Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% sur TOUT dès 30€ d’achat
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496]
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 112
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
166/220Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (166/220)
Berrys: 94.566.000 B
Mar 20 Aoû - 17:07






Mille Berrys pour trois clous!?



Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] 250?cb=20130727150624&path-prefix=fr
Red, capitaine de l'équipage des Forbans Rouges

On part se planquer sur les Blues. Grand Line est pas assez loin, il continuera de venir nous les briser si on s’arrête là.

Le trajet, la migration presque, avait commencé comme ça, par un ordre de Red. Un petit pillage de rien du tout sur les terre d’un excité de la gâchette avec quelques connexions les avaient amenés à s’en faire un sacré ennemi, le genre chien de guerre qui ne lâche pas sa prise avant que l’un des deux meurt, et vu la différence de puissance des deux côtés, la sabreuse avait pris le choix le plus sûr, la fuite. Bien sûr, elle reviendrait plus tard, mais pour le moment, le confronter était de loin l’idée la plus stupide. Au final, est ce que partir quelques temps pour les Blues n’était pas l’équivalent de jours de congés? Au vu des capacités des Forbans Rouges, ils ne devraient avoir aucun soucis avec la population locale si des conflits venaient à se former.

Ils avaient donc mis le cap sur North Blue, direction arbitrairement décidée par Red qui avait dit avoir joué leur destination aux fléchettes sur une carte du monde, le résultat donnant une petite île dont le nom leur était inconnu, Ironfall. Pas que cela veuille dire grand chose au final, la majorité du groupe étant né et ayant grandi dans le Nouveau Monde. L’embarcation s’était donc retrouvée là, sur North Blue, une mer aussi inconnue pour eux que l’était le Nouveau Monde pour les locaux. Salazar, leur navigateur, appela le reste du groupe pour prévenir que leur île de repos serait bientôt en vue, ce qui amena Red à s’adresser aux restes des hommes, réunis sur le pont.

Bon, comme l’a dit Salazar, on arrivera bientôt sur Ironfall. Vous aurez autorisation de débarquer selon les règles habituelles de planque, donc rotations un jour sur deux pour l’équipage, et je vous rappelle qu’on est là en planque. Celui qui se fera remarquer servira de tête de proue au navire pour les trois jours suivants avant de pouvoir se chercher un nouvel équipage.

Tirant une pièce de sa poche, elle la leva au niveau de son visage et l’équipage se sépara naturellement en deux groupes, habitué à la démarche.La pièce vola en l’air alors qu’un sourire se dessinait sur les commissures des lèvres de la rouge, observant la gamine blonde qui se tenait à côté du vieux Erik. Un instant, la pièce parut cesser de tournoyer, ratant une demie-rotation et le résultat fut rendu dans un claquement de main.

Pile! Le groupe de gauche a quartier libre en premier. Erik, je t’emprunte Nemesis, j’ai envie d’aller faire un tour sur ce trou paumé, autant l’emmener avec moi, on sait tous que même avec ton âge, le premier endroit où tu va aller ce sera le quartier rouge et je suis pas sûre qu'amener une gamine de son âge dans ce genre d’endroit ce soit terrible.

Erik haussa les épaules, rigolant doucement et sans aucune honte. Les yeux de l’enfant à côté en revanche, brillait de joie. La capitaine était devenue son modèle en deux ans, une idole et presque une mère de substitution pour l’ancienne esclave, elle attendait presque les escales avec impatience, se retrouvant presque toujours dans le même groupe que la rousse. Celle-ci descendit justement pour la prendre, et les deux s’engagèrent dans la première rue en sortant du port, l’une demandant simplement à l’autre où elle voulait aller.


© Jawilsia sur Never Utopia

Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 657
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
97/350Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (97/350)
Berrys: 1.958.048.000 B
Mar 20 Aoû - 22:50



Une tarte ! Une !



LA lumière me frappa en plein visage, m’obligeant a fermé les yeux tant l’agressivité de l’astre royal me prenait de court tandis que je sortais de cette foutu mine. Durant des heures je m’étais habitué a l’obscurité tenace et oppressante de la caverne où du haut de mes 12 ans je trimais tout les jours. Pour une fois je ne m’en sortais pas trop mal, pas de coup de fouet a cause d’une cadence trop lente, quelque ruade d’un contremaitre entrain de cuvée sa cuite mais rien de bien dramatique en soit.

Il était temps d’aller se dégoter de quoi manger dans le cloaque puant qu’était Ironfest. Il n’y avait pas de sourire sur le visage des gens, juste le regard vide, le visage crasseux de suie, les corps meurtrie par le manque de nourriture et les mauvais traitement dans les mines et dans les demeures, voila ce qu’était le quotidien des gens d’Ironfall, survivre pour servir et finir par mourir enchainer a cette terre gorger de sang et qui nous supporter tant bien que mal. Une seul loi dominée, la toute puissance des cartels et leur domination sans égale.

C’était donc l’esprit vide, le regard absent, le visage noir et l’estomac grondant que je me dirigeais vers le marché, sachant pertinemment que depuis la mort de mon père je n’avais pas le moindre pécule pour subvenir a mes besoins. J’en était presque réduit a l’état de simple esclave. Il ne me resté qu’une seul option pour survivre, le vol. J’allais au marché chaparder quelque fruit gâté, quand les commerçant tout aussi déprimé regarder ailleurs. Jusqu’au  moment ou je tombais sur un stand plus riche que les autres, avec des fruit mure a souhait, des tarte succulente et luisante de beurre encore fumant y était également présenté, l’eau me monta a la bouche a tel point que je pu m’empêcher de lorgner dessus avant de passer a l’action. Chipant une tarte a la voler tandis que l’on servait une cliente, je m’enfuyais en courant souriant avidement en regardant mon butin et en entendant les cris du bedonnant. Je ris jusqu’au moment je percutais quelque choses ou quelqu’un, explosant littéralement la tarte sur un vêtement rouge sang. Mon visage se décomposa alors, tant pour la tarte que pour les cries et coup de siffler que j’entendais a ma suite. Je devais m’enfuir, et plus vite que ça si je ne voulais pas perdre les mains, ne cherchant pas un seul instant a m’excusez ou quoi que ce soit je tenterais de prendre la poudre d’escampette sur le pavé glacial alors que je n’avait que mes pied nue pour courir.





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 112
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
166/220Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (166/220)
Berrys: 94.566.000 B
Mer 21 Aoû - 16:00






Mille berrys pour trois clous!?



Red avait rapidement froncée les sourcils devant la misère ambiante. Bien sûr, ce n’était pas suffisant pour les faire dégager de l’île, mais l’endroit empestait la corruption, la pauvreté et l’exploitation et il en faudrait sans doute peu pour qu’une révolte éclate, une révolte à laquelle elle ne tenait pas à être mêlée. La petite Nemesis elle, ne paraissait pas voir la même chose, simplement contente d’être à ses côtés et d’explorer un endroit inconnu, mais pourtant suffisamment timide pour rester presque agrippée à sa jambe, comme effrayée à l’idée de perdre la sécurité que représentait la capitaine.

Les passants leur adressaient à peine un regard, visiblement peu intéressés par la présence des deux inconnues et plus préoccupés par l’idée de trouver de quoi manger à la sortie d’un travail exténuant, et sale au vu des marques de suie sur les visages et les vêtements. Un léger gargouillis atteignit ses oreilles et la rouge baissa les yeux sur une blonde légèrement confuse incapable de vraiment se cacher, ce qui arracha un sourire à Red. Relevant la tête, et le nez, elle renifla un instant avant de trouver ce qu’elle cherchait, une odeur de tourte provenant d’une rue proche et servant probablement de rue marchande, ou du moins ce qui s’en approchait dans une ville visiblement pauvre.

Tirant doucement Nemesis, la capitaine se dirigea vers la source des odeurs, décidée à casser la croûte avec sa cuisinière. Les étals étaient aussi miteux que le reste de la ville, présentant des produits de toute évidence tirant sur l’expiration ou pire, mais faire la fine bouche était compliqué dans ce genre d’endroit. Tentant de déterminer quel étal était le moins mauvais, la jeune femme et l’enfant remontèrent lentement la rue, finalement interrompues par un adolescent crasseux s’écrasant contre la capitaine, accompagné d’un sprotch indiquant la destruction de son repas, volé au vue des cris du petit homme qui le poursuivait. Sans même un mot, il tenta de se faire la malle, rattrapé au collet par une Red au regard dur qui le ramena vers elle en le jetant au sol, le fixant de haut avant de l’haranguer.

Tu va te barrer comme ça? Tu t’écrases, tu me dégueulasses, tu pourris ma journée avec la petite et tu t’excuses même pas? Tu veux que je te refasse la tête façon art moderne et que j’utilise ta cage thoracique comme toilettes pour mes hommes ou ça se passe comment? Je te défonce maintenant ou t’as des derniers mots?

Le marchand arrivait à niveau, commençant à son tour à se plaindre, à gueuler, injuriant le gamin, levant la jambe pour le frapper avant de se faire rudement interrompre par une gifle retentissante de la Rouge qui laissa une marque vive sur la joue de l’homme interloqué et par terre.

Et tu fais quoi toi, tu crois que tu peux te défouler comme tu le sens, t’as cru que c’était ta rue et que t’étais le patron du bouge, tu t’es plus senti pisser, c’est ça? J’te conseille de décarrer sévère si tu veux pas devenir monocouille, même si ça changerait rien à ta vie vu ta tronche de gueule cassée.

L’homme, choqué de se faire injurier ainsi alors qu’il était dans son droit ou presque, se releva rouge de colère, gueulant que le gamin était un voleur et qu’il lui devait cinq cent berrys pour la tarte. Une poignée de pièces piochées au hasard dans une poche vinrent percuter son visage, projetées par Red sans aucun respect pour le malheureux qui cherchait seulement à gagner sa croûte. Pendant que celle-ci continuait d’injurier le pauvre homme qui ne demandait plus désormais qu’à retourner à son étal en se demandant si la misérable somme récoltée valait cet abus verbal interminable, la jeune blonde s’était approchée de l’instigateur initial de la scène avant de s’accroupir pour lui parler à niveau.

Ça va aller? Red peut être un peu brutale des fois, mais elle est pas méchante. Je te conseille de vite t’excuser par contre, sinon elle va vraiment l’être, et ce serait dommage.


© Jawilsia sur Never Utopia

Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 657
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
97/350Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (97/350)
Berrys: 1.958.048.000 B
Jeu 22 Aoû - 22:41



Une tarte ! Une !



Je me sentis trainer et propulser en arrière, m’affalant sur le pavé froid et crasseux écopant de quelque écorchure au passage. Sans même comprendre ce qu’il se passer je ne cherchais pas un instant a écouter la diatribe de la femme qui me haranguer purement et simplement. Non j’étais trop terrorisé par le sort qui m’attendait pour faire attention à ça. Sans même chercher je me rouler en boule au sol, protégeant mon visage comme j’avais appris a le faire, attendant la ruade violente et excessive qui ne tarderait pas a arrivé.

Mais elle ne tomba pas, j’entendis le lourdaud pester tout son saoul, mais pas un coup, pas la moindre douleur, pas le moindre flash tourbillonnant qui me secouer me corps a chaque passage a tabac. Non au contraire j’entendais un coup sec, direct et tonitruant. A tel point que je pouvais entendre les conversations marchandes alentour s’éteindre pour écouter ce qu’il se passait. Ce n’est qu’alors que je fis attention a une voix féminine qui tenter de me rassurer vis-à-vis de la réaction de la femme en rouge. J’adressais un sourire timide à la jeune fille qui ne devait pas être bien plus âgé que moi. Mais comment faisait-elle pour se sentir si sereine ? Puis suivant son conseil je me redressais doucement et prenant les maigre reste de la tarte je tirais doucement sur l’habit de la dame pour enfin dire d’une voix ou l’on sentais poindre la peur et le début de l’adolescence :


« ‘scusez moi m’dame, j’avais peur que ce gros tat me dérouille, et qu’il me tranche les mains, v’savez c’est super courant de se faire couper des bouts pour un peu de bouffe…Enfin tenais c’est le seul truc que j’ai de valeur a vous donner pour vous remercier. »

Je lui tendrais alors les reste miteux de tarte, qui faisait gargouillé mon ventre comme jamais, la faim me tenaillant au point que des crampes déchirait mon abdomen.






Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 112
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
166/220Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (166/220)
Berrys: 94.566.000 B
Ven 23 Aoû - 18:00






Mille Berrys pour trois clous!?



Les insultes fusaient toujours envers le marchand un brin trop protecteur de ses biens, ou un brin trop revanchard alors qu’il battait vivement en retraite, mi-effrayé, mi-choqué par cette femme au langage plus ordurier que les plus indécents des hommes. Le flot ne se tarit que lorsque la capitaine aux cheveux ardents sentit quelque chose, ou plutôt quelqu’un, tirer sur ses habits tâchés de fruits rouges broyés, à la fois durant la préparation et dans la phase de pré-consommation. Le gamin brun, la petite Nemesis derrière lui, s’excusant comme il le pouvait, presque terrorisé, craignant vraisemblablement de prendre le coup qu’il avait évité de la part du vendeur par la rouge, présentant les restes d’une tarte en bien mauvais état comme une offrande timide pour acheter la clémence de celle qu’il avait offensé sans le vouloir.

Red le regarda un instant, déboussolée, avant de regarder la pâtisserie, puis Nemesis qui lui souriait puis à nouveau le gamin apeuré avant d’éclater de rire en lui frappant l’épaule du plat de la main.

Pfft, allez, c’est pas si grave va, au moins tu t’es excusé, même si je soupçonne qu’une certaine petite blonde t’as soufflé de le faire. Si tu veux te faire pardonner, t’as qu’à passer la journée avec nous, on vient de débarquer et une personne qui connaît l’endroit peut servir. Et en bonus, t’auras droit à un repas préparé par la petite, ça sera toujours mieux qu’une tarte éclatée.

Vous êtes sûre capitaine?

Depuis quand tu discutes mes ordres toi? Et je t’ai déjà dit de m’appeler Red quand on est pas à bord.

La chamaillerie amicale était courante pendant les escales, où Red était plus que ravie de se délester de son rôle de capitaine pour aller se détendre aux côtés de Nemesis, la gamine recueillie au hasard qui l’admirait et cherchait à rester à ses côtés peu importe la raison. Dans le fond, c’était peut être une bonne chose d’avoir rencontré ce jeune homme, les occasions qu’avait la petite blonde d’interagir avec des gens de son âge, ou du moins approximativement son âge, étaient bien trop rares au goût de la capitaine et en voir une se présenter comme ça la réjouissait, au moins un peu.

A toi de voir du coup gamin, même si j’imagine que si t’en es au point de chourrer des tartes sur un marché, la perspective d’un repas chaud gratuit doit pas te déplaire. J’te laisse une minute pour décider, après j’continue de tailler ma route avec la petite.



© Jawilsia sur Never Utopia



_________________
Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] NrmW1
Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 657
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
38/75Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
97/350Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (97/350)
Berrys: 1.958.048.000 B
Lun 9 Sep - 14:20


474408testcodage.jpg
Une tarte ! Une !



Je ne pus retenir un léger geste de recul protecteur lorsque la capitaine écarlate m’envoya une légère tape sur l’épaule. Non pas par dégout ou autre mais par un réflexe acquis depuis des années à prendre des raclées. Voila ce que j’étais un gosse apeuré, réduit a rapiner pour me remplir l’estomac, mais n’en était-il pas de même pour bon nombre de personne de mon âge ? Je n’avais connu que ça et voir la jeune fille d’a peut prés mon age  discuter calmement avec l’adulte en face de nous me laissé perplexe.

Je ne comprenais pas, j’étais perdu dans un flou artistique tout bonnement monumental. Au point où la première phrase qui me vint en premier lieu sur un ton hésitant :


« Vous n’allais pas me frapper ? »

Puis vint ensuite la proposition de l’écarlate, un repas chaud et gratuit contre un travail de guide. Mon visage s’illumina, j’en avais presque les larmes aux yeux. De toute ma courte vie jamais personne n’avait était aussi charitable avec moi et pris entre incertitude et incompréhension je ne put que hocher de la tête pour acquiescer et donner mon accord au deux comparses. Puis me réassurant du plus vite que j’en serais capable je tendrais une mains écorché et souillé par le labeur des mines, en direction de la dirigeante puis de la jeune fille, adressant au passage mon plus beau sourire a celle-ci, je finirais enfin par dire :

« Avec tout ça j’me suis pas présenté m’dame ! JE m’appel Raki et ce foutu bordel sur lequel vous vous trouvez c’est Ironfall. Y a mieux comme endroit pour des vacances mais bon je peut vous faire visiter… »


Puis me tournant vers la gamine je lui dirais d’un ton ou se mélé curiosité et incompréhension :


« Tu t’appel comment ? Et c’est normal que tu sois habillé avec des beaux vêtements propre et pas habillé avec des vétements troué et qui sentent mauvais ? Je n’ai jamais vu des gens comme vous, on ferait mieux de pas trop trainer ici si vous voulez mon avis, ça risque de pas tarder a tabasser sévère. »







Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Signature
Raki Goshuushou
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 112
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
33/75Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
166/220Mille Berrys pour trois clous!?[Ft Raki][FB 1496] Empty_bar_bleue  (166/220)
Berrys: 94.566.000 B
Dim 27 Juin - 21:26






Mille Berrys pour trois clous!?



Vous n’allez pas me frapper?

La Rouge observa le gosse un instant, peu sûre de comment prendre la remarque. Est ce qu’il s’attendait à se faire frapper, d’où sa posture défensive, ou demandait-il à se faire frapper, d’où ses propos?

Ben, pas vraiment. A moins que tu demandes, mais bon, je vais pas me retenir et je suis pas sûr que tu puisses supporter le coup. Du coup, nan, je vais pas te frapper.

Il finissait enfin, après un moment d’égarement et un air hagard légèrement stupide inscrit sur son visage, par se présenter, et présenter l’île d’un ton audiblement désapprobateur, sous-entendant sans aucune honte qu’il s’agissait sans doute plus d’un débris flottant que d’une vraie île, et dont la population ne valait pas plus que le tas de caillou qui composait le sol qu’ils foulaient, à moins que ce ne soit le cynisme habituel de Red qui lui faisait comprendre de travers. Elle haussa pourtant les épaules, un sourire en coin et le ton railleur.

Eh, heureusement qu’on est pas venus voir les grandes prairies verdoyantes, les montagnes enneigées et les plaines couvertes de fleurs alors. On a juste tirés la destination aux fléchettes sur une carte du monde et bim, on s’est retrouvés ici, honnêtement, mes hommes et moi on se contentera de ce qu’on trouvera. Et pour commencer, direction la nourriture. Neme, tu prends la tête, c’est toi qui sait ce qu’il reste dans le garde-manger, de toute façon Erik est trop vieux pour ça.

Hochant doucement la tête, la petite blonde se tourna vers le jeune homme, dont la parole dépassait presque la pensée, la submergeant sous les questions et lui faisant presque aussitôt reposer le regard sur Red, qui l’esquiva avec un sourire en coin. Elle savait l’enfant mal à l’aise avec les inconnus, et c’est entre autre pour ça qu’elle la laissait se débrouiller face à Raki.

Hum… Je suis… Nemesis. L’aide de cuisine? Enfin, je, j’aide Erik à nourrir les gens du Purpura. Les vêtements, on les a, euh, empruntés à des gens sur le Nouveau Monde avant de partir. La capitaine, enfin, Red, a dit qu’ils n’en avaient plus besoin.

Elle se tût un instant, ne sachant tout simplement pas  comment poursuivre la conversation, plus habituée au silence du vieil édenté qu’à la volubilité de l’enfant en face d’elle. Elle sentait pourtant qu’on attendait quelque chose d’elle, un minimum d’intérêt, ou du moins qu’elle le manifeste par la parole plutôt que par le regard.

Comment ça tabasser? Comme de la grosse pluie? Damien, enfin, notre météorologue, il n’a pas parlé de pluie ou d’orage. Si  c’est comme des gens qui veulent se battre, ils devraient pas trop approcher, Red est super forte! En plus, on dirait qu’elle danse quand elle se bat, c’est beau!

La susnommée laissa échapper une légère toux, surprise de la remarque, un semblant de rouge teintant ses pommettes. Elle fît cependant mine de n’avoir rien entendu, laissant les deux mioches discuter alors qu’ils  remontaient jusqu’au navire, où elle découvrit avec surprise un vieux cuisinier dépité jurant comme un charretier.

Tu te rends compte Jeremiah? Moi, me faire jeter d’une maison close! Trop vieux qu’elles ont dit! Je leur ferais perdre leur temps qu’elles ont dit! Qu’est ce que ça peut leur faire tant que je paye, tu peux me le dire? Bah, les filles de joie, vraiment plus ce que c’était, l’éthique du travail se perds, j’peux  te l’assurer.

La Rouge reprit contenance avant d’annoncer au cuistot qu’elle empruntait la cuisine le temps de nourrir leur invité, ce qui manqua de  faire criser le vieux, assurant que “personne n’entrerait dans ce sanctuaire de gastronomie sans sa surveillance”, avant de se faire figurativement abattre par un regard autoritaire. Il ajouta bien vite que, si la petiote était là, ça irait, et reprit ses plaintes auprès du dénommé Jeremiah.

La cuisine était, plus qu’un sanctuaire, un sacré fourre-tout, un capharnaüm dans lequel il était bien surprenant de parvenir à distinguer quoi que ce soit. Pourtant, s’excusant auprès de Raki, Nemesis s’en alla chercher de quoi préparer à manger, agrippant un jambonneau dans un coin, une motte de pain qui commençait à durcir et deux oeufs d’une des poules qui résidaient là, taillant d’une main experte quelques longues tranches de la viande, râpant un peu de la tomme de fromage tenue par des cordes au dessus de la petite table et faisant cuire quelques instants le pain avant d’ajouter le jambon, roulé autour de fromage, laissant cette fois l’ensemble cuire plus longtemps de chaque côté avant d’ajouter un oeuf à cuire à côté, qu’elle ajouta au sommet de la pile une fois pris. La pile de pain, jambon, fromage et oeuf finit ainsi dans une gamelle avant que la blonde ne la ramène au brun.

Voilà, c’est prêt. Si tu demandes, je sais  pas comment ça  s’appelle, Erik appelle juste ça le casse-dalle du matelot.


© Jawilsia sur Never Utopia

Nemesis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: