-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Mer 28 Déc - 18:26


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    L’attaque se faisait attendre, pourtant, nous étions toutes sur le qui-vive depuis bien longtemps déjà, prêtes à contre-attaquer. Rien n’avait annoncé que ce jour serait plus propice qu’un autre. La matinée s’était annoncée tout aussi paisible que toutes les autres. Nous avions d’ailleurs prévu de retourner sur l’île en ce jour pour pouvoir y récupérer quelques affaires. Néanmoins, le temps manqua rapidement et ce court voyage n’eut jamais lieu car le moment était enfin venu pour l’affrontement.

    Les femmes étaient fatiguées d’attendre un ennemi qui ne semblait pas vouloir pointer le bout de son nez et j’étais dans le même état. Certaines doutaient même qu’il vienne un jour. Pourtant, il fallait encore maintenir la motivation des troupes au beau fixe et les encourager à tenir encore bon quelques temps. Heureusement pour moi, je n’avais pas cédé aussi tôt. Je pouvais me féliciter d’avoir réussi à maintenir ces guerrières ici aussi longtemps. Ou peut-être pas. Nous ne savions pas encore ce qui nous attendait, quel effroyable dessein nous avait préparé l’ennemi. Cela ne devait pas être beau à voir. Cela n’allait pas être beau à voir.

    Le soleil venait à peine de laisser pointer ses premiers rayons. Soudainement, tout s’enchaina. Des bateaux avaient été repérés à l’horizon, impossible, pour le moment, de les dénombrer avec exactitude. Ils causèrent une agitation soudaine sur l’île, avant même que nous les ayons correctement identifiés. Une chose était certaine, il s’agissait de navires du Gouvernement qui n’était pas là pour nous vendre des marchandises. De toute façon, très peu de bateaux voguaient dans les environs et il ne pouvait presque que s’agir de cela. D’autant plus qu’ils se dirigeaient vers nous. Il fallait rapidement mobiliser les troupes et préparer la bataille. Nous n’attendions que ça. Prendre les armes, enfin. Se battre, enfin. Montrer que nous n’étions pas des faibles, que notre maison méritait d’être défendue comme il se devait. Ils allaient repartir la queue entre les jambes. Du moins… S’ils repartaient vivants de ces lieux. Ce ne serait certainement pas le cas. Du moins, je l’espérais. Il ne devait pas en rester un seul, il s’agissait d’une extermination totale. Il n’y aurait aucune pitié. Je n’avais pas l’intention d’en montrer pour l’ennemi. Pas de témoins ce serait encore le meilleur.

    Les préparatifs furent rapides, chacune savait ce qu’elle devait faire, chacune avait son poste. Si tout se passait bien, les bateaux devraient débarquer sur la plage situait à l’ouest, le seul endroit à partir duquel au pouvait arriver. À moins qu’ils ne décident de gravir les falaises qui entouraient le reste de l’île, ce qui était assez risqué s’ils n’avaient rien pour assurer leur sécurité. Sur cette plage, ils n’auraient que deux choix : l’Est où se dégageait une large forêt sombre et l’Ouest où s’élevaient d’imposantes montagnes. Néanmoins, avant de faire leur choix, la plage réservait déjà quelques surprises souterraines et quelque peu… Explosives. Le feu d’artifice allait bientôt commencer. Suite à quoi, il allait falloir séparer le groupe en deux.

    Mabilla, Tia et leurs guerrières se préparaient à l’Est, je préférais laisser les deux femmes indépendantes. Elles avaient l’habitude de combattre ensemble et me mettre dans leurs pieds n’étaient pas une bonne idée. D’autant plus qu’elles avaient assez d’expérience et de force pour diriger ces femmes comme il se le devait. Je leur faisais confiance pour cela. Quant à moi, j’étais postée à l’Ouest, auprès de la montagne. Les femmes qui combattaient à distance c’étaient élevées quelque peu en altitude. Mais le plus gros du combat allait être frontal.

    Le rythme de mon cœur s’était accéléré, faisant des bons dans ma poitrine. C’était la première fois que je me trouvais face à un enjeu de cette taille. Je devais arracher la victoire et je la savais pleine de sacrifice. Mais ce combat allait nous faire grandir et puis, ils ne trouveraient certainement pas leur intérêt à toutes nous massacrer. Même si je n’avais pas envie de faire de compromis avec l’ennemi, si les choses tournaient trop mal, j’y serai bien forcée. Je n’allais pas laisser ma population se faire massacrer. Bien des gens avaient déjà pris la décision d’obéir pour un certain laps de temps, ne rendant leur révolte que plus fracassante et légendaire. Il était certain que ce jour allait changer bien des choses.




Spoiler:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 3 Jan - 16:18


Vice-Amiral Tom

Seuls deux navires de guerre gouvernementaux avaient été envoyés à la poursuite de la Vivre Card d'Orphen. C'était deux navires de trop pour certains, mais nécessaires pour d'autres. Amazon Lily était devenue une menace : l'opération envoyée contre l'île des femmes-pirates avait représenté non seulement un échec, mais pis encore, l'impossibilité de le confirmer ou non. Ainsi, il avait fallu se rendre à l'évidence : une nouvelle Impératrice avait été nommée. Et qui qu'elle fut, elle représentait à présent un enjeu pour la géopolitique mondiale. Les forces de l'Impératrice Kuja n'avaient certes rien à voir avec celles d'un Empereur du Nouveau Monde, mais elles représentaient une menace pour le bon transit des bateaux marines via Calm Belt. Pourtant, les exterminer était dans les cordes des marines, semblait-il, il fallait juste en payer le prix.

    - Vice-Amiral Tom, nous sommes arrivés !

La voix d'un des mousses sortit de sa torpeur le vieil homme. Ce dernier se leva, faisant se toucher les cymbales attachées à sa ceinture. Il se frotta la tête, faisant pencher la moumoute qui lui servait de cheveux, avant de sortir de la pièce sous le regard amusé de son subordonné. Aujourd'hui était un grand jour ! Trois mois qu'il n'avait pas pu voir cette garde d'Orphen ! Trois mois ! Et à présent, son secours lui importait peu : il voulait juste faire mordre la poussière à toutes ces donzelles. Ah, qu'il avait hâte ! Qu'il avait hâte qu'elles refusent la seule alternative qu'il était prêt à leur proposer.

    - Faîtes-moi monter sur le pont, fit le vieil homme en regardant les marches qui menaient vers l'extérieur.

Le mousse dut s'exécuter. Il porta alors sur son dos le fainéant, dont les genoux encore en parfait état étaient pourtant capables d'une opération aussi simple. Cet équipage était composé presque exclusivement d'hommes qui ne purent s'empêcher de pouffer à l'arrivée cocasse de leur capitaine sur le pont – et à la position de ses cheveux. S'avançant alors vers la proue en descendant du mousse, qu'il ne prit pas la peine de remercier, le détestable homme fit signe au Contre-Amiral sur le navire de guerre adjacent de ralentir l'allure. Il voulait avoir le temps de faire les choses comme on le luit avait indiquer, avec pour témoin l'homme chargé de le surveiller sur l'autre vaisseau : le Contre-Amiral Bög Trent. Bien plus fringuant, bien plus admirable, cet homme était un « espoir » de la marine relativement récent.

On amena alors un escargophone à l'homme tandis que les canons, dirigés vers l'île, affichaient une position non-hostile. Il s'éclaira la voix dans l'appareil, avant de lancer un appel général aux escargophones présents sur l'île, tout en appuyant sur la fonction haut-parleur. Tout le monde pourrait ainsi observer ce qui allait être fait.

    - Mesdames, je parle ici au nom des Cinq Etoiles, instance toute puissante du Gouvernement Mondial. Pour éviter de faire couler aussi bien votre sang que le nôtre, nous souhaitons passer un marché avec vous. Pour cela, nous souhaiterions parler à un endroit neutre avec votre leader. Vous avez une heure pour nous répondre.

L'accord était lancé. Elles refuseraient, s'impatientait le Vice-Amiral. Et alors il pourrait tirer. Une heure. C'était une de trop.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Mar 3 Jan - 23:38


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Ce fut deux navires qui apparurent à l’horizon alors que tout le monde semblait être prêt pour la bataille à venir. Néanmoins, les choses n’allaient pas se passer comme prévu et s’attendre à un combat frontal ne semblait pas être une bonne prédiction. Du moins, pas pour le moment. En effet, alors que les bateaux arrivaient, personne ne débarqua. Personne ne semblait même vouloir attaquer et le calme régnait. Le calme avant la tempête probablement.

    Me mordant les lèvres d’impatience et d’anxiété, je faisais de mon mieux pour ne rien montrer aux autres femmes. Evidemment, mon premier combat en tant que dirigeante me donnait des palpitations inexplicables. Tout un peuple à diriger. Bien des vies entre mes mains. Soudainement, le silence fut brisé, je n’eus pas besoin de piper le moindre mot que des paroles claires résonnèrent. Le message était simple. Nous avions une heure pour accepter la proposition de l’ennemi ou… ? Ou quoi ? Ils avaient certainement préparé quelque chose, mais je le savais. Céder au chantage de ce type était un très mauvais choix. Si je choisissais la voix de la reddition, personne n’aurait la folie de me suivre. Non, ces femmes étaient trop fières et je n’avais pas encore assez de pouvoir sur ces dernières. Ainsi, l’option rejoindre le vieux bonhomme pour discuter autour d’un verre de jus d’orange était exclue presque immédiatement. Le combat était presque inévitable. Je ne pouvais pas accepter de discuter avec le Gouvernement, d’essayer même de trouver un arrangement.

    Tout le monde semblait attendre une réaction de ma part. Une réponse, une action. Un mot. Mon cerveau bouillonnait, évaluant toutes les possibilités et tous les choix qu’ils me restaient. Je n’allais certainement pas rester une heure les bras croisés à attendre que les choses se déroulent. De toute façon, une heure de plus ou de moins avant l’attaque, cela ne changeait pas grand-chose. Faisant signe à une des femmes de me donner un Den Den Mushi, je me saisis de celui-ci avant d’utiliser le même procédé que mon interlocuteur pour prendre la parole :

    - Messieurs, Mesdames, je parle ici au nom du peuple d’Amazon Lily, instance toute puissante de Calm Belt. Pour éviter de faire couler vôtre sang, faites demi-tour et ne revenez jamais. Je n’accepterai pas de discuter en terrain neutre.

    Bien sûr, j’avais conscience qu’il n’en ferait rien. Il n’avait pas fait tout ce chemin pour repartir la queue entre les jambes. Des hommes fiers et sûrs d’eux, prêts à nous affronter. Il n’avait pas idée des problèmes qu’ils allaient créer, et moi non plus d’ailleurs. S’ils décidaient de se terrer dans leurs navires, il allait falloir faire preuve de beaucoup d’astuces pour les en sortir.

    - Si vous avez mieux à proposer, parlez ici et maintenant.

    Je n’allais pas laisser ce type diriger mes mouvements. C’était désormais à moi de poser un ultimatum, de diriger les opérations. Néanmoins, il avait réussi à attiser ma curiosité. Décrochant le Den Den Mushi, je m’adressai alors directement aux femmes autour de moi :

    - Que tout le monde reste sur ses gardes et préparez-vous à une attaque éventuelle.

    Je ne m’inquiétais pas bien pour Mabilla et Tia qui, de leur côté, savaient très bien ce qu’elles avaient à faire. Partir les couvrir d’ordre n’était pas utile. Pour le moment, il fallait garder ses positions et attendre la réponse, ou non, de l’adversaire.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 5 Jan - 19:13


Vice-Amiral Tom

La réponse eut au moins le mérite d'être franche, bien qu'un peu ambitieuse. Parler au nom d'Amazon Lily... la voix de cette gamine avait en plus annoncé un règne absolu sur Calm Belt. Cette idée n’enchantait nullement les marines, et certains affichèrent même des mines hostiles au plus grand plaisir du Vice-Amiral. Son regard carnassier avait l'air déplacé dans une situation comme celle-ci. Mais Trent, sur le bateau d'à côté, ne le voyait pas du même œil. Il affichait un air blasé. Le contrat n'était pas encore totalement respecté vis à vis des Cinq Etoiles. Les négociations n'étaient pas encore arrivées à leur terme.


Contre-Amiral Bög Trent

    - Isolez la ligne, fit le Contre-Amiral. Ordonnez à nos hommes de ne pas bouger. Commandant Tock... Tenez-vous prêts... Pfiouuuu -

Chacun des membres interpellés acquiesça. Le mouvement fut rapide tandis que le Vice-Amiral grognait devant cette prise de pouvoir subite. Il le savait pourtant : avec l'arrivée de cette nana en haut de la marine, il était sur un siège éjectable. Il n'avait pas intérêt à désobéir aux ordres. Les femmes étaient de toutes les manières toujours comme ça ! Alors que la ligne se mettait en place, Bög Trent s'assit confortablement sur une caisse en bois. L'escargophone se remit à sonner.

    - Je me présente, Contre-Amiral Trent, géopoliticien de son état. Je suis mandé moi aussi par le Conseil des Cinq Étoiles. Ceux-ci ont donc une proposition à vous faire entendre, un accord à passer avec vous. Pfiouuu -

Il s'arrêta un instant et fit signe aux marines de s'écarter. Il n'avait pas réellement le droit d'en parler à ses hommes. Il n'y avait pas grand risque à ce qu'ils l'entendent, mais le moindre faux-pas pourrait coûter la vie à plus d'un innocent. Même l'expression de leur surprise...

    - Je vais d'abord clarifier un point. Vous n'êtes pas sans savoir qu'Amazon Lily n'est qu'une île de Calm Belt. À plusieurs reprises, ses forces ont attaqué les nôtres en dehors du territoire des Kujas, et sur les routes que nous empruntons à but commercial et militaire. Nous souhaitons faire en sorte que votre camp, celui des fières guerrières, ne soit plus une menace pour le nôtre. Pfiouuu -

Il s'arrêta à nouveau. Une « menace », c'était le terme qu'il employait pour la flatter, ou flatter l'égo de ces femmes exilées du monde actuel. Leur présence sur l'île était une sorte de miracle, sûrement du à un quelconque naufrage des décennies plus tôt. Malgré toutes ses recherches, il n'en connaissait pas les origines. Il aurait aimé être plus informé, mais c'était impossible, et là n'était pas le temps pour assouvir sa soif de curiosité.

    - Nous ne vous proposerons donc qu'un seul accord, le seul que nous pouvons offrir aux pirates de votre espèce. Nous souhaitons que vous éliminiez ou capturiez et preniez la place d'un Grand Capitaine Corsaire. Et pas n'importe lequel : Rasgarat Abel, le solitaire. Nous avons nos raisons. En faisant cela, vous bénéficierez des avantages du Gouvernement Mondial, et pourrez participer à la traque de nombreux pirates néfastes à notre monde. Votre aspect guerrier sera tout autant comblée qu'à présent. Pfioouuu -

La jeune femme allait sûrement prendre un temps pour y réfléchir, et Bög était satisfait de la manière dont il avait amené cette proposition. En combattant et en vainquant Rasgarat Abel, quelques soient les moyens qu'elle utilise, elle pourrait se montrer digne de faire partie des Grands Capitaines Corsaires, du « camp des vainqueurs ». La guerrière aurait dans tous les cas sa soif de combat comblée : une bataille plus épique encore qu'elle n'en avait jamais vécu.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Sam 7 Jan - 23:32


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Un silence pesant suivit ma prise de parole. Personne ne savait exactement ce qui se passait du côté de l’ennemi. Ils conservaient pour le moment une position qui ne montrait aucun signe particulièrement offensif. Toutefois, nous ne pouvions pas baisser notre garde. La tension était palpable et le moindre bruit aurait pu provoquer une vague de réactions démesurées. Garder le calme était important, plus que toutes autres choses.

    Gardant une position droite et impassible, j’attendais, ne montrant aucun signe d’une quelconque frustration face à l’impatience qui me rongeait. Après tout, j’étais tout de même curieuse de savoir ce que la Marine me voulait, ce qu’elle voulait négocier avec moi. Une nouvelle voix se fit alors entendre. Visiblement, ils avaient des problèmes pour se mettre d’accord de l’autre côté. Un paramètre à prendre en compte. Un Contre-Amiral avait donc décidé de prendre en main la suite des opérations tandis que le Vice-Amiral ne pipait plus le moindre mot. Drôle de situation. Néanmoins, m’interroger sur les changements d’interlocuteur n’était pas le plus important dans l’immédiat.

    Il commença alors à papoter, à nous accuser d’être à l’origine de cette guerre entre Gouvernement et amazones. Néanmoins, les amazones ne se souciaient pas vraiment du camp de ceux qu’elles attaquaient, du moment qu’elles pouvaient combattre et préserver leur sécurité. Certes, attaquer des navires de la Marine n’était pas la plus belle idée du siècle. Toutefois, le secret de la localisation de l’île et l’impossibilité de naviguer sur Calm Belt avait longtemps offert une grande liberté aux amazones, presque une immunité totale. Les temps avaient changé.

    Ce fut alors que l’annonce tomba, que le marché fut donné. Une place parmi les Corsaires. Mais, je me devais tout d’abord d’acquérir ma place en assassinant ou capturant Rasgarat Abel. Rien que ça. Les choses allaient bien trop vite à mon goût. Nous avions tout préparé pour écraser l’ennemi et le voilà maintenant à nous proposer une place dans ses rangs. Pourquoi ne pas éliminer cet élément gênant d’eux-mêmes ? Pourquoi nous proposer un tel marché alors que nous détruire pourrait se faire en un claquement de doigt ? Je n’étais pas dupe, les forces du Gouvernement ne montraient pas encore toute leur puissance et éliminer un peuple tel que le nôtre ne devait pas être bien difficile. Accepter ne revenait-il pas à se mettre encore plus en danger ? Soumise aux décisions du Gouvernement, mon moindre faux pas mènerait à la perte de toute l’île là où, en m’affichant clairement comme ennemi, je n’avais rien à craindre d’une quelconque trahison.

    Pis encore. S’il me demandait d’assassiner un Corsaire pour prendre sa place, n’allait-il pas proposer le même genre de marché à un autre ? Et alors, ce serait un mon tour d’être poursuivie par un type quelconque à qui le gouvernement aurait proposé ce genre de choses. Cela me faisait froid dans le dos.

    Mais alors que mes pensées se déroulaient dans mon esprit, j’entendais les femmes autour de moi converser entre elles, s’agiter. Chacune y allait de sa petite hypothèse, de sa propre décision. J’en entendais dire que nous étions prêtes au combat, que nous avions assez pour force pour rivaliser. Oui. Cette bataille pourrait être remportée, au prix de bien du sang, mais nous en étions capables. Mais qu’en serait-il de la suivante ? Et de celle d’après ? Nous allions survivre un certain temps, à n’en pas douter. Mais, tôt ou tard, notre peuple allait être écrasé. Les nouvelles technologies nous empêchaient d’être totalement libres, à moins de nous expatrier dans le silence. Ce n’était pas ce que voulaient ces femmes guerrières. Voulais-je vraiment devenir l’alliée du Gouvernement. Non, certainement pas. Cette alliance allait clairement à l’encontre de mes intentions. Néanmoins, c’était réciproque. Le Gouvernement ne m’accorderait jamais sa confiance et, un jour ou l’autre, l’un trahira l’autre.

    Soudainement, je sentis une main se poser sur mon épaule, me faisant sursauter. Tout le monde semblait attendre une réponse de ma part. Aussi rapidement ? Je ne pouvais pas vraiment avoir une réponse aussi simplement. En plus de cela, il fallait prendre en compte la capture d’Abel. Ce ne serait pas une tâche aisée. Beaucoup de femmes voulaient se battre et obtenir vengeance. Beaucoup voulaient simplement se battre.

    Saisissant le Den Den Mushi pour répondre, tout le monde était pendu à mes lèvres et le silence pesa à nouveau. Chacune attendait. Toutes les théories avaient été entendues.

    - Quelle garantie ai-je que vous ne tenterez jamais de nous attaquer à nouveau ? Après tout, vous me demandez de vous aider à trahir un Corsaire pour prendre sa place. Cela me conduit fortement à croire que vous n’hésiterez pas une seconde à me trahir dans l’avenir.

    Me taisant sur ses mots, j’attendais simplement une réponse de l’interlocuteur. C’était une question qui me paraissait légitime et qui pouvait bien déterminer mon choix quant à ma réponse. Si j’acceptais, je devais aussi y gagner quelque chose. Et la possibilité de grandir, de se développer, de gagner en puissance sans craindre une attaque extérieure devait être un de ces bénéfices.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 8 Jan - 17:30


Contre-Amiral Bög Trent

La réponse ne tarda pas, ou du moins le Contre-Amiral perçut assez d'intérêt pour en sourire. Elle avait « mordu à l'hameçon ». Que ce soit la promesse d'un combat ou l'ambition d'être à l'écart des velléités qui l'opposeraient au Gouvernement, elle avait choisi de laisser une chance à cet accord. Il suffisait alors juste de tirer les derniers fils pour que la géopolitique de Calm Belt soit stabilisée. Une aubaine pour le Trent qui utiliserait peut-être ce tremplin de réussite pour accéder à un titre plus prestigieux que celui qu'il arborait actuellement. Mais ce n'était pas en réfléchissant qu'il pourrait donner une réponse à la Taya : il avait prévu cette réaction de méfiance, et en l'anticipant y apporterait une lueur d'espoir pour l'équilibre des deux peuples.

    - Comme nous vous l'avons dit, nous avons nos raisons de vouloir écarter Rasgarat Abel. Il nous a trahi en premier, nous prenons donc nos mesures pour l'écarter. Et alors qui de mieux pour prendre sa place que la prestigieuse Impératrice d'Amazon Lily ? Vous avez plus de valeur que vous ne pourriez l'imaginer, vous et votre peuple. Pfioouuu -

Leur avouer ce besoin viscéral de les avoir à leurs côtés, c'était comme admettre qu'une faiblesse habitait actuellement le Gouvernement Mondial. Une gangrène que certaines hautes pompes voulaient régler. Les Cinq Etoiles avaient admis leurs travers devant Kokoro Kururu : la nouvelle Capitaine Corsaire arborait un titre enviable, mais surtout elle était un symbole pour la nouvelle génération de pirates. Certes, la politique des amazones pouvait avoir changer depuis leur précédente impératrice, mais il n'y avait aucun doute sur l'un des points capitaux de leurs valeurs : elles viendraient toujours en aide aux plus démunis, ou plutôt, aux femmes les moins bien traitées par la société. Certes, elles n'avaient, comme la marine, aucune influence sur le comportement abjecte des Dragons Célestes – le Contre-Amiral en avait conscience et ne l'acceptait pas comme certains de ces collègues, ne le tolérant qu'en attendant qu'un changement se produise – mais elles pouvaient changer le monde sous des aspects bien plus important. Et point essentiel : une place parmi les corsaires...

    - Une place parmi les corsaires est par ailleurs une garantie que vous et vos subordonnés ne serez jamais, sauf si vous nous trahissez, mis sous la torture du Gouvernement Mondial. Pfioouuu -

À nouveau il s'arrêta. Certes, les promesses étaient maigres mais les Capitaines Corsaires avaient tous des droits bien plus importants que les autres corsaires. L'achat de Granit Marin, certes à présent contrôlé sous certaines quantités, en faisait par exemple parti. Il y avait aussi le support des forces gouvernementales sur demande en cas de besoin, très rarement employée car soumise à contrainte, mais employée par exemple par les sœurs Brumeria, sur le Nouveau Monde, pour combattre un Nebula qui menaçait de s'en prendre à une des rares bases qu'ils possédaient – mais surtout, pour les jeunes femmes, dans le but de récupérer ce qu'il leur avait volé.

    - Vous pourrez bénéficier d'aide légale de ceux qui seront prêts à vous accompagner. N'oubliez cependant qu'il s'agit aussi de démontrer votre force. Pfioouuu -

Il s'arrêta là-dessus, sachant pertinemment que cette valeur était l'essence même de la philosophie guerrière d'Amazon Lily.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Lun 9 Jan - 0:14


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Ma réponse déclencha une nouvelle vague de bruit autour de moi. Certaines n’approuvaient pas du tout l’idée que je puisse accepter cette proposition, à n’en pas douter. Néanmoins, quels choix avais-je ? Celui de nous battre ici et maintenant et de continuer ce combat encore bien longtemps sans espoir que cela cesse un jour et celui d’accepter une trêve, certes non éternel, mais qui allait assurer un certain confort pour quelques temps et pouvait nous aider à nous développer plus sereinement.

    Répondant alors à mes inquiétudes, le Contre-Amiral indiqua qu’Abel fut le premier à les trahir et que, par là, il méritait amplement cette punition. Certes, l’écarter du poste de Corsaire était légitime et, visiblement, me mettre face à cet individu devait être un moyen de tester ma puissance. Un échec ne ferait d’indiquer un manque de force de ma part. Ni plus, ni moins. Sorte de test d’entrée. C’était une idée assez amusante, mais très dangereuse.

    Il continua son discours en tentant de flatter mon égo, indiquant que j’avais bien plus de valeur que je le pensais. Croyait-il vraiment que des paroles mielleuses allaient me convaincre ? Si le gentil Contre-Amiral l’a dit, c’est probablement que c’est vrai ! Je n’étais pas sotte à ce point. Certes, cela devait bien les arranger de ne pas nous avoir dans les pattes et de se débarrasser d’Abel en même temps. D’une pierre, deux coups. Visiblement, la simple place de corsaire me garantissait de ne pas être trahie. Ce n’était qu’une parole qui pouvait facilement être brisée, d’un souffle. Pourtant, le membre du Gouvernement semblait chercher encore et toujours des arguments afin de me convaincre. Soit leur désir d’écraser Abel était puissant, soit leur souhait d’avoir le peuple d’Amazon Lily a leur côté était important. Dans tous les cas, ils allaient en tirer un grand bénéfice. Quelque chose que j’allais leur offrir sur un plateau d’argent. Ce n’était pas dans mes habitudes de m’imaginer allié du Gouvernement. Je l’avais déjà été. Ils avaient sauvé ma vie. Pourtant, je n’avais jamais ressenti le besoin de leur exprimer une quelconque reconnaissance. Certes, j’avais été légèrement ingrate sur ce point, néanmoins, je me devais d’user de cette nouvelle liberté avec sagesse et de ne pas la gâcher pour faire mauvaise entreprise. Assassiner n’était pas une belle entreprise, mais et si cela était à des fins plus grandes ? J’avais bien compris que pour obtenir ce qu’on souhaitait, il fallait faire des sacrifices. Il s’agissait d’une vie pour en sauver peut-être une centaine. Néanmoins, je n’avais toujours pas la moindre idée de la façon dont j’allais pouvoir attraper cet Abel, ni même si j’en étais capable. J’aurais besoin de bien plus d’informations pour le trouver et le combattre.

    Ma décision était déjà presque prise à cet instant, cela n’allait pas plaire aux fières combattantes qui s’attendaient à un combat épique en ce jour. J’allais devoir user d’un certain talent pour éviter une révolte au sein du peuple. M’adressant à nouveau au Contre-Amiral, je pris une voix qui se voulait assurée :

    - Quels moyens me seront donnés pour retrouver Abel ?

    Par ces quelques mots, j’avais clairement affiché mon intention, j’avais même déjà presque accepté la proposition.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 9 Jan - 13:50


Contre-Amiral Bög Trent

C'était sa victoire. Avec le témoignage des autres marines, il n'aurait aucun mal à se hisser au niveau des autres Vice-Amiraux ! Il jubilait intérieurement, fier d'avoir pris la décision d'écarter ce vieux misogyne de Tom. Lorsque l'exploit de cette victoire pacifique serait contée à l'entièreté de la marine, il serait vu comme l'un des plus grands géopoliticiens de son temps. Mais il avait encore le temps de rester calme, et de répondre à la demande de la jeune Impératrice. Elle devait se faire elle-même sa place, et si les Cinq Étoiles avaient décidé de lui donner une chance, sans savoir de qui il s'agissait exactement, il était à présent nécessaire de rétablir certains faits.

    - Nous vous donnerons un bout de la Vivre Card d'Abel par mouette une fois nos bateaux éloignés, Pfioouuu -, fit l'homme en haussant les épaules.

Il évita de préciser qu'elle lui avait été arrachée contre son gré, après Mars, sur ordre de Thalassa Yang. L'homme avait eu l'intuition qu'il finirait par les trahir, et dans le plus grand secret de l'amirauté, s'était empressé de faire la demande à la Section Scientifique. C'était de cette manière qu'il avait un objectif simple mais essentiel : la localisation constante du Capitaine Corsaire le plus volatile de toutes les mers. En confiant une partie de cette Vivre Card à la Taya, ils lui permettaient ainsi de le retrouver où qu'il soit. Et en ce moment, sa présence était bien sûre localisée dans la direction d'une des premières îles de Grand Line : Maisetsu Island. Il n'était bien sûr pas obligatoire de s'y atteler tout de suite : la précipitation n'amenait pas la victoire.

    - A présent, si vous n'avez pas d'autres demandes...


Vice-Amiral Tom

Il se retourna pour finalement laisser libre court à ses jubilations, vite interrompues par la prise de parole du Vice-Amiral sur l'autre navire qui semblait bien décidé à ne pas en rester ici. Il n'était pas venu au hasard de la marée après tout, et même s'il aurait aimé obtenir la localisation d'Amazon Lily, il devrait se contenter de récupérer les informations qu'avait pu collecter Orphen tout au long de son infiltration : et c'était bien là la demande qu'il comptait imposer.

    - Vous avez encore avec vous un de nos agents, Orphen. J'exige qu'elle nous soit restitué... en signe de bonne foi.

Un sourire amusé perça sur ses lèvres. Bög lança un regard noir à son homologue : cet imbécile allait faire rater toute leur mission s'il exigeait trop. Mais à vrai dire, l'infiltrée avait sûrement déjà répandu les informations qu'elle avait obtenues. Cela voulait dire que sa valeur était moindre. Or celle de pouvoir dévoiler l'identité de la nouvelle Impératrice plus rapidement, qui ne serait un secret de toutes les manières plus bien longtemps grâce à l'empreinte vocale qu'avait enregistré le Contre-Amiral. Il n'était de toutes les manières pas très difficile d'imaginer que sur les candidates annoncées, seule Mabilla avait la carrure pour endosser ce rôle. Seulement, la présomption était quelque chose dans lequel les marines ne devaient pas s'avancer : ils étaient le travail d'autres branches gouvernementales.

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Sam 14 Jan - 22:11


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    J’entendais les murmures autour de moi et mon haki ne me trompait pas. À l’angoisse venait de suivre les interrogations tandis qu’à l’autre bout de l’île, on continuait à demeurer perplexe. Au moins, cela ne me donnait pas une douleur incontrôlable, juste une légère pression contre la tête, facilement surmontable. Toutefois, j’allais certainement avoir à affronter de la colère et de l’animosité à mon égard. Posant ma question à mon interlocuteur, mon cerveau continuait à tourner sans arrêt. Il fallait trouver une solution pour Abel. Une solution pour les femmes de l’île, maitriser la colère. Mais, plus que tout, je ne commençais qu’à réaliser des conséquences d’une telle décision. Rien ne me préparait à cela. Je n’avais pas l’étoffe de devenir un tel personnage. D’ailleurs, le choix de la Marine risquait d’être controversé. Peu importe. Pour le moment, je me devais de garder mon identité secrète. Maintenir le mystère était nécessaire pour éviter les représailles.

    La réponse du Contre-Amiral m’indiqua qu’il allait me donner un morceau de Vivre Card menant à Abel. Décidément, ces Vivre Card pouvaient être très utiles, mais également très dangereuses. L’idée d’en posséder une ne m’enchantait pas vraiment pour le moment. Surtout si je prenais le risque de me la faire voler par le Gouvernement. Le bon moyen de les mener jusqu’à notre île.

    Mais alors que les négociations touchaient à leur fin, j’entendis la voix du Vice-Amiral qui voulait, tant bien que mal, reprendre la situation en main. Il me demandait de lui rendre Orphen comme preuve de bonne foi. Cela m’arracha un sourire. Comment pouvait-il seulement croire que j’allais accepter une telle demande ? Une preuve incontestable d’une grande naïveté. Ou d’une tentative désespérée d’avoir l’honneur de récupérer quelque chose de ce marchandage. Orphen détenait des informations capitales, certes, mais ce n’était pas la première raison pour laquelle j’allais refuser. Non, celle-ci était simple et me paraissait plus que légitime. Répondant à l’homme, la réponse fut sèche et incontestable.

    - Orphen, avant d’être un de vos agents, nous a trahis et a mis la vie de bien des femmes en danger. Nous nous réservons donc le droit de décider de son sort indépendamment de votre volonté. Toute tentative de votre part pour nous en dissuader sera considérée comme une attaque à notre encontre.

    Je marquai un temps d’arrêt, avant de reprendre :

    - Maintenant, partez. Je vous apporterai Abel ou vous déclarerai la guerre d’ici peu.

    Il n’y avait plus qu’à attendre le départ des bateaux et l’arrivée de cette mouette pour se rabattre vers Amazon Lily. Bien sûr, il n’était pas question d’y emmener Orphen. Pour le moment, nous allions la garder ici et, si un jour l’envie m’en prenait, j’allais peut-être sceller son sort à jamais. Pour le moment, cela n’avait pas d’importance. Toujours sur le qui-vive, je guettais une réaction en face. Après tout, s’il tenait vraiment à récupérer Orphen, cela risquait de mal tourner. Néanmoins, je faisais confiance à l’autre individu pour gérer tout cela. Et s’ils refusaient d’entendre mes arguments, que la guerre soit déclairée.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 17 Jan - 23:32


Vice-Amiral Tom, Contre-Amiral Bög Trent

Il ne pouvait pas la laisser parler comme ça. Pas en raison de sa potentielle position dans la série d'événements à venir, mais surtout à cause de l'attitude que le Gouvernement Mondial devait avoir vis à vis des hors-la-lois. Ils devaient être fermes, permettre des accords bénéfiques mais également rester fiers devant leurs conditions. Elle refusait de leur rendre Orphen ? Elle serait jugée trop instable pour leurs plans, et écartée. Après tout, ce qui plaisait aux Cinq Etoiles était la capacité des capitaines corsaires à savoir faire des concessions. Des histoires de valeurs entraient en jeu, mais ils ne pouvaient se permettre de laisser un des leurs derrière. Cela semblait ravir le Vice-Amiral et consterner son subordonné direct qui, l'air fermé, réfléchissait à une manière de résoudre le conflit... avant de se rendre à l'évidence : pousser leur échange plus loin mènerait à un conflit qu'ils emporteraient. S'ils détruisaient cette flotte, trouver le reste des amazones prendrait du temps mais restait possible, et une fois Amazon Lily détruite, ils pourraient exercer un plein contrôle sur Calm Belt. Certes, les ressources qu'ils souhaitaient économiser pendant ce temps seraient dilapidées, mais au point où ils en étaient... Reprenant l'escargophone, le Contre-Amiral lança d'une voix assurée :

    - Orphen nous sera restitué ou l'accord que nous venons de vous proposer sera considéré comme étant caduc. Un capitaine corsaire se doit de savoir faire des concessions, comme nous en faisons, pour le bien de son peuple... Pfioouuu -

La menace n'avait pas besoin d'être voilée : ils iraient à Amazon Lily par n'importe quel moyen, quitte à lancer un Buster Call s'il le fallait. Un bien triste sort pour une si petite île isolée, solitaire, mais encombrante. Elle représentait des idéaux que le Gouvernement ne pouvait se permettre de suivre : l'exclusion des hommes, par exemple, mais surtout l'élévation du modèle guerrier qui rendait quelques peuples incontrôlables. C'était bien connu pourtant : chaque fois qu'un peuple devenait trop poussé dans un domaine, il subissait le contrecoup de sa propre existence. Pour ne citer qu'un seul d'entre eux : Ohara, par exemple, avait atteint un niveau trop proche de la perfection dans la lecture de ponéglyphes et l'histoire du monde. Il avait alors fallu le faire taire...

Les marines sur le pont sentaient la pression monter, et tous semblaient prêts à prendre d'assaut l'île s'il le fallait. Les troufions, comme les appelait le Vice-Amiral, mais aussi les lieutenants et commandants présents en ce jour pourraient commander les quelques escadrons qui mettraient à feu et à sang l'île et ses habitantes. Les femmes présentes ici devaient posséder au moins un Eternal Pose d'Amazon Lily pour pouvoir s'y rendre, et si ils le leur volaient, ils pourraient se rendre sur l'île pour finir le travail. De toutes les manières, des gonzesses qui se battaient, ça n'avait pas sa place dans ce monde : c'était là la pensée du vieil homme qui gloussa en attendant la réponse. Sa femme ne lui pardonnerait jamais la disparition de leur fille...

Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Jeu 19 Jan - 23:01


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende

    La réponse ne tarda pas et ne souffrait aucune concession. Le Contre-Amiral exigeait le retour d’Orphen. Cela m’arracha presque un sourire ironique. Tout ça pour ça. Visiblement, le Contre-Amiral tenait bien plus à cet accord que le Vice-Amiral. Néanmoins, le plus haut gradé était certainement le seul à pouvoir décider pour l’avenir de cet accord. S’il voulait récupérer Orphen, il ferait tout pour cela. Jetant des coups d’œil autour de moi, la tension venait à nouveau de monter, tout le monde était sur ses gardes. Leur rendre Orphen, ce serait se mettre à leurs pieds, les prier pour leur pitié alors que je les avais sciemment menés ici, prête à les combattre. Ne pas leur rendre venait certainement à verser beaucoup de sang et mettre en danger tout l’avenir de l’île. Et pour quoi ? Une simple question d’honneur, de fierté. Quelle absurdité. Pourtant, j’avais une conviction. Si le conflit éclatait, nous allions sortir gagnante. Après tout, ses Marines ne se battaient que pour obéir, il n’avait aucune volonté propre là où nous nous battions pour notre liberté, pour nos sœurs et nos amis. Une femme tombe, une autre se lève. Un marine tombe, aucun ne se relève.

    Fermant les yeux en prenant une profonde inspiration, je repris le Den Den Mushi pour m’adresser au Contre-Amiral exclusivement d’une voix attristée :

    - Tant d’effort pour si peu… Allez-vous sacrifier la vie de tant d’hommes pour une vie ? Allez-vous détruire notre accord pour faire éclater le conflit ? Quel en sera le résultat ? Un allié en moins, des morts en plus. Vous n’en sortirez pas gagnant, quelque soit l’issue de cette bataille. Affaiblis, vos ennemis ne pourront que mieux vous frapper. Amazon Lily a des alliés qui s’en prendront à vous. Vous ne connaissez ni notre nombre, ni notre force. Croyez-moi, vous n’êtes pas en mesure de remporter cette guerre. Faites appel à votre raison.

    Marquant une courte pause, j’espérais que cet individu soit assez intelligent pour se rendre compte de l’absurdité de son idée. Toutefois, tout comme je refusais de céder par fierté, ces hommes risquaient de faire de même. Néanmoins, il ferait un bien plus grosse bêtise que nous. En avait-il seulement conscience ? Probablement. Reprenant la parole, j’usais de mes derniers arguments :

    - Je vous rendrai Orphen vivante en même temps qu’Abel, je vous en fais la promesse. C’est, à mes yeux, une concession suffisante pour une femme qui devrait être condamnée à une mort certaine pour sa trahison. Si vous n’attaquez pas, elle a une chance de survie. Toutefois, si vous attaquez, il ne me faudra qu’une seconde pour lui trancher la gorge. C’est à vous de décider.

    Je fis signe aux femmes autour de moi d’approcher Orphen de moi. Je n’hésiterai pas une seconde s’il le fallait et j’exécuterai ma menace. Ils avaient tout à perdre dans cette attaque et, plus encore, il ne risquait pas de pouvoir récupérer leur précieux agent. Quel intérêt y avait-il ? Néanmoins, je savais que l’idiotie n’avait parfois pas de limites. Glissant mes mains vers mes armes, je dégainais un de mes sabres, faisant signe aux autres femmes de se tenir prêtes au combat. Cette fois-ci, s’il refusait, le bain de sang allait commencer. Ce n’était pas faute d’avoir essayé.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 22 Jan - 18:29


Vice-Amiral Tom, Contre-Amiral Bög Trent

Il n'y avait rien à faire : l'amazone restait sur ses positions. Elle avait bien l'intention de leur rendre Orphen sur le long terme, mais ce marchandage prouvait le peu de valeur qu'elle accordait à cet accord, et surtout le besoin viscéral qu'elle avait de s'opposer à eux, en terme de décisions qui prouvaient sa force. Elle n'était pas un de ces Nakata ou de ces Mozero qui recherchaient un accord avec le Gouvernement, soit par fierté, soit par nécessité. Une triste réalité pour les amazones. Le Contre-Amiral ferma les yeux, lâchant l'escargophone qu'il venait de sortir tandis que le Vice-Amiral se mit à blêmir. Ils n'avaient qu'une seule réponse à apporter dans ces circonstances : l'attaque. Le Tom regarda alors l'équipage, hurlant d'une voix forte :

    - N'ouvrez pas le feu ! N'ouvrez pas le feu !

L'ordre était clair, et pourtant les armes étaient déjà pointées sur l'île. Orphen, les yeux fermés, ne demanda pas la clémence. Elle savait ce qui l'attendait, et elle était prête à accepter son sort. Mourir de la main de celles qui furent ses sœurs à une époque, de celles qui la traitèrent mieux que sa propre famille et de celles qu'elle trahit, c'était clairement le mieux qu'elle méritait. Elle arracherait à la vie un dernier soupir, une dernière trace de son existence, tandis que les canons tireraient leurs premiers coups.

Et lorsque les premiers bruits de canon sur le bateau voisin retentirent, le Vice-Amiral sentit un frisson le parcourir. Il vit l'escargophone qui avait été placé dans la main gauche du Contre-Amiral : les ordres venaient de plus haut. Il les avait contacter. Il leur avait demander si la vie de sa fille valait le sacrifice d'une chance unique, qui était celle de la suprématie sur Calm Belt.

    - Les Cinq Etoiles ont donné l'ordre de placer cette expédition sous mon commandement ! Abattez toutes les amazones !
    - Saleté de...
    - Vice-Amiral Tom, la meilleure chose que vous puissiez faire est de venger votre fille...

L'homme blêmit encore plus tandis que les paroles de son camarade retentissaient. Il déglutit et se tourna vers l'île, saisissant la Vivre Card de sa fille. Si elle mourrait, la feuille créée par la Section Scientifique brûlerait. De cette manière, il n'y avait aucun risque de se tromper sur ce compte. Quand le Contre-Amiral ordonna au second navire de marteler la façade, il dirigea les bâtiments de guerre vers la plage, seul point de passage abordable de l'île à proximité. De là, ils débarqueraient pour pouvoir lancer l'assaut. Leur seule manière de faire mouche était d'aller au corps-à-corps. Les Commandants et Lieutenants présents à bord allaient devoir se surpasser pour commander quelques petits bataillons...


Lieutenante Torpillon, Commandant Farher

Louise Torpillon et Brock Farher étaient tous les deux aux aguets depuis le début de cette rencontre. Respectivement Lieutenante et Commandant, ils avaient évolué des années durant la même unité d'assaut, chargés de capturer des criminels sur terrain gouvernemental. Un an plus tôt, lorsque leur unité avait été démantelée par un plan de restructuration des corps d'armée qui avait touché une centaine de soldats, ils s'étaient à nouveau retrouvés dans des unités marines plus spécifiques et avaient, au vue de leurs hauts-faits et de leurs compétences, obtenus des grades à la hauteur de ce qu'ils représentaient.

Bien sûr, le Vice-Amiral avait râlé lorsqu'il s'était rendu compte qu'une femme avait été positionnée dans son équipe, mais il avait vite ravaler ses plaintes devant le tempérament explosif de celle-ci. C'était une véritable torpille, et lorsqu'elle était lancé dans la bataille, peu pouvaient l'arrêter. Descendant du navire aux abords de la plage, elle mit les pieds dans l'eau en première, accompagnée d'une demi-douzaine de soldats tout aussi téméraires qu'elle. Alors que les canons lourds continuaient à marteler la montagne pour éviter les tirs des amazones, les premières explosions retentirent sur la plage, arrachant une jambe à l'un de ses camarades. Elle grogna devant ce piège mais le Commandant Farher s'avança, le menton haut, le sourire amusé. Il n'avait pas l'intention de sacrifier ses hommes en terrain miné. Il fit signe à ceux-ci de s'écarter et de prendre le blessé avec eux. Le Vice-Amiral soupira alors, se saisissant de ses cymbales sur la proue du navire. Il était un expert dans ce domaine : joueur de cymbales, c'était son hobbie, mais aussi un art qu'il avait su adapter pour le combat. Laissant les deux morceaux de son instrument se réunir au creux de ses mains, il créa une vague de son qui alla déloger la majorité des mines présentes dans le sable.

Ce qui en fut soulevé avait le mérite d'être assez épatant : mais il n'en restait pas moins que le premier piège des amazones avait été déjoué. Elles les avaient menés sur leur terrain de prédilection, c'est à dire qu'il allait falloir se montrer efficace et fort.

    - Lancez l'assaut sur l'île ! Ordonna d'un coup le Contre-Amiral.

Il avait bien l'intention d'en finir avec cette histoire.


Le Vice-Amiral Tom est niveau 39. Il y a donc :

Vice-Amiral Tom
Contre-Amiral Björg Trent
Commandant Brock Farher
Lieutenante Louise Tourpillon

Tous les PNJs ennemis n'ont pas été dévoilés. Ils sont sur la plage pour le moment et lancent l'assaut après avoir fait explosé les charges dans le sol.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Dim 22 Jan - 20:52


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Sûre de moi quelques secondes auparavant, je plongeai dans l’incompréhension face à une décision aussi insensée. Décider de nous attaquer malgré tout. Cela m’arracha un sourire attristé. Drôle d’ironie. Qu’avait-il à gagner dans cette attaque ? Rien. Mon attitude ne leur avait certainement pas plu et nous voilà engagés dans une guerre qui n’allait jamais se finir. Avant d’attraper le Den Den Mushi, j’ordonnai aux Amazones de s’éloigner de la montagne au plus vite avant de faire de même. Utilisant à nouveau le haut-parleur de l’appareil de communication, je n’avais que quelques mots à formuler.

    - Soldats, vos supérieurs sont prêts à vous sacrifier et pour quoi ? Au nom d’une petite guérilla qui était sur le point de se résoudre. Qu’avez-vous à gagner à combattre ? Beaucoup d’entre vous vont périr et rien ne changera. Soldats, ne vous battez pas pour ceux qui vous méprisent, pour ceux qui veulent nous retirer notre liberté. Vous n’êtes que de vulgaires pions à leurs yeux. Amazones, que vos armes soient guidés par la Justice et l’Amour pour vos sœurs. Battez-vous comme mille !

    Certes, je ne m’attendais pas à ce que les soldats abandonnent tous le combat. De toute façon, l’épée de Damoclès sur leur tête allait leur en dissuader. Bien trop de supérieurs aux alentours qui ne pouvaient que les obliger à combattre. Toutefois, instaurer le doute dans le cœur des gens pouvait jouer en notre faveur, tandis que montrer un courage sans faille face à l’ennemi pouvait avoir l’avantage de les effrayer.

    Des femmes étaient encore sur cette montagne et y demeurait n’était pas une bonne idée pour le moment. Elles avaient commencé à descendre celle-ci du côté qui n’était pas atteignable par les canons de la Marine, évitant ainsi de se faire faucher par ceux-ci. Dans la précipitation, j’en avais presque oublié Orphen, qui, toujours vivante, nous avait suivi. Je n’avais plus le temps pour ça, ni même l’envie. Assez de sang allait couler aujourd’hui, il ne valait pas la peine d’en faire d’avantage. Je lui avais adressé simplement quelques mots :

    - Je suis désolée que ta vie soit si peu considérée par tes alliés. Elle ne vaut même pas la peine que je te la retire.

    Certes, cela avait de quoi être méprisant, toutefois, je l’épargnais par cette simple décision. Elle était libre d’aller où elle le désirait. Cela n’avait aucune importance. M’adressant au groupe de femmes, j’adressai mes premières instructions à ces dernières une fois assez éloignées de la montagne :

    - Le combat sur la montagne est abandonné, je ne veux pas prendre le risque de nous mettre à découvert, ils seraient capables de bombarder cette montagne avec leur soldat dessus. Pour le reste, on s’en tient à ce qui a été décidé.

    Ils avaient réussi à retirer les mines, mais il ne restait pas que ça. Si, de mon côté, le combat risquait d’être principalement frontal, cela risquait de ne pas être de même de l’autre côté de l’île où quelques pièges étaient encore présent. L’objectif désormais, était de réussir à séparer l’adversaire en deux groupes pour en trainer une partie dans le piège et l’autre dans la gueule du loup. Faisant signe à une des femmes, nous nous dirigions toutes les deux vers la plage avec rapidité.


    San, niveau 30

    La femme ninja allait être utile pour la première phase. Il ne s’agissait que de faire une apparition rapide et de semer la zizanie. Une fois arrivées sur la plage, nous sortions de la forêt, nous exposant très clairement aux ennemis. Faire le plus de dégâts puis disparaitre. C’est ainsi que j’avais voulu que cela se passe. Pour les mines, c’était loupé, toutefois, la force brute était encore là. Deux de mes sabres dans les mains, je créai une large lame d’air qui avait une force offensive non négligeable. Si quelqu’un s’en faisait attraper, il serait tranché à coup sûr. Toutefois, cette attaque était assez lente. Seuls les moins rapides se feraient avoir. San, quant à elle, avait opté pour une attaque plus rapide, envoyant une dizaine de shuriken en direction de l’ennemi.

    Vérifiant que ces attaques aient l’effet escompté, nous disparûmes chacune de notre côté. Me redirigeant vers le groupe que j’avais quitté, San, quant à elle, c’était enfoncé dans une forêt bien plus sombre, là où une surprise les attendait.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 25 Jan - 22:33


Vice-Amiral Tom, Contre-Amiral Bög Trent

« Beaucoup d'entre vous vont périr. ». Les mots de l'Impératrice avaient une connotation funeste qui n'échappa nullement aux soldats aux aguets. L'appel de la femme eut l'effet d'un gong qui en fit déglutir plus d'un : devant une telle menace, un tel présage, comment ne pas se sentir intimidé ? Cependant, la plupart se sentait lié entre eux par les expériences qu'ils avaient vécues dans la marine. Certes, leurs supérieurs les traitaient peut-être comme de simples pions, mais ils avaient leurs convictions et ils resteraient soudés. De plus, cette bataille, ils comptaient la gagner. Le Contre-Amiral s'apprêta à parler pour galvaniser ses troupes, mais ce fut son collègue et supérieur qui s'égosilla finalement, requinqué par la nouvelle de la survie de sa fille qu'il constatait à travers la Vivre Card qu'il tenait dans sa main.

    - Soldats, vos vies servent la Justice du Gouvernement Mondial. Ces femmes ne sont que des pions ! Abattez-les ! Détruisez-les. Pour le bien de tous !

Utilisant à nouveau ses cymbales, il sembla par leur seule mélodie galvaniser ses troupes. Ceux-ci hurlèrent, de concert, s'élançant sur la plage déminée vers la forêt. Ils avançaient lentement, mais sûrement, et quand la plupart se retrouvèrent face à une lame d'air d'une puissance phénoménale, ils ne durent leur survie qu'à l'intervention du Contre-Amiral qui les avait suivi. Les jambes recouverts de Haki de l'Armement, l'homme s'était interposé avec la plus grande des aisances. Il souriait comme un diable, excité par le combat à venir. Pourtant, les shurikens lui passèrent sous le nez, sans qu'il ne put rien y faire : une demi-douzaine de soldats les réceptionnèrent avec leurs corps, tandis que le reste rencontra l'épée de la Lieutenante Torpillon et les poings métalliques du Commandant Farhrer qui, un peu en retrait, avançait avec difficulté dans cet environnement.

Le Vice-Amiral Tom arriva bientôt à rattraper le groupe, de toute évidence enivré par la même soif de bataille que ses camarades, ou même que les amazones. Il avait rattaché ses instruments à sa ceinture pour se donner plus de souplesse dans ses mouvements, et il remarqua bien vite que ses camarades étaient assez décontenancés à l'idée de se séparer.

    - Contre-Amiral, vous prendrez la suite des shurikens. J'irai dans la direction de la lame d'air. Soldats, suivez votre escadron !


Lieutenante Torpillon, Commandant Farher

La Lieutenante et le Commandant, suivis de leurs soldats, prirent la suite du Vice-Amiral. Plus loin, baillant aux corneilles, un homme habillé comme un ninja semblait déteindre dans le paysage. Il était suivi d'un de ses camarades, équipé d'une demi-douzaine de dagues longues qui pendaient à sa ceinture.


Kazuki Tokuga, Commandant Rudolph Prince

Le formidable duo faisait en réalité une belle paire. Le premier, Kazuki Tokuga, était membre d'un corps spécial de la marine composé uniquement de ninja quelques années plus tôt. Il en avait été exclu à cause de son comportement déplacé par l'Amirale Chairoka elle-même, à l'époque. C'est ainsi que Trent l'avait localisé dans tout ce brouhaha et en avait fait son subordonné. Officiellement non gradé, il était tout aussi compétent que le Commandant Farher lorsqu'il s'agissait de mener les troupes au combat. À ses côtés, son fidèle compagnon, le Commandant Rudolph Prince, un homme dont la renommée le précédait. Il avait obtenu deux prix dans sa vie : l'un pour service rendu à Water Seven lors d'une tentative d'invasion pirate où il s'était fait repéré par la marine, et où Trent l'avait recruté, et le second pour son comportement exemplaire en tant que procrastinateur, décerné par le Tokuga lui-même.

    - La Shuriken, j'me la fais...
    - Ouais...

Acquiesçant mutuellement, les deux hommes s'élancèrent à la suite du Contre-Amiral, suivis de leurs hommes. Sur le navire, quelques membres de la marine s'activaient à garder en joue les montagnes avec les canons, commandés par deux hommes masqués par les mats des navires.


Vice-Amiral Tom (39)
Contre-Amiral Björg Trent (33)
Commandant Brock Farher (27)
Commandant Rudolph Prince
Lieutenante Louise Tourpillon (24)
Kazuki Tokuga

Tous les PNJs ennemis n'ont pas été dévoilés. Le Vice-Amiral et d'autres marines suivent Tenshi tandis que le Contre-Amiral et d'autres marines suivent San.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Jeu 26 Jan - 23:17


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Tout avait l’air de se passer bien pour le moment. Du moins, même si la Marine avait réussi à déjouer les quelques pièges qu’on avait tendu, nous n’avions pas à nous plaindre plus que nécessaire. Après tout, le pire restait à venir et allait se dérouler pendant les combats frontaux. Si les soldats semblaient ne pas vouloir accepter de faire demi-tour, cela n’avait pas d’importance et il risquait de le regretter rapidement. L’agitation était palpable et mes maux de tête étaient plus intenses, mais assez supportables. Je n’avais plus des migraines aussi violentes qu’auparavant. De plus, je n’avais pas le temps de m’en préoccuper. J’avais rapidement rejoint mon groupe. J’examinai avec précision le regard de chacune de mes combattantes. Certaines avaient l’air plus hésitantes que d’autres.

    Les femmes qui étaient sur la montagne commençaient peu à peu à nous rejoindre. Il s’agissait de combattantes à distance qui, sur le front, n’allait pas pouvoir user de leurs pleines capacités, néanmoins, chaque soutien était bon à prendre. Si, pour le moment, aucun des soldats n’étaient à notre niveau cela ne saurait tarder. Il fallait rapidement trouver un moyen de gagner le plus de terrain. J’indiquai ainsi aux femmes qui avaient la possibilité de combattre à distance de se mettre en hauteur pour attaquer dès que le groupe d’hommes sera visible. C’était le seul moyen de les mettre au mieux à profit car, une fois dans la mêlée, il allait être difficile de viser avec justesse sans blesser les alliés.

    Quelque peu prise au dépourvue, je tentai tant bien que mal de gérer cette troupe qui avait bien l’habitude se battre, mais peut-être pas à si grande échelle. Toutefois, c’était le moment de donner le spectacle que ses Marines souhaitaient et de les rendre indignes de nous combattre. Reprenant le Den Den Mushi, ce serait certainement les dernières paroles que je pourrais prononcer avant l’affrontement.

    - Soldats, vous avez choisi la voix du sang et du sacrifice. Vous avez choisi de n’être que des pions. Nous allons vous faire honneur et vous offrir un spectacle inestimable : celui que vous avez demandé en venant ici. Celui de votre extermination. Femmes et enfants pleureront votre mort pour des principes qui ne sont pas les vôtres. Réjouissez-vous ! Régalez-vous ! Que ce festin carnassier soit le dernier de votre misérable vie.

    Des mots qui se voulaient explicites. Il n’était plus question de faire preuve de pitié envers ceux qui voulaient nous exterminer pour une raison obscure et absurde. Il n’était pas difficile de voir que les méchants, dans cette histoire, ce n’était pas nous, mais eux, non ? Du moins, c’était ce que je croyais…


    San, niveau 30

    De l’autre côté de l’île, San avait commencé à s’enfoncer dans une forêt sombre. Il n’était presque pas possible de s’y repérer. Seule une lumière au bout du chemin semblait indiquer la sortie. Mais, s’ils voulaient progresser, il allait bien falloir traverser cette forêt. Après tout, c’était le seul moyen de traverser.

    Ainsi, il fallait attendre que les soldats et leurs supérieurs s’enfoncent suffisamment dans la forêt, San y ayant déjà bien progressé, sautant d’arbres en arbres avec l’agilité d’un chat. Un chat ? Un peu comme les gros matous qui gardaient précieusement cette forêt. Des félins assez virulents envers toute forme de luminosité. Ainsi, s’il prenait l’idée à ses hommes d’allumer une lumière, celle-ci risquait d’être immédiatement déchiquetée par un de ses animaux.

    Laissant les marines progresser dans la forêt, une autre femme s’y cachait.


    Yone, niveau 27

    Ingénieuse, cette femme avait la capacité de produire de nombreux pièges. Cette fois-ci, il s’agissait de quelques choses d’assez rustique, mais qui pouvait s’avérer d’une efficacité hors normes. Cela risquait également de rebuter quelques marines peu confiants. Une fois le groupe à son niveau, cachée dans les arbres et aidée par San, il ne leur fallut que quelques secondes pour provoquer un spectacle lumineux des plus merveilleux.

    Le mécanisme était simple. En veux-tu, en voilà. Ils avaient demandé du sang, un sang qui avait été précieusement gardé dans le but de le conserver dans des petites bombes qui, envoyées au sein du groupe, allait éjecter du sang dans toutes les directions, de quoi en induire les soldats présents. Le sang, présent en grande quantité, avait une forte probabilité d’atteindre l’ensemble du groupe. Après cette première vague de liquide, une deuxième suivie. Un nouveau produit fut envoyé sur le groupe, bien plus intéressant. Une solution à base de Luminol. Un produit qui émettait une jolie couleur bleutée au contact du sang.

    Ces actions ne prirent que quelques secondes, profitant d’une possible incompréhension pour réaliser le plan. Il suffisait alors de profiter de l’agitation générale et de l’arrivée de ses gros chats qui allaient sans prendre sans pitié aux sources lumineuses pour quitter cette forêt. Ce fut donc ce qu’avait l’intention de faire les deux femmes. D’autant plus que ce merveilleux liquide ne brillait que durant une trentaine de seconde. Ainsi, quoi qu’il arrive, il fallait sortir.




Spoiler:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 27 Jan - 22:22


Vice-Amiral Tom

Il n'y avait que peu de choses aussi fortes que la sensation enivrante d'affronter son ennemi. Les marines présents dans l'équipage du Vice-Amiral Tom l'avaient compris. Alors qu'ils tenaient leurs armes à la main, avançant vers la position de l'Impératrice, ils étaient toujours galvanisés par la musique de leur capitaine. Leurs regards fous semblaient se heurter aux limites de la conscience humaine, comme s'ils avaient quitté celle-ci en s'octroyant une force supplémentaire. C'est alors qu'ils débouchèrent sur l'emplacement où se trouvait la femme qui leur faisait face. Au début, la plupart ne la reconnurent pas : Tenshi Taya n'était pas un nom que l'on connaissait beaucoup. Du haut de ses 38.000.000 de Berrys, elle n'avait de réputation que l'ombre de celle des autres hors-la-lois qui l'éclipsaient sans mal : Ren Tao, Zeke Lundren, pour ne citer qu'eux. Et pourtant, ce fut avec un frémissement que le Tom la reconnut. Il eut un sourire démentiel. Elle avait donc rejoint les Kujas. C'était sa voix qui avait annoncé mort et misère à la marine. Ses vœux avaient été entendus, mais ils ne seraient pas réalisés.

    - Éliminez-les ! Éliminez-les toutes !

Laissant ses hommes partir vers les amazones, le Vice-Amiral sonna une nouvelle fois ses cymbales entre elles avant de s'élancer. Il visait la Taya, très clairement. Transformant ses disques en armes, il les saisit à plat, paume accrochée à leur centre, comme pour trancher son opposante. La première attaque devait lui viser l'abdomen et l'obliger à se protéger, tandis que la seconde, recouverte d'une couche de Haki de l'Armement, visait le flanc avec une seconde d'intervalle. Il allait tester son temps de réaction puis proposerait le rythme que ce combat aurait...


Lieutenante Torpillon, Commandant Farher

Après avoir regagné la terre ferme, le Commandant avait pu commencer à souffler. C'était avec soulagement qu'il s'était ainsi rendu compte que les affrontements avaient commencé plus loin. Vêtu de son armure en alliage, il était sûrement l'un des mieux équipé de cette équipe. Surtout en prenant en compte que ses armures étaient truffés de petits gadgets bien sympathiques qui rendaient pourtant l'équipement bien lourd. Il n'hésita pas à les utiliser dès les premières secondes où il eut en visuel quelques unes des amazones : laissant une grenade échapper de chacune de ses mains, il les envoya directement sur les femmes, profitant de la distraction offerte par le Vice-Amiral et de la distance qui séparait encore les soldats des guerrières.

Toujours aux côtés de Farher, la Lieutenante Tourpillon s'impatientait déjà de passer à l'action. Elle se sentait galvanisée. Rarement dans sa vie avait-elle senti une telle sensation. Et pourtant, depuis qu'elle connaissait le Vice-Amiral, ce n'était pas la première fois. Il s'amusait souvent à utiliser les variations que pouvait insuffler la musique sur le débit d'adrénaline et d'hormones pour rendre ses troupes bien plus efficaces.

Si certains marines préférèrent d'ailleurs le corps à corps pour affronter les femmes, ce fut surtout les tireurs qui eurent un temps d'action à ce moment-là. Armés de leurs fusils, ils tentaient de viser les femmes sur les abords de la montagne pour les blesser progressivement et réduire leur nombre. Une fois la Taya tombée, ils seraient en état d'avancer.


Contre-Amiral Bög Trent, Kazuki Tokuga, Commandant Rudolph Prince
    - Attention !

Le Tokuga attrapa le col du Contre-Amiral pour le tirer en arrière et lui évita ainsi d'être aspergé par les bombes, tandis que quelques marines, dont le Commandant Rudolph Prince, goûtèrent aux deux substances qui éveillèrent les animaux sauvages. Rageant intérieurement, il abattit vivement quelques uns des chats qui tentaient de s'en prendre à lui, tandis que d'autres hurlaient sous les coups de crocs et de griffes qui venaient leur pourfendre la chair. Ce piège avait été mûrement réfléchi, mais il présentait ses failles : le ninja avait réussi, grâce à son Observation, à sentir la présence des deux femmes. Trop tard, de toute évidence. Ils allaient à nouveau perdre du temps, mais ils continueraient d'avancer. Grognant, le Contre-Amiral saisit malgré tout son Den Den Mushi et, sur un ton exaspéré, aboya dans l'appareil :

    - Envoyez-les.

Puis il raccrocha et reprit sa route une fois débarrassé des animaux, laissant quelques uns de ses hommes regagner la plage avec les blessés. Ses troupes s'amenuisaient déjà trop. Il allait falloir trouver une réplique efficace pour prendre l'avantage en territoire ennemi.


Vice-Amiral Tom (39)
Contre-Amiral Björg Trent (33)
Commandant Brock Farher (27 + 4)
Commandant Rudolph Prince (29)
Lieutenante Louise Tourpillon (24 + ?)
Kazuki Tokuga

Les marines qui tirent et qui foncent sur toi sont niveau 15-20 actuellement. Le Vice-Amiral Tom profite de la galvanisation de ses troupes pour t'attaquer directement. Il est habile pour un vieil homme ! Du côté du Contre-Amiral, la course se poursuit.

Tous les PNJs ennemis n'ont pas été dévoilés.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Dim 29 Jan - 0:08


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende

    Le calme avant la bataille. C’est ce qui avait précédé l’instant dramatique où ma foule masculine débarqua. Toutes ces guerrières avaient déjà rencontré l’individu masculin dans toute sa beauté. Toutefois, la plupart de ces femmes n’avaient jamais vraiment sympathisé avec ceux qu’elles considéraient comme une espèce à part. Sur ce point, je me différenciais des amazones. Je ne voyais pas l’homme comme un ennemi à exterminer, plutôt comme un probable allié, un ennemi comme un autre. J’avais eu l’espoir qu’ils pouvaient faire preuve d’intelligence. Pourtant, dans cette foule, ils avaient tous le même regard fou. Le même sourire démentiel, presque la bave qui coulait le long de leur bouche. L’impression qu’il voulait nous dévorer. Les paroles du vieil homme le confirmèrent. Nous éliminer, toutes. Des barbares.

    Je n’eus pas besoin de prononcer la moindre parole. Je les savais déterminée à combattre et je l’étais encore plus qu’elles. Kyoshiro, Erwin, Zeke, Shiro, Akimitsu. Certainement des noms qui ne pouvaient que me convaincre que je n’avais pas le droit d’échouer, que j’avais encore bien trop à accomplir. Non, ce n’était pas la mort qui m’effrayait mais plutôt l’idée de ne plus revoir leur visage, de savoir qu’ils allaient pleurer ma mort puis m’oublier petit à petit. Cette dernière conviction en tête, j’entendis les premiers coups.

    Si, du côté des Amazones, certaines avaient commencé à envoyer des flèches en direction de l’ennemi du moment qu’ils étaient encore assez éloigné, l’ennemi fit de même, envoyant ce qui semblait être des grenades vers les femmes. Toutefois, les flèches de la plupart de ces femmes étaient imprégnées du Haki de l’armement, les rendant bien plus efficaces. Une particularité de ce peuple. Les combats frontaux n’allaient pas tarder à commencer.

    Le vieil homme décida de m’attaquer. Je ne pouvais déterminer s’il s’agissait du Contre-Amiral ou du Vice-Amiral. Toutefois, il dirigeait cette troupe à n’en pas douter et il avait rapidement repéré que j’étais au devant de ma propre armée. Je n’aurais su dire qu’il connaissait mon identité. Mais il y avait plus important à penser. Sabres couvert de Haki, je ne rechignais pas à recevoir les premiers coups de l’attaque. Plaçant mon premier sabre en face de ce qui semblait être une cymbale, je bloquai l’attaque au niveau de l’abdomen, les pieds fermement ancrés dans le sol pour ne pas reculer. Mon autre bras bloqua le deuxième instrument. Ce n’était qu’un tour de chauffe après tout. Mon rythme cardiaque accélérait petit à petit, indiquant que je n’allais pas tarder à perdre totalement contrôle. Mauvaise ou bonne nouvelle ? Quoi qu’il en soit, le massacre allait suivre. Faisant un grand sourire à mon adversaire, je gardai ma position au plus proche de l’ennemi.

    - J’ai hâte de sentir l’odeur de votre sang.

    Sur ces mots, je repoussai l’ennemi pour libérer mes bras avant de me relancer dans sa direction pour l’asséner de coups d’épées dont le seul but était de le tuer. J’avais aperçu du coin de l’œil deux femmes me dépassant pour se jeter pour la foule.


    Hana, niveau 28 - Mailinh, niveau 27

    Ces deux sœurs, du moment qu’elles combattaient ensembles, étaient presque invincibles pour un combattant lambda. Leur habitude de combattre côte à côté leur donnait cette capacité de connaitre les mouvements de l’autre mieux que les siens et de pouvoir les anticiper avec justesse. Se mêlant à la foule, elles avaient commencé le travail.


    San, niveau 30 - Yone, niveau 27

    De l’autre côté de l’île, la fuite des deux femmes fut rapide et elles sortirent la forêt pour se retrouver au plus proche d’un marais grouillant de bestioles pas très sympathiques. Toutefois, pour le moment, la troupe allait pouvoir avancer tranquillement, se familiarisant avec ce nouvel environnement. Ils s’approchaient petit à petit d’un nouveau groupe de femmes, dirigées par Tia et Mabilla. Leurs équipages respectifs se trouvaient à leur côté et elles étaient prêtes à combattre, plus que toute autre personne. Rejoindre ce groupe au plus vite était important pour les deux amazones qui, seules, risquaient de ne pas pouvoir fuir.




Rien de bien neuf, simplement introduction de quelques Pnjs. Tenshi arrête les attaques du vieux monsieur puis l'attaque en le frappant de tous côtés (histoire de faire connaissance). Mailinh et Hana attaque les Marines et San et Yone s'en vont. Pour le moment, les Marines courent aucun danger (à moins de se jeter dans le marais pour se faire bouffer par des crocodiles...)

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 29 Jan - 0:54


Vice-Amiral Tom

Un individu seul ne pouvait se battre contre une telle force brute. Repoussé par le sabre de cette femme, de cette femelle sans importance, le Vice-Amiral comprit que l'âge l'avait entraîné dans une faiblesse qu'il ne pouvait combattre. Où était l'époque où ce type de combats l'aurait tellement galvanisé qu'il aurait pu se permettre d'en finir au plus vite sans soucis? Avec le peu de forces qu'il lui restait, il n'y avait rien de moins sûr que sa victoire. Et pourtant il y croyait : pour le bien de ses camarades, mais surtout, pour son propre bien. Laissant libre cours à son expérience, il réalisa bien rapidement que les coups de la jeune femme se voulait mortels. Elle visait sans nul doute soit ses organes vitaux, soit des lignes qui permettraient d'endommager grièvement son corps. Ses coups étaient donc relativement prévisibles, ce qui rassura le vieillard dont la défense fut plus qu'efficace ! Il prit le temps d'observer les mouvements de son adversaire, contrant tantôt avec du Haki de l'Armement, tantôt avec ses simples cymbales renforcées. Il aurait pu apprécier le doux son de ce combat encore longtemps si, dans son dos, n'avait pas surgi l'inévitable aide appelée par le Contre-Amiral...


Cy-Wolf

Le Cy-Wolf qui venait d'entrer en scène galopait à une vitesse effarante. Cadeau de la Section Scientifique pour cette excursion, il faisait partie des trois gadgets offerts au Vice-Amiral pour cette mission. Un bien beau cadeau si l'on considérait sa valeur pécuniaire. Fort heureusement, il avait subi au fil du temps quelques améliorations et représentait à présent un atout indéniable en combat. La preuve en fut que dès les premières secondes, il analysa la scène avec une minutie rare et s'élança vers la primée.

Au moment d'arrivée au contact, il déploya des mini-fusées. Le Vice-Amiral, conscient de cette stratégie, recula précipitamment pour laisser les armes exploser sur la jeune femme. Il en profita pour claquer à nouveau ses cymbales ensemble, créant à nouveau une onde musicale qui alla galvaniser ses troupes. Puis, dans un même temps, il souleva son manteau de Vice-Amiral et détacha quatre petites cymbales qu'il lança, tel des disques acérés, sur la Taya. Ainsi devrait-elle esquiver non seulement les attaques du Cy-Wolf mais aussi l'attaque du Vice-Amiral.

Sans un mot, l'animal continua sa course vers la jeune femme dans le simple but de lui saisir violemment la cheville avec ses dents renforcées. Il ne voulait pas la faire souffrir : ce type de machine n'avait pas ce genre de considération. Son objectif était de l'immobiliser, vivement, simplement, pour permettre au Vice-Amiral de prendre l'ascendant dans les prochains échanges.


Lieutenante Torpillon, Commandant Farher

Le Commandant avait vu les deux femmes arriver, et il s'était senti soudain bien plus à l'aise. Alors que d'autres préféraient les combats à distance, lui chérissait ceux au corps à corps. Il s'était alors élancé à leur rencontre, laissant la Lieutenante simplement pantoise devant la situation. Le combat faisait sûrement office de voile pour éviter qu'ils ne se concentrent sur le véritable problème : c'était du moins l'intuition de la Torpillon. Elle préférait donc rester en retrait dans le simple but d'observer le paysage de la prairie, prête à agir en cas de coup dur. Le Farher jouait quant à lui bien plus carte sur table. Galvanisé, il s'était élancé vers Malinh pour lui asséner un coup d'une puissance remarquable mais d'une vitesse moyenne.


Contre-Amiral Bög Trent, Cy-Wolf

Plus loin, la rencontre avec le marécage ne perturba pas le Contre-Amiral. Ils étaient sur Calm Belt : ce genre de chose était plus que banal. Avançant tranquillement dans les marécages, ils furent bientôt rejoints par un Cy-Wolf qui accompagnait la mission du jour. Ce n'était qu'un atout en plus, mais suffisamment dissuasif, en général, pour avoir du poids dans les décisions de leurs adversaires. Bien sûr, en avançant dans le marécage, il utilisa ses capteurs ultra-sensoriels pour repérer les ennemies potentielles embusquées, et observer les alentours avec minutie équivalente ou supérieure même à celle de ses camarades.


Vice-Amiral Tom (39)
Contre-Amiral Björg Trent (33)
Commandant Brock Farher (27 + 4)
Commandant Rudolph Prince (29)
Lieutenante Louise Tourpillon (24 + ?)
Kazuki Tokuga
Cy-Wolf A [Avec le Vice-Amiral] (30)
Cy-Wolf B [Avec le Contre-Amiral]

Les Marines sont en général niveau 15-20.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Dim 29 Jan - 23:08


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Ma lame rencontra l’individu à plusieurs reprises sans réussir à le blesser. Il savait bien se défendre et mes attaques n’avaient rien de réfléchi. Au moins, il avait de bons réflexes. Toutefois, je devais faire preuve de plus de stratégie pour réussir à le stopper. Alors que je m’apprêtais à cesser mes attaques pour m’éloigner de l’adversaire et trouver un moyen de l’atteindre, un événement inattendu m’arrêta. En effet, un gros animal apparu de nulle part. Il ne s’agissait pas d’une bête de l’île et il ne me fallut que quelques secondes pour comprendre que c’était une arme du gouvernement.

    L’animal envoya dans ma direction des petits missiles. Instinctivement, je reculai dans le but de les esquiver, mais je ne pus éviter la force de l’explosion qui me repoussa encore quelques mètres plus loin. Légèrement sonné et incapable de voir ce qui se passait devant moi à cause de la fumée, je ne devais ma survie qu’à une seule personne. Une intervention que je n’aurais pas pu espérer quelques temps auparavant.

    Tandis que je me remettais des mes émotions, Trish s’interposa déviant les cymbales et s’attaquant de front à l’animal, souhaitant par là me laisser seule avec le vieil homme. Gérer deux adversaires n’étaient pas une chose aisée et abattre le chef de la troupe était le plus important. Seule face à l’ennemi, j’aurais bien plus de chances de mettre fin à ce combat stupide. Il suffisait d’abattre les deux pions principaux pour que tous les autres fuient.

    M’élançant vers l’ennemi, il n’était plus question, désormais, de mettre de la distance entre nous, bien au contraire. Si je ne voulais pas subir seule les nouvelles surprises explosives du chien, je me devais de rester proche de l’ennemi. Après tout, même occupé par Trish, il pouvait encore envoyer des engins dans toutes les directions. Ainsi mon premier sabre visa le bras droit de l’ennemi tandis que le second continua sa course vers sa gorge. Encore légèrement fébrile, mes attaques ne furent pas aussi rapides que j’aurais pu l’espérer.


    Hana, niveau 28 - Mailinh, niveau 27

    Mailinh et Hana continuaient leur petit bout de chemin tranquillement, sans rencontrer de problèmes majeurs. Rien ne semblait vouloir leur résister. Jusqu’à ce qu’un adversaire de taille se dresse enfin devant les deux femmes. Un grand gaillard s’élança vers la plus jeune des deux sœurs, lui assénant un coup d’une force brute impressionnante. Bloquant comme le pouvait l’offensive avec ses dagues, Mailinh n’était pas en capacité de repousser l’adversaire, n’ayant pas assez de force. Elle ne pouvait que résister pour éviter de se faire écraser. Son aînée réagit rapidement, toujours à ses côtés. Elle profita du fait que l’adversaire ait les mains occupées pour tenter de le frapper au niveau du visage avec son sabre. De quoi le distraire et aider Mailinh à échapper à l’attaque.


    San, niveau 30 - Yone, niveau 27

    San et Yone avaient rapidement rejoint le groupe de Mabilla et Tia. Les deux femmes n’étaient pas encore au courant des derniers événements ni de la négociation qui avait été tenté, des raisons de cet échec. Toutefois, le moment était mal venu pour bavarder et il valait mieux combattre et s’interroger ensuite. Quoi qu’il en soit, le danger était présent.


    Mabilla, niveau 29 - Tia, niveau 34

    Les arbres s’étendant après le marécage étaient bien plus grands que tous les autres. Ils s’élevaient à une hauteur considérable. Le groupe progressant, ils n’allaient pas tarder à risquer de s’embourber dans des sols boueux qui allaient ralentir leur avancée et leur mouvement. Une femme, en hauteur dans un arbre observait le groupe. Elle était assez loin pour être hors de portée des tirs ennemis et, une fois que ces derniers arrivèrent au niveau des sols plus boueux, elle descendit de son arbre pour donner le signal aux femmes, rejoignant ces dernières dans un endroit moins boisé. Beaucoup d’entre elles, et Mabilla notamment, s’étaient armées d’arcs et de flèches. Il avait fallut beaucoup d’entrainement pour calculer la trajectoire parfaite. Pourtant, d’un trait net et précis, les femmes armèrent leurs arcs, visèrent le ciel et les flèches partirent, en direction du groupe d’hommes qui devait certainement avancer péniblement dans cet endroit un peu trop gluant.




Du coup, Trish s'interpose entre le chien et Tenshi et Tenshi en profite pour attaquer le vice-Amiral. Mailinh tente de bloquer l'attaque du Commandant et Hana essaie de le frapper au visage. Du côté du marécage, les femmes envoient des flèches dans la direction des marines !

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 4 Fév - 13:51
[quote="Maître-Jeu"]


Vice-Amiral Tom

Les attaques du Cy-Wolf avaient permis au Vice-Amiral d'anticiper les attaques de son adversaire revenue à l'assaut. Il comprenait, à la force et à la vivacité de la demoiselle, que cette dernière était suffisamment puissante pour lui tenir tête. Peut-être pourrait-elle le battre en combat singulier : cependant son camarade robotique était là pour l'aider normalement. C'est pour cette raison que l'intervention de Trish fut certes une bénédiction pour Tenshi mais une sinécure pour le Vice-Amiral. Celui-ci grogna en se protégeant à nouveau avec ses cymbales. Fort heureusement, elles étaient résistantes. Lui l'était un peu moins. Il reçut une coupure au bras droit avant de s'éloigner et de revenir à l'assaut. Il utilisa le tranchant de son instrument de musique pour trancher l'air devant lui et profiter de cette lame d'air à courte distance pour occuper son adversaire. Cette fois-ci, il frappa ses cymbales de telle sorte à provoquer une onde de choc concentrée vers la jeune femme et dérégler son oreille interne. Si cela fonctionnait, il n'hésiterait pas à se lancer à nouveau à l'assaut de la gamine pour la découper en rondelle. Intérieurement, il venait déjà de se rendre compte d'une évidence : il se trouvait face à l'Impératrice d'Amazon Lily.


Cy-Wolf

Le Cy-Wolf avait immédiatement réagi à l'attaque de Trish en bloquant sa lame avec sa mâchoire et en reculant. Il avait alors profité de la situation pour ouvrir la gueule et tirer une salve de balles sur la demoiselle. Le canon dans sa bouche était une des nombreuses surprises qu'il réservait à son adversaire. Il fallait s'adapter. Éliminer les pions avant de se diriger vers la reine.


Lieutenante Torpillon, Commandant Farher

La distraction de Hana fut des plus efficaces. Le Commandant décida bien vite de ne pas rester sur ses positions, ayant par la force des choses comprit qu'il était nécessaire de rester en vie pour abattre ses adversaires. Ici, il s'agissait de deux filles pour le moins embêtantes. Mais qu'elles soient des filles ou des hommes, il s'en fichait : il s'agissait d'ennemis. Le Farher n'hésita pas bien longtemps et repartit à l'assaut de la plus frêle. Puissant, mais frontal, il était aisé d'anticiper ses mouvements. Bien moins de les contrer. Il se servit autant des mini-mitraillettes présentes dans ses gants que de la force de ses attaques. Ainsi en lançant vers la demoiselle un assaut qui aurait du l'atteindre au niveau de l'abdomen, il déclencha le système de tirs : ceux-ci avaient alors toutes les chances d'atteindre leur cible.


Contre-Amiral Bög Trent, Cy-Wolf

Les flèches arrivèrent par dizaines sur les marines. Si la plupart ne virent pas venir le coup, ce ne fut le cas ni de Bög, ni de Tokuga, ni de Prince qui eurent tous le temps soit de se protéger, soit d'esquiver. Le Cy-Wolf, quant à lui, reçut une flèche dans une de ses articulations. Il la retira avec les dents, semblant totalement insensible à la douleur. Était-ce une caractéristique de son espèce ou simplement un des nombreux systèmes qui l'habitaient ?

Le nouvel environnement était un peu plus propice aux déplacements. L'ancien venait cependant de coûter la vie à une quinzaine de marines qui avaient été pris dans l'embuscade. Cette fois-ci, l'irréparable avait été commis. Fronçant les sourcils, Bög n'avait pu protéger que quelques uns de ses camarades. Il ne se blâma cependant pas : seuls étaient responsables ses adversaires du jour. Il ne fut pas le premier à lancer l'assaut : le loup de combat avait commencé à s'élancer vers les femmes en tirant grâce aux mitraillettes présents dans son épaule gauche, la droite venant d'être détruite. Il avait modifié l'axe de rotation pour qu'il vise les femmes en hauteur. Il fallait les abattre au plus vite.

Et c'était bien ce qu'avaient compris Prince et Tokuga. Les deux hommes s'étaient élancés en direction des femmes. Le premier avait sorti deux de ses lames pour contrer les flèches, tandis que le seconde s'était servi d'un Geppou et d'un lancer de kunaï pour atteindre les ennemis les plus hauts perchés. Pour l'instant, ils ne pouvaient que s'avancer, protéger par les tirs des mitrailleurs alliés, galvanisés par la mort de leurs alliés. Bög, froid et calculateur, s'était contenté de rester près des mitrailleurs. Il les protégerait pour qu'ils puissent abattre le plus d'ennemies possibles avant de rejoindre la zone de combat.


Vice-Amiral Tom (39)
Contre-Amiral Björg Trent (33)
Commandant Brock Farher (27 + 4)
Commandant Rudolph Prince (29)
Lieutenante Louise Tourpillon (24 + ?)
Kazuki Tokuga (31)
Cy-Wolf A [Avec le Vice-Amiral] (30)
Cy-Wolf B [Avec le Contre-Amiral] (28)

Les Marines sont en général niveau 15-20.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Mar 7 Fév - 17:48


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Avais-je vraiment demandé tout ceci ? J’avais voulu gagner plus de puissance, me trouver des alliés puissants pour pouvoir m’élever dans la cour des grands. Je m’étais embarquée dans une aventure si extraordinaire et improbable que je n’avais même pas pris conscience des conséquences. Certes, je vivais depuis bien longtemps au jour le jour, n’ayant qu’un seul objectif en tête. Une fois cet objectif atteint, j’avais du trouver autre chose. Mais cette fois-ci, les événements me dépassaient. J’étais partie dans l’optique de pouvoir encore, durant de longues années, vivre plutôt paisiblement. M’embarquer dans quelques combats, voir peut-être le prix sur ma tête augmenter, doucement, sans plus me poser de problèmes. Cette fois-ci, c’était différent. Cette fois-ci, si mon identité et mes actions venaient à se découvrir, la vie tranquille, c’était fini. Je me contentai de me défendre, non ? Quel mal y avait-il à cela ? Après tout, j’aurais très bien pu dire « Ils nous ont attaqué en premier alors que nous étions pacifiques. », « Ils ont voulu nous voler nos terres, est-ce illégitime de souhaiter garder sa liberté ? ». Toutefois, ces arguments, personne ne voudrait les entendre et la justice, leur Justice, n’était pas idéal. Si je me faisais attraper, je n’allais plus m’échapper. Si je les laissais s’échapper aujourd’hui, je n’allais plus échapper à leur vigilance. C’était mon combat, un combat qui allait tout changer… Ou peut-être qui n’allait pas changer grand-chose mis à part avoir plus de morts sur les bras.

    Mon attaque percuta l’ennemi qui, d’un geste, le bloqua de ses cymbales. Son bras avait été légèrement atteint, mais pas de quoi l’handicaper suffisamment. Il créa alors une lame d’air qui progressa dans ma direction. Une attaque que je parvins à trancher d’un coup sec. Toutefois, il fallait bien s’y attendre, son offensive ne se réduisit pas à cela. Il n’était pas idiot au point de croire qu’une simple lame d’air était suffisante à me piéger. Ainsi, lorsqu’il fit frapper ses cymbales entre elles, le bruit, désagréable, me donna le vertige et une étrange sensation de déséquilibre. Tentant de retrouver mon équilibre tant bien que mal, je compris que l’onde provoquée par cette attaque avait provoqué mon déséquilibre. Mais pas le temps de tergiverser, et je mis mes lames devant moi pour éviter l’attaque, instinctivement. Toutefois, la perte d’équilibre ne me permit pas d’esquiver correctement. Mon geste fut moins assuré, je me rendis rapidement compte que je n’allais pas tenir. J’essayais de me reculer, mais je sentis que l’arme me toucha au flanc, m’entaillant au niveau de ce dernier avant que je ne parvienne à mettre de la distance entre l’adversaire et moi.

    L’ennemi avait donc en lui le pouvoir de manipuler des ondes sonores. Des attaques qui risquaient d’être déstabilisantes. Mais j’avais aussi plus d’un tour dans mon sac. Je n’attendis pas une seule seconde pour reprendre l’assaut. Il n’était plus question de laisser une seconde de repos dans ce combat. C’était à celui qui détruirait le plus rapidement l’ennemi. Il avait décidé de jouer avec mes sens, alors, j’allais m’amuser à torturer les siens. Ainsi, d’un mouvement rapide, je fendis l’air, envoyant une importante concentration de lumière dans les yeux de l’adversaire. Il ne fallait pas le laisser user de ces cymbales. M’élançant vers l’adversaire, mon premier bras visa l’une de ses mains dans le but de le désarmer, ou, du moins, de le frapper assez fort pour l’empêcher de faire frapper ses armes. Mon autre bras faisait siffler dangereusement la lame en direction de son visage.


    Trish, niveau 31

    Trish faisait face à l’animal, fièrement, décidée à défendre son foyer. Elle savait cette victoire primordiale. La défaite rimait avec la destruction totale du peuple d’Amazon Lily. Il n’allait pas y avoir de quartier. L’un des deux camps devait mourir, à petit feu. Certes, elle aurait préféré avoir un adversaire en chair et en os, mais il fallait mettre sa fierté de côté pour le moment. La bête envoya d’ailleurs des balles dans sa direction. Décidément, elle allait être gênante. Trish protégea son corps de son sabre, sentant une des balles lui frôler son bras gauche, y laissant une trace rougeâtre. Elle se jeta alors en direction de l’ennemi, dans le but de le trancher au niveau du flanc tandis que son genou prenait la direction de sa mâchoire pour la lui détruire. Elle veillait à ce que de nouvelles surprises ne viennent pas d’autres parties de son corps.


    Hana, niveau 28 - Mailinh, niveau 27

    L’attaque d’Hana stoppa net le commandant dans son offensive. Toutefois, il repartit rapidement à l’assaut en direction de la benjamine. Il semblait bien décidé à s’en prendre à la plus jeune, envoyant une salve de balles dans sa direction, il avait également pour intention de la blesser par une attaque plus frontale. Les sœurs n’eurent pas besoin de se regarder pour savoir ce qu’elles avaient à faire. L’aînée, prise d’un instinct protecteur n’avait pas hésité un instant à attaquer l’ennemi sur le côté, quitte à la bousculer un peu, pour faire passer son arme sous son bras mitrailleur et soulever ce dernier. La plus jeune s’était lancée dans une danse effrénée, maniant avec grâce ses armes en tranchant l’air autour d’elle pour briser les balles. Si cette technique avait son efficacité, l’élégance de la danse ne permettait pas d’en faire un bouclier total et quelques balles traversèrent, blessant la femme sans trop de profondeur. Si l’attaque de sa sœur fonctionnait, elle n’hésiterait pas à prendre de front l’ennemi en tentant de l’attaquer à la gorge.



    Mabilla, niveau 29 - Tia, niveau 34 - Akane, niveau 29 - San, niveau 30

    Mabilla et Tia virent leurs ennemis arriver avec un plaisir non dissimulé. L’armée ennemie avait déjà été bien réduite et il ne restait plus qu’à abattre le reste du menu fretin. Elles étaient toutes deux en première ligne. Les femmes en hauteur commencèrent à viser les mitrailleurs avec leurs flèches. Il fallait les abattre au plus vite pour limiter les dégâts. Cela, Mabilla, Tia, sa seconde et San le comprirent assez rapidement. Mabilla et Tia furent les premières à se jeter dans la mêlée pour s’y frayer un chemin, toutefois, cela servit principalement comme diversion. Akane et San, plus rapides, auraient ainsi plus de facilité à traverser la foule et, si personne ne tentait de les arrêter, elles prendraient par surprise les mitrailleurs pour les détruire un à un.




Résumé rapide : Tenshi se fait blesser au flanc et répond en éblouissant l'ennemi puis tente de l'attaquer. Trish est blessé au bras gauche et se jette sur le Cy-Wolf au l'attaquant au flanc et en essayant de le frapper à la mâchoire avec son genou. Mailinh contre une partie des balles avec ses dagues (je suppose que sera sujet à une technique ?) et Hana tente de repousser le commandant en l'attaquant sur le côté et en soulevant son bras avec son arme. Si ça fonctionne, Mailinh l'attaquera de front. Enfin, Mabilla et Tia fonce dans le tas pour offrir la possibilité à Akane et San d'atteindre les mitrailleurs. Voilà, je crois que je n'oublie rien !

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 9 Fév - 23:26


Vice-Amiral Tom

Une attaque venait. Il le sentait, elle allait l'attaquer, mais à cause de la distance il ne pouvait définir d'où viendrait l'assaut. Si une lame d'air avait été plus qu'évidente, il fut pris au dépourvu par le flash qui vint l'aveugler pendant un bref instant. Le déséquilibre chez la jeune femme avait provoqué une blessure chez cette dernière : pas mortelle mais suffisante pour la faire considérer la redoutable puissance du Vice-Amiral qui se trouvait dans ses instruments de musique. Il releva la tête, fronçant les sourcils, essayant de distinguer ne serait-ce que la silhouette de la jeune fille dans ce brouhaha luminescent. Trop tard : l'épée rencontra la sangle d'un des instruments qui tomba sur le sol. La seconde lame aurait atteint le vieil homme si ce dernier n'avait pas eu le réflexe salvateur de se reculer, abandonnant l'une de ses deux armes sur le sol.

Fermant les yeux, le Tom sembla à nouveau prêt à se battre. Il n'hésita pas un instant : ça allait être moins puissant que prévu, mais il fallait qu'il agisse vivement. Contractant son poing, il l'abattit sur la cymbale de laquelle se dégagea un boucan sourd, telle une onde de choc qui sembla, un court instant, briser la cadence de la bataille.

    - Châtiment Divin : No one lies on Justice.

Autour de lui, l'onde de choc commença à se propager dangereusement. Elle atteignit vivement un diamètre d'une douzaine de mètres, autour de laquelle les corps furent condamner à subir une pression bien trop importante : la peau allait d'abord se raffermir, avant d'être projetée contre le reste du corps, emmenant ce dernier plus loin, faisant exploser au passage les vaisseaux sanguins les plus fragiles. En temps normal, il aurait pu atteindre une cinquantaine de mètres et craquer quelques côtes à ses adversaires, mais sans sa seconde cymbale, il était bien moins efficace. L'objectif était simple : affaiblir à nouveau son adversaire. Il pourrait récupérer son instrument plus tard.


Cy-Wolf

La réplique de la jeune femme permit à celle-ci de s'approcher de l'animal, dont le flanc libéra un semblant de liquide rougeâtre distinctif de sa condition de cyborg. Quelques fils à l'intérieur permettaient de réguler le transfert de liquide sanguin vers une pompe qui servait sûrement de cœur. Chaque cy-wolf avait sa particularité : lui était considéré comme plus animal que machine par exemple. CW 135 était considéré comme un échec partiel de ce fait.

Tandis que le genou gauche de l'une des anciennes favorites d'Amazon Lily rencontrait la mâchoire du loup, ce dernier en profita pour s'avancer dans un mouvement fluide et précipité. Il n'allait pas hésiter : elle lui offrait son flanc avec trop de générosité pour qu'il lui dise non. Ainsi alors que le coup atteignait non pas la mâchoire mais l'abdomen de l'animal, ce dernier tenta d'enfoncer ses crocs au niveau du côté droit de la femme.


Lieutenante Torpillon, Commandant Farher

La combinaison des deux combattantes fut des plus efficaces : alors que les balles se perdaient en partie dans les airs, l'attaque de la danseuse aérienne parvint à transpercer l'épaule du Commandant, à peine protégée par les lanières de son plastron dont l'une céda sur le coup. Pour éviter qu'elle ne visa la gorge, il avait décidé de sacrifier une de ses articulations : pis encore, il n'était plus galvanisé par les ondes du Vice-Amiral, ce qui le rendait à présent vulnérable. En fut témoin la scène aux alentours : là où certains marines tenaient presque de l'avantage sur certaines amazones, ils cédaient à présent du terrain, attendant que leur capitaine ne leur offre le salut.

    - Quelle débilité d'être venu ici sans renfort, marmonna la Lieutenante Torpillon en dégainant son arme et en s'attaquant directement à la fille au corps à corps du Commandant pour l'éloigner.

Elle ne fit rien de plus, s'interposant simplement entre les trois combattants. Elle aussi n'était plus galvanisée, mais son expérience au combat comblait amplement les lacunes de sa condition physique.


Contre-Amiral Bög Trent, Cy-Wolf

Le Contre-Amiral était un parfait bouclier pour ses camarades. Il levait la tête, anticipait de visu les trajectoires des flèches et se servait de son style de combat, le « Jungle Legs », pour s'opposer aux attaques qui visaient les mitrailleurs, laissant ces derniers faire leur travail sur les hauteurs. Plus ils tiraient, moins leurs adversaires auraient l'occasion de s'attaquer aux combattants au corps à corps. Le Cy-Wolf était d'ailleurs bien engagé, et il arriva au contact de Mabilla en un temps record, tandis que les couteaux de Prince, abattus en éventail sur la jeune femme, vinrent trancher net le duo en deux. Lui comptait affronter son adversaire à la loyale : il était d'une certaine manière emprunt d'un sens de l'honneur, le même que certaines des femmes de l'île.

Le Cy-Wolf avait, lui, plutôt bien prévu son coup. En arrivant à proximité de la femme, il n'avait pas agi comme à l'habitude de ses semblables : son système lui permit, grâce à des propulseurs dans ses fesses, de s'élancer à toute vitesse sur Mabilla. Il allait rentrer en contact de son estomac pour la mettre en difficulté dès le départ, et lui briser une ou deux côtes au passage.

Tokuga avait quant à lui changé de direction. Il n'aimait que trop peu l'idée qu'une autre ninja ne vienne lui piquer la vedette, et à l'apparence de San, il ne s'était pas posé de question : c'était elle son adversaire. Point de salut sans sa capture. C'était son credo du jour. Lui envoyant une demi-douzaine de kunaï, il s'attendait à ce qu'elle les dévie avec aisance, et tente de répliquer. Son Haki lui dirait d'avance s'il était dans le vrai.


Vice-Amiral Tom (39)
Contre-Amiral Björg Trent (33)
Commandant Brock Farher (27)
Commandant Rudolph Prince (29)
Lieutenante Louise Tourpillon (24)
Kazuki Tokuga (31)
Cy-Wolf A [Avec le Vice-Amiral] (30)
Cy-Wolf B [Avec le Contre-Amiral] (28)

Les Marines sont en général niveau 15.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Dim 12 Fév - 23:19


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Mon attaque avait plutôt bien fonctionné. En effet, l’arme de l’homme tomba sur le sol, mollement, dans un bruit sourd, mais moins bruyant que les frappes précédentes. Toutefois, mon autre attaque ne fut pas assez efficace et le Marine parvint à esquiver en se reculant. Rien de bien grave car, désormais débarrassé d’une de ses armes, j’allais pouvoir continuer mes attaques en étant moins gênée. Du moins, c’était ce que j’avais cru. Toutefois, il fut plus rapide à réagir.

    Alors que je m’apprêtais à reprendre mon offensive, il frappa sa dernière cymbale de son poing. Cette fois-ci, ça avait l’air bien plus dangereux que précédemment. Et ma mauvaise intuition ne fut pas démentie. Un bruit sourd commença à se propager, m’atteignant vivement, aucune chance de fuite face à l’attaque. J’avais l’impression d’être écrasée par une force énorme. Impossible d’y résister, à croire que ma peau allait se détacher. Mais une attaque de ce genre ne pouvait pas avoir une telle puissance. Une sensation de picotement se propagea dans tout mon corps avant que celui ne soit projeté plusieurs mètres plus loin. J’avais opposé autant de résistance que j’avais pu. Cette proximité avec l’ennemi, je ne voulais pas la perdre. Et me voilà déjà bien trop loin de lui pour pouvoir poursuivre le combat. Me relevant avec difficulté, j’en profitais pour jeter un coup d’œil rapide au reste du combat. Les Amazones avaient l’air de reprendre peu à peu le dessus du combat. Mais je savais que le plus important ne se passait pas directement sur le champ de bataille. C’était ma victoire ou ma défaite qui allait tout faire balancer, qui allait tout changer. Une fois qu’un de nous deux sera libéré de son adversaire, il pourra laisser libre-court à son imagination pour exterminer le reste des troupes.

    Il fallait repartir au combat, sans plus attendre. Tout ceci n’avait aucun sens. Pourtant, j’avais l’impression que rien ne pouvait raisonner ces hommes. Ils voulaient du sang et ils étaient parvenus à le recueillir. C’en était presque affligeant. Et moi, dans tout ceci, je m’y étais jetée tête baissée. Prenant une profonde inspiration, je voulus reprendre le combat. Une scène au loin stoppa momentanément mon avancée.


    Trish, niveau 31

    Trish et l’animal semblaient se débattre pour savoir lequel donnerait son dernier souffle en premier. Si la première attaque de Trish blessa la bête, la deuxième fut moins efficace et les crocs de l’animal se rapprochèrent dangereusement de sa chair. Trop tard pour éviter totalement cette attaque. Le mieux était de répondre par l’offensive. Et ce fut ce qu’elle fit. Tandis que l’animal allait probablement plonger ses crocs dans sa chair, elle laissa son arme se diriger vers ce qui devait être le cœur de la bestiole. Un seul objectif : la détruire. D’autres regards inquiets s’étaient dirigés vers Trish, certains plus prêt à intervenir que d’autres.

    Si Trish avait été capable d’une si lourde décision, il n’y avait pas de raison que je n’en sois pas non plus capable. Il fallait agir au plus vite. Reposant mon regard vers l’ennemi, j’espérais simplement qu’il n’avait pas encore préparé un mauvais coup. Il fallait en finir au plus vite. Je repris donc l’assaut, me sentant plus faible qu’au début de l’attaque, j’essayais de surmonter cela. C’était lui ou moi et j’avais décidé que ce ne serait pas moi. Rester là à me lamenter sur mon sort n’allait pas changer grand-chose.

    Si tout se passait comme prévu, je parviendrai à proximité de l’adversaire. Fendant l’air juste devant son visage, cela donnerait simplement l’impression d’une attaque ratée, mais la réalité était toute autre car j’allais disparaitre de sous ses yeux. Cela me permettrait de le prendre par surprise et mes armes prirent la direction de son abdomen. L’attaque fut moins rapide que prévue.


    Hana, niveau 28 - Mailinh, niveau 27

    L’attaque des deux femmes avait bien fonctionné, transperçant l’épaule de l’individu. De quoi ralentir considérablement ses mouvements. Fière de cette réussite, elle ne put se réjouir bien longtemps de cette dernière. En effet, une femme qui était restée en retrait jusqu’à présent avait pris la décision d’intervenir. Mailinh eut tout juste le temps de faire quelques pas en arrière pour éviter de recevoir l’attaque de plein fouet. Les deux sœurs venaient d’être séparées pour leur plus grand désespoir. Néanmoins, les ennemis avaient l’air bien moins combatif qu’auparavant. Convaincues qu’il fallait en profiter, les deux sœurs n’abaissèrent pas leurs efforts. Hana tenta d’infliger un coup de coude puissant dans le visage du Commandant pour le sonner et en finir tandis que Mailinh avait commencé à faire valser ses armes vers la Lieutenante qui s’était interposé pour la blesser.




    Mabilla, niveau 29 - Tia, niveau 34 - Akane, niveau 29 - San, niveau 30

    Cet homme qui restait auprès des mitrailleurs était plutôt agaçant. Il n’y avait pas moyen de toucher les hommes à la gâchette facile. En plus de cela, Mabilla avait été stoppé par un Cy-Wolf qui avait foncé dans sa direction à une vitesse impressionnante. Elle avait tout juste eu le temps de mettre sa lance devant elle pour tenter d’amortir le choc. Pas suffisant, à n’en pas douter, et la douleur fut assez importante. Toutefois, la femme tenta de repousser l’animal grâce à sa lance, mettant toute sa force pour l’envoyer au loin. Si cela fonctionnait, elle n’aurait qu’à tenter de frapper la tête de l’animal avec son arme.

    Tia, quant à elle, n’avait eu qu’une seconde pour réagir aux couteaux tranchants de Prince. Elle protégea de son épée les parties de son cœur qui n’étaient pas protégées. Il fallait dire qu’elle n’était pas particulièrement vêtue, de quoi en perturber plus d’un probablement. Elle alla alors directement à la rencontre de Prince pour arrêter ses attaques meurtrières tandis que les combats faisaient rages aux alentours. Cette femme avait souvent eu l’occasion de combattre des membres de la Marine, mais jamais avec des enjeux si importants. Son épée tenta alors de s’abattre sur le visage de l’homme pour le lui trancher en deux.

    San bloqua les projectiles de son ennemi avec un de ses kunai. Des mouvements rapides dignes d’un ninja. C’était l’occasion pour Akane de se faufiler. Loin de s’en préoccuper, San décida de rencontrer son ennemi au corps à corps. D’un mouvement rapide et discret, que son adversaire ne risquait pas de manquer, elle arriva à son niveau pour utiliser deux de ses kunais, un dans chaque main, afin d’attaquer l’ennemi. Des gestes qu’un individu normal n’aurait certainement pas pu suivre.

    Akane avait profité du fait que tout le monde soit occupé pour arriver au niveau des mitrailleurs. Rapidement, elle se dirigea vers un premier tireur. Elle était agile et tentait, autant qu’elle le pouvait, de garder ses distances avec l’homme protégeant les soldats. La mission était d’éliminer les tireurs et non pas de s’occuper de cet individu. Ainsi, aussi longtemps qu’elle le pourrait, elle se contenterait de profiter de ses mouvements, trop rapides pour un œil humain, pour abattre les cibles une à une.




Du coup : Tenshi subit l'attaque (pas bien le choix), mais réplique (avec moins de rapidité qu'avant, évidemment). Elle disparait devant le Vice-Amiral pour tenter de l'attaquer à l'abdomen. Trish n'évite pas les crocs du Cy-Wolf, elle en profite pour essayer de lui transpercer le coeur. Hana essaie de frapper le Commandant au visage avec son coude pour l'attaquer et Mailinh lance l'offensive contre la Lieutenante (rien de particulier à signaler de ce côté en fait). Mabilla amortit l'attaque du Cy-Wolf avec sa lance (mais subit quelques dégâts) et le repousse avec cette dernière puis essaie de le frapper à la tête. Tia dévie les couteaux avec son épée et tente d'abattre cette dernière sur le visage de Prince. San évite les kunais avec les siens et commence un combat au corps-à-corps avec le ninja. Enfin Akane en a profité pour traverser le champ de bataille et se trouve maintenant au niveau des tireurs. Tant que personne ne l'arrête, elle profite de sa rapidité pour éliminer les tireurs.

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 14 Fév - 19:28


Vice-Amiral Tom, Cy-Wolf

La lame de l'amazone fut prompt à transpercer l'animal de part et d'autre visant un cœur qui depuis longtemps avait cessé de battre pour la liberté. Tandis que les crocs de l'animal se quittaient l'étreinte offert au flanc de la jeune femme, le système d'auto-destruction s'enclencha. Le centre de l'explosion expulsa loin aux alentours une Trish qui n'avait alors aucun moyen d'esquiver l'attaque qui lui était, à tout hasard, destiné. Le sourire victorieux du Vice-Amiral pâlit cependant lorsqu'il sentit que la femme n'avait pas été expulsée par l'explosion du Cy-Wolf, mais avait été bougée en même temps que l'explosion par une nouvelle intervenante, bien plus vive, qui connaissait le fonctionnement de ce type de créatures : Orphen, sa fille « chérie », la prunelle des yeux de sa femme, venait de sauver une de leurs ennemis qui, léchée par le flammes malgré tout, ne présentait en signe de blessure qu'une brûlure au bras gauche.

Et alors que l'attaque menée contre l'Impératrice d'Amazon Lily semblait avoir portée ses fruits, le Vice-Amiral blêmit en sentant la lame lui traverser le corps. Il tituba en arrière, ayant, par un réflexe combiné à sa conscience du terrain et des sons, décalé son corps en fonction de l'air dégagée par la lame de son ennemie. Il n'en fut cependant pas moins sidéré devant tant de pragmatisme, et s'écroula un genou au sol. Toussotant du sang, il se maintint au niveau de sa blessure, appuyant sur son uniforme de marine pour stopper l'hémorragie.

    - Vous... Les pirates... Vous êtes tous les mêmes. Sans foi, ni loi, vous ne servez que de bas intérêts... Vous êtes des femmes impotentes... Le sexe faible...

Il ne termina pas sa phrase, s'écroulant sur le sol tandis que, sur le navire, un signal avait été envoyé. Le Gouvernement Mondial n'avait pas prédit la force de leur adversaire, mais ils avaient malgré tout équipé le navire d'un tout nouveau jouet. La collaboration entre la Section Scientifique et les forces de maintien de l'ordre mondial établi n'étaient pas les seuls en place. Orphen, le regard triste, se dirigea vers son père. Elle le retourna sur le ventre, serrant les lèvres, voyant qu'il lui restait un semblant de conscience. Elle approcha sa bouche de ses oreilles, avant de murmurer sur un ton froid :

    - Tu ne m'as jamais aimé, père. Tu n'as jamais pu accepter de n'avoir qu'une fille unique. Sache que malgré tout, je t'ai aimé. Adieu, père.

Elle termina ses quelques paroles tandis qu'elle sortait le bout de Vivre Card qui lui correspondait de la poche de son paternel, éternellement tourné dans sa direction. Alors, elle se tourna vers l'Impératrice. S'essuyant le semblant de larmes qui semblait vouloir monter au bord de ses yeux, elle affirma avec une certaine magnanimité :

    - Le Gouvernement a toujours quelque chose sous le coude, ils ne sont pas venus avec d'aussi maigres effectifs sans avoir une arme de destruction massive pour vous endiguer.

Les soldats marines commençaient à capituler les uns après les autres, incapables de gagner cet affrontement. Seuls Torpillon et Farher continuaient inlassablement à se battre, opposant à leurs ennemies une résistance désuète, tandis qu'elle prenaient rapidement l'ascendant.


Plus loin, sur la plage, la créature bionique, ultime cadeau de la Section Scientifique, enfonçait lourdement ses terribles pas dans le sable. Elle se trouvait être à l'opposée des Pacifistas : là où ceux-ci étaient sveltes, agiles et vifs, à l'exception des Alphabetos, elle était imposante et lente. Sa lenteur n'avait cependant d'égal que sa puissance et ses réflexes parfois impulsés par des systèmes de propulsion qui la rendaient imprévisible.

Son nom ? Godzifista.


Contre-Amiral Bög Trent, Cy-Wolf

De l'autre côté de l'île, les combats progressaient. Alors qu'Ayane commençait à éliminer quelques tireurs, le jeu de jambe du Contre-Amiral rencontra bientôt les pieds du soldat surentraîné, qui s'élança directement au corps à corps, le ninja produit plus de résistance que prévu face à son homologue féminine. Il avait anticipé les gestes de la ninja, et les avait dévié en utilisant les plaques de métal sur le dos de ses mains. Il s'était ensuite attelé à une tâche plus ardue, celle de la réplique. Ses jambes, tandis qu'il réceptionnait les coups de kunaïs sans subir de dommage, se levèrent pour donner un violent coup au bustier de son adversaire. Il la repousserait ainsi pour enchaîner sur deux shurikens envoyés au niveau des épaules de son ennemie, dans le but d'handicaper ses mouvements.

De l'autre côté, le Cy-Wolf réagit au quart de tour, sentant l'explosion de son camarade au loin. Il se trouvait donc un ennemi suffisamment puissant pour venir à bout de lui. C'était du moins l'information que son programme pris, ne considérant pas la force de la femme en face de lui suffisante suite au coup de lance. Alors qu'elle s'approchait au corps à corps, il esquiva sur le côté avant d'utiliser une arme à feu dans son épaule valide pour lancer deux balles à son ennemie : chacune contenait un gaz paralysant qui stoppait progressivement le fonctionnement des muscles, sans être pour autant létal, utilisé généralement sur les grands groupes de criminels afin d'arrêter un maximum de personnes d'un coup.

De l'autre côté, la puissance qui séparait Rudolph Prince de la fameuse Tia permit directement à la belle capitaine de prendre l'avantage sur son opposant. Elle était en pleine possession de la situation, en dénota son esquive parfaite et la façon dont son épée vint apposer une cicatrice sur le visage du marine, dont l'une des fiertés était jusqu'à son présent son physique plus ou moins dénué d'impuretés. Il grogna, avant de réagir au quart de tour et d'utiliser le fil en titane malléable qui joignait ses lames pour bloquer l'attaque de son ennemie. Il ne pouvait pour l'instant que prolonger le combat en attendant qu'un de ses camarades l'emporte pour venir lui porter assistance.


Vice-Amiral Tom (39)
Contre-Amiral Björg Trent (33)
Commandant Brock Farher (27)
Commandant Rudolph Prince (29)
Lieutenante Louise Tourpillon (24)
Kazuki Tokuga (31)
Cy-Wolf A [Avec le Vice-Amiral] (30)
Cy-Wolf B [Avec le Contre-Amiral] (28)
Godzifista (??)

Les Marines sont en général niveau 15.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
Tenshi Taya
Messages : 1388
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws / Kujas

Feuille de personnage
Niveau:
45/75On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
207/500On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] Empty_bar_bleue  (207/500)
Berrys: 82.110.500 B
Jeu 16 Fév - 23:23


On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 638287YoumuDDAnnouncementHeader
On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté.
Les dernières pour la légende.

    Le sacrifice de Trish ne fut pas vain car elle parvint à toucher l’animal. Pourtant, alors qu’elle espérait sans sortir ainsi, sans aucun moyen de se libérer assez rapidement pour fuir. Un bruit attira son attention, quelque chose venait de s’enclencher. Le temps se ralentit alors. Elle ferma les yeux, prête à rendre son dernier souffle. Pourtant, il n’en fut rien et, sans aucune préparation, elle sentit son corps se faire soulever. Elle n’était pas morte, la douleur était encore trop vivante. Ouvrant les yeux, elle découvrit le visage d’Orphen, toujours bien vivante. Toutefois la blessure qu’elle avait subit était bien trop profonde pour lui permettre de continuer le combat. Ce fut pour cette raison qu’une des plus proches amies de Trish, Suzuka, se jeta presque sur cette dernière. La soulevant, elle n’avait qu’un seul désir : l’éloigner du champ de bataille pour lui offrir les premiers soins et la mettre en sécurité. Et ce fut ce qu’elle fit, profitant du fait que les Marines perdaient peu à peu du terrain pour s’éclipser.

    De mon côté, j’avais entendu l’explosion sans y prêter attention. Je n’avais plus moyen de porter secours à Trish, il était bien trop tard, seul ce coup importait. Et il atteignit sa cible, laissant là un Marine titubant. Je le fixai, d’un air attristé. Je le regardais presque mourir sous mes yeux et je le laissai prononcer ces derniers mots. Du venin.

    - Je n’ai jamais demandé cela, vous avez commencé cette guerre.

    Il ne s’agissait plus de cette guerre entre amazones et marines, mais de quelque chose de bien plus personnel que cet individu n’allait certainement pas comprendre. Mais cela n’avait pas d’importance. Regardant alors autour de moi, je remarquai Trish avec Orphen à ses côtés. Je ne pouvais qu’en déduire que cette dernière l’avait sauvé de cette explosion. Au moins, ne pas l’avoir tué n’avait pas été une si mauvaise idée. Orphen ne tarda pas à me rejoindre, s’approchant de cet homme. Je ne pus pas attendre ce qu’elle prononça dans son oreille, mais, visiblement, elle le connaissait plus que bien. Je ne manquai toutefois pas de remarquer qu’elle avait récupérer quelque chose dans la poche de l’homme, probablement sa Vivre Card.

    Se tournant vers moi, elle me mit alors en garde contre une autre surprise de la part des Marines. Même si nous étions en train de prendre le dessus sur les adversaires, il n’y avait pas moyen qu’ils soient venus avec si peu de force. Hochant la tête, je ne pouvais que la croire et le combat ne devait pas cesser pour autant. Ce nouveau cadeau n’allait certainement pas tarder. Je fis signe à quelques femmes d’éloigner les blessés les plus graves. Nous n’avions pas besoin de toutes les guerrières pour le moment, il fallait en profiter pour en sauver le plus possible. De mon côté, j’avais repris le combat dans l’espoir de repousser encore plus l’ennemi et de leur faire prendre conscience de leur erreur.



    Mabilla, niveau 29 - Tia, niveau 34 - Akane, niveau 29 - San, niveau 30

    Akane fut rapidement stoppée par le Contre-Amiral qui joua de ses jambes pour l’arrêter. Si elle n’avait pas moyen de répliquer, elle pouvait se contenter de profiter de son agilité pour esquiver. Elle gardait son objectif en tête. Se battre n’était pas l’objectif, toutefois, occuper cet individu en était un, laissant libre champ à des archères dont les flèches ne risquaient plus de rater leurs cibles.

    San, quant à elle, n’était toujours pas parvenu à faire la moindre égratignure sur le corps de son adversaire qui para sans difficulté l’offensive lancée. Il ne tarda d’ailleurs pas à réagir, prenant la femme au dépourvu en la frappant au niveau du buste, elle n’eut d’autre choix que de subir l’attaque en reculant. Toutefois, elle garda un œil attentif sur l’ennemi. Elle avait des réflexes tout aussi importants que les siens et n’eut aucun mal à repérer les deux projectiles envoyés dans sa direction. Trop rapides pour être totalement évités toutefois. Elle se contenta de tourner son corps pour montrer désormais son flanc à l’ennemi, laissant une des armes arracher un morceau de chair sur son épaule gauche, la faisant saigner. Toutefois son temps de réaction fut des plus prompts. Si tôt les armes éloignées, elle envoya les deux kunais, qu’elle avait encore dans les mains, vers l’adversaire. Elle suivit alors ces derniers de près, dégainant un petit sabre de ninja pour asséner un coup contre l’abdomen de l’adversaire.

    Le coup de lance de Mabilla n’eut aucun mal à être esquivé. L’animal envoya alors deux balles dans sa direction, elle s’éloigna et usa de sa lance pour les éviter, mais ces dernières semblaient libérer un gaz en explosant. Instinctivement, la femme s’éloigna, espérant ne pas en avoir inhalé. Il semblait beaucoup aimer les armes à feu. Dans ce cas, Mabilla avait pris la décision d’opter plutôt pour un combat à distance et rangea sa lance pour se saisir de son arc. Elle arma une première flèche, couverte de Haki de l’armement et l’envoya vers la bête. La flèche siffla dans sa direction. Elle en saisit immédiatement une seconde, cette fois-ci empoisonnée et bien plus virulente que les balles de l’animal. L’intention était clairement d’abattre l’adversaire, toutefois, elle n’était pas certaine qu’une telle flèche ait l’effet escompté sur cet animal… Qui n’en n’était pas vraiment un. Si la flèche atteignait sa cible, elle n’allait pas tarder à donner la réponse.

    Tia n’eut aucun mal à toucher le visage de son adversaire avec son épée. Visiblement, il n’avait pas eut le temps de réagir correctement et cela avait l’air de l’agacer au plus haut point. Il bloqua le reste de l’attaque avec ce qui ressemblait à un fil. Résistant en tout cas pour un fil. Tia analysa rapidement la situation, comprenait que l’individu pouvait bloquer ses attaques et que, ce fil, pouvait faire beaucoup de mal. Toutefois, elle sentait que sa force était bien supérieure à celle de son adversaire du jour. S’il comptait gagner du temps, ce n’était pas l’intention de Tia qui avait bien pour objectif d’en finir rapidement. Elle avait pour habitude de ne pas tuer ses ennemis et elle n’avait pas l’intention d’en changer, juste le blesser suffisamment pour l’immobiliser. Ainsi, son arme repartit vers l’épaule droite de l’ennemi tandis que son genou se diriger vers son ventre pour tenter de le percuter.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<

On livre les premières batailles pour sa patrie ou la liberté. Les dernières pour la légende. [PV : Pnj] 760105TenshiSigna4

Tenshi Taya
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: