-26%
Le deal à ne pas rater :
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
199 € 269 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo]
Toto
Toto
Messages : 94
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Left_bar_bleue18/75[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Left_bar_bleue5/60[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 4.879.500 B
Mer 30 Déc - 23:25

Il est frais mon poisson ! Il est frais !

ft. Shigo Ike


« South Blue - Military Island - An 1504 »
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] 1451510135-bogoss-avatar
Baud' Goce
Chef des contrebandiers

BOUHAHAHAHAHAHAHHAHA !

Le rire tonitruant de son nouvel amant fit sursauter la jeune chasseuse de primes qui manqua de faire tomber la jarre d'alcool qu'elle tenait entre ses mains sous la surprise. Fort heureusement, si ses compagnons avaient présentement largement abusé de la boisson ce n'était, pour une fois, pas son cas et elle était totalement maîtresse de ses capacités ! Rattraper l'objet avant qu'il ne se fracasse contre le sol rocailleux se révéla donc être une tâche aisée pour la jeune femme-poisson, seule quelques gouttes rougeâtres de boissons s'échappant du contenant pour s'écraser en contre-bas sous la force de la gravité.

Poussant un soupir de soulagement tandis qu'elle réaffirmait sa prise sur la flasque, Totohime lança un regard interrogateur à son voisin. Ce dernier lui sourit largement avant de passer son bras autour de son cou, laissant échappé un petit rire que la bleuette identifia comme affectueux lorsque son geste provoqua l'apparition de rougeurs significative sur le haut des pommettes de sa compagne.

▬ Désolé de t'avoir effrayée chérie, mais tu me remplie tant de joie, je n'arrive pas à la contenir !

Accompagnant ses paroles d'un clin d’œil charmeur, il tendit son verre à l'ancienne chef de la garde pour qu'elle lui remplisse de nouveau. Cette dernière s'exécuta à la vitesse de l'éclair profitant de ce geste pour masquer l’afflux de sang qui devait à présent avoir rougi l’ensemble de son visage si ce n'est plus ! Ses orbes pourpres ratèrent ainsi l'air mi-satisfait, mi-moqueur qui illumina le regard de l'homme lorsque ce dernier se posa sur ses lobes atrocement rouges.

Comment en était-elle arrivée là vous demandez-vous ? C'est aussi simple que bonjour très cher ! Il y a de cela quelques semaines Totohime avait fait escale sur Military Island. Depuis les incidents qui avaient récemment marqué l'île, cette dernière n'avait pas grand chose à offrir, certes, n'étant plus à présent qu'un nid de forbans et de mercenaires... Il n'y avait même plus de bâtiments dignes de ce nom, c'est dire ! Néanmoins pour la femme-poisson cet endroit avait plus d'un attrait. Pour commencer, elle avait entendu des rumeurs sur l'apparition d'un objet qui aurait pu l'aider à ouvrir la malle que lui avait offerte la princesse Meihime, ce dernier devait se vendre d'ici peu au sein du marché noir. Elle avait d'abord eu quelques réticences à employer les ressources underground, même si cela lui permettait de récupérer enfin une arme décente, toutefois, ce fut la deuxième raison qui l'avait poussée à venir sur cette île désolée qui avait paradoxalement convaincu la chasseuse de se résoudre à acheter le dit objet : le célèbre contrebandier primé à neuf millions de berrys, Baudelaire Goce, plus communément connu sous le nom de "Baud'".

L'homme contre lequel elle se retrouvait à présent étroitement collée, tout deux assis sur une montagne d'oreillers richement réalisés et brodés de fils d'or faisant face à un large feu de joie qui illuminait l'ensemble des alentours ainsi que les tentes que toute la troupe du bel hors-la-loi avaient plantées sous le ciel étoilé de Military Island. Le petit groupe festoyait, dansait et chantait, abusant de tout car ce soir était un soir de fête ! En effet, ce soir, le jour qu'avait tant attendu Totohime allait enfin arriver ! Ce soir, elle allait passer la nuit dans les bras de l'amour de sa vie !
L'air rêveur, elle repensa à tous les événements qui l'avaient menée à cet heureux dénouement. Comme dit précédemment la jeune femme-poisson avait décidé de prendre en chasse le criminel, néanmoins ce dernier s'était révélé être un adversaire particulièrement surprenant ! Lorsqu'il s'était retrouvé face à la chasseuse de primes, l'homme qui avait pourtant l'air inébranlable avait soudainement perdu tous ses moyens avant de déclarer que... Mon dieu rien que d'y repenser la bleuette laissa échapper un rire niais, se sentant embarrassée par le simple souvenir de ce moment. Baud' l'avait fixée, le regard brillant des flammes de l'amour le plus puissant qu'elle n'ait jamais vu, avant de la saisir par les épaules et de lui dire de sa voix si suave qu'elle était tout ce qu'il avait toujours attendu !

Il n'en avait pas fallu plus à l'ancienne chef de la garde pour tomber éperdument amoureuse du beau blond ! Elle lui avait ensuite parlé de son désir d'acheter un objet lors de la prochaine vente du marché noir local et son amour l'avait convaincue de s'y rendre, affirmant qu'elle ne pouvait pas louper une telle occasion et qu'il l'accompagnerait à la dite vente puisqu'il comptait y participer pour vendre "une merveille que je viens tout juste de dénicher".

▬ Ma belle, tu ne bois pas ?

De nouveau Totohime sursauta, laissant cette fois-ci tomber la cruche d'argile dans un petit cri.

▬ C'est à dire... Ahem, je voudrais pouvoir profiter de... notre nuit.

Gênée par ses propres propos, Totohime enfonça profondément son visage dans ses deux mains. Baud' eut un petit rire et passa sa main calleuse dans ses cheveux avant de dégager le faciès de la jeune femme-poisson pour caresser sa joue affectueusement. Il prit le menton de la bretteuse en coupe, remontant le visage de cette dernière vers lui, puis se pencha vers elle, leurs lèvres se frôlant tant il était proche. Un fait qui coupa efficacement le souffle de Totohime qui, à l'instant présent, n'aurait même pas su dire comment elle s'appelait.

▬ Ne t'en fais pas, je compte t'en faire profiter, mais je ne peux pas laisser une telle beauté mourir de soif... Va donc nous chercher une nouvelle jarre, je te fais servir un verre de jus de goyave puisque tu ne veux pas être saoule.

Totohime hocha vivement la tête, peu certaine de sa capacité à émettre le moindre son, son cœur battant bien trop vite pour qu'elle puisse prendre la moindre inspiration. Elle se leva précipitamment avant de foncer vers la tente où étaient entreposées les marchandises volées des contrebandiers, alcool compris.

Pendant ce temps, Baud' s'avachit contre les coussins, poussant un soupir empli de lassitude.

▬ Bon sang, enfin un peu d'air... Vivement demain, cette petite idiote va nous rendre riche.

Les sous-fifre de l'homme rire grassement à la perspective, une femme-poisson rapportait bien moins qu'une sirène, mais sur les blues cela restait une denrée plus rare encore qu'une montagne de diamants ! Ils avaient vraiment décroché le pactole !
Baud' se tourna vers un homme à ses côtés, lui faisant un sourire entendu.

▬ Doug', et si tu servais un peu de ton cocktail magique à notre "merveille" ? La pauvre va finir dans un aquarium décoratif, autant lui offrir une première expérience mémorable !

Le dit Doug' tira un sachet de poudre de son bandana, ricanant tout en versant son contenu dans le verre qu'il était en train de préparer.

Loin de se douter du sort que ces affreux personnages lui réservaient, Totohime cherchait vainement où ce fichu alcool pouvait bien être entreposé.

code by ORICYA.


_________________





Toto
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Left_bar_bleue34/75[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Left_bar_bleue187/220[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Lun 4 Jan - 19:10



"Il est frais mon poisson !

Il est frais !"



Wilson boudait. Clark avait finalement été mis au jus de l’altercation avec Poskos le vif et l’autre enflure d’anguille... Il l'avait caché pendant presque trois ans. Trois longue années gâchées par un mot lâche de travers. Ce qui devait arriver arriva : la dernière recrue de la compagnie s’était fait passer un savon en bonne et due forme. Non seulement il ne s’était pas entrainé comme son supérieur le lui avait demandé, mais en plus il s’était amusé et avait laissé filer deux primés, tout en détruisant un quartier de l’ile lors de leur combat... le tout en portant l’uniforme des mercenaires ! Ainsi, le chef de l’escouade avait sévit : il avait prévu de le tester lors de la prochaine mission, mais à présent il ne l’emmènerait pas tant qu’il n’aurait pas fait amende honorable.


- Oh ! L’jeunot ! Tu veux boire quoi ? Bah ! Je sais pas pourquoi j’te laisse le choix, Clark t’a mis à la diet !


Et il y avait Snatch... Un vieux débris, enfin il en avait l’air, que leur chef avait assigné à la surveillance de Wilson. Une nounou. Et vieille en plus. Pis c’était un mec...


- Un jus de fruit sucré pour le petit garçon, s’il vous plait, lança Snatch d’un ton amusé au barman.
- Oi ! tenta de le ramener à la raison Wade.
- Oh mes excuses, j’oubliais que tu avais perdu ton sens de l’humour depuis ta remontée de brettelles !


Sur ce, il se tourna vers le patron du bar et reprit avec le plus grand sérieux :


- Un lait grenadine pour le jeune homme, donc.


Le bruit d’un facepalm s’éleva derrière le vioc’, mais il n’y prêta même pas attention. Il revint enfin à table et posa son cul sec comme une brindille sur la chaise branque-ballante. Il caressa, comme à son habitude, sa moustache blanche qui lui tombait jusqu’en dessous du menton, puis le fixa de ses prunelles couleur noisette. Il reprit alors d’un ton sérieux :


- Wilson, il faut comprendre Clark. Un gars pas capable de suivre les ordres, qui fout le boxon là où il passe et qui, en plus, laisse filer les cibles... c’est jamais bon lors d’une mission.
- Ouais... je sais, Snatch. Mais j’aimerais tellement qu’il me voit autrement que sous cet air de p’tit gars fraichement arrivé ! J’veux lui montrer de quoi j’suis capable !
- Finis ton lait et on va faire un tour.
- J’suis pas censé m’entrainer ? demanda Wilson, sceptique, tout en buvant son lait au gout délicieusement sucré.
- Héhé, je vois que tu préfèrerais presque ça à la bière, p’tit bout de chou !
- Oi !


D’un éclat de rire, le vieux se leva et, après avoir lâché quelques pièces sur le comptoir, fit signe à son protégé de le suivre. Wilson lui emboita le pas, après que Wade ait fini le verre cul sec. Snatch mena la marche, du haut de ses un mètre cinquante et demi (il y tenait), et l’emmena dans des coins de plus en plus malfamés de l’ile.


- Euh, Snatch ? Qu’est ce qu’on fout du côté craignos de l’ile, au juste ?
- Faut vraiment tout t’apprendre, gamin, soupira l’ainé en baissant le ton. Pendant que tu grognais et broyais du noir, j’ai tendu l’oreille un peu autour de nous et, admettons, légèrement soudoyé le patron du bar. À ce qu’il parait une sirène serait arrivée sur terre.
- Une sir... commença à brailler Wilson avant de rattraper sa bourde lui-même.


Le vieux apprécia le fait que son coéquipier du jour sache que hurler sur tous les toits qu’une de ces légendaire créatures était sur l’ile était la dernière chose à faire de ce côté ci de Military Island. Les deux compères jetèrent des regards suspicieux aux alentours mais, comme personne ne semblait s’intéresser à eux, ils continuèrent comme si de rien n’était. Il faut dire que peu de personnes chercheraient des noises à un duo d’hommes habillés de la même tenue noire et marron, armés de flingues et de sabres dans ce coin là de l’île. Snatch reprit, toujours à voix basse :


- M’est avis que c’est de la foutaise. Une sirène n’peut pas marcher hors de l’eau. Par contre, comme toutes les rumeurs, doit y avoir un fond de vrai. Je dirais que c’est plutôt une femme-poisson. Et oui, y’a une différence avant que tu ne me le demandes !
- Bref, tenta d’esquiver Wilson, je croyais qu’on était de l’autre côté de l’esclavagisme ? Dans le sens... bin qu’on leur bottait le cul ?
- Tout juste et, encore une fois, si t’utilisais un peu plus tes oreilles et un peu moins ta langue, t’aurais entendu qu’un salopard s’était jeté sur elle comme la misère sur le bon peuple ! L’enfoiré s’appelle « Baud' Goce », un enfant de putain qui se verse dans les trafics en tous genres... dont celui d’être humains.
- Une vente aux enchères d’esclaves ne doit pas bientôt avoir lieu ?


D’un sourire retord, le vieillard lui lança un « Tu vois quand tu veux ! », puis les choses sérieuses débutèrent. Il lui expliqua ce qu’il savait du type en question et de sa bande, pour avoir tenté de les mettre sous les barreaux à de multiples reprises. C’étaient des lâches, des bons à rien en combat, des froussards, des fumistes... en un mot comme en cent : des branquignoles. Seul souci, le chef savait utiliser sa tête. Nul doute qu’il avait réussi à se faire passer pour ce qu’il n’était pas aux yeux de la belle, pour ensuite la vendre sans qu’elle s’en rende compte. Ce fut sur ce constat que les deux compères arrivèrent bientôt en vue de la tente de cette bande d’enflures.

Sur les conseils de Snatch ils se séparèrent et, pendant que le vétéran ferait diversion, le bleu tenterait de sortir de ce guêpier la sirène. Enfin la femme-poisson. Sans déconner c’était quoi la différence ?! Déjà, Wilson n’en avait jamais vu. En plus Wade y croyait dure comme fer à cette histoire, alors, forcément, ça devait être n’importe...

La fin de sa phrase mourut dans sa tête. Devant lui, sortant comme si de rien n’était de la tente de Baud' Goce, venait de passer la fameuse femme-poisson. Elle se dirigeait vers une autre tente semblant appartenir au même groupe et y rentra sans plus de formalité. Wade cligna des yeux deux fois avant que des étoiles ne s’allument dans ses prunelles. Wilson, bien plus pragmatique, sut que c’était sa chance ! La demoiselle avait réussit à s’échapper d’elle-même ! Il ne restait plus qu’à la mettre en sécurité ! Il pénétra donc dans la tente, vérifia que personne n’était aux alentours pour les épier, puis l’interpella à voix basse :


- Tout va bien ! Mon coéquipier et moi venons te sauver ! Il faut faire vite avant que Baud' Goce ne s’rende compte que tu es partie et n’essaye de te re-capturer !




© Codage By FreeSpirit

_________________
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Toto
Toto
Messages : 94
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Left_bar_bleue18/75[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Left_bar_bleue5/60[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 4.879.500 B
Mer 2 Mar - 16:50

Il est frais mon poisson ! Il est frais !

ft. Shigo Ike


« South Blue - Military Island - An 1504 »
Où était ce fichu alcool ?! Totohime n'avait pas que ça à faire, chaque minute passée dans cette saleté de remise de fortune était une minute de perdue auprès de son bien aimé ! Excessif ? AB-SO-LU-MENT-PAS ! Les femmes ont leur priorité vous savez ? Et entre passer une agréable soirée collées à l'amour de leur vie et chercher une saleté de jarre remplie de vin bon marché dans une tente humant fort le renfermé... La première option passait clairement avant la seconde. De loin !

La bleuté frissonna, l'air semblait plus frais maintenant qu'elle s'était éloigné du feu et l'endroit était humide. En temps normal, l'ancienne chef de la garde royale ne se formalisait pas de l'eau présente dans l'air ambiant, après tout elle se sentait plus dans son élément dans ce genre de cas, néanmoins, ce soir elle avait un mauvais pressentiment... Soudain un éclair de joie illumina l'expression de la jeune femme-poisson. Que le dieu des Fish & Chips soit loué, elle n'allai finalement pas passer trois plombes dans ce lieu et allait pouvoir rejoindre son cher et tendre !

▬ Ah ! Le voilà !

Effectivement, les orbes pourpres de la jeune femme-poisson, après avoir rapidement survolés l'ensemble des lieux assez mal éclairés - ce qui n'arrangeait rien à son affaire -, s'étaient finalement posés sur trois grosses jarres en terre cuite illustrées d'arabesques rouges et or d'un goût douteux. A l'image de leur propriétaire, toutes les merveilles entreposées ici étaient en effet, au mieux un peu tape à l’œil, au pire d'un bling bling presque vulgaire...

La bretteuse, habituée à la décoration certes faste des palais, mais néanmoins parfaitement dosée, se permis un petit rictus dégouté. Elle nota dans un coin de sa tête qu'il lui faudrait éduquer son futur époux à l'art de la sobriété et lui expliquer que, parfois, trop de trop tuait le trop !
Hochant la tête avec conviction, Totohime avança vers les réserves d'alcool de la troupe de Baud', grimaçant à mesure qu'elle avançait vers ces dernières. Non seulement les récipients faisaient le double de ceux qu'ils avait utiliser jusque là pendant la soirée, mais en plus ils étaient positionné en hauteur.

Grommelant quelque peu contre ces goujats qui servaient de compagnons à Baud' qui ne l'avait pas prévenu de cet état de fait, ce dernier ne pouvait l'avoir envoyée en connaissance de cause, il était bien trop gentleman pour laisser une femme frêle et fragile telle qu'elle transporter une charge aussi lourde. Maintenant qu'elle y pensait, l'un d'entre eux aurait pu se dévouer pour accomplir cette tâche ingrate à sa place, il devait pourtant être clair que leur chef aurait le cœur brisé de devoir se séparer de sa belle, même pour quelques instants !

Totohime se hissa sur la pointe des pieds... Plus pour la forme qu'autre chose, en effet les récipients avaient beau être en hauteur, la jeune femme-poisson mesurant plus de deux mètres n'avait pas réellement trop à forcer pour les atteindre. Toutefois la bleutée restait dans son rôle. Ce que l'amour ne nous fait pas faire...
Ses doigts fins rentrèrent en contact avec la surface rugueuse de l'une des jarre lorsque soudain une voix masculine l'interpela. Sursautant, Totohime fit un faux mouvement et donna un léger coup dans l'étagère où était entreposé l'alcool, cette dernière oscillant dangereusement. La chasseuse de prime attrapa vivement la jarre qu'elle s’apprêtait à sortir du meuble, la calant dans le creux de son coude avant de plaquer l'établit contre le mur.

Ne s'inquiétant guère de l'étrange position dans laquelle elle se retrouvait à présent, la jeune femme-poisson lança un regard ahuri au nouveau venu. La sauver ? Re-capturer ? De quoi est-ce qu'il parlait ?
Elle resta interdite pendant quelques instant, un silence désagréable s'installant entre eux deux. La malaise était presque palpable. Une mouche passa devant le nez de l'ancienne chef de garde et elle laissa échapper un un éternuent, relâchant sa prise sur le meuble à présent stable pour essuyer d'un revers de la main les quelques fluide qui s'était échapé de ses narines.

Relevant les yeux vers l’inconnu pour le détailler par dessus son membre, la chasseuse prime n'eut qu'une seule pensée : Mon dieu ce que cet homme était banal...
Toujours dans le silence le plus complet, elle fit un demi tour fixe avant de foncer en dehors de la tente en marchant le plus vite possible pour retourner auprès de Baud'.

Qu'est-ce que cela voulait dire ? Serait-ce possible que cet homme soit amoureux d'elle ? Il aurait donc décidé de la prendre des mains du beau blond ? Les joues de Totohime virèrent au cramoisie. Décidément, elle ne savait pas ce qu'il se passait en ce moment, mais ses charmes semblait enfin efficaces... Trop efficaces d'ailleurs ! Elle se sentait flattée, même si elle n'avait absolument aucun intérêt pour le pauvre bougre, mais elle était la femme d'un seul homme !

▬ Il y a un problème ma princesse ? Tu fais une drôle de tête...

Totohime releva la tête qu'elle n'avait pas conscience d'avoir baissé, constatant avec surprise qu'elle était de retour au niveau du foyer.
Devant elle Baud' fronçait les sourcils, visiblement inquiet de son attitude. Bon sang ! Elle ne pouvait pas dire au pauvre homme qu'un individu avait tenté de la draguer tandis qu'il n'était pas là, elle ne voulait pas le blesser et encore moins lui laisser penser qu'elle était intéressée.

▬ Hein ? Euh... Oui... Enfin, non ! Je veux dire non ! Tout va bien ! Pourquoi ça n'irait pas ?

Reposant la jarre dans un coin tout en riant avec gène, la bleuté vit qu'un verre avait été posé devant sa place laissée libre. Parfait ! Elle avait vraiment besoin de boire quelque chose de frais pour se remettre les idées en place !
Se jetant littéralement sur le breuvage, la bretteuse le descendit d'une traite... Trop déboussolée pour voir l'air mi-surpris, mi-vainqueur de son amant.

code by ORICYA.


_________________





Toto
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Shigo Ike
Messages : 1243
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Left_bar_bleue34/75[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Left_bar_bleue187/220[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] Empty_bar_bleue  (187/220)
Berrys: 4.013.555 B
Sam 5 Mar - 15:31



"Il est frais mon poisson !

Il est frais !"



Wilson se tenait devant un spectacle unique en son genre. La femme poisson, car il voyait enfin la différence avec une sirène maintenant qu’il en avait une sous les yeux... La femme poisson donc, était bien plus grande qu’il ne l’aurait pensé. D’un autre côté elle semblait assez maladroite et, tandis qu’il lui demandait de le suivre, elle s’était retrouvée dans une position inattendue ! Tenant en équilibre une jarre, une étagère et son propre corps, la jeune femme le regarda quelques instants sans piper mot. Tout à coup, elle fit demi-tour et fonça à l’extérieur de la tente.

« Très bien ! Elle a compris le plan ! », se dit Wade en la suivant.

C’est alors qu’il se rendit compte de son erreur. Non seulement la poiscaille n’avait rien pigé, mais en plus elle retournait auprès des affreux jojos ! Dans quoi il s’était encore fourré, sérieusement... Il s’aventura discrètement jusqu’à la tente et tendit l’oreille pour écouter leurs discussions.

De son côté, Snatch s’apprêtait à bondir pour occuper les hors la loi, lorsqu’il vit leur cible de sauvetage revenir comme une fleur. Le vieux maugréa à voix basse en se demandant ce que son jeune protégé avec encore foutu... lorsqu’il se rendit compte qu’il n’avait pas pris en compte un léger détail. Les deux mercenaires arrivèrent à la même conclusion simultanément :

« Elle s’est faite avoir par l’autre tache... »

D’un soupir, le vieux décida de rejoindre son acolyte en contournant la tente, avant qu’il ne fasse une bourde. Lorsqu’ils furent réunis, l’ainé expliqua la situation au cadet qui se gratifia le front d’un facepalm retentissant sous l’œil courroucé de Snatch. Ils ne devaient pas se faire repérer, bougre de con ! Le vieil homme reprit ses explications à voix basse tout en surveillant l’intérieur de la planque des bandits :


- Baud’ Goce l’a sûrement embobinée et elle doit être totalement sous son charme à l’heure actuelle.
- Ok ! s’exclama doucement Wade. On lui ponce la face ?
- Crétin ! persiffla Snatch. Si on se rue dans le tas, elle va juste penser que NOUS sommes les méchants de l’histoire et voudra le protéger !
- Couillonne... grommela le petit magicien.
- C’est pas la question ! Une femme poisson vaut une fortune au marché aux esclaves. Je suis sûr et certain qu’il s’agit du plan de l’autre pseudo apollon.


Wilson acquiesça en silence, appréciant le spectacle de l’expérience qui parlait. Le papy à moustache continua :


- Primo, on va s’assurer de ne pas les perdre de vue. Secundo, dès qu’elle se rendra compte de la supercherie, on entre en action ! Tercio, il faut absolument qu’on l’empêche d’être vendue, sinon on ne pourra plus rien faire, après la transaction scellée !
- Pourquoi donc ?
- Parce que tous les lascars de l’île nous tomberont dessus ! lui expliqua-t-il d’un œil dépité devant tant d’ignorance. Pour l’instant, c’est juste un kidnapping. Si on la reprend et qu’on la libère, ça nous regarde. Mais si une transaction est passée... Le deal la relègue au rang d’objet. Tu piges, tête de noix ? Elle sera une propriété d’un guss quelconque et, si on la libère à ce moment, la moitié des fumiers de cette île nous tomberont dessus parce qu’on aura « volé » un de leur collègue !
- Ah. Ouais. Dit comme ça c’est... terrible.
- J’te le fais pas dire, p’tit cornichon ! Maintenant ouvre l’œil et guette le moment où elle comprendra dans quel mélasse elle s’est fourrée !


Acquiesçant sans mot dire, Wilson se mit à l’affut du moindre signe de détresse chez la femme poisson. Cependant... Cette dernière était apparemment dans une mélasse plus profonde encore que les deux compères ne le pensaient ! Subitement, elle avala d’un trait un grand verre. La scène aurait pu paraitre banal mais, devant les sourires retords des bandits, Snatch et Wilson froncèrent les sourcils en s’attendant au pire. Soudain, une pensée atroce se fraya un chemin dans le cerveau du cadet :


- Euh... Snatch ? On fait quoi si elle ne se rend compte de rien jusqu’à la fin ?
- Personne ne peut être aussi con, gamin. Crois-en mon expérience !


Se rappelant les stupidités auxquelles pouvait s’adonner Wade de temps à autre, Wilson prit sur lui de dire au vieux ce qu’il en pensait. Plus con que son pote Wade, ça n’existait pas ! Mais si la prisonnière en tenait une couche à moitié moins que lui... Bah ça serait déjà suffisant pour tous les plonger dans la mouise !




© Codage By FreeSpirit


Spoiler:

_________________
[FB ] Il est frais mon poisson ! Il est frais ! [PV Shigo] 221190deadpool1
Shigo Ike
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: