-53%
Le deal à ne pas rater :
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps et cheveux – 750 ml
21 € 45 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Circus D. Lore [Terminé]
Circus D. Lore
Circus D. Lore
Messages : 6
Lun 6 Déc - 19:46

Circus D. Lore



  • Nom : Circus D.
  • Prénom : Lore
  • Surnom : Le Fou
  • Âge : 15 ans
  • Sexe : Masculin
  • Race : Humain
  • Lieu de naissance : Inconnu
  • Camp : Pirate
  • Métier : Médecin
  • FDD / Arme : Ne Ne No Mi / Fruit de l'Âge (12)
  • Équipage : Unleashed Beasts
  • Buts / Rêves : -


Description Physique


Du haut de ses quinze bougies soufflées, Lore n’est pas encore totalement développer comme homme. Si certains pourraient le considérer comme étant chétif, l’ensemble de son corps est cependant plutôt musclé, allant même jusqu’à découvrir des biceps plutôt saillants et des abdominaux se dessinant sous la couche de peau qui les recouvrait. Ne faisant pas partie des plus grands de son âge, sa taille se situait cependant dans la moyenne des garçons de son âge. Vous l’aurez compris, rien de bien impressionnant, ni de distinctif dans l’apparence de celui que certains appelaient « le fou ».

Non, ce qui faisait qu’il était reconnaissable et qu’on se souvenait de lui, provenait de la couleur de ses cheveux. D’un blanc aussi pur que la neige que l’on peut trouver sur les plus hauts sommets, ses cheveux laissaient souvent un souvenir à celles et ceux qui croisaient sa route. Car oui, un garçon d’une quinzaine d’années possédant la couleur de cheveux d’un vieillard, ça n’était pas habituel ! Une tignasse mal coiffée, des épis de partout recouvrant une partie de son visage ; voici ce qui le caractérisait le plus.

A cela il fallait rajouter des yeux d’un bleu azuréen qui étaient parfois, trop souvent même, grandement ouverts, s’émerveillant sur les beautés que le monde pouvait offrir. Du moins, c’était ce que Lore donnait comme impression. Car avouons-le, la réalité était toute autre. Un grand sourire ornait généralement son visage, lui donnant un air plus innocent qu’il ne l’était réellement.

Au niveau vestimentaire, Lore portait bien souvent des vêtements amples, trop amples. Il n’aimait pas se sentir serré dans ses vêtements, comme s’il cherchait aussi une forme de liberté, jusqu’à dans le choix de ses vêtements. Il n’aimait pas se sentir oppressé dans ses mouvements, ressentir une gêne dans ses déplacements. Certains pourraient alors le considérer comme une personne de mauvais goût, alors qu’il n’était qu’un garçon s’habillant de façon différente, d’une façon qui lui collait à la peau. Façon de parler, évidemment…

A cela, il vous suffit de rajouter une cape de voyage de couleur noire et vous aurez ainsi une bonne représentation visuelle de qui était Lore. Bien que peu impressionnant, son style vestimentaire ainsi que ses cheveux quelque peu inhabituels sauront laisser une impression chez ceux qu’il rencontrait… A moins, bien sûr, que ce ne soit son caractère quelque peu décalé qui marque la mémoire de ceux croisant son chemin…


Description Mentale


Le comportement de Lore est de ce qu’on pourrait qualifier de plutôt… Détonnant. Il n’est pas de ceux qui vous impressionnent par leur gentillesse, encore moins le genre de petite frappe qui se prend pour une brute et vient embêter les plus petits à la sortie de l’école ; en général c’était de lui qu’on essayait de profiter, soit dit en passant. Non, le jeune garçon aux cheveux blancs était plutôt passe-partout dans la vie de tous les jours, son sens de l’observation et sa capacité d’analyse lui avaient susurré à l’oreille qu’il valait mieux faire profil bas ; ce qu’il faisait donc.

En société, vous l’aurez donc compris, Lore était plutôt réservé et il gardait sa petite tête angélique de circonstance. Ne souhaitant pas se faire remarquer, il ne participait que trop peu aux activités dans lesquelles les garçons de son âge s’épanouissaient. Lui, profil pas spécialement solitaire, préférait passer du temps avec sa famille, et notamment ses deux jeunes sœurs qui avaient respectivement neuf et douze ans.

Plutôt mignon et amical, me direz-vous… Mais là n’était pas toute la vérité. Car si le garçon aux cheveux blancs souhaitait tant passer du temps avec ses petites sœurs, c’était parce qu’elles étaient des spécimens très intéressants à ses yeux. Ayant trop peur de leur grand frère pour dire quoi que ce soit, elles faisaient de parfaits cobayes pour ses expériences. Car l’un de ses traits de personnalité les plus développés, c’était sa curiosité scientifique qui ne semblait pas avoir de limite. Non content de tester de nombreuses substances sur ses sœurs, il griffonnait tout sur des cahiers qu’il tenait bien à l’abri des regards indiscrets ; se rendant bien compte que les regards changeraient si les gens connaissaient ses réels desseins.

Ainsi, si l’on pouvait décrire Lore, on le ferait de plusieurs façons. Dans son intimité, il était l’une des personnes les plus curieuses que vous pourriez rencontrer, l’un des esprits tentant de faire passer la science bien au-delà des limites du raisonnable et du politiquement correct. Et, au contraire, en société, le garçon aux cheveux blancs était toujours grand sourire, plutôt discret et ne faisant jamais de vague. Son sourire béat, son absence de réaction lorsque l’on tentait de l’embêter à l’école par exemple avaient fait en sorte qu’un surnom lui était parfois attribué.

« L’abruti ».


Histoire


Année 1499

L’histoire de notre futur pirate commençait sur l’île de Gintou, située sur East Blue. Une petite île de quelques kilomètres de circonférence seulement, peuplée par d’anciens membres de la Marine, venus profiter de leur retraite bien méritée. L’île sur laquelle le jeune Lore passait ses journées était plutôt calme, il y avait peu de passage dans ce coin reculé d’East Blue. Dominée principalement par un climat des plus cléments, les habitants de l’île vivaient principalement en autarcie, profitant des richesses cultivées par certains habitants. N’ayant que peu d’interactions avec le monde extérieur, la vie n’y était donc pas forcément des plus aisées, ni agréable. Chacun mettait la main à la patte, et les enfants, dès leur plus jeune âge, étaient forcés de participer aux tâches de récolte quotidiennes.

C’est d’ailleurs là que nous commencerons à prêter un œil attentif à l’histoire du jeune Lore, huit ans, qui ramassait les fruits pour le compte d’un agriculteur habitant non loin de chez ses parents. Comme à son habitude, il ne montrait que très peu ses sentiments malgré le désarroi qu’il put ressentir à chaque fois qu’il se baissait pour ramasser les fruits. C’était une tâche vraiment épuisante, pas seulement à cause de l’effort physique qu’elle demandait, mais surtout car un robot pourrait le faire bien mieux que l’enfant. Lore avait l’impression de perdre son temps, il sentait qu’il pouvait faire bien plus avec son temps libre, qu’il avait besoin de bien plus !

Ce fut un jour d’été, alors que le soleil tapait fort et que les trois enfants ; dont Lore ; assignés à la cueillette se baissaient inlassablement pour remplir leur tâche, que le premier évènement se passa. Après de longues minutes sans autre bruits que le décrochage des fruits depuis leurs branches, un bruit sourd gronda et fendit le quotidien sonore. Relevant la tête, Lore vit alors Koto, un autre enfant de son âge, se tenir le ventre et le regarder avec un air désolé, son panier de fruits renversé à ses pieds. Un simple balayage de son champ de vision permit à Lore de comprendre ce qu’il se passait, son camarade de récolte semblait avoir extrêmement faim car son ventre faisait d’énormes gargouillis et ses yeux ne lâchaient pas le fruit que l’enfant aux cheveux blancs tenait entre ses mains.

Sans réfléchir, de façon instinctive, Lore sourit alors. Il avait compris la raison de ce bruit et il vit alors une bonne opportunité de faire une petite expérience. Plongeant alors son regard dans son sac à fruits, il en remarqua un qui avait vraiment mauvaise mine, le genre de fruit que personne n’achèterait sur un marché, s’était-il dit. S’étant toujours interrogé sur le goût et l’effet que cela pourrait avoir de l’ingérer, le futur pirate sauta alors sur l’occasion et plongea sa dextre dans la nasse en osier pour en ressortir le fruit défendu ; et si particulier.

S’approchant de son camarade après avoir posé ses récoltes à terre, il se mit à sa hauteur et lui tendit alors le fruit peu esthétique avec un sourire angélique ; presque malaisant ; sur le visage. Le tout en le fixant droit dans les yeux, avant de lui dire ces quelques mots.

||Tiens Poko, il faut que tu manges tu es tout pâle ! Il faut que tu prennes des forces, monsieur Karot ne doit pas te voir dans un tel état ! ||
Ayant l’air de prendre la santé de son camarade au sérieux, le garçon aux cheveux blancs avait agi de manière spontanée, du moins en apparence. Et tandis qu’il lui tendait le fruit son regard ne le lâchait pas. Et ainsi, malgré son sourire, Lore imposait à son camarade de prendre ce fruit et de le manger ; rentrant ainsi dans son jeu et dans ce qui serait sa première « expérience ».

Quelques bouchées du fruit défendu furent suffisantes pour confirmer à Lore son pressentiment. Ce genre de fruits n’étaient plus comestibles. Les restes du maigre déjeuner de Koto qui étaient désormais étalés au sol en étaient la preuve. Et alors qu’il aurait pu, voire dû, s’inquiéter pour son camarade, Lore sentit un étrange sentiment l’envahir, une sortie d’euphorie prenait peu à peu possession de son corps, renforçant de façon malsaine le sourire qui ornait son visage. Voir souffrir son camarade ne lui plaisait pas forcément, c’était plutôt de voir que son pressentiment était confirmé qui le mettait en joie.

Ainsi naquît véritablement son goût pour les expériences, son envie de tester certaines de ses théories. La curiosité dont Lore venait de faire preuve, son excitation en voyant que sa théorie s’était révélée juste… Tant de choses avaient émergées aujourd’hui, et Lore venait de faire le premier pas vers une vie aussi trépidante que dangereuse… Même s’il ne le savait pas encore !


- - - - - -


Année 1503


Ce fut une journée ensoleillée de printemps qui marqua la deuxième grande étape vers la vie de pirate qu’allait bientôt mener le garçon aux cheveux blancs. Profitant de son jour sans école, Lore avait passé toute la matinée à déambuler dans la forêt qui bordait son village. Comme plein d’enfants de son âge, Lore profitait des jours ensoleillés pour s’éveiller à la Nature, aux balades plus ou moins longues… Mais aussi à la découverte de la « vie ».

Cela faisait désormais plusieurs semaines qu’il s’était trouvé un coin plutôt isolé dans la forêt. A plusieurs dizaines de mètres du premier sentier balisé, cet amas d’arbres lui offrait une protection visuelle essentielle pour qu’il puisse mener à bien ce qu’il avait en tête. Ayant emprunté de nombreux livres à la bibliothèque de l’école, il prétextait toujours des exposés ou des devoirs à faire à la maison lorsque la bibliothécaire lui lançait des regards intrigués. Sa bouille d’ange et son histoire de « sans soucis » lui permettaient alors de s’en tirer sans trop de problème en général. C’est d’ailleurs dans ces livres que le garçon aux cheveux blancs avait réussi à concocter les premiers poisons de son existence. Enfin, pour l’instant il n’en était qu’au stade théorique, car il n’avait pas encore réussi à trouver un animal assez lent pour qu’il puisse essayer sa concoction.

Après plusieurs jours à essayer de trouver un animal suffisamment gros pour observer des réactions, Lore abandonna son idée et il décida de se tourner vers une cible beaucoup plus facilement attrapable. Un cobaye qu’il avait à portée de mains depuis plusieurs mois, et auquel il n’avait jamais vraiment pensé avant. Mais aujourd’hui, il avait décidé de franchir cette limite qu’il n’avait fait qu’observer de loin jusqu’à présent ; aujourd’hui marquait un vrai tournant dans sa vie. Car avec ce qu’il s’apprêtait à faire… Il n’y avait pas de retour possible.

|| Tiens Koti, comme promis, voici une potion qui te permettra de pouvoir voir à travers les arbres. ||
Dit-il avec des yeux rieurs, un sourire sur le visage et sa main posée sur l’épaule de sa plus jeune sœur. Cette dernière ne comprenait pas grande chose et parlait à peine, elle voyait en son grand frère une personne parfaite qui ferait tout pour le protéger et avait son bonheur à cœur.

Qu’elle était naïve.

Lore lui tendait désormais une petite fiole comprenant un liquide verdâtre peu ragoûtant, légèrement moins liquide qu’un nectar et qui semblait vraiment dégoûtant à première vue. Cependant, de par ses actions et son expression corporelle, il montrait clairement à sa petite sœur qu’elle pouvait avoir confiance. Après tout, il était son grand frère, elle n’avait aucune raison de douter de sa sincérité à vouloir l’aider à avoir des superpouvoirs… Pas vrai ?

|| Ca a pas l’air bon, mais il faut que tu bois tout d’un coup ok ! N’hésite pas à me dire ce que tu vois et ce que tu ressens ok sœurette ? Et dans tous les cas je serai là pour toi, ne t’inquiètes pas ! ||
Secouant la fiole sous son nez, il l’incita alors une nouvelle fois à se saisir du breuvage. Bien que peu rassurée, elle sourit fébrilement à son frère avant de saisir de ses mains tremblantes le breuvage et de le porter à ses lèvres. Fermant les yeux pour se donner du courage, elle porta alors le récipient à ses lèvres et but plusieurs gorgées d’une traite avant de déglutir et de laisser tomber la fiole au sol presque instantanément.

Secouée de partout, la jeune fille commença alors à crier de toute son âme tout en tombant sur le sol. De la bave coulait de sa bouche et ses yeux étaient dans le vide. Cet état d’hystérie dura quelques secondes et l’instant d’après la jeune fille se trouva alors figée, à genoux par terre, la tête entre les mains, son corps totalement paralysé.

Lore, quant à lui, voyait son expérience arriver à maturité. Voici l’effet désiré, voici l’effet qu’il souhaitait obtenir. Cependant, il n’était pas satisfait de son expérience, car l’état d’hystérie rendait cette expérience bien trop peu utile en l’état. Cependant, il ne put s’empêcher de ressentir une certaine fierté de voir sa petite sœur figée telle une statue, seuls ses yeux bougeaient encore et traduisaient l’incompréhension dans laquelle elle se trouvait. Heureusement, elle ne pouvait pas vraiment voir le sourire malsain qu’avait Lore. Le frère n’était plus là, il ne restait désormais que l’être assoiffé de connaissances et de découvertes qui venait de faire sa première expérience ; de réussir partiellement sa première concoction.

Et tandis que sa sœur continuait de baver, Lore revint peu à peu à lui et se rendit compte qu’il devait agir. Fouillant dans son sac à dos, il récupéra alors une autre fiole contenant un liquide rouge. Il s’empressa de la déboucher et s’appliqua à verser le liquide dans la bouche entrouverte de sa sœur cadette, s’appliquant pour qu’elle ingurgite ce qui était censé la faire sortir de sa stase actuelle.

Quelques secondes furent nécessaires pour que la jeune Koti reprenne possession de son corps et revienne à elle. Totalement essoufflée, elle crachait par terre et toussait, les larmes aux yeux elle ne comprenait pas ce qu’il venait de se passer. Se retournant vers son grand frère, les larmes roulant sur ses joues, elle ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Lore, quant à lui, se jeta sur sa petite sœur et la serra très fort dans ses bras. Il venait jouer le rôle du parfait grand frère qui s’était inquiété, tout en joignant la parole aux actes.

|| Je suis tellement désolé Koti !! J’ai vraiment cru le marchant qui était venu me vendre cette potion !! J’espère que tu n’as rien, tu vas bien ?! Ohlala, je suis vraiment désolé Koti… Si seulement j’avais su je ne t’aurai jamais proposé ça… Mon dieu, j’espère que tu vas bien ! ||
Un sourire malsain sur le visage, le regard plongé vers ses futures expérimentations, Lore était plutôt satisfait de cette première tentative et il s’efforçait de rassurer sa jeune sœur alors qu’au plus profond de lui, seul le résultat comptait…

Voici donc la première expérience qu’il avait faite… La première d’une longue liste.


- - - - - -


Année 1507


Quatre années passèrent alors. Quatre années durant lesquelles notre jeune garçon aux cheveux blancs considéra ses deux sœurs telles des cobayes de premier choix. Tout d’abord, il feinta l’ignorance quant aux résultats de ses expériences. Misant sur la crédulité et l’innocence de ses sœurs, il put alors leur faire ingérer de nombreuses substances, toutes plus dangereuses les unes que les autres, mais qu’il maîtrisait… Plus ou moins.

Le fait qu’il soit leur grand frère, que leurs liens du sang étaient censés être plus forts que tout, qu’il les aimait malgré tout car il leur souriait tout le temps et était super gentil, en apparence, avec elles… Tant de raisons qui faisaient qu’elles ne pouvaient lui en vouloir, qu’elles ne pouvaient pas se douter des réelles intentions qui l’animait. Ce fut donc l’esprit léger qu’il fit cette nouvelle tentative auprès de sa sœur un sœur d’été 1507.

|| Mais si Koti je te jure, si tu mets cette pâte sur ton bras ça te donnera une force incroyable ! Je l’ai testée hier et j’ai réussi à casser un gros rocher juste à la force de mon poing ! Franchement, tu devrais l’essayer ! ||
Des paroles, toujours des paroles. Lore se demandait comment ses deux jeunes sœurs se faisaient toujours berner par ses dires alors que les arguments n’étaient pas si évidents. Il n’avait besoin que d’un sourire et quelques mots réconfortants pour réussir son coup, ce qui lui allait parfaitement, ne nous voilons pas la face.

Et ainsi, après quelques minutes de négociations, Koti prit le petit pot où se trouvait la mixture bizarre et odorante et après quelques instants de réflexion, elle mit la pâte sur sa peau. Le tout sous les yeux avides de connaissance de son grand frère qui avait clairement menti sur les effets de cette pâte. Il avait créé une mixture capable de guérir les blessures et savait que sa sœur s’était brûlée l’avant-bras, ainsi elle n’aurait pas de super force. Mais si tout se passait bien, elle devrait voir son bras guérir…

Théoriquement.

Quelques instants suffirent pour voir les effets de la nouvelle concoction. Tout d’abord, le bras endommagé se répara de lui-même. Chose qui arracha un sourire triomphant à notre jeune garçon aux cheveux blancs. Mais cela ne dura que quelques instants. Car la jeune fille fut rapidement prise de panique, secouant son bras dans tous les sens devant elle, comme si le démon l’habitait, encore. Car oui, les effets de cette pâte étaient certes positifs dans un premier temps, mais il semblerait que le dosage n’ait pas été le bon car le bras commença alors à enfler et à prendre une couleur noire très rapidement.

Intrigué, Lore pencha alors la tête pour mieux voir. Il vit alors que sa jeune sœur pleurait et se tenait le bras, comme si il lui procurait une douleur qu’elle n’avait jamais ressentie. Non contente de son petite drama visuel, elle s’époumonait aussi avec des cris toujours plus aigus les uns que les autres. Lore, qui ne souhaitait pas que son petit arrangement qu’il maintenait depuis quelques années avec ses sœurs s’arrête, tenta alors de la faire taire en prenant son sac à dos tel un coussin qui permettrait alors d’étouffer les cris de sa jeune sœur.

Par manque de force, ou plutôt car il ne s’attendait pas à une telle férocité de cette dernière, il fut alors projeté violemment en arrière après avoir tenté de couvrir les bruits de sa sœur. Cette dernière venait de rentrer en transe, sans doute portée par la douleur qui l’animait avec son bras endoloris ; chose qui laissait alors Lore sans recours. Il ne savait que faire, si l’on découvrait qu’il menait des expériences sur sa propre famille il savait qu’il serait jugé par ces vieillards ancien membres de la Marine. Il savait qu’il n’avait plus le choix, le choix n’était pas celui qu’il aurait souhaité car il perdait là un précieux cobaye… Mais c’était toujours mieux que de voir sa couverture voler en éclats.

Se saisissant d’une fiole plutôt grande qu’il avait dans son sac à dos, le jeune garçon aux cheveux blancs se releva alors en chancelant et s’approcha de sa cadette qui ne baissait toujours pas le volume sonore de ses cris. Lore était déjà heureux que personne ne soit arrivé pour le moment, il ne devait pas plus provoquer la chance, il le savait ! S’approchant d’elle à grands pas, il leva alors le bras au-dessus de sa cadette qui se débattait dans tous les sens. La sentence allait tomber, le couperet sonnerait la fin de sa cadette. Mais Lore ne pouvait se permettre de la laisser se mettre en travers de sa route.

|| Plutôt toi que moi Koti… J’espère que tu comprends. ||
Dit-il tout en commençant à abaisser son bras. Cependant, ce qu’il n’avait pas prévu ni anticipé, c’était que la jeune fille était incontrôlable. Ainsi, d’un mouvement non prémédité et complètement aléatoire, elle mit un coup de coude au niveau de l’arcade de son frère aîné qui eut alors un mouvement de recul. Dans le même temps, une partie de la pâte encore accrochée au bras de Koti glissa sur le torse de son aîné qui ressentit alors à son tour une énorme sensation de brûlure après que la pâte eut traversé ses vêtements au niveau du torse.

Moins affecté, il trouva la force de dégager la mixture d’un mouvement sec du revers du poignet, se brûlant alors au passage cette partie du corps aussi. Ce fut à ce moment que son visage changea du tout au tout. Son sourire angélique et sa bouille d’ange se retrouvaient maintenant transformés en un rictus mauvais, une mine des mauvais jours qui ne présageait rien de bon pour Koti qui pleurait toujours à chaude larme. Elle avait osé le brûler, lui, alors qu’il la traitait bien et la soignait à chaque fois après chaque expérience !!

Son sang ne fit qu’un tour et on sentit alors toute la haine et la rage qu’il éprouvait auprès de sa sœur. Sœur qu’il ne considérait clairement pas telle qu’elle était, mais plutôt comme un rat de laboratoire qui avait eu l’audace de mordre le doigt de celui qui, bien que faisant des expériences, lui donnait à manger quotidiennement.

Et tandis qu’il ne souhaitait désormais que la faire taire à jamais, une irruption fit alors basculer sa vie à jamais. Sa mère venait d’arriver et elle assista alors à la scène avec des yeux remplis d’effroi. Sa fille se tordant de douleur sous ses yeux, agitant le bras comme si elle était possédée. Et de l’autre côté, Lore, qui regardait Koti les yeux remplis d’une haine qu’elle ne lui connaissait pas.

|| Que se passe-t-il ici ?!! Koti, tu vas bien ?! ||
S’inquiéta tout d’abord la mère. Puis elle comprit ce qui se passait et vint alors à la rescousse de sa fille en utilisant un morceau de son gilet pour ne pas rentrer en contact avec la mixture qui semblait faire souffrir sa progéniture. Une fois la jeune fille hors de danger, elle la serra fort dans ses bras et son regard courroucé se posa alors sur son fils.
|| Toi… C’est encore toi qui t’amuses à faire des expériences avec mes filles c’est ça ? Tu crois que je ne le sais pas ? Tu crois que je n’ai jamais vu dans quel état elles reviennent après avoir passé quelques temps en ta compagnie dans la forêt ? Je le savais. Dès que je t’ai vu je savais que tu serais un danger pour notre famille… Mais non, c’était la bonne chose à faire… C’était un sacrifice qu’il fallait faire !! Mais tu n’es rien d’autre qu’un fléau, vas-t-en désormais ! Ne t’approche plus jamais de mes filles… Démon ! ||
Hurla-t-elle à Lore alors que ce dernier s’attendait à voir un danger bien plus important arriver. Et tandis qu’il digérait les informations reçues de la part de celle qu’il avait toujours considéré comme sa mère ; sans y être vraiment attaché soyons honnête ; il comprit alors pourquoi il ne se sentait pas à sa place sur cette île, parmi ces gens, dans cette famille.

Ainsi, l’histoire ne confirma ou n’infirma pas ce que la mère avait évoqué, mais il semblerait que notre jeune garçon aux cheveux blancs ait été adopté dès son plus jeune âge. Ceci expliquerait beaucoup de choses. Mais là n’était pas la priorité, car les cris n’avaient pas ameuté que la mère, d’autres bruits de pas se faisaient entendre et Lore comprenait bien que la plus grosse menace n’était pas cette femme qu’il avait un jour considéré comme sa mère.

Sans perdre un instant, il se fraya un chemin tout en bousculant les deux êtres lui faisant face et se fraya un chemin loin de la scène. Il était temps de lever l’ancre, sa vie sur cette île touchait désormais à sa fin. La fuite du lieu fut plutôt simple et rapide et il se retrouva rapidement hors du village. Dans sa course, il avait pris sa cape de voyage ainsi que son sac à dos rempli de quelques ingrédients nécessaires à la survie. Il avait déjà testé quelques mixtures qui marchaient, il s’en servirait pour se soigner s’il en avait besoin. Car il partait désormais pour un voyage où il serait sûrement plus seul que jamais, loin de cette île où il ne serait sûrement plus le bienvenu une fois que les langues se seraient déliées.

Ainsi, il prit la direction du port le plus proche et dénoua la corde retenant une miteuse barque au ponton. Lançant son sac et emportant avec lui deux rames, il s’assit et commença à ramer de toutes ses forces. Il devait partir avant que quiconque ne se rende compte de ce qu’il avait fait… Mais aussi, avant que quiconque ne se rende compte qu’il avait dérobé en partant un des objets les plus précieux que son père gardait à la maison…

Un petit coffre en bois trônait à ses pieds. Il ne savait pas ce qu’il y avait dedans, mais une chose était sûre, elle avait de la valeur. Lui servira-t-elle à se nourrir par la suite ? Pourra-t-il l’échanger contre des vivres et un toit pour quelques temps ? Il n’en savait encore rien, mais il s’était dit, dans la précipitation, qu’emporter cette chose avec lui serait plus bénéfique qu’autre chose !


Et il ne savait pas encore à quel point il avait raison. Car dans ce coffre se trouvait l’une des créations divines les plus exquises qu’il soit… Un fruit du démon !


Hors Roleplay



  • Pseudo : lazY
  • Âge : Plus vieux que One Piece
  • Comment avez-vous connu le forum ? : Topsite
  • Un mot à dire ? : -


Circus D. Lore
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 862
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Yonkou Erika - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Circus D. Lore [Terminé] Left_bar_bleue39/75Circus D. Lore [Terminé] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Circus D. Lore [Terminé] Left_bar_bleue334/350Circus D. Lore [Terminé] Empty_bar_bleue  (334/350)
Berrys: 85.317.157.000 B
Sam 11 Déc - 10:20


Présentation et premier RP
A lire attentivement !

Indice de notation des présentations

La présentation sera toujours cotée sur 15 comme ceci:

La qualité du texte sur 6.5/10

L'originalité 1/2
La mise en page 2/2
La cohérence du récit 1.5/2
La narration 1/2
L'avis personnel 1/2

Le respect du français 7/10

Le vocabulaire 1.5/2
La grammaire 1/2
L'orthographe 1.5/2
La conjugaison 1/2
La ponctuation 2/2

La quantité du récit 3.5/6
3600 mots d'histoire et des descriptions correctes

Points bonus 3/6

Score final 20/32


→ 9.3 / 15 ce qui t’octroie le niveau 9, félicitations !

Bonjour et bienvenue sur le forum, c'est donc moi qui vais m'occuper de ta fiche. N'hésite pas à me contacter sur Discord, si tu as des questions ou que tu as besoin de conseils plus détaillés.

Commençons par la forme, et plus particulièrement le français : Pas mal de fautes assez classiques éparpillées un peu partout, sans que ce soit particulièrement gênant ni dramatique, et qui concernent globalement :
- Confusions participe passé é/er
- Accords singuliers/pluriels et féminins/masculins sur certains verbes ou noms/adjectifs
- Deux ou trois oublis/confusions de mots
- Concordance des temps sur quelques tournures
Comme souvent, le conseil de base dans ces situations c'est de faire une bonne relecture.

Tu adoptes un style d'écriture descriptif au passé qui est relativement convainquant pour nous retranscrire ton personnage. La ponctuation est plutôt bien maniée et, bien que cela ne soit pas constant, il y a un effort pour faire varier le vocabulaire. Si les descriptions de l'environnement et des personnages qui y figurent sont assez sommaires, tu t'attardes suffisamment sur chaque intervenant du récit pour qu'on puisse facilement comprendre ce qu'il peut ressentir. Les actions quant à elles, sont clairement retranscrites.

J'ai particulièrement apprécié le passage où tu lâches un "Qu'elle était naïve" : c'est bien tenté et ça fonctionne plutôt bien. Perso, j'aime bien accentuer davantage ce type de passage en insistant bien sur ce qui caractérise le contre-pied que je souhaite amener. Par exemple, en détaillant d'avantage l'innocence de la petite sœur, en m'attardant une description physique qui peut renforcer ça. Ou même en exagérant sur la suite en forçant plus le contraste.

Pour ce qui est du fond donc, tu nous présentes un jeune homme assez discret et introverti dans tes descriptions, sans nécessairement démontrer ce trait ensuite dans l'histoire. Mais ce n'est qu'un détail lorsqu'on découvre avec (horreur ?) le véritable visage de ton personnage. Je trouve que c'est bien équilibré dans ta manière de l'amener : c'est progressif, presque insouciant, pour s'envenimer progressivement, comme pour souligner que le personnage s'assombrit au fil de ses expériences. C'est même assez "creepy" comme histoire, et le fait d'avoir un perso potentiellement assez sombre, et surtout aussi jeune est ce qui m'a clairement motivé à faire enfler la note d'originalité.

Cependant, on est quelque peu limité dans le développement que tu fais : certains éléments auraient sans doute gagnés à être abordés : si on sait comment Lore obtient son goût des expériences, il aurait été intéressant de voir comment il acquiert ses compétences de "médecine louche". Vu la place qu'occupe l'école et la manière dont Lore est vu de ses camarades, je m'attendais également à voir apparaître au moins une anecdote qui mettrait en scène tout cela : par exemple, sa relation avec Poko à l'école ? Un moment où il serait moqué par ses camarades ? Cela pourrait sans doute mieux servir le contraste, même si au final, tes descriptions limitent un peu ce manque. La seconde soeur ainsi que le père sont absents de l'histoire, et peuvent éventuellement constituer des pistes intéressantes / pertinentes à développer.

En revanche, j'ai trouvé assez "facile" de justifier l'exil de Lore : il a été adopté. Mais d'ailleurs, si la mère était déjà au courant pour les expériences, pourquoi n'a-t-elle pas réagit avant ? Je trouve que son inaction avant l'incident ne colle pas trop avec l'amour maternel qu'elle porte envers ses filles. A moins qu'avant ça, il n'y aurait jamais eu de situation de danger / de "blessure" suffisante pour ? Mais même avec ça, j'ai du mal à imaginer qu'elle ne se serait pas plus intéressés à l'origine effective de tout ça.

Enfin, concernant le D. pour l'instant mon avis est défavorable : je n'ai pas trouvé ce qui caractérisait le D. chez ton personnage, de mention particulière à une volonté forte. Pas de panique, tu peux donc toujours essayer de remanier un peu ta présentation / ton histoire / ton perso pour que ça soit plus apparent mais ça reste facultatif : j'attendrais d'avoir lu ton test rp pour me faire une idée définitive, car j'estime que de manière générale, c'est plus naturel de le jauger là-dessus. Il te sera donc accessible si les conditions sont remplies et si tu atteins le lvl 12 après le test rp (ce qui est largement faisable.)


Tu peux à présent faire un choix parmi les suivants :
-> Corriger ta présentation et gagner quelques niveaux nécessaire si tu veux obtenir ton fruit du démon et éventuellement le D.
-> Entrer directement dans le monde du RP au niveau 9 mais sans ton fruit du démon et sans le D.
-> Passer directement au test RP pour gagner jusqu'à 5 niveaux supplémentaires, et éventuellement obtenir ton D.
-> Opter pour le "Test RP contextualisé" qui te permettra d'affilier plus précisément ton personnage à un élément existant sur le forum (personnage ou faction) et ainsi de faire entrer ce test RP dans le background de ton perso (accessible seulement pour les premiers comptes). Comme pour le test RP classique, tu peux gagner jusqu'à 5 niveaux supplémentaires.




© Copyright Propriété de One Piece Seken


_________________
Circus D. Lore [Terminé] 597921Signature


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Edward Lawrence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: