Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[conquète] La grande zizanie !
Aller à la page : Précédent  1, 2
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 550
Race : Cornu
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
35/75[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
150/220[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/220)
Berrys: 258.598.343 B
Jeu 14 Mai - 12:35
Feat


Paradise et MJ
La Grande Zizanie

La jeune femme n’avait toujours pas répondu au cornu et il ne devait pas attendre, elle était dans un état assez critique et devait rapidement être soigné. Alors c’était en pensant que la jeune femme venait d’un équipage qu’il se dirigeait vers le port sans vraiment faire attention à ce qu’il y avait autour de lui. C’était peut-être à cause de ça qu’il n’avait pas pu esquiver l’attaque qu’il allait subir et ainsi se retrouver au sol une main sur la mâchoire, plus de jeune femme dans les mains et un homme sur lui.

Il se rassurait en pensant que ces personnes étaient donc l’équipage de Mitsuki et qu’elle allait enfin être soignée et remise sur pied pour le plus grand bonheur ou malheur de plusieurs personnes. L’homme à la chevelure orange semblait fort et déterminer au vu du regard qu’il lançait à notre héros. Il lui tenait tellement fort la mâchoire qu’Akira pensait qu’elle allait se briser et aussi il ne pouvait pas répondre à sa première question, il baragouinait des mots, mais cela était incompréhensible pour n’importe qui. Alors que les deux hommes étaient encore au sol, il donnait sa sœur à un de ses compagnons pour l’emmener auprès de leur docteur qui semblait avoir bien bu. Le cornu ne pouvait laisser passer ça, c’était de sa faute, il ne voulait pas qu‘un docteur ivre la soigne, celui de paradise était en parfait état et pourrait la soigner et même lui redonner quelques forces grâce à son élixir magique. Akira n’avait pas peur même en sentant quelque chose crépité au niveau de sa bouche, il avait toujours la possibilité d’user de son pouvoir, mais ce n’était pas une chose nécessaire et ce serait sûrement du gâchis. Ainsi après avoir posé une question l’homme le remettait debout en le tenant par le col. Le chasseur pouvait voir qu’il était plus grand que le roux, il devait faire environ 1m90 alors que notre homme était bien plus grand.

« Alors nous marchions et on s’est fait attaquer près d’un bar, j’ai combattu et les hommes et je les ai neutralisés, mais un de leur homme à réussi à blesser la jeune Mitsuki. »

Alors qu’il venait de répondre, le cornu s’était souvenu d’une chose, leur médecin était bourré de la veille et ce n’était pas la meilleure des choses.

« Si je peux me permettre, votre médecin n’est sûrement pas en état de la soigner, sur mon navire je possède un médecin frais et disponible pour la soigner, si vous êtes d’accord je vous y conduis et nous pouvons soigner Mitsuki et ensuite la venger. Je me sens coupable de ne pas avoir pu la sauver de la balle qui l’a blessé. »

Akira regardait cet homme droit dans les yeux pour lui faire comprendre qu’il ne mentait pas, il espérait qu’il allait comprendre et qu’il allait laisser la soignée. En parlant du Doc, il sortait sur le pont du navire de Paradise accompagnée de Taurus et d’Arthus, ils étaient près à défendre le navire ou bien à soigné les membres de l’organisation !

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Spoiler:
 
Suzuran Akira
Revenir en haut Aller en bas
Itazura D. Mischief
Itazura D. Mischief
Messages : 96
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
16/220[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (16/220)
Berrys: 22.100.000 B
Dim 24 Mai - 22:25

Il regardait le plafond de l’endroit où ils se trouvaient. Les villes souterraines étaient emmerdantes pour ça. Marcher dans un endroit comme ça n’avait rien d’intéressant, et pour l’instant il ne s’était rien produit d’emballant. Il bailla avec un air absent, tandis que ses pas le conduisaient vers l’endroit où se trouvait Pernica depuis déjà quelques minutes, et qu’il vit sortir bientôt une figure que reconnut immédiatement le faux membre des Infernos qui l’accompagnait : le parrain. Il haussa un sourcil, étonné de le voir ici. Ils n’avaient certes pas toute la situation. Ils ne savaient pas ce qui s’était déroulé à l’intérieur de ce bar, et n’avaient pas vu la séparation des deux hommes de la mafia locale, mais ils étaient arrivés à temps.

- Je vais dire bonjour, fit Itazura avec un air amusé.

C’était l’heure de lancer les paris. Il n’avait aucun intérêt à affronter les différents dirigeants de cette mascarade, mais il était persuadé que celui qui l’intéressait se trouvait dans le lot. Il fallait la jouer fine ? Cela ne lui avait rien rapporté pour le moment. Se mettant face au groupe dont il ne connaissait pas les membres, et dont il n’avait identifié que le Parrain des Infernos, Itazura D. Mischief lança avec un air amusé :

- Yo ! Danate des Infernos, c’est ça ? J’aimerais vous proposer quelque chose.
- Quoi ? Fit Kabi en s’approchant, suivi de près par Fric Adèle.

Le groupe de trois hommes était en sous-nombre. Fric était sûr à présent qu’il était démasqué, mais il se demandait ce que ce nouveau gamin avait en tête. Il était prêt à en découdre pour faire passer le temps, cependant cela risquait encore de dégénérer. Ils étaient encore relativement proches du bar, tenterait-il quelque chose de totalement absurde ou avait-il l’intention de parlementer ?

- Je ne vais pas y aller par quatre chemins, si ça ne dépendait que de moi, j’aimerais tenter de vous faire la peau. Apparemment je dois tenter de parlementer d’abord, alors faisons les choses dans les règles de l’art : bientôt, cette ville s’effondrera sur elle-même. Deux issues sont possibles : des cartels subiront d’importants dommages mais arriveront à repousser une attaque d’envergure de la part de mon boss, ou ils s’effondreront sur eux-mêmes et les survivants devront choisir entre se soumettre ou mourir. Je ne suis pas un expert en négociation, mais tout cela me semble affreusement amusant.

Il sourit avec un air carnassier. S’ils l’avaient laissé poursuivre jusqu’ici, ils sauraient qu’il n’était pas le chef, mais qu’il parlait avec une once d’envie de se battre. Il se retenait de sauter à la gorge du premier venu : pour l’instant, il ne s’était pas encore amusé. Le jeu n’avait pas encore commencé, et il risquait d’être déçu.

- Je t’ai exposé la situation, Parrain des Infernos : nous ne sommes pas obligés de nous affronter ici. Vous pouvez fuir, vous pouvez tenter de vous tenir éloigné de l’affrontement et profiter de l’affaiblissement des uns et des autres pour agir. Au final, vous pouvez chercher la même suprématie que ceux qui trament leurs petites affaires dans l’ombre. Vous pouvez aussi rejoindre un étendard prometteur, le nôtre, si cela vous chante. Si vous restez tranquillement dans votre coin et que vous attendez que les autres cartels tombent, nous vous enverrons une invitation. Si vous nous gênez, nous vous écraserons avec le reste.

Il fit un clin d’œil amusé. Il leur donnait un conseil, mais attendait en réalité juste que ça dérape. Son sang bouillonnait. Il voulait se battre. Il voulait leur arracher la carotide. Tous ces pourris ne l’intéressaient pas : ils intéressaient Raki, pas lui.
...
Itazura D. Mischief
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Hors La Loi)
PNJ (Hors La Loi)
Messages : 266

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 20 Sep - 15:17


[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 510
Minerva, Parraine des Arrêtes Drown

L’idée de Minerva avait été plutôt avantageuse pour la criminelle, elle avait pu endormi aisément le Régicide, sans que ce dernier ne se doute de quoi que ce soit. Ainsi, la cheffe de cartel pouvait mettre en place sa stratégie tout en donnant une leçon d’humilité à l’homme-chat. Néanmoins, cette situation offrait à la jeune femme un peu trop d’aisance et son naturel orgueilleux reprenait le dessus sur elle. Elle devenait trop confiante et c’était en ce point que résiderait toute son erreur.

En effet, elle n’hésita pas un seul instant à descendre à la rencontre de l’homme-chat pour l’interroger davantage. Elle fut accompagnée de deux de ses hommes pour cela.
C’était négliger le fait que le Goshuushou possédait plus d’un atout dans sa manche ! C’est ainsi qu’elle fut particulièrement surprise quand la pièce fut plongée dans l’obscurité, le criminel prenant le dessus en un temps record sur cette femme qui ne l’avait que trop dérangé depuis le début.
La différence de niveau entre eux était significative et la raison était simple : Raki appartenait à cette catégorie de criminels qui pouvaient aussi bien prétendre à un poste de Corsaire qu’à une place parmi les Supernovas de Grand Line. Là où Minerva n’était en fait qu’une petite rookie en comparaison.

Cette leçon d’humilité que lui donnait le leader de Paradise allait profondément marquer la jeune femme.

Si Raki décidait de sortir du bâtiment avec la demoiselle en guise d’otage, les hommes de celle-ci n’oseraient pas attaquer, mais sonneraient l’alerte dans toute l’île ! Chaque membre du cartel suivrait alors le Régicide, prêt à l’abattre !

~

[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 A10[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Zzzzzz11
Mitsuki Coryon " La casseuse de noix " , Kaito Coryon " Le briseur d'os "
Primé à 14.500.000 berrys et 54.850.000

Du côté d’Akira la chose était, un poil, différente. Il avait surtout réussi à parlementer face aux Coryon, redirigeant toute la haine du Kaito vers le bar tout en se présentant comme un allié idéal. Lâchant alors le maudit, Kaito n’hésita point à prendre la parole.

    - Tiens mon Den Den Mushi, appelle ton médecin avec, vous devez bien avoir ça sur votre bateau. Qu’il nous rejoigne au bar !
Déclara-t-il en tendant l’escargophone avant de prendre sa sœur dans ses bras, la soulevant avec prudence.

C’est ainsi qu’Akira pourrait suivre un Kaito dont le corps semblait libéré de fines particules électriques. Serait-ce un style pur ? En tout cas, prendre le parti de cet équipage pirate pourrait grandement aider Paradise et Akira l’avait sans doute compris !

Toujours est-il que la scène qui les attendait, aux abords du bar, serait intéressante.

[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 210[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 310
Achille , Parrain d'Ouroboros / Danate, Parrain des Infernos.

En effet ! La provocation d’Itazura avait chauffé l’esprit des deux hommes !

Achille était assurément le plus combatif des chefs des trois cartels, brillant par un style de combat très méconnu. En effet la force dans ses doigts étant telle qu’il pourrait escalader même une surface lisse, ou encore arracher purement et simplement un morceau d’un mur à main nue. Autant ses mains s’apparentaient à de puissantes pinces, pouvant pourquoi pas arracher le membre d’un ennemi plus faible que lui !

Pour ce qui était de Danate, il était sans contexte le moins fort des trois, mais le plus ingénieux ! Ses bras étant deux membres mécaniques fabriqués par ses soins. Ils lui permettaient surtout d’avoir un certain arsenal d’armes à feu !

Itazura avait souhaité la voie du combat la trouvait aujourd’hui.

Au même moment Akira, Kaito et Mitsuki feraient alors leur apparition.

L’amorce d’un tel combat appâterait rapidement les autres membres des trois Cartels, l’arrivée d’un Raki rendant le tout encore plus chaotique ! Puisqu’il ne faudrait que peu de temps pour qu’une trentaine d’individus ne viennent se joindre à eux sur cette place « publique » qu’était le lieu de leur affrontement à venir !

C’était là le lancement de la zizanie. Toute l’action avait été lente jusque-là, mais une mauvaise combinaison avait entrainé une succession d’évènements imprévue !

C’est parce fait qu’allait naître la Grande Zizanie une situation qui marquerait, à coup sûr, un grand changement pour Maisetsu Island.

Les civils de l’île se tenant alors à leurs fenêtres et autres moyens de vue pour observer l’action à une distance plus que raisonnable.


Résumé:
 
Pnj:
 
[/spoiler]

_________________
[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 246270EssaiSignaHLL2
PNJ (Hors La Loi)
Revenir en haut Aller en bas
Itazura D. Mischief
Itazura D. Mischief
Messages : 96
Race : Humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
31/75[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
16/220[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (16/220)
Berrys: 22.100.000 B
Dim 20 Sep - 21:59

Ah, ce sentiment de plénitude. Le regard d’Itazura avait changé du tout au tout quand la mêlée avait commencé. Brusquement, quelque chose avait déraillé en lui. Le jeu était devenu plus intense que jamais, et il s’était perdu. Il s’était élancé sur Danate, celui qui lui avait fait perdre son temps jusqu’ici. Lorsque ce dernier avait mis son bras en avant, les instincts animaux du zoan avaient parié qu’il ne s’agissait pas d’un appel à l’aide. Il s’était décalé sur la gauche, et la balle avait traversé un mur un peu plus loin. Sans s’inquiéter des dommages collatéraux, le garçon avait accéléré brusquement le pas tandis que Danate se déportait vers l’arrière. Son corps s’était modifié en arrivant à hauteur de celui qui avait tenté de reculer.

Ses iris étaient devenus bestiaux, son apparence poilue, ses épaules carrées, sa silhouette quadrupède… Brusquement, il arborait l’aspect d’un lion des cavernes. Ses dents s’étaient plantées dans l’épaule de son adversaire qui n’hurla pas de douleur, mais approcha son autre canon de la cage thoracique du maudit. Ce dernier lâcha sa proie et reçut une égratignure en esquivant.

Soudain, une pluie de balles roula jusqu’à Chief. Celui-ci se déplaça vivement sur le côté tout en reprenant forme humaine pour être plus à même d’esquiver les projectiles. L’un d’entre eux vint se ficher dans son bras gauche, et lui arracha une grimace de douleur. C’était le jeu, même si ce n’était pas agréable : au moins, celle-ci était sortie.

- Un Zoan, manquait plus que ça, fit Danate en observant le reste de la scène.

Cette fois-ci, il prit sa forme hybride et trancha l’air avec ses griffes. La lame arriva à hauteur de l’adversaire qui dut esquiver sur le côté, créant une ouverture calculée. Il sourit en pensant que son ennemi allait s’y engouffrer, mais Itazura possédait aussi un intellect déviant en combat. Il avait envoyé un pan de mur sur sa route, masquant sa progression. L’informateur pesta  et dut se déporter sur la droite. Il allait cette fois-ci pouvoir prendre l’ennemi qui se trouvait derrière le mur… Non, il s’était fait avoir. Chief n’était pas derrière l’objet volant : il avait bien masqué sa course mais parce que celle-ci s’était faite sur les toits. En attirant le regard de Danate sur cet élément de décor…

« Merde », pensa le leader des Infernos. Il ne put arrêter le garçon qui lui sauta dessus et le mit à terre, lui bloquant ses deux bras avec les siens, puissants, et s’approchant à quelques centimètres de son visage avec un souffle chaud et un morceau de bave… Qui lui tomba sur la joue.

Il frissonna devant la bête. Cette fois-ci, non pas grâce à sa puissance mais par son intellect, Chief avait vaincu. Il avait gagné le jeu sans endommager son adversaire. Ce dernier fronça les sourcils, déglutissant. Les autres combats étaient parfois tout aussi intenses, et ils menaçaient de réduire les habitations en poussières s’ils s’éternisaient. Le cœur de l’informateur battait à tout rompre, tandis que le jeune homme reprenait forme humaine, son fessier posé contre son bassin pour continuer à l’immobiliser, et ses bras plus faibles mais toujours puissants pour arrêter ses mouvements.

- J’ai gagné, dit-il. Ne sous-estime pas Paradise !

Il n’avait qu’une envie, c’était de sauter de joie, mais il devait attendre que la soumission de son adversaire soit totale. Une fois qu’il aurait accepté de se rendre, il le lâcherait et, tout en continuant à lui prêter une attention particulière, il l’amènerait à leur leader pour que celui-ci lui explique un peu la vie. Quand ils auraient terminé, il pourrait reprendre le chemin du navire et boire une bonne bière ! Ah, qu’est-ce qu’il était de bonne humeur à présent.
...
Itazura D. Mischief
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 657
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
38/75[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
97/350[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (97/350)
Berrys: 1.958.048.000 B
Lun 21 Sep - 22:49



La grande zizanie !



[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Ff8-la10


S'il y avait bien un homme qui avait brillé par son absence depuis le début de ces péripétie c'était bien le père de Raki. Remontons donc au moment ou nous avions laissés notre cher Gunther. Lorsque le Régicide était sortie de la piaule de son père infiltré dans le cartel de Minerva le quadragénaire était resté quelques instant sur place, braquant son haki de l'observation sur son fils il avait ensuite pris le partie d'enfiler les couloirs du QG de Minerva, suivant les instructions de son fils il était ensuite sortie du bâtiment pour remonter dans l'amas entrelacé de ruelle qui entouré la plaque tournante du cartel de Minerva.

Il était a la recherche de deux hommes et avait temporairement déployer son haki de l'observation sur autre chose que son fils, Raki lui avait indiquer que deux homme de Kabi le suivait en direction de la zone d'influence de Minerva, avec eux ils emportaient deux tonneaux, l'un contenant de l'alcool qui au besoin pourrait se transformer en cocktail Molotov géant, l'autre contenant les précieux instruments du père et du fils. Il fallut un certain temps a l'ex traficant pour trouver les deux hommes a grand renfort de son haki de l'observation. Et alors qu'il récupérait son instrument ainsi que celui de son fils il s'alluma un cigare, il y avait de l'agitation, non loin de l'endroit où il se trouvais, beaucoup d'agitation et en se concentrant un peu plus l'homme se rendrait compte qu'il y avait dans cette amas de voix quelque voix qui ne lui était pas inconnu, et il constaterais également que la voix de son fils était en approche suivit de prés par une trentaine d'autre, toute montrant des signes de stress et de tension. Qu'est ce que ce gosse avait bien pu encore faire ? Le père indiquerait aux deux homme de Kabi de le suivre avec le tonneaux Molotov. Ils ne prendrait pas la direction de l'agitation mais ferais en sorte de se positionnais derrière la troupe qui suivait Raki, ils observerais un certain temps avant d'agir.




------------


Le chaos, certain l'appel la discorde, la dissension, le bordel, cette chose brute, que rien ne pouvais canaliser et qui s'opposer par définition a l'ordre établit et rangé. Cette chose versatile et magnifique dans sa totale liberté d'action prenait de plus en plus son envol sur cette île où par définition il était censé régner en maître absolu. Une île ou les hors la loi avait élu domicile et où trois homme et femme imposer leur autorité, n'était-ce pas un paradoxe absolue ? Eux qui avait décidés de vivre en marge du gouvernement mondial pour vivre selon leur règles avait décidé d'imposer leur propre vision a toute une île et sa population. La ou il y a le chaos, l'ordre cherchera toujours a reprendre le dessus et inversement, et c'est exactement ce qui était entrain de se passer.

Ma manœuvre fonctionna, me laissant une opportunité d'évasion inestimé, l’orgueil et le trop plein de confiance en soi dont faisait preuve Minerva avait finit par la pousser a la faute et certainement la faute qui lui coûterais en ce jour la domination de son cartel. Une fois ses deux hommes dans les bras de morphée je m'emparerais d'elle sans qu'elle ne puisse réagir, emprisonnant ses bras a l'aide de ma queue et lui broyant suffisamment la gorge pour qu'un mince filé d'air puisse abreuver ses poumons, mais néanmoins pas suffisant pour qu'elle ne puisse poussé un cri. Je lui dirait d'un ton taquin et légèrement sadique :


« Ma proposition a évolué, mais nous en discuteront a un autre moment, pour l'instant sache que je te garde en vie car tu m'es utile, cesse de l'être et je te brise comme un fétu de paille, la moindre incartade et je t'arrache la gorge j'ai été clair ? »

La jeune femme pourrait voir dans mon regard que je ne plaisantais pas le moins du monde. Je me servirait alors d'elle pour m'évader, me servant d'elle comme d'un otage la plaçant entre moi et les hommes de son cartel qui avait l'audace de s'opposer a moi. Quel bande d'inconscient, on enferme pas le chaos comme on ne m'enfermait pas sans que je ne l'ai décidé ! Je sortirais du QG de la seul patronne de l'île suivait par une petite troupe d'une trentaine d'homme. Bien ça n'ajouterais que du piment a la situation qui glissé délicatement de plus en plus vers l'indomptable. Tout cela allait être définitivement amusant il n'y avait pas a dire. Je pouvais entendre les injures de ces pauvre bougre, je pouvais sentir leur tension grimper en flèche ainsi que mes oreilles féline m'apportait le doux son tambourinant de leur cœur qui s'emballer au fur et a mesure. Et finalement notre chemin nous mena a cette place publique. Je pouvais voir Itazura, sur le point d'en découdre avec ce qui me semblait être Danate, Akira qui déboucher avec d'autre homme que je ne connaissais pas, et surtout ma sœur qui a ma vu descendait des toits bondissant dans ma direction. Mon sourire s'élargit un peu plus, une mêlé général voilà ce qu'il me fallait pour me défouler.

Une main immatérielle se posa sur mon épaule, manifestation de la frustration que j'avais gardé au plus profond de mon être suite cette courte période d'enfermement. Je bouillonnais, je voulais les rétamer les envoyer rejoindre leur créateur et cette main qui se posa sur mon épaule, secourable, amicale, faisait grandir en moi les pire pulsions qui me constituer. Je pouvais sentir l'énergie qui la composer se déverser en moi comme un feu chaotique, pulsant dans mes veines, dans chaque fibre de mes muscle, crépitant dans chaque nerf tambourinant dans mon cerveau et embrasant mon regard d'une détermination sans faille. En cette instant précis je me sentait invincible.


J'enverrais un coup du tranchant de la main dans la nuque de la Vipère, suffisamment puissant pour la mettre hors d'état de nuire pour plusieurs heures mais pas assez pour la tuer. Elle s’écroulerait sur le sol et mon sourire se déploierais un peu plus lorsque mon regard se perdrais au loin, un sourire carnassier mue par l'instinct de prédation de mon Zoan. Je dirait alors tandis que je porterais une cigarette a mes lèvres pour l'allumer. Je dirait aux hommes de Minerva alors d'un ton amuser :

« Si j'étais vous je me méfierais de ce qui peut me frapper dans le dos ! »


Ce fut alors magistrale, surpris pour certain d'autre ne tenant strictement pas compte de mon avertissement, le danger était pourtant bien la, c'était un Gunther au anges qui avant profiter de l'inattention générale pour utiliser le tonneaux remplit d'alcool, un chiffon enflammé bouchonné ce qui avait était autrefois un simple de liège, le tonneaux dévaler la ruelle qui se trouvais derrière les hommes qui m'avait suivit et il explosa quelque mètres avant d'atteindre les hommes, déployant une gigantesque détonation qui arracha le pan d'un bâtiment et dégageant des gerbe d'alcool enflammer qui s'empressèrent de se déverser sur tout ce qu'elles pourrait dévorer. Hors la loi, bâtiment, le feue t le chaos ne faisait aucune distinction il était d'une implacable impartialité. Si le Gunther c'était arrêter la, il avait profiter de la distraction et de l'impact de la détonation pour m'envoyer ma guitare. Il ne me resterais plus qu'a soumettre ce petit monde. Attrapant ma guitare au vol je ne déploierais pas l’ampli incorporé, je m'avancerais au cœur des homme de Minerva encore sauf toujours sonné par l'explosion et commencerais a gratter doucement sur ma guitare suffisamment pour que les homme de Minerva m'entendent mais pas assez pour que le rayon d'action ne se repende a toute la mêlé. Je dirais alors d'un ton amusé et exalter :

«  Savourez cette peur que je vous offre vous l'avez bien mériter, Paranoid Requiem »


La peur se rependit en eux comme un poison insidieux, froid et paralysant. Les cris ne tardèrent pas a monter, glaçant d’effroi la population qui pourrait admirer le spectacle tout en n'étant pas forcément toucher, il pourraient voir les hommes de Minerva vivre leur peur la plus tenace, la plus implacable, il pourraient les admirer réduit a l'état de simple loque soumis a l'émotion la plus primaire qui soit. Ils ne tarderaient pas a les voir se pisser et se chier dessus pour finir par être totalement paralyser pour certain et tomber totalement dans l'inconscience pour d'autre. Je ne m’arrêterais que lorsque tout ces pauvre bougre serrait complètement hors d'état de nuire, et les laissant mariner dans leurs propre déjection je m'approcherais d'une Minerva toujours inconsciente je l'attraperais par le col et la traînant au sol comme le déchet qu'elle était je m'approcherais d'Itazura, lui souriant largement alors qu'il avait amplement remplis son job. Je lui dirait alors en jetant la vipère au sol sans ménagement, et en tirant sur ma cancéreuse :


« Bon boulot Ita', attendons que ces trois tocard soit réuni pour leur faire comprendre dans quel situation il se trouve. Ça ne devrait plus être long »


--------


Quelques instant c'étaient écoulés, les trois parrain de l'île se trouvais face a nous en situation de faiblesse, choses qu'ils n'avaient pas connu depuis longtemps. Minerva reprenait peu a peu conscience, sa mine se décomposant peu a peu lorsqu'elle put prendre conscience de la situation. La vision de ses hommes non loin n'ajouta qu'un peu de paleur a son visage. Danate soumis par Ita' lui ne broncher pas les yeux voyageant d'un visage a un autre montrant son stresse grandissant, quand a Achille la tension de sa machoire et de ses muscles démontrer un grande frustration, lui qui se targuer d'être le plus fort des trois physiquement parlant se retrouvait réduit a la position qu'occuper ses adversaire en temps normal. Quand a moi je jubilais, le chaos allait enfin pouvoir reprendre ses droits, ne quittant pas ma forme hybride je commencerais a tournais autour du petit groupe de trois comme un prédateur l'aurais fait avant de se jeter sur ses proies pour les dévorer. Je prendrait alors la parole d'un ton a la fois amuser et qui aurait pu glacer le sang de toute personne a leur place:

"Messieurs, dames c'est pour moi un plaisir de vous rencontrer tous les trois réunis. N'est-ce pas une bien belle réunion de famille que nous avons la ? Mais je dois vous avouez que nous ne sommes pas la pour parler famille. J'ai déjà fait une proposition a notre cher Minerva, proposition que cette pauvre Vipère a refuser...."


Je laisserais ma queue éffleurer doucement le dos de la seule femme du trio ajoutant un peu plus de tension a la situation. Je poursuivrait alors toujours en tournant autour d'eux et m'allumant une cancéreuse au passage:

"Ma proposition était simple, vous laissé la gouvernance de l'île et ne prélevé aucune taxe sur vos revenu si vous vous soumettiez sans faire d'histoire, nous avons tous la preuve que ce n'a pas était le cas. Dans ces conditions les terme de la propositions que je vous fait a tout les trois a évoluer. Vous ne serez plus amenez a diriger cette île m'appartient désormais, au même titre que vos vie, A partir de maintenant vous ne formerait qu'un seul cartel dépendant directement de Paradise, vous travaillez pour moi et non plus pour vous, Minerva, tu fera en sorte d'utiliser les reste de ton cartel pour étendre le trafic d'arme de Maisetsu a toute cette voie de Gran line, Danate tes informateur on intérêt a bosser également et a être fiable je veux être au courant d'un maximum de chose sur gran line, quand a toi Achille tu sera charger de recruter des personnes pouvant gonfler nos rang et défendre convenablement cette île. Vous allez certainement me poser la question, mais s'il vous vient l'idée de refuser, a l'instar de vous je n'ai aucunement peur de me salir les mains, je me chargerais moi même de vous égorger pour nourrir le sol de cette île de votre sang. Accepté ma proposition et vous y aurait tout a gagné en revanche...."


Je me placerait alors devant eux sortant trois cheveux recueillit avant le début de la discussion, je les donnerais a Akira avant de poursuivre:

" C'est cheveux symbolise votre soumission, voyez vous grâce a eux et mon cher ami ici présent nous avons la possibilité de vous tuer a n'importe qu'elle endroit de ce monde, faite un pas de travers, vendez des informations a des concurrents, ou essayer de reprendre cette île pour en faire la déchèterie qu'elle était avant mon arrivé, et je vous garantis que vous connaitrait la mort la plus douloureuse qui soit. Sur ceux j'attend une réponse immédiate de votre part."

Sortant mes griffes pour ajouter un peu plus de pression, je les laisserais parler, Minerva se résignant complétement acquiesça sans broncher, Danate blanc comme un linge donna également son avale et tandis que Achille chercher a négocier je fit jouer mes griffes sous son menton, ce qui le poussa a me prendre un peu plus au sérieux et a enfin donner son accord. Maisetsu était a présent au mains de Paradise, et le chaos allait pouvoir enfin se rependre comme une trainer de poudre sur la voie numéro deux de Gran Line. Cette île n'était que le commencement.




Code by Wiise sur Never-Utopia





Spoiler:
 

_________________
[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 550
Race : Cornu
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
35/75[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
150/220[conquète] La grande zizanie ! - Page 2 Empty_bar_bleue  (150/220)
Berrys: 258.598.343 B
Sam 26 Sep - 12:43
Feat


Paradise et MJ
La Grande Zizanie


Akira avait proposé l’aide de son docteur pour soigner Mitsuki, ce que kaito avait accepté, mais si le docteur venait les rejoindre. Le cornu n’allait pas dire non, si ça pouvait les aider et aussi les faire devenir ami ou même alliés quand ils en avaient besoin, ce serait tout bénéfique pour les deux équipages. Ainsi notre héros avait prit le den-den-mushi du pirate pour appeler le bateau, cela avait pris un peu plus de temps, car les trois hommes qui étaient restés sur le navire étaient sur le pont. il avait donc fallut un petit temps pour que l’un d’eux repère qu’on les appelait. C’était le doc qui avait répondu et cela était une bonne chose, comme ça, il pouvait venir rapidement. Le trio retournait vers le bar tandis que le docteur se dépêchait de venir !

Ils étaient presque arrivés en même temps, Kaito laissait donc sa sœur au docteur de Paradise. Au niveau du bar ce n’était plus le même endroit qu’il avait quitté. Un champ de bataille, c’était une bonne chose, un petit combat ne ferait pas de mal à tout le monde. Kaito était partit de son côté pour se battre, il ne voulait pas qu’une balle perdue ou autre ait le malheur de venir toucher une seconde fois sa sœur. Et il ne la pensait pas encore saine et sauve tant qu’il ne l’avait pas vu et tant qu’il ne savait pas ce que ce médecin pouvait valoir.



Les combats allaient du petit hors-la-loi au chef. Akira avait reconnu les deux chefs qui étaient dans le bar plus tôt. Un des deux, soit Danate se battait avec Ita. Akira lui allait se charger d’Achille, le parrain des Ouroboros, ce blondinet avait l’air fort et cela plaisait à notre cornu. Il se devait de le battre pour prendre le contrôle de l’île, car il se doutait qu’Ita allait battre son adversaire et que le chaton aurait vaincu Minerva. Si les hommes battaient les trois parrains, l’île serait à eux finalement. Akira s’élançait vers Achille qui avait un sourire aux lèvres. Il prit dans le sol un bloc de béton qu’il avait attrapé avec le bout de ses doigts puis il envoyait ce bloc sur le pirate qui esquivait facilement avant de se rendre compte que l’homme s’était rapidement rapprocher de lui et qu’il avait attrapé son bras.

L’homme arrachait le bras de notre héros. Mais le bras d’Akira était resté sur son épaule, mais une poupée de paille sans bras était sortie de son corps. La personne a qui le cornu avait pris l’ADN allait donc se retrouver sans bras, il ne savait pas qui cela pouvait être et il s’en fichait un peu. Akira avait près de lui un parrain. Il attrapait donc le bras de son adversaire avant de lui asséner plusieurs coups dans le ventre, ensuite un chassé dans le ventre, il savait que ça n’allait pas être suffisant. Mais l’homme volait quelques mètres plus loin !



Ainsi, il allait reprendre des bloc de mur, Akira n’allait pas se laisser faire, il aller se transformer en poupée de paille. Et lancer ses lames d’airs, il en envoyait le plus possible pour contrer les attaques de l’homme à la poigne de fer. La poupée de paille géante sentit un moment de faiblesse dans les attaques de son adversaire. Il envoyait donc une multitude de lames d’air pour se retransformer en humain normal et se rapprocher rapidement du parrain pour lui asséner un véritable coup puissant dans la face. Akira l’envoyait s’écraser contre un mur et le voir perdre connaissance. Il avait gagné son combat et il était content, il le prenait sur son épaule pour le ramener là où était Ita qui avait Danate et sûrement Raki qui viendrait leur annoncer que leur conquête était réussie et qu’ils avaient l’île pour eux.

Tandis que la bataille avait fait rage, le docteur d’Akira avait soigner et stabilisé Mitsuki, elle était donc encore en vie grâce à Paradise, et ainsi peut-être que Kaito et son équipage deviendraient des alliés de Paradise pour certaines batailles ou quand ils auraient besoin de monde !

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Spoiler:
 

Technique:
 
Suzuran Akira
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: