-40%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD 55 » à 369,99€
369.99 € 620.54 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka]
Atlas
Pirate
Atlas
Messages : 144
Race : Géant.
Équipage : Aucun.

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue21/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (21/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue10/80Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (10/80)
Berrys: 13.000.000 B
Ven 20 Aoû - 2:49
Je me retrouve sur l'île de Sirup, une île plutôt petite, et sans grand intérêt. Ce qui m'a étonné la première fois que je suis venu sur l'île, ce fut de voir une base de la marine, je pensais qu'il n'y avait aucune protection sur Sirup. Mais bon, peu importe, je ne vais pas m'interdire de m'amuser juste parce qu'il y a quelques guignols en uniforme. Je suis actuellement dans le village, l'unique village de l'île, les habitants ont l'air terrifiés en me voyant... Shuwawawa ! C'est drôle de voir leur mine effrayée quand je passe à côté d'eux, mais le plus beau, c'est que je n'ai commis aucun crime, donc la marine n'a aucune raison d'intervenir contre moi. Je me repose sur l'herbe fraîche, le vent caresse mon visage, mes poils se dressent quand une brise frisquet viens me surprendre... Le soleil est au rendez-vous, ça fait plaisir de pouvoir bronzer tranquillement. Enfin, pas tellement, car un paysan me dérage continuellement. Il fait du bruit en déplaçant ses meules de foin, je n'arrive pas à dormir... Je vais manger ce type.

- J'vais le bouffer.

Je me lève, ma masse est comme une montagne, elle est imposante et visible sur des kilomètres. Mes pas sont lourds, je m'approche lentement du vieil homme à la moustache grisonnante, ce fermier hausse son chapeau de paille et, me regarde avec sa clope au bec.

- Bonjour, n'est-ce pas une bonne journée ?

- Écoute le vieux, j'essaye de dormir, mais tu fous le bordel depuis tout à l'heure !

- Ah, je vois. Mais désolé, je ne peux pas faire autrement. Je dois rentrer une vingtaine de meules avant ce soir, et j'ai très mal au dos... Je crains que vous m'entendiez souffrir durant le reste de la journée, sauf, si vous m'aidez.

Il veut que je l'aide pour ses tâches de fermier, bah, pourquoi pas... J'ai rien d'autre à faire.

- D'accord, je t'aide à transporter tes meules, puis tu dégages du champ.

- Oh, crois-moi, une fois le travail terminé, j'irais me rincer le gosier à la taverne.

La taverne, intéressant. J'aide donc le vieux débris à transporter les meules de foin, c'est un jeu d'enfant pour moi. En à peine quelques minutes j'ai déjà fini de tous ranger dans la grange du vieux fermier. Il me remercie en me proposant de me payer un verre au bistro, je le prends sur mon épaule et hop, direction la taverne... Je marche jusqu'au village, je ne passe pas inaperçu. Une fois arrivée dans le village, je me dirige vers la taverne, et une fois devant la boutique, je m'assois par terre, et j'attends que le fermier me ramène ma bière... C'est ce qu'il fait, et rapidement. Étrangement, ce gars n'a pas peur de moi. Je porte mon tonneau de bière à mes lèvres.

- Il existe des cinglés dans ce monde. Shuwawawa !

Je me régale de ce breuvage magnifique.

_________________
Objets :

- Hache

- Bouclier

-Casque de gladiateur
Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Jin Morioka
Jin Morioka
Messages : 76
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue18/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue3/60Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (3/60)
Berrys: 56.915.000 B
Mar 24 Aoû - 19:11
Le Pirate et le Chasseur




Syrup Town, encore. Arsene m'avait de nouveau contacté car l'île rencontrait un nouveau problème. Heureusement pour lui, je n'étais pas très loin de cet archipel et je n'étais pas dans la période la plus agitée de ma vie dirons nous. Bon, j'étais clairement en train de glander et de passer mes journées à m'entraîner au sabre tandis que mes nuits étaient très courtes, entre absorption démesurée d'alcool et disons, découverte de corps de demoiselles enivrées. Donc, quand Arsene m'appela en cette fin de matinée, je pris mes affaires dans la foulée et je pris le premier navire qui partait dans cette direction. Il fallait vraiment que je songe à acheter un moyen de locomotion très prochainement, même si j'arrivais à me débrouiller pour toujours arriver à destination, ça devenait urgent de pouvoir être indépendant à ce niveau là. Obra Taton, l'homme que j'avais précisément rencontré sur Syrup m'avait prouvé que les embarcations volantes étaient fort sympathique, mais j'avais un peu de mal avec cette idée. Je cherchais un navire particulier, un de ceux qui ferait comprendre que Jin Morioka, le célèbre Chasseur de Prime arrivait et que la piraterie était finie.

Dans ce coin, les voyages étaient plutôt tranquilles, surtout depuis que la base Marine avait été installée et qu'Obra et moi avions fait un peu parler de nous. J'en avais profité pour essayer de comprendre le message énigmatique d'Arsene, qui n'avait pas voulu être précis et qui m'avait juste dit "Viens, tu le regretteras pas !". Mon côté aventurier m'avait poussé à ne pas me poser de questions. Faut dire aussi que la fois d'avant, il m'avait permis de rencontrer une sorte de mentor donc, comment ne pas lui faire confiance ? En plus, j'avais quelques techniques à tester si je croisais des criminels, c'était tout bénef.

Alors que j'étais encore bien loin de l'île, je le vis. Je n'en croyais pas mes yeux et je dus les frotter plusieurs fois tellement c'était impossible pour moi. L'île que je connaissais pourtant très bien était différente. Ou plutôt, il y avait comme un élément qui n'avait vraiment aucune raison d'être.

—Impossible !

Je restais pantois, la bouche ouverte de stupéfaction. Est-ce que c'était réel ? Est-ce que je voyais vraiment un géant dont la taille dépassait la majorité des bâtiments de l'île ? Je tremblais d'excitation à l'idée de rencontrer une telle créature. Alors, ce n'était pas un mythe ? C'est vrai que j'en avais déjà entendu parler une ou deux fois, mais apercevoir, d'aussi loin, un visage humain sur un corps démesurément grand était à la fois excitant et quand même, un peu flippant. De ce que j'en savais, les géants étaient de redoutables combattants et vivaient pour la guerre. Ça, c'était une bonne nouvelle pour un mec comme moi qui cherche toujours la baston. Plus le navire avançait et plus j'avais l'impression que ce géant grandissait. Il devait faire presque 20 mètres de haut, à vue de nez, et encore, je n'ai jamais eu le compas dans l'œil.

En arrivant sur l'île, je sentais que ce géant était un problème vu la réaction des gens. La majorité était effrayée, ne sachant que faire, tandis que les enfants hurlaient et pleuraient d'effroi. Je ne vais pas exagérer en prétendant être perçu comme le messie à mon arrivée, mais les habitants de Syrup semblaient légèrement soulagés en me voyant débarquer.

—Hoï, qu'est-ce qui se passe ici ?

Le géant ! Il a kidnappé le vieux Bill et maintenant il se dirige au centre du village, sûrement pour tout détruire ! Aide-nous !


Comme souvent, je me transformais en héros. Ni une ni deux, galvanisé par les encouragements des habitants, je marchais en direction de cette gigantesque menace. Une chose n'était pas claire pourtant quand je m'approchais de sa position. Pourquoi était-il assis, devant ce merveilleux lieu qu'est la taverne ? Je m'approchais, lentement, sur mes gardes, la main droite sur le fourreau, prêt à tenter une attaque au moindre geste suspect. Mais il n'y en eu pas dans l'immédiat. Au contraire, il se passa quelque chose d'assez invraisemblable. Le vieux Bill sortit de la taverne avec un tonneau qu'il amena devant le géant  qui ne se fit pas prier pour l'entamer.

—Hoï ! Tu comptes vider tout le stock de la taverne ? On va pas être pote dans ce cas ! Norohrohroh ! Pourquoi le vieux Bill t'a amené là ? Je croyais que tu l'avais kidnappé ? C'est quoi ce bordel ?

Je gardais ma main sur le fourreau, tout en réfléchissant à toutes les possibilités que j'avais si je devais l'affronter. Son visage ne me disait rien, il ne devait pas être recherché. Mais était il dangereux ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Jin Morioka
Revenir en haut Aller en bas
Atlas
Pirate
Atlas
Messages : 144
Race : Géant.
Équipage : Aucun.

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue21/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (21/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue10/80Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (10/80)
Berrys: 13.000.000 B
Mer 25 Aoû - 0:22
Je suis tranquillement en train de boire ma bière, en compagnie du vieux Bill... Et là, un type se ramène et hurle dans mes oreilles. Je pose mon regard sur lui, et je constate qu'il est armé... Shuwawawa ! Il veut se battre ou quoi ?! Shuwawawa ! Je rigole tout buvant mon tonneau, le vieux Bill regarde Jin et s'approche de lui avec un air paniqué.

- Non, non, non, non ! Calmez-vous, vous n'y êtes pas. Ce géant m'a aidé à terminer mon travail à la ferme, sans lui, je serais encore à porter les meules de foin.

Je termine ma bière, et j'éclate le tonneau entre mon pouce et mon index.

- Tu es armée, et tu n'as pas l'air commode... Prends donc un verre, ça te fera du bien.

Bill s'empresse de rentrer dans la taverne, pendant ce temps, je regarde Morioka avec insistance, je l'observe attentivement.

- Tu manies le sabre, t'es un épéiste ou juste un branleur qui se la pète ?

Je pense que le chasseur est un vrai épéiste, ce serait drôle de confronter ma hache contre son Katana, mais pas aujourd'hui... J'ai envie de boire. Bill apporte un deuxième tonneau, et il trempe une chopine dedans, le paysan en salopette bleue, tend cette dernière à Morioka.

- Je vous en prie, amusez-vous avec nous.

Je soulève le tonneau et, je le cale entre mon index et mon pouce, je regarde le chasseur et je lève mon tonneau.

- Bonne bière, épéiste.

Je me pose contre la taverne, j'entends des cris provenant de l'intérieur, les clients, on ressentit la secousse quand j'ai posé mon corps d'athlète dessus.

- J'ai faim, pas toi, épéiste ?

_________________
Objets :

- Hache

- Bouclier

-Casque de gladiateur
Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Jin Morioka
Jin Morioka
Messages : 76
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue18/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue3/60Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (3/60)
Berrys: 56.915.000 B
Jeu 16 Sep - 15:23
le pirate et le chasseur




Qu'est-ce qu'il était grand ! De toute ma jeune vie, je n'avais jamais vu une personne aussi incroyablement grande, et pourtant, j'avais déjà croisé des humain bien plus grand que la moyenne, mais là, il faisait au moins vingt mètres de haut. Et pourtant, il ne se dégageait aucune animosité de ce géant. Même lorsque je l'avais menacé, il semblait plutôt amusé par la situation, tandis que le vieux Bill m'expliqua rapidement que je n'avais rien compris à la situation. Ainsi donc, il avait aidé le vieux Bill et était maintenant près de la taverne pour se détendre.

Tu es armé, et tu n'as pas l'air commode... Prends donc un verre, ça te fera du bien.

—Norohrohrohroh ! Tu as raison, boire un coup est toujours une bonne chose !


J'enlevais la main de mon sabre, en signe de paix. De toute façon, face à un tel mastodonte, j'aurais été obligé d'utiliser pleinement les pouvoirs de mon fruit. Mais nous n'en étions pas là, au contraire, l'atmosphère se détendait clairement et je souriais en l'entendant me questionner.

—Norohrohroh ! Les deux ! Je me la pète, mais parce que je maîtrise l'art du sabre. Et toi, tu combat comment ? C'est sûr que tu sais te battre vu ton gabarit ! Et au fait, tu t'appelles comment ?

J'aimais connaître l'identité de mes interlocuteurs, c'était un réflexe que j'avais pris A force d'expérience en tant que Chasseur. Ça permettait d'éviter les erreurs si besoin, et si jamais je ne reconnaissais pas la personne physiquement, le nom pouvait m'aider. Bill arriva avec un tonneau et me tend une chope avant de faire comprendre au géant que le tonneau est pour lui.

—Ah d'accord, j'ai pas le droit à un tonneau moi ? C'est pas très sympa Bill ! Norohrohroh ! Mais bonne bière à toi aussi !

Bill, confus, se grattait la tête, se demandant si je le menais en bateau ou si j'étais sérieux. Le géant, dans sa façon de me nommer me fit comprendre que je ne lui avais pas non plus donné mon nom et me faire appeler uniquement "épéiste" n'était pas super pour continuer une conversation.

—Norohrohrohroh ! Si c'est toi qui régale, bien sûr que j'ai faim ! Mais, niveau quantité, tu dois manger un peu plus que moi je suppose ? Tu crois qu'ils ont suffisamment à manger ? Ah, et au fait, je m'appelle Jin Morioka, pas "l'épéiste". Faut quand même que je sache, qu'est-ce que tu viens faire sur cette île ? T'as fait peur aux habitants et à mon avis, la Marine va pas tarder à débarquer. Enfin, ça c'est pas un souci si t'as rien à te reprocher !

Ce n'était pas un interrogatoire, mais je ne pouvais pas juste sympathiser avec lui sans connaître ses intentions, et puis, je n'avais pas menti, avec tout le raffut qu'il avait fait, les soldats ne devraient pas tarder. Espérons juste qu'il ne soit pas recherché, ça éviterait de gros ennuis pour tout le monde.

Codage par Libella sur Graphiorum
Jin Morioka
Revenir en haut Aller en bas
Atlas
Pirate
Atlas
Messages : 144
Race : Géant.
Équipage : Aucun.

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue21/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (21/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue10/80Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (10/80)
Berrys: 13.000.000 B
Ven 17 Sep - 22:35
Le petit bonhomme me demande comment je me bats, intéressant, il semble me porter de l'intérêt. Je regarde l'épéiste, et me penche vers lui.

- Shuwawawa ! J'utilise l'arcane des géants, mes poings peuvent ouvrir le sol en deux... Je ne crains rien ni personne, je me débrouille plutôt bien avec une hache.

Je regarde le vieux Bill avec un regard insistant, le vieux fermier ne sait plus quoi penser, alors, il regarde en l'air en sifflotant.

- Shuwawawa ! J'ai fait peur à ce vieux Bill.

Les clients du bar se mettent eux aussi à rigoler.

- Shushuwawa ! En fait, je m'appelle Atlas, et je serais le prochain roi des géants !

Le gars est plutôt cool, il me répond qu'il veut bien manger si c'est moi qui paye... Shuwawawa ! Je suis sûr que le vieux Bill se montrera généreux au moment de payer. L'épéiste s'appelle Jin Morioka, jamais entendu parlé.

- Je mange au moins cent kilos de viande par repas, et pas de légume, jamais ! Ce truc est horrible, je n'aime pas. T'inquiètes pas pour la marine, j'ai l'habitude, et puis, je n'ai rien fait de mal pour l'instant.

- Vous savez que si vous mangiez plus de légumes, vous n'auriez pas si l'air malade.

Bill me fait la morale ? Il se prend pour qui ? Bon, pour la peine, il va payer le repas. J'appelle un serveur, ce dernier se ramène en vitesse pour prendre la commande.

- Que puis-je faire pour vous ?

- Amenez-moi toute la viande qu'il vous reste, on va se régaler !

- … Ok, vous avez de quoi payer ?

- Mon ami Bill, c'est un généreux donateur.

Bill tire une tête pas possible, on dirait qu'il a vu un fantôme, le serveur part en cuisine pour prévenir le cuistot.

- Shuwawawa, on va se régaler ! Il ne faut pas tarder, car si la marine débarque, ce ne sera pas beau par ici.

On peut déjà entendre les bruits de pas se dirigeant dans ma direction, la marine est en ville, et elle a pour but de m'arrêter.

_________________
Objets :

- Hache

- Bouclier

-Casque de gladiateur
Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Jin Morioka
Jin Morioka
Messages : 76
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue18/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue3/60Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (3/60)
Berrys: 56.915.000 B
Jeu 30 Sep - 12:15
le pirate et le chasseur




Je sifflais de surprise à l'évocation de son objectif.

—Ah ouais, futur roi des géants, rien que ça ! Tant que c'est pas roi des pirates, on peut s'entendre, Norohrohroh !

Ce géant était sympathique et son air enjoué me faisait sourire. Quand il se vanta de ne manger que de la viande, sans le moindre légume, mon esprit se rappela de certaines histoires que me racontait mon père quand j'étais plus petit. À chaque évocation des géants, ceux-ci étaient décrits comme des monstres sanguinaires qui ne pensaient qu'à manger les humains et forcément, à la vue de ce géant, j'avais pensé qu'il était un danger. Pourtant, celui-ci semblait plutôt de bonne humeur et il riait beaucoup. Il me fit comprendre que c'était le vieux Bill qui paierait, mais il me semblait que l'homme en question y était un peu forcé. Ça, c'est une chose que je dois mettre au clair.

—C'est vrai Bill, c'est vous qui payez ? Et, de votre plein gré ?

La tête de Bill changea, comme s'il avait senti que quelque chose se préparait. Si j'avais eu un large sourire jusqu'à présent, mon visage était fermé maintenant. Lorsque le géant parla de la Marine, je compris que nous n'étions pas fait pour nous entendre, il semblait être du mauvais côté de la loi. Une piste que je devais peut-être creuser avant de tenter quoi que ce soit.

—Pourquoi ce sera pas beau ? Ils ne font que leur travail, si on n'a rien à se reprocher, alors tout est parfait, non ? Si tu n'as rien fait de mal sur cette île, et ça a l'air d'être le cas, je peux t'assurer qu'ils ne te feront rien. Le vieux Bill m'a dit que tu l'avais aidé, donc je pense que tu as un bon fond.

Je terminais à peine ma phrase que déjà, les bruits de pas de bottes caractéristiques se firent entendre. Le géant semblait habitué à se faire traquer par la Marine, et la question que je me posais était surtout, pourquoi ? Bon, j'aurais pas eu besoin d'y réfléchir longtemps, tant tout se passa très rapidement. Le tavernier arriva avec d'immenses plats de viande, juteux et succulents à première vue. Ça débordait tant il y en avait et mes yeux étaient remplis d'étoiles. Les plats furent posés devant nous, mais à peine le premier coup de fourchette donné, nous fûmes interrompus par de très nombreux soldats de la Marine qui nous encerclérent.

Les mains en l'air ! Ne bougez pas !

Je vis sur le visage du géant que tout allait partir vite en vrille. Sans hésiter, je levais les mains au dessus de ma tête, en signe de paix. Et puis, je n'avais rien à me reprocher.

—Messieurs, je suis Jin Morioka, chasseur de primes. Que me vaut cet honneur ?

En donnant mon identité et mon statut, je comptais calmer les esprits rapidement.  Ils étaient bien trop nombreux, même pour un géant. Que voulaient-ils réellement ? Je n'en savais rien, mais le problème était probablement Atlas.

Nous n'avons rien contre vous, Monsieur, mais vous êtes en train de discuter avec un géant qui détruit des îles entières !

—Il doit y avoir une erreur, il a aidé le vieux Bill aujourd'hui, pas vrai Bill ? Enfin, bon, si vraiment ce géant est un problème, je m'en occupe, soyez tranquilles, vous pouvez compter sur moi !

Les soldats semblaient déstabilisés par mon aplomb et tous observaient la réaction de ce géant, tenu en joue par une bonne trentaine de fusils. Mais est-ce que des balles de fusils suffiraient si Atlas décidait d'attaquer ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Jin Morioka
Revenir en haut Aller en bas
Atlas
Pirate
Atlas
Messages : 144
Race : Géant.
Équipage : Aucun.

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue21/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (21/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue10/80Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (10/80)
Berrys: 13.000.000 B
Jeu 7 Oct - 23:25
Le gamin me pose des questions, de nombreuses questions sur mes activités principalement. Je fais mine de rien entendre, enfaîte, je me débouche les oreilles pour faire genre que je n'entends rien. S'il savait que je suis un pirate, s'il savait que j'ai prévu de manger les habitants de ce village après m'avoir pris une bonne biture, s'il savait qu'il est sur la liste... Il m'en voudrait ? Peu importe, de toute façon ce soir, ils seront tous morts... Oh, de la visite. Je vois des soldats de la marine qui font une halte au bar, le sergent-chef prend la parole, il discute avec Jin.

- Si vous êtes vraiment un chasseur de primes, pourquoi ne pas avoir agi contre ce colosse ?

Un petit soldat exprime son avis.

- Il est sans doute de mèche avec lui, mon sergent-chef.

Le sergent-chef regarde le bonhomme, et d'un regard sévère, il lui fait comprendre qu'il doit tenir sa langue et rester dans les rangs, le soldat s'excuse.

- Je vous prie de pardonner mon impudence, Sergent-chef Kaha.

- Ce n'est rien, tu seras privé de nourriture pendant quatre jours et quatre nuits.

- Bien, mon sergent-chef !

Kaha est bien sévère pour un représentant de la justice, il est dur avec ses hommes, ça s'appelle de l'abus de pouvoir, je vais le dénoncer à son colonel. Le sergent-chef regarde avec mépris les poivrots qui n'osent pas croiser son regard, puis il sort une cravache qu'il colle sous le menton de Jin, il rapproche son visage du sien. Je sens son haleine d'ici, ça sent l'asperge... pauvre Jin.

- J'espère pour toi que tu n'es pas de connivence avec cette infâme raclure...

Le vieux Bill recule de plus en plus vers ma personne, il ne le fait pas pour me protéger, c'est une coïncidence. Kaha décolle son visage de celui du chasseur, puis il me pointe du doigt, ce n'est pas poli de monter les gens du doigt.

- Tu vas nous suivre gentiment, Ok !

Je lui fais un doigt d'honneur, puis je me mets à roter si fort que le bruit agresse les oreilles des soldats, certains d'entre eux chargent leur arme pour faire feu sur mon corps d'athlète. L'officier ordonne à ses hommes de ne pas faire feu, pas maintenant.

- Arrêtez, je n'ai pas encore donné l'ordre ! Le prochain qui désobéit se verra sucrer ses permissions de l'année !

Les soldats ont peur, ils n'osent pas imaginer ce que je suis capable de faire comme atrocité, ils croient que me tirer dessus suffira à me calmer... C'est tout le contraire, tirer sur une personne ne fait que l'énerver, surtout si elle n'est pas morte après coup. Les soldats se calment, ils baissent légèrement leur arme. J'en profite pour me saisir du vieux Bill, les soldats regardent le fermier se faire soulever dans les airs, il est dans ma pogne. Les soldats ne réagissent pas, après tout, Kaha n'a pas encore donné d'ordre, et ils ne veulent pas perdre leurs permissions.

- Mais... vous foutez quoi, là ?! Il a un otage, tirez lui dessus, tout de suite !

Les troufions se regardent entre eux, ils ne savent pas si tirer sur l'otage est une si bonne idée quand on sait qu'il faut le libérer vivant, à se demander comment Kaha a-t-il pu devenir sergent-chef. Je profite de ce petit moment de flottement pour balancer Bill au ras du sol comme une boule de Bowling sur les soldats. Par pur instinct de survie, le vieux se met en boule pour ne pas se briser les os.

- Bill strike !!!

Le vieux rentre en collision avec les soldats, je viens de faire un strike, quelques larbins décollent du sol. Je profite de ce moment d'inattention pour prendre la poudre d'escampette, Kaha est bouche-bée, il ne sait plus quoi dire, il ne me poursuit pas pour la bonne raison qu'il ne peut tout simplement rien faire contre moi, ce n'est qu'un homme lambda à un poste gradé, rien de plus. Seul Jin Morioka pourrait agir contre moi, je le sens, appelons ça l'instinct du combattant. Mais ce type prendrait-il le risque d'impliquer des innocents dans notre combat ?

- Shuwawawa !!! Merci Bill, t'as payé ta dette ! Hurle le géant en sautillant sur le chemin du retour.

_________________
Objets :

- Hache

- Bouclier

-Casque de gladiateur
Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Jin Morioka
Jin Morioka
Messages : 76
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue18/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue3/60Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (3/60)
Berrys: 56.915.000 B
Mar 19 Oct - 18:13
Le chasseur et le pirate




Pas très bavard au moment où je lui posais des questions sur sa vie, le géant semble ne pas vouloir me donner trop d'indices sur lui mais pourquoi ? J'avais été plutôt amical, assez discret sur mes activités professionnelles et pourtant, ce géant restait silencieux, faisant mine de ne pas m'entendre. Mais ce n'était pas grave, il y avait à boire et bientôt à manger, donc ça ne pouvait que bien se passer. Enfin, ça, c'était sans compter sur l'arrivée de la Marine. Je m'étais présenté afin que tout soit clair, mais les soldats semblaient en avoir après mon compagnon du jour.

- Si vous êtes vraiment un chasseur de primes, pourquoi ne pas avoir agi contre ce colosse ?

Avant que je ne puisse répondre, un petit soldat qui se sentait probablement pousser des ailes pour je ne sais quelle raison insinua que nous étions de connivence et, bien que l'envie me prit de lui mettre une bonne gifle pour lui apprendre la vie, je serrais un peu les dents et prenais sur moi. Je n'avais aucun intérêt à me mettre à dos une garnison de la Marine. Même lorsque son supérieur lui donna une punition totalement disproportionnée, je ne dis rien, après tout, ce n'était en aucun cas mon problème. En soit, je n'étais pas partisan du gouvernement dans tout ce que cela représentait, n'était une sorte de mercenaires qui jouait avec les règles posés par le plus fort ou celui qui payait le plus et je m'adaptais pour m'en tirer du mieux que je pouvais. Par contre, quand le Sergent-Chef vint faire sa petite démonstration de force, collant ma cravache sous mon menton tout en me postillonant dessus pour s'assurer que je ne connaissais pas le géant, il put voir mon plus beau sourire d'emmerdeur, celui que je faisais pour que mon interlocuteur comprenne bien que je me foutais royalement de son avis.

—Comme je vous l'ai déjà dit, si cet homme est un criminel, je le capture, s'il n'est pas recherché, ce n'est pas mon problème. Donc, là, à moins que j'ai loupé son affiche Wanted, je ne vois aucune raison de le traquer, il a même aidé le Vieux Bill !

Je sens sa mâchoire se serrer et son regard le plus noir me lancer des éclairs, mais avais-je tort ? Bien sûr que non, c'est même exactement ça qui le fait bouillonner. Comme pour se donner un genre, il lâche la soi-disant emprise qu'il a sur moi et se tourne vers le géant. Rien que dans la gestuelle, je sens qu'il n'est pas totalement convaincu de ce qu'il va faire. Moi-même je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, mais j'ai des principes simples et je compte bien les respecter. Le géant n'a pas de primes sur la tête, je n'ai aucune raison de me mêler de cette affaire. Si, par ses actes, la Marine est convaincue qu'il doit être enfermé, tant pis pour lui, mais si ça ne me rapporte pas d'argent, je n'ai aucune raison de l'attaquer. Le Sergent-Chef donne l'ordre au géant de le suivre. Comme je m'y attendais, Atlas réagit comme il le faisait jusqu'à maintenant, se moquant royalement de l'autorité. J'avais ressenti qu'il se comportait comme un homme libre de toutes règles, mais là, il allait très loin dans la provocation. Il brandit son majeur, énorme, pour que l'officier le voit bien. S'il n'avait pas encore de prime, ça ne saurait tarder vu son comportement. Mais ça ne s'arrêta pas là. Il fit un rot puissant, si fort que je dus me boucher les oreilles. Mais une bouche si immense déversa, en plus du bruit, une quantité d'air incroyable, m'obligeant à ancrer mes pieds au sol pour ne pas m'envoler. Quelle puissance !

Tout devint confus ensuite. Les soldats, pris par un sentiment de peur explicable, se mirent à le braquer et rapidement, tout dégénéra. Le supérieur hurlait des ordres contradictoires en quelques secondes tandis que le géant s'était saisi du vieux Bill et le lance sur les soldats telle une boule de bowling. La scène est surréaliste, plusieurs soldats se retrouvent au sol et Bill a l'air mal en point. Pendant que je regarde de ce côté, je sens le sol trembler. En tournant rapidement la tête, je vois Atlas tenter de fuir, ce qui, avec sa taille et son poids, fait trembler une partie de l'île. S'il ne s'en était pas pris à un civil, je n'aurais pas tenté de l'arrêter, mais là, la situation prenait une tournure trop grave pour que je ne fasse rien, d'autant plus que le Sergent-Chef semblait totalement perdu.

— Reviens là, enfoiré !

Ses pas n'étaient pas rapides, mais vu la taille de ses jambes, chaque pas du géant équivalait à une dizaine des miens. Je courais donc dans sa direction mais j'avais un avantage qu'il ne pouvait pas connaître, le Noro Noro no mi. Face à un ennemi de cette taille, ce serait un jeu d'enfant. Je mettais mes deux mains devant moi, en les espaçant le plus possible, tout en visant les jambes énormes du géant.

Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] 14c9a62ea6ab2242554ad3418b504d55

Deux rayons ralentisseurs partirent de mes mains en direction des deux jambes du géants . Mais avant même de savoir si cela l'avait touché, je dégainais mon sabre. Non, il ne m'échappera pas ! Je lançais une lame d'air dans la direction du dos du géant, suivie d'une deuxième un peu plus bas et sur la droite, afin de le trancher même s'il esquivait la première. Le fait que je me lance à sa poursuite avait revigoré les soldats de la Marine qui s'avançaient également vers lui, tirant toutes leurs balles en direction de sa tête. La bataille commençait et j'étais motivé pour capturer un géant qui s'en prenait à des civils innocents.

Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé:
Jin Morioka
Revenir en haut Aller en bas
Atlas
Pirate
Atlas
Messages : 144
Race : Géant.
Équipage : Aucun.

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue21/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (21/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue10/80Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (10/80)
Berrys: 13.000.000 B
Dim 24 Oct - 6:22
Je cours sans m'arrêter, je suis heureux d'avoir semé ces couillons de marins ! Mais subitement, je suis ralentit, je ne comprends pas pourquoi, je regarde derrière moi, et je vois deux grosses lame d'airs qui me foncent dessus, par pur réflexe, j'active ma défense ultime.

- Odin Shield !

Mon corps se fige en plein mouvement, les lames d'airs me touchent, mais elles ne me font presque aucuns dégâts, hormis qu'elles me projettent violemment au sol. Par contre, je tombe au sol, mais au ralentit. Après une trentaine de secondes, je retrouve ma mobilité, je me demande comment j'ai pu être ralentit sans être frappé au corps-à-corps. Je me retourne, et je vois un groupe de soldats de la marine qui court vers moi, le chasseur de primes est là, lui aussi.

- Je ne sais pas ce que c'était que ce truc, mais je n'ai pas envie de le revivre !

Juste à côté de moi se trouve une grande maison, les habitants sont de vieux fermiers, ils sont en train de fumer leur pipe devant le spectacle. Je m'approche de la baraque, et je soulève cette dernière à la force de mes bras. Puis je balance la maison sur les marins et le chasseur avec les vieux dedans, mais je n'ai pas terminé ! Il y a le voisinage à côté de moi, je m'amuse donc à envoyer trois autres baraques sur mes assaillants.

- Allez vous faire foutre, voilà ce qui arrive quand on provoque un géant !

Je leur fais un doigt d'honneur.

- Jin, t'as raté ton coup ! La prochaine fois, sois plus efficace !

Je reprends ma course vers les côtes de l'île, en espérant qu'ils se sont calmés, sinon je serais dans l'obligation de m'en occuper. De son côté, le sergent-chef est malade de voir une telle puissance mise au service du mal.


Résumé:

_________________
Objets :

- Hache

- Bouclier

-Casque de gladiateur
Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Jin Morioka
Jin Morioka
Messages : 76
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue18/75Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Left_bar_bleue3/60Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Empty_bar_bleue  (3/60)
Berrys: 56.915.000 B
Mar 26 Oct - 2:01
Le chasseur et le pirate




Les rayons avaient touché ses jambes et l'avaient ralenti, ça c'était une certitude, vu la réaction de son corps. Les lames de vent  aussi auraient dû le toucher et j'avais même cru voir un impact, d'ailleurs, une fois les trente secondes passées, le géant fut projeté au sol violemment. Mais aucune trace de blessures causées par les lames, ce qui était inexplicable pour moi. À moins que ce ne soit dû à la peau de géant ? Il faut dire que je n'en connaissais pas avant Atlas, et s'ils étaient tous aussi imprévisibles que lui, je n'étais pas sûr de vouloir en connaître d'autres. Je pensais que chaque personne pouvait être différente, mais toutes les histoires racontaient une triste réalité, les géants ne sont que violence et destruction. Au final, les soldats de la Marine avaient raison, il fallait le capturer pour l'empêcher de tout détruire.

C'était encore plus vrai en le voyant se relever. Pourquoi n'avais-je pas profité des trente secondes du rayon ralentisseur pour m'approcher davantage de cette force de la nature et le capturer ? Un orgueil mal placé je dirais. Dans mon esprit, c'était trop facile de le capturer ainsi, et je voulais aussi le tester vraiment, mais si j'avais su ce qu'il allait tenter, je m'en serais bien passé. Non content de s'être fait envoyé au sol si facilement, il se releva dans un énorme fracas, faisant trembler, une nouvelle fois, le sol. J'étais encore loin de lui, et en temps normal, pour un criminel, j'aurais utilisé mes rayons sur lui pour le rendre fou de rage et lui montrer à quel point il était impuissant, mais je n'avais pas besoin de quoi que ce soit tant il était enragé. Certains prennent un caillou pour le lancer contre un ennemi, souvent pour calmer une rage mais lui, avec sa taille et sa puissance, prit carrément une maison en main. C'était totalement surréaliste mais le temps que je comprenne ce qu'il se passait réellement, je pus constater qu'en plus de lancer un bâtiment sur ma tronche dans le plus grand des calmes, il n'avait même pas pris la peine d'en prendre une qui serait vidée de ses occupants. C'était cela le plus gros problème à gérer.

Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] 1e899b6c1108cf471a6d51327aaf7c85

Sans réfléchir, j'avais rangé mon sabre dans son fourreau le plus rapidement possible et j'avais joint mes mains afin de faire un large rayon qui engloberait l'ensemble du bâtiment et qui, en le frappant, pourrait repousser sa chute  et ainsi, nous pourrions en profiter pour sauver les gens qui n'avaient rien demandé et qui se trouvaient concernés par un combat qui les dépassait complètement. Les soldats restaient bouche bée devant le spectacle improbable se déroulant devant leurs yeux. Il faut encore une fois que je prenne les choses en main.

—Vous avez 25 secondes pour sauver les personnes qui sont dans la maison, elles, je n'ai pas pu les ralentir encore ! Par contre, quand mon effet ralentisseur sera terminé, ne restez pas dans la direction des décombres, elle va repartir à pleine vitesse. Je ne peux pas faire mieux. Mais… Quel enfoiré !

Le géant, non content de nous bloquer avec une maison, s'amusa à décrocher une seconde maison qu'il balança. Puis une troisième. Cet enfoiré en rajouta une quatrième pour être sûr de nous occuper un moment. C'était bien joué de sa part, je dois bien l'avouer. Mais j'étais loin d'avoir dit mon dernier mot, seulement, il prenait en otage plusieurs civils et c'était tout de même ça le plus important, protéger les civils.

Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] 1b9c4018b670ce7f52db4e873528ef1a

Trois rayons géants fonçaient sur les trois habitations qui arrivaient dans notre direction. Cette fois, il fallait que j'aide moi aussi les personnes qui avaient été envoyées avec leurs maisons, les soldats n'étant pas suffisamment au courant de mon pouvoir pour y parvenir. Le pire dans tout ça, c'est que j'entendis son immense voix s'adresser à moi, avec un air de moquerie.

—Jin, t'as raté ton coup ! La prochaine fois, sois plus efficace !

Mon égo était touché mais je prendrais ma revanche bien assez vite. Pour le moment, j'avais 28 secondes avant que les maisons ne reprennent leur vitesse de base. Je bondissais  vers les personnes les plus proches. 25 secondes restantes. Il n'y a qu'un vieux dans celle-ci. 24 secondes. Je l'attrape au vol, et, pour aller plus vite, je prends appui sur le bâtiment et donne un impulsion. Je suis maintenant au sol, le vieillard dans les bras. 21 secondes. Je courais vers la seconde maison, 19 secondes. D'un bond, j'attrapais la petite mamie qui était en train de tomber. 15 secondes au moment où mes pieds touchaient de nouveau le sol. Je voyais son mari, bloqué dans la maison par une fenêtre. Il était à l'abri dans l'immédiat, mais lorsque le temps reprendrait son cours normal, soit dans exactement 14 secondes, il allait mourir. Je ne devais donc pas attendre une seconde de plus pour agir. Je bondissais le poing gauche armé pour briser cette vitre d'un coup, mais avant de frapper, je dus prévenir le vieux monsieur qui ne semblait pas comprendre grand chose, derrière sa fenêtre. 13 secondes. Mon poing entra en contact avec le verre de la vitre qui explosa en un nombre incalculable de morceaux. Sans attendre, je chopais le vieux par le col et je me tournais pour repartir en direction du sol. 10 secondes. J'arrivais et déposais le vieillard à côté de sa femme, assez loin de la zone d'impact. Ce serait quand même bien couillon de les avoir sauvé d'une chute probablement mortelle pour les voir se faire écraser par leur propre maison. Le problème, c'est qu'il ne me restait plus assez de temps pour sauver la dernière habitation. Et c'est là que je compris pourquoi ce gradé était en réalité respecté de ses hommes. Lorsque mon regard se posa sur la dernière habitation à visiter, je vis un homme, torse nu, une mamie dans les bras, en train de tout faire pour la sauver sans la blesser. Parfait, je ne pouvais pas faire mieux pour l'instant. La seule chose qui me contrariait énormément était la fuite de ce géant. Avec la taille de ses jambes, il avait déjà fui très loin. Tandis que les maisons s'écroulaient au loin, soulevant un nuage impressionnant de poussière, j'étais le dos tourné à tous les soldats, et mon visage était tourné vers l'avenir.



Le pirate et le chasseur [Feat Jin Morioka] Image412
— C'est pas tout ça, mais j'ai un putain de géant à capturer moi ! Bye !

Et je ne remis jamais les pieds sur Syrup Island depuis cette mésaventure.

Codage par Libella sur Graphiorum
Jin Morioka
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: