Le deal à ne pas rater :
One Piece TCG: où précommander la display [OP-02] Paramount War en ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Présent]Retrouvailles et promesses.
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Jeu 18 Fév - 17:20




"Retrouvailles et promesses."



La Ike-O-Mobil’ filait comme le vent. Le chasseur de primes le plus déjanté de ce monde apercevait, enfin, les rives de l’île qui avait fait de lui un homme : Military Island. Ike esquissa un sourire, depuis sa cabine de contrôle, et fit ralentir son navire si particulier. Il prit un vent de travers, grâce à un coup de bol éhonté, puis accosta sans difficulté sur le ponton délabré du port. Il arrima son bateau et respira l’air local qui lui avait tant manqué. Même en ce début de mâtinée, il put humer de l’alcool, de la sueur, de la poudre et un soupçon d’épices et d’excréments.

Il était chez lui.

Cependant, l’île avait bien changé durant ces longues années d’absence. Il se gratta le torse, au travers de son T-shirt rouge à moitié délavé, puis chercha dans les poches de son pantalon noir une pièce à lancer à un gamin des rues. Il passa devant le môme en lui disant de garder un œil sur son bateau s’il avait deux minutes, ce à quoi le petit brun acquiesça en le remerciant pour cette « fortune ».

« Cent Berry c’est une fortune ? Et bin... », s’étonna Ike intérieurement.

Ne perdant pas les bonnes habitudes que son ancien mentor, un vieux mercenaire à moitié aigri, lui avait inculquées, il chercha la taverne la plus proche en laissant bien ouverte ses oreilles. En chemin, il fureta du regard un peu partout et fronça de plus en plus les sourcils. Les habitants avaient toujours été en rade de thune dans le coin, mais la situation semblait avoir encore empirée ! Des tentes, des abris de bric et de broc, des gens en haillons... et des marines. Depuis quand la marine avait-elle remis les pieds ici ? Se posant mille questions, Wilson semblait s’attendre au pire. De son côté, Wade n’avait envie que d’une chose : retrouver Snatch, ce fameux p’tit vieux qui, derrière ses allures bougonnes, avait bon fond. Il poussa donc la porte d’une taverne que le vieux avait l’habitude de fréquenter dans le temps, et passa la porte en bois vermoulu.

L’ambiance n’était pas au beau fixe, même ici. Le chasseur de primes plissa les yeux devant les mines anxieuses et les propos échangés à voix basse. Ils parlaient de marines partis, de pirates, de primes énormes, de danger... Mais il ne les écouta presque pas. Un grand sourire vint fendre le visage du couillon de première : il était là ! Dans un coin, attablé au bar en promenant son regard acéré sur l’assistance, un petit vieux rabougris à la moustache proéminente – sa fierté – buvait un whisky de mauvaise qualité. Il soupira en entendant les rumeurs, puis posa un regard déjà embué d’alcool sur le nouveau venu. Snatch sembla tiquer un instant, détourner le regard pour boire... puis recracher le contenu du verre d’un seul coup en s’écriant comme un coup de tonnerre :


- WILSON ?!


Instantanément, le bar se tut, et les ivrognes reportèrent leurs regards tour à tour sur l’ancêtre barbouillé de whisky et le mec qui semblait vouloir trimballer une armurerie sur lui. Les plus rapides notèrent deux sabres croisés dans le dos, quelques grenades à la ceinture et deux flingues de très bonne qualité dans les holsters du jeune homme. Mais Ike s’en tamponna le coquillard avec une pelle : il l’avait retrouvé ! Il s’élança, se foutant complètement du décor, renversant tables, chaises et occupants sans s’en rendre compte, jusqu’à prendre dans ses bras le petit vieux qui se débattit comme un beau diable. Faut dire qu’il devait puer la mort dans ses fringues qu’il n’avait pas lavé depuis son incartade sur Kenshi Island.


- Snatch ! Vielle crapule ! J’suis content de te revoir !
- Wilson ! Tu... t’es pas... mort ?
- Hein ?


La déclaration jeta soudain un froid. Ike cligna des yeux, trois fois, puis reprit la parole d’un air embêté :


- T’es con ou quoi ? Ça se voit !
- INSOLENT ! protesta le vieux en lui décochant un taquet qui l’envoya se fracasser le crane contre un mur.


Le chasseur de primes se releva, les larmes aux yeux de voir que son mentor n’avait pas changé d’un poil... Si ce n’était un détail :


- C’est moi ou t’es plus petit qu’avant, le vieux ?
- Qui c’est que t’appelles « le vieux », p’tit crétin ?! Ah, c’est vrai que j’suis vieux maintenant.


Après un autre instant de flottement, les deux compères tombèrent l’un dans les bras de l’autre en pleurant comme des madeleines. Devant les regards atterrés de l’assistance, ils se raclèrent soudain la gorge comme un seul homme et s’échangèrent une poignée de main virile, comme les bonhommes qu’ils étaient. Pleurer ? C’était pas leur genre... OÏ ! N’empêche que, pour la première fois depuis cette histoire d’enlèvement par le gouvernement mondial, Ike se sentait enfin en sécurité. Il passa alors le reste de la matinée à échanger anecdotes et histoires délirantes avec Snatch. Ce dernier se rendit vite compte que son protégé était encore plus timbré qu’avant, mais après tout il l’adorait comme ça. Ils rattrapèrent le temps perdu à grands cris et, devant sa bonne humeur et sa nouvelle fortune, grâce à ses actions sur les différentes iles qu’il avait traversées, Ike paya une tournée générale qui ravit tant le patron que les consommateurs.

La bonne humeur sembla s’installer de nouveau sur l’île, ce jusqu’à ce que Snatch ne pose une question légitime :


- Et alors ? Clark et les autres sont là aussi ?


Ike se figea, laissant sa chopine à mi-chemin entre le comptoir et sa bouche. Il reposa la bière qu’il tenait et son regard perdit sa gaieté immédiatement. Le vieux s’en rendit compte et reprit d’une voix grave :


- Ils sont morts, hein ?


Acquiesçant sans mot dire, Ike n’osa pas le regarder. Et comment aurait-il pu ? Lui qui était en partie responsable du décès de ses compagnons. Il prit son courage à deux mains, déglutit difficilement, puis raconta ce qu’il s’était passé sur Nemu Island à Snatch. Le plan de Clark, son infiltration ratée, l’embuscade des bandits, les cadavres le lendemain... tout. Son mentor se renfrogna à vue d’œil, serrant le poing et grinçant des dents. Quand, finalement, Ike finit de vider son sac, il n’y tint plus :


- Donc, si je résume... t’as chié ton coup et ils sont tous morts... et t’oses pointer ta face devant moi sans t’excuser la tête contre le sol, gamin ?!


L’ambiance, jusqu’à lors si festive, retrouva bien vite un climat polaire. Avant qu’Ike ne puisse ouvrir la bouche, Snatch lui écrasa la tête contre le comptoir et lui hurla dessus :


- Clark t’as pris avec lui sur ce coup car j’ai insisté, crétin ! Est-ce que t’as la moindre idée de ce que je ressens, maintenant ?!
- Tu crois que c’est facile pour moi, old man ?! répliqua Wilson d’une voix crispée.
- Et t’oses répondre ? Putain d’ingrat !


Snatch l’envoya bouler contre une table, toujours aussi balèze que dans ses souvenirs. Néanmoins le coup blessa moins le corps du chasseur de primes que ses sentiments. Sans lui laisser le temps de réagir, l’ancêtre l’empoigna au col pour le relever à moitié et le força à le regarder dans les yeux avant de lui asséner la réalité. Lui, le mentor de toute leur petite troupe, avait dû subir la disgrâce de voir son équipe entière décimée. On l’avait rejeté, humilié, laissé presque crever la bouche ouverte. Des pirates, des hors la loi pullulaient... Merde, même un Shichibukai avait ravagé son île natale sans qu’il ne puisse rien faire. À présent, malgré l’action récente de la marine, leur ancien quartier général - sa propre maison - était le terrain de jeu d’une autre troupe de racailles des mers. Ils avaient profité que les deux principaux officiers marines avaient dû plier bagage pour reprendre un quartier de l’île. Leur ancien territoire !

Il le lâcha soudain et Ike s’affala à terre, choqué. Le vieux essuya une larme et lui tourna le dos, littéralement. D’une voix chagrinée, il lui cracha presque :


- T’aurais mieux fait de n’pas revenir, Wilson. T’aurais mieux fait d’aller lécher tes plaies ailleurs, putain !
- Snatch... commença le chasseur de primes.
- Ta gueule ! Disparais, gamin. J’veux plus jamais te revoir.


Accusant le coup comme il put, Ike se releva et s’épousseta, l’air grave. Il regarda le vieux s’asseoir et continuer à l’ignorer tout en commandant une bouteille entière de whisky. Il grinça des dents et fit un pas en avant :


- Les pirates sont encore dans notre base, Snatch ? puis, comme le vieux ne répondait pas, il regarda autour de lui.


Une personne finit par hocher la tête gravement. Le chasseur de primes prit un air décidé, puis tourna les talons, la mine sévère. Un gars se leva soudain et lui cria :


- Oi mec, fais pas le con ! Tu sais pas dans quoi tu t’embarques ! Ces mecs sont tarés ! Et leur capitaine vaut...


L’homme se tut brusquement, lorsqu’Ike posa un regard venimeux sur lui. Du fin fond de la pièce, la voix acide de Snatch se fit entendre :


- Bah ! Laisse-le y aller. Le connaissant il va se défiler et se chier dessus au dernier moment, comme d’habitude.
- Tu ferais mieux de te rappeler de ce que j’vais te dire, old man, déclara soudainement Wilson d’une voix forte.


Il pointa son doigt vers Snatch, tandis que ce dernier se retournait l’œil mauvais :


- Ceux qui se débinent n’ont pas le droit de chouiner ! Si t’as prévu de flinguer ton foie jusqu’à la fin de ta vie, fais toi plaisir ! Moi, j’ai des pirates à qui apprendre comment ça se passe sur Miltary Island, quand on se la joue trop !
- T’as toujours une grande gueule à ce que j’vois, gamin...
- Ouais, et j’ai appris ça d’un certain vieux con ! répliqua instantanément le chasseur de primes. Reste là. J’vais faire le ménage pendant que tu te ruines la santé !
- Fais c’que tu veux, gamin... Viens pas pleurer quand tu seras mort !


Sur cet échange tumultueux, Ike sortit de l’auberge en claquant la porte derrière lui, arrachant presque le ventail par la même occasion. Un brasier venait de s’allumer dans son corps. Ces connards, en plus d’attaquer l’île, osaient s’en prendre à la mémoire de ses compagnons ?! Ces pirates avaient joué avec le feu pour la dernière fois sur cette île. Il fulminait intérieurement comme jamais, sentait des picotements puissants le parcourir jusqu’au bout des doigts. Ça allait saigner !




© Codage By FreeSpirit

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 21 Fév - 22:43
Un abruti j’étais un parfait abruti, comment ai-je pus ne pas m’informer de la destination d’un bateau dans lequel je monte du coup à cause de cela je retournais sur Military island cela m’embêtait mais après autant de temps loin de l’île, les bandits avaient peut-être repris du poil de la bête et cela voudrait dire du boulot pour moi. Après la traversée qui franchement a été plus calme que la première, je reposais le pied sur cette île qui m’avait vu naitre me renseignant cette fois sur quand arriverai le prochain bateau pour quitter l’île je me dirigeai vers là où habitait Alberford, en tout cas l’endroit n’avait pas vraiment changé et les citoyens n’avaient pas vraiment l’air d’avoir peur donc l’activité des forbans ne devait pas être très grande, au détour d’un carrefour je vis un homme vêtu d’un t-shirt rouge qui avançait d’un rythme assez rapide avec une expression faciale qui n’augurait rien de bon mais pour qui ?

Je me mis à le suivre le plus discrètement possible tout en me demandant qui était concerné par cette colère, les civils était-il en danger ou cela concernait-il autre chose il pourrait très bien allez tabasser des bandits, mais si je me trompais il ferait un vrai carnage parmi les habitants qui résidaient ici, alors que je cogitais l’homme que je suivais continuait d’avancer à une bonne vitesse, j’allais devoir prendre une décision sous peut sans quoi il arriverait à sa destination et accomplirait son œuvre quelle qu’elle soit.

Dans tous les cas un seul moyen de savoir ce qu’il veut faire pensait je, tout en accélérant pour le rattraper après quelques secondes en arrivant à sa hauteur je lui dis ceci :

- Bonjour je peux savoir ce que tu vas faire avec un attirail pareil, car si tu viens pour menacer la paix de cet endroit et des civils je devrai employer la force pour t’y empêcher, à moins que tu ne viennes éradiquer une partie des bandits de cette île ?

Plus qu’à attendre sa réponse en attendant je calquais son rythme de marche tout en me préparant à sa réaction.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Ven 26 Fév - 18:42




"Retrouvailles et promesses."



L’âme du chasseur de primes brûlait de rage. Lui qui était d’un naturel un peu simplet et toujours prompt à prendre la vie avec le sourire ne riait plus à présent. Les poings serrés, la mâchoire crispée et l’œil assassin, il marchait à pas lourds en direction de l’ancien QG de sa bande de mercenaires. Les quelques personnes qui avaient croisé son chemin s’étaient bien vite écartées. Comment aurait on pu les en blâmer ? Alors qu’il n’était plus qu’à une centaine de mètres de l’entrée, une voix attira soudain son attention. Il ralentit, puis finit par s’arrêter en entendant les dires du nouveau venu.


- M’arrêter ? grogna-t-il à mi-voix avant de dégainer son Desert Eagle.


Il mit en joue le mec sorti de nulle part, le foudroyant par la même occasion du regard avant de gronder d’une voix sourde :


- On va mettre les choses au clair, vieux. Je suis parti pour dessouder une bande de salopards. Parle encore une seule fois de m’en empêcher et on gravera sur ta tombe « Ci-git un péon quelconque, au mauvais endroit, au mauvais moment. ».


Pour bien appuyer ses dires, le chasseur de primes qui voyait d’ores et déjà rouge, s’avança jusqu’à coller le canon de son arme sur le front du fou furieux qui avait tenté de le stopper. D’un bref coup d’œil, il repéra son armure en écailles et une épée à deux mains en guise d’arme. Il plongea alors ses prunelles ivres de rage dans celles de l’imprudent, avant de reprendre avec une voix qu’il peinait déjà à contrôler :


- Depuis quand un chasseur de primes a besoin de l’autorisation d’un civil pour éclater une bande de connards de pirates, hein ? Depuis quand on baisse son froc devant des bâtards qui ne respectent rien, pas même la mémoire des morts ?!


Tout en parlant, Wilson enclencha le chien de son arme, avant de laisser Wade exprimer à sa façon le fond de sa pensée :


- Redis-le une fois... juste une fois, pour voir ! OÏ ! I dare you. No ! I double dare you, motherfucker ! Say “stop” one more goddam time !


La provocation était lancée, dangereuse et acérée comme une lame sous la gorge de cet inconscient. Si le chasseur de primes le plus taré de ce monde n’était pas un assassin gratuit, il n’était clairement plus en pleine possession de ses moyens. Réfléchir de manière ordonnée était encore plus hors de sa portée que d’habitude. Il fallait donc espérer pour le gars en face de lui qu’il sache trouver les mots pour le calmer... ou pour le moins rediriger sa soif de vengeance vers les bonnes personnes !




© Codage By FreeSpirit

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Ven 26 Fév - 21:45
L’homme au T-shirt rouge s’arrêta finalement quelque pas après mon interpellation, tout en me mettant en joue il m’expliqua clairement ses intentions d’une voix et d’un regard plein de colère, là-dessus je ne m’étais pas trompé. Par contre je ne pensais pas qu’il irait jusqu’à me coller le canon sur mon front, je n’étais pas forcément tranquille un tir alors que le canon de l’arme est sur ma peau c’est la mort assurée si je le contrarie, et quand l’homme en question recommença a parlé il dit deux erreurs, que j’allai rectifier en espérant que son humeur s’améliore bien que j’étais presque sure que oui. Je pris une grande inspiration mis mes mains en évidence pour lui montrer que je n’allais pas l’attaquer et pris la parole :

- Du calme je ne vais pas te stopper plus longtemps au vu de ce que tu m’as dit, je suis né sur cette île et exterminer les nuisibles a été mon boulot pendant un bon moment, après quant au fait de ne rien respecter pas même la mémoire des morts je peux te suggérer d’aller le leur apprendre, si tu pouvais m’indiquer la direction ainsi que l’endroit où se sont regroupés ces racailles ?

Sans lâcher son arme il m’indiqua de la main une bâtisse qui avait perdu de sa superbe avec le passage du temps, je pris la direction du bâtiment en ayant oublié de me présenter chose que je fis pendant que nous marchions vers la cible.

- J’ai failli oublier je m’appelle Lethin chasseur de prime tout comme vous, et si possible j’aimerais bien connaitre le prénom de la personne avec qui je vais me battre.

Je lui laissai le temps de me répondre avant d’enfoncer la porte d’un coup de pied pour entrer, la porte céda et tomba tout comme la personne derrière qui se retrouva sous la porte, les hostilités dont déclaré il n’y a plus qu’à écraser ces pirates.

[PS: j'ai l’accord de monsieur ike pour le pnjiser]
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Lun 29 Fév - 0:10




"Retrouvailles et promesses."



La respiration haletante, les pensées confuses et le doigt crispé sur la gâchette de son flingue, le chasseur de primes attendait la réaction de ce gêneur qui retardait sa vengeance. Ce dernier prit une grande inspiration, mettant par la même occasion ses mains en évidence, avant de s’expliquer. En quelques mots, il arracha un grognement d’assentiment à Ike. Un local qui voulait filer un coup de main ? Du moment qu’il ne restait pas dans ses pattes ! Il abaissa son Desert Eagle mais le garda en main, tandis que le nouveau venu lui demandait de lui indiquer le chemin. Il se retint de lui en coller une. Comme s’il était un guide Michelin !

« On a assez perdu de temps ! », grinça Wilson en pensée.

D’un geste, il indiqua la direction de son ancien QG et emboita le pas au guguss en rengainant son arme à feu. Ce dernier ne tarda guère à se présenter. Un chasseur de primes, tout comme lui ? Pour couper court à cette discussion, les nerfs toujours en pelote, il lâcha sobrement :


- Je m’appelle Ike.


À peine avait-il répondu qu’il se trouvait devant la façade de la bâtisse. Les souvenirs l’assaillirent soudain. Il crispa les poings et retint une larme, en se rappelant la première fois qu’il avait passé ces murs blancs. Tout comme à l’époque, il leva les yeux vers le toit d’ardoises noires et les fenêtres aux panneaux de bois clair, avant de remarquer que l’insigne de leur compagnie avait été décroché. Au lieu du « Black Saloon », un graffiti immonde dépareillait. Il revint à la situation présente lorsqu’un bruit de craquement le tira de ses pensées.

« Il y va pas par quatre chemins ! », s’exclama Wade.

Lethin venait d’enfoncer la porte d’un coup de pied ! Le bois à présent vermoulu grinça, avant de céder et le ventail alla s’écraser contre un homme. Lorsque la poussière retomba, un groupe de pirates aux mines patibulaires s’étaient levés et les regardaient, armes déjà sorties. Ike n’avait aucune idée de la manière dont son collègue du jour procédait d’habitude, même s’il avait sa petite idée vu l’entrée en scène. Pour sa part, à la vue de ces cancrelats puants qui étaient vautrés quelques secondes auparavant dans ce qu’il considérait comme son foyer... il vit rouge.

Sans laisser le temps à personne de réagir, il sentit les flammes de sa colère pulser jusqu’à ses poings. D’un bond en avant, il se retrouva devant le premier forban et lui asséna un violent coup de poing en plein ventre. L’homme cracha du sang et fut projeté contre un mur en briques dans lequel il s’enfonça. Les autres abrutis se réveillèrent et la mêlée s’engagea. D’un retentissant « Sonic Blast », Ike envoya au tapis une poignée d’entre eux, avant de perdre le contrôle.

Il retrouva ses moyens, haletant, au dessus d’un monticule de corps gémissants. Tous étaient prostrés à terre, inconscients, encastrés dans des murs ou le sol, les corps endoloris à coups de poings un nombre de fois incalculable. Le flot de colère un brin apaisé, le chasseur de primes se rendit compte que, même inconsciemment, il avait laissé un mec à peu près indemne. Il s’en approcha à pas lourds, l’œil colérique, et ce dernier sembla se tasser sur lui-même lorsque la voix sourde de Wilson retentit :


- Ton boss est où, du con ?
- Le capitaine va t’faire la peau co... commença-t-il avant qu’une détonation ne lui coupe la parole.


Un impact de balle était apparu à un pouce de son visage. L’homme déglutit, l’œil rivé sur le canon fumant du pistolet en face de son nez. Ike finit par apprendre que le capitaine en question était parti faire un tour en ville pour détrousser des civils, mais que le vice capitaine était censé revenir sous peu. L’homme tenta bien de lui faire peur en comparant le bras droit de l’équipage à un monstre, un géant parmi les humains, une montagne de muscles que rien n’ébranlait... avant de se faire refroidir par un coup de crosse sur la tempe.


- Fais c’que tu veux, Lethin, lâcha Ike à voix haute sans s’assurer que l’intéressé était encore là. J’vais attendre ce vice capitaine et lui faire la peau ici avant d’aller chercher le chef de ces sales rats.


Laissant tout le loisir au chasseur de primes de le suivre, il garda l’oreille attentive pour ne pas se faire surprendre. Ike se dirigea alors vers la cour intérieure, terrain d’entrainement de feu sa compagnie. Ce qu’il y découvrit lui arracha un pincement au cœur. Lorsqu’il ouvrit la porte, s’attendant à retrouver une esplanade munie de multiples cibles, mannequins d’entrainement et râteliers... il ne trouva que le chaos. Des bouteilles, des ordures, des armes s’éparpillaient aux quatre coins de la place. Les cibles avaient été détruites, les mannequins jetés au sol, les murs tagués, et un feu de camp trônait au centre de la cour. En s’approchant, les pupilles de Wilson s’écarquillèrent en apercevant le combustible que les pirates avaient utilisé ! Il se pencha et ramassa un morceau de papier noirci en grande partie, mais sur lequel il pouvait encore lire l’écriture de son chef décédé, Clark. Les ordres de missions, les photos « de famille », les lettres de remerciements de leurs clients et de civils, mais aussi les souvenirs de ses camarades... ces bâtards avaient tout brûlé !

De nouveau, Ike sentit la colère l’envahir. Des larmes ruisselèrent le long de son visage, tandis qu’il sentait un trou béant s’ouvrir dans sa poitrine. Petit à petit, la douleur se transforma en chaleur. Ses poings fourmillèrent et il se sentit habité d’un feu vengeur. Tout à coup, des rires et des éclats de voix s’élevèrent dans la rue, remplacés bien vite par des bruits de stupeur. Avant qu’il ne puisse faire le moindre mouvement, le mur en face de lui vola en éclats. Il ne se protégea pas le visage, tandis que les débris semblaient l’éviter d’eux même. Il était trop furieux pour penser à quoi que ce soit d’autre qu’éliminer les responsables de tout ce saccage.

Une ombre se dessina peu à peu dans le nuage de poussière. Une silhouette colossale se découpa dans le champ de vision du chasseur de primes et une voix rocailleuse s’éleva :


- Qui a signé son arrêt de mort, hein ?! Montrez-vous !


Lorsque le voile se dissipa, il se retrouva devant un mastodonte de plus de trois mètres de haut. Sa victime n’avait pas menti : ce vice capitaine était un semi géant ! Les cheveux blonds en bataille de l’homme voletèrent sous un coup de vent, tandis qu’il serrait ses énormes poings. Le colosse posa ses yeux noirs sur le chasseur de primes en T-shirt rouge qui semblait l’attendre, en plein milieu de la cour, à côté du feu de camp à présent éteint. Mais un tout autre brasier fulminait à présent. La colère d’Ike était presque palpable et, de nouveau, il ne semblait plus capable de réfléchir logiquement. Aussi, lorsque les hommes accompagnant le vice capitaine commencèrent à s’esclaffer à le voyant pleurer de rage, Wilson vit de nouveau rouge. Sans plus attendre, il engagea les hostilités d’une balle dans la tête d’un pirate un peu trop hilare. Tandis qu’il rengainait, les forbans passèrent à l’attaque en hurlant, bien décidé à venger leur compagnon tombé.




© Codage By FreeSpirit

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 1 Mar - 22:43
Les personnes étaient levées armes à la main alors que je m’apprêtais à engager le combat, Ike passa devant moi à toute vitesse ni moi ni les pirates ne purent réagir avant que mon compagnon de passage ne projette l’un d’eux contre le mur qui s’enfonça sous l’impact, heureusement que je n’ai pas cherché à l’arrêter il m’aurait battu d’une pichenette, en attendant il occupait plutôt bien l’attention des pirates qui se regroupaient autour de lui afin de l’écraser par le nombre. Sauf qu’ils avaient oublié quelqu’un ces racailles et je comptais bien faire ma part, c’est donc par-derrière que je fis mes premières victimes découper en deux, leurs compères aux alentours se détournèrent de l’autre chasseur de primes pour me combattre mais ils finirent comme les premiers malgré leur maigre tentative pour me tuer. En tous les cas Ike ne fait pas les choses à moitié les pirates qu’il avait affrontés faisait maintenant partit de la décoration d’intérieur, cet affrontement terminé l’enragé se dirigeât vers un homme relativement bien portant si on devait le comparer aux autres, il commença à l’interroger et finit par l’assommer après lui avoir extirpé ce qu’il voulait. Après cela Ike m’adressa la parole sans me regarder en me disant de faire ce que je voulais et je comptais rester je finis toujours ce que je commence, j’allais lui en faire part quand il avança vers une ouverture qui débouchait sur une cour qui devait servir de terrain d’entrainement enfin autrefois car maintenant cela ressemblait à un dépotoir, se dirigeant vers le feu qui trônait au centre de l’espace je vis une pyramide de bouteille érigée par les pirates dans un coin de la cour mais comme nous arrivions près du feu qui était éteint je reportai mon regard sur l’autre chasseur de primes qui pleurait ?! Cet endroit avait donc tant d’importance pour lui qu’il craquait alors que des ennemis pouvaient surgir à tout moment, à ce propos d’ailleurs des bruits venant de l’entrée du bâtiment nous arrivait je me retournai pour faire face à ceux qui allaient arriver, pour finalement lever mon épée devant mon visage par réflexe alors que le mur volait en éclat, alors que je sentais les débris qui étaient bloqués par mon épée je vis mon compagnon rester debout sans que rien ne le touche alors que moi qui étais à côté j’en prenais pour mon grade.

Alors que je m’apprêtai à retirer ma garde ne sentant plus aucun débris tomber, quand une voix énorme retentit :

- Qui a signé son arrêt de mort, hein ?! Montrez-vous !

Regardant dans la direction d’où venait la voix je vis une personne de plus de trois mètres, alors que je me demandais comment un humain normal pouvait attendre une telle taille, les pirates entourant ce géant se mirent à rire sans douter à cause du visage de Ike sauf que ce n’était pas une bonne idée, il tira une balle dans le tas et mit un tir en pleine tête, doué ou chanceux ce n’était pas le moment d’y réfléchir nos ennemis arrivait sur nous.


Je me décalai sur le côté pour attirer le plus d’ennemis possibles loin de Ike qui semblait vouloir se farcir le vice capitaine, en espérant que sa marche et sa marche moins bien que prévu apparemment mon ami du moment a été désigné cible prioritaire, donc une seule personne quitte le groupe pour se diriger vers moi, avec un marteau a deux main bon donc ne pas compter sur l’armure pour amortir ce genre de choc vu que le pirate a les muscles qui vont avec, bon bah il va falloir passer en force où le prendre de vitesse ce qui ne risque pas d’être facile. Après quelques passes avec nos armes lui comme moi savons que le combat risque de se finir à l’endurance, et pour cause chacun de nous deux avait quelque chose de plus que l’autre, dans mon cas j’avais plus de force que lui et de son côté il était plus rapide que moi et vu que la tête d’un marteau est aussi solide que lourd ajouté à sa vitesse cela égale mes coups en matière de force. En continuant nos échanges je cherchai une solution pour me débarrasser de mon opposant, et lors d’une nouvelle passe que je vis quelque chose de normal certes mais qui allait peut-être me permettre de remporter ce combat, tout en parant ces coups ou en les esquivant je fis en sorte de me retrouver dans la bonne direction et commençai à reculer tout en feignant d’avoir du mal à parer ces coups, alors que je me demande si le pirate va y croire celui-ci presse son offensive, je commence donc à reculer lentement en faisant attention aux déchets autant qu’a ses tentatives de m’ôter la vie. Enfin arriver à l’endroit que prévu je fis mine de porter un coup à mon adversaire qui recula, sauf qu’au lieu d’arrêter mon coup je continuai jusque dans la pyramide de bouteille qui se brisa et les autres se mirent à tomber à côté de moi, le pirate n’étant pas sur la trajectoire de l’avalanche de verre resta sur place attendant la fin de la chute en rigolant de la situation, il profita ensuite du faite que je doive me remettre en garde pour me foncer dessus en temps normal je serai mort mais il venait d’entrer en terrain miné. Le forban avait fait 3 pas lorsqu’il s’arrêta en poussant un cri de douleur, eh oui se battre en sandale alors que le sol est parsemé d’éclats de verre ce n’est pas une bonne idée, j’essaye de profiter de cet instant pour placer une attaque mais il arriva quand même à parer la colère ayant remplacé la joie qu’il arborait plus tôt, grâce à mes « chaussures » je ne risquais pas de subir la même chose que lui et donc l’attendait mais néanmoins prêt à m’élancer au cas où il voudrait retirer les morceaux de verre de ces pieds. Le problème c’est qu’il ne venait pas au contact il commençait même à s’éloigner, m’obligeant à m’avancer pour rester à une bonne portée d’attaque, le pirate devrait quand même galérer pour marcher ou bouger les pieds je devrai pouvoir prendre le dessus assez facilement si je fais en sorte de bouger autour de lui. Je commence donc à charger en oubliant que le terrain était jonché d’ordure, je commençais donc à perdre l’équilibre si ça continue ainsi je vais m’étaler devant lui comme servis sur un plateau, et soudain une idée me traversa l’esprit s’était risquée mais ça pouvait me permettre la victoire en cas de réussite. Le forban voyant ma perte d’équilibre commença donc à me foncer dessus, je lui jetai mon épée au niveau du coup du mieux que me le permettaient ma position ce qui n’était pas gagné mais ça passa, il se baissa pour l’éviter mais en n’abaissant son torse alors qu’il se ruait déjà sur moi il s’approcha encore plus vite et ne pus donc pas user de son marteau aussi prés, à ce moment-là je fis un pas de plus le saisi par le col et la ceinture et l’envoya voler derrière moi. Je le vis parcourir trois ou quatre mètres et s’écraser dans la zone où les éclats de verres se trouvaient, il hurla de douleur essaya de se retourner mais ce fit encore plus mal en se plantant d’autres morceaux dans le dos cette fois-ci. Après avoir été ramassé mon épée je m’approchai du pirate désormais inoffensif et mis fin à ces souffrances, je me retournai alors vers Ike qui devait avoir besoin d’aide, sauf que je le vis tranquillement discuter avec le mastodonte qui lui était au sol sans doute demandait il a quoi ressemblait le capitaine car le précédant interrogé n’avait pas dit à quoi il ressemblait, je me dirigeai donc vers mon collègue chasseur de primes.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Sam 5 Mar - 11:10




"Retrouvailles et promesses."



Les pirates semblaient ne pas comprendre la situation. Ces enfoirés de premières avaient osé saccager le « Black Saloon », ô combien important pour le chasseur de primes, et à présent ils s’offusquaient qu’il vienne récupérer sa maison ? Ces crétins hurlaient, tandis que le vice capitaine restait en retrait, sans doute assez confiant en ses hommes pour se dire qu’il n’aurait pas à lever le petit doigt. Déjà qu’Ike fulminait, l’attitude du semi-géant lui fit péter une durite. Tandis que les forbans arrivaient au corps à corps, Wade trouva le moyen de glisser une phrase fortement appropriée dans le contexte :


- Vous me mettez en colère... « Don't make me angry .You wouldn't like me when i'm angry » !


L’énergumène serra les poings et, les yeux injectés de sang, frappa de toutes ses forces dans le sol en déclenchant deux « Sonic Blasts » simultanés :


- HULK SMASH ! scanda-t-il, tandis que la déflagration des ondes de chocs repoussaient ses ennemis.


Tout à coup, Ike aperçut le poing du vice capitaine lui arriver dessus à pleine vitesse. Le fumier tentait de le prendre en traitre ! L’idée vrilla le cerveau de l’enragé un peu plus. Il se décala, attrapa le poing tendu en l’entourant de ses deux bras et, profitant de l’élan du semi-géant, le fit basculer de toutes ses forces. Devant les regards ahuris de ses sous-fifres, le vice capitaine décolla pour venir se fracasser contre terre ! Ike sauta parallèle au sol en tournoyant sur lui-même, avant de décocher un puissant coup de talon dans le plexus du pirate. Ce dernier hurla de douleur, mais tenta de contre-attaquer dans la seconde. Le fou furieux s’éloigna en vitesse, pour tomber de nouveau sur le menu fretin.

Il esquiva un coup de sabre, dégaina ses propres armes blanches, puis commença à faire un carnage dans les rangs ennemis. Les hommes avaient beau tenter de l’attaquer sous tous les angles, leur faible puissance ne leur permettait même pas de l’effleurer. De plus, l’état actuel du chasseur de primes le privait de toutes ses fantaisies habituelles, qui auraient pu leur permettre de le distraire. Il s’était de nouveau transformé en véritable mercenaire impitoyable, celui que Clark aurait aimé qu’il devienne des années auparavant. Lorsqu’il rengaina ses sabres, pas un seul forban ne tenait debout, hormis celui que combattait Lethin et le vice capitaine.

Une main colossale le frappa de plain fouet.

Ike fut projeté contre le mur et retomba au sol, le corps endoloris. Néanmoins, au lieu de lui remettre les idées en place, le coup en traitre n’eut d’autre effet que d’enflammer un peu plus le brasier qui le consumait. Il se releva, des feux écarlates dans les yeux. Il s’essuya un filet de sang qui coulait au coin de sa bouche, puis marcha à pas lourds en direction du géant. Ce dernier serra les dents et hurla de rage. Il fonça, poing en arrière, contre son petit adversaire et frappa d’un grand coup devant de lui. Mais sa cible n’était déjà plus là. Ike avait bondit, pied parcouru de picotements droit devant. D’un somptueux « Reecom Kick ! », il frappa en plein dans l’estomac du colosse. Ce dernier mit un genou à terre et une main devant la bouche et les yeux exorbités.

Wilson s’avança vers sa tête, à présent à portée, et frappa le pirate d’un coup de poing à pleine puissance en criant :


- SONIC BLAST !


Le coup partit, porté par toute la rage du chasseur de primes, et toucha le vice capitaine à la mâchoire. Ce dernier, ne s’attendant clairement pas à un choc aussi violent, effectua un rouler bouler sous les regards éberlués de ses camarades. Il finit sa course sur le dos, complètement hors d’état de nuire. Ike dégaina un Desert Eagle, grimpa sur son ventre, puis le mit en joue. D’une voix où vibrait encore une colère mal maîtrisée, il lui demanda alors dans un silence de mort :


- Ton boss est où, dickhead ?


Comme le vice capitaine semblait réticent, Wilson lui délia la langue en tirant dans son épaule. La balle se ficha dans l’articulation et arracha un hurlement au vice capitaine. Ce dernier se montra bien plus coopératif par la suite. Il révéla que le chef s’était dirigé vers le marché aux esclaves qui tentait de rester à flot, malgré la récente reconquête de la marine. Sans doute voulait-il vendre quelques civils à des hors-la-loi de passage, avant de prendre la poudre d’escampette. D’un sourire, Ike remercia le semi-géant avant de l’envoyer sucrer des fraises d’un autre Sonic Blast retentissant.

Il descendit de son perchoir et retrouva Lethin devant lui. Sur un coup de tête, Ike lui lança d’une voix forte avant de se mettre en route :


- Ramène-toi, Lethin, on a un autre salopard à dessouder !




© Codage By FreeSpirit


Spoiler:

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 6 Mar - 0:16
En m’approchant de mon compagnon et son adversaire en m’approchant j’entendis un coup de feu, je pressai le pas pour m’apercevoir qu’Ike lui avait tiré dessus sans doute pour lui délier la langue, et sa marche le pirate lâche l’information selon laquelle son capitaine est au marché aux esclaves, capitaine pirate et en plus il vend des êtres humains, la note sera salée pour lui. Puis mon collègue du jour assomma alors le forban, en atterrissant devant moi il me déclara qu’on allait choper le capitaine et j’étais bien partant, sauf que je n’allais pas laisser un potentiel danger de plus 3 mètres vivant, au lieu de suivre mon compagnon de suite j’allai décapiter le vice capitaine et rattrapa Ike.

Un marché aux esclaves je ne savais même pas qu’il en existait sur cette île sinon je serai descendu y faire un tour histoire de faire du ménage, réduire l’être humain où tout être pensant au rang d’objet, certaines personnes ne méritent même pas la mort. Sur ces pensées est alors que nous marchions je m’aperçus que je ne savais où était ce « marché », alors par curiosité je demandai à mon compagnon de circonstance s’il savait où sa pourrait se trouver :

- Ike tu ne saurais pas ou ce « magnifique » endroit ?

Il me répondit qu’il ne savait pas où était précisément l’endroit en question mais qu’il savait à peu près ou chercher, bon une bonne nouvelle à peu près bonne mais bon sa veut aussi dire qu’il y est déjà allé sans doute pour essayer de purger l’endroit, mais bon les nuisibles ont toujours été tenaces. Après un peu de marche environ 20 minutes, on arriva dans la zone dans laquelle devait être le capitaine pirate, maintenant un seul problème se posait :

- Bon alors on se sépare pour le retrouver où on reste ensemble, si tu as une autre idée je suis ouvert aussi.

Bon sois on utilise une méthode classique sois mon collègue à une idée de génie, plus qu’à voir ce qu’il va choisir ou propose, en tous les cas l’autre racaille allait en prendre pour son grade.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Dim 6 Mar - 20:07




"Retrouvailles et promesses."



Les deux chasseurs de primes s’étaient mis en route vers l’objet de leur colère. Le capitaine pirate était une pointure selon son second, un mec cruel, puissant et bien accompagné avec la prime la plus haute qu’il ait jamais vue : soixante douze millions de Berrys ! Pas étonnant que ce connard ait fait fuir la moitié de l’île, et que l’autre moitié des habitants aient souillé leurs dessous comme des bouses. Ike serra le poing, bien décidé à lui faire ravaler ses dents ! Soudain, Lethin lui demanda où se trouvait le marché aux esclaves. Cela ramena l’énergumène il y a bien longtemps, alors qu’il avait tenté de sauver une sirène des griffes de Baud’Goce, un truand local qui avait embobinée la belle pour tenter de la vendre à un bon prix. Il répondit à son partenaire du jour ce qu’il savait : le quartier où se situait ce repaire de fumiers n’était pas si loin que ça. Par contre, l’emplacement exact avait sans doute changé depuis le temps.

Au bout de quelques minutes de marche, les deux compères arrivèrent dans la fameuse zone de non droit de Military Island. Celle-ci semblait avoir été purgée de la majeure partie de la racaille par la marine. Cependant, les vieilles habitudes avaient la vie dure et, déjà, on sentait que les affaires louches tentaient de s’enraciner à nouveau.

Il fallait que ça change.

Lethin lui demanda alors le plan qu’il préférait : se séparer pour couvrir plus de terrain ou bien y aller de front tous les deux. Maintenant qu’il était sur place il se rendit compte que, dans sa rage, il n’avait même pas demandé au semi-géant à quoi ressemblait son boss ! Pestant à voix basse contre son idiotie, Wade laissa Wilson réfléchir à une marche à suivre. L’ex mercenaire cogita quelques instants, avant d’arriver à la conclusion que sa rage resterait peut être sans objet pour la soulager !

Alors qu’il bouillonnait de nouveau, un rire tonitruant s’éleva dans une rue non loin de là. Ses oreilles frémirent lorsqu’il entendit une voix nasillarde fanfaronner :


- Dégagez bande de bouseux, ou j’vous éclate vos sales mouilles ! GYAHAHAHA !


Comme la voix lui tapait sur le système, il se dirigea à pas vifs vers l’origine du gueulard en demandant à Lethin de le suivre. Arrivé sur place, il vit une bande de malpropres pavaner au milieu de la rue, un homme bedonnant à leur tête. Le crétin se pavanait en portant un drapeau à tête de mort devant deux pistolets qui se croisaient en guise de Jolly Roger. Ike resta pantois. Ce mec n’avait aucun charisme, des cheveux gras, des yeux globuleux et un menton proéminent. Aucun gramme de testostérone, juste de la graisse et une gueule de cochon. Ça ne pouvait pas être lui... Le... Le salopard qui avait réduit en cendre le « Black Saloon »... ÇA NE POUVAIT PAS ÊTRE LUI ! Non. Forcément, il faisait fausse route.

« On n’a pas que ça à foutre, gamin ! », rappela Wilson en pensée. « Faut qu’on trouve le capitaine de ces taches et qu’on lui fasse cracher ses dents ! Et c’est surement pas ce déchet vu le vice-capitaine de l’équipage ! »

Alors qu’Ike se retournait pour reprendre les recherches, le gras du bide posa son regard sur lui. Il ne le vit pas sourire, car il était à présent de dos, mais il put l’entendre l’interpeller :


- Oh ! Le mec avec tout le barda sur le dos ! Qu’ess’tu fous, hein ? Casse-toi de là où t’auras à faire à moi, hein !


L’œil assassin, Ike se retourna vers le porcelet et lui répondit sans réfléchir :


- Je cherche quelqu’un, gras du bide, alors estime toi heureux que j’aie pas le temps de m’occuper de toi.


L’homme prit la mouche et s’arrêta en même temps que sa troupe. Il tiqua, serra les poings puis rugit à l’adresse du chasseur de primes :


- Oï du con ! T’sais qui j’suis ?! Je suis Nezu-sama ! Le plus grand pirate de South Blue !
- ‘Connais pas, répliqua Ike sans se démonter. Si t’es pirate, tu ne connaitrais pas le chef de l’autre semi-géant, là ? Celui avec soixante douze millions de Berrys sur sa tête ?


Un moment interdit, le gros plein de soupe postillonna sur l’assistance lorsqu’il reprit la parole en riant :


- Ahah ! T’as croisé Yama-kun ? T’as du cran pour venir me chercher ! Attends voir, j’vais te montrer ce que vaut mon équipage !
- Eh, du con, t’es bouché ? J’tai dit que je cherchais son capitaine ! J’en ai rien à battre de toi !
- C’est moi son capitaine, débile profond ! Attend voir qu’il arrive, il va...


Le cri de surprise du chasseur de primes lui coupa la parole, en même temps qu’il dut percer les tympans de la moitié de l’île. Comment ?! Ce... ce... ce truc était... ? NON ! L’affiche ! Il devait voir l’affiche !


- Cap’tain my ass ! s’exprima en premier Wilson. Montre-moi ta p...


Mais le gros lard avait déjà sorti l’avis de recherche. Sa sale tronche était bien dessus... avec soixante douze millions de Berrys pour sa trogne. Impossible ! Sorn Guard valait à peine cinquante millions et ce type... L’image de sa maison des années durant, laissée entre les sales pattes de ce type lui revint soudain. Le foyer de ses camarades avait été souillé par... par... par un sale porc comme lui ?! C’en fut trop pour la psyché d’Ike qui explosa de nouveau. Les picotements revinrent, plus puissants encore que les premières fois. Ils se concentrèrent dans ses poings vengeurs tandis que Chuu prenait le contrôle du corps, scandalisée elle aussi. Elle fusa contre cet immonde personnage, la rage au corps et le poing lancé tel un boulet de canon :


- OMAE-KAAAAAAAAAAAAAAAA !!


Une ombre fusa soudain d’un recoin pour intercepter son attaque. L’homme ressemblait à l’image qu’Ike avait des ninjas. Il était emmitouflé dans des tissus de soie noire et rouge, le visage dissimulé hormis une fine bande pour les yeux. Sa parade à main nue contra l’attaque dévastatrice du chasseur de primes. Le ninja tenta de l’atteindre à son tour d’un coup de pied, forçant Ike à reculer un instant. De nouveau aux cotés de son collègue du jour, et malgré sa colère sourde, Wilson trouva le moyen d’articuler :


- Lethin, le mec en noir... c’est sans aucun doute le vrai capitaine. L’autre tache n’est qu’une ruse ! J’ai déjà entendu parler de ce genre de petit rat, qui invente une affiche Wanted pour se donner de la prestance mais laisse faire le travail aux autres ! J’supporte pas ce genre de bâtards !


Après un moment de réflexion, il comprit que, malheureusement, il ne pourrait s’occuper de tout ce sale petit monde. Le véritable capitaine avait réussi à parer son assaut comme si de rien n’était, alors il doutait que Lethin pourrait s’en défaire. Il allait devoir se contenter de ce mec, et non pas de l’immonde face de porc derrière lui qui tremblait comme une feuille ! Déjà, les civils affolés s’enfuyaient de la scène en hurlant de terreur. Wilson reprit enfin la parole :


- Le ninja est pour moi. J’te laisse les autres tanches !


Et sur ces paroles, il repartit à l’assaut comme un beau diable, complètement hors de contrôle.




© Codage By FreeSpirit

Spoiler:

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 8 Mar - 16:56
Alors que Ike réfléchissait un rire éclata pas très loin suivi d’une voix, c’est comme si la personne était enrhumée, pourtant pour tomber malade sur South Blue il fallait presque le vouloir. Par contre le possesseur de la voix ne se gênait pas autant niveau sonore, que niveau sans-gêne, alors que je reportai mon attention sur mon compagnon celui-ci commença à partir en me demandant de le suivre, je le suivis et m’aperçus qu’il se dirigeait vers le gueulard enrhumé.


Enfin en vue de la source du bruit, je vis une sorte de gras du bide assez laid, bon je dis sa alors que je ne suis pas non plus un canon de beauté mais là, s’il devait rester que deux hommes sur terre et que c’était ce mec et moi, j’étais sûr d’être choisi, et ce laideron se pavanait avec un drapeau pirate en pleine rue, soit il est très courageux ou stupide. Bon pas de temps à consacrer à cet idiot, Ike se retourna sans doute pour aller chercher le capitaine de la grande perche musclé, et ça m’étonnerait beaucoup que l’homme qui pousse la gueulante le soit pour des raisons qui me semblent évidentes. Je commençais à me retourner lorsque le truc qui se faisait passer pour un pirate interpella mon collègue, en lui disant très clairement de bouger son cul où il allait se le faire botter, alors que je me demandais comment mon coéquipier allait réagir, m’attendant à une réaction du genre violente je fus surpris de constater que le chasseur de prime l’envoya juste balader, bon au moins on allait se pouvoir se remettre à chercher quand l’homme-porc se mit cette fois à vraiment crier de toute sa voix. Donc il insulte se présente, et se déclare plus grand pirate de South Blue, s’il ne risquait pas de se faire emplafonner par Ike à n’importe quel moment j’aurai éclaté de rire, sauf que la suite ne me fit pas rire mais alors pas du tout, premièrement mon compagnon du jour déclara ne pas le connaitre bon ça c’est passé, la suite par contre d’une il dit bien le terme semi-géant ce qui voulait dire qu’il y avait des trucs plus grands que ça, c’est toujours mieux que de l’apprendre trop tard et alors Ike me donna le coup de grâce, le capitaine du mastodonte valait 72 millions de berrys sérieusement , alors se battre contre plus fort que sois ok je ne suis pas contre, le suicide cependant ne m’intéressait pas des masses et pourtant l’autre chasseur de primes n’avait pas l’air inquiet, j’espère qu’il n’a pas d’autre surprise à sortir comme un magicien qui ferait sortir des lapins de son chapeau. Sauf que ce n’était pas terminé d’une on avait un nom à mettre sur la tombe du semi-géant, attend sa voulait dire que le capitaine s’était lui ?! Et il confirme en plus le porc, sauf qu’Ike comme moi n’y croit pas et il lui fait bien comprendre, sauf que l’autre reconfirme à nouveau, et à ce moment je crus perdre mes oreilles à cause du cri de mon compagnon du jour, alors qu’il recommençait à réfuter le gros tas sortit un avis de recherche et oui il était recherché, je penchai mon regard sur la somme et je me demandai si je ne devenais pas fou, bon d’accord faut pas juger sur l’apparence mais là il doit y avoir une erreur.


Ce fut un autre cri qui me fit sortir de mes pensées, sauf que celui-là s’accompagnait d’un coup de poing pour le capitaine pirate, alors que je voyais le visage du grand Nezu se faire exploser par le coup de Ike, quelque chose ou quelqu’un arrêta l’attaque de mon collègue qui recula d’ailleurs, c’est alors qu’il m’expliqua quelque chose le fait que le gros était un faux capitaine et qu’il faisait faire tout le boulot à ces subordonnées, et ce salaud en retirait toute la gloire je dois avouer que je n’aime pas non plus ce genre de personne. Donc le mec en noir était le vrai supérieur en matière de combat, autant Yama m’aurait écrasé par sa force autant là c’était encore pire non seulement il a arrêté le coup de Ike mais en plus il est vachement rapide. Impossible que je puisse rivaliser avec lui, et c’est aussi l’avis de Ike, il me demande de m’occuper du capitaine est de ses larbins pendant que lui-même s’occupe du ninja comme il l’appelle. Bon les civils commençaient déjà à fuir au moins pas de dommages collatéraux, autant ceux qui entourent le capitaine je m’en fous de les avoir vivant ou morts, l’homme porc par contre lui je le prends en vie, qu’il manipule ses hommes on pourrait presque dire que sa les concernes mais je ne pense pas comme ça, et puis s’il a vendu des êtres humains, ça me donne une raison de plus de vouloir le laisser croupir derrière des barreaux plutôt que de le tuer. Alors que mon compagnon se jetait sur le ninja je m’approchais du groupe de pirates, leur chef leur ordonna de m’attaquer alors que lui-même ne venait pas, ça m’arrange au moins je ne risque pas de le tuer par erreur je fauche mes ennemis comme un fermier faucherait le blé, alors que j’embroche le dernier le gros tas s’enfuit et la par contre on dirait un lapin.


Attends-il essaie de s’enfuir là, je ne crois pas mon bonhomme je commence à lui courir après, ça me fait mal de pas rester pour aider le collègue mais je servirai à rien donc autant rattraper le tas de graisse, bordel pourquoi les seules choses physiques qu’il a vraiment son sa voix et ses jambes, heureusement c’est juste ces jambes, certes il court plus vite mais du coup j’ai juste à attendre qu’il se fatigue, normalement je le ferai comme ça mais la non, peut- être que les rues ne ressemblent plus à ce que j’ai connu mais je reste sur mon terrain, et puis je dois améliorer mon physique et pas juste mes muscles, non TOUT va y passer et sa inclus donc la rapidité. Par contre il ne me distance plus il se fatigue déjà, ha non c’est juste qu’on est revenu dans un quartier plus peuplé et vu qu’il doit jouer des coudes pour se frayer un passage sa le ralentit assez, bon maintenant on ne va pas se contenter de courir mais bien de sprinter, je commence à lui prendre quelques centimètres, qui commencent à se transformer en mètres, le saloupiaud prend peur et il a bien raison. Je vais bientôt pouvoir l’attraper et ça c’est une bonne nouvelle, la mauvaise que j’avais oublié c’est que mon corps à jamais aimé que je passe d’un rythme normal a un rythme effréné, du coup je vais devoir le choper dans les instants qui arrivent, allez c’est parti pour un dernier effort. C’est bon je le rattrape cette fois il est foutou le gras du bide, quand tout d’un coup le salop attrape quelqu’un et me le balance dessus la personne qui tombe par terre du fait d’avoir été déséquilibré, un seul moyen de l’avoir maintenant sinon il me sème.


Je saute avant de percuter le citoyen dans la direction de Nezu, ça passe ou sa casse on verra qui va réussir ce coup de poker, alors que je suis en l’air je le vois qui accélère sans doute pousser par la peur, quoi je vais le rater à cause de sa parce qu’il les boules alors que je le vois déjà s’échapper un retour de karma se produit, le capitaine trébuche et chute au sol et comble de la joie sur ma trajectoire de chute, alors qu’il commençait à vouloir se relever je lui tombe dessus de tout mon poids, il n’a pas dû apprécier puisqu’il gueule comme pas possible, j’en profite qu’il fait pas vraiment attention à moi pour lui en foutre une bonne sur la gueule, bon maintenant qu’il est groggy je peux l’attacher tranquillement j’ai bien fait de faire quelques courses à Kawaii Kazan Shima, je le mis sur mon épaule et commençai à revenir sur mes pas. J’espère que Ike s’en est sorti je ne suis pas du genre à considérer les premiers venus comme mes amis, mais il faut avouer que je m’inquiétais pour lui, sans doute à cause de ce qui s’est passé avec Llane, même si notre relation n’était pas pareille, bon allez on se dépêche pas que je puisse servir à quelque chose, mais bon je suis pressé de récupérer mon épée j’espère qu’aucun d’entre eux ne la casser.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Sam 12 Mar - 18:53




"Retrouvailles et promesses."



La fureur d’Ike venait de reprendre le dessus. Il s’était élancé, vif comme le vent et le poing tendu en direction du ninja de malheur. Cet empafé réussit néanmoins à esquiver le coup et contre-attaqua dans la seconde de multiples Shurikens. Le chasseur de primes dévia les armes de jets de ses sabres avant de rengainer et de se jeter de nouveau au corps à corps. Le pirate rebondissait à toute vitesse sur les immeubles alentours, tentant de piéger son adversaire en attaquant son angle mort. Le stratagème fit bouillir de nouveau l’énergumène : qu’il échappe à ses poings vengeurs le foutait hors de lui ! Le forban fusa sur sa droite et tenta de le surprendre, Ike para in extrémis le coup de coude, mais ne put contre-attaque à temps.

Du coin de l’œil, il vit Lethin faucher ses adversaires et se lancer à la poursuite du faux capitaine. Les civils éloignés, cela laissait le champ libre à Wilson qui dégaina ses sabres et trancha l’air à de multiples reprises. Les lames d’air obligèrent le ninja à bifurquer en catastrophe et le manquèrent d’un cheveu. Ike en profita et fonça à sa rencontre avant de tenter d’en faire de la charpie. L’homme para d’un ninjato sorti de nulle part et contre attaqua avec une bombe lacrymogène. À présent dans un écran de fumée, le fou furieux n’avait plus aucun moyen de voir son adversaire arriver. Il ressentit soudain une vive douleur au flanc, puis une autre au dos et à l’avant bras droit. L’autre salopard profitait de sa couverture de fumée pour l’attaquer en traitre ! Fulminant de plus belle, Wilson replaça ses sabres aux fourreaux et frappa le sol de deux énormes « Sonic Blasts ». L’onde de choc dissipa la fumée en quelques instants et repoussa une autre attaque du ninja par la même occasion. Ce dernier ouvrit des yeux grands comme des soucoupes, avant de reprendre sa danse rapide.

Mais, cette fois-ci, il laissa tout le loisir à Ike d’observer ses mouvements. Le fruit du démon s’activa, compressant le temps jusqu’à son extrême limite et paralysant son détenteur par la même occasion. En une fraction de seconde, le pirate frappa le sol plus d’une dizaine de fois, avant de s’élancer à toute vitesse sur une ligne droite. Le fruit du démon se désactiva et Ike encaissa une autre attaque à l’arme blanche, désavantagé après ce petit temps mort nécessaire pour copier une technique. Il écopa d’une autre balafre au thorax, mais ne put s’empêcher de sourire. Il connaissait ce style de combat pour l’avoir déjà vu à l’œuvre, mais n’aurait jamais cru y assister de nouveau sur Military Island. Clark, son ancien chef de compagnie, le maitrisait à la perfection. Il avait bien tenté de le lui apprendre, mais il était trop faible à l’époque. Trop faible pour protéger qui que ce soit.

Il entendit le claquement caractéristique du Soru s’élever dans son dos. Le chasseur de primes se saisit de ses deux sabres et tourbillonna sur lui-même. Le pirate, surpris, se décala en catastrophe mais fut pourtant blessé au bras gauche d’une profonde entaille. Porté par son élan, il n’avait pu esquiver totalement, preuve qu’il ne maîtrisait pas encore cette technique du fameux « Rokushiki ». Ike sourit à pleines dents en rengainant ses armes. Il se tourna vers le pirate qui, déjà, se relevait sans un mot, comme un véritable ninja. Il n’avait même pas bronché en se faisant trancher ! Mais tout respect était impossible face à une telle vipère. Ike serra ses poings qui fourmillaient avec une toute nouvelle intensité.


- Je me fiche que tu joues au pirate ou au ninja, pauvre tache, lui lança-t-il d’une voix où perçait la colère. Chacun sa conception de l’aventure ! Mais souiller la mémoire des morts... Putain ! C’est impardonnable !


Comme seule réponse, Ike sentit que son adversaire venait de sourire derrière son masque de soie. Ce fut le coup de grâce. Activant l’Utsu Utsu no Mi, Ike sembla disparaître un instant sous les yeux éberlués du pirate. Il réapparut soudain juste devant lui. Porté par un élan monstrueux, son poing chargé de rage fusa tel un aigle de proie et percuta à pleine vitesse la cage thoracique du forban. Ce dernier écarquilla les yeux de douleur, cracha du sang, puis s’envola pour s’écraser contre un mur. Il se releva difficilement, toussa, cracha du sang de nouveau, puis leva un regard chargé de haine vers le chasseur de primes... avant que ses yeux ne se dilatent de peur. Deux grenades faites main se trouvaient à quelques centimètres de sa tête. Ses deux Desert Eagles en main, Ike le regardait d’un air sombre, puis appuya sur les gâchettes sans un mot. Les balles percutèrent les explosifs de plein fouet.

Deux énormes détonations se firent entendre. Un pan du bâtiment s’effondra et, lorsque la fumée retomba, le corps sans vie du capitaine gisait au milieu des rochers. Le souffle court, Ike rengaina ses armes de poings et serra les dents. Il ne ressentait rien. Il n’éprouvait pas même la plus petite once de satisfaction après avoir vengé la mémoire de ses compagnons. Il était juste... vidé. Abattu par les événements récents. Les poings crispés et l’esprit focalisé sur la perte de son dernier ami de longue date, Snatch, il n’entendit pas un des hommes fauché par Lethin se relever avec difficulté et le pointer de son arme à feu.

Une autre détonation retentit sur Military Island, puis le calme retomba.




© Codage By FreeSpirit

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 15 Mar - 22:39
Alors que je revenais vers le lieu où j’avais laissé Ike deux explosions retentirent, je me mis à hâter le pas pour voir mon collègue debout devant un bâtiment à qui il manquait un bout, quand un mouvement attira mon attention l’un des pirates n’était pas mort et il visait le chasseur de primes avec un pistolet. Alors que je me demandais quoi faire mon cerveau s’éteignit tout simplement, et je me mis à bouger plus par instinct que par réelle penser, je me rapprochais du forban mais voyais bien que je n’arriverais pas à l’atteindre à temps je lui lançai Nezu dessus, alors que mon « projectile » progressait je continuais à courir notamment pour prendre mon épée et achever mon travail bâclé, alors que je me ruais vers mon arme je vis le gros porc s’écraser sur son sous-fifre au moment même où celui-ci tirait, j’entendis alors un cri de douleur et cela ne venait pas de là où je l’espérais bon tant pis on achève l’autre et je vais voir si Ike va bien. Je repris mon épée en main avança vers la canaille l’acheva et enfin couru vers mon compagnon, il était face contre terre et je l’entendais gémir de douleur, alors que je commençais à regarder où la balle aurait pu pénétrer je le voyais se tenir l’arrière-train me dite pas qu’il avait une envie pressante ce n’est pas le moment, mais en regardant plus attentivement je vis un trou et le tissu bien qu’il soit noir commençait à être trempée, de tous les endroits possibles le projectile est arrivé là, enfin ça aurait pu être pire. Il faudrait par contre dénicher un médecin pour enlever cette balle, peut-être qu’Ike en connaissait un :


- Je me suis déjà pris une balle et je sais que ça fait pas du bien, le problème c’est que je ne suis pas médecin t’en connaît un par ici ?


Il me répondit qu’il connaissait quelqu’un qui pourrait l’aider mais qu’il refusait de le voir dans cet état, bon il fait le difficile ce n’est pas le moment mais bon même si j’insistais pour lui demander où il habite il me répondrait pas, plus qu’a chercher à l’ancienne du coup, je remets l’épée au fourreau la passe dans mon dos et propose mon épaule à Ike après l’avoir relevé, il accepte je calque mon rythme sur le sien et vais récupérer mon prisonnier avant de repartir vers une partie plus tranquille de la ville, alors que je réfléchissais sur quelle méthode adoptée pour trouver un médecin je me dis qu’aller demander à Alberford pourrait être une bonne idée, il essayait de gérer tout çà il devait bien connaitre quelques personnes qui pratiquaient la médecine, ça veut aussi dire que je lui en devrais une mais ça vaudrait le coup et puis avec de la chance le fait qu’on est débarrassé la ville de ces pirates pourrait suffirent. Je marchais donc avec mon collègue et l’autre jambon sur l’épaule tranquillement, quand quelque chose me percuta, je venais de rentrer dans un vieux, comment j’avais réussi mon coup bordel, alors que je m’excusai tout en lui demandant s’il allait bien, celui-ci en répondit pas, par contre il fixait l’autre chasseur de primes et d’un coup s’écria :


- Wilson !


Comment sa Wilson, il s’appelait Ike pourtant, il avait l’air de se connaitre peut- être qu’en suivant la conversation j’apprendrai un truc ou deux, en espérant aussi que le gros tas se réveille pas.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Ven 18 Mar - 12:03




"Retrouvailles et promesses."



Le chasseur de primes était exténué pour une raison inconnue. Il avait pourtant déjà participé à des combats bien plus intenses ! Les picotements dans ses poings semblaient peu à peu faiblir, pour finalement disparaitre totalement. Il avait vengé ses amis, rétabli un peu d’ordre sur une île qui lui était chère et mis derrière les barreaux un malfrat de plus... Alors pourquoi ne ressentait-il aucune joie ? Juste... ce trou béant au milieu de sa poitrine ? Complètement épuisé tant physiquement que mentalement, Ike n’entendit pas le remue-ménage causé par l’intervention de Lethin. Cependant, le coup de feu le tira de sa torpeur et de ses interrogations. Mais il était trop tard.


- Lieutenant Dan ! s’écria soudain Wade. Je crois qu’une guêpe m’a piqué !
« Pas une guêpe, stupide gamin ! On vient de s’faire tirer dessus ! », le ramena à la raison Wilson.
« N’est stupide que la... »
« ON S’EN FOUT PUTAIN ! »


Et ce fut à peu près à ce moment que la douleur se fraya un chemin jusqu’au cerveau dérangé de l’énergumène. Il poussa un terrible cri de souffrance, sautillant sur place en se tenant la partie de son anatomie malmenée. Tandis qu’il trépignait sur place, retenant ses larmes comme un bonhomme, il entendit quelqu’un arriver dans son dos. Il se retourna pour se retrouver face à son collègue du jour qui compatit avec sa situation :


- Je me suis déjà pris une balle et je sais que ça fait pas du bien, le problème c’est que je ne suis pas médecin t’en connaît un par ici ?
- Ouais. Y’a bien l’ancien médecin de ma compagnie mais... Pas moyen que je retourne le voir avec ça ! Non seulement il va se foutre de ma gueule mais il risque de m’achever, ce vieux con !


Après un moment à argumenter, Wade dut se rendre à l’évidence :

« Il m’écoute pas, hein ? »
« Nope. Il va sans doute t’emmener au premier médecin qu’il voit, peu importe si c’est Snatch. », confirma sommairement Wilson.

À bout de force, le chasseur de primes laissa Lethin l’aider à avancer. Après tout, la probabilité qu’ils tombent sur le vieux était tellement basse que ça relèverait de l’intervention divine foirée. Et deux en quelques semaines d’intervalles, ça n’serait franchement pas de bol ! Ils allaient tenter le coup ! Après tout, même si l’île semblait au plus bas, y’avait forcément un toubib qui trainait dans le coin, nan ? Ce fut à peu près à ce moment que les deux compères percutèrent un passant. Alors qu’Ike allait s’égosiller pour lui dire de regarder devant lui, il faillit avaler de travers : Snatch ?! Putain de maitre du jeu ! Deux fois de suite ! Ça allait chier des bulles carrées, pour sûr ! Après un court instant de flottement, le vieux finit par le reconnaitre et s’écrier :



- Wilson !


Il avisa alors l’état dans lequel se trouvait son ancien subordonné et ricana avant de reprendre la parole d’un air condescendant :


- Apparemment t’as réussi à faire pousser une paire de couilles à la place du vagin que tu te coltinais ? Pour ce que ça change. Alors, t’as de nouveau les idées en place après la dérouillée que tu t’es prise, p’tit con ?!


Au même instant, des cris de stupeurs retentirent dans la rue d’où les deux chasseurs de primes provenaient. Malgré la distance et le brouhaha, la nouvelle finit par être apportée par une bande de civils qui couraient en riant aux éclats : les pirates s’étaient fait battre ! Le visage de Snatch se décomposa un instant, puis il resta bouche bée en apercevant le corps de l’infâme « Nezu » que se coltinait Lethin. Sans demander son reste, il courut en direction des cris, puis vint ajouter sa voix au vacarme. Des marines prenaient déjà le relai et mettaient aux fers le pirate ninja qui, contrairement à ce qu’Ike pensait, avait survécu aux explosions. Malgré la distance, il l’entendit le maudire et lui jurer qu’il le retrouverait pour lui faire la peau. Néanmoins, c’était une tout autre personne qu’Ike redoutait en ce moment :


- Avance, Lethin ! Si le vieux s’occupe de moi il va me faire la pire balafre qu’un cul ait jamais connue ! J’pourrai plus m’asseoir pendant une éternité !


Se rendant compte de ce qu’il venait de dire, il s’empressa de rajouter :


- Rien de sexuel. Bref ! On se tire !




© Codage By FreeSpirit


Spoiler:

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 20 Mar - 1:50
La vache il ne mâche pas ces mots le vieux, et vu comment il se fout de la gueule de Ike s’est peut-être lui le fameux médecin, bon on demandera la confirmation plus tard, alors que j’allais lui demander s’il pouvait faire quelque chose pour mon collègue des bruits retentirent derrière nous. Me dite pas que l’autre en noir revient à la charge parce que ce serait la merde, les crie venait par ici sauf que ce n’était pas de la terreur mais de la joie, les citoyens du coin criaient à tout va que les pirates c’étaient fait rétamer, bon au moins pas d’attaque dans le dos. Le vieux en entendant sa, fit une mine dégueulasse, regarda le corps du capitaine et fonça dans la direction de là où l’on venait. Une voix pas comme les autres perçait du vacarme, c’était le noiraud qui couvrait mon compagnon d’adjectifs peu élogieux, attend il avait survécu à l’explosion et beh il a la peau dure, dès que la connaissance de Ike eut rejoint la foule celui-ci me parla :


- Avance, Lethin ! Si le vieux s’occupe de moi il va me faire la pire balafre qu’un cul ait jamais connue ! J’pourrai plus m’asseoir pendant une éternité !


C’est confirmé c’est lui le fameux médecin et il ne voulait vraiment pas avoir affaire à lui, pourquoi par contre j’en savais rien mais bon s’il avait officié dans une compagnie il ne devait pas être si horrible que ça, bon il était parti dans la foule sans doute pour voir le spectacle, en tous les cas il en ressortirait à un moment plus qu’à l’attendre. L’autre chasseur de primes n’avait pas l’air d’accord et voulait qu’on se tire, il n’allait pas aimer la réponse.


- Je ne sais pas pourquoi tu veux l’éviter à ce point mais s’il peut te soigner tu vas pas faire le difficile, on va l’attendre et voir s’il est ok.


Il tire la gueule comme un gamin qui n’a pas sa friandise, mais bon on ne fait pas toujours ce que l’on veut, et puis ce n’est pas comme s’il pouvait s’en aller, après une dizaine de minutes le vieux revient vers nous, du coup j’en profite pour lui demander.


- Bon donc j’en conclus que vous connaissez Ike, est-ce que vous pourriez le soigner il s’est pris une balle dans le fondement et je suis pas assez calé pour lui retirer, sinon je m’appelle Lethin et vous ?


- Soignez l’autre tafiolle, pourquoi pas faut bien fêter sa nouvelle paire de couilles, moi c’est Snatch, allez suivez-moi les gosses on va chez moi retirer le suppo de l’autre abruti, et puis Wilson tu m’expliqueras pourquoi il t’appelle Ike.


Je suivis donc Snatch jusqu’à chez lui, dans une autre ville se serait une vraie ruine mais au vu de l’état de l’île c’est presque un palais, alors que l’on est à peine entré il me fait signe de foutre Ike sur la table, bon au moins il perd pas de temps, alors que j’aide enfin pousse mon compagnon vers la table je me demande si il aura besoin d’aide pour enlever la balle.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Mar 22 Mar - 21:54




"Retrouvailles et promesses."



Ike venait de presque supplier Lethin de se tirer vite fait bien fait, de peur de se voir rafistoler l'arrière train comme Frankenstein aurait géré une rhinoplastie. Cependant, alors que l'occasion rêvée s'était présentée tandis que Snatch était parti vérifier qu'ils avaient bien botté le cul des pirates, le drame - le vrai - se déroula devant lui : Lethin refusa. PIRE ! Il essaya de lui faire la leçon, argumentant de manière malhonnête en affirmant qu'il faisait le difficile ! C'était clairement pas le genre de la maison... Puis, c'était facile à dire venant de quelqu'un qui ne risquait pas de voir son cul transformé en chef d'œuvre de l'art moderne ! Sans grande surprise, le chasseur de primes tira une tronche longue comme trois pieds, dépité devant ce coup bas. Il était trop mal en point pour boitiller au loin et devait s'en remettre à son coéquipier du jour, tandis que la balle logée dans son petit postérieur musclé le tourmentait toujours.

"Bitch...", résuma bien Wilson en pensée.
"Jerk.", complémenta Wade de la même manière.

Au bout d'une éternité de souffrances fessières, le vieux daigna ramener sa poire et se vit interpeller de suite par Lethin. Ce dernier joua franc jeu et demanda à Snatch de les aider chirurgicalement parlant pour soigner "le fondement" de l'énergumène blessé. Sans grande surprise, le principal intéressé répondit avec tout l'amour et la délicatesse qu'Ike lui connaissait. Sans se démonter malgré sa position précaire, Wilson se mit en tête de répondre:


- Qui c'est que t'appelles « gosse », le vieux ? J'ai fait le boulot que t'aurais jamais pu faire à force de picoler !
- Si tu veux que j'utilise un vrai anesthésiant : boucle-la pour changer, Wilson.
- Oui, monsieur, répondit Chuu avant que les deux larrons ne puissent imaginer une réponse aussi salée qu'appropriée.


Le trio clopina donc vers la maison du mercenaire à la retraite, située dans une autre ville et qui ressemblait presque à une habitation potable vu l'état du reste de l'île. À peine rentré, Snatch ordonna à ce que le blessé se foute sur la table et affirma qu'il pourrait s'en sortir seul mais que Lethin était libre de regarder si ça lui chantait. Il disparut derrière un rideau qui servait de porte et le chasseur de primes l'entendit farfouiller dans des placards en grommelant. Pour se déstresser, le futur éclopé détailla l'intérieur. Il fit vite le tour. Déjà, y'avait une moitié de plafond qui manquait au rapport. Ensuite, le mobilier était réduit au strict minimum: une table brinquebalante sur laquelle il s'était écroulé, deux chaises au bois sale et un tapis de tout évidence plein de mites.


- Snatch ! Ton matos est stérile au moins ?! demanda soudain Ike, prit d'une angoisse subite.


Le chirurgien de la compagnie ressortit avec des gants blanchâtres et dans une main un petit plateau sur lequel trainaient une aiguille, deux pinces, un scalpel et du fil. Ike déglutit et tenta de se carapater, avant que Snatch ne l'assomme à moitié d'un coup de maillet qu'il avait planqué dans son dos.


- Première partie de l'anesthésie réussie ! ricana-t-il.
- 'Foiré... j'te hais... articula difficilement le blessé de guerre.
- Tatata ! Si tu veux ton anesthésiant local, en plus de l'anesthésie générale, faut bien se tenir, p'tit con !


Sans crier gare, il planta son aiguille juste à côté du trou de la balle. Et le chaos débuta. Ike se débattit en tous sens, ayant une sainte horreur des piqures. "C'est pas franc, une aiguille !" répétait-il sans cesse à qui voulait bien l'entendre. Mais de toute évidence, Snatch s'en tamponnait. Tandis que le vieux le maintenait tant bien que mal sur la table, l'effet du produit fit peu à peu effet et l'agité du bulbe finit par se détendre et baver sur le sol comme un demeuré.


- Ah. J'ai peut être un peu trop forci sur la dose. Bah ! Tu te tiendras tranquille comme ça, j'te connais t'aurais pas arrêté de brailler !
- Petit poney... il est mignon et pis tout gris... petit poneyyyyyyyy, chantonnait Ike sans plus se soucier de ce qui se déroulait autour de lui.
- Exactement, abonda Snatch en sortant ses pinces.


*En raison d'une scène d'une violence inouïe et d'images en couleurs pouvant choquer la sensibilité des âmes les plus jeunes, la suite du texte sera rédigée en noir et blanc, pour des raisons évidentes de bienséance. Merci de votre compréhension.*

Un cri de douleur déchirant s'éleva de la maison.


- Oups, mauvais trou. Au temps pour moi ! Je vais changer de pinces et je reviens !


*Suite à un erratum imposé par la globalité de l’espèce humaine, la suite de l'opération sera remplacée par un documentaire sur les capacités d'esquive de la mangouste. La mangouste, tout comme le suricate, appartient au groupe des Herpestidés, une caste de mammifères carnivores féliformes. Malgré leur réputation de mangeuses de serpents, les mangoustes leur préfèrent des proies plus faciles. Néanmoins, leur vivacité exceptionnelle leur permet de tenir tête aux serpents les plus véloces, telle la vipère heurtante qui reste le serpent le plus rapide et le plus venimeux au monde.*


- Voilà ! Une bille de plomb, faite main, t'as de la chance qu'elle n'ait pas explosé dans ton gros cul !
- J'suis pas gros... j'ai une ossature lourde... répondit Ike, toujours dans le gaz.


Tandis que le toubib de son ancienne compagnie le recousait, il reprit la parole plus sérieusement cette fois-ci:


- T'as toujours pas répondu, p'tit con. Pourquoi il t'appelle Ike, le collègue?
- Parce que le gouvernement... m'a cherché des crosses et qu'ils... savent que je m'appelle Wilson... et Wade... et Chuu, un peu. Du coup je m'appelle Ike maintenant. C'est sympa. Ça en jette. Pis c'est pas le même nom. Un plan de génie.
- Qu'est ce que t'as foutu pour que les officiels s'intéressent à toi, crétin ?
- Rien... Rien du tout ! J'étais peinard sur une ile... esclave à la chaine pour une marque de tissu, j'crois... La routine. Pis ils me sont tombés dessus et m'ont forcé... à bouffer des fruits du démon.
- T'as... t'as bouffé plusieurs fruit du démon ?!


La surprise du vieux n'eut d'égal que l'écart réalisé dans son point, qui embrocha une moitié de fesse au pauvre malheureux affalé sur la table. Snatch rectifia le tir et reprit calmement son ouvrage, tandis qu'Ike - qui n'avait presque rien senti cette fois-ci - répondait d'une voix toujours groggy:


- Nan ! La révolution a attaqué le labo, alors j'en ai bouffé qu'un et j'me suis tiré... mais il roxx du poney, ce fruit !


Ici, il tenta de se lever pour prendre une pose de « badass », mais Snatch l'en empêcha d'un taquet sur l'arrière crane. Le loustic reprit donc sagement sa position sur la table et continua d'une voix pâteuse :


- Suffit que je vois un truc une fois... et j'peux le copier comme si je l'avais pratiqué toute ma vie... Un vrai pouvoir de super héros, le bordel !
- Tu m'en diras tant... Bon, c'est terminé ! C'pas mon plus beau travail de suture mais, pour le nombre de filles qui verront tes miches, c'est pas comme si c'était grave.
- Merci Snatch. Je t'aime, papa.


Le vieux soupira devant les inepties que son couillon de protégé sortait de nouveau. À peine quelques secondes plus tard, le chasseur de primes ronflait à grands bruits à même la table. Son ancien mentor alla lui chercher une couverture et la lui jeta sur le corps pour qu'il n'attrape pas froid, avant de se tourner vers Lethin :


- Bon, je n’sais toujours pas qui t'es, mon gars... mais ça te dirait un verre de Rhum pour fêter ça ? Bon sang de bique ! Si on m'avait dit que vous vous occuperiez de ces pirates... je l'aurais jamais cru ! Un toast à votre connerie et à vos faits d'armes, bande de sales gosses !




© Codage By FreeSpirit

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mer 23 Mar - 18:23
Bon Snatch a pas besoin d’aide, je dois avouer que ça m’arrange j’ai jamais été doué quand sa demandait de la minutie. Alors qu’il était passé de l’autre côté d’un rideau probablement pour chercher les instruments de l’opération, je vis Ike qui regardait partout, alors que je me demandais s’il cherchait une échappatoire ou s’il regardait juste la décoration d’intérieur, qui soit dites en passant n’était pas en bon état, le chasseur de primes demanda à son médecin préférer si son matériel était propre. Aucune réponse par contre le vieux franchit le rideau avec tout son bordel sur un plateau, c’est d’ailleurs à la vue de celui-ci que mon collègue essaya courageusement de se faire la malle, sans grand succès cependant, puisqu’il se fit à moitié assommer par un coup de marteau donné par Snatch, celui-ci eut un petit rire et dit bien à Ike de se tenir tranquille s’il voulait la suite de l’anesthésie.


Et alors le calvaire commença pour le grand blesser, le vieux piqua l’aiguille à côté de la blessure, autant mon compagnon m’avait impressionné face au semi-géant autant là, c’est pitoyable on dirait une anguille qui cherche à retourner à l’eau, enfin une anguille qui sait parler puisqu’il braille à tout va, au bout d’un moment il se calme bon le produit doit aider un peu j’imagine. Chose confirmée par notre cher médecin qui pense tout haut, bon après faut admettre que la réplique de l’autre chasseur de primes aide bien à se faire une idée de la dose, sacré duo ces deux-là. Bon au moins maintenant ça devrait être calme, alors que je jette un œil à Nezu un grand cri me ramène sur la « table d’opération », et là j’entendis Snatch dire la raison du hurlement :


- Oups, mauvais trou. Au temps pour moi ! Je vais changer de pinces et je reviens !


Après cette petite erreur l’opération repris avec plus de calme, et pour la plus grande joie du patient la balle fut extraite, accompagnée d’une réplique sarcastique du vieux, Ike essaya de répondre mais le produit avait encore son petit effet. Tandis qu’il se faisait recoudre son médecin lui reposa la question alors que l’on c’était mis en route, la réponse ne se fit pas attendre par contre ça n’éclaira pas toute ma lanterne, rien que pour commencer il avait trois putains de prénom dont un féminin, soit ces parents voulaient être sûr de le retrouver sois il y avait autre chose, ensuite le gouvernement l’avait enlevé sur une île alors qu’il n’avait rien fait, et ils l’ont forcé à bouffer des fruits du démon. Attend sa existe vraiment ces conneries ? J’ai bien entendu des rumeurs sur des fruits qui donnaient des pouvoirs aussi étranges que puissants, mais je pensais que c’était des foutaises, il faudra que je sois vigilant si j’en rencontre un. Je me reconcentrai sur la conversation, la révolution as attaqué le labo et il à réussi à se faire la belle, tu parles d’un coup de bol. Donc son pouvoir a lui c’est de copier les autres, ce n’est pas super original mais ça peut avoir son petit effet, bon le vieux a fini de recoudre Ike, celui-ci sort d’ailleurs une dernière connerie avant de s’endormir. Snatch prit une couverture la mit sur mon compagnon, puis se tourna vers moi en disant :

- Bon, je n’sais toujours pas qui t'es, mon gars... mais ça te dirait un verre de Rhum pour fêter ça ? Bon sang de bique ! Si on m'avait dit que vous vous occuperiez de ces pirates... je l'aurais jamais cru ! Un toast à votre connerie et à vos faits d'armes, bande de sales gosses !

Il entamait la discussion pourquoi pas, faut dire que le collègue a pas été très bavard :
- Je suis pas un grand fan d’alcool mais pourquoi pas, pour ce qui est des pirates j’ai juste croisé Ike alors qu’il avait l’air en colère, et quand on voit l’arsenal avec lequel il se trimballe on se demande ce qui va se passer, donc après lui avoir demandé contre quoi il comptait passer ses nerfs je lui ai filé un coup de main, après c’est lui qui a fait le gros du boulot j’ai plus servi de décoration qu’autre chose. Mais bonne santé et merci pour le coup de main le vieux.


Pendant que je parlais il avait sorti les verres et les avait rempli, et faut dire qu’il avait la main lourde sur l’alcool, mais tant que c’est juste de temps en temps ça ira, il me demanda ce que je foutais en temps normal. Je lui répondis que j’étais chasseur de primes et que je comptais voyager un peu, et la suite beh j’improviserai sur le moment. C’est alors que j’entendis un bruit de frottement, je tournai la tête et vit notre capitaine pirate qui essayait de se tirer, je le chopai par le col et le ramenai près de nous deux, et posa une question :


- A propos il a fait quoi pour mettre Ike en colère ? Pas que je suis une fouine mais bon j’aimerais bien comprendre le pourquoi du comment.


J’attendis la réponse du vieux en gardant le gros porc, autant en vue qu’a portée de poing.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Sam 26 Mar - 15:14




"Retrouvailles et promesses."



Tandis que le chasseur de primes le plus taré de la galaxie piquait un roupillon, légèrement aidé par l'opération sauvage et les anesthésiants divers et variés, Lethin et Snatch faisaient connaissance. La proposition de trinquer de la part de l'ancêtre fut accueillie mollement par le confrère qui, pour reprendre ses mots, n'était pas « un grand fan d'alcool ». Apparemment, il avait croisé Ike alors qu'il sortait du bar après l'altercation avec le vieux mercenaire et avait décidé de lui prêter main forte dans sa quête de vengeance. D'après lui, le protégé du senior aurait fait le gros du boulot, à savoir étaler le vice capitaine et le capitaine ! Snatch restait sceptique, malgré les faits, quant aux nouvelles capacités de la dernière recrue en date du "Black Saloon". Il avait beau avoir, dans le temps, plaidé sa cause auprès de Clark maintes et maintes fois, il ne s'attendait certes pas à des progrès si fulgurants. Les fruits du démon étaient décidément des denrées rares et puissantes !

De son côté, Lethin semblait être un gars sympathique et plein de bonne volonté. Il avait accepté le verre de rhum de la cave personnelle de Snatch et remerciait même son ainé pour l'aide apportée. L'intéressé sourit et lui répondit d'une voix aimable, chose à la fois surprenante et, il fallait l'avouer, un brin étrange venant de lui:


- Pour une fois qu'un gars apprécie ma contribution, je n’vais pas... Qui c'est que t'appelles "le vieux" ?! Ah... c'est vrai... j'suis plus tout jeune ! rajouta-t-il, dépité.


Alors qu'ils discutaient, le pseudo capitaine pirate tenta de se faire la malle mais, réactif, le chasseur de primes l'empoigna avant de le ramener à sa position de départ. Snatch en profita pour le ligoter de plus belle et entraver de manière définitive ses mouvements. Pendant qu'il s’affairait, il entendit la question de Lethin, mais n'eut pas le temps de répondre:


- L'enfoiré a squatté notre maison et ancien quartier général ! répondit Ike en se réveillant sur le coup. Il a craché sur la mémoire de mes potes disparus au combat ! J'vais lui éclater sa sale tronche à lui et à son équipage !
- C'est déjà fait, crétin ! lui rappela le viel homme. Rendors-toi !
- Ah ! réalisa soudain le couillon de première. Et bah... ça va alors !


Comme il reposait la tête, comme pour obéir à Snatch, ce dernier lui administra un somptueux taquet sur l'arrière du crane et l'engueula vertement:


- Pourquoi tu t'endors alors que j'te parle, p'tit con ?!
- Tu te fous d'moi, l'ancêtre ?! C'est toi qui m'a... Non pas le maillet !


Le chasseur de primes esquiva d'un cheveu l'attaque anesthésiante du mercenaire qui éclata à moitié la table. Il se mit en garde, pour se rendre compte que l'effet des anesthésiants était finalement en train de se dissiper peu à peu. Tandis que Snatch prenait une pose faussement agressive, Ike se rappela d'un détail et se tourna vers son collègue chasseur de primes, tandis que le propriétaire des lieux hurlait :


- Ma table ! Tu vas me rembourser, et sur le champ !
- Au fait ! Merci pour ton aide, mon pote. J'ai pas été très agréable, mais normalement j'suis pas aussi "on fire", tu vois ? Qu'est ce que tu fais sur l'île, sinon ? Que je sache si j'peux te filer un coup de main aussi ?


Le vieux cligna des yeux plusieurs fois, éberlué devant le comportement absolument inadmissible de son ancien élève. Il était en train de l'ignorer ? Très bien ! Si c'était ainsi, il allait devoir sortir les grands moyens. Le vieux disparu un instant dans une autre pièce, tandis que les deux chasseurs de primes discutaient, puis revint en tenant un objet bien connu de Wade et Wilson. En l'apercevant, l'énergumène blêmit et tendit les mains devant lui avant de les agiter, comme pour apaiser Snatch par la force de sa pensée. La manœuvre sembla fonctionner un instant, car le vieux s'immobilisa avant de reprendre la parole, interrogatif :


- Qu'est ce que tu nous fais, Wilson?
- T'occupes, c'est un truc de Jedi pour calmer les esprits faibles...

"Oh merde.", réalisa soudain Wade en comprenant ce qu'il venait de dire.

- Gomenasai... commença Chuu avant de se voir administrer un coup de règle en bois sur le sommet du crane.
- LETHIN ! Aide moi ! Le vieux va me tuer sinon !


S'en suivit une course poursuite dans toute la maison délabrée. Un vieux schock d'à peine un mètre soixante poursuivait avec une règle en bois émoussée un grand gaillard de plus d'un mètre quatre vingt. Le premier hurlait des menaces tandis qu'une voix de fillette apeurée s'échappait du corps du poursuivi qui alla se réfugier derrière son collègue chasseur de primes au bout d'un moment.


- OK ! Lethin, si tu m'aides à sortir de là vivant je te revaudrais ça ! Promis juré ! Je cracherais bien, mais Snatch le prendrait mal...





© Codage By FreeSpirit

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 27 Mar - 1:38
Alors que j’attendais la réponse de la part de Snatch, c’est Ike qui le fit, et du coup je comprends pourquoi il était autant en colère, bon par contre l’anesthésiant lui a fait oublier qu’il les a déjà tabassé. Le vieux le lui rappelle d’une manière peu agréable d’ailleurs, et il demande de se rendormir sans doute pour être sûr qu’il ne fasse pas de bêtise avec la suture toute fraiche, et mon collègue allait se rendormir quand notre médecin lui mit une claque à l’arrière du crâne, et en plus il lui reproche de se rendormir alors qu’il al lui-même demander, et l’autre se gêne pas pour le lui rappeler avant d’esquiver in extremis le maillet qui allait le rendormir. Je regarde une pièce comique o c’est juste deux abrutis qui s’entendent très bien, alors que la table se brisait sous l’impact les deux loustics se mettait en garde, et puis l’autre chasseur de primes se tourna vers moi alors que le vieux se mettait à gueuler à propos de sa table qu’il avait lui-même éclater.


Et puis Ike me parla tout en ignorant copieusement Snatch, il me remercia la base mais ça fait toujours plaisir, il m’informe aussi que d’habitude il n’est pas aussi agressif et je pense que sa vraie nature c’est celle la même qu’il me montre depuis qu’on est dans la maison du vieux, et puis il en profite pour me demander ce que je fous sur l’île, et si il pouvait me filer un coup de main c’est sympa mais bon, je sens que je vais en prendre pour mon grade quand je vais lui dire comment je suis revenu. Alors je luis explique ne résumant un peu, que a la base je viens de cet île et que j’étais parti gagner ma pitance ailleurs, mais que j’ai oublié de vérifier ou allait le bateau en partant de Kawaii Kazan Shima, et donc je suis revenu au point de départ, et alors que je me dirigeais vers une connaissance pour voir si il avait du boulot avant le départ du prochain bateau je l’ai croisé. Tout allait bien sauf que une personne n’était plus là, alors que je regardais si le porc était toujours à côté de moi et oui toujours la a tirer la tronche, finalement je compris quand le vieux revint en tenant une règle en bois. Il était médecin et professeur sérieux ? Sauf que au vu de la gueule du collègue ça ne doit pas être pour enseigner les matières écolières, alors que Ike faisait des gestes bizarres des deux mains, Snatch s’arrêta pour lui demander à quoi rimait ce cirque. Je voyais à peu près ce qui allait se passer dans le cas ou l’autre chasseur de primes répondait mal et il a sorti la mauvaise réponse, mais c’est pas possible d’être con à ce point, alors qu’il avait l’air de vouloir s’excuser il se prit un coup, il gueula un coup pour que je l’aide, et la plus grande et impressionnante course-poursuite du ridicule commença, c’était affligeant de voir sa un petit vieux qui coursait un mec de ma taille capable d’étaler un semi-géant et qui en plus de fuir criait comme une fillette, ça me désolait mais en même temps comment tu veux ne pas rire de ça.


Bon par contre le fait qu’il se planque derrière-moi j’apprécie moyen, il me demande en plus de l’extirper de cette merde et il rajoute des conneries par-dessus, bordel si il est comme ça au quotidien sa doit être la merde à gérer comme loustic. Alors que Snatch s’approchait avec sa règle en bois je vis sans doute la porte de sortie au problème de Ike, après à voir si sa marche.


- Dites sa vous dérange pas d’offrir un tel spectacle à celui qui a causé tout ce bordel ? parce que lui il en profite à fond.


Je dis tout cela en pointant Nezu du doigt, son visage se fendait d’un large sourire et son rire gras résonnait maintenant dans le silence, d’ailleurs il s’en rendit compte et il n’avait pas l’air d’aimer le fait que l’on se concentre sur lui. Je sais pas ce que les deux autres ont prévu de lui faire mais tant que ce n’est pas trop exagérer sa devrait aller.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Jeu 31 Mar - 22:49




"Retrouvailles et promesses."



Ike était confiant. Il avait élaboré un plan sans faille du haut de son génie hautement concentré en testostérone et en idées farfelues. Il était couvert ! Snatch n’oserait pas s’attaquer à Lethin ! Enfin il l’espérait... c’était même pas dit d’ailleurs. Mais ! Vu que le collègue se situait entre l’ire tatanière du vieux mercenaire et son gracieux popotin de sauveur de ces dames, il se sentait relativement en sécurité ! Pourtant, contre toute attente, son coéquipier du jour préféra ramener un peu d’ordre dans ce bazar. Remarque c’était pas dur !


- Dites ça vous dérange pas d’offrir un tel spectacle à celui qui a causé tout ce bordel ? Parce que lui il en profite à fond.


Et en effet, le fond de raclure de chiottes qui s’était fait passer pour un pirate hautement recherché se fendait d’un sourire et se payait leurs têtes. Tandis que Snatch allait changer de cible, Wade fut le plus rapide. Il passa devant lui et Lethin en trombe avant de tomber sur le râble du sombre chacal sur lequel il se fit un plaisir de postillonner :


- Pirate baleine, on peut savoir ce qui te fait rire ?
- Et bin...
- Mon cul ! l’interrompit vivement le chasseur de primes.


Il l’empoigna au col et le remit sur pieds d’une traction puissante. Une fois face à lui, il approcha son visage de celui de ce gros tas de lâcheté et de stupidité avant de reprendre d’une voix forte et passablement énervée :


- Putain de nom de Dieu ! Tu trouves que j’suis mignon, mon p’tit pirate baleine ? Tu trouves que j’suis marrant ?
- Que... commença le pirate, sans réussir à arrêter de sourire.
- Je te donne trois secondes. Tu m’entends ? Trois secondes pour m’enlever ce putain de sourire de ta gueule de con, ou je te dévisse le crane et je te chie dans le cou !


Alors que le fou furieux commençait à compter sur ses doigts, une odeur nauséabonde s’éleva soudain dans la pièce. Un regard sur les pompes du forban apprit au chasseur de primes que sa victime avait pris sa menace au mot et l'avait même précédé dans son exécution !


- Ah. C’était pas dans le script initial, ça... lâcha Wade sans réfléchir.


Un coup de règle lui secoua soudain l’arrière crane, tandis que Snatch hurlait à propos de son plancher. Alors qu’il menaçait Ike de le forcer à tout nettoyer avec une brosse à dents, ce dernier sembla se rappeler à nouveau de quelque chose et passa devant le vieux en furie sans un regard. Ce dernier cligna des yeux, puis vira au rouge cramoisi lorsque son ancien protégé recommença à l’ignorer pour s’adresser à Lethin :


- Ah ! J’oubliais... commença Ike avant de se racler la gorge. BOUAHAHAHAHA ! T’as embarqué dans un navire et t’as atterri ici sans le savoir ? Tape m’en cinq mon frère ! Si tu savais le nombre de fois où ça m’est arrivé !


Puis, reprenant son calme, le chasseur de primes esquiva sans s’en rendre compte le coup en traitre de Snatch qui s’étala de tout son long. Wade reprit contenance et, après avoir adressé au vieux un « Bah, pourquoi t’es par terre, Snatch ? », continua à discuter tranquillement avec son collègue :


- Nan mais, le mieux, c’est les bateaux de pèche. C’est l’avenir ! J’men suis fait construire un récemment sur Torino. Un chef d’œuvre ! Pis j’ai pas de souci pour la bouffe comme ça ! Et je peux même garder mes cibles dans les filets lorsque je les transporte. C’est la classe !


Tout en ventant les avantages de sa « Ike-O-Mobil’ », le chasseur de primes le plus taré de la galaxie ne prêtait pas franchement attention aux faits et gestes de Snatch qui, de la fumée lui sortant des oreilles, s’approchait avec les deux mains crispées en direction de la gorge du trublion de première.




© Codage By FreeSpirit

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 3 Avr - 16:06
Juste après avoir dit cela, le vieux commença à se retourner mais Ike fut plus rapide pour l’atteindre, il commença à engueuler le gros porc, ou plutôt la baleine selon lui, de toutes façons ce n’est gentil ni pour les porcs ni pour les baleines d’être comparés à cette chose. En tout cas ma diversion a marché et le collègue en profite bien pour le menacer, menace qui marche d’ailleurs trop bien puisque le pirate a lâché la purée, alors que la pièce s’emplissait d’une odeur « fleurie » et que l’autre chasseur de primes commentait encore son action. Le vieux en profita pour lui donner un nouveau derrière la tête, tout en gueulant sur Ike pour qu’il nettoie, ce dernier se tourna vers moi en ignorant encore Snatch. Et quand il arriva à ma hauteur se fut pour se foutre de ma gueule, bon en même temps je pouvais rien dire je n’avais vraiment pas assuré sur ce coup-là, puis le vieux s’approcha en douce pour encore le prendre en traitre sauf que l’énergumène esquiva comme par magie, le médecin s’étala au sol et bien sûr son patient eut la bonne idée de lui demander ce qu’il y foutait.


Et là-il commença à me vanter les mérites des bateaux de pèches, alors que je commençais à penser que j’ai loupé un épisode, il me dit qu’il avait son propre bateau, un « chef-d’œuvre » selon lui, et puis il continua et se vanter de la classe de son bateau. Je vis un truc remué à terre le vieux se relevait, et de la fumée sortait de lui telle une cocotte –minute, il s’approchait de Ike enfin de sa gorge surtout, et il ne donnait pas l’impression de vouloir lui faire un câlin, bon dernière tentative de les séparer si sa marche pas je les laisse se massacrer. J’écartai alors mon compagnon et serrai les deux mains du médecin tout en lui parlant :


- Merci pour les soins Snatch, et aussi pour l’alcool si je peux-je t’en ramène une pour te payer un coup, et puis en parlant de nettoyage tu peux employer Nezu pour restaurer le bordel qu’il a foutu dans votre quartier général.


Le vieux me regarda bizarrement, quand je lui pris les mains et après ma prise de parole il réfléchit, j’en profitai pour me tourner vers le collègue et lui demander un truc :


- Plutôt que de me décrire ton bateau exceptionnel, et si on allait le voir comme sa tu pourras me faire faire le tour du propriétaire, enfin si ça te gêne pas bien sûr.


Un sourire se dessina sur le visage de Ike et il me fit signe de le suivre, je le suivis dehors et heureusement Snatch ne tilta pas sur le fait que l’on s’en aille. Nous marchions tranquillement quand une interrogation me revint à propos du chasseur de primes.


- Juste pour savoir si tu ne veux pas répondre je n’insisterai pas, pourquoi tu as trois prénoms sans compter Ike dont un qui est féminin, ces tes parents qui t’ont appelé comme ça ou alors il y a autre chose ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Lun 4 Avr - 22:50




"Retrouvailles et promesses."



Alors qu’Ike parlait tranquillement à Lethin, ce dernier se dirigea vers lui d’un pas assuré. S’apprêtant à l’informer, gentiment mais néanmoins fermement, qu’il préférait les femmes, le chasseur de primes eut la surprise de la voir l’écarter de son chemin et intercepter Snatch qui semblait prêt à bondir sur quelque chose... ou quelqu’un ? Le collègue le remercia longuement pour ses bons soins et son hospitalité. Il glissa alors une proposition alléchante à l’ancien mercenaire, à savoir utiliser l’enfumeur de coléoptères qui osait se proclamer « pirate » pour accomplir les basses besognes... comme le ménage. Une riche idée ! Snatch sembla tout d’abord réticent, mais finit par accepter d’un hochement de tête avant de plisser les yeux en direction de son ancien protégé.

Ike n’eut pas le temps de lui communiquer tout son amour, que déjà Lethin lui proposait une suite de programme bien plus sympa qu’une n’ième castagne avec Snatch : une visite guidée de la « Ike-O-Mobil’ », ou « IOM » pour les intimes. Bien évidemment, le trublion ne pouvait qu’accepter cette proposition tout à son avantage et fit signe à son comparse de le suivre, laissant Snatch comme deux ronds de flanc après s’être fendu d’un simple « Merci l’vieux, je reviens tout à l’heure ! » ce à quoi l’intéressé répondit par un franc et charmant « Tu feras gaffe aux pièges à loups ! ».

Sans prêter attention aux menaces de l’ancêtre, Ike accompagna son nouveau pote en direction du port, là où il avait garé en double file la « IOM ». Alors qu’il traversait les rues les mains dans les poches tout en sifflotant un petit air quelconque, une question jaillit de nulle part :


- Juste pour savoir si tu ne veux pas répondre je n’insisterai pas, pourquoi tu as trois prénoms sans compter Ike dont un qui est féminin, ces tes parents qui t’ont appelé comme ça ou alors il y a autre chose ?
- Ah ça... Bin, comment dire. Hum. Je pense qu’on peut dire que je sors très légèrement du lot, commença Wade à voix haute.
« Non mec, t’es complètement cintré. », rectifia Wilson en pensée.
« Vil flatteur... », fit semblant de roucouler Wade en son for intérieur.


Ike se racla la gorge avant de reprendre :


- En gros, un scientifique du gouvernement mondial m’a expliqué que j’étais un « oiseau rare ». Pour la faire courte, il semblerait que j’ai trois personnalités. Je trouve ça fun, tout le monde devrait essayer !


Tout en marchant, le fou furieux s’expliqua un peu plus :


- Au début j’étais Wade, mon « moi » principal apparemment. J’ai la classe, je connais des tours de magies et des galipettes bien senties. Puis j’ai développé Wilson, lorsque j’étais dans la compagnie de mercenaires de Snatch. On va dire qu’il est plus...


Avant qu’il ne puisse finir sur sa lancée, le petit magicien se fit couper par l’intéressé, qui se résuma en une phrase d’une voix grave :


- I’m a fucking badass !


Enfin vint le tour de Chuu qui, après une rude bataille mentale, expliqua son point de vue d’un ton plus fleuri et d’une voix fluette :


- Et depuis un an je me coltine ces deux malades ! Tout ce que je veux c’est devenir une couturière connue ! Le monde de la mode est si...
- Chiant, la coupa Wade. Tout comme toi, Chuu !
- Boooooring ! surenchérit Wilson à voix haute.


Après un n’ième raclage de gorge, et comme il soupçonnait qu’une telle démonstration d’insanité puisse laisser songeur, il préféra résumer la situation :


- En gros... Je botte des culs pour « le Bien » avec style. Et j’essaye de pas m’approcher des psys’.


Comme le duo arrivait en vue du port, le chasseur de primes guida son coéquipier vers le chef d’œuvre des chantiers navals, la fine fleur des navires solitaires, la terreur des pirates de South Blue dont la seule vue les pétrifiait d’effroi ! Lethin avait devant lui le plus extraordinaire des bateaux... de pèche. La bien nommée « Ike-O-Mobil’ » ! La coque noire et rouge, le pont lustré et propre comme un sou neuf, les deux habitacles, la douche d’extérieur, les mats et ses voiles somptueuses, les filets impeccables, le garde poisson puant, le frigo à moitié vide, son audio-dial aux chansons envoutantes... le propriétaire passa tout en revue, en détaillant avec moult précisions les fonctionnalités de chaque partie de son moyen de transport taillé sur mesure sur le royaume de Torino. La visite enfin terminée, il se tourna vers son invité pour recueillir son sentiment, un sourire d’enfant aux lèvres :


- Alors ? C’est pas la classe ça ?




© Codage By FreeSpirit

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 5 Avr - 23:55
Ike commença à répondre à ma question, et je dois l’avouer j’étais assez impatient d’en connaitre la réponse, la seule réponse que j’ai pour l’instant et qu’il sort du lot, oui il est un peu bizarre en terme de caractère mais bon rien de bien méchant pour l’instant. Par contre j’ai été plus que surpris par la suite, bon le coup du Gouvernement mondial il l’avait dit mais le reste de la phrase, 3 personnalités dans un seul corps, sans dec qu’il soit un oiseau rare, le coup que ce soit fun par contre j’ai un doute mais chacun son truc. Par la suite il me détailla ces personnalités, enfin « il » se serait plutôt ils du coup, puisque chacune d’entre elles fit sa petite intervention. Le premier est le principal Wade, on doit avoir un concept différent de ce qu’est la classe mais ce n’est pas le sujet, il dit savoir faire des tours de magie je ne voie pas l’utilité en combat, voire en fait je vois pas l’intérêt pour la vie de tous les jours. Le second Wilson, celui qui a « étudié » avec Snatch si on peut le dire ainsi, et accessoirement sans doute celui avec qui j’avais combattu, ce dernier se fit même un devoir de lâcher un commentaire à propos de lui-même, je pense que c’est avec lui que je m’entendrais le mieux. La dernière personnalité fit son entré, je savais au moins d’où venait cette facilité à parler dans les aigus du collègue, selon son opinion les deux autres étaient fous même si pour moi c’était l’ensemble des trois qui donnait cet effet, elle veut devenir couturière et entrer dans le monde de la mode, sauf que je connaîtrai jamais son avis dessus, elle se fait violemment couper la parole par les deux autres. Et beh sa devait pas être de tout repos à l’intérieur de sa tête, si je devais trouver des avantages se serait qu’ils soient à peu près polyvalents, et accessoirement qu’il ne peut pas devenir plus fou que ça. Puis il me fit un résumé de son cru accompagné d’une connerie, l’on arriva alors au « port », et Ike me guida directement vers son navire et me fit faire une visite des plus poussées, chaque centimètre fut passé au peigne fin par le drôle.


Le bateau ou comme il l’appelait la Ike-O-Mobil’, était peint en noir et rouge, je trouvais que les proportions du bateau étaient grandes pour une seule personne le manœuvrant. Le pont était propre, le contraire du premier habitacle, je trouve le système de poulies et de cordage bordélique à souhait mais qui marche contre toute attente, le coin cuisine dont la propreté et une insulte au pont lustré, le frigo est classique une vraie surprise, le dernier coin par contre dépasse et de loin toute forme de bordel jamais vu avant, même la plus grosse bestiole connue aurait du mal à retrouver sa progéniture là-dedans. En chemin vers la deuxième cabine il me fit voir la douche, le fait que ça transforme l’eau est sympa mais l’emplacement n’est pas super selon moi, la chambre car c’était à cela que servait la deuxième cabine était propre est bien rangée, faut avouer que pour foutre le bordel dans cette pièce faudrait être soit un monstre soit un abruti, vu le peu de mobilier. Il poursuivit la visite par l’extérieur, je suis pas expert naval donc la façon dont son mise les voiles, beh du moment que sa avance moi je me plaindrai pas et vu la façon dont il me présente ça, il doit bien avance. Les filets sont bien entretenus, encore heureux si il veut pouvoir se nourrir ou garder des primés récalcitrant, le garde poisson j’ai peur de ce que je vais voir, alors que je me prépare à un choc pire que la table de la cuisine, ce n’est pas aussi cauchemardesque que prévu, puant mais propre normal pour ce genre d’endroit quoi. Le plus surprenant resta un coquillage qui chante ?! C’est un tour de magie de Wade pour ce foutre de ma gueule ou quoi, en fait non il m’explique qu’il a trouvé sur des mecs qu’il a dérouillés, ça lui ressemble de choper un truc aussi étrange, en tout cas je n’aime pas les chansons qui s’en échappent. La visite terminée Ike se tourna vers moi un grand sourire aux lèvres, en me demandant si ce n’était pas la classe, je lui répondis après un instant de réflexion :


- La classe diffère selon chaque personne, et pour moi un bateau classe ce serait un truc plus massif avec de l’artillerie lourde si tu vois ce que je veux dire. Mais il est sympa, avec un côté un peu dérangé comme une certaine personne.


Le bateau qui allait partir de l’île arriverait pas avant une heure ou deux, je savais pas ce que j’allais foutre pendant ce temps, soit je passais le temps tout seul comme un con soit le collègue restait pour me taper la discut, à voir selon ces envies.


- Ça a été un plaisir de te rencontrer Ike, même si j’aurais préféré des circonstances plus calmes, je vais partir pour North Blue dès que possible en chopant le prochain bateau, si tu veux rester pour discuter ou retourner voir Snatch c’est à tes envies, j’en ai aucun qui me dérange.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue34/75[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Présent]Retrouvailles et promesses. Left_bar_bleue187/220[Présent]Retrouvailles et promesses. Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Mer 6 Avr - 22:39




"Retrouvailles et promesses."



Le chasseur de primes s’attendait à diverses réponses, du « Teach me, master ! » au « Ça c’est de la barque ! » en passant par « Si seulement je pouvais avoir d’aussi bonnes idées ! ». Ainsi, il tomba des nues lorsque Lethin ne sembla pas réceptif à l’ingéniosité des charpentiers de Torino couplé à ses plans extraordinaires. Il fut attristé de le voir douter de son génie en matière d’organisation, bien que le ménage ait franchement laissé à désirer ces derniers temps il devait l’admettre. M’enfin, il finissait sur une note positive avec un compliment certain ! Enfin c’est ce qu’Ike en avait retenu en tout cas.


- Ça pour sûr, c’est pas tous les quatre matins qu’on voit une beauté pareille ! affirma avec aplomb le couilion de première.


De son côté, le collègue était déjà passé à l’étape suivante de son voyage dans sa tête. Il traçait le bilan de cette journée mouvementée et annonçait son départ imminent vers une autre mer en quête d’aventures et de chopes d’ambroisie. Ike aurait aimé tailler une bavette avec lui, mais il devait encore régler quelques soucis sur cette ile et dire au revoir à Snatch. Néanmoins, comme il ne savait pas vraiment si le prochain bateau allait pointer le bout de son nez de suite, il invita tout de même Lethin à terminer son séjour sur Military Island en sa compagnie :


- Bah écoute, collègue, ce fut un plaisir aussi ! Si t’as pas le temps de casser la croute avec Snatch et moi, c’est pas grave, mais j’avouerais que t’offrir un repas ça aurait été la moindre des choses vu que tu m’as filé un coup de patte ! Pis vu que c’est sur les réserves de Snatch, ça ferait d’une pierre deux coups, haha !


Après un court instant de réflexion, le chasseur de primes reprit la parole en ces termes :


- Bon par contre, faudra vraiment faire gaffe aux pièges à loup. C’est un genre de... enfin c’est la routine avec le vieux. Mais faut pas le prendre au sérieux ! Il peut te recoudre si jamais ça tourne mal. Juste... ne t’éloignes pas trop de moi jusqu’à ce qu’on arrive à l’intérieur, hein.


Comme il se rendait compte qu’il avait peut être, très légèrement, forci le trait, il se reprit bien vite :


- Mais t’inquiètes ! J’me suis jamais fait avoir donc tu risques rien ! Pis Snatch est sympa, au fond, il ne cherche pas vraiment à nous tuer ! Bon aller, hein, j’ai la dalle ! Ramène-toi, Lethin !
- Je crois plutôt que je vais attendre mon bateau, lui répondit l'intéressé.
- Ah ! Euh... bin c'est dommage, réagit Wade un peu déçu.


Il s'approcha néanmoins de son collègue et lui serra la main chaleureusement en ajoutant en lui laissant un papier avec son numéro de Den Den Mushi :


- Merci encore pour ton aide, Lethin. Si un jour t'as besoin d'un coup de main, hésite pas ! Sur ce, bon voyage sur North Blue et à la prochaine !


Sur ces bonnes paroles, Ike se dirigea d’un pas tranquille vers le bercail de son mentor. Il sifflota en chemin, les mains dans les poches, se demandant ce qu’ils allaient bouffer pour le diner. Au détour d’un chemin, il arriva en vue de la maison de l’ancêtre et pila net.


- Ah quand même... laissa-t-il échapper. Je l’ai peut être un peu trop titillé cette fois...


Et en effet, une cinquantaine de pièges métalliques avaient été éparpillés au petit bonheur la chance dans le jardin boueux du vieux. L’ex mercenaire pencha la tête sur le côté en se caressant le menton, puis haussa les épaules et reprit ses bonnes vieilles habitudes. Il attrapa un caillou puis visa le centre du piège le plus proche pour le déclencher. Ike continua ainsi pendant plusieurs minutes, avant d’en avoir assez. Il ramassa alors les pièges qui s’étaient désarmés dans le vent, et les balança tout de go en ligne droite. D’innombrables claquements s’élevèrent, comme si une meute de loups affamés venait de s’éveiller. Lorsque le calme revint enfin, il s’était ouvert un chemin jusqu’à l’entrée. Wilson entreprit donc d’avancer peinard, comme si rien d’anormal ne s’était déroulé et comme si les monticules de ferrailles aux dents aiguisées sur les côtés n’existaient pas.

« Un vrai jeu d’enfant ! », pensa Wade avant que son pied n’actionne une ficelle dissimulée.

- Shiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit ! eut-il le temps de dire.


Un sceau d’eau glacée se déversa sur sa tronche dans la seconde et le trempa jusqu’aux os, tandis que le rire du vieillard s’élevait déjà à l’intérieur de la bâtisse. Grommelant des insanités tout bas, le chasseur de primes entra dans la maison et fut accueilli par un polochon lancé en pleine face qui explosa au vol... le recouvrant de pied en cap de plumes blanches.


- Que voilà un beau pigeon ! ricana Snatch avant de partir dans un fou rire.


Alors que son protégé crachait le rembourrage de l’oreiller et s’essuyait, l’hilarité du maitre piégeur redoubla. Ike tentait de se défaire de son tout nouveau plumage, lorsque le vieil homme reprit d’un air goguenard :


- Allez, lave toi les pattes et assieds-toi p’tit moineau, je viens de réchauffer un bon p’tit gratin de choux fleurs que j’avais préparé hier !
- Argh ! laissa échapper Wade. J’aime pas le chou fleur...
- Ah oui, tiens ! fit semblant de se souvenir son ainé. J’avais oublié !
- J’te hais...


Les preuves d’amour réciproque échangées, Snatch envoya au jeune blanc bec une serviette propre pour qu’il s’essuie et ils passèrent à table avec une bonne bouteille de vin. La soirée s’annonçait enfin plus tranquille que la journée ! Et en effet, malgré le calvaire culinaire, le diner se déroula sans anicroche et les deux hommes se retrouvèrent comme des personnes civilisées et non pas les vauriens sans foi ni loi qu'ils étaient la plupart du temps. Ils rattrapèrent le temps perdu et pleurèrent en portant un toast à la mémoire des disparus.

Le soleil se couchait à peine que les deux hommes se séparaient, Ike préférant dormir sur son bateau. Néanmoins, avant de partir, il regarda Snatch dans les yeux et, après avoir retiré une plume qui lui trainait dans son cou, prit la parole d'un ton solennel:


- Snatch, j'te promets de revenir en un seul morceau et de t'aider à rebatir Military Island. J'vais aller mettre derrière les barreaux deux ou trois guss pour renflouer mes caisses, pis je viendrai remettre sur pieds le Black Saloon !
- Ahah ! T'as toujours eu une grande gueule, Wilson. Mais après tout, vu ce que t'as fait aujourd'hui, t'as l'air d'enfin savoir pisser droit ! J't'attendrais, p'tit con. Et si jamais tu meurs, je viendrai te faire la peau !
- Oi oi ! Si j'suis déjà mort, comment...
- Casse toi d'la, avant que j'te montre comment l'asticot !


Sans se faire prier, le chasseur de primes se carapata vite fait bien fait loin de son mentor. Il rejoignit sa « Ike-O-Mobil » et s'endormit comme un loir, prêt à voguer vers de nouveaux horizons dès le lendemain !




© Codage By FreeSpirit


Spoiler:

_________________
[Présent]Retrouvailles et promesses. 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: