Le Deal du moment : -30%
-130€ sur le Moniteur Gaming LG UltraGear ...
Voir le deal
299.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tout vient à point à qui sait attendre
Shingen Kotetsu
Shingen Kotetsu
Messages : 2
Race : Humain
Lun 6 Sep - 22:55

Shingen Kotetsu



  • Nom : Kotetsu
  • Prénom : Shingen
  • Surnom : ...
  • Âge : 22 ans
  • Sexe : Homme
  • Race : Humain
  • Lieu de naissance : Dream ISland
  • Camp : Civil
  • Métier : Archéologue
  • FDD / Arme : Ryuu Ryuu No Mi - Modèle Dragon de Feu / Fruit du Dragon Modèle Dragon de Feu
  • Équipage : /
  • Buts / Rêves : Détruire la marine, devenir l’homme le plus fort et découvrir les secrets cachés de ce monde


Description Physique


En premier lieu vous allez découvrir le physique de cet homme que je considère comme un monstre. En second temps son caractère et en dernier lieu, l’histoire que j’ai pu trouver sur lui. Ça a été un peu difficile de récolter toutes les informations, mais au bout du compte je suis assez fier de moi, j’ai pu réunir toutes les informations que je voulais. Bon, certes ça n’intéresse que moi, mais je n’en reste pas moins fier de tout ce que j’ai pu trouver et retracer ! Ainsi je vais vous exposer ce que j’ai découvert sur Shingen et je vais commencer par son physique.

Qu’est-ce que je peux dire en priorité sur lui ? Eh bien c’est homme assez musclé. Ça se voit à la carrure qu’il possède une bonne musculature. Sa taille d’un mètre soixante-dix-neuf montre qu’il n’est pas un petit homme non plus, même si comparé à un géant ou à un cornu il semble assez petit. Pour sa taille, son poids correspond bien puisqu’il lui permet une bonne présence physique, il pèse ainsi environ quatre-vingts kilos, ce qui est assez honorable. Je ne vous ai pas parlé d’une chose, son âge, du haut de ses vingt-deux ans, il a déjà commis pas mal de méfaits !

Le principal étant fait, je peux passer à sa tête. On peut voir en premier lieu ses cheveux, d’une couleur aussi blanche que la neige en plein hiver ! On peut remarquer qu’ils sont ébouriffés et qu’ils possèdent deux grosses mèches qui vont vers l’avant de son visage. Ses yeux en forme d’amande révèlent une partie de la folie qui habite cet homme, en parallèle avec ses yeux il possède un sourire carnassier qui montre là aussi toute la démence qui est la sienne. De son visage la dernière chose qu’on peut remarquer, ce sont les imposantes cicatrices qu’il possède. L'une d'elle traverse son visage, commençant tout à droite pour se terminer sous l'œil gauche. Deux autres se croisent au-dessous de son œil droit pour échouer jusqu'au milieu du front. Cela montre qu’il s’est battu et pas qu’une fois !
Tout vient à point à qui sait attendre Tzote_10

Pour ce qui est du corps, je ne vais pas m’attarder énormément dessus. J’ai un peu moins de choses à vous dire dessus. Je peux simplement vous décrire son torse qui parait musclé, il le travaille souvent en s’entraînant, comme pour ses bras, ils paraissent taillés et impressionnants, mais il s’entraîne pour ! On peut remarquer qu’il possède deux cicatrices en forme de croix sur ses pectoraux, une autre qui part de son épaule gauche jusqu’à la hanche droite, la cicatrice parcourt tout son torse. Il possède aussi plusieurs cicatrices sur le long de ses bras et ses mains, signe de nombreuses batailles !
Tout vient à point à qui sait attendre Corps_10

Pour la dernière partie de son physique je vais parler de ses jambes. Je n’ai pas grand-chose à dire dessus, elles paraissent en accord avec le reste de son corps, environ le double de la longueur de son torse. Elles sont musclées puisqu’il s'entraîne sans relâche et il le fait encore régulièrement, mais c’est à peu près tout ce qu'on peut dire. Si ce n'est qu'il possède aussi des cicatrices dessus, comme pour ses bras. Une preuve de plus qu'il n'a pas peur de se retrouver dans la mêlée, il aime la confrontation.

Pour ce qui est de son style vestimentaire, il peut donner l’impression que c’est un samouraï, alors qu'en réalité non. Il porte un uniforme de couleur noir déboutonné pour exposer sa poitrine et ses abdominaux car il a une certaine fierté de son corps. Par-dessus cet uniforme, il porte une chemise à manche longue avec le Kanji « tuer » dans son dos. Pour ce qui est du pantalon, c’est plutôt un pantalon assez ample et léger pour ne pas le gêner dans ses mouvements, ensuite au niveau de ses tibias il porte des boucles blanches. Je ne saurais dire pourquoi il fait ça, un effet de style peut-être ? Ensuite il porte des chaussettes tabi avec une paire de zōri blancs à bretelles noires pour aller avec ses habits.
Tout vient à point à qui sait attendre Jambe_10

Voilà donc à peu près le physique de ce monstre qu’est Shingen !


Description Mentale


Ceci n’est pas une note. Les deux choses que vous avez vues et que vous verrez ne sont pas des notes. Je décris juste ce monstre qu’est Shingen. Les notes je garde réellement ça pour son histoire, ce sera plus simple pour vous l’expliquer. Ainsi pour le moment vous allez voir son caractère. J’ai eu un peu de mal à le saisir sous tous ses contours, mais finalement ce n’est pas bien compliqué. Je vous laisse donc avec une première petite lecture !

Bon je ne sais pas trop par où commencer, donc je vais débuter par la chose la plus simple à savoir sur Shingen. Il aime énormément tout ce qui se rapproche de l’archéologie. Depuis son plus jeune âge il est intéressé par cet univers et il semble qu’il ait appris à déchiffrer et à comprendre la langue qui est écrite sur les Poneyglyphes, ces gros blocs avec des inscriptions bizarres qui portent un secret aussi vieux que ce monde. Peu de personnes sur cette terre peuvent y arriver et Shingen en fait malheureusement partit. Que fera-t-il quand il aura découvert tous les secrets de ce monde ? Le mettra-t-il à feu et à sang ? Je n’aimerais pas être là quand ça va se produire.

Ce n’est pas la seule chose qu’il aime loin de là. Après pour le reste ça semble assez commun. Les femmes, la nourriture et la boisson. Ceux sont des choses communes à beaucoup d’hommes, il ne semble pas avoir peur de boire à l’instar des personnes dans ce monde qui ne buvaient que des jus de pomme, on peut se demander si ce genre de personnes ne sont pas rester des gamins dans leur tête. Il est d’ailleurs plutôt résistant en ce qui concerne la consommation d’alcool, on peut même croire qu’il est tombé dedans quand il était petit. Ensuite, Shingen est un fumeur, il a souvent une clope au bec sauf quand il se bat, ça le gêne la plupart du temps, donc il ne peut pas se battre pleinement s’il est gêné par quelques choses !

Ensuite on peut continuer sur le vrai caractère de cet homme monstrueux. C’est un mec impulsif, il ne tient généralement pas en place, le seul moment où il se tient tranquille c’est par rapport à l’archéologie. Le reste du temps, on a l’impression qu’il est toujours énervé, son visage est souvent très fermé, de plus il est toujours prêt à se confronter à ses adversaires. Il n’a pas peur du combat et cela se comprend rien qu’en le regardant. En outre, il n’a pas sa langue dans sa poche et c'est une personne très vulgaire. Et c’est comme ça depuis qu’il est enfant, fin depuis qu’il a vécu la tragédie d’Ohara, avant il était un peu moins colérique et impulsif. Mais depuis ce moment, il ne craint pas de tuer, il tue même en masse selon certaines rumeurs, je ne peux pas affirmer cela, je sais qu’il tue beaucoup et qu’il n’a aucun remord à faire cela.

Ainsi en somme, ce qu’on peut retenir principalement de cet homme est qu’il est impulsif et ne redoute en aucun cas le fait de se battre. Il est même possible qu’il souhaite mourir dans un combat où il se sera donné à fond et où il sera satisfait de sa performance et ainsi rejoindre ses parents qui sont partis depuis bien des années.



Histoire


Intro :

Ce que vous allez comprendre est la chasse que j’ai orchestrée sur une personne qui m’a longuement recherché et soûlé. Je ne sais pas d’où il sort, je ne le connais pas, mais lui me connait. Il a fait tant de recherches sur moi que ça m’en a rendu malade. Il a découvert des secrets que personne ne connaissait. De part ce qu’il a découvert, je suis obligé de le tuer, je n’ai pas spécialement envie de recevoir la visite de certaines personnes, pas maintenant en tout cas. Je ne suis pas assez fort pour cela, et je veux que ce soit moi qui aille les chercher et pas l’inverse. Ainsi, j’ai lu les notes de cet Izanami, c’est un beau travail, je suis presque déçu d’avoir dû le tuer. Mais je dois le faire pour ma propre survie.

Note 1 Izanami : 1485 Naissance

J’ai suivi ce Shingen partout sur les blues. J’ai essayé de découvrir ses secrets, mais ce fut d’un compliqué. Il n’y avait que très peu d’informations sur lui au début. Je n’avais quelques récits par-ci par-là. Jusqu’à tomber sur un vieillard qui m’en révélait un peu plus. Un vieil homme qui semble perdre la boule, me parlant même d’un temps ancien, j’ai ainsi cru qu’il parlait de lui au début. C’est une chose qui ne me plaît pas spécialement, je suis venu le voir pour son histoire sur l’homme que je cherche, pas sur son passé.

Au moment où j’ai décidé de partir, une information m’interpellait. L’année 1485, c’était la naissance de ce Shingen. D’après les dires du vieil alcoolique, cet ange aux cheveux blancs était le fils d’un ancien pirate connu sur les mers, que ce soit les blues ou Grand Line. Par contre, il ne serait jamais allé sur le Nouveau Monde bien qu’il ait eut l’air puissant. Il semblait vouloir rester sur une partie du monde pour la conquérir et montrer qu’il était le plus fort, il ne semblait pas spécialement violent, mais il possédait du caractère et il était puissant. S’il avait besoin de tuer, il le faisait, mais ce pirate semblait éviter toute sorte de meurtre, tout le contraire de son fils on dirait.

La personne semblait affirmer que le père du futur meurtrier était une personne intelligente et qu’il ne se battait que quand il était sûr de gagner et mettait tout en œuvre pour la victoire. C'est ainsi donc que Shingen Kotetsu était le fils de John Kotetsu et de Naoto Kotetsu, pirate du Smart Candy. Qu’il était né en 1485 et qu’il serait né sur une île des blues, mais je n’avais pas encore trouvé laquelle précisément, mais je ne perdais pas espoir de trouver cette information.

Parole de Shingen : cet homme fait des recherches, mais il n’arrive pas à trouver mon île… Quel incompétent !

Note 2 : 1485 Naissance 2
Je suis resté plusieurs jours avec cet homme gâteux, ses propos, ils n’avaient jamais rien à voir les uns avec les autres. J’avais fini par croire qu’il me racontait n’importe quoi. Mais au milieu de tout ce meli mélo incohérent, j’ai trouvé des informations importantes. Plutôt des choses banales, telles que son lieu de naissance, il serait né sur Dream Island et non sur une île des blues, mais il semblerait que Dream Island soit sur Grand Line, là où John s’était basé au lieu d’aller sur le nouveau monde. Une île assez bizarre puisqu’elle possède un dôme qui reflète le plus grand rêve de chacun une fois en son sein. Peut-être que le rêve de son père était de créer une famille ou d’avoir un enfant et non d’être riche ou tout à fait autre chose. De toute manière avec sa vie de pirate, il avait sûrement dû amasser quelques richesses. Cet équipage pirate pouvait sûrement s’installer n’importe où, la Marine ne les verrait pas.

C’est ainsi que j’avais découvert que le Smart Candy s’était installé sur Mango, non loin de la ville principale qui se nomme Mango Punch. Je ne connaissais pas trop cette île, j’avais décidé d’y aller. Le temps que j’écrive dans mes notes tout ce que j’avais appris sur Shingen, le vieillard est mort, il a du bien vivre cet homme au vu de son âge. Mais j’ai pour le moment quelques infos sur l’endroit où je devais me diriger pour poursuivre l’histoire de ce monstre.

Il m’aura fallu plusieurs jours pour aller sur Mango, je n’ai pas eu de bateau rapidement, j’ai donc attendu une bonne semaine. J’ai réfléchi un peu sur l’avenir de cet homme, de savoir pourquoi il est devenu comme ça, il y a bien eu un moment dans sa vie où quelque chose l’a changé. Je n’ai pas encore eu cette information, à ma prochaine destination, je pense que je vais trouver ce que je suis venu chercher.

Parole de Shingen : Mango hein, ouais une belle île, j’ai hâte de retourner là-bas, leur fruit sont super bon.

Note 3 : 1487-1492 Mango Punch

Je pense que cette note sera un peu plus longue, je viens d’atterrir sur Mango Punch.

Je suis resté quasiment une bonne année sur Mango, j’avais appris un peu de leurs coutumes, en revanche mes recherches sur le Smart Candy ne furent pas assez fructueuses. J’en avais plus appris sur cet archipel que sur mes recherches sur Shingen Kotetsu !

Cet archipel possède une ville principale nommée Mango Punch dirigé par deux familles, les Kings et les Queens. C’était grâce à ces deux familles que l’île a pu se développer un peu autour des fruits. J’ai goûté leurs fruits, et vraiment ils sont bons. Que ce soit à manger comme ça, à boire ou à faire cuire. Ces fruits sont vraiment délicieux, mais une chose est sûre c’est qu’il ne faut pas se battre avec, nous deviendrons des copieurs envers le chasseur de primes Obra Taton. Lui les fruits il préfère jouer avec plutôt que les manger. J’avais par ailleurs assisté à la fête des fruits, j’ai appris qu’une demoiselle avait été adoptée par la famille Queen, ils voulaient peut-être avoir un ou une héritière, du coup c’était là une bien belle meilleure de faire.

Je n’ai pas cherché à en savoir plus sur le sujet parce que seul Shingen compte, mais cette Evangeline avait su faire parler d'elle tout de même, il semble que ce soit une voleuse. Pour moi cela ne reste qu'une rumeur, je verrais pour étudier son cas plus tard, une fois Shingen finis.

Ainsi, après avoir parlé d’Evangeline, j’ai repris mes recherches sur Shingen et ses parents. Il parait qu’ils avaient acheté une petite île de cet archipel. Mon raisonnement sur sa richesse n’est pas que sans fondements. J’ai donc cherché à trouver cette petite île, mais chaque personne qui pouvait me le dire me disait chacun une île différente. Il y avait des rumeurs sur le fait que chaque île possédait des caches de contrebandier mais quasiment introuvable, sauf une seule île, je me suis dit que là-bas il y avait bien quelqu’un qui connaissait les Kotetsu. Arrivé sur cette petite île je l’ai un peu exploré et je suis tombé sur une femme avec des oreilles de chat et un sabre. Quand je l’abordai à propos des Kotetsu elle semblait accepté de vouloir en parler.
Tout vient à point à qui sait attendre Ghisla10
Hyslaine

J’en ai appris plus d’Hyslaine, c’est une sabreuse membre des Smart Candy, elle reste sur Mango en attendant le retour de son capitaine ou de son fils, elle a une mission, protéger ce qui reste du trésor ainsi qu’apprendre la vie et veiller sur Shingen. Si elle savait ce qu’il est devenu elle serait mal, j’avais un peu enjolivé les choses en parlant de lui, je ne voulais surtout pas qu’elle prenne peur.

De ce qu’elle put me dire, Shingen depuis tout petit était violent, il n’hésitait pas à se battre avec plus fort ou plus faible que lui. Arrogant et sans peur, elle a remarqué une chose, il a très peu de sentiment envers l’être humain, il était antipathique. Mais quand il arrive à se rapprocher de certaines personnes, il peut développer certains sentiments comme avec ses parents, et quelques membres de l’équipage. Mais elle m’expliqua une chose plus intéressante encore, il a trouvé son bonheur dans l’archéologie. Son père lui en a parlé, il l’était lui aussi, mais un petit archéologue, il ne savait pas lire les poneyglyphes, lui ce qu’il aimait c’était aller sur d’anciennes îles et retrouver d’anciennes civilisations ou bien découvrir des corps d’espèces différentes. C’était d’ailleurs après un combat sur son île qu’Hyslaine l’avait rejoint.

Pendant cinq ans, ils étaient restés ici. Apprendre à Shingen à tout faire, parler, lire, écrire, l’archéologie, le combat. Le Smart n’avait jamais vraiment interféré sur la ville principale. Ils avaient préféré rester à l’écart et ça leur convenait bien. John savait à l’avance que Shingen reviendrait et c’était pour ça qu’Hyslaine était encore là, elle serait un guide pour ce monstre. J’avais pitié pour elle. Plus tard, elle m’expliqua aussi que lorsque l’enfant avait eu sept ans, ils ont décidé de partir sur Ohara et qu’elle peut me donner un contact qui en savait plus sur les événements qui se sont déroulés là-bas. J’acceptais avec un grand sourire, la remerciant, lui offrant même des fruits et je suis ensuite reparti. Je devais me dépêcher parce qu’une personne qui connaît Ohara ça ne courrait pas les rues.

Parole Shingen : le con il va faire revivre de mauvais souvenir… Hyslaine ? J’irais la voir sur Mango alors !

Note 4 : Ohara 1492-1502

J’avais donc pris le contact qu'Hyslaine m’avait gentiment fourni, il m'a semblé assez vieux quand j'ai réussi à le contacter. Une voix assez rauque et usée, on peut l’entendre tousser, c’est caractéristique d’une fin de vie ou d’avoir trop fumé. Je ne lui ai aucunement mentionné Ohara, j’ai bien trop peur que la Marine l’ait mis sur écoute ou inversement, peut-être que je suis moi-même sur écoute, car je suis sur une piste solide qui sait ? Je lui ai proposé un rendez-vous sur une petite île basique, pas spécialement connue. Je n’ai pas vraiment envie qu’il soit suivi ou que l’on vienne l’arrêter juste parce qu’il était sur Ohara et qu’il connaît ce qui semblait être la vraie histoire. Fin, à la fin je vais peut-être la connaître aussi, je vais donc devoir faire attention à l’avenir. En tout cas, il me fallait vraiment ces informations sur Ohara et Shingen pour avancer dans mon étude !

Note 5 : Arc Ohara Part 1 1492-1494

Voici la suite de ma précédente note et mise à jour pour donner suite à tout cela. J’avais rencontré ce vieil homme, il était très gentil et accueillant, il n’avait pas peur de parler de ce qu’il avait vécu sur Ohara, est-ce parce qu’il était vieux ? Ou parce qu’il n’avait peur de rien et qu’il pouvait parler comme ça sans avoir de pression sur les épaules ? Moi-même je vais connaitre une partit de l’histoire de Shingen et d’Ohara, et je ne me sens pas à l'aise sur le sujet, je vais devoir faire profil bas et n’en parler à personne.

Ainsi, pour commencer, le vieil homme s’était présenté, il s’appelait Rouel Deport mais qu’avant il s’appelait, Rouel Scroud. J’avais posé la question pourquoi ce changement de nom, et sa réponse en rigolant était pour échapper à la Marine. Mais en voyant qu’il mentait un peu je voulais savoir la vérité pour le croire sur l’histoire de Shingen. Il se sentait un peu gêné et me racontait à voix basse qu’il s’était marié plus jeune à un homme du nom d'Albert Deport ! IL ne donnait pas plus de détail, mais il était gêné et je le réconfortais en lui disant qu’il ne fallait pas être gêné avec moi. Je ne portais aucun jugement sur qui que ce soit ! Sa gêne passée et son mensonge fini, il y avait un petit climat de confiance, je le croirais plus facilement sur ses dires à propos de l’homme que je cherchais, fin plutôt, que je cherchais à comprendre pourquoi il était devenu ainsi !

Du coup, après avoir appris que ce bon vieux Rouel était marié à un homme ou a été marié à un homme, il m’expliquait qu’il était un ancien archéologue et qu’il avait eu sous son aile le jeune Shingen, mais il ne l’avait pas fait de suite. Le Smart Candy était arrivé en 1492 sur Ohara, environ dix ans avant l’incident tragique qui avait fait disparaitre cette île ! John et sa femme étaient assez discrets sur l’île, on ne faisait pas spécialement attention à eux, et il n’attirait pas l’attention non plus. Ce qui leur faisait défaut était le jeune garnement de sept ans qu’ils avaient comme enfant !

Il se baladait tous les jours, on ne remarquait que lui, il gueulait souvent, il était toujours en train de se battre. À chaque fois il finissait dans la bibliothèque à lire, c’était un endroit réconfortant pour lui, on avait même l’impression qu’il faisait exprès de se battre pour aller se faire chouchouter là-bas ! Connaissant le personnage on rigole. Mais ça m’étonnait que les gens l’aient accepté aussi facilement, le vieux Deport me narrait qu’ils l’avaient accepté parce qu’il ne faisait aucun mal aux livres, mais plus à l’homme. De toute manière, l’homme fait toujours mal à l’homme ou aux autres espèces. Mais comme les livres n’étaient pas une espèce, il ne faisait pas de mal aux livres ni à l’archéologie. Les hommes aimaient beaucoup savoir ce qu’il s’était déroulé dans le passé. Plusieurs personnes voulaient le savoir, mais c’était interdit, ils n’avaient pas le droit de le faire, une partie du passé était effacée et perdue dans ce monde. Un petit groupe d’habitant de cette île avait essayé de savoir, avant d’être rattrapé, mais ce n’était pas le sujet de cette note.

Du coup je reviens sur Shingen, il était un jeune enfant qui semblait faire chier un peu son monde en dehors de la bibliothèque, mais il aimait vraiment lire des livres et même devenir archéologue. C’était ce qui pouvait l’apaiser, il était une personne normale à son contact, c’était ce que m’avait dit Hyslaine mais aussi Rouel maintenant ! Ainsi pendant deux ans, personnes ne s’occupaient de lui, on le laissait tranquille à lire des livres sur l’archéologie, il devenait même assez bon de jour en jour ! Il serait sûrement devenu un archéologue de renom s’il n’était pas qui il devenu aujourd’hui !

Parole de Shingen : Ah ouais il va vraiment fouiller loin, c’est un vrai journaliste lui !

Note 6 : Arc Ohara Part 2 1494-1500

J’avais pu en apprendre un peu plus sur les deux premières années de ce monstre sur cette île réputé pour abriter d'autres genres monstres. Mais le vieux Rouel avec qui j’avais parlé longuement hier ne semblait pas être l'un de ceux-là, pas autant que le Gouvernement Mondial aurait pu le faire croire en tous cas ! Cela faisait déjà deux jours que je le voyais, je pense alors que je vais en apprendre un peu plus sur ce monstre et ce qu’il avait fait sur Ohara, ensuite ce sera sûrement mon dernier jour avec lui, mais je ne sais pas trop ce qu’il allait bien pouvoir me raconter ! Peut-être pourra-t-il m’aiguiller sur la folie de cet homme ?

Tant d’interrogation, je l’avais écouté, je lui avais posé des questions. J’avais trouvé cette journée longue, mais j’avais toutes les informations, enfin presque toutes. Le Kotetsu avait donc passé ses deux premières années sur cette île. Ses parents étaient toujours présents, surtout son père, il venait avec lui pour lire les livres, il ne faut pas l’oublier c’est lui qui a inculqué ce domaine à l’homme que je recherche. Le vieil homme m’avait raconté une chose, c’était que le père et le fils étaient assez doués pour comprendre les livres qu’il y avait dans la grande bibliothèque, ils n’étaient pas les meilleurs n’ont plus, mais ils restaient jusque tard, très tard. Plusieurs fois John avaient été surpris à roupiller sur une table tandis que Shingen lui, lisait des livres durant toute la nuit. Il était assidu, fin c’est ce que l’on pouvait croire.

Rouel faisait partie d’un ordre caché sur Ohara, des personnes qui se regroupaient et qui parlaient d’un siècle perdu ou quelques choses comme ça. Shingen n’y avait jamais réellement prêté attention, mais plusieurs fois vers l’âge d’onze ou douze ans, il y faisait plus attention. Ce jeune homme essayait d’en savoir un peu plus sur ce petit groupe, mais le vieux Deport ne lâchait jamais un seul mot. Tout ce qu’il faisait pour ce jeune garçon était de lui conseiller des livres à lire, il en rajoutait certains. Rouel Deport avait pris Shingen Kotetsu comme apprenti, personne n’y avait fait attention, chaque personne de ce cercle avait le droit à un apprenti, Shingen était digne de le devenir ! Le futur monstre était heureux de cette décision, il allait pouvoir devenir important auprès de la cité d’Ohara.

Je me demandais bien ce qui l’avait fait choisir le Kotetsu comme étant un apprenti. Rouel m’avait répondu que certains livres étaient plus durs que d’autres, un livre en particulier, il expliquait la lecture d’une langue ancienne, une langue que l’on pouvait trouver sur des roches qui expliquaient certaines choses sur ce monde. Mais il ne pouvait pas me l’affirmer avec exactitude, ce n’était qu’un mythe, une légende parmi tant d’autres, tel que les armes antiques, c’était les fabulations d'un ancien temps. Mais bon, si des hommes en parlaient et qu'il y avait tant de rumeurs, la destruction de l’île était sûrement fondée ? Je n’avais jamais rencontré ce genre de pierre ni même d’archéologue qui mentionnait le même savoir que le vieil homme avec qui je parlais ! Qui devrais-je croire ? Un vieil homme sénile ou ce que l’on voulait nous faire croire ? Mon job de journaliste m’avait appris une chose, croire ce que j’avais envie de croire, et de croire en ce que je pouvais apprendre des gens, et je pensais que ce Rouel Deport me disait la vérité, mais peut-être en rajoutant des parties. Mais ce n’était pas grave, j’aimais écouter ce qu’il me racontait !

Du coup, pendant deux ans, il avait vécu pas mal de choses tant avec Rouel, que ses parents ou les habitants de l’île. Il fallait être discret, personne ne devait savoir son secret et ce qu’il faisait. Il aimait apprendre la lecture de Ponéglyphe, c’était une langue très complexe. J’avais demandé un peu plus de précision sur tout ça, il m’avait raconté que les ponéglyphes étaient de grandes pierres généralement bleutées possédant des inscriptions dans une langue bien différente de la nôtre. Ces pierres étaient éparpillées dans tout Grand Line et semblaient raconter l’histoire d’un siècle oublié ou plutôt qu’on a été forcé d’oublier ! Cela ravivait la flamme du journaliste qui était en moi, j’avais envie d’apprendre leur langue pour ainsi réussir à les lire et de pouvoir faire un article dessus, mais rien que parler de ça, c’était quasiment une mise à mort assuré par la marine. C’était interdit de les lire ou quelque chose comme ça me racontait-il, mais je ne comprenais pas pourquoi et chaque personne qui était sur Ohara ne comprenait pas non plus. Toutes les réponses devaient se trouver dans le ryo ponéglyphe, celui-ci pourrait révéler au monde l’histoire du siècle manquant. Pour savoir toute cette histoire, il fallait découvrir tous les ponéglyphes du monde et amener les recherches sur l’une des dernières îles du nouveau monde, Rough-Tell !

C’est ainsi que j’avais compris que le vieux Rouel pouvait les lire fût un temps, aujourd’hui il avait beaucoup de mal, un de ses yeux étaient aveugle et de l’autre il ne voyait mais pas très bien, pour déchiffrer une langue ancienne, c’était assez compliqué. Mais maintenant, il s’agissait de Shingen, c’était lui qui pouvait lire ces grandes stèles, Rouel m’affirmait qu’il avait un certain talent pour la lecture de ceux-ci et qu’il pourrait sûrement déchiffrer toute l’histoire. Mais je me demandais bien des choses, quelle sorte de langue était-ce ? Qui pouvait la lire, s’ils étaient les deux seuls à pouvoir la lire. Je sais, c’étaient beaucoup de questions et l’octogénaire mettait un peu de temps à répondre, mais c’était normal, je lui demandais des réponses sur des choses qui dataient de plusieurs années, voir plus puisque j’ai un peu compris qu’il avait passé pas mal de temps sur cette île et qu’il était assez vieux quand le Smart Candy avait accosté leur navire sur Ohara.

Ainsi du coup pour répondre à mes questions, la langue se nommait ésotérique, fin si j’ai bien compris c’était une ancienne langue, mais sûrement pas son vrai nom, elle avait peut-être d’autres noms, mais la plus connus était la langue ésotérique ! Rien que prononcer son nom c’était un peu compliqué, je n’avais pas envie de voir ce que ça faisait de réellement la lire, ça devait être d’un compliqué et dire que ce monstre savait la lire et qu’il semblait doué. Rouel m’avait aussi raconté que durant plusieurs dizaines d'années, peut-être même des centaines, plusieurs personnes avait réussi à déchiffrer cette langue. Hormis Shingen et Rouel, il semblait y avoir d’autres personnes pouvant les lire, des personnes vieilles, jeune, du même âge que le Kotetsu, des hommes des femmes, et peut-être même des personnes d’autres race, Ohara accueillait tout le monde sans aucune distinction et les archéologues étaient prêt à aider ceux qui aimaient l’archéologie, et ils étaient même prêt à leur apprendre cette langue pour déchiffrer les ponéglyphes aux plus méritant ! Je trouvais qu’ils étaient bien courageux d’apprendre une langue si compliquée, j’aurais bien aimé les félicités, mais de ce que j’avais compris par la suite, Ohara n’était plus…

Parole Shingen : Ce que tu ne sais pas, c’est que c’est lui qui m’a prévenu de tes recherches, j’ai eu du mal à te trouver certes, mais j’ai finalement réussi, de plus par ta faute il est mort !

Note 7 : Arc Ohara Part 3 1500-1502

Ces deux ans n’avaient pas été simples pour tout le monde. Tant de choses s’étaient passés, tant de personne avait perdu la vie. Des faits historiques que personne ne pouvait oublier, même la personne qui vivait dans une campagne profonde avait eu vent de ce qu’il s’était passé entre ces deux années. Une partie de moi était encore mal pour ce qu’il y avait eu, je n’étais qu’un simple journaliste qui effectue son travail, un simple humain, mais je reste choqué de voir jusqu’où pouvait aller la brutalité de l’homme. Un des faits avait marqué tous les esprits, l’autre avait été un peu plus falsifier aux yeux du monde, je vais parler de tout ça dans cette note, cela ne me plaît pas trop, mais ça résultait de mes recherches et je devais garder une trace de tout ça !

Que s'était-il passé durant ces deux ans ? Eh bien je connais certains faits, mais en parlant avec Rouel Deport je parvenais à saisir d’autres aspects. Fin plutôt, je pouvais enfin comprendre certains mensonges qui avaient été narrer dans les journaux, après quelle vérité choisir ? Celle racontée par un vieil homme ou celle racontée par les journaux et donc la Marine, ne sachant pas laquelle choisir, je choisirais celle que je trouverais la plus convaincante, mais étant journaliste, je devrais plutôt croire en celle de la Marine. Nous étions un peu forcés de croire ce qu’il racontait, c’étaient un peu nos chefs. Si une chose ne leur convenait pas, le journal pouvait se faire détruire par la critique et rapidement trouver une fin assez tragique, la fermeture d’un journal était souvent tragique !

Le premier impact de ces deux ans n’était autre que la mort du célèbre roi des pirates Gol D. Roger en 1500, le jeune homme que je suivais avait alors environ une quinzaine d’années. Mais le fait qu’il soit montré mort sur Logue Town n’était pas une chose qui le tenait à cœur. Il était mort, c’était bête pour lui, il n’avait sûrement pas pu faire autrement. Le futur lecteur de ponéglyphes s’en foutait un peu du fait qu’il avait été le roi des pirates et exécuté, mais il avait pensé une chose en interrogeant Rouel, s’il avait pu être le roi des pirates, cela voudrait donc dire qu’il savait pour le siècle perdu, ce à quoi Rouel lui avait répondu sûrement, mais qu’il n’avait jamais eu vent d'une telle rumeur !

Mais ce n’était pas une chose officielle, donc la question avait été vite oubliée. Durant encore deux ans Ohara se portait bien, tout le monde vivait une vie paisible jusqu’au jour où un malheureux accident vint le jour. Ainsi, Shingen avait continué d’apprendre à lire et il le faisait bien, il se disait même que plus tard il partirait avec Rouel chercher toutes les stèles ! Rouel me disait ça avec les larmes aux yeux, il se rappelait de ça, c’était assez beau à voir. Cela pouvait montrer que le Kotetsu n’était pas qu’un simple monstre, il avait l’air d’avoir un cœur finalement. Je ne savais pas trop quoi penser de cette information.

Bon je reviens à ce tragique accident, la Marine avait débarqué sur Ohara. Elle avait pris tout le monde de court, les archéologues n’avaient pas eu le temps de fuir. Tous les habitants se trouvaient sur la grande place, sauf un équipage, un petit équipage, le Smart Candy, il revenait d’un petit périple. En voyant cela, ils avaient décidé de venir sauver tous ceux sur Ohara. Mais c’était peine perdue, bon nombre d’enfants, de parents, de vieilles personnes s’étaient fait tabasser selon les dires de Rouel. Mais John n’en était pas resté là, quand il avait vu l’état de son fils, il avait fait en sorte de l’emmener loin, fin du moins de laisser Rouel avec son fils et de l’emmener aussi loin qu’il le pouvait. Son fils était bien massacré, Rouel avait raconté que le petit Shingen du haut de ses dix-sept avait essayé de sauver bon nombre de personnes, mais en vain, c’était lui qui avait pris le plus cher. Une fois le duo loin d’Ohara, par chance bien entendu, la Marine avait lancer un Buster Call sur cette pauvre île ! L’île avait subi une pluie de boulets de canon, et avait sombré sous les coups de la Marine ! Tout le monde était mort, il ne restait personne en vie, sauf Rouel et Shingen… Les parents du monstre et leur équipage avaient aussi péri sous les boulets de canon, il ne restait plus rien de toute cette vie, de la joyeuse vie que menait Shingen. Il était assez conscient pour voir ce déluge de canon sur l’île, il en avait pleuré pendant plusieurs jours et le vieux Deport sentait qu’une chose avait changé en lui, il ne semblait plus être le même après cet évènement tragique. Encore aujourd’hui personne ne savait les raisons de cette attaque, mais une chose était sûre, le jeune archéologue voulait se venger dès à présent !

Parole de Shingen: Voilà pourquoi je les hais tous ! Ces foutus Marine de merde !

Note 8 : Ohara Part 4 Conclusion

J’étais reparti depuis plusieurs jours, je repensais à toute cette discussion que j’avais eue avec Rouel Deport durant ces trois jours. J’en avais tant appris au sujet d’Ohara, au sujet de Shingen, mais aussi des archéologues. Ils semblaient tous gentils et la Marine les avait attaqués sans les comprendre. Ils cherchaient sûrement à éradiquer les meilleurs archéologues pour que personne ne puisse découvrir le siècle perdu, mais certains avaient pu s’enfuir et continuaient leur recherche sur ce siècle perdu tout en restant caché aux yeux de la marine.

Mais du coup qui devais-je croire ? Rouel sur le fait que la marine avait attaqué Ohara à cause de leur recherche et de leur possible découverte ou bien croire ce que la Marine avait raconté, que cette attaque était pour contrer Centes en ayant détruit son île natale, si c’était son île natale bien sûr, il aurait peut-être pu y mettre son QG après tout ? Vraiment je ne savais pas qui croire, du coup j’émets cette hypothèse c’est que Ohara est quand même l’île natale de Centes Decima, mais que l’attaque a eu lieu pour faire disparaître les plus grands archéologues et ainsi garder secret l’histoire du siècle perdu !

Paroles Shingen : Tes conclusions tu peux te les carrés dans le cul bordel de merde !

Note 9 : Arc South Blue 1503-1504

Depuis que je suis partie de cette petite île où j’avais rencontré Rouel, j’avais cherché des indices sur cet homme dont il m’avait parlé. Un homme que je devais contacter si je cherchais Shingen. C’était un ancien ami de ses parents, et donc un ancien membre de l’équipage du Smart Candy. Je ne m’attendais pas à autant d’aide venant de ce vieil homme, mais il voulait sûrement que j’arrive à faire revenir Shingen à la raison, il n’avait jamais été comme il était maintenant et ça faisait beaucoup de peine à Rouel, je l’avais compris ça. Mais je ne pouvais pas exaucer son vœu, je ne porte pas spécialement ce type dans mon cœur et j’avais mes raisons ! Et si vous voulez savoir quels sont mes raisons, vous allez le savoir plus tard dans une prochaine note !

De ce que j’avais compris, je devais trouver un homme assez grand, avec de la barbe, carré, qui semblait assez gentil d’ailleurs. Pas comme certaines personnes, il y avait vraiment de tout dans ce monde. Une fois que je l’aurais trouvé, j’avais son nom, il se nommait Jean Beauno. Un nom assez drôle qui rappelait celui de Rouel ! J’avais l’impression que certains de leurs noms rappelaient un peu des morceaux de viande ou autre, le nom du Smart Candy évoquait plus des bonbons, mais je voyais peu à peu l’univers de cet ancien équipage haut en couleurs qu’avait fréquenté ce monstre !

Tout vient à point à qui sait attendre Jean_b10
Jean Beauno

Enfin bon, j’étais sur South Blue pendant mes recherches, et j’avais retrouvé cet homme, ce Jean. Il m’expliquait que plusieurs membres du Smart Candy, avant que ses parents ne meurent sur Ohara, étaient encore en vie. L’équipage presque entier avait pu s’enfuir et chacun d’eux avaient été assigné à une mer pour accompagner Shingen, mais que jusque-là, personne n’avait réussi. Car depuis les événements sur Ohara, la perte de tous ces archéologues, de ses parents, Shingen avait changé, il n’y avait qu’une seule chose qu’il désirait dorénavant c’était la destruction. Ça je l’avais bien compris, mais comment des personnes comme elles ne l’avaient pas mieux guidé. Une seule et simple réponse me vint à l'esprit, c’était que cet enfant n’en faisait qu’à sa tête.

Jean m’expliquait qu’il était le plus fort en termes de puissance brute de leur ancien équipage et qu’il avait la permission de lui cogner sur le crâne, mais ça n’avait duré qu’un temps, parce que ce démon était parti seul en mer. Certes il ne semblait pas savoir naviguer, mais soit il se laissait aller par les mers, soit il payait des marchands ou les défendaient pour aller sur une nouvelle île. Ainsi, j’avais un peu compris pourquoi il n’avait pas pu le canaliser et il me racontait qu’une seule personne, si elle le voulait, pouvait canaliser le Kotetsu ! C’était l’une des premières personnes que j’avais rencontrées, Hyslaine !

Ma note va s’arrêter là, pourquoi ? Eh bien parce que mes supérieurs au journal avaient besoin de moi pour la rédaction d’un article. Celui sur le décret décima que la Marine mettait en place. Toute l'équipe était mobilisée. Ces articles nous avaient pris pas mal de temps et m’avaient retardé sur mon avancée. Cette note qui était censée parler de son aventure sur South Blue n’a pas été aussi rempli que je le désirais, mais ça ne devait pas être ses plus grands méfaits ou bien une grande partie de son histoire. Contrairement à ce que j’ai pu apprendre par Rouel sur Ohara, c'était là le cœur de tout ceci même, car nous en apprenions beaucoup plus sur une partie de sa vie. Maintenant qu’il vadrouillait, ce n’était plus pareil ! Du coup je vais m’arrêter là !  

Parole Shingen : Ouais tu devrais aussi retourner à la paperasse que tes supérieurs te donnent au lieu de venir me souler sur mon histoire !

Note 10 : Arc East Blue 1504-1505

Fin d’année, j’ai été pas mal occupé avec différents articles, je n’ai pas spécialement avancé dans la recherche d’informations sur Shingen, mais c’était en l’an 1504, là où il était resté une bonne année sur East Blue. Sûrement l’année que je déteste le plus. Pourquoi ? Eh bien c’était assez simple, sur cette année, ce monstre avait été le plus prolifique. Il n’avait pas peur de tuer pour n’importe quelle raison. Ça faisait froid dans le dos. Je n’aurais pas aimé me retrouver face à lui à ce moment-là. Ainsi, alors que je travaillais, j’avais appris le décès ou plutôt le meurtre de personnes que j’aimais…

Il avait tué mes parents durant cette année-là. Je n’ai pas les détails de ce meurtre, je ne les voulais pas spécialement, mais je sais juste que c’était une année dont je ne tenais pas particulièrement à me souvenir. Je savais juste qu’il avait assassiné mes parents de sang-froid. Et sûrement d’autres personnes. Byd Hoche, un ancien membre de l’équipage me l’avait confirmé.  

Tout vient à point à qui sait attendre Byd_ho10
Byd Hoche

Sur cette année, l’homme qui devait surveiller Shingen n’avait pas réussi non plus dans sa tâche, c'est seulement après le meurtre de mes parents qu’il apprit que ce monstre était sur cette mer. Bon de ce que j’avais compris ce n’était pas le meilleur de l’équipage et qu’il ne fallait pas lui demander beaucoup. Jean m’avait averti que si ce n’était pas en rapport avec la cuisine, il ne fallait rien demander à Hoche. Et même en le questionnant sur cet homme aux multiples cicatrices, il ne pouvait pas me répondre. Cette note n’en sera pas moins la plus nulle, j’avais perdu mes parents et mon temps à récolter aucune information sur ce monstre.

Parole Shingen: Ah c’est donc pour ça que tu me poursuit depuis si longtemps. Pour tes parents… Ton tour viendra ne t’en fait pas !

Note 11 : Arc North Blue 1505-1506

Pour cette année 1505, mes recherches m’avaient conduit sur North Blue et à la rencontre d’un homme qui venait encore du Smart candy. Il se nommait Trave Airdeport, encore un nom assez atypique, mais qui restait la même lignée que cet équipage. Seuls les parents de Shingen et Hyslaine avaient des noms assez normaux si on pouvait catégoriser ces noms dans la normalité.
Tout vient à point à qui sait attendre Trave_10
Image Trave

Ainsi durant cette recherche, j’ai failli être assigné à un article, mais mon chef en avait décidé autrement. Je n’avais pas été assez impliqué dans l’article pour le décret quelques années auparavant. Alors je n’avais pas le droit de travailler sur les articles concernant la bataille de Baltigo et la mort d’Arias Knighwalker. Cela ne me faisait ni chaud ni froid, je n’avais pas besoin de ça, j’avais mon propre projet à mener à bien.

Au final cela m'avait permis de rencontrer cet homme, ce Trave Airdeport, il m’expliquait qu’il avait réussi à canaliser un tant soit peu Shingen. Qu’il l’avait récupéré depuis son arrivé sur North Blue, et que celui-ci avait été plutôt calme en apparence. Comme il ne pouvait pas le surveiller sans arrêt, il ne savait pas trop ce qu’avait fait le Kotetsu. Mais en tout cas, ce que je pouvais comprendre, c’était qu’il était plus investi que le cuisinier que j’avais vu dans cet apprentissage qu’avait demandé John à son équipage. Qu’en était-il de Shingen, avait-il pris en compte tout cela ? Je ne pense pas ! L’homme responsable du meurtre de mes parents ne pouvait pas être redevenu gentil, il avait forcément fait des choses inadmissibles et Trave ne s’en était jamais rendu compte ou ne me l’avait pas dit. Ainsi, son aventure d’un an sur North Blue n’avait pas l’air d’être aussi macabre que ce que j’imaginais !  

Parole de Shingen : Normal, je te cherchais, j’avais envie que l’enfant retrouve ses parents au paradis, ou en enfer, je ne sais pas où vous irez, mais sûrement pas au même endroit que moi !

Note 12 : Arc West Blue 1506-1507

Vous ne le savez sûrement pas, mais moi j’en avais le pressentiment, j’avais réveillé ce monstre. Je le sentais proche et éloigné de moi à la fois, je savais qu’il était à mes trousses. Lorsque j’avais rencontré cet Eshy N. Deport. J’avais cherché à en savoir plus sur ce qu’il avait vécu sur West Blue entre ses vingt ans et ses vingt-deux ans. Pas grand-chose d’après les dire de l’homme de l’ancien équipage du Smart. Je ne comprenais pas pourquoi il s’était fait si petit durant deux ans.
Tout vient à point à qui sait attendre Echy_n10
Eshy N. Deport

Mais au vu du travail que j’avais eu pour récapituler ces deux ans, j’avais un peu compris. Il serait passé au second plan. Il y avait tant eu à faire, tant d’articles, tant d’événements qui se sont passé. Je n’avais pas eu beaucoup de temps à me consacrer à mon projet. En premier lieu, la chute de Centes Decimas, je n’avais pas eu à m’en occuper, mais il a été officialisé qu’il était mort et qu’il était parti rejoindre les personnes de son île natale où les meilleurs archéologues s’y trouvaient, je parle bien sûr de Ohara ! Et où Shingen avait passer une bonne partie de son enfance.

La fin de l’année 1506 avait eu lieu une grande bataille sur Shabondy, plusieurs Hors-la-loi et Pirates avaient fait preuve de leur force dessus. Mais la marine, plus précisément les forces Constantinistes et l’amiral Tsuki avaient décidé de s’attaquer à cette île du fin fond de Grand Line. Plusieurs batailles avaient eu lieu, plusieurs victoires et plusieurs reprises de Grooves de non-droit sur cet archipel. Ce coup d’éclats avait détruit plusieurs cartels de Hors-la-loi qui faisaient leurs lois là où ils le voulaient. Cette attaque avait été nommée la purge et elle portait bien son nom ! Par ailleurs à cette splendide attaque, un autre fait avait été marquant, la nomination de l’ancien chasseur de primes Ghetis Archer au poste d’Amiral. Il faisait sensation auprès de ses supérieurs et se montrait fort sur le champ de bataille de par ses pouvoirs et des criminels qu’il avait capturés.

Parole Shingen: Tu t’es trop investit mon pote !

Note 13 : Point final 1507

J’en avait fini avec tous mes travaux sur ce qu’il s’était passé et d’autres articles que je devais écrire. Je voulais reprendre mes recherches sur Shingen. Alors que je reprenais là où je mettais stopper. Début 1507. J’avais été averti par une lettre sous ma porte que ça allait être la fin. Je pensais que j’avais plusieurs jours de répits, mais non. Quelques instants plus tard j’entendais de nombreux cris de désespoir, de pleurs et j’en passe. J’avais compris, c’était Shingen qui m’avait retrouvé, je pense que m’informer sur lui grâce aux anciens membres de son père n’était pas la meilleure idée, mais il était trop tard, bien trop tard, mais j’en avais tant appris sur eux et sur le monde que j’en étais heureux. J’étais heureux d’avoir été un journaliste et heureux d’en avoir appris autant sur Ohara et leur triste sort. Mais je suis déjà un homme mort ! Il ne me reste plus qu’à écrire ce simple mot : ADIEU…

Paroles Shingen : Ainsi j’avais fini de lire toutes ces notes qu’il avait faites sur moi. La chaise sur laquelle je me trouvais n’était pas confortable, elle n’avait ni dossier ni accoudoir, et on sentait beaucoup trop les os sur cette chaise. Me relevant je pouvais voir ce journaliste mort, étalé au sol. J’avais réussi ma traque finale, il me tapait sur le système et Eshyn m’avait bien aidé sur la fin.

En voyant son cadavre, je me remémorais ce combat qui avait eu lieu quelques instants plus tôt. J’étais entrée dans cette auberge et avais demandé où se trouvait la chambre d’Izanami, mais personne n’avait voulu me répondre. J’avais dû massacrer une bonne partie de la clientèle avant de retourner voir le gérant, il avait ensuite répondu, et je l’avais salement achevé. Je n’avais pas envie de laisser de témoins, même si certains s’étaient rapidement enfuis dès le début du massacre, je ne devais pas en laisser autant s’enfuir.

J’étais donc entré dans sa chambre en foutant un grand coup de pied dans sa porte qui volait en morceaux. Il était à son bureau, pour écrire ces derniers mots sur moi et ses adieux. Me rapprochant de lui, il me lançait des livres, des stylos et tout ce qui lui passait par la main, cela me faisait rire alors que je me rapprochais doucement de lui. Il voyait que rien ne faisait, je voyais ses larmes couler de ses yeux, cela me faisait encore plus rire ! Une fois arrivé à sa hauteur, il essayait de me frapper avec ses poings tout frêles. Quand il me frappait, j’avais l’impression qu’un moustique me touchait.

Il n’était pas fait pour se battre et cela se voyait contrairement à moi. Je me retrouvais donc proche de lui, j’avais envie de m’amuser, j’avais attrapé un de ses bras et l’avais tiré de toutes mes forces. Un bruit bizarre et un hurlement s’en suivaient, j’avais réussi à déboîter son bras, je faisais rapidement la même chose avec son second bras. Ses cris me faisaient rire, mais m'ennuyaient en même temps, je devais vite le tuer pour ne plus les entendre. Je l’avais lâché, il se retrouvait ainsi au sol en train de pleurer et de crier par rapport à ses bras, il n’avait vraiment pas l’habitide de se battre, mais j’avais oublié un peu que ce n’était qu’un simple journaliste de pacotille. Ainsi quand il se trouvait au sol, je posais mon regard sur ses jambes, forçant dessus, lui donnant des coups et même en sautant dessus, j’avais pu les lui broyer. Ses jambes avaient été plus résistantes que ses bras, pas étonnant d’un côté c’était juste déboîté et de l’autre carrément cassé.

Maintenant que j’avais fait ce que je voulais, c’est-à-dire lui brisé tous les membres, il ne me restait plus qu’à le tuer. J’avais pris la plume qui était sur son bureau et proche de ses notes, j’allais utiliser son propre instrument d’écriture pour en finir avec lui, je lui avais enfoncé dans le cou et sortit tout aussi vite pour ne pas lui laisser le temps de se débattre. J’y avais fait plusieurs trous on aurait dit un petit bout de gruyère, j’avais l’impression de me sentir comme le baba-yaga ! Jauhne Whyck qu’on me surnommait dans le métier ! Je pouvais tuer avec une plume pour écrire !

Ainsi voilà sa triste mort parce qu’il m’avait soulé. Une fois finit de les avoir lus, j’avais jeté sur lui ses notes, ça ne m’intéressait plus. En descendant et en sortant de cet endroit j’y avais foutu le feu. Un feu qui prenait vite et qui allait tout brûler sur son passage, il n’y plus aucune trace de ma vie ici ! Je pouvais disposer comme je le voulais maintenant, je n’avais plus ce minable d’Izanami sur le dos ! J’étais resté non loin du brasier pour voir ce qu’il se passait et plusieurs personnes essayaient de l'éteindre, mais c’était peine perdue, il fallait attendre l’arrêt complet et la destruction totale de cette auberge, à la fin il ne restait rien à part des cendres, qui pouvait dire si c’étaient des cendres d’un corps humain ou de l’auberge, ou un mélange des deux ? Eh bien personne ! Je m’allumais une clope et partais de cet endroit avec un sourire satisfait de ce que j’avais bien pu faire ! Il ne me restait plus qu’à parcourir le globe à la recherche de cette personne qui était sur Mango Punch et Ohara, j’avais entendu des rumeurs à son propos et je voulais savoir si elles étaient vraies !

Plusieurs mois étaient passés depuis cet incident quelque peu fâcheux pour ce journaliste. Moi c’était un événement comme les autres. Je n’avais absolument rien à me reprocher si ce n’est avoir fait mon boulot, la proie était devenue chasseur, je mettais simplement défendu à l’attaque de cet homme envers ma personne. Du coup au détour d’un bar alors que j'étais sobre pour une fois, croyez-le ou non c’était vrai. J’avais rencontré un mec un peu chelou, le genre qui sortait d’un cauchemar au vu de sa sale gueule avec ses six yeux et ses cornes. Il semblait être archéologue comme moi étant donné ce qu’il me racontait, il était sur la piste d’une ancienne œuvre appartenant à un temps oublié, mais pas celui du siècle perdu ! J’avais décidé de le suivre dans son délire, je le suivais dans une grotte un peu lugubre. À force de marcher encore et encore on ne trouvait rien, il s’était sûrement planté d’endroit ou il avait mal saisi des informations. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir, chaque homme était un peu con ou débile, et lui n’échappait sans doute pas à la règle, de toute façon, l’erreur est humaine ne s’appliquait qu’aux humains, ce qu’il ne semblait pas être. Discutant quand même avec lui, j’en avais appris pas mal de son sabre aux mille yeux, mais aussi sur sa vie. Il n’avait pas eu une vie facile, mais bon au moins il avait le mérite de s’être fait tout seul sans l’aide de personne. Sur ce point je ne pouvais que le rejoindre, on m’avait aidé, mais j’avais demeuré seul dans une bonne partie de mon apprentissage et surtout de mon futur ! Certes des personnes du Smart Candy avaient suivi ce que mon père leur avait demandé, qui était de me surveiller un peu, mais ça s'arrêtait là ! Maintenant que je suis seul avec ce Shizen je peux enfin débuter mon aventure en solitaire, la découverte du savoir perdu n’attendait que moi et une poignée d’autres archéologues, nous étions tous logés à la même enseigne ! Voilà, maintenant suivez-moi dans mon présent et mon futur, tant de chose m’attendent, et j’en ai des gueules à casser croyez-moi !




Hors Roleplay



  • Pseudo : Chocolate
  • Âge : 25 ans
  • Comment avez-vous connu le forum ? : DC
  • Un mot à dire ? : Apéro?



_________________
Tout vient à point à qui sait attendre Shinge11
Shingen Kotetsu
Revenir en haut Aller en bas
Shingen Kotetsu
Shingen Kotetsu
Messages : 2
Race : Humain
Lun 6 Sep - 22:55
Double post pour dire que c'est terminée ^^

Bonne lecture au noteur ! Smile

_________________
Tout vient à point à qui sait attendre Shinge11
Shingen Kotetsu
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 1385
Race : Ange
Équipage : Unite

Feuille de personnage
Niveau:
Tout vient à point à qui sait attendre Left_bar_bleue44/75Tout vient à point à qui sait attendre Empty_bar_bleue  (44/75)
Expériences:
Tout vient à point à qui sait attendre Left_bar_bleue120/500Tout vient à point à qui sait attendre Empty_bar_bleue  (120/500)
Berrys: 3.236.777.400B
Mer 15 Sep - 9:01


Présentation et premier RP
A lire attentivement !

Indice de notation des présentations

La présentation sera toujours cotée sur 15 comme ceci:

La qualité du texte sur 5.5/10

L'originalité 1/2
La mise en page 2/2
La cohérence du récit 0.5/2
La narration 1/2
L'avis personnel 1/2

Le respect du français 6/10

Le vocabulaire 1/2
La grammaire 1/2
L'orthographe 1/2
La conjugaison 1/2
La ponctuation 1/2

La quantité du récit 6/6
Plus de 6000 mots d'histoires


Points bonus 2/6

Score final 19.5/32


19.5/32*15 = 9.14 = lvl 9

Tu atteins le niveau 9, félicitations !
Bonjour ! Tu connais la maison donc je ne te dis pas bienvenue !
Passons de ce pas à la présentation, tu nous présentes un personnage ayant vécu assez classique pour un archéologue. Ayant lu la présentation d'Evyl, ta présentation y fait bien écho en utilisant un peu le contexte qu'il avait déjà mis en place dans sa présentation avec Mango Punch.
J'aime aussi ce parti pris que tu as fait de raconter l'histoire d'un point de vue d'un journaliste qui menait l'enquête sur ton personnage, c'est assez original comme parti pris pour être noté et félicité !

Passons aux points négatifs :
- Ce style de "notes" d'un journaliste bien qu'original n'était pas réellement agréable à la lecture. J'ai eu l'impression que le texte se perdait d'une façon assez décousue. Le vocabulaire n'a pas réellement suivi non plus sur cette façon d'expliquer l'histoire.
- Beaucoup de fautes d'accord, un peu partout dans le récit. C'est un problème assez récurrent qui pourrait se gommer avec une bonne relecture. J'ai noté que la plupart des erreurs venaient de l'utilisation du pluriel, quelques exemples ci-dessus :
le con il va faire revivre de mauvais souvenir, ici je n'ai pas compris si tu parlais d'un seul souvenir ou de plusieurs souvenirs. / d’après les dire
- Des erreurs de conjugaison sur certaines terminaisons tel que par exemple des -t à la place des -s.
- De la ponctuation manquante ou mal utilisée ce qui fait que parfois on se retrouve avec des phrases à rallonge.
- Des erreurs d'orthographes qui peuvent elles aussi disparaître avec la relecture, quelques exemples des fautes qui me l'ont plus marqués :
poneyglyphes / l'habitide
- Un problème de cohérence au niveau des connaissances accessibles pour quelqu'un ayant la lecture des ponéglyphes même pour quelqu'un les ayant appris sur Ohara. L'existence des road ponéglyphes qui peuvent mener sur l'île mystérieuse de Laugh Tell n'est accessible uniquement en ayant déjà lu énormément de ponéglyphes mais aussi uniquement accessible du bouche à oreille (en animation uniquement) ou après avoir parcouru le Nouveau Monde pour en apprendre leur existence. Cela a fortement réduit la note de cohérence et c'est un détail à corriger/enlever pour la présentation.
- Plus un avis subjectif qu'autre chose : j'ai eu un certain manque de subtilité dans la psyché de ton personnage en lisant ta description mentale il n'y a que le côté "Shingen est impulsif" qui ressort. Je pense que tu aurais pu un peu plus développer sur son amour pour les ponéglyphes.


Tu peux à présent faire un choix parmi les suivants :
-> Corriger ta présentation et gagner quelques niveaux nécessaire si tu veux obtenir ton fruit du démon et la lecture des ponéglyphes.
-> Entrer directement dans le monde du RP au niveau 9 mais sans ton fruit du démon et la lecture des ponéglyphes.
-> Passer directement au test RP pour gagner jusqu'à 5 niveaux supplémentaires mais sans ton fruit du démon.




© Copyright Propriété de One Piece Seken


_________________
Tout vient à point à qui sait attendre Signat10

Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Sakuga Keigo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: