Le Deal du moment : -30%
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
Voir le deal
149.99 €
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Conquête] Influence et domination
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nojiko Fujita
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
36/120[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B
Lun 18 Mar - 18:58

-Pouvoir -





Le soleil déclinait toujours plus, offrant bientôt une nuit opaque et sans nuages. La première flotte royale du royaume de San Yobusa venait tout juste d'être appréhendé après les nombreux déboires causés en partie par sa capitaine: Nojiko Fujita. Cette dernière affirmait avoir un plan pour redorer sur l'île, l'image de son royaume en proie aux flammes et à la tyrannie. Son honneur, mais aussi son titre était remis en question, et il était tout à fait exclu pour la jeune femme de laisser passer une telle insulte. Il en allait de même pour son garde du corps et dernier général du royaume : Yokai Hanoi. Nous étions donc au soir du fameux gala organisé sur l'île, gala qui ne devait recevoir que la crème de l'île.
Après quelques heures d'emprisonnements, Nojiko avait finalement exposé une partie de son plan à ses comparses, préférant garder sa partie secrète pour le moment. Elle avait donc laissé son regard océan se promener sur Yokai et Shnji qui étaient les deux plus à même de résoudre une partie maîtresse de ce plan.


"Bien, j'ai une idée. Si tout ce déroule comme je le conçois, d'ici peu de temps je serai hors des barreaux, mais vous... Vous devrez trouver un moyen de sortir d'ici et de trouver un moyen de pression assez robuste contre le directeur des lieux. Puis me retrouver... C'est votre unique tâche, je m'occupe du reste. Restez sur le qui-vive et soyez prêt à en découdre... Mais essayez d'en venir aux mains que si nécessaire. Je pense pouvoir résoudre la plupart de nos ennuis avec les mots."

Tout ceci était bien trop nébuleux pour rassurer les autres membres d'équipages; à un tel point que même Yokai s'était surpris à s'interroger. Était-ce bien Nojiko ou cette fichue Raijuko qu'il connaissait trop bien ? Il n'en n'avait aucune idée, mais son dévouement lui avait dicté d'agir en fonction des demandes de la reine et rien d'autres. Sur le premier point, dame Fujita avait vu juste. Peu de temps après son petit discours deux gardes étaient venus la récupérer pour la conduire dans une cabine d'essayage ou se situait une magnifique robe fendue noire. Sûrement une location de l'île, offerte à sa majesté qui s'était empressée de l'enfiler puis de ressortir. La paire d'escarpins rouges vernis lui allait à ravir. Les gardes l'avaient ensuite conduite dans une pièce ou une coiffeuse et une maquilleuse s'était occupée d'elle. Même cinéma, les gardes la récupère pour la conduire quelques étages plus haut au cœur même du gala !

Sans vraiment comprendre, la jeune femme se mêle à la foule, faisant mine de s'intéresser à tout ce qui l'entoure et de gratifier l'ensemble de son plus beau sourire. Rapidement, un serveur s'était dirigé vers elle pour lui offrir une coupe de champagne. Tout autour d'elle n'était plus que débauche de victuailles, chacun des invités semblaient profiter de la soirée. Sauf une personne. Une femme à l'allure fière, la démarche sûre, le sourire acéré, une robe satinée qui épousait chacune de ses formes à la perfection, des longs anneaux dorés dans ses oreilles et une paire de talons noirs qui ne faisaient que reflétaient la perfection de ce gala. Elle venait tout juste d'atteindre Nojiko, lui saisissant le bras et la tirant vers un salon privatif, que les gardes en costumes avaient aussitôt fermés pour leur laisser un peu plus d'intimité.


"Je sais qui vous êtes. Rien ne m'échappe ici. Ma reine... J'ai connu votre père autrefois. Il faut dire que cet endroit attire les familles les plus fortunées. Maintenant. Jouons cartes sur table voulez-vous ? Que faites vous, sur mon île ?! Pourquoi avoir joué un petit jeu de massacre aux piscines ? Expliquez-vous et nous aviserons pour vous et vos amis."


Les voix s'en étaient allé. Délaissant une Nojiko en pleine reprise de ses moyens et de ses facultés, elle était en fait épuisée par ce remue-méninges perpétuel qui avait lieu dans son crâne. Mais la jeune femme avait fait comme si de rien n'était, laissant son naturel impérieux reprendre le dessus. Elle s'était donc confortablement installé dans un fauteuil de velours, avant de croisé les jambes. Le tissu s'était dés lors torsadés sur ses genoux, offrant une vue sublime sur ses talons et ses jambes dorées. Toujours dans la séduction et la beauté incarnée, la reine ne s'arrête pas là. D'une manière, on ne peut plus sensuelle, elle rabat ses cheveux, et sans le vouloir l’électricité statique dont elle est partiellement composée forme une petite gerbe d'éclairs au contact du cuir chevelu. Elle avait alors soufflé un rire avant de plonger son regard froid et envoûtant dans celui qu'elle soupçonnait d'être la directrice de l'île.


"Tout ce que vous dites là est vrai. Je le concède. Cependant, avant d'aller plus loin. Mettons les points sur les "i". Je suis la reine du royaume belliqueux de San Yobusa. Quiconque s'adresse à moi doit au minimum se présenter, à défaut d'agir avec déférence et respect ! De ce fait, j'aimerais savoir à qui ai-je l'honneur. Et j'aimerais aussi un verre de vin rouge, et non pas cette virulente piquette. Quant à mes raisons, je ne dirais aucun mots hormis au directeur de l'île. "

Quelques secondes après les vociférations de la reine, Rebecca avait claqué des doigts, le serveur au coin de la pièce était venu ouvrir une bouteille de rouge et servir le vin à la dame avant de déposer le contenant sur la seule table basse qui opposait les deux femmes. Il ne restait donc plus que les deux femmes dans le salon ainsi que les gardes du corps.

"Sur ce point. Vous avez raison, notre établissement jouis d'une excellente réputation et je manque à tous mes devoirs. Je suis Rebecca Wolf, je dirige ce complexe, et sachez ma reine que si vous continuez à respecter nos règles, vous serez toujours la bienvenue. Je suis donc désormais parfaitement encline à écouter vos propos. Je suis persuadée qu'entre dame de la société moderne, nous pourrions nous entendre. N'est ce pas ?"



"Je vais vous faire une offre que vous ne pouvez pas refuser."



résumé:
 
Nojiko Fujita
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
Shinji Nakata
Messages : 67
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
19/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
5/100[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 59.000 B
Mer 20 Mar - 23:05



Incarcération


Feat Nojiko Fujita



La proposition pour dominer l’île ? Se rendre. Il faut dire que Shinji n’était pas vraiment d’accord avec cette idée. Jamais il ne s’était laissé capturer par une quelconque force de l’ordre. Il était d’ailleurs bien connu pour ses talents de fuite, qu’il avait démontré lors de nombreuses courses-poursuites due à des trafics foireux. Néanmoins, s’il ne s’était jamais retrouvé derrière les barreaux, il n’avait jamais eu, lui et ses anciens collègues, la possibilité de contrôler officiellement Kanazakura.  Pour la première fois, le garçon hésitait bel et bien à contester les ordres de sa supérieure, au risque de devoir arrêter ce voyage mutuel. Toujours au bord de la piscine, l’adolescent frottait son front avec son canon tiède. Même si le mercanti n’était pas idiot, il devait avouer son manque d’esprit stratégique.  

« Me rendre ? Sah, c’est chaud en vrai… J’vais me chopper une prime et tout l’dawa, ça fait chier un peu… »


Le brigand cogitait, se demandant s’il devait suivre la folie de la femme. Finalement, le garçon rangea son arme dans son pantalon. Il avait décidé de la suivre. Après tout, s’il ne lui avait pas fait confiance depuis le départ, Shinji serait sûrement sous l’eau en train de décomposer actuellement. Encore une fois, le jeunot mettait ses principes de côtés pour le bien de l’équipage, dont il n’avait pas encore prêté allégeance. S’agenouillant tout en disposant ses mains sur la tête, le garçon n’attendait plus que la milice.

« Si ça foire, je ne le pardonnerai pas. Si j’ai une prime, c’est la même. »

Elle était là, la milice arrivait à toute vitesse. Voyant que ces hommes immobilisaient simplement les coupables, avant de les menotter, Shinji se retrouvait rassuré. Néanmoins, une once d’inquiétude refit surface lorsqu’il se vit être pointé du doigt, par plusieurs hommes. Visiblement il n’allait pas subir le même sort que les autres,

« C’est lui ! Attrapez-le ! Claquez-le au sol ! »


Trois soldats responsables de la sécurité de l’île se ruèrent alors sur le pré-adulte, qui cherchait les yeux de sa supérieure, voulant se rassurer. Rapidement, l’un de ces colosses administra un lourd coup de pied latéral dans le foie du jeune homme, le décollant du sol, avant d’atterrir quelques mètres plus loin. Jamais le garçon n’avait ressenti une telle douleur, cet homme lui avait  sûrement pétri l’organe visé.

Suffoquant, puis toussant, le garçon relâcha une quantité incroyable de bave mélangé à du sang.  C’est alors qu’un autre guerrier s’approcha du commerçant, avant de poser son pied vêtu d’une botte sur la partie rouge des cheveux de ce dernier. N’hésitant pas à appuyer, Shinji pouvait ressentir le sol rêche malmener sa joue.  Un troisième et dernier homme s’était désormais invité, dans l’optique de confisquer l’arme du vaurien, avant de le menotter.

En un rien de temps, ces trois monstres de chairs poussaient le corps frêle du désormais prisonnier  en direction d’une cellule. Le dealer ne comprenait pas pourquoi un tel traitement en sa faveur, alors que ses compagnons n’avaient pourtant reçu aucuns coups. Quoi qu’il en soit, le garçon s’était finalement retrouvé derrière les barreaux, sans son arme, en compagnie de ses équipiers.


Le temps défilait lentement derrière les barreaux. Le visage de Shinji avait légèrement gonflé, fortement bleuie, à cause des coups qu’il avait reçus. Ses bras lui tiraillaient également, puisqu’il était l’un des seuls qui n’avait pas eu la chance de voir ses menottes retirées. Le garçon commençait à désespérer. Malgré son passé de voyou des rues, c’était bel et bien la première fois que celui-ci se retrouvait emprisonné. Il avait fait de la fuite l’un de ses atouts principaux. Néanmoins, le délinquant ne perdait totalement espoir, puisque sa supérieure Nojiko se trouvait toujours à ses côtés.

Les secondes devenaient des minutes, les minutes des heures, lorsque soudainement, la nouvelle capitaine du Yamamoto prit la parole. S’adressant directement à ses deux bras droits, c'est-à-dire Shinji, mais aussi Yokai, la rouquine s’exprimait sur son plan d’action. Un plan que le commerçant trouvait plutôt simple. S’enfuir ? Facile. Trouver un moyen de pression ? Le garçon pouvait sûrement se débrouiller.  

Une tactique courte à expliquer, mais pas plus clair pour autant. Ne pas utiliser la violence, Shinji savait le faire. Cette mission lui rappelait les maraudages qu’il avait l’habitude de faire sur son île natale, réquisitionnant des armes à d’autres groupes de criminels. Cette fois-ci, pas question de piquer des flingues, mais des informations. Le petit truand se creusait les méninges, cherchant une organisation pour ne pas décevoir sa majesté. Pas le temps de poser de questions d’ailleurs, puisque cette dernière s’était fait emmener au loin par un duo de sbire.

Puisque ces deux crétins s’étaient chargés d’éloigner la femme, le champ était libre. Le tireur allait pouvoir dévoiler son nouveau pouvoir à ses collègues. Mimant de la bouche de ne pas faire de bruit à ses compagnons, le garçon se tassait dans le fond de la cage. Soudainement, ses bras diminuaient de volume, tout comme ses jambes. Les menottes tombèrent sur le sol, claquant contre le béton glacial, raisonnant jusqu’aux oreilles d’un garde, présent au bout d’un long couloir. Cet homme, un grand colosse de plusieurs mètres de hauteur, s’était hâté d’évaluer la provenance de ce bruit, voulant sûrement éviter l’émeute au sein de la geôle.

Néanmoins il était trop tard, Shinji avait d’ores et déjà disparu. Seuls ses bracelets étaient restés sur place, bien qu’ils fussent cachés par la masse de prisonniers. Pour être plus précis, le délinquant n’avait pas disparu, mais avait utilisé pour le première fois son pouvoir fraîchement acquis. Il était devenu une araignée, et grimpait désormais au mur, avant d’atteindre le plafond de la pièce. Mesurant pas plus de quinze millimètres, l’homme-araignée n’eut pas de mal à passer entre les barreaux.

La première étape était accomplie. Shinji se réjouissait, tout en suivant le cerbère qui rejoignait de nouveau sa position initiale. Une fois au bout de l’allée, l’arachnide se mit à descendre le long d’un fil de soie, atterrissant alors sur le nuque de sa victime, avant même de la mordre, injectant naturellement un venin propre à la race de l’insecte. Ne voulant pas subir de riposte, la vermine se mit alors à s’enfuir rapidement grimpant de nouveau sur un mur, afin de rejoindre le soffite.


« Saloperie de merde ! Reviens ici que j’t’écrase ! C’est pas possible, y’a qu’à moi que ça arrive ! »

Quelques injures à l’encontre du jeunot qui ne put s’empêcher de lâcher un ricanement. Rapidement, quelques gouttes de sueur commençaient à se présenter sur le front de l’agent. Différents symptômes suivirent, comme le mal de tête, les nausées. Un état pitoyable, qui mettait l’homme hors d’état de nuire, laissant le champ libre à Shinji. Ce dernier se ramena de nouveau sur le sol, avant de reprendre sa forme originelle.

« Eh, toi là… C’est toi le p’tit con de l’île… Appelle un médecin s’il te plaît.. »

Haussant les épaules, le forban se rapprocha du malade, avant de donner un coup de poing sec, qui eut pour effet de l’endormir. Le garçon ne savait pas si cet homme allait mourir ou non, et de toute manière, il n’en avait rien à foutre, au vu de ce que ses collègues lui avaient fait subir. Ne perdant pas de temps, la canaille s’empara des clefs présentes à la taille du mourant.

*Hop ! Ces clefs risquent de m’être utiles. Je ne devrais pas aller libérer tous les zigotos maintenant, ils risquent de plus me coller les basques qu’autre chose à vrai dire. Par contre, ce coffre là, il devrait m’intéresser ! *

En effet, un conteneur de taille moyenne se trouvait aux côtés du corps agonisant. Essayant plusieurs crochets, c’est au bout du quatrième que l’aigrefin put déverrouiller  ce gros écrin. En l’ouvrant, aucune surprise. Il s’agissait des nombreuses armes réquisitionnées, dont le fameux revolver. Rassuré, le garçon eu même l’opportunité de récupérer plus de munitions qu’il n’en avait de base.

*Eheh ! Tout ça, c’est pour bibi, merci les tocards. *



©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia
Shinji Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1277
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
39/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
99/350[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Sam 23 Mar - 11:00




Influence et domination

Le bateau avançait bon train, le temps était au rendez-vous et ils seraient là juste avant le couché du soleil. Les trois gradées étaient à l’avant-poste, sur le pont, non loin de la proue. Les yeux dans le vague Elisa observait l’horizon, silencieuse. Erina, sa sœur, était juste à côté de Judith, à contempler la mer. Elles étaient un peu plus bavardes que la commandante et parlait justement des actions que menait Daisuke sur MarineFord.

« J’aurais dû en être moi aussi… Mes capacités auraient été un atout majeur dans notre combat… Je ne comprends pas, commenta d’abord Judith. Je sais bien que ce sont les ordres, mais ma conscience de me lâche pas… J’aurais sans doute pu faire quelque chose pour les aider.
- Je comprends très bien ton point de vue, Judith. Je ne peux qu’appliquer le règlement moi aussi, même si je n’ai ni ton talent ni tes ambitions. Ce combat est d’une ampleur telle qu’on ne sait pas ce qui en résultera. C’est pour cette raison qu’on vient sur cette île, justement. Erina continua avec entrain. Je suis sûr qu’ici je trouverais un ou deux trucs intéressants que je pourrais utiliser pour améliorer mon auberge. »

La jeune femme avait un petit établissement qui lui offrait un revenu supplémentaire à celui que le gouvernement lui offrait chaque mois pour ses services. Néanmoins, soucieuse de l’environnement dans lequel elle voit grandir ses enfants et par extension, ceux de sa sœur, elle souhaitait récupérer un peu de pécule pour leur offrir une vie qu’elles n’avaient pas pu vivre étant plus jeunes. Néanmoins, elle restait relativement sereine, malgré les récentes inquiétudes qu’elle avait pu nourrir en apprenant que l’ombre de la guerre planait de nouveau sur le gouvernement mondial. Une nouvelle menace émergée, toujours plus forte, toujours plus fourbe. Elle savait pertinemment que le monde n’était pas blanc ni noir, mais elle ne pouvait se résigner à laisser de tels agissements continuer, pour la sureté de ses enfants, elle devait au moins se débrouiller pour améliorer le niveau de vie qu’ils auraient.

« Crypto ! Laisse Pyro tranquille. »

La voix fine et fluette de la commandante eut rapidement raison de la volonté du Fossa qui s’amusait avec le « Pichi ciego ». Les animaux que Daisuke avait récupéré et offert à la zoologiste vivait à présent sur le bateau. S’il avait été difficile de les faire grimper, leur métabolisme avait subit des changements durant les premières semaines. Certains avaient été très malade, mais finalement ils s’y étaient tous accoutumés d’une manière prodigieuse. Sans doute l’instinct animal ou on ne sait quoi d’autres. Au final, le Fossa s’amusait toujours à embêter les plus petits tandis qu’Elisa s’occupaient des autres. Si Pouki et Kart était assez rapide pour s’esquiver, le pauvre tatou tronqué ratait souvent le coche et c’était à la jeune femme de s’occuper de lui.

Autour d’elle, une quantité importante d’animaux se serrait les uns contre les autres. Les animaux de Daisuke, mais aussi d’autres, plus sauvages, profitaient de sa nature animale. Quand elle donnait à manger aux bêtes de l’équipage, les mouettes et les autres poissons du coin se rameutaient pour partager le repas. C’était sans doute là ses moments fêtiches et elle ne regrettait absolument pas de les préférer au genre humain, loin de là.

« Terre en vue !! Holiday Island est juste en face ! »

Si la plupart des membres d’équipage était des hommes, la vigie était une femme. Les matelots étaient nombreux à exercés sur la goélette de l’équipage. Une petite vingtaine, tout au plus, travaillant de concert pour transporter les différents gradés de l’équipage. En l’occurrence, la lieutenante et les deux commandantes se dirigeaient promptement sur Holiday Island. Officiellement, ils y allaient pour récolter des informations, mais officieusement, une mission de la plus haute importance leur avait été confié par Daisuke : S’éloigner le plus possible des affrontements contre les décimas et prendre du bon temps, pendant qu’il s’échinait à rendre le monde meilleur.

Toujours égal à lui-même, il avait demandé que les filles lui ramènent un souvenir chacune. Le blond avait réussi à leur faire entendre raison au bout de quelques heures de négociation. En fin de compte, elles arrivaient alors que la nuit pointait le bout de son nez, ignorant tout de la situation sur l’île actuellement. Elles savaient bien évidemment tout ce qu’un commandant pouvait connaitre dessus, mais ce qui les intéressaient le plus, et surtout Erina, c’était la qualité de l’accueil !


Et c'est pas fini ...
Liens pratiques

Ma présentation www
Ma fiche technique www
Mes PNJs www





Joueurs



Nojiko Fujita Pirate
FTPrésentation



Shinji Nakata Civil
FTPrésentation

©️ Halloween



_________________
[Conquête] Influence et domination 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 26 Mar - 21:43



Un gala, il s’agissait là d’un événement tellement courant sur Holiday Island que les habitués se sentaient là comme chez eux, parfaitement à l’aise au milieu de cet étalage sans limite de faste et de denrées toutes plus remarquables les unes que les autres. Pirates, Hors-la-loi, révolutionnaires ou gouvernementaux, l’on pouvait croiser un peu de tout ou de rien en la même salle, le tout dans une entente plus ou moins cordiale mais surtout maintenu par l’aura d’une seule et même personne, une aura qui s’étendait sur l’intégralité des lieux. En effet, sur Holiday, une personnalité rayonnait bien plus que les autres, une femme qui avait droit de vie ou de mort sur les personnes présentes sur son territoire, un être à la richesse et à l’influence telle qu’elle n’aurait probablement pas à rougir devant celle des dragons célestes. L’île hôtelière accueillit en son sein les représentants d’autres monstres d’influence et de puissance, la patronne des lieux ne l’ignorait pas le moins du monde, pourtant, c’était elle la maîtresse, elle qui décidait de l’asile de telle ou telle personne, de tel ou tel représentant.

Qu’il s’agisse du gouvernement, des pirates les plus puissants, des révolutionnaires les plus extrêmes ou des hors-la-loi les plus redoutés ; personne ne s’offrait le luxe de contrarier, ou, a fortiori, de s’opposer à Rebecca Wolf, dix-huitième héritière de l’empire hôtelier le plus riche au monde. De villégiature ou déjà bien implanté, personne ne pouvait contester l’exil prononcé contre un individu par cette femme aussi bien sage qu’impulsive. Déesse née dans l’art de la négociation malgré son jeune âge, l’on connaissait en elle un sens aigu du caprice ; reliquat d’une enfance dorée.

Quoiqu’il en soit, et comme toujours sur Holiday Island, Rebecca apparaissait au sein des grands galas comme pouvait l’être celui du soir, elle se mêlait à la foule des riches qui venaient profiter des activités de son empire, n’hésitant pas à lier un partenariat commercial à la volée pour asseoir encore davantage sa suprématie lorsque l’occasion se présentait. Pourtant, en cette soirée particulière, la règle n’avait pas été respectée et la patronne ruminait encore sur les événements qui avaient pu se dérouler plutôt au niveau de son complexe aquatique : un attentat à ses intérêts avait été perpétré.

Si elle avait immédiatement pensé à expédier les fauteurs de trouble par le fond, ou à les donner à manger aux animaux marins exotiques qui se baladaient Das les aquariums géants de ses casinos, l’héritière changea d’avis plus vite qu’à l’accoutumée et voulut en savoir plus sur les délinquants et, notamment, sur l’une d’entre elle qui avait essayé d’attirer l’attention. Aussi, ce soir là, au gala, elle apparut dans une robe somptueuse dans le but de rencontrer cette fameuse reine étrangère. Enfin… Elle, pas vraiment.


Rebecca Wolf

Ne perdant pas de temps, la belle blonde avait sollicité une rencontre en tête à tête avec la reine rousse pour en savoir plus, non seulement sur ses intentions mais aussi, et surtout sur les bienfaits qu’elle pourrait tirer de cette rencontre. Jouant de flatteries honteuses, la reine économique de Holiday Island apparut comme bien plus tendre que l’on pouvait le dire. Etonnant ? Pas réellement si l’on connaissait la vérité, une vérité que nul autre personne que la blonde s’adressant à Nojiko ne pouvait connaitre : Rebecca Wolf n’avait pas pris part à la soirée. Consciente de sa position privilégiée, du danger que pouvait représenter l’héritière de San Yobusa pour sa vie, même en présence de ses gardes, la richissime avait fait le choix d’envoyer une doublure parfaite, un secret sur l’île, une preuve magistrale des précautions entreprises par Rebecca.

Bien moins fière que sa maîtresse, l’usurpatrice usait à tort et à travers de « Ma Reine », « votre majesté » et toutes ces autres choses qui pourraient inciter Nojiko à se livrer plus rapidement.


    - J’écoute votre proposition ma Reine. Mon empire ne refuserait pas d’écouter une promesse comme pourrait l’être la vôtre. 


San Yobusa incarnait-il une importance si grande pour la véritable cheffe des lieux ? Absolument pas, elle n’avait qu’à peine entendu parler de ce royaume alors se plier en quatre pour une princesse exilée ? Ce n’était clairement pas dans ses intentions, à voir si elle pouvait en obtenir quelque chose tout du moins. Sa position n’offrait aucun avantage à la Fujita, seulement le droit au bénéfice du doute et un sursis avant de finir plongée dans le bassin des banana-crocos. Si la doublure en savait autant sur le compte de la rouquine, ce n’était dû qu’au fait qu’elle avait bénéficié d’un topo par les informateurs de l’empire Wolf, rien de plus.

Rebecca savait manoeuvrer sa barque sur le chemin de la réussite, qu’il s’agisse d’un récif escarpé ou d’un radeau de salue, elle ne ferait pas grand cas de la présence de la logia de la foudre : un poisson minuscule si l’on pouvait considérer les monstres marins qui cohabitaient en permanence sur son île.

***

La soirée de festivités continuaient son cours lentement alors que deux femmes se parlaient en privé. Pourtant, de nouvelles têtes firent irruption dans la grande salle, attirant les regards de nombreux des convives.


Vicky et Micky


Par leur race, probablement, les deux femmes-bêtes ne passaient pas inaperçues. Pourtant, la femme-chienne et sa comparse féline n'attiraient pas autant les regards et les craintes du fait de leur race mais bel et bien du fait de leur affiliation et de la signification de leur présence. Les hommes et femmes-bêtes n'étaient pas légion sur les mers, Holiday Island ne faisait pas exception à la règle en principe. Mais, sur l'île, une autre personne bénéficiait d'une aura d'exception, une influence directement héritée de l'une des femmes les plus puissantes au monde, la seule et unique représentante de la gente féminine au milieu de trois autres empereurs masculins. Si Rebecca n'avait pas son égal sur le plan économique, le plus grande force militaire se rassemblait probablement autour de ces hommes-bêtes et de leur meneuse qui entra dans la salle de gala à la suite de ses deux gardes du corps bestiales.


Parish Milton


Balayant l'horizon de son seul oeil valide, la recruteuse de l'Orato cherchait une nouvelle proie sur laquelle jeter son dévolu, une tête susceptible d'être envoyée sur le Nouveau Monde pour venir grossir les rangs de son impératrice des mers. Fidèle jusqu'au bout des ongles à Erika, Parish jouissait d'une position privilégiée et s'était offert une fidélité au moins aussi impressionnante que la sienne de la part de ses propres compagnons. La chienne et la chatte ouvraient la marche, les yeux furetant partout, si la moindre âme cherchait à s'en prendre à Parish, elle mourrait dans la seconde mais personne n'était assez fou pour oser.

    - Les filles, allons boire un verre et cherchons de la nouveauté pour Erika.  


Le trio féminin avança lentement à la mesure du pas de la borgne alors qu'une véritable haie d'honneur se traçait devant elle jusqu'aux rafraichissements.






Bon et bien me voilà pour cette défense.

Pour le moment, je plante un peu le décor, je reprends les choses en main sur Rebecca et j'introduis quelques têtes importantes. Tous les PNJ ne sont pas encore arrivés, vous pouvez vous en douter.


Rebecca Wolf est lvl 19 (sa doublure est lvl 1)
Parish Milton est lvl ???
Vicky est lvl ???
Micky est lvl ???
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
36/120[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B
Mer 27 Mar - 19:12

- Impasse  -




Pour la première fois, Nojiko ressentait vraiment le "danger" de Grand-Line. Elle qui l'avait sous-estimé et ri de lui, il s'était occupé de lui rappeler qu'elle n'était qu'une femme sous ses attributs royaux. Elle n'avait aucune idée de l'avancée de Shinji, de Yokai ou de Mü et Jü. Tout dans sa tête, lui incitait à montrer que l'entièreté de son plan n'est rien d'autre qu'un coup de poker bancal. Bancal ? Vraiment ?
Les voix étaient revenues, le stress était bien trop important pour ne pas les entendre, toutes, unes à unes, déblatérant à tour de rôle sur la faisabilité et le bien-fondé de tout ceci. Mais étrangement, la peur avait pris l'ascendance sur les voix, laissant place ainsi à une forte montée d'adrénaline, offrant à la jeune reine une vision plus claire et globale des choses. Car son cerveau, son esprit, est bien au clair avec la situation, si cette dernière dégénère, il y a peu de chance que l'équipage de la Dynastie s'en sorte indemne. Il fallait donc éviter l'affrontement à tout prix, c'est une condition sinequanone pour entreprendre un tel coup. En réalité, Nojiko n'avait aucune idée dans ce quoi elle avait mis les pieds. Elle s'était lancée ainsi, poussé par son orgueil et cette fierté mal placée qu'est d'être une citoyenne d'une île belliqueuse. Mais si Yobusa avait trop souvent emprunté le chemin de la guerre et de la destruction, la reine légitime souhaitait quant à elle prouver qu'elle savait manier les mots et que le sens de chacun d'entre eux pouvaient faire aussi mal qu'une lame aiguisée. Elle n'avait absolument aucune idée de qui était la personne devant elle, et c'est bien entendu très naïvement qu'elle avait décidé de poursuivre son plan, tout en se remémorant les conseils avisés du "Loup verbal" qu'était Kenji par le passé. Le conseiller tontatta était toujours caché dans la nuque de sa reine, se camouflant dans les cheveux flamboyants de cette dernière, il était là et ne pouvait qu'écouter avec la plus grande attention les dires de sa cheffe. Une chose est sûre, cette fois, il était incapable de rectifier le tir pour la dame. Elle avait dû négocier seule.


"Je crois en vous madame."

Même si cette dernière n'avait rien entendu, Kenji avait tenté un ultime encouragement avant que la souveraine de Yobusa ne se lance à corps perdu, dans ce qui serait le premier round de sa future joute verbale acharnée.


"Je tenais d'abord à vous remerciez, pour cette audience. Je n'aurai pas cru qu'une dame telle que vous... Sois disponible pour une femme telle que moi. Oui, ne soyons pas naifs, je sais que mon royaume ne doit pas vous évoquer grand chose, si ce n'est la guerre qui le ravage. Vous devez bien vous dire... Que va t-elle me proposer ? Ce que je vous propose c'est: tout ce que vous n'avez pas. Vous avez l'argent, vous avez le pouvoir, vous avez sûrement la protection, des trafics en tous genres, de la corruption, des amis hauts placés. Moi je vous propose le reste... Je vous propose un quart de mon archipel pour bâtir de nouveaux complexe, y apporté votre savoir faire, votre vision du business. Je vous propose la notoriété et la protection d'un peuple. Je vous offre aussi mon bras droit, Shinji qui est capable de créé de puissant onguents qui feront voyager d'une autre manière votre clientèle. Je vous propose ce que vous ne pouvez pas acheter non, un nouvel essor, une nouvelle ligne économique, un second souffle. Je suis ici pour investir sur la durée."

Il fallait jouer contre la montre et faire monter peu à peu l'intérêt de l'offre, Nojiko venait d'abattre maladroitement sa première carte. Maladroitement ou finement ? Feignait t-elle son coup pour pouvoir jouer d'autres cartes maîtresses par la suite ? Peut-être, une idée avait germée, celle d'utiliser la notoriété d'un vieil ami, quittes à y laissé des plumes.

***

De retour aux cellules, le petit coup d'éclat de Shinji avait permis la libération du groupe fidèle à la reine de Yobusa. Yokai s'était contenté d'asséner une épaisse claque dans le dos de Shinji pour le remercier, tandis que Mü et Jü n'avait pas piper mot. Leur mission ? Confuse. Trouver un quelconque élément illégal ou imputable à l'empire des vacances heureuses. Il était désormais clair que la souveraine voulait faire un épais chantage. Mais serait-ce suffisant ? Pas pour Yokai qui ne cessait de grommeler.


"Je connais suffisamment notre reine pour savoir qu'elle peut dominer facilement la situation. Mais cette mission... Je ne suis pas d'accord ! Nous devrions dans un premier temps trouver un objet, ou une personne à laquelle le gérant tiens plus que tout, si nous prenions un otage d'importance ou un objet de valeur, nous serions plus à même d'imposer notre volonté sur cette île... La reine avait parler d'un gala ce soir non ? Nous devrions peut-être enquêter là-bas. Mais sans être vu... Je pense qu'après tout le ramdam causé aux piscines... Nos visages sont connus. Il faut agir dans l'ombre. Trouver des costumes peut-être ? Des masques, ou agir autrement. Tu as une idée Shinji ? Hm à moins que Mü et Jü aient un meilleur plan..."

La piste méritait d'être exploitée, après tout, depuis son arrivée, Yokai n'avait fait que sauver le petit groupe de divers problème.
Nojiko Fujita
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
Shinji Nakata
Messages : 67
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
19/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
5/100[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 59.000 B
Mer 27 Mar - 23:47



Initiatives, et délit de fuite.


Feat Nojiko Fujita, Daisuke Aurola, Game Master.



Un coup stratégique de la part du jeune délinquant avait permis à tous le groupe de prisonnier de pouvoir s’échapper. Il était clair qu’un sourire se dessinait sur chaque visage d’hommes et de femmes ayant voué des loyaux services à la rouquine. Une surprise pour l’ensemble du groupe, puisqu’en réalité la transformation de l’adolescent était totalement inattendue. Qui aurait-pu croire qu’il eut récemment acquis l’un de ces nombreux fruit du démon ? Le sien était de type zoan, et lui permettait de partager ses gènes d’humain, avec ceux de la veuve noire.  Enfin, pour le moment ses nouvelles capacités restaient très limitées, dû à un sérieux manque d’entraînement.  

Alors que les principaux acolytes de la patronne de l’équipage commençaient à sortir de la cellule, Shinji bloquait la voie. Il n’y avait visiblement pas de moyens de télécommunication, offrant une vision à distance de la prison, mais il fallait mieux être prudent. Si l’un des gardes venait à vérifier la contenance des geôles, l’alerte serait alors immédiatement donnée. L’équipage serait alors victime d’une traque, et obligé de fuir. Sur tous le groupe de captifs, ce n’est pas quatre personnes manquantes qui donnerait l’impression d’avoir vidé la cage, surtout que les matons n’avaient pas –d’après les souvenirs de Shinji- pas prit la peine de rédiger une liste d’appel des pirates prisonniers.

« Ehoh, bande de shlags ! Ne sortez pas, zebi ! J’vais trouver un moyen de… Une façon de… Une solution pour aider Nojiko, quoi !  Néanmoins, si la cellule est vide, c’est sûr on va s’faire pister, ça va sonner l’alarme, on va devoir fuir, et tout. Juste restez dans la cellule, si vous voulez vraiment aider la capitaine. Si bien j’vous demande pas votre avis, j’vous enferme. »

Pour la première fois, Shinji parlait face à l’équipage. S’il avait déjà été le porte-parole en l’absence de la capitaine, il gardait la plupart du temps une attitude discrète. Il ne savait pas s’il était aimé ou respecté, mais il n’en avait rien à faire. Seul trois collègues de Nojiko avait quitté la cage, avant de voir celle-ci se refermer sous les râlements de divers membre du Yamamoto.

« Vous comprenez rien, j’vais vous expliquer. J’vais essayer d’aider la demoiselle d’une manière où d’une autre. Néanmoins, si y’a personne ici, ça va être trop louche ! Du coup, j’ai besoin de laisser une présence ici ! Si on vous demande ce qu’il s’est passé pour le garde, faîtes que vous avez entendu des râlements, mais aucune information supplémentaire. Bon, j’sais que vous auriez bien voulu m’aider, mais ça va pas être possible. J’préfère bosser en solo, sur ce coup. Allez, salut les péquenauds ! »

Le garçon ne savait pas si l’attitude qu’il avait décidé d’adopter en l’absence de Nojiko était adaptée, et en réalité, il n’en avait rien à faire. Il avait quelques idées dans la tête, mais rien de bien construit. Seulement, il préférait tout de même prendre quelques précautions. S’il avait confiance au trio libéré, rien ne lui assurait que certains fugitifs ne tenteraient pas de trahir la majesté.  Si Yokai quant à lui, montrait un plus grand asservissement envers la Fujita, rien ne lui avait empêché de revoir les conditions qu’elle avait tenté d’imposer à Shinji, ainsi qu’à lui-même.

« Hm, je vois. J’sais pas trop, j’suis pas un terroriste moi. Prendre en otage un innocent ? C’est quand même lâche, nan ? Après, libre à vous d’agir comme bon vous semble. Pour s’introduire dans la salle du gala ? Euh, j’ai jamais trop été soirée mondaine, mais j’peux te conseiller de peut-être prendre des costumes de garde, tu devrais trouver des armoires dans les alentours, en cherchant bien, sûrement… Mais après, j’imagine que ça ne te permettra que de te balader dans les allées. Si quelques hommes de mains sont présents sur place, ils doivent être habillés en civil. J’suis désolé, mais tu vas devoir enfiler un joli costume trois pièces, mon pote. »

Shinji n’était pas très bien informé sur le sujet, et en réalité, il n’avançait que des hypothèses à Yokai. Pour s’infiltrer, il faut savoir être discret, où bien se faire passer pour l’un d’entre eux, c’est évident. Le deuxième choix devait s’imposer pour la masse musculaire. Réfléchissant quelques secondes, le délinquant se mit alors à élaborer un plan d’action pour le guerrier.

« Perso’ j’vais pas te suivre, j’dois pouvoir agir ailleurs, autrement. Du coup, j’te conseille juste de chopper un costume de p’tit agent de sécurité, ou quoi. Avec ça, tu vas pouvoir te mouvoir partout sur l’île. Enfin, j’imagine, j’ai pas remarqué de plaque ou autre sur eux, du coup, je croise les doigts. Trouve-toi une tenue de mec naze, pété de Berry’s, genre un petit ensemble provenant de chez le couturier de l’île, où un truc comme ça. Rejoins la salle de bal, où j’sais pas trop quoi, la petite fête. Fais-toi passer pour un noble, où c’que tu veux. Essaye de retrouver dame’ Nojiko, mais ne t’approche pas d’elle. Vu qu’elle est partie avec deux pitbulls, j’me doute qu’ils ne risquent pas de la lâcher des yeux. Enfin bref, reste en soutien autour d’elle. »

Le dealer ne voulait pas laisser la reine seule, sans protection. Si elle se trouvait être une femme possédant une puissance extraordinaire, il ne fallait pas oublier que l’équipage se trouvait en territoire hostile. Un soutien comme ce soldat, ne devrait alors pas être de trop.
Shinji se retourna alors, voulant faire face à ce qu’il semblait être deux jumelles. Il n’avait pas vraiment eu d’interactions avec Jü et Mü depuis son arrivée dans l’équipage. Il ne savait pas grand-chose d’elles, et ne savait pas vraiment quel ton adopter avec ce duo. Il ne les craignait pas vraiment, mais ne voulait pas nouer de mauvaises relations avec elles.

«Bon, j’suis pas douer pour parler aux femmes, alors si j’dois faire face à un duo… J’sais pas trop comment vous pouvez venir en aide, pour être honnête. J’imagine que Noji’ a du vous donner des directives spéciales. Après tout, ce n’est pas moi l’meneur de base. Bon, j’vous laisse, ne vous inquiétez pas pour moi, mais pour vous !»

Ne perdant pas de temps, Shinji reprit une forme bestiale. Il était minuscule ainsi, et ça l’arrangeait bien. Rapidement il prit la fuite, passant sous les portes, et se baladant principalement au plafond pour éviter d’être aperçu. Il était plutôt agité, et n’avait jamais vu le monde ainsi. Tout était grand, le moindre détail paraissait visible. Il ressentait de nombreuses vibrations environnantes, une sensation indescriptible.

Il ne fallut pas longtemps pour quitter la zone de détention, passant ainsi dans une allée ou se trouvait des nombreux administratifs. Le garçon n’arrivait pas vraiment à lire sous cette forme. Une concentration particulière devait-être adoptée pour réussir à déchiffrer les lettres. Oui, Shinji avait du mal à comprendre les inscriptions sur les portes qui scellaient les bureaux de l’administration. Néanmoins, le jeune homme n’était pas dupe. L’un d’entre eux ressortait du lot. Son objectif se trouvait au bout de ce long couloir. Une double porte, entourée de quelques fenêtres maquillées à l’aide de brise-bises.

Une dernière ruée, Shinji espérait pouvoir tirer des informations importantes dans ce local. Toujours au plafond, le garçon veillait à ne pas être remarqué par les quelques passants. La zone n’était pas très surveillée, puisque la plupart des membres de la direction se trouvait au gala. En quelques secondes, l’homme araignée avait atteint son objectif. Il n’avait plus qu’à trouver un moyen de rentrer.

« Cette grille d’aération devrait amplement faire l’affaire. J’espère qu’il n’y a personne dans ce bureau, j’ai pas envie d’être prit la main dans le sac. Faut que je trouve des trucs compromettants, des trucs compromettants, des trucs compromettants… C’est parti ! »

Une grande respiration, et l’arachnide s’était introduite dans la bouche d’extraction de la ventilation.


©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia
Shinji Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 2 Avr - 19:30




Rebecca Wolf

La grande dame d'affaire, ou son sosie représentant tout du moins, continuait de mener sa petite barque sur le lac paisible que semblait finalement être cette femme rousse plus mordante que réellement dangereuse. Si elle avait mis un merdier sans nom en place le jour même au niveau des piscines, il semblait définitivement qu'il ne s'agisse là que d'une tentative d'attirer l'attention, un essai réussi, de toute évidence. Quoiqu'il en soit, l'envoyée de la maîtresse de l'île se montra toujours aussi imperturbable, essayant de bouger le moins possible lors des prises de paroles de la logia de la foudre. Pourquoi une telle immobilité ? Car le micro savamment dissimulé entre ses seins ne devait souffrir le moins de frottement de tissu possible pour que le secrétaire personnel de la Wolf puisse retranscrire le plus fidèlement possible le contenu de cet échange à sa patronne.

Linda, sosie et chair à canon outrageusement bien payée, restait donc de marbre et adoptait une attitude plus douce que celle qu'elle imitait tout en faisant montre d'une éducation parfaite. Receuillie très jeune par la famille Wolf pour la ressemblance qu'elle entretenait avec l'héritière, cette femme avait subi des opérations de chirurgie pour devenir une copie conforme. Pourtant, son corps n'avait pas été le seul sujet de travail, son esprit avait été affuté, formaté et éduqué pour que l'illusion soit parfaite, la simple reine renégate de San Yobusa n'allait certainement pas s'en rentre compte aussi facilement, tant de dignitaires avant elle s'étant laissé berner. Linda resta donc attentive durant l'entièreté du monologue avant de se pincer les lèvres avec une classe et une dignité princière. Elle mimait la réflexion à la merveille alors même que son choix était déjà fait, et pour cause, elle n'avait pas la possibilité d'en faire un pour sa boss.

    - Vous êtes une femme douée d'éloquence majesté, votre proposition mérite réflexion. Cependant... 


Elle n'était pas décisionnaire, loin de là, son pouvoir était quasi-nul... Quasi. Elle connaissait les coutumes de son employeur, elle savait ce qu'elle pouvait refuser ou ce qu'elle pouvait se permettre d'accepter sous condition et, en l'occurence, la proposition imagée qui lui était soumise entrait dans cette délégation.

    - Votre proposition n'est malheureusement pas suffisante pour que nous puissions penser à établir une relation de commerce ou de soutien. Vous me proposez des terres pour bâtir de nouveaux établissements mais n'importe quel maire, dirigeant d'île ou ponte du gouvernement me laisserait exploiter son territoire pour les promesses de gains que mon nom offre. Vous m'offrez le service d'un herboriste capable de créer des substances commercialisables, il s'agit là d'une activité illégale ... J'ai déjà ce qu'il me faut. Enfin, vous m'offrez un renouveau, une source d'investissement sur le long terme : Holiday Island est un investissement à terme infini, sans parler d'un renouveau qui ne m'intéresse pas assez. Aussi, en ces termes, je me vois contrainte de refuser.  


Méthodique, catégorique et parfaitement calme, Linda n'arrivait pas à la cheville de Rebecca en terme de négociation mais tenait très largement la route. Elle savait que la patronne n'avait cure d'une telle proposition alors pourquoi la déranger pour si peu ?

***

Dans sa chambre, la Wolf suivait la discussion en cours par le biais de son secrétaire personnel retranscrivant l'état des négociations. Un sourire à peine perceptible sur les lèvres, la richissime héritière se félicitait de ne pas être descendue en personne, se promettant de rajouter une petite prime sur la prochaine fiche de paie de sa représentante en chef.


Vicky, Parish Milton et Micky


Si la femme au cache-oeil semblait dans un état de décontraction total, tranquillement accoudé au bar et sirotant un cocktail préparé à la commande, ses deux aides de camp semblaient bien moins emprunte à profiter de l'instant de détente. Loin, très loin, d'être stressée, largement confiante en leurs capacités, les deux femmes-bêtes balayaient la pièce du regard à la recherche d'un danger, ou d'une proie pour les propositions de recrutement de leur patronne. Pourtant, ce soir, rien ne semblait bien intéressant. Finalement, ce fut la voix de la Milton qui vint les cueillir.

    - Les filles, détendes-vous, vous me stressez rien qu'à vous regarder. Aucun être ici n'est capable de vous surprendre, prenez un verre !


Si la chatte se mit à hausser les épaules et à commander une coupe de champagne, la chienne resta bien plus mesurer et demeura sur ses gardes, détendant à peine les épaules. A l'autre bout de la pièce, un visage connu venait de faire son entrée, attirant immédiatement les yeux verres de la combattante bestiale ainsi que le seul oeil valide de la recruteuse impériale.

    - Hum... Intéressant. Très intéressant.  


Le trio ne bougea pas. Pas encore.

***

Sur le port, les marchands en tout genre s'affairaient à remballer leurs étales pour la nuit, les plus fortunés se contentant de clore des volets massifs alors que les moins riches remballaient couvertures et marchandises avant que la garde de l'île ne vienne les déloger à coup de pompes dans le cul. Ci et là, les membres du gouvernement mondial tournaient pour leur ronde, de simples soldats heureux d'avoir été envoyés en poste sur un endroit aussi paisible qu'Holiday Island. Pourtant, soudain d'entre eux pointèrent un navire arrivant au loin, un navire arborant leur couleur.

Ici, sur l'île, interdiction formelle de s'en prendre aux criminels, alors croiser un navire pirate qui venait bénéficier de cette hospitalité était une chose habituelle, pour ne pas dire récurrente. Voir un navire aux voiles arborant la mouette se pointer sur l'île était malgré tout une chose plus rare. Encore un gradé pété de tunes qui venait tout dépenser au casino... Ceux là étaient les pires pour les gardes locaux.

***

Loin de l'animation du port et encore plus éloigné du faste des banquets, les couloirs sombres de la prison s'emplissaient des voix de plusieurs éléments masculins. L'on parlait là de se rendre au baquet pour aider la patronne, de chercher des informations compromettantes ou toutes ces choses là... Balivernes. La garde gouvernementale de l'île, la milice de la Wolf ou les forces annexes en présence sur l'île, voilà ce qui pouvait tangiblement menacer des personnes qualifiées de "non-grata" par la grande décisionnaire de cette île. Les illusions étaient une douce étreinte pour les fous et ce groupe semblait bel et bien composé de fous à lier.

Enfin, pour l'heure, les maigres forces de rétention de l'île n'avaient rien remarquer et l'expédition de l'araignée ne fut pas interrompue le moins du monde. Le Zoan pourrait effectivement rejoindre une jolie petite pièce à la porte plus massive que les autres : le bureau du cheffe de la détention. Il s'agissait là d'un homme massif, aux cicatrices extrêmement nombreuses, tranquillement assis derrière son bureau à feuilleter quelques paperasses sur les activités du jour. Pris dans sa lecture, le colosse qui semblait flirter avec les deux mètres cinquante ne remarqua pas l'insecte qui était entré dans son bureau, et même si cela avait été le cas, les petites bêtes ne l'avaient jamais dérangé. Il continua donc sa lecture, paisiblement.






Nono > Ca blablate.

Shinji > je commence de ton côté également sur la pièce où tu arrives. Je vais prendre ton avancée en main aussi de fait.

Dai > De même, je ne joue pas les gouvernementaux pour le moment mais une petite chose te concernant.

Contexte : la fête bat son plein.

Rebecca Wolf est lvl 19 (sa doublure est lvl 1)
Parish Milton est lvl ???
Vicky est lvl ???
Micky est lvl ???
Le chef de la détention est lvl ???
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
Shinji Nakata
Messages : 67
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
19/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
5/100[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 59.000 B
Dim 7 Avr - 17:21



Pression.


Feat Nojiko Fujita, Daisuke Aurola, Game Master.


Après avoir libéré la plupart des prisonniers, Shinji s’était assuré de donner quelques informations aux subordonnées de la capitaine improvisée. Des suggestions, des plans d’actions, à ne pas prendre comme des ordres, mais plutôt comme des conseils. Il n’était pas vraiment qualifié pour être meneur. Il n’a jamais été mis en condition, agissant la plupart du temps seul. Une action dont il été fier, et qui lui vaudrait sûrement les louanges de sa supérieure. Enfin, si tout se passerait bien, et s’il été amené à se revoir. Le jeune dealer doutait de la situation. Au final, peut-être que dominer cette île était un plan foireux ? Dans tous les cas, il était trop tard pour revenir en arrière. Il n’allait pas fuir seul. Soit il tombait, soit il repartait avec l’équipage qu’il commençait à apprécier.

Désormais séparé de tous ses collègues, il ne fallait pas se tromper. Il avait l’habitude d’avoir la pression, même si les missions qu’il entreprenait sur Kanazakura ne semblaient qu’être des échauffements en comparaison. Son nouveau pouvoir l’aidait énormément, aussi bien offensivement lorsqu’il eut comme idée de neutraliser l’un des gardiens de la geôle, que défensivement en se métamorphosant sous l’apparence d’un petit être.
Ainsi, il pu alors rejoindre les longs couloirs administratifs adjacents aux cellules, après s’être échappé. Mise à part les trois ou quatre bureaucrates que l’homme-araignée a pu croiser, seuls les échos de la soirée mondaine brisaient le silence du lieu. Face au Zoan, un long couloir menant sur un cul de sac. Trois entrées sur chaque côté, soit à droite et à gauche, ainsi qu’une large double porte tout au bout, face à lui.

Dans une quête de preuve administrative, afin de faire chuter l’actuelle dirigeante de l’île, Shinji n’avait pas le choix. Il fallait faire la petite fouine, et s’immiscer dans toute la paperasse, plonger dans les archives. Une tâche ennuyeuse, qui ne convenait pas vraiment au gamin. Aussi, l’endroit le plus probable pour répondre à ces besoins n’était nul autre que ce grand bureau. N’hésitant pas plus de quelques secondes pour rentrer, le mercanti prit alors le conduit d’aération comme porte d’entrée.

Totalement silencieux grâce à ses pattes d’arthropodes, le garçon pu alors analyser la situation avant de foncer dans le tas. Toujours dans le plafond, le mercanti pouvait jeter son rapide coup d’œil. La salle était très luxueuse, s’habillant de nombreux meubles en bois, ainsi que de quelques peintures. Le plus choquant était les quelques objets comme les lampes de bureau, qui étaient vêtu d’une couche dorée.

Une pièce magnifique qui faisait contraste avec ce gros tas, assis face à son bureau. Shinji aimait définir les montagnes de chair comme des gros porcs, qu’ils soient musclés ou non.  La mocheté de cet homme ne se définissait pas tant en sa carrure, mais plutôt au niveau de ses cicatrices qui parcouraient l’ensemble de son corps, débordant même sur son visage. Visiblement, il ne portait pas d’arme, et n’avait pas remarqué la présence du gamin, qui se situait désormais juste au dessus de lui, accroché au plafond. Peut-être que cet homme pouvait aider Shinji ? Il fallait tirer quelques informations sur le leader de ce paradis, et ce sac de graisse allait sûrement l’aider.

*Courage, courage, j’peux le faire ! C’est pas parce qu’il est grand, qu’il me défonce. Enfin…*

Se détachant de la paroi contre laquelle il était accroché, Shinji se laissait tomber. L’homme feuilletait son magazine. De son côté, le bandit espérait atterrir sur sa nuque.  La chute n’avait duré que quelques millièmes de secondes. Une fois la descente finie, le jeune homme ne perdit pas de temps, et se mit alors à mordre instantanément, injectant instinctivement du venin. Si la morsure venait à être réussie, l’homme ne succomberait sûrement pas de la morsure, le venin n’étant pas assez puissant pour un colosse de cette envergure. Néanmoins, le but du garçon n’était pas d’achever l’homme, mais bel et bien de l’empêcher d’avoir accès à toutes ses capacités.

Agissant rapidement, le garçon bondit en arrière après avoir tenté de croquer la cible, tout en reprenant son apparence originelle lors du saut. Dégainant alors son arme, le jeune homme la pointa en direction du crâne du chef de la détention. Cachant son anxiété, le but du garçon était de limiter les agissements du titan à l’aide de son poison, afin de pouvoir garder un moyen de pression à l’aide de son revolver.

« J’suis pas là pour chercher la merde. Ne te retourne pas, t’auras pas l’occasion de croiser mon regard. J’veux juste que tu répondes à quelques questions, s’il te plaît. »


©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia
Shinji Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1277
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
39/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
99/350[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Dim 14 Avr - 19:28




Influence et domination

Elles savaient toutes les trois dans quel merdier Daisuke s’était embrigadé en rejoignant l’escouade anti-décima, mais elle faisait fi de son entêtement et avaient accepté, non sans mal, à s’accorder quelques jours de repos, tandis que la plupart des gradés se battraient pour la paix dans le monde. Un travail des plus pénibles pour les trois jeunes dames qui ne tardaient pas à accoster sur Holiday Island. Bien évidemment, seules les femmes présentes sur le pont savaient les réelles teneurs de leurs missions et, bien que leurs matelots connussent un peu l’état d’esprit de leur blond de capitaine, ils ne pouvait se douter qu’il leur avait concocté un petit cadeau.

« Prenez ce billet et profitez de votre nuit, soldats. Cette nuit est à vous. »

Avec cette petite et coquette somme ils pourraient, chacun d’entre eux, profitez des soins que prodiguaient l’ile, tant pour les civils de passages que pour les hors-la-loi et les gouvernementaux. Autant dire que c’était un endroit que Daisuke affectionnait particulièrement, un endroit où personne n’était visé par un courroux inutile. Tous avait leur place ici et son équipage n’en faisait pas exception, du moins en apparence.

« Messieurs les gardes. Merci de votre travail, commença la jeune femme au sabre apparent, nous ne venons pas pour poser problème, mais simplement connaitre les lieux avec plus d’exactitude. Je suppose que vous connaissez notre supérieur : Daisuke Aurola. »

Judith avait pris les devants, tandis que les deux sœurs continuaient, avec l’aide d’une paire de matelot, d’amarrer le bateau. Si leur objectif officieux était de prendre du bon temps, elles avaient encore en tête leur mission principale. Ainsi, en laissant vagabonder les soldats qui composaient l’équipage, elles pourraient en apprendre plus sur l’île et ses coutumes. Quant à elles, elles savaient déjà où se diriger : un Gala.

« Il cherche à comprendre le fonctionnement de l’île pour tenter de percer son mystère. A vrai dire, la quiétude de l’endroit le surprend et l’intéresse au plus haut point, il aimerait pouvoir transmettre ce savoir aux autres îles, histoire d’éviter des tueries inutiles. Savez-vous vers qui je peux me diriger pour en apprendre plus ? »

La jeune commandante n’avait que les exigences de Daisuke en tête, malgré le fait que sa mission n’en était pas vraiment une. Au contraire, elle ne pouvait décemment pas se permettre de se la couler douce tandis que Daisuke et les autres gradés s’échinaient à garder un semblant d’équilibre en ce monde. Non, clairement, si ses deux comparses de sœurs voulaient profiter de l’endroit pour se cocouner, qu’elles le fassent. Judith, elle, n’hésiterait pas à user de ses galons pour en apprendre plus sur l’île et qui sait, comprendre comment la juridiction du coin parvenait à garder les effusions de sang loin.

Après tout, ils étaient sur l’île des vacances, un endroit charmant… Elle voulait comprendre et elle chercherait.

De leurs côtés, Elisa et Erina s’étaient fait belle pour l’occasion. De belles tenues, offertes par le gouvernement, pour leur escapade dans le coin. La tenue officielle du gouvernement n’étant pas véritablement adéquate dans pareil évènement, elles sentaient bien que leurs attributs pourraient jouer en leur faveur, même si la plus jeune se sentait très mal à l’aise.

« Je serais bien mieux entourés de vautours que de gens de leur sorte, grande sœur.
- Je sais bien, mais ça fait parti du boulot et puis… Tu pourras sans doute en apprendre plus sur les uses et coutumes des gens normaux. »

Normaux… C’était vite dit, en réalité, puisqu’elles se trouvaient en réalité dans un endroit où seule une certaine classe avait ses droits. Ainsi, tandis que les soldats lambdas allaient profiter de l’île pour se reposer, dans des hotels de luxe et ou des restaurants de qualité, les trois gradés allaient dans deux directions opposées. Si Judith gardait en tête un semblant de droiture, Elisa et Erina se dirigeait vers un Gala où les choses pouvaient empirer à tout moment. Bien évidemment, leurs intentions n’étaient en aucun hostile, bien au contraire. Elles voulaient en apprendre simplement plus sur les lieux et pourquoi pas faire affaire avec les locaux pour tenter de grapiller une poignée de berrys. C’était en tout, là, l’objectif de la grande sœur.


Et c'est pas fini ...
Liens pratiques

Ma présentation www
Ma fiche technique www
Mes PNJs www





Joueurs



Nojiko Fujita Pirate
FTPrésentation



Shinji Nakata Civil
FTPrésentation

©️ Halloween




Judith s'avance vers les gardes pour leur demander vers qui s'orienter pour en comprendre plus sur le passif de l'île, histoire de comprendre pourquoi les marines n'ont pas ordre d'intervenir directement.
Les deux autres gradés, Erina et Elisa, restent sur le bateau pour l'amarrer avant d'aller se changer et de partir en direction du Gala, histoire de tisser des liens avec les locaux.
Les autres soldats ont quartiers libres et partent un peu partout, avec un petit billet généreux de la part de Daisuke.

Judith est lvl 36 (ou 35 je sais plus)
Elisa est lvl 20
Erina est lvl 15
Les soldats ne sont pas nivelés (lvl 1 donc xD)

_________________
[Conquête] Influence et domination 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 17 Avr - 22:30




Rebecca Wolf

    - Et bien ma chère ? N'avez vous rien d'autre à offrir ? Et, si je puis me permettre, comment allez vous rembourser les dégâts causés plus tôt dans la journée ? 


Devant le silence prolongé de la souveraine au tempérament électrique, la richissime héritière, ou plutôt sa doublure, mima l'impatience. En réalité, qu'elle soit ici ou ailleurs cela ne changeait pas grand chose pour Linda, plus encore, jouer à être Rebacca Wolf l'amusait beaucoup. Durant ces petits jeux de rôles pour lesquels elle était rémunérée plus que grassement, l'actrice pouvait se permettre d'être une femme qu'elle ne serait jamais, faute de pouvoir et du fait d'une naissance insuffisamment belle. Discrète de nature, elle devenait capricieuse, extravertie et exigeante lorsqu'elle devenait sa patronne, une vraie joie de chaque instant.

Alors, mettre une reine dans une position inconfortable ? Que pouvait-elle rêver de mieux pour une jeune fille de cette basse extraction ? Elle prenait donc du plaisir à torturer la souveraine de ce pays peu connu.

Dans sa tour, la mine satisfaite de Rebecca n'avait été que plus belle lorsque sa marionnette s'était mis à mettre la pression sur son interlocutrice. Pourtant, dans le fond, elle commençait à avoir une appréhension, celle que Linda se prête au jeu et essaye, un jour différent des autres, de prendre la place qu'elle pouvait être la seule à mimer avec efficacité. Même corps, même visage, même voix et après des années d'entrainement, mêmes manies et comportements. Son temps était peut-être venu, la Wolf allait devoir méditer sur ce point.

***

Si dans le coin VIP de la salle la pression était à son comble, dans le reste de la salle de gala, les choses se déroulaient toujours sur le même rythme. Les riches profitaient de leur soirée en sirotant des boissons aux prix exorbitants se complaisant amplement dans le faste qu'était leur vie. L'on partageait des accolades en riant grassement sur les investissements juteux que l'on avait pu faire, sur les casses impressionnants que l'on avait réalisé et sur tous les petits exploits du mois passé.

Pourtant, au bar, l'ambiance semblait plus mitigée.


Vicky, Parish Milton et Micky


La femme-chienne commençait à s'impatienter, soufflant allègrement pour montrer son impatience et son inconfort, elle finit par recevoir une légère tape derrière la tête de la part de sa patronne borgne qui lui adressa un regard empli d'autant d'empathie que d'autorité. Parish était ce genre de femme à rassurer un homme tout en le brisant, le tout, d'un simple coup d'oeil, le seul qu'elle avait encore en état.

    - Je sais que ça te pèse, mais calme toi... Fais comme ta soeur, détend toi. 


Vicky lorgna vaguement du côté de sa comparse féline en train de picoler non loin de là. Effectivement, en apparence, la femme au pelage brun profitait davantage de sa soirée mais cela n'était qu'une façade que la chatte joueuse maintenait en permanence. Légère, déconneuse, presque désinvolte, Micky était le genre de femme que l'on sous évaluait mais qui était, en réalité, un danger plus que réel. De son côté, si elle était souvent souriante et avenante, prête à aider son prochain si cela n'allait pas en sens inverse de ses intérêts, Vicky avait aussi la fâcheuse tendance à ne jamais réussir à faire semblant. Si elle n'aimait pas quelque chose, personne ne pouvait croire qu'elle l'aimait, elle ne faisait réellement aucun effort. S'adressant donc à sa soeur comme à sa patronne, la chienne désigna de la tête le duo qui était entré plus tôt.

    - On est là pour recruter et on tombe sur un gars comme lui. C'est inespéré, qu'est ce qu'on attend ?  


La recruteuse d'Erika se mit à sourire parfaitement innocemment alors que son oeil perçait toujours et encore l'âme même de sa subordonnée. Elle ne laissait que peu de place au doute et les choses qui se passeraient ce soir seraient millimétrés selon son bon vouloir.

    - Inespéré ? Tu ne me connais donc si mal que ça ? Je savais qu'il était sur l'île, je lui ai donc fait parvenir une invitation pour ce soir mais le voir arriver avec sa seconde est inattendue, excellente nouvelle, elle est une de vos congénères, une femme-renarde, c'est tout bénéf pour nous. 


Alors sans se départir de sa coupe de champagne et emmenant bientôt ses suivantes dans son sillage, la brune avança pour finalement se planter devant le duo qu'elle avait invité.

[Conquête] Influence et domination Pnj_pr10[Conquête] Influence et domination Yani10
Celsius et Yani

Celsius Jones était un habitué d'Holiday Island. Il s'y arrêtait très régulièrement et avait récemment participé à un festival de l'amour en ce lieu. S'il avait essuyé quelques échecs durant les premiers jours, il avait finalement trouvé bien plus qu'une simple potentielle épouse, il avait trouvé Yani. Si la jeune femme animale était d'abord devenue son amie et avait fait le choix de le suivre, les deux jeunes gens s'étaient finalement trouvé bien d'autres points communs, passant le pas pour devenir des amants, des amours. Endossant alors le rôle de seconde et seule membre d'équipage de son homme, Yani s'était illustrée dans le combat au sabre et avait développé ses capacités aux côtés de ce titan de GrandLine.

Dangereux à plus d'un titre, le capitaine de cet équipage de deux membres s'était récemment pris une augmentation drastique de prime suite à sa victoire sur un Vice-Amiral de la marine et ses deux Contre-Amiraux. Yani avait joué son rôle en tenant tête à l'un des contre-Amiraux pendant que son chéri s'occupait seul des deux autres lascars. Concrètement, Celsius était une menace pour le gouvernement de GrandLine, lui ne le voyait pas de cet oeil et recherchait un peu de tranquillité si l'on en croyait les rumeurs. Une aubaine pour une certaine borgne qui se présenta à eux.

    - Monsieur Jones, Mademoiselle, un plaisir de vous rencontrer. Je suis... 

    - T'emmerdes pas, on sait qui t'es. Y'a quelques noms qui tournent sur l'île, et le tien en fait parti. Dis-nous, même si je m'en doute un peu, tu nous veux quoi ? 


Le sourire de l'envoyée de l'impératrice se fit soudainement plus radieux, enfin elle allait parler business.

***

S'il feuilletait toujours tranquillement ses rapports de la journée, le chef de la détention fut bientôt dérangé par une morsure d'une saloperie d'insecte. Enervé, il se leva dans un premier temps pour défoncer la bestiole et pour pouvoir continuer tranquillement son oeuvre. Pourtant, deux choses le perturbèrent dans ces projets. La première, et cela le surprit grandement, fut qu'il se sentit partir au moment de cette extension soudaine. Se rattrapant avec difficultés au mur le plus proche, le colosse comprit dans la seconde qu'il avait été l'objet d'un poison : "saloperie de truc de pédales" pensa t-il. L'instant suivant, et seconde source de surprise, il put mettre un visage sur "la pédale" à laquelle il venait de faire une référence mentale.

La colère lui monta au cerveau et sans réfléchir une seconde, il se lança sur le maudit dans le but de lui décrocher une baffe d'anthologie, le genre qui pouvait sécher un bataillon en une fois. S'il ne se repliait pas, Shinji allait partir pour une grosse sieste douloureuse au réveil.

***

Sur le port, l'un des gardes au service de la ville reçu la visite d'une petite qu'il s'imaginait déjà dragué avec insistance avant que cette dernière ne se présente comme étant de la marine.

    - Oh putain... 


Remarque mentale dans un premier temps, qu'il n'avait finalement pas réussi à contenir. Le bonhomme chercha à reprendre un peu de constance devant le nid à emmerde qui se tenait devant lui. Ici, les gouvernementaux étaient les bienvenus, sauf qui fouillaient un peu la merde ou qui pêchaient pas excès de zèle en cherchant à appréhender des criminels sous protectorat de la patronne. Il chercha donc à mettre les choses au clair directement en répondant par la même aux interrogations de la nouvelle venue.

    - Daisuquoi ? Connait pas non. Tu sais ma belle, les mouettes, on en voit pas beaucoup ici, et on s'en fout un peu aussi. Pour l'île, c'est la patronne qui gère, elle tient tout le monde par les couilles et c'est aussi bien comme ça. La tune beauté, ici c'est la tune qui décide.  


Au moins, la réponse ne pouvait-être plus claire.







Nono > Ca te presse à répondre, ça s'impatiente gentiment.

Shinji > Ta morsure passe grâce à l'effet de surprise mais le mec n'est pas aussi fragile que ça... Loin de là. Il s'apprête à te saucer méchamment la tête.

Dai > Ca blablate aussi, et ça se fout un peu de toi au passage.

Contexte : Au Gala, un invité remarqué arrive donc, accompagné.

Rebecca Wolf est lvl 19 (sa doublure est lvl 1)
Parish Milton est lvl ???
Vicky est lvl ???
Micky est lvl ???
Le chef de la détention est lvl 24 (initialement plus mais handicapé par le poison)
Celsius Jones est lvl ??? (Prime nouvellement augmentée à 201.000.000 B)
Yani est lvl ??? (Nouvellement primée à 50.000.000B)
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
36/120[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B
Jeu 18 Avr - 9:01

-Papa  -




Sans réponse. Elle était donc restée ainsi en suspens pendant de longues minutes. Sans même savoir ce qu'il pouvait bien se tramer autour d'elle. Ce que pouvait faire Shinji, ou lentement, ce que pouvais aussi faire la Marine. En suspens... Non pas qu'elle ne savait pas quoi dire, bien au contraire. Une envie viscérale de pouvoir passer par un autre chemin que celui des armes et du sang. Ils pourraient en fait lui attirer tout un tas d'ennuis et faire passer un protecteur en ennemi. Elle était prête à prendre ce risque, l'équipage de la Dynastie était au plus mal dans cette situation épineuse. Au plus profond d'elle, la reine de Yobusa restait persuadée de pouvoir régler ce conflit par la seule puissance des mots et de la volonté. Elle avait toujours mis en avant la diplomatie aux armes, et ce, malgré l'héritage sanglant de son peuple et de ses coutumes. Une envie viscérale de pouvoir passer par un autre chemin que celui des armes et du sang. Mais était-ce seulement possible ? Ou devrait-elle une fois de plus utiliser la puissance de la foudre dans un combat qui semblait d'ores et déjà déséquilibré ?

Tout en ayant remis une mèche de sa flamboyante chevelure en place, elle observait d'avantage la directrice de l'île, plongeant ainsi son regard déterminé et presque insolent dans celui de son interlocutrice. Cette dernière avait clairement vanté sa capacité à posséder un réseau illégal. C'est ce qui avait permis à la jeune reine de prendre sa décision et de mettre en place son argument "joker" du moment. Une carte dangereuse qui pouvait se retourner contre elle à tout moment et déclencher sa propre perte. Mais face à une telle situation, il ne lui restait plus que cette option, après quoi, si ça ne fonctionne pas, il faudrait penser à une nouvelle stratégie ou une fuite... Fuir de l'île... Répéter le même schéma qu'avec Yobusa ? La fuite était devenue une option trop bien connue depuis son départ. Elle n'avait obtenu aucune victoire majeure qui la ferait avancer en direction de la reconquête de sa terre natale. Il fallait donc qu'elle puisse parvenir à résoudre ce conflit par la voie diplomatique, coûte que coûte.


"Ne brûlons pas d'étapes, voulez-vous. Les dégâts causés vous paraîtront bientôt infimes. Et vous ne verrez plus en moi une vile personne, mais bel et bien une alliée de choix. Sauf si vous en décidez autrement et vous feriez ainsi non pas une ennemie, mais plusieurs. Voyez-vous, si je vous ait lancer sur la question de l'illégalité, c'est pour une raison on ne peut plus simple. Je fais partie d'une organisation criminelle tentaculaire qui dépasse votre entendement. Bien sûr, vous me direz que vous aussi, que vous avez à votre disposition des ressources intarissables et une protection légendaire. Que vous bénéficiez d'atouts que nul autres ne peut rêver. Et vous auriez sûrement raison de me le dire, pour garder votre position de force actuelle et tendre à me faire d'avantage chanter. Mais voilà... Il y a dans ce complexe trois femmes. La première vous l'avez en face de vous, les deux autres sont les jumelles qui m'accompagnent et qui sont dans la cellule. Nous sommes des filles de "Papa". Et Papa n'est pas du genre conciliant avec ses filles. Je ne peux en dire davantage, car il existe des châtiments bien pire que la mort, et Papa sait comment les appliquer. Il sera bientôt là... Très bientôt, il m'a envoyé en tant qu'émissaire pour vous convaincre de mettre en place un partenariat durable avec votre île. Mais il n'est pas dupe, il pense que vous êtes sous la tutelle d'une orgqnisation criminelle. Ne nous mentons pas, une telle île est un joyaux."

Elle se contentait abattre des supposions, des doutes qu'elle avait elle-même. Mais elle n'avait rien de concret, il fallait lui faire cracher le morceau. Même si elle n'avait rien dit de foncièrement important au sujet de Papa, elle s'était mis dans une situation fâcheuse vis-à-vis de ce dernier en utilisant son nom et son titre comme d'un bouclier. Elle en avait honte, et regrettait amèrement de l'avoir fait, mais elle ne voyait plus que cette solution pour inverser la vapeur et tenter de reprendre verbalement le dessus sur cette hyène de Wolf. Avec verve et fougue elle voulait la convaincre, si Wolf était aussi puissante et impliquée qu'elle le prétendait, l'évocation de "Papa" pourrait peut-être déclencher quelque chose chez elle, ou au contraire accélrer la dose de problème de Nojiko.

Sa carte s'était donc abbatue sur la table. Une carte à deux tranchants. Un quitte ou double majeur pour la jeune femme qui avancait à tâton, espérant ne pas déclencher des foudres auxquelles elle ne saurait faire face.
Nojiko Fujita
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
Shinji Nakata
Messages : 67
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
19/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
5/100[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 59.000 B
Jeu 18 Avr - 21:41



Pression.


Feat Nojiko Fujita, Daisuke Aurola, Game Master.


Après mûres réflexions, il est vrai que le plan d’attaque du jeune garçon était puéril. Certes, le venin associé à la morsure savait être efficace sur ses précédentes cibles, néanmoins ce n’était pas le cas pour son adversaire actuel. Le monstre de chair bénéficiait non seulement d’une carrure impressionnante, mais également d’un système immunitaire en béton visiblement. S’il est vrai que le venin n’agit pas au maximum immédiatement, cet homme avait tout de même su se lever sans la moindre difficulté avant de se retourner face au garçon. Ce dernier se devait de trouver une solution, sous peine d’être immédiatement fracassé par ce gorille. L’idée d’exploiter son fruit du démon, afin de se battre cette fois-ci, avait été explorée.

Néanmoins, le bicolore ne disposait pas de bases suffisamment solides, étant donné l’acquisition plutôt récente de sa malédiction. Etant bon tireur, l’utilisation de son arme à feu semblait donc être la solution la plus adéquate. Malheureusement, le lieu ne permettait pas de disposer des capacités de l’homme-araignée à son maximum. Un espace plus ou moins confiné, empêchant à Shinji de jouir de son agilité, mais surtout de sa vitesse. Bientôt le réel duel allait commencer, sur ce qui semblait être un ring parsemé de meubles. Il ne fallut pas longtemps au Nakata pour analyser le terrain. Sur cet espace, l’atout le plus mis en avant n’allait pas être en sa faveur, puisqu’il s’agirait uniquement de la force.

« Oulah ! Relax maAa-aX ! Bordel, c’est dangereux c’que tu fais !»


Shinji était bien naïf pour tenter de calmer la bête enragée. C’est pendant sa prise de parole que l’homme s’était élancée dans une course effrénée, dans le but d’atteindre le jeune homme. S’il parvenait à mettre la main sur lui, c’était bel et bien foutu. Prit d’adrénaline, le jeune délinquant se jeta sur son côté droit, avant d’être à distance de contact de son agresseur, atterrissant ainsi sur son épaule, avant de rouler sur lui-même, amortissant ainsi le choc de sa chute tout en gagnant de la distance, afin de se diriger en direction de la sortie. Ne perdant pas de temps utile, le garçon serra de nouveau son revolver, prêt à tirer. Il ne lui manquait plus qu’une cible.

« Euuuh, la porte est juste à côté de moi, ça devrait le faire ! Enfin, j'espère»


Jetant des coups d’œil à la vitesse de la lumière, il ne fallut qu’une demi-seconde au paniqué, afin de trouver une cible. Il ne s’agissait pas du gardien de prison, mais de la lampe qui se trouvait au dessus de son bureau. La soirée étant tombée depuis quelques temps désormais, il était fort probable que l’ampoule soit chaude, si l’homme était installé dans cette pièce depuis la tombée. Néanmoins, bien qu’utile, ce n’était pas les éclats qui intéressait le garçon. L’effet de surprise de l’ampoule explosant, ainsi que du manque soudain de luminosité était bel et bien les éléments recherchés. Ainsi, c’est en brandissant soudainement son bras que Shinji se mit à tirer une balle en direction de la source de lumière. La précision du garçon n’était pas à critiquer. Être habitué à manier son revolver depuis son enfance, c’était sûrement le plus beau cadeau que les rues de Kanazakura pouvaient lui offrir.

N’attendant pas de réaction de la part de son adversaire, le garçon se mit alors à reprendre sa forme animale, avant de se hisser sous la fente de la sortie. Face à ce long couloir, il n’existait pas de nombreuses possibilités. Shinji aurait pu reprendre sa forme humaine, bénéficiant de cette allée afin de prendre l’homme de vitesse, au risque d’être vu par de nombreuses personnes. Néanmoins, la discrétion était sûrement la chose la plus importante. Hors de vision du mastodonte, la seconde solution consistait à se cacher.

*Bingo ! J’vais aller par là-bas ! *


S’agrippant à l’aide de ses huit membres au mur coïncidant à la double porte, il ne fallut pas beaucoup de temps au garçon afin de rejoindre la bouche d’aération qu’il avait emprunté plus tôt. Un ultime rush afin de pouvoir se sentir en sécurité. La situation était quand même ironique. Si le Nakata jouait au caïd quelques heures auparavant, sur les bords de la piscine, ce monstre l’avait bel et bien fait redescendre sur terre. Il ne restait plus qu’une solution à l’araignée tapie : laisser le temps et le poison potentiellement agir d’avantage sur le titan.  


©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia
Shinji Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1277
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
39/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
99/350[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Ven 19 Avr - 17:24




Influence et domination

Se contentant de marcher silencieusement, Elisa n’aimait pas du tout la tenue qu’elle portait. Et ça se voyait. Qu’elle essaie de l’étirer ou qu’elle soupirait, sa sœur l’avait bien compris, mais elle n’était pas d’accord.

« Tu es très jolie, dans cette tenue, Elisa. Tu fais plus féminine, comme ça.
- Je m’en fous, de ressembler à un de ces guenons… Je me sens pas à l’aise dedans… J’ai l’impression d’étouffer. »

Et pour cause, elle avait tellement l’habitude de porter des vêtements beaucoup trop larges pour son corps fin et musclé. Ils avaient au moins l’avantage d’être plus souple et moins contraignant, elle s’y sentait beaucoup mieux et moins regardé aussi. Après tout, elle était plutôt mignonne et avait, de part sa carrure atypique, quelque chose d’attirant. Ce côté-là était véritablement accentué quand elle portait ce genre de vêtement et il n’était pas rare de voir quelques hommes, plus ou moins conscient de leurs gestes, se retourner à son passage – sentiment qu’elle n’appréciait guère.

Pour sa grande sœur, c’était une autre histoire. Certes, elle avait des attributs féminins avantageux, mais elle se trouvait nettement moins jolie que sa cadette. Pour autant cela ne la dérangeait pas de mettre en avant ses formes et ses atouts. Après tout, le plus gros point faible des hommes, c’était leur machisme… Et dans les affaires, il fallait mettre toutes les chances de son côté. Ça la rebutait pas mal, souvent, d’être obligé d’en user, mais elle s’y était faite. Comme pour le combat contre les forces du « mal », elle se forçait un peu, histoire de se créer un meilleur avenir et de créer un meilleur avenir à ses descendants et à ceux des gens de biens.

« C’est par là. Dépêchons-nous, ça a déjà dû commencer… Ajouta-t-elle avant de s’empresser de se diriger vers l’un des gardes. »

Elle s’approcha vivement, mais avec une grâce que sa sœur ne comprenait toujours pas. Elle, elle tentait de garder un tant soi peu consistance. Malgré les apparences, elle savait qu’elle entrait dans un champ de bataille où elle ne pouvait compter que sur sa sœur. Elle devait garder un œil sur elle et réciproquement, Erina devait observer chaque action de l’amie des animaux – histoire qu’elle ne créait pas de débordement.

« Nous sommes là pour le Gala. Dit la plus âgée des sœurs au garde qui surveillait l’entrée. »

Les salutations et la politesse n’avaient pas lieu d’être ici, pourtant elle gardait en elle toute la sophistication qui était dû à son rôle. En effet, elle était entrée dans son rôle. Une femme d’affaire sans scrupule.

Un peu plus loin sur l’île, la plus jeune de gradé de l’équipage était en train d’écouter tous les mots que le garde lui disait. Judith avait l’habitude d’être maltraitée et d’être envoyé bouler, mais elle savait habituellement comment répondre : par la force. Néanmoins, deux conditions étaient réunies pour l’empêcher d’agir violemment : les ordres du gouvernement et ceux de Daisuke. En effet, même s’ils se réunissaient souvent, les ordres de son capitaine était tout aussi, voire plus, important que ceux donnés par la hiérarchie et elle se devait d’obéir – au moins tant que ça ne déroge pas à ses propres règles.

Fatalement, la jeune savait que le gars en face d’elle se moquait d’elle, pourtant elle n’en fit pas une affaire personnelle et, au contraire, insista un peu plus.

« Je sais bien que l’argent fait des miracles, mais à ce point… Il doit y avoir quelque chose de plus, n’est-ce pas ? »

Elle se doutait bien que le gars ne lui répondrait pas de but en blanc qu’ils étaient en fait associés à un groupuscule ordonné ou une puissante armada se cachait dans l’enceinte de l’île, réduisant à néant tout projet d’attaque. Non, bien sûr que non, mais elle espérait un semblant de réponse, quelque chose auquel elle pourrait se raccrocher et essayait de se diriger vers cette réponse.

« Cette ‘patronne’, c’est qui, exactement ? Vous pensez que je peux la rencontrer pour discuter ? »



Et c'est pas fini ...
Liens pratiques

Ma présentation www
Ma fiche technique www
Mes PNJs www





Joueurs



Nojiko Fujita Pirate
FTPrésentation



Shinji Nakata Civil
FTPrésentation

©️ Halloween




Elisa et Erina arrivent au Gala et demandent à rentrer tandis que Judith demande plus de renseignement au garde concernant "la patronne".

Judith est lvl 35
Elisa est lvl 20
Erina est lvl 15
Les soldats ne sont pas nivelés (lvl 1 donc xD)

_________________
[Conquête] Influence et domination 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 19 Avr - 21:07




Rebecca Wolf

Si les suppositions de la rouquine amusèrent clairement la jeune Linda, lui arrachant un petit ricanement taquin, le résultat fut autrement plus différent dans les étages de la tour. Dans la salle de Gala, coin VIP, la réplique darda donc son interlocutrice de ce perpétuel oeil malin avant de lui adresser cette mine hautaine que sa supérieure affichait souvent lors d'une négociation musclée.

    - Vos conclusions ne manquent pas de piquant ma chère, et de fantaisies également. Vous croyez sincèrement que je baigne dans les manigances de tel ou tel groupuscule ? Que je ne suis pas capable d'assurer seule la protection de mon île ? Que je suis à la merci de la protection d'un grand ponte ? Vous êtes bien loin du compte, je suis l'héritière de la fam.... 


Elle comptait partir dans un monologue sur l'importance de la famille de son employeuse lorsque le rideau de velours qui les séparaient du regard des autres invités s'écarta doucement sur un homme en costume trois pièces à la maigreur impressionnante. Le nouvel arrivant ne semblait pas avoir le moindre gramme de muscles sur le corps, seuls des os qui supportaient difficilement une carcasse voûtée à l'excès.

    - Mademoiselle Fujita, je vous prierai de me suivre.  


Linda parut choquée un instant de la présence de cette personne qu'elle ne connaissait que trop bien, apparemment, les paroles qu'elle avait prise pour de la légèreté avait un sens bien plus profond pour la directrice des lieux mais... L'envoyer lui ... Elle acquiesça donc et invita effectivement la souveraine reniée à suivre le tas d'os à la chevelure rouge en direction d'une porte située à l'arrière de la pièce. Linda resta là, encore sous le choc, ne comprenait pas réellement pourquoi une venue si soudaine, sa venue si soudaine, à lui...


Vicky, Parish Milton et Micky


Indéniablement, la Milton aimait ce genre de personnages, ceux qui n'enchainaient pas les ronds de jambe mais qui allaient droit au but sans passer par la case politesses. Celsius était connu pour être un beau parleur, un homme qui arrondissait les angles, qui se jouait de ses interlocuteurs pour les empêcher de venir au contact, qui cherchait souvent à éviter le conflit mais qui savait fait face lorsque le moment était venu, sa prime en étant son plus grand témoin.

    - Tu sais qui je suis, tu sais ce que je fais et donc, tu sais pourquoi je t'ai invité et pourquoi je viens te trouver ce soir. Pouvons-nous en parler ? Préfères-tu profiter de ta soirée au préalable peut-être ? 


[Conquête] Influence et domination Pnj_pr10[Conquête] Influence et domination Yani10
Celsius et Yani

Face à la recruteuse, Yani ne semblait pas rassurer le moins du monde. Certes, son niveau de combat avait drastiquement augmenté depuis qu'elle côtoyait son homme et, surtout, depuis que leurs sentiments amoureux avaient éclaté. Si son chéri ne cherchait pas souvent le conflit, il n'était pas l'homme le plus tranquille du monde, sa soif de progresser suivant alors celle de protéger l'être aimé. Ainsi, elle stressait, pour elle mais surtout pour lui, un sentiment qui disparut presque instantanément lorsque son homme vint lui poser un bras parfaitement décontracté sur l'épaule, signe que lui n'avait pas la moindre appréhension. D'ailleurs, pourquoi le serait-il ? Selon toute vraisemblance, des cinq combattants réunis il était probablement le plus puissant.

    - Je te connais et tu me connais, de réputation tout du moins, tu sais que j'aime discuter alors discutons. Mais tu sais aussi que la gueguerre, c'est pas vraiment mon genre alors rejoindre ta patronne pour me faire envoyer au casse-pipe contre des malades du Nouveau Monde, merci mais non merci.  


Le jeu n'était pas gagné d'avance et la borgne ne put que s'en satisfaire. Souvent, la simple évocation de "Erika Orato" suffisait à rallier les quelques pirates en quête de gloire qui passaient dans le coin, elle aimait avoir à convaincre un forban, surtout si celui-ci en valait vraiment la peine, ce qui était le cas de Celsius.

    - Mon impératrice n'est pas celle que tu crois.... 


Débuta alors une ode aux qualités de la Orato ainsi qu'à ses activités multiples et non-belliqueuses, des domaines où l'agitateur de GrandLine pourrait s'éclater. La discussion prit forme au milieu d'une plèbe intéressée par les nouveaux plateaux de petits-fours qui sortaient déjà de la cuisine.

***

Dans le bureau du chef de la détention, les choses s'enchainèrent à un rythme effréné et alors que le coup de mastodonte passait fort proche de sa cible couarde qui s'était jetée au sol, la montagne de muscle ne put que retenter sa chance. Il lorgna du côté de son ennemi mais perdit la vue soudainement lorsque la lumière qui éclairait la pièce se fit descendre par le tireur qu'il affrontait.

    - Putain de lavette ! 


Ce genre de technique de lâches étaient bien loin des habitudes de cet experts des interrogatoires et autres activités carcérales de pointe, lui préférait les discours face-à-face, les insultes lancés comme des hommes et la souffrance que pouvaient éprouver deux êtres à littéralement se mettre sur la gueule. De cette façon, et grâce à son stratagème de petite fille, le bicolore put se soustraire à la vigilance de son geôlier et put sortir du bureau par une voie dérobée : la fine fissure qui se situait au bas de la porte, preuve que l'architecture des lieux n'avait pas été poussée dans les moindres détails. Une porte qui val bientôt en éclat alors que la petite araignée trouvait refuge dans un passage précédemment emprunté.

Un coup de pied dantesque de mastodonte avait suffi à coucher la porte lourde qui vint s'abattre avec violence et bruit sur le sol froid de ces geôles tout confort, ou presque. Sortant lentement, le regard noir et la mine dure, le pugiliste se retint soudainement au chambranle de sa propre porte maintenant au sol, se collant alors une bonne baffe à lui-même.

    - Saloperie de poison de merde...  


Il lorgna autour de lui avant de soupirer et de se diriger en direction de la zone de détention, le tout en restant parfaitement sur ses gardes, il ne cherchait pas un homme mais un insecte.

***

    - Quelque chose en plus de quoi ? T'imagines pas la tunes qu'elle a beauté, elle est surblindée, ultrablindée, gigablindée... Enfin t'as compris. Dis moi un truc, t'es sûre qu'elle peut l'acheter.   


L'amour, la fidélité, la confiance, l'amitié, la haine ou la colère : tant de sentiments puissants qui naissaient du coeur des hommes et qui ne dépendaient que du lien qui pouvait unir deux êtres, des choses n'ayant aucun prix ... Et pourtant. Si elle voulait l'amour d'un homme, et bien que son physique avantageux pouvait déjà suffire, Rebecca pouvait l'acheter. Si elle voulait des amis, elle n'avait qu'à tendre Le Bras pour les ramasser par dizaines. Si elle souhaitait des ennemis, elle n'avait qu'à payer pour attiser leur jalousie ou leur colère. Que pouvait-elle ne pas acheté ? Rien. Il s'agissait là d'un principe maître sur Holiday Island : tout avait un prix et Rebecca Wolf avait les moyens de payer ce prix, même celui de la tranquillité.

    - Nan mais tu sors d'une grotte ? M'dame Wolf, l'héritière de la famille Wolf, c'est elle la patronne et si tu peux la rencontrer... 


L'homme éclata soudainement de rire, son faciès se fendant d'une grimace ridicule mais intenable.

    - Tu crois vraiment qu'on peut la voir comme ça ! Elle tient un gala ce soir ma grande, sans invit, c'est mort.  


***

En effet, plus haut en ville, et malgré leurs tenues de soirée, les deux soeurs affiliées à l'Aurola allait tomber sur un léger problème : la soirée n'était pas ouverte à tout public, seuls les invités pouvaient entrer. Certaines personnes bénéficiaient de passe-droit, évidemment, à l'image de Parish et de ses suivantes qui ne figuraient jamais sur les listes d'invités mais qui avait une autorisation perpétuelle pour se rendre à ce genre de sauteries, le genre de client que la Wolf traitait avec un égard qu'elle n'attribuait pas souvent, pour ne pas dire quasiment jamais. Aussi, les deux soeurs feraient face à deux gardes en costume aux atouts musculaires remarquables qui leur bloqueraient le passage sans rien leur répondre, un homme plus chétif s'approchant pour leur expliquer que la soirée ne pouvait être accessible que sur invitation.

[Conquête] Influence et domination Pandaw10
Jyan

Derrière le trio d'employés de la Wolf, un homme-bête se tenait adossé au mur de la bâtisse en tirant de grande latte sur une clope déjà largement consumée, le tout en souriant sans lâcher la plus jeune des soeurs du regard. La situation l'amusait, lui qui détestait ces fêtes et faisait tout pour rester dehors malgré son statut d'invité d'office.






Nono > Tu viens de soulever l'intérêt de Rebecca, Linda ne comprend pas elle. Elle te dit que tu tires des conclusions bien trop hâtives et que ton appartenance ne l'intéresse pas avant d'être coupé par un gentil Monsieur en costume noir et à la masse musculaire totalement inexistante : une craccote comme on dit dans le métier. Il t'invite à la suivre, Linda rajoute une couche en ce sens.  

Shinji > Tu t'enfuis avec succès pour le moment, le chef de la détention titube un peu en sortant du bureau mais il est toujours en train de te chercher. Il se dirige vers les cellules en étant sur ses gardes.

Dai > Bah, une nouvelle bâche, évidemment. Comme dit sur le ton de l'humour en Discord, c'est pas une boulangère de quartier la Rebecca.

Contexte : Une discussion entre Parish et Celsius.

Rebecca Wolf est lvl 19 (sa doublure est lvl 1)
L'inconnu à la chevelure rouge est lvl ???
Parish Milton est lvl ???
Vicky est lvl ???
Micky est lvl ???
Jyan est lvl ???
Le chef de la détention est lvl 24 (initialement plus mais handicapé par le poison)
Celsius Jones est lvl ??? (Prime nouvellement augmentée à 201.000.000 B)
Yani est lvl ??? (Nouvellement primée à 50.000.000B)
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
36/120[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B
Sam 20 Avr - 17:31

- Le Général -




Et voilà que le chaos s'installait encore. La petite tirade de la reine folle n'avait en rien affecté cette très chère Rebecca qui était partie dans une énième menace. Cette femme était un mystère, elle n'avait besoin de rien. Pourtant, Nojiko était persuadée que tout le monde avait un prix. Ce n'était visiblement pas le cas de cette femme au tempérament de fer. Devant ce problème grandissant, la princesse belliqueuse était impuissante. La petite tirade de la reine folle n'avait en rien affecté cette très chère Rebecca qui était partie dans une énième menace. Elle avait alors lever son poing, lentement, se chargeant d’électricité, prête à faire partir une salve destructrice. Mais à ce moment précis, les rideaux s'ouvrent de manière violente, laissant place à un homme chétif qui semble mettre très mal à l'aise la jeune dame. C'est à cet instant, le voyant agir de la sorte, que Nojiko comprends qu'elle n'a pas à faire à la véritable directrice de l'île. Un stratagème subtil et efficace, puisque la jeune femme n'y avait vu que du feu. Mais les véritables braises de l'île n'étaient pas ici... Mais bel et bien ailleurs. Tout ce qu'elle venait d'avancer était soi la vérité, soit avait attisé la curiosité de la véritable propriétaire de ces lieux obscurs.

Elle avait alors lever son poing, lentement, se chargeant d’électricité, prête à faire partir une salve destructrice. Mais à cet instant précis, un homme avait fait irruption dans la salle, ordonnant à Nojiko de le suivre. Les propos emmêlés de la jeune directrice de l'île avait eu raison de la supercherie, il n'en n'avait pas fallut plus pour que la reine comprennes enfin, que la jeune femme devant elle n'est ni plus ni moins qu'une doublure. La véritable Rebecca Wolf est ailleurs, sur l'île. Mais un nouveau problème venait noircir le tableau.

Cet homme conduirait-il Nojiko à Rebecca ? Ou vers sa mort certaine ? Devait-elle donc fuir et prendre le risque de semer le chaos sur l'île pour tenter de survivre ? Un choix cornélien défilait sous pas, et sa fenêtre de manœuvre était on ne peut plus limité. Elle s'était alors lever avant de s'incliner poliment devant la doublure.


"Je vous remercie pour votre temps."

Elle avait donc pris la décision de suivre cet homme chétif, laissant derrière elle le petit jeu de négociation pour entrer dans une tout autre manche. La princesse fulgurante s’avançait vers l'une des plus haute tours de l'île. Mais pour y rencontré qui ?

****

Pendant ce temps, dans les cellules:


La manœuvre de Shniji pour s'échapper était un véritable succès. Mais il en faudrait plus pour venir à bout du geôlier. Même si ce dernier était encore en proie au poison, il ne tarderait pas à courir après Shinji pour lui administrer une correction d'anthologie. Ce que ne savait pas l'ennemi cependant, c'est que Yokai, fidèle général de Yobusa, allait lui aussi abattre ses cartes. Et il faut dire qu'il avait dressé méticuleusement son plan pour utiliser la plus puissante des armes qu'il soit: la surprise.

Shinji avait parfaitement rempli son contrat en s'occupant de la diversion, l'homme n'avait probablement vu que Jü et Mü s'était échappé et que Yokai avait lui aussi prit la tangente. D'autant plus que ces derniers avaient fais exprès de laisser quelques matelots dans la cellule pour que cette dernière paraisse moins vide. Cependant, le trio de choc n'était pas parvenu à mettre la main sur ses armes. Qu'importe, Yokai se voulait être un adroit combattant au corps à corps. Aussi, lorsque le garde déboulait en regardant le sol - pour mieux chercher l'araignée - le général n'avait eût aucun mal à lancer un crochet du droit dans la direction de son ennemi pour le surprendre. Comme si tout ceci ne suffisait pas, Jü s'était servit d'une chaîne de contention pour assener plusieurs coups par derrière, tandis que Mü, elle, avait tenté de sauter sur le dos du tortionnaire pour lui enfiler une cagoule et le rendre aveugle temporairement. Si la manœuvre n'était pas suffisante pour le vaincre, elle permettait à Shinji de souffler un peu et par la suite de revenir à l'assaut, car il était le seul à détenir un fruit du démon.

Techniques/ Resumé / PNJ:
 
Nojiko Fujita
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
Shinji Nakata
Messages : 67
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
19/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
5/100[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 59.000 B
Sam 20 Avr - 21:03



Métamorphose.


Feat Nojiko Fujita, Daisuke Aurola, Game Master.


Plus de peur que de mal, Shinji soufflait lentement dans son conduit d’aération.  Il n’avait pas fallu au maudit pour se rendre compte des capacités que lui offrait son fruit du démon. Infiltration, empoisonnement, fuite expéditive, des atouts qui ne se montraient pas négligeable. Observant la situation, de ses huit petits yeux. S’il ne voyait pas aussi bien que dans sa forme originelle, l’arachnide pouvait tout de même compter sur ses poils microscopiques, ressentant ainsi la lourdeur des pas de ce mastodonte agité. D’ailleurs, l’utilisateur de fruit du démon ne pu s’empêcher d’agiter ses deux pédipalpes, lorsque ce balourd s’était rattrapé de justesse contre le mur. Un geste naturel exprimant une satisfaction, comme s’il s’agissait en réalité d’un sourire.

*Donc là, il passe à côté de moi sans vérifier l’endroit le plus probable ? Bahaha il est totalement éclaté, quel con ! Après, je tiens quand même à souligner mon coup de génie. Par contre, j’sais pas si j’devrais le laisser partir…*

Shinji s’était déjà fait assez remarqué sur Holliday’s Island. Laisser fuir ce chef de détention, afin de faire fuiter l’information n’était pas une bonne idée. Néanmoins pour le moment, le mécréant restait tapi dans son coin, réfléchissant à une possible solution, tout en se frottant ses minuscules pattes d’insectes. Des mimiques que le Nakata adoptait inconsciemment, lorsqu’il était sous forme totale. Visiblement, la transformation n’était pas uniquement physique, puisque certains gestes s’étaient installés impulsivement.

Puisque le colosse n’était plus à proximité, le bicolore s’était décidé à bouger, se rapprochant de la sortie de la cachette. L’homme atteint d’une malédiction hésitait tout de même à sortir, on ne sait jamais. Sous cette apparence, la moindre claque de ce tas de chair pouvait-être mortelle. Si la métamorphose pouvait permettre au garçon de se balader incognito, il n’en rester pas moins qu’il demeurait des plus fragiles. Sortir, attendre, rester embusqué ? Un choix s’imposait.

Finalement,  l’adolescent se prit en main, descendant lentement de sa planque, à l’aide d’un fin fil de soie. Une descente en rappel qui fut interrompue par un claquement soudain. Ce titan se serait-il abattu sous la pression du venin ? Le mercanti n’était pas sûr de la situation, et semblait manquer d’information ? En effet, que devenait la femme qu’il affectionnait ? Ses subordonnés avaient-ils écouté les conseils ?




Une énième métamorphose, redonnant ainsi à ce garçon un physique plus basique, le faisait atterrir sur le sol plus rapidement. Reprenant son arme en main, il fallait être rapide, profiter d’un possible moment de faiblesse, tout en ne se faisant pas prendre par surprise au premier tournant. S’étant relevé rapidement, Shinji prit alors une allure rapide. Son cardio était plutôt bien entraîné, au dépit de sa force musculaire. Les courses poursuites contre les sbires des différents gros-bras de Kanazakura avaient indiscutablement marqué les capacités physiques du brigand. Toujours en était-il qu’il fallait absolument que ce dernier rejoigne la source de ce fracas. Et ce le plus rapidement, même s’il était retardé à chaque bifurcation, par sa méfiance.

Les couloirs étaient plutôt larges, et permettaient de prendre les angles amplement, sans se coller aux murs. C’est au bout de quelques virages, que soudainement, Shinji se mit à écarter les yeux. Il n’était plus seul, et bénéficiait de l’aide de ses coéquipiers, heureux que ceux-ci n’aient pas écoutés les semblants d’ordres donné par le pré-adulte. Une fine équipe se dessinait. Et c’était bel et bien l’une des rares fois que le brûlé n’allait pas agir en solitaire. Concentré dans leurs élans, les adjoints de Nojiko n’avaient potentiellement pas prévu l’arrivée de Shin’. Pendant que les deux jumelles se débâtaient, le maudit se concentra. Il était sur le point d’innover une nouvelle approche de son fruit du démon.

Rengainant alors son arme, tout en serrant les poings de toutes ses forces, l’humain ne put se contenir de lâcher un cri plus que bestial. Une sorte de concentré de douleur, selon toute vraisemblance les fruits du démon Zoan ne présentaient pas que des avantages. Néanmoins, il s’agissait bien là d’un mal pour un bien. Il ne fut pas longtemps avant de voir le corps de Shinji changer. Pour la première fois, le garçon n’allait pas tout bonnement se convertir en un insecte, mais bel et bien dans une forme plus complexe. Le mélange parfait entre ses deux transmutations déjà utilisées auparavant. De fins poils se mirent à pousser sur l’épiderme du maudit. Ses yeux se multiplièrent, avant de devenir parfaitement noirs. Quatre membres arrachèrent sa veste fétiche, afin de se développer. Le quatuor déjà engagé dans une bataille se verrait désormais accueillir une erreur de la nature. Un visage mélangé entre l’arachnide et l’humain, présentant des crochets bavant, pouvant en faire vomir plus d’un.

Shinji se rapprochait lentement de sa cible d’un pas lourd, laissant frotter l’une de ses paires de pattes dorsale sur sol. Un petit grognement, avant de voir le garçon sauter sur le mur de droite, éjectant par la même occasion deux crachats de toile, en direction des pieds du titan, dans l’optique de l’immobiliser. Ainsi, le garçon pourrait donc filer un coup de main afin de faciliter le rodéo de sa collègue. Paralysé, il serait beaucoup plus simple de mettre l’homme hors d’état de nuire.

Le méconnaissable restait toujours accroché au mur, déconcentré par ses nouvelles sensation. Alors que ses nouveaux membres recouverts de millions de poils lui permettaient de rester scotché au mur, Shinji élança sa main sous son pantalon, afin de reprendre son fidèle revolver. Son bras droit se leva, en direction du cerbère humain. La calamité se mit à viser une partie plutôt basse, afin de ne pas blesser sa coéquipière en dommage collatéral. C’est ainsi que l’horreur prit en ligne de mire le genou gauche, avant de tirer. Il ne fallut qu’une fraction de seconde au tireur pour décaler son viseur, ayant pour cible la deuxième rotule du gardien.




©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia
Shinji Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1277
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
39/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
99/350[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Lun 22 Avr - 2:36




Influence et domination

Elle savait qu’elle avait raison et qu’il avait tort. Elle ne pouvait tout simplement pas concevoir que l’argent ait tant de pouvoir. Sans doute parce qu’elle ne lui donnait pas assez d’intérêt dans sa vie pour qu’il puisse l’avoir vicié à ce point. Non, dans son monde il n’y avait aucune chance que seul l’argent puisse être la source de tant de puissance. Néanmoins, elle se rendait compte qu’elle était arrivée dans un monde différent du sien, où ses règles n’étaient pas présentes et où elle ne connaissait pas celles qui régissaient les lieux. Elle allait devoir comprendre cela avant de pouvoir passer à la suite.

« Soit. L’argent régit tout ici, c’est bien ça ? Et comme elle a le portefeuille le plus garnie, c’est elle qui est aux commandes ! »

Faisant une synthèse de ce qu’elle venait d’apprendre, elle tentait de relier les points entre eux pour leurs donner une consistance, quelque chose sur lequel elle pourrait s’appuyer pour mieux comprendre comment fonctionnait l’île. L’argent devait bien provenir d’un quelconque commerce ou de subvention d’un groupe richissime. Après tout, l’argent ne créait pas l’argent dans son esprit. C’était donc dans cette direction qu’elle devait chercher : « d’où venait l’argent ? »

« S’il m’est impossible de l’atteindre maintenant, comment puis-je la rencontrer ? N’y aurait-il pas quelqu’un d’autre qui pourrait me renseigner sur la nature de la sécurité des lieux ? »

Après tout, elle était ici en mission. Si elle parvenait à trouver des informateurs ou autres, ils pourraient faire pression sur leurs supérieurs pour avoir des subventions et interagir plus facilement avec les richissimes habitants locaux.

« Je ne cherche en aucun cas, et je le répète, à semer le trouble. Je cherche juste des réponses pour améliorer le quotidien des habitants que nous sommes censés protégez, si vous voyez ce que je veux dire. »

Elle était prête à suivre le gars s’il lui montrait un chemin à emprunter et n’hésiterait pas à insister s’il refusait. Il était tombé sur une tête de mule… Le pauvre n’allait probablement pas passer la meilleure nuit de sa vie.

= = = = = =

Erina jouait l’incrédulité à la perfection, enfin, selon sa sœur. Si les autres pouvaient presque voir qu’il s’agissait de comédie, elle n’en démordait pas et continuait à jouer les pauvres filles en péril. Pourtant, sa petite sœur l’arrêta soudain. C’était, à priori, peine perdue. Ca l’arrangeait bien, en tout cas ! Elle n’aurait pas à subir les conversations mondaines et les critiques de la haute bourgeoisie concernant le bas peuple, comme elle l’imaginait à chaque fois qu’elle se voyait dans ce genre de soirée. C’était pour ainsi dire la principale raison de son refus d’y aller. Pourtant c’était pour le bien de sa sœur qu’elle avait acceptée de jouer le jeu et elle devait au moins tenter le coup.

« Je ne veux pas paraitre grossière, mais… Vous avez vus vos tronches de hamster ! On vous gave à longueur de journée pour avoir des gueules d’Oran Outan ou bien ? ‘Doit bien y avoir un moyen de rentrer, les cloportes ? »

La jeune fille avait du mal avec le relationnel et semblait s’énerver plus vite que sa grande sœur, mais encore une fois, tout ceci était feint, car après tout s’énerver aussi vite pour si peu n’était pas dans son genre. Au contraire, elle préférait rester silencieuse et laisser couler lorsque les choses n’allaient pas dans son sens. Elle agissait pour le « bien » de son ainée, car elle savait que cette mission clandestine lui importait. Elle avait donc haussée le ton pour se faire entendre, elle savait bien que ce n’était pas quelque chose que les gardes n’avaient pas coutume d’apprécier – cela nuisait aux affaires.

Dans tous les cas, si elles voyaient que leur petit jeu ne fonctionnait pas, elle arrêterait immédiatement, puisqu’elles devaient éviter justement d’être évincé pour toujours. Leur but était de donner l’impression d’être importantes, imposantes… Enfin, vraiment pas sûr que ça fonctionne !



Et c'est pas fini ...
Liens pratiques

Ma présentation www
Ma fiche technique www
Mes PNJs www





Joueurs



Nojiko Fujita Pirate
FTPrésentation



Shinji Nakata Civil
FTPrésentation

©️ Halloween




Judith continue d'en apprendre plus en posant de nouvelles questions et les deux soeurs jouent le jeu de l'incrédulité pour tenter de passer.

Judith est lvl 35
Elisa est lvl 20
Erina est lvl 15
Les soldats ne sont pas nivelés (lvl 1 donc xD)

_________________
[Conquête] Influence et domination 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 22 Avr - 10:41



[Conquête] Influence et domination Karma_10

Les étages que traversaient l'immense ascenseur paraissaient interminables, le temps de montée semblait particulièrement long, et il l'était. Il y avait fort à parier qu'en plus de cela, l'aura de l'accompagnateur de la Fujita joue sur cette impression de longueur, lui qui dégageait une aura assez étrange, un mélange de violence pure et de désintérêt total pour les choses qui se déroulaient sous ses yeux. Cet homme était une bête en sommeil, tout le monde pouvait le sentir sans même le connaitre et alors qu'il dégageait une passivité religieuse, presque ennuyeuse. Il restait là, planté dans le coin de la cage d'ascenseur, le regard sur les boutons qui indiquaient l'étage qu'ils venaient de franchir en attendant de passer au suivant. Il ne parlait pas, son regard était immobile, il ne clignait pas des yeux. Très honnêtement, s'il avait été mort, personne n'aurait sans doute vu la différence outre cette aura toujours présente.

Soudain, à une dizaine d'étage du haut de la tour, l'ascenseur s'immobilisa, causant le premier mouvement depuis plusieurs minutes de la part de l'envoyé de la cheffe de l'île.

    - Nous sommes arrivés, si vous voulez bien vous donner la peine de vous installer. 


La double porte s'ouvrit alors sur un salon de luxe à la taille n'ayant rien à envier à la salle de Gala que la princesse de la foudre venait de quitter. Peut-être moins tape à l'oeil, notamment plus pauvre en matière de dorures, ce nouveau lieu démontrait encore une fois de la richesse de la propriétaire des lieux, elle avait décoré, ou fait décorer, cet endroit avec autant de goût que le reste de ses hôtels mais avec un faste d'une autre ampleur, la suite qui accueillait Nojiko actuellement devant être réservée en principe aux portefeuilles les plus garnis. Quoiqu'il en soit, la logia fut invitée à s'asseoir sur un canapé tout confort en attendant la venue des derniers invités, son seul et unique accompagnateur se tenant debout devant les portes de l'ascenseur, toujours aussi passif. Les portes s'ouvrirent alors sur une personne que la rousse avait d'ores et déjà rencontré, ou presque.


Rebecca Wolf

La belle blonde avait une apparence identique mais un rayonnement différent. Pouvait-on parler d'aura ? Pas à proprement parlé, pas comme celle qui émanait du magrissime acolyte de la nouvelle venue, non. Le terme de rayonnement apparaissait ici comme le plus précis, la blonde rayonnait d'un charisme et d'une prestance que peu d'être sur cette planète pouvait égaler, d'une sérénité que seuls les titans pouvaient atteindre.

    - Mademoiselle, je suis Rebecca Wolf, héritière de l'empire Wolf. Vous avez rencontré une subordonnée mais j'ai vous avez parlé de sujets qui dépassent ses compétences et ses connaissances. Je vous ai donc convié ici pour que nous puissions parlé plus sereinement. 


La blondinette contourna son garde du corps et vint s'installer dans un fauteuil faisant face à sa nouvelle interlocutrice. Ici, plus de jeu de dupe, Nojiko était bel et bien en présence de l'une des plus grosses fortunes à l'échelle mondiale, l'une des seuls non-noble qui n'avait pas à rougir de la santé financière des dragons célestes pour la simple et bonne raison qu'elle disposait de plus de moyen que la plupart d'entre eux. Les habitants de Marijoa diposaient d'une influence sans limite, Rebecca de moyens tout aussi illimités. Se présenter ainsi à une inconnue fraichement débarquée comme la Fujita n'avait pas été une chose qu'elle avait prévu mais parlé d'organisation tentaculaire, ici, devant elle, alors qu'elle avait comme invité un des hommes proche de Konan sur son île : elle devait prendre les choses en main.

    - Vous avez parlé à ma doublure de votre ... appartenance dirons nous, ainsi que de votre père. Je me suis renseignée avant de vous convier à ce gala et je sais que vous n'appartenez pas à certaines castes, aussi, ma question sera claire, pour qui travaillez vous ?   


Hares Palm avait été sollicité plus tôt dans la journée par la propriétaire des lieux pour savoir si celle qui causait du trouble au niveau de sa piscine lui était rattaché à lui ou à son boss, une question qui avait obtenu une réponse négative. Des organisations tentaculaires, il n'y en avait pas dix mille, restait donc la Triade ou le réseau en reconstruction de Dario. Dans un cas comme dans l'autre, la rouquine était une ennemie de Konan et un outil possiblement intéressant pour la cheffe de Holiday Island. Dans son dos, le garde du corps à la chevelure de feu était parfaitement calme, placide, le regard fixé sur la chevelure ondulante et dorée de sa supérieure, il ne semblait prêter aucune attention à la discussion et encore moins à la rouquine.


Vicky, Parish Milton et Micky


La recruteuse terminait à peine son discours que déjà les deux femmes bêtes à ses côtés ne pouvaient retenir un sourire amusé. Ce topo là, elles le connaissaient par coeur et auraient presque pu le sortir elles-mêmes en intégralité sans oublier le moindre mot. Dans le privé, elles avaient pour habitude d'appeler le speech introductif de leur supérieure "le chant de la sirène", ce son qui attirait tous les marins à la créature mythique sans qu'elle n'ait rien de plus à faire. Promesses d'appui militaire et financier, renommé à être affilié à une Yonkou, certitude de compter dans le monde futur, tout n'était que de la sublimation pour le nom qu'elle utilisait autant que possible : Erika Orato. Si sa démonstration était parfaite, comme d'habitude, l'enjouement de son interlocuteur ne fut pas aussi prompt et sérieux que celui de ses habituels cibles.

[Conquête] Influence et domination Pnj_pr10[Conquête] Influence et domination Yani10
Celsius et Yani

Devant elle, Yani avait posé sa tête sur le buste de son amoureux qui, plus concerné par le discours, écoutait et pesait chacun des mots de la représentante de la Yonkou. A la fin de ce dernier, le Jones paraissait un peu perdu mais finit par sourire et à ricaner avec entrain.

    - Ouais, je me doute bien que tu me proposes pas de rejoindre un kikoo de North Blue Parish, on parle d'un des quatre empereurs là. Le truc, tu vois, c'est que tout ça, ça me semble trop prise de tête. Bon, j'avoue que si t'avais été au service de Hades, la question serait réglée, j'aurais dit non. Et vu que les larbins de ce vieux.. Enfin non, jeune con maintenant, sont tous aussi cons que lui, on serait déjà en train de se mettre sur la tronche. Pour Erika... Je sais pas trop. Si je vous rejoins, je vais en chier pour passer sur le Nouveau Monde, l'île des hommes poissons, Kyo Kara, tout ça quoi... T'as quoi à me proposer pour ça ? Et, concrètement, ta patronne elle attend quoi de moi ? En gros, je dois défoncer qui si j'accepte ?   


L'atout majeur de Celsius pour la flotte de la Orato n'était certainement pas son caractère ni son sens tactique, il s'agissait bien plus bêtement de sa puissance. L'impératrice disposait déjà de monstres de puissance dans sa flotte, mais qui ferait la gueule devant un nouvel élément susceptible de coucher la plupart des membres de la Vice-Amirauté et les cadres de la révolution. Si la Milton allait reprendre de suite, elle fut étonnée de sentir la voix mentale de l'un de ses subordonnés s'approcher d'elle, jusqu'à finalement le voir débarquer dans la salle en compagnie de deux jeunes femmes. Elle se détourna l'espace d'un instant de Celsius pour glisser quelques mots à ses suivantes.

    - Gardez un oeil sur votre frère, vous le connaissez.  


Elle en reviendrait ensuite à son gros poisson du jour et débuterait une seconde tirade destinée à lui expliquer que les Orato disposaient de suffisamment de ressources pour permettre n'importe qui d'accéder sur le Nouveau Monde et que la rétribution pour l'affiliation n'était pas une chose aussi sale qu'un simple contrat de mercenariat mais bel et bien une relation de confiance à double sens.

[Conquête] Influence et domination Pandaw10
Jyan

    - Laissez entrer, elles sont avec moi.  


Dans le dos des videurs, un homme-panda s'était approché et avait écarté les gorilles d'un simple geste de la main. Aucune résistance, le service d'ordre s'écarta pour laisser passer le duo et permit ainsi au trio nouvellement formé de rejoindre la pièce de gala. Dans le dos de Jyan, les trois employés de l'île suaient à grosses goutes, heureusement qu'il n'avait pas trop bu sinon leur fin aurait pu être moins heureuse.

Pour les deux soeurs, si l'intervention de cet inconnu était une aubaine, elle était aussi un mystère. Un doute que l'inconnu en question cultiva un peu plus avec sa seconde intervention.

    - Je déteste ce genre de soirées, y'a que des casses-couilles et ma boss m'interdit de picoler sinon je deviens violent et ça pose des soucis après. Mais j'aime foutre la merde et vous m'avez l'air d'avoir le physique de l'emploi, tant pis si je me fais encore engueuler, c'est une question d'habitude.  


Il poussa la porte de la salle de bal et tomba presque directement sur sa boss et ses deux soeurs, les trois lorgnant immédiatement dans sa direction.

    - Ah, déjà gaulés ! 


Le panda souriant d'une façon éclatante en adressant de grands signes de la main aux femmes-bêtes non loin de lui.

    - Bon sinon, les filles, vous vouliez entrer pourquoi ? Me faite pas regretter d'être votre chaperon ! 



***

Au niveau des cellules, le couloir s'emplit de bruit de bataille. Le chef de la détention, alerte et sur ses gardes, put largement anticipé le coup de Yokai qui manqua sa cible mais qui, en mangea un retour de bâton des plus violents. Le titan balaya l'homme d'un revers de main et l'envoya avec violence contre le mur le plus proche, lui déboitant l'épaule du bras gauche au passage. S'il fut satisfait de son premier coup, le chef des lieux ne put anticiper l'attaque en équipe qui était à l'oeuvre. Les deux jumelles réussirent leurs tentatives sans mal alors que les coups de Shinji ne purent que faire mouche l'instant suivant, entrainant la chute du géant sur le sol.

Le poison se diffusant, le colosse éprouvait toutes les peines du monde à se remettre sur pied et resta au sol un instant, bien plus qu'il n'en fallait aux membres de l'escouade de la Fujita pour le finir s'ils le désiraient, ou pour prendre la fuite le cas échéant.

***

Le garde éclata une nouvelle fois de rire devant ce qu'il prenait pour de la crédulité de la part de l'envoyée du Aurola.

    - Putain mais tu dis être au service d'un haut gradé de la marine et tu te pointes ici sans rien savoir ??? La sécurité des lieux ? Mais tu crois que t'es sur une île gouvernementale ou quoi ?  


En effet, ici la marine avait un droit de séjour pour participer aux activités de l'île, rien de plus. Si la Wolf demandait un soutien militaire, on le luit envoyait mais à part ça, le gouvernement mondial n'avait absolument rien à voir avec l'organisation et la gouvernance de l'île. l'origine de cette absence était obscure mais beaucoup pensait que la richissime héritière arrosait de quantités colossales d'argent les bonnes personnes, probablement les dragons célestes. En réalité, il n'en était rien et l'origine d'un tel comportement était bien plus important, mais tout le monde l'ignorait.

    - Y'a rien à changer ici, c'est une île touristique ma belle. Les habitants profitent tous du commerce et les trois quarts de l'île sont employés par la patronne. Tu comprends pas ? La patronne a tous les droits ici, si elle le décide, tu dégages dans la minute.  


Triste vérité. Ici-bas, la parole d'une femme valait tout l'or du monde. Un ordre, un mot et une personne était jetée de l'île dans les dix minutes qui suivaient, ainsi était la loi sur Holiday Island.






Nono > Tu montes donc dans la tour sous le lead du tout maigre qui t'emmènes finalement jusqu'à une suite disposant d'un salon de grande taille. Vous y restez seuls quelques minutes avant que Rebecca entre, la vraie cette fois, elle arrive seule et entame la conversation. Le grand maigre aux cheveux rouges est toujours dans la salle, debout derrière sa patronne, il semble totalement distrait.  

Shinji > Le combat de l'équipe de 4 fonctionne, notre chef de détention est au sol, pas mort, encore conscient mais clairement à votre merci, vous pouvez l'achever.  Par contre, Yokai a été un peu trop sûr de lui, 5 lvl d'écart, en réalité plus mais poison etc.. Il se prend un sale revers de main et finit encastré dans le mur. Son épaule gauche est déboitée. Shinji, si tu veux voir avec moi la suite en fonction de tes réactions pour avoir plus de biscuit pour ton poste, hésite pas.

Dai > Pour le port, tu te prends une nouvelle bâche. Pour la Gala, tu obtiens une aide intéressée de la part de Jyan, il a envie de voir un peu de beau jeu, quitte à se faire engueuler par la suite.

Contexte : Une discussion entre Parish et Celsius qui continuent gentiment non loin de l'entrée au moment où les filles entrent. Micky est interpellée par l'entrée dans la salle de Jyan.

Rebecca Wolf est lvl 19 (sa doublure est lvl 1)
L'inconnu à la chevelure rouge est lvl ???
Parish Milton est lvl ???
Vicky est lvl ???
Micky est lvl ???
Jyan est lvl ???
Le chef de la détention est lvl 24 (initialement plus mais handicapé par le poison
Celsius Jones est lvl ??? (Prime nouvellement augmentée à 201.000.000 B)
Yani est lvl ??? (Nouvellement primée à 50.000.000B)
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
36/120[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B
Lun 22 Avr - 11:53

- Politique -




L'ascension était un interminable calvaire. Non seulement le vieil homme à l'allure nonchalante, n'avait pas pipé mot, mais il semblait aussi habité par une espèce d'aura qui le qualifierait non sans mal de mort-vivant. Mais Fujita s'était alors remémoré son cursus, se souvenant ainsi de l'importance des personnages âgées dans la société de San Yobusa. il est vrai qu'il avait l'air chétif et mourant, mais il avait un vécu, une histoire, des péripéties et il était sûrement une source de connaissance et de sagesse grâce à sa vie, sans doute agitée. Lorsque ce dernier lui avait intimé de sortir pour la conduire dans la suite, Nojiko s'était inclinée poliment en le remerciant pour son service. Ce vieux code d'honneur qui l'habite maintenant depuis plusieurs années, lui avait souvent porté atteinte. Le monde entier ne suit pas forcément les règles, ni des us et coutumes. Mais son éducation et sa religion lui empêchaient très clairement d'agir autrement.

Quelques secondes plus tard, Nojiko découvre la suite. Un lieu faste, et démesurément beau. Un lieu qui ne sent qu'une seule chose, hormis l'érable et le cuir : l'argent. Après une brève analyse, Nojiko avait pu comprendre que cet endroit était un lieu fait pour impressionner, recevoir, étaler la hauteur de son pouvoir par l'argent. L'argent, il est vrai, est un puissant pouvoir, car tout le monde possède un prix. Mais certaines choses ne s'achètent malheureusement pas, et Nojiko était sur le point de le découvrir. Elle avait profité des lieux avec son regard émeraude, avant de s'assoir à nouveau pour attendre la véritable patronne des lieux. Rebecca Wolf. Elle venait de faire son entrée, sans fioritures, elle était très similaire à la doublure à quelques détails près. Un homme était entré lui aussi, faignant l’indifférence devant la Reine. C'est pourtant ce protagoniste qui avait le plus interpellé la jeune princesse. Qui était-il ? Un garde du corps ? Un client ? Son amant ? Ou peut-être quelqu'un de plus haut, de plus puissant qu'elle ? Elle n'en n'avait aucune idée, mais pour elle, son indifférence n'était pas anodin. La jeune dame s'était installé en face de la reine, tout en s'introduisant et en posant des questions. Elle était clairement pressée, ou stressée peut-être ? Toujours est-il qu'à cet instant précis, Nojiko n'avait pu s'empêcher de repenser aux paroles de "Papa".

- Exact ma chère, tout à fait exact et tout le cœur du pouvoir est là.

Il avait répondu cette unique phrase lorsque Nojiko lui avait confié croire en la diplomatie, aux pouvoirs irréfutables des mots et de la conscience. Et si elle était parvenue ici sans se faire découper en morceaux par les sbires de Rebecca, c'est que ses mots avaient étés justes. Il était donc temps de faire de même avec la véritable Rebecca. Nojiko se devait donc d'élaborer un savant mélange pour emmener la femme de fer sur son terrain.


"Bonjour Madame Wolf."

Mais Nojiko s'était ravisé. Rebecca demandait à quelle organisation elle appartenait ? Elle demandait aussi pour Nojiko travaillait. Tout ceci n'avait aucun sens. Lorsque la Reine avait parlé pour la première fois de l'organisation, la doublure n'avait pas réagi, ni communiquer quoique ce soit. Cependant, lorsqu'elle avait évoqué le nom de "Papa", la situation avait changé radicalement du tout au tout. Elle bluffait, elle voulait piéger Nojiko. Mais cette femme savait pertinemment pour quelle organisation Nojiko travaillait. Un piège habilement placé dans lequel Nojiko avait bien failli se jeter. Quelques secondes s'étaient écoulées, mais Nojiko faisait toujours front.


"-Tout d'abord, je souhaite vous remercier pour votre clairvoyance. Loin de moi l'idée d'insulter votre intelligence. Mais nous savons tout deux pour qui je travaille, sinon vous auriez préféré me faire abattre. Je suis donc l'un des Lieutenants de "Papa". Les deux filles qui étaient avec moi, le sont aussi. Ce qui répond donc à votre question. Je peux aussi vous ôter de sérieux doutes, notamment concernant ma venue ici. Je ne souhaite ni répandre le chaos, ni mettre à mal l'équilibre de votre île et de son florissant business. Je suis ici pour un commun accord, qui je pense pourrait être fructueux. Pour vous, comme pour moi."

Il ne fallait pas abattre ses cartes trop rapidement, et c'était un fait que Nojiko ne pouvait occulter. Il fallait comprendre Rebecca, savoir l'apprécier et peut-être même l'anticiper.

Techniques/ Resumé / PNJ:
 
Nojiko Fujita
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
Shinji Nakata
Messages : 67
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
19/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
5/100[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 59.000 B
Lun 22 Avr - 14:30



Métamorphose.


Feat Nojiko Fujita, Daisuke Aurola, Game Master.


Un combat pas très loyal se déroulait dans la zone des geôles. Un groupe se mêlant contre une seule personne, des souvenirs de la rue remontaient dans l’esprit du jeune dealer. Pourtant, cette offensive n’avait pas permis à l’équipe de s’en sortir indemne. Visiblement, cet homme était très costaud, et s’était même débrouillé pour amocher le vieil ami de la rouquine. L’araignée de son côté, n’avait pas flanché. Il s’était débrouillé pour être décisif, tout en étant sûrement l’élément le plus faible de cette bataille. Les jets de toiles avait permis non seulement d’aider sa collègue, mais également de lui permettre d’atteindre une ultime précision. En effet, il ne fallait pas manquer sa cible puisqu’à la moindre erreur, l’un des coups de feu pouvait atteindre l’une des deux jumelles.

Heureusement, le maudit avait assuré. Le pantalon du gardien de prison s’immolait lentement de sang.  Ses pieds baignaient bientôt dans des flaques rouges, prouvant ainsi le possible état déplorable de ses rotules. L’équipe pouvait se féliciter. Tout en admirant le monstre de chair s’écraser sur le sol, ne pouvant plus supporter tant de contraintes, Shinji lâcha sa paroi. Reprenant une forme humaine plus basique, il était temps de terminer cet homme.

« J’aurais bien voulu te laisser en vie, mais j’sais pas trop si c’est une bonne idée. J’suis plutôt salsifis, alors j’préfère éviter de te laisser l’occasion de m’attraper. De base, j’voulais juste discuter hein, j’t’assure ! Mais t’as voulu m’défoncer, alors tu vas prendre le retour du bâton. »

Regardant l’adversaire dans les yeux, qui n’était sûrement remplis que de colère, Shinji ne perdit pas de temps en levant une énième fois son revolver. Cet homme devait souffrir, l’effet du poison doublé de membres brisés, étant à l’origine des douleurs. C’est pourquoi, la mort qu’allait offrir le jeune adolescent n’était pas tant injustifié. Au final, elle allait offrir le repos que ce guerrier méritait. Trois pressions sur la gâchette, trois détonations provoquant des courtes grimaces sur le visage du bicolore. Ainsi, sa mort permettait au garçon de garder un semblant d’anonymat, puisqu’il était le seul ennemi connaissant le fruit du démon du garçon.

Alors que la pièce sentait la poudre à canon, le meurtrier ne put s’empêcher de se diriger vers Yokai, qui s’était fait violemment bousculer. Le jeune délinquant s’abaissa afin de passer sa tête sous l’épaule indemne du blessé. Même s’il ne voulait pas le laisser transparaître, le pré-adulte pouvait très bien voir la douleur du général. La transpiration sur son visage, la mâchoire serrée, les yeux solidement fermés. Il n’y avait aucun doute, ce bon vieux Yo’ méritait des soins légers de la part de Shin’.

« Allez, t’inquiète ya sahbi ! On va t’aider à régler ton petit souci ! Serre les dents, à trois j’vais te relever.  T’es prêt ? Un… Deux… Hoplà ! »

Ya Sahbi -> Mon ami, mon pote.


Le garçon était dans une position idéale pour aider son ami à se relever. En effet, accroupi, il ne lui restait qu’à pousser sur ses jambes afin de se relever, tout en emportant le général avec lui. Le groupe victorieux commençait donc une lente marche, dans l’optique de trouver une infirmerie. Un lieu qu’ils ne tardèrent pas à trouver. C’était plutôt logique après tout, toute zone de détention se devait d’avoir sa propre infirmerie.

Ouvrant le bal, les deux jumelles s’étaient chargées d’ouvrir le bal, rentrant en premier dans la pièce, tout en allumant l’éclairage. Un coup de chance, l’endroit était totalement désertique. Plaçant le tas de muscle sur l’un des lits afin de se libérer, le jeune garçon se rua sur les armoires, afin de trouver un possible kit médical. Sans succès pour les trois premiers tiroirs mis sens dessus dessous, c’est au bout du quatrième essai, que le garçon aperçu enfin une boîte, ornée d’une croix rouge. S’approchant ainsi des deux jumelles, le gamin se permit de déléguer la responsabilité.

«J’suis pas très doué pour ce genre de chirurgie médicale, j’vous laisse faire les filles. J’ai un autre truc à régler, attendez-moi ! »

Sortant de l’infirmerie, le frêle se mit alors à courir. Son but ? Rejoindre la salle précédemment explosé par le titan, lors de sa tentative afin de mettre Shinji hors d’état de nuire. Environ une minute afin de rejoindre le lieu précédemment exploré. Néanmoins, quelque chose l’attirait. Si ce cerbère était à cet endroit-là, c’est que des documents intéressant s’y trouvaient sûrement ! Malgré tout, après de nombreuses minutes de recherches, rien ne semblait valoir le coup. Retournant les armoires, le bureau, et tous autres meubles, Shinji se voyait définitivement déçu. Les seuls documents qu’il avait réussis à chaparder se voyait être des rapports sur les prisonniers, où sur l’état des lieux. Flûte. Une deuxième déception lorsque le bandit se rendit compte qu’aucun moyen de voir la situation de l’île ne se présentait. Pas de centre de contrôle, pas de caméra, pas de vision sur la capitaine.

« Bah putain, c’est vraiment d’la merde. Tu vas m’dire j’me suis cassé le cul, tout ça pour des rapports ? J’en ai rien à foutre qu’ils soient enfermés pour attouchements sexuels, ou j’sais pas trop quoi. En plus, y’a pas de caméra ? C’est le ponpon, ça. Ils font les riches, mais sont pas capable d’avoir des systèmes à la pointe de la technologie. Azy, j’suis soulé, c’est bon ! »


Le jeune homme se plaignait, comme il avait l’habitude de le faire lorsque quelque chose n’allait pas dans son sens. C’est vrai, le garçon enchaînait déception sur déception. Il s’était obligé à lire en diagonale des documents sans réel intérêt, en vain. Rien ne pouvait culpabiliser la responsable des lieux dans ce qu’il avait obtenu. Rien ne pouvait lui permettre de savoir où se situait Nojiko, sa capitaine.  Il n’avait pas le choix, il fallait rebrousser chemin. Le garçon était perdu, ne sachant pas comment réagir, et se voyait repasser une nouvelle fois vers l’endroit où étaient administrés les soins de son allié. Visiblement, le duo féminin n’avait pas encore fini de rafistoler l’épaule de leur compère.

« Je vais essayer d’accéder à ce fameux bal. Si ça tourne mal pour moi, j’me chargerai de déclencher une alarme, ou un autre truc comme ça. Bref, un signe distinctif, pour vous dire que ça sent le poivre. »


Rechargeant ainsi son revolver, avant de le ranger, le mercanti se mit alors sur la route du bal. En réalité, il longeait les couloirs, sans savoir où réellement se déplacer. Longeant les murs, il tentait tout de même de se souvenir de l’itinéraire qu’il empruntait, afin de pouvoir carapater en cas de nécessité.


©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia
Shinji Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
Colonel
Daisuke Aurola
Messages : 1277
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
39/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
99/350[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 171.598.000 B
Colonel
Lun 22 Avr - 16:31




Influence et domination

Elles se seraient auto-félicitées si elles avaient pu rentrer dans le bâtiment sans une aide extérieure, mais elles avaient pleinement consciences que cela ne serait jamais arrivé. Au final, c’était avec l’appréciation non dissimulé d’un être mi-homme mi-panda qu’elles allaient pouvoir entrer bon gré mal gré dans le bâtiment. Si la plus âgée des deux sœurs arrivaient au paroxysme de sa quiétude, la plus jeune semblait déjà regretté son dévouement. Par contre, et malgré le fait qu’elle était désintéressée par le business de sa sœur, elle ne pouvait que s’interroger sur l’appartenance raciale du gars qui les avait invité.

« Merci bien, monsieur, commença l’ainée en suivant les pas de l’homme-panda, mais nous ne som…
- Vous êtes quoi exactement ? Coupa l’autre fille. »

En réalité, la zoologiste avait déjà entendu parler à plusieurs reprises de différentes races mélangeant les attributs humains aux animaux. Les minks, les hommes-poissons, les tritons, etc… Il en existait une multitude et même certains humains maudits par des fruits du démon préféraient restés en forme hybride, la question était plus importante pour elle qu’aucune autre. Adorant les animaux et leur préférant leur compagnie à celle des humains, elle voulait savoir dans quelle direction elle se dirigeait. Savoir s’ils avaient les mêmes gouts que les humains normaux, s’ils avaient des facultés sensorielles différentes, tout un tas de question qu’elle s’empresserait de lui poser s’il répondait simplement à la première.

« Vous allez sans doute rigoler, reprit Erina, mais nous sommes en mission pour notre capitaine. Nous cherchons à comprendre comment fonctionne le complexe de Madame Wolf et essayer de le reproduire à une échelle mondiale pour…
- Tss… La coupa de nouveau l’autre. C’est d’un chiant ! Je ne pense pas qu’il soit vraiment intéressé par ton speech. N’est-ce pas monsieur le Panda. J’aurais tant de question à vous poser… Vous voulez boire un verre avec moi ?
- Mais… »

La plus jeune se rapprochait dangereusement du grand dadais. L’homme-animal la dépassait de plusieurs centimètres si ce n’était des dizaines et elle voulait en apprendre tellement plus sur les uses et coutumes de ses congénères qu’elle allait laisser sa grande sœur sur le carreau. Si ce fut le cas, l’autre membre de la famille n’aurait alors que l’embarras du choix et aurait donc le loisir de se balader dans le Gala à la recherche d’information.

= = = = = = = = = =

Il devait avoir un grain pour rigoler en permanence comme ça ou alors elle était totalement à côté de la plaque. Pour autant, elle gardait son calme, en apparence seulement. Bien évidemment, ils n’arrivaient pas à se comprendre et c’était clairement un dialogue de sourd qui s’était lancé entre les deux, pour autant elle continua d’insister, après tout elle avait le temps et ils étaient sans doute dans une période assez creuse avec les violents affrontements entre les décimas et les marines qui se déroulaient un peu partout à travers le monde, il devait donc avoir du temps lui aussi.

« Je sais des choses. »

Certes, ce n’était pas la plus grande lumière de l’équipage, mais elle savait déjà que l’île était atypique, que les gouvernementaux n’avaient pas de réels droits sur elle et qu’elle était venue justement pour comprendre tout cela. En réalité, elle avait décidé d’en apprendre plus juste pour passer le temps et oublier le désordre mondial du moment, oublier que son capitaine était peut-être aux portes de la mort en ce moment même. Pourtant, elle ne faisait jamais les choses à moitié. Après tout, en quelques minutes déjà, elle en avait appris plus qu’en plusieurs heures de recherches. L’ile était gouvernée par une seule et même femme dont le principal pouvoir était l’argent.

« Je ne cherche pas à changer les choses, essayez de comprendre. Je veux simplement comprendre pourquoi et comment l’ile fonctionne de cette manière. Quels en sont les intérêts, si ce n’est la sécurité et le bien-être des habitants ? Si ici l’argent peut tout acheter, c’est parce que les gens qui vivent ici lui ont donnés ce pouvoir. J’aimerais savoir comment et par quel procédé l’argent est-il devenu si puissant dans le domaine de cette madame Wolf. Si vous n’êtes pas capable de répondre à ces questions, c’est qu’il faut sans doute que je me tourne vers quelqu’un d’autre… »


Et c'est pas fini ...
Liens pratiques

Ma présentation www
Ma fiche technique www
Mes PNJs www





Joueurs



Nojiko Fujita Pirate
FTPrésentation



Shinji Nakata Civil
FTPrésentation

©️ Halloween




Les deux soeurs suivent l'homme-panda jusqu'à l'intérieur où Erina commence à parler professionnellement. S'en suit une demande d'Elisa pour aller boire avec Jyan tandis que Erina se retrouve seule.
Judith quant à elle comprend que le dialogue de sourd ne mènera à rien dans l'état et commence à poser des questions de fonds. Si le gars continue de lui dire que l'argent régit tout, elle risque de se barrer.

Judith est lvl 35
Elisa est lvl 20
Erina est lvl 15
Les soldats ne sont pas nivelés (lvl 1 donc xD)

_________________
[Conquête] Influence et domination 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Daisuke Aurola
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 26 Avr - 21:04



[Conquête] Influence et domination Karma_10

Dans le dos de l'héritière, l'homme à l'allure passablement lasse ne faisait que fixer la natte couronne qui ornait le crâne de sa supérieure, il n'y perdait pas spécialement son regard, ne semblait pas fasciné, l'on aurait simplement dit qu'il avait posé les yeux là, comme il aurait pu les poser ailleurs. Son stoïcisme ne semblait n'avoir d'égal que sa sérénité, un calme plat et total qui allait parfaitement à ce garde du corps un peu spécial. S'il devait reprendre la parole et être honnête, il avouerait qu'il était prêt à se ruer vers la maudite de la foudre sans la moindre hésitation si elle présentait un danger. Il faucherait sa vie comme un paysan fauchait les blés : un geste habituel et ne présentant pas le moindre degré de difficulté ou de résistance. Les têtes renommées présentent sur l'île ne lui causaient pas plus d'inquiétude pour la simple et bonne raison qu'il pourrait leur tenir tête ; au moins assez longtemps pour sa supérieure se mette à l'abri.

Etait-il prêt à sacrifier sa vie pour la Wolf ? Evidemment, il était né, avait été élevé et avait grandi dans ce seul et unique but. Pourrait-elle le supporter ? Probablement pas, mais elle n'abandonnerait pas sa vie pour autant, elle poursuivrait ses buts tout en cultivant une vengeance que son argent finirait, un jour ou un autre, par lui offrir. Cependant, loin d'en être à ce point, le rouge sembla regarder par la fenêtre un instant, les deux battants de verre ouverts donnant sur un balcon avaient attiré son intention une seconde à peine sans que rien ne puisse se lire sur son visage. L'instant suivant, il en revint à la natte de la belle blonde non-loin de lui et resta muet un peu plus longtemps.  


Rebecca Wolf

    - Mademoiselle, je vous arrête tout de suite, je ne suis pas ma doublure, je n'ai pas sa gentillesse, pas son tact et certainement pas sa patience face à ce genre de situation. J'irai donc très droit au but. Ce "Papa" dont vous parlé, je ne le connais pas, il doit probablement s'agir d'un agent de l'ombre, au mieux, ou d'un clochard que vous utilisez comme un épouvantail pour conserver votre tête, au pire. Aussi, votre réponse ne satisfait pas mes attentes, pas le moins du monde.  


Deux femmes identiques mais deux femmes et deux ambiances, clairement. La véritable Wolf avait un niveau d'exigence bien supérieur à la gamine qu'elle engageait pour jouer son rôle, et une quotité de savoir bien plus grande également, toute maîtresse de la négociation qu'elle était. Linda se serait amusée de la réponse de la rousse alors que l'héritière semblait passablement impatiente d'en savoir plus, lisant en l'esquive de la question un véritable aveu de faiblesse ou d'ignorance. Nojiko avait gagné le droit de rejoindre les hauts appartements en parlant de son affiliation secrète, elle devait maintenant payé le prix de ces révélations, un prix bien trop élevé pour une tête aussi peu importante qu'elle à l'heure actuelle.

    - Si vous ne pouvez me donner de réponse, si votre allégeance n'est pas suffisante pour vous protéger, vous ne repartirez pas de cette île vivante. Et, seconde chose si l'envie vous en prenait, je vous déconseille de tenter de m'attaquer ou de fuir, Alister ici présent vous reprendrait en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.  


Simple précaution et véritable mise en garde, Rebecca instaurait un climat de pression autour de la logia, un climat qui la pousserait à l'erreur ou à la révélation.

[Conquête] Influence et domination Pandaw10
Jyan

    - J'suis un homme-bête ma poule, mi-panda mi-humain, ou l'inverse en fait, ça marche aussi. Comme mes soeurs qu'on voit là-bas mais ... Elles sont moins fun que moi, surtout la chienne. Si j'étais vous, j'irais pas lui chercher des crosses, elle mort vite.  


Parler de sa race ne dérangeait en rien le panda, un être semblant doté d'une grande patience mais aussi d'une joie de vivre sans limite, malgré les interdits qu'il devait bravé au quotidien pour trouver un peu d'amusement. Le premier d'entre eux, relatif à ses consommations trop excessives d'alcool, fut bientôt emmené sur la table par l'une des deux filles qu'il avait fait rentré à la soirée. Une invitation qu'il ne put que décliner... en partie.

    - Un verre, pas plus. Après, je vais encore me faire éclater.  


Il la suivit donc au bar avec empressement, la précédent même si elle prenait trop de temps pour rallier la zone et commanda un verre, unique... Mais une verre presque aussi gros que sa tête d'homme-animal.

    - Alors, chérie, qu'est ce que tu veux savoir sur nous ? On te fascine tant que ça ?  


Dans le même temps, l'autre soeur pourrait se balader entre les convives mais n'apprendrait pas grand chose. Elle entendrait parler de garden party, d'investissements juteux, de trafics obscures ou encore d'échanges entre des commerçants aux portefeuilles outrageusement plein, mais rien qui pouvait intéressé la politique de l'île ou l'influence mondial. Finalement, le point d'intérêt le plus intéressant restait encore la tentative de recrutement de la Parish sur le forban de Grand Line.

***

A l'extérieur de l'hôtel de Gala, un homme à la chevelure bicolore pourrait se présenter sans être interrompu par qui que ce soit, pour le moment à tout le moins. Sur place, il remarquerait alors sans peine que la garde de l'île s'était rassemblée en masse autour des portes massives des salles de bal. Concrètement, si les hommes en costume semblait partout, il ne pouvait être attentifs à tout, une chose dont pourrait largement profiter un insecte.

Pourtant, avant de tenter quoique ce soit si tel était son but, il entendrait la conversation de deux convives quittant l'assemblée pour rejoindre une autre fête, une mise en garde involontaire.

    - Mon cher, avec ces monstres, une chance que nous nous trouvions sur Holiday Island, l'aura de Dame Rebecca maintient la cordialité. Dans d'autres circonstances, j'aurais déjà mis les voiles, une étincelle et la moitié de l'île pourrait être détruite en quelques minutes.  


***

Au port, enfin, le garde commençait à en avoir marre de la fouineuse et l'envoya péter en lui offrant une poste tant demandée.

    - Si tu veux des réponses sur les Wolf, va au musée de l'île, y'a un parcours entier sur la construction de l'île, un truc super chiant qu'on se tapait tous les ans à l'école, que j'écoutais jamais. Maintenant, je te laisse, je dois bosser.


Si elle voulait connaitre l'origine de l'empire, la subordonnée de l'Aurola n'avait qu'à se rendre sur place et aurait droit à une magnifique présentation sur les bienfaits de l'île et sur la success story des Wolf.






Nono > Tu tombes sur une personne bien plus froide, bien plus stoïque, bien plus calculatrice. Ici, plus de rond de jambe comme face à Linda.

Shinji > Peu de choses pour toi, tu arrives jusqu'à l'hôtel du bal sans souci, mais il y a des gardes, tu entends un homme parler et dire que la salle est remplie de monstres, que ça pourrait pété fort à tout moment mais qu'avec Rebecca, y'a pas de risques.

Dai > Des coups à boire, une absence d'info et une piste.

Contexte : Ca se poursuit gentiment. J'ai supprimé le passage de Parish et Celsius parce, pour le moment, y'a rien de plus, ils discutent de l'opportunité de l'alliance et rien n'indique que la balance penche du côté du refus ou de l'acceptation.

Rebecca Wolf est lvl 19
Alister est lvl ???
Parish Milton est lvl ???
Vicky est lvl ???
Micky est lvl ???
Jyan est lvl ???
Le chef de la détention est lvl 24 (initialement plus mais handicapé par le poison
Celsius Jones est lvl ??? (Prime nouvellement augmentée à 201.000.000 B)
Yani est lvl ??? (Nouvellement primée à 50.000.000B)
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
36/120[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B
Ven 26 Avr - 22:21

- Réplique -





Fuir. C'est tout ce qu'avait envie de faire Nojiko. Mais c'était une femme d'honneur et de principe, elle aurait pu guetter une ouverture et ce faufilé au niveau du balcon avant de sauter et d'atterrir plus bas. Laissant Wolf et son mystérieux garde du corps seuls. Mais il restait une carte à abattre pour tenter le tout pour le tout. Une dernière carte avant que cette atmosphère explosive ne s'embrasse définitivement, quelque chose d'anormal semblait flotter autour de cette île, Nojiko ne semblait visiblement pas être la seule à convoiter les lieux.
Dans un premier temps, elle avait écouté les propos cinglants de la jeune directrice de l'île. Des propos durs, froids, qui auraient pu faire sens si "elles" n'étaient pas là. Les voix. Elles ne s'étaient que très peu manifester jusqu'ici, et pourtant, elles étaient de retour pour chuchoter leurs idées et leurs plans à la seule dirigeante de toute cette meute.


"Fais-le. Tues là. Tues le lui aussi. Laisse la revenir ! Non... Elle ne veut pas, elle veut régler ça sans violence. Non, il faut fuir ! Cette femme a de l'argent et donc du pouvoir. Mange lui dans la main ! Non ! Tu es une reine fait toi respecter par cette pouilleuse de second rang."


Tout se bouscule dans sa tête tout semble au bord de l'implosion. Tout ceci n'avait duré que quelques secondes et voilà maintenant qu'il était temps de répondre et de fournir des explications à cette fameuse Rebecca. Nojiko avait dû faire un choix, bon ou mauvais, il restait sien.


"-Bien."

Son teint avait légèrement viré au rouge, comme si les propos tenus par la directrice l'avait outrageusement vexée et mis hors d'elle. Elle s'était contenté de croiser les jambes et de laisser ses mains prendre appui sur les accoudoirs, une position on ne peut plus neutre.


"J'entends parfaitement vos propos, mademoiselle Wolf. Je crois que vous n'avez clairement pas compris certaines choses. Aussi, je vais me permettre de remettre certaines choses à leurs places. Tout d'abord, vous avez beau être immensément riche et puissante, j'exige que vous adressiez à moi avec la déférence qui m'est du de par mon rang et ma fonction. Par ailleurs, c'est la dernière fois, que vous osez m'insulter de la sorte. J'ai, jusque-là, je crois fais preuve de beaucoup de patience. Un de mes amis a été insulté par vos clients. Votre garde nous a lâchement attaqués, je suis allé en geôle de mon plein gré en gage de bonne foi. Vous m'avez fait l'affront de ne pas vous présenter en personne, mais bel et bien de m'envoyer une vulgaire doublure pour me tester."

Tout en déblatérant son laïus, sous l'effet de la colère montante, elle s'était mise à agiter les mains et les bras pour appuyer ses propos. Parfois, son bras se déplaçait beaucoup plus vite que la moyenne, comme si logia avait utilisé avec maladresse sa vitesse légendaire.
En dénonçant le comportement de la directrice, elle espérait évacuer la pression mise autour d'elle pour pouvoir remettre la balle et centre et avoir une discussion plus constructive avec la dame.
Dans un coin de son esprit, elle essayait de se souvenir des propos de Papa au sujet des différentes organisation qu'il avait cité.



"Toutefois, pour en revenir à votre demande. Puisque ma réponse vous semble insuffisante. Je suis en mesure de préciser certaine qui j'ose espérer, vous scierons un peu mieux. Je ne fais pas partie de l'Empire de Konan. Ni de l'underworld de Dario, pas non plus de la Triade. Ni de Tao et sa bande. Et je ne suis pas non plus avec Sayouri Taka. Tout ce que je peux dire, c'est que je suis une des filles de "Papa". Cet homme est mort aux yeux du monde et au-delà. Pourtant, il continue sa mission dans l'ombre et attend patiemment d'envoyer ses filles sur des zones clé. Il sait tout, nous ne savons rien, c'est comme ça que tout ceci fonctionne. Et que tout ceci fonctionne bien. Peut-être avez-vous récemment entendu les déboires qu'il y a eût sur l'île de Torino ? Papa est à l'origine de cela. J'ai agi en son nom. Il a peut-être eût raison de miser sur une... Logia de la foudre."

Elle avait donc entamé un début de réponse, s'occupant en même temps de chasser les voix dans son esprit pour poursuivre dans sa stratégie. La stratégie était articulée autour de Shinji, il fallait désormais mettre en place la vérité et la gonflée avec un gros coup de bluff.



"Vous le savez déjà. Mais je ne suis pas venue seule sur cette île. Shinji est présent sur l'île, et m'est avis qu'il a déjà dû quitté vos cellules et qu'il se balade librement sur l'île à ma recherche. Vous n'êtes pas la seule à venir avec votre garde du corps. Il peut donc être n'importe où. Maintenant, mademoiselle Wolf. C'est à moi de poser une question. Qu'attendez-vous de moi ? Si je n'étais d'aucun intérêt, et si ma présence était si gênante. Je suis prête à parier que monsieur ici présent, ce serait sûrement débarrassé de moi."

Fujita était impassible, du moins pour le moment, il fallait désormais jouer à quitte ou double pour sortir d'une situation qui semblait impossible à désamorcer. Pleine de détermination et de courage, elle lance sa dernière réplique. Qui accélérait sa chute probable, ou qui impressionnerait la directrice.


"Donc, si cette entrevue n'a pas lieu d'être que pour me faire perdre mon temps. Je préfère que vous m'envoyiez à ma mort, mes dieux me sourient aujourd'hui et je ne voudrais surtout pas les faire attendre. Sauf, si avez enfin pris le temps d'analyser ma personne et de faire de moi, votre alliée. Une puissante alliée. C'est à vous d'en décider, Rebecca."


Techniques/ Resumé / PNJ:
 
Nojiko Fujita
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
Shinji Nakata
Messages : 67
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
19/75[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
5/100[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (5/100)
Berrys: 59.000 B
Sam 27 Avr - 13:41



Métamorphose.


Feat Nojiko Fujita, Daisuke Aurola, Game Master.


Alors que Shinji s’approchait les mains dans les poches du lieu phare de cette soirée, des brèves pensées envahissaient son esprit. En réalité, ce dernier était en train de se remémorer  les évènements depuis son arrivée sur l’île. Malgré la promesse de sérénité de l’île, le court-séjour du poissard avait été mouvementé. Alternant entre les bastons, et les embrouilles contre clients et staff de l’île, le Nakata n’avait pas eu le temps de souffler, si ce n’était lors de son séjour en cellule. Cependant, les diverses péripéties n’avait pas eu raison du faible adolescent qu’était Shin’. Son corps n’était d’ailleurs que très légèrement marqués par quelques bleus sur des endroits possiblement recouverts, comme les bras, ou les jambes.

*J’ai quand même d’la chance, j’attends l’jour de ma peine. Seize ans d’arrogance, toujours pas condamné. Visiblement, celui qui va m’sauter n’est pas né. *


Ainsi, sa courte balade fut rapidement interrompue par l’endroit majeur de l’île. En effet, il n’était pas compliqué de comprendre que la cérémonie était d’une importance primordiale pour les dirigeants de l’île. Autant de garde devant les lieux démontraient la nécessité d’un bon déroulement, sinon pourquoi donc mobiliser autant de forces, rendant sûrement d’autres coins de l’île vulnérables. Quelque chose attira l’attention du garçon néanmoins, il n’avait certainement pas encore croisé l’un de ces hommes. S’il avait eu à faire à une milice assez faible malgré tout, ces hommes en costume se voyaient être un total mystère.

Entrer était une nécessité pour le jeunot. C’est durant sa concentration que le garçon fut obligé de s’élancer dans un buisson, tout en se métamorphosant durant le saut, rendant la chute inaudible grâce à sa petite forme. La menace n’était pas énorme, mais le garçon voulait s’assurer de rester discret. Il s’agissait là d’un couple, s’éloignant du bal, peut-être dans l’optique de se retrouver seuls ? Rien à signaler, si ce n’était le sujet de la discussion de ces inconnus.

*Des monstres ? Elle veut parler de véritables monstres ? J’pense pas, sinon Dame Rebecca n’aurait aucun rapport dans l’histoire… Du coup, elle veut parler de mecs chauds du slip, possiblement, genre encore plus que le mec des cellules là, ce gros lard. Sah quel plaisir de l’avoir détruit. Rebecca, Rebecca, c’est qui au juste ? Il s’agit soit d’une personne super forte, encore plus que Nojiko, soit de quelqu’un d’influent, genre le maire de l’île, un truc comme ça.*

Toujours abrité dans son buisson, Shinji songeait à désormais agir. Pas très loin de l’accès au bal, sans pour autant être à visibilité des gardes, le garçon reprit son apparence humaine. Ce dernier souhaitait passer pour un véritable civil, sûrement un enfant d’un couple de riche. Adopter un comportement d’innocent était la nouvelle priorité.  Tout d’abord, le comédien s’était engagé à bien planquer son arme dans son pantalon, avant de tirer sur sa veste pour bien camoufler la très légère bosse, qui se situait au niveau de son entrejambe. Il avait revisité sa coiffure, écartant ses mèches blondes et rouges, afin de laisser apparaître une sorte de raie, lui donnant une tête de petit bourgeois. Ce n’était pas tout, puisque le brigand s’était mis à frotter ses yeux de toutes ses forces, rendant ses paupières rouges, tout en se mettant un doigt dans l’œil, obligeant ainsi ses globes oculaires à sécréter des larmes.

Soudainement, le dealer se mit à courir sur place à toute allure afin de s’échauffer. Quelques secondes, puis le départ fut donné par lui-même, commençant ainsi une course effrénée jusqu’à la branlée de garde qui étaient chargés de restreindre les entrées. Une fois face à proximité le garçon se mit à s’arrêter brusquement, avant de regarder celui qui paraissait le moins serein de tous, dans les yeux. Comme il l’avait prouvé en éloignant un bateau de la Marine lors du trajet jusqu’à cette île, le garçon était plutôt bon comédien.

« S-SS’il vous plaît ! Mes parents, maman, papa, je dois les retrouver, laisser moi rentrer ! Je dois les prévenir ! J’étais parti chercher les toilettes, et l-là j’ai vu m-monsieur le chef de la détent-ti-tion se faire tu-tuer devant mes yeux ! Bouhouhhouh, un méchant terroriste se trouve sur l’île, il a dit qu’il avait déjà fait tomber la tête à dame Rebecca ! Il faut que je retrouve ma maman ! »

Le garçon semblait bien avoir joué son coup, mimant parfaitement un jeune adolescent en parfaite détresse, cherchant ses parents. Il s’était forcé de presque hurler ses paroles, se rouant légèrement la voix. Cependant, ce n’était pas influer sur son jeu de rôle, mais plutôt dans l’optique de laisser des invités entendre la conversation, même à travers la musique du festival, laissant ainsi circuler une rumeur sur l’insécurité des lieux.  Quelques secondes s’étaient écoulées, et Shinji avait fait mime d’avancer de quelques pas vers les videurs. Sans attendre pour autant un refus de leur part, le mécréant fit un bond en arrière, comme s’il avait été bousculé.

« P-Pourquoi vous ne me laissez pas rentrer ! Je vous dis qu’il faut pa-partir ! Laissez-moi au moins aller cherc-cher maman et pap-pa ! N-non, ne me frapp-pez pas, j-je m’en vais ! »

Un demi-tour, puis un sprint débridé dans le but de quitter les lieux. Quelques fenêtres étaient bel et biens ouvertes, peut-être que le bicolore devrait s’y introduire ? Néanmoins, avec de tels propos, il était sûr que le garçon allait créer un brouhaha, à cause de ses rumeurs.


© Code par Dehvi sur Never-Utopia
Shinji Nakata
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2597

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Conquête] Influence et domination Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 3 Mai - 20:44




Rebecca Wolf

Tout du long de l'exposé de la rouquine, la blonde resta parfaitement calme et silencieuse.

En apparence.

En effet, à l'intérieur, l'héritière bouillonnait d'une rage qu'elle maintenait enfouie au plus profond de son être, une capacité centrale et essentielle dans le monde du commerce et de la négociation. Elle demeura donc ainsi, impassible, préparant d'ores et déjà la réponse qu'elle allait lui infliger pour lui faire comprendre qu'ici, elle était la patronne, la seule et l'unique, que personne n'avait le moindre droit qu'elle n'offrait pas au préalable. Elle comptait la rabrouer sérieusement avant de chercher à tirer plus d'informations en tout genre, et notamment, plus de détails sur l'identité de ce "Papa" que la princesse évoquait sans cesse. Malheureusement pour Nojiko, elle commit plusieurs erreurs.

La première fut de lui parler d'une telle façon, de se montrer autoritaire et condescendante, trop sûre d'elle pour être honnête ou simplement utile aux affaires de Holiday Island. La seconde, bien plus grave, fut d'appeler la richissime par son prénom, un privilège que peu de personnes sur l'île s'octroyaient sans l'accord préalable de la principale concernée.

Bientôt, la Fujita termina sa tirade sous le regard toujours impassible d'Alister, l'homme sachant déjà que sa patronne n'avait sans doute pas apprécié la tirade de la reine déchue : son opinion fut rapidement confirmée.

    - Vous avez tout à fait raison ma chère, cette entrevue n'a pas lieu d'être et vous avez bravé mon autorité, insulté mes invités et détruit ma propriété, pour cela, je vais vous renvoyer à ces dieux impatients.  


Lentement, la nuque de la bele se tendit pour que son visage fasse finalement face à son garde du corps.

    - Alister, tue la. 


[Conquête] Influence et domination Karma_10
Alister

La sentence était tombée comme un couperet sans nul autre forme de délai ou de précaution, la promesse d'une fin non-seulement imminente mais sans appel. Pourtant contre toute attente et alors qu'il faisait un pas pour se placer juste devant son employeuse, l'homme à la crinière rouge brisa le silence à son tour.

    - J'aurais pris grand plaisir à satisfaire tes désirs Rebecca mais... Je crains que l'homme sur le balcon ne me laisse pas faire aussi simplement que cela. Tu devrais sortir, la nuit est fraîche et l'endroit exposé aux vents.    


Le regard d'Alister était tourné vers le balcon, à l'exact endroit où quelque chose avait attiré son regard une ou deux minutes auparavant. Ainsi, doucement, une ombre se détacha du pilier de la fenêtre et entra dans le champ de vision des convives.

[Conquête] Influence et domination Papa10
Papa

L'homme masqué que reconnaitrait Nojiko sans le moindre mal avancerait de quelques mètres pour finalement se retrouver derrière sa fille adoptive, son seul oeil visible détaillant le garde du corps de la Wolf et la propriétaire de toutes les richesses de l'île. Si son masque cachait presque entièrement son visage, Nojiko qui connaissait maintenant mieux son paternel d'adoption pourrait sentir toute l'ampleur de la colère qui émanait de ce dernier, Papa allait gronder, de toute évidence. Pourtant, à l'heure actuelle, l'homme demeura aussi calme que possible et s'adressa à son auditoire.

    - Mademoiselle Wolf, je suis l'homme que Nojiko appelait depuis quelques minutes de ses douces paroles, le dénommé "Papa". Vous vous doutez sans doute qu'il ne s'agit pas là de mon identité mais je me dois de conserver celle-ci secrète, d'où le masque, évidemment. Veuillez pardonner mon immixtion mais j'aimerais récupérer mes filles et tirer ma révérence en leur compagnie, je peux vous assurer qu'elles seront punies pour leurs bêtises.  


Un regard d'Alister plus tard, la blondinette comprit qu'il ne s'agissait plus là d'un novice mais bel et bien d'un danger sérieux et palpable, d'un homme que le rouge pourrait confronter mais contre lequel il n'était nullement sûr de l'emporter, un constat que mit rapidement à nu le père de famille.

    - Un affrontement entre nous serait un grand gâchis. Votre homme de main semble particulièrement alerte et puissant quant à moi... Disons que je me débrouille. L'issue de notre échange se révélerait passablement incertain et cela se conclurait sur la mort de deux ou trois personnes présentes en ces lieux, une fin que je préfère éviter. Pouvez-vous y réfléchir ? Ma fille vous présentera, évidemment, ses plus plates excuses.   


Replongeant dans un sérieux profond, la régnante d'Holiday Island s'assit confortablement dans son fauteuil matelassé avant de sourire avec légèreté.

    - Bien, je vois que nous avons des intérêts communs, nous préférons tous les deux éviter un bain de sang inutile. J'accèderai à votre demande sous deux conditions. La première, et vous l'avez d'ores et déjà proposé, sont des excuses en bonne et due forme de la part de votre fille. La seconde, le nom de votre employeur. Acceptez-vous, "Papa", Mademoiselle Fujita ?  


Le père resta silencieux, il attendait de voir comment sa fille allait réagir devant tout cela. Peut-être se plierait-elle aux désirs de son ascendant. Peut-être penserait-elle pouvoir aider son père à prendre le dessus dans un possible affrontement. Peut-être demeurerait-elle silencieuse, elle aussi.


Vicky, Parish Milton et Micky


    - Le Nouveau Monde, sous la bannière des Orato, c'est probablement encore plus simple à explorer que les Blues pour quelqu'un avec ta force. Les révolutionnaires auront peur de toi, les hors-la-loi n'oseront pas essayer de t'attaquer sans parler des autres pirates qui tenteront de faire de toi leur guide. Quant au gouvernement, n'en parlons pas, ces couards ne sont pas légion sur le Nouveau Monde. Pense à ça, rejoindre Erika, c'est s'offrir la tranquillité Jones.  


Le discours était parfaitement rôdé pour tout cas de figure, même si, en principe, elle n'avait jamais eu besoin de pousser si loin que ça son exposé des avantages ou inconvénients à rejoindre une force supérieure, les autres candidats ayant accepté depuis longtemps. Ceux qui refusaient et bien... Soit ils parvenaient à s'enfuir, soit... Leur corps ornait une chambre d'hôtel des le lendemain, dans la plupart des cas. Elle espérait donc que son interlocuteur avait répondre par l'affirmative car, celui là, il serait difficile à gérer si les choses tournaient mal.

[Conquête] Influence et domination Pnj_pr10[Conquête] Influence et domination Yani10
Celsius et Yani

    - J'entends bien tes arguments mais rejoindre Erika signifie aussi se mettre à dos les trois autres empereurs, c'est un peu de notoriété publique qu'ils s'aiment pas des masses entre eux ces quatre là.  


Là-dessus, le supernova marquait un point relativement important. L'on savait que Hades et Taka n'étaient pas de grands amis, loin de là. Pour Tengen, il semblait se foutre un peu de tout et de tout le monde mais l'ancien vieux et l'homme le plus fort du monde n'étaient aussi pas connus pour partager des points communs. Enfin, Erika, seule représentante féminine, avait un nombre d'ennemis relativement important et notamment l'un des prétendants les plus sérieux au titre d'empereur dont Celsius aborda bien vite le cas.

    - Bon, je t'avoue que je suis pas fan de l'autre con aux cubes donc lui foutre une petite piquette, ça m'intéresserait bien, histoire d'un peu le faire chier, il m'a pourrit un business ce connard. Mais bon, c'est cher pour emmerder un mec en sursis. A ce qu'on dit que ta patronne et son frangin, moi j'irais pas m'y frotter.   


Car si l'aînée des Orato représentait un danger exceptionnellement grand, le cadet n'était pas en reste, Slay étant probablement l'un des proches de Yonkou les plus puissant, tout empereur confondu. Quoiqu'il en soit, rapidement, Parish reprit en sabordant l'étendue de la volonté des autres empereurs et la puissance indéniable de la flotte de l'impératrice, encore un gage de stabilité et une assurance en or sur le Nouveau Monde.

Dans leur dos, non-loin de là, une fenêtre était ouverte. Si quelque chose s'y aventurait il pourrait capter les échanges entre toutes ces têtes d'affiche mais, même s'il s'agissait du plus petit des insectes, il verrait bien vite que la femme-renarde accrochée au bras du Jones regardait fixement dans sa direction, sans bouger, sans plus de changements dans son comportement.

[Conquête] Influence et domination Pandaw10
Jyan

Le panda attendait sa réponse qui ne venait pas et noyait son ennui comme il le pouvait mais aussi et surtout, comme il en avait l'habitude : dans l'alcool. Sa pinte gigantesque avait déjà perdu la moitié de son contenu et l'homme-bête ne semblait que très peu enclin à stopper sa consommation actuelle malgré le regard furetant et lourd de sens de sa soeur canidé. Il le savait parfaitement, s'il abusait sur la consommation, s'il perdait les pédales et s'il allait encore un peu trop loin dans l'expression de sa joie, il allait prendre cher, très cher, très très cher car là, Vicky n'était pas seule, l'aînée du trio était là. Micky semblait être la plus jeune, un avantage conféré par sa part féline mais était en réalité la plus âgée des représentantes de la race hybride auprès de la Milton, d'ailleurs, elle était la plus âgée de toute la bande que la recruteuse avait à ses côtés sur l'île et dont tous les membres n'étaient pas présents à cette soirée. Pourtant, malgré son ancienneté, malgré son lien d'autorité sur ses frères et soeurs et malgré le danger que représentait le panda alcoolisé, la chatte ne bougeait pas, continuant de siroter son cocktail en suivant la conversation entre sa boss et le supernova devant elle.

Jyan eut un doute en reposant sa pinte maintenant vide sur le bar, toujours devant une blonde silencieuse. En temps normal, au bar ou dans leur QG, il aurait solliciter une deuxième tournée et il y pensa fortement. Pourtant, alors que son envie commençait à prendre le dessus, il perçut un regard éclair de la part de l'ainée.

    -  Heu bon... Bah... C'est tout pour moi ma grande, en plus, je me fais chier. A plus, profite bien.  


L'alcoolique abandonna la blondinette au service de l'Aurola et s'en retourna auprès de ses soeurs, la plus grande la gratifiant d'un sourire de félicitations devant son choix de la presque sobriété. Il demeura là, la mine presque triste, bien conscient qu'il allait copieusement se faire chier pour le reste de la soirée, s'il avait su, il serait resté dehors.






Nono > Rebecca reste silencieuse, calme mais bon. Dès qu'elle parle tu comprends que tu l'as légèrement énervé et elle donne l'ordre à Alister de te massacrer. Pourtant, Alister bouge pas, il a repéré un ennemi et le provoque à sortir de l'ombre, Papa est arrivé et malgré son masque tu sens qu'il est pas trop trop content. Rebecca devient plus fermée, plus sérieuse, Alister passe devant elle.   

Shinji > Belle initiative mais ... Manquée. Les invités sont très imbus d'eux-mêmes et de leur caste, un paysan qui gueule à la mort ça les effraie pas tellement, surtout quand on sait qui est dans la salle, ils se savent protégés par l'influence de Rebecca. Par contre, tu peux entrer par la fenêtre et tu entendras alors la discussion entre Parish et Celsius. Dernière chose, Yani regarde clairement dans ta direction peu importe la forme que tu prendras. Elle bouge pas.

Dai > Bah le panda commence à boire un petit coup mais assez peu et se désintéresse de ta PNJ devant son silence.


Rebecca Wolf est lvl 19 (sa doublure est lvl 1)
Alister est lvl ???
Papa est lvl 40
Parish Milton est lvl ???
Vicky est lvl ???
Micky est lvl ???
Jyan est lvl ???
Le chef de la détention est lvl 24 (initialement plus mais handicapé par le poison
Celsius Jones est lvl ??? (Prime nouvellement augmentée à 201.000.000 B)
Yani est lvl ??? (Nouvellement primée à 50.000.000B)
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: