Le deal à ne pas rater :
TV 42″ (106 cm) Continental Edison avec Full HD et Android à moins ...
199.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fenice Nakata

Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Left_bar_bleue52/75[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Left_bar_bleue879/1000[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ]   [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Icon_minitimeVen 12 Mai - 23:37

Liberté...
feat. L'avenir.
Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté. Benoît Granger.


Il bravait les ténèbres et leur obscurité croissante, les repoussait avec vigueur et témérité, destinait leur oppression virulente à un ridicule effarant, à une inutilité incontestable et viscérale, à une petitesse étriquée et à une condition minable, celle-là même que devaient embrasser tous les maux nés des égoïsmes et des inconsciences de l'Humanité. Nakata faisait face à Satan non pas par devoir, ni même par dévouement ou par dévotion à quelque cause louable qu'il aurait volontiers porté... Il lui faisait face par ardeur et par passion, parce qu'il ne trouvait son plaisir et son bonheur qu'au beau milieu d'une mêlée éreintante, qu'une fois plongé dans une lutte âpre et sanguinolente, qu'une fois au contact de l'adrénaline et de la gloire que lui prodiguait un affrontement acharné. S'il avait repoussé vaillamment et efficacement les effets principaux de l'aura massacrante de son hôte si peu accueillant, il n'avait toutefois pas pu se prémunir totalement de ses effets secondaires néfastes, de sa présence démoniaque et angoissante qui, chez lui, réveillait toute une flopée d'instincts guerriers et d'ambitions martiales. Le Phoenix voulait combattre, voulait sentir son sang battre dans ses tempes et dans son cœur, voulait sentir ses muscles se déchirer pour mieux se reformer et les os de son adversaire se craqueler progressivement sous la virulence de ses assauts, sous l'audace de ses actes brutaux. Sa relation si particulière à la violence naturelle dont il était né se trouvait, en une compagnie si funeste, si macabre, métamorphosée en une enivrante ambition morbide et méphitique. Il était le pur produit de cette animosité canalisée, dont il était à la fois le pur produit et le meilleur condensé. Le Fenice ne vivait pour l'heure plus que pour la lutte, et ne pouvait plus imaginer s'en passer... Tant et si bien que lorsque son assaut fut tué dans l’œuf, tant et si bien que lorsqu'on lui ôta la perspective si plaisante et si apaisante d'un affrontement chaotique et qui lui semblait dûment mérité, il ne prit pas directement pleine mesure de la situation apaisée et pacifique dans laquelle il se retrouvait plongé. Le capitaine de Tengoku no Seigi, en d'autres termes, n'eut pas conscience de l'apparition d'Erwin à ses côtés, pas plus qu'à leur dématérialisation vive et soudaine... Et ne comprit donc pas conséquent pas immédiatement qu'ils se trouvaient en terrain conquis, aux côtés de ses alliés et subordonnés les plus fiables et les plus dévoués.

Jeck fut le premier à faire les frais de son incontrôlable et insatiable désir d'adversité. L'ingénieur recouvert de son armure d'acier n'eut pas même le temps de bouger le moindre orteil, tant la surprise fut de taille : le Schichibukai le percuta frontalement d'un direct en plein abdomen et le projeta à la rencontre d'un mur contre lequel il sembla rebondir avant de s'écraser lourdement à même le sol, le tout non sans omettre de pousser une lente et longue plainte effarée. Fordrag, qui se trouvait non loin, songea qu'il était de bon ton de s'enquérir de l'état de son jeune ami renvoyé sur le plancher des vaches, non sans décerner à Nakata un regard stupéfait. Cela eut au moins le mérite de lui permettre d'anticiper le coup de pied que lui décocha le blondinet, toujours recouvert de son épaisse armure de flammèches bleutées et dorées. Cependant, le médecin eut tout juste l'occasion de serrer les dents : le membre agile et preste du Phoenix le balaya sans qu'il ne puisse opposer la moindre résistance. Renald et Musashi, désireux de rétablir l'ordre au sein de la prison de la résidence, s'élancèrent en direction du mythique en recouvrant pour l'un ses jambes et pour l'autre ses épées d'une épaisse plaque du haki de l'armement. Les deux pauvres hères, pourtant brillants combattants, furent catapultés dans l'autre sens avant même d'avoir eu l'occasion de lever le petit doigt pour s'en prendre au capitaine corsaire. Ce dernier sembla enfin retrouver son calme lorsque Preston, enorgueilli par son égocentrisme béat et galvanisé à l'idée de livrer au Phoenix un duel à mort, eut l'occasion de tester frontalement la solidité des barreaux en granit marin après avoir été projeté fermement dans leur direction. Dès lors, le blondinet reprit forme humaine et, poussant une profonde exaspération, sembla prendre conscience de l'état piteux dans lequel se trouvaient la majorité de ses compères, Erwin y compris. Effaré et incompréhensif, n'ayant bien entendu pas vraiment idée de ce qui venait tout juste de se dérouler, le Fenice lâcha une petite raillerie avant de se focaliser sur la myriade de prisonniers qui, désormais, se trouvaient être en sa pleine possession.

-Ben alors, les gars ? Y a du boulot, c'est pas le moment de roupiller !

Puis, se rendant compte, à l'écoute des divers grommellements et des insultes qui lui étaient destinés, qu'il n'était possiblement pas tout-à-fait étranger à l'état déplorable dans lequel se trouvaient la plupart de ses camarades, l'artiste martial haussa ses épaules et renchérit, plus bassement.

-Enfin, on peut attendre un peu, j'imagine...

© Gasmask



Terminé pour ma part, on reprendra la suite ailleurs !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4420
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Left_bar_bleue41/75[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (41/75)
Expériences:
[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Left_bar_bleue18/500[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/500)
Berrys: 224.977.549.666 B

[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ]   [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Icon_minitimeDim 14 Mai - 21:31

Liberté, j'écris ton nom [6]

Le rouquin ne bougeait plus. Il se tenait debout, devant les prisonniers qui commençaient à se réveiller, puis étaient à nouveau paralysés par Cid. Nakata se déchaînait, mettant à terre ses plus fidèles alliés. Il n'était pas encore sorti de la prison, mais il n'allait tuer personne : c'était dans sa nature d'éviter ce type de bavure. Pourtant, même s'il avait voulu faire quelque chose pour empêcher un massacre, le jeune homme aurait difficilement pu. Une vive douleur lui transperçait le torse, telle une punition divine de la part d'un être déchu. Il l'avait acceptée, mais n'avait pas anticipé un choc aussi puissant : il ne s'était pas dit que la nova qui avait été brièvement en contact avec lui, un peu moins d'un tiers de seconde, pourrait lui provoquer de tels dommages. Ainsi, sa peau déjà brûlée commençait à laisser le sang s'écouler le long de son torse. Il serait mort quelques temps plus tôt, ou aurait été incapable de se mouvoir. À présent, il n'était plus le même homme. Cependant, sa chair brûlée allait nécessiter des soins : ce n'était pas une blessure si superficielle qu'il aurait aimé laisser voir.

- Erwin ! Hurlèrent deux voix tandis que, sortant des ténèbres, Maow Rockal et Cid Connor abandonnaient leurs fonctions pour venir en aide au Capitaine de l'Inquisition.

Arthur, plus discret mais tout aussi inquiet, se dirigea vers le rouquin pour lui venir en aide. Il n'aimait pas voir son chef dans cet état, mais plus encore : il n'aimait pas sentir cette victoire arrachée par un pouvoir trop puissant être réduite à l'état de simple « coup de chance », du à la survie de cet homme. Se retournant finalement avec lenteur, le jeune homme commençait à voir les ténèbres autour de lui se disperser et son esprit perdre la brume qui l'abritait, laissant derrière une cicatrice mentale plus importante que celle physique. Il était raide, ses muscles contractés pour éviter que la douleur ne prenne le dessus. Il était hors-combat : fait inavouable, en raison de la seule attaque qui l'avait touché. Seule la fuite, qui était déjà un bien grand cadeau, avait été possible. Son impétuosité révélait cependant à quel point il avait évolué depuis toutes ces années.

- Appelez Mor...
- Non, fit le jeune homme en interrompant Cid qui se contracta subitement. Il est en mission. Je vais prendre des soins auprès de Katia.

Le jeune homme était tendu. Il tenait pourtant debout. Il n'était pas fou : il savait qu'il garderait une « belle » cicatrice de cet affrontement, plusieurs couches de peau avaient disparu et ne reviendraient jamais de la même couleur qu'elles l'avaient été à l'époque, ni de la même texture. Peu importe, les cicatrices de guerre étaient là pour rappeler aux guerriers les choses qu'ils étaient prêts à mettre en jeu dans ce type d'affrontement : leur vie, et leur intégrité physique. S'il avait perdu un sens ou un membre, peut-être que sa réflexion aurait été différente, cependant il ne s'agissait là que d'un aspect esthétique, handicapant s'il n'était pas traité rapidement. Il n'allait malgré tout pas mobiliser les médecins de Graou Island : ils avaient déjà bien assez affaire.

- Je reviens pour t'aider, Nakata.

Katia était munie d'un Zoan Mythique intéressant : elle pourrait empêcher ses tissus de s'infecter en refermant une partie de la plaie. Ses pouvoirs de guérisons étaient à des années-lumières d'être aussi efficaces que ceux de Mori, et encore secrets du Gouvernement Mondial, cependant ils pouvaient s'avérer efficients avec l'aide de quelques médecins. Quand il eut disparu, laissant sur l'île ses trois alliés, le rouquin ne put s'empêcher de constater qu'il fallait avant tout éviter l'infection. Une fois qu'il eut récupérer Katia et Hope, tous deux sous le choc et presque prêts à lui faire des remontrances, il alla voir Camille sur Shivering Island. En quelques instants, le pathologiste appela d'autres médecins de son hôpital, et de fil en aiguille, les pommades se succédèrent, les bandages vinrent transformer le chef de l'Inquisition en momie. Il revint sur Graou Island après un traitement express : il était prêt pour la suite des événements, ramenant d'autres personnalités de l'Inquisition à ses côtés, mais plus vulnérable qu'il ne l'avait jamais été.
Citation :
J'avais effectivement zappé la nova (poster dans la précipitation, toussa), du coup gros coup, Erwin incapable de se battre, difficultés à se mouvoir, un peu handicapant en attendant la guérison.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Left_bar_bleue47/75[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Left_bar_bleue355/750[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ]   [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Icon_minitimeDim 14 Mai - 22:24

Départ

Kanäe avait quitté son rocher de solitude et entrait maintenant dans la prison privée de celui qui avait été jusqu’à très récemment, un capitaine corsaire. Au même titre que sa place de colonelle, cette position de shishibukai n’allait plus perdurer très longtemps : bientôt le blond aurait les mouettes aux fesses. La verte ne ferait pas exception à la règle et cet élément la galvanisait, elle avait hâte d’en découdre avec des ennemis nouveaux et des anciens amis. A cet instant, elle pensa à Taito Nowaki, le fraichement nommé Vice-Amiral, et à son sens de la justice absolue et idiot. Elle revoyait toujours cette femme aux chaines et imaginait le Nowaki à sa droite. Elle ne le haïssait pas, d’ailleurs elle ne haïssait plus personne depuis le passage de Satan et sa prise de conscience, mais pour autant elle apprécierait lui porter un coup de dard entre les épaules. Ces réflexions intangibles à l’égard de la marine ne faisaient que grandir au fur et à mesure de l’écoulement du temps et de l’inquiétude de ne pas revoir son frère. Elle finit par ouvrir la porte de la salle des cachots, au même moment apparaissaient les deux chefs de mission.

Enfin, et en réalité très peu de temps après elle, les autres membres de son groupe d’assaillant sortaient de la prison sous-marine et retrouvaient l’extérieur, l’île de Graou. Cependant, le bilan n’était pas tout rose, au contraire. Le dog portait une balafre incroyablement moche sur le ventre. Lorsque l’on parlait de mocheté, il ne s’agissait pas de l’aspect physique de la blessure, même si celle-ci n’était pas reluisante, mais bien de la gravité de la blessure. Celle-ci semblait profonde et passablement infectieuse, il devait être pris en charge, et vite. Lorsqu’elle voulut partager avec lui un de ses baumes destiné à diminuer ses souffrances, le roux coupa l’un de ses lieutenants et disparu. La verte s’approcha de Cid, seul membre de l’inquisition qu’elle connaissait déjà et qui la connaissait, pour lui demander ce qu’il s’était passé.

Qu’est-ce qu’il lui est arrivé à cet abruti ? Je lui avais dire de faire attention !


Le ton n’était pas le ton plat et habituel de la belle, elle commençait déjà à appliquer ses nouvelles résolutions et commençait à laisser place à ses sentiments et à ses exaspérations en l’occurrence. Elle en voulait à Erwin, cela ne faisait aucun doute et pour la première fois de sa vie, elle l’exprimait.

Quel idiot ! A toujours se mettre en avant. Il est encore plus tête brulée que moi, abruti.


Le plus étrange là-dedans restait le fait qu’elle en voulait au Dog pour ce qu’il venait de faire, mais elle l’admirait pour la même chose. Il défendait ses idéaux et donnait tout pour libérer les peuples, c’est pour cette raison qu’elle avait souhaité le rejoindre. Au final, même s’il avait été blessé, que tous avaient ressenti l’influence malveillante de Satan et qu’ils n’avaient pu faire trop de dégâts dans la prison, la mission s’était révélée être un véritable succès. Elle attendrait donc patiemment le retour du blessé pour lui passer un savon mémorable – grande sœur oblige – puis elle lui demanderait de l’amener à High West, pour partir vers sa nouvelle destination.
© Codé par Kari Crown

Résumé:
 

_________________
[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ]   [Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] - Liberté, j'écris ton nom [Pv : Kanaë, Kyoshiro, Mike, Nakata, MJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Chalorts Et vive la liberté[DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Calm Belt :: Impel Down-