Le Deal du moment :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : ...
Voir le deal
9.90 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane]
Mizuki Akashiya
Mizuki Akashiya
Messages : 25
Race : Pirate
Équipage : Solitaire

Feuille de personnage
Niveau:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue9/75[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (9/75)
Expériences:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue6/25[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (6/25)
Berrys: 100.000 B
Sam 15 Déc - 0:37
Que dire ... cela fait bien longtemps que tu te balade dans ses bois, la loi n'y existe pas, hormis celle du plus fort. Autant dire que la chose est vite réglée. On ne peut pas te dire que tu es réellement une personne puissante, ou bien même exceptionnelle. Il est cependant, entièrement vrai, que les humains de ce pitoyable village font bien pâle figure devant toi. Ils se servent de toi, oui, comme d'une rumeur, d'une légende, pour effrayer les enfants, les faire obéir. Tu les entends si bien, dans la rue, au soir venue. Les chuchotements dans les chambres enfantines "Va te coucher, ou la Veuve Noire va t'attraper et te manger les jambes", ou encore "Finit ton assiette, ou tu ne sera pas assez rapide pour lui échapper". Tant de foutaises, de récits diffamatoire qui te faisais rire pourtant. Ils étaient si médiocres, si ... pathétique, ces humains qui dominaient pourtant le monde par leurs taux de populations. Ils sont si faibles, comment ont-ils pu dominer ainsi ? Comment peuvent-ils être les plus nombreux, alors que tu n'éprouve aucune difficulté à les priver de leur si précieux fluide vital ?

Ils te connaissaient, ou du moins, ils avaient bien reconnue ton aspect, ils savaient qui tu étais, et ce n'était pas plus mal. Tu aimais voir cette frayeur dans les yeux, ce moment de désespoir, de lente agonie dans leur regard si apeuré. Le coeur palpitant d'une douce envie, ta langue venant doucement caresser tes lèvres, humidifiant celle du haut alors que tes canines n'étaient pas franchement dissimulées. Tes pupilles rougeoyantes perceptible dans la ruelle de Xérèse. Tant d'années que tu te retenais, que tu faisais discrétion, ne sévissant que dans les bois, sur les malheureux qui osez s'aventurer trop loin. Jamais encore tu ne les avais attrapé ici, si près de leurs foyers, brisant tout leur espoirs dérisoires de futile sécurité, de bien être utopiste. Ce soir, l'un d'eux dînera en enfer !

Tes pas résonnaient dans le village, certains comprirent rapidement, ta cape, ta capuche, tes gants, pas besoin d'être un génie pour comprendre que le fléau était de balade cette nuit, pourtant, des marins avaient accostés, et l'un d'eux, ne connaissait apparemment pas la rumeur. Un sourire au coin des lèvres, il riait, braillait alors que tu te mit dans la ruelle face à lui, et en quelque seconde, tu étais bien plus proche que ce qu'il avait vu plus tôt. Un air gourmande au visage, tu enfonça tes crocs dans sa gorge, te délectant tandis que tu avais mis fin à ses jours d'une lame froide, au niveau du poumon. Toujours aussi sadique, sa respiration saccadé dans tes oreilles te fit frémir de plaisir alors que une fois rassasiée, tu le laissais s'écrouler au sol. Quittant le lieu du crime, tu marchais, toute guillerette, vers ta demeure, rien de bien somptueux, une petite cabane dans les bois, plutôt cliché n'est-ce pas ? Pourtant, tu n'étais pas seule ... te tournant, tu ne vis rien, du moins, pour le moment, et ainsi, tu refis le chemin vers chez toi, persuadée que quelque chose te suivait avec insistance, mais ... quoi ?

- Ce soir ... j'ai un invité à dîner

Chantonnais-tu, bien que ne sachant pas si cela était réellement une personne dotée de conscience pour dîner, mais au final, si ce n'était qu'une bestiole, tu en ferais ton dîner pour un petit en-cas nocturne en plus de l'autre petit idiot, cependant, tu ouvris ta porte et restais là, dans l'encadrement, regardant en direction de la forêt où la pénombre régnait pleinement, sans rayon de lune, ces derniers ne parvenant pas à rejoindre l'île où tu sévissais sans crainte malgré tout.
Mizuki Akashiya
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1791
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue54/75[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (54/75)
Expériences:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue383/1000[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (383/1000)
Berrys: 421.879.209.000 B
Sam 15 Déc - 1:12



feat Mizuki Akashiya

L'Œil du Serpent



Le clairon sonnait la tempête qui s’annonçait. L’ombre des années croupissait en ce siège de la volupté sous le regard lunaire de cette île de la pénombre que l’on nommait Nighty Town. Si l’Archange du Typhon s’approchait de ce lieu, c’était car elle s’apprêtait à quitter la mer de West Blue après cette excursion afin de s’en aller sur South Blue retrouver celui qui fut autrefois son capitaine lorsqu’elle était encore dans la Révolution d’Arias. Une vie tumultueuse, c’était bien ce qui avait guidé la fille de Bilca jusqu’en ces terres recluses des rayons solaires émanant du trône astral. Huit ans. Cela faisait huit ans qu’elle arpentait ces eaux, de Grandline aux fins fond des Blues et qu’elle évoluait, grandissant, murissant, développant sa spiritualité. Néanmoins, il restait encore beaucoup d’étapes à franchir. Mais le voyage aux côtés d’Eduardo Laurencio n’avait pas été de tout repos à cause des avances grossières de cette homme orgueilleux ne se laissant guider que par ses désirs. Ainsi, une fois Toroa atteint, la De Lérhane ne comptait pas rentrer avec des marchands mais bien tenter une chose pouvant d’une certaine manière paraître insensé : remonter les flots jusqu’à Reverse Moutain afin de s’élever au plus haut de Redline pour franchir cette barrière naturelle indestructible qui s’élevait au-delà même des nuages. Ainsi, elle ne pouvait avancer d’île en île que par une seule méthode des plus simples. Un plumage vert alliant la pureté de jade et les reflets de l’émeraude recouvrait le dos de cette créature céleste aux écailles ventrales beiges qui de son regard d’or dictait aux cieux et aux mers, aux vents et aux rivières, aux sables du désert et aux neiges polaires le temps qu’il devait faire. Le mythologique Serpent à Plumes, long de ses dix mètres, fendait les cieux bouillonnant pour atteindre cet ultime point de repos avant le grand défi de l’ascension des falaises de géant, celles là même qui à l’autre bout du monde servaient aux nobles de Marijoa, c’est prétendus dieux nommés Dragons Célestes, à contempler le monde depuis leur Olympe battit sur le sang et les cadavres des royaumes leur ayant prêté serment. Déferlant depuis les hauteurs, la bête régnant selon les légendes sur les forêts tropicales, descendait vers la forêt de cette île de la nuit éternelle loin de la base du Gouvernement Mondial qui pourrait s’alarmer de voir un objet céleste tomber à leur rencontre. Ce serai assurément prit pour une attaque. Ainsi, déployant ses quatre ailes, Ishtar repassa sous forme hybride, ralentissant sa vitesse au rythme des battements de ces appendices emplumés afin de se poser en douceur, reprenant finalement sa forme humaine.

De ses trois mètres de haut, l’ange née avec une malformation génétique lui offrant quatre magnifiques ailes se mis en marche d’un pas décidé à la recherche de civilisation. Si son apparence exotique et son impassibilité naturelle pouvaient être des barrières sociales, au fil des années elle avait su s’ouvrir aux autres pour s’intégrer et laisser le passé de la discrimination dans son dos. Ce qui guidait sa marche assurée était tout simplement une ambition conquérante qui se mêlait à un irrémédiable désir de pouvoir rencontrer des gens, des populations, des êtres d’exceptions et s’enrichir de ces expériences, de ces points de vue, pour grandir, s’élever et atteindre la sagacité. Si la bête féroce en elle s’éveillait lors des combats les plus rudes pour devenir un lion désirant soumettre l’autre prédateur, les centaines d’heures de méditation et ses convictions sur les lois même de la guerre l’ayant amené à forger sa propre philosophie de combat l’amenait sur la voie de la compassion et de l’empathie. Ainsi, la vue du village du pauvre village de Xérèse fut assurément quelque chose de suffisant pour que cette femme décide venir leur apporter du soutien, peut importe la forme que cela prendrait. Après tout, comment un prédateur pouvait se juger être digne de régner sur la jungle s'il n'est pas en mesure de protéger toutes les faibles proies qui s'y trouve des autres seigneurs sauvages.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 27

_________________
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Mizuki Akashiya
Mizuki Akashiya
Messages : 25
Race : Pirate
Équipage : Solitaire

Feuille de personnage
Niveau:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue9/75[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (9/75)
Expériences:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue6/25[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (6/25)
Berrys: 100.000 B
Dim 16 Déc - 1:51
Souris, les bestioles te regardent
Un invité dit tu, tu pensais accueillir chez toi un être doté d'une conscience, le guider vers une fin inéluctable, pourtant, il semblerait que tu te sois fourvoyer de but en blanc. Une simple bestiole qui avait visiblement pour objectif de faire de toi, son repas. Un sourire alors en guise de réponse, le renard était sorti de son buisson, quant à toi, tu attendais, là, froidement et, le moment venu, il te sauta dessus, tu manquas presque de lui enfoncer les dagues, malheureusement, ce fut un échec, sous la précipitation, tu avais oublié l'encadrement de la porte et seule une c'était enfoncé dans la patte de l'animal.

Ce dernier, visiblement apeurée, pris la fuite, toi, tu suivis derrière. Qui étais-tu pour laisser un renard porter atteinte à ton règne ainsi ? Pensait-il réellement pouvoir désirer se délecter de ta chair et fuir ainsi impunément ? Il semblait oublier la dure loi du plus fort. Cela dit, en parcourant la forêt, aux abords du village, tu entendis des pas, rien de précipité, un déplacement régulier, sans doute un voyageur égaré, mais, tu n'avais entendu aucun équipage poser pieds au sol cette nuit. D'où venait ce voyageur ? Il n'avait pas pu venir par le ciel, si ? Cela était bien étrange, curieuse, tu laissa filer le goupil malgré ton intention de lui faire payer. Toute façon, tu le retrouveras, tôt ou tard, sa tête ornera ta porte. En attendant, tu suivis le bruit des pas, sans ta cape pour une fois, cette fidèle tenue dont tu te servais tant de fois. Et, arrivant alors face à cette personne, tu fus des plus surprises ... une femme, seule, ici. Une folle peut-être, bien que, laquelle des deux étaient la plus folle ?

- Tu ne devrais pas te promener par ici. Cet endroit est dangereux. Tu t'es perdue ... étrangère ?

Simple, direct, et efficace, tu avais surtout une idée en tête. Après tout, tu voulais un hôte à ta table non ? Alors il allait falloir que tu l'attire entre tes griffes, rassure la, avant de la vider de son sang, elle n'en sera que meilleure, que plus délicate et exquise. Tu es un peu lassé du sang apeurée, elle ne doit pas avoir peur, pas elle. Tu avais d'autres envies. Tu voulais la voir en confiance, à l'aise, dans ton assiette, qu'elle s'y sente bien.
ft. Ishtar
Mizuki Akashiya
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1791
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue54/75[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (54/75)
Expériences:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue383/1000[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (383/1000)
Berrys: 421.879.209.000 B
Dim 16 Déc - 2:59



feat Mizuki Akashiya

L'Œil du Serpent



Ishtar s’enfonçait dans les profondeurs de ce vaste lac tout aussi arborescent que verdoyant, gardant ses sens en éveil comme à l’accoutumée en zone couverte, densément peuplée ou où la visibilité était fortement réduite. C’est ainsi qu’elle le remarqua. Des pupilles percèrent la nuit, se posant sur l’archange qui avançait au milieu des ténèbres en usant de ses yeux reptiliens qui captaient non pas la lumière mais la chaleur des corps. C’est par cela qu’elle repéra cette personne qui s’approchait. Stoppant l’usage de sa malédiction, l’ange vit cette inconnue s’avançant en dépit de la pénombre typique de cette contrée obscure. La décima grinça des dents en voyant cette blancheur éburnéenne, cette apparence spectrale, ce regard particulier. Il y avait de grandes chances pour qu’il s’agisse d’une vampire. La bilcane en avait rencontrée à de multiples reprises durant ces dernières années, que ce soit au royaume de Trader ou ailleurs. Néanmoins le clan de ces suceurs de sang qui était le plus rentré dans son esprit était ni plus ni moins que les Hungaria du voïvode des Landes de Magyarolachia et leurs serviteurs, ces maîtres illusionnistes qui avaient réussi à la capturé avec le groupe de Massy Umbra ainsi que des chasseurs de vampires expérimentés à cause de la puissance de leurs mirages ainsi que leur diversité. D’ailleurs, seule un seul d’entre ces traqueurs fut encore en vie durant l’exfiltration et ne parvint pas à s’en sortir vivant. De plus, sans l’attaque suicide lancé par un groupe de la Marine, jamais ils n’auraient pu s’évader et libérer au passage la majorité des esclaves élevés par le voïvode Hungaria pour son trafic d’humains et d’organes. En outre, les êtres de la nuit au teint pâle logeant à Trader étaient pour la plupart guère plus fréquentable. Ainsi, il fallait demeurer méfiant vis-à-vis d’une potentielle perfidie venant de cette inconnue.

-Bien le bonjour. Désolé mademoiselle, mais la menace des bandits de Térèsse est bien moindre comparé aux dangers pouvant se trouver à Grandline et au Nouveau Monde. Je ne pense donc pas que ce soit suffisant pour m’inquiéter, déclara-t-elle en montrant ainsi qu’elle était bien au fait de la situation globale de cette île, puisque ce n’était pas la première fois qu’elle y venait. De plus, si tu dis qu’il ne faut pas se promener, alors pourquoi te promènes-tu ? … Tout simplement parce que tu sous-entends clairement que tu fais partie de ces dangers, non ?

En un instant, l’ancienne révolutionnaire transforma une de ses ailes en forme hybride pour la placer devant elle avant de balayer l’air avec en déployant sa force physique surhumaine dans le mouvement, générant ainsi une vague d’air visant clairement à la repousser plus loin, mais aussi à jauger son niveau, tandis que la guerrière gardait les bras croisés. D’ailleurs l’inaction qui suivrait viendrait le prouver puisqu’elle ne chercherait en aucun cas à agresser la vampiresse.

-Je souhaite simplement rejoindre ce village que j’ai vu par là-bas. Et toi, que me veux-tu ? lâcha la bilcane en jugeant du haut de ses trois mètres cette demoiselle ayant surgit des ténèbres.

La réponse que fournirait ces fantômes organiques dirigeraient la suite de cet entretien improvisé. L’ange était devenu très suspicieuse avec les années, des pièges comme celui qui s’était refermé sur elle à Magyarolachia avec cette fermière à l’histoire triste ayant servi de guide pour atteindre le domaine seigneurial qui s’était révélé être une des servantes du voïvode, cette dernière ayant utilisé des spores spécifiques pour finalement fermer l’esprit de la De Lérhane et la retourner contre ses alliés. Ainsi, contre cette femme elle avait bien l’intention d’être doublement préventive.






© By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 27

Techniques utilisées :

_________________
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Rébéna Té Ra
The Alpha Predator
Rébéna Té Ra
Messages : 1791
Race : Humaine
Équipage : Ligue Égéenne de Milon

Feuille de personnage
Niveau:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue54/75[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (54/75)
Expériences:
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Left_bar_bleue383/1000[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] Empty_bar_bleue  (383/1000)
Berrys: 421.879.209.000 B
Mer 11 Sep - 22:24



feat Mizuki Akashiya

L'Œil du Serpent



La bilcane était assise dans le sable et observait la mer qui s’étendait devant elle dans le noir de la nuit, sous un plafond privé de toutes ses étoiles étincelantes. Ainsi était Nighty Town, l’île plongée dans l’obscurité. Cela semblait si paisible pourtant. Le monde entier tournait en ralentit quand on se trouvait ainsi dans une bulle hors de la temporalité du reste du monde. La rencontre que l’Archange du Typhon venait de faire était particulièrement surprenante et pas foncièrement vide de tout intérêt, néanmoins, cela ne l’avançait guère dans ses projets, aussi bien sur le court que le long terme. Un soupire quitta les lèvres de la demoiselle ailée lorsque celle-ci se plongea dans ses souvenirs. Voguer sur West Blue lui avait valut de bien nombreuses péripéties dont certaines étaient particulièrement tordues ou surprenantes. Le visage de la De Lérhane se tourna dans la direction de la cité qui se trouvait non loin de là. Est-ce que tous les vampires se passaient le mot pour s’occuper d’elle ? Néanmoins, nuire aux Báthory autrefois avait permis de sauver bien des gens, tout ces pauvres gens qui avaient été transformés en esclaves, « élevé » comme des animaux pour les soumettre à la volontiers de leur geôlier et ensuite les vendre. Le trafic d’êtres humains était quelque chose de particulièrement ignoble contre lequel l’originaire de la mer blanche s’élèverait certainement à nouveau à l’avenir. Il fallait dire que quand on parcourait le monde en long, en large et en travers, on tombait sur tout un tas de problèmes au lieu que ce soit eux qui nous tombent dessus. Est-ce que l’on pouvait parler d’ironie ? La guerrière maudite ne pensait pas.

Finalement, elle se laissa tomber en arrière. Son dos rencontra le sol et ses ailes s’étendirent de chaque côté de son corps dans le sable. Une pensée lui traversa l’esprit et la fit sourire. À North Blue, des enfants se laisser tomber comme cela dans la neige et faisaient aller leurs bras et leurs jambes pour dessiner ce qu’ils appelaient des « anges ». Elle, avec ses véritables ailes, que pouvait elle dessiner dans la poudreuse ou même la plage ? Rien n’avait moins d’importance que cette question, mais c’est celle-là qui s’imposait à l’esprit de la bilcane durant ces instants de flottement dont elle profitait en attendant de reprendre sa route. Ainsi allait la vie. Découvrir des îles, rencontrer des gens avec qui elle faisait connaissances, affronter des ennemis… Dès fois, la De Lérhane se demandait comment cela serait d’arrêter ces voyages, cette odyssée, pour se poser quelque part et oublier, oublier tout simplement que le reste du monde existe comme lorsqu’elle vivait à Bilca et qu’elle ne savait rien de ce qu’il se trouvait à l’extérieure de l’île céleste. Au fond, cela revenait à plonger dans son enfance. Cependant, cela serait-il aussi bien ? La nostalgie améliorait grandement les moments passés dans la mémoire d’une personne. La fille des cieux pouvait donc se permettre de juger que ce ne serai pas forcément le cas. Elle ferma les yeux et laissa le visage de ses parents et de son frère lui sourire…






© By Halloween



_________________
[FB 1504] Souris, les bestioles de regardent (Ft Ishtar de Lerhane] 002_513
Thème Général, Thème de Défi, Thème de la Ligue, Thème de Bataille

I have been grinded down and stopped back up again more times than I can count.
I have been tested daily, weekly, monthly and yet here I am the most relentless person that you have ever met.
Rébéna Té Ra
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: