Le Deal du moment :
One Piece TCG: où précommander la ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Sam 12 Sep - 12:18



Sea Stars:

Le projectile était en réalité un explosif. Heureusement, sa zone d’effet n’était pas assez grande pour l’atteindre. Kururu sentit un peu de vent chaud, pas plus. Elle se tenait donc prête à intercepter Byrel pour l’empêcher d’arriver jusqu’au tireur. Esil en avait profité pour disparaître totalement derrière les tentes et se déplacer silencieusement. La cyborg ne souhaitait pas être trouvée. Elle cherchait simplement un meilleur point de tir. Elle avait fait une erreur et ne comptait pas la reproduire. La diversion de sa cheffe était parfaite. Cette fois, elle comptait attendre patiemment et suivre de loi comme Yuki lui avait ordonné.

La capitaine vit arriver le géant droit sur elle. Il avait été légèrement ralentit par l’explosion mais c’était trop faible pour être vraiment pris en compte. Son adversaire ne semblait pas vraiment touché, c’était assez impressionnant. Déjà que la cuisinière n’avait pas envie de le combattre… Actuellement, c’était raté. Au moins, la jeune fille l’avait stoppé dans sa course. Mais quand elle vit le criminel bouger, elle ne le sentit pas du tout. Kururu en avait toujours un peu peur. Il était trop gros. Résultat, elle se décala un peu, juste au moment au il donna un grand coup de pied pour l’éjecter. La demoiselle ne s’était pas énormément décaler. Juste assez pour ne pas recevoir le coup à pleine puissance et elle avait bien fait. Le pied qui passa à côté d’elle déplaça même en courant d’air. Avec quelques difficultés, elle aurait peut-être pu le stopper. Mais actuellement, elle était contente de ne pas avoir essayé.

Comme le pied était à côté d’elle, Kururu en profita pour essayer de le bloquer. Elle pivota légèrement pour ne pas se prendre un coup et avoir un meilleur appui. Elle se plaça de façon à avoir quand même sa croix entre elle et Byrel. Dans un même mouvement, elle tourna son arme pour bloquer le pied de son adversaire. Le but était de l’empêcher de bouger en le maintenant grâce à un angle de l’objet. Malgré son manque de motivation pour le combat, la capitaine était déterminée à ne pas laisser cet homme faire ce qu’il souhaitait.

- Je ne peux pas te laisser aller vers ce tireur. De toute façon, ce ne serait pas amusant pour toi, tu le vaincrais trop facilement. Mais je ne peux pas te laisser partir non plus. J’ai besoin que tu m’accompagnes. Il y a des personnes beaucoup plus puissantes que ce tireur là-bas ou moi-même. Tu pourras même te défouler dessus…Enfin tu as l’air fort mais je ne sais pas si tu feras le poids face à eux…

Sa cible ne l’écoutait pas vraiment. Donc Kururu doutait que ce soit le cas. Elle avait fini sa tirade sur un ton pensif. C’est vrai qu’elle n’était pas certaine que Byrel puisse faire face à Jofling. Il était très fort et même l’Alliance Rose n’était pas encore de taille. Elle n’avait rien pu faire à part ce maudit accord. Même Arya avait été impuissante et avait fini dans cet état. Elle se sentait vraiment faible en y repensant. Mais ce n’était pas le moment pour se relâcher. Un homme avec des cornes était juste à côté d’elle et il était imprévisible ! Pour l’amener, jusqu’au navire, elle avait décidé de parler franchement et de lui demander de l’accompagner. Ce serait tellement plus simple si venait de son plein gré. Elle ne devrait pas le porter et pourrait toujours lui répondre sur son mystérieux serre-tête. Effectivement, quand il aurait été amené à Félix, elle se fichait complètement de si le criminel les affrontait ou non. Elle devait juste ramener des primés, le gourou n’avait pas précisé qu’ils devaient être hors d’état de nuire. Son adversaire avait l’air d’apprécier un bon combat. La cuisinière avait essayé de jouer là-dessus. Grace à cela, elle serait peut-être entendue.

______________

Les pirates étaient trop faciles à provoquer. Les sbires du vieux crouton réagirent au quart de tour face à la provocation de Kifune. C’était trop drôle. Morgan rigola moins quand certains de ces hommes sortirent leurs armes. Finalement, le grand-père éclata de rire. Puis il proposa à la navigatrice de lui apprendre le respect des anciens. Elle n’en avait pas besoin puisqu’elle le savait déjà. C’est juste qu’elle ne le mettait en pratique qui si l’ancien était méritant. Enfin, elle n’avait pas envie d’avoir des courts de ce type.

-Sans façon papy.

Soudain, un énorme boulet de canon arriva à toute vitesse sur le vieil homme. Ce dernier l’arrêta comme un vulgaire ballon. A l’exception près que c’était un blondinet avec une fille bleue. Lui au moins, il avait l’air mignon et la demoiselle pas trop mal non plus. Enfin, la navigatrice n’avait pas vraiment le temps de les admirer que le vieillard voulut les écraser au sol. Pour essayer de changer ça et potentiellement sauvé un beau visage ou deux, Kifune leva rapidement la main.

- La passe !

Avec un peu de chance, l’homme lui lancerait le projectile à la place d’en faire de la purée. Et sinon, tant pis. Morgan de son côté soupira. La seconde était trop voyante.





Esil va plus loin et se cache

Kururu se décale un peu pour esquiver le pied de Byrel et essaye de le bloquer. Puis elle essaye de le convaincre de ne pas se battre et de venir de plein gré avec elle car elle a d'autre adversaire encore plus puissant puissant pour lui.

Kifune refuse la proposition d'apprentissage de Charon et lui demande de faire la passe avec Dante/Becky comme ballon. Ça peut fonctionner aussi avec Dante qui envoi Becky Sauf si elle aussi se fait ignorer.

Le reste des Seas Stars continue les réparations et s'occupe de Cahas (mais ce n'est pas précisé)

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Dim 13 Sep - 9:06
Choc des Rencontres

Voler n'est pas une sensation désagréable. Encore moins lorsque l'on serre contre soi une jeune fille dont la poitrine ressort au fur-et-à-mesure qu'on la presse contre soi. Du moins, c'est ce que penserait n'importe quel pirate ou pervers, voire tout homme un tant soit peu intéressé par la gente féminine. Pour ma part, j'essayais plus de me concentrer sur ce qui risquait de se présenter à nous lorsque nous atterririons. Si le décollage n'avait pas été un gros souci, l'atterrissage, en revanche, promettait d'être des plus mouvementés. En effet, comme si le destin guidait notre route, la demoiselle et moi-même arrivions en vue d'un groupe et d'un espèce de vieillard plutôt imposant.

Le problème étant que ledit vieillard était pile poil sur notre trajectoire. Cela sentait l'impact à plein nez. Mais contre toute attente, ledit vieux semblait voir venir le missile humain que j'étais, alors que moi-même étais pris au dépourvu par cet incident de trajectoire. Puis, brusquement, j'entendis un mot qui fit réagir mon corps pratiquement comme par réflexe. Le mot "Passe". Shelley aussi l'entendit et, pendant moins d'une seconde, nos regards se croisèrent. Le sien, totalement terrifié, du genre "Non, il ne va pas oser", et le mien, à la limite du rictus diabolique alors que j'affichais un bref rictus carnassier. Un hurlement strident émana du boulet de canon humain lorsque je vrillais sur moi-même pour finalement éjecter Shelley en direction de la voix qui avait demandé la passe. Ce semi-réflexe conditionné fut une bonne idée, étant donné qu'un instant après, je stoppais ma course, dos contre quelque chose de dur... d'extrêmement dur. Mon dos sentait la forme de la main du vieux, alors même que ce dernier recula de plusieurs mètres et me freina de façon assez brusque.

Une large trainée faisait office de sillage et témoignait de la violence du choc qui, je devais l'avouer, devait bien avoir soumis mes vertèbres à un choc dont je ne me remettrais sans doute qu'après plusieurs séances de kinésithérapie. Néanmoins, j'étais rassuré de savoir Shelley en sécurité. J'avais fait exprès de ne pas activer ma défense de Logia, pour la simple et bonne raison que je risquais d'éclabousser une partie ou l'ensemble des personnes présentes. J'ignorais s'il s'agissait d'amis ou d'ennemis après tout. Et mieux valait que je garde le secret de mes "talents" d'homme-magma. Qui plus est, j'avais promis à Asuna de tout faire pour m'améliorer, pour devenir plus fort. Cesser de compter sur la défense de mon Fruit du Démon faisait partie de cet entraînement que je m'imposais. Il fallait véritablement que ma vie ou celle de mes nakamas soit en danger pour que j'en vienne à utiliser cette partie de moi-même qui pouvait être tant bénéfique que dangereuse pour mon entourage. Après tout, c'était à cause de ce pouvoir que j'avais précédemment mis le feu à notre navire. Mieux valait éviter de l'utiliser à tort et à travers.

Je n'eus cependant pas le temps de me pencher sur la question, car à peine me retournais-je pour constater l'état du vieillard ayant fait office de pack balistique pour stopper ma course folle, que ce dernier me gratifia de quelques paroles qui donnaient tout de suite le ton. Voyant son poing levé, je n'eus que le temps de lever mon bras droit, plus par réflexe de combattant aguerri que par mesure protective mûrement réfléchie. Et peut-être aurait-il mieux valu que j'évite de me défendre de cette manière. Le poing du vieux rencontra directement l'avant-bras, s'écrasant lourdement sur ce dernier avec une force pour le moins colossale. Alors que mes pieds s'enfoncèrent dans le sol, créant un cratère qui s'élargissait au fur-et-à-mesure que le vieux appuyait, je serrais les dents, sentant que la résistance de mon radius et de mon cubitus était mise à rude épreuve. Sans doute trop rude pour eux d'ailleurs. Un craquement résonna alors que je réprimais un cri de douleur, signe que les deux os de mon bras gauche étaient ainsi cassés. En un seul coup... J'ignorais qui était ce vieillard, mais une chose était sûre, il n'était pas de la même pointure que les autres types que nous avions croisés jusque-là.

Sa réplique précédent l'impact de son poing sur mon bras avait bien donné le genre du personnage également, et je devais avouer que j'aurais apprécié l'humour, si ce dernier ne s'était pas matérialisé sous la forme d'une extrême pression sur l'ensemble de mon corps et d'un point de rupture à l'avant-bras gauche. Je sentais dans la force du vieillard qu'il n'était pas ici pour beurrer les biscottes. Plusieurs choix s'offraient à moi, alors que j'étais au centre du mini-cratère avec ce vieux borgne. Me reculer et tirer ma révérence, choix que je savais improbable, ou me lancer dans un assaut contre lui en sachant pertinemment que sa force dépassait de loin la mienne. Pour ce qui était de la fuite, quiconque me connaissait savait pertinemment que cela était tout bonnement improbable. Je ne fuyais jamais... Je ne tournais jamais le dos à l'ennemi. Et pour ce qui était de la contre-attaque, c'était déjà plus mon style, peu importe le genre d'adversaire se trouvant face à moi. Avec une voix qui montait en volume, je répliquais alors au vieillard dans le même ton que les mots qu'il m'avait adressés.


Retourne en gériatrie le vieux ! C'est l'heure de la soupe et du suppo !

Certes, c'était assez... puéril. Mais vu les paroles qu'il avait lancé avant de m'en coller une, il aurait été de mauvais ton pour lui de me lancer la pierre à ce sujet. Et tout comme lui, je faisais suivre mes mots d'actes à notoriété frappante, à savoir un bras droit qui se dirigeait directement sous son menton, en forme d'uppercut. Avec de la chance, le vieux ne se serait pas attendu à une contre-attaque de ma part, porté en même temps que mes mots. S'il était aussi fort qu'il en avait l'air, il ne devait pas avoir l'habitude d'avoir à faire à des personnes lui résistant. En ce sens, ce premier coup de ma part était porté sur l'effet de surprise. Un genre de coup qui ne pourrait sans doute marcher qu'une fois, avant qu'il ne se méfie en voyant et évaluant mes capacités. Devais-je faire exploser mon poing dans un déluge de lave pour en renforcer la puissance offensive ? Non... Cela n'aurait pas été sage. Dans toute l'assemblée ici présente, personne ou presque n'était au courant des pouvoirs du Magu Magu no Mi. Et j'espérais que Shelley pourrait la boucler à ce sujet.

Ce Fruit du Démon pourrait bien être notre chance de salut contre ce monstre de puissance qui nous faisait face. Un genre de revolver à un seul coup, dont l'utilisation pourrait tous nous sauver ou tous nous faire périr. Il me fallait l'utiliser au bon moment, dans une situation ou ce vieux grigou ne pourrait faire autrement qu'encaisser l'attaque. Même si j'avais un certain élément de surprise en résistant tant bien que mal à son simple coup de poing, j'étais loin de réunir les conditions essentielles pour porter un tel coup. Dévoiler mes pouvoirs et le mettre immédiatement sur ses gardes serait une très mauvaise chose et, en tacticien que j'étais, je préférais attendre mon heure, quitte à encaisser les marrons et coups dans la carcasse pendant un moment. Le gagnant n'était pas celui qui portait le plus de coup. C'était celui qui portait le coup décisif. C'était ce que m'avait appris mon père, en tant que Chasseur de Primes. Un enseignement que j'allais devoir mettre en application aujourd'hui, sous peine de ne pas voir le soleil se lever demain.

Je reculais alors aussitôt après mon coup, me moquant d'une éventuelle esquive ou de la réussite de cette attaque. Je devais prendre un minimum de recul par rapport au vieux pour évaluer la situation, sans pour autant lui tourner le dos. Un simple coup d'œil à droit et à gauche suffit à me faire comprendre une partie de la situation. D'un côté, des pirates peu sympathiques qui tenaient en respect un autre équipage qui arborait les mêmes signes que Shelley, de l'autre côté, une partie de l'Alliance Rose, avec Asuna. La voir ici me rassurait. C'était le signe qu'elle allait bien, et que Kururu s'en était sortie. Ou du moins, je l'espérais. J'étais à mille lieues de penser que notre Capitaine pouvait être face à un autre monstre du genre. J'étais, quant à moi, bien trop occupé à faire face au démon qui se tenait face à nous.

En le regardant bien, il ne m'était pas inconnu. Un bandeau qui lui couvrait l'œil, une stature imposante et des frusques assez spécifiques, ainsi qu'une ceinture noire en tissu. Où diable avais-je déjà entendu une telle description ? Ma mémoire préférait me faire tourner en bourrique, refusant que j'accède à cette information me venant d'un lointain passée. Néanmoins, l'heure n'était pas aux devinettes. Voir que je n'étais pas seul me rassurait un minimum, sachant pertinemment que je n'étais pas de taille face à la puissance démesurée du vieux grigou. Un seul échange de coup avait suffi à me le faire comprendre. Mais comme je l'avais dit précédemment, un seul coup suffisait pour remporter la victoire, que ce soit dans un camp ou dans l'autre. Me concentrant à nouveau sur le vieillard, j'attendais de voir ce qu'il allait bien pouvoir dire, afin de savoir à quel genre de vieux schnock j'avais à faire. Bien entendu, je ne m'attendais pas à ce que soit le genre à sortir un vieux sac et distribuer des jouets avant de repartir sur un traîneau magique tiré par des rennes. Je le sentais davantage comme le genre de vieux qui attirait les problèmes et était excessivement aigri et agressif. Restait à savoir ce que mon coup avait donné comme résultat sur sa façon de penser.




Spoiler:

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mer 16 Sep - 14:46
La journée était déjà pas mal mouvementée et cela n'allait pas s'arrêter de si tôt. En effet, qui aurait cru qu'une altercation allait se déclencher à quelques pas de là où elle se trouvait. Asuna qui devait normalement amener leur otage dans sa petite cage bien confortable sans qu'il lui arrive des bricoles et ne pas se mêler à des combats. Kururu et Dante, même s'ils ne l'avaient pas dit clairement, lui avait fait remarquer. C'était pour sa jambe, pour que son genou guérisse, mais dire à un combattant de ne pas se battre, c'est comme dire à une lionne de ne pas chasser. Ce n'est pas possible. Là, en plus, l'homme avait tout de l'être méprisable à tous les niveaux. Impoli, irrespectueux, pervers comme pas possible et on pourrait également dire hautain. Même s'il devait être très fort, ceux qui ont réellement de la puissance restent silencieux. Enfin, c'est ce qu'elle pensait, ensuite quelques clowns pouvaient aussi sortir du lot. Malgré tout cela, il dégageait une aura incroyablement terrifiante, ce n'était pas un sentiment que l'on retrouvait chez tout le monde. Les yeux de la belle étaient noir comme l'ébène, cependant ce n'était pas Tara, mais bel et bien Asuna qui était aux commandes. Elle se demandait qui était réellement ce monstre, quel était son nom ?

Cependant, elle était toujours sur Becky également, elle n'avait pas bougé d'un pouce et fut stupéfié de l'acte de l'homme. Au lieu d'essayer à esquiver, il s'était pris le boulet de canon Dante. A la vitesse à laquelle il arrivait, dur de l'esquiver en même temps, mais le pire fut qu'il n'avait pas bronché d'un millimètre. Il avait juste placé sa main devant lui et l'avait stopper d'un seul coup. Son bras s'était juste crispé, ses muscles s'étaient contractés, mais strictement rien ne montrait que Dante lui est fait mal. Les belles mirettes d'Asuna s'écarquillèrent en quelques secondes avant de secouer la tête, ce n'était vraiment pas normal ça. C'était quoi la force de ce colosse, comment un vieillard pouvait avoir autant de force dans les bras. Même si elle se trouvait surement très loin en terme de puissance, elle ne pouvait pas laisser le volcan l'affrontait tout seul. Cependant, elle ne pouvait pas laisser la capitaine rivale en plein milieu du champ de bataille. Lui tendant la main pour qu'elle se relève, elle l'aida rapidement à se mettre à l'abri derrière la coque d'un bateau. Malheureusement, Asuna ne bougea pas directement, restant un peu prise au dépourvu de la scène qui venait de se passer. En effet, l'homme venait de mettre un violent coup de poing au blondinet. Vu la facilité pour l'arrêter alors qu'il arrivait comme une fusée, elle se doutait que le coup devait avoir fait des dégâts. Même si Dante n'allait pas le montrer directement.

Elle fut encore plus surprise quand se fut autour de Dante de lui mettre un coup. La preuve qu'il n'allait pas se laisser faire également. C'était une bonne chose et au fond d'elle, un petit cri d'encouragement fut pousser. Bon, il n'était pas sorti, mais elle ne voulait pas passer pour une faiblarde comme il y a quelques heures. Poussant un petit soupire et attrapant sa lance par le centre, elle se mit à faire quelques pas en direction du champ de bataille. Asuna ne pouvait pas se mettre de laisser son camarade tout seul, même s'il y a de forte chance qu'elle soit la plus faible, elle devait surement pouvoir l'aider. Elle pouvait surement créer une occasion, une ouverture qui ferait que Dante s'engouffrerait dedans pour prendre le dessus. La tête baissait, elle avait doucement vers ce qui allait être surement une grosse erreur de sa part. Elle sentait déjà les réprimandes de Dante, son regard accusateur. Il y avait de fortes chances qu'il lui passe un sacré bal aussi, mais s'il regardait au fond de lui, il comprendrait. Il ferait surement la même chose si le cas était inversé. Elle avait devoir prendre la parole en première également, pas lui laisser le temps d'en placer une. C'était sa seule technique pour qu'il l'accepte et pas qu'il fasse le ronchon. Ensuite, peut-être qu'elle se faisait des idées, mais il n'y avait pas beaucoup de chance sur cela.

La marche était plus longue qu'autre chose et à vrai dire, elle semblait avoir plus peur de la réaction du volcan que du clochard. Ce qui pouvait être étrange quand on a vu la puissance qu'il a dégagée. Elle arrivait bientôt au côté du jeune blondinet, son coeur s'accélérait au fur et à mesure de ses pas. Elle prenait de grandes inspirations, il fallait qu'elle trouve les bons mots pour lui faire comprendre. Dante est très intelligent, mais il y a des choses qu'il faut lui montrer quand même. Asuna fut enfin à sa hauteur et il put entendre un léger dégluti avant que la douce voix féminine ne raisonne.

"Je sais ce que tu vas dire et ... je suis désolé, mais je ne peux pas te laisser seul cette fois. Tu pourras me dire n'importe quoi, je ne peux pas te laisser affronter cet homme en soliste, il est d'une autre trempe que l'autre planche à pain. On doit lui montrer de quoi l'alliance rose et la bonne manière sont capables, tu ne crois pas ?"

Affichant un doux et tendre sourire en le regard.

"Alors évite de faire comme lui ... Cependant, il faudra que je m'occupe de toi après tssss. Au fait, ton idée de boulet de canon était géniale. Elle serait bien à refaire."

Le sourire était vraiment une image, le ton était complètement en désaccord avec ce que son visage affichait. Elle détestait au plus au point ce genre d'homme et leur réplique machiste et d'une profonde stupidité. Alors si Dante venait à faire la même chose, c'était à ses risques et périls. Cependant, elle espérait aussi qu'il comprenne ce qu'elle avait vu, que l'impact lui avait fait des dégâts colossaux. Elle prenait un peu la relève de Xi en attendant qu'Arya se remette. Alors c'était à elle aussi de veiller et panser leurs blessures ou encore, maladie. Heureusement qu'il y avait des livres pour l'aider un peu et que Xi lui accordait quelques petits conseils. C'était vraiment sympa de sa part avec tout ce qu'il faisait et le temps surtout qu'il y passait. Enfin, elle ne devait pas se dissiper, juste se concentrer sur le combat et essayait de donner des ouvertures au volcan. D'ailleurs, une idée avait germé dans sa tête. Tout était dans la fin de sa phrase et si, il y réfléchissait, ils pourraient surement faire quelques choses. Malheureusement, ce n'était qu'un plan dans un mental détraqué. Une petite tête torturée qui se mettait à penser à des choses complètement incroyable.

Asuna se devait aussi d'ouvrir les hostilité, même si elle espérait que son genou tienne jusqu'à la fin de ce combat. Il y avait très peu de chance que cela arrive. Au moment où la douleur referait surface, elle n'aurait pas le droit de le montrer, bien que sa vitesse serait grandement amoindri. Quand on ne sent rien, on est plus efficace, dès qu'il y a une douleur qui s'immisce, ce n'est plus le cas. Enfin, elle écarta rapidement les jambes pour bien prendre appui et d'une main, leva sa lance en face d'elle. La pointe passa bougeait comme pour lui donner le meilleur angle de tir. Passant de la jambe de l'homme, à son ventre, puis une épaule, la tête et finit enfin sur la partie la plus intéressante. Le coeur. Encore fallait-il qu'il en est un. Ce qui ne semblait pas du tout le cas. Elle prit une grande inspiration, amenant son autre main sur la lance pour bien verrouiller sa cible. Au moins ainsi, même le vent ne ferait pas dévier. Cela pouvait ressemblait comme un défi qu'elle lançait à l'espèce de pervers immonde. Cependant, le visage d'Asuna était complètement fermé, il n'y avait pas un sourire, pas une émotion qui arrivait à passer les murs qu'elle venait de mettre. Il fallait qu'elle donne tout, qu'elle montre aussi, qu'elle avait pris en force et en niveau.

"Ryuu Shot !!"

Asuna tira comme avec un pistolet, mais en créant une boule d'air qui se déplaça a toute vitesse vers le vieux pervers. C'était un moyen comme un autre de déclencher les hostilités et au moins, il verrait qu'il ne faut pas sous-estimer les femmes. Enfin, avant qu'il arrive à penser à cela, il y aura beaucoup d'eau qui auront coulé sous les ponts. Cependant, elle espérait le toucher où au moins le faire bouger. Si c'était le cas, se serait le moment parfait pour attaquer. Il ne pouvait pas avoir la vitesse en même temps qu'une force incroyable. Bien que le monde soit fait de bizarrerie. Rencontrer un monstre pareil sur les blues ne devaient pas être une chose courante. Ce n'était pas le moment de se préoccuper du reste de l'aventure, s'ils n'arrivaient pas à le battre ici et maintenant, il n'y aurait certainement pas de suite à leur voyage. Qu'un seul mot d'ordre, mettre à terre ce vieillard et refaire briller l'Alliance Rose.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 16 Sep - 22:46

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Pixiv_11
Criminel Byrel.

La jeune fille était tenace, et cela, l'homme-cornu était contraint de le remarquer... Mais cela n'était pas suffisant pour lui faire face, il en était convaincu. Ainsi, même s'il se trouvait plus ou moins entravé, bloqué par la pirate qui avait réalisé un habilement mouvement avec son arme, démontrant toute l'habileté dont elle pouvait être pourvue en la matière, il se contenta de arquer un sourcil interrogatif. Elle tenait tant que ça à converser avec lui ? C'était vraiment la première fois que Byrel se tenait en face d'une personne, aussi fluette de surcroît, qui n'était pas effrayée ou au moins désarçonnée par son apparence dantesque et cauchemardesque. Toutefois, il ne s'en réjouissait absolument pas : il avait toujours erré seul et aimait la solitude, tout simplement parce qu'elle lui offrait tout ce que les hommes n'étaient pas en mesure de lui offrir. Calme, sérénité, quiétude... Bien sûr, beaucoup de personnes pouvaient se poser la question de l'intérêt de mener un tel train de vie, d'autant plus que le hors-la-loi n'hésitait pas à semer le chaos là où il passait pour se procurer ce dont il avait besoin ou envie, mais pour le cornu, la question n'existait pas. Il vivait parce qu'on lui en avait donné l'occasion, tout simplement. Alors qu'une jeune femme qu'il ne connaisse ni d'Eve ni d'Adam tente d'entamer une discussion avec lui sans la moindre raison apparente avait de quoi le surprendre, même s'il concevait que beaucoup de gens sur cette planète avaient une raison de s'en prendre à lui alors qu'il ignorait tout d'eux. Le hors-la-loi comprit qu'elle s'intéressait entre autres à sa force lorsqu'elle lui proposa de combattre d'autres hommes plutôt que celle qui avait tiré un peu plus tôt, déclarant que celle-ci n'était de toute façon pas un ennemi de valeur... Même si cela ne l'enchantait guère, le criminel prit la peine de répondre avant d'agir à nouveau, fidèle à ses habitudes :

-Rien à foutre.

Quelques mots isolés, mais qui avaient au moins le mérite d'être prononcés : en règle générale, il était rare que Byrel ne réponde à un adversaire aussi sérieusement. Pour le coup, ce simple échange corporel avec la jeune fille lui avait suffi pour comprendre qu'elle en avait plus dans le ventre qu'elle n'en donnait l'impression, au premier abord... Mais il n'allait pas abandonné pour autant. D'un coup sec, il prit l'initiative d'utiliser sa force physique effarante pour sauter en pivotant. L'objectif ? Libérer sa jambe dans le pire des cas, désarmer Kururu ou l'envoyer valser dans le meilleur. En tout cas, une fois à nouveau libre de ses mouvements, il ne tarderait pas à poursuivre à nouveau le tireur qui avait eu l'audace de le menacer... Sauf si la rose se mettait à nouveau sur son chemin, bien entendu.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Hannib10
Capitaine Charon.

Il avait la tête dure, ce gamin ! ... Ah non, c'était un bras. Un bras qui n'apprécia d'ailleurs que relativement la confrontation imposée par son possesseur, qui l'opposa à l'offensive menaçante de l'ancêtre des forbans. Un grand crac sonore, un râle plus ou moins camouflé et un sourire malsain sur les lèvres du capitaine suffirent à résumer l'issue de cette confrontation perdue d'avance : en terme de force physique pure et dure, Charon était loin, bien loin devant son homologue qui ne se laissa toutefois pas démonter et fit preuve d'une certaine témérité. Le blondinet, en effet, utilisa sa rage pour décupler sa force et son instinct de survie, balançant au visage du vieillard un uppercut bien senti dans l'objectif de lui faire regretter son offensive et sa brutalité. Bien essayé, aurait probablement prononcé le vieillard en question si une plaque grisâtre n'avait pas recouvert la moitié de son visage au dernier moment, grâce à l'anticipation offerte par son haki de l'observation... L'offensive du logia, devenue un échec critique, ne l'empêcha guère de reprendre prudemment ses distances, arrachant un nouveau sourire au primé après que celui-là ait retrouvé un visage normal. Reculer, c'était une marge de sécurité lorsque les opposants avaient un niveau sensiblement équivalent : puisqu'il était capable d'avaler les distances bien plus vite que ce pauvre blondinet n'aurait pu le faire, elle se transformait en inconvénient pour celui-là. Enfin, le vieil homme laissa au jeunot l'occasion de pester avant qu'il ne soit rejoint par l'une de ses hypothétiques camarades, de celles qui étaient restées en retrait depuis quelques instants. Le criminel arqua un sourcil interrogatif, laissant aux deux tourtereaux l'occasion de converser, se demandant s'ils pensaient sérieusement qu'un plan même savamment ficelé pourrait suffire à retourner la tendance avant qu'ils ne se décident enfin à bouger. La fille prit alors une lance en main, qu'elle tendit en direction d'un hors-la-loi à la limite de l'hilarité :

-Non, non, t'es pas sérieuse, hein ?

Et pourtant si ! La jeune femme ne prit même pas la peine de se rapprocher, et tenta de le déstabiliser par le biais d'une lame d'air envoyée par le bout de son arme. Une attaque fébrile, qui ne résista aucunement à la rencontre avec le haki de l'armement qui venait de recouvrir le poing de Charon. Celui-là, après avoir littéralement balayé l'assaut de la jeune fille, se propulsa en direction du blondinet qu'il analysait alors comme la menace prioritaire. Une fois à portée, il ne tarderait guère à lui offrir un coup de poing ascendant dans le ventre, le tout recouvert de haki, pour le projeter dans les cieux. Si la technique réussissait, il se tournerait ensuite en direction d'Asuna pour lui offrir le même mouvement.



Byrel est lvl 33
Charon est lvl 35
Shelley est lvl 22

Byrel tente de désarçonner Kururu en réalisant un mouvement ample de sa jambe, grâce à sa force brute. Le but est simplement de se débarrasser d'elle pour continuer son chemin !
Charon bloque les deux attaques avec du haki avant de foncer en direction de Dante d'un coup sec. Il veut le frapper dans le ventre avec du haki, encore. Si cela réussit, il fera exactement le même mouvement mais sur Asuna !

Pour les autres PNJs (Shelley et Becky en tête), vous pouvez considérer que vous pouvez les bouger sans soucis. Shelley aura forcément tendance à se diriger vers sa capitaine pour s'assurer qu'elle va bien, au passage.

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Shura Tatsuki
Shura Tatsuki
Messages : 79
Race : Humain
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue25/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue74/120La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (74/120)
Berrys: 0 B
Ven 25 Sep - 12:30


Il y avait de cela quelques temps, j'avais fait la rencontre d'une tête brûlée, et ce n'était pas qu'une expression. Un peu plus jeune que moi, bagarreur, et au tempérament explosif. Fidèle à moi-même, j'avais voulu me confronter à lui. Le résultat n'avait pas été celui que j'espérais. Ce n'était pas la première fois, et certainement pas la dernière, mais ce cas était un peu différent. Ce gamin m'avait fait une bonne impression, et je tenais absolument à le retrouver pour une revanche. Je m'étais donc mis à la recherche de ce Pyras Dante, et d'informations à son sujet. J'avais donc fini par apprendre qu'il était dorénavant dans un équipage appelé l'Alliance Rose, sous les ordres d'une certaine Kokoro Kururu. Un nom curieux, mais après tout, chaque capitaine pouvait bien appeler sa troupe comme il le désirait. L'avantage de naviguer seul, c'était que je devais pas trouver de nom.

A force de recherche, et de quelques tabassages pour obtenir des renseignements de la part d'informateurs récalcitrants, j'avais fini par trouver une piste. Apparemment, cet équipage devait se rendre sur Military Island. De manière inattendue, et en résultat collatéral de ma pêche aux infos, j'avais découvert qu'un certain nombre de criminels recherchés devaient aussi se rendre à cet endroit. Je ne savais pas pourquoi, mais ça signifiait que la situation pouvait à tout moment démarrer en mêlée générale. C'était comme un buffet, sauf qu'au lieu de bouffe, on prenait des gnons. J'adorais ça !
J'avais donc pris la mer en direction de cette île, et une fois arrivé à portée, je constatais effectivement qu'il y avait plus de navires que ce à quoi on pouvait s'attendre. La fête avait-elle déjà commencé sans moi ? Prenant la longue vue située sur un banc, je décidai de jeter un œil sur l'île. Mais même équipé de cet instrument, le grossissement n'était pas encore suffisant. Poussant un juron, j'adoptais ma forme hybride afin de disposer d'une vue plus développée, avant de reporter l'appareil nautique à mon visage. Ce n'était pas parfait, mais il y avait du progrès. Je pouvais donc voir que ça bardait à divers endroits. D'ailleurs, je pouvais également reconnaître certains pavillons sur les bateaux pirates, dont un qui m'aurait fait froncer les sourcils si j'en avais eu sous cette apparence.


Charon... Ca va pas faciliter les choses...

En effet, même si j'adorais me battre, et que ma passion pour la baston me poussait à charger tête baissée, sans réfléchir, même un crétin comme moi avait déjà entendu parler de cette vieille ruine. Et mon instinct me disait que ce n'était pas une bonne idée de me frotter à lui. Cependant, j'ignorais s'il me laisserait le choix. Mais avant, il me fallait atteindre l'île, et localiser le jeune Dante, si possible avant qu'il ne morde une cible trop coriace pour lui. Et comme de toute façon, cette embarcation était un « emprunt », je pris appui sur mes jambes avant de m'envoler et de me diriger à tire d'ailes sur Military Island, et plus particulièrement sur les zones de conflit qu'il me semblait avoir repéré.
Après quelques minutes de vol, je finis par survoler la première de ces zones, la plus réduite, dans laquelle une jeune femme aux long cheveux roses était aux prises avec un grand individu cornu. Si je me fiais aux avis de recherches, il s'agissait respectivement de Kururu, la capitaine de l'Alliance Rose, et de Byrel, un dangereux criminel. Ce n'était donc pas la personne que je recherchais, mais si la jeune femme était présente, le reste de son équipage devait normalement être sur l'île. Accélérant, je me rendis sur le second centre d'animation, avant de pousser un juron. Le jeune homme se trouvait bien là, mais il était déjà aux prises avec le vieux flibustier. Et même si ça heurtait ma fierté, je devais reconnaître que je ne pourrais pas les aider seul. Virant de bord aussitôt, je retournais auprès de la jeune fille pour l'emmener en renfort. Profitant d'un moment où le cornu était assez loin d'elle, je pris une profonde inspiration pour lui expédier deux Fire Ball, ce qui, même si ça ne le blessait guère, devrait me laisser le temps de me poser et de prévenir l'autre.


Capitaine Kokoro Kururu, c'est ça ? Je suis une connaissance de Dante, et il a besoin d'aide là, maintenant ! Partez dans cette direction et allez lui donner un coup de main, il en aura besoin ! Je me charge de Byrel puis je vous rejoins si je peux !

Certes, sous cette forme, je n'étais pas des plus avenants, mais elle avait certainement déjà croisé plus bizarre que moi. Sans attendre de voir si elle partait ou restait, je décidais d'asticoter l'homme cornu afin d'attirer son attention. Au mieux, elle pourrait s'en aller rejoindre le blondinet et l'empêcher de passer l'arme à gauche avant que je prenne ma revanche. Et au pire, ça lui laisserait une ouverture pour régler son compte à Byrel.

Tu veux te battre ? Très bien, bats-toi contre moi ! Ou si tu veux juste avoir la paix, on repart chacun de notre côté, sans histoires... Mais la dame a à faire ailleurs et je te laisserai pas la retenir...
Spoiler:
Shura Tatsuki
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Ven 25 Sep - 20:28



Sea Stars:

Une douce mélodie enveloppait le Tsukimi. Sarah jouait de la harpe de ses doigts habile laissant l’insouciance planner sur le groupe. Les Seas Stars étaient loin de se douter des combats qui se déroulaient à quelques mètres de là. Soudain une météorite ou une sorte de boule de feu descendue des cieux s’abattit pas très loin du navire. Elle n’échappa pas à Ike qui ramenait les derniers matériaux à Calamity. Juste ce moment-là, Yuki remontait de la calle. Elle avait besoin de quelques produits pour s’occuper de Cahas.

- Capitaine, un objet de feu non identifié vient de s’écraser pas loin dans la direction où sont partit Kifune, Morgan et l’autre fille de l’équipage principal.

Yuki haussa les épaules.

- T’inquiète pas, ils sont sortiront bien

La femme médecin ne s’en faisait pas trop pour sa seconde. Cette dernière aimait flirter avec tout ce qui bouge et surtout le danger. Et elle s’en était toujours sortir. De plus le cuisinier les accompagnait pour calmer sa supérieur…Enfin probablement… Du coup, ils allaient surement être occupé et ne pourrait pas aller chercher Kururu. La Rose l’avait toujours plus inquiété. Même si elle était devenue grande et responsable, son amie d’enfance avait toujours cette image de petite fille pas douée qui lui collait à la peau. La Mauve passa devant la grosse peluche de son amie en train de bailler au soleil… Et elle lui donna une tape sur le derrière pour la faire bouger.

- Kururu t’appel. Vas rejoindre ta maitresse.

Perle n’apprécia pas trop l’attitude de la femme. Mais quand elle entendit le nom de sa propriétaire, elle se radouci rapidement. Kururu ? La tigresse ne l’avait pas vie depuis un moment. Sa propriétaire avait disparue sans jamais revenir. Prenant ça pour une autorisation à quitter le navire pour aller la retrouver, le félin se leva et sauta à terre. Puis elle s’élança dans la direction où était partie sa maitresse sans vraiment faire attention à ce qu’elle avait sur les pieds. Elle écrasa quelques tentes au passage sans vraiment sans rendre compte.

___________________

Kifune était heureuse. Elle avait été impulsive en demandant une passe de manière complètement aléatoire. Mais cela avait payé. Le projectile vivant lui envoya quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Comme elle s’était préparée, elle récupéra le ballon improvisé. Ce dernier était en réalité une jolie fille avec des cheveux bleus coupés courts.

- Bonjour petit ange. Ne t’inquiète pas tu es en sécurité avec nous.

La navigatrice parlait évidement du vieux quand elle signalait une éventuellement menace. Ce pervers était un danger public pour le bon gout et toutes les femmes de la zone. L’ange en question n’était pas vraiment convaincu par les dire de la blonde. Elle voulait simplement rejoindre son capitaine un peu plus loin. L’inconnue était inquiète pour la princesse. Surement une connaissance ou un membre du même groupe puisqu’elles avaient toutes les deux des cheveux bleus.

- Restez-ici, je vais y aller

Morgan acquiesça et garda un œil en silence sur le ballon pour ne pas qu’il s’enfuie quelque part. Il ne savait pas trop ce qu’il était censé faire… La seule chose dont il était certain, c’était que sa nakama souhaitait avoir le beau rôle dans l’histoire. Il était également persuadé que la blonde s’en amusait. Alors que c’était le blondinet et la fille de l’équipage principale qui faisait tout le boulot…

_____________________

Pendant ce temps, Kururu se prenait encore un petit vent. Moins grand que d’habitude, il fallait bien l’admettre. Byrel avait miraculeusement dit trois mots. Bon, pour le citer, il n’en avait rien à foutre…. Pourtant la capitaine pensait sa tirade était plutôt pas mal. Elle avait encore du chemin à faire pour convaincre de dangereux criminels par la parole. Apparemment tout ce qui comptait pour eux, c’était la force des poings. Enfin cette mini phrase restait une victoire en soit. Ce qui en faisait deux si on comptait la capture du pied de Byrel. Elle avait bien exécuté son action, elle était contente. Malheureusement, sa cible était un géant avec uniquement du muscle. Par conséquence, il possédait beaucoup de force même dans une seule jambe. Dans ce cas-ci, il en avait toujours plus que la demoiselle et sa position pas très pratique. Quand le cornu sauta pour se libérer, cela fonctionna plutôt bien. La cuisinière vautra lamentablement sur le sol avec sa croix vers le haut. Elle n’avait pas prévu cette riposte-là.

Heureusement, elle tenait assez fort sa croix pour ne pas la lâcher. De plus, elle était toujours sur le chemin de Byrel puisqu’elle était restée à peu près sur place. Elle se releva le plus vite possible pour empêcher de reprendre sa route vers Esil. Elle leva les yeux justes à temps pour voir un autre imprévu arriver. Un jet de flamme passa au-dessus de sa tête puis un second. Qu’est-ce qu’il allait lui tomber dessus encore ? C’était un homme aux cheveux blanc avec de grandes ailes. Enfin elle supposait que c’était un homme car il avait sa chevelure était courte, mais elle n’avait pas vraiment une bonne connaissance des reptiles. En effet, le nouvel arrivant avait la peau couverte d’écailles. Quand il demanda si la rose était bien Kokoro Kururu, elle acquiesça simplement. Elle le laissa continuer tranquille, trop curieuse de savoir ce qu’il lui voulait. Apparemment Dante le connaissait et son musicien avait des ennuis important. Elle devait absolument le rejoindre. La capitaine sentait que ça finirait par mal tourner à partir du moment où elle avait vu Asuna seule.

-Merci monsieur reptile. Bye bye Byrel.

Kururu se mis directement en route vers la direction indiquée. En passant, elle cria au sniper caché.

-Esil, si tu es là on s’en va !

Un mouvement confirma ses craintes. Puis la cyborg apparut à ses côtés. C’était bien elle la tireuse isolé. Elle ne lui en voulait pas d’avoir intervenu même si elle aurait préféré que cela n’arrive pas. C’était surement l’initiative de Yuki de toute manière. Mais est-ce qu’elle arriverait à temps pour l’aider… L’arrivée de l’homme-volant était plus qu’alarmant. Soudain, elle apperçut sa peluche au loin. On ne pouvait pas la loupé, elle dépassait toutes les tentes. Normalement, elle n’aurait pas du quitter le navire pour ne pas effrayer la population. Le félin semblait la chercher, ce qui tombait bien. Kururu cria le plus fort possible.

-Perle !

La tigresse entendit la voix de sa maitresse et courut le plus vite possible jusqu’à elle. En quelques foulées à peine, elle était à sa hauteur. D’un geste, elle la fit se baisser et monta sur son dos. Puis elle aida la cyborg à monter. Cette dernière n’était pas aussi à l’aise que Kururu. Cela se comprenait, c’était sa première fois à dos de tigre géant. Mais la capitaine n’attendit pas qu’elle soit prête pour faire courir Perle dans la direction de ses nakamas. Elle arriva en quelques secondes sur les lieux. Avoir de grandes jambes était très pratique dans ce genre de situation. Elle n’avait pas de temps à perdre. De ses 4 mètres de haut, elle repéra rapidement le combat.

-Tu restes en hauteur. Une personne de cette foule fait un mouvement contre les personnes de l’Alliance Rose immobilise le.

Le temps de parler, elles étaient sur place. Perle se baissa pour laisser sa maitresse descendre avant de reprendre de la hauteur. Kururu descendit sans problème et atterrit non loin de Morgan et d’une fille inconnue. Elle l’interpella.

-Morgan ! La situation !

-Ballon, victime, pervers qui veut détruire l’ile et tuer tout le monde plus ses sbires.

Le cuisinier montre tour à tour la fille à côté de lui, la blessée qui venait d’être rejointe par Kifune et le vieux qui frappait sur son ami. En plus Asuna était sur le sol à côté. La situation était très mauvaise. Au moins Morgan était très utile dans ce genre de situation. Il ne parlait pas beaucoup et pouvait synthétiser la situation à l’essentiel. Même si elle n’avait pas compris le coup du ballon. Kururu courut le plus vite possible vers la vigie. Malheureusement Dante devrait se débrouiller seul, elle n’aurait pas le temps d’arriver. Elle ne s’inquiétait pas dans l’immédiat. Il arriverait à faire quelques choses. C’était un homme magma après tout. Ne sachant pas si elle arriverait assez vite pour la belle brune elle l’avertit d’une possible attaque et en profita pour donner une directive à Kifune.

-Asuna attention ! Kifune éloigne la blessée.

Kifune sourit en entendant ça. Au moins cette capitaine pourrait servir à quelques choses. Enfin, elle le savait déjà qu’elle devait ramener la princesse au petit ange. Elle aida la pauvre victime du vieux à se relever et commença à retourner vers Morgan.






La vie suis son cours normal sur le navire...

Kifune réceptionne Shelley et la laisse au soin de Morgan pendant qu'elle va aider Becky

Kururu laisse Byrel en plan (de toute façon, il ne m'écoute pas) et s'en va avec Esil. Elle trouve Perle en chemin et l'utilise pour aller plus vite. Puis elle descend et se dirige vers Asuna pour la protéger d'une éventuel attaque du vieux. Arrivera-t-elle à temps? Je vous laisse voir...

Morgan surveille un peu Shelley et fait un rapide compte rendu de la situation à l'arrivée de Kururu

et je confirme on a demander à Shura de nous rejoindre. Après tout c'est un membre de l'Alliance Rose maintenant (enfin dans un avenir très très proche)

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Sam 26 Sep - 18:40
Réminiscence

Ce vieux avait la tête dur, plus encore que la pierre. Il était fait en quelle matière bon sang ? Je me doutais bien que la couche grisâtre qui avait recouvert sa peau était du Haki, mais même ainsi, le niveau de solidité et de force qu'il avait déployé dépassait de loin les attaques identiques que j'avais pu encaisser par le passé. D'où venait ce vieillard ? Il avait tout bonnement une force ahurissante, et je n'osais imaginer la puissance qu'il devait avoir lorsqu'il était à l'apogée de sa vie. Mais malgré cela, je n'avais pas peur. Peut-être parce que j'étais trop bête pour cela. Ou peut-être parce que j'étais trop concentré à chercher un moyen de vaincre le vieux grigou. Après tout, aucun être en ce bas monde n'était invincible. Okay, sans doute que certains avaient une puissance colossale, mais à un moment de leur vie, ils avaient tous été des gosses, des bébés sans défense. Cette force, ils l'avaient acquise. En ce sens, j'avais pleinement conscience que chaque personne en ce bas monde était faite de chair et de sang... Et était mortelle.

Bien entendu, j'avais conscience de ne pas échapper à cette règle. Malgré tous les avantages que me donnait le Magu Magu no Mi, je ne devais pas oublier cette évidence... Et vu les roustes que je m'étais prises par le passée, je n'étais pas prêt de l'oublier. Cet homme face à moi, bien qu'il soit d'une nature exécrable, avait le don d'éveiller en moi chacun de mes sens. C'était comme si mon corps tout entier se tenait en alerte. Oui, j'en avais la certitude, et pas seulement parce qu'il m'avait blessé grièvement en un seul mouvement, mais cet homme était dangereux. A la manière d'un instinct animal, j'entendais ma propre voix me dire de courir à l'autre bout de l'île pour éviter de croiser le chemin de cet homme. Mais malgré cela et la douleur lancinante de mon bras, je me tenais face à lui, avec un rictus carnassier et des yeux qui brillaient avec une lueur démente. Ce type était fort... Très fort. Il pouvait passer outre mes défenses de Logia, et même sans doute me vaincre sans avoir à se donner à fond. Cette simple pensée faisait frissonner mon corps tout entier, tant de peur que de joie.

Les choses étaient simples dans mon esprit : on ne peut progresser que si on affronte des adversaires formidables. Et en cet instant, un de ces ennemis se tenait face à moi. Me confronter à quelqu'un de ce calibre suffisait à exciter mon instinct de combattant, et tous mes sens se tenaient alors en alerte, prêt à donner le signal à mes muscles pour qu'ils se contractent et réagissent au quart de tour. Alors que je réalisais ceci, mon sourire s'élargissait tandis que je me souvenais où j'avais vu la caboche de ce vieux fossile. Un avis de recherche poussiéreux et à moitié rongé par les mites, sur le bureau de mon père. Il y a de cela plusieurs années, alors que j'étais encore un sale gosse ignorant tout de ce monde. Je revoyais la scène comme si j'y étais. Moi avançant vers le bureau de mon père, regardant l'ensemble des avis de recherche, pour finalement tomber sur le plus gros d'entre eux : Charon... Un pirate comme on en fait plus, retiré du monde il y a de cela des années après une confrontation désastreuse face au Roi des Pirates. Un homme qui avait croisé la route de Gol D. Roger. Un "survivant", un "grand de cette ancienne ère". Réaliser cela me remplissait d'une certaine joie mêlée à l'excitation d'un combat que je savais sans doute perdu. Mais mon cerveau n'était pas le maître de mon corps en cet instant. Mon esprit était soumis à une autre priorité.

Me redressant, je me tenais précisément à un endroit qui était plutôt représentatif : Entre l'équipage de Charon ainsi que ce dernier, et l'autre équipage qui manquait de se prendre une rouste monumentale. J'ignorais qui étaient ces pirates qui s'étaient fait dominer de la sorte... Mais à voir l'attitude du vieux et la crainte des femmes présentes derrière moi, je comprenais instinctivement une chose : Les gens bien se trouvaient dans mon dos... Et l'ennemi du bien était face à moi. Je n'avais pas besoin de savoir plus. L'écart de force ? La différence de puissance entre moi et Charon ? Peu importe que je la constate. Peu importe qu'il y ait un fossé entre nous. Ce combat, j'allais le gagner. Pas parce que je le voulais, pas parce que je le pouvais... Mais parce que je le devais. Le simple fait d'avoir réalisé cela avait changé mon regard. Mes yeux écarquillés étaient concentrés sur le vieux fossile. Il était ce qui menaçait des gens de bien. Il était la représentation de ce que je détestais le plus : la sauvagerie et l'utilisation d'une force écrasante pour martyriser les plus faibles. Mon poing se serrait quand je réalisais cela, alors que je me tenais prêt à combattre.

Mais ma concentration et mes pensées furent interrompues par des bruits de pas et une silhouette familière qui ne tarda pas à arriver à mes côtés. La voix d'Asuna, ses paroles et le sens de celles-ci. Tout cela me changea également, me faisant prendre une attitude plus décontractée. Alors qu'elle venait de terminer sa première tirade, je posais la main contre mon front en soupirant, comme l'aurait fait quelqu'un de désespéré face à l'attitude déraisonnable d'un proche. Mais mon sourire montrait à quel point je m'amusais et surtout à quel point j'étais heureux de cette situation. Je répondais à sa première interpellation avec un ton enjoué et un brin accusateur.


Tsss... Quelle fille désespérante. Pas étonnant que j'ai choisi cet équipage. Je suppose que je n'ai pas le choix. Et puis... On ne se nomme pas "l'Alliance" pour rien. Tâche de te donner à fond et de finir ce combat en respirant encore, c'est tout ce que je te demande.

Je fis alors un léger clin d'oeil à ma partenaire alors qu'elle reprenait la parole. Visiblement, elle avait perçu la blessure plutôt sérieuse que j'avais reçue en bloquant le coup du vieillard. Il fallait dire que le craquement de mes os avait fait un bruit plutôt atroce, comparable à celui d'ongles crissant sur un tableau noir, ou du moins, procurant le même effet. Je m'étais contenté de progresser au niveau de la force brute, mais Asuna s'était visiblement diversifiée dans ses activités et avait acquis une certaine polyvalence. De quoi en faire un parfait soutien pour nos aventures à venir... Enfin, si nous parvenions à nous en sortir face à ce vieux croulant apparemment bien décidé à nous faire mordre la poussière.

Mais était-ce pour autant que nous allions repartir la queue entre les jambes ? Certainement pas. Et cela, Asuna le démontra bien, levant sa lance pour préparer une attaque. Je fus plus que surpris de voir une lame d'air partir en direction du vieillard. Elle avait assez progressé pour utiliser une technique de ce genre ? Je devais admettre que j'étais agréablement surpris. Mais je n'étais cependant pas décontenancé au point d'être déconcentré. Je devais me focaliser sur Charon. Ce vieux fou n'allait certainement pas se laisser contrer par un coup aussi direct, à une telle distance. Et je doutais qu'il reste également là à attendre qu'on le mitraille jusqu'à ce qu'on arrive enfin à extirper son dernier souffle de sa vieille carcasse.

Je savais qu'il allait passer à l'assaut. Mais allait-il commencer par moi, ou par Asuna ? Dans tous les cas, je doute que nous ayons tous deux le niveau pour esquiver ou parer complètement les assauts de ce pirate. Nous étions tous deux inférieur en terme de puissance, de célérité, et de compétences. En ce sens, je savais pertinemment que tous les schémas de combat classiques ne s'adapteraient pas à la situation. Si je voulais gagner, si je voulais sauver tout le monde, je n'avais pas beaucoup de choix : je devais adopter une façon de combattre peu orthodoxe à laquelle on ne s'attendrait pas. Et en un sens, cela tombait plutôt bien, car dans le domaine de la folie et des stratégies avec peu de chance de succès, j'étais un champion hors-catégorie.

Je n'eus que le temps de voir un déplacement d'air après l'assaut d'Asuna que Charon était déjà sur moi. Mais contre toute attente, ma réaction ne fut pas de tenter une esquive ou une contre-attaque. J'avais encaissé le coup en plein abdomen, sentant le poing de mon ennemi s'enfoncer dans mon corps avec une violence inouïe. Comme je m'y attendais, ce type possédait une force colossale, bien au-delà de tous les combattants que j'avais pu croiser jusque-là. Et alors que mes yeux étaient sur le point de se révulser et ma conscience, de sombrer, je me rappelais la discussion que j'avais eu avec mon père, au sujet de ce vieux fou.



"
Tu iras le chasser un jour ?"... Voilà ce que j'avais demandé à mon père. Et il m'avait répondu qu'il ne courait pas après la mort. Une réponse sage et censée, donnée par un père souriant, sans aucune honte. A l'époque, je prenais cette réponse pour une preuve de faiblesse. Je lui avais alors demandé s'il s'enfuirait aussi si ce type me faisait du mal, à moi, à ma mère ou à ma soeur. Je me rappelais parfaitement le changement d'expression sur son visage, mais surtout la réponse qu'il m'avait donné... "La mort elle-même ne pourrait prendre mon âme si cela devait arriver". C'était peu-être la seule fois où j'avais eu peur de mon père. Le visage qu'il avait alors affiché et la détermination qui transparaissait dans mes yeux m'avait semblé plus effrayant que tous les monstres des histoires que l'on pouvait raconter pour faire peur aux enfants... Plus effrayant que les légendes qui courraient sur Charon.

Cette réminiscence du passée fut ce qui maintint ma conscience en alerte, m'empêchant d'être vaincu d'un coup. Cette fraction de seconde avait été l'instant déterminant pour ce combat. Au moment où mon corps aurait dû s'envoler dans les cieux suite à la puissance du coup, ma main droite agrippa le bras du vieux fou comme s'il avait s'agit du dernier lien qui me maintenait en vie. Mes doigts cherchaient à s'enfoncer dans sa peau, dans sa chair, et jusque dans ses os, m'empêchant de voltiger et accusant le choc que j'avais reçu. Au même moment où ma main avait agrippé ce bras, ma voix résonna, laissant transparaître la douleur du coup reçu, mais aussi toute la force de volonté que j'avais pour lutter contre celle-ci.


Si tu veux blesser ces gens... Et mes nakamas...

Je relevais brusquement la tête, lui dévoilant mes iris rouges écarlates, comparables à ceux d'un dragon enragé qui était sur le point de déverser sa colère sur le champ de bataille, ravageant tout ce qui se trouvait autour de lui dans une démonstration de force des plus colossales. Un regard comme en voyait peu... Un regard qui suffisait à exposer ce que j'étais, qui j'étais, et toute la volonté qui m'animait et m'empêchait de m'avouer vaincu malgré l'écart de puissance entre ce vieillard et moi. En voyant ce regard, Charon devait avoir compris. Je n'avais jamais eu l'intention d'esquiver son attaque. Je ne m'étais pas préparé à la contrer. J'avais pris sur moi de l'encaisser, de recevoir toute la force dont il pouvait faire preuve, et de recevoir d'incommensurables dégâts, dans le but d'avoir cette seule et unique chance d'être aussi prêt de lui. Ma voix résonna à travers le champ de bataille en faisant vibrer celui-ci, tellement je hurlais les mots suivant avec toutes mes tripes.

ALORS TU DEVRAS D'ABORD RÉUSSIR A ME DÉTRUIRE CORPS ET ÂME !!!

Et en parlant d'âme, j'allais justement utiliser cette technique qui signifiait "L'Âme de l'Esprit Ardent" ! Ma main libre se releva brusquement pour montrer un orbe de magma qui ne tournoyait à une vitesse impressionnante. Allais-je essayer de le lancer sur mon adversaire de façon à lui appliquer directement sur la poitrine ? Certainement pas. Il était capable de m'intercepter avant cela. Allait-il décider de se reculer face à la découverte du fait que je possède le Magu Magu no Mi ? Je lui souhaitais bien du courage pour se libérer de mon étreinte. La main qui agrippait son bras se tenait fermement à ce dernier, le serrant aussi fort que je le pouvais, ce qui aurait broyé les os à n'importe quel être humain normalement constitué. Non, cet orbe qui portait toute la détermination et toute la volonté que je pouvais extérioriser pour protéger mes nakamas... Était une bombe !

Elle explosa brusquement dans un amas de lave tournoyant, formant un dôme de magma qui s'élargissait, et dont j'étais le centre, avec le vieillard. Comment ce vieux fou allait-il s'en sortir ? Comment allait-il contrer la fureur du volcan ? Peu importe ce qu'il allait faire... S'il s'en sortait, alors il aurait compris... Il saurait maintenant quel genre de personne j'étais. Le genre d'idiot qui était prêt à perdre un bras, une jambe ou même la tête pour protéger ses amis. Le genre de tête brûlé qui ne tourne pas le dos au danger dans que ce dernier risque de s'abattre sur ses proches ou sur des innocents. La déflagration était importante, et j'espérais qu'Asuna avait compris ma manoeuvre. Après tout, c'était elle qui m'avait parlé de refaire la bombe. Mais surtout, cette façon de faire les choses était typique de ma personnalité. Si je ne pouvais pas gagner un combat, cela ne changeait rien : j'allais donner tout ce que j'avais pour changer cet état de fait. Et peu importe les risques. Si aucune stratégie ne permet de vaincre l'ennemi en demeurant en sûreté, alors j'abandonnais sans hésitation ma sécurité, et je passais tout de suite dans le seuil des stratégies où il y avait "de grandes chances de mourir".

L'attaque de Charon... J'étais résolu à la recevoir. Et ce afin de lui laissait le moins de chance possible d'anticiper ou d'esquiver la mienne, Haki ou non. L'explosion qui résultat de l'Hitôshi no Tamashi était assez impressionnante, pour la simple et bonne raison qu'à l'heure actuelle, il s'agissait de l'arcane le plus puissant que je pouvais utiliser concernant les facultés du Magu Magu no Mi. La force de rotation, la vitesse de celle-ci, la capacité d'expansion et de propagation de la lave... Tout était poussé à son paroxysme de façon à produire un assaut aussi impressionnant que létal. Le fait que j'explose avec cette bombe n'était en rien un souci étant donné ma nature de Logia. Et même si mes côtes étaient cassées suite à la rencontre du poing de Charon avec celles-ci, et même si j'avais du mal à retrouver mon souffle, et même si j'étais aux portes de la mort... Cela n'entraverait pas la volonté que j'avais de protéger mes nakamas.

Cela, mieux valait pour Charon qu'il le comprenne...
Légende de l'ancienne ère ou non...




Spoiler:

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mer 7 Oct - 19:09
Qui aurait pu croire cela ? Le grand méchant volcan qui préférait ce la jouer perso acceptait enfin un peu d'aide. C'était un grand pas en avant qu'il faisait là. Bon, Asuna ne lui laissait pas vraiment le choix non plus. Depuis le début de la journée, elle avait été baladée de droite à gauche, envoyée avec Dante pour ensuite être envoyé à sa capitaine. Tout ça pour finir par apporter le corps d'un hors-la-loi au navire pendant que tout le monde affronte des ennemis ou se retrouve en danger. Comme si tout le monde voulait, non pas la mettre de côté, mais la protéger. Cependant, c'était aussi à cause d'elle que leur liberté fut subtilisée, alors elle se devait aussi de mettre la main à la pâte. Là, c'était l'occasion parfaite pour le faire et puis, il y avait peu de chance que Dante puisse le vaincre tout seul. Malgré que son volcan était devenu encore plus redoutable, l'espèce de pervers clochard en face d'eux semblait être une sacrée pointure. Les paroles du jeune blondinet la fit sourire. Même si le ton était accusateur, comme il le disait si bien, ils étaient une alliance. Alors autant se comporter comme telle non ? Puis, quand elle entendit la fin de sa phrase, elle eut un petit rire, suivit d'un sourire à son clin d'œil. Comme si elle comptait mourir aujourd'hui.

Cela était vraiment inimaginable, elle allait surement finir dans un état pire que la dernière fois, mais son souffle est loin de s'arrêter sur cette île. Elle n'a pas encore découvert le monde tel qu'il est, elle n'a pas encore eu la chance de voir les merveilles que renferme la terre. Plus important encore, elle ne sait toujours pas qui sont ses parents et pourquoi ils l'ont abandonné à cet internat. Et puis, le nom de l'alliance rose ne raisonne pas encore assez dans le monde, alors il faudra aussi remédier à cela. Même s'ils sont loin d'être des pirates ignobles, des brutes épaisses qui tabassent tout ce qui passe à porté de main. Il n'y a pas de raison qu'ils ne fassent pas leur place. Enfin, là, elle s'écartait énormément de son objectif primaire qui n'est autre, qu'aider Dante à vaincre cet homme. Cependant, en regardant attentivement son visage, elle avait l'impression qu'il le connaissait ou savait des choses sur lui. Becky avait aussi la même tête, sans compter la foule autour d'eux qui semblait, soit le craindre, soit le respecter incroyablement. Qui était-il ? Même si elle était loin de vouloir le connaitre, de vouloir savoir toutes les ignominies qu'il a fait ou compte faire. Même si elle regrettait de faire ça pour la bande de fanatiques, c'était une bonne cause. Ils avaient l'occasion de mettre un terme à une terreur, à un monstre qui n'a pas à être en liberté.

Soupirant doucement, elle comprenait actuellement pourquoi les marines chassaient les pirates. Malheureusement, ce mot est beaucoup trop vaste. Il regroupe à lui seul beaucoup trop de personnalité. Des membres comme l'alliance rose, ne seront jamais des personnes comme ce pervers et beaucoup d'autres pirates devaient avoir la même façon de penser. C'était triste de dire que même si le groupe fait de bonne action, ils seront quand même chassé comme des parias. Cependant, trêve de plaisanterie et d'être perdu dans ses songes, Asuna lança la première offensive. Même si celle-là, n'était guère puissante et juste une mise en garde. Elle savait que la sanction allait bientôt tomber et il fallait trouver une solution pour le mettre hors d'état de nuire. Peut-être arriver à monter un plan avec le blondinet qui leur permettrait de le battre. Cela allait être extrêmement dur, mais ils n'avaient pas le choix. Une grande question était en suspens, lequel allait être le premier à se faire attaquer. Asuna ou Dante. Elle espérait que ce soit elle, dans pas dans un esprit de masochisme, mais plus pour donner une ouverture au volcan. Même si elle était nettement inférieure en terme de force, de résistance ou tout simplement de présence, elle pourrait certainement offrir quelques secondes à son comparse. Quitte à prendre le coup, elle pourrait certainement s'empresser de le saisir pour Dante. Malheureusement, dans les combats où on a pas l'avantage, il faut savoir faire des sacrifices.

Cependant, tous ses espoirs d'être la première furent annulés en une fraction de seconde. Ce monstre se retrouvait déjà face à son camarade qui ne semblait pas bouger. Asuna eut juste le temps d'écarquiller les yeux, il était vraiment d'une rapidité incroyable, pas assez pour rivaliser avec Arya, mais de forte chance pour qu'il l'accroche. Chose étrange, le blondinet ne bougea pas d'un millimètre et quand elle aperçut le coup qu'il se prit, son visage se déchira de peur. Pourquoi il avait fait cela ? Pourquoi ne pas l'avoir bloqué ou essayé de l'esquiver ? Il venait de le prendre de pleins fouets et elle pouvait voir son corps se soulever sous l'énorme puissance de ce coup-de-poing. Maudit soit les utilisateurs du haki de l'armement. Sans cela, il n'aurait pas autant le dessus, la preuve qu'il était un sacré client. Son souffle se coupa et elle se retrouvait paralyser par quelques choses. C'était inexplicable alors qu'elle avait tellement moyen de bouger. Son plan, bien que bancale, était en train de se réaliser, mais pour elle. Il fallait qu'elle se reprenne immédiatement et au moment où elle fit un pas en avant, Dante bougea de nouveau. Il agrippa le bras de l'homme. Alors c'était aussi son plan, cependant, la fin était tout autre que ce qu'elle avait pu imaginer. Elle se mordit la lèvre inférieure quand il prononça sa phrase. Il était toujours à les protéger, quoi qu'il arrive, il se mettait toujours en avant pour tout encaisser. Malgré les efforts qu'elle avait faits, elle était encore loin derrière cette lumière. Asuna est une ombre et le restera toujours. De la lumière vient l'ombre, mais l'inverse ne marche pas.

Cependant, quand elle comprit ce qu'il s'apprêtait à faire, elle secoua la tête sans même faire attention à une larme qui s'échapper de ses beaux yeux bleus. Ce n'était pas possible et elle se mise à courir vers lui. Malheureusement, c'était déjà trop tard et la boule de magma se formait déjà à une grande vitesse. Elle ne pouvait rien faire, cependant du coin de l'œil, elle semblait remarquée un visage qu'elle connaissait. Tournant rapidement la tête pour en être sûr. C'était bien ça, Kururu avait rejoint leur champ de bataille et avec ce qu'il se préparait, elle pourrait au moins protéger une personne. Prenant appui sur son mauvais bien, elle fit un brusque changement de direction qui lui arracha une grimace de douleur et se jeta à toute vitesse devant sa capitaine. Sur le coup, elle ne pouvait rien faire pour aider Dante, elle ne pouvait pas lancer d'attaque, mais elle pouvait protéger une personne chère à son coeur. Sans cette fille, Asuna serait peut-être plus là à l'heure actuelle. Elle se mit devant elle, les bras écartaient pour la protéger de la chaleur et peut-être quelques débris. Les yeux fermaient, elle sentait l'immense chaleur venant s'écraser sur son dos pendant de nombreuses secondes. Elle ne releva même pas la tête pour s'adresser à sa capitaine, bien que son habituelle voix mélodieuse n'était pas au rendez-vous.


"Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu as battu l'autre cornu ? Je ... je suis ... je suis désolé Kururu j'arrive pas à ..."


Elle avait quand même quelque chose sur le coeur, bien qu'elle commençait à ne plus sentir la chaleur. L'attaque de Dante venait de prendre fin. Elle ouvrit les yeux et se retourna doucement, de peur de voir une chose horrible. Cependant, c'était juste un grand amas de poussière qu'il y avait devant elle et le petit groupe. Au vu de la déflagration, le coup avait surement du le toucher, cependant, à savoir si cela était létal. C'était complètement autre chose. Asuna, lance à la main se trouvait toujours devant Kururu et fronça doucement les sourcils en avançant doucement. Elle était assez soucieuse. Avançant avec une extrême prudence, elle n'avait pas vraiment envie de voir une main rongée par la lave qui viendrait l'attraper au collet. Ayant du mal à avaler sa salive sur le moment et si reprenant plusieurs fois d'affiler avant d'y arriver. Prenant une voix un peu timide, qui a plus peur de la réponse qu'autre chose.


"Dante ! Dante ... tu as réussi ? Réponds espèce de sale volcan !" Soupirant et murmurant d'une voix limite audible. "Si tu ne l'as pas eu je te tue moi-même."


Le suspens était assez insoutenable sur le coup, quand une attaque de cette importante était donnée. Que l'on ne voyait plus un membre de sa famille subitement, il était dur de garder son calme. Qu'une seule hâte, de voir Dante sur ses jambes et le pervers à terre ensanglanté, mais le rêve est permis.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 11 Oct - 11:33

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Pixiv_11
Criminel Byrel.

Ces types n'en finissaient plus de lui mettre des bâtons dans les roues ! La jeune fille aux cheveux roses qu'il venait tout juste d'expédier au sol par le biais d'un mouvement visant à la surprendre et à l'empêcher de réagir en temps et en heure faisant une nouvelle fois preuve de caractère, et commençait d'ores-et-déjà à se redresser pour l'empêcher de progresser. Mais pire encore : Byrel n'avait pas encore eu le temps de reprendre son chemin que deux projectiles fendirent les cieux dans sa direction. Aussitôt en alerte, il posa son regard sur les deux boules de feu qui menaçaient de le percuter d'un instant à l'autre. Il recula d'un pas, fronçant ses sourcils l'air courroucé, et recouvrit momentanément ses deux avants-bras de haki de l'armement pour les placer devant lui, en bons boucliers. Cette protection fut largement assez robuste pour tenir le choc et empêcher les lames de lui lécher la peau, les tenant à distance. Il prit alors la décision de poser son regard sur le nouvel intervenant et ne fut, une fois de plus, pas vraiment déçu : c'était cette fois-ci un zoan, probablement mythique à la vue de son apparence globalement reptilienne pourvue de deux larges ailes, qui se dressait sur son chemin en demandant à la demoiselle aux cheveux roses de prendre la poudre d'escampette à son tour. Celle-ci ne se fit pas prier et s'éclipsa soudainement, laissant donc l'homme-cornu avec celui qui semblait être décidé à devenir son nouvel opposant. Agacé, le criminel fit claquer sa langue contre son palais avant de tourner le dos à son opposant, reprenant son chemin sans demander son reste. Son but était de s'en prendre au tireur d'élite qui avait tenté de lui nuire, mais celui-là devait être loin à présent... Et comme le primé ne combattait jamais réellement par envie, la perspective de passer à tabac un zoan mythique un peu trop aventureux ne l'excitait pas outre-mesure. Cependant, si ce dernier se sentait pousser des ailes, il risquerait fort de se les brûler... Sans mauvais jeu de mot.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Hannib10
Capitaine Charon.

Il avait encaissé de plein fouet... Bah ! De toute manière, personne n'était, sur South Blue, capable de lui tenir tête... Charon en était persuadé depuis qu'il s'était à nouveau élancé sur les mers, bien décidé à prendre la place d'Hadès d'une manière ou d'une autre : ses vrais défis n'interviendraient qu'à partir de Grand Line, sinon directement sur le Nouveau Monde. Bien entendu, comme tout forban qui se respectait, le vieillard allait tenir les forces du Gouvernement Mondial à l’œil puisque ceux-là tenteraient très certainement de mettre un terme définitif à sa carrière dès qu'ils en auraient l'occasion, mais en vérité, à part les amiraux, il ne craignait pas grand monde. Les Schichibukais n'étaient que les gamins de cette nouvelle ère, encore inexpérimenté et trop audacieux, et les machines de la Section Scientifique n'étaient rien de plus que des algorithmes : avec ou sans armes, ils ne connaissaient rien à l'extase que provoquait un combat, à la montée d'adrénaline qui le précédait et à la jouissance qui naissait d'un coup de poing impeccablement expédié, droit dans le visage d'une cible impétueuse. Bref, en d'autres termes, le vieux pirate songeait que personne ne serait en mesure de se dresser sur son chemin avant des lustres : il entendait bien le prouver en réalisant un petit génocide sur cette île de déchets. Toutefois, il fut légèrement interloqué de voir que son opposant, par la force de l'esprit certainement, fut en mesure d'attraper son bras avoir enduré le coup de poing. Courageux, hein ! Ça n'allait pas changer grand chose... En revanche, l'offensive que Dante s'apprêtait à lancer était nettement plus menaçant, même pour un combattant tel que Charon : lorsqu'une boule de magma naquit au niveau de son autre main, l'expression faciale qui recouvrait le visage du vieillard se déforma soudain, laissant apparaître un sourire malsain et extasié. Juste avant la détonation, quelques paroles fendirent les cieux, même si le logia était certainement le seul en mesure de les capter :

-Mon petit doigt me dit que je vais prendre énormément de plaisir à te briser les os, toi !

Puis vint l'explosion. Vive et puissante, elle força la majorité des pirates, aussi bien ceux qui étaient affiliés à Charon que leurs ennemis, à s'écarter brutalement pour éviter d'avoir à endurer une brûlure trop vive, née de la lave qui se répandait sur les alentours. Becky, surprise, resta immobile et silencieuse, retenant son souffle en espérant que cela aurait pu fonctionner... Même si elle était certaine du contraire. Lorsque Shelley remarqua son air noir et terriblement angoissé, elle ne put s'empêcher de la questionner, désarçonnée de voir sa capitaine, pourtant si vaillante et téméraire, aussi effrayée par le potentiel d'un ennemi.

-Becky ! Qu'est-ce qu'il...
-Ça ne sert à rien... Il faut partir...

La navigatrice, incompréhensive dans un premier temps, s'apprêta à prendre la parole pour rassurer sa supérieure lorsqu'un rire se fit entendre, de l'autre côté de l'écran de poussière qui s'était soulevé au moment de la détonation. C'était un rire rauque, rocailleux, sec et brutal... Un rire angoissant, un rire qui à lui seul imposait une force terrible. Un rire dont la force n'était que décuplée si on la mettait en parallèle avec l'offensive suicide que venait de mettre en place le logia : le rire d'un Charon qui, lorsque la poussière se décida enfin à s'en retourner sur le sol, apparu globalement indemne aux yeux des protagonistes présents sur Military. Globalement, mais pas totalement : son bras droit, celui qu'avait tenu le logia pendant quelques instants, était recouvert d'une vaste brûlure allant de son épaule jusqu'à son poignet, filant comme un serpent sans avoir pour autant calciné la totalité de son bras. Une partie de son torse, la plus proche de son épaule droite, justement, était désormais dénudée, les vêtements ayant visiblement brûlés sous l'effet de la chaleur. Quelques brûlures plus modestes et d'une ampleur nettement moindres y étaient également disséminés. Mais c'était absolument tout ce dont le vieillard avait à souffrir.

Et le pourquoi du comment, seul Dante était en mesure de l'apporter, car il avait été le seul à pouvoir observer l'ultime mouvement du vieil homme, qui intervint au moment exact de la détonation... Ni avant, ni après. Ce fut le moment que le vieil homme choisit pour recouvrir son avant-bras gauche et son visage de haki de l'armement, décidant de protéger ce qui devait l'être en priorité. Ce fut également le moment qu'il en vint à saisir pour frapper l'explosion qui naissait tout juste d'un coup direct du gauche. L'objectif, qui avait été atteint, était tout simplement de générer un puissant courant d'air au moment de l'explosion, capable d'endiguer violemment la progression du magma dans sa direction. Cela expliquait pourquoi seul son bras, tenu par le logia, souffrait de réelles blessures : parce que dans la position dans laquelle il était, le forban âgé n'avait pas été en mesure d'écarter la détonation suffisamment pour ne pas avoir à en souffrir du tout. Autrement dit, s'il était blessé, c'était uniquement parce que le révolutionnaire en herbe avait décidé d'encaisser son coup de poing : s'il avait décidé d'éviter celui-là, son offensive se serait nécessairement terminée sur un échec pur et dur. Mais plus largement, ce qui devait effrayer Dante alors, c'était la maîtrise totale que Charon possédait de son propre corps. Si, en théorie, contrer un choc par un autre était à la portée de tous, il avait fallu pour le coup non seulement une force physique démentielle et effroyable, mais aussi et surtout un timing extrêmement rigoureux : une seconde trop tôt ou trop tard, la manœuvre n'aurait pratiquement servi à rien.
La crise de rire du vieillard à la limite de l'hystérie prit fin aussi soudainement qu'elle n'était née, quelques secondes plus tôt, et il se mit à beugler en direction de ses opposants :

-Je vais t'apprendre, gamin ! Je vais t'apprendre à ne pas me sous-estimer ! Je vais te détruire, vous détruire, toi et les tiens !
-Ça ne risque pas d'arriver !

Plus énervé que jamais, fulminant, Charon posa immédiatement son regard sur la source de ces paroles effrontées.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Pixiv_10
Capitaine de division, Najah.

Le révolutionnaire en charge des troupes locales s'avançait lentement, sabre bien en main, et parvint bien rapidement jusqu'au niveau des autres ennemis de Charon, où il cessa enfin son avancée. Il balaya la foule d'un regard calme et posé, tentant d'imaginer la situation dans laquelle il s'était glissé. Aider des pirates ne lui plaisait pas particulièrement, même s'il savait pertinemment que certains d'entre eux étaient moins sanglants que les autres, mais Najah s'était décidé à leur prêter main forte en remarquant qu'ils n'auraient aucune chance de venir à bout du vieillard seul... Et malheureusement, même lui ne leur offrait que peu de chances supplémentaires. Bien conscient de sa propre faiblesse, le jeune homme poussa un léger soupir aux frontières du désespoir et se mit lentement en garde. Shelley, qui se trouvait toujours aux côtés de sa capitaine, l'imita bien vite : Becky n'était plus en mesure de se battre, et c'était son rôle et la protéger dans une telle situation. Charon, de son côté, comprit bien rapidement que le nombre de ses opposants venait d'enfler soudainement... Mais il ne semblait pas angoissé pour autant. Il avait eu l'occasion d'affronter des ennemis parfois cinq à six fois plus nombreux, et s'en était toujours sorti... Il n'y avait pas de raison pour que cela échoue ce jour-là, face à quelques rookies. Il les imita donc et se mit en garde, prêt à bondir d'un instant à l'autre, sous les regards nettement moins inébranlables de ses propres subordonnés, qui ne savaient guère comment agir.



Byrel est lvl 33
Charon est lvl 35
Shelley est lvl 22
Najah est lvl 20

Byrel s'en va !
Charon arrive plus ou moins à contrer l'explosion, mais est brûlé sur une bonne partie de son bras droit. Il vous fait ensuite face, Najah et Shelley se préparent à lutter à vos côtés !
Du coup on risque fort de devoir le passer en FB sauf si vous décidez de prendre la fuite. Je peux fortement orienter ma future réponse en ce sens si vous le souhaitez (qui serait alors ma dernière réponse ^^) A vous de me tenir au courant !

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Mer 14 Oct - 19:56
Promesse

Le choc avait été violent. Mais ce n'est pas la puissance de l'arcane qui me surprit le plus. Après tout, c'était la première fois que j'utilisais cette technique, et je devais dire que j'étais satisfait de son pouvoir offensif et destructeur. Mais ce qui avait provoqué chez moi un sentiment de surprise, mais aussi d'effroi, fut de voir Charon contrer l'attaque avec un timing, une témérité et une puissance qui témoignaient de plusieurs qualités guerrières. La force, la vitesse, l'analyse, mais aussi l'expérience et le courage. Cet homme... S'il n'était pas aussi détestable, s'il n'avait pas en lui cette rancoeur et s'il ne l'extériorisait pas de la sorte... Sans doute aurais-je ressenti pour lui un profond respect.

Alors que je sentais mon corps se changer en lave et voler en éclat, me dispersant sous forme semi-liquide à cause de la déflagration à bout portant, j'entendis la voix d'Asuna résonner. Je ne m'étais pas encore reconstitué, mais je sentais que le fait d'être un Logia ne changerait rien aux blessures que j'avais reçu. Un avant-bras en morceau, des côtes brisées et du sang plein la gorge. Associez les vertiges de la perte de sang et une douleur lancinante à chaque battement de coeur, et vous obtenez le parfait combo pour faire tomber dans les vapes n'importe quel humain ordinaire. Mais pour atteindre mon objectif, pour réussir là où tant d'autres avaient échoués, je ne pouvais pas me permettre de rentrer dans cette catégorie. Par force de volonté, j'étais toujours conscient, même si je sentais que mon corps était proche de sa limite.

Le fait de compter généralement sur la faculté défensive des Logias n'était rien d'autre qu'un fardeau en fin de compte. Peut-être qu'avec plus d'entraînement, plus de sérieux, moins de peur d'être blessé, j'aurais pu encaisser encore plus et me battre davantage. Au final, la grande force du Magu Magu no Mi de me rendre intangible était une faiblesse sur le long terme... Une faiblesse dont j'allais devoir me débarrasser. Même si j'en avais conscience, même si j'avais commencé à essayer de passer outre la défense de mon Fruit du Démon pour arriver au niveau que j'aurais dû acquérir d'entrée de jeu en terme de consistance et de résistance physique, je n'étais pas encore prêt. On ne pouvait pas gommer ce genre de chose du jour au lendemain, et cela me sautait aux yeux comme le nez au beau milieu du visage. Ces efforts, j'allais devoir les faire perdurer encore un moment avant qu'ils ne portent leurs fruits.

Laissant la lave se rassembler en un tas difforme avant d'émerger de celle-ci, à quatre pattes, toussant et crachant du sang sur le sol brûlant juste devant Asuna et Kururu, j'essayais tant bien que mal de me relever. Mais mes jambes étaient ankylosées et je ne sentait plus la moindre force dans mon corps. Si Charon décidait de passer à l'attaque, alors j'allais sans doute être d'une utilité plus que limitée. Je comprenais maintenant ce que ressentait Asuna lorsque je l'avais mise de côté en voulant la protéger. Ce sentiment de frustration, de colère envers nos proches, mais surtout envers nous-même... C'était sans aucun doute encore plus douloureux que la peine qui traversait mon corps en cet instant. Et alors que Charon apparut en faisant à nouveau une promesse de tous nous anéantir, je fus surpris en entendant une voix inconnue arriver jusqu'à mes tympans.

Me tournant, je voyais un homme dont j'avais seulement entendu parler. Un gradé de la Division de South Blue... Un Révolutionnaire. J'ignorais s'il savait que j'appartenais moi-même à ce mouvement. Je n'avais aucune idée des infos que Mivi Brendao avait transmise à ses camarades me concernant. Si Najah n'était pas au courant, il risquait fortement de se lancer dans un combat contre Charon. Mais la situation était loin de me plaire. Un être normalement constitué aurait vu un groupe imposant faire face à un groupe restreint. Et peut-être même aurait-il eu la folie de penser que nous avions l'avantage. Mais pour en avoir été témoin à l'instant, je connaissais la force de Charon. Ce type n'était pas une légende de l'ancienne ère pour rien. Tout ce qui me sautait aux yeux, c'était un groupe de victimes potentielles entre les mains du vieil homme. Un groupe de victime composé de camarades, de proches... d'amis.

Je ne pouvais pas laisser le combat continuer. Je ne voulais pas ressentir cette même douleur que lorsque qu'Arya avait été blessée par ma faute, par la faute de mon manque de puissance. Je ne voulais plus perdre qui que ce soit. Qu'il s'agisse de l'Alliance Rose ou de camarades Révolutionnaires... Je ne pouvais plus l'accepter. Même si ma colère envers Charon était assez forte pour déplacer des montagnes, je venais de comprendre que celle-ci était loin d'être aussi grande que ma peur de perdre mes amis. Me tenant entre les deux groupes, je serrais les dents en poussant sur mes mains posées sur le sol, afin de me relever. Mon corps tout entier tremblait, chancelait, et on pouvait avoir l'impression que j'allais m'effondrer d'un instant à l'autre. Mais mon visage donnait une toute autre version du futur qui allait se jouer ici. Mes sourcils froncés montraient ma détermination, mais mon regard ne quittait pas Charon, sans sourciller, avec une sévérité comme j'en exprimait rarement. Je me contentais alors de tourner la tête vers Najah et le groupe qui se trouvait derrière moi.


Mivi... Brendao...

Ce nom, j'avais espéré qu'il ferait comprendre au Commandant de Division que j'étais affilié au mouvement Révolutionnaire. Mais en plus de cela, j'espérais qu'il comprendrait mon intention, à savoir celle de ne pas l'entraîner, lui et les siens, dans le conflit. Ce même conflit que je souhaitais faire cesser sur le champ. Et malgré la douleur qui affligeait mon corps, malgré le fait que ma conscience risquait de sombrer d'un instant à l'autre pour me laisser inerte m'effondrant sur le sol, je commençais à ressentir le rythme du moment, la mélodie que l'on pouvait percevoir avec l'esprit en paix. Il ne s'agissait pas d'un requiem, non. C'était autre chose qui me venait à l'esprit, à travers le tumulte des voix et les bruits qui embrouillaient mes oreilles un instant plus tôt. Il s'agissait d'un rythme calme, lent, mais dont on pouvait sentir une force ardente, prête à embraser le monde. Un rythme doux qui pouvait entrer en éruption, comme le volcan que j'étais. Un long soupir émana de ma bouche alors que je l'entendais clairement, avec les paroles me venant à l'esprit.



Je m'avançais alors vers Charon, laissant mes pieds trainer lourdement. On pouvait sentir dans mon pas que j'étais plus proche de la fin que du début de ce combat. Et pourant, malgré cela, c'était vers cet ennemi incroyablement puissant que j'avançais, faisant fî de la douleur, du sang coulant le long de mon corps, de mon visage. Je gardais cet air digne sur le visage tout en marchant à travers le champ de bataille. Et au milieu du silence que cet acte surprenant avait pu susciter, je laissais ma voix briser ce dernier, pour arriver jusqu'à Charon, jusqu'à ses hommes, jusqu'à mes camarades et tout autre personne se trouvant ici.


Il y avait jadis un homme de légende... D'une puissance et d'une audace surprenante. Un homme dont le monde entier avait entendu parler, et dont les exploits nourrissaient l'admiration des plus jeunes, et la crainte de ses ennemis.

Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que je parlais de l'homme qui se tenait face à moi. Et à chacun de mes pas me rapprochant de lui, mon ton se faisait de plus en plus ferme. On pouvait sentir que oui, j'avais de l'admiration pour Charon... Pour celui qu'il avait été durant la grande ère qui avait vu des légendes comme Gol D. Roger. Et savoir que l'homme face à moi avait croisé le fer avec le Seigneur des Pirates rajoutait encore plus à l'admiration que je ressentais pour lui. Mais soudainement, le ton que j'employais se fit de plus en plus dubitatif.

Cet homme disparut de la circulation après un combat dantesque... Épique ! Il avait disparu après une confrontation où il avait donné toute la mesure de son talent, de sa fougue. Et même s'il avait perdu ce combat, sa légende n'en était en rien entachée, car il avait choisi comme ennemi un homme qui faisait lui aussi trembler le monde. Et le récit de ses exploits voyait son point culminant dans ce combat. Et même si je suis fils de Chasseur de Primes... Je ressentais du respect... de l'admiration... et de l'émerveillement en entendant les exploits de cet homme...

J'arrivais alors nez-à-nez avec le vieil homme qui n'avait rien perdu de sa superbe depuis l'époque. Il fallait dire ce qui était, Charon en imposait. Et l'avoir comme ennemi faisait vibrer mon âme de combattant non pas de peur, mais de fierté, avec une furieuse, mais ô combien déraisonnable, envie d'en découdre. Mais celle-ci avait été grandement satisfaite au cours de notre court échange, trahissant le fossé qui se trouvait entre nous et dans lequel j'avais failli plonger tête baissé et perdre la vie. Alors que j'étais immobile face à Charon, je repris la parole, avec cette fois-ci un ton nettement plus accusateur.

Je me demande ce que je penserai de lui... Si j'apprenais qu'après des années d'absence, il signait son "grand retour" en massacrant des personnes à des années lumières inférieures à son niveau... Comme un vulgaire criminel qui massacrerait les plus faibles... Sans chercher à atteindre le sommet, mais juste en se livrant à des activités criminelles indignes de la Légende qu'il était.

J'approchais alors mon visage de celui de Charon, me tenant à quelques centimètres de ce dernier pour continuer, bien décidé à aller au bout de ma pensée. Et je pouvais sembler assez culotté, voire même téméraire, sachant qu'il pouvait décider d'en finir en un instant, mais peut-être était-il aussi curieux, voire assez égocentrique pour savoir ce que je pensais de sa personne. Mais mon froncement de sourcils ne montrait plus rien d'admiratif envers lui. Non, j'étais en colère... Non pas parce qu'il menaçait des gens qui m'étaient chers, mais parce qu'il brisait cette image que j'avais de lui. Parce qu'il crachait sur les souvenirs que j'avais de moi, racontant ses exploits à ma soeur, et demandant à mon père de me raconter sa rencontre avec le Roi des Pirates. Tous ces souvenirs admiratifs étaient entachés par le comportement actuel du vieillard, et je ne me privais pas pour le lui faire comprendre.

Plus que de la crainte quant à son retour, ou de l'admiration... Je ressentirais de la pitié pour l'homme qui tourne sa lame vers ceux qui n'ont aucun moyen de pouvoir lutter contre elle. Ce n'est pas une légende que l'on écrit avec ce genre d'actes... C'est tout au plus un paragraphe de la page huit du journal, section faits divers.

Essayais-je de jouer sur l'égo de Charon pour le pousser à faire demi-tour ? Peut-être... Je n'en savais rien moi-même. Je me contentais de livrer le ressenti que j'avais, la haine que je ressentais pour l'affront que ce vieillard faisait à sa propre image qui m'avait assez marqué lorsque j'étais plus jeune. Je n'étais peut-être pas un fan inconditionnel, mais j'avais été tout de même séduit par les récits de ses aventures... Et j'avais eu un profond respect, bien que dissimulé, pour l'homme qui avait vécu toutes ces aventures. Mais j'avais bien conscience que juste lui notifier à quel point son action était indigne de la Légende qui les entourait, lui et Roger, ne suffirait pas à apaiser la bête de combat se trouvant face à moi. Il fallait lui en donner pour son argent, et ce n'était pour l'instant pas dans mes moyens... Pour l'instant. Voilà pourquoi je redressais la tête pour m'adresser à lui en le fixant avec une intensité et un regard qui montrait tant ma volonté que la sincérité de mes propos.

Si tu consens à ne pas signer ton retour d'une façon aussi abjecte Charon... Alors...

Mes poings se serraient, tandis que j'essayais de retenir toute la frustration que je ressentais. Il m'était difficile de ne pas essayer de le cogner, non pas avec du magma, mais bel et bien avec mes poings pour sentir ses os craquer et expier le pêché qu'il venait de commettre en bafouant sa propre mémoire. Je levais les bras pour agripper le bord de sa cape faisant office d'écharpe, avant de lui dire les choses avec une force qui sortait de ma voix, malgré le sang qui coulait le long de ma bouche.

Je ferais en sorte de t'offrir un adversaire qui soit digne de la légende. J'ignore combien de temps cela me prendra pour devenir assez fort... Mais je peux te garantir que j'y arriverais... Et que je te retrouverais pour te donner un combat à la hauteur des récits d'antan. Je te jure de te donner un frisson comme tu n'en as ressenti qu'une seule fois dans ta vie... Et pas juste un escarmouche... Mais un combat épique comme tu en recherches pour écrire ta Légende.

La façon dont je hurlais ces mots trahissait mes émotions. Si certains pouvaient penser qu'il s'agissait d'une supplique, demandant à l'homme de faire marche arrière en le suppliant, ce dernier devait avoir vu assez de forts caractères pour comprendre le sens de mes paroles. Ce que je venais de faire face à cette Légende n'était rien de plus qu'une promesse dans le sang.

Donne moi juste du temps... vieillard... Et tu verras que je ne te décevrais pas...

Les conditions étaient données. Il me fallait du temps, rien que du temps... Tout ce dont j'avais besoin, ce n'était pas de volonté, et cela, Charon avait dû le comprendre. Le regard que j'avais en cet instant, peut-être l'avait-il déjà croisé sur les mers. Un regard plein de détermination, de volonté et de sincérité. J'ignorais si cela allait impacter la décision du vieil homme, et si cela ferait appel à ses souvenirs de ses jours glorieux. Mais c'était cela que je lui promettais : de les lui rendre en l'affrontant lorsque je serais à mon apogée, pour nourrir sa légende ou la détruire. Un défi... Une promesse. C'était ce que je venais de faire à Charon. Restait à voir ce qu'était devenu l'homme qui avait combattu Roger. Était-il toujours ce fier guerrier avide de combat excitants et épiques... Ou son absence l'avait-elle changé en un vulgaire criminel de bas étage ? Je n'allais pas tarder à avoir la réponse à ma question. Pour cela, il fallait juste attendre les mots du vieillard... En espérant que les autres n'iraient pas l'attaquer avant d'avoir eu celle-ci. Et comme le disait la chanson qui trottait dans ma tête...

Nobody can save me now,
The King is Crowned,
It's do or die...




Spoiler:

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Jeu 15 Oct - 23:46



Sea Stars:

Tout se passa en une fraction de seconde, pourtant tout semblait se produire au ralentit. Kururu courait pour rejoindre ses amis, pour les sauver. Elle était persuadée que Dante allait facilement esquiver l’attaque du vieil homme. Mais son ami se retrouva transpercé par l’ennemi. C’est n’était pas possible ! Elle ne pouvait pas être arrivée trop tard. Tout était de sa faute. Si elle n’avait pas été si pressée de retrouver sa liberté. C’était à cause d’elle si l’Alliance devait trouver des primes. Pourtant, elle avait fait une erreur supplémentaire aujourd’hui. Elle avait commencé cette traque avant même qu’Asuna soit totalement remise. Pire, elle était partie de son côté en pensant pouvoir régler le problème seule. Quelle idée stupide elle a eu à ce moment-là. Elle les avait laissés seuls. Forcement que ce genre de choses allait arriver. Malgré qu’elle adore ses amis, elle ne devait pas oublier qu’ils étaient aussi des aimants à combat. Au moins c’était animé, sauf qu’il y avait toujours plus fort que soi. Et cette fois encore, les roses allaient en faire les frais parce qu’elle n’était pas une bonne capitaine avec de bons plans d’actions.

Face à cette terrible réalité, Kururu hésita un instant. C’était le petit ralentissement de trop. Elle n’anticipa pas la nouvelle attaque toujours plus destructrice du musicien. Ce dernier créa une explosion de magma. La cuisinière se serait surement pris le souffle de plein fouet, si sous ses yeux horrifiés, Asuna ne s’était pas interposé. Son amie s’effondra au sol. Encore un signe de son incapacité. Une des personnes qu’elle souhait le plus protégé était à nouveau au sol. Elle se précipita vers elle juste à temps pour entre sa voix. Elle était très faible.

-Non, je suis venue dès qu’on m’a informé de la situation. Je suis là, ça ira maintenant.

Kururu pris la main de son amie. La vigie n’avait plus à souffrir autant, plus maintenant. Elle était arrivée et elle limiterait les dégâts. Elle n’avait pas provoqué ce combat, mais c’était pareil. Ce qui se passait n’était que la conséquence directe de ses propres instructions. Elle se sentait responsable de ce qui arrivait à chacun des membres de son équipage. En créant l’Alliance Rose, elle avait souhaité que le cas de Kilik ne se reproduise plus jamais. Pourtant elle échouait à chaque fois que la situation l’exigeait. Elle n’appréciait pas cette situation et ferait tout pour réduire les dégâts. Elle aida la vigie à se relever en douceur. Elle regarda impuissante Asuna appeler après le volcan. Il restait seulement le vieil homme avec seulement une brulure au bras. Comparé à la puissance de l’explosion, ce n’était pas grand-chose… L’ennemi se riait de manière presque hystérique avant d’annoncer qu’il allait détruire tous ceux présents ici. Il était complètement malade et surtout très dangereux. Avec ses informations limitées sur la situation, elle voyait bien que ce vieux était plus puissant qu’eux. Elle détestait les personnes âgées pour ça. De ce qu’elle connaissait quand un grand-père combattait, c’était toujours pour battre les plus jeunes…

Dante réapparut un instant plus tard. Il sortit de la lave aux pieds des deux jeunes filles. Il était vraiment dans un état pitoyable et avait besoin de soin d’urgence. Malgré tout, Kururu était vraiment heureuse de voir qu’il était en vie. Maintenant, ils pouvaient repartir tous ensembles loin de ce vieil homme. Ses amis n’étaient pas en état de le combattre. Cependant, elle avait la désagréable impression que cela ne se passerait pas de cette façon. Et elle avait totalement raison ! Il fallait avouer qu’elle commençait à bien connaitre le volcan. Après une bagarre, il n’était pas du genre à partir comme si de rien n’était. La capitaine le comprenait parfaitement. Surtout qu’une déclaration pareille ne laissait personne indifférent et surtout d’accord. Comme s’ils allaient se laisser battre gentiment. Son ami commença à marcher avec peine vers son adversaire en parlant de légende. Probablement son discours parlait du vieil homme, mais la capitaine n‘avait pas assez regardé le vieil homme pour le reconnaitre. Enfin dans l’immédiat, son identité lui importait peu. Elle s’adressa aux Seas Stars présent.

- Kifune, vient aider. Morgan et Esil retourné déjà au navire prévenir Yuki. Des blessés arrivent qu’elle se tienne prenne à intervenir.

Puis Kururu laissa Asuna pour suivre Dante. Avant de marcher trop loin, elle rassura son amie.

- Ne t’inquiète pas, je te le ramène en entier.

Bon entier était peut-être un bien grand mot car il était déjà blessé. Mais elle voulait simplement dire que le vieil homme ne pourrait plus poser un doigt sur le volcan. Comme si elle allait le laisser faire du mal à une de ses roses ! Elle était là et comptait bien l’empêcher de mener à bien son plan de destruction de l’Alliance Rose. Actuellement, elle s’en fichait de l’ile. La demoiselle était encore en pleine forme malgré sa petite altercation rapide avec Byrel. Elle ne s’était pas vraiment battue. Résultat, elle n’eut aucun mal à rattraper son ami. Au lieu de le stopper net et de le tirer en arrière, elle laissa son ami finir son monologue. De toute manière, elle ne souhaitait pas spécialement le stopper. C’était aussi une manière pour lui de se calmer. Elle se contenta de l’accompagner comme une sorte de garde du corps. Elle était prête à agir et à le protéger au moindre mouvement du vieux. De plus, le laisser parler lui permis d’en apprendre un peu plus sur son enfance. Et apparemment l’homme en face d’eux était une sorte de légende vivante. Il se demanda simplement si quelqu’un avec ce titre si important s’abaisserait au niveau de criminel de bas étage. La jeune fille ne put s’empêcher un petit commentaire.

- Une légende ne s’abaisserait pas à ça. Sinon elle serait tellement entachée qu’elle vaudrait encore moins que ses victimes basses gammes.

Kururu profita de son intervention pour tirer un peu sur le haut de Dante dans le but de le faire reculer. Il était trop proche du méchant à son gout. A cette distance, elle ne pourrait pas le protéger. Enfin, elle était complètement pour ce qu’elle venait de dire. S’abaisser à ce genre de tactique était vraiment plus bas que terre, encore plus pour une légende. Bon Dante avait complètement joué sur la fierté de cet homme. Son ami continua et pour la première fois, elle put entendre le nom de leur interlocuteur. Charon… Ça lui disait vaguement quelque chose mais elle ne se rappelait plus qui c’était. Bah, ce n’était pas grave dans l’immédiat.

En tout cas, la capitaine était fière de son musicien. Pour une fois, il garda son calme. A tout moment il pouvait le perdre et essayer de le frapper. Mais pour l’instant, il arrivait à se contenir et elle appréciait beaucoup le fait de ne pas envenimé la situation. Et il proposa même une solution pacifiste qui exceptionnellement l’obligeait à retenir sa propre fierté. Enfin pacifiste n’était pas tout à fait le mot. Disons plutôt qu’il a reporté le duel à plus tard. Bien que Kururu n’aime pas la bagarre, elle approuva cette solution. Dans l’immédiat, elle pourrait les aider. Et niveau arrangement, elle n’avait pas trouvé mieux la dernière. De toute manière, ils s’entraineraient tous. Elle devrait juste veiller à ce que Dante se remette correctement de toutes ses blessures et qu’il progresse particulièrement. Qu’il propose un combat pourquoi pas. Mais elle ne voulait plus jamais le revoir dans cet état. D’ailleurs, elle n’avait pas de temps à perdre. Yuki devait déjà être au courant de la situation pour les soins d’urgences et elle avait surement prévenu Xi. Ils les attendaient surement. Avec un sourire éclatant, la capitaine jugea que la proposition était faite et ne demandait pas plus de débat.

- Je pense que c’est décidé ! Sauf si vous avez peur de son défi et qu’il progresse trop pour vous battre. Mais ce n’est pas le cas, je me trompe ?

Kururu ouvrait à peine la plaie crée par Dante dans son égo… Mais c’était le but. S’il acceptait ce duel, ils seraient tranquilles pendant un moment. Et c’est exactement ce que la demoiselle souhaitait. Du coup, elle ne laissait pas vraiment le choix à l’adversaire de Dante. De toute manière ce n’est pas comme si son ami avait vraiment poser une question. Elle s’adressa ensuite à son nakama.

- On rentre ?

Ce n’était pas vraiment une question non plus. Evidement qu’ils rentraient. Aucun des deux n’avait encore quelque chose à faire ici. Kururu commença donc à partir en veillant bien à ce que le musicien reste devant elle. S’il ne démarrait pas, elle ne le ferait pas non plus. La croix venait de ranger dans son dos était un bouclier non négligeable contre un éventuel changement de situation. Soudain, elle se rappela un oubli. Elle s’adressa une dernière fois à Charon avant de partir définitivement.

- J’allais oublier. On se retrouve ici dans combien de temps pour le duel ? Ou alors vous avez un moyen de communication pour se donner rendez-vous lorsque Dante sera prêt pour l’affrontement ?

Effectivement, c’était mieux de prendre ce genre de renseignements avant de partir. Dans un sens c'était amusant, elle agissait un peu comme sa secrétaire. Enfin, Dante n’était pas du genre à dire des paroles en l’air. Ce serait dommage pour lui s’il n’arrivait pas à retrouver Charon plus tard pour leur duel. Bon, il deviendra de toute façon plus fort mais ne pas pouvoir contacter son adversaire resterait stupide. Maintenant, ils ne leur restaient plus qu’à rentrer et à faire soigner les blessures par mes deux médecins. Kururu aidait évidement son ami à avancer quand il se sentait mal ou trop fatiguer.







Kururu demande à Morgan et Esil de rentrer pour que Yuki soigne les blessés dés leur arriver au navire. Elle demande également à Kifune d'aider Asuna si elle a besoin d'aide.

Puis elle suit Dante pour le protéger et éviter qu'il ne se face trop mal face à Charon (donc non, tu ne pourras pas faire n'importe quoi avec... ou pas trop car Kururu veille) Elle approuve les dires de Dante en y rajoutant son petit grain de sel. A la fin, sans vraiment attendre la réponse, elle considère que le duel sera accepté, sauf si elle se trompe et s'occupe de prendre une sorte de rendez-vous ou au moins les coordonnées de Charon pour le duel.

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 20 Oct - 14:13
Ce combat était-il vraiment nécessaire. Cela est surement très stupide d'y penser, de réfléchir à cela. Un combat peut parfois paraitre inutile, mais celui-là ne l'était pas du tout. Tout ce que désirer la personne en face d'eux, c'était de les détruire un par un et de faire disparaitre cette île de la carte. À voir la force que posséder ce vieil homme, cela ne faisait strictement aucun doute qu'il y arriverait. Malheureusement, là, c'était surtout Dante qui avait disparu. L'explosion qu'il avait générée était si violente qu'il s'était désintégré lui-même ? C'était possible cela ? L'explosion qu'il avait générée était si violente qu'il s'était désintégré lui-même ? Celle-ci était beaucoup trop grande, beaucoup trop massive pour appartenir au volcan. Il n'y avait qu'une autre personne du coup et c'était très loin d'être une bonne nouvelle pour l'alliance. Le pervers avait survécu, mais comment avait-il pu faire ce tour de magie. C'était vraiment incroyable et inimaginable. Survivre à cela, il devait y avoir que très peu de personnes capables de le faire et ce monstre en faisait partie. Encore heureux, il semblait quand même blessé, il y avait de nombreuses brulures qui s'étendaient sur le côté que Dante avait touché. Au moins, cela prouvait que l'on pouvait quand même le blesser et qu'il n'était pas intouchable. Par contre, sa phrase fut loin de remonter le moral du petit groupe. Il semblait encore plus sur les nerfs et son envie de sang, de destruction avait grandi d'un cran.

Tout cela n'était pas facile à gérer. Asuna voulut faire un pas, mais la douleur à son genou refaisait petit à petit son apparition. Le cachet qu'elle avait pris commencer à s'estomper et ça promettait une douleur vraiment énorme. Elle devait vraiment prendre sur elle, et même si pour protéger les siens, elle devait se battre sur une jambe, elle le ferait. Cette chose, Kururu, comme Dante ne l'avait pas comprit. Même si cela partait d'une bonne intention, le fait de la protéger, de ne pas vouloir la voir se blesser de nouveau, il n'y a rien de pire pour un combattant que de se voir mettre de côté. Que de voir que l'on est inutile et le sentir. Cependant, ils y pouvaient rien et il fallait aussi les comprendre. Enfin, une voix inconnue la sortit de ses pensées. Un nouvel homme venait de faire son apparition et il semblait être de leur côté. Apparemment, il ne laisserait pas faire le vieil homme dans son envie sanguinaire. C'était très généreux de sa part, mais qui était-il lui aussi ? Il y avait tellement d'inconnu, mais le bon côté des choses, c'est qu'il était des leurs. Le mauvais côté, allait arriver très vite malheureusement. Dante se reformait petit à petit aux pieds d'Asuna et de sa capitaine. Il était dans un état pitoyable et c'était surement encore un miracle qu'il soit encore conscient et encore plus en vie. Elle avait la tête baissée vers lui et ses yeux étaient écarquillés. Son souffle vraiment saccadé et elle tremblait légèrement. Essayant de le cacher, mais voir quelqu'un a qui on tient dans un était aussi grave, fait forcement quelques choses. Il était sang et on pouvait se demander comment le corps pouvait évacuer autant d'hémoglobine et tenir le coup.

C'était plus fort qu'elle, mais Asuna se mordit la lèvre inférieure pour retenir un petit cri de tristesse. Malheureusement, ses larmes coulaient toutes seul le long de ses joues. C'était impossible qu'elle arrive à les retenir, mais cela montrait aussi une immense faiblesse. Pourquoi n'arrivait-elle pas à être forte ? Elle se détestait de ne pas être aussi forte que Dante ou Kururu. Elle fut encore plus surprise d'entendre la voix du jeune volcan qui marmonnait quelques choses en direction du nouveau venu. Il avait encore la force de faire cela alors qu'elle serait surement dans son inconscient, voir même morte. Elle se demandait s'il connaissait cet inconnu et surtout qu'est-ce que le mot voulait bien dire. Il y avait forcement une signification à cette chose. Ce n'était pas la folie qui lui faisait dire cela. Malgré tout, il arriva à se relever, bataillant contre ses douleurs et c'était incroyable. Ce blondinet n'avait pas encore fini de surprendre tout le monde. Même au précipice de la mort, il arrivait quand même à se relever pour marcher en direction du vieux. C'était ça, le seul problème. Il n'allait pas dans la bonne direction si l'on peut dire. Dans son état, le plus raisonnable était de mettre le cap sur le navire et aussi vite que possible. Le combat était fini, Dante avait perdu, même si c'était dur à entendre.

Elle lâcha un petit soupire quand même en essayant d'essuyer discrètement quelques-unes de ses larmes. Cet idiot n'avait pas encore fini ? S'il arrivait à lever ne serait-ce qu'une main, ça serait magnifique. Il y avait vraiment un faussé gigantesque entre lui et elle. Une chose était sur, c'est qu'elle n'arriverait jamais à le combler. Il se mit à parler et Kururu s'adressa directement à elle. Lui ramener, c'était assez étrange comme phrase quand même. Fronçant un peu les sourcils sans vraiment comprendre, elle écoutait surtout les paroles du volcan. Il semblait en connaitre pas mal sur l'homme qu'ils venaient d'affronter. Apparemment, il était une légende de l'ancienne époque, de celle de Roger et Barbe Blanche. Il faut dire qu'elle n'en connaissait pas énormément, son école n'étudiait et n'aimait pas parler de l'ère de pirate. Pourtant, de ce qu'elle avait pu lire dans des livres, celle-ci était d'une toute autre puissance, d'une toute autre lumière. Sans compter que la piraterie dirige un peu le monde et le fait tourner. Enfin, une question venait la troubler, comment une légende comme lui avait pu si mal tourner ou était-il déjà comme ça à l'époque. Un peu triste si c'était le cas. Elle apprenait également qu'il avait disparu après un combat dantesque et pour cela, c'était forcement une défaite. Lui avait connu ce goût immonde qu'est de perdre un combat. Bien que ce groupe avait perdu bien plus, leur liberté.

Soupirant, elle se mit doucement de biais, s'appuyant sur sa jambe la plus forte pour ne pas trop forcé sur l'autre. La douleur se faisait de plus en plus présente. Malheureusement pour eux, Dante s'approchait encore et d'après le faciès de leur capitaine, elle n'aimait vraiment pas cela. En même temps, il était réputé pour être une sacrée tête brûlé qui ne recule jamais, il le démontrait encore une fois. Elle ne savait pas si elle devait sourire ou l'engueuler pour tout le danger qu'il prenait à l'heure actuelle. C'était vraiment inconscient ce qu'il faisait ou peut-être pas. Il l'attaquait sur son ego. Ce n'était peut-être pas une chose à faire, bien qu'à ce moment-là, elle ne savait plus trop quoi penser. Il faisait quand même un grand coup de poker en faisait cela, si ça ne passait pas, ils allaient se faire exterminer en un claquement de doigts. Pour en rajouter, même Kururu s'y mettait. Elle qui était plus réfléchie, plus raisonnable. Elle faisait la secrétaire de Dante et les petites attaques. C'était le monde à l'envers. Demain, le jeune volcan serait poli et courtois, enfin, il ne faut pas trop plaisanter non plus. C'était fort possible que non. Asuna vint doucement poser sa main sur son front en secouant la tête de droite à gauche. Si les deux s'y mettaient, qu'est-ce qui allait arriver à la fin. Il l'attaquait sur son ego.

La jeune demoiselle devait vraiment faire quelque chose pour éviter d'envenimer encore la situation. Il y avait peut-être une solution. Enfin, il y avait une petite idée qui avait germé dans sa tête. Cela pouvait être marrant, mais elle lâcha un petit soupire. Avançant doucement en essayant de ne pas boiter. C'était plus dur à dire qu'à faire, mais elle ne devait pas donner l'image de la fille blessée. Elle arriva doucement à la hauteur de ses deux comparses où le rendez-vous d'une prochaine rencontre était déjà d'actualité pour Dante. Il était irrécupérable. Enfin, elle passa doucement devant Dante et colla son dos contre lui avait de le soulever délicatement. C'était le geste d'une grande soeur et puis, il y avait de forte chance qu'il ne puisse pas plus marcher. Il avait surement dépenser ses dernières forces pour faire les quelques pas vers Charon. Cependant, maintenant, c'était la demoiselle qui était face à lui, qui le regarder droit dans les yeux. Cet équipage semble vraiment être cinglé. Elle lâcha un petit soupire en regardant du coin de l'oeil Dante.

" Je crois que tout à été dit. Tu es une légende de l'ancienne ère, quelqu'un qui a vécu parmi les plus grands et qui les a affrontés. Je ne peux pas croire qu'une légende deviendrait un être de bas étage. Quelqu'un qui tuerait sans prétexte, sans raison ... Une légende ne fait pas cela. Elle sert d'exemple aux autres, de rêve et de ligne de conduite ... Alors soit la légende de Dante, cette légende qui l'a fait rêver ..."

Elle soutenait son regard, ce n'était peut-être pas la chose à faire. A ce moment-là, il y avait beaucoup trop d'inconnus, il pourrait tellement passer son bras autour de sa gorge et serait jusqu'à ce qu'elle étouffe. Elle serait alors sans défense, et même Kururu pourrait strictement rien faire. C'était un peu joué avec le feu, mais des fois, il faut prendre des risques à ce qu'il parait. Enfin, la preuve aussi de sa bonne foi était qu'elle soutenait son regard.


"Au lieu de se donner rendez-vous ici, pourquoi ne pas le faire plus loin, vois plus haut. Cela ne fait aucun doute que Dante deviendra fort, terriblement fort et ... je pense que vous aussi n'êtes pas à votre plein potentiel. Cependant, cette petite tête brûlée n'est pas seul, on est tous là derrière lui. On est une famille et on ne le laissera pas affronter un monstre de puissance seul. Alors donnons-nous rendez-vous sur la dernière île du nouveau monde. Là, où les légendes arrivent à leur apogée et pour un combat aussi épic, je ne vois pas de meilleur endroit que celui-là."


Elle le regardait droit dans les yeux avant de se tourner doucement. C'était d'une inconscience incroyable, mais elle devait le faire. Asuna se mit à marcher doucement vers le reste du groupe et leur navire qui était au loin. Lâchant l'une des jambes de Dante pour faire un petit signe à Charon.


"Je pense que la légende aura de l'honneur et de la dignité de ne pas attaquer par-derrière un groupe de blessé. Enfin, la preuve aussi de sa bonne foi était qu'elle soutenait son regard."


Asuna s'arrêta quand même quelques secondes, comme si elle marquait les mots qu'elle venait de dire. Cependant, ce n'était pas le cas, la douleur dans son genou devenait de plus en plus grande. Serrant les dents, elle reprenait la jambe du volcan avant de reprendre sa marche qui se faisait beaucoup plus lente et douloureuse. Elle ne put pas s'empêcher de se mettre à boiter en le portant, mais elle ne lui laissait pas le choix. Il pouvait bien le sentir surement par l'aura qu'elle devait dégager. En tout cas, le plus important à l'heure actuelle, c'était de l'amener au navire pour le faire soigner de toute urgence. Cette journée ne fut pas vraiment rose. Une capture et une nouvelle terrible défaite pour l'alliance rose, cependant, la légende s'écrit petit à petit ...

Spoiler:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Shura Tatsuki
Shura Tatsuki
Messages : 79
Race : Humain
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue25/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue74/120La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (74/120)
Berrys: 0 B
Jeu 22 Oct - 0:30

A peine avais-je débarqué que la capitaine de l'Alliance Rose suivit ma demande et partit sans discuter. En voilà une qui n'était guère méfiante. Elle m'avait même traité de reptile. Heureusement que je n'étais pas regardant sur mes pouvoirs, comme certains. Alors que pour beaucoup, ceux-ci étaient une fierté, je ne considérais la capacité de me changer en Dragon que comme un nouveau jouet. Ou un instrument utile pour atteindre mes objectifs. Mais je pourrais très bien me débrouiller avec un autre Fruit du Démon, ou même sans Fruit.
Pendant que Kokoro s'en allait à toute vitesse vers le jeune Dante et le reste de ses compagnons, j'observais mon opposant actuel. Celui-ci était un homme-cornu d'assez grande taille, armé d'une épée. Et apparemment assez costaud pour résister à mes boules de feu sans le moindre problème. Cela s'annonçait assez palpitant. Je ne connaissais pas toutes les primes de la région, mais il devait avoir une belle somme au-dessus de sa tête. Alors que je me mettais en position de combat, il me jaugea un instant, avant de se détourner sans un mot. Quoi, c'était tout ? Et mon combat alors ? Me redressant complètement, j'affichai une déception certaine. J'hésitai même à l'attaquer dans le dos un instant, avant qu'une explosion assez violente me ramène à la réalité.

Merde ! Charon !

Repartant à tire-d'ailes, je me dirigeai aussi vite que possible vers le lieu de l'affrontement. Pour une fois que j'avais envie de m'attarder sur un opposant au lieu de passer de combat en combat, je n'allais pas le laisser crever comme ça ! Même si je devais charger tête baissée face à un ancêtre capable de me briser les os !
En quelques instants, j'atteignis ma destination, et je me posai aux côtés de La jeune femme aux cheveux roses, et du gamin magmatique. Ce dernier paraissait mal en point, mais il respirait toujours. Mieux encore ! Il avait réussi à blesser le vieux pirate. Un exploit quand on considérait la puissance de ce dernier. Observant rapidement la situation, je compris que la situation n'était pas idéale. Certes, face à la légende d'un autre temps se trouvaient un certain nombre d'individus, mais plusieurs d'entre eux étaient blessés, et je ne pensais pas les autres capables de faire la différence. J'aurais certainement pu m'occuper de tout l'équipage en face si le capitaine ne se trouvait pas là. Mais même blessé, il dégageait une aura qui aurait fait dresser mes poils si je ne m'étais pas trouvé sous ma forme hybride.

C'est alors que Dante commença un assez long discours qui me fit assez rapidement perdre le fil. Je le suivis juste assez pour comprendre qu'il proposait au vieux débris un combat plus tard, quand chacun serait au meilleur de sa forme. Par la suite, sa capitaine, et une autre jeune femme, probablement un membre de leur équipage, vinrent ajouter leur grain de sel pour appuyer la proposition du volcan humain. Si cela ne fonctionnait pas, la fuite resterait leur meilleure option. Mais même si je brûlais d'envie d'enfoncer mon poing dans son visage ridé, je savais que leur décision était sans aucun doute la plus sage. C'est pourquoi je repris forme humaine afin de montrer que moi aussi, j'acceptais d'en rester là. Mais au moindre geste suspect, je cramais ce vieux salopard...


_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 14074410
Shura Tatsuki
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 24 Oct - 23:28

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 Hannib10
Capitaine Charon.

Le vieux pirate était vraisemblablement plus énervé que jamais : non seulement une saloperie de môme débarquée de nulle part avait réussi à l'atteindre, lui, la légende vivante, et à lui infliger une blessure des plus cuisantes, mais de surcroît un sale type de la révolution venait balancer quelques paroles hautaines et imbues dans sa direction, songeant probablement que ces quelques mots tiendraient Charon à l'écart des civils de Military. Malheureusement pour eux, le vieillard était d'humeur massacrante, et il entendait bien répandre le sang de quelques dizaines de malheureuses victimes, et ce de façon tout-à-fait arbitraire. Toutefois, avant qu'il n'ait l'occasion de se complaire dans quelques flaques de sang, d'autres intervenants eurent l'occasion de se dévoiler, notamment une espèce de gros reptile volant qui vint se poser non loin de la gamine aux cheveux roses, probablement pour observer la scène d'un peu plus près. Ce fut sans la moindre difficulté que le vieux pirate y reconnut un zoan mythique. Un genre extrêmement rare, et qui fournissait généralement des capacités exceptionnelles... Suffisait de citer quelques noms pour le comprendre. Erika Orato, l'Impératrice, notamment. Ou bien Satan, le Directeur d'Impel Down. En bref, le genre de pouvoirs qui convenait parfaitement à ces lâches, qui avaient profité de la disparition de Roger mais aussi et surtout de la sienne pour se faire une réputation... Des morveux, tous autant qu'ils étaient, des morveux qu'il ne tarderait pas à remettre à leur place. Ainsi, le forban s'apprêtait à partir à l'assaut de ce petit lézard lorsque le logia du magma, qui avait pourtant déjà bien assez fait des siennes, parvint à se redresser pour se diriger dans sa direction. Quoi, il n'en avait pas encore eu assez ? A en croire son discours d'un naïf terriblement affligeant, non. Et pourtant, le vieil homme le laissa parler, vaguement intéressé par ce qu'il avait à lui dire. Pas bête au point de s'exposer pour autant, lorsque Dante tenta de l'attraper par le col, il lui frappa fermement les bras d'un revers de la main, histoire de bien lui faire comprendre qu'accepter d'écouter ne voulait pas dire se soumettre : encore un mouvement de ce genre et sa saloperie de petite tête blonde allait dire bonjour aux taupes.

Et contre toute attente, les autres morveux qui étaient manifestement les amis du logia prirent la parole à leur tour, appuyant ses dires et ses revendications. Grotesque mise-en-scène, qui visait sans doute à le pousser en désespoir, considérant que les pirates ne s'étaient pas seulement affaiblis depuis son ère, mais également qu'ils s'étaient véritablement empêtrés dans quelques bons sentiments... Ainsi, lorsque ce fut à son tour de prendre la parole, Charon laissa une nouvelle fois un éclat de rire sortir de sa gorge déployée, gras et sec. Il leur jeta par la suite un regard haineux et colérique, mais également teinté d'une certaine lueur d'amusement et d'une malsaine espièglerie, qui n'annonçait rien de bon :

-Vous avez beau espérer, vous n'avez pas à fixer le deal seuls, bande de mômes. Vous me faîtes rire, avec votre naïveté et votre prétendue sympathie, à croire que la piraterie est bercée par de beaux idéaux et qu'ils ont toujours guidé les nôtres... La piraterie est la fille bâtarde de cette catin de pouvoir et de cet enculé d'égoïsme, quoi que vous en pensiez ! Elle est née de l'orgueil et de la haine, de la rage et de l'envie de meurtre... Je n'ai jamais été différent, quoi que l'on vous ait conté, et Roger n'y faisait pas plus exception ! Ces cicatrices qui parsèment mon corps ne sont pas le fruit du hasard, pas plus que ce vieil œil à moitié crevé qui pend dans son orbite... Le sang a toujours pavé notre route, et c'est bien cette route que vous arpentez, pas celle de pseudos justiciers, ne l'oubliez pas !

De quoi mettre les choses bien au clair, quant à son point de vue sur le monde criminel. Lui qui en faisait partie depuis des décennies, il avait vu bien plus de pourris qu'il n'aurait pu l'imaginer... Même ceux qui disaient généralement agir pour la gloire d'intérêts louables n'étaient globalement que d'affreux menteurs, que des hypocrites cherchant à rendre leurs actions moins terribles et effrayantes pour le commun des mortels. Mais pour autant, Charon ne s'arrêta pas en si bon chemin : il enchaîna en envoyant un rapide coup d’œil à Najah qui, à quelques mètres de là, tressaillit soudainement en déglutissant sans vraiment le vouloir, sentant son cœur se serrer en craignant que le vieil homme ne le prenne pour cible :

-Et vous n'êtes pas différents ! Pas plus purs que le vieux pirate que je suis ! Ton Arias a tué bien plus de parents et d'enfants que tu ne pourras jamais l'imaginer, gamin, et tout ça pour quoi ? Pour l'amour de convictions égoïstes qui l'auront amené à sa mort ! Il n'excellait que dans l'art de la manipulation, et n'a eu de mérite que celui de tromper des milliers d'abrutis, dont tu étais heureux de faire partie ! Alors nan, les mioches, je ne compte pas vous donner gentiment rendez-vous d'ici dix ans, en espérant naïvement que vous ne disparaissiez pas de la surface de la planète en fuyant comme les chiens que vous êtes. Mais vous éradiquer ici et maintenant n'aurait effectivement pas grand intérêt... Vous méritez plus, bien plus de terreur pour l'affront que vous venez de me faire. Je vais vous laisser une heure, une petite heure pour plier bagage et quitter cette île. Après ça, je prendrai la mer pour vous traquer, et dès que je mettrai la main sur vous... Je vous réduirai à néant et je veillerai à ce que même vos os soient à l'image de votre pathétique existence : brisés et anéantis.

Suite à cela, le vieillard posa son regard sur Kururu, semblant retrouver son calme pendant un instant avant de se mettre à rire légèrement, d'un air terriblement sinistre. Il demeura ainsi pendant une poignée de secondes avant d'enfin laisser glisser quelques paroles à l'intention de son homologue capitaine, paroles d'un bien funeste présage :

-Je te reconnais, toi... T'es la capitaine de ce marmot, c'est ça ? Nos intérêts divergent probablement autant que possible, mais laisse-moi bien te dire une chose... Un leader qui se laisse marche sur les pieds par ses sous-fifres n'est que le responsable de futurs vestiges. L'obéissance et le respect ne sont dans un équipage pas qu'un détail. C'est une condition nécessaire à l'établissement d'un ordre et d'une hiérarchie. Ton blondinet a peut-être un fort caractère mais c'est à toi de le dresser si tu ne veux pas qu'il détruise ton équipage de l'intérieur. L'arrogance est un mal plus vicieux que tu ne l'imagines, et j'ai vu bien des olibrius dans son genre détruire des organisations plus prometteuses que la moyenne... Volontairement ou non.

Suite à cette brève mise-en-garde, le vieil homme tourna les talons et se dirigea vers son propre navire, immédiatement suivi par le reste de ses comparses. Si l'Alliance Rose ne se pressait pas à quitter les lieux, elle aurait très rapidement à nouveau affaire à lui...



Byrel est lvl 33
Charon est lvl 35
Shelley est lvl 22
Najah est lvl 20

Et voilà, en principe c'est fini !

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] - Page 2 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: