Le deal à ne pas rater :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin rosé de Languedoc-Roussillon
59.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 11 Déc 2016 - 22:08

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Toujou10

Sungaze Ayano.
La situation s'était soudainement grandement détériorée. Non seulement ce gros bougre de Splanress venait de prendre ses jambes à son cou, sans aucune véritable raison valable du point de vue de la demoiselle, mais en plus son propre opposant faisait effectivement montre d'une résistance à toute épreuve : ses lames venaient de se briser sur le corps ennemi ! Ainsi, elle n'eut qu'un seul et unique réflexe lorsque celui-ci s'avança jusqu'à elle pour l'agresser de nouveau. Son fruit du démon s'activa derechef, et ce fut sous forme totale qu'elle regagna la terre ferme, dans un plop presque imperceptible... Mais encore trop bruyant, peut-être, car le fichu blond parvint à lui remettre la main dessus. Ou plutôt le pied, en l'occurrence : le type tenta effectivement de lui fournir un violent coup de pied, d'un coup d'un seul. Ayano, qui ne fut pas en mesure de le bloquer ou de l'éviter, parvint toutefois à résister au choc en lui-même : les idées claires, elle comprit que le panneau gigantesque que brandissait l'autre pirate n'était pas là pour faire joli, comme pouvait en témoigner la première action dont il avait usé face à Splanress. De facto, sa première priorité était de ne pas se faire toucher de nouveau : elle avait beau posséder un bon physique, un choc aussi frontal et bénéficiant de la projection dont elle souffrait actuellement n'allait rien donner de bon... Aussi la demoiselle reprit-elle forme humaine, alors même qu'elle était toujours en train de fendre les cieux.

Son première objectif fut donc de tirer une nouvelle lame, tandis qu'elle se rapprochait de son nouvel ennemi à une vitesse vertigineuse. Elle tenta de la lui lancer en visant le bras porteur du panneau. Le but était évidemment de l'empêcher d'attaquer, de le pousser à la laisser passer sans aggraver son cas. Si elle y parvenait, elle finirait par reprendre forme limace et par se cacher, au bénéfice des innombrables fourrées qui jonchaient le sol et qui pourraient la dissimuler parfaitement, au moins le temps de récupérer son souffle. Si elle n'y parvenait pas... Et bien, elle souffrirait d'un choc des plus frontaux, et n'aurait plus qu'à serrer les mâchoires.

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Wald_w10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Szayel10
Lygar Nath et Zaly Duncan.

L'objectif de Nath transpirait la simplicité. Un peu trop d'ailleurs, peut-être, à en croire la façon dont son colosse d'adverse vint y réagir, le tout avec une détermination inébranlable : le premier séisme qui vint le percuter le toucha de plein fouet, et l'envoya en arrière dans une grande effusion de sang. Le sang, il le ressentit déjà nettement moins : il s'était laissé porté par le premier, considérant effectivement la lutte pure et dure comme une grossière erreur de débutant. Le chasseur de primes avait toute sa vie eut l'habitude d'endurer, de jouer sur l'endurance... Tant et si bien qu'il jouissait d'une solidité physique hors norme, sans doute la seule dans toute l'organisation qui pouvait le mener à endurer un combat avec le paramecia des séismes sans risquer la mort à tout moment. Pourtant, il lui fallut tout de même une paire d'instants avant qu'il ne se campe à nouveau sur ses pieds, droit et franc. De multiples contusions couvraient déjà ses muscles saillants, et quelques gouttes de sang perlaient le long de ses lèvres et de son menton, témoins de la réussite a minima relative du capitaine des Borgnes. Même s'il ne brillait pas par son intelligence, le Lygar comprit ainsi un fait absolument certain : ce n'était pas en se rapprochant à tout bout de champ qu'il allait trouver une faille dans les offensives de son ennemi. Son corps était trop robuste, trop imposant, et il n'était pas assez rapide ou fluide pour se faufiler entre les coups et les tentatives adverses. Il devait donc lui opposer la même stratégie : attaquer à distance et sans relâche, jusqu'à ce qu'il ne cède. L'homme aux gants leva donc les deux poings aux cieux, tout en demeurant bien face à Kain : il les abattit alors puissamment, plaques en direction de son opposant, et un son strident se mit à en sortir. Une véritable onde sonore se mit alors à se déployer, et à gagner du terrain. Le plus redoutable dans cette attaque, c'était qu'elle n'était pas physique à proprement parlé : elle ne pouvait donc pas être parée... Au même titre que les tremblements de terre du maudit.

De l'autre côté, et malgré les ondes sismiques qui auraient dû l'étourdir ou le surprendre, Duncan n'avait pas à un seul moment cessé de déblatérer son assommant monologue, dont les désagréments semblaient évités par les bouchons d'oreilles de ses adversaires. Mais, si tant est qu'il en eut jamais conscience, le scientifique n'en démontra rien : il continuait à parler avec tant de ferveur et d'énergie qu'on aurait forcément cru, depuis l'extérieur, qu'il s'adressait à un auditoire passionné et attentif au possible. Toujours était-il que Pumori ne perdit pas l'ombre d'une seconde lorsque Kain passa à l'attaque, comme si celui-ci agissait par signaux : il usa d'une technique de célérité effarante pour se projeter vers le chasseur de primes. Celui-ci parvint à anticiper l'offensive, mais un brin trop tard : s'il courba effectivement les jambes pour éviter d'être touché de plein fouet, cela n'empêcha guère les griffes du panda d'y dessiner quelques fins sillons, dont une encre rouge s'écoula subrepticement. Un début discret, mais un bon début pour le zoan, qui fit grimacer l'homme aux lunettes sans qu'il ne daigne pourtant un seul instant durant à cesser de discutailler. Il vint toutefois joindre les actes à la parole : sa baguette en acier fendit les airs avec une virulence déconcertant et éjecta une espèce de lame d'air dans la direction de Pumori. Celle-ci visait le front du marmot, mais n'était surprenamment pas tranchante. Au contraire, elle était contondante, et si le gamin l'endurait de face, il risquait d'en avoir le front rougi pendant quelques jours...

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Shokug10
Alcide Amedeo.

Il était étonnamment plus pathétique que ne le vendaient les grands journaux, ce rebut de pirate... Un sourcil arqué, Amedeo le scruta tandis qu'il l'importait de bien vouloir laisser cette assiette en paix. Que la marine craigne autant un pareil tas de déchets le surprenait tout de même grandement, d'autant plus que leurs multiples contacts n'étaient pas n'importe qui... Enfin, le reste de l'équipage avait certainement un tant soit peu plus de jugeote que le pauvre cuisinier. Sans compter que celui-ci devait au moins disposer d'une excellente condition physique, à en croire le fait qu'il venait d'endurer un choc frontal du chasseur de primes sans perdre conscience... Pourtant, l'Alcide entendait bien ne pas s'interrompre en si bon chemin. C'était prévisible, après tout : si une recette aussi élémentaire fonctionnait, pourquoi s'embêter à réaliser plus compliqué ? La cuisine était parfois également une affaire de paresse, et le goût ne s'encombrait guère de complexité. Certes, certaines créations relevaient parfois du génie et du milligramme près, mais renier l'existence de potages riches et nourrissants ou de plats standards, simples mais efficaces était tout aussi stérile que de s'acharner à se rendre la vie sans cesse plus compliquée... Autrement dit, et alors qu'il faisait tournoyer l'assiette immaculée que souhaitait protéger Heziel sur le bout de son index, le chasseur avança dans sa direction à pas lents, bien décidé à poursuivre sur cette voie :

-A vos ordres, chef... Regardez, pour preuve de bonne foi, je vous l'offre ! Prenez garde à ne pas la laisser tomber...

Là-dessus, Amedeo balança l'assiette en direction d'un tronc d'arbre, non loin d'Heziel. Si celui-ci réagissait tel que le premier cuisinier l'espérait, il irait se ruer sur le projectile improvisé afin de le récupérer en plein vol, en délaissait éventuellement sa propre sécurité... Et lui serait là pour jouir de ce manque flagrant de concentration. Effectivement, l'Alcide pourrait fondre librement droit vers lui et lui asséner un nouveau violent coup de pied en plein ventre, histoire de le malmener un peu plus tout en lui adressant une leçon des plus cuisantes.



Tony et Jaymi > Ayano est shootée par Tony et envoyée vers Jaymi. En plein air, elle reprend forme humaine pour envoyer un couteau sur le bras de Jaymi. Si il ne parvient pas à l'atteindre, elle ira se planquer sous forme totale dans un buisson !

Kain et Pumori > Nath endure les deux séismes mais, fait étonnant, se relève facilement malgré ses blessures. Il balance ensuite une ersatz de séisme, mais en onde sonore.
Duncan parvient à esquiver partiellement, et riposte avec une "lame d'air" grâce à sa baguette. Mais du coup c'est plus une baguette d'air, et ça cogne (pas trop fort mais assez pour étourdir et calmer un peu !).

Heziel > Amedeo lance l'assiette et, imaginant que tu vas la réceptionner, tente de t'offrir un bon kick des familles !

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Mer 14 Déc 2016 - 10:09




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




On pouvait affirmer que l’attaque frontale de Kain avait eut son « petit » effet. En ce qui concernait la flore, là où il y avait une dense forêt luxuriante tantôt, il venait de créer une véritable plaine dégagée. Toujours en train de chercher son adversaire du regard, le borgne constata finalement son adversaire se relever sans dire un mot. De toute manière, ce n’était pas très important pour Kain vu qu’il avait toujours ses bouchons d’oreilles et qu’il était donc plus ou moins sourd. Il lui lança alors une provocation dans le vide, la hurlant, du fait de ses bouchons.

Kain: J’AVAIS PEUR QUE TU TOMBES DANS LES POMMES TROP VITE ! C’EST BIEN!

D’un certain côté, le capitaine des Dokugans n’avait pas tord. Son fruit était bien connu de ses compagnons et de ses adversaires. Il avait une capacité destructrice dévastatrice et trop rares étaient les personnes capables de se vanter avoir résister à un tel fruit. Même Heziel, qui était pourtant d’une force équivalente avec son confrère, et qui était un spécialiste du corps-à-corps évitait à tout prix d’aller confronter directement le capitaine sans prendre quelques précautions au préalable. De manière générale, le borgne n’avait été réellement mis en difficulté que par des manipulateurs de Logia. Il allait enfin pouvoir s’en donner à cœur joie… Sans retenue… et de manière continue.

L’euphorie du borgne fut coupée dans son élan par le stoïcisme de son adversaire qui fit une étrange chorégraphie. Quelque chose sembla alors bourdonner aux oreilles du capitaine. Quelque chose qui s’apparentait à du son, mais le capitaine était toujours bien incapable de comprendre exactement ce qu’il se passait. Le temps de la réflexion ne lui avait été pas permis. Grosse erreur, il avait momentanément tourné la tête pour poser son doigt sur son bouchon d’oreille. Et au moment où il regarda de nouveau en direction de son adversaire, une puissante onde de choc sonore l’atteignit. La douleur fut étonnante pour le capitaine qui s’envola une nouvelle fois.

Le capitaine se vianda et roula sur le sol. Sa main était tremblante. L’attaque de son adversaire ressemblait à celles du borgne, mais il n’avait pas besoin d’utiliser de bulles comme Kain le faisait afin d’attaquer. Le pirate qui ne pouvait pas comprendre que son ennemi utilisait du son pour pouvoir l’affronter en conclut qu’il devait être une sorte de magicien débile.

Kain se releva et essuya le filet de sang qui avait perlait sur le coin de ses lèvres à l’instar de son Némésis. Il n’avait pas l’intention d’arrêter le combat en si bon chemin. Il fit alors craquer ses épaules grâce à quelques moulinets. Puis, terminant son échauffement par un dernier étirement, ses deux poings se mirent alors à briller d’une lueur blanchâtre. Cette fois-ci, il valait mieux ne pas rester dans les parages. Kain était capable de s’en sortir en combat en distance. Il était temps pour lui de se défouler un coup. Le borgne braqua alors ses deux bras en arrière et lança finalement le nom de sa technique avant de se déchaîner.

Kain: gura gura no… MACHINE GUN BLOW!

Le borgne se mit alors à frapper devant lui, dans le vide. Chaque coup de poing était chargé d’une bulle blanche qu’il faisait éclater au moment de l’impact. l’effet fut immédiat et un véritable torrent sismique apparut alors devant le capitaine. La dernière fois qu’il avait eut recours à une telle technique remontait déjà à quelques temps. Il avait utilisé cela dans son affrontement contre le Shichibukai Nakata Fenice et avait été capable de briser l’équivalent d’un pan de montagne avec une aisance déconcertante. L’interprétation d’une telle technique était désormais pour Kain un véritable jeu d’enfant. Chacune de ses attaques faisaient éclater multiples racines et denrées. Il était probablement en train de faire un mal de chien à l’archipel de Boyne elle-même. Qui sait comment elle allait pouvoir réagir face à un tel assaut ? Au-delà des « Ora ora ora ora ora » que le borgne répétait à chaque coup, Pumori devait mettre au courant le capitaine de sa sûreté et qu’il devait également se débarrasser de son adversaire ennuyant ou l’éloigner suffisamment pour que le borgne soit à jeu égale avec son propre ennemi...



@Heziel Coffe



Kain se prend l’attaque et riposte avec le machine gun blow amélioré au Gura Gura
(Gura gura no machine gun blow est en gros comme le Gomu Gomu no Gatling Gun, mais avec le pouvoir du Gura).

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
Pumori Fulgen
Messages : 446
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
96/250Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B
Jeu 15 Déc 2016 - 15:44





Gambit Decima


Sang pitié



C’est étrange à quel point j’étais à la fois heureux et triste à la fois… Je sais que ça va peut-être à l’encontre des stéréotypes des zoans carnivores, mais je n’étais pas quelqu’un adorait faire souffrir mes victimes ni quelqu’un de très agressif. Enfin, ça dépend toujours pour quoi : j’adore me battre quand même ! Mais alors que mes griffes creusaient de fines lignes à travers la chaire et les vêtements de mon adversaire, j’étais un peu attristé. Pas tellement par le manque de portée de celle-ci, mais simplement à cause de l’odeur qui resterait sur mes ongles pour quelque temps. Cette odeur de métal que mon nez fin ne cessait de me rappeler… Ce n’était simplement pas agréable pour moi. Si ça attisait la hargne de certains zoans, je ne fais absolument pas partie de ceux-ci.

Mais mine de rien, c’était déjà un bon début pour moi. J’ignorais si l’effet de ma technique frapperait plus fortement le grand causeur ou si mes griffes n’avaient pas été assez précises. Mais une blessure était une blessure, je considérais que je venais de marquer un point ! Mais sa riposte serait très rapide et je n’avais fait que deux pas avant qu’il se soit retourné pour me lancer sa prochaine attaque. Tentant de me frapper avec son bâton, son désir pour m’atteindre se concrétisa en une sorte de lame de vent à peine visible. Comme elle se dirigeait vers ma tête, deux réactions instinctives se concrétisèrent en même temps ! La première fut de tenter de couvrir ma tête de mes bras : c’était plus simple de survivre avec des bras cassés qu’un crâne défoncé ! La seconde, plutôt paradoxale, était de me transformer en panda roux qui était bien plus petit.
Du coup, imaginer un panda roux qui se tient sur deux pattes, protégeant son visage alors que l’attaque lui passa presque deux pieds plus haut que sa tête. Mais ce n’était pas tout : concentré sur l’esquive, je ne m’étais pas concentré sur les possibles effets des séismes de Kain. Alors que plusieurs coups se firent sentir, je comprenais qu’il s’agissait d’une attaque à répétition... J’étais un peu déséquilibré, mais je savais que je ne pouvais pas rester ici sous peine d’être coincé entre les attaques du capitaine et celles de ce baragouineur !

… Si si, je sais comment écrire ce mot !

Autant ses attaques pouvaient me blesser, autant elles pouvaient atteindre mon adversaire. Pourquoi ne pas en faire bon usage ? Et je ne parle pas d’un plan du genre attirer mon adversaire vers l’attaque de Kain et espérer qu’il soit assez stupide pour ne pas l’éviter. Et ce serait vraiment trop dangereux pour moi… Cependant, avec les débris qui volaient, son attention ne serait pas entièrement concentrée sur moi. Et avec la distance que j’avais avec mes compagnons, je ne pensais pas que ce serait dangereux d’utiliser cette technique. Ressautant sur mes jambes, une fois que j’ai inversé ma transformation pour redevenir un hybride, je m’apprêtais à ressortir mon côté purement "Mirror-ball-dien". Griffes sorties, je ne laisserais pas à mon adversaire le temps de me lancer une nouvelle attaque. Bientôt, je serais tellement vite qu’il ne pourra pas me toucher !

-Higitsune dansu !

Et c’était parti ! C’est plutôt étrange car je ne suis jamais sûr de ce que je vois lorsque j’utilise cette technique. Un peu comme si tout était flou au milieu d’une tempête de sable lors d’un blizzard. Autant dire que je ne voyais rien du tout ! Mais tout ce qui était à ma portée, que ce soit des débris, des arbres ou mon adversaire, je les taillerais en pièce alors que mes griffes laissaient déjà de nombreux sillons sur mon environnement.


© Codage By FreeSpirit & modification by Pumori




-Higitsune dansu (firefox dance): Une fois que cette technique est utilisée, Pumori ne peut pas l'arrêter lui-même. Une fois plonger dans cette danse, les mouvements de Pumori atteignent une vitesse impressionnante. Bien que sa vitesse d'attaque augmente également, il lui est impossible de viser précisément un adversaire ou même de distinguer ses alliés! Pumori peut sortir de cette transe lorsqu'il n'y a plus rien à frapper ou lorsqu'on l'arrête de force. (Lvl 20)

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Pumotr10

Pumori Theme
Pumori Fulgen
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Dim 18 Déc 2016 - 13:56




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan

- Got it !

Fonçant vers Tony et donc, dans l'axe de la petite limace volante, le blondinet arma un coup qui se voulait sans appel. Il allait récupérer ce machin en plein vol et lui faire voir les cieux qui observaient paresseusement cette grosse plante-île, à n'en pas douter ! Il laissa son panneau traîner dans son dos quelques instants, ce dernier produisant un son peu rassurant, avant de finalement le ramener à lui comme si il était armé d'une très large hache. L'impact se produirait d'une seconde à l'autre, et il ne comptait pas y aller de main morte.

Soudain, la baveuse se changea en colombe. Dans un premier temps légèrement surpris, Jaymi se reprit bien vite : ce n'était pas à lui qu'on ferait le coup de la transformation piège, ça non ! Un bruit trancha l'air au même titre qu'une lame alors qu'un couteau destiné à l'empêcher de poursuivre son action filait vers lui. Jouant de ses poignets et d'un mouvement de bras maîtrise, le musicien de l'équipage du borgne fit pivoter son panneau à une vitesse effarante, le changeant virtuellement en un bouclier avec lequel il était habituellement capable de bloquer des munitions d'armes à feu. Dans un fracas métallique, l'arme de jet se retrouva propulsée un peu plus loin alors que le Dokugan, lui, observait désormais sa cible avec une motivation renouvelée. Elle voulait la jouer salement ? Il allait la jouer salement... en lui explosant la tronche, ouai !

Freinant abruptement, laissant un sillon dans le sol, il enclencha le homerun initialement prévu alors que la Sungaze arrivait sur lui. Portée par la vélocité du jet du forgeron, elle ne pouvait plus faire marche arrière... quant à lui, son sprint avait eu les mêmes conséquences. Il était désormais prêt à encaisser la collision, ou plutôt observer sa victime le faire. Le coup fila avec véhémence en agitant les herbes touffues sous une petite bourrasque alors que le virtuose s'engageait dans un assaut décidé et irrévocable.

- I BELIEVE YOU CAN FLY !

Si l'attaque réussissait, alors il ne lui resterait qu'une chose à faire : écouter la proposition de l'enclume ardente et le suivre. Ils devaient pouvoir retrouver leurs amis en utilisant la piste des arbres déracinés par l'artisan dans sa chute. Du moins, c'était un début ! En plus de ça, au loin, le capitaine se donnait à fond... tant que ce serait le cas, ça leur faisait un endroit de moins à fouiller. Il ne fallait pas se mettre entre lui et sa cible. L'aider revenait à devenir un fardeau.


-----




- ARRGH !

À nouveau, le cuistancier de l'équipage percuta le sol. Son dos lui faisait un mal de chien. Pas étonnant, vu qu'il venait de se prendre un arbre. Lorsque Amedeo avait jeté l'assiette avec l'intention de la détruire, le brun s'était résolu à la sauver à nouveau. Il l'avait réceptionnée, mais s'était cette fois attendu à recevoir une correction physique à la hauteur de la première. Ce salopard jouait sur ses sentiments et sur ses principes ! N'avait-il donc aucun honneur ? Aucune fierté ? N'était-il qu'un de ces plaisantins qui pensaient que la cuisine était la lecture d'un mode d'emploi apportant profit et renommée ? Ces simples pensées l'enrageaient, mais quelque chose l'enrageait actuellement encore plus alors qu'il entreprenait à nouveau de se relever, après avoir partiellement paré l'assaut qui l'avait propulsé contre le tronc puissant.

Dans le choc, il avait perdue l'assiette.

Cette dernière était allée se briser non loin, percutant sans nulle doute de puissantes racines, ou encore un solide rocher. Le bruit de la porcelaine qui explose en petites pièces dénuées de sens et de beauté résonnait dans ses oreilles alors que son rythme cardiaque s'accélérait. Un mélange de culpabilité, de frustration et de colère fermentait en son sein. La chaleur lui monta aux joues et aux oreilles. Ces signes, il les avait déjà ressentis par le passé. Ça ne s'était jamais bien terminé. Mais pourquoi tous ces sentiments ? Pourquoi attacher autant de valeur à de la faïence dans laquelle on ne faisait au final que jeter de la nourriture avant de la dévorer ? Pourquoi valoriser autant un ustensile purement pratique et esthétique, parfois même pas utilisé ? Nul ne le savait. L'esprit de Heziel était à ce sujet un grand labyrinthe : cela faisait partie de ses propres mystères. Mais une chose était sûre : déjà une dizaine d'années auparavant, quelque chose en lui s'était manifesté. Une partie de lui même qui ne supportait guère qu'on guerroie contre les tasses, légumiers, verres et autres éléments d'un bon repas. Une partie de lui qui était prête à tordre la nuque au premier fou qui tenterait sa chance.

- Arrêtez ça...

Le ton était étonnamment plus menaçant qu'un peu plus tôt. Malgré l'évidence même, malgré la létalité possible de son opposant et ses intentions limpides, le second des Dokugan ne pouvait se résoudre à lâcher la bride. Il n'était pas dans sa nature d'utiliser la violence de façon aussi virulente et il avait mis de grands efforts pour en arriver là. Autrefois, il aurait explosé à la simple vue d'une assiette ainsi prise en otage. Désormais, il demandait une dernière fois au "chef" en face de lui de cesser cette folie. Mais le baromètre était au bord de la fissure. Un tremblement quasiment imperceptible le parcourait alors qu'autour de lui, son haki de l'observation ne venait guère que récolter des informations destinées à ralentir son processus de self control. Il activa également son Haki de l'armement, bien décidé à en faire usage si il passait à table. Ce vicieux en face de lui faisait honte à tous ceux qui portaient le titre de cuisinier.

- Arrêtez ça tout de suite...

Son regard caché, sous ses cheveux, du sang coulant sur sa joue depuis son arcade, le cuisinier était à deux doigts de perdre le peu de moyen qui lui restait. Ce peu de moyen alimenté par la peur. Oui, la peur et le doute. Peur de commettre un acte qu'il considérait lui même amoral, doute d'être encore cet homme qu'il désirait être si il cédait face à cette pulsion. Cette pulsion qui lui susurrait des choses à l'oreille, en vile tentatrice et en conseillère vêtue de malfaisance.

Cette pulsion qui lui disait de tordre le cou de cette ordure d'Amedeo Alcide.



technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Mar 20 Déc 2016 - 17:09

Gambit Decima


Transformer l'essai! Go Jaymi, Go Go Go!





Pour Tony, les choses se passèrent beaucoup trop vite. Sa jambe encore en l'air après le shoot qu'il venait d'administrer à la limace, il ne put qu'assister, impuissant, à la contre attaque du zoan invertébré envers son comparse.

Il était trop loin. Et elle, propulsée avec trop de force et de vitesse pour que le forgeron puisse tenter de s'interposer entre le puissant Jaymi et le poignard dont la lame accrocha fugacement un rayon de soleil filtrant à travers les arbres. C'était ainsi. Durant les prochaines secondes, tout était entre les mains du musicien des Dokugan. Tony l'encourageai mentalement, de toutes ses forces. Le zicos fou était d'une puissance remarquable, et possédait des réflexes proprement fulgurants, et l'artisan ne doutait pas qu'il saurait venir à bout d'une difficulté comme celle-ci, qu'un homme d'une telle trempe devait probablement considérer comme négligeable.

Mais son expérience lui disait que rien ne se passait jamais comme prévu. Loi de murphy oblige : si vous voyez 100 scénarios où tout va bien, le destin en sortira un 101ème. Aussi, retrouvant ses appuis, le colosse eut le bon sens de se tenir prêt si jamais la situation dérapait.

Tout d'abord, il surveillait du coin de l'œil les arrières de Jaymi. Sait-on jamais, peut-être un complice de la fine équipe de connards qui les avaient attaqués se tenait-il tapi dans les fourrés, prêt à bondir en mode « surprise motherfucker ! ». Ce à quoi Tony était prêt à répondre « Nope ! Chuck Testa ! ». Où si jamais il n'avait pas le temps, il pourrait toujours gueuler au zicos de se retourner. Ce serait toujours ça de pris.

Ensuite, Tony se remit en garde, suivant de son œil acéré la trajectoire de la Sungaze. Si jamais le musicien ne l'envoyait pas assez loin en direction de la stratosphère, le judoxeur se tenait prêt à intercepter la ninjace (même principe que pour « forgepentier », il suffit de mélanger les mots!) avec son corps solide comme 110kg de titane, qu'il chaufferait au rouge le moment venu pour qu'une fois arrivée, l'horrible créature ne se décolle pas de sitôt. Elle leur avait déjà fait perdre trop de temps, cette satanée c***** de ***** à la **** *** ** ***** !!!


Lorsque le cas de la limace aura été définitivement réglé, Les deux blonds pourront enfin remonter la piste, comme envisagé il y a déjà un post (c'est que le temps vite quant on s'amuse!). Sous ses pieds, il sentait la terre trembler à intervalle régulier. Comme l'île ne s'était pas encore réanimée comme tout à l'heure, le conclusion s'imposa d'elle-même : le capitaine des Dokugan déchaînait la terrible puissance de son fruit du démon.

Et il n'y avait qu'une seule explication à cela : lui aussi faisait face à un adversaire.

Sa théorie, du moins jusqu'à preuve du contraire, semblait se confirmer : les salauds n'étaient pas seuls. Ça fait beaucoup de mauvaises nouvelles d'un coup, non ?

La crainte commença à nouer ses entrailles. Il fallait rallier les troupes au plus vite, car dispersés comme ils l'étaient, les pirates faisaient des proies faciles. Plus ça allait, plus Tony avait un mauvais pressentiment, notamment au sujet de sa propre survie face à des adversaires dont il ne connaissait rien.Autant la Zoan de la gerbe, il avait put la gérer un tantisoit... Autant contre Splanress, il se serait fait ouvrir en deux, il en avait la certitude. Que ferait-il si d'autres adversaires du même acabit étaient déjà en train de malmener le reste de l'équipage ?

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek


Techniques utilisées:
 

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 23 Déc 2016 - 14:41

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Toujou10

Sungaze Ayano.
Un échec. Il fallait savoir se rendre à l'évidence, après tout : son dernier assaut avait été un simple échec. Elle avait bel et bien lancé son couteau avec tout le doigté expert dont elle était capable, et il aurait bel et bien dû trouver un chemin jusqu'au bras musculeux du blondinet pour le désarmer ou l'entraver momentanément, mais ce dernier avait démontré une habilité nettement supérieure à la sienne en dégageant l'attaque sans la moindre difficulté. Dans ces circonstances, difficile de trouver une nouvelle option pour se sortir d'un aussi mauvais pas... Son corps catapulté n'offrait presque aucune résistance, et elle ne jouissait d'aucun appui pouvant lui permettre de se tirer de cet projection surprise. Ayano était prise au piège, et elle ne s'était jamais sentie aussi impuissante qu'en cet instant précis, où même son fruit du démon et sa fragilité naturelle se retournait contre elle. Que n'avait-elle pas été maudite d'un fruit d'oiseau ! D'un de ces merveilleux colibris, aux couleurs vives et flamboyantes, susceptible de voleter librement d'une branche à l'autre sans craindre nul prédateur... Même si la chasseuse était de nombreuses fois tomber sur un os, c'était également pour elle l'expérience la plus décevante : le gros forgeron, elle aurait été en mesure de le vaincre, s'il s'était trouvé sans soutien ni appui. Mais le fait était que cet abruti de Splanress avait été parfaitement incapable de remplir sa part du travail... En même temps, le musicos n'était pas censé être là, à cet instant précis ! En d'autres termes... Ce qui venait de jouer en leur défaveur n'était ni plus ni moins que leur tendance exacerbée à tout prévoir. Sauf qu'il arrivait parfois que les situations ne nous échappent pleinement : c'était purement et simplement la seule constatation qui lui venait encore à l'esprit lorsque le panneau rencontra son front, et l'expédia dans les cieux avec une virulence faramineuse, la délaissant dans un état des plus pitoyables. Elle n'avait plus qu'à espérer que les autres s'en tireraient mieux qu'elle...

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Wald_w10
Lygar Nath.

Il était fort, ce borgne, probablement autant que le chasseur de primes lui-même : leur bras de fer temporaire s'était effectivement soldé par une égalité, car le capitaine pirate s'était redressé plus ou moins dans le même état que son opposant l'instant précédent. Ce duel risquait de traîner en longueur, dans l'état des choses : ils étaient semblables à des blocs de titanes, terriblement résistants, et absolument inébranlables, tant physiquement que moralement... La seule chose que pouvait espérer Nath, c'était que le reste de sa clique saurait nettoyer les Dokugans petit-à-petit, tel que cela avait été prévu. Amedeo allait sans aucun doute être le premier à en finir, puisqu'Heziel Coffe était celui des Dokugans dont ils avaient su récolter le plus d'informations. Là-dessus, il aurait probablement l'opportunité d'assister Ayano, pendant que Splanress mettrait fin à son propre affrontement en solitaire... L'ours était également un sacré numéro, et le Lygar lui-même n'avait jamais été en mesure de le vaincre en entraînements. Bref : dans tous les cas, l'homme était presque certain qu'il aurait tôt ou tard le coup de pouce de ses alliés qu'il espérait tant et tant, depuis quelques instants. Restait à savoir s'ils parviendraient à temps, ou s'ils finiraient par découvrir les deux colosses plongés dans une mare de sang... Car l'homme-séisme repassait à l'assaut, et que l'homme-son n'allait pas demeurer sans reste. Alors que les premières boules vibrantes se formaient sur les poings de son opposant, le chasseur réitéra la même action que précédemment, mais en la répétant cette fois-ci un certain nombre de fois. Ce qui en naquit ? Un enfer cacophonique et pour le moins mouvementé, résultante des assauts combinés des deux monstres de muscles. D'un côté comme de l'autre, les ondes risquaient fort de trouver leur chemin : elles n'agissaient pas vraiment sur le même plan physique, et pouvaient difficilement se contrecarrer. Autrement dit ? En attaquant tel quel, les deux opposants s'exposaient totalement à l'offensive de leur adversaire, et seraient contraints à la subir de plein fouet.

Et c'est effectivement ce qui advint, dans les minutes qui suivirent : Nath sentit son corps fracassé, défoncé à d'innombrables reprises, comme s'il avait à endurer un assaut frontal avec une équipe complète de boxeurs expérimentés et puissants. S'il demeura stoïque durant les premières secondes, il en vint finalement à réitérer son vol plané passé, dans une effusion de sang et de douleur des plus fantastiques. Une bonne dose de roulés boulés plus tard, et il se redressait péniblement, en titubant, l'un des bras totalement brisé et, dans l'état des choses, parfaitement inutilisable. Pourtant, il semblait faire fi de cet état lamentable dans lequel il avait été plongé : pour l'heure, il avait plus important, et devait s'assurer du résultat de sa propre offensive. Si Kain se trouvait en tout et pour tout dans le même état, il ne tarderait pas à lui foncer droit dessus, quitte à balancer une nouvelle onde sonore si le capitaine faisait à nouveau appel à ses séismes... Dans le cas contraire ? Et bien, ils n'auraient plus qu'à engager une lutte au corps-à-corps particulièrement pugnace, sans autre artifice que leurs muscles respectifs.

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Shokug10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Bewear10
Alcide Amedeo et Splanress.

Il avait été percuté sans l'ombre d'un remord, et pourtant, il recommençait encore et toujours à se redresser. L'état déjà pitoyable dans lequel se trouvait Heziel était une preuve de l'efficacité de la stratégie appliquée par l'organisation de chasseurs de primes. C'était après tout inévitable : avec des failles aussi grotesques, le cuisinier s'exposait à des funérailles certaines, tôt ou tard... Pourtant, ce type semblait ne pas perdre un gramme de son courage... Et de sa grande gueule. Il se mit effectivement à menacer Amedeo plus ou moins frontalement, comme si la simple perspective d'avoir affaire à quelques joutes verbales allait décontenancer le chasseur. Celui-ci haussa les épaules, dans un premier temps, puis poussa un soupir en générant deux nouvelles assiettes, une par main. Il se mit alors à les faire tournoyer sur ses index, le tout avec une grâce et une délicatesse surprenantes... Il se demandait encore comment vaincre son ennemi, comment le mettre à mal et si le briser à petit feu pouvait se montrer intéressant. Même s'il était sa cible, le bras droit du Borgne ne lui avait personnellement fait aucun mal : pire encore, il était un chef dévoué et passionné, chose rare et remarquable en ce monde cruel et froid. Autrement dit, le faire souffrir outre mesure ne le passionnait qu'à moitié : il aurait largement préféré en finir d'un coup d'un seul, mais pourtant, l'autre artiste martial semblait bien décidé à l'idée d'endurer le moindre de ses coups... Il s'apprêtait à casser les deux assiettes l'une contre l'autre en prenant la parole, lorsqu'une intervention extérieure le coupa toutefois brutalement dans ses dires et gestes :

-Arrêter quoi, chef ? Est-ce une supplique ? Je vais peut-être vous...

Un arbre fut déraciné sèchement, d'un coup d'un seul, non loin d'Heziel, et une silhouette massive et poilue sortie des fourrés en détalant, angoissée comme jamais, jusqu'à percuter l'Alcide qui perdit momentanément l'équilibre. Les deux assiettes en céramique glissèrent de ses mains, et se mirent à décrire une courbe des plus ostentatoires, des plus grandiloquentes. La première, finement ouvragée, aux dorures multiples et à la blancheur de neige, menaçait d'un instant à l'autre de s'effondrer dans la boue. La seconde, plus grotesque mais non moins ciselée, s'en allait quant à elle à l'opposé... Droit vers la branche d'un arbre millénaire.
Heziel n'avait en tout et pour tout qu'une seconde pour agir. Quelle assiette allait-il pouvoir sauver ?

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Szayel10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Akaba_10
Zaly Duncan et Kohaku Ryoichi.

Duncan faisait face à un bambin pour le moins malicieux : alors qu'il s'apprêtait à le percuter frontalement, celui-ci venait d'user de son fruit du démon pour se dérober avec expertise et vigueur. Une espèce de petit rat, c'était plus ou moins l'image qu'il renvoyait au scientifique, nettement plus grand... Il était difficile de venir à bout d'une mouche en plein vol, et si le rapport de force entre le chasseur et sa proie n'était pas fondamentalement unilatérale, la petitesse physique du marmot jouait sans conteste en sa faveur. Pour autant, le scientifique n'était guère du genre à baisser les bras à la première difficulté rencontrer, au même titre d'ailleurs que la totalité de ses comparses : ne s'inventait pas chasseur de pirates qui le voulait. Un tel métier se travaillait, demandait force, courage, abnégation, et n'était pas évident ni quant à sa conception, ni quant au vécu qu'il obligeait. Barouder était une nécessité, et le sens de l'observation était une autre des qualités requises pour se montrer digne de chasser ses proies et de... (Bon, d'habitude, j'fais pas ça, mais là, j'me sens comme Duncan et j'me fais chier, donc je mets momentanément fin à cette description de façon totalement arbitraire).
La contre-attaque de Pumori se fit sentir l'instant suivant : le bougre, toujours insaisissable, se mit à se mouvoir avec une telle fluidité que l'homme en blouse n'eut guère l'opportunité de le mettre à mal dans ses mouvements. Pour autant, ni les débris qui menaçaient de le percuter, ni les petites griffes du moujingue n'effrayaient véritablement le Zaly : celui-ci souffrait certes de quelques griffures, mais elles allaient s'avérer plus handicapantes que véritablement dangereuses, puisqu'elles visaient pour l'essentiel ses jambes, à portée du zoan. Il cherchait encore et toujours une solution à cet épineux problème lorsque le problème en question se déroba devant lui.

Ryoichi venait enfin d'arriver, après avoir traversé une bonne partie de la forêt sur les pistes des deux colosses pas très discrets. Et il avait observé le ballet auquel se livraient le scientifique et le petit pirate pendant quelques secondes avant de prendre sa décision : il se jeta dans la mêlée, en faisant tournoyer sa peluche tout autour de lui. Pumori, incapable de mettre fin à son enchaînement et allant trop vite pour discerner précisément la situation, ne pourrait guère se rendre compte du danger que représentait l'autre bambin, et finirait tôt ou tard par se confronter frontalement à la peluche que celui-ci faisait tournoyer follement... Et se rendre à ce moment-là compte qu'il s'agissait ni plus ni moins que d'un bloc d'acier couvert de tissu. Le choc risquait pour le moins d'être douloureux, ça oui.



Tony et Jaymi > Ayano est renvoyée dans le néant. Vous pouvez bouger librement ! Mais il vous faudra au moins un tour complet pour retrouver la trace de l'un de vos compagnons. Si vous suivez Splanress, vous trouverez Heziel, et sinon, bah... Au mieux, vous trouverez Pumori et Kain, sinon vous tournerez en rond, héhé. Je vous autorise à faire un poste vraiment court (enfin surtout Tony du coup) pour le tour prochain, vu que vous n'aurez à ce sujet pas grand chose à dire.

Kain > Nath t'imite, mais douille sec. Il a un bras inutilisable. Je te laisse décrire tes blessures.
Toujours est-il que Nath te fonce désormais dessus, prêt à engager une lutte au corps-à-corps !

Heziel > Amedeo s'apprête à fracasser les assiettes entre elles quand Splanress surgit d'un buisson et le percute de front... Les assiettes s'envolent, et leurs vies défilent devant tes yeux. Tu ne peux en sauver qu'une...

Pumori > Tu parviens à atteindre Duncan qui ne sait pas comment te repousser lorsque Ryoichi se pointe enfin. Il se met sur ta trajectoire et tourne très vite. Sa peluche est en acier. T'inquiètes, les dents, ça repousse !

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28. Ryoichi est niveau 27.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Sam 24 Déc 2016 - 18:25




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




La bataille qui opposait le capitaine des Dokugans à l’homme qui utilisait le son faisait rage sur l’archipel de Boyne. Un véritable pan de l’île était en train d’être remodelé sous la pluie des différentes attaques. Les différents assauts étant de nature différente, il n’y avait pas eu d’annulation ou de contact entre chaque attaque. Pourtant, elle atteignaient malgré tout leurs cibles avec plus ou moins d’efficacité. C’était le cas pour le borgne. Les attaques sonores faisaient mouche avec plus ou moins de précision. La douleur bien que réduite par la distance à laquelle avaient été lancé les coups, était titanesque. Le capitaine ne continua son assaut qu’avec la force de son esprit. S’interdisant de capituler, l’héritier du D avait continué à frapper le vide avec un acharnement remarquable.

Une ultime attaque l’envoya cependant voler à quelques mètres en arrière. Kain roula avant de se prendre un tronc dans le dos. Il cracha du sang et resta couché sur le sol. Il grimaçait, son visage était couvert de boursouflures. Il n’était pas sortit indemne de cet échange de sourds. Quelque chose ²dans son ventre lui faisait atrocement mal. Une douleur qui lui remontait jusque dans la gorge. Le borgne sentit quelque chose remonter avant qu’il ne se mette à vomir du sang. Le goût métallique au fond de sa gorge, la douleur lancinante qui lui tiraillait l’estomac. Il n’y avait pas de doutes là-dessus, ses côtes avaient passé un sale quart d’heure.

Mais l’entêtement du capitaine était telle qu’il était hors de question pour lui d’abandonner maintenant. Ses nakamas avaient probablement encore besoin de son aide et il avait fait le serment de les protéger. Pour atteindre un tel but, il devait tout d’abord se débarrasser de son adversaire. Kain attrapa alors méthodiquement les bouchons que lui avait fabriqué tantôt Nescafé avant de les retirer. Un simple coup d’oeil au moulin à parole suffisait pour le pirate pour se dire suffisamment loin pour ne pas avoir sa force absorbée dans les méandres de l’ennui. Après les avoir jetées, le capitaine s’aida de son ancre afin de se relever. Il se tourna alors à nouveau vers son adversaire qui semblait bien décider à mettre un terme à cet affrontement. Ces deux protagonistes se ressemblaient énormément. Ce n’était malheureusement pas très flatteur pour l’adversaire du capitaine.

Crachant à nouveau un peu de sang, Kain s’essuya le coin de ses lèvres avec le revers de son gant avant de serrer son poing. Il sentait quelque chose de nouveau monter en lui. Une étrange sensation semblait se saisir de son corps tout entier. Comme si un pouvoir différent de son fruit du démon essayait de faire surface. Le borgne n’avait aucune idée de l’origine d’une telle sensation, mais elle lui était agréable. Il avait bel et bien l’intention de laisser ce quelque chose exploser et s’exprimer à travers ses poings. Le borgne fit alors craquer ses doigts et son cou avant de provoquer son adversaire qui était tout autant amoché que lui.

Kain: Approche.

Le capitaine se concentra quelques instants, faisant appel à l’une de ses aptitudes particulières… L’esprit du muscle. Lui qui était déjà énorme, il sembla gonfler quelque peu. Tous ses muscles étaient en alerte et prêt à être utilisés. Maître de cette technique, il était fin prêt. Se recroquevillant sur lui-même, il entama alors un sprint en direction de son adversaire, hurlant dans sa charge. Son adversaire en avait lui aussi bavé dans cet affrontement, mais le borgne n’avait pas encore dit son dernier mot. Les muscles de son bras droit gonflèrent légèrement. De plus, le pouvoir qui bouillonnait était prêt à faire surface à n’importe quel moment. Pendant sa course, Kain se rappela alors la discussion qu’il avait eu tantôt avec son meilleur ami, Heziel. Qui lui avait fait un topo qui était malgré tout compréhensible pour le capitaine des Dokugans. Il lui avait enseigné les quelques notions de Haki, ce qu’il avait pu découvrir jusque-là tout du moins. Le borgne se demanda alors si cette sensation n’était pas liée à ce fameux haki. D’un certain côté, il était assez fier de lui, il avait eu raison lors de cette discussion. Pour réveiller son pouvoir, le forban devait se battre ! Kain attendait d’être à une distance de corps à corps avec son adversaire afin de se jeter dans la bataille à corps perdu, ses muscles et ses réflexes s’occuperaient du reste...


@Heziel Coffe



Kain en bave, il a quelques côtes cassées, mais il se relève malgré tout. Il gonfle ses muscles grâce à son aptitude afin d’être plus efficace au corps à corps et se rue sur son adversaire. Il sent également un étrange pouvoir monter en lui, j’essaye effectivement ici de faire réveiller son Haki de l’armement.

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
Pumori Fulgen
Messages : 446
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
96/250Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B
Lun 26 Déc 2016 - 22:19





Gambit Decima


Pourquoi toujours le visage ?



Malgré l’absence de mon ouïe et de ma vision, je pensais que la situation était en ma faveur. Mon instinct me disait d’arrêter ce combat, mais je ne pouvais pas revenir en arrière. Pas cette fois ! Ma présence sur cette île vorace, mon combat contre Duncan et les attaques sismiques/sonores qui se confrontaient… N’importe quel animal serait tenté de s’enfuir de cet endroit ! Je luttais donc contre mon instinct tandis que je fendais l’air tout en griffant tout ce qui était autour de moi. Je ne savais pas l’étendue des dégâts que je causais à mon adversaire, mais je devais être une véritable peste. Comme il n’était pas capable de m’arrêter, je finirais bien par l’épuiser à petit feu. Ce n’était peut-être pas très éloquent, mais ça fonctionnait !

Enfin, jusqu’à ce que je tombe sur un os.

Alors que je continuais mes attaques, ma main gauche se heurta contre quelque chose très solide. Pas assez pour les briser, mais assez pour les parer ! La puissance de ce coup n’était pas anodine et cette masse solide entraina ma propre main vers mon visage. Le choc, mélanger avec ma vitesse et la force de mon adversaire, était plus que brutal. Alors que je fais des cabrioles dans les airs, propulsé à vitesse folle, je m’écrasais durement un peu plus loin. Heureusement que je buvais beaucoup de lait, j’y aurais peut-être perdu quelques dents ! Et comme il m’en manque déjà une, pas besoin d’en rajouter ! Étendu face contre sol, je levais la tête alors que je me demandais ce qui c’était passé. Bien sûr, j’aurais dû me douter qu’un autre invité se présenterait ! Néanmoins, j’aurais préféré que ce soit avec des mots plutôt que des coups ! Quoi que… Techniquement j’avais les oreilles bouchées, alors je n’entendrais rien de toute façon !

Deux contre un… Et je ne pouvais même pas me vanter de cette situation. C’était simplement parce que j’étais au mauvais endroit au mauvais moment. Pour faire simple, j’étais entre eux et Kain… Je ne sais pas si cette attaque était contre nous ou contre les hauts-primés de notre équipage, mais le capitaine était probablement la cible considérée comme la plus dangereuse. Ils voulaient probablement se débarrasser du reste de l’équipage avant de l’attaquer. J’étais simplement le prochain sur la liste. Ceci dit, est-ce que ça voulait dire que le nouvel arrivant avait réussi à battre un autre membre de l’équipage ? Normalement, j’aurais donné signe de vie sur le den den, mais avec l’autre bar-à-gouiner – mince, le coup était plus fort que je le pensais… J’en perds mon vocabulaire ! – je ne pouvais pas leur parler !

Peu importe pour l’instant, j’étais dans les ennuis jusqu’aux coudes. En me relevant, je pouvais constater la douleur qui parcourait mon bras gauche. Bien que je pouvais toujours bouger mes doigts, j’avais très mal à l’avant -bras et à ma main. Je regardais le nouveau venu qui ne possédait comme arme qu’un simple ours en peluche… Mais j’avais vraiment sentis quelque chose de plus solide ! Est-ce que l’ours était composé de métal ? Ou est-ce un pouvoir étrange ? Ma tête me fait également très mal, mais j’étais simplement heureux que ma main a été utilisée pour empêcher un contact direct. Je préfère un bras cassé qu’à une tête en miette ! Il y avait bien quelques douleurs dans le reste de mon corps, mais rien qui était plus fort que celles de ma tête et de mon bras.

J’étais à une certaine distance de ses deux chasseurs (sachant chasser sans leurs chiens) de prime, mais ce n’était pas vraiment l’idéal… Si le plus jeune était axé sur le corps à corps, le plus vieux pouvait me faire des attaques à distance… Les idées que j’avais en tête présentement n’étaient pas très bonnes… Elles se résumaient par "frapper plus fort"… Rapidement, je prenais sur moi quelques bonbons que je me dépêchais de dévorer. Je devais être plus rapide, plus fort ! Si ce combat continuait trop longtemps, alors que je n’avais aucun indice qui m’indiquait la moindre possibilité de secours, je perdrais à coup sûr. Je devais prendre un énorme risque. Si je ratais mon coup, je perdrais rapidement mon énergie. Si on me bloquait, c’était possible que je sois mis hors service… Ce qui placerait Kain dans une situation très délicate…

Non, je ne pouvais pas échoué ! Je me souvenais de la conversation que j’avais eue avec Heziel et Kain, alors que l’on parlait du haki. C’était une question de volonté… Si j’avais raison, tout était une question de volonté. Je me concentrais donc sur mon poing, tentant de le renforcer avec une énergie qui me passait dans mon bras droit. Cependant, impossible de savoir si c’était vraiment le cas ou si ce n’était pas ma tête endoloris qui me jouait de mauvais tours. Mais c’est avec une foi presque inébranlable que je m’avançais contre mes adversaires. Si je rate mon coup, j’aurais tout essayé !

Dix coups de pieds par terre plus tard, l’utilisation du Soru me permettait de me propulser sur le côté de Duncan, le côté inverse où se trouvait le nouveau chasseur de prime. Je me lançais contre lui et, serrant le poing tellement fort que… Enfin, Je pourrais donner une explication sur la fermeté de ce poing typiquement cliché, mais je pense qu’on a compris le principe ! Utilisant ma variation du Dokugan Panchi, j’espérais agir assez rapidement pour finalement faire taire mon adversaire qui devait commencer à manquer de salive !


© Codage By FreeSpirit & modification by Pumori




Un peu comme Kain, Pumori tente d’activé le haki de l’armement afin de mettre hors d’état de nuire Duncan pour récupérer son ouïe et remédié à cette situation de sous-nombre. Cependant, il sait que cette attaque est risquée et, s’il ne réussit pas, c’est probablement la fin pour lui. Alors, s’il doit miser sur une personne à vaincre, il tenter de terminer son combat avec Duncan (qui est également affaiblit et qui possède un pouvoir que même Kain peut redouter) avant de chercher une solution contre le second problème. En attaquant le flanc de Duncan, Pumori pense qu'il serait impossible à Ryoichi d'intervenir efficacement pour contrer l'attaque et que l'effet de surprise (par son boost de vitesse) sera suffisant contre un Duncan blessé.

-Shugā kodai kōkoku (Sugar Hype): Après quelques expériences, Pumori connait la quantité exacte de sucre nécessaire pour accentuer ses effets sur son métabolisme sans lui causer de malaise (causé par une surconsommation de sucre). Cependant, le Shugā kodai kōkoku conserve également les malus de sa forme précédente, drainant l'énergie de Pumori s'il arrête de consommer du sucre. Il s'agit donc d'une amélioration à la technique ''Shugā būsuto''. (Lvl 20)

-Soru: Le soru est un mouvement si rapide qu'il donne l'impression de faire disparaitre son utilisateur. Pour l'exécuter, le pratiquant donne dix coups sur le sol très rapidement et se propulse à l'endroit où il veut aller à grande vitesse. (Lvl 20)

-Dokugan Panchi (one-eyed punch): Technique apprise grâce à Valentine D. Kain, celle-ci est un coup de poing qui vise le dessous du menton de son adversaire. Cependant, afin d'y apporter une certaine force, puisqu'il n'est pas aussi fort que son capitaine, le p'tit rouge utilise sa queue (tel que pour le Tēru haru) pour se propulser dans les airs. Cette stratégie permet donc, tel que lui a expliqué son capitaine, ''d'envoyer voler l'adversaire avec classe ou de venir chercher une personne qui effectuerait une attaque sautée''. (Lvl 15)

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Pumotr10

Pumori Theme
Pumori Fulgen
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Jeu 29 Déc 2016 - 19:21




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan

- Pretty flight for a white girl !

Observant son oeuvre alors que la Sungaze s'élevait dans le ciel pour retomber mollement bien plus loin, Jaymi utilisait sa main libre comme une visière et lâcha même un sifflement d'étonnement. Il y avait quelque part une douleur en lui... frapper une si jolie fille n'était pas chose commune dans son comportement. Néanmoins, si on y ajoutait son caractère dangereux ainsi que sa forme de Zoan pour le moins dégoûtante, la culpabilité était largement atténuée. Et puis c'était pour le bien de son équipage ! Il se tourna donc vers Tony. Il était temps de reprendre la route.

- On pourrait passer par le chemin tracé par Teddy Bear... de toute manière, faut laisser le captain' gérer son combat lui même, ça c'est sûr ! T'en penses quoi, dude ?

Il n'avait pas connaissance du chemin tracé par Tony dans sa chute pour l'heure, s'étant retrouvé isolé dans un premier temps et ne pouvant décemment pas remarquer ce détail durant la chute. Deux chemins s'offraient donc à eux : suivre le gros ours mal léché ou reprendre la route "empruntée" par le forgeron dans sa chute... le choix était sien ! Pour sa part, Jaymi s'arma de son panneau de façon certaine, prêt à faire face à toute menace les guettant. Il suivrait le Stronghold quelque soit son axe d'action.



-----




- Non !

Se jetant vers l'avant après n'avoir été que passablement déstabilisé par l'arrivée de Splanress, Heziel fonçait actuellement vers sa destinée. Dans ses prunelles, deux éclats qui ne devaient sous aucun prétexte s'éteindre ! D'un côté, une belle assiette finement ornementée, à la décoration alléchante et aux courbes qui l'interpellaient. Elle ne risquait guère la destruction, mais il n'aurait pu supporter de voir son éclat ainsi souillé des mains aussi viles que maladroites d'Amedeo. De l'autre, une assiette blanche normale qui cachait une beauté simple et timide, qui fonçait vers sa fin certaine... ses yeux virevoltaient entre les deux tandis qu'autour de lui, au ralenti, le cuisinier ennemi était encore en train de suivre son mouvement forcé alors que l'ours déracinait un énième arbre. Il devait forcément en sauver une avant l'autre... en cela, il n'avait guère le choix, hélas !

Finalement, son instinct décida pour lui de d'abord sauver la plus belle des deux. Les hommes, ces matérialistes... il fonça donc à une vitesse qu'il n'avait que rarement usitée ces derniers temps, se retrouvant rapidement à sauver la belle en jetant son corps dans la boue. Ni une ni deux, il se redressa juste à temps pour observer la deuxième pièce de porcelaine miroitante qui semblait graviter vers le néant avec de plus en plus d'insistance. Il plaça un pied hors de la flaque, puis tenta de recommencer son mouvement... mais échoua.

Dans un hoquet, il glissa dans la boue de son autre pied et ne parvint qu'à piètrement s'avancer vers l'exécution qui allait avoir lieu devant ses yeux. Il tendit une main, afficha un visage horrifié et tenta d'éviter l'inéluctable. En vain. Le bris insupportable vrilla ses oreilles alors que le temps s'arrêtait. Il était quasiment à genoux, tenant entre ses deux mains futiles et inutiles ce qu'il avait réussi à sauver de la destruction... mais cela n'allait guère durer. Un tremblement effleura ses lèvres, un frisson parcouru son corps alors qu'il observait, impuissant, les fragments retomber dans l'herbe.




Pourquoi ? Pourquoi était-il incapable de sauver ces pauvres créatures, qui subissaient dans son sillage les exactions de monstres sans nom ? Depuis le début, son amour inconditionnel de la vaisselle était mis à rude épreuve par la triste réalité : il vivrait en boucle ce carnage aussi longtemps qu'il vivrait... car les gens, à défaut d'être mesquins, étaient souvent maladroits. Mais là, ça dépassait les bornes. Il sentit ses jointures se serrer sur la pièce d'art dans ses mains, alors que ses yeux se rivaient sur l'Alcide. Ils n'exprimaient pour l'instant pas de colère, mais c'était encore plus perturbant : ils ne renvoyaient qu'à une profonde incompréhension outrée, une sorte de choc. Comment, de tous les êtres, cet homme pouvait-il agir ainsi ?

Il avait le pouvoir de créer de la vaisselle. Il avait une capacité que Heziel lui enviait du plus profond de son cœur pourtant noble. Et qu'en faisait-il ? Il l'utilisait comme... une arme. Un outil de vilenie. Un équipement destiné à le blesser, lui. Il était sa nemesis parfaite. Était-ce pour cette raison qu'il se trouvait aujourd'hui sur son chemin, à lui infliger cette épreuve ? Il n'y pensait pas. Une chaleur montait en lui. Les voix s'intensifièrent dans son entourage alors qu'il commençait à froncer les sourcils. En son cœur, un mélange de frustration et de fureur commençait à gonfler.

Son regard se fit acéré. Toute cette éternité qui se déroulait dans sa tête n'était en réalité qu'une pauvre seconde à l'extérieur. Les battements de son organe vital se firent plus insistants, plus lourds, plus puissants. Il serra les dents. Il les serra à s'en fracturer les mâchoires. Il serra les doigts jusqu'à ce que dans ses mains, un craquement sinistre marque la fin de la deuxième assiette. Il se raidit jusqu'à ce que son corps le fasse souffrir. Il en avait assez. Il devait arrêter cet homme... il allait arrêter cet homme ! Il allait en souffrir, certes. Il allait frapper dans l'une des choses qui lui tenait le plus à cœur au monde. Mais il le ferait... car pour chaque assiette brisée, combien d'autres sauverait-il ? Finalement, au delà de tout ce raisonnement difficilement tenu, il laissa exploser sa colère.

- AAAAAMEEEEEEEDEEEEEEEEEOOOOOOOOOOOO !

D'un geste éclair, il usa d'un blink pour se retrouver devant son adversaire. Si ce dernier voulait un combat, il allait passer un sale quart d'heure. En vérité, il avait dépassé une ligne qu'il ne fallait pas franchir. La suffisance, le mépris, Heziel pouvait les dépasser. Mais un tel manque de respect, un tel parjure... non. Jamais ! Dans son état actuel, il n'avait pas vocation non plus à se retenir. Ni même à s'arrêter avant d'avoir totalement annihilé son adversaire...

C'est dans cette optique que son poing fila comme une comète vers le corps de l'Alcide. En son sein, une puissance attendait : celle d'un Great Jackhammer chargé à bloc, qui irait percuter non pas trois mais dix fois son ennemi en un seul coup... avec une puissance clairement dosée pour blesser, voire tuer. Mais la cerise sur le gâteau était toute autre : lorsqu'il serait assez proche, son poing se recouvrirait d'une substance noirâtre et solide, comme si il passait dans un état proche de la fusion avant de devenir l'onyx le plus imparable. Son haki de l'armement nouvellement maîtrisé allait entrer en scène.




technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Dim 1 Jan 2017 - 17:56

Gambit Decima


Et d'une ! Plus qu'une infinité !





Comblé de bonheur et soulagé par le home-run magistral administré par le musicien, Tony ne put réprimer sa joie et son enthousiasme. C'est donc le plus naturellement du monde qu'après un sifflement admiratif, il rebondit sur la réplique de Jaymi, avec une petite danse de la victoire pour agrémenter le tout.

"Uno, dos, tres ; Quatro cinco-cinco seis !!!"

Mais un nouveau tremblement le ramena à la réalité. L'heure n'était pas à la déconnade, mais toujours à l'urgence. Ses intestins se renouèrent aussi vite qu'ils s'étaient détendus. La situation était toujours tendue, et il devenait de plus en plus impératif de rallier les troupes. Aussi, lorsque Jaymi lui demanda son avis quant au chemin à prendre, il hésita. D'un côté, le capitaine qui se déchaînait, signe évident qu'il était dans une situation tendue. De l'autre, le capitaine qui se déchaînait, signe évident qu'une charge à l'aveugle ne ferait que le gêner. En son fort intérieur, le forgeron s'inquiétait pour le jeune Pumori. Où était-il ? S'en sortait-il ? Hélas, il ne pouvait pour l'instant qu'espérer et s'en remettre au destin.

La piste tracée par l'ours catcheur était très nette, et même plus encore que celle que l'artisan avait laissé dans sa chute. Mieux : un examen attentif lui permit d'estimer que, à priori, elle partait dans la même direction. Pourquoi donc ? Il ne croyait pas une seule seconde que le bestiau était parti à l'aveuglette. Tony extirpa donc une cigarette de sa veste froissée, et l'alluma au bout de ses doigts.

"Je le sens vraiment, mais alors VRAIMENT pas, ce coup là... Tu as raison pour le capitaine. Suivons ce gros lourdeau !!! Vite !!!"

Et donc, les deux blondinets s'engagèrent au pas de course sur les trace de Splanress, et sans le savoir, vers les deux cuistots qui s'affrontaient. Tony était nettement moins rapide que son compagnon, aussi l'écart se creusa légèrement entre eux. Ce serait Jaymi qui arriverait en premier sur les lieux et serait le premier à agir. Le forgeron, pour sa part, agirait avec un temps de recul, histoire d'assurer les arrières en frappant au bon endroit et au bon moment.

Quant on l'attaque... l'équipage contre-attaque !

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek


Techniques utilisées:
 

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 5 Jan 2017 - 22:10

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Wald_w10

Lygar Nath.
En voyant que le capitaine pirate adverse, lui aussi, avait fait les frais de leur échange particulièrement musculeux, le grand chasseur de primes afficha un sourire à demi-éclatant, à demi-éreinté : l'exercice commençait à lui peser, même s'il était, d'entre tous ses compagnons, celui qui supportait le mieux la douleur et la rude mise à l'épreuve qu'exigeait un affrontement face au Borgne destructeur. Il le sentait, au fond de lui : la lutte qu'ils allaient engager dans les prochains instants serait la dernière, quel qu'en soit le résultat. Nath, pour autant, ne se débina pas. Là où beaucoup auraient préféré prolonger le combat à distance, dans l'objectif d'imposer de nouvelles douleurs et blessures au maudit, il considéra qu'ils avaient tous les deux largement assez joué à ce petit jeu-là. Imitant son adversaire qui ôtait ses bouchons d'oreille en comprenant qu'il n'aurait de toute manière plus d'occasion d'être utile après ce coup-là pendant quelques bonnes paires de minutes a minima, le chasseur de primes se mit lentement en garde, faisant bander ses muscles successivement en faisant à nouveau fi de son bras gauche, qui pendait mollement le long de son corps. Il n'avait pas besoin de deux mains, pour le coup : une seule lui ferait suffisante, et ses jambes pour le porter ne manquaient pas non plus à l'appel... Tant et si bien que lorsque le forban lui fit signe de s'approcher, le chasseur ne se fit guère prier : il se projeta dans sa direction avec une témérité et une détermination époustouflantes, à toute épreuve. Le Lygar n'était, à ce titre, pas un simple combattant de Paradise. Il était bien plus, un condensé de violence et de courage, de cran et d'envie. Il escomptait d'ailleurs bien le démontrer à Kain au prix fort, d'un instant à l'autre, tandis que ses foulées s'allongeaient avant de lui permettre de prendre un envol quasiment littéral, qui lui fit fendre les cieux à une vitesse vertigineuse jusqu'à son opposant.

Là, il se mit à beugler, par réflexe autant que par nécessité : l'effort exigeait qu'il se galvanise, qu'il outrepasse ses limites une fois de plus. Par prudence autant que par folie, l'homme se mit en tête une idée simple. Il n'allait pas prendre la peine de jouer sur la défensive, sur une hypothétique parade ou esquive... Tout au contraire, il allait miser sur une attaque puissante et brutale, et ce peu importerait la décision du Valentine : il n'aurait de cesse de porter des assauts, encaissant tout ce qu'il aurait à encaisser sans jamais broncher. Ainsi, son bras gauche se replia sur lui-même et menaça de se déplier pour projeter son poing serré droit vers l'abdomen du primé. Si Kain agissait de la même manière, alors les deux colosses s'en iraient pour un nouveau vol plané...

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Shokug10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Bewear10
Alcide Amedeo et Splanress.

Tout déstabilisé qu'il avait été par cette interruption soudaine et inattendue, Amedeo avait assurément quelque peu perdu le fil de l'affrontement : il s'était dans un premier temps contenté de récupérer son équilibre, faisant totalement fi des assiettes qui lui avaient échappé, et oubliant même momentanément l'addiction qu'Heziel entretenait pour la porcelaine et la situation désastreuse sur laquelle cela allait mener. En fait, dans l'état des choses, le maudit de la vaisselle était à mille lieux de songer à quelque chose d'aussi absurde. Bien plus concret, il fixait Splanress du regard tandis que l'ours gigantesque continuait de se carapater, comme s'il ne l'avait pas même remarqué... Incompréhensif, le cuisinier se demanda un bref instant ce qui avait bien pu effrayer une bestiole de son gabarit : s'il n'avait que très ponctuellement travaillé à ses côtés, il avait eu, à plusieurs reprises, l'occasion de se rendre compte de son potentiel terrifiant et de sa résistance effroyable... Rares étaient ceux qui pouvaient se targuer de venir à bout de l'ours. Même pour Nath, le défi était de taille... Avec agacement, le chasseur de primes se mit à froncer les sourcils. Il haussa immédiatement la voix, attirant brutalement l'attention de son prétendu camarade qui, s'il cessa immédiatement sa folle épopée, ne se tourna dans sa direction qu'à demi-cœur :

-Splanress, voyons ! Qu'est-ce que cela signi...

Coupé dans son élan par un hurlement tonitruant, l'Alcide se surprit à tressaillir. Il n'était pas effrayé, non, mais son cœur venait tout de même de manquer un battement : il venait se rendre compte de sa grossière erreur. Négliger un ennemi n'était guère dans ses habitudes, tout au contraire... Cela étant, le ridicule de la situation et la stupidité de la faiblesse d'Heziel lui avaient échappé un instant durant, tant tout cela semblait irréaliste. Et il s'en mordit promptement les doigts... Le forban avant remonté la distance qui les séparait à une vitesse effrontée, et se tenait désormais droit devant lui. Dans l'incapacité de réagir à temps, le chasseur de primes dû se contenter d'écarquiller les paupières et de retenir son souffle : l'instant suivant, il se voyait projeté à une vitesse mirifique vers l'arrière, plusieurs côtes fêlées sinon brisées, un épais liquide carmin dégoulinant le long de son front et de sa bouche et, de manière général, le corps meurtri de toute part.

Il lui sembla même perdre conscience durant une seconde. Celle-ci fut suffisante pour le rapprocher dangereusement du sol, mais il ne perdit à cet instant pas plus de temps : par réflexe, il se courba prestement vers l'arrière et posa ses deux mains sur le sol avant de grommeler, autant de mécontentement que de douleur. Sa paume gauche était tristement endolorie, et un hématome commençait déjà à se former le long de son avant-bras droit... Heziel l'avait frappé simultanément à plusieurs endroits, et il commençait déjà à en ressentir les puissants effets. Cela étant, malgré tout le sang qui maculait sa blouse blanche, le cuisinier n'était pas prêt de céder du terrain : il avait sa fierté, et elle lui intimait de combattre. Il glissait toujours vers l'arrière, emporté par son élan, malgré ses genoux fichés dans la boue, lorsqu'il plia ses bras autour de son torse. Les bras croisés, il hurla avec véhémences avant de les déplier brutalement :

-Acquazzone !

En tout et pour tout, ce furent six assiettes qui quittèrent son corps maudit pour se diriger droit vers Heziel, qu'elles menaçaient de percuter d'un instant à l'autre. Certes, Amedeo était dans un piteux état et sentait le moindre de ses muscles hurler à l'agonie, mais il n'allait pas baisser les bras pour si peu : il conservait l'avantage du fruit du démon, et allait l'utiliser sans fléchir. Si tout se passait comme il l'espérait, il gagnerait le temps de se redresser et de générer une nouvelle assiette, qu'il interposerait devant le prochain assaut du pirate pour l'empêcher de persévérer...

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Szayel10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Akaba_10
Zaly Duncan et Kohaku Ryoichi.

L'intervention de Ryoichi avait été salvatrice, et Duncan le reconnaissait sans trop d'hésitations : le sale gamin était un bien piètre élève, mais il avait au moins le mérite de se montrer redoutable en combat, une fois arme en main. Pumori avait été dégagé avec brio, même si la moue courroucée qui avait temporairement brisé l'habituel faciès las qu'arborait le marmot en disait long. Il s'attendait à de meilleurs résultats... Pas surprenant, au final. Il pensait faire figure d'exception, parmi les enfants, être l'un des seuls à pouvoir tenir tête à des adultes compétents, et se retrouvait face à un type de son âge capable d'endurer l'une de ses manœuvres... Lui qui avait fréquemment Nath en guise de partenaire d'entraînement avait assurément du mal à le digérer. Pour autant, les deux chasseurs de primes ne baissaient clairement pas les bras : en un contre un, ils avaient déjà toutes les chances de gagner, alors maintenant qu'ils se trouvaient en supériorité numérique, les possibilités de victoire du mousse pirate s'étaient évanouies... Tant qu'il ne recevait pas la moindre aide, le moujingue était promis à la défaite. Cependant, s'il avait éventuellement compris cet état de fait, le pirate n'en montrait rien : il ne se démonta pas non plus, et se contenta d'avaler quelques pincées de sucres tandis que le scientifique le dévisageait, sceptique, tout en continuant de soliloquer. Lorsque le zoan partit à l'assaut, toutefois, le Zaly comprit qu'il avait fait une grossière erreur. Alors même qu'il était bien loin d'avoir dévoilé son plein potentiel, il se retrouvait acculé par ce gamin qui, de son côté, devait penser qu'il s'agissait de sa seule option. Agir dans la précipitation, afin de mettre un ennemi hors-course d'emblée... Intelligent, mais pas brillant. Si l'homme aux lunettes fut effectivement percuté de plein fouet et projeté dans un fourrée, non loin, Pumori avait grandement sous-estimé la réplique que pourrait imposer Ryoichi, et la violence que celle-ci transmettrait.

Le gamin à la peluche n'avait pas attendu de voir Duncan disparaître pour comprendre qu'il allait avoir le champ libre : puisque Pumori l'avait soigneusement écarté de ses plans, il avait été un spectateur privilégié et avait pu préparer sa rétorque sans le moindre mal. L'avantage du combat à plusieurs... Ainsi, le panda venait tout juste de cogner le scientifique que Ryoichi apparaissait face à lui, le visage ennuyé, mais ferme et implacable. Il n'allait pas même lui laisser le temps de reposer le pied par terre : il allait frapper alors que l'autre serait en plein dans les airs. Soucieux de ne pas se faire prendre par surprise par la condition de zoan de son adversaire, le chasseur de primes se mit à viser l'abdomen : de cette manière, même si le panda changeait de forme au dernier moment, il pourrait largement rectifier afin de le percuter de plein fouet.



Kain > Je le sous-entends vite fait, mais si tu décides d'encaisser le coup de Nath et d'attaquer en même temps, il ne réagira pas et poursuivra son attaque.

Heziel > Amedeo fait un joli vol plané dans le sang et les larmes.
Mais il finit par récupérer et te balance six assiettes. Ça risque de piquer.
Après, si tu douilles et que ça lui laisse le temps de se redresser, il en génère une septième et reste sur la défensive !

Pumori > Tu cognes Duncan, mais Ryoichi ne te laisse pas le temps de récupérer de ton assaut : t'es encore dans les airs, droit comme un i, quand il vise ton abdomen d'un coup de peluche. Une transformation ne te sauvera pas cette fois-ci, il est assez réactif pour rectifier, il a largement l'avantage !

Tony Jaymi > Vous pouvez arriver ce tour-ci, mais trop tard pour réagir à mon poste. Au mieux, vous débarquez devant la scène et vous voyez Heziel et Amedeo se foutre sur la gueule, et Splanress un peu plus loin, l'air perdu !

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28. Ryoichi est niveau 27.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
Pumori Fulgen
Messages : 446
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
96/250Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B
Ven 6 Jan 2017 - 7:23





Gambit Decima


Ce n’était pas le visage cette fois…



J’y crois pas… Mon attaque a fonctionné ! J’avais réussi à faire taire mon adversaire ! J’espérais que le coup soit assez fort pour qu’il ne se relève pas, mais il était trop tôt pour crier victoire. Non seulement je ne pouvais pas confirmer qu’il était bel et bien hors de combat, mais je m’attendais à une contre-attaque très rapidement de la part du jeune chasseur. Et tristement, j’étais bien trop concentré sur mon attaque pour tenter d’esquivé le prochain coup. Je serais les dents alors que l’ours en métal me frappa solidement au niveau du ventre.

Alors que j’empruntais une fois de plus la Dokugan Airline pour m’envoler un peu plus loin, mon attention se porta une fois de plus vers mes compagnons. Personne en vue, sauf Kain et son adversaire qui n’étaient pas très grands à cette distance, je devais compter que sur ma propre personne pour ce coup. Est-ce qu’il était un peu trop tard pour un rempli stratégique ? De toute façon, si je fuis, ce seront les autres qui seront en désavantage… Non, les coups étaient déjà portés de toute façon… Le mal était déjà fait. Alors que je lévitais tout en avançant en reculons, toujours sur l’effet de cette attaque, je finis par mettre pied à terre. Reculant sous l’impact, je restais debout. Enfin, je mis rapidement un genou à terre avant de prendre mon ventre entre mes deux bras.

Bon sang, il frappait vraiment fort pour sa taille ! Heureusement que je n’ai pas trop mangé lorsque je suis arrivé sur l’île ! Je n’étais pas étonné par son âge, ce n’était pas vraiment important pour moi. Si quelqu’un a un talent, il n’avait pas à être vieux pour le montrer ! En fait, ça me fit sourire un peu alors que je ne pouvais m’empêcher de glisser quelques mots entre deux grognements de douleur.

- Si seulement… Cette rencontre s’était passée différemment… Je me serais… Plus amuser contre toi en combat loyal ! Pas tous les jours… Que je rencontre quelqu’un de mon âge !

Je ne sais pas s’il me répondait, vu l’état de mes oreilles. Mais c’était plutôt un constat que je fis à moi-même. Depuis mon départ de Mirror Ball, c’était probablement le premier combat où je sentais que l’issue était incertaine. Contre Nakata, ce fut un massacre… Contre les sirènes, j’avais une foi inébranlable envers mes camarades. Je leur fait encore confiance, mais je ne pouvais pas profiter de leur appui pour cette fois… C’était probablement pour cette seule et unique raison que je décidais de me relever. Dans d’autres circonstances, je me serais enfui ou j’aurais simplement laissé tomber. Blessure au bras, à la tête et un vilain coup au torse… Pour moi, c’était beaucoup ! J’étais habitué de ne pas être touché pendant un combat ! Encaissé les coups, c’est un truc qu’Heziel, Kain, Tony ou les autres adultes ferraient !

Peut-être que c’était le moment que j’agisse en tant qu’adulte ?

Mais même dans ma condition, je prenais un certain plaisir à ce combat. Il était fort et je le considérais comme un adversaire plus coriace que le premier que j’avais affronté. C’était un obstacle à franchir et la preuve que je pouvais être utile envers ma famille et amis. Mais que faire ? Foncer tête première n’était pas une bonne idée… Et dans ma condition, un combat rapprocher n’était pas une bonne chose… Tant qu’il avait son arme, il ne me laisserait pas approcher sans me faire très mal. Sans mentionner que l’autre pouvait revenir sur ses pieds…

Pour cette fois, je pense qu’il serait sage de prendre de la distance et de rester sur la défensive… J’étais capable de me redresser et de me tenir sur mes deux jambes : je pouvais toujours courir. J’avais une idée probablement très mauvaise, mais c’était une idée ! Je savais où se trouvait Kain et, avec le pouvoir du Gura Gura, je suis sûr qu’il pourrait ébranler la compétition. Assez pour me donner un avantage. Qui disait que de s’entrainer avec un homme-séisme n’était pas positif ? Avec ma vitesse, je pouvais le rejoindre rapidement… Sans doute..? Mais pour le moment, je voulais en effet approcher le combat de la zone séismé. C’est un mot, pas vrai ?

Gardant mes yeux sur mes adversaires, je reculais doucement. Si un troisième arrivait dans mon dos... J’étais cuit, tout simplement ! Mais mon attention était centrée sur ses deux chasseurs. Si l’on tentait de me charger, je pouvais toujours reculer grâce au Soru ou éviter les coups avec le Kami-E. Cette dernière option était probablement plus réaliste. Je pouvais gagner un peu de temps. Et si le jeune m’attaquait de la sorte, je lancerais mes billes pour le déséquilibrer.

Plusieurs scénarios tentaient de se pointer dans ma tête, mais je devais me concentrer… Un pas à la fois, une parade après l’autre… Dans la meilleure des situations, je trouverais une solution. Dans la pire… J’aurais gagné un peu de temps aux autres…


© Codage By FreeSpirit & modification by Pumori




-Kami-E: L'utilisateur devient extrêmement souple ce qui lui permet de tout esquiver sans aucun problème. Cette technique consiste à détendre tous ses muscles, elle donne l'impression de ne pas avoir d'os. (Lvl 17)

-Jōkubōru (Joke Balls): Après une observation des Farces Primordiales de Loyal, Pumori a trouvé intéressant de faire des modifications à son style de combat. Le petit mousse a souvent utilisé des billes et les utilise régulièrement pour faire trébucher ses adversaires. Il peut donc utiliser des billes à tout moment durant une attaque. Les effets peuvent varier selon les billes utilisées. (Lvl 5)

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Pumotr10

Pumori Theme
Pumori Fulgen
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mer 11 Jan 2017 - 10:02




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan

La marche à suivre était choisie : les deux compères s'étaient lancés sur les traces de Splanress le plus rapidement possible. Après tout, si il déblayait le chemin pour eux... avec un peu de chance, il les mènerait vers d'autres membres de l'équipage ! Ou d'autres ennuis, aussi. C'est dans cette optique que Jaymi prit rapidement les devants et se prépara à recevoir un quelconque invité surprise, tout en suivant le chemin de destruction causé par l'ours paniqué. Derrière lui, la forge vivante suivait le pas.

Finalement, alors que les déflagrations explosaient encore au loin, leur course les mena à un autre affrontement : devant eux, le cuisinier de l'équipage fonçait à toute vitesse vers un adversaire qui se situait plus loin dans le sillon tracé par l'ursidé. Les deux semblaient avoir encaissé des assauts sévères, mais ils combattaient encore. En ce qui concernait Heziel... il fonçait vers son ennemi en beuglant, visiblement très remonté. Pour sa part, Jaymi ne l'avait encore jamais vu énervé à ce point, tant et si bien qu'il se prépara à agir sans pour autant se jeter pour l'heure dans la mêlée. Il lui fallait d'abord se placer d'une façon intelligente.

En vérité, il était plus inquiet pour la santé de son nakama que pour ce qu'il pouvait bien causer comme dégâts autour de lui. Néanmoins, son attitude appelait à la prudence : si il se jetait ainsi à corps perdu dans la bataille, autant dire que débarquer sans prévenir à proximité immédiate pouvait provoquer un accident. Dans le doute, il échangea son panneau de signalisation pour sa guitare adorée. Si il fallait faire une entrée fracassante, alors c'était l'outil idéal ! Néanmoins, c'est lorsqu'il vit les assiettes générées par le fameux adversaire d'Heziel qu'il comprit que tout cela allait s'avérer bien plus grave que prévu...

- Oh, shit...


-----


- POURQUOI ?!

Après avoir percuté de plein fouet son opposant, dans un assaut qui se voulait aussi vindicatif qu'enragé, le brun de Mormoilnoeud n'avait guère cessé sa course. Continuant à courir vers l'Alcide sans la moindre intention de lui offrir le plus petit éclat de souffle, il s'apprêtait d'ores et déjà à remettre le couvert. Dans sa tronche, plus précisément. Et ça promettait de piquer... pour l'heure, le Coffe voyait clairement rouge et il n'avait pas l'intention de faire preuve de la moindre pitié envers son adversaire. Ce dernier avait commis le parjure le plus abject, le crime le plus désacralisant possible. Et c'est d'ailleurs cela que le second de l'équipage du Borgne ne parvenait pas à comprendre. Qu'est-ce qui pouvait pousser quelqu'un comme lui, un artiste culinaire, à traiter ainsi la douce et innocente vaisselle que tous étaient bien heureux d'avoir à table une fois le moment sacré du repas venu ?

- De toutes les personnes de ce monde, tu disposes de ce pouvoir ! Comment peux tu l'utiliser ainsi ?!

Son adversaire lui envoya soudainement une salve d'assiettes. Des assiettes condamnées à mort... ce qui ne faisait qu'augmenter sa rage, en réalité. Chaque nouveau morceau de porcelaine qui était généré entre les mains de ce meurtrier était destiné à se briser ou à être fracassé. Et ça, ça le rendait malade. Il tressaillit un instant puis se reprit rapidement, sa fureur englobant son esprit dans un voile brûlant. Non... pas cette fois ! Il ne se ferait pas avoir à nouveau ! Car si il n'arrêtait pas cet homme, alors la vaisselle serait toujours en danger ! Il serra fortement le dents et sentit sa nuque se raidir, mais il n'avait pas le choix. Il n'avait plus le choix...

- ... Gomen...!

Une larme de colère perla sur sa joue alors qu'il pliait ses bras vers l'arrière, fonçant dans l'assaut de porcelaine qui menaçait de le percuter d'un instant à l'autre. Il ne prit guère son temps et ne calcula pas la force qu'il mit dans cette attaque : il voulait en finir le plus vite possible. Quitte à laisser ces assiettes se briser, il allait... ?

- PRESSURE COOKER !

Le missile d'air comprimé d'une ampleur phénoménale se dégagea droit devant lui, allant directement percuter les quelques pauvres demoiselles. Il sentit son cœur se serrer et fut forcé de fermer les yeux un instant lorsque le son, non, les cris de douleur même de ces objets lui parvinrent. Des assiettes qui venaient d'être oblitérées. Si il avait pu entendre les voix réelles de la vaisselle, nul doute qu'il aurait été forcé de s'arrêter devant quelque chose d'aussi douloureux. Néanmoins, les voix chaotiques autour de lui qui s'intensifiaient dans sa colère étaient déjà bien suffisantes pour mettre en position délicate son équilibre psychologique actuellement bien précaire. Après tout, il venait d'être forcé à quelque chose qu'il n'aurait jamais pensé faire de façon consciente, avant d'arriver sur cette île.

Un sanglot se mêla l'espace d'un instant à la scène. Sans doute Heziel qui, si il était forcé de commettre ces atrocités et se savait légitime dans leur réalisation, ne pouvait guère en supporter bien plus. Cette fois, il allait envoyer Amedeo en enfer. Un aller simple sans remboursement ni réclamation possible. C'est dans cette optique qu'il accéléra dans la trajectoire de son missile : que son adversaire esquive ou non ne faisait guère de grande différence. Si il parvenait à l'atteindre, il utiliserait un mouvement qu'il n'avait jusque là jamais utilisé sur quelqu'un d'autre. Un Hard Digestive destiné à réduire en bouillie le thorax du Alcide.

- CRÈVE ! CRÈVE ! CRÈVE !



technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Mer 11 Jan 2017 - 12:16




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



De la testostérone, de la sueur, des larmes et une odeur nauséabonde. Une lutte d’idiots, muscles déployés, il n’y avait que ça de vrai. Kain grinça des dents et couru en direction de son adversaire. Leur vitesse et l’étrange sensation qui se réveillait à l’intérieur du capitaine pouvaient former un mélange dévastateur. Il n’y avait pas grand-chose à dire, pas grand-chose à commenter. Le borgne fit gonfler davantage son muscle en s’approchant du Lygar. Au moment venu, le pirate se jeta dans les airs, poing à côté de son visage avant de se jeter directement contre son adversaire.

Il n’avait pas besoin de son fruit et même plus en avant, il ne voulait en aucun cas l’utiliser. C’était une bataille de volontés, d’homme à homme, pas une querelle de pouvoirs. La perfidie n’avait pas sa place dans cet affrontement. Le dernier debout serait le vainqueur incontestable. Le capitaine avait un sourire carnassier, désireux de goûter un peu plus à cette adrénaline du combat qu’il n’avait que trop souvent goûté. Son adversaire était probablement le plus valeureux qu’il n’avait jamais affronté jusqu’alors. Chaque coup échangé était une source d’une douleur indicible, mais également d’un plaisir masochiste.

La lutte entre les deux hommes s’entama. Tel deux combattants qui pénétraient un ring de boxe, au son du gong, tous deux s’étaient précipités l’un sur l’autre. Un échange de coups violents se faisaient. Kain se rappelant les cours de son grand-père essayait d’alterner tant bien que mal entre offensive et défense. Ses côtes étaient brisées, il devait donc avoir une garde refermée. Son esprit s’était totalement focalisé sur son adversaire, à tel point que son environnement semblait s’être rétrécit. Il ne pensait plus à rien si ce n’était cette lutte acharnée. Son souffle était lourd, ses poumons étaient en feux et la douleur lancinante dans son ventre l’empêchait de perdre conscience. La moindre erreur pouvait être synonyme d’une défaite imminente. Le capitaine le savait et tandis qu’ils échangeaient des coups, le borgne semblait sentir cet étrange pouvoir sortir lentement. Son endurance était à tout rompre, mais comme le lui avait enseigné son grand-père, la meilleure des défenses restait l’attaque.

Lorsqu’il le sentit, Kain gonfla immédiatement son bras droit avec son esprit du muscle et tenta de tout donner dans cet unique coup de poing. Il avait l’intention de libérer tout cet étrange sensation qui parcourait son corps en un seul coup. La rage dans son œil prouvait sa détermination.

Kain: DIRECTO!




@Heziel Coffe


_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Sam 14 Jan 2017 - 2:07

Gambit Decima


Faire pencher la balance ! Vas-y, Heziel !!!





Soufflant comme les soufflets de sa forge, Tony courrait à perdre haleine. Son quintal lui posait souci, l'empêchait de rattraper le preste musicien qui filait comme une flèche à travers les feuillages. Heureusement, la piste laissée par le plantigrade massif permettait au duo de progresser à une vitesse plus que bienvenue, compte tenu du terrain et de la situation.

Bien avant de l'apercevoir, Tony capta les échos du combat titanesque qui se jouait. Il vit Jaymi dégainer sa gratte, et changer d'angle pour se mettre en position tout en jurant entre ses dents. Il vit les assiettes et son camarade cuistot au même instant, et compris lui aussi le péril. Instinctivement, l'Enclume ardente dévia lui aussi, pour que l'équipe se disperse en couvrant plus de zone. Il se trouva donc derrière Heziel lorsque le cuisinier lança son énooooorme Pressure Cooker ! Le blond en resta sidéré. Il savait que le second de l'équipage était puissant, mais là, c'était tout bonnement impressionnant ! Une idée germa dans sa tête.

"Whaaaaaaaah trop cool !!! Faut que j'apprenne cette technique !!!"

Hélas, ce n'était pas le moment de jouer les fanboys. Heziel était en piteux état, et la cause en était évidente : il affrontait un adversaire qui semblait être son exact opposé, un double maléfique qui exploitait sans vergogne le point faible du cuistot. Un frisson vint cueillir Tony au creux des reins. Un ennemi capable de tenir tête au cuistancier était un problème de taille. Et malgré son regard affûté, le blond avait du mal à suivre les mouvements de ces deux combattants d'exception.

Il était dépassé. En 1 vs 1 , il se ferait déboîter à coup sûr, sans même avoir put lever le petit doigt.

Mais là, l'équipe se reformait. Et si le cuistot ne le savais pas encore, il le saurait bientôt. À trois contre un, leurs chances augmentaient considérablement. Restait maintenant à établir un plan d'action... avant d'aller porter secours au capitaine à l'autre bout de l'île, et au mousse qui pouvait se trouver Dieu sait où !

Tony sprinta donc pour rallier le cuistot qui se ruait sur son opposant. Tony se trouvait derrière Heziel, ce qui empêcherait l'ennemi de le voir arriver, du moins, dans l'immédiat. Il se rapprocha donc autant qu'il put, puis se mit en garde en attendant de voir le résultat de l'attaque énervée du cuistot, qui l'était tout autant. Pas étonnant, c'était probablement la première fois de sa vie qu'il cassait une assiette volontairement.

Pour l'heure, il ne pouvait rien faire, mais il se tint prêt à intercepter tout ce qui viendrait dans sa direction. Si c'était l'ennemi qui était projeté, il n'hésiterait à le saisir et à le brûler aussi fort que possible. Si c'était Heziel qui était repoussé vers lui, il pourrait l'attraper au vol, et l'empecher de subir les dégâts d'un éventuel vol plané dans un arbre.

Bref : Char en stand-by...

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 16 Jan 2017 - 21:38

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Wald_w10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Akaba_10

Lygar Nath et Kohaku Ryoichi.
Leur lutte corporelle avait finalement été brutalement engagée : les deux colosses se surpassaient pour venir à bout de leur adversaire, sans qu'aucun d'entre eux ne se laisse aller à un petit coup bas. Ainsi, séismes et ondes sonores n'étaient en aucun cas utilisés : il s'agissait là d'un littéral bras de fer, simplissime et stupide. Les attaques sèches et puissantes s'enchaînaient sans qu'aucun des deux combattant ne courbe l'échine face à son rival, tant et si bien qu'il sembla s'éterniser, quelques secondes durant. Malheureusement, le borgne avait un net avantage, depuis que le bras gauche de Nath avait été rendu inutilisable... Ce dernier se contentait donc généralement d'encaisser les actions de son opposant, là où celui-ci pouvait parfois prendre le luxe de parer. Au final, cela se traduisit par une perte de rythme, du côté du chasseur de primes, et, fatalement, Kain parvint ainsi à prendre l'ascendant. Tant et si bien que le Directo qu'il expédia finalement ne rencontra aucune opposition : le Lygar l'encaissa mâchoires serrées puis, une nouvelle fois, une énième, fut projeté plusieurs mètres en arrière dans un roulé boulé furieux, qui vint achever sa course contre un tronc d'arbre massif et plus solide que les autres. S'il sembla faire mine de vouloir se redresser, de prime abord, il ne tarda guère à tomber à genoux puis, la bouche inondée de sang, de s'effondrer totalement.

Cependant, le constat n'était pas forcément aussi optimiste pour tous les Dokugans : si le capitaine avait su prendre l'avantage, de l'autre côté, Pumori avait fort à souffrir de son ancienne infériorité numérique et de la violence du coup offert par Ryoichi ainsi que par la simple arrivée de celui-ci. Effectivement, alors que le panda avait eu à combattre Duncan dans un premier temps, virevoltant autour du scientifique pour l'abattre ou tout du moins le prendre de court, l'autre marmot avait gambadé joyeusement et tranquillement au sein de la forêt : il était donc en bien meilleure forme.
Ce constat indéniable s'aggravait incontestablement avec le choc qu'avait reçu le Dokugan : l'ourson du chasseur de primes n'avait rien de léger et, au contraire, se trouvait être constitué d'un alliage particulièrement massif. A dire vrai, rares étaient les hommes susceptibles de seulement le soulever, alors le manier avec autant de simplicité requérait fondamentalement une force inouïe... Pourtant, cela n'empêcha guère l'adolescent d'avaler la distance qu'avait tenté d'instaurer son ennemi pirate, assez promptement et brutalement pour l'empêcher de reprendre pleine contenance, et de lui envoyer un coup en plein abdomen en réitérant l'action précédente. Si le zoan avait bel et bien tenté d'esquiver, son souhait avait été tué dans l’œuf : l'utilisation d'une technique du rokushiki était particulièrement ardue, a fortiori dans un environnement aussi instable qu'une forêt comportant toutes sortes de branches basses et de racines hautes. De surcroît, Pumori n'en était effectivement plus à sa première fraîcheur et, comme toute autre arcane corporelle, le rokushiki nécessitait fondamentalement un corps en bon état afin de l'usiter. Autrement dit, le garnement percuta le forban de la même manière que précédemment, l'envoyant bouler à nouveau sans plus de cérémonies. Il venait également toutefois de se rendre compte de la défaite de son collègue, du côté du capitaine des Borgnes : c'est ainsi qu'il pivota dans la direction de ce dernier, bien décidé à régler ce problème-ci une bonne fois pour toutes.

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Shokug10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Bewear10
Alcide Amedeo et Splanress.

Il était dangereux. Quelque chose avait changé dans son regard, une lueur de détermination féroce, ou bien de folie stupide et imprévisible... L'un dans l'autre, le cuisinier se trouvait placé dans une situation précaire, et ne pouvait pour l'heure compte plus que sur son fruit, d'autant plus que deux des amis du pirate venaient manifestement de pointer le bout de leur nez pour prendre le relais. Le maudit avait sans plus attendre décidé d'attaquer, et remarqua avec stupéfaction Heziel y réagir avec une virulence non escomptée : il alla jusqu'à détruire les assiettes lui-même. Les yeux ronds et l'air véritablement médusé, Amedeo hésita durant une seconde, qui aurait pu s'avérer salvatrice si elle avait été utilisée à bon escient. Au lieu de cela, il fut obligé à réagir dans la précipitation : il généra une pile d'assiette sous son pied droit pour se décaler vivement, avec un équilibre tout-à-fait relatif, lui permettant ainsi de s'écarter de la trajectoire de l'étrange projectile envoyé par son adversaire. Cela étant, cela ne réglait clairement pas tous les problèmes... Car l'autre cuistancier en profitait désormais pour lui sauter dessus, prêt à le percuter d'un coup d'un seul, et dans les plus brefs délais. Toujours sous le choc, le chasseurs de primes perdit à nouveau un instant à réfléchir : l'esquive lui semblait désormais compromise, puisqu'il avait perdu son équilibre lors de son mouvement précédent et que le bras-droit des Dokugans ne lui laisserait en aucun cas le temps de récupérer. L'attaque pour se défendre était envisageable, mais compliquée : cela n'empêcherait en aucun cas Heziel d'attaquer. Ne restait donc plus que la défense, et un simulacre de parade fut bientôt dressé. Effectivement, avec son pouvoir, l'Alcide se mit à générer une dizaine d'assiettes aux bords extrêmement tranchants, qui semblèrent s'apposer directement sur son torse et son abdomen pour les prémunir de toutes attaques directes. Le pirate allait-il continuer à outrepasser ses limites ainsi ?

Contre toute attente, le maudit ne fut toutefois pas le seul à agir, cette fois-ci. Alors que les alliés d'Heziel se mettaient vivement en position, prêts à l'appuyer si la situation le permettait, Splanress sembla les remarquer. Sa frayeur se mua soudain en une rage folle : il voyait à nouveau Jaymi brandir sa guitare, et comprenait qu'il n'avait aucun moyen de le fuir éternellement. Le musicien allait le suivre, jour après jour, le harceler, l'empêcher de dormir, lui souffler dans les tympans jusqu'à ce que mort s'ensuive... La fin de toute harmonie, la fin de toute beauté et de toute quiétude. Oui, il était le synonyme du désordre, du chaos, s'opposait à la vie animale elle-même, si fraîche et si délicate, si raffinée... Il était une cible à abattre. Mais pas seulement lui : le gros forgeron aussi allait payer. Puissamment, l'ours profita de l'intérêt qu'ils portaient tout deux à la lutte âpre entre cuisiniers pour arracher un arbre monumental. Sans plus attendre, il le projeta droit vers Jaymi, en espérant que celui-ci parvienne à l'écraser. Il compléta ce lancer inattendu par une course folle en direction de Tony, contre lequel il tenta de se projeter, le crâne recouvert d'une plaque noire du haki de l'armement...



Kain et Pumori > Nath perd.
Pumori, comme dit dans la narration, j'ai pris la liberté de couper court à ton esquive. Y a plusieurs raisons à cela, y compris celles purement RP citées dans le poste (à ajouter au fait que si Pumori est plus rapide qu'un humain lambda, son zoan est loin de lui conférer une résistance et une solidité particulière). Faut pas oublier qu'un un contre un à lvls équivalents est déjà bien compliqué, alors un deux contre un devient chose quasiment impossible. J'ai été fairplay en te laissant mettre Duncan hors jeu dans ces conditions, c'est du donnant donnant évidemment Wink

Heziel Tony Jaymi > Amedeo génère une espèce d'armure d'assiettes sur son ventre et son torse. Comme précisé, si tu surpasses ta phobie/obsession, tu risques de te blesser à la main... mais bon, il sera KO !
Splanress, de l'autre côté, déracine un arbre, le lance à Jaymi et saute droit vers Tony !

Ça sent la presque fin !

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28. Ryoichi est niveau 27.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
Pumori Fulgen
Messages : 446
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
96/250Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B
Mar 17 Jan 2017 - 14:55





Gambit Decima


Un seul mot



J’ai tenté le tout pour le tout. Honnêtement, si ce n’était pas de l’arrivée surprise d’un second adversaire, je m’en serais probablement bien sortis. Mais la réalité est loin d’être juste et seul un optimiste pouvait penser toujours obtenir des combats à armes égales. Et pour moi, je ne pouvais pas me plaindre… Après tout, j’étais avec un équipage qui, lorsqu’uni, devait une équipe des plus difficiles à abattre. Aujourd’hui, c’était différent : nous étions tombés sur un groupe de chasseur coriace qui avait su utiliser l’archipel de Boyn à leur avantage lorsque celle-ci nous divisa.

Je ne le montrais pas, mais j’étais au bout de mes forces. Blessures multiples et utilisation de sucre qui finirait par drainer mon énergie… J’avais beaucoup misé pour mettre hors service Duncan et il semblerait que j’ai remporté ce pari. J’étais heureux de savoir que je ne ressortais pas complètement perdant. Car à présent, je serais les dents lorsque je voyais mon adversaire qui me fonçait dessus. Je tentais d’esquiver, mais peine perdue : je n’étais pas en bon état pour réussir ce que je voulais faire. Alors que j’avais les mains dans les poches, récupérant quelques billes à lancer pendant l’esquive, le coup fut simplement brutal. Alors que je m’envolais une fois de plus, on pouvait bien voir des dizaines de billes qui s’envolaient dans tous les sens avec moi. Je n’avais pas eu le temps de les lancer, alors ce n’était pas vraiment très efficace…

J’avais plutôt l’impression d’être une piñata en ce moment…

L’atterrissage ne fut pas des plus agréables. C’était même très douloureux, beaucoup plus que les coups précédents. Je pense que… Je pense que c’est parce que je savais… Je savais que maintenant, je ne pourrais plus rien faire. Bien que je ne pensais pas être gravement blessé (j’avais encore tous mes membres après tout), j’avais l’impression d’être un boxeur qui se fait mettre au tapis lors du dixième round… Mon corps ne pouvait pas en supporter davantage avant d’être gravement atteint… J’étais à ma limite, ce qui était bien navrant.

Étaler sur le dos, je regardais derrière moi. Je pouvais voir plus loin Kain avec son adversaire. Ce dernier semblait être incapable de continuer le combat à présent. Ça me réconfortait un peu : au moins, le capitaine pourra accorder son attention à un seul adversaire. J’espérais simplement qu’il en ait encore la force, mais j’avais confiance. Même à bout de force ou inconscient, Kain était capable de combattre grâce à l’esprit du muscle ! Contre Nakata, il avait bien montré qu’il pouvait le faire ! Il n’était pas capitaine pour rien après tout ! Si les gens pouvaient penser que c’était un imbécile qui n’avait pas sa place à la tête d’un équipage, je serais le premier à me lever contre cette allégation !

Enfin, en ce qui concerne sa place de capitaine, le reste demeure une question de perspective.

J’avais confiance en lui et, malgré mon piteux état, je gardais mon moral. Bientôt, on pourrait tous quitter cette île après avoir vaincu le reste de ses clowns ! Le jeune chasseur de prime s’approchait donc de Kain, probablement afin de profiter de son épuisement. J’étais peut-être à terre, mais je n’étais ni mort ni inconscient ! Le plus fort que je pouvais, principalement car j’ignorais si Kain avait encore ses protège-tympans, je lui criais un seul mot :

- ATTENTION !

Voilà… Je pense que mon travail était terminé… Ça t’apprendra à ne pas m’assommer, jeune chasseur de prime ! Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire : peut-être qu’il ne m’avait pas entendu, mais j’avais l’impression aujourd’hui d’avoir fait une différence. Deux contre un et l’un d’eux était à terre ! Je n’étais pas en disgrâce malgré ma défaite. Je profitais de ce moment, alors que mes membres bougeaient à peine, pour enlever les bouchons de mes oreilles. Je tenterais de communiquer avec les autres dans quelques minutes si je pouvais attraper mon den den mushi. Mais alors que je commençais à somnoler, qui sait combien de temps il me restait avant de m’endormir ici ?


© Codage By FreeSpirit & modification by Pumori




Défaite de Pumori qui est à bout de force. Il tente de prévenir Kain de l’arrivée d’un autre adversaire et tente ensuite de lutter contre les contrecoups de sa technique pour communiquer avec les autres dokugans.

Si rien ne se passe pour une interaction plus importante pour Pumori au prochain tour, il est possible que je n’aie rien à ajouter et, par conséquent, que mon tour soit passé.

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Pumotr10

Pumori Theme
Pumori Fulgen
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Mar 17 Jan 2017 - 16:13




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




Le poing du capitaine venait de mettre un terme à cet affrontement acharné. Ce dernier s’enfonçait, le borgne avait délivré un coup avec toutes ses forces. Il avait enfin porté ses fruits. Le vol plané final de son adversaire sembla couper le souffle du pirate. Nath avait une volonté d’acier qui s’approchait énormément de la témérité du borgne. Pourtant, malgré sa volonté, son corps ne sembla plus répondre. En voyant s’écrouler son adversaire, le capitaine se remémora quelques instants où il avait déjà été à sa place, notamment contre le détenteur du fruit du phoenix. Ils auraient pu continuer leur affrontement en utilisant leurs pouvoirs, pourtant, ils n’en firent rien. Kain aurait probablement été moins blessé et fatigué qu’à son état actuel. Il était épuisé. Pourtant, le capitaine croyait fermement qu’une sorte de dialogue s’instaurait dans une bataille à main nue. Un dialogue qui ne pouvait exister et des questions qui ne se posaient que lorsque l’on échangeait des coups, au cœur du combat.

Le capitaine respirait lourdement, mais il avait le sourire aux lèvres, il allait enfin pouvoir aider ses camarades. Il s’essuya le coin des lèvres avant de tourner son visage en direction de Pumori. Il entama une phrase qu’il ne termina pas.

Kain: Hey, Pumori, je-...

L’adversaire de Pumori venait de fondre sur sa proie à une grande vitesse et le frappait de plein fouet. Cette scène sembla se dérouler au ralenti pour le capitaine jusqu’à se stopper sur une seule image. De ce jeune enfant qui venait d’enfoncer son arme dans le ventre du benjamin de l’équipage. Des billes qui s’envolaient à droite à gauche. Kain ne pouvait voir que la chevelure de son jeune mousse avec sa fameuse mèche de couleur. L’espace entre deux battements de cœur du pirate s’éternisait, son souffle était coupé. Le temps reprit alors son cours, le Dokugan tendant la main vers son ami comme pour l’attraper, mais elle ne se resserra que sur du vide… Il s’adressa dans un hurlement à l’adversaire de Pumori, comme s’il souhaitait que l’action précédente n’ait jamais eu lieu.

Kain: YAMEROOOOOO!

Sa voix venait de couvrir celle de Pumori. Un sentiment de solitude, de désespoir et de tristesse était en train de saisir les entrailles du borgne. Cette douleur venait de largement surpasser le tiraillement de ses côtes fêlées. Des larmes coulaient sur la joue du pirate, ses dents étaient serrées. Les deux poings serrées, le borgne se recroquevilla sur lui-même une seconde avant de déployer ses membres et tel une explosion, il se mit à hurler de toutes ses forces. À tel point que la terre semblait trembler autour de lui. Perdu, la tristesse laissait place à une rage immuable envers sa propre personne. Les poings fermés, des bulles blanches apparurent en aura tout autour.

~Kain's theme~

Il se mit alors à frapper frénétiquement sa poitrine à l’instar d’un gorille tout en hurlant. Il était en train d’utiliser son propre pouvoir contre lui-même. Les alentours du borgne se mirent alors à trembler. Le sol sur lequel il se trouvait était en train de se briser. L’œil du capitaine sembla virer au blanc. L’épiderme du Dokugan était en train de virer légèrement de couleur, prenant alors une teinte plus sombre que sa pâleur habituelle. Ses muscles se gonflèrent légèrement, et ses pieds semblèrent s’enfoncer légèrement dans le sol qui avait de plus en plus de mal à supporter tous ces tremblements. Il termina alors sa technique, l’esprit totalement embrumé. Il venait d’utiliser le Gura gura no Shindousuru qui lui permettait à son corps de trembler et de gagner drastiquement en puissance en échange d’un contrecoup très important.

S’il n’était pas humain, on aurait pu voir en lui une bête enragée qui n’avait qu’un profond désir pour tout ravager aux alentours. Serrant alors ses poings et les jambes tremblantes, il utilisa une technique qu’il n’était normalement pas capable d’utiliser dans son état normal. Le bolt, qui était l’équivalent du Soru pour le Rokushiki. Les tremblements multiples lui permettaient de décupler sa vitesse. Il se retrouva alors en une seule fraction de seconde entre Pumori et son nouvel adversaire le poing déjà placé derrière son oreille avant de le déployer.

Kain: KAISHIN !

Son poing pénétra l’air et le fissura littéralement à tel point que cela en était visible à l’œil nu. Se manifestant comme d’étranges éclairs bleuâtres. Tout ce qui se trouvait en face de lui implosa littéralement avec une force bien plus dévastatrice qu’à son accoutumée. Il n’était pas possible de mesurer exactement la portée de cette attaque. Mais la seule fois où il avait été amené à l’utiliser, il avait été capable de faire une vague suffisamment grande pour engloutir plusieurs navires d’un seul coup, et il n’avait pas utilisé le Shindousuru qui décuplait la puissance de son attaque… Un pan de l’archipel de Boyn venait probablement d’être redessinée à l’instant par la rage du capitaine...

@Heziel Coffe




HRP :

Du coup, Kain gagne et il est super content, mais en voyant Pumori se faire battre à plat de couture, quelque chose se trigger en lui.
J’essaye de proposer l’insertion du Haki des Rois en début du poste à travers toute la partie mélodramatique, laissant au MJ le soin de juger si oui ou non cela est possible. Sinon, il se contente donc de beugler dans sa rage.
Ensuite, comme on supposait que la distance était assez grande, Kain utilise son power up avant de se retrouver derrière son nouvel adversaire grâce à un Bolt, l’équivalent du soru, avant d’utiliser la technique la plus puissante disponible de son panel à l’heure actuelle.
Spoiler:
 

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mar 17 Jan 2017 - 18:55




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan

Le musicien resta tout simplement sidéré parce qu'il venait de voir. Depuis qu'il voyageait avec le reste des Dokugan, il avait pu constater de nombreuses choses sur chacun d'entre eux. L'équipage soudé était propice à la création d'un cercle quasiment familial, où chacun apportait sa touche d'épice à l'ensemble. Pour sa part, il avait l'habitude d'être cette petite touche de rock qui amenait du peps et de l'énergie dans de nombreuses situations. Mais là n'était pas le sujet... du moins, ce n'était pas lui, le sujet. Mais bien le cuisinier qui lançait un assaut aussi enragé que téméraire contre son adversaire, visiblement décontenancé. Comment aurait-il pu ne pas l'être, si il connaissait un temps soit peu le Coffe ? Car actuellement, même le Andriks en restait bouche bée. Le cuisinier était d'habitude la voix du calme et de la réflexion, un amoureux inconditionnel de la vaisselle qui analysait les choses de façon posée avant de prendre une décision, ce qui permettait parfois à tous d'éviter une mauvaise surprise. Mais ce qu'il avait devant lui était tout autre.

L'homme qu'il avait dans son champ de vision fonçait devant lui comme un forcené, sans réfléchir aux conséquences possibles de son action. Lorsqu'il s'attaqua à la fine porcelaine et la réduisit au néant, le blondinet retira carrément ses lunettes de soleil l'espace d'un instant, découvrant ses deux prunelles azurées remplies d'une surprise non contenues. Un léger, mais très léger "DAAAAYUUMMM SON" s'échappa même de ses lèvres alors que le cuistancier poursuivait sa course avec la ferme intention de réduire son adversaire en charpie. Les choses tournaient un peu hors de contrôle... il n'aimait pas ça !

- Tony, il faut qu'on- OOOOHHHH SHIT !

Se tournant vers le forgeron qui allait préparer un soutien stratégique au cuistancier, le rockeur ne parvint pas vraiment à louper du regard l'énorme arbre sans doute centenaire qui lui fonçait désormais sur le visage. Bordel de merde, l'ursidé fou était de retour ! D'un bond panique, il parvint à esquiver le plus gros -un tronc qui l'aurait changé en purée d'awesomeness, mais en purée quand même-, mais cela ne lui permit pas pour autant de s'en tirer indemne. Une branche malvenue vint s'encastrer dans son pif, sous ses protestations étouffées. De façon générales, il ressortit du projectile qui alla s'écraser plus loin de façon précaire, couvert de griffures et de quelques bleus. Néanmoins, le pire était passé... cela étant, rien ne changeait : que Splanress eut déjà porté son assaut ou non, le mélomane se redresserait promptement pour sortir son instrument avant de jouer une mélodie bien différente de la précédente : une qui pourrait, il l'espérait, calmer la bête assez longtemps pour trouver une alternative. Une musique douce aux propriétés soporifiques qu'il dirigerait directement vers la foutue bestiole.

- Ssshhh.... Sleep tight.


-----


Alors qu'il fondait sur l'Alcide comme un oiseau de proie, une vindicte des plus sauvages hurlant des tréfonds de ses intestins, le second des Dokugan vit une nouvelle fois la scène se jouer devant lui. Le salopard... il n'allait pas s'arrêter. Tant qu'il ne serait pas mis hors d'état de nuire, il ne cesserait de le tourmenter... de le torturer ! Une nouvelle rangée, puis une seconde... bientôt, ce fut une véritable armure de porcelaine éclatante qui vint flanquer le torse et le vendre de son adversaire. Une vaisselle rutilante et acérée qui allait cueillir les poings du Coffe avec tout le tranchant nécessaire pour lui sectionner peau et tendons. Un tic nerveux agita le rictus déjà furieux de l'artiste martial alors que ses pupilles rétrécissaient encore. C'en était trop.

- ARRÊTE DE TE CACHER DERRIÈRE ELLES !

Puisant dans tout le courage dont il pouvait faire preuve, il s'accorda le droit d'un ultime sacrifice. Non content de poursuivre son attaque initiale, il recouvrit également son poing d'une plaque noirâtre et solide qui était directement liée à son Haki de l'armement. Non seulement il allait fracasser ce monstre, mais il le ferait de toutes ses forces... il se souviendrait toujours des victimes de ce combat, car à son sens il y en avait bien. Elles étaient déjà au nombre de neuf... neuf pauvres assiettes qui n'avaient rien demandé. Il allait ajouter plusieurs autres à la liste et il haïssait ça : mais en ces temps de troubles, une leçon âprement acquise venait de se frayer un chemin jusqu'à son esprit. Pour protéger quelque chose, il fallait parfois sacrifier d'autres choses... c'était la seule pensée qui lui permettait d'avancer encore et toujours vers le chef cuisinier adverse, lequel ne méritait même pas ce titre à ses yeux.

- TEMEEEEE !

Son poing traversa l'armure blanchâtre comme du beurre, l'éclatant en un nuage de fragments. Certains viendraient peut-être entailler sa peau ailleurs. Il s'en fichait. Ce qu'il sentit clairement, c'était le ventre du brun qui lui faisait face qu'il enfonçait d'un impact virulent et sans pitié. Il passa dans son dos et freina sa course pour repartir dans l'autre sens, laissant le corps de l'Alcide et la physique faire le reste, avant de reprendre son attaque de l'autre côté. D'un nouveau bond, il se projeta sur lui et le fustigea d'une mandale qui se voulait aussi, si ce n'était plus, impitoyable que la première. Il sentit cette fois une épaule dans la trajectoire. Cette opération, il la réitéra plusieurs fois, sans montrer la moindre hésitation. Chaque bruit de bris de vaisselle augmentait ça colère. Chaque contact avec la matière précieuse qui se désolidarisait sous la pression de son poing l'amenait plus près de l'irréparable. Son haki de l'observation partait également à toute berzingue, ne faisant qu’aggraver l'état de confusion colérique dans lequel il se trouvait, étouffant toute pensée rationnelle dans l'oeuf sans autre forme de procès. Déployant toute la force de sa musculature surhumaine, il frappait sans merci son ennemi juré, sa Némésis, le seul homme qui de toute sa vie entière l'avait pour l'heure amené aussi proche du point de rupture totale. Jusqu'au dernier coup.

- Disparais... DISPARAIS DE MA VUE !

Il sentit l'air frais dû à sa vitesse de déplacement qui courrait le long de ses joues encore rougies par des larmes qu'il n'aurait pas voulu verser. Il serra ses doigts à faire transparaître les jointures blanchies de ses mains sous sa peau, encore fallut-il qu'elle fut visible sous la plaque de fluide couleur obsidienne qui la recouvrait. Ses pas se firent insistants et certains, sa visée sûre. Il se retrouva devant le meurtrier et son poing fermé sembla presque mû d'une accélération surnaturelle alors qu'il assénait le coup final en plein plexus solaire. Qu'il fut mortel ou non, il allait certainement provoquer des dommages internes d'une grande importance, briser une paire d'os et il était certain qu'il propulserait Amedeo jusqu'à très haut au dessus de la canopée... avec un peu de chance, suffisamment pour faire disparaître sa vilenie au fin fond des océans.

Si cela fonctionnait, nul doute qu'il lui faudrait un moment de deuil avant de comprendre la gravité de la situation de ses deux camarades... le deuil de la vaisselle. Le deuil de ses propres convictions. Le deuil de sa croyance en un simple fait : le fait que jusque là, il se pensait malgré tout meilleur que ses pulsions.




technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Ven 20 Jan 2017 - 18:47

Gambit Decima


A Close One !!! Le moment de se surpasser !!!





Tony était subjugué. Campé sur ses pieds, il senti néanmoins ses jambes flageoler devant le spectacle dantesque qui se jouait devant ses yeux ébahis. L'assaut de Heziel, ce cuisinier d'apparence si simple, au caractère si posé et si avenant laissait le forgeron sans voix, ébahi. Il ne voyait que des fragments voleter, se changer en une poussière étincelante qui n'aidait en rien à la perception des mouvements du cuistancier, si rapides qu'il n'était plus qu'une tâche floue qui réapparaissait subrepticement, juste le temps d'une demie seconde pour asséner un coup dévastateur. Et puis c'était quoi ce bras noir de l'amour ?!? Le blond avait déjà vu Heziel se battre. Et étant lui-aussi artiste martial, il admirait déjà les prouesse de son nakama. Mais là... ça dépassait tout ce à quoi il avait déjà put assister. Il comprenait désormais que l'écart qui le séparait de ces hommes était un gouffre béant et gigantesque. Ils étaient à des années-lumières au dessus de lui. Un vertige le saisit... C'était donc ça, la vraie puissance de l'équipage du futur roi des pirates ?!?

Ce fut le craquement démentiel qui le tira de sa étonnement pour le ramener à la situation. Jaymi venait d'être brusquement interrompu par un ARBRE qui lui arrivait droit sur la mouille ! L'auteur ? Cette grosse brute de nounours qui venait visiblement de décider que la meilleure défense, c'était encore l'attaque ! Par les dix-mille poils de la barbe de Golthor l'intrépide !!! La situation dégénérait à vitesse grand V. L'ursidé ne prit même pas la peine de vérifier les résultats de son lancer, et préférait s'en prendre à une cible qu'il ne doutait pas de pouvoir envoyer au tapis en un temps record à l'aide d'un coup de boule magistral en se propulsant comme un missile poilu et musculeux.

L'instinct de la cible en question lui soufflait - non, lui hurlait - de décarrer en vitesse, de faire tout ce qu'il voulait mais de ne surtout pas encaisser cette torpille de l'amour du muscle. Mais que faire ? Devant la masse qui se ruait sur lui crâne en avant, il n'y avait qu'une solution : esquiver. Il ne doutait pas un instant que la force prodigieuse du monstre viendrait à bout de sa cuirasse sans le moindre problème. Il faudrait donc qu'il se dérobe. Mais au bon moment. Trop tôt, et l'ours aurait le temps de réajuster sa trajectoire. Trop tard, et il se prendrait l'attaque dans la courge...

Tony avait un maigre avantage de son côté : il était En Garde, fermement ancré sur ses appuis, les bras en avant, tous ses sens aux aguets et aussi prêt à l'action que possible. Physiquement, ce foutu nounours avait un avantage écrasant... L'Enclume devrait donc compter sur sa technique pour pouvoir ne serait-ce qu'espérer avoir la plus petite chance de survivre à la tempête qui s'apprêtait à lui rouler dessus.

La fenêtre de tir était mince, mais c'était sa seule chance. Pressé par la vitesse effarante de son ennemi, par le temps (et par le délai imposé par l'Event!), son corps réagit d'instinct :

Au dernier moment, il utiliserait un Roll Over : Basiquement, il allait se laisser tomber en arrière et rouler sur le dos, accompagnant le mouvement du plantigrade en utilisant son élan contre lui pour simplement le laisser poursuivre sa course en l'envoyant bouler au loin. Cela ne lui occasionnera sûrement aucun dommage concret, mais ça permettra tout bêtement au forgeron d'éviter l'attaque tout en temporisant la situation, le temps que le mastodonte se relève. Le danger principal, c'était que Splanress se rende compte de la manœuvre et décide de contre-attaquer en profitant de ses réflexes fulgurants. Il n'y avait plus qu'à espérer que l'attaque sonique imminente de Jaymi ne le déconcentre suffisamment... En tout cas, s'il réussit ce tour de force et qu'il en a le temps, Tony se relèvera pour se remettre En Garde.

Impact dans Trois...

Deux...

Un...
Code by Joy ~ Reworked by Sajnek


Techniques utilisées:
 

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu
Maître-Jeu
Messages : 2587

Feuille de personnage
Niveau:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 22 Jan 2017 - 16:42

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Shokug10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Bewear10

Alcide Amedeo et Splanress.
Amedeo avait été vaincu, il n'y avait désormais plus aucun doute à avoir à ce sujet : à trop se reposer sur son fruit du démon en sous-estimant Heziel, il s'était rendu compte trop tard de la fébrilité de sa posture et de la précaire défense qu'il s'était précipitamment instaurée. Le cuisinier, finalement, songea qu'il aurait bien mieux fait de persévérer dans la veine des esquives. En agissant de la sorte, il aurait pu au minimum gagner du temps pendant que Splanress réglait leurs comptes aux deux autres pirates tout juste arrivés... Malheureusement, cela aussi allait être fortement compromis, car l'ursidé allait devoir se passer du soutien de son allié chasseur de primes. Les poings vengeurs et virulents du forban brun vinrent le malmener avec une férocité surprenante, et s'il tenta dans un premier temps d'y opposer ses propres bras, il y renonça bientôt. Il ne disposaient plus de tous ses moyens, de toutes ses capacités, et se retrouvait donc condamné à encaisser des actions comme un vulgaire spectateur. Le dernier choc, plus percutant encore que les précédents, l'expédia avec une violence inouïe à l'écart de ce champ de bataille, l'empêchant irrémédiablement d'y prendre part à nouveau à l'avenir.

Cependant, les chasseurs de primes n'avaient pour l'instant pas encore déposé les armes : ils leur restaient une poignée de combattants valides et, à l'inverse, les Dokugans commençaient tous à fatiguer. L'ursidé, quant à lui, demeurait en parfaite santé : il n'avait pas encaissé la moindre blessure depuis le début des affrontements, à cause de la précaution prise par Jaymi à son égard au tout début de la rencontre. Autant dire qu'il était de surcroît passablement remonté... Certes, son manque flagrant d'intellect l'empêchait de réagir avec autant de fierté qu'un humain digne de ce nom, mais il comprenait qu'il avait été sèchement berné par ses opposants et qu'à cause de lui, la bande à laquelle il s'était intégré subissait de bien sévères épreuves ! La défaite d'Amadeo sembla d'ailleurs le revigorer et achever de le motiver. Il n'avait désormais plus qu'à vaincre les trois pirates qui se trouvaient face à lui, quitte à le faire seul... Rien ne l'effrayait !
Et pour cause, son premier lancer, s'il n'avait pas tout-à-fait atteint son objectif, lui avait permis de gagner de précieuses secondes pour s'occuper de Tony calmement et frontalement. Aussi s'élança-t-il brutalement en direction du forgeron qui, dans un mouvement fluide et millimétré, se courba en arrière pour échapper au coup de boule tonitruant de son assaillant. L'idée était bonne, sinon excellente, mais le fait d'essayer de retourner l'élan de l'ours contre lui relevait de l'inconscience pure et dure. Il fallait a fortiori considérer le fait que l'esquive privilégiée par le grand costaud le plaçait directement au contact de Splanress qui, de son côté, jouissait d'une envergure raisonnable...

Ainsi, si l'ours sembla dépassé par les événements une demie-seconde durant, ses yeux localisèrent bien rapidement l'épaisse silhouette du forgeron qui tentait de se glisser sous sa trajectoire pour l'encourager à poursuivre seul. Malheureusement, s'il attaquait avec sa tête, le chasseur de primes était encore libre au niveau de ses pattes... Et celles-ci vinrent encadrer Tony fermement, pour l'enserrer contre sa cage thoracique. Ensuite ? Et bien, Splanress se contenta de serrer, puis d'amortir sa chute avec le gigantesque forgeron. Le choc et la prise allaient certainement mettre à mal l'armature du pirate, mais n'allaient pour autant pas le terrasser totalement : c'était là une simple mise en bouche, une entrée en matière musclée...

Une fois cette action réalisée, l'ursidé pivota pour faire face au mélomane qui, de son côté, avait déjà empoigné son instrument fétiche. La lutte s'annonçait âpre, mais rien ne se déroula comme escompté, car un grondement sourd se mit à ébranler l'île toute entière...

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Wald_w10Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Akaba_10
Lygar Nath et Kohaku Ryoichi.

Nath s'était effondré au sol, sans pour autant totalement perdre connaissance. Il était vivant et entier, mais souffraient manifestement de blessures d'envergures. Dans ces conditions, impossible de poursuivre la lutte face au capitaine pirate et à ses capacités destructrices extraordinaires... Malheureusement, les autres chasseurs de primes, il l'était convaincu, seraient également incapables de le défaire. A ce stade, seuls Amedeo et Splanress avaient l'ombre d'une chance, et la situation ne jouait guère en leur faveur : Duncan avait rapidement été mis hors combat, et les autres se trouvaient au diable, à affronter très certainement le bras-droit du Borgne et d'autres membres de son équipage. Au final, ne restait ici que le garnement, Ryoichi, qui parvint à défaire Pumori promptement et proprement. L'adolescent s'apprêtait d'ailleurs à jeter son dévolu sur le capitaine lorsqu'un événement inattendu et désarçonnant eut lieu : une espèce d'onde, qui n'avait rien à voir avec un séisme, vint les balayer et remuer leurs entrailles sèchement.
Si le Lygar ne sentit pas grand chose de plus qu'un puissant trouble, l'encourageant à redoubler d'ardeur et à ne pas s'effondrer davantage, il n'en fut en revanche pas de même pour l'enfant qui, de son côté, tomba soudainement à genoux, pris de fameuses nausées. S'il ne comprenait absolument pas ce dont il avait été victime, il cernait en revanche pleinement l'urgence de la situation : son adversaire était encore relativement en forme, malgré le passage à tabac opéré par Nath, et lui fonçait désormais dessus, manifestement déterminé à l'idée de venger l'affront enduré par le panda roux.

Le Kohaku fut toutefois réduit à l'impuissance lorsque l'opposant se matérialisa sèchement derrière lui, auréolé d'une envie massacrante d'en découdre. Intimidé tant par le haki que par la stature imposante de son adversaire et placé dans une posture précaire, il n'eut d'ailleurs guère le temps de réagir correctement. Seul son nounours d'acier vint se placer sur la trajectoire du poing du borgne, et dans une défense pour le moins candide : le séisme l'outrepassa sans difficulté, remuant le marmot avec une virulence terrifiant qui alla jusqu'à le pousser à cracher une épaisse flaque de sang. Il s'effondre sur le coup, inconscient et incapable de bouger le moindre orteil.

Les choses auraient pu s'arrêter là si, additionnée aux autres séismes, cette action n'avait pas fini par faire souffrir Boyn au point de le forcer à répliquer... La fleur gigantesque se mit à trembler, comme si elle tentait de hurler sa fureur, puis à se replier. Elle ne savait pas ce qui se trouvait en son sein, c'était certain, mais elle ne comptait pas le laisser s'en tirer à si bons comptes après avoir semé tant et tant de désordre.
Nath usa de ses dernières capacités physiques pour se jeter sur un Duncan impatient. Il attrapa la blouse de ce dernier grâce à ses dents puis, fébrilement, vint attraper un tronc d'arbre pour empêcher sa chute inexorable. Malheureusement, il était trop loin de Ryoichi pour lui venir en aide, et en bien trop piteux état... Si personne ne l'aidait, il allait tomber, et finir sa course dans l'estomac de l'île.

Splanress, de son côté, comprit aux tremblements que la situation allait à nouveau se répéter. Conscient du fait qu'Amedeo avait largement été écarté et qu'il ne pouvait pas non plus lui prêter main forte, il se contenta de s'agripper paisiblement à l'un des arbres les plus robustes qui se trouvait à sa portée, se contentant de lorgner Jaymi d'un air certes paisible, mais maussade.



Heziel Tony Jaymi > Amedeo est KO ! (et disparaît à travers les arbres)
Splanress remarque Tony lorsque celui-ci tente de l'éviter et... L'attrape avec ses pattes. Petit câlin aérien, puis utilisation en guise de matelas !
Kain Pumori > Ryoichi est OS. Là-dessus, l'île commence à se refermer... Nath arrive à récupérer Duncan et à s'accrocher à un arbre, mais ne peut pas aider Ryoichi, trop loin...
Si personne ne l'aide, il tombe !

Splanress s'accroche aussi.

Nath est niveau 32. Duncan est niveau 28. Ryoichi est niveau 27.
Splanress est niveau 30. Ayano est niveau 20.
Alcide est niveau 33.

Vous avez droit à 72h de délai pour poster, et à 24h exceptionnelle dans le cas de figure où vous n'y arriviez pas à temps. Vous êtes priés de prévenir à l'avance sur ce topic si vous ne pouvez pas poster dans les temps et que vous souhaitez passer votre tour.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à venir me trouver !
Ordre de poste : Kain - Pumori - Heziel - Giuletta - Tony.
Vous pouvez changer d'ordre si tous les participants sont consentants et en me prévenant au préalable.
Maître-Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
265/350Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B
Mer 25 Jan 2017 - 16:02




Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Le coup que Kain venait de porter était d’une puissance décadente. À tel point que l’archipel vivante elle-même en était profondément affectée. Le capitaine était toujours dans son état amélioré, à la vue de l’enfant qui n’avait pas su résister à son coup, son visage plein de colère semblait s’atténuer. Il était satisfait d’avoir mené sa vengeance à son terme. Il constata quelques instants son œuvre. Il n’était pas vraiment capable d’estimer l’ampleur des dégâts, mais ils avaient été colossaux. L’île ne tarda pas à le faire savoir, ne laissant pas le moindre répit au pirate. Cette dernière commença à se mouvoir. Se rappelant de la fois précédente, Kain se mit immédiatement en tête l’idée de trouver un solide point d’appui pour éviter de chuter au centre de l’île. Pumori était juste à côté de lui, il devait agir vite.

Le gamin était toujours au sol, il devait donc trouver un moyen pour pouvoir le tenir. Il l’attrapa alors par la salopette et retira sa veste. Il s’en servit alors pour placer l’enfant sur son dos et serra sa veste qui faisait désormais office de ceinture. Son regard se porta alors sur le jeune enfant qu’il venait de frapper de toutes ses forces. Il était inconscient et s’il ne faisait rien, seul dieu savait ce qui pouvait lui arriver. Ni une ni deux, il ne prit même pas le temps de peser le pour et le contre qu’il utilisa une nouvelle fois son Bolt afin d’arriver aux pieds de son adversaire éphémère. Il l’attrapa et le plaça alors comme un sac patate sur son épaule avant de jeter rapidement un coup d’oeil à Nath. Apparemment, il avait été plus réactif et semblait être en mesure de protéger un de ses congénères. D’un simple hochement de tête en sa direction, le capitaine réutilisa alors un bolt afin d’arriver à son ancre.

Malheureusement pour le borgne, à peine avait-il eu le temps de récupérer son arme que l’île était en train de se replier rapidement sur elle-même. Kain était en train de perdre l’équilibre. Il sentit ses pieds glisser. Sa transformation touchait à son terme et il se sentait vider de ses forces. Sa respiration s’accélérait et son corps commençait à transpirer. Ce n’était pas le moment pour lui de lâcher prise ! Il lança alors son ancre sur un arbre. Son arme en fit le tour et se raccrocha à la chaîne. Il l’avait fait juste à temps. Il sentit son corps chuter et fut maintenu à la verticale uniquement en serrant la chaîne de toutes ses forces. Son autre main était posée sur le dos du jeune garçon à l’ourson afin de s’assurer qu’il ne tombait pas. Son corps était épuisé malgré lui. Toutes ces énergies qu’il venait d’utiliser pour la première fois le faisait peiner à se maintenir à cette simple chaîne qui aurait été dans d’autres circonstances simple comme bonjour…

Peu ce temps avant l’attaque de Kain, sur le navire des Dokugans





Nathan: Pal ma balbe, j’en ai assez de me toulner les pouces sur ce lafiot de pacotilles ! Viens Nescafé, on va aller aider nos amis!

Nescafé: Squick ! (j’arrive mon ami, il est l’heure d’aller secourir ces incapables, ils mettent vraiment un temps fou à revenir ! On va leur montrer qui sont les patrons!)

Armé de sa pioche, le nain sauta par-dessus la rambarde du navire tout en se tenant le chapeau. Nescafé était sur son épaule. Il parvint à atterrir tant bien que mal. Il se remit alors les affaires en place avant de s’enfoncer dans la forêt luxuriante. Tout en se caressant sa moustache finement taillée, il ne put s’empêcher de déblatérer quelques paroles à l’attention de son compagnon.

Nathan: Mes poils de balbes ne me mentent jamais mon p’tit gars ! J’te l’dis là, ça sent bien l’aventule à plein nez tout ça ! Mais nolmalement on ne court aucun lisque. Nolmalement cette île est connu poul ne pas se leplier sur elle-même plusieuls fois en une seule joulnée!

Nescafé: Squick… (j’en suis pas si sûr si tu veux tout savoir… On peut s’attendre à tout avec Kain.)

Le nain s’était déjà bien avancé à l’intérieur de la forêt. Ils arrivèrent au niveau d’une clairière. La vision était dégagée. C’était le moment idéal pour Nathan de demander à son compagnon s’il avait une idée d’où pouvaient se trouver leurs amis. Ce dernier lui montra une direction, d’après ses quelques souvenirs. Et il n’eut pas tord. Au moment même où Nathan regarda dans la direction indiquée, une explosion colossale détonna au loin. Les arbres par dizaines étaient en train de voler à travers l’île comme s’il ne s’agissait que de vulgaires bouts de bois.

Nathan: Sapelipopette...

Immédiatement après, l’île commença à se mouvoir. Le navigateur de l’équipage était pris de panique. Il devait trouver rapidement une solution.

Nathan: ça sent pas bon du tout tout ça !

Mais il était déjà trop tard, le nain commençait déjà à perdre l’équilibre. Il commença à glisser sur le sol. Les appuis potentiels étaient trop loin pour permettre à Nescafé de prendre la poudre d’escampette. Les deux protagonistes se mirent à hurler avant d’entamer une chute faramineuse. C’était à ce moment-là que le nain vit sa vie pleine d’aventures défiler sous ses yeux. Il se rappelait même l’époque où il n’était qu’un jeune mineur sur une île perdue quelque part dans Grand Line… Il s’était malgré tout ressaisi rapidement et secoua son visage pour matérialiser sa détermination nouvelle.

Nathan: Si cette île cloît pouvoil me bouffer tout cru si facilement, elle se foule le doigt dans l’oeil jusqu’au coude!

Il sortit alors pendant sa chute sa pioche qu’il plaça alors au-dessus de sa tête. Il approchait à vue d’oeil d’une branche. Son but était simple, planter sa pioche dans cette dernière afin de rester suspendu. Il calcula son coup avec une féroce précision. Mais c’était sans compter sur son énergie cinétique. La branche n’était pas si grosse que ça et céda sous le coup. Les deux protagonistes continuèrent alors leur chute sous les insultes de Nescafé.

Grâce à probablement un miracle, nos héros arrivaient au niveau d’une pente. Là, attendait la grosse branche qu’il avait brisé tantôt. Nathan parvint sans le faire exprès à prendre s’asseoir sur la branche à la volée. S’enchaîna alors une véritable séance de luge sur une branche qui était suffisamment épaisse pour que le nain puisse s’y placer convenablement. Nescafé était en train de hurler, les larmes aux yeux il n’écoutait pas ce que déblatérait le nain.

Nathan: Ne t’en fais pas mon p’tit gars, ce n’est pas telminé ! J’ai déjà lepassé mon pelmis de chaliot de mine 5 fois ! J’ai toujouls les notions en tête!

Dans leur descente aux enfers, Nathan planta momentanément sa pioche dans le sol de l’île et s’en servit comme pivot. Les deux protagonistes firent alors un virage à 90 degrés et s’envolèrent à nouveau. Il ne fallut cependant que peu de temps avant qu’ils ne pénètrent à nouveau dans la luxuriante forêt. Les plantes carnivores en tout genre servirent d’amortisseur dans la chute du nain. Ce dernier roula, sauta, glissa. La chance était avec lui, il n’avait pas été frappé au mauvais endroit par une branche mal placée. Vint finalement le moment où un nouvel arbre s’approchait à vue d’oeil. Cette fois, il n’avait pas l’intention de refaire la même erreur. Il parvint tant bien que mal à s’accrocher à l’arbre. Nescafé et l’explorateur était vraisemblablement sauvés pour le moment. Le nain put souffler, il venait d’éviter plusieurs crises cardiaques en l’espace d’une seule minute. Ils allaient être coincé jusqu’à ce que l’île retrouve sa forme « éclose ».

Nathan: Comme quoi, les gens ne lacontent que des connelies à plopos des alchipels.

Nescafé: Squick. (Maman.)


@Heziel Coffe




Kain sauve les deux enfants.
De l'autre côté on vit des péripéties palpitantes avec un PNJ inattendu...

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Valentine D. Kain
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
Pumori Fulgen
Messages : 446
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
96/250Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B
Mer 25 Jan 2017 - 18:46





Gambit Decima


Deux attaques destructrices



Tout s’est produit très rapidement et je ne sais pas exactement comment expliquer tout ça de façon convaincante… Pour tout avouer, je n’avais eu le temps que de sortir les bouchons de mes oreilles lorsque Kain semblait déversé sa colère sur ce qui l’entourait. Venant d’un membre de l’équipage des Dokugan qui était habitué de voir les séismes que notre capitaine très fréquemment, ça peut sembler étrange en disant que quelque chose était différent… Mais je venais d’assister à quelque chose de bien plus dangereux. Alors que la colère du capikain se fit entendre, quelque chose me frappa brusquement. Mon instinct presque animal n’avait jamais ressenti quelque chose de ce genre. Mais pire encore, il s’agissait d’une menace et d’un danger…

J’avais un peu plus mal à la tête qu’auparavant. Cette fois, ce n’était pas l’extérieur, mais l’intérieur qui ressentait l’impact de ce coup. Comme si c’était mon esprit qui venait d’être attaqué par cette brève, mais intense, attaque. Comme si quelque chose avait tenté de me submerger… Ce n’était pas une sensation très agréable, mais elle ne dura que l’espace d’un moment. Néanmoins, je pense que j’en gardais des sueurs froides… Non loin de moi, j’entendis le bruit d’un corps qui tombait au sol. Alors que je tournais mes yeux vers le jeune chasseur de prime, je constatais qu’il était à genoux, prêt à rendre à la terre son propre déjeuner. Qu’est-ce qui venait de se passer ??? Pas besoin d’être un génie pour comprendre que la source de cette attaque était Kain ! Mais comment avait-il fait ? Il y eut un petit déclic qui s’est produit dans ma tête…

Il faut que j’en parle à Heziel plus tard… Je dois lui dire un ou deux trucs…

Mon cœur battait encore un peu la chamade, principalement par la surprise causée par cette attaque, alors que Kain se lança à l’assaut. Pourtant, je ne l’avais quitté du regard que pendant une seconde, pour observer le possesseur de l’ours en peluche métallique ! Pourtant, le borgne était maintenant devant lui et il fit une attaque que je ne pouvais pas qualifié autrement que de monstrueux… C’était très rare de voir le capitaine quand il était furax, mais j’étais aux premières loges pour observer le résultat. J’étais bien content d’être derrière lui : avec mon état, c’était possible que j’en meure ! Le petit chasseur de prime avait bien tenté de bloquer le poing titanesque, mais il ne pouvait pas arrêter le pouvoir gura gura… D’ailleurs, si l’île était vivante, elle ressentirait probablement beaucoup de douleur !

… Oh… Attendez une seconde…

L’île, qui était en effet vivante, n’avait probablement pas apprécié la colère de Kain… Et pour une nouvelle fois, telle qu’elle l’avait faite auparavant, elle se refermait sur elle-même ! Ce n’était pas le meilleur moment pour le faire ! À présent que je me remettais des émotions précédentes, je commençais à somnoler… Heureusement que Kain était près de moi pour m’aider de ce mauvais pas. Installer comme j’étais sur son dos, j’avais l’impression d’être un nourrisson. N’empêche, je n’avais pas trop peur de tomber. La seule chose que j’ai faite était de passer sous ma forme zoan et de m’attacher solidement à Kain avec ma queue. C’était un peu comme une deuxième ceinture de sécurité qui lui passait autour de la taille. Je pouvais bien tenter de mettre mes bras sur ses épaules, mais j’étais trop petit pour ça. Mieux vaut ne pas gigoter : Kain avait les mains pleines avec son ancre et ses deux passagers supplémentaires. J’avais envie de fermer les yeux, mais est-ce que je pouvais vraiment m’endormir dans cette situation ? Pourtant, mes paupières étaient lourdes… Trop lourdes…

Peut-être… Quelques minutes… Personne ne saura rien… Juste… Quelques…

- Zzzzzzz


© Codage By FreeSpirit & modification by Pumori



_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Pumotr10

Pumori Theme
Pumori Fulgen
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
Tony Stronghold
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
174/200Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B
Dim 29 Jan 2017 - 17:00

Gambit Decima


David contre Goliath. Je suis inutile...






*Allez... Ça passe... Ça passe... Ça passe...*

Les fractions de secondes s'étirent interminablement pour un Tony aux abois. Dents serrées et sphincters contractés, allongé à terre pour éviter le mastodonte, il voit la montagne de muscle le survoler au ralenti. Et quant son regard croise le sien, il comprend qu'il a compris qu'il a compris que les choses ne se passeraient pas aussi bien que prévu...

*Ça passe pas...*

Il avait sous estimé les réflexes du bestiau, et cette erreur se paya instantanément : Les bras massifs s'enroulèrent prestement autour de lui, l'arrachant du sol sans le moindre effort pour l'entraîner dans la course folle du monstre dans un simulacre d'étreinte amoureuse virile et poilue. La forte odeur de musc fit tourner la tête du forgeron, qui avait l'impression de n'être qu'un jouet entre les mains d'un enfant particulièrement brutal.

C'était maintenant ou jamais ! Il devait profiter de la soudaine proximité pour user de son fruit en blesser cet adversaire coriace. S'il devenait incandescent, il arriverait certainement à...

BOUM !

Le choc avec la terre dure et glacée lui coupa le souffle autant que toute velléité de riposte. Écrasé par toute la masse de son adversaire, il eut juste le temps de comprendre qu'il avait servi de matelas pour amortir la chute. La douleur se répandit dans son organisme comme une flaque d'eau glaçée, et il toussa un mince filet de sang. Son corps incassable avait encaissé la plus grande partie de l'impact, mais ça n'avait pas suffit. Les poumons vidés et des tâches noires dansant devant ses yeux, il ne restait plus au pirate qu'à méditer sur ses choix de vie récents. Je vous accompagne hein, m'en voulez pas ? Je vais rester ici et... et réfléchir un peu. Quelle ironie pour un forgeron de se retrouver entre le marteau et l'enclume !

Ce fut le tremblement qui fit repartir l'adrénaline. Tony se remit gauchement sur ses pieds, l'air hagard et l'œil torve. Il pensa instantanément au capitaine Kain... et encore une fois, son hypothèse fut balayée par le changement de gravité qui commençait à s'opérer, le sol s'inclinant. Boyn faisait encore des siennes. Sûrement une réaction normale après s'être fait malmenée par le borgne sismique. Comme quoi, la devise de l'équipage semblait se confirmer : C'est toujours la faute de Kain !

Le nounours, quant à lui, avait laissé sa proie pour se réfugier dans un arbre proche, histoire de se mettre à l'abri de l'ire de l'île carnivore. Et, l'un dans l'autre, il serait peut-être sage d'en faire autant ! Tony se rua vers l'arbre le plus proche, s'appuyant dessus pour contrebalancer l'attaque « chute libre » que Newton menaçait de lui envoyer dans la gueule d'un moment à l'autre. Il s'en fallut d'un cheveu qu'il ne réitère ses exploits de boulet de canon de tout à l'heure. Le colosse blond se retrouva donc à califourchon sur le tronc de cet arbre en bois, sécurisant sa prise à l'aide de sa ceinture. Il faudrait qu'il pense à la changer bientôt, d'ailleurs, car la fidèle tresse de chanvre commençait à s'effilocher. Elle lui avait déjà sauvé la mise plusieurs fois aujourd'hui, ce qui était beaucoup demandé pour la pauvrette. Reprenant son souffle, faisant craquer sa nuque endolorie et ses épaules douloureuses, il entrevit l'ours catcheur à travers le feuillage, posé comme un oiseau sur sa branche... un oiseau de 800 bons kilos lorgnant quelque chose ou quelqu'un que le forgeron ne pouvait voir, mais qu'il soupçonnait fort avoir une guitare dans les mains.

Il serait suicidaire de tenter quelque chose tant que l'île se trouvait dans cet état.

Et même si elle était au repos, il n'aurait rien put faire.

Cet adversaire était juste trop fort pour lui.

De noires pensées assaillirent le forgeron. Sans Jaymi, il aurait probablement fini en casse-croûte depuis belle lurette. Qu'avait-il accompli, exactement ? Il avait occupé la limace en attendant qu'on vienne à sa rescousse. Il n'était qu'un insecte insignifiant, un petit poisson dans cet océan gouverné par des monstres de puissance. Que ferait-il quant l'archipel s'ouvrirait à nouveau et que ses collègues reprendraient l'affrontement ? Il se ferait victimiser...

Encore...

Il n'y avait plus grand chose à faire...

Sinon attendre...

Il s'alluma une cigarette, passablement écrasée par l'ursidé, et tira une taffe douloureuse. Il ne pouvait rien faire... Sinon reprendre des forces... et réfléchir...
Code by Joy ~ Reworked by Sajnek

_________________
Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Signat10
Tony Stronghold
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
Heziel Coffe
Messages : 1970
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
46/75Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
91/750Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B
Mar 31 Jan 2017 - 19:05




L'archipel de Boyn ! La petite bête ne mange pas la grosse ?!

Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line] - Page 2 1476813107-jaymi
Jaymi Andriks, musicien des Dokugan

Le choc qui se produisit sous ses yeux fut d'une violence spectaculaire, aussi le musicien ne put se retenir d'effectuer un pas vers l'avant tandis que le forgeron servait littéralement de matelas au gros ursidé mal léché.

- DAYUUUUM, DUDE !

Hélas, il n'eut pas réellement le temps d'évaluer la situation plus longtemps, tout comme son attaque musicale resta sans aucune réponse de la part de son adversaire : une détonation énorme fit trembler les environs, qu'il reconnut immédiatement comme étant celle de Kain. Il venait de provoquer un séisme d'une ampleur qu'il n'avait pas encore déployée sur terre... la dernière fois, des navires et des vies avaient fini au fond de l'océan. Déglutissant, il fut d'un seul coup pris d'une perte d'équilibre alors que l'île toute entière réagissait à l'agression : une nouvelle fois, elle commença à refermer ses mâchoires titanesques pour tenter de gober la source de cette attaque indésirable. une jambe après l'autre, il manqua de se ramasser la trogne dans les feuilles alors que le sol se dérobait sous ses pieds. Dans un premier temps, il devait se mettre à l'abri : il ne pourrait rien faire d'autre si il terminait son aventure ici, en pâtée pour plante carnivore géante et excessivement en colère. D'un bond leste, il s'accrocha donc à un arbre tandis que Splanress en faisait de même, ses petits yeux noirs rivés sur son instrument fétiche.

- Pas touche, gros lard ! J'te vois venir à plein nez !

Même si c'était bizarre, il s'était compris lui même, et c'était l''essentiel. Le forgeron se remit de sa taulée à une vitesse plus que respectable, et le guitariste fut bien heureux en son for intérieur de constater qu'il était encore assez en forme pour se mettre de lui même hors de danger d'une chute bien peu appétissante. Mais où était passé l'autre débile de cuisinier ?


-----


Il avait vaincu. Il avait bouté son ennemi hors de cet endroit de la façon la plus violente et exutoire qui fut. Il avait libéré sa colère dans un enchaînement de coups dévastateurs, dans lesquels il avait mis toute son âme. Pourtant, il se sentait vide. Si vide... à genoux devant les morceaux de porcelaine qu'il n'avait su protéger, il tentait vainement de recoller les morceaux. Ses mains tremblantes ne pouvaient que manipuler le désastre qui s'était déjà produit, sans jamais le réparer... une larme glissa le long de sa joue alors que son regard morne était rivé sur les éclats étincelants devant lui. Il renifla, baissa la tête, laissant sa chevelure en pagaille cacher ses traits tordus par le chagrin. Ses épaules s'affaissèrent alors qu'il se laissait aller contre le sol, retenu uniquement par des coudes qu'il sentait faibles et dénués de volonté.

- Je suis désolé...

Une autre larme suivit la première alors qu'il se laissait aller momentanément à sa douleur. Il avait été incapable de protéger ces assiettes... pire encore. Il avait été à l'origine de la destruction de plusieurs d'entre elles. Il tentait de se rassurer en se disant qu'il avait donné une bonne leçon au psychopathe qui lui faisait face. À cet homme dénué de valeurs, ce faux cuisinier qui osait s'appeler chef alors qu'il n'avait fait que bafouer les principes les plus fondamentaux de la profession. Mais le résultat était le même : si l'Alcide avait été largement vaincu sur le plan physique, il remportait la victoire mentale haut la main. C'était un Heziel privé du goût des choses qui reposait là, n'ayant même plus la présence d'esprit de porter secours à ses camarades. Finalement, il posa sa tête face au sol et sanglota littéralement, ses mains bien désoeuvrées s'ouvrant et se fermant sporadiquement alors qu'il ne saisissait plus que du vide.

- Tellement... tellement désolé...

Il resta ainsi quelques instants qui lui semblèrent une éternité, accueillant avec difficulté le deuil qu'il se devait de faire. En mémoire de ces vaillantes pièces de porcelaine qui avaient été magnifiques jusqu'au bout. Jusqu'au sacrifice le plus total. Malgré la finalité de son acte, il ne parvenait tout simplement pas à se dire que c'était pour le bien du plus grand nombre... nul doute que cette action allait le hanter un petit moment. N'importe quel homme se serait retrouvé fragilisé par le fait de devoir lui même bafouer ses convictions pour obtenir un semblant de justice. Tant et si bien qu'il fut tout à fait oublieux de l'énorme cataclysme provoqué par Kain plus loin dans l'île. Dans un premier temps, du moins...


L'île montra à nouveau les crocs. Se redressant après quelques secondes passées à réaliser ce qui était en train de se produire, il essuya ses larmes dans un énième reniflement. Ses yeux rougis se tournèrent vers ses camarades alors que ses pieds avaient tout le mal du monde à rester au sol. Ses amis trouvèrent rapidement refuge et il les suivit non sans peine, aussi bien parce qu'il n'était pas dans son état habituel qu'à cause du sol se dérobant sous ses pieds sans aucune pitié. Il dit adieu aux éclats du regard, se jurant qu'il parviendrait un jour à expier cette faute. Puis, de plusieurs bonds qui se firent plus précis et concentrés à chaque occurrence, il parvint finalement à rejoindre "l'arbre mère" sur lequel se trouvait Jaymi, ce dernier lui même fermement accroché à une branche. Le blond ne comptait pas se faire avoir deux fois par la même bêtise, d'autant que celle-ci pouvait tout aussi bien s'avérer fatale.

- J'ai cru que t'allais pas y arriver ! Mais... attend deux secondes. T'as pleuré ?

Le brun se tourna vers son confrère pirate avec un air de tombeau, une voix glaciale lui échappant avant même qu'il n'eut réellement réfléchi à ce qu'il allait dire.

- Veilleuse.

Le musicien sembla quelque part choqué du caractère immédiat et tranchant de la réponse. Bon, l'heure n'était pas aux bagarres inutiles, sans aucun doute... en y réfléchissant à deux fois, le cuistancier devait être largement décontenancé par ce qui venait de se produire. Au moins avait-il visiblement su se défaire de son opposant : en tout cas, assez pour le rejoindre sans être talonné par son adversaire, ce qui était bon signe. Il pointa du doigt l'homme bête qui le lorgnait toujours avec autant d'insistance : il était temps d'échanger quelques infos.

- Fais gaffe, ce molosse est hyper dangereux. En plus, quand il frappe, il devient tout noir et solide... ça te rappelle un truc ?

Le brun fixa Splanress avec intensité. Ça oui, ça lui disait un truc... se pouvait-il que ce machin eut éveillé le haki de l'armement, et qu'il puisse le manifester comme lui le faisait ? D'une certaine façon, cela l'outra profondément. Lui qui avait du passer tant de temps et d'efforts à contrôler cette force dans son corps, le fluide... cette bête l'utilisait elle aussi, mais ne semblait clairement pas avoir la même rigueur qu'un artiste martial comme on pouvait se l'imaginer. D'une certaine manière, elle était donc douée : plus que lui, sans doute. En d'autres termes, il allait devoir y aller prudemment. Dans un premier temps, lui faire perdre son accroche lui sembla possible... mais à la lueur de ces informations, c'était peut-être trop risqué pour des résultats non garantis. Il valait mieux attendre que l'île sorte de son état recroquevillé pour reprendre le combat. Une chose était certaine : si ce colosse maîtrisait effectivement le Haki de l'armement, alors il allait être un adversaire de taille. Il devait aider ses Nakama sur ce coup là... tout comme il était possible qu'il nécessite un coup de main. Mais ça, il ne le saurait pas avant d'avoir jaugé directement la force de la bête, qui était assez puissante pour déraciner les arbres les environnants. Ce qui constituait une démonstration de force notable, même du point de vue de quelqu'un possédant sa force physique. Il tenta donc de regagner un minimum de concentration, s'accrochant fermement et lorgnant à son tour Splanress du regard le plus aiguisé qui fut. Son Haki de l'observation lui avait au moins fait la diligence de se taire, ce qui ne pouvait qu'être accueilli avec un certain optimisme.

- On a pas de temps à perdre. Je m'en occupe dès que possible.

Oh, oui. Il était de très mauvaise humeur et n'allait pas y aller avec des gants.



technique utilisée par Jaymi :
Spoiler:
 

technique utilisée par Heziel :
Spoiler:
 

Jaymi est lvl 29.


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Heziel Coffe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sauter vers: