-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] Interception (feat Heziel Coffe)
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 147
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
7/120[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B
Jeu 28 Juin - 20:01






Interception



[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Hb10
Misk Jimini "Alloba"

L'homme-bête traversait les rues à pleine vitesse usant de ses aptitudes physique propre à sa race, notamment la course des loups, pour fuir à tout prix l’ombre qui planait sur lui et qui était entrain de le rattraper. Vénus Nostradame, jeune agente du Cipher Pol 9 en mission au sujet d’un trafic d’esclave ayant pour centre névralgique Trader, cherchait à récupérer les informations que le fuyard possédait bien à l’abri dans son crâne. Ignorant la malédiction de la demoiselle, chose conservée secrète par l’organisme dont elle faisait partie, Misk ne se doutait pas qu’elle cherchait à récupérer ses souvenirs et non l’éliminer, comme elle l’avait pu faire avec ses camarades.

En effet, le Jimini était à la tête d’un quintet de mercenaires hommes-bêtes qui s’était fait pulvériser par la gouvernementale. Impliqué depuis peu dans le réseau du maître vampire Valdor, paternel de Reo Ashugari, le groupe avait été chargé de protégé un convoi d’esclave vers Grandline, lieu qu’ils avaient quitté une décennie plus tôt car ils n’avaient pas le niveau d’y roder. Sur le retour, ils s’étaient arrêtés à Masetsu Island sans se douter avoir été repéré par l’agent du Cipher Pol 2 affilié au démantèlement du trafic de Valdor qui venait d’être lancé. Tout c’était passé très rapidement. L’homme-loup qui rêvassait au sujet de l’argent qu’il allait toucher pour ce contrat n’avait vu qu’au dernier moment la silhouette surgir pour trancher la gorge de ses camarades hommes-chiens avec une paire de ciseaux. Il ne lui en avait pas fallut davantage pour entamer sa fuite, abandonnant là les cadavres de ses camarades, trop occupé à survivre pour cela. Le Jimini c’était fait expert en matière de retraite et dissimulation, préférant généralement se cachait et attendre que l’orage passe plutôt que d’affronter directement des ennemis, à cause de son niveau de combat peu enviable. Son objectif actuel était de semer la Faucheuse, sa poursuivante, afin de retourner au campement pour prendre son escargophone et appeler du renfort. Ayant servit d’intermédiaire entre Valdor et les voïvodes vampires Ujlaki Báthory d’East Blue et Dracule Hungaria de West Blue, il c’était fait plusieurs collaborateurs mercenaires aux services des réseaux d’esclavage et comptait trouver de l’aide chez eux. Cela lui permettrait même de ne pas quitter le monde des affaires tout en ayant perdu le reste de sa bande qu’il pleurerait certainement une fois que la peur de mourir se dissiperait.

De son côté, Vénus Nostradame pestait de voir cet homme-loup le distancé en dépit de l’entrainement physique qu’elle avait subit des années durant pour maîtriser le rokushiki. Elle aurait adoré pouvoir déjà se servir du Soru afin de rattraper cet hérétique en un instant, mais c’était impossible. L’agente fanatique ne supportait pas continuer d’observer cette souillure vivante se déplacer. Toutes ces ordures qui osaient désobéir à la sainte volonté absolue et universel des dieux vivants de Marijoa, cet Olympe que le monde entier devrait vénérer à l’unisson. Si seulement tout le monde pouvait voir la vérité dans les paroles de sa gracieuse déité Saint Constantin, tout se porterait bien mieux. Mais non ! Il fallait forcement qu’il attache de l’importance à cette « liberté » en se disant qu’on en avait plus en transgressant les lois. Pirates, révolutionnaires, decimas, hors-la-loi, mafieux… C’était tous des hérésiarques qui méritaient qu’un seul sort, Impel Down et les doigts du plus grand des bourreaux, Satan. Elle avait entendu dire que le directeur du Cipher Pol 0, qu’elle rêvait d’intégrer pour servir directement les glorieuses entités décisionnaires du destin des espèces humaines, allait obtenir un poste d’amiral. Un sourire se dessina donc sur le visage de la demoiselle alors qu’elle s’imaginait les mille souffrances que Serguei ferait pleuvoir sur ces hordes d’engeances corrompus tout en continuant de poursuivre le Jimini dont elle extrairait certainement bientôt les informations sur la composition du réseau de Valdor.

Codage par Libella sur Graphiorum



-Misk Jimini lvl 10 A pas de loup

_________________
[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Signav10

Ancien TC d'Aggaddon Médixès
TC actuel : Hræsvelg Von Göthuneim
Vénus Nostradame
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Jeu 28 Juin - 22:29




De mauvais poil.


Cela faisait déjà deux jours que le Coffe avait appris ce qu'il s'était passé à Namakura. Que les souvenirs lui étaient revenus de façon atroce et bestiale, comme des cris dans le silence, comme des éclats de lumière aveuglante dans le noir le plus complet. Ce qu'il avait fait... il ne pourrait jamais se le pardonner, c'était certain. Pourtant, il était encore debout : pourquoi ? Parce que Narseh avait un plan. C'était mieux que rien. Dans son état bâtard, le martialiste ex second de l'équipage du Borgne se détestait assez pour désirer se perdre dans cette ville où pullulaient violences et mensonges... mais il était également bien assez en détresse pour désirer une porte de sortie, aussi égoïste et non méritée fut-elle. C'était là son inconscient qui parlait, le poussant à malgré tout accepter la proposition de Faiseur de Coups d'Etat.

Pourtant, il faisait peur à voir : son teint blafard témoignait de l'absence du soleil sur sa peau depuis trop longtemps, entre la lueur artificielle de l'île criminelle et sa convalescence de plusieurs jours suite à sa précédente métamorphose. Des cernes creusaient ses yeux, indiquant que le sommeil se refusait à lui depuis quelques temps déjà. Son humeur, bien que moins terrible que lorsqu'il était au point d'exploser constamment quelques jours plus tôt, n'en restait pas moins absolument atroce et exécrable. Ash le supportait parce qu'il était particulièrement bon et naïf, n'importe qui aurait pu s'en rendre compte... du reste, les gens évitaient la plupart du temps le pirate : sa notoriété, forte sur une île de cette envergure et à ce moment suppléée par une prime de soixante-quinze-millions de Berry, ainsi que les récentes histoires concernant l'île de Namakura qui commençaient peu à peu à faire leur chemin sans retombées officielles, le rendaient bien trop effrayant pour les petites pointures qui rampaient dans les bas fonds.

C'est du moins le postulat qui lui permettait de déambuler dans les rues sans être inquiété : cependant, il arrivait parfois que certains êtres ne prennent pas garde à qui ils avaient affaire. Cependant, une démonstration de force basique et sans débordement lui assurait souvent la tranquillité... comme il aurait du en aller ce jour-ci. Lorsque les bruits de pas retentir dans son dos, il n'en fut pas inquiété : un simple passage au haki de l'observation lui fit reconnaître une voix qui n'avait aucune intention à son égard, aussi s'en désolidarisa-t-il rapidement pour retourner à ses pensées les plus noires. Pourtant, visiblement, le Jimini n'avait tout simplement pas prévu qu'un quelconque se dresse sur sa route... aussi, tout s'enchaîna très vite lorsque le brun sentit son épaule être percutée violemment. On tentait de le pousser sur le côté... QUELQU'UN. TENTAIT. DE LE POUSSER.

- Putain de... ! ragea-t-il dans un réflexe.

Il ne se déplaça pas plus que cela : son pied gauche, lui servant d'appui, annula le mouvement dans lequel son corps était forcé d'une force ferme. Son bras droit s'élança en direction du malandrin dont il voyait parfaitement les mouvements : il n'était pas si rapide que ça... enfin, pas pour lui en tout cas. Sa main se referma sur quelque chose qu'il n'identifia pas : c'était laineux, chaud. De la fourrure, peut-être ? Il n'y fit pas attention et pivota sur lui même avec virulence, coupant sans doute le souffle au cancrelat qui se retrouva soulevé du sol de façon brutale, pour finalement venir le plaquer contre le mur attenant. Les baraques ici étaient étranges, mais elles avaient le mérite indéniable d'être solides : un fait que Misk aurait tôt fait d'approuver, lorsque son dos commencerait à le lancer furieusement après l'impact. Pour le noiraud, c'était le premier et dernier affront de la journée : même si le Juggernaut attendait patiemment de retrouver ses moyens, comme après la première métamorphose, il n'en restait pas lui moins lui même capable de réactions très virulentes. Il détaillerait alors sa prise : un homme bête, une sorte de canidé collé sur un corps d'homme. Plutôt rares... bah, il s'en fichait. Là, il avait envie de régler ses comptes.

- T'as cinq secondes pour éviter que je t'explose la gueule, siffla-t-il, courroucé. Ça tourne.

Il avait intérêt à obtenir au moins des excuses, et vite... sinon, il lui expliquerait avec ses phalanges.

ⒸHeziel Coffe


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 147
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
7/120[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B
Jeu 28 Juin - 23:35






Interception



[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Hb10
Misk Jimini "Alloba"

Misk, surpris par ce qu’il se passait, ferma les yeux, puis les rouvrit quelques instants plus tard alors que son dos se retrouvait collé à un mur. Son regard nerveux se remplit d’horreur en découvrant la personne qui lui faisait face. Ce n’était ni plus ni moins que le second de Valentine D. Kain ! Qu’est ce qu’Heziel foutait sur cette île bordel ! Et pourquoi fallait-il qu’il se trouve sur la trajectoire de sa fuite ! Merde ! Merde ! Merde ! La voix du Coffe le traversa en un instant, accélérant le rythme cardiaque du Jimini qui allait faire une crise cardiaque d’un instant à l’autre.

-Désolé ! Je suis poursuivi ! S’il vous plait ! Laissez-moi partir ! Je veux vivre ! lança-t-il en jetant des regards réguliers vers la silhouette de la mort qui s’approchait, avançant inexorablement vers lui en profitant de se ralentissement de la course pour marcher tranquillement vers lui.

Vénus ignora le fait d’être pointé du doigt durant quelques instant avant de lever un sourcil. Ayant ralenti, l’air de rien, elle pouvait alors se faire passer pour une simple passante, une touriste ou quelque chose du genre. Elle portait une chemise blanche à fleurs rose sous une veste en jean ainsi qu’une jupette qui tombait jusque ses genoux, couvrant une grande partie de ses collants qui descendaient jusqu’à ses pieds qui se trouvaient bien au chaud dans ses baskets. Aujourd’hui, ce n’était ni la lieutenante Anna Labbaye de la Marine, ni l’agente Anaïs Declève du Cipher Pol 2, ni la caissière Edgarde Louane qu’elle incarnait, mais une personne lambda sans nom prédéfini, qu’elle improviserait en temps et en heure, qui cherchait à partir de cette île malfamée. Néanmoins, ce n’était pas car elle s’inventerait une identité civile qu’elle n’était pas mentalement rodée à la reconnaissance faciale. Heziel Coffe… En tant que membre du Cipher Pol 9, elle ne s’intéressait pas à tout les primés qui existaient, s’occupant de se renseigner sur les personnes aux primes inférieure à cent millions que si celle-ci était localisé dans les environs de la zone de la mission ou directement lié à la mission. Cependant, il y avait pas mal d’exception, notamment des flibustiers et autres satanistes qui avaient reçu leurs premiers avis de recherche à leur nom il y a moins de cinq ans. Les Dokugan no Ichimi en faisait partie. Le visage du cuisinier n’était donc absolument pas inconnu de la demoiselle qui retint sa surprise en faisant comme si elle ignorait qui était le forban, telle l’actrice qu’elle devenait lorsqu’elle était en mission.

-Euh… Il y a un problème avec moi monsieur ?

-Ne m’approchez pas ! Ne me tuez pas !


La demoiselle tourna sa tête vers le pirate, ce malandrin de la trempe des scélérats qui blasphémaient la suprématie des Dragons Célestes, en haussant les épaules avant de replonger son regard dans celui du Jimini qui chuta au sol en se débâtant pour finalement essayer de reprendre sa fuite. Dans le mouvement, sa main fendit les airs de manière maladroite pour venir percuter le visage d’Heziel, comme s’il s’agissait d’une gifle.

-Tchao le cuistot ! Evite de tout péter comme à Nakamura ! déclara finalement Misk avant de détaler en direction d’une planque du coin, un repère de mercenaire qu’il avait quitté quelques heures plus tôt avec son groupe afin de terminer les préparatifs de leur départ.

L’agente du Cipher Pol recula durant cette étrange scénette, puis passa à nouveau son regard vers le Coffe.

-J’ai l’impression qu’il se dirige vers l’Eau Bord du Gaufre, une tanière de bandit, lâcha-t-elle de manière naïve en se doutant de la destination de sa cible qu’elle avait observé depuis la veille.

Elle attendait de voir la réaction d’Heziel avant d’en dire plus.

Codage par Libella sur Graphiorum



-Misk Jimini lvl 10 A pas de loup

_________________
[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Signav10

Ancien TC d'Aggaddon Médixès
TC actuel : Hræsvelg Von Göthuneim
Vénus Nostradame
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Lun 2 Juil - 13:45




De mauvais poil.


Parfois, le Coffe ne comprenait pas les autres. Cet état de fait avait pris racine dans sa métamorphose récente, qui le privait d'une partie de considérable de sa patience et de son empathie lorsqu'il était courroucé. Le contexte actuel de sa vie, un bordel sans nom qui n'aurait même pas été plaisant pour les pires raclures des bas fonds de la société humaine, ne le rendait pas tellement plus prompt à faire preuve de gentillesse à l'égard des gens qui, par maladresse et vindicte, s'érigeaient parfois en antagonistes vis à vis de lui. C'était exactement le cas de cet homme-loup : car si sa plaidoirie originelle gagna un peu de crédibilité au yeux et aux oreilles du futur Supernova, il n'en tira pour autant profit que de façon très limitée avant d'aggraver drastiquement sa situation.

Sur le coup, le noiraud s'était tourné vers le troisième protagoniste de cette scène étrange, une invitée surprise, une femme inconnue qui venait de débarquer comme si elle cherchait tout simplement son chemin au travers du dédale de Maisetsu Island. L'ayant reluquée de bas en haut, fouillant dans sa mémoire s'il la connaissait et n'y trouvant qu'une réponse négative, il n'était pour autant pas assez dupe pour penser qu'il s'agissait d'une simple civile. Après tout, une simple civile n'aurait pas réagi comme ça en premier lieu... ou du moins, pas avec autant de de tranquillité. Cela ne l'incriminait pas, mais cela ne l'innocentait pas pour autant.

- On dirait bien que ouai, avait-il répondu sèchement.

Il était las, fatigué et en colère. Il aurait voulu pouvoir profiter de sa solitude vorace pour continuer à s'enfoncer dans les méandres de sa propre culpabilité, mais même ça, la vie semblait le lui refuser. Même dans sa propre manière étrange de faire pénitence, le destin semblait s'acharner à lui jouer des tours... mais il n'eut pas le temps de s’appesantir sur ce sujet outre mesure : sa poigne désormais légèrement fragilisée par ses réflexions permit au Jimini de lui glisser entre les doigts. Si sa claque eut autant d'effet sur le visage du martialiste qu'un coup de torchon sur un mur en béton, les mots qu'il prononça à la suite furent aussi vigoureux qu'un coup de poignard entre les omoplates.

Heziel n'aurait pas su dire ce qui le força à retenir la rage chaude qui lui monta dans les poumons, ce jour là. Très certainement, ses actions récentes lui pesaient encore bien trop sur la conscience pour qu'il fut capable de se déchaîner à nouveau comme à Namakura ou Sobel. En tout cas, la furie ardente se changea bientôt en une haine froide à l'égard de ce petit merdeux qui profitait désormais de son immobilité pour se faire la malle... sans se douter que sa voix était parfaitement enregistrée par l'hôte du Juggernaut. La voix de la demoiselle résonna dans ses oreilles comme un bruit d'arrière plan alors que diverses images douloureuses lui sautaient au visage... non. Il ne pouvait pas laisser passer ça. Pas comme ça... pas cette fois.

- Il n'aurait pas du, murmura-t-il comme à lui même.

D'un geste, il décolla du sol pour se retrouver en hauteur, sous le plafond minéral de la ville qui semblait imiter, de temps à autres, les effets d'un soleil naturel. Ses yeux n'eurent pas besoin de chercher l'homme-bête bien longtemps : sa voix le trahissait. Son essence était la clé de sa traque. D'un geppou puissant, le Coffe se dirigea vers l'identité éthérée du plaisantin qui s'en mordrait bientôt les doigts. S'il se trouvait bel et bien dans une taverne, le pugiliste y ferait certainement une entrée normale, dans un premier temps : il n'en avait qu'après lui... autant éviter de se faire plus d'ennemis. Il n'était pas soumis aux pulsions du Juggernaut actuellement, mais ça n'en faisait pas moins un homme auquel il valait mieux ne pas se frotter depuis quelques temps, si l'on était pas prêt à en assumer les conséquences.

ⒸHeziel Coffe


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 147
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
7/120[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B
Lun 2 Juil - 15:06






Interception


Quel con ce loup... Ce fut la pensée de l’agente en entendant les paroles du Coffe. Les événements dont elle avait entendu parler sur Nakamura et Sobel lui faisait pressentir la situation complexe dans laquelle l’intermédiaire c’était mise. Vu le visage du futur supernova, il n'était pas dans son assiette et la phrase qu'avait lancé l'homme-bête en parlant semblait l'avoir touché profondément. Il avait beau être expert en fuite, il n’était pas pour autant si intelligent que ça apparemment. Prendre un malin plaisir à envoyer présomptueusement ce genre de propos au visage de personne qu'il semait allait lui porter encore plus préjudice que d'habitude. À croire qu’il l’avait fait exprès pour mettre en rogne celui qui fut le cuisinier des Dokugan no Ichimi avant de devenir l’incarnation sauvage du Juggernaut. Voyant Heziel prendre son envol, l’espionne se mit à traverser la zone à toute vitesse, aussi rapide qu’elle le pouvait avec l’entrainement qu’elle avait eut pour le Soru, afin de rejoindre la taverne dans le mince espoir de tomber sur Misk avant Heziel. De plus, si l’homme-loup faisait encore une gaffe du même type, le forban pèlerin en quête de rédemption pourrait exploser pour devenir un concentré de haine pur. Même si elle ne connaissait pas tous les mécanismes amenant au déchainement de la bête, il valait mieux éviter de mettre en rogne sa cage qui pouvait certainement laisser la créature sortir en n’étant plus assez solide mentalement, c’est du moins la conclusion la plus probable pour la jeune demoiselle qui supposait que l’esprit du Coffe servait de prison au Juggernaut et que ce dernier devait donc rester conscient pour éviter un massacre. Débarquant en trombe dans la taverne, elle vit Misk tombé au sol en l’apercevant. Les personnes qui l’entourait se tournant pour observer la nouvelle arrivante en se disant qu’elle était une proie facile et que violer une fille comme ça serai certainement intéressant.

-Faut pas venir dans cette ville quand on est une petite minette innocente comme toi ma poulette, déclara un premier bandit mal rasé.

Cherchant le Coffe du regard, elle donna un coup de pied entre les deux jambes de la saleté d’engeance qui s’approchait d’elle. Tant de blasphèmes envers les seigneurs de Marijoa devaient être commis en ces lieux… Désolant… Pitoyable… Dégoutant… Si seulement elle pouvait tous les exécuter sur le champ. L’assassine avait cependant une mission à remplir et ne pouvait pas briser une couverture de cette manière. Et elle constaterait certainement qu'elle avait un train de retard, car si Misk tombait au sol, ce n'était peut-être pas à cause d'elle, mais car le Coffe serait déjà sur lui.

[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Hb10[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Hors_l10
Misk Jimini "Alloba", Augustus Bloops « le Mal Goinfré »

-Les gars, aidaient moi et je vous mettrai en relation avec Valdor ! Vous serez bien payé vous verrez ! Sauvez-moi !

-Intéressant. J’ai toujours eu envie de voir ce que sa faisait d’avoir des esclaves. Votre attention à tous ! La première personne qui touche à ce con de Misk, j’lui chie dans le cou !
lança Augustus en levant sa choppe.

-Mais ta rien compris ? J’te dis que c’est pour travailler à son service, pas pour être client et avoir de la marchandise gratuite !

-On est les plus fort ! On est les plus fort !
chantait déjà le Mal Goinfré en remuant sa choppe à tout va, faisant potentiellement giclé de l’alcool sur le visage d’Heziel s’il ne se trouvait pas loin.

Le Bloops était un pirate notoire pas très célèbre qui avait une petite prime sur sa tête : 1.569.421 berrys. Autant dire qu’il ne faisait pas grand-chose et n’inquiétait pas le moins du monde le Gouvernement Mondial. La raison première était l’origine de son surnom. En effet, les seules fois où il attaquait des navires, c’était pour voler leurs provisions afin de festoyer, s’occupant à de rare occasion dernièrement de se taper une adolescente, ce qui lui vaudrait peut-être une montée de prime d’ici peu… S’il survivait à cette journée. C’était loin d’être un flibustier de premier plan, mais il avait quelques ressources. D'ailleurs, il n'officiait pas sur Grandline. Il faisait ses fêtes dans cette ville, mais quand il n'avait plus de quoi boire ou manger, il partait en direction d'une des Blues afin de chasser des bateaux remplis de nourriture. Le problème pour lui, c’est qu’étant soul comme un pot, il était complètement inutile à l’heure actuelle, débitant connerie sur connerie en comprenant à moitié ce qu’on lui disait. La Nostradame ignora complètement ce gros balourd, ce comptant de se diriger vers l’homme-loup qui rampait au sol ou était aux mains de l'hôte du Juggernaut.

Codage par Libella sur Graphiorum



-Misk Jimini lvl 10 A pas de loup
-Augustus Bloops lvl 24

_________________
[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Signav10

Ancien TC d'Aggaddon Médixès
TC actuel : Hræsvelg Von Göthuneim
Vénus Nostradame
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mer 22 Aoû - 16:12




De mauvais poil.


- Vérifie que t'es plus rapide que le gars que tu emmerdes, la prochaine fois, grinça Heziel entre ses dents. Il n'y aurait sans doute pas de prochaine fois.

Il n'avait pas été difficile de le retrouver en suivant sa voix : de toute manière, il aurait pu le rattraper assez aisément sans même utiliser de ce talent inné. Il se pensait sans doute assez fin roublard pour rester impuni, mais il était tombé sur quelqu'un d'un tout autre niveau. Une fois à l'intérieur de l'établissement crasseux, il s'était contenté de se déplacer entre les ivrognes, qui semblaient aussi lents que des tortues pour quelqu'un de ses capacités. Il avait fait une peur bleue à son cher camarade, qui était désormais cul contre terre, à tenter de monnayer sa survie en échange de contacts juteux d'une quelconque sorte. Le Coffe n'en avait rien à faire : il pouvait tout aussi bien ramener ce fameux Valdor ici, il lui aurait brisé les genoux lui même. Il comptait bien passer cet homme-bête à tabac pour lui inculquer un peu de décence : ou était-ce seulement pour soulager sa colère ? Il n'aurait su le dire. Comme après l'épisode de Sobel, il semblait que la bête mettait du temps à revenir lorsqu'elle s'était déchaînée quelques jours plus tôt. Cela faisait moins d'une semaine, après tout. Namakura... Lim...

- Ta gueule.

Son poing s'élança en direction de la joue de l'abruti qui hurlait trop fort, s'apprêtant à lui renverser son alcool dessus. Il n'avait pas réfléchi à ce geste : c'était naturel. Entre la menace creuse et le ton de sa voix, il l'avait agacé bien plus rapidement qu'il ne l'aurait cru possible. Ou était-ce la pensée de ce qu'il avait fait qui le faisait sortir de ses gonds ? Encore une fois, une question qui resterait sans réponse. En tout cas, si l'alcoolique ne disposait d'aucune botte secrète, il risquait tout simplement de s'écraser dans une table non loin. Ce qui n'entraînerait pas forcément de réaction à l'encontre du martialiste dont un seul oeil était visible : il avait déjà fait parler de lui dans le coin. La majorité des petites frappes se tiendrait donc tranquille. Néanmoins, cela le retarderait forcément dans son entreprise de briser les genoux de cette pourriture lupine. S'il s'avérait que le braillard s'était effectivement retrouvé encastré dans du mobilier, il ramènerait son poing à lui avant de s'approcher de Misk.

- T'as vraiment mal choisi ton jour pour jouer au plus malin, dirait-il.

Il y aurait sans doute une marge pour retenir son poing... autrement, un premier coup s'assurerait que l'idiot perde quasiment connaissance. Il n'en endurerait pas beaucoup plus... à moins que quelqu'un d'autre ne s'interpose : cela étant dit, il eut été relativement improbable de trouver un défi digne de ce nom dans cette taverne.

ⒸHeziel Coffe


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 147
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
7/120[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B
Mer 22 Aoû - 19:58






Interception


[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Hb10[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Hors_l10
Misk Jimini "Alloba", Augustus Bloops « le Mal Goinfré »

Tout le monde observait désormais le Coffe. Celui-ci venait d’envoyer le capitaine de pacotille voltiger dans du mobilier, ce qui n’arrêta pas Augustus qui, propulsé par une force bien trop démente pour lui, continua de virevolter le long du sol pour traverser le mur avec son buste, les yeux révulsés et la moitié de l’alcool qu’il avait avalé étant ressortit pour gicler sur les parois de la pièce ainsi que quelques meubles. Pourtant, personne n’osa faire quoi que ce soit. Heziel était une personne bien connue et il était hors de question pour ces petites frappes d’oser s’interposer entre lui et quelqu’un, peu importait qu’il s’agisse de leur capitaine ou du saint père. Qui est le saint père ? Le Pape ? C’est qui celui-là ? Non, Saint Constantin évidemment ! En ce qui concernait l’homme-bête qui regrettait désormais d’avoir pris la manie de se moquer lorsqu’il s’enfuyait puisque cela aller peut-être lui couter la vie, Misk n’était absolument pas en mesure de résister à ne serait-ce qu’une pichenette du Coffe, tant et si bien que s’il ne retenait pas son coup de poing suffisamment l’homme-loup impliqué dans le trafic d’esclave de Valdor se retrouvait non pas dans les bras de Morphée mais avec la tête éclaté, la cervelle répandue sur le parquet du bar dont le tenancier n’offrirait aucune objection aux vues de l’identité de l’agresseur.

Pour la Nostradame, la situation était plus ou moins critique. La source d’information était aux mains d’une personne bien trop puissante pour elle-même à cause de la stupidité sans limite du Jimini qui aurait alors eu une chance de sauver sa misérable existence s’il n’avait pas provoqué de manière aussi débile l’hôte du Juggernaut juste pour se la péter. Soupirant, Vénus oserait lever la voix, si Misk était toujours en vie, tandis que tous les spectateurs de cette scène à la fois insolite et morbide se complaisait dans le silence étant donner qu’ils préféraient éviter de s’attirer la colère d’Heziel qui semblait déjà bien sur les nerfs.

-Excusez-moi monsieur Coffe. J’aurais besoin de cet abruti deux ou trois petites minutes, après cela, je vous le rendrais et vous pourrez en faire ce que vous voulez.

C’est en avalant sa salive que la constantiniste attendit une réponse. Dans cette situation, face à un gros calibre hors de sa portée à l’heure actuelle, elle ne pouvait même pas se permettre de prendre du temps à commenter la décadence impie des hérétiques, la Nostradame pouvait juste prier les Dragons Célestes pour ne pas s’attirer des ennuis gargantuesques dont elle n’aurait aucune chance de s’échapper. Si les informations qu’avait dans le crâne le Jimini n’était pas d’une importance aussi intéressante, elle aurait préférer voir l’homme-bête devenir de la chair à canon, mais en l’état elle devait être prête à mettre en danger son existence pour le bien et la réussite de l’opération contre l’esclavagiste vampire.

Codage par Libella sur Graphiorum



-Misk Jimini lvl 10 A pas de loup
-Augustus Bloops lvl 24

_________________
[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Signav10

Ancien TC d'Aggaddon Médixès
TC actuel : Hræsvelg Von Göthuneim
Vénus Nostradame
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mer 3 Oct - 10:04




De mauvais poil.


Son poing s'arrêta à quelques centimètres seulement du museau de l'homme loup, qui devait sans doute être à deux doigts de mouiller ses chausses. Le courant d'air dégagé par l'immobilisation abrupte de la main de Heziel vint balayer les poils sur le visage du Jimini, tandis qu'une bise légère se levait aux alentours, témoignant de la puissance qui avait été mise dans cette attaque... qui aurait pu se changer en pure et simple mise à mort. Heziel avait très mal jaugé sa propre force et, en toute transparence, n'avait pas vraiment eu le désir de le faire en premier lieu : cela s'était effectué à la va-vite, lorsqu'il s'était rendu compte qu'il marchait à nouveau sur le fil, sur cette mince ligne qui séparait la colère légitime de la rage déraisonnée.

Heureusement pour l'homme-bête visiblement trop sûr de lui, qui n'en menait désormais pas large, le Coffe fut interrompu dans sa vendetta par une voix féminine l'interpellant alors même qu'il allait s'adonner à une séance de passage à tabac. Il leva un oeil vers la demoiselle : c'était la civile d'un peu plus tôt. Ou l'était-elle vraiment ? Visiblement, elle avait des choses à régler avec cet individu et, maintenant, le brun comprenait parfaitement qu'il était effectivement en train de la fuir. D'une certaine manière, elle n'était pas étrangère à l'altercation d'un peu plus tôt... même si, au final, Misk gardait la responsabilité de sa propre situation. Se redressant, non sans attraper au préalable la boule de poil par la gorge pour le relever au dessus du sol et s'assurer qu'il se tiendrait tranquille, le noiraud jeta un regard mauvais en direction de l'inconnue.

- Et pourquoi je devrais te le donner ? Demanderait-il en maugréant. Il te fuyait, un peu plus tôt. Qu'est-ce que tu lui veux, exactement ? Tu es qui ?

Assurer la sécurité de cet enfoiré ? Non, loin de là. Mais il était hors de question qu'il lui file à nouveau entre les doigts : que ce fut libre de ses mouvements, ou pour finir dans une cave quelconque à Maisetsu en réglant ses dettes avec d'autres poissons de la grande mare de la pègre. Enfin, si elle s'avérait être une criminelle... Heziel avait assez voyagé pour savoir qu'au final, le Gouvernement avait des pions partout. De manière générale, il avait commencé à penser qu'on était jamais trop prudent, quelque fut l'endroit où l'on se trouvait : le monde était si vaste, si plein de factions diverses et variées, qu'il était quasiment impossible de faire quelque chose sans marcher sur les plates-bandes de quelqu'un d'autre. Dans sa main, le Jimini s'agita quelques instants, sans doute à l'idée d'être livré à la demoiselle, mais une pression des doigts solides comme l'alliage le plus puissant le ramena à l'ordre. Il en aurait bien assez à faire en gérant sa propre respiration.

De son côté, le forban n'avait pas l'air enclin à céder sa prise. Pas tout de suite, du moins : pas tant qu'il n'en saurait pas plus sur les raisons poussant la demoiselle à obtenir cette audience avec le touffu. Il éluda le simple fait qu'une bousculade suivi d'un pauvre choix de mots purent l'amener à pareilles extrémités : peut-être s'en cachait-il, ou peut-être l'acceptait-il d'une certaine façon. Après tout, suite à ce qu'il s'était passé à Namakura, tabasser un homme ressemblait à l'acte d'un enfant de coeur...


ⒸHeziel Coffe


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 147
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
7/120[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B
Mer 3 Oct - 13:18






Interception


Finalement, l’intervention de la constantiniste suffit à arrêter le geste du primé d’une puissance phénoménale qui glaça le sang de toutes les personnes présentes, mais c’était loin d’être fini pour autant. La tension était palpable avec parler de la pression qu’exerçait le Coffe par sa simple présence et l’aura menaçante qui se dégageait de lui. Bien sûr, il allait falloir trouver la bonne raison qui ferait qu’Heziel accepte de prêté cet imbécile qui ne pouvait pas s’empêcher de fanfaronner et provoquer quand il s’enfuyait. D’ailleurs cela se confirma bientôt avec la prise de parole du pirate itinérant ayant quitté les Dokugans, La Nostradame voyait plusieurs solutions qui s’ouvraient à elles, mais plusieurs d’entre elles ne seraient peut-être pas accepter. Il fallait trouver la bonne. En premier lieu, il y avait bien sur le fait quelle soit un agent de renseignement du Cipher Pol 2 qui travaillait au démantèlement du réseau dans lequel se trouvait l’impertinent homme-bête. Elle pouvait aussi tout à fait prétexter qu’elle était son ex-femme et qu’elle voulait lui soutirer l’identité des personnes à qui il avait donné tout ses biens afin d’aller les récupérer. Troisième option : elle serait une criminelle à la botte d’un baron de la pègre d’envergure moyenne qui voudrait connaître les informations que Misk avait vendu à l’ennemi. Il y avait aussi des variations de cette dernière idée comme le fait que ce ne soit pas un traître mais membres d’un réseau concurrent. Sinon, il y avait aussi la possibilité qu’il l’ait aussi mise en colère en la provoquant alors qu’elle exterminait ses camarades et qu’il fuyait, mais cela ne pouvait pas justifier à lui seul la mise à l’écart et non juste le fait de profiter du spectacle que pouvait offrir Heziel en fracassant l’homme-bête. C’était potentiellement un complément à mettre en fin de prise de parole… Et pourquoi pas un mélange tient ? Il ne fallait pas oublier de lier cela à l’annihilation des intermédiaires de l’esclavagiste vampire.




-… J’aimerais éviter d’en parler en public comme ceci, mais c’est trop important de récupérer ce qu’il sait. Je fais partie du réseau du seigneur Valdor. Il s’avère que ce joyeux emmerdeur et tête de con trompeur en faisait également partit. C’est même comme ça que nous nous sommes rencontrés et que je suis finalement tombé amoureuse de lui… Quelle erreur…

Elle laissa planer son regard froid plusieurs instants sur l’homme-loup qui était toujours sous le choc mental de l’arrêt du coup du Coffe, de nombreux frissons le parcourant alors qu’il était terrifié par le destin qui l’attendait. S’il aurait très bien pu contester les propos de la Nostradame, il ne le fit point. En effet, il avait bien conscience qu’entre ses mains il serait moins en danger qu’entre celles du pirate et que c’était son seul infime espoir de trouver une échappatoire. Il laissait donc la femme mentir en étant prêt à approuver d’un hochement de tête s’il y avait besoin, en déglutissant régulièrement. Serrant le poing et les dents, fermant les yeux en faisant mine de retenir sa colère, elle laissa s’échapper trois larmes tout en reprenant.

-Il s’avère qu’il nous à trahit et à vendu des informations au Gouvernement Mondial tout en me volant mes bijoux et mon argent. Alors, je serai ravit de vous voir lui régler son compte après ce qu’il m’a fait, mais si je ne veux pas perdre mon travail, ou même la vie, et rattraper les erreurs de ce petit connard, j’ai besoin de savoir ce qu’il a communiqué aux gouvernementaux. Même si mes supérieurs seraient ravis de pouvoir le punir eux même et lui faire vivre mille souffrances, ils n’ont pas le temps en ce moment à cause de la traque qu’ils subissent. J’aurais de toutes manières dût le tuer, mais si c’est vous qui vous en chargez ce sera certainement encore plus douloureux pour lui et je prendrais beaucoup de plaisir à vous voir venger tout ceux dont il s’est moqué…

Était-ce suffisamment convaincant ? L’espionne allait le voir bientôt.

Codage par Libella sur Graphiorum



-Misk Jimini lvl 10 A pas de loup
-Augustus Bloops lvl 24

_________________
[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Signav10

Ancien TC d'Aggaddon Médixès
TC actuel : Hræsvelg Von Göthuneim
Vénus Nostradame
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Jeu 25 Oct - 12:00




De mauvais poil.


Alors comme ça, le louveteau avait pris l'habitude de courroucer les gens qu'il côtoyait ? Quel idiot. D'ordinaire, il devait certainement être assez prompt pour échapper aux griffes de ses poursuivants... mais pas aujourd'hui. C'était même un miracle qu'il ait réussi à survivre jusque là, avec une attitude pareille. Reniflant de dédain, Heziel se redressa en empoignant Jimini par le col, le relevant comme s'il s'était emparé d'une serviette. Il ne connaissait pas cette histoire de Valdor, de réseau, de vendetta. Il s'en contrefoutait éperdument : chaque nouvel instant lui donnait envie de mettre une nouvelle mandale à l'homme-loup qu'il tenait dans sa poigne et, si une partie de lui s'offusquait de cette réaction primaire et brutale, la majeure partie de ses pensées approuvait l'acte. Quelque chose s'était définitivement brisé chez le Coffe, depuis sa dernière métamorphose. Quelque chose qui ne se réparerait sans doute jamais.

- C'est vrai, ce qu'elle raconte ? Interrogea-t-il le Misk, qui tremblotait encore. Elle dit la vérité ? Réponds-moi putain !

Secouant vigoureusement d'une main le fuyard, ce dernier hocha finalement de la tête, sans doute plus impressionné et terrorisé qu'autre chose. Car il ne s'était visiblement pas fait rattraper par une seule emmerde, mais bien par deux... sans possibilité de s'échapper, pour une fois. Quant à la demoiselle, elle semblait sincère, à vue de nez : mais dans un endroit pareil, c'était comme donner du crédit à un serpent moins discret que les autres. Le pugiliste n'avait aucune confiance en elle, ni en personne ici. Il avait déjà bien du mal à donner du crédit à ce que Narseh pouvait lui raconter, malgré ses faits évidents à son égard... quant à Ash, même s'il restait un gamin innocent et naïf, il ne savait pas pour combien de temps il pourrait profiter de sa présence avant qu'il ne comprenne qu'il s'asseyait chaque soir à côté d'un monstre. Résultat des courses ? Il restait dans son coin et s'enterrait dans un malheur que seul lui pouvait résoudre. Mais il n'en avait pas la force. Pas actuellement.

- Trois minutes, dit-il avec agacement. Mais je ne vous perds pas de vue.

Sur ces mots, il se tourna et lança l'infortuné criminel comme un sac de pommes de terre en direction de la demoiselle. Il atterrirait sans doute à ses pieds ou dans les environs immédiats, sans pouvoir réellement contrôler son atterrissage. Restait à voir ce qu'elle comptait faire de lui... visiblement, l'interroger également. Sans doute pas ici : il y avait du monde, et de son propre aveu, elle parlait de choses qui ne concernaient qu'un cercle restreint de privilégiés et d'intervenants. Dans tous les cas, le brun était décidé à les suivre, quitte à s'éloigner pour leur laisser laver leur linge sale entre eux... tant qu'il était certain de pouvoir tirer des excuses du Misk lorsqu'il lui règlerait son compte pour ce qu'il avait osé dire. Rien que d'y repenser, il fulmina intérieurement et souhaita que ces trois minutes ne furent que trois pauvres secondes. Il aurait pu ne pas accéder à la requête de l'inconnue, dont il la préférait d'ailleurs ainsi : il n'avait pas envie de la connaitre et n'en avait pas besoin. Mais peut-être que l'idée de voir ce petit enfoiré arrogant payer sa dette auprès de quelqu'un d'autre grâce à son aide lui plaisait. Dans une ancienne vie, il aurait désapprouvé ce genre de bassesse : se venger de quelqu'un, en s'assurant que ses conneries d'autrefois lui retombent sur les épaules. Mais, comme il le pensait lui même... cette vie était passée.

Restait à voir combien de temps cela durerait, et quelle sorte d’énergumène trainait dans le coin : Heziel se savait assez effrayant pour maintenir la majorité des brigands à distance, mais certains s'enhardissaient parfois du nombre et cherchaient aisément les ennuis. Son arrivée dans la taverne avait été quelque peu mouvementée, notamment à cause de l'autre ivrogne stupide... et les pourris de tous les recoins sombres de Maisetsu étaient connus pour s'intéresser au grabuge. Surtout lorsque cela impliquait quelqu'un de sa notoriété, pour la première partie de Grand Line.


ⒸHeziel Coffe


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 147
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
7/120[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B
Jeu 25 Oct - 12:43






Interception


[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Hb10
Misk Jimini "Alloba"

Ding dong... Les cloches de la mort résonnaient encore et encore dans l'esprit chancelant de la cible d'un courroux bien trop grand pour son frêle corps. Ce petit récit imaginaire sembla toucher le forban qui demanda soudainement à l’homme-loup si tout cela était vrai. Elle s’attendait à ce genre de chose mais n’avait pas douté un instant que la réponse de ce répugnant énergumène soit positive, se retrouver confronter à elle devant désormais paraître un destin bien dérisoire comparé à la fureur du Coffe. De toute façon, même s’il avait essayé de nier pour tenter de détourner la colère d’Heziel sur l’espionne, fait qu’elle pensait négligeable en jugeant cet être peu intelligent, elle n’aurait eu qu’à retourner cet argument sur lui en disant qu’il n’assumait pas pour tenter de se sauver la mise en rapportant sa fureur sur elle. Aux vues du bonhomme et de ses actions précédentes, c’était selon quelque chose de tout à fait crédible pour l’accabler davantage. Ainsi, le flibustier eu l’amabilité de balancer Misk dans la direction de la Nostradame qui hocha la tête pour signifier qu’elle acceptait les conditions du primé.

-C’est très aimable à vous. Je vous en remercie profondément.

Vu que la foule grouillante était trop étouffante et prête à voler quelques paroles grâce à des oreilles indiscrètes, il valait mieux soutirer les informations plus loin. Ainsi, elle se dirigea vers la sortie en tirant continuellement l’homme-loup par le col tout en jetant des regards à Heziel pour vérifier que celui-ci la suivait et ainsi qu’elle ne donne pas l’impression de tenter de s’enfuir. Arriver non loin hors de portée d’informateur prêt à grapiller quelques marchandises vocales, Vénus propulsa Misk sur le sol avant d’elle-même s’agenouiller devant-lui. Elle ne pouvait décemment pas utiliser sa malédiction pour prendre les souvenirs à la source, il fallait donc improviser pour avoir tout ce qu’il convenait.

-Allez, si tu me donne ce que je veux, j’interviendrai pour te permettre de fuir. J’ai absolument besoin de ces informations alors je suis prête à mettre ma vie en jeu pour t’aider, murmura-t-elle en essayant d’être le plus crédible possible.

L’homme-bête hésita alors. Il était assurément en manque de solutions. Il avait donc beau ne pas faire confiance une seule seconde à cette femme, c’était son ultime chance d’en réchapper. C’était potentiellement un miracle qui lui tombait dessus alors qu’il s’était mis lui-même dans cette merde à cause de son habitude de fanfaronner. S’il s’en sortait vivant, il jurait de ne plus jamais se moquer des gens en s’enfuyant. De son côté, la demoiselle à la chevelure de cuivre sentait le temps défilé et cela se voyait qu’elle s’impatientait, son pied se levant et s’abaissant frénétiquement.

-C’est ta dernière chance. Maintenant tu la saisis où je le mets encore plus en colère pour que tu souffre encore plus.

La terreur se répandit dans le regard de Misk qui détacha avec ses bras tremblants une partie de son armure, prenant à l’intérieure de celle-ci un carnet de cuir où il prenait des notes pour ne rien oublier des instructions qu’on lui donnait et ce qu’on lui rapporté sur le réseau de Valdor, afin d’éviter de passer pour un inculte avec des personnes plus familière que lui dans ce système. Il le donna à la Nostradame qui n’afficha pour autant aucun sourire avant de le tirer par le col pour le relever tout en plaçant la mine d’informations sous ses vêtements.

-MAINTENANT EXCUSE TOI POUR TOUT CE QUE TU M’AS FAIS SUBIR ! beugla-t-elle quelques secondes avant d’enfoncer son pied entre les jambes du mâle, comme pour insister sur une punition qui ferait directement référence à quelque chose vécu par le couple imaginaire qu’elle avait mis en avant pour obtenir ces trois minutes.

-Je… Je.. Pardon… réussi-t-il à placer entre plusieurs gémissements.

-Je n’en ai rien à battre de tes excuses absoluments pas sincères. Crève comme la charogne que tu es maintenant. Tu l’as bien mérité, hurla-t-elle tout en l’envoyant en direction du Coffe. Ne doute pas instant que je vais profiter de chaque secondes de ce spectacle. Il est tout à vous monsieur. Je vous remercie pour votre bonté, acheva-t-elle finalement en faisant mine de reprendre son calme petit à petit alors que c’était la colère qui était feinte.

Elle n’avait plus qu’à observer sa mise à mort en se délectant de cette lueur dans les yeux du Misk, cet espoir ridicule de ce que lui avait promis la Nostradame en échange du carnet : une échappatoire. Il pouvait attendre longtemps, elle ne bougerait pas un pouce. Mentir à un hérétique aussi pitoyable que lui n’avait rien de déshonorant, ce n’était pas un véritable humain après tout puisqu’il avait refusé le Constantinisme.

Codage par Libella sur Graphiorum



-Misk Jimini lvl 10 A pas de loup
-Augustus Bloops lvl 24

_________________
[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Signav10

Ancien TC d'Aggaddon Médixès
TC actuel : Hræsvelg Von Göthuneim
Vénus Nostradame
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Jeu 25 Oct - 13:45




De mauvais poil.


- À nous deux, siffla-t-il avec l'impatience même dans la voix.

De son côté, l'homme-loup aurait fort certainement remis cette entrevue à des années plus loin... à des siècles de là. Il aurait bien voulu s'enfuir, mais il n'en avait pas l'occasion : il avait été rattrapé une première fois en faisant l'étalage de ses plus grands talents, alors comment espérer fausser compagnie au Coffe qui était désormais à un bon pas de lui ? De son côté, Heziel se fichait de sa petite affaire précédente : il n'en avait pas entendu un traitre mot, car il était resté à distance et avait pris soin de ne pas écouter la vie privée de la raclure se tenant devant lui. Il s'était simplement tenu hors de l'établissement, contre un muret, tandis que ce qui était supposément l'ancienne amante du Misk obtenait de lui ce qu'elle désirait. Raison de plus pour ne pas vouloir en savoir plus... comment pouvait-on éprouver de l'affection pour une tâche pareille ? Les pensées obscurcies par sa colère, le Supernova qui s'ignorait alors détestait un peu plus cet être minable de seconde en seconde. Maintenant, il avait l'occasion de se venger et d'obtenir les excuses qui lui revenaient de droit. Il était là, à portée de main. Terrifié.

- Je... attends ! Elle- tenta-t-il de commencer.

Le revers de la main droite du pugiliste l'amena irrémédiablement à se taire alors qu'il chancelait sur le côté, soufflé par cette gifle à laquelle il aurait du s'attendre. Cet homme allait le tuer. Il avait failli lui décrocher la mâchoire d'une simple détente du poignet... qui, tout portait à le croire, n'était qu'un geste bénin qui se trouvait loin de déployer la puissance réelle de l'individu l'ayant administré. Il toussa un peu, tenta de se redresser et de mettre une main devant lui en signe d'appel à un peu de merci, mais une autre claque vint le cueillir. Du sang s'échappa de ses babines alors qu'il se sentait prêt à tourner de l’œil. Une main puissante s'agrippa à son pourpoint, l'aidant à rester debout autant qu'elle annonçait une suite funeste.

- Tu crois que ça me fait rire, hein ? rageait déjà le brun, hors de lui. Quoi, tu crois que j'ai fait ça pour le sport, pour passer le temps ?!

Une supplique destinée à apaiser les tensions ne quitta jamais les lèvres de l'homme-bête, qui reçut le poing du Coffe en plein ventre avant de se pencher et de dégobiller sa bile. Le pirate se retenait autant qu'il ne pouvait : plus parce qu'il se savait capable de réduire tout l'axe de son attaque en miette que par respect pour l'intégrité physique de celui qu'il était en train de malmener. Mais c'était dur... tellement dur. Chaque nouveau regard sur cette petite merde sifflante et pathétique lui rappelait la triste vérité : des êtres aussi insignifiants et ignares que lui devaient colporter sur son sujet un tas d'histoire. Comment il avait détruit Namakura dans sa colère. Comment lui, le forban terrible, l'atroce ennemi de la justice, s'était amusé à réduire en miettes des vies entières. Parce qu'il en était capable. Comment lui, qui regrettait ce débordement du plus profond de son être, devait précisément être désormais connu pour cette action et uniquement cette action.

- Tu crois que ça me plait, d'être un meurtrier ? Espèce de connard ! Continua le brun en le plaquant contre le mur. Tu te prends pour qui, putain ?!

Flirtant avec la limite, Heziel venait d'enserrer la gorge de Jimini sans trop s'en rendre compte, le soulevant désormais de tout son poids d'une seule de ses mains, pressant sa victime contre le mur à laquelle il l'avait préalablement adossée. Il était en colère. Il était courroucé, fatigué, se sentait trahi par la vie elle même. Il était en pleine tourmente, une tourmente dans laquelle les actions irréfléchies et égoïstes de ce petit salopard n'étaient pas les bienvenues. Le Misk tentait de parler, mais c'était en vain. Le sang coulant de sa gueule et la respiration sifflante qu'il parvenait tout juste à conserver n'étaient que des signes parmi tant d'autres de sa proximité de la rupture. Il se débattait vainement, mais la panique laissait peu à peu place à l'inconscience. Son cerveau manquait d'air. C'était sans doute parce que le Coffe avait ajouté sa deuxième main à la première, et tentait désormais clairement de l'étrangler.

- Et eux, ça les fait rire, à ton avis ? Ceux que j'ai butés, ça les fait rire ? Leurs familles ?! Insista un martialiste furieux. Tu crois que je voulais les tuer ? QUE JE VOULAIS LA TUER ?!

Les images se mélangeaient, les sons se pressaient dans sa tête, les souvenirs explosaient dans un ensemble de gerbes colorées et douloureuses au travers de son crâne. Il revoyait son visage, et celui de tant d'autres. Jusqu'au Cy-Wolf et sa tentative désespérée d'éloigner ce qu'il était devenu de sa maitresse. Il n'avait rien accompli de juste, ni de glorieux, ce jour-là : c'était une atrocité. Il n'y avait pas d'autre mot. Les nerfs à vif, il commençait à sceller peu à peu le destin du Misk. Ce dernier cessait peu à peu de bouger, sans doute trop faible et asphyxié pour pouvoir émettre le moindre signe de résistance. Son visage boursouflé était marqué par le sang et les larmes. Une nouvelle d'entre elles coula, avant que d'ultimes paroles ne s'évadent de sa personne.

- S'il te plait... s'étouffait-t-il.

"S'il vous plait, laissez ma petite fille en vie."




Les yeux du brun s'écarquillèrent, tandis qu'il observait la personne qu'il était en train d'étrangler. Un vieillard. Marqué par l'âge et le labeur. Un homme simple, habillé simplement. Un homme sans doute pauvre, mais qui faisait front avec dignité. Son visage, malgré la compression sur sa gorge, était calme. Un mélange de fatalité, mais également de détermination dans l'adversité. Il se souvenait de ce visage. Il avait vu cet homme s'interposer entre une immense créature et une fillette. Entre une fillette... et lui. C'était ce vieil homme, qu'il avait tué à Namakura. Parmi tant d'autres, il était le seul à avoir tenté de raisonner avec la calamité qu'il abritait. Il avait perdu la vie, comme tous les autres. Comme sa petite fille, sans aucun doute...

Heziel cligna des yeux.

Il relâcha sa prise, laissant un Jimini suffoquant reprendre difficilement son souffle alors qu'il touchait lourdement le sol. Il ne pouvait pas. Ce n'était pas lui... tout ça. Ce n'était pas ce qu'il voulait être. Ce n'était pas ce qu'il avait voulu faire, à Namakura. Non ! Il n'était pas défini par l'horreur qu'il abritait. Il valait mieux que cela... il devait y croire. Une boule se noua dans son estomac. Il recula d'un pas mal assuré. Il avait eu sa dose... il l'avait passé à tabac. La vision pitoyable de l'hybride se trainant difficilement au sol lui donna la nausée : il en était responsable, après tout. Son accès de colère avait été soufflé par cette réminiscence, comme on éteint une bougie. Il sentit une nausée le saisir, ainsi qu'un vertige, mais se contint et se contenta de détourner le regard. Cet homme-bête avait eu son compte... quant à lui, il avait enfin pu exprimer à voix haute ce qui le hantait.

- Dégage de ma vue... dégage... dit-il sombrement. Je ne veux plus te voir dans mon champ de vision...

Il se retourna, laissant le loisir au Misk de se redresser péniblement et de boitiller jusqu'à un endroit où il pourrait lécher ses plaies. Il n'avait pas l'intention de le tuer : le meurtre n'était pas dans ses attributions. Il n'avait pas encore cédé face à la créature, et ne comptait pas le faire dans l'immédiat. Après tout, il lui restait peut-être encore une chance au delà de ces mers. D'un pas d'abord hésitant, il s'engagea dans une ruelle tout en tentant de chasser de son esprit les pensées néfastes qui l'habitaient. Il en oublia presque la demoiselle qui, non loin, semblait observer les choses sans intervenir.

- Fais ce que tu veux, j'en ai fini... intima-t-il à l'agente secrète, dégoûté.

D'un rythme plus hâtif, sans doute motivé par la volonté de quitter les lieux, il s'engouffra dans la ruelle avant de disparaître dans l'ombre vacillante de Maisetsu, livré à des questionnements qui ne cessaient de le dévorer un peu plus à chaque jour que l'univers faisait.

ⒸHeziel Coffe


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 147
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
7/120[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B
Jeu 25 Oct - 14:47






Interception


[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Hb10
Misk Jimini "Alloba"

Vénus se délectait de la scène, appréciant ce déploiement de puissance brute pour venir réprimander les choix de vies de cette minable larve faisant partit de tous ces insectes qui grouillaient dans les bottes de la véritable humanité pendant que celle-ci s’attelait à les écraser du mieux possible. Elle ne réprimait pas son sourire de satisfaction qui trônait fièrement au coin de sa bouche pendant qu’Heziel l’incendiait avec une bestialité certaine. Ce genre de jouet était très pratique. Pouvoir disposer de marionnettes de ce type devait véritablement être jouissif. C’est là où l’on comprenait que les capitaines corsaires avaient aussi un impact militaire et que les Constantinistes seraient en mesure d’en tirer un maximum de profit. Au moins, sur l’utilité des pantins, elle comprenait le point de vue de Centes et l’utilisation qu’il faisait de sa malédiction pour contrôler ses pions. Néanmoins, sous le joug direct des dieux ce serait bien plus efficace. Bientôt, le sourire laissa place à la surprise, voir à l’incompréhension. Pourquoi s’arrêtait-il ? Qu’est ce qu’il attendait pour en finir ? Fronçant les sourcils, la Nostradame se recula de quelques pas afin d’avoir une vision globale de la scène. Il allait le relâcher ? Sérieusement ? Après tout son manège ? Les païens n’avaient donc aucune volonté ? Aucune détermination ? Que c’était consternant. Une telle festivité gâchée par les remords d’un mortel qui n’était pas prêt à tout.

Libéré ? Etourdit par un tel déferlement, l’esprit aux portes de l’enfer, Misk ne comprit pas immédiatement le sens de ce mot. Vraiment ? Le miracle qu’il avait prié arrivait enfin ? Le Destin lui offrait une seconde chance. Il fallait qu’il prouve qu’il changerait et arrêterait de provoquer à tout va. Oui. Il devait s’en aller. S’en aller loin. Quitter le Coffe avant qu’il ne retourne à ses démons. Quitter la femme, même s’il ignorait si elle était toujours là. Quitter cette île de malheur et le réseau de ce foutu vampire. Il fallait qu’il se construise une nouvelle vie. Enfin, c’était cela que ses pensées voulaient dire même si elles se mélangeaient entre elles puisqu’il n’arrivait pas à construire une phrase cohérente mentalement à cause de son état. Néanmoins, une chose marqua une pause. Son esprit plongea dans le noir et il arrêta de penser.

À l’écart, bien à l’abri des regards, après avoir vérifier à nouveau qu’elle n’était pas observée, Vénus lâcha Misk qui n’avait en réalité même pas réussi à ramper pour s’extraire de là. L’assassine avait profité qu’Heziel se soit absenté. Demeurant les yeux rivés sur le passage menant à là où elle se trouvait, elle plaqua l’homme-loup contre le mur et enfonça sa main dans son crâne pour extraire ses souvenirs. Elle remonta jusqu’à six mois avant tout en demeurant vigilante. Coupant finalement la pellicule, elle la colla à sa propre mémoire afin de pouvoir aller chercher elle-même les informations et vérifier si ce qui était écrit dans le carnet était bon. De plus, cela permettait de transporter le tout sans se faire repérer. Se tournant vers le Jimini, la fanatique l’observa quelques instants. Haussant les épaules, elle enfonça son doigt dans le crâne de ce scélérat sans aucune forme de pitié ou de compassion, comme si elle écrasait une punaise qui c’était introduit dans son salon. Ceci fait, elle quitta la zone pour retourner au campement du groupe dont elle venait d’exécuter le dernier survivant.

Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Signav10

Ancien TC d'Aggaddon Médixès
TC actuel : Hræsvelg Von Göthuneim
Vénus Nostradame
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mer 30 Jan - 20:00




De mauvais poil.


La route fut longue. Très longue. Trop longue.

Il s'était perdu plusieurs fois : non pas parce qu'il ne savait pas se repérer. À dire vrai, il avait toujours disposé d'un excellent instinct, en plus d'un bon sens de l'orientation... ce qui, ultimement, l'aidait souvent à prendre des repères dans sa proximité. Ce n'était pas non plus parce qu'il l'avait voulu : il n'avait fait que marcher, déambuler, d'abord avec un rythme effréné. Puis plus doucement... lentement. Il y avait quelque chose de triste dans la façon dont il laissait ses pieds las toucher le sol, dont son échine se courbait vers l'avant, dont sa tête se dirigeait d'instinct vers les pavés plutôt que fièrement devant lui. Il esquivait le regard des gens : il sentait les jugements sur son faciès, même lorsqu'ils étaient inexistants, chimères culpabilisantes inventées par son esprit malade et fatigué par tant de crimes. Il voulait rentrer, mais savait qu'aucun endroit ne l'accueillerait réellement. Cette taverne qui l'hébergeait n'était au final qu'un point de chute comme un autre, vide d'émotions, de chaleur. Un toit, quatre murs, de l'alcool qu'il évitait de consommer de peur de dégringoler à nouveau la pente.

Après de longues dizaines de minutes à se promener dans la ville sans être inquiété par quiconque, le cuisinier se sentait vidé de toute envie. Il ne cessait de repenser à Namakura, à ces gens, à Lim... même à l'homme-bête qu'il avait failli tuer un peu plus tôt. Était-il vraiment devenu un monstre ? Il s'était raccroché à l'espoir que quelque chose de bon l'attendit en dehors de cette île, dans le lointain. Cette pensée chaleureuse lui avait permis de s'écarter du louveteau qu'il allait pourtant tuer d'un instant à l'autre. Il s'était senti résolu, fort, capable. L'espace d'un court instant. Mais la sinistrose l'avait rapidement rattrapé, comme un chien agressif mais que personne ne voyait à part lui, à la morsure puissance et aux mâchoires infatigables. Il n'était pas digne d'éprouver la moindre de ces émotions : comment aurait-il pu se targuer de seulement penser avoir fait le bien ? Il était un échec retentissant. C'était la seule vérité qui s'imposait à lui.

Lorsqu'il regagna finalement la taverne, il y entra sans un bruit. Les gens se tournèrent à son passage, car il était loin d'être un lambda dans les environs. Pourtant, une fois encore, il aurait préféré que les yeux indiscret ne le suivirent pas. Il voulait la tranquillité. Il voulait pouvoir se morfondre sans qu'on l'en empêche. Un comportement qui, s'il n'était en rien digne d'un combattant comme lui, avait le mérite d'être le seul à calmer ses ardeurs de façon efficace. Il observa Ash à qui il aurait voulu sourire, mais il en était bien incapable, comme depuis plusieurs jours déjà. Enfin... cela ne risquait pas d'entamer la bonhommie du jeune homme qui, comme à ce qui semblait être son habitude, se remplissait la panse sur le compte de Narseh. Narseh... nimbé de mystères, pourtant si avenant et généreux. Les gens se trompaient peut-être sur lui, après tout. Le Coffe ne savait toujours pas s'il pouvait lui faire confiance, mais il était certain d'une chose : s'il pouvait se racheter, d'une façon où d'une autre, il le ferait. Même s'il était incapable de se reconnaître des qualités, il le ferait. Car son corps l'y pousserait, de toute manière. Son cœur balancerait. Son esprit, courroucé par tant de mal, serait forcé de suivre.

Il l'espérait du moins ardemment.

Il grimpa les escaliers dans une série de grincements désagréables, avant d'entrer dans la petite chambre qui l'accueillait depuis quelques jours déjà. Un pincement l'entamait à chaque vision de ce parquet, de ce lit, de la petite table basse à ses côtés et de la fenêtre crasseuse. C'était ici qu'il avait appris l'horrible vérité. La mort de la femme qui hantait ses pensées et son cœur, de sa propre main. C'était ici que, désemparé, il s'était jugé coupable du génocide des innocents de Namakura. C'était ici qu'il avait réalisé que plus jamais son existence ne serait la même, vraiment plus jamais.

C'était ici que, quelques temps plus tard, il scellerait un pacte avec le diable.

ⒸHeziel Coffe


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 147
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
23/75[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
7/120[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B
Jeu 31 Jan - 18:42






Interception


Le feu crépitait au campement du petit groupe qui c’était fait décimer aujourd’hui. L’agente allait passer la nuit là avant de quitter cette île afin de continuer l’enquête. Elle avait appelé ses confrères afin de régler quelques détails et faire part des découvertes faites dans la mémoire de l’homme-bête. C’était un moment assez agréable. Au calme, la Nostradame se reposait tranquillement sans être gêné par l’agitation des hérétiques. S’agenouillant devant le brasier, son visage se referma tandis qu’elle portait sa prière aux seigneurs olympiens de ce monde. Les remerciant pour leurs grâces et leur bienveillance, en l’occurrence pour le repas qu’elle allait manger, ses lèvres imitèrent les paroles qu’elle prononça intérieurement. La demoiselle à la chevelure de cuivre porta la cuillère à ses lèvres et avala la soupe qui glissa le long de sa gorge avant de remplir son estomac. Son regard se perdit dans les crépitements rougeâtres tandis que ses pensées vagabondaient à la gloire du Gouvernement Mondial ainsi qu’à la domination absolu légitime qui devait encore être apposé sur ces mers. La main de la demoiselle se posa sur l’un des cadavres justes à côté d’elle. Relevant la tête de celui-ci, Vénus mastiqua quelque peu sa salive avant de cracher au visage du corps qu’elle jeta par la suite dans le feu pour l’empêcher de s’étendre. La fanatique posa par la suite une poêle sur la poitrine enflammée du malheureux après avoir déposé les œufs qu’elle voulait faire cuire. Pourquoi pas faire une omelette ? Un sourire arriva au coin de ses lèvres. C’était le destin qui attendait la partie de l’humanité qui refusait l’autorité suprême de Marijoa, leurs cadavres formeraient les fondations du nouveau monde purgé du péché et des maux des simples mortels.

La religieuse pouvait déjà entendre les clairons victorieux de l’avènement de cet univers remodelé pour le bien de tous les êtres. Les voix des fervents défenseurs des Dragons Célestes s’entremêleraient en un chant liturgique parfait célébrant cet accomplissement, le triomphe de Constantin sur tout ces misérables qui voulaient contester le pouvoir des maîtres divins. Les méprisables insectes ne serait plus qu’un lointain souvenir et on raconterait dans les livres cette épopée mythique, cette guerre incroyable, que les dieux remporteraient sans aucun doute. Cela ferait une belle histoire pour les générations futures, une nouvelle genèse qui enterrerait toutes les autres histoires pouvant semer le mal dans les âmes, ne gardant pour seul mythologie que la domination complète du Gouvernement Mondial. Un frisson parcourut l’échine de la rousse, un frisson d’excitation quant à cet avenir merveilleux dans lequel il n’y aurait put à traquer autant d’ennemis de ses maîtres. Tout le monde pourrait vivre dans la servitude pour la plus magnifique des paix, se contentant des grâces des Dragons Célestes pour trouver le véritable bonheur, pas cette illusion inatteignable que poursuivre les défenseurs de la Liberté comme ces maudits révolutionnaires. La Nostradame grinça des dents… On l’avait informé que sa mère avait rejoint les rangs de la Révolution. C’était insupportable pour Vénus. Il fallait qu’elle retrouve sa génitrice pour mettre fin à ses jours ou pire, l’envoyer à Impel Down aux côtés de Dash qu’elle avait déjà arrêté. Tout ce qui entachait sa fidélité à Marijoa devait disparaître. Gloire à Constantin !

Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
[FB] Interception (feat Heziel Coffe) Signav10

Ancien TC d'Aggaddon Médixès
TC actuel : Hræsvelg Von Göthuneim
Vénus Nostradame
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: