Le deal à ne pas rater :
LEGO® Ideas 21320 – Les fossiles de dinosaures
49.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito]
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2653

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 9 Aoû - 11:44




Le Royaume de Flevance… Ce pays qui avait fermé ses frontières depuis déjà plus de cinq années pour des raisons inconnus. L’océan de North Blue accueillait ce pays qui était certainement le plus grand des Seas Blues, faisant une taille similaire à Alabasta. C’est ainsi que le directeur du Cipher Pol 5 pourrait arriver sur le port principal de l’île celui qui accueillait les transports de vivres importés de d’autres royaumes, le port Madeleine, héritage de la famille noble, les Madeleines,  qui avait conçu les différents chantiers navals de l’île et qui possédait l’exploitation du bois de l’île. Accueilli dès la sortie de son navire, il pourrait alors voir un ensemble de soldats gouvernementaux guidé par deux femmes habillés fastueusement. Les deux femmes avaient été prévenus de la venue du directeur du Cipher Pol 5, quelque chose qu’elles n’avaient pas pu refusé malgré les lois de leur pays. Lorsqu’il arriverait à leur niveau avec sa délégation, les deux femmes l’accueilleraient d’un sourire.

[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] J8ic[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] 10l0
Charlotte Beauchery-Vilbert, Ministre des Affaires étrangères de Flevance & Odette Cocherel-Châtel, Premier Ministre de Flevance

    - Bienvenue au Port Madeleine, Directeur Nowaki. Je me présente Charlotte Beauchery-Vilbert, femme du Baron Vilbert, Ministre des Affaires étrangères de Flevance.
    - Ravi de vous rencontrer Directeur Nowaki, Odette Cocherel-Châtel, Premier Ministre de Flevance. Nous sommes ravies de vous accueillir en personne, votre voyage s’est bien déroulé ?


Les deux femmes représentaient le gouvernement de Flevance dans une prestigieuse délégation, on pouvait apercevoir plusieurs nobles qui observaient voir jaugeait le Nowaki à distance. Il était bien rare depuis cinq ans de voir des visiteurs arriver à la frontière du royaume de Flevance. Si le Nowaki s’y attardait, il pouvait voir que chaque personne portait un beau maquillage comme il n’en aurait jamais vu de tel. Il serait invité à entrer dans la calèche de la numéro deux du Gouvernement de Flevance pour discuter avec un peu plus de calme à l’abri des regards indiscrets de la noblesse locale. Une fois installé dans la calèche et que celle-ci se mit à se mouvoir, la ministre des affaires étrangères du royaume prendrait alors la parole.

    - Nous pouvons dire que vous avez eu de la chance que nous recevons beaucoup d’appel en ce moment pour préparer la Rêverie sinon nous n’aurions pas pu vous autorisé à venir visiter nos terres. Je suppose que c’est la véritable raison de votre venue dans notre pays ? Si c’est le cas, je serais votre principale interlocutrice, nous pouvons déjà en discuter pendant quelques heures avant que vous ayez un rendez-vous avec notre reine. Nous avons bien du chemin avant de rejoindre la capitale. Vous semblez sortir d'une opération récente, quel plaisir de voir que vous vous intéressez à notre pays juste après un nouveau coup d'éclat.


Ainsi les deux représentants du gouvernement de Flevance laissait libre court au Nowaki de discuter de sa venue sur les lieux. Il pourrait également admirer par les vitres de la fenêtre de la calèche, une exploitation minière au sud avant que la calèche ne quitte la ville de Courquetaine. Il pourrait aussi admirer la blancheur de tout les bâtiments de l’île construit en césure, c’était pour cela que Flevance avait le nom de Ville Blanche.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue42/75[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue113/500[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Lun 9 Aoû - 16:09


Visite à Flevance



La bataille contre la Triade avait pris fin il y a quelques jours de ça. Dès lors, je m’étais remis en route vers mes projets. La rêverie approchait à grand pas et il me fallait clairement prendre les devants ! Me Royaume de Flevance était un lieu intrigant de par le fait qu’il s’était fermé à autrui il y a de ça des années. Pourquoi ? Je ne le savais pas et d’une certaine façon, je me disais qu’aider ce royaume pourrait être une bonne chose pour moi et mes projets. Restais à voir si je pourrais m’en faire des alliés à défaut de pouvoir réellement désigner ce lieu comme un repère pour des néo-marine. Après un appel avec l’Archer, je vins à soupirer… Le rappeler… Tsss… Ma main à couper qu’il préfère boire que de me donner ses « fameux » conseils. Je vous jure…

Bref, me remettant de mes émotions suite à l’attaque contre la triade, je laissais mon navire approcher. Seul, j’allais devoir discuter avec les personnes responsables et notamment les seigneurs de l’île ! Attendant qu’on débarque, quand cela fut le cas, je vins à remettre correctement mon costume, cachant une de mes nombreuses brûlures suite à l’attaque dernière. Faisant tout pour être présentable, je descendais sur la passerelle pour alors arriver sur le port où visiblement des gens m’attendaient de pied ferme. Deux personnes, habillées pour l’occasion visiblement. Je resserrais ma cravate avant d’arriver à leur contact et les saluer comme il se doit.
Formule de politesse oblige, c’est d’un baise main respectueux que je saluais la ministre des affaires étrangères, alors que le ( la ?) premier(e) ministre eu droit à une poignée de main masculine. Cependant, je ne cessais de me demander si ce n’était pas un gag concernant la seconde personne. Le visage rassemblement tellement à une femme… Sans doute la coiffure – ou perruque – qui fait que. Quoi qu’il en soit, je pris la parole.

« Taito Nowaki, ex Vice-Amiral de la marine, et nouvellement Directeur du Cipher Pol 5. Tout le plaisir est pour moi. Je ne peux que remercier votre hospitalité dont vous faites preuves en acceptant de me recevoir. Mon voyage c’est bien déroulé, je vous remercie de demander. J’espère que je n’ai pas été trop long à arriver ? »

C’est sur ces mots que nous irions vers une calèche. Pas que rester au cœur des nobles me dérangeait mais … Si. L’aspect théâtrale, le côté solennel, toutes ces manières… Cela a un aspect de « trop ». Un air de « trop » qui me dérange presque. Le respect n’est pas une chose qui me déplait, mais l’excès me rebute presque quand il est forcé, or, dans ce genre de milieu, c’est clairement une coutume. On glousse pendant deux heures suite à une blague – pardon, boutade – on lève le petit doigt quand on se sert de l’eau, on s’essuis les lèvres quand on mange… Bien trop de détails auxquels penser qui ne me ravissent guère. Qu’on ne se le cache pas, quand j’arrive à décrocher un peu de mon travail, je suis bon vivant et ça… Ce sera la Elken qui pourra le découvrir. Notamment si on arrive à se caler un moment à l’ombre. J’imagine déjà un petit moment de danse avec de la bonne musique comme on aime tient. Ahem… Secouant la tête, je me retirais de l’esprit le petit appel pour donner des nouvelles que j’avais passé. Comme souvent, je prenais de ses nouvelles, lui annonçait les nouveautés et d’ailleurs, l’une d’elle était la suivante : une tentative de création d’arme portative. Sans doute que je devrais faire appel à la section scientifique pour arriver à mes fins, mais le cube devenant une arme à feu de Camille m’avait donné des idées. Il me fallait être plus rapide, plus furtif au combat, sans perdre de ma puissance de feu. Rendre ça plus compact serait un avantage considérable. Mais si un petit revolver doit être aisé à compacter, il n’en est pas de même pour deux armes lourdes et un sniper retravaillé…

Revenant à moi, je montais donc et m’installais face à la ministre dans sa robe toute scintillante tant elle semblait neuve et décorée. Sans doute un habit que je ne pourrais pas me payer même avec des mois de salaires mis de côté. Cela laisse presque rêveur quand on est sensible à ce genre de beauté. Tient… Est-ce qu’une écharpe faite d’un tissu rare pourrait plaire à Camille ?
Je revins à moi quand la demoiselle s’adressait à moi et sans tarder, je répondis à celle-ci. Nous avions du temps devant nous de toute façon !

« Vous me flattez de trop… Vous allez me faire rougir et je me trouve assez blanc comme ça, ce serait trop voyant… »

Tentant de plaisanter, sans doute que se mettre dans la poche la sympathie d’un ministre ou deux ne seraient pas un luxe, surtout si ces derniers savaient murmurer à l’oreille des rois et reines. Car eux ont l’habitude, pas moi. Pour un haut dirigeant, à moins que ma réputation m’aide en ayant traversé les frontières, je ne suis – selon moi – qu’un simple homme parmi tant d’autres. Là où eux sont des êtres à part ! Bénédiction ou malédiction ? Je ne saurais comment décrire des monarques de nos jours, notamment ceux qui se perdent dans leurs idéaux parfois ridicules, à l’instar des Tenryubitos… Si leurs méthodes sont déplaisantes, je crois que la chose la plus exaspérante est leur manie de mettre une « bulle » sur leur tête pour éviter de respirer le même air que ceux des « manants » qui les servent. Tsss… Bref, me calmant très vite, je revins à la noble qui me faisait face.

« Je ne fais que mon travail vous savez. Bataille ou non, si demain il y a une guerre, le lendemain je me dois de voyager et m’assurer de la sécurité des terres qui n’ont pas de base marine. Même si mon Vice-Directeur est une personne compétente, je pense que vous comprendrez mon amour du travail bien fait. Mais rassurez-vous, malgré la bataille dernière, ce coup d’éclat comme vous nommez, je suis parfaitement en état actuellement. Si vous avez des doutes, je me permets de les dissiper. Je n’aurais sinon pas pris le risque de paraitre en mauvais état face à la reine et le roi.
Pour en revenir à ce que vous me dites, je me doute que le pays est souvent sollicité. La Rêverie est un événement hautement important. Tant pour le gouvernement que les monarques du monde entier et en ces temps, la politique est vraiment mise à l’honneur, chacun veut défendre son bout de gras si vous me permettez l’expression. Cependant, si en effet je viens en partit pour discuter de cela, ce n’est pas ma raison principale. Je viens surtout m’assurer de la protection de ces lieux et tenter de négocier certains termes avec vos dirigeants. »


Pourquoi ? Comment ? Est-ce simplement un rendez-vous pour demander à installer une base marine et au revoir ? Non… Il y avait bien plus que ça. Des raisons personnelles, mais aussi des choses qui font que je me devais de me pencher sur le sujet !

« La raison première est peut-être indiscrète, mais je pense que c’est une bonne chose que je sois en présence de vous et non directement des dirigeants. C’est pourquoi je vais me montrer peut-être curieux, mais … Ce qui m’inquiète au sujet de cette île, c’est le fait que ses frontières soient fermées depuis si longtemps… Si personne ne semble s’y être intéressé, je ne peux m’empêcher d’y voir comme un signal. Une sorte de demande à l’aide. Et peut-être que je me trompe, auquel cas pardonnez ma curiosité, mais … Pourquoi ? Pourriez vous me fournir des informations à ce sujet ? J’aimerais pouvoir faire en sorte que ce pays s’ouvre au monde de nouveau. Si en revanche ma demande est trop indiscrète tant pour vous que pour vos dirigeants… Pardonnez moi mon indiscrétion. Je mettrais de côté cette pensée. »

Me frottant la nuque, j’espérais ne pas l’avoir froissée sur le coup, car il est vrai que me montrer aussi direct sur des sujets qui peuvent faire peur peut faire se renfermer quelqu’un. Et si d’un côté ce serait suspect, je ne peux pas forcer l’huitre qu’elle serait à s’ouvrir. Je devrais trouver un autre moyen de lui demander la chose une nouvelle fois.

« Pour ce qui est de la Rêverie, je vais être franc, la politique n’est pas une chose qui m’inspire le plus au monde. Ma recherche principale est la paix sur terre comme sur la mer. Mais pour un monde en paix, il ne fait pas que des armes ou des coups de griffes pour changer ce monde, n’est-ce pas ? »

Au passage, j’avais transformé ma main en patte griffue, faisant preuve de mon pouvoir à la femme avant de redevenir normal. Une simple démonstration pour peut-être divertir celle-ci durant notre voyage.

« Il faut faire preuve de tact et s’avoir s’allier à des personnes avec un intérêt commun aux vôtres. S’allier, s’unir pour former un seul et même bouclier. Le bouclier de la justice que j’aimerais représenter dans les générations à venir. Et si la Rêverie est le moyen idéal pour mettre sur le tapis ce genre de sujet, moi, je vois surtout les temps sombres qui s’annoncent depuis un moment déjà. Entre des attaques criminelles ici et là, des manigances qui doivent se tramer ici et là… Plus certaines personnes qui représentent un danger et qui sont en liberté… Mon rôle est d’autant plus important que préparer toutes îles à une possible vague de chaos. »

Le message n’était pas le plus optimiste du monde, mais je tentais de faire preuve de réalisme pour montrer que j’ai bien la tête sur les épaules. Qu’en penserait la ministre des affaires étrangères ? Je me le demandais et souriais quelque peu à celle-ci avant de pouffer légèrement de rire.

« Pardonnez si mon sourire n’est pas éclatant… Je n’ai pas eu l’occasion d’être ‘reposé’ comme à l’heure actuelle depuis peu. »

Derrière chaque grand homme, on dit qu’il y a une femme. Mais … Suis-je vraiment un grand homme ? Et si oui, qui était cette femme qui se cache derrière moi ? Là est toute la question à l’heure actuelle !


_________________
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2653

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 12 Aoû - 22:45




[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] J8ic[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] 10l0
Charlotte Beauchery-Vilbert, Ministre des Affaires étrangères de Flevance & Odette Cocherel-Châtel, Premier Ministre de Flevance

Le Royaume de Flevance était vraisemblablement la plus grande île de tout les Seas Blues, la distance entre le port Madeleine et la capitale était en vérité plusieurs jours de marches voir des semaines, le Directeur du CP5 avait bien eu de la chance que la délégation qui était venu l’accueillir avait tout simplement pris les meilleurs chevaux du navires, les chevaux royaux qui étaient les plus rapides pour quitter la capitale et revenir. La haute société de Flevance était régie en partie par cette femme qu’était Odette. Elle se retenait de pouffer de rire quand elle observait le Nowaki agir, cet homme héros de guerre n’avait pour autant vraiment pour elle qu’une conscience limitée. Il avait visiblement mal étudié le dossier de Flevance avant de venir sûrement du à la précipitation, la femme secouait alors son verre de vin alors que la calèche avançait petit à petit en direction de la capitale. Elle prit alors la parole pour corriger l’ancien Vice-Amiral, il ne pouvait pas le savoir après tout.

    - Hm disons que si vous voyez notre Reine, elle risque de s’occuper peu de votre envie de protéger nos terres. Vous avez bien de la chance que nous recevons en ce moment même un invité de marque en plus de vous. En ce qui concerne notre vie isolé du monde, c’est avant tout une décision royale depuis deux générations de fermer nos frontières. Le pays a assez d’argent et de terre pour vivre en autosuffisance.


Il y avait peut-être une autre raison derrière cela, l’autarcie du pays. Charlotte se mordait la lèvre en écoutant celle qui était sa supérieure hiérarchique et celle qui lui avait enseigné la vie politique à Flevance. Si le Nowaki posait plus de questions sur le fonctionnement politique de la noblesse de Flevance, il pourrait y apprendre qu’il y a plusieurs familles nobles qui se dispute les faveurs de la famille royale Trafalgar. La famille Vilbert, dont la Ministre des Affaires Etrangères était la représentante la plus connue à travers le Royaume, était par exemple la famille qui était bien active dans la vie administrative du pays. La famille Châtel dont Odette était la matriarche était quant à elle, une famille anoblie il y a presque une soixantaine d’années pour ses différents services à la direction de la capitale. Cependant il y avait une vérité à avouer à Taito Nowaki, une vérité dont il serait conscient dans quelques heures, la présence des ministres l’accompagnant justifiait cette aveu de leur part. Charlotte prit alors la parole en regardant d’un sourire le directeur du CP5.

    - A vrai dire on devrait vous avouer qu’il faudra préparer votre discours et être concis dans votre discussion avec la Reine. Elle vit dans une vie plutôt particulière, la Comtesse Cocherel-Châtel ici présente n’est autre que la dix-huitième cheffe du gouvernement depuis l’accession au trône de notre Reine.


Ce n’était qu’une rumeur mais la famille royale de Flevance se rapprochait plus des familles de Dragons Célestes qu’on pouvait le croire. Elle vivait dans un tel faste qu’il était presque indécent de parler d’eux comme des simples rois. Il y avait encore bien du temps à patienter avant l’arrivée à la Capitale. C’est ainsi que le duo de ministres pourrait répondre aux questions du Nowaki si besoin.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue42/75[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue113/500[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Ven 13 Aoû - 0:15


Visite à Flevance



En compagnie des deux envoyés qui sont venus m’accueillir, je « profitais » du voyage tout en essayant d’en apprendre plus sur le pays. En effet, il me fallait en apprendre plus sur leur état actuel, car malgré ce que peuvent croire certains et certaines, je n’étais en rien limité, mais les informations étaient floues pour la plupart. Ainsi, certaines choses m’échappent encore à l’heure actuelle. Bref, la discussion était donc le seul moyen d’en apprendre plus et mieux cerner la situation actuelle. Après un moment, voilà que Odette prit la parole. Sa voix raisonna légèrement et j’entendis donc ses dires. Arquant un sourcil, je me demandais bien ce se passait. Un invité de marque ? Flatteur me dis-je… En supposant que ça sous entende que je ne suis pas un invité de marque. Mettant de côté ce détail relevant plus de l’égo, je vins à réfléchir à ses dires. Visiblement, l’envie de s’isoler ne date pas de hier, mais cela ne cessait de me faire réfléchir à pourquoi fermer les frontières si soudainement. Une autosuffisance justifie-t-elle vraiment tout ceci ? Rien n’est moins sûr…
D’ailleurs, en parlant de tout ça, je remarquais l’autre demoiselle se mordre la lèvre durant le discours de son comparse. Y avait-il un souci au sujet de cette autarcie ? Quelque chose me dit que j’ai mis le doigt sur quelque chose, mais je ne pouvais pas foncer tête baissée dans mon objectif de gagner leur confiance via cela. Il me fallait jouer mon rôle de Directeur du Cipher Pol 5. De ce que j’avais lu, la sécurité de l’île est assurée par un certain Vice-Amiral, ou du moins une certaine partie à savoir : la capitale. Le reste de l’île en revanche était quelque peu laissé à l’abandon de mon point de vue. Et c’est là que j’ai mon utilité aujourd’hui.

« Je vois… Est-il indiscret de demander qui est cette personne que la Reine rencontre en ce moment ? »

Une simple question démontrant un esprit curieux qui touche à tous les sujets possibles. Après cette possible réponse, je viendrais alors écouter la ministre des affaires étrangères qui me conseillait de façon précise, notamment sur le fait de devoir me montrer concis avec la reine de ce royaume. De plus, elle me fit par de l’importance de … la … comtesse ? Clignant des yeux, je vins à réaliser une chose et presque me sentir honteux. Premier ministre, mais une femme ? Je manquais de me frapper le front en repensant à la poignée de main que j’avais fait à celui… celle-ci ! Bref, me grattant la gorge un bref instant, je souris à la blonde pour reprendre alors une énième fois la parole.

« Je vous remercie de vos conseils et les appliquerai avec soin. A ce titre… »

Je me tournais vers la fameuse première ministre qui était donc - si j’avais bien compris – la seconde personne la plus importante de cette île après la reine elle-même.

« S’il y a des choses à ne pas aborder avec la reine, je serais ravi d’apprendre quels sont ces sujets tabous, ou quoi que ce soit qui risquerait de la froisser. Idem pour de possibles manières à adopter, outres celles qui sont évidentes, à savoir la politesse et le fait de ne pas se montrer trop brusque.»

Espérant apprendre des choses utiles, ce n’est qu’après des réponses concises que je reprendrais la parole, continuant mes investigations.

« Hmmm… Je réfléchis depuis un moment déjà, et je dois avouer que cet isolement ne cesse de m’intriguer. Vous me dites que le pays est Autosuffisant ? Si ma mémoire est bonne, cela est grâce Blanc de Saturne, mais… Est-ce tout ? Je crains ne pas m’y connaître assez au sujet de ce royaume et je m’en excuse. Pensiez vous pouvoir me faire un résume – le plus détaillé possible – de tout ce qui est bon à savoir sur cette île ? Mieux encore, si le temps nous le permet, pourquoi ne pas visiter des lieux incontournables qui se doivent d’être vus ? Les fameuses mines de blanc de saturne par exemple.
Je pense qu’en apprenant à mieux connaître les lieux en les voyant vraiment de mes propres yeux je pourrais en parler avec précision. Plus encore que si on en discutait en profondeur. »


Parler d’une chose c’est une chose, mais la voir c’est autre chose. Au même titre qu’on peut décrire une chose dans un livre, on ne peut apprécier la beauté de ladite chose qu’en y ayant été une fois. L’exemple le plus percutant qui me vient en tête est la façon de gouverner Wa. L’île peut paraitre barbare, mais derrière ce côté rustre, il y a une véritable hiérarchie qui est respectée et craintes par bien des gens. Espérant faire plaisir en m’intéressant réellement à l’île et ses habitants, je vins même à reprendre la parole pour approfondir mes demandes qui devenaient nombreuses mais justifiée vu le peu de vraies informations que j’avais eu jusqu’à maintenant, outre un dossier plutôt fade.

« J’aimerais vraiment entrer en contact avec des personnalités de l’île, ainsi que sa population. En plus de vous bien entendu. Je pense qu’une fois ceci fait, je serais prêt pour rencontrer la souveraine ! »

Affichant un sourire sérieux mais réel, j’attendais les retours tant de l’une que de l’autre, espérant clairement ne pas avoir fait de faux pas. Théoriquement, je n’avais rabaissé personne ou insinué quoi que ce soit. La politique, c’est vraiment un exercice qui me dépasse pour l’instant… Je devrais en parler à Camille tient. Elle, elle pourrait me conseiller. Idem, je devrais aussi en parler à l’Archer qui lui est assurément exposé à la chose depuis plus longtemps que moi.


_________________
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2653

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 18 Aoû - 14:08





[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] J8ic[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] 10l0
Charlotte Beauchery-Vilbert, Ministre des Affaires étrangères de Flevance & Odette Cocherel-Châtel, Premier Ministre de Flevance

Les deux ministres tremblaient presque en écoutant les questions du Nowaki, rien qu’à l’idée de de devoir décrire les habitudes de leur reine. La famille Trafalgar qui régnait sur Flevance avait des habitudes plutôt atypiques comme celle d’être proche des familles de Dragon Célestes. Elles expliquèrent alors au Nowaki qu’il fallait toujours s’adresser à la reine et à n’importe quel membre de la famille royale avec du respect étant grandissant pour éviter que des ordres ne fassent tomber des têtes. La famille royale de Flevance était particulièrement adepte de traiter les personnes à leur ordres comme des vulgaires esclaves, Odette approchait même le fait qu’on pourrait les comparer à des Dragons Célestes qui régnaient sur les Seas Blues depuis un trône bien éloigné de Marijoa. C’était tout ce qu’il avait d’effrayant avec cette famille était qu’il avait une facilité déconcertante à se débarrasser de tout ceux qui les gênent dans leur direction du Royaume.

    - Nous pourrions bien évidemment faire un détour par la ville de Vraincourt. Le baron de Vraincourt se fera un plaisir de vous montrer les différentes exploitations minières qu’il possède dans sa ville. Nous pourrons aussi contacter la Vice-Amirale Pompignan qui devrait pouvoir libérer une place dans son emploi du temps pour vous rencontrer elle aussi. Enfin il ne resterait qu’à programmer une rencontre avec un représentant des Moussac-Crémiers Nous pourrons ainsi décaler le rendez-vous que vous avez avec la Reine à demain matin première heure, elle en sera ravie pouvant profiter plus longuement de son entretien avec cet homme…


La ministre tremblait à l’idée, la discussion qu’elle avait eu avec cet érudit avait été bien déconcertante.  Celle-ci n’avait même pas pu placer une phrase face à cet homme qui faisait partie des plus intelligents de la Terre Sainte. En dehors des standards habituels il faisait partie après tout des Dragons Célestes et possédait un accès au savoir et à l’histoire pour le moins privilégié. Odette prit ensuite la parole pour commencer une explication du fonctionnement du modèle économique du Royaume de Flevance :

    - Nous nous basons avant tout sur l’exploitation du Blanc de Saturne qui nous assure une longévité à toute épreuve étant donné la richesse des familles nobles dans le pays. Le vente de celui-ci, son transport ainsi que son exploitation nous permettent de sans cesse pouvoir gagner plus d’argent étant donné que le prix est fixé par la royauté au début de l’année. Nous réinjectons ensuite l’argent gagné grâce au Blanc de Saturne dans les autres secteurs du pays, où nous pouvons compter sur l’exploitation des terres agricoles et de l’élevage. Notre société est avant tout basée sur l’échange entre les divers duchés ou comté qui commercent entre elles pour s’apporter les ressources dont ils ont besoin. Il y a d’ailleurs un point qui même pour moi, me paraît assez obscurs et c’est la protection d’un tel territoire. Dans les lois de notre pays c’est à chaque famille noble d’assurer la protection de leur territoire.


Flevance n’était pas le plus grand royaume des Seas Blues par hasard, la taille de l’île était si grande qu’on pouvait y compter plusieurs petits pays sous la juridiction des familles nobles. Seuls les familles nobles les plus importantes avaient une voix plus forte dans ces échanges et dans l’accès aux ressources. Comme elle l’avait précisé au Directeur Nowaki, la sécurité de l’ensemble du territoire de Flevance n’était pas assuré par la marine, ni par l’armée royale de Flevance. Chaque duché avait sa propre façon de protéger ces terres.

[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Beo4[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Unknow39
Trafalgar Martha XI, La Divine Comédie & Malko, As du Cipher Pol 0

Dans la salle de réception du palais royale de Flevance, de nombreuses personnes dansaient au cœur de ce petit bal improvisé et organisé par la Reine. Chaque noble qui voulait tirer son épingle du jeu était ici et là pour impressionner la Reine qui cherchait quant à elle quelqu’un pour marier sa fille future Reine de Flevance. C’était le but de la venue de cet homme qui débarquait directement de Marijoa, elle cherchait à l’impressionner bien qu’elle lui parlait comme un égal car elle aussi elle pourrait bientôt vivre dans une vie bien éloignée de ce royaume sur cette Terre Sainte. Il se tenait là lui aussi car il avait du obéir à la demande de ce capricieux Dragon Céleste pour le protéger et ainsi venir en toute sécurité au Royaume de Flevance. Celui qui était réputé pour être le plus grand guerrier du Cipher Pol 0, la Brutasse qui s’était fait un nom à travers la Terre Sainte, Malko.

    - J’espère que le spectacle vous satisfait Saint-Marco que vous pouvez admirer notre noblesse bien qu’elle n’ait rien à envier à votre vie sur Marijoa.
    - Je serais ravi de vous emmener dans une réception de ce type lors de votre arrivée pour la Rêverie. Votre fille pourra ainsi rencontrer mon fils et nous pourrons enfin sceller l’alliance entre nos deux familles par leur mariage.


Avec cette combinaison si marqué des dragons célestes, il se tenait là avec un livre entre les mains en regardant la future héritière au trône de Flevance. Il était connu dans la Terre Sainte comme étant l’un des Dragons Célestes les érudits de son ancienne génération. Il était le cousin du père du Patriarche actuel de la famille Del Puerto, il œuvrait désormais pour poursuivre sa lignée au coeur de la famille Del Puerto. C’était une alliance naissante pouvant offrir ainsi aux Del Puerto l’influence nécessaire sur deux des plus grands royaumes du Gouvernement Mondial. Tout était né de la tête de celui qu’on surnommait l’Erudit sur Marijoa, le Saint-Marco Eusebio Felipe Del Puerto…

[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Unknown
Marco Eusebio Felipe Del Puerto,
Dragon Céleste, membre de la famille Del Puerto

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue42/75[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue113/500[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Jeu 19 Aoû - 23:52


Visite à Flevance



Ayant largement du temps devant moi, je profitais de ce temps pour discuter avec mes interlocutrices présentes dans la calèche. Celles-ci semblaient donc réceptives à mes paroles et si certaines ne laissaient voir que sérénité et calme absolu, d’autres provoquèrent comme … un frisson ? Est-ce moi ou les ministres semblent avoir peur de la reine ? Ou du moins de ses « manières » ? Tentant d’en apprendre le plus possible tant sur le pays que ses dirigeants, finalement les deux demoiselles m’expliquèrent la situation. Ainsi donc, la famille Royale se rapprochait des Dragons Célestes et aussi de leurs manières ? Rien que cette information me fit dire que la rencontre allait être tendue. Pourquoi donc ? Sans doute car j’ai une sainte horreur de ces hommes… Ces personnes qui se prennent pour des dieux alors qu’ils ne sont que purement humains avec une bulle sur le crâne. Des êtres – pour la plupart – sans réelle expérience ou intelligence supérieur qui prennent de haut l’entièreté de la population… Pathétique… Et pourtant, ce sont eux qui gouvernent. Si l’un d’eux dit à un amiral de lui embrasser le pied, même un amiral de la marine se doit d’obéir. Rien que d’y penser… Erk…

« Je vois… »

Je prenais cette fois-ci très au sérieux leurs conseils, car comme elles l’avaient dit en gros résumé : un faux pas et des têtes peuvent tomber. Autant éviter Que ce soit la mienne ou celle d’une autre personne innocente d’ailleurs. Pire encore, il ne faudrait pas qu’ils se renseignent et aient pour idée de faire payer une proche à moi. Notamment Camille ou Violet. Cette simple idée me fit un vrai froid dans le dos. Brrr…

Bref, mettant de côté cette parenthèse qui aura son importance plus tard, nous en revenions à des choses plus agréables. En effet, celles-ci semblaient d’accord pour faire un détour et me proposèrent un programme sur-mesure. Rencontrer le propriétaire des mines, puis voire en personne la Vice-Amirale gérante de la sécurité – visiblement – et enfin avoir un moment en compagnie d’un représentant noble. Autant le dire, m’approcher de ces personnes – mais aussi et surtout voir – et visiter les lieux me donnerait de meilleurs arguments face à la reine ou quiconque d’important ! C’est tout bénéf !

« Ce programme me semble tout à fait approprié, je vous remercie de me donner droit à un tel traitement. Votre hospitalité me touche sincèrement. »

M’inclinant légèrement, je vins à écouter la suite de leurs paroles au sujet du pays et son moyen d’être autosuffisant ! Ainsi, le minerai tant renommé était la principale source de revenu du pays ? Mettant l’information de côté, visiter ce lieu était d’autant plus important pour voir ce qui assure la protection de pareils lieux. Si dans le monde certains lieux importants sont assurés par des personnes puissantes et influentes, là, le moyen de protéger ces zones étaient obscurs. Bien des suppositions passaient au travers de mon esprit et d’ailleurs, quand elle souleva que certaines zones étaient protégées de façon assez floues, je vins à faire une supposition assez instinctive.

« Hmmm… Les familles nobles ont sans doute leurs propres soldats ? Ou … peut-être une aide externe ? »

Agitant une main, je montrais qu’il s’agissait plus d’une hypothèse qu’une réelle accusation. Il serait assez honteux de découvrir que le pays est fermé aux étrangers, mais que des nobles font appel à des mercenaires par exemple, ou ce genre de personnes. Non… C’est peu viable. Et pourtant… Qui sait ? En tout cas, cela semblait très clairement logique selon moi. Pour protéger ses propres biens, il faut faire appel à ses propres forces, s’allier avec des gens puissants, ou quand on ne peut point faire cela… faire appel des forces extérieures. Voilà les trois options qui me venaient en tête. Mais quelle était la réalité, il me faudrait sans doute demander quelques informations à certains Cipher Pol, mais je ne pouvais en rien demander trop, car ouvrir une véritable enquête pourrait clairement déranger la reine du pays… Et un incident diplomatique n’est pas vraiment une chose dont j’ai besoin…

Bref, tout ceci étant traité, je vins à signaler que j’avais saisis ce qu’elles m’ont dit et posé diverses questions pour m’informer davantage sur le pays. Que ce soit des questions importantes comme les principaux alliés des diverses familles nobles ou de la royauté en place, ou des questions plus futiles comme les plats typiques d’ici… Absolument tout passait par là jusqu’à ce que nous arrivions à notre destination.

Laissant les dames descendre en premier à moins qu’elles me laissent passer en premier, je descendrais pour alors observer les lieux. C’est alors qu’une petite idée me traversa l’esprit. Mon accord avec Iralia me donnait accès à un réseau d’information dit « étendu ». Alors qui sait si en faire appel ne serait pas une bonne chose ? Non pas que je doute des informations des autres agence, mais … Si Iralia dispose d’un réel pouvoir ET que je me dois d’être discret, autant passer par elle. Mais alors que je descendais, si le Baron de Vraincourt était bel et bien présent, je me présenterais à lui comme il se doit en suite à sa présentation et discuterai le temps qu’il faut avant de devoir m’absenter. Prétextant quelque chose de bateau mais sans doute acceptable, j’en profitais pour me dépêcher à passer un appel à la personne que je devais contacter dans ce genre de situation. Protégeant l’appel comme il se doit, je vins donc à parler en m’assurant que personne n’écoute ou ne soit caché dans les alentours en usant de mon haki de l’observation.

« Allô… Ici le Directeur Nowaki. Je souhaiterai obtenir des informations les plus complètent qui soient sur le Royaume de Flevance. Malgré le dossier que l’agence m’a fourni, mes connaissances sont assez limitées et j’aimerais savoir tout ce que je me dois de savoir. Que ce soit confidentiel ou non. Ainsi que tout ce qui peut être louche en rapport avec l’île. Je vous recontacterai si mon enquête avance et que j’ai besoin de d’autres informations. »

Si informations j’obtenais et selon leur gravité, je reviendrais le plus rapidement possible auprès du Baron et des Ministres, affichant un sourire non feint.

« Pardonnez-moi… Ce genre d’incident ne devrait plus arriver. Je suis votre pour le restant de la journée. Par quoi voulez-vous commencer ? Je suis vraiment curieux d’explorer votre domaine monsieur le Baron ! »

J’étais curieux des découvertes que je pourrais faire en ces lieux.



Nb : Les pnjisations ont été vues avec le MJ. Ainsi que certaines informations.

_________________
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2653

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 30 Aoû - 13:01





[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] 713978CinqEtoileF[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Cornu110
Iralia Padsin, Membre du Conseil des Cinq Etoiles & Mareth Allanon, Secrétaire d'Iralia Padsin

La préparation de la Rêverie était intense dans les bureaux de l’étoile à Marijoa. La femme scrutait le moindre rapport avec sa secrétaire, elles étaient drôlement efficaces à deux et prenaient le temps de lire chaque dossier. C’est lorsque l’escargophone de l’étoile sonna qu’elle répondit pensant que c’était encore l’un de ses diplomates qui venait lui annoncer une bonne nouvelle concernant la Rêverie.

    - Directeur Nowaki. Hmm laissez-moi réfléchir.


Dirait-elle d’une voix froide comme à son habitude. Elle commençait alors à fouiller dans ses dossiers pour trouver celui qui parlait de Flevance. Elle avait pu recueillir un bon paquet d’informations avec le temps qu’elle pu observer ce royaume si puissant qui vivait encore en autarcie loin de la vie mondiale. Après avoir  cherché un peu pendant une dizaine de minutes, elle put rouvrir la bouche pour parler au Directeur du CP5.

    - Pour commencer la famille royale de Flevance garde des liens très étroits avec la famille de Bourbon. Les Trafalgars sont de lointain descendants des membres de la cour royale des Bourbons lorsque ceux ci quittèrent Flevance pour se rendre à Marijoa. Des émissaires de Charlemagne ferait régulièrement environ une fois tous les trois mois l’aller-retour entre Flevance et Marijoa pour entretenir ce lien. En ce qui concerne le Royaume de Flevance lui-même, il était déjà parmi les plus puissants royaumes du gouvernement mondial mais sa découverte et l’exploitation du Blanc de Saturne qui fit exploser l’économie flevancienne. Il semblerait selon nos dossiers que c’est après un sommet en compagnie d’hommes politiques que l’exploitation du minerai a réellement débuté. Il y a aussi quelque chose d’assez troublant qui est le rapport des morts dans le Royaume de Flevance, il semblerait qu’à certains endroits du royaume les morts naturelles arrivent à un âge de moins en moins élevé.


Si le Directeur du Cipher Pol 5 avait d’autres questions pour la membre des Cinq Etoiles, elle y répondrait rapidement avance de raccrocher pour s’occuper de la suite de la préparation de la Rêverie de son côté. C’était après tout la dernière ligne droite pour les alliés de l’ancienne directrice d’Impel Down…

[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Noble_34
Richard de Vraincourt, Le Lyriciste Minier, Noble du Royaume de Flevance.

Une fois que le Nowaki serait revenu aux abords de la mine, le Baron de Vraincourt l’attendrait en la compagnie des deux représentantes du gouvernement flevancien. Habillé avec de la haute couture ce qui pourrait s’apparenter à de la soie. Le maquillage qui couvrait le visage du noble était pour ainsi dire parfait, il était accompagné d’une petite troupe d’hommes possédant des colliers en fer tel était des esclaves qu’il avait sûrement commandé par de-là les frontières du royaume de Flevance. Le noble s’inclinait devant le directeur du Cipher Pol 5 avant de prononcer ses quelques paroles :

    - Bien le bonjour cher Directeur, je me présente Richard de Vraincourt quatrième du nom. J’ai cru comprendre que vous aimeriez visiter plus en détails les mines les plus prestigieuses de Flevance. Même la Very-Melon Society nous envie, je pourrais le dire, Vuvuvuvuvuvu.


Il riait avec une façon bien particulière patientant ainsi que le directeur du CP5 lui réponde. Il fit donc signe à ses esclaves de mener la petite troupe dans la mine. Chaque membre de la noblesse ainsi que le directeur seraient alors invités à prendre place sur un char qui était tiré par les esclaves du Baron pour entamer la visite de la mine qui ne serait pas sans surprise pour le Nowaki…

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue42/75[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue113/500[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Mer 1 Sep - 16:11


Visite à Flevance



A ma grande surprise, c’est la fameuse étoile qui avait laissé entendre sa voix. Froide comme un souffle polaire, ceci avait de quoi inquiéter et pourtant… C’est juste sa nature visiblement. Quoi qu’il en soit, je patientais en priant que le noble ne perde pas patience… Il y a tellement de choses qui m’insupportent chez eux, pourtant, je ne devais pas tous les mettre dans le même panier et pour cause : ils ne sont pas tous pareils. Ou du moins, je le pense. Quoi qu’il en soit, je me dois de faire un effort, car eux, ils ont le pouvoir ! Et c’est ce dont j’ai besoin pour cette fameuse rêverie et aider l’Archer dans ses projets. En effet, pour ma part, je ne compte pas entrer ouvertement dans la course à la Rêverie, cependant, mon but est bel et bien de faire en sorte qu’ils soutiennent la fameuse coalition du Kurohebi.

Loin d’imaginer ce qui allait suivre, j’attendais jusqu’à ce qu’enfin, la femme de pouvoir étoilé revint à moi. De ce fait, j’apprenais là que certains liens puissants étaient tissés entre x et y. Le fameux minerai blanc était bel et bien la source principale de revenu de l’île. Mais c’est surtout la dernière information qui me fit tilt ! Les générations perdent en espérance de vie ? Qu’est-ce qui peut frapper ainsi un peuple ? Se pourrait-il que des maladies circulent ici-même ? Est-ce pour ça que le pays est fermé à autrui ? Clignant des yeux, les questions vinrent à se poser de plus belle.

« Où se situe généralement ces soucis de mortalité ? Et depuis quand est-ce que cela arrive ? A-t-on une date approximative ? A-t-on une idée de la raison précise de ces morts ? Une maladie génétique ? Ou… une maladie tout court ? Ou… quelqu’un qui nuit aux citoyens ? »

Espérant être éclairé, finalement, je raccrochais une fois ceci fait et allais donc à la rencontre du noble qui acceptait l’offre de m’accueillir. L’homme se présentant, je m’inclinais légèrement devant lui, montrant respect autant qu’il le faisait. C’est donnant-donnant, même si en soit, lui est à la tête d’un commerce florissant, là où moi, à la tête d’une agence gouvernementale.

« Tout le plaisir est pour moi, c’est un honneur que de vous rencontrer. Quant à mon envie actuelle… Il serait effectivement risible de passer à côté de cette chance. Vos mines font envier même la Very-Melon Society ? … Je crains que le mot ‘ prestige ‘ n’est qu’un euphémisme alors… Pardonnez mon manque de vocabulaire pour trouver le mot qui conviendrait mieux. Je vous propose d’aller voir de ce pas ces mines, que mes yeux puissent voir cette beauté et trouver ce mot que je cherche ! »

« Riant » de façon niaise sans pour autant surjouer, intérieurement, je me frappais très très fort… Je n’aime pas parler ainsi, pomper autrui, les courbettes, lever le petit doigt quand je bois… Ce n’est vraiment pas un monde dans lequel je me plais. Pour sûr, une fois cette mission terminée, je fais part de tout ça à Camille afin de m’assurer que si par chance nous décidons un jour de vivre ensemble par exemple, nous n’aurions pas à faire tout ça ! Comme dit lors de notre entrevue ou nous parlions de possibilités d’avenir, je préfère de loin trouver une île isolée et où nous pourrions faire la fête encore et encore.
Mais là, les clavecins, les rires niais, les courbettes… Yerk !!! Et dire que si je suis Amiral un jour, voir plus, je me devrais de faire de ça mon quotidien… J’en soupire d’avance. Bref, si l’homme désirait discuter, en apprendre plus sur moi ou quoi que ce soit, je me ferais une joie de répondre à ses attentes. Après tout, la journée sera basée sous le signe de donner et recevoir ! Je me devais d’accepter absolument tout ce qu’on me demande pour pouvoir obtenir ce qu’il me faut ! Quand l’homme nous dépêcha pour rejoindre un char sans chevaux. Intrigué par cela, quand je compris QUI tirait… Mon sang ne fit qu’un tour. Avant de monter dans le char, je vins à regarder ces gens qui n’ont plus de liberté. Clignant des yeux, je regardais alors vers le noble avant de regarder de nouveau vers ces hommes en état déplorables. Même si physiquement ils pouvaient paraitre « normaux », ils sont déplorables de par leur statut d’esclave ! C’est clairement dans ces moments-là que je n’ai qu’une envie : me retourner, sortir une griffe et étriper ces pourritures… Mais une mission est une mission. Il faudra vraiment que je cause avec Camille et bien d’autres personnes, ces inégalités ne peuvent plus durer ! On ne peut pas prétendre être dans un monde juste et laisser des gens exploiter d’autres de la sorte.

Montant à bord, je regardais alors le paysage et essayais de me vider l’esprit. Les mines étaient donc notre première destination de la journée et cela promettait selon moi. J’avais hâte de voir ceci, mais je craignais cela et pour cause… Si nos chars sont tirés par des humains, qui creusent dans les mines ? Femmes, hommes et enfants ? Cette idée me glaça un bref instant le sang et je me permis de me faire pensif. Heureusement que j’avais une excuse toute trouvée au cas où quelqu’un remarquerait mon absence aussi infime soit-elle !


_________________
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2653

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 7 Sep - 4:37





[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] 713978CinqEtoileF[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Cornu110
Iralia Padsin, Membre du Conseil des Cinq Etoiles & Mareth Allanon, Secrétaire d'Iralia Padsin

Le membre du Conseil des Cinq Etoiles soupirait un coup, le Nowaki avait posé un nombre de questions assez conséquent dans un laps de temps très court. Le Nowaki devait sûrement oublier à qui il s’adressait et surtout qu’il devait prendre son temps en parlant, cela cachait peut-être un certain stress chez lui ? Quoiqu’il en était, l’étoile laissait sa secrétaire chercher un peu alors que celle-ci répondait sur les informations qu’elle possédait déjà en sa possession.

    - Directeur Nowaki, la prochaine fois essayez de respirer quand vous posez autant de questions, vous risquerez de vous étouffer. Néanmoins, la mortalité a toujours été plus élevé dans les villes ouvrières de Flevance, où on travaille la terre et les mines, elle a néanmoins commencé à s’agrandir de façon exponentielle il y a deux générations. On peut aussi noter que cette mortalité a aussi augmenté dans les autres régions du pays que les zones ouvrières. La plupart des spécialistes dépêchés sur place ont émis plusieurs hypothèses, les deux qui se dégagent le plus selon les différents experts sont celles de la maladie ou de l’empoisonnement progressif de la population.


[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Noble_34
Richard de Vraincourt, Le Lyriciste Minier, Noble du Royaume de Flevance.

Alors que le char avançait dans la mine, le Baron de Vraincourt continuait à fanfaronner pour montrer au directeur du Cipher Pol 5 la beauté de ses mines. Taito pourrait alors admirer l’enfer qu’était de travailler dans les mines de Flevance en voyant les ouvriers qui travaillaient dans la sueur et le sang pour sans cesse extraire le Blanc de Saturne, certains d’entre eux avaient des plaques blanches sur le corps. Il y avait de tout dans les mineurs, des femmes, des enfants et des hommes de tout âge.

    - Je vous laisse admirer la ruée vers l’Or Blanc, tout le monde accepte de travailler pour ma famille depuis que mon père a été l’un des premiers à exploiter le Blanc de Saturne. Nous possédons les mines les plus vastes de Flevance et les plus prolifiques Vuvuvuvuvu. Voyez-vous le Blanc de Saturne est utilisé partout à Flevance, le posséder c’est posséder une puissance commerciale sans précédent. Mon père et ma famille ne remercieront jamais assez cet expert qui aurait découvert le Blanc de Saturne à l’époque. C’était une véritable bénédiction sur notre pays.


Il dirait cela dans une grande insouciance, se pavanant en étalant sa richesse devant le directeur du Cipher Pol 5. Il y aurait donc eu un expert en minerai qui aurait découvert le Blanc de Saturne et ce serait grâce à lui que la puissance économique de Flevance serait partie dans une autre dimension…

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 670
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue42/75[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue113/500[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (113/500)
Berrys: 390.532.000 B
Dim 12 Sep - 12:05


Visite à Flevance



Si d’un côté mon attitude passait pour de la hâte, il s’agissait tout à fait de cela. En effet, j’avais peu de temps devant moi. La joie de côtoyer des nobles, c’est que le temps c’est de l’argent pour eux et de ce fait, il m’était impossible de prendre tout mon temps. Cela ferait passer ces nobles au « second plan » et tout le monde le sait : ils ont horreur de ça. Bref, comptant sur Iralia pour comprendre ma situation actuelle, j’attendais qu’elle me donne les informations dont j’avais besoin pour ma mission. Me faisant un petit rappel presque risible, j’écoutais ses informations suivantes et vins à noter donc dans un coin de ma tête ce qu’elle me disait. Les coins ouvriers de Flevance ? Puis ailleurs après cela ? … Décidément … Avant de raccrocher donc, je fis un commentaire à Iralia pour lui expliquer de manière subtile que à l’heure actuelle, j’étais en présence de personnes qui… vous coupent le souffle dira-t-on. Poliment par la suite, je raccrocherais pour en revenir au propriétaire des mines de Saturne de l’île !

Cet homme était clairement une grande gueule… Mais une grande gueule riche ! On ne peut clairement pas lui en vouloir que d’exposer sa richesse, tout comme moi je pourrais exposer mes réussites auprès d’une personne que je chéri par exemple. L’humain est ainsi à fanfaronner quand il le peut, ce n’est pas nouveau. Par contre, la vision de femmes et enfants qui se tuent à la tâche, c’est clairement quelque chose qui me laissait perplexe. Détournant les yeux de ces ouvriers quand certains me regardaient, c’est une expression brièvement désolée que je leur lançais avant de revenir au Baron qui lui avait la tchatch, autant jouer le jeu pour essayer de résoudre ce mystère. D’ailleurs… Parmi plusieurs hypothèses qui me trottent dans la tête, certaines se pourraient d’être vérifiées sur le champ.

« Cher Baron, je ne peux qu’admirer votre force d’esprit. Vous devez être l’homme le plus jalousé de cette île sans exagérer, pourtant… Vous ne semblez craindre aucune jalousie adverse. Je sais que la demande peut paraitre familière, mais … entre nous, quel est votre secret pour rester si serein ? »

Me faisant presque « intime » auprès de lui après diverses flatteries, je vins à finalement agiter une main, m’excusant de cette avance un peu cavalière.

« Pardonnez ma curiosité, vous savez ce que c’est… On ne le dira jamais assez, mais le savoir est le pouvoir et pour être honnête, je suis admiratif de votre côté tout puissant. De mon côté, je ne sais pas être si … calme. Mais revenons-en à votre gloire, si ce n’est pas indiscret, depuis combien de générations exploitez-vous ces mines ? Une seule ? Et si ce n’est pas trop indiscret, quel est donc cet expert que vous me décrivez comme providentiel ? »

Retournant admirer le minerai blanc qui semblait presque parfois « tatoué » sur la peau de certains, je fini par prendre mon courage à deux mains. Il me fallait en savoir plus sur certaines choses et des détails qui sautent aux yeux, mais cela, je me le permettais après des pauses verbales, après des discours parlant de tout et de rien avec ce noble. Histoire que les demandes ne passent pas comme un ras de marée, mais plus des notes qui me viennent parfois comme ça, quand on titille mon esprit.

« Baron, une question me brûle les lèvres, mais … Il semblerait que vos ouvriers aient pour une grande partie des tâches de naissances. C’est cela ? Une tâche de naissance commune ? Ou c’est autre chose ? Simple curiosité, mais cela m’intrigue énormément. C’est peu commun. En tout cas, vous semblez aimé de vos employés, c’est agréable à voir ! Vous inspirez la confiance, la puissance et la richesse bien entendu haha.
En tout cas, maintenant que j’ai vu vos mines… Je ne peux que placer mon actuel lieux favoris en termes de beauté en seconde position. Il va sans dire que vos mines sont de loin la place la plus magnifique qu’il m’ait été donné de voir à ce jour. Je pourrais aisément les décrire désormais à leur juste valeur, c’est surtout ça le plus important ! Pour sûr, l’Amiral Kurohebi va me jalouser d’avoir pu voir ceci de mes propres yeux ! »


La visite continuant, je me prêtais même au jeu à savoir admirer les lieux de très près et en voyant à un moment donner une personne galérer un peu, avant qu’on ait l’idée de le punir, je vins interpeller le cher Baron.

« Baron, dites-moi… Puis-je me permettre d’emprunter une pioche et … donner un coup ? Une manière pour moi de hmm… Laisser une marque ? »

S’il est peut-être risible de « se salir » les mains, là, je prétextais vouloir laisser ma trace de mon passage. Un coup de pioche qui aurait pour but de montrer une certaine symbolique. Pour le noble, ce serait sans doute une façon de montrer que je suis un homme de terrain. Mais s’il acceptait et que j’avais l’occasion d’être dos à la majorité des gens, je prendrais donc la pioche de la personne en difficulté et lui ferais un petit clin d’œil. Toujours si l’accord était donné, je donnerais donc un simple coup de pioche pour « aider » l’homme en difficulté, puis prendrais la pose un instant par la suite tout en demandant au Baron avec amusement.

« Alors ? Suis-je engagé ? »

Boutade risible bien entendu… Il était hors de question que je travail pour lui. Il s’agissait juste de faire « ami-ami » avec cet homme. Une manière de se montrer moins « rigide » que je ne puisse l’être. Cet homme était un noble tout ce qu’il y a de plus classique… Imbu de sa richesse, fanfaron et sans doute avec une facheuse tendance à rejeter le sérieux derrière une dose d’humour lourd. Mais a-t-il un mauvais fond ? Je pencherais pour le oui puisqu’il possède des esclaves… Mais ma mission passait en priorité. Prenant donc sur moi, mais bouillonnant intérieurement, je vins à sortir une fois la visite terminée. Sans doute allions nous nous diriger vers notre prochaine destination maintenant, à moins que l’homme m’invite pour je ne sais quoi, un thé par exemple ?

« En tout cas, le plaisir est immense sachez-le Baron. Si je peux vous rendre ce que vous venez de m’offrir – à savoir un agréable moment – je me ferais une joie de vous renvoyer l’ascenseur ! N’hésitez donc pas à me contacter en cas de besoin, je me ferais une joie de revenir ! Oh et ... Concernant la sécurité des lieux, même si je ne doute nullement de vos capacités... Si par mégarde vous sentez un quelconque danger planer sur vos biens, n'hésitez pas à me contacter. Il va de soi que je déplacerais quelques hommes pour m'assurer de la pérennité de vos possessions ! Cela vous convient-il ? »


_________________
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Signat10
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2653

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Left_bar_bleue0/0[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 21 Sep - 23:08





[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Noble_34
Richard de Vraincourt, Le Lyriciste Minier, Noble du Royaume de Flevance.

Le baron était satisfait de la manière de discuter du Directeur du CP5, il avait l’air de s’y connaître en discussion avec la noblesse ce qui le ravit grandement. Le noble écoutait donc les questions du Nowaki avant de prendre le temps d’y répondre point par point.

    - Hmmmm c’est tout simplement parce que quand on possède autant d’argents que moi, nous avons aucune raison d’avoir peur de nos éventuels concurrents car nous avons de quoi nous protéger efficacement. Cela fait partie de mon budget hahahahaha de me protéger efficacement en demandant de l’aide à des étrangers.


Il ne le cachait pas le moindre du monde de payer des mercenaires pour protéger sa propre fortune, la marine étant considéré presque comme une armée royale à part entière dans ce pays et ne protégeait en vérité que la Capitale. Le Baron reprendrait alors la parole en soupirant, regardant alors ses ouvriers travailler d’arrache-pied dans la mine afin de poursuivre l’exploitation de ce minerai si rare qui n’existait que dans les mines flevanciennes.

    - Oh c’était un intendant royal venant de l’endroit d’où vous venez Enies Lobby je crois ! Il travaillait pour un certain homme qui venait de faire carrière à Marijoa. Ce sont les plus vieux souvenirs que j’ai entendu des histoires de mon père. Il devait oeuvrer pour la même agence que vous certainement le Cipher Pol c’est ça non ? Quoiqu’il en soit cela fait environ plus de cinquante ans que nous exploitons le Blanc de Saturne dans tout le pays. La mine que vous êtes en train de visiter n’est juste que l’un de nos plus grands complexes, c’est pour cela que vous la trouvez aussi belle. C’est même ici qu’historiquement nous avons commencé l’exploitation minière.


Si le Nowaki avait bien du temps à perdre, il pourrait alors écouter le baron parler de la belle histoire minière du pays qui avait commencé il a cela environ cinquante ans. Il pourrait ainsi connaître toute les avancées des systèmes et de la main d’oeuvre qui avait évolué au fil du temps pour progressivement passer d’esclaves à des habitants de Flevance puis à un mix des deux types de main d’oeuvre tout cela pour assurer un coût réduit des employés. Il expliquait également que plus le temps avançait plus, il était obligé de changer de main d’oeuvre, ces ouvriers tenaient bizarrement de moins en moins longtemps au fil du temps qui passaient mourant les uns après les autres. Après cette belle et longue et visite au coeur de la mine, le Baron laisserait la délégation du Directeur s’en aller pour se rendre au palais royal pour une audience avec la Reine Trafalgar qui avait été obtenu le lendemain matin. La délégation partirait au plus tôt pour se rendre devant cette noble qui voulait savoir pourquoi un tel homme voulait s’entretenir avec elle.

[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Beo4[Présent] - Les Anneaux de Saturne [Pv. Taito] Unknown
Trafalgar Martha XI, La Divine Comédie, Reine du Royaume de Flevance & Marco Eusebio Felipe Del Puerto, Dragon Céleste, membre de la famille Del Puerto

Le lendemain matin à la première heure, le Directeur serait conduit dans la salle du trône où l’attendrait la Reine du pays en compagnie du Saint-Marco qui se trouvait là en train de lire un livre qui traitait de l’histoire des lames légendaires du royaume de Flevance…

    - Bienvenue à la Ville Blanche, Monsieur Directeur Nowaki que me vaux votre visite ?


Dirait-alors la Reine qui regarderait le directeur du Cipher Pol 5 d’un air hautain tandis que le Dragon Céleste lèverait un peu les yeux pour observer la situation jaugeant l’homme qui se trouvait désormais en face de lui.


Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: