Le Deal du moment : -34%
Blink Mini, Caméra de surveillance ...
Voir le deal
22.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7]
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 1 Oct - 20:56


Quatre jours après le début de la Rêverie.


Vice-Amiral Machigan Chesterfield

Peu d’éléments avaient fuité sur ce qui se produisait à l’heure actuelle à Marijoa, sinon que les souverains de ce monde étaient en train de décider du sort de leurs semblables. Leurs semblables, les humains, étaient sur un pied d’égalité avec eux contrairement aux Dragons Célestes que les lois intéressaient peu, sinon pour les manipuler à leur guise et ne jamais les appliquer. Pourtant, le traité qu’ils avaient signé quelques heures plus tôt était historique, et devait être entreposé sur l’une des rares îles à bénéficier d’une protection renforcée et d’un lien presque exclusif avec le Cipher Pol 8.

Les équipages menés par le Contre-Amiral Sakuga Keigo et par le Vice-Amiral Machigan Chesterfield étaient les têtes de proue de cette opération. Le second se situait en fermeture de la formation d’escorte, tandis que deux autres navires entouraient celui sur lequel se trouvait le traité. La formation ne serait brisé qu’en abordant l’île intermédiaire sur lesquels il était traditionnellement admis de se stopper.

Le contenu du traité n’avait pas été ébruité à beaucoup de personnes, mais certains aimaient pavoiser et c’était le cas d’un des membres du Cipher Pol 8 qui avait affirmé auprès du Keigo qu’ils entouraient le traité contre l’esclavagisme. Contre, était le terme le plus précis : la loi devait stipuler clairement la décision des souverains. Dans le feuillet se trouvait apparemment écrit qu’aucun « habitant des mers ne pourrait posséder un autre humain sous le terme d’esclave, impliquant la condition d’obéir à des ordres sans contrat et sans rémunération. ».

    - C’est quelque chose comme ça, avait dit l’homme en dévisageant l’ange dont le peuple était concerné par cette pratique.

Il y avait bien sûr plus d’humains qui se vendaient en réalité, car ils étaient beaucoup plus nombreux, mais ils étaient si nombreux que proportionnellement l’esclavagisme faisait plus de ravages sur les populations hybrides. Cette réalité, le discours de Saint-Constantin sur l’esclavagisme quelques semaines plus tôt l’avait relevée.


Bravik, "Demon Slayer" & Fernand Skellig, "Le Chroniqueur".
Vice-Directeurs du CP1 & du CP8

Plusieurs figures connues se trouvaient sur les navires. Le Vice-Directeur du Cipher Pol 1, Bravik, un vieil homme-démon dont les longues années de service au sein des Cipher Pol avaient enfin été récompensées après la mort de son prédécesseur dans l’assaut d’Enies Lobby, semblait arborer un air fermé comme à son habitude. Il serait même les dents en voyant la terre sur laquelle ils allaient faire une escale de quelques heures, et repensaient à sa dernière conversation avec sa Directrice à Enies Lobby quelques jours plus tôt. La jeune femme avait prévu les événements de ce jour, et elle lui avait recommandé une infinie vigilance.

C’était sur un autre navire que se trouvait le Vice-Directeur du Cipher Pol 8, Fernand Skellig. Il était le représentant de son agence, et était venu avec une petite armada de ses hommes, une dizaine de ses agents les plus bureaucrates, qui seraient en charge des 298 démarches à réaliser une fois arrivé sur place, et qui devraient précéder aux 722 autres démarches sur l’île d’archivage. Tant qu’ils ne seraient pas arrivés au bout de ces procédures, ils ne pourraient pas sceller et diffuser le traité à travers le monde.


Contre-Amiral George Malard

Enfin, le Contre-Amiral George Malard était venu en renfort avec ses hommes pour soutenir l’équipage du Keigo. Il avait d’ailleurs dû utiliser un navire commun avec son collègue, et s’était retrouvé à déborder sur l’espace personnel des habitants du bâtiment naval.

    - Ah, vous savez ce qu’on dit, jamais mieux servi que par soi-même ! Plaisanta-t-il en se resservant d’une part de gâteau qu’avait fait un de ses mousses. Allez, bon appétit ! Ajouterait-il en rigolant.

Et il dévorerait pour la deuxième fois le succulent moelleux au chocolat, raffolant de toute évidence du goût sucré et proposant à ses collègues de partager avec lui ce moment de complicité : il voulait se faire accepter par le Paladin et ses alliés, ce qui le poussait à se rendre auprès d’eux en riant fort. De toute évidence, il voulait faire bonne impression.

L’île du Brakkar était un lieu gouvernemental, protégé par les gouvernementaux et dirigé par un maire qui faisait partie de la marine et cumulait donc des fonctions plurielles, à la fois politiques et militaires. A l’image des compétences de leader qu’on lui reconnaissait, il avait mis en place un grand nombre de défenses sur Brakkar, et on surnommait cette île « L’Imprenable Bureauté ». Pourtant, les événements de la Rêverie n’étaient pas propices et l’un des rois avait commandé qu’une partie de son armée locale l’accompagne, réduisant les troupes de l’île de presque moitié.

C’était donc avec appréhension qu’il attendait l’arrivée des troupes de la marine, et qu’il priait pour que les mouvements révolutionnaires qui avaient été aperçus six îles plus loin ne se manifestent pas ce jour-là…

Ordre de réponse :
Sakuga - Vesper - Logan - Penelope - Dorian
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 1401
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue44/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (44/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue120/500Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (120/500)
Berrys: 5.193.617.400B
Lun 4 Oct - 20:08

Aux Portes du Rêve, aux Tréfonds du Cauchemar

Unite & Vesper Ahriman [Event]

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Symbole_Constantiniste

       Quelques jours après avoir déambulé à travers le monde pour accompagner la noblesse royale à Marijoa, l'équipage de l'ange se retrouvait ici. L'homme se tenait ici sur le pont de son navire en observait l'horizon en y repensant aux dernières semaines où il avait été plutôt inactif en vérité. Il avait fait reconstruire l'île de Shimotsuki Town et avait expressivement demandé à la plupart des Ailes de Unite de rester en alerte et en position à travers le monde afin de pouvoir se tenir prêt à intervenir à n'importe quel moment pour défendre une position.
L'ancien pirate avait donc pris le temps de revêtir une tenue plus adéquate  pour la mission qui l'attendait aujourd'hui. Il portait un beau costume blanc et bleu aux couleurs du gouvernement mondial ainsi que sa grande veste de Contre-Amiral de la Marine. Il l'avait préféré à sa veste de Paladin pour la simple et unique raison qu'aujourd'hui il obéissait simplement aux ordres de son corps militaire et non de son corps religieux. Serrant alors sa cravate autour de son cou, il avait préféré aujourd'hui un petit bracelet discret avec le symbole du Constantinisme plutôt que son fidèle pendentif.

«Il est vrai. J'espère que cette mission ne sera pas trop complexe. Je tiens à ce que nous n'ayons pas à déplorer de pertes humaines aujourd'hui.», dirait-il en mangeant un petit biscuit en forme de fleur en répondant à son collègue Contre-Amiral.

Il avait un goût plutôt sucré et le bretteur observait l'île du Brakkar à distance tout en pensant à sortir son nouveau jouet qui était habilement caché derrière un drap au côté d'un véhicule du même type. Il avait pensé à les faire embarquer sur le navire avant de partir à cette mission. C'était son petit grain de folie et il espérait que ce petit cadeau fasse bien plaisir à la Ainsley qui était elle aussi de la partie. Courant alors dans la direction pour trouver son amie ainsi que trouver le Colonel Karmon, le bretteur était déjà fier de sa future bêtise.

«PENNYYYYYYYYYYYYYY, DODOOOOOOOOOOOOOOOOOO, j'ai une surprise pour vous !!!!», dirait-il en cherchant ses précieux nakamas. Il espérait qu'ils apprécieraient la surprise qu'il leur réservait.

     


_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 103
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue23/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue39/80Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (39/80)
Berrys: 53.379.000 B.
Mer 6 Oct - 15:40





You Must Construct Additional Pylons, Tour 1


Une nouvelle journée, une nouvelle tâche. Celle-ci était de défendre le sur-défendable, mais malgré la facilité de l’épreuve, Vesper, d’expérience, s’était dit qu’il ne valait mieux rien laisser au hasard. Dès son arrivée, elle avait fait mettre son navire de flanc pour renforcer l’enceinte du port et avait laissé le maître canonnier et ses comparses garder le bâtiment ainsi que les réparateurs, il resterait en faction là, et si jamais il était envoyé par le fond il gênerait sans doute au moins un peu l’accès au dock. Le reste était descendu, et ses deux sergents avaient pris les éléments restants pour consolider les remparts, à défaut d’avoir plus amples informations sur leur tâche particulière.

Le lieutenant s’était ensuite mis en quête de vérifier et d’optimiser les défenses du port, jusqu'à ce que le navire du Contre-Amiral ne fasse irruption en mouillant sur les quais. La femme s’étonna de voir à quel point le destin s’évertuait à les faire se rencontrer, comme si le monde tentait de lui envoyer un message. En général ce genre de signe n’était pas à l’avantage des gens qui la rencontraient, mais qui savait ?

Quoi qu’il en était, le gradé descendait via la passerelle dans une expression étrange qu’elle ne lui avait jamais vue. Il s’était mit à hurler pour partir à la rencontre de membres qu’il devait sûrement connaître, et la femme d’âge mûr le laissa passer à côté d’elle sans rien dire, attendant de voir les réactions des gens autours et notamment ceux qui étaient interpellés. Apparemment il avait une surprise pour eux, grand bien leur fassent. La dame se tourna vers un des marines qui sortait un paquet d’allumettes qu’elle lui confisqua.
-On vient de déplacer la poudre, attends quelques minutes avant de fumer, lui ordonna-t-elle avant de lui rendre.
-Merci, M’dame.
-Sinon tu peux t’éloigner, mais reste à portée de voix, si quelqu’un a besoin de toi je ne veux pas que l’on ait à venir te chercher, compris ?
-Compris, Lieutenant ! fit le marin avant de lui renvoyer le clin d'œil qu’elle lui avait fait.

La garde était toujours une histoire d’attrition et s’assurer que chacun avait un moment de répit pour éviter d’entrer dans la monotonie ou l’ennui était primordial pour constituer des tours de garde et des défenses solides. Chacun savait cela, évidemment, mais d’un œil extérieur c’était nettement plus visible, d’où l’intérêt pour le vampire de contrôler cette partie là d’une manière où d’une autre.

Le regard de l'œil unique de Vesper se concentrait sur le dock, plutôt paisible, avec quelques chants martiaux pour se donner une cadence, peu de mouvement cela dit, à part du côté du navire qui venait d’arriver. Le reste était plutôt statique et pour l’instant pas trop tendu, pas tellement relaxé non plus, visiblement plus dans la moiteur de l'événement de l’arrivée de deux Contre-Amiraux. Ce qui voulait dire que la chaîne de commandement allait être divisée, bien que devant travailler de concert. En l’absence de directives claires pour l’instant, la dame d’âge mûr ne savait dans laquelle des deux divisions elle se trouvait, sans doute que cela n’était pas particulièrement important à leurs yeux de toute manière, après tout l’envergure de l’opération n’était qu’infime pour les moyens qu’ils pouvaient déployer.

Le vrai travail allait sans doute se trouver sur les épaules des colonels et autres commandants, bien plus dédiés à ce genre de tâches. Cela ne les empêcherait sans doute pas de devoir suivre quelques directives de la part de leurs supérieurs, néanmoins Vesper doutait que ceux-ci aient véritablement du travail à effectuer, autrement que représentatif. La suite des évènements lui donnerait peut-être tort, ou pas, quoi qu’il en était, elle avait une curiosité naissante concernant les hommes et femmes se situant au poste qu’elle pensait être le plus exigeant dans cette situation.


Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 463
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue38/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue301/350Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (301/350)
Berrys: 15.644.406.000 B
Colonel
Sam 9 Oct - 2:10


Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar




La silhouette géante de Machigan dépassait de son propre bateau, surveillant l’arrière garde de la formation. Suite aux évènements de l’île hivernale qui avait mené à la résurrection de Pickles et de leur défaite commune face à ce monstre, Logan avait gardé un oeil sur les agissements de ce vice-amiral. Le géant était la tête d’affiche de la garde qui entourait le traité. Fidèle à ses habitudes, le Seyfried avait prit le temps de se renseigner sur les principaux agents avec les quels il était amené à travailler lors de la présente mission. Plusieurs noms étaient sortit du lot, notamment Bravik ou Malard et plus spécifiquement le jeune Keigo qui s’était illustré récemment.

La division scientifique n’avait pas de lien directe avec ce traité. Cependant, tous les agents du gouvernement, quelques soient leurs factions, avaient été mobilisé pour participer à ce grand évènement qu’était la Rêverie avec un grand R. Si Logan s’était retrouvé mêlé à cette histoire de traité, ce n’était pas pour son poste de gradé sous la coupe de Mikai. Non, sa présence était due à ses connaissances pointues sur l’histoire du monde. Son historique, ses erreurs et ses victoires, ses lois ainsi que ses autres traités, ses esclaves et ses libertés. Le gouvernement comptait peu d’historiens de son niveau et si son expertise n’était sans doute pas nécessaire dans le cas présent, le soldat avait probablement été choisis pour la simple raison qu’il dévoilerait toute sa passion à remplir la mission qui lui était attribuée. Un tel tournant dans l’histoire ne pouvait que ravir son coeur d’historien. Etait-ce réellement l’amélioration de la condition des esclaves qui l’intéressait ou ce nouveau pan historique ? La réponse restait toujours en suspend, même aux yeux du rouquin.

Quoi qu’il en soit, c’était finalement sur le navire mené par le fleuron du CP8, à savoir Fernand Skellig vice-directeur de l’organisme, que Logan avait atterrit. Simple circonstances situationnelles ou choix finement amené sans que cela puisse remarquer, personne ne le savait mis à par le Seyfried.

Le scientifique était tranquillement installé au poste de vigie dans le quel il avait pour seule occupation actuelle de se bâfrer d’un sachet de bonbons remplis à ras bord, du moins au début. Plusieurs de ses hommes s’étaient mêlés aux troupes et vaquaient à leurs occupations. L’île de Brakkar n’avait jamais été foulée par le rouquin. Au vu de la destination finale en approche, Logan s’était redressé et avait sauté du postes pour entremêler ses mains ainsi que ses jambes dans les cordages du bastingage pour s’arrêter à moins de 2 mètres du sol la tête en bas, solidement maintenu par les noeuds qu’il avait habilement fait autour de sa jambe lors de sa chute dans un geste habitué. A l’image d’une araignée pendant du plafond, c’est la tête en bas qu’il s’était adressé à Skellig.

“Prêt pour des heures de paperasses ?”

Dit il simplement sur un ton amical à Fernand, vice-directeur du CP8. Si tout se passait bien, il était finalement le seul haut gradé de la formation qui aurait encore des comptes à rendre ainsi que des heures de travail sur les bras. “L’imprenable bureauté” profitait des infrastructures idéales pour ce genre d’opération comme en témoignait son nom. Logan avait préalablement prit le temps d’étudier avec attention les plans de l’île gouvernementale qu’il avait pu trouver dans les bureau de l’île mère. Une île pleine d'archives comme celle-ci devaient sans doute répertorier bien des secrets particulièrement intéressants...





_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Penelope Ainsley
Éclats de Rose
Penelope Ainsley
Messages : 151
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue31/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue65/220Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (65/220)
Berrys: 80.250.000 B
Dim 10 Oct - 17:01

She's beauty, She's Grace She'll punch you in the face

Aux portes du rêve, Aux tréfonds du cauchemar

Contrairement à d'autres, la détente ne me venait pas facilement dans de telles circonstances. Le moment était historique après tout et, si l'on en croyait les rumeurs, nombre de gens auraient tout avantage à s'assurer que ce document précieux n'ait pas l'occasion d'entrer en vigueur. Certes, rester tendue n'était sans doute pas la meilleure des idées puisqu'il valait mieux conserver son énergie pour combattre, juste au cas, mais je peinais à faire preuve du même détachement que Sakuga. L'ange avait l'air de prendre notre mission pour des vacances et, contrairement à ce qu'on pourrait le croire, je lui en étais reconnaissante. Bizarrement, le voir aussi confiant m'aidait moi aussi à relativiser et j'imaginais que d'autres membres d'équipage pensaient sans doute comme moi. Tout de même, n'était-ce pas incroyable que moi, la petite Penny d'Ironfall, soit impliquée en ce transport historique ? De sombre inconnue, j'étais devenue Colonelle et je participais maintenant activement à la cause permettant d'améliorer ce monde pour le bien des générations futures. J'avais de quoi être fière, mais m'interdisais de me reposer sur mes lauriers. Ou même de me reposer tout court. Il fallait bien des gens pour rester sérieux dans les coulisses et, connaissant le penchant de l'un de mes collègues pour le devoir, j'allai consulter Dorian.

« Alors, tout se passe bien de ton côté ? Aucune nouvelle inquiétante pour l'instant ? »

Si quelqu'un devait être aux aguets et se vouer à une surveillance accrue des communications, je misais sur Dorian. Il était difficile, voir impossible, de trouver quelqu'un de plus dévoué et j'avais apprit à me reposer sur lui tout autant que je l'aurais fait avec l'Ange. Vraiment, il était l'un de ceux qui me manqueraient profondément si je venais finalement à quitter Unite pour me consacrer à mes propres entreprises.

Pour l'heure, néanmoins, notre conversation fut interrompue presque aussitôt. Un certain blondican venait de faire son apparition avec un enthousiasme qui avait de quoi me faire pousser un soupir amusé. Une surprise ? Vraiment ?

« On peut dire que tu sais choisir ton moment toi. Ça ne peut pas attendre jusqu'à après cette mission historique qui doit changer l'ordre mondial pour le mieux ? »
@feat Groupe 7 Des petites notes ici
Awful

_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Uweu
Penelope Ainsley
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Colonel
Dorian Karmon
Messages : 218
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue78/120Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (78/120)
Berrys: 59.900.000 B
Colonel
Mar 12 Oct - 18:58
C'est aberrant comme changement de rythme quand même...
Avant que je ne rejoigne un équipage, je vagabondais à gauche à droite, mais c'était souvent des missions de "faible importance", du genre servir de renfort sur une patrouille ou remplacer un collègue haut-gradé malade ou grièvement blessé, même si je n'ai jamais eu d'affectation définitive.

Et maintenant... je ne fais qu'aller de grosse opération en grosse opération avec Unité et celle vers laquelle on se dirige ne fait pas exception à la règle, loin de là.
La Rêverie... jamais je n'aurais imaginé un jour participer à cet évènement. C'est déjà assez dur à digérer ma nouvelle promotion et je dois en plus gérer avec mes fréquentes migraines, qui peinent à quitter mon esprit depuis la mission face aux Triades. J'ai consulté plusieurs médecins durant nos escales, pris des dizaines de médicaments différents, mais ça ne sert à rien, j'ai toujours des voix distordues dans ma tête.

Enfin bon, là j'ai un peu de répit, avachi sur une table du réfectoire du navire, après une nouvelle nuit ponctuée de réveils avec des voix assourdissantes emplissant mon esprit.

Je sursaute soudainement, lorsque la médecin de l'équipage, Penny, m'interpelle directement.

- Hein? Ah... Je... Non non je n'ai rien relevé de particulier durant ma veille.

J'ai bloqué un peu au début, mais j'ai bien vite retrouvé la dynamique du duo entre Penny et moi, me donnant l'impression que nous sommes les deux seuls cerveaux "sensés" de l'équipage, alors qu'elle est bien la seule à me demander ce genre de rapports; même le capitaine ne fait pas ou peu ce genre de...

Je plaque mes mains sur mes oreilles en grimaçant de douleur, le cri du capitaine Keigo résonnant brutalement dans mes tympans et mon esprit hurle de plus belle.

- Urgh... Qu'est-ce qu'il se passe, capitaine?

Je masse mes tempes, en me redressant de ma table sur laquelle j'étais vautré, comme un pantin désarticulé.
Je vais encore devoir me shooter aux vitamines, avant le début des opérations...
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 20 Oct - 22:57



Fernand Skellig, "Le Chroniqueur".
Vice-Directeurs du CP1 & du CP8

Le regard du Skellig vint se poser sur le Colonel de la Division Scientifique qui faisait voyage avec eux. L’intérêt qu’il portait à l’histoire lui aurait sûrement ouvert des portes dans le Cipher Pol 8 où la connaissance de celle-ci était importante pour pouvoir entraver la marche de la désinformation du monde hors-la-loi – ou tout simplement pour ne pas avoir l’air d’un idiot quand on devait répertorier des documents. Et c’était ce dernier point qui amenait le Vice-Directeur à penser qu’il allait effectivement devoir se plonger dans la paperasse.

    - Effectivement, Colonel de la Division Scientifique, Logan Seyfried. Permettez-moi de vous appeler Logan, et vous pourrez m’appeler Fernand.

Cette familiarité n’était pas anodine : les deux hommes avaient des grades relativement similaires en terme d’importance, même si ce n’était pas réellement quantifiable. Un Vice-Directeur avait une influence absolue, tandis qu’un Colonel de la Division Scientifique s’approchait plus d’un Contre-Amiral ou d’un Vice-Amiral en terme d’influence, en fonction de la stature du dit Colonel. Un sourire parut sur le visage dur de l’homme qui se tourna en direction de l’île.

    - Les événements du jour risquent d’être assez calmes, cependant je vous serais gré de rester sur vos gardes en toutes circonstances. Vous avez autant que moi le devoir de protéger ce traité.

Il s’agissait pourtant d’un simple bout de papier, mais l’importance juridique était étrangement plus impactante qu’on aurait pu le croire. S’ils ne remettaient pas le document avant la fin du délai décalé de cinq jours à partir de la fin de la Rêverie, par exemple, il n’aurait de valeur qu’à partir de la prochaine réunion des Rois d’ici quatre ans.

Ils étaient en avance sur le calendrier, et le trajet devrait durer encore quelques jours.


Contre-Amiral George Malard

Le Contre-Amiral se contenta de hausser les épaules quand son gâteau fut ignoré par les membres de Unite, et se contenta de le distribuer à ses hommes tout en gardant la plus grosse part pour lui. Un sourire merveilleusement ancré sur son visage accompagnait les quelques kilomètres qui les séparait du port, et tandis qu’ils s’apprêtaient à aborder il sentit son estomac se tirailler : il avait sûrement trop mangé. D’un geste anodin, il se le massa et s’avança en direction du ponton tandis que les autres navires brisaient la formation. L’île était suffisamment bien protégée contre les attaques maritimes, c’était plaisant à voir.


Bravik, "Demon Slayer"

Après avoir posé un pied à terre, et avoir invité les autres personnes à en faire de même, le navire du Cipher Pol débarqua un coffre-fort qui possédait plusieurs niveaux de sécurité, et dans lequel était enfermé le document.

Le Vice-Directeur Bravik s’occupait de la logistique tout en offrant à l’île un regard sans émotions. Ils allaient devoir réaliser une cérémonie qui prendrait quelques heures, et s’ils n’étaient pas pressés ils pourraient passer la nuit. Au milieu de l’île se trouvait un long bâtiment où les invités de marques pouvaient se reposer. La hauteur sous plafond ne permettait pas d’y introduire un géant, elle n’était que d’un peu moins de dix mètres. Le lieu n’était pensé que pour de simples humains.

    - Je m’occupe de réaliser le transport mais une fois fait vous serez libres de vaquer ici, expliqua le Vice-Directeur Bravik aux personnes qui seraient présentes pour encadrer le passage.

Une fois le coffre-fort mis en sûreté au cœur du centre administratif de l’île, ils pourraient ainsi aller se ressourcer dans l’une des chambres situées au bout du bâtiment. Fernand et Bravik étaient tous les deux amenés à rester à l’intérieur de la salle d’archives où cinq autres personnes étaient autorisées : le Grand Archiviste, le Secrétaire des Archives, le Guideur et les deux Veilleurs qui assuraient une sécurité au plus proche du document.

La nuit tomba sans que les démarches n’aient plus se terminer à cause d’une faute de grammaire à l’intérieur du document qui nécessitait une première vérification auprès de Marijoa. Douze longues heures durant lesquelles les différents protagonistes seraient amenés à patienter, ou à réaliser des achats dans les boutiques de l’île assez diverses : à l’exception d’un Marché Noir et d’un Chantier Naval, il y avait tout ici. De plus, les membres du Gouvernement bénéficiaient d’une exonération de charges, permettant de bénéficier d’un coût d’achat tronqué de dix pour-cent du prix.

Quand le soleil se leva, le son familier des cloches ne retentit pas. Ce ne fut pas le son des cloches, mais une explosion d’une rare qualité qui vint raser une demi-douzaine de maisons, et ses habitants avec. Le souffle vint embraser quelques maisons aux alentours, et rapidement si le feu n’était pas arrêté, il deviendrait incontrôlable.

Pourtant, ce n’était pas la seule préoccupation des  gouvernementaux.

Spoiler:
 

La figure qui se détacha des ruines n’était autre que le célèbre membre de l’Inquisition : Hert, le Dynamiteur. Une demi-douzaine de révolutionnaires le suivait, tandis que d’autres étaient sûrement présents sur l’île préparant surement la guérilla qu’ils cherchaient à entreprendre.


Vice-Amiral Machigan Chesterfield

    - Marines ! Préparez-vous ! Armez les défenses du Centre ! Ordonna le Vice-Amiral Machigan, le Colonel en charge de la base et le Contre-Amiral Malard n’étant à l’heure actuels pas encore présents. Vice-Amiral Keigo, Colonels, nous sommes…

Son visage blêmit et il se tut tout à coup tandis que la hauteur que lui conférait sa taille lui permettait d’avoir un regard sur la situation en mer. Il serra les dents et hurla :

    - Pavillon d’un des membres de la flotte d’Erika Horatio en mer ! Je répète, pavillon en vue ! Préparez la défense navale !

Il agirait en fonction du Colonel Keigo : si celui-ci allait contre Hert, le Vice-Amiral se dirigerait en mer, cependant à l’inverse s’il allait en mer, il se dirigerait contre le Dynamiteur. Les autres membres de son équipage et le Colonel de la Division Scientifique devraient faire un choix… Mais la bataille n’avait pas encore commencé, et la question se posait : étaient-ils les seuls ennemis présents sur l’île ? Et quelle stratégie devaient-ils adopter ?

Résumé : Plusieurs heures se passent, après que vous ayez abordé l'île. A l'aube, une explosion que vous entendez tous retentit sur l'île et vient souffler plusieurs maisons. Le centre administratif où vous résidez n'est pas touché et est situé à un kilomètre de l'explosion. Une figure éminente s'en détache et se dirige vers le centre, tandis que Machigan voit proche de l'île arriver un navire de la flotte d'un certain Yonkou.


PNJs côté Gouvernement :

- Vice-Amiral Machigan Chesterfield
- Contre-Amiral George Malard
- Vice-Directeur du CP1 Bravik
- Vice-Directeur du CP8, Fernand Skellig

PNJs côté ??? :

- Hert le Dynamiteur
- Six révolutionnaires visibles

PNJs côté ??? :

- Non identifiés

Ordre de réponse :
Sakuga - Vesper - Logan - Penelope - Dorian
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 1401
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue44/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (44/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue120/500Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (120/500)
Berrys: 5.193.617.400B
Sam 23 Oct - 14:15

Aux Portes du Rêve, aux Tréfonds du Cauchemar

Unite & Vesper Ahriman [Event]

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Symbole_Constantiniste

       Le Contre-Amiral était tout joyeux et regardait ses deux amis avec un sourire si caractéristique de sa bonne humeur. Il amenait alors les deux colonels de son équipage près de ce qu’il avait caché comme cadeau pour eux. Le bretteur tirait alors le drap blanc qui cachait les véhicules ainsi qu’un katana bien scellé dans son fourreau avec un design si particulier, on pouvait lire Paladin et Earthquake sur l’autre véhicule. Tout sourire le bretteur regardait alors les deux membres de son équipage en leur présentant ce qu’il avait emmené pour cette mission parce qu’après tout on ne savait jamais ce qui pouvait se passer lors d’une mission de cette envergure. L’ex-pirate prit alors un ton plus solennel pour présenter ces engins à ses membres d’équipages :

« Je vous présente les Dial-Bike ! Ce sont des véhicules inventés sur la mer blanche pour se déplacer sur terre. J’en ai commandé deux auprès de Dialo-Fusion customisé une pour moi et une en cadeau à Penelope pour avoir arrêter son premier Supernova ! Aujourd’hui je te laisserais utiliser la mienne Dorian, comme ça on pourra se déplacer plus vite sur l’île du Brakkar. Et puis j’en ai pas réellement le besoin vu que je pense aller plus vite sans avec mes deux jambes ! Et ce katana scellé dans son fourreau est ma nouvelle arme ! », dirait-il en dégainant la lame pour laisser admirer à ses compagnons la lame incrusté avec des fragments de granit marin. « Cette lame que j’ai nommé Yamato est la lame qui sépare la malédiction de la personne ! Elle possède du granit marin dans sa composition ! Efficace non ?  C’est un petit cadeau que je me suis fait moi-même pour nos prochaines opérations ahahhahaha ! Alors vous aimez ?»

Il prendrait ensuite le temps de prendre ses quartiers sur l’île du Brakkar équipant bien évidemment comme il le fallait à sa ceinture la Larme des Nuages ainsi que Yamato et dans son dos la Seiya Toushin. Le bretteur prit bien évidemment le temps de saluer le Vice-Amiral Machigan qui était là sur l’île également, c’était la première fois qu’il allait travailler en collaboration avec un géant. Ayant eu pas mal de problèmes récents avec les membres de l’espèce géante, le bretteur se disait que cette mission était le bon moyen de renouer des liens forts avec des membres de cette espèce. Il fit néanmoins attention à une personne en particulier, le nom de cet homme s’était détaché avec les événements récents tout d’abord sur les événements de l’île de Time End ensuite il avait participé à l’assaut final sur la Triade sur un front différent que celui du Keigo. Avançant alors vers le Seyfried, le bretteur lui tendait la main avec un grand sourire, c’était également la première fois qu’il rencontrait un membre de la Division Scientifique, cette rencontre annonçait déjà que du bon pour la suite de cette mission.

« Ravi de vous rencontrer Colonel Seyfried ou alors je peux vous appeler Logan hahaha ? Contre-Amiral Sakuga Keigo pour vous servir ! C’est un plaisir de participer à cette mission à vos côtés en espérant qu’on puisse discuter plus longuement plus tard ! », dirait-il en espérant que le plaisir de cette rencontre serait partagé.

Ainsi après avoir salué le combattant de la Division Scientifique, le bretteur continuait son tour pour saluer chaque soldat ou gradé de la marine en place. Il reconnu alors un visage qui avait bien aidé récemment à la protection de son île dans l’incident du géant, Vesper Ahriman. Le paladin ailé prit alors le temps d’aller la saluer en personne pour la remercier de l’aide qu’elle avait apporté il y a quelques semaines de cela sur l’île de Shimotsuki Town.

« Ravi de vous revoir Commandante Ahriman ! Félicitations pour votre promotion et je vous remercie cette fois en personne pour toute l’aide que vous avez apporté sur Shimotsuki Town. C’est un plaisir de me battre à vos côtés aujourd’hui pour une mission de terrain. », dirait-il dans le respect militaire qu’il fallait avoir.

Ainsi une fois qu’il aurait fait le tour de tout les gradés ainsi que représentant du Cipher Pol, le constantiniste irait se reposer après avoir appris que la procédure risquait de durer plus longtemps que prévu. Il prit le temps d’acheter néanmoins un certain nombre de bébé denden mushi pour pouvoir faciliter la communication avec les membres de son équipage et plus largement les membres de l’escouade qui était chargé de la protection de l’île.

C’est lors de sa prière pour bénir la journée le matin que le bretteur entendit le bruit de l’explosion laissant sous entendre que cette mission allait être bien plus sportive que prévu. Le Contre-Amiral fonçait alors à l’extérieur du bâtiment pour admirer les dégâts et essayer d’apercevoir les personnes qui se dirigeaient vers le centre de l’île. Hert le Dynamiteur, une figure bien connue de l’Inquisition organisation révolutionnaire auquel Unite avait déjà eu affaire sur l’île de Yakoutie Island. Le bretteur formait déjà un plan d’action dans sa tête lorsqu’il entendit la nouvelle de l’équipage d’Erika Orato qui visiblement avançait dans la direction de l’île. « Il faut régler un problème à la fois Sakuga. », se disait-il dans son esprit avant de foncer dans la direction des personnes qui lui étaient les plus proches. Penny et Dorian pourraient alors voir leur capitaine arriver en trombe à l’aide d’un mouvement d’un soru.

« Vous avez tous entendu ce qu’il se passe, vous prenez les dials-bike et on fonce vers le centre. Tenez ceci ce sont des bébé den den mushi, ils nous serviront à communiquer entre nous pour cette mission. Attachez les à vos poignets qu’on puisse rester en permanence en contact. », dirait-il en toute vitesse. C’était un briefing rapide et précis que le Keigo donnait. Les ordres n’étaient pour l’instant pas claires mais il espérait pouvoir éliminer la menace qu’était Hert le Dynamiteur assez rapidement pour pouvoir se concentrer sur le front maritime.

Ainsi le bretteur fonçait alors vers les quartiers du Colonel de la Division Scientifique pour lui transmettre un message similaire à ceux des membres de son équipage. Si il l’avait trouvé rapidement, le bretteur lui tendrait un bébé den den mushi avant de tenir à peu près ce langage :

« Hert le Dynamiteur, révolutionnaire primé à 115.000.000 de berrys,  mes hommes et moi on fonce stopper son avancée vers le centre de l’île, souhaitez-vous nous accompagnez ? Il y a également la présence d’un équipage avec le pavillon d’Erika Orato la Dangereuse qui semble avancer vers l’île. Mon objectif est de stopper le plus rapidement que possible les révolutionnaires afin de stopper après cela les pirates de l’impératrice. On se rejoint à l’extérieur du bâtiment avec mes hommes, si vous en êtes de notre formation, rejoignez moi la bas. »

Après que Logan fut prévenu des plans que le bretteur possédait pour la défense du centre administratif ainsi que de l’île, le bretteur irait à la rencontre du dernier gradé qu’il pouvait contacter facilement. L’ancien pirate prendrait alors contact avec la Commandante Ahriman pour lui donner des ordres bien différents que ceux qu’il avait donné au Colonel de la Division Scientifique ainsi qu’à ses compagnons d’équipage. Si le bretteur arrivait à capter l’attention de la Commandante, le bretteur lui enverrait un bébé den den mushi avant de lui dire en toute hâte ce discours :

« Nous allons mes hommes et moi stopper la menace qui se trouve directement sur l’île, vous êtes la bienvenue si vous voulez nous prêter main forte cependant la menace n’est autre que Hert le Dynamiteur, un révolutionnaire qui comme son nom l’indique est spécialisé dans les explosifs et j’ai bien peur que votre fruit du démon risquerait de vous desservir dans cet affrontement. Si vous voulez mon humble avis, prêtez main forte au Vice-Amiral Machigan sur le front maritime, ne prenez pas de risque inconsidérée votre vie est plus importante que tout. Contactez moi par ce bébé den den mushi si vous avez le moindre pépin, je m’arrangerais pour venir vous prêtez main forte au plus vite. », dirait-il alors avant de commencer à prendre le chemin pour rejoindre ses compagnons pour se diriger vers le groupe de révolutionnaires.

L’ex-pirate prendrait alors le temps d’appeler en double communication le Contre-Amiral Malard ainsi que le Vice-Amiral Machigan. Il prendrait alors la parole pour leur indiquer la marche qu’il allait suivre pour gérer les multiples problèmes qui se présentaient à eux aujourd’hui.

« Nous partons vers le centre à la rencontre de Hert le Dynamiteur pour gérer la menace qu’il représente lui et ses hommes. Vice-Amiral Machigan cela vous dérangerait de tenir le front maritime contre les pirates, nous vous rejoindrons dès que possible. Vous aurez normalement l’assistance de la Commandante Ahriman, elle m’a déjà aidée plusieurs fois, c’est une gradée de confiance. Contre-Amiral Malard, je vous demanderais de rester pour l’instant en patrouille, nous ne savons pas si il y a d’autres ennemis sur l’île, il faut que vous soyez prêts à agir à tout moment pour protéger le traité. Que le Gouvernement Mondial vous protège mes chers collègues. »

Une fois qu’il aurait rejoint ses amis ainsi que le groupe qu’il avait choisi pour faire face aux révolutionnaires, le bretteur prendrait alors le chemin en direction du centre de la ville pour faire face à la menace immédiate qu’était Hert le Dynamiteur. C’était un révolutionnaire spécialisé dans les explosions, il fallait protéger la population et les infrastructures au plus vite avant que tout cela ne dégénère….

     



Résumé :
Achat de 5 Bébé Den Den Mushi et distribution pour les PJs du groupe.
Sakuga se positionne de manière à aller à la rencontre de Hert le Dynamiteur et de son escouade. Il donne l'ordre à Machigan de prendre le front sur les mers et il donne l'ordre à Malard de rester sur ses gardes au cas où d'autres ennemis apparaîtraient.

Equipement:
 

Techniques utilisées:
 

_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 103
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue23/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue39/80Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (39/80)
Berrys: 53.379.000 B.
Dim 24 Oct - 13:40





Kaboom, Tour 2

Sakuga était venu la saluer en personne, la gratifiant d’une nouvelle dont elle n’avait pas eu vent, celui de sa promotion. Elle était commandante maintenant. Il fallait croire qu’être désabusée, commencer à négliger sa fonction pour s’occuper de sa famille et se tourner les pouces devant la protection d’un village faisait plus fleurir sa carrière que s’en occuper avec application pendant plus de dix ans. Pas qu’elle allait se plaindre, mais quand même. Enfin, le monde était ainsi fait, et l’organisation dont elle faisait partie se moquait bien des faits d’armes accomplis sans personne pour les glorifier. L’ange avait dû bien polir la lettre de recommandation, parce que d’après ce qu’elle se souvenait, la dame d’âge mûr n’avait pas accompli grand-chose. Quelques mots qui accompagnaient ses félicitations la perturbèrent, le contre-amiral parlait de se battre à ses côtés. Un peu pessimiste ce contre-amiral, ou alors y’avait-il un vrai risque d’affrontement ? C’était plutôt rare que l’on assaille les forces gouvernementales, mais ici en particulier cela relevait du suicide. Vesper acquiesça silencieusement avant de le remercier de vive voix, le laissant vaquer à ses occupations.

Chacun faisait ses affaires de son côté quand le chaos résonna. Le son de la poudre, mais à l’intérieur de l’enceinte fortifiée, comme quoi tout pouvait arriver. Négligence, stupidité, corruption, qu’importait le chef d’inculpation dont allait écoper l’inconscient qui avait laissé le responsable de ce carnage, la sentence serait probablement moins douce que si l’individu n’avait pas survécu, en admettant qu’il soit encore en vie bien sûr.

De son côté le vampire se disait qu’il était relativement tôt, et que cette opération était probablement organisée par un néophyte qui se ferait mater bien assez tôt. D’expérience, frapper le jour même de l'installation des défenses procurait aux défenseurs un regain d’intérêt et une hargne décuplée, tandis que quelques jours plus tard, l’ennui ayant pris les commandes, toute perturbation dans le quotidien rendait violent, agressif et donc inconscient.

L’avantage était pour l’instant à la défense, avec des troupes fraîches, disposées et prêtes à en découdre. Si prêtes à en découdre que le contre-amiral courait partout pour distribuer des bébés escargophones. Vesper ôta son chapeau pour coller celui qu’on lui offrait à l’intérieur du feutre blindé, haussant les épaules quant aux notifications sur les brasiers et son pouvoir. A moins de sciemment rester dans les flammes, son pouvoir ne comportait pas particulièrement de contre indications par rapport aux flammes. La chaleur dégagée la faisait s’envoler, les souffles des explosions la projetaient, mais au final aucune de ses deux choses n’avait d’effet sur elle sauf si elle le désirait.
“Peu importe, j’imagine que c’est son plan de toute manière, et ils seront bien assez pour arrêter un seul homme.” se disait la femme aux cheveux rose vibrant.
-Bien compris, acquiesça-t-elle en tournant les talons, se dirigeant vers les navires de défense côtiers, faisant un arrêt au stock de munitions pour gaver son pouvoir de projectiles. Elle collecta également deux tonneaux de poudre avant de prendre son envol, s'élevant haut dans les cieux, telle une nuée de chauves-souris, cherchant à atteindre les hauteurs vertigineuses et protectrices juste sous les nuages.

Pendant son essor, la voix du contre-amiral se fit-entendre, suggérant le plan qu’il lui avait donné, apparemment confiant dans son entreprise. Vesper ne put s’empêcher d’avoir un petit rire furtif précédant son futur assaut.
-Ici le commandant Arhiman, je doute qu’un forcené et un navire, même possédé par un Yonkou soit la véritable menace. Je suggère qu’il s’agisse en vérité d’une double diversion. Pour ma prochaine manœuvre avant d’investir votre navire, Vice-Amiral Machigan, sera de projeter une double cargaison de poudre depuis les nuages, nous aurons ainsi l’occasion de déceler si les vigies du bâtiment ennemi dispose de pouvoirs d’observation et de réflexes suffisants. Dans le cas contraire, temps pis pour eux. Arhiman, terminé.

Le vampire exécutait un mouvement de battement d’ailes, usant de deux bras de sciure pour manipuler les tonneaux et les projeter en direction du navire qu’elle survolait de très haut. Bien sûr, une manœuvre de qualité pourrait déplacer le navire hors de l’attaque, tout comme attaquer les barils pourrait les détruire hors de portée. Mais si le navire tardait, ou que la frappe arrivait suffisamment bas, l’onde de choc serait probablement douloureuse pour tout le monde à bord, pas seulement les gréements. Son méfait accompli, Vesper se déplaça au-dessus du navire du vice-amiral, toujours proche des nuages, pour ne pas gâcher son effet de surprise. De loin sur l’île, probablement qu’à moins d’avoir l’observation, personne n’aurait pu la voir monter, mais si proche, elle avait des doutes, elle attendrait l’impact ou le non effet pour redescendre.


Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Colonel
Dorian Karmon
Messages : 218
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue78/120Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (78/120)
Berrys: 59.900.000 B
Colonel
Mar 26 Oct - 21:29
Intrigué, j'écoute le capitaine Keigo parler de... cadeaux pour nous?
Je détourne la tête en grognant légèrement, me grattant nerveusement la tête:

- Arf... Vous n'avez pas à faire ce genre de choses, capitaine...

Je ne sais guère quoi dire de plus, mais très franchement, j'apprécie ce cadeau autant qu'il me crispe: je n'aime pas recevoir la "charité", que ce soit des remerciements ou des cadeaux; je préfère plus donner que recevoir. Après bon, ça reste juste un "emprunt", mais le principe reste le même pour moi.
Et puis bon, je pense avoir une connaissance suffisante du Geppou pour aller où je veux assez vite et sans trop de limites, donc je préfère me passer d'un véhicule, surtout si je risque de l’abimer derrière.

Je laisse donc volontiers l'engin derrière moi, même si je l'observe un moment, par simple curiosité "infantile", avant de me remettre les idées en place. Tant pis si je parais coincé du bulbe, je préfère encore me concentrer sur la mission en cours, plutôt que me relâcher.

J'observe distraitement le capitaine faire toute la partie sociale, alors que je préfère bien vite m'éclipser, à la fois pour changer d'air, pour essayer de chasser cet étau permanent fracassant mon crâne, même si j'ai parfois quelques accalmies.
J'ai du mal à comprendre ce qu'il me passe par la tête et je n'ai pas spécialement envie d'en parler autour de moi. D'un, je n'ai pas envie que l'on me mette sur le coté, pour cause de maladie ou par prudence (je ne vais pas laisser une migraine m'empêcher de faire mon travail) et de deux, je n'ai pas envie que l'on s’inquiète pour moi, surtout pour un truc aussi débile qu'un mal de tête.

Du temps passe, sans que je ne sache trop dire combien, pendant lequel je tourne à gauche à droite, observant quelques étals une poignée de secondes, avant de passer à autre chose, alors que je me détends petit à petit, oubliant même l'étau écrasant ma boîte crânienne... mais ça ne dure qu'un temps.

Une violente explosion se fait entendre, alors que je m'étais posé près de la doctoresse de l'équipage et le capitaine, qui sort en trombe, pour nous donner quelques directives.
Cependant, je n'ai pas vraiment l'attention portée vers lui, entendant distraitement ses propos, mon regard hameçonnant les panaches de fumées et de flammes lointains... et les premiers cris se faisant entendre un peu partout en ville.
Des échos se font entendre dans mon esprit, me faisant grincer des dents et je tends machinalement la main, pour récupérer le petit escargophone du capitaine, avant de foncer en ligne droite vers le lieu de l'explosion, sans rien contourner, usant du Soru et du Geppou pour rapidement passer au-dessus des bâtiments.

Je pense quand même à appeler le commandant Accio, m'ayant rejoint depuis peu:

- Commandant Accio! Prenez le reste des troupes et établissez un périmètre de sécurité, pour réunir les évacués! Faites-vous reconnaitre auprès des autorités locales et du reste des troupes, pour exfiltrer un maximum de civils hors des lieux des explosions!

Même si j'aboie des ordres, je n'y prête pas attention, pas plus que la réponse du commandant, avant de raccrocher.
J'aurai pu lui demander de m'assister, de m'accompagner à distance sur les lieux, mais non, je n'y ai pas pensé... ou plutôt je ne peux pas penser à ça...
Je ne pense qu'à Saint-Uréa, aux explosions similaires à celle présente, aux cris, aux blessés, aux morts, au chaos...
J'ai l'impression de revenir en arrière, comme si tout ce que j'avais fait ces derniers mois n'avait servi à rien: la mort et la destruction reviennent toujours...
Résumé::
 
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 463
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue38/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue301/350Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (301/350)
Berrys: 15.644.406.000 B
Colonel
Lun 1 Nov - 17:00


Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar




D’un commun accord, les deux hommes s’étaient entendus sur la sémantique. Après un acquiescement amical, Logan s’était laissé tomber des cordages pour atterrir avec légèreté sur le ponts et s’accouder au bord du bateau en regardant l’île qui approchait à grand pas. Il était resté à proximité de Fernand et s’adressa à nouveau à lui sans pour autant le regarder directement, préférant toujours scruter l’horizon.

“Assez calmes ? Tu crois ?”

Répéta le Seyfried à demi mot se tournant finalement vers son homologue du CP8 en arquant un sourcil presque amusé. Il doutait fortement de cette information. Un traité d’une tel importance attisait forcément la convoitise et son implication mondiale encore plus.

“Et qu’est-ce qu’il contient exactement ce traité ?”

Ironiquement, le ton du Seyfried n’appelait pas à de réelle réponse. Il avait posé la question pour la forme, usant de son air malicieux. Réel curiosité mal placée ou intérêt dissimulé, personne ne le savait finalement… Pas même Logan. Quoi qu’il en soit, il n’avait pas attendu la réponse pour reprendre la parole.

“Certes ce traité se doit d’être protégé. En cas de besoins, appele moi directement et je ferrai mon possible pour venir te porter main forte personnellement.”

Le CP8 était destiné à être la dernière ligne de défense face aux ennemis pour protéger le traité par la force des choses. C’était simple, si l’opposition arrivait jusqu’à eux, c’est qu’ils avaient presque réussi leur coup. Quelques heures plus tard, Logan aurait en plus un bébé escargot-phone au poignet, ce qui faciliterait encore d’avantage la communication, merci au Keigo !

Quoi qu’il en soit, rapidement la journée avait touché à sa fin. Contrairement à certaines des têtes d’affiches, le Seyfried ne s’était pas embêté à faire le tour de tous les soldats présents. Il aurait pu le faire sans doute mais ce n’était simplement pas dans sa nature. Seul le Vice-Amiral Machigan avait eu droit à une salutation plus ou moins formelle de par leurs précédents affrontements communs. C’était sans compter sur la spontanéité d’un blondinet au large sourire.

“Logan ferra bien l’affaire.”

Dit-il amicalement en serrant la main de son interlocuteur le plus simplement du monde. Brièvement, il s’était remémoré les informations qu’il avait pu lire sur Sakuga à travers différents rapports étudiés préalablement à la mission en vue de préparer celle-ci au mieux.

“C’est un plaisir réciproque. Je serai très content de m’entretenir avec toi à l’occasion.”

L’étincelle d’intérêt s’était à nouveau allumée dans les yeux du maudit. Il avait une idée derrière la tête, mais la quelle ? Depuis longtemps, il gardait le mouvement de ce chère Constantin à l’oeil. Le Paladin pourrait sans doute répondre à bien des questions… Quelques verres lui délieraient la langue à n’en point douter. Se serait cependant pour une prochaine fois, cette mission était trop importante que pour la faire avec une gueule de bois.

Le lendemain était arrivé tout aussi rapidement que la fin de journée précédente. Le Seyfried avait profité de ce moment pour recharger ses batterie et faire le point avec les soldats qui l’accompagnaient personnellement. Parmi eux ; Minerva, Sia, l’autre détentrice du BEAST… Tous étaient de la partie finalement.

“Allons y, ça va commencer.”

Le Seyfried était certain d’une attaque à venir… Et vu l’heure qu’il était, c’était maintenant ou jamais. Tout du moins, s’il avait du attaquer la base, c’est à cette heure-ci qu’il l’aurait fait. Une attaque furtive se seraient faite de nuit… Une attaque de masse, en plein jour ! L’explosion avait retentit peu de temps après, signant le glas de l’affrontement.

“Je vais vous donner un coup de main d’ici. Après je me dirigerai vers le navire d’Erika.”

Logan n’avait pas pour objectif premier d’affronter la révolution. L’inquisition représentait un souvenir enfouis depuis quelques années. Le souvenir d’Erwin. S’il devait s’y résoudre, le Seyfried n’hésiterait pas mais dans la mesure ou il avait le choix, c’est vert Erika que se dirigerait sa foudre… Après un petit coup de pouce au Keigo tout du moins.




Les révolutionnaires avaient commit l’erreur de se rendre visible. Logan avait acquis des pouvoirs considérables récemment. Le prix à payer avait été d’une importance si discrète mais pourtant tellement importante. Cependant, la division scientifique avait montré toute sa puissance et il en était l’apogée. Le plus simplement du monde, les yeux du Seyfried s’étaient arrêté sur les 6 ennemis. Il s’était contenté de tendre le doigt dans la direction de chacun d’entre eux alors que son apparence changeait pour prendre une forme digne des monstres d’anthologie. En moins d’une seconde, 7 rayons perforants s’étaient échappés de son doigt à la vitesse de la foudre elle même ! Un pour chacun des révolutionnaire visible.

Il était probable que Hertz ne se laisse pas avoir par une telle attaque, cependant les autres en souffriraient sans doute. Mieux valait d’ailleurs pour le primé de ne pas se faire toucher. La foudre déchargée dans sa direction ferrait sans doute retentir ses explosifs sur lui-même, le consumant par la même occasion. Hertz le savait et Logan aussi. Si le Seyfried avait visé le Dynamiteur, sachant pertinemment qu’il ne le toucherait pas, s’était pour forcer celui-ci à se montrer prudent et à ne pas voler au secours de ses 6 autres compagnons, eux aussi pris pour cible !

“On se tient au courant, je vais aider la commandante Ahriman. En cas de soucis, appelez moi ! Je peux traverser l’île rapidement.”

Dit-il en s’envolant à quelques mètres du sol pour rejoindre un point relativement en hauteur sans pour autant se mettre totalement à découvert comme l’avait fait la jeune femme. Elle aurait bien besoins d’aide, ainsi que les autres. Logan avait observé son attaque vers le navire avec attention mais s’était surtout concentré sur la maudite elle-même ! En effet, son ascension avait dessiné une cible sur sa tête et le colonel de la division scientifique s’était montré vigilant, prêt à bondir dans sa direction pour prévenir d’une tierce attaque.

Une fois la potentielle menace écartée, Logan userait d’une stratégie similaire à celle de la jeune femme avec un poil de rapidité en plus. Toujours sous sa forme maudite, le Seyfried avait condensé entre ses deux mains cette fois ci une boule de foudre à la puissance non négligeable pour l’envoyer directement sur le bateau. Celle-ci ferrait très mal mais serait surement déviée, c’était un tir de sommation pour apprécier la puissance ennemie.



Techniques utilisées :

Rayon de précision - lvl 35 - Logan tire depuis son doigt un rayon de puissance condensée en un rayon relativement fin. La concentration de l'électricité augmente la puissance de frappe de cette attaque pouvant être utilisée à longue portée.

Canon de foudre - lvl 34 : Logan créer une balle de foudre très concentrée de la taille d’un énorme boulet de canon qu’il tire en direction de l’ennemi à la vitesse de la foudre.




_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2677

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue0/0Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 11 Nov - 18:11



Bravik, "Demon Slayer" & Fernand Skellig, "Le Chroniqueur".
Vice-Directeurs du CP1 & du CP8

Le Vice-Directeur du Cipher Pol 1 était sorti de la salle des archives dans le but de prendre toute l’ampleur de la situation, alors que Fernand Skellig était resté auprès des documents dans le but d’accélérer la procédure. L’homme-démon avait l’habitude des situations de crises, mais il n’avait pas l’habitude qu’elles ne soient pas gérées de manière globale. « Qui dirige ? » se demandait-il en pensant qu’il s’agirait certainement soit du Vice-Amiral, soit du Paladin. Les deux étaient aptes à prendre les commandes, mais leurs leaderships respectifs ne se trouvaient peut-être pas dans l’observation et l’analyse mais dans la prise de décisions directes. Le vieil homme soupira et se dit qu’il allait devoir retrouver le Contre-Amiral qui n’était pas bien loin.

Il croisa sur le chemin le mousse qui avait réalisé le gâteau qui avait été distribué sur plusieurs navires, et dont le Contre-Amiral s’était empiffré. Ses yeux se figèrent et sa voix s’éleva alors :

    - Pourquoi es-tu ici ? Demanda-t-il d’une voix ferme. Il y a une alerte.
    - Je… Monsieur… Je crois qu’il se passe quelque chose, fit-il, pâle comme un linge. Le Contre-Amiral… Il…

Le garçon semblait paniqué. Ses yeux semblaient perdus comme s’il venait de se réveiller d’un long rêve. Ses mains tremblaient et il s’approcha du Vice-Directeur qui dégaina alors son arme par réflexe, avant de se dire que cette réaction était bien stupide.

    - Il se passe quelque chose avec le Contre-Amiral, transmit le Vice-Directeur sur le réseau de transmission de son escouade. Vice-Directeur Skellig, fermez à double tour les portes du réseau. Nos ennemis en ont peut-être après les documents que nous transportons.

S’ils les détruisaient, le traité ne serait pas ratifié immédiatement, et peut-être qu’ils pourraient le recréer en urgence mais certaines procédures menaçaient de s’allonger à cause de l’enquête nécessaire avant de relancer les documents. Cela voulait dire qu’il faudrait attendre quatre autres années, à la prochaine Rêverie, avant de pouvoir ratifier à nouveau le traité et le faire entrer en vigueur. Les lois et les délais légaux étaient clairement à revoir, et le membre de la race des hommes-démons n’avait pas envie de voir son espèce, qu’il n’avait pourtant pas hésiter à massacrer, continuer à être mise en esclavage par de simples humains.

    - Reçu. Vice-Directeur Bravik, mettez-nous en communication avec Enies Lobby pour les prévenir de l’attaque, et informez immédiatement toutes les troupes à proximité de l’île pour qu’elles viennent en renfort.
    - Ce sera fait.

Il éteignit l’escargophone, et commença à composer le numéro d’Enies Lobby quand sa main vola soudain à l’autre bout du couloir. Il écarquilla les yeux tandis qu’un sourire malsain se dessinait sur les lèvres du mousse.

    - Toi…, fit-il avant de voir la lame lui percer la carotide.



Celsius "Iceking" Jones
Supernova primé à 302.000.050 B.

    - Et bah merde alors, fit la voix du Iceking.
    - Je te le fais pas dire, répondit sa comparse qu’il avait recruté sur Holliday Island. Qu’est-ce qu’on doit fait ?
    - On observe. Enfin, on peut aider les civils, mais…
    - Oui, je comprends.

Celsius Jones et Yani étaient tous les deux arrivés sur l’île sous couverture quelques jours plus tôt. Ils n’avaient pas de mission particulière, mais ils voulaient se rapprocher de Red Line, et leur navire avait été dévié à cause d’une demande de livraison urgente. Se cacher des forces locales n’avait pas été une mince affaire, pourtant ils y étaient parvenus grâce à une série de coïncidences qu’ils avaient fini par trouver suspicieuses. Ça les arrangeait, mais ils devaient attendre la fin de ces manœuvres pour pouvoir partir. Et à présent, les révolutionnaires commençaient à s’en prendre aux civils… D’un côté, l’Impertinent avait envie de les aider, mais il était persuadé que cela lui retomberait dessus.

Perché sur un toit, une capuche recouvrait sa chevelure blanche, et une autre les oreilles de la femme-animale qui n’était pas connue de la marine. Ils serrèrent les dents, mais virent l’intervention rapide de Dorian Karmon et de ses hommes, celle-ci même qui servit à sauver un maximum de civils. Un soupir de soulagement quitta les lèvres du Supernova qui se demanda comment la suite allait pouvoir se faire…

Spoiler:
 

Le pavillon n’était pas celui d’un membre de l’équipage d’Erika Horatio, contrairement à ce qu’avait pu dire le Vice-Amiral qui avait confondu les deux dans la précipitation… C’était celui d’un des équipages de l’Empereur le plus vieux du groupe, Hadès Tenryon. Et en s’approchant, la Arhiman pourrait voir que les tonneaux qu’elle venait de lâcher n’atteindraient jamais le navire, et seraient amenés à être déviés dans les airs par deux lames d’air. Une troisième la traverserait sans rien lui faire, étant donné sa constitution, mais était d’une violence sans pareils.

    - Pourquoi vient-on ici déjà ?
    - Nous avons eu une information sur un document qui serait transporté sur ces navires, et le détruire pourrait nous permettre de gagner les faveurs d’une certaine personne, répéta pour la énième fois Simon Stanislas dont le navire semblait à présent inarrêtable. Tireurs, éliminez l’OVNI.
    - Oui, monsieur !

Des coups de canon retentiraient, et tenteraient d’atteindre la Logia… Et de nombreux coups de fusils simples tenteraient de lui infliger des dégâts de même nature. Certes, la femme pourrait profiter du temps pour se masquer, et les tirs s’arrêteraient alors.


Vice-Amiral Machigan Chesterfield

Le Vice-Amiral Machigan, qui avait pris la mer, observerait l’arrivée des navires et serrerait les dents. Simon Stanislas était un ennemi relativement équilibré, mais il était surtout, selon les dernières rumeurs, un monstre en combat. Combien de temps pourrait-il l’arrêter ?

    - C’est un navire de Hadès, rectifierait le géant. Le navire de Simon Stanislas. Je vais tenter de l’arrêter, il faut abimer son embarcation. Commandante Arihman, nous allons pouvoir coopérer. Je vais créer une diversion, l’objectif premier est de le ralentir.

Cela l’obligerait potentiellement à faire demi-tour… L’arrivée du Seyfried se ferait sur le tard, et son tir de foudre viendrait simplement rencontrer le sabre d’un membre à bord qui dévisagerait la créature aérienne. La marine élevait donc des bêtes du Nouveau Monde à présent ? S’il ne s’écartait pas, il serait lui aussi visé par les tirs de l’équipage pirate.


Hert, le Dynamiteur. & Rave, la Bomba.
Primés à 115.000.000 & 70.000.000 B.

Hert observa la situation au moment de l’attaque du Seyfried, esquivant sans difficultés le rayon qui traversa trois de ses hommes qui tombèrent à terre, morts sur le coup. Ses dents grincèrent, mais ses réflexes étaient loin au-delà de tous les autres, ce qui lui avait permis de sauver un de ses hommes à proximité. Les deux autres avaient été plus chanceux, et s’étaient décalés in-extremis en remarquant l’arrivée de leur ennemi. Ils n’étaient certes pas aussi puissants que Hert, mais leur puissance poserait sûrement problèmes aux maigres troupes de Unite…. D’autant plus qu’ils n’étaient que la partie émergée de l’iceberg.

Le Dynamiteur observa les forces de Dorian commencer à aider les civils, mais se concentra sur le Paladin qui se trouvait en face de lui. Un sourire illumina ses lèvres.

    - De toute évidence on nous avait dit vrai. Sacré coup au moral, la disparition d’un membre éminent de ta putain de religion, hein ?

Une ceinture de dynamites s’élança en direction de l’ennemi qui, s’il les tranchait, déclencherait une explosion qui brûlerait une partie de son corps. Sinon, elles se contenteraient de joncher sur le sol. Libérant une demi-douzaine d’autres bombes dans les airs, celles-ci viendraient s’étaler sur le sol tandis que les trois hommes qui avaient survécu à l’assaut du Seyfried viendraient s’élancer vers Dorian et ses hommes.

Plus loin, une dizaine d’autres hommes viendraient se mêler à la masse et commenceraient une échauffourée avec les forces de la marine présentes sur place.

La révolution extrémiste était presque morte avec Sayouri Taka, l’ancienne leader de ce mouvement qui avait succédé aux méthodes parfois sans pitié de Vadim Oulanov. Pourtant, les membres qui restaient n’étaient pas les moins virulents. L’un des hommes qui avait pu esquiver in extremis l’attaque de Logan se nommait Rave, la Bomba. Elle était aussi spécialisée en explosifs, et si elle n’avait jamais adhéré aux principes de l’Inquisition, elle suivait les enseignements de Hert avec assiduité. Ainsi, les explosifs qu’elle possédait sur elle pourraient sûrement venir enquiquiner le Karmon.

Lorsqu’elle arriva à proximité du jeune, elle déploya une bombe fumigène tout en baissant ses lunettes à vision thermique. Elle s’avança en direction de son adversaire et lui balancerait au niveau des jambes une bombe cryogénique qui profiterait de la fumée composée en partie d’eau pour s’étendre rapidement jusqu’aux hanches de son opposant.

Résumé : Ca arrive... !


PNJs côté Gouvernement :

- Vice-Amiral Machigan Chesterfield est niveau 37
- Contre-Amiral George Malard est niveau ??
- Vice-Directeur du CP1 Bravik est niveau ??
- Vice-Directeur du CP8, Fernand Skellig est niveau ??
- Les marines chargés de la défense de l'île sont niveau 20+

PNJs côté révolutionnaire :

- Hert le Dynamiteur est niveau 41 - Spécialiste en explosifs, réflexes surhumains
- Rave, la Bomba, est niveau 30 - Spécialiste en bombes, vision thermique.
- Deux révolutionnaires attaquent les troupes marines
- Trois révolutionnaires morts
- Une dizaine de révolutionnaires qui confrontent les marines sont niveau 20+

PNJs côté Pirates :

- Simon Stanislas est niveau 40+
- Kaguga Misotsune est niveau ?? - Haki de l'Armement, Katana
- Les pirates de l'équipage de Simon sont niveau ??

Ordre de réponse :
Sakuga - Vesper - Logan - Penelope - Dorian
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Note : Petite erreur de ma part, l'équipage est celui de Hadès (J'avais confondu)
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 1401
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue44/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (44/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue120/500Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (120/500)
Berrys: 5.193.617.400B
Dim 14 Nov - 18:40

Aux Portes du Rêve, aux Tréfonds du Cauchemar

Unite & Vesper Ahriman [Event]

Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Symbole_Constantiniste

       La situation paraissait bien hors de contrôle cependant l’aide et l’expertise de Dorian ainsi que de Logan avait permis de bien appréhender cette première phase d’affrontements contre les forces révolutionnaires. Gardant alors son mini escargophone prêt à communiquer avec tout les acteurs participants à la défense de l’île, le Paladin écoutait toutes les différentes communications et informations venant respectivement du Vice-Directeur Bravik ainsi que du Vice-Amiral Machigan. Le Contre-Amiral Malard était donc injoignable, cela faisait un membre de l’amirauté en moins pour gérer la situation qui semblait être de plus en plus catastrophique. Il fallait donc s’occuper de chaque problème en son temps, le problème le plus immédiat étant les troupes révolutionnaires d’Hert le Dynamiteur pour l’escouade qui avait accompagné le Keigo. Regardant alors le primé, le bretteur ne daignait même pas répondre à sa provocation, le membre de l’Inquisition voulait sûrement faire perdre son sang-froid au bretteur.  Il se contentait de se mouvoir hors de la trajectoire de la ceinture d’explosifs avant de bondir dans les airs à l’aide de son geppou. La zone était désormais minée et le moindre faux pas ferait perdre au Keigo un certain avantage et avoir des blessures inutiles surtout qu’il y avait un nombre certainement incalculable d’adversaires à affronter. Ils avaient sûrement tous décidés d’attaquer le même endroit, le même jour et au même moment cela allait certainement être intéressant et préparerait le Keigo à son futur départ dans le Nouveau Monde.

D’un mouvement de kamisori pour réduire la distance entre lui et le révolutionnaire le bretteur usait de sa grande dextérité pour assaillir son ennemi de multiples lames d’air en se déplaçant autour de lui avec une trajectoire changeant d’angle à chaque nouveau mouvement. Une fois la distance réduite par l’ancien pirate, il le savait il ne pourrait plus faire marche arrière son adversaire usant d’explosifs c’était maintenant qu’il fallait sortir un véritable atout pour le déstabiliser ou plutôt sectionner une partie de son corps importante pour la suite de l’affrontement. Il fallait appréhender le révolutionnaire pour gagner des informations sur les différents mouvements révolutionnaires en activité, c’était aussi une aubaine pour le futur du gouvernement mondial. Usant alors d’une technique dont lui seul avait le secret, l’ex-pirate visait avant tout la jambe gauche ainsi que le bras droit du Dynamiteur en essayant de les trancher une multitude de fois pour bien les endommager après cela si il le pouvait avec ses jambes il prendrait un appui directement sur le corps de son adversaire pour effectuer s’éloigner de lui et regagner une distance respectable. C’était tout l’atout du style du combat du Keigo, pouvoir réduire et agrandir la distance entre lui et son adversaire à chaque assaut, il gardait néanmoins son haki de l’observation en alerte d’un autre assaut ennemi ou d’une contre-mesure prêt à lui aussi trouver une parade efficace. Ce combat ne devait pas s’étendre en longueur, Sakuga devrait peut-être trouver une solution bien plus meurtrière si celui-ci s’éternisait.

Reprenant alors la communication de son côté avec les autres gradés de son côté, le Keigo restait en observation constante du champ de bataille qui se déroulait sur place.

« Bonne lucidité Dorian, continue comme cela fais néanmoins attention la zone est minée par l’affrontement. Essaye au mieux de te déplacer de manière aérienne. », dirait-il en s’adressant tout d’abord à son compagnon d’équipage. « Colonelle Ainsley, je vous fais entièrement confiance pour porter assistance au Contre-Amiral Malard ainsi qu’à découvrir ce qu’il en retourne. Au moindre pépin, n’hésitez pas à appeler des renforts. Montre-leur ton évolution. »

Il se tournerait ainsi vers les navires qui se trouvent en mer pour y apporter ses récentes expériences et surtout un soutien moral pour aider et motiver les troupes sur l’île ainsi qu’en mer. Le gouvernement mondial ne perdra pas, pas face à autant d’adversaires. Il fallait être à la hauteur du défi que représentait ce champ de bataille et cette guerre.

« Vice-Amiral Machigan, essayez de retenir Stanislas. Surtout faites attention à votre propre vie, c’est un adversaire de valeur. », dirait-il tout d’abord en s’adressant au chef de la défense maritime. « Soyez fiers des pavillons que nous arborons et tout se passera bien chers collègues. Savez-vous combien de temps nous avons à tenir en attendant d’éventuels renforts ? »

Le bretteur était limité dans ses choix sans l’usage de son style pur. En effet il avait entamé depuis déjà quelques semaines cet entraînement si particulier pour faire évoluer cette maîtrise du vent à un niveau jamais égalé jusqu’à la. L’ensemble des forces de la marine en place réussiront à faire la différence, il avait confiance en toute les personnes qui étaient présentes sur ses lieux après tout…

     



Résumé :
Sakuga esquive simplement la ceinture d'explosifs d'Hert en prenant l'ascendant dans les airs et essayent de l'harceler en tournant autour de lui en kamisori en projetant des lames d'airs. Il essaye une fois assez proche d'Hert de lui sectionner la jambe gauche et le bras droit avant de prendre appui sur son buste pour l'utiliser comme plateforme de lancement afin de s'éloigner de lui.

Equipement:
 

Techniques utilisées:
 

_________________
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Ahriman
Vesper Ahriman
Messages : 103
Race : Vampire

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue23/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue39/80Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (39/80)
Berrys: 53.379.000 B.
Dim 14 Nov - 19:46





What comes up.. Tour 3


Le bois, englobant moulte poudre noire, volatile et hautement explosive se faisait souffler par une lame d’air, d’un côté et de l’autre, continuant leur inexorable chute vers les flots, où, après quelques instants à visiter le peu de profondeurs qui leur était alloué se devaient de refaire surface grâce à la poussée d’archimède. La sorcière était toujours en vol et au moment ou les deux tonneaux furent poussés quelques peu au large du navire à détruire ou à immobiliser, et la dame se dit qu’il aurait été plus avisé pour le sabreur responsable du frisson qui l’avait parcouru de part en part, comme tranchée en deux par le milieu dans une formidable déferlante des plus acérées, tant à vrai dire que le ciel en avait déchiré en deux le nuage derrière elle dans un effet des plus sublime, faisant pleuvoir la lumière d’une pupille pratiquée dans le tumulte d’eau en suspension, illuminant comme au sein d’une torche la sublime silhouette de l’infâme comtesse, toujours elle-même dispersée en de millions de particules désormais étincelantes, de les détruires plutôt que de simplement les écarter.

L'œil derrière elle lui suggérait une suite de plan, tout autant que le bruit des canons et fusils dont le tonnerre annonçait un geyser de projectiles dont la puissance serait dérisoire en plus d’être inefficaces sur elle sous cette forme. Toute tentative du genre était plus ou moins vouée à l’échec, mais plutôt que d’échec, la sublime préférait jouer aux dames, se réservant les quelques pions qu’on daignait lui lancer dans l’opportunité d’en promouvoir un ou deux en la pièce éponyme et redoutable. Étendant son corps dans les deux directions, l’une de manière vulgaire vers le bas, tel d'immenses tentacules allant chercher les boulets bien lourds et gras de fer qu’on lui envoyait, et de l’autre créant un fil fin mais solide, perçant le nuage dont la pupille se refermait par condensation, ayant la pudeur de cacher le stratagème sordide de la comtesse vampirique.

Tout en reculant pour se placer plus loin que la proue la femme parla à destination de l’escargôt blanc dans son chapeau qui pour l’occasion repris forme, paniquant en voyant la hauteur. Elle reculait donc, de manière à ce que le plomb plus léger que les tirs de canons fassent leur office funeste sur l’équipage même qui l’envoyait vers les cieux, comme se moquant de la loi universelle ultime, ce qui monte, doit, un jour, redescendre. Le navire allant tout droit, tout tir vers les cieux avait des chances de retomber sur le navire, non précisément, bien entendu, mais plus de mousquet étaient tendus vers le ciel, plus les probabilités de faires des victimes collatérales ou d'abîmer la voile s’accentuaient.
-Ici le commandant Arhiman, finalement j’ai décidé que je serais plus utile dans les cieux à limiter leur approche vers l’île. Je ne sais pas si la personne ayant projeté le faisceau d’énergie est actuellement dans cette conversation, mais si vous pouviez lui rapporter qu’envoyer deux tir de cette formidable énergie pour faire détonner les deux barils de poudre laissés à l’abandon dans la mer, cela pourrait avoir juste l’impact suffisant pour percer les dernières réparations sommaires du navire et mobiliser du personnel pour s’occuper des quelques fuites à colmater. Dans le pire des cas, j’imagine que ce sera toujours un bruit assourdissant à bord du bâtiment ennemi, et le tangage causé par les vagues le ralentira un peu. De mon côté, je m’occupe actuellement de faire vider le stock de poudre et de munitions des belligérants, ils ont à priori le mauvais penchant de répondre facilement à la provocation, et je me suis mise dans le champ de déplacement du navire, mais suffisamment haute pour ne pas être atteinte et que certains tirs retombent dans leur propre passage. Ils finiront bien par arrêter de tirer, mais si cela peut leur faire perdre un peu de poudre et de temps à zigzaguer entre leurs propres tirs, ce sera toujours cela de gagné. En outre je me prépare à leur renvoyer moi même leurs boulets de manière espacée, la distance et la gravité faisant, je pense qu’un tir bien placé pourra détruire au point deux ou trois ponts, et si le sabreur à bord use de ses lames d’air, cela sera un peu plus de fatigue accumulée, je ne pense pas qu’il pourra tenir cela sur le long terme, ou sera plus fatigué sur le début du combat le plus frontal. Cette bataille d’attrition se ponctuera de quelques vrilles géantes, j’en prépare une en ce moment au dessus des nuages, elle ne sera que de bois aggloméré et compacté, mais vu la taille du monument que je leur prépare, cela me coutera autant de temps à faire que cela aura d’impact, soit le sabreur s’en chargera en se fatiguant, soit ils prendront un sérieux coup.

En effet, de l’autre côté du nuage, un petit pieu de bois se forgeait, compacté d’une quantité sidérale de particules, toujours plus grossissantes, devenant lance, puis épieux, et se changerait finalement, quelques secondes à minutes plus tard en un formidable trait de baliste, puis en obélisque, pour finir par une figure ressemblant fortement à une pyramide, ou une toupie géante, comme une vrille dont on se sert pour percer des trous dans les coques, mais dont l’ampleur ressemblerait si fort à une maison que le nuage aurait sans doute l’occasion de rouvrir son oeil pour laisser apparaître un cauchemar de bois lors de sa chute, une torpille prête à faire d’énormes dégâts.
-C’est tout pour ma participation, du moins pour l’instant je vais être bien occupée, je ne peux que vous conseiller d’user de capacités renouvelable ne vous coûtant pas trop d’efforts ou de poudre, l’effet recherché est d'épuiser leurs forces, aussi les tirs d’énergies venant de dials, les logias seront des atouts pour ces préliminaires de bataille. S’ils se rendent compte qu’après tout ce qu’ils vont subir et que les décisions prises jusque là ne leur font que prendre plus de risques, s’exposer a encore plus de dangers mais qu’en plus nous avons encore en réserves nos munitions et nos moyens, alors leur moral sera entaché, leurs munitions gaspillées et leur navire mis à mal. S’ils décident de fuir, alors nous pourrons nous permettre de les harceler un peu et qui sait, si la voile est détruite, nous pourrons les faire mariner un peu au large puis les cueillir plus tard quand ils commenceront à se mutiner et à mourir de faim.

Tous ces mots avaient été prononcés après que l’ange n’ait répété la directive qu’avait souhaité suivre Machigan à ce même homme, comme pour commencer à élaborer une cohésion liant l’avis des deux gradés en une synthèse efficace et moins abstraite. Et pour ce qui était d'actions concrètes, le vampire lançait un couple de boulets dans un battement de ses particules, comme frappant deux ailes vers le navire.



Détails:
 
Vesper Ahriman
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 463
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue38/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue301/350Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (301/350)
Berrys: 15.644.406.000 B
Colonel
Mer 17 Nov - 3:06


Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar







Les premiers assaut du Seyfried s’étaient montré efficace. Il avait eu ainsi l’occasion de juger la puissance de ses adversaires à deux reprises tout en prenant suffisamment de recul et d’altitude pour avoir une vue globale de la situation. Bien que la figure de pointe qui se tenait sur le bateau avait de quoi faire frémir les fondations de l’île, la menace la plus imminente restait les révolutionnaires postés dans la basse ville. Comme on pouvait s’y attendre de la part du Keigo, il avait eu l’intelligence de se focaliser sur un adversaire plutôt que de disperser ses forces… Voila un conseil que le rouquin ferrait bien de retenir à l’avenir !

Brièvement le colonel de la division scientifique s’était envolé vers la jeune femme au monologue qui avait semblé interminable aux oreilles de Logan. Les directives de la soldat étaient bien trop alambiquée que pour être comprise et surtout écoutée jusqu’au bout en plein milieu du champ de bataille. Le rouquin avait eu la chance d’être en position défensive ce qui lui avait permit d’écouter mais il était fort à parier que peu avaient pu profiter de ce lux.

“C’est moi qui ai tiré les rayons mais ke retourne aider dans la basse ville. Toi et Machigan serez suffisant pour ralentir le bateau.”

Tirer un rayon lumineux d’une puissance telle que la sienne sur 2 simples barils de poudre aurait été un gâchis de force bien trop conséquent. Contrairement aux logia, Logan payait le prix de la production d’une telle énergie. Qui plus est, sa puissance de feu directe était nettement supérieur à la déflagration qui en aurait été engendrée.

“Si tu veux gérer un assaut, soit concise.”

S’était-il tout de même permit d’ajouter de sa voix rocailleuse toujours en forme BEAST en ajoutant un clin d’oeil taquin à la maudite avant de revenir sur ses pas à grande vitesse, usant de ses ailes pour fendre l’air plutôt que de marcher. Il avait survolé les toits sans s’élever trop pour éviter de devenir lui même la cible d’un assaut de sniper.

C’est alors que deux silhouette attirèrent son attention. Perché sur un toit, elles semblaient observer la scène avec intérêt. En passant non loin d’eux, les yeux de Logan se seraient presque écarquillé quand il reconnu le visage de l’un des hommes qu’il espérait le plus rencontrer au monde.

“Celsius Jones !”

S’exclama-t-il avec une surprise non dissemblable dans sa voix, s’approchant et posant le pied à terre tout en retrouvant forme humaine, révélant ainsi son visage et son identité potentiellement connue. Le visage du Seyfried était bienveillant tout en gardant son sérieux de circonstance.

“Je voulais te rencontrer depuis longtemps. Je suis Logan Seyfried, colonel de la division scientifique. Rassure toi, je n’ai nullement l’intention de m’opposer à toi.”

Le pirate ne pourrait cependant se baser que sur la bonne fois du Seyfried… Celsius ne le savait pas, mais il faisait partie des têtes sélectionnées par Logan pour un projet. Un grand projets d’avenir, plus fou que tout ce qui aurait pu être imaginé par le Iceking… Suffisamment fou que pour mettre la vie de Logan en danger. Le rencontrer, peut importe les circonstances était une véritable aubaine !

“Si tu es disposé à m’écouter, j’aimerai te faire part d’un grand projet !”

Logan enchainerait le plus simplement du monde avec une phrase qui avait souvent tendance à capter l’attention des matelas à pavillons noirs.

“Je veux faire de toi le roi des pirates.”



Techniques utilisées :

/




_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
Colonel
Dorian Karmon
Messages : 218
Race : Humain
Équipage : Unité

Feuille de personnage
Niveau:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue28/75Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Left_bar_bleue78/120Aux portes du rêves, aux tréfonds du cauchemar [Groupe 7] Empty_bar_bleue  (78/120)
Berrys: 59.900.000 B
Colonel
Lun 22 Nov - 23:24
Je dois me faire violence pour calmer ce mélange de rage et de panique montant en moi, à voir de nouveau ce chaos embraser une ville. Comme face à ce Décima à Saint-Uréa, je suis tenté de bondir sur ce Révolutionnaire, mais là, je repense aux civils des alentours. Argh, tout se bouscule dans ma tête et des éclats de voix paniqués et brouillons transpercent brièvement mon esprit, avant que je ne peine à me reprendre.

Je vois alors le capitaine entre en action contre le Dynamiteur, alors que des ennemis s'extirpent de la masse, pour se ruer sur nous.
Je jette un bref coup d’œil derrière moi, pour voir où en est l’évacuation et je grince des dents, en voyant que la panique fait pas mal traîner les choses, mais je dois vite me décider à agir... plutôt à faire agir mes troupes avec moi!

- Sergente! Formez une ligne défensive entre moi et les civils, avec huit hommes! Commandant Accio, occupez-vous des cibles parvenant à nous contourner!

Mes deux "cadres" répondent bien vite par la positive et je sens du mouvement dans mon dos... et des gens se déplacer derrière moi?!? Non, c'est pas que je les entends, dans tout le chaos ambiant... mais je les sens se déplacer, avant que tout ne s'embrouille de nouveau dans ma tête et je me recentre sur l'adversaire.

Je change mes bras en lames de ciseaux et découpe une bande de sol, pour la projeter sur le milieu de la formation adverse, pour les bousculer et les faire tomber à terre.
Je ne leur laisse pas le temps de se remettre du choc que je leur bondis dessus, avec le Geppou, bondissant dans tous les sens autour d'eux, lacérant et harcelant l'ennemi avec mes lames.
Je remarque quelques ennemis sur les extrémités parvenir à avancer, pour se faire intercepter par la sergente et mes hommes... et l'un d'eux se fait repousser en arrière dans une giclée de sang et une grosse détonation se fait entendre: le sniper du commandant a parlé...

Résumé + Techniques utilisées:
 
Troupes de Dorian:
- 1 Sergente niveau 21
- 20 Soldats niveau 13
- Commandant Accio niveau 27
Dorian Karmon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: