-31%
Le deal à ne pas rater :
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler – Couleurs Multiples
17.99 € 25.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora)
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 450
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
38/75(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
67/350(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) Empty_bar_bleue  (67/350)
Berrys: 12.977.406.000 B
Colonel
Sam 27 Fév - 2:19


Entrainement dés le plus jeune âge !



tumblr_mqsrotqTwz1sb9s0yo2_500


Tranquillement assis dans le poste de vigie que je me suis approprié en m’empiffrant de bonbon en tous genre, je joue avec le nouveau machin bizarre que j’ai volé dans la cabine de mon père. C’est assez merveilleux comme machin, quand j’appuie sur une sorte de bouton au centre du coquillage, il y a une flamme qui sort, c’est presque magique comme ça. Pendant plusieurs minutes, je m’amuse avec, je l’utilise même pour faire rôtir des marshmallow ! Sauf que, à ce moment, une vague vient heurter le bateau et me fait lâcher le nouvel artefact par dessus la nacelle pour que celui-ci tombe directement dans l’eau… oups… Prenant ma tête la plus innocente, je regarde sur le pont depuis mon perchoir histoire de voir si quelqu’un m’a vu. Mon frère lève un oeil dans ma direction en arquant un sourcil. Il me lance quelques mots sur un ton désinvolte.

« Qu’est ce que tu fais encore la haut ? »

Apparemment il n’a pas vu, ni entendu le ‘’plouf’’ sonore, c’est une bonne chose. En haussant les épaules je retourne dans ma petite forteresse, il sait pertinemment que je passe le plus clair de mon temps la au dessus. Je finis par m’endormir quelques minutes après ne sachant trop vers ou le bateau se dirige cette fois-ci. Du haut de mes 5 ans, ce n’est pas vraiment mon problème. Quelques heures plus tard, je me réveil doucement quand je sens deux grandes mains m’attraper pour me soulever de la nacelle et m’appuyer sur les épaules de la personnes. Avec un petit grognement étouffé et encore endormi j’ouvre péniblement les yeux pour voir mon père qui me redescend sur le pont sans la moindre difficulté en s’accrochant avec agilité dans les cordages. Une fois arrivé au sol, il m’amène dans l’intérieur du navire pour me déposer dans le hamac qui me sert de lit.

Le lendemain matin, j’ouvre les yeux en pleine forme. Je cours jusqu’a la chambre de mes parents et donc celle du capitaine pour ouvrir la porte sans la moindre délicatesse et sauter sur le lit histoire de les réveiller ! Sauf que, contrairement à d’habitude, le lit est vide. Je regarde rapidement par la fenêtre et voit que nous avons accosté. Oh non ! Ils n’ont quand même pas osé débarqué pour visiter l’île sans moi ! A toute vitesse, je me dirige sur le pont et je vois mon père en train de se débarrasser d’un animal bizarre a coup de poing en l’envoyant valser a l’eau sans la moindre difficulté. Sans le moindre essoufflement, il se tourne dans ma direction et me regarde avec un grand sourire espiègle… c’est mauvais présage, quand il fait ça c’est qu’il prépare un sale coup… Je fronce légèrement les sourcils ne sachant trop à quoi m’attendre et je m’approche de lui pour lui sauter dans les bras… littéralement… tradition matinale.

« Ah tu es réveillé ! Regarde, c’est l’archipel de Boyn ! »

Je laisse mes yeux se balader sur la verdure. C’est une île magnifique et elle ne semble même pas être habitée. Il y a plein de plantes et d’animaux que je n’ai jamais vu. Le regard remplit d’étoiles et d’innocence, je descend du bateau compagnie de mon papa qui n’arrête pas de me garder dans son champ de vision. J’ai cette tendance a courir partout dans tout les sens sans réellement me préoccuper du danger ; ce qui est une plutôt mauvaise idée sur une île comme celle-ci. Une fois que je me suis un peu calmé et qu’il a finit de jouer avec moi, il prend un ton un peu plus sérieux et m’appel de mon prénom signe emblématique qu’il a quelque chose qui ne va pas me plaire à m’annoncer.

« Logan ? »

« Oui ? »

« Tout l’équipage va avoir beaucoup de boulots dans les quelques semaines a venir… Cependant tu es encore un peu jeune pour le travail que nous allons effectuer, c’est trop dangereux pour un enfant de 5 ans. Du coup, ta mère et moi avons décider de te laisser ici quelques temps avec une jeune femme que je connais bien. »

Par pure habitude, je prend un mine légèrement renfrognée comme si je boudais à ses dires. Et sans me demander mon avis, il m’attrape par la taille pour me lever haut dans les airs et me poser sur ses épaules. Je sais que si il m’écarte du navire pendant quelques temps c’est que leur travail a venir est trop dangereux pour un enfant de 5 ans. J’ai envie de l’accompagner et de le suivre mais je sais qu’il est le premier a me prendre partout avec lui quand c’est possible. Ca ne m’empêche cependant pas d’être mécontent, mais la vue la haut aide un peu.

« Allez fais pas cette tête la, elle va t’entrainer comme ça tu pourras venir avec nous la prochaine fois ! »

« C’est parce que j’ai perdu le coquillage ? Je suis sur que c’est grand frère qui te l’a dit ! »

« De quoi tu parle ? »

« … euh… de rien, rien du tout… »

Mauvaise pioche de ma part, en plus je viens de m’auto griller alors qu’il ne se doutait apparemment de rien… bien joué Logan !




_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3315
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
38/75(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
127/350(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 51.026.050 B
Lun 4 Avr - 2:42
Entrainé dès le plus jeune âge


1 : Douée avec les enfants



(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) 1459725674-zora-shame
L’apparence de Zora à l’époque, 15 ans plus tôt

— J’ai entendu dire que le Dreamcatcher et toi alliez passer quelques jours du côté de l’archipel Boyn. J’ai toujours rêvé d’aller étudier les plantes là-bas, tu m’emmènes ?
Il lui avait dit oui, mais sous réserve d’une condition. Quelques semaines plus tard elle embarquait à bord du navire familial, où elle passa le plus clair de son temps dans la cale, à lire sur le hamac qui lui servait de lit de fortune quand elle n’était pas sur le pont pour profiter de l’air marin. Ne disposant pas encore de sa propre embarcation grande embarcation, nécessaire pour des voyages de cette trempe, Zora devait se contenter de solutions telles que celles-ci lorsqu’il ne lui était pas possible de voguer directement à bord d’un navire révolutionnaire.

— Hey, salut Logan, moi c’est Zora, dit-elle en posant finalement les pieds sur l’île.
Elle fit alors de son mieux pour que son sourie ne lui donne pas un air de psychopathe. Exceptionnellement, ils avaient tous deux voyagé jusqu’ici dans le même navire, mais ne s’étaient pas vraiment fréquentés compte tenu des zones préférées de chacun. C’était donc la première fois qu’ils se rencontraient pour de vrai et malgré ses longues années d’expérience avec les enfants, Zora appréhendait la réaction qu’aurait celui-ci. Après tout, chaque nouvelle personne était unique. Elle se tourna donc vers le père en lui adressant ces quelques mots, avant qu’ils ne se séparent.

— Encore merci de m’avoir dépanné sur ce coup, je te revaudrai ça ! Je vais bien m’occuper de lui, ne vous inquiétez pas.
Convaincre son capitaine de division de la laisser partir en expédition n’avait pas été une mince affaire et à présent, voilà qu’elle foulait le sol d’une île riche en découverte. Bon, elle avait dû pour ça promettre de s’occuper d’un gamin mais c’était déjà mieux que rien. Tandis que le père et le fils se firent leurs adieux, elle alla ramasser deux morceaux de bois dans les environs. L’archipel Boyn était en réalité composé non pas d’île, mais de fleurs gigantesques nommées « Baron Estomach ». Lorsqu’il avait faim, le baron se refermer sur lui-même et aspirait tous les animaux au centre de « l’île », où se trouvait alors sa bouche, qui n’avait plus qu’à tout manger. Il y avait donc un sérieux risque de mort, qui croissait à mesure que l’on s’enfonçait dans l’île.

— Voilà pourquoi tes parents ont voulu que l’on reste ici, en périphérie, près de l’océan. Si jamais le sol se met à trembler, il faudra courir le plus vite possible vers le navire, sinon l’île va nous manger, termina-t-elle en continuant de déblayer la zone à l’aide de son bout de bois.
Le gamin venait d’apprendre qu’ils étaient en fait sur une plante carnivore géante et que ses parents risquaient de mourir, une histoire somme toute assez banale pour notre révolutionnaire, qui estimait qu’il était important qu’il sache ce genre de chose. Et puis au moins, dans le cas où ses parents décèderaient, il saurait précisément quoi raconter. Son récit terminé, Zora tendit son bâton à l’enfant, l’incitant ainsi à l’attraper.

— Bon, puisqu’il faut t’entrainer, tu vas essayer de me taper avec ce bâton. Imagine que je sois un monstre qui veuille te manger !
Oui, Zora jouissait d’une longue expérience avec les enfants. C’était en tout cas ce qu’elle avait certifié au parent de Logan afin que celui-ci daigne la prendre avec eux.

_________________
C'est monsieur, hors-rp...
(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) 1419787044-sign-impa-chibi (Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Harlock Zora
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
Colonel
Logan V. Seyfried
Messages : 450
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
38/75(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
67/350(Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora) Empty_bar_bleue  (67/350)
Berrys: 12.977.406.000 B
Colonel
Mar 5 Avr - 2:28


Entrainement dés le plus jeune âge !


tumblr_mqsrotqTwz1sb9s0yo2_500


Pendant que mon père me fait son regard inquisiteur histoire de savoir ce qui se cache derrière cette histoire de coquillage m’empêchant ainsi de le convaincre de me prendre avec lui, une jeune femme pose à son tour pied à terre. Je la regarde avec un regard curieux, je n’étais même pas au courant qu’elle était avec nous sur le bateau tant je ne l’ai pas vu du tout sur tout le trajet. Elle a probablement du rester dans la cale. Elle semble bien s’entendre avec papa et avoir passé une sorte de marché avec lui. Apparemment, c’est elle la jeune femme qui va me garder ici ! Amicalement… enfin plus ou moins parce que il y avait quelque chose de bizarre dans son sourire, elle se présente sous le nom de Zora. Je me retourne dans sa direction et la regarde pendant quelques secondes avant de m’approcher d’elle pour lui faire un beau sourire plein de bonne humeur… en réalité, elle me permet d’échapper à l’interrogatoire de mon père qui se met a rigoler doucement en passant sa main dans ses cheveux comprenant mon stratagème tant il me connait bien !

« Salut ! Tu veux des bonbons ? »

En même temps, je lui tends un gros paquets de gum en tout genre et d’autres sucreries toutes plus délicieuses les unes que les autres. Je n’en aurai probablement pas besoins sur cette île tant les plantes ont l’air très étranges. La bas, on dirait un arbre à rôti, et juste à côté, un saule pleureur à spaghetti ! Je sens qu’on va bien s’amuser ! C’est ce moment que choisit papa pour retourner sur le bateau… bon d’accord. je cours dans sa direction et lui saute sur le dos pour lui faire un câlin avant de le laisser partir pendant que maman me caresse doucement les cheveux en me posant un doux baiser sur le front une fois pied à terre. Déjà le bateau vogue au large alors que je leur fait de grand signe avec mes bras. Bon ce n’est pas la première fois qu’ils me laissent comme ça sur une île mais généralement c’est chez des amis à eux dans une vrai maison, la ou il fait bien chaud avec d’autres enfants de mon âge. Je suis cette fois-ci seul avec la jeune femme qui a l’air sympathique pour le moment… mais le genre de sympathique qui cache quelque chose, j’en suis sûr même !

« Donc en gros l’île est vivante ? Parce que courir jusqu’au bateau ça va pas être facile vu qu’il est partit la… »

On va tous mourir ! Bon probablement pas quand même, je suppose que si papa nous a laissé ici c’est qu’il y a moyen de s’en sortir non ? Cela dit, apparemment, il y avait eu un manque de communication avec Zora… Les Dreamcatchers ne comptaient pas rester sur l’archipel de Boyn… ils reviendraient nous chercher dans quelques temps, une fois le travail accomplit. A côté de ça et sans perdre la moindre seconde, la jeune femme décide de m’entrainer directement révélant ainsi un des aspect tyrannique de sa personnalité que je redoute d’exister pour de vrai ! Sérieux, qui demande un entrainement aussi rapide… finalement ce séjour va peut être être plus difficile que prévu ? En plus voila qu’elle parle de me manger en me lançant un bâton ! Probablement celui qu’elle veut utiliser pour m’embrocher… Bon si je l’avais écouté, j’aurais su que ce n’est pas le cas, mais je suis bien trop absorbé par la silhouette du bateau qui s’efface au large.

A toute vitesse, j’attrape le bâtons et je plonge dans la direction de la jeune femme. Pas en ligne droite, se serait bien trop simple, non, je préfère zigzaguer histoire de la perdre un peu. A ce moment, le sol se met a trembler et à trembler et à se soulever nous entrainant en direction du centre de la foret ! Mais c’est dingue, tout le monde veut me manger aujourd'hui en fait ! Il ne faut même pas une minutes pour que le sol se retrouve presque à la verticale. Je me met à glisser en direction de la lisière de la foret d’arbre à rôti… ce qui m’aurait beaucoup plus dans d’autres circonstances.




_________________
Logan V. Seyfried
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: