-38%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Xiaomi Roborock S7 (version 2021) en stock et en ...
499 € 799 €
Voir le deal

Partagez
 

 Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2538

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue0/0Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue0/0Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeLun 14 Sep - 21:38


    - Hé, le pouilleux, ramasse tes plumes et dégage de mon pont !

Le Vice-Amiral Tartanpion, un jeune premier qui avait pris ses fonctions suite à sa victoire fulgurante contre un Supernova, quelques semaines plus tôt, sentait l'honneur et l'ennui dont cette mission relevait. D'ailleurs, ça devait être à l'origine Karast qui avait pour ordre d'entourer le convoi, mais il avait lâchement et habilement renvoyer la tâche à son supérieur en vantant ses mérites, chose qu'il ne faisait jamais par pur altruiste et de manière très taciturne.

    - Allez, on se barre les gars !

Mettant les voiles, il fuit immédiatement toute réplique qui aurait pu entraîner la destitution de ce ridicule Capitaine Corsaire, alors que les gardes d'Impel Down et deux individus étaient restés sur place pour accompagner leurs collègues. La première était une jeune femme aux cheveux noirs comme la nuit, coupés courts, en carré plongeant. Elle avait un regard semblable à celui des abysses, et quiconque y pénétrait avait bien du mal à en sortir. A ses côtés, son collègue somnolant prenait son rôle bien à la légère. Il semblait légèrement ailleurs, mais tenait une posture droite, levant son buste agréable vers les portes de la prison.

Une fois le protocole terminé, les Pions impuissants furent transférés dans le service prévu à leur effet, une cellule dont ils ne pourraient pas s'enfuir et surveillée par un terrible Gardien dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom, accompagnés jusqu'au niveau 4 où résidait le Directeur de la prison par les marines qui ne retrouveraient leur liberté qu'une fois leurs camarades eux-mêmes libérés de leurs étreintes mentales.

La suite des démarches fut très protocolaire : la demande du Capitaine Corsaire ayant été traitée, il lui fut demandé d'accompagner un geôlier pour une fouille au corps approfondie. Lorsque les menottes en granit marin furent posées sur ses menus poignets, il eut tout le loisir de demander à aller rendre visite à sa vieille... Enfin, à la vieille.


Satan
    - Veuillez m'accompagner.

La directeur de la prison s'était lui-même déplacé, interrompant sa sieste hebdomadaire de vingt-trois heures pour accompagner un Capitaine Corsaire dont il se laissait parfois conter les exploits, avant d'imaginer le moment où il finirait comme les autres par déraper et par rejoindre les geôles de son asile. Les autres gardiens ne se donnèrent même pas la peine d'accompagner le démon, pour deux raisons : sa présence rendait l'atmosphère autour de lui trop lourde, comme si ses propres démons cherchaient à refaire surface, et il n'avait pas pris sa douche aujourd'hui, ce qui embaumerait rapidement l'ascenseur malgré les efforts faits par Belphégore pour masquer avec du parfum à la noix de muscade.


Pearl Noda, Fûma Sotetsu
    - Putain, fais chaud.

Pearl Noda respirait l'air insoutenable du désert, adossé au mur de sa prison alors que les dernières gouttes d'eau auxquelles il avait eu le droit grâce à un geôlier pressé finissaient de remplir son corps d'une maigre sensation d'hydratation. Il n'avait jamais espéré mourir, et ce sentiment s'était redoublé en sachant que s'il n'était pas en Enfer ici, il ne voulait pas y aller de l'Autre Côté. Adossé contre le mur, Fûma Sotetsu semblait avoir pris des couleurs sur la partie de son corps qui ressemblait encore un peu à quelque chose. Les lambeaux de chair calcinés s'étaient depuis longtemps cicatrisés, et il arborait certains muscles difforment avec une fierté à en faire pâlir certains de ses camarades de prisons.

    - La prochaine fois qu'on nous change de cellule, on tabasse le gardien.

L'Ensanglanté, alias « Pearl », acquiesça d'un signe de la tête. Un léger sourire vint s'étendre sur son visage. A la bonne heure !


Mister L
    - Il n'est pas venu.

Sokyu Elmetto, ou Maître L pour les moins intimes, constatait simplement la situation dans laquelle ils se trouvaient. Irr avait fini par lui exposer son plan et il avait constaté avec un certain chagrin que celui-ci n'avait pas fonctionné. Sa seule consolation était de se dire que leurs camarades avaient réussi à s'échapper grâce au pouvoir de Ganesh. Fon et Wave... En son fort intérieur, il espérait sincèrement qu'elles allaient bien. Un bref sourire vint agrémenter son visage : il était rare de le voir quitter ses traits sérieux, et c'était pourtant souvent dans les situations désespérées qu'il l'arborait.

    - Ne venez pas... Wave... Ganesh... Fon...

Et alors qu'il tentait de se tenir éveillé, l'air aux alentours eut raison de lui et il sombra à nouveau dans un sommeil cauchemardesque.


Belphégor, Mamen
    - Je te parie qu'il repartira en pleurant.
    - Est-ce qu'il repartira seulement ?

Belphégor avait quitté le troisième étage de la prison pour aller parler à un Mamen délicieusement négatif. Le jeune garçon rigola alors. L’ascenseur venait de descendre et l'aura du Directeur fuitait avec allégresse tandis qu'un délicieux désespoir envahissait les étages de la prison brièvement, un à un. Par désespoir, Mamen entendait bien sûr celui des prisonniers qu'il avait pris l'habitude de battre en sentant le pouvoir du Directeur se déverser en lui, bien que ce n'était qu'un prétexte. Pour cause « d'interrogatoire », il isolait ses petits préférés et les amenait aux supplications les plus ridicules.

La femme-cornue attendait avec impatience cette scène, et lorsqu'il se leva pour se déplacer vers la cellule de BizBiz, elle émit un petit soupir de plaisir. La spectacle en précision s'annonçait des plus torrides.
J'ai planté le décor, à vous de jouer avec.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata

Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue52/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue879/1000Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeLun 14 Sep - 23:02


Mais que va-t-il se passer ? ♠
❝ Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Si Alabasta se sera soldé par la mort du Roi et ainsi une grande défaite pour la marine, elle aura été une victoire éclatante pour le Phoenix qui, suite à cette bataille, se dirige vers Impel Down pour récupérer son dû : la libération d'Elisabeth. Il ne parvient toutefois pas à s'empêcher de passer devant la cellule d'une vieille amie...







Présentation brève du personnage • Harlock Zora est certainement la plus vieille des révolutionnaires, à l'heure actuelle. Aux méthodes généralement douteuses et aux idéaux tout aussi malveillants, elle a fini par croiser la route de Nakata et par s'attirer ses foudres. C'est désormais tapie à Impel Down qu'elle affronte les affres de son destin...


❝ Laisse-moi raconter ❞




C'est fou, ça... Ton ingratitude est telle que même lorsqu'un ami de longue date te rend visite, tu ne te donnes pas la peine de prendre une douche...

Il la dominait, fier et inébranlable. Le Phoenix, menottes aux poignets, ne se distinguait véritablement des autres pirates présents que par son habillement... Tout le monde avait ainsi bien compris, en le voyant passer aux côtés du prestigieux mais non moins craint directeur d'Impel Down, qu'il n'était pas là en victime. Non, leurs regards haineux et porcins, emplis d'une rage égoïste et envieuse, suffisaient à montrer à Nakata que la plupart d'entre eux auraient bien aisément tué la moitié de leurs compagnons de cellules pour finir à sa place, en tant que Capitaine Corsaire, jouissant d'une immunité absolue ainsi que d'une liberté sans limite. Le leader de Tengoku no Seigi était entièrement convaincu du fait que celle qui lui faisait face ne dérogeait pas à la règle, mais qu'elle avait également l'envie de ce petit plus, de cette renommée et de ce pouvoir que le Gouvernement Mondial lui avait octroyé en échange de ses bons et loyaux services. Il la méprisait, bien plus que tous ces parjures, ces violeurs et pédophiles qui le jaugeaient d'un air suffisant. Elle était un monstre, une aberration, l'une des raisons qui l'avait forcé à renier ses vœux révolutionnaires, à trahir ceux qui avaient été ses frères d'armes : elle était la peste, purulente et ignoble, qui gangrenait dangereusement les rangs pourtant si glorieux de l'armée d'Arias en quête, cupide et insatiable, d'un pouvoir toujours plus grand.

<(°-°<)


Impel Down était égale à sa réputation. En y entrant, faisant fi des quelques provocations qui lui étaient destinées, prononcées par la bouche d'un marine incapable et véreux, un de plus, le blondinet frissonna un court instant en remerciant les hautes autorités du Gouvernement Mondial d'avoir voulu les représentants des Raiu no Kaizoku morts plutôt que vifs. Il n'aurait jamais pu laisser l'un des siens croupir dans un tel environnement, et était presque soulagé de savoir qu'ils n'avaient pas eu à endurer une telle torture, aussi bien physique que psychologique, avant d'expier leur dernier soupir. Reprenant ses esprits, le Fenice suivit docilement et calmement ceux qu'on lui indiquait de suivre, ne se faisant guère remarquer : il savait que sa présence relevait de l'exceptionnel, et qu'il n'allait pas avoir cette chance une seconde fois s'il faisait preuve d'impertinence. Là où la majorité des hauts-gradés de la marine et des institutions n'étaient que des couards doublés de bureaucrates superficiels, le forban savait du plus profond de son cœur que les geôliers semblait être différents. Ce n'était pas question de charisme ou de vécu, mais certainement tout simplement de mode de vie. Ceux-là avaient à faire aux pires criminels que le monde ait jamais porté et ce quotidiennement : ils étaient sans nul doute plus aguerris et courageux que la majorité des Cipher Pol ne pourraient jamais l'être, pour ne citer qu'eux.

Suite à cela, il fut conduit à une salle isolée, où un pauvre garde eut la bien malheureuse tâche de l'ausculter et de lui passer les menottes pour être certain qu'il ne cachait rien. Le pauvre bougre, probablement tout en bas de l'échelle, n'avait pas l'air spécialement endurci, ni particulièrement vaillant : manifestement, même sur ce caillou perdu aux fins fonds de Calm Belt, les Schichibukais n'avaient pas spécialement une réputation des plus bienveillantes... Ce ne fut qu'après toutes ces formalités que le Phoenix eut l'immense honneur de rencontrer celui qui allait être son escorte pour toute la durée de la visite : Madman Albrecht, surnommé Satan, le directeur de l'immémoriale prison lui-même. S'il tenta bien d'instaurer un dialogue au début, notamment par le biais de quelques petites remarques, adressant par exemple un candide Plutôt cosy par ici, qui est votre décorateur ?, le brigand des mers en vint très rapidement à se raviser, voyant que son interlocuteur présumé était aussi causant qu'un cadavre fraîchement déterré. Son vœu de silence fut motivé par une autre raison, par la suite : s'il avait l'air d'un cadavre, Satan en avait aussi l'odeur, et Nakata se découvrit dans l'ascenseur jusqu'au quatrième étage de formidables talents d'apnée, dignes des plus grands nageurs. Ce fut presque avec soulagement qu'il accueillit la suffocante bouffée d'air brûlant qui dévasta ses poumons, lui rappelant qu'il avait bien fait de se munir d'une bouteille d'eau, sous conseil d'un gardien qui s'était montré pour le coup bien plus aimable et urbain que son supérieur ne saurait jamais l'être.

Sa promenade au quatrième étage fut donc ponctuée de quelques pauses réhydratation, même s'il se rationna intelligemment, se demandant si la chaleur était de plus en plus oppressante au fur et à mesure de la descente. Mais la chose fut également accompagnée par une excellente surprise : au détour d'un chemin, le Fenice eut le bonheur d'apercevoir deux des larbins d'Harushige, probablement les plus malchanceux, gisant dans la même cellule. L'un d'entre eux était celui qui avait été défait par Méliandre, Holly et Damon eux-mêmes : il se permit un petit signe de la main ainsi qu'un sourire chaleureux dans leur direction tout en continuant son chemin, ne s'arrêtant qu'une fois face à la plus grande des monstruosités engendrées par la quête de liberté.

(>°-°)>

Il avait donc pris la parole aussi tôt qu'il l'eut reconnu. Malgré ses diverses blessures, l'exercice ne fut pas trop complexe : ses coéquipiers tenaient plus de l'habituel colosse rugueux et dur-à-cuire que de la demoiselle fluette en quête de féminité et de subtilité. La provocation avait tout juste fendu les cieux qu'il lui en adressa une autre, plus vile, mais également beaucoup plus directe :



A ton avis, combien de maréchaux ont survécu aux traques qui ont suivi la mort d'Arias ?

Son sourire malsain n'était qu'une feinte et ses paroles n'étaient finalement qu'un tissu de mensonges, mais Zora n'avait probablement pas accès aux renseignements et n'était très certainement pas en pleine possession de ses moyens : ce petit tour de passe-passe, visant à la faire douter d'emblée, allait donc probablement être une réussite absolue.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3315
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue38/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue127/350Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 51.026.050 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeDim 20 Sep - 23:34

Que va-t-il se passer


1 : Rendez-vous en enfer



Une autre journée qui commençait à Impel Down, où était-ce toujours la nuit ? Elle n'avait aucun moyen de le savoir. La notion même de cycle journalier lui était totalement étrangère et contrairement à d'autres détenues, elle ne pouvait même pas compter sur son cycle menstruel comme outil de mesure du temps. La journée commençait quand elle émergeait et se terminait quand ses forces la quittaient, quelques heures plus tard. Au début la chaleur l'empêchait de réellement s'endormir, mais au fil du temps elle était devenue un compagnon de tous les instants ; un compagnon désagréable et plutôt collant, certes, mais qui avait au moins le mérite de soulager ses blessures. Pas comme son autre compagnon qui lui pompait actuellement une bonne partie de son énergie.

Ce qui l'avait réveillée cette fois-ci n'était pas les rires d'une garde quelconque, mais la présence du maître des lieux. Il ne sortait que rarement de son bureau, mais lorsqu'il le faisait, l'heure qui suivait était assurément beaucoup moins agitée. Adossée au mur de sa cellule juste à côté des barreaux, elle pouvait voir Satan venir dans sa direction, accompagné d'un individu qu'elle mit un certain temps à reconnaitre. Lui par contre entama d'emblée la conversation, presque comme s'il avait été un ami de longue date.

— Tu aurais dû m'appeler avant de venir, marmonna-t-elle en tentant de sourire, que j'ai le temps de me refaire une beauté.
Sa voix éraillée l'étonna elle-même ; encore un signe de son affaiblissement progressif. Nakata Fenice ne méritait de toute façon pas qu'elle fasse d'avantage d'effort. 2537 resta donc assise, levant la tête pour le dévisager de bas en haut. Il était menotté, mais ne portait pas le noir rayé blanc, puis semblait bien en trop en formes pour un futur incarcéré. Non, a en juger par sa dégaine et ses paroles, sa présence à Impel Down n'était que temporaire. Autant en profiter et essayer d'obtenir un maximum d'information sur l'extérieur.

— Ne te fatigue pas, Taito Nowaki m'a déjà tout dit à ce propos.
La visite du contre-amiral et ses révélations l'avaient bien secouée à l'époque, les passages à tabac des gardiens et de quelques autres détenus aussi. Arias n'aurait pas dû mourir, d'autres par contre n'auraient pas dû survivre...

— Comme tu peux le voir, quelqu'un t'a devancé et a utilisé le jeu de Makui pour me capturer... Tu vas pouvoir vaquer tranquillement à tes occupations. Mais j'imagine que tu n'as pas fait le chemin jusqu'à Impel Down dans le seul but de me narguer ?
Il n'était certainement pas là pour ça, le directeur ne se serait pas déplacé pour une détenue du quatrième niveau. Mais il était Corsaire et avait de nombreux ennemis ici bas, difficile de savoir ce qu'il comptait vraiment faire.


_________________
C'est monsieur, hors-rp...
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] 1419787044-sign-impa-chibi Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata

Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue52/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue879/1000Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeLun 21 Sep - 0:39


Mais que va-t-il se passer ? ♠
❝ Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Si Alabasta se sera soldé par la mort du Roi et ainsi une grande défaite pour la marine, elle aura été une victoire éclatante pour le Phoenix qui, suite à cette bataille, se dirige vers Impel Down pour récupérer son dû : la libération d'Elisabeth. Il ne parvient toutefois pas à s'empêcher de passer devant la cellule d'une vieille amie...







Présentation brève du personnage • Harlock Zora est certainement la plus vieille des révolutionnaires, à l'heure actuelle. Aux méthodes généralement douteuses et aux idéaux tout aussi malveillants, elle a fini par croiser la route de Nakata et par s'attirer ses foudres. C'est désormais tapie à Impel Down qu'elle affronte les affres de son destin...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Cette vision avait de quoi le satisfaire, quand bien même il n'avait pas pour coutume de se réjouir du malheur d'autrui : il ne portait aucune estime ou en tout cas aucune affection à l'ancienne révolutionnaire qui gisait presque devant lui, ne la considérant au final que comme une criminelle comme les autres. Alors certes, il ne pouvait pas nier que les conditions de traitement des prisonniers lui semblaient un poil excessives, mais Nakata préférait savoir ces barbares là plutôt qu'à l'extérieur. La torture, s'il ne la percevait pas comme un instrument nécessaire à la purgation, devenait incontestablement plus acceptable lorsqu'elle sévissait sur ceux qui avaient de gré ou de force conduits des crimes de guerre, allant parfois jusqu'à causer du tort à l'humanité toute entière... Et au final, quand bien même il était certain qu'une poignée de ces prisonniers devaient être des innocents et des gens bien, il espérait qu'un jour ou l'autre les injustices du Gouvernement Mondial se concentreraient uniquement à l'intérieur de ces murs froids, austères et pourtant terriblement brûlants. Le capitaine de Tengoku no Seigi demeura debout face aux barreaux tandis que Zora commençait à lui répondre, déclarant notamment avec une ironie qui ne reflétait guère plus que son état délabré qu'il aurait pu la prévenir avant de passer. Le blondinet arqua un sourcil, vaguement interloqué : il ne s'attendait vraiment pas à ce que cette vieille folle soit aussi ébranlée, en si peu de temps. L'assurance dont elle avait fait preuve à Alabasta, ou la détermination qui l'avait poussée à écarter l'équipage du Phoenix des potentiels alliés de la Révolution s'étaient-elles envolées à l'entrée du sinistre pénitencier ? Vraisemblablement... Le Fenice écouta la suite des paroles de son interlocutrice et laissa un sourire amusé prendre place sur ses lèvres, moins malsain et hautain que le précédent. Il n'avait de toute manière plus besoin d'accentuer son agressivité ou le mépris qui l'habitait lorsqu'il scrutait ainsi son ennemie : elle avait certainement cerné le message... Car s'il la détestait, ce n'était pas tant à cause de son manque de moral qu'à cause de son intelligence : elle était, comme tant d'autres, trop maligne pour son propre bien... Et cela avait fini par lui desservir. Si elle avait véritablement décidé de se battre pour les causes qu'elle jurait servir, peut-être que tout se serait déroulé autrement...


Aaaah, Taito Nowaki... Un soldat prometteur, quoique trop naïf pour son propre bien, à l'image d'Aurola. Changer le Gouvernement de l'intérieur, voilà une blague qui ne cessera de m'amuser... Et sinon, tu as vu juste : je ne viens pas jusqu'ici pour t'adresser mes salutations.

Il connaissait Taito de Mariejoa : peu de temps après la réunion, le désormais contre-amiral et le Schichibukai s'étaient en effet rencontrés dans une salle d'entraînement mise à la disposition des corsaires, mais où s'affrontaient également les marines en station, notamment ceux qui se préparaient également à la bataille de Baltigo. Il avait alors pu lire chez son homologue zoan sa détermination et ses forces, mais également son étroitesse d'esprit et son extrémisme, qui ne conduiraient à rien de bon. Le manichéisme dont étaient épris les jeunes gouvernementaux l'effrayait tout autant que leur infinie candeur : les Tenryubitos ne changeraient jamais. Nakata avait la certitude depuis bien longtemps que seul leur sang pourrait effacer leurs abominations, ou tout du moins les faire cesser. Tant qu'ils existaient, ils compromettraient la paix et l'égalité des bonnes gens : personne ne pourrait rien y faire. Cependant, si quelque chose surprenait le Phoenix, c'était bien que ce Nowaki prenne la peine de venir se souiller jusqu'à Impel Down de la vision des détenus simplement pour adresser quelques provocations à une ancienne commandante : tout comme lui, le marine avait donc probablement souhaité faire un tir groupé. L'objet principal de sa visite, le capitaine corsaire ne le saurait très certainement jamais, mais s'en fichait également pertinemment : il ne tarda donc guère à chasser ces pensées de son esprit tout en tirant une bouteille d'eau fraîche d'un petit sac qu'un gardien lui avait remis au rez-de-chaussée, pour affronter les chaleurs caniculaires du quatrième étage. Tout sourire, le Fenice en tendit une au Directeur des lieux qui avait eu la bonté de l'accompagner avant de se saisir d'une autre et d'en boire quelques gorgées, prenant bien soin de s'asseoir à quelques décimètres seulement de Zora pour éveiller ses sens et la pousser à bout. Ce fut sans cacher un certain sadisme que le mythique prit à nouveau la parole, gardant la bouteille bien entre ses mains :


En vérité, le jeu de Makui a également joué en ta faveur... Je ne sais pas qui a profité de l'occasion pour te nuire, mais il n'était pas le seul à t'en vouloir. Dommage que Noctis ait échoué...

Bien loin de se douter que l'homme à l'origine de la capture de Zora était en vérité l'un de ses complices, Nakata profita d'un instant de silence pour boire une nouvelle gorgée d'eau, sentant braqués sur lui tous les regards des criminels envieux placés aux environs avant de poser ses propres yeux, plus calmes et tranquilles, sur la maudite qui lui faisait face. C'était avec un air extrêmement sérieux qu'il prit la parole, s'assurant qu'elle buvait chacun de ses mots avec une attention sans faille :

La mort d'Arias, celle de ses maréchaux, l'effondrement des cellules révolutionnaires à travers le monde, la disparition de tes collègues et sous-fifres... Ne pas avoir la certitude de la véracité de ces faits doit être terrible. Subir les tourments de ton esprit et de ton imagination trop fertile, bon gré mal gré les souhaits destructeurs de tes geôliers, voilà qui doit être une éreintante torture... Les sévices physiques, la privation de liberté ne doivent être qu'un menu détail, au final. Tu dois te sentir esseulée, désespérée, angoissée... Sans personne de confiance pour t'épauler, et ce pour l'éternité...

L'artiste s'était presque collé aux barreaux de la cellule, glissant son visage entre eux pour observer Zora de plus près, évitant toutefois d'entrer en contact avec le granit marin par le biais de sa peau. Il se délecta de cet instant un court instant, n'hésitant guère à s'humecter les lèvres pour faire durer la chose, avant de laisser sa voix raisonner à nouveau :

Si tu as parlé, si tu as cédé, si tu as décidé de survivre... C'est que tu accordes à ta vie une valeur inestimable... Et c'est certainement tout à ton honneur. Mais qu'est-ce que la vie dans un environnement si brutal ? Tu sais, Zora, en tant qu'artiste, j'en viens même à me demander comment vous pouvez subsister ici bas... les malheurs qui m'accablent habituellement semblent être bien désuets, mis en rapport avec vos propres peines. Alors... Peut-être devrais-je te libérer ? Là, maintenant ?



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3315
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue38/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue127/350Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 51.026.050 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeDim 4 Oct - 12:32

Que va-t-il se passer


2 : Immortels


L'évocation de l'Aurola fit à peine réagir notre détenue. Elle avait espéré dans les premiers jours de son incarcération qu'il utilise son grade ou sa réputation pour la tirer de là, jusqu'à ce que, dans un éclair de lucidité, elle comprenne à quel point penser ainsi pouvait être stupide. Elle ne devait rien attendre de personne ; approcher Impel Down pour la sauver tiendrait plus de la folie que de la bravoure. L'homme qui se tenait en face d'elle avait probablement bien plus de chance de lui venir en aide, mais aussitôt apparue, l'idée se dissipa d'elle-même. Sortir ? Oui, à n'importe quel prix. Par contre, quitter une prison pour en rejoindre une autre, certainement pas.

— C'est... de l'eau ? bégaya-t-elle, incrédule.
D2537 n'avait perçu que des bribes de ce qu'il s'était dit à propos de Mars et de Makui car son attention tout entière s'était dirigée vers le précieux liquide qu'ingurgitait le pirate. N'importe quel détenu du quatrième niveau tuerait pour avoir le droit de boire de la véritable eau potable. Le breuvage noirâtre auquel certains d'entre eux avaient de temps en temps accès bouillonnait de par la chaleur ambiante, étanchait aussi bien la soif qu'un verre d'huile et sentait aussi bon qu'une chaussette qu'on aurait laissé mijoter dans son propre jus plusieurs semaines durant. Le phénix avait indubitablement l'ascendant psychologique sur cet échange.

Il s'était approché, pour la dévisager de plus près. En temps normal elle n'aurait eu aucun mal à soutenir son regard, à adopter une attitude de défi ni à le reprendre sur ces discours biaisés. Mais aujourd'hui, elle ne pouvait pas. Il se tenait debout, de l'autre côté des barreaux, menottés pour l'instant certes mais libre, puissant, influent, entouré et plus proche de réaliser ses rêve qu'il ne l'avait jamais été. Elle était captive, éprouvée, abandonnée, démotivée, traumatisée et incapable d'éteindre les chuchotements incessants dans son esprit. Lui rayonnait et elle, incapable de le regarder, se contentait d'observer le sol, en attendant que ce désagréable moment passe. Sa présence ici-bas avait mis en exergue la série d'échecs qu'avait jusqu'alors été sa longue vie. Puis soudain, il émit cette très étrange idée de la libérer, de la sauver, de lui faire quitter cet enfer.

— Et pourquoi ferais-tu cela, dit-elle en s'appuyant contre le mur brûlant pour se relever et lui faire face. Tu n’es pas assez naïf pour croire que je ne t’opposerai pas de résistance, une fois libérée.
Le pire fut que, durant une fraction de seconde, elle s'était imaginée libre, voguant éventuellement à ses côtés. Mais c'était un odieux bluff, il jouait avec son esprit et elle le savait pertinemment.

— Quelqu'un comme toi ne pourra jamais comprendre la mort ni la peur qu'elle peut engendrer, ajouta-t-elle entre deux gémissements de douleur. Ça doit être de famille j'imagine, même si dans ton cas c'est surtout ta malédiction qui en est responsable.



_________________
C'est monsieur, hors-rp...
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] 1419787044-sign-impa-chibi Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata

Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue52/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue879/1000Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeDim 4 Oct - 14:30


Mais que va-t-il se passer ? ♠
❝ Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Si Alabasta se sera soldé par la mort du Roi et ainsi une grande défaite pour la marine, elle aura été une victoire éclatante pour le Phoenix qui, suite à cette bataille, se dirige vers Impel Down pour récupérer son dû : la libération d'Elisabeth. Il ne parvient toutefois pas à s'empêcher de passer devant la cellule d'une vieille amie...







Présentation brève du personnage • Harlock Zora est certainement la plus vieille des révolutionnaires, à l'heure actuelle. Aux méthodes généralement douteuses et aux idéaux tout aussi malveillants, elle a fini par croiser la route de Nakata et par s'attirer ses foudres. C'est désormais tapie à Impel Down qu'elle affronte les affres de son destin...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Ah, que le désespoir est audacieux ! En apercevant l'eau du Phoenix, la révolutionnaire n'avait pas pu s'empêcher de balbutier quelques mots, quitte à lui couper la parole plus ou moins brutalement. Elle entendait ce qu'il lui disait, assurément, mais de là à dire qu'elle l'écoutait... Sans se laisser démonter pour autant puisque cet effet était finalement celui escompté, Nakata continua de prendre la parole, observant son interlocutrice avec une certaine satisfaction non camouflée. Voir l'un de ses opposants aussi abattu avait de quoi être jouissif, et cette révolutionnaire payait le prix de son arrogance. En se dressant sur son chemin à plusieurs reprises et en empêchant Tengoku no Seigi de se lier à la Révolution quelques mois plus tôt, elle avait endigué la progression du désormais Schichibukai, le forçant à prouver sa bravoure par d'autres méthodes pour s'attirer la sympathie de bien des hommes. Sa liberté d'action n'était désormais équivalente qu'à la peine que devait subir Zora face à sa si cuisante défaite : presque totale. Pourtant, le corsaire ne comptait pas la laisser vivre ses dernières semaines dans une quiétude ironique : elle entendait bien la descendre encore plus bas que terre, l'enfoncer plus promptement que jamais, pour lui faire bien comprendre qu'elle s'en était pris au mauvais pirate. Lorsque les Storms étaient tombés, lorsque Raphaël lui avait permis de fuir en plaçant en lui ses ultimes espoirs de voir un jour s'instaurer un ordre meilleur, le blondinet avait pris une résolution inébranlable : celle de ne jamais s'arrêter, malgré les obstacles qu'il pourrait rencontrer. Qu'il se heurte à la solitude ou à des ennemis trop puissants pour qu'il ne les abatte, il s'était juré de continuer à avancer. En tenant tête à l'ancienne commandante, c'était au final plus ou moins ce qu'il faisait... Le Fenice en vint donc à lui faire une proposition particulièrement effrontée, celle de la sortir d'Impel Down. La réponse de l'Harlock fut toutefois relativement désarçonnante, dans la mesure où elle ne semblait pas encore assez brisée pour le supplier d'agir ainsi : au contraire, elle fit preuve de fierté en se redressant péniblement tout en lui rétorquant quelques mots qui firent sourire le capitaine. Celui-là, stoïque, s'écarta des barreaux d'un pas tandis qu'elle justifiait son point de vue, annonçant qu'il n'était pas assez candide pour croire que tout irait dans son sens. Sur ce plan, la pseudo-justicière n'avait pas tort...

Toutefois, la "jeune" femme ne s'arrêta pas en si bon chemin : alors qu'il s'apprêtait déjà à rétorquer, le mythique se rendit compte que quelques mots glissaient encore le long de la gorge reptilienne de la manipulatrice. Et ceux-là, contrairement aux autres, l'intriguèrent profondément. Outre la provocation qui lui était adressée, ciblant sa prétendue insensibilité et démontrant une fois de plus que Zora ignorait tout du fier forban, ce fut l'évocation de sa famille qui l'étonna. Les yeux légèrement ronds pendant une poignée de secondes, Nakata s'approcha une fois de plus des barreaux, planta son regard dans celui de son homologue avec un faciès plus ou moins menaçant. Il la somma alors d'expliciter son propos, grognant presque mécaniquement et instinctivement :


Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

Sur le coup, le Fenice se demanda un bref instant si la révolutionnaire avait eu le loisir de croiser son demi-frère, Takeo, à qui il manquait effectivement une bonne part de lucidité, d'intégrité et plus largement d'humanité, mais cela ne semblait définitivement pas être le cas... Alors quoi ? Évoquait-elle sa famille adoptive ? Se remémorant ses jeunes années, regrettant subitement de ne plus avoir envoyé de nouvelles à ses garants depuis son départ au sein de la marine, se demandant par le même coup ce que pouvaient bien penser ses anciens garants de sa vie actuelle, pleine d'adrénaline et de péripéties mais surtout de crime et de piraterie, le Phoenix prit la décision de forcer l'ancienne commandante à lui répondre dans les plus brefs délais. Comment ? Rien de plus simple : il ôta le bouchon de la bouteille d'eau et tendit le bras à l'horizontal, menaçant de la vider sur le sol brûlant juste devant les barreaux. La légèrement brume qui commençait d'ores et déjà à quitter le récipient montrait à la maudite qu'il ne rigolait pas, et qu'il entendait bien avoir des explications, sincères et exhaustives, dans les secondes qui suivraient... Dans le cas contraire, il n'aurait qu'à s'en retourner à l'objet de sa visite initial : Elisabeth l'attendait toujours, après tout... Ce fut par ailleurs l'occasion pour le corsaire de se demander ce qui l'attendait, plus bas, dans les entrailles d'Impel Down. Il avait bien senti la température ambiante se réchauffer dans l'ascenseur, même si la première bouffée ardente en pénétrant au sein de cet étage lui avait bien prouvé que les murs de pierre isolaient plus ou moins... Alors, cela voulait-il signifier que le cinquième étage était le plus chaud de tous ? Cela paraissait néanmoins relativement complexe : ici, les cuves de sang en fusion semblaient être en effervescence, au même titre qu'un volcan baignant de lave... A moins de laisser les prisonniers gésir dans un lac de flammes, qui lui aurait selon toute vraisemblance fortement compromis le bon état de santé physique de l'ancienne corsaire, il était difficile d'imaginer une torture climatique plus abominable à endurer.
Quoi qu'il en fut, le jeune blond demeura là, à fixer son homologue criminelle, attendant de sa part de simples réponses à une énigme qui lui déplaisait tout particulièrement.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3315
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue38/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue127/350Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 51.026.050 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeVen 1 Jan - 4:09

Mais que va-t-il se passer ?


3 : Flashback


Etsuji Fenice était un officier redouté sur South Blue, un obstacle pour les rebelles qui espéraient s'y installer durablement. C'était la première fois qu'elle évoluait sur cette mer et à l’époque, ses capacités de navigatrice lui avaient valu une attention particulière de la part de son capitaine de division, Shuuya, qui la considérait comme sa seconde. Fenice croupissait dans cette cave depuis plusieurs heures, mais demeurait silencieux en dépit des efforts fournis par les révolutionnaires pour le faire parler. Chargée de le surveiller entre les phases d'interrogatoire, Zora avait assisté à chacune des séances de torture et à défaut d'avoir l'autorisation de lui parler, elle se contentait de l'observer, de l'analyser.

— La plaisanterie a assez duré, tonna le chef de l'opération en débarquant soudain dans la pièce. C'est maintenant ou jamais, officier !
Joignant le geste à la parole, Shuuya s'approcha de son hôte ligoté par des chaines en acier et suspendu à un mur de la pièce. Il redressa le visage du soldat captif en tirant sur ses cheveux, de manière à pouvoir le regarder droit dans les yeux. "Où est-il ?" demanda-t-il avec fermeté, sans que cela ne déclenche la moindre réaction chez le gouvernemental - il fut puni d'un violent coup dans l'abdomen pour cela. Shuuya opta alors pour une autre approche et aborda le militaire sur un ton plus doux.

— Cette bataille a couté la vie à nombreux de nos soldats, vous savez ? Beaucoup de survivants se demandent pourquoi le commandant nous a ordonné de vous garder en vie et j'avoue avoir moi-même de plus en plus de mal à répondre à cette question, officier.
Zora décela alors chez le captif un subtil changement d'attitude. Il n'était visiblement pas d'accord avec cette dernière phrase ; peut-être à raison d'ailleurs. Les pertes révolutionnaires étaient importantes, certes, mais le nombre de survivants du côté de la marine à l'issue de cette bataille s'élevait à ... un. Etsuji Fenice s'était battu jusqu'au bout là où il aurait peut-être été plus sage de fuir, ou – expression que notre centenaire préférait largement – "battre en retraite".

Quelques jours plus tard, on retrouva le corps sans vie de l'officier au fond d'un filet de pêche, au milieu des poissons.

— Alors que de l'autre côté, les journaux de South Blue vantaient les mérites du vaillant chef de troupe mort au combat, je m'en souviens. Il parait que sa femme n'a pas pu le supporter et l'a suivi peu de temps après, triste histoire, conclut-elle, pensive.
D2537 avait eu beaucoup de temps pour réfléchir et se remémorer le passé. La période coïncidait avec l'âge approximatif du phénix, puis les noms étaient identiques. Il y avait de fortes chances qu'il soit le fils de ce soldat. Puis de toute façon, même si ce n'était pas le cas, cette histoire servait également à expliquer sa démarche. D2537 n'attendait pas de lui qu'il la comprenne ou qu'il compatisse, mais simplement qu'il puisse voir la situation de son point de vue. Son récit ainsi terminé, elle agita ses bras de manière à frapper les barreaux de la cellule avec ses menottes. Le tintement désagréable qui en résulta était censé attirer l'attention du maître des lieux.

— Il y aurait moyen de me changer de cellule ? Ou éventuellement de me retirer mes menottes, même temporairement ?


_________________
C'est monsieur, hors-rp...
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] 1419787044-sign-impa-chibi Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata

Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue52/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue879/1000Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeSam 2 Jan - 12:07


Mais que va-t-il se passer ? ♠
❝ Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Si Alabasta se sera soldé par la mort du Roi et ainsi une grande défaite pour la marine, elle aura été une victoire éclatante pour le Phoenix qui, suite à cette bataille, se dirige vers Impel Down pour récupérer son dû : la libération d'Elisabeth. Il ne parvient toutefois pas à s'empêcher de passer devant la cellule d'une vieille amie...







Présentation brève du personnage • Harlock Zora est certainement la plus vieille des révolutionnaires, à l'heure actuelle. Aux méthodes généralement douteuses et aux idéaux tout aussi malveillants, elle a fini par croiser la route de Nakata et par s'attirer ses foudres. C'est désormais tapie à Impel Down qu'elle affronte les affres de son destin...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Ayant été élevé par une famille adoptive, le blondinet n'avait jamais eu l'occasion de connaître ses véritables parents biologique. La chose ne l'avait jamais véritablement hantée, étant donné qu'il avait su prendre de la distance avec la définition naturelle de la chose afin d'accorder plus d'importance aux liens émotionnels, mais maintenant que Nakata rencontrait enfin quelqu'un qui était en mesure de lui en dire plus, excepté son défunt demi-frère, il était bien décidé à en apprendre un peu plus sur son paternel. Zora s'exécuta sans broncher, lui contant le peu d'informations qu'elle possédait sur ledit Etsuji Fenice : redoutable officier de la marine, il avait été fait prisonnier suite à une bataille contre la Révolution et, après d'innombrables séances de torture, il avait été tué et jeté à la mer où on avait retrouvé quelques temps plus tard son corps sans vie. Ces dires, pas spécialement traumatisants en eux-mêmes, eurent tout de même le don de désarçonner le Schichibukai, lequel baissa légèrement la tête, le teint blafard et l'expression vague, vide. Quelque part, savoir qu'il avait servi la cause des meurtriers de son géniteur avait quelque chose de grandement dérangeant... Mais par extension, mettre un véritable visage sur l'horreur innommable qu'étaient la Révolution d'Arias et celles qui l'avaient précédée, lui prouvait qu'il avait eu raison de s'enfuir pour rejoindre l'équipage de Raphaël. Torturer un prisonnier pour récupérer des informations capitales passait encore, mais l'assassiner froidement et lâchement relevait davantage de la cruauté que de la justice. Pour le Phoenix, ce Shuuya avait fait une grossière erreur en assassinant un prisonnier qu'il aurait tout aussi bien pu garder derrière les barreaux... Dans tous les cas, le zoan mythique semblait comme apaisé, sinon dérangé par le discours de la captive. Il n'écouta que d'une oreille ses suppliques et les tintements métalliques de ses chaînes sur les barreaux et poussa un long soupir, entremêlant fatigue et lassitude. Il avait perdu le contrôle de la situation, pour le coup, et il s'agissait probablement d'une victoire de cette femme... Toujours plutôt inexpressif, il jeta la bouteille d'eau vers la prisonnière en tournant les talons, murmurant simplement quelques vagues palabres :



Qui sait...

Ses pas le guidèrent tout naturellement en direction de l'ascenseur qu'ils avaient quitté un peu plus tôt tandis que ses pensées, elles, étaient pratiquement entièrement tournées vers Zora. Cette femme était définitivement affreuse, mais principalement à cause de la dérangeante façon qu'elle avait de persister quoi qu'il arrive. Lui aussi avait souvent fait preuve de volonté alors que tout menaçait de l'abattre, lui aussi avait souvent rebondi suite à des événements plus ou moins tragiques... Mais la voir se relever alors qu'elle semblait à l'article de la mort, brisée aussi bien physiquement que mentalement dans sa cellule crasseuse avait profondément exaspéré Nakata, autant au moins que cela ne l'avait finalement fasciné. Il n'arrivait désormais plus vraiment à savoir s'il la détestait et l'exécrait autant qu'avant, ou s'il avait juste envie de l'écarter de son chemin par pure précaution. Comme tout le monde, le jeune pirate n'aimait pas qu'on menace l'intégrité et la réussite de ses plans et de ses stratégies : par son existence seule, cette ancienne révolutionnaire avait le pouvoir de les ébranler, et cela la gênait. Pour autant, s'il avait une certitude, c'était bel et bien qu'il n'allait pas demander son exécution pure et dure. Au final, sa venue jusqu'au quatrième étage n'avait pas été motivée simplement par ses instincts puérils de jeux et de domination : il réservait bien un avenir à cette fausse jeune femme, même s'il n'était probablement pas aussi glorieux que la maudite ne se complaisait à l'imaginer.
Lorsqu'ils furent à bonne distance de la cellule de l'Harlock, le Phoenix tourna légèrement son visage en direction de son hôte et prit la parole d'un ton calme et posé, comme si le fait d'apprendre comment son véritable père était mort ne l'affectait déjà plus...

Vous connaissez le principe de recrutement des Schichibukais, non ? Leur permettre une faveur pour s'assurer de leur fiabilité... J'aimerais qu'Harlock Zora soit transférée dans le plus grand secret à Graou Island, et sous basse escorte afin que personne ne se doute de quoi que ce soit. Je possède des menottes de granit marin pour la tenir prisonnière...

Pour le coup, le directeur d'Impel Down allait très certainement être surpris par une telle demande, ou en tout cas par les obscurs desseins qui pouvaient la motiver. Pourtant, chez le Schichibukai, il s'agissait avant tout d'une question de sûreté et de certitude : le fameux dicton qui consistait à conserver ses ennemis proche de soi n'avait jamais été aussi pertinent. Par ailleurs, réaliser le transfert dans le plus grand des secrets mais aussi et surtout avec une escorte réduite empêcherait les alliés qu'elle possédait encore de s'en mêler : ils considéreraient, sans information supplémentaire, qu'elle se trouvait encore à l'immense prison du Gouvernement Mondial...
Dans tous les cas, le capitaine corsaire était désormais fin prêt à s'aventurer dans les méandres du dernier étage, à la recherche d'Elisabeth dont il était désormais le garant.



© Halloween


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2538

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue0/0Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue0/0Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeSam 2 Jan - 15:00



Lucifer

Le Vice-Directeur était de bonne humeur. Son projet avait été validé par les hautes pompes, et il pouvait dès à présent cueillir les fruits encore mûrs dans son panier. Il y avait bien sûr quelques conditions, dont une étroite collaboration avec la Section Scientifique et une Liste Noire, mais c'était déjà mieux que rien. Et malgré la chaleur ambiante, Lucifer marchait gaiement. « Que je suis bien » se disait-il en passant à proximité de la cellule de l'ancienne révolutionnaire, la traîtresse de service, du cadavre sur pattes : Harlock Zora. Elle avait un nom maintenant. Oui, elle ne faisait pas partie de la Liste Noire, et elle avait un nom, au moins le temps qu'il s'adresse à elle.

Lorsqu'il s'approcha des barreaux et mit nonchalamment ses mains dessus, il voulut les arracher à main nu pour montrer sa joie. Malheureusement, ce n'était pas dans les projets du jour. Il la fixa un instant, son sourire narquois sur le visage. Les minutes passaient et il ne bougeait pas. Était-elle gênée par la présence intrusive de cet homme ? Bah, de toutes les manières il n'y avait pas de peur à avoir, il avait déjà tout vu d'elle.

    - Devine ce qui m'amène aujourd'hui ?! Tu ne le sais pas, hein ! Tu ne le sais pas !

Il était trop joyeux pour que cela soit naturel. En réalité, cette comédie était une manière de montrer qu'il était supérieur à lui. Il avait marqué en ce jour l'histoire d'Impel Down d'une pierre blanche ! Un long soupir sortit de sa gorge alors qu'il prenait son air le plus mélancolique. Les masques changeaient mais le fond restait le même.

    - Harlock Zora, comprend-moi bien, aujourd'hui je vais t'offrir une chance unique ! Rejoins-moi, rejoins-nous ! Je te propose un poste dans le Suicide Squad d'Impel Down.

Il s'interrompit un instant, et sans prendre en compte la réaction de l'ancienne révolutionnaire, il continua.

    - Dans cette ère où la Marine ne s'est jamais plus mal portée, où le Gouvernement semble s'effondrer, où les murs infranchissables d'Impel Down faillissent à leur devoir...

Il pensait à l'attaque d'Erika, qui avait eu lieu presque deux ans plus tôt.

    - Tu as l'opportunité d'améliorer ta condition en rejoignant la Suicide Squad ! Et qui sait, peut-être expieras-tu même tes crimes...


Satan

Satan était las. Il ne pouvait pas dormir et surtout devait accompagner un Capitaine Corsaire dans les méandres de sa maison. Ce n'était pas pour lui plaire. Et lorsqu'il vit revenir le blond de sa petite balade, il ne s'attendait pas à ce que celui-ci lui fasse une requête supplémentaire. Il le regarda avec dédain, calme et autoritaire. En entrant dans l’ascenseur, il laissa les ténèbres s'échapper de lui. Le temps allait devenir une notion encore plus abstraite qu'actuellement pour le maudit du phoenix. Et il entendrait sûrement dans un écho lointain la réponse du directeur de la prison, sèche et sans appel :

    - Impel Down ne vous doit rien. Si vous n'êtes pas assez fiable, cette geôle peut aussi devenir la vôtre.

En éveillant les ténèbres à l'intérieur de Nakata Fenice, le directeur de la prison semblait s'amuser à lui tirer ses plus sombres secrets. Et le maudit aurait bien le temps de confesser tous ses crimes avant d'arriver au niveau secret de la prison. Si le Fenice arrivait à survivre jusqu'à la fin de la descente, il ajouterait sur un ton amusé :

    - Mais j'y réfléchirai.

Impel Down – Étage secret n°6

Des cellules froides, un long couloir. Les barreaux ici étaient tous en granit marin, les chaînes aussi. Avoir un fruit du démon n'était pas le seul élément qui pouvait justifier le port des chaînes les plus solides du monde. Plongés dans l'immobilité la plus sordide, les prisonniers semblaient dormir d'un profond sommeil. La cause était certainement cet homme-champignon qui se baladait à longueur de journée dans cet étage, ne permettant aux prisonniers que quelques dizaines de minutes d'éveil en fonction des heures.

Bien sûr, tous les gardes étaient immunisés à ces spores, pour le peu qu'ils étaient.

Dans les cinq premières cellules se trouvaient d'anciens agents du gouvernement ayant été déchus de leur grade pour diverses raisons. Il s'agissait de Vice-Amiraux, d'Agents du CP ou même de l'AOI. Cela montrait à quel point toutes ces organisations étaient corrompus. La particularité de leurs cellules étaient d'être plongées dans un noir profond. Ainsi, ce n'était qu'à partir de la sixième cellule qu'il était possible de voir un premier individu pour le moins renommé.


Ancien Nebula, Averon Platine

575.000.000 de berrys de prime à la capture. Ancien Nebula ayant endigué pendant des années l'avancé des marines sur le monde par pur plaisir, Averon Platine était aujourd'hui une légende parmi les légendes. Son avis de recherche ne traînait plus que parmi les fiches des conteurs.


Ancien Amiral, Grimm Tales

Dans la cellule d'à côté gisait un vieil homme épuisé par le poids de la vie. Il avait été Amiral un temps, très court certes, mais assez pour qu'on sache qu'il représente une menace pour le Gouvernement s'il était laissé en liberté. Même s'il n'avait pas de prime, Grimm Tales était aujourd'hui un nom et un visage dont les personnes ne se souvenaient plus...

Les deux cellules suivantes étaient occupées par les fameuses Légendes, endormies à cet instant. A présent parias d'une société corrompue, elles n'avaient d'autre choix que de se plier aux exigences de leur nouvelle condition.


Ancienne Commandante Révolutionnaire, Fafarona Taguel

Leur voisine était quant à elle une des plus importantes révolutionnaires de son temps, il y a de cela vingt ans. Si elle avait été classée comme morte, son visage était encore connu de la nouvelle génération comme étant celui de la meurtrière de la fille d'un des plus hauts dignitaires de la marine, qui jugea que la mort serait trop douce pour ce genre d'individu. Son ancienne prime : 310.000.000 de berrys.


Reina Elisabeth

Enfin, pendue par les bras, à moitié morte, dans une cellule de quelques mètres carrés, se tenait l'ancienne Capitaine Corsaire Elisabeth Reina. Son corps était encore marqué par l'attaque du Nebula sur Bartigo. Elle souffrait visiblement, incertaine du sort qui lui serait réservé.

Voilà, au final tu trouveras Elisabeth très rapidement. J'ai donc cité ceux que tu pourrais croiser sur la route, mais il y en a plein d'autres, et beaucoup plus cruels ! Vos deux parties n'étant plus liées, on avancera à notre rythme pour laisser à Zora le temps de répondre quand il voudra.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata

Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue52/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue879/1000Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeSam 2 Jan - 16:10


Mais que va-t-il se passer ? ♠
❝ Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Si Alabasta se sera soldé par la mort du Roi et ainsi une grande défaite pour la marine, elle aura été une victoire éclatante pour le Phoenix qui, suite à cette bataille, se dirige vers Impel Down pour récupérer son dû : la libération d'Elisabeth. Il ne parvient toutefois pas à s'empêcher de passer devant la cellule d'une vieille amie...







Présentation brève du personnage • Harlock Zora est certainement la plus vieille des révolutionnaires, à l'heure actuelle. Aux méthodes généralement douteuses et aux idéaux tout aussi malveillants, elle a fini par croiser la route de Nakata et par s'attirer ses foudres. C'est désormais tapie à Impel Down qu'elle affronte les affres de son destin...


❝ Laisse-moi raconter ❞


Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Matsub11

Les portes de l'ascenseur s'étaient à peine à nouveau refermées derrière eux que le blondinet s'autorisait un léger soupir de soulagement. La chaleur harassante de cet endroit n'était pas encore totalement derrière eux, et même lui qui avait grandi sur South Blue sentait ses vêtements coller légèrement à sa peau à cause de la sueur qui s'en était dégagée, mais il n'avait au moins plus à supporter ces étendues de lave sous ses pieds. Pourtant, leur descente avait tout juste repris que Nakata comprit bien rapidement qu'il venait de quitter un enfer pour en trouver un autre, pire, et de très loin, au précédent. Ses plus obscures pensées refirent soudainement surface, aussi bien tristes et mélancoliques qu'arrogantes, audacieuses et terriblement agressives. Il sentit rapidement sa tête lui tourner sous l'insatiable bouillonnement de ses instants grégaires et il se voyait, droit et fier, entouré d'une bien macabre scène prenant place à Mariejoa. Des corps, des dizaines, sinon des centaines entassés derrière lui, des bâtiments trop luxueux et pourris par la richesse brûlant sans s'arrêter... Il voyait encore et encore ses amis mourir pour lui, même ceux qui l'accompagnaient encore, même Holly... Il sentait Mozero, Zora et tous les autres rire de lui, de sa faiblesse, de son incompétence même. Il voyait ses plus anciens contacts lui tourner le dos, ses animaux eux-mêmes refuser de marcher à ses côtés, l'humanité se désintéresser de lui et ne pouvait s'empêcher de tirer un triste constat : et si l'humanité en elle-même n'était qu'un problème ? Le phoenix songea qu'il serait facile, pour quelqu'un comme lui, de tous les tuer. D'abattre des millions, des milliards de civils, de toutes races et de toutes confessions, pour détruire ce qu'ils considéraient non sans mépris comme le sommet, comme le point culminant de l'évolution animale. Et si Impel Down n'était qu'un début ? Le Fenice pouvait tenter d'étrangler Satan, ici et maintenant, avec ses menottes... Il pouvait récupérer les clés sur son cadavre, se libérer, et assassiner méticuleusement chaque prisonnier et chaque gardien... Les Tenryubitos, les gouvernementaux ne seraient pas ses ennemis mais ses victimes... Et le Monde tout entier ne s'en porterait que mieux... Cette enivrante envie de brutalité, résultante directe de tous les malheurs qui avaient pu le frapper, poussa le mythique à prendre sa tête entre ses mains, haletant, le cœur battant et la vision trouble. La voix de Satan raisonna péniblement jusqu'à ses tympans, ne faisant que renforcer le sentiment d'oppression et d'isolement dans lequel il était plongé. Il allait le tuer. Le tuer, le démembrer, lui arracher la gorge, le dépecer...

Un bruit sourd émana alors de l'ascenseur, sec et violent. Une effusion de sang s'éleva dans les cieux avant de retomber lourdement sur le sol et l'un des murs de cette terrible cage tandis que Nakata se redressait péniblement, déjà plus calme. Il venait intentionnellement de frapper l'un des murs de l'ascenseur d'un puissant coup de boule, se dégageant comme il le pouvait du piège tendu par son homologue mythique. Car il en était certain : les émotions néfastes qui venaient de le submerger n'étaient pas naturelles. C'était toujours le souffle court et le cœur battant à la chamade que le Schichibukai se tourna en direction de l'autre légendaire, le front endolori et le sang coulant le long de son visage pour la première fois depuis des années. Un sourire prit bientôt place sur ses lèvres, fier et déterminé, quoi que légèrement moins assuré qu'à l'accoutumée tandis que le forban tremblotait toujours légèrement, sous la violence de l'agression dont il avait été victime. Il prit alors la parole, bien plus mesquin que Satan ne l'aurait probablement espéré :


Le phoenix brille, directeur. Les ténèbres l'encerclent, mais jamais ne l'engloutissent. Et mes compagnons sont plus persistants que mes flammèches : vous aurez beau m'éteindre, ils continueront à flamber pour moi.

Une manière comme une autre de rappeler au directeur d'Impel Down qu'il n'avait pas été choisi en tant que capitaine corsaire pour rien : ses qualités indéniables étaient innombrables, mais ses compagnons n'étaient également pas sans reste. C'était d'eux qu'il tirait la grande majorité de sa force et de son inébranlable conviction. Dès lors qu'il avait douté d'eux, craint une trahison de leur part, il avait compris que ces doutes n'étaient pas les siens... Ou en tout cas qu'ils étaient accrus, d'une manière ou d'une autre, accentués jusqu'à déraison à cause d'événements passés. Oui, Nakata avait souffert à de multiples occasions. Oui, il avait perdu les siens, non seulement fréquemment mais également pour une nuée de raisons différents. Mais non, il refusait de s'en laisser aller à la paranoïa les concernant. Ils étaient tout ce que le musicien possédait encore, et il refusait de douter d'eux, ne fut-ce qu'une seule seconde, car il n'avait sans eux plus la moindre raison de vivre.
Lorsque l'ascenseur eut enfin terminé sa descente, et alors que le sang coulait toujours lentement du front du capitaine de Tengoku no Seigi, celui-là décida de franchir les portes métalliques pour s'engouffrer dans d'autres ténèbres, plus opaques mais moins terrifiantes que celles qu'avait dressées Satan un peu plus tôt. Durant les premiers mètres, il ne put rien observer au sein des cellules dont il devinait tout juste les barreaux, camouflés par l’atmosphère sombre qui régnait à cet étage-là. Mais après cette étape, il parvint à détailler et à reconnaître une partie des visages qui se présentaient à lui. Les premiers furent des membres des Cinq Légendes, les civils qui avaient participé à la réunion de Mariejoa et à l'assaut de Baltigo et dont la carrière, manifestement, n'allait pas connaître une fin heureuse. Par la suite, le Fenice reconnut une tête, dont il n'avait, du jour au lendemain, plus jamais entendu parler : un Nebula dont il se souvenait à peine du nom, Averon Platine. Incapable de se souvenir des faits d'armes ou de la prime de cet homme, il reporta tour-à-tour son attention sur un vieillard qui lui était inconnu, puis sur une vieille femme qu'il crut reconnaître. Si ses souvenirs ne se jouaient pas de lui, ce dont il n'était absolument pas certain après l'exercice de manipulation dont il avait été victime pendant le trajet, il s'agissait d'une ancienne révolutionnaire dont il avait déjà entraperçu le portrait, dans un ou deux quartiers généraux de cette faction...

Enfin, le Phoenix parvint enfin face à la cellule qui retenait prisonnière celle pour laquelle il s'était déplacé : Elisabeth Reina. Elle était toujours globalement dans un état relativement lamentable : blessée et brisée, elle était contrainte à demeurer debout à cause de chaînes qui retenaient ses bras. Elle était toutefois vivante, l'artiste en eut la confirmation en voyant la poitrine de la jeune femme se soulever légèrement au rythme de sa faible respiration et en écoutant sa voix grâce au haki de l'observation. Pour la première fois depuis quelques minutes, il se permit un sourire amusé, sinon complètement ironique, et glissa quelques paroles à l'intention de Satan :



Votre hospitalité est littéralement hors normes, en fait...

Il s'approcha ensuite des barreaux pour détailler de plus près son ex-collègue, qui se trouvait donc dans un état physique plutôt lamentable. Pour le coup, le forban se demandait ce qui aurait pu advenir d'elle s'il avait mis seulement une ou deux semaines de plus pour capturer un Decima : dans cet état, elle serait morte, mais Satan aurait-il ordonné qu'on lui apporte des soins plus complets ? Difficile à imaginer, encore plus à croire. Dans tous les cas, le plus dur était désormais derrière elle... Enfin, probablement. Restait à voir comment elle allait prendre cette libération, et ce qu'elle allait faire par la suite : elle avait toutes les cartes en main, mais le Phoenix n'allait pas s'amuser à lui sauver la mise une deuxième fois d'affilée. La voix claire et musicale, l'artiste prit en tout cas la parole, directement à l'intention de cette pirate qui avait profité de la réunion pour le provoquer en le considérant, à l'époque, comme un vulgaire débutant :



Elisabeth ? T'as triste mine, pour une guerrière endurcie.



© Halloween



Bim, punchline sur punchline, mon swag n'a plus de limite. /SBAM/

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2538

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue0/0Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue0/0Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeSam 2 Jan - 18:01



Satan

Satan avait observé le Capitaine Corsaire avec attention. Non pas qu'il ait craint une personne maudite que les menottes rendaient aussi faibles, non pas qu'il ait déjà craint quelqu'un en fait. C'était cette aura si particulière qui entourait le jeune homme, comme un élan d'orgueil lié à ses « camarades » qui devraient de toutes les manières l'abandonner bien rapidement s'il était toujours dans cet état-là. Il saignait, et il continuerait de saigner tant qu'il ne sortirait pas d'Impel Down et n'enlèverait pas ses menottes. Alors qu'ils sortaient de l'ascenseur, Satan eut un semblant de sourire et snoba la réplique du phœnix.


Gardienne d'Impel Down

    - Monsieur, monsieur !

La jeune femme qui arrivait en courant avait l'air maladroite. Elle portait à sa ceinture les clefs de toutes les cellules de l'étage, ou presque. Lorsqu'elle trébucha, les clefs glissèrent sur le sol jusqu'aux pieds de Nakata. En se relevant, elle prit malgré tout le temps de s'épousseter et alla reprendre les clefs. Un petit sourire radieux illuminait son visage et semblait apporter un peu de gaieté dans ce monde de brutes. Pourtant, le directeur ne lui adressa ni un regard, ni une considération. Elle sembla malgré tout s'accommoder de cette situation et marcha en regardant avec des yeux admiratifs le directeur de la prison.

    - Nous n'avions pour recommandations que de la garder en vie.

La Section Scientifique avait traité ses blessures les plus graves en urgence, mais il semblait que le reste n'ait pas été accompli. Alors qu'il s'adressait à l'ancienne Capitaine Corsaire, ce fut la Gardienne qui répondit à sa place :

    - N'essayez pas de lui parler, elle ne vous répondra pas. Je ne sais même pas si elle en est encore capable.

Elle souriait toujours en disant cela. Satan se contenta de montrer du bout du doigt la cellule et la jeune fille ouvrit celle-ci, provoquant des sursauts dans les autres geôles à cause du grincement de la porte. Ses mains allèrent tripoter un instant l'ancienne capitaine corsaire sur laquelle elle grimpa pour retirer les chaînes tout en lui laissant les menottes en granit marin. Elle allait s'affaler sur le sol si personne ne l'aidait.

    - Vous avez ce que vous voulez. Nous remontons.

Alors que ces mots résonnaient dans la bouche de Satan, une présence se fit sentir dans une des cellules à proximité. La voix tonitruante de Maître L résonna, sûrement à l'adresse du phoenix, ou peut-être issue d'un de ses rêves :

    - Dis-leur de ne pas venir, dis-leur de ne pas venir !

L'état d'Elisabeth est le suivant : Perte des capacités du langage spontané et d'une grande partie de la motricité. Elle aura besoin de plusieurs jours de repos et dans l'état actuel ne pourra pas marcher. Elle est cependant encore consciente de ce qui se passe autour d'elle (Enfin pas là, maintenant) et peut bouger ses bras et sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata

Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue52/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue879/1000Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeSam 2 Jan - 18:58


Mais que va-t-il se passer ? ♠
❝ Sauvons la liberté, la liberté sauve le reste. ❞

Présentation brève du personnage • Nakata Fenice est un forban connu à travers le Monde pour être devenu récemment un membre du groupe des puissants Schichibukais. Maudit du fruit du Phoenix, il est craint à travers le monde. En tant qu'ancien agent du Gouvernement Mondial, il recherche ardemment la justice et l'égalité. Capitaine d'un équipage, il chérit ses camarades plus que tout au monde et ne pardonne aucune agression extérieure. Amoureux des arts et de la nature, il passe la majeure partie de son temps libre à penser et à exercer.

Résumé des précédents RPs • Si Alabasta se sera soldé par la mort du Roi et ainsi une grande défaite pour la marine, elle aura été une victoire éclatante pour le Phoenix qui, suite à cette bataille, se dirige vers Impel Down pour récupérer son dû : la libération d'Elisabeth. Il ne parvient toutefois pas à s'empêcher de passer devant la cellule d'une vieille amie...







Présentation brève du personnage • Harlock Zora est certainement la plus vieille des révolutionnaires, à l'heure actuelle. Aux méthodes généralement douteuses et aux idéaux tout aussi malveillants, elle a fini par croiser la route de Nakata et par s'attirer ses foudres. C'est désormais tapie à Impel Down qu'elle affronte les affres de son destin...


❝ Laisse-moi raconter ❞


La porte de l'ascenseur s'était à peine ouverte qu'ils avaient été rejoint dans leur visite par une jeune femme, une gardienne à en croire son uniforme, qui se jeta littéralement au sol tout en hélant le directeur de la place forte. Alors que ce dernier snobait la demoiselle aussi bien qu'il n'avait pu le faire avec Nakata lui-même un instant plus tôt, le musicien se permit de dévisager la gamine pendant quelques secondes, tout surpris qu'il était de trouver une telle figure au milieu d'un cadre aussi froid, austère et morne. Le peintre qui sommeillait en lui avait envie de la décrire comme une tâche de couleurs vives au beau milieu d'une toile plus sombre, plus noire, comme il aurait pu se décrire un peu plus tôt face à l'assaut mental de Satan... Pourtant, le philosophe, quant à lui, lui ordonnait de demeurer méfiant. Être aussi jovial et enthousiaste ici, à Impel Down, semblait démontrer une facette relativement malsaine chez la demoiselle... Sans davantage y prêter attention toutefois, le corsaire prit donc la direction de la cellule d'Elisabeth, à l'encontre de laquelle il se permit une pique qui demeura sans réponse. La jeune gardienne lui expliqua qu'elle n'était probablement pas en mesure de répondre, ce à quoi le capitaine lui-même décida de réagir en haussant simplement les épaules : il était toujours attristant de voir une provocation tomber lamentablement à l'eau, mais l'intention était là. Par extension, et même s'il était certain que la Reina avait tout un tas de choses intéressantes à lui dire, le Phoenix n'était pas venu jusqu'au tristement célèbre pénitencier pour taper la causette : ce genre de discussions pouvait amplement attendre Graou Island. Quand la porte s'ouvrit et que la gardienne entreprit de rendre sa liberté à la pirate, le hors-la-loi se permit d'entrer à son tour pour la rattraper avant qu'elle ne s'étale au sol. Puis, malgré sa mobilité qui était légèrement entravée par les menottes qui lui serraient les poignets depuis quelques minutes déjà, il la plaça plus confortablement dans ses bras, afin qu'elle n'ait pas à souffrir d'autres circonstances aggravantes. Le Fenice eut tout juste le temps de se retourner que le gourou des lieux prenait la parole à son intention, déclarant qu'il était désormais l'heure de s'en aller. Avec une moue faussement ennuyée, le blondinet murmura quelques paroles plus pour lui-même que pour Satan en personne :



Littéralement hors normes... Ouep ouep ouep...

Il sortait tout juste de la cellule d'Elisabeth, celle-ci dans les bras, que l'attention du maudit mythique fut brutalement happée par des hurlements qui, vraisemblablement, lui étaient destinés. Cette voix rauque, il eut du mal à la reconnaître dans un premier temps, tant elle semblait exténuée, mais il comprit bien rapidement qu'il s'agissait de l'une des cinq légendes en posant son regard sur celui qui en était à l'origine. Un léger sourire vint recouvrir ses lèvres, plus triste que véritablement mesquin : il ne connaissait pas les tenants et les aboutissants de la condamnation de ces combattants-là, mais s'il avait encore la force de s'inquiéter pour ses camarades encore en liberté, il méritait ne fut-ce qu'une once de respect. Ainsi, alors qu'il passait à côté des barreaux du prisonnier, Nakata se permit de lui glisser quelques mots énigmatiques sans vraiment chercher à donner du sens à ceux-là, comme pour signifier au condamné qu'il l'avait bel et bien entendu :



Un pirate n'agit qu'en fonction de ses propres convictions et intérêts, chère Légende.

Pour le coup, Satan aurait bien du mal à y voir autre chose qu'un refus pur et simple de participer aux machinations des autres Légendes, mais il y avait véritablement un sens caché à ces dires : si leur chemin croisait celui du Schichibukai, il n'allait certainement pas leur mettre le grappin dessus et, a contrario, pourrait tenter de leur venir en aide, tout du moins à sa manière. Dans tous les cas, alors que ses pas le guidaient jusqu'à l'ascenseur, lequel devrait bientôt le vomir au rez-de-chaussée de l'illustre pénitencier, le Fenice se permit de chantonner quelques paroles d'un air satisfait, à défaut d'être totalement heureux :



Binkusu no sake wo, todoke ni yuku yo, umikaze, kimakase nami makase... ♫

C'était probablement la première fois depuis des lustres qu'un chant pirate retentissait à cet étage, et certainement d'ailleurs la première fois qu'il était entonné avec un semblait de joie dans ses intonations, mais il n'était finalement guère plus qu'un symbole censé rappeler aux véritables pirates, convaincus du bien fondé de leurs idéaux et en quête de liberté qui avaient terminé leur course ici, que leur passé n'était pas une honte et que tout étendard se devait d'être brandi avec passion.



© Halloween



Normalement, c'est fini pour moi, merci MJ et Zora /o/

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3315
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue38/75Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue127/350Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 51.026.050 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeLun 4 Jan - 3:50

Mais que va-t-il se passer ?


4 : La chienne


Comme elle s’y était attendu, le directeur n’avait pas réagi à son interpellation ; ce qui, en y réfléchissant plus posément par la suite, avait peut-être été une bonne chose. D2537 s’était alors rassise, laissant le phénix vaquer à ses occupations. Le retour au quotidien morose de la vie au quatrième niveau fut particulièrement difficile, comme après chaque moment où elle avait de vraies interactions humaines. C’était dans ces moments que la dure réalité de l’incarcération lui était le plus évident. La simple pensée du blond qui quitterait l’établissement et retrouverait la liberté totale dans une poignée de minutes l’emplit d’une rage telle qu’elle voulut hurler et fracasser quelque chose. Mais elle s’avisa de le faire ; en plus d’être puéril, l’acte lui couterait beaucoup trop d’énergie. Inutile de se fatiguer pour rien dans cet enfer des flammes.

D2537 n’eut aucune idée du temps qui s’écoula entre le départ des autres et l’arrivée du Vice-Directeur. Étrangement, elle put pressentir la venue de celui-ci plusieurs secondes avant qu’il ne soit dans son champ de vision. Lucifer semblait joyeux, du coup instinctivement, tous les détenus aux alentours se mirent à paniquer. En effet, une telle euphorie chez ce genre d’individu ne pouvait présager rien de bon. ; L’un d’entre eux allait subir un sale quart d’heure. Ainsi, lorsque le vice-directeur s’arrêta devant ses barreaux, D2537 tenta machinalement de reculer vers le fond de sa cellule, abandonnant cette place exposée à l’extérieur qu’elle avait pourtant si durement acquise. Elle ne voulait pas être la cible de ses sévices et espérait qu’il s’en prenne à l’un de ses colocataires, mais le gardien la désigna directement par son nom.

Sur les fesses, en train de slalomer parmi les chaines et les genoux pour atteindre le fond de la cellule elle se figea sur place. Tu as l'opportunité d'améliorer ta condition en rejoignant la Suicide Squad ! Et qui sait, peut-être expieras-tu même tes crimes... Elle analysa méticuleusement chaque mot de la phrase pour être certaine d’en avoir bien compris le sens. Sa première réaction fut de chercher le piège, l’entourloupe, le coup fourré car à aucun moment elle n’imagina qu’il puisse s’agir d’une offre réelle. Après tout, Nakata n’avait pas tort : elle n’avait aucun moyen d’attester de la véracité des faits qu’on lui rapportait.

— Le Gouvernement Mondial veut … recruter des prisonniers ?
Revinrent alors les souvenirs de sa discussion avec l’officier Nowaki. Lui n’avait eu aucune raison de lui mentir, il était venu la voir pour obtenir des informations et avait voulu jouer sur la corde sensible pour les avoir. Il lui avait raconté et elle était au courant pour Baltigo, pour l’état actuel de la Marine et pour un tas d’autres choses. Seulement, jusqu’à présent il n’avait s’agit que d’informations qu’elle s’imaginait emporter avec elle dans sa tombe — façon de parler, ici les cadavres n’ont droit à aucun traitement de faveur — et non pas d’éléments à prendre en compte pour prendre une décision.

— Comment comptez-vous faire pour empêcher les membres de cette équipe de s’enfuir ?
Le piège était plus qu’évident. Son esprit rationnel lui poussait à croire que cette situation ne pouvait pas se produire. Il ne pouvait donc s’agir que d’un piège et le mieux à faire était de rester là, à attendre. Peut-être que quelqu’un était occupé à préparer un plan pour la libérer, peut-être même que Nakata finirait par la libérer ? Ben voyons, s’empressa-t-elle de corriger. Ne devoir son salut qu’à l’action d’autrui, ne pas avoir le contrôle, être redevable, etc… Elle détestait cela. Elle détestait Impel Down, elle détestait sa condition, elle détestait ses chaines, ces murs, cette chaleur, le crépitement incessant des flammes, les séances de tortures, la faim, la soif, les brûlures, les voix des détenus dans sa tête...

Il ne lui offrait certainement pas la liberté, mais une nouvelle situation qui s’en rapprochait un peu plus. C’était probablement un piège, mais tant pis. L’appel de la « liberté » était trop fort. Et puis, avec un peu de chance, elle aurait l’opportunité, si on lui enlevait ses menottes, de bloquer la progression du parasite. Devenir la chienne de Marijoa pour revoir le ciel, les nuages, la pluie, la neige et le soleil ? Lucifer ne répondrait probablement à aucune de ses questions. D2537 prit alors une profonde inspiration avant de fournir sa réponse.

— J’accepte.


Du coup, c'est fini ou bien... ?

_________________
C'est monsieur, hors-rp...
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] 1419787044-sign-impa-chibi Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2538

Feuille de personnage
Niveau:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue0/0Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Left_bar_bleue0/0Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitimeLun 4 Jan - 4:08



Lucifer
    - Fort bien.

Le Vice-Directeur, dont le sourire semblait avoir été emprunté au diable, ouvrit alors sauvagement la prison et sortit de sa poche une aiguille qu'il injecta directement dans la carotide de la prisonnière, ne prenant pas la peine de prévenir la principale intéressée. A plusieurs étages de la prison, en plusieurs endroits, d'autres prisonniers recevaient le même traitement. Ils étaient tous alors traînés dans différentes pièces. Harlock Zora ne fit pas exception.


Satan

Satan retourna quant à lui bientôt dans son bureau et refila bien vite la paperasse de la libération d’Élisabeth. Le Gouvernement Mondial avait décidé de deux choses concernant cette femme : tout d'abord tant qu'aucun acte de piraterie ne reviendrait à son actif, sa prime serait annulée. Ensuite... Ensuite, ils feraient en sorte que sa présence soit nécessaire dans son royaume. Guerres de successions, invasions de hors-la-lois, peu importe. Il fallait qu'elle sente le besoin désespéré de retourner là-bas si le phoenix arrivait à la faire fonctionner à nouveau.

Mais ce n'était pas ce qui intéressait le Directeur d'Impel Down actuellement. Il avait gardé en mémoire la requête de Fenice Nakata. Cet homme voulait Harlock Zora, peut-être pour son plaisir personnel, qui sait. Mais avec le dossier qu'il avait sur son bureau, il était hors de question de la lui remettre...

Refermant le dossier sur lequel avait été posé le sceau des Cinq Étoiles, Satan regarda le plafond et se rendormit brusquement.

_________________________

Le bruit des machines, des membres de la Section Scientifique en blouse blanche.

    - L'effet de l'anesthésiant commence à disparaître, replongez-la.

Une nouvelle piqûre, les ténèbres.
Cela clôt le rp de votre côté. Zora, j'envoie la suite dans un autre rp prochainement si tu te sens d'attaque. (MP sous Erwin Dog dans ce cas-là, ou on peut attendre un peu)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Empty
MessageSujet: Re: Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]   Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais que va-t-il se passer... ? [Pv : Nakata & Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Calm Belt :: Impel Down-