-33%
Le deal à ne pas rater :
Casque The Mandalorian, Casque électronique Premium Star Wars
100.99 € 149.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 265
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue34/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue6/220Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (6/220)
Berrys: 114.900.000 B
Jeu 17 Fév - 23:16
Que s'est-il passé au large de l'île, pour laisser un tel chaos? C'est le capitaine Keigo qui a fait ça avec son adversaire?
Je n'arrive pas du tout à identifier la provenance de cette bulle entourant le champ de bataille: est-ce un champ de protection m'empêchant de rentrer à l'intérieur? Ça isole le son? C'est juste du "décor"? Dans quoi me suis-je embarqué à venir chercher le Paladin au milieu d'un de ses duels dantesques?

Cependant, voir le silhouette lointaine du capitaine fondre vers l'île me fait me ressaisir et je pars à sa rencontre, pour lui expliquer la situation et repartir avec lui au plus...
Je sursaute, lorsque Keigo se fait projeter par quelque chose dont j'ignore la provenance. Aussi, je remarque alors un homme plus loin et je grimace en le reconnaissant.
O'bone... On ne sait rien de lui, hormis le fait que c'est un redoutable assassin, sa prime rivalisant et dépassant même légèrement celle de la Supernova Stanislas et je n'aime vraiment pas le fait de le voir si proche de mon capitaine.
Et voilà qu'un navire à l'horizon explose, mais quoi encore?!? Je suis abonné aux missions chaotiques c'est ça!?!

Voyant le capitaine chuter vers une épave, si proche de ce terrifiant meurtrier, je bloque en plein vol, complètement tétanisé.
Stanislas est plus loin, mais trop proche quand même et avec l'arrivée de cette nouvelle grosse tête, il y a un milliard et demi de primes sur un si petit périmètre, c'est effrayant...
Une sueur froide passe dans ma nuque, alors que j'imagine soudainement mille-et-une façons de me faire pulvériser par ces deux monstres de puissance.
Je... Je peux pas... Je ne peux rien faire... Si je m'avance je vais me faire massacrer, sans pouvoir aider ne serait-ce qu'une milliseconde le Contre-Amiral... Je... Je...

Mais... attendez...

++++++++++++++++++++++++

Il y a onze ans, à la "Petite Shimotsuki",

- Mais penses à ta garde! Je te l'ai déjà dit quinze fois rien que ce matin!

J'entends à-peine la remarque de ma mère, alors que je tombe lourdement au sol, complètement sonné par le coup de bô que je viens de recevoir sous le menton.
Tremblant sous ma quinzième mise-à-terre de la journée, je me redresse en position assise, observant un temps ma mère, me toisant de haut avec son regard sévère, en posture de garde.

Cela fait une semaine que j'ai intégré le dojo de ma mère, après l'agression de ma sœur Kimura, pour m'entraîner au combat, afin de me rendre utile auprès de la milice de l'île, mais...

- Comment je peux apprendre si tu ne me laisses pas respirer!?! Je n'arrive pas à suivre tes mouvements et tu ne m'expliques jamais rien!
C'est pas juste!


Elle grince des dents et pointe son bâton vers moi d'un geste rapide et précis, en plein sur mon front, le choc me faisant retomber en arrière avec un cri de douleur et de surprise.

- Arrêtes de pleurnicher! C'est toi qui a demandé à rejoindre le dojo à la place de Kimura! C'est toi qui m'a demandé de suivre le même entraînement que les autres élèves! C'est toi qui m'a demandé à faire des séances supplémentaires, afin d'être prêt plus vite!

Je me tortille au sol en me frottant le front:

- Aïe... Mais je... C'est... Je ne pensai pas que...

- Que quoi? Parles franchement bon dieu! Vas droit au but, plutôt que de te chercher encore des excuses!

Je frémis en voyant le regard de ma mère se faire plus sec, presque assassin: elle n'est vraiment pas comme d'habitude...

- Je... Ce n'est pas comme ça que je voyais l'entraînement, encore moins ses résultats! Je pensai que je pourrais rejoindre la milice plus vite que ça, mais je n'apprends rien!

Elle roule des yeux, en balayant l'air devant elle d'un geste de bô, semblant désigner l'ensemble du dojo dans lequel nous sommes:

- Parce que tu crois que devenir puissant ça se fait en un claquement de doigts? Cela prend des mois, des années d'entraînement acharné et permanent, parce que la puissance, ça ne fait pas que s'obtenir, ça se maintient aussi!
Ce n'est pas comme quand tu révises tes contrôles, où tu peux tout retenir en deux trois lectures, ça demande un autre investissement!


Je sursaute légèrement, grimaçant de nouveau en me relevant, ouvrant et refermant la bouche à deux reprises: je n'ai déjà plus "d’arguments", si j'en utilisais vraiment jusque-là...

- Ce... Ce n'est pas pareil oui... Mais... Comment je peux apprendre si tu ne me dis rien? Tu passes ton temps à me dire de répéter les mêmes mouvements et tu ne me corriges jamais quand j'échoue à t'attaquer et que tu me repousses en moins de deux!

Elle grogne légèrement en se massant le front un moment:

- Les autres élèves s'en sortent très bien et je fais la même chose avec eux.
Le problème, c'est que toi, tu n'es pas là pour apprendre à être plus puissant, mais pour simplement l'être.


Je cligne des yeux à quelques reprises, mon cerveau ayant comme "débranché" suite à la phrase aussi simple que bizarre de ma mère.
Hein? Je ne comprends pas... Elle s'est calmé et me crie moins dessus, mais si c'est pour me parler en énigmes après...

- Je... Comment ça? C'est quoi le problème? C'est parce que... je ne suis pas là pour de bonnes raisons?

Ma mère reste silencieuse un temps, avant de secouer la tête:

- Oui et non... C'est compliqué à définir les bonnes ou mauvaises raisons de pourquoi on cherche à devenir plus puissant...
Non, ici c'est différent, le problème c'est toi...


- Hein?!? Mais je viens tous les jours pour m'entraîner! Je travaille comme les autres! Je t'écoute comme les autres! Je fais des exercices supplémentaires matin et soir jusqu'à m'écrouler de fatigue!
C'est quoi le problème alors!?! Tu sais très bien que je viens ici pour une bonne raison! Je viens pour protéger Kimura et...


CRAC

Le nom de ma sœur est tout juste prononcé que le bô de ma mère s'abat lourdement au sol, juste devant moi, craquelant le sol de pierre et projetant quelques éclats autour du point d'impact.
Surpris par la violence du choc, mes jambes me lâchent et je m'effondre à genoux.
Ce coup... Si je l'avais reçu en plein sur le crâne... Je crois bien que ma tête aurait explosé...
Que... Ma mère se retenait depuis le début de l'entraînement?

La mine assombrie, je ne vois pas les yeux de ma mère, plongés dans sa longue chevelure, mais je la vois trembler, avant d'exploser de nouveau:

- C'EST JUSTEMENT CA LE PROBLÈME!
Bien sûr que c'est une bonne raison, c'est la meilleure raison du monde que de devenir plus fort pour protéger les autres!
Tu crois être le seul à être affecté par ce qui est arrivé à Kimura!?! Tu crois que c'est auprès de qui qu'elle a pleuré des heures durant, avant de s'écrouler de fatigue, toute tremblante et crispée?!?
Le problème, c'est que toi, tu prétends vouloir la protéger, mais tu ne fais rien pour! Tu n'arrives pas à brancher ton cerveau deux secondes et à comprendre les exercices et leurs enseignements! Tu pleures comme un bébé parce que tu veux tout trop vite et tu passes à coté de tout!


Elle masse sa tempe droite un temps, frottant ensuite ses yeux humides:

- J'étais fière et aussi inquiète en te voyant revenir de ton expédition punitive, avec cette enflure ayant agressé Kimura... J'étais fière en tant qu'enseignante de bo-jutsu de voir un de mes enfants faire preuve d'un tel talent... mais en tant que mère, j'étais terrifiée d'imaginer ce qui aurait pu t'arriver si ce type t'avait...

Je réajuste une mèche de cheveux de devant mon visage:

- Je... Il ne m'avait surtout pas pris au sérieux, comme j'étais un enfant... Il s'est moqué de moi, de Kimura... et l'instant d'après je m'étais jeté sur lui et j'avais commencé à frapper, encore et encore...
Maman... Bien sûr que je veux devenir plus fort... je n'ai plus que ça en tête, mais surtout... plus je discute avec les miliciens et plus j'ai envie de les rejoindre et de m'entraîner... même si je ne suis pas aussi bon élève, vu comment tu en parles...


Un peu affaissée par son flot de paroles et ses débuts de larmes, ma mère semble soudainement se redresser, haussant un sourcil:

- Oh? Et... pourquoi tu veux les rejoindre malgré tout? Tu as toujours eu le nez plongé dans tes livres, entre école et maison, sans sortir, discutant juste avec nous à la maison, surtout avec Kimura.
Pourquoi ça changerait maintenant?


Je réfléchis un moment:

- Cette île... Je n'en savais rien, mais elle est complètement isolée: des sales types mettent le bazar chaque jour et on a personne de la Marine pour nous défendre; on doit se débrouiller nous-même pour nous défendre...
Et... je n'en avais pas conscience jusqu'à... ce que je parte mettre une raclée à ce gros lâche...
Mais il y a plein de gens qui ont besoin d'aide sur cette île et la milice manque de bras pour patrouiller comme il faut... Et ils parlent avec tellement de gentillesse de leurs voisins que j'ai aussi envie de les aider...


Un grand sourire s'affiche sur le visage de ma mère:

- C'est une excellente raison pour se battre, Dorian... Se battre pour soi c'est une chose, mais se battre pour les autres c'en est une autre.
Lutter pour protéger les autres, c'est une chose parmi les plus concrètes, parmi les plus satisfaisantes du monde. C'est un objectif qui te fait te lever chaque matin, en te faisant penser que quelque part dans ce vaste monde, quelqu'un aura toujours besoin de toi.
Si tu ne te concentres que sur toi, tu ne pourras pas avancer, à moins de tomber bêtement sur plus fort que toi, pour te remettre en question.
C'est pour ça que c'est le meilleur compromis que de combattre pour les autres: ça te satisfait toi-même, ça aide les autres et tu es en constante évolution pour continuer à aider le plus possible, tant qu'il y aura des gens à défendre dans ce monde.


Je grattouille ma joue distraitement: mine de rien c'est assez gênant d'entendre ma mère me complimenter autant...
Je hausse alors un sourcil, en me rappelant d'un truc:

- Alors... ce n'est pas non plus si grave si je ne retiens rien des exercices, tant que j'ai la motivation et... OUILLE!

Je reçois un coup de bâton en pleine tête (pas aussi fort que celui donné sur le sol à l'instant, mais quand même) et l'expression de ma mère se fait plus sévère un temps, avant d'afficher un sourire en coin:

- Bien sûr que si, idiot! Ce n'est pas non plus avec de bons sentiments que tu vas sauver le monde! Il faut aussi la puissance qui va avec et je persiste à dire que tu dois découvrir les bases, avant d'approfondir à ton rythme!
Allez, on reprend encore un peu! Il se fait tard et on se réveille tôt demain!


Je masse ma tête endolorie un moment, avant de me relever, récupérant mon bô et me mettant en garde.

Ma mère a un sourire plus léger, soupirant doucement:

- Allez, pour Kimura!

Je lui rends son sourire, d'un coup plein d'entrain et d'énergie, avant de faire une charge, baton en avant:

- Et pas que pour elle!

++++++++++++++++++++++++

Non... Un ennemi puissant n'est pas une raison pour laisser les autres en danger!

Je me ressaisis et fonce avec le Geppou vers le duel qui s'annonce entre le capitaine et O'Bone.
Je me prépare à ce qui va clairement être l'action la plus folle de ma vie, contractant mes muscles et préparant mes lames de bras.
Je me concentre intensément au choc qui s'annonce, sentant une soudaine crispation parcourir mes bras qui tremblent légèrement un temps. Surpris par cette sensation, je me reprends vite, alors que j'arrive au contact de l'assassin, abattant mes lames cotés tranchant vers lui, pour une double entaille horizontale:

- RETIRES TES SALES PATTES DE MON NAKAMA, ENFLURE!

Je me place entre lui et le Contre-Amiral, faisant un bref rapport:

- Capitaine, on se replie à la base, ordre de Penny! Un imposteur s'est déguisé en Contre-Amiral Mallard pour voler une partie du traité! On a besoin de tout le monde pour sauver ce papier!

++++++++++++++++++++++++

Le commandant Accio souffle des narines un temps en haussant les épaules:

- Ouais, je te connais bien de réputation, mais c'était surtout pour être sûr que tu la laisses tranquille. Je ne veux pas du sang de bons éléments sur les mains et je suis presque content de tomber sur un chasseur de primes qui n'a pas de soif de sang prononcée.

Jaugeant brièvement l'ennemi, bien qu'il l'aie déjà pas mal observé à-travers sa lunette de fusil, le commandant se décide à passer à l'action.
Partant sur la droite, tout en tirant de son pistolet à la main gauche, il tient prêt son arme de droite pour espérer contrer des projectiles ennemis qui passeraient outre son mouvement de décalage.

Troupes de Dorian:
- 1 Sergente niveau 21
- 20 Soldats niveau 13: 10 épéistes et 10 fusiliers (dont 3 touchés par des fléchettes)
- Commandant Accio niveau 27

Résumé:

Demande générale sur ce post: Tentative d'éveil du Haki de l'Armement
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 518
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue41/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue143/500Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (143/500)
Berrys: 82.557.456.000 B
Colonel
Sam 19 Fév - 2:06


Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar





Tel un condamné en direction de l’échafaud, la marche jumelle du Contre-Amiral et du Colonel de la division scientifique sonnait comme tel requiem adressé à un pendu. Quelque chose allait se produire, tout le monde le savait et se tenait sur ses gardes. Chacun attendait l’instant fatidique ou le mystère passerait enfin à l’action après un suspens palpable. C’est l’arrivée de Penelope qui sonna le glas du destin. Logan l’avait reconnue ayant pris la peine d’étudier le profil des différents intervenants de la mission. Cette femme avait su se montrer utile en donnant à Logan une des pièces manquante du puzzle.

Si le fluide perceptif de Logan n’avait pas permis d’anticiper l’attaque, l’attention de Logan fixée sur celui qui ferrait office d’adversaire à court terme s’était montrée salutaire. La lame du Contre-Amiral recouverte de haki offensif ne trouverait pour cible que l’uniforme du Seyfried, passant à un cheveux du flan de Logan. En reculant, le rouquin avait pris sa forme la plus robuste, lui permettant de parer majoritairement la lame d’air qui avait découlé de l’assaut tout en usant une nouvelle fois du Tekkai. Si cette attaque était insuffisante pour réellement le transpercer, elle dénotait d’une puissance considérable. L’encaisser frontalement aurait été problématique, surtout que la peau du rouquin demeurait tout de même plus sensible suite à l’explosion qu’il avait essuyé un peu plus tôt dans la journée.

Un simple fumigène avait permis à Malard de s’échapper avant l’annonce fatidique. Une page du précieux traité était manquante ! Le sang du Seyfried n’avait fait qu’un tour. Cette mission lui était destinée, il en faisait une affaire personnelle. Il était le seul à pouvoir y parvenir au vu de la situation et de la disposition des pions. Il avait lancé un regard à Penelope qui voulait tout et rien dire à la fois. Ils n’avaient malheureusement pas le temps de discuter ou de faire le point, chaque seconde était précieuse.

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Mini_210624050509731106

Se laissant porter par son instinct, Logan s’était engouffré dans le trou béant du mur qui avait volé en éclat pour emboiter le pas à l’ennemi tout en portant son mini escargot-phone à sa bouche pour indiquer à Minerva de sortir à la recherche d’un autre infiltré. Le plus important était de ne pas se laisser distancer et de ne pas le perdre de vue, en aucun cas ! Directement, le Seyfried avait revêtit sa forme la plus rapide pour raccourcir la distance qui le séparait de son objectif. Une fois hors de l’écran de fumée, Logan userait du Soru pour se propulser en avant. Pendant sa course, il se pencherait en avant et déploierait ses ailes dans le sens de sa course pour fendre l’air et s’élever dans le ciel à toute vitesse, laissant derrière lui la tête décapitée du Contre-Amiral.

Contrairement aux autres soldats, Logan ne s’était presque pas battu lors de cette mission. Ses resources avaient été conservée pour cet ultime moment. L’esclavagisme était une plaie. Un véritable fléau pour l’humanité et les autres races. Si quelqu’un voulait altérer ce traité, il aurait à faire à toute la puissance du Seyfried. Une rage et une soif de sang inextinguible grandissait dans l’âme de Logan. Lui qui était auparavant d’un naturel si calme avait développé ce tempérament de feu après avoir goutté à la force que lui procurait son fruit du démon artificiel.

Il avait suffit d’une seconde, une seule et unique seconde pour que la voleuse puisse se soustraire à la surveillance… Tout espoir était perdu… Tous ? C’était sans compter sur Celsius “Iceking” Jones ! Bien qu’incapable d’intervenir tout de suite, il avait offert à Logan une branche de salut, un espoir de rédemption, une dernière chance. Si cette femme avait pu porter le visage de Malard et berner tout le monde, il était évident que ses talents en déguisements étaient indéniables. Il ne fallait donc pas la perdre de vue une seule et unique seconde au risque de la perdre à tout jamais. Qui plus est, les culs de sacs n’existaient par pour les personnes capable d’exploser des murs… Il fallait se montrer plus intelligent qu’elle. L’éloigner à tout prix de sa direction tout en restant loin du combat de titans que menait Sakuga sur le front.

Vesper avait prit le relais, permettant à Logan de combler encore un peu l’écart qui le séparait de la voleuse usant de la voie des airs. Sa formes était d’une rapidité inégalable avec le corps d’un simple humain et rapidement il aurait atteint son but, profitant de sa vivacité d’esprit. Les assauts de Vesper n’avaient aucune chance de blesser la cible mais ils avaient sans doute le mérite de ralentir cette-ci.

Le fluide perceptif de Logan était déployé à fond, couvrant le territoire le plus large qu’il lui était possible de scanné. Le Seyfried y allait sans retenue. S’il était hors de combat après avoir récupéré la page ce n’était pas grave. Il la récupérerait. Il ne devait pas laisser la voleuse s’engouffrer dans les ruelles au nord de la ville. Elle était pour l’instant dans le périmètre qui avait été rasé par l’explosion. Il fallait la conduire au centre de l’étendue pour qu’elle soit trop exposée que pour pouvoir s’enfuir, même avec un nouvel écran de fumée.

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Mini_210624050509302107

Usant de toute sa vitesse, Logan avait finalement réussi à la dépasser avant qu’elle ne disparaisse. Il avait atterrit sur le flan d’un immeuble en face de la voleuse. Il fallait lui bloquer le passage ! Logan avait pris cette fois-ci sa forme la plus légère dont les jambes étaient plus ergonomiques pour pouvoir se servir de sa vitesse et ainsi rebondir sur le mur vertical en donnant une nouvelle impulsion de Soru tout en se mettant à tournoyer pour se propulser directement sur la voleuse. Le Soru Tekkai Dama était une technique puissante qui était renforcée par l’élan du jeune homme. Une fois décollé et à pleine vitesse, le Seyfried avait prit cette fois-ci sa forme de dinosaure la plus lourde. Il avait utilisé la légèreté de sa précédente forme pour s’élancer et se servait maintenant de sa forme lourde pour accentuer sa vitesse avec la gravité et ainsi sa force de frappe.

Logan avait sentit que cette femme le supplantait à bien des niveaux, il aurait été naïf de s’imaginer qu’elle ne maitrisait pas le haki de l’observation et savait qu’elle maitrisait l’armement. Il s’exposait au dangers et le savait mais il ne pouvait la laisser passer. Pour l’instant, il devait gagner du temps ! Son but n’était en rien de la vaincre, le seul objectif était de récupérer la page. L’impacte de sa technique serait conséquent et Logan avait échafaudé un plan.

Juste avant l’impacte, Logan avait de nouveau changé de forme contre toute attente pour retrouver ses ailes et déployer largement uniquement la droite ! Cela lui avait permit d’accentuer la rotation de son corps vers la gauche pour contourner la voleuse et se retrouver instantanément derrière elle tout en maximisant l’effet de surprise. L’enchainement était fulgurant. En terme de force, il ne pourrait pas l’égaler, mais il pouvait la perdre, la surcharger d’information car après tout, le plus vif d’esprit, c’était lui ! Il avait d’ailleurs laissé exploser une boule de foudre au niveau de la femme, la privant de son ouïe et de sa vision quelques instants.

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Mini_210624050509470475

Il posa les pieds au sol et usa une nouvelle fois du Soru tout en laissant cette fois-ci plusieurs images rémanentes dans le dos de la voleuse pour prendre une dernière fois sa forme aux bras multiples, la surchargeant toujours plus d’informations. L’avantage était que le traité avait été ignifugé et ne craignait donc plus la chaleur ou la foudre. Qui plus est, la voleuse ne pouvait pas l’avoir plié et son dos était nu. Ce détails de base sans importance précisait l’endroit ou elle avait caché la page manquante qui était forcément sur son corps, probablement au niveau de son ventre par déduction simple.

Sans se poser d’avantages de question, les multiples bras de Logan avaient plongé en direction des vêtements de la voleuse pour s’emparer du traité. 4 bras au niveau du buste, 2 au niveau de la cuisse droite et 2 au niveau de la cuisse gauche pendant que les deux derniers s’étaient focalisés sur le sabre, tentant de minimiser le champ d’action de celui-ci au maximum et éviter les dégâts létaux.

S’il réussissait à s’emparer de la page manquante du traité, il faudrait fuir… Sinon… Et bien il faudrait réagir… Et vite !



De leurs côté, Minerve, Nikiti Sol et Ciel avaient reçu les ordres de Logan. Le Seyfried n’avait pas donné énormément de détails mais suffisamment que pour les alarmer. Ils étaient sortis de la base pour chercher les dernières informations manquante à toute cette histoire..






Résumé et techniques:

_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 291
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue37/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue146/350Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (146/350)
Berrys: 302.678.000 B
Sam 19 Fév - 3:15

She's beauty, She's Grace She'll punch you in the face

Aux portes du rêve, Aux tréfonds du cauchemar

Enfin, j'étais sur place ! Peut-être arriverais-je enfin à mériter mon grade et à participer à cette foutue mission avant qu'elle ne soit déjà terminée. Ou pas... Mon entrée en scène avait suffit à renvoyer la balle dans le camp de notre imposteur et à lui faire abandonner son déguisement, non sans nous aveugler au passage avec un fumigène. Vous connaissez la suite : le mur était explosé et la voix du Vice-Directeur du Cipher Pol 8 tonnait en nous ordonnant de récupérer une page volée ! Si seulement j'avais été juste un peu plus rapide... Mais je n'avais guère le luxe de me faire ces réflexions. Mon regard croisa celui du Colonel de la division scientifique et, d'instinct, j'acquiesçai pour lui signifier mon accord. La signification de ce geste ? Je gère la base, toi tu vas récupérer la page. L'instant suivant il était déjà parti en chasse de notre suspecte numéro un.

Les ordres de Fernand Skellig étaient clairs et, si j'avais été juste un peu plus docile, j'aurais dû moi aussi prendre cette inconnue en chasse. Cependant tout cette histoire ne me disait rien qui vaille et mon sixième sens, appelez ça l'intuition féminine si ça vous chante, m'indiquait que ce serait bien trop facile de courir tous ensemble comme des poulets sans tête. Je n'avais pas vu la page et une partie de moi se disait qu'un vulgaire bout de papier était bien facile à cacher. Elle manquait dans le document, oui, mais était-ce une raison pour prendre pour acquis que le Contre-Amiral Malard, ou plutôt sa remplaçante, devait absolument l'avoir en sa possession ? Enfin, ça aurait coulé de source pour tout le monde, sauf pour moi. Lorsque j'avais trouvé le corps de Malard et que cette femme avait failli me tuer, une seconde présence était intervenue pour me laisser la vie sauve. Elle avait un complice et il manquait à l'appel juste alors que toutes les grosses têtes chargées de la sécurité, y compris le Seyfried lui-même, se dirigeaient aussi loin que possible et aussi vite que possible en cette course poursuite ordonnée par Fernand. Traitez-moi de parano, mais il était hors de question que je prenne un risque aussi grand que de laisser toutes les autres pages du traité sans surveillance appropriée.

« Colonelle Ainsley de Unite ! Nous sommes déjà en état d'alerte alors ouvrez-moi cette porte et refermez la dès que je suis à l'intérieur !! »

Tant pis pour le protocole ou même pour l'ordre donné par Fernand ; j'étais en possession d'informations assez cruciales pour faire chavirer toute cette opération déjà devenue bien trop chaotique à mon goût. Je m'empresserais alors de me présenter en garde-à-vous devant le Vice-Directeur Skellig afin de lui partager directement mes informations et, surtout, de lui offrir mon assistance. Espérons qu'il soit assez sympa pour ne pas me mettre dehors avec un coup de pied aux fesses sinon je regretterais bien de ne pas avoir suivit Logan moi.

« Vice-Directeur Kellig ! Je suis la Colonelle Ainsley, sous le commandement du Contre-Amiral Keigo. J'ai toutes les raisons de croire que la voleuse a un complice que nous n'avons toujours pas identifié ou localisé et je crains qu'il ne profite de cette situation pour s'en prendre au reste du traité. M'accordez-vous la permission de rester ici avec vous pour protéger ce document ? »
@feat Groupe 7

Résumé : Penny décide de laisser Logan poursuivre la voleuse seul. À la place elle entre dans la salle pour aller informer Fernand de la potentielle présence d'un complice et lui demander la permission de garder le traité avec lui.
Awful

_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 1644712561-signature
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 1904
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue46/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue235/750Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (235/750)
Berrys: 228.299.567.400B
Contre-amiral
Sam 19 Fév - 13:07

Aux Portes du Rêve, aux Tréfonds du Cauchemar

Unite & Vesper Ahriman [Event]

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Symbole_Constantiniste




      L’incompréhension, l’incapacité de reconnaître la voix de son adversaire ou même de l’entendre à travers la sienne, c’était tout ce que le Keigo ressentait de l’incompréhension. Il était trop affaibli, trop épuisé d’avoir poussé autant sa force actuelle à son paroxysme, se battre sans son style pur était peut-être même plus épuisant qu’avec. Son entraînement pour le faire évoluer ce tranche-vent qu’il avait utilisé depuis des mois aller peut-être porter ses fruits en ce jour si particulier. Le Paladin était peut-être plus faible que son adversaire définitivement trop lent désormais pour pouvoir fuir sans être intercepté, il n’y avait pas d’autre solutions lorsqu’il chutait dans la direction de l’épave du navire du Vice-amiral Machigan.

Si le corps du bretteur le lâchait, il se sentait intercepté par quelque chose ou plutôt quelqu’un. Il la reconnaissait alors qu’elle vacillait encore grandement, sûrement à cause de la fatigue dont le bretteur avait accumulé ce jour-ci. Son partenaire d’équipage, son ami Dorian était à la rescousse, il méritait bien son titre honorifique qui était celui de la vigilance après tout. Alors que le bretteur comprenait un mot sur deux du à sa fatigue et son corps soumis à tant de blessures, le contre-amiral souriait avec un sourire qui le rendait presque satisfait d’être dans cet état-là. Le bretteur était-il masochiste ou alors il se plaisait de vivre dans un état pareil ? Néanmoins, ce n’était pas la première fois qu’on lui sauvait la vie, le capitaine de l’équipage de Unite serait éternellement reconnaissant envers le Karmon.

« Hé Dorian, je crains de ne pas pouvoir aider plus que ça mais je vous fais entièrement confiance. », dirait-il alors en actionnant son mini den-den mushi. Les personnes faisant parties de l’équipage du Keigo ainsi que le Seyfried ainsi que la Ahriman pourrait alors entendre la voix teinté de fatigue et l’entendre cracher du sang avant qu’il ne prononce ses paroles, celle qui pourrait bien être ses dernières paroles et il le savait. « J’espère que vous allez récupérer ce traité et cette page, je vous confie l’avenir de cette mission et de ce champ de bataille. J’ai pas eu le temps de vous le demander officiellement à vous tous mais si on réussit tout cela j’aimerais très sincèrement qu’on passe tous plus de temps ensemble et que vous rejoignez cet équipage que j’ai formé, cette famille qu’est Unite. Je vous bénis tous au nom du Gouvernement Mondial et de Saint-Constantin. »

Le bretteur écarterait alors le corps de la vigie de Unite avant de passer une dernière fois dans cette forme démoniaque qui risquait bel et bien de le tuer à force de l’utiliser et d’en abuser. « Allez une dernière fois, je sais que t’as besoin de récupérer et de repos mais bordel tiens le coup. », se dirait-il alors à son propre corps pour qu’il lui accorde une dernière fois sa force, il lui faudrait un seul coup, un  seul mouvement pour pouvoir créer quelque chose qui n’arrivait que lorsque les héros étaient dans leur dernier retranchement, quelque chose dont les autres acteurs de cette aventure avaient besoin pour briller à leur tour. Il allait créer cette lumière pour guider ses alliés et ses amis sur ce champ de bataille, pour les guider sur le chemin de la victoire, c’était après tout le rôle qu’il avait endossé depuis des années, celui de se sacrifier pour que tout le monde puisse rayonner à leur tour. Il était de réaliser ce que très peu de personnes arrivaient à faire dans ces moments-là. C’était quand tout était perdu, que l’espoir commençait à sombrer qu’il était le plus fort, qu’il était le plus radieux et solaire.

« Il… est… temps… de… créer… un… miracle... », dirait-il dans la direction d’O’bone avant de relâcher un seul coup toute ce qu’il lui restait comme force dans un unique coup d’estoc pour blesser l’assassin. Cette attaque avait pourtant deux utilités dans ce cas présent, l’explosion d’air qu’elle créerait serait peut-être assez puissante pour permettre au bretteur et à son compagnon d’armes de se propulser loin de l’assassin tout en lui laissant une sévère blessure au niveau de l’abdomen.  Il était temps pour l’ancien pirate, de fermer les yeux sur ce champ de bataille pour passer le témoin à son équipage et à ses compagnons. Cette mission était après tout l’occasion pour eux de montrer de quoi ils étaient réellement capables après tout…

     



Sakuga Keigo est lvl 44 - Bretteur pur & Vitesse Surhumaine

Equipement:

Résumé & Techniques utilisées:

_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3001

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 19 Fév - 15:03



O’Bone, Assassin Silencieux
Primés à 816.000.000.

L’arrivée de Dorian laissa indifférent l’assassin expert, malgré la pointe d’admiration quant au sacrifice qu’il était prêt à faire pour son capitaine. Il ne condamnait pas ce type de futilité, c’était pour lui toujours utile de profiter de ces moments dans le cadre d’un contrat d’assassinat. Ce n’était pas le cas ici. Sakuga Keigo s’était peut-être mépris, mais sa mort n’avait pas été commandée. L’homme de main s’était contenté de retenir le plus dangereux adversaire en mer, dès qu’il en avait eu l’opportunité. Il le suivait depuis le début des événements : il l’avait vu affronté Hert, il l’avait vu s’élancé contre Simon… Et il observait maintenant ce fort moment de camaraderie.

Pour autant, ce n’était pas quelque chose qui lui était inconnu. Lui aussi avait vécu. Malgré l’écart entre ses disciples et lui-même, ils n’étaient pas comme le Cipher Pol qui tuait toutes les émotions à la base. C’était juste qu’il considérait que ce métier, dans lequel il excellait, lui rapportait suffisamment pour qu’il puisse s’absoudre de ses émotions.

    - Vous croyez que vous êtes libre de vos mouvements ? Votre liberté est une chimère, commenta-t-il aux paroles de Dorian.

Sakuga sembla cependant déterminé à partir, et y sacrifia ses dernières forces. Le démon prenait une forme puissante, et il aurait sûrement réussi à infliger de lourds dégâts face à un ennemi moins puissant. Le choc d’air s’élança vers l’assassin, ravageant le reste du navire de Machigan sur le passage. C’était sans compter sur l’homme qui s’était élancé dans les airs, pour s’y arrêter, et utiliser le système sous ses chaussures pour se propulser dans la direction des deux marines qui verraient une ombre arriver au-dessus d’eux alors qu’ils rejoignaient la terre ferme.

La main de l’assassin frappa d’abord Sakuga dans l’estomac, et un choc électrique vint plonger le Contre-Amiral dans un inconscient dont il aurait du mal à se réveiller pendant quelques heures ou quelques jours. Il ne se trouvait plus que Dorian face à lui, le garçon faisait l’objet d’une mort imminente : arriverait-il à respirer devant la pression incroyable qui venait de cet assassin expert ? La main recouverte de Haki s’approcha de sa gorge, et s’accélérerait s’il bougeait, mais une fusée rouge explosa dans le ciel. La main s’arrêta.

    - Vos alliés sont meilleurs que ce qu’on imaginait, commenterait-il.

Et l’instant d’après, il se retournerait et disparaitrait de la vue du Karmon, laissant ce dernier avec un intense sentiment d’impuissance, mais un capitaine en vie, peut-être grâce à lui, et la vie sauve.


Lan Sao
Primé à 83.000.000 B.

L’homme en hauteur n’eut aucune chance face à la vampire. Il n’était pas capable de répondre à un tel pouvoir, et avait épuisé ses options trop rapidement. Il aurait pu faire exploser un dial, cependant la peur de mourir l’empêchait de se suicider. Ce ne fut que la morsure de Vesper qui lui fit regretter cette absence d’acte : il aurait pu l’emporter avec lui. Ses yeux tremblaient, des larmes coulèrent en même temps que le sang quittait son corps.

La vampire pourrait alors s’élever, une fois son repas terminé, et constaterait la folie du champ de bataille. Elle pourrait lancer un assaut qui serait aisément esquivé par l’ennemie fuyante, mais qui avait son utilité et fut salvateur pour le Colonel de la Division Scientifique. La décision qu’elle venait de prendre aurait ses conséquences dans les quelques secondes qui suivraient…


???, Voleuse du Traité.

L’absence de voix de la fuyarde était dû à son Haki Avancé, Extinction. Elle ne pouvait pas être entendue, et ne pas entendre, ce qui l’obligeait à être d’une extrême vigilance. Ainsi, elle fut consciente des boulets de Vesper quand ils arrivaient, et les esquiva, mais celui lui demanda le moment d’attention qu’elle ne capitalisa pas sur Logan. Il était rapide, plus qu’elle ne le croyait. Même si elle prenait les informations, elle n’était pas capable de le suivre dans un premier temps, puis s’adapta. Son Haki Avancé était toujours allumé au moment où la boule vint exploser à côté d’elle. Brusquement, des mains se dirigèrent vers elle, mais elle mit un bref instant à se remettre. Les mains saisirent la page du traité, et son sang ne fit qu’un tour.

Une lame vint couper 3 des bras de Logan en un seul coup, mais pas celui qui tenait la page. Elle serra les dents, et brusquement s’élança vers le jeune homme qui n’aurait pas le temps de réagir… Jusqu’à ce qu’un pic de glace fasse lâcher l’arme à la jeune femme. Celsius venait d’arriver, ayant retiré les senbons et étant moins vif qu’avant. Il hurla au Colonel de la Division Scientifique :


Celsius "Iceking" Jones
Primé à 302.000.050 B.

    - Bouge toi de là ! Je m’occupe d’elle.

Logan, s’il restait, risquait de perdre la page. La jeune femme lança un kunaï pour tenter de l’intercepter, mais à nouveau le Supernova viendrait en aide au Beast. Il commencerait alors un échange de coups qui ne durerait qu’une minute, pendant laquelle Logan pourrait se retirer vers la base où la défense serait plus solide. Elle lancerait alors une fusée rouge qui éclaterait dans le ciel, et balancerait sur le pirate une boule de gaz qui viendrait lui piquer le nez, le déconcentrant pendant quelques précieux instants au bout desquels l’assassin aurait complètement disparu.


Fernand Skellig, "Le Chroniqueur"
Vice-Directeur du CP8

L’intérieur et les abords de la base étaient en effervescence. Le Vice-Directeur Skellig était stressé, observant la page du traité qui se trouvait devant lui. Il avait les lèvres qui tremblaient de colère : ce n’était pas ce qu’il voulait. L’une des rares personnes à avoir lu le traité de base était le Vice-Directeur, dans un but purement professionnel : il avait une mémoire absolue qui lui permettait de dire s’il y avait une différence entre le traité d’abolition de l’esclavagisme de base et celui-ci, donc si une page avait été modifiée. La première version était ainsi :

« Le Gouvernement Mondial déclare l'abolition de l'esclavage pour tout individu. Durant 100 ans, les dragons célestes se verront exemptés de cette loi. L'abolition de l'esclavagisme ne permettrait pas de créer de nouveaux esclaves, mais ne redonnerait pas leurs droits aux esclaves actuels. »

Il avait fallu lutter pour obtenir l’accord de certains des Dragons Célestes, cependant ils prévoyaient sûrement d’abolir le décret avant la fin de celui-ci, ou de laisser cette vacherie à leurs héritiers. Cela se faisait parfois : la vente posthume des mines d’obsidiennes à un empire Yonkou il y a 400 ans en était l’un des nombreux exemples. Cependant, la modification changeait énormément la donne…

« Le Gouvernement Mondial déclare l'abolition de l'esclavage pour tout individu. Durant 100 ans, les dragons célestes  et les nobles de sang pur se verront exemptés de cette loi. L'abolition de l'esclavagisme ne permettrait pas de créer de nouveaux esclaves, mais ne redonnerait pas leurs droits aux esclaves actuels. »

Les nobles de sang étaient à présent concernés par cette exemption. S’ils ne récupéraient pas la page du moins… Le Skellig ferma les yeux. Où est-ce que cela avait merdé ? Ils auraient dû protéger la base dès le départ. Lorsque Penelope demanda à entrer, il répondit simplement :

    - Il n’y a plus de traitre dans la base. L’ennemi a ce qu’il voulait. Vous attendrez le prochain roulement… Et l’ennemi sonne la retraite apparemment. Occupez-vous de retrouver les blessés, Colonelle Ainsley. Si le Colonel de la Division Scientifique ramène la page, je la reprendre.

La fusée rouge haut dans le ciel venait d’annoncer la fin des hostilités. Il ne connaissait pas le code couleur de ces fusées, mais cela voulait certainement dire qu’il y avait une retraite d’annoncer. L’hypothèse se confirmerait lorsque le chasseur de prime de petite taille esquiverait l’assaut du Commandant Accio qui défendait la base, et quitterait celle-ci sans demander son reste, et que l’assassin face à Yani s’éloignerait avec un bras cassé, disparaissant à leur tour dans la ville pour rejoindre leurs moyens d’évasion. La Sans-Nom repousserait finalement Machigan en lui disant :

    - Un géant aussi faible… Décidément, les Décimas auraient dû t’éliminer au lieu de te garder.

La pique fit mal, même si c’était viser bas. Saisissant sa croix, il vit l’ennemi s’éloigner et récupérer ses deux alliés. Les trois disparurent finalement des radars. Dans le ciel, le soleil avait déjà commencé à décliner. L’infernale bataille était en train de se terminer.

Au nord de l’île, les hommes de Logan pourraient enfin trouver la réponse derrière le dernier espion qui se trouvait sur l’île. Le masque fait à partir de la peau du visage du Vice-Directeur était posé sur le sol. Il avait une meilleure finition que celui de Malard, et avait dû prendre un peu plus de temps. C’était sans doute la raison pour laquelle ils avaient réussi à s’infiltrer dans la base à l’origine : une personne qui changeait de visages… Au départ un mousse qui avait servi des gâteaux à l’équipage du Contre-Amiral et l’avait empoisonné, puis dans la base il avait tué le Vice-Directeur du Cipher Pol 1, avant de cacher son corps, ainsi que celui du Contre-Amiral Malard, dans les casiers au fond de la salle où avait été retrouvée Penelope Ainsley. La peau de leur visage avait servi, avec un traitement très rapide, à réaliser des masques pour tromper la vigilance de chacun.

Note : Je n'ai pas écrit la partie de Logan au conditionnel, si tu veux qu'on change des trucs, contacte-moi en MP. Vous pouvez poster votre conclusion et j'écrirai ma propre conclusion derrière. Si vous avez besoin d'indications, contactez-moi en MP !

PNJs côté Gouvernement :

- Vice-Amiral Machigan Chesterfield est niveau 37
- Contre-Amiral George Malard est niveau ??
- Vice-Directeur du CP1 Bravik est niveau ??
- Vice-Directeur du CP8, Fernand Skellig est niveau ??
- Les marines chargés de la défense de l'île sont niveau 20+

PNJs côté révolutionnaire :

- Hert le Dynamiteur est niveau 41 - Spécialiste en explosifs, réflexes surhumains
- Rave, la Bomba, est niveau 30 - Spécialiste en bombes, vision thermique.
- Deux révolutionnaires attaquent les troupes marines
- Trois révolutionnaires morts
- Une dizaine de révolutionnaires qui confrontent les marines sont niveau 20+


PNJs côté Pirates :

- Simon Stanislas est niveau 44
- Kaguga Misotsune est niveau ?? - Haki de l'Armement, Katana
- Les pirates de l'équipage de Simon sont niveau ??

PNJs côté Hors-la-loi :

- O'Bone est niveau 45+
- ??? est niveau 40+
- Sans Nom est niveau 40+
- Takahu Kosawa est niveau 32
- Lan Sao est niveau 28
- McLiver est niveau 27

Ordre de réponse :
Sakuga - Vesper - Logan - Dorian
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 291
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue37/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue146/350Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (146/350)
Berrys: 302.678.000 B
Sam 19 Fév - 21:57

She's beauty, She's Grace She'll punch you in the face

Aux portes du rêve, Aux tréfonds du cauchemar

Ma présence n'étant visiblement pas requise, je m'excusai et pris congé pour aller, justement, m'occuper des blessés et essayer de mettre un peu d'ordre dans les parages. Je sortais tout juste de la base lorsqu'une tête blanche attira mon attention. Tiens donc, n'était-ce pas justement le fameux Celsius Jones dont j'avais entendu parler déjà ? N'avais-je pas justement un message à lui transmettre ?

MJ a écrit:
Il semblait fatigué, les traits tirés et l'air abruti. La dépense d'énergie liée à son style pur avait été énorme, du moment où il avait protégé les marines de l'explosion de Hert, à celui où il avait aidé Logan à retrouver la page du traité. Il était blessé au flanc, mais ne semblait pas être handicapé par cela. Personne ne semblait se préoccuper de lui, comme si la bataille qui venait de se dérouler avait mis fin à l'animosité entre pirates et marines. Il attendait que Yani finisse de discuter avec le Colonel à proximité pour s'en aller, reprendre leur embarcation de fortune et naviguer le plus loin possible de cette île de malheur. Dans sa tête, les contours du Nouveau Monde se dessinaient déjà.

« Celsius Jones ? La Vice-Amirale Mojoni Kisa m'a demandé de vous transmettre ses salutations. Je peux examiner votre blessure ? Je suis médecin. »

MJ a écrit:
- Mojoni Kisa ? Vous ne vous présentez jamais aussi, comment voulez vous que... Oh, si, la balafré ? Ah, elle était un peu ronchon. Je veux bien, ça fait mal ici.

Il retira son pull à capuche et dévoila une peau pâle comme la neige, et un torse sculpté par les mains d'une déité. La fine musculature était présente dans un tel équilibre qu'il était difficile de ne pas l'envier. Ses yeux d'un bleu glacial et pur dévisageraient la rose pendant tout son travail, et il la remercierait à la fin de celui-ci. Pendant ce temps, il continua à parler, comme s'il ne pouvait plus s'arrêter à présent :

- Notre navire a été dévié au dernier moment pendant qu'on approchait Red Line. Vraiment pas de chance. Je pensais pouvoir voir Lidy, mais je crois qu'elle est devenue trop importante. On était dans le même speed-dating à une époque, sur Holiday Island. Enfin, tu vois, c'est quand même drôle. Et puis, tu sais...

Il continuerait les banalités, avant de rajouter en fronçant les sourcils :

- C'était une drôle de journée. Tu sais ce que c'est toi, les Ponéglyphes ?"

« Un speed dating avec... huh... Euh non, vite comme ça j'avoue que ça ne me parle pas vraiment. Au fait moi c'est Penny, enchantée. »

MJ a écrit:
- Vous avez vraiment de drôles de trucs dans la marine. Enfin bon, je me renseignerai, j'ai quelqu'un qui s'y connait un peu en langues donc je lui demanderai. Merci de m'avoir soigné, Penny. Moi c'est Celsius. Bon, allez, faut pas que je traîne, Yani a l'air d'avoir fini... Tiens, j'te file mon numéro, rajouterait-il avec un clin d'oeil.

Il prendrait son numéro dans un poche du sweat qu'il venait de remettre, et tracerait sa route, se retournant avant de rajouter, alors que Yani s'approchait de lui comme un enfant s'approche de son père :

- Au fait, dîtes à Mojini que si elle veut faire la belle, je serai sur le Nouveau Monde ! A bientôt, jolie rose.

« Ah euh merci... à bientôt ? »

Quel drôle de type tout de même, me disais-je en rangeant son numéro dans ma trousse de premier soin, là où j'espérais ne pas le perdre. Quel genre de gars se baladait avec un papier portant son propre numéro juste au cas où il aurait besoin de le passer à quelqu'un ?

MJ a écrit:
Le regard de Yani donnerait l'impression qu'elle voulait confronter Penelope, comme si elle tentait de lui voler SON Celsius, alors même qu'elle n'avait rien demander. Finalement, les deux pirates disparaîtraient à l'horizon, et la doctoresse serait sûrement trop occupée à soigner les blessés et à identifier les causes de décès pour voir le temps passé avant le départ de Unite vers l'île des archives du Cipher Pol 8, dont la délégation serait dirigée par le navire de Fernand Skellig.
@feat Groupe 7

Résumé : Penny se fait draguer.
Awful

_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 1644712561-signature
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Les lames intrépides
Dorian Karmon
Messages : 265
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue34/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue6/220Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (6/220)
Berrys: 114.900.000 B
Dim 20 Fév - 13:30
Citation :
Les réponses de Yani ont été données par le MJ en mp

Je ne suis même pas certain d'avoir fait reculer l'adversaire d'un millimètre: déjà, je ne sais pas si je l'ai arrêté tout simplement dans sa course. J'ai vraiment l'impression de frapper dans un mur et en même temps, j'ai rajouté un zéro, voire plus à l'ennemi actuel, comparé à ce que j'ai affronté juste avant, en terme de primes.
Clairement, je peux comprendre qu'on me qualifie de fou et je serai peut-être le premier à me définir comme tel, étant donné l'absurdité de ce que je viens de faire.
Mais... Je n'aurai jamais pu accepter le fait d'abandonner un de mes équipiers, encore moins soutenir le regard de Penny, après avoir échoué à satisfaire sa demande.

- Kof! Non je n'en crois rien, mais ce n'est pas une raison pour se laisser abattre sans rien tenter!

Cependant, je n'ai pas le temps d'en faire ou dire d'avantage que je suis repoussé sur le coté par... le capitaine? Oui, ce doit être ça, c'est la seule personne présente sur le champ de bataille et la Supernova Stanislas est plus loin encore.
Une déferlante d'énergie émane du corps de Keigo, arborant une forme... "monstrueuse"? L'Ange qu'il est semble avoir viré au démon en un instant, avec le corps noirci d'où sort des piques acérés.
Et je me disais à l'instant que mon capitaine était affaibli, en difficulté face à cet adversaire, mais il me prouve le contraire à l'instant? Sérieusement, je fais tellement tâche dans le paysage, entre ces bêtes de puissance.

Mais cette explosion de puissance brute se fait pulvériser en une seule esquive et un unique coup de poing dans l'estomac du capitaine, alors que j'ai à-peine le temps de me remettre de la ruade sur le coté.
Cet échange a duré quoi... deux secondes? C'était aussi bourrin que rapide, mes yeux ont presque rien vu, tout en voyant assez pour comprendre les deux seuls coups envoyés.

Tétanisé, je me retrouve face à l'assassin, sans plus aucun support, alors que je vois du coin de l’œil le Paladin s'effondrer: j'ignore son état, mais bêtement, ne pas voir d'explosion de sang lors de l'impact, ça me rassure sur le fait qu'il n'est pas mort... j'espère très fort en tout cas.
Cependant, voir la main noircie de O'Bone s'approcher de ma gorge, lentement mais sûrement, ça semble déconnecter complètement mon cerveau, alors que je ne bouge pas d'un pouce.
Je sens une pression folle s'approcher de moi, comme m'écraser, me donnant la sensation que ma gorge pourrait se déchiqueter juste au contact de la main adverse.
Qu'est-ce que... Comment quelqu'un peut-il dégager autant de puissance ainsi?!?
Je ne peux pas... Je vais mou...

Non. Juste non! Si j'espère encore que le capitaine est en vie et que la présence Marine est encore assez forte, avec l'intervention de Penny, je peux toujours espérer une intervention miraculeuse! Je dois juste... juste gagner quelques secondes précieuses!

Déglutissant, je plante mon regard dans celui masqué de O'Bone:

- M... Même dans la mort... je trouverai le moyen de trancher ta tête à 800 millions... je te ferais payer au centuple ce que tu viens de faire...

Malgré mes jambes tremblotantes, je tente de rester le plus stoïque possible, même si mentalement je suis en train de fondre à chaque syllabe que je prononce.
J'entends alors une détonation et une lueur rouge légère envahit la zone, faisant dire quelques mots à l'assassin, qui sont étrangement positifs pour moi: ce signal venant de l'île annoncerait une victoire de notre coté? Penny et ses renforts étant en route, ils auraient aidé à récupérer le traité et vaincre l'ennemi?

Cependant, il part bien vite, me laissant seul sur la zone, avec le corps inerte de Keigo au sol... et je m'effondre à genoux, ne tenant finalement plus...
Je sens à peine le picotement dans ma hanche, suite au shuriken envoyé par la samouraï... mais en vrai, j'ai l'impression d'avoir pris plus de dégâts encore face à la menace de cet assassin que durant toute l'opération...
Je bloque plusieurs secondes qui me semble être une éternité, avant de me mordre la langue, pour me reprendre. Je secoue vivement ma tête, me rappelant de l'urgence à mes cotés.
Je charge le capitaine sur mes épaules et je rejoins au plus-vite le rivage et l'emplacement de la base: il y a encore trop à faire et je dois chasser la peur panique bouffant mes entrailles!

Finalement, j'ai déposé le capitaine auprès des unités médicales, qui le prennent vite en charge, alors que je rejoins le reste de mes troupes, en particulier le commandant Accio:

- Commandant! Tout va bien? Que s'est-il passé après mon départ?

Le sniper grattouille sa tempe un moment, en observant les troupes éparpillées sur la zone:

- Tout s'est rapidement terminé, peu-après que vous soyez parti: la voleuse de traité s'est faite intercepter et elle a prit la fuite juste après, suivie par les autres ennemis, qui se sont éparpillés dans la zone.
Ne vous en faites pas pour les autres: la sergente et quelques fusiliers sont secoués et blessés, mais ils s'en remettront vite, d'après les médecins.


Pas mal chamboulé par ma rencontre avec l'assassin, j'écoute silencieusement le commandant, avant de le remercier d'un bref signe de tête, avant de parcourir machinalement la zone: il y a eu beaucoup de casse: c'est dur d'admettre que l'on a réussi la mission malgré tout ce chaos et cette flopée d'ennemis terrifiants...
Je bloque alors sur une silhouette féminine au-loin: c'est la femme-renard que j'ai abandonné aux mains de cette samouraï.

Je m'avance vers elle:

- Ah mademoiselle, vous allez bien? Désolé pour vous avoir laissé avec l'ennemi, je devais partir sur un autre front d'urgence...

Me confondant en excuses banales, parce que je me sens clairement coupable de l'avoir lâché en plein combat, je vois cependant la femme en kimono me répondre simplement:

- Je vais bien et concernant cette samouraï, elle a disparu après quelques blessures, juste après qu'une fusée rouge aie explosé dans le ciel.

Je vois... Donc cette fusée était bien un signe ennemi pour la retraite générale.

- Hum... ah oui, et qu'elle est votre affectation au-juste? Je ne vois aucun galon sur vous et il me semblait que l'on avait évacué tous les civils de la zone...

- J'accompagne Celsius, juste là-bas, avec cette femme... Vous la connaissez?

Je hausse un sourcil, suite à la question de la femme-renarde, pointant une direction du doigt, droit vers:

- Oh? Ah oui, je vois. C'est la colonelle Ainsley, l'officière médicale de notre équipage.

Je devrai peut-être réagir différemment, en entendant et voyant cette Supernova... mais en vrai, après avoir m'être trouvé à deux secondes de la mort, par la main d'un assassin primé presque trois fois plus que lui, il me semble presque... "normal"...
Cependant, la chose qui me fait tiquer et me dire que c'est un allié, c'est sa tenue, similaire à celle de l'inconnu ayant bloqué l'explosion du corps de Hert, qui aurait pu massacrer mes troupes il y a peu...
Pourquoi un pirate nous aurait-il aidé? Et... pourquoi cette femme m'aurait aidé également, vu qu'elle est affilié à ce pirate?

Je ne sais pas du tout comment interpréter ça et... au final je m'en fiche pas mal. Après ma rencontre presque fatale d'il y a si peu de temps, je n'ai plus la force mentale pour réfléchir.

La femme-renarde et Celsius repartent assez vite et je peux retrouver Penny, pour l'informer de ce qu'il s'est passé au large de l'île et de l'état de Sakuga.
Pour le reste de l'opération, je vais surtout rester auprès de mes troupes, pour essayer de me remettre les idées en place.
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 125
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue32/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue0/220Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/220)
Berrys: 1.218.880.000 B
Lun 21 Fév - 22:10





La mort qui nous lie tous, Conclusion


La page était de nouveau dans leurs mains et l’ennemi s’en allait, mais ce n’était pas fini pour autant, c’était peut-être une autre ruse. La sorcière décrocha son escargophone pour contacter les troupes.
-Ne relâchez pas votre vigilance, l’ennemi est peut-être toujours focalisé sur l’objectif. Isolez les blessés, reformez les rangs avec ce qu’il reste.

Le vampire survolait le bastion, soulevant les boite qu’elle avait créé avec son pouvoir pour permettre une rotation des troupes, puis les rabaissant une fois cela fait, mais un peu plus à l’écart, pour permettre à un cordon de un de front de passer, cela limiterait toujours le flux d’entrée et de sortie. Le commandant se poserait ensuite sur les remparts, observant en contrebas tout le petit monde s’agiter, avant de se rappeler sa prise d’avant. Se pulvérisant, Vesper ré-apparaîtrait sous sa forme complète devant le corps sans doute inanimé et anémié de son adversaire pour le dépouiller elle-même.

Le corps devait déjà être refroidi de s’être brisé la nuque en bas, elle lui avait pourtant laissé assez de sang pour vivre. C’était dommage, tant d’informations jetées dans les limbes. Le vampire saurait sans doute atténuer le choc des prochaines victimes de ce sort.

Elle s’accaparait le fouet, l’épée au dial de feu ainsi que les dispositifs de glace et de vent de la dépouille, avant de fouiller plus rigoureusement, cherchant d’éventuels effets personnels, tels que des adresses, des numéros d’escargophones, son propre escargophone (des fois que la marine puisse en tirer quelque chose). Son portefeuille devait être relativement plein en outre, un assassin ne se promenait jamais sans argent en principe. Si il possédait d'autres armes qu’elle n’avait pas vu, elle se ferait plaisir en les dérobant également. Du reste, c’était un gâchis de laisser autant de sang en suspens, alors la femme vida copieusement les quatre litres et quelques millilitres qu’il y devait rester dans un coin plus sombre pour ne pas attirer le dégoût des marines. Probablement que personne n’aurait rien à redire, d’autant plus que la perte de son sang permettrait de ralentir sa décomposition, dommage qu’avec ses cervicales brisées sa transformation soit impossible. Cela aurait pu être une idée à soumettre pour avoir des informations, mais la chance n’avait pas l’air de faire partie de l’équation aujourd’hui, mis-à-part pour ce qui semblait être le dénouement final de cet affrontement.

Vesper ne comprenait pas totalement pourquoi leurs ennemis s’en allaient, en vérité vu leur nombre, vu leur puissance, c’était relativement plié. D’autant que sans doute que les appels de renforts n’avaient pour le coup pas dû être envoyés. La marine n’était décidément pas prête pour ce genre d’assaut, peut-être est-ce que la faille énorme qui venait d’être exploitée serait relevée par les plus puissants pour rectifier ce défaut, mais la dame en doutait, d’une part parce qu’ils n’avaient jamais rien fait du genre, et d’autre part parce qu’au final leurs ennemis avaient abandonnés au lieu de poursuivre.
-Leurs pertes, en conclut le vampire avant de traîner sa proie jusqu’au type responsable de s’occuper des cadavres de primés et attrapa la fiche pour la remplir elle-même, soupirant d’avance de la prime maigre qu’elle en tirerait désormais qu’il était mort.

L’escargophone sonna pour qu’on lui signale que tout était de nouveau sous contrôle dans la base et que les roulements avaient été effectués, ce à quoi elle répondit qu’ils pouvaient tous êtres fiers de ce qu’ils avaient accompli aujourd'hui, elle proposait une cérémonie pour le soir même, aux honneurs des victimes et des soldats ayant périt ce jour-ci, au port. Elle y ferait brûler des poussières de bois, comme pour symboliser les âmes s’envolant, chose qu’elle avait déjà faite à d’autres occasions aussi lugubres. Bien sûr cela ne changeait rien à son état d’esprit personnel, la guerre avait toujours eu cet attrait excitant et au final aussi insipide sur son début que sur sa fin, mais elle savait que ce genre d’attention était bien accueilli par ses effectifs, par ses pairs, alors si elle pouvait alléger les peines de certains, leur donner matière à réflexion ou tout simplement un spectacle apaisant, c’était toujours cela de prit.



Résumé:
Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Contre-amiral
Sakuga Keigo
Messages : 1904
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue46/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue235/750Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (235/750)
Berrys: 228.299.567.400B
Contre-amiral
Mer 23 Fév - 11:59

Aux Portes du Rêve, aux Tréfonds du Cauchemar

Unite & Vesper Ahriman [Event]

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Symbole_Constantiniste


     « T’as perdu fiston. », entendrait-alors le Keigo, il se verrait alors de nouveau dans cet espace si blanc sans aucun endroit où s’asseoir ou se reposer. En élevant le regard, cette porte était encore là entre-ouverte comme si quelqu’un c’était échappé de celle-ci. Regardant alors dans la direction qu’il avait entendu la voix de son père, le bilcan soupirait.

« Ai-je vraiment droit à cela... », se dirait-il en fermant son poing et en avançant vers la porte. Il le savait ce qu’il venait tout juste d’éveiller. Ce sentiment d’incompréhension ou de culpabilité. Méritait-il de posséder une telle puissance, devait-il l’utiliser pour asservir comme l’ont déjà fait certaines autres personnes. Cette force ne lui appartenait peut-être même pas, néanmoins c’était par l’envie de faire briller ses alliés qu’elle s’était révélé. Il le ferait autrement la prochaine fois, il s’entraînerait peut-être dans le but que cette force ne lui fasse pas aussi peur qu’aujourd’hui. Ainsi il prit la porte qui l’attendait là pour sortir de ce sommeil. Il fallait fêter la fin de cette aventure avec les personnes qu’il appréciait après tout non ?

Le Vice-Amiral avait embarqué à bord du navire de Unite où Sakuga Keigo était pris en charge. Il était posé sur le pont et avait arrêté de donner des ordres. Pour lui, cette journée était une défaite. Il avait plusieurs fois remercier humblement le Colonel de la Division Scientifique d'avoir récupéré la page. C'était finalement à l'aube de la dernière journée de leur voyage qu'il serait posé sur le pont, à l'écart des autres, un écart relatif du fait de sa taille."
Ses blessures étaient à peine visibles, mais celles du coeur étaient bien plus profondes qu'auparavant.

Le blond avait à peine émergé de son sommeil qu’il se rendait sur le pont en prenant appui sur ses armes il avait encore besoin de repos. Penny l’engueulerait certainement encore pour ne pas respecter le repos nécessaire pour que toute ses blessures ne se ferment.

« Quelque chose ne va pas Vice-Amiral ? », dirait-il alors en voyant son camarade membre de l’amirauté attristé.

Le Vice-Amiral regarda le Paladin. Cette figure du constantiniste pourrait voir la croix qui pendait au cou du géant, et constaterait sûrement qu'ils avaient le même symbole qui les rapprochait. Il se mordrait la lèvre avant de dire d'un ton désolé :

« Les échecs s'accumulent, Paladin. Les Décimas, les guerres qui se sont enchaînées, et aujourd'hui... Je doute de la voie que j'emprunte aujourd'hui. »

Le bretteur fermait alors le poing pour regarder celui qui était encore techniquement son supérieur hiérarchique. Le Vice-Amiral Machigan avait subi des défaites récentes et des échecs mais il restait un symbole d’espoir pour tout ceux qui croyaient en la marine comme les autres membres de l’amirauté. Le Paladin se devait de porter correctement ce pourquoi il se battait, donner l’espoir à autrui.

« Vous devez sûrement savoir pour ce qui s’est passé avec là Vice Amiral Helmaroc. Que dis je la Paladine, a cause de mon incompétence elle a perdu l’usage de ses deux yeux. Je pourrais citer également la mort de la famille Cruz comme un échec de ma part. Nos chemins sont tous emprunts d’embûches et de défaites. », dirait-il d’une voix qui se voulait rassurante. « Doutez vous de notre gouvernement mondial et de notre saint Constantin ? Car je pense que tant qu’on continuera à porter nos prières envers eux, ils nous récompenseront pour l’assiduité de notre foi. »

Le paladin avait lui aussi  connu cette incapacité, les défaites incessantes, la mort de précieux compagnons, il ne pouvait que comprendre le géant.  Il sembla réveillé par les paroles de Sakuga, et serra le poing sans signe d'hostilité :

« Je ne douterai jamais de notre Saint et du Gouvernement Mondial. Je... Vous avez raison. Paladin... Non, Contre-Amiral Keigo. Je souhaite m'affilier à Unite. J'ai vu les exploits que vous réalisez ensemble. Permettez-moi de vous épauler dès que vous en aurez besoin. Je pense pouvoir progresser à vos côtés. »

Le Contre-Amiral souriait alors que la famille de Unite grandissait dans la bénédiction du Saint-Gouvernement Mondial. Le bretteur souriait alors avant de s’asseoir au sol et de répondre au géant.

« Unite est comme une famille pour moi, chaque compagnon d’équipage chaque personne malgré leurs confessions religieuses différentes ou leurs opinions différentes œuvrent pour le bien et le salut de notre Gouvernement Mondial. Vous êtes le bienvenue avec nous Vice-Amiral Machigan, progressons tous ensemble pour nous permettre d’écrire cette légende celle qui vaincra les ténèbres et qui illuminera nos prochaines générations pour l’éternité. », dirait-il alors en le regardant. « Cela me fait penser que je devrais peut-être demander au Colonel Seyfried de se joindre à nous pour cette grande aventure... »

C’était de cette manière si innocente que le Keigo s’endormit alors à la belle étoile en repensant à toute cette aventure. Il bavait qu’à l’idée d’un seul endroit où il pourrait certainement vaincre les adversaires qu’il avait croisé aujourd’hui, le Nouveau Monde…
     


Les réponses de Machigan ont été vu avec le MJ.

Sakuga Keigo est lvl 44 - Bretteur pur & Vitesse Surhumaine

Merci à Erwin et au staff pour cet event ! Next step : New World !

Equipement:

Techniques utilisées:

_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Logan Seyfried
Colonel
Logan Seyfried
Messages : 518
Race : Humain
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue41/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue143/500Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (143/500)
Berrys: 82.557.456.000 B
Colonel
Mer 23 Fév - 21:01


Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar





Logan n’avait pas pu se baser sur son haki de l’observation, ce qui témoignait encore d’avantage de la puissance de la femme qui lui faisait face. Ironiquement, c’était cette capacité avancée qui avait causé sa perte tant elle n’avait pu se focaliser entièrement sur le Seyfried. Elle avait commit l’erreur de sous-estimer le colonel de la division scientifique. Une seule seconde avait suffit, Logan s’était emparé de la page manquante du traité !

De profondes entailles s’étaient dessinées sur certains des bras du monstre. La douleur était vive et perdureraient longtemps après l’affrontement le temps de la cicatrisation. Cependant, l’adrénaline avait prit le dessus. Logan n’aurait pas lâché cette page pour tout l’or du monde et maintenant qu’il l’avait, il devait fuir. S’éloigner de cette femme qui le supplantait dans bien des domaines pour mener à bien la mission qui leurs avait été confiée. Elle était trop forte que pour prendre le risque de rester dans son périmètre.

Malheureusement, Logan se retrouva démuni face à la voleuse. Il n’aurait pas le temps de réagir face à son assaut et celui-ci pourrait être mortel. Le Seyfried n’en savait rien, la voix de son assaillante étant toujours muette… Le destin allait parler et apparemment, l’heure de Logan n’était pas encore venue. La glace avait sauvé sa vie ainsi que la conservation de la page manquante. Logan avait eu raison de miser sur Celsius au début des affrontements !

Le Seyfried n’avait pas le luxe d’aider Celsius Jones. Il se devait de partir immédiatement. Un regard entendu en direction de l’Iceking et un hochement de tête reconnaissant était tout ce que le rouquin pouvait se permettre. Une nouvelle fois, le blanc de cheveux avait intercepté le projectile en direction de Logan et avait fait barrière de son corps pour lui permettre de fuir. Le Seyfried avait une nouvelle fois usé du Soru, purement et simplement, pour s’éloigner de la voleuse le plus rapidement possible tout en se rapprochant de la base, la ou la sécurité serait maximale.

Rapidement, le Seyfried était retourné à la base. L’atmosphère semblait s’apaiser légèrement mais le Seyfried restait tendu et sur ses gardes après les récents évènements. Il lui faudrait un peu de temps pour réellement se calmer et se détendre. Quoi qu’il en soit, il se dirigea donc en direction de la salle principale dont la garde allait se relever prochainement lors des rondes à échéances fixes. Il avait retrouvé Minerva, Nikiti, Sol et Ciel sur son chemin. Ceux-ci l’avaient accompagné, expliquant qu’ils avaient attestés de la mort du Vice-directeur Bravik. Malgré le fait que la page manquante était de retour, l’heure n’était pas réellement à la fête… Ou peut être que si ? Finalement, malgré quelques vies perdues, l’abolition de l’esclavagisme n’était plus un rêve… C’était un fait !

“Attendez-moi ici, je vais ramener cette page à Fernand."

Dit-il après avoir prit le temps de discuter un peu avec son équipe. Alors qu’il rentrerait, il se retrouverait face à Penelope avec qui il avait préalablement eu droit à tellement peu de temps. Il ne pouvait toujours pas trainé cela dit, la salle allait se refermer rapidement, il n’aurait donc que le temps de lui glisser quelques mots.

“Colonel Ainsley, merci pour votre aide et la confiance que vous m’avez témoignée. Votre aide a été excessivement précieuse. Sans vous, je n’aurais peut être pas pu ramener ceci.”

Dit-il en montrant la page, armé d’un sourire bienveillant avant de s’engouffrer en direction de Fernand. Celui-ci l’accueillerait avec un stress manifeste, témoignant de l’importance de la mission et de la catastrophe qu’était la modification.

“C’est ça que tu cherches ?”

Dit Logan en lui rendant l’original sans plus de cérémonie. Le vice-directeur du CP8 pourrait enfin souffler et sa confiance en Logan avait apparemment dépassé le stade de la méfiance. Faisant une légère entorse, il montra au Seyfried la différence entre les deux versions, une mettant l’accent sur les nobles en plus des Dragons Célestes… La mission avait sans doute été commanditée par un de ces fameux nobles dont la décision n’arrangeait pas les affaires… La plupart des esclaves étaient détenus par des nobles, cette simple phrase avait donc toute son importance !

“Comme quoi, en faire une copie c’était vraiment une mauvaise idée.”

Ironisa le rouquin faisant référence à l’énorme méfiance dont avait fait preuve le Sekllig un peu plus tôt dans la journée, finalement à juste titre. L’homme s’était manifestement bien détendu et avait même prit la peine de rigoler légèrement avec le colonel de la division scientifique.

“Du temps où j'étais chroniqueur, j'avais moins de problèmes de tension. Heureusement grâce à vous, nous avons échappé au pire scénario... Logan Seyfried, les Cipher Pol 1 et 8 vous sont redevables. Nous ne manquerons pas de vous venir en aide si l'occasion se présente. Par ailleurs, je transmettrai à mon supérieur vos exploits.”

“Avec plaisir, c’était pour le bien de tous. D’ailleurs, n’hésitez pas à me contacter à l’avenir si besoins. Vous pourrez me joindre via cette ligne privée.”

Logan lui avait par la même occasion transmit un moyen de communication prioritaire espérant que Fernand ferrait de même. Après tout, cet homme était excessivement compétent et ce genre d’individus destinés à de grandes choses, il était un atout non négligeable.

“Qu’est-ce que vous savez sur la personne qui s’est emparée de la page ?”

“Pas grand chose. Elle était forte… Très forte. Plus que moi en réalité, en combat frontal je n’aurais sans doute pas pu la vaincre. Elle avait une étrange capacité... Elle s’était débrouillé pour porter le visage du Contre-Amiral Malard, paix à son âme, comme un masque.”

Les deux semblèrent réfléchir pendant quelques secondes avant de reprendre leur échange pour se séparer bientôt après avoir échangé les dernières informations utiles et mener à bien la fin de la mission.

“Très bien, je vais re sortir pour faire un état des lieux et voir l’état de nos troupes. Au plaisir de te revoir dans de meilleurs circonstances.”

Et sur ce dernier échange qui se voulait amical, le rouquin disparu alors que la porte s’ouvrait pour une nouvelle ronde. Peut être que le Seyfried éternuerait alors que Sakuga parlait de lui un peu plus loin…






Merci pour l'évent c'était super cool <3

_________________
Logan Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 3001

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 23 Fév - 21:58


La toux grasse de l’apocalypse avait laissé place aux rafraichissements d’un lendemain sans drame. Les yeux levés vers le ciel, les représentants des proéminentes familles des Dragons Célestes étaient réunis dans un seul et unique but : décider du destin de milliers d’êtres vivants. Le traité contre l’esclavagisme avait été enregistré, et les termes précis n’empêchaient pas les membres de la plus haute instance mondiale de pratiquer celui-ci pour l’instant. Leurs descendants seraient bien sûr concernés, mais eux… Pour autant, toutes les personnes réunies avaient un point en commun. Elles représentaient à travers leurs idéaux religieux le Constantinisme au sein du Gouvernement Mondial. Bien sûr, les familles n’étaient pas entièrement converties, et ne le seraient sûrement jamais, et certains arboraient cette foi comme un étendard plus que comme une conviction…

Cependant, sous l’impulsion de Saint-Constantin, ils s’étaient réunis en ce jour pour discuter de leur implication dans le traité. La Rêverie se conclurait sans leur avis, puisqu’ils étaient de toutes les manières au-dessus des lois de ce monde.


Tomoe Sayakatori & Charlemagne De Bourbon
Dragons Célestes

La première à parler était la représentante des Sayakatori. Cette lignée avait pris de l’avance, puisque vingt-cinq ans plus tôt ils avaient eux-mêmes aboli l’utilisation des esclaves au sein de leur famille. C’était en raison des valeurs transmises par Tomoe Sakayatori, l’ancienne matriarche dont la rigueur était incroyable. Elle empêchait les siens de tomber dans l’oisiveté, et l’abolition que son héritière avait réalisé avait une signification bien particulière : les esclaves étaient les représentants de cette oisiveté. Chaque autre représentant de chaque famille regardait Tomoe avec un semblant de crainte. Sa posture droite se fit soudain rigide :

    - Avez-vous décidé ?
    - La famille De Bourbon renonce à l’esclavagisme. Loué soit Saint-Constantin.

Charlemagne De Bourbon, « Le Faiseur d’Alliances », avait parlé sur un ton résolu.


Ha-Neul Splande & Lorenzo Di Pierro Monte
Dragons Célestes

Les autres avaient tourné un regard interloqué devant tant d’assurance, et certains ne purent se retenir de faire exploser leurs propres décisions :

    - La famille Splande renonce à engager de nouveaux esclaves. Nous éculerons seulement le stock qui nous reste, déclara Ha-Neul en fermant les yeux.
    - La famille Monte s’engage à affranchir tous ses esclaves.

La déclaration sembla monter au-dessus de celle de la représentante des Splande, mais ce fut la voix de Tomoe qui résonna soudainement :

    - Que la famille Splande nous transmette une liste complète de leurs esclaves, ainsi que leur âge et leur sexe, en guise de bonne foi.

C’était une forme de surveillance, mais Ha-Neul ne pouvait pas refuser. Ils n’étaient pas ici en train de simplement délibéré, ils voulaient créer une alliance pour faire pencher la balance en leur faveur lors des futurs décisions… Et certainement renverser les Thermopolis.


Sienna Hurley
Dragon Céleste

    - La famille Hurley s’engage aussi, bailla Sienna du haut de ses dix ans, sans la même conviction que les autres personnes, ayant sûrement prévu d’aller faire joujou avec ces mêmes esclaves.

Cependant personne ne souleva sa déclaration, comme si on n’attendait rien d’elle.

    - Les familles Nago, Anak Agung et Costa, ainsi que Cléon de Thermopolis nous ont fait parvenir leur désir de renoncer à l’esclavagisme, récapitula Charlemagne avec un sourire amusé.
    - Cela représente environ 300.000 esclaves dans le monde, constata Ha-Neul en soulevant le registre devant elle.
    - La façon dont on s’en débarrasse ne tient qu’à nous, c’est cela ? Demanda Sienna avec un sourire amusé.
    - Saint-Constantin aimerait qu’ils soient remis en liberté vivants.

« Ce qu’il ne sait pas ne peut pas me blesser. » se dit simplement la représentante des Hurley. Elle massacrerait sûrement des dizaines d’esclaves en revenant chez elle. Le traité profitait finalement à une masse assez restreinte de la population.

    - Les esclaves d’usages dans la Cité Céleste sont tolérés pour l’instant, cependant aucun de nos familles n’en donnera pour remplir les quotas, dit Tomoe en faisant référence aux personnes utilisées pour faire tourner la ville.

Finalement, chacun acquiesça. Il n’y avait pas de contrat entre Dragons Célestes. Les voix en faisaient office, car ceux qui trahissaient leurs parts du marché se retrouvaient souvent isolés… Et complètement désespérés.


Le Seigneur des Murmures


La salle où iel se trouvait n’avait pas de portes en apparence. Un globe terrestre ainsi que différents ouvrages historiques étaient étalés sur la table où ses mains étaient posées. Iel regardait les images des escarméras volés à la base marine où s’étaient déroulés les événements quelques jours auparavant. Comprendre, apprendre, c’était se permettre de progresser, iel en était convaincu. C’était surtout un moyen de distribuer les torts : chacun et chacune avait sa mission. La Sans-Nom était chargée d’occuper Celsius, la Voleuse du Traité était chargée de de transporter le traité, et O’Bone d’occuper la personne qu’il considérait comme la plus puissante du champ de bataille. Ils n’avaient l’ordre de tuer personne, et c’était peut-être là leur erreur. Le plan avait été mis en place dans la précipitation, empêchant une infiltration longue.

L’Homme aux Milles Visages s’était d’abord infiltré dans l’équipage du Contre-Amiral Mallard et avait empoisonné celui-ci et ses hommes. Le timing était précis, puisqu’iel avait dirigé les mouvements de Hert, le Dynamiteur, de Simon Stanislas et de Celsius Jones vers cette île. Le dernier Supernova avait eu un comportement bien trop coopérant, et cet élément là n’était pas prévu dans ses plans. Iel repassa les autres Wanted qui se trouvaient en liasses organisées sur sa table, avant de s’arrêter sur le visage de ceux qui n’avaient pas répondu à l’appel…

Les Supernova étaient plus difficiles à contrôler qu’iel ne l’avait prévu, cependant ce n’était qu’une variable ajustable pour la prochaine fois. Au moment de l’explosion, l’Homme aux Milles Visages avait simplement tué le Vice-Directeur du Cipher Pol 1 avant qu’il n’appelle des renforts, puis avait utilisé sa technique spéciale pour prendre son visage. Pendant ce temps la Voleuse du Traité avait rencontré une Colonelle qui n’était pas sortie de la base. Elle s’apprêtait à la tuer, mais quelqu’un l’avait retenu. Qui ? Elle regarda l’enregistrement à nouveau.

    - Ne la tue pas.

Le Vice-Directeur du Cipher Pol 1 était situé au niveau de la porte. La Voleuse assomma la Ainsley qui tentait de fuir et regarda l’Homme aux Milles Visages. Un sourire déforma le visage en train d’adhérer à sa peau, et il regarda l’Escarméra situé au plafond. Celui-ci s’éteignit un instant plus tard, sans que plus aucune image ne paraisse. Iel contempla un instant l’absence d’images. C’était à prévoir, cette personne avait un plan. Un plan qui concernait certainement cette Penelope Ainsley et l’équipage de Unite… Et il s’était peut-être déjà intégré dans l’équipage en question sous les traits de l’un de leurs camarades, en imitant le comportement, les réactions, jouant, s’amusant, jusqu’au jour où il mettrait son plan à exécution.


Fernand Skellig, "Le Chroniqueur"
Vice-Directeur du CP8

Le traité fut remis en mains propres aux Archivistes, ces mystérieuses personnes qui travaillaient sur l’île du Cipher Pol 8. Anciens Agents d’élites, parfois même anciens hauts gradés à la retraite, la plupart vouaient leur vie à consigner les traités sur cette île et ne la quittaient jamais. Ils avaient abandonné leur nom pour un matricule, à l’image des prisonniers d’Impel Down, et leurs regards parfois vides donnaient l’impression d’avoir affaire à des entités du néant.

Il fut heureux de quitter les locaux au cinquième jour de la Rêverie… Quand il reçut un appel qui lui glaça le sang. « Marijoa a été attaqué. ». C’était le seul contenu, mais il pouvait deviner grâce à tout ce qu’il savait qui était à l’origine de cet assaut. Ça avait toujours été une possibilité, et à vrai dire personne n’était dupe. Parmi les hautes instances du Cipher Pol, tous les directeurs, à l’exception peut-être ironiquement de celui du Cipher Pol 3, étaient plus ou moins préparés mentalement à une telle situation. L’heure et l’endroit étaient inconnus, mais Viktor Poka le lui avait dit. Alors pourquoi des mesures exceptionnelles n’avaient pas été prises ?

Ce n’était pas parce qu’ils ne le voulaient pas. C’était qu’ils ne le pouvaient pas. Le manque de puissants combattants dans le Gouvernement Mondial après le départ de Lida Asya et de ses hommes se faisait de plus en plus sentir, et la situation n’allait pas s’améliorer. La nouvelle génération n’était pas faible, elle n’avait pas le temps de se former. Entre les Empereurs qui gagnaient en puissance, et les armées de l’undeground qui s’éveillaient à une puissance non atteinte depuis dix ans, les forces de leur côté ne progressaient pas. Il y avait heureusement le retour du Cipher Pol 9 qui devrait changer la donne mais… C’était un problème structurel à présent. La marine requérait de puissants combattants qu’elle n'avait pas en grand nombre. Ils auraient beau mettre au point des traités contre l’esclavagisme, ils ne pourraient pas protéger les populations. Les esclaves n’existaient pas que dans les pays gouvernementaux, ils existaient en dehors de celui-ci.

Article n°1 : A compter du premier jour de 1508, le Gouvernement Mondial déclare l'abolition de l'esclavage pour tout individu. Durant 100 ans, les dragons célestes se verront exemptés de cette loi. L'abolition de l'esclavagisme ne permettrait pas de créer de nouveaux esclaves, mais ne redonnerait pas leurs droits aux esclaves actuels.

Article n°2 : L’écoulement des stocks d’esclaves est à la liberté de leurs possesseurs. En cas d’affranchissement, le Gouvernement Mondial s’engage à les considérer comme des citoyens sous conditions qu’ils n’aient pas précédemment contracté une prime ou commis un acte répréhensible par la loi.

Article n°3 : […]

Article n°32 : La loi ne peut subir aucuns changements avant la Rêverie suivant sa création. […]

Article n°82 : L’abolition de l’esclavagisme comprend toutes les espèces humaines, y compris les vampires, géants, ailés, naines, hommes-poissons et gnomes, ou dont la lignée comprend au moins un humain.

Article n°83 : Les prisonniers de guerre peuvent toujours être utilisés pour des tâches dites d’esclavagisme sous la supervision d’Impel Down. De ce fait les prisonniers d’Impel Down sont les seuls exemptés de ce traité. […]

Article n°212 : Les combats d’arène entre prisonniers demandent à présent le consentement de ceux-ci, sous couvert que la récompense du contrat soit égale ou supérieure à la valeur de la vie du prisonnier selon le calcul proposé dans l’article n°213.

[…]

Article n°732 : Un recensement des populations doit permettre d’identifier les habitants de chaque royaume appartenant au Gouvernement Mondial.

[…]

Le traité continuait ainsi jusqu’à l’article 1120. Chacun d’entre eux expliquait une situation qui semblait être une exception, mais le cœur du traité abolissait bel et bien l’esclavagisme et donnait une raison à certaines personnes d’affranchir les leurs… Au final, la loi était la loi. Fermant les yeux Fernand Skellig se demanda de quelle maladie le Gouvernement Mondial allait pouvoir souffrir à l’issue de cette Rêverie.


Note de fin d'event : Félicitations, vous avez atteint la fin de l'event. Les récompenses vous seront transmises ultérieurement, même si vous avez déjà eu la promesse de subordination de Machigan Chesterfield qui passe en PNJ au service PI et continuera d'être animé par le staff.

Vesper > Je te confirme l'attribution des possessions du PNJ et tu auras le détail en même temps que les récompenses des autres.

Vesper est crédit de 12.450.000 B pour la mort de Lan Sao.
Dorian est crédité de 10.500.000 B pour la mort de La Bomba.
Logan est crédité de 17.250.000 B pour la mort de Hert.

Vesper a grade up à Colonelle.
Unite reçoit 3 PNJs Sergent-Chef, dont 2 qui ont une montée rapide, deux niveaux quand le possesseur gagne un niveau. Le dernier a une montée classique.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sauter vers: