Le deal à ne pas rater :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
169.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 1 Fév - 22:00

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Bewear10

Splanress.
L'ours placide semblait avoir recouvré son calme, d'une manière ou d'une autre : la défaite d'Amedeo l'avait assurément fait réfléchir, tout débile et bestial fut-il, et la perspective d'un combat en large infériorité numérique ne l'arrangeait que moyennement. De surcroît, l'île en elle-même semblait lui avoir permis de tempérer ses ardeurs... Les mouvements de celle-ci, brutaux et insatiables, le poussèrent effectivement à la quiétude quelques bonnes dizaines de secondes durant, qui lui semblèrent suffisantes pour enfin effacer de son esprit la torpeur provoquée par le massacre auditif dont Jaymi s'était rendu coupable un peu plus tôt. Ses sentiments ne parlaient plus aussi fort, et il comprenait aisément que l'heure n'était plus à la lutte âpre et irréfléchie... Ainsi, a contrario de ce que l'on aurait pu attendre de lui, gigantesque carnivore au tempérament imprévisible, lorsque Boyn retrouva enfin sa topographie habituelle, il se contenta de descendre de son tronc d'arbre et de fixer chacun des pirate tour-à-tour, y compris le grand blond qui avait malmené la Sungaze lors de leur précédent affrontement. Une fois cela fait, le carnassier laissa s'échapper un grognement sourd de ses lèvres, et sembla presque hausser les épaules. Là-dessus, il fit simplement volte-face, tournant le dos à ses opposants pour s'en retourner à ses dégustations. Son appétit avait été indéniablement stimulé par les innombrables mouvements qu'il avait eu à fournir, et par l'énergie qui en avait découlé... Restait à savoir si les Borgnes allaient le laisser vaquer à ses occupations ou s'ils entendaient bien prendre soin de lui également !

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Wald_w10
Lygar Nath.

Si Nath n'était pas vraiment en grande forme, il avait suivi le reste de la situation du coin de l’œil, dépité de ne pas pouvoir y prendre part. Ryoichi, livré à lui-même, aurait très certainement trouvé la mort si le capitaine pirate n'avait pas pris le luxe de l'attraper en même temps que le mousse panda... C'est pour cela qu'une fois l'île à nouveau plate, le chef des chasseurs de primes, relâchant Duncan sans véritable ménagement, se fraya un chemin jusqu'à un arbre proche du capitaine des Dokugans, s'y appuya pesamment et lui adressa un simple mot, concis mais lourd de sens :

-Merci.

Le Lygar n'était pas du genre sociale. Ses missions se déroulaient généralement dans la sobriété, même lorsque, comme celle-ci, elles nécessitaient la présence d'alliés et de compagnons. Il n'était donc pas spécialement attaché au marmot, pas plus qu'au scientifique qui se reposait calmement un peu plus loin, mais il ne pouvait pas non plus se contenter de regarder ses alliés mourir sans bouger le moindre orteil. De facto, le tempérament chevaleresque et désintéressé de son adversaire, en plus de sa valeur martiale indéniable, avait tendance à forcer le respect et à le pousser à la gratitude. Il en resta donc là, même si la tentation d'engager un nouveau féroce bras de fer ne cessait de le tourmenter : cet adversaire était assurément valeureux, mais il n'avait plus suffisamment de puissance à dépenser pour avoir l'ombre d'une chance. Pourtant, rien ne semblait pour autant se dérouler tel que prévu. Alors que le calme était revenu sur l'Archipel de Boyn depuis plusieurs instants, une sonorité aiguë et répétée vint briser le calme éphémère des lieux. Interloqué, le chasseur de primes tourna le regard et fixa l'escargophone qui, judicieusement, s'était accroché à une branche non loin du borgne avant de se mettre à sonner. C'était son Den Den Mushi personnel, que Duncan avait jusque-là eut en sa possession... De quoi décourager même les appels les plus urgents. Morne et las, Nath se laissa glisser le long du tronc d'arbre et grommela à nouveaux quelques mots, à voix basse :

-Notre patron. Répond, si tu veux.

De toute manière, force était de se rendre à l'évidence. Ils avaient échoué, même si leur équipe avait été spécialement formée pour vaincre les Dokugans. Ils avaient été sélectionné en raison de leurs capacités, de leurs identités propres... Le simple fait d'avoir échoué remettait en question l'essence même de leur organisation, questionnait lourdement quant aux raisons de sa seule existence. Bien plus qu'une défaite, c'était une véritable hécatombe pour ces chasseurs... Et rien n'allait pouvoir la rattraper.



Taratatam, on approche de la fin !

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28. Ryoichi est niveau 27.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Dim 5 Fév - 20:09




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan


- On dirait que ça s'est calmé...

Encore fermement accroché, le blond vérifia les alentours avant de choisir de descendre de son perchoir. Pour sa part, Heziel était déjà retombé au sol : il lui fallait s'assurer que la bestiole ne poserait plus de soucis à ses amis, aussi avait-il suivi son mouvement Il s'était approché de Splanress lentement alors que ce dernier les observait tour à tour, semblant réfléchir à la situation actuelle avec un peu plus de matière grise que ce qu'on aurait accepté de lui accorder au premier regard. Finalement, l'ursidé gigantesque décida de se retirer du conflit : il haussa les épaules, sous les yeux surpris du cuisinier et du musicien, avant de s'en retourner à un petit en-cas improvisé. Les deux hommes de l'équipage du Borgne se regardèrent, échangeant un regard dans lequel une pointe d'incompréhension était palpable, avant de finalement reculer doucement.

Malgré son humeur plus que passable, le cuistancier comprenait que l'heure n'était pas aux combats inutiles. Comme il l'avait souligné précédemment, si ils n'avaient pas de temps à perdre : si le carnivore bodybuildé ne représentait pas une menace pour leur équipage ni une entrave pour leur petit trio, ils n'avaient pas de raison de s'en prendre à lui. Mieux valait économiser leurs forces pour prévenir une nouvelle offensive : après tout, rien ne leur disait qu'ils étaient au bout de leurs surprises. Aussi se retourna-t-il immédiatement vers le lieu d'où s'élevait le plus gros de la poussière : en d'autres termes, celui où Kain s'était sans nul doute déchaîné. Le Andriks en fit de même, étant pour sa part certain que les secousses ressenties plus tôt provenaient de cette direction. Le Coffe se tourna donc vers ses deux compagnons, le regard déterminé.

- On y va !

Il détala sans plus de cérémonie. Il n'avait pas envie de s'offrir de répit, pour la simple et bonne raison que ça lui donnait un but, un objectif à remplir immédiat et pressant. Si il s'arrêtait, il se mettrait à penser à plein régime... or, il se fustigeait déjà bien assez comme cela et n'avait pas besoin que sa conscience ne lui inculque plus de leçons de morale que nécessaire. Au moins, à courir comme ça entre les arbres en pensant au fait que son ami d'enfance avait peut-être besoin d'aide, il se sentait plus utile. Puis, une autre chose le taraudait : les séismes n'avaient pas repris. Cela ne pouvait dire que trois choses : soit l'adversaire avait été vaincu, soit il avait lui même vaincu le capitaine de l'équipage. La troisième impliquait un arrêt du combat à l'amiable, ou éventuellement une double défaite... en d'autres termes, ça ne laissait qu'une chance sur deux d'avoir un bon dénouement et c'était déjà trop peu pour le brun de Mormoilnoeud. Lorsque finalement il arriva sur les lieux, cependant encore éloigné du colosse aux cheveux blancs, il marqua une pause. Stupéfait.


Devant lui, aussi loin que sa vue lui apportait une vision précise, le terrain avait été remodelé dans les grandes largeurs. Il était au fait des pouvoirs destructeurs de Kain, pour les avoir également affrontés ; bien que ce fut à l'occasion de combats amicaux. Mais rien de ce qu'il n'avait pu observer ne pouvait le préparer à ça... il repensa immédiatement à la dernière fois que le Borgne avait libéré son fruit du démon dans l'océan, renversant une flotte entière. Il se souvint des voix dans sa tête qui s'éteignaient une à une, du malaise qui l'avait saisi. Il se souvint de la dure réalité qu'ils avaient du incorporer ce jour là à leur façon de penser : parfois, porter haut et fort leurs idéaux nécessiterait des sacrifices... au même titre qu'assurer la défense de leurs camarades et des êtres qui leurs étaient chers.

Car c'est ce que le Borgne avait du faire ici, sans aucun doute. Le pirate au chapeau de paille réfléchit un instant à ce qu'un tel coup aurait pu provoquer dans une zone civile, puis se souvint de Loguetown et se figea. À ce moment là, ils... il secoua sa tête. Il ne devait pas penser à ce genre de chose. L'image de la vaisselle lui revint également et il grogna, chassant comme il le pouvait cette pensée de son esprit. Il devait rejoindre le capitaine au plus vite et il s'employa donc à avaler la distance qui restait entre eux.



technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Mar 7 Fév - 21:08




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




Kain avait finalement mis pied à terre. Il s’essuya finalement une goutte sur le front. Il était satisfait de son sauvetage in extremis. Il n’entendit qu’au dernier moment la venue de son ancien adversaire qu’il remarqua au craquement d’une branche. Se retournant, il entendit les remerciements du chasseur de prime. Le borgne sourit et lui répondit poliment, ce qu’il venait de faire n’était rien pour lui. D’autant plus qu’il considérait même qu’agir ainsi était un comportement tout à fait normal. Il aurait été qualifié de fou pour avoir une telle méthode de pensée. Mais cela n’était rien à côté de ce qui allait se passer. Kain n’avait pas envie de se lancer dans une discussion incessante avec l’homme au son. Ils avaient tout donné durant le combat et avaient bien plus échangé qu’une simple conversation pouvait le permettre. Le capitaine des Dokugans fut extirpé de ses rêves de viandes par le son d’un denden mushi. Le lygar lui invita à répondre, chose qu’il n’allait pas hésiter à faire. Il déposa les deux enfants, les adossant à l’arbre avant de se diriger vers la branche d’où pendouillait le fameux escargophone...

Au même moment, des fourrées apparut le duo détonnant. Le nain accompagné du hamster étaient en train de courir. Ils avaient remarqué les nombreuses présences dont certaines qui n’étaient pas amicales. Ils étaient prêt à se joindre à la bataille. Nescafé qui sonnait la charge et le nain armé de sa pioche. Ils avaient envie de leur montrer de quel bois ils se chauffaient. Mais ils se rattrapèrent rapidement lorsqu’ils comprirent que la bataille était terminée, en voyant la dévastation qu’avait causer leur capitaine juste avant. Nathan planta ses pieds dans le sol, dans sa course, il glissa sur quelques dizaines de centimètres, laissant ses traces dans la terre battue.

Nathan: J’clois qu’on est allivés un peu tald Nes’! Nom d’une pipe, il y est pas allé de main molte c’te fois l’gaillald. J’en ai même des flissons dans mes poils de dos.

Ils regardèrent alors le capitaine s’approcher du dendenmushi. Le duo ne le reconnaissait pas, leurs denden personnels ayant une forme particulière, ils étaient facilement reconnaissable. Tandis que Nathan se rapprochait, Nescafé était en train de méditer sur les épaules de son compagnon. Si ce Denden ne leur appartenait pas, il était probablement à l’ennemi, en déduisait calmement le rongeur. Un peu plus loin, Nathan vit apparaître un autre trio familier. Il leur fit des grands signes tout en se rapprochant du capitaine.

Nescafé comprit soudainement quels étaient les risques potentiels de laisser le borgne décrocher un tel dendenmushi. Répondre à un tel appel ne pouvait que les enfoncer davantage dans le cambouis avec un risque équivalent à environ 2000 %. Il tendit sa patte en direction de son maître, la larme à l’œil, avec l’intention de lui supplier de ne pas faire ce qu’il s’apprêtait à faire… Mais il était déjà trop tard.

Kain: Moshimosh ! Ici Valentine D. Kain et je serai le futur Seigneur des Pirates, ça gaz?

Le temps sembla s’arrêter durant quelques instants, le coeur du nain et du hamster s’arrêtèrent, leur visage devint blafard, la bouche grande ouverte, il n’était plus possible de voir correctement leurs yeux… Une étrange aura morbide engloba le duo qui tremblait à l’idée de terminer leur marche vers le capitaine des Dokugans.

@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Ven 10 Fév - 13:34

Gambit Decima


La poussière retombe. Mais que c'est-il passé ?





La cigarette au bec, Tony se laissa glisser le long du tronc d'arbre pour retrouver ses appuis sur la terre ferme, à l'instar de ses compagnons et de l'ursidé allaité aux anabolisants. Par réflèxe plus que par réelle conviction, le forgeron se remit en garde, figé comme une statue.

Mais le temps mort imposé par l'île carnivore semblait avoir poussé le plantigrade à une réflexion tactique aussi bienvenue qu'inattendue. En effet, après avoir planté son regard d'acier dans celui des trois pirates (Tony eut d'ailleurs toutes les peines du monde à ne pas s'imaginer en rôti), le mastodonte sembla jeter l'éponge. À trois (enfin, deux et demi) contre un, il savait que la situation ne jouerait pas en sa faveur. C'est donc après avoir lâché un ultime grognement de mécontentement que Splanress tira sa révérence, s'éclipsant d'un pas lourd et placide à la poursuite de son propre destin (et sûrement d'un truc à grignoter qui ne lui collerait pas des taquets), laissant les trois compères comme deux ronds de flan après un tel revirement.

D'un rapide entretien visuel, le Coffe prit les rênes en sonnant le repli d'une voix sourde avant de tourner lui aussi les talons, Jaymi sur ses talons. C'était vrai Il n'y avait aucune raison de poursuivre le combat.

Suivant les pirates sans piper mot, Tony se retourna néanmoins brièvement vers l'ours qui s'éloignait vers le couchant. Une part de lui était soulagée de mettre le plus de distance possible entre lui et ce monstre. Mais une autre part lui souffla qu'il manquait quelque chose. C'est alors qu'il accrocha subrepticement le regard de la bête. À son corps défendant, il inclina brièvement la tête à son égard.

"Merci..." souffla t-il entre ses dents.

Il se lança donc sur les traces du duo, à travers la jungle, en direction de la localisation présumée du capitaine Kain. Ses jambes lui semblèrent lourdes tout à coup. Le grand blond avait l'impression de traîner un poids derrière lui, et sa poitrine lui paraissait serrée, trop serrée, comme si une force invisible la comprimait. Il avait encore mal, bien sûr, mais ce n'était pas le même genre de douleur. Celle-là venait d'une blessure bien plus profonde. Il se sentait oppressé.

Ressassant les noires pensées provoquée par son échec, il faillit percuter Heziel lorsque celui-ci s'arrêta, stupéfait devant le spectacle qui s'étalait devant les yeux du trio. Tony resta lui aussi bouche bée. Là où auparavant s'épanouissait une jungle luxuriante ne se trouvait désormais plus qu'un terrain vague au sol craquelé, comme si un rocher gigantesque avait décidé de passer par là. Était-ce là le pouvoir du Gura Gura no Mi ? Cela ne faisait aucun doute. Le forgeron n'avait jamais vu le Borgne utiliser ses capacités, mais un tel carnage... c'était au delà de tout ce qu'il avait put imaginer.

Quant on parle du loup...

Kain était là, à bonne distance, silhouette massive comme sculpté dans la pierre, se découpant dans la lumière intense du soleil ardent. À ses pieds plusieurs personnes allongées. Amis ? Ennemis ? Ils étaient trop loin pour le savoir. Un peu plus loin, le nainvigateur déboula de sous les frondaisons.

Ça y est. L'équipage était réuni... Mais où était Pumori ???

Le cuisinier et le musicien se précipitèrent à la rencontre de leur capitaine. Le forgeron leur emboîta le pas...

Mais... que fait le capitaine ? Qu'est-ce qu'il a dans la main ???
Code by Joy ~ Reworked by Sajnek

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 11 Fév - 13:22

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Wald_w10

Lygar Nath.
-Valentine D. Kain ? Alors... j'imagine que Nath et les autres ont perdu, hein ?

C'était une voix posée, presque taquine et amusée qui répondit au Borgne, malgré le constat sombre et pessimiste qu'elle avait dû tirer de cette réponse inattendue. Une voix d'homme, masculine, et pourtant relativement fluette. Celle-ci marqua l'arrête un instant durant, comme pour se laisser le temps de digérer une telle information, puis poussa un simple soupir de lassitude. Il aurait été beaucoup plus simple, et pour tout le monde, que les chasseurs de primes de Boyn parviennent à leurs fins et finissent par livrer les Dokugans aux actuels représentants de la justice... Mais les choses n'étaient jamais aussi limpides, c'était indéniable. Restait à savoir combien de temps les forbans allaient pouvoir survivre à la véritable chasse à l'homme dont ils allaient être victimes, s'ils faisaient preuve de stupidité. Car malgré tout, la voix de l'escargophone, pour l'heure, ne souhaitait guère s'imposée en ennemie. Tout au contraire, l'interlocuteur du prétendu futur Seigneur des Pirates reprit la parole, calme et détendu :

-Félicitations, dans ce cas. Je suis Riret Less, le chef d'Horion, connue comme étant l'organisation de chasseurs de primes la plus étendue de Paradise... Enfin, anciennement chef d'Horion. Cette défaite risque de remettre en cause notre simple existence, je suppose.

Less semblait être un homme détaché de tout, particulièrement pragmatique, et c'était certainement le premier constat qu'allaient en tirer les Dokugans qui l'écoutaient parler. Pourtant, la vérité était ailleurs, et ils n'allaient pas tarder à s'en rendre compte... Tandis qu'à l'autre bout de la liaison, il feuilletait quelques papiers, le tout sous les craquements de bois d'un galion ancien, il afficha un sourire amusé puis reprit la parole :

-Vous avez beaucoup d'ennemis, à vrai dire. Quelques personnes nous ont directement communiqué le souhait de vous voir capturés ou morts, en échange de rémunérations supplémentaires à ajouter à vos primes respectives.
-Chef...
-Nath ? Tu es encore conscient ? Hmph... Tant pis. Ecoute bien, cela te concerne aussi.

Cette fois-ci, le Riret avait toutefois prit brièvement une moue contrariée, retranscrite à l'identique par l'escargophone. La simple perspective de la survie de Nath semblait le décevoir, et pour cause : il avait fait de cette homme son pseudo bras-droit, et avait songé, à ce titre, qu'il serait prêt à donner sa vie pour satisfaire les ambitions d'Horion. Cela n'était manifestement pas le cas, et même si le Patron ne faisait que peu de cas de la survie de son subordonné, il devait admettre qu'entendre la voix du Lygar l'avait hautement surpris. Enfin, il fallait sûrement mieux cela plutôt que de devoir lui réexpliquer la vérité à l'avenir : de la sorte, il pourrait mettre les choses au clair d'un coup d'un seul, et ce pour tout le monde. Less n'aimait guère avoir à se répéter, encore moins lorsqu'il estimait que les personnes avec qui il était tenu de converser n'en valaient pas la peine. Alors certes, il respectait le capitaine des Dokugans et ses subordonnés, mais pour sa bande de chasseurs qui n'avaient pas même été capables de mettre la main sur des primés dont ils étaient pourtant taillés pour la mise à mort, c'était une toute autre affaire... Après un nouvel instant de silence, le Patron reprit la parole, décidant d'exposer aux Borgnes la liste de leurs ennemis, de ceux qui voulaient leurs peaux, pour une raison ou pour une autre.

-Le prénommé Arnold Saylond nous avait promis cinq cent mille berrys par tête, 1 million pour Valentine D. Kain, et 2 millions pour Heziel Coffe. Le colonel Belton et ses sous-fifres avaient posé la somme globale de 10 millions de berrys pour l'équipage au complet, avec un supplément de 15 autres millions pour le seul capitaine. La contre-amirale Focker Lim visait carrément les 3 millions par tête, capitaine y compris... Et les 25 millions pour celle d'Heziel Coffe. Autrement dit, si nous réussissions à tous vous capturer et à vous livrer, rien qu'en comptant les suppléments, la somme dépassait déjà les 60 millions. Une belle somme, pour un équipage de débutants...

Il n'était pas rare que certains particuliers rajoutent de fortes sommes aux promesses déjà offertes par le Gouvernement Mondial afin d'éliminer leurs ennemis au plus vite, mais cela prenait rarement de telles proportions. Force était d'admettre que les Dokugans avaient le chic pour se faire des ennemis, rapidement et efficacement... Une qualité discutable dans un Monde aussi fréquemment bouleversé par son lot de guerres et de batailles sanglantes. Toutefois, Less n'était pas là pour faire un court de géopolitique ou pour apprendre à son interlocuteur à se tenir à carreau. Non, il avait conscience des qualités du Borgne, tout autant que l'homme qui se trouvait au-dessus de lui : car le Patron d'Horion obéissait lui-même aux ordres d'une personne plus grande, plus formidable, plus inquiétante en tout point. Cette même personne l'avait poussé à accepter ces contrats juteux, considérant qu'il s'agissait d'une bonne occasion pour mettre les choses au clair... Et il était désormais grand temps d'en informer le célèbre Valentine. Avec un amusement renouvelé, le Riret reprit donc la parole, toujours plus confiant et serein.

-L'organisation d'Horion était une organisation de chasseurs de primes, créée par mes soins. Je m'occupais de la sélection des contrats et de l'envoie d'équipes taillées sur mesure pour vaincre nos ennemis. Cependant... Je travaillais moi-même pour quelqu'un d'autre. Et ce quelqu'un n'est autre que Centes Decima.

En apprenant cette sordide vérité, qui lui avait échappé des mois durant, alors même qu'il se trouvait être au sommet de cette organisation finalement factice, Nath écarquilla les paupières et ouvrit la bouche, sans parvenir à piper mot. De son côté, Less se doutait bien de l'état de trouble et d'incertitude dans lequel son ancien subordonné venait tout juste d'être plongé : difficile d'imaginer que ce pourquoi vous avez lutté avec tant d'ardeur s'avérait être au final la cause d'une crapule que vous abhorriez... Car durant tout ce temps, le Patron d'Horion avait tiré les ficelles avec sagesse et sagacité, amenant ses subordonnés à lui adresser une confiance infaillible afin d'abuser d'eux sans qu'ils ne puissent se douter de rien. La myriade d'arrestations qui était à attribuer à leurs exploits servait en réalité presque autant le Monarque que le Gouvernement Mondial lui-même, et jamais personne n'avait remis leur légitimité et leur honnêteté en question. Tous les chasseurs de primes rassemblés sous cette bannière avaient été dupés, sans la moindre exception. Cela n'avait cependant plus aucun intérêt : depuis la création de l'Ordre de Mijushike Hojo, une bonne partie de leurs meilleurs éléments avaient déserté. Ce qu'Horion réalisait auparavant, les Decimas étaient désormais en pleine mesure de le faire par leurs propres moyens... De surcroît, cet appel adressé directement à Kain facilitait beaucoup les choses : le Riret avait une question personnelle à lui adresser frontalement.

-Je vais abréger. Valentine D. Kain, Centes Decima est un homme bon, intelligent et doué, qui souhaite rétablir la paix et l'égalité à la surface de ce triste monde. Cela passe par la destruction du Gouvernement Mondial, et pour ce faire... Nous avons besoin d'éléments talentueux et aux pouvoirs remarquables. Toi et ton équipage, vous en faîtes partie. Centes en personne a donc décidé de t'adresser une proposition... Acceptez de tisser une alliance avec nous, et nous faciliterons votre progression jusqu'au Nouveau Monde. Vous pourrez également compter sur nous pour vous aider à défaire le Yonkou de votre choix...

L'idée était simple : hisser des pirates alliés au sommet permettait d'investir la piraterie directement à la source, et ce jusque dans le Nouveau Monde, terre encore difficile d'accès pour les troupes du glorieux Monarque. En agissant de la sorte, Centes pouvait donc conserver tout l'océan sous son contrôle, car l'appui d'un Empereur pouvait se montrer déterminant pour pousser les autres à l'inaction, le temps que la marine ne finisse définitivement par sombrer... Cette marge de sécurité, toutefois, n'était pas non plus nécessaire : l'occasion se présentait et il souhaitait la mettre à profit, mais il était loin, bien loin d'en faire une priorité absolue. Si les Dokugans refusaient cette proposition alléchante, d'autres se montreraient peut-être plus conciliants... Et si ça n'était pas plus le cas, les Decimas n'auraient qu'à contraindre l'un des forbans de la nouvelle ère à leur obéir au doigt et à l’œil.



Taratatam, on approche de la fin !

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28. Ryoichi est niveau 27.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Mar 14 Fév - 1:39




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Kain ne fut pas étonné par la voix de son interlocuteur. Contrairement à Nathan et Nescafé qui trouvaient cette tonalité beaucoup trop effrayante à leur goût. Aux premières paroles de son nouvel interlocuteur, le capitaine se contenta de hocher la tête sans rien dire. Le ton employé, laissé malgré tout comprendre qu’il avait l’intention de continuer son monologue. Chose que le pirate souhaitait laisser faire. Après tout, rien ne pressait et s’il ne comprenait pas certaines choses, ses nakamas étaient là pour pouvoir l’épauler.

L’homme se présenta alors comme étant le chef d’Horion se qui fit lâcher un hoquet de surprise de la part du navigateur de l’équipage qui prononça quelques mots dans sa barbe.

Nathan: J’ai entendu quelques lumeuls sul ce gloupe… Il palaitlait qu’il s’agit d’un gloupe de puissants melcenailes qui étaient connus poul leul efficacité. Vous avez été capables de leul mettle une louste les gars ? Chapeau bas.

Kain était de son côté et n’écoutait qu’à moitié ce que disait Nathan. Le borgne qui avait la notion de camaraderie profondément ancrée dans ses croyances était déçu du comportement de cet homme. Pour lui, tout groupe devait malgré tout se baser sur la confiance. Quelle confiance pouvait-on accorder à un capitaine qui ne se déplaçait même pas avec ses compagnons pour superviser les tâches ? Cette pensée allait guider le borgne tout au long de cette conversation escargophonique.

Le léger échange qui eut lieu entre le chef d’Horion et le lygar marqua encore plus le capitaine. Le borgne qui avait été sujet à de longues moqueries et au déni de la part de son entourage, était capable de reconnaître ce comportement parmi des milliers. Lui qui rêvait de devenir le Seigneur des Pirates était simplement montré comme un pauvre bouffon aux rêves démesurés. La seule chose qui avec sa détermination lui permettait de toujours aller de l’avant n’était autre que ses nakamas où chacun s’encourageait mutuellement, se soutenait. Comment est-ce que quelqu’un qui avait le rôle de chef pouvait être aussi cruel avec des personnes qui lui étaient fidèles ? La main du pirate était tremblante, son sourire s’était effacé. Bien que peu visible, Nescafé connaissait le borgne par cœur et sentait son désarroi. Même si en temps normal il avait tendance à vouloir limiter les dégâts, le rongeur savait très bien qu’il était désormais inutile de résonner le capitaine.

Vint ensuite l’énumération des différents « bonus » que souhaitaient octroyer les différents ennemis des Dokugans. Le capitaine n’était pas vraiment touché par ces paroles. Mais Nathan eut un sourcil qui se leva lorsqu’il entendit le nom d’une certaine dame. Il se tourna alors vers Heziel tout en passant ses doigts dans sa moustache, l’air suspicieux.

Nathan: Mais dis-moi chef, Lim, c’est pas la p’tite dame de tes lêves dont j’ai tant entendu des monts et melveilles des semaines dulant ? Tu ne l’aulais pas fâché pal hasald ? J’ai l’implession que tu as fait une bêtise quelque palt mon gars!

Mais la suite des annonces de son interlocuteur fit pâlir Nathan et Nescafé. Cet homme se vantait de travailler pour l’une des plus puissantes personnes du monde, Centes Decima lui-même. Ils venaient apparemment d’attirer l’attention d’une personne puissante. Kain se contenta de hausser les épaules tout en lâchant deux mots avant que le chef d’Horion ne reprenne son monologue.

Kain: Connais pas.

Le nain et le hamster s’écroulèrent au sol, en pleur. Nescafé se moucha sur la veste du nain avant de lâcher un squick de désespoir.

Nescafé: On est foutu…

Vint alors la proposition finale de Riret qui demandait l’instauration d’une alliance entre l’équipage du borgne et de ce fameux Centes. Nescafé sauta en direction de Kain pour le supplier d’accepter cette offre, mais le capitaine le stoppa net dans son élan, mettant sa main en opposition. Il se contenta de poser une dernière question, celle qui lui taraudait l’esprit depuis le début de cette conversation.

Kain: Qu’allez-vous faire de vos nakamas avec lesquels nous nous sommes battus sur grosse île bizarre ?

Le borgne n’était pas capable de réfléchir convenablement. Son coeur était pris d’un certain malaise et laissait au chef d’Horion le bénéfice du doute. Il commençait à avoir une idée de la réponse, mais il espérait que cette personne n’était pas aussi peu scrupuleuse qu’elle le laissait sous-entendre.


@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mer 15 Fév - 11:56




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan


- Oyyy, Kain !

- Cap'tain !

Comme un seul homme, les deux énergumènes se dirigeaient droit vers le colosse aux cheveux blancs. Heziel fut surpris de constater qu'il était debout tout en étant accompagné : l'homme qui se tenait devant lui, d'une grande stature également, semblait lui tendre un objet que le brun finit par reconnaître comme un Den Den Mushi. Mais quelque chose manquait à la scène... où était le p'tit rouge ? D'un oeil avide d'informations, il reluqua à nouveau le paysage en quête de ce qu'il cherchait, jusqu'à finalement poser les yeux sur deux choses : deux enfants, en fait. Pumori et le gamin de tout à l'heure reposaient tranquillement contre un arbre, sans bouger. Accélérant le pas, le Coffe se précipita au chevet du mousse avec un air inquiet.

- Pumori !

Il n'osa dans un premier temps pas le toucher. Quel état ! Il était couvert de bleus et d'hématomes. Il avait sans doute livré une bataille ardue et il était fort probable qu'il passe un moment non négligeable dans la cabine du médecin une fois que les pirates auraient rejoint leur navire... il soupira finalement d'aise lorsqu'il entendit une respiration légère et posée. Il s'était... endormi ? Le cuistancier réalisa ceci en s'essuyant le front d'un revers de l'avant bras, avant d'effectuer un constat relativement similaire pour le jeune gamin qui était lui aussi passif à côté du panda roux. Il était un chasseur de prime, lui aussi ? Cela aurait pu l'étonner, mais Pumori était la preuve même que l'âge n'empêchait pas de partir à l'aventure... et d'être capable de se défendre. En y repensant bien, Kain et lui étaient relativement pareils à l'époque.

- Toi alors... tu vas finir par te faire tuer, tu sais...

Il avait clairement conscience de parler à un enfant qui piquait un somme, mais il fallait qu'il extériorise cette idée. Il frotta affectueusement les cheveux de son protégé avant de se relever. Tous ceux qui avaient débarqué étaient saufs et c'était le principal. De son côté, Jaymi avait rapidement contacté le reste de l'équipage, maintenant qu'ils étaient hors de la tourmente : ceux sur le navire n'avaient apparemment pas eu le moindre problème pour le moment, ce qui était une bénédiction pour notre groupe de forbans. Par la suite, le cuisinier et second de l'équipage du Borgne se tourna vers son ami d'enfance en train de discuter via l'appareil. La voix à l'autre bout du fil n'avait rien de très rassurant, à son sens : d'autant que d'après ses dires, c'était quelqu'un d'important. La remarque du nain, qui venait de débarquer avec le hamster sur son épaule, ne fit que renforcer l'air à mi-chemin entre concentration et antipathie qui s'était frayé un chemin jusqu'au visage du cuisinier. Ainsi donc, une organisation de chasseurs de prime, et pas des moindres, était à leurs trousses... il fallait bien que ça arrive, mais l'apprendre restait un coup important. Leurs ennuis ne faisaient que débuter, voilà ce que ça voulait dire.

Plusieurs noms furent tour à tour évoqués. Arnold... il n'avait visiblement pas lâché l'affaire. Décidément, il avait la rancune tenace : deux fois vaincu, deux fois reparti à l'assaut. Il fallait savoir lâcher l'affaire à un moment, d'autant plus que le cuistancier ne lui avait rien fait de plus litigieux que de se défendre de ses assauts... Belton, lui, était un autre cas. Le Colonel n'avait pas montré toute l'étendue de ses capacités à Loguetown. Néanmoins, tout indiquait qu'il était une menace tangible pour l'équipage. Lorsque finalement Lim Focker fut évoquée, Heziel sembla s'adoucir et regarda ailleurs, un peu bêta. Il espérait qu'elle avait bien reçu sa lettre... il rougit légèrement en revoyant la belle en pleine action mentalement, avant d'être ramené à la réalité par la somme de 25 millions de berries supplémentaires offerts à quiconque le ramènerait à la Contre-Amirale. Le commentaire du nain ne fit que monter la pression.


- Shimata... j'ai fait une terrible erreur...

Il prit sa tête entre ses mains avant de tomber à genoux, réalisant à quel point il avait merdé sur ce coup là. Mais bien sûr, c'était évident... envoyer une lettre. Quelle idée ! C'était le meilleur moyen pour passer pour une sorte de casanova raté ! Il était impossible que ça marche de cette façon, elle le prendrait pour le dernier des péquenots un peu trop sûr de son charme... une seule lettre, vraiment ? Heziel, idiot que tu es !

- ... J'ai oublié d'envoyer la deuxième lettre, avec toutes ces conneries ! AAAAHHHH !

- Je ne clois pas vlaiment que ce soit la laison de sa colèle...

Il se mit à gesticuler dans tous les sens en enchaînant des reproches aussi bizarres qu'incohérents entre eux envers sa propre personne. Non, il ne pouvait vraiment pas se rater sur ce sujet là ! Même si tout cela n'était qu'un embryon de rêve tortueux, il ne voulait pas faire mauvaise impression auprès de la belle Focker qui lui avait sacrément tapé dans l'oeil de par son caractère ardent et sa maîtrise martiale des plus sexy. Quelque chose tilta dans sa tête et il se tourna vers le groupe.

- Ou alors, c'est le soufflé au chocolat ? Elle est peut-être plutôt tarte aux fraises ?! Vous pensez qu'elle m'en veut encore pour le coup du poivre ? Mais je me suis excusé ! Et puis...

Il tentait désespérément de mettre hors de cause un maximum de chose, comme si ça pouvait arranger sa situation. Le musicien finit par se rapprocher de lui avec un air circonspect.

- Peut-être que ta lettre entière était ton erreur.
- T'as dit quoi, enfoiré ?!
- TU VEUX TE BATTRE, CONNARD ?!

- Oh non, pas encole !

Un nuage de fumée marqua le début de la Xème "chamaillerie" opposant le génie musical et son alter-ego culinaire, tandis que Nathan tentait tant bien que mal de les calmer en tournant autour des protagonistes, mains vers l'avant. On aurait su dire si il tentait réellement de les séparer ou si il voulait se protéger des coups... finalement, Heziel se retrouva au dessus du musicien et ils se tenaient fermement par les vêtements lorsqu'un nom vint percuter la matière grise du pugiliste comme une bombe. Centes Decima.


Il se redressa promptement, laissant un Jaymi un peu surpris par ce revirement de situation se relever à son tour et l'observer. D'un pas décidé, Heziel s'approcha de l'escargophone alors que Riret Less peignait un tableau bien avantageux de l'homme qui désirait prendre le contrôle du monde, par la force si il le fallait, afin d'instaurer une paix factice baignant dans l'illusion du choix. Ses poings se serrèrent, ainsi que sa mâchoire, alors que cet homme proposait sans la moindre gêne à Kain de rejoindre leur clique ! Rebondissant sur la question posée par son capitaine, le brun ne se fit pas tendre envers le partisan Decimas, bien décidé à démonter ses chances de convaincre son ami d'enfance.

- Ses "Nakamas" ? Je ne crois pas qu'il ait autant de considération. Chez les Decimas, Centes appelle ses troupes comme sur un jeu d'échec... car elles n'ont pas plus de valeur que cela : des pièces jetables et échangeables pour mener à bien ses volontés.

Il marqua une courte pause et jeta un regard au Lygar, lui adressant une certaine sympathie par la même occasion. Ce type était encore debout et avait réussi à malgré tout mettre à mal l'homme sismique. Il lui passait l'escargophone sans montrer le moindre signe d'hostilité... cette droiture appelait le respect et Heziel savait, plus que beaucoup de monde, respecter ça. Il se tourna à nouveau vers Kain, puis l'escargophone.

- Paix et égalité... au travers d'un lavage de cerveau général ? Par la manipulation, le mensonge ? Par la guerre ? Je ne prétends pas être un parangon de paix, mais ce que vous proposez est tout bonnement ridicule.

Il observa intensément son capitaine.

- Ces types sont tout ce que nous combattons, Kain. Avec eux, la liberté n'existe pas.

Restait à voir ce que l'héritier de la volonté du D. aurait à penser de tout ceci, mais une chose était sûre : il avait l'air de prendre le sujet très au sérieux, ce qui rassurait son compagnon. Kain avait malgré tout gagné en maturité depuis la rencontre avec Nakata, surtout depuis qu'il avait saisi l'ampleur des conséquences de leurs actions. L'avenir de l'équipage allait se décider en grande partie ici et maintenant...


technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Ven 17 Fév - 20:49

Gambit Decima


Bas les masques !!





Tony arriva à hauteur du capitaine, talonnant de près le Second et le zikos. Soufflant comme un bœuf, son premier réflexe fut de s'enquérir de la santé du borgne.

"Enfin vous voilà ! Est-ce que ça v... Damned !!!"

Le forgeron n'acheva pas sa phrase, estomaqué par l'état dans lequel le grand, le massif, le musculeux, le tétonnant et rutilant Valentine D. Kain se trouvait. Constellé de bleus, de coupures, d'éraflures... en bref : l'air d'être passé sous le train des mers. Et encore, pas sûr que le train suffise à mettre un tel mastodonte dans cet état ! Le Capitaine Séisme semblait avoir mangé chaud.

Mais ses ennemis, eux, avaient vraisemblablement pris une véritable collection. Mais dans la défaite, le grand type allongé semblait rester honorable, et c'était visiblement lui qui avait tendu au borgne l'escargophone dans lequel le vainqueur discutait avec celui qui était sans doute l'éminence grise, le grand ponte qui avait lancé tous ces ouailles à la poursuite des Dokugans. La lumière se fit...

Et le cuistot éructa le nom du mousse.

Tony, affolé, se précipita à sa suite, mettant également genou à terre pour seconder Heziel dans son diagnostic. Le jeunot semblait en écraser sereinement comme il avait l'habitude de le faire, adossé contre le grand mât. Mais son apparence chiffonnée ne laissait aucun doute: Lui aussi s'en était pris plein les ratiches. N'étant pas médecin, aucun des deux hommes ne pouvait être sûrs à 100% de l'état du moujingue, mais partant du principe que la respiration est un signe de vie suffisant, il se décontracta en même temps que le cuistancier, soupirant à l'écoute de sa prédiction de mauvais augure.

"En tout cas, pas aujourd'hui ! Je vais lui faire une civière, histoire qu'on le ramène sans trop le secouer."

Le charpentier se mit donc à l'ouvrage. Il arracha deux branches assez longues, lissa leur surface en les passant dans le creux de ses paluches incandescentes, ôta sa veste et la noua solidement en quatre points autour des fagots. Emballé, c'est pesé ! Ainsi, le pauvret n'aurait pas à souffrir du voyage de retour.

Il resta cependant stupéfait lorsque la mystérieuse voix à l'autre bout du fil se mit à énumérer les noms de ceux qui en voulaient à l'équipage... et le montant des sommes qu'ils étaient prêts à payer pour que ce soit fait ! Comment était-ce possible ? Seuls les pires criminels, les meurtriers de masse se voyaient généralement affublés de telles primes. Or, les Dokugan étaient loin d'être des monstres sanguinaires (bon, à part peut-être le docteur Kraehe... Mais il lui laissait le bénéfice du doute, jusqu'à preuve du contraire). Il semblait donc que l'équipage se soit attiré de gros ennuis. Il ne put s'empêcher de se plaquer la main sur la tronche quant Heziel et Jaymi, pour la trouzemillionième fois, commencèrent à s'envoyer des fions et à se mettre sur la gueule sans rien en avoir à carrer de la situation.

"Rhaa non mais arrêtez, on va passer pour des glandus là..."


Et puis...

Centes Decima.

Le temps se figea, tendis que les pirates levaient leurs regards abasourdis vers le mollusque vecteur de mauvaises nouvelles. Autant Horion, c'était du lourd, mais c'était normal, d'un certain point de vue. Mais Centes Decima... Le mégot brasillant s'échappa des lèvres entrouvertes de Tony qui déglutit difficilement. C'est que ça discute ferme dans les ateliers de Galley-La Company, et plus d'une fois, ce nom était parvenu à ses oreilles. Que savait-il de ce groupe exactement ? Eh bien, trop peu pour s'en faire une idée précise, mais suffisamment pour avoir les jetons. Et pas qu'un peu ! C'était un groupe qui avait les moyens de faire chier la Marine, les Yonkous et les Révolutionnaires. En même temps. Guerre sur trois fronts, au calme et sans pression.

Autant dire que quant Kain répondit d'un laconique « Connais pas. », Tony manqua de tomber à la renverse.

Centes Decima leur proposait donc de rejoindre ses rangs... Oh merde de merde de merde de merde... Ce n'était pas le genre de propositions qu'on pouvait rejeter impunément. Il y aurait des conséquences, et des sévères. Ça, ils pouvaient en être sûrs. À la remarque de Heziel quant au peu de considération que le boss avait pour ses sous-fifres, Tony ne put s'empêcher de se lever et de l'ouvrir. Mais il resta cependant coi devant l'aplomb avec lequel Heziel balança son ultime punchline en soumettant son avis au capitaine. C'était ça, l'esprit pirate ?! Whaoh... Quant on est sur place, c'est drôlement impressionnant !

Mais il ne put réprimer son instinct de pessimiste chronique.

"Heu, j'voudrais pas faire ma raclette... Mais vu ce qu'il fait de ceux qui bossent pour lui, vous pensez qu'il les traite comment, ceux qui lui barrent la route ?!"

Loin de lui l'idée de suggérer quoi que ce soit. Il voulait juste mettre l'accent sur un point précis dont il n'était pas sûr que ses camarades aient entièrement pris la mesure. Il sortit une cigarette de la poche de son short, et l'alluma pour se donner une contenance.

"Centes Decima, c'est pas Jo l'rigolo, les mecs. Ce type... soit on est avec lui, soit on est contre lui. Ça veut dire que si on le met de travers, les emmerdes vont pleuvoir par grappes de douze, et modèle géant. Vous en êtes bien conscients ???"

Du pouce, il désigna Pumori. Ce qu'ils avaient subis aujourd'hui n'était rien par rapport à ce qui les attendaient s'ils s'engageaient sur cette voie. Le grand blond avait depuis un moment l'impression d'avoir plongé dans quelque chose qui le dépassait, et ses ardeurs en étaient considérablement refroidies. Mais en même temps, quant on veut être sûr de son coup, on plante des navets. On ne part pas à l'aventure sur les mers.

Il soupira, crachant un nuage de fumée. Quelque chose lui disait que le pire était à venir...

Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?
Code by Joy ~ Reworked by Sajnek


Techniques Utilisées:
 

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 20 Fév - 16:07

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Wald_w10

Lygar Nath.


La réputation de Valentine. D Kain le précédait littéralement : Less savait qu'il s'agissait d'un simple d'esprit, notamment grâce aux propos véhéments et hautains qu'en avaient tenu ses plus farouches opposants. Lim et Belon en tête ne s'étaient effectivement pas fait prier pour dépeindre l'image d'un pirate cerrtes fou et sanguinaire mais aussi et surtout stupide et inconscient. C'était pour cela que Centes ne le considérait pas encore comme une cible à abattre en priorité, au contraire de forbans aux renommées généralement moins sulfureuses.Et c'était d'ailleurs la seule et unique raison qui pouvait permettre la naissance d'une alliance entre deux groupuscules aussi diamétralement opposés sur un plan idéologique... Les Dokugans étaient d'égoïstes idéalistes, vivaient pour eux et dans les conditions qu'ils avaient pesées eux-mêmes, au grand dam du Gouvernement Mondial. C'était une façon intéressante de voir le Monde, mais pas foncièrement humaniste, car ils s'octroyaient des privilèges et des libertés qui échappaient à autrui. Pourtant, cela n'était que peu de choses comparativement aux arguments pour le moins agressifs qu'un autre forban se mi à avancer, que le chef d'Horion analysa comme étant Heziel Coffe. Ce dernier démontra une virulence pour le moins désarçonnante quant aux objectifs des Decimas et à leur manière de procéder...Les termes étaient forts, et son opposition au régime du Monarque clairement marquée... Cependant, cela n'affecta qu'à demi le Riret, qui se rasséréna en remarquant que le Borgne en lui-même n'y connaissait pas grand chose. Il était donc possible de l'éclairer, de lui faire comprendre que l'aversion de son subordonné à l'égard de Centes n'était pas justifiée... C'est ainsi et après avoir noté la défiance de Tony que leur interlocuteur par escargophone s mit à entamer une réponse de sa voix mielleuse.

-C'est un jugement précipité et bien âpre que celui-ci. Centes veut imposer la paix par la force car les Hommes sont incapables dans leur écrasante majorité de faire preuve d'altruisme sans y être contraint. Des pirates tels que vous ne sont pas totalement incompatibles avec nos objectifs, car Centes ne veut éradiquer chez l'homme que la brutalité et la méchanceté. Ce qui n'en font jamais preuve ne seront pas concernés.

Là-dessus, Less laissa glisser sur ses lèvres un sourire amusé.Tout n'était qu'une questiion de point de vue, en finalité : le trop peu de libertés était certes regrettable mais son trop plein était en revanche parfaitement nocif. Les hommes n'avaient pas besoin d'être libres de nuire à autrui et de comettre des forfaiits, après tout... Combattre ce surplus était une nécessité absolue et puisque les Decimas se trouvaient être les seuls à pouvoir le promettre de manière tangible et sûre, la situation aux yeux de l'ancien chef d'Horion était d'une simplicité éclatante, presque insultante. Pour autant, Heziel ne se trompait pas sur un autre fait : la question des prétendus subordonnés était assez épineuse, trop pour être traitée naïvement. Enfin, il n'avait pas totalement raison non plus et le Decima ne tarda guère à le lui souligner.

-Les chasseurs de primes d'Horion ne sont plus à proprement parlé mes camarades, puisqu'ils luttaient à mes côtés de façon inconsciente. Leur échec et leur faiblesse sont tout deux regrettables mais dans le fond, rien ne me pousse à leur en vouloir personnellement. S'ils acceptent de prêter allégeance à Centes, nous les accepterons parmi nous sans hésiter.

Les idéaux des Decimas étaient nobles, louables, et finiraient par être universels. Même un crétin du calibre de Nath était susceptible d'en prendre conscience, et le Roi était magnamine, miséricordieux : toute aide lui était préférable et il ne tournait jamais le dos à ceux qui l'aiimaient honnêtement. Et c'était aussi pour cela que le Monarque était un meneur d'hommes redoutable : il avait toutes les raisons du Monde d'adresser sa confiance à ceux qui, intelligents, lui prêtaient allégeance.



Super court parce que galère d'écrire avec ce clavier !

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28. Ryoichi est niveau 27.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Jeu 23 Fév - 16:16




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




Les amis de Kain allaient et venaient. Ils donnaient chacun des arguments pesant le pour et le contre d’une telle alliance avec un personnage comme Centes Decima. Cependant, le borgne était bien connu pour n’en faire qu’à sa tête. Il avait pesé les paroles d’Heziel. Il n’y avait aucune raison de penser qu’il avait menti au capitaine. Mais, le colosse avait besoin d’en avoir le cœur net. Il ne coupait pas court à la conversation et attendait de plus ample explications. Explications qui ne tardèrent pas à arriver.

Vint le moment où il dévoila finalement les désirs du fameux Centes Decima. Un vocabulaire qui ne laissait pas le doute s’installer. Détruire pour mieux rebâtir. C’était une notion qui n’échappa pas au capitaine des Dokugans qui en resta bouche bée. L’équipage avait déjà vécu de nombreuses aventures, de nombreuses images lui vinrent alors à l’esprit un temps. Il se rappela particulièrement les aventures qu’ils avaient vécu sur Bell Island. C’était notamment l’île où ils avaient reçu le Youthful Demon. La gentillesse des gens était sans commune mesure. Ils avaient félicité l’altruisme et le sauvetage de leur situation par les Dokugans. Kain hocha lentement de la tête, convaincu de lui-même. Ce que pensait ce Centes et ce qu’était en train de dire cet homme n’était qu’un ramassis de bêtises. Détruire le gouvernement mondiale ? Il y avait des personnes qui pensaient au bien des gens. Malgré leur rivalité, le borgne ne pouvait pas s’empêcher de penser à Belton qui était un bon Marine qui pensait avant tout à la protection de ses proches et des personnes dont il avait la charge. Un homme droit qui était désormais entre autre sans le savoir la cible d’un puissant et dangereux personnage. Le borgne bouillonnait intérieurement. Il n’avait cependant pas eu le temps de répondre que l’homme à l’escargophone reprit finalement la discussion.

Les paroles du chef d’Horion étaient de véritables lames aussi affûtées que des lames de rasoir. Le visage du capitaine s’assombrit et il inclina légèrement le menton. Ne disant mot, les pensées néfastes fusées. L’homme avec qui il était en train de discuter était clairement le genre de personne qu’il détestait le plus au monde. Comment un leader pouvait-il se permettre d’avoir un tel comportement envers ses compagnons ?

Le borgne leva alors lentement son visage avant de se tourner vers son ancien adversaire. Le regard du capitaine était particulier. Il était triste pour celui qui était initialement venu pour le tuer. Mais dans cette tristesse apparente, ressortait également une colère palpable. La détermination et la rage du porteur du D. étaient en train de créer un mélange explosif. Le capitaine se tourna alors vers ses compagnons, les dévisageant un à un. Il n’y avait plus de doutes possibles et ce simple échange valait tous les mots du monde. Nathan et Nescafé qui étaient avant très craintif à l’idée d’affronter les Décimas s’étaient également métamorphosés. Leur visage ne montrait qu’une détermination sans faille. L’une des forces de leur équipage était, malgré leur différents idéaux et personnalités, de se retrouver en un même point instantanément lorsque la situation l’exigeait. Kain ferma son unique œil un seul instant puis reprit la parole. Il était temps de faire sortir cette colère qui bouillonnait au fond de son être depuis le début de cette conversation.

Kain: Oy, Riret Less c’est ça ? Quel genre de chef est capable de traiter de cette manière ses compagnons ? Tu es une véritable ordure. Voilà ce qu’il va réellement se passer. Prépare-toi et prie. Horion ou pas, je m’en contrefous, je vais venir personnellement t’éclater la figure. Quel genre de type peut également s’amuser à vouloir tout détruire ? Ce n’est même pas envisageable. À quoi bon devenir Seigneur des Pirates s’il n’y a plus personnes ?

Il prit une légère inspiration avant de terminer son monologue.

Kain: Les Dokugans déclarent la guerre à Horion, mais aussi à ce Centes Decima et sa clique. Si jamais vous croisez notre route, nous vous mettront une raclée monumentale. Ne m’oublie pas Riret Less, tu entendras parler de moi bien assez vite.

Son monologue terminé, Kain manifesta la fin de la conversation. Il écrasa le microphone dans le creux de sa main avant de regarder à nouveau ses compagnons. Quelque chose d’unique venait d’arriver aux Dokugans, ils venaient de s’engager dans un terrible conflit.



@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Dim 26 Fév - 16:36




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan


- Des ennuis ? C'est eux qui vont avoir des ennuis.

Heziel s'était tourné vers Tony avec un sourire confiant et rassurant. Certes, l'ennemi était grand et puissant, mais il avait déjà d'autres batailles à mener : Centes Decima ne pouvait pas s'occuper de tous les fronts en même temps. Déplacer ses pions lui coûtait du temps et réduisait sa marge d'action, ce qui le laissait vulnérable d'autres parts. Se mettre l'équipage du borgne à dos était une bien mauvaise nouvelle pour le monarque, malgré sa force qui écrasait globalement celle des forbans en question. Car si il avait déjà les mains pleines avec le gouvernement mondial ainsi que ses différents opposants, il venait d'ajouter une sacrée clique de dératés à sa liste d'adversaires... une clique qu'on éliminait pas comme ça.

Les dires de Heziel se confirmèrent rapidement lorsque Kain mit fin aux négociations qui n'avaient jamais réellement commencé en premier lieu. Se dressant de toute sa stature et arborant une mine à vous congeler un iceberg, le colosse aux cheveux immaculés avait saisi la situation et en avait tiré une conclusion simple : comme le suggérait son second, les Decimas et ce Riret Less étaient loin d'être dignes de la moindre confiance et ne partageaient guère leur éthique. Lorsque l'homme sismique entama la partie la plus virulente de son discours, le brun émit un rictus de défi devant le charisme dégagé par le futur seigneur des pirates, tout en croisant les bras. Car le détenteur de la volonté du D. venait de faire quelque chose d'inédit dans l'histoire des Dokugan : il venait de déclarer un conflit, un réel conflit aussi bien moral que physique. Il venait de déclarer la guerre à un adversaire pour des raisons qui se détournaient de leur route originelle. Pour la première fois depuis sa création, l'équipage du borgne déviait de son objectif ultime pour s'engager dans une lutte plus grande que lui, une lutte d'idée. Une lutte qui pouvait changer la face du monde.

- Well...

Remettant son chapeau en place, le musicien était lui aussi étrangement serein. C'était le ciment de l'équipage qui faisait effet : un ciment auquel le Stronghold s'acclimaterait rapidement. Les dires du forgeron n'étaient pas dénués de sens : c'était dangereux, dangereux et potentiellement mortel. Voire pire. Mais ils avaient conscience de cela. Les pirates originaires d'East Blue avaient bien l'intention de progresser tous ensemble au travers de ce nouveau défi tout en faisant prévaloir la force de leurs propres idéaux. Le Coffe, de son côté, observa le ciel un instant alors que le Valentine D. écrasait le microphone dans sa main sans aucune autre forme de procès. La discussion était terminée. Ce Riret Less venait de perdre des interlocuteurs pour trouver des ennemis. Un homme qui n'avait que si peu de considération pour ses camarades, ses compagnons et frères d'armes, n'aurait jamais pu convaincre l'armoire à glace en premier lieu. Inspirant, Heziel sentit en lui monter une certaine chaleur, une certaine excitation : les choses allaient certes requérir de lui sa plus grande présence d'esprit, afin qu'il puisse continuer à veiller à sa façon sur ses compagnons sans tomber dans les affres de la clameur guerrière. Mais il le savait désormais : des choses allaient se produire. Des choses importantes... des combats qui le mettraient à l'épreuve. Il avait clairement en tête de les remporter et de montrer ce qu'il savait faire à ces foutus tyrans.

- Pas de marche arrière possible. Ma foi...

Il s'étira légèrement.

- ... j'ai hâte.



technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.
Un peu de retard à cause d'un soucis perso (vu avec le MJ).


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Mer 1 Mar - 11:42

Gambit Decima


Divided we fall... Dokugan united !!





C'est eux qui vont avoir des ennuis...

C'est devant le visage déterminé de Heziel que Tony abandonna définitivement l'idée d'une fin de vie paisible et lointaine au profit d'une mort brutale et prochaine dans les mois qui suivront cette conversation escargophonique. Car dès que le dénommé Riret Less eut achevée sa phrase, le forgeron senti un frisson le parcourir, comme une onde traverse le sol. Le vent sembla changer de direction, vibrant à ses oreilles tendis qu'il voyait les traits du capitaine Kain se durcir. Et lorsqu'il tourna son unique œil vers le grand blond, celui-ci eut effectivement l'impression de sentir la terre trembler sous ses pieds. Comme lorsqu'on assiste à une catastrophe naturelle : Un séisme, un raz de marée, une éruption volcanique... on se sent infiniment petit. Sur ce coup là, c'était le borgne qui paraissait infiniment plus grand.

C'est là qu'il comprit. Avant même que le titan aux cheveux blancs n'ait prononcé sa tirade et ne broie le pauvre gastéropode de sa main puissante.

Les Dokugans déclarent la guerre à Horion et à Centes Decima.

Par réflexe plus que par déni de la réalité, Tony ferma les yeux en se grattant l'arrête du nez, se retranchant dans sa forteresse mentale pour calmer l'angoisse sourde qui lui nouait les entrailles depuis quelques minutes, soupirant bruyamment un épais nuage de fumée blanche. Le danger immédiat était passé, mais uniquement pour laisser place à une épée de Damoclès affûtée et implacable qui venait de prendre place au dessus de leurs têtes, uniquement retenue par un poil de cul de chinchilla. C'était fait. Les étoiles s'étaient alignées. Le destin était en marche.

C'est alors qu'au cœur de la tempête survint une étrange accalmie. Tony rouvrit les paupières.

Un vent nouveau soufflait, enrobant le forgeron d'un parfum qu'il ne connaissait pas. À cet imperceptible changement, le reste de l'équipage se redressa, le regard empreint d'une détermination plus pure que l'acier de Dwarf Town, tourné vers le capitaine. Le meneur. Le symbole. Le catalyseur.

Le Héros.

Était-ce cela, la volonté du D ? En tout cas, une chose était certaine : Valentine D. Kain tiendrait sa parole, contre vents et marées. Il irait au bout de son rêve, tirant et protégeant ses nakamas dans son sillage... et écraserait quiconque se mettrait en travers de sa route. La plus pure expression de l'adage « Quant le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde ». Et les membres de son équipage le suivraient. Jusqu'au bout. Quoi qu'il arrive.

Et il a toute les chances d'y arriver, ce con !!! C'est le genre trop tête de pioche pour mourir !!!

"Seuls les poissons morts suivent le courant...."

Ces mots lui avaient échappé. Il se remémorait son père, Gerolt, l'ancien forban. Il se remémorait l'irascible Gurstaker. Et les deux avaient prononcés cette phrase, comme une maxime, avec déférence et un soupçon de rire dans la voix. Assez en tout cas pour que le grand blond l'imprime dans sa mémoire. Puis il se remémora aussi la promesse faite à sa sœur mourante.

Depuis le début, il n'avait cessé de fuir devant le danger. Devant sa propre vie. Il s'était toujours trouvé de bonnes excuses. Mais maintenant, c'était terminé. Le monde, le destin se pliait et se courbait pour lui couper toute retraite. Car même s'il avait une seconde caressé l'espoir de quitter l'équipage à Water Seven, il avait vite compris qu'il était désormais sur la liste noire d'Horion et des Decima, et qu'il le retrouveraient n'importe où sur Grand Line. Peu-importe ce qu'il pourrait leur dire, ils ne cesseraient de le traquer. Et il le tueraient.

Le visage et la sagesse du vieux barbu lui revinrent à nouveau. « Les guerriers vivent… et meurent ensemble. Si tu ne fais pas confiances aux hommes qui se trouvent à tes côtés, t’es déjà mort. ». Il n'avait plus le choix désormais. Pirate, à la vie... à la mort.

Et aussi étrange que cela puisse paraître, il était en paix. Il s'acclimatait petit à petit au ciment qui unissait la grande famille des Dokugan... et ça lui allait. Il prit une grande inspiration, le regard perdu quelques précieuses et infinies secondes dans l'azur bleu du ciel éternel. Il fut rappelé au présent par le constat sans appel d'Heziel, auquel il répondit sur le même ton. Pas de marche arrière possible...

"On dirait bien... "

Lui aussi avait hâte, d'une certaine manière. C'est dans les feux de l'adversité qu'on forge le courage et qu'on trempe les vrais hommes, ceux qui ont ce qu'il faut pour vivre selon leur propre code d'honneur. Il n'y avait donc plus qu'à faire comme le cuistot, et accueillir l'avenir avec philosophie.

"Comme disait mon vieux maître, à un moment donné, il vaut mieux se dresser et se battre. Si tu cours, tu mourras fatigué..."

Tony tira une ultime latte sur sa cigarette avant de jeter négligemment le mégot avec un soupir.

"On va tous crever !"

N'en demandez pas trop à un pessimiste chronique, hein !

Il se dirigea vers Pumori, étendu sur la civière, et fit signe au musicien de venir lui prêter main-forte.

"Eh Jaymi ! Tu viens m'aider à ramener le marmot ?"

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 6 Mar - 21:26

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Wald_w10

Lygar Nath.


Pour Less, la situation avait un quelque chose d'attristant et d'absolument regrettable. Kain semblait avoir réagi avec davantage de bêtise encore qu'il n'aurait pu lui en prêter de prime abord, obéissant ainsi aux portraits proprement péjoratifs dépens par ses ennemis de la marine. Il n'avait pas l'air de comprendre la portée de ses dires, et celle même de ses actes : l'on ne déclarait pas la guerre à quelqu'un d'aussi puissant que Centes Decima sans y être fermement préparé. Leur petite clique de forbans était étonnamment soudée et composée d'éléments prometteurs, certes, mais ils n'étaient ni plus ni moins qu'une équipe restreinte de rookies un peu trop audacieux... Ils étaient bien loin d'atteindre ne fut-ce qu'une once de la toute puissance de l'armée des Decima. Avec mépris, l'ancien chef d'Horion estima que le bras-droit de l'équipage, entre autres, était l'un des artisans des batailles qui suivraient : le Valentine avait manifestement appuyé une bonne part de son raisonnement sur les dires de son subordonné. Enfin, si le Riret était assez décontenancé par ces révélations, il remarqua rapidement que ses camarades, assis autour de l'escargophone auquel ils s'adressaient, faisaient montre d'émotions différentes et diamétralement opposés. Çà et là étaient visibles de grands sourires radieux, manifestement honorés à l'idée d'annihiler une bande de forbans récalcitrants et incapables de reconnaître la grandeur du Monarque. Moins nombreux, des yeux larmoyants et peinés fixaient le plancher ou le plafond avec amertume, comme si la perspective de cette alliance brisée fendait tout autant de cœurs. Mais la majorité des visages dépeignaient une expression neutre, muette et impassible, comme si la nouvelle de cette déclaration de guerre ne leur faisait ni chaud ni froid. Et c'était probablement le cas, au final : ils savaient tous qu'ils allaient devoir s'occuper des Dokugans dans les jours à venir, mais aucun d'entre eux ne s'inquiétait suffisamment de la puissance de leurs ennemis pour éprouver la moindre espèce d'émotion. Après un instant de silence, l'ex chasseur de primes prit finalement la parole, dans un semblant de lassitude :

-C'est regrettable. Il sera trop tard pour revenir sur votre décision, d'ici quelques heures... Nous savons que vous êtes sur Boyn, et par conséquent sur la troisième voie de Grand Line. Soyez paranoïaques : c'est la seule chose qui pourra garantir votre survie.

Une fois la menace plantée, Less raccrocha, purement et simplement. Il n'avait rien d'autre à dire aux Borgnes, et l'échange s'était terminé tel que Centes l'avait prédit, au final...
Nath, de son côté, avait profité de l'échange pour se redresser péniblement, en prenant notamment appui sur l'arbre derrière lui. La situation désastreuse lui apparaissait dorénavant plus lucidement, maintenant qu'il avait pris le temps d'y penser posément. Le fait que l'organisation soit détruite était de bien mauvais augure pour ses anciens membres, qui prendraient sans doute à partir de maintenant des chemins différents. S'il imaginait sans peine que certains de ses camarades iraient rejoindre le Gouvernement Mondial ou s'en retourneraient à des vies civiles, l'ancien bras-droit de Less constatait amèrement qu'il n'était capable de faire ni l'un ni l'autre. Il ne se sentait guère l'âme d'un militaire et se voyait mal obéir à autrui des journées durant, le temps au moins de séduire ses supérieurs et de gravir les échelons. D'un autre côté, il n'avait plus de famille depuis belle lurette et n'avait jamais vraiment eu d'amis... Seul l'océan lui semblait attrayant, d'une manière comme d'une autre. Tandis qu'il attachait Ryoichi à son dos grâce à une liane et qu'il attrapait le pied de Duncan pour le traîner sans ménagement, le Lygar songea que rentrer au navire était désormais la priorité absolue. Il devait y placer les corps inanimés de ses camarades, et en savoir un peu plus quant aux états d'Amedeo, de Splanress et des autres. Certes, traverser la végétation dense et agressive de Boyn allait s'avérer complexe dans une telle situation, mais ce n'était pas comme s'il avait le choix... De sa voix grave et posée, il reprit finalement la parole, camouflant à grand peine sa tristesse et son amertume : il n'avait jamais été très doué pour mentir.

-Nous ne sommes plus vos ennemis. Ne vous inquiétez pas de Less non plus. On en fait notre affaire.

Malgré son corps en lambeau et sa fatigue croissante, le chasseur de primes avait parlé avec une telle franchise et une telle détermination que de ses yeux semblaient émaner une rage de vaincre intacte. Bien sûr, Nath était loin d'être certain de ses chances de victoire, mais il s'en fichait éperdument. Il n'avait pour l'heure rien d'autre à faire... Se venger lui semblait donc au final être terriblement alléchant.



Et voilà ! Désolé pour le temps de réponse, j'avais oublié :'(

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28. Ryoichi est niveau 27.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Mer 8 Mar - 16:27




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




Le borgne écouta la réponse de son nouvel ennemi. Impassible, son visage ne changea guère. Il se détourna de l’escargophone, lâchant une dernière réplique que son interlocuteur de tantôt ne pouvait entendre.

Kain: Nous serons prêt.

Kain se tourna vers Nath, il n’avait pas eu le temps de lui proposer son aide que son ancien adversaire s’était redressé tant bien que mal. En un sens, ces deux personnages se ressemblaient davantage qu’aux premiers abords. Satisfait, il ne faisait quasiment aucuns doutes pour le capitaine des Dokugans que leurs routes se croiseraient à nouveau. Il lança quelques mots qui énervèrent le pirate. Grimaçant il ne put s’empêcher de répondre du tac au tac.

Kain: Même pas en rêve, c’est nous qui lui avons déclaré la guerre!

Nathan et Nescafé firent de leur côté un facepalm. Soupirant, le nain parla dans sa barbe.

Nathan: Et c’est déjà lepalti...

Mais la grimace du pirate se changea rapidement en sourire. Il tendit alors sa main en direction du Lygar avant de reprendre ses paroles.

Kain: Comptez sur nous pour botter le cul à ce type. La prochaine fois que l’on se reverra, cela sera en tant qu’ami gnihihi

La sincérité du borgne venait à nouveau de frapper. Nescafé en profita pour sauter sur l’épaule douillette de son maître, bien qu’elle sentait légèrement la sueur. Il était désormais tant pour l’équipage de rentrer au navire. Ils avaient une longue route à faire tout en sachant que de puissantes personnes allaient désormais s’en prendre à eux. Les adieux effectués, ils ne tardèrent pas à reprendre leur route en direction du navire.

Ils mirent du temps à retrouver leur chemin jusqu’au navire. Heureusement pour le capitaine, malgré la dangerosité de l’île, il ne manqua pas de se goinffrer sur la route. Leur journée avait été longue et il était hors de question de passer à côté de ces délicieux mets. Il goûtait à d’étonnantes saveurs qu’il n’avait jamais imaginé auparavant tout en donnant des coups d’ancres à droite à gauche sur la tête de la moindre tige démoniaque qui s’approchait un peu trop près du groupe.

Mais ils arrivèrent finalement à leur navire, victorieux. Ils furent accueillis par un équipage qui se faisait du sang d’encre depuis de nombreuses heures. Giuletta ne manqua pas de sermonner les aventuriers qui avaient été, selon elle, beaucoup trop imprudents comme à leur habitude. De l’autre côté, Kraehe avait été lui aussi prévoyant. Il avait déjà préparé sa table où il accueillait ses patients habituels et fut étonné de voir qu’Heziel était revenu, pour une fois, en un seul morceau. Alors qu’ils étaient en train de lever l’ancre, Kain rassembla l’équipage. De la bière avait été servie et ils purent trinquer, heureux d’être tous revenus en un seul morceau. Tandis que l’ancre était levée, le capitaine en profita pour expliquer rapidement sa bataille avant de passer rapidement sur la discussion qu’il avait eu au téléphone. Il faillit se prendre un scalpel, mais ne put éviter les nombreux coups provenant des membres qui avaient gardé un œil sur le navire.

L’ancre fut levée et la grande voile déployée. Leur journée pouvait s’annoncer paisible, à moins qu’un nouvel événement fortuit ne vienne perturber à nouveau la route des voyageurs. Auquel cas, on pouvait espérer pour le bien de notre héros, que pour une fois, cela n’était peut-être pas de sa faute...




To Be Continued.



@Heziel Coffe





_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mer 8 Mar - 20:31




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan

- Sure !

Energiquement, le musicien amena ses muscles au forgeron afin de l'aider à transporter le gamin. Il soupira légèrement en observant Pumori qui dormait paisiblement, comme si il rentrait d'une séance de sport trop intensive. Un mouvement de tête plus tard, il se concentra à nouveau sur sa tâche. C'est que ce gosse lui rappelait quelqu'un de particulier... quelqu'un qu'il n'avait pas vu depuis très, très longtemps. Enfin, de toute manière il était temps de rentrer au bercail.

De son côté, le brun se contenta de suivre le mouvement également. Les menaces non voilées de Riret Less le laissèrent songeur, même si il savait désormais qu'ils n'avaient plus le loisir de reculer. À dire vrai, il avait une revanche à prendre sur cet enfoiré. Il lui avait envoyé le psychopathe à la vaisselle : il était donc, d'une certaine façon, responsable du sort de ces beautés. Il resta silencieux un instant, se remémorant son pêché... avant de tourner sa concentration vers un sujet plus important. Les Decimas savaient où ils se trouvaient : ils étaient donc potentiellement déjà à leurs trousses et s'apprêteraient éventuellement à frapper dès que le délai fatidique donné par le chef d'Horion serait consommé. En d'autres termes, ils n'étaient pas forcément sortis d'affaire, ni pour aujourd'hui, ni pour les jours à venir. L'occasion de se reposer tant attendue devrait être reportée à plus tard. Il fallait être conscient de ce fait : aussi le cuistancier prépara-t-il son mental en premier lieu. Le corps suivrait. Il laissa le borgne asséner son ultime réplique d'un ton implacable, hochant lui même de la tête.

- Plus qu'ils ne l'imaginent.

Il comptait bien s'assurer de ce fait. En attendant, il leur faudrait déjà retourner au navire. Jaymi s'étant assuré de la bonne santé de leurs nakamas, il savait d'ores et déjà que le Youthful Demon n'avait pas été compromis. Bien. Ils avaient besoin de se regrouper, de se recentrer, de se poser et d'établir un plan de bataille. Car c'était bien de cela qu'il s'agissait : une longue et fastidieuse bataille dans laquelle Kain venait de les engager. Mais une bataille qui, du point de vue du Coffe, était justifiée. Ces maudits démagogues marchaient sur les plates bandes du libre arbitre depuis trop longtemps. Si Centes Decima, qui disposait sans doute de son propre paradigme social, était si désireux d'imposer sa volonté... alors qu'il envoie ses chiens. Le second des Dokugan était gonflé à bloc et les sbires du Monarque ne lui faisaient pas peur. Leurs adversaires, depuis East Blue déjà, avaient eu la fâcheuse tendance de les sous-estimer : même les membres d'Horion avaient visiblement été confrontés à une défaite qu'ils n'avaient même pas envisagée. Les éléments de l'échiquier du Roi ne feraient pas différemment.

Il frotta sa tête et remarqua l'absence de son chapeau. Se tournant, se retournant, rien n'y fit : il resta silencieux en fixant sa main vide. Sans doute était-il tombé durant l'affrontement, ou durant la deuxième manifestation de l'île. Il plissa les yeux et soupira. Il était trop tard pour le récupérer... dommage. Ce chapeau était comme une partie de son identité, surtout en tant que pirate. Mais d'un autre côté, quelque chose en lui avait changé aujourd'hui : il n'était plus exactement le même qu'avant d'affronter l'autre chef cuisinier. L'action ignominieuse qu'il avait du réaliser pour le vaincre et potentiellement sauver plus de vaisselles qu'il n'avait du en détruire lui restait malgré tout en travers de la gorge. Le son lui revint aux oreilles, lancinant, et il grogna dans son coin subrepticement. D'une certaine façon, sans qu'il puisse l'expliquer avec des mots... il ne pensait pas que porter à nouveau ce chapeau aurait la même signification qu'auparavant. Il se décida donc à mettre cette énième frustration dans un coin de son esprit et de se concentrer sur la bataille à venir.

La bonhomie du borgne fit de nouveau irruption dans la discussion : se tournant vers son adversaire, qui était dans un bien sale état mais toujours debout, il lui tendit la main en lui affirmant que la prochaine fois qu'ils se verraient, ce serait en tant qu'amis. Le mot semblait bien grand au Coffe... mais bon, son compère était ainsi fait : il n'était pas difficile de gagner son amitié. Il était à l'inverse très dur de s'en faire un ennemi : chose amusante, il était passé de sa déclaration de guerre à cette entente cordiale comme une plume se laissant glisser au vent. Décidément, il ne cesserait jamais de le surprendre. S'approchant du Lygar, plus sobre mais néanmoins cordial, l'artiste martial lui adressa quelques mots de circonstance.

- Quoi que vous fassiez, soyez prudents. Nous en ferons de même... dans la mesure du possible.

Il tourna un regard de biais vers le colosse désormais plus guilleret. Difficile de faire preuve de retenue et de prudence en voyageant avec un mastodonte aussi agité... du moins, chaque Dokugan allait devoir être sur ses gardes pour plusieurs car pour sa part, le Valentine D. ne serait pas aux aguets. Au final, ça ne changeait pas des bonnes vieilles habitudes : il serait là lorsqu'ils auraient besoin de lui, à n'en pas douter. Mais en attendant, un peu de baby sitting s'imposerait... c'était, somme toute, une chose normale au sein de l'équipage du Borgne.

Une fois le départ entamé, Heziel resta silencieux lors du retour. Il garda un certain calme qui était étrange lors des "festivités" de retour, ainsi que lorsque que Valentine D. expliqua à ses camarades la situation dans laquelle ils se trouvaient désormais. Il semblait bien taciturne, ainsi logé dans ses pensées, bien qu'il resta social et disponible pour qui avait besoin de lui. De la nourriture avait été amassée sur le chemin, aussi n'eut-il pas besoin de cuisiner. Malgré l'entrain de son équipage, quelque chose pesait sur son esprit. Ils s'engageaient dans un conflit dans lequel ils pouvaient vaincre comme se noyer, être broyés, être soufflés par des adversaires les dépassant. La hâte d'en découdre avec eux se mêlait à une appréhension légitime, mais cette fois contrôlée. Depuis ses retrouvailles avec Nakata, il avait appris à prendre ce genre de chose avec un mélange savant de légèreté et de sérieux. Il s'était entraîné et cela avait payé aujourd'hui, malgré l'amertume qui enserrait encore son cœur. Mais la simple puissance physique ne suffirait pas contre les Decimas. Les simples prouesses du borgne non plus. Non... ils devaient prendre l'avantage partout où c'était possible.

Il était temps qu'il passe un appel.



technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Sam 11 Mar - 15:34

Gambit Decima


Un vent nouveau. Et ça repart !





La civière bien calée dans ses larges paumes, Tony, avec l'aide de Jaymi, avait trimballé le mousse endormi à travers la jungle hostile, tâchant de son mieux d'épargner les cahots du trajet de retour au moujingue amoché. La chose ne fut pas aisée pour le forgeron, qui se prit les pieds dans l'épaisse végétation plus souvent qu'à son tour. Heureusement, les poids lourds de l'équipage avaient veillé au grain, repoussant la faune qui avait eut l'audace (et la malchance, il faut dire ce qui est) de vouloir se caler les amygdales avec des bouts de pirates. Un immense tigre s'était même pété les chicots sur l'épaule du Stronghold. Bien fait !

Pour sa part, Tony resta silencieux pendant ce trajet, l'esprit occupé par les événements d'une journée riche en rebondissements... et à l'épilogue relativement anxiogène. Le chef d'Horion les incitait à la paranoïa, et du point de vue du blond, c'était un doux euphémisme.

Ce ne fut que bien plus tard, au cours de l'inimitable fête de départ, qu'il réussit à se détendre un minimum. L'alcool, les plats succulents et la musique aidants, le nuage noir qui s'était peu à peu formé dans son esprit s'était progressivement dissipé. Accoudé au bastingage, une cigarette au bec, il s'acharnait à calmer l'angoisse sourde qui lui tordait encore les entrailles. Il n'avait jamais douté que la vie de pirate n'était pas une sinécure. Mais... il ne s'attendait pas à ça, à autant de puissance et de moyens mis en œuvre pour barrer le chemin de ceux qui choisissaient de vivre leur vie de forbans. Il avait beau se dire que les Decima s'en prenait de toute façon à quiconque passait en travers de leur chemin, ça ne le soulageait que très peu de savoir qu'il s'était foutu dans le collimateur d'une telle organisation.

Le regard perdu dans l'horizon flamboyant de l'océan sur lequel le soleil se couchait, il avait tendu sa main burinée devant lui, prenant la mesure du monde, la sienne, et la distance qui le séparait encore de ses rêves. Puis, au terme de nombreuses heures de réflexion, son poing s'était refermé avec force.

Évidemment qu'il se sentait petit, insignifiant, dépassé et ridiculement faible face à l'adversité. Et même vis à vis de ses propres camarades, ils avait conscience d'un écart colossal. Et face à ça, il était facile de baisser les bras. De courber l'échine, et de renoncer.

Mais ce serait cracher sur les enseignements de son maître. Sur le sacrifice de son père. Et sur la mémoire de sa sœur.

Il ne renoncerai pas. Il se battrait. Jusqu'à ce que les Dokugan atteignent Water Seven, il s'emploierait corps et âme à appuyer leur voyage, autant par son savoir-face que par ses aptitudes martiales s'il le faut. Et il le faudra.

C'est donc avec un feu intérieur renouvelé qu'il s'était dirigé vers le fond de cale où il avait installé sa forge et son atelier, embrasé les fourneaux, et s'était mis à la tâche, ses coups de marteau résonnant à travers le bâtiment.

Sous peu, le navire aurait besoin de blindage interne, de systèmes de défense. Qui sait, peut-être le jeunot se réveillerait avec la conviction d'apprendre le maniement d'une arme ? Quoi qu'il en soit, Tony Stronghold serait là.

Un coup de marteau après l'autre.
Code by Joy ~ Reworked by Sajnek

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 12 Mar - 11:18

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 3 Wald_w10

Lygar Nath.

-On prend le large. Je vous expliquerai après, quand tout le monde sera réveillé.
-Mais Nath ! A quoi ça rime ? Le patron va...
-Exécution, Ayano. Pas de discussion.

Le ton cinglant et brutal coupa court aux manifestations de la demoiselle qui, lentement, poussa un soupir avant de se diriger vers la voile et les cordages. Elle était blessée, certes, mais c'en était bien mieux tiré que la majorité de ses compères : son front était entouré d'un bandage grossier, faute de mieux, et l'un de ses bras la faisait souffrir, mais elle avait au moins l'avantage d'être consciente. Duncan s'était également réveillé durant le retour de Nath, et n'avait pas à souffrir de contusions majeures : c'était pour cela qu'il avait été exceptionnellement libre de ses mouvements, afin d'aider les chasseurs de primes à lever l'ancre. Si Nath faisait tout son possible pour offrir un coup de main, son bras inutilisable l'handicapait grandement. Ne restait donc que Splanress... Qui n'avait jamais été du genre à manier un navire et se contentait bêtement de grignoter le monceau de viandes qu'il avait emmagasiné avant de revenir auprès d'eux. Amedeo et Ryoichi étaient toujours blessés, et récupéraient lentement de leurs innombrables blessures, placés bien en sécurité dans leurs cabines respectives. Le cuisinier, c'était l'ours qui l'avait ramené, et la nouvelle de sa défaite avait incontestablement glacé le sang de la jeune femme, qui ne l'avait jamais cru capable de perdre un duel, encore moins face à Heziel Coffe... Force était de reconnaître qu'Horion avait durement sous-estimé leurs opposants, tant en terme d'effectifs qu'en terme qualitatifs. Même le Lygar avait mordu la poussière, et avait accepté sa défaite, d'une manière ou d'une autre. Mais plus que les blessures dont il souffrait, ce qui glaçait le sang de la Sungaze à son sujet, c'était son air sinistre, noir et presque moribond, d'un froid désarçonnant. Certes, il n'avait jamais été le compagnon de vie idéal, mais de là à se montrer aussi peu engageant... Pour l'heure, tout ce qu'ils pouvaient faire, c'était reprendre la route jusqu'à ce qu'il accepte de leur en dire un peu plus quant à ce qui le tourmentait !

De son côté, Nath n'oubliait pas les dires de Kain, et la déclaration de guerre des Dokugans à l'intention des Decimas, la véritable allégeance de Riret Less. Il se sentait coupable et responsable, d'une certaine manière, des éventuelles conséquences d'une telle décision de la part du capitaine des Borgnes : sans eux, cela n'aurait probablement pas eu lieu, pas aussi précipitamment tout du moins. C'était l'une des raisons qui le poussait à considérer la situation avec recul et sang froid : ils ne pouvaient pas laisser les Dokugans ramasser les pots cassés sans leur venir en aide de quelque moyen que ce fut... Less avait été leur maître à eux, avant toute autre chose, et le Lygar ne pouvait pas oublier l'affront duquel il avait été victime. Tout en se dirigeant vers le gouvernail tandis que leur navire quittait enfin ce terrifiant archipel, le colosse serra le poing, empli d'une amertume et d'une colère indicible. Certes, Kain avait eu raison : ils étaient désormais alliés, d'une manière ou d'une autre. Cependant, il était loin d'avoir mis le doigt sur toute la vérité : les vestiges d'Horion n'allaient pas accepter les sombres machinations de leur ancien chef sans piper mot. Les chasseurs de primes allaient combattre, et n'allaient certainement pas demander l'aide des pirates pour y parvenir... Il était des choses qu'ils se devaient de corriger d'eux-mêmes et en l'occurrence, Nath avait tous les moyens d'y parvenir à sa disposition. Avec lenteur, il tira un morceau de papier d'une des poches de son pantalon et le fixa avec véhémence. Celui-ci s'anima, le guidant dans la direction qu'il désirait emprunter : celle qui le mènerait jusqu'à son ancien patron. Cette Vivre Card n'était rien d'autre que leur chemin jusqu'à la vengeance.



C'est sûrement mon poste de conclusion... Enfin, pour cette partie-ci de l'aventure Twisted Evil

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sauter vers: