-21%
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch + Mario Kart 8 Deluxe + Abonnement 3 mois ...
267 € 337 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 14 Nov - 12:41


Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Unknow71Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Pirate63
Agrias Melem "l'Ensorceleur", Gru Elsman
Primés à 236.500.000B et 27.000.000B

Le hurlement de Vincent avait résonné dans l’immensité, surpassant de très loin la légère propagation du son de son entrée dans l’eau. L’écho de propageant dans les différents couloirs luminescents qui se présentaient à lui, tout un groupe de forbans avaient captés la chose et se dirigeaient droit en direction du Turen. S’il y avait là trois capitaines de l’Alliance des Pirates Libres, c’était bien entendu Agrias, l’un des trois supernovæ fondateurs avec Gareth et Shanama, qui dirigeait la troupe depuis leur séparation avec les deux autres célèbres flibustiers dans l’optique de couvrir une plus large zone durant ces recherches. Gru, l’ancien chasseur de prime muet à la tête d’une vingtaine d’hommes, fit quelque mouvement à son supérieur pour lui signifier qu’il pensait que c’était une mauvaise idée de chercher l’origine de ce cri.

-Ne soit guère inquiétez mon ami, si nous venions à recroiser la perfidie, ces créatures seront condamné par notre volonté, puisque nous sommes en mesure de les condamner, répliqua le poétique charmeur avant de reprendre sa marche dans la lumière bleuté presque éblouissante.

Figure montante de cette dernière année, Agris était célèbre sur Grandline pour ses tours de prestidigitateur qu’il combinait à merveille avec sa malédiction. C'était d’ailleurs lors du spectacle de fin d'année de son école de magie que ce jeune homme fit disparaître un contre-amiral de la Marine dans un nuage de pétales ensanglantés. Dès lors, après avoir pris la mer avec certains camarades en tant que pirate d’une toute nouvelle génération, il n'eut de cesse d'avoir des affrontements avec des officiers de la plus célèbre armée navale du monde.

-Je crois voir quelqu’un ! lança l’un des anciens camarades de classe de Melem.

Avançant plus rapidement, la troupe de forbans s’approcha de la silhouette qui venait à eux. C’est de cette manière que le Turen rencontrerait véritablement les premiers vivants de son périple dans ces terres particulières. Connaissait-il le supernova primé à plus de deux cent millions de berrys ? En tout cas c’est ce dernier qui prit la parole tandis que Gru se grattait la tête, ayant l’impression d’avoir déjà vu le visage de Vincent quelque part sans parvenir à savoir où.

-Cher concurrent, êtes-vous également en quête du fameux trésor caché dans ces tréfonds ? Cela ne serait point étonnant, mais étant donné la difficulté à traverser ces terres, je suis bien surpris de rencontrer un inconnu dans ces souterrains éloignés. Par quel chemin êtes-vous parvenu à ces profondeurs ? De plus, qui êtes-vous ? Pour ma part, je suis Agrias Melem, haut membre de l’Alliance des Pirates Libres, déclarait-il tout en resserrant sa poigne sur son bâton en bois de cerisier au cas où cet homme était un représentant du Gouvernement Mondial qui comptait les attaquer.



Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Hb710Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Hb3010
Nakashima, Loriot Vaillant

Le cœur de Loriot faillit jaillir de sa poitrine lorsqu’il vit le pan de mur chuter dans sa direction et venir le bloquer durant le début de sa chute. Tentant de se débattre, il sentit que l’un de ses deux bras était endommagé. Pestant, il fut on ne peut plus surpris quand la roche se scinda en deux, dévoilant Cassidy Monroe, malédiction toute déployée, qui venait de le libérer de l’entrave, une véritable ancre, qui le destinait à se fracasser contre le sol. Avec son bras endommagé et le fait que ses bras se terminaient par des serres et non totalement comme des ailes, l’oligarque ne parvint pas à voler. Cependant, il parvint à s’adapter pour freiner la chute, puis força sur la douleur pour placer son « aile » à l’horizontal sans la bouger afin de planer vers les amas de gravats plutôt que de s’y fracasser. Afin de remercier ses sauveurs, alors même qu’il ne connaissait pas leur identité, l’homme-pigeon planait dans la direction de Silver. Ce dernier ne pourrait pas ressortir de cette chute sans se briser les jambes à l’atterrissage. En secourant Loriot, la Monroe avait offert une solution à Silver pour s’éviter de trop lourd dommage s’il choisissait de se placer sur le dos de l’oligarque de Diminuto dans les derniers mètres de sa chute. Ils s’écraseraient ensemble malgré tout, mais les dommages seraient bien moindres.

-J’ai une aile cassé ! révéla le Vaillant en se redressant péniblement lorsque Cassidy chercha à connaître l’état des personnes présentes. Mais si je suis encore vivant c’est grâce à vous. Merci infiniment ! salua l’oligarque en s’inclinant devant Cassidy. Je suis votre obligé.

De son côté, Nakashima ne s’était pas attendu à ce que son nouveau comparse la saisisse. Etant encore dans l’apprentissage du geppou, elle ne pouvait pas gérer tant de poids qui se rajoutait à celui de son propre corps pour tenter de rebondir sur l’air, déjà qu’elle ne maîtrisait cette technique uniquement pour descendre et n’arrivait pas à grimper vers le haut avec. Chutant ainsi à une vitesse devenant de plus en plus effrayant au fil des dixièmes de secondes qui se déroulaient bien trop vite. Elle tenta d’user du geppou pour ralentir la chute, mais le poids d’Etowaru l’empêcher réellement de faire quoi que ce soit, résumant la piètre tentative à une simple déviation de la trajectoire. C’est alors que la femme-loup pu constater que le jeune-homme qui l’accompagnait disposait d’un zoan étant donné qu’il passa sous forme hybride pour les sauver tout deux. Prise dans l’étreinte salvatrice, la puissance de l’impact en lui généra des douleurs dans le corps de la demoiselle, mais elle ne s’en tirerait qu’avec ses hématomes grâce à son protecteur. Il était à l’origine de la perte de contrôle de la situation par Nakashima, mais au moins il se rattrapait. S’extrayant, elle observa le cuisinier découvrir l’état de son bras.

-Je ne suis pas médecin, mais je peux essayer de te le replacer si tu veux, proposa-t-elle tandis que la voix du Ryori devait traversé les quelques dizaines de mètre qui le séparait de Cassidy, sachant qu’Atlas se trouvait entre eux.



Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 M411
Nœurzems

Tandis que chacun se remettait de sa chute et que la préparation des soins par la Monroe pouvait être entamé, un élément perturbateur se présenta bientôt à la vue de tous. Les voix se firent sentir pour Meijin, mais la vue elle-même permettait de saisir la menace qui s’extrayait de certaines cavernes pour se diriger vers les proies qui avaient chu des hauteurs. Les Nœurzems, ces créatures presque squelettiques et difformes qui vivaient dans les cavernes les plus sombres, se lancèrent dans la lumière à la recherche de leur nourriture vivante. La soixantaine de monstres des profondeurs avaient une trajectoire erratique, la lumière provenant du ciel, quand bien même il était couvert par la tempête de sable, étant une incroyable gêne pour eux, mais la faim qui tiraillaient les entrailles de cette horde les poussaient à enjambés les débris pour aller dévorer les êtres vivants venus du sommet. Combattre ? Fuir ? Discuter pour établir une stratégie ? De multiples choses étaient possibles, en tout cas il fallait profiter du temps que prenaient les Nœurzems pour prendre des décisions.




Ordre de réponse :
Cassidy Monroe - Etowaru Ryori - Atlas - Vincent W. Turren
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Liste des PNJs (ils ne sont pas encore tous apparus)
Horde des Tréfonds :
-Boggart lvl ??
-Bergleute lvl ??
-Forfadet lvl ??
-Erdluitle Svatasford lvl ??
-Seven lvl ??

Alliance des Pirates Libres :
-Gareth lvl ??
-Kar Virtolch lvl ??
-Mitakono Shanama lvl ??
-Azril von Zwerg lvl ??

Marine :
-Contre-amiral Mark Cuthvine lvl ??
-Colonelle Stida Varius lvl ??
-Commandant Revinial Frans lvl ??
-Commandante Yonjuu Nana lvl ??

Autres :
-Nakashima lvl 35 Haki de l'observation
-Loriot Vaillant lvl 25 (28-3 pour cause de blessure)

L'"île" :
-Yptyrix lvl ??
-Taureau Incandescent des Roches-Epic lvl ??
-Demon Age's Dogs lvl ??
-Nœurzems lvl 20

Carte de l'île
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 226
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue34/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue38/220Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Mer 17 Nov - 12:40
Silver savait que son idée pour sauver ses deux jambes était complètement stupide. Il savait aussi que ça ne fonctionnerait pas. Il le savait et pourtant, il ne put s'empêcher de tenter quelque chose. Ce fut l'instinct qui parla quand il réussi à poser le pied sur un rocher qui tombait pour tenter un saut. Comme il s'y attendait, le rocher en question fut projeté vers le bas. Une fin misérable et tout à fait prévisible. Dans un instant de pur désespoir, le jeune homme accepta l'idée qu'il allait se briser les deux jambes au contact du sol. Il hésita à fermer les yeux et décida de ne pas le faire, préférant affronter ses problèmes plutôt que de s'y laisser piéger.

Un choix qu'il ne regretta pas en voyant un pigeon géant s'approcher de lui en planant. Une vision très particulière, surtout si on l’additionnait à la chute. Il la garderait en mémoire très longtemps. Il lui fallut quelques secondes pour faire le lien entre ce pigeon géant et le pigeon géant qu'il avait poursuivis avec Cassidy un peu plus tôt. En principe, le lien n'était pas difficile à faire. Pourtant, son cerveau en panique n'en fut pas capable avant plusieurs secondes. Mais même ce cerveau en perdition comprenait que ce volatile de grande envergure était sa seule chance d'échapper à des os cassés. Quand cet immense piaf passa près de lui, le jeune homme s'agrippa à lui et monta sur son dos. Rassuré par sa nouvelle situation, il ne se rendit pas compte que la masse de plume était dans l'incapacité de battre des ailes. Remarquant soudain ce détail, il tenta de se décrocher, mais il était déjà trop tard. Le jeune homme fit toutefois de son mieux pour ne pas écraser son sauveur, lâchant au dernier moment pour tomber un peu à l'écart de lui. La vitesse l’abîma un peu, mais il ne sa cassa rien.

Le pêcheur se releva le plus vite possible pour aller vers son sauveur. Si Vaillant l'acceptait, Silver l'aiderait à se relever. Comme Loriot Vaillant fut le premier à se manifester, c'est vers lui que Cassidy se dirigea immédiatement. N'ayant pas fait attention au sauvetage, elle fut surprise de voir Silver en excellent état. Avec une telle chute, il aurait dû avoir mal ou en tout cas, il aurait dû avoir trop mal pour l'ignorer ou le cacher, ce qu'il faisait d’habitude. À son arrivée, Cassidy eut l'agréable surprise d'être remerciée par le pigeon géant. Alors qu'elle allait faire comme d'habitude et dire que sauver les gens est son travail, Loriot fit quelque chose que personne n'avait jamais fait. Il s'inclina devant elle.

Ça, elle ne l'avait pas vu venir. Il n'était pas rare que certains la regardent de haut. Surtout une fois qu'elle avait avoué ne pas avoir de diplôme Mais s'incliner devant elle, c'était du jamais vu. Incapable de contrôler ses émotions, la jeune femme devint toute rouge et commença à bouger frénétiquement les bras devant elle, comme pour chasser son embarras.


"Nononononon, j'ai fait que mon travail, rienquemontravail !"

Ce n'était pas souvent que Cassidy Monroe se retrouvait dans un tel état. Silver s'amusa beaucoup de cette scène et regretta beaucoup de ne pas avoir d'appareil photo sur lui. Toutefois, il décida d'ignorer tout cela pour s'incliner à son tour devant Loriot Vaillant.

"C'est à moi de vous remercier. Sans vous, j'aurais perdu mes deux jambes dans cette chute. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, faites-le moi savoir, je vous le dois bien. Je vous promets de vous rendre la pareille !"

Cassidy ne s'était pas calmé du tout. Est-ce que c'était aussi simple que ça de la mettre en position latéral de sécurité ? Être poli et respectueux avec elle ? Cela dit, le jeune homme se souvenait l'avoir entendu dire qu'elle venait d'un bidonville. Devait pas y avoir beaucoup de gens qui avaient eu ce comportement avec elle. Tout ce que Silver savait, c'est qu'il regrettait de ne pas avoir d'appareil photo sur lui. Toutefois, cela avait déjà duré bien assez longtemps. Si quelqu'un ne pouvait pas se permettre d'être dans cet état en pleine crise, c'était la capitaine. Il choisit donc de mette fin à cette situation de la manière la plus agressive possible...

"Dis, tu comptes jouer les vierges effarouché encore longtemps ?"
"QUOI ?"

Cela la fit changer du tout au tout. Toujours rouge, mais pour des raison complètement différentes, la jeune femme enragé s'approcha de Silver pour lui en coller une. Alors qu'elle allait créer un poing de verre géant, elle compris en voyant le visage de son comparse ce qu'il essayait de faire. Elle décida donc de lui coller une bonne gifle plutôt que de lui éclater la gueule. Toujours rouge, la jeune femme posait un regard assassin sur son subordonné qui regardait de côté en faisant son possible pour ne plus sourire.

"J'comprends c'que t'a voulu faire, mais va falloir apprendre à faire preuve de subtilité si tu veux rester sur mon bateau."
"C'est ça... Et pour son aile ?"
"Quoi ?"
"Est-ce que tu peux faire quelque chose pour son aile cassée ?"
"... non, malheureusement, non. Je suis médecin, pas vétérinaire... sans vouloir vous offenser, bien sûr !... Au fait, quel est votre nom ?"

Puis elle se rendit compte qu'elle n'avait pas montré beaucoup de politesse à son interlocuteur. D'autant plus que celui-ci s'était montré particulièrement respectueux envers elle.

"Au fait, je suis Cassidy Monroe. Médecin, chirurgienne itinérante... et capitaine pirate. Ravi de faire votre connaissance !"

Elle laissa le temps à Monsieur l'oiseau de se présenter à son tour avant de reprendre la parole.

"Comme je l'ai déjà dit, je ne peux rien pour votre aile. N'ayant pas été formé pour ça, je préfère ne pas y toucher. Au mieux, je peux vous aider à la soulager un peu si vous connaissez un moyen efficace de le faire. Je peux aussi vous donner quelques antidouleurs, j'en ai dans ma sacoche."

En se calmant, Cassidy se dit que ce ne devait pas être la première fois que cet homme pigeon avait ce genre de problème. Il devait bien savoir un truc ou deux. Si c'était le cas, elle l'aiderait, assister d'un Silver toujours désireux de rendre la pareille à son sauveur. Un jeune homme qui resterait toutefois hors de portée d'une Cassidy qui avait toujours envie de mettre son visage en pièces avec ses poings.

Ce n'est qu'après ça qu'elle s'occuperait de Ryo. Cassidy l'avait entendu de loin pendant qu'elle allait vers le pigeon. D'ailleurs, ce qu'elle avait entendu ne la rassurait pas du tout. La jeune femme courut vers son vice-capitaine, ne prenant pas le temps de s'arrêter vers le géant qui avait l'air de s'en être très bien tiré. Arrivé au cuisinier, elle vit immédiatement le problème. Épaule luxée. Une rapide analyse lui indiqua que c'était tout ce qui l'avait, ce qui tenait du miracle vu la hauteur de la chute. Elle commençait à se demander si les zoans ne rendaient pas aussi les gens plus résistants.


"Bon, bouge pas, j'm'en occupe tout de suite. Tu peux te détendre, ça va pas faire mal !"

La jeune femme fit quelques préparatifs. Une épaule luxée n'était pas quelque chose de compliqué pour elle. En temps que chirurgienne et voyageuse, c'était quelque chose qu'elle avait vu assez souvent. Toutefois, c'était bien plus compliqué que ça en avait l'air. Beaucoup de gens avaient l'air de penser qu'une épaule luxée pouvait être remise par n'importe qui. Ça devenait vite embarrassant quand le n'importe qui en question faisait n'importe quoi et que la personne perdait complètement l'usage de son bras soi-disant remis. C'était quelque chose qu'elle avait déjà vu et qui la mettait en colère à chaque fois. Son boulot était déjà bien assez compliqué comme ça.

Heureusement, Eto avait l'air d'aller bien. La douleur ne semblait pas trop grande, ce qui voulait dire que ses muscles ne seraient pas contractés autour de l'épaule démise. Ça voulait dire qu'elle n'aurait pas besoin de l'anesthésier, ce qui est toujours bon dans une telle situation. Bien sur, elle ne lui dit rien de tout ça. Comme il était détendu, elle choisit d'en profiter pour y aller franco. La jeune femme remit tout ça en place d'un geste simple et assuré. De son côté, le cuisinier pourrait entendre un craquement suivit d'une douleur intense et fulgurante.


"J'ai menti, ça fait très très mal. Va falloir que tu ménages ton épaule, sinon, ça risque de se luxer de nouveau... quand j'dis qu'tu dois t'ménager, j'veux dire que tu dois faire de ton mieux."

Elle le connaissait. Demander à Ryo de ne pas se foutre dans la merde, c'était un peu comme demander à un poisson d'arrêter de nager. Cassidy tourna ensuite son attention vers Nakashima.

"Et toi ? Besoin d'un médicament, d'un pansement, de quelque chose ?... Au fait, c'est quoi ton nom ? Moi, c'est Cassidy, Cassidy Monroe. Je suis une médecin-pirate!"

Elle se montra plus familière avec la femme-loup qu'elle ne l'avait été avec Loriot. C'était parce Nagashima, quelque soit son âge, ressemblait à une gamine de douze ans. Cassidyavait tendance à se montrer plus sympathique avec les gamins. C'était d'ailleurs ce qui permettait à Colette de s'en sortir aussi bien après chaque méfait. Ce n'est qu'après s'être occupé de cette inconnue que Cassidy passerait à la suite.

"Très bien... maintenant, mon cher cuisinier, tu vas m'expliquer ce qu'il s'est passé."

Elle laissa une seconde avant de répondre, arborant un grand sourire avec des couteaux acérés aux coins des lèvres.

"Parce que, quand tu me dis, et je cite : Cassidy, promis, c'est pas moi qui suis responsable de tout ça... ça donne quand même vachement l'impression que c'est toi le responsable de tout ça... tu crois pas ?... et toi, tu crois pas ?"

La dernière phrase s'adressait à Nakashima. En vérité, c'était une question rhétorique à laquelle Cassidy n'espérait rien d'autre qu'un oui. Un fait évident grâce aux relents de meurtre qui traînaient dans ses cordes vocales.

"Donc tu vas m'expliquer un peu pourquoi tu m'as donné du boulot alors qu'on est pas là depuis une heure."

Ça commençait à peine et c'était déjà le bordel. Si remonter par le trou semblait possible, ça semblait infaisable pour Atlas. Trop lourd pour qu'elle puisse faire un verre assez résistant. Du moins, pas sans s'épuiser, ce qu'elle préférait éviter aussi tôt dans cette aventure. Après tout, il y avait encore un trésor à trouver. Un trésor que beaucoup de gens étaient en train de chercher. D'ailleurs, en parlant de beaucoup de gens...

"Meijin !!! Tu m'avais parlé de vingt-sept voix et là, on a que deux personnes avec nous. J'crois qu'tu m'dois une ptite explication !"

Précisons que Cassidy ne ferait tout ça que si elle en avait le temps. Si les monstres débarquaient avant, la jeune femme interromprait les soins pour réunir tout le monde. Pas difficile de voir toutes ces saloperies, même sans le haki. Mine de rien, l'immense trou dans le plafond faisait pas mal de lumière. Mais si Meijin les sentaient venir, ce fut Silver qui les vit en premier.

"Attaque ennemie !!!..."

Et après un rapide coup d’œil aux alentours.

"… Ça arrive de partout !!!"
"Tout l'monde me r'joint !!! Personne reste isolé !!!"

Une fois que tout le monde l'aurait rejoins, Cassidy ferais rapidement un plan.

"Meijin, Silver vous protégez monsieur Loriot. Etowaru, tu tâches te ménages autant que possible. Atlas, fais-toi plaisir avec les débris, ils sont là pour une raison."

Elle termina par les deux autres.

"Vous deux, je ne peux pas vous donner d'ordres, mais je vais me permettre quelques suggestions. Monsieur Loriot, avec votre aile, je vous suggère de nous laisser faire. Nakashima, si tu te fais confiance, fais-toi plaisir !"

Si elle était sur cette île, elle devait bien savoir se battre ; D'ailleurs, elle ne devait pas être venu seul, mais ça, ça attendrait.

Cassidy chargea. Pour ceux qui l'entourait, on aurait dit qu'elle se laissait tomber en avant. C'était le cas. Pour elle, il s'agissait juste d'attendre d'avoir le bon angle avant de foncer. C'était une nouvelle technique à laquelle elle avait pensée quelque jours plus tôt. Quelque chose qui lui permettrait d'utiliser son pouvoir pour gagner en vitesse. En vérité, c'était une variante d'une autre technique qu'elle aimait beaucoup. Une fois le bon angle atteint, Cassidy fit grandir des barres de verre sous ses pieds. La vitesse à laquelle ces barres sortirent de ses pieds pour toucher le sol fut suffisant pour la projeter en avant à une vitesse folle. La jeune femme fonça légèrement vers le haut pour s'éviter de prendre des débris dans la poire.

Elle n'avait pas choisit de foncer sur un monstre ou un groupe en particulier. Son objectif était plutôt de les intimider en fonçant au hasard et en attaquant de manière agressive et décisive. Dans cette optique, la jeune femme créa des trous dans chacun de ses doigts et projeta un pluie de projectiles sur ses adversaires les plus proches. Elle espérait aussi attirer leur attention. Grâce à son verre, elle ne craignait ni leurs griffes, ni leurs dents. De son point de vue, ces bestioles dégueulasse ne pourraient pas ignorer la furie aux cheveux roses qui les attaquait sans relâche... si tout se passait comme prévu.




Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori
Etowaru Ryori
Messages : 417
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue35/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue127/220Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (127/220)
Berrys: 17.840.000 B
Dim 21 Nov - 3:53
Chasse au trésor




Imprévus du jour : formation d’un trou dans le sol et chute libre ! Décidément… Rien ne se passerait comme prévu dans la vie de pirate des Monroe Familly ! En tout cas c’est ce que je me disais sur le coup. Enfin… Après avoir retrouvé mes esprits. M’extirpant tant bien que mal de ce cratère que notre chute avait formé, je vins à découvrir qu’un de mes bras ne répondait plus. Autant le dire, c’est la catastrophe. Si un cuisinier peut se passer d’une jambe, un bras c’est hautement plus handicapant ! Heureusement, la demoiselle à mes côtés qui ne semblait pas blessée gravement se proposait à m’aider. A ces mots, même si cette fille n’est qu’une future victime de mes combines, je vins à secouer doucement la main de mon bras encore valide.

« Ne t’en fais pas… Je connais quelqu’un qui s’y connait et … elle doit être dans le coin. »

Et en regardant autour d’eux, l’homme que je suis vint à regarder le géant qui semblait se relever. Autant le dire, avant que la demoiselle n’y voie une menace, je lui fis donc signe d’arrêter.

« Ils sont avec moi… Ne t’en fais pas. »

Il ne faudrait pas qu’elle croit que le géant vienne pour la dégommer. Je me suffis à moi seul ! Bref, attendant un moment, rapidement à ma grande surprise voilà qu’une tête rose se pointa. Là encore, je rassurais ma comparse.

« Quand on parle du loup… On voit le bout de sa queue comme on dit ! »

Une fois de plus, quand la fameuse capitaine pointait le bout de son nez, je précisais à mon accompagnatrice que ce n’est pas une ennemie, et comme une marque de crainte, je ne me fis pas prier pour répéter ma demande d’excuse !

« Cass’ … Promis ce n’est pas moi ! Je tentais de voir qui était la personne avec moi et … Quand on est sorti de cet endroit PAF… Tout s’est écroulé. Je te juuuuure que je n’y suis pour rien. »

Et quand elle sembla faire preuve de bonne foi et s’apprêta à le soigner, je ne me méfiai nullement n’ayant que rarement subit cela. Des coupures et brûlures oui, mais jamais un déplacement de l’épaule, alors quand elle posa ses doigts dessus, je m’attendais à tout sauf à ça…

« Ne t’en fais pas je ne suis pas en sucre héhé. Et pu… TAIIIIN !!!! »

Un déplacement de ce genre, c’est ouf comme ça fait mal. C’est comme vous tirer les poils du nez en continu, additionné d’un coup de genoux dans les couilles. Et bien d’autres saloperies à la fois…. Tombant à genoux, je vins à grogner mille et un poèmes pour ma capitaine qui venait de me surprendre comme pas deux ! Jurons, grommellements, gestes rapides, au final, quand je me calmais, je vins à me « plaindre » quelque peu à celle-ci.

« Me reposer ? … Quand j’essaie, dernièrement un assassin a essayé de me planter je te rappel !!! Et là, un trou se forme sous nos pieds… Une journée normale pour nous quoi !!! »

Breeeef, ce pétage de câble passé, je vins à réaliser que mon épaule faisait moins mal. Bon… Cela pique, mais au moins je peux bouger. Mais manque de chance, je n’allais pas pouvoir me payer du repos de sitôt… Déjà quelque chose semblait pointer le bout de son nez ! Des créatures qui semblent étranges. Un grand nombre ! Las que ma vie ne soit plus de tout repos depuis… que je l’ai décidé, je vins à laisser entendre un simple commentaire.

« Qu’est-ce que je disais… »

Cassidy vint alors à organiser les troupes et tandis qu’elle me proposait de me reposer, je vins à grogner. Me redressant comme il faut, je vins à regarder la petite miss qui m’accompagnait depuis tout à l’heure et vins à doucement lui faire un clin d’œil.

« Hey toi, miss ! … TU disais que d’après tes compagnons tu te bats bien ? C’le moment de le montrer héhé. »

Et même si Cassidy avait donné un ordre à Atlas, pour ma part, je vins à essayer de lui donner un peu plus de motivation.

« ATLAS !!! SMAAAAAASH !!! »

Une manière de dire « tous azimuts ». De mon côté, je regardais la capitaine se déchaîner et montrer là des capacités martiales tout à fait extraordinaire. Impressionné moi-même, je vins à sourire en coin. Décidément, ce n’est pas la capitaine pour rien ! En tout cas, il ne me viendrait jamais à l’esprit de vouloir sa place. Numéros deux me convient assez, puisque dans ma cuisine, je suis numéro un !

« Navré capitaine, mais un second se doit d’épauler sa capitaine. Au diable le repos… »

La dernière partie avait été dite toute basse, comme un murmure. Prenant une forme hybride, je déployais une queue imposante et vins alors à user d’une forme nouvelle. Hérissant mes écailles telles des épines, je vins à réaliser divers swings vers ces bêtes pour envoyer de nombreuses lames d’air et dans le but de les découper. Faisant cela le plus souvent possible pour dégrossir le nombre d’ennemis, par la suite, je vins à m’enrouler en boule avec des piques hérissés et tourner sur moi-même. Telle une roue libre, je me mis à foncer dans le tas des ennemis afin de les piquer et percuter violemment. La bête est lâchée et je ne comptais pas laisser les miens se faire attaquer et blesser inutilement.

Du côté de Meijin, celui-ci obéit à la capitaine et déploya ses carte pour protéger le pigeon.


Codage par Libella sur Graphiorum

Etowaru Ryori
Revenir en haut Aller en bas
Atlas
Pirate
Atlas
Messages : 144
Race : Géant.
Équipage : La Monroe Familly.

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue21/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (21/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue10/80Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (10/80)
Berrys: 13.000.000 B
Dim 21 Nov - 15:31
Atlas regarde attentivement Etowaru qui discute avec le capitaine, celle-ci lui remet son bras en place, ce qui semble faire mal à l'homme-pangolin. Atlas rigole en entendant le cri du second de Cassidy, cela rappelle des souvenirs au géant qui verse une larme. "Il y a longtemps qu'on ne m'a pas déboîté l'épaule, ça me manque." Dit-il en chouinant. Cassidy qu'Atlas surnomme le saumon fait à soigné Etowaru, elle prend soin de son équipage. Le géant est étonné de voir le pigeon au côté du saumon, le géant commence à se poser des questions... Est-ce vraiment sa faute si le sol s'est affaissé sous ses pieds, ou est-ce la faute du pigeon ? Etowaru se justifie au capitaine, cet homme au demeurant soumis à son capitaine lui jure qu'il n'y est pour rien.


Atlas réfléchi de plus en plus, si ce n'est pas Etowaru qui a causé l'affaissement des ruines... Alors, c'est Cassidy ? Non, enfin, peut-être, le titan n'en sait rien. Pendant qu'il pense très fort à cette probabilité, et qu'il porte un regard accusateur à son capitaine tout en se grattant le menton sous les yeux ébahis de Meijin, des bruits de pas se font entendre. " Tiens, mais qu'est-ce qu..." Des sortes de loup squelettique surgissent, et ils s'attaquent au groupe, la capitaine ordonne un regroupement des forces... Mais ce fourbe d'Etowaru ordonne à Atlas de taper, lui qui n'a d'ailleurs aucune autorité sur le géant lorsque sa capitaine est présente, eh bah, Atlas lui obéi quand même. Il décoche un crochet dans le visage d'un des loups squelettique tout en hurlant pour se donner du courage. Puis, il attrape ce qui lui sert de queue et tournoie sur lui-même en tenant le monstre, et il balance ce dernier sur les autres. " Shuwawawa, la force des géants d'Erbaf est sans égale !" Pendant qu'Atlas se gonfle d'orgueil, l'homme-pangolin lui prête main-forte, les deux hommes s'attaquent aux monstres. Atlas appel le reste du groupe à se joindre à eux, " Hey, les autres, vous pouvez venir, c'est la fête !" Puis il s'adresse à la Monroe, "Capitaine saumon, venez, on s'amuse avec l'homme-tortue !" Oui, le titan prend Etowaru pour une tortue.

_________________
Objets :

- Hache

- Bouclier

-Casque de gladiateur
Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Vincent W. Turen
Messages : 342
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue33/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue112/220Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (112/220)
Berrys: 149.714.000 B
Lun 22 Nov - 13:23


 


 


   
   
Aux portes du rêve, aux tréfonds du cauchemar.


   
Feat. Maître-Jeu, Cassidy Monroe, Etowaru Ryori et Atlas


 

   
L'alcool est l'un de mes vices les plus cruels. A l'origine de nombreux de mes maux, je me rendais bien compte que je ne savais pas le dompter. J'en convenais souvent, même j'en avais même un consensus introspectif à maintes reprises. Néanmoins son appel était souvent trop fort et trop appuyé. A chaque fois que je tentais de l'envoyer paitre, il revenait au triple galop et me ramenait à des états lamentables. Aujourd'hui ne dérogeait pas à la règle et je me retrouvais dans une situation très troublante. Malgré la douleur, j'avais quand même réussi à me lever et à prendre la direction d'une des lumières bleues présentes alentours. Je l'avais choisi un peu au hasard, mais surtout parce qu'elle faisait parti des plus proches et des plus accessibles. Je n'étais pas vraiment en état de réfléchir sereinement.

J'avais réussi à calmer ma douleur crânienne en faisant le vide dans ma tête et ce n'était pas en réfléchissant sur le chemin que je devrais prendre que j'allais réussir. J'avais donc pris le parti d'avancer à l'aveuglette et de voir ce qui adviendrait. Pour le coup, je n'aurais pas su dire si c'était ou non une bonne chose, mais rapidement j'entendis des voix, ailleurs que dans ma tête. Elles étaient au moins deux, mais au fur et à mesure qu'elles approchaient, je comprenais qu'ils étaient un peu plus nombreux. Leur pas étaient plus bruyant que s'ils n'avaient été que deux. Du moins, c'était l'avis qui ressortait de ma réflexion. Je n'avais pas imaginé qu'il puisse y avoir de l'écho ou autre chose rendant le déchiffrement tout bonnement impossible. Cela étant, je pu rapidement me rendre compte que j'avais raison en les voyant arriver dans ma direction.

Je m'arrêtais dès l'instant où je pu les avoir dans mon champs de vision et les laissais approcher. Incapable de discerner la moindre forme probante avant un moment, je les avais laissé se mettre suffisamment proche pour que je puisse les discerner complètement. Il fallait dire que malgré le fait que j'arrivais à marcher et à me repérer vaguement, la lumière m'éblouissait autant que la douleur me faisait plisser les yeux. Au final, c'est lorsqu'un d'eux se mit à m'adresser la parole que je pus véritablement voir leur visage.

Alors que je reconnaissais la tête de l'un d'eux, parce que je l'avais vu sur une affiche accrochée à un mur, non loin d'une taverne de basse extraction, je ne reconnaissais pas les autres. Le primé à plusieurs millions de berrys s'adressait à moi avec un cérémoniel qui me faisait encore plus mal à la tête et le coupa dès que je pus, ne comprenant pas un traitre mot de ce qu'il baragouinait.

Vincent W. Turen - Mais qu'est-ce que tu racontes ?! J'comprends rien...

Je ne me sentais pas très bien. J'essayai de me reprendre en me frottant le visage avec les deux mains, mais rien n'y faisait. J'étais déshydraté et l'eau dans laquelle j'étais tombé ne m'avait pas aidée. J'en étais sorti presque inconsciemment et m'en étais éloigné presque aussi vite et alors que je venais à peine de percevoir nettement le gars qui me parlait, ma vue se troubla aussitôt. Le frottement sur mes yeux n'aidant pas, je forçai un peu plus sur mon geste au risque de me faire mal, mais je sentais déjà mes bras fatiguer et mes jambes flageoler. Ca faisait combien d'heures, de jours, que je n'avais rien bu ou manger ? Je me sentais faible et je faillis d'abord perdre l'équilibre et tel un équilibriste bourré je souriais bêtement.

Vincent W. Turen - J'ai... Soif...

Incapable de tenir plus longtemps, je sentis mes jambes flancher et je tombai sur les genoux, la tête dans le vague. Un tout petit moment, je réalisais la situation dans laquelle j'étais. Perdu sur une île inconnu, je m'étais retrouvé bourré à un alcool psychédélique qui m'avait voir une fantôme de sable qui m'avait taillader en morceau avant de me laisser pour mort dans une grotte et maintenant je me retrouvais face à un supernova primé à plusieurs centaines de millions de berrys et...

   


   
 
©Codage by Littleelda from Never Utopia

   



PS: Vincent coupe la parole au gars à un moment ou un autre, ou pas du tout en fait ! puis il tombe à genoux en disant qu'il a soif. Il regarde pour l'instant dans le vide, mais si on lui donne pas vite à boire, il risque de comater !

_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 1466523315-vincent-now-2

Thème de Vincent

Spoiler:
 
Vincent W. Turen
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 23 Nov - 22:38


Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Unknow71Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Pirate63
Agrias Melem "l'Ensorceleur", Gru Elsman
Primés à 236.500.000B et 27.000.000B

Assez vexé de se voir couper la parole, le Melem pencha la tête sur le côté pour observer son interlocuteur qui, assez clairement, ne se sentait pas bien. Puis, il vint par effectuer sa demande. Se serait donc la déshydratation qui serait à l’origine de son état ? Le supernova échangé un regard avec l’autre capitaine qui l’accompagnait et qui attendait les instructions de celui qu’il considérait comme son supérieur. Il est vrai que si l’Alliance des Pirates Libres ne disposait pas d’une hiérarchie officielle, il était assez évident que les plus primés étaient prédominants dans les prises de décisions et les plus influents globalement. Attrapant la gourde à sa ceinture, Agrias l’envoya à l’Elsmann, accompagnant bientôt au geste ce qui pouvait être considérer comme un ordre.

-Veuillez, cher ami, désaltérer ce pauvre paria. J’espère sincèrement avoir trouvé là une nouvelle recrue pour l’un des nôtres. S’il s’avère mauvais à notre égard, nous accuserons le manque de volontariat. Notre stratégie d’expansion ne peut se permettre d’écarter une personne de la sorte… même morte.

Gru s’exécuta et s’approcha de Vincent pour porter à ses lèvres la gourde du capitaine Melem. L’Ensorceleur observait la scène avec un intérêt certains, guettant les possibles réactions de l’énergumène croisé aux hasards des chemins de ce monde souterrain.

-Pouvez-vous vous levez ? questionna-t-il.

La question avait deux objectif. Obtenir une réponse bien entendu, afin de voir si le malheureux avait besoin d’une personne pour l’aider à l’avancer, mais également voir s’il était mentalement en état de réfléchir et comprendre ce qu’il se passait. S’il n’était pas encore conscient, cela serait problématique et conduirait certainement l’Elsmann à le porter durant une partie du trajet en attendant que le nouveau venu recouvre ses esprits. En tout cas, une fois que Vincent serait en état de discuté, se serait ce capitaine pirate qui serait son interlocuteur privilégier.

-Bonjour. Nous t’avons récupéré dans ces grottes alors que nous recherchons le trésor caché par l’ancien souverain de cette contrée. Qui-es-tu ?

Agrias surveillerait de loin et serait prêt à intervenir s’il était amené à considérer le nouvel arrivant comme une menace immédiate. S’il avait des questions, le Turen pourrait bien entendu les poser.



Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Hb710Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Hb3010
Nakashima, Loriot Vaillant

-C’est une manière de commencer à payer ma dette, avoua l’aristocrate à Silver.

L’homme-bête observa ensuite la drôle de scène qui se déroula devant lui avec un air détaché. S’il n’avait pas vogué sur les mers à l’époque où il était dans la Marine, il aurait pu s’interroger si cela était dans la nature des non-riches. Décidant d’ignorer l’étrangeté comportementale des deux énergumènes avec qui il se trouvait, le riche homme répondit à Cassidy afin de se présenter comme il convenait dans les milieux qu’il fréquentait plus régulièrement que jamais depuis la fin de sa carrière militaire.

-Je me nomme Loriot Vaillant, fils héritier de feu Ultlère Vaillant, négociant en sel, et Nissène da Valissi, quatrième héritière de feu Dom da Valissi. Je suis le ministre de la marine de Diminuto, Chevalier de l'ordre du Mérite de l'Alliance Souveraine des Archipels de West Blue, et actionnaire majoritaire de la Glouap Pigeon & Son Salt Society.

S’il était particulièrement fier de cette acquisition récente, c’était car la Glouap Pigeon & Son Salt Society, dirigé par une très lointaine branche cousine de la famille Vaillant, était à l’origine de la déchéance de la Generality Glouap Pigeon Salt Society que dirigeait Ultlère Vaillant. Grâce à son ascension politique et économique, Loriot considérait qu’il était parvenu à faire de sa propre branche la famille principale des Vaillant, relayant l’ancien branche dominante aux oubliettes. D’ailleurs, même si bien sûr il ne l’admettrait jamais, il n’était pas étranger à l’incarcération de Glouapirite Vaillant, précédent propriétaire de la Glouap Pigeon & Son Salt Society et ancien secrétaire des affaires étrangères, grâce aux différentes malversations qu’il avait réalisée lorsqu’il avait obtenu son poste afin de favoriser ses affaires.

-Pirate…

Cela était lourd de sens pour l’homme on ne peut plus gouvernemental. Haut fonctionnaire d’une des nations participant à la Rêverie ainsi qu’ancien gradé de la Marine, la piraterie était une forme de criminalité répréhensible qui pouvait même nuire à son commerce. Il était compliqué pour lui de se projeter dans des rapports parfaitement sains avec ces personnes s’ils s’avéraient de bords si différents. Pourtant, vu la situation, il fallait composée. Il décida donc de passer sous silence ses pensées pour le moment et espéra que sa tenue de dirigeant de la marine de Diminuto ne les amènerait pas à comprendre qu’il pouvait devenir leur ennemi.

-Vous pouvez m’aider à faire une attelle si possible gente dame ? questionna donc Loriot lorsque la médecin déclara qu’elle ne pouvait guère l’aider.

Suite à cela, la Monroe rejoignit Etowaru et s’occupa de son cas avant de tourner son attention vers la jeune fille à ses côtés.

-Moi ? demanda-t-elle avant de tourner la tête pour vérifier que la femme à la chevelure rose ne s’adressait pas à quelqu’un d’autre se trouvant derrière elle. Je m’appelle Nakashima. Ne vous inquiétez pas, je n’ai rien grâce à monsieur le zoan… même si c’est un peu sa faute si je n’ai pas pu utiliser le geppou pour descendre, bouda-t-elle à moitié. Sinon je suis une apprentie qui passe son test d’habilité à effectuer des missions, raconta la femme-bête en tapant frénétiquement dans ses mains d’excitation.

La discussion qui commença n’intéressa que peu la demoiselle qui observait Loriot s’avancer, amenant l’adolescente à s’interroger sur les causes de la blessure. Cependant, la Monroe revint à la charge pour lui demander une réponse.

-Tonton dirait que ça dépend, répondit-elle mécaniquement.



Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 M411
Nœurzems

Il ne fallut pas attendre longtemps pour qu’apparaissent les Nœurzems. La capitaine, assumant son rôle, prit les choses en main. Suivant l’invitation du Ryori, Nakashima s’élançant à la suite de Cassidy. Comme si elle ne percevait aucun danger dans la situation, elle esquiva placidement les divers assauts des créatures pour les achever systématiquement d’une attaque violente qui transperçait leur épiderme. Le carnage que faisait la pirate à la chevelure rose de son côté était encore plus impressionnant par sa capacité à se charger rapidement d’une grande masse d’adversaires qu’elle surclassait complétement. Alors que des Nœurzems chutaient, traversés de part en part par les projectiles en verre, d’autres commençaient à fuir. Le pangolin se joignit à la fête après avoir découpés quelques têtes à distance. Chargeant dans la masse, il pu s’occuper de divers ennemis. Celui qui pouvait réellement être en difficulté face à ces créatures était Atlas qui ne disposait du même niveau de compétence en combat que les autres protagonistes s’étant lancé sur le champ de bataille. S’il parvint à attraper un des animaux comme souhaité, ce dernier se mit à lui dévorer la peau des doigts tandis que plusieurs autres bêtes s’élancèrent pour tenter de ronger ses jambes afin de se nourrir de cette grande quantité de chair. Afin que la situation soit réglée rapidement et au mieux, il faudrait qu’un des autres combattants lui vienne en aide tandis que Loriot se plaçait devant Silver afin de le protéger tout en essayant de reculer prudemment pour ne pas attirer l’attention des créatures.

Une fois la situation réglée, le Vaillant s’avancerait pour mettre les choses au clair et essayer d’éclaircir la situation.

-Nous sommes donc tous au fond d’un grand trou avec de gros problèmes pour remonter à priori… Cela pourrait s’avérer une aubaine après tout. J’imagine que nous sommes tous à la recherche de ce trésor. Il n’y a que cela qui a pu amener des gens sur ces terres après tout. Je n’ai pas trouvé grand-chose comme indice… Mais j’avais réussi à entendre une conversation des nains de la Horde des Tréfonds l’autre jour, avant qu’il ne quitte les ruines. Ils parlaient de roches. Peut-être qu’au final le trésor se trouve sous terre ? Je n’ai vu aucun moyen de s’y enfoncer là-haut, mais maintenant que nous sommes ici, c’est peut-être notre chance non ?

-Quoooooooaaaaaa ?
bailla Nakashima qui rêvassait en essuyant le sang violet couvrant ses doigts. Il a dit quoi ? ajouta-t-elle en s’adressant à Etowaru et Atlas, indistinctement. Tu fais quel taille d’ailleurs le géant ? Tu m’as l’air plus petit que ceux que tonton a dit qu’ils avaient tué maman.

Loriot regard l’adolescente et se retint de faire une quelconque remarque. Cela n’en valait pas la peine… Et puis, cette fille le mettait mal à l’aise.

-Je ne suis pas vraiment habitué à ce genre de chose même si mes compatriotes ont jugé que j’étais le mieux placé… Donc si vous avez une idée de comment procédé je vous suivrai. Cela me permettra d’honoré ma dette, déclara l’oligarque à la Monroe.




Ordre de réponse :
Cassidy Monroe - Etowaru Ryori - Atlas - Vincent W. Turren
Vous vous pouvez échanger vos tours en fonction des besoins.
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !



Liste des PNJs (ils ne sont pas encore tous apparus)
Horde des Tréfonds :
-Boggart lvl ??
-Bergleute lvl ??
-Forfadet lvl ??
-Erdluitle Svatasford lvl ??
-Seven lvl ??

Alliance des Pirates Libres :
-Gareth lvl ??
-Agris Melem lvl ??
-Mitakono Shanama lvl ??
-Kar Virtolch lvl ??
-Gru Elsmann lvl ??
-Azril von Zwerg lvl ??

Marine :
-Contre-amiral Mark Cuthvine lvl ??
-Colonelle Stida Varius lvl ??
-Commandant Revinial Frans lvl ??
-Commandante Yonjuu Nana lvl ??

Autres :
-Nakashima lvl 35 Haki de l'observation
-Loriot Vaillant lvl 25 (28-3 pour cause de blessure)

L'"île" :
-Yptyrix lvl ??
-Taureau Incandescent des Roches-Epic lvl ??
-Demon Age's Dogs lvl ??
-Nœurzems lvl 20

Carte de l'île[/quote]
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe
La Dame de Glass
Cassidy Monroe
Messages : 226
Équipage : La Monroe Family

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue34/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Left_bar_bleue38/220Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 4] - Page 2 Empty_bar_bleue  (38/220)
Berrys: 483.780.400B
Hier à 22:38
L'attaque se passa à merveille. Ne connaissant rien de ces créatures, Cassidy ne savait pas à quoi s'attendre. Elle fut très agréablement surprise de constater que ces bestioles étaient fragiles. Pas forcément fragile de la perspective de tous, mais elle l'était clairement face à son pouvoir, ce qui était tout ce dont elle avait besoin. Ses balles firent des ravages, créant une panique dont ses compagnons d'armes profitèrent. Le combat se termina aussi vite qu'il avait démarré.

Malheureusement, tout ne se passa pas si bien pour tout le monde. Atlas fut rapidement submergé par les bestioles. C'est vrai que quelqu'un de sa taille, ça se remarque vite au milieu d'un tel bazar. Voyant les créatures venir en grand nombre sur lui, Silver décida d'intervenir. Il voyait bien que Loriot essayait de le protéger, mais il décida d'ignorer la chose, passant à côté de lui à toute vitesse en laissant sa protection à Meijin. Cet homme-pigeon verrait bien que ce n'était pas à lui de protéger l'autre une fois que le jeune homme aurait montré ses capacités. Silver fonça sur les bestioles qui attaquaient les jambes du géant. Il attaqua avec ses poings de glaces, essayant de couvrir ces monstres pour augmenter leur poids. Toutefois, il fut tout aussi surpris que Cassidy en voyant l'efficacité de ses attaques. Il arriva d'ailleurs à la même conclusion : ces bestioles étaient fragiles. Rassuré, il attaqua sans chercher plus loin, laissant des marques de poings glacés partout où il frappait. Il libéra ainsi les jambes du géant qui pourrait s'occuper à sa guise de la bestiole qui tentait de lui bouffer les doigts.

Une fois les ennemis en fuite, Cassidy lâcherait un petit soupir rassuré. Elle aimait quand les choses se paissaient mieux que prévu. C'est d'autant plus agréable quand on a pas l'habitude. Une fois le danger, écarté, c'est vers Nakashima qu'elle tourna immédiatement son attention.


"Dis-moi, tu te bats à merveille ! C'est ton tonton qui t'a appris à faire tout ça ?"

Ce fameux tonton dont la gamine-loup avait déjà parlé plus tôt. Cassidy commençait à se demander qui était cet homme. Surtout, elle se demandait s'il était sur l'île. Puissante ou pas, on ne laisse pas les gamines seules sur des îles pleines de dangers. Pour Colette, c'était différent. D'une part, elle l'avait laissée sur le bateau. D'autre part, Colette n'était pas seule, elle était avec les boyz... enfin, non, c'était plutôt les boyz qui étaient seuls avec elle. Bref, ces quelques pensées fugaces poussèrent Cassidy à poser une autre question.

"Au fait, t'as quel âge exactement ?"

C'est peu après que Loriot Vaillant s'approcha pour faire le point. Une intervention plaisante, car ça voulait dire que Cassidy n'aurait pas à le faire, même si elle avait elle aussi quelques trucs à clarifier avec ses compagnons d'infortune. L'homme-pigeon partagea une information particulièrement intéressante avec les pirates. Il disait avoir entendu des gens parler de roches avant de quitter la ville en ruine. Il suggéra ensuite que le trésor puisse se trouver sous terre. C'était pas grand-chose, mais comme la Monroe Family n'avait trouvé aucune information en ville, c'était tout ce qu'ils avaient.

La jeune femme tilta quand Nakashima lâcha sans pression que sa mère était morte.

"Ta mère a été tuée par des géants ?"

Elle se rendit compte une demi-seconde plus tard que la question était déplacée. Toutefois, il était déjà trop tard. Orpheline elle-même, la logia du verre n'avait pas pu s'empêcher de faire la remarque. Elle attendrait la réponse de la gamine, si elle en recevait une, puis se reconcentrerait sur les propos de monsieur piaf.

"Une aubaine, hein ?"

Cassidy n'était pas convaincue. Leur arrivée dans les souterrain n'était pas passée inaperçu. Les bestioles dégueulasses qui les avaient attaqués en étaient la preuve.

"J'ai aussi quelques trucs à dire, mais je pense qu'on devrais commencer par partir d'ici. J'ai pas envie d'affronter d'autres bestioles bizarres dans l'immédiat. On a mieux à faire."

Un rapide coup d’œil autour d'elle lui confirma ce qu'elle savait déjà : il faudrait passer par une caverne pour avancer. Le problème était la taille de ces cavernes. Cassidy voyait difficilement Atlas passer dans la plupart d'entre eux. Bien sûr, certaines étaient assez grosse pour que le géant puisse s'y engouffrer. Le problème, c'était qu'elle ne comptait pas prendre une direction au hasard simplement parce que quelqu'un ne pouvait pas passer là aller.

"Je propose de chercher vers le Sud. Comme nous sommes à l’extrême-nord de l'île, ça me semblerait plus logique que l'on doive s'enfoncer dans les terres pour trouver ce fameux trésor... sauf si quelqu'un à une meilleure idée..."

Elle ne s'attendait pas à ce que ce soit le cas. La jeune femme commençait à se rendre compte que personne dans le groupe ne savait ce qu'il faisait au sujet de ce trésor.  Un homme-pigeon de la haute société, une gamine mystérieuse et un groupe de pirate tout juste arrivé sur Grand Line. C'était loin d'être la meilleure équipe pour chercher le trésor oublié d'une civilisation disparu. Toutefois, c'était tout ce qu'avait Cassidy et c'était déjà pas si mal.

Elle fit exactement ce qu'elle avait dit et commença à aller vers le sud pour scruter les cavernes à la recherche d'une quelconque activité humaine. Silver lui aussi cherchait. Par contre, il avait clarifié quelque chose avec Loriot avant de se mettre à chercher.


"Vous savez, j'apprécie beaucoup que vous aillez essayé de me protéger pendant le combat... mais, en toute honnêteté, je n'en ai pas besoin. Avec votre aile cassé, je pense que c'était plutôt vous qui allez avoir besoin d'aide si les choses tourne mal."

Le jeune homme fit ce qui lui semblait être un sourire et ce qui semblait être un très léger mouvement des lèvres pour celui à qui il parlait.

"Donc n'hésitez pas à vous reposez un peu sur moi !"

Bordel, ça sonnait bizarre, même pour lui. Normalement, c'était Cassidy qui disait ce genre de chose. Lui, il se contentait de rester sur le côté en ne disant rien, le regard sérieux, le visage terne. Ça faisait parti de son charme. Ça, il avait pas l'habitude. Ça devait même ce voir. Enfin, tant que le message était passé...

Le jeune homme fut chanceux dans ses recherches. La première cavernes sur laquelle il tomba semblait correspondre à ce que sa capitaine cherchait. Il décida toutefois de s'en assurer avant d'appeler les autres. En s'approchant un peu plus, il vit avec beaucoup plus de clartés les charpentes qui soutenaient le plafonds. Le sol aussi semblait marqué. Les restes d'un rail ? Ça semblait le cas, même s'il n'avait aucune certitude. En tout cas, il avait la certitude que toutes ces choses n'avait pas été placé ici par les bestioles qui les avaient attaqué. Le pêcheur appela le reste du groupe. Sa trouvaille fit réagir Cassidy.


"C'est parfait !... enfin..."

Son regard se tourna vers Atlas. C'était exactement ce qu'elle cherchait, mais le géant ne pouvait pas passer par là. Peut-être que le géant comprendrais... ou pas. La compréhension ne semblait pas être son fort.

"Je suis désolé mon grand, mais tu va pas pouvoir continuer avec nous..."

Lui demander de retourner au bateau ne lui semblait pas correct. En plus, il faisait peur au reste de l'équipage. Non, il fallait trouver une solution pour qu'il puisse continuer. Elle fit un nouveau tour de la caverne du regard. Il y avait quelques passages assez gros pour lui. Avec un peu de chance...

"… donc tu vas devoir trouver un autre chemin seul. Cherche si tu vois des trace d'activités, comme ici. Des poutres, des rails, n'importe quoi. Si tu en trouves un, tu passe par là. Si t'en trouves pas... Ben fait ce que tu veux. Tu as carte blanche !"

Elle n'aimait pas laissé un compagnon derrière elle, mais elle n'avait pas trop le choix si elle voulait trouver ce fameux trésor. En plus, elle s'inquiétait au sujet de cette compagnie dont Loriot avait parlé.

"Avant d'y aller, j'ai un truc à vous dire; J'ai bien compris que vous étiez pas pirate et je peux comprendre que vous aillez des doutes à notre sujet. par contre, ya aussi un truc que j'aimerais pointer du doigt : on est loin d'être les seuls à chercher le trésor; Même si on le trouve, ya de grande chances pour qu'on puisse y faire qu'un passage. Pour peu qu'il y est du monde, ça peut vite finir sur un massacre. Moi, je laisse pas les gens se faire massacrer."

Elle s'arrêta un instant pour remettre ses pensées en place. Elle sentait qu'elle commençait à parler de ce qu'elle voulait au lieu de parler de ce qu'il fallait.

"Ce que je veux dire, c'est que je vois mal comment on pourrait emmener tout les trésors si on s'y met tous. Au mieux, on pourra en avoir plein les bras, mais ça m'étonnerait que ça suffise. Mais si on peut pas tout prendre, ça veut dire qu'il y en aura assez pour nous tous. Donc si on se fait confiance les uns aux autres et qu'on agit ensemble, on en sortira tous gagnant... vous en pensez quoi ?"

Elle s'était adressé un peu à tout le monde par habitude, mais c'était surtout à Loriot et à Nakashima qu'elle s'adressait. Une fois qu'ils lui auraient répondu, Cassidy s'adresserait une dernière fois à Meijin avant de partir.

"Juste pour être sûr, tu pourrais utiliser ton haki pour t'assurer qu'il reste personne dans le coin ?"

Ce n'est qu'après la réponse de l'arnaqueur qu'elle emprunterait le chemin trouvé par Silver. Après trois pas, elle se tournerait pour poser une dernière question.

"Quelqu'un à de la lumière ?"

Ça commençait bien.


Résumé:
 

Technique utilisée par Silver:
 
Cassidy Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: