-40%
Le deal à ne pas rater :
40% de remise sur les Nike Air Max 90 FlyEase
83.97 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 916

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeDim 6 Juin - 15:01



Quel était l’endroit le plus sombre sur terre, l’endroit qui faisait peur à n’importe quel criminel qui s’était fait capturé par la marine. Cet éternel bastion, immortel cachot des êtres que l’histoire avait oublié. C’était un endroit où tout en chacun passait le reste de ces jours enfermés et torturés sans relâche par leur geôlier. Impel Down était un véritable enfer, un habile endroit qui se nourrissait de la noirceur de l’âme de ceux qui y siégaient. Il était assurément impossible de ne pas devenir fou ou que le coeur d’un prisonnier ne change pas au contact des autres. Une odeur putride et malsaine était répandu dans les pièces de la prison où on pouvait apercevoir une escorte bien spéciale marcher dans la direction de la salle de purification du quatrième cercle, l’Enfer des Flammes. Ce petit groupe était composé de sommité de la prison ou plutôt de noms qui avaient fait sensation lors de leur arrivée il y a même déjà quelques années. Ils étaient tous passé par les cages de ce lieu si spécial ou y avait travaillé en tant que personnel de la direction. Le chariot qui était tiré par des prisonniers en voyait traîné au dessus des autres qu’un corps sans bras et sans jambe, le Roi Fou.  D’un signe de main, le leader masqué du petit groupe fit un signe pour stopper l’avancée alors qu’on approchait des bains de purifications.

- Purifions-le puis préparons-le pour notre rendez-vous.

Le rendez-vous était pris pour une certaine heure en début d’après-midi le temps que le prisonnier ou plutôt ce qu’il en restait soit prêt à subir des souffrances encore plus grandes. Des souffrances qui étaient réservés uniquement pour les prisonniers tenaces ou plutôt des personnes qui pourraient s’avérer utiles. Son corps serait alors plongé dans l’eau bouillante en étant retenu par une longue chaîne bien serré autour de son torse qui le lacérerait certainement. L’eau était à une température élevée que le criminel devrait certainement se réveiller après ce supplice pour hurler à la mort, si il faisait partie de la trempe des personnes qui ne criaient pas lorsqu’il subissait la purification ce serait bien la preuve qu’il était prêt à subir des sévices encore plus grandes encore.

Après avoir subi cette première torture le primé serait alors habillé dans une longue robe noire puis remis sur le chariot sur lequel il était arrivé dans la pièce les yeux bandés. Le chemin lui paraîtrait certainement court avant qu’on lui fasse découvrir une petite pièce sombre. En face de lui il pourrait comprendre qu’une grande toile en tissu blanc se trouvait devant lui et en regardant sur ses côtés il verrait alors un garde ce qu’il y a de plus basique tenant un sceau fermé hermétiquement. Il entendrait alors la porte derrière lui s’ouvrir avant de pouvoir être écrasé par une pression qu’il ne comprendrait pas au premier abord. Les deux personnes les plus importantes de l’histoire de la direction d’Impel Down avaient fait leur entrée dans la pièce, du côté gauche du prisonnier le dépassait un véritable à moitié endormi. Il était ici présent celui qui se faisait appeler Satan lui même, son visage était véritablement dérangé par la présence de la personne qui dépassait Fudo par la droite. Rares étaient ceux qui pourraient voir le directeur de la prison sous-marine être aussi sérieux dans son travail mais cette femme l’en obligeait. Elle avait régné de façon tyrannique sur la prison sous-marine et depuis qu’elle n’y siégeait plus à sa tête, celle-ci était bien plus clémente. La simple mention de son nom faisait trembler les prisonniers les plus dangereux de la prison, Iralia Padsin celle à qui personne n’osait donner de surnoms.

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 355970ID1[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 713978CinqEtoileF
Madman "Satan" Albrecht, Directeur d'Impel Down & Iralia Padsin, Membre des Cinq Etoiles

- Bienvenue Fudo le Roi Fou. Nous allons parler de beaucoup de choses aujourd’hui, j’ose espérer que vous allez savoir comment vous tenir. 




_________________
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 423461EssaiSignaMarine3
Revenir en haut Aller en bas
Antarès

Antarès
Messages : 825
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue39/75[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue78/350[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (78/350)
Berrys: 2.807.450.000 B

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeDim 6 Juin - 16:47



Vantablack


Le maudit était affaibli par sa condition, on l'avait sorti d'Height Rock sans même qu'il puisse comprendre quoique ce soit. Désormais, il se trouvait toujours dans l'incompréhension, les sens en ébulition.

Son regard fusillait de toute part lorsqu'il fut tiré hors du navire l'ayant amené sur la terre ferme. Alors, il comprendrait petit à petit sur le trajet, quand le ciel sombre serait remplacé par des briques de la même teinte. Entre les deux, comme une porte immense, renforcée par des grilles dentées. C'était comme si on l'amenait au sein d'un pénitencier.

-On est où ? Répondez, on est où bordel ?

Le silence comme réponse, puis la procession entra.

Un lieu lugubre, semblable à un dédale sous-terrain meublé de cellules. Parfois, des cris et des cliquetis résonnaient dans les lieux, titillant la curiosité non assouvie du Roi Fou. Son esprit tourbillonait dans son crâne étroit, puis deux et deux commenceraient à faire quatre tandis que le groupuscule s'arrêterait face au bain.

Sans même que le maudit puisse comprendre : on le balança à la flotte. Alors commencerait son calvaire. Son esprit s'éteindrait de suite, protégeant le criminel, tandis que son corps enchaîné subissait à sa place.

Des mains le saisirent après l'avoir tiré hors du bain. Le damné n'arrivait pas à bouger, à se débattre, ni même à ouvrir les yeux. Son corps avait été éteint, vidé de toute énergie. Sa tête était un taudis incohérent et douloureux. Plusieurs personnes le traîneraient alors sur le chariot après l'avoir drapé d'une toile noire.

Le criminel aurait la sensation que son dos était collé au tissu, ses mèches se mêlant à sa peau cloquée, étirant une douleur vive et aigue. Des invectives cherchaient leur chemin au travers de la buée dans laquelle le vairon était enfermé : elles s'étouffèrent avant de naître, dans le sauna qu'était devenu sa gorge.

Alors l'homme tronc serait déposé sur le chariot dans le cliquetis de ses chaînes, un tintement lui ferait mal. Il aurait souhaité se débattre, mais ses moignons ne répondèrent guère. Le rouage de ses pensées enclenchait en urgence la mécanique de sa malédiction : rien ne se passa, ses mains n'étant plus depuis plusieurs jours désormais.

Le criminel serait dirigé vers la pièce du choix de ses tortionnaires. On le disposerait en son centre avant de retirer le bandeau qui masquait ses yeux depuis sa sortie. La lumière artificielle lui brûlerait ses retines, lui affligeant une claque sèche. Les yeux pris par surprise par ces sévices inhumaines, d'abord ébouillantés puis cet assaut lumineux, laissèrent un liquide tiédasse poindre en leur coin. Des larmes salines s'écouleraient ainsi le long du visage du sans nom, entretenant dans leur sillage une douleur détéstable.

En ébulition, des voix pénètrèrent alors son esprit par le biais de son haki de l'observation. Deux voix inconnues et angoissantes qui s'introduirirent dans ses brumes, semant un imbroglio perturbant.

Une silhouette sombre se positionnerait alors entre la lumière et lui. Ses yeux prendraient du temps pour laisser paraître une face pâles aux traits floutées par les larmes du maudit. Une voix sèche et autoritaire prendrait alors le pas, assaillant de plus belle le primé. On ne lui laissait aucun répit, aucun moyen de reprendre posture.

Que lui avait-on fait ?

Cette position. Il l'avait déjà connue une fois.

Son corps le démangeaient de toute part, son souffle était court, son abdomen pris de spasmes. Puis un flash le ramena peu à peu à la réalité, attisant sa souffrance intracrânnienne.

Qui était ce type ?

On l'avait sauvé et finalement... il se retrouvait victime.

Une accumulation d'énergie nerveuse aurait permi au sans nom de faire volte face le temps d'une seconde.

Inacceptable.

-T'es qui ? Bordel. File moi un bras.

Une idée fixe pour celui qui se nommait l'élu.

Un bras, une main. Et il aurait pu parachever ses ambitions.


_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 916

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 7 Juin - 19:56




[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 355970ID1[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 713978CinqEtoileF
Madman "Satan" Albrecht, Directeur d'Impel Down & Iralia Padsin, Membre des Cinq Etoiles

- Insolent votre nouvelle future recrue.

L’ancienne directrice d’Impel Down ne pipait pas un mot en continuant à observer le criminel qui manquait de discernement. Elle essayait de comprendre cet individu et essayait de comprendre ce que le criminel était, si elle devait en croire ses informations, l’homme était plutôt instable. Il fallait donc employer la manière forte pour que le trafiquant soit à ses ordres. Elle avait déjà prévu le coup en appelant cet homme. Elle devrait innover cette fois pour se créer un nouvel agent sous sa coupe. Dans un grand silence, elle fit un signe au garde qui se trouvait sur le côté de la pièce, celui-ci ouvrit alors la porte qui se trouvait derrière le criminel pour laisser pénétrer dans la pièce bien cachée dans les recoins de la prison sous-marine un drôle d’individu.

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] HLL63
???

L’homme portait alors une boîte à outils ainsi qu’un grand sac dans son dos qui faisait presque le double de sa taille. On croirait presque que ce personnage sortait tout droit d’un cartoon tant était-il rocambolesque.  Habillé dans un beau kimono tout en affichant un grand sourire sur ses vêtements si on prenait le soin d’analyser chacun des vêtements on pouvait y apercevoir des petites tâches de sang par-ci par-là. L’homme était bien heureux d’être dans cette pièce, son talent était clair et net pour ce qu’on l’avait engagé. Déposant sa boîte à outils devant le criminel, il s’inclinait devant la membre des cinq étoiles et le directeur d’Impel Down avant de se retourner devant sa future victime.

- Tu as carte blanche. Madman, commencez.
- Parfait bonjouuuuur le Roi Fou !!!! Je suis ton partenaire préféré pour les prochaines heures, enfin on verra ça en fonction de ta résistance. T’as pas besoin de connaître mon nom et pour ton problème de bras et de jambes on réglerait ça après notre belle expérienceeeeeeeee !

Satan usa alors de son pouvoir terrifiant pour faire expulser les sentiments négatifs du Roi Fou, un pouvoir bien malfaisant et terrifiant. Cela allait sûrement faire sortir toute les émotions qui tiraillaient le Roi Fou depuis tout ce temps mais c’était l’objectif recherché car sinon le pouvoir de l’homme qui rigolait devant ce spectacle n’allait pas faire tant d’effets que ça. Au fur et à mesure que l’ambiance de la pièce changeait du côté du tortionnaire pour exploser de rire avant qu’il n’ouvre les yeux, le Roi Fou serait donc attiré d’une façon irrésistible par le regard de l’homme. Ainsi la pièce changerait au fur et à mesure pour le Roi Fou, l’endroit changerait.

- Oh tu es réveillé mon amour ? Mon père nous attends pour aller manger.

Une femme caressait le visage du Roi Fou tendrement, elle le caressait avec attention en le regardant avec amour et tendresse. Il y avait un sourire pur affiché sur le visage de cette femme aux longs cheveux noir qui observait celui qui était devenu un souverain sans aucune pitié. Un baiser venait toucher les lèvres de Fudo avant que celui-ci ne se lève pour la rejoindre hors du lit.

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 685089Ashia
La femme de Fudo.



_________________
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 423461EssaiSignaMarine3
Revenir en haut Aller en bas
Antarès

Antarès
Messages : 825
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue39/75[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue78/350[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (78/350)
Berrys: 2.807.450.000 B

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 7 Juin - 20:54



Vantablack



Deux poignards.

Un d’émeraude, l’autre de saphir.

Le regard plongé dans le reflet de ses propres yeux, l’humain se faisait face, le lavabo en support de ses deux paumes. On disait que les yeux étaient le reflet de l’âme, deux portes donnant accès à l’intérieur de son possesseur. De noir, ils s’étaient vidés, pour finalement se colorer. Tristement.

Les zébrures rougeâtres parcourant le marbre de ces portes étaient le témoin d’un monde abîmé, que l’on pouvait deviner par derrière les vitres en leur centre. Un trou noir coloré. Un monde étriqué et abîmé dont la façade avait été refaite pour faire belle figure.

Un petit trou sans miracle. Plutôt qu’un monde, un microcosme hébergeant une ville que l’on souhaitait oublier. Une qui sentait la pluie, la débauche et la décadence. Surtout la décadence.

C’était même une institution, cette décadence. Elle était partout. Dans les sinueux dédales reliant les maisons entre elles, incrustée dans les failles parsemant chacune de leurs façades. Teintant de noir chaque mauvaise herbe, parasitant chaque lampe à huile, grimant la citadelle d’une teinte sombre et angoissante.

Partout.

Dans les airs. Sous terre.

Partout.

En chaque homme.

Chaque homme ?

La ville était abandonnée depuis des années. Aussi, il s’agissait plutôt d’un seul homme.

Celui qui entretenait cette odeur comme s’il s’agissait de sa seule compagne. Comme s’il était le seul à la tenir, à y résister, à pouvoir y survivre.

Comme s’il était condamné à contaminer ses miraculeux camarades, inconscients de ce mal, qu’il rencontrait. Destiné à les enterrer un à un, pour nourrir cette terre infectée d’une énergie négative.

Un cercle vicieux, une mécanique huilée.

La décadence. La tombée en ruines, une décadence programmée ici.

Depuis ce jour. Ce jour où…

Le miroir se fissura dans un flash et, derrière lui, l’humain aurait pu voir une image qui lui était renvoyée par la lame d’émeraude sis dans son œil gauche.

De la chair. Du sang. Un reflet métallique.

Puis un son le gifla violemment, prit par surprise. Une claque sèche qui fit tomber ses yeux de l’autre côté, le bazardant dans ses noirceurs intimes.  Cette ville.

Plus qu’un son, un cri.

-T’as pas le droit !

___

Un sursaut le tira hors de son cauchemar. Comme tout individu effrayé par les seules réminiscences de ce qu’il avait vécu dans son monde onirique, le damné observerait circonspect les traits de sa main. Ceux-ci apparaissaient flous tant la mise au point était complexe à réaliser, la voix stridente et sévère ayant fait vibrer l’ensemble de son squelette.

Il y avait plusieurs chemins qui menaient en enfer, après tout, lequel avait-il parcouru cette nuit ? Qu’importait, il semblait avoir vu le diable cette fois-ci.

Un flash avait suffi à raviver en simultané les maux psychiques et physiques qu’il avait vécu. Un mélange subtil et violent, lui laissant incapable de discerner l’onirique des souvenirs. Qu’avait-il vu ?

Seul son inconscient le savait, et, peut-être, lui s’en souvenait.

Le sans nom n’eut pas le temps de lever le doute. On ne lui laissa pas le temps, plutôt : une voix familière cueillit son attention.

Ses deux pupilles se figèrent quand il eut trouvé le fruit interdit.

Alors le jeune homme comprendrait son enfer : il venait de traverser le Styx.

-Hein ?

Sa mâchoire s’était déboîtée d’elle-même face à la netteté des traits de le succube l’accueillant. Sa face blanche comme un linge témoignerait de sa stupeur. C’était impossible, oui, impossible.

Figé face à ce spectre, le Roi Fou se laissa manipuler, sa chair s’apposant contre celle de l’autre.

La chaleur s’y dégageant était plus que vraisemblable. La question se réitéra ainsi. Comment était-ce possible ?

Elle, son Underground. Pourquoi maintenant ?

-Qu’est-ce qu’on fait là…

Un rictus sombre grimerait alors son visage tandis que son ombre grignoterait celle de la jeune femme. Il lui ferait face debout.

En enfer, il l'avait trouvée si facilement. Celle pour qui il avait promis d’accomplir sa mission.

Celle qui lui avait permis de voir le jour.

-Ashia ?


_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 916

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeMer 9 Juin - 14:16



[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 685089Ashia
Ashia

- Oui Mamour ?

La femme parlait sobrement et regardait avec un sourire remplie d’une franchise qui se décelait à vue d’œil. Elle avait après tout attendu son réveil depuis un moment, la brune caressait alors ses cheveux pour les ordonner et être présentable portant une belle robe en dentelle noir.  Elle était bien en dehors des souvenirs que possédait Fudo de sa dernière rencontre avec celle qui était la fille unique de la famille Jinshichi. Récoltant alors quelques unes broutilles posée par-ci par-là sur une commode, la belle s’approchait de nouveau de celui qu’elle appelait son amour pour passer la main sur son visage, le regard aimant. Prenant le criminel par la main, elle voulait le guider en dehors de la chambre nuptiale le guidant ainsi vers un couloir qui correspondrait à ceux si significatifs de la tour de la justice à Enies Lobby.

Pour le criminel, la marche serait plutôt courte avant d’atteindre une nouvelle pièce, une pièce qu’il avait connu si bien avec des visages qui l’avait tourmenté autrefois. Pourrait-il comprendre où il était quand il verrait l’ancien directeur défunt du CP9 siroter une coupe de champagne avec un étrange fruit à l’intérieur. L’homme aux cheveux bleus possédait un petit sourire quand il vit sa fille arrivé au bras du Roi Fou.

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Demon_10
Shadow

- Je vous attendais mes enfants. Comment vas-tu depuis tout ce temps ?

Une simple question que le Roi Fou pourrait répondre par d’autres questionnements, le directeur du CP9 attendait des réponses de la part de la personne qui se trouvait en face de lui. Cet échange pourrait bien être intéressant pour que le Roi Fou identifie l’endroit où il se trouvait. Son épreuve ne faisait que commencer après tout, ici il n’y avait ni malédiction, ni haki qui pourrait l’aider à y voir clair. Il était seul, seul devant son propre monde, seul de ses propres crimes.

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 355970ID1[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 713978CinqEtoileF
Madman "Satan" Albrecht, Directeur d'Impel Down & Iralia Padsin, Membre des Cinq Etoiles

- C’est toujours impressionnant de voir à quel point les pouvoirs de nos fruits du démons respectifs arrivent à correctement s’allier pour faire que les personnes entrent dans une stase pareil. Vous pensez qu’il sera docile après cela ?
- Je n’ai aucun doute là-dessus.

Les deux personnes les plus importantes dans l’histoire moderne d’Impel Down regardait le corps presque sans vie du Roi Fou être bien stable avec les yeux fixés dans ceux de leur humble serviteur. Une fois cette étape passée, un nouvel outil pourrait naître de ce corps, un outil au service du gouvernement mondial…



_________________
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 423461EssaiSignaMarine3
Revenir en haut Aller en bas
Antarès

Antarès
Messages : 825
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue39/75[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue78/350[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (78/350)
Berrys: 2.807.450.000 B

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeJeu 10 Juin - 13:00




Vantablack


-Mamour ?

Le sans nom s'était figé un temps, les yeux écarquillés. Il laissa Ashia manipuler ses cheveux et son visage tandis que son esprit commençait à se dérégler.

Une fausse note, voilà comment ce mot avait sonné.

Son amour, l'Underground. C'était bien la première fois qu'il reçut un signe de la sorte. Jusqu'alors, il l'avait toujours aimé et croyait que lui aussi. Cependant, jamais il ne vit de réciprocité évidente : un jour c'était l'amour, un autre la guerre.

Les vieux démons du Roi Fou menaçaient alors de reprendre le dessus sur son accalmie. Un état de paix qu'il ne réussirait jamais à conserver bien longtemps. Le manipulait-on ? Ashia, pourtant, elle était morte. Comme...

Les yeux de cette jeune femme l'hypnotisèrent alors. Un bleu profond, celui qui annonçait bien souvent la venue de la Mort. Mais, en cet instant, il n'y voyait qu'un ciel. Un millier d'étoiles en son sein, ses pupilles à lui se dilatèrent alors, sa rage devenant souterraine et ses démons aussi.

Etait-ce un semblant de bonheur ? Pour le damné qui avait tant sacrifié pour sa cause, était-ce là sa récompense ? De pouvoir vivre dans les bras de son monde, bercé par Ashia, finalement pourrait-il faire la paire plutôt que la guerre avec ?

Dans cet état inconnu, le vairon se laissa bien docilement guider par la jeune femme. Il parcourerait un couloir familier, angoissant et réconfortant à la fois, comme si une partie de lui le rejetait, tandis que l'autre l'acceptait.

Puis le couple rentra dans une pièce nouvelle, et, dès lors que son oeil gauche se poserait sur l'ex-directeur du CP9, le coeur du mort en sursis se contracta.

Une main se refermant dessus.

Alors le cri résonna une nouvelle fois dans son crâne.

-T'as pas le droit !

Son monde se brouillerait un temps, puis son visage se froisserait lorsqu'il entendit la voix de Shadow.

Un mélange de peur et de haine déchira ainsi le ventre du criminel, assèchant sa gorge. Il se mit à hyperventiler un temps tandis que, comme autrefois, sa main se ferma avant de s'ouvrir dans des spasmes compulsifs : tentant de convoquer sa malédiction sans succès.

A chaque tentative, la bulle bleutée naissait dans le creux de sa paume avant d'éclater.

Les profondeurs de son esprit déréglé recrachèrent alors à la surface des pensées et des sensations atroces : Enies Lobby, une brûlure à la cuisse, sa gorge déchirée par son râle d'agonie.

Rage. Colère.

Cette forme hyperactive de fureur, capable de détruire tout ce qu'il se trouvait autour de lui, à défaut de s'auto-détruire, poussa le Roi Fou à saisir sa tête à deux mains.

-T'as pas le droit !

___


La machine infernale était en route : quand Fudo était arrivé dans la salle de bain, Eve était déjà appuyée contre l'évier. Dans le premier temps, il la vit le pourfendre de son regard à travers le miroir, ses deux poignards d'émeraude qu'elle avait au milieu de la face. La jeune femme parcourut le corps de son amant de milliers d'éclairs de rage.

Ce n'était qu'ensuite que le brunet put voir le coutelas posé sur la faïence près du robinet. Ses pupilles s'ouvrirent comme deux trous noirs, alors il put intégrer cette marre de sang qui s'écoulait au sol depuis l'évier.

Son coeur s'était arrêté un temps, quand il découvrit la source de tout ce liquide carmin : Eve s'était ouvert les veines, mortellement, d'un trait vertical fendant l'ensemble de son avant-bras.

Une entaille profonde de la base de son poignet jusqu'à l'intérieur de son coude, de laquelle était craché par saccade cet épais fluide.

Derrière les cheveux argentées de la pâle, le jeune hors-la-loi pouvait déceler un sourire irraisonné, puis la voix de sa belle prendrait d'assaut ses tympans.

-T'as pas le droit ! T'as pas le droit de me laisser là !

Démuni, un sanglot irait actionner la malédiction de Fudo, tandis qu'il accourait vers cette  chimiste qu'il avait à peine rencontrée.

S'il ressentait des sentiments naissant pour elle, il aurait préféré les taire pour éviter de vivre un nouveau drame.

Un détachement.

-Tu me l'as promis, Fudo ! De faire me sortir d'ici ! De m'emmener vers ton trône !

Des larmes iraient maquiller le visage du brunet qui se débattait désormais avec Eve afin de contenir l'hemorragie.

-Tu me l'as dit ! On s'aime, non ? On se suivra jusqu'à la morgue ! On est liés, tu comprends ? T'es condamné, je te condamne ! Regarde moi mourrir !


___


Un souffle rauque sorti de la gorge du damné, comme s'il venait de sortir d'un cauchemar infernal.

Ashia aurait pu voir les épaules du vairon frémir un temps encore.
Jusqu'à ce que les tremblements ne cessent.

La crainte inspirée par la voix de Shadow se dissolva sous une rage expansive. Le corps du Roi Fou s'était alors élancé vers son ancien tortionnaire, comme instinctivement, pour aller essayer de le saisir à la gorge.  


_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 916

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeDim 13 Juin - 23:35



[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 685089Ashia[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Demon_10
Ashia & Shadow


Le silence de Shadow ne fut que l’unique réponse qu’il apportait à Fudo. Il agitait doucement sa coupe avant de se délecter une nouvelle fois du nectar qui se trouvait en son intérieur. L’ancien directeur du CP9 fit alors un signe invitant les deux tourtereaux à s’asseoir autour de la table basse dans les fauteuils de son bureau dans la Tour de la Justice. Il y avait une sorte de calme plat, un silence qui régnait dans la pièce, on ne pouvait entendre seulement que les pas de l’agent secret qui était plutôt bruyant, il marchait lentement avant de prendre place à côté du criminel qui avait mené son agence dans la déchéance. Il buvait alors ce qu’il restait dans sa coupe avant de la poser sur la table bien en face du criminel qui y verrait alors quelque chose qu’il connaissait bien. Il l’avait perdu depuis sa dernière visite dans les yeux et voici qu’il le retrouvait enfin, son œil manquant…

- Sais-tu ce que tu as à faire pour obtenir la main de ma fille ? 

Le directeur du CP9 avait décidé de rompre le silence pour poser cette simple question que le criminel aurait à répondre. Il devait sûrement connaître la réponse étant donné que celui qui avait autrefois été son tortionnaire glissait un avis de recherche sur la table. Qu’est-ce que le criminel aurait donc à répondre en voyant celui-ci est-ce qu’il pourrait comprendre de quel avis de recherche il s’agissait. Son monde, ce cauchemar commençait petit à petit à s’installer. Il commençait petit à petit à être recousu ou plutôt à renaître. Qu’aurait-donc le maudit à répondre, il essaierait peut-être dans un accès de folie d’user de sa malédiction mais il n’y arrivait pas. Il ne pouvait rien ressentir, ni les différentes voix qu’il avait appris à discerner. Il était bel et bien seul devant son destin, seul devant ce qui l’attendait désormais. Allait-il rester ici pour l’éternité ou allait-il partir en ayant trouvé une réponse ?


_________________
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 423461EssaiSignaMarine3
Revenir en haut Aller en bas
Antarès

Antarès
Messages : 825
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue39/75[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue78/350[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (78/350)
Berrys: 2.807.450.000 B

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 14 Juin - 13:08



Vantablack



Cela faisait longtemps que le maudit y pensait, d'appeler cette personne. Il avait jubilé en voyant la récente nouvelle, lorsque la Triade fut exposée par le Cipher Pol en même temps qu'elle se fit éclatée. Cela avait été un coup de maître de la part du gouvernement, ils avaient en ce sens quasiment réduit à néant cette organisation : quelques restes survivaient, ci et là, pour autant le gros était tombé. Une chute si rapide depuis les sommets, un miracle pour le Roi Fou.

Le criminel allait se préparer, aux côtés d’Eve, dans son bureau pour réaliser cet appel. Il avait rassemblé les différents escargophones afin d’être certain de ne pas être écouté. Il jubilait d’avance, de s’adresser de la sorte à la Quing. Bientôt, il composerait son numéro, quand, soudain, des pleurs lui parvinrent.

-Fais le taire ! J’ai pas envie d’être gêné par ça.

Eve essaya de raisonner le Roi Fou, lui rappelant son rôle de père : mais elle n’eut que violence et haussement de ton en réponse. L’œil du borgne frémissait dans ses propres ténèbres, il n’avait qu’une chose en tête, qu’une priorité : Betelgeuse.

-On part dans ce cas, t’en fais pas pour ton père. C’est qu’il est parano, difficile à aimer. Maman va s’occuper de toi.

Elle s’apprêterait alors à franchir le seuil de la porte, portant à bras le corps son fils, avant de se tourner une fois vers son amant, le regard méprisant.

-C’est vrai, que t’es difficile à aimer.

Le sans nom n’en tiendrait pas rigueur et s’élancerait alors auprès de son den den mushi. Quelques tonalités plus tard, il commencerait, tout sourire.

-Comment c’est, de tout perdre ?

___

Les dires de Shadow avaient percuté le crâne du Roi Fou, le faisant s’arrêter net. Comme s’il avait quitté un état d’inconscience momentané, son corps animé par une autre entité que lui-même.

La main d’Ashia ?

Le damné était désarçonné, lui proposait-on finalement de se lier intimement à l’Underground ? Serait-ce là son moment à lui ? Sa concrétisation ? Ou était-ce une farce ? Un faux espoir ?

-De quoi tu parles ?

Puis des particules blanches parasitèrent son champ de vision, apparaissant devant la face de Shadow. Ces particules eurent le don d’ouvrir un peu plus les paupières du Roi Fou, arquant ses sourcils, froissant son visage entier : un souvenir d’Enies Lobby en inversé, ténèbres devenant lumières, de la même façon que ce jour-là, ombre était devenue lumière.

Était-ce un signe ?

Alors l’atmosphère se contracta, pressant ses épaules par la même occasion. Dans le verre de Shadow, une sphère tournoyait lentement. Après un tour complet, le noir de jais sis au milieu de l’œil se confronta au sans nom.

Son second œil. Celui qu’il avait…

Toi !

L'avis de recherche lui tapa dans l'oeil, coupant court à sa réflexion. Ce visage du borgne… Son esprit serait alors assailli par une succession d’images : projetant le malfrat dans ses pensées, son espace vital.


___

Des pleurs tirèrent le borgne hors de ses pensées. Ce soir-là, il avait passé en revue l’ensemble des cartes qu’il avait en sa possession pour finaliser son ascension sur West Blue. Un objectif en tête, dans le viseur : Nighty Town.

Les cris du nouveau-né l’avaient encore une fois dérangé et le criminel attendit un temps avant de se lever dans un raclement de chaise. Les pleurs ne s’étaient guère stoppés d’eux-mêmes, comme ils auraient dû le faire, que fichait Eve ?

Alors le criminel, un rictus d’ennui, quitterait son bureau pour franchir à toute hâte le couloir le séparant de la chambre.

Son premier pied se poserait sur la moquette, avant de se figer, comme le temps du damné.

Deux secondes s’écouleraient en éternité, avant que son souffle sorte de sa bouche, que son œil se mette à papillonner dans son orbite.

Un froid absolu s’écoulerait alors sur son squelette, comme si une chape de plomb lui était versée dessus. L’immobilisant un temps, le laissant pris de court dans sa stupeur, démuni face au tableau.

Les pleurs passant en second plan.

Elle était là, allongée sur le lit, à côté du berceau, inerte.

-Eve ? Tenta le jeune père.

Il n’eut pour réponse qu’un silence sépulcral. Son pied parvint à s’avancer d’une démarche timorée, rapprochant l’humain de la femme. Ses yeux émeraudes, révulsés et dénués de vie, l’estomaquerait.  Comme si on lui avait placé un poignard sous la gorge et qu’il n’avait pas vu le coup venir.

Les pleurs de l’enfant affluèrent alors dans sa tête, tout puissant, comme si on venait de rouvrir les vannes, tandis que le malfrat constata la mousse ornant le coin des lèvres de sa femme. La mécanique de sa pensée se relançant, le criminel poserait alors sa main sur celle d’Eve, froide. Puis son cœur s’arrêta net, ratant plusieurs battements.

Temps mort.

Une cuillère semi-brûlée dans l’autre main de la femme lui donna un premier signe.

Alors, son regard rongea l’avant-bras porcelaine de la blonde. Des écaillures lui parvinrent en premier, des écailles dessinées par les veines d’un bleu frôlant le vert. Puis le borgne vit l’évidence.

La seringue plantée dans la chair de la mère de son fils.

-Eve ? Recommencerait-il, naïvement, en secouant la main gauche qu’il tenait fermement.

Son esprit venait de se faire percuter par le train des mers lui-même, le balançant K.O dans ses profondeurs les plus intimes. Un vide béant tranchant son ventre de l’intérieur.

Des larmes salines et silencieuses se dessineraient depuis le coin de son oeil, grimant d’un trait son visage décrépit. Alors son pouls augmenterait d’un coup et sa vision se flouterait. Ne voyant que la tête d’Eve posée au milieu de la couronne argentée qu’étaient ses cheveux.

Les genoux de l’individu flanchèrent alors, portant sa tête au niveau du matelas. Il y verrait une feuille cartonnée, pliée en deux, posée à côté du corps. Ses mains délaisseraient celle d’Eve pour la saisir et l’ouvrir.

Le temps se figerait une nouvelle fois.

Quelques minutes, cette fois-ci, le temps de parcourir le papier.

Quand il reprit son cours, la nuque du maudit se cassa en deux, face vers le plafond, et sa mâchoire tomba. Laissant les pleurs saccadés du jeune homme se lier à celles du nouveau-né.

Un monde venait de se refermer sur lui.

___

Il y a des jours, tu sais, où j’aimerais m’ôter la vie. Où j’aimerais ne pas t’aimer. Toi, qui m’as bâtie, puis m’as laissée en ruines.

Tu sais, dans mes plus beaux rêves je pense que j’arrête. J’arrête de t’aimer sans borne, de pardonner chacun de tes torts, qu’à ton égard j’arrête d’être si conne.

C’est que je suis bonne qu’à me rappeler de notre promesse, me rappeler de nos regards qui se croisent, de ta main sur mon avant-bras qui me tient là et que tu me jurais que tout irait bien.

Cette époque où on était tellement beaux. D’un regard on se comprenait, on avançait dans la même direction pour accomplir cette vision que tu m’as montrée. Les autres auraient été tellement jaloux de nous, du couple qu’on aurait fait, des sommets qu’on aurait atteints.

Tout ça c’était avant. Avant que tu ne sois mis à terre et que tu te relèves brisé, en me disant que ce n’était pas une chute, me certifiant que tu étais toujours debout.

Puis t’es parti pour Enies Lobby, n’es jamais revenu. On m’a rendu autre personne, qui a choisi une autre élue.

Une hors-la-loi par ci puis un souvenir de l’autre, ton esprit toujours occupé entre deux extrêmes. Qu’est-ce que tu aimes le plus, moi ou les autres ? Moi ou ce monde ? Est-ce que le Fudo que tu me promets est toujours ici-bas ?

Je peux même plus te le cacher, un millier de fois j’ai pleuré car je voulais te voir souffrir. Je voulais te voir tomber. Que ce monde que tu as choisi te détruise. Que tu comprennes mon calvaire, car je t’aime autant que tu me dégoutes, et tu me dégoutes à en mourir.

Alors s’il te plaît, mens moi juste un petit peu, encore une fois, juste pour me retenir. Dis-moi que tout ira mieux, que demain sera bien. Que tout va revenir, que je recroirais en ton regard comme au premier jour.

Oui, quitte à me mentir, dis-le-moi, que tout ira bien. Dis-moi que tout va revenir comme avant, que toi, Fudo, tu vas me revenir.

Et si malgré ça ce n’était pas le cas ? Et que demain c’était juste pire ?

C’est que chaque jour ça me revient en pleine face, tous ces problèmes à la pelle. Combien de rêves ai-je balancés à la benne du fait de tes excès ? A chaque jour son lot de pleurs, à chaque jour son lot de doutes, comment te croire sérieusement, quand tu me dis que ça va le faire ?

Et si demain tout s’arrête ? Est-ce que ça ira mieux ?

Qu’est-ce que ça veut dire, mieux ? Tout ça, ça me paraît si loin.

C’est tellement facile de le dire loin de toi, d’agir quand j’ai pas tes yeux dans les miens. C’est plus facile d’être comme je suis, quand ta présence ne m’écrase pas.

Plus facile de respirer, quand je sais que la Mort n’est pas dans le coin du couloir. Qu’à chaque seconde qui passe, ta fin fait un pas de plus vers toi.

Et si c’est moi qui fait ce choix-là ? Pour que t’arrêtes une bonne fois pour toute ?

Peut-être que j'aurais pu t’en parler, oui.

En ce moment, je préfère pleurer que te parler, car te parler ne me sert à rien. C’est que t’es si hermétique, obnubilé par tes idées sombres, des rêves d’enfant qui ont juste fanés, pourris de la même sorte que ton âme.

Malgré ça la réalité est bien là. Je t’aime et je sais pas comment faire. Même te lâcher j’y arrive pas, alors j’espèrais que tu le fasses pour moi. Mais chacun de mes espoirs, tu les manges et n’en laisse que des vulgaires miettes, un peu comme ce que je te reproche d’être depuis ton départ d’Illusia.

Tu devais faire de moi une reine, et toi te hisser en roi. De quelle vie royale a-t-on héritée ? Tu vis constamment caché, dans la peur de te faire tuer, peut-être trahi par l’un des tiens. Peut-être trahi par ta propre main.

Alors chaque jour je me demande, qu’est-ce que tu es devenu mon Fudo ? Où est passé ta grandeur et ton assurance d’antan ?

Ne crois-tu pas que je le vois pas ? Que chaque matin tu te lèves larmes aux yeux ?

Je veux juste que tu me dises que demain tout ira mieux.

Que tu vas comprendre l’enfer que t’es. Gérer tout ça et me revenir.

Quitte à me mentir une dernière fois, j’aurais juste voulu l’entendre de ta bouche.

Si ça ne vient pas de toi, qu’est-ce qu’il se passerait si je le décide ?

Vas-tu errer toute ta vie ? Vas-tu me hanter toute ma mort ?

Comme deux âmes en peine condamnées. Comme deux cœurs en miettes à l’abandon, que plus rien n’anime ici-bas, que tout attend peut-être là-haut.

Alors je fais ce choix mon amour, peut-être que tu me suivras un autre jour et que l’on pourra ainsi tout recommencer. Pour refaire ça en un peu mieux.

Fudo.




_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"


Dernière édition par Fudo le Lun 14 Juin - 14:38, édité 1 fois (Raison : javéfé 1 fote qui me déranjeai)
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 916

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 14 Juin - 14:36



[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 685089Ashia[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Demon_10
Ashia & Shadow


Le directeur du CP9 sortait alors un nouvel avis de recherche après avoir exhibé à celui qui était le prétendant de sa fille l’avis de recherche du borgne du Roi Fou. Il présentait l’avis de recherche de Quing Betelgeuse, il présentait celle qui avait détruit Enies Lobby qui avait attaqué, la Triade. Avant de parler, il souffla un coup :

- Tue-les, massacre-les, fais les payer pour avoir tué celle que tu aimes et avoir profané sa tombe. Si tu l’aimes tant ma fille, mon ombre, alors fais-le.

Le directeur du CP9 caressait ensuite le visage de sa fille qui disparaîtrait petit à petit dans l’ombre. Le monde est cruel après tout, il fallait prendre des choix pour survivre. Il fallait être un monstre, un prédateur pour que ce monde puisse répondre, il ne l’avait pas été assez. Il repensait à ce que son maître l’avait enseigné, ne jamais laisser un ennemi en vie, ne jamais le torturer. Il avait fait qu’une erreur et il l’avait payé bien plus tard de sa vie. L’homme qui était directeur du CP9 disparaissait petit à petit pour laisser place à la place à un pistolet posé à côté de son œil manquant. Il ne resterait que deux ombres devant lui qui se dessinaient petit à petit. Deux ombres pour choisir son destin quel chemin prendra t-il ? Quel chemin allait-il choisir ? Tuer cette ombre qui lui ressemblait ? Tuer cette ombre qui ressemblait à Quing Betelgeuse ? Ou alors prendre un tout autre chemin ? L’arme était chargé d’une unique balle, une unique chance pour choisir son destin.

Le directeur d’Impel Down et l’étoile regardait le chirurgien s’affairer, le travail n’était pas simple à faire de manière express. Le Roi Fou pourrait modifier son visage ainsi que son corps à sa guise une fois qu’il aurait repris possession de son corps. Tel un meuble, il était remonté prêt à l’emploi, prêt à être utilisé. Un nouveau fruit, une malédiction pour les gouverner tous.  



_________________
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 423461EssaiSignaMarine3
Revenir en haut Aller en bas
Antarès

Antarès
Messages : 825
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue39/75[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue78/350[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (78/350)
Berrys: 2.807.450.000 B

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 14 Juin - 17:28



Vantablack


Le Roi Fou, à la vue de cet œil, avait été bazardé dans son for intérieur. Cette pièce étriquée, aux parois écarlates, jonchés de veines battantes.
En son centre, il eut le malheur de retrouver ce qu’il considérait déjà comme un vestige de son passé : cet enfant à la crinière noire, piégée dans une cage de cire, figée en une banane qu’il détestait au plus haut point.

Le gamin était, à son désarroi, debout, les yeux levés vers lui. Sa gorge marquée par les restes d’une poigne de fer. Celle que le sans nom avait utilisée pour l’étrangler, le renvoyer dans le néant, avant son éveil total face à Sor.

Mais non l’enfant était là. Ce regard ténébreux plein de mépris.

-Toi !

___

-Non !

Les particules sombres apparurent une nouvelle fois, comme auparavant, pour cette fois-ci s’emparer d’Ashia. La dévorer.

-Non, ne me laisse pas !

La main tendue vers ce spectre se dissipant, le criminel les genoux du criminel toucherait le sol dans un bruit mat.

-Fais chier ! Fais chier !

Puis sa face s’ouvrit à nouveau face aux paroles de Shadow, précédent sa disparition. Une autre mission, hein ?

-Rends la moi ! Je ferai tout ! Je t’ai d…

____

Personne n’était préparé au manque. Les toxicos pourraient en attester, comme c’était le cas d’Eve : même si on avait déjà connu des dizaines, voire des centaines de crises, des sevrages forcés, une motivation sans faille, la douleur du manque était toujours redécouverte comme une façon neuve.

A chacun son addiction. A chacun son subterfuge pour se soustraire à sa minable condition.

Drogue, alcool, mutilation, violence.

A chacun son exutoire, son défouloir.

A chacun sa colère et ses excès de rage. A chacun sa façon de l’exprimer.

Mais la douleur était la même pour tous : une constante universelle. Une chose de laquelle on ne pouvait s’habituer. C’était d’ailleurs là le problème : la symptomatique rongeant cette humain depuis sa première perte, sa première déception.

Tet. S’appelait-il.

Et de cette sensation de douleur, cet individu s’était comme beaucoup terré dans le silence, sur eux-même, dans leur propre océan sombre. A eux de dériver, de couler, de s’y noyer. Personne, une fois cette étape atteinte, n’était à même de s’en sortir.

C’était inévitable : les jours s’aligneraient en une pente descendant vers le fond, et, le piégé fonçait les yeux grands ouverts, lucides. Convaincu que le demi-tour n’était pas une option.

___

T’es difficile à aimer.

Oui, t’es difficile à aimer.

Je te hais, même. Comme toi.

Je te hais.

J’ai honte quand tu prends le dessus, j’ai honte de tes actions.

Honte que tu prétendes être un élu.

Honte de ta faiblesse.

Honte de cette impression que tu n’es rien.

Que tu n’as finalement pas confiance en toi.

T’es qu’une merde !

Ton talent ? Rien de spécial. T’es rien de spécial.

Oui, rien de spécial.

Le monde n’a pas besoin de toi. D’un être si faible ! Ne les laisse pas te duper.

Ta prime ? Ton surnom ? Tout ça n’est qu’un vaste mensonge ! Je pensais que faire la paire nous changerait ! Cela n’a rien fait : t’as pris égoïstement le dessus. Toi, fou ? Une blague.

Je te déteste, j’espère que tu le sais !

___

Le front au sol, aux pieds de l’ombre qui avait muée en Betelgeuse, le Roi Fou s’était vidé de toute consistance. A murmurer d’une voix nasillarde des propos déconnant.

-Tu… je t’aime. Je t’aime tellement. C’est tellement dur. Dur de chialer, quand t’es là à me regarder. C’est tellement dur, de me séparer de toi. De pas avoir tes bras pour me réchauffer, moi tout ce que je veux…

Il renifla un coup.

-C’est avoir froid. Parce que ta chaleur me brûle. Comme si j’étais tout près du soleil, celui même que j’ai tant admiré, celui qui m’a tant éclairé. C’est si dur de t’aimer.

____

Moi je préfère la nuit et son calme.

Mais tu l’as pas compris ça, non t’en fais qu’à ta tête. Tout ça par soucis d’ego, parce que t’as peur du rejet.

T’es une anomalie. Oui. T’es une variable dans un océan de constante, mais pas un élu.

T’es une erreur. Une chose qui aurait dû être corrigé.

T’es mon excès.

T’es mon ombre, ma douleur.

C’est pour ça que tu t’agites. Chacun de tes gestes cherche à te figer dans ce monde, à prouver que t’y as bien ta place.

Et que tu n’y es pas un étranger.

Mais t’es juste ma drogue, mon moyen échappatoire, celui de ne pas faire face à mes fautes. A m’en retrouver l’âme salie.

___

-C’est tellement dur de t’aimer, parce qu’aimer ça doit se faire à deux. Et que tous les jours, tu me vois, courir à ma perte, jamais me faire de signe.

Le revers de son poing irait secher une larme naissante.

-T’es là, à me tourner autour, jouer de mes sentiments et de mon anacharnement ! T’es là, qu’à m’utiliser comme un outil, à m’écraser de ta présence !

Un sanglot retentit, plus il poursuivit d'une voix étouffée.


-T’es ma came, ma substance, tu peux pas me…

Délirant, l'individu irait saisir sa tête de ses mains.

-Sans toi je n’ai…

___

Pas d’échappatoire.

Le doigt de l’enfant irait pointer la silhouette adulte, menaçant. Comme s’il s’agissait d’une arme.

___

Les yeux vairons du damné se révèleraient finalement à Betelgeuse. Une silhouette obscure, si volatile, qui s’apprêtait à se dissiper d’un claquement de doigt. Elle le regardait de toute sa hauteur, un regard méprisant et hautain.

-Je… encore…

Un mot résonnerait alors dans ses pensées. Microcosme. La Quing ne considérait aucunement ce type, comme l’Underground ne voulait le reconnaître : c’était pour ces raisons que personne ne voulait du Roi Fou, qu’il était rejeté de tous. Mais son calvaire devait continuer, la mort n’était pas une solution que le monde envisageait pour lui, après tout… après tout c’était sa, sa torture quotidienne.

Être un mort en sursis, condamné à vivre dans le rejet, condamné à l’oubli.

La main du criminel irait s’apposer sur la table où Shadow avait déposé les deux éléments. Elle trouva l’œil dans un premier temps, cet œil ténébreux et enfantin. Cet œil plein de haine et de rancœur.

-JE TE HAIS ! JE VAIS TE… Il goba la sphère d’un coup pour l’éclater avec ses molaires. REJETTE-MOI ENCORE ET JE VAIS TE TUER ! TU M’ENTENDS ?

Le sang coulerait de sa bouche tandis qu’il se relevait face à une Betelgeuse inerte, ce regard persistant.

-Tu crois quoi ? Je vais venir te chercher, je te l’ai dit ! Je vais te massacrer. Tu comprends ça ? Tu veux déjouer mes plans ? Tu te prends pour qui !

Sa main irait se saisir de l’arme à feu.

-Tu crois que j’en ai pas les couilles, hein ? Tu crois quoi ? Que je suis soumis à mon sort ? Que je ne suis pas capable de m’élever ?

___

Un cancer de l’âme. Voilà ce que t’es.

Rien de plus.

___
-TU ME CROIS PAS CAPABLE DE TRACER MA VOIE VERS LE SOMMET ? JE SUIS L’ELU, TU M’ENTENDS ? ERRER TOUTE MA VIE ? Il s’esclafferait dans le sang qui dégoulinait de sa bouche. TU ME PRENDS POUR QUI ? PERSONNE NE ME HANTE !

Le canon de l’arme se positionnerait sur sa propre tempe.

-TU CROIS QUOI ? QUE T’AS LE POUVOIR DE ME MAINTENIR EN VIE ETERNELLEMENT POUR ME TORTURER ? ME FORCER A BRULER A TES COTES ? TU N’ES RIEN FACE A MOI !

Cette volonté de tout détruire ou de se détruire soi-même. Elle serait celle qui enclencherait le mécanisme mortuaire de l’arme, celle qui déploierait le haki royal du Roi Fou, de Fudo, dans son dernier glas.

-REGARDE MOI BIEN, JE VAIS T…

La balle explosa sa cervelle.

___

Le thorax du prisonnier s’élèverait dans un souffle. Une inspiration, primaire et primordiale, signant la renaissance de l’individu. Son arrivée dans le royaume des vivants, ici, dans cet environnement carcéral et sous-marin.

Underground.

Ses paupières s’ouvriraient lentement, dans un calme olympien, comme s’il avait vécu l’enfer et se savait en sorti : quoiqu’il lui arriverait, il n’aurait jamais connu pire.

Un sourire irait bientôt grimer son visage, lorsqu’il sentirait l’enveloppe charnelle douloureuse qui l’accueillit ici-bas. Il ressentait la douleur. Dans sa tête. Dans son torse.

Dans ses jambes. Dans ses bras.

Jusqu’aux mains, qui devinrent lentement poings.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 916

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 14 Juin - 18:34




[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] HLL63
Le Chirurgien

Si l’illusion tenait c’était la seule volonté du chirurgien qui tenait son patient encore entre les mains au fur et à mesure qu’il utilisait ses instruments pour donner un nouveau corps à la nouvelle arme de la personne pour qui il travaillait depuis des années. Son pouvoir d’hypnose prenait tout son sens désormais, ce pouvoir si vicelard qui mettait depuis des années des agents dormants dans chaque grand réseau hors la loi ou pirate pour les garder sous surveillance. Cet homme avait été libéré et recruté par l’ancienne directrice d’Impel Down dès son ascension au poste d’étoile dès qu’elle avait crée le projet Suicide Squad, il avait pu reprendre ses expériences sur le corps des gens pour son plus grand plaisir. Il était presque prêt à finir son nouveau chef d’œuvre quand soudain… le silence il tomba dans les vapes suite à la puissance du haki des rois de son patient qui submergeait la pièce. Il était trop affaibli durant toute ses années pour rester debout devant un tel déferlement, son patient se débattait. Du côté de l’étoile et du Directeur d’Impel Down, ils ne bougeaient pas d’un pouce, ils étaient après tout les deux personnes les plus habitués à ce genre de choses depuis toute ses années de travail au cœur de la prison sous-marine.

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 355970ID1[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 713978CinqEtoileF
Madman "Satan" Albrecht, Directeur d'Impel Down & Iralia Padsin, Membre des Cinq Etoiles

    - Tiens il se réveille.


La chef de projet Suicide Squad se rapprochait doucement du criminel qui venait de subir une expérience habituelle qu’elle avait l’habitude d’observer. Il fallait maintenant qu’elle use des bons mots pour faire de cet homme son outil ou plutôt il l’était désormais déjà. Elle l’approchait tout en ayant habilement appris son sujet les mots une nouvelle identité qui serait attribué. Une lumière écarlate, elle avait trouvé son nom, il brillera pour elle au cœur de l’Underground en le détruisant au fur et à mesure, elle était là son arme pour affronter le Seigneur des Ombres.

    - Ravi de vous voir debout Antarès.  Vous nous aviez fait un sang d’encre quand on a appris que vous étiez parti vous venger du Roi Fou. Nous avons du remuer ciel et terre pour vous retrouver et vous ramener ici.


L’étoile commencerait à alors à expliquer à son nouveau pantin sa nouvelle identité comme pour lui expliquer qui il était vraiment désormais. Antarès ex-agent du CP9 disparu depuis le démantèlement de l’agence, il aurait été l’amant d’Ashia la fille du directeur et aurait été pris dans un accès de rage d’apprendre la mort de son beau-père et de sa femme par la faute du Roi Fou Fudo. Il aurait alors fui sa nouvelle affiliation avant d’être retrouvé l’auteur d’un massacre ayant tué le Roi Fou et ayant pu récupérer la malédiction du Ope Ope no Mi. Maintenant Antarès avait été briefé sur sa situation, il n’avait plus beaucoup de solutions à son arc. L’étoile prit alors une voix assez autoritaire avant de lui exprimer son vœu.

    - Je souhaite que vous travailliez pour moi Antarès, que vous soyez mes yeux et mes oreilles dans le monde de l’Underground que vous avez tant fréquenté en tant qu’agent infiltré. Évidemment une prime vous sera attribué et vous serez chassé par les nôtres mais j’utiliserais mes contacts pour vous libérer tant que vous êtes vivants. Votre nouvelle malédiction sera prisée au cœur des organisations hors-la-loi faisant de vous un atout rare. Vous avez carte blanche tant que vous me faites un rapport régulier et que vous pensez à passer de temps en temps à un lieu de rendez-vous où nous pourrons nous entretenir.


Se posant alors en s’asseyant sur un siège, l’étoile avait déjà fait avancé ses pions en récupérant la vivre card du Roi Fou chez Thalassa Yang. Il n’y avait plus qu’au nouveau-né Antarès de prendre toute les informations et de répondre honnêtement à ses questions.




_________________
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 423461EssaiSignaMarine3
Revenir en haut Aller en bas
Antarès

Antarès
Messages : 825
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue39/75[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue78/350[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (78/350)
Berrys: 2.807.450.000 B

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 14 Juin - 20:04



Vantablack


Ses pupilles se baladerait dans ses orbites, le regard de l'individu auscultant le décor dans lequel il venait de se reveiller. Les paupières du jeune brun se plissaient face à la lumière qui lui était balancée dans la gueule, une lumière ô combien déplaisante, si artificielle.

La voix d'Iralia résonnait dans l'ensemble de son crâne alors que, après plusieurs secondes à tâter cet environnement nouveau, le criminel entreprit de se redresser, ses deux mains douloureuses en support.

-Bon sang.

Antarès se frotterait alors le crâne comme pour apaiser les maux qui lui parcouraient le cuir chevelu. Son haki de l'observation s'était déployé pour analyser les trois personnes l'entourant, une au sol, les deux autres à ses côtés, les yeux rivés sur lui.

L'ancien agent du CP9 laissait la vieille femme l'accueillir, c'était qu'il détestait parler, elle avait un bon débit et eu la bonne initiative que d'expliquer sa situation au nouveau maudit.

-Oh... Ma tête est un taudis, là. Soufflerait-il, sereinement. Puis il se tournerait vers son interlocutrice. A qui ai-je l'honneur ? On est où, là ? J'imagine pas à Heigh Rock.

Il ne se souvenait pas de grand-chose. Seulement un souvenir parasité de son réveil à Heigh Rock, enfermé dans la prison révolutionnaire. Il revit dans un flash un blond basané, fier discours et allure. Sûrement un mec qu'il aurait apprécié connaître. Mais, qu'importait, Antarès n'était pas là pour se faire des amis.

Ses semblables... hein ?

La vieille femme lui avait répondu à son interrogation. Ce nom, ça n'évoquait à l'agent rien de spécial. Inutile de se prendre la tête à se creuser la mémoire : tout était si indéfini, flou.

-Iralia, ravi de vous connaître. Si c'est vous qui m'avez tiré de là-bas, merci.

Dialoguer n'avait jamais été son truc, à lui, il était plutôt taciturne de nature. Mais cette personne n'avait pas l'air d'être qu'une simple vieille femme.  Les explications de la Padsin sur la situation actuelle d'Antarès aidait bien le jeune homme à se resituer. Et puis, converser avec une personne de cette trempe, qu'il devinait, c'était toujours intéressant.

Cela lui permettait d'évoluer, se nourrir de l'expérience environnante pour se grandir soi-même. Voici la calamité qu'était Antarès, consumer les autres pour grandir.

C'était bien vrai, il s'était lancé contre ce soi-disant Roi Fou. Pour se venger du crime qu'il avait commis.

-Je suis maudit, désormais ? Marrant.

Un doux rictus s'esquisserait sur son visage tandis qu'il contemplait sa main droite. Comme s'il essayait de saisir l'essence de cette chose nouvelle qui habitait de son corps. Aussi, l'ancien assassin aurait hérité de sa cible son pouvoir. Idée intéressante, qui plut bien à l'agent d'Iralia.

Qu'importait, d'ailleurs, ce nouveau titre. Son état de fugitif. Tant qu'il pouvait s'affairer dans l'Underground, le grignoter de l'intérieur en assimilant ses forces, détruisant ses faiblesses, pour à terme l'anéantir, cela lui seyait à la perfection.

Agent du gouvernement, du CP9 ou de la Padsin : tant qu'on ne lui mettait pas de bâton dans les roues, ça devrait aller. L'idée que cette vieille le sauve au cas où il se ferait attraper, cela le confortait dans l'idée de collaborer avec elle. Mais, en même temps, avait-il le choix ?

-J'ai une prime ? De combien s'élève-t-elle ? Vous savez, chez ces types la prime représente la puissance et est un moyen de se faire respecter. Un concours d'ego. Ils ne comprennent pas que les plus dangereux sont souvent terrés dans l'ombre, inexposés. Un peu comme... vous, Iralia. N'est-ce pas ? Moi, j'ai jamais vraiment aimé ça. Je préfère agir à ma guise, le reste, on verra.

Innocemment et sans arrière pensée, Antarès avait planté ses yeux dans ceux de sa nouvelle cheffe. Il ne la jaugeait pas, ni ne cherchait à trouver une faille en elle. Non, le criminel se demandait simplement ce qu'elle avait fait pour atteindre cette position que la Padsin semblait avoir.

-Vous avez misé sur le bon gars. Si j'ai carte blanche alors ça devrait le faire. Mais ! L'agent ferait une pause, sans gêne aucune, puis reprit. Avant d'aller plus loin, j'aimerais obtenir trois informations de votre part.

Le vairon ne lâchait aucunement cette femme des yeux. Son regard s'intensifiait même, comme s'il essayait de cerner les bords de l'âme de l'ancienne directrice d'Impel Down.

-Qu'est-ce qui vous motive à vous lever ? Le bien, le mal, on s'en fiche. Je veux dire, quelle est la position que vous souhaitez ? Dans ce gouvernement, même plus loin, ce monde.

La deuxième question, il l'aurait posée après avoir obtenu réponse à celle-ci.



_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 916

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 14 Juin - 21:12




[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 713978CinqEtoileF
Iralia Padsin, Membre des Cinq Etoiles

    - Pour vous ce sera Madame Padsin.


L’étoile prit alors un ton ferme, parlant ainsi à celui qui manquait d’être docile. Il semblait avoir gardé quelques brides de son insolence avant qu’il se fasse hypnotiser et qu’il prenne cette nouvelle identité. Cependant elle eut un petit rictus devant les paroles du nouvel homme qu’était le Roi Fou. Il serait parfait pour les prochaines opérations où elle avait prévu de l’immiscer, c’était un pion parfait avec une malédiction surpuissante.

    - Votre prime est pour l’instant de 375.000.000 B de berrys, j’ai l’intention d’utiliser mes atouts que mon poste me procure pour la faire disparaître temporairement le temps que vous arriviez à vous infiltrer à l’endroit de votre première mission si vous l’acceptez. Voyez-cela comme votre point d’entrée dans le monde hors-la-loi.


Marquant un temps d’arrêt en regardant le directeur d’Impel Down qui hochait la tête, l’étoile était bien conscient de l’enjeu qui allait se jouer d’ici quelques jours quand la date sera bien évidemment fixé. Elle aurait à approuver ce projet comme les autres étoiles et en profiterait pour établir la venue de son nouveau-né dans cette opération d’envergure qui allait bientôt avoir lieu.

    - Ce qui me motive ? Le bien du gouvernement mondial évidemment. Votre première mission si vous l’acceptez sera de participer au raid d’extermination de la Triade des Rires du Tao que la directrice du Cipher Pol 6 Lidy Olsen organise en ce moment-même. Votre mission sera d’une façon ou d’une autre de quitter les lieux en tant que sauveur de certains membres de cette même Triade pour en faire vos soldats ou plutôt vos alliés. Votre prime sera bien évidemment dégelé à ce moment-là et voir augmenterait en cas de réussite, vous serez ainsi libre de créer un réseau criminel afin de vous intégrer dans le monde. A partir de là vous aurez carte blanche pour éliminer vos rivaux et pour les supprimer. Êtes-vous conscients des risques et tout ce qui entoure cette mission ?


L’étoile attendrait alors la réponse d’Antarès avant de faire signe à Satan de préparer tout ce qu’il y a à préparer pour la sortie d’Antarès d’Impel Down en toute discrétion. Il attendrait donc les ordres pour participer directement à l’assaut de la Triade, les pions de celle à qui on osait pas donné de surnom étaient en place prêt à être déplacés. Elle avait aussi encore un moyen de pression sur le criminel avec le poison qui lui était administré, il deviendrait malade et serait obligé de garder contact avec l’étoile pour être fourni régulièrement en antidote à cette maladie. Une façon de garder le Roi Fou sous son contrôle même si celui-ci pourrait certainement si un jour il reprenait ses esprits trouver un antidote grâce à sa malédiction...



_________________
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] 423461EssaiSignaMarine3
Revenir en haut Aller en bas
Antarès

Antarès
Messages : 825
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue39/75[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Left_bar_bleue78/350[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty_bar_bleue  (78/350)
Berrys: 2.807.450.000 B

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitimeLun 14 Juin - 21:42



Vantablack



-Pas de soucis, Madame.

Le fugitif n'irait ainsi pas plus loin dans les questions qu'il avait prévues de poser. La seconde étant de s'il pouvait la tutoyer. C'était dommage, d'en arriver là, sur une relation si cordiale, mais après tout c'était compréhensible. Cette vielle, du haut de ses soixante ans qu'il estimait, devait sûrement avoir un bel ego. Et la politesse, chez les vioc' et les hauts placés, c'était une chose sacrée après tout. Un moyen d'affirmer sa supériorité sinon au moins son égalité.

Antarès voyait bien là son lien avec cette femme. Elle serait son maître et lui sa poupée, en quelque sorte.

-Dites-moi, qu'est-ce qui vous dit que je ne vais pas juste partir et ferais tout pour vous éviter ? Vivre à ma guise, en somme.

Les mots de la Padsin seraient toujours aussi ferme, elle découpait chaque syllable d'une langue perfide et pourtant posément. Elle dégageait une assurance sans pareille, peut-être était-ce la présence de l'autre type à la peau porcelaine qui la rassurait. C'était que ce type avait l'air d'être puissant, lui aussi.

Ainsi, Iralia donna une réponse peu convaincante à son nouvel agent : tôt ou tard, il serait revenu vers elle de son gré. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Qu'importait. Le criminel comptait bien la servir, pour l'instant, surtout qu'elle lui proposait une mission pour venir à bout de La Triade. Cette organisation qu'il haïssait tant.

Puis vint la mention de sa prime. Bientôt, elle aurait été plus importante que celle du Roi Fou qu'il avait tué. Intéressant, en somme : le vairon ne pouvait pas juger de ce choix, après tout, est-ce que cela correspondait réellement à sa puissance ? Sûrement, puisqu'il était au moins supérieur au défunt borgne. Et, désormais, qu'elle était sa puissance ? Maintenant qu'il avait hérité de l'une des plus puissantes malédictions. Celle qui avait hissé un pauvre fou au-delà de beaucoup de ses confrères.

Qu'importait ses nouvelles compétences et ses détails, sa prime, il s'en fichait pour l'heure. Non, l'ex-directrice d'Impel Down était passée sur quelque-chose de plus intéressant, répondant à la dernière question qu'avait l'ex-assassin.

Le même rictus que tout à l'heure referait son apparition sur le visage d'Antarès. Le discours de la Padsin était rodé et elle avait compris les points clés qui lui permettraient de contrôler l'intérêt du fugitif. La vieille saississait son mode de fonctionnement : détruire et construire son empire à partir des cendres de ses cibles.

-Si des gouvernementaux sont sur place, m'attaqueront-ils ? Comment devrais-je agir envers eux ? Quoique... j'ai déjà ma réponse, j'imagine.

Il n'était pas idiot non plus. Concernant les risques, Antarès n'était pas un débutant : il composerait avec, comme il l'avait toujours fait. Mourir ? C'était le cadet de ses soucis, échouer serait bien pire en l'occurence.

Pour les détails, Iralia aurait bien assez tôt communiqué sa ligne à Antarès, pour que celui puisse la contacter et lui faire ses rapports. Elle-même aurait ainsi pu lui donner un appel au besoin.

Toujours aussi certain de lui, Antarès se leverait donc pour faire face aux deux protagonistes l'ayant accueilli à son réveil nouveau. Fallait se tirer de là, désormais, et les choses sérieuses auraient pu commencer... ou plutôt reprendre. Lidy Olsen, La Triade, le gouvernement, il aurait mis les pieds dans le plat sans soucis. Peut-être bientôt aurait-il un surnom. Le Roi Fou, c'était assez dégueulasse pour ce type qu'il avait tué. Qui sait, peut-être qu'il hériterait d'un sobriquet plus intéressant.


-Bon, je pense que c'est mon heure. C'était un plaisir.

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Pwgh
Antarès


"Réponses" d'Iralia vue avec l'animateur HRP.

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Vantablack [Pv. Fudo]   [Présent] Vantablack [Pv. Fudo] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Vantablack [Pv. Fudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Calm Belt :: Impel Down-