Le Deal du moment : -57%
Pyrex Classic Broc – Mesureur en verre avec ...
Voir le deal
8.49 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash]
PNJ (Hors La Loi)
PNJ (Hors La Loi)
Messages : 266

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 30 Mar - 17:31

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Avenge10
Narseh, "le faiseur de Coups D'États", primé à 712.000.000 berrys.
-Bonjouuur ! ♫

Mélodieux et chaleureux, Narseh fut la première chose qu'Heziel put détailler, à son réveil. Le criminel extrêmement célèbre souriait naïvement, comme un enfant, assis sur un tabouret à côté du blessé, lequel reposait dans un lit d'un blanc pur et immaculé. Le pirate pourrait rapidement se rendre compte du fait que d'épais bandages avaient pu couvrir ses bras, et pour cause : le faiseur de Coups d'États s'était donné du mal. Il avait rapatrié le pugiliste jusqu'à Maisetsu Island en urgence, où il avait pu louer une chambre modeste mais tranquille afin que le Coffe se remette totalement de ses meurtrissures et de sa fatigue. Là-dessus, le petit jeu qui s'était articulé n'était ni plus ni moins qu'un jeu de patience : il avait tâché de demeurer dans le coin, attentif et posé jusqu'à ce que le forban s'éveille. Le reste de leur petite affaire allait désormais pouvoir s'annoncer... et le célèbre criminel n'allait pas perdre de temps, à ce titre.
Souhaitant mettre en confiance son interlocuteur en lui prouvant sans aucun détour possible qu'il était de son côté, le funeste hors-la-loi plaça ses mains mains sur le tabouret, entre ses jambes, et se pencha quelques peu en avant, accompagnant ces mimiques lui rendant une apparence des plus juvéniles de paroles toujours plus douces et plus amicales.

-Tu vas bien ? Je t'ai retrouvé sur une île paumée, loin d'ici... Namakura, je crois ? Ne t'en fais pas, je suis de ton côté ! Je t'ai même soigné ! Tu vois ?

Malin et faussement bienveillant, dégoulinant de bonnes intentions qui auraient pu, en temps normal, lui donner envie de vomir, il pointa un index prétendument innocent vers le bras du Coffe qui avait le plus souffert de l'assaut de la vice-amirale, lors de leur combat écoulé. Ils s'étaient abandonnés à un combat d'une intensité féroce et insensée, pour deux combattants de Paradise, et cela ne pouvait que déboucher sur des séquelles graves... A dire vrai, le faiseur de Coups d'États lui-même n'osait pas envisager à quel point l'état de la frêle gradée devait être préoccupant. Endurer un choc d'une virulence aussi exceptionnelle, et ce sans la moindre précaution... C'était montre d'une certaine folie ! Enfin, il avait pris le parti de la laisser baigner dans son cercueil improvisé, où ses subordonnés avaient dû venir la chercher après qu'il eut quitté l'île en compagnie de son futur cobaye. Il n'était guère l'heure de songer davantage à elle... D'autant que cela ne pouvait déboucher sur rien de bien constructif. La mort était souvent encombrante, lorsqu'elle était inutile : cela n'aurait fait qu'attirer l'attention des hautes-têtes du Gouvernement Mondial sur Heziel... Chose que le hors-la-loi souhaitait à tout prix éviter. Il n'était pas nécessaire de le rendre plus connu qu'il ne l'était déjà... Pas pour l'instant, en tout cas.

-Désolé. Je ne me suis pas présenté. Je suis Narseh ! Et toi ?

Le forban allait-il le reconnaître ? Peut-être. Il n'en savait rien, mais il s'en fichait. Il n'avait pas besoin qu'un pirate connaisse ou non sa réputation sordide. Ils étaient, en fin de compte, du même côté : il n'avait qu'à feindre l'innocence en pointant du doigt les services du Cipher Pol comme étant de vils censeurs, et il obtiendrait bien vite le soutien indéfectible de son nouvel ami... Cependant, bien loin de sociabiliser, c'était l'analyse du comportement dudit blessé qui l'intriguait et qui canalisait la quasi totalité de sa concentration, pour l'heure. Il avait besoin de savoir si Heziel se souvenait de ce qu'il avait été capable de causer en tant que monstre. Il avait besoin de savoir si Juggernaut et lui n'étaient bel et bien qu'une seule et unique entité... même si l'aspect incontrôlé de cette grosse bête semblait clairement insinuer le contraire. Tout au mieux, cette chose n'était ni plus ni moins qu'une espèce de berserk qui se nourrissait de son animosité naturelle et explosait de temps à autres, sans lui laisser l'occasion de protester d'aucune sorte. Dans le pire des cas, le forban contrôlait le moindre de ses faits et gestes et déclenchait la transformation selon son bon vouloir... Ce qui, finalement, pouvait également avantager grandement le criminel du Nouveau Monde. Il avait besoin d'une arme de destruction massive, après tout : que celle-ci se contrôle ou non ne lui changeait pas grand chose, tant qu'elle obéissait au moindre de ses ordres.



_________________
[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 246270EssaiSignaHLL2
PNJ (Hors La Loi)
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Ven 30 Mar - 18:06




Lendemain difficile.


La brume. Elle était épaisse, opaque. Elle l'entourait, le cajolait presque. Contrairement à n'importe qui qui aurait cherché la lumière, Heziel se complaisait dans ce sommeil doucereux, loin de toute préoccupation. Il aimait la sérénité que lui procurait cet état flottant de paresse cognitive, ce faux repos qui survenait après le cataclysme. Il ne souviendrait sans doute pas de tout à son réveil... mais sa mémoire, à défaut d'être éteinte, n'était en réalité que fragmentée. Tout lui reviendrait en temps voulu. De la manière la plus douloureuse et grossière possible, sans aucun doute...

Ses paupières se décollèrent alors que la vision lui revenait. Les brumes partaient, filandreuses et libres. Elles le quittaient et lui laissaient finalement l'occasion de revoir la lumière du jour. Un faible gémissement s'échappa de sa gorge alors qu'il remuait faiblement, reprenant connaissance. Où était-il ? Que faisait-il ici ? Pourquoi ? Autant de questions qui ne manquèrent pas d'assaillir le Coffe, qui se retrouvait pour la deuxième fois de sa vie en proie à l'incompréhension la plus totale après une énième métamorphose dont il n'avait pour l'heure aucun souvenir. Sa tête pivota machinalement sur le côté. Des draps blancs... un lit. Un bandage sur son bras. Un nouveau gémissement, puis son regard dériva jusqu'à un tabouret attenant, sur lequel un total inconnu était assis. Il ne fit même pas attention à son air innocent, à ses manières enfantines, au timbre de sa voix qui semblait inspirer confiance : il était encore trop fatigué et comateux pour prêter de la vigilance à ces détails. À dire vrai, malgré le fait qu'il connaissait cet homme de réputation, cela ne sembla pas lui provoquer de déclic. Il viendrait sans doute plus tard.

- Nama... kura... souffla-t-il.

Namakura... Namakura... oui. Il était arrivé à Namakura ! Mais la suite... c'était encore flou. Il se souvenait avoir mis les pieds sur l'île, y avoir rencontré des gars qui l'avaient agacé, mais sans plus... que diable était-il arrivé ? Encore vaseux, il imagina la possibilité de s'être transformé. En vérité, cette simple pensée déclencha un processus mémoriel plus complexe, qui lui rappela certains détails de sa phase de colère... la rage endormie en lui, satisfaite d'avoir pu s'exprimer et ne représentant aucun risque pour les jours à venir si personne ne s'échinait à la faire ressortir, sembla ronronner à l'évocation mentale d'un désastre. Il ouvrit les yeux plus sèchement. Il avait eu des ennuis, à Namakura. Il en était certain !

- Que s'est-il... nggh ! Etouffa-t-il en se redressant vivement sur son bras bandé.

Cette douleur... ça n'avait rien d'insupportable, mais ça l'avait surpris. Il avait déjà connu ce genre de blessure et était certain qu'il s'agissait d'un mal plus profond qu'un simple froissement de muscle. S'était-il fracturé quelque chose ? Son regard morne et vide, encore tiré par des cernes marquées, se planta sur le tissu qui entourait son avant bras. Il fit quelque peu pression dessus, sans se forcer. La douleur retrouva le domaine du concrètement bénin. Il soupira. Trop de choses... sa tête était un vrai foutoir. Il craignait le pire, mais était trop las et trop épuisé pour laisser transparaître clairement sa détresse. La résignation aurait peut-être pu décrire son état... tant qu'il n'avait pas retrouvé toute sa mémoire sur le massacre qu'il avait commis.

- Narseh... répéta-t-il comme un automate en s'allongeant à nouveau, fixant de ses prunelles le plafond.

Il porta une main à son visage et constata l'absence du lin qui recouvrait actuellement la partie droite de son faciès. Narseh n'aurait donc aucun mal à voir les veinules verdâtres qui pulsaient parfois autour de son œil, ainsi que le contraste de son regard vairon : le globe oculaire gauche, normal sous toutes les coutures, renvoyait un bleu profond tandis que son homologue brillait d'un éclat émeraude qui semblait fluctuer au fil des minutes, lentement mais sûrement. Dans une sorte de pudeur honteuse, fort mal à l'aise de constater ce détail, le brun plaça la paume de sa main droite sur ce signe néfaste de sa déchéance et ne sembla pas décidé à l'en retirer à un quelconque instant. Il fit tourner ses méninges au maximum, fouillant dans ses pensées. Trop... trop dur. Les souvenirs affluaient sous formes de bribes incohérentes. Il lui faudrait encore plusieurs minutes pour recouvrer ses esprits et réaliser l'ampleur de ses responsabilités. Chose qui ne manquerait pas de lui faire perdre pied, de l'estomaquer, de saper sa volonté en temps voulu.

- Merci... je... je suis Heziel, dit-il faiblement. Que... s'est-il passé, à Namakura ? Pourquoi suis-je... ici ?

Il devait se souvenir. Il voulait comprendre...

ⒸHeziel Coffe


Réveil et blabla. Hez est en PLS.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Ven 30 Mar - 19:35


Accueil chaleureux


Ash rangea sa bourse et observa émerveillé la citée qui se tenait devant lui. Jamais il n'avait vu de citée souterraine comme celle-là. Les quelques berrys qu'il avait payé à l'entrée en valait largement le coup. Cependant le jeune homme se concentra. Il n’avait plus de nourriture, et plus beaucoup de berrys non plus. Il commença donc à chercher sa prochaine cible tout en s'engouffrant plus profondément dans la citée. Sa cible: la taverne. Les rues de la citée avaient l'air labyrinthique et il n'avait en aucun cas envie de commettre un vol à l'arraché dans ces conditions, se retrouver coincé dans un cul-de-sac aurait pu être fâcheux. La taverne étaient quand à elles souvent remplis de personnes ivres-mortes et de bagarres, deux situations facilitant son travail. C'est au bout de plusieurs minutes de recherches qu'il trouva le saint Graal: La brèche suintante. Une taverne bruyante à souhait perdue dans une ruelle sombre. Croyant être tombé sur le coup du siècle Kibou entra dans la taverne d'un pas assuré. Un silence glaciale se fit alors à l'intérieur de la salle. Ash concentré et légèrement stressé décida d'ignorer ce silence et alla s'installer au bar. Les discussions reprirent de plus belle mais le jeune homme remarqua que plusieurs regards pesaient maintenant sur lui. S'il voulait réussir à voler quelque chose il allait devoir la jouer fine. Il pris alors son courage à deux mains et s'adressa au tavernier avec sa voix la plus grave.

-Hoy tavernier! Une bière et qu'ça saute!

Le silence s’installa à nouveau dans le saloon. Le tavernier éclata alors de rire, suivit par le reste de la salle. Ash extrêmement gêné commença à rougir. Le tavernier posa alors une main sur l'épaule du jeune homme et lui parla d'une voix rassurante.

-Ah tu m'as bien fais rire gamin! Une bière à ton âge? Tu veux pas plutôt un jus d'orange?

Encore une fois le brouhaha de la salle repartit de plus belle. Le jeune homme maintenant recroquevillé sur son siège réussit tout de même à murmurer quelques mots.

-Oui... Oui un jus d'orange c'est pas mal...

Le barman sourit, tapota l'épaule du jeune homme et lui servit son verre. Qu'Ash sirota silencieusement et le plus rapidement possible. Une fois fini le jeune remercia le tavernier et sortit sa bourse.

-Je vous doit combien?

-Six-cents berrys.

-Six-cents berrys pour un jus d'orange?! Normalement c'est maximum deux-cent cinquantes ber...

Le tavernier planta un couteau sur le bar et regarda Ash d'un air mauvais. Les quelques personnes autour de lui se turent et l'observèrent avec insistance.

-Moi qui t'accueilles si gentiment dans mon établissement... Tu te fous de ma gueule et tu discutes mes prix?!

Ash commença à trember et compta ses pîèces.

-Mais...Mais c'est que j'ai pas assez...

-Combien?! cria le tavernier en tapant du poing sur la table.

-Euh... Trois-cents, environ.

Le tavernier arracha la bourse des mains du jeune homme et commença à compter les pièces.

-Je prends le tout, et la bourse avec, en guise de dédommagement. Ah et puis foutez le dehors!

Deux des personnes observant la scène se levèrent et attrapèrent Ash. Celui-ci se débattit en demandant de récupérer sa bourse mais sans succès. Les deux gros bras l'envoyèrent valser dans une poubelle en face de la taverne. Kibou se releva d'un bond et commença à injurier le tavernier avant de s'en aller. Une fois sortie de la rue il s'épousseta puis sortit une bourse de sa poche dont il scruta le contenu. Heureux de sa nouvelle prise il transféra le contenue de celle-ci dans une bourse cachée dans sa doublure de pantalon, en prenant soin de laisser quelques trois-cents berrys dans celle qu'il venait de voler et repartit à la recherche d'une nouvelle taverne tout en sifflotant.

@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Hors La Loi)
PNJ (Hors La Loi)
Messages : 266

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 31 Mar - 10:05

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Avenge10
Narseh, "le faiseur de Coups D'États", primé à 712.000.000 berrys.
-Aaah... Tu ne t'en souviens pas ?

S'il prit une mine embêtée et inquiète de prime abord, avant de virer vers le sombre et les regrets, il jubilait en son for intérieur. Comme prévu, la bête se déchaînait sans que son maître n'éprouve de véritable sentiment de possession... Et lorsque la chose avait lieu, Heziel n'était pas en mesure de conserver des souvenirs tangibles de ses expériences passées. Il ignorait tout... Il avait causé un massacre, écrasé des nuées de civils, transformés des enfants à l'état de charpie sanguinolente, et il l'ignorait ? Narseh eut un mal fou à réprimer un fou rire qui, dans l'état, aurait semblé sinistre et déplacé. Il se contenta, maître de son faciès, d'esquisser un léger sourire attristé et faussement empathique, toujours impeccable dans son rôle de médecin improvisé. Manipuler un pirate au grand cœur pour en faire son arme fétiche ? C'était d'une facilité tout bonnement déconcertante. Il n'avait qu'à le briser pour en faire son pantin... Devenir son seul et unique repère, au milieu d'un océan d'incompréhension et d'angoisses denses. Oui... Sous peu, le criminel du Nouveau Monde aurait à sa solde un petit forban brisé par sa vie et par l'abomination qu'il abritait en son sein, prêt à tout pour fuir les dégâts qu'il générait. Et il n'aurait qu'à prendre l'apparence de la main tendue... D'une espèce de guide doucereux, mielleux, mais terriblement réconfortant. Cette affaire était déjà menée à son terme et le Faiseur de Coups d'États ne le savait que trop bien. Le visage paré d'une tristesse insondable, il évoqua finalement les événements de ce combat ravageur que le Juggernaut avait livré sur Namakura, n'omettant aucun détail, allant jusqu'à serrer les poings pour simuler son apparente impuissance.

-A Namakura... Les marines te sont tombés dessus. Tu t'en souviens, non ? Après t'être transformé... Tu... Tu as tué le Cy-Wolf de la vice-amirale, et les renforts qui ont voulu la soutenir. Tous. Tu les as... Démembrés... Coupés en deux... C'était...

Il simula un haut le cœur, sans trop exagérer pour autant. Il était un criminel hautement primé, et Heziel finirait par s'en rendre compte s'il ne l'avait pas encore reconnu. Il avait vu d'autres spectacles aussi morbides, et y avait même parfois pris part. Le forban solitaire se douterait de tout cela et, par conséquent, il devait simplement appuyer sur la brutalité de Juggernaut, quitte à appuyer quelque peu sur des détails factices et des mensonges montés de toute pièce, ne fut-ce que pour le mettre mal-à-l'aise lui-même. Dans son sadisme abyssal, il persista et signa, allant toujours plus loin dans l'ignominie : tuer des soldats du Gouvernement Mondial n'était pas suffisant, après tout. Ils avaient choisi de mettre leur vie en péril pour protéger les innocents... Blême, Narseh leva une main fébrile jusqu'à son visage, qu'il laissa reposer dans le creux de sa paume, avant de surenchérir quelque peu, toujours plus odieux et calculateur.

-Lim Focker elle-même n'a rien pu faire... Tu l'as balayée... Je... Je crois qu'elle est morte. Et les civils... Tous... Je suis arrivé trop tard... Même les enfants...

Tout était lancé. Tout était assumé. Restait à voir comment le Coffe allait réceptionner ces nouvelles... Et à quel point Narseh allait pouvoir en tirer un profit conséquent. Le hors-la-loi le sentait, de toute manière : d'ici quelques heures, l'ex Dokugan lui serait totalement dévoué...

---

-Hep ! Toi, sale gamin ! Reviens par là !

Marcus était pas du genre comique. Il était un gros bras originaire de Maisetsu Island et il avait toujours vécu dans la crasse, le dénuement et la pauvreté... Dans le crime, aussi, ou les larcins, a minima. Combien de fois avait-il racketté, agressé, volé ? Difficile à dire. Pour être franc, il n'avait jamais vraiment travaillé : il n'était pas du genre à mettre la main à la pâte pour garantir sa survie. Du coup... Rien ne l'emmerdait plus que de se faire voler sa bourse. Impair que le gamin semblait justement avoir commis... Hors de lui, il dégaina un large sabre et s'élança à la suite d'Ash, menaçant de le trancher en deux dès l'instant où ils seraient suffisamment proches l'un de l'autre pour ce faire.

-Tu vas pas t'en tirer comme ça, crois-moi !

Malheureusement pour Ash, ce n'était pas la bibine dont Marcus s’enivrait quasiment constamment qui allait l'empêcher de courir... C'était un solide gaillard, et même s'il n'était pas nécessairement taillé pour le sprint, il avait l'avantage de bien connaître les tunnels et leurs recoins sombres. Chose qui n'était pas vraiment valable pour le jeune voyageur...



_________________
[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 246270EssaiSignaHLL2
PNJ (Hors La Loi)
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Sam 31 Mar - 11:57




Lendemain difficile.


Il est des choses qu'un homme ne peut supporter en aucun cas. Des événements que façonnent un être, le construisent, le composent pièce par pièce et strate par strate... ou le détruisent, tout simplement. La vie peut être aussi belle que cruelle, tourbillon de pétales de rose cachant le scintillement morbide de lames cachées et prêtes à frapper à tout instant. La liesse cède parfois place au chagrin, l'espoir au désespoir. Mais en toute finalité, la question reste la même pour tout un chacun... paysan ou roi, conquérant ou conquis, enfant ou adulte. Peut-on surmonter cela ? Si oui... à quel prix ? Ces moments charnière de l'évolution de tout un chacun sont aussi lourds de sens que les chaînes les plus denses... chaînes amenées à être brisées, ou à tirer un prisonnier vers le bas.

Pour Heziel, ce tournant était arrivé. Son visage se décomposa au fur et à mesure des paroles de sa nouvelle connaissance. Son esprit, jusque là encore brumeux, fut frappé d'une clarté incandescente lorsque Narseh commença à lui décrire la situation. Alors que les mots martelaient sa conscience comme autant de marteaux sur le fer rouge de son être, les souvenirs affluaient dans un torrent continu et virulent, percutant son âme sans merci. Les images revinrent. Les sons... les odeurs. Lim Focker. La Marine. Les civils. Le village. L'île entière... la transformation. La rage, la haine, le mépris et la douleur. Sa lèvre inférieure commença à trembler alors que l'homme au chapeau serrait les poings, visiblement navré de constater l'ampleur du massacre. Une goutte de sueur perla sur la tempe droite du Coffe, qui se trouvait saisi d'une bouffée de chaleur intense qui lui ravagea tout l'organisme. Tous ces gens... Lim... est-ce qu'il...?

Un tableau morbide se dessinait dans sa mémoire. Des innocents arrachés à la vie et à leurs proches, réduits en morceaux sanguinolents, en bandes de chair dégoûtantes et éparses. Des vieillards, des gamins. Des adultes tentant de protéger leur progéniture. Des gens simples, menant une vie simple, qui n'avaient rien fait pour mériter cela. Des Marines qui avaient voulu défendre la veuve et l'orphelin. Le décor ravagé, les maisons détruites, le feu... le Cy-Wolf explosant sous ses poings. Cette colère qui le consumait. Il s'était battu bec et ongles, dans sa forme la plus atroce et destructrice. Il avait voulu réduire le monde entier à feu et à sang, ravager tout ce qu'il pourrait trouver. Il avait voulu se venger... mais de quoi ? De cette souffrance qui lui saisissait le corps à chaque nouvelle métamorphose ? Du souvenir des aiguilles, de la salle d'opération ? Il n'arrivait pas à comprendre. Il était constamment habité de cette furie qui le rongeait et cette fois, il n'avait pas réussi à la contrôler... amenant la ruine sur tout Namakura. Puis vint l'évocation de la Vice-Amirale et de sa sourde impuissance à l'arrêter.

- Non... supplia-t-il à mi-voix, une voix brisée par des sanglots incapables de sortir.

Le couperet tomba. Le monde s'arrêta. Les autres paroles de Narseh devinrent floues, inaudibles. Une voix perdue au fond de l'océan. Sa tête... elle tournait, beaucoup trop. Retenant une sorte de haut le cœur, Heziel commença à s'extirper maladroitement du lit. La douleur dans son bras était le dernier de ses tracas. Ses mouvements, saccadés et incontrôlés, trahissaient sa détresse. Il posa un premier pied sur le sol tandis que son médecin improvisé terminait de décrire ce à quoi il avait assisté. Le brun n'en avait pas besoin, il n'écoutait déjà plus. Il devait partir. Il devait... il devait fuir. Mais comment ? Il ne comprenait même plus ses propres mouvements. Son cerveau était en feu. Lim Focker en hantait chaque recoin. Chaque image qu'il chérissait de la vigoureuse et belle demoiselle semblait brûler comme autant de photos dans un feu de cheminée. À la place, c'était les souvenirs de leur affrontement qui revenaient, qui l'obsédaient. La sensation de la frêle gradée se brisant contre lui avant d'aller s'écraser au sol. Il l'avait tuée ? Non. Non, non... c'était impossible. C'était impossible ! Un nouveau pied contre le plancher, puis il se leva promptement.

Si. Il l'avait fait. Il avait tué Lim Focker. Sa voix s'était éteinte. Il l'avait brisée. Ses os s'étaient rompus à coup sûr.

Un vertige le saisit alors qu'il titubait une première fois vers l'avant. Il perdit la notion du temps, de l'espace, de tout ce qui pouvait l'entourer. Il tenta de s'appuyer contre un mur, se sentant chanceler... ne trouvant aucun support de par son déphasage complet avec la réalité. Sa respiration désormais gênée par des soubresauts se fit plus audible alors qu'il tombait tout simplement. Il n'aurait pas su dire s'il avait heurté le sol ou si le primé dont il n'avait même pas encore considéré la réputation ou l'identité s'était donné la peine de l'arrêter dans sa chute. Il ne tenait plus sur ses jambes. Le feu lui monta aux joues, sa tête sembla prête à exploser. Puis vint la première goutte qui s'écrasa contre le bois dur qui soutenait leur corps. La deuxième. Son visage se tordit sous une douleur qu'il n'avait jamais ressentie. C'était trop. Trop à supporter pour lui. Tout ce sang sur ces mains... SON sang. La dernière image bienveillante, le dernier souvenir qu'il gardait d'elle et qui ne fut pas entaché par le meurtre se présenta à lui comme un ultime coup de poignard.

Les sanglots s'écoulèrent avec violence. Quelque chose dans son esprit se rompit sèchement. Quelque chose en lui qui risquait de changer sa perception du monde... car il n'était plus un voyageur tourmenté cherchant des réponses. Il était un monstre. Une bête, un meurtrier, un assassin. Il était une abomination qui aurait du disparaître en même temps que le château de Mont-Esquieu. En même temps que Klaus Clamely. Il aurait du périr ce jour là.

Un cri déchirant explosa dans la pièce alors qu'il frappait des poings contre le plancher, son corps tendu par une agonie perçante. Puis il fondit en larmes pour de bon.

ⒸHeziel Coffe


Félicitation. Tu as brisé Heziel. =X


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Sam 31 Mar - 16:12


Run for your life


Le jeune homme fier de sa nouvelle prise n'eut malheureusement pas le temps de savourer son quart d'heure de gloire. Alors qu'il venait de transvider le contenu de la bourse qu'il venait de voler un cri se fit entendre à l'entrée de la taverne. Ash se retourna et vit l'ancien propriétaire de ces berrys, un sabre à la main et en train de lui courir dessus. Le jeune homme rangea la bourse en vitesse et emprunta une rue au hasard. Ce qu'Ash redoutait venait d'arriver, une course poursuite dans les rues de la citée.

Il aurait du se dépêcher de partir au lieu de faire le malin. Une mauvaise habitude qui était née sur son île natale. Là-bas personne n'était capable de le rattraper, en plus d'être rapide il connaissait sa ville comme sa poche, contrairement à ici. La rapidité ce n'était pas le soucis avec son poursuivant, il était sur de pouvoir le courser, le problème c'était plutôt que le gaillard qui lui courrait après connaissait surement mieux, voir beaucoup mieux les lieux.

Et ce qui devait arriver arrive, Kibou emprunta une ruelle menant à un cul-de-sac dont il ressortit immédiatement, mais lui faisant perdre de précieuse secondes et réduisant l'écart le séparant de Marcus. Il n'était maintenant plus qu'à quelques mètres de lui et la prochaine erreur pourrait lui être fatal.

L'esprit de Kibou était en train de bouillir, pour pouvoir s'en sortir il lui fallait deux éléments. Un moyen de lui faire perdre du temps afin qu'il le perde de vue et un moyen d'être sur qu'il ne le retrouve pas. La bourse qui lui sert de leurre était la seule chose à sa disposition afin de lui faire perdre du temps et les toits seront un excellent moyen de se cacher, de plus que son poursuivant n'avait pas vraiment l'air d'un acrobate.

C'était décidé, son plan B était prêt. Arrivé près d'un croisement il lâcha la bourse qui lui servait de leurre ouverte, répandant son contenu sur les pavés de la ruelle. Il s'engagea ensuite dans la ruelle de droite et commença à grimper sur le mur d'une maison, en espérant en atteindre le toit avant que son poursuivant ne se rende compte qu'il lui manquait des berrys.


@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Hors La Loi)
PNJ (Hors La Loi)
Messages : 266

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 2 Avr - 8:00

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Avenge10

Narseh, "le faiseur de Coups D'États", primé à 712.000.000 berrys.
Un sourire coupable vint lézarder les lèvres de Narseh tandis que ses yeux pétillaient d'une hilarité contenue et d'une satisfaction épidermique face au désarroi et au désespoir dont il avait affublé Heziel. Voir un pirate primé et redoutable s'abaisser à des larmoiements de ces teneurs avait tendance à susciter chez lui l'éveil de sentiments paradoxaux : le mépris et le dégoût, d'abord, qu'il avait promptement su surmonter dans la présente situation, puis la jubilation. Quoi de plus simple que de tourmenter les faibles d'esprit ? Que de s'emparer de leur volonté propre, de la déformer, de la dénaturée de telle sorte qu'ils ne soient ni plus ni moins que des automates au service des ordres d'un autre ? Que le Coffe s'effondre pour si peu ne pouvait pour ainsi dire qu'être une excellente nouvelle pour le faiseur de Coups d'États... Car il n'avait désormais que l'embarras du choix, mais que toutes les décisions qu'il prendrait pourraient finalement s'avérer bonnes. Relever le cuisinier et lui permettre de retrouver de son panache, de son ardeur et de son assurance pousserait ledit cuisinier à entretenir une espèce de dette à son égard. Le rouer de coups, le maintenir dans un état aussi minable et pitoyable pouvait était s'avérer plus que fructueux : quoi de plus simple que de tirer profit d'un homme sans repère ni fondations ? Pour le célèbre putschiste du Nouveau Monde, la chose n'aurait pas pu se dérouler plus habilement. Il n'avait désormais plus qu'à en tirer profit, jalousement, afin de se combler d'extase...

Reprenant un visage plus calme, le ciselant et le déformant de telle sorte qu'il ne semble être que peiné et attristé par la tournure de la situation, il se redressa prestement et quitta sa chaise, se rapprochant de l'homme à terre afin de passer un bras dans son dos. Ainsi, avec une fermeté exemplaire et contre laquelle Heziel ne pourrait pas lutter, considérant son état, il le redressa et le dirigea paresseusement vers le lit, tâchant de ne pas le brusquer, et n'oubliant évidemment pas de lui expliquer sa démarche, d'une voix posée, chaude et empathique.

-Tu ne devrais pas forcer... Tu... As besoin de te reposer...

S'il avait l'air hésitant, il n'en était bien entendu rien : tout était calculé, millimétré et soigneusement cogité, de telle sorte que l'homme au costume considérait encore être le maître absolu de la situation. Comme un musicien jouant d'une partition, il disposait ses cartes et les battait avec une méticulosité incommensurable, se jouant de toute prédiction et tâchant de mettre de son côté un maximum de chances. Une fois qu'il eut replacé le cuisinier sur le lit blanc, il tenta de planter son regard dans celui de l'autre homme pour entretenir un instant de sincérité feinte et simulée. Il était grand temps de le mettre en confiance et de jouer la carte du pudique compréhensif... Oh que oui.

-Je... Vais te laisser un moment. Je te remonte à manger. Essaye de... Rester tranquille, d'accord ? Je reviens...

Après avoir déposé une main chaleureuse et amicale sur l'épaule de son homologue hors-la-loi, il se redressa finalement et quitta la pièce d'un pas lent et nonchalant. Il referma la porte derrière lui, s'adossa contre elle... Et laissa un sourire démesuré prendre place sur ses lèvres, retenant à grand peine un gémissement de délectation et de virulents frissons. Narseh aimait briser des choses, détruire leur libre arbitre et leur faculté de penser, les réduire à l'état de choses informes et imbéciles dont on pouvait tirer profit sans la moindre peine... C'était là l'une de ses raisons de vivre, à la vérité. Pour sûr, Heziel finirait par s'en relever, mais il fallait admettre qu'une bonne moitié du chemin avait été parcourue : le criminel n'aurait jamais cru qu'il en vienne à prendre la chose tant à cœur... Il s'agissait d'un pirate, après tout, et bon nombre d'entre eux se réjouissaient à l'idée de faire souffrir autrui par la force de leurs poings. Après un instant à demeurer immobile, l'homme au chapeau se dirigea vers l'entrée de la taverne, toujours sans se départir de son rictus démoniaque qui fit tressaillir l'un des clients qui eut le malheur de croiser son regard. Car le faiseur de Coups d'États n'était pas un un contributeur du chaos : à la vérité, il en était plutôt le plus ardent et absolu des spectateurs...
Il sortit de ladite auberge et la contournant, ayant d'autres tâches à remplir sur Maisestsu Island avant de reprendre la mer. Il fut toutefois coupé dans son élan par des éclats de voix, un homme semblant en interpeller un autre qui avait décidé de plonger dans une ruelle. Quelque peu intrigué, et égayé par le spectacle fascinant auquel il avait pu assister de façon si privilégiée, le faiseur de Coups d'États s'engouffra à son tour dans la ruelle. Et Ash, qui tournait le dos, ne put percevoir qu'une puissante source de lumière, derrière lui... Et plus rien. Plus le moindre son, ni le moindre éclat de voix. Lorsqu'il se retournerait, il constaterait que son poursuivant s'était tout bonnement volatilisé... Et qu'à sa place se trouvait Narseh, tout sourire, mains jointes, pétillant de vie et de sympathie, qui prendrait alors la parole en ces termes.

-Bonjour, jeune homme ! Vous êtes perdu ?

Son instinct avait poussé le puissant criminel à s'intéresser au cas de cet adolescent. Après tout, il avait grand besoin d'un petit peu d'aide pour veiller sur son nouveau poulain...



_________________
[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 246270EssaiSignaHLL2
PNJ (Hors La Loi)
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Lun 2 Avr - 16:11


Étrange étranger


Le jeune homme qui allait commencer son ascension se stoppa net, au pied du mur. La voix qu'il venait d'entendre derrière lui n'émanait visiblement pas de Marcus. La question était donc, qui était la personne qui venait de lui parler? Un ami de son poursuivant? Un autre voleur? Un simple passant? Dans tout les cas, la fuite par le toit était maintenant proscrite. Cet étranger étant bien trop proche de lui, il lui aurait suffit de lui attraper la cheville pour le faire retomber. C'était fini, il était littéralement et métaphoriquement au pied du mur, plus aucun moyen de s'enfuir. Ce n'était pas la première fois qu'il se faisait attraper, mais c'était la première fois dans cette ville et les habitants n'avaient pas l'air d'être des enfants de cœur. Ash se retourna doucement en veillant à rester dos au mur, prêt à se battre. Il aperçut alors Narseh. Il n'avait pas l'air d'être un homme de main et son visage chaleureux le rassura. C'est alors qu'il s’aperçut qu'il n'entendait plus son poursuivant. Il aurait pu jeter un œil dans la ruelle adjacente mais malgré l’apparente sympathie de cet étranger il n'était pas près à lui ré-offrir son dos, surtout après l'avoir snobé. Ash l'observa avec plus d'insistance et n’aperçut aucune arme visible, aucun signe d'animosité, juste un homme souriant, bien habillé et visiblement prêt à lui offrir son aide. Légèrement soulagé à la fois par l'absence de son poursuivant et par cet étrange personnage, Ash se détendit. Enfin quelqu'un de sympathique dans cette ville!
Il se décolla du mur, s'approcha de Narseh et finit par lui adresser la parole.

-Euh, oui... On peut dire ça comme ça. Au fait, est-ce que vous auriez, par hasard, aperçut un grand gaillard avec un sabre à la main?

@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Hors La Loi)
PNJ (Hors La Loi)
Messages : 266

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 3 Avr - 9:29

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Avenge10

Narseh, "le faiseur de Coups D'États", primé à 712.000.000 berrys.
Oh... Ce garçon avait l'air sympathique ! Satisfait d'avoir littéralement pulvérisé et atomisé son poursuivant, dont il ne restait absolument plus rien, chaussures y compris, Narseh couvrit son visage d'un sourire encore plus large et plus aimable. C'était un véritable plaisir que de tomber sur de bonnes âmes charitables et souriantes lorsqu'il écumait des villes et des îles si sinistres, grises et ternes... Non, bien sûr que non, le faiseur de Coups d'États étaient à la vérité plutôt à deux doigts de vomir. Ce faciès naïf à souhait, ce manque de prudence éhonté et farfelu qui avait conduit ce sale gamin à se rapprocher de lui, et surtout ces yeux pétillants et plein de vie... Tout cela aurait pu pousser le faiseur de Coups d'États à lui ouvrir le ventre de la gorge jusqu'aux parties génitales afin de voir si son optimisme demeurait indemne et entier. Mais il ne le fit pas : il n'oubliait pas qu'il n'avait pas agi sur un coup de tête, contrairement aux apparences, et qu'une idée maligne et au moins aussi glauque que le reste de ses stratagèmes venait de voir le jour à ce moment précis. Il avait justement grand besoin de mettre la main sur un gamin de ce type... Tout sourire, chaleureux et convivial au possible, l'homme au chapeau tendit une main en direction de ce gamin qui ne semblait manifestement pas l'avoir reconnu, par chance, et ponctua quelques mots pour accompagner ce geste chaleureux et pas vraiment anodin d'une voix chaude et courtoise.

-Je suis Narseh ! Quant à ton poursuivant, pour tout dire, je crois bien qu'il s'est volatilisé...

Littéralement. Le jeune inconnu ne comprendrait pas un traître mot de cette allégation affirmée, mais le faiseur de Coups d'États, de son côté, avait la vérité pour lui. Nul besoin d'en souligner davantage... Tandis que le jeune étranger déclinerait sans doute son identité à son tour, l'homme au costume en profiterait pour le dévisager d'un peu plus près, d'un œil acerbe et acéré mais qui, en apparence, riait toujours autant. Un air benêt, la vingtaine potentiellement tout juste atteinte, un corps certes fin et athlétique mais dépourvu de muscles sur-développés... Ce type était l'absolue caricature de ce dont le criminel du Nouveau Monde avait grand besoin, à cet instant précis ! Cette fois-ci, il ne put s'empêcher de rire aux éclats, transcendé par cette perspective grisante de constater que tous les événements s’imbriquaient de concert avec une précision affolante. Il fit toutefois en sorte de transformer ce rire sinistre en une manifestation d'un égaiement tout-à-fait banal, les accompagnant de quelques mots qu'il pouvait presque lire dans les songes de son jeune interlocuteur paumé et simplet.

-En tout cas, ça fait plaisir de voir un visage moins patibulaire que les autres, par ici ! Je ne suis là que depuis quelques jours, et je désespérais déjà...

Evidemment que c'était ce que le jeune homme en face de lui pensait lourdement. Comment aurait-il pu en être autrement ? Son don de lecture l'en avait informé avec clairvoyance et limpidité. Quant à la suite, elle semblait d'ores et déjà se dessiner : si leurs mains s'étaient relâchés, Narseh ne tarderait guère à attraper le poignet d'Ash fermement, quoique délicatement, afin de ne pas lui cause de moindre mal. Avec une spontanéité feinte et une joie démesurée, il ne tarderait pas à s'enfoncer dans la taverne qu'il venait tout juste de quitter, le traînant derrière lui... De gré ou de force. Il ne pouvait pas laisser son futur cobaye en solitaire, après tout : il avait besoin d'un âme charitable pour éponger sa tristesse et son désespoir. Et le criminel s'adressa précisément à cette âme charitable en se dirigeant vers la chambre en question et en prenant la parole à voix basse, comme s'il tâchait de lui faire une confidence, comme s'ils étaient déjà tout deux devenus grands et bons amis.

-Je peux juste te demander un petit coup de main ? Je te payerai la nuit et le repas, si tu veux... J'ai... Un ami qui ne va pas bien. Mais... Le père d'un autre ami est mourant. Il faut que je m'absente. Tu peux veiller sur lui pendant que je ne serai plus là ?

Il avait pris une voix désespérée, comme s'il était face à un problème colossal face auquel il ne pouvait pas tenir tête, et il avait allongé les mensonges les uns après les autres en imaginant que de toute manière, ce gamin ne serait en aucun cas susceptible de démêler le vrai du faux. De toute façon, dans l'absolu, ce type n'avait qu'une seule mission, qu'il accepterait probablement avec joie considérant la naïveté qu'il avait ébauché lors des prémisses à leurs présentations...



_________________
[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 246270EssaiSignaHLL2
PNJ (Hors La Loi)
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mar 3 Avr - 20:57




Lendemain difficile.


Il n'aurait pas su dire combien de temps il passa là, remis au lit comme un faiblard incapable de penser par lui même, alité mentalement bien plus que physiquement. Narseh se montrait jusque là d'un secours appréciable et comblait d'une certaine façon la solitude dont le brun souffrait depuis peu... mais les pensées de Heziel étaient à des lieues de ce genre de considération. Bientôt, les sillons sur ses joues commencèrent à se tarir alors que sa nouvelle connaissance l'avait déjà quitté. Les draps étaient sans dessus dessous tant il s'était agité dans le lit, tant il avait serré le tissu avec véhémence. Il ne portait plus aucune blessure, rien d'autre que des cicatrices... mais le mal dont il venait d'être frappé était le plus puissant qu'il eut à affronter. Il ne pourrait jamais se pardonner cet acte et il le savait : il s'en fustigerai sans doute jusqu'à la fin de ses jours... prendre une vie était déjà un acte horrible pour lui, alors en prendre des dizaines ? Prendre la vie d'innocents, comme la vie de soldats ?

La vie de Lim Focker ?

Il se sentit soudain nauséeux et se redressa à l'idée même. Il agissait désormais comme un automate, sans vraiment réfléchir à ce qu'il faisait : quelque part, durant ses pleurs, la douleur l'avait éteint. Son esprit avait préféré se cloîtrer dans un monde à part, dans lequel il n'était pas criblé de toute cette culpabilité. Le pugiliste autrefois fier et indépendant n'avait pas pu supporter la gravité des événements et se trouvait actuellement dans un état second. Au fond de lui, la présence qui lui semblait de plus en plus familière tanguait paresseusement. Sans qu'il s'en rende compte, elle se glissa peu à peu aux commandes... non pas de façon virulente et choquante comme auparavant, mais bien de manière sous-jacente. L'injustice qu'était devenue sa vie, il la haïssait presque autant qu'il se haïssait lui-même en cet instant. Il se détestait farouchement... il ne méritait pas d'être encore en vie, mais pour une raison inconnue, le destin s'acharnait à lui faire supporter les conséquences des actes qu'il était forcé de réaliser. Car il avait franchi un cap crucial dans sa propre évolution : désormais, il était persuadé d'être le monstre qu'il craignait tant... alors que d'autres événements auraient pu le conforter dans l'idée inverse.

Lentement, les yeux rougis par ses larmes, il s'extirpa du lit. Ses yeux fouillèrent l'intégralité de la chambre par automatisme. Des poutres en bois usées et vieillies, un linteau du même acabit, donnant sur une fenêtre qui recevait la lueur artificielle de Maisetsu Island. Des murs de pierre polie, composés de pavés arrondis et de ciment. Un plancher grinçant, une vieille porte de bois aux charnières de fer en assez bon étant, considérant le peu d'humidité ambiant. Vêtu d'une simple chemise blanche au col évasé et aux manchettes épaisses ainsi que d'un pantalon de lin beige ceinturé par du cuir basique, il avait au moins l'avantage de ne pas être nu. Parfait, aurait-il pu se dire... s'il y avait réellement réfléchi : car en toute finalité, il se fichait de ce détail. Observant le tabouret sur lequel le primé dont le visage commençait à faire résonner quelque chose en lui s'était assis, ses prunelles dérivèrent sur une petite table en arrière plan, ainsi que sur une bouteille. Il marcha d'un pas mort en direction du récipient et, sans réfléchir, le porta à ses lèvres.

Vide.

Un simple grognement quitta ses lèvres : inconsciemment, il avait d'ores et déjà décidé de se saouler jusqu'à ne plus savoir son propre nom. Pourquoi ? Parce qu'il était un homme, après tout... un homme faible, faillible, fracturé. Un homme qui réfléchissait trop malgré les barrières mentales qui s'étaient érigées pour affronter la mauvaise nouvelle dont il était le participant principal. Oui... boire éteindrait ses pensées. Boire éteindrait la douleur. Boire calmerait le feu en lui. S'il devait vomir ses tripes, alors il les vomirait. S'il devait se faire égorger pendant son ivresse, alors il crèverait. D'un pas chancelant, bien que plus décidé, il emprunta la porte de sortie de cette pièce teintée de reproches. Bientôt, ses pas résonnèrent dans l'escalier menant à l'étage inférieur, alors qu'il se dirigeait vers le comptoir. Sur son passage, plusieurs regards interrogateurs se levèrent, sans doute à la vue de ce forban potentiellement connu par certains des spectateurs qui semblait agir comme un véritable zombie. Il tira un tabouret en le faisant crisser contre le sol, sans que personne ne proteste au départ. Il dégageait actuellement une véritable impression de menace pour ceux ayant assez de jugeote pour s'en rendre compte. Le mal était aux commandes

- À boire... souffla-t-il au tavernier quand ce dernier s'approcha, hésitant.

- Heu... oui, vous voulez qu-, commença-t-on à lui répondre.

- À BOIRE, PUTAIN ! hurla-t-il en tapant du poing sur le zinc, le fracturant au passage.

Tressaillant, le tenancier se dépêcha de sortir une bouteille au hasard, qu'il tendit directement au pirate. Ce dernier s'en saisit avec une vivacité sauvage, avant de la dé bouchonner sèchement. D'une traite, il en vida le contenu avant de s'essuyer les lèvres d'une manche bientôt tâchée de rouge. Du vieux vin, de la piquette dégueulasse. Parfaitement ce qu'il lui fallait. Avec un peu de chance, ça taperait assez fort ses neurones pour envoyer son cerveau par dessus bord... le reste ? Il s'en fichait totalement. Tant qu'il pouvait cesser d'appliquer ce fer rouge sur ses pensées, alors il était prêt à faire n'importe quoi. La souffrance était juste trop importante, la furie trop présente : le martialiste n'était actuellement plus le même homme. Après la phase du choc, puis celle de la douleur, était venue celle de la colère. Il laissa la bouteille vide rouler sur la table.

- une autre, commanda-t-il sèchement.

- Hé, l'ami, va falloir penser à... commença un homme bourru à sa gauche, tout en portant une main ferme à sa nuque.

D'un geste vif comme l'éclair, le boucanier en exil se saisit de son bras et le tendit sèchement en le retournant, avant de frapper dans l'épaule du local qui tentait de le raisonner. L'articulation craqua sourdement alors que le Coffe enfonçait la figure de l'infortuné dans le comptoir, plusieurs fois d'affilée. La virulence dont il fit preuve fût telle que si certains pensèrent tout d'abord à riposter, à s'insurger, personne n'en fit rien : ça n'en valait pas la peine. Pas maintenant. Les hommes et femmes qui buvaient dans cet endroit n'étaient pas nés de la dernière pluie : les Marines pourraient s'occuper de son cas, si ce n'était pas un mouvement de pègre local... le mieux restait pour l'heure de l'abandonner à son sort grotesque, sans répliquer. Lorsque le corps inanimé du gaillard s'écroula vers l'arrière, encore vivant mais le visage tuméfié et le sang coulant des lèvres, les yeux désormais verdâtres et vacillants du pugiliste se figèrent dans ceux du gérant, apeuré.

- J'ai dit... une autre... grogna-t-il littéralement.

Restait à voir si on le laissait tranquille assez longtemps... auquel cas il se contenterait de boire tout son saoul, laissant à d'autres guignoles le soin de récupérer l'abruti qui avait tenté de jouer les videurs. Autant dire que l'aubergiste risquait d'y perdre une grosse partie de ses réserves... car le pirate comptait bien jouer les ivrognes jusqu'au bout, quitte à s'intoxiquer totalement et s'autodétruire.

ⒸHeziel Coffe


Hez descend, boit et castagne un peu.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Mer 4 Avr - 17:30


Nouvelle Amitié


Ash serra vivement la main de cet homme et accueillit ses mots avec un soulagement et une joie non dissimulé. Narseh, ce nom lui disait quelques chose, mais pas moyen de mettre le doigt dessus. Mais peu importe, pour l'instant il pouvait enfin se détendre. Plus besoin d'être sur ses gardes. Le jeune homme se détendit et laissa apparaitre un large sourire sur son visage. Que cet homme lui fasse confiance, et lui donne même son nom, alors qu'il y a quelques secondes il venait de lui avouer être poursuivit lui réchauffa le cœur. Ash décida même sur un coup de tête de lui révéler directement son vrai prénom, afin, il l'espère, de créer une atmosphère de confiance entre lui et Narseh.

-Quand à moi je m'appel Kibou, mais tout le monde m'appel Ash, surtout parce que les autres ne connaissent que ce nom!

Narseh rigola et Ash l'accompagna de bon cœur. Sa blague avait fonctionné! Il le savait au fond de lui. Il était bon pour se faire des amis et la phrase qui accompagna le rire de ce gentleman le conforta dans cette idée. Le jeune homme arborait maintenant un sourire jusqu'aux oreilles. Est-ce que cet homme pouvait lire dans les pensées? Était-il son âme sœur? Allait-il devenir meilleurs amis? Compagnons de route? Les questions se bousculaient dans sa tête. Il voulait en savoir plus sur cet homme. C'était pour rencontrer des personnes comme celle-ci qu'il avait quitté son île natale.

-A qui le dites vous?! Je ne suis arrivé que ce matin et pourtant on a déjà essayer de me tuer!

Le jeune homme ponctua sa phrase d'un rire franc. Mais cette fois Narseh ne l'accompagna pas, celui-ci l'attrapa plutôt par le bras et l'entraîna vers la taverne la plus proche. Le jeune homme surpris par la spontanéité de son nouvel ami boitilla les quelques premiers mètres avant de se caler sur le rythme de son compagnon. Narseh exposa alors son problème à Ash et les yeux de celui-ci brillèrent. Premièrement car il allait enfin pouvoir avoir un vrai repas et pouvoir dormir dans un vrai lit. Mais surtout car cet homme qu'il venait de rencontrer était en train de lui révéler ses problèmes. Il était en train de se confier à lui. Le jeune homme qui n'avait de toute façon rien d'autre à faire accepta sans réfléchir.

-Bien sur! Avec plaisir! Je ne vais quand même pas laisser tomber la seule personne civilisée de cette ville, surtout quand celui-ci m'offre le gîte et le couvert! Oh, cette dernière phrase fait peut-être un peut trop rapia. Ce que je ne suis pas! Enfin c'est vrai que je ne suis pas riche, voir plutôt pauvre...

Si Narseh a emmené Ash jusqu'à la chambre, celui-ci observera celle-ci, vide et la porte ouverte. Puis il regardera son nouvel ami avec un air circonspect.

-Euh... Sur qui dois-je veiller?

@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Hors La Loi)
PNJ (Hors La Loi)
Messages : 266

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 5 Avr - 10:37

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Avenge10

Narseh, "le faiseur de Coups D'États", primé à 712.000.000 berrys.
Ce gamin était définitivement d'une candeur extraordinaire ! Déstabilisé brièvement par l'acceptation qui émana de ce dernier, franchement décidé à l'idée de l'aider et d'épauler Heziel sans rien savoir de lui, Narseh eut besoin de détourner le visage, mimant la pudeur, mais affichant à la vérité un sourire ostensible et sadique. Tout s'articulait avec une telle aisance qu'il avait franchement du mal à y croire : c'était un jeu d'enfant. Il n'allait pas avoir besoin de s'encombrer du malade possiblement dévoré par ses démons le temps que ce dernier se requinque quelque peu puisqu'il allait pouvoir affubler Ash de cette tâche... Parfait. Il n'aurait plus qu'à récupérer le beau rôle au moment venu, chose qu'il avait déjà vaguement planifiée mais qui s'affinerait tout naturellement au fil des jours et des semaines. Quant au reste, ça n'était déjà plus que de l'ordre du détail : il n'avait qu'à faire en sorte de maintenir Heziel et son futur collègue dans les environs histoire de pouvoir leur mettre la main dessus rapidement lorsqu'il aurait besoin d'eux. Mieux valait cela que traverser la moitié d'un océan en le retournant... D'autant qu'ici, le Coffe était en sûreté : l'île, criminelle, était majoritairement régie par des petites frappes qui n'oseraient pas se le mettre à dos lorsque l'histoire de la défaite de Lim Focker se répandrait comme une traînée de poudre. C'étaient les marines qui risquaient de lui tourner autour et de tenter de le déchirer, pas les criminels... Et s'il cédait une nouvelle fois au démon qu'il abritait, s'il revêtait à nouveau la forme de Juggernaut, il n'aurait possiblement pas autant de chance que sur Namakura, où le faiseur de Coups d'États avait pu le récupérer et le prendre en charge. Les renforts du Gouvernement Mondial risquaient de lui tomber dessus à chaque métamorphose et, à en croire son temps manifestement nécessaire de convalescence, il se retrouverait à Impel Down avant d'avoir l'occasion de protester seulement...

-Hm, attends. Par là, finalement.

Sèchement, Narseh attira Ash dans une autre direction, quittant les escaliers qu'il était sur le point de gravir pour foncer droit vers le bar. Ses yeux constatèrent et assumèrent ce que son haki avant déjà pu vaguement percevoir : Heziel avait d'ores et déjà trouvé refuge dans l'alcool et risquait de s'encombrer d'ivrognerie d'ici peu de temps. Les dents du criminel du Nouveau Monde grincèrent quelque peu, agacé à cette idée. L'alcool rendait imprévisible, et il n'aimait pas les gens imprévisibles, a fortiori lorsqu'il prévoyait de les utiliser à des fins personnelles. Le cuisinier avant grand besoin d'être tiré de ce sinistre paysage, et d'éviter de tomber dans un cercle vicieux qui réduirait de manière assez drastique l'intérêt qu'il pourrait incarner aux yeux de son sauveur. Ce dernier, faisant fi des regards effrayés qui se posaient sur lui, se rapprocha du Coffe jusqu'à se trouver à quelques pas de lui seulement. Là, il présenta Ash en le faisant passer devant lui, affichant un sourire chaleureux et bienveillant, tâchant de se montrer aussi compatissant en apparence qu'il en était capable.

-Heziel ? Je te présente Ash. C'est un ami à moi.

Succinct et droit au but, mais dans l'état des choses, Narseh n'avait pas envie de paraître trop dégoulinant. Cela ne pouvait que mener à l'irritation de son cobaye, chose qui ne pouvait pas vraiment l'arranger. Il espérait simplement que le garnement qu'il venait de ramener se montrerait plus débrouillard pour remonter le moral au cuisinier en son absence que pour semer compagnie aux gros bras à qui il jouait des tours... Sans plus attendre, d'ailleurs, l'homme au chapeau accorda un sourire encourageant à Kibou et le poussa très légèrement en plaçant une main dans son dos, le conviant à aller jusqu'au pirate éméché qui avait pris place au comptoir, dans le but de se présenter et de commencer à sympathiser quelque peu. Le faiseur de Coups d'États, quant à lui, décida de demeurer pour l'heure au second plan, croisant les bras pour observer la situation d'un œil attentif et curieux. Qu'allait-il se passer, maintenant ? Dans l'absolu, il préférait éviter d'avoir à cogner le cuisinier pour qu'il se tienne tranquille et pour qu'il s'éloigne de ce fichu bar mais, de toute manière, ça n'était pas encore une urgence. Et, de surcroît, le fait de le rendre accro à une substance, quelle qu'elle soit, pouvait finir par porter ses fruits... A condition qu'il soit le seul et l'unique à pouvoir la lui dispenser. Chose qui, dans l'absolu, n'allait pas s'avérer très pratique, à l'avenir...



_________________
[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 246270EssaiSignaHLL2
PNJ (Hors La Loi)
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Jeu 5 Avr - 16:12




Lendemain difficile.


- ... une autre... murmura-t-il presque en laissant une autre bouteille rouler sur le comptoir.

Sa saute d'humeur passagère s'était éteinte au fur et à mesure de sa beuverie, tout comme son caractère ardent semblait avoir été assourdi par la boisson. Encore capable d'enquiller plusieurs caisses à cause de sa constitution surhumaine et anormale, Heziel n'en était pas moins touché par sa consommation déjà excessive. La colère avait cédé place à des ruminements discrets, puis à une certaine forme de mutisme froid et douloureux. Dans sa tête, des images défilaient sans aucun sens, avant d'être repoussées par l'alcool qui ne remplissait son office qu'à moitié. Le primé avait décidément tout gagné dans l'affaire : non seulement il commençait à ne plus avoir les idées claires, à sentir ses mouvements plus lents et imprécis... mais en plus de ça, les images qui tournaient dans sa tête restaient celles qu'il voulait éviter le plus possible.

Il était tel un automate devant une série télévisée : on aurait pu deviner des émotions sur ses traits, si son visage n'était pas figé dans ce portrait morne et sans vie, ses deux prunelles rivées sur les aspérités du zinc auquel il était accoudé, ses doigts saisissant maladroitement les boissons que le tavernier lui allongeait par peur de le voir devenir plus virulent encore qu'un peu plus tôt. Dans son dos, les discussions allaient bon train... mais il ne s'en formalisait pas. Il n'écoutait même pas, à dire vrai. Toutes ses pensées étaient tournées vers ce pan entier de sa vie qui tombait en morceau. Celui dans lequel il avait encore un avenir heureux et serein, une aventure à vivre. Que lui restait-il désormais ? À part de la colère envers sa propre personne et l'envie sévère d'en découdre avec lui-même de la façon la plus pitoyable qui fut, pas grand chose.

Il était un abject rebut de la pire espèce. Voilà ce qu'il était. Pourquoi être resté à Namakura, alors que Lim Focker le talonnait ? Pourquoi ne pas avoir forcé le pas pour la semer ? Il avait voulu la revoir, malgré la dangerosité qu'il représentait lui même. Il avait voulu la revoir, même succinctement, par pur égoïsme. Il aurait largement pu la perdre dans les bois noueux de l'île qu'il avait ravagée. Il aurait pu se débarrasser d'elle ainsi que de son chien de compagnie sans difficulté, s'il l'avait réellement voulu. Pourtant, il était resté... il s'était octroyé le plaisir de valser avec elle, se convainquant que la neutraliser aurait aidé sa fuite, que c'était plus prudent. Pourtant, il avait eu tort. Il s'était bercé d'illusions qui lui convenaient, car il ne supportait plus la solitude lancinante et les crises qui le rongeaient. Il s'était senti apaisé par ce ballet combattif, car au travers de ces échanges musclés, c'était sa propre personne qu'il avait cru retrouver. Et maintenant ?

Maintenant, elle était morte. Il l'avait tuée et il ne le se pardonnerait jamais... alors autant se le faire payer au centuple, si le destin avait décidé de le faire marcher sur des charbons ardents jusqu'à la fin de ses jours. Avec un peu de chance, il boirait tellement qu'il finirait par s'empoisonner et crever la gueule ouverte... mais bizarrement, il détestait l'idée même, au fond. Il ne méritait pas une telle porte de sortie.

- Salopard que tu es... siffla-t-il entre ses dents, visiblement à son propre égard.

Alors qu'il s'apprêtait à porter la nouvelle bouteille à ses lèvres, pour lui faire le même sort qu'aux cinq autres qu'il venait d'engloutir à une vitesse vertigineuse, la voix de Narseh atteignit ses tympans qui étaient pour l'heure restés hermétiques à toute autre forme de communication. Sa tête pivota légèrement vers le nouveau venu et son bienfaiteur du jour, dévoilant son profil "normal", bien que déjà aviné et passablement triste à voir : un oeil d'un bleu si profond qu'on aurait pu s'y perdre, à la pupille discrète. Il observa d'abord le primé, qu'il commençait tout juste à identifier : il aurait du savoir que ce type lui disait quelque chose... après tout, avec la bagatelle de sept-cent-millions de Berrys sur sa tête, il ne passait pas inaperçu. C'était quoi... dix fois sa propre prime ? Le Coffe n'avait encore aucune notion des retombées potentielles sur sa propre renommée de ses actes des derniers jours, que ce fut son altercation avec Belton ou le massacre de Namakura. Aussi restait-il persuadé de n'être qu'un petit primé sans grande importance pour les hautes instances... l'avenir lui donnerait tort, ou raison : mais pour Narseh, la question n'était plus à poser. Heziel renifla avant de reposer la bouteille, montrant malgré tout qu'il était en état d'ébriété, avant de fixer le prénommé "Ash" du regard.

- Si c'est vraiment ton ami, tu devrais éviter de le mettre dans mon environnement immédiat... déclara-t-il sur un ton qui se voulait relativement glaçant et sombre, malgré l'alcool qui lui faisait perdre de sa superbe.

Après tout, quelle était là cette idée saugrenue ? Lui faire rencontrer un gamin, alors même qu'il en avait massacré des paquets entiers à Namakura ? Il voulait le projeter à la mort ou quoi ? Putain, ça le rendait fou. Il avait besoin de reprendre une gorgée... ce qu'il fit sans plus attendre, avant de s'essuyer d'un revers de manche. Pourquoi Narseh lui présentait-il ce jeune homme alors qu'il avait lui même été témoin du chaos qu'il était capable de libérer ? Il était psychologue ? Il espérait peut-être le remettre d'équerre sans le moindre soucis, comme ça ? C'était idiot... idiot et sacrément imprudent. Et... bordel, il recommençait. Narseh ne pensait pas à mal et l'air candide du gosse indiquait qu'il n'avait pas d'intentions hostile. Après tout, rendu où il en était, quelle différence ? Il en avait assez de se méfier. Il n'en avait plus la force.

- Excusez-moi. Je ne suis pas de bonne compagnie, là, soupira-t-il avant de reprendre une gorgée. À ce propos, Narseh...

Il déposa la bouteille, puis jeta un regard au gérant qui semblait l'observer curieusement. De son côté, malgré la boisson, Heziel n'en avait pas moins remarqué les regards relativement effarés des bandits locaux qui ne cessaient de fixer le grand ponte du crime en face de lui. Il n'avait pas tout l'historique, mais savait le hors-la-loi friand des coups d'état et des renversements de pouvoir... qu'il opérait la plupart du temps, apparemment, avec doigté et subtilité. Sans même penser un instant qu'il était actuellement en train de devenir l'un de ses outils, car il trouvait cela tellement improbable et ridicule que ça n'était même pas dans ses préoccupations, Heziel ne comprenait pas sa démarche. Aussi reprit-il, un peu plus concentré mais toujours relativement vaseux.

- Pourquoi quelqu'un comme toi s'enquiquinerait-il avec une calamité comme moi ? Tu dois avoir d'autres chats à fouetter, non ? lâcha-t-il sans méchanceté aucune, mais relativement perplexe. Je suis un peu perdu, là... tu ferais bien de me laisser croupir ici, tout le monde en sortirait vainqueur.

Sa voix ne trahissait aucun doute quand il avait affirmé la dernière partie de son discours : il était totalement persuadé qu'à l'heure actuelle, un cercueil était la meilleure chose pouvant lui arriver, tout comme à son entourage. Il n'était plus fait pour ce monde, pas avec tout le mal qu'il était capable d'y faire pousser par ce genre de tuerie ignominieuse. Il se souvenait vaguement avoir vu le criminel dans son sillage, l'avoir vu s'illuminer, sans pour autant pouvoir capter les paroles que son cerveau embrumé par le venin de Clamely n'avait pas su décrypter alors. Puis, le noir. Le costumé élégant l'avait-il arrêté ? Si c'était le cas, pourquoi ne pas avoir terminé le travail ?

- Il aurait peut-être été préférable d'en finir... appuya-t-il en pensant à ces crépitements étranges.


ⒸHeziel Coffe



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Ven 6 Avr - 18:50


Du Pain sur la Planche


Toujours retenu pas Narseh, Ash redescendit les escaliers à toute vitesse. Et voilà! Il avait encore tout gâché! Pourquoi lui avoir révélé qu'il était sans le sous? Et cette réaction lorsque celui-ci lui avait proposé de payer le gîte et le couvert était loin d'être nécessaire! Mais à sa grande surprise le duo ne ressortit pas du bâtiment mais gagnèrent la salle principale. Ash fit le tour de la pièce du regard et nota instinctivement les cibles faciles à voler ainsi que ceux à éviter et l'un de ceux-ci se démarquait du lot. Ash frémit à l'idée de ce qui l'attendait s'il se faisait attraper par celui-ci. Peut-être était-ce à cause du périmètre de sécurité qui s'était formé autour de lui, du tas de bouteilles vides gisant à ses côtés, du tabouret renversé, du trou dans le comptoir ou même du sang sur le sol mais le jeune homme ressentait quelque chose de mauvais émanant de cet homme. C'est alors qu'Ash remarqua le visage agacé de son nouveau compagnon ainsi que la direction qu'il prenait. Cette personne devait sûrement être son garde du corps ou une sorte d'exécuteur et c'était lui sa prochaine victime. Pris de panique Kibou essaya de faire demi-tour mais il était déjà trop tard. Narseh venait de le passer devant lui, à seulement quelques centimètres de son bourreau. C'est alors que son nouvel ami le présenta en lui accordant un sourire des plus encourageant en le poussant encore un peu plus en avant. Il a dit que j'était son ami! Mais alors? Heziel? C'est sur lui que je vais devoir veiller?! Il à l'air de très bien veiller sur lui-même! Se dit le jeune homme en fixant le trou dans le comptoir.

Ash toujours immobile et crispé détacha son regard du comptoir pour venir le poser sur Heziel afin de l'observer plus en détail. Ignorant d'abord le regard de Heziel celui-ci vint se poser sur lui, le faisant tressaillir et la phrase qui suivit ne le rassura pas du tout. Le garçon était prêt à faire demi-tour quand il entendit l'excuse du pirate. Surpris et curieux d'entendre la suite le jeune homme décida de rester et ce qu'il entendit sortir de la bouche de ce Heziel lui fit drastiquement changer la façon dont il voyait cet homme. Kibou était doué d'empathie, et ce qu'il venait d'entendre venait de le remuer. Le jeune homme fit un pas de plus vers Heziel mais hésita encore à engager la parole avec lui. C'est alors que celui-ci partagea son regret de pas en avoir fini. Ash secoua alors la tête, chassant sa peur et ses préjugés. Il ramassa le tabouret, le posa à côté d'Heziel et s'assit. Il posa un regard compatissant sur lui et prit la parole d'un ton calme et posé mais assez rapidement pour ne pas être coupé.

-Je ne sais pas ce que tu as fait, ou ce qui t'est arrivé pour en arriver là, mais sache que te noyer dans l'alcool et croupir ici ne t'aidera pas. Tu m'as l'air d'être profondément triste et j'imagine que tu cherche un échappatoire, à oublier grâce à l'alcool. Mais je ne pense pas que ce soit la bonne solution. Encore une fois je ne sais pas ce qui t'accables, mais j'ai déjà perdu un être cher. J'était accablé par la tristesse mais quelqu'un m'as aidé à surmonté ça.

Ash posa la main sur son médaillon, posa ses yeux dans le vide et se rappela de la mort de son père, de ce qu'avait dit sa mère et de l'aide qu'elle lui avait apportée.

-Ce que je veux dire c'est que tu as des personnes qui sont là pour t'aider. Narseh tiens visiblement énormément à toi et lui et moi sommes là pour t'aider. Et je pense que ce qu'il te faut pour l'instant c'est penser à autre chose, le temps que la douleur s'estompe et l'alcool ne t'aidera pas. dit-il en posant une main maladroite sur l'épaule d'Heziel.

@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Hors La Loi)
PNJ (Hors La Loi)
Messages : 266

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 7 Avr - 14:56

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Avenge10

Narseh, "le faiseur de Coups D'États", primé à 712.000.000 berrys.
/!\ La musique rend bien avec ce poste. Pour de vrai khey.
Les questions se succédèrent et s'enchaînèrent, mais Narseh ne prit dans l'immédiat pas la peine d'y répondre. Toute chose devait venir au bon moment : le timing et l'art de le contrôler était une qualité indéniable, et primordiale pour tout bon criminel qui se respectait. Il n'avait pas su gravir les échelons de la sorte pas hasard et c'était d'autant plus vrai dans son domaine d'expertise. Un putsch précipité ou, au contraire, enclenché quelques secondes trop tard pouvait déterminer la réussite ou l'échec des manœuvres engagées... Et pouvait réduire en fumée des mois d'un travail consciencieux et acharné. Il n'y avait pas de statu quo ou d'ex aequo, en matière de coup d'état : c'était soit une victoire absolue et écrasante... Soit une défaite déprimante et exténuante. Il commençait à apprécier Ash, à ce titre. Pas en tant que personne, bien entendu, mais en tant qu'outil : ce gamin, avec doigté et pertinence, avait choisi le moment le plus fructueux pour entrer en piste, tâchant de remonter faiblement le moral en berne de l'ivrogne en devenir. Satisfait quant à cette entrée en matière, l'homme au chapeau ne tarda guère à se rapprocher à son tour d'Heziel, venant s'asseoir sur son autre côté, à l'opposé du garnement pour qui il commanda sans plus tarder la boisson de son choix en avançant une somme de monnaie généreuse pour permettre à ses deux protégés de consommer sans se soucier un traître instant de la somme qu'ils devraient assumer. Ils pouvaient même en profiter pour manger, à la rigueur : il n'allait pas franchement de soucier de ce à quoi l'argent investi pourrait bien servir, dans l'absolu. Bien plus soucieux vis-à-vis de l'état moral du cuisinier, dont il avait encore un profit non négligeable à tirer, le faiseur de coups d'états posa une main faussement compatissante sur l'avant-bras dudit cuistot pour attirer son attention et lui offrit un sourire navré, prenant la parole à la suite de Kibou pour empêcher le Coffe de le couper et de réagir de quelque manière que ce fut.

-Je ne t'ai pas... Tout dit. Je n'ai pas eu le temps de le faire, à dire vrai. Mais... Je suis sûrement égoïste. Je ne t'ai pas sauvé parce que tu étais dans le besoin. Je t'ai sauvé car j'ai moi-même beaucoup de choses à me reprocher. Le Gouvernement Mondial m'a mis à prix aussi haut parce que j'ai pour habitude crasse de gêner leurs affaires... mais je n'ai jamais causé le moindre mal. Jamais. Je mets mon talent au profit des petites gens pour les libérer de la tyrannie. Et j'ai toujours réussi... jusqu'à présent.

Il détourna son regard embué de larmes et de regrets en frissonnant quelque peu, apparemment habité d'un dégoût envers lui-même des plus tenaces. Il relâcha l'avant-bras du pirate et serra les poings avant de contracter les mâchoires, jouant avec justesse la colère et la tristesse. Finalement, la voix tremblante, il reprit la parole sans quitter le mur des yeux, comme s'il revoyait des images funestes et terribles des conséquences engendrées par l'un de ses coups d'état.

-Prime Francisco. Vous ne la connaissez pas, et c'est normal : c'est une ville dans le Nouveau Monde. Assez réduite. Cent mille habitants, tout au plus. Enfin... Avant mon intervention. Un homme y régnait. Froid, calculateur, il jouissait de tous les bénéfices et laissait son peuple souffrir d'une famine meurtrière. Une raclure comme il n'y en a que trop... Son jeune frère m'avait contacté pour le démettre de ses fonctions et le remplacer. Et... j'ai commis la bêtise de lui faire confiance. Je l'ai aidé, et lorsque son frère est tombé et qu'il a pu prendre sa place... Il m'a écarté précipitamment. Le temps que je me rende compte de sa malfaisance, la moitié de la population locale avait été vendue à des esclavagistes. L'autre moitié... Avait péri. J'ai couru le Monde pour libérer ceux que je pouvais encore aider... Et ça m'a porté jusqu'ici. Mais je n'oublierai jamais leurs regards... Ils étaient tous si joyeux... Si heureux... Emplis d'une espérance renouvelée... J'ai... Brisé leurs vies...

Pudique, Narseh attrapa le bord de son chapeau et l'abaissa légèrement, voilant son regard et camouflant ses yeux à la vue de ses deux interlocuteurs. Ce que ceux-ci purent observer, en revanche, fut sans équivoque : des larmes s'aventurèrent le long des mâchoires crispées du criminel qui, reniflant soudain, sembla tâcher de retrouver de sa superbe et de son sang froid. Un sourire qui sonnait faux vint alors prendre place sur ses lèvres, que ses deux futurs outils pouvaient éventuellement analyser comme étant une vaine tentative de camoufler timidement la souffrance et les remords qui l'accablaient. Il reprit, d'une voix plus ferme et plus assurée mais néanmoins basse, quoi que parfaitement audible au sein du silence qui s'était installé depuis que le primé à plus de 700 millions de berrys avait fait son entrée dans la salle.

-Je veux réparer le mal que j'ai causé. Offrir aux gens qui souffrent et à ceux de bonne volonté un endroit où reposer et où vivre leur existence sereinement. Je veux que tout un chacun puisse s'épanouir... Car chaque personne est comme une fleur. Tout le monde mérite de profiter du soleil, de la beauté des chants, de la simplicité du vent et de la pluie... Je te comprends, Heziel. Je partage ta souffrance. Crois-moi. Je n'arriverai jamais à la supprimer... Mais je tâcherai de la gommer aussi ardemment que possible. Crois-moi...

Un nouveau soupir l'ébranla et il s'affaissa, comme abattu par les révélations hypocrites qu'il venait de livrer à ses deux amis. Son jeu d'acteur était impeccable... Et pour cause. Il avait eu plus d'une occasion pour le rôder. Mais son intelligence demeurait ailleurs : il avait pris la peine d'entrelacer vérité et mensonge avec un doigté chirurgical, tant et si bien que même quelqu'un ayant connaissance de la véritable histoire aurait pu éprouver des doutes au sujet de la vraie nature de cette version-là. Préparer le terrain, cela nécessitait toujours un professionnalisme irréprochable... Et ces efforts, l'homme au chapeau avait l'habitude indéniable de les déployer de la sorte. A ce sujet, nul n'aurait jamais pu tenter de le contredire, au moins... Finalement, il se redressa, pataud, quittant son propre siège et s'en retournant vers l'entrée de la salle où il se figea, de dos. D'une voix toujours teintée de fébrilité et d'hésitations, il prononça quelques mots qui vinrent garnir son récit poignant, tâchant de délivrer quelques renseignements aux deux compères pour les pousser à redoubler de patience à son égard.

-J'ai un endroit où aller. Pour nous trois. Ce n'est pas très loin d'ici, vers Calm Belt. J'ai juste besoin de rencontrer quelques amis avant cela, pour organiser le trajet. Attendez-moi là. Je serai bientôt de retour. Je vous le promets... Je nous trouverai un endroit où vivre. Ensemble.

Et sa silhouette obscure s'en fit, disparaissant au hasard des couloirs et d'une errance plus que planifiée...



_________________
[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 246270EssaiSignaHLL2
PNJ (Hors La Loi)
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Sam 7 Avr - 16:29




Lendemain difficile.


Alors qu'il attendait la réponse du hors-la-loi, le bruit des pieds du tabouret raclant le sol abîmé et poussiéreux lui indiqua que l'on venait s'installer à sa droite. Il ne s'agissait que du jeune "Ash", qui semblait finalement vouloir lui tenir compagnie... malgré le creux à forme de tête humaine dans le comptoir, ou les quelques traces de sang qui étaient disséminées là. C'est finalement le jeune homme qui reprit la parole en premier lieu... dans un registre qui dégoulinait d'une certaine niaiserie sincère, ce genre d'innocence aussi pure qu'inconsciente que l'on ne pouvait trouver que chez les plus candides de tous les êtres. Certes, il semblait encore jeune... plus jeune que Heziel, en tout cas. Mais comment était-il possible de garder une vision de la vie si bienveillante et droite, dans un monde pareil ? Avait-il réellement été confronté à ce qu'il avançait ? Apparemment, oui... une raison qui poussa le Coffe, s'il désira en premier lieu s'interposer et couper le jeunot dans sa phrase, à s'astreindre au silence le plus respectueux possible. Il avait beau être éméché, son coeur n'était pas encore totalement éteint : il n'était pas dans ses habitudes de piétiner les émotions qu'on lui confiait et cela ne commencerait pas aujourd'hui. Cependant, il n'en restait pas moins que ses propos étaient creux de sens dans le cas du forban.

Il avait perdu un être cher... certes. Mais avait-il été la cause même de sa mort ? Avait-il été la cause de la mort de tant d'innocents, de tant de personnages potentiellement bienveillants et dignes de la vie la plus tranquille et paisible possible ? Non. Non, il en doutait fortement. Malgré sa bonne volonté, ce gamin ne savait pas de quoi il parlait... du moins, il lui manquait pas mal d'éléments qui auraient sans doute pu réviser son jugement. Compatir au malheur d'un homme sur la voie de l'ivresse était une chose : faire preuve de la même compassion auprès d'un génocidaire incapable d'assumer le poids de ses carnages en était une toute autre. Malgré son apparente envie de réconforter le martialiste et de l'écarter de ces bouteilles qui lui semblaient de plus en plus salvatrices au fil des minutes, le jeune homme aux cheveux de craie avait été un peu trop maladroit... sans doute ne connaissait-il pas encore une partie suffisante des ficelles de ce vaste monde dans lequel il évoluait. Un fait alarmant, à minima : ce genre de naïveté désintéressée serait un argument passablement important pour la mort de se pencher sur son cas, à l'avenir. Soupirant, le noiraud s'apprêtait à répliquer avec un cynisme non feint lorsque le primé prit la parole.

Des mots qui firent descendre le cuistancier de deux bons étages sur lui même, et ce n'était rien de le dire.

Il n'aurait pas pensé qu'un homme portant la charge lourde et harassante d'une mise à prix si dense serait capable de tels épanchements, en réalité. Pourtant, rien ne lui indiquait la moindre malice dans les propos, le ton de la voix, ainsi que les gestes de son interlocuteur : son histoire trouva rapidement une résonance dans l'âme même du forban, qui s'y reconnaissait passablement... même si les deux trames n'étaient guère les mêmes. Lui aussi avait voulu bien faire, pour finalement être l'agent d'une décadence encore plus importante et éclatante. Lui aussi n'avait jamais souhaité le mal de personne dans cette histoire... pourtant, il était passé de protecteur à destructeur, de sauveur à bourreau. Le visage du vieillard suppliant pour la vie de sa petite fille lui revint en tête comme une balle de fusil déchirant son coeur et il serra les dents en écoutant le récit de Narseh. Des larmes coulèrent sur les joues du gentleman abattu contre le comptoir, contant honteusement son échec comme s'il s'attendait à ce qu'on l'en fustige. Entre l'alcool et son propre état émotionnel, le brun était à des lieues de s'imaginer que quelque chose de sombre et de glauque était en train de se tisser dans la toile de son destin... qu'un complot, ourdi contre une quelconque cible dont il n'avait guère connaissance, était potentiellement en train de prendre forme autour de sa propre fragilité. Tout ce qu'il voyait, c'était un homme déchiré par les remords : un homme qui, comme tant d'autres, n'était au final qu'un homme. Lorsque le criminel eut terminé de raconter son pêché, l'ancien membre de l'équipage des Dokugan garda pieusement le silence.

Méritait-il seulement ce début d'absolution ? Méritait-il seulement de trouver un endroit de paix ? Ses victimes, si elles avaient survécu, ne trouveraient jamais cela. Plus de sanctuaire, plus de repos, plus de répit. Juste les images terribles et sanguinaires de ses débordements colériques. Le bruit des os craquant sous la pression immonde de ses poings puissants... le contact virulent de la pierre et de la terre contre la chair. Il avait privé ces gens de leur existence première... brisé leur vie. Oui, c'était le mot. Alors pourquoi aurait-il pu profiter d'une main tendue ? Quel était le sens de tout cela ? En ce qui le concernait, mourir dans un caniveau la gueule ouverte aurait été un certain luxe, arrivé où il en était. La question n'était pas de savoir s'il pouvait embarquer dans ce voyage vers le salut : il en était capable. Mais le voulait-il vraiment ? Il n'en était pas sûr... même si une partie de lui, celle qui avait toujours désiré se battre, n'était pas totalement éteinte. Était-ce une manière possible pour lui de se racheter ? Après tout, sa nouvelle connaissance avait emprunté ce chemin.

En serait-il capable de son côté ?

Il n'eut pas le temps d'approfondir tout cela : le brigand à la renommée rayonnante s'était éclipsé, le laissant avec ses songes et cette proposition : l'attendre ici, puis partir vers Calm Belt... partir et recommencer. Dans l'absolu, il n'avait aucune raison de partir à l'aventure. Pourquoi faire ? Errer seul à nouveau, en attendant une bonne occasion de céder à une pulsion de plus l'amenant au néant ? Non... quitte à faire ça, il préférait encore se saouler de jour en jour sur cette île jusqu'à ce que la peste l'emporte. Il allait attendre... attendre et retrouver peut-être un semblant d'idées claires. Pour l'heure, il prit le parti de se raccrocher à la seule bouée lui apparaissant dans un océan de doutes, de peurs et de souffrances mentales : l'adulescent à ses côtés, qui avait malgré tout tenté de lui fournir un support, une béquille sur laquelle se reposer. Pourtant, il tenait à ce qu'il ne s'y trompe pas.

- Je ne suis pas fréquentable, Ash, commença-t-il. Je ne veux pas t'exposer ce dont je suis responsable. Cela ne m'aidera pas... toi non plus. Mais il est des choses qu'un homme ne peut pas et ne doit pas se pardonner.

Il avala une nouvelle rasade de sa boisson : pour maintenant, autant achever le travail. Au moins, il avait quelqu'un pour tuer la solitude et limiter les dégâts... de toute manière, personne d'autre ne semblait prêt à l'approcher, dans ce putain de bar. Sa tête lui tourna légèrement suite au regard circulaire qu'il asséna autour de lui. Il lâcha un souffle alcoolisé à mi-chemin entre lassitude et complainte digestive avant de laisser sa tête retomber mollement dans la paume de sa main droite. Douze bouteilles... ça commençait à tourner. À défaut d'avoir du goût, cette vinasse tapait fort.

- Je ne suis pas digne de confiance, mais je suis curieux, avoua-t-il plus pour tromper ses troubles que par sincérité. Qu'est-ce que tu fous là, au juste ? T'as pas l'air d'être du coin.

Il désigna d'un mouvement d'épaule assez flasque les gens derrières eux. Des racailles, ça se voyait : cicatrices, yeux de verre, dents en or, argent circulant de mains en mains... armes blanches et armes à feu clairement apparentes. Si le martialiste ressemblait actuellement à un ersatz d'être humain civilisé plus proche de la bête sauvage en rogne que d'un mendiant et si les autres clients passaient pour des coupe-jarrets en grande majorité... Ash n'avait rien de tout cela. Il faisait au contraire assez propre sur lui. Le boucanier reprit d'une voix monocorde.

- Les gens d'ici ont tous l'air de fauves, mais pas toi, constata-t-il sans aborder son propre cas. Il était indubitablement l'homme le plus effrayant de la pièce, une fois le faiseur de coups d'état parti.

Passer le temps. Penser à autre chose... plus facile à dire qu'à faire.

ⒸHeziel Coffe



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Lun 9 Avr - 20:36


Temps à Tuer


Ash profita de l'intervention de Narseh pour enlever sa main de l'épaule de son voisin. Il ne savait pas si c'était à cause de la compassion qu'il avait ressenti ou de l'envie de ne pas décevoir son nouvel ami mais ce qu'il venait de faire dépassait de loin l'audace dont il faisait normalement preuve et maintenant que l'adrénaline redescendait celui-ci ne pouvait s'empêcher de se sentir ridicule. Il passa commande et se repassa en boucle la scène dans sa tête en imaginant une multitude de fins différentes, l'une d'elle se finissant en une ovation générale. Le tavernier fini par lui servir sa limonade, avec une paille. Ce qui devait au devait être au départ une moquerie fut prit par Ash comme une gentille attention. Narseh prit ensuite la parole et Ash l'écouta attentivement en sirotant sa boisson. Même si ses confessions étaient à l'intention première de Heziel, le jeune homme se réjouit à l'idée d'en apprendre plus sur son ami.

Le garçon ne put s'empêcher de verser quelques larmes durant l'histoire de son ami. Mais son histoire le fit aussi se remettre en question. "Je veux que tout le monde puisse s'épanouir"... Il partageait les mêmes idéaux que cet homme, mais lui se bougeait pour faire changer les choses. Était-il trop égoïste? Et si il se joignait à lui? Il pourrait alors faire une vraie différence! Il pourrait même peut-être réussir à libérer son île du joug de la very melon society avec son aide. Et alors que son esprit brulait d'idées et de questions Narseh évoqua eux trois et Calm Belt. Ensemble. Un sourire enthousiaste se dessina sur le visage de Kibou. Le jeune homme imagina sa vie avec Narseh, si bien qu'il ne remarqua pas son départ.

Ash revint seulement à lui lorsque Heziel engagea la discussion. Encore une fois il lui conseilla de partir, ce qu'Ash était tenté de faire. Mais il allait vivre avec lui et Narseh lui faisait confiance. Et même si son discours disait le contraire, le fait qu'il le prévienne montrait qu'il n'était pas si mauvais que ça. Un monstre ne se soucierait pas de la sécurité d'un gamin comme lui... N'est-ce pas? Il décida donc de rester et de lui tenir compagnie en essayant, si possible, de lui remonter le morale. Le jeune homme afficha donc le sourire le plus naturel possible et répondit à son nouveau compagnon.

-Je ne suis peut-être pas un fauve mais je peux quand même griffer!commença le garçon en imitant les griffes d'un fauve avec ses doigts.

Il accompagna ce geste d'un rire gêné et repris une gorgée de sa boisson. Ce n'est définitivement pas grâce à son humour qu'il allait réussir à détendre l'atmosphère.
Kibou reposa son verre, soupira et prit un ton plus sérieux. Si il voulait qu'Heziel lui fasse confiance, il allait devoir faire un pas vers lui.

-Je suis à la recherche d'un mentor. J'ai fait une promesse mais je ne suis pas encore assez fort pour la tenir et je suis donc à la recherche d'aide. Cela fait déjà plusieurs mois que je parcours Grand Line à la recherche de quelqu'un partageant mes idéaux et aujourd'hui je pense l'avoir trouvé en la personne de Narseh.

Le jeune homme afficha un sourire sincère et se tourna vers Heziel. Même si celui-ci lui faisait peur, il lui faisait aussi de la peine et quoiqu'il ait put faire, Ash croyait sincèrement que n'importe qui pouvait changer ou se racheter.

Je suis d'accord avec toi, il y a des choses qu'un homme ne doit pas se pardonner. Mais si c'est ton cas je pense que tu devrais prendre exemple sur Narseh. Il ne s'est pas pardonné, mais il se sert de ça pour changer les choses. Tu imagines s'il s'était morfondu et s'était laissé allé à se saoulé dans un bar miteux perdu au milieu de nul part?

Le jeune homme laissa cette question en suspens en espérant avoir une réaction positive de son interlocuteur. Remonter le morale d'Heziel, plus facile à dire qu'à faire?

@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mar 10 Avr - 15:33




Lendemain difficile.


En d'autres circonstances, le brun aurait sans doute accompagné la petite vanne de Ash d'un rire tout aussi gêné et humble que celui du jeune homme, remplaçant le regard relativement inexpressif qu'il lui offrit alors. Il n'avait cependant pas la tête à ça... et puis, était-il encore cette personne ? Etait-il encore le Heziel que les gens connaissaient ? Le cuisinier volontaire et heureux de vivre, tendant la main à son prochain et entravant fermement l'injustice là où il la décelait ? Non. Non... il n'était plus cet homme. Il était devenu quelqu'un d'autre. Les sourires avaient cédé leur place à des lèvres passives, mornes. La pétillance de joie dans ses yeux s'était transformée en une lueur ardente et sauvage, qui puisait son éclat dans des sentiments mauvais et refoulés. Les vêtements colorés s'étaient changés en habits sombres et tristes, la plupart du temps. Son innocence avait volé en éclat, sa volonté d'éviter de faire du mal aux autres n'était plus qu'une mince barrière entre la bête en lui et le monde extérieur. Lui qui était d'ordinaire tant entouré était désormais seul avec ses remords... mais peut-être plus pour longtemps.

Il fut tiré de sa rêverie par la suite de l'histoire du jeune homme sympathique. Il était à la recherche d'un mentor... afin de tenir une promesse qu'il se voyait dans l'incapacité d'accomplir pour l'heure. Il existait sans doute de nombreuses personnes qui, comme Ash, désiraient trouver la force auprès d'une personne sur laquelle se reposer... un tremplin, pour accomplir leur idéal. Mais combien y parvenaient ? Combien avaient le cran, le courage nécessaires pour affronter les difficultés de la vie sans plier le genou, sans perdre pied ? Très peu. De quelle trempe était l'adulescent aux cheveux de cendre ? À l'observer, il semblait bien trop naïf pour parvenir à tenir la cadence. Mais Kain aussi l'était, au départ... et encore à ce jour. Pourtant, l'héritier de la volonté du D. avait tenu bon, malgré les vents et marées. Et si c'était ses propres insécurités qu'il projetait sur son jeune interlocuteur ?

Vint le sujet de Narseh. Oui, il semblait avoir rebondi pour tenter de réparer ses erreurs... mais y parviendrait-il réellement un jour ? Les remords sur son visage étaient poignants, ardents, peut-être même un peu trop. Cette quête pour la rédemption... l'amènerait-elle réellement quelque part ? S'y brûlerait-il jusqu'aux os ? Tout ça restait bien difficile à déterminer. Cessant de se poser ces questions, le Coffe se concentra à nouveau sur le vide en lui, qui avait succédé à l'angoisse, à la colère... sans doute grâce à l'alcool, qui avait finalement eu un effet plus salvateur après quelques bouteilles supplémentaires. Que voulait-il vraiment, lui ?

- Il n'aurait peut-être pas eu à pleurer ainsi, s'il l'avait fait, lâcha le noiraud dans un souffle en terminant une énième bouteille.

Il porta sa main à une nouvelle bouteille laissée là en avance par le gérant, avant de s'arrêter en cours de route. Le petit avait peut-être raison... en tout cas, il avait présenté la chose sous un angle suffisamment clair pour le faire douter. Sa tête lui tournait. Une remontée acide lui parcourut l'estomac, mais il n'en fit rien et se contenter de soupirer son alcool dans un coin. Se concentrer sur autre chose...

- Je n'ai rien de mieux à faire que l'attendre ici, de toute manière, murmura-t-il. Pas après le mal que j'ai fait.

Il hoqueta légèrement.

- J'espère pour toi que tu trouveras ce mentor que tu recherches, dit-il avec l'ombre d'un sourire maladroit. Les gros poissons ne laissent pas de chance aux plus petits, dans cet océan. Savoir se défendre, c'est un minimum.

L'idée d'accéder à la requête du jeune adulte percuta ses neurones encore pertinents, mais il l'exclut d'office. Comment aurait-il pu prétendre réaliser ce genre d'action ? Il était un danger, une calamité pour ceux qui se risquaient à l'approcher... certes, il l'avait fait autrefois. Pumori, principalement, avait bénéficié de plusieurs séances d'un entrainement rigoureux destiné à améliorer ses capacités martiales... sans compter les autres combattants avec lesquels il avait pu échanger, converser et croiser les poings. Mais cette époque était révolue... jouer à la joute avec le gamin n'aurait pu amener qu'à un accident.

- Et tu viens d'où, comme ça ? Enchaîna le forban que l'alcool rendait plus loquace... en plus de son envie ferme d'éloigner ses idées noires.

Il avait soigneusement posé sa tête sur une de ses paumes, cachant ainsi le côté droit de son visage à Ash. Il n'avait pas besoin de voir ce genre de détail... s'il n'avait pas encore remarqué les yeux vairons et les veines battantes d'un sang gangrené, il n'y avait aucune raison de les lui montrer.


ⒸHeziel Coffe



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Mar 10 Avr - 17:19


Temps à Tuer


Et merde! Premièrement il n'avait plus de limonade et deuxièmement l'évocation de Narseh n'avait pas fonctionné! Lui qui était pourtant sur de pouvoir délier la langue d'Heziel avec ça. Ash était d'un naturel curieux et ne pas savoir ce qu'avait fait son voisin pour le mettre dans cet état là le démangeait terriblement. Mais, il le savait, lui demander de manière frontale ne ferait que le faire se refermer sur lui même. Le jeune homme souffla alors du nez en imaginant son interlocuteur en tortue centenaire puis en mignon petit hérisson.

Le noiraud évoqua alors le mal qu'il avait fait. Même si l'information était minime c'était un progrès. La corrélation qu'il avait fait avec Narseh n'était donc pas si bête que ça! Mais qu'avait-il put faire? Effectivement de loin il était effrayant, mais une fois qu'on avait engagé la discussion avec lui il n'avait pas l'air d'être un si mauvais bougre. Il avait forcément fait quelque chose sous l'emprise de l'alcool, de la drogue, de la colère ou d'autre chose sinon il ne s'en voudrait pas autant. Oh! Ou peut-être était-il un ancien marine, qui s'était retrouvé à obéir à un ordre ignoble. Ou un ancien mafieux sauvé par Narseh! Ou peut-être que tout ceci n'était qu'une mise en scène de la marine afin de recueillir ses aveux! Ouais, nan, il divaguai grave...

Heziel fit alors part de son soutien et Ash remarqua son sourire maladroit. Même si celui-ci était visiblement forcé, c'était un progrès de ce côté là aussi. Heziel, ce mec taciturne et sérieux venait de se forcer à sourire à l'intention de du jeune homme. Cela ne voulait dire qu'une seule chose: qu'il commençait à l'apprécier et aussi que c'était le début de la fin de sa dépression. Car il n'y avait aucun moyen qu'un ami de Ash soit ou reste triste bien longtemps, foi de Tetsuzan! L'appréhension et la peur que ressentait Kibou au côté de Heziel commençaient à s'estomper de plus en plus et la joie de vivre naturelle de celui-ci recommençait à refaire surface. C'est pour ça que lorsqu'il s'imagina la salle entière remplie d'eau et toutes les personnes présentes sous formes de poissons, un large sourire s'afficha sur son visage.

Son interlocuteur pris alors une position plus décontracté et lui demanda d'où il venait. Encore une fois Ash se rappela de sa promesse et pendant quelques courtes secondes un sourire mélancolique remplaça celui qu'il avait alors. Même si le souvenir de sa promesse lui donnait souvent du courage elle lui rappelait aussi son échec et sa faiblesse. Mais Ash veilla à ne garder que les côtés positifs lors de cette discussion. Il était la pour remonter le morale de son nouveau compagnon, pas pour lui parler de ses problèmes.

-Je viens de Tetsunoshima, l'une des nombreuses îles poubelles de Grand Line. Attention, ce n'est pas une insulte, j'aime cette île, mais c'est malheureusement la triste réalité.

Ash laissa son regard voguer le long du bar et hésita quelques secondes. Se confier ne le dérangeait pas et ça aurait même put aider son voisin, mais il savait pertinemment que c'était dangereux. Après tout il ne connaissait ni son passé, ni ses liens actuels avec la marine. Ce n'était pas pour rien qu'il utilisait uniquement son surnom. Le garçon se rappela alors de sa rencontre avec Narseh et eut envie de se taper la figure. Si seulement il savait parfois calmer ses émotions! Dans tous les cas s'il voulait avancer avec Heziel il devait se confier, en espérant ne pas se tromper et en restant évasif.

-C'est à un des habitants de cette île que j'ai fait la promesse dont je t'ai parlé un peu plus tôt et je tiens énormément à cette personne et à cette île, aussi pourri soit elle... Je parle de l'île bien évidemment quand je dit aussi pourri soit elle, pas de la personne.

Kibou lâcha encore une fois un rire gêné et essaya de siroter dans son verre mais celui-ci était malheureusement vide. Il se redressa comme si de rien était en espérant que son voisin n'ait rien vu et sourit de plus belle.

Et sinon, avant de faire... Ce que tu as fait... Tu faisais quoi?

Ash se rendant compte de la maladresse de sa question resta immobile, un large sourire figé sur son visage gêné.

@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mar 10 Avr - 19:49




Lendemain difficile.


- Tetsunoshima... articula un peu difficilement le corsaire, touché par la boisson qui grimpait encore.

Une "île poubelle". C'est vrai que le Coffe n'en avait jamais entendu parler auparavant... mais de nombreuses îles de ce genre existaient dans le monde. Des endroits sur lesquels le gouvernement, un cartel ou même des mouvements en marge des grandes factions avaient mis la main, épuisés de leurs ressources ou de leurs spécificités pour le bien être ou le profit de plus riches ou plus puissants. Entre la Very Melon Society, la Guilde Marchande, les mouvements hors-la-loi tels que ceux de Konan... ouai, il y avait de la merde à remuer dans ce vaste océan. Néanmoins, le Tetsuzan gardait un optimiste assez incroyable pour quelqu'un venant d'une île ayant tant souffert. Peut-être que la douleur forgeait le courage avant l'heure... en tout cas, il cachait bien son jeu.

Visiblement, sa fameuse promesse était liée à une personne sur cette île. Quelqu'un qu'il voulait libérer, peut-être ? Plusieurs scénarios se dessinèrent dans l'esprit de Heziel sans qu'il ne parvienne à les mener à termes. Il avait juste besoin de détourner son attention de la bouteille qui se faisait plus séduisante au fil des secondes, tandis que son gosier semblait s'assécher en parallèle. Bientôt, il quitterait sans doute cet endroit pour aller ailleurs... là où l'alcool serait moins présent et l'abstinence plus facile et accessible. Ou peut-être finirait-il sa journée ivre mort sur le comptoir. Qui aurait pu le savoir ? Il se fichait bien de ce qui pouvait advenir de lui dans les heures qui suivraient. Tout ce qu'il faisait, c'était instinctivement chercher un remède à ses maux : parler avec son cadet, dans toute sa candeur, était une manière comme une autre de fuir ses soucis.

Ce qui ne fut pas vraiment très efficace, étant donné que Ash ne manqua pas de lui rappeler indirectement ses actions passées... ce qui arracha une grimace au forban. Ce dernier prit sa tête entre ses mains, un nouveau vertige cette fois autant du à la boisson qu'aux pensées néfastes se saisissant de lui. Il inspira lourdement, puis souffla avant de se ressaisir. Il devait s'accrocher à cette lueur ténue dans son subconscient. Rester éveillé... rester en contrôle. Le silence se fit pesant... un silence qui ferait sans doute regretter au jeune hors-la-loi sa question posée avec une gentillesse sans borne, mais sans gants ni pincettes. Cela étant, s'il venait à se confondre en excuse, il serait rapidement coupé par Heziel qui, n'y tenant plus, lui conterait une partie de son passé. Une partie qui, il l'espérait, lui rendrait un peu de courage.

- J'étais pirate. Membre de l'équipage des Dokugan. dirait-il finalement. Valentine D. Kain... ça te dit quelque chose ?

À dire vrai, il serait surprenant que le jeune homme n'ait jamais entendu parler du Borgne qui avait fait la une des journaux de par son ascension fulgurante, quelques temps plus tôt. De plus, s'il observait un peu son environnement, il n'était pas exclu qu'il trouve une affiche de prime d'un des membres de l'équipage... ou celle de Heziel lui même. Les têtes primées étaient souvent bien enregistrées, dans des endroits où la pègre maîtrisait tout. C'était un moyen comme un autre de mettre du beurre dans les épinards : plus dangereux que les simples trafics de matières illégales, mais bien plus lucratif si l'on choisissait soigneusement ses cibles. Une sorte de chasse à la prime de l'underground, où le paiement se faisait discrètement via un circuit hors de la juridiction du Gouvernement Mondial. Soixante-quinze millions de berrys : voilà ce que le jeune homme pourrait voir s'il venait à trouver cette ancienne affiche de prime, éditée peu après le passage de l'équipage à l'archipel de Boyn.

- Je viens de East Blue. Mormoilnoeud, une île tranquille, paumée, raconterait-il ensuite avec une pointe de nostalgie et de tristesse, l'alcool ne l'aidant pas à garder ses émotions en laisse. Je suis devenu pirate car je voulais explorer le monde. Je me retrouve à m'en cacher, par peur d'y causer des dégâts.

Il se tût. Il ne semblait pas vouloir en dire plus pour l'instant. Peut-être plus tard dans la discussion... peut-être que Ash parviendrait à lui permettre de s'ouvrir un peu plus. Pour l'heure, raconter ses aventures et en sourire relevait de l'impossible. Les images de Namakura tournaient en boucle dans sa tête. Les civils, le sang... la mort. Il frissonna légèrement tandis que des nausées remontaient de ses intestins. Il serra les dents, tenta de les ignorer. Il ne pouvait pas y échapper bien longtemps... pour l'heure, maîtriser ses pensées était un combat ardu, qu'il n'était guère certain de remporter. Pourtant, de son côté, Ash saurait peut-être rebondir sur des épisodes de la vie du boucanier qu'il avait été autrefois : les aventures à East Blue, comme l'épisode de Loguetown où ils avaient bien entendu été dépeints comme des criminels. Leur progression fabuleuse sur Grand Line, le pouvoir destructeur de leur capitaine, leur caractère insaisissable...

Comment allaient-ils désormais ? Il n'en avait aucune idée. Néanmoins, il était persuadé que leur capture aurait fait l'objet d'un sujet dans les médias. Le borgne était considéré comme étant responsable de trop de grabuge : montrer sa défaite aurait été une bouffée d'air pour le Gouvernement, qui aurait ainsi prouvé sa capacité à s'occuper des dangers de la piraterie et à protéger la population. Non... ils devaient sans doute continuer à progresser.

Sans lui.


ⒸHeziel Coffe



_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Jeu 12 Avr - 19:22


Temps à Tuer


Voyant la réaction de son voisin face à sa question, Ash se sentit tout à coup très bête. Même avant de la poser il savait que sa question était maladroite, mais encore une fois sa curiosité avait pris le dessus. Il avait en fait l'impression de discuter avec une bombe à retardement et qu'à chaque erreur de sa part il perdait de précieuses minutes. Et même si imaginer Heziel en bombe à retardement lui donnait envi de rire il essaya plutôt de désamorcer la situation.

-Bien sur si tu n'as pas env...

Mais, à sa grande surprise, le noiraud pris la parole. Même si en parler n'avait pas l'air de le réjouir plus que ça il se confia au jeune homme. C'était donc un pirate! Soulagé d'enfin connaître l'identité de son interlocuteur Kibou chercha ensuite dans sa mémoire afin de retrouver le maximum d'informations sur les Dokugan. Ash et sa mère ne recevaient bien sur pas le journal, mais le jeune homme réussissait à s'en procurer un de temps en temps grâce à son meilleur ami ou en le volant à un marine peu attentif. Il avait donc bien sur entendu parler des Dokugan. Cet équipage, en plus d'avoir fait la couverture, avait eu une double-page uniquement consacrée à eux et à leurs exploits récents. Le plus gros des informations parlaient bien évidemment de leur capitaine, mais il y avait aussi les affiches de primes de ses membres d'équipages. Ash essaya de se remémorer tout les membres mais seul les trois plus primés lui revinrent à l'esprit. D'abord le capitaine, Valentine D. Kain, avec une prime dépassant les cent millions si ses souvenirs étaient bons, et ils l'étaient dès que ça concernait l'argent, ensuite Heziel Coffe, ou Coffre, avec une prime qui dépassait les soixante-dix millions et enfin... Le jeune écarquilla les yeux et observa son voisin de la tête aux pieds. Il était en train de discuter avec Heziel Coffre, second de l'équipage des Dokugan! Jamais il n'avait discuté avec quelqu'un valant autant d'argent. Il imagina pendant quelques secondes le pirate se transformer en une fontaine de Berrys, ce qui émoustilla Ash mais qui ne lui donna en aucun cas envie de vendre son nouvel ami.

Celui-ci évoqua alors son passé et son rêve maintenant révolu. Le garçon put sans mal lire la tristesse sur son visage. Même si il pensait qu'à terme parler de son passer allait l'aider à aller mieux, peut-être que vu son état actuel, insister n'était pas pour l'instant la meilleur idée. Mais Ash avait maintenant une autre idée. Heziel et lui avait tout les deux le goût du voyage! Tout marine ou pirate l'avait aussi forcément, mais là, c'était ce pourquoi il était devenu pirate. Et même si le meurtre qu'il avait commis à Tetsunoshima avait accéléré son départ, Kibou serait quand même parti un jour ou l'autre. Et s'imaginer ne plus pouvoir voyager, être coincé dans un endroit comme celui-là, lui permettait de se mettre un tant soit peu à sa place. Mais avant d'évoquer ceci il préféra encore une fois parler un peu de lui, afin de le mettre un peu plus en confiance. Il profita de l'information risqué qu'il allait lui partager afin de rapprocher un peu plus son tabouret de celui de son voisin.

-Tu était donc un pirate! Ouf, ça me rassure. Il se trouve que je suis partit de Tetsunoshima parce que j'ai quelque peu énervé la Very Melon Society. Et vu qu'ils ont de bonne relation avec la marine je préfère ne pas en parler à n'importe qui. Même si je suis surement loin d'avoir une prime aussi élevée que toi. dit-il en clignant de l'œil assez maladroitement.

Même s'il n'était pas un pirate, il espérait que faire part de ses antécédents de hors-la-loi allait le permettre de se rapprocher de lui et que celui-ci vienne à reparler de son passé, sans qu'il n'ai à lui demander.

-Il se trouve que la marine a précipité mon départ, mais explorer le monde était aussi l'un de mes rêves. J'attendais juste d'avoir assez d'argent pour m'acheter une embarcation. Et même si la barque sur laquelle je voyage ne possède pas tout le confort nécessaire, voire pas de confort du tout, et que je doive ne faire qu'un repas par jour, je n'échangerai en rien cette vie contre celle que je menai avant...

L'évocation de son repas journalier fit imaginer à Ash une ribambelle de plats plus délicieux les uns que les autres et son ventre gronda. Kibou repensa alors à son sac de provision vide et soupira. C'est vrai qu'avant de rencontrer Narseh et Heziel il était en train de voler afin d'acheter de quoi manger. Fort heureusement son nouvel ami les invitais et il n'allait pas refuser de la nourriture gratuite, si dégoutante qu'elle soit.

-Excuse moi Heziel, mais je n'ai pas encore mangé aujourd'hui, tu veux quelque chose aussi? C'est Narseh qui invite! Pas que je veuille profiter de lui, mais j'ai pas souvent le loisir de manger à ma fin, donc... Enfin je ne suis pas à plaindre non plus mais... Mais je vais plutôt te laisser répondre. dit-il avec un rire gêné.

Il appellera ensuite le tavernier et commandera le plat le plus consistant.

@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Ven 13 Avr - 0:15




Lendemain difficile.


Very Melon Society ? Voilà qui était intriguant... dans le monde, le pouvoir se dispensait sous diverses formes. La puissance brute, le poids politique... le poids financier. Dans tout ce lot, il avait fallu que le plus jeune des deux protagonistes parvienne à se faire des ennemis. Grâce à ses accords commerciaux avec le Gouvernement Mondial, la Very Melon Society avait réussi à se faire une place de choix sur la scène mondiale des échanges et des transactions. Là où la Guilde marchande avait été mise en défaut et désignée comme étant le fruit d'un mouvement illégal à cause de certaines péripéties, la Very Melon Society n'avait fait que prospérer, encore et encore. Il était tout à fait surprenant de se dire que ce gamin se les était mis à dos.

- Rien que ça... constata-t-il.

Il s'apprêta à reprendre une gorgée, mais une nausée peu avenante lui remonta de l'estomac au palais dans un semi-hoquet pas vraiment assumé, alors qu'il se penchait vers le comptoir tout en sentant sa tête lui tourner à nouveau avec une certaine virulence. Il ne parvint pas exactement à cerner tous les propos de Ash, trop occupé à se retenir de faire plus qu'exhaler l'alcool dans son ventre... mais il tiqua néanmoins sur une partie qui lui sembla bien plus rocambolesque.

- Une barque ? Lächa-t-il, interloqué.Tu te promènes sur Grand Line en barque ? C'est un miracle que tu ais survécu...

Il lorgna le jeune homme de son œil bleu, tandis qu'une main posée contre l'autre iris qui se rebellait contre les forces de la nature permettait de cacher sa honte. Il ne voulait pas que Ash voit ça... pas lui. Il semblait si simple, si gai. Même si le Coffe n'aurait pas spécialement été dérangé de le voir partir, ayant principalement besoin de faire le point sur lui même et de réfléchir très sérieusement à comment encaisser la situation, il devait avouer qu'un peu de discussion amicale faisait du bien. Même si pour l'heure, c'était plus un garrot qui empêchait les mauvaises pensées de s'écouler et de le polluer qu'un véritable remède aux démons qui le hantaient. Lorsque l'originaire de l'île de Tetsunoshima lui adressa à nouveau la parole, lui demandant s'il avait fait, le Coffe secoua négativement la tête.

- Non, ça ira, commença-t-il. Je prendrai juste de l'eau. Beaucoup d'eau.

La tavernier resta pantois devant cette décision qui trahissait soit une prise de conscience, soit une tentative désespérée d'esquiver les conséquences désastreuses d'une cuite trop violente. Il céda finalement lorsqu'il constata l'autre pupille du noiraud, engoncée dans un carcan de vert et d'émeraude, enchâssée dans un œil tressé de veines au flux vert fluorescent. Cette vue fit déglutir le gérant, qui en avait sans doute assez vu pour la journée, mais il s'exécuta. Le brun repoussa la bouteille d'alcool qu'il n'avait pas totalement terminée. De nouveaux souvenirs vinrent l'assaillir, comme si les fantômes d'une vie qu'il avait abandonnée et sur laquelle il devait désormais tirer un trait se retrouvaient incessamment à ses trousses, incapables d'en terminer pour de bon. Lancinants, vicieux, viles et perfides. Il n'avait plus envie d'y réfléchir. L'alcool l'aidait au moins à avoir un cheminement de pensée assez erratique pour exclure la plus grosse partie de la douleur qui lui ceignait le cœur et les neurones. Il se savait responsable de choses qu'il aurait condamnées avec la plus grande fermeté autrefois... sans parler d'elle.

Il frissonna et, comme pour échapper au mâchoire éthérées d'un prédateur dévoreur de culpabilité, il posa une nouvelle questions sans laisser rien d'autre transparaitre.

- Qu'est-ce que tu as fait pour te mettre à dos la Very Melon Society ? Demanda-t-il simplement.

ⒸHeziel Coffe


HRP : désolé si ce post est moins bon que les autres. J'ai effacé l'original en loupant mon quote, donc j'ai du le retaper de mémoire. --"


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Ash
Trafiquant
Ash
Messages : 25
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
20/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
20/100[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (20/100)
Berrys: 100.000 B
Ven 4 Mai - 17:04


Temps à Tuer


De l'eau? Avait-il enfin entendu raison? Ses talents d'orateurs étaient-ils maintenant au point? Si bien que son voisin décida d'arrêter de boire afin d'entendre son histoire sans filtre venant brouiller sa perception? Ou peut-être arrivait-il seulement à sa limite? Le jeune homme se pencha légèrement en arrière et observa la multitude de cadavres de bouteilles qui jonchait le sol. Comment avait-il pu boire tout ça à lui seul dans un premier temps? Le tavernier grogna à ce moment là, ce qui faillit faire renverser le garçon. Les pieds du tabourets claquèrent sur le sol et Ash se retrouva face à une assiette à l'aspect et à l'odeur fort peut appétissant. Le jeune homme s'empara pourtant de ses couverts à une vitesse fulgurante et plongea sa cuillère dans le ragout qui émit un son désagréable. Il la ressortit emplit de sauce brunâtre sur laquelle trônait fièrement un morceau de viande flasque et la porta à sa bouche. Kibou resta ainsi, immobile, la cuillère dans la bouche, pendant plusieurs secondes avant de replonger sa cuillère dans le plat en lâchant un franc et joyeux.

- C'est trop bon!

Ash engloutit son plat tout en observant son voisin du coin de l'œil. Celui-ci fixait encore une fois un point dans le vide, mais cette fois-ci c'était une carafe d'eau qu'il avait entre les mains. Et la même question vint le hanter. Qu'est-ce qui s'était passé? Il avait reconnu le regard qu'avait eu sa mère peu après la mort de son père, mais chez Heziel il y avait autre chose. Quelques chose de plus fort. Si seulement il pouvait lire dans les esprits... Le Coffe lui demanda alors ce qu'il avait bien put faire pour énerver cette compagnie de malheur. Kibou vit alors pendant une fraction de secondes le visage sanguinolent de Tokunaga, l'ancien directeur de son ancienne usine, l'homme qu'il avait tué. Pour Ash chaque vie était importante mais il n'éprouvait cependant aucun remord par rapport à ce qu'il avait fait. Mais, malgré ça, le visage de Tokunaga venait le hanter de temps en temps, venant lui rappeler à quel point chaque vie est importante... Il n'aurait sûrement pas dut en parler avec cette homme tout juste rencontré, mais il en avait envie. Kibou prit un air sérieux, essuya sa bouche du revers de sa main et poussa son assiette maintenant vide.

- J'ai... J'ai... J'ai détruit une de leurs usines... Et tué son directeur.

Ash n'osa pas croiser le regard de son interlocuteur. Il prenait de gros risque en lui racontant ça. Il n'avait beau ne pas avoir de remords, il était loin d'en être fier. Pour lui en aucun cas tuer quelqu'un ne devrait rendre fier. Le jeune homme repassa sa phrase dans sa tête et se rendit compte que sans contexte il avait juste l'air d'une sorte de terroriste. Il rougit en espérant ne pas être jugé trop durement et reprit en bégayant.

- Ah... Euh... C'est... C'est pas que je suis un terroriste ou un truc du genre hein! C'est juste que c'est homme était mauvais et bien protégé. L'usine ce n'était que des dégâts collatéraux du au combat contre des marines...

Ash repensa alors à ses stratagèmes et à Yamamura, ainsi qu'au fossé de puissance entre lui et le marine. Son dos le lança alors. Kibou grinça des dents et se passa une main dans le dos, sentant ses cicatrices à travers sa chemise. Il se vit alors de nouveau accroché, entendant le rire gras du directeur, le bruit du fouet claquant dans les airs, la douleur dans son dos et finalement le goût du sans dans sa bouche. Il ressentit à nouveau l'impuissance qu'il avait vécu lorsque Tokunaga avait menacé sa mère. Ash tapa alors du poing sur la table et serra les dents. Heziel pouvait bien penser ce qu'il voulait de lui, cet enfoiré avait mérité ce qu'il lui était arrivé.

- Cette ordure allait s'en prendre à ma mère... Je pouvais pas le laisser faire! Tu comprends?! Dit-il en haussant légèrement le ton et en se retournant vers Heziel, les yeux larmoyants de colère.

Kibou se rendit rapidement compte de l'état dans lequel il s'était mis et détourna immédiatement son regard. Il venait, encore une fois, de se laisser faire guider par ses émotions. Mais tout allait bien maintenant, sa mère était en sécurité et il venait peut-être de trouver ses deux premiers alliés. Si ce qu'il venait de dire ne les faisaient pas fuir...

@Heziel Coffe


_________________

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 1519244318-ashsign
Ash
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Lun 7 Mai - 13:38




Lendemain difficile.


Elle était venue aussi vite qu'il l'en savait capable. La colère. Seulement, pour une fois, il ne s'agissait pas de lui mais bien du jeune homme lui faisant face. Son air candide et sympathique avait laissé place au doute, à la tristesse... puis à quelque chose de plus noir et sombre. La haine. La haine et la colère étaient des amants brutaux et dangereux, qui s'unissaient pour former une toxine capable de renverser le plus droit des hommes. En voyant Ash s'écrouler sur lui même ainsi, le Coffe se sentit quelque peu désemparé tandis que lui même se souvenait de toutes ces fois où le passé venait le hanter, attisant les flammes qu'il s'évertuait à endormir au sein de son esprit. Il le savait : malgré la bonté dont il faisait preuve, l'originaire de Tetsunoshima avait besoin de se séparer de tous ces sentiments immédiatement. Sinon... ils mûriraient, grandiraient, pour finir par le pousser à des actions regrettables. Car si avoir tué cet homme qui menaçait sa seule famille ne l'avait pas rasséréné... qu'est-ce qui le ferait ?

Ainsi donc, il avait détruit une de leurs usines, tué l'un des directeurs de chaîne employé par la corporation. Sans doute celui qui gérait les opérations sur son île. S'il le cernait bien, il n'était pas difficile de deviner ce qui avait pu se passer. Ne soutenant plus la vision des exactions, il s'était fort certainement jeté dans un combat qui aurait pu sembler perdu d'avance, se mettant par la même occasion la Marine à dos... avant de finalement réussir à faire chanceler l'homme d'affaire de son piédestal d'argent sale. Mais à quel prix ? Il errait désormais, tout comme lui, sur Paradise... à ceci près que c'était beaucoup plus dangereux pour l'adulescent d'errer seul que pour le Coffe. Néanmoins... n'était-il pas encore plus risqué pour le jeune gaillard aux cheveux de cendre de lui tenir compagnie ?

Ces pensées défilaient dans son esprit tandis que le regard embué de larmes vindicatives de Ash était planté dans le seul œil qu'il avait à sa portée. Il ne pivota pas, dans un premier temps. Il resta planté là, à le fixer, cherchant une réponse à la rage assourdissante qui venait de sortir des lèvres du jeune homme. Il aurait voulu pouvoir lui donner la salvation... mais elle n'existait pas. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était vivre avec son acte et se convaincre qu'il avait fait le bon choix. Puis, quand quelqu'un viendrait revendiquer le contraire, il devrait se battre pour prévaloir... entraînant un nouveau cycle. Le monde était ainsi fait. Cruel. Impitoyable... mais également magnifique. Alors que faire ? De quel côté se ranger ? Quelle posture adopter ? Ces questions avaient autant de sens que les plus grands challenge scientifiques de cette ère... mais elles étaient impossible à résoudre.

- Oui, répondit-il finalement à mi-voix. J'aurai sans doute fait la même chose.

L'ombre timorée d'un début de sourire passa sur son visage tandis que son seul oeil valide et de couleur normale se plantait dans les prunelles chaudes du Tetsuzan. Puis il se tourna vers l'énorme carafe d'eau qu'il s'envoya d'une seule traite, avant de pousser un soupir tout en s'essuyant le menton d'une des manches de ces vêtements d'emprunts que Narseh semblait lui avoir dégoté. Cela ne réglait rien pour lui... mais au moins, ça lui avait changé les idées un minimum. Il était prêt à replonger à tout instant et il le savait, mais s'occuper la tête... c'était une façon de ne pas penser à ce qu'il avait fait. Quelques images lui revinrent, il frémit. Un vertige s'empara de son crâne, mais il tint bon. Il devait se reposer. Autant que faire se pourrait, en tout cas...

- Je serai dans ma chambre, déclara-t-il d'une voix morne.

Le crissement du tabouret contre le sol marqua le moment où il se releva. S'appuyant sur le bar, il souffla tandis que les cadavres de ses consommations le toisaient presque d'un air rieur. Il ferma les yeux quelques instants avant de se masser la naissance du nez de deux doigts mous et patauds. Puis il se retourna, d'un geste assez mal maîtrisé mais encore correct, avant de faire quelques pas lents et peu enthousiastes vers la porte. Avant de laisser les automatismes prendre le dessus et de se retrancher dans le silence pour ce qui risquait d'être un moment, il adressa quelques derniers mots à Ash.

- Ta mère a de la chance d'avoir un garçon comme toi, souffla-t-il. C'est un lourd fardeau que tu portes là. Mais au moins, tu le fais pour une bonne cause.

Sur ces mots, il s'engagea dans la cage d'escalier. Une série de bruits de pas plus tard et quelques grincements confirmèrent son entrée dans une des chambres. Puis plus rien. De son côté, Ash resta là, à regarder sa nourriture pendant un long moment avant de finir son plat, les propos de sa nouvelle connaissance lui résonnant en tête.

ⒸHeziel Coffe


Fini pour moi ! Merci !

La PNJsation de Ash a été vue avec lui.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Hors La Loi)
PNJ (Hors La Loi)
Messages : 266

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 8 Mai - 15:04

[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] Avenge10

Narseh, "le faiseur de Coups D'États", primé à 712.000.000 berrys.
-Presque... Oui... Presque.

Il semblait glisser sur le sol rocailleux des galeries infernales et infinies de Maisetsu Island, comme si ses pieds n'avaient guère besoin de s'appuyer sur celui-ci pour lui permettre de progresser. Son teint pâle et son aspect presque insaisissable, quasiment nébuleux et volatile, rajoutait encore une touche de mystère et d'énigme à ce tableau déjà désarçonnant qu'il constituait rien que par sa présence funeste. Son faciès était habité d'un sérieux, et même d'une réflexion qu'on ne lui remarquait qu'en de très rares occasion. Et pourtant... Ce hors-la-loi n'était pas comme les autres, en cela qu'il ne laissait que très rarement au hasard quelconque voix au chapitre qu'il rédigeait. Les données qu'il ne maîtrisait pas ne l'intéressaient que de manière très parcellaire et occasionnelle : il était du genre à tirer les ficelles dans l'ombre et à ne surtout pas négliger l'importance des broutilles qui enrobaient ses méfaits. Le diable est dans les détails... Pour atteindre son objectif grandiose, sinon même peut-être disproportionné, il se devait d'être absolument intraitable à ce sujet. Rien ne devait lui échapper, et il devait incarner ce dicton à la perfection. Combien de grands hommes avaient été fauchés par le destin à cause d'un manque de discernement flagrant et regrettable, ou même seulement d'une stupide négligence ? Il n'en serait pas. Il n'en serait jamais. Heziel Coffe était encore un vecteur de surprises et d'étonnement. Peut-être pourrait-il, en l'état des choses, conduire l'un des plans du Faiseur de Coups d'États à l'échec... Peut-être, oui. Et comme cette perspective existait, elle était déjà insupportable, du point de vue du hors-la-loi du Nouveau Monde. Il devait se l'approprier... Pas seulement l'adopter et l'apprivoiser, non. Il devait faire du Juggernaut sa machine. Sa chose, dont il pourrait disposer selon son bon vouloir et qui jamais, ô grand jamais, ne pourrait risquer de lui apporter des ennuis.

La prochaine mission qu'ils allaient devoir remplir n'était pas cruciale. Loin de là, même. Elle n'était pas vraiment périlleuse, dans les faits : Narseh aurait sans doute pu la remplir seul. Sauf qu'il ne l'envisageait pas, pour le moment. Il devait mettre chaque occasion à profit, même la plus dérisoire et la plus ridicule, pour tenter de tendre vers une finalité plus lointaine et plus glorieuse. Beaucoup se targuaient de le connaître, de l'avoir connu, ou d'avoir fait affaire avec. Mais qui diable pouvait bien se vanter d'avoir la moindre idée de ce qui lui passait par la tête ? Personne. Tous imaginaient qu'il n'était finalement qu'un criminel banal, quoiqu'extrêmement doué et d'une intelligence remarquable. Pour le commun des mortels, l'image était déjà flatteuse... Pour le Faiseur de Coups d'États, elle était au mieux absolument ignoble et répugnante. Il n'était pas qu'un vulgaire stratège, songeant à gagner ses guerres les unes après les autres et à en tirer profit. Ses méfaits lui permettaient de planter des arbres mais jamais il ne se donnait la peine d'en récolter les fruits... Car il n'en percevait pas le moindre intérêt. Il devait aller plus loin, plus loin encore...

Ses pas le guidèrent jusqu'à la taverne où il avait laissé Heziel et Ash. Il marqua un arrêt court, blême, et attrapa la cigarette qui se consumait lentement à ses lèvres avant de la jeter au sol. Son visage se para machinalement de teintes plus tristes, plus mélancoliques, tandis que son talon rageur éteignait définitivement le bout de tabac. Puis, sans plus tarder, il s'engagea au sein de la taverne en rabaissant légèrement son chapeau vers l'avant, voilant partiellement son regard embué de larmes et porteur de chagrin. Il touchait au but. Il le sentait. Les pièces commençaient à prendre du relief, toutes ensemble, et les toiles qu'il avait pris un temps fou à tisser s'accordaient les unes aux autres avec une précision redoutable, telle que nul autre que lui n'aurait potentiellement jamais pu le remarquer. Et pourtant, il lui restait encore tant à parcourir...



Ca sert de conclusion de mon côté, et de jonction pour le prochain RP (qui se passera quelques jours plus tard !)

_________________
[Présent] Tout est clair. [PV Heziel et Ash] 246270EssaiSignaHLL2
PNJ (Hors La Loi)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: