Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le Dernier Rire du Tao
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 19 Juin - 19:06



Le Dernier Rire du Tao 00002311

Le Dernier Rire du Tao Sjjw
Billy Green "La Stratège Invaincue"
Vice-Directrice du Cipher Pol 3

-Vous devriez être en train d'arriver sur Calm Belt, dit Billy dans l'oreillette qui la reliait directement à sa collaboratrice.

Au moment où la Green prononça ses paroles, le regard pourtant complétement à l'opposé des retransmissions des escaméras que ses agents du CP3 portaient sur puisqu'elle avait mieux à faire à s'attarder sur son chemin de dominos, le vent cessa soudainement. Tandis que dans leur dos se dessinait encore des nuages blancs, les cieux fassent à eux étaient vide de toutes marques, un bleu profond et infini qui reflétait la platitude d'une mer où mourraient les derniers remous des vagues. Le calme absolu. Les coques en granit marin permettraient à l'escadre de la Olsen, la femme à l'origine de cette triple opération qui avait débusqué la position de la base secrète tant désiré, de ne pas attirer l'attention des créatures marines, mais encore fallait-il se déplacer. Ramer était une option, mais c'était beaucoup trop long, alors naturellement Billy avait demander une myriade de ventio-dial qui une fois activés permirent de tendre à nouveau la toile des voiles qui cherchaient désespérément la moindre brise. Fièrement, les quatre représentants des plus puissants vaisseaux du Gouvernement Mondial ouvrirent la voix à leurs conserves, dans le sens nautique du terme, tandis que le silence s'abattait sur les ponts. C'était la dernière ligne droite vers la vengeance...

Le cycle de la haine allait se perpétuer. Ceux qui avaient assaillit Enies Lobby pour se venger allaient désormais subir les foudres de la meute d'agents souhaitant vaincre les assassins des leurs. La tension était dans l'air tout comme la nervosité. Chacun attendait que l'annonce se répande, qu'une terre soit en vue. Tous appréhendaient le début de la bataille, dans un mélange complexe d'impatience et de fébrilité.

Le Dernier Rire du Tao Agent_36Le Dernier Rire du Tao Agent_37
Victarion Endogram, Jila "Black" Strigon
Agent d'élite du CP7, Agente d'élite du CP4

Dressé droit comme des i, deux silhouettes se tenaient sur la proue du vaisseau se trouvant en tête de cortège, chacune d'un côté du triple canon. Victarion Endogram n'était pas n'importe qui. Son frère, le précédent vice-directeur du Cipher Pol 7, avait participé à l'enquête ayant aboutit à la révélation de l'existence de la Triade et d'un démantèlement massif de ce dernier... Néanmoins, il avait été assassiné au lancement même du raid sur Enies Lobby. Si Victarion n'avait pas les pulsions meurtrières de son frère, il n'en demeurait pas moins un terrible agent de terrain qui n'avait aucune pitié. Et c'était grâce à cela qu'en dépit du peu de perte qu'avait vécu son agence lors de ce fuste jour, la majorité étant loin d'Enies Lobby à ce moment là, que l'Endogram était parvenu à rassembler tout une troupe de combattants acharner représentant l'agence de renseignement numéro sept.

De l'autre côté, ajustant des gants noir en cuir, c'était carrément la mort de son directeur que Jila venait venger, d'autant plus qu'elle était en secret l'amante de ce dernier. Faisant de plus en plus d'insomnie depuis les Trois Yeux avaient déferlé sur sa ville, ces meurtriers la pourchassait jusque dans ses rêves et il était venu l'heure pour elle d'éviscérer ces cauchemars. Elle était déterminer à libérer l'esprit de son âme sœur pour qu'il repose enfin en paix, quitte à en payer le prix de sa vie en se battant en première ligne alors qu'elle n'était en aucun cas ressortissante d'une agence axé sur le combat.

Le Dernier Rire du Tao Agent_38Le Dernier Rire du Tao Agent_39
Névassa "la Patte d'Araignée", Alexandrin La Vauguyon "l'Expert"
Agente d'élite du CP2, Agent d'élite du CP1

S'étant placé là sans que Lidy ne demande rien, deux autres éminents représentants des Cipher Pol étaient demeurer à droite et à gauche de la Olsen au niveau de la poupe de l'embarcation sur laquelle elle avait décider de se trouver parmi les quatre cuirassés. Chacun d'eux avait ses raisons de veiller à la sécurité de la directrice du Cipher Pol 6. Névassa en premier lieu qui, quand bien même elle était membre du CP2 et plus âgé que sa mentor, était considéré comme la disciple d'Harita Kasano, l'amie de Lidy ayant fait office de vice-directrice du CP6 jusqu'à ce terrible raid où elle avait perdu la vie avec toute sa famille. De ce fait, Névassa refusait que la protéger de son ancienne professeure ne trépasse aujourd'hui, d'autant plus avec les ordres qu'avait donné Mark Wente.

De son côté, Alexandrin Le Vanguyon, chargé de la majorité de la logistique, n'était nul autre qu'un ancien collègue de la vice-directrice du Cipher Pol 0, Kádingirra Assyr Sargone, qui avait grandement aidé Lidy à accélérer la mise en place l'opération depuis que les deux femmes s'étaient rencontrer à Impel Down. Cette dernière lui avait tout autant demander d'assister au mieux la bleue, quitte à tenir un rôle d'assistant et de coordinateur pour cette dernière tout le long de la bataille, que de l'observer et de tirer les conclusions qu'il pourrait de cette expérience à ses côtés. Dans sa tenue d'un grand raffinement, on sentait grâce à sa posture que cet ancien prétendant au titre de vice-directeur du Cipher Pol 1 ne vacillerait pas dans le feu de l'action en dépit de son inexpérience martiale. Après tout, les plus fragiles des agents commençaient déjà à trembler là où lui demeurer droit avec son assurance et son sang-froid légendaire, prêt à retransmettre n'importe qu'elle ordre de Lidy à l'ensemble de cette flotte exceptionnelle.

Le Dernier Rire du Tao Marine96Le Dernier Rire du Tao Cornu111
Lieutenant Jérémiah Vanhenberg, Lieutenant Zytrus Zaka Zufon
Lieutenants de la Marine

Et dire qu'il y avait trois autres flottilles qui naviguaient sur cet océan avec le même objectif qu'eux. En tout cas, la vice-amiral Meredith avait prit le soin de dépêcher certains des siens aux côtés de la flotte la plus riche en Cipher Pol afin d'aider ces derniers aux manœuvres des navires. Après tout, l'efficacité d'un vaisseau de guerre dépendait tout autant du matériel que du talent de son équipage. Ainsi Zytrus Zaka Zufon, un lieutenant cornu constantiniste ayant particulièrement détesté être impuissant à l'enlèvement de sa capitaine et de leur camarade Sakuga Keigo, avait rejoins comme d'autres les équipages et se tenait prêt à réagir aux ordres. Le lieutenant Jérémiah Vanhenberg, lui qui venait d'une base locale sur Grandline, s'était engager à rejoindre la bataille pour empêcher leur cible de pervertir la Justice et les Idéaux de la Marine à nouveau. Disciple d'un commandant s'étant avéré être un membre des gouvernementaux faisant office d'informateur pour cette organisation criminelle, il haïssait grandement ceux qui avaient changé son mentor tout autant que ce dernier. Il tenait enfin l'occasion de participer à rétablir l'Honneur de la Marine !



Le Dernier Rire du Tao Selvar10
Elria Shiva "Le Tir Eclair"
Renommé de 435.000.000B

Le temps défilait à tout allure tous ensemble s'étendre à l'infini. Mais dans les hauteurs, Elria Shiva, l'une des plus grandes tireuses de cette époque aux côtés de la vice-amiral Camille Elkens, assurait le poste de vigie depuis son nid-de-pie. Le viseur de son fusil de précision coller à l'œil, attendait impatiemment qu'une forme se détache de l'horizon.

-Je vais te sauver Liao, se dit-elle pour elle-même.

C'est alors que la forme fut en vue. Une montagne verte qui dépassait de la ligne séparant le ciel immaculé des flots sereins. Ce n'était qu'une tâche à l'horizon mais avec ses yeux la chasseuse de prime ayant quitté le Nouveau Monde expressément pour cette opération étaient parmi les plus performant pour observer des choses à distances.

-TERRE EN VUE ! À VOS ARMES !

Le hurlement traversa le navire, caressant les bois et le chanvre des cordages pour s’écraser sur la chair de ceux qui patientaient en silence. L’effervescence naquit en un instant. Un cri s’éleva. Suivit d’un autre. Puis bientôt c’est tel un seul corps que les équipages se mirent à se mouvoir, allant récupérer leur matériel et se mettant à leur poste tandis que les mots s’élevaient, résonnant dans le vide de Calm Belt.

-POUR ALBION ! POUR SINARIS ! POUR ENIES LOBBY !

Les lames et les fusils se dirigèrent vers le ciel, brandit par les bras dressés de foules d’agents se donnant du courage avant que ne survienne la grande bataille qui les attendaient. Une bataille pour leur survie. Une bataille pour leurs morts. Une guerre pour le Cipher Pol. Les bruits des chaussures et bottes foulant le bois, le bruit du métal qui était affuté, les frottements des boulets qui pénétraient les canons. L’odeur de la bataille montait et la Shiva le sentait jusqu’aux hauteurs de sa position. Un frisson d’excitation la parcouru, réminiscence de l’activité qui régnait en bas, alors que son œil se reposa sur la lunette, cherchant à pouvoir garder en visuel l’ennemi, l’adversité, qui se profilait enfin.



Le Dernier Rire du Tao 002_414

Le Dernier Rire du Tao Unknow52
Horatio Quing "Ryuu No Atama"
Fondateur de la Triade primé à 900.000.000 B.

L’alarme retentissait dans le Quartier Général, mais les officiers y étaient déjà réunis. Les regards se dirigèrent immédiatement vers le grand patron, le fondateur de cette terrible organisation qui était demeurer secrète et avait gangréné le monde depuis les ténèbres une décennie durant… Horatio Quing leva un visage sombre et sévère en direction de la table grise dont ont déblayés les documents pour étendre une carte des trois îles qui formaient leur base. Ils étaient découvert et l’ennemi ne pouvait être qu’eux : le Gouvernement Mondial. Konan était bien trop occupé par ce Ren Tao pour tenter quoi que ce soit.

-Quatre cuirassés minimum se dirige vers ici ! déclara la voie du guetteur à travers l’escargocommunicateur.

-Suffisamment pour faire un Buster Call de nôtre île. Ripostons, se contenta simplement de déclarer l’homme qui avait régner sans partage sur une bonne partie de la pègre pendant tant de temps.

Le Dernier Rire du Tao Madara10Le Dernier Rire du Tao Vampir16
Barbaros "le Sans Passé", Graveclaw Ravengard "Reivunpaudā"
Primés à 450.000.000B et 211.000.000B

-Laissez-moi écraser ces importuns si jamais ils osent s’en prendre à vous, déclara sobrement et avec une humilité tout à fait à son honneur le garde du corps personnel d’Horatio.

-Je suis prêt à parier que cette Lidy Olsen est encore derrière cela, déclara le vampire qui cachait mal sa colère.

Il se maudissait d’avoir permit à Shing Wu d’enrôler celle qui allait les trahir et de s’être lui-même fait avoir par cette dernière. C’était une terrible femme et le plus grand danger qui soit pour eux.

-Je bel et bien la tuer cette fois-ci. Monsieur, je vous en conjure, allez vous mettre en sécurité, déclara Graveclaw avant de faire volteface.

-Vous sentez-vous prêt ? demanda le Quing à l’homme assis à l’autre bout de la table et qui était le seul à sourire au son détestable de l’alarme.

Le Dernier Rire du Tao Pirate56
Yuan Feng "Le Feu du Tao"
Maître de Calm Belt

-J’ai attendu ce jour toute ma vie !

Un rire démentielle quitta les lèvres du pirate de Singaport, fils d’un forban ayant servit Hadès pendant prêt de dix ans. L’homme en charge des déplacements sur Calm Belt, celui-là même qui devait protéger cet ultime bastion si jamais les choses tournaient mal, allait enfin retrouver l’action après temps de temps à être rester à poiroter dans ces eaux calmes. Il se leva et d’un geste théatrale s’empara du sabre qu’il avait jadis prit sur le cadavre d’un contre-amiral dont il avait réduit à néant le navire de guerre.

-Marine... J’espère que vous être prêts car cela fait 10 ans que je patiente !

Le Dernier Rire du Tao 000084
Rairyū

C'est du sommet du colosse que l'alarme avait été sonné et l'équipage du géant des mers étaient déjà prêt à passer à l'action. Malheureusement, le Rairyu, navire qui avait même servit de vaisseau amiral à Hadès face aux Chasseurs de Primes, était prisonnier de son mouillage. Sans vent, le seul moyen de naviguer était de le faire tirer par d'autres navires tout en le protégeant des monstres marins. Mais c'était l'endroit le plus sûr pour conserver cet arme de destruction dans ces heures sombres, sinon un raid bien mené aurait réduit à néant cet investissement colossale qui se rappela au monde. En effet, c'est dans un bruit monstrueux, une puissance semblant faire plier l'espace temps lui même, comme si l'air et l'espace avaient été déchiré d'un coup d'un seul, que fut amorcer cette grande bataille. Le rayon électrique colossale traversa des centaines de mètres pour venir se perdre dans l'océan, plusieurs dizaines de mètres à côté du cuirassé le plus visible. Un tir hasardeux à très longue distance mais qui montrait bien la volonté de l'organisation assaillit : prendre l'initiative.

En effet, car poussé à bout, confiné dans ses derniers retranchements, attaquer sur son propre territoire gardé secret, l'organisation criminel n'avait plus rien à perdre... Et les personnes qui n'ont plus rien à perdre sont les plus dangereuses qui soit. C'est peut-être pour cela qu'en grande pompe Horatio tira son escargophone pour donner l'ordre à l'intégralité des trois îles...

-MONTREZ LEUR QUI EST LA TRIADE DES RIRES DU TAO !




Pour ne pas perdre de temps, il y a un délai de 96h par personne pour poster.

Résumé :
-Tous : Je vous laisse décrire l'état mental de vos perso à l'approche de la bataille. Lidy devant décider de la formation navale doit poster en premier.
-Lidy : Les quatre cuirassés sont dans la même formation que sur l'image en haut au moment de passé sur Calm Belt. A toi de décider (ou demander conseil) de la formation de ton escadre (pour toutes les tailles de navire, pas juste les cuirassés) pour l'arrivé en vue de l'île.
-Taito : Voit avec Lidy les détails du plan qu'elle te transmet. Décide alors sur quel bateau tu te trouves.
-Logan : Voit avec Lidy les instructions qu'elle peut te donner pour te préparer.

Carte de l'île :
 

Liste de PNJs :
Côté Triade :
-Horatio Quing lvl ?? primé à 900.000.000 B
-Barbaros lvl ?? primé à 450.000.000 B.
-Graveclaw Ravengard lvl ?? primé à 211.000.000 B.
-Yuan Feng lvl ??

Côté Gouv :
-Billy Green lvl 14 [à distance]
-Alexandrin La Vauguyon lvl 12 [responsable des CP1]
-Victarion Endogram lvl 32 [responsable des CP7]
-Jila Strigon lvl 27 [responsable des CP4]
-Névassa lvl 27 [responsable des CP2]
-Lieutenant Zytrus Zaka Zufon lvl 20
-Lieutenant Jérémiah Vanhenberg lvl 20
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 685
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
57/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
787/1250Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (787/1250)
Berrys: 3.808.699.300 B
Dim 20 Juin - 14:06

Le Dernier Rire du Tao [1]


Cet instant faisait partie des instants qui marquaient à la fois la vie et la carrière d’un membre du Gouvernement Mondial. Lidy avait prêté allégeance à son employeur. Elle croyait en sa suprématie, et elle croyait en sa capacité à s’étendre sur les mers pour protéger le plus de monde possible. Et aujourd’hui, elle croyait en cette organisation pour mettre un terme aux agissements de ceux qui avaient pris la Olsen en Némesis. La jeune femme haussait le menton en direction des coordonnées qu’elle devait atteindre, les îles encore hors de portée de longue-vue. Les vents cessaient progressivement, bientôt ils seraient sur Calm Belt.

La peur s’installait, et c’était le devoir d’un Chef d’Armée de faire un discours. Elle l’était, aujourd’hui. Elle avait déjà donné ses ordres, cependant elle envoyait certain de ces hommes à la mort, assurément. Il n’y avait pas de victoire sans sacrifices, aussi parfaite puisse être leur stratégie. Des alliés, des amis peut-être, mourraient aujourd’hui sous les coups des répliques de leurs ennemis. Elle-même y laisserait peut-être la vie en protégeant les siens.

Pour autant, elle était déterminée. Ils savaient tous à présent qu’elle dirigeait l’opération de contre-attaque contre la Triade. L’information n’était pas connue sauf des grosses têtes jusqu’au dernier moment. Lidy avait pris un amplificateur de voix, et debout sur la proue elle s’était adressée à l’armée de Cipher Pol et de marines présents ici.

- Camarades. Nous voici plongés dans ce conflit, car nous sommes tenus de nous dresser contre un ennemi de la Justice, un ennemi qui serait fatal à tout ordre civilisé. Un tel principe, dépouillé de ses artifices, est sûrement l’expression de cette doctrine primitive qui veut que la force prime sur la Loi. Au nom de tout ce que nous chérissons, il est inconcevable que nous refusions de relever ce défi. C’est dans ce but suprême que nous sommes réunis, et unis. Je vous demande de rester dignes à votre agence, digne à notre Loi, digne à vos convictions. Dans l’adversité, nous nous relèverons toujours, et abattrons sous la Justice du Gouvernement Mondial nos ennemis. Quand le soleil se lèvera demain, le monde sera meilleur qu’il ne l’est aujourd’hui. Car aujourd’hui, la Triade tombe. Aujourd’hui, nous vaincrons !

L’île commençait à se dessiner à l’horizon, et la Directrice se retourna en direction de leur objectif. Elle aurait pu franchir la distance d’une poignée de Pas de Lune, mais la vengeance aurait été arrachée, et surtout elle ne savait pas ce qui l’attendait là-bas. Betelgeuse en personne ? Peut-être qu’elle aurait l’occasion de venger Harita en affrontant Bai Jian. Elle aurait aimé lancer l’assaut sur l’île des mercenaires, mais ses sentiments personnels entraient peu en considération dans une opération d’une telle ampleur. Elle avait le devoir de s’ériger sur le pont de l’assaut du QG de la Triade. C’était un message qu’elle renvoyait à ses troupes. La symbolique de ce message était accompagnée par le soutien de ses alliés.

Leur stratégie navale était étudiée pour permettre une défense idéale. Ils avaient décidé de cela après les moult propositions qu’avait envoyé Lidy, en charge de cet aspect de l’opération malgré son inexpérience dans le domaine, mais heureusement épaulée par les experts du Cipher Pol 3.

La première proposition avait été d’étaler les navires sur une large zone, en quinconce.

Spoiler:
 

Le débarquement vers les zones de la Triade aurait été permis de manière efficiente, mais la Olsen savait que la zone de débarquement était courte, et que le relief n’était pas adaptée à ce type d’opération. La voix masculine au bout de l’escargophone lui avait expliqué cela, et elle avait décidé d’écarter cette option en connaissance de cause.

La seconde option avait été une formation plus classique, en losange, avec des éclaireurs sur les côtés.
Spoiler:
 

Une formation dont l’adaptabilité offensive était grande, mais qui mettait en risque certains vaisseaux sûrement sacrifiés dans la bataille. Ainsi, lorsque la voix masculine lui fit part de cela, elle ne put qu’opiner.

Ils tombèrent finalement d’accord sur une formation plus défensive. Deux escadrons commandés par le Colonel de la Section Scientifique Seyfried, qu’on lui avait imposé, et le Directeur du Cipher Pol 5 Taito Nowaki, chargé de commander ses propres troupes étaient en léger retrait, de sorte à prendre part à l’assaut, d’être efficace dans leur mobilité et leurs interventions, mais aussi, en cas de débâcle, de prendre directement d’assaut l’île pour éliminer les hautes têtes de la Triade.

Spoiler:
 

Leurs missions étaient multiples, cependant elles avaient un ordre de priorité et briser la formation n’en faisait pour l’instant pas partie. Les manœuvres sur Calm Belt à l’aide des ventilo-dials étaient assez aisées. Heureusement, ils étaient capables d’affronter un certain nombre de situations avec ce positionnement. Un peu en retrait à sa droite se trouvait le navire où était érigé en figure de proue Violet Nowaki, la sœur du Directeur du Cipher Pol 5, mais aussi l’une des Colonels les plus prometteuses de la marine. Si elle survivait à cette opération, il n’y avait aucun doute que ce serait l’élément décisif de son dossier pour qu’elle soit projetée au grade de Contre-Amirale.

Le navire central était celui où Lidy Olsen se trouvait, aux côtés de Névassa, « la Patte d’Araignée », une disciple de Harita et de Alexandrin La Vauguyon, Agent d’élite du Cipher Pol 1 chargé d’aider la Directrice à coordonner les troupes et, sous couvert de cette mission d’une importance capitale, de la surveiller et de l’évaluer. Elle lui avait ordonné de parler sans crainte, à tout moment. Dans une bataille, il n’y avait pas de langue de bois. Elle n’était pas une experte des batailles navales, et devait chercher les précieux conseils auprès de la Vice-Directrice du Cipher Pol 3 et de cet Agent d’élite. Décidément, la Vice-Directrice Sargone devait attendre avec impatience les résultats de cette opération… Et elle n’était sûrement pas la seule.

En effet, de cette opération dépendait la survie de Liao Hojo. Elria Shiva, présente à leurs côtés, était sûrement l’un des éléments clefs de la réussite de cette opération. Elle avait deux missions : déstabiliser la coordination des troupes ennemis en abattant à distance les chargés de l’organisation, et éliminer les snipers avant que ceux-ci n’aient le temps d’agir, de sorte à pouvoir utiliser les catapultes sans problèmes. Lidy lui avait fourni dix balles en granit marin pour les besoins de l’opération, et elle ne savait pas si elle allait les revoir… Mais c’était un maigre prix à payer pour la collaboration de cette femme qui recevrait aussi salaire pour sa participation.

Finalement, elle annonça « TERRE EN VUE ! A VOS ARMES ! ».

- POUR ALBION ! POUR SINARIS ! POUR ENIES LOBBY !

Le cri de guerre fit frémir la Olsen dont les poils se hérissèrent.

- Pour Harita, marmonna-t-elle d’une voix audible de l’ancienne disciple qui comprendrait que, même si elle n’avait pas le droit d’étaler ses sentiments, la Directrice n’avait jamais oublié.

Elle transmettrait alors les derniers ordres à ses subordonnés. Elle avait de manière consciente envoyé ses gardes du corps sur d’autres navires, malgré leurs râles insupportables, surtout ceux de Toru. Elle ne pouvait pas les garder à ses côtés alors même qu’ils faisaient partis des meilleurs combattants présents ici. Ainsi, Toru était aux côtés de Belladone, tandis que Zick s'était positionné sur un des navires moyens, celui en avant du navire de la Colonelle Nowaki. Enfin, Yutsu et William Oakwood étaient sur le navire chargé de contourner l’île pour prévenir d’une fuite du leader de la Triade.

L’un des derniers cris d’agonie de la Triade sonna, tonitruant, abattant sous le regard insensible de la Olsen un rayon sortir de la gueule du monstre qui résonna comme un avertissement à une dizaine de mètres de la formation de leurs navires. De toute évidence, ils avaient eu « de la chance » d’arriver alors que l’angle du canon était différent. Elle observait la gueule du dragon, avec sa longue vue, et dans un premier temps ordonna :

- Minuteur, 5 minutes estimées avant le prochain tir.

Les souvenirs de la bataille du Nouveau Monde qu’elle avait pu glaner étaient encore frais, et elle avait revu chacun des affrontements contre la Triade dans le but de se préparer à cette éventualité. Elle s’adressa un court instant à la Vice-Directrice, et lança alors ses ordres qui seraient transmis dans l’instant :

- Le Navire-Mère tire avec la gueule du dragon sur sa proue. Formation en zigzag, adaptez-vous à la position du canon en naviguant pour esquiver le prochain tir. Adaptez le minuteur à l’écart avec le prochain tir, gardez les 5 minutes de recharge malgré tout.

Ils continueraient leur avancée. Devait-elle envoyer une énorme lame d’air ? Si elle montrait sa position, cependant, elle risquait d’être la cible de tous les assauts désespérés de la Triade, et les personnes à ses côtés ne pourraient pas être protégées de tout… Même si elle savait que des sacrifices devaient être faits, la Triade avait suffisamment dérobé aux Cipher Pol. Elle n’était pas là pour leur offrir le reste de ses troupes, alors elle combattrait en s’adaptant à la situation.

Pouvait-elle arrêter le prochain tir ? Elle ne devait pas oublier qu’à un moment, les navires de la Triade seraient pris avec les leurs dans la mêlée, les sacrifieraient-ils ? Y avait-il une occurrence de ce type de cruauté dans les souvenirs ? Elle savait qu’une partie des navires des chasseurs de Prime en formation groupée avait été détruits à cause de leur formation groupée. Elle ne ferait pas la même erreur qu’eux.

©City pub
Spoiler:
 
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 654
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
447/500Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (447/500)
Berrys: 390.532.000 B
Dim 20 Juin - 17:23
Payback time




Alors que mes projets se multipliaient et le temps allait manquer – à ce rythme – voilà qu’un appel de plus m’avait fait quitter mon bureau. Cette fois-ci, il ne s’agissait nullement d’un service, mais d’une mission très personnelle. En effet, peu de temps avant mon transfert, une tragédie avait eu lieu sur l’ile gouvernementale où résident les principales agences gouvernementales. Aussi surprenant cela soit-il, la nouvelle avait fait froid dans le dos et pour cause… Un lieu de ce genre est pensé inviolable. Pourtant, la destruction qui avait eu lieu ce jour-là et le résultat final était sans précédent. En effet, la mort du côté des gouvernementaux avaient été colossale et laissait une cicatrice qui n’avait pas encore guérit. Et si jusqu’à maintenant je me suis toujours montré neutre à ce sujet, aujourd’hui j’allais devoir prendre les armes !

En effet, un appel d’une autre directrice avait eu raison de moi. Lidy Olsen, directrice du Cipher Pol 6 avait fait appel à moi pour participer à l’assaut sur l’île ennemie. Le but était clair : une vengeance en bonne et due forme pour venger celles et ceux qui sont tombés ce jour funeste qui est encore dans les mémoires de la plupart des agents encore vivants de nos jours. Si de base je ne devrais pas me mêler de ça, il n’est pas question que de moi, mais bien de l’agence. De toutes les agences du gouvernement de la première à la huitième. De ce fait, malgré mes diverses pensées – comme celle comme quoi la vengeance n’est pas une solution parfaite – je me devais de répondre présent, ce que j’avais fait. J’avais donné ma parole à la Olsen que je serais présent le jour J.
Cependant, si de mon côté je mettais de côté quelques missions importantes, je me devais de contacter quelqu’un et de fil en anguille, c’est ainsi que j’ai réussi à faire venir aussi ma sœur et ses hommes. Participer à cette mission permettrait de maintenir à flot la légende Nowaki tant pour moi que pour ma sœur. Il s’agissait aussi et surtout d’une possibilité pour ma sœur de montrer qui elle était et je comptais sur elle pour le faire ! Je lui offrais là une occasion de se démarquer du lot, voir qui sait, peut-être un jour obtenir une promotion de grade.

Bref, le jour J donc, chacun s’était retrouvé assigné à un navire. Le voyage se déroulait sans encombre et bien des choses se sont produites. Réunions, discussions, je sentais bien que pour les « agents » des agences de renseignements ou d’actions, s’était un grand jour. Le stress se lisait sur certains visages. Si la plupart des agents lambdas avaient été laissés de côté pour que l’agence continue de tourner, quelques agents d’élites avaient été mobilisés ainsi que quelques connaissances personnelles. Alexander et Franklin pourraient ici même faire leurs preuves au grand jour, tout comme Violet. Restait à voir si d’autres agents d’élite se démarqueraient du lot, même si au fond, l’objectif est d’en finir avec la Triade.

Serein en apparence, les navires avançaient et bientôt, l’île se verrait au loin. Poussant un profond soupire, l’ex vice-amiral que j’étais décompressais, jetant un regard vers la droite, observant Violet sur le bateau voisin. Son regard fixé vers l’île, elle était aussi concentrée que moi. Elle avait mûri seule sans moi visiblement ! Bien.
C’est alors que la Olsen fit un discours sans doute pour galvaniser les foules. Si pour ma part je me sentais assez à part, je me devais de faire mon devoir et j’allais le faire. Les cris se faisaient entendre par la suite, l’émotion était là visiblement pour chacun. Tout le monde voulait tailler son bout de gras et ça serait chose fait !

« Bien… »

Retirant un bref instant mon oreillette, je vins à m’adresser pour ma part à mes hommes voulant clairement leur rappeler certaines choses, même si ce ne serait qu’une seconde couche de ce que la Olsen avait dit un peu plus tôt.

« Tenez-vous prêts ! Face à nous se tient des ennemis de la Justice. Des personnes coupables de nombreux crimes restés impunis ! Aujourd’hui, nous rétablissons l’ordre en rendant leur monnaie de leur pièce à ces crapules. Morts ou vifs, là c’est une autre question, mais ils répondront tous de leurs actes. Qu’ils soient assistants, sous fifres ou leader, aucun ne s’en sortira ! Faites-le pour vos amis tombés, pour vos camarades, pour la justice ! Mais ne laissez en rien vos émotions vous aveugler par la colère, là est mon seul ordre.
Faites attention autant que je veillerais sur chacun de vous. Ne tentez rien de suicidaire, ensemble nous vaincrons ! »


Espérant motiver mes hommes connus ou moins connus, je vins à me retourner et armer mes canons personnels. Bientôt, l’affrontement aurait lieu et une nouvelle page de l’histoire se tournerait.
Côté Violet, celle-ci laissa les dires de la Olsen l’encourager comme chaque soldat présent en ce jour. Quand le tir de canon ennemi eu lieu, certains hommes eurent un léger mouvement de recul, intrigué par une telle puissance de feu. S’ils s’étaient retrouvés dans le mauvais angle, qui sait comment aurait réagit le navire. Aurait-il survécu ? Peu de chance ! Pourtant, imperturbable, la Nowaki tira sa lame de son fourreau et pointa le navire ennemi, l’air d’annoncer une prochaine chute de ce dernier. Tout comme les ennemis, ce navire coulera. Et son message fut bien moins long que celui de la Olsen ou de son frère, mais tout aussi puissant pour ses hommes à ses côtés.

« Pour la Justice ! »

Sa confiance avait pour but de clairement insuffler du courage chez ses compagnons. Dès lors, quand la dirigeante de cette opération donna des informations, la Nowaki appliqua l’ordre. Elle dit à une personne qui gère la vigie de bien se concentrer sur ce navire et prévenir en temps et en heure de vers où visait ce canon. L’objectif était que la vigie et celui au gouvernail soient coordonnés pour éviter que le navire soit au mauvais endroit au mauvais moment. Cependant, il fallait prendre en compte qu’à tout moment Violet pourrait ordonner des tirs de canons ou divers manœuvre. Il s’agissait d’une réelle mélodie où chacun jouait de son instrument !

Pour ma part, appliquant aussi le conseil de la Olsen, après avoir regardé vers la fameuse arme massive et les dires de la directrice du cipher pol 6, je vins à essayer de la contacter via notre oreillette qui nous permettait de communiquer aisément.

« Directrice Olsen, Taito Nowaki qui vous parle. Ce canon est clairement un danger, cependant si nous avons cinq minutes entre chaque tir, nous nous devons de profiter de cet avantage. Quand nous connaitrons clairement nos ennemis respectifs, nous devrions en profiter pour dispatcher les rôles ? Un groupe qui bombarde l’ennemi pendant les cinq minutes, un autre qui s’occupe des forces ennemies gênantes en plus de ce qui a été prévu, qu’en pensez-vous ? J’ai pris soin de fournir diverses bombes aux navires afin de les lancer sur l’ennemi le moment voulu. »

L’ennemi en face n’est pas n’importe qui. Il a quasiment rayé de la carte l’une des îles les plus importantes de la marine… Foncer tête baissé – comme tout bon Buster Call – était impensable. Je proposais donc à la demoiselle une idée, mais restait à voir ce qu’elle en pensait. Pour le moment, s’était surtout le moment des présentations. Ce n’est que quand la distance diminuerait que le réel combat commencerait et vu les personnes présentes, cela promettait d’être plus qu’intense. Des agents d’élites, des héros et des étoiles montantes en plus de hauts gradés… La Triade avait là droit à une brochette complète pour sa toute dernière danse !

En arrière, le Lagloire était présent. Un navire symbolique qui sonnait comme une provocation ouverte envers la Triade. A son bord, Katherina se chargeait de faire en sorte que les hommes obéissent pour réussir leur objectif attribué le moment venu !



Codage par Libella sur Graphiorum



pnj présents:
 

Résumé:
 

_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 458
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
67/350Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (67/350)
Berrys: 13.644.406.000 B
Colonel
Jeu 24 Juin - 17:13


Le dernier rire du Tao




Contrairement aux différents hauts gradés qui avaient chacun pris le commandement d’une des embarcations de la formation d’attaque de la marine, Logan ne se tenait pas fier à la proue de son bateau. Il s’était installé au post de vigie comme à son habitude, observant le paysage de manière presque sereine. Le voyage avait été rapide et l’organisation de stratégie militaire avait incombé à ses supérieurs. Pour une fois, la missions n’était pas composée uniquement de tête brulée et quand on connaissait leurs adversaire, la précipitation n’était pas permise. Les mains posées sur la rambarde, le marine avait prit une profonde inspiration, humant la mer qui s’étendait à perte de vue. Une simple tâche d’encre sur un parchemin si blanc avait fini par se profiler à l’horizon. Le quartier général de la Triade des rires du Tao venait enfin de se montrer. La justice que Logan s’imposait à lui même ainsi qu’aux ennemis du gouvernement avait toujours été relative… Cependant, la triade était un mal bien trop grand que pour être ignorée plus longtemps. Cette organisation se devait d’être effacée de la surface du monde pour le bien commun.

A ses côtés, Minerva gardait constamment la main sur son sabre. Elle qui était si forte habituellement témoignait tout de même de signes manifestes de nervosité. Nikiti s’était retrouvée propulsée sur le devant de la scène. Sa première mission dans l’escouade de Logan avait de quoi dénoter. La dangerosité de celle-ci était incroyablement plus inquiétante que ce à quoi elle avait pu participer précédemment. Sol et Ciel s’étaient joints au combat eux aussi. Ils n’étaient pas officiellement marine et ne revêtait donc pas le costume traditionnel du soldat. Cependant, Logan avait insisté pour les emmener avec lui, connaissant leur force de frappe et la puissance de ce duo.

Pour l’instant, ils défendaient l’aile droite de la formation. Le visage sévère et concentré, le Seyfried s’était contenté de fixer l’horizon au quel se profilait son objectif. Dansant entre les cordages, il était descendu sur le pont et avait adressé à son équipage un regard entendu. Chacun savait ce qu’il devait faire et connaissait parfaitement son rôle. Le canon qui s’était écrasé comme premier tire de sommation ne faisant aucune victime n’y changeait rien. La Triade avaient eu le malheur de mettre sa tête à prix il y avait quelques années de cela. Aujourd’hui, le sang allait couler.

Contrairement aux autres, Logan n'était pas la uniquement pour exterminer l'ennemi. Il avait aussi pour objectif de s'emparer de la technologie de la triade. Ce canon tristement célèbre en faisait partie mais ne valait pas la vie de ses hommes. Les choses allaient s'accélérer très rapidement. Pour l'instant, Logan restait en retrait. Il avait le den den à portée pour pouvoir entendre les indications de la Olsen...






PNJ présents :

- Minerva lvl 35
- Sol lvl 30
- Ciel lvl 30
- Nikiti lvl 30

_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 24 Juin - 18:07



Le Dernier Rire du Tao Marine71
Vice-amiral Horace de Tourville "le Bailli de l'Océan"
Renommé de 400.000.000B

Horace Latouche Villaret de Tourville, descendant de Bellone de Tourville, une des plus grandes amirales de la Marine de tous les temps, tourna la barre de gouvernail tandis que le feu et la fonte pleuvaient sur le pont supérieur de son illustre bâtiment. La foudre s’abattit sur le mat de la frégate d'un des colonels tandis que, une centaine de mètres plus loin, la mer s’élevait en une crète où une embarcation venait d’être brisé sous la pression exercé par les deux moitiés de l’océan qui s’affrontaient dans un bras de fer liquide. Le plus puissant de tous les cuirassés de la Marine fit feu. Le bois crépita puis craqua. Un mat se rompit et le pavillon orné du Jolly Roger de Tengen chuta sous les hourras d’un équipage qui n’avait jamais douté des capacités du meilleur stratège navale de la Marine. Alors que son regard était porté sur les deux derniers navires ayant osés franchir les frontières nautiques du Gouvernement Mondial sur le Nouveau Monde, sa seconde main tenait fermement le combiné de l’escargophone et discutait de tout autre chose tout en dirigeant les manœuvres de son monstre des mers fait de mats, de cordes, de voiles et de coque.

-Voilà dans la théorie l’évaluation de ces formations, conclut-il pour la Olsen. Dans la pratique, cela dépend de votre adversaire, s'ils ont des navires sortant de la normale, et de la chance, une donnée importante en mer. Bonne chance à vous, expliqua le célèbre Bailli de l’Océan tandis que le hurlement assourdissant des canons emplissait tout l’espace sonore autour de lui.

Les neuf canons à la proue du navire, trois rangés de trois gueules noirs remplaçant le triple canon classique sur la sphère qui s’élevait à la place d’un beaupré, vrombit à nouveau, faisant frémir les membrures et les cordages, tendant les palans dont certains cédèrent face à la vague de boulets chaînés lancé par l’adversaire. Avec un sang froid à tout épreuve, le Haut Tourville plongea encore davantage au cœur de l’enfer. Ce chaos naval, cette tempête du Nouveau Monde face à des équipages armés jusqu’aux dents, c’était ça son élément…

-Le courant marin va changer de direction dans douze mètres et le vent dans huit minutes... observa-t-il de ses sens presque surnaturels de maître des eaux qui dominait son élément depuis la dunette du terrifiant Roi des Mers.



Le Dernier Rire du Tao Sjjw
Billy Green "La Stratège Invaincue"
Vice-directrice du Cipher Pol 3

La Green replaça l'oreillette, qu'elle tenait en face de son escargophone, sur son oreille tandis qu'elle comprenait que le vice-amiral avait raccroché. Billy était une stratège hors-pair, à même de mener n'importe quelle mission de Cipher Pol à la victoire selon certains, néanmoins s'il y avait un domaine où son expertise n'était pas absolu c'était bien le combat naval. Elle était redoutable certes, même à ce sujet-là, néanmoins il était ici question d'une opération qui ne devait échoué en aucun cas. La vice-directrice du Cipher Pol 3 avait donc choisit de passer un appel à cet homme qui n'était pas forcément connu des officiers de la première partie du Grandline mais qui protégeait les frontières maritimes du Gouvernement Mondial sur le plus terrible des océans. Même Sakuraba Yu ne pouvait assurer autant en la matière que le plus grand tacticien naval de l'amirauté. Il n'était pas étonnant que les membres, d'hier comme d'aujourd'hui, de cette flottille de huit navires appelaient cette force navale du bout du monde le G-5 de la Mer. Cela aurait été très pratique qu'il puisse être disponible pour être consultant de l'opération, mais il était évident qu'il était lui même en pleine bataille. Le Nouveau Monde ne faisait pas de cadeau et même s'il était assez compétent pour donner ainsi un peu de son temps, le mobiliser tout du long était impensable.

Le Dernier Rire du Tao Agent_38Le Dernier Rire du Tao Agent_36
Névassa "la Patte d'Araignée", Victarion Endogram
Agente d'élite du CP2, Agent d'élite du CP7

-Pour Harita et toute sa famille, compléta Névassa dans un murmure.

Victarion lui demeura dans le silence mais tourna ses pensées vers son frère qui, à l'instar d'Harita, avait été un vice-directeur ayant succombé ce jour là. En vérité, même si les noms des directeurs sacrifiés résonnaient, chacun avait ses propres noms aux coins de ses lèvres. Une liste interminable qui était devenu un seul nom "Enies Lobby" au sens des événements sombres qui étaient derrière tout ces décès. Comment les générations suivantes considéreraient cet événement ? Cela dépendait en partie de cette opération vengeresse. Les discours avaient été prononcé et chacun savait qu'ils se battaient tout autant pour le passé que pour le futur.

Le Dernier Rire du Tao Agent_39
Alexandrin La Vauguyon "l'Expert"
Agent d'élite du CP1

Les minutes défilaient et les adversaires devaient déjà avoir organiser quelque chose pour tenter de répliquer. Mais la fierté gonflait le cœur des gouvernementaux. Ils disposaient des vaisseaux de la Marine, ces fiers embarcations qui faisaient régner la loi aux quatre coins des océans, la plus grande force navale mondiale ! Qu'est ce qui pouvait mal se passer en mer face à une organisation en pleine déchéance ? Leur chant de cygne ne tiendrait pas dans ces eaux et se ferait sur terre. Le débarquement se ferait rapidement grâce au plan que la vice-directrice du Cipher Pol 3 avait imaginé ! C'était la pensée de la plupart. Peut-être même cet orgueil, cette foi en l'omnipotence des forces navales de la Marine, animait les pensées de certains assaillants des autres îles.

-C'est étrange, j'aurais juré qu'il y avait plus de silhouettes de navires tout à l'heure, déclara le La Vauguyon qui rabattit sa longue-vue alors que la flottille adverse était encore au loin, bien au-delà de la porté de tir. Quelque chose se trame...

Les secondes continuèrent de défiler ainsi que les minutes. Les formes qui dansaient sur l'eau commençaient à se préciser mais la silhouette colossalement ahurissante au loin rendait certains détails flous. Des embarcations marrons sur fond marron. Quoi que par là ça tirait plutôt vers le bleu.

-Nous devrions arriver à distance de tir d'ici cinq minutes, nota finalement Alexandrin qui fronça pourtant les sourcils.  



Le Dernier Rire du Tao 002_314

Le Dernier Rire du Tao Pirate14
Yah'kat Vara
Capitaine de "la Vengeance des Krills"

La Vengeance des Krills était l’embarcation qui ressemblait le plus aux autres de la Triade parmi cette flottille. Une coque couverte et en partie faite d’un squelette d’une baleine… Oui, si le granit marin émettait la même énergie que la mer et camouflait les vaisseaux gouvernementaux aux monstres marins, la Triade avait opté pour utiliser des animaux marins assez imposants morts afin que les créatures du Calm Belt croit qu’il s’agissait de ces animaux qui étaient de passage et non un navire. Sur ce vaisseau-ci, l'un des meilleurs dans son genre, même les voiles avaient été faite avec la peau de cette espèce qui faisait office de coque. C’est de cette manière que la Vengeance des Krills apparaissait comme une baleine aux sens des monstres dormant dans les profondeurs.

Yah'kat Vara détacha son regard de la silhouette colossale bloqué sur son mouillage. Et dire qu’un atout si précieux ne pouvait pas être déployé sur cet océan. Néanmoins, l’homme des sables ne doutait pas des chances de remporté la victoire en mer. Si les forces gouvernementales avaient théoriquement l’ascendant, que ce soit en nombre d’hommes ou en combattants, ils avaient une chance de l’emporter. La Triade ayant été débusquer, les îles triplettes étaient le dernier bastion de l’organisation ce qui faisait de Calm Belt l’ultime rempart de protection, le dernier lieu sûr pour les hommes d’Horatio. Pour cette réunion semestrielle, il avait donc été absolument nécessaire de convier les meilleurs marins de la Triade à siéger au Quartier-Général afin d’établir les voix à prendre, les possibilités de défense et tout ce qui touchait à cet océan vaste et plat. Les capitaines les plus importants de cet empire criminel c’était donc rassemblé sur cette île avec les meilleurs navires dont disposait la Triade pour traverser ces eaux. S’il y avait bien une force navale en mesure de vaincre ces orgueilleux de la Marine, c’était ces farouches forbans. Les gouvernementaux avaient prit la fâcheuse tendance de traverser là où le Vara et les siens y vivaient à longueur d’année. Dans l’esprit de Yah’kat c’était certains, ils pouvaient l’emporter et ridiculiser la grande puissance de feu de leur adversaire. Un sourire orna son visage et tira ses tatouages tandis qu’il levait le bras vers le ciel. D’un geste, il l’abattit dans le vide devant lui.

-Vous ne connaissez pas suffisamment ces eaux que vous vous contentez de traverser, au point où vous ignorés l’existence de la plupart d’entre nous.

Répondant à son ordre, les yeux du crâne de la baleine s’ouvrirent et deux longs tubes en titane en sortirent. C’était là l’un des paiements d’Hadès Tenryon pour l’investissement de la Triade dans la protection de ses troupes lors du conflit avec les Chasseurs de Prime… Ces magnifiques canons longues distances se mirent à cracher leurs obus à un rythme effréné alors que la Vengeance des Krills demeurait très loin hors de portée de tir. Le Vara visait les petites embarcations, commençant par celle qui escortait le cuirassé de la Olsen par l'est ainsi que sur les deux se trouvant entre le V principal et le navire de Logan, afin d’empêcher ces unités d’éclaireurs de faire du repérage ou de se disperser afin d’user de leur surnombre pour prendre de court les criminels. Mais la surprise allait régner dans les rangs adverses quand les vaisseaux des plus grands capitaines de cette mer allaient révélé leur propre secret.



Le Dernier Rire du Tao Selvar10Le Dernier Rire du Tao Marine97
Elria Shiva "Le Tir Eclair", Nar Brickson "Tonton Flingueur"
Renommé de 435.000.000B, Primé à 100.000.000B

Elria s'était mise en position, couverte par le bois du nid-de-pie, et évaluer la distance pour effectuer son premier tir lorsqu'une balle vint s'éclater sur le mat à quelques centimètres d'elle. Se mettant complétement à couvert, la Shiva sortie son "visualiseur", une sorte de longue vue mais courbé et disposant de plusieurs miroirs à l'intérieur pour amener l'image à la rétine. Cela lui permettait d'observer les alentours depuis une cachette afin de chercher un autre tireur embusqué depuis une position sûr. De son côté, Nar replaça une cartouche dans son fusil de précision et le porta à son œil.

-On va voir si le disciple à dépasser le maître, "professeur", déclara l'homme avant de se mettre à tirer sur les autres postes de vigies important, notamment celui où se trouvait Logan.

L'ancien chasseur de primes qui avait trahit l'Alliance et abattu deux de ses confrères pour s'emparer d'une véritable fortune arraché à des primés s'était engagé auprès de la Triade afin d'avoir un endroit sûr où vivre loin de son ancienne mentor et des autres membres de l'Alliance de Mijushike. S'il aurait fait un très bon mercenaire, ce n'était pas pour ce rôle là qu'il voulait postuler. Il faisait partie du personnel du Quartier Général de la Triade et, maintenant que celui-ci était attaqué, il allait devoir se confronter à son passé pour savoir s'il méritait d'espérer un futur...



Le Dernier Rire du Tao 002_512

Le Dernier Rire du Tao Pirate56
Yuan Feng "Le Feu du Tao"
Capitaine du "Troisième Œil"

-Je vous souhaite la bienvenue !

La voix de la Tortue Géante apparut, jaillissant des abysses et remontant à une vitesse phénoménale des profondeurs. Le pilier de titane qui reliait le Troisième Œil, dont l’équipage s’était enfermé dans le compartiment étanche, à sa monture vint à la rencontre de la coque de Granit Marin du cuirassé sur lequel se trouvait Belladone. Le monstre né sur Calm Belt et ne pouvant en sortir, reçut une nouvelle décharge électrique, un nouvel ordre de son terrible maître, et utilisa toute sa force pour soulever le navire de guerre qui bascula vers l’avant, la poupe venant bientôt à la rencontre de l’eau tandis que l’énorme embarcation allait se retourner complétement d’ici quelques instants. Tandis que cela se produisait, le Feu du Tao n’allait pas rester sans rien faire. Actionnant un levier, des « rampes de lancement » du navire sans-mat jaillit une fumée opaque et grise qui ne manqua pas de se répandre, poussé uniquement par l’afflux massif de davantage de ce produit utilisé pour les grenades fumigènes. Sans vent, le brouillard opaque qui se créait aurait du mal à se disperser et dans tous les cas cela allait couvrir la plongé du Troisième Œil qui repassa sous les eaux une fois son œuvre faite, voulant disparaître aussi rapidement qu'il était apparu et cherchant à s'enfoncer le plus rapidement possible. Un sourire carnassier sur les lèvres, le commandant de cette escadre observa l’eau défilé.

-À ton tour de faire ton taff ! lança-t-il comme si le vieux pouvait entendre.

Ces pirates du Calme Plat qui n’avait jamais été repéré par la Marine durant leur carrière et à qui la Triade avait donné un travail payant rondement étaient excité d’en découdre avec un ennemis qu'il n’avaient pu que prendre par surprise, jusqu’à aujourd’hui, grâce aux informations de la Branche Gouvernementale.

Le Dernier Rire du Tao 000084

Le Dernier Rire du Tao Pirate57
Zagreus Tenryon
Capitaine du Rairyū

Le monstrueux barbu à la silhouette terrifiante retint son vieux haki royal alors que son échine frétillait d’envie de destruction. Sa jeunesse se rappelait à lui.

-L’angle est parfait. Faites feu, déclara-t-il alors que les fumigènes se répandait et que la silhouette du mastodonte aquatique faisait son œuvre.

Les yeux finirent par devenir lumineux et de la gueule du dragon jaillit une colonne de lumière qui fendit l’espace, déchirant la réalité sur son passage dans un hurlement électrique plus intense que le tonnerre. La colonne d’électricité fondit droit en direction de son objectif… « Je vais les renverser. Toi tu te charges d’achever ceux à l’eau en leur offrant le plus beau des coups de jus ! » avait expliqué l’originaire de Singaport. D’ici quelques instants, l’impact aurait lieu et la foudre viendrait se répandre dans l’océan dans une intensité mortelle, venant arracher la vie à ceux qui avaient chu du navire de guerre et se trouveraient dans l'eau. De plus, il avait réglé le canon à la puissance maximale pour ce tir. Non seulement le rayon colossale s'abattrait, mais de l'électricité se détacherait parfois du corps central et escorterait le rayon principal pour finalement s'abattre comme une lance sur tout ce qui se trouverait sur sa trajectoire. Ainsi, même ceux qui chercheraient à user de geppou seraient menacé par les véritables javelots qui accompagnaient le gros de l'assaut. La satisfaction s’inscrivait sur son visage et ses poings le démangeait. Si seulement il avait disposé de pareils moyens face à Roger…

Certains disaient que cet homme était un cousin d’Hadès Tenryon tandis que d’autres disaient qu’il s’agissait de son frère ou pour les plus pessimistes qu’il n’y avait qu’un nom de famille comme lien. Peu importe ce qui était vrai, Zagreus était un éminent pirate de l’ancienne génération qui avait pris sa retraite après sa cuisante défaite contre Gol D. Roger. À moins qu’il ait simplement décider de se faire oublier en rejoignant le Calm Belt pour y vivre à l’abri du reste du monde. Embaucher par cette fameuse Triade, il était progressivement revenu à l’action et était aujourd’hui devenu le second d’un des navires les plus colossaux du monde, et même officieusement le véritable capitaine du vaisseau-mère d'Horatio Quing. C’est lui qui en dirigeait les manœuvres, Betelgeuse étant davantage combattante que marin et ne savant diriger de cette manière un équipage. Et ce défi qui se présentait à lui évoquait une époque ancienne où il avait fait face à des vice-amiraux et même faillit perdre un bras face à l’amiral Zang Thalassa… S’il était en déclin, à l’instar du vieux Kouji et de ce méprisable Hash le Sempiternel ou même de l’éternel Odin, ces personnes que Zagreus avait espéré rejoindre au sommet de la piraterie, le Tenryon était bien décider à montrer ce qu’il valait... Et cela commençait par diriger l'enfer sur le Gouvernement Mondial.



Le Dernier Rire du Tao 00002312

Le Dernier Rire du Tao Marine23Le Dernier Rire du Tao Agent_21
Jacob Sherdock "Kōwan jimusho", Jaume Jimenez "Kujaku no hane"
Capitaine du "Rogue One", Second du "Rogue One"

Les surprises étaient loin d’être fini. Trônant en première ligne, un cuirassé de la Marine battant le pavillon du Gouvernement Mondial et aux voiles couvertes du logo de la Marine avançait en direction de l’escadre de la Olsen. À son bord, au milieu des canons lourdement armés prêt à faire déferler la mort sur les Cipher Pol… Des revenants. C’était l’heure de la revanche pour Jacob Sherdock et Jaume Jimenez. L’un avait été contre-amiral. Se tournant vers la bureaucratie et prenant ainsi une grande importance dans l'administration à Marineford, cela lui avait permis de régulièrement assister à des réunions au Quartier-Général de la Marine… Des réunions dont il transmettait les informations à la Triade. Son emprise sur le système administratif fut vaste. Il faisait pression sur certains colonels, certains commandants, certains secrétaires… Jaume, quant à lui, fut un agent d'élite prometteur du Cipher-Pol 8 qui aspirait à la place de vice-directeur. Il avait été chargé par la Triade de placer les censures pour altérer certaines informations sous prétextes de reformulation ou d'informations peu pertinentes afin de masquer ce qui aurait pu mener sur la piste de la Triade. Puis l’enquête avait révélé les noms. Leurs noms sortant bien évidemment, à la grande déception du Secrétaire Général de la Marine et du Directeur du CP8 qui chacun portait des espoirs sur son poulain en ignorant ces facettes sombres. Mis aux arrêts, ils furent jugés et envoyés à Impel Down… Ah moins que… Le submersible vivant de Yuan Feng avait jailli des profondeurs, passant sous les phénomènes bordant le courant triangulaire, lorsque le navire prison avait pénétré Calm Belt. Récupérant les deux prisonniers et les échangeant avec des cadavres de deux sosies, faisant croire que l’attaque visait à empêcher ces hommes de livrer des informations en les exterminant, le Feu du Tao était parvenu à sauver deux des plus hauts membres de la Branche Gouvernementale qui dans son ensemble était condamné à disparaître.

Quant à ce cuirassé originellement nommé "le Fulminant", la Triade s’en était emparé il y a trois ans justement grâce à des informations fournit par Jacob qui avait ainsi permis à Océane et Océana, appuyés par Yuan Feng, de surprendre l’équipage du contre-amiral. Jaume s’était ensuite attelé à faire passer cela pour une des multiples disparitions inexpliquées étant survenu dans le Triangle de Florian, Yuan Feng ayant d’ailleurs fais exprès de conduire le navire jusque là-bas avant de détruire les systèmes de communication pour crédibiliser cette histoire. Le renommé Rogue One avait servit par la suite à diverse opération où la Triade s'était faite passé pour la Marine, certains lieux ayant fortement souffert de ces passages attisant les flammes de la révolte. Autant dire que des canons lourds ravageurs, il y en avait des deux côtés.

-J'espère qu'ils apprécieront nos petites améliorations, lâcha l'ancien contre-amiral. Mettez en panne ! ordonna-t-il afin de demander l'arrêt de son bâtiment à sa position maintenant que le Dragon de Foudre avait pu effectuer son tir.

Les triples canons de bâbord et tribord firent feu bien avant d'être à porté de tir, cependant ce ne fut pas des boulets qui en sortit mais un geyser de liquide noire qui se répandit à la surface de l'océan. Ayant tracé de belles lignes bien en arrière, deux tirs bien réels résonnèrent. Des boulets rouges, nom donné dans le jargon naval à un boulet qui a été préalablement chauffé afin de provoquer, en plus de l'impact, d'éventuels départs de feu. Répéter l'opération trop de fois endommageait les canons et pouvaient mener à leur explosion, mais il s'agissait ici de deux tirs uniques. Les projectiles vinrent s'enfoncer dans la masse sombre qui s'embrasa intensément, les flammes se répandant et couvrant la mer pour bientôt former un mur. Cependant, étrangement, un autre foyer d'embrasement, spontané lui, avait été visible à l'autre extrémité, trahissant le fait qu'il s'agissait de feu grégeois. De chaque côté de l'arrière de la première lignes de cette flottille criminel, un rempart se dressait désormais. Tenter de contourner le Rogue One amenait à devoir s'exposer pour longer ces barrières et arriver à leur terme pour ensuite tenter de se diriger vers l'île. La stratégie contraignait les gouvernementaux et empêcher particulièrement les vaisseaux les plus petits de tenter un débarquement hâtif.  

Le Dernier Rire du Tao 002_415
Le Dernier Rire du Tao 002_612

Le Dernier Rire du Tao Tr210Le Dernier Rire du Tao 01tr10
Océana et Océane "les Sea's'ters"
Capitaines du "Sea Eater" et du "Sea Hunter"

-Hey sis'. Tu crois que si on arrive à dégommer un de ces navires de guerre, le commandant Feng accepterais de se marier avec l'une de nous ? demanda la demi-vampire à la chevelure noire.

-T'sais bien qu'il ne veut pas car il préfère être avec nous deux en même temps, ajouta la blanche à l'autre bout du fil.

Les filles d'un samouraï de Wa no Kuni et d'une vampire ayant fuit sa famille n'avaient pas pu terminer de grandir au pays du soleil levant, leurs parents ayant été tué par un rival lorsqu'il découvrit ce que cachait son ennemi et qu'il pu s'en servir pour monter la population contre la vampire. Fuyant sur l'ordre de leurs parents, les deux adolescentes avaient été recueillit par Honji Olozetta au large de Wa et ce dernier remarqua rapidement leur potentiel. Voulant les engagés comme Mercenaire, c'est Yuan Feng lui même qui observa leurs talents de marin et leur proximité avec la mer durant une mission alors qu'elle était encore en initiation. Il les prit sous son aile, et se lia à elle, pour en faire les deux redoutables guerrières d'aujourd'hui.  

-Attendons de voir ce qu'ils vont faire et que l'électricité se dissipe avant de lâcher la meute, déclara la chevelure noire.

Les deux embarcations se cabrèrent. Si on pouvait vraiment déceler un vrai navire au-dessus du carcharodon pour former le Sea Eater, l'embarcation était scindé en deux pour permettre à la créature aquatique certains mouvement malgré tout. Les deux parties étaient rejointes par tout un assemblage de cuir étanche qui se tendait et résistait à la tension que produisait les mouvements de la créature du Calm Belt. De l'autre côté, le Sea Hunter était bien moins proche du véritable navire puisqu'au final un unique pont en acier avait été dressé du nez à la queue de la créature, surmonté d'une unique grande voile qui était tenu en divers points par plusieurs mats obliques. Les deux spécialistes des attaques sauvages attendaient le bon moment pour déclencher la suite de la stratégie.




Résumé :
-Tous : Ca fait BIM BAM BOOM.
1->Un navire avec des canons longues distances cherchent à shooter les petits navires et commence par ceux à côté de celui de Lidy.
2->Un sniper se met à canarder les vigies et entre en duel avec Elria.
3->Une tortue géante surmonté d'un bateau jaillit et retourne le cuirassé sur lequel se trouve Belladone.
4->Rairyu tir afin d'essayer d'électrocuter mortellement tout ceux qui sont tombé à la mer lorsque le cuirassé s'est renversé.
5->Un cuirassé de la Marine (oui oui) se place face à votre formation et s'immobilise avant de tirer du pétrole puis de l'enflammer pour créer des murs de feu bloquant les tentatives pour le contourner.
6->Deux requins géants surmontés de navires se place à l'est et à l'ouest pour finaliser la formation de l'avant-garde.

Carte de l'île :
 

Carte de bataille navale :
 

Liste de PNJs :
Côté Triade :
-Horatio Quing lvl ?? primé à 900.000.000 B
-Barbaros lvl ?? primé à 450.000.000 B.
-Graveclaw Ravengard lvl ?? primé à 211.000.000 B.
-Yuan Feng lvl ??
-Zagreus Tenryon lvl ??
-Océana lvl ??
-Océane lvl ??
-Yah'kat Vara lvl ??
-Jacob Sherdock lvl ??
-Jaume Jimenez lvl ??
-Nar Brickson lvl ??

Côté Gouv :
-Billy Green lvl 14 [à distance]
-Elria Shiva lvl 45
-Alexandrin La Vauguyon lvl 12 [responsable des CP1]
-Victarion Endogram lvl 32 [responsable des CP7]
-Jila Strigon lvl 27 [responsable des CP4]
-Névassa lvl 27 [responsable des CP2]
-Lieutenant Zytrus Zaka Zufon lvl 20
-Lieutenant Jérémiah Vanhenberg lvl 20
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 685
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
57/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
787/1250Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (787/1250)
Berrys: 3.808.699.300 B
Sam 26 Juin - 21:54

Le Dernier Rire du Tao [2]


La longue-vue de Lidy lui permettait d’obtenir des informations sur les positionnements des personnes en face d’elle, et surtout sur ceux qu’elle risquait de rencontrer. De toute évidence, elle était à présent au courant des vies des capitaines et surtout des personnes qu’elle devrait affronter, ou plutôt que ses hommes devraient affronter. Elle ne devait pas chercher à se mettre en avant, c’était une décision qu’elle avait prise pour deux raison : la première était qu’une nouvelle génération ne pouvait se former et briller sans être portée par des expériences diverses. Ce n’était pas son rôle de masquer leur potentiel. Une exception traversait son esprit, celle de l’anéantissement de cette génération qui ne pouvait de toute évidence pas être justifiée.

La seconde raison, et peut-être la plus importante, était double et résultait d’une incertitude. Sa présence était évidemment une source de vengeance pour les membres de la Triade qui voudraient sa peau, mais aussi une source d’inquiétude si elle venait à dominer la bataille d’entrée de jeu, provoquant l’inexorable fuite des cerveaux de cette organisation qui tenterait de se reconstruire ailleurs, ne coupant donc pas les racines mais bien uniquement le tronc.

Et ses ennemis avaient plus d’un tour dans leur sac.

Le navire en face de leur formation, au centre, était celui de Yah’kat Vara, « La Vengeance des Krills ». Il avait un armement de canons à longue portée, dont le contre était de toute évidence très difficile à envisager. Ils pouvaient tenter de contrer avec des boulets de canons, mais Lidy savait que leurs obus aérodynamiques n’en seraient pas foncièrement embêtés. Heureusement, ils possédaient des combattants capables de les intercepter avant qu’ils n’endommagent réellement les navires. Ce n’était donc pas l’ennemi qui l’embêtait le plus.

Localiser le sniper n’était pas un objectif pour la Olsen. Elle laissait cette tâche à Elria, dont cela faisait partie des tâches. Avoir avec elle une sniper de cette qualité permettait au moins de s’assurer que le travail serait fait. Les balles de sniper rebondiraient également contre son Tekkai, et elle avait les sens suffisamment aiguisés pour les sentir arriver. L’inquiétude pouvait venir du fait que d’autres n’étaient pas aussi avancés qu’elle, mais ces sacrifices étaient sûrement nécessaires pour avancer. Il y aurait des morts aujourd’hui. Principalement dans le camp ennemi, elle l’espérait.

En face d’elle se trouvaient trois autres navires, sans compter celui en arrière-fond qui préparait son tir. Le « Rogue One » était sûrement le plus surprenant de par son équipage, mais elle n’eut pas réellement le temps ni l’envie de révéler la présence de ces évadés, ces personnes qui auraient dû être arrêtées mais qui revenaient sur le devant de la scène, comme des fantômes d’opéra. Cette fois-ci, les numéros 2 et 3 de la branche gouvernementale de la Triade seraient abattus. Elle avait tiré ce qu’ils pouvaient lui donner, et elle se contenterait de les abattre froidement si elle devait croiser leur chemin…

Enfin, elle constata que leur armement était composé d’une sorte de feu grégeois qu’ils allaient déverser sur l’eau pour faire des barrages de flammes. Ils créaient un passage que le canon électrique ciblerait s’ils y passaient, et cherchaient à empêcher les plus petits navires à débarquer hâtivement. Leur stratégie de défense était très bonne, ils n’avaient rien pour éteindre ces feux à l’heure actuelle. Il fallait étouffer celui-ci avec du sable, éviter de lui donner un comburant… Peut-être que la Vice-Directrice aurait une réponse à cette question, mais Lidy ne pourrait lui en parler qu’une fois les feux allumés.

Enfin, les deux Sea’s’ters étaient prêtes à attaquer les deux côtés de leur formation. Le Colonel Seyfried et le Directeur Nowaki seraient sûrement leurs adversaires privilégiés, et c’était une configuration idéale pour eux deux.

Après avoir obtenu les informations des mémoires des membres de leur équipage et s’être intéressé à leurs armements, elle transmit la formation à la Vice-Directrice avec précision… Avant qu’une voix ne se propage. « Je vous souhaite la bienvenue ! ». Lidy actionna son Haki Avancé, et cibla immédiatement Belladone pour lui donner le temps de réagir :

- Un pilier va percuter la coque en dessous de ton navire, Belladone.

C’était la seule personne à qui elle s’adressait par le tutoiement parmi les agents ici présents. La jeune femme constata simplement qu’elle n’avait pas le temps de faire de manœuvre, mais elle réagit au quart de tour, prenant l’initiative de s’envoler avec les merles noirs de combat qui la couvriraient… Tout en arrachant Toru au sol du navire, non pas dans le but de fuir, mais dans le but de se diriger à vive allure vers le pilier. Ainsi, son premier soru sous forme vitesse l’envoya en dehors du navire, tandis que sa forme vol permit à Toru, sans comprendre pourquoi il était là l’origine, de voir le pilier percuter le navire pour le soulever.

- Ok, j'm’en charge !

Il fut projeté par Belladone à toute allure, avant la seconde poussée du pilier, enveloppa son poing de feu, le serrant d’une force boostée par l’adrénaline, recouvrant son assaut en prime de Haki de l’Armement… Et percuta le pilier en titane. L’objectif n’était pas de bouger la masse totale de long, mais bien de déformer le pilier pour refaire tomber le navire dans la mer sans qu’il ne se renverse.

Belladone reprendrait l’homme des sables alors qu’il frappait une seconde fois, dans le but de s’éloigner le plus rapidement possible pour ne pas être pris pour cible, ne sachant pas ce qui pouvait se trouver là, mais profitant de la fumée comme d'une protection supplémentaire. Si la chute était inexorable, l’oiseau transporteur prendrait les gouvernementaux les plus proches de lui pour s’envoler en direction de l’autre navire le plus proche, le sniper occupé à canarder une autre position.

Ce n’était cependant qu’une des deux actions pour la Olsen. Bien que les murs de feu s’élevèrent devant elle, ce qui l’intéressait était surtout les missiles qui arrivent à haute vitesse. Deux canons étaient à l’origine de ceux-ci, situés à l’avant du Krill. Ils étaient encore hors de portée, mais un Rankyaku soutenu pouvait en venir à bout du point de vue de la jeune femme qui interrompit la course de l’assaut avec la simple force de l’air, dosant celle-ci par rapport à ses souvenirs des lames d’air d’une Vice-Amirale.

- On a un ennemi sous-marin, une tortue à laquelle est attachée un pilier à l’horizontal surmontée d’un navire. Il semble s’élever des flots pour renverser nos navires, pour que le choc électrique du canon tue les soldats tombés à l’eau. Un mur de feu grégeois empêche les éclaireurs d’avancer, et un navire nous envoie des boulets longue portée. Nos ennemis seront à portée de nos canons dans moins de cinq minutes maintenant, mais nous ne savons pas encore ce qui nous attend derrière les murs ennemis, sûrement d’autres navires.

L’équipement de la marine était pauvre par rapport à celui des criminels, en terme de variété. En terme de puissance brute, seul le canon électrique les dépassait sûrement et il ne pouvait pas tirer si régulièrement que cela. Bien sûr, Lidy passerait en revue les mémoires des capitaines rapidement pour voir s’il y avait des informations supplémentaires sur la formation navale ennemie. Les gouvernementaux devaient donc s’appuyer, à défaut d’un équipement particulier pour contrer qui aurait pu être pensé par des experts en tactique navale, sur leurs propres capacités… Et tant que le sniper serait en liberté, ils ne pourraient pas utiliser les catapultes sans se faire exécuter sur le champ.

- Bataillon du Cipher Pol 5 interceptez l’ennemi à l’ouest, bataillon du Colonel Seyfried interceptez l’ennemi à l’est. Préparez du matériel électrique discrètement, pour le décharger à l’arrivée vos ennemis, au cas où.

Elle demanderait s’ils avaient quelque chose contre les feux grégeois, pour les étouffer, à son conseiller du Cipher Pol 1, puisqu’il était sûrement le mieux placé pour cela en raison de son agence, tandis qu’elle demanderait conseil à la Vice-Directrice du Cipher Pol 3 concernant les attaques sous-marines. Si il n’y avait de solution ni pour l’un, ni pour l’autre, elle devrait se résoudre à briser la formation navale dans le but de contourner… D’un seul côté cependant, pour éviter de disperser leurs forces au cas où l’ennemi avait, derrière les murs de feu, un plan pour exterminer les petits groupes, ce qui semblait être l’objectif. Elle se préparerait aussi à localiser la nouvelle poussée de la tortue.

De plus, il fallait qu’elle envisage de quitter la bataille navale à un moment, quand celle-ci serait relativement sous contrôle. Elle ne pouvait pas rester en mer indéfiniment. Le Directeur Nowaki allait sûrement pouvoir utiliser un éclaireur pour contourner les défenses ennemies, et s’infiltrer plus rapidement que les autres. Une fois que le tireur ou les tireurs seraient incapacités, ils pourraient profiter du ciel comme une autre voie d’accès et des catapultes comme matériel d'assaut… Mais pas avant.

©City pub
Spoiler:
 

Techniques:
 
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 654
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
447/500Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (447/500)
Berrys: 390.532.000 B
Lun 28 Juin - 1:28
Payback time




La bataille allait sonner. Devant nous, l’île nous attendait et sans doute que la cible prioritaire de cette action aussi. Le chef de la Triade allait perdre en ce jour, tel était le message lancé par la marine en venant avec plusieurs bâtiments navals. Du moins, tel était mon opinion. Il y avait dans nos rangs des gens là pour la vengeance uniquement, mais pour ma part il s’agissait là d’une mission de plus et un exploit de plus à narrer pour plus tard ! Qu’importe les résistances adversaires, les ennemis n’avaient qu’à bien se tenir ! C’est alors que l’ennemi lança l’assaut à sa façon et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait mis en place des moyens colossaux. D’ordinaire, un Buster Call inspire la peur, la fin, l’anéantissement. La frappe chirurgicale la plus effroyable qui soit de la part du gouvernement. Mais visiblement, nos ennemis n’avaient guère cette peur que d’ordinaire les gens ont. Au contraire, il se montrèrent particulièrement insolent et ce, via divers moyens. Le premier moyen et le plus remarquable fut cet énorme navire avec son canon aux tirs si spéciaux. Digne d’une arme de destruction massive, celui-ci représentait un danger majeur pour notre flotte toute entière, ou du moins selon comment il était utilisé. Et très vite, la stratégie adversaire démontra à quel point ce tir « électrique » était un danger.

Suite à ce danger à distance, voilà que des ennemis surgirent de toute part, laissant presque un instant croire que le chasseur finissait chasser ! Des navires sous-marins, des bâtiments navales d’un autre genre, si d’ordinaire on n’en croise qu’un ou deux lors d’assauts maritimes, là, toutes les troupes en face avaient ce genre de monture ! Seul un bâtiment renégat semblait vouloir rester « classique ». Le résultat ? Un navire fut littéralement retourné suite à la remontée d’un navire ennemi et le tir qui en suivit de la part du navire géant fut d’une efficacité redoutable. Ainsi donc, s’était ça leur tactique ? Faire chavirer nos navires et nous électrocuter à mort ? Il y avait un air de déjà-vu selon moi. Et si j’étais égocentrique, je pourrais immédiatement faire une réclamation pour copie de tactique. Baltigo… Bien des souvenirs remontaient, mais il n’était pas l’heure de se laisser aller à ça. Serrant un certain médaillon que j’avais mis autour de mon cou, je vins à avoir une pensée pour elle. Attends moi Camille… Malgré la difficulté qui nous attends, je reviendrai quoi qu’il arrive. Je t’ai fait une promesse après tout.

Les flammes qui mordaient la mer nous empêchaient de tracer en ligne droite et nous imposait deux choix avec la même finalité : un affrontement frontal. Il nous fallait agir et vite. La voie maritime semblait obstruée, mais il est clair que la voie aérienne restait une zone sûre et sous-estimée. Peut-être était-ce notre voie à exploiter pour se sortir du mauvais pas car en l’état actuel, avec notre formation et les actions adverses, nous étions en échec. Mais pas « mat ». Il nous fallait réagir. Tandis que mes collègues tentaient donc de réagir en conséquence et que l’organisatrice de cet événement donnait ses ordres, je vins à me tourner vers mes hommes, puis lancer au loin un regard vers Violet.

« Alexander, Franklin. Suivez les ordres de la Olsen. Occupez vous du navire à notre gauche. Je vais nous libérer une voie. Franklin, utilise les bombes. Alexander, privilégie la protection du navire. Soldats ! Faites feu si nous sommes à portée ! »

Sur ces mots, je me mis à user du kamisori pour m’élever dans les airs et gagner en altitude. Si la voie des mers était obstruée, alors j’allais user celle des airs pour dominer et offrir un peu de répit à mes compagnons. Qui plus est, en cas de présence de sniper ou autres moyens de dissuasion à distance, je ferais un magnifique appât pour piéger la ou les personnes qui auraient ce rôle. Usant moi-même principalement de cette arme à feu, penser comme eux ne m’est pas inconnu. C’est donc un haki de l’observation qui était déployé afin de parer toutes éventualités qui auraient pour but de me nuire durant ma manœuvre ! Saisissant mes Smash Exploder à pleine main, ma première cible fut le « navire » des Sea Hunter qui serait sans doute le premier – et seul – obstacle de mon navire une fois à portée. C’est donc à lui que je fis une faveur en premier. Faisant feu sur eux, je tirais mes balles les plus destructrices pour l’occasion en espérant faire un maximum de dégâts à ces derniers. Les explosions massives qui en résulteraient devraient endommager l’ennemi en théorie et c’est pourquoi j’usais de ces balles enfin mises au point.

Suite à ce premier assaut, tout en me déplaçant dans les cieux pour ne pas rester immobile, c’est donc vers le navire renégat marine que je me mis à faire feu en visant le navire en lui-même. C’est une nouvelle salve de balles qui fuseraient vers le navire qui faisait barrage. Le but de ma manœuvre à moi ? Clairement jouer l’appât pour offrir une chance à nos tireurs, mais aussi et surtout ouvrir une voie sécurisée pour nos navires.

Du côté du navire que j’avais délaissé, alors que je m’étais envolé, Alexander soupira et remit en place sa cravate. Ayant entendu mes ordres, il se tourna vers le baroudeur du groupe. Ouvrant son costume pour se mettre torse nu rapidement, le corps de Franklin sembla changer. En effet, ses bras se mirent à grossir de façon absurde visuellement parlant. Tout en déployant son haki de l’observation pour prédire une arrivée indésirée d’un ennemi, il attrapa une bombe d’une taille comparable à une roue de voiture et banda ses muscles. Visant le navire amphibien des Sea hunter, alors que son capitaine faisait feu sur eux, il lança alors l’objet vers eux pour ajouter une menace supplémentaire qui pèserait sur eux. Les explosions massives allaient montrer qui étaient leurs ennemis.
Alexander de son côté restait aux aguets, au cas où quelqu’un aurait la possibilité de contrer le lancer de bombe. Il n’est pas rare qu’un ennemi tente un « retour à l’envoyeur » dans ce genre de cas. Mais avec Alexander et Franklin ici-même, il était impensable de se faire avoir de la sorte.

Côté navire de Violet, les gens restaient médusés. L’ennemi avait prévu l’arrivée des marines et avaient mis en place des moyens énormes. Dire que d’ordinaire un Buster Call fait trembler autrui… Là, c’est limite si les moyens mis en place par le gouvernement mondial faisaient pâle figure. Pourtant, parmi les troupes présentes, un homme se dressait, toujours insolent comme à son habitude.

« Rhaaaaa…. On ne peut pas aller plus vite Capt’ain ? On ne va pas pouvoir se battre à ce rythme… »

Furakawa était comme souvent impatient. Cependant, il eu droit au calme légendaire de Violet qui gardait sa lame en main, prête à agir.

« Reste concentré Furakawa… L’ennemi peut surgir à tout instant. Ne te laisse pas distraire par ta soif de combat… Cela pourrait nous coûter à tous ! »

Pensant comprendre la leçon, l’homme se contenta de grogner un peu et attendre. L’ennemi pourrait être cette tortue et finalement, cette possibilité excita presque ce dernier. Il n’en ferait qu’une bouchée ! Quant à Violet, cette possibilité la fit frémir, mais allez savoir de quoi ? Tout en restant sur ses gardes, elle donna ses ordres, ordonnant qu’on dirige les canons frontaux vers le navire Rogue One pour s’apprêter à l’affronter dès qu’ils seraient tous à portée de lui. Le regard de la jeune fille restait vigilant à son environnement, prête à couper tout boulet de canon qui pourraient venir à eux par exemple.
De plus, sur le navire, une machine de guerre au sens propre sur quatre pattes restait vigilent lui aussi. Prêt à parer tout danger potentiel qui pourrait menacer le navire. Edo était de sortie !



Codage par Libella sur Graphiorum



pnj présents:
 

Résumé:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 458
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
67/350Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (67/350)
Berrys: 13.644.406.000 B
Colonel
Jeu 1 Juil - 4:59


Le dernier rire du Tao




Une balle longue portée s’était enfoncée dans le bois du mat à côté du quel Logan s’était installé comme vigie. Cet impact avait eu pour effet de sonner le glas du combat aux yeux du colonel de la division scientifique. Il était descendu rapidement sur le pont, jugeant que cette manoeuvre suffirait sans doute à se soustraire à l’attention du sniper. Parer de simples balles ne serait de toute façon pas un gros problème. L’analyse de Logan avait été rapide. Le combat à distance était perdu d’avance. La triade était bien plus équipée que les gouvernementaux et jouissait d’un pied à terre stable. Il fallait mettre fin à ce combat naval le plus rapidement possible pour espérer sortir victorieux de cet affrontement.

Ce qui avait réellement retenu l’attention du Seyfried, c’était ce rayon foudroyant qui semblait représenter la principale force de frappe de la Triade. Ni Lidy ni Taito ne semblait avoir de solution face à ce colosse de puissance. Logan n’en avait pas non plus en réalité… Cependant… Cependant ! La foudre n’était finalement que l’égalisation des champs électrique dans l’air. Ce concept était porteur de nouvelles technologies et de concept encore très peu étudiés par l’homme. Après tout, Logan était un scientifique non ? Il n’était jamais trop tard que pour réaliser une expérience…

Il était probable que la tortue armée qui avait surgie au milieu du champ de bataille se montre résistante à l’électricité au vu de la stratégie déployée par la triade. Cela avait pourtant permis de mettre en avant un point faible de la formation. Si les Sea’sters étaient jusque la restée à l’écart c’est sans doute pour la simple raison qu’elles connaissaient la faiblesse de leurs propres embarcations face à l’arme qui arborait pourtant leur camp. Leur bateau était fait de chaire et ne serait cependant pas apte à encaisser un choc électrique d’une tel ampleur.

Les pouvoirs de Logan n’avaient que de légères similitudes avec le logia de la foudre finalement… Bien qu’il pouvait créer de l’électricité lui aussi, il n’avait à sa disposition qu’une quantité limitée et ne pouvait fusionner avec son élément. Déployant ses ailes, Logan s’était transformé en un monstre à la peau bleutée et ornée de griffes et de crocs puissants. Transformation qui lui permettait d’utiliser ce pouvoir, la plus puissante de ses forme BEAST et la plus utile en combat à distance.




Le Seyfried allait rendre coup pour coup à la triade.

Usant de ses ailes, le colonel s’était envolé à toute vitesse pour intercepter le rayon électrique. Fort heureusement, la position de son embarcation lui avait permis de se positionner convenablement. Joignant ses paumes l’unes à l’autre, Logan avait créé un arc électrique tel un circuit qui passait d’une main à l’autre. Rapidement, il avait agrandit celui-ci largement pour le positionner de manière bien spécifique… A l’instar d’un collier autour d’une nuque, Logan avait positionné cet arc électrique autour du rayon tiré par le Rairyu.

Quel était l’intérêt ? Logan avait pour ambition folle… De rediriger le rayon foudroyant ! L’électricité n’était que charges et interactions de champs. Un arc électrique couvrant une moitié de ce rayon pourrait le dévier en le repoussant. Etait-ce de la folie ? Peut-être. Probablement ! Après tout, Logan avait toujours eu ce tempérament ridiculement optimiste. Même si cette action était loin d’être gagnée d’avance, elle méritait d’être essayée. C’était toujours mieux que de rester sur son bateau à regarder la bataille navale, impuissant.

Qui plus est, quitte à dévier le rayon lumineux, autant chercher le coup d’éclat ! Ces monstres aquatiques étaient une cible parfaite pour Logan. Le véritable matériel électrique de l’escadron du Seyfried… C’était lui-même ! Elles étaient sans doute loin de se douter que Logan avait le potentiel d’être un canon électrique à lui seul.

Logan était inconscient mais pas suicidaire. Il ne s’était pas mis face au rayon lumineux mais bien sur le côté pour pouvoir le dévier. Une fois le rayon dans son sillage, le Seyfried effectuerait un mouvement précis, maintenant son arc électrique, pour accompagner la redirection du rayon. Dans le meilleur des cas, il pourrait re diriger celui-ci sur la Sea’s’ters de l’Est. Dans le pire, il n’arrivait pas à dévier le rayon. Réussir à modifier légèrement la trajectoire de celui-ci vers le haut pour éviter la mort des soldats à la mer serait déjà une véritable victoire en soit.






PNJ présents :

- Minerva lvl 35
- Sol lvl 30
- Ciel lvl 30
- Nikiti lvl 30

Techniques utilisées :

Forme puissante - monstre - foudre - attaque - lvl 26 : Parfaitement proportionné, ce monstre est taillé pour le combat. Ses muscles sont puissants et rapides sans pour autant le rendre trop lourd. Ses griffes sont acérées et il possède des pointes aiguisées à l’arrière des talons et des coudes. Deux longues ailes membraneuses se déploient dans son dos, elles aussi armées de pointes sur leurs extrémités, et sa queue est préhensile en plus de dissimuler un dard dans la fourrure qui la termine. De cornes gargantuesques ornent le sommet de sa tête et sa bouche s’étire en une rangée de dents aussi tranchante que des rasoirs. Ce monstre peut générer une certaine quantité d’électricité et s’en sert pour terrasser ses adversaires. Attention cependant, user de ses pouvoirs en trop grande quantité finit par le bruler. (L'intensité du foudroiement est proportionnel à la différence entre son niveau et celui de l'ennemi.)

Arc électrique - lvl 35 : Logan crée un arc électrique en forme de C entre deux parties de son corps. Il peut ainsi envoyer cet arc dans la direction qu’il souhaite et étendre la portée de l’attaque, la rendant ainsi bien plus difficile à éviter.

_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 1 Juil - 19:02




La réaction de Belladone et de Toru fut bonne… Mais insuffisante. Le pilier de titane aurait en effet été trop tordu par l’assaut et l’attaque aurait échoué si jamais l’épaisseur n’était pas aussi grande. Il était sept à dix fois plus large que le mat d’un cuirassé en fonction du sens dans lequel on le regardait, cela étant nécessaire afin d’être certain que le navire ne se détache pas du précieux et monstrueux animal marin du Calm Belt. Ainsi après avoir malgré tout déformé le métal sur un des côtés du pilier, les deux agents pourraient tenter de sauver les peaux cassés… À moins que le vent généré par le coup de nageoire de la Tortue Géante dans le vide, cette dernière cherchant à retrouver le contact avec l’eau, génère une bourrasque d’air trop violente qui ralentiraient le binôme qui n’aurait alors pas l’occasion de sauver grand monde avant que la foudre ne s’abatte… Néanmoins ils avaient certainement les capacités de passer outre et se porter assistance à quelques-uns des leurs. Car pendant ce temps la tentative du colonel de la division scientifique fut une expérience pour le moins ratée. Le cercle se forma et se fit traverser par le colossale rayon électrique qui prenait presque l’apparence d’une colonne de lumière tant la puissance était concentrer. L’électricité se déplaçant à une vitesse très élevé, projeté par l’invention folle que s’était octroyé la Triade, fut attirer par l’arc, néanmoins c’est au final le « collier » qui fut attirer vers le centre, aspirer par le déplacement ultrarapide de l’électricité auxquels ils s’étaient liés au passage. Au final, Logan venait de renforcer de manière légère l’assaut adverse. Qui s’abattit sur l’océan tandis que la voix de la Tortue Géante avait disparu à plusieurs dizaines de mètres de profondeurs.

Le Dernier Rire du Tao SjjwLe Dernier Rire du Tao Agent_39
Billy Green "La Stratège Invaincue", Alexandrin La Vauguyon "l'Expert"
Vice-directrice du Cipher Pol 3, Agent d'élite du CP1

Billy observait l’évolution de la situation par les escaméras que portaient certains membres de son agence. Elle fut très surprise de découvrir les moyens dont disposait l’adversaire, leur nature étant guère conventionnelle. Finalement, la bataille navale ne serait pas des plus classiques. On pouvait s’y attendre sur Calm Belt, néanmoins la Green ne pensait pas que cela irait jusqu’à de tels originalités. Enfonçant une gaufrette entre ses lèvres tout en faisant tournoyer ce que les jeunes appelaient un « hand spinner », le cerveau de la demoiselle se mit à réfléchir à une manière de s’adapter tandis qu’elle observait le début de formation ennemi. Difficile de deviner les intentions de pareils « navires » dont la conjugaison était inédite. Pourtant, la Green ne paniquait nullement, même si constaté que la Olsen avait un niveau de vice-amiral la fit s'arrêter un instance pour réfléchir à ce qu'en dirait les hautes instances une fois le rapport et les enregistrements des escaméras transmis. Mais pour en revenir au présent, une bataille difficile n’était nullement perdue d’avance. Observant le train miniature qui passait sous son siège rotatif afin d’effectuer un nouveau tour du circuit, la voix de la vice-directrice sortit à nouveau de ses lèvres après avoir avaler la gaufrette.

-Oui j’ai vu via mes escaméras… Les Navires-Requins doivent être leurs éléments les plus rapides, les plus manœuvrables, en clair les plus mobiles. S’ils tentent des attaques éclairs ou des bluffs cela viendra d’eux. Le navire de guerre au milieu est un problème qui ne peut être résolue qu’avec nos propres cuirassés. Si l’on en envoie au moins trois dessus il sera submergé, néanmoins cela implique qu’il n’y ait pas d’autres mauvaises surprises qui nous attendent derrière le feu et que la situation des deux requins a été maîtriser. En clair, il faut se concentrer sur ces chevaucheurs pour ouvrir la voie à l’est et à l’ouest, étant donné qu’ils peuvent tenter d’intercepter toute partie de la flottille qui tente de s’éloigner par l’un des côtés, et les empêcher de contre-attaquer grâce à eux. Pour le vaisseau qui tire de très loin, nous allons devoir nous contenter de subir leur feu perpétuel, nota-t-elle tandis que la Olsen continuait d'envoyer des rankyaku pour empêcher chaque nouveau boulet de toucher une cible alors que la cadence de tir ne semblait pas faillir en face. Ils vont chercher à s’en servir pour nous déconcentrer ou peut-être détourner notre attention d’autre chose.

-Pour ce mur de flammes…
entama Alexandrin. Il faut l’étouffer et nous n’avons pas embarquer de matériel pour cela. Le sable servant à absorber le sang sur le pont et empêcher les équipages de glisser au milieu de la bataille ne suffira pas. Je pense que la solution pour traverser serait de sacrifier un navire dont la coque en granit-marin viendrait étouffer le feu sans prendre feu pendant que le haut du navire s’embraserait. Une fois consumer, nous aurons un chemin dans la barrière. Dans l’idéal, il faudrait donc que l’équipage d’un navire de moyenne taille se dispatche sur les plus petits afin que ces derniers puissent passer dans la largeur qu’aura créé le moyen sacrifié.

-Lorsque tous les éléments seront entre nos mains, nous pourront établir une stratégie finale. L’objectif est le débarquement, pas essentiellement la victoire navale. Nous sommes plus nombreux qu’eux. Si nous arrivons à les occuper d’un côté et à passer de l’autres, le restes de leurs efforts seront inutiles. Le seul problème sera le canon foudroyant, mais il faudra tiré parti de sa cadence de tir.


Prenant une impulsion, le siège de la vice-directrice tourna trois fois sur lui-même alors qu’elle avait conclu de cette manière l’analyse temporaire de la situation.

-Ils ne vont pas tarder à passer à la suite de leur propre plan. Il faut se préparer à être réactif, ajouta-t-elle encore.

Le Dernier Rire du Tao Selvar10Le Dernier Rire du Tao Marine97
Elria Shiva "Le Tir Eclair", Nar Brickson "Tonton Flingueur"
Renommé de 435.000.000B, Primé à 100.000.000B

-Là ! s’écria Elria qui surgit d’un coup d’un seul et visa un bosquet au sommet de la longue ligne de falaises qui se dressait au sud de l’île.

Cela lui avait prit de longs instants, le temps que l’adversaire puisse viser diverses alliés et que la formation ennemie se renforce avant que le regard de la tireuse d’élite n’aperçoivent enfin un éclat de lumière à une distance assez faramineuse. Si à l’origine la Rapide avait cherché sur les navires ennemis, son instinct s’était porté sur les hauteurs d’où le sniper ennemi pouvait avoir une meilleure vision globale est resté bien à l’écart de la plupart des tirs. Néanmoins, la Shiva avait un matériel de pointe et le tir de précision faisait partie de ses qualités. La balle fendit ainsi l’air sur de nombreuses centaines de mètres avant de venir rencontrer le visage de l’homme caché dans les plantes. Un sourire s’inscrivit sur les lèvres du mâle tandis que la balle retombait au sol, écrasé. Se levant, le cyborg dont le visage avait été blindé, comme le soulignait les motifs métalliques carboniques qui sortaient de sa peau, tira immédiatement. Il venait de livrer son identité pour que l’autre participante de se duel comprenne à qui elle avait affaire. Se rabaissant au dernier moment, la chasseuse de prime grogna. Cet ancien élève, ce traître… Il la défiait et la narguait. Elle ne pouvait pas laisser passer cela, surtout de la part d’un homme qui s’était retourné contre eux après tout ce qu’elle avait fait pour lui. La cadence des tirs augmenta de part et d’autre, mais se concentra de plus en plus sur la cible prioritaire de chacun, à savoir son adversaire… Tant et si bien que bientôt les deux snipers étaient eux-mêmes les seules cibles sur lesquels ils tiraient…

-Je te passe la suite, déclara le Brickson dans son escargophone.

Le Dernier Rire du Tao Cdp2110
Shayna Martinez
Elève de Nar Brickson

-Bien patron !

C'est Shayna qui prit le relai des tirs sur le reste des cibles. La disciple du traître de l'Alliance de Mijushike n'avait encore jamais eu l'occasion d'affronter la Marine, s'étant contenté de missions d'assassinat que la Triade lui avait donné. Lorsque Taito s'éleva dans les airs et commença à traverser plusieurs centaines de mètres en Kamisori, la Martinez qui se situait bien loin hors de la porté du haki de l'observation attendit patiemment de le voir ralentir avant de finalement lui tirer dessus directement en direction des mains dès qu'il s'immobilisa pour tirer sur le Sea Hunter.



Le Dernier Rire du Tao 002_415
Le Dernier Rire du Tao 002_612

Le Dernier Rire du Tao Tr210Le Dernier Rire du Tao 01tr10
Océana et Océane "les Sea's'ters"
Capitaines du "Sea Eater" et du "Sea Hunter"

Quand la voix du directeur du CP5 arriva à moins de cent mètres de l’immense carcharodon, sa silhouette avait déjà été remarqué depuis le pont du navire. Ce n’est cependant en aucun cas l’équipage qui réagit. Le requin avait depuis longtemps éveillé le haki de l’observation et sentit les intentions hostiles de la silhouette volante à son égard. Bien loin d’être aussi limité qu’un navire standard, le requin se mit simplement à nager rapidement, fendant les flots bien plus vite qu’un navire standard porté par le vent, en zig-zaguant selon ce qu’il lisait des intentions de son assaillant et comme le lui avait appris sa maitresse et capitaine. Il se dirigeait vers le sud-ouest, se portant encore davantage sur le flanc de la flotte jusqu’au moment où le Nowaki se dirigea vers le Rogue One. Certaines balles étaient passé malgré tout. Un des mats fut explosé et une partie du pavois partie en charpie, générant des éclisses qui vinrent mutiler deux marins, sans que cela ne gêne en rien la vitesse de déplacement puisque tout reposait sur la puissance du monstre marin. Viser l’équipage et non l’animal avait peut-être été une erreur ? Néanmoins, les surprises étaient loin d’être fini.

Un rire carnassier s’échappa des entrailles de chacun des deux navires posés sur des carcharodons. D’une seule et même voix, les deux sœurs lâchèrent un ordre que comprirent les deux maigres équipages qui furent glacés d’effrois. Cela ? Ici et maintenant ?

-LÂCHER LA HORDE !

D’un coup sec, les deux femmes, situé dans ce qu’on pourrait appeler la cale de leurs deux étranges navires, enfoncèrent leur lame de dague dans le dos de leur monture qui hurlèrent. Un hurlement caractéristique pour répondre à ce geste barbare qui était devenu au fil du temps un moyen de communication entre l’animal et son maître. En tout cas, ce cri était un appel au rassemblement et à l’attaque de l’ennemi. Les deux monstruosités du Calm Belt, l’un mâle l’autre femelle, venait d’ordonner un assaut qui n’était pas comme les autres. Cette meute de requin qui se déplaçaient profondément sous la surface marine n’étaient pas normale. Les Sea’s’ter aspiraient à dépasser un jour leur maître et amant en matière de capacité à régner sur le Calme Plat. C’était peut-être le moment pour lequel ils s’étaient tant entrainés. La nué, réveiller par l'appel de leurs parents, qui s’était assemblé en sortant des fonds marins où ils se reposaient descendirent rapidement vers le sud pour attaquer les navires par le dessous… Les mangeurs de coque allaient faire leur travail. Mangeant le bois des navires, cette espèce était devenu encore plus dangereuse pour le Gouvernement Mondial grâce à l’éducation que leur avait faite les deux demi-vampiresses. Tous les navires de la Marine ayant disparu sur Calm Belt, supposément des accidents où des monstres marins avaient fini par engloutir les bateaux, trouvaient leur véritable cause en ces animaux. Car oui la stratégie appliqué ici visait à dévêtir les coques doublées de Granit Marin de ces plaques qui les protégeaient et d’ainsi libérer l’accès au bois… Les Sea’s’ter comptaient livrer l’escadre de la Marine non seulement à leurs « bébés » mais surtout aux rois des mers sans qu’aucun maudit ne puisse tenter de s’enfoncer dans l’océan tuer cette quantité astronomique de requins dont les tailles variaient de cinquante centimètres à deux mètres en fonction de leur âge.

-MORTIER ! hurla un homme d’Océane qui revenait sur le pont pour observer les dégâts du bombardement de Taito.

-Je m’en occupe, déclara-t-elle avant d’attraper un de ses couteaux de lancés rattachés à une grenade, de la dégoupiller et d’utiliser sa précision pour l’envoyer sur la bombe qui approchait et qui explosa dans le ciel dans une déflagration impressionnante dont de multiples reliquats tombèrent sous la forme de flammes vives sur le pont de l’embarcation et dont durent s’occuper l’équipage.

Le Sea Hunter et le Sea Eater se mirent en branlebas de combat au même moment prêts à accélérer au bon moment et à effectuer des mouvements rotatifs que des vrais navires avaient beaucoup plus de mal à faire. Le Hunter déploierait à nouveau son fluide perceptif pour savoir comment passer entre les tirs de ses proies une fois qu’il serait assez proche pour lires les voix tandis que le Eater lui se préparerait à placer des plaques de haki de l’armement sur les parties de son corps exposer aux tirs de boulet. Leur objectif serait de foncer droit sur les cuirassés afin d’ouvrir leurs mâchoires dantesques et arracher tout une partie du navire.



Le Dernier Rire du Tao 00002312

Le Dernier Rire du Tao Marine23Le Dernier Rire du Tao Agent_21
Jacob Sherdock "Kōwan jimusho", Jaume Jimenez "Kujaku no hane"
Capitaine du "Rogue One", Second du "Rogue One"

-Préparer les gatlings et les boulets de type Delta ! ordonna Jacob en voyant la silhouette qui commençait à tiré sur le Sea Hunter.

Les deux maîtres d'équipages se saisirent de leurs gatlings et pointèrent le ciel en attendant de voir si le Nowaki allait s'approcher d'eux et le canarder en retour, si jamais il ne s'était pas mis à battre en retraite après avoir reçu le tir de la Martinez. De même, le triple canon de tribord, celui qui était orienté à l'ouest actuellement et qui avait créé un mur de feu grégeois un peu plus tôt, pointa en direction du ciel et lâcha une salve de trois boulets... qui explosèrent après deux secondes passés dans les airs. Ils cherchaient à toucher Taito s'il s'était approché mais visait également à créer un écran de flammes pour rendre moins précis les tirs de l'assaillant volant même s'ils étaient apparemment dirigés vers la coque couverte de Granit Marin tandis que le triple canon de proue ainsi que ceux qui le bordaient patientaient en attendant de pouvoir tirer leurs boulets en direction de l'ennemi qui allait entré à porter de tir dans les secondes qui venaient. Ce serait des boulets rouges enduit de pétrole qui seraient alors craché par les gueules noires en direction du vaisseau de tête, celui de Lidy qui était logiquement le premier à être à porté de tir, tandis que les canons uniques de chaque côtés attendaient de pouvoir tirer sur les embarcations plus petites et soutenir ainsi les tirs de la Vengeance des Krills qui demeuraient en retrait. Mais cela serait soutenue également par une manœuvre qui pourrait s'occuper plus amplement de la partie céleste.

Le Dernier Rire du Tao 002_315

Le Dernier Rire du Tao Hll7610
Alfroad Stramburk
Capitaine du Steam Bird

Surgissant à l'est du mur de flammes qui l'avait caché, l'oiseau couvert de son armure de bois faites de coques de navires serait prêt à affronter le directeur du Cipher Pol 5 tout en se dirigeant vers la flottille gouvernementale afin de tenter un bombardement. Alfroad était originaire de Steam Rock City où il avait amener cet oiseau capturé sur le Nouveau Monde afin de le pouvoir de cette étrange cuirasse... Le défiguré qui restait perpétuellement masqué depuis qu'un chasseur de primes avait capturé son meilleur ami avait quelques surprises en réserve. Les ingénieurs payés par la Triade pour construire cette assemblage de coques, qui permettait d'ailleurs à l'animal de se poser sur l'océan pour s'y reposer et naviguer presque comme un bateau classique, n'avait bien entendu pas simplement créé ces protections. C'était rempli de surprises. Tirant sur une manivelle, le Stamburk actionna les mitraillettes cachés dans la structure de bois entouré les ailes afin d'essayer de faucher l'ex vice-amiral en plein vol avant d'effectivement se diriger vers la flotte pour lâcher des bombes dessus. Néanmoins, Alfroad se tenait prêt à activer les défenses arrières si jamais Taito le prenait en chasse.



Le Dernier Rire du Tao 000084

Le Dernier Rire du Tao Pirate57
Zagreus Tenryon
Capitaine du "Rairyū"

-Ils n’ont pas l’air d’avoir d’amiral dans leur rang pour l’instant, on pourra se passer de l’ultime stratégie de défense pour l’instant, commenta le Tenryon en caressant sa barbe tandis que la gueule du dragon était prêt pour un nouveau tir, les fameuses cinq minutes arrivant à leur terme lorsque le cuirassé de Lidy et le Rogue One seraient à porter de tir l’un de l’autre. C’est malheureux pour eux d’être tombé sur toute la meilleure force navale de la Triade en un seul coup. J’espère que les capitaines sur les autres îles ne nous font pas honte… grogna Zagreus. Enfin… Comme convenue dans le plan que l’on a conçu avec Yuan Feng, ils devraient être en train d’encercler par les quatre points cardinaux et fondre sur nos ennemis. Si jamais cela échoue, nous passerons au deuxième mode de tir.

-Vous êtes certains que c’est une bonne idée capitaine ?

-Ils sont venus avec l’intention d’exterminer toute la Triade et même si la Marine n’a pas la maîtrise du Calm Belt, cela demeure une force de frappe navale dangereuse. Dans tous les cas, nous n’en ressortirons jamais indemne, même si nous parvenions à mettre cette escadre en déroute. J’espère que les Rois de Mer ne tarderont pas à rappliquer une fois leurs coques dénudés…


Le Dernier Rire du Tao 002_714

Le Dernier Rire du Tao Pirate59
Macaria Tenryon
Capitaine de l'"Imprenable"

-Commençons à nous mettre en route, déclara Macaria qui se remémorait les paroles de son paternel lorsqu'elle était descendu du Rairyu pour se diriger vers son propre navire. Nous devons intercepter tout ceux qui tentent le mur de feu grégeois par l'est et qui serait ainsi bloquer entre le brasier et nous même. Il nous faut également être prêt à venir en aide aux autres si jamais la situation dérapait.

L'héritière de Zagreus était paré à la guerre. Ce serait son grand baptême du feu pour savoir si elle serait en mesure de devenir un grand nom ou si elle avait encore du chemin à faire avant de se rendre sur le Nouveau Monde et tenter de prendre la relève de son géniteur, reprendre là où lui en était resté... Néanmoins, elle le prenait assez mal qu'on la place comme l'unité devant faire office de renforts au cas où les choses iraient mal et que le reste des meilleurs marins de la Triade avaient besoin d'un coup de main.

-Faisons un pari... Pile ou face ? demanda-t-elle à son second en lui tendant un berry.



Le Dernier Rire du Tao 002_512

Le Dernier Rire du Tao Pirate56
Yuan Feng "Le Feu du Tao"
Capitaine du "Troisième Œil"

Au moment où le cuirassé de Lidy serait presque à porté de tir du Rogue One, la menace surgirait à nouveau. Si certains auraient pu s'attendre à ce que Yuan Feng tente de réitérer la même stratégie qui s'était montré payante pour renverser les autres cuirassés, ce n'était au final pas du tout ce qui était prévu. Le navire sans mat sortie des eaux au sud, non loin de là où la foudre s'était abattu cinq minutes plus tôt, tout comme la tête de la Tortue Géante qui se recouvrit de haki de l'armement et qui fonça alors à sa vitesse maximum en direction de la flotte, l'assaillant par le sud. Tel un navire pourvu d'un éperon, le monstre marin fonçait tel un véritable bélier voulant défoncer une porte de château fort pour tenter de s'en prendre aux nefs à l'arrière de la formation tout en bénéficiant du fait que la poupe, ici exposé au sud, étaient la seule partie des cuirassés dépourvus de triple canons et même souvent de pièces de retraite.

Si le désespoir pouvait accabler certains gouvernementaux qui auraient l'impression qu'un pièce immense se referme sur eux, la voix de la Green résonna dans l'oreillette de Lidy.

-Le vrai combat commence maintenant. Ils nous ont presque tout dévoiler, c'est l'heure de contre-attaquer.




Résumé :
-Tous : Des dizaines et des dizaines de requins surgissent des profondeurs (environ 3 minutes 30 après le tir du Rairyu) et se mettent à arracher les plaques de granit marin qui couvrent la coque sous l'eau. L'adversaire tente de vous assaillir de toutes parts. Le grand choc de la bataille navale commence maintenant.

-Lidy : La tentative de destruction du pilier par cette seule attaque échoue car il est trop épais (mais aurait pu marché s'il l'était moins). Tu sauve deux petits navires et un moyen grâce à tes interceptions régulières des tirs de la Vengeance des Krills parl

-Taito : Etant donné que tu pars seul, tu deviens bien entendu une cible évidente. Une snippeuse tente de te tirer dans la main quand tu t'arrête pour tirer sur le Sea Hunter qui se met à accélérer et à essayer de lire en toi avec son haki de l'observation. Lorsque tu te dirige vers le Rogue One, des gatlings te visent, puis trois boulets te sont envoyés et explosent un peu avant de t'atteindre, te bouchant la vue sur le navire si jamais tu recule assez pour échapper à la déflagration. Puis le Steam Bird apparait et te mitraille.

-Logan : Le rayon est l'équivalent d'un El Thor d'Ener en lvl 48. Ta tentative se fait absorber et vient renforcer le tir.

Carte de l'île :
 

Carte de bataille navale :
 

Liste de PNJs :

Triade :
-Horatio Quing lvl ?? primé à 900.000.000 B
-Barbaros lvl ?? primé à 450.000.000 B.
-Graveclaw Ravengard lvl ?? primé à 211.000.000 B.

-Nar Brickson lvl 42
-Shayna Martinez lvl 37

Pirates de Calm Belt
-Yuan Feng lvl ??
-Zagreus Tenryon lvl ??
-Macaria Tenryon lvl ??
-Océana lvl ??
-Océane lvl 37
-Yah'kat Vara lvl ??
-Jacob Sherdock lvl ?? Haki de l'observation
-Jaume Jimenez lvl ??
-Alfroad Stramburk lvl ??

-La Tortue Géante du Troisième Œil lvl 43 Haki de l'armement, Haki de l'observation
-Le Requin Sea Eater lvl 41 Haki de l'armement
-Le Requin Sea Hunter lvl 41 Haki de l'observation
-La Horde de Requins Mangeurs de Coque lvl 20 à 34
-L'Oiseau Steam Bird lvl ??
-Le Phoque Géant de l'Imprenable lvl ??

Gouvernement Mondial :
-Billy Green lvl 14 [à distance]
-Elria Shiva lvl 45
-Alexandrin La Vauguyon lvl 12 [responsable des CP1]
-Victarion Endogram lvl 32 [responsable des CP7]
-Jila Strigon lvl 27 [responsable des CP4]
-Névassa lvl 27 [responsable des CP2]
-Lieutenant Zytrus Zaka Zufon lvl 20
-Lieutenant Jérémiah Vanhenberg lvl 20
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 685
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
57/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
787/1250Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (787/1250)
Berrys: 3.808.699.300 B
Sam 3 Juil - 23:03

Le Dernier Rire du Tao [3]


Malgré l’effort commun du puriste et de l’Agente d’élite, le pilier était resté inflexible. Lidy en tira une leçon, à un prix important : avec leurs niveaux actuels, attaquer le matériel directement était une perte de temps. Il leur fallait se concentrer sur les bestiaux qui permettaient aux membres de la Triade de naviguer sur ces eaux. Elle aurait pu savoir de quoi était composée leur armada si elle s’était concentrée sur cela dans les souvenirs de son ennemie, mais il était vrai qu’une partie d’elle regrettait surtout l’écart de versatilité entre leur matériel et celui de leurs ennemis. La prochaine fois, s’il y en avait une, elle devrait s’assurer que ses alliés lui posent les bonnes questions.

Enfin, elle n’était pas omnisciente, les connaissances devaient se développer dans le cadre d’une recherche serrée, lorsqu’elle menait son chemin à travers les souvenirs d’autrui. Si elle pensait à un mot trop large, elle avait un fouillis de résultats trop important. A l’inverse, lorsqu’elle avait pensé à ce que Betelgeuse connaissait de l’île, elle aurait aussi dû penser à ce qu’elle connaissait de la flotte de la Triade qui était employée à diverses fins.

Les deux membres du gouvernement tentèrent de sauver le maximum de leurs camarades, mais Belladone recula au dernier moment, observant le rayon éliminer avec une puissance titanesque ceux qui se trouvaient encore dans l’eau. L’odeur de chair se mêla à l’atmosphère, tandis que Toru serrait les dents. L’assassin, elle, était beaucoup plus stoïque face à ce sujet et elle repartit en direction du navire de la Olsen avec les merles noirs, les autres agents ayant été déposés sur les navires les plus proches et étant transférés sous le commandement d’autres escouades.

De son côté, la Olsen constata simplement la tentative du Colonel de la Division Scientifique, qui n’avait fait qu’envenimer les choses, offrant des instants finaux plus douloureux encore que ce qu’ils auraient dû être. Il ne s’était pas préparé à recevoir l’ennemi venu de l’est ? Elle ne pouvait pas réellement le contrôler de là où elle était, cependant elle devait lui redonner des ordres peut-être plus précis pour qu’il agisse avec rigueur. Elle écouta les palabres de ses collègues qui la conseillaient tandis que le terrain bougeait en même temps que ses pions.

- Abattez les ennemis à l’ouest et à l’est, Bataillon du Cipher Pol 5 et Colonel Seyfried. Bombardez-les avec votre puissance de feu, visez les requins et non les navires en priorité.

Elle le précisait au cas où ce n’était pas assez clair. En face d’eux se trouvait un autre adversaire bien plus puissant que toutes les armes qu’elle avait pu voir jusqu’à présent, et elle observa dans sa longue vue ce qu’il était en train de préparer, au niveau de la bouche du canon électrique, fronçant les sourcils. Elle décrit la position observée dans l’oreillette à la Vice-Directrice du Cipher Pol 3, lui laissant le temps de réfléchir, mais proposa son analyse :

- Il me semble qu’il va tirer à l’horizontal, sûrement pour éliminer une ligne de navires. Le rayon risque d’être moins puissant que le précédent mais continu.

Elle continuerait de prendre les informations sur le champ de bataille, n’étant pas arrivée à portée du Rogue One, ayant donné l’ordre de préparer les catapultes.

Ce ne fut cependant pas cela qui l’interpella, car il y avait plus urgent à gérer. Une horde avait été lâchée, une horde de requins affamés de bois qui menaçaient de détruire les coques de leurs navires. Elle pesta, et lâcha un ordre général :

- Des requins mangeurs de coques arrivent, fit-elle en s’appuyant sur les souvenirs des requins père et mère, dont la présence était sûrement indispensable à la cohésion du groupe. Bombardez-les de Rankyaku pour les empêcher de détruire vos coques, si ça fait effet. Jetez leur du bois pour attirer leur attention, et pour les tuer. S’ils fuient vers l’est ou l’ouest, après la mort d’un des plus grands, bombardez-les avec les canons.

Elle s’arrêta.

- Zick, grillez-les moi. Bataillon CP5, Seyfried, vous devez impérativement tuer les deux requins le plus vite possible. Déversez votre puissance de feu, si l’un de vous en tue un, nous devrions obtenir un répit… Pour cet assaut du moins.

L’homme-panthère ne se fit pas prier, et il embarqua sur un des oiseaux, déclenchant des séries de lames d’air électriques pour électrifier l’eau à haute intensité, dans le but de protéger les navires et de calciner le plus de requins possibles, comme le rayon l’avait fait pour les soldats du gouvernement, faisant attention à sa position par rapport à l’eau pour ne pas se faire faucher par l’un d’entre eux au passage. Quant à l’esprit de la Olsen, il était déjà concentré sur les deux autres problèmes qui survenaient : l’assaut par le sud et celui en face d’eux.

- Colonelle Nowaki, utilisez les triple canons de votre cuirassé pour tirer sur la tortue qui vient du sud, visez les nageoires pour arrêter sa course, et la tête tandis que d’autres canons pourront viser la tête. Concentrez la puissance de feu des navires sur elle, des deux côtés.

L’ordre était donc, dans une ultime mesure de protection, d’empêcher la tortue de détruire leurs autres cuirassés en utilisant l’angle qu’elle prenait pour abattre une puissance phénoménale sur ses nageoires, quitte à briser la formation actuelle. Il y avait aussi de nombreuses variables à prendre en compte, mais la Nowaki devrait s’en sortir, surtout que les autres navires adjacents et de l’autre côté avaient reçu le même ordre. S’adressant à son propre équipage, à proximité du Rogue One, la Olsen fit :

- Agents d’élite, arrêtez les boulets qui pourraient être tirés. Toru, Belladone, Endogram empêchez les canons triples de tirer en vous infiltrant. Eliminez tous les mercenaires à bord, détruisez la chaine de commandement. Envoyez des agents à bord du navire ennemi pour en prendre le contrôle, nous devons utiliser ce navire à notre avantage.

L’ordre donné, Belladone n’attendit pas les catapultes, profitant de l’angle, cachée grâce au navire de guerre ennemi, vis-à-vis de l’île, pour prendre sa forme Zoan et se propulser avec d’autres merles noirs en direction du navire ennemi. Elle ciblerait les triples canons en avant de la formation, s’introduisant au plus proche grâce à sa petite forme et élimant les personnes aux commandes des canons, tandis que Toru lui serait propulsé sur le pont du navire ennemi, avec d’autres agents si c’était possible, et commencerait à abattre les ennemis les plus proches, essayant de localiser qui donnait les ordres. Alistair, de son côté, utilisa des piques d'air pour intercepter les boulets. Pendant ce temps, la Olsen se tourna en direction de l’oiseau dans le ciel.

- Directeur Nowaki, éliminez cet oiseau, faites en sorte qu’il ne tombe pas sur notre flotte, ni sur le cuirassé marine ennemi.

Elle-même devait continuer de protéger les navires des tirs à longue portée du Krill. Elle n’avait pas le loisir de se reposer, mais ce qui aurait pu être éprouvant pour d’autres n’était qu’une promenade de santé pour elle. Ce type d’activités en plein air, elle aurait pu le faire pendant des heures. Pendant que la formation navale changerait peut-être, si la Vice-Directrice du Cipher Pol 3 avait trouvé un moyen de contrer l’effet du canon en donnant des ordres que la Directrice Olsen relayeraient, Lidy comptait sur chacun pour réaliser ce qu’on lui avait demandé. Après tout, la réussite collective de cette réponse à l’incroyable puissance de leurs adversaire dépendait de la réussite individuelle de plusieurs d’entre eux.

©City pub
Spoiler:
 

Techniques:
 
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 654
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
447/500Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (447/500)
Berrys: 390.532.000 B
Mer 7 Juil - 19:08
Payback time




La bataille faisait rage. La Triade des Rire du Tao contre le Gouvernement Mondial. Les ombres contre la Justice avec un « J » majuscule. Aujourd’hui réunis pour cette opération de grande envergure, la finalité de cette guerre serait l’arrestation ou l’élimination d’un des plus gros réseaux cachés de l’histoire, une bonne fois pour toute. Via une flotte imposante, nous comptions montrer qui nous étions, mais pour une rare fois, l’ennemi ne se laissa nullement faire. Ce fut une résistance accrue qu’il nous offrit et cela se démontra bien rapidement.

Les moyens utilisés étaient fantaisistes si on oublie le fait qu’ici c’est Calm Belt et que donc les courants marins sont nuls. Quoi de mieux qu’une créature marine pour se déplacer en toute tranquillité ? Quoi qu’il en soit, malgré ces créatures pour se déplacer efficacement, cela n’allait en rien nous arrêter nous et nos effectifs nombreux ainsi que notre puissance de frappe exceptionnelle. Le réel danger était sans doute la mobilité ennemie ainsi et surtout que son navire géant avec son arme de destruction. Il nous fallait agir vite et surtout ne pas paniquer devant l’originalité ennemie. Au fond, peu importe les artifices, nous restons le gouvernement mondial. Qui que ce soit l’ennemi en face, nous n’avions guère le droit de flancher et aujourd’hui ne serait pas une exception.

C’est pour ça que je pris la décision de m’élever dans les airs pour m’avancer et canarder les ennemis à tour de rôle afin de montrer que nous sommes là. Quand je me mis à faire feu sur le premier navire – à savoir l’espèce de requin des Sea Hunter – une balle me fit quelque peu bouger. Je me devais de remercier ma prothèse et sa résistance, sans quoi j’aurais eu une main en moins… Grognant un peu, je me décidais à bouger tout en essayant de motiver les snipers censés nous protéger des autres ennemis.

« Ne relâchez en rien la pression sur eux… »

Donnant mes coordonnées sur le moment et l’impression de par où j’avais reçu la balle, j’espérais pouvoir donner de précieuses informations pour que la snippeuse puisse descendre cette autre personne. Malheureusement, il ne faut pas oublier qu’un vrai sniper ne reste pas immobile. En réalité, il se déplace la plupart du temps justement pour ne pas être repérable. C’est pourquoi je me devais de rester mobile et prudent lors de mes déplacements. Ces derniers étaient dictés par ma propre expérience jugeant ce qui serait évident ou non pour un sniper d’éviter ou non.
A ce moment-là, tandis que le requin nagerait plus à l’extérieur de la formation, le navire de guerre prévu pour l’occasion aurait déjà préparé sa manœuvre pour agir en conséquence. Les triples canons auraient pour cible l’animal en lui-même, difficilement loupable vu sa taille imposante. Toucher sa tête serait un must, mais le reste du corps serait tout aussi acceptable. D’autant plus qu’une fois de plus, Franklin recommencerait son bombardement ciblé en usant de la puissance de ses muscles. Le navire de guerre ciblait personnellement cette monture aquatique, bien décidé à la faire couler une bonne fois pour toute, horde ou non. Et d’ailleurs, pour répondre à cette surprise, des hommes furent dépêchés sur l’avant du navire pour leur tirer dessus autant que possible tandis qu’une énième personne se mit à « voler ». Alexander entrait aussi en action. Usant du kamisori et geppou pour rester dans les airs, celui-ci vint à couvrir ses jambes de haki de l’armement au cas où des poissons auraient pour idée de s’en prendre à lui, puis il fit pleuvoir une pluie de coups vers eux. Ses jambes semblaient se démultiplier tant ses coups étaient rapides. Ses lames d’airs perçantes pleuvaient et menaçaient de percer les requins qui se trouveraient sur leurs chemins. S’il y a bien une chose qui était sûre, c’est que personne ne coulerait ce navire sans que ses occupants se soient battus jusqu’au bout. Malgré la difficulté éprouvée, les hommes présents étaient bien dignes du « propriétaire » de ce navire pour cette opération : Taito nowaki. Ils se battaient donc sans regrets et donneraient jusqu’à leur dernier souffle s’il le fallait.

Tandis que je faisais feu ici et là sur divers ennemis, voilà que le second navire vint à m’accueillir avec plus de chaleur que ses comparses. En effet, quand je fus à portée d’eux et que j’allais tirer, voilà que des gatlings firent feu sur moi. Le rythme de tir était donc éreintant et si les premiers coups de feu purent être évités via un haki de l’observation maîtrisé, il me fallait viser avec un de mes canons pour tenter de mettre hors d’état de nuire leur triple canon frontal. Mais faire trop de choses à la fois était éreintant. Aussi, je me retrouvais presque acculé avec une seule solution pour me sortir de là et me créer l’ouverture dont j’avais besoin en théorie. Tendant un bras que je recouvrais de l’armement, je vins à souffler d’un coup et projeter une sorte de barrière qui bloqua devant moi les balles ainsi que les trois boulets qui m’étaient destinés m’évitant sans doute de gros dégâts. Cependant, il m’était impossible de tirer dans des conditions pareil … Mais quand les instructions de la Olsen arrivèrent … s’était une bonne chose. Ils voulaient en prendre le contrôle ? Soit cela me fait une chose de moins à faire. Hm ?

« Qu’est-ce … ?!!! »

C’est alors que je ressentis des voix s’approcher à toute vitesse et vu celle-ci, ce n’était pas pour me serrer la pince gentiment. Les armes lourdes retournant dans mon dos, il m’était impossible de faire efficacement appel à mon haki de l’armement avancé, alors j’usais de mon haki sur les zones les plus à risques d’être touchées ainsi que le tekkai move pour durcir ma peau au maximum tout en prenant aussi ma force de défense et attaque. Le but était de clairement encaisser cet assaut de cette chose qui se trouvait être un … oiseau ? Une sorte d’oiseau de grande envergure armurée semblait avoir vu le jour ici-même, rejoignant la troupe des animaux mobiles. Décidément, la Triade avait des moyens surprenants, mais ce n’était pas le moment de féliciter autrui. Encaissant la salve ennemie, pour ma part, je me devais de réagir et il était clair que si cet ennemi pouvait me tirer dessus, il pourrait tirer sur d’autres. Il me fallait m’occuper de lui en priorité.
Sortant mes griffes, les recouvrant de haki, je m’accrochais à un bout intérieur de son aile droite – ou gauche selon l’angle par lequel il approchait – pour alors rester contre lui. Il me faut agir vite et outre tout faire exploser, la cible la plus appropriée était l’articulation de son aile. C’est donc avec mes griffes et notamment celle de mon pied que je tentais de découper net sa partie de lui tout en m’accrochant à son corps et pour cause… Si cela fonctionnait, je me devrais de diriger sa chute où cela NOUS arrange ou au pire des cas le faire exploser dans les airs ! Telle était la mission.

En mer, les choses évoluaient à toute allure et après avoir reçu ses ordres, Violet vint à guetter l’arrivée de la fameuse tortue. Cette dernière qui avait fait bien des surprises. Ayant ordonnée qu’on dirige les canons vers le Sud, elle ne négligea en rien ses propres arrières ordonnant à des soldats de surveiller les alentours. Et quand enfin l’étrangeté marine pointa le bout de son nez, la demoiselle appliqua les ordres. La tête était sans doute la zone la plus difficile à atteindre et pour cause, une tortue pouvait sans doute cacher celle-ci… Comme le reste de son corps cela dit… Cependant les nageoires laissaient quatre fois plus d’options. Les nageoires avant servent généralement à diriger l’animal, alors que celles arrièrent permettent de la propulser. La tête serait une assurance de mise à mort, mais les chances étaient trop basses pour être tentées dès le début…

« Quand elle est dans votre ligne de mire, faites feu. Visez une nageoire avant et un arrière. On va l’handicaper durablement avec nos canons frontaux ! Snipers, Bazookas ou tout autres soldats pouvant faire de lourds dégâts à distance, mitraillez tant la tortue que son navire sur le dessus, il faut les empêcher d’intercepter nos tirs ! Quant aux autres, continuez de tirez sur les requins qui tentent de démonter la coque de notre navire !!!
Tenez vous prêt …. FEU !!! »


Et c’est ainsi qu’au minimum un navire fit cracher le feu sur le navire de Yuan Feng. Même Edo mettait du sien, envoyant des missiles sur les pattes avant de la tortue marine en tentant de détruire ses moyens de directions.

Dernier détail, mais la Olsen avait aussi ordonnée au passage à touts canons disponibles à portée de tirer sur l’oiseau dans le ciel afin d’éliminer au plus vite cette menace, en supposant que le Nowaki n’ait pas assez endommagée la bestiole comme ça.



Codage par Libella sur Graphiorum



pnj présents:
 

Résumé:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 458
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
67/350Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (67/350)
Berrys: 13.644.406.000 B
Colonel
Sam 10 Juil - 18:31


Le dernier rire du Tao




L’arc électrique du Seyfried s’était fait balayé par le tir de canon lumineux tel un simple fétus de paille. La maigre tentative de détournement s’était faite absorbée, tuée dans l’oeuf par une puissance bien supérieur à la sienne. Le verdict était sans appel, Logan n’était pas suffisamment fort que pour pouvoir influer sur la trajectoire de ce canon démentiel. S’acharner n’aurait pas de sens et il serait plus utile ailleurs. Le colonel de la division scientifique avait commis une erreur mais le plus punissable serait de s’acharner dans cette voie.

Rapidement, Logan était retourné sur le pont du navire qu’il commandait. Les instructions de Lidy lui étaient parvenues clairement. Une rapide observation de la situation témoignait effectivement que la cible principal qui devait être le centre de feu de l’aile droite était le requin-bateau. L’appel de ses semblables était une donnée importante à prendre en compte. Ces petits requins ne représentaient pas une puissance de frappe particulièrement conséquente mais leur nombre et agissement donnait une composante urgente à la bataille. Si la marine se laissait déborder, ils n’en sortiraient pas victorieux.

“Concentré vos tires sur le requin-bateau. Tous vos tires.”

Il fit une brève pause come pour évaluer la situation et ajouta à voix légèrement plus basse quelques mots.

“Nous devons absolument descendre ce truc.”

Et pourtant, la lame qui s’était plantée dans le corps de l’animal avait fendu le coeur du colonel. Aussi puissant soit-il, le Sea-Eater n’était finalement qu’un object parfaitement dressé au service de sa maitresse. Tristement, la pitié n’avait pas sa place sur ce champ de bataille. Logan avait pour mission de ramener une embarcation de la triade… La tâche s’avérait compliquée.

“Nikiti, occupe toi de coordonner le feu, prends aussi le commandement des bateaux qui nous entourent pour maximiser la force de frappe.”

Depuis sa prochaine position, Logan ne pourrait s’en charger lui-même. Nikiti était la plus à même de s’en charger au vu de son grade de colonel. Qui plus est, ses compétences étaient focalisées sur le corps à corps, elle était donc limitée actuellement lors de la bataille navale.


Approchant du pont droit de l’embarcation pour toiser l’animal de toute sa hauteur, Logan avait repris forme monstrueuse. A l’instar de Taito, Logan s’était une nouvelle fois envolé. Cependant, il n’avait pas plongé vers l’avant, souhaitant éviter de se retrouver sous les feux des projecteurs comme son homologue. Le Seyfried s’était dirigé rapidement vers la droite en s’élevant suffisamment que pour ne pas être à portée des requin sans pour autant trop se démarquer.

Déjà, les boulets de canons commençaient à fuser en direction de l’animal. Les premiers tirs étaient des tirs de sommation qui avait un but offensif certes, mais surtout un but d’un minimum de diversion. Le but de cette première salve de tirs était de viser le requin-bateau pour le forcer à se protéger sans pour autant le pousser à plonger dans les abysses.

De son côté, Logan avait préparé une offensive bien plus dangereuse. Cet animal, aussi résistant soit-il était une cible toute désignée pour sa foudre. A l’instar du Rairyu, le Seyfried avait canalisé entre ses deux mains une masse d’électricité pure et condensée. Un véritable boulet de canon fait uniquement d’énergie prêt à électrifié jusque’à l’os chacune de ses cibles. Sans plus de cérémonie, le colonel de la division scientifique tira. Peut être que le Seyfried pourrait avoir quelques petits requins par la même occasion mais ce n’était que du bonus.

Le boulet de foudre sembla manquer sa cible. En effet, celui-ci avait été tiré proche du requin mais à quelques mètres de son corps. Le colonel Seyfried avait-il purement et simplement raté sa cible ? Absolument pas. Le principe de cette manoeuvre était très clair, éviter que le requin ne puisse se protéger grâce à son haki de l’armement et répondre la décharge dans l’eau pour le toucher dans son intégralité et contourner les plaques de haki.

Pendant ce temps, la force de feu des 3 bâtiment fut maximale. Les boulets pleuvaient littéralement sur l’animal. Enchainer par une attaque de masse avait semblé être la meilleure stratégie, l’animal n’était surement pas capable de recouvrir l’entièreté de son corps de plaque de Haki et il serait sans doute sonné par la décharge électrique qu’il aurait subi. Ce n’était tout de même probablement qu’une question de temps avant de voir celui-ci plonger dans les abysses. L’animal ne serait sans doute pas vaincu aussi facilement.

Logan avait activé son haki de l’observation pour détecter l’animal. La porté de son fluide n’était pas démesurée comme certain, mais s’il avait l’occasion de pressentir les déplacements de l’ennemi, il devait en profiter. Logan était géographiquement le plus à même d’atteindre l’éperon rocheux de l’île et le seul obstacle était le Sea Eater. Les plans les plus simples étaient parfois les plus efficaces.






PNJ présents :

- Minerva lvl 36
- Sol lvl 30
- Ciel lvl 30
- Nikiti lvl 30

Techniques utilisées :

Forme puissante - monstre - foudre - attaque - lvl 26 : Parfaitement proportionné, ce monstre est taillé pour le combat. Ses muscles sont puissants et rapides sans pour autant le rendre trop lourd. Ses griffes sont acérées et il possède des pointes aiguisées à l’arrière des talons et des coudes. Deux longues ailes membraneuses se déploient dans son dos, elles aussi armées de pointes sur leurs extrémités, et sa queue est préhensile en plus de dissimuler un dard dans la fourrure qui la termine. De cornes gargantuesques ornent le sommet de sa tête et sa bouche s’étire en une rangée de dents aussi tranchante que des rasoirs. Ce monstre peut générer une certaine quantité d’électricité et s’en sert pour terrasser ses adversaires. Attention cependant, user de ses pouvoirs en trop grande quantité finit par le bruler. (L'intensité du foudroiement est proportionnel à la différence entre son niveau et celui de l'ennemi.)

Canon de foudre - lvl 34 : Logan créer une balle de foudre très concentrée de la taille d’un énorme boulet de canon qu’il tire en direction de l’ennemi à la vitesse de la foudre.

_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 12 Juil - 2:49



Le Dernier Rire du Tao 00002312

Le Dernier Rire du Tao Marine23
Jacob Sherdock "Kōwan jimusho"
Capitaine du "Rogue One"

Le glas se préparait à sonner. Les premiers boulets couverts de pétroles furent interceptés quand tout le monde s’élança à l’assaut du Rogue One. Belladone se dirigea vers les triples canons de proue et chercha une autre entrée que leurs extrémités fumantes et chaudes dans l’optique de remontez jusqu’aux canonniers les éliminez. Malheureusement, seul le pont inférieur permettait de pénétrer les sphères pivotante dans lesquels coulissaient les trois canons qui eux pouvaient individuellement seulement monté et descendre, la combinaison des deux offrant un champ de tir de 120° à 140°, aller plus loin risquant de faire feu sur le cuirassé lui même. Les triples canons du Rogue One avaient été adapté pour pouvoir tirer du feu grégeois comme l’avait prouvé leur mur de flammes. Et tandis que l’agent d’élite du Cipher Pol 7 se faisait catapulter et que Toru débarquer sur le pont principal, c’est ce que les canonniers comptaient faire pour embraser le cuirassé à la tête de la flotte. Ainsi, ce n’est pas face à des boulets que l'équipage du navire de Lidy lutterait, ce fut une substance poisseuse qui fut projeter tel un geyser. La substance jaillit, le feu grégeois prenant feu en percutant l’eau aux pieds de la coque du vaisseau de Lidy, quelques instants avant que l'embrasement vienne s’écraser sur le granit marin. Le feu déferlerait, s’étendant tout le long de la substance dans la seule optique de remonter jusqu’au pont.

Pendant ce temps, Toru amena quelques agents avec lui sur le pont du Rogue One qui se transforma rapidement en un champ de bataille. Les agents semblaient prendre le dessus, mais c’étaient sans compter sur l’intervention de l’ex contre-amiral. Passant par-dessus une rambarde, il se laissa chuter droit vers le plancher et se redressa en pointant Toru de son sabre d’officier de la Marine. Des flammes apparurent sur l’acier, faisant apparaître la puissance de son Tranche-Feu qu’il avait enfin pu terminer de mettre au point après s’être adonné à l’entrainement, son passé bureaucrate derrière lui. Un duel s’engagea donc ici à quelques mètres de celui du second.

Le Dernier Rire du Tao Agent_36Le Dernier Rire du Tao Agent_21
Agent d'élite Victarion Endogram, Jaume Jimenez "Kujaku no hane"
Agent d'élite du CP7, Second du Rogue One

Victarion atterris avec lourdeur sur le Rogue One, ayant user du tekkai pour ne pas se prendre trop de dégâts à l'impact.

-Depuis le temps que j'ai envie de t'étriper.

Jaume jaillit en un vif soru pour planter de son shigan l'épaule de l'Endrogam qui fit volte-face en envoyant un rankyaku qu'esquiva d'un kami-e l'ancien agent d'élite du Cipher Pol 8 avant de couvrir son bras de haki de l'armement et de tenter un jugon en direction de la jambe de Victarion qui contra via un tekkai. Ils échangèrent un regard, l'un montrant ses dents pointus tandis que le souvenir de son frère mort remontait à l'esprit de l'agent d'élite du Cipher Pol 7.

Le Dernier Rire du Tao Sjjw
Billy Green "La Stratège Invaincue"
Vice-directrice du Cipher Pol 3

-Mais pourquoi il y a des changements météorologiques en plein Calm Belt... NON ! hurla alors Billy en changeant son visage de direction et en comprenant ce que venait d'oser réaliser Ghetis Archer.

Si elle aurait pu remporter stratégiquement chacune de ses batailles en s'y focalisant à 100%, la Green était dispersé entre les trois terrains et devait conseiller les agents sur place en plus de Lidy et Ayana Hime, un travail titanesque qu'elle tentait tant bien que mal de faire. Si le pouvoir météorologique d'une protagoniste inattendue était simplement perturbant alors qu'elle devait trouver un moyen de demander à au moins un des vice-amiraux de débarquer en renfort face à Betelgeuse tandis qu'il n'était pas encore clair que quelqu'un l'affrontait, la mort de Cocyte la stoppa dans son élan et était un cran plus effrayant. L'Archer voulait déclarer la guerre à Erika sans en avoir avertit quiconque ? Elle devait absolument faire parvenir un message immédiatement aux Cinq Etoiles. C'était primordiale. Son visage se crispa en rapportant alors son visage vers l'escaméra du navire de Lidy. La situation n'était pas au mieux mais les décisions de la Olsen étaient judicieux bien que parfois téméraire et optimistes. Elle ouvrit la bouche pour parler .

-Faites attention à ce qu'il ne vous tire pas cette substance qui s'embrase toute seule sur votre navire, eut-elle le temps de lâcher, une vingtaine de secondes avant que cela n'ait lieu alors même que Lidy était en train de donner des ordres, tout en s'emparant d'un surligneur orange, ce qu'elle avait de plus proche, pour écrire en grand sur une feuille que Kurohebi avait tué Cocyte.

Billy avait l'habitude d'être maîtresse de la situation... Elle avait surestimé sa capacité à gérer trois opérations en simultané et maintenant se rajouter l'envoi de messages. Son cerveau était mobilisé sur pleins de sujet. Le meilleur moyen pour qu'elle se montre pertinente désormais était de se focaliser pendant quelques instants sur une situation précise pour donner un conseil précis... En somme, il valait mieux pour Lidy qu'elle demande ouvertement des avis plutôt que d'attendre d'en recevoir.

-Et merde, lança la Green pour elle même en enfournant un chewing gum dans sa bouche pour essayer de canaliser son stress en mâchant.

Si elle perdait pied, ce serait la fin pour de multiples vies. Elle rouvrit les communications et s'adressa aux capitaines de moyens et petits vaisseaux de l'escadre de la Olsen pour leur transmettre des conseils de manoeuvres à adopter avant de revenir vers Lidy.

-Un tir continue est une possibilité à ne pas négligez, mais cette position pourrait être uniquement la préparation à une suivante. Si cette arme de destruction massive peut faire autre chose que tirait un unique rayon destructeur, il nous faut nous attendre au pire. S'il actionne un tir continue, il faut absolument se mettre dans la trajectoire des navires de la Triade pour qu'il soit obligé de tirer sur ses alliés afin de nous toucher. Exploitaient également le mur de feu qui doit cacher sa visibilité. Une fois le tir passé, nous pourront considérer la proposition de La Vauguyon pour passer ces murailles de flammes en sacrifiant un navire moyen, mais si la bataille est trop intense s'en privé pourrait être très mauvais à terme. Notre nombre et notre puissance de feu est notre avantage sur eux.

Le Dernier Rire du Tao 002_315

Le Dernier Rire du Tao Hll7610
Alfroad Stramburk
Capitaine du Steam Bird

Lorsque Taito rattrapa le Steam Bird, toute l'armure de bois gita et Alfroad comprit immédiatement qu'il y avait un problème. Perçant rapidement la coque de bois grâce à ses habilités animales, l'ancien vice-amiral s'activa à trancher progressivement l'articulation tandis que les cris de la créature s'élevait. Le Stramburk en profita pour sortir les petits canons qui se trouvaient juste au dessus de l'articulation de l'aile justement. Si par la combinaison de ses aptitudes le directeur du Cipher Pol 5 parvenait à résister à ces tirs, Alfroad cesserait au bout du cinquième et soupirerait avant de s'enfoncer dans son siège alors qu'il verrait les boulets tirés par les navires en contre-bas s'élever dans sa direction.

-C'est donc ici que ça se termine. Désolé chérie...

Tirant sur une manivelle, Stramburk ferma les yeux. Il aurait aimé pouvoir montrer davantage ce que le Steam Bird avait dans le ventre, mais il était malheureusement tombé sur un adversaire de taille contre qui l'oiseau était trop grand pour lutter efficacement. Il n'eut pas le temps de venir adresser un dernier baiser à cet oiseau femelle magnifique qui était l'amour de sa vie... Les bombes embarqués et devant servir au bombardement explosèrent alors, la puissance de la déflagration venant à la rencontre du Nowaki. Les flammes se répandraient dans la voûte céleste avant que la carcasse calciné de commence à tombé à pic en direction de la mer, quelque part entre l'aile ouest de l'escadre gouvernementale et le mur de flammes ouest.



Le Dernier Rire du Tao 002_415
Le Dernier Rire du Tao 002_612

Le Dernier Rire du Tao Tr210Le Dernier Rire du Tao 01tr10
Océana et Océane "les Sea's'ters"
Capitaines du "Sea Eater" et du "Sea Hunter"

Ceux qui tentaient de tirer sur les requins à l'aide de simple fusils ne toucheraient aucune cible. Arrivés des profondeurs, les animaux marins étaient venir directement en dessous de la coque et n'étaient donc pas visible depuis le pont d'un navire en lui même. Il fallait tirer sur ceux qui s'acharnaient sur les navires voisins en priant pour que l'eau ne dévie pas trop les projectiles dans l'eau. Le sang s'échappa de l'épiderme de certains, mais cela ne fut pas suffisant. Les rankyaku, qui eux aussi ne pouvaient pas atteindre ceux qui s'occupaient de leur propre navire à moins d'user de geppou pour s'éloigner de celui-ci et prendre le risque de s'exposer aux snipers, quand à eux furent pour la plupart arrêté et détourné par les mètres d'eau à franchit, le tranchant trop ralentit. Mais quelques uns fauchèrent des vies ou blessèrent des animaux. À l'échelle de toute la flotte, c'est une quarantaine de requins qui furent rapidement éliminés, Alexander s'étant montré particulièrement efficace à ce sujet. Cependant c'est Zick qui eut la palme avec dix à lui seul. Les plaques en granit marin couvrant la quille des navires purent cependant être arrachés, surtout ceux des embarcations moyennes et petites qui ne disposaient pas d'équipages aussi forts que ceux des cuirassés pour gérer leurs problèmes.

Le Sea Eater de son côté fila vers sa cible, sa tête couverte de haki de l'armement pour se protéger des tirs. Il encaissa ainsi les boulets de sommations qui ne semblaient pas avoir été tirer avec les redoutables triples canons. Le boulet de foudre frappa alors l'eau et stoppa l'immense créature aquatique qui se retrouva paralysé durant plusieurs secondes, mais qui continuait sa course grâce à la vitesse déjà engrangé bien que celle-ci diminuait mètre après mètre. Logan avait fait le choix de se concentrer sur l'immense monstre et avait ainsi laisser les requins dévoreurs de coques grandement avancé dans leur tâche pour extraire le doublage en granit marin de son cuirassé. Si les monstres de Calm Belt sentaient la présence de navires, c'était certainement celui là qui serait le premier à avoir été repéré. Les trois bâtiments firent feu commun sur la créature qui ne pouvait plus se protéger grâce à son fluide sous cet état, cependant l'équipage qui était à bord du navire qui le chevauchait s'élancèrent dans les airs, la Sea's'ter à leur tête katanas sorties, pour couper le maximum de boulets. Des explosions se produisirent dans les airs, mais des projectiles touchèrent malgré tout l'épiderme de la créature, ravivant ses sens dans cette douleur incommensurable, des brûlures de ces terribles boulets l'extrayant de sa paralysie. Déployant son tranche-eau, Océana chercha alors à détourner les boulets qui suivraient de leur trajectoire tandis que son animal se dirigeait tout droit vers le cuirassé en ouvrant sa bouche, visage toujours couvert de haki, afin de refermer sa gueule sur l'imposant navire de guerre et ainsi l'éventrer.

-Déclenchez l'abordage dès que nous serons à porté ! beugla Océana dans la frénésie de ses lames d'eau.

De son côté, Océane avait fort à faire également. Tandis que le Sea Hunter tentait tant bien que mal d'esquiver les tirs des deux triples canons tournés vers lui grâce à son fluide perceptif, certains d'entre eux touchèrent leur but malgré tout et le ralentir dans son approche tout en déclenchant des douleurs attroces de part les brûlures qui en découlaient. De son côté, la Sea's'ter s'occupait d'empêcher les assauts de Franklin d'arriver à leur objectif. Usant de ses capacités de lanceuse de couteaux, elle enverrait ses fameuses dagues attachés à des grenades à la rencontre des projectiles adverses pour les faire exploser en plein vol. Elle attendait avec impatience le moment de grimper à l'assaut du cuirassé, mais elle savait que plus le Sea Hunter se rapprocherait, plus l'ennemi aurait de facilité à le toucher. C'était donc à elle de faire au mieux pour le préserver en lançant encore davantage de projectiles contre ceux de l'ennemi avant que le carcharodon géant ne puis éventrer le navire de guerre.

Le Dernier Rire du Tao Cdp2110
Shayna Martinez
Elève de Nar Brickson

Le duel de haut niveau entre Elria Shiva et Nar Brickson se poursuivait comme l'indiquait la pluie de tir et les balles spéciales employés, allant des balles explosives aux fumigènes. De son côté, Shayna lâcha le Nowaki et se concentra sur la flotte. Elle était contrainte de prendre son temps pour viser correctement et profita qu'Alexander s'envole pour lancer une pluie de rankyaku pour lui tirer une balle en pleine tête. La prochaine cible serait Toru qui se battait contre le capitaine du Rogue One, mais Shayna prendrait bien trente seconde pour ajuster une nouvelle fois son tir.



Le Dernier Rire du Tao 002_714

Le Dernier Rire du Tao Pirate59
Macaria Tenryon
Capitaine de l'"Imprenable"

-On dirait qu'un navire tente de s'échapper par l'est. Si nous le prenions en chasse ?

Un sourire aux lèvres, Macaria lança son vaisseau à la poursuite du navire chargé de contourner l'île afin de vérifier que le patron de la Triade n'use pas d'un moyen secret pour s'enfuir.

-Mais les ordres capitaine ?

-On changera de cap si vraiment ça va mal, mais tu vois qu'ils sont toujours pris dans l'étau des requins là.


La Tenryon observait le spectacle de loin et avait hâte de fondre sur ce petit navire qui s'aventurait seul à l'ouest. D'ailleurs, étant donné que la Olsen pourrait avoir du mal à noter cette information, la voix de Green résonnerait dans l'oreillette pour lui expliquer que le navire de reconnaissance était en danger et qu'Elria devait prendre l'ascendant sur son adversaire pour pouvoir couvrir ce bateau exposé.

Le Dernier Rire du Tao 002_512

Le Dernier Rire du Tao Pirate56
Yuan Feng "Le Feu du Tao"
Capitaine du "Troisième Œil"

Observant le cuirassé pivoté pour exposer ses terribles canons en direction du sud, le Feng se satisfaisait de la situation. La formation était rompue. Les navires, empêtrés dans l’étau des carcharodons géants qui faisaient se refermer l’escadre sur elle-même, se réorganiser dans la précipitation pour retrouver un placement plus ou moins correct tout en avançant tandis que le vaisseau de Violet se retrouvait à la traine à attendre l’arrivée de l’adversaire. C’était beaucoup mieux que pouvoir faucher quelques petits rafiots au fond non ? Le Rairyu pourrait faire son office ainsi, c’était bien mieux que si cette attaque si avait porté ses fruits. Les Sea’s’ters ne seraient guère ravie et s’engueuleraient certainement avec lui, mais c’était pour le bien du plan. Usant de son haki de l’observation, la tortue su relâcher le fluide offensif qui couvrait son crâne pour couvrir ses nageoirs visés. Des boulets touchèrent et la puissance de feu des triples canons était tel que même les plaques noires ne suffisaient pas à protéger totalement des dégâts de ces projectiles, mais le reste fut plus ou moins absorbé tandis que l’animal marin s’enfonçait à nouveau pour disparaître dans les eaux. Ce cuirassé, dirigé par Violet, ne serait peut-être pas dans le rayon, mais ce n’était pas le plus important. Il envoya le signal qu’attendait son comparse alors que le Troisième Œil regagnait les profondeurs, observant l’escadre depuis plusieurs dizaines de mètres sous la surface.

Le Dernier Rire du Tao 000084

Le Dernier Rire du Tao Pirate57
Zagreus Tenryon
Capitaine du "Rairyū"

-Tant pis pour la poiscaille, lâcha Zagreus qui avait eu l'accord du chef de leur flotte. Faites feu...

La tête du dragon bascula encore davantage et passa de l'horizontal à se diriger vers le ciel. Le tir partit dans un grincement monstrueux, l'espace semblant se déformer et le monde s'écrouler sous la puissance de cette arme démoniaque.

-Ils tentent un tir en parabole ?! s'interrogea Billy.

C'est alors qu'à bien mille mètres dans les airs au-dessus de la flotte gouvernementale, la colonne d'électricité explosa. Un sourire carnassier orna les lèvres du Tenryon qui voulait si les Cipher Pol apprécieraient sa surprise.

-Cela m'a pris plusieurs mois pour trouver les réglages pour effectuer correctement ce tir. Amusez-vous bien.

-Essayez de vous mettre à couvert !
s'exclama la vice-directrice du Cipher Pol 3 en comprenant ce qui allait se passer.

Du firmament chuta alors une pluie particulière. Ce n'était pas des gouttes d'eau, mais de véritables lances de foudre qui s'abattaient sur la majorité de la flotte qui était rassemblé autour de l'axe centrale de l'étrave de la Olsen qui elle aussi était exposé. La puissance concentré dans ces javelots électriques vint faucher les vies de moultes requins dans l'eau, mais mettrait fin à l'existence de moultes marins qui serait foudroyer par ces projectiles sans consistance. Le Rairyu revêtait une monstruosité encore plus terrible qu'auparavant. Cachait-il encore d'autres surprises alors même qu'il était la cause directe des plus terribles pertes que la flotte gouvernementale avait pu subir depuis le début de la bataille ?




Résumé :
-Tous : Vous blessez les deux requins géants et l'oiseau géant se suicide pour essayer d'emporter Taito avec lui. Le canon foudroyant tire vers le ciel et une pluie de lances de foudre s'abat sur toute la zone jaune sur la carte de la bataille navale.

-Lidy : Belladone brûle. Le combat sur le Rogue One commence (combat qui passe en arrière plan). Tu peux sentir que Green a du mal à garder les pieds sur terre en devant gérer les trois batailles en parallèle et elle te donne quelques indications.

-Taito : Le mec à bord tente de te tirer des petits boulets dessus, que tu peux réussir à encaisser grâce à tes capacités à priori. L'oiseau géant joue ensuite les kamikaze est les bombes qu'il embarque sont déclenchés. Tu te prends la déflagration en pleine poire. -Ton cuirassé blesse le Sea Hunter, mais la Sea's'ter empêche les attaques de Franklin d'aboutir. -Le cuirassé de Violet fait quelques dégâts, mais la tortue est parvenu à se protéger aux nageoires visés avant de redescendre dans les eaux pour disparaître à nouveau.

-Logan : Tu permets de faire des dégâts au Sea Eater, mais la Sea's'ter t'embête. Ta coque en granit marin est la plus atteinte par les requins mangeurs de coque, mais peut-être est il déjà trop tard ?

Carte de l'île :
 

Carte de bataille navale :
 

Liste de PNJs :

Triade :
-Horatio Quing lvl ?? primé à 900.000.000 B
-Barbaros lvl ?? primé à 450.000.000 B.
-Graveclaw Ravengard lvl ?? primé à 211.000.000 B.

-Nar Brickson lvl 42
-Shayna Martinez lvl 37

Pirates de Calm Belt
-Yuan Feng lvl ??
-Zagreus Tenryon lvl ??
-Macaria Tenryon lvl ??
-Océana lvl 37
-Océane lvl 37
-Yah'kat Vara lvl 32
-Jacob Sherdock lvl lvl 35 Haki de l'observation
-Jaume Jimenez lvl 30 Haki de l'armement
-Alfroad Stramburk lvl 15

-La Tortue Géante du Troisième Œil lvl 43 Haki de l'armement, Haki de l'observation
-Le Requin Sea Eater lvl 41 Haki de l'armement
-Le Requin Sea Hunter lvl 41 Haki de l'observation
-La Horde de Requins Mangeurs de Coque lvl 20 à 34
-L'Oiseau Steam Bird lvl 37
-Le Phoque Géant de l'Imprenable lvl ??

Gouvernement Mondial :
-Billy Green lvl 14 [à distance]
-Elria Shiva lvl 45
-Alexandrin La Vauguyon lvl 12 [responsable des CP1]
-Victarion Endogram lvl 32 [responsable des CP7]
-Jila Strigon lvl 27 [responsable des CP4]
-Névassa lvl 27 [responsable des CP2]
-Lieutenant Zytrus Zaka Zufon lvl 20
-Lieutenant Jérémiah Vanhenberg lvl 20
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 685
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
57/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
787/1250Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (787/1250)
Berrys: 3.808.699.300 B
Mer 14 Juil - 21:00

Le Dernier Rire du Tao [4]


Des dizaines de choses se déroulaient en même temps, et Lidy regrettait de ne pas avoir plusieurs consciences pour traiter toutes les informations. Elle était aidée par son fruit, mais ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait gérer à elle toute seule. Enfin, cette pensée elle ne l’aurait que plus tard, car pour l’instant les regrets n’avaient pas la place dans cette situation. La jeune femme ne pouvait pas tout envisager, et si d’autres auraient certainement mieux fait le job qu’elle, elle ne s’en formalisait que dans les pertes que son effectif global subissait. Être maîtresse de la situation était encore une fois quelque chose qu’elle n’avait pas prévu, elle devait soit forcer le passage, soit prendre le contrôle de la bataille navale… Ou essayer de faire un entredeux, ce qui semblait de toutes les manières être obligatoire dans la situation actuelle.

Lisant dans Elria après avoir reçu l’indication de la Green sur le phoque qui s’en allait vers leur éclaireur, elle comprit que le problème de la snipeuse était qu’elle ne pouvait, en protégeant les navires, pas prendre le contrôle de la situation. Il lui fallait une aide, quelqu’un de compétent, et non pas un agent qui aurait des difficultés à gérer cela. Tout le monde était occupé, à l’exception de Violet Nowaki dont l’ennemi commençait sa descente, et de Taito Nowaki qui venait de faire exploser l’oiseau en plein vol, réalisant avec brio la mission qui lui avait été confié… Et par chance, il semblait encore vivant.

Et soudain, la Vice-Directrice du Cipher Pol 3 réalisa. Elle réalisa le plan de leur ennemi, ce plan qu’elle ne pouvait prédire, ce plan qui était de toute évidence le résultat d’une technologie digne de la Section Scientifique. Faisant preuve de sang-froid, la Olsen hurla avec un ton déterminé :

- A COUVERT ! TOUT DE SUITE !

La plupart des agents comprendraient immédiatement et se mettraient à l’abri, tandis que Zick, à l’approche d’un des navires moyens, utiliserait son tranche-foudre pour éliminer les rayons qui menaçaient ses coéquipiers, essayant de sauver ceux qui se trouvaient dans son champ d’action. Ce serait de nouvelles vies gouvernementales qui s’éteindraient, mais ce n’était pas ce qui retint l’attention de Lidy à cet instant-là.

En effet, elle avait d’autres choses à penser. S’étant saisi d’Alexandrin, elle l’avait simplement trimballé en assurant contre elle sa stabilité pour éviter qu’il ne se prenne un rayon, les esquivant sans problèmes. Ses lames d’air viendraient bientôt empêcher le liquide d’atteindre immédiatement le navire, tout en continuant à arrêter les tirs du Krill. Elle continuait à être multitâche, même s’il fallait avouer qu’elle faisait semblant d’être légèrement mise en difficulté – alors que ce n’était qu’une promenade de santé pour elle, bien qu’elle ne puisse en réalité pas en faire plus sans déployer une force dévastatrice… Ou du moins, en théorie, car elle n’était pas une déesse.

- Alexandrin, redonnez la vue à Green, ordonna-t-elle en constatant qu’un certain nombre d’escarméras avaient été détruits. Directeur Nowaki, les tirs dispersés empêchent Elria de se concentrer sur sa cible, occupez-vous de l’aider. Elria, une fois que vous aurez la situation sous contrôle, empêchez l’ennemi qui se déplace à l’est d’abattre notre éclaireur. Unité éclaireur, un ennemi s’approche de vous, contournez-la au besoin, ou attirez là si elle continue vers vous en vous éloignant ou en faisant le tour si Elria vous demande de l’attirer d’une autre manière. N’engagez pas le combat. Colonelle Nowaki, protégez nos positions et réagissez immédiatement si la tortue agit. De notre côté, utilisez les canons latéraux inutilisés pour prévenir l'apparition de la tortue. Utilisez les navires ennemis pour vous protéger du canon de foudre en vous alignant.

Elle observa à présent l’autre situation, maintenant que les ordres généraux étaient donnés. Elle-même pouvait empêcher le navire de prendre feu, tant que Belladone n’avait pas empêché l’ennemi de tirer avec ses triples canon. Toru continuait d’affronter le Contre-Amiral dans un tumulte qui lui était digne, détruisant sans vergogne une partie du pont et bougeant sans cesse, et si Belladone avait fini sa mission elle aurait pour ordre de l’aider à l’éliminer avant de se concentrer sur les derniers mercenaires à bord.

- Nous allons sacrifier un navire moyen pour passer le mur de feu, statua avec peine la Olsen en pensant au comptable du Cipher Pol 6 qui allait très certainement en pleurer et la maudire sur dix générations. Profitons de l’interlude avant le prochain tir de foudre pour avancer dans la manœuvre sans rester collés, mais à portée de canon pour éviter que la tortue ne puisse s’en tirer. D’ailleurs, le système de contrôle est dans le pilier, il est épais cependant, adressa ultimement Lidy en aparté à la Vice-Directrice du Cipher Pol 3.

Elle donnait une information en ayant fait le lien grâce aux différents souvenirs dans son esprit et pesta en voyant que le feu grégeois commençait à venir sur le navire.

- Utilisez les canons pour tirer dans l’eau et surélever l’eau pour empêcher les feus grégeois de se répandre, lança Lidy en transmettant les recommandations de la Green. Nous allons commencer à organiser les unités terrestres. Ecoutez bien les ordres, commanda-t-elle en ordonnant ainsi aux troupes de rejoindre leurs nouvelles positions en suivant les instructions de la stratège, couvrant si le feu grégeois était maîtrisé les déplacements des snipers et du Krill grâce à son Haki de l’Observation Avancé qui lui permettait de réagir aux balles de sniper.

Ainsi, les unités concernées devraient se déplacer vers un des navires moyens et des navires petits tout en prenant position. Les personnes concernées devaient se déplacer dans la limite de leurs possibilités, et Mizuki Tozoru devrait rejoindre leur position pour protéger Alexander. Belladone Grimm, de son côté, devrait rapidement avorter l’aide sur le Rogue One après avoir donné un rapide coup de main à Toru et finit de désarmer l’un des triples canons. Les agents d’élite n’étaient certes pas livrés à eux-mêmes mais l’objectif était la capture ou l’élimination du leader de la Triade, pas la victoire absolue dans la bataille navale. Elle se terminerait bien assez tôt quand le leader ennemi serait tombé. Le commandement reviendrait donc à Elria, en coopération avec Alexandrin La Vauguyon.

©City pub
Spoiler:
 

Techniques:
 

Liste des unités:
 
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 654
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
447/500Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (447/500)
Berrys: 390.532.000 B
Sam 17 Juil - 1:12
Payback time




Le combat aérien avait de quoi promettre un beau spectacle, mais celui-ci fut de courte durée.  En effet, devant mon assaut, visiblement, le pilote décida de mettre son grain de sel en me mitraillant à quasiment bout portant. Contrant en usant d’une solide défense faite de tekkai, haki de l’armement et une peau écailleuse de base résistante, je forçais l’homme à être immédiatement repoussé dans ses derniers retranchements. Cependant, à acculer l’adversaire de la sorte, je ne m’attendais pas à ce qu’il arrive à un extrême de la sorte. En effet, celui-ci sembla activer un ou divers leviers et mes sens se mirent en alerte. Mon haki de l’observation fut d’une grande aide pour le coup, car avec son masque il m’était impossible de lire sur ses lèvres. Et tirer un levier n’affirme en rien ce qui va advenir… Il est clair que sans haki, je n’aurais jamais pu deviner ce qui allait se passer, ou du moins l’ampleur du danger qui allait se présenter à moi.

De ce fait, pour tout spectateur, ce serait une explosion en bonne et due forme qui aurait lieu. Un véritable feu d’artifice dans les airs qui n’aurait aucune incidence sur mes compagnons en contre-bas. Sauf peut-être la chute de quelques bouts de bois et de restes de carcasses de l’oiseau et son propriétaire. Mais de mon côté, ce fut une autre histoire. En effet, je du mobiliser une grande réserve de mon « haki de l’armement » pour utiliser une technique que je jugeais de « dernier recours ». En effet, mon haki avancé me permet clairement de créer une sorte de bouclier et l’entraînement m’avait même permis de « modeler » celle-ci légèrement. Bien entendu, plus le bouclier était grand et complexe, plus fragile il était. Cependant, il y a des fois où un simple « mur » ne suffit pas et c’est pourquoi j’ai pensé à une technique me permettant de contrer quasiment la plupart des assauts provenant de diverses directions. Cependant, il y avait des risques… Plus le bouclier s’étend et plus il faiblit de ce fait, tout est question de « timing » dans ce genre de cas.
C’est donc lors de l’explosion, un poil avant que j’aie déployé mon bouclier total. Émanant de l’entièreté de mon corps, cette barrière eu pour objectif de me protéger de cette explosion. Cependant, la technique a besoin de plus de maîtrise et donc, malgré mon timing et mes efforts, ce sont belles et bien des brûlures qui viendraient orner ma peau – en plus de foutre en l’air un charmant costume du cipher pol – mais le résultat était le suivant : je suis vivant.

Sonné quelques instants, mais conscient, je profitais d’un manteau de poussière imposant pour ne pas être théoriquement embêté par un sniper quelconque ou autre. Une fois de nouveau sur pied, je vins à vérifier rapidement mes capacités motrices. Plus de peur que de mal ! Mais pas le temps de se réjouir, il me fallait reprendre le dessus avec la fin de cet ennemi. Cela fait un adversaire en moins à gérer et avouons-le, un ennemi dans le ciel, c’est un réel désavantage lors d’une bataille navale. Si la fin de ce dernier était tragique, cela reste une « bonne nouvelle » pour les hommes de notre camp.

La Olsen – d’une manière qui m’échappait – fit sa rabat-joie, me parlant et confirmant donc ma survie. Sans doute un haki de l’observation plus que bien entraîné… Quoi qu’il en soit, ses ordres furent clairs et je me devais de me mettre au travail. Visiblement, notre « sniper » avait du mal à assurer nos arrières ET éliminer les ennemis. Pour ma part, j’aurais préféré pouvoir aider les miens pour nous libérer un flanc, mais les ordres sont les ordres. Chaque chose en son temps et si aider un rapace de chasseur de prime ne m’enchantait guère, il en va de la survie de bien des gens. Je me devais de mettre de côté mes humeurs et agir comme je l’ai toujours fait : pour le bien de tous et de la justice !

Ainsi, sortant du nuage de fumée - après l’assaut du tir du navire chaotique - qui se dissipait dans les airs, je vins à officialiser le fait que je n’étais pas mort malgré l’explosion plutôt impressionnante. Malgré quelques blessures qui se résument à des brûlures superficielles – en apparence – je ne comptais pas faire une pause. L’heure est à la bataille et je comptais bien le signer de ma marque ! Il nous fallait donc nous sortir de cet embarras alors autant le faire le plus vite possible !

« Elria…. Pouvez-vous me signaler par où arrivent les tirs ennemis ? »

Si celle-ci arrivait à me donner des informations précises, je ferais en sorte de me positionner dans le ciel assez haut pour être difficile à viser et assez proche des combats pour pouvoir réagir en cas d’imprévu. Bougeant constamment, si la Shiva me donnait des informations précises, j’utiliserais ces dernières pour alors dégainer une autre arme. Plus longue en apparence, il s’agissait bien entendu de mon exploniper. Au moindre mouvement suspect, je laisserais mes talents de tireurs s’exprimer. Usant de mes connaissances, mon expérience et en dernier recours de mon haki, je tirerais alors sur les moindres projectiles qui passaient sous ma vue. Mon but était simple, devenir une muraille que rien ni personne ne pourrait passer. Changeant souvent de position sans arborer un quelconque schéma logique – pour être imprévisible – si un projectile se faisait trop dangereux, c’est un tekkai et un haki endurcit qui rencontrerais la ou les balles qui menaceraient un de nos hommes. Il me fallait garder le rythme afin d’offrir à la Shiva une fenêtre d’ouverture à exploiter. En revanche, si cela ne suffisait pas, il faudrait passer à l’étape supérieur, à savoir détruire le lieu supposé où sont ces snipers. Ce n’est pas comme si l’île était à protéger… Pour l’heure, je faisais mon travail, dans l’espoir de pouvoir aider ma collègue. De plus, tout en encaissant divers tirs ou quelconques assauts, je tenterais moi aussi de trouver l’endroit précis d’où proviennent les tirs. Car si le rôle de la Shiva était d’éliminer ces personnes, je reste un tireur d’élite aussi… Et le but est que le travail soit fait. Si elle n’y arrive pas, je ferais moi-même ce travail !

Côté Violet, l’amertume était de mise. La tortue semblait adepte des fluides ! Voilà une bien mauvaise nouvelle. L’assaut qui aurait dû être fatal ne l’était donc pas et elle repartit dans l’eau. Zut se dit la Colonelle… Mais il ne fallait pas perdre sa concentration, essayant de reprendre le dessus, elle motiva ses hommes et vint alors à retourner au travail. Il fallait se préparer au prochain assaut. Elle demanda si des gens étaient adeptes du haki perceptif afin de guetter le moment où l’animal referait surface. Mieux que le cueillir quand il serait à la surface, l’objectif était de littéralement le heurter quand il remonterait à la surface et le bombarder violemment.
Mais il fallut en premier lieu se protéger des tirs ennemis. La pluie de javelots électriques était plus qu’inquiétante. Satané canon, il tirait vraiment toutes les cinq minutes ! Il n’y avait jamais de soucis, ou d’imprévus. Décidément … Ordonnant à ses hommes de se mettre à couvert, la Nowaki attendit que la pluie se calme avant de pouvoir de nouveau reprendre la surveillance des lieux. Il fallait s’attendre au pire dans ce genre de situation, mais il fallait garder son calme !

Côté Franklin et Alexander, contre toute attente, le pire fut évité par pur hasard. En effet, Alexander échappa à la mort par pur chance insolente. Un tir à la tête de cette distance était comme tenter un pari avec 99 chances contre vous. C’est lors d’un mouvement brutal que le jeune homme bougea et prit la balle dans l’épaule, le perturbant dans ses coups. Cessant d’éliminer des requins – qui de toutes façons finiraient électrocutés – l’homme retourne sur le pont de son navire, jurant devant sa blessure imprévue. L’homme ne comprit même pas qu’il avait échappé à la mort en ce triste jour. Un médecin fut appelé pour sortir au plus vite la balle de son épaule. Celui-ci s’en remettrait assez facilement en théorie…

Franklin de son côté continuait de marteler l’ennemi avec des bombes et des lancer terrifiants. Cependant le souci premier était le suivant : il n’avait pas un nombre illimité de bombes… Il se devait d’en garder. Alors finalement, Alexander comprenant bien avant ce souci, il prit la parole, ordonnant une manœuvre navale.

« Jetez l’encre et détachez là immédiatement après. Faites pivoter le navire de presque un quart vers la droite. Faites feu avec les canons bâbords ! Quand aux triples canons, dirigez les vers 10-11h et faites feu aussi. Martelez ce requin et son navire ! »

Les ordres étaient clairs, il fallait agir vite pour endommager le plus rapidement possible l’ennemi. Que si abordage il y avait, ces derniers soient diminués le plus possible. Dans tout les cas, Alexander et Franklin n’avaient pas dit leurs derniers mots !



Codage par Libella sur Graphiorum



pnj présents:
 

Résumé:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 458
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
67/350Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (67/350)
Berrys: 13.644.406.000 B
Colonel
Lun 19 Juil - 2:51


Le dernier rire du Tao




Logan fut sans doute l’un des premier à comprendre ce qui se passait. En effet, lui-même de par ses pouvoirs de foudre, travaillait sur une technique exactement similaire. Son embarcation avait eu la chance de ne pas se trouver dans le rayon de frappe de la pluie de foudre créée par le canon. Cependant, ce n’était pas le cas des deux bateaux qui l’entourait…

“Barrez vous de la ! Plein gaz vers l’extérieur de la formation à l’est !”

Il avait hurlé ses ordres dans la ligne directe qu’il entretenait avec les différents capitaines, arrachant le combiné des mains de Nikiti. Les deux navires étaient à la limite du rayon d’action, de leur esquive dépendrait leur temps de réaction. Il était probable que la puissance de feu se retrouve amoindrie à cet endroit comparée à celle au centre névralgique de l’action. Une attaque aussi fulgurante laissait peu de marge mais chaque centimètre était un pas vers le salut. La tir du canon vers le haut laissait une brève fenêtre d’action.

Le problème n’était cependant pas cette attaque qui avait finalement eu pour avantage de décimer une bonne partie des requins qui dénudaient les coques de la marine. Non, l’attention du Seyfried était focalisée sur le Sea Eater qui était décidé à reprendre sa course malgré les dégâts et la paralysie subis par l’attaque de foudre du colonel de la division scientifique. Logan avait rendu le commandement des équipes à sa seconde hiérarchique, Nikiti Tholosso, lui glissant quelques mots pour coordonner la prochaine manoeuvre avant de s’envoler à nouveau sous sa forme monstrueuse.

La gueule de l’animal s’approchait dangereusement et Océana s’était réveillée, dévoilant une capacité qui, par chance, aurait bien du mal à faire face aux compétences de Logan. Ils voulaient aborder ? Qu’il en soit ainsi ! Le Seyfried n’avait absolument pas pour objectif de garder l’animal à distance. Au contraire, le but était de le laisser s’approcher au maximum pour l’empêcher d’esquiver l’attaque qui allait suivre tout en engageant le combat rapproché. Nikiti lanca donc les ordres qui scellerait peut être ce combat.

“Tournez le navire et les triples canons à 90° ! Feu directement dans sa gueule, on va le faire exploser de l’intérieur !”

Il fallait user des système de navigation adapté à Calm Belt et la grande maniabilité que ceux-ci offrait pour se positionner rapidement et de manière efficace. L’animal ne mourrait probablement pas sur le coup, mais la puissance des triples canons le mettrait hors d’état de nuire ! Océana avait commis l’erreur de faire ouvrir la gueule de sa monture bien trop tôt, laissant une porte d’entrée exploitable sur la faiblesse de l’intérieur d’un corps.

De son côté, Minerva était occupée à contrer les lame d’eau d’Océana potentielles en direction du navire avec ses propres lames d’air. Sa techniques étaient moins travaillée mais permettrait sans doute de détourner la majorité des attaques. Minerva s’était moins faites remarquées mais sa puissance n’était plus à démontrer. De tout l’équipage, elle était sans nul doute la plus forte après Logan. Son rôle principal était surtout d’occuper Océana en réalité, pour laisser libre court au Seyfried. Minerva continuait de contrer toutes les offensives de la femme qui lui faisait face. Si l’ennemie s’arrêtait, Minerva ne lâcherait pas prise elle ! Inlassablement, elle ne laisserait pas le temps à la Sea’Sters de se concentrer sur quelqu’un d’autre qu’elle !

Si les deux embarcations qui entouraient le bateau principal avait pu échapper à la pluie de foudre, ou à défaut, y survire, Nikiti leur communiquerait les ordres suivant.

“Mettez-vous parallèle au bateau-requin, et tirez à feu continu dessus avec toute la puissance du navire ! Triple canon compris !”

Océana avait fait une erreur stratégique, elle se retrouvait entre non pas deux, mais bien trois feux. Inutile de préciser que les canonniers tiraient vers le bas de l’embarcation qu’était le Sea Eater pour ne pas se tirer l'un sur l’autre… N’étaient pas con non plus les soldats !




Logan était le dernier intervenant de ce combat. Il ne s’était pas inscrit comme principal protagoniste, ne pouvant se permettre de trop sacrifier ses forces aussi tôt dans la bataille. Sa stratégie était simple bien que répétitive. A nouveau, il avait concentré entre ses mains une nouvelle boulle de foudre, similaire à la précédente pour tirer à nouveau juste à côté de l’animal. Celle-ci avait réussi à l’immobiliser lors de la dernière offensive. Si c’était à nouveau le cas, l’animal scellerait son destin. Chaque pion était en place ! A moins d’un nouvel intervenant, personne n’était susceptible de venir gêner ce canon de foudre…






PNJ présents :

- Minerva lvl 36
- Sol lvl 30
- Ciel lvl 30
- Nikiti lvl 30

Techniques utilisées :

Forme puissante - monstre - foudre - attaque - lvl 26 : Parfaitement proportionné, ce monstre est taillé pour le combat. Ses muscles sont puissants et rapides sans pour autant le rendre trop lourd. Ses griffes sont acérées et il possède des pointes aiguisées à l’arrière des talons et des coudes. Deux longues ailes membraneuses se déploient dans son dos, elles aussi armées de pointes sur leurs extrémités, et sa queue est préhensile en plus de dissimuler un dard dans la fourrure qui la termine. De cornes gargantuesques ornent le sommet de sa tête et sa bouche s’étire en une rangée de dents aussi tranchante que des rasoirs. Ce monstre peut générer une certaine quantité d’électricité et s’en sert pour terrasser ses adversaires. Attention cependant, user de ses pouvoirs en trop grande quantité finit par le bruler. (L'intensité du foudroiement est proportionnel à la différence entre son niveau et celui de l'ennemi.)

Canon de foudre - lvl 34 : Logan créer une balle de foudre très concentrée de la taille d’un énorme boulet de canon qu’il tire en direction de l’ennemi à la vitesse de la foudre.

_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 21 Juil - 16:37



Le Dernier Rire du Tao Sjjw
Billy Green "La Stratège Invaincue"
Vice-directrice du Cipher Pol 3

Belladone devait se faufiler dans le navire ennemi, aux milieux des canonniers du pont inférieur du Rogue One afin de remonter jusqu'à l'entrée de la sphère du triple canon. Cela allait lui prendre encore un peu de temps pour parvenir à son objectif en éliminant les menaces potentielles en chemin. Pendant ce temps, la compréhension de la Green ainsi que la réaction rapide de la Olsen permit de sauver moultes vies qui auraient pu être monstrueusement fauché par les javelots électriques qui ne pouvaient franchir le bois des navires. Cependant Billy continuait à froncer les sourcils à mesure que la Olsen montrait l'étendue de ses capacités. Elle essayait de gérer la Vengeance des Krills et le Rogue One en même temps avec des lames d'air. Comment se faisait-il que l'on ne l'avait pas remarqué pour ses capacités martiales plus tôt ? Plus la bataille évoluait, plus cela l'intriguait. Heureusement, Lidy semblait peiné dans sa tâche actuelle et heureusement ! Quel problème cela ferait de disposer d'une directrice principalement bureaucratique qui ait le niveau d'un amiral ? On la transférerait certainement à un autre poste pour exploiter ses capacités, notamment dans cette période de pénurie de haut-gradés qui se perpétuait depuis la transformation en pions par Centes de l'amirauté et qui s'était poursuivi avec la désertion des désormais Néo-Marine. Néanmoins Billy savait à quel point la Sargone, vice-directrice du Cipher Pol 0, apprécierait cette information sur le niveau de la Olsen qui se détachait finalement peut-être de celui de Meredith Helmaroc et Uotomo Karast pour se rapprocher petit à petit de celui de Yamamoto Eracless et Camille Elkens.

La tactique proposée par Billy, assister des rankyaku de Lidy, pour limiter les dégâts du feu grégeois fonctionna. La substance parvint à se frayer un chemin malgré les colonnes d'eau généré par les tirs du cuirassé, mais était limité à quelques flaques embrasés dispersé ici et là vers la proue du vaisseau de guerre. Les étouffer ne serait pas une tâche fort difficile une fois que la pluie de foudre aurait pris fin. La substance retomba avec l’eau, s’y mêlant et s’embrasant tout en se dispersant. Si la voie demeurait libre devant le cuirassé, de petits murs de feu se formèrent de chaque côté de l’endroit où avait tiré les triples canons. Ces derniers termineraient de se disperser d’ici une minute ou deux. Lorsque les ordres fusèrent, la Green se concentra à aider les différents capitaines à se coordonner tandis qu’Alexandrin organiser la sortie des escaméras de secours pour facilité la tâche de la vice-directrice et lui rendre sa pleine capacité de supervision du champ de bataille... Même si regarder 50 retransmissions simultanément pour chacune des trois îles attaquées était assez éreintant. Pour l'aile gauche, la membre du Cipher Pol 3 fit remonter en ligne les petites embarcations afin que celle-ci couvre le navire moyen remontant vers le mur pour le protéger des tirs du Rogue One avec leurs propres tirs, usant au besoin des meilleurs agents présent sur ces petites embarcations pour empêcher les boulets de détruire également les petits navires. À l'aile droite, l'un des navires moyens proche de Logan partit vers l'est à la rescousse de la proie de l'Imprenable au cas où Elria ne parvenait qu'à ralentir ce navire de la Triade tout en permettant de doubler la puissance de feu qui serait mise en jeu si l'unité de contournement découvrait une tentative de fuite d'Horatio Quing. Le reste des navires de l'aile droite se mirent en ligne afin de semer le doute sur le Rogue One, générant discorde et confusion, sur le côté d'où viendrait la menace entre les trois fronts qui s'opposait à ce cuirassé volé.

Le Dernier Rire du Tao Selvar10Le Dernier Rire du Tao Marine97
Elria Shiva "Le Tir Eclair", Nar Brickson "Tonton Flingueur"
Renommé de 435.000.000B, Primé à 100.000.000B

Lidy et Taito combinèrent des efforts pour soulager la chasseuse de primes qui était contrainte de tirer des dizaines de balles rien que pour couvrir les assauts de son apprenti sur les représentants gouvernementaux. Ayant elle-même tirer sur des marins adverses afin de le pousser à également défendre, la Shiva avait vite comprit qu’il se moquait complétement des vies perdues sur ces embarcations. Il était devenu encore plus monstrueux qu’à l’époque. Voyant le soutien de ses collègues du jour, la demoiselle se releva et d’un geste précis rechargea son arme. Plus aucunes balles explosant en plusieurs balles ne viendraient l’empêcher d’agir comme elle l’entendait pour sauver des vies de combattants.

-Enfin on peut passer aux choses sérieuses.

Ayant réussi dans le flot de la bataille à repérer l’origine des tirs non émis par son disciple, Elria déplia le bras en moins d’une seconde et tira une balle avec une assurance déconcertante.

Le Dernier Rire du Tao Cdp2110
Shayna Martinez
Elève de Nar Brickson

Se préparant à tirer sur le Nowaki en se concentrant, une douleur vive assaillit la Martinez qui hurla et chuta en arrière. Se tenant le poignet, elle découvrit avec horreur le trou béant dans sa main et liquide verdâtre qui suintai des bords de la blessure. L’odeur désagréable aida rapidement la demoiselle à comprendre qu’une substance s’infiltrait en elle. Poison ? Paralysant ? Somnifère ? Elle ne savait pas à quoi s’attendre mais savait une chance. Sa capacité à viser avait diminuer et son implication dans le conflit allait certainement prendre fin rapidement.

La Shiva fit tournoyer son fusil mitrailleur autour de son doigt sans presser la gâchette et le stabilisa pour pointer vers l’est sans même prendre la peine de regarder sa cible, gardant en visuel l’interception des assauts multiples de son ancien élève.

-J’ai hâte de te voir Liao.


Le Dernier Rire du Tao 002_714

Le Dernier Rire du Tao Pirate59
Macaria Tenryon
Capitaine de l'"Imprenable"

À aucun moment Macaria n’eut le temps de voir ce qui allait s’abattre sur son vaisseau. Son maître d’équipage tomba au sol en un instant.

-À TERRE ! eut-elle le temps de crier avant que la pluie de projectiles ne vienne faucher un bon quart de l’équipage, soit la majorité des personnes présentes sur le pont.

Le regard horrifié, la Tenryon pénétra à l’intérieur de la grande tour faisant la jonction entre le monstre marin et l’embarcation en bois, cherchant à changer le moyen de naviguer de l’usage des voiles à diriger la créature aquatique. Néanmoins, contrairement au Feu du Tao elle ne maitrisait pas du tout cela et ignorait d'autant plus toutes les balles qui s'étaient enfoncé dans la chair de la créature.

Elria observa alors les tirs du Brickson à l’intention du directeur du Cipher Pol 5 qui pourrait tirer un projectile explosif vers Nar s’il le voulait. Dans ce cas, le bosquet exploserait et une silhouette émergerait de la déflagration, les vêtements partis en cendres, la peau fondante et se détachant pour tomber en loques sur le sol et révéler un corps entièrement couvert de métal.

-Reprenons, lâcherait alors la Shiva en enfonçant dans son fusil de précision une mini grenade aveuglante qu’elle enverrait droit vers son ancien élève pour l’aveugler le temps de préparer son assaut suivant qui serait peut être décisif dans ce duel.



Le Dernier Rire du Tao 002_415
Le Dernier Rire du Tao 002_612

Le Dernier Rire du Tao Tr210Le Dernier Rire du Tao 01tr10
Océana et Océane "les Sea's'ters"
Capitaines du "Sea Eater" et du "Sea Hunter"

Les sœurs hurlèrent au même moment en découvrant que leurs collègues condamnés à la mort leur chère horde de requins. C’est galvanisé par la rage qu’elles continuèrent l’assaut. La stratégie de Logan face au Sea Eater avait de l’idée et le soutien temporaire des deux autres navires qui avaient suivi ses instructions mais avaient dû obéir ensuite aux demandes de la Olsen et de la Green ne purent demeurer à donner davantage de puissance de feu que peu de temps. Le trois contre un ne durerait qu’une bonne minute. De plus, seuls les cuirassés disposaient de triples canons et ces vaisseaux de bien moins grande envergure n’égaler les navires de guerre capable de réaliser les Buster Call sur aucun aspect. Les tirs du navire de Logan convergèrent vers la gueule du monstre qui était entièrement imprégné de haki. La puissance des triples canons permettait de causer des dommages malgré tout, néanmoins, le Sea Eater résister suffisamment pour arriver jusqu’à son but et refermer sa mâchoire gigantesque sur l’embarcation, arrachant tout un pan de la coque, éventrant partiellement le navire tandis que la chair du carcharodon gigantesque brûlait progressivement sous les tirs qui visaient les autres parties de son corps puisqu’il ne disposait pas de l’armure totale. Alors que l’eau s’infiltrait par dizaines de litres dans la cale de la nef gouvernementale, Océana, qui était entré dans le jeu du duel avec Minerva en attendant le bon moment, dévoila le contre qu’elle avait réfléchit peu avant contre une nouvelle tentative d’électrocution de sa monture.

D’un geste horizontal, ce n’est pas une lame d’eau qu’elle généra mais un véritable mur, une barrière, un bouclier assez large en somme qui cherchait à se dresser entre l’équipage adverse et le sien, donc entre Logan et la bête marine mais qui s’incluait également dans l’affrontement contre Minerva puisque cela n’était qu’une technique utilisé dans la prolongation de ses assauts précédant et suivant le rythme de la confrontation. L’eau était conductrice, alors seul des projectiles électriques de grande puissance parviendraient à passer cette paroi sans s’y dissiper. C’est ainsi que Logan, bien qu’ayant réfléchit à un plan cohérent, se verrait contré dans un de ses aspects majeurs. Une paroi d’eau électrifié qui s’affaissait pour se répondre sur le pont de son embarcation alors que la demoiselle ordonna l’abordage. La Sea’s’ter mènerait l’assaut et engagerait son affrontement face à Minerva au combat rapproché tandis que le Sea Eater, profitant de ne plus avoir d’humains sur son dos, chercherait à s’enfoncer dans l’eau dans l’espoir de calmer ses brûlures. L’animal marin sentait la vie qui lui échappait. La douleur se faisait plus présente à chaque instant et la mort lui tendait les bras. Pour mener à bien son assaut au dépit de la tactique de Logan, l’animal avait été au final sacrifié.

Du côté d’Océane, cette dernière faisait du mieux qu’elle pouvait pour permettre à son monstre marin d’atteindre sa cible. Le feu venait brûler l’épiderme de la créature et les larmes s’immisçait sur ses joues à mesures que les blessures se multipliait sur le monstre. Arrivant bon gré malgré à l’abordage après moulte dégâts, sans haki de l’armement le Sea Hunter n’avait pas le privilège de tenter une audace similaire au Sea Eater. Ouvrir la gueule s’était exposer à des tirs létaux qui l’achèverait. Il faudrait ici se contenter de l’abordage tandis que le Sea Hunter chercherait lui aussi à s’enfoncer dans l’eau. S’il n’était pas aussi proche de la mort que le Sea Eater, le carcharodon géant d’Océane n’était pas dans une grande forme après avoir essuyer des tirs inesquivable à courte portée. En montant à l’abordage, Océane eu l’étrange impression qu’elle arrivait là à son dernier combat lorsque son regard croisa celui de Franklin vers qui elle envoya un shuriken pour entamer un duel.


Le Dernier Rire du Tao 000084

Le Dernier Rire du Tao Pirate57
Zagreus Tenryon
Capitaine du "Rairyū"

-La plus grande force naval du monde… Sur le Calm Belt ils ne sont rien pourtant… Ces fichus cuirassés sont si puissant que ça pour nous maltraiter ainsi ? s’énerver le Tenryon.

-Capitaine, regardez !

La silhouette du navire moyen sacrifier apparu alors dans la danse des flammes. Se désagrégeant, sa coque de rompant, le vaisseau se fendit en plusieurs morceaux qui tombèrent dans le brasier du feu grégeois tout en libérant un fin passage au milieu dans lequel le premier petit bateau de l’aile gauche s’engouffra sur les restes de la quille du sacrifié. La silhouette apparut en premier, mais l’emblème gouvernementale de la Marine sortit des flammes dansantes en même temps que la nef qui avait franchit en premier cette limite. Un soupir quitta les lèvres de Zagreus. Il n’avait pas envie de faire cela, mais il n’avait pas le choix.

-Préparez le tir prévu, murmura-t-il.

C’est ainsi quelques secondes après le vaisseau de la Marine ait dépasser le mur qu’une explosion retentit. Les regards de divers protagonistes se tournèrent vers le Rairyu et des cris de joie grimpèrent dans les airs. Une colonne de fumée s’élevait du navire colossal qui semblait s’enfoncer dans l’eau lentement tandis que la Vengeance des Krills cessait de tirer et faisait demi-tour pour rejoindre l’embarcation monumentale en urgence.

-Leur canon foudroyant a dû exploser ! C’est une aubaine à exploiter avant qu’ils essayent de le réparer, lança Névassa.

Le Dernier Rire du Tao Agent_39
Alexandrin La Vauguyon "l'Expert"
Agent d'élite du CP1

Tandis que la joie se répandait, un seul restait sceptique. Même Billy Green voyait l’espoir dans cet aléa de la guerre qui faisait pencher la balance en leur faveur. C’est lorsque les premiers mots du La Vauguyon retentirent que la vice-directrice comprit également ce qu’il se passait réellement.

-Ils sabordent leur navire les petits malins, révéla l’expert en logistique qui connaissait bien cette pratique coûteuse longtemps interdite dans la Marine puisqu’il s’agissait de sacrifier définitivement un navire. C’est intelligent vu sa taille. Leur objectif est de nous empêcher de débarquer.

-Oui c’est ça
, affirma la stratège qui allait expliqué l’ingéniosité de ce procédé désespéré dans ce cas présent. En sacrifiant ce colosse des mers, celui-ci ne vas pas s’enfoncer beaucoup dans l’océan puisqu’il devait être encore amarrer à quai. Ils se créent ainsi une muraille qui pointent tout ses canons normaux dans notre direction et il va pouvoir nous mitrailler pour empêcher de l’approcher et tout faire pour tenter de nous empêcher de débarquer un peu plus au nord. Cela ne m’étonnerait pas qu’ils aient déjà retiré tous les canons normaux du côté de l’île pour les placer en défense soit sur le pont supérieur soit sur la terre ferme à la seule zone où l’on pourrait encore débarquer. Je pense d’autant plus que leur canon foudroyant est toujours opérationnel et qu’il doit avoir une carte en réserve pour si jamais nous nous approchons trop de lui.

Billy touchait juste et ne savait même pas à quel point lorsque les soldats de la Triade sur la terre ferme observèrent le débarcadère volé en éclats sous le poids du vaisseau gigantesque alors qu’un énorme trou béant dans la ligne de flottaison faisait se déverser des dizaines de litres d’eau dans les entrailles du colosse.




Résumé :
-Tous : Le sacrifice du navire moyen ouvre un passage dans le mur de flammes à l'ouest. Grâce à l'aide de Lidy et Taito contre le sniper, Elria prend la main sur la situation.

-Lidy : Considère que Belladone a pu éliminer les canonniers du triple canon de proue du Rogue One, vers le milieu de ton tour.

-Taito : Océane vs Franklin peut passer en combat d'arrière plan si tu veux. En bien piètre état et sans pouvoir tenter de dévorer une partie de la coque, le Sea Hunter arrive au contact pour l'abordage mais ne tente lui même aucun assaut avec l'espoir de pouvoir descendre dans l'eau pour se protéger.

-Logan : Oceana vs Minerva peut passer en combat d'arrière plan si tu veux. Grâce au haki de l'armement du Sea Eater et à un mur d'eau d'Oceana, ta tactique n'a pas eu autant d'effets que voulut, néanmoins le Sea Eater est aux portes de la mort.

Carte de l'île :
 

Carte de bataille navale :
 

Liste de PNJs :

Triade :
-Horatio Quing lvl ?? primé à 900.000.000 B
-Barbaros lvl ?? primé à 450.000.000 B.
-Graveclaw Ravengard lvl ?? primé à 211.000.000 B.

-Nar Brickson lvl 42
-Shayna Martinez lvl 30 (37-7 niveau grâce à l'attaque d'Elria)

Pirates de Calm Belt
-Yuan Feng lvl ??
-Zagreus Tenryon lvl ??
-Macaria Tenryon lvl 34
-Océana lvl 37
-Océane lvl 37
-Yah'kat Vara lvl 32
-Jacob Sherdock lvl lvl 35 Haki de l'observation
-Jaume Jimenez lvl 30 Haki de l'armement
-Alfroad Stramburk lvl 15

-La Tortue Géante du Troisième Œil lvl 43 Haki de l'armement, Haki de l'observation
-Le Requin Sea Eater lvl 41 Haki de l'armement
-Le Requin Sea Hunter lvl 41 Haki de l'observation
-La Horde de Requins Mangeurs de Coque lvl 20 à 34
-L'Oiseau Steam Bird lvl 37
-Le Phoque Géant de l'Imprenable lvl 36

Gouvernement Mondial :
-Billy Green lvl 14 [à distance]
-Elria Shiva lvl 45
-Alexandrin La Vauguyon lvl 12 [responsable des CP1]
-Victarion Endogram lvl 32 [responsable des CP7]
-Jila Strigon lvl 27 [responsable des CP4]
-Névassa lvl 27 [responsable des CP2]
-Lieutenant Zytrus Zaka Zufon lvl 20
-Lieutenant Jérémiah Vanhenberg lvl 20
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 685
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
57/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
787/1250Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (787/1250)
Berrys: 3.808.699.300 B
Jeu 22 Juil - 0:27

Le Dernier Rire du Tao [5]


Le navire traversa les flammes, redonnant une vision qui aurait pu être salvatrice à Lidy. La jeune femme déployait des trésors de maigre inventivité pour tenter de masquer sa véritable force, mais elle devait tout de même en user une partie pour minimiser les pertes. De même, elle aurait pu foncer vers le canon et le réduire en poussière, mais à quoi bon ? Elle risquait d’exposer ses alliés à un retour de la médaille, il fallait qu’elle redouble de prudence à ce moment fatidique et qu’elle utilise ses méninges pour tenter de débusquer les indices qui lui permettraient d’épargner le plus de monde. Ainsi, elle s’adressa à Billy dans l’oreillette dans le but d’avoir son avis sur la situation :

- Le canon électrique va pouvoir tirer. Il semble viser pour l'instant la mer dans la zone entre les feus grégeois et lui-même. Il reste environ une minute avant la possibilité du tir, si nous nous rapprochons plus sans qu'il ne tire Nowaki ou moi-même devrions pouvoir avaler la distance avec un kamisori, peut-être avec quelques autres agents, et forcer vers le centre de commandement pour en prendre le contrôle, pendant que les autres agents pourront commencer à aborder l'île. En revanche, je doute qu'ils nous laissent nous en emparer, il doit exister des sécurités, et même s'il semble utile de le conserver nous pouvons l'empêcher de tirer. Ils savent qu'il ne leur reste qu'un seul coup à donner avant qu'on les aborde, alors ils risquent d'employer une nouvelle façon de tirer, quitte à peut-être sacrifier le canon. Une fois cela fait, nous pourrions utiliser le navire du canon électrique en l'abordant. Il y a aussi le navire de tir à longue portée qui s'approche du navire électrique, et l'inconnue de la tortue à prendre en compte dans nos manœuvres...

La réponse ne tarda pas, la Vice-Directrice ayant le génie de la stratégie proposa son analyse, permettant à la Olsen de réaliser qu’elle se mettait des œillères en pensant que les ennemis n’avaient pas pensé à cette possibilité, et qu’ils risquaient de les canarder avant qu’ils n’aient le temps de pouvoir arriver sur le pont du navire ennemi. Elle ne mettrait donc pas ce plan à exécution, et se contenta de passer à l’idée suivante.

- Nous devrions donc contourner ?

La réponse de la Green ne se fit alors pas attendre, à nouveau. Elle avait une opinion avisée, et la Olsen savait qu’elle pouvait lui faire confiance. Elle savait aussi que cette situation particulièrement difficile la mettait en défaut à cause de leur souci d’organisation initiale, et elle en était la principale responsable. Elle écouta donc la jeune femme détailler avec un certain sang-froid qu’un groupe devrait prendre le commandement pour débarquer au sommet des falaises, pour raser la zone de débarquement et localiser de potentiels pièges, puis se diriger vers le QG. Lidy se dit qu’elle devrait prendre la direction de ce groupe, étant donné qu’ils allaient être les plus exposés à des variables inconnues. Elle pourrait y répondre avec plus de tact… Quitte à se mettre en danger, elle préférait être celle qui prenait le plus de risques… Restait ce canon électrique, mais elle savait que le tir risquait d’être un véritable massacre si ils ne dispersaient pas leurs troupes.

- Je rejoindrai les troupes qui aborderont l'île en geppou et le Directeur Nowaki prendra les commandes pour l'assaut sur la terre ferme, cela vous semble-t-il judicieux ?

Encore une fois, une réponse qui lui donna des instructions sur les troupes à disperser. La jeune femme avait lu dans les souvenirs des personnes en face, et avait identifié le nom du capitaine mais ne pouvait pas le donner sans paraître suspecte. Belladone rejoignit la Olsen à peu près à ce moment-là, et cette dernière regarda les merles noirs qui la suivaient tandis que les actions en arrière-plan continuaient à se dérouler dans un fracas parfois impressionnant. Elle avait une vision globale, mais devait se concentrer sur les détails.

- Nowaki, vous reprenez le commandement de l'assaut vers la terre ferme avec l’agente d’élite Strigon qui vous seconde en cas de problème. As du Cipher Pol 7, vous allez vous diriger sur le cuirassé de tête pour être catapulté sur le navire géant s’il n’y a pas de piège après mes observations… Quant à vous, Nevassa, vous me seconderez. Nous allons aborder l’île par les falaises.

Elle demanderait ultimement à la Green quelles forces elle devait emmener, et sélectionnerait rapidement ses alliés avant de partir en geppou sur l’île, accompagnée par une nuée de merles noirs qui viendraient brouiller la vision de l'ennemi. Elle se chargerait de protéger ses alliés des projectiles ennemis, au besoin, tout en laissant donc les différents interlocuteurs prendre soin de gérer leurs troupes. Elle devrait aussi moins communiquer avec la Green à partir de ce moment-là, sous peine de la soumettre à un stress trop important. Il ne fallait pas lui faire perdre pied.

Ainsi, elle décida de se diriger vers les falaises, de sorte à pouvoir expressément prendre la direction qui lui permettrait de localiser les pièges, utilisant son Haki Avancé : là encore, ce pouvoir démontrait une grande utilité. Elle pourrait ainsi communiquer à Taito et à la Vice-Directrice qui pourraient établir un plan d’assaut en fonction de ce qu’elle avait prévu… Si tant est qu’elle soit arrivée jusqu’à là-bas.

Du côté de la bataille en mer, Mizuki, qui avait terminé de défaire des requins, se décida à aider le navire du Cipher Pol 5 qui livrait une bataille d’abordage, dans le but d’aider le plus de ses alliés possibles dans cette épreuve de force.

©City pub
Spoiler:
 

Techniques:
 
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 654
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
447/500Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (447/500)
Berrys: 390.532.000 B
Jeu 22 Juil - 22:58
Payback time




La défaite de l’oiseau ainsi officialisée, il me fallait déjà repartir à l’assaut. Pas de repos pour les héros. Et pourtant, malgré cette « plainte », je ne peux pas rêver mieux. Être soldat c’est une chose, mais avoir des responsabilités c’est encore mieux. Certes se battre c’est difficile, mais quand l’expérience commence à venir, qu’on a moins peur des erreurs et qu’on arrive à assumer ses actes, alors je le dis sans aucune honte : j’aime mon métier. Certes il n’est pas facile tous les jours, ainsi que les conséquences qu’on attire à nous chaque jour, mais c’est pour une bonne cause ! Alors une fois de plus, aussi pénible soit les combats actuels il faut le dire, mais je me sens plus vivant que jamais.

Si l’idée d’aider une putain de chasseuse de prime ne me plaisait pas tant que ça, c’est pour une bonne cause et très vite, l’adrénaline me fit oublier mes soucis de morale. Voir les tirs arriver et devoir les stopper était quelque chose de stimulant. Combattre un sniper c’est chiant, mais terriblement satisfaisant et pour cause, c’est comme un jeu d’échec. La position, les sacrifices, les opportunités… Chaque mouvement a une conséquence ou plusieurs dans certains cas ! Là, je me sentais vivant à montrer mes talents, à tirer sur les projectiles adverses, protéger les miens une fois de plus et accessoirement ouvrir une voie pour la sniper qui galérait seule. Je ne m’avancerais pas jusqu’à dire qu’on faisait ainsi un bon duo, mais mine de rien, à protéger son cul et lui soulager le poids sur les épaules… elle eu l’occasion tant désirée.
Et en peu de temps, voilà que la sniper me fit presque changer d’avis sur sa capacité à assurer son rôle. Chasseur de prime donc rapace sur l’argent, mais il faut le reconnaître… Elle est douée la dame. Continuant de contrer divers assauts qui viendraient ici et là, c’est là que mon haki me prévint d’un danger. Mon haki venant de nouveau me sauver la mise, et quand ce serait à moi de jouer, je me tiendrais prêt, le fusil en sa direction. S’il continuait de me viser, ce dernier pourrait voir que mon œil était déjà dans la lunette et le fusil bien positionné pour …

« Boom… »

Dis-je froidement. Ce ne serait sans doute pas un échec-et-mat, mais un joli coup pour moi assurément. La balle irait donc jusqu’à lui et exploser. Cependant, le voir sortir de là comme si de rien était, tel un terminator pacifista, cela ferait presque froid dans le dos, m’arrachant un commentaire que je ne donne qu’aux plus coriaces.

« Petite saloperie va… résistant hm ? »

Ni une ni deux, je viendrais à sonner la Shiva pour demander son avis.

« Je vous le laisse ? Ou … »

Mais voilà, celle-ci tirerait déjà un projectile vers lui et aveuglerait ce dernier. Ou du moins le pense-t-on. Alors dans un simple réflexe, avant de n’avoir un réel visuel sur la cible, je rechargeais mon arme pour alors tirer à sa dernière position connue une nouvelle balle. Corps de métal ? Une balle magnétique devrait faire l’affaire. Elle ne lui ferait pas d’énormes dégâts, cependant quand on a un aimant sur soi… Puissant qui attire les objets métalliques, est-il judicieux de vouloir tirer des balles ? S’il se rendait compte de cela, cela le forcerait à retirer la balle de lui et donc perdre de précieuses secondes. Or… Dans un duel de sniper, un clignement d’yeux peut faire la différence. Et quand bien même la balle louperait sa cible, si elle n’arrivait pas trop loin de lui, l’aimant pourrait déranger la trajectoire de ses balles. Autant dire, un souci qui fallait régler et donc des secondes précieuses perdues dans tous les cas !

De nouveaux ordres tombaient alors. Alors que j’allais donner un coup de main à mes hommes. Prendre la tête des hommes qui doivent foncer vers la terre ferme ? Soit, c’est clairement dans mes compétences tout comme j’ai dirigé des gens pour échapper à des dévoreurs ! Leur fournir un bouclier humain et les amener à la terre ferme, c’est clairement mon boulot alors en avant ! Me plaçant au-devant des navires qui avaient pour mission d’aborder la côte, je vins à agir en figure de proue tentant de les galvaniser.

« Soldats ! En avant ! Ne leurs laissez rien et prenez-leur tout ! »

Si peut-être pas tous n’étaient réceptif au message, il y en avait au moins un déplacé pour l’occasion qui était chaud bouillant : Furakawa. L’homme autrefois sous les ordres de Taito retrouvait la route des batailles où il fallait se battre à fond. L’homme ne comptait pas forcément se démarquer ou devenir une star, mais se donner à fond, ça oui !
C’est donc tranquillement que les forces armées avançaient avec la ferme intention d’accoster en toute sécurité.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Sur le navire, les choses bougeaient et pour cause, le monstre marin n’abandonnait pas. Malgré les tirs nombreux et répétés, il continuait son avancée jusqu’à ce qu’un abordage ait lieu. Franklin et Alexander continuaient leurs affaires. Le maître du rokushiki se faisait soigner rapidement à l’épaule tandis que Franklin continuait de bombarder l’ennemi. Mais son approche semblait impossible a arrêter. Qu’il en soit ainsi, l’abordage aurait lieu, mais la correction aussi ! Devant l’approche tenace ennemie, Alexander prit de nouveau la parole.

« Canonniers ! Qu’une partie vise le navire ennemi et que le reste visent l’animal marin. Soulevez les canons, que les hommes forts s’y collent ! »

Le but serait d’infliger un maximum de dégâts à l’ennemi avant qu’il ne fuie si ce n’était pas suffisant. Abattre ce monstre marin aurait été un luxe, mais visiblement ils étaient trop tenaces pour être éliminés si facilement. Sacrées bestioles quand même… Doté de haki et capable d’essuyer de nombreux tirs de canon. Il faudrait peut-être se fournir de telles embarcations pensa-t-il ! Quoi qu’il en soit, il fallait les assommer le plus possible avant l’abordage.

Finalement, après que les canons aient grondés, et que l’abordage aurait lieu, Franklin croisa son ennemie désignée par la bataille. Son haki de l’observation lui permit clairement d’attraper le shuriken, comme une preuve qu’il ne serait pas aisé de le vaincre. Allant l’affronter, l’homme ferait preuve de ses capacités martiales couplé à son haki de l’observation. Là où en revanche il y aurait un imprévu pour la fameuse Océane, c’est que Alexander profita du bordel général pour essayer de la prendre en traitre.

Il avait été appelé pour l’opération sur la terre ferme, cependant abandonner ce navire serait trop risqué pour le moment. Alors il y irait dès que possible, dès que Franklin pourrait gérer la situation avec les hommes de l’équipage qui se défendaient contre la vermine qui venait d’aborder. Ainsi, Alexander guetterait le moment opportun pour se glisser derrière la fameuse assaillante et tenterait de la prendre en tenaille avec Franklin.
Pire combo de tout les temps, Franklin ayant vu l’action discrète d’Alex, il se prépara à lancer l’assaut contre la miss, ou du moins un énième coup.
Franklin devant la miss, il avait gonflé divers muscles et usait aussi de son retour à la vie du sang pour booster ses capacités à leur maximum. C’est alors qu’il tenterait de décocher un coup de pied vivace pour la toucher dans le ventre. Alexander en synchro avec lui tenterait d’éliminer la femme par derrière tout en évitant le coup de Franklin si la miss évitait le coup. Alexander recouvrant ses bras de haki de l’armement, c’est d’un coup qu’il envoya deux lances pénétrantes vers la femme. Le but ? Percer le cœur au mieux et au pire, obtenir un de ses poumons. Idéal pour en finir comme il faut et si l’affrontement touchait à sa fin, il serait libre de ses mouvements.

Duo mortel pour des membres de confiance du directeur du cipher pol 5.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ma mission était simple, conduire les gens jusqu’à la côte. Cependant il restait un ennemi de taille avant d’arriver à la côte : le navire colossal de l’ennemi. Si sa position mettait son fameux canon vers une direction moins dangereuse, la ligne de canons massifs dirigés vers nous n’en restait pas moins dangereux. Il fallait donc ne pas se mettre en danger inutilement.

« Agent Strigon, assurez la défense des troupes le temps que j’avance. De plus, ordonnez aux soldats ayant une longue portée de tirer dans les canons ennemis. Ils sont assez massifs pour permettre ce genre de tire, feu à volonté ! Après quoi, on s’occupera de ce canon rapidement ! »

Prenant donc les devants via un kamisori maîtrisé, c’est sans tarder que je me mis à bombarder l’ennemi. Le plus rapidement possible, je tirais des balles explosives dans les canons ennemis de sorte à ce qu’ils explosent et qu’en plus de ça le navire soit endommagé à force d’enchaîner les explosions. Massif c’est une chose, cependant, si la chose ne peut plus se défendre, autant dire que c’est une cible facile. Maîtrisant le ciel, je bougeais et tirais à la fois dans le but de rendre le plus rapidement possible inoffensif ce monstre des mers qui jusqu’à maintenant nous a donné bien du fil à retordre. Il était temps de lui rendre la monnaie de sa pièce et plus qu’un peu !

L’heure de la contre-attaque avait sonnée !



Codage par Libella sur Graphiorum



pnj présents:
 

Résumé:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 458
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
67/350Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (67/350)
Berrys: 13.644.406.000 B
Colonel
Lun 26 Juil - 22:50


Le dernier rire du Tao




S’il l’avait vu de près, Logan aurait pu lâcher une petite larme en la mémoire de ce canon électrique. La Triade n’avait apparemment pas la moindre idée de l’arme de masse qu’elle venait de détruire… Un tel gâchis. Avec un peu de chance, celui-ci serait réparable une fois que Logan s’en serait emparé. Enfin, à condition de s’en emparer mais chaque chose en son temps ! Pour l’instant, le Seyfried était entièrement focalisé sur le requin-bateau qui lui faisait face.

L’affrontement faisait rage entre les deux équipages et l’abordage était sur le point d’arriver. De son côté, Minerva continuait d’affronter Océana à coup de lame d’aire ! Pour l’instant, elle se contentait de contrer celle-ci sans prendre l’avantage. Le mur d’eau avait permis de mettre un terme à cet enchainement de coups. Un fracas avait arraché une partie de la coque, laissant l’eau s’engouffrer rapidement dans l’embarcation, à mesure que les dents pénétraient dans l’embarcation. La mâchoire de cette saleté était tout bonnement prodigieuse. La technologie de la Triade était véritablement innovante et la mission du Seyfried confirmait avoir tout son sens.

“Visez les nageoires et la queue, il faut a tout prix l’empêcher de plonger !”

Le but n’était pas de tuer l’animal. Il était plus précieux vivant que mort. Cependant, il fallait s’assurer que celui-ci ne poserait plus prochain lors des affrontements futurs tant la bataille n’en était encore qu’à ses prémisses.

Usant du Soru pour se rapprocher à toute vitesse, toujours sous sa forme monstrueuse, Logan s’était posté juste à côté du monstre avant que celui-ci n’ait le temps de se retirer ! Il était à l’article de la mort, affaiblit physiquement, témoignant de son état de fatigue, ce qui avait permis au colonel de s’approcher sans risquer d’y perdre un bras. A cette distance, l’animal ne pourrait plus être protégé par le mur d’eau de sa maitresse.

Cette fois-ci, le Seyfried ne s’était pas contenté d’un simple canon foudroyant ! C’était un véritable éclair qu’il avait tiré sur l’animal. La foudre elle même s’était échappée des mains du rouquin pour venir s’abattre directement sur la peau du requin sans passer par l’eau. Allait-il se défendre avec le Haki de l’armement ? Cela aurait été peu judicieux. L’animal était donc prit entre deux feux. En effet, le triple canon avait à nouveau commencé à canarder l’animal. La puissance des triples canons mettrait fin à ses jours, l’attaque de Logan, bien que le maintenant en vie, le paralyserait et l’assommerait tout aussi probablement. L’animal avait un choix à faire… Son chemin allait quoi qu’il arrive s’arrêter la probablement.

Pendant ce temps, Minerva s’était amusée à parer toutes les interventions possibles d’Océana. Elle ne se laisserait pas avoir deux fois et avait tenter d’éloigner la maitresse de sa monture, sans jamais lui laissé l’opportunité de créer un nouveau mur d’eau. La Sea’Sters avait voulu lancer le corps à corps mais cette idée était sans doute la pire qu’elle ait eu. Minerva était bien plus forte en combat frontaux.

Les lames fusaient dans tous les sens, s’entrechoquant sur un niveau presque égal. Minerva ne cachait pas de terrain jusqu’à voir une opportunité. L’opportunité se présenterait bientôt ! De manière fulgurante trois autres soldats bien distincts avaient plongé sur Océana. Ils étaient moins fort que Minerva et n’aurait pu faire le poids face à la Sea’Sters. Ils avaient cependant attendu le bon moment pour attaquer et la dépasser par le nombre. La première fut Nikiti qui avec sa forme de satyre cheval avait pu arriver à une vitesse fulgurante pour porter un coup de massue à la jeune femme se changeant cette fois en forme de Oni à la puissance dévastatrice. Sol et Ciel avaient complétés l’enchainement, travaillant toujours de concert. Ciel avait des mouvements imprévisible, faisant référence à sa technique de l’homme ivre et Sol attaquait frontalement avec ses haches aiguisées comme des lames de rasoirs. Aucun d’entre eux n’avaient prit le risque de se blesser, Minerva continuait d’occuper Océana jusqu’à ce que…

C’est avec un coup d’estoc dans la jambe de son adversaire que l’épéiste fit remonter un pop green avec sa lame qui avait été modifiée. Le but était de la planter directement dans le corps de la Sea’sters. Ce pop green était une plante grimpante qui grandirait ainsi directement dans son corps pour l'immobiliser et la ligoter. Minerva avait attendu le bon moment, laissant soins aux 3 autres de créer une opportunité en prenant bien soins de les protéger. Pendant ce temps, les soldats des différents camps se tapaient tous dessus.

La suite ne dépendrait que de ces enchainements successifs. Si Océana ainsi que l’animal avait été mis hors d’état de nuire et uniquement dans ce cas la, Logan se serait adressé à son équipage et plus particulièrement à Nikiti qui était dotée d’une force colossale sous sa forme Beast la plus puissante.

“Attachez le au bateau avec la chaine de l’encre et utilisez les harpons que nous avons pour l’accrocher. Minerva ! Occupe toi de maintenir le navire en état !”

Dans le cas ou Océana serait toujours debout, Logan prendrait la place de Minerva pour la laisser sauver le navire. L’eau s’engouffrait rapidement dans l’embarcation mais fort heureusement, l’affrontement n’avait duré finalement que quelques secondes. Logan ainsi que Ciel et Sol serait quant à eux sur le pont pour éliminer les derniers soldats ennemis.

Minerva descendrait alors voir la plaie béante du navire et userait de ses compétences navale pour réparer la coque à l’aide du matériel disponible et d’une dizaine de soldats. Inutile de dire qu’elle serait occupé pour un bon moment.






PNJ présents :

- Minerva lvl 36
- Sol lvl 30
- Ciel lvl 30
- Nikiti lvl 30

Techniques utilisées :

Forme puissante - monstre - foudre - attaque - lvl 26 : Parfaitement proportionné, ce monstre est taillé pour le combat. Ses muscles sont puissants et rapides sans pour autant le rendre trop lourd. Ses griffes sont acérées et il possède des pointes aiguisées à l’arrière des talons et des coudes. Deux longues ailes membraneuses se déploient dans son dos, elles aussi armées de pointes sur leurs extrémités, et sa queue est préhensile en plus de dissimuler un dard dans la fourrure qui la termine. De cornes gargantuesques ornent le sommet de sa tête et sa bouche s’étire en une rangée de dents aussi tranchante que des rasoirs. Ce monstre peut générer une certaine quantité d’électricité et s’en sert pour terrasser ses adversaires. Attention cependant, user de ses pouvoirs en trop grande quantité finit par le bruler. (L'intensité du foudroiement est proportionnel à la différence entre son niveau et celui de l'ennemi.)

Eclair - lvl 34 : Logan tire un éclair continue d’une partie de son corps. Cette attaque est fulgurante et fait le même bruit que la foudre qui s’abat.

Minerva :

Lierre = plante qui une fois sur l’ennemi grandit sur son corps et l’immobilise en le ligotant de la tête au pieds (lvl 20).

_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 27 Juil - 3:10



Le Dernier Rire du Tao SjjwLe Dernier Rire du Tao Mafieu24
Billy Green "La Stratège Invaincue", Astésien Bonisseur de la Bath "0.0.17"
Vice-directrice du Cipher Pol 3, L'As du Cipher Pol 7

-Agents d'élites, suivez les instructions fournit par les responsables d'agence, rappela la Green à l'ensemble des agents d'élite mobilisés et qui ne se limitaient pas à ceux qui dirigeaient tout les représentants de leur agence comme La Vauguyon, Névassa, Victarion ou la Strigon. Astésien, veillaient à jouer votre rôle.

-Oui bien évidemment
, déclara le concerné, qui n'avait pas bougé depuis le début de la bataille, en remettant en place son gilet et le manteau sur ses épaules. Je vais m'en charger seul avec la classe et le style qui me sont s'y caractéristique, sourit le blond tandis que la Green retenait son soupir à l'encontre de cet insupportable personnage.

Officiellement agent d'élite, il demeure, à l'instar de l'As du CP5 Ayana Hime, le plus illustre membre de son agence qui était envoyé sur le terrain pour les opérations les plus importantes. Vaniteux, ce membre de la nouvelle génération aimait que les autres exécute le moindre de ses désirs comme le prouvait les divers agents qui l'entouraient et réagissaient au moindre de ses caprices. Il se plaça dans la catapulte en attendant que le bon moment n'arrive. La Olsen, après plusieurs centaines de mètres de traversé du ciel, de son côté arriverait au sommet de la falaise et pourrait dégager le terrain pour découvrir les armes à feu automatisés, les pièges à ours et surtout les câbles tendus sensés activés des bombes s'ils étaient touchés. Un véritable festival que Lidy et les siens devraient désamorcé avant de sécuriser les lieux pour filer droit vers le Quartier Général de la Triade qui les attendait. S'ils partaient déjà dans cette direction, ils croiseraient quelques sbires en chemin, mais rien d'insurmontable jusqu'à arrivé au bâtiment que quelques tireurs protégeaient avec leurs fusils.  

Le Dernier Rire du Tao Selvar10Le Dernier Rire du Tao Marine97
Elria Shiva "Le Tir Eclair", Nar Brickson "Tonton Flingueur"
Renommé de 435.000.000B, Primé à 100.000.000B

Tandis que le corps de Shayna Martinez chutait de la falaise, la vie lui avait été arraché d'une balle en pleine tête alors qu'elle s'était levé précipitamment pour changer d'emplacement, Elria se reconcentrait sur Brickson.

-Je m'en occupe, ne vous inquiétez pas ! J'espère que vous n'épuisez pas trop vos stocks de munitions et que vous ne vous fatiguez pas trop à rester perpétuellement en geppou, fit remarquer la chasseuse de prime qui craignait que l'ex vice-amiral ne surestime son endurance.

Tandis que la balle magnétique avait filé pour se coller à la chair de métal du cyborg qui avait couvert l'intégralité de son corps dans sa transformation en être cybernétique, la membre de l'Alliance de Mijushike tira quelques nouvelles balles vers l'Imprenable avant de réengager son duel contre Nar qui essaye de se dépêtrer de l'aimant qui lui collait à l'épiderme. La poudre parla à nouveau tandis qu'Elria profitait de cette ouverture pour mettre en place sa stratégie et venir immiscé des éclats en forme de petites lames au niveau des articulations afin de commencer à endommager les points naturellement sensible de pareilles armures corporelles. Un sourire aux lèvres, la chasseuse de primes savaient qu'elle avait prit l'ascendant grâce à cette fenêtre de tirs offerte par ses alliés qui lui permettait de sortir de sa position à subir et contrer pour mener la danse. Le Brickson n'avait pas dit son dernier mot, mais sa position était clairement compromise.

Le Dernier Rire du Tao 002_415
Le Dernier Rire du Tao 002_612

Le Dernier Rire du Tao Tr210Le Dernier Rire du Tao 01tr10
Océana et Océane "les Sea's'ters"
Capitaines du "Sea Eater" et du "Sea Hunter"

En dehors des capitaines, les deux équipages avaient du mal à tenir face au surnombre tandis que les deux navires carcharodons vivaient leurs dernières instants d'utilité dans cette bataille qui se poursuivrait avec moins d'intensité tandis que les gouvernementaux se préparaient à enfin débarquer, même s'ils demeuraient des ennemis.

Tandis que l'ultime assaut foudroyant du colonel de la Division Scientifique produisit un arrêt cardiaque à la créature monstrueuse poussé à bout, Minerva était d'un niveau presque équivalent à celui de son opposante et ne pouvait donc pas submerger à elle seule son ennemie, ce qui laissait à cette dernière quelques instants de répits par ci par là. D'autant plus que lorsque le hurlement du Sea Eater en tain de perdre la vie retentit le sang ne fit qu'un tour dans le corps de la Sea's'ter qui était désormais belle et bien prête à perdre la vie dans cette affrontement en emportant le plus d'adversaire possible. Sa lame générait de l'eau et créait des tourbillons autour de son corps, créant des parties de sphères régis par la puissance d'un courant marin. Les assauts des perturbateurs hors du duel furent ainsi intercepter et ralentit par ces déferlantes qui faisaient tout autant office de défenses que d'attaque sur le parcours de la lame de la criminelle. Grâce à cela, Océana pu amoindrir les dégâts subit et esquiver une seule des attaques, néanmoins le surnombre l'avait submergé l'avait empêcher de pouvoir réagir à la tactique de son ennemie initiale. La pop green se planta dans sa jambe et se développa alors très rapidement. Néanmoins, prêt à donner sa vie, l'épéiste n'hésite pas un instant et se coupa elle même la jambe tandis que ses yeux étaient injectés de sang et que les corps de ses camarades chutaient progressivement. C'est un hurlement animal qui sortie de ses lèvres alors qu'elle générait une lame d'eau ondulant autour de son arme pour effectuer une attaque circulaire tout autour d'elle qui s'étendrait sur plusieurs mètres tandis que Logan prendrait la place de Minerva. Cette dernière accourut pour sauver le précieux cuirassé de la Marine et éviter ainsi d'alourdir les pertes matériels de la bataille avec ce que le Gouvernement Mondial avait de plus précieux sur le plan militaire juste après les Pacifista X Edition dont il ne restait qu'une poignée.

Du côté d'Océane, la même colère naquit tandis que les canons faisaient feu sur sa monture qui hurlait à la mort tandis que la douleur la submergeait et qu'elle se rapprochait de la mort, bien plus longuement et avec une agonie beaucoup plus lente que le Sea Eater. La kunoichi essayait de conserver le plus de distance possible entre elle et ses ennemis, envoyant ses projectiles non seulement à Franklin mais également aux agents qui affrontaient les membres de son équipage. Glissant sur le bastingage, Alexander eut suffisamment de difficulté à trouver un angle mort face à cette ennemi qui demeurait dos à son vaisseau, comme prête à battre en retraite. Elle pu ainsi esquiver les deux attaques de ses opposants qui rivalisaient avec elle, néanmoins l'un des bras d'Alexander vint la frapper en pleine torse et s'enfonça sans sa poitrine pour y creuser une plaie béante tandis que la demoiselle s'écarta d'un bond en crachant du sang. Se relevant grossièrement avec un salto plus ou moins maitrisé au milieu de la horde d'ennemi, elle s'élança vers les haubans afin d'user de son agilité pour grimper en quelques secondes vers la première vergue et pouvoir disposer d'un point de vue surélevé afin d'effectuer ses lancés de projectiles, les grenades se joignant à la fête. Malheureusement, elle ne lançait plus que d'une main, l'autre étant posé sur sa blessure.



Le Dernier Rire du Tao 000084

Le Dernier Rire du Tao Pirate57
Zagreus Tenryon
Capitaine du "Rairyū"

Les marins furent surprit des ordres mais s'exécutèrent. Les tirs de fusil se dirigèrent donc vers les canons de titane de Rairyu qui ne se déformèrent pas sous ces assauts répétés. Des petits bosses se formaient à l'intérieur par endroit, mais au regard de la taille disproportionné de ces engins cela n'avait que peu d'effet. Alors que ces monstres de métal se mettaient à cracher des boulets surdimensionnés, de son côté Taito tenta d'approcher, se fatiguant d'un nouveau kamisori, pour bombarder les canons et essayer de les faire exploser de l'intérieur. Son plan fonctionna bien plus lentement qu'il avait dû l'imaginer, le titane composant les canons prenant du temps à se déformer même sous la puissance des explosions... Largement de quoi laisser le temps à Zagreus Tenryon de jaillir de sa cabine pour foncer à une vitesse surprenante en direction du Directeur du Cipher Pol 5. C'était une charge plus imposante que celle d'un sanglier, c'était celle d'un tricératops... Ou plus précisément d'un zoan hybride xénocératops qui usait lui même du kamisori pour venir à la rencontre de son adversaire, prêt à s'engager dans un affrontement céleste.

-Un ex vice-amiral pour se remettre en jambe c'est pas mal, sourit le reptilien aux allures préhistoriques qui enchaîna directement avec un rankyaku avant d'user du geppou pour s'élancer vers le Nowaki et lui administrer un violent jugon, cette technique consistant à appliquer le shigan à tout le poing.

Comment diable ce pirate, cousin hypothétique du yonkou Hadès, pouvait maîtriser l'art du rokushiki à ce point ?

-Tu verras, le poste de directeur du Cipher Pol 5 finit par devenir chiant, lâcha le vieillard qui attendait la réplique de son adversaire.  




Résumé :
-Tous : On est dans la transition de la partie stratégique de bataille à grande échelle au raid terrestre.

-Lidy : Blabla. Les gens obéissent. Tu repère les pièges de la zone et peut te préparer à lancer l'attaque sur le Quartier Général protégés par quelques tireurs lvl 20 à 25.

-Taito : Océane résiste mais son équipage se fait progressivement décimé.

-Logan : Tu sauve ton navire et tue le requin géant. Océana résiste mais son équipage se fait progressivement décimé.

Carte de l'île :
 

Liste de PNJs :

Triade :
-Horatio Quing lvl ?? primé à 900.000.000 B
-Barbaros lvl ?? primé à 450.000.000 B.
-Graveclaw Ravengard lvl ?? primé à 211.000.000 B.

-Nar Brickson lvl 42
-Shayna Martinez lvl 30

Pirates de Calm Belt
-Yuan Feng lvl ??
-Zagreus Tenryon lvl 40
-Macaria Tenryon lvl 34
-Océana lvl 37
-Océane lvl 37
-Yah'kat Vara lvl 32
-Jacob Sherdock lvl lvl 35 Haki de l'observation
-Jaume Jimenez lvl 30 Haki de l'armement
-Alfroad Stramburk lvl 15

-La Tortue Géante du Troisième Œil lvl 43 Haki de l'armement, Haki de l'observation
-Le Requin Sea Eater lvl 41 Haki de l'armement
-Le Requin Sea Hunter lvl 41 Haki de l'observation

-La Horde de Requins Mangeurs de Coque lvl 20 à 34
-L'Oiseau Steam Bird lvl 37
-Le Phoque Géant de l'Imprenable lvl 36

Gouvernement Mondial :
-Billy Green lvl 14 [à distance]
-Elria Shiva lvl 45
-Astésien Bonisseur de la Bath lvl ??
-Alexandrin La Vauguyon lvl 12 [responsable des CP1]
-Victarion Endogram lvl 32 [responsable des CP7]
-Jila Strigon lvl 27 [responsable des CP4]
-Névassa lvl 27 [responsable des CP2]
-Lieutenant Zytrus Zaka Zufon lvl 20
-Lieutenant Jérémiah Vanhenberg lvl 20
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 685
Race : Humaine
Équipage : Garde de l'Ombre

Feuille de personnage
Niveau:
57/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
787/1250Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (787/1250)
Berrys: 3.808.699.300 B
Mar 27 Juil - 10:51

Le Dernier Rire du Tao [6]


Une pointe d’inquiétude se hissa dans la chair de la Olsen tandis qu’elle regardait avec un certain recul les pièges qu’elle avait désamorcés. Il ne s’agissait pas de la partie la plus difficile de l’opération, mais un seul mauvais mouvement pouvait coûter la vie d’un des agents qui l’accompagnait, et elle donna donc des instructions précises en fonction de ce qu’elle ressentait, dévoilant une connaissance précise du terrain. Bien sûr, elle n’avait plus rien à cacher de ce côté-là à Nevassa qui avait été pendant de longues heures à ses côtés et avait donc pu comprendre qu’elle possédait une capacité à juger de son terrain sans avoir à se retourner : un Fruit du Démon ou un Haki ? Peut-être les deux. En tout cas, c’était un avantage indéniable qui faisait de Lidy une précieuse source d’informations, sans en faire une excellente stratège.

En regardant en arrière, la Olsen se dit que si certaines de ses décisions avaient été avisées, elle s’était beaucoup appuyée sur l’aide indispensable de Green qu’elle devait délaisser à présent. La transition vers la bataille terrestre allait coûter la vie à de nombreuses personnes, cependant c’était là la vengeance promise à tous ces agents du Cipher Pol qui criaient vengeance. Elle espérait bien sûr que ce ne serait pas un massacre : le Directeur Nowaki était à la tête de ces hommes qu’elle ne sentait à présent plus dans son champ de Haki, alors elle n’avait pas de craintes de ce côté-là… A moins qu’il ait décidé de s’échapper des lignes, ce qui était un risque.

Quoiqu’elle ait décidé, elle ne pouvait plus revenir en arrière et parasiter par ses inquiétudes le terrain de jeu du Héros de Baltigo. Elle ferma les yeux et se concentra tandis que Belladone finissait un adversaire sur leur route, expirant pour montrer qu’elle était fatiguée. Elle prendrait bien de nouvelles vacances après cela, mais son quota avait été mangé lorsqu’elle était partie s’entrainer. Décidément, la vie de Directrice du Cipher Pol 6 était un problème en soit. Se grattant la tête, la Olsen se demanda si Kagindirra Sargone lui ferait un retour complet de cette mission, de ses faiblesses et surtout de ses interrogations. Elle en devait plus avoir aucun doute sur la nature de son fruit du démon, à présent. Le fruit du Vol qu’elle envisageait n’était qu’une chimère. Elle devait avoir déjà pris en compte toutes les variables, ce qui ne laisserait plus que le Fruit de la Lecture : un fruit incroyablement faible entre les mains d’une personne qui n’aspirait à rien, incroyablement dangereux entre les griffes d’une personne qui cherchait le pouvoir et incroyablement utile pour une organisation mondiale comme le Gouvernement Mondial… Si on pouvait faire confiance à la Oslen.

Cette dernière se disait d’ailleurs qu’elle avait plusieurs risques à esquiver dans le futur, et que son propre esprit serait sûrement pénétré pour qu’on vérifie qu’elle n’était pas un agent à la solde d’organisations criminelles. Serait-ce à ce moment qu’on verrait son passé, abusée par l’amour qu’elle portait pour son frère, ou la naissance de ses enfants ? Deviendraient-ils son talon d’Achille ? Elle serrerait les poings : c’était définitivement une possibilité, mais elle-même ne pouvait pas savoir dans l’immédiat où ils étaient. « Soyez saufs. » priait-elle tous les soirs.

Son esprit ne vagabondait pas sur le champ de bataille, cependant le trajet en direction du QG, aussi rapide fut-il, lui invoqua ces pensées inutiles. Elle devait avoir confiance. La Vice-Directrice du Cipher Pol 3 saurait rappeler à l’ordre ceux qui désobéissaient, et ils avaient l’As du Cipher Pol 7 de leur côté. Aussi imbu de sa personne soit-il, elle l’avait économisé jusqu’ici pour qu’il puisse prendre part à la bataille terrestre. Le Directeur du Cipher Pol 5 ne risquait pas de finir en forme éveillée ? Non, pas de pensée inutiles. Le Colonel Seyfried pourrait rapporter des navires à la Section Scientifique, cela serait suffisant pour rembourser la perte du cuirassé en début de parcours, et celle du navire moyen. Logique comptable. Ah, foutu esprit prolifique. Foutu Ko Ayme. Elle n’aurait jamais dû lire sa vie.

Cependant, cela lui permit de noter qu’un ennemi qu’elle connaissait s’était dirigé vers le port. Un ennemi idéal pour le Nowaki, mais elle devait s’assurer qu’il soit là-bas pour éviter que leurs troupes ne se fassent massacrer.

- Vice-Directrice Green, je suspecte fortement un ennemi puissant d’être sur le port. Il faut s’assurer que le Directeur Nowaki s’y trouve, ou l’As du Cipher Pol 7 potentiellement.

Une fois cela transmit, elle venait simplement de dévoiler qu’elle avait eu un moyen de prendre cette information à la Vice-Directrice. Elle le fit cependant à l’abri des oreilles de Nevassa et des autres agents d’élite. Le « doute » dont parlait la Sargone lui revint à l’esprit, comme un petit conseil qui guidait ses pensées depuis qu’elle lui en avait parlé.

- Quelques tireurs, remarqua la Olsen à l’arrivée à la base.
- Je m’en occupe.

Et c’est ainsi que Belladone fendit l’air de manière à ne pas pouvoir se faire toucher, utilisant des zig-zag irréguliers avant d’attraper les tireurs et de les assommer. Elle n’avait pas besoin de les tuer, elle pourrait les immobiliser plus tard, mais si Nevassa faisait remarquer qu’il valait mieux mettre fin à leur jour, elle les assassinerait. Lidy tenterait de localiser toutes les personnes dans le QG. Il y en avait trois réunis dans une seule pièce, et deux dispersés. S'agissait-il d'un piège ? Elle vérifierait avant d'y aller si l'endroit était piégé : elle chercherait des bombes ou des pièges avec son Haki avancé, et vérifierait si les personnes avaient un comportement suspect. Si elles ne bougeaient pas, immobiles comme ligotées, peut-être armés de ceintures explosives, elle le saurait et esquiverait cet endroit. Elle ferait de même avec les deux autres présences. Les pantins étaient parfois utilisés pour attirer des agents imprudents dans un piège mortel après tout. Oh, le gaz, elle vérifierait aussi s'il y avait des contenants. Si elle considérait que l'endroit était sécure, elle tenterait alors d'aller dans la salle avec les différents protagonistes, et s'il ne s'agissait que de péons elle lirait dans leurs esprits pour savoir s'ils savaient où Horatio se trouvait, sans leur poser la moindre question. Au préalable, elle aurait envoyé ses agents faire du repérage en extérieur, tout en maintenant une ligne ouverte pour ne pas être pris de court au cas où ils étaient repérés. Sinon, elle dirigerait vers la villa secondaire.

Quant à Belladone, s'il n'y avait pas d'autres indications, elle irait vers la villa du nord. Yutsu et William vérifieraient en passant à proximité relative de la Villa des invités s'il y avait quelqu'un, grâce à la longue vue fournie par Lidy avant le début des opérations.

©City pub
Spoiler:
 
Lidy Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 654
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
447/500Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (447/500)
Berrys: 390.532.000 B
Mar 27 Juil - 19:53
Payback time




La contre-attaque sonnait enfin ! Si au départ nous avions été surpris par les moyens ennemis impressionnants, à force de volonté s’était enfin à nous de rendre les coups. Que ce soit sur un plan ou un autre, le vent tournait enfin ! La victoire n’était pas acquise, mais l’avantage revenait enfin à nous en théorie pure. Maintenant il fallait jouer nos coups avec ruse et ne pas se précipiter, sans quoi nous pourrions avoir de mauvaises surprises !

Ainsi, prenant les devants, je laissais la chasseuse de prime s’occuper de sa cible de choix. Pour ce qui est de ses munitions… En effet j’en passais un joli stock actuellement, c’est le cas de le dire, cependant, pour ce qui est de mon endurance, elle ne devait en aucun cas s’inquiéter. La « pause » sur l’oiseau m’avait clairement permis de reprendre un peu de poil de la bête. Certes cela faisait un petit moment que j’étais en geppou, mais de là à mettre de trop à mal mon endurance au point que ça soit dangereux : non. Pour l’instant du moins… Je lâchais donc juste avant de partir qu’il y a un avantage à faire soi-même ses munitions. Quant à mon endurance, qu’elle ne s’en soucie guère ! Et c’est sur ces mots que je m’en allais vers mon nouvel objectif : guider les forces armées.

Là encore, je me devais de prendre les devants pour assurer les arrières de mes hommes. Ils débarqueraient avec moi. En attendant, il fallait s’occuper de ce navire, mais celui-ci fit preuve d’une résistance insolente. Il faudrait plus de temps dégommer ces canons… Mais alors que j’allais accélérer la cadence, voilà qu’une voix retentit et qu’un homme se présenta à moi. L’observation me permit d’éviter son rankyaku, mais le jugon lui fut bien trop vivace pour que je puisse le contrer pleinement. Malgré une couche d’armement au niveau des côtes, cela ne fut pas suffisant pour réduire à néant les dégâts de ce coup de poing sur-propulsé. Serrant les dents, je vins à agir rapidement et pour cause. Si l’homme attendait une réelle réplique, il allait être déçu et pour cause, je n’avais pas le temps à jouer un jeu de qui à la meilleure réplique épique. Il me faut en finir avec lui !

« T’es qui ? »

Sur ces mots, j’usais d’un soru et usais d’un mouvement de célérité en jouant de ma vitesse même dans le ciel. Durant le mouvement, ma gueule aux crocs recouverts de haki s’était refermée sur son bras pour ne tenter de ni plus ni moins d’arracher ce membre à mon ennemi. Et dans la continuité du mouvement, c’est d’une pirouette que mes griffes recouvertes de haki viendraient cisailler son dos en formant une lame d’air en forme de X.
Si lui désirait papoter, il n’en était rien de mon côté, bien trop désireux d’en finir pour passer à autre chose. Rapidement, avant que je voie venir le contre de mon adversaire – car je devine que ça ne sera pas si simple avec lui – je vins à m’adresser à mes hommes dans l’oreillette et d’ailleurs, je lançais une de mes sacoches avec des munitions utiles pour de possibles sniper ou artilleurs. Si le Tenryon tentait d’empêcher l’objet d’arriver sur le navire le plus proche, c’est sans attendre que je tenterais de tuer son coup dans l’œuf afin que ma passe soit un succès. C’est un coup rapide et tranchant qui tenterait de couper le membre qui agirait !

« Soldats, temporisez votre arrivée sur le côté, et continuez d’endommager les canons pour qu’ils ne soient pas une menace pour vous lors du contournement. Utilisez des explosifs ou tout ce qui peut endommager ces canons, ou assurez vous de pouvoir contrer leurs boulets s’ils vous visent lors de la traversée. N’accostez pas sans mon arrivée, c’est peut-être un piège !
Si une personne peut m’apporter un soutien aérien, je ne suis pas contre. Ou à défaut … Que quelqu’un se tienne prêt à nager ! »


Et par cela, le message était simple : qu’un sniper ou tireur puisse tirer sur lui et m’offrir une ouverture à exploiter. Ou au pire des cas, qu’un homme compétent me rejoigne pour m’occuper de lui en deux contre un. Ou encore dans un pire cas de figure… Que quelqu’un vienne pour me repêcher en cas de chute. Car dans ce genre de combat aérien, au-dessus de la mer, s’était une carte à jouer : la noyade. Aussi puissant soit cet homme, une fois dans l’eau : c’est terminé ! Mais à voir qui serait compétent pour ça. Allez savoir si cela n’était pas un bluff pour qu’il se méfie aussi de ma queue ou de toutes mes techniques où la base est d’attraper autrui. Le but était simple : le rendre méfiant sur des choses inutiles, des broutilles.
Prudent j’en revenais donc à mon adversaire qui ne semblait pas tout jeune et pourtant, il faisait preuve d’une arrogance à toute épreuve. Qui était-il vraiment hein ? En tout cas, bien des choses étaient en proie à mes assauts. Sa longue chevelure, ou sa barbe… Autant de choses qui seraient bon de saisir pour en profiter. Par contre, sa tête semblait être son point fort, il me faudrait éviter des assauts avec cet endroit. D’autant plus avec des connaissances en Rokushiki… les possibilités étaient nombreuses ! C’est pourquoi mon observation me serait d’une utilité exceptionnelle ainsi que mon armement pour démonter sa défense. Suite à ça, un bon repos sur la terre ferme me fera le plus grand bien, car là, en cet instant, oui la fatigue commence à se faire ressentir. Mais en aucun cas je ne ménagerais mes mouvements. Ce serais offrir une occasion à l’homme de me finir et ça, c’est hors de question !

Côté navires où les troupes se trouvaient, quand un boulet menaça le navire, c’est un homme parmi les effectifs du navire qui vint à bondir dans le ciel. Quitte à demander à être propulsé pour gagner en hauteur, c’est alors que le guerrier se dévoilait enfin. Furakawa, le membre le plus bruyant des Mad Dog montrait à tous enfin ses capacités martiales. Armant ses bras de haki de l’armement, c’est à la rencontre du boulet de canon imposant qu’il partit et il frappa ce dernier violemment d’un coup raisonnant. Ses coups produisant des ondes, celui-ci donna tout ce qu’il avait pour stopper net le boulet et l’empêcher de couler le bateau transportant les hommes qui seraient aujourd’hui des héros. Des héros, car ils auront participé à l’un des plus gros coups de filet de cet instant. Le jour où enfin la Triade tombait ! Et si tel était le cas, si le rapport affichait ça en fin de journée, ce serait un grand coup que devrait encaisser le monde underground !
Retombant, le Furakawa continuerait l’exercice pour assurer la protection du navire et toutes personnes aux capacités intéressantes seraient mis à disposition pour l’occasion. Aucune perte ne serait acceptée ! Et tous les moyens étaient bon pour repousser les coups de canon : bombes, lame d’air, coup de sabre ou combat au corps à corps !

Côté Alexander et Franklin, l’affrontement continuait et si l’assaut réussit à blesser grièvement la demoiselle, celle-ci sembla se gorger d’une rage sans nom ! Une rage qui lui donnerait sans doute assez de temps pour combattre encore un peu, mais avec une blessure comme la sienne, théoriquement des soins s’imposaient ou alors elle se viderait de son sang. Jouer la montre ? Ou la terminer ? En tout cas, côté marines, Franklin et Alexander continuèrent à faire des leurs pour essayer d’en finir au plus vite.

Franklin usa de son observation pour tenter d’intercepter autant de shuriken que possible et ainsi sauver des vies d’hommes qui se battaient contre les ennemis. Et quand la demoiselle grimpa pour prendre de la hauteur et lancer de nouveau des projectiles, le duo dû faire vite. Après tout, Alexander se devait de rejoindre les autres. C’est donc un dernier coup de main qu’il rendrait à son compagnon, qui pourrait gérer la situation après. Il fallait frapper la miss sans endommager le mât. Si ça se trouve, elle n’espérait que ça…

Franklin continuait donc d’user du removal pour booster ses capacités et Alexander agirait en synchro avec lui. Fonçant vers l’ennemie sur le mat, il usa dans un premier temps d’une technique qui transformait son bras en lame et contrait les projectiles et grenade de la demoiselle avec des lames d’air. Suite à cela, il se mit à tournoyer en kamisori autour du mat et laissait des images rémanentes de lui pour embrouiller la demoiselle. Et c’est d’un coup qu’il apparaitrait du côté du bras qui pouvait encore agir – et non celui blessé car trop prévisible – pour alors de nouveau envoyer des lames d’air sur celle-ci de sorte à la forcer à bondir ailleurs. C’est là que Franklin en usant de son haki de l’observation ferait tout pour tenter de la cueillir en plein vol !

« Jte la laisse, je dois y aller ! »
« Fonce ! »


L’homme aux muscles sous son contrôle total avait bondit violemment et tentait de surplomber celle-ci. Les poings joints et les bras levés en l’air, il assénerait donc un violent coup pour propulser la demoiselle violemment jusqu’au sol en espérant l’assommer. Mais pour être sûr, même avec le risque que ce coup fasse un trou dans le pont supérieur, il retomba sur la demoiselle et délivra un coup de jambe surpuissant dans le but de la finir en bonne et due !

Alexander rejoignait donc ses compagnons par la voie des airs et verrait au loin l’affrontement entre Taito et un étrange personnage. Devait-il intervenir ? Il se le demandait.



Codage par Libella sur Graphiorum



pnj présents:
 

Résumé:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Le monde est souillé...

L'heure est  venue de faire le ménage.

Dita | Epicode
Taito Nowaki
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 458
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
67/350Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (67/350)
Berrys: 13.644.406.000 B
Colonel
Sam 31 Juil - 1:56


Le dernier rire du Tao




Océana s’était montrée l’âme d’une véritable guerrière mais avait bel et bien scellé son destin. Sa jambe fraichement coupée était tombée mollement sur le pont du bateau. Qui plus est, Minerva avait laissé sa place à Logan qui était encore en pleine forme et dont les capacités dépassaient celles des deux épéistes. La Sea’s’ter était assaillie de tous les côtés. Sol, Ciel et Nikiti lui faisaient perdre tout espoir d’échappée belle et Logan était la pour protéger ses soldats tout en menant l’offensive finale.

L’animal était décédé sous le coup de Logan. La foudre avait suffit à arrêter les bâtiments de son coeur. L’équipage avait eu pour ordre d’attacher sa carcasse au bateau et celui-ci était toujours effectif. La dépouille d’une telle embarcation, même inerte, restait un sujet d’étude intéressant pour la section scientifique. Une fois les affrontements terminés, quelques soldats utiliseraient l’encre du navire de guerre et les quelques harpons disponibles pour fixer solidement le cadavre du requin-bateau. Cela ne serait pas un problème tant le cadre devait flotter naturellement, sachant que les soldats auraient été plus réactifs s’il avait commencé à s’enfoncer dans les profondeurs.

Désireux d’en finir rapidement, le corps de Logan s’était modifié une nouvelle fois. Sa chaire s’était épaissie pour se recouvrir d’une épaisse couche résistante. Il avait grandit à vue d’oeil et de nouveaux appendices s’étaient développés ici et la donnant au soldat l’aspect d’un dinosaure de l’ancien temps. Cette forme était celle qui était la plus à même de faire face aux compétences d’un épéiste.

Les 3 autres soldats n’avaient eu aucun mal à esquiver la lame d’eau circulaire. Ceux-ci étaient restés éloignés depuis leurs attaques conjointes, ayant laissé Logan et Minerva se charger du corps à corps pour ne pas prendre de risques. Logan s’était adressé directement à la femme qui avait perdu cette bataille.

“Ton chemin s’arrête ici.”


Le Dernier Rire du Tao Mini_210624050509302107


Sous cette forme, la force brute de Logan était démultipliée et sa résistance l’était tout autant. Il avait opté pour une technique aussi simple qu’efficace. Il s’était mit à tourner sur lui-même tout en utilisant le soru pour se propulser à une vitesse surprenante selon sa taille en direction d’Océana. La jeune femme aurait tout le mal du monde à esquiver une attaque à la vitesse du soru avec une seule jambe. Sa seule solution était l’offensive frontale mais le Seyfried n’était pas dupe. Lors de sa propulsion, il avait rigidifié son corps usant cette fois-ci du tekkai, prêt à encaisser tout ce qu’elle pourrait encore lui réserver.

Parallèlement, Nikiti avait reprit sa forme d’Oni pour frapper avec sa masse le corps de la Sea’s’ters d’une forme inouïe et Sol et Ciel effectuaient un de ces combos dont seuls les frères et soeurs avaient le secret pour foncer de manière conjointe sur la jeune femme. Sol tentait de lui couper la deuxième jambe avec sa hache finalement aiguisée pendant que Ciel visait l’abdomen avec des mouvements toujours aussi anarchiques. Ceux-ci avaient attendu que Logan lance l’offensive pour ne pas se retrouver ciblé par l’épéiste.

Cela serait probablement suffisant que pour venir à bout d’Océana… Celle-ci était puissante, mais survivre à cet assaut aurait relevé du prodigue. Cependant, Logan n’avait pas cherché à la tuer. Il la voulait vivante ! Océana serait sans doute sonnée mais elle représentait un otage bien trop intéressant que pour la tuer ! Une fois celle-ci hors d’état de nuire, c’est directement dans une prison de l’embarcation qu’elle serait emmenée, dépouillée de chacune de ses affaires et armes. Elle serait maintenues en vie, les plaies de ses jambes cautérisées pour l'empêcher de se vider de son sang mais surveillée jusqu'au dernier instant par Logan lui-même pour l'empêcher de retourner la situation à son avantage.

Dans le cas ou tout se passerait comme prévu, la suite des ordres ne tarderait pas à se faire entendre.

“Cap sur la vengeance des Krills ! C’est notre prochain objectif.”

Grâce aux actions de Minerva, la bateau avait cessé de s’enfoncer dans l’eau et était libre de naviguer normalement. Le chemin prendrait un peu de temps mais chacun était aux aguets. Logan avait d’ailleurs décidé d’attirer ce nouveau pouvoir qui était maintenant le siens, le haki de l’observation. Le Krill était le prochaine objectif du colonel de la division scientifique. Ce bateau répondait à toutes les questions sur la technologie de la triade, perdre un peu de temps pour s’approcher de celui-ci ne serait pas vain.






PNJ présents :

- Minerva lvl 36
- Sol lvl 30
- Ciel lvl 30
- Nikiti lvl 30

Techniques utilisées :

Forme moyenne - monstre - lvl 38 : Monstre de puissance brut, celui-ci est particulièrement résistant et frappe très fort. De plusieurs mètres de haut il s’agit d’un hybride entre humain et dinosaure. La force qu’il peut développer dans ses membres est titanesque. Sa peau est épaisse et rugueuse la rendant presque impénétrable. Le pan de corne sur sa tête représente un bouclier particulièrement solide ! Qui plus est, celle partie est dépourvue de terminaison nerveuse et n’est donc pas sensible à la douleur.

Soru Tekkai Dama :  Logan tourne sur lui-même en usant du Soru en se propulsant vers son adversaire au dernier moment il use du tekkai sur son corps pour le durcir et devenir un véritable missile. Lvl 27

_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Dernier Rire du Tao Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 31 Juil - 15:25



Le Dernier Rire du Tao 002_414

Les tiroirs étaient tirés. Les placards ouverts. Des papiers trônaient sur les tables. Tout était sans dessus dessus et les réserves d'armes étaient vide. Le Quartier-Général stratégique de la Triade était à l'abandon, vidé de ses maigres défenses et de ses têtes pensantes pour ne laisser que les quelques documents qu'ils n'avaient pas prit la peine de détruire. Pénétrant à l'intérieur de la structure pour aller à la rencontre des trois hommes se trouvant dans la salle de réunion, une odeur viendrait finalement titiller ses narines et la vision des trois sbires pourraient alors mené la Olsen à la conclusion. Le piège mortel n'avait rien d'une bombe classique ou d'un système attendant d'être activé pour déclencher une explosion. Les hommes de la Triade avaient simplement ouvert le gaz des cuisines et l'avait laissé se déverser dans tout le bâtiment à son rythme. Comme dans une maison où on aurait oublié de fermer l'arrivée de gaz. Et finalement, l'homme qui se tenait en tête de table, le visage déjà à moitié brûlé lors de l'assaut sur Enies Lobby, alluma son briquet. Le fluide aérien s'embrasa alors, le feu envahissant tout le Quartier Général dont les murs vacillèrent et s'écroulèrent pour certains devant cette déflagration qui était loin d'être aussi puissante sur le papier que des bombes mais qui était dans des proportions suffisamment impressionnante pour détruire la majorité du bâtiment de l'intérieur. Le conduit large d'une cinquantaine de centimètres que Lidy avait repéré sous la base grâce à son fluide perceptif avancé se mit en activation. Le pétrole remonta à la surface sous la forme d'un geyser, le combustible s'embrasant pour retomber sous la forme d'une pluie brûlante sur la zone entourant le Quartier-Général. Oui, la Triade avait battit son centre tactique sur une nappe de pétrole qu'elle exploitait de temps à autres et qui devait servir à tout emporter si jamais il fallait faire disparaître l'édifice. C'est la situation qu'aurait à gérer Lidy avant de se décider à se diriger vers la villa du nord, là où Horation et Barbaros s'étaient dirigé d'après les souvenirs des trois hommes que la directrice avait eu le temps d'appercevoir dans la salle de réunion. Si la bleue s'en sortait, elle pourrait ainsi aller à la rencontre de son destin et de son terrible ennemi qui dirigeait l'organisation hors-la-loi.



Le Dernier Rire du Tao 000084

Le Dernier Rire du Tao Pirate57
Zagreus Tenryon
Capitaine du "Rairyū"

Zagreus répliqua au soru adverse par un kamisori alors que l’affrontement se destinait apparemment à se jouer dans les airs, le Tenryon refusant de laisser l’ex vice-amiral atteindre le pont supérieur de son navire géant. Combinant sa course en kamisori avec un tekkai en pointant l’épaule vers l’avant, il opposa une résistance en haki de l’armement à la gueule que pointa vers l’avant l’autre zoan antique, les deux assauts s’annulant mutuellement. Le Nowaki utilisa se vélocité pour passer dans le dos de son adversaire et tenter de cisailler celui-ci, mais le forban de l’ancienne ère qui avait lui-même été directeur du Cipher Pol 5 profita du rebond entre deux geppou sur place pour passer en tekkai et encaisser la majorité de l’assaut en limitant la possibilité de son adversaire d’enfoncer ses griffes dans sa chair. Rebondissant à nouveau sur l’air d’un geppou, l’hybride xénocératops profita que son ennemi parle à l’oreillette pour placer son corps à l’horizontal et tournailla autour de cet axe pour transformer tout son corps en véritable foreuse tandis qu’il appliquait le shigan sur ses quatre cornes, les inférieurs et les supérieurs, pour rendre l’assaut encore plus dévastateur et perforant.

Le Dernier Rire du Tao Mafieu24
Astésien Bonisseur de la Bath "0.0.17"
L'As du Cipher Pol 7

À la demande de renforts répondit l’As du CP7 qui fut enfin catapulter grâce aux installations prévus à l’avance. Le maudit du chat persan passa sous forme hybride pour se diriger en geppou vers le Rairyu, mais ne vint pas porter assistance au Nowaki. Etant donné que ce dernier avait engagé l’affrontement avec le terrible capitaine oublié, la Green avait retransmis l’information de Lidy et informé Astésien que Reivunpauda se trouver dans la zone de débarquement. La Olsen avait préserver le Bonisseur de la Bath jusque-là expressément pour qu’il puisse s’engager à 50:50 face à une telle menace connue et reconnue et non arriver au duel face à un ennemi frais en ayant déjà la fatigue de plusieurs actions dans les pattes. Contrairement au Nowaki qui avait déjà effectués moultes manœuvres depuis que cette longue bataille navale avait commencé – une bonne heure ? deux ? trois ? – et qui engageait un affrontement contre un zoan ultra endurant et résistant qui n’avait pas la moindre once de fatigue physique à l’inverse de son antagoniste… D’autant plus que Zagreus semblait bien déterminer à empêcher Taito de rejoindre la terre ferme ou même le plancher d’un navire. Le Tenryon comptait bien profiter des airs pour piéger et éliminer la menace, terriblement confiant en ses moyens de défenses qui furent à une époque l’une des plus grandes du Nouveau Monde. Son haki de l’armement avancé était même totalement passif, un accroissement de la résistance de son blindage qui était plus dur, résistant et destructeur que les usages standards de ce fluide même chez les experts de son niveau. Alors la stratégie du cousin d’Hadès était clair : faire durer et prendre l’ascendant progressivement en laissant les offensives s’émousser sur le véritable tank qu’il était tout en lançant quelques assauts pour le fatiguer… 


Le Dernier Rire du Tao 002_415
Le Dernier Rire du Tao 002_612

Le Dernier Rire du Tao Tr210Le Dernier Rire du Tao 01tr10
Océana et Océane "les Sea's'ters"
Capitaines du "Sea Eater" et du "Sea Hunter"

Océane à elle seul ne pouvait pas faire face à l'ensemble de l'équipage ennemie et elle sentait son heure arrivé. Finalement les monstres marins seuls, n'étant pas des Rois des Mers, n'avaient pas réussi à contrebalancer la puissance dévastatrice de ces fameux canons des cuirassés. Alors qu'elle se voyait projeté et que la silhouette de Franklin se dessina, bien décider à achever la pirate, cette dernière savait que c'était le dernier coup à jouer. La Triade avait tué volontairement la horde. Son Sea Hunter allait passer l'arme à gauche. Sa soeur ne devait pas être dans une meilleure position, abandonnés aux affres de la bataille par cette organisation qui ne les avaient au final pas assez payer... Océane se décida. Au diable tout les vivants et toutes les causes, quand bien même elle avait encore les moyens de contrer l'enchainement adverse pour essayer de prolonger la confrontation, la chose était trop tentante.

-CREVEZ ESPECE DE CONNARDS INSENSIBLES ET SANS ÂMES !

Tirant deux shurikens particuliers, la Sea's'ter activa ses deux plus puissantes grenades qui exploseraient lorsque Franklin vint dans l'optique de la projeter vers le pont. L'une généra une déflagration de flammes classique vers le haut tandis que l'autre libéra vers le bas un gaz paralysant dans un cercle d'une dizaine de mètres autour d'elle... Un gaz qui viendrait happer l'équipage tandis que l'ultime hurlement de sa capitaine agita le carcharodon qui ouvrit la gueule pour tenter ultimement d'emporter le cuirassé avec lui dans la mort pour venger cette femme qui était une source de souffrance mais aussi de bonheur pour le couple de requins géants. Cependant, l'équipage aurait largement le temps de l'achever d'un ultime tir de canon avant que la créature mène son œuvre à bien.

Oceana quand à elle avait largement les moyens d'affronter en duel Logan sur un pied d'égalité d'un point de vue théorique, mais le surnombre était en sa défaveur et les assauts des moucherons environnant laisser des ouvertures à celui qui prenait une apparence qui n'était pas sans rappeler Zagreus. La bretteuse se jeta sur le côté pour esquiver la toupie humaine qu'était devenu Logan. Ayant eu le temps de cotoyé le Tenryon à quelques reprises, elle connaissait les points forme de ce type de dinosaure, notamment cette résistance élevé qui faisait que les offensives pouvaient facilement être déjouer par une défense en béton armé. Sa seule chance était ses lames d'eau et c'est naturellement qu'elle balança un jet à haute pression du bout de la lame tout en sautant. Roulant sur le sol et déployant sa force pour se redresser sur une seule jambe, Oceana ne parvint pas à contrer l'ensemble des assauts simultanés de Sol, Nikiti et Ciel qui blessèrent lourdement la demoiselle qui ferma son oeil valide. Le prochain coup l'achèverait, elle le savait. Et dire que dans des conditions normales elle aurait pu écraser le trio, puis s'occuper de Minerva ou Logan en un contre un dans un long affrontement qu'elle aurait largement pu remporter, mais les aléas de la guerre avait offert l'avantage à l'ennemi. Sentant au fond d'elle que sa sœur avait fait le même choix, comme elles en avaient jadis parlé, l'épéiste afficha un sourire amusé, alors que les trois assauts des moucherons se retiraient finalement, avant de planter sa propre lame dans son ventre afin de se faire harakiri. C'est dans un rire particulièrement démoniaque que son corps chuta, que ses trippes jaillirent et qu'elle jeta un ultime sort sur son ennemi.

-Que les eaux te happent et que ta vie se termine dans la gueule d'un requin, que les nôtres puissent prendre leur revanche...



Le Dernier Rire du Tao 002_512

Le Dernier Rire du Tao Pirate56
Yuan Feng "Le Feu du Tao"
Capitaine du "Troisième Œil"

La Tortue Géante jaillit des eaux, bien loin au large de la flotte de la Marine. La tournure de la bataille ne lui avait pas échapper. Si seulement il avait pu éliminer un ou deux autres cuirassés... Malheureusement, il semblait qu'ils aient un stratège intelligent en face. En maintenant le cuirassé de Violet en arrière pour couvrir les derniers angles, le seul moyen pour le Troisième OEil d'agir aurait été en s'exposant aux tirs de certaines triples canons, peu importe d'où il sortait. En demeurant en retrait, ce cuirassé avait sauvé les gouvernementaux de déconvenues majeures et peut-être même de la défaite. Maintenant il était trop tard. Yuan Feng voyait bien que ses deux amantes ne l'emporteraient pas vu la disposition qui n'étaient plus à l'avantage des monstres marins puisqu'il n'avait pas pu éliminer davantage des navires de guerre. Soupirant, il concéda sa défaite.

-Mettez les voiles. On s'en va.

-Mais... Les instructions d'Horatio capitaine.

-On est des pirates qui jouons les mercenaires marins pour le compte de ces employeurs, rien de plus. Je ne vais pas aller me sacrifier pour ces beaux yeux. Ils vont mourir ici et aujourd'hui à moins que Barbaros ne renverse la situation. J'aurai aimé que les Sea's'ters réfléchissent à se retirer également, malheureusement ce n'est pas le cas... J'espère qu'elle n'auront rien regretter... Allez, on se casse.





Résumé :
-Tous :

-Lidy : Boom. Tu peux aller vers la villa du nord.

-Taito : Fight à l'avantage de ton adversaire qui cherche à t'épuiser et t'empêcher de descendre sur une surface. Océane mode Kamikaze.

-Logan : Océana se fait harakiri.

Carte de l'île :
 

Liste de PNJs :

Triade :
-Horatio Quing lvl ?? primé à 900.000.000 B
-Barbaros lvl ?? primé à 450.000.000 B.
-Graveclaw Ravengard lvl ?? primé à 211.000.000 B.

-Nar Brickson lvl 42
-Shayna Martinez lvl 30

Pirates de Calm Belt
-Zagreus Tenryon lvl 40 Haki de l'observation, haki de l'armement avancé
-Macaria Tenryon lvl 34
-Océana lvl 37
-Océane lvl 37

-Yah'kat Vara lvl 32
-Jacob Sherdock lvl lvl 35 Haki de l'observation
-Jaume Jimenez lvl 30 Haki de l'armement
-Alfroad Stramburk lvl 15

-La Tortue Géante du Troisième Œil lvl 43 Haki de l'armement, Haki de l'observation
-Le Requin Sea Eater lvl 41 Haki de l'armement
-Le Requin Sea Hunter lvl 41 Haki de l'observation

-La Horde de Requins Mangeurs de Coque lvl 20 à 34
-L'Oiseau Steam Bird lvl 37
-Le Phoque Géant de l'Imprenable lvl 36

Gouvernement Mondial :
-Billy Green lvl 14 [à distance]
-Elria Shiva lvl 45
-Astésien Bonisseur de la Bath lvl ??
-Alexandrin La Vauguyon lvl 12 [responsable des CP1]
-Victarion Endogram lvl 32 [responsable des CP7]
-Jila Strigon lvl 27 [responsable des CP4]
-Névassa lvl 27 [responsable des CP2]
-Lieutenant Zytrus Zaka Zufon lvl 20
-Lieutenant Jérémiah Vanhenberg lvl 20
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: