Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 300
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue36/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue69/350Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 522.140.400B
Lun 2 Mai - 1:30
Alors, si elle avait tout compris, leur nom était Philbert Rutebale et Airvou la Grossechiasse... mais elle était pratiquement certaine de ne pas avoir tout compris. Difficile de comprendre ce qu'ils disaient tant la langue qu'ils parlaient était différente de ce qu'elle avait dû être quand ils étaient entré dans ce labyrinthe. C'était devenu cet espèce d'amas quasi incompréhensible de sonorité vaguement familières qu'elle devait décortiquer en bataillant. Et encore, heureusement qu'elle y avait droit à l'oral, parce qu'à l'écrit, il y avait moyen de pleurer du sang.

D'après leur dire, ils étaient là depuis des années. Vu leur état et leurs propos, elle était prête à y croire. N’étant pas psychologue, Cassidy n'avait aucune certitude concernant ces deux zigotos, mais, de ce qu'elle en voyait, ils avaient l'air franchement atteint... et qui ne le serait pas à leur place ? En fait, le fait qu'ils aient résisté aussi longtemps était plutôt impressionnant.

Mais le plus triste dans leur situation était qu'ils avaient perdu tout espoir de remonter un jour. Ils avaient déjà dû essayer, mais la mort de leurs compagnons ainsi que le manque de ressources devaient leur avoir fait abandonner l'idée de remonter. À la place, ils en étaient venu à faire ce qu'ils pouvaient pour survivre avec le peu qu'ils avaient sous la main. Peu à peu, ils avaient été forcé d'accepter ce style de vie, au point d'en oublier ce qu'ils étaient venu faire là. Ajoutez à cela l'absence de contact avec l'extérieur et la pression mentale généré par ce labyrinthe claustrophobique et on se retrouve avec ces deux ruines ambulantes.

Tandis que l'un d'entre eux, celui qui avait l'air d'aller le moins mal, leur expliquait en détail la mort de tous ces anciens compagnons, l'autre semblait particulièrement intéressé par Loriot. Un fait qui ne l'étonnait pas vraiment, car si elle n'avait pas eu de repas convenable pendant des années, elle aurait probablement vu l'homme-pigeon comme un tas de chair tendre et juteuse qui n'attendait qu'à être dévoré. Cela ne voulait pas dire qu'elle allait se montrer clémente avec cette individu s'il décidait de passer à l'attaque. Silver lui aussi remarqua ses regards pleins d'amour et décida de se mettre sur ses gardes, des fois que l'homme décide de suivre son estomac plutôt que le peu de raison qu'il lui restait. Il n'avait pas l'air d'être assez taré pour tenter le coup maintenant, mais il l'était quand même assez pour leur proposer de leur montrer comment bouffer des cailloux et chopper des insectes, et ce avec un grand sourire bien dégueulasse.


"Euh... non merci, sans façon. On a pas l'intention de rester très longtemps de toute façon."

Cassidy préférait ne pas se poser maintenant la question du voyage retour. Dans l'idéal, elle aurait préféré ne pas se poser la question du tout, mais arriverait forcément un moment où elle n'aurait pas le choix. Dans l'immédiat, le plus important était de savoir quoi faire avec ces deux lurons. Sa conscience de médecin lui hurlait de les emmener avec eux. Ils étaient les deux dans un état lamentable et avait absolument besoin de soins. Le genre de soins qui demanderait des semaines, peut-être même des mois pour les remettre sur pied, aussi bien physiquement que psychologiquement... et un bain aussi. Ça, c'était peut-être la plus urgente de toutes les urgences les concernant.

En plus, et malgré leur état, ces deux hommes étaient probablement fort. Cassidy avait vu les dangers que l'on pouvaient trouver dans ces cavernes. Elle voyait mal comment survivre aussi longtemps là-dedans en ne faisant que fuir. Ils avaient du combattre une quantité impressionnante de bestioles, ne serait-ce que manger un peu de viandes. La preuve en était cette histoire d'homme-poisson...

Et c'est là qu'elle tilta.


"Un homme-poisson ? Vous vous êtes fait attaqué par un homme-poisson ?"

De tous les propos qui étaient sorti de la bouche malodorante de cette homme puant, ceux-ci étaient peut-être le plus important. Un homme-poisson qui disait rechercher son capitaine... et qui tentait de les bouffer ? C'était bizarre comme histoire. Pour ce qu'elle en savait, les homme-poissons, ça bouffe pas les gens. En plus, ces deux-là étaient malades, puant et tout maigrichons. En bref, ils devaient pas être très comestibles. Vraiment bizarre... en plus, vu comme les choses étaient présentés, ça donnait l'impression qu'un massacre avait eu lieu. Peut-être qu'elle avait mal compris, mais que ce soit le cas ou non, ça lui donnait une furieuse envie de vérifier.

Cela pouvait aussi être un piège tendu par ces deux gars, mais elle y croyait moyennement. Ils avaient été trop surpris en les croisant pour avoir préparé un tel truc en amont...

Vraiment, Cassidy voulait vérifier. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle avait l'impression que c'était important. C'était une chose étrange que de se laisser guider par la curiosité après avoir fait tout ce chemin. Elle était proche du trésor. Elle le savait car Shankara avait inscrit clairement que cette indication serait la dernière. Elle voulait aller au trésor et en finir rapidement avec toute cette histoire ou du moins, elle voulait voir où sa route la mènerait... Et pourtant...


"Vous pourriez nous emmener là où vous les avez trouvé ? Les pieds, les mains et les hommes avec les armes dans le corps ?"

… Toute cette histoire semblait importante. Est-ce qu'elle avait tant à perdre à suivre son instinct dans cette situation ?... Difficile à dire. Si le trésor était resté bien sagement ici pendant tout ce temps, alors il ne disparaîtrait pas pendant le peu de temps que lui prendrait cette vérification... mais toutes les forces en présences remettaient en question cette conclusion. En plus, elle n'était pas certaine de trouver quoi que ce soit... Mais elle voulait quand même vérifier. Et puis, si elle était là, c'était pour explorer, alors autant y aller à fond !

Cassidy demanderait donc à ses deux interlocuteurs de la conduire à l'endroit où avait eu lieu ce qui avait été décrit comme un massacre. Si l'endroit en question s'écartait de la route indiqué par Shankara, la jeune femme avait un plan pour pouvoir revenir à son point de départ. À chaque pas, elle utiliserait son pouvoir pour laisser une fine couche de verre apparaître contre le sol, juste sous ses pieds. Ce chemin de pas en verre serait parfait pour retrouver son chemin, même s'il était aussi parfait pour quiconque voudrait la suivre ou la poursuivre, que ce soit avec des intentions néfastes ou par simple curiosité. Un risque qu'elle était prête à courir.

De son côté, Silver décide d'apprendre les dernières instructions de Shankara par cœur, histoire de ne pas se faire prendre par surprise si jamais elles n'étaient plus là à leur retour. Cassidy était bien sympa avec ses pas en verre, mais ça ne les aiderait pas à trouver le trésor si quelque chose foirait.


Résumé:
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2820

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 7 Mai - 13:30



Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 00ava128Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 00ava129
Philibert Ruckvalier, Hervé La Gochiasse

-Ch’est bhen diomoje ma p’tiote bitkerte. Mainfain, ch’ui chur k’vous r’vendray al’reyzon quein vouzorio keimpri k’non peut po piortir d’ichi, répondit le vieillard, convaincu que toute personne descendant ici était perdue à jamais.

A vrai dire, La Gochiasse avait même une théorie selon laquelle lorsque l’on pénétrait dans le dédale de cette île, on arrivait dans une dimension inconnue, hors de l’espace et du temps. Un autre monde. Avait-il simplement perdue la raison ou le raisonnement avait-il le moindre fond de logique ? Peu importait de toute manière. L’essentiel était qu’ils ne pensaient qu’aucun être vivant ne pouvait ressortir de cet enfer chtonien. Ils pouvaient cependant encore comprendre que des nouveaux venus ne pouvaient pas se faire à cette idée. Il restait à voir combien de temps cela prendrait au groupe de la Monroe de s’en rendre compte et de voir s’ils perdraient tout espoir, s’abandonnant à la mort, ou s’ils parviendraient à s’adapter pour survivre comme les deux… « clochards » étaient parvenus à le faire.

-Bein oyai. Izétio vénayr el zozigoto. Yo po inteindu vingt s’condes avein d’portir au kart dé tiour, ajouta le plus jeune du binôme. Euh… T’souvain où céto ?

-Hein ? …
répliqua Hervé en détournant le regard de l’appétissant homme-pigeon. Nain y tou ?

-J’crois bein qu’à peu près ouesh. Céto po lein d’la griotte aux barviers. T’sai, là où l’guerdon renflichass l’griouss.

-Oh ouai. Mardel vla dzil. Yové une forte odiour d’spaltre lo.


Parmi ces deux derniers échanges, certains mots semblaient encore plus incompréhensibles que d’habitude, comme s’ils provenaient d’une autre langue et ne correspondait pas au parlé standard. Le duo avait pour ainsi dire construit leur propre nomenclature pour désigner certains phénomènes et pouvoir en parler entre eux à l’époque où ils tentaient encore de s’en sortir. Philibert jeta des regards en arrière tout en se mettant en marche, comme s’il craignait que le groupe de Cassidy ne s’en prenne à eux alors qu’ils avaient le dos tourné.

Le voyage prit de longues minutes. Une trentaine ? Une quarantaine ? La notion du temps s’envolait vraiment dans ces grottes. Guère étonnant que les deux vagabonds des profondeurs ne soient pas capables de donner la moindre indication temporelle. En tout cas, le duo resta bien silencieux, se murmurant de temps à autres des choses, débattant parfois du chemin à suivre. Pourtant, ils semblaient parfaitement savoir où ils se trouvaient vu qu’ils désignaient les lieux par des noms précis.

-Fio preindre por l’couloir de Zavier, ça iro pliu viote, déclara la Gochiasse.

-Nonote. Vo mio poché por l’vallé d’Ribet. Les urxess chont parti d’là por ch’abriter dein l’puit d’Verg. Cha nouzévit’ra d’s’battre contre chez monchtres.

-Tio chur qu’chez por lo la griotte aux barviers ?

-Chertain.


Apparemment, c’était la destination qui n’était pas certaine. Malgré leur connaissance des lieux, ils évitaient le chemin trop exposé aux dangers, avaient appris les cycles de déplacement de certaines bêtes des cavernes afin de limiter les dangers d’exposition à des risques inutiles. Les coins particulièrement propices à croiser des monstres étaient donc ceux dont ils arrivaient le moins à se souvenir puisqu’ils n’y passaient que très rarement. Il fallut ainsi faire deux fois demi-tour car le duo s’était trompé. Hervé en profita pour présenter un cercle gravé dans un mur qui faisait office d’épitaphe à un de leurs défunts compagnons. Finalement, après avoir traversé une caverne aux parois très rapproché, nécessitant d’avancé à la queuleuleu à minima, la troupe atteint son objectif.

La grotte des Barviers (carte) se présenta donc à eux tandis qu’ils y arrivaient par le nord. La pièce se présenta en entonnoire. La hauteur sous plafond était d’une quinzaine de mètres tandis que des parois s’élevaient à droite, à gauche et en face pour former des plateformes. En particulier, à la droite du groupe, plusieurs petites « falaises » consécutives formaient des rebords ou un escalier pour géant jusqu’à la paroi. Si la grotte était inhabitée, cela aurait été bien plus accueillant. Cependant des Mosgarath dormaient au plafond, tenu à la roche par un seul fil et se balançant très légèrement dans le vide durant leur sommeil. Sur le rebord de la plateforme en face de leur couloir d’arrivée, un groupe de Nœurzems semblait se chamaillé. Une des créatures glissa malencontreusement dans leur querelle et chuta de sept mètres de hauteur pour venir s’écraser sur le sol rugueux, mourant sur le coup tandis que le choc avait répandu ses fluides corporels aux alentours du point d’impact. Cela généra un mouvement en haut de la plateforme situé à gauche, celle élevée à quatre mètres de hauteur et d’où émanait un semblant de ronflements.

-Faites gof au Barvier, chuchota Philibert.

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 M811
Radalgarath Cornus aka « le Barvier »

La créature bougea légèrement, mais repositionna simplement sa mâchoire sur ses deux pattes avant. Une fois le fait qu'il dormait encore confirmé, Hervé pointa du doigt les amas d'os au centre de la salle. En effet, des squelettes, certains avec des sabres plantés entre les côtes tandis que d'autres avaient une arme qui se baladait quelque part non loin d'eux, étaient restés là tandis que l'on pouvait voir ici et là autour des avant-bras et des jambes, ou tout du moins leur ossature sans la moindre trace de chair. La Gochiassa montra particulièrement un squelette au physique anormal qui était à part des autres. En effet, certains aspects de l'anatomie tenaient davantage du poisson que de l'humain.

-Ch'éto lui. Il avio bein goût.




Ordre de réponse :
Cassidy Monroe
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Liste des PNJs (ils ne sont pas encore tous apparus)
Horde des Tréfonds :
-Boggart lvl ??
-Bergleute lvl ??
-Forfadet lvl ??
-Erdluitle Svatasford lvl ??
-Seven lvl ??

Alliance des Pirates Libres :
-Gareth lvl 41
-Agris Melem lvl 38
-Mitakono Shanama lvl 33
-Kar Virtolch lvl ??
-Gru Elsmann lvl ??
-Azril von Zwerg lvl ??

Marine :
-Contre-amiral Mark Cuthvine lvl ??
-Colonelle Stida Varius lvl ??
-Commandant Revinial Frans lvl ??
-Commandante Yonjuu Nana lvl ??

Autres :
-Shankara Kalachakra lvl 50+
-Nakashima lvl 35 Haki de l'observation
-Loriot Vaillant lvl 25 (28-3 pour cause de blessure)

L'"île" :
-Yptyrix lvl 40
-Reine Nœurzem lvl 40
-Radalgarath Cornus lvl ??
-Golems ? lvl 35
-Taureau Incandescent des Roches-Epic lvl 30
-Demon Age's Dogs lvl ??
-Mosgarath lvl 28
-Nœurzems lvl 20
-Philibert Ruckvalier lvl ??
-Hervé La Gochiasse lvl ??

Carte de l'île
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 300
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue36/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue69/350Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 522.140.400B
Mar 10 Mai - 13:25
Les choses continuaient d'avancer à leur rythme pour la Monroe Family. Les deux interlocuteurs de Cassidy continuaient de discuter échangeant parfois des termes qui, pour certains, lui étaient inconnus. Peut-être utilisaient-ils un langage spécialisé comme les nains l'avaient fait ou peut-être avaient-ils créé eux-mêmes des termes pour désigner des choses pour lesquels ils n'avaient aucun mot. Une autre preuve de leur adaptabilité. Dans tous les cas, Cassidy ne comprenait pas et ne cherchait pas à comprendre. La seule chose qui comptait, c'était que les deux hommes n'essayaient pas de lui tendre un piège et ça lui suffisait... pour l'instant. Vu la manière dont ils regardaient Loriot, le piège pourrait être improvisé en route. Mais jusqu'ici, ils s'étaient contenter de le dévorer avec leurs yeux. La jeune femme appréciait le fait que ces deux gugusses puissent contrôler leurs pulsions, surtout après tout ce temps passé en isolation. Beaucoup seraient devenus fou à leur place et peut-être que c'était un peu le cas. C'était juste qu'ils avaient réussi à échapper à ce type de folie qui vous fait perdre votre humanité.

La vraie difficulté serait de les convaincre de sortir. Le fait qu'ils soient tous deux convaincus que cela soit impossible la désolait. Ils semblaient s'être fait à l'idée qu'ils allaient mourir ici, au fond de ce dédale sordide, sans aucune manière de changer les choses. Même sans les faire sortir elle-même, elle aurait bien voulu les convaincre qu'il était possible de s'en aller, ne serait-ce que pour éveiller ce petit quelque chose qui semblait s'être éteint après toutes ces années passées dans les ténèbres.

Ferait-elle beaucoup d'effort s'ils insistaient pour rester ? Probablement pas. La jeune femme avait déjà beaucoup à faire et elle ne comptait pas s'ajouter encore plus de difficulté. Elle s'en ajoutait déjà bien assez en leur demandant de les conduire à un endroit qui, à priori, n'avait rien à voir avec sa destination. Cela dit, elle avait déjà une petite idée de ce qu'elle pouvait faire pour faire naître l'idée qu'ils puissent sortir. Si cela ne fonctionnait pas, alors tant pis pour eux.

Mais dans l'immédiat, elle se contentait de garder le silence en les suivants tandis qu'il les menait dans le labyrinthe. À mesure que les minutes passaient, la jeune femme questionnait de plus en plus cette décision qu'elle avait prise sur un pressentiment. Elle ne savait même pas si elle allait trouver quelque chose d'intéressant ou de significatif sur place. Peut-être qu'elle mettait tout le monde en danger pour rien...

Et peut-être qu'ils le savaient tous et qu'ils avaient décidé de la suivre quoi qu'il en soit. Peut-être faute de mieux dans le cas de Loriot, mais c'était lui qui avait décidé de venir alors qu'il était un niveau en-dessous de tout le monde en terme de force pure. Et ce même sans son aile cassée. À bien y réfléchir, cette chasse au trésor toute entière reposait sur ce modèle. Les gens venaient sur l'île dans l'espoir d'y trouver quelque chose, sans aucune garantie que ce soit le cas. S'ils trouvaient, tant mieux. S'ils crevaient, tant pis pour eux.

Et sur ce point, les deux inconnus faisaient des miracles. La route était longue et chaotique et ils durent faire demi-tour plusieurs fois à cause des incertitudes de leurs guides. Par contre, ils ne rencontrèrent pas un danger. Un exploit qui devait expliquer comment ces deux ruines avaient survécu aussi longtemps dans un tel environnement. À un moment, leur montra un cercle contre la paroi, signe lointain et dernier reste d'un de leur ancien compagnon qui était mort ici.

Pauvre bougre. Malheureusement, je ne peux rien pour tes compagnons. S'ils se sont résignés à mourir ici, alors ils mourront quoi qu'il arrive. Je suis médecin, pas magicienne. Je ne peux pas sauver les gens d'eux-mêmes.

En ce qui concerne sa destination, Cassidy comptait faire les choses rapidement. Vérifier en détail les lieux du combat, en tirer le plus de conclusions possible, peut-être aussi quelques babioles, et partir. Une fois arrivée dans la salle, elle comprit que ça ne serait pas aussi simple. En même temps, elle aurait dû s'y attendre. Un mort, ce n'était rien de plus que de la viande pour les bestioles qui habitaient ces profondeurs. Alors évidemment, les gars s'étaient fait bouffer et tout le joyeux petit monde qui avait participé au festin était resté sur place. Ou peut-être qu'ils avaient choisi le mauvaise endroit pour crever... ce qui était relatif, car n'importe quel endroit de ces grottes était un mauvais endroit pour crever.

Une difficulté de plus pour la Family, mais pas une difficulté insurmontable. Pas à réfléchir très longtemps non plus pour savoir quoi faire. Les choses auraient été plus rapide à plusieurs, mais Cassidy suffirait. Aller à pieds jusqu'au tas d'os n'était pas une option. Pas avec toutes les créatures hostiles qui se trouvaient dans le coin. Heureusement, elle avait les pouvoir nécessaire pour tenter une approche différente. Elle ignorait si l'approche en question fonctionnerait, mais elle tenterait le coup quoi qu'il en soit et faute de mieux.

De toute façon, et de ce qu'elle en voyait, la plupart des bêtes ne représentaient pas un danger pour elle, à part la plus grosse. C'était surtout ses compagnons qui courrait un danger. La jeune femme chuchota quelques mots aux groupes pour expliquer son plan.


"J'y vais seule."
"Et si ça dégénère ?"
"Vous partez. J'ai laissé mes traces, vous pouvez les suivre et moi aussi. On se retrouve à la dernière indication de Shankara si on en là."

Silver acquiesça d'un signe de tête, espérant secrètement que les choses n'iraient pas jusque là. Cassidy se baissa et posa la main au sol. En principe, elle n'en avait pas besoin et aurait pu créer du verre à partir de ses pieds, mais elle se sentait plus à l'aise en utilisant ses mains pour créer. Toutefois, elle se souvint qu'elle était avec des gens qui ne connaissaient pas ses capacités. Elle décida donc de leur chuchoter...

"Ne paniquez pas."

… sans entrer dans les détails.

Créer une grand quantité de verre ne lui semblait pas judicieux. Trop voyant pour les bestioles placées en hauteur, qui ne manqueraient pas de descendre pour vérifier ce qu'était ce bordel.

À la place, la chirurgienne créa une ligne de verre, à peu près aussi large que sa main. Elle fit progresser lentement cette ligne jusqu'au tas d'os, cherchant à ne pas attirer l'oeil des créatures hostiles. Une fois sa ligne terminé, elle fusionna avec elle et parcouru la distance en passant à l'intérieur du verre, sans faire de bruit. Arrivé près des os, elle ferait émerger une première fois sa tête, autant pour voir si elle avait été repéré que pour regarder ce jolie bordel de plus près. Elle ferait continuer sa ligne parmi les os, laissant parfois émerger sa tête entre eux en prenant soin de ne pas les toucher pour éviter de faire du bruit.

Elle ne s'attendait pas à grand chose venant des os, surtout si ceux si avec été soigneusement nettoyé par des prédateurs affamés. C'était les armes et les éventuels objets qui étaient restés sur place qui l'intéressaient. Grâce à eux, elle pourrait se faire une idée de l'identité de ses hommes et, si elle était chanceuse, peut-être un peu plus. Si elle trouvait un objet intéressant, elle ferait émerger une main pour l'agripper. Cette main resterait sur place sans bouger, le temps que Cassidy finisse ses recherches. Ce n'est qu'après qu'elle les ferait se mouvoir sur sa ligne pour qu'elle rejoigne le reste du groupe. Et par après, je veux dire au tour suivant.





Résumé:

Techniques:
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2820

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 16 Mai - 0:16



Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 M811
Radalgarath Cornus aka « le Barvier »

-Ché dionc une logio ! s’étonna Philibert.

Les bêtes bougèrent, mais rien ne semblait indiquer qu’elles avaient repéré la traîné de verre qui se traçait un chemin droit vers les os. Des babioles, oh oui Cassidy en trouva. Montres cassées, sablier fendu, boussole, équipement de crochetage… Même une pince à épiler et un ciseau à ongle se trouvait dans le tas des petits artefacts perdus là au milieu des ténèbres. Le cadavre de l’homme-poisson lui était propice à offrir quelques babioles rituelles pirates. Des objets sensés porter chance mais qui n’avaient somme toute servit à rien face aux défis de cet endroit. Néanmoins, on pouvait se demander comment des loques humaines pouvaient être parvenu à vaincre un gaillard aussi puissant qu’un homme-requin. Puisque s’en était visiblement un. Un homme requin. La carcasse semblait d’ailleurs indiquer que sa corpulence était massive. Il devait être particulièrement affamé pour que les deux maigrichons parviennent à se débarrasser de lui. Quant aux armes, la Monroe pu observé les sabres, certains rouillés. Aucune arme de grande valeur. Il aurait été bien dommage qu’un meitou se perde ici et cela n’était visiblement pas le cas ici… Mais en remuant l’armement, les pistolets à silex poussiéreux en l’occurrence, Cassidy pu mettre au jour un morceau de papier, un rouleau plus précisément, ainsi qu’un livre, un journal d’où dépassés quelques feuilles. En dépliant le rouleau, il y avait moyen de découvrir une carte des environs maritimes de l’île. Des voies étaient d’ailleurs dessinées. Néanmoins, l’une d’elle ne semblait rien à voir avec ces histoires de log poses, reliant justement deux autres routes parallèles. C’était un passage entre deux voies de navigations de Grandline, permettant de changer en cours de route de chemin en défiant son log pose.

Quant au journal, il aurait fallu que Cassidy ait un peu de temps pour le parcourir afin de découvrir l’identité du capitaine de cette équipage décimé à une époque indéterminée. Malheureusement pour elle, quelque chose sembla réveiller brusquement le Barvier qui souffla du nez et se jeta au milieu de la grotte à côté du tas d’ossement. Les vibrations fragilisèrent la ligne de verre, néanmoins c’est Philibert qui détruisit d’un coup de pied le début de ladite ligne avant de se retourner lentement vers Loriot avec un regard carnassier.



Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 00ava128Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 00ava129
Philibert Ruckvalier, Hervé La Gochiasse

-Bon appétit ! beugla le Ruckbalier avec joie, semblant se voir offrir un repas de choix pour la première fois depuis longtemps et semblant incapable de se retenir plus longtemps face à ses pulsions.

Des pieds d’Hervé La Gochiasse qui bloquait l’accès à la grotte d’où venait la troupe, le sol se changea progressivement. La roche devint petit à petit organique, prenant une teinte de chair tandis que l’odeur devint encore plus insupportable. La muqueuse, la musculeuse et la séreuse péritonéale faisaient progressivement leur apparition à la place de la grotte. On se serait cru à l’intérieur d’un être humain. Les pieds embourbés dans la matière collante commenceraient à se faire attaquer par le pseudo-acide qui semblait sortir des parois tandis que les Nœurzems quittaient les lieux au plus vite. Le Radalgarath Cornus lui arracher la matière à grand coups de griffes qui menaçaient l’intégrité physique de la Monroe.

-Qu’la mouladykchion dou l’ouintèchetain ch’abate chur viou quoi avio r’fusé d’venir des nôtres ! semblait s’énerver Hervé. Viou alio niou nourrir por les prochiens temps !

Silver aurait fort à faire car tandis que la grotte transformé en intestin grêle semblait se refermer localement sur l’homme-pigeon en vue de ne laisser rien d’autre que ses os, Philibert chercherait à l’empêcher de l’intervenir en le frappant dans le dos avec un shigan perçant. Il était un ancien agent du Cipher Pol 2 chargé d’infiltrer le groupe d’expédition après tout, même si ce passé révolu n’avait plus aucune valeur pour l’être qu’il était devenu aujourd’hui. L’un des objectifs du Ruckvalier semblait d’ailleurs de livrer Nakashima au même destin que Loriot… et que cet homme-requin s’étant lui aussi révélé trop appétissant pour que le binôme ne refreine trop longtemps leur faim. Assurément, vu les propos d’Hervé, Silver et Cassidy serait également de la partie. Des gouttes de substances gastriques tombaient du plafond sur toute la caverne tandis que les petites falaises de la salle obéissaient à leur nouveau maître en se contractant progressivement pour restreindre l'espace disponible. Si Cassidy cherchait à créer un nouveau chemin de verre, le sol de l'intestin se contracterait à l'extrême, changeant totalement de morphologie pour chercher à briser le verre.




Ordre de réponse :
Cassidy Monroe
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Liste des PNJs (ils ne sont pas encore tous apparus)
Horde des Tréfonds :
-Boggart lvl ??
-Bergleute lvl ??
-Forfadet lvl ??
-Erdluitle Svatasford lvl ??
-Seven lvl ??

Alliance des Pirates Libres :
-Gareth lvl 41
-Agris Melem lvl 38
-Mitakono Shanama lvl 33
-Kar Virtolch lvl ??
-Gru Elsmann lvl ??
-Azril von Zwerg lvl ??

Marine :
-Contre-amiral Mark Cuthvine lvl ??
-Colonelle Stida Varius lvl ??
-Commandant Revinial Frans lvl ??
-Commandante Yonjuu Nana lvl ??

Autres :
-Shankara Kalachakra lvl 50+
-Nakashima lvl 35 Haki de l'observation
-Loriot Vaillant lvl 25 (28-3 pour cause de blessure)

L'"île" :
-Yptyrix lvl 40
-Reine Nœurzem lvl 40
-Radalgarath Cornus lvl ??
-Golems ? lvl 35
-Taureau Incandescent des Roches-Epic lvl 30
-Demon Age's Dogs lvl ??
-Mosgarath lvl 28
-Nœurzems lvl 20
-Philibert Ruckvalier lvl 33
-Hervé La Gochiasse lvl 35+

Carte de l'île
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 300
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue36/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue69/350Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (69/350)
Berrys: 522.140.400B
Hier à 0:15
Si l'on voulait résumer la situation simplement, on pourrait dire que Cassidy avait fait une erreur. Notons toutefois ce petit mot ne suffisait pas à lui seul pour décrire l'état de détresse mentale qui avait englouti la jeune femme quand elle comprit ce qui était en train d'arriver.

Elle était tombée dans un piège. Jusqu'ici, rien de bien difficile à comprendre. C'était surtout les conséquences qui allaient avec qui posaient problème. La jeune chirurgienne se considérait comme une femme intelligente avec un bon instinct. Elle avait grandit dans un bidonville de la pire des sortes et avait survécu à des dangers qui avaient emporté des enfants bien plus forts et parfois plus intelligent qu'elle. Elle avait toujours pensé que la chance n'avait joué qu'un petit rôle dans sa survie. Il est vrai qu'elle lui devait entièrement sa rencontre avec les trois médecins, mais cela n'avait rien à voir avec ses longues années d'enfant des rues. La jeune femme donnait plutôt cet honneur à un mélange d'instinct, de force et d'intelligence, bref, à des prédispositions qui lui avait servi à échapper à toutes ces situations qui avaient emporté tant de gamins comme elle.  Du moins, c'est ce qu'elle avait toujours cru jusqu'à aujourd'hui, mais dans le cas présent, il était indéniable de se rendre à l'évidence : c'était bien la chance et surtout la chance qui lui avait permis de survivre aussi longtemps. C'était la chance qui avait fait du fruit du démon qu'elle avait mangé un logia. C'était elle aussi qui lui avait fait croiser la route de ce cuisinier formidable à la personnalité de merde qu'était Etowaru. Toutes ses victoires et ses compagnons, c'était avant tout à la chance qu'elle les devait.

Et cette chance venait de tomber, comme si cette ultime abus l'avait enfin épuisé. Au fond, la situation comportait une certaine ironie qui ne lui échappait pas. La logia du verre n'avait pas considéré ces deux zouaves comme des menaces. Jamais, à aucun moment, elle ne s'était imaginée qu'ils poseraient un véritable problème. Deux ruines squelettiques enfermés dans les profondeurs depuis des années... est-ce qu'elle n'aurait pas dû se dire que c'était louche ? Elle s'était bien dit qu'ils étaient fort, mais elles s'était toujours placé au-dessus d'eux, certaine de n'avoir qu'à claquer des doigts pour les abattre. Au fond, plus que la chance, c'était ça qu'elle avait perdu. Cette petite voix à l'intérieur de son crâne qui l'avait toujours poussé à rester sur ses gardes. À mettre en avant la discrétion et se cacher plutôt que de dévoiler toutes ses capacités. Cette conscience née de l'adversité qui la poussait à ne jamais faire confiance à personne sous aucune circonstance. Un exemple tout simple pouvait montrer cette négligence : à une époque, elle faisait tout son possible pour cacher ses capacités, quitte à devoir affronter les dangers au couteau. Maintenant, elle  montrait son verre à tout le monde et à toutes les occasions, au point que la moitié des habitants de ces caves devaient savoir qu'elle avait un logia.

Pauvre petite imbécile arrogante... qu'est-ce que tu croyais ? Tu pensais vraiment que tout se passerait à merveille ? Que le monde t'offrirait ce que tu désires sans rien demander en retour ? Ce même monde qui t'a toujours pris au centuple le peu qu'il t'a jamais offert ? Pour qui as-tu osé te prendre ? Une sorte de déesse capable de balayer tous les dangers par une simple pensée ? Ou peut-être croyais-tu que ce mystérieux Shankara allait venir te sortir de la mouise, comme il l'avait fait pendant ce combat que tu aurais sans aucun doute perdu sans lui ? Non Cassidy, non, cela n'était que le résultat d'un concours de circonstance qui n'arrivera plus. Cette destinée à laquelle tu as si souvent échappée te rattrape de nouveau et de nouveau, elle va te prendre ce qui compte le plus à tes yeux. Tu vas tout perdre et tes compagnons non plus n'y échapperont pas. Mais auraient-ils pu y échapper un jour ? Ils ne sont rien de plus de pauvres êtres stupides qui t'ont suivi aveuglément jusqu'au fond de cet enfer. Des âmes en peine désireuses de se trouver une place dans le monde, ou de prouver qu'ils valent plus que ce qu'ils sont, sans oser y croire eux-mêmes la peine. Tout ça pour ne trouver qu'un destin tragique, inévitable conséquence de leur rencontre avec toi.

Et tandis que Cassidy continuait de se laisser marteler par sa propre culpabilité, il lui sembla entendre des voix. Ce n'était pas quelque chose de tangible, comme si quelqu'un s'adressait à elle, mais plutôt une sorte de brouhaha. Une masse de sons informes qui entraient dans son crâne sans passer par ses oreilles. Le plus étrange, c'est qu'elle pouvait identifier cette amas de bruits comme un tas de voix. Elle ne savais pas comment elle avait cette certitude et pourtant, elle savait que c'était bien des voix qu'elle entendait.

Au moment où ces voix se firent entendre, ces voix furent accompagné par une violente migraine. Une douleur intense et implacable qu'il lui était impossible d'ignorer. Incapable de continuer sa fusion plus longtemps, la jeune femme émergea de sa ligne de verre en se tenant la tête, le visage crispée et chaque muscle de son corps tendu à cause de la douleur. Au même instant, la chair commençait à recouvrir les murs pour transformer la pièce en une immonde parodie d'intestin. Mais c'était le cadet de ses soucis. La douleur continuait, effroyable, implacable et surtout, inarrêtable.

Le seul point positif était que les martellements incessants de sa culpabilité contre sa conscience avait pris fin, vaincu par une force qui leur était supérieur. Cette réalisation lui apporta un peu de satisfaction et, lui fit oublier les voix momentanément. Étrangement, cela diminua l'effet néfaste qu'elles avaient sur la jeune femme, lui permettant de se concentrer un peu et de penser à autre chose.

Le problème était la culpabilité. C'était une maîtresse pleine de tout ce qui fait vos misères, une inquisitrice bornée qui prenait tous vos problèmes pour vous les rabâcher au visage afin de vous rendre encore plus misérable. Aujourd'hui, elle n'avait jamais parlé aussi fort et Cassidy ne l'avait jamais autant écouté. Malgré cette réalisation, l'esprit épuisé de la jeune femme laissait tout cela continuer rebondir contre les parois de son crâne, comme pour mieux s'insérer dans chaque recoin de son esprit et s'y faire accepter en tant que une réalité immuable. Elle ne voulait pas continuer. Pas si elle devait prendre le risque de payer ce prix à chaque fois. Non, elle n'avait qu'à fermer les yeux et laisser cette masse informe de chair et d'acide l'emporter et peut-être qu'enfin, elle aurait la paix.

Mais cela n'arriva pas. Il existait bien une partie de Cassidy qui voulait en finir. Une partie très bruyante dans le moment présent. Pourtant, c'était une autre partie plus grande encore de son âme qui commença à la dominer. Tandis qu'elle s'en rendit compte, la douleur commença à disparaître peu à peu, comme si sa détermination chassait toutes ces voix beaucoup trop bruyantes. C'était quelque chose de bien différent de l'abandon plein de culpabilité qui tentait de la pousser en vain à laisser tomber. Malgré tout, elle était constituée des mêmes sentiments, même il il la poussait vers un but très différent. C'était comme un mécanisme de survie qui s'était activé quand ses idées les plus sombres avaient émergés. Une sécurité cachée au fond de son cœur qui n'attendait qu'un moment de faiblesse pour émerger des profondeurs et lui rappeler qui elle était.

Cette chose était la colère. Une colère pleine de déception et d'amertume qu'elle dirigeait autant contre elle-même que contre ses adversaires. Et comment pouvait-il en être autrement ? Elle s'était jetée la tête la première dans un piège et devait maintenant en tirer les conséquence. Le pire, c'est que, dans une certaine mesure, elle comprenait pourquoi elle s'était fait trahir.  Malgré tout le dégoût que cette pensée lui inspirait, elle avait l'impression que dans cette même situation, bloquée depuis des années dans les abysses sans plus aucun espoir d'en sortir un jour, elle aurait commencé elle aussi à se nourrir de tout ce qu'elle trouvait. Peut-être qu'elle aurait eu quelques états d'âme en mangeant de la chair humaine pour la première fois, mais elle était convaincue qu'elle l'aurait fait. Elle le savait car elle savait ce qu'était la faim et elle savait toutes les horreurs qu'un ventre vide pouvait entraîner.

Mais au-delà de cette question sordide, il y avait le fait que c'était elle qui avait été trahi. Même si elle l'avait fait naïvement, elle avait offert sa confiance à ces deux monstres. Car c'était bien ça qu'ils étaient devenus : deux créatures sauvages et sanguinaires, à l'image de toutes celles qui peuplaient ce lieu maudit. Une parodie d'humanité qui préservait une parodie de vie en menant une parodie de d'existence. Maintenant, ils tentaient de lui prendre le peu qu'elle avait apporté avec elle.

Et il était hors de question de laisser faire une chose pareil. Cette réalisation fit disparaître les doutes, ne laissant place qu'à une colère glacial et implacable. Elle allait les tuer. Ce n'était pas une envie, mais une promesse qu'elle se fit à elle-même. Il serait hors de question que ces deux-là puissent quitter se combat en vie.

Forte de cette nouvelle résolution, la jeune femme lâcha sa tête. Ce n'est qu'à ce moment qu'elle prit pleinement conscience de ce qui arrivait. Voyant la chair contre les murs et l'acide naissant au sol, elle créa immédiatement huit pattes d'araignées dans son dos. Ces pattes étaient fines et longues de deux mètres. Elle en planta quatre dans le sol et se souleva dans les airs, échappant à l'acide qui aurait inévitablement commencé à lui bouffer les pieds si elle les avait laissé plus longtemps par terre. Une tâche plus compliqué que prévu, car les attaques incessantes de la créatures immense qui se défendait près d'elle créait des remous dans la chair. Difficile de rester stable dans cette situation et elle devait bouger elle aussi pour éviter de chuter, ce qu'elle faisait en plantant

Mais si les attaques de la créature lui disaient quelque chose, c'était que le créateur de cette grotte de chair ne ressentait pas lui-même les dégâts reçus par les parois. Une grotte de chair que son expertise médicale lui permit de déterminer la fonction. Elle était dans un intestin grêle. Une réalisation qui n'arrangeait rien, car c'était l'un des pires endroits où l'on pouvait se retrouver, surtout s'il faisait cette taille. Par contre, cela expliquait le tas d'os, dont les différents propriétaires avaient dû subir le même sort. Elle comprit aussi qu'elle avait affaire à un fruit du démon, même si sa nature exact restait à déterminer.

Cela était le problème de Silver, qui avait vu le sol se transformer sous la Gochiasse et partit immédiatement du principe que cette transformation venait de lui. Son premier réflexe fut de prendre Nakashima sous le bras, abandonnant l'idée de lui procurer le moindre confort afin de libérer une de ses mains, ce qui lui permettrait de l'utiliser au combat. Entre Loriot qui se faisait attaquer par la chair et Philibert qui se trouvait derrière lui, difficile de savoir où donner de la tête.

Pourtant, c'était bien la Gochiasse qui était la priorité. C'était à cause de lui que la situation avait tourné à l'enfer et c'était donc lui qu'il fallait abattre en premier. Malheureusement, cela semblait impossible pour Silver... sauf s'il jouait les bonnes cartes, quitte à perdre quelques plumes au passage.

Le jeune homme n'essaya pas d'éviter l'attaque Philibert. L'entendant approcher, il se tourna et tenta d'intercepter l'attaque en gardant avec son épaule. Juste après, il ferait suite avec quelques coups de poings, autant que possible suivant les dégâts que le shigan lui ferait à l'épaule, car ce n'était pas avec le bras qui tenait Nakashima qu'il se défendit. Ces coups n'aurait pas pour but d'abattre Philibert, mais de le faire passer sur la défensive afin de se donner une occasion. Juste après, le jeune homme se jetterait dans la direction de Loriot. Il savait qu'il ne pourrait pas le sortir de là avec des moyens conventionnel, pas s'il ne voulait pas se retrouver piéger juste après. Il savait aussi qu'il donnait probablement une occasion parfaite à Philibert d'attaquer de nouveau, mais c'était un risque qu'il était près à courir.

Une fois assez proche de Loriot, le jeune hommes lui hurla :


"Attaquez ses jambes !"

Avant de lui donner un coup de pied. C'était un coup de pied violent, du même type que ceux qu'on donne à une balle de football pour l'envoyer en pleine lucarne. Exactement l'objectif du jeune homme, dont le coup de pied avait pour but d'envoyer Loriot en plein sur la Gochiasse. En ce qui concernait les jambes, il ne savait pas si Loriot avait remarqué quelque chose, mais ça valait toujours le coup de lui dire quoi faire, des fois qu'il puisse faire la différence.

Pour dire vrai, il en doutait. Même avec un bras cassé, Loriot n'avait pas été un combattant particulièrement utile pendant cette aventure. Pendant ce moment de crise, il espérait que l'homme-pigeon puisse faire la différence. Mais, comme je l'ai dis plus tôt, il en doutait. Son véritable plan était de déconcentrer la Gochiasse en lui envoyant l'homme-pigeon dans la gueule, en espérant que cela puisse, au pire des cas, le déconcentrer assez longtemps pour que Cassidy puisse intervenir. Si le Vaillant mourrait pendant la tentative, alors tant pis pour lui. S'il devait choisir entre Cassidy et Loriot, Silver choisirait Cassidy, même si ce choix le désolait.

Mais Silver avait été entraîné par les Décima. Pour être plus précis, il avait été destiné à devenir l'un des chevaliers de l'Ordre de la nouvelle génération, l'un de ceux qui devait remplacer ceux qui étaient mort au combat et continuer leur lutte. De ce fait, il connaissait la valeur d'un sacrifice. Il était parfaitement hypocrite que ce sacrifice soit celui d'un autre que lui, mais c'était également quelque chose qui lui avait été enseigné : il fallait parfois savoir sacrifier les autres pour faire avancer la cause, en particulier quand ça comptait.

Là, ça comptait.

De son côté, Cassidy commença à utiliser ses pattes pour rejoindre ses compagnons. Elle n'alla pas en ligne droite, ne sachant pas si la chair pouvait venir l'attaquer directement ou non. À la place, elle s'approcha de l'entrée en faisant des bonds, plantant parfois une patte au sol pour changer sa trajectoire dans les airs et se rendre plus difficile à atteindre. Il s'agissait aussi de ne pas rester trop longtemps dans cette amas de chair, car il lui semblait évident qu'y prendre ses appuis trop longtemps était une mauvaise idée. .

Elle hésita un instant à tirer quelques billes de verre du côté de l'entrée, mais elle se ravisa. Entre la chair, les mouvements et le combat qui avait lieu sur place, elle avait autant de chance de toucher ses ennemis que ses compagnons. Un risque qu'elle n'était pas prête à courir.





Résumé:

Techniques de Cassidy:

Techniques de Silver:
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2820

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Hier à 15:09



Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 M811
Radalgarath Cornus aka « le Barvier »

Alors que Cassidy était en proie à ses propres démons, assaillit par des voix naissant de l’abîme pour étouffer son esprit sous la multitude, sous les hurlements, sous les griffes immatérielles de volontés mortelles, la grande créature à côté d’elle abattit l’un de ses membres sur le corps de la logia qui se brisa alors en de nombreux éclats. Ainsi, lorsqu’elle revint à elle, déterminer à ne pas laisser le destin être tracé par les vils intentions sauvages, nourris par la famine et la raison défaillante d’une humanité enterrée à des centaines de mètres de profondeurs sous la surface, il faudrait à la Monroe prendre le temps de se reconstituer avant de former ses fameuses pattes d’araignée, devenus depuis au fil des aventures un atout typique de la demoiselle à la chevelure rouge, un gimmick, une technique phare grâce à laquelle on pouvait reconnaître l’utilisatrice de malédiction aisément. Malheureusement, dans des situations pareilles, chaque seconde pouvait compter et les conséquences étaient à mesurer pour chaque perte occasionnée.

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 00ava128Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 4 00ava129
Philibert Ruckvalier, Hervé La Gochiasse

-Kamouishoury.

Dès que son assaut fut porté, le Ruckvalier se recula à coup de geppou et chercha à contourner Silver pour l’assaillir dans le dos grâce à un kamisori. En effet, pour ne pas lui-même se faire digérer Philibert était contraint d’utiliser le geppou afin de ne pas être en contact avec la moindre paroi. Ayant compris que Silver cherchait à protéger Nakashima, la stratégie de l’ancien agent du Cipher Pol, autrefois promis à devenir agent d’élite, se fit évidente : viser la femme-loup afin de pouvoir blesser à coups de shigan l’homme qui cherchait à la défendre. Ainsi, lorsque Silver s’élança vers Loriot pour tenter d’aider le malheureux, ce sont des shigan bachi, ses balles d’airs générer par shigan, qui filèrent droit dans le corps du jeune homme, sachant que Philibert visait les cuisses et l’arrière des genoux afin de fragiliser les appuis de sa victime qui parviendrait certainement à envoyer l’homme-pigeon vers Hervé, mais avec moins de force qu’escompté à priori.

Propulsé vers celui qui voulait le manger, le Vaillant percuta La Gochiasse qui tomba au sol mais en refermant ses bras sur l’oligarque qu’il entraina avec lui dans sa chute, en profitant pour refermer ses mandibules sur l’amas de plumes au niveau du coup. Arrachant avec ses dents un long morceau de chair, Hervé fit abstraction des plumes et avala goulument tandis que Loriot tentait de se débattre. Néanmoins, un seul coup de tête dans le visage de l’homme-pigeon ne fit pas seulement exploser le bec de ce dernier, il s’enfonça dans l’inconscience. La différence de niveaux entre les deux hommes était trop grande. Dans le même temps, le dos de La Gochiasse fusionna avec la paroi de l’intestin et il s’enfonça à l’intérieur, disparaissant dedans tout en attirant Loriot. La chair commença alors à se refermer sur la malheureuse proie dont le plumage et l’épiderme se faisaient progressivement dévorés par l’intestin. Les nutriments furent véhiculés par les parois et rejoignirent Hervé qui se délecta ainsi progressivement de ce repas tandis que le Ruckvalier grimpait davantage dans les airs avec son geppou tout en continuant à lancer des shigan bachi sur Silver.

Si la paroi intestinale cherchait à grimper le long des pattes de verre, les déplacements de Cassidy empêchèrent la matière de s’étendre outre mesure. Néanmoins, à cause du retard causé par la reconstitution de son corps, Loriot était déjà livrer à la digestion accélérer causé par la malédiction de l’intestin. La question de savoir s’il était encore sauvable était légitime, mais Cassidy ne pouvait y répondre de manière absolue à partir des connaissances dont elle disposait présentement. Néanmoins, dans un râle de satisfaction La Gochiasse livra une information étonnante.

-Chi cheuleman Ariouch avio t’nu cha promayche… Nouzen cherian po lo.




Ordre de réponse :
Cassidy Monroe
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Liste des PNJs (ils ne sont pas encore tous apparus)
Horde des Tréfonds :
-Boggart lvl ??
-Bergleute lvl ??
-Forfadet lvl ??
-Erdluitle Svatasford lvl ??
-Seven lvl ??

Alliance des Pirates Libres :
-Gareth lvl 41
-Agris Melem lvl 38
-Mitakono Shanama lvl 33
-Kar Virtolch lvl ??
-Gru Elsmann lvl ??
-Azril von Zwerg lvl ??

Marine :
-Contre-amiral Mark Cuthvine lvl ??
-Colonelle Stida Varius lvl ??
-Commandant Revinial Frans lvl ??
-Commandante Yonjuu Nana lvl ??

Autres :
-Shankara Kalachakra lvl 50+
-Nakashima lvl 35 Haki de l'observation
-Loriot Vaillant lvl 25 (28-3 pour cause de blessure)

L'"île" :
-Yptyrix lvl 40
-Reine Nœurzem lvl 40
-Radalgarath Cornus lvl ??
-Golems ? lvl 35
-Taureau Incandescent des Roches-Epic lvl 30
-Demon Age's Dogs lvl ??
-Mosgarath lvl 28
-Nœurzems lvl 20
-Philibert Ruckvalier lvl 33
-Hervé La Gochiasse lvl 35+

Carte de l'île
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Sauter vers: