Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Niche Souterraine [PV Karim]
Zeke Lundren
Zeke Lundren
Messages : 1635
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
39/75Niche Souterraine [PV Karim]  Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
10/350Niche Souterraine [PV Karim]  Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B
Dim 7 Avr - 5:10

Niche

Souterraine


-...Ouep... Maisetsu c'est plus... Calme que ce que j'aurais cru...

Une brindille à la bouche, le derrière bien posé dans l'herbe, l'ingénieur fixait l'horizon avec l'air le plus blasé qu'il avait pu afficher durant sa courte vie. Il n'y avait rien dans le coin. Enfin, il serait plus exact de dire qu'il n'y avait rien en dehors d'une plaine. Où était la ville ? Les bandits ? Les ruelles sombres aux détours effrayants où un pauvre clampin risquait de se faire trancher la gorge à tout moment pour une poignée de berrys ? Absolument rien. Cette île était totalement déserte ! Une vrai blague !

-Mais merde je l'ai pas manqué tout de même ! C'était la seule île à des kilomètres !!! Fait chier !

Commençant à rager tout seul dans son coin, l'ingénieur s'était relevé pour prendre sa revanche contre cette végétation à la con, source de tous ses ennuis. Balançant des coups de pieds contre le moindre brin d'herbe dépassant un peu plus du sol que son voisin, il s'arrêta net en sentant un courant d'air lui passer dans le cou. Avait-il oublié un truc ? Il avait beau tenter de se remémorer les histoires des voyageurs qu'il avait croisé sur Whiskey Peak durant son dernier séjour, il avait du mal à se rappeler des détails. Un meilleur homme aurait probablement eu pour excuse de s'être tapé cette discussion sous l'effet de l'alcool, mais dans son cas il s'était plutôt endormi au milieu de la discussion après s'être tapé un trip d'ingénierie de 48h.

Il avait déjà eu un coup de bol de trouver l'île avec les coordonnés vagues qu'on lui avait filé et, à vrai dire, il n'avait pas été mécontent de trouver cette plaine. Il n'y avait rien de plus chiant que de devoir se poser en zeppelin en ville, les coûts du stationnement étaient ridicules ! Enfin il n'était pas plus avancé. Il n'avait pas croisé âme qui vive depuis qu'il avait mis les pieds sur ce caillou et il semblait bien qu'il allait repartir bredouille à ce rythme. Lui qui, à la base, avait espéré faire une rapide mission de reconnaissance avant son voyage sur South Blue... Bah il était fixé hein ! On pouvait difficilement faire plus rapide comme rapport que « Y a que dalle merde ».

Poussant un nouveau soupir en caressant la cicatrice qui s'était formée en bordure de sa vis dans le crâne, il tiqua sur quelque chose. Une voix ! Enfin une voix ou une bien mauvaise indigestion. Se dirigeant dans la direction de celle-ci à toute allure, le Lundren tenta de calmer l'élan de bonne humeur qui s'était emparé de lui sans prévenir. Ce n'était pas exactement son genre de s’enjouer à l'idée de rencontrer quelqu'un, c'était même plutôt... Dégoûtant comme idée. Mais qu'est-ce qui lui arrivait ? Comme quoi la solitude pouvait vraiment vous détruire une homme...

Qu'importe. Il était rapidement arrivé à proximité de l'individu en question, prenant bien soin de rester planqué dans les hautes herbes. Devant lui se tenait... Un skinhead assoiffé de sang avec une pelle ! Ouais enfin, un chauve quoi. Et au vu de sa sympathique tête couverte de cicatrice, il n'était probablement pas du genre à vendre des cookies. L'observant longuement enterrer un truc, il attendit patiemment tel un vautour pour s'en emparer dès qu'il eu le dos tourné. Résultat des courses... De la drogue. Enfin, ça ou encore des médicaments. Dur à dire, après tout il n'avait déniché qu'une boîte de pilules. Pas de butin aujourd'hui, mais il avait au moins enfin trouvé signe de vie. Refusant de lâcher la clé de son salut, l'inventeur avait choisi de prendre le type pas très rassurant en filature. Résultat ? Une grotte... Bah oui la ville était dans une grotte... Retenant sa rage et un cri qu'on aurait pu associer à de la schizophrénie, il observa le type à la pelle passer quelques gardes à l'entrée avant de les approcher lui-même quelques minutes plus tard. Cette journée s'annonçait merveilleuse... Non vraiment !


_________________
Niche Souterraine [PV Karim]  8998923AF3427DC4EE76B15A042942E2104A665294B27F67C46F55E8pimgpshfullsizedistr
Zeke Lundren
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami
Karim Ookami
Messages : 341
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
35/75Niche Souterraine [PV Karim]  Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
51/220Niche Souterraine [PV Karim]  Empty_bar_bleue  (51/220)
Berrys: 33.565.000 B
Dim 7 Avr - 23:04
Il avait mis plusieurs jours à trouver l’entrée de cette putain de ville. C’était quand même pas compliqué de mettre un panneau « On est ici ! », merde ! Et en plus, avec tout ça, il s’était engueulé avec son camarade qui avait pris la tangente. Du coup, il se retrouvait coincé dans ce lieu inhospitalier, et il avait été obligé de commencer à travailler. LUI, TRAVAILLER ?! Il n’était bon qu’à être charpentier. Enfin, ça, et à remplir le rôle de garde dans une ville miteuse, avec pour seul but de filtrer et d’alerter si quelqu’un passait le barrage. Bon, ça, il savait faire. Après, il connaissait pas les primes mais le gars à côté de lui, Jabor, il les connaissait. C’était un mec un peu typé, avec des fausses oreilles de chat sur la tête, qui parlait d’une grosse voix grasse mais dont le physique musclé et baraqué dissuadait pas mal de fauteurs de troubles.

Quand les premiers marchands de la journée étaient arrivés discrètement, l’Ookami avait failli déclencher une bagarre complète. Il avait juste dit au leader du groupe qu’avec sa tête de con il allait falloir qu’il pense à se refaire le portrait pour qu’ils le laissent passer. Enfin, les choses s’étaient calmées quand il avait fait de plates excuses, brassant surtout du vent pour avoir sa paye. Il lui fallait juste de quoi payer le navire qui l’emmènerait loin d’ici : plus facile à dire qu’à faire quand on savait qu’il dépensait pas mal de sous en alcool.

    - Vous êtes qui, vous ? Demandait-il à chaque passant.

Et il obtenait diverses réponses. Marchand de drogues, d’armes, parfois de denrées moins exotiques. Il était pas encore tombé sur un marchand d’esclaves, sinon il lui aurait sûrement refait le portrait. Et quand cette pensée lui traversait l’esprit, il s’énervait lui-même et finissait par agresser le premier passant venu, que ce soit une femme ou un vieillard, qu’importe. Jabor avait tendance à le calmer, lui faisant réviser l’ordre de ses priorités, et ses paroles pouvaient attendrir le loup qui acquiesçait finalement assez pitoyablement.

D’un geste simple, il allait prendre le calepin qui permettait de noter toutes les personnes qui entraient dans la ville. S’ils dévoilaient leur vrai prénom, c’était surtout un recensement d’entrées et de départs pour garder sous contrôle le nombre d’individus à l’intérieur. De plus, c’était pratique quand on savait que des marines tentaient de s’infiltrer parfois en ces lieux, sûrement dans le but de démanteler les multiples cartels qui y résidaient.

Assez simplement, Karim accueillit donc un énième voyageur qu’il dévisagea. Il possédait une pelle et semblait être d’un style assez « particulier ». Il passa sans soucis le contrôle, et de toute façon l’homme-loup ne voulait pas lui faire de soucis. Il se contenta d’acquiescer tout en baillant, commençant à trouver la journée un peu longue. Alors, quelqu’un d’autre, une personne inattendue, apparut devant Jabor et lui. Les deux gardes furent interpellés de la même manière par la vis qui se trouvait dans la tête de cet homme.

    - Hein, euh… T’as pas mal là ? Fit le loup en s’approchant pour détailler l’objet métallique.

Les multiples cicatrices semblaient montrer qu’il avait été « fait » de cette manière-là. Après, il n’en savait rien, il n’était pas médecin, mais c’était quand même bizarre. Et tout en continuant de dévisager le gars, il lui tendit le papier que l’homme à la pelle venait de remplir de son nom et prénom, et qu’il devait lui-même remplir à son tour, en dessous, attestant de sa présence dans les lieux. Jabor froncerait quant à lui un peu plus les sourcils : il était sûr d’avoir déjà vu cet individu quelque part… Mais il ne savait plus où. Alors, d’un geste négligé, il alla dans la pile d’avis de recherches qui se trouvait à ses côtés.
Karim Ookami
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Zeke Lundren
Messages : 1635
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
39/75Niche Souterraine [PV Karim]  Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
10/350Niche Souterraine [PV Karim]  Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B
Dim 19 Mai - 4:05

Niche

Souterraine


Détaillant les deux gardes devant lui l'ingénieur s'était rapidement fait une idée des gens à qui il avait affaire. Un gros baraqué à l'air louche et une espèce de racaille blonde qui avait l'air soupe au lait. C'était à peu près tout ce qu'il aurait pu anticiper d'un duo de gardes devant une ville de hors-la-loi. Le second s'était rapidement avancé vers lui pour l'examiner de plus près, lâchant un commentaire quelconque sur la vis qui lui traversait le crâne.

-Je sais pas, toi t'as pas mal avec tes oreilles de chien à la con qui te sortent du scalp ?!

Il avait répondu de manière brusque, presque viscérale. Ça faisait maintenant plusieurs semaines qu'il vivait avec ce morceau de fonte dans la tête, mais il ne s'y faisait toujours pas. C'était chiant pour dormir, c'était chiant pour se laver, mais par dessus tout, c'était chiant de se taper les mêmes commentaires de merde à chaque fois qu'il croisait quelqu'un.

Enfin en bout de ligne, il devait gagner l'accès à cette grotte. Du coup insulter le garde, et probablement aussi son partenaire louche au vu de sa paire d'oreilles de chat, n'était probablement pas la façon optimale d'y parvenir... Calmant ses ardeurs, il tourna son attention vers le second garde dans un soupir.

-Heu... Bref, je suis de passage sur l'île. Disons que je fais du tourisme.

Attendant une réaction de ses interlocuteurs, il hésita à en ajouter plus. Il savait que son visage était connu du public à travers sa prime, mais depuis que le doc avait joué à transformer sa tête en puzzle, il ne ressemblait plus trop à son avis de recherche. Pouvaient-ils le reconnaître ? À voir. Dans tous les cas il devrait faire face à la musique, quelle qu'elle soit.

Enfin, il avait également affaire à des hors-la-loi, ou du moins ils en avaient l'air. Cela signifiait donc également qu'il pouvait faire pencher les probabilités en sa faveur, enfin en théorie. Plongeant sa main dans l'une de ses poches corporelles, il en avait rapidement sorti une liasse de billets assez épaisse qu'il lança au tas de muscles. Il ne s'agissait pas d'une somme immense, mais c'était au moins assez pour montrer qu'il n'était pas un sans-abris de passage. Environ dix mille berrys, probablement de quoi payer un salaire complet pour une journée de garde bien remplie.

-J'ai besoin de passer... Et un guide ne ferait pas de mal non-plus. J’essaie de me familiariser un peu avec les îles de Grand Line avant mon départ sur South Blue, du coup je n'ai pas exactement le temps de me balader à l'aveuglette...

Il avait dit la vérité à moitié. Son but était surtout de se familiariser avec ses rivaux dans le milieu underground... Au sens figuré comme littéraire dans ce cas-ci. Retournant son attention sur le garde le plus près de lui, il le fixa droit dans les yeux histoire de lui mettre la pression. Il avait concentré ses interactions avec l'autre type aux oreilles de chat histoire de calmer la tension, mais il espérait également que ce pot-de-vin suffirait à éveiller l'intérêt d'au moins un des deux individus. Restait à voir si son petit jeu lui ouvrirait des portes.


_________________
Niche Souterraine [PV Karim]  8998923AF3427DC4EE76B15A042942E2104A665294B27F67C46F55E8pimgpshfullsizedistr
Zeke Lundren
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami
Karim Ookami
Messages : 341
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
35/75Niche Souterraine [PV Karim]  Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
51/220Niche Souterraine [PV Karim]  Empty_bar_bleue  (51/220)
Berrys: 33.565.000 B
Dim 30 Juin - 14:07
En temps normal, l’Ookami se serait bien fait ce putain de débile mental à la con, mais il devait s’avouer qu’il n’arrivait pas à trouver de répartie suffisamment bonne pour y répondre. Depuis quand les oreilles de loup étaient comparables à des vis dans la tête ? C’était encore une de ces grandes questions qui ne trouvaient pas de réponses sur Grand Line. Ainsi, l’homme-loup se contenta d’observer la personne, la détaillant un peu plus en relevant une babine et en mettant ses questions de côté. Il écouta sans s’y intéresser la raison de sa présence, et lorsqu’il aperçut la liasse de Berrys, l’homme-loup se dit qu’il n’avait pas envie de passer la journée avec un gars aussi chiant… Ce que son collègue ne sembla pas appréhender de la même manière puisqu’il accepta l’offre et suivit le gars bizarre pour lui faire découvrir la ville.

Finalement, la journée se déroula assez normalement, et le soir venu l’homme-loup alla dépenser son salaire en alcool sans s’interroger sur le fait de mettre de côté, comme à son habitude. Il était encore beaucoup trop porté sur la boisson, ce qui lui jouait souvent de vilains tours. Ses oreilles d’homme-loup étaient d’ailleurs sur sa tête à l’image de ce que son collègue pouvait décrire comme étant « des putains d’horreur ». Il n’aimait pas les humains, encore moins ceux qui critiquaient son espèce, alors il lui avait fait bouffé ses dents plusieurs fois.

Le lendemain, en revenant à son poste il s’apercevrait que la personne avec qui il bossait avec changé.

- Il est où l’autre gars ?
- Je sais pas. Apparemment, il savait pas se défendre et d’autres gars ont cherché la merde dans la ville alors… Enfin, j’sais pas.

Karim haussa les épaules sans s’y intéresser plus. Ce n’était pas son problème. Baillant, il risquait de se décrocher la mâchoire en faisant des mouvements aussi brusques : ah, c’était bien emmerdant tout ça. Ses yeux roulèrent sur le côté tandis qu’il observait silencieusement les passages, sans intervenir. Finalement, son collègue était plus efficace que lui et semblait prendre ce travail à cœur. Au bout de quelques longues journées, l’homme-loup finit tout de même par se faire virer pour avoir fracassé la mâchoire d’un commerçant venu en ville. On lui indiqua qu’il n’était qu’un « bon à rien », « à peine capable de servir quelqu’un d’autre » et on lui indiqua la sortie.

Il pesta durant plusieurs heures avant de trouver un chantier naval sur lequel il put mettre en œuvre ses talents les plus inattendus : ceux d’ingénieur et de constructeur. Ses navires étaient proches de la perfection, et il avait tendance à les construire avec une rigueur rare. Il était même capable de trouver des solutions aux commandes des clients avec les moyens du bord. Si ce n’était ses problèmes de boisson et de violence, le chantier naval l’aurait bien gardé dans leurs rangs. Ils décidèrent finalement de le laisser partir avec un de leurs clients qui se rendait en direction de Water Seven. Il pesta en se disant que cela le ramènerait auprès de ses anciens collègues mais… bon, il fallait bien y revenir un jour.
Karim Ookami
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: