEIL ! VOUS VOUS BOUGEZ LE CUL OU VOUS PREFEREZ QU'ON VOUS LE VERSE DANS LES MAINS, LE METAL FONDU ! ... GREGORY, NE TENDS PAS LES MAINS ANDOUILLE !!

Non mais ils sont teubés ou quoi ? Hey les gars, avec les problèmes d'effectifs de la compagnie du moment, si on vous a demandé d'être ici pour ce taf, c'est pas pour que vous ayez le plaisir de regarder ailleurs, quand on a besoin de vous. Bon ils avaient pas tous la tête ailleurs hein, heureusement, Mais bon merde quoi, contrairement à moi, vous êtes payés pour être là en fait je vous rapelle. M'approchant à hauteur de Grégory, c'est une tape derrière son crâne qui part pour le ramener sur terre. Bordel, je sais qu'on est plutôt chill en général à la compagnie, mais c'est parce qu'on a le professionnalisme qui va avec, car on sait que le travail sera bien fait quoi qu'il arrive. Ca se sent que certains ont pris du galon, plus par manque de personnel, que par compétence acquise. C'est un problème qui ne se résoudra qu'avec du temps, on ne peut rien y faire hélas... Heureusement, la base est quand même encore là et bien solide et les gens se mettent en position rapidement, préparant la coulée du métal dans les moules adéquats et de quoi refroidir le métal avec la bonne procédure. Un sourire se lève sur mes lèvres. Bien, ils sont un peu benêt, mais ils sont toujours réactifs quand il faut. Du coup je vais pouvoir m'occuper de l'autre problème à présent...

- Vous avez besoin de quelque chose ...?

Bras croisés sous ma poitrine, je regarde le petit brin de femme en uniforme qui se balade comme si de rien n'était, me tenant clairement devant elle pour lui bloquer le passage. Les mecs je vous jure, il leur faut pas grand chose. Je vous suffit pas comme rince oeil ? Bon en même temps, cette fille est dans un type très différent de ceux qu'on croise par ici. Oh drame oh désespoir oh vieillesse ennemie. A peine 20 ans et on me jette déjà comme une vieille chaussette usée. Bref, c'était la minute blague. Revenons aux choses sérieuses.

- Vous avez beau avoir l'uniforme, vous avez pas le droit de traîner partout pour autant. Genre ici par exemple. Après si vous voulez un renseignement ou autre, je peux vous aider.

Après tout, contrairement à cette bande de gentils idiots derrière moi, MA présence n'est pas indispensable. Je suis juste là en volontariat bonus, du coup en soi je peux m'occuper d'une agent gouvernementale. En plus, comme je m'intéresse de plus en plus à leur corps de métier. On est jamais à l'abri d'une conversation surprise intéressante ? Sinon bah je me contenterais de la foutre dehors.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Ven 22 Avr - 22:37

L'Aqua Town [2]


La Olsen toisa du regard la personne en face d’elle. Les informations affluaient. Lucina Deminus, la vingtaine. Elle avait perdu son père et ses amis. C’était un brin de femme qui travaillait dans l’entretien du Train des Mers, une valeur importante pour le Gouvernement Mondial en terme de locomotion. Pour Lidy, cette femme était en revanche une nuisance dans sa découverte de ce qui se faisait ici. Si la bleue n'arrivait pas à s'accaparer des idées, elle risquait d’avoir du temps pour penser, et si elle pensait… Se mettre sur sa route était certainement une mauvaise idée, mais que pouvait-elle dire à une ingénieure ? Elles avaient tendance à être bourrues, ces personnes-là.

- Je suis ici pour regarder votre travail, répondrait-elle avec un sourire de connivence. Lidy Olsen, Agente d’élite du Cipher Pol 6. Je gère les traîtres dans le Gouvernement Mondial, y compris ceux qui pourraient vouloir participer à des actions de sabotage. Le Train des Mers étant sous la supervision du Gouvernement, ferait-elle en pointant les rails du regard. Je me dois de faire mon travail d’agent civil et de faire en sorte de repérer les anormalités qui pourraient survenir dans ce type de situations…

Elle s’arrêta un instant, puis fixa la jeune femme dans les yeux.

- Mais peut-être souhaitez-vous m’empêcher de faire mon travail ?

Si la mécanicienne comprenait où elle se situait dans la hiérarchie des agents gouvernementaux, elle comprendrait rapidement que Lidy ne rigolait pas. Pourtant, à aucun moment la jeune femme n’avait mentionné être missionnée. La raison était assez simple : en tant qu’Agent d’élite, elle pouvait se permettre ce type d’assomption. Ses supérieurs regarderaient sa dévotion comme un galon de plus sur son curriculum vitae, et les civils approuveraient de voir une personne qui voulait assurer leur sécurité. Et la Olsen… Elle était simplement en train de s’occuper l’esprit, le résultat n’avait que peu d’importance. Au contraire, si elle pouvait trouver une personne avec une répartie digne de ce nom, cela l’amuserait.

Pour autant, l’attention de la jeune femme serait attirée par les pensées des personnes qu’elle regardait, et elle tendrait la mâchoire. « Je ne croyais pas être autant dans le vrai. » se dit-elle en grondant presque.

- Je suis navrée d’interrompre votre travail, je vais me mettre à l’écart pour observer de loin.

Elle venait de changer de fusil d’épaule ? A vrai dire, elle fixait un homme qui était en train de manier une partie métallique somme toute banale. Le travail qu’il faisait pouvait être fait pas des personnes assez peu expérimentées. Et pourtant, si Lucina suivait le regard de la Olsen, elle pouvait noter ce que Lidy n’aurait jamais deviné sans l’esprit de la personne en train d’agir. La trajectoire était trop précise pour que ce soit un hasard. L’homme avait profité du moment où Lucina s’était éloignée, où elle avait le dos tourné, pour bâcler une pièce. Elle n'était pas sa superviseure mais avait un œil affûté après tout. La vitesse de refroidissement à laquelle il la soumettait la rendait inutilement fragile. Si c’était loin d’être inquiétant pour l’instant, ainsi qu’au montage, supporter le poids du Train des Mers ne serait pas possible avec un tel outillage.

Ainsi, comme promis l’Agente d’élite se mit à l’écart, laissant la jeune femme réaliser son travail. Elle ne pouvait pas agir impunément, surtout sans preuve, cependant si une technicienne chevronnée s’y mettait… Il n’y avait aucun doute qu’elle pourrait intervenir et l’arrêter. Pourtant, quelque chose la chiffonnait. Cette personne cherchait-elle réellement à rendre les rails inopérantes, ou voulait-il se débarrasser de sa charge le plus vite possible ? Dans les deux cas, son comportement était irresponsable.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Sam 7 Mai - 21:22
Je crois que je vais la foutre dehors. Ouais, on va faire ça. J'ai envie de faire ça. On peut faire ça ? Parce que j'ai vraiment envie de faire ça.  Bonjour je suis Lidy Olsen, je suis agent d'élite et je fais ce que je veux. Mais ferme ta gueule meuf ? S'il suffisait de porter un uniforme pour faire ce qu'on voulait à la Galley-là, ça se saurait merde. Il y a quelques mois encore, elle se serait fait jeter dehors sans un mot, avec une attitude pareille. En plus, je veux pas juger sur les apparences, mais euh. Elle n'a pas l'air du genre experte en ferronnerie, ça se voit juste à ses mains qu'elle n'est pas artisan. Après elle a peut être des connaissances théoriques, possible, mais ça me parait tordu quand même et surtout vachement léger, pour effectuer un contrôle digne de ce nom.

- Vu que l'erreur est courante, je précise quand même au cas où. La Galley-là Compagnie a créé le Train des Mers, mais elle n'en assure pas la gestion. Si vous avez un problème avec sa gestion, je peux vous donner l'adresse de l'entreprise qui le gère.

Franchement, si elle veut emmerder quelqu'un, je lui file l'adresse avec plaisir.  

- Ici, il n'y a plus que quelques contrats pour de gros entretiens et les rails. Notre client à nous, c'est la Compagnie du Train des Mers, pas le Gouvernement Mondial. Si vous voulez faire un contrôle, ramenez quelqu'un de chez eux. Quand à votre relation avec eux, c'est pas notre problème.

La supervision du gouvernement n'existe que sur le papier après tout, le train desservant pas seulement Enies Lobby. C'est juste quand ça les arrange qu'ils la ressortent. ... En vrai, mon argumentation a ses failles je le sais, mais tant pis. Quand on se ramène sans rendez-vous, pour piquer sa crise d'autorité et sortir direct les menaces. Ca me donne juste pas envie d'être sympa ou coopérative et pourtant, je le rappelle, ça c'est aujourd'hui après que la réputation du Gouvernement a grimpé en flèche dans la ville. Je vous laisse imaginez comment je l'aurais envoyer chié l'année dernière. Ce genre de parole, c'est une insulte envers l'entreprise. La Galley-là Compagnie a toujours fourni un travail exemplaire, envers et contre tout. Au moins là, je lui laisse une chance de se rattraper. Si son argumentation est raisonnable et qu'elle est convaincante, je serais presque prête à la laisser faire. Tant qu'elle ne commence pas à pousser une gueulante et que ça commence à empêcher les garçons de se concentrer, sur ce qu'ils ont à faire. Je suis probablement l'une des plus faibles à la Galley-là et vu comment elle semble à l'aise, seule ici dans cette forge à la chaleur étouffante, elle doit surement cacher plus d'un tour dans son sac. Surtout vu son métier, mais tant pis. Seulement la conversation part totalement dans le sens inverse de mes pires craintes, ce qui j'avoue, me surprends pas mal vu comment ça démarrait.

- Hein ? Euh, si vous restez tranquille et que vous ne vous baladez pas partout, ou que vous gênez pas les travailleurs. Vous pouvez rester là.

Si elle devient raisonnable, je veux bien lui faire ce compromis, même si je trouve son attitude étrange. Ce revers de situation est trop extrême, elle a clairement une idée en tête. Le pire c'est qu'elle ne s'en cache même pas, ce qui me perturbe encore plus. Si une partie de moi décide qu'il vaut mieux la garder à l'œil, une autre dirige mon visage machinalement dans la direction ou elle regardait. Ah les coups de marteau, c'est une des parties de l'atelier qui attire le plus souvent le regard pour les néophytes. Je comprends c'est assez beau à voir, comparé à d'autres parties. Cependant, même si ça demande pas mal de travail sur le métal, cette partie ne demande pas un gros jugement. C'est juste de la persévérance afin d'obtenir le résultat souhaité.

- Déjà fini Neil ? ... Bob ?!

Passant au milieu des stations de travail des chargés de cette partie, je suis assez surprise j'avoue que Neil ait déjà fini sa pièce actuelle, attendant la prochaine. Il est pas là depuis longtemps donc je le connais pas plus que ça, mais de ce que j'ai vu, il avait pas l'air si bon. Après il a peut-être eu un déclic, ou il a juste eu de la chance sur les dernières pièces et a bien avancé dans la bonne direction directement. Le métal peut être très coopératif parfois. Bref, ça me donnerait déjà envie de jeter un œil d'ordinaire ; le fait que l'agent regardait par là avant son changement d'attitude, m'intrigue d'autant plus. Manque de chance pour Neil, j'ai à peine fini ma phrase que j'appelle déjà Bob, grand maître de cette forge, loin de son fourneau. Juste un coup d'oeil à sa dernière pièce suffit pour me dire qu'elle ne me plait pas. Il n'y a aucun problème sur la forme, mais sa couleur me gène, des nuances dans son gris acier dont le reflet ne me convient pas. Un détail mineur auquel beaucoup ne prêterait pas attention, mais j'ai vu et travaillé suffisamment ce métal ces dernières années pour le connaitre par cœur. Aucune pièce n'est sorti avec ce reflet, alors je veux l'avis de Bob pour être sûr qu'il n'y ait pas de problème, même si j'ai déjà mon avis sur la question.

- Lucinaaa-chaaan. Tu m'appelles enfin. As-tu vu la lumière et enfin décidée de revenir sous l'aile protectrice et bienveillante de ton cher Bob ? Tu as encore tellement de chose à apprendre et tu es partie tellement vite.

Larmes au bord des yeux et arrivant d'une foulée légère, mais rapide, l'homme de 2m à la barbe plus imposante encore que son physique de déménageur se jette sur moi. Avant même que j'ai eu le temps d'en placer une, mon visage se retrouve plaquer à travers la pilosité faciale de l'homme, pour aller embrasser son tablier en forme de cœur iconique. Peux... plus... respirer...! Si la scène est habituelle entre nous, l'homme m'ayant appris tout ce que je sais sur le métal. Ce n'est pas le moment là. A défaut de mots du coup et ma lutte semblant veine, je réoriente mes mains pour pointer à l'Okhama du bâtiment la vraie raison pour laquelle je l'ai appelé. Le résultat ne se fait pas attendre, car je sens l'emprise de l'homme se desserrer de moi pour s'approcher du rail.  

- Chef, vous pouvez me dire ce qui se passe ? Lucina ne m'écoute pas depuis tout à l'heure et vous avez l'air bizarre aussi. J'ai fais une erreur sur cette pièce ?
- C'est toi qui a fait ça mon petit Neil ?
- Euh oui ?
- C'est un bien vilain coup de marteau que tu lui as donné là... Tu ne lui a laissé aucune chance la pauvre. Viens voir maman Bob ma belle. Je vais m'occuper de toi et te refaire une beauté, ça va aller... Quand à toi mon petit Neil, je te prierais de sortir d'ici je te pris. Ne reviens plus.

Caressant la pièce de métal saboté avec toute la douceur du monde malgré sa chaleur encore importante, Bob prends l'acier dans ses mains et repart avec, la mort dans l'âme. Les larmes parties, la tristesse affichée sur son visage quand il passe à côté de moi est bien plus frappante pourtant. Je crois que c'est la première fois que j'entends ce gros barbu demander à quelqu'un de partir et de ne plus revenir. Si l'attitude de la Olsen et ce que j'avais vu suffisait à me faire avoir de sérieux doutes, la réaction de Bob elle ne laisse plus la place aux questions dans mon esprit. Franchement, je me demande ce qu'il peut y avoir de pire que ça dans une entreprise, surtout une ou la cohésion est aussi importante. Surtout en ce moment.

- Sabotage.

Le mot est dit avec une froideur extrême, ne laissant pas le place aux doutes sur ma pensée actuelle, alors que mon regard se pose pour la première fois seulement sérieusement sur cet homme, tandis que ceux autour de nous commencent seulement à comprendre ce qui se passe. Une petite trentaine, des yeux bleu et une barbe légère, mais à la taille correcte encadrant le tour de son visage. Son expression est celle d'un homme discret et perdu qui ne comprends pas ce qui lui arrive, pourtant quand ce mot s'échappe de ma bouche, elle est instantanément remplacé par un visage déterminé. Il n'hésite alors pas un instant à profiter du départ de Bob et de l'absence de réaction des autres pour prendre la fuite, révélant au passage des capacités physiques bien supérieures à celles qu'il avait affiché jusque là. En temps normal, j'aurais hurlé avant de me lancer dans une course poursuite un peu désespérée, mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, en dehors de la colère, j'ai de la pitié pour ce mec. Franchement, il a pas eu de chance. Son sabotage était assez discret et avait une chance de passer. Même si on l'avait vu plus tard, vu qu'on contrôle souvent des pièces... Ca aurait été pratiquement impossible de remonter jusqu'à lui. Seulement cette Lidy Olsen a rendu sa prise en flagrant délit pour ainsi dire inévitable. Cette même agent d'élite qui se trouve à présent entre lui et la seule sortie du bâtiment.

- Ouaip, c'est sacrément pas de bol.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Mer 18 Mai - 22:43

L'Aqua Town [3]


C’était une pauvre âme sans une once de chance de survie. Lidy ne pouvait compatir avec la situation qui se déroulait sous ses yeux. Elle avait vu Lucina, puis le maître forgeron en présence, un Okama du nom de Bob. Il était d’une stature imposante, avec une barbe foisonnante. Son regard expert lui permettait de déterminer la qualité des pièces à l’œil nu, ce qui représentait un véritable atout qu’il avait sûrement enseigné à sa disciple. Pour autant, elle fit appel à lui quand il s’agit de porter le jugement ultime, et celui-ci fut... sans appel. Pour le coup, la « chance » était du côté de la demoiselle à la chevelure bleue. Elle était arrivée au bon moment, et le renvoi immédiat du saboteur fut impitoyable.

« Saboteur » ou « J’en-foutiste », c’était pour l’Agente d’élite la même chose. Elle n’était pas véritablement en mission à ce moment-là, mais elle pouvait au moins aborder la chose comme si elle jouait son rôle officiel. Devait-elle le rapporter aux marines ou l’interpeler elle-même ? Elle estima un instant ses chances de victoires en jugeant de la situation. L’intervention de la forgeronne avait été bénéfique alors elle devait au moins lui rendre la pareil en ne rendant pas sa journée de travail plus compliquée. L’interpellation n’avait pas de raisons de se faire ici, et lorsque l’homme passa aux côtés de Lidy, cette dernière se leva tranquillement et lui emboita le pas en faisant signe qu’elle revenait.

Le fameux Neil parcourut une petite distance au milieu du dock, apparemment plus inquiet d’être pourchassé par le contremaitre que par la petite bleue en tenue officielle. Il ne l’avait d’ailleurs même pas remarquée. Comment faisaient-ils pour ne pas connaître le Cipher Pol 6 après tout ce temps ? … Non, elle ne voulait pas vraiment y penser. Son agence ne jouissait pas d’une excellente réputation. D’un soupir las, Lidy avala la distance qui la séparait de l’homme d’un soru, posa sa main dans son dos et lui fit manger les dalles de pierre sur le sol, enchainant toute la scène en un rien de temps.

- Décidément, même les congés ne sont pas reposants. Cela dit, ça m’occupe, alors je devrais presque vous remercier. Vous êtes en état d’arrestation… Tiens, qui est l’agent en charge de cette île ?

Elle appela Enies Lobby qui lui passa un autre agent, le précédent ayant été tué lors de l’assaut sur l’île, et elle lui indiqua ce qui venait de se dérouler. Il arriva rapidement, prit en charge la personne et cracha quelques jurons en jugeant que l’enquête allait lui prendre un temps monstre. Malheureusement pour la férue de boulot, elle ne pouvait empiéter sur les plates-bandes de ses collègues. Après avoir remis l’homme aux marines, les deux membres du Cipher Pol 6, l’agent Damian Passetout, et l’agente d’élite Lidy Olsen se mirent en route vers les docks où avait eu lieu « le crime ». Lucina ferait sûrement une drôle de tête en voyant qu’ils s’étaient multipliés, qu’ils n’étaient à présent plus un mais deux.

- Je m’excuse de vous…, commença à crier Damian en entrant sur le lieu de travail, avant que la bleue ne lui mette une main sur la bouche et lui fasse signe de faire le silence.

Quand elle verrait que Lucina en avait terminé avec le travail en cours, elle lui ferait signe de venir si elle était disponible. Elle patienterait le temps qu’il fallait, laissant à nouveau ses pensées vagabonder sur les problèmes de l’île et s’asseyant de manière discrète sur le côté. Son regard papillonnant avait arrêté de s’intéresser au travail des personnes présentes, jugeant qu’ils étaient tous plus adeptes de leur boulot que l’incompétent viré aussi vite qu’il avait été engagé. Enfin, quand la demoiselle pourrait se libérer, l’Agent s’approcherait d’elle avec un air solennel :

- Je m’excuse de vous déranger, je viens pour enquêter sur le sabotage réalisé par un certain…

Il sortit son carnet.

- Neil. Est-ce que vous auriez un témoignage à m’apporter ?
- Avant cela, j’imagine que vous avez disposé des pièces qu’il a utilisées. L’agent Damian Passetout, dit la bleue en faisant les présentations qui auraient dû être faites, fera parvenir une requête auprès de votre employeur, mais je voulais juste vous prévenir. Merci beaucoup d’avoir été aussi réactive, ajouterait-elle en inclinant légèrement la tête et le buste en signe de respect.

C’était une marque qui pouvait sortir de l’ordinaire, et l’Agent Passetout tenterait de se confondre en excuses pour son impolitesse et son manque de professionnalisme si la Deminus lui en laissait l’occasion. Lidy avait baissé d’un ton, et semblait abandonner le côté autoritaire de sa demande.

- Si nous ne vous dérangeons pas, est-ce que nous pourrions recueillir les témoignages, ou devrions-nous revenir à un autre moment ?

Si c’était le cas, elle demanderait à quel moment ils seraient disponibles. Peut-être en avait-elle déjà parlé avec Bob, en anticipation de ce moment. Ils ne pouvaient pas condamner Neil sans preuve après tout.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Dim 22 Mai - 16:16
Je m'attendais à ce qu'elle choppe Neil d'une manière ou d'une autre, mais elle se contente de le regarder passer. Calmement, sereinement. Après cela elle lui emboite le pas, me faisant un signe avant de partir. A plus tard ? Je crois que c'est ce qu'elle a voulu dire, du coup elle va l'attraper et revenir j'imagine. Elle ne veut pas nous déranger ? Je ne sais pas, en tout cas on dirait que pour elle, Neil est déjà en cage. Vu qu'elle est venue pour lui en même temps, j'imagine qu'elle doit avoir des hommes dehors qui n'attendent que lui ? Ca ou elle a une confiance suprême en elle pour l'attraper. J'avoue que la curiosité me ronge, du coup je décide de jeter un œil à l'extérieur du bâtiment. Personne, aucun cordon de sécurité ou troupe de marine aux fusils braqués sur un Neil ayant les mains en l'air. Elle s'en occupe seule du coup ? Peut être qu'un de ses collègues attendait dehors pour prendre notre saboteur en filature. Peut-être qu'elle le fait elle même, confiante en sa capacitée à le rattraper facilement. Si ça se trouve, elle prend juste son temps et n'a aucune intention de le suivre en particulier, attendant juste de l'attraper quand elle l'aura décidé. Quand on la voit, toute petite et frêle comme ça, les dernières options semblent un peu surréaliste, mais bon. Ne pas se fier aux apparences et puis. Est-ce si important ? Probablement pas. Je suppose qu'elle reviendra vers nous quand elle aura fini avec lui, rien que pour nos témoign ...

- BOOOOB !!! NE JETTE PAS LA PIECE DANS LE FOUUUUUR !!

***

Cheveux attachés dans le dos et lunettes de protection sur le visage, c'est d'un geste habitué que ma main droite tiens la pince et tourne le futur rail sur le coté, permettant à ma main gauche de marteler comme elle le souhaite. Maintenant que Neil est "parti", il faut bien que quelqu'un bosse sur sa station. C'est qu'on a des délais à tenir, on va pas prendre du retard à cause d'un seul imbécile. La compagnie est au courant de ce qu'il s'est passé ici, on a juste à coopérer avec la marine et ils essaieront de nous envoyer quelqu'un quand ils pourront. M'étonnerait qu'on voit quelqu'un arriver avant au moins demain. Tant pis, je suis venu pour donner un coup de main après tout, ça me dérange pas que ça soit des coups de marteau. J'avoue avoir un petit sourire aux lèvres, le travail est simple et ne me demande pas trop de concentration, mais il n'est pas désagréable pour autant. Cela faisait longtemps que je n'avais pas réellement forgé quelque chose et j'ai toujours aimé donner leur forme aux pièces. Pas pour rien que ma spécialité reste la sculpture après tout. En plus, comme je n'ai pas besoin d'être à 100% dans ce que je fais, vu que je reste même comme ça plus rapide que la majeure partie des autres autour de moi. Ca me permet de surveiller quelqu'un de particulièrement têtu !

- Bob, je te vois ! Repose cette pièce, je t'ai déjà dit non ! On ne peut pas la reforger pour le moment ! Les marines en auront peut-être besoin comme preuve !
- Maiiiiiiiis. La pauvre, elle souffre. On s'en fiche de la marine, en plus ils sont partis. Ils ne verront même pas la différence, même s'ils reviennent. Je lui mettrais un peu de peinture si tu veux...
- Mais ça va pas la tête. J'ai dit non ! ... En plus, un enfant de trois ans peint mieux que toi.
- Méchante ! Cruelle ! Traitresse ! C'est celui qui dit qui l'est !

*Soupiiiir* Il me fatigue, un vrai enfant. C'est censé être le chef ici, mais dès qu'on parle de métal. Il n'est absolument pas raisonnable ! Une des raisons pour laquelle, malgré ces qualités, il n'a jamais pu s'élever plus haut que ça dans l'entreprise. Pas que ça le dérange, tant qu'on le laisse travailler tranquillement et comme il veut. Exactement ce que je l'empêche de faire actuellement quoi. Ca m'embête de faire ça, mais pas le choix en même temps. Je sais que ça lui coute, mais il s'en remettra. ... Probablement. Heureusement pour moi, une fois cet échange rempli de professionnalisme et de maturité terminé, Grégoire en face de moi me fait signe de regarder vers l'entrée. Ouf, sauvée elle est revenue, avec un copain en plus. Finissant ma pièce, je vais ensuite récupérer Bob pour que nous allions voir ensemble ce qu'il en est et qu'on puisse en finir avec cette histoire.

- Allez les gars, pause repas !
- Mangez bien et reprenez des forces les enfants, l'après-midi va être longue aussi, mais si tout va bien, nous aurons fini cette commande ce soir.

En profitant pour chopper une serviette et une bouteille d'eau, une bonne pause est toujours appréciée après tout ça. Il n'y a que Bob qui peut rester toute la journée dans un four pareil sans une goutte d'eau, je ne sais pas comment il fait. Enfin il y en a surement d'autres, mais je n'ai vu que Bob le faire pour le moment... Bref un peu de fraicheur et un peu moins de transpi et ce monde est déjà un meilleur endroit. De quoi me remonter le moral, avant une suite probablement remplie de questions chiantes et va savoir quoi encore. Le nouvel accompagnant semble un peu en stress, même s'il est difficile de savoir si c'est à cause de la chaleur du lieu, de Bob ou d'autres choses. Genre Lidy, à côté de lui par exemple. On sent la différence d'expérience et de professionnalisme entre les deux. Elle n'hésite pas à le reprendre au milieu, tout en faisant les présentations qu'il a oublié dans le tas. J'avoue que ça me fait plus étouffé un rire qu'autre chose, tandis que Bob du début à la fin, se contente de garder un sourire neutre qui se veut bon enfant, passant sa main dans sa barbe. C'est sûr que c'est pas la même attitude de tout à l'heure de la part de l'agent d'élite. Avoir attrapé sa cible lui a peut-être permis de se détendre, j'imagine.

- Je suis Lucina, Lucina Déminus et voici Bob. C'est lui qui commande ici. On a mit la pièce qu'il a saboté de côté, au cas ou vous en auriez besoin vous en faites pas. Vous pourrez passer la récupérer quand vous voulez.
- Mais si vous n'en...
- Oh parfait je vous remercie, cela nous sera très utile pour monter le dossier.
- Hahaha, je vous en prie, c'est la moindre des choses agent Partout.
- Agent Damian Passetout Monsieur, encore désolé de mon manque de manière précédente.
- Allons allons, il n'y a pas de mal agent Paquebout.

L'agent Passetout pali un peu plus à mesure que la conversation s'avancait, imaginant probablement qu'il avait vraiment contrarié Bob avec son erreur. Il n'avait qu'à moitié tort en fait, il a effectivement contrarié Bob, mais pas pour les raisons qu'il pense. Gardant un sourire désolée pour lui, ma main passe dans le dos de l'Okhama pour venir lui retourner la chair, dans un pincement dans il se souviendra longtemps j'espère. De quoi crisper le forgeron dans son sourire de façade jusqu'à ce que je le lâche. Rien qui ne puisse échapper à l'oeil de l'agente d'élite, mais je ne cherche pas tant que ça à être discrète non plus. Pour ce qui est du témoignage...

- J'ai pas grand chose à dire sur Neil, je le connais pas. Tout ce que j'ai fais c'est suivre la direction de votre regard et voir si quelque chose clochait. Après ça vous connaissait la suite, j'ai appelé Bob et il a confirmé mes soupçons sur l'acte de sabotage. Vous l'avez bien attrapé du coup ? Vous savez pourquoi il a fait ça ?
- Il avait l'air d'un si gentil garçon, dans quel triste monde nous vivons de ne pas pouvoir se fier aux gens comme ça. C'est terriblement triste. Heureusement que vous étiez là, agent d'élite Olsen. Sans vous, allez savoir ce que cet horrible criminel aurait pu faire d'autres. Vous êtes adorable.
- Bob...
- Ne sois pas jalouse, tu restes ma préférée enfin.
- dRqfjnsjt

Respirer ! De l'air ! Au secours !

- N'est ce pas qu'elle est aussi adorable ? Elle est en vacance, elle ne travaille plus ici et pourtant en ces temps difficiles, elle vient donner un coup de main à ce vieil Okhama. Malgré la mort de son père, elle va de l'avant, voulant même rejoindre la Marine pour réparer les injustices de cette attaque. Quand elle aura pris sa décision et qu'elle le fera, j'espère que vous pourrez garder un œil sur elle, agent d'Elite Olsen. Bien sûr, vous pouvez aussi juste prendre ça comme les délires d'un simple petit forgeron.
- Eeeuuuf. J'ai bien cru que tu allais vraiment m'étouffer cette fois. Pourquoi tu as serrés si fort. Qu'est ce que tu racontais comme bêtise encore.

Relevant la tête, je regarde le forgeron avec un regard suspicieux. J'ai rien entendu à ce qu'il vient de dire, mais je reconnais cette tête satisfaite. Il leur a pas fait un sermon sur les alliages et sur pourquoi ils devraient le laisser reforger leur preuve quand même. C'est qu'il en serait bien capable l'animal, de quoi prouver que la bête me connait bien mieux que l'inverse, certains diraient.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Sam 4 Juin - 20:21

L'Aqua Town [4]


Alors que l’Agent Passetout semblait dépité par la prise de parole de Bob et par le massacre volontaire opéré sur son nom, Lidy ne put s’empêcher de rire avec un sourire soulagé sur le visage. Son collègue sembla vexé, cependant elle restait un grade au-dessus de lui alors il ne pouvait pas être malpoli avec elle. Il se contenta de froncer les sourcils tandis que la bleue reprenait sa contenance… Ou tentait, car cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas ri. Elle se calma cependant avant que le sujet de la mort du père de Lucina ne soit évoquée, et elle adressa une mine désolée à la jeune femme avant de la changer pour ne pas qu’elle la voit, dans l’étreinte de Bob. C’était quelque chose qu’elle savait déjà, mais l’entendre était encore différent. Cependant, voyant que l’Agent ne semblait pas faire preuve d’autant de retenue, Lidy lui adressa une franche tape sur le derrière de la tête.

- Hein ? Quoi ? Mais Agente d’élite Olsen, vous n’avez pas le…
- Concentrez-vous, Agent Passetout, à moins que vous ne vouliez que je ne fasse part de votre manque de professionnalisme à nos supérieurs.


Elle invectiva un regard qui voulait tout dire et sourit avec amabilité à Bob, lui disant sur un ton amusé :

- Nous n’aurons pas besoin de beaucoup de preuves, votre témoignage et celui de Mademoiselle Déminus, ainsi que les photos de la preuve serviront amplement. La peine sera moindre, sûrement des travaux d’intérêt généraux.

Elle réfléchit un instant.

- Selon les premières appréhensions, il s’agit simplement d’un j’en-foutiste qui voulait en finir le plus vite possible avec son travail. Vous savez, le genre de personne qui ne fait pas sérieusement ce qu’on lui demande, au point de bâcler des pièces indispensables. Enfin, je pense qu’il ne s’imaginait pas qu’il se ferait prendre, ma présence était une coïncidence.

Puis d’un geste de la main, la Olsen vint remettre une mèche de cheveux derrière son oreille gauche, avant de tourner la tête vers Lucina comme pour répondre à sa question, celle qui, muette, transparaissait sur ses traits tant la curiosité aurait pu être palpable, peut-être selon une appréhension de la bleue qui ne voulait juste pas taire une suspicion sur son pouvoir.

- Je suis en quelque sorte une experte en profilage. Je détecte sur les personnes en face de moi le moindre signe qui pourrait me montrer qu’il y a une intention, et dans le contexte je peux déterminer si elle est bénéfique ou néfaste. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai pu repérer le comportement de ce Neil.

L’Agent Passetout écarquilla les yeux devant cette révélation. Il n’était pas au courant de la spécialité de la Olsen, mais chaque membre de l’élite avait après tout une spécificité. L’Agent d’élite Ashford était doué pour séduire… Même si ça s’était révélé être quelque chose qu’il tentait d’utiliser à l’encontre d’autrui, au point d’en devenir toxique.

Observant l’environnement empli d’une chaleur au-delà du supportable, Lidy n’éprouvait pas le besoin de reprendre son souffle et ne transpirait pas une goutte, là où son acolyte était en nage à présent. Elle sourit à Lucina avant de dire sur un ton plus convaincu :

- Vous avez dit que c’état la pause déjeuner, c’est ça ? Est-ce que ça vous dirait que l’on aille manger un bout en ville ? J’aimerais profiter du temps que nous avons devant nous, et c’est moi qui régale.

Elle s’adressait à la demoiselle, comme pour répondre à Bob qu’elle comptait bien la garder à l’œil… De manière amicale. Lucina pourrait peut-être d’ailleurs comprendre que cet élan de bonté était motivé par la bonne humeur liée à cette arrestation, ou alors c’était peut-être quelque chose de plus intime, comme l’envie de se faire une amie ici. En tout cas, si Lidy payait, il ne fallait pas hésiter un seul instant… Et tandis que l’Agent Passetout semblait se demander comment s’éclipser sans se faire voir après avoir pris l’écrou en photo, et avoir enregistré les témoignages des deux forgerons, la bleue attendait la réponse et peut-être les recommandations pour une bonne enseigne sur l’île.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Dim 5 Juin - 13:39
- Je vais prendre la photo immédiatement pour vous donner ça ! Je vais enfin pouvoir m'occuper de refondre cette pièce ♪

Il ne lui en aura pas fallu plus. A peine a-t-il appris que c'est tout ce dont ils avaient besoin, Bob avait détalé sans demander son reste, à la vitesse de la lumière. J'en connais un qui ne va pas manger encore. Je sais pas comment il fait ! Il me fatigue. Bref je laisse le maitre de cette forge allez s'amuser, continuant pour ma part de nous occuper de nos "invités". Heureusement que je suis là je vous jure ! Je rappelle que je suis censé être en congé pourtant. Ma bonté me perdra. Du coup la conversation continue et apparemment, Neil ne serait au final qu'un branleur d'après le début de l'enquête. Je suis un peu surprise j'avoue, vu qu'il semblait avoir bien caché son jeu sur ce qu'il pouvait faire, entre son sabotage précis et ses capacités physiques supérieures à ce qu'il avait montré jusque là. Est-ce qu'il aurait caché ses capacités... Juste pour qu'on lui donne pas trop de travail ? C'est possible ça ?! Ca existe des gens comme ça ? On est passé à un autre niveau de feignantise là quand même. Beaucoup d'effort pour ne pas en faire. C'est d'autant plus surprenant quand l'agent Olsen dit qu'elle passait là en réalité par hasard. Vu la manière agressive dont elle est arrivée et son attitude détendue actuelle après avoir eu sa proie. Après elle était peut-être juste de mauvaise humeur et avait besoin de se faire quelqu'un et c'est tombé sur Neil. Si c'est ça, j'ose pas imaginer dans quel état il a dû finir ce pauvre garçon. Elle a du bien le démolir, ça me ferait presque de la peine pour lui. ... En fait non, ça va, pas de peine, je vais bien.

Pour être honnête, cette histoire me laisse quand même quelques doutes. J'ai plus l'impression qu'on nous sert une histoire pour nous satisfaire et qu'on pose pas trop de questions, que la vérité. Quelque chose qui serait possible venant des Cyphers Pols après tout. Après, le criminel (ou délinquant) a été arrêté, je suppose que c'est tout ce qui compte et si tout ce qu'elle vient de dire est vrai, j'avoue que je suis impressionnée. Les techniques de profilage du Cypher Pol sont très perfectionnées ! Ca veut dire qu'elle a repéré Neil très vite dans la masse. Elle a aussi répondu à mes questions avant que je ne les pose, avec un timing impeccable. Mais bon, je suppose qu'on peut relativiser ce dernier point, les gens disent toujours qu'on peut lire en moi comme dans un livre, alors... De toute façon, tout ceci n'a plus aucune importance.

- Manger en ville ? Ai-je bien entendu une invitation au restaurant ?

Mes oreilles se redressent sur mon crâne, s'agitant ensuite joyeusement alors que je fais un demi-tour droit vers mes affaires, laissant apparaître ma queue s'agitant comme mes oreilles au passage. L'instant d'après, je réapparais aux côtés de la Olsen, une carte de la ville déployée avec plusieurs cercles et annotations dans tous les sens. Je ne suis peut être qu'une jeune charpentière parmi tant d'autres ici, mais s'il s'agit de vous faire faire le tour gastronomique de Water 7. Alors là je ne crains personne !

- On parle de quel genre de budget ? Vous êtes prêts à faire de grandes distances ? Il y a pas mal d'endroits ou manger qui sont proches, mais la plupart sont très banals. Les charpentiers de la Galley-là sont beaucoup plus pointilleux sur ce qu'ils fabriquent, que sur ce qu'ils consomment. Pour ça que je ne recommande pas de manger autour du chantier. Un peu plus loin, ce restaurant est très bien, prix ok, bonne ambiance. C'est là que je mangeais en général quand je travaillais encore ici. Sinon si vous voulez de la cuisine locale, Les Canaux Gourmets, au sud, ici, sont pour moi les meilleurs. Si vous préférez les pattes, je connais une petite échoppe dans la ville haute qui font les meilleurs ramens que j'ai jamais mangé et la vue est excellente. Pas très loin on peut trouver aussi les meilleurs sandwichs de la ville, c'est simple, mais c'est bon et c'est très bien pour visiter la ville en même temps, surtout si on passe à ce glacier là pour le dessert. Pour les pizzas et autres du genre, se serait plutôt là et si vous voulez vraiment le top du top de la ville, niveau cuisine de luxe, alors c'est cet hôtel qu'il vous faut. Je vous laisse choisir, juste le temps de prendre une douche ultra rapide !

Sans trop me soucier du reste, je filais donc pour me préparer, ne faisant pas attention aux agents et à leur réaction sur mon excès d'enthousiasme. Tout ceux qui me connaissent un peu personnellement, savent que je suis un estomac sur patte. Ca ne me dérange pas que deux personnes de plus le savent. A vrai dire, je suis beaucoup trop concentré de toute façon sur le repas à venir, pour penser à des choses comme "pourquoi ?", "comment ?" ou "et après ?". La seule chose qui compte c'est, on va bien manger. Autant vous dire que la douche va être rapide !
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Lun 6 Juin - 2:27

L'Aqua Town [5]


Lucina avait de toute évidence de bons instincts. C’était presque effrayant, Lidy devait faire attention à ne pas trop la titiller sans quoi elle risquait de s’approcher de la vérité. Neil était un j’en-foutiste ? Elle n’en avait cure, en réalité son erreur pouvait lui coûter chère et elle le ficherait pour qu’il ne soit plus embauché dans une compagnie gouvernementale. Il l’avait, de toutes les manières, bien cherché. Une petite sueur froide plus tard, Lidy écouta l’enthousiasme de Lucina quand le restaurant fut évoqué, et qu’elle sortit avec une carte de la ville déployée devant elle. Pendant ce temps, l’Agent du Cipher Pol 6 s’était éloigné et avait tenté de s’enfuir, mais il fut retenu par le col par la Olsen. « Pas sans dire au moins Au revoir » pensa-t-elle.

Elle observa la carte et se demanda là où elle pourrait trouver la meilleure « distraction ». De toute évidence, il fallait qu’elle aille dans un endroit où elle pourrait encore chercher du monde à interroger. Elle voulait en savoir plus sur les lieux, pour s’occuper l’esprit et ne pas penser à ce qu’elle avait laissé derrière elle, à ce qu’elle avait à nouveau découvert, réappris. Ah, elle devait effacer cette pensée, sans quoi elle risquait de replonger.

- Vous restez avec nous, Agent Passetout ?
- Non, je vais me remettre au travail… Et Madame Déminus a raison, évitez les restaurants près des chantiers.

Lidy acquiesça puis saluerait son collègue qui prendrait la poudre d’escampette, dans un soulagement presque insultant. Elle devrait donc choisir seule l’endroit où elles pouvaient aller manger, et de toute évidence Lucina avait tellement pensé à toutes les possibilités qu’elle en avait oublié de penser à sa préférée. De toutes les façons, elle n’était plus là pour faire son choix. Lidy se tint le menton un long instant, comme si la décision était une question de vie ou de mort. Les ramens étaient un choix appétissant, et pouvaient servir de base intermédiaire… Manger dans un hôtel de luxe, c’était quelque chose qu’elle faisait trop régulièrement, elle n’avait pas envie de s’empiffrer aujourd’hui.

- Les Canaux Gourmets, ça m’a l’air pas mal, marmonna-t-elle.

Puis elle entendit un coup de marteau assaillir sa pièce à conviction. Pour n’avait-elle pas demandé à la garder, alors même qu’elle aurait fait le poids contre le criminel ? C’était tout simplement qu’un œil expert comme celui de Bob était suffisant, et le témoignage n’avait pas de faille. En plus, celui qu’elle avait fourni en complément, en tant qu’agente d’élite, condamnait immédiatement Neil. Souriant, elle observa les mouvements experts du forgeron, et suivit la cadence de ses coups, jusqu’à ce qu’il réussisse à fragiliser suffisamment le métal pour le fondre à nouveau.

Lidy s’étira, et assista à la suite du processus, avant que Lucina ne revienne de sa douche. Elle la regarderait avec un air amusé, indiquant sur la carte l’emplacement où elle voulait se rendre.

- J’ai envie de goûter de la cuisine locale, donc les Canaux Gourmets m’intéressent.

Elle se demandait quel genre de restaurant ça pouvait être, mais imaginait déjà une terrasse sur l’un des canaux. Elle évita de chercher dans sa mémoire, sans quoi elle risquait de se gâcher la surprise. Dans ces situations-là, il lui fallait entretenir un peu de mystère sans quoi l’avenir risquait de ne plus avoir de saveur. Ses yeux pétillaient à l’idée de manger là-bas, et elle suivrait la Deminus en commençant à faire la conversation :

- Cela fait longtemps que vous habitez sur Water Seven ? Et que vous travaillez dans ce domaine ? Je dois avouer que vous voir aussi à l’aise dans cet environnement m’a rendue curieuse. Je suis contente d’être tombée sur quelqu’un d’aussi professionnelle.

Elle laissa son sourire amusé s’étendre tandis qu’elle réfléchissait au fur et à mesure de la réponse, s’il y en avait une, le type de vie qu’avait pu mener la femme-animale.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Mar 7 Juin - 22:32
Toute fraiche et pimpante, je rejoins l'agent d'élite donc à nouveau, son collègue en ayant profité pour se faire la malle. Pas une surprise, il avait l'air de n'attendre que ça depuis tout à l'heure.

- Bob, on va manger !
- Bon appétit !
- T'ES SENSÉ VENIR EN FAIT !
- Meuh non, je ne voudrais pas m'incruster dans une discussion entre deux jeunes femmes.
- Tu veux juste que je parte pour forger en paix comme tu veux.
- Tu me brises le coeur !

Dans un soupir résigné, j'arrête nos boutades habituelles, sachant qu'il ne changera pas d'avis et qu'il ne s'arrêtera pas. Bob ne supporte pas une pièce gâché, du coup le connaissant il va non seulement reprendre le métal, mais il va vouloir en faire quelque chose de meilleur. Ce morceau de rail est destiné à devenir quelque chose de bien différent ! Mais quoi ? Allez savoir. La seule chose que je peux dire, c'est que ce sera du travail de qualité. ... Par contre je promet rien sur le plan du gout artistique. Si Bob m'a appris bien des choses, ce n'est certainement pas lui qui m'a formé sur la sculpture... Je me demande pas presque, si une des raisons pour laquelle je me suis lancé là dedans et est rejoint sa partie du chantier, c'était pas pour sauver les proues qui en sortaient. ...

- Fait ce que tu veux, mais je finirais le travail à mon retour.
- Oh, moi qui voulait te faire un petit cadeau avant ton départ. Mais réalisé une dernière pièce ensemble serait parfait aussi, je suppose.
- ... Je suis là Bob, je ne suis pas partie. Je ne vais nulle part.

Ma phrase sort, mais le forgeron se contente d'un geste de la main pour me faire un signe d'à plus tard. Son sourire calme au coin des lèvres à ce moment là à le don d'autant me frustrer, que de me rendre triste. Je suis là, j'aide et pourtant, pour lui on dirait que je ne suis plus là. Même quand j'ai rejoins le Train des Mers, il n'était pas comme ça. Je n'ai arrêté aucune décision, mais j'ai le sentiment que pour le forgeron, mon choix est déjà fait. ...

- Désolée de l'attente. Les Canaux Gourmets du coup ? J'espère que vous aimez la nourriture aquatique de Water Seven alors. Quand il s'agit d'avoir quelque chose qui vous fond sous la langue, c'est sans égal. Du coup pas besoin de prendre l'ascenseur pour redescendre vers la ville basse, c'est au sud, juste au bord de la ville haute. J'ai parlé de la vue depuis la boutique des ramens, mais celle des Canaux Gourmets est excellente aussi, pour peu qu'on soit bien placé. En espérant qu'on est de la chance et que les bonnes places ne soient pas toutes déjà prises.

La fuite par diversion. Un classique du genre, mais qu'on aime pour sa capacité à changer les idées. Je compte bien exploiter l'agent Olsen au moins pour ça dans les prochaines minutes qui vont suivre. Au diable cet Okhama à la barbe trop voyante, je prendrais ma décision le moment venu et seule. La diversion se met en place du coup et Mademoiselle Lidy commence sa mission. Ouh, la question classique qui fait sourire, mais quand la formule commence à se formuler dans mon esprit, qui fait un peu mal aussi je l'avoue en pensant à cette partie.

- Je suis née ici et j'y ai pour ainsi dire passée toute ma vie. Mon père travaillait ici et je venais souvent le voir quand j'étais petite, on peut dire que je suis tombée dedans du coup. Du coup j'ai toujours voulu faire ça moi aussi. Quand au professionnalisme... Nous sommes les numéros 1 mondiaux après tout et beaucoup rêvent de prendre notre place. Surtout après ce qu'il vient de se passer. Seulement beaucoup vont être déçus. Cette entreprise et cette citée sont bien plus fortes qu'ils le croient.

Objectivité ? Probablement aucune, mais qu'importe. J'ai foi en ce que je dis et je le redirais encore au besoin. J'aime cette ville et je suis prête à me battre pour elle, c'est elle qui a fait tout ce que je suis aujourd'hui. C'est elle qui a recueilli mes parents quand ils étaient au plus bas, leur permettant de se reconstruire et de se rencontrer. C'est aussi elle qui permet à des gens hors normes comme Bob, de travailler et donner le meilleur de lui même dans son domaine, sans le juger pour ses différences. Tout cela ne fait aucun doute dans mon esprit et c'est pour cela que dans mes yeux ne peut se lire que de la fierté, de la détermination à poursuivre, mais aussi de la colère. De la colère qui n'était pas là avant, alimentant une flamme que j'ai longtemps arrêté de chercher à éteindre. J'aime cette ville et c'est pour ça que je ne pardonnerais jamais. Je ne pardonnerai jamais à ceux qui lui ont fait du mal. ...

- Pardon, j'ai cassé l'ambiance haha. Parlons d'autre chose. Le professionnalisme tiens. Vous aussi vous aviez l'air très déterminé quand vous avez débarqué. On sent la différence entre vous, agent d'élite du coup et l'agent Passetout. J'avoue que je ne connais pas trop les Cypher Pol, ni leur grade, il y a d'autres rang à part ces deux là ? Cela fonctionne comment exactement en fait ? Dans ce que j'ai le droit de savoir bien sûr.

Quitte à s'intéresser au gouvernement, autant en profiter vu que j'en ai une représentante devant moi. J'ai aucun talent dans l'espionnage certes, mais ça ne m'empêche pas d'être curieuse. Qui sait, je serais peut être surprise ?

- Après si vous avez pas envie de parler boulot. On peut parler passe-temps sinon si vous voulez. J'avoue qu'en dehors de mon travail, le mien, vous avez visez en plein dedans avec cette invitation. J'ai juste pas la chance de pouvoir m'y plonger dedans sans y faire attention, comme d'autres le pourraient.

En disant cela, ma main passe sur mon estomac avec un air mi amusée, mi résignée. Ce qu'il faut pas faire pour garder la ligne, je vous jure. Heureusement mon travail me permet quand même de pas mal me dépenser, donc ça va. Mon regard se porte alors sur la Olsen, faisant mine de la juger un peu. Pour être aussi frêle en apparence, quelque chose me dit qu'elle ne doit pas monter les kilos facilement. Je m'apprête donc d'un air suspicieux, potentiellement jaloux, mais plus exagéré qu'autre chose. Il est pas dur de voir que je plaisante, surtout pour une experte du profilag. Chacune d'entre nous à ses avantages et ses inconvénients avec nos attributs respectifs. Quitte à vouloir passer, ce que chacune d'entre nous semble vouloir, un bon moment ensemble, autant se mettre dans l'ambiance.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Jeu 9 Juin - 18:58

L'Aqua Town [6]


Essayant d’amener Bob avec elle, ce fut finalement seule que revint Lucina. Elle n’avait pas encore fait son choix quant à savoir si elle allait quitter cet endroit, et s’engager. C’était quelque chose que la Olsen ne pouvait pas choisir pour eux : elle voyait l’affection que cet Okhama avait pour la Deminus. Cherchait-il à remplacer son père après la mort de ce dernier, et à lui faire déployer les ailes que la vie avait tenté de lui couper ? C’était injuste et inhumain, le fait de tuer, et pourtant c’était anecdotique dans l’Histoire : de cette cité, mais aussi du monde.

- J’espère que nous aurons une table avec une belle vue, alors, sourit Lidy en emboitant le pas à la demoiselle, la suivant sans poser de questions.

Elle savait déjà où se trouvait Les Canaux Gourmets, avantage d’avoir assimilé la vie de plusieurs personnes du coin pour gagner les informations qu’elle voulait. Cependant, toujours paraître plus ignorante était une règle pour survivre sans dévoiler son terrible pouvoir. S’il laissait une marque, elle serait dans le pétrin. Et ce fut ainsi qu’elle commença à écouter la vie de Lucina, très vite résumée… Vivre au même endroit, c’était quelque chose dont la Olsen rêvait. Elle aimerait parfois tout arrêter et… Non, elle avait encore de l’avenir devant elle.

Pour Lucina, cet endroit était sa maison, sa passion. Elle l’aimait comme rarement Lidy avait vu quelqu’un aimer. Elle le ressentait, son pouvoir lui permettant de décrypter les émotions de la personne en face d’elle. Et pourtant, si la passion était lisible, la colère était tout aussi présente. Et d’une certaine manière, les émotions de la bleue se mêlèrent à celles de l’ingénieure. A la colère se mêla un sentiment d’injustice. La Olsen comprenait ce que ça faisait de perdre sa maison, ses parents dans une telle attaque. Elle avait perdu ses deux parents lors d’une attaque de hors-la-lois, puis son frère… de sa main…

- C’est une belle cité, et je suis sûre qu’un jour vous arriverez à obtenir vengeance.

Elle ne se doutait pas que Sayouri Taka, quelques jours plus tard, mourrait dans les événements qui précipiteraient la chute de Centes Decima puis, quelques semaines après, l’expulsion de l’Amirale-en-Cheffe actuelle… C’était loin d’être arrivé dans l’esprit d’une Olsen qui visionnait cette vengeance dans les années à venir, certainement pas avant.

Finalement, Lidy se lança dans l’explication du système de Cipher Pol avec un sourire amusé, essayant d’être la plus claire possible :

- Il existe huit Cipher Pol, chacun ayant sa fonction, même si c'est surtout lié aux renseignements et à la gestion. On désigne un Cipher Pol par son numéro, par exemple le Cipher Pol 6 dont je fais partie. Il n’y a pas de secret sur sa composition : les Aspirants au Cipher Pol deviennent des Agents lorsqu’ils ont été validés par leur hiérarchie, puis les Agents deviennent des Agents d’élite après service exceptionnel rendu. Normalement, la progression s’arrête ici. Le meilleur agent des Cipher Pol 5 et 7 est appelé l’As du Cipher Pol, ce grade n’existant pas pour les autres agences. Les personnes qui gèrent chaque agence sont le Vice-Directeur et le Directeur. Ce grade est spécial, puisqu’il peut être attribué en interne de l’agence ou à quelqu’un qui aurait les compétences administratives et stratégiques pour, en dehors.

Enfin, elle décida de conclure :

- J’aime mon boulot. Je sais que ce que je fais est utile et a du sens… Comme le vôtre en soit. Il me permet de protéger… et de retirer un peu de la gangrène qui menace de s’installer dans le Gouvernement Mondial…

Si Neil avait été un élément perturbateur dans l’entreprise de chemins de fer, il existait le même type de personnes ailleurs. Evidemment, Lidy devait gratter la surface pour arriver à obtenir une vision claire de la situation, et ça rendait souvent les personnes qu’elle côtoyait hostiles. Elle l’acceptait malgré tout.

Finalement, la discussion partit sur un autre terrain alors qu’elles s’approchèrent du restaurant.

- Je ne vais pas vous mentir, je meurs de faim ! Dirait Lidy en riant. Alors aujourd’hui, pas de restrictions ! Si vous voulez, on pourra aller faire un peu d’exercice après. Je ne suis pas une experte en combat, mais j’ai appris à me défendre.

Avec son soru qu’elle ne savait pas arrêter et ses lames d’air qui partaient dans tous les sens « pas une experte en combat » était un euphémisme. Elle bloquait encore sa respiration quand elle se usait de son tekkai et menaçait de s’étouffer une fois sur deux, et son kami-e avait plutôt tendance à ressembler à la danse de quelqu’un en état d’ébriété… Quant au fait de manger, elle avalait des quantités astronomiques de nourriture, surtout en raison de sa malédiction. Les maudits étaient souvent des ventres sur patte, et elle en faisait partie. Pourtant, elle ne gagnait effectivement pas un kilo comme l’avait deviné Lucina, et sur ça la nature était vraiment injuste…

- Oh, on dirait que ces personnes vont bientôt partir, dirait la bleue en admirant la vue après avoir désigné un couple attablé.

Si Lucina regardait, elle pourrait voir qu’ils étaient seulement au plat, mais la femme tapait du pied avec insistance et avait les bras croisés. Quiconque aurait pu deviner qu’elle était de très mauvaise humeur, mais dire qu’elle s’apprêtait à agir ? Alors que l’homme en face d’elle daigna la regarder dans les yeux, il se prit une tarte monumentale, et la table fut effectivement bientôt libérée alors que le restaurant était plein à craquer.

- Ah, je ne suis pas prête à subir ce genre de traitement, rigola Lidy. Tiens, pas d’âme sœur dans la vie autre que ton marteau, d’ailleurs ? plaisanta la bleue. Oh, on dirait qu’il y a d’excellents plats sur le menu…

Elle hésitait à commander toute la carte. Ce n’était absolument pas raisonnable.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Dim 12 Juin - 14:58
La Olsen a lu en moi assez facilement on dirait une fois encore. La vengeance. Est-ce seulement possible ? Chaque jour j'espère que ces pourris seront punis pour leur crime, sans trop oser y croire. Attendre et espérer, tenter d'oublier et passer à autre chose en laissant le temps faire son travail, ou prendre les choses en main. ... Non, pas maintenant, ce n'est ni le lieu ni le moment. J'ai déjà trop de fois eu cette conversation avec moi même rien qu'encore aujourd'hui. Heureusement, l'agent enchaîne et donne une explication détaillée des différents grades des Cypher Pol. Ceux connus de tous en tout cas, les complotistes diront qu'elle ne mentionne pas les légendaires CP9, CP10, la CB 12 ou que sais-je encore. Personnellement je la crois sur parole, puisque de toute façon ça ne change rien pour moi, j'ai rien à cacher. La paranoïa, c'est mal et ça vous pourrit la vie, suffit de regarder les révolutionnaires. Je suis juste un peu surprise, que seul deux CP sur huit puissent avoir la mention d'Ace, pour leurs membres et pas d'autres. Je me demande pourquoi tiens, mais elle n'en parle pas pour le moment. Ca pourra faire un sujet de conversation en plus, au besoin. Le plus important au final...

- Tant qu'on aime ce qu'on fait et qu'on s'y sent bien. C'est le plus important ! Même si j'imagine que ça doit pas être facile tous les jours dans votre cas.

La police de la police, c'est l'appellation qui me vient naturellement, quand j'entends ce qu'est le CP 6 en général. Clairement pas un métier facile, de devoir enquêter sans cesse sur ceux avec qui vous travailler. Elle a dû en voir, des vilaines choses, surtout pour être passer agent d'élite, si j'en crois sa description. J'en frémi rien que d'y penser, mais ça me rend aussi admirative. Le petit bout de femme devant moi n'hésite pas à faire ce qu'il doit être fait, pour que les choses aillent dans la direction qu'elles devraient prendre. Elle. Pendant que moi je reste encore sur les startings blocs, à tourner en rond...

- Pour manger je suis votre femme, pour l'exercice aussi si besoin. Après je sais que les charpentiers de la compagnie, ont aussi la réputation d'être de féroces combattants, mais je suis assez bas dans la chaine alimentaire, pour le moment. Pas sûr d'être une très bonne partenaire, pour une agent d'élite. Après ça peut être intéressant, pourquoi pas

Et pourtant, même ceux parmi les plus puissants de la compagnie, sont tombés lors de l'attaque, même eux n'ayant rien pu faire face à la force et aux pouvoirs de nos agresseurs. La route va être longue jusqu'au sommet. En attendant, celle menant au restaurant est terminée, ce qui est déjà pas si mal. Le plus dur, maintenant va être de trouver une place. Quand à la vue, dans le pire des cas elle restera correct, vu que c'est quand même un des points forts de l'endroit et qu'ils ont disposé leur plan de salle en conséquence, que tout le monde en profite un peu. C'est à ce moment là que ma future partenaire de table m'appelle, observant un couple avec un sourire amusé, annonçant que nous allions bientôt pouvoir nous asseoir. Vrai qu'elle a l'air énervée, mais de là à dire qu'elle *SBAFF*. Ok, ok. Après l'histoire avec Neil, je suppose que je ne devrais pas me laisser surprendre de si peu, venant d'elle. Mais j'avoue que pour les avoir observé aussi avec attention, après qu'elle me les ai montré... Je ne pensais pas à une fin aussi brusque. Pas un mot, rien, juste sa main droite qui est partie, puis toute la bonne femme après. 'fin je pensais quand même avoir un bon sens de l'observation et du détail, mais là. On peut vraiment faire çà avec du profilage ? C'est carrément de la lecture de pensée à ce niveau, ou dans la vision de l'avenir ! Tu m'étonnes qu'elle soit passé agent d'élite avec un talent pareil pour lire les gens. Je doute qu'il y en ai beaucoup de pareils comme elle, même au CP et quelque part, je l'espère. Se serait trop effrayant sinon. Ca en est presque un super pouvoir à ce niveau là ! Je sais pas ce qui me rassurerait le plus entre un Fruit du Démon, ou un talent effroyable dans ce domaine. Je suppose que l'expérience et une très grande intuition peuvent jouer aussi. La seule chose qui me rassure dans cette histoire et m'évite de partir trop dans la paranoïa, c'est que je ne suis personne. Mon histoire est banale et ma vie facile à retracer, si le gouvernement s'en donne les moyens. Du coup, m'en fou rien vu. Au moins, ça me donne un aperçu de l'immensité du monde et des genres de phénomène que je risque souvent de rencontrer, si je prends la mer à mon tour un jour.

- Ah, je ne suis pas prête à subir ce genre de traitement, rigola Lidy. Tiens, pas d’âme sœur dans la vie autre que ton marteau, d’ailleurs ?
- PFFFRRTCH ! *tousse*

Pour ceux qui se le demande, ça c'est le bruit quand on vous pose une question, à laquelle vous ne vous attendiez totalement pas, alors que vous êtes en train de boire votre verre d'eau. Du coup excusez moi un instant, il faut que je me remette, que l'eau se remette à circuler par les bons tuyaux. ... Et que je m'excuse auprès du serveur et de son pantalon.

- Pardon, je l'avais juste pas vu venir celle là. Et euh non, toujours célibataire, jamais rien eu de sérieux. Désolée, mais je pense qu'on va pas parler de ça haha...

Maintenant que j'y pense après tout, il y a en fait bien une personne dans ma vie qui sortait de l'ordinaire. Au point qu'elle a tout de même réussi à finir à Impel Down. Pour en sortir ensuite. Puis m'envoyer des messages. ...

- Les Aquasagnes sont excellentes, c'est les lasagnes revisitées avec les ingrédients locaux.

Moi ? Forcer une nouvelle conversation avec le premier plat du menu qui me passe sous les yeux ? Meuh non, elles sont vraiment bonnes ces Aquasagnes. Oui bon je suis nulle en bluff et c'est une profileuse experte de l'espace. Je sais que je ne trompe personne, mais ça veut dire qu'elle comprends vites les indices aussi, non ? Pas de ma faute si ma vie sentimentale est une catastrophe sans nom à 20 ans. Je me suis tellement investie dans mon taf, que j'ai jamais pris le temps de dépasser le stade des légers flirts pour s'amuser. ...  OUAIS OK J'AI JAMAIS EMBRASSER UN MEC, VOILA VOUS ETES CONTENT ? Faut dire qu'ils avaient tous rien d'intéressant... Je me souviens même plus de leur tronche... Du coup quand on me parle de romance, le seul visage qui me vient en tête... Bref c'est du sens unique contre moi et il a fini à Impel, je vous laisse imaginer la tristesse du truc. Moi aussi je veux une belle histoire comme mon père et ma mère ok ? Une fille à le droit de rêver. Quand j'aurais du temps à consacrer à ça bien sûr.

- Si tu parlais de tes propres histoires d'amours plutôt ? Moi je veux bien écouter par contre hein.

Vengeance ? Totalement. Elle ne le fait pas exprès (ou j'espère en tout cas), mais depuis tout à l'heure, elle a l'art de mettre les pieds dans le plat des sujets sensibles. Du coup je me permets d'y aller à mon tour, nah. Au mieux elle aura une ou des histoires intéressantes à raconter et ça me remontera le moral. Au pire, elle sera comme moi sur ça aussi, trop dans son travail pour avoir pris le temps d'avoir quelque chose de sérieux à côté. Oui j'ai dis le pire, parce que je l'espère pour elle en soi. Si elle est à mon niveau ou pire encore niveau histoire d'amour, se serait quand même vachement triste pour elle.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Mer 15 Juin - 11:09

L'Aqua Town [7]


Peut-être devait-elle se faire un peu plus… « discrète ». Lucina s’approchait de la vérité, même si elle ne se doutait pas encore de toute l’étendue du pouvoir de Lidy. Elle pensait à un fruit du démon, mais exploité tel quel le fruit de la lecture permettait seulement de « lire » ce qui l’entourait. Lire une personne et ses pensées, une émotion fugace, une vie… Elle apprenait encore à contrôler cette dernière partie, mais elle avait réussi à trouver un système qui lui permettait d’employer la mémoire éditique sur la vie d'une personne. Même les langues étrangères n’étaient pas un mystère grâce à ce pouvoir qui permettait de les déchiffrer. Ainsi, elle était capable de bien des exploits… Mais pas celui de s’occuper de ses propres enfants, et cette pensée s’immisça alors comme un coup d’épée qu’elle n’avait pas vu venir.

Essayant de la retirer, elle expira avant de se diriger vers sa table. S’asseyant face à Lucina, la demoiselle aux cheveux bleus demanda comment était la vie sentimentale de la forgeronne, surtout pour faire la conversation… Et elle n’était pas prête à une telle réaction, car elle fut si spontanée qu’elle ne la vit pas venir. Et de cette réaction naquit un éclat de rire cristallin, qui attira l’attention de quelques clients du restaurant alors que Lidy partait dans un concert de carillons. Le serveur était trop concentré sur son pantalon mouillé pour ne pas se vexer de la situation, cela dit. Une larme naquit dans le coin de l'œil de l'Agente, ne pouvant s’empêcher de rire, l’obligeant à tourner la tête pour se contrôler. Elle réussit finalement à arrêter ses cordes vocales, laissant quelques spasmes liés à sa tentative de « reprise de contrôle » de son corps.

- Je… je suis désolée, je n’aurais pas dû… Oh, vraiment… Celle-ci je ne l’avais pas vue venir moi non plus…

Elle se doutait qu’il y avait une histoire derrière les amours de Lucina, mais elle n’irait pas creuser. C’était rare de la voir éclater de rire ainsi, en réalité cela faisait… trop longtemps. Elle ne comprenait pas ce qui la mettait à l’aise chez la forgeronne, ce n’était pas comme si elles avaient démarré du bon pied, et elles étaient simplement en train de partager un repas, puis leur relation s’arrêterait sûrement mais… Quelque chose la convainquait que c’était une bonne journée, d’une certaine manière, et qu’elle pouvait au moins en profiter.

- Je vais prendre… des Aquasagnes, s’il-vous-plaît, dirait-elle en souriant au serveur qui faisait une moue fâchée. Merci du conseil.

Elle tenterait de mobiliser son esprit en prévision de la prochaine question qu’elle devinait sans avoir besoin de suivre les pensées de cette jeune femme. « Et toi ? ». Les amours c’était toujours quelque chose de compliqué. « Je me suis amourachée de Heziel Coffe, tu sais le Corsaire qui a massacré la population entière d’une île ? Enfin, ça va, j’ai eu trois enfants avec lui. Des triplés. Surprise ! Et puis maintenant ? Ma copine est une ancienne tueuse à gage. Bon, elle s’est reconvertie, alors ça va mieux maintenant… ». Il valait mieux qu’elle dise plutôt…

- J’ai eu quelques relations. J’ai eu une relation avec un charmant jeune cuisinier, il y a environ trois ans… C’était assez magique, mais j’ai du partir et on ne s’est plus jamais recroisé, dirait-elle sans avoir l’air de s’apitoyer. Et il y a quelques mois, j’ai rencontré mon actuelle copine, Belladone. On s’est rencontré pendant un speed dating sur Holiday Island.

Elle y était en mission, enfin elle n’avait pas prévu de trouver l’amour, mais elle s’était rapidement rendu compte qu’elle avait été mise sur une mauvaise piste et avait profité du reste du séjour.

- Et on s’est charmées… C’était assez enivrant comme situation. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à trouver l’amour ce jour-là, rit la demoiselle.

Finalement, les lasagnes arriveraient, et si Lucina prenait de l’alcool elle commanderait aussi une bouteille de vin pour accompagner le plat. Après avoir raconté sa rencontre avec Belladone, elle pourrait lui dire qu’elles vivaient ensemble à Enies Lobby et lui décrire son appartement où elle était en collocation avec plusieurs collègues : « Les prix sont élevés là-bas, rajouterait-elle. Même si Water Seven n’est pas non plus donnée. ». Et si Lucina voulait changer de sujet elle l’accompagnerait aussi, mais parlerait sur un ton léger pour faire vivre le repas, commandant tant que la jeune femme avait encore faim.

- Et j’y pensais tout à l’heure, mais Water Seven subit un problème d’immersion. Je suis désolée si c’est un sujet sensible, mais tu as déjà pensé à des idées pour arrêter ce phénomène ?

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Ven 17 Juin - 22:19
Aquasagnes donc, idée random lancée dans la panique et qui me suivrait donc pour une bonne partie de ce repas. Après comme dit elles sont bonnes, donc en soit pas de problème. Il me faudra juste un peu de temps après aujourd'hui, pour pouvoir à nouveau apprécier ce plat normalement. Après un plat avec une histoire, ça peut être cool aussi, aussi embarrassante soit elle. Tant que ceux en face n'ont pas le contexte... Pendant ce temps, la bleue encore plus bleue que moi, en profite pour commencer son histoire.

- Si tu veux plus de ton cuisinier et qu'il est toujours célibataire, je veux bien le rencontrer un jour.

Bien sûr, je plaisante plus qu'autre chose. Les océans sont vastes et elle a perdue le contact. Peu de chance qu'elle le recroise un jour donc, de toute façon. Juste que gourmande comme je suis, j'avoue que si un jour je rencontre quelqu'un de doué dans les fourneaux, il commencera avec beaucoup de points d'avances. Pendant ce temps Lidy continue donc, passant de homme à femme alors que je lâche un petit "oh oh" surpris, mais sans jugement particulier. Elle fait bien ce qu'elle veut après tout. Juste que Madame n'hésite pas à tenter des choses visiblement, la transition n'étant pas toujours facile pour tout le monde. Certains diraient qu'avec le métier qu'elle mène, elle n'a probablement pas froid aux yeux de toute façon. Moi je dirais que le coeur est quelque chose de bien à part et qu'il ne faut pas en sous estimer les tourments. Dit la noob qui n'a jamais pécho je sais, mais pour le moment c'est ma position !

- Bah si ça se passe bien tant mieux. J'espère que ça continuera pour toi et si t'as plus besoin de chance en terme de rencontre dans ce domaine, n'hésite pas à faire tourner.

Si ce matin j'aurais pensé dire ce genre de bêtise, je n'aurais jamais cru, mais ça ne me gène pas tant que ça. Pouvoir se changer les idées c'est important après tout après avoir vécu un drame. Si l'agente est capable de m'aider à ça, alors aussi brève puisse être cette rencontre, je vais sûrement me laisser aller à en profiter. C'est assez curieux d'ailleurs. J'ai toujours été quelqu'un d'assez sociable je pense, mais même avec ce début désastreux entre nous, j'ai l'impression que je l'aime bien. Comme si on se ressemblait. Vrai ou faux ? Je sais pas, en tout cas j'ai le sentiment qu'on se ressemble. Le meilleur moyen de le savoir, c'est juste de continuer à profiter du moment. Au pire, même si je n'en trouve pas la raison, ça ne saura pas la fin du monde.

- J'avoue que comme dit, j'ai vécue toute ma vie ici et je me suis jamais trop préoccupé des conditions de vie du monde extérieur. J'aurais jamais cru avoir le sentiment d'être une bourgeoise un jour, juste parce que j'habite là par contre, haha

Je sais bien que toutes les iles de ce monde ne sont pas égaux en terme de développement, mais pouvoir en parler avec quelqu'un qui a sûrement vécu ça directement. C'est intéressant. J'ai toujours eu comme ambition de prendre la mer un jour moi aussi après tout et les îles reliés par le train des mers, ne sont qu'un petit échantillon à l'échelle mondiale de notre monde. Du coup, là ou Lidy prend une bouteille de vin, c'est une bonne bière que je demande pour ma part. J'ai envie de m'alléger encore plus les idées, oublier la honte que je me suis tapée juste avant également. Une fois que nous sommes servies et après avoir trinqué, j'invite donc la jeune femme à continuer de parler de ce qu'elle a vu de par le monde, que ce soit en terme d'habitation, de mode de vie et bien sûr, de nourriture. Faut pas déconner non plus, on se refait pas. En tout cas... Ouaip, il faudra vraiment que je voyage aussi un jour, j'en suis certaine.

- Oulah, sacré sujet ça aussi. Beaucoup s'y sont attaqués. C'est rigolo le nombre d'étrangers d'ailleurs, qui sont arrivés sur l'île en pensant avoir la bonne idée, pensant pouvoir régler le problème facilement. Au final, ils commettent tous souvent les même erreurs. Le premier, c'est sous-estimé la véritable taille de l'ile. La partie engloutie sous la mer est bien plus importante qu'on pourrait croire. Même enfoui, cette partie reste attachée à l'île et cela représente un poids non négligeable pour tout système de flottaison. Le deuxième est le plus important. Les gens oublient souvent, ou sous-estiment beaucoup, la force de l'aqua laguna. Quand les vagues de Grand Line se déchaînent et deviennent des raz de marée, qui s'abattent en chaine sur vos côtes... Beaucoup d'idées soi-disant géniales, ne passent même pas la première vague. A cela on rajoute les classiques monstres marins qui rodent parfois près des côtes, ou les pirates pas contents parce qu'ils ont payé trop cher. Même si ces deux derniers points, on aurait vraiment un système qui nous paraitrait fiable, on s'occuperait rapidement de trouver une solution. Calant mon dos à la chaise, c'est un soupir rêveur qui m'échappe alors que je repense au passé. J'ai eu mes petites idées, mais plus le temps passe et je prends de l'expérience, plus je me rends compte de tout ce qui fait la complexité du problème. On parlera même pas de l'argent qui serait probablement nécessaire. Mais je ne m'en fais pas, on finira par trouver. D'une manière ou d'une autre, en tout cas moi j'abandonne pas pour le moment et au pire du pire... On a toujours le train des mers !

Si un jour vient le temps ou nous sommes forcés d'évacuer l'île, ce système de transport fiable et sûr relié à plusieurs iles civilisés de ce monde, assurerait sans aucun doute une voie de retrait très sécurisé. Pas comme si d'autres iles allaient dire non qui plus est à faire une faveur et accueillir sur ses terres la Galley-La compagny je pense. Ils seraient bien bête en tout cas, mais c'est que mon avis.

- Du coup ouaip, j'ai mes idées, mais rien de bien prometteur pour le moment. Beaucoup trop de problème pour parler de solution. C'est pour ça que je pense à partir de l'ile un jour, voyager, prendre de l'expérience et voir des choses... J'ai entendu dire qu'en matière de progrès, la division scientifique de la marine était parmi les meilleures mondiales. La numéro 1 ! Ils sont si impressionnants que ça par rapport au reste ?

J'ai clairement pas le profil d'une manteau blanc, j'aurais surement jamais la patience je pense, mais j'avoue être assez curieuse. Si d'autres projets n'étaient pas passé prioritaires dans ma vie, ça aurait pu être une idée un jour. Ecoutant la réponse de la Olsen, j'en profite pour commander le dessert en même temps. Se serait dommage qu'elle vienne ici sans gouter leur célèbre salade d'aqua fruit. Certaines mauvaises langues pourraient nous reprocher de mettre aqua partout, mais nous sommes la cité sur l'eau après tout. Je compte beaucoup sur le dessert pour maintenir la bonne ambiance actuelle, car si je n'ose rien dire à la bleue, de peur de gâcher l'ambiance. Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que même si elles étaient toujours excellentes, le goût des aquasagnes avait changé de dans mon souvenir. Ce n'était pas celles que je voulais lui faire découvrir et quand je réfléchi à la raison du pourquoi, une partie de moi ne peut s'empêcher de penser que ici aussi, ils aient pu subir des pertes irremplaçables, après les évènements d'il y a quelques mois. Une de ces marques invisibles aux yeux du monde extérieur, mais qui rappelle sans cesses aux habitants que malgré leurs efforts, certaines choses ne reviendraient potentiellement jamais comme avant.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Sam 18 Juin - 15:37

L'Aqua Town [8]


- … Ca me rappelle la fois où j’ai dû retrouver un agent du Cipher Pol 8 qui s’était enfui avec un dossier contenant des informations sensibles, rit la Olsen. J’ai dû le poursuivre dans toute la toundra du Royaume de Sagev. Ca m’a pris dix jours de le retrouver, alors qu’il faisait un froid mordant incroyable !

Elle avait fréquenté Sagev plusieurs mois à une période de sa vie où elle était encore une hors-la-loi en puissance… Enfin, où « La Rêveuse » existait. Et après, elle y était retournée pour une mission sur les Blues, ce qui lui avait valu d’être chaperonnée par Mathilda. Laissant libre court à son récit, elle parla surtout de la nourriture locale. Le bortsch au goût aigre-doux, une soupe à base de betterave, ou encore le bœuf Stroganov… Des plats typiques de là-bas, en somme.

Lidy rit à la mention de lui passer un peu de ses conquêtes, mais envisagea sérieusement de lui donner quelques numéros. Elle connaissait des hommes qui pourraient porter leur dévolu sur une jeune femme comme celle-ci, et si le sujet n’était pas passé aussi vite elle aurait fini de le creuser. Ce fut finalement celui de l’île qui attira pour la Olsen le plus de réflexions. Lucina fit un état des lieux qui permit à la bleue de constater les limites de ses solutions… Tout en imaginant bien qu’un contrôle de la marée pouvait se faire avec un fruit du démon de manière temporaire, si cela existait.

La partie immergée était donc bien plus importante, et pour cause il y avait sûrement de nombreux trésors à y débusquer. Des ruines colossales empêchaient l’île d’être dans une grande flottabilité. Faudrait-il l’aide des hommes-poissons ? La race en elle-même n’avait pas d’intérêt à s’accoquiner aux humains, mais à l’occasion peut-être pourrait-elle aller leur rendre visite, sur l’île sous les abysses de Red Line.

- Effectivement, je sous-estimais moi-même le phénomène, fit humblement la Olsen, son menton entre ses doigts, se ramenant aussitôt à son statut d’étrangère. Pour la question de l’argent, il faut se tourner vers des fonds privés puisque les fonds publics de l’île servent déjà à son entretien, et une bascule d’argent risquerait de fragiliser certaines structures le temps de mettre en place une solution viable. De même, des politiques locales peuvent trouver leur bonheur dans ce phénomène qui, à présent, ne fait qu’un nombre extrêmement réduit de victimes en comparaison à ses premières occurrences. Effectivement, la présence du train des mers permet au moins de garantir que les locaux pourront se réintégrer ailleurs… Contrôler le phénomène, faire baisser le niveau de l’eau ou encore assurer l’exploitation des territoires engloutis est un véritable défi.

Elle se souvenait bien de quelques histoires légendaires qui concernaient les îles sous le niveau de la mer, mais celle-ci était trop proche de la surface pour utiliser un système de « bulles » permettant de stocker de l’oxygène. En plus de cela, chaque défaut de la structure en bas pourrait mettre en branle l’équilibre de l’île. Le problème nécessitait donc une certaine expertise.

- La Division Scientifique est liée au Gouvernement Mondial et non à la Marine, c’est un organe à part comme l’est Impel Down ou le Cipher Pol. D'ailleurs, son QG est sur Marijoa, et non sur Marineford. Elle s’occupe effectivement de tâches plus techniques, comme la création de nouveaux systèmes de combat, mais aussi des systèmes de sécurité des îles ou encore de demandes « essentielles » à la vie de Marijoa.

Signifiant des inventions extravagantes, chères et complètement inutiles. Cependant, la bleue ne connaissait pas réellement le concept.

- Les scientifiques de la Division sont extrêmement impressionnants, à ce que j’ai entendu dire… Par exemple le système connu de Pacifistas, d’intelligence artificielle en somme, est capable de remplacer bon nombre de soldats. Je ne sais pas sur quoi ils travaillent, mais ils pourraient révolutionner le monde. D’ailleurs, si tu réussis à obtenir une très grande faveur de leur part, ils pourraient se pencher sur le problème de Water Seven. Le seul problème qu’ils ont réellement, c’est le temps…

Elle finirait un verre de vin et se resservirait un second.

- Nous voyageons beaucoup dans le Cipher Pol avec nos ordres de missions, rit innocemment la demoiselle. En général, dans le Gouvernement Mondial quand on est sur le Cipher Pol ou la marine, nous pouvons cumuler ce plaisir du voyage avec le boulot pour en vivre.

C’était presque de la publicité à ce niveau-là, mais avant que Lucina ne puisse répondre du tac au tac, quelqu’un arriva à côté des deux demoiselles. Lidy pensa au début que la personne était le serveur, mais en se tournant elle vit qu’elle se trompait.


L’homme faisait un mètre quatre-vingt-deux, et ne brillait pas par ses muscles. Ses cheveux châtains étaient traversés par une simple mèche bleu électrique par devant, et son regard marron était entouré de deux lunettes qui mettaient en avant des sourcils parfaitement taillés. Il faisait très propre sur lui, arborant un sourire charmeur. Il avait décrit très rapidement Lidy qu’il trouvait trop frêle, pour se tourner ensuite vers Lucina. Son regard s’écarquilla un instant, ses joues se teintèrent de rouge, et il reprit sa contenance en triturant son carnet. C’en était presque vexant…

- Je m’excuse de vous déranger, mais je suis un journaliste spécialisé dans la gastronomie. Je réalise un article sur ce restaurant et j’aurais aimé votre retour sur les Aquasagnes… Oh, je suis désolé, je ne me suis pas présenté. Je suis Ezéchiel Caster.

Il était plutôt connu dans le milieu du journalisme. C’était lui qui avait réalisé l’article sur l’attaque de Water Seven, dont la plume montrait une colère non dissimulée envers les révolutionnaires. Il était aussi connu pour avoir aidé dans la lutte aux droits des femmes au sein de la compagnie du train des mers, leur permettant d’obtenir enfin des congés rémunérés pour leur maternité. En somme, un vrai chic type du haut de ses vingt-quatre ans. Lidy laisserait Lucina répondre si elle le désirait alors.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Dim 19 Juin - 12:54
Une faveur... J'ai toujours considéré que le problème d'enfoncement dans la mer de l'île, était quelque chose que les habitants devraient réglés eux même. C'est notre maison, notre devoir de la protéger et que si nous échouions, c'est que quelque part nous ne la méritions pas. Trop de fierté surement, parfois il n'y a pas de mal à demander de l'aide, surtout pour quelque chose qui nous dépasse. Est-ce que ce problème nous dépasse ? Difficile à dire. Aucune solution n'est envisagé pour le moment, mais toutes les ressources de l'île ne sont pas investis dans la résolution de ce problème pour le moment. Il y a encore du temps, il est fort probable que même si nous ne faisons rien, l'île sera encore au dessus du niveau de la mer quand j'aurais quitté ce monde. Cependant, qui peut en être vraiment sûr ? ... Chercher la solution du problème pour beaucoup ici, c'est comme le Saint Graal, le trouver serait quelque chose de magnifique, mais si non. Tant pis ? Quelqu'un d'autres le fera surement. Un peu la pensée qui court dans beaucoup d'esprit et même si je pense réfléchir plus sérieusement que d'autres, j'avoue ne pas non plus en faire tant que ça. Est-ce cependant la bonne mentalité ? Je ne sais pas, mais cette solution que me propose la Olsen, a le mérite de me faire penser à d'autres raisons de partir d'ici. Voyager et prendre de l'expérience est une bonne chose, mais voyager et rencontrer des gens, créer des liens qui pourraient apporter l'aide dont on a le plus besoin le moment voulu, c'est bien aussi. Water Seven a toujours été une ville fière et indépendante, c'est ce qui fait sa force, mais un peu aussi sa faiblesse. Sans la marine, nous aurions peut être été détruit, il y a quelques mois. Se rapprocher du gouvernement et de sa force pour pouvoir travailler en paix, reconstruire l'île encore plus forte qu'avant afin que ce drame ne puisse plus jamais se reproduire, ou chercher plus de force ailleurs. Peut être un mélange de deux, peut être un mélange des trois... Va savoir quelle était la bonne solution pour l'île après tout ceci ? Difficile à dire... Explorer la voie de la marine pour le moment semblait la meilleure solution en tout cas, pour commencer. A partir de là, il serait plus facile de s'y investir sur le long terme j'imagine, en commençant tôt. Il serait plus facile aussi de la quitter à un endroit propice, de par la facilité de mouvement que l'institution offrait, même si partir de la marine ne devait pas être si simple que ça j'imagine. ... Partir, on dirait bien que c'est la seule voie que j'envisage vraiment ces derniers temps, peu importe mes réflexions. Tête posée sur ma main et yeux fermés, j'oublie Lidy et le reste du monde quelques instants, un sourire résigné se dessinant sur le coin de mes lèvres. Ca fait longtemps que je le sais, c'est juste que mon cœur a bien du mal à lâcher prise, sur ce que je laisserais derrière moi.

Tout quitter pour faire ce qui doit être fait demande un sacré courage.

Un courage que tu as trouvé autrefois et que j'espère tu m'inspireras, alors que tu resteras pour veiller sur Maman...

Tu me manques Papa.

Pendant un instant je sens mes yeux commencer à s'humidifier, mais je me ressaisi aussitôt, ouvrant les yeux en urgence comme si je me réveillais brusquement. Je suis au restaurant là. Merde quoi ! La pauvre Lidy en plus, je vais pas me mettre à chialer devant elle quand même. Je vais pas me mettre à chialer tout court d'ailleurs. J'ai déjà assez pleurer comme ça et le temps des larmes est passer. Il faut bouger maintenant, prendre son avenir en main. Il faut ... ! ... C'est qui lui ?

- Je m’excuse de vous déranger, mais je suis un journaliste spécialisé dans la gastronomie. Je réalise un article sur ce restaurant et j’aurais aimé votre retour sur les Aquasagnes… Oh, je suis désolé, je ne me suis pas présenté. Je suis Ezéchiel Caster.

... Dégage, c'est pas le moment ? Je dis ça ? Non je vais pas dire ça, ça se fait pas, il a rien fait le pauvre. Je suis juste contente de vraiment pas m'être mise à pleurer du coup. Devant Lidy c'est une chose, mais devant un mec random que je connais pas, ça aurait été encore pire. Comme par hasard, il est allé à la table ou y avait deux jolies filles, hein. Bon, je vais pas lui reprocher d'avoir bon goût je suppose, puis il a pas l'air méchant. Un peu en retard alors que mon cerveau procède les informations, mes grands yeux bleu se posent sur lui de bas en haut, pour l'examiner, tâchant de juger si ce type vaut mon temps, ou si c'est juste un mythomane à la recherche de cœur à briser. Presque ma taille, pas très épais, on est plutôt dans le type intellectuel, surtout si on prend en compte ses lunettes qui renforcent le cliché. Sa mèche bleu est rigolote et casse un peu le truc pour autant. Son apparence globale est loin d'être désagréable, puis ça change de ce que je côtoie au chantier. C'est un peu la même chose que quand Lidy a débarqué à la forge. ... Elle était tellement confiante et sûre de son charme à ce moment là, mais on dirait que celui ci préfère l'autre menu. Un petit sourire se lève au coin de mes lèvres, tandis que je lance un regard en coin à ma camarade de tablée, la signification facile à comprendre même sans être profileuse. Cheh. Après ça je reporte mon attention sur notre garçon, un air plus détendu et un sourire bienveillant apparaissant sur mon visage.

- Vous avez de la chance, vous avez choisi la bonne table. Vous allez pouvoir avoir l'avis neuf d'une touriste et l'avis d'une locale, ayant déjà gouté plusieurs fois le plat ici et ailleurs. Vous avez plus qu'à faire votre choix sur celui que vous voulez.

Avis favorable pour l'interview donc. Comme dit, il a l'air gentil et en plus il veut me parler gastronomie, du coup forcément ça m'intéresse. Je laisse notre homme décidé de ce qu'il veut, pendant que je pars en réflexion sur ce que je vais dire, mais aussi sur quelque chose qui me taraude un coin de cervelle. Je crois que j'ai déjà entendu ce nom là quelque part, mais ça a du mal à revenir. Ah !

- Le mec des congés mat !!

Réponse spontanée sortie au milieu de nulle part, ce que je ne constate qu'après coup. Oups ? Me grattant derrière la tête, c'est un air gêné qui passe un instant sur mon visage avant que je ne reprenne tranquillement, histoire que Lidy comprenne ce que je voulais dire (et peut être lui aussi).

- C'est vous qui avez fait l'article, pour aider les filles de la compagnie a obtenir plus de droit, au train des mers. Elles m'ont parlé de vous et de comme quoi vous aviez beaucoup aidé, vous et votre article. L'égalité homme femme est encore loin d'être là à la compagnie du train de mers, mais au moins maintenant, elles ont droit à leur congé maternité. C'est déjà un premier grand pas et ça leur permet de pouvoir négocier le reste.

J'avoue avoir suivi l'affaire de loin, dans le sens ou en tant qu'ingénieure je n'avais pas de problème de paie et en tant que jeune nouvelle arrivée, je n'envisageais pas d'être payé comme ceux avant moi. En revanche quand j'avais appris qu'elles se battaient pour ça et tout les trucs qu'on avait pas le droit. Ah, je peux vous dire qu'ils m'ont entendu jurer pendant longtemps dans l'équipe de mécanos. Ca me paraissait tellement couler de source, que je n'avais même pas vérifier que tout le monde avait les même droits. Une raison de plus pour laquelle cette entreprise là, je vais avoir beaucoup moins de remords à me barrer. ...

- Journaliste gastronome ? C'est votre vraie spécialité ? Ou c'est une reconversion forcé après que vous ayez aidés ?

Une lueur dangereuse apparaitrait alors dans mon regard, quand cette hypothèse se formerait. J'ai peut être pas grand pouvoir ou influence, mais ça m'a jamais empêché d'ouvrir ma gueule. S'ils ont poussé ce pauvre garçon dehors à cause de ça, je peux vous assurez qu'avant de quitter l'île, ils vont encore beaucoup m'entendre.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Mar 21 Juin - 20:03

L'Aqua Town [9]


L’émotion submergeait Lucina et se transmettait à Lidy par l’intermédiaire de son pouvoir. Parfois, elle aurait aimé avoir le réflexe de le taire, mais c’était dans ces instants qu’elle volait des moments intimes sans le vouloir. Elle détourna le regard, avant d’y revenir : pendant les premières secondes par inquiétude, puis les suivantes par curiosité. Elle comprenait le désir de voyager, de voir le monde, et c’était rassurant que la mécanicienne en face le possède… Et bientôt s’installerait en elle ce besoin de quitter la ville immédiatement, à cet instant. Elle pourrait s’en aller pour ne plus jamais revenir. Lidy était certaine que la marine ne bénéficierait que trop bien des services d’une personne pareille, et qu’il n’était donc pas nécessaire de la débaucher dans le Cipher Pol… Enfin, si elle choisissait de s’enrôler.

Quand Lucina pensa à son père, la Olsen pensa au sien. Elle s’en souvenait à peine, il existait avant que son pouvoir ne fonctionne, mais son frère avait déjà plus de souvenirs… Alors pourquoi était-ce tellement douloureux lorsqu’elle tentait d’aller les chercher ? Pourquoi n’accédait-elle pas de manière fluide à ce savoir ? C’est sûrement parce qu’elle-même ne le voulait pas. Elle ne voulait pas savoir, elle avait peur : et si sa famille était composée uniquement de monstres ? Le serait-elle aussi ? Et ses enfants… ? Elle se demandait s’ils avaient bien grandi. Elle devait enclencher le protocole, pour autant il ne fallait pas…

Ou peut-être était-ce le moment ?


L’arrivée d’Ezéchiel permit de restaurer un peu d’équilibre dans l’esprit des deux jeunes femmes qui auraient pu embrayer sur un tout autre sujet. Pourtant, sa présence était la bienvenue. Lidy sourit finalement, mais se ramassa un vent… Que Lucina appuya par une expression satisfaite sur le visage. Il était alors difficile de garder son sérieux, et la Olsen qui ne s’amusait que trop avec la Deminus tourna le regard en pouffant de rire.

Ce ne fut même pas suffisant pour attirer le regard du journaliste qui ne se décrochait pas de Lucina, à part pour faire mine de se concentrer sur son calepin. Une pensée restait dans son esprit. « Elle est magnifique. C’est la plus belle personne que je n’ai jamais vu. ». Et tandis que le disque semblait rayé, il accueillit les paroles de l’hybride avec intérêt. Il ferait mine de s’intéresser à Lidy quand Lucina la désignerait comme la touriste, mais il n’y resterait pas longtemps. Devait-elle le faire arrêter pour outrage à agent ?

A chaque mot de l’hybride, il semblait acquiescer mentalement. Il avait de toute évidence envie de réaliser son enquête gastronomique, mais il évaluait aussi ses chances de pouvoir lui plaire, de même que celles qu’elle lui plaise réellement après une discussion.

- Ahah, je suis bien le « mec des congés mat’ », répondit-il, amadoué par la spontanéité de Lucina. J’essaye de toucher à tout dans le milieu du journalisme, mais je dois avouer que celui-ci me plait beaucoup. J’aime bien manger, après tout ! Enfin, je veux dire, je ne mange pas comme un… Enfin, non, j’aime la bonne nourriture. Pas que je veuille critiquer des restaurants, je suis…

Il rougissait en s’emmêlant les pinceaux et passa une main dans ses cheveux en souriant nerveusement, faisant bouger quelques mèches dont l’une d’entre elle qui viendrait tomber sur son visage et qu’il remettrait maladroitement.

- Je sui content de mon métier, j’ai envie de partager les meilleures adresses au plus grand nombre… Alors, ces aquasagnes ?
- J’aime beaucoup la texture. On sent que la recette est suivie à la lettre, peut-être qu’elle manque un peu de… spontanéité. C’est un met exquis, qui ne m’a pas déçu cependant.


Lidy avait répondu en première attirant le regard du journaliste sur elle qui afficha un sourire poli, mais bienveillant, encourageant les détails. Il avait l’air très aimable, bien qu’un peu maladroit. La Olsen s’était amusée à parler en première pour laisser la Deminus s’étendre. Une fois les plats commentés, Ezéchiel s’empresserait de rajouter :

- Vous avez dit être locale, c’est cela ? Est-ce que vous avez d’autres adresses à me recommander en plus de celle-ci ? J’y ai mangé hier soir, et le patron a été enclin à me donner l’autorisation de poser cette question, préciserait-il en sachant que c’était incorrect de demander ce genre de choses sinon.

Recommanderait-elle le même cadre ? En tout cas, parmi les restaurants qu’elle citerait peut-être, donnerait-elle des adresses qui avaient été détruites dans les attentats, ou dont les cuisiniers étaient morts ?

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Mar 21 Juin - 23:09
Pour quelqu'un qui avait du mal à faire ses phrases, il avait évité ma question avec beaucoup d'aplomb. Intéressant. Amusant. Le pauvre, on dirait que je le perturbe beaucoup, mais il n'en perds pas complétements ses moyens pour autant, ou en tout cas ses principes. Dit-il la vérité et est il juste passé à autre chose ? Trop de fierté pour dire à une potentielle fille qui lui plait ses problèmes et ses faiblesses ? Ca peut aussi juste être une envie de ne pas parler de sa vie très privée pendant qu'il travaille, surtout devant au final, deux parfaites inconnues. Pleins de raisons qui me viennent à l'esprit, aucune n'étant mauvaises d'ailleurs. Quand j'y pense, même si ma supposition était vrai… A part gueuler et tenter d'éventuellement faire éclater un scandale, sur un gros coup de chance, je ne pourrais pas faire grand chose. Du coup quand il souri nerveusement pour remettre sa propre mèche en place, je lui répondit par un de mes propres rires gênés. Calme toi Lucina, tu t'emballes pour rien sur une affaire qui ne te regarde pas vraiment. Tu vas faire plus de mal que de bien si ça se trouve. Concentrons nous sur le présent. En plus ça parle bouffe. C'est très bien de parler bouffe.

- J’aime beaucoup la texture. On sent que la recette est suivie à la lettre, peut-être qu’elle manque un peu de… spontanéité. C’est un met exquis, qui ne m’a pas déçu cependant.

Ohoh ? J'avoue ne pas m'empêcher de soulever un sourcil, lançant à mon amie du jour un sifflement impressionnée. Pour une première dégustation, elle a tout de suite trouvé les détails. C'est une habituée des restaurants visiblement elle aussi. Notre Mr Caster l'écoute d'ailleurs avec attention, semblant avide de détail, montrant qu'il s'intéresse vraiment à son sujet, ce qui me fait sourire je l'avoue .On dirait que je suis bien accompagnée aujourd'hui donc, pour découvrir ou redécouvrir ce plat, que je croyais bien connaître.

- Je suis d'accord. On sent que le chef a changé et qu'il n'est pas encore très à l'aise avec le plat, mais que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il le maîtrise complétement. C'est à ce moment là seulement, qu'on pourra vraiment le juger, mais ça me rend plutôt optimiste. J'espère juste qu'il arrivera à s'épanouir et imposer son style le moment venu, que ça soit pour les Aquasagnes comme pour le reste de la carte. ... Mais quand je regarde le monde autour de moi, je ne m'inquiète pas trop pour ça non plus.

Les gens à leurs tables sont tous ravis et l'équipe de serveur travaille de manière détendue et confiante. On sent que les retours sont bons et qu'ils ont foi en l'avenir. De plus, même si le niveau des Aquasagnes à légèrement baissé, je vois dans les assiettes autour de moi que la popularité d'autres plats, semble avoir grimpé. On dirait que même si le menu n'a pas changé, les spécialités ne sont plus les même, mais que la force du goût reste. Dans la panique et par habitude, j'ai pris les aquasagnes, mais maintenant, je regrette un peu de ne pas avoir pu demander les recommandations du chef, avant de commencer. Ca m'aurait sans doute permise de redécouvrir l'endroit, de découvrir un peu de bon dans ce changement forcé, alors que le monde continue d'évoluer malgré tout et que de nouveaux talents montent au créneau. ... Bof, ça me fera une bonne raison de revenir pour réessayer tout ça à l'occasion ! En plus il reste encore le dessert, donc tout n'est pas perdu huhuhu. Quand à la question du journaliste.

- ... Hm. Nope ♪

Lui affichant un grand sourire, je me releva alors tranquillement de ma chaise et sorti ma carte des restaurants de la ville. Après ça, j'en fit une boule de papier froissé et la jeta, telle une basketteuse professionnelle, en direction de la poubelle la plus proche. Panier ! Célébrant ma victoire toute seule, je devais avoir l'air un peu bête, mais tant pis. Je me laissa quand même retomber sur ma chaise, avec flegme et satisfaction, comme soulagée d'un poids. Oui les temps avaient changé, alors il ne servait à rien de rester accroché aux valeurs du passé. Même si des andouilles comme Neil existaient, cette ville continuerait d'aller bien. C'est ce que m'inspirait la vision de ce restaurant, qui continuait de se battre et de prospérer, ayant trouver son droit chemin. La Galley-là aussi en soi connaissait des jours difficiles, mais avec ces piliers encore debout et la nouvelle génération qui arrivait. Grégory par exemple avait beau être une andouille qui perdait ses moyens devant une jolie fille, il était indéniable qu'il avait fait des gros progrès depuis le début que je l'avais observé. ... Je suis la première à savoir et crier que cette ville irait bien quoi qu'il arrive, mais j'ai l'impression de ne l'avoir vraiment compris que maintenant, en réfléchissant à des Aquasagnes. ... C'était quand même sacrément con ! Huhuhu. Maintenant que j'y pense d'ailleurs, va savoir combien de ces restaurants, que j'avais éliminé de ma liste des recommandations, étaient devenus bien meilleurs depuis, sans que je n'y sois retourné.

- A cause de vous deux je viens de réaliser qu'en fait, j'avais tout un apprentissage à refaire sur cette ville et sur ses cartes. J'espère que vous êtes prêt à en payer les conséquences. Il a beau être trop tard pour le plat... J'espère que monsieur le journaliste gastronomique s'y connait aussi en pâtisserie ? J'pense pas que vous soyez du genre à craindre les heures supp's, hein ?

Si j'étais venue ici toute seule et que j'avais gouté ce plat comme ça, j'aurais surement juste broyé du noir et je serais rentrée triste à la maison. Alors que juste avec un peu de réflexion et un peu d'optimisme, venant d'un repas bien accompagné, entre passionnés. C'est dingue comme les choses pouvaient paraitre différentes suivant les circonstances. Affichant un sourire de gamine préparant une mauvaise blague, c'est la carte des desserts et des glaces que je déplie alors devant eux. Oui c'est une idée de merde, surtout qu'un de nous trois est entrain de travailler et que, même si je ne fais que gouter à la moitié de tout ça, ça va me couter en effort pour un moment. Seulement c'est le défi que je leur lance avec moi aujourd'hui, moi qui n'ai pas envie que de gouter un bout de la moitié des plats. Oseront-ils le relever ?
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Jeu 23 Juin - 7:06

L'Aqua Town [10]



L’avis de Lucina fut intéressant, et Ezechiel nota que le chef avait changé. Il mit un point d’interrogation sur le plat, comme s’il doutait d’en parler dans son article. Ses critiques étaient généralement positives, peut-être devrait-il laisser plus de temps au chef pour peaufiner ses talents. C’était ingrat de se prendre des remarques désobligeantes, encore plus quand un drame venait d’avoir lieu sur l’île. Il réfléchirait cependant à cela plus tard, car il devait tenter d’aller au bout de son interview… Pour se donner un peu plus de temps à discuter avec cette demoiselle.

- Je suis d’accord, je vais y réfléchir à deux fois avant d’écrire cet article, dirait-il avec honnêteté. J’aimerais pouvoir commenter ses meilleurs plats, et lui donner une bonne critique… Pas quelque chose de bâcler. J’y reviendrai !
- A l’occasion, vous pourrez inviter Lucina à y manger alors, ricana Lidy avec un sourire satisfait.

Il rougit. Le journaliste ne savait plus où se mettre et pendant quelques brèves secondes durant lesquelles il aurait sûrement aimé se terrer quelque part, il toussota et décida de saisir l’occasion.

- Ce serait tout à mon honneur, bien sûr, de partager un repas avec Mademoiselle…

Il regarderait Lucina pour qu’elle puisse se présenter, si elle le désirait, mais n’insisterait pas le cas contraire. Il connaissait à présent son prénom, et il sonnait comme une douce mélodie à ses oreilles. Le jeune homme affichait un sourire doux, et eut un petit rire quand la Deminus froissa la carte et l’envoya dans la poubelle. Finissant son verre de vin, la Olsen s’amusa de constater que son acolyte du jour avait choisi la voix de la facilité en ne proposant rien qui pourrait la mettre dans la panade. Et ce fut donc dans la bonne humeur qu’elle regarda la carte des desserts. Comme si le trio avait toujours été formé, Lidy et Ezechiel se chamailleraient sur le type de gourmandise qu’ils pourraient se faire, avant que Lidy ne lâche un « Je veux commander toute la carte ! » qui serait interrompu par le regard terrifié du serveur.

Elle toussoterait finalement en lâchant plus sérieusement :

- La Tarte de la Mer me fait envie, apparemment le côté sucré vient d’un corail récolté à proximité de Water Seven, et la Mousse aux Chocolats aux Copeaux d’Amandes me semble sympa aussi, les Amandes viennent d’une île reliée par le Train des Mers.

Commentant deux autres desserts, Ezechiel s’attarda plutôt sur les glaces en faisant quelques commentaires sur les parfums qu’il préférait : Pistache, Cerise ou encore Pomme. Apparemment c’était de la fabrication artisanale d’un glacier partenaire qui s’était fait connaître après l’assaut. Il offrait régulièrement des produits aux orphelins. « Une bonne publicité » pensa Lidy avec cynisme. De tous les desserts, la Olsen en ferait commander six à partager, ou plus en fonction des estomacs, et proposerait à Ezechiel de se joindre à elles.

- C’est amusant en tout cas, je ne pensais pas rire et me chamailler le même jour, sourirait la Olsen.

Le serveur ne mettrait pas très longtemps à apporter les desserts. Lidy pourrait enfin goûter ce qu’elle avait commandé, et son regard scintillait avec une certaine envie. Elle n’avait jamais préféré le sucré au salé, pas plus que l’inverse, mais aujourd’hui était particulier. Déguster en bonne compagnie était devenu rare : sa compagne était tout le temps en mission, ses amis travaillaient sans cesse, elle était exténuée par le rythme de ses missions… Cette petite pause lui faisait du bien, et elle arrivait même à repousser les pensées noires qui la tiraillaient depuis des jours. Le serveur s’arrêta un instant lorsqu’il vit le sourire de la bleue : elle avait l’air d’avoir regagné son adolescence.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Jeu 23 Juin - 22:26
C'est plus raisonnable j'imagine. Après elles restent très bonnes quand même en l'état.

Ouais elles étaient bonnes et j'ai tout mangé avec plaisir, malgré la petite partie de folie manquante. Quand à la remarque qui suivi de Lidy sur les intentions du journaliste...

- C'est pas impossible. J'ai juste peur de manquer de temps, mais à l'occasion pourquoi pas. J'imagine que Mr Carter à une carte ou le contacter au besoin ? Vrai qu'avec toutes mes bêtises, on s'est pas présenté. Je suis Lucina et elle c'est Lidy.(pour ce qu'elle t'intéresse bien sûr)

Un garçon intéressant qu'il ne me dérangerait pas de revoir, mais je ne suis pas encore prête à me dévoiler totalement. Même si l'ambiance est merveilleuse et que j'ai envie de m'amuser, certains reflexes acquis suite à de mauvaises rencontres (même sans parler de la "pire"), me font garder les gestes barrières. Juste un prénom pour garder un peu de distance et je lui demande son numéro, afin de garder le privilège, je l'espère, de l'initiative. Honnêtement, il est probable que je le rappel, que ce soit pour ici ou ailleurs. Cependant, je ne veux pas lui donner trop d'espoir, mon courtisan du jour n'étant pas spécialement doué pour cacher son intérêt, pour le moment. Plus le temps passe et plus l'envie de partir me gagne, pas vraiment le moment de s'engager dans une histoire avec un mec donc. Une aventure ? Je ne sais pas, ça ne m'a jamais tant intéressé que ça. Pour être honnête, j'ai plus envie d'un nouvel ami potentiel qu'autre chose, en tout cas pour le moment. Un copain de restau et de bar. Qui sait, peut être un confident, mais penser ça de lui à ce stade serait précipité, voir cruel. Cela dépendra de la force de ce Crush qu'il a eu et de la suite. Nous verrons bien comment les étoiles s'aligneront.

Du coup la tablée reprend en activité et en énergie, ma proposition semblant avoir été acceptée sans aucune difficulté. Elle a même été trop bien acceptée d'ailleurs, Lidy voulant même pendant un instant commander toute la carte. ... Je sais que tu étais sérieuse et que tu ne t'inquiétais absolument pas des conséquences. Je le lis dans ton regard. ... Pouvoir gouter tous les plats de la carte est tentant, mais ne pouvoir en finir aucun en contrepartie serait probablement une torture. Sans compter qu'il faudrait ensuite que je regarde potentiellement Lidy tout manger par la suite. ... Brrr. Je serais ravie que ma nouvelle amie s'amuse, mais une part de moi est quand même soulagée, quand il devient évident que nous ne ferons pas ça. A la place, le journaliste se réchauffe un peu à la présence de la Olsen aussi, commençant à se chamailler avec elle sur les choix. Tant mieux, s'il avait fait que m'admirer tout le repas, en disant oui à tout, ça aurait été barbant.

- Oh la tarte de la mer, je l'avais pas vu ça tiens, ça me parle pas. Comment j'ai raté ça moi ? T'as intérêt à me laisser gouter. Hmm du coup deux desserts... On a déjà deux glaces donc on va pas partir de ce côté là. Je vais rester sur la salade d'Aquafruit quand même je pense, parce que j'aime vraiment ça. Par contre pour le second...

Dilemne intérieur alors que les choix défilent. C'est un sujet important, mais je ne veux pas les faire attendre non plus, pourtant pendant l'espace d'un instant, on pourrait croire que j'y joue ma vie. Cependant il faut savoir être adulte dans la vie et prendre des décisions, aussi difficiles soient elles. C'est pour cela que pour ma part... Allez elle a peut-être déjà goutée et je lui avais promis du local, mais je ne peux pas laisser Lidy repartir d'ici, en prenant le risque qu'elle n'ai jamais gouté le framboisier de Pucci. Je ne sais pas si c'est importé, ou s'ils ont appris à le faire en local, mais il FAUT avoir gouter au moins une fois dans sa vie ce gâteau, même si juste une part. Hm me demande si Ezechiel y a déjà gouté aussi.

- Du coup Ezechiel. Je peux vous appeler Ezechiel hein ? Z'êtes local ou pas ? Vu que z'avez l'air de beaucoup aimé la ville pour vous investir autant, mais que vous sembliez manquer de bonnes adresses.

Nos âges n'ont pas l'air très différents et pourtant, j'avoue n'avoir aucune impression de lui. L'île est grande, donc qu'on ne se soit jamais croisé ne serait pas si dingue, mais ça ne fait que renforcer ma petite curiosité. Si c'est un local, de quelle partie de la ville il vient. Si c'est un étranger, pourquoi il est venu ici et ce qu'il pense de l'île, même s'il semble évident qu'il semble bien ici. Les apparences, on sait jamais après tout. Mais d'abord.

- Tu reprends le boulot à quelle heure Lidy au fait ? Moi je suis en vacance techniquement donc j'ai le temps, mais toi ?

Tout le monde n'est pas une cinglée qui bosse pendant ces congés après tout ici. Pas vrai ? Ce serait quand même une sacrée coïncidence de dingue sinon huhuhu.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Sam 25 Juin - 17:52

L'Aqua Town [11]



La Olsen observait la situation avec intérêt. Elle n’était pas particulièrement pressée que cela se finisse, cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas profité d’une petite pause dans son éternité de missions. Elle était même en attente de sa prochaine missive, et même si elle ne savait pas quand elle reprendrait, elle devait absolument être sur le qui-vive. C’est ainsi que son escargophone pouvait sonner à tout moment pour l’envoyer sur sa prochaine affectation. Sans compter que Reutsuna et Kid devaient la rejoindre. Belladone avait été envoyée sur le terrain, et elles n’avaient pas eu de contact depuis déjà une semaine. Ainsi, la Olsen pouvait simplement attendre ici, manger des desserts, profiter de la compagnie… Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua pas le regard insistant que quelqu’un lui portait de loin.

- Très bien, la commande est partie ! Lâcherait le serveur, soulagé d’avoir des demandes standard. Le Framboisier de Pucci est une recette spéciale de notre chef, lui-même originaire de Pucci.

Ce n’était pas un « local » mais il avait étudié avec le dernier chef. Ce serait donc d’autant meilleur. Les desserts arriveraient alors, après un regard très gêné d’Ezechiel qui semblait estomaqué qu’on veuille l’appeler par son prénom. Il en était ravi, mais cela faisait longtemps qu’une fille ne le lui avait pas demandé. Il était après tout trop maladroit pour ça.

- Oui, bien sûr, appelez-moi… Enfin, je suis honoré… Je…

Il rougit.

- Ne soyez pas honoré, soyez simplement d’accord, rit la Olsen.

Il acquiesça et finalement répondit à la seconde question :

- Je suis originaire des Blues. J’ai beaucoup voyagé, et j’aime beaucoup la ville.

Il commença à raconter sa première arrivée mouvementée, où il n’avait pas vu les marquages qui délimitaient l’un des docks, et où il avait failli se faire écraser par un navire en train d’être mis à flots. Après avoir embêté les maîtres d'oeuvres, il avait décidé de leur présenter ses excuses en faisant fleurir quelques articles sur l'île. Lidy continua à sourire, mais elle fut prise un nouvel instant dans ses pensées. Pourquoi mentait-il ? Il n’était pas originaire des Blues, mais de… Elle se gratta la tête, mais elle n’avait pas le temps de chercher dans sa mémoire ce qui se déroulait ici. Il fallait qu’elle reprenne le court de la conversation, et elle voyait que Lucina attendait sa réponse. Depuis quelques secondes déjà.

- Je suis mobilisable à tout instant, mais je n’ai pas réellement d’impératif. On pourrait aller digérer tout ça après coup, ajouterait-elle tandis que les desserts étaient déployés sur la table.

Elle en mangerait une partie, goûtant à tout et riant tandis que de la chantilly viendrait faire une moustache à Ezéchiel, et ne remarquerait pas le chocolat sur sa joue si Lucina ne lui faisait pas la remarque. Finalement, après avoir mangé, la Olsen irait régler en laissant Ezéchiel gêné, qui insistait pour prendre une partie des desserts en charge. Elle n’était pas à la rue, après tout. Enfin, quand elle reviendrait sur la terrasse, elle apercevrait l’Agent Passetout qui était positionné dans un coin. Elle lirait rapidement son esprit et soupirerait avant de regarder avec regret Lucina.

- Excuse-moi, Lucina, mais il semble que mes services soient demandés là-bas. Je crains de devoir m’absenter quelques dizaines de minutes au moins. On peut se retrouver au terrain d’entrainement le plus proche ? Ezéchiel, vous vous joindrez à nous ?

Si elle acceptait, elles pourraient se rejoindre plus tard pour échanger quelques coups. Ezéchiel acquiescerait avant de regarder Lucina et de dire :

- J’ai de quoi faire un début d’article à compléter plus tard, je peux vous accompagner si vous le désirez, je n’en ai pas l’air mais je sais me battre.

Lucina pourrait noter que même s’il contractait ses biceps avec un air amusé, elle aurait sûrement le dessus en cas d’affrontement purement physique. Elle pourrait le lui faire remarquer et l’embêter, ce qui le ferait certainement rougir. Il avait aussi décidé de ne pas jouer les amoureux transits pour l’instant. Il essayait même de contrôler ses expressions pour ne pas effrayer la jeune femme qui lui plaisait vraiment, et ne pas lui imposer une vision qu'elle trouverait peut-être un peu précipitée : celle d'un garçon qui avait flashé sur une fille et n'arrivait pas à décrocher son regard de celle-ci.

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Dim 26 Juin - 13:00
Garçon, il va falloir que tu te ressaisisse à un moment quand même. J'ai juste demander si je pouvais t'appeler par ton prénom. On a à peu près le même âge, on passe tous les trois un bon moment à table et y a moyen que la bonne entente continue. J'ai pas demander à t'appeler Eizi quoi, je te tutoie même pas encore. Observant les deux en face de moi, la Olsen rigole et malgré un soupir qui s'échappe de ma bouche, ça me fait quand même bien sourire aussi. Ca va pas être facile de le décoincer celui là huhu. Il a l'air très fleur bleu ce garçon, c'est sympathique. Heureusement pour lui que Lidy est là, si on était en tête à tête, va savoir dans quel état il aurait fini, vu comment il semble gêner facilement. Quand à son histoire d'arrivée sur l'île, je ne peux pas m'empêcher de pousser un second soupire de pitié envers le journaliste, mettant ma main sur mes yeux comme si je ne voulais pas voir ça, alors que j'imagine pourtant très bien la scène. Les bateaux étant construits sur la partie haute de l'île, nous avons évidemment une rampe pour permettre à ces derniers de redescendre plus rapidement que l'ascenseur. Ca permet aussi de les tester un peu au passage sur les chocs. Seulement du coup oui, faut pas trainer par là. De un, parce que même sans parler de se prendre un bateau, parce que vous auriez l'idée saugrenue de traverser par ici à ce moment là. Juste une connerie, du genre un seau mal attaché qui tombe du bateau pour vous rentrer dans la tête, peut faire très mal. Après il y a l'histoire d'Ezechiel avec la version moins grave mais plus drôle, ou vous êtes effectivement à côté quand on lâche le bateau dans le canal et qu'il descend à pleine bourre, ou vous vous retrouver à côté pour vous prendre une giga vague d'eau qui vous trempe complétement. Un classique qui me fait toujours rigoler en y repensant et qui ne fait pas exception cette fois encore. Désolée, j'ai essayée de me retenir, jurée.

Seulement les bonnes choses ont toujours une faim, comme cela doit être pour chaque bon repas dans un restaurant. Je ne peux pas m'empêcher de me dire que je nous ai porté la poisse à poser cette question à Lidy juste avant. A peine le temps de finir de profiter des desserts (niveau pâtisserie, c'est devenu incroyable ici en plus, bordel !), Lidy après avoir payé, revient dire qu'elle va devoir y aller. Certes de manière temporaire, mais ça me fait de la peine quand même, ce qui me fait réaliser à quel point le courant été bien passé entre nous jusque là. C'est vrai qu'après aujourd'hui, va savoir si je la reverrais un jour, du coup j'espérais quand même qu'on est encore un peu de temps. Elle dit qu'elle reviendra tout à l'heure, j'espère que ce sera bien le cas. En revanche, j'avoue être un peu perturbée par sa proposition de lieu de retrouvaille. Elle était sérieuse quand elle parlait du terrain d'entrainement comme exercice ?! Bah ça rigole pas à la marine huhu. Après vu leur métier, j'imagine que c'est logique. Toujours prêts ! comme ils disent.

- Comme tu veux, j'y serais. Tu sais ou sais j'imagine ? Reviens vers la Galley là et va vers la droite de l'entrée du dock quatre. Hésite pas à demander à quelqu'un au pire. T'as l'air de tenir à me la mettre cette raclée. Je me laisserais pas faire je te préviens. Hâte de voir comment les ... Comment tu te bats.

Ma dernière phrase s'interrompt alors que pendant un instant, je ne sais pas trop si je dois dévoiler la profession de Lidy comme ça devant tout le monde. Devant un journaliste surtout, même si Eizi a l'air réglo. Dans le doute, on va éviter tant que j'ai pas eu confirmation de la concernée et au pire, elle se présentera complétement si le besoin s'en fait. Du coup mon attention se reporte sur le dit journaliste, qui essaye de faire bonne figure en "gonflant ses muscles" et disant qu'il savait se battre. Etant nulle en bluff, je suppose que mon air sceptique doit plutôt être visible, même si je comprends bien qu'il en rajoute exprès, ce qui réussit à me faire rire.

- N'en faites pas trop quand même.

Petit clin d'œil complice, je prends ensuite la tête de file afin de nous ramener à Galley-là, vers le terrain d'entrainement de mon choix à la compagnie. Quitte à affronter une professionnelle, autant le faire sur le terrain de mon choix après tout. A première vue, il n'a rien de particulier quand on le voit, a part celui d'être désert quand on arrive dessus. Il y a bien des cratères par ci par là, mais quiconque à une idée des monstres qui peuvent parfois venir s'entrainer ici, leur présence est facile à justifier. En dehors de ça il est tout propre, il a du être nettoyé ce matin j'imagine, vrai qu'on est mercredi. Parfait, ca me fera une surprise pour Lidy au besoin, même si je doute m'en servir. Ca serait un peu violent quand même, sans compter du fait que ce serait de la triche. Seulement comme je suis désarmée, n'ayant pas emmené ma caisse pour aller dans un restaurant... J'avoue avoir la flemme d'aller la chercher, un peu de combat à mains nues de temps en temps, ça ne fait pas de mal. Au pire je pourrais toujours aller la chercher au besoin, mais tout ça c'est pour le plat principal. En attendant, il faut aussi s'occuper des hors d'œuvres.

- Très bien c'est parti ! Montrez moi ce que vous savez faire Ezechiel !

N'étant pas dans mon mode de combat favori et ne voulant pas trop le sous-estimez non plus. Je décide finalement de commencer un peu sur la défensive et de voir ce qu'il sait faire. Il ne faut pas se fier aux apparences après tout, certains pouvant paraitre chétifs cachent parfois une grande force, ou une rapidité surprenante. Un journaliste rapide ne me surprendrait d'ailleurs pas tant que ça, restant à voir jusqu'à quel point. De plus même si je ne suis pas le plus à l'aise sans arme, je reste quand même assez confiante sur mes capacités à me débrouiller. Tant que je reste face à quelqu'un de mon niveau bien sûr. Je reste une ancienne charpentière de la Galley-là compagnie après tout, doublée d'une femme panthère. J'ai des muscles là ou il faut, pour faire mal au besoin et même si ma vitesse n'a rien d'extraordinaire, je reste très agile. Je n'hésiterais pas à le plaquer au sol s'il me laisse faire.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Lun 27 Juin - 21:08

L'Aqua Town [12]



Le journaliste regardait Lucina et observait ses mouvements défensifs. Il semblait en train de la décrire intérieurement, comme on écrit les pages d’un roman… Mais devint bientôt offensif. Il semblait savoir pertinemment qu’il ne rivaliserait pas en terme de force brute, et qu’il devait donc se concentrer sur l’aspect stratégique. Ainsi, ses gestes l’amenèrent à viser les jambes de la forgeronne. Il n’avait pas l’intention de lui faire mal, mais il voulait la déséquilibrer pour prendre le dessus rapidement. Sa vitesse n’était pas extraordinaire, cependant il était clairement précis. Si Lucina décidait d’encaisser, elle serait étonnée de constater que la perte d’équilibre serait réelle malgré l’absence évidente de puissance.

Et ce ne serait pas son seul coup. En général, Ezéchiel tapait là où ça gênait, et il était difficile d’anticiper précisément où il dirigeait ses coups. Si elle réussissait à l’attraper, elle pourrait sûrement l’immobiliser un instant, mais il réussirait à se défaire en utilisant sa main libre pour atteindre un point de pression l’obligeant à desserrer sa prise. Sa technique était clairement faite pour la fuite, ou peut-être avait-il mangé un fruit du démon qui le rendait imprenable ? En tout cas, son regard était concentré sur la femme-féline et il semblait ne pas vouloir y aller de main morte.

Au final, l’opposition pourrait tourner en faveur de l’un ou de l’autre, mais Ezéchiel finirait bien plaqué au sol par le poids du corps de sa comparse… Qu’il avait attiré avec lui dans sa chute sans faire exprès. S’il se retrouvait en dessous, il se figerait comme une statue, arrêtant même de respirer pour l’occasion. Son corps entier se crisperait, et il tenterait finalement de bafouiller quelque chose :

- Je… je suis désolé… Ca… Ca va ? Oh, je suis débile.

Il le dirait à haute voix mais uniquement pour lui-même, baissant le regard de peur d’être trop ridicule. La gêne était compréhensible, même si elle était exagérée. Reprendraient-ils l’entraînement après cela, ou resteraient-ils figés dans cette position ?

- C’est tout ce dont vous aviez besoin ?
- Oui, il vous reste une heure.


Lidy regarda son affectation. Elle avait effectivement été convoquée pour un briefing, elle retrouverait ses alliés à bord du navire qui l’emmènerait sur une île secrète, où elle devrait infiltrer une base de la Division Scientifique. Elle était donc amenée à partir le plus tôt possible… Enfin, exactement une heure, le temps de dire « Au Revoir » à Lucina et de ne plus jamais la croiser… C’était décidément un métier vraiment ingrat. Soupirant, la Olsen s’écarta de l’Agent Passetout et repartit en direction du terrain d’entraînement. Elle aurait aimé flâner, mais elle devait se dépêcher. Son air était devenu grave, sérieux, et elle avait à présent le besoin inexplicable de retrouver la femme-animale.

Ainsi, lorsque Lidy arriva au niveau du terrain d’entraînement, elle comprendrait immédiatement la gêne d’Ezéchiel mais manquerait d’empathie pour s’en amuser. Elle était clairement en train de se morfondre sur sa prochaine mission, ne prenant pas la peine de lire les pensées du journaliste qui s’était jusqu’ici montrer amical. Se tournant vers la Deminus, elle sourirait finalement en tentant de quitter sa carapace :

- J’ai reçu ma mission… Je dois être au port d’ici moins de cinquante minutes, avouerait-elle. J’avoue que je ne pensais pas être amenée à bouger aussi vite. Je dois récupérer mes affaires aussi…

Elle semblait déçue mais releva le regard en tendant son numéro d’escargophone à Lucina.

- J’avoue que j’aimerais bien recommencer un de ces déjeuners avec toi à l’occasion. C’était court, mais je suis certaine que ce sera un plaisir de se revoir…

Elle ignorait totalement le journaliste qui eut la délicatesse de ne pas entrer dans la conversation. Lidy était en train de réfléchir, mais elle acquiesça comme à elle-même.

- Je dois avoir encore une dizaine de minutes, est-ce que tu veux échanger quelques coups ? Ou ceux avec Ezéchiel t’ont suffi ?

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Deminus
Lucina Deminus
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue19/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue2/60[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (2/60)
Berrys: 126.590.000 B
Mar 28 Juin - 21:57
Notre combat commence donc, alors que mon adversaire commence à me tourner autour, cherchant visiblement un angle d'attaque. La vue lui plait j'espère, à défaut de la pose. Je dis ça, mais pour une fois il a l'air d'être assez concentré, arrêtant de rougir. Se sera peut être intéressant finalement, comme sa première charge. Ni vitesse, ni force extraordinaire et pourtant, quand j'essaye de bloquer sa jambe avec la mienne, pensant l'avoir bien calée, je la sens quand même commencer à partir. Heureusement, il n'est pas spécialement féroce et j'étais sur mes gardes, me permettant de basculer dans un salto arrière rapide, pour ne pas me laisser piéger. C'était... Bizarre. Mais très intéressant ! Un sourire apparait sur mon visage, rassurée de voir que je ne vais pas perdre mon temps et qu'il a réellement quelques tours dans sa manche. Si je ne fais pas attention, c'est moi qui pourrait finir ridicule. En dehors du fait que j'ai pas envie de perdre gratuitement, ce serait dommage de décevoir mon fan, pas vrai ? S'il veut un combat de technique, je ne connais pas d'art martial particulier, mais je sais très bien m'adapter !

- A mon tour !

Petit cri de guerre, histoire de motiver les troupes avant de se lancer dans la bataille. Je pourrais me plaindre d'être sans arme, mais va savoir, si ça se trouve il à l'habitude d'en avoir une aussi. Quoi que je dis ça, mais en théorie c'est un journaliste... Pourtant après quelques échanges de coup supplémentaire, j'ai clairement l'impression qu'il y a plus que ça ! Ce type est une anguille ! Il est ni rapide, ni fort, mais pas moyen de l'attraper correctement. Une défense pénible qu'il me propose là le bougre. Heureusement, ces attaques ne sont pas réellement dangereuses, mon léger avantage de taille et une bonne concentration suffisent à ne pas me laisser piéger. Seulement à ce rythme là, on y est encore pour longtemps ! Je sais qu'on a bien mangé, mais je suis pas sûr d'avoir tant besoin pour digérer ! Sans compter que si je sais faire patience dans les moments importants, je ne suis pas sûre d'avoir envie là de suite pour ce petit match. Du  coup, autant y aller quitte ou double ! Au final, tant pis si je perds, tant qu'on en finisse. Même si ce combat est intéressant, il a quand même un côté sacrément frustrant également. Pendant un instant, je ne peux pas m'empêcher de me demander quand même, comment ça se passerait avec mon arme... Tant pis, je vais pas me battre contre un ami avec une tronçonneuse après tout. J'ai beau avoir confiance en ma capacité à stop, faut pas déconner non plus.

- On va voir si tu peux stopper ça !

Je sais pas trop si c'est une histoire de point de pression, ou autre chose, mais il semble capable d'ôter la force des membres qu'il touche. Un truc visiblement très technique. Pour ma part si on devait me définir, je suppose que je serais une combattante équilibrée. Ma technique est un peu inférieure à la sienne, mais manque surtout de praticité.  Ma force et ma vitesse quand à elles, ne sont pas suffisantes pour compenser. Du coup va falloir donner de ma personne ! Prenant de l'élan, je charge le garçon puis plonge soudainement vers ses jambes. Seulement ce n'est pas ses dernières que je vise. Mes mains se posent alors sur le sol, tandis que je me redressa comme pour un poirier devant lui, basculant alors dans sa direction. Mes jambes passant par dessus ses épaules, mes fesses, elles, se posent sur son torse. Le tant que le jeune homme comprenne ce qu'il se passe et réagisse, puis analyse ou il pouvait poser ses mains sans faire de scandale. Un mouvement de hanche et notre différence de poids suffiraient, à ce que je le fasse basculer par terre. Plaqué au sol et coincé en étau dans mes jambes, c'est confortablement assise sur lui que je le regarderais, affichant un petit V de mes doigts.

- Victoire ! Huhuhu.

Assez satisfaite de mon coup, j'avais quand même un léger rouge gêné aux joues, alors que ce pauvre Ezechiel semblait encore tétanisé sous le choc. Cette victoire, il faut bien l'avouer, était quand même sacrément frauduleuse et ne serait jamais passé normalement. J'avais quand même offert mon dos à "l'ennemi", profitant de la gentillesse de ce pauvre garçon (et de sa visible affection) pour utiliser un mouvement qui ne serait jamais passé autrement. En tout cas pas avec mes compétences.

- Merci de m'avoir laissé gagné.

Je dis ce que je dis et je pense ce que je dis, en tout cas la plupart du temps. Cet homme couché sous moi est clairement plus efficace que moi dans un combat à main nue. Même là maintenant, s'il était sérieux, il pourrait surement arriver à se dégager, même si je n'étais pas à fond non plus pour le bloquer. C'est juste qu'il faut bien accepter un gagnant et un perdant à un moment, que j'avais envie que ce soit maintenant et qu'il était assez gentleman pour l'accepter. Pendant un instant, je songea même à lui faire une bise sur la joue, car il était bien mignon ce garçon. C'est rare les garçons doux comme lui, mais avec du cran. Je ne peux pas m'empêcher d'afficher un sourire de regret en le regardant à ce moment là. Cette bise à cet instant ne serait vraiment pas correct pour lui, ni pour moi d'ailleurs. J'avais pris une grande décision au déjeuner, je comptais bien m'y tenir. Même si j'allais surement avoir encore pas mal de préparation et que ça prendrait encore plusieurs semaines... Je n'avais pas envie de me lancer dans quelque chose d'autres à coté. Je n'avais pas envie de risquer, que cela puisse vraiment me plaire. Il valait mieux en rester là. Heureusement pour moi, ma chevalière azurée arriva à ce moment là pour désamorcer la situation, même si elle se faisait porteuse de tristes nouvelles.

- Tu t'en vas déjà ? Haaan c'est dommage, on s'amusait bien, même si on savait que ça arriverait.

Me relevant, j'en oublia donc le journaliste au sol pour rejoindre ma nouvelle amie du jour, une moue un peu triste sur le visage. Seulement j'effaça rapidement cette expression, ne voulant pas laisser une triste image derrière moi. Le simple fait que Lidy, qui devait être bien plus habituée que moi aux séparations avec son métier, puisse le prendre autant à cœur. Ca suffisait pour moi à savoir que elle aussi, avait vraiment dû passer un bon moment. ... Rran. Câlin. Sans vraiment lui demander son avis, je pris l'agente d'élite dans mes bras, la faisant disparaitre de vue sous ma carrure et mes longs cheveux lui retombant dans le dos.

- On se refait un déjeuner quand tu veux, que ce soit ici ou ailleurs. Je ferais même semblant de pas voir la quantité que tu manges, que tu puisses te faire plaisir aussi. Puis qui sait, on se recroisera peut-être plus vite qu'on ne le croit ?

Si je deviens une marine, comme j'en suis pratiquement sûr maintenant, on serra quasiment collègue à ce moment là. Même avec des emplois du temps chargés et des voyages en mer fréquent, on arrivera bien à se croiser j'espère. C'est juste que j'attends d'avoir fait le pas et d'avoir été officiellement acceptée pour en parler à la bleue. Une volonté de tenter la surprise aussi, même si vu le petit monstre de profilage que j'ai en face de moi, je ne serais pas surprise si elle avait déjà tout deviné. Que ce soit avec ses intuitions surnaturelles ou autre, pour ce que ça m'importe de toute façon.

- Pour ce qui est combat. Franchement le combat à mains nues, je suis assez nulle. Ezechiel m'a plus laissé gagné qu'autre chose. Lui en revanche il a l'air d'avoir une vraie technique, si tu veux essayer, ça serait plus intéressant. Mais si tu tiens absolument à me briser les os après m'avoir brisé le cœur, je veux bien être ton adversaire du jour, avant ton prochain voyage.

Après avoir démontré des talents d'actrice abominable sur cette dernière scène, je me tiens droite devant mon amie que j'ai relâchée depuis un moment maintenant. Si elle tente le journaliste, alors je jouerais les spectatrices presque neutre et profiterait du spectacle. Je serais curieuse aussi de voir comment Lidy se bat et ce que donne le style d'Ezechiel contre elle. Je serais curieuse de voir ce style aussi d'un point de vue extérieur. Si en revanche elle me choisit, bah on verra bien ce que ça donnera. Je ferais comme Ezechiel, tachant d'y aller avec prudence au début afin de comprendre à qui j'ai affaire, pour ensuite essayer de m'adapter.
Lucina Deminus
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 846
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue58/75[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (58/75)
Expériences:
[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Left_bar_bleue204/1250[FB] - L'Aqua Town [Pv : Lucina] Empty_bar_bleue  (204/1250)
Berrys: 9.992.699.300 B
Ven 1 Juil - 19:11

L'Aqua Town [13]



En arrivant sur le terrain, Lidy observait la situation qui s’y déroulait avec intérêt. Elle ne put s’empêcher de sourire malicieusement malgré les événements, reprenant par la suite une mine grave qui se voulait synonyme de mauvaises nouvelles. Les étapes pour amener quelqu’un à comprendre que le message était mauvais étaient aussi importantes que le message en lui-même : elle serait préparée et aurait moins de mal à encaisser. Enfin, en l’occurrence c’était un message de petite importance puisqu’elles s’étaient rencontrées ce jour-même.

Le câlin la surprit plus qu’elle ne tenta de le laisser paraitre. Lidy écarquilla les yeux, ouvrit la bouche légèrement et la referma avant de serrer à son tour la forgeronne dans ses bras. Quand l’étreinte se termina, elle recula d’un pas et continua à sourire de manière un peu béate.

- J’espère bien, sourit la Olsen qui ne s’attendait pas à être propulsée, après les prochains événements de Fuyu, dans une enquête sur la Triade qui la propulserait six mois plus tard au poste de Directrice du Cipher Pol 6.

Elle était réellement sincère lorsqu’elle disait qu’elle espérait revoir Lucina au plus vite. Cependant, ce fut le combat qui allait avoir lieu qui attira son attention, et elle jaugea pendant un instant ce que Lucina pouvait avoir dans le ventre. Ce serait cependant dommage de ne pas tester le style d’Ezechiel qui se dépoussiérait finalement en se relevant, et remettait sa cravate en place. D’un sourire presque mesquin, Lidy regarda le gars qui avait coupé le temps qu’elle pouvait passer avec Lucina. Une petite vengeance s’imposait.

- Je vais t’affronter, Ezéchiel. On va voir comment tu te défends.

Il acquiesça en déglutissant : ils se battaient littéralement pour les compliments de Lucina, sans quoi il n’y aurait pas réellement d’enjeux. Et pour les deux opposants, c’était largement suffisant. Lorsqu’ils furent en position, Lidy décida de porter le premier coup. Elle pouvait lire aisément dans les pensées de son adversaire, mais pourquoi se faciliter la tâche ? D’un coup de pied horizontal précis, elle tenta de le faucher pour l’envoyer dans le décor mais il dévia la jambe de la Olsen qui devint soudainement engourdie.

« C’était pas prévu. » se dit-elle en reculant. Il avait réussi à anticiper et à rediriger l’attaque, alors même qu’elle était sûre d’elle-même. Fronçant les sourcils la demoiselle arrêta sans difficulté le coup suivant qui voulait la projeter en arrière, et coinça de sa main le poignet du journaliste, avant que ce dernier ne puisse se défaire. Il approcha ses doigts tendus du bras qui le retenait prisonnier, mais Lidy avait déjà repris le contrôle de sa jambe. Elle vint le faucher d’une manière brutale, et le fit tomber à terre.

Intuitivement, elle approcha un Shigan de son cœur, mais s’arrêta à temps. Elle respira : c’est vrai qu’elle n’était pas un assassin. Elle avait juste appris à se défendre. Qui plus est, elle ne maîtrisait pas encore sa force… Fermant les yeux, la demoiselle se lèverait et tendrait la main au perdant : deux combats, deux défaites. Alors, l’égo ?

- Merci, dirait-il en reprenant un peu sa contenance. Est-ce que vous n’auriez pas utilisé le Shigan, à l’instant ?
- J’en suis encore incapable,
se moqua-t-elle avec un air amusé. Je ne vais pas infliger cela sur un civil.
- Vous êtes du Gouvernement Mondial ?
- Oui… Mais trêves de bavardages, j’ai gagné, ferait la Olsen avec un air à nouveau mesquin. J’ai le droit à mon bisou !


Elle s’approcherait de Lucina, et lui tendrait sa joue tout en regardant la réaction d’Ezéchiel qui se décomposerait avant de ravaler ses émotions, laissant libre court à une mine défaite. Le duo semblait presque comique à observer, mais bientôt viendrait le temps des « Au Revoir ». Lidy ne pourrait pas rester plus longtemps, et s’éloignerait après les quelques coups échangés, laissant Ezéchiel et Lucina seuls.

- Merci pour cet après-midi agréable, ferait l’homme avec un sourire doux. Si vous voulez, nous pourrons manger ensemble à nouveau. Et puis se donner des nouvelles.

« Ne sois pas un fantôme. », en quelques sortes. Il tenterait d’échanger encore quelques mots, mais bientôt il devrait s’en aller…

©City pub
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: