Le Deal du moment : -30%
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
Voir le deal
149.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le Couteau d'Or Brisé
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2591

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 19 Juin - 19:03



Un silence, un calme plat régnait sur cette mer de terreur pour les petits voyageurs perdus ou égarés au cœur de cet endroit où régnaient les Rois des Mers. Le ciel était clair et la météo comme à son habitude dans un calme plat dans cette région du monde. Ce calme synonyme qu’une tempête allait bientôt avoir lieu. Si l’attaque sur le bastion des mercenaires de la Triade des rires du Tao est mené par les Paladins du Constantinisme parti en Guerre Sainte, que les Cipher Pol menaient l’assaut sur Isopo l’île du créateur de la Triade, l’attaque sur Isopa était menée par la marine elle-même. Elle était menée par ceux qui fut un temps, ceux que le gouvernement refusait d’honorer, ceux qui étaient réputés pour leur insubordinations ou le mal que leur hiérarchie à les écarter des plus grands champs de batailles. La rage était descriptible sur le visage de celui qui guidait ses hommes en leur donnant des ordres qui ressemblaient plus à des insultes. Il beuglait à la mort avec une telle haine et une telle violence qu’on aurait dit que c’était lui le criminel à stopper et à arrêter, mais les hommes qui faisaient partie de son équipage le suivaient. Avançant peu à peu pour suivre celui qui était son capitaine, l’homme qui partageait avec lui sa philosophie, l’excentrique contre-amiral traficotait un nouveau jouet entre ses mains comme il aimait les nommer. La hiérarchie lui avait lui aussi posé pas mal de problèmes vu l’amour qu’il avait pour tout ce qui commençait par la lettre e et finissait par xplosion.

Le Couteau d'Or Brisé Scroog10Le Couteau d'Or Brisé Marine10
Vice-Amiral Utomo Karast, le Brutal et Contre-Amiral Fleck MacArthur, Le Dément des Explosions

    - Dépêchez bande de grosses larves des mers, allons mettre le feu à ces merdeux avant que Kurohebi nous les vole !!!
    - Utomo, tu sais bien qu’on devrait suivre mon plan, tu auras le temps de te déchaîner comme il faut une fois arrivée sur terre. Nous devons d’abord nous débarrasser des gêneurs sur le chemin.

Du côté d’Isopa, chaque mercenaire sur l’île en place s’affairait, l’alarme avait été donné depuis que l’assaut sur Isopu avait été remarqué, les préparatifs pour la défense de l’île avait été ordonné par le mercenaire le plus haut gradé de l’île celui qu’on disait qu’il portait toujours des sandales de pailles, celui qu’on appelait le Maître des Encens, Honji Olozetta. Il avait quitté en trombe la réunion qu’il avait en cours pour aborder le futur de l’organisation pour qui il avait tant donné dans sa vie. Il laissait gérer la suite des négociations avec celle qui prenait maintenant en charge le réseau d’informations de leur organisation depuis que Yun To avait complètement disparu des radars. Il était positionné sur le toit de l’infrastructure qu’il avait lui même veillé à sa conception. Il glissait quelques petits mots à quelques oiseaux qui survolaient l’endroit avant de regarder l’horizon avec une longue-vue. Sortant alors un den den mushi pour communiquer avec la salle de réunion qui s’était transformé en salle de gestion de crises particulièrement pour l’occasion.

Le Couteau d'Or Brisé Kateky11
Honji Olozetta ,"Waraji ya senko masuta", primé à 598.500.000 B, Chargé des relations extérieures et du Recrutement de la Triade

    - Deux cuirassés, d’après mes renseignements, les deux plus grosses menaces sont l’amiral Kurohebi et le Vice-Amiral Karast.

La personne de l’autre côté du den den mushi affichait un sourire en regardant les interlocuteurs de la conversations qui étaient en cours. La semi-géante affichait une certaine satisfaction, le hasard voulait décidément que l’ancienne révolution d’Arias se confronte à ce fameux Kurohebi. Elle regardait alors l’homme-pieuvre en face d’elle avant de souffler un coup.

Le Couteau d'Or Brisé Mini_160206091617750471Le Couteau d'Or Brisé Hp210
Yoko Ceresa, "La Marraine de Sagev", Nouvelle Cheffe du Réseau d'Information de la Triade & Cocyte Phlégéthon, "Le Pourfendeur de Vagues", Membre de l'équipage principal d'Erika Orato

    - Il semblerait que cette attaque est bien plus importante que vous ne le croyiez au départ hahahahahahha. Dire que Grünt doit sûrement encore être perdu sur Holiday Island, il aurait adoré faire partie de cette bataille et montrer aux mouettes de Grandline comment l’élite des pirates du Nouveau Monde les écrase.
    - Je prends donc ça pour un oui pour notre accord, soyons donc clairs la Triade et l’équipage d’Erika Orato se partageront 50 % des recettes de la vente et du trafic de titans de Titanomakhia, vous assurez le transport tandis qu’on assurera la vente.
    - Si nous repartons vainqueur vous pourrez considérer cet accord signé. Je vais rejoindre mes hommes, les mers ce sont notre territoire.

L’homme-pieuvre levait alors ses tridents et sauta par la fenêtre pour plonger directement dans la mer, tandis que le Marraine de Sagev fit un signe dans la direction d’un groupe de mystérieux personnages qui disparaissaient dans l’ombre. L’un d’entre eux qui étaient encore dans le complexe avait le sourire aux lèvres, il pourrait enfin assouvir sa vengeance sur l’équipage de la Couronne…

Le pénitencier d’Isopa avait l’un de ses gardiens attitrés ou plutôt le gardien-chef attitré en la personne d’Ercame. Cet hybride avait avec lui un de ses disciples en regardant les caméras et toute les troupes s’affairer dans le complexe de la Triade. Il somnolait presque en regardant les caméras tant il était ennuyé, aucun stress à propos de cette attaque sur un de leurs quartiers généraux. Il semblait presque amusé par la situation tandis que son disciple lui regardait avec quelques gouttes de sueur sur le front.

Le Couteau d'Or Brisé Triade10Le Couteau d'Or Brisé Hll8310
Ercame, "Yūdokuna ahen",Mercenaire de la Triade, primé à 150.000.000 B & Shintukaku Yanohin, apprenti Mercenaire de la Triade

    - Patience, patience. Vous croyez qu’ils sont venus vous libérer mais on les écrasera, vous mourrez ici.

Regardant alors amusé la cellule de la personne la plus importante du pénitencier. Il avait disparu pour les siens depuis au moins huit mois, il avait été kidnappé par Mendela et avait été vendu comme du bétail. Aujourd’hui était le premier jour où il avait un espoir de liberté, aujourd’hui était le premier jour où il pourrait faire ravaler ses paroles à tout ses criminels. Il s’inquiétait néanmoins de la personne qui se trouvait à ses côtés, le poussant un peu du pied pour qu’il se réveille, il avait dormi pendant un moment. Regardant alors le Taton d’un air attristé, il avait entendu qu’il avait pourchassé Ercame et s’était fait prendre dans un piège en écoutant les bruits de couloirs. Liao soupirait, un chasseur de prime tombé au combat tout comme lui. L’héritier de Mijushike ne rêvait qu’une chose, retrouver son fidèle éventail et s’enfuir d’ici…

Le Couteau d'Or Brisé Ishida10
Hojo Liao,"Le tueur de Supernova" ,Pilier de l'Alliance des Chasseurs de Prime

Sur le toit alors que les navires de guerre de la marine s’approchaient déjà dangereusement de la côte, Honji prit alors un haut parleur qu’il alluma. Il prit sa grande respiration avant de commencer à hurler dedans tel un chant envoûteur.

    - Fais les couler Freddy, anéantis-les mon ami…

De gigantesques tentacules sortaient alors au fur et à mesure de l’océan ainsi qu’une grande ombre prête à accueillir les navires de la marine, voilà le comité d’accueil qui leur était réservé. C’était le transport favori de la Triade pour emménager ici sur Calm Belt, celui qui tirait leur navire et qui leur servait d’arme de guerre. Cette créature pouvait même rivaliser avec les plus grands rois des mers, celui qui était affectueusement nommé par Honji par le prénom de son plus vieil ami, Freddy le Kraken.

Le Couteau d'Or Brisé Kraken10
Freddy, Animal de Compagnie de Honji, Arme de Guerre de la Triade






L'ordre est le suivant :
Antarès - Obra - Caligula - Ghetis

C'est la carte c'est la carte:
 

Résumé :
Du coup !
Antarès / Caligula / Ghetis :
Vous arrivez aux alentours d'Isopa, ce que vous voyez dans l'immédiat ce sont les grandes tentacules géantes de Freddy qui sortent de l'eau. Vous avez l'avantage pour communiquer une stratégie pour attaquer les tentacules
Obra :
Tu te réveilles à cause de Liao qui te donne des petits coups de pieds pour te réveiller, t'es dans la prison de la Triade. Tu peux voir au loin Ercame ta cible s'éloigner de la cellule et tu peux engager la conversation avec Liao si tu le souhaites !

Liste de PNJs :

Côté Triade :
Yoko Ceresa lvl ???, primée à 980.000.000 B, ???
Honji lvl ???, primé à 598.500.000 B, ???
Cocyte Phlégéthon lvl ???, primé à 476.500.000 B, ???
Ercame lvl ???, primé à 150.000.000 B, ???
Shintukaku Yanohin lvl ???
Freddy lvl 45
Des mercenaires de la Triade lvl ???

Côté Chasseur de Primes :
Hojo Liao lvl ???, renommé à 495.000.000 B, ???

Côté Gouvernemental :
Vice-Amiral Utomo Karast lvl 43, ???
Contre-Amiral Fleck Mac Arthur lvl 38, ???
Colonel Brook lvl 36, ???
Des marines lvl 25 à lvl 35
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 848
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
40/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
142/350Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 2.195.250.000 B
Sam 19 Juin - 22:32


Le couteau d'or brisé


Antarès avait été dépêché sur l'un des deux navires de guerre faisant face au kraken. Cette opération d'attaquer simultanément les trois îles de La Triade était tombée à pic au réveil de l'assassin. Le monde lui offrait fleur sur fleur, entre son sauvetage à Heigh Rock et l'arrivée de la Padsin dans sa vie. Cela était même perturbant : recevoir des roses c'étaient une chose, les saisir une autre. Qui disait rose disait épine. A quoi beau avoir un beau bouquet si c'était pour saigner comme un porc en le saissisant ?

Sa mission était claire ici et une fois celle-ci terminée, il aurait obtenu toute liberté pour accomplir son ultime objectif. Mais, pour l'heure, le jeune homme allait devoir se démerder et jouer entourés d'ennemis : le gouvernement et les criminels qui l'attendaient de pied ferme sur cette foutue île, perdue sur Calm Bet.

Plus que son arrivée sur la terre ferme ainsi que les divers obstacles qui se seraient dressés sur son chemin, l'ex-agent du CP9 s'inquiètait surtout pour son exfiltration après avoir mis la main sur ce qu'il recherchait en venant ici. Ses ambitions étaient limpides pour lui, celles-là même en accord avec ce que la vieille binoclarde lui avait imposé.

Qu'importait cette futile guerre entre Cipher Pol et gouvernementaux contre La Triade, qu'importait ce que le monde serait devenu après coup. Antarès se fichait complètement de cet aspect, il lui fallait ici simplement deux choses : que la Quing et ses pairs tombent et qu'il puisse rallier à sa cause les cadres qu'il trouverait sur son chemin.

Iralia lui demandait de venger son amante, mais cela le tueur du Roi Fou l'avait déjà fait. Le reste ne semblait plus être entre ses mains et si les forces gouvernementales en présence ne réussissaient pas à terminer la corneille aux trois yeux, alors nul doute qu'il n'aurait pu le faire. Après tout, bien qu'il était arrogant, l'assassin savait faire preuve d'humilité.

Ainsi, infiltré dans les rangs du Karast, Antarès se ferait dans un premier temps observateur. Amiral Kurohebi sur l'autre navire, avait-il entendu, un Vice Amiral à la tête du sien : tout cela allait peut-être jouer en son sens et lui faciliter la tâche. C'était que les enjeux de ces types et ceux de l'agent n'étaient pas les mêmes. Lui bénéficiait du choix du roi : intervenir tardivement ou faire un coup d'éclat assez tôt ? Là où les autres étaient sûrement soumis à un tas de responsabilités.

Sa prime était figée, la marine sur les nerfs, nul doute que s'il aidait les fortes têtes une porte de sortie serait sécurisée. Et puis, s'il se faisait capturer par ces mouettes à cause de son statut de fugitif, la vieille aurait alors dû tenir sa parole : le libérer.

D'un autre côté, le nouveau maudit aurait dû la jouer fine dans cet assaut contre La Traide : était ici question de bâtir son avenir, mener à bien le rêve d'Ashia. Celui de soumettre l'Underground afin de le détruire de l'intérieur. S'il laissait mourrir tous les cadres intéressants, alors il aurait simplement perdu son temps et une belle occasion de faire un pas vers son jardin d'Eden.

Les paupières de l'infiltré se fermèrent un instant. Le pire, il l'avait déjà vu. Son esprit était serein : le noir que l'on voyait en fermant les yeux étaient le même en enfer et au paradis.

A cette pensée, un rictus illuminerait la face du vairon, celui-ci toujours adossé sur l'un des ponts du navire de guerre. Il contemplait l'effervessence présente en ce lieu, l'engouement créé par la perspective de gagner une guerre, les sbires marines s'activer vers leur mort en pensant agir pour eux-même, leur idéal, leur religion ou tout autre chose pouvant motiver quelqu'un à mettre sa vie en péril.

Ce qui faisait rire Antarès, c'était que la majorité de ces marines était bien naïve. L'ennemi acculé représentait un bien plus grand danger. Surtout quand celui-ci avait déjà fait montre de sa puissance à l'extérieur, en attaquant Enies Lobby.

Nul doute sur les nombreuses pertes humaines à venir du côté du gouvernement, maintenant il s'agissait d'au moins équilibrer ses pertes en massacrant au possible les mercenaires. Cela dépendait ainsi des têtes d'affiches et des actions qu'elles auraient entreprises.

Karast et l'Archer.

Ce Kraken était un premier obstacle.

Plus l'agent attendait, plus il aurait de latitude pour agir.

Après tout, il n'était qu'un marine parmi tant d'autres pour l'instant, il n'était aucunement donneur d'ordre ni preneur d'initiative.

-Plutôt sympa, le beau temps. Murmurait-il à lui-même, en observant au loin ce qui lui semblait être le Vice-Amiral à l'opposé du pont.




_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 255
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
8/220Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 239.882.000 B
Dim 20 Juin - 18:21
Le couteau d'or brisé




Allongé dans une cellule, complètement inconscient, alors qu’il était parfaitement incapable d’expliquer précisément ce qu’il venait de lui arriver ni même combien de temps s’était écoulé, Obra finirait par se réveiller doucement, sentant une personne lui donner des coups au niveau de sa jambe. Partiellement engourdi, l’homme viendrait doucement ouvrir les yeux, observant ce qu’il y avait directement devant lui sans réellement prendre le temps d’analyser ce qui se trouvait autour de lui pour l’instant. Une fois les yeux ouverts, il finit par voir un visage qu’il n’aurait pas imaginé voir à son réveil, le visage de sa cible, l’homme qui faisait qu’il était présent en ces lieux : Ercame. Il semblait rigoler au loin, complètement hors de danger, sachant pertinemment que le chasseur ne serait plus un problème désormais.

Les yeux maintenant complètement ouvert, il soupirerait longuement, entamant doucement quelques phrases à l’intention de lui-même, comme s’il se faisait tout seul la morale.

“ - C’est bien ma veine, je suis passé de chasseur à chassé. Elria avait raison, je ne devrais peut-être pas faire autant de zèle et être si sympathique avec les criminels. Faudrait peut-être que je me méfie des gens aussi, c’était peut-être des civils affiliés à des criminels, mais si j’avais été moins sympathique et un petit peu plus direct, je n’aurais peut-être pas fini dans cette situation. M’enfin…”

Un nouveau soupir se ferait entendre, l’homme complètement las de sa situation. Il commencerait à tenter de bouger ses bras avant de se rendre compte que les menottes semblaient particulièrement résistantes. De plus, l’homme se sentait particulièrement faible et après une tentative d’utiliser sa malédiction, il se rendrait compte qu’il en était incapable. C’était évident : il y avait du granit marin dans ses menottes. Après cela, il tournerait la tête à gauche et à droite avant de finalement penser à regarder dans la direction d’où les coups venait. En observant son visage, le Taton aurait un blanc de quelques secondes. Cette tête… il la connaissait, pas personnellement mais il en avait déjà entendu parler, était-ce lui ? C’était difficile à croire, comment une personne de son acabit pouvait se retrouver dans un endroit comme celui-ci ? Il n’y avait qu’une seule manière de le savoir.

“ - Vous… êtes bien Hojo Liao, le fils de Mijushike ? Qu’est-ce qu’il vous est arrivé pour finir en prison comme moi ? Vous aussi vous vous êtes fait prendre par surprise ?”

Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Vice-Amiral
Caligula Spown
Messages : 536
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
363/500Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (363/500)
Berrys: 26.890.689.498 B
Vice-Amiral
Lun 21 Juin - 20:06
Le couteau d'or brisé
Un mois...cela faisait un mois jour pour jour que le shandia avait commencé son jeûne annuel. Il s'agissait d'un jeûne traditionnel qui, selon la légende, était couramment pratiqué chez certaines familles shandia à l'époque et avait pour but d'effectuer un retour à la spiritualité. Durant ce mois de jeûne, il était formellement interdit aux guerriers shandias de manger quoi que ce soit ou de se rapprocher des femmes. Le shandia jeûnant doit contrôler au maximum ses pensées et refouler ses instincts et émotions dits "impurs". Il se doit d'avoir le meilleur comportement envers les autres et leur venir en aide dès qu'il en est en capacité.

Les shandias sont connus comme étant un peuple de guerriers et d'artistes martiaux. Ainsi, l'art du combat et la pratique des Gaya Dari sont au cœur de ce jeûne. Ils leur arrivaient alors de répéter des mouvements du Gaya Dari Aslan pendant 3 à 5 heures par jour pour se perfectionner dans son style. La seule condition concernant le fait de combattre est que le combattant ne doit pas être animé par des envies ou pensées mauvaises : vengeance, meurtre, humiliation, etc.

Il y avait fort à parier que cette ancienne ne soit qu'une légende puisque ne pas manger pendant 30 jours tout en s'entrainant entraînerait la mort de plusieurs humains. Mais pour Caligula qui maîtrisait son zoan de mieux en mieux, plus rien n'était impossible. Il avait donc fait le plein de nourriture et avait gardé sa forme zoan totale pendant une trentaine de jours et passait en forme hybride lors des entraînements. C'était la première fois qu'il réussissait à tenir ce mois de jeûne en entier et il comptait bien le fêter. Mission ou pas, Caligula avait préparé un énorme banquet sur le bateau pour faire le plein de force avant d'aller au front. Légumes, fruits, viandes, féculents, produits laitiers et sucreries. Entrées, plats sans oublier les desserts. Caligula n'y était pas allé de main morte pour ce festin et il comptait en faire profiter le plus de monde possible.

– Pour tous ceux qui sont intéressés, le festin du grand Caligula est prêt.

Quoi de mieux que de finir son mois de jeûne dans le partage. Le shandia avait même préparé plusieurs paquets de bento tout prêt pour plus tard. Caligula et Ghetis furent les premiers à se jeter sur ce buffet, laissant le choix aux autres recrues d'y prendre part ou non. Chaque bouchée de ce repas revitalisait le zoan ancestral qui se sentit plus en forme que jamais pour reprendre le travail sérieusement.

– Alors Capitaine ! Je me suis amélioré en cuisine depuis mon retour des îles nan ? dit-il la bouche pleine.
Lors de son petit voyage sur ses terres natales, le shandia avait perfectionné son savoir et son art culinaire avait atteint un tout autre niveau par rapport aux "vulgaires" qu'il avait pu faire dans le passé.
Mais pendant qu'il engloutissait son repas, le shandia entendit des sons d'étonnements provenant de la foule.

A une poignée de kilomètres se trouvait une abomination gigantesque dont on ne voyait que les tentacules. Un monstre marin sans aucun doute. Caligula n'avait pas eu la chance d'en voir énormément mais il connaissait ce genre de bestiaux.

Il posa alors le morceau de viande qu'il avait en main et d'un signe de la tête comme pour se mettre d'accord avec Ghetis, il se jeta dans les airs pour se déplacer en kamisori jusqu'à se rapprocher du surnommé Freddy. L'animal avait beau l'air dangereux, il risquait de goûter au surprenant duo Gheligula.

Alors que Ghetis utilisa son fruit du démon et son savoir en botanique pour lancer une première offensive, Caligula passa en forme défensive et inspira une énorme quantité d'air pour gonfler son bras, le rendant similaire à celui d'un géant. Si l'enchaînement se déroulait sans encombre, Ghetis se serait désormais chargé d'enlever toute eau autour de Freddy et le shandia abattrait alors son poing couvert de tekkai et de haki sur la pauvre bête. Si les ennemis sur l'île et les alliés sur les différents navires de guerre percevraient l'onde de choc libérée par l'impact, que dire de la pauvre bête qui s'apprêtait à encaisser ce coup dévastateur capable de balayer tout un décor.

– Hmmm Ghetis ! Tu penses que le gouvernement mondial me le laisserait comme animal de compagnie ?


Résumé et Techs:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé Signa10

[20:55:27 16/10/2016] Maud Butterfield : faut avouer qu'il est fort quand même
[20:56:16 16/10/2016] Maud Butterfield: plus rien ne l'arrête :/
[21:15:42 16/10/2016] Charlotte S. Butterfield : kickez le
[21:17:48 16/10/2016] Fudo : ça fait une heure qu'il massacre l'humour
[21:21:12 16/10/2016] Sakuga Keigo : tg ptn
[21:21:34 16/10/2016] Maud Butterfield: cali arrête stp c'est du harcèlement à ce niveau
[21:21:38 16/10/2016] Fudo : je craque putain
[21:33:39 16/10/2016] Fudo : #calimaeu
Caligula Spown
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2818
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 104.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Lun 21 Juin - 22:33

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Le Couteau d'Or Brisé D73348f48002a0ae90063334984f2545216c286e_hq

Quelle belle journée s’annonçait déjà pour l’Archer et son cher fils ! L’aventure, la joie, le bonheur, la chaleur de cet air paisible ! Véritablement, ce raid avait de quoi revigorer le brun. Ce genre de sortie en famille faisait un bien fou. Il était important de se ressourcer après tout.

L’annonce de sa mission sonna donc comme un moment de pause pour le Vairon. Caligula s’occupait grandement de la surveillance Kitamura et Bilca, rapportant même à Ghetis le passage d’Iotun sur l’île de Bilca. Il avait d’ailleurs raconté que Sakuga était responsable du passage d’un Supernova sur cette île. Un fait qui fit éclater de rire le Kurohebi.

- J’ai bien fait de mettre Graou Island sous ma tutelle alors ! Dit-il en allant se mettre à table.

Encore buste nu, son manteau d’amiral posé sur son armure, également posée dans un coin du pont, il invita ses soldats à se nourrir copieusement ! Ainsi, lorsque Caligula arriva avec les plats, c’est par de nombreux applaudissements qu’il accueillit le cordon bleu !

- Vraiment un banquet comme ça !? Je n’aurais jamais cru te voir faire ça ! Hâte de le manger ! Je suppose que ton jeûne a dû te rendre encore plus efficace sous tes formes zoans ! J’espère que tu en as profité pour finaliser l’entraînement de ton haki de l’armement. Dirait-il en commençant à manger.

La nourriture était bonne, elle revigorait, elle faisait un bien fou et surtout, cela donnait une touche conviviale à ce moment.

La table du banquet se trouvait à l’avant du bateau, Ghetis se trouvant en bout de table, donnant complètement dos à l’île qui approchait. Sa main tenait un grand os, dont il arrachait la viande avec plaisir ! Cela le changeait de la nourriture toute préparée de ses pop greens. Son tatouage des îles célestes avait d’ailleurs évolué. Désormais les îles de Kitamura, Bilca, Angel Island et High West était en couleur, tout comme le reste de l’océan, seuls Upper Yard et Celestia manquait à l’appel.

Le Couteau d'Or Brisé Tenor

La nourriture était si bonne que l’Archer ne pouvait se résoudre à aller chercher son équipement, pourtant, un soldat s’en chargea. Menant à lui haut à manches longues, armure, manteau, puis gunbai, il permit au Kurohebi de s’habiller tout en mangeant. On jurait voir un travailleur en retard pour sa reprise du lundi matin.

- Vraiment bon ! Je n’en reviens pas !

S’il pouvait voir le navire de Karast, alors il lui ferait un coucou, criant :

- Hey Karast ! Comment allez-vous ? On vous envoie de la nourriture !

Prenant de grands fait-tout dans lesquels il mit de la nourriture, il le fit attacher avec de la corde, avant de le lancer, à la seule force de ses bras vers le navire de Karast et les deux autres bateaux.

- C’est important de bien manger ! Nous serons tous en forme au moins ! Mais ne mangez pas trop hein ! Le Vice-Amiral Spown risquerait d’être trop fier !

Tels les oiseaux de son DialoZone, Ghetis livrait donc la nourriture à distance pour les différents soldats.

Le voyage se poursuivait et tandis qu’il était encore en train de manger, le Serpent fut alerté de la présence du fameux monstre marin… Une sorte de pieuvre étrange… Mangeant encore il donnait dos à l’île, tournant simplement la tête pour regarder la bête d’un oeil…

- Bordel un monstre à queues comme le taureau poulpe que nous avons aux îles célestes… Peut-être est-ce une race de monstre marin… Des démons à queues peut-être…

Et d’un coup, d’un regard assassin, l’Archer cessa « d’observer » la bête et commença à la toiser. Son regard s’emplissant d’un mépris, d’un dédain, avant qu’une aura ne vienne englober son corps, l’onde se libérant d’une traite de son œil azur. Frappant le monde en une déferlante de vent, faisant onduler la mer avec fracas, elle frapperait tout le monde à l’exception des voix qu’il percevait sur les différents navires de guerre.

La puissance du conquérant, le pouvoir du Roi Tyran. Cette force invisible que le monde acceptait, cette énergie à laquelle la nature se soumettait. Elle venait agresser avec virulence le monstre. Cette puissance, reflétait le poids de la défaite face à Hadès, le poids de la conviction.

Se redressant lentement, alors qu’il venait de finir la chaire qui couvrait l’os, il le posa sur la table, pour se retourner vers l’île. Le monde venant alors se distordre en un tourbillon bien connu, une arène happant le monstre marin, le navire du brun et une bonne partie de la mer, sans pour autant entraver Karast ou les autres navires.

Au sein de celle-ci était apparue un ciel couvert de nuages grisonnants. Ceux-ci grondaient la puissance du Gouvernement, alors qu’un piano et un violent étaient apparus sur le navire du groupe…..

Un marine prenant place derrière le piano et  un autre se saisissait du violon, pour jouer un air…


(N'écoutez que les secondes du début...)

Le Kurohebi bondissant à l’avant du navire, se positionnant sur la figure de proue, s’il y en avait une.


(La musique commence au bon passage...)

- Who I Smoke ?
- Makui ! Disaient certains marines en levant un bras vers la droite.
- Who I Smoke ?
- Mozy ! Levant cette fois un bras vers la gauche.
- Who I smoke ?
- Kaiten Su ! Retournant à droite.
- And Know I want ?
- TriaAAade !


Sans prévenir, il plongea une main dans sa sacoche, sortant une pop green, il la calla entre son majeur et son pouce, le couvrant de haki, avant d’y appliquer une grosse pichenette. A cette distance un haki ne pourra définir ce qu’il allait faire et la Pop Green était minuscule, alors il s’agissait d’une attaque presque invisible.

Si elle arrivait vers le monstre, elle se planterait légèrement dans sa peau sans bien pénétrer, ou éclaterait sur elle. Fleurissant en un beau fourré. Au même moment, les nuages de foudre, libérèrent le fruit de leur colère ! Originellement, leur foudre devait frapper la mer dans les bordures de l’arène et donc ne toucher personne… Cependant, le fourré avait la particularité d’attirer la foudre pour l’absorber.

La foudre convergerait donc directement vers la bête frappant le fourré, mais aussi l’eau, maximisant l’effet foudroyant aux alentours de la bête. Le procédé était assez simple, créer trop d’éclair pour un simple fourré, mais attirer les éclairs dans l’eau pour qu’ils frappent immédiatement la bête avant de perdre en intensité.

Pourtant, à peine ceci fait, l’arène disparu, laissant une nouvelle arène apparaître dans les mêmes proportions, mais sans eau ! Tous se retrouvaient donc sans eau, le navire bloqué sur une sorte de « mont » afin de garder la hauteur qu’il avait, il en serait de même pour la créature, si originellement elle ne touchait pas le fond, ainsi que pour l’homme pieuvre s’il était dans les environs. Le sol de cette arène caniculaire cachant une bonne quantité de lave, un séisme se préparant....


- On m’a laissé prendre le Crocodile à  Kaiten-Su, donc j’ai un léger doute ! Mais on peut toujours essayer ! Ca nous fera un monstre sur la Mer bleue aussi ! Dirait-il en regardant son fils bondir vers la bête.

Si Caligula avait besoin d’aide, alors Ghetis aviserait, pour le moment il devait veiller sur le bateau, la musique continuant à battre son plein, tandis que le Vairon l’appréciait à sa juste mesure. C’était une belle et rayonnante journée ! De l’extérieur, l’arène ressemblait à un cube noir, le brun désirant camoufler l’usage de son fruit, enfin, il ne savait pas si d’autres fruits faisaient cela, mais c’était une assurance sympathique.

Aujourd’hui serait une journée de détente classique dans la vie de Norland et Calgara.

- Who I smoke, hm, hm,hm. Le brun chantonnant sa musique en secouant la tête.


-->
La Couronne
Awful


Techniques, Explications etc:
 

Inventaire sacoche:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2591

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 23 Juin - 7:45



Le Couteau d'Or Brisé Mini_160206091617750471
Yoko Ceresa, "La Marraine de Sagev",
Nouvelle Cheffe du Réseau d'Information de la Triade

Si la Isopu et Isopo devaient traiter avec des attaques simultanées de la marine dans des batailles navales, l’île d’Isopa avait à composer avec un Amiral qui ne respectait pas cette configuration de bataille. Lorsque la première arène du Kurohebi apparaissait à l’horizon, la Ceresa celle qui fut autrefois la stratège de la révolution se grattait alors le menton. Toute les conventions de bataille devaient respecter les règles de l’Archer et non les règles ainsi que la défense qu’ils auraient pu mettre en place ce qui rendait le tout imprévisible dans une attaque de ce genre. La formation de la marine était cependant assez disparate lorsqu’il vit alors qu’il n’y avait pas que le navire de guerre de l’Archer qui avait disparu depuis la formation des navires de la marine. Prenant alors son den den mushi, elle avait une stratégie en tête à communiquer à l’ensemble des mercenaires qui lui obéissait désormais, si Honji était sûrement le chef des relations extérieures, la force et les conseils de la semi-géante était précieux surtout dans une situation de guerre comme celle-ci.

    - Le Kurohebi va continuer à jouer à son propre jeu, cependant il vient de laisser à l’extérieur quelques navires de la marines, abattez-les en continuant à séparer leur formation. Gardez en joue l’arène pour dès qu’elle disparaîtra définitivement pour bombarder ce qui en sortira. Honji, je ne doute peu que les cuirassés vont certainement ressortir de là, descends de ton perchoir, nous devons nous occuper personnellement de nos préparatifs pour affronter le Kurohebi ainsi que ses vices-amiraux.

La semi-géante se leva alors pour elle-même récupérer ses affaires pour s’apprêter à combattre et à prendre part à l’affrontement. Elle le savait qu’elle était sûrement la seule à pouvoir affronter l’Archer dans un combat singulier, elle savait également que si elle arrivait à le tenir occupé pendant assez de temps, son armée risquerait de se faire décimer par une grande partie des mercenaires de la Triade. Il fallait jouer avec un élément qu’elle connaissait très bien, facilement manipulable pour cela. Utomo Karast, ce vice-amiral était réputé pour sa barbarie mais aussi pour ses ingérences intolérables, c’était la solution pour elle pour faire la marine prendre une déroute certaine.

Le Couteau d'Or Brisé Ishida10
Hojo Liao,"Le tueur de Supernova" ,
Pilier de l'Alliance des Chasseurs de Prime

    - Erreur de débutant. Nous n’avons pas un simple métier, il ne faut pas oublier que nous n’avons pas à avoir de pitié. Tu dois simplement ne pas avoir assez d’expérience dans ce rôle mais les criminels sont comme nous, vicieux. Il n’est pas rare de voir une étoile montante se faire tuer car il a manqué de jugement et s’est surestimé.

L’Hojo parlait avec toute son expérience passée malgré son jeune âge, il avait déjà amassé un nombre incalculable de prime. Il ne pouvait parler qu’en connaissance de cause, il avait sous-estimé le Lawrence ainsi que le Yorkshire qui avait tout simplement mené à sa perte et à sa déroute. Il avait passé des mois dans cet enfer, loin de toutes les personnes qu’il appréciait et loin de son terrain de chasse. Il avait toujours été gardé en vie ou proposé comme monnaie d’échange, d’abord entre le Nebula et la Triade maintenant il servait à se faire oublier au cœur de cette prison. Il n’avait cependant jamais été exécuté par l’organisation criminelle craignant sûrement qu’un jour comme aujourd’hui arrive et que l’Alliance des Chasseurs de Primes ne viennent venger la présumée mort de celui qui était le mieux placé pour représenter la future génération de chasseurs de primes légendaires.

    - Le Nouveau Monde est un endroit encore plus dangereux que Grand Line, là-bas tu peux considérer comme un véritable prédateur, il y aura toujours quelqu’un pour qui tu ne seras que le bétail. J’ai juste été une fois le bétail de quelqu’un ce qui m’a amené ici. C’est quoi ton nom ?

Le Taton pourrait alors regarder le sol là où le Pilier pointait, il verrait alors tout simplement écrit au sol qu’il y avait actuellement une bataille en cours, si on en croyait les bruits des canons à l’extérieur. Il ne voulait pas éveiller le soupçon des gardes de la prison pour ne pas qu’ils remarquent certainement que le tueur de Supernova était en train d’organiser en ce moment même son évasion de cette prison.

Le Couteau d'Or Brisé Kraken10
Freddy, Animal de Compagnie de Honji, Arme de Guerre de la Triade

Il y avait un clair problème de coordination entre les différents équipages présents de la marine sur les lieux, les deux cuirassés celui où se trouvait l’Archer et celui où se trouvait le Vice-Amiral Utomo Karast avait été pris dans l’arène du Kurohebi ainsi avec eux le gigantesque kraken Freddy. Plusieurs tentacules étaient déjà de sortis de l’eau prêt à venir enlacer les navires cuirassés de la marine pour les détruire cependant les offensives combinées de l’Amiral ainsi que du Spown eurent un effet dévastateur sur la créature géante.  La créature avait du mal à se mouvoir, même elle était sûrement en train de vivre ses derniers instants face à la force implacable du gouvernement mondial.

Le Couteau d'Or Brisé Scroog10Le Couteau d'Or Brisé Marine10
Vice-Amiral Utomo Karast, le Brutal et Contre-Amiral Fleck MacArthur, Le Dément des Explosions

    - Mais t’es complètement taré Kurohebi ?????
    - J’adore toute ses lumières de partout, c’était très Bravissimo Amiral !!! Cependant vous venez de séparer notre formation, il y a fort à parier que dehors le spectacle est encore plus fantastico ou plutôt une déroute nous attends.

Les cris mêlés du Vice-Amiral Karast et ceux du Contre-Amiral étaient plutôt formels, la formation navale de la marine avait été séparé par l’offensive de l’Archer. Le Vice-Amiral avait beau avoir donné l’ordre de se séparer de l’Archer au court instant que la première arène avait disparu cependant mouvoir un tel navire de guerre en dehors du champ d’action du pouvoir de l’Amiral. Lors du briefing de la mission, tout cela avait pourtant été clair, il fallait éviter le plus que possible de séparer les affrontements avec le pouvoir du Arina Arina no Mi, chose qui n’avait sûrement pas été comprise par l’Amiral. Des ailes apparus dans le dos du Contre-Amiral qui avait désormais pris son envol pour se poser sur le pont du navire de l’Archer.

    - Nous devons revoir notre formation navale sinon nous courons droit à l’hécatombe. Nous sommes dans une situation précaire également. Tout risque d’exploser si nous continuons à rester ici et c’est la mort qui nous attends. Enfin moi mourir d’un gros BOUM ça se serait parfait pour tout ce qu’il y a dans ma vie mais quand même je n’ai pas vu assez d’explosions pour mourir aujourd’hui.

A quoi le Contre-Amiral faisait référence ? Ce mordu des explosions avait vite grimpé les échelons de la marine en ayant été connu pour ce qu’il faisait de mieux à l’époque de sa formation, démolir des choses. Il s’y connaissait en explosifs en tout genre ayant fait de ceci son corps de métier même il était sûrement une encyclopédie vivante en matière d’explosion. Il avait étudié toute les méthodes existantes pour faire exploser quelque chose en n’importe quel circonstance donc si cet homme parlait d’un danger à l’Archer c’était qu’il existait bel et bien.

Le Couteau d'Or Brisé 68nsLe Couteau d'Or Brisé D6t5
Colonel Brook, "La Guêpe" & Reyna Farone, "La Chevalier Damnée", primée à 149.000.000 B

A l’extérieur de l’arène, le début d’un affrontement se dessinait entre les navires étant resté en dehors de l’arène du Kurohebi et les forces de la Triade des Rires du Tao. Le colonel Brook tirait sans relâche abattant des mercenaires à distance, il devait désormais faire face à une personne des plus qualifiés pour l’arrêter et le mettre en déroute. Brandissant sa lame qui était encore tâché par le sang de tout ses ennemis qu’elle avait abattu pendant toute ces années, cette guerrière avait servi aveuglément dans un premier temps les familles nobles de Sagev puis avait suivi les ordres de Ceresa Yoko toujours dans son ombre. C’était elle qui la représentait dans le monde du crime depuis toute ses années, celle qu’on surnommait la Chevalière Damnée, Reyna Farone. Elle se déplaçait avec une aisance rare sur le pont de son navire empêchant le tireur d’élite de tuer les canonniers qui bombardaient la formation de la marine qui restait sur place. C’est alors que soudain un certain avantage commençait à se dessiner pour l’armée de la Triade qu’un navire de la marine fut soudainement abattu avec une grande colonne aquatique.

Le Couteau d'Or Brisé Hp210
Cocyte Phlégéthon, "Le Pourfendeur de Vagues",
Latrodectus de l'équipage d'Erika Orato, primé à 476.500.000 B

    - C’est ça vieux loups de mer, montrant-leur à quel point l’escouade des hommes-poissons de la grande Erika Orato est puissante. A l’attaque mes frères, suivez mon commandement ! Moi Cocyte Phlégéton, Latrodectus prendrait la place laissé vacante par l’Incontrôlable, je deviendrais le nouvel Atrax !!!

Il brandissait alors ses tridents dirigeant ses troupes d’hommes-poissons à déferler sur les navires de la marine. Il avait pour ambition de remplacer l’Incontrôlable lui qui était pour cause sûrement le Latrodectus, les lieutenants faisant partie de l’élite de l’armée d’Erika le plus fort. Il avait après tout déjà un beau palmarès à son actif et ferait tout pour rajouter ce fait d’armes à son palmarès pour mettre une distance plus grande entre lui et ses rivaux du même rang que lui…





L'ordre est le suivant :
Antarès - Obra - Caligula - Ghetis

C'est la carte c'est la carte:
 

Résumé :
Obra :
Petite discussion avec Liao, il t'indique le sol où tu vois écris qu'il a un plan d'évasion
Le reste : L'enchaînement Ghetigula arrive à venir à bout de Freddy assez facilement (vu le combo aussi). Le CA indique à Ghetis que tout risque d'exploser et semble assez heureux à cet idée.
Si tu désactives ton arène juste après cela, vous verrez alors le champ de bataille

Tous : Cocyte abats un navire de la marine et arrive sur le champ de bataille avec plusieurs hommes-poissons qui commencent à attaquer les navires de la marine. Il semble prôner le désordre dans la bataille plutôt qu'à réellement chercher à faire équipe avec les mercenaires de la Triade.

Liste de PNJs :

Côté Triade :
Yoko Ceresa lvl ???, primée à 980.000.000 B, ???
Honji lvl ???, primé à 598.500.000 B, ???
Cocyte Phlégéthon lvl ???, primé à 476.500.000 B, ???
Ercame lvl ???, primé à 150.000.000 B, ???
Shintukaku Yanohin lvl ???
Freddy lvl 45
Reyna Farone lvl ???
Des mercenaires de la Triade lvl ???
Des Hommes-Poissons lvl 30 à 35

Côté Chasseur de Primes :
Hojo Liao lvl ???, renommé à 495.000.000 B, ???

Côté Gouvernemental :
Vice-Amiral Utomo Karast lvl 43, ???
Contre-Amiral Fleck Mac Arthur lvl 38, ???
Colonel Brook lvl 36, ???
Des marines lvl 25 à lvl 35
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 848
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
40/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
142/350Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 2.195.250.000 B
Mer 23 Juin - 12:33


Le couteau d'or brisé



Deux cents à cinq cents mètres par seconde. Voilà ce qu’était la vitesse de chacun des obus tirés par les canons chantant la guerre. En seulement deux secondes, ils franchissaient le kilomètre, en quatre, le double : au vu de la distance entre l’embarcadère et l’armada du gouvernement, on se trouvait en dessous des huit secondes. A cela soustrayez l’effet de surprise et le temps de réaction d’un quidam face à celle-ci : pas besoin d’être un expert en mathématiques, cela laissait difficilement le temps de dire ouf, ni même celui de clore les paupières.

___

Plusieurs éléments iraient perturber le beau temps que dépeignait l’infiltré. L’agent ne s’était aucunement inquiété de la présence du kraken face aux deux navires de guerre sur lesquels étaient présents Karast et l’Archer. Pour lui, ce problème représenté par le monstre marin aurait été réglé par l’un d’entre eux, sinon l’un de leurs sbires : aucune initiative n’était à prendre de sa part.

Son objectif initial était ici clair, rester le plus longtemps sous les radars et rentrer directement en contact avec cet ennemi qu’était la Triade.

Non, ce qui dérangeait le vairon était de découvrir le fameux Amiral à la tête de la troupe marine. Il le voyait de loin gesticuler, se pavaner et faire le fier face au Vice-Amiral. Soit l’Archer ne saisissait pas les responsabilités qui lui avaient été imputées en ce jour, soit il jouait à un jeu et faisait montre d’une trop grande confiance en soi. A tort ou non, seul le temps aurait pu donner réponse au fugitif.

Puis les pupilles d’Antarès pulsèrent d’un coup quand elles pourraient discerner l’onde émanée du corps de Ghetis. Son épiderme en serait alors caressé sans pour autant être agressé : le haki des rois, le fluide des élus. Celui qui permettait de scinder la population en deux classes : les conquérants et le reste. L’agent eut envie de rire, en voyant cette scène, lui aussi membre de la première catégorie, mais l’Amiral semblait déjà loin devant lui sur cette voie royale. C’était normal après tout et, humble qu’il était, l’ancien agent du CP9 n’eut de mal à l’accepter. Etaient réunies en ce jour des puissances qui le surpassaient certainement, à lui d’abattre ses cartes au bon moment pour gagner la partie.

L’Archer et son acolyte, eux, venaient d’en abattre des cartes : s’élançant sans crainte vers la créature marine. Alors l’atmosphère se distordit un moment, l’observation d’Antarès en ébullition, il figea son regard froid sur l’horizon qui se ferait découper par des gradins : l’Arina Arina No Mi venait d’être enclenché par le Kurohebi, c’était sûrement le pire des scénarios que le damné avait considérés. Son poing se ferma alors pour suivre le serpent noir : sa zone se déploierait immédiatement, en même temps que l’arène se dessinait : mais, trop rapide, il n'eut le temps de se téléporter en un claquement de doigt. Son observation avait atteint une présence à une centaine de mètre de lui sur l’un des bateaux gouvernementaux au loin.

Mais la communication avec cette présence avait été coupée, l’arène finalisée.

L’Amiral continuerait son attaque, dressant les cieux pour convoquer la foudre, et alors, une fenêtre de tir s’ouvrit au vairon : les gradins disparurent un temps ! C’était ce moment que le hors-la-loi attendait, cette ouverture, il fallait rentrer dedans d’une pulsion. Sa zone était toujours active, le criminel dedans.

Un claquement de doigt lui suffit pour échanger sa place avec la première présence qu’il aurait repéré sur l’un des cinq navires marines à proximité des deux navires de guerre qui avaient été pris dans la première arène.   Antarès put alors soupirer un coup, voyant un cube noir se former et prendre à nouveau les vaisseaux de l’Archer et du vice-amiral, tous deux proches, il venait de bazarder un pauvre bleu n’ayant rien demandé dans le monde de l’autre roi.

Cependant, en rien cette situation ne constituait un répit pour l’agent de la Padsin : son navire comme les autres étaient pris pour cible par les forces de La Triade. Des tirs de canons, des colonnes d’eau et des hommes poissons se dessinant. Une bataille entière s’offrait ainsi à Antarès et les deux fortes têtes pouvant la diriger côté gouvernement venaient de disparaître. Il était ainsi seul, au milieu de sbire, seul, oui, libre de ses mouvements.

Libre de réussir sa mission donnée par la binoclarde. Le criminel repenserait ainsi aux termes, ceux du contrat le liant à cette femme.

Votre première mission si vous l’acceptez sera de participer au raid d’extermination de la Triade des Rires du Tao que la directrice du Cipher Pol 6 Lidy Olsen organise en ce moment-même. Votre mission sera d’une façon ou d’une autre de quitter les lieux en tant que sauveur de certains membres de cette même Triade pour en faire vos soldats ou plutôt vos alliés. Votre prime sera bien évidemment dégelé à ce moment-là et voir augmenterait en cas de réussite, vous serez ainsi libre de créer un réseau criminel afin de vous intégrer dans le monde. A partir de là vous aurez carte blanche pour éliminer vos rivaux et pour les supprimer. Êtes-vous conscients des risques et tout ce qui entoure cette mission ?

Se venger de La Triade et de leurs dirigeants ? Cela n’était plus entre ses mains. Trois îles étaient ciblées, dont une précisément par les forces du Cipher Pol, Lidy Olsen à leur tête. Cette femme devait savoir de quoi elle parlait : sur l’île qui découpait l’horizon face à Antarès, n’étaient sûrement pas présents les gros poissons. Alors, il n’en avait rien à faire d’affaiblir La Triade, non, il était venu ici pour autre chose. Sa mission à lui et il avait carte blanche pour la réaliser.

Une nouvelle zone naquit en tuant l'ancienne pour prendre le champ de bataille du gouvernement.

Shadow et Ashia auraient été fiers de lui. La méthodologie du CP9 étant à des années lumières de celle des vulgaires mouettes prônant la Justice. Et, plus que les méthodes, les valeurs étaient différentes.

Carte blanche. C’étaient là, les mots utilisés par Iralia. Elle les avait prononcés peut-être naïvement, sans savoir à quelle calamité elle parlait.

Peu importait les moyens pour parvenir à ses fins.  Voici ces valeurs. Autrefois mises au service de Shadow, désormais à son propre service : pour atteindre le but d’Ashia.

Carte blanche oui. C’était l’heure pour la supergéante rouge.

C’était l’heure pour Antarès de prendre les rennes.


Un sourire découpa son visage, tandis que son pouce et son index de sa main droite se fléchirent. Sa malédiction concentrée en ces doigts, il lui suffisait d’un claquement pour dévoiler le grand jeu. Son regard se poserait sur un navire marine au loin, contenu dans sa zone, il aurait alors attendu un autre tir pour effectuer ce geste.

Toute sa force, toute sa puissance, tout son esprit se consacra à ce simple geste. Un banal claquement de doigt, bénin, pour beaucoup, et pourtant ces effets se firent constatés immédiatement : le navire disparut soudainement, remplacé par un obus tout juste tiré.

Les agents de La Triade présents sur le navire initialement ciblé par le boulet de canon, tiré à haute vitesse, n’aurait rien eu le temps de comprendre : le vaisseau se ferait percuter par un navire gouvernemental, toute sa flotte à son bord, probablement éclatée contre le bâtiment naval, propulsé à la vitesse de l’ogive.

Face au spectacle macabre, Antarès jubilerait intérieurement, impassible à l'extérieur. La Triade avait descendu un navire via une colonne d’eau, lui venait d’en abattre un second. Les forces marines venaient de prendre un sacré coup et ni Karast ni l’Archer n’aurait pu savoir pourquoi. Ils pouvaient revenir à tout moment de ce cube noir, qu’importait : le mal était déjà fait.

-C’est l’heure. Murmura-t-il.

Plus qu’à se présenter à ses nouveaux alliés.

Le Couteau d'Or Brisé U9oh
Antarès, n°? de la Suicide Squad.


Actions vues et validées par le staff

Techniques utilisées:
 

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 255
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
8/220Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 239.882.000 B
Mer 23 Juin - 18:20
Le couteau d'or brisé




“ - C’est vrai, je n’ai pas été particulièrement attentif à tout ça malheureusement. Je suis Obra Taton, j’ai été recruté il y a quelque temps dans l’Alliance. C’est Elria qui m’avait mis sur la piste d’Ercame, c’était ma première traque particulièrement dangereuse, et j’ai pris ça un peu trop à la légère. Je manque de pas mal de choses, qu’il s’agisse d’une capacité à me rendre compte de l’adversaire face à moi, ou ne serait-ce que mon style de combat qui devient de moins en moins efficace car je ne prends pas le temps de le perfectionner. Je me base beaucoup trop sur le côté imprévisible de mes attaques, mais les adversaires apprennent de plus en plus vite.”

Soupirant alors, se rendant compte de sa propre faiblesse une nouvelle fois, le regard du Taton serait amené en direction du sol, que Liao pointait discrètement. Une bataille était en cours à l’extérieur ? C’était probable, surtout en entendant les bruits des canons. Était-ce là une occasion de s’enfuir ? Probablement, il ne faudrait pas la manquer si tel était le cas.

“ - Je ne sais pas combien de temps je resterai bloqué ici, peut-être une éternité, peut-être peu de temps. La seule chose que je sais, c’est que je plus jamais je ne sous-estimerais qui que ce soit. Désormais, si je dois entamer un combat, j’irais à fond et je ne laisserais plus aucun répit à mon adversaire. La dernière chose que je désire est d’être un boulet pour l’Alliance, je me dois de les rendre fiers et faisant mon travail au maximum de ma force.”

Tournant légèrement mon visage en direction du Liao, m’assurant qu’il me regarde, je hocherais doucement la tête, le visage assuré. L’homme espérait que sa motivation transparaîtrait aux yeux du pilier, et qu’il comprendrait que s’il avait un plan pour sortir, Obra suivrait sans une once d’hésitation. Il n’était plus l’heure de désespérer encore et encore sur les erreurs, désormais, il fallait en tenir compte pour mieux avancer et pour ne plus jamais reproduire les mêmes erreurs. Obra était motivé, Obra était prêt, Obra ne lâchera rien.


Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2818
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 104.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Jeu 24 Juin - 22:28

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Le Couteau d'Or Brisé D73348f48002a0ae90063334984f2545216c286e_hq

L’étrangeté de l’Archer en faisant bien souvent le contraste parfait entre sérieux et ridicule. Il s’agissait là d’un besoin presque irascible de trouver un peu de joie dans ce monde. Cela constituait une forme d’exutoire pour lui, mais aussi pour bien des personnes en ce monde. Il n’arrêtait jamais cela, pourtant ce genre d’incartade ne le rendait pas moins dangereux pour bien des personnes. Sans doute était-il décrit comme un monstre de huit mètres de hauts, pourvu de crocs acérés. Le monde avait le don de sublimer les descriptions.

C’est pourtant dans cette absurdité profonde, que lui et Caligula vinrent à bout de cette créature, vinrent à bout d’un monstre géant qui paraissait bien moins dangereux. En fait, il en avait presque déçu Ghetis, qui afficha une mine triste.

- Mais, elle n’a pas tenu notre assaut, elle est morte ! Fichue bête. Dirait-il d’un air exaspéré.

Lui qui voulait offrir un monstre de compagnie à Caligula s’en retrouvait peiner. Ce ne fut qu’après avoir constaté sa mort que l’Archer se retourna vers celui qui gueulait.

« Le Brutal » comme on l’appelait, ce qu’on aurait pu changer par « Le Rageux ».
Cette façon de s’exprimer agaçait Ghetis qui s’était évertué à avoir une bonne diction au sein du Gouvernment, cessant de tutoyer tout le monde, tout en évitant d’appeler certaines personnes par leurs vrais noms : catin, connard, sombre merde et autres noms attachants.

Certains auraient pu parler de formation à respecter, d’autres auraient sans doute dit que l’Archer ne respectait pas les règles, mais la vérité était toute autre. On lui avait confié une stratège, alors il considérait que toutes les formations étaient gérées en avance par celle-ci. Au final, elle était aussi utile qu’un pot de fleur. Il aurait tôt fait de la décharger de sa tâche après cette mission. A quoi bon rémunérer une incapable.

Le Couteau d'Or Brisé Madara-icegif-3

Tournant son regard vers le vice-amiral Karast, c’est d’un air sérieux qu’il le regarda.

- Parle bien, Karast. Si une chose te dérange explique-la normalement. Je suis aussi sanguin que toi. Nous sommes imparfaits, mais notre union nous rendra invincibles.

Il n’était pas Asya Lida, s’il devait mettre Karast hors-service, pour avoir la paix, il le ferait sans sourciller. Il était gentil avec l’ensemble de ses soldats, tant que ceux-ci le respectaient. Les manques de respect n’avaient pas leur place ici-bas. Ils étaient tous égaux et se devaient le respect afin d’offrir une entraide optimale.


- Je ne comprends pas pourquoi vous êtes dans mon arène. Je l’ai imaginé sans vous. Lorsque mon imagination est inexacte, l’arène ne doit pas apparaître en théorie. Je n’ai pas vraiment d’explication, mais je m’en excuse, ma pensée a dû manquer de précision. Je tâcherai de faire les choses mieux.

Alors il toucha son granit marin à fin de faire disparaître l’arène. C’est ainsi, qu’il constaterait la situation presque effroyable, pour une raison encore obscure, un de ses navires coulaient avec un navire de la triade, une étrange flamme restant stabilisée sur l’eau, comme si de l’huile s’y trouvait.

De plus, le navire du Colonel Brook était beaucoup trop en avant par rapport au reste de la formation, comme s’il avait été en marge de tout le groupe depuis le début. Ajoutant à cela un autre navire qui coulait également et les canons placés sur l’embarcadère…

Il était tant d’actionner des leviers plus efficaces….

- CALIGULA TOUCHE LE MONSTRE !

Immédiatement Ghetis créerait ensuite une nouvelle arène happant, cette fois-ci, tous les navires, triade compris, ainsi que les bordures d’île, prenant donc l’embarcadère. La partie de l’embarcadère où se trouvaient  les canons seraient désormais dépourvu de canon, sauf si des individus postés touchaient les canons… L’eau n’y était plus, le climat aride étant de retour.  De même, les navires étaient tous positionnés sur un mont qui leur permettait de garder la même hauteur vis-à-vis de la mer, lorsque l’arène réapparaîtrait.

Une épaisse muraille de cristal, bordait les contours de l’arène, passsant ensutie devant les éventuels canons, afin qu’ils ne puissent plus tirer. Les gradins, de petites tailles permettaient de voir ce qui se passait hors de l’arène, tandis que de l’extérieur l’arène était toujours un cube noir.

L’ensemble de la mer avait été ôté, mettant à nus les hommes poissons et le monstre des mers les accompagnant. Cela mettait les marines dans une situation qui avantageait l’être humain : le sol.

Un autre mur de cristal séparait désormais le navire de Brook des autres navires de la Triade, dans ce périmètre avait également été secouru les navires gouvernementaux et triades s'étant fracassés l'un contre. Ghetis ne savait pas trop ce qui s'était produit, mais il savait qu'il y avait des vies à sauver.

De même Freddy était enfermé dans un triple cube de diamant. La créature étant morte, l’Archer n’avait plus à se soucier de l’équité pour s’occuper d’elle. Caligula ayant choisi d’allongé son bras pour ne pas être trop proche de la bête, son bras passait dans une succession de trous pour toucher Freddy… Cependant, un gouffre avait été placé sous la bête, ainsi à peine l’arène apparue, la bête sombra dans un gouffre profond, tombant au fond d’un bain de lave.


- Désolé Cali, mais en plus d’être mort, c’est probablement venimeux comme les Yubas ! On ne pourra pas en manger… Impossible d’être géant et aussi faible sur Calm Belt sans être empoisonné… En plus son sang pourrait empoisonner l’eau et mettre en danger la vie de ceux qui y tomberaient par accident.

Le Couteau d'Or Brisé Madara-icegif

Il n’avait pas le temps d’être dédaigneux, il devait se montrer homme de guerre avant tout. L’ennemi semblait bien plus puissant qu’il ne le pensait…

- Vice-Amiral Karast et Spown, occupez-vous de l’homme qui dirige les hommes-poissons et son monstre. Utilisez vos plus puissantes attaques. Tenez ça également, nous pourrons ainsi communiquer en direct. Ils sont sur un réseau fermé entre nous trois et les escargophones de notre opération. Il leur lancerait chacun une des oreillettes high-tech de la Division Scientifique.

- Karast, si vous ne maîtrisez pas le Geppou, Caligula pourra vous y amener.

- Contre-Amiral Fleck, indiquez moi les zones de dangers explosifs, j’aimerais m’en prémunir. Assurez la protection de nos deux navires cuirassés, ils doivent demeurer intact. Conservez un escargophone pour me contacter en cas de besoin.

Alors il demanderait aux hommes de son navire de contacter la troupe désormais « sans bateau fixe ».

- Orientez vos tirs vers l’ennemi, tout en les fuyant, afin de rejoindre un des navires de guerre plus sécurisé.

Enfin, il ferait appeler l'ensembles des autres navires.

- Restez en position défensive, les deux navires cuirassés sont primordiaux à la survie de nos hommes. Ne laissez aucun inconnu survivre.

Alors d’un geppou prodigieux il s’élança dans les airs, avant de rejoindre le navire du Colonel Brook.

- Bien…

Instant Céleste.

Le haki du conquérant. Il venait de refaire une tonitruante apparition, frappant de plein fouet l’ensemble des navires derrière le mur de cristal. Il avait centré son assaut sur eux, afin de les écraser une bonne fois pour toute. L’onde viendrait frapper le monde adversaire, sans pour autant affecter la matière solide. Un peu comme quand l’Archer avait voulu utiliser inconsciemment son haki des rois à Marijoa… Ce jour-là le haki aurait pu traverser les murs et causer un drame. Aujourd’hui, c’était le cas. Par précaution, il cibla également les deux navires ayant été détruits. Il préférait récupérer ses hommes inconscients des suites de son haki, que prendre le risque qu’un ennemi ne relance l’assaut.

- Colonel Brook que vos hommes aillent vite sauver les soldats blessés et éliminer les hommes de la Triade.

Il ne pouvait accepter que des vies aient déjà été perdues, cela l’énervait, l’agaçait, l’enrageait. Pourtant il faisait un travail sur lui-même… Il se retenait, il se retenait de ne pas foncer sur les ennemis un à un, les enfermer dans son monde et tout laisser exploser… Il raisonnait, il le devait.

Il avait simplement imaginé une arène identique au monde normal, mais sans « canon », sans « explosif ». Ainsi, hormis les objets tenus par certains, aucune explosion n’aurait lieu. De même le feu qui embrasaient les deux embarcations, n’existaient plus, puisqu’il n’avait pas été reproduit dans son imaginaire. C’est pour cela qu’il envoyait les marines, sauver leurs collègues. Chaque mont, sur lesquels étaient posés les navires, disposaient d’escaliers de roche. Il avait cependant laissé apparaître des armes à feu ci et là, afin que ses hommes puissent s’armer s’ils n’avaient pas eu tenu d’armes avant l’apparition de l’arène. Il avait également conscience qu’il n’était pas à l’abri d’un ennemi ayant tenu un canon à l’apparition de l’arène ou une grenade. Après tout, il avait fait Cali toucher le monstre marin pour se débarrasser du vrai monstre.

Il était le maître de l’arène, mais paradoxalement, il n’en était pas le dieu et ça, il le savait.

-->
La Couronne
Awful


Techniques, Explications etc:
 

Inventaire sacoche:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Vice-Amiral
Caligula Spown
Messages : 536
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
363/500Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (363/500)
Berrys: 26.890.689.498 B
Vice-Amiral
Sam 26 Juin - 21:25
Le couteau d'or brisé
Le puissant duo père-fils asséna un combo gagnant qui eu raison du kraken. Et dire que le shandia avait voulu en faire sa mascotte, il arbora un visage témoignant d'une certaine déception quand Ghetis lui affirma la mort du monstre marin.

– Pff…bon je suppose que c'est normal après tout.
L'animal avait tout de même subit la foudre et un poing de géant en l'espace de 10 secondes. Cela devait surement être trop dur à encaisser, ou peut-être qu'il n'était pas aussi fort que gros. Quoiqu'il en soit, c'était une bonne chose de faite. Une démonstration de force qui impressionnerait l'ennemi…c'est ce qu'avait pensé le shandia avant que Ghetis retire son arène, à la suite de quoi, il fut surpris par un soudain mal de tête.
Avec l'habitude, Caligula comprit assez tôt qu'il s'agissait de son haki de l'observation. L'activation de ce dernier n'était pas encore maitrisée par Caligula qui en subissait encore les effets. En l'occurrence, il entendait de nombreuses voix de détresses. Plusieurs hommes qui essayaient tant bien que mal d'échapper à la mort. Tenant son crâne à une main, il se tourna dans la direction d'où provenait les voix et y constata l'état actuel du champ de bataille. Eliminer Freddy était surement un bon point, mais les forces de la marine ne semblaient pas avoir gagné cet échange pour autant : deux de leurs navires, et tous les hommes dessus, se retrouvaient maintenant à la mer.

Heureusement, l'Amiral Kurohebi su vite réagir. A son ordre, Caligula délaissa sa forme défensive en faveur de sa forme combattante et allongea son bras pour que sa main couverte de haki puisse toucher Freddy. L'animal inanimé suivit ainsi l'ensemble des personnes prises dans la nouvelle arène du vairon.
L'arène actuelle était parfaite pour engager les hostilités. Ghetis avait placé quelques obstacles en diamant à des emplacements stratégiques mais surtout, il avait retiré toute l'eau de son arène de quoi priver les hommes poissons de leur avantage.

Avant même que le brun ne lui ordonne, Caligula avait déjà décidé de s'occuper de la horde d'hommes poissons désormais visibles. Si besoin, il récupérerait Karast pour se déplacer en kamisori jusqu'au-dessus d'eux, pour lâcher ledit Brutal sur ce qui semblait être le meneur. Le shandia s'en alla à l'arrière de la troupe et chargea à l'aide du soru pour éjecter et se débarrasser des subalternes poissons. Il finirait sa course folle en percutant le dos de Cocyte qui serait potentiellement en train de faire face à Karast. Le zoan viendrait quant à lui exploser la colonne vertébrale du chef poisson avec ses deux poings et du haki.

– C'est vous qui avez mis nos hommes à la mer?! Vous m'avez donné un sacré mal de tête la poiscaille !


Résumé et Techs:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé Signa10

[20:55:27 16/10/2016] Maud Butterfield : faut avouer qu'il est fort quand même
[20:56:16 16/10/2016] Maud Butterfield: plus rien ne l'arrête :/
[21:15:42 16/10/2016] Charlotte S. Butterfield : kickez le
[21:17:48 16/10/2016] Fudo : ça fait une heure qu'il massacre l'humour
[21:21:12 16/10/2016] Sakuga Keigo : tg ptn
[21:21:34 16/10/2016] Maud Butterfield: cali arrête stp c'est du harcèlement à ce niveau
[21:21:38 16/10/2016] Fudo : je craque putain
[21:33:39 16/10/2016] Fudo : #calimaeu
Caligula Spown
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2591

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 2 Juil - 1:21


Le Couteau d'Or Brisé Ishida10
Hojo Liao,"Le tueur de Supernova" ,
Pilier de l'Alliance des Chasseurs de Prime

Au fur et à mesure que le bruit des explosions résonnaient dans les airs, le chasseur de prime effaçait petit à petit le message qu’il avait écrit au sol. Une recrue de l’Alliance des Chasseurs de Primes ? Il avait quitté les siens depuis un si long moment qu’il n’avait pas du tout les renseignements sur les jeunes pousses qui avaient rejoint le réseau de son père. Le Chasseur de primes essayait de la pointe de son pied d’écrire une phrase compréhensible pour que la jeune pousse qu’était Obra Taton de quoi il s’agissait de son plan d’évasion. Le fils de celui qu’on surnommait le tueur de Yonkou aurait pu se libéré si il l’avait voulu depuis bien longtemps, le problème était qu’il n’aurait pas pu aller bien loin. Il avait été enfermé ici pendant si longtemps, il fallait profiter du manque de vigilance de ses tortionnaires . « Nous pouvons sortir dès que leur attention sera retenu par l’attaque à l’extérieur, je dois encore essayer quelque chose. »

    - Tu es si fidèle et engagé à l’Alliance alors que même eux n’ont pas pu me secourir ? Tu es sûr que tes doutes ne seront pas ébranlés devant tout cela. J’ai moi-même été abandonné par les miens alors que je suis l’un des membres les plus importants de cette organisation. Connaissant mon père, il a dû s’enfermer dans une haine des criminels et de la piraterie encore plus grande qu’il ne possédait avant. Certains ont peut-être vu en ma disparition une occasion de disparaître et de pouvoir agrandir leur pactole. Malgré le fait que nous sommes tous réunis sous la même bannière, c’est dans notre nature d’être égoïste, c’est après tout le métier que nous avons décidé de mener.

Testait-il le chasseur de prime et sa loyauté envers l’Alliance ? Le mystère serait sûrement tout entier pour le Taton. Liao se concentrait quant à lui sur cette technique qu’il avait pris le temps de créer pendant ses mois de captivité ici sur Isopa. Le Pilier de l’Alliance des Chasseurs de Primes avait longuement travaillé, il se concentrait donc sur celle-ci en déployant la voix de son haki. Il fallait faire un tri d’informations assez complexe pour le roux, même si ce n’était pas la première fois qu’il pouvait analyser les lieux où il était enfermé. Il se tenait un peu le visage après avoir fait sa nouvelle mise à jour des lieux comme si il était pris d’un violent mal de crâne.

    - Connais-tu le haki Obra Taton ? Cette puissance qui sommeille en chacun d’entre nous, je ne sais pas d’où tu viens mais là où j’ai grandi dans le Nouveau Monde ce pouvoir respire dans l’air. Chaque personne le maîtrise d’une façon différente et le développe dans le but de se renforcer ou de combler ses faiblesses. Le haki c’est aussi ce qui signifie que tu es vivant, que tu es quelqu’un de libre.

Les mains du Pilier se teintaient de noirceur ébène en se collant aux barreaux de la cellule qui retenaient les deux chasseurs. Il connaissait maintenant en détail les lieux et savaient où il pourrait s’échapper avec la compagnie d’Obra. Il fallait maintenant pouvoir récupérer les clés qui retenaient les menottes en granit marin du maudit qui se trouvait avec lui, elle devait se trouver dans la même salle que leurs équipements respectifs.

    - Le haki peut atteindre un stade supérieur à celui qui se manifeste par ce revêtement noir ou alors pouvoir entendre les intentions d’autrui. Tu trouveras peut-être grâce à ton haki, l’arme qui te permettra de briser ta coquille.

S’accroupissant alors, le chasseur de prime se mit à dessiner un plan détaillé de la prison où il se trouvait en compagnie du Taton. L’affilié de l’Alliance des Chasseurs de Prime pourrait alors observer cette carte et comprendre que leur liberté ne dépendait que de leur collaboration.


Le Couteau d'Or Brisé 68nsLe Couteau d'Or Brisé Chevalier_12
Colonel Brook, "La Guêpe" & Reyna Farone, "La Chevalier Damnée", primée à 149.000.000 B

Le chaos ambiant, le désordre, la guerre était bien dure à vivre, elle laissait souvent place à un vide où chaque camp ayant bien trop souffert pleurait sur les cadavres qui s’amassaient inlassablement. C’était ici la dure vérité que réservait ceux qui avait été confronté à la malédiction de l’agent d’Iralia. Le navire de la Triade ainsi que celui de la marine qui venait de rentrer dans une collision n’avait pas laissé échappatoire autant pour l’équipage marine que pour les mercenaires. Des voix s’éteignaient petit à petit ce qui arrachait des larmes au Colonel Brook qui continuait à tirer sans relâche sur l’adjointe de la cheffe de la révolution de l’Ombre.

    - Changez de formation, ils doivent encore avoir quelqu’un infiltré dans nos rangs pour qu’un cauchemar pareil se produise. Nous avons besoin du soutien de l’Amiral Kurohebi et des vices-amiraux Spown et Karast au plus vite. Armez les canons et faites feu.

Il distillait des ordres tout en rechargeant en boucle son pistolet mitrailleur, lui qui était pressenti pour être le digne héritier de l’ancienne Contre-Amirale Kurokarasu ou de la Vice-Amirale Camille Elkens était acculé. La chevalière qui lui faisait face semblait gérer comprenant la trajectoire des balles qui arrivait sur elle, tantôt les esquivant tantôt les détruisant. Ses déplacements étaient similaires à ceux d’une danseuse qui virevoltait entre les différents tirs du colonel.

    - Ghetis Archer… Je vous laisse vous occuper de la suite, je m’expulse.

C’est en voyant l’arène de l’amiral se couper qu’elle activait quant à elle sa malédiction. Elle expulsa son corps ou plutôt une version miniature d’elle laissant sur le navire de la Triade une coquille vide, ce qui interloqua le Colonel qui continuait à tirer sur la coquille qui se détruisait. Un moyen de propulsion bien particulier pour cette femme qui avait pour malédiction le fruit des Matriochka ce qui faisait d’elle une femme-matriochka. Si elle avait si longtemps gagné la majorité de ses duels et avait réussi à rester dans l’ombre de Yoko Ceresa, elle n’en restait pas moins une adversaire aussi fourbe que celle qui lui servait de cheffe. Elle guidait sa trajectoire tout droit direction pour se mettre hors de la portée de l’arène de l’Archer qui allait se créer. Elle sortait alors un den-den mushi alors qu’elle essayait de régler sa chute vers l’île d’Isopa pour téléphoner à sa maîtresse. Elle pourrait ainsi faire un rapport de la situation détaillée de la situation.

Le Couteau d'Or Brisé Mini_160206091617750471
Yoko Ceresa, "La Marraine de Sagev",
Nouvelle Cheffe du Réseau d'Information de la Triade

    - Alors comme ça il y a sûrement un traître parmi les rangs de la marine. Une information intéressante, vu la malédiction de l’Archer, il n’y a pas de doute que Cocyte et ses hommes soient pris dans l’arène. J’ai donc quelques appels à faire, je ne doute pas de la force de Cocyte c’est bien celui qui s’approche le plus du niveau des Atrax mais il pourrait avoir du fil à retordre à devoir faire face à tout cela. Tout est prêt de votre côté ? Une fois que l’Archer aura fini de jouer dans son arène nous les cuillerons à pleine puissance.

Les ordres étaient donnés à tout ceux qui écoutaient la fourbe Yoko Ceresa, elle avait devant une multitude de den den mushi et d’escaméras lui rendant compte de la situation. Plus le temps passait plus ses pions avançaient sur le champ de bataille. Elle avait bien des armes à jouer et surtout le numéro des puissants de ce monde. Elle réfléchissait à quelles étaient ses informations sur l’Archer et surtout quel était le territoire qu’il affectionnait tant avant d’afficher un sourire assez pervers. Elle le détruirait comme celui-ci a détruit Kaiten-Su, si ce n’était pas lui qui allait mourir c’était tout les siens.

Le Couteau d'Or Brisé Scroog10Le Couteau d'Or Brisé Marine10
Vice-Amiral Utomo Karast, le Brutal et Contre-Amiral Fleck MacArthur, Le Dément des Explosions

Si l’arène aride de l’Archer s’était correctement mise en place, il y avait quand même un souci notoire dans la conception de celle-ci, le cadavre du kraken n’avait pas été séparé du groupuscule de marines étant donné que le Spown touchait la créature. C’était un problème qui laissait le soin au Contre-Amiral Fleck de sortir une nouvelle fois ses ailes avant de prendre un peu de hauteur. Lorsque l’Amiral se mit à donner les ordres et qu’il envoyait une oreillette à Utomo Karast le vice-amiral fit alors quelque chose n’étant pas très étonnant pour quelqu’un comme lui, il l’écrasa sous une de ses mains sous forme hybride.

    - Me fais pas rire Kurohebi avec ton « parle bien », ne crois pas qu’on entendait pas parler de ton fameux « catin » envers l’ancienne amirale Fujikujaku. Ne crois pas être devenu vertueux juste parce que maintenant tu as maintenant la place d’un amiral.

Le Vice-Amiral sauta alors de son navire cuirassé pour rejoindre directement le plancher des vaches sans même écouter quelconque plan. Le Kurohebi voulait du respect ? Il en avait que faire lui, il était venu pour massacrer la Triade et laisser cours à sa barbarie. Le Vice-Amiral n’en ferait sans doute uniquement qu’à sa tête. Caligula se retrouvait donc seul contre le groupe d’hommes poissons qu’il arrivait à battre sans sourciller quant il vint être frappé par l’immense bras du monstre marin qui accompagnait Cocyte, celui qui servait de navire pour voyager sur Calm Belt. Si les rois des mers régnaient sur cette mer, il y avait bien des monstres capables de leur tenir tête et ils venaient tous d’une région éloigné du Nouveau Monde. La créature usait de sa taille pour agresser directement le shandia à l’aide de ses puissants bras. La créature semblait avoir une force similaire à celle du Shandia ce qui serait sûrement problématique.


Le Couteau d'Or Brisé Hp210
Cocyte Phlégéthon, "Le Pourfendeur de Vagues",
Latrodectus de l'équipage d'Erika Orato, primé à 476.500.000 B

    - On dirait que tu as fais connaissance avec Zamtrios ! Je vous présente la force du Nouveau Monde, la force des Titans ! Ce n’est un climat pareil qui va le tuer et dire que ce n’est encore qu’un enfant.

L’homme-pieuvre ne semblait pas être gêné plus que ça par les échanges de coups qu’il avait avec le Vice-Amiral à l’aide de ses huits tridents, il était capable de gérer plusieurs adversaires au même point, le combat entre le Vice-Amiral et lui risquait d’être bien long. Cocyte prédisant les mouvements du Vice-Amiral avec précision grâce à son observation arrivait à être à une distance raisonnable de celui-ci sans qu’il puisse être handicapé.

    - Amiral, le problème est qu’il n’y a pas de zone explosive c’est ça le souci.

Dirait-alors le Contre-Amiral Fleck pointant du doigt depuis le ciel, le cadavre de Freddy. C’était le point le plus problématique, c’était une créature remplie de gaz et vu la taille de la bête, cela rendait complètement inefficace le style de combat tout en explosif du contre-amiral qui ne pouvait pas bombarder les navires de la Triade. Il s’adapterait à l’aide de ses belles ailes d’anges qui lui permettaient contrairement à de nombreuses personnes des mêmes origines que lui de voler. C’est alors que dans l’arène s’élevait une voix depuis l’autre  côté du mur de cristal qu’avait crée l’Amiral. Une voix qui était bien connu des mercenaires de la Triade en place.

    - Alors Ghetis Archer,  vous n’êtes pas satisfaits du massacre que vous avez fait sur Kaiten-Su ?

Yoko Ceresa jubilait depuis son fauteuil en regardant  le Kurohebi le narguant ainsi grâce à des hauts-parleur depuis son bureau.

    - Que dirais-tu que toi et moi nous ayons une discussion en tête à tête ?

Elle avait quasiment fini tout ses préparatifs, ces armes étaient placés, la mort et la déchéance attendait l’amiral au tournant…





L'ordre est le suivant :
Antarès - Obra - Caligula - Ghetis

C'est la carte c'est la carte:
 

Résumé :
Obra :
On continue à discuter ! Petite leçon sur le haki !
Antarès : Ton move marche et tu as commis un petit meurtre de masse d'environ une centaine de marine, personne n'a remarqué que cela venait directement de toi sur le bateau où tu te trouves mais ils savent que ça vient de chez eux en tout cas !
Ghetis : Tu prends un peu plus de temps à créer ton arène que prévu (étant donné que le check-up de la situation globale + la création d'arène cela ne peut pas être immédiat)
Freddy n'est pas pris dans le dôme de cristal étant donné que Caligula le touchait, j'ai considéré Freddy comme son arme donc il est toujours là.
Lorsque tu entames ton mouvement de geppou (vu la distance tu ne pourras tout simplement pas la parcourir en un instant), tu entends Yoko Ceresa qui aimerait bien discuter avec toi et elle te nargue un peu.
Caligula : Karast te laisse seul contre les hommes poissons, tu arrives à t'en débarasser en partie quand le monstre marin t'attaque ! Il est bien plus grand que toi et te frappe assez fort sur le flanc gauche ( tu es bien sûr libre d'esquiver !)
à quoi Zamtrios ressemble:
 

Liste de PNJs :
Tout les PNJs ne sont pas encore révélés.

Côté Triade :
Yoko Ceresa lvl ???, primée à 980.000.000 B, ???
Honji lvl ???, primé à 598.500.000 B, ???
Cocyte Phlégéthon lvl ???, primé à 476.500.000 B, ???
Ercame lvl ???, primé à 150.000.000 B, ???
Shintukaku Yanohin lvl ???
Freddy lvl 45
Reyna Farone lvl 39, Paramecia des Matriochkas, primée à 149.000.000 B
Des mercenaires de la Triade lvl ???, décimé en partie par Antarès
Des Hommes-Poissons lvl 30 à 35, décimé en partie par Caligula
Zamtrios, Titan de Titanomakhia, lvl 43

Côté Chasseur de Primes :
Hojo Liao lvl ???, renommé à 495.000.000 B, ???

Côté Gouvernemental :
Vice-Amiral Utomo Karast lvl 43, Zoan du Lycan
Contre-Amiral Fleck Mac Arthur lvl 38, Retour à la Vie des Ailes, ???
Colonel Brook lvl 36, Tireur d'élite
Des marines lvl 25 à lvl 35, décimé en partie par Antarès
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 255
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
8/220Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 239.882.000 B
Ven 2 Juil - 4:56
Le couteau d'or brisé




Toujours en prison en compagnie du pilier Liao, fils du tueur de Yonkou, Obra viendrait observer sa jambe avec laquelle il faisait passer des messages à l’abri de l’oreille des détenteurs. Sortir dès que leur attention sera autre part ? Le Taton ne voyait pas réellement comment il comptait agir, mais il savait qu’il pouvait faire confiance à cet homme qui était et serait probablement toujours bien plus puissant que lui. Tout en écrivant ces messages secrets, la discussion continua, semblant parfaitement banale et au sujet de l’Alliance. Hojo parlait de manière assez pessimiste, comme s’il s’agissait d’un avertissement pour l’inventeur. Heureusement pour lui, ce dernier était toujours optimiste et refusait de laisser tomber, même quand les choses semblaient plutôt désespérée.

“ - Pourquoi devrais-je douter de l’Alliance ? Ce sont eux qui ont accepté ma présence, et s’ils ne sont pas venus encore à ton secours c’est probablement qu’ils n’en avaient pas les moyens. Si j’avais été au courant plus tôt que tu étais enfermé, même avec ma maigre puissance, j’aurais tout mis en place pour te sortir d’ici. L’égoïsme c’est quelque chose qu’il est bon de laisser au criminel ; je suis un chasseur, certes, mais je ne vis pas pour l’argent, je vis pour éliminer les pires personnes de ce monde, et ça n’est certainement pas en laissant tomber mes alliés que je vais y parvenir.”

Obra était très sûr de lui malgré la faiblesse de son corps. Lui qui avait un rêve, celui de monter sa propre division au sein de l’Alliance, comment pourrait-il se regarder dans un miroir si jamais il ne considérait pas la vie de ses propres alliés avant celle de la chasse ? Quoi qu’il en soit, le tueur de supernova resta silencieux quelque temps avant de finalement sembler avoir un mal de crâne. Avant même que le Taton ne puisse le questionner, l’homme le questionna sur le haki.

“ - Je sais ce qu’est le haki car j’en ai beaucoup entendu parlé sur Grand Line, mais je ne le maîtrise pas et je serais parfaitement incapable de dire comment le maîtriser. Certaines personnes m’ont expliqué qu’il finirait un jour par se manifester de lui-même, mais je n’ai jamais vu mon corps se recouvrir comme pour d'autres, je ne pense donc pas en être arrivé à ce stade là malheureusement.”

Obra avait en réalité déjà fait plusieurs manifestations du haki, mais ce dernier n’avait aucun moyen de s’en rendre compte sans une vision extérieure. Le sentiment de puissance qu’il a perçu par le passé, il l’avait interprété comme une simple conséquence de l’adrénaline sur son corps. Ce fut la même chose lorsque Liao parla d’un stade supérieur à ce dernier, bien que très impressionné par la manifestation du haki avancé de l’homme, le maudit des fruits ne pouvait imaginer qu’il serait, un jour, capable de telles prouesses.


Finalement, Obra viendrait observer la carte qui fut dessinée, analysant le plan comme il le pouvait. Bien que difficile, s’échapper semblait possible et toute chance, aussi minime soit-elle, devait être saisie. Le point le plus important, qu’Obra ne manquerait pas de faire remarquer à l’aide de gestes pour rester silencieux, serait la salle de stockage des affaires. Que ce soit pour se libérer des menottes anti-maudit ou pour récupérer son équipement de combat, ces deux contraintes étaient nécessaires pour faire de lui un homme capable de se défendre. D’un regard assuré, il viendrait hocher la tête en direction de son compagnon pour lui signaler qu’il était prêt à suivre les ordres. Sauf s’il viendrait demander au Taton ce qu’il était capable de faire, l’homme resterait silencieux sur ses capacités, ne voulant pas alerter les potentiels gardes.


Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 848
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
40/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
142/350Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 2.195.250.000 B
Ven 2 Juil - 17:54


Le couteau d'or brisé


La manoeuvre fut un franc succès pour l'agent d'Iralia, il contemplait ainsi le résultat macabre d'un regard vide qui vous fendait en deux, un regard qui éteignait des vies. Ses étaient yeux détachés du sort de la centaine d'hommes qu'il venait de condamner, d'envoyer en enfer, Antarès pensait déjà à l'étape suivante : son haki de l'observation sur le qui-vive.

Un malaise froissa alors son fluide lorsque l'arène de l'Archer se dissipa, laissant l'Amiral et ceux qui avaient été happés dans l'arène revenir dans leur réalité. La mine du fugitif se grimerait d'une moue agacée : il comprenait que le retour des têtes gouvernementales constituait un frein à son avancée vers son objectif. Il devait marcher sur des oeufs, avec eux dans le coin, mais bientôt sa situation s'empirait plus qu'il ne l'aurait pensé : si l'agent de la Triade, qui échangeait avec le pauvre colonel Brook, parvint à s'expulser à temps via une malédiction surprenante, Antarès n'eut le temps de suivre la paramecia pour s'exfiltrer sur les terres hors-la-loi.

Et pour cause, le maudit subissait là le contrecoup de son dernier swap. Celui-ci avait été extrêmement demandant en énergie : on parlait de transposer un navire dont la coque était incrustée de granit marin, la kryptonite des fruits du démon. Si surpasser cette limite naturelle imposée aux maudits avait été possible pour le vairon, celui-ci devait composer avec le revers de la médaille. Le fruit du démon qu'il avait hérité du Roi Fou était certainement l'un des plus puissants, une bénédiction plus qu'autre chose, cependant il n'était en rien un Dieu et ne pouvait se défaire de sa condition humaine limitante.

Aussi, ce fut dépourvu que l'infitltré se laissa prendre dans la nouvelle arène de l'Archer. Un monde se ferma ainsi sur lui, les cartes redistribués plus rapidement que prévu. Cela le dérangeait d'être pris dans cette foutue zone, cependant il n'était pour l'heure repéré par cet amiral, Karast ou encore l'autre Vice-Amiral : ceux-là avaient visiblement du pain sur la planche, avec le groupuscule d'homme poisson et une créature titanesque d'un côté, ainsi que les forces marines de la Triade d'un autre qu'Antarès devinait derrière le mur de cristal.

Alors que devait faire la supergéante rouge en ce moment ? Plusieurs scénarios se présentait à lui. Le fruit de l'arène avait ici une priorité sur sa malédiction et il se devait de respecter ses règles : de ce qu'il avait entendu, on ne pouvait pas sortir de l'arène de son plein gré. Aussi, le tyran avait la mainmise sur la partie et comptait très certainement maintenir cette arène pour se débarasser de l'ensemble des forces hors-la-loi piégées dedans.

Une démarche intéressante, vaincre son ennemi petit à petit, en le séparant du reste.

Antarès était ainsi condamné à attendre que les forces gouvernementales en aient fini avec les criminels pris dans l'arène. Devait-il, pour écourter son supplice et renforcer son infiltration, venir en aide aux Vice-Amiraux ? Combattre ces créatures marines qu'il voyait au loin, sur ce sol désormais dépourvu d'eau ?

Dans cette dimension hermétique, c'était là la seule action qu'il aurait pu prendre : se retourner contre le gouvernement maintenant était une mauvaise idée. Il se retrouverait dans le camp déficitaire et aurait grillé sa couverture en plus d'être pris pour cible par les forces entières du gouvernement.

Puis la voix d'une femme vint rompre la mécanique intérieure d'Antarès. Celle-ci venait du camp adverse et provocait frontalement l'Archer. Est-ce que la Triade avait moyen de voir ce qu'il se déroulait dans cette arène ? Avait-elle un plan pour interférer avec les desseins du tyran ?

Quoiqu'il en était, une chose était sûre : la méthode step by step du l'Amiral lui donnait un avantage sur le court terme, pour mener des escarmouches à son avantage et en supériorité numérique. Cependant cela avait deux coûts : ses troupes et lui même se fatiguaient en combattant sans cesse, allant d'une bataille à une autre, et, enfin, cela laissait à ceux n'étant pas pris dans l'arène de préparer une riposte lorsque ces gradins tomberont, une fois la bataille finie.

Aussi, qu'était-il mieux à faire ?

Attendre ou venir en aide aux vice-amiraux ?

La zone d'Antarès s'estompit, son choix était fait.

Il attendrait et continuerait de se fondre dans la centaine de marines présents sur le navire où il se trouvait.

Laisser le temps faire ce que son intelligence et puissance ne pouvaient était là  sa meilleure solution.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2818
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 104.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Dim 4 Juil - 15:07

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Le Couteau d'Or Brisé 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f4f64346d5f374e34525777376b773d3d2d3932313530383735332e3136323466643336346162626663663938363531383538353239342e676966

La voix de cette femme allait-elle suffire à arrêter l’Archer ? Allait-elle suffire à stopper la voie du  conquérant ? Pas du tout, le haki de l’Archer s’imposa sur les ennemis de l’autre côté du mur. Les frappant de toute sa hargne… Ainsi, il transformait les navires adverses en navires fantômes, alors qu’une voix qu’il ne connaissait point s’adressait à lui…

Posant sa main sur l’épaule du Colonel Brook, c’est un visage triste qu’il présenta à son subordonné, il entendait les voix des siens hurler avant de s’éteindre, il ressentait cette douleur à l’approche de la mort, cette douleur à l’idée d’une mort subite. Depuis la guerre de Marineford, le Kurohebi s’était promis d’éviter la mort à ses hommes. Il avait, ainsi, été assez prudent durant la purge, non pas pour lui, mais pour les autres. De même, Kaiten-su avait été un assaut sans aucune perte. Il ne voulait plus risquer la vie de ses hommes. Pourtant on venait de lui ôter au moins une centaine de soldats. Même s’ils n’étaient pas membres de sa flotte, la douleur l’envahissait….

On lui parlait du massacre de Kaiten-Su ? Qu’en avait-il à faire ? Il avait débarrassé le monde de la vermine révolutionnaire.

- Vous devriez être en sécurité entre ses murs. Le plus difficile viendra lorsqu’il n’y aura plus les murs. Tenez-vous prêt pour la suite.

En avait-il réellement quelque chose à faire de cette femme ? Non, il ne la connaissait pas.

- Dès que les murs seront abaissés, il tiendra à vous de détruire les navires ennemis pendant qu’ils sont tous évanouis. Votre escargophone peut communiquer directement avec mon oreillette, appelez-moi et dites-moi ce qui s’est passé.

La colère de l’Archer en était presque saine. Son visage s’assombrit comme dépourvu de conscience, il ne pouvait tolérer cela. On venait d’éliminer ses enfants, pourtant on voulait parler avec lui ? L’ennemi parlerait pendant qu’il les décimait alors…

Ses pieds vinrent s’imprimer dans le plancher du bateau, avant qu’il ne se propulse à pleine puissance vers Karast et Caligula. Leurs soldats avaient pu évacuer vers le cuirassé, alors il pouvait poursuivre. Le déplacement de l’homme s’effectuait déjà en Kamisori, fusant à toute vitesse pour ne pas perdre de temps.

Arcane du Chaos : Frappe de l’hérétique

Le Couteau d'Or Brisé Tumblr_oquc9t2kMD1rey868o1_500

Karast occupait l’homme-poisson, Caligula s’occupait du monstre marin ? Ce n’était pas l’objectif du Kurohebi. Sa poussée fulgurante le menant au-dessus de la bête, c’est avec une virulence incontestée que les kamisoris cumulés le propulseraient vers la bête, dans une fulgurance palpable. La vitesse décuplant le choc, c’est d’un direct du pied qu’il viendrait exploser le crâne de la bête grâce à sa force herculéenne et son haki de l’armement. L’attaque viendrait l’enfoncer dans un immense cratère, tandis que le brun reprendrait la parole.

- Cali, reste concentré sur ce que fait Karast, ne te laisse pas distraire. Allons-y ensemble !

Callant son haki de l’observation, sur les mouvements de Karast et Cocyte, c’est sans grand mal qu’il viendrait placer sa prochaine attaque après l’assaut de Karast, de façon à ne pas le gêner. D’un coup, il userait alors du kamisori pour fondre sur le flanc de Cocyte et réaliser une action effroyable…

De ses mains placées telles des mâchoires, il viendrait lui arracher purement et simplement deux bras. Les doigts de l’homme avaient été durcis par le shigan, avant de se refermer sur les bras de la cible pour venir les arracher, à la façon d’une bête qui avalerait sa proie. La différence étant que la vitesse d’exécution offrait une étrange sensation à la cible. Perdant subitement l’usage de deux membres, elle ressentirait un étrange froid parcourir son corps avait que le sang de jaillisse. C’est en tout cas ce que le brun espérait réussir à faire.

Arcane du Chaos : Morsure Glaciale.

Le Couteau d'Or Brisé 04.1

Les mains noirâtres de haki pourraient alors se couvrir de sang.  Le mouvement le ferait réapparaître à l’autre flanc de Cocyte, où il réutiliserait à nouveau la Morsure Glaciale grâce au soru, cette fois-ci pour arracher deux bras de ce flanc-ci également. Le déplacement le faisant ainsi réapparaître au flanc initial, celui des tous premiers bras arrachés.

Il ferait tout cela en se calquant au mieux sur les mouvements de Caligula et Karast.

- Karast finit-le !

Si le vice-amiral jouait le jeu, alors la cible serait cueillie sans difficulté par le trio de puissance qu’ils représentaient.

La Couronne
Awful


Techniques, Explications etc:
 

Inventaire sacoche:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Vice-Amiral
Caligula Spown
Messages : 536
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
363/500Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (363/500)
Berrys: 26.890.689.498 B
Vice-Amiral
Mar 6 Juil - 16:15
Le couteau d'or brisé

Le mauvais caractère du Vice-Amiral était apprécié par Caligula. Bien qu'il eût pu manquer de respect à l'Amiral Kurohebi, Caligula préférait travailler avec des personnes fidèles à elle-même qu'avec des soldats toujours obéissants et souriants. Il avait plus de mal à donner son dos au deuxième type de personnes ne sachant pas réellement ce qu'elles avaient en tête.
Ainsi, malgré l'insolence de son camarade Vice-Amiral, Caligula ne douta pas des compétences de ce dernier et pouvait pleinement se concentrer sur son combat.

Se débarrasser des hommes poissons de bas étage ne fut pas très compliqué, mais Caligula n'arriva point à atteindre Cocyte puisque son animal de compagnie s'interposa. Les ennemis du jour semblaient porter une attention particulière pour les bêtes sous-marines. Cela tombait plutôt bien puisque Caligula aussi voulait en adopter une.

– Très bien amusons-nous mon futur bestiau!
Le coup de Zamtrios n'effraya pas Caligula. Avant que celui-ci arrive, la peau reptilienne du shandia se retira soudainement pour laisser place à une peau beaucoup plus glissante. Le Vice-Amiral recula légèrement de manière à ce que l'attaque ne le percute pas complètement, mais le frôle simplement. Grâce à la quantité de lymphe libérée, le coup de Zamtrios prendrait soudainement de la vitesse de quoi faire perdre l'équilibre au titan pendant l'espace d'une seconde.

Cette seconde suffirait à Caligula qui avait armé son poing couvert de haki en allongeant et superposant son bras, et libéra ce dernier en direction de ce qui ressemblait aux narines de la bête.

De quoi bien entamer les hostilités qu'il s'apprêtait à dire, avant que Ghetis intervienne dans son combat pour asséner un coup qui risquait d'être mortel pour l'opposant du shandia.

– Zamtriooooos!! Bon bah on dirait que les animaux marins ne sont pas faits pour moi.
Après Freddy, le duo Gheligula s'abattait sur Zamtrios. M'enfin, avec un peu de chance le titan résisterait plus que la précédente victime. Et Caligula n'avait pas le temps d'engueuler Ghetis puisque l'enchaînement n'était pas fini et le duo semblait se transformer en trio.

Karast était une tête brûlée. Sûrement le plus têtu d'eux tous. Néanmoins ses aptitudes au combat n'étaient plus à démontrer. Le duo père-fils allait donc s'adapter à lui pour abattre Cocyte au plus vite et en finir avec les hommes poissons.

– Allez-y à fond les gars !
Sur ces paroles, les deux avants bras du shandia s'enfoncèrent dans le sol et parcourut la distance le séparant de Cocyte pour les faire sortir juste en dessous de lui et s'enrouler autour de ses membres inférieures, l'immobiliser et y appliquer une forte pression par constriction.

Ghetis et Karast pouvait s'occuper du chef poiscaille à eux deux, Caligula n'avait qu'à leur rendre le travail plus facile.





Résumé et Techs:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé Signa10

[20:55:27 16/10/2016] Maud Butterfield : faut avouer qu'il est fort quand même
[20:56:16 16/10/2016] Maud Butterfield: plus rien ne l'arrête :/
[21:15:42 16/10/2016] Charlotte S. Butterfield : kickez le
[21:17:48 16/10/2016] Fudo : ça fait une heure qu'il massacre l'humour
[21:21:12 16/10/2016] Sakuga Keigo : tg ptn
[21:21:34 16/10/2016] Maud Butterfield: cali arrête stp c'est du harcèlement à ce niveau
[21:21:38 16/10/2016] Fudo : je craque putain
[21:33:39 16/10/2016] Fudo : #calimaeu
Caligula Spown
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2591

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 7 Juil - 9:36


Le Couteau d'Or Brisé Ishida10
Hojo Liao,"Le tueur de Supernova" ,
Pilier de l'Alliance des Chasseurs de Prime

Hojo Liao écouterait alors le chasseur de primes faire ce qui ressemblerait presque à une prière et une vision de la justice qui se rapprochait tant des personnes qui s’était rapprochés de lui mais qu’il avait refusé gentiment de prendre part à leur cérémonie, les Constantinistes… Le chasseur de primes viendrait alors tapoter un peu un barreau de la cellule d’un geste rapide avant de reprendre position sur le lit qui lui était assigné dans la cellule.

    - Ta naïveté te tuera. Ton discours est aussi idéalisé que ceux qui se battent sous la bannière du gouvernement mondial, si tu vis pour éliminer les personnes dangereuses alors tu as sûrement choisi la mauvaise voie. Tu aurais sûrement du t’engager dans l’armée et devenir quelqu’un en montant les grades la-bas, ce n’est pas le travail d’un chasseur de primes d’éliminer les criminels. Il y a même certains d’entre nous qui exercent notre profession pour arrêter des personnes comme toi ou moi, si il y a bien quelque chose à savoir sur notre monde est que nous avons beaucoup plus d’ennemis que de véritables alliés.

Le test que Liao faisait passer à Obra Taton n’était pas bien complexe, il se souvenait lui-même de tout ses chasseurs qui avaient autrefois fait partie de la marine, son père en faisait partie lui aussi à une époque après tout. Chaque chasseur de prime en vérité qui avait connu une belle renommée dans son histoire mise à part le défunt Groogal Madoka avait en vérité être proche de la marine, il n’y avait qu’à voir Jasmine la plus puissante des chasseuse de Grand Line qui était une ancienne amirale par intérim. Néanmoins si le Taton avait fait attention aux gestes du Pilier, il pourrait apercevoir que le barreau que le chasseur avait tapoté s’était mis à tourner un peu sur lui-même. Le plan d’évasion de l’Hojo était après tout en marche.

    - Si tu tiens tant à honorer ta parole et ta reconnaissance pour l’Alliance. Il faudra t’en donner les moyens.

Quel était le message à décrypter derrière les paroles de l’Hojo ? Il n’y avait quelque chose que seul le Taton pouvait faire dans ces lieux ? Quelque chose qui permettrait aux deux chasseurs de primes d’être libre ? Le chasseurs de pirates attendrait alors de voir comment réagirait le Taton après tout.

Le Couteau d'Or Brisé Hp210Le Couteau d'Or Brisé Scroog10
Cocyte Phlégéthon, "Le Pourfendeur de Vagues" et Vice-Amiral Utomo Karast

Si le combat entre le vice-amiral Karast et Cocyte faisait rage c’était grâce à la sauvagerie du zoan. Karast avait adopté une forme plutôt longiligne ses pieds s’étant transformé en pattes permettant une meilleure adhérence au sol et une plus grande vitesse, il essayait de combler son point faible de ne pas maîtriser le haki perceptif en adoptant une vitesse hors du commun pour empêcher l’homme-pieuvre de  complètement le maîtriser se servant également de sa queue comme un ressort pour rebondir et esquiver les différents coups des tridents de Cocyte. Ce combat pourrait encore durer des heures si chacun des adversaires ne trouvait pas une solution pour prendre l’avantage l’un sur l’autre.

    - Je t’aime bien toi, tu n’as jamais pensé à quitter ce gouvernement mondial et à rejoindre le Nouveau Monde, ta réputation n’est pas volée à ce que je vois hahahahahaha.
    - Je vaux mieux que des merdes dans ton genre, vous êtes condamnés à tous disparaître, si je me suis engagé c’est pour massacrer des gens comme toi !


Alors que Zamtrios tombait sur le sol du combo dévastateur de Caligula et de Ghetis, la concentration du Phlégéthon fut troublé par l’extinction de la voix de son partenaire, de son animal de compagnie qu’il possédait depuis qu’il avait parcouru une partie du Nouveau Monde pour le compte de son Impératrice. Si le timonier de l’équipage principal d’Erika avait pu réagir tout cela ne serait pas arrivé, déchaînant alors sur deux de ses tridents la puissance des électros dials qui y étaient fixé il était prêt à la vengeance sur le vice-amiral qui se trouvait en face de lui, une vie pour une vie.

    - Qu’est-ce que….


La vitesse du Kurohebi surpris l’homme-poisson qui y perdait alors les deux bras qui tenaient ses tridents déjà électrifiés qui tombaient au sol. Le pire restait à venir quand il essayait de renforcer les deux autres bras que l’Amiral avait pris d’assaut, ils furent eux aussi tranché par la cruauté du Serpent Noir. Les jambes bloquées par le Vice-Amiral Spown, le pirate savait qu’il passait sûrement ses derniers moments quand il vit Karast utiliser sa queue comme un ressort avant d’adopter une forme bien plus massive et musclé. Il s’en souvenait alors de sa première rencontre avec celle qui était devenu la Dangereuse. Il n’était encore qu’un garde au sein de la garde royale de la famille Neptune quand il rencontra cette femme et de ses compagnons. L’Incontrôlable, Slay, Grünt et tant d’autres membres de l’équipage d’origine de la Dangereuse tout cette vie allait lui manquer mais il allait périr les sourires aux lèvres. Cocyte était après tout l’homme le plus fidèle à la Dangereuse, celui qui avait permis à Erika Orato de contrôler l’île des hommes-poissons pendant toute ces années. Alors que la main de l’homme-lycaon vient se plonger dans sa poitrine, le pirate leva ses quatre autres bras restants dans les airs.

    - Erika Orato sera la reine des pirates et vous détruira tous. Ce fut un honneur de vous servir jusqu’à ma mort Impératrice !


Le Couteau d'Or Brisé Mini_160206091617750471
Yoko Ceresa, "La Marraine de Sagev",
Nouvelle Cheffe du Réseau d'Information de la Triade

La voix de Ceresa Yoko s’était coupée devant cette scène, elle n’était pas déçue du spectacle à vrai dire.  Yoko assistait à la mort d'un des membres les plus éminents de l'équipage de l'Impitoyable Erika, une femme qui avait su se hisser à une position à laquelle peu de femmes avaient pu se hisser dans ce monde souvent misogyne et inégalitaire. Elle ne devait son titre qu'à elle-même, et à sa nature qui la rendait si dangereuse que peu osaient toucher à son Empire. L’enfer pouvait déferler à n’importe quel moment sur les personnes qui venaient d’arracher la vie de Cocyte.

    - Intéressant, Archer, Spown, Utomo, vous formez une bien belle équipe. Il semblerait que vous soyez prêts à répéter ici le carnage que vous avez commis sur Kaiten-Su. Vous voulez tant que ça accumuler les ennemis ? Mais pourquoi vous n’avez pas déchaîné votre pouvoir destructif sur cette île comme vous l’avez fait sur Kaiten Su ? Vous avez peut-être peur qu’une certaine personne ne meure ?


La révolutionnaire savait que si la marine avait réussi à avoir les informations nécessaires sur les localisations des différentes îles de sa nouvelle organisation, elle était persuadé que la présence de Hojo Liao était une information connue. Elle avait encore quelques cartes à jouer dans sa manche maintenant qu’une partie de son plan avait été réalisée avec bien plus de brio que prévu par les gouvernementaux…





L'ordre est le suivant :
Antarès - Obra - Caligula - Ghetis

C'est la carte c'est la carte:
 

Résumé :
Obra :
La porte de sortie ?
Ghet/Cali : Votre travail d'équipe fonctionne ! Double Kill le même tour
Yoko continue à narguer Ghetis.
Tous :
Vous assistez à la mort de Cocyte.

Liste de PNJs :
Tout les PNJs ne sont pas encore révélés.

Côté Triade :
Yoko Ceresa lvl ???, primée à 980.000.000 B, ???
Honji lvl ???, primé à 598.500.000 B, ???
Cocyte Phlégéthon lvl 44, primé à 476.500.000 B, Gyojin Karaté, Tridents avec Dials, vaincu par le travail d'équipe de Ghetis/Caligula et Karast
Ercame lvl ???, primé à 150.000.000 B, ???
Shintukaku Yanohin lvl ???
Freddy lvl 45
Reyna Farone lvl 39, Paramecia des Matriochkas, primée à 149.000.000 B
Des mercenaires de la Triade lvl ???, décimé en partie par Antarès
Des Hommes-Poissons lvl 30 à 35, décimé en partie par Caligula
Zamtrios, Titan de Titanomakhia, lvl 43, vaincu par Ghetis et Caligula

Côté Chasseur de Primes :
Hojo Liao lvl ???, renommé à 495.000.000 B, ???

Côté Gouvernemental :
Vice-Amiral Utomo Karast lvl 43, Zoan du Lycan
Contre-Amiral Fleck Mac Arthur lvl 38, Retour à la Vie des Ailes, ???
Colonel Brook lvl 36, Tireur d'élite
Des marines lvl 25 à lvl 35, décimé en partie par Antarès
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2818
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 104.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Sam 10 Juil - 19:42

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Le Couteau d'Or Brisé 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f4f64346d5f374e34525777376b773d3d2d3932313530383735332e3136323466643336346162626663663938363531383538353239342e676966

La mort était une finalité en ce monde.
C’est ce que pensait le Kurohebi depuis toujours. Il n’imaginait pas une vie après la mort et ne croyait en aucune divinité. Si lui, simple mortel, était érigé au rang de dieu dans le ciel, alors comment croire en l’existence de pareils êtres. Il connaissait ses vices, connaissait ses défauts. Néanmoins, il ne négligeait pas ses qualités et l’impact positif de sa présence en ce monde. Il avait parfaitement conscience de cette dualité.

Mais pourquoi cette pensée ? Simplement car il venait de perdre une centaine de soldats et savait que leurs vies ne seraient jamais retrouvées. Il pouvait les venger, mais ne pourrait pas les ramener. Enfin, il existait bien deux fruits permettant cela à sa connaissance, mais il ne les possédait pas : celui de feu Kamiji et le fruit des Ombres qu’il connaissait grâce à son livre sur les fruits du démon.

Il connaissait également le fruit de la résurrection et savait donc qu’il ne sauvait que la personne l’ayant mangé.

En finalité, il ne pourrait jamais les ramener à la vie et se sentait impuissant face à cela. Aider Karast à vaincre Cocyte ne l’avait pas satisfait. De même, il appréciait davantage travailler en équipe avec Caligula en général, cependant, cette fois-ci, il avait agis par impulsivité. Alors, quand l’ennemi mourut et clama le règne d’Erika, cela troubla l’Archer.

Lui qui devait souverain d’un peuple, il ne comprenait pas qu’on puisse vouloir mourir pour une nation. Enfin… Il comprenait que le souverain meurt pour la nation, mais pas les sujets. Ils devaient vivre, se battre, certes, mais vivre.

Les vies ennemies n’avaient  aucune valeur pour lui et ce depuis toujours. Malgré tout, la vie de Cocyte lui paraissait plus important qu’un simple cri à la gloire d’une femme qui poursuivrait sa vie sans lui…

Presque désemparé de cela, le brun se repassait le visage de Mohero, d’Armin, de Silver, d’Hélène et celui d’Iralia. Tous l’avaient poussé à un éveil moins nombriliste et désormais il comprenait, il comprenait l’inutilité de la guerre si la source du pouvoir ne disparaissait pas. Tant qu’Erika possédait un réseau, elle retrouverait des hommes prêts à tuer et mourir pour elle. De même, il comprenait qu’il ne pourrait pas être l’unique rempart de son peuple, la preuve étant qu’en une seconde d’absence, il perdit cent hommes. Brook l’avait informé de la présence d’un traître, ce qui ne rendait la situation que plus complexe encore…

Il fallait garantir la puissance du peuple de façon parfaite, ainsi que les alliances, tout en garantissant sa propre puissance.

Ces cents hommes, il vivrait pour eux, oui.
Il vaincrait pour eux, oui.
Puis, il forgerait un royaume parfait où leurs familles pourront vivre.  

Manuellement il alla prendra les dials qu’il avait remarqué sur les tridents de Cocyte, prenant les deux pyro-dials, il lança un électro-dial à Caligula, pensa que cela pourrait lui servir dans un moment désespéré.

- Bien… Il est temps de passer aux choses sérieuses. Voyons voir le comité d’accueil qu’ils ont dû nous dresser.

Pour l’instant, il ignorait toujours Yoko. Du moins… Il l’écoutait, sans réagir. D’un puissant geppou il s’élancerait vers le mur de diamant qui séparait les navires de la triade dont il avait « couché » les soldats avec son haki royal. Pied noir le premier, il ferait voler en éclat un pan du mur de diamant, créant un trou béant, qui le ferait atterrir directement dans un navire qu’il fracasserait en deux.

Par la suite, il se contenterait de pousser les deux bouts en contrebas des « monts ». Il irait ensuite vers un autre navire pour simplement le pousser au sommet du mont et ainsi de suite, les jetant tous pour qu’ils se fracassent en chutant,  mais aussi pour que les survivants se noua promptement.

Le Couteau d'Or Brisé Maxresdefault

Ceci fait, il repasserait le trou en geppou, avant de monter dans les cieux, faisant signe à Caligula et Fleck de le suivre, il verrait au-dessus des gradins,  une véritable armée. On pouvait compter environ 400 à 500 hommes. Une situation dérangeante, puisque Ghetis se savait donc attendu.

Cette force armée pourrait fusiller ses hommes sans le moindre mal et les canonner violemment.

- Bien évidemment… Mais bien évidemment… Disait-il avec une certaine hargne…

- J’ai un plan qui devrait fonctionner. Encore dans les airs, ce fut son gunbai qui dressa de grandes ailes dans son dos pour le stabiliser et lui éviter de se fatiguer en geppou.

Le Couteau d'Or Brisé Tumblr_inline_o7p3watJY01s779s8_500


- Ecoutez-moi tous ! Vos vies sont précieuses ! Alors nous devons tout faire pour maximiser notre impact. Une armée nous attend et nous ne pourrons pas tout contrer sans y être préparés. Cependant nos navires sont puissants. Je veux donc que vous soyez tous à l’abri lorsque l’arène disparaîtra. Nos navires sont résistants, ils tiendront… Ceux qui peuvent renvoyer des projectiles, faites-le mais ne vous mettez pas en danger et ne mettez pas en danger vos hommes. Veillez les uns sur les autres.
Alors il pointa du doigt derrière lui.

- Je vais m’élancer seul, n’ayez crainte. Dès l’instant où je serai dans mon arène bombardez-là, comme pour un Buster Call. Seuls ceux, sur du risque pourront descendre après cet assaut, les autres n’hésitez pas à maintenir uniquement l’assaut type Buster Call. Colonel Fleck, continuez à encadrer les deux cuirassés et n’hésitez pas à lancer une attaque qui fera un joli boom sur l’arène. Caligula, j’aimerais que tu veilles sur l’ensemble des soldats encore un peu, d’autres menaces pourraient surgir, ne rentre dans l’arène que lorsqu’ils seront en sécurité. Enfin, Karast, je vous donnerai bien un ordre, mais je suppose que ce n’est pas trop votre genre. Alors attends juste quelques minutes s’il te plaît…

Alors, son gunbai rentra ses ailes, Ghetis recommençant à rester stable avec son geppou, il leva son éventail sur lequel se trouvait l’emblème du Gouvernement Mondial.

- Dévouons nos cœurs à cette victoire !

Il attendit que Fleck redescendent, que les soldats soient  à couvert. Gunbai serré entre ses mains, l’autre main prête à plonger dans sa sacoche, il regarda Caligula avec assurance.

`- Caligula… Il y a un traître parmi nous. Je ne veux pas alerter les autres, alors tâche de bien les surveiller, surtout pendant le tir. Il est logiquement sur un des petits bateaux, pas sur les cuirassés.

Les cuirassés ayant été pris dans l’arène, aucun des soldats du cuirassé ne pouvait être mis en cause et aucun soldat n’avait reçu la permission de changer de bateau, donc le traître était logiquement sur un des autres navires, vu qu’au sol aucun soldat n’était descendu.

- Bon…Le Geppou ne m’emmènera pas assez loin. Tu vas te propulser vers moi avec le kamisori, moi de même. Puis je vais te frapper avec mes pieds et tu utiliseras ton fameux Tekkai Utsurugi pour m’expulser. Protège-toi bien. Un sourire carnassier apparu alors sur les lèvres de l’Archer…

Le Couteau d'Or Brisé Inazum10

D’une violente impulsion il se projeta vers Caligula et donna un surpuissant coup de pied ! Le Tekkai de son fils le propulserait deux fois plus violemment encore vers le mur de diamant, Ghetis toucha difficilement l’intérieur de sa sacoche, il parvint à annuler l’arène, franchit le ciel en un temps record ! La vitesse de l’impact, combinée au renvoi ne pourrait qu’éjecter furieusement le Serpent Noir.

Pourtant, il garda son haki de l’observation en alerte, et voyait bien la direction vers laquelle il allait. L’armure vint couvrir son corps intégralement, la bête noire était désormais au centre du territoire ennemi, lorsque cela se produisit.

L’arène apparue.

Pleine de brume, elle camouflait le gaz inflammable qui baignait dans l’arène, tout en rendant aveugles ceux qui ne possédaient pas le haki de l’observation !

L’arène avait pris le parti de tout faire disparaître du décore de l’île, ne gardant que les bâtiments, il avait imaginé une arène sans arbre, uniquement un désert de rocheux. Si des pièges avaient été installés, alors ils avaient disparu. Si des explosifs avaient été prévus, alors ils avaient également disparu, à moins d’être tous tenus. Les canons seraient donc dépourvus des réserves de boulets, les munitions explosives ne seraient plus là.  De plus les bâtisses et leurs composants étaient d’une résistance équivalente à l’acier. Ghetis voulait que tout soit facile à briser pour lui. Le reste était à l’identique, les armes n’auraient pas bougé, par exemple.

Le dernier ajout était la présence de cadavres humains dans les rangs ennemis. Ghetis souhaitant effrayé les cibles. Dans la pénombre, ils découvriraient affolés les corps d'individus qu'ils prendraient pour leurs camarades, sans pouvoir voir leur visage.

Freddy était dans le périmètre de l’arène, mais étant désormais mort, il n’était plus visible, il avait disparu… Il était tout simplement dans l’autre réalité.

L’atmosphère était différente, il s’agissait de l’atmosphère du ciel. Les gradins empêchaient toute visibilité, cependant une chose incroyable aurait lieu.

En tirant directement sur l’arène depuis l’extérieur, les soldats feraient leurs balles passées directement dans l’arène et poursuivre leur course ! L’arène ne bloquait pas l’inertie des choses qui y pénétraient après tout. De ce fait en canonnant et fusillant l’arène, les soldats marines pouvaient directement cribler de balles leurs ennemis ! Tandis que l’ennemi, s’il tirait se heurterait aux murs invisibles de l’arène. C’était là la dure réalité de l’arène…. La vulnérabilité intérieure. C’était pour cela que Ghetis protégeait souvent les gradins avec des murs de cristal.

Est-ce que tous les soldats ennemis allaient mourir ? Il y avait des chances que non. Afin d’éviter un embrasement trop grand, Ghetis n’avait répandu de gaz qu’humain par humain. De ce fait, le vrai danger était pour ceux agglutinés, en première ligne, car ils prendraient feu en une belle explosion qui happerait le second rang également. Il garantissait ainsi de pouvoir brûler vive la première ligne, créant le désordre chez l’ennemi. L’avantage étant que la première ligne n’était pas nécessairement ceux situés aux cotes, mais bien les premiers qui subiraient un assaut de la marine en vérité.  En clair, même s’ils avaient reculé des cotes à l’arrivée de l’Archer, un boulet explosif suffirait à faire exploser les plus proches…

Théoriquement Ghetis risquait au mieux, un faible retour de flammes, mais avec son armure, il pourrait endurer la chose aisément. Il avait opté pour cette méthode uniquement pour préserver les prisonniers, une explosion prenant toutes l’île étaient trop dangereuse pour les prisonniers.

Lorsqu’il retomberait au sol, c’est plein de hargne qu’il prendrait la direction où étaient logiquement ses hommes. La mêlée générale allait commencer.


La Couronne
Awful


Techniques, Explications etc:
 
Inventaire sacoche:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 848
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
40/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
142/350Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 2.195.250.000 B
Lun 12 Juil - 21:20


Le couteau d'or brisé



Les gens aimaient penser qu'ils étaient des créatures rationnelles. Ils s'imaginaient que ce qui les distinguait de l'animal était leur capacité à penser et à raisonner. Mais ce n'était qu'en partie vraie : leur différence avec les animaux tenait également à leur capacité à rire, à pleurer, à ressentir toutes sortes d'émotions. L'être humain était autant doué de raison que de sentiments : et même s'il lui plaisait de croire qu'il maîtrisait ses actes par la raison et la pensée, c'étaient bien souvent les émotions qui dictaient son comportement.

La routine qui, en apparence, aidait à garder le contrôle sur les choses entretenait cette illusion de rationalité. Ancré dans le quotidien, l'esprit semblait fort. Mais en situation d'hostilité s'effaçait toute trace de raison : l'humain réagissait par la peur, l'impatience, la confusion. De telles circonstances révélaient des créatures sensibles : leur raison étant plus faible que leurs émotions. Ce n'était qu'au prix d'un effort surhumain que l'on pouvait parvenir à se raisonner et reprendre le dessus sur ces émotions néfastes.

L'imprévu débordait facilement les gens, lorsque toute une foule de personnes dictaient à une seule quoi faire, il était extrêmement simple pour cette dernière de se laisser déborder. La pression étant telle qu’elle perdait aisément de vue le but et le plan à suivre, n'agissant que dans l'urgence, action par action.

L’arbre cachant la forêt.

Le sang-froid, lui, était cette capacité à se détacher, à observer le champ de bataille dans son intégralité, l'image tout entière, avec clarté. Et celui-ci n’était pas seulement inné, contrairement à ce que la plupart voulait faire croire : il se développait avec le temps, se forgeait avec les tribulations, l’expérience en marteau, une discipline de fer. C’était là le moyen de renforcer sa raison, pour lui faire surpasser ses émotions.

Un esprit froid et pragmatique. Un esprit de raison et déterminé à réaliser sa mission, plutôt qu’obnubilé par, avec pour seul cadre la discipline.

Elle était là la différence, entre l’être sachant prendre un recul sur la passion qui l’animait pour accomplir une action, plutôt que celui qui, envahi par ses motivations, se laissait submerger par ses émotions. N’agissant alors que dans la précipitation par des gestes imprécis et perdant d’impact.

Ce pas de recul sur ses propres bassesses et travers, sur ce qui pouvait nous pousser à la faute, permettait de différencier les gens en deux catégories.

D’un côté le Roi Fou, de l’autre l’étoile qui l’avait tué.

Une lisière, une seule.

L’humilité. Celle-là seule permettait de faire ce pas décisif.

En étant en accord avec et en ayant reconnu ses propres défauts et faiblesses relatives, il était aisé de se situer correctement dans la chaîne alimentaire. Il était alors simple de percevoir le monde au travers d’un prisme moins coloré par ses passions, moins frelaté par ses émotions, sa rancœur ou encore son ego.

Et pourtant, la lucidité qu’octroyait souvent cette vue d’ensemble sur le monde environnant pouvait en faire disjoncter plus d’un face au constat suivant : tout était à sa place à une fin particulière, le monde avançant vers une direction déjà définie.

Une fatalité.

Antarès avait transposé auparavant un navire avec un boulet de canon. Les gens n’avaient certainement pu comprendre ce qu’il s’était déroulé dans le feu de l’action, cependant ils ne seraient plus surpris de voir ce phénomène se reproduire.

En un geste, il avait fait passer un message à La Triade : quelqu’un était contre le gouvernement au sein même de ses rangs. Était-ce réellement ce message là que le fugitif avait souhaité passer ? Peut-être, seul lui le savait.

Peut-être qu’il avait également fait ça pour s’amuser. Peut-être bien, seul lui le savait.

Peut-être qu’il s’agissait aussi d’une expérience pour mieux connaître ses pouvoirs et ses capacités. Peut-être, c’était moins certain.

Une chose était sûre : ce geste avait été réalisé et n’avait pas eu l’impact escompté.

Était-ce une question de timing ? Se serait-il précipité pour mieux se sentir exister ? Aurait-il laissé ce tort le prendre de court, l’espace d’un instant ? Était-ce cela qui avait causé la mort d’une centaine de marines ?

Juste un débordement.

Quelle était la valeur d’une vie ?

Cela avait-il réellement de la valeur ? Antarès n’en était pas certain. Lui qui avait perdu ce qu’il chérissait se fichait des autres, en réalité il avait toujours eu rien à faire d’autrui. L’importance que l’agent donnait aux autres faisaient leur valeur : lors de la mort de ces êtres dans lesquels le maudit avait investi une partie de lui, celui-ci pouvait alors ressentir un vide le happer. Et de celui-ci venait la haine.

Celle de n’avoir eu de retour sur son investissement en plus de l’avoir actuellement perdu.

Aussi, cent marines ne représentaient absolument rien pour lui. Il n’avait ainsi fait que précipiter les choses pour eux, la mort étant inéluctable pour tous. Et c’était également le cas pour le comité que réservait La Triade au gouvernement mondial, ceux qui venaient de se faire visiblement prendre par la malédiction de l’amiral sur place.

Cette stratégie de Buster Call, Antarès aurait aisément pu interférer avec. Mais, à quoi bon ? Si les boulets de canon n’avaient pas déchiré ces pions criminels, un vice-amiral, certainement Karast ou le Spown, aurait fait l’affaire : ce genre de sbires, s’ils se recrutaient et se faisaient bazarder sur le front par centaine, c’était pour une bonne raison. Aucun d’entre eux n’avait de la valeur et ne constituait un obstacle important, ce n’était que de la chair à canon bonne à ralentir un ennemi et consumer une partie de ses ressources. Des pions inoffensifs que l’on effaçait d’un revers de la main.

Les personnes avec lesquelles il aurait voulu s’associer venait de se faire propulser dans une dimension alternative, l’arène, détaché visiblement de ce monde. Pouvaient-elles observer ce que le fugitif aurait pu faire en leur sens ? Cela était peu probable.

Il aurait ainsi laissé le gouvernement opérer, s’approchant de deux canonniers afférés à leur tâche qui leur était dictée par d’autres supérieurs. Ils semblaient sous pression, Antarès poserait alors son regard sur cet immense mur noir leur faisant face, lien vers l’arène. Il observerait calmement, son haki de l’observation aux aguets.

La forêt tout entière, plutôt qu’un arbre.

-Rechargez, toujours et encore, rechargez. Il faut être toujours prêt à tirer, un tir doit en suivre un autre. Toujours !

Dans le chahut des tirs et la cohue des cris de hargne et d’encouragement gouvernementaux, Antarès venait de lancer ces mots aux deux mouettes qui suivraient cet ordre sans le remettre en question : une pression de plus ou de moins, plus rien n’avait de sens pour eux. Ils étaient en pilote automatique, remplacer un boulet aussitôt tiré par un autre deviendrait ainsi un mécanisme pour eux. Chacun serait ainsi toujours prêt à mettre le feu aux poudres, Antarès materait d’ailleurs l’un des briquets que portait celui qui s’occupait de placer le boulet dans la gueule du canon ayant fraîchement dégueulé son contenu explosif. Ses griffes le happeraient et il allumerait à son tour avec l’autre gars pour participer à un tir.

L’euphorie le prendrait alors. Ça le faisait presque rire, comme si Antarès se prenait au jeu dans lequel il était depuis un moment.

Tout était déjà perdu d’avance, autant pour le comité de la corneille aux trois yeux que pour le gouvernement. Pourquoi interférer alors ? Il suffisait d’attendre et de récupérer les restes, non ?

Puis même ! L’agent d’Iralia aurait très bien pu rester dans son confort et ne rien faire, ne rien risquer et ne rien obtenir. Après tout, il pouvait raconter à cette vieille tout et n’importe quoi pour justifier son inaction, ça lui aurait même fait la leçon à cette binoclarde. Antarès n’était pas un petit pion qu’on envoyait au casse-pipe comme ça.

Peut-être qu’il aurait ainsi fallu laisser les choses se dérouler d’elle-même ! Qui donc pouvait bien prétendre intervenir et changer les choses de ses propres mains ? Qui avait cette insolence de réfuter le destin ?  

Le maudit continuerait de laisser son regard se balader, tout en se prêtant au jeu du bon soldat.

Ces gens vivaient une véritable tragédie, tous autant qu’ils étaient.

Ils avaient décidé de partir en guerre en territoire ennemi et de s’en référer à leurs supérieurs dans cet enfer. Enfer au sein duquel chacun baignait désormais et plus personne n’avait moyen de s’en tirer.

Il s’agissait alors de s’y avancer avec détermination : en quête d’une lueur d’espoir au fond des ténèbres, ou, au contraire, d’un abîme encore plus sombre.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 255
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
8/220Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 239.882.000 B
Jeu 15 Juil - 17:57
Le couteau d'or brisé




“ - M’engager dans l’armée ? Ca aurait pu arriver dans un autre contexte, si la marine n’était pas ce qu’elle est. Elle ne correspond pas à mes motivations, ni à ma façon de faire. De manière assez général, j’aime me tenir loin des hautes sphères de la marine, ça ne m’apporterait que des problèmes que je ne désire pas. Si devenir l’ennemi de nombreux criminels ne me dérange aucunement, avoir des ennemis au sein de la marine me dérange davantage. Je n’approuve rien d’eux, ni même de ceux à qui ils obéissent, mais je préfère pour l’instant me contenter de rester neutre envers eux plutôt qu’un hypothétique allié ou ennemi.”

En y repensant, Obra avait déjà par le passé songé à rejoindre la marine, peu après qu’il ait avalé son fruit du démon. A l’origine, sa carrière de chasseur de primes était davantage un hasard qu’autre chose, ayant réussi à capturer par inadvertance un criminel particulièrement maladroit. Il se souvient très bien de tout cela, du jour où tout avait commencé pour lui. Depuis toujours il avait été un ermite considéré comme fou sur l’archipel Orgao, ayant été renié de tous, même de sa propre famille. Tous avaient décidé de l’abandonner lorsqu’il était adolescent, ce dernier dépensant toutes les économies familiales dans des expériences qui n’en valent très certainement pas la peine. Acculé, l’homme vivait dans un arbre qu’il avait aménagé spécialement pour lui et vivait dans la misère, économisant un maximum pour pouvoir un jour acheter quelque chose qui servait pour son invention ultime. Ce jour arriva lorsque des marchands réussirent à lui refourguer un fruit du démon, qu’il acheta pour toutes ses économies. C’est en le consommant que l’homme vrilla un peu plus dans la folie, probablement du déni par rapport à l’inutilité apparente de son fruit ? Pourtant, son esprit dérangé refusa de voir la vérité en face, et plutôt que d’inventer des vrais accessoires, il préféra se concentrer autour de sa malédiction.

Un matin, alors qu’il partait vendre du matériel, il tomba sur un criminel en train de braquer une taverne. Dans un élan de panique, le Taton usa de sa malédiction pour disperser des noix au sein du bâtiment, fruits sur lesquels le brigand glissa avant de se cogner la tête, lui faisant sombrer dans l’inconscience. Les gens l'applaudissaient, une enfant était même venue prendre l’homme à la blouse dans ses bras, pleurant en verbalisant la peur qu’elle avait ressenti. Lui qui avait toujours été réfractaire à l’idée de communiquer avec d’autres êtres humains, se sentait pourtant particulièrement satisfait de cette situation, et pourtant, il était parfaitement incapable d’expliquer ce sentiment.

C’est peu après qu’il se dirigea vers une base de marine dans le nouveau monde, lors d’un voyage, pour obtenir des informations pour s’engager dans l’armée. Sauver la veuve et l’orphelin n’avait jamais été son objectif par le passé, mais il pensait pouvoir réussir à retrouver ce sentiment chez eux. Pourtant, alors assuré de désirer s’engager, l’homme eut des sueurs froides sur le chemin. Face à lui, un homme doté d’une bulle sur le visage était en train de malmener quelqu’un au sol, un homme poisson. Obra savait pertinemment de qui il s’agissait : c’était un Dragon Céleste, une élite d’intouchable qui tenait davantage du mythe que de la réalité. Impuissant et ne comprenant rien, il se contenta d’observer la scène, désespéré, la créature marine ne pouvant pas se défendre, complètement enchaîné de partout. Au fond de lui, il priait pour que les marines non loin interviennent, mais ces derniers se contentaient de détourner le regard et de faire comme si de rien n’était. Le lynchage dura une quinzaine de minutes, quinze minutes de supplication intense et de douleur. A la fin, l’homme poisson finit par périr de ces attaques répétées, le corps gisant dans une mare de sang. C’est alors que le Dragon Céleste prononça une phrase que jamais l’inventeur ne pourrait oublier : “Il a vraiment du culot cet esclave d’oser s’approcher un peu trop de moi.”
C’était la phrase de trop pour le Taton qui se rendait compte de la réalité du monde : s’il s’engageait dans l’armée, il devrait probablement obéir à ce genre d’énergumène, et ça n’était clairement pas dans ses intérêts, ni dans ses motivations. Ainsi, faisant demi-tour et rentrant chez lui, il finit par se déclarer officiellement chasseur de primes, cherchant à obtenir la satisfaction de sauver les gens par lui-même et sans devoir être dirigé par des instances corrompues.
Dès lors, les succès se firent : recrutement dans l’Alliance, capture du Jackson Dandy, d’Alexander, de Boomer…
Cependant, Obra avait-il toujours les mêmes ambitions qu’à l’origine ? Lui qui voulait essentiellement faire sa propre justice et obtenir les faveurs des civils, n’avait-il pas dérivé par la multiplication de ses réussites ? Sur un point, Liao avait parfaitement raison : la naïveté d’Obra était son plus gros point faible, croire que changer le monde serait si simple et qu’il suffirait de le vouloir pour faire seul son travail à la place du gouvernement. Était-ce le message que voulait faire comprendre le Pilier ? Que l’homme ne serait jamais capable d’évoluer si jamais il continuait à vivre sur un nuage coloré ?

Obra se rendait compte de ses propres bêtises. Tant d’années dans l’erreur… pourquoi avait-t-il fallu l’intervention de quelqu’un d’autre pour qu’il soit apte à observer ses propres défauts ?

Se relevant, l’homme viendrait s’approcher du barreau, disposant sa main sur ce dernier pour l’observer davantage. Le barreau semblait bouger, une poussée aurait probablement permis de le sortir sans aucun problème. Cependant, de manière soudaine, l’air sembla changer tout autour et une brume sembla apparaître de nul part, privant le chasseur de sa vue. Était-ce un plan de Liao ? Venait-il d’utiliser une technique particulière ? Quoi qu’il en soit, il était prêt à agir et à suivre son supérieur au-delà du danger. Toujours aveugle, il se contentera d’une phrase, espérant lui faire comprendre qu’il était disposé à agir.

“ - Je suis prêt à agir et à faire ce qu’il faut pour prouver ma reconnaissance. Tu m’as fait comprendre quelque chose que j’aurais dû saisir il y a des années, ça m'aurait permis d’éviter certaines tragédies. Je t’en suis reconnaissant et je ferais tout pour te rendre la pareille.”



Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Vice-Amiral
Caligula Spown
Messages : 536
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
363/500Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (363/500)
Berrys: 26.890.689.498 B
Vice-Amiral
Sam 17 Juil - 15:33
Le couteau d'or brisé
Cocyte était lui aussi hors d'état de nuire désormais. En fait, il avait même donné sa vie pour son leader. Il s'agissait là d'un acte de bravoure admirable selon Caligula témoigna de son respecte envers l'homme poisson et sa monture avec une légère prière à voix basse. Il avait aussi pris volontiers l'électro-dial de ce dernier en espérant en faire bonne usage dans l'immédiat et à l'avenir.

Enchainant les geppou, Caligula rejoint son capitaine dans les cieux de manière à voir le champ de bataille d'un point de vue en hauteur. Il fut alors surpris de constater la considérable armée qui les attendait de l'autre côté de l'arène. Si le brun n'avait pas pris ses précautions et s'était contenté de retirer l'arène, nul doute que les troupes ennemies en auraient profité pour canonner les navires marines. L'effet de surpris couplé à la force armée aurait surement eu raison des soldats gouvernementaux.

Le plan de Ghetis était viable. Ce ne serait assurément pas facile, mais il s'agissait là d'une bonne stratégie pour s'en sortir et retourné la situation à leur avantage. Caligula prit la distance nécessaire pour mener à bien la combinaison que le duo s'apprêtait à faire. Se propulser vers Ghetis en kamisori, il attendit les dernières secondes pour passer en forme défensive et inspirer une quantité d'air énorme qu'il stocka au niveau de son ventre. Enfin, il serra les dents et appliqua son tekkai Utsugi pour que lorsque les pieds de Ghetis viennent le percuter, la puissance du choc permette au brun de réduire considérablement la distance entre leur position et celle de l'ennemi.
Le choc força tout de même Caligula à relâcher tout l'air en emmagasiné et reculer sur quelques mètres. Il n'avait pourtant pas le temps de se reposer puisque bientôt les boulets de canons allaient pleuvoir sur eux et le potentiel traitre risquait d'en profiter.

Le shandia reprit sa forme de combattant et enchaina les myriades de coups de poings "ressort" comme il savait le faire, tout en se déplaçant dans les airs avec le kamisori.  Il ne pouvait certainement pas arrêter tous les boulets venant à eux mais ces poings couverts de haki pouvaient servir à protéger le plus d'homme possible l'espace de quelques secondes.
Enfin, une fois l'arène de Ghetis créée, Caligula prendrait de la hauteur et hurlerait un ordre clair pour tous les soldats présents.

– Vous vous êtes bien défendu les gars. Maintenant…TIREEEEZ !!
Sa position lui permettait de garder un œil sur les troupes et d'intervenir n'importe où si un souci surviendrait. Son oreillette toujours activée, il pouvait aussi réagir aux ordres de Ghetis si ce dernier en avait.


Résumé et Techs:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé Signa10

[20:55:27 16/10/2016] Maud Butterfield : faut avouer qu'il est fort quand même
[20:56:16 16/10/2016] Maud Butterfield: plus rien ne l'arrête :/
[21:15:42 16/10/2016] Charlotte S. Butterfield : kickez le
[21:17:48 16/10/2016] Fudo : ça fait une heure qu'il massacre l'humour
[21:21:12 16/10/2016] Sakuga Keigo : tg ptn
[21:21:34 16/10/2016] Maud Butterfield: cali arrête stp c'est du harcèlement à ce niveau
[21:21:38 16/10/2016] Fudo : je craque putain
[21:33:39 16/10/2016] Fudo : #calimaeu
Caligula Spown
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2591

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 21 Juil - 20:21


Le Couteau d'Or Brisé Ishida10
Hojo Liao,"Le tueur de Supernova" ,
Pilier de l'Alliance des Chasseurs de Prime

Les jeunes chasseurs de primes comme cet homme cet Obra Taton étonnait toujours l’Hojo. Malgré son âge assez peu avancé, il avait déjà un bagage énorme derrière lui. Il avait chassé des cibles bien importantes et les avait remis à la justice. Il n’avait pas volé sa place de pilier pour avoir suivi son père, le chasseur de primes se leva alors et frappa en enrobant son poing de haki le reste de la structure qui servait de barreau à la cellule propulsant ainsi le reste de celle-ci sur le mur qui se trouvait en face de la cellule.

    - Une liberté ça s’acquiert. Il semblerait que l’ambiance ait changé ici, je n’avais pas l’information qu’il y avait des pièges à gaz, cela doit être l’effet d’un fruit du démon. Il faut qu’on rejoigne vite la salle où est entreposé notre équipement saisi.

Le chasseur de primes indiquerait alors le chemin pour le Taton si celui-ci acceptait de suivre celui qui manipulait les éventails avec un corps à corps puissant. Il courait avec le Taton derrière lui et le duo entra alors dans la pièce où les deux chasseurs pourraient récupérer entièrement leur affaire. Liao avait récupéré son gigantesque éventail ainsi que son armure. C’est alors qu’il aurait à peine délivrer le Taton de ses chaînes qu’il tirait vers le bas le chasseur de primes qui l’accompagnait pour le forcer à esquiver un couteau qui lui était lancé. Un homme sortait alors de l’ombre accompagné de celui que le Taton avait chassé pour venir ici. Cet homme était accompagné d’un sombre inconnu au bataillon des deux chasseurs de primes, un peu moins pour la marine. La légende de cet homme avait commencé il y a des années lors de l’assassinat d’un groupe de commerçants qui avait disparu sans laisser de traces. Après une longue enquête le monde avait pu remonter à sa trace pour l’enfermer dans les geôles d’Impel Down avant qu’Erika Orato attaque la prison sous-marine. L’assassin s’était alors caché dans l’ombre pendant toute ses années suivant alors l’entraînement d’une organisation ancestrale qui était réputé dans le monde de l’ombre, tantôt c’était des Dragons Célestes qui faisaient appel à eux tantôt des pirates mais surtout des criminels. Il était l’un des cinq Kage, leader de cette organisation la Guilde des Assassins.

Le Couteau d'Or Brisé Ylzw Le Couteau d'Or Brisé Triade10
Canaqueese, Kage de la Guilde des Assasins et Ercame, mercenaire de la Triade
    - Il semblerait que notre fuite soit avortée, j’espère que tu es prêt à te battre, Obra.
    - Votre tombeau sera identique à celui des personnes qui nous attaquent soyez-en sûr. Si tu veux bien nous rejoindre Ercame, ta première mission est la suivante éliminer cet Obra Taton.


Le Couteau d'Or Brisé Mini_160206091617750471
Yoko Ceresa, "La Marraine de Sagev",
Nouvelle Cheffe du Réseau d'Information de la Triade

Lorsque le Kurohebi déchirait le ciel d’Isopa qu’une personne sortait par le plafond du bâtiment principal de la Triade alors que l’arène se formait. Du haut de ses huit mètres de haut, elle avait bâti tout un empire au sein du monde de l’ombre pour servir la Révolution et les intérêts d’une révolution qui s’unirait pour renverser le gouvernement mondial. Cette femme avait fait exactement ce qu’Erwin Dog lui avait demandé lors de leur dernière rencontre en place, elle avait réussi à s’élever dans les hautes strates d’organisations criminels pour pouvoir mieux servir les intérêts de la révolution. C’était aussi grâce à elle que la Cour Décima avait chuté en disgrâce lors de la guerre au sommet de Marine Ford, Yoko Ceresa cette femme était une mine d’or d’informations et renseignement sur la totalité du monde. Dans son envol, elle avait pris autour d’elle plusieurs objets différents qui tournaient à ses côtés comme un boulet en diamant géant ou plusieurs chaînes et même une grande paire de menottes visiblement adapté à la taille de la semi-géante, d’un regard elle guidait les chaînes en direction des jambes de l’Archer tandis que le boulet en diamant viendrait le contourner pour le frapper dans son dos. La semi-géante possédait des grandes ailes de papillon proportionnelles à sa taille dans son dos ainsi que deux paires de bras supplémentaires dans cette forme hybride axé visiblement sur la puissance de frappe. Enrobant alors quatre de ses poings la révolutionnaire se mit à essayer de frapper l’Archer en face de lui pour lui souhaiter la bienvenue sur Isopa.

    - Vous avez toute mon attention désormais ? Je vais vous faire connaître l’enfer que vous avez fait connaître à Kaiten Su.

Le Kurohebi comprendrait alors à quel point il s’était jeté seul dans la gueule du loup en se propulsant au coeur de l’île des invités de la Triade. Il était accueilli par un comité d’accueil la guerrière la plus puissante des lieux…

Le Couteau d'Or Brisé Jtnt
Farfecht, le Bras Armé de Sagev, primé à 345.000.000B

Alors que l’arène du Kurohebi s’était coupé et que le Spown commençait à bouger dans la direction des canons, il fut intercepté par dans ses kamisoris par lui aussi un comité d’accueil bien particulier. Le Kurohebi et les marines étaient parfaitement rentré dans le piège que la cheffe de la révolution de l’Ombre avait fomenté à l’aide de ses plus grands lieutenants Reyna Farone et Farfecht. Les deux maudits n’avaient qu’une mission attendre que l’arène de l’Archer disparaisse pour faire un massacre parmi les troupes de la marine. Ils avaient tout deux une capacité à s’enfuir exceptionnel si on comptait sur leurs fruits du démons respectifs. Farfecht l’homme-bélier enroba alors son poing de la couleur de l’armement en interceptant le Spown dans le ciel. Il avait utilisé sa maîtrise de sa malédiction pour transporter tout le beau comité d’accueil qui avait pour mission de massacrer directement chaque personne loger dans le navire de guerre.

    - Bienvenue sur nos terres., dirait-alors le bras armé de Yoko Ceresa.

Le cornu viendrait alors saisir le vice-amiral si celui était encore surpris du choc pour l’envoyer dans la direction du navire de guerre le plus proche pour  déplacer le combat sur une embarcation qui se trouvait proche encore de là.

Le Couteau d'Or Brisé Scroog10 Le Couteau d'Or Brisé Blco
Vice-Amiral Utomo Karast, le Brutal & ???, Kage de la Guilde des Assassins

Alors que les tirs de canon commençaient à fuser dans la direction de la nouvelle arène du Kurohebi, le groupuscule de la marine tomba dans son propre piège. Si le Kurohebi avait certes pris son temps pour établir une stratégie pour bombarder l’île, quelques navires de la Triade purent contourner son arène pendant que celle-ci était encore en place. Les mercenaires de la Triade se mirent alors à tirer une multitude de boulets de canon dans le dos des navires de la marine pour les submerger. C’était une catastrophe en plusieurs étapes menées par le fruit de l’Arène parce que le plan de Yoko Ceresa avait nécessité une préparation que l’Archer lui avait donné. Pire encore bien que la situation n’avait pas suffisamment dégénérer comme ça, sur trois autres navires venaient d’atterrir des invités surprises eux aussi.

    - T’es qui je te connais pas le masqué
    -…

Le masqué qui était apparu le navire du Vice-Amiral Karast restait silencieux comme si on lui avait promis de ne jamais rien dire. Il avançait alors avec une grande célérité vers le Vice-Amiral pour lui arracher une gerbe de sang en effectuant un mouvement de tranche dans la direction du zoan.

Le Couteau d'Or Brisé Kateky11 Le Couteau d'Or Brisé Marine10
Honji Olozetta ,"Waraji ya senko masuta", primé à 598.500.000 B, Chargé des relations extérieures et du Recrutement de la Triade & Contre-Amiral Fleck MacArthur, Le Dément des Explosions

Sur le navire où se trouvait l’agent de l’étoile, un homme aux yeux sombres étaient descendus prêt à massacrer chacun des marines qui se trouvait sur place. Il avait été soulevé par des corbeaux pour être amené ici. Honji, le maître des lieux, c’était le mercenaire responsable de négocier avec les invités extérieurs de la Triade. Le maître des encens avançait alors pour commencer à éliminer les marines en place en brisant leurs crânes chacun. C’était cela avant que le Contre-Amiral Fleck lui tire une salve de balles avec une mitraillette entre ses mains. Le gradé descendait alors dans sa direction pour atterrir sur le navire.

    - Boubouboubouh, un invité surprise je vais vous accueillir de ce pas.
    - J’enverrais ton cadavre à tes supérieurs.

Le chaos régnerait sur cet immense champ de bataille si personne ne faisait rien pour retourner la bataille à l’avantage de la marine….





L'ordre est le suivant :
Antarès - Obra - Caligula - Ghetis

C'est la carte c'est la carte:
 

Résumé :
Obra : Tu récupères toute tes affaires sont à toi vous êtes attaqués par Canaqueese et Ercame.
Ghetis : Considérant que tu es du même niveau que les murs en cristal que tu as crée, tu prends du temps pour les casser (décision vu en groupe), ce qui délaye un peu tout. Tu te fais intercepter par Yoko Ceresa qui engage le combat avec toi.
Caligula : Tu te fais intercepter par Farfecht qui "apparaît" devant toi et il te balance vers le navire de guerre le plus proche.
Antarès : Tu es sur le navire où Honji risque de commencer un affrontement avec le CA Fleck.

Vous êtes pris dans l'étau entre les navires de la Triade et l'île, vous ne le voyez pas mais le Colonel Brook défends le front du côté des navires qui vous ont contournés du mieux qu'il peut avec son équipage.

Liste de PNJs :
Tout les PNJs ne sont pas encore révélés.

Côté Triade :
Yoko Ceresa lvl 48, primée à 980.000.000 B, Zoan du Papillon, Télékinésie
Honji lvl ???, primé à 598.500.000 B, ???
Cocyte Phlégéthon lvl 44, primé à 476.500.000 B, Gyojin Karaté, Tridents avec Dials, vaincu par le travail d'équipe de Ghetis/Caligula et Karast
Cannequeese lvl 45, Lancer de Couteau
??? est lvl 43+
Ercame lvl 35, primé à 150.000.000 B, ???
Shintukaku Yanohin lvl ???
Freddy lvl 45
Farfecht lvl 40, Paramecia du Rapetissement.
Reyna Farone lvl 39, Paramecia des Matriochkas, primée à 149.000.000 B
Des mercenaires de la Triade lvl ???, décimé en partie par Antarès
Des Hommes-Poissons lvl 30 à 35, décimé en partie par Caligula
Zamtrios, Titan de Titanomakhia, lvl 43, vaincu par Ghetis et Caligula

Côté Chasseur de Primes :
Hojo Liao lvl 46, renommé à 495.000.000 B, Style Pur à l'éventail ???, Haki de l'Observation Avancé et Armement Standard

Côté Gouvernemental :
Vice-Amiral Utomo Karast lvl 43, Zoan du Lycan
Contre-Amiral Fleck Mac Arthur lvl 38, Retour à la Vie des Ailes, Des Explosifs et des armes à feux
Colonel Brook lvl 36, Tireur d'élite
Des marines lvl 25 à lvl 35, décimé en partie par Antarès
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Antarès
Antarès
Messages : 848
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
40/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (40/75)
Expériences:
142/350Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (142/350)
Berrys: 2.195.250.000 B
Jeu 22 Juil - 10:39


Le couteau d'or brisé




Une lueur d’espoir ?

Les yeux d’Antarès roulèrent un court instant sur la face des marines l’entourant, afférés à charger les canons avant de les activer. Plus le temps passait, plus les détonations s’enchaînaient et plus leurs traits se froissaient. L’incertitude, le doute, la remise en question de leur cause, de leur vie : un tas de points flous qui serviraient à nourrir une frayeur grandissante. La peur d’y passer, que cette bataille soit la dernière, que l’ensemble de ces petits soldats ne puissent pas rentrer chez eux, retrouver leurs familles, leurs amis, l’accalmie d’une vie ordinaire.

-On…

L’observation toujours aux aguets, Antarès fut sûrement l’un des premiers à remarquer la réponse de La Triade à cet assaut dirigé par l’Amiral. Il put enfin l’entrevoir de sa position au travers du sabord : une silhouette venait de rentrer en confrontation avec le Spown au loin, ce Vice-Amiral affilé à l’Archer. Puis des voix s’élevèrent autour de l’agent, engendrant la panique : l’organisation criminelle venait de lancer sa riposte.

-On… va tous y passer ?

Les paupières étirées, le fugitif laissait sa stupeur envahir le crâne de ses camarades. On aurait dit qu'il avait disjoncté. Son fluide perceptif avait permis de suivre ce qu’il se déroulait au-dessus d’eux, sur le pont du navire. Il pouvait y distinguer une voix nouvelle aux intentions hostiles, faisant face à celle du Contre-Amiral Fleck.

-Ils… ils vont nous punir ! On va tous y passer ! Tout ça… tout ça pour une guerre futile !

Ses mots lancés d’une voix tremblante frappèrent de plein fouet les esprits des pions du gouvernement.

-Nous ne sommes que de la chair à canon pour eux, oui ! On nous a envoyé ici pour mourir, vous n’êtes pas d’accord ? Cette opération n’a pas de sens, comment vaincre un tel ennemi sur son propre terrain ? L’Amiral nous a laissés seul en partant dans son arène, on va juste y passer !

La pression écrasant depuis un moment chaque mouette présente dans ce navire, les paroles d’Antarès suffirent à déclencher les passions : d’un côté ceux qui étaient prêts à tout sacrifier pour le gouvernement mondial purent se soulever contre cet homme aux pensées pessimistes, d’un autre ceux qui avaient déjà perdus toute rationalité, ne pensant qu’à leur chez soi, laissant place à l’individualisme de la survie.

-Ce n’est qu’une opération suicide dans laquelle au mieux les têtes d’affiches survivront ! Comment vous arrivez à continuer, hein ? On n’est pas obligés de subir ! On peut trouver un moyen… un moyen de…

La lueur d’espoir dans tout ça ? Il n’y en avait aucune. Le temps parut se suspendre l’espace d’un instant pour Antarès, celui-ci pouvait voir l’incertitude des autres grandir, il la percevait. Certains hésitaient à l’ouvrir pour se soulever contre cette fatalité qu’on leur avait imposée. Se soustraire à ces ordres et directives qu’on leur avait collés, faire valoir leur vie plutôt qu’une cause qui ne les considérait comme de simples pions remplaçables.

Puis, soudain, l’un des deux camarades d’Antarès l’attrapa au col, arrêtant un temps de tirer au canon. Ses yeux papillonnaient au sein de ses orbites, ce type était semblable à une poupée de chiffon que se disputaient deux enfants opposés en tirant dessus, tiraillé entre sa vie et son devoir de marine. Il cracherait avec une voix nasillarde ses quatre vérités à l’agent. Le fait que, quand bien même des gens l’attendaient chez lui, ceux-là ne pourraient être fiers s’ils apprenaient que le mousse avait abandonné en fuyant.

Ses mots s’enchainaient, tandis que la tension enflait dans le navire, la situation devenant de plus en plus urgente : La Triade menaçant de prendre le dessus via ses manigances. Prenant en étau les mouettes. Ses mots s’enchainaient, oui, et peu à peu sa voix se fissurait.

La lumière au sein de son regard vacillant. Lui-même essayait de se convaincre du discours qu’il tenait.

Alors la main droite d’Antarès irait se poser sur sa joue, l’affaissant légèrement.

-Qu’est-ce qui te motive ici ? Je ne comprends pas… je… je ne comprends pas…

Une détonation résonnerait alors, une énième, enclenchée par son second camarade qui, sous le regard de beaucoup, continuait l’offensive. Le bonhomme irait alors recharger le canon d’un énième obus, tendant ensuite ses yeux vers Antarès pour lui faire part de sa pensée. Il avait encore de l’espoir, celui de s’en tirer et de rentrer chez eux. Tous ensemble auraient pu survivre en se battant jusqu’au bout, dos au mur, pour retrouver leur quotidien si paisible. L'agent pouvait se laisser porter par ses camarades n'ayant pas perdu leur motivation, être solidaire dans l'adversité. Avancer, non seulement pour une cause, mais pour eux et tout ce qui les attendait ailleurs.

-L’espoir… les gars…




Le pouce droit du maudit écraserait alors la joue du soldat tenant toujours son camarade. La douleur lui vint après un constat affligeant, ses yeux plongés dans ceux vairons d’Antarès s’écarquillèrent ainsi. Les iris magnifiques, émeraude et saphir, avaient jusqu’alors détourné son attention des pupilles au centre de celles-ci.

Un trou noir où aucune lumière n’avait place. Un abîme encore plus sombre que l’enfer dans lequel tous étaient plongés.

Un rictus irait rompre l’expression innocente d’Antarès, tandis que son pouce fendrait la pommette du soldat. L’incompréhension de ce dernier face à la réaction de celui qu’il considérait comme un de ses semblables le propulserait dans une terreur sans pareille. Alors, les ténèbres au sein des yeux du fugitif pulsèrent d’un coup. Comment aurait-il pu se mélanger à ces types si naïfs ? Ca le dégoutait presque.

-Vous êtes si drôles.

Le haki royal du maudit se déverserait hors de son corps, comme si le cancer qu’il portait au fond de lui se libérait pour prendre d’assaut tous les êtres vivants présents aux alentours. Les esprits de ceux et celles qui étaient plus faibles qu’Antarès seraient ainsi écrasés, les faisant tomber un à un. Ce haki royal immodéré et brut prendrait l’ensemble des trois navires du gouvernement qui étaient pacquées jusqu’alors.

Le Contre-Amiral Fleck aurait pu ressentir cet esprit malsain projeté depuis la zone sous le pont, la salle des canons, ronger son squelette. Mais il n’aurait le temps de réagir, l’atmosphère cernant le navire sur lequel il était venait de se contracter sous une malédiction qui lui était inconnue : la zone de l’Ope Ope No Mi venait d’être libérée autour de ce navire.

Antarès activerait sans plus attendre le canon tout juste chargé par le soldat au beau discours, ciblant un navire marine à proximité. A la détonation qu’il enclencha, ses doigts se croisèrent : transposant le Contre-Amiral avec le boulet. Ses pauvres ailes se seraient probablement faites déchirées par la vitesse à laquelle il se retrouva propulsé : plus de trois cents mètres par seconde. Aucun espoir pour lui, il crèverait très probablement en percutant à pleine vitesse la coque renforcée du navire ciblé.

Comme une vulgaire mouche que l’on éclatait contre une vitre.

-Honji, n’est-ce pas ? Moi qui me demandais comment obtenir votre attention.

Antarès s'était alors rendu sur le pont, marchant par-dessus des corps inertes des vulgaires soldats qu’il venait d’écraser de sa simple présence. Il se présenta, les deux paumes tournées vers l’agent de La Triade, sourire aux lèvres. Comme attendu, ce type n'avait pas réellement flanché face à la manifestation du royal.Si ça n'avait pas été le cas, Antarès l'aurait su via son haki de l'observation et aurait alors agi autrement. Le visage de l'Olozetta lui parlait bien, sa prime et les informations très sommaires qu'il avait pu grapiller sur lui aidait ici. S'il avait été sûr de lui en se disant que cette voix nouvelle était celle d'un agent de La Triade, il venait de tomber sur le haut du panier visiblement. Ce type était de cette organisation qui lui avait privé de sa vie d’antan de laquelle il n’avait presque plus de souvenir. Le Cipher Pol 9, son passé, Ashia et Shadow, sa famille dans laquelle il avait investi de sa personne. Une image le frapperait ainsi, Bételgeuse et sa voix. Une promesse d’aller à sa rencontre.

L’Underground et se souhait de l’anéantir en le matant de l’intérieur.

Plutôt que d'aller trouver La Triade, celle-ci était venue à Antarès. Un signe, sûrement, le destin était-il en marche ? Qu'importait, en réalité l'agent s'en fichait pas mal. Il était comme en roue libre, on aurait dit qu'il était ici pour s'amuser.


-J’espère que vous avez prévu quelque-chose de solide pour gérer l’Archer là-dedans. Balancerait-il en regardant l’arène. Le temps de s’occuper de ces types à l’extérieur.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Antarès
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 255
Race : Humain
Équipage : Alliance des chasseurs de prime

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
8/220Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (8/220)
Berrys: 239.882.000 B
Ven 23 Juil - 2:18
Le couteau d'or brisé




Alors que la situation était jusqu’à présent celle de deux personnes enfermées à l’intérieur d’une prison sans méthodes pour sortir, il ne fallut que peu de temps au Liao pour se débarrasser de la cage qui entourait nos protagonistes. Sa méthode et sa manière de communiquer reflétaient là l’expérience qu’il possédait, à mille lieu d’Obra qui ne c’était jusque-là que contenter de criminels basiques.

Offrant l’opportunité de sortir pour récupérer leur équipement, le Taton ne mit pas longtemps à se décider avant de suivre le Pilier de l’Alliance, bien décidé à l’aider de son mieux lorsqu’il serait en possession de son matériel.

Une fois la salle en question trouvait, il n’aurait pas fallu longtemps pour Obra pour récupérer son matériel qu’il chérissait temps : son fidèle fusil, ses lunettes remplies de technologie et ses divers accessoires qui lui servaient dans des situations très précises. Alors qu’il se séparait enfin de ces menottes en granit marin qui le bloquaient tant, il fut entraîné au sol par son compagnon chasseur, lui permettant de justesse d’éviter une lame. Deux personnes s’étaient dévoilées, mais seul une affichait un nom sur le détecteur d’Obra : Ercame, l’homme qu’il était venu chasser à l’origine. Visiblement, un combat allait se déclencher, Liao en était dors et déjà persuadé et les paroles de l’inconnu ne pouvaient qu’aller en ce sens. Le combat qu’Obra redoutait tant, il était là, il allait enfin commencer et il faudrait donner de son maximum.

“ - Maintenant que je suis libéré, je suis on ne peut plus prêt. Je ne vais certainement pas me laisser faire par lui.”

Le premier réflexe du Taton lors d’un combat était souvent le même : s’adapter à la situation et devenir le plus flexible possible. Lorsqu’il ne savait pas de quoi était capable son adversaire, il préférait se rendre défensif et user d’une de ses capacités unique : celle de changer la texture de son sang. A l’aide de ses pouvoirs de maudit, l’homme viendrait générer un Jacquier minuscule avant de l’avaler, transformant le liquide vital du Taton en une substance visqueuse, capable même d’encaisser des attaques qui seraient létales pour le commun des mortels.

Une fois cela fait, Obra passerait finalement à l’attaque. Attaquer avec des flammes serait trop dangereux, ne sachant pas à quel point les gaz présents étaient inflammable, cela serait revenu à commettre un gigantesque suicide. Non, il lui fallait garder ses atouts en manche, préserver les techniques qu’il n’avait jamais utilisé en public auparavant et les utiliser lorsque le bon moment viendrait. Chargeant son arme grâce à sa malédiction, cette dernière viendrait se remplir de jus, rendant l’homme complètement apte au combat. D’un geste vif, il viendrait reculer un maximum, s’assurant malgré tout de ne pas finir dos à un mur avant de commencer à canarder son adversaire de flèches juteuse de Magnon, un fruit particulièrement rare et connu de très peu de monde, ayant la spécificité d’être particulièrement toxique, capable de paralyser un membre simplement en le touchant. Le combat commençait, Obra restait sur ses gardes et préférait ne pas lancer immédiatement toutes ses cartes, il lui fallait attendre le meilleur moment.



Spoiler:
 
Obra Taton
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Amiral Kurohebi
Ghetis Archer
Messages : 2818
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
50/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
731/750Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 104.042.655.528 B
Amiral Kurohebi
Lun 26 Juil - 8:58

Serpent Noir

Ore Wa Kurohebi Da !



Le Couteau d'Or Brisé 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f4f64346d5f374e34525777376b773d3d2d3932313530383735332e3136323466643336346162626663663938363531383538353239342e676966

Hm…
Ce jour était donc maudit par le destin.
Soit.
Il n’y avait rien à en tirer si ce n’était de la haine, la Marine trouvait là son déclin et l’ignorait encore. L’avenir même était contre eux et le destin semblait peu clément. Pourtant, il n’y avait rien à regretter, rien à envier. Telle l’ombre du Gouvernement, le Serpent serait aujourd’hui brisé.

Manifestement, malgré la brume, Yoko qui ne connaissait pas spécialement l’Archer avait reconnu sa voix ou avait simplement attaqué la première voix qui venait à elle. Pour pouvoir cibler de la sorte un ennemi, on pouvait supposer qu’elle possédait l’observation et utilisait celle-ci pour dessiner la forme du corps de l’Archer… L’armure taupe n’y voyait pas grand-chose non-plus, mais elle n’en avait pas besoin son odorat lui suffisait à savoir qu’un étranger était présent et réagir agressivement.

Lorsque la chaîne vint l’entourer, que le boulet alla à lui, ce fut l’Archer qui protégea son armure avec le haki de l’armement. L’armure était déjà sous sa forme défensive, donc particulièrement résistante, mais en plus le haki viendrait renforcer cette défense face à un coup dénué de fluide.  Les coups de poings quant à eux, firent rire le brun… Une main couverte de haki, alla directement saisir la hanche de Yoko avec une poigne ferme, cependant, ayant des griffes au bout des mains, ce sont de grandes griffes qui viendraient se planter dans le corps de Yoko. La femme étant prise dans l’inertie de sa rafale de coups de poings ainsi annoncer, la saisir serait moins difficile, surtout vu sa taille, elle ne pouvait qu’être moins rapide que lui, les géants ne rimaient pas avec vitesse.

D’un coup des dizaines de piques sortirent de son armure, tous couverts de fluide à leurs bouts, ils viendraient empaler de partout le corps de l’ennemi, bras, jambe, tronc, tête, ailes. Un véritable oursin, Un pique aurait d’ailleurs desserré l’étau de la chaîne sur la jambe de l’Archer.  Les zones entre les piques qui seraient touchées par les poings, allaient être protégées par le haki de l’Archer. Si un pique étaient brisées, la partie touchée serait également protégée par le haki de Ghetis juste après. Enfin, détail important, le premier pique à avoir été construit fut par la main que le Vairon utilisa pour saisir les hanches de l’ennemi, ce pique couvert du haki du Vairon cette fois-ci.

En parallèle de tout cet assaut, en tout cas dès son commencement Ghetis avait étendu son haki de l’observation à un périmètre restreint entre Yoko et lui, périmètre tel qu’elle en subirait un choc extrêmement violent, le genre de choc qui brisait un utilisateur standard et frappait un avancé. Le genre de choc qui détruisait un utilisateur éveillé.

En portant cette armure, l’Archer devenait un triple possesseur de haki, ce qui en faisait un ennemi coriace. Pourtant, il n’avait pas encore agit.

Sans que Yoko ne puisse clairement le voir, Ghetis libérerait alors la pleine puissance de sa force surhumaine, son corps devenant bien plus musclé encore. Sa force s’en retrouvait décuplée, tandis qu’il frappait avec fureur le torse ce Yoko, le tout avec son haki ! Le coup contractait tous les muscles du bras, avant de projeter toute la puissance de l’Archer, dans une vitesse produite par la force brute. Le coup pouvait briser l’intégralité des os d’une cible et déchiré plusieurs muscles sous la zone touchée, avant de produire une vive onde de choc qui l’envoyait valser à l’autre bout d’une ville.

Cependant, Ghetis la tenait de l’autre main, alors elle ne bougerait pas.


En parallèle les piques commencèrent à onduler dans tous les sens, devenant des armes tranchantes couvertes de fluides. Les piques dans son corps commenceraient à onduler directement de l’intérieur, donc pourraient potentiellement la couper en deux, tandis que les autres la trancheraient de partout sur la face extérieure. Finalement l’armure produisit un pique encore plus grand sur l’ensemble de l’abdomen de l’Archer, fusionnant avec les piques déjà créés pour transpercer d’un coup l’estomac de la Ceresa.

Le pique faisant la grosseur d’une être humain purement et simple, puis sortirait du corps de l’ennemie par un mouvement de tranche latérale avant d’être réassimilé par l’armure comme l’ensemble des autres piques. Les tentacules profitaient donc de leur pointe et de leur tranchant. La pointe serait couverte de fluide au moment de la percée, puis ce serait le tranchant, pour la sortie latérale.

Si pour une raison occulte elle esquivait le coup de poing survolté de l’Archer, alors la technique serait détournée en un jugon projetant une immense balle d’air. Si grande, si puissante que sur une ville elle donnait l’impression qu’un géant s’était laissé glisser sur toute la longueur. C’était une énorme onde de choc qui frapperait les os et l’intérieur de la cible.

Pendant ce temps les tentacules de l’armure, libèreraient une multitude de de lames d’air sur Yoko Ceresa, avant d'être réassimilés.

L’avantage à toute cette situation était que le haki du brun couvrait la voix de la taupe, ainsi la création des tentacules et tout le reste n’étaient aucunement prévisibles. Que ce soient les tous premiers ou les tous derniers, tous passèrent sous silence.  De plus avec la brume, elle n’avait logiquement pas pu clairement voir qu’il s’agissait de piques, le haki permettant de dessiner la silhouette du vivant, mais pas des créations inorganiques comme les piques, à moins de posséder un haki allant en ce sens.

Ce fut par la suite un vent

Pourtant l’Archer ne dit pas un mot, l’explosion qui régnait le rassurait, mais il ne serait pas rassurer tant qu’il ne sentirait pas ses hommes pénétrer dans l’arène. Il n’avait pas l’envie ni la force de parler. Elle pouvait parler si elle voulait, cette Yoko. Il ne la considérait pas, avait-elle jamais existée ? N’était-elle pas que l’ombre de la Révolution ? Pourquoi le Serpent Ebène devait la considérer ? Pourquoi lui accorder réponse. Elle ne valait rien. Sa vie ne valait rien face à celles de ses hommes.

De toute façon, cette guerre ne valait rien, elle ne représentait que pertes et tristesse. Les humains se battaient en quête d’un idéal volage. Encore et toujours.

...

Un vent venait alors souffler sur l’arène balayant gaz et brume, offrant un mode de visibilité à tous et à toutes. Pénétrerait-il les bâtiments ?



La Couronne
Awful


J'ai pas vraiment réussi à tout écrire au conditionnel donc faut considérer que tout est conditionnel, désolé.

Techniques, Explications etc:
 

Inventaire sacoche:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé 45495_s

Vente sur Alabasta, San Faldo, Shabaody, Drum, Jaya, Whisky Peak, Bilcan, Kitamura : Dialo,Hebi, Bilcan, Kitan

Spoiler:
 
Ghetis Archer
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Vice-Amiral
Caligula Spown
Messages : 536
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
41/75Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
363/500Le Couteau d'Or Brisé Empty_bar_bleue  (363/500)
Berrys: 26.890.689.498 B
Vice-Amiral
Jeu 29 Juil - 22:50
Le couteau d'or brisé
Les choses se passaient beaucoup trop bien pour les gouvernementaux. Ils n'avaient pour l'instant fait face à aucune réelle difficulté et avaient écrasé chaque opposant. Malgré ça, Yoko Ceresa avait affirmé qu'elle leur infligerait une douloureuse punition et celle-ci semblait pointer le bout de son nez.

Pris de court en pleine phase défensive, Caligula réagit au mieux face à l'irruption de l'homme-bête qui se mit en travers de son chemin en envoyant son poing rentrer en contact avec celui du paramecia. Il fut tout de même propulsé sur une petite distance et se démena tant bien que mal pour se stabiliser avec le geppou. Celui qui s'était imposé comme son adversaire l'empêchait de venir en aide au reste des soldats qui se faisaient canonner. Le Vice-Amiral Karast avait lui aussi rencontré un obstacle sur son chemin et tout ceci ne semblait être que le début de leurs ennuis.

Une onde émana d'un des navires de la Marine et même s’il n'y avait pas été confronté plusieurs fois, Caligula avait reconnu ce léger frisson. Il s'agissait du fluide royal. Ses doutes se confirmèrent lorsqu'il jeta un coup d'œil sur l'embarcation en question et constata une partie des troupes marines au sol. Le point duquel avait émané le haki était un homme brun. C'est après ça que se déploya au même endroit une sorte de dôme presque transparent. Cette zone du champ de bataille était beaucoup plus "active" que les autres pour le shandia qui en vint à deux suppositions : soit un ennemi coriace s'y trouvait, soit le traître s'était mis en mouvement.

Le vice capitaine de La Couronne serait bien allé jeter un coup d'œil mais nul doute que Farfecht ne le laisserait pas faire. Dans ce contexte le mieux qu’il puisse faire était d’informer Ghetis de la situation actuelle en se servant de l’oreillette à sa disposition.

– Ghetis, je ne sais pas comment ça se passe chez toi mais y’a pas mal de raffut ici. Principalement au niveau d’un navire sur lequel un haki des rois a été déclenché sur nos soldats par un homme brun, suivi d’un dôme transparent. Karast et moi ne pouvons pas nous y rendre pour le moment, mais dès que je finis je fonce. Je te tiens au courant !
Il fallait procéder étape par étape. Mobiliser les troupes et booster leur moral était le plus important, et c'est sûrement ce qu'aurait fait Ghetis. Même s'il ne possédait pas les qualités d'un bon orateur, Caligula disposait d'un autre moyen pour renforcer le moral des hommes. Plus précisément de deux personnes : Karast et lui-même. Si des mots suffisaient pour conquérir le cœur de ses troupes, leur montrer l'exemple était encore mieux. Le shandia avait une totale confiance concernant les compétences au combat de son collègue zoan et les siennes.

Caligula regarda Farfecht comme pour annoncer qu'il était prêt à se battre. Il fonça, que celui-ci soit dans les airs ou sur une embarcation, et comptait le frapper de ses deux poings couverts d'armement.

– LES GAAAAAAAAARS !cria-t-il à l'attention des marines, alors que ses poings s’apprêtaient à rentrer en contact avec son ennemi.Tout ça ne fait que commencer !
Que le bras armé encaisse, bloque ou esquive l’attaque ne changea rien à la suite des évènements : le shandia recula sur à peine cinq mètres en laissant une image rémanente de lui pour tromper l’œil ennemi, et enchaina soudainement les coups de poings ressorts ne laissant aucun répit à Farfecht tout en continuant son discours d’encouragement.

– Vous ne pensiez quand même pas venir ici, attaquer l’ennemi tranquillement et repartir en pleine forme ?! Il s’agit d’un champ de bataille là où seul ceux qui se donnent cœurs et âmes pourront espérer revoir leur proche ! Alors notre seule issue à tous, c’est de se battre !!
Ses poings continuaient de pleuvoir dans la direction de son ennemi alors que sa voix portait de plus en plus.

– Lequel d’entre nous oserait-il se plaindre pendant que notre amiral est seul sur l’île ennemie. Seul face à la majorité des forces armées ennemies. Seul face à un millier si ce n’est plus d’hommes !  Aucun de nous ici présents, je le sais !
Soudain, les bras qu’il balançait à quasi bout portant sur son ennemi viendrait soudainement s’enrouler autour de lui pour se couvrir de tekkai en plus de l’armement pour étreindre tout le corps. La Constriction appliqué serait telle qu’elle menacerait Farfecht de finir avec les os broyés sans réponse de sa part.

– Alors battez-vous ! Le Vice-Amiral Utomo et moi-même Vice-Amiral Spown allons vous défendre des têtes principales ennemies. Concentrez-vous sur vos vies et celles de vos collègues. Défendez-vous comme les membres d’une même famille et attaquez l’ennemi comme vous attaqueriez celui qui s’en prendrait à vos enfants. BATTEZ-VOUS !!


Résumé et Techs:
 

_________________
Le Couteau d'Or Brisé Signa10

[20:55:27 16/10/2016] Maud Butterfield : faut avouer qu'il est fort quand même
[20:56:16 16/10/2016] Maud Butterfield: plus rien ne l'arrête :/
[21:15:42 16/10/2016] Charlotte S. Butterfield : kickez le
[21:17:48 16/10/2016] Fudo : ça fait une heure qu'il massacre l'humour
[21:21:12 16/10/2016] Sakuga Keigo : tg ptn
[21:21:34 16/10/2016] Maud Butterfield: cali arrête stp c'est du harcèlement à ce niveau
[21:21:38 16/10/2016] Fudo : je craque putain
[21:33:39 16/10/2016] Fudo : #calimaeu
Caligula Spown
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: