Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le Couteau d'Or Brisé
Aller à la page : Précédent  1, 2
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2819

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue0/0Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue0/0Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 31 Juil - 4:11


Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Ishida10 Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Ylzw
Hojo Liao,"Le tueur de Supernova" & Canaqueese, Kage de la Guilde des Assasins

La situation dégénérait à l’intérieur du complexe de la Triade, l’affrontement en Cannequeese & Liao occupait complètement la pièce. Le Pilier de l’Alliance des Chasseurs de Primes avait cependant réussi à déplacer le combat en poussant son adversaire contre le mur dans le couloir du bâtiment, c’était tout l’avantage qu’il avait sur son adversaire, il connaissait les lieux par cœur après s’être tant entraîné à les analyser et les observer à l’aide de sa maîtrise avancé du haki de l’observation. Son adversaire n’était pas en reste, lançant des couteaux avec une précision extrême malgré le combat était à sens unique. Liao emmenait son adversaire là où il le voulait pour mieux guider un chemin pour fuir avec le Taton, il savait également que le but de Cannequeese n’était pas de rester dans cet endroit. Tout en chacun était obligé de se battre à cause du fruit du démon de l’Archer qui bloquait pour ainsi dire toute personne souhaitant prendre la fuite.

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Triade10
Ercame, mercenaire de la Triade
Ercame fut surpris à prime abord de la malédiction du chasseur de primes, se contentant d’esquiver le coup partiellement grâce à sa vitesse. L’hybride vampire-homme lynx avait un avantage sans précédent sur son adversaire, celui d’une vitesse bien supérieure à celle dont le Taton pouvait réagir c’était tout l’avantage d’être dans une pièce peu éclairée par la lumière. Usant alors de sa vitesse pour se déplacer rapidement autour du Taton laissant ce qui pourrait s’apparenter à des images rémanentes l’hybride prendrait le temps de se faufiler derrière l’ingénieur pour le frapper le poing enrobé de son haki de l’armement pour le projeter tout droit dans la direction du mur.

    - Le chasseur chassé quel drôle de situation n’est-ce pas ? L’arbre fruitier.


Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Mini_160206091617750471
Yoko Ceresa, "La Marraine de Sagev",
Nouvelle Cheffe du Réseau d'Information de la Triade

Si l’apocalypse se faisait ressentir du côté du champ de bataille que survolait l’affrontement entre les deux titans de cette île. La semi-géante voyait son observation complètement ployé sous la maîtrise avancée du Kurohebi, l’amiral n’avait pas usurpé sa réputation d’être un combattant expérimenté, il avait réussi à transformer son haki de l’observation en une version offensive qui limitait les actions de la criminelle. Elle n’avait cependant pas encore dit son dernier mot, sa mafia de son pays Sagev n’avait pas gagné tant en puissance uniquement grâce à son talent pour l’espionnage et l’information. Elle avait une certaine fourberie dans les combats, un fruit du démon sadique et pervers qu’elle pouvait utiliser sa puissance à tout moment. Lorsque le Kurohebi commencerait à lancer sa contre-attaque sur celle qui avait été missionné par Erwin Dog lui-même pour infiltrer la Triade des rires du Tao, elle passerait à l’action. Le papillon n’était pas connu pour ses grandes défenses cependant Yoko Ceresa avait réussi à combler cette principale faiblesse de son zoan par une forme bien particulière lorsque les coups de l’Archer, le corps de la belle changeait de composition pour se recouvrir d’une grande quantité de spore étendant celles qu’elle pouvait générer sur ses ailes mais cette fois sur tout son corps. Elle pouvait donc absorber les coups tel des coussins grâce à cette forme particulièrement tourné sur la défensive. L’effet le plus pervers de la brune qui souriait alors qu’elle protégeait son ventre du haki de l’armement pour mieux encaisser le coup du serpent noir. Lorsque le vent commençait alors à souffler toute les spores du corps de la semi-géante commençait à se disperser sur le terrain.

    - Bonne nuit les petits., dirait-elle avec un ton joueur et amusé


La grande femme revêtit alors une nouvelle forme alors qu’elle crachait un peu de sang preuve que le coup de l’Archer avait eu son effet. Elle revêtit une nouvelle fois sa forme qu’elle avait utilisé auparavant pour frapper l’Amiral mais elle tendait son bras gauche vers l’arrière comme si elle attendait quelque chose avant de se saisir de la paire de menottes qui survolait le champ de bataille depuis un moment. L’Amiral comprendrait directement lorsque celle-ci attrapait alors la chaîne qui reliait les menottes entre elle et que la brune se retransformerait en semi-géante classique. Pris dans la propre étreinte qu’il avait lui même initié avec la Ceresa celle-ci le frapperait malgré saper de sa force de zoan avec les menottes pour lui couper sa malédiction mais surtout celle de son armure. La paire de menottes avait une taille similaire à celle de Yoko Ceresa comme si elle avait déjà été piégé dedans, c’était un usage que le gouvernement mondial avait sûrement déjà fait sur cette femme qui avait déjà échappé plusieurs fois au gouvernement mondial. Si l’Amiral réussissait à esquiver cette attaque, il verrait alors la semi-géante lâcher les menottes avant de repasser en forme hybride de son fruit du démon pour commencer à mitrailler de nouveau le marine de coups.

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Sjjw
Billy Green "La Stratège Invaincue", Vice-Diretrice du CP3

C’était alors que tout les plus hauts gradés de l’opération sauf bien évidemment le Vice-Amiral Utomo qui avait jeter son oreillette auparavant, reçurent un appel prioritaire. En plein stress évident, celle-ci venait de raccrocher avec cette personne qui savait donner d’agréables conseils, il avait été après tout l’un des maîtres de l’information de sa génération à une époque bien lointaine. Elle tremblait les yeux rivés sur le champ de bataille de l’escouade d’Isopa, ce n’était plus une question de remporter l’assaut mais de réaliser un autre objectif.

    - Ecoutez-moi bien Amiral Kurohebi, Vice-Amiral Spown, Contre-Amiral McArthur, Colonel Brook. L’ordre de mission vient de changer, vous avez des nouvelles cibles, laissez les inconnus s’enfuir à tout prix, de même pour Honji Olozetta. Le nouvelle ordre de mission est maintenant d’arrêter à tout prix la Marraine de Sagev, la Chevalière Damnée ainsi que le Bras Armé de Sagev. J’ai nommé Yoko Ceresa, Reyna Farone et Farfecht. Cet ordre vient d’un membre du Conseil des Cinq Etoiles lui-même, arrêtez cette femme et ses hommes.


Elle continuerait alors à donner quelques ordres au Colonel Brook qui était désormais chargé d’amorcer une percée grâce au navire qu’il avait nouvellement rejoint, le cuirassé de la marine pour préparer la fuite du groupe de la marine. La Green changeait alors pour une communication spéciale et secrète directement lié à l’oreillette de l’Amiral Kurohebi.

    - Gardez bien Yoko Ceresa en visuel et désactiver votre arène. Ne la lâchez surtout pas, les mercenaires d’Isopa sont pour la plupart des mercenaires de d’autres organisations mineures voulant rejoindre le réseau de la Triade. Mon supérieur voudrait vous avoir en communication après cette mission pour un entretien d’une plus haute importance, sauvez la vie d’Hojo Liao et arrêter Yoko Ceresa coûte que coûte.


Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Jtnt
Farfecht, le Bras Armé de Sagev, primé à 345.000.000B

Le combat entre le Spown et l’homme-bélier pourrait alors reprendre alors que celui-ci encaissait grâce à sa maîtrise du haki de l’armement qui était pourtant moindre que celle de son adversaire. La bête shandia avait bien plus de force et de puissance dans les bras que ne possédait le Paramecia dans cet affrontement, la fuite n’était cependant pas une option envisageable pour le hors-la-loi, sa maîtresse se battait avec vigueur dans l’arène de l’Amiral après tout. Ainsi l’homme-bête avant que d’être entravé par le Spown frappait alors dans ses mains avant de disparaître tout simplement ou plutôt il avait rétréci sa taille jusqu’à la taille d’un petit gnome qui courait sur le bras du Spown avant de frapper de nouveau dans ses mains pour donner un uppercut au shandia.

    - Vous vous débrouillez vraiment pas trop mal vous les shandias. T’es le deuxième que je croise dans ma vie et tu me surprends comme cet Ustad du Coyote., dirait-alors l’homme-bélier avant d’enchaîner par un crochet de son poing droit dans la tête de Caligula.


Le Spown avait cependant réussi à remotiver les troupes qui maintenant reprenaient petit à petit courage et s’actionnait sous les ordres du Colonel Brook guidé par la vice-directrice du CP3 pour organiser la contre-attaque et la retraite. C’était le début de la revanche de la marine initié par le shandia qui avait réussi à conquérir le cœur des soldats qui avaient désormais envie de se battre et de lancer une contre-attaque sanglante à la Triade.

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Scroog10 Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Marine10
Vice-Amiral Utomo Karast, le Brutal & Contre-Amiral Fleck MacArthur, Le Dément des Explosions

Si Fleck venait de se faire happer dans la vitesse de la malédiction d’Antarès, il y avait quelqu’un qui venait de voir son ami disparaître dans la direction d’un navire de la Triade. Il l’entendait la voix de son ami hurler, ce mutisme, des voix qui pleuraient. Il était comme déstabilisé par ce qu’il entendait, il avait choisi d’obéir à sa propre ligne de conduite et de faire ce qu’il lui plaisait, il avait accepté ce raid car c’était la promesse qu’on puisse le laisser se déchaîner. Dans toute cette histoire, il n’avait que pu se satisfaire de prendre la vie d’un lieutenant d’un Yonkou sans avoir eu son propre combat à 100 % et maintenant il devait assister à la mort de son ami ? Non il ne le voulait pas, non il ne le souhaitait pas.

    - Mais vous allez arrêter de me faire CHIER !!!!!!


Un seul cri de rage, de haine, de colère se mélangeait à son haki de l’observation en pleine crise d’éveil. Il voulait se laisser faire, tout détruire, tout massacrer. Allié, Ennemi ? Tout ce qu’il restera ne sera que chaos et désolation, il était après tout celui qu’on surnommait le Brutal, cela suffisait amplement pour le pousser à passer dans cet état psychologique qu’on nommait Berserker dans ce monde. Son corps grossissait dans un mélange hybride et titanesque de cette forme de lycan et de sa forme humaine, ses blessures se fermaient petit à petit alors qu’il bondissait en projetant son adversaire tout droit dans le mat du navire que son ami avait quitté. Il trouverait le coupable, il trouverait celui qui avait pu le séparer de la seule personne qui était capable de le comprendre.

    - GRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH


Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Kateky11Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Blco
Honji Olozetta ,"Waraji ya senko masuta", primé à 598.500.000 B, Chargé des relations extérieures et du Recrutement de la Triade  & ???, Kage de la Guilde des Assassins

Du masque du Kage de la Guilde des Assassins sortait du sang qui coulait à flot. Le bretteur se relevait difficilement du choc, ce n’était pas tout les jours qu’il recevait une résistance dans un combat surtout d’un homme avec une telle réputation que celle d’Utomo Karast. Crachant du sang au sol, le bretteur fonçait alors silencieusement vers le monstre qui était son nouvel adversaire en essayant de l’entailler mais sans effet, le corps du monstre se régénérait à une vitesse folle. Honji sautait pour esquiver l’attaque du monstre qui l’avait lui aussi pris en grappe, laissant alors Antarès seul au proie des griffes du monstre dans une attaque qu’il n’aurait sans doute aucun mal à esquiver.

    - Le problème immédiat est pas l’Archer mais de fuir ce type. Si tu souhaitais tant que ça me trouver, trouvons une porte de sortie ensemble.


Un combat de longue haleine atteindrait alors le trio contre ce qui semblait être le Vice-Amiral qui se rapprochait le plus de la force d’un Amiral lorsqu’il était dans cet état de rage….





L'ordre est le suivant :
Antarès - Obra - Caligula - Ghetis

C'est la carte c'est la carte:

Résumé :
Obra : Ercame esquive et te prends de vitesse, il essaye de te frapper dans le dos, tu as cependant le temps pour réagir.
Ghetis : Yoko change de forme et passe dans une forme défensive où elle relâche des spores quand tu la frappes. Tu comprends néanmoins que ton coup l'a fait bien douillé, ses spores se dispersent et mette ta taupe dans un état somnolent (soumis à l'automodération). J'ai considéré que les dégâts que la taupe faisait à Yoko était mineur vu la différence de niveaux. Elle essaye ensuite de t'affaiblir en usant d'une stratégie "suicidaire" en usant d'une paire en GM géante pour te frapper avec, si elle échoue elle retente de te mitrailler de coup une nouvelle fois.
Caligula : Il y a une différence clair et net entre toi et Farfecht, tu peux le sentir car tu prends rapidement le dessus, cependant il arrive à s'extirper de ton entrave en se rapetissant. Il te fait un petit enchaînement uppercut/crochet
Antarès : Le CA Fleck semble être mort à cause de ton swap vu que projeté dans le décor cependant tu as mis en rogne Karast qui est maintenant en forme éveillé et sur ton navire. Il s'attaque d'abord à Honji et toi, tu es libre de l'esquiver. Ah oui et si tu essayes de le swap tu remarqueras que tu commences à t'épuiser (surtout pour swap un monstre de cette taille.)

Ghetis/Caligula > Vous recevez un appel de Billy qui vous dis qu'elle a reçu un ordre à vous transmettre, votre objectif est désormais d'arrêter Yoko et la clique de Sagev coûte que coûte et de quitter le champ de bataille.
Ghetis, tu as plus de précisions de la part de Billy qui te dit que celui qui a donné l'ordre te demande de libérer Liao et de garder Yoko en visuel pour la capturer. Elle te demande de couper ton arène pour accélérer la fuite des hors la loi afin de sécuriser le sauvetage de Liao ainsi que l'arrestation de Yoko.

Liste de PNJs :
Tout les PNJs ne sont pas encore révélés.

Côté Triade :
Yoko Ceresa lvl 48, primée à 980.000.000 B, Zoan du Papillon, Télékinésie
Honji lvl ???, primé à 598.500.000 B, ???
Cocyte Phlégéthon lvl 44, primé à 476.500.000 B, Gyojin Karaté, Tridents avec Dials, vaincu par le travail d'équipe de Ghetis/Caligula et Karast
Cannequeese lvl 45, Lancer de Couteau
??? est lvl 45, épéiste pur, Résistance Surhumaine.
Ercame lvl 35, primé à 150.000.000 B, ???
Shintukaku Yanohin lvl ???
Freddy lvl 45
Farfecht lvl 40, Paramecia du Rapetissement.
Reyna Farone lvl 39, Paramecia des Matriochkas, primée à 149.000.000 B
Des mercenaires de la Triade lvl ???, décimé en partie par Antarès
Des Hommes-Poissons lvl 30 à 35, décimé en partie par Caligula
Zamtrios, Titan de Titanomakhia, lvl 43, vaincu par Ghetis et Caligula

Côté Chasseur de Primes :
Hojo Liao lvl 46, renommé à 495.000.000 B, Style Pur à l'éventail ???, Haki de l'Observation Avancé et Armement Standard

Côté Gouvernemental :
Vice-Amiral Utomo Karast lvl 48, Zoan du Lycan, Forme éveillé, Corps Régénérant,Haki de l'Armement Standard, Haki de l'Observation en éveil.
Contre-Amiral Fleck Mac Arthur lvl 38, Retour à la Vie des Ailes, Des Explosifs et des armes à feux
Colonel Brook lvl 36, Tireur d'élite
Des marines lvl 25 à lvl 35, décimé en partie par Antarès[/quote]
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue42/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue204/500Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (204/500)
Berrys: 13.532.650.000 B
Dim 1 Aoû - 9:30


Le couteau d'or brisé



Antarès était bien tombé sur l’Olozetta, confirmé comme étant l’une des têtes de la Triade. Pas la plus haute, mais il restait une figure de proue de cette organisation sur le point de s’éteindre. La mission de la calamité était ici simple, s’approprier ce qu’il serait resté de la Corneille aux trois yeux après la capture ou mort de leurs têtes. Pour ce faire, le fugitif n’avait qu’à rallier à sa cause Honji. Avec lui, le peu de l’opérationnel toujours en vie, encore sur le terrain, pourrait être utilisé à de bonnes fins, afin de créer une chose nouvelle à partir de ces cendres.

Aussi la priorité était de se tirer de cette île assaillie par le gouvernement le plus tôt possible. Mais l’Olozetta l’aurait-il accepté ? S’il y avait d’autres têtes que lui sur cette île, captives de l’arène de l’Archer, aurait-il souhaité les sauver ? Cet homme aurait dû réfléchir de lui-même et faire le meilleur des choix, celui de l’individualisme. Autrement, Antarès n’aurait rien pu faire pour lui.

Cependant, les choses se précipitèrent : Karast venait de passer à l’action, sa forme éveillée libérée et déchaînée, il fondit sur le navire où se trouvaient les deux criminels en un rien de temps, bazardant d’un geste un assassin dans l’un des mats. Alors la tension enfla, le rythme s’accéléra et, tandis qu’Honji esquivait en balançant ses paroles à Antarès, ce dernier tira un rictus tout en croisant ses doigts, se transposant avec l’un des nombreux corps inertes de marines jonchant le pont tout en répondant à l’autre, court et concis. L'observation aux aguets pour au mieux essayer de voir venir ce qui le menacerait, bien que dans son état et la différence de puissance cela n'était qu'accessoire.

-T’es sur ton territoire, trouve-nous cette porte. Je m'occupe de Karast avec ton collègue.

La transposition d’Antarès l’avait mené à l’opposé de Karast, pour avoir un bref répit : le temps de rapidement récupérer un pistolet six coups et un vulgaire sabre sur l’un des corps des mouettes. Alors il se relancerait, à l’assaut de la bête. Sa mécanique huilée en tête. Il tenait la crosse du six coups dans un frêle cocon fait de son annulaire et auriculaire. Son pouce renforcerait cette cage, fermement placé au niveau du chien, tandis que son index et majeur seraient collés le long du canon, offrant la liberté de les croiser. Il aurait fait la même chose pour le sabre, tenant son manche principalement des trois doigts lui étant moins utiles. Qu’importait d’avoir une emprise moins ferme sur cette arme, la force lui était inutile. Il fermerait cette emprise au besoin pour souligner ses actions selon sa priorité : découper ou tirer.


Lorsqu’une malédiction était transmise, est-ce que les mémoires de son précédent utilisateur suivaient ? Un fruit démoniaque porterait-il le vécu, les souvenirs, les mécaniques de ses hôtes passées ?

C’était une question qui pouvait se poser dans le cas du vairon. Son corps était comme déjà en adéquation avec ces pouvoirs hérités du Roi Fou, comme s’il les avait toujours possédés. Et, bientôt, les témoins de ce monde se seraient rendu compte que la stratégie utilisée était similaire à celle du feu sans nom, dans son plus jeune âge, face à une menace bien supérieure à lui.

Acculé, l’Ope Ope No Mi offrait à son maudit la capacité de faire front, tenir tête, l’espace d’un instant. Il s’agissait là d’un risque considérable à prendre, mettre sa vie en jeu, mais cela valait largement la chandelle. Pour réaliser des exploits, voire des miracles, il fallait bien être prêt à réaliser un sacrifice en se faisant éteindre. Se donner corps et âme, transcender non seulement sa condition d’Homme, mais également celle de maudit.

Doute et crainte n’avaient rien à faire dans l’esprit d’Antarès. Un rictus grimé sur son visage, il venait de croiser son index et majeur pour réaliser un swap le ramenant vers la zone de combat : le Kage affrontait Karast et l’occupait ainsi. Ce zoan éveillé n’était pas en pleine capacité de réfléchir, il n’aurait ainsi pu tout prendre en considération. Il ne verrait qu’un arbre devant la forêt, et non celle-ci entière. Il avait troqué sa lucidité contre la colère et la puissance, voici ce qu’était son sacrifice.

Une fois l’Utomo semi-géant en visuel, Antarès envoya alors une première lame maudite en sa direction, découpant tout sur sa trajectoire, visant principalement le bas du tronc du zoan, dans le but de le découper net. Qu’importait la régénération accrue du Vice-Amiral, ici le but n’était pas de le blesser. Le maudit calerait ses premières découpes sur les assauts du Kage et éventuellement ceux d’Honji, peut-être que le hors-la-loi aurait suivi son confrère, usant de son observation pour lire ses intentions et se baser sur ses possibles transpositions pour aider à occuper l’intention de Karast.

La mécanique était simple du côté d’Antarès : il lançait une découpe vers Karast avant de se swapper avec l’un des nombreux corps étalés sur le pont pour en relancer une autre, et ainsi de suite. Ses déplacements auraient été ainsi permanents et imprévisibles pour un Karast dont la lucidité était perdue et l’esprit sûrement occupé par la mouche que représentait l’assassin de la Triade. Donnant du mal à celui-ci pour riposter et attaquer Antarès. Ce dernier se transposerait en ayant toujours en tête de ne pas se swapper trop près de l'Utomo, ce qui lui aurait donné la possibilité de le balayer d'un vif et court geste. Les découpes, elles, seraient lancées en la direction de la bête avoisinant les sept mètres, un bras, une jambe, la moitié de son corps, ou autre : qu'importait ce qu'il couperait tant qu'il réussirait.

Enfin, dès lors qu’une découpe aurait touché sa cible et fait effet, scindant celle-ci en deux, le maudit aurait enclenché la seconde étape : il tirerait un coup au pistolet en pointant à l’extérieur du pont, pour transposer la balle avec la partie coupée du vice-amiral des doigts tenant le manche de son sabre.

Il relancerait alors sa méthode. Se transposer et couper. Jusqu’à faire mouche une autre fois, pour réitérer la manœuvre avec le pistolet. Le but était ici d’éjecter la partie coupée au loin pour éviter la possible gêne qu’elle aurait représentée, et surtout la faire tomber à l’océan : réduisant ainsi drastiquement les forces du zoan.

Diviser pour mieux régner.

La transposition et la découpe via un sabre, c’étaient là les deux techniques basiques de l’Ope Ope No Mi, les moins énergivores. C’était d’ailleurs pour cela qu’Antarès avait fait le choix de récupérer ce sabre, une question d’économie d’énergie. Le plus éreintant serait de tenir ce rythme effréné face à la menace représentée par Karast et également de tenir cette zone réduite dans laquelle il se trouvait. Elle devait faire un peu moins que le tier de sa taille maximale, aussi le criminel avait de la marge à ce niveau.

L’expérience passée du Roi Fou s’érigeait ainsi comme un support pour la manœuvre d’Antarès. Au pied du mur, les deux êtres utilisaient le même plan. Pour le premier cela avait permis de réaliser deux exploits. Nous étions alors en droit de se demander si cela serait également le cas de son successeur. En tous les cas, Antarès jubilait et son expression affichée sur son visage en était le témoin.

L’idée de se faire bazarder d’un revers et crever ainsi échauffait ses tripes, celle de descendre ce monstre craint de beaucoup lui hérissait ses cheveux.

Tout perdre ou poser le pied dans l’Histoire pour la modifier de sa patte sans y avoir été invité, c'était sûrement là sa définition de vivre.

Plus simplement encore : exister.




_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 372
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime : Renaissance

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue34/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue124/220Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (124/220)
Berrys: 244.557.000 B
Dim 1 Aoû - 17:38
Le couteau d'or brisé




En termes de capacités purement physiques, il était évident qu’Ercame dépassait en tout point le chasseur de primes. C’était un combattant aguerri, certainement davantage entraîné au corps à corps que le tireur aux fruits, ayant une vitesse très importante là où Obra était davantage quelqu’un d’endurant, bien que plus rapide que la moyenne. Pourtant, malgré l’échec pour pouvoir l’atteindre de sa munition, le Taton ne perdait en aucunement espoir. Au contraire, il se sentait particulièrement confiant, il était même persuadé qu’il n’y avait aucune raison de remettre en question sa future victoire, mais comment était-ce possible ?

Les souvenirs qu’eut l’homme plus tôt revinrent tous en un instant au plus profond de lui : les paroles d’Hojo Liao, son passé, ses ambitions, ses motivations… puis la défaite contre Janz. Oui, il pensait à sa défaite, et il prenait exemple sur cette dernière pour s’assurer une future victoire. Pour être un chasseur de primes efficace, il ne pouvait pas simplement se contenter d’attaquer à l’aide de ses meilleures techniques de manière hasardeuse contre un adversaire jusqu’à finir par le vaincre, il fallait faire des techniques efficaces et puissantes, mais aussi viser spécifiquement les points faibles de son adversaire. Alors que des images rémanentes se présentaient tout autour de lui, prévoyant sa prochaine attaque. Sa confiance était excessive, son assurance l’était tout autant, l’homme ressentait à nouveau ce picotement le long de ses doigts, mais aussi qui remontait longtemps sur tout son bras. Il avait déjà ressenti cette sensation à plusieurs reprises, mais qu’était-elle au final ? Il ne s’était jamais vraiment posé la question, mais pour lui la réponse la plus simple aurait été de répondre l’adrénaline, cette force qui permet à n’importe quel combattant de toujours être à fond au moment de devoir se battre.

Une attaque allait probablement bientôt avoir lieu, mais le Taton réfléchissait à une vitesse folle à l’intérieur de sa tête, comme si tout autour de lui était au ralenti, ou plutot comme si lui était en accéléré. Ercame avait plusieurs avantages : sa vitesse, probablement sa force, mais aussi des sens très aiguisés grâce à sa nature d’homme lynx. Pour ce qui était de la vue, Obra était plus où moins sur le même niveau, ses lunettes lui offrant une vision thermique, permettant de le suivre même dans le noir sans aucune difficulté. Pour l’odorat cependant, c’était une autre paire de manches, mais il comptait utiliser cela pour justement venir à bout de lui.

Dans un premier temps, le Taton usa d’une technique qu’il avait appris par le passé, probablement une des meilleures, rendant son corps complètement souple et malléable : le Kami-E. Ne sachant pas vraiment d’où proviendrait la prochaine attaque, c’était probablement la meilleure option pour pouvoir contre-attaquer efficacement. C’est ce qu’il se passa, un coup arrivant dans le dos, mais le corps d’Obra se courbant au gré de l’attaque. C’est à cet instant précis qu’il décida d’user de sa malédiction ; s’il n’était pas capable d’attaquer dans cette forme, il pourrait au moins user de ses pouvoirs, générant un fruit rare qu’il avait découvert dans les contrées glaciales de Yakoutie Island : la gèche. Fruit d’un diamètre de dix centimètres et à l’apparence d’une simple sphère lumineuse, ce dernier avait comme propriété unique d’éclater en un flash de lumière en cas de choc, ce qui arriverait inévitablement lorsque ce dernier entrerait en contact avec le sol, Obra ne pouvant pas le saisir dans sa posture actuelle.
Lorsque ce dernier aurait éclaté en un flash, ce sera là la chance d’Obra qui, ayant pu anticiper ce dernier, pourrait reprendre forme là où Ercame aurait probablement été dérangé par ce dernier, ses iris étant bien plus sensibles en un lieu sombre comme celui-ci. Suite à cela, le Taton utiliserait ses deux mains pour générer deux fruits, un dans chaque, mais pas n’importe lesquels : il s’agissait de deux Durians. Cependant, ces fruits n’étaient pas comme ceux que l’on peut trouver dans la nature; ils étaient grands… prenant facilement la taille d’un être humain, mais surtout, ils étaient dans un état de pourriture avancé. Le Durian est un fruit naturellement connu pour avoir une odeur affreuse, combinant celle des égouts avec celle des cadavres en putréfaction. Lorsque ce dernier périme, l’odeur en devient d’autant plus affreuse, et les sens de son adversaire en seraient probablement davantage touchés.

Cette perturbation offrirait peut-être une nouvelle occasion à Obra d’utiliser sa nouvelle technique, celle qu’il gardait pour une occasion de choix, pour un adversaire qui en vaudrait la peine, comme ici. Reculant comme il le pouvait, il pointerait son arme en avant, générant une simple banane pourrie à l’intérieur, prêt à la tirer pour qu’elle s’enflamme à la sortie du canon. Si jamais cette dernière approchait de trop les deux fruits gigantesques, cela produirait une explosion suffisante pour faire exploser une maison entière. Cependant, juste avant de tirer, alors que les picotements de ses mains étaient si remontés qu’ils lui provoquaient des douleurs presque insupportables, l’homme se permettrait une phrase à l’égard de son adversaire.

“ - C’est pour cette raison que vous, carnivore, vous me serez toujours inférieur.”

Obra appuierait sur la détente.




Résumé :
Spoiler:

Techniques :
Spoiler:

Fruits utilisés :
Spoiler:
Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3043
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue51/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue251/1000Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (251/1000)
Berrys: 466.781.010.528 B
Amiral Kurohebi
Lun 2 Aoû - 6:34

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f4f64346d5f374e34525777376b773d3d2d3932313530383735332e3136323466643336346162626663663938363531383538353239342e676966

Pourquoi agissait-elle  comme si cet affrontement méritait des mots ? N’avait-elle pas compris que l’Archer n’était pas venu en quête de parole ? Il n’était pas là pour discuter avec elle. Cette ennemie ne méritait pas qu’il lui parle. Elle représentait pour lui un problème, le était la responsable de la parte d’autant d’hommes. De plus, le brun ne ressentait pas les voix de ses troupes triomphantes qui devaient pénétrer l’arène. De ce fait, la stratégie de cette femme avait logiquement bloqué ses hommes hors de l’arène.

Ses troupes avaient manifestement appliqué le plan d’assaut étant donné les multiples explosions, mais il paraissait indéniable qu’une partie du plan ne put s’exécuter, sans doute par la présence d’invités surprises. L’heure n’était donc pas à la discussion. Au contraire, son armure de spore l’avait presque agacé. D’où des spores pouvaient  à ce point encaisser des broches de haki ? D’où des spores pouvaient  endurer la charge de son coup de poing ? Bref, comment osait-elle lui résister ? Elle qui avait privé une centaine de ses hommes de la vie ?

Certains résumait sans doute Kaiten-Su à un meurtre de masse, ceux qui voulait voir la chose du point de vue qui leur convenait.

Cependant, d’autres, les gouvernementaux présents, virent cela sous l’angle d’une victoire unilatérale de la marine. D’une guerre où aucun mort ne fut déploré du côté de l’état, une guerre où pour une fois aucune famille ne fut endeuillée pour la justice.

Les arènes de l’Archer, sa puissance destructrice c’était aussi cela : La protection des siens.
Du Ghetis qui n’avait pas cherché à protéger les troupes lors de la bataille de Drum, car il n’était qu’un chasseur de primes, au Ghetis avait protégé tous les soldats de Marineford, tous ceux de son groove durant la purge et tous ceux de l’assaut de Kaiten-Su.

Voir le brun comme un destructeur n’était en vérité qu’une vision obtuse, une observation qui manquait de pénétration, de finesse, une observation  bornée. Il protégeait les siens en se salissant les mains par l’élimination de ses ennemis. Au final, croire que Ghetis n’était pas attaché à la vie devenait donc une fausse équation : il s’attachait à la vie des siens.

Or, Yoko avait porté atteinte à ces vies. Bien entendu, le brun ignorait qu’il s’agissait de l’œuvre du Roi Fou. Lui voyait les navires détruis comme le plan de Yoko. Elle payait pour une autre personne, mais elle payait aussi pour ses manigances.

Une information rendant l’Archer encore plus sérieux. Une personne venait de déployer le haki des rois sur les navires, avant de déclencher un dôme transparent ? Un brun ? Cela n’était pas possible, il ne connaissait qu’une seule malédiction faisant cela et il était peu probable qu’il soit ici, à moins qu’il ait rejoint l’ennemi ? En plus n’avait-il pas décoloré sa crinière ?

- Cali, la réincarnation de Kalgara est le seul roi que j’ai ressenti sur ton champ de bataille. Alors si tu pénètres dans ce dôme, fais-le en tant que Roi Shandia, je sais que tu comprends ce que je veux dire, Ustad du Caméléon.

Il ne pouvait que motiver son coéquipier le plus loyal, la personne  à laquelle il pouvait donner sa vie sans hésiter. De la même façon que Caligula maintenait le cap à l’extérieur avec ferveur, Ghetis devait faire preuve d’une assurance inébranlable. Hadès avait brisé son assurance une fois, mais cela n’arriverait plus, pas face à de vulgaires criminels.

Pourtant, ce dôme transparent, le fait que la navire avait subitement foncé contre un autre…. Il était bien possible que ce soit ce fruit, celui du chirurgien…  Et s’il était désormais entre les mains d’un ennemi de l’Archer, alors son possesseur devrait mourir. Fudo était-il mort ? Le brun ne pouvait y réfléchir, l’assaut de Yoko venant le cueillir.

- Second Peau !

L’armure étant sous sa forme défensif, elle était plus épaisse qu’à l’accoutumée, elle pouvait également déplacer ses plaques pour renforcer une zone à défendre. Cependant à cette portée elle n’était pas assez rapide pour cela. En revanche déployée une couche de ferronimbus était plus rapide à faire. C’est pourquoi elle se couvrit d’une épaisse couche supplémentaire de métal, tandis que l’Archer usa de son propre haki de l’armement pour enrober le tout et ainsi protéger l’armure ! La taupe fit de même ! Yoko n’avait pas fait usage du haki sur les menottes, donc le haki de l’Archer couplé à celui de la Taupe bloquerait bien le tout. La couche de métal de ferronimbus n’était là que pour éviter que les menottes ne touchent la vraie peau de l’armure. Il s’agissait de menottes, il y avait donc de forte de chance qu’elle soit en granit marin, probablement utilisées pour emprisonner Yoko il y a longtemps.

En vérité ce n’était là que supposition, Ghetis ayant lui-même emmené des menottes.

Cela n’empêcha pas à l’Archer d’être méchamment éjecté ! La taupe étant complètement faite de métal, sans le moindre aspect organique, les spores n’avaient eu aucun effet sur elle. L’armure réassimila malgré tout le métal du ciel et repassa en forme d’armure basique, ne protégeant plus tout le corps du brun. Ce fut à ce moment qu’il reçut l’appel de la Vice-Directrice du CP3.

Il ne savait pas ce qu’était ce « Sagev » dont lui parlait depuis le début, mais il savait qu’aucun d’eux n’allait fuir. Le dénommé Farfecht et la dénommée Reyna ne représentaient pas grand-chose, la mine d’informations était Yoko. Les deux autres représentaient des guerriers dont la mort ne serait qu’un moindre mal.

- Hm. Il m’est difficile de combattre sans. Je vais adapter les choses. Accordez-moi une minute.

Les spores risquaient d’agir sur lui tôt ou tard. Alors, tout en regardant son armure, il regarda la combinaison qu’il portait constamment pour ses grandes batailles. Les gants pas assez épais pour le protéger du granit-marin, la tenue pas assez épaisse pour constituer une défense, bien qu’elle ne puisse être déchirée aisément. Cette peau de dragon allait à merveille au brun, la peau de Kokuwo.

Fermant les yeux, la tête du vairon  se couvrit entièrement de haki, tout somme sa chevelure, l’oreillette de communication avec. Sa main descendant dans sa sacoche pour saisir ses deux poings américains en granit-marin, annulant l’arène avant que la sacoche ne soit entièrement couverte de fluide, celui de la taupe. L’arène n’avait disparu qu’un court instant, pour réapparaître avec la même beauté !

Il ne savait pas combien de mercenaires étaient encore sur l’île, mais ils pouvaient représenter un danger pour ses hommes. Alors il allait accélérer la capture de Yoko. Pour pouvoir écraser tous les hommes présents sur l’île juste après.

C’est pourquoi, l’arène qui venait d’apparaître était très petite, les gradins minuscules étaient aux sols vis-à-vis de la position de Ghetis et Yoko. Ils avaient donc une visibilité sur l’ensemble de l’île, en théorique. Cependant, l’arène elle…

L’arène….

L’enfer….

Ce lieu plein de flammes, ce lieu incandescent, en vérité y voyait-on autre chose que les flammes ? L’équité. Ghetis dans les flammes, Yoko dans les flammes. A une différence près, lui était protégé et pas elle.

Elle brûlerait de partout, tout comme lui ! A cela s’ajoutait la voix tonitruante de l’Archer, celle qui offrait des maux de têtes sans nom ! Une douleur abominable ponctuée par la douleur psychique !

Et c’est là qu’il bondirait sur l’ennemi ! D’origine la technique utilisait le kamisori pou fondre sur l’ennemi, mais le gabarit de la forme libérée privait Ghetis du soru, ainsi, du kamisori il ne put utiliser que le geppou ! Néanmoins, la force titanesque le propulsait avec fureur vers elle ! Le poing, noirâtre de haki et durcit par le Jugon, frapperait son corps dans une sauvagerie sans égal ! Le Jugon pouvait frapper les organes internes, briser tous les os à la périphérie, en l’occurrence il frappait le buste, donc toute la cage thoracique. Le haki permettant de frapper le vrai corps, le granit-marin annulant toute forme zoan ! Et enfin, une énorme projection d’air qui éjecterait cette femme contre les murs indestructibles de l’arène !

NON CE N’ETAIT PAS FINI !!
IL ETAIT DE NOUVEAU LA !! FACE A ELLE !!!

LE CORPS POUSSÉ PAR LE GEPPOU !

Et enfin ses deux poings pourraient s’abattre à nouveau contre elle ! Il pourrait à nouveau les écraser sur son corps ! Il pourrait l’encastrer dans le mur invisible ! La mettre hors d’état de nuire et la trainer en prison ! Ce double coup de poings serait délivré avec sa puissance herculéenne ! Il frapperait l'une des cuisses de la révolutionnaire, celle-ci faisant six mètres de haut, sa jambe avait une taille assez convenable pour être la cible de deux poings. Ce coup menaçant de briser l'intégralité de sa jambe !

Il avait survécu au feu du proto-pluton, l’arme qu’elle avait fourni aux Décimas. Il avait fini carboniser par cette arme, mais il y avait survécu. Le feu de l’arène ne valait pas Pluton, mais offrait à Yoko un aperçu de ce qu’elle avait fait subir à l’Archer qui ne savait même qu’elle était à l’origine de la présence de Pluton du côté Décima. Il restait à l’affût de sa voix et couperait l’arène dès qu’il la sentirait affaiblit. Il comptait la brûler juste ce qu’il fallait pour qu’elle survivre. Il souhaitait briser ses os juste assez pour qu’elle ne bouge plus jamais.

La torture, ironiquement Ghetis n’aimait pas cela, pourtant les séquelles, qu’il laissait, s’y apparentaient.

La Couronne
Awful


J'ai pas vraiment réussi à tout écrire au conditionnel donc faut considérer que tout est conditionnel, désolé.

Techniques, Explications etc:

Inventaire sacoche:

_________________
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Vice-Amiral
Caligula Spown
Messages : 559
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue42/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue18/500Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/500)
Berrys: 60.944.689.498 B
Vice-Amiral
Jeu 5 Aoû - 17:09
Le couteau d'or brisé

Ghetis était informé de la situation, le discours de Caligula avait su booster les troupes et il arrivait à tenir son ennemi. La situation n'était pas sous contrôle, mais la peur qui avait parcouru les soldats du gouvernement mondial semblait se dissiper. Caligula pouvait pleinement se concentrer sur ses objectifs. Comme l'avait annoncé Ghetis, le Roi Shandia allait libérer sa pleine puissance sur le champ de bataille. Et sa première cible, dont on venait tout juste de demander la capture, s'était déjà jetée dans la gueule du loup.

Alors que l'homme-bélier avait rapetissé et se baladait sur le bras du shandia, il pourrait soudainement constaté que la peau du zoan toute entière changerait de couleur. Ses écailles noircirent à vue d'œil laissant toujours une teinte pourpre visible au soleil. Son haki semblait n'avoir fait qu'un avec son corps. Le bras armé comprendrait sûrement qu'il s'agissait d'un haki de l'armement ayant atteint un stade supérieur. Affichant un sourire arrogant comme à son habitude, Caligula répondit à Farfecht juste avant d'annoncer le nom de sa toute nouvelle technique.

- L'ustad du Coyote ?! Tu as eu la chance de rencontrer deux ustad puisque je suis moi-même l'Ustad du Caméléon ! Mais nous parlerons de tout ceci plus tard. Shandia no Yoroi !
L'armure du shandia. C'est le nom qu'avait donné Caligula à son armure totale de haki. Une armure qui le rendait plus dangereux qu'il y'a encore quelques secondes. Mais ce n'était que le début des hostilités.

Profitant du fait que Farfecht se baladait sur son bras, le shandia changea soudainement de forme passant non seulement de la forme hybride à la forme totale, mais se transformant directement en une parfaite sphère. L'homme qui était en contact même avec le corps du zoan devrait se retrouver au sein de la prison sphérique avec pour compagnie un peu d'air et le noir absolu.

- Arcanes du Gaya Dari, Chasse de l'Ours !
Alors que l'uppercut de son ennemi fut sans effet face à l'armure totale, la sphère noire et écailleuse qui l'emprisonnait se rapetissa d'un seul coup comprimant l'air et sûrement le paramecia. Ses os se retrouveraient violemment compressés par la robustesse des écailles du titanoboa couplé à sa force de constriction et la maîtrise du haki de son adversaire. Selon certains la meilleure des défenses est l’attaque. Caligula les forcerait a y réfléchir. L’immense pression de constriction qu’offrait le titanoboa en forme totale provenant de ses solides écailles qui, de base, lui servait de défense face à de terrifiants prédateurs. Si l’on rajoutait à ça l’armure totale du shandia qui était axé sur l’augmentation de ses performances physiques en fusionnant le haki avec la peau, les muscles et même les os, Caligula pouvait se permettre de créer son proverbe : La plus solide des attaques nécessite une défense sans failles. Comprimant littéralement le corps de l’homme bélier, la douleur forcerait Farfecht à tomber dans les pommes tout en le rendant hors d'état de nuire.

Caligula reprendrait ensuite sa forme humaine, saisirait le corps lourd de son ennemi et se rendrait sur un navire pour déposer ce dernier au milieu des hommes.

- Ne vous avais-je pas dit que l'on s'occupait de tout ! dit-il pour encourager les hommes. Enfermez-le comme il se doit avec du granit marin de préférence. J'aurais à lui parler quand la situation sera plus calme mais en attendant...
Il devait s'occuper de quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui, sans qu'ils ne le sachent, avait été une grosse épine dans le pied des marines.

Caligula, toujours en armure totale, pris sa forme hybride privilégiant vitesse. Il gonfla à bloc les muscles de ses jambes qu'il superposa sur elles-mêmes et fusa en kamisori vers le navire sur lequel se déchaînait Karast.

Sa cible était l'homme brun qui avait déclenché son haki royal sur les hommes du gouvernement mondial. L'utilisation du haki des rois laissait présager qu'il représentait une menace pour les soldats de la justice, et pour Karast en l'occurence. Ainsi, Caligula enchaina soru et kamisori jusqu'à atteindre son adversaire et violemment déplier sa jambe sur les côtes droites de ce dernier. Le choc serait tel qu'il propulserait l'individu sur plusieurs mètres, explosant littéralement ses côtes et le rendant inapte pour un moment. Sous sa forme vitesse et dans un tel enchaînement, il était quasi imperceptible à l'œil nu pour des adversaires de son niveau. Bien sûr, il n'était pas impossible qu'Antares esquive les premières tentatives du zoan. Cependant, Caligula se servirait de sa maitrise des techniques de déplacement du Rokushiki pour revenir à la charge, augmentant peu à peu la dangerosité de son attaque jusqu'à menacer la masse osseuse toute entière du paramecia.





Résumé et Techs:

_________________
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Signa10

[20:55:27 16/10/2016] Maud Butterfield : faut avouer qu'il est fort quand même
[20:56:16 16/10/2016] Maud Butterfield: plus rien ne l'arrête :/
[21:15:42 16/10/2016] Charlotte S. Butterfield : kickez le
[21:17:48 16/10/2016] Fudo : ça fait une heure qu'il massacre l'humour
[21:21:12 16/10/2016] Sakuga Keigo : tg ptn
[21:21:34 16/10/2016] Maud Butterfield: cali arrête stp c'est du harcèlement à ce niveau
[21:21:38 16/10/2016] Fudo : je craque putain
[21:33:39 16/10/2016] Fudo : #calimaeu
Caligula Spown
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2819

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue0/0Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue0/0Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 8 Aoû - 21:49



Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Triade10
Ercame, mercenaire de la Triade
Le mercenaire au service de la Triade avait été surpris par les capacités du maudit à être réactif de cette manière. Il était un adversaire à ne pas sous-estimer malgré l’idiotie dont il avait fait preuve en se faisant capturer de la sorte par le disciple de l’hybride. Visiblement c’était bien à cause de sa naïveté, en ayant été arrogant que le mercenaire perdait tout simplement cet affrontement qui aurait été expéditif. Dans d’autres conditions, il n’aurait jamais été vaincu par le chasseur de primes cependant il s’était laissé avoir par la surprise, laissé avoir par cette attaque que le tireur avait effectué contre lui.

    - Tu me le paieras.


Dirait-alors l’hybride qui était encore debout souffrant des flammes de l’enfer qui déchirait la peau de son corps du côté droit, le haki l’ayant protégé partiellement de l’attaque. Son corps fumait encore et était debout malgré l’envie d’attaquer son adversaire, il ne pouvait plus bouger. Le mercenaire regardait alors le corps de son adversaire qui tomberait certainement dans l’inconscience après avoir effectué cette attaque subissant lui aussi les effets de cette déflagration brûlant au fur et à mesure tout la partie du gauche de son corps. Il faudrait certainement une opération de chirurgie d’une grosse envergure pour réparer les tissus de cette brûlure ainsi que pour remettre en état le corps des deux combattants pour qu’ils soient au moins présentables. Alors que les flammes commençaient à se répandre dans toute la pièce, c’était un enfer un endroit où seul rimait les mots désolations et destructions. Néanmoins, le chasseur de primes pourrait apercevoir une lueur d’espoir, une lueur qui venait le sauver.

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Ishida10 Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Ylzw
Hojo Liao,"Le tueur de Supernova" & Canaqueese, Kage de la Guilde des Assasins

    - Il semblerait que nos deux novices soient k.o. Nous recommencerons notre affrontement une prochaine fois.


Le fils de Mijushike prit alors le Taton sous son bras après avoir éteint les flammes grâce à son style pur. Le chasseur de primes s’éclipsait alors que le Kage de la Guilde des Assassins prit quant à lui l’ancien mercenaire de la Triade sous son bras.

    - Pourquoi vous les laissez s’enfuir. Pourquoi expliquez-moi mon maître.
    - Nous avons réussi cette mission dans ces lieux, Hojo Liao est libre désormais. Nos alliés seront satisfaits de cette nouvelle. Nous devons désormais nous retirer, Musei devrait bientôt en avoir fini lui aussi.


Ercame connaîtrait bientôt les raisons derrière tout cela bien assez tôt. Avoir Hojo Liao en liberté, était bien plus utile pour la Guilde des Assassins plutôt que de le voir croupir derrière les barreaux de la Triade pour la fin de ses jours.

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Mini_160206091617750471
Yoko Ceresa, "La Marraine de Sagev",
Nouvelle Cheffe du Réseau d'Information de la Triade

La semi-géante n’avait jamais été une combattante experte, elle avait gagné et prouvé sa force pour la révolution d’Arias par son ses connaissances et son talent pour obtenir des informations. Elle s’était construit tout un réseau qui l’avait propulsé à la tête des renseignements que la Pègre avait besoin. Cet enfer qu’elle vivait désormais dans l’arène du Kurohebi était-ce la fin de son règne ? La fin d’une époque où la Marraine de Sagev, reine de l’information, venait à être capturé. Elle pouvait encore se battre pendant des heures mais le Kurohebi gagnerait de plus en plus de terrain. Il lui était supérieur malgré tout. Son expérience en combat, son fruit du démon, le combat aurait beau duré des heures, il serait vainqueur à force de frapper cette femme qui riposterait dans un échange de coups. Dans un dernier cri avec les yeux emplis de haine et de sang, la semi-géante tenterait alors une dernière frappe colossale sur son adversaire.

    - Tu ne vaux rien de plus qu’un tyran. J’aurais peut-être du, il y a un an de cela, laisser cette arme antique Pluton dans son état initial. Vous auriez tous été détruit.


Elle criait au désespoir, les poings imbibés du haki de l’armement face à celui qu’on surnommerait bientôt le Tyran parmi les criminels. C’était évident qu’après cet affrontement et ce fait d’armes, l’importance du Kurohebi dépasserait bientôt celle de ces autres collègues. Il allait mettre un terme à un règne sans partage de la part de la brune. Une tête tombait aujourd’hui parmi les grands de ce monde, il faudrait ainsi que quelqu’un la remplace, une place allait être vacante. Qui pourrait-alors la récupérer ?

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Jtnt
Farfecht, le Bras Armé de Sagev, primé à 345.000.000B

Le combat entre le bras armé de Sagev et le Vice-Amiral battait encore son plein lorsque le Vice-Amiral passait alors dans une sorte d’armure totale de haki. Le hors-la-loi voyait sa fin venir à ses yeux mais il comptait bien réussir à survivre lui-même en imbibant son buste de haki de l’armement. Il survivrait à l’assaut, serait-il en état de combattre après cet combinaison du titanoboa ? Certainement pas. Il avait cependant un espoir celui de garder le silence sur ce qu’il détenait comme savoir. L’espoir que celle qui l’aimait réussisse à s’enfuir et qu’elle réussisse à préserver Sagev. La situation de Yoko Ceresa sa maîtresse était compromise cependant, la situation de la Farone était quant à elle toujours envisageable. Il ne serait pas capturé en vain, tout ce que ce trio avait réussi à construire durant toute ces années seraient préservés. Crachant alors du sang au sol devant la compression du serpent, le Paramecia tomberait alors dans l’inconscience…

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 D6t5
Reyna Farone, "La Chevalier Damnée", primée à 149.000.000 B

C’est quand le zoan antique fonçait dans la direction du navire où se trouvait l’affrontement entre le Vice-Amiral Karast et les criminels que le vice-amiral fut stoppé dans sa course par la Damnée. Elle était vengeresse, étant resté en observation tout ce temps en se déplaçant dans les airs grâce à sa malédiction. Le Paramecia des Matriochka permettait à son utilisatrice de propulser se séparer de son corps en s’extirpant de celui-ci avec un autre corps, elle arrivait donc à pouvoir se mouvoir assez rapidement dans les airs grâce à cette méthode. Le Spown commençait lui aussi à sentir ses limites être atteinte tout simplement à cause de ses multiples déplacements aériens, il comprendrait certainement qu’il fallait arrêter de pousser sur les techniques du Rokushiki. C’était le témoignage d’une vérité, d’une réalité cruelle dans ce monde, abuser des capacités surhumaines qu’offrait le Rokushiki épuisait l’endurance. Il comprendrait que cette adversaire s’était jeté elle aussi tout droit dans la gueule du reptile.

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Scroog10 Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Blco
Vice-Amiral Utomo Karast, le Brutal & Musei, Kage de la Guilde des Assassins

Le titan de rage qu’était le Vice-Amiral Karast n’en faisait rien de la découpe du maudit qu’était Antarès. Lorsqu’il perdait contrôle par habitude, le corps du vice-amiral se recouvrait d’une puissance qui était bien différente son instinct en réaction à ses ennemis qui pouvaient eux réfléchir. Il était beaucoup occupé à suivre du regard celui qui était initialement son adversaire, Musei le Kage de la Guilde des Assassins. Le bretteur muet s’occupait d’être le bouclier vivant du trio en absorbant la plupart des attaques de la créature. L’épée de l’assassin semblait être recouverte d’une certaine substance qui brillait par dessus sa lame et l’épousait. Les entailles dans le corps de la bête qu’il laissait était plus difficile au corps du vice-amiral de se soigner, là était tout le style de combat pervers du Kage.

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Kateky11
Honji Olozetta ,"Waraji ya senko masuta", primé à 598.500.000 B, Chargé des relations extérieures et du Recrutement de la Triade

    - Trouvé.


Dirait-alors un Honji Olozetta qui aurait le sourire aux lèvres après avoir fredonné quelques petits sons avec sa bouche. Il n’y avait alors une créature marine qui sortait des profondeurs la gueule grande ouverte comme pour accueillir ceux qui voudraient fuir le navire. Il sauterait alors tête la première dans la gueule de la créature faisant un signe au Kage et à Antarès de le suivre dans la gueule de la créature. C’était la porte de sortie qu’il avait trouvé pour s’échapper, le temps qu’Antarès et le Kage avait réussi à gagner. D’ici quelques heures, le groupe aurait quitté définitivement Calm Belt direction une destination bien connu du mercenaire de la Triade. Si c’était la fin de l’organisation auquel il avait tant donné pendant toute ses années, il n’avait qu’à récupérer les restes de celle-ci et créer à son tour sa propre organisation. Il allait être la fondation de ce qui serait la nouvelle Triade, quelque chose d’encore plus grand et de plus dangereux…

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Selvar10
Elria Shiva, Pilier de l'Alliance des Chasseurs de Primes.

Alors que le champ de bataille passait progressivement du côté de la marine, une nouvelle arrivante venait de mitrailler complètement certains mercenaires de la Triade se trouvant sur son passage. Rien ne l’arrêterait, rien ne l’empêcherait de sauver celui qu’elle aimait en secret. La grise, celle qu’on surnommait la rapide car elle était la meilleure tireuse d’élite du monde ses talents dans ce domaine n’ayant rien à envier à l’Ex-Midoritaka, Elria Shiva la pilier de l’Alliance des Chasseurs de Prime…





L'ordre est le suivant :
Antarès - Obra - Caligula - Ghetis

C'est la carte c'est la carte:

Résumé :
Obra : gg tu as gagné un ennemi mortel, clap de fin pour toi !
Ghetis : Petite ellipse temporelle pour toi, tu peux "achever" Yoko Ceresa ce tour-ci
Caligula : Tu réussis à vaincre Farfecht cependant à cause de tes multiples kamisoris/geppou etc. Tu n'as pas le temps d'atteindre le navire de guerre où se trouve Antarès. Tu as l'occasion de capturer/vaincre Reyna qui s'interpose dans ta direction.
Antarès : Honji a trouvé une porte de sortie, tu es libre de quitter le RP

Tous : Ceci est mon avant-dernier post. Elria arrive, la marine domine complètement le champ de bataille

Liste de PNJs :
Tout les PNJs ne sont pas encore révélés.

Côté Triade :
Yoko Ceresa lvl 48, primée à 980.000.000 B, Zoan du Papillon, Télékinésie
Honji lvl ???, primé à 598.500.000 B, ??? s'est enfui
Cocyte Phlégéthon lvl 44, primé à 476.500.000 B, Gyojin Karaté, Tridents avec Dials, vaincu par le travail d'équipe de Ghetis/Caligula et Karast
Cannequeese lvl 45, Lancer de Couteau, s'est enfui
Musei est lvl 45, épéiste pur, Résistance Surhumaine. s'est enfui
Ercame lvl 35, primé à 150.000.000 B, ??? s'est enfui grâce à Cannequeese
Shintukaku Yanohin lvl ???, s'est enfui
Freddy lvl 45
Farfecht lvl 40, Paramecia du Rapetissement. capturé par Caligula
Reyna Farone lvl 39, Paramecia des Matriochkas, primée à 149.000.000 B
Des mercenaires de la Triade lvl ???, décimé en partie par Antarès
Des Hommes-Poissons lvl 30 à 35, décimé en partie par Caligula
Zamtrios, Titan de Titanomakhia, lvl 43, vaincu par Ghetis et Caligula

Côté Chasseur de Primes :
Hojo Liao lvl 46, renommé à 495.000.000 B, Style Pur à l'éventail ???, Haki de l'Observation Avancé et Armement Standard

Côté Gouvernemental :
Vice-Amiral Utomo Karast lvl 48, Zoan du Lycan, Forme éveillé, Corps Régénérant,Haki de l'Armement Standard, Haki de l'Observation en éveil.
Contre-Amiral Fleck Mac Arthur lvl 38, Retour à la Vie des Ailes, Des Explosifs et des armes à feux statut inconnu ?
Colonel Brook lvl 36, Tireur d'élite
Des marines lvl 25 à lvl 35, décimé en partie par Antarès[/quote]
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue42/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue204/500Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (204/500)
Berrys: 13.532.650.000 B
Lun 9 Aoû - 11:51


Le couteau d'or brisé




L’humain est un être fascinant. N’est-il pas ?

Sa palette de réaction face à une situation critique est si variée, aussi chacun adoptera une attitude différente face à l’adversité. Certains souhaiteront s’élancer corps et âme pour se tester une fois dos au mur, risquer leur vie dans le but de se surpasser, sinon mieux se connaître. D’autres, en revanche, préfèrent se focaliser sur cette première catégorie tout en subissant leur vie. Les regarder avec envie, essayer de comprendre comment ils font pour garder la tête haute, ne pas céder face au désespoir que pourrait inspirer telle situation.

Être acteur plutôt que spectateur.

L’humain a ça de fascinant, certains agissent et vivent pour eux-mêmes, là où d’autres se sentent obligés de se comparer à autrui. Plutôt que d’essayer de s’en tirer, ils préfèrent tirer les autres dans leur chute devenue inéluctable.

Après tout, pour certains, la réussite ne peut être que collective. Aussi, ceux qui agissent pour leur compte seul sont dressés en parias, condamnés à la critique, à se faire constamment descendre par leurs pairs. Peu importe le moyen, même l’utilisation de choses obscures et interdites par leur propre genre.

Le terme pair, est-il même envisageable ici ?

Peut-on réellement comparer ceux qui se risquent aux sommets à ceux qui ont fait le choix du sol ?

Non, ce n’est pas correct.

Ça serait injuste pour les premiers qui, tapis dans le silence, planifient leur ascension et n’ont que leurs actes comme parole. Comment pourraient-ils être logés à la même enseigne que ces désespérés, faiblards d’esprits, ne faisant que d’envier une réussite qu’ils jugent facile ? Parce qu’ils sont incapables d’entrevoir les obstacles bravés, mais comment pourraient-ils l’être après tout ? Ils ne font que dévier leurs yeux de leurs épreuves pour contempler autrui.

On ne peut reprocher au bitume d’être dur. Ce n’est pas admissible, surtout quand on a fait le choix d’y reposer. La vie n’est pas une télénovela.

Et toi, Antarès, que penses-tu de tout ça ?

Tes paroles prendront-elles un jour le pas sur tes actes ?

Te feras-tu atteindre par ces regards qui te dévorent avec envie ? Ou laisseras-tu peut-être leur velléité assaillir ton système et te corrompre en un être passif ?

Toi qui n’as pas de mémoire, tu as l’opportunité de te créer sans ces faiblesses propres à ces humains ayant cédés face à leurs tribulations.  Ces êtres qui te donnent l’envie de gerber.

N’est-il pas ainsi confortable d’être rejeté par leur monde ou préfères-tu continuer ce vulgaire jeu que tu as entrepris ?

___


Les découpes d’Antarès étaient, visiblement, inefficaces sur le Vice-Amiral qu’il avait pris pour cible. L’assaillant tenta plusieurs fois des découpes, trois fois, avant de comprendre qu’il perdait là son temps : l’ex-agent du CP9 acceptait alors cette idée. Après tout, il ne connaissait pas encore la totalité de ce pouvoir qu’il avait hérité du Roi Fou. Celui-ci possédait évidemment des limites et faiblesses, bien que certains pouvaient considérer cette malédiction comme divine, et Antarès venait de mettre le doigt sur l’une de ces limites.

Intéressant, donc. Il se le notait pour plus tard dans le coin de sa tête tout en lâchant le sabre devenu inutile.

Ayant accepté sans mal aucun ce fait qui venait de se présenter à lui, soulignant que Karast lui était ainsi hors de portée, le vairon fit le choix de se retirer. Plutôt que de se laisser porter par un désespoir ponctué par l’impulsivité qui seyait autrefois son tronc, l’amnésique prit une hauteur certaine par rapport à sa condition. Sa mission primait, lui et le Kage venaient d’offrir de précieuses minutes à Honji qui avait ainsi pu appeler sa créature hors de l’eau.

L’Olozetta invita ainsi ses confrères à le suivre dans sa porte de sortie, une trappe même. Antarès observa alors les mouvements de Karast un dernier temps, s'y détachant ensuite et se transposant dans le but de se rapprocher le plus de la créature de La Triade. Ce détachement lui permit de se rendre compte que le Spown était rentré dans sa zone, interrompu par une jeune femme décolorée.

Le rictus de l’agent devint alors moue et il passa par-dessus le pont pour se lancer après Honji.

Inutile.

Cette femme faisait de la peine au vairon. Peut-être le désespoir l’animait-elle, du moins c’était la vengeance que l’observation d’Antarès lui renvoyait lorsqu’il se portait sur elle.

Pathétique, serait-ce là un baroud d’honneur ? Peut-être que ça correspondait à sa façon de vivre, lui procurait le sentiment d’exister.

Alors Antarès eut envie de rire, tandis que son regard se porta dans le trou organique en contrebas. Il le ciblerait alors de son six-coups. Il s'imagina tirer puis claquer ses doigts pour transposer la balle avec cette misérable femme. Cela aurait condamné cette femme à vivre en lui interdisant cet assaut vain et pitoyable, soufflant sa flamme vengeresse. Il  aurait ainsi pu l'éduquer pour répondre à son interrogation : ces humains du sol, étaient-ils tous des causes perdues ?

Il se résigna face à cette question douteuse. Pouvait-il encore investir de sa personne en quelqu'un en lui tendant sa main ? Non, Antarès n'était encore disposé pour.

Face à ce constat, le vairon balança alors le pistolet  de toute ses forces dans la même direction, pour se transposer avec afin de accélérer sa course dans le tréfond de la créature. Assurant ses arrières dans une ultime technique : personne n'aurait ainsi pu le tirer hors de cette trappe organique, puisqu'il n'aurait eu le temps de le faire.

Laissant la chevalière seule face à son destin. Une tragédie.

Le corps de l’agent d’Iralia disparaitrait ainsi dans cette gueule en même tant que sa zone. Ses pensées allaient à sa commanditaire. Par cet acte, il venait de récolter une miette supplémentaire, respectant sa parole. Honji et cette impétueuse qu’il aurait ainsi sauvée, bientôt Antarès aurait dû les dominer pour se positionner en alpha.

L'Olozetta l'accueillerait probablement à son arrivée.

Le leader d’une meute nouvelle dont le seul but serait de punir le monde qui souhaitait rejeter ceux qui la composait. Un rassemblement de parias destinés aux sommets.  

De là-haut, ils auraient toute latitude pour plonger le monde dans le désespoir, renversant les figures l’encadrant, brisant ainsi les limites qui les repoussaient jusqu’alors.

Plus que prouver, forcer leur existence.

Serpentaire.



Roi Fou > Antarès > Fudo — Hier à 22:29
@Sakuga / Liam / Cervantès à la fin de ton post, tu as acté que Cali & Reyna sont où par rapport à le navire où Antares & Karast s'affrontent ?
Tarte Obra/Kira-ckette ton rein — Hier à 22:29
Ca me va !
Sakuga / Liam / Cervantès — Hier à 22:29
Au niveau de ta zone genre on peut considérer qu'ils sont dedans tout les deux

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 372
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime : Renaissance

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue34/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue124/220Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (124/220)
Berrys: 244.557.000 B
Lun 9 Aoû - 19:50
Le couteau d'or brisé




Quelques secondes… c’était le temps qui avait été nécessaire pour mettre fin au combat. On dit souvent que c’est le plus fort qui l’emporte dans un affrontement, ou alors qu’on ne gagne un combat que lorsqu’on réussit à mettre son adversaire à terre alors que nous restons debout. C’était faux, et Obra s’en était rendu compte en appuyant sur la détente : pour vaincre quelqu’un de plus fort que soi, il faut être prêt à utiliser tous les moyens à sa disposition, quitte à se mettre en danger.

Le Taton était debout, dressé immobile, le corps en partie calciné par sa propre attaque. Pourtant, étrangement, il ne ressentait aucune douleur. Il était incapable de se mouvoir et pourtant, sa confiance était sans faille, un sourire se dessinant même sur son visage en partie défiguré. La plupart de sa peau était partie dans les flammes, mais certains morceaux pendaient toujours grâce à son sang gluant, maintenant ce qui lui serait utile pour des soins plus tard. N’importe qui d’extérieur aurait dit que l'état pitoyable dans lequel il était serait le symbole de son échec, mais le chasseur de primes voyait les choses d’un autre œil. Il ressentait ses muscles aussi vaillant que jamais, son corps le brûlait, mais pas à cause des flammes ; il brûlait d’adrénaline, ce qui jusque-là n’avait été que des ressentis de picotement s’était transformé en une douleur extrêmement intense, comme si tous les muscles de son corps se contractaient de manière simultanée. Malgré tout, Obra ne considérait pas ce genre de douleur comme néfaste, au contraire, elle lui permettait de rester conscient et de pouvoir continuer le combat. Jusqu'ici, le Taton n’avait jamais pu mettre un nom sur ces sensations, imaginant qu’il s’agissait simplement d’une réaction chimique du cerveau. Pourtant, lui qui était si désespéré de ne toujours pas maîtriser ne serait-ce que des bribes du haki ne s’était même pas rendu compte qu’il était sur la bonne voie pour cela, que c’est sa hargne du combat récemment développé qui l’avait rendu plus fort. C’était elle qui était présente lors de son combat contre Janz, elle était là le jour où il s’était fait capturer, et elle était également celle qui lui permettait d’encore rester conscient malgré des blessures intenses sur tout le corps. Le haki… il était encore trop diffus, mais arriverait-il à le maîtriser complètement un jour ?

Obra était prêt à continuer le combat, à avancer davantage, mais il vu du coin de l'œil le pilier de l’Alliance se rapprocher. Le Taton commencerait à sombrer en avant, tombant doucement dans l’inconscience, mais se permettant, de ses dernières forces, de déclamer une ultime phrase à son adversaire.

“ - Jamais… tu ne feras le poids Ercame.”

C’est au contact du Liao qu’Obra perdrait complètement conscience, ayant épuisé l’intégralité de ses forces. Hojo étant désormais présent, la hargne qu’il possédait avait légèrement diminué, mais cette infime différence fut nécessaire pour faire ressentir la véritable douleur des flammes à l’homme, ce qui mettrait n’importe quelle personne au tapis en une fraction de seconde.

Ce combat restera sans aucun doute dans l’esprit et le corps du Taton de manière éternelle, que ce soit son déroulement ou bien tout ce qui aura permis d’accéder à cette situation. Hojo… Elria… ils avaient tous raison, Obra était trop naïf, et surtout bien trop gentil pour pouvoir survivre dans ce monde de criminel sans foi ni loi. A son réveil, l’inventeur serait certainement un autre homme, différent de ce que tous ceux l’ayant fréquenté auraient pu constater. Les choses allaient finalement devenir sérieuses pour le maudit au fruit, il était temps pour lui de commencer à imposer son règne.




Résumé :
Spoiler:
Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Vice-Amiral
Caligula Spown
Messages : 559
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue42/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue18/500Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/500)
Berrys: 60.944.689.498 B
Vice-Amiral
Ven 13 Aoû - 0:06
Le couteau d'or brisé
L'ustad du caméléon arrivait sur la fin de cette bataille. Bien qu'il eût réussi à esquiver et encaisser la plupart des attaques de ses ennemies, l'endurance de Caligula n'égalait pas encore celle de son aîné, ancêtre et modèle Kalgara. Autant les changements de forme zoan ne le fatiguaient pas plus que ça, autant le fait de déplier et replier ses bras à répétition marquait peu à peu son corps. Contrairement au paramecia des ressorts, Caligula "forçait" ses membres à se compresser sur eux-mêmes. Si à ça on rajoutait l'utilisation d'un Rokushiki bâtard, l'arsenal de techniques du shandia était certes puissant mais aussi épuisant.

Lors de son offensive vers le navire sur lequel se trouvait Antarès, Caligula rencontra un obstacle. Il ne le savait pas, mais il s'agissait d'un obstacle de qualité puisque face à lui se trouvait la troisième personne dont Billy Green avait ordonné la capture. Il ne pouvait pas s'arrêter et il ne pourrait certainement pas réitérer une telle offensive dans l'immédiat. Cependant, il pouvait s'assurer d'en finir en un seul coup avec elle.

Toujours intégralement couvert de haki et sous sa forme privilégiant la rapidité, ses bras se propulsèrent à grande vitesse pour s'enrouler tout autour du corps de Reyna ne laissant en dehors que sa tête. Sa forme actuelle ne rendait pas la force exercée des plus menaçantes, mais combiné à son haki avancé elle restait assez puissante pour la saisir, l'étreindre et ne pas la lâcher. Elle fonçait sur lui, les bras du zoan la ramenait à lui et tout ceci pendant qu'il fonçait vers elle. Le tout avec sa forme vitesse, l'enchainement de tous ces mouvements était quasi invisible à l'œil nu et se déroulait en une poignée de secondes. Les gens dans les environs pourraient cependant entendre deux bruits qui se suivirent en l'espace d'une seconde : le bruits strident provoqué par le mouvement du shandia, et celui libéré par l'impact du coup de pied dévastateur touchant de plein fouet le crâne du chevalier damnée.

Caligula tenait sa proie fermement avec ses bras et son armure totale de haki qui neutralisait partiellement le pouvoir de la paramecia en atteignant son vrai corps. Ainsi, son opposante ne finirait pas dans le décor mais, dans le pire des cas, sa nuque se plierait en deux face à la violence de l'impact.

Il n'avait pas pu atteindre son objectif de base, mais Reyna était un bon compromis. Le shandia retournerait vers le navire sur lequel il avait laissé Farfecht pour y laisser sa deuxième victime et venir aider les troupes dans le besoin.
Il ne restait désormais plus qu'à attendre le retour des derniers hommes qui étaient encore en état de se battre du côté de la Marine, à savoir le vice-amiral Karast et l'amiral Kurohebi.


Résumé et Techs:

_________________
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Signa10

[20:55:27 16/10/2016] Maud Butterfield : faut avouer qu'il est fort quand même
[20:56:16 16/10/2016] Maud Butterfield: plus rien ne l'arrête :/
[21:15:42 16/10/2016] Charlotte S. Butterfield : kickez le
[21:17:48 16/10/2016] Fudo : ça fait une heure qu'il massacre l'humour
[21:21:12 16/10/2016] Sakuga Keigo : tg ptn
[21:21:34 16/10/2016] Maud Butterfield: cali arrête stp c'est du harcèlement à ce niveau
[21:21:38 16/10/2016] Fudo : je craque putain
[21:33:39 16/10/2016] Fudo : #calimaeu
Caligula Spown
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 3043
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue51/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue251/1000Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (251/1000)
Berrys: 466.781.010.528 B
Amiral Kurohebi
Lun 16 Aoû - 23:41

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f4f64346d5f374e34525777376b773d3d2d3932313530383735332e3136323466643336346162626663663938363531383538353239342e676966

La guerre était-elle appréciable pour l’Archer ? Oui.

Celle-ci ? Non.

L’homme n’aimait point cette bataille, il souffrait déjà de la perte des siens et s’était drapé d’une froideur presque nouvelle. En vérité, Ghetis n’avait jamais vécu la perte de ses soldats depuis qu’il officiait au sein du Gouvernement. Ainsi, vivre un tel évènement l’avait changé, la vie le rendait presque aigri, presque lugubre. Lui qui montrait bien souvent un sourire plein de fougue et de hargne, il n’affichait plus qu’un visage impassible. Il ne combattait pas par plaisir, mais par devoir. Il détestait cette affrontement, tout comme il détestait Yoko Ceresa. Non pas pour la personne qu’elle était, mais pour la situation qu’elle lui infligeait. Il n’avait jamais eu d’avis sur elle, mais aujourd’hui il ne pouvait point l’aimer.

Faire tomber cette femme représentait une véritable lutte intérieure pour lui, car il tentait de se retenir de la tuer, purement et simplement. Il voulait la tuer, mais ne le pouvait. L’ordre de mission était clair pour lui et Caligula.

Malgré tout, une chose commençait à émaner en lui. Dans cette colère, dans cette rage, dans cette haine froide....

La sérénité vint au monde.

D’un coup, d’un seul il souffla, infligeant deux sévères assauts à la demoiselle dont le corps n’était pas celui d’une experte du combat, lui administrant la marque de l’enfer par ses flammes dimensionnelles. Plus que tout, le Kurohebi punissait cette femme au nom de ses hommes.

Il ne combattait pas pour lui et cela créait une très grande différence dans l’ensemble de l’affrontement. Quand bien même le monde s’évertuait à lui donner le mauvais rôle, il le savait : son rôle était le bon. Il offrait aux peuples une protection fiable, il développait l’emploi, l’économie, le tourisme, la suprématie des pays et la grandeur des nations. Les soldats du vairon découvraient un cadre de travail avantageux et rafraichissant.

Pourtant, certains, les criminels majoritairement, tentaient de le faire passer pour une sorte de monstre, une sorte de tyran des hors-la-loi. Pourtant, comment était-il possible d’être tyran de monstres pareils ? N’était-il pas le héros ? Sans être le héros de cette aventure qu’est la vie, il était au moins l’un de ses protagonistes noirci par le temps, par la tristesse, par la joie, par la haine, par la peur, par le calme. Une succession de bonheur et de malheur qui conduisait l’être humain à se noircir.

Aujourd’hui plus que tout, le monde l’avait noirci. Durant la bataille de Drum, il n’était que chasseur de primes, ainsi les pertes gouvernementales l’importaient bien moins. Lors de l’assaut de Whisky Peak et ce jusqu’à la veille de la Guerre de Marineford, le brun ne connut aucune perte, pas l’ombre d’une. Néanmoins, durant la bataille de Marineford, il ne s’était pas encore attaché à l’ensemble des marines, ce processus était en cours.

Ce ne fut qu’en leur sauvant la vie qu’il comprit enfin que toutes ces vies étaient également sous sa protection. Ce fut pour  cette raison qu’il veilla au grain durant la Purge de Shabaody, ainsi que durant l’assaut de Kaiten-Su. Plus que tout, Ghetis s’était attaché à la vie d’autrui. Ainsi, vivre cette première perte avait brisé quelque chose en lui. Quelque chose avait changé.

Et alors qu’il frappait l’ennemi, laissant les flammes caresser sa peau de dragon, tout en brûlant le papillon qui bataillait contre lui… Alors qu’il martelait ses poings sur sa chaire, tandis qu’elle faisait de même, son visage lui revint en flash.

Ainsley.

Il ne connaissait rien de cette recrue en vérité, elle était peut-être une parmi tant d’autres, mais il avait vécu un bon moment en sa présence, un moment qui le réconfortait. Cette femme, elle qui était une mère, elle était peut-être sur ce navire sans que le brun ne le sache, elle était peut-être morte dans l’oubli totale. Pourtant elle était une mère, alors comment pouvait-elle prendre le risque de laisser son enfant définitivement seul ? Plus que jamais cet affrontement laissait un Ghetis froid, dans un enfer de chaleur.

La vie représentait donc ça ?
Une flamme fragile, la flamme d’une simple allumette ?
Peut-être….

Les propos haineux de la Marraine de Sagev, continuerait à rencontrer l’indifférence l’Archer. Elle continuerait à se heurter à un mur qui l’ignorait. Tyran ? Pluton dans son état initial ? Oui il était peut-être le tyran de cette femme et peut-être aussi qu’elle aurait pu l’éliminer en offrant les plans d’un Pluton parfait plutôt qu’une sorte de prototype mal conçu. Cependant, elle ne l’avait pas fait et ne pourrait réécrire l’histoire, car celle-ci était écrite par la vainqueur.

- Et moi, je pourrais te tuer aujourd’hui, laisser mes poings te ramener à ton état initial. Celui de poussière. Mais ça ne vaut rien de plus que la souffrance d’Impel Down.

Alors, tout comme elle il s’élança, son corps reprit sa puissante musculature libérée d’un coup et ses poings vinrent s’abattre avec rage contre ceux de la géante. Le granit marin annulerait la malédiction de celle-ci, menaçant dangereusement ses poings, tandis que le haki de l’Archer venait  rencontrer le sien. L’onde de choc, qui en résulta, semblait fendre l’air, fendre l’univers de l’arène !

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 25.1

Profitant de cela il tenterait de lui infliger un coup de poing descendant, le poing s’abattant sur elle telle un marteau avant de l’envoyer au sol, alors, il se laisserait chuter juste après, prenant en vitesse avec fulgurance ! Les pieds les premiers, il vint toucher son granit marin afin d’annuler son arène précisément au moment où son corps rencontrerait celui de Yoko, la menant avec lui au sol !

Les pieds couverts de fluide s’encastrant dans l’abdomen de la semi-géante, le missile qu’il était irait  fracasser le sol avec elle en guise d’amortisseur ! L’impact provoquerait une violente onde choc qui raisonnerait dans une bonne partie de l’île, où un cratère d’une trentaine ou une quarantaine de mètres se formerait ! Le Bouddha de muscles se trouvant debout sur le papillon de nuit qu’il avait choisi d’écraser.

Alors restant bien sur elle, il l’espérait l’avoir mis hors de combat par ce choc qui aurait probablement brisé énormément d’os de son corps, en plus de l’assommer une bonne fois pour toute.

Activant son oreillette il prendrait la parole pour l’ensemble des escargophones en lien avec son oreilettes.

- Mes soldats… pansez vos plaies, soignez les blessés, récupérez les hommes en mer et reposez-vous car….  YOKO CERESA EST TOMBÉE !

Il espérait que cette annonce face l’effet d’un boum à ses soldats, qu’ils puissent se satisfaire de cette victoire, des ennemis vaincus et de la fin de cette opération.

Je m’occupe des derniers soldats sur l’île et je vous rejoins. NE PERDEZ PAS ESPOIR !! NOUS NOUS BATTONS POUR NOS FAMILLES !! PARCE QUE NOUS SOMMES LA JUSTICE !!!

La Couronne
Awful


J'ai pas vraiment réussi à tout écrire au conditionnel donc faut considérer que tout est conditionnel, désolé.

Techniques, Explications etc:

Inventaire sacoche:

_________________
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2819

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue0/0Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue0/0Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 1 Sep - 0:21


Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Mini_160206091617750471
Yoko Ceresa, "La Marraine de Sagev",
Nouvelle Cheffe du Réseau d'Information de la Triade

La Révolutionnaire ne pouvait plus rien faire, l’Amiral Kurohebi était beaucoup trop fort, il n’avait définitivement pas usurpé son titre d’Amiral. Il avait toute la puissance nécessaire pour diriger une partie de cette armée qu’était la marine. Tout était fini pour elle après des années à avoir dominer le monde de l’ombre en terme d’informations, elle avait conclu des accords et des alliances avec l’entièreté de la planète pour que son idéal de révolutions se réalise. Elle tombait comme un papillon qui arrivait en fin de vie, elle pensait à son pays, à l’endroit qu’elle avait protégé pendant un long moment. Elle en rêvait en voyant une dernière fois le sourire des siens avant de partir, combien de temps qu’elle n’avait pas mis les pieds là-bas ? Elle n’en savait strictement rien, une chose était sûre quelqu’un la remplacera. Cela prendra le temps qu’il faudra mais il y avait dans ce monde des révolutionnaires qui prendrait sa suite, qui continuerait son œuvre. Il y avait ses remplaçants qui étaient déjà tout trouvé.

    - Tu auras beau prendre ma tête, notre hydre continuera d’exister, des plus grands noms monteront en puissance. Nous réussirons notre seule et unique but, ce Gouvernement Mondial que tu défends chuteras tôt ou tard…


Elle dirait donc cela avant de se laisser tomber dans l’inconscience. Elle le savait, le gouvernement mondial paiera bientôt en partie tout ce qu’il avait pu prendre. Elle en était même persuadé que les flammes de l’enfer déferleront bientôt sur le monde de ceux qui avaient ouverts les portes de cet enfer. Elle n’aurait qu’à garder le silence comme elle en connaissait si bien ses droits, personne ne pourrait lui extirper des informations pas même cet homme…

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Kateky11
Honji Olozetta ,"Waraji ya senko masuta", primé à 598.500.000 B, Chargé des relations extérieures et du Recrutement de la Triade

Dans les fins fonds de Calm Belt, le Monstre Marin où Honji s’était assis au milieu de la bouche sur la langue de la créature, le brun regardait les personnes qui l’avaient accompagnés. Il prit alors ce qu’il lui restait comme cigare gracieusement offert par Horatio, l’allumant ainsi en pensant à celui qui était son ex-patron désormais. Il était sûrement le seul rescapé de cette attaque de la marine sur le reste de leur organisation. Il tremblait à l’idée du travail qui l’attendait lui qui avait toujours été à la fois un bureaucrate et un guerrier. Après avoir pris une longue respiration, il savait qu’il fallait regarder désormais vers le futur, sa haine étant grandissante envers l’autre personne qui avait mystérieusement disparu sans même laisser de traces. Yun To… Il retrouverait ce vieillard et le ferait payer pour avoir abandonné la Triade ayant sûrement flairer l’assaut de la marine.

    - Nous allons sur Gamble Island dans le Nouveau Monde. Nous serons en dehors de leur zone et en sécurité, j’ai pris ma décision des cendres de la Triade renaîtrons une nouvelle structure, une nouvelle organisation. Voulez-vous me suivre dans cette initiative ?


Dirait-il une dernière fois avant de se murer dans le silence. Le voyage risquerait d’être long et tumultueux mais il réussira là où la famille Quing a échoué. Il dominera le monde de l’Underground quoiqu’il en coûte en bâtissant sur des vestiges, un empire encore plus grand. *

C’était ainsi que dans ce chaos, la marine triompha de nouveau. Elle avait fait disparaître en majeur partie ce qu’il restait de la Triade des Rires du Tao, une nouvelle page de l’histoire était en train de se tourner. Une nouvelle page qui ne présageait qu’un cauchemar encore plus terrible pour l’équilibre du monde maintenant que l’un des trois plus grands empires de criminels étaient tombés. Dans son bureau au coeur du château Pangée, cet homme était fier de ce qu’il pourrait bientôt découvrir grâce à l’Amiral Kurohebi. Des larmes coulant sur ses joues en pensant aux soldats qui s’étaient sacrifiés à la cause de cette victoire. Il pourrait enfin tirer partie de cette vipère qu’il avait essayé de coincer pendant toute ces années. Sa guerre à lui n’était pas encore terminée, elle ne faisait que commencer pour asseoir définitivement la domination du gouvernement mondial sur l’entièreté du monde. Tirant alors les rideaux pour laisser la lumière du soleil entrer dans cet endroit, l’étoile en était convaincu. Cela allait bientôt être à ses hommes de se charger d’enquêter sur toute les pistes qu’il pourrait obtenir de la semi-géante.

Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 8791135688675060775
Lars L. Volkoff, Membre des Cinq Etoiles




Résumé :
Clap de Fin

Liste de PNJs :
Tout les PNJs ne sont pas encore révélés.

Côté Triade :
Yoko Ceresa lvl 48, primée à 980.000.000 B, Zoan du Papillon, Télékinésie , vaincu et capturé par Ghetis
Honji lvl ???, primé à 598.500.000 B, ??? s'est enfui
Cocyte Phlégéthon lvl 44, primé à 476.500.000 B, Gyojin Karaté, Tridents avec Dials, vaincu par le travail d'équipe de Ghetis/Caligula et Karast
Cannequeese lvl 45, Lancer de Couteau, s'est enfui
Musei est lvl 45, épéiste pur, Résistance Surhumaine. s'est enfui
Ercame lvl 35, primé à 150.000.000 B, ??? s'est enfui grâce à Cannequeese
Shintukaku Yanohin lvl ???, s'est enfui
Freddy lvl 45
Farfecht lvl 40, Paramecia du Rapetissement. capturé par Caligula
Reyna Farone lvl 39, Paramecia des Matriochkas, primée à 149.000.000 B capturé par Caligula
Des mercenaires de la Triade lvl ???, décimé en partie par Antarès. Le reste des mercenaires sur l'île ont été vaincu par Ghetis Archer.
Des Hommes-Poissons lvl 30 à 35, décimé en partie par Caligula
Zamtrios, Titan de Titanomakhia, lvl 43, vaincu par Ghetis et Caligula

Côté Chasseur de Primes :
Hojo Liao lvl 46, renommé à 495.000.000 B, Style Pur à l'éventail ???, Haki de l'Observation Avancé et Armement Standard

Côté Gouvernemental :
Vice-Amiral Utomo Karast lvl 48, Zoan du Lycan, Forme éveillé, Corps Régénérant,Haki de l'Armement Standard, Haki de l'Observation en éveil.
Contre-Amiral Fleck Mac Arthur lvl 38, Retour à la Vie des Ailes, Des Explosifs et des armes à feux gravement blessé mais vivant
Colonel Brook lvl 36, Tireur d'élite
Des marines lvl 25 à lvl 35, décimé en partie par Antarès[/quote]
[/quote]
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue42/75Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Left_bar_bleue204/500Le Couteau d'Or Brisé - Page 2 Empty_bar_bleue  (204/500)
Berrys: 13.532.650.000 B
Jeu 2 Sep - 22:42


Le couteau d'or brisé



Le courage n’est pas ce que vous croyez, il est mal perçu. Tout le monde a envie de survivre. Personne n’a envie de mourir. Je pense que le courage, plus souvent qu’on ne le pense, provient d’une certitude que vous êtes condamné dans tous les cas. En quelque sorte, vous êtes mort si vous agissez, mort si vous ne faites rien. Une proposition sans intérêt qui vous est faite.

Je ne pense pas que quelqu’un puisse être réellement courageux. Pas naturellement du moins. Les gens ont peur, ils ne veulent pas mourir. Même les plus fous, les psychopathes purs et durs. Ils ressentent la peur quand ils la sentent venir, toquer à leur porte.

La Mort.

Pour avoir vu deux personnes se suicider, par injection, une sorte d’euthanasie, je n’ai pas réussi à dormir pendant un long moment après. Je n’ai pas osé, par peur de subir le même sort : ne jamais me réveiller.

Ces personnes, pourtant si certaines de leur choix, se mettaient à pleurer. Pleurer comme des petites filles. Ils faisaient les beaux jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’il ne s’agissait plus là d’un jeu, pas un rêve ou un énième délire : c’était du concret, réel, leur vie et ils n’allaient nulle part ailleurs qu’au sein d’un trou sans fond au milieu des enfers.  Parce que c’est là qu’ils doivent reposer, c’est là d’où ils proviennent, aucun doute là-dessus.

Et, pourtant, ils continuaient de geindre comme des fillettes.

On m’a déjà menacé, de façon plus ou moins convaincante. Certains m’imposaient la gueule d’un canon scié planté devant mes yeux. On m’a déjà étranglé, rué de coups jusqu’à ce que mes os se brisent et que leurs éclats percent mes organes, déclenchant des hémorragies internes. On m’a déjà tailladé les bras, le ventre, planté dans le dos.

On m'a fait beaucoup de choses, finalement, pour me rapprocher d'une mort certaine.

J’ai eu peur à chacun de ces moments. J’ai eu si peur.

Mais cette peur est très différente de celle d’aujourd’hui. Celle que vous ressentez en ce moment-même.

Je la comprends très bien, après tout on est tous passés par là, j’imagine. Lorsque l’on fait le point sur soi-même, lorsque l’on se questionne sur ce que l’on est réellement pour réaliser un terrible constat.

L’enfer n’est pas autrui. Il est là, présent en nous, tapissant nos ténèbres les plus intimes.

La véritable menace provient de nous, non pas de l'extérieur.

De quoi donc avez-vous peur ?

Qu’est-ce qui se cache en vous pour vous faire trembler de la sorte ?

La désillusion que vous êtes autre chose que ce que vous pensez être ?

Dites-moi tout, peu importe le temps qu’il vous faut. Ici, on ne risque pas de vous chercher, ni de vous jugez pour ce que vous pourriez être.

Il n’y aura pas de camisole ni médicaments. Rien, absolument rien ne vous sera prescrit. La guérison, après tout, ne saurait vous être imposée.

A vous de choisir. La déchéance ou le lâcher prise.

La mort ou autre chose.

Le suicide est intéressant, pour ceux qui ne sont pas en mesure de voir plus loin que le bout de leur nez. Pour vous faire une confidence, j’en suis convaincu, ces histoires d’euthanasie pour se libérer d’un monde douloureux : ce sont de vastes fumisteries.

Il n’y a pas de monde meilleur dans l’au-delà. Le suicide ne fait que déplacer vos maux, vous ne pourrez jamais vous en soustraire.

Il faut faire front ou les embrasser.

___

Antarès s’en était sorti facilement, se retrouvant au sein d’une créature sous-marine qui s’était aussitôt terrée dans les profondeurs de Calm Belt. Une issue qui lui avait été ainsi proposée par l’Olozetta, cet agent d’une Triade sur le point de s’éteindre sans un râle d’agonie.

Le fugitif laissa cette compagnie nouvelle prendre ses aises dans ce qui semblait être son chez lui. Celui-ci annonça à l’ex-agent du CP9 qu’ils se rendaient désormais sur le Nouveau Monde.

Faire naître de la carcasse d’une corneille déplumée un nouvel oiseau de nuit. Le vairon se contentait de fixer l’individu embrassant son cylindre allumé avant d’opiner du chef.

Pourquoi rompre l’accalmie de sa voix cristalline ? Le maudit laissait là le flot de ses pensées l’assaillir librement, sans chercher à le combattre.

Ce silence et cette ambiance lui semblaient confortables, familières.

Comme si le monde lui offrait un court répit. Le temps de remettre de l’ordre sur les interrogations qu’il venait d’avoir sur son existence et son impact sur ce que serait son destin.

Le cours des choses. La trame de sa vie.

Le visage paisible.

Ses yeux se fermèrent ainsi.


___


Du néant naquirent deux rangées de bâtisses miteuses. Leurs façades délabrées se relayant anarchiquement, s'imbriquant de façon chaotique en laissant place à mainte faille, parfois comblées par de la moisissure. Le tout était éclairé d'une lumière ambrée, dégueulée par des lampes à huile valsant au gré d’un vent silencieux.

Des ruelles étriquées et vierges de population. Ou peut-être qu’elles étaient simplement désertées. Personne n’aurait su le dire. Une ambiance obscure et pesante hantait ces lieux, celle-là même dégorgée par les frêles constructions criblant le sinistre dédale.

C'était là un décor peu conventionnel dans lequel une silhouette déambulait.

Noir complet.

Ses vêtements ; sa peau ; ses yeux clos. : absolument tout était drapé de ténèbres sans fin.

Alors, une subite inversion s’opéra lorsque ses paupières s’ouvrirent.

Sa peau s’éclaircit, épousa le beige, ses yeux cueillant le bleu de la nuit.

Plus que cueillir, arracher.

Laissant le monde perdre toute vie, virant au noir et blanc.

___



Arrêter les pendules, couper la parole aux hommes
Empêcher le chien d'aboyer pour l'os que l’on lui donne
Faire taire les pianos, et sans roulements de tambours
Sortir le cercueil avant la fin du jour
Que les mouettes qui crient au dehors dessinent dans le ciel ces trois mots : il est mort
Nouer des voiles noires aux colonnes des édifices
Gantez de noir les mains des témoins, masquez la vue du fils
Que les étoiles se retirent, qu'on les balaye
Démontez la lune et le soleil
Videz l'océan, arrachez la forêt
Car rien de bon ne peut advenir désormais



Je voulais que tout soit clair, avant que le couvercle ne se referme.

Une dernière fois.


référence PS - Brav pour l'italique

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: