-40%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD 55 » à 369,99€
369.99 € 620.54 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 2 Mai - 11:32

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_10
Capitaine de Division Révolutionnaire Najah.

Muet de stupéfaction, incapable de prononcer la moindre syllabe, véritablement sonné par la nouvelle qu'on venait tout juste de lui annoncer par l'intermédiaire d'un escargophone, le Capitaine de Division raccrocha lentement avant de se redresser et de sortir d'un pas traînant de l'obscure tente dans laquelle il s'était trouvé jusque là. Il poussa la toile qui retombait sur le sol au niveau de l'entrée et, exténué, tomba à genoux juste devant ladite entrée, fixant le ciel d'azur qui s'étendait au-dessus de son crâne. Un soldat de la révolution qui passait par là, interloqué, s'avança de lui la gorge serrée. Le soldat en question, un jeune garçon d'une quinzaine d'années tout au plus, s'arrêta une fois proche de Najah, son supérieur, et lui demanda d'une voix tremblante et incertaine, comme s'il redoutait la réponse plus que tout au monde :

-Les nouvelles... Sont mauvaises ?
-Le Gouvernement a dit vrai. Arias est mort. La Révolution a perdu...

Le hors-la-loi aux idéologies pures laissa une larme rouler le long de sa joue, incapable d'encaisser les mots qu'il venait pourtant de prononcer. C'était tout un symbole qui s'était effondré en même temps que Baltigo, et c'était toute une cause qui se retrouvait à patauger dans la boue à cause du sadisme des marines et de leurs alliés. AOI, Section Scientifique, Cipher Pol, Schichibukais... Tous étaient fautifs dans l'affaire, tous. Ils venaient et ce sans le moindre scrupule d'ôter au monde une issue de secours, de briser les rêves et les espoirs de millions d'innocents. Kaiten-Su n'allait pas pouvoir prendre la relève, et même si les maréchaux avaient vraisemblablement survécus et se trouvaient apparemment en bonne forme physique, il était impensable que l'un d'entre eux ne soit capable d'être un aussi bon leader qu'Arias ne l'avait été. La rumeur commença à se répandre au sein du campement naissant de la Révolution qui s'était installé à Military Island pour jouir de la position stratégique de cette île, terrassant un à un tous les utopiques soldats qui l'entendirent avant de l'entretenir, sonnés. Après un instant de silence à demeurer immobiles, les genoux fichés dans la poussière, Najah en vint à se redresser péniblement, essuyant ses yeux carmins d'un revers de la main. Le chef de la Révolution n'aurait jamais voulu les voir désuni, simplement à cause de son décès... Cela aurait été accorder une victoire bien trop grande à ces chiens de la Marine. Sentant monter en lui un désir ardent de venger celui qui avait été un modèle et un supérieur de qualité, le capitaine de division tira sa rapière de sa ceinture et la brandit en direction du ciel, hurlant quelques mots en essayant de se faire entendre par tous ses confrères :

-Amis ! Nous ne devons pas nous laisser abattre ! Nous devons poursuivre nos agissements en faveur de cette cause, qui nous a vu naître ! Il est de notre responsabilité de faire triompher la justice ! Montrons à Arias que nous n'oublierons jamais sa grandeur !

Les pleurs et les murmures emprunts de désespoirs s'éteignirent alors progressivement, laissant petit-à-petit place à des hurlements d'une détermination vindicative. Ces soldats, ces femmes, ces hommes et ces enfants n'avaient désormais plus qu'à suivre aveuglément Najah, qui les guiderait lui-même jusqu'à un autre leader digne de confiance. Il en était de son ressort, lui... Révolutionnaire primé à 13 millions de berrys.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Zenith10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Wenqin10
Capitaine Becky et Navigatrice Shelley.

L'équipage des "Cheveux azurs" tirait son nom de la particularité physique qui unissait tous les représentants de ce groupe de fieffés forbans : ils possédaient en effet tous une chevelure caractéristique, dont les teintes allaient généralement de l'indigo à l'azur. La capitaine, Becky, en était encore la meilleure représentante : de longs cheveux unissant toutes les couleurs relatives à l'océan, c'était exactement ce qui la coiffait admirablement. Celle-ci, d'ailleurs, arpentait en ce moment-même le pont de son navire, une caravelle modeste mais capable d'accueillir les vingt et un criminels rassemblés sous son égide. En la comptant, ils étaient donc vingt-deux, et ils entendaient bien profiter du calme de Military Island pour se ressourcer loin de la marine avant de partir en direction de Grand Line, où ils espéraient, comme tant d'autres, découvrir le One Piece. Pour elle ainsi que pour Shelley, sa plus fidèle camarade, le chemin avait commencé depuis près d'un an et demi... Et elles se rendaient tout juste compte du temps qu'il leur faudrait pour arriver aux hautes strates de la piraterie. En règle générale, elles essayaient toutefois de se faire discrètes, dans la mesure du possible à cause de leur caractéristique physique si particulière : elles n'étaient pas encore assez douées pour s'opposer à des hordes sauvages de marines, et les autres membres de leurs équipages étaient pour la plupart des novices en matière de piraterie. En bref : South Blue était loin de présenter une domination totale du Gouvernement Mondial, et elles en étaient toutes les deux grandement satisfaites. La capitaine s'arrêta une fois face à son bastingage, observant l'horizon bleuté avec un sourire nostalgique. Elle était devenue pirate avec un groupe d'amis, au départ, mais ils avaient pour la plupart tous décrochés en se rendant compte que c'était un métier qui voyait beaucoup de tragédies. Elle s'était accrochée, et entendait bien tirer parti de cette nouvelle ère au maximum. Lorsque quelques bruits de pas se firent ouïr derrière elle, la jeune femme pivota lentement et fit face à l'un des membres d'équipages, qui lui adressa un hochement de la tête respectueux avant de prendre la parole :

-Capitaine, Terry et Jerry ont découvert un trésor placé dans une tente apparemment vide...
-Qu'est-ce que vous attendez, alors ? Ramenez-le !
-C'est que... trois chiens sont accrochés à l'entrée et...
-Alors tuez-les ! Vous n'allez pas vous déranger pour quelques cabots, si ?

L'homme tressaillit un bref instant avant de répondre qu'elle avait raison. Il tourna donc les talons et s'en retourna sur l'île pour transmettre les directives de son capitaine. Car oui, malgré les apparences, et même si elle n'était pas effroyable et tyrannique pour autant, Becky était un forban dans tous les sens du terme : elle pouvait se montrer agressive voire impitoyable lorsque la situation l'exigeait. Elle ne souffrait d'aucune hésitation quand elle pouvait jouir d'un quelconque profit, et ce n'étaient pas une poignée de clebs qui allaient la déranger, certainement pas... Elle ainsi que Shelley étaient toutes les deux mises-à-prix : 20 millions pour la capitaine, 4 pour la navigatrice.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Ya_ton10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Akiaka10
Capitaine Preyton et musicienne Abby.

Mais il aurait été candide de croire que l'équipage de Becky était le seul présent sur l'île : deux autres pirates primés y représentaient la race des forbans, profitant entre autres de la désertion de la marine locale pour y établir leur campement provisoire. Mais pour Preyton et ses comparses, la cause de leur présence était tout-à-fait différente : ils ne comptaient pas se jeter sur Grand Line puisqu'ils savaient de source sûre que cet océan maudit aurait tôt ou tard raison d'eux, mais ils profitaient simplement de ce havre de paix bien loin des gouvernementaux pour se remettre d'une escarmouche face aux chiens de la justice qui avait coûté quelques dégâts à leur navire ainsi qu'un certain nombre de pertes du côté des matelots. Le capitaine et ses camarades n'avaient alors dû leur salut qu'à une tempête qui, capricieuse comme toutes celles de South Blue, s'était interposée pour forcer les représentants de la justice à rebrousser chemin, bredouilles. Une bonne nouvelle aussi bien pour le capitaine que pour la musicienne, Abby, qui se retrouvait alors adossée contre une caisse non loin du navire qui les avait porté et donc ils risquaient de devoir se séparer d'ici quelques jours, s'ils ne parvenaient pas à le réparer convenablement. Tandis qu'elle s'amusait à raccorder sa guitare qui avait également souffert de la bataille et des multiples explosions qui avaient secouées le bâtiment naval, Preyton faisait les cent pas juste devant elle, agacé de ne pas pouvoir se venger d'une telle agressivité de la part des bleus. En réalité, le jeune homme aurait même grandement apprécié s'en prendre à des civils pour leur dérober leurs effets personnels et, si possible, brûler leurs maisons, mais les types qui habitaient sur Military Island étaient tous des miséreux : dans ces conditions, impossible de se faire plaisir... Ou presque. En effet, l'un des membres de son équipage ne tarda pas à arriver en courant, haletant et suant :

-Capitaine ! Cette garce de Becky a repéré un trésor et compte le subtiliser avant que nous n'arrivions sur les lieux ! Heureusement, il a l'air volumineux, et trois chiens gardent l'entrée et risquent de les ralentir...
-L'ordure ! Prenez vos armes, on y va direct !
-Et pour le navire ?
-Si quelqu'un réussit à le faire naviguer dans son état, je le lui donne sans problème !

Le jeune homme attrapa son sabre et se dirigea immédiatement dans la direction pointée par son larbin, bien décidé à récupérer son dû. Abby ne tarda pas à le suivre de près, déposant son instrument de musique dans les mains dudit larbin avant d'attraper ses deux revolvers à silex, prête à en user dès que la situation l'exigerait. Ils étaient respectivement primés à 14 et 9 millions de berrys.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_11
Criminel Byrel.

Pour l'homme-cornu issu du Nouveau Monde, Military Island était également un havre de paix. Ici, il avait pu décapiter deux citoyens un peu trop grande gueule à son goût et personne ne s'était opposé à lui, sans doute par peur des représailles. Après tout, outre sa prime, c'étaient surtout sa corpulence avantageuse et son physique hors du commun qui inspiraient la crainte : il était en effet grande de plus de deux mètres, et possédaient des cornes d'un noir d'ébène semblable à celles que l'on représentait sur les images de démons et de diables destinés aux enfants pour les mettre en garde. Une caractéristique physique qui avait, durant son enfance, revêtit des allures de stigmatisation, en tout cas jusqu'à ce qu'il ne décide de démembrer tous ceux qui iraient jusqu'à évoquer cette comparaison avec le domaine infernal. Byrel avait progressivement vogué jusqu'ici, sur les Seas Blues, afin de pouvoir écraser tous les marines qui se risqueraient à s'opposer à lui... Et pour le moment, il semblait avoir été relativement bien inspiré : personne n'avait encore été capable de lui tenir tête pendant plus de deux minutes. La faute à ses mouvements agiles et prompts, à sa dague sombre comme la nuit et plus tranchante qu'une faux, très certainement... Même si ce n'était malheureusement pas là ses seules capacités dignes d'intérêt. Plusieurs grands hors-la-loi et criminels de la zone avaient d'ailleurs déjà pris la décision de l'approcher pour lui proposer divers emplois, toujours sans succès. L'homme-cornu ne cherchait pas à être bercé au sein d'un avenir glorieux ou fortuné : tout ce qu'il voulait, c'était vivre comme il l'entendait, se servir quand il en éprouvait le besoin ou l'envie. Rien de plus. Le gigantesque bandit, qui se réveillait tout juste d'une inconfortable nuit passée entre les bouteilles d'alcools vides, bailla ostensiblement avant de s'étirer de tout son long, manquant de déchirer la toile de la tente qu'il s'était approprié de force la veille. Ses occupants, un couple et un môme d'une demi-douzaine d'années, n'avaient pas discuté quand il était venu leur demander une petite place, et encore moins lorsqu'il avait cassé le bras du père pour leur faire comprendre que, chez lui, une petite place revenait à réquisitionner la tente dans sa totalité.

Mordant dans un morceau de pain qui traînait par là sans le moindre égard pour ceux à qui il aurait normalement dû profiter, l'homme cornu attrapa son arme qui trônait non loin de lui, fièrement plantée dans le sol, avant de l'accrocher à sa ceinture pour sortir de la tente. Automatiquement, il porta une main à ses yeux pour se protéger du soleil lorsque celui-là, fier, vint l'éclairer violemment en lui rappelant qu'il avait le chic pour se lever au zénith. Haussant les épaules tout en se curant le nez sans la moindre gêne, Byrel pivota lentement pour prendre la direction d'une autre tente non loin de là, d'où semblait émaner un doux fumet. Des habitants avaient apparemment chopé une bestiole qu'ils comptaient cuire puis manger... Il allait leur laisser le privilège de la première tâche. Il marcha lourdement sur une affiche de mise-à-prix qui le représentait, affichant d'ailleurs la modeste somme de 31 millions de berrys.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Am_ful10
Criminel Cahas.

Et effectivement, quelques citoyens avaient, dans une tente, pris la liberté d'installer un petit feu de camp pour y faire rôtir un couple de lapins qu'ils avaient débusqué aux aurores, chanceux comme jamais. La tente, qui retenait admirablement bien l'odeur, permettait aux occupants de celle-ci de profiter du doux fumet qui se dégageait des animaux en pleine cuisson. En revanche, ce qui risquait de surprendre Byrel, c'était que les occupants de cette tente en question n'étaient aucunement de petits anonymes, citoyens comme la plupart des autres êtres vivants présents sur Military Island : au contraire, il s'agissait d'une bande de mafieux qui avaient profité de la pauvreté ambiante et de la misère sociale pour instaurer un business hors-la-loi, vendant à tour des bras diverses substances illicites comme de la drogue, entre autres. Cependant, ce n'était pas le seul domaine d'action de Cahas et de ses compères : ils profitaient également de leur position stratégique pour relier Military à d'autres îles bercées par les commerces noirs, comme Trader. Ainsi, en utilisant ces relais de navires purement hors-la-loi, ils s'ouvraient à un commerce terriblement sordide : celui d'esclaves... Il arrivait donc, de temps à autres, qu'ils ne s'invitent dans une tente pour arracher des mains des parents le petit dernier, un garnement déjà solide malgré son âge, ou la plantureuse jeune femme dont raffolaient tous les fumiers de la noblesse. Au final, le primé avait la certitude qu'il ne faisait rien de mal : il profitait simplement des pulsions sales des riches et des aristocrates, leur offrant ce qu'ils n'étaient pas capables de se procurer par eux-mêmes... Puisqu'au final, s'il se conformait à la vie banale, ici, il risquait également de tomber dans la misère et le désespoir, autant la jouer opportuniste et assumer sa criminalité. Tout commerce avait ses répercussions, et s'il brisait quelques foyers puissamment unis jusque-là, ce n'était plus vraiment de son ressort...

L'un des hors-la-loi positionné à l'extérieur de la tente, affolé en voyant le dantesque Byrel s'approcher de leur triste bâtisse, entra vivement en prenant la parole, désarçonné et ne sachant que faire :

-Byrel arrive ! Il veut sûrement nous prendre notre bouffe !
-Qu'il vienne... On va le recevoir.

Un sourire malsain en vint à fendre le visage de Cahas, montrant qu'il ne comptait pas y aller de main morte sous prétexte que ce type était un représentant de la rarissime race des hommes-cornus. En fait, c'était encore plus vicieux : s'ils parvenaient à le capturer, de par sa prime et son appartenance raciale, les bandits pourraient en tirer un très bon prix sur le marché de Trader... C'était le moment ou jamais de faire preuve de courage, car les bénéfices qui pourraient pleuvoir sur eux feraient pâlir d'envie les plus grands mafieux de tous les temps, alors que lui n'était primé qu'à 10 millions de berrys.



Voilà voilà ! Je vous propose plusieurs cibles, ayant des primes plus ou moins importantes, des mentalités et des appartenances différentes, etc. A vous de faire le tri là-dedans pour vous y retrouver ! Au passage, partez du principe qu'il n'existe au moment du RP pas d'autre primé sur Military (Outre vous, bien sûr).
Vous pouvez vous organiser pour l'ordre de poste aussi !

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Mer 6 Mai - 20:02



Sea Stars:

Après environ 3 semaines de navigation, l’Alliance Rose avait accosté sur Military Island. Bulle avait été libérée pour une longue durée. Le beurktopus avait tiré le Tsukimi pendant tout le trajet sans aucune aide. Par conséquence la durée du trajet avec bien augmentée, mais ils avaient eu beaucoup de chance de ne pas être pris dans une tempête. Dans tous les cas, la créature océanique avait bien mérité du repos. Dès leur arrivée, Kururu avait appelée Yuki pour confirmer son ile de destination. En attendant, l’équipage principal de l’Alliance Rose était resté discret. Après les événements récents, la capitaine ne voulait pas attirer l’attention d’autre marine ou chasseur de primes. Enfin elle n’avait toujours pas bien compris dans quelle catégorie se plaçait la secte qui les avait agressés. Et puis montré leur présence entraverait peut-être leur propre mission. En plus d’éventuellement raccourcir leur période de calme et la cuisinière ne crachait pas sur quelques jours de plus. Pour l’instant, ils avaient simplement fait un petit tour en ramassant les wanteds sur leur chemin. Bon c’était surtout ses amis qui avaient fait la récolte des bouts de papier… Elle ne voulait pas laisser le navire sans surveillance avec Arya dans cet état.

Les Sea Stars n’étaient pas loin de l’ile. Le Lunar Tomb accosta une semaine à peine après leur convocation. C’était plutôt rapide… Kururu voyait tout de suite la différence entre un bateau avec navigateur et un sans. Bien sûr, la capitaine attendait ses compagnons au port. Le vaisseau se stoppa complètement. Yuki fit une apparition théâtrale sur le pont sous le regard plus ou moins approbateur de son équipage.

- Vos sauveurs sont là !

Sur ces mots absolument pas modestes, les pirates posèrent pieds à terre. Yuki repris la parole en tendant un sac à la rose.

- Tiens, ta commande.

- Merci.

- Mais rassure moi, tu as tenté aucune réparation… Sinon même Calamity ne pourra rien faire pour toi.

- Ce n’est surement pas si terrible que ça.

- Si tu savais

- Maaaiiiss… J’ai rien fait

Pourquoi c’était toujours sur elle ? Ce n’est pas parce que Kururu avait provoqué plusieurs catastrophes plus ou moins importantes par le passer que cela se reproduirait. Enfin, elle n’avait effectivement rien tenté au cas où le bateau se réduirait en miette en tentant de clouer une planche. En plus c’était comme si elle amplifiait tout en laissant planer le doute face à la remarque de Calamity. Finalement, la médecin tapa dans le dos de son amie d’enfance.

- Allez montre nous l’étendue des dégâts.

- Moi je reste pour garder le bateau capt’ain. De toute façon, je ne suis pas loin

- Ok. Bronze bien.

- Merci… Ah Morgan, reste ici j’ai besoin d’un serveur !

-tss

Kifune avait décidé de rester là pour profiter du soleil par simple flemme de bouger, mais ses compagnons de route savaient qu’ils pouvaient faire confiance à leur seconde. Sauf le pauvre cuisinier qui avait été désigné pour préparer les éventuelles boissons dont la navigatrice aurait éventuellement besoin... Le groupe se dirigea vers le navire principal. Les nouveaux arrivants furent tous étonnés des dégâts. C’était surtout l’absence du mat qui marqua les esprits. Yuki lança un regard en coin à sa supérieure qui répondit par un sourire faussement innocent. Bon sur ce coup là elle était effectivement impliquée. Mais c’était pour la bonne cause ! Pour une fois, elle avait limité les dégâts. C’était un petit exploit pour la jeune fille, même si elle n’avait fait que les reporter ailleurs. Dans un soupire, Calamity brisa le silence.

- Ahhhh… Je vais voir ce que je peux faire. Mais ça risque de prendre du temps. Surtout s’il faut encore trouver les matériaux.

- Très bien, prend le temps qu’il faudra.

- Tu ne comptes quand même pas rester dans la zone ?

- Bien sûr que non… Nous allons voir pour régler notre autre problème au plus vite.

Kururu faisait totalement confiance à son amie d’enfance. Elle savait que si elle laissait Arya et le Tsukimi entre ses mains, rien ne pourrait leur arriver. Elle alla donc chercher toutes les affiches wanted récupérer par ses amis. Elle fit deux piles avec les mêmes affiches dans chaque. Puis elle retourna sur le sol en prenant son den den mushi personnel et un de ceux qu’elle avait commandé. Pendant ce temps les membres des Sea Stars présent pire possession du navire comme si c’était chez eux. Sous la direction de Calamity, ils examinèrent le pauvre bateau.

- Asuna. Dante.

Quand ses amis furent tous les deux présents, Kururu expliqua la suite des événements. Avant, elle leur tendit un paquet d’affiche avec un grand sourire.

- Vous avez fait du bon boulot en trouvant tous ces wanted. Comme nos compagnons sont arrivés et surveillerons Arya et le navire pour nous, nous allons commencer dès aujourd’hui nous allons commencer notre chasse. Plus vite nous aurons fini trouveront des primé et plus vite nous serons débarrasser de ce fichu contrat. Donc nous allons faire des recherchés pour voir si un ou plusieurs de ces criminels se trouvent actuellement sur l’ile. Si vous en trouver et que vous jugez que ce sont effectivement de grand criminel différent de nous, vous pouvez les amener ici. Mais ne les tuer pas d’accords. S’il y a le moindre problème appelé moi. Vous avez un den den mushi ?

Kururu avait donné beaucoup d’informations en même temps, mais elle pensait ne rien avoir oublié. L’importance de la mission, c’était dit. Les conditions de capture étaient établies. La capitaine savait qu’une prime ne signifiait pas grand-chose sur les personnes. Elle en possédait une pourtant elle restait une gentille personne. D’ailleurs, la pirate n’avait jamais compris comme elle avait eu une prime sur sa tête... Bon à part le fait que ces fichus bouts de papier mettaient en danger ses amis, la demoiselle n’y prêtait pas vraiment attention. Mais il fallait avouer qu’une prime ne résultait pas toujours de fait horrible. Même si parfois, elles étaient effectivement justifiées. Résultat, la cuisinière ne voulait emprisonner que de véritables criminels. Les voyageurs qui s’étaient simplement trouvés au mauvais endroit au mauvais moment ne méritaient pas un tel sort. Malgré tout, elle ne souhaitait pas de mort. Elle n’avait pas changé d’avis sur ça et préférait éviter au maximum les victimes. En plus cela prouverait au chef de la secte que l’Alliance Rose est composée de mauvaises personnes s’ils les ramenaient mort. Ce qui serait une grave erreur de la part de cet homme, mais elle ne pourrait pas empêcher ce mauvais jugement. La partie sur le den den mushi concernait surtout la communication. Elle voulait pouvoir appeler ses amis en cas de trouvailles ou problème et souhaitaient qu’ils en face autant. La capitaine en donna un à ceux qui le désiraient puis continua.

- Vous partirez dans cette direction ensemble. J’irais de l’autre côté. Certaines des primes sont élevées, donc faites attention à vous. Leurs détenteurs sont surement très forts.

Kururu indiqua la droite pour le duo Asuna/Dante. Elle partirait donc vers la gauche. Bien sûr elle avait confiance dans les capacités individuelles de chacun. La jeune fille voulait seulement que ce soit plus simple pour eux de leur côté. Peut-être qu’elle s’inquiétait trop, mais on n’était jamais trop prudent. En plus ce serait plus amusant pour eux de se balader à deux. De son coté, Gemini la suivit sous sa forme de chien. Le charpa était content de faire une promena. Le canidé ne se doutait absolument pas de la menace d’un éventuel danger. La capitaine se promena tranquillement entre les tentes comme une jeune fille classique sortant son adorable chien. LA seule différence, c’était qu’elle restait attentive à tout ce qui se passait autour d’elle. Elle cherchait des têtes connues. Bien évidemment pas celle d’un ami mais d’une proie potentielle. De temps en temps, elle s’arrêtait pour poser des questions à des habitants. Malheureusement ce ne fut pas très fructueux et personne ne lui indiqua l’endroit où se trouvait un des criminels. Soit ils ne savaient pas parce que ces personnes n’étaient pas présentes sur l’ile actuellement ou dans une autre zone. Soit les habitants les avaient rencontrés mais avait trop peur de représailles s’ils parlaient. Les deux solutions étant aussi probable l’une que l’autre, la chasseuse de prime d’un jour n’insista pas.

Soudain, Kururu remarqua une famille étrange. Comme tous les habitants de l’ile, ils paraissaient pauvres mais il y avait autre chose. Ils semblaient fatigués comme s’ils n’avaient pas dormi de la nuit. Ou alors ils avaient dormi dehors, en tout cas leurs mines étaient affreuses. Seul le petit garçon semblait serein. Il ne devait pas avoir plus de 6 ans et dormait paisiblement, blottit dans les bras de sa maman. Vu leur situation, c’était surement le seul endroit sécurisant pour lui. La jeune fille s’approcha d’eux. Puis elle s’abaissa pour se mettre à leur hauteur. Elle parlait au père qui se tenait le bras comme si c’était horriblement douloureux.

- Vous allez bien ? Votre bras vous fait mal ?

- Non ça ne va pas ! Mon bras me fait horriblement mal. Un os est surement cassé. En plus nous n’avons plus ni argent ni maison.

- Calme-toi chéri, tu vas réveiller le petit.

- Mais amour… Sa santé est si fragile, que pouvons-nous faire…

Le père avait vu en cette étrangère l’occasion de se défouler et de dire ce qu’il avait sur le cœur. Sa femme l’avait empêché de s’emporter mais leur situation semblait assez mauvaise. Kururu ne put se retenir d’avoir pitié de cette famille. Malheureusement, elle ne pouvait pas faire grand-chose. Pour eux. Soudain, elle eut une bonne idée. Elle sortit un bonbon blanc d’une petite gourde avant de le donner à l’homme.

- Normalement ce bonbon va vous aider pour votre bras…

L’homme qui n’avait plus rien à perdre le mangea avant que la cuisinière termine de parler. Sa fabricante n’avait encore jamais testé réellement ses Poussbonos, mais si le bras n’avait qu’un seul os de casser, il devrait être réparé dans quelques minutes. Le bonbon ne tarda pas à agir et la blessure commença à se réparer. Le père de famille cria à la mort à cause de la douleur et finit par perdre connaissance. L’enfant se réveilla en pleurant face à ce cri d’agonie. Les quelques passant quittèrent l’endroit immédiatement de peur de subir le même sort. Il fallait avouer que le traitement avait été plutôt violent. Même Kururu ne s’y attendait pas. La femme paniquée appelait son mari pour qu’il se réveille.

Un peu plus tard le patient ouvrit doucement les yeux aux cotés de sa femme et de son enfant qui pleuraient… A tous les coups ils pensaient surement que le bonbon l’avait tué. Enfin c’était plus une certitude si on prenait en compte les regards assassins qui étaient destinés à la capitaine. Le couple se pris dans les bras au réveil du mari. Soudain l’homme fut frappé d’une révélation. Il commença à agiter son bras dans tous les sens.

- Mon...mon bras ! Je n’ai plus mal ! Il est guérit ! Merci mademoiselle. Je ne sais pas comment vous remercier. Mais je ne peux pas faire grand-chose, nous ne possédons rien…


- Vous pouvez peut-être m’aider.

Kururu leur tendit son petit paquet de wanted. Maintenant qu’elle les avait aidés ces gens seraient plus disposer à parler que les précédents. En tous cas, ils étaient déjà plus souriants. Le père pris les feuilles d’un air interrogateur. La jeune fille continua avec un sourire.

- Je cherche des informations sur ces personnes. Savez-vous quelques choses à leur sujet et où ils se trouvent.

Le couple semblait comprendre ce qu’elle désirait. Le petit garçon regardait aussi les papiers sans vraiment savoir ce qu’ils signifiaient. Ils regardèrent la première image puis les deux suivantes sans aucune réaction. Sur la troisième, l’enfant réagit le premier.

- Maman, pourquoi le voisin est sur ce papier ?

Donc c’était leur voisin ? Kururu attendit d’avoir plus d’info sur ce Cahas. Ils devaient être bien le connaitre. La mère semblait embêtée. Après un court silence, Gemini arriva à sa rescousse. Le chien qui en avait marre d’attendre donna de petit coup de patte à sa maîtresse. Le garçon qui ne l’avait pas encore vu remarqua l’animal. Son attention détournée, ses parents reprirent la conversation d’adulte.

- Cahas n’est pas un homme fréquentable. Nous avons de la chance car ma femme n’est pas spécialement belle et mon fils est de faible constitution. Mais les jolies filles en pleine santé comme vous disparaissent souvent lorsqu’elles croisent sa route ou celle de sa bande.

Rien de très encourageant tout ça. Mais pourquoi elles disparaissaient ? La triste vérité apparut soudainement dans son esprit. C’était des enlèvements ? Comment pouvait-il faire quelque chose d’aussi horrible à de pauvres innocents qui n’avaient rien demandé. Kururu comptait bien demander où habitait ces gens par le passé pour aller voir ce criminel. Sa prime n’était pas assez élevée pour remplir totalement son contrat avec la secte. Pourtant ses actes n’étaient pas pardonnables pour autant. Il ne fallait pas s’en prendre à des civils. Le couple continua à regarder les autres affiches sans réagir. Sauf sur la dernière. Le père froissa le paquet de wanted.

- Qu’est-ce qu’il y a ? Qui est-ce ?

L’homme rendit les affiches à Kururu avec celle concernée sur le dessus. C’était Byrel , une des plus haute prime que les membres de l’Alliance Rose avaient ramassée. Lui et Cahas rassemblait eux seul la sommes dont elle avait besoin pour acheter sa liberté et celle de ses amis. La capitaine était quand même curieuse de savoir pourquoi le père était si en colère. Comme il n’arrivait pas à en parle, c’est sa femme qui expliqua la situation.

- Byrel est surement plus dangereux que Cahas. C’est lui qui a cassé le bras de mon mari et qui nous à voler notre tente. Et si ce n’était que ça… Il a tué les deux fils d’un marchant qui essayaient de l’empêcher de se servir dans leurs marchandises.

Ces gens n’avaient décidément pas de chance. Un hors la loi au commerce douteux habitait à coté de chez eux et un tueur avait réquisitionné leur habitation. Par contre Kururu n’arrivait pas à se décider entre les deux criminels. Lequels étaient le pire des deux ? Enfi cela ne chageait rien au fait que leurs actes allaient contre les principes pacifistes de la jeune fille. C’était décider, c’était eux qu’elle conduirait en prison à sa place ! D’un air décidée, elle demanda au couple.

- Où habitiez-vous ?

- Vous ne devez pas y aller mademoiselle. Vous allez vous faire tuer.

Le couple ne semblait pas motivé à lui dire. C’est vrai que ces hommes n’étaient pas des tendres. Mais elle n’était pas non plus en sucre. Et avec le temps elle avait appris à se défendre. Malheureusement cela n’avait pas été suffisant lors de son dernier affrontement. Sauf que maintenant elle savait encore plus que jamais ses faiblesses. En plus s’ils savaient qu’elle aussi était recherchée, ces civils ne seraient surement pas si tendres avec elle. Kururu décida de changer de stratégie. Ils avaient l’air bien décidé à ne pas faire courir de risque inutile à leur bienfaitrice. Avec un sourire, elle s’adressa au garçon qui jouait avec Gemini.

- Dit moi petit, tu peux me dire où se trouve ta maison ?

- Vous continuez tout droit. Puis vous tourné à droite à la tente lapin. C’est un peu plus loin, la plus belle de toutes les tentes vertes et bleues !

L’enfant avait répondu directement, fière d’avoir une jolie maison. Ses parents ne l’étaient pas autant. Mais ils ne purent arrêter Kururu qui se dirigeait dans la direction indiquée. Elle croisa effectivement une tente lapin. C’était plutôt bien trouver comme idée. Des morceaux de toiles rouges et oranges formaient les contours d’une tête de lapin parmi des bouts de vert et de brun. Malgré leur situation certaine habitant avec su garder leur talent artistique. Elle sourit en voyant l’œuvre d’art puis elle repris sa route. Elle était presque arrivée à destination quand un géant avec des cornes sortit d’une des tentes. La jeune fille se cacha derrière une tente et sera très fort Gemini dans ses bras. La douceur du pelage du chien la calma. Cet apparition soudaine lui avait fait peur. Elle ne s’attendait pas à voir une personne de cette taille et habillée de cette façon sortir de nulle part. Mais elle avait vraiment réagi comme une petite fille apeurée et inoffensive sur ce coup-là. C’était pitoyable pour une capitaine pirate en chasse de criminels redoutables. C’était peut-être ce contexte inhabituel qui la stressait. Elle était assez tendue.

Sa main caressa le dos de Gemini. Tout se passerait bien, elle n’avait pas à paniquer face à un inconnu. D’habitude cela ne lui arrivait pas et il n’y avait aucune raison pour que ça commence aujourd’hui. Si ça se trouve ce n’était même pas une de ses cibles. C’était peut-être un simple charpentier plutôt musclé qui avait bu trop soupe durant son enfance. Kururu saisit les deux affiches qui avaient été reconnues par les civils. Ce n’était surement pas Cahas, il n’était pas assez vert pour ça. Peut-être Byrel alors ? La jeune fille risqua un coup d’œil en direction de l’immense inconnu. Il était effectivement sortit d’une tente aux belles nuances de bleu et de vert. Il était presque arrivé à la tente voisine. Si elle ne se trompait pas c’était celle du kidnapeur. Et l’homme en question était effectivement le tueur. Il avait les mêmes cheveux bruns et surtout deux cornes caractéristiques. C’était plutôt étrange comme tenue. Pourquoi voudrait-il porter un serre-tête avec des cornes dessus. Si c’était pour paraître effrayant c’était réussi avec sa carrure imposante. Il n’avait pas besoin de tel accessoire pour se faire respecter.

Du coup qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire… Kururu ne se doutait pas qu’il était si grand rien qu’en regardant son avis de recherche. Elle devrait surement appeler ses nakamas. Mais même avec eux est-ce qu’elle arriverait à le capturer ? Il avait l’air puissant même de loin. En plus elle ne connaissait pas du tout ses capacités. Jofling et Léonor étaient plus forts que ce qu’ils paraissaient. Si c’était aussi le cas de Byrel, elle était mal barrée. Surtout que son anxiété n’était pas encore passée. L’effet de surprise était passé et elle n’avait plus peur de lui. Le problème était la capture. La capitaine n’était absolument pas une guerrière dans l’âme. Elle protégeait ses amis avec passion, initier elle-même un affrontement était contre sa nature. L’homme déguisé était proche de l’entrée de la tente verte et blanche de Cahas. Une idée germa dans l’esprit de la jeune fille. Si elle laissait les deux criminels ensembles, ils allaient peut-être s’affronté. Elle n’aurait qu’à les empêcher de s’entre tuer. Ainsi ils s’affaibliront mutuellement et elle n’aurait qu’à observer. De cette façon, elle verrait leurs capacités respectives. Elle appellerait ses compagnons plus tard pour récupérer les deux hommes affaiblis et le tour était jouer. La théorie lui semblait bien. La rose observa attentivement la suite des événements depuis sa cachette.


_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Jeu 7 Mai - 8:57
Jamais les Bêtes

Il y avait en ce bas monde beaucoup de choses qui m'énervaient. Sérieusement. Les chansons qui n'ont que dix mots comme paroles et qui se répètent en boucle. Le fait de marcher dans une bouse fraîche avec des chaussures neuves. Voir que la lame que l'on a polie pendant deux heures pour qu'elle brille comme au premier jour sert à décrocher les chewing-gum de la cuisine. Bref, tout un tas de trucs bien casse-bonbons. Néanmoins, parmi toutes ces choses, marcher sans but au petit bonheur la chance était dans le top dix de ces trucs énervants. J'affiliais cela à un sport que je haïssais plus que tout : courir. Sérieusement ! Qui court juste pour courir ? Tourner en rond sans but parce que "ça fait du bien et ça oxygène le corps"... Quelle connerie ! Je préférais cent fois un parcours d'obstacles au simple fait de mettre un pied devant l'autre aussi bêtement.

Alors bien sûr, quand Kururu me dit d'aller "à droite", cela sonnait à mes oreilles comme un "lève toi et marche... et va voir là-bas si j'y suis". On avait tout un tas de Wanted et on espérait sérieusement tomber sur un des criminels recherchés en allant sur les ruines de Military Island. À dire vrai, je savais parfaitement qu'il y avait des chances que nous trouvions des individus primés, pour la simple et bonne raison que j'avais connaissance de l'emplacement d'un camp révolutionnaire. Le fait d'appartenir à deux factions donnait l'avantage d'avoir des renseignements diversifiés. Néanmoins, cela m'aurait profondément gêné de devoir mettre des camarades sous les verrous, à plus forte raison pour les livrer à l'autre gourou dont la simple pensée suffisait à faire rejaillir en moi une rage peu commune.

Alors que j'arpentais les routes avec Asuna-nee, je prenais soin d'éviter tout chemin qui me mènerait au camp des Révolutionnaires. J'avais cependant, toujours dans ma poche, le Den Den Mushi qui m'avait été remis pour communiquer avec mes homologues marginaux. L'utiliser avec Asuna à proximité risquait fortement d'être problématique, aussi décidais-je de m'abstenir pour le moment. Mieux valait garder cet atout dans ma manche, juste au cas où. Voilà donc comment je finissais par marcher, un profond sentiment de lassitude transparaissant sur mon visage, sur les chemins délabrés, caillouteux et grandement endommagés de Military Island. Au bout d'un moment, je devais avouer que j'aurais volontiers explosé en hurlant de rage tellement marcher ainsi me prenait la tête. Mais j'avais promis à Asu-nee de faire un effort à ce niveau, aussi tentais-je de me contenir.

Finalement, nous arrivâmes au niveau d'une grotte, à environ une quarantaine de mètres devant nous. Celle-ci ressemblait d'ailleurs davantage à une caverne si j'en jugeais la taille assez imposante de son entrée. Voilà qui était le repère idéal pour une bande de forbans ou je ne sais quoi du même genre. Pointant du doigt l'entrée, j'indiquais celle-ci mon intention de "visiter" les lieux. Il n'était pas difficile de comprendre par là que je désirais surtout me poser quelques instants et me reposer un peu. Après tout, marcher en rond comme ça me prenait royalement la tête et je n'étais pas d'humeur à continuer plus longtemps sans pause. Non pas pour préserver mes forces, mais plutôt pour souffler et reprendre un minimum mon calme et ma patience.


On va faire une petite halte. Avec un peu de chance on va tomber sur un criminel primé ou...

Au beau milieu de ma phrase, un grognement sourd résonna depuis la grotte, comme un avertissement que donnerait une bête féroce lorsque l'on s'approche de son antre. Sortant ma lame aussitôt, davantage par réflexe qu'autre chose, je me tenais alerte, en première ligne, ignorant ce sur quoi Asuna et moi allions tomber. Finalement, ce fut une paire d'yeux qui se mit à briller dans l'obscurité de la caverne. Puis une deuxième... Et une troisième. J'ignorais de quel genre de créature il s'agissait, mais savoir qu'ils étaient plusieurs était rarement bon signe. Une bête capable de chasser en meute ? Voilà qui serait gênant. Cela signifiait une coordination des attaques et plusieurs directions à gérer. Sur quoi allions-nous bien pouvoir tomber ?

La réponse à ma question ne tarda pas à arriver, trois canidés sortant lentement de la grotte, traînant leurs pattes en nous toisant, moi et Asuna, comme deux steacks prêts à être dévorés. Le premier chien était un Berger Blanc Suisse, d'un blanc immaculé et magnifique. S'il n'avait pas les crocs sortis et la bave coulant le long de sa gueule, sans doute ressemblerait-il à une grosse peluche que l'on aimerait câliner. Le second était un Berger AS, en totale opposition avec son prédécesseur. Son poil noir donnait une impression menaçante, voire oppressante. Comme le Berger Blanc, sa bave coulait abondamment. Et enfin, entre les deux, un Sheperd gris qui avait l'air tout aussi menaçant que ses deux camarades. Alors que je les observais, lame brandie sur le côté, je remarquais la grande quantité de liquide salivaire coulant de leur gueule alors qu'ils s'avançaient vers nous. Avaient-ils la rage ? Je ne pense pas, sans quoi ils présenteraient sans doute des traces de morsures entre eux et ne seraient pas si "sociables" avec leurs congénères.

L'un d'entre eux, s'approchant encore davantage, se mit à pousser un aboiement, alors qu'ils changeaient lentement de trajectoire, comme pour essayer de nous entourer, moi et Asuna. Mes iris écarlates fixaient directement ceux du chien situé au centre, le Sheperd, qui ne détournait pas les yeux. Étions-nous en train de nous affronter dans un duel de volonté ? Peut-être. Néanmoins, je pris sur moi de ranger mon arme, ce qui dû faire légèrement tressaillir Asuna, même si je ne pouvais que le supposer, ne la voyant pas, celle-ci se trouvant dans mon dos. J'avançais alors pour me séparer d'elle et me retrouver à quelques mètres seulement des trois bêtes. En me voyant avancer, ceux-ci s'immobilisèrent, sur la défensive, avant d'aboyer férocement, tout crocs dehors. Mais je ne m'arrêtais pas pour autant. Il fallut attendre que je sois à moins de six mètres d'eux pour que je cesse d'avancer.

Je regardais intensément les trois canidés, mes yeux rouges sang plongeant dans ceux des bêtes. Comme gênés par cela, ils retroussèrent leurs babines. Je pouvais voir la manière dont leurs muscles, tendus, étaient prêts à se mettre en marche pour me sauter dessus. Et même s'il était vrai que je ne craignais rien grâce au pouvoir de mon Logia, cela n'aurait rien changé si je n'étais pas ainsi immunisé aux attaques classiques. J'aurais agis de la même façon, indubitablement. J'avais la certitude que l'attitude des trois animaux ne correspondait pas à leur vraie nature. Leurs yeux ne mentaient pas, et j'arrivais à lire dans le regard des trois chiens de la même façon qu'ils pouvaient lire dans le mien. Je finis par m'asseoir, posant un genou à terre, tout en gardant le contact visuel avec les animaux.

Aboyant d'un coup, en commun, les chiens se mirent alors en mouvement d'un seul coup, courant à toute allure pour franchir les quelques mètres nous séparant, leurs gueule grande ouverte, prête à fondre sur ma chair, ignorant que cela leur serait fatal. Mais alors qu'ils n'étaient plus qu'à quelques pas de moi, que tout ne se jouait qu'à une seconde près, ma voix retentit avec force, rompant le silence, provoquant un souffle, une onde sonore audible à des lieues de là. On sentait dans ma voix une force de caractère et de conviction inébranlable.


STOP !

Un seul mot. Ce mot à lui seul suffit à arrêter les trois chiens, alors qu'ils se tenaient juste devant moi, alors que je pouvais sentir leur souffle contre ma peau. Mes yeux fixaient intensément ceux du Sheperd gris, qui tentait de comprendre mes intentions, mes émotions. Finalement, les grognements cessèrent, le poil dru des animaux se rabattant sur leur dos, alors qu'ils courbaient l'échine en se mettant à gémir comme de simples chiens domestiques. La raison d'un tel revirement ? Sans doute avaient-ils senti que mes intentions à leur égard étaient tout sauf hostiles. Les yeux ne mentaient pas. Derrière leur attitude craintive, les trois canidés étaient surtout affamés. J'avais fait en sorte de montrer mon absence de peur, les chiens étant capable de sentir celle-ci pour s'en nourrir et devenir agressifs. Mais plus que tout, j'avais montré une volonté à laquelle ils ne s'attendaient pas : la volonté de les protéger.

En effet, l'ordre que j'avais hurlé n'était pas destiné aux trio velu, mais à Asuna. Je ne voulais pas qu'elle lève son arme contre ces trois bêtes, aussi menaçantes soient-elles à mon égard. Voilà pourquoi j'avais pris soin d'avancer et me mettre à l'écart de la jeune femme. Je voulais voir ces créatures, les comprendre, par moi-même. Levant la main, je finis par la poser sur la tête du Sheperd gris, le caressant alors qu'il couinait toujours. Je finis par faire de même avec le Berger Blanc, puis avec le Berger AS. Le trio me gratifia même de quelques léchouilles. Mais au milieu de cette débandade affective, j'entendis le ventre des trois animaux grogner. Normal qu'ils soient sur la défensive et qu'ils montrent les dents s'ils sont affamés et affaiblis.

Fouillant dans mon sac en restant avec un genou posé sur le sol, je finis par sortir le Bentô qui avait été préparé pour l'expédition. Le mien comprenait, comme toujours, une quantité de viande assez importante. Après tout, j'étais un grand carnivore dans l'âme. Et comme toujours, la viande était crue. J'avais effectivement l'habitude de la faire cuire avec les facultés du Magu Magu no Mi, le braisage par la lave garantissant une qualité supérieure de cuisson. Déchirant un imposant morceau de viande, je le lançais à tour de rôle aux trois chiens, ô combien heureux de pouvoir enfin se remplir la panse, le tout avant de les caresser affectueusement à nouveau. Je me relevais pour me tourner vers Asuna avec un sourire qu'il m'était rare de montrer, sans doute parce que j'étais toujours heureux d'être au contact d'animaux.


On va prendre une pause dans cette grotte. L'obscurité nous camouflera et les chiens nous préviendront si quelqu'un approche. Désolé de t'avoir crié dessus Asuna-nee... Mais... Je déteste que l'on fasse du mal aux animaux. C'est quelque chose que je ne supporte pas. Désolé si je t'ai fait peur en hurlant ainsi.

Me grattant l'arrière du crâne en tirant la langue, l'air un peu gêné, je m'excusais ainsi platement envers la plantureuse jeune femme. Je devais avouer que je n'aurais pas pu me résigner à blesser des chiens aussi beaux et dont j'avais senti l'absence totale de méchanceté. Finissant par m'enfoncer dans la caverne, je me calais contre l'une des parois pour souffler un peu. Les trois bêtes finirent tranquillement de manger avant de me rejoindre. Le Berger Blanc, que j'avais surnommé Shiro, était positionné sur mes jambes, dormant nonchalamment. Le Berger AS noir, nommé Kuro, était à ma droite, sous mon bras. Pendant ce temps, Shadow, le Sheperd Gris, était de l'autre côté. J'avais l'impression d'avoir un manteau de fourrure de trois couleurs différentes, tandis que je bullais ainsi. Mais le repos fut de courte durée, les trois canidés se redressant soudainement, levant leurs oreilles et montrant à nouveau les crocs. Quelqu'un approchait de la grotte... Mais qui ?

Leur donnant l'ordre de ne pas bouger, je prenais sur moi d'avancer aux limites de la caverne, restant dans l'obscurité pour ne pas être vu. Je ne voulais pas que les trois chiens rejoignent ce qui risquait de devenir un champ de bataille. Même si je n'avais pas pris soin d'explorer la grotte plus que cela, j'ignorais encore ce qui se cachait dedans et ce qui pouvait attirer d'autres gens ici. Mais pour l'heure, j'avais des préoccupations plus importantes. Je devais toujours faire en sorte de ne pas montrer trop de mon potentiel à Asuna-nee. Me mettre en avant de la sorte faisait davantage ressortir le fait que j'étais un élément "à part" dans l'équipage. Et pour que ce dernier reste ma couverture, je ne pouvais pas me permettre de trop agir en qualité de leader ou autre, sans quoi, des questions se seraient vite posées. Néanmoins, pour l'heure, mieux valait que je reste prudent, attendant de voir ce qui allait bien pouvoir sortir des fourrés situés devant la caverne, et surtout, avec quelles intentions.



_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Ven 8 Mai - 15:36
Quatre semaines exactement que l'affrontement avec la secte c'était passé. C'était également le temps qu'Asuna avait passé à essayé d'éviter Kururu. Pas qu'elle ne voulait pas lui parler ou autre, juste qu'elle ne se sentait pas digne de se montrer en face d'elle. Malgré le temps qui c'était écoulé, elle s'en voulait toujours et n'avait strictement pas oublier cette lourde défaite. La belle demoiselle est quand même quelqu'un de rancunier et encore plus envers elle. Enfin, malgré ses blessures et surtout son genou qui avait pris de lourds dommages, elle c'était quand même entraîné. Finis, la faiblesse et bonjour le changement. Elle n'avait vraiment pas le choix et puis, elle devait devenir forte pour aider Dante également avec son immense colère. Cependant, quelque chose lui disait que ce n'était pas la force qui le calmerait. En effet, la douceur et un simple geste permettraient de calmer la colère et non la force pure et brute. Remarque, le mental était aussi une force à entraîné, mais celle-ci est bien plus dur que la force physique. Elle avait déjà une petite idée sur ça.

Enfin, cela faisait une semaine qu'ils avaient posé le pied sur Military Island que leur mission commençait directement. La liberté n'est pas une chose qu'il faut faire attendre, il faut à tout prix aller la chercher et ne plus jamais la lâcher. Encore rageuse quand même et cela pouvait se sentir. Cependant, pendant la première semaine où ils avaient posés le pied ici, elle avait dû aller chercher des Wanted. Il fallait trouver leur objectif, les personnes assez recherchaient pour de un, les capturer et de deux, les amenaient à l'autre fanatique. Bien que l'idée n'était vraiment pas plaisante, mais si cela permettait d'enlever des crapules de ce monde, alors pourquoi pas. De toute façon, ils n'avaient pas vraiment le choix-là. Enfin, Asuna avait pris quelques cachets anti-douleur et c'était séparé de son plâtre. Son membre ne c'était pas entièrement remis, en même temps, en trois semaines cela n'était vraiment pas suffisant pour guérir entièrement. Du coup, elle s'était faite comme une sorte d'atèle. Prenant des morceaux de bois fins qu'elle positionna autour de son genou de façon à bien le maintenir, mais lui laissait une certaine liberté de mouvement. Il fallait qu'elle puisse marcher, courir et se battre, même si elle allait souffrir. Elle entoura le tout d'une large bande qu'elle sera suffisamment. Pour ne pas montrer sa blessure et donc un point faible, un pantalon et le tour étaient joués.

Cela n'allait quand même pas suffire, prenant sa lance, elle enroula le pommeau de celle-ci avec du coton et une bande pour ne pas l'abîmer. Ainsi, cela lui ferait une béquille sans vraiment que l'on puisse s'en rendre compte. Elle était affaiblie, mais pouvait quand même se battre et se défendre. Asuna n'avait pas le droit de laisser ses camarades se battrent pour leur liberté sans elle, de se démener sans qu'elle y participe. C'était contre ses principes et surtout, elle avait peur pour eux également. Enfin, le Sea Star était arrivé également à bon port et se fut la première fois qu'elle aperçut ses personnes. Apparemment Kururu les connaissait bien au vu de leur relation, mais la belle brune n'avait jamais entendu parler d'eux. Elle ne les connaissait ni d'Adam, ni d'Eve, cependant, il n'y avait pas de raison de ne pas leur faire confiance. Surtout en les voyons agir, mais la mauvaise nouvelle était que les réparations allaient prendre du temps. Et oui, elle l'avait entendu, mais en même temps, elle s'en doutait.

Enfin, la belle aux cheveux roses s'adressa enfin à elle et Dante, apparemment, ils allaient faire équipe. Ce n'était pas une mauvaise chose, surtout depuis qu'ils avaient pu prendre le temps de discuter. D'ailleurs, elle le remercierait jamais assez pour ce qu'il voulait faire pour elle et surtout ce qu'il avait fait. Enfin, ils allaient devoir partir vers la droite pour aller chercher nos cibles. Elle n'avait pas tort, plus vite cela était fait, plus vite, ils pourront retourner à leurs affaires et leurs projets. Bien que cela n'allait pas être facile et loin de là même. Cependant, il fallait le faire et faisant doucement glisser son sac de son épaule, elle montra le Den Den Mushi à sa capitaine quand elle lui demanda. Au moins comme ça, même séparé, ils pourraient communiquer et demander de l'aide si besoin. Bien que quelque chose lui disait qu'ils auraient besoin d'aide. Leur adversaire n'allait pas être des enfants de coeur et ils seraient certainement puissant. Adressant un dernier signe de la main à Kururu, la demoiselle accompagnée du jeune volcan se retournèrent pour prendre la route.

C'est en prenant son sac sur son épaule gauche et sa lance de sa main droite qu'ils commencèrent d'avancer. Elle s'aidait beaucoup de sa lance pour faire des pas et surtout remercier son stratagème. Ainsi, elle ne l'abîmait pas, surtout que les chemins n'étaient vraiment pas super praticables. A croire qu'ils avaient fait la route avec des explosions par-ci et par-la. Peut-être pour donner un peu plus de cachet à leur route ou surtout pour bien coller au nom de l'île. Enfin, elle regarda Dante, c'était lui qui ouvrait le chemin et elle ne put pas s'empêcher d'avoir un petit sourire en le regardant. Il ne le savait peut-être pas, mais on pouvait voir une veine gonfler sur son front, il se retenait d'exploser. Cela était assez marrant et pour le calmer ou le faire penser à autre chose, elle posa doucement sa main sur son épaule. S'aidant un peu de lui pour marcher et soulager un peu son genou. Cependant est-ce que lui, ça allait l'aider ? En tout cas, elle l'espérait fortement. Enfin, par chance, ils tombèrent sur une grotte non loin de là, ils allaient pouvoir se poser pour souffler un peu et elle allait pouvoir reposer sa jambe. Ce n'était pas plus mal et puis la boule de nerf en face d'elle allait pouvoir se calmer. Ce n'était pas une mauvaise chose, malheureusement, il fut coupé dans sa phrase par des grognements.

"C'est quoi ça ?!"

La jeune demoiselle c'était retourner rapidement et en un clin d'oeil, elle s'était même mise en garde. Oubliant complètement la douleur pour se protéger, de toute façon, elle n'avait pas d'autre choix que de faire ça. Cependant, elle fut surprise de voir arriver trois chiens. Ne connaissant vraiment pas les races de chien. Pour elle, il y en avait un blanc qui ressemblait à une grosse peluche, un noir qui contrasté complètement avec la peluche et un autre tout gris. Un joli dégradé de couleurs si seulement ils ne montraient pas aussi agressivement leurs crocs. Sans compter que pour rajouter à l'image du chien hyper méchant, près à vous sauter dessus, ils avaient la bave qui coulait à flot. Cela était vraiment des plus inquiétant quand même et se retrouver face à des animaux étaient un peu déroutant. Comment elle devait agir là ? Qu'est-ce qu'ils allaient vraiment faire ? Même si elle les regardait dans les yeux, elle n'arrivait pas à lire leur mouvement, ce qu'ils comptaient et surtout allaient faire. Même si Asuna était avec Dante, ils n'avaient pas de combinaison eux, c'était la première fois qu'il se retrouvait en duo. Ce qui veut dire qu'il n'y avait pas d'automatisme entre eux, pas de symbiose aussi carré que ce groupe d'animaux.Ensuite, la bave qui coulait tel un torrent de la gueule de ces chiens, cela voulait dire qu'ils avaient la rage ou juste l'agressivité qui se traduisait ainsi.

Ensuite, la bave qui coulait tel un torrent de la gueule de ces chiens, cela voulait dire qu'ils avaient la rage ou juste l'agressivité qui se traduisait ainsi. Enfin, elle devait rester à tout prix sur ses gardes et fut incroyablement étonné de voir le jeune homme s'avançait. L'un des chiens avaient voulu les contourner et Dante n'avait pas attendu une seconde pour faire le pas en avant. Cela eut pour effet de stopper le canidé, mais il se mettait incroyablement en danger. La jeune femme sera un peu plus son emprise sur sa lance. Elle était prête à agir s'il se retrouvait trop en danger, mais c'était dans animaux, elle ne pouvait pas le faire de mal quand même. Il n'y avait pas à réfléchir à ce dilemme, elle sauverait son ami quoi qu'il arrive et quoi qu'il en coûte. Ils se mirent à aboyer de plus belle, bougeant comme déstabilisé par les mouvements du jeune blondinet. Apparemment, il les mettait dans une position peu rassurante et ce qui était incroyable, c'est qu'il ne baissait pas le regard. On aurait pu croire à une bataille entre ses deux-là, qui aurait le plus de confiance en soit, le plus de force mentale. Pour ça, il n'y avait aucun doute que Dante en avait et elle pouvait en témoigner. Malheureusement, cela ne fut pas assez et les canidés firent les premiers pas pour charger son petit-frère de coeur. Même si elle n'aimait pas cela, elle allait devoir le faire. Ses jambes se contractèrent en un battement de cils et elle était déjà derrière le jeune homme, la lance bien en hauteur pour prendre un maximum d'élan et de force. Il fallait qu'elle le protège coûte que coûte. Ses bras commencèrent à s'abattre à une vitesse folle en directement des pauvres canins. Cependant, Dante se mit à crier pour l'arrêter et c'est ce qu'elle fit. Sa lance était encore loin des canins, mais il ne lui aurait fallu qu'une seconde pour qu'elle les touche. Elle écarquilla quand même les yeux en le regardant alors que les animaux c'étaient eux aussi arrêtés.

En faisant ça, il venait de les sauver d'un violent coup. Elle n'aurait pas frappé avec le côté tranchant de sa lance et cela se voyait dès le premier regard. Elle voulait juste les arrêter pour ne pas qu'ils touchent son ami. De l'autre côté, ils avaient peut-être remarqué aussi ce qu'il venait de faire pour eux. C'était quand même un grand geste et au vu des airs que prenaient les canidés, ils avaient sûrement compris. Asuna laissa doucement retomber son arme sur le sol, son mouvement brusque venait de lui causer quelques douleurs, mais elle essayait de ne pas le montrer. Elle savait qu'ils allaient devoir se battre, cependant, elle se demandait vraiment si son genou allait tenir. Enfin, là, elle voyait une autre facette du jeune homme, un amoureux des animaux qui feraient énormément pour eux. Il prenait même dans son sac le bento qui devait lui servir de repas pour le donner aux chiens. En même temps, maintenant qu'elle pouvait regarder de plus près, ils semblaient vraiment affaiblis et affamer. Ce qui pouvait expliquer pourquoi une attaque, bien qu'elle n'avait pas beaucoup de chaires, elle n'aurait pas été un repas de premier choix. Enfin, elle avait croisé ses bras sous son opulente poitrine pour le regarder faire. C'était marrant, on aurait dit un enfant de deux ans qui avait trouvé de nouveaux amis.

Elle se laissa même aller à poser la main sur l'un d'eux pour les caresser, n'ayant jamais eu la chance d'avoir un animal de compagnie. A l'orphelinat, les animaux n'étaient pas bien vu alors que ce soit chat, chien, oiseau ou même poisson, elle n'avait pas eu la joie d'avoir un compagnon. Asuna fut quand même coupé quelques secondes après par Dante qui venait de se relever. Il arborait un large sourire, comme quoi, les animaux lui faisaient vraiment un bien fou et pourtant, il avait du mal avec Perle. Quelle ironie. Il prit la parole pour donner ses indications et surtout s'excuser s'il lui avait fait peur. Sur le coup, elle ne put pas s'empêcher de rire, il lui en fallait plus pour lui faire peur quand même. Alors que lui, venait se gratter l'arrière de la tête, se donnant un air gêné, Asuna s'appuyait de nouveau sur sa lance, pour rester debout, c'était le plus pratique.

" Ne t'en fais pas, je n'ai pas eu peur et ça m'a empêché de faire quelques choses que j'aurais pu regretter. Mais bon, la sécurité de mes amis avant tout. Bien que je me demande si tu savais qu'ils allaient s'arrêter ou si mon action les a aidé à s'arrêter ? En tout cas, bravo pour ton sang-froid, c'était impressionnant, mais je dois avouer que j'aimerais bien prendre une pause, ça reposera mon genou."

Elle lui adressa un doux sourire avant de le suivre en boitillant. Ainsi, elle forçait beaucoup moins sur son genou et ça lui mettrait de le reposer légèrement plus. Sa situation n'était pas pratique, mais elle ne voulait pas abandonner, ni être un fardeau. Suivant son ami, ils se retrouvèrent rapidement à l'intérieur de la grotte dans un coin assez tranquille. Elle put ainsi s'asseoir et allongé sa jambe tout en attrapant son sac pour se prendre de quoi grignoter. A force de tourner en rond, cela ouvre l'appétit quand même. Et puis, ils sont aussi là pour être mangés, donc bons ne va pas les laisser pourrir dans le sac. Asuna l'ouvrit et passa délicatement sa langue sur le bout de ses lèvres, préparation Kururu, elle allait se régaler encore une fois. Le dégustant lentement alors qu'elle voyait les chiens qui s'étaient installés de façon à ressembler à un manteau de fourrure. Déjà qu'il ne faisait pas bien froid, alors avec eux, il devait bien le sentir passer. Enfin, au bout de quelques secondes, elle fit une petite moue et siffla doucement pour attirer l'attention des canidés et leur envoya une boulette de viande à chacun. Puis elle regarda Dante et eut un petit sourire avant de lui tendre son repas.

Puis elle regarda Dante et eut un petit sourire avant de lui tendre son repas. Lui aussi devait avoir faim et vu qu'il venait de donner une très grande partie aux chiens, autant qu'il en profite également. Cependant, quelques secondes après, ils se mirent à grogner de nouveau et ce n'était pas vraiment bon. Une personne ou un groupe de personnes devaient approcher de la grotte. Même s'il fallait se demander pourquoi ? Personne n'irait habiter ici et puis, quand ils étaient entrés, il n'y avait pas de trace de pas humain ou autre. Il n'y avait que le groupe canin qui vivait dans ce sombre lieu. Fronçant un peu les sourcils alors que le jeune homme allait voir, Asuna se releva doucement et prit de nouveau appui sur sa lance. Cela était quand même étrange de venir dans un tel lieu à part pour se cacher. Si ça se trouve, leur proie allait venir d'elle-même ou pour l'effet comique, cela serait un couple venu copulé en cachette. Poussant un petit soupire, elle prit quand même un médicament qui se trouvait dans son sac. Xi lui avait donné, c'était pour la douleur, elle ne la sentirait pas pendant un petit temps, mais quand celle-ci serait dissipée, elle allait souffrir.

Enfin, le terme exact était "Pleurer pour que Lucifer lui couper la jambe" ce qui n'était pas une bonne chose. Cependant, il avait raison sur un point, c'était quasiment instantané et elle avait vraiment l'impression de n'avoir rien eut. C'était incroyable et doucement, elle s'approcha de Dante, se glissant contre les parois de la grotte. Il ne fallait pas se faire repérer aussi tôt et elle posa doucement sa main sur son épaule pour ne pas lui faire peur. Ce n'était peut-être pas le bon moment pour parler ou poser des questions, cependant, elle lui montra un endroit où cela semblait bouger. Encore heureux la grotte leur permettrait de faire une attaque surprise s'ils le désiraient. Cependant, qu'allait-il bien se passer, une bataille ou une fausse frayeur ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 9 Mai - 18:28

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Zenith10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Wenqin10
Capitaine Becky et Navigatrice Shelley.

Si sa capitaine était pour l'instant encore à bord du navire, la navigatrice eut tôt fait de se diriger vers le trésor que Terry et Jerry, deux des membres de l'équipage, semblaient avoir localisés. Elle était accompagnée pour l'occasion par deux autres hommes de l'équipage, lesquels portaient chacun un sabre large et arboraient les même cheveux bleutés que le reste des subordonnés de Becky. Shelley, après quelques instants de marche, parvint enfin à cette soit-disant tente où devaient se trouver les deux membres d'équipage ainsi que l'hypothétique trésor... Mais elle n'y trouva rien. En revanche, son attention fut rapidement attirée par un autre forban, faisant de grands signes un peu plus loin. Il s'agissait de Jerry... Elle s'approcha lentement, les sourcils froncés, se demandant à quoi rimait ces gesticulations quand il lui apporta la nouvelle avec empressement :

-On dirait que le trésor est dans cette grotte, et les clebs doivent y être, mais... Preyton et ses sbires approchent !
-Ce mec tombe mal...

Le prénommé Jerry ne put qu'acquiescer difficilement, reprenant son souffle. En vérité, s'il savait que le capitaine voulait également mettre la main sur le trésor, c'était tout simplement parce qu'il l'avait vu approcher. Terry, plus courageux, avait pris la décision de ralentir la progression des forbans ennemis, mais il n'allait certainement pas pouvoir les tenir à distance bien longtemps, même avec son fusil et ses talents de tireur... Après tout, ils étaient beaucoup plus nombreux, à vue de nez ! La navigatrice croisa ses bras, ennuyée, avant de décider de s'engouffrer dans la grotte sans plus de réflexions. En vérité, elle espérait pouvoir monter une embuscade à l'intérieur de l'édifice naturel. De cette manière, les ennemis seraient contraints à entrer pour les affronter, et ils se retrouveraient pris entre deux feux quand les renforts, principalement constitués de Becky et des membres d'équipages toujours sur le navire, parviendraient enfin à la grotte pour leur prêter main forte. C'était aux yeux de Shelley un bon moyen de composer malgré leur infériorité, pour le moment... D'autant plus que cet équipage comptait également deux primés. Pour le coup, la bataille risquait d'être âpre, mais si le trésor était aussi alléchant qu'il ne semblait l'être et que les quelques maigres témoignages issus des citoyens de Military Island ne laissaient le penser, alors elle en valait clairement le coup. Ainsi, elle entra dans la grotte, les trois autres hommes sur ses talons, se rendant effectivement rapidement compte que des chiens s'y trouvaient : entre jappements et grognements, cela ne faisait aucun doute... Mais elle remarqua également rapidement deux silhouettes humaines dans la pénombre, qu'elle ne parvenait pas à distinguer. Ne prenant guère le temps de réfléchir, la primée crut qu'il s'agissait là d'éclaireurs de Preyton, qui voulait ainsi tenter de les devancer : elle s'élança donc en direction de l'homme et bondit au dernier moment pour lui donner un violent coup de pied. Dans le même temps, les trois criminels qui l'accompagnaient sortirent leurs armes, sans trop savoir comment réagir pour autant.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Ya_ton10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Akiaka10
Capitaine Preyton et musicienne Abby.

A quelques dizaines de mètres de là seulement, Preyton et Abby étaient adossés à un pan de mur rescapé des divers affrontements et catastrophes qui avaient pu secouer l'île durant les dernières décennies. Les balles de leur opposant percutaient sans cesse les roches qui les protégeaient efficacement, leur coupant toute possibilité de riposte et de progression. Le capitaine, après quelques paires de secondes à patienter ainsi calmement, fini par pester en hurlant des insultes à l'encontre de ce fichu tireur, assurément envoyé par Becky pour le forcer à rester à distance du trésor. Elle voulait se servir grassement et lui laisser les miettes, hein ? Le primé était frustré que l'une de ses rivales principales de South Blue ne parvienne aussi facilement à le devancer... Et ses hommes, également tous planqués derrière des rochers et des tentes, ne pouvaient pas non plus dire le contraire. De toute manière, ce tireur adverse semblait être seul, pour ce qu'en avait vu Preyton avait d'être contraint de se cacher précipitamment en la gracieuse présence de sa musicienne. Autrement dit ? Il allait bien arriver un moment où ce fichu tireur n'aurait plus de progressions, et ne pourrait donc plus les contenir de la sorte... Il n'aurait alors plus qu'à passer en force et à se tailler un chemin jusqu'au pactole tant rêvé.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_11La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Am_ful10
Criminels Byrel et Cahas.

Aucun hors-la-loi ne coupa donc la route de Byrel tandis que celui-là progressait jusqu'à la tente de Cahas, avant d'y pénétrer calmement, dominant rapidement tous les occupants de l'endroit de sa carrure épatante. L'homme-cornu balaya l'assemblée d'un regard ennuyé avant de poser ses yeux sur l'objet de toute convoitise : le lapin qui baignait au sein des flammes, crépitant et dorant, alléchant le primé au plus haut point. Il ne tarda pas à prendre la parole, pointant le pauvre petit animal du doigt tout en jetant un bref regard aux autres criminels sans vraiment savoir lequel était le chef de la bande :

-J'vous l'emprunte.
-Je t'en prie, fais comme chez toi... C'est bien la moindre des choses que l'on puisse t'offrir, puisque tu seras gentiment vendu à Trader d'ici un jour ou deux.
-Hum ?

L'homme-cornu leva un sourcil en posant son regard sur l'insecte qui avait pris la parole d'une voix et d'une assurance si arrogantes. Ce type ne semblait pas comprendre que la Mère Nature lui avait donné de formidables capacités offensives, et qu'il n'avait presque pas eu à s'entraîner pour devenir un terrible combattant, capable de s'occuper de quasiment n'importe lequel des hommes des Seas Blues, hein ? Après un instant d'un silence pesant, de temps à autres brisé par les ricanements des comparses de Cahas qui n'avaient pas tardé à sortir des armes, le gigantesque primé bailla ostensiblement, arrachant une grimace de surprise à son interlocuteur. Celui-là ne s'attendait pas à ce que son opposant ne prenne une telle situation à la légère mais après tout, il s'agissait d'une bête issue de Grand Line... Pas le genre de bestioles qui obéissait à la logique humaine, donc. En règle générale, ses proies se tordaient dans tous les sens en le suppliant de bien vouloir être clément... Et c'était généralement le moment qu'il choisissait pour faire un trait d'humour relativement pathétique, du genre "Je m'appelle Cahas, pas Clément". Quoi qu'il en fut, il ne tarda pas à prendre à nouveau la parole pour aider sa future victime à comprendre le guêpier dans lequel elle se trouvait :

-T'as pas l'air de comprendre, mais j'vais pas t'faire de dessin... Nous petits, toi grand, mais toi grand tout seul et nous petit cinq.
-Bouffon.

L'insulte avait fusé entre les dents de l'homme-cornu, qui ne tarda pas à infliger un violent coup de coude au criminel qui se trouvait derrière lui, lui brisant intégralement le nez et les mâchoires sans qu'aucun autre bandit n'ait le temps de réagir pour lui sauver la mise. Le malheureux fut expédié à une vitesse si prodigieuse qu'il emporta la tente avec lui, permettant ainsi à la suite de la scène de se dérouler en plein air. En effet, un autre des sbires de Cahas, armé d'une dague, crut bon de tenter de se rapprocher pour infliger un coup d'estoc à sa gigantesque cible... Ce qu'il avait oublié, c'était que les bras de Byrel étaient si grands que même avec un stylet de ce genre, son allonge restait inférieure à celle du cornu. Celui-là n'eut donc aucun mal à abattre sa main sur la tête du bandit, l'envoyant au sol dans un grand craquement.

-Vous cinq avant. Vous trois maintenant. Vous bientôt plus personne.
-Enfoiré...



Asuna et Dante : pour le moment, seule Shelley et trois anonymes entrent dans la grotte. Les anonymes sont armés (deux ont un sabre large, le dernier a deux pistolets à silex) et Shelley, impulsivement, fonce en direction de Dante pour lui donner un coup de pied en plein visage, sans prendre la peine de savoir s'il s'agit d'un ennemi, par la simple peur d'être tombée dans un piège adverse.
Preyton et Abby sont cachés derrière un rocher non loin pendant que Terry tente de les abattre avec son fusil, sans succès.

Kururu : Byrel engage les hostilités en mettant deux des hommes de Cahas KO en quelques mouvements avant de se moquer de lui. Tout ça pour un lapin.

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Dim 10 Mai - 16:53



Sea Stars:

Plus Kururu regardait le criminel, moins elle en avait peur. C’était peut-être une chose auquel l’entourage s’habituait vite ? Enfin le géant arriva s’en encombre jusqu’à la tente des voisins. Puis l’homme disparut… Ce n’était pas du tout bon pour elle s’ils étaient en bons termes. Dans tous les cas, la capitaine devait attendre que ses cibles sortent de là. Elle n’était pas folle pour l’y suivre sans savoir ce qui se trouvait à l’intérieur. En attendant qu’il réapparaisse, la demoiselle sortit son den den mushi et son panier repas. Gemini s’assit à côté d’elle et tendit la patte pour réclamer aussi à manger. Le duo était tranquillement installer derrière leur tente à l’abri des regards. La jeune fille donne une boulette à soin chien et commença à manger aussi. En même temps, elle commença par appeler Yuki.

- Oui ? qui c’est ?

- Ch’est Kururu. Chomment cha avanche ?

- Ne mange pas en parlant…

Kururu avale sa bouchée repris.

- Comment avance les réparations?

- Bien Calamity est partie avec d’autre chercher le matériel. Et de ton coté ?

- J’ai trouvé Byrel et Cahas.

- Où ça ?

- J’ai continué tout droit et tourné à droite à une tente lapin. Mais occupez-vous du Tsukimi, je m’en charge. Prévois un endroit où les garder. Il y en a un plutôt grand donc fait lar…

Soudain la tente s’envola au loin avec une personne dans le tissu. Kururu écarta les yeux comme des soucoupes sous l’effet de la surprise. Qu’est ce qui venait de se passé au juste ? La victime avait toujours l’air en vie. Par contre l’inconnu n’était absolument plus en état de bouger. La jeune fille termina doucement sa phrase.

- Large et surtout le plus solide possible.

La cuisinière raccrocha ensuite. La capitaine de Sea Stars transféra les informations à son charpentier. Son amie avait annoncée qu’elle s’en occupait, mais elle connaissait la rose depuis des années et elle savait à quel point elle pouvait ne pas être douée… Inquiète, elle envoya quand même Esil comme support discret. De son côté, Kururu regardait attentivement la scène qui se déroulait sous ses yeux. Il y avait effectivement Cahas et Byrel à l’emplacement de l’habitation. Il y avait en plus l’homme blessé et 3 autres non identifiés. Enfin 2 autres hommes inconnus encore conscients pour être exact. L’homme aux cornes venait d’assommé le troisième. Ce criminel était décidément très fort. Il avait mis hors combat un homme adulte et qui avait l’air entrainé en un seul mouvement… Ce n’était pas très rassurant pour la suite.

Au début, la demoiselle comptait appeler ses nakamas en renfort. Cela aurait été plus rapide tout simplement. Mais après cette rapide démonstration de force, elle n’en était plus si convaincue. Asuna ne s’était pas encore remise de son combat contre Léonor. C’était principalement pour cela qu’elle l’avait mise en équipe avec Dante. Leur relation avait semblé s’améliorer radicalement depuis ce tragique incident… C’était tout le contraire de sa relation avec Kururu. La vigie devait lui en vouloir d’avoir fait ce marché. Malgré tout, la capitaine savait qu’aucun de ses amis ne souhaitaient rester contraint. La jeune fille les avait donc fait participer à sa chasse. C’était un peu forcé mais elle ne voulait pas qu’ils restent inactifs trop longtemps à se morfondre sur sa décision. Ils ne le montraient pas forcément, pourtant la jeune fille le sentait. Sauf qu’elle ne souhaitait pas les mettre plus en danger que nécessaire. C’était de sa faute si l’Alliance Rose se trouvait privée de sa liberté. Au final, ce n’était pas plus mal de les avoir éloignés. Au moins, Byrel et Cahas ne pouvaient pas leur faire du mal. Il ne lui restait plus qu’une seule chose à faire. Elle devait les libérer de cette quête avant qu’ils ne soient plus impliqués dans des combats inutiles. Kururu appela donc Asuna. Elle était certaine que la vigie possédait un den den pour lui répondre.

- Asuna ? C’est Kururu. J’ai trouvé nos cibles. Donc vous n’avez plus à chercher. Comment vas ton genou ? Désolée de vous avoir fait marcher, surtout dans ton état. N’oublie pas de te reposer souvent et ne forcez pas trop.

La capitaine avait parlé à voix basse et de manière concise. Elle ne savait pas dans quelle situation ses amis se trouvaient. En plus elle n’avait pas grand-chose à dire. Kururu ne souhaitait pas trop s’étendre sur sa découverte. La jeune fille ne voulait pas les inquiéter plus que nécessaire. Elle n’avait pas traîné pour simplement rester la plus discrète possible. Son regard était toujours porter sur ses objectifs. Si Byrel pouvait l’aider à son insu à avoir Cahas, cela l’arrangeait beaucoup. C’était lâche comme méthode, mais elle faisait comme elle pouvait. Quand à Gemini, il mangeait tranquillement le déjeuner de sa maitresse pendant qu’elle regardait ailleurs. Le chien n’avait aucun remord à le faire et la boite était déjà presque vide.




_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Lun 11 Mai - 20:11
Hostilités

Tranquillement dissimulé dans l'obscurité, je fixais les personnes approchant, sommant légèrement par de discrets "Shhh" aux trois canidés de faire moins de bruits. Shiro, Kuro et Shadow s'exécutèrent de suite, baissant leurs oreilles comme s'ils comprenaient qu'ils avaient fait une bêtise. Mais comment en vouloir à ces trois boules de poils attachantes comme pas permis. Alors qu'ils me fixaient de leurs yeux de chiens battus, cela ne me donnait qu'une envie, leur donner la partie du repas qu'Asuna m'avait gracieusement cédée. Mais je ne pouvais pas leur rendre ce que j'avais déjà englouti goulûment après avoir remercié la jeune femme. Néanmoins, l'heure n'était pas à la cuisine et à sa notation. Non loin de nous, on pouvait voir plusieurs silhouettes se rapprocher subrepticement. Il ne restait que quelques pas avant que ces derniers puissent discerner nos formes dans le noir.

Plusieurs coups de feu retentirent, me poussant à me tenir davantage sur mes gardes. Mes muscles étaient contractés, mes sens en éveil, prêts à réagir et m'avertir de la moindre action intentée dans notre direction. Je jetais alors un bref coup d'oeil vers Asuna, et en particulier en direction de son genou. De toute évidence, aux vues de sa posture et des quelques grimaces douloureuses qu'elle avait lâchés pendant notre marche, elle n'était toujours pas en pleine possession de ses moyens. Je comprenais alors pourquoi notre Capitaine m'avait ordonné de faire équipe avec elle. Ce n'était pas suite à l'amélioration de nos rapports, mais parce qu'il fallait un membre de l'équipage assez fort pour la protéger si les choses venaient à dégénérer. Un léger sourire se dessina sur mon visage lorsque j'en venais à cette conclusion. Kururu ne payait pas de mine, derrière son air innocent, mais en réalité, elle était concernée par la sécurité de son équipage, au point d'en faire, consciemment ou non, des choix on ne peut plus sage. Cela me confortait dans l'idée que j'avais choisi le bon équipage de pirates. En réalité, je ne me voyais plus prêter allégeance à quiconque d'autre que l'Alliance Rose en ce qui concernait ma couverture dans la piraterie.

Et pourtant, un jour viendrait où j'allais devoir m'expliquer à mes camarades. Leur dire que je n'étais pas véritablement pirate dans l'âme, mais bel et bien un Révolutionnaire, dont la vengeance et la rage régissait la vie. Je me sentais pourtant à nouveau vivant alors que j'écumais les mers avec Kururu, Asuna, Xi et les autres. J'avais à nouveau une impression de liberté que j'avais oubliée depuis des lustres. Cependant, l'heure n'était pas à la dissertation philosophique sur le bonheur ou la liberté. J'entendais des bruits de pas dans le tunnel, discernant par la même occasion quatre silhouettes. Amis ? Ennemis ? La réponse n'allait pas tarder à nous être donnée, et pas forcément de la manière la plus agréable qui soit.

La jeune femme en tête fonça dans ma direction. Sans doute m'avait-elle repérée dans le noir. S'élançant comme une furie, avant de tourner sur elle-même pour me lancer son pied en plein visage, d'un coup en rotation. Naturellement, je levais mon avant-bras qui bloqua le coup, avant de donner une impulsion dans ce dernier pour repousser mon opposante sans chercher à lui faire du mal. Pour les présentations, c'était raté. Même si j'aurais pu laisser son pied traverser mon membre en le changeant en lave, lui occasionnant de graves brûlures, voire la perte totale du membre en question, j'avais opté pour quelque chose de plus soft, ignorant tout de celle qui se trouvait face à moi.

En revanche, l'un de ses camarades armé d'un pistolet se mit à trembler en le brandissant en direction de Kuro. Il fallait dire que le chien d'un noir de jais et aux yeux dorés brillant dans le noir ne donnait pas l'impression d'être très content que l'on ait attaqué son nouveau maître. Fixant le tireur avec ses babines retroussés, prêt à lui foncer dessus, il semblait ignorer le danger de l'arme à feu. Mon sang ne fit alors qu'un tour tandis que je m'interposais, essuyant de pleine face le coup de feu. Mais cela ne m'empêcha pas de courir, fou de rage, vers le tireur qui ne se tenait qu'à un ou deux mètres de moi. Poing brandi en arrière, j'abattais ce dernier d'un coup sec. On pouvait voir à la manière dont il était serré que le choc allait faire mal, très mal.

Mes phalanges s'écrasèrent lourdement sur la mâchoire du tireur, avec une violence inouïe. Son corps tout entier s'engouffra dans la roche de la caverne, provoquant un véritable cratère sur le mur. La marque du poing était bien incrustée sur sa joue et il ressemblait pratiquement à un hiéroglyphe qui aurait été dessiné ici il y a de cela quelques millénaires. Le bruit du choc et les éclats de roche résultant de ce dernier donnaient l'impression de voler au ralenti, entre moi-même et les trois assaillants restant. Néanmoins, mes iris écarlates brillaient dans l'obscurité de la grotte, leur teinte rouge sang et leur forme donnant l'impression d'avoir en face de soi un véritable dragon. Et à l'expression que j'affichais, j'étais clairement très, très, très en colère. La simple attaque vers Kuro avait suffi à me mettre dans un état de rage rarement égalé. Que l'on blesse mes camarades peut me faire perdre les pédales... Et lorsque ces derniers sont des animaux, c'est généralement encore pire. Notre trio n'allait pas tarder à le découvrir.


La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 9496149mcgjcopie

Quiconque lève la main sur mes nakamas sera considéré comme un ennemi ! Peu importe de qui il s'agit !

Je me redressais, le poing replié devant moi, après cette déclaration des plus solennelle. Je toisais du regard les trois personnes me faisant face, prêt à en découdre si jamais leurs intentions à notre égard étaient véritablement mauvaises. Je pouvais accepter que celle du tireur soit liée à la peur, et j'aurais pu être désolé pour lui, si ma colère ne m'en empêchait pas. Je ne faisais même pas attention au trous causés par les projectiles du pistolet à silex qui se résorbaient en laissant un bruit de vapeur et de la fumée émaner de ces derniers. Mais une chose était certaine, on voyait dans mon regard que si nos trois amis restaient dans leur optique de vouloir nous faire notre fête, cela risquait de très mal se passer.

Je vous donne dix secondes pour me donner une raison de ne pas laisser vos corps inertes derrière moi quand je déciderai de sortir d'ici.

Il n'était pas difficile de voir que j'étais sérieux. Néanmoins, on pouvait également constater que je me tenais entre Asuna accompagnée des trois chiens, et les trois compères restant. Je ne voulais pas que la belle brune prenne part au combat, pas dans son état. A plus forte raison en trois contre deux. Elle ne pouvait pas bouger comme elle l'aurait voulu, n'étant pas remise de ses précédentes péripéties. Je préférais prendre sur moi les risques d'un combat, plutôt que de la laisser être amochée davantage. J'avais promis de devenir plus fort et de la protéger. Et sans utiliser mon Fruit du Démon, j'avais fait montre d'une certaine force physique qui, de toute évidence, ne me classait pas dans la catégorie des humains ordinaires, mais dans celle des monstres acharnés du combat capables d'une grande volonté, à plus forte raison lorsqu'ils sont poussés à bout.

Entendant alors le Den Den Mushi sonner, je ne détournais pas les yeux, fixant toujours de mes iris rouges sang les trois pirates face à nous. Si l'en d'entre eux venait à manifester une quelconque intention hostile, alors il y avait de grandes chances que je le laisse dans le même état que son ami qui donnait l'impression de beaucoup aimer le mur dans lequel il était incrusté. Néanmoins, j'avais l'oreille tendue pour écouter les dires qui, aux sonorités, semblaient être un mot de notre charmante capitaine. Comprenant parfaitement ses paroles qui ne restèrent que peu discrète compte tenu de l’acoustique, je n'en demeurais pas moins concentré sur la demoiselle et ses deux bretteurs d'acolytes à ses côtés. Restait à savoir ce qu'allait répondre Asuna et ce que notre trio allait bien pouvoir décider. Quant aux trois chiens, ils entouraient la belle brune comme pour la protéger, un peu comme s'ils avaient senti son état de faiblesse. Je ne pouvais que les en remercier, attendant la réaction d'en face pour décider de la marche à suivre. Tout ce que je voulais éviter, c'était d'envoyer Asuna au charbon dans son état.




Spoiler:

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Ven 15 Mai - 20:24
Ils étaient tous les deux plaqués contre les parois de la grotte, dans le noir le plus profond et les seuls bruits qu'il y avait, étaient le grognement des chiens. Les deux comparses ne savaient pas ce qui allait leur tomber sur le coin du visage. Amis, ennemis ou encore des personnes complètements neutres ? Un grand mystère et le couinement des chiens n'aidaient en rien les nerfs de la jeune femme. Ce moment stressant qui fait battre la chamade à votre coeur quand on sait que quelque chose va arriver. Elle sentait le sien raisonner dans sa cage thoracique, c'était incroyable, il battait si lentement, mais si fort qu'il aurait pu la faire bouger à lui seul. Cependant, le grand moment arrivait petit à petit, au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient dans le grand sablier du temps, les silhouettes se dessinaient doucement. Il y avait une femme de sur, un homme avec un fusil de ce qu'elle pouvait discerner et l'autre était un grand mystère. Restant tapis dans l'ombre, elle se pensait en sécurité avec Dante, malheureusement, elle se rendit bien compte que ce n'était pas du tout le cas.

En effet, la première silhouette se mit à courir vers eux comme si elle les avait vues. C'était vraiment étrange, comment cela pouvait être possible ? Enfin, elle n'eut pas la réponse, du pourquoi, mais maintenant, elle était sûre qu'ils étaient repérés. Elle courait vraiment vers eux à toute allure, cependant, les salutations n'étaient pas les bienvenues. Elle se jeta le pied en avant pour essayer de frapper le jeune volcan au visage. Asuna n'eut pas le temps de bouger d'un centimètre que Dante l'avait déjà bloqué et sans la moindre difficulté. On aurait presque dit qu'une plume venait de s'écraser contre sa main et à ce moment-là, il était vraiment terrifiant. Les progrès qu'il avait faits été grandiose. Cependant, elle allait être témoin d'encore plus. L'homme était bel et bien armé et commença à se mettre en position pour fusiller les canidés. Ceux-ci s'étaient réfugié auprès d'Asuna, bien que c'était plus pour la protéger. Ils sentirent qu'elle était encore blessée, le sixième sens ainsi que l'odorat des chiens sont vraiment incroyable.

Cependant, elle ne pouvait pas les laisser se faire blesser, Dante avait prit des risques concidérables pour les protéger. Elle fit un pas en avant et fit rapidement tourner sa lance avant de se mettre en garde. Le cachet faisait parfaitement son travail pour le moment, aucune douleur. Mais c'est le jeune homme qui fit la première action avec un coup-de-poing gargantuesque. Il frappa au niveau de la mâchoire de l'inconnu qui fut littéralement propulsé et encastré dans le mur. Même les pharaons n'auraient pas pu faire une aussi belle représentation-là, elle était vraiment parfaite. Asuna en avait les yeux grands écarquillaient, sa force était monstrueuse, cela ne faisait aucun doute là-dessus. Sur le coup, elle se sentait un peu mal, il avait fait des progrès vertigineux pour elle alors que les siens n'étaient que maigres. Il avait tellement d'avance sur elle, sur le combat contre leur faiblesse et mauvais côtés. Elle afficha quand même un rapide sourire en le regardant, il tenait vraiment ses promesses envers elle. Du coup, elle n'avait pas le droit de le laisser tomber, elle lui avait promis aussi alors il fallait qu'elle se bouge les fesses un peu.

Bien que sur le moment, elle fronça les yeux et pencha légèrement la tête sur le côté. Il y avait quelque chose d'étonnant chez le petit groupe. Soit c'était la grotte qui faisait cela, soit elle avait les yeux qui avaient pris un petit éclat. Le groupe d'hommes, comme la charmante demoiselle avaient tous les cheveux bleus. S'approchant doucement de Dante, elle ne voulait pas le troubler dans sa concentration, bien que le calmer un peu serait surement une bonne idée. Si cela se trouve, ils pourraient éviter l'affrontement et ça ne serait pas un mal. Enfin, elle posa doucement la main sur son épaule, appuyant légèrement comme pour créer plus de contact avant de lui chuchoter quelques mots.

"Dit ... c'est étrange quand même, ils ont tous les cheveux bleus, c'est bizarre quand même ?" Laissant quelques secondes avant de faire une petite moue. "Bah quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ?"

Oui bon, il faut dire que les cheveux d'Asuna sont légèrement bleus également. Elle n'est pas tout à fait brune, cependant, ce n'est pas une raison pour que tout le monde la copie quoi. Bien qu'elle venait quand même de critiquer sa couleur de cheveux sans même y prêter la moindre attention. Regardant par la suite le petit groupe, il était peut-être tant de faire les présentations quand même. Lâchant un violent soupir qui raisonna légèrement dans le fond de la grotte.

"Maintenant ... il serait surement judicieux de nous dire qui vous êtes et qu'est-ce que vous venez faire ici ?!"


Cependant, elle fut coupée par le den den mushi qu'elle avait pris à Kururu en cas de besoin. S'il se mettait à sonner, ce n'était pas bon signe. La capitaine devait avoir des problèmes et la pauvre était surement toute seule. D'un coup, elle ne comprit pas pourquoi, mais l'angoisse la saisissait. Cette première défaite avait vraiment eu raison d'Asuna, si bien qu'elle avait peur de ce qu'elle allait entendre à l'autre bout. C'était immonde à quel point cela l'avait ébranlé. Elle laissa plusieurs sonneries, déglutissant légèrement avant de prendre son courage à deux mains. Faisant délicatement glisser son sac sur son épaule pour attraper l'objet en question. Si les ennemis entendaient leur discussion, cela allait surement poser problème. Enfin, elle décrocha doucement avant d'entendre la douce voix de sa capitaine à l'autre bout. Au moins, elle avait l'air d'aller bien, c'était déjà une bonne chose, par contre le petit souci était les cibles. Kururu venait apparemment de tomber dessus, pas au sens propre, enfin, elle espérait vu que c'était une spécialité de l'équipage.

Arborant une belle petite moue, Asuna regarda le groupe bleu en face d'eux, cela allait être difficile de bouger là. Elle ne pouvait pas laisser Dante tout seul face au petit groupe non plus. Cependant, elle n'eut pas le temps de réfléchir plus longtemps quand elle entendit la suite de la phrase. Comment va ton genou ? Elle espérait vraiment que leur probable adversaire n'est pas entendu cette information capitale, bien que c'était plus un bon geste de la part de la capitaine. Cela se voyait et s'entendait même qu'elle s'inquiétait énormément pour son équipage et ses membres. C'était vraiment trop mignon de sa part quand même et elle comprenait aussi pourquoi elle l'avait mise avec Dante. Ce n'était pas pour renforcer leur lien, c'était plus pour sa blessure qu'autre chose. Au moins, il serait là pour elle et ferait surement tout pour ne pas qu'elle est à se battre. Ce qui allait être un problème vu qu'il ne pouvait pas lutter contre tout le monde non plus en soliste. Elle fit une petite moue alors, tenant un peu plus fermement l'objet.

"Kururu, j'ai pris un cachet que j'ai piqué à Xi pour mon genou, c'est vraiment gentil de t'en inquiéter et ce n'est pas grave pour le reste. Ne t'en fais pas, cependant, on a ... comme qui dirait de la compagnie qui nous empêche de te rejoindre directement." Leur lançant un regard."D'ailleurs leur politesse frise les pâquerettes, cependant fait attention toi ... on n'a pas vraiment envie qu'il t'arrive quelque chose."

Elle soupira de nouveau, ils ne pouvaient pas la rejoindre directement. La sortie de la grotte leur était pour le momentanément obstrué. À savoir si cela était par des ennemis ou des futurs amis, ça changerait incroyablement la donne. Du coup, elle se demandait comment elle allait faire pour converser avec la capitaine si cela devenait un peu plus chaud. Remarque avec Dante, la chaleur ne pouvait que monter, sans faire de jeux de mot mal placé. Enfin, elle gardait quand même sa lance prête à faire des siennes s'il fallait en venir là. En plus de cela, il y avait le groupe des trois à protéger. Les trois merveilleuses peluches allaient peut-être faire partie des leur après tout. Mais là, ils étaient en train de la protéger et c'était déjà beaucoup. La suite allait être surement mouvementé, mais les secondes comptent ...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 16 Mai - 18:23

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Zenith10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Wenqin10
Capitaine Becky et Navigatrice Shelley.

Si Shelley s'était propulsée avec puissance sans pour autant donner son maximum, elle ne s'attendait pas à ce que son opposant soit capable de la contrer et de la repousser avec une telle aisance. Elle reprit donc ses distances avec une série de petits bonds, jaugeant cet opposant d'un regard froid et sérieux. Malheureusement, la demoiselle n'eut guère le temps de repartir à l'assaut qu'un coup de feu se fit entendre : l'un de ses trois compères avait visé l'un des clébards qui accompagnait celui qui semblait être un blondinet que ce dernier avait pris la décision de rétorquer... A sa manière. Même si la pénombre empêchait les pirates d'observer la scène avec précision, la primée n'eut aucune difficulté à regarder le tireur en question se faire aplatir d'un puissant coup de poing qui alla même jusqu'à l'encastrer dans un mur. Coup de force suffisant pour raidir ses deux compères, mais clairement pas assez brillant pour l'impressionner elle. En réalité, la demoiselle ne fit guère plus que froncer les sourcils tout en se replaçant en garde, sachant désormais que son opposant ne se gênait pas pour attaquer impulsivement et brusquement. Un bon caractère d'imbécile insouciant... un peu comme elle, au final. Toutefois, quand les yeux du type commencèrent à rougir, dévoilant un regard plus sauvage qu'elle ne l'aurait cru, la jeune femme eut un mouvement de recul. Elle ne comprenait pas vraiment à quoi rimait cette soudaine manifestation physique, pour le coup... Si elle n'avait pas pu considérer l'intangibilité de son opposant un peu plus tôt, désarçonnée par le tir soudain, elle comprit directement que quelque chose n'allait pas avec ce type... Ce fut à peu près à ce moment-là que la sonnerie d'un Den Den retentit. La fille qui accompagnait le gars aux yeux bizarres en vint à répondre, laissant le reste de l'assemblée particulièrement muette et tendue. La jeune femme parvint à en capter quelques uns : Kururu, genou, état... Elle n'était pas suffisamment sotte pour ignorer ce que cela signifiait : Kokoro Kururu était l'une des principales rivales de sa capitaine sur South Blue, et celle à qui parlait cette pirate par le biais d'un Den Den était vraisemblablement blessée à l'un de ses genoux. Une chose à prendre en compte si la situation dégénérait encore davantage... Mais la raison de l'offensive de la navigatrice ne tenait désormais plus. Après tout, s'ils étaient affiliés à Kururu, il était impensable de croire qu'ils étaient liés à Preyton... Donc dans l'immédiat, pas des ennemis.

La jeune fille aux cheveux bleutés se redressa lentement, quittant sa posture défensive pour une autre plus passive, poussant un soupir légèrement soulagé. Elle était satisfaite de voir qu'elle n'avait pas à livrer davantage bataille, d'autant plus qu'ils se trouvaient en infériorité numérique... Trois clebs et deux hommes d'un côté, trois hommes de l'autre. Shelley décida donc de prendre la parole pour répondre aux dires que la jeune femme lui avait adressé un peu plus tôt, ne se gênait toutefois pas pour demeurer sèche et directe :

-Je ne pense pas que tu sois en mesure d'exiger quoi que ce soit, miss genou en carton. Bien naïf de ta part de faire la grande gueule si tu n'es pas capable d'en assumer les conséquences... Enfin, passons. Je vous ai pris pour des envoyés de Preyton... Si ce n'est pas le cas, je n'ai pas à vous tabasser. Enfin... Probablement pas. Pourquoi êtes-vous entrés dans cette grotte ?

La question, directe, était posée sans détour. Le fait que les clébards semblent amicaux à leur encontre laissait présager le pire : peut-être que le trésor caché au fond de la grotte appartenait à l'Alliance Rose, et que les animaux étaient là pour le conserver en sécurité quand le reste de l'équipage s'éclipsait ? Une hypothèse à prendre en compte, qui risquait de rendre cette affaire encore plus sordide si elle s'avérait véritable : ce ne serait plus seulement deux mais trois équipages qui feraient la course pour obtenir ou conserver les merveilleuses piécettes... Et cela, la primée ne pouvait pas l'envisager. Autrement dit ? En fonction de leur réponse, elle se verrait dans l'obligation de les combattre et de les terrasser aussi vivement que possible.. Même si la perspective d'affronter Preyton et ses larbins dans la foulée ne l'enchantait absolument pas.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Ya_ton10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Akiaka10
Capitaine Preyton et musicienne Abby.

Les tirs s'étaient arrêtés depuis désormais une vingtaine de secondes, et l'ambiance semblait plus lourde que jamais. Preyton et la quinzaine de pirates qui l'accompagnaient s'étaient progressivement raidis, se demandant si l'ennemi attendait un mouvement pour abattre l'un des leurs ou s'ils pouvaient désormais bouger en toute sécurité... La première à prendre l'initiative fut Abby. La demoiselle, pas gênée pour un sou, attrapa la veste de son capitaine et la retira soudainement, ne laissant même pas au jeune homme l'occasion de broncher. Toujours sans tergiverser, elle balança soudainement la veste en l'air... Et une détonation eut lieu, un projectile venant violemment trouer l'habit pour le laisser retomber mollement un peu plus loin. Le primé, muet et stupéfait dans un premier temps, sembla transformer son faciès en arborant seconde après seconde un air plus horrifié : il attrapa sa comparse par les épaules et lui hurla dessus tout en se lamentant :

-Mais tu déconnes ou quoi ? C'était une super veste, méga résistante ! Tu pouvais pas me demander, avant ? J't'aurais filé mon T-shirt ou même mon futal, mais ma veste... ! Et pourquoi t'as pas pris tes fringues, hein ?
-Tu voulais me voir nue ? Vieux pervers.

Le capitaine poussa un bruyant soupir d'exaspération avant de frapper son front contre le sol, désespéré. Cette musicienne le poussait de plus en plus à bout... La demoiselle, satisfaite de sa malice, se saisit d'un petit couteau de jet et jongla avec celui-là durant quelques instants. Elle allait attendre le bon moment, et abattre ce tireur avant qu'il ne le fasse... Sinon, ils pouvaient tous dire au revoir au trésor.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_11La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Am_ful10
Criminels Byrel et Cahas.

Byrel, Cahas et les deux autres hors-la-loi, désormais en plein air, semblaient prêts à en découdre... Mais c'était d'autant plus vrai pour les trois vendeurs d'esclave que pour l'homme-cornu. En effet, ce dernier avait repris depuis une poignée de secondes un air blasé et fatigué. Il n'avait guère envie de combattre ces types, qui ne lui apporteraient certainement pas même une once de résistance, et pourtant... L'affrontement ne semblait pas pouvoir être évité. Pour cause : les deux larbins du primé prirent les devants, se ruant sur le gigantesque hors-la-loi qui fit deux pas en arrière pour prendre ses distances et assimiler leurs actions plus prudemment. La première attaque se soldat donc par un échec tandis qu'il esquivait avec une agilité déconcertante pour quelqu'un de sa taille, et la seconde ne fut guère plus concluante puisque l'épée du brigand vint cogner la dague du criminel issu du Nouveau Monde, dague que celui-là venait de mettre en évidence. Il en usa ensuite pour l'envoyer droit en direction du front de l'un de ses deux opposants. L'homme, incapable de rétorquer, reçut l'arme entre les deux yeux et s'écroula dans un dernier soubresaut. Cahas, agacé par ce funeste spectacle, bondit en direction de son opposant et lui donna un coup de poing en plein abdomen, le forçant à reculer sur trois bons mètres. Malheureusement, il allait en falloir davantage pour abattre l'homme-cornu... Qui semblait toujours intact.



Dante : C'est pas top d'imaginer que le tireur vise l'un des clebs, tire, et que tu peux le battre ainsi ^^' Je sais que c'est un figurant mais dans la mesure du possible, c'est à éviter ! Enfin, en l'occurrence ça me gêne pas, mais faut quand même éviter (en tout cas tant que l'anim ne dit pas clairement qu'il s'en fiche ^^)
Asuna/Dante : Du coup, Shelley est lvl 22 !

Kururu : Tu peux voir que l'affrontement persiste, et que Byrel a l'avantage !

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Mar 16 Juin - 18:59



Sea Stars:

Yuki rangea son den den mushi en soupirant. Dans quel pétrin sa nouvelle capitaine s’était encore mise ? Pour l’instant, cela avait l’air d’aller. Mais le fait que son amie d’enfance souhaite s’en charger, la cheffe des Stardust le sentait mal. A chaque fois, la cuisinière réussissait d’une manière ou d’une autre à faire rater son propre plan. Bon, elle s’en sortait toujours quand même… Enfin, dans le doute le médecin préféra lui envoyer un chaperon. La jeune femme devait encore superviser la réparation du navire. De plus, elle n’était pas la plus discrète pour servir de chaperon.

-Esil ! Va surveiller Kururu le temps que ses nakamas arrivent… Mais reste loin, elle n’est pas censée le savoir.

-Compris.


Ses instructions totalement données, Yuki partit aider Calamity. Les réparations avançaient bien. Le trou sur le pont était maintenant complètement rebouché. La charpentière s’occupait du mat quand sa nakama arriva. Sous sa demande, elle laissa son travail en suspend pour s’occuper prioritairement de la cage. Si la capitaine de l’Alliance Rose avait trouvé ses proies, l’idéale serait d’avoir un endroit où les ranger quand elle rentrerait. De son côté, Esil s’était mise en route dès qu’elle reçut son itinéraire. La cyborg alla beaucoup plus vite que son prédécesseur. Contrairement à Kururu, elle ne cherchait rien et allait droit à son but. Cependant, elle s’arrêta devait la fameuse tente lapin. Une agréable odeur de poudre provenait de là. Elle était faible, mais son nez entraîné le reconnaissait parfaitement. Elle décida d’y entrer. Si elle prenait un peu plus de temps, cela ne dérangerait surement personne. De toute manière, elle n’était même pas censée se trouver là.

Pendant ce temps, Kururu s’était remise à son observation. Elle voulait en apprendre le plus possible sur ses cibles avant d’agir. Byrel était vraiment très fort. Les sous-fifres de Cahas venaient de s’élancer sur le géant avec la ferme intention d’en découdre… Leur adversaire esquiva facilement les assauts avant d’asséner un coup mortel à l’un de ses attaquants. La jeune fille avait rarement vu quelqu’un survivre à un couteau en plein front. Soudain, le cornu fut repousser violemment dans sa direction. Il n’avait pas atteint le niveau de sa cachette, mais ce rapprochement inattendu surpris la pirate. L’esclavagiste avait porté un coup hors de son champ de vison. Par conséquence, la cuisinière n’avait pas vraiment compris ce qui avait pu faire bouger une masse pareil. Dans tous les cas, elle recula un peu plus derrière sa tente. Gemini se repris sa forme de criquet et se cacha dans les vêtements de sa maîtresse en voyant sa réaction. Il était sûr qu’il se passait un truc, même s’il ne savait pas quoi. Malheureusement, sa propriétaire renversa au passage une boite à outils qui se trouvait là. Elle n’avait pas spécialement fait attention à son environnement à partir du moment où elle avait trouvé les possesseurs de primes.

La jeune fille essaya de rapidement poussé les affaires pour faire un peu de place. Kururu espérait ne pas avoir fait trop de bruit et attirer l’attention des combattants… La cuisinière ne souhaitait pas particulièrement devenir une cible et faire face à plusieurs adversaires en même temps. C’était pour cette raison qu’elle se cachait à la base. Mais elle ne pouvait pas nier avoir fait du bruit. Finalement son regard se posa sur un outil différent des autres. C’était un marteau bien entretenu et plus brillant que les autres. Il avait aussi un manche d’un gris plus clair que le reste. Sa curiosité naturelle l’emporta sur la possible situation dangereuse dans laquelle elle se trouvait. Elle le prit pour l’observer. Elle le tourna sur le côté avec la tête du marteau vers le champ de bataille, puis elle tourna l’objet pour regarder le manche. Elle était un peu déçue car à part sa couleur, il était normal…Jusqu’au moment où elle tomba sur un bouton plus foncé avec un symbole plus et un symbole moins, un sur chaque extrémité. Instinctivement, elle appuya sur le côté moins. Rien ne se passa.

C’est avec tout le naturel du monde que Kururu appuya donc sur le plus. Contre toutes attentes, le marteau commença à grandir. Sa croissance était sortie de nulle part et la jeune fille en oublia de retirer son doigt. Résultat, le marteau de 20 minuscules centimètres se transforma rapidement en géant de 6 mètres de long. Évidemment, l’objet avait tout balayé sur son passage. C’était surtout sa précieuse cachette qui venait d’être emportée au loin. La demoiselle se dépêcha de le faire rétrécir. Cette fois, le bouton moins fonctionna parfaitement. Aussi vite qu’il avait grandi, le marteau reprit sa taille initial dans la main de la cuisinière. Heureusement, sinon elle serait peut-être restée coincée avec le manche. Comme elle était sur le sol, elle n’était pas spécialement en position pour manier une arme de cette taille. Doucement, elle tourna la tête vers ses cibles toujours aussi étonnée de cet événement. Ce n’était pas elle n’est-ce pas. C’était la faute de cet objet qu’elle se retrouvait à découvert, n’est pas ? Elle essayait de s’en convaincre en évaluant les dégâts qu’elle venait manifestement de causer…





HRP: Donc Kururu trouve son marteau en renversant une boite à outils. Elle le fait grandir par erreur sur 6 mètres. L'objet emporte sa tente et comme elle est juste à coté, normalement il passe également par l'emplacement de la tente de Cahas.

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Mar 16 Juin - 20:14
Séparations

Les choses n'allaient pas en s'arrangeant pour l'équipage de l'Alliance Rose. Visiblement, Kururu avait localisé deux primés de la pire espèce, alors que moi et Asuna étions pris à partie par d'autres pirates qui désiraient apparemment en découdre. Et comble de la malchance, j'étais particulièrement énervé par l'idée que l'on puisse tuer des animaux sans même y réfléchir à deux fois. Ajoutez à cela l'état plutôt délicat de la belle brune dont le genou risquait d'être une gêne, et vous obteniez une situation clairement problématique. Je n'aimais pas trop savoir l'équipage divisé de la sorte, ne pouvant pas optimiser ses chances de gagner en comptant sur le travail d'équipe. Mais en un sens, se retrouver seul pour un combat était une chose qui m'arrangeait. Mon Fruit du Démon n'était clairement pas de ceux faits pour le travail en équipe. Seule Joe avait le pouvoir d'être protégée de ses effets, du moins, à ma connaissance. Je risquais davantage de blesser Asuna si je me battais avec tout ce que j'avais, et cette option était hors de question.

J'écoutais la réflexion de ma nakama quant à la chevelure de nos opposants. Réalisait-elle seulement le côté critique de notre position ? Cela eut l'effet de casser un peu l'ambiance trop lourde qui régnait dans la grotte, sans pour autant arranger les choses. Quant à la question qu'elle posa à nos adversaires, celle-ci était déjà plus légitime et adéquate. Savions-nous seulement contre qui nous étions en train de nous battre ? Pour ma part, les choses étaient simples : nous avions face à nous des êtres assez ignobles pour ôter la vie à des animaux qui ne leur avaient rien fait, et qui se lançaient sur nous pour nous agresser sans même chercher à nous saluer. Bref, pas le genre de personne avec qui j'aimais converser.

La réponse de notre interlocutrice fut des plus inappropriée, se permettant des propos qui me firent froncer encore davantage les sourcils en me donnant une expression des plus colériques et agressives qui soient. Elle ignorait royalement la question d'Asuna, se permettait d'être désobligeante, et en plus, elle se mettait à son tour à nous questionner. Pour qui se prenait cette pimbêche ?! Comme si nous allions répondre à ses questions lorsqu'elle ignorait magistralement les nôtres. Si elle avait été un minimum bien élevée, elle aurait compris que ce genre d'échange était du domaine du donnant-donnant. En faisant preuve d'égo de la sorte, elle ne réussit rien d'autre qu'à me braquer et me mettre davantage en colère. D'autant plus que je savais maintenant qu'elle risquait de cibler Asuna à cause de son genou. Si tel était le cas, l'heure n'était plus aux échanges courtois. Je pris la parole sur un ton aussi désagréable que le sien.


Tu ne crois pas que l'on va répondre à tes questions pendant que tu ignores les nôtres quand même ?! Si tu refuses de nous dire qui tu es, je ne vois pas pourquoi nous te dirions la raison de notre présence ici.

Cependant, je devais admettre que j'étais intrigué. Lorsqu'elle avait posé sa question, notre interlocutrice semblait grandement soucieuse de notre réponse. Elle ne cherchait pas, contrairement à nous, à savoir qui nous étions. Comme si la raison de notre présence en ces lieux était plus importante que notre identité. C'était louche, très louche. Cet endroit recelait-il un quelconque secret ? C'était ce que l'attitude de la jeune femme aux cheveux d'un bleu sombre m'incitait à penser. Si tel était le cas, cela pouvait également expliquer la raison pour laquelle des chiens montaient ainsi la garde. La question restait de savoir ce qui pouvait bien se trouver ici.

Alors que la tension était à son comble et que chaque camp campait sur ses positions en refusant de répondre aux questions de l'autre, on pouvait sentir que les choses risquaient de mal tourner d'un instant à l'autre. En même temps, depuis le début de cette histoire, l'Alliance Rose n'avait pas été la source des agressions qui avaient eu lieu. C'était cette pimbêche qui s'était élancée vers moi. C'était elle qui refusait de répondre aux questions et en posait en retour. S'il y avait affrontement, c'était sa faute à elle, et uniquement à elle. Dans tous les cas, elle allait devoir assumer les conséquences de ses actes si elle continuait ainsi. Et pour moi, ces mêmes conséquences rimaient avec feu de joie et lave à profusion.

Néanmoins, me battre avec Asuna à mes côtés risquait d'être problématique. Il fallait que je trouve un moyen de faire partir la jeune femme, et surtout de la convaincre de me laisser régler ce problème, le tout sans froisser son égo et sa fierté. D'un autre côté, je m'inquiétais également pour Kururu. Son rapport était des moins rassurants. La savoir seule avec des individus grandement dangereux ne me mettait guère en confiance. Finalement, alors que j'étais entre Asuna et la pimbêche agressive, je posais ma main gauche contre la paroi de la grotte. Mon bras tout entier se mit à rougir tout en libérant une quantité de magma en continue, creusant la roche comme si de rien. On avait l'impression que du beurre était en train de fondre, créant un tunnel jusqu'à l'autre bout de la montagne, sur environ deux cent-mètres à l'Est.

Je venais indubitablement de montrer que le Magma était un élément que je pouvais à la fois générer et contrôler, créant un passage assez large pour y contenir deux à trois personnes. La lave rattachée à mon corps lors de l'opération de creusage finit par se résorber et revenir former mon bras gauche. D'une vive voix, je m'adressais à ma partenaire sur un ton on ne peut plus ferme, sans la regarder, ne quittant pas des yeux le trio d'opposants nous faisant face.


Asuna... Utilise ce couloir pour rejoindre Kururu. Tout comme moi, tu dois t'inquiéter de la savoir seule face aux pires des crapules que cette île peut receler. Ne t'inquiètes pas pour moi, je pense pouvoir gérer la situation ici. Les chiens t'aideront à te déplacer. Maintenant file tant que je les retiens. On se retrouve bientôt.

Ma voix était du genre intransigeante. On pouvait sentir dans mon ton que cela n'était guère sujet à discussion ou à débat. De plus, la brunette devait savoir qu'il me serait difficile de me battre avec tous les moyens dont je disposais si elle restait là et que je devais la protéger. En étant seul, je pourrais sans doute être plus efficace. Qui plus est, j'étais réellement inquiet, sans doute comme elle, quant à la situation de notre Capitaine. Je doutais, connaissant cette dernière, qu'elle ne fasse pas une maladresse ou une quelconque gaffe qui ne la mette en danger. Il fallait quelqu'un pour veiller sur elle, le temps que moi ou d'autres membres de l'équipage n'arrivent à sa rescousse. Les deux primés qu'elle recherchait étaient loin d'être des enfants de coeur et il ne fallait pas prendre de risques.

Je fis un mouvement de tête sur le côté pour ordonner aux trois canidés d'emmener Asuna, l'un d'eux se dévouant pour la porter sur son dos. Les deux autres se chargeaient de la pousser avec leur truffe au niveau de son fessier pour essayer de la faire entrer dans le tunnel. J'espérais de tout coeur qu'elle allait suivre cette invitation, car de mon côté, je comptais bien savoir ce qu'il en était de nos trois amis présents devant moi, ainsi que leurs intentions. Levant ma main, paume tendue vers moi, je crispait mes doigts en les faisant craquer de façon assez audible, le tout avec une expression sérieuse qui changea lorsque j'arborais un rictus carnassier.


Maintenant, évitons la langue de bois, Miss j'attaque sans dire bonjour. Tu vas me dire ce qui se cache dans cette grotte et pourquoi tu sembles si inquiète de nous savoir ici. Et si tu me dis qu'il n'y a rien... Alors tu ne verras pas d'inconvénient à ce que j'inonde tout ce qui se trouve derrière moi avec de la lave non ?

Je faisais preuve d'une certaine arrogance en parlant ainsi, surtout après avoir affirmé que je pouvais gérer la situation seul. Mais je ne pouvais plus reculer maintenant que j'avais prononcé ces mots. Et puis, je devais l'avouer, j'étais curieux de savoir ce que cette femme avait dans le ventre. Elle avait attaqué avec une certaine force, et elle ne semblait pas spécialement impressionnée lorsqu'elle avait vu son camarade finir en hiéroglyphe humain. Restait à connaître l'étendue de sa force pour voir si j'étais réellement capable de m'en sortir face à elle. Mais avant toute chose, je devais m'assurer qu'elle ne parte pas à la poursuite d'Asuna. J'avais pris soin de creuser la roche sur le côté opposé à celui d'où venaient les détonations qui résonnaient à l'extérieur, me doutant que du monde risquait d'arriver. Il me fallait en finir avec cette femme avant que ses camarades n'arrivent, sous peine de voir la situation se compliquer davantage. La suite des événements n'allaient dépendre que de son comportement. Néanmoins, son caractère me semblait au moins aussi agressif que le mien, ce qui n'augurait rien de bon.




Spoiler:

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 22 Juin - 2:51
Le duo ne se trouvait pas dans la meilleure des situations actuellement. La sortie n'était vraiment pas loin, cependant, il y avait un petit groupe qui leur barrait le passage. De plus, dehors cela ne semblait pas être très calme non plus, donc dans quelle entourloupe, ils venaient de se foire. Enfin, il fallait à la fois réfléchir vite et ne montrer strictement aucune faiblesse, enfin, c'était dans le meilleur des cas. Car ce ne fut pas du tout le cas. Comment dire, elle n'eut pas le temps de placer un mot pour retenir la phrase de sa capitaine qui venait d'annoncer sa faiblesse. Son maudit genou qui n'était pas encore remis, elle n'était pas à cent pourcent de ses capacités. Même avec la pilule qu'elle avait prise pour ne plus sentir la douleur, elle ne pouvait pas se mouvoir comme elle le désirait. La seule chose bénéfique était l'absence de douleur dans ses mouvements, cependant le prix à payer allait être lourd. Mais qu'est-ce que ressentir de la douleur en grande quantité si c'est pour garder ce que l'on apprécie en vie. Elle prendrait ce risque, de toute façon, c'était dans sa façon d'être de faire passer ceux qu'elle aime avant elle. Asuna n'avait pas le choix cependant, elle eut rapidement le retour de la demoiselle en face d'elle.

Serrant les dents en entendant sa phrase, maintenant elle savait que sa faiblesse était dévoilée à l'ennemi. Malheureusement, elle ne pourrait rien faire pour démentir les propos que sa capitaine, donc elle ferait avec. Cependant, ce fut la façon de faire de cette chose qui lui déplaisait au plus au point. Comment dire ? Son manque de savoir vivre, de parler et de politesse si flagrante avaient le don de faire monter en pression une personne tout aussi détestable. Baissant doucement la tête, elle eut cependant un énorme rictus sur le visage. Son sang se mettait à bouillir comme si Tara n'avait qu'une envie, découpé cette petite pimbêche en rondelle. Un genou bousillé, cela devait être un handicap assez important pour que le combat soit équitable. Ses yeux commençaient à prendre cette couleur ténébreuse de la dernière fois et le contrôle se faisait de plus en plus dur. La jeune demoiselle essayait de se ressaisir petit à petit et repensait aux mots de Dante. Il serait là au cas où elle veuille reprendre le contrôle. Mais une chose faisait peur à Asuna, c'était le fait qu'il voulait parler à sa deuxième moitié. Alors si elle perdait le contrôle, que ferait-il vraiment ? La maîtriser ou engagerait-il la discussion avec elle ?

Une très bonne question qui tourner dans sa tête, cependant, elle avait quand même du mal à imaginer le petit volcan faire un long discours. Connaissant Tara, cela serait un échange très enflammé quand même. Remarque, juste pour la qualité des remarques et les petites piques qui devraient sans doute être très piquante. Enfin, Asuna réussit à reprendre la totalité de son contrôle, soupirant doucement avant de pencher la tête sur le côté. Pour faire clair, l'espèce d'égocentrique les avait prit pour d'autres personnes et cela devait tout arranger apparemment. Bien que le petit rajout où elle allait les tabasser fît doucement sourire la demoiselle. Cependant une chose intéressante et une information primordiale étaient à prendre dans sa réponse. Certes, elle se permettait de snober complètement la question d'Asuna, mais en plus de ça, elle ne voulait même pas savoir qui ils étaient. Elle se préoccupait beaucoup plus de savoir pourquoi ils étaient rentré et qu'est-ce qu'ils faisaient là. Le reste, l'importé peu apparemment, donc il y avait quelques choses dans cette grotte qui devait l'intéresser. Elle fronçait doucement son nez alors qu'elle tournait doucement la tête.

Sa main se déposa doucement sur le pelage d'un des chiens, le caressant sans même y faire attention alors que son regard se perdait dans les ténèbres de la grotte. Le duo n'avait pas du aller assez loin dans la cachette pour voir ce qu'elle cherchait. Enfin, c'était une théorie peut-être farfelue, mais il y avait peut-être un trésor de cacher ou une arme. Cependant, la phrase de Dante sortie la demoiselle de ses pensées. Elle remarqua rapidement que la pimbêche avait tapé dans le mile si l'on peut dire. L'erreur de prendre le jeune volcan à rebrousser poil, c'était vraiment une chose qu'il ne fallait pas faire. Asuna c'était quand même permis pendant un petit moment quand ils étaient sur le navire et qu'ils ne se connaissaient pas encore. Maintenant, elle savait qu'elle s'était fait de fausses idées sur le jeune blondinet et qu'il n'était pas comme les autres. Méfiante quand même parce que c'est sa nature de l'être envers les hommes, mais elle lui avait donné une part de sa confiance. Il fallait quand même se reconcentré sur le groupe qui était en face d'eux et Kururu qui ne disait plus rien. Soit ce n'était pas bon signe, soit elle écoutait juste pour ne pas dévoiler d'autres problèmes qui pourraient être en leur défaveur.

Cependant, vu les tensions créaient, cela allait maintenant être difficile d'engager la conversation. Encore faudrait-il vouloir l'engager. Si les questions étaient snobées par l'autre égocentrique et que c'était qu'à sens unique, aucun intérêt. Engager le combat ? Cela n'était peut-être pas en leur faveur quand même. Le fruit de Dante n'était pas fait pour le combat en équipe et dans cette grotte, elle n'allait pas pouvoir se mouvoir correctement pour ne pas le gêner. En plus de ça, son genou ne lui permettait pas d'avoir sa vitesse et la souplesse dont elle faisait preuve. Du coup, deux contraintes pour le duo n'étaient pas du tout négligeables quand même. Bien qu'il y avait quelque chose en leur faveur, ils ne connaissaient pas l'énorme pouvoir qu'ils avaient en face d'eux. Cependant, elle ne s'attendait pas du tout à ce qu'il vienne placer sa main sur le mur et utilise son pouvoir. Elle écarquilla les yeux sans vraiment comprendre ce qu'il faisait alors qu'un énorme trou se formait dans la grotte. Ils avaient un moyen de s'échapper. Alors ils allaient fuir devant le groupe ? C'était étrange venant de la part de Dante et il y avait forcement une autre explication.

Heureusement pour elle et sa curiosité, il prit rapidement la parole pour expliquer son geste. Le fait qu'il voulait qu'elle rejoigne rapidement leur capitaine pour lui prêter main forte. Elle avait affaire à deux grosses primes toute seul alors qu'ici, Dante pourrait surement maîtriser la situation tout seul. D'un point de vu stratégique, il avait raison, Kururu était en infériorité alors qu'en face, il n'y avait que la pimbêche comme réelle menace. Se serait d'un versus un dans ces conditions-là, cependant, elle se disait qu'il y avait aussi autre chose derrière. Asuna n'avait pas pu s'empêcher de regarder les attentions que porter le jeune volcan, son genou lui posait réellement problème. Il faisait surtout ça pour la protéger et elle baissa doucement la tête en soupirant.

"De toute façon quoi que je te dise ... Tu as déjà pris ta décision et je ne serais qu'un poids pour toi dans cette grotte. Cependant, tu as intérêt à rentrer en entier où je m'occuperais de ton cas et je pense que je serais bien pire que la planche à pain en face de nous."

Soupirant doucement et elle déposa l'escargot-phone sur son épaule. Lui appuyant dessus comme pour lui souhaiter un bon courage. Ce qui la fit rire, se fut que même les chiens se mettaient à la pousser pour qu'elle parte. Leurs truffes sur ses fesses, à croire que même les animaux sont pervers. Enfin, elle chevaucha doucement l'un d'eux, s'agrippant à sa fourrure pour ne pas tomber. C'était vraiment la première fois qu'elle allait faire cela, monter sur le dos d'un animal, cela ne lui était jamais arrivé. Sûrement marrant à faire, mais pour le moment, elle ne le savait pas trop. Enfin, elle attrapa doucement le tissu qui avait permis de faire tenir la nourriture dans le sac, il y avait l'odeur de leur capitaine dessus et cela allait surement les aider. Un petit coup de flair et hop, ils allaient pouvoir la chercher. Cependant, avant de passer le trou que Dante lui avait fait, elle fit arrêter l'animal, restant dos aux autres.

"Eh planche à pain ! J'aurais assumé les conséquences en te faisant ravaler ta fierté de pimbêche. Cependant, je n'aurais pas cette occasion, mais j'espère que tu vas assumer les conséquences de tes dires maintenant ... Cela t'apprendra peut-être la politesse et les manières de faire si tu as un minimum de jugeote. Enfin, ne fait pas de mal à mon blondinet !!"

Une phrase remplit d'ironie, mais le fait de lui renvoyer cela dans la tronche lui faisait quand même un bien fou. Un peu digne de Tara et il fallait dire qu'Asuna avait pas mal pris en assurance ces derniers temps. Moins renfermée, moins timide, elle se laissait aller à des remarques et prendre des initiatives. Même si celle-ci n'était pas forcement les bonnes, au moins, elle essayait de bien faire. Cependant, la dernière fois était remplie de froideur et cela lui était totalement différent. Qu'est-ce qu'il fallait comprendre dans ce ton, enfin, les chiens avaient décampé directement la phrase finie. Il n'y avait de nouveau pas de temps à perdre de nouveau. Asuna agrippa bien la fourrure de l'animal, lui demandant d'aller plus vite. Même si elle était blessée, il fallait qu'elle arrive avant que Kururu soit trop en danger. Le trio de chien avait une vitesse incroyable et c'est vrai que c'était quand même marrant de faire ça. Bien que normalement, ça se fait sur le dos d'un cheval, mais elle y prenait du plaisir. Elle était également étonnée que le chien puisse la prendre sur son dos et galoper autant. Ces canidés étaient vraiment stupéfiants.

Enfin, elle se plaquait doucement contre le dos de l'animal, se penchant dans les courbes et les virages comme pour l'aider et aller plus vite. Pour une fois, elle était heureuse de faire un trajet, bien qu'elle s'inquiétait énormément pour Dante maintenant. Ce n'était pas dans sa manière de faire et encore moins dans sa mentalité. Cependant, le ton qu'il avait utilisé, son visage et l'endroit, elle ne pouvait pas faire autrement que le laisser tout seul. Il avait l'avantage du terrain avec son fruit et elle n'aurait été qu'un poids pour lui. D'ailleurs, elle se demandait également si elle ne serait pas un poids pour sa belle capitaine. C'était peut-être une pensée négative, mais qui lui tournait tellement dans la tête. En quoi elle allait lui être important sur le coup ? Un genou en miette face à deux monstres, cela ne lui serait pas d'une grande aide. Il ne lui fallut que quelques secondes pour lâcher la fourrure du chien et se mettre une grande gifle. Elle n'avait pas le droit de baisser la tête maintenant, elle pouvait encore faire des choses. Tant qu'elle ne ressentait pas la douleur, cela irait, alors il fallait profiter de ce moment. Son but serait de protéger sa capitaine et de lui donner un coup de main quoi qu'il arrive. Même sur une jambe, elle pourrait se battre et être utile pour ses amis, pour cette nouvelle famille.

Son sourire se dessina de nouveau et puis ce n'est pas Kururu qui se passerait de son aide. Elle qui faisait tout pour son petit équipage, pour qu'il se sente bien et en sécurité. Même si cela ne se voyait pas beaucoup, la demoiselle aux cheveux roses faisait vraiment un travail incroyable. On peut dire qu'Asuna l'idolâtré un peu, elle savait prendre les décisions quand il fallait, même si la plupart du temps, elle était ignoré, mais cela rajouté un petit peu de comique. Enfin, l'inquiétude commençait à la gagner alors que les chiens se mettaient à ralentir, le terrain n'était vraiment pas pratique non plus. Les routes au lieu d'être bien droite et sans le moindre trou, ressemblait plus à du cruière et bien bosselez. Autant dire qu'il ne faudrait pas beaucoup de temps à un humain pour se briser une cheville là-dessus. Les pauvres canins courraient eux, depuis une bonne dizaine de minute en la portant. Elle fit une petite moue en tirant sur les poils de celui qui l'a porté comme pour lui donner l'ordre de ralentir le pas. Il ne fallait pas qu'ils prennent de risque inconsidéré non plus. Elle préférait qu'ils arrivent tous là-bas en un seul morceau que s'il y avait un chien boiteux. Et puis, Dante ne lui pardonnerait jamais qu'elle est laissée faire cela. De plus, il se ferait un malin plaisir de lui faire une leçon mémorable. Enfin, ce n'était pas encore joué, mais Asuna allait bientôt arriver ...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 25 Juin - 21:42

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Zenith10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Wenqin10
Capitaine Becky et Navigatrice Shelley.

L'exaspération. Un sentiment bien particulier, que Shelley n'avait pas l'habitude de ressentir dans une telle situation, pressée par la perspective de voir intervenir le plus grand rival de sa capitaine dans une rixe déjà bien agaçante... En vérité, tout chez ce duo la forçait à demeurer dépitée : la grande gueule de cette nana qui passait pourtant son temps cachée aussi bien derrière son collègue que derrière une meute de clebs, la prétendue politesse dudit collègue qui n'avait pourtant pas pris non plus la décision de se présenter, leur hypocrisie qui consistait à voir la bleue comme la pire des malotrue alors qu'ils avaient été les premiers à lui poser une question directe et sans la moindre des politesses... En vérité, la simple différence entre eux, c'était que la navigatrice faisait preuve d'honnêteté : elle se fichait de leur identité, aussi bien qu'eux pouvaient se ficher de la sienne, et ne faisait pas mine de s'y intéresser, tout simplement. Dans tous les cas, elle ne se gêna guère pour lever les yeux au ciel en faisant claquer sa langue d'ennui quand l'autre gourde tenta de la provoquer avec quelques bassesses qui ne reflétaient que sa piètre condition. Incapable de conserver son genou en bon état manifestement à cause de problèmes d'ordre mentaux... Oui, pour le coup, Shelley s'autorisait tout de même une certaine condescendance, mais elle n'avait guère le temps de voir ses interlocuteurs de fortune comme des humains à part entière : eux ne l'inquiétaient pas, différemment à Preyton. Dans tous les cas, si elle ne fléchissait pas en voyant le jeune homme générer une quantité astronomique de magma, comprenant qu'il s'agissait tout simplement d'une capacité comme les mythes en contaient des hordes, ses collègues ne furent guère aussi droits : ils prirent immédiatement la tangente, tournant les talons et disparaissant en hurlant. Nouveau soupir d'exaspération. En vérité, si la demoiselle ne s'inquiétait guère, c'était tout simplement parce qu'elle n'avait jamais entendu parler de ce type... Or, s'il avait un pouvoir absolu et sans la moindre faille, il aurait nécessairement été hissé au rôle de divinité par un quelconque peuple ou au minimum une tribu de dégénérés, non ? Un cynisme relativement déroutant, mais qui ne lui semblait pas incorrect pour autant. Quoi qu'il en fut, la subordonnée de Becky ne perdit pas un instant de plus et envoya quelques paroles à son homologue, lassée de jouer avec lui :

-Olala, non, par pitié monsieur l'incroyable guerrier, ne noyez pas cette grotte... Bon, en vrai, j'aimerais beaucoup que tu imites l'autre gourde, que tu tournes gentiment les talons et que tu ailles t'immiscer dans d'autres affaires qui ne te regardent pas. N'importe lesquelles, mais pas les miennes.
-Les nôtres, chère Shelley ! Les nôtres !

Ces mots avaient tout juste résonné dans la grotte que les deux collègues de la navigatrice avaient fait une nouvelle apparition... En volant, cette fois-ci. Ils semblaient inconscients, et s'écrasèrent de part et d'autre de Dante lourdement, ne se redressant nullement. La pirate fit volte face, surprise, et se trouva nez-à-nez avec un homme qu'elle aurait grandement préféré éviter...

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Ya_ton10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Akiaka10
Capitaine Preyton et musicienne Abby.

-Tu crois qu'on doit cogner le blondinet, aussi ?
-Bah non, abruti. Ils sont pas ensemble.
-Oh.

Abby semblait fatiguée des excès de zèle de son supérieur, qui se gratta le menton d'un air absent en scrutant ledit blondinet du regard. Il était quasiment certain de l'avoir déjà vu, mais... Où ? Le pirate abandonna sa courte recherche menée jusque là sans grande conviction en considérant qu'il avait de toute manière croisé la moitié des habitants de South Blue à travers ses diverses épopées : pas surprenant qu'un visage local lui soit familier. Dans tous les cas, Preyton fut soulagé d'avoir récupéré ses esprits : il remarqua juste à temps Shelley fondre dans sa direction, vraisemblablement mue par l'énergie du désespoir. Un bref coup d’œil à la musicienne fut amplement suffisant pour comprendre que celle-là ne comptait pas bouger le moindre orteil pour lui sauver la peau : elle avait déjà abattu le tireur posté à l'extérieur, elle semblait avoir suffisamment donné... Du coup, le primé se contenta de fixer son homologue hors-la-loi avaler la maigre distance qui les séparait, et observa le mouvement que celle-ci amorça : un coup de pied droit en direction de son visage. Une offensive qui ne souffrait d'aucune hésitation... Et qui se solda par un échec cuisant : le capitaine se contenta d'attraper la jambe qui le menaçait d'une main, soulevant celle-ci pour pendre la pirate la tête en bas avec un sourire amusé :

-Taratata, ce ne sont pas des manières. Ta capitaine me prend la tête suffisamment souvent pour que tu ne viennes te joindre à la partie, tu crois pas ?
-Enfoiré, lâche-moi !
-Pour dire au revoir à quelques unes de mes chères dents ? Je ne crois pas, non... Et le jeune homme au fond, si ça n'est pas un collègue de Becky... Un hors-la-loi ? Un révolutionnaire ? Un esclavagiste ? Les trois en même temps, peut-être ?

Certes, Dante pourrait aisément réitérer ses dires et demander à la pointure qui lui faisait face de lui donner son identité avant de chercher à savoir la sienne, mais il n'aurait aucun mal à comprendre à qui il faisait face s'il suivait un tant soit peu les journaux locaux : les avis de recherche à l'image de Preyton avaient souvent tendance à tapisser les murs, ces dernières semaines...

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_11La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Am_ful10
Criminels Byrel et Cahas.

Byrel et Cahas se fixaient droit dans les yeux, l'un avec une lassitude et un ennui qui semblaient mortels et l'autre avec une colère non camouflée et pleinement assumée. Les deux hors-la-loi risquaient de se heurter l'un à l'autre d'une seconde à l'autre mais dans l'immédiat, ils semblaient bien décidés à voir lequel des deux bougerait le premier... Sans doute pour profiter d'une faille. Et cette faille-là ne tarda guère à survenir : un mouvement intervint brusquement, généré par Kururu et son marteau. Un mouvement qui interloqua l'esclavagiste, un moment que Byrel utilisa pour en tirer profit : sa main vint percuter le front de son homologue criminel et le balança contre le sol avec une telle ferveur que celui-là rebondit à deux reprises, s'écrasant inconscient quelques mètres plus loin une demie-seconde plus tard. En vérité, la capitaine de l'Alliance Rose n'avait pas même eut le temps de remettre son marteau à la bonne taille que l'affrontement s'était déjà terminé... L'homme-cornu ne lui jeta d'ailleurs pas même un regard, comme s'il ne la considérait pas comme une menace, et murmura quelques injures entre ses dents à l'intention de l'esclavagiste tout en allant récupérer le lapin et en s'asseyant sur une roche qui dépassait du sol :

-J't'avais prévenu... Vous cinq, bientôt plus personne... Abruti.



J'en dis pas plus mais si Shelley (lvl 22) se fait arrêter aussi aisément par Preyton, tu peux comprendre sans grande difficulté qu'il lui est nettement supérieur, Dante ^^
Dans le même sens, Kururu, grâce au mouvement qu'il vient d'effectuer, tu peux imaginer que Byrel est a minima aussi fort que toi, sinon plus. Il vient de mettre Cahas KO (pour de bon) et ne s'en occupe plus (si jamais vous voulez le récupérer, je l'indique direct, Byrel n'en a strictement rien à cirer xD)
Les lvls de Preyton/Byrel/Abby viendront en fonction de vos actions ! Je rappelle à titre informatif que leurs primes sont respectivement de 14, de 31 et de 9M de berrys.

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Ven 26 Juin - 11:13





Kururu était assez loin pour ne pas toucher le duo de criminel avec son marteau. Ou alors, ils s’étaient tout simplement écartés en le voyant arriver car ils n’avaient pas l’air d’être dans la zone ravagée. En effet un énorme cône sans habitations se tenait devant la jeune fille. Elle se tenait à la base d’un triangle d’environ 6 mètres sur 2 mètre 50 pour le côté le plus long. Cet outil était vraiment impressionnant ! La capitaine se releva et rangea l’objet dans sa croix. Elle avait envie d’étudier ce truc plus longuement et vu la situation sa disparition serait un souci mineur pour son ancien propriétaire. Elle s’avança ensuite à travers le passage qui venait de s’ouvrit. Byrel ne s’occupa pas une seule seconde d’elle. C’était rassurant dans un sens car elle ne souhaitait pas spécialement un affrontement. Mais c’était plutôt triste d’être ignorée comme si elle faisait partie du décor… Le géant s’assit et son attention se porta sur autre chose que sa petite personne. La cuisinière aperçut une tache verte étalée sur le sol. En allant un peu plus près, c’était Cahas. Elle n’avait rien vu mais l’homme avait été mis hors combats en une fraction de secondes. Elle tourna la tête pour analyser la situation, elle vit Asuna par une allée. Son amie se dirigeait par ici et était encore un peu loin. Elle décida d’aller à la rencontre de la vigie pour lui parler à voit base. Si elle n’était pas le centre d’attention, elle ne souhaitait pas le diriger sur sa nakama en parlant trop fort.

- Asuna ! Mais qu’est-ce que tu fais ici ? Dante n’est pas avec toi ?

Effectivement c’était étrange qu’Asuna soit seule. Le musicien était censé rester avec la belle brune. Enfin elle n’était pas tout à fait seule. Trois chiens se trouvaient à ses côtés. D’où ils venaient restaient un mystère de plus à résoudre. Enfin Kururu n’avait pas le temps pour cela. Sa cible restante était calme pour le moment mais elle pourrait se volatiliser à tout moment. Et maintenant son amie était là… Evidemment, la capitaine était très heureuse de l’avoir à ses côtes. Sauf que sa présence lui causait actuellement plus d’inquiétude. Si l’homme aux cornes la prenait pour cible, la belle brune ne pourrait rien faire surtout dans son état. 5 criminels expérimentés s’étaient fait battre si facilement par cet homme. Il était tout simplement trop puissant pour elles. Et que faisait Dante pour laisser une blessée seule. Il avait surement une bonne raison. Résultat, elle craignait qu’il lui soit arrivé quelque chose de grave pour provoquer leur séparation. Le plus simple restait d’expliquer la situation à son équipière et de trouver un moyen rapide de la mettre en sécurité. La jeune fille continua de parler sans s’interrompre.

- Et pourquoi il y a des chiens avec toi ? Bon ce n’est pas le plus important. Derrière, il y a Byrel et Cahas. Ce dernier vient d’être mis hors combat donc il ne posera plus de problème. Mais fait attention Byrel est assez imposant et surtout très fort. Il a mis hors combat 5 criminels expérimentés en quelques minutes à peine. Surtout ne t’approche pas de lui et tes animaux non plus. Les pauvres risqueraient de se faire tuer en une fraction de seconde s’ils essayent d’attaquer ce géant.

Soudain, une idée germa dans l’esprit de Kururu. Elle chercha dans ses affaires son den den mushi et sa pochette à bonbon tout en continuant de parler.

- Puisque tu es là, tu vas aller récupérer discrètement Cahas. Tu as des bases en médecine donc tu pourras t’assurer qu’il reste en vie. Je ne souhaite pas livrer un cadavre pour acheter notre liberté. Mets-le en sécurité plus loin et surveille-le avec les chiens.

Finalement, la jeune fille trouva ce qu’elle cherchait. Elle vérifia dans sa pochette, il restait un unique bonbon citrus et trois bonbons dodo… Il faudrait que la cuisinière pense à refaire son stock quand elle serait de retour sur le navire. Enfin le plus important était toujours là. Elle prit un bonbon vert et le donna à Asuna avec le den den mushi.
- Quand tu seras éloignée fait lui manger ça pour être certaine qu’il reste tranquille. Mais surtout ne le mange pas toi-même c’est compris ! Ensuite contacte Dante. J4ai peur qu’il lui arrive quelques choses.

Effectivement, ce serait catastrophique si Asuna mangeait ce bonbon. C’était un dodo et sa créatrice n’avait pas envie que son amie dorme pendant 5 jours…Elle avait déjà assez de problème comme ça. Kururu se tourna pour repartir vers Byrel. Elle expliqua quand même la suite des événements.

- Je m’occupe seule de l’autre. Si jamais il y a un problème appel le navire pour que Yuki et les autres interviennent. Surtout ne te met pas en danger.

Puis la capitaine s’en alla sans attendre une réponse de sa nakama. Elle était bien décidée à régler la situation rapidement. Dans l’idéal, ce serait de régler la situation sans provoquer de combat. Sinon, Asuna interviendrait surement. Kururu lui avait dit de ne pas le faire mais à tous les coups cette consigne serait simplement ignorée. Parfois ce n’était pas simple de diriger et protéger des amis avec une personnalité plus forte et marquée que la sienne… Elle avait laissé Cahas au soit de la vigie donc elle passa à côté sans s’en soucier d’avantage. Elle s’arrêta avant d’arriver à la hauteur de Byrel. Ensuite elle inspira profondément pour reprendre son calme. La stature de sa cible et sa démonstration de force la déstabilisait un peu. Sauf que ce n’était pas le moment. Elle devait restée concentrée et naturelle devant lui. Elle se convainquit elle-même qu’elle ne craignait rien. Après son erreur de discrétion, l’homme l’avait surement vue. Pourtant, il ne l’avait pas attaquée et vaincue comme les autres. Elle en déduisit qu’il ne la considérait pas comme une menace et ne lui ferait rien tant qu’elle ne le brusquait pas. Elle reprit sa marche et arriva à côté de lui. Elle ne s’assit pas. En restant debout, elle fait la même taille que le cornu assit et elle ne souhaitait pas être encore plus petite.

- Bonjour monsieur. Vous étiez vraiment impressionnant à l’instant. Vous avez battu Cahas et sa bande si facilement. Merci beaucoup de votre aide, ils causaient pas mal de problèmes sur l’ile.

Kururu avait entamé la conversation le plus normalement du monde avec un sourire sincère sur les lèvres. Tout ce qu’elle venait de dire était vrai. Elle était contente que Cahas soit mis KO et cela l’avait énormément aidé. De plus, ce criminel posait vraiment des problèmes sur l’ile d’après ce que la famille lui avait expliqué. Et c’était un fait prouvé que Byrel avait anéantit la bande d’esclavagiste de manière très marquante. Maintenant que la conversation était entamée, elle ne savait pas comment la continuer… Elle n’avait pas réellement de plan quand elle s’était approchée. La jeune fille avait toujours sa pochette de bonbon en main. Elle décida de prendre le bonbon citrus pour l’aider à réfléchir. Elle était un peu dans ses pensées et en proposa machinalement à son interlocuteur en pointant l’ouverture de la pochette vers lui pour qu’il en prenne un.

- Vous voulez un bonbon ? Ce n’est pas grand-chose mais prenez le pour un remerciement pour votre aide. En plus une touche acidulée termine parfaitement un repas.

Un repas sans dessert n’était jamais vraiment fini. Byrel pensait surement la même chose. Et est-ce qu’il refuserait vraiment un bonbon proposé si innocemment ? Kururu n’en savait rien et elle s’en fichait un peu. Elle manga son bonbon citrus. Un bon gout de citron commença à envahir sa bouche. C’était vraiment les meilleurs en plus d’augmenter ses vitamines.

- Ch’est trop bon

Elle n’avait pas réussi à s’empêcher un petit commentaire satisfait. Comme quoi, même une simple friandise pouvait faire oublier momentanément qu’un dangereux criminel se trouvait à moins d’un mètre.





_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Sam 27 Juin - 18:18
Choix

Sentant la main d'Asuna s'appuyer sur mon épaule, je n'avais pas besoin de la regarder pour deviner la tête qu'elle pouvait faire. Son timbre de voix et ses paroles suffisaient à comprendre qu'elle était résignée face à la détermination que je venais de montrer. Elle avait parfaitement compris la situation et l'avait acceptée. Ce qui, en soit, était une bonne chose. La jolie brune savait qu'elle serait utile là où se trouvait Kururu, plutôt que dans cette grotte où j'aurais dû restreindre mes capacités pour la protéger. Alors qu'elle m'ordonnait de revenir, je ne pus m'empêcher d'afficher un sourire carnassier, dévoilant ma dentition blanche avec une canine protubérante. Certains appelleraient cela de l'excès de confiance, de l'égo mal placé... Et pourtant, tout ce que l'on pouvait voir, ce n'était rien d'autre que de la fierté. En entendant la jeune femme m'intimer l'ordre de revenir, j'étais fier de faire partie de son équipage. Un équipage où l'on se soucie du sort de ses nakamas.

Je n'avais pas croisé beaucoup de groupuscules sur les mers qui pouvaient se vanter d'avoir une telle mentalité. En réalité, c'était même généralement l'opposé. Combien de capitaines avaient sacrifié leurs nakamas pour se rapprocher de leur but, les considérant comme de simples outils. Qu'il s'agisse de Pirates, de Marines, de Hors-la-Loi, ou même de Révolutionnaires... J'avais déjà observé ce comportement détestable à de nombreuses reprises. Et à chaque fois, cela avait suffi à provoquer en moi l'éveil du volcan, jusqu'à ne plus rien laisser de ces personnes. Je ne pouvais accepter ce genre de chose. Je ne voulais accepter ce genre de chose. L'accepter revenait à l'autoriser... Le normaliser... Et le laisser se propager. Profondément dans mon coeur, je ne pouvais agir de la sorte sans renier qui j'étais, les choses en lesquelles je croyais.

J'écoutais la jeune femme face à moi sans cacher ce large rictus carnassier. Son ironie était amusante. Si j'en jugeais la force de son coup de pied précédemment, et s'il était un indicatif de base pour estimer sa force, elle était loin d'être une guerrière parmi les plus redoutables que j'ai pu croiser. Voilà pourquoi ses provocations n'avaient pas l'effet de me faire entrer dans une rage folle comme cela aurait été le cas en temps normal. Asuna et Kururu comptaient sur moi, je ne pouvais pas me permettre d'agir de façon irresponsable. Je laissais une légère exclamation de rire résonner dans la grotte en l'écoutant parler, avant d'être interrompu par deux nouveaux arrivants.

Je reconnus sans problème celui dont la tête ornait un avis de recherche sous le nom de Preyton. Quant à la demoiselle qui l'accompagnait, sa tête m'était familière, sans que je ne me souvienne de son nom. Il fallait dire que j'avais trié pas mal d'avis Wanted pour trouver une proie qui puisse éponger la dette de l'équipage. Cependant, à l'écouter parler, je devinais qu'elle était une camarade de Preyton... Et qu'elle était prétentieuse. Demander si l'on devait me "cogner" alors qu'on voyait clairement qu'elle était à bout de force, c'était en soit assez ironique. Juste assez pour que cela ne m'amuse davantage. En revanche, ma première interlocutrice sembla on ne peut plus dérangée par cette apparition soudaine. Comme elle l'avait fait pour moi, elle tenta d'asséner un coup de pied dans le faciès du nouveau venu. La dextérité du jeune homme montra clairement qu'il était d'un niveau différent... Assez pour maîtriser sans problème la donzelle arrogante et énervée.

Alors qu'ils parlaient tous les deux et s'interrogeaient sur mon identité, je m'approchais lentement d'eux. Assez lentement pour que l'on devine que je n'allais pas combattre comme un forcené... Ou que l'on pense que j'étais sûr de ma force. Néanmoins, une fois dans la zone intime du duo comique, je me mis alors à m'accroupir au niveau de la tête de Shelley pour commencer à la poquer avec mon index en lui tirant la langue comme l'aurait fait un gosse de six ans pour énerver une autre gamine.


Baaaaka ! On fait moins la fière comme ça ! Poke ! Poke ! Poke !

Si j'étais du genre à être facilement énervé, il fallait croire que j'étais également du genre à être facilement énervant aussi. Cependant, si la donzelle se mettait à gesticuler, dans cette position, il me serait on ne peut plus aisé d'éviter les coups qu'elle donnerait dans le vent. La salle gosse aux crocs bien aiguisés semblait désormais être en fâcheuse posture, et il ne fallait pas être un génie pour deviner qu'elle et Preyton étaient tout sauf alliés. La question était de savoir lequel des deux était le bon, et lequel était le méchant... A condition qu'un des deux puisse être qualifié de bon, ce qui était loin d'être certain. Mais il était temps pour moi de répondre à l'interrogation du Capitaine Pirate. Après tout, je connaissais son identité et lui ignorait tout de la mienne. Je me redressais alors, mettant les mains dans les poches avec un air décontracté. Faisant volte-face, tournant le dos au trio, je marchais dans la direction de l'obscurité, au fond de la grotte, laissant mes mots résonner.

Je me nomme Pyras D. Dante. Disons que je suis un... aventurier aux fortes convictions.

Faisant rougir ma main, je laissais le Magma suinter pour former un mur prenant toute la surface du fond de la grotte, comme un voile séparant ce qui se trouvait plus loin de ce qui se trouvait derrière moi. Me retournant vers les trois Pirates, je fixais Preyton avec un sourire amusé.

Et toi, Preyton... On te qualifie avec beaucoup de mots, mais j'avoue que je suis intéressé de savoir quel genre d'homme j'ai en face de moi. Un juste ? Une brute ? Un érudit ? J'ai pour habitude de ne pas prendre ce que disent les journaux pour argent comptant. De ta réponse dépendra le choix de mes futurs actions. Il se peut que je te laisse accéder à ce qui se trouve derrière ce mur de lave... Ou que je libère ce dernier pour tout calciner... Ou même aider la sale gosse aux pieds voltigeurs.

Pourquoi avais-je l'air aussi sûr de moi ? C'était la question que l'on pouvait se poser. En réalité, je ne l'étais pas. Pourquoi ? Parce que je ne considérais pas le fait que je sois en pleine bataille. Pour l'instant, je ne faisais rien d'autre qu'échanger des informations. Ces dernières seraient cruciales pour que je décide quoi faire. S'il me mentait et que je m'en rendais compte... Ou s'il n'était pas un homme de bien, mais quelqu'un devant être arrêté pour le bien de ce monde, alors je n'aurais aucune hésitation à me jeter dans un combat, peu importe sa force. A contrario, s'il était le genre d'individus mués par l'esprit d'aventure, ou un quelconque sens de la justice, ma décision serait aux antipodes. Je ne savais pas moi-même ce que j'allais faire. Et je devais avouer que j'étais impatient de savoir qui j'avais en face de moi avant de décider si j'allais me battre, sympathiser ou juste tourner les talons. En tout cas, pour le simple fait qu'il ait cloué le bec à l'autre pimbêche, je devais avouer qu'il partait avec une note positive d'entrée de jeu. Restait à savoir si cela allait impacter mes actions ou non.




Spoiler:

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 2 Juil - 3:02
La jeune demoiselle se demandait vraiment si elle serait d'une grande aide pour sa capitaine. Normalement oui vu qu'elle faisait face à deux adversaires et plutôt des monstres dans le genre. Surtout un, elle devait même l'avouer qu'elle n'aimerait pas du tout lui faire face. Cependant, elle n'aurait surement pas le choix. En y réfléchissant, elles seraient en deux contre un ce qui leur donnait un grand avantage sur leur proie. Cela serait fort étonnant que deux hors la loi fassent équipe. Se serait bien une première sur le coup et donc, peut-être même un trois versus one. Bon là, il faut dire que la jeune demoiselle était surement un peu trop confiante sur ça. Enfin bref, elle essayait de motiver les chiens pour que ceux-ci accélèrent leur course. Asuna devait arriver le plus rapidement possible pour assister la belle aux cheveux roses. Surtout que la douleur à son genou pourrait revenir d'une seconde à l'autre. Elle se pencha pour enchaîner deux à trois virages serrés et se retrouva face à un champ de bataille dévasté. Elle avait vraiment du mal à y croire, qu'est-ce qui avait bien pu arriver ici pour que cela se retrouve dans un tel état ?

Cependant, elle n'eut pas le temps d'avoir la réponse que la capitaine venait directement à sa rencontre. Elle écarquilla les yeux, mais au moins elle était rassurée sur une chose, c'est qu'elle n'avait strictement rien. C'était déjà un bon point, au moins elle était en un seul morceau. Du coup, Kururu n'avait pas dû participer à la bataille qui eut lieu ici. Mais, ça n'envisager quand même rien de bon. Enfin, elle n'eut rien le temps de demander que la capitaine prenait rapidement la parole. Elle était surprise de la voir ici et c'était tout à fait normal. En même temps, Asuna ne lui avait pas dit qu'elle la rejoignait et qu'elle laissait donc Dante tout seul. Elle se demandait encore si elle avait fait le bon choix, mais le blondinet ne lui avait pas du tout laisser le choix. Enfin, elle se gratta doucement l'arrière de la tête alors que le chien posait doucement son gros postérieur sur le sol. De cette position, elle pouvait descendre plus facilement et il aurait surement moins mal au dos. Malgré le poids plus qu'elle faisait, il devait surement la sentir. Enfin, elle ne le savait pas vraiment, il ce n'était pas plein du tout. Elle prit une petite voix, un peu honteuse, mais bon, vu la détermination de Dante, elle n'eut pas beaucoup le choix.

"Disons ... je n'ai pas vraiment eu le choix et je ne pense pas qu'il est besoin de moi avec l'autre planche à pain. Cependant, je lui ai demandé qu'une chose, de revenir ..."

Cela se voyait à son visage que la capitaine était sûrement en train de réfléchir à pourquoi Dante l'avait demandé de partir. Cependant, Asuna était sûr qu'il maîtrisait parfaitement la situation là où il était. Mais elle reprit rapidement la parole pour lui poser une question et ne voulait pas savoir la réponse. Cela était quand assez déroutant et sur le coup, elle ne savait pas vraiment ce qu'elle devait faire. Kururu continua quand même sans lui laisser le temps de respirer. Elle eut l'explication de Byrel et Cahas et qu'il y en restait un seul debout. Une chose lui disait que ce n'était pas le moins fort qui était debout malheureusement et donc, que Byrel était encore sur ses jambes. Elle écarquilla même les yeux quand elle eut l'annonce qu'il s'était occupée de cinq hors-la-loi tous seuls. En plus de ça, elle ne voulait pas qu'elle s'approche de lui, ce qui était compréhensible pour les animaux. Cependant, elle pencha doucement la tête sur le côté droit pour regarder au loin et voir le monstre. Il semblait plutôt calme, même peut-être un peu trop vue la situation. Il venait de se battre en un contre cinq et il ne semblait pas épuisant.

C'était assez effrayant sur le coup, qu'elle était vraiment la force de ce démon ? En plus de cela, il était en train de se faire un petit repas tranquillement. Asuna ne savait pas si elle devait en rire ou en trembler. Le calme de cette personne était vraiment incroyable et il ne semblait pas les prendre pour des menaces. Enfin non, c'est surtout qu'il ne les prenait pas du tout pour une menace. C'était assez incroyable de voir cela. Kururu reprit la parole et de suite, la demoiselle la regarda dans les yeux. Elle devait surement avoir un plan et voulait lui expliquer. Cependant, elle ne s'attendait pas à cela. Elle devait aller récupérer l'autre légume, voir s'il était toujours en vie et l'emmener loin d'ici. Il devait rester en vie pour ne pas livrer un cadavre, cela était normal, mais elle avait l'impression de faire la nounou ou encore de servir à rien. Penchant légèrement la tête, Asuna comprenait que la réflexion de sa capitaine était de trouver une tâche à lui donner pour qu'elle ne soit pas dans ses pâtes. Sur le coup, elle baissa la tête en la secouant doucement, un léger sourire sur le coin des lèvres. Elle était vraiment d'aucune utilité, juste quelque chose qui les gêner. Elle lâcha un petit soupire alors en continuant d'écouter sans vraiment le faire.

On pouvait voir dans ses magnifiques yeux bleus beaucoup de déception et de tristesse qu'elle cacha rapidement. Attrapant le bonbon vert et le Den den mushi que lui tendait sa capitaine. Elle sentait au fond d'elle le rire de Tara, celle-ci se moquait d'elle encore une fois et se fut pire quand Kururu lui intima l'ordre de pas manger le bonbon. Comme si elle était assez stupide pour le faire. La jeune demoiselle était au fond, mais serrer les dents sans vraiment le montrer, gardant la tête baissée. Elle regardait les chiens et laisser jouer sa main dans leur pelage comme pour penser à autre chose. Mais comme une couche n'arrive pas seule, le fait de l'entendre dire que si elle voyait un problème, elle devait appeler les autres et ne pas intervenir. Cela était beaucoup trop, ses poings se serraient d'un coup alors que ses cheveux lui faisaient une protection pour son visage. Il était dur de voir l'espèce de regard froid d'Asuna à ce moment-là. Elle avait vraiment l'impression d'être traitée comme une incapable, une chose inutile toute juste bonne à faire la gardienne. Elle ferma doucement les yeux avant de taper sur le flanc d'un des chiens qui se releva rapidement.

"C'est bon, jm'en occupe ..."

Elle ne regarda même pas Kururu et balança l'une de ses jambes au-dessus du chien pour le chevaucher de nouveau. Lui donnant le signal pour partir vers Cahas vu que de toute façon, elle n'avait pas le droit de faire quoi que ce soit. Le long du petit trajet, elle avait quand même ses magnifiques yeux bleus fixés sur Byrel. Cela était incroyable l'espèce de tension qu'il y avait autour de lui. Elle n'avait jamais ressentit cela et d'ailleurs, Tara non plus ce qui était fort étrange. Cependant, elle faisait marcher doucement les chiens pour lui montrer que comme il le pensait, elle n'était pas une menace. En quelques minutes, elle fut à côté de Cahas et descendit doucement du chien. Elle ne savait pas si le géant cornu la regardait ou pas, du coup, elle préférait être méfiante quand même. Elle glissa doucement deux de ses doigts sur le coup de Cahas qui était encore en vie heureusement, mais sévèrement mis hors combat. Normalement, il n'y aurait même pas besoin du bonbon pour le maintenir dans cet état encore un ou deux jours. Enfin, là n'était pas la question, c'était un ordre de sa capitaine de toute façon alors elle n'avait pas à le discuter. Elle ne servirait à rien dans la défense pour leur liberté. Elle redressa cependant la tête pour scruter l'horizon. Il lui fallait quelques choses pour le transporter et surtout pour l'attacher aussi. Heureusement qu'il y avait les tentes partout sur le sol et elle ne mit pas longtemps pour récupérer assez de tissu.

Heureusement qu'il y avait les tentes partout sur le sol et elle ne mit pas longtemps pour récupérer assez de tissu. Elle fit d'abord comme un harnais à l'un des chiens, celui qui allait le transporter. Malheureusement pour lui, il allait traîner par-terre, on lui avait demandé de l'amener, mais on ne lui avait rien dit sur la façon. Asuna prit deux longs bouts de bois et mit une autre toile de tente au milieu pour en faire une sorte de brancard de fortune. Ensuite, usant de force, elle arriva à faire rouler le hors-la-loi dessus et l'attacha solidement dessus. Bon, ce n'était pas le top, mais au moins, cela allait tenir jusqu'au navire. Faisant une petite moue, elle se mit dos en direction de Byrel et de sa capitaine pour faire prendre le bonbon à Cahas. Une précaution supplémentaire, cela ne fait vraiment pas de mal. La demoiselle vérifia que tout était bien attaché et tenait bien avant de monter sur le dos de son destrier et leur demander de reprendre la route. Cependant là, elle n'avait pas de torchon pour l'odeur et elle ne pouvait pas leur demander non plus d'aller à tel endroit. Remarque, peut-être que les chiens arriveraient à retrouver le port ou leur bateau était amarré. C'était une très bonne question.

Enfin, elle préféra pour le moment leur donner l'ordre de tourner à tel ou tel croisement. Au moins comme ça, elle était sur et puis, le rythme de croisière n'était pas bien haut. Cela éviter également les chocs que leur prisonnier. Et puis, vu que Kururu n'avait pas besoin d'elle, Asuna pouvait complètement se permettre de prendre le temps qu'elle désire. Fallait que leur proie arrive quand même en bon état, déjà que Byrel s'était bien occupé de lui, elle n'allait pas en rajouter. Cependant, elle avait un sentiment étrange au fond d'elle, comme celui d'être rejetée. Malgré qu'elle essayait de se changer les idées, de penser à autre chose, Tara commençait à prendre de plus en plus de place. Allait-elle céder à la folie encore ?

Spoiler:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 9 Juil - 21:38

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Ya_ton10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Akiaka10
Capitaine Preyton et musicienne Abby.

Si Abby sembla se raidir un bref instant en fixant son opposant se rapprocher lentement d'eux, le capitaine se contenta quant à lui d'émettre toujours le même petit sourire amusé qu'à l'accoutumée. Pas inquiété pour un sous, il le laissa même titiller sa nouvelle prisonnière en la tapotant du doigt, comme un quelconque moujingue aurait pu le faire, arrachant dans le même temps un cri de rage et de colère à Shelley qui tenta de se dégager de l'étreinte de Preyton, sans grand succès. Après cette petite scène digne d'un dessin animé pour enfant, le blondinet se redressa et prit à nouveau ses distances avec les forbans, très certainement par pure et simple mesure de sécurité. Pour le coup, le célèbre primé ne pouvait pas lui en vouloir : il préférait également se trouver à quelques mètres au cas où leur discussion emprunterait un chemin tumultueux, chose qui risquait fort d'arriver. Le chef de l'équipage se raffermit d'ailleurs lentement sur ses positions, campant précautionneusement sur ses appuis pour pouvoir réagir fermement si la situation l'exigeait, tandis que l'ennemi faisait preuve d'un orgueil plutôt fâcheux... Pyras D. Dante possédait très certainement un pouvoir redoutable, mais il n'avait pas l'air de concevoir que certains hommes pouvaient avoir un niveau totalement différent du sien. Si le combat s'imposait de lui-même, le primé entendait bien lui faire comprendre cet état de fait, d'une façon relativement sèche et douloureuse... Pourtant, malgré la menace qui semblait sonner comme un ultimatum dans la bouche de son homologue criminel, le hors-la-loi se permit une nouvelle fois un léger rire d'un air détendu tandis que Shelley, de son côté, fulminait de plus en plus, continuant de gesticuler vainement.

-Tu te doutes bien que si j'étais vraiment un connard, je t'annoncerais gentiment que je suis quelqu'un de bien pour mieux te poignarder dans le dos, non ? Enfin... Je suis un pirate. Libre. Peu recommandable, mais libre.

Sur ce, le capitaine reprit un air beaucoup plus sérieux, jaugeant son interlocuteur du regard calmement, posément, comme un stratège pourrait fixer un général ennemi, en chien de faïence. Bien entendu, aucun d'entre eux ne possédait littéralement d'armée à son service, mais tout affrontement nécessitait un tant soit peu de stratégie : entamer les hostilités, c'était toujours prendre des risques... Alors, est-ce que ce blondinet allait prendre des risques ? Si tel était le cas, Preyton n'allait pas se gêner et comptait bien utiliser Shelley en guise de bouclier humain pour voir comment pourrait réagirait ce gars aux pouvoirs démentiels. Bien entendu, il ne souhaitait pas pour autant guider la subordonnée de sa rivale à la mort, mais l'utilisation d'une innocente pour savoir à quel point les motivations d'un ennemi pouvaient être formidables n'était que monnaie courante dans le monde underground.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_11La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Am_ful10
Criminels Byrel et Cahas.

De l'autre côté, l'homme-cornu s'était donc tranquillement placé en position assise, grignotant son lapin sans prêter véritablement attention à ce qui se déroulait autour de lui. Ainsi, quand il remarqua la jeune pirate s'approcher de Cahas pour l'emporter un peu plus loin, il se contenta d'arquer un sourcil, se demandant si elle était une proche ou juste quelqu'un qui lui voulait du mal. Dans les deux cas, il s'en fichait pertinemment et retourna bien vite à son repas, jusqu'à ce qu'une autre malpolie ne vienne l'y interrompre. Cette fois-ci, plutôt qu'un hors-la-loi sans foi ni loi, il s'agissait d'une demoiselle aux cheveux roses... Une trogne qu'il avait déjà vu, sans vraiment pouvoir se rappeler des circonstances. Peut-être une criminelle comme les autres, ou juste une star locale ayant eu sa photo placardée dans les journaux pour une quelconque occasion... Dans tous les cas, Byrel en vint à terminer son lapin avant de poser ses yeux sur les bonbons que la jeune femme lui tendait. Lui offrir de la bouffe, pour avoir cogné Cahas et ses sbires ? Elle devait donc être une alliée de l'autre jeune femme, et elles avaient une dent contre le criminel pour une raison ou une autre... Haussant les épaules aussi nonchalamment qu'à l'accoutumée, le gigantesque bandit se redressa et tourna le dos à Kururu, commençant à s'éloigner en grommelant quelques mots d'un air bourru :

-Pas besoin.

Il n'aimait pas cette fille. Non pas qu'elle ne lui inspirait pas confiance ou qu'il tombait dans la paranoïa en croyant que ces bonbons qu'elle avait si gentiment proposé étaient empoisonnés, mais bien qu'elle lui rappelait quelques souvenirs peu plaisants... Sans doute inconsciemment, mais il n'empêchait que l'homme-cornu préférait amplement être aussi loin d'elle que possible.



Dante > Preyton campe sur ses positions et attend ta réaction, tout simplement !
Kururu > Byrel se redresse et s'éloigne en déclinant ta proposition !
Asuna > Tu traînes Cahas en sécurité, il ne se réveille pas, considère la capture comme acquise !

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Dim 26 Juil - 19:37



Sea Stars:

Kururu n’avait peut-être pas l’âme d’un bon capitaine… C’est ce qu’elle pensa lorsqu’elle vit l’air déçu d’Asuna alors qu’elle annonça que la vigie devait s’éloigner. Elle n’avait pas su utiliser les bons mots pour lui faire comprendre l’utilité de sa demande. En s’occupant de Cahas, la belle brune serait hors de danger tout en s’occupant d’un travail pas dangereux mais important quand même. Décidément, c’était compliqué de faire de bon plan pour protéger tout le monde, de préférence sans combattre, et d’arriver au but souhaité. Et encore, trouver une stratégie était une bonne chose. Le fait que cette dernière fonctionne appartenant à un autre univers. Malheureusement celui de la demoiselle avait encore échoué. Pas totalement car elle était certaine que la vigie remplirait parfaitement son rôle. C’était elle qui avait raté. Ou alors c’était Byrel qui n’était pas normal. C’est vrai aussi, qui refuserait un dessert ?

Enfin, cela ne changeait rien à la réalité. L’homme avec les cornes refusa son offre d’une manière sans appel. Il n’en avait pas besoin point final. Il n’avait même pas l’intention de continuer la conversation. C’était méchant ! Alors que la jeune fille avait pris son courage à deux mains pour venir lui parler. Le pire dans tout ça, c’est qu’il était en train de s’en aller. L’homme n’avait dit que deux petits mots de rien du tout et s’enfuyait comme ça. La cuisinière n’avait pas prévu cette possibilité. Où est-ce qu’il disparaitrait ? Asuna était probablement occupée à quitter la zone. Par conséquence ce lieu était techniquement vide. Au moins ici, personne ne risquait de finir blessé. En tout cas, un combat n’atteindrait pas les civils et ses amis. L’idéal serait donc de rester là. Naturellement, elle souhaitait vraiment évité la manière forte pour capturer sa plus grosse cible. Kururu le suivit en criant. Elle n’était pas certaine qu’il s’arrête si elle parlait comme au début… La preuve elle avait été totalement ignorée lors de sa première tentative.

- Et vous ! Arrêtez-vous, je n’ai pas fini de parler. Pourquoi avez-vous un serre-tête avec des cornes dessus ?

La capitaine était légèrement à court d’idée sur comment le faire rester. Alors elle en avait profité pour poser sa question. C’est vrai que posséder ce genre d’accessoires était assez inhabituel chez elle. C’était la première personne qu’elle rencontrait à en posséder un. Et puis c’était toujours une bonne raison pour le faire rester. De cette façon, elle aurait le temps de chercher après un plan B. Ce dernier arriva bien avant qu’elle le remarque. Kururu avait crié le plus fort possible pour être certaine que ce type l’entende. Il était très grand donc elle ne voulait pas prendre de risque. Mais le bruit avec en grande partie caché les autres bruits au loin. Résultat, la demoiselle ne remarqua pas un petit projectile passer 15 centimètres au-dessus de sa tête pour se diriger droit vers Byrel.

Mais ce n’était pas n’importe quoi. Esil était enfin arrivée et était simplement intervenue. La cyborg était un peu en retard par rapport aux ordres de sa capitaine. Il fallait la comprendre. Dans la tente avec le gros lapin dessus, elle avait trouvé un marchand d’arme. Il y avait tellement de jolis jouets là-bas, qu’elle n’avait pas pu résister. La snipeuse avait même trouvé des balles particulières. Qui se serait douté qu’elle trouverait des balles explosives et des balles endormantes dans un lieu pareil. Evidemment, elle avait sauté sur l’occasion. Puis elle était enfin arrivée sur les lieux. Enfin presque car la vue était très dégagé. Pour une mystérieuse raison, un grand cône de vide laissait une vue dégagée sur toute la scène. Ainsi, elle pu voir de loin la cheffe rose s’approcher de leur supposée cible pendant qu’une femme s’occupait d’un homme vert au sol.

Esil avait déjà vu la brune près du navire et en conclu donc que c’était un membre de l’équipage principal. Elle avait du mal avec son nom mais l’important était que ce n’était pas une ennemie. Elle se contenta d’observer la scène en préparant une balle soporifique dans une de ses armes longues distances. Elle avait hâte de tester son nouveau jouet mais Yuki lui avait dit de rester discrète. C’est pourquoi, elle choisit la plus silencieuse qu’elle possédait et qui conviendrait à la distance entre elle et Kururu. A une vingtaine de mètre cela serait surement suffisant. Soudain le cornu se leva suivit de la rose qui s’agitait. La Seas Star ne chercha pas à comprendre pourquoi il y avait des cris. Elle ne voulait prendre aucun risque de raté la mission que Yuki lui avait confié. Au moins, la cible était simple à viser. Ce type était énorme et beaucoup plus grand que sa supérieure. Il n’y avait aucun risque de la toucher. Comme son arme était déjà sortie, il ne fallut qu’une seconde pour faire feu. C’est comme ça qu’un projectile passa au-dessus de la cheffe de l’Alliance Rose.







HRP: Kururu crie sur Byrel pour ne pas qu'il parte. Esil arrive enfin et tire sur le cornu à distance en essayant d'être discrète. Elle tire une balle spécial pour l'endormir

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Lun 27 Juil - 16:21
Homme de Bien

La situation était plutôt difficile à évaluer. D'un côté, j'avais un mur de lave prêt à engloutir ce qui faisait la convoitise de l'ensemble des pirates face à moi, et de l'autre, lesdits pirates prêts à en découdre pour obtenir ce qu'ils désirent. En réalité, nous étions tous deux bloqués. Mon interlocuteur se contenter d'éviter de répondre pleinement à ma question, me laissant le choix du premier mouvement. En réalité, j'avais l'impression d'être dans une partie de dames où nous étions tous deux bloqués, attendant que l'autre sacrifie une pièce pour pouvoir libérer un peu le plateau et permettre un minimum de liberté de manœuvre. Le genre de situation qui me déplaisait au plus haut point. Néanmoins, Preyton avait pris la peine de me donner un minimum de renseignements dans ce qu'il m'avait dit. À défaut de savoir s'il était un homme de bien ou non, j'avais au moins connaissance du fait qu'il était un minimum intelligent. À plus forte raison, il ne me sous-estimait pas, étant donné qu'il ne s'était pas contenté de me dire qu'il en était un sans étayer, comme l'aurait fait un « salaud ». Même si nous n'étions pas forcément du même côté actuellement, je devais admettre que ce type me plaisait bien. Sans parler de sa notion de « liberté » qui était une des choses que j'enviais aux pirates.

Il fallait dire que contrairement aux Révolutionnaires, les Pirates n'avaient aucun véritable impératif, si ce n'était sustenter à leurs besoins. Pour ma part, j'étais mue par mon devoir quant au peuple, quant à la révolution. Je ne pouvais me permettre d'agir à ma guise, même sous ma couverture de pirate. En l'entendant parler, un léger sourire se dessina sur mon visage. Certes, notre ami était décrit de façon peu flatteuse par la Marine et le Gouvernement Mondial. Mais je comprenais maintenant pourquoi. Avec son tempérament désinvolte et ironique, il devait sérieusement taper sur le système des officiels. Ce simple point me permettait de mettre en doute la parole des hauts dirigeants quant à la réputation qu'ils lui faisaient. Je n'avais pas l'habitude de faire confiance aux gens, et je n'allais sans doute pas commencer aujourd'hui, mais je me disais qu'un gage d'honnêteté de ma part serait sans doute le bienvenu dans cette conversation.

Aussi finis-je par poser ma main sur le mur de lave, laissant ce dernier se résorber et disparaître, ne laissant que quelques marques de brûlure sur les parois de la caverne. Je restais néanmoins à distance du duo de pirates et de leur « otage ». J'espérais sincèrement que ce Capitaine n'allait pas occire la jeune demoiselle au tempérament effarouché, même si je ne manquais pas d'envie de la voir se prendre une sévère correction. Avec toujours mon sourire amusé, faisant fi de la situation, je m'adressais donc à Preyton sur un ton sincère mais quelque peu joyeux.


Soit, on va dire que je préfère te faire confiance plutôt qu'à la Marine. Je pense qu'entre Pirates, c'est peut-être préférable. Cependant, en échange de ce que tu recherches au fond de cette grotte, pourrais-tu me laisser prendre soin de la donzelle qui gesticule comme un vers depuis que tu la tiens ?

En vérité, cela sonnait un peu pervers, et sans doute ladite donzelle commencerait-elle à s'imaginer des choses choquantes en m'entendant ainsi parler. Mais ce n'était point mon intention. Tout ce que je voulais, c'était être sûr qu'elle ne décède pas de la main de Preyton. Pourquoi cela ? Parce que même si elle avait un caractère de cochon et méritait une bonne fessée, je ne pouvais pas la laisser entre les mains d'un adversaire qui risquait de lui faire je ne sais quoi. Allez savoir pourquoi, je me sentais responsable de cette espèce de peste et, de mon point de vue, si Preyton lui faisait quoi que ce soit alors que j'étais présent ou alors que je partais en la laissant à sa merci, je considérais que cela reviendrait au même que si j'avais porté la main sur elle.

En réalité, qu'allais-je faire si jamais il accédait à ma requête ? Sans doute partir de là sans rien dire comme si de rien en lui laissant le soin de s'emparer de ce qu'il convoitait tant. J'ignorais s'il s'agissait d'un trésor, d'une carte, ou même d'un artefact millénaire pouvant plonger le monde dans le chaos, mais en réalité, je m'en contrefichais. Actuellement, Asuna était partie au secours de Kururu, et peut-être que les deux étaient dans la panade et que l'aide d'un volcan-humain ne serait pas de trop. Je ne pouvais pas me permettre de perdre trop de temps ici, surtout pour quelque chose qui ne me concernait sans doute pas. Ce n'était cependant pas une raison pour laisser miss High-Kick à la merci du premier pirate ennemi venu.


J'imagine que laisser derrière toi une potentielle trouble-fête, en échange de ce que tu convoites ici, devrait être un bon deal… D'autant plus qu'elle ne me semble guère représenter une menace pour toi. Vu ton aisance à « t'occuper d'elle »...

Mieux valait argumenter un minimum pour aider le pirate à la réflexion. Pour lui, me laisser l'enquiquineuse de service reviendrait sûrement à se débarrasser d'un problème, à plus forte raison lorsqu'il avait déjà une camarade qui semblait en bien mauvais état. En somme, je lui proposais de se débarrasser d'un problème et d'en plus le laisser s'emparer des richesses qui se trouvaient dans la grotte. Si cela n'était pas « une bonne journée » pour lui, je ne savais pas ce qu'il lui fallait. Je restais ainsi immobile, dans une posture somme toute assez détendue, loin de la tenue agressive ou sur la défensive que j'avais pu avoir jusque-là. Restait à voir ce que notre ami allait bien décider.




Spoiler:

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 3 Aoû - 0:04
Sa mission pour le moment, était de ramener Cahas jusqu'au navire dans l'état où il se trouvait. Il faut dire qu'à voir ce qu'il avait subi, Byrel devait vraiment être un monstre de puissance. Kururu était un peu folle de vouloir l'affronter toute seule, son équipage était là pour elle, pour l'aider. Asuna également, mais apparemment cela n'était pas une bonne chose. Elle avait vraiment l'impression d'être un boulet pour sa capitaine, pour le volcan également. Lui aussi avait dit d'aller voir ailleurs si l'on peut dire. L'envoyant à sa belle rose qui l'envoya au navire. Si elle n'avait pas bougé de celui-ci, ça aurait eu le même effet et le même impact. Bien que le reste du groupe n'aurait pas perdu de temps à lui dire de se promener. Enfin cela tournait encore et encore dans sa tête, c'était vraiment ignoble, elle n'arrêtait pas d'y penser. Pourquoi elle était autant obsédée par le fait d'être ainsi un poids. Elle pouvait rien faire avec son genou, enfin si quand même. Cependant, ce n'était pas bien grave, d'autres occasions se présenteront. Elle serait quand même les dents en repensant aux mots de Kururu, c'était comme une punition. Son ego en prenait un coup, elle respectait tellement sa capitaine et voulait tellement bien faire pour redonner la liberté qu'on leur avait pris. Mais elle ne pouvait rien faire du tout.

Les chiens avançaient doucement, l'allure était l'ordre de la demoiselle. De toute façon, elle n'avait pas le droit d'intervenir quoi qu'il arrive. Cela ne serait pas une bonne chose de retourner là-bas du coup. Soupirant, elle baissa la tête comme abattu et entendis au fond d'elle le rire de Tara. Ce rire glacial et à la fois hautain qui lui ressemble tellement. Elle se moquait de sa moitié. Ce qui énerva au plus au poing Asuna, pensant très fort que Tara n'y connaissait strictement rien en relation. Elle n'était qu'une psychopathe détraqué que personne ne veut voir ou connaitre. Puis, se fut un grand silence. Pas de réponse, ni de réplique sanglante. C'était étrange, cependant cela fut de courte durée. Perdant rapidement le contrôle de sa main, elle prit une violente droite au niveau d'une des canines. Cela lui ouvrit légèrement la lèvre. Écarquillant les yeux, elle en prit une seconde et s'agrippa fortement aux poils de son destrier. C'était le moyen de parler et de rétorquer de Tara, elle montrait une rare violence-là. Comme si les mots ne suffisaient pas pour exprimer ce qu'elle avait au fond d'elle. C'était impressionnant, mais Asuna baissa les yeux, un peu dans les vapes quand même. Une chose lui venait en tête, Tara était toujours là pour elle, même si c'était les ténèbres et un démon sans vergogne, elle l'écoutait toujours. Cela peut paraitre stupide, mais c'est comme avoir un ami qui a toujours la main sur votre épaule.

Elle lâcha un petit soupire et murmura un pardon avant de redresser la tête en se frottant doucement la joue. Peut-être que Dante avait raison en y repensant. Tara était surement une protectrice. Enfin, secouant la tête, la jeune demoiselle arriva devant le navire. Faisant signe aux chiens de s'arrêtaient pour pouvoir en descendre tranquillement. Sa mission prenait fin ici également. Elle posa doucement son regard sur la coquille de bois avant de monter doucement vers le pont. Les chiens allaient garder la belle au bois dormant pour le moment, il fallait qu'elle parle au Sea Star pour la capture de Cahas. Elle espérait vraiment que la cage soit opérationnelle pour mettre leur prisonnier à l'intérieur. Cependant, il allait voir que la prison soit d'une solidité à toute épreuve pour Byrel. S'il ne se laissait pas faire, leur tâche sera encore plus compliquée. Asuna voyait tout le monde bougeait pour remettre à flot le navire et n'osait pas les arrêter pour leur parler. Se grattant doucement l'arrière de la tête, elle s'approcha quand même d'une demoiselle. Elle avait de longs cheveux orange et une veste qui ne servait qu'à la protéger du soleil sans doute. Tapotant doucement sur son épaule, elle prit relativement vite la parole de sa douce voix.

"Excuse-moi, j'ai ramené l'une des cibles que notre capitaine voulait capturer. Je ne sais pas si la cage est déjà prête, mais il n'y a pas à s'en faire. Il a pris une bonne dérouillée et avec les somnifères qu'il vient de prendre, il va faire un long dodo."

Soupirant légèrement alors qu'elle regardait le bateau. Tout l'équipage du Sea Stars se démener pour remettre le navire à flot. Cependant, Asuna n'avait pas d'autre choix que de donner les ordres de sa capitaine. Baissant doucement la tête.

"Malheureusement, la deuxième cible est d'un gabarit au-dessus du minable qui étalé sur le sol. Il y a de fortes chances que Kururu est besoin d'aides Sea Stars et vu qu'elle m'a donné l'ordre de ne pas intervenir quoi qu'il arrive."

Asuna regarda rapidement à droite et à gauche avant de venir chercher une feuille et un stylo pour faire un plan de route. Il ne fallait pas non plus qu'elles se perdent. Du coup, elle essaya de leur dessiner le mieux possible la route jusqu'à la capitaine aux cheveux roses avant de le remettre dans les mains de la jeune femme. Elle laissa quand même échappé un léger sourire avant de se diriger vers la planche de bois pour descendre. Il était quand même hors de question qu'elle reste ici sans rien faire. Cependant, elle n'avait pas beaucoup d'idée, mais il devait bien y en avoir une pour le capturer sans combattre. Même si cela semblait complètement impossible. Peut-être lui offrir du poulet, vu qu'il semblait aimer cela. Où être tout simplement sincère avec lui. Pour cette dernière solution était complètement suicidaire, mais d'un côté, s'il acceptait, cela permettrait d'annihiler les fanatiques. Le cornu qui était encore debout semblait avec une force herculéenne. Donc cela ne serait pas un problème pour lui. Il y avait quand même de fort, très fort doute qu'il refuse.

Enfin, soupirant, elle posa un pied sur le pont et ne perdit pas de temps pour remonter sur sa monture. Caressant doucement les poils du pauvre chien qui la supportait depuis un moment maintenant. Elle avait un petit rire cristallin, elle n'aurait pas pensé que cet animal serait aussi solide et costaud. Enfin, d'un côté tant mieux, cela lui permettait de se déplacer rapidement d'un endroit à l'autre sans s'épuiser ou se faire mal. Quatre pattes sont plus efficaces que deux. Asuna déposa un petit baiser sur le pelage du chien avant de lui donner l'ordre de retourner sur le champ de bataille. Kururu n'allait pas être très contente, mais elle ne pouvait pas laisser sa capitaine. Cela était hors de question. Au pire, si cela se passait bien, elle resterait en retrait pour la regarder faire, mais au moins, elle serait rassurée. Les chiens se tournèrent doucement et s'élancèrent doucement y retourner. Un poids en moins vu que Cahas était à côté du navire, ils avaient l'air de se sentir bien mieux. Le prisonnier en moins, il était tant de lancer la cavalerie.

Spoiler:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 12 Aoû - 19:16

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Ya_ton10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Akiaka10
Capitaine Preyton et musicienne Abby.

Désarçonné, Preyton le fut plus ou moins : même s'il s'était effectivement attendu à ce que son hypothétique ennemi décide de le laisser passer, il n'aurait jamais cru que la compensation demandée serait aussi faible... Lui laisser Shelley, en échange du trésor ? C'était pour le capitaine une offre d'or, qui lui faisait ainsi cumuler deux excellentes affaires. Devenir riche et se débarrasser de l'insupportable tête-à-claques qui servait de bras-droit à l'une de ses rivales... Le truc, c'est que tout pirate qu'il était, le primé n'en était pas pour autant un arnaqueur de renom : se sentant légèrement mal-à-l'aise par rapport à l'offre littérale de son interlocuteur, il haussa les épaules et balança la demoiselle aux cheveux bleus vers le blondinet tout en le mettant en garde :

-Pas de soucis pour ça, mais... Conseil de pirate, fais gaffe à sa capitaine. Elle est encore plus teigneuse... Mais surtout clairement plus redoutable.
-D'autant plus qu'elle te botte le cul...

Abby n'avait pu s'empêcher de glisser ces quelques mots d'un air plus taquin que jamais, camouflant tant bien que mal son envie d'emmerder son supérieur avant de prendre la direction du trésor, immédiatement suivie par le reste de l'équipage qui les tenait à l’œil jusque-là. Le forban, quant à lui, fulmina légèrement face à la provocation de sa musicienne avant de pousser un soupir d'exaspération et de suivre sa troupe de criminels, passant à côté de Dante avant de lever la main en guise d'au revoir, lui décernant d'autres mots plutôt amicaux :

-Enfin, j'me souviendrai de ta générosité... En espérant qu'on se revoie, un jour ou l'autre !

L'océan était un danger perpétuel, tous les aventuriers dignes de ce nom le savaient, et ce n'était certainement pas Shelley, désormais sous le joug de son premier opposant, qui allait en dire le contraire...
Quoi qu'il en fut, le capitaine rattrapa sa jeune amie qui jeta un bref regard à l'homme-magma avant de déclarer quelques mots à l'attention de son supérieur :

-Mais... Becky devrait déjà être là, non ? Ou alors, le trésor ne l'intéresse pas ?
-Aucune idée, mais si quelque chose a pu indisposer cette grognasse, ça doit être du sérieux... Prenons le fric, volons un navire et cassons-nous d'ici en vitesse.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_11
Criminels Byrel.

L'homme-cornu avait donc décidé de s'éclipser après une brève entrevue avec l'autre primée, pas franchement passionné par les discussions en tout genre. En vérité, le hors-la-loi avait même totalement effacé Kururu de son esprit lorsque celle-là lui adressa une question particulière naïve, ou tout simplement surprenante de par son idiotie : elle lui demanda en effet pourquoi il avait placé sur son crâne un vulgaire accessoire... Et semblait en vérité faire écho à ses véritable cornes. Désarçonné pour la première fois depuis des mois, Byrel pivota sur lui-même les paupières doucement écarquillées, et fut soudainement étrangement satisfait d'avoir eu ce réflexe : un tireur qu'il ne pouvait pas observer précisément à cause de la distance le visait d'ores et déjà, et une balle fondit dans sa direction, menaçant de le percuter de plein fouet s'il ne bougeait pas d'un instant à l'autre... Malheureusement pour les pirates de l'Alliance Rose, il allait en falloir bien plus pour capturer une telle pointure : le gigantesque humanoïde recouvrit sa main droite d'une plaque brunâtre, du haki de l'armement, et percuta le projectile de face. Si une telle manœuvre suffisait en général à se débarrasser de toutes sortes de menaces, ce ne fut visiblement pas réellement le cas cette fois-ci : le choc sembla au contraire libérer du petit objet de métal une brume légère aux vapeurs relativement nocives. Un gaz soporifique dans le meilleur des cas, un puissant poison dans le pire : il n'était plus un débutant depuis belle lurette déjà, et le combattant se recula d'un bond, usant de ses jambes aux dimensions effarantes pour s'écarter de ce danger imminent. S'il avait malgré cette précaution respiré un petit peu de gaz au moment de l'explosion du projectile, il n'en fut pas réellement inquiété : sa corpulence importante lui offrait une excellente résistance contre ce type de tentatives.

De fait, il se retrouvait donc à devoir combattre un tireur d'élite, planqué à quelques dizaines de mètres de là... Un envoyé du Gouvernement Mondial, peut-être ? Un chasseur de primes de la région, intéressé par la somme conséquente que représentait ce colossal hors-la-loi ? Dans tous les cas, il venait malheureusement de signer son arrêt de mort... Saisissant son couteau qu'il recouvrit derechef de haki, l'homme-cornu se mit à courir soudainement en direction du tireur en question, prêt à dévier tout autre projectile qui menacerait son intégrité physique grâce à sa lame. Si Kururu ne faisait rien pour arrêter sa course folle, il aurait tôt fait d'arriver à hauteur d'Esil...

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Hannib10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Zenith10
Capitaines Charon et Becky.

Charon. Un vieux nom, que beaucoup d'aventuriers connaissaient encore, tant il avait fait parler de lui quelques décennies plus tôt. Il était à l'époque considéré comme une étoile montante, l'une des plus prometteuses, et chevauchait les mers en tant qu'égal de majestueuses figures de la piraterie telles qu'Hadès ou même que Roger en personne. Un chacal de la pire espèce, un pirate sans foi ni loi, le genre de types que tout le monde voulait voir crever... Mais il n'empêchait que redoublant de courage et d'intelligence, il n'avait guère tarder à s'établir une solide réputation. Primé à très exactement 87M de berrys, il avait commencé à attirer les regards des grandes autorités gouvernementales, et de nombreux spéculateurs avaient alors vu en lui le parfait candidat pour un poste vacant de capitaine corsaire. Il était au sommet de sa gloire quand sa route l'avait conduit jusqu'à Roger, qu'il avait alors défié en combat singulier... Combat qu'il avait bien évidemment honteusement perdu, face à un rookie aussi ivre que possible.
Perdant son œil dans la tragédie, mais également sa réputation et tout son amour pour la piraterie, le pirate s'en retourna sur South Blue où il se cacha des années durant, observant de loin l'apogée de ses rivaux et la mort du Seigneur des Pirates, qu'il avait tant détesté. Il avait cru qu'il ne pourrait jamais retourner sur les mers, hanté par son sentiment de dégoût et de rage perpétuel contre lui-même, notamment pour ne pas avoir pris sa revanche tant qu'il en était encore temps, lorsqu'il avait entendu quelques nouvelles particulièrement réjouissante : Arias, l'une des autres grandes figures de l'ancienne ère, était mort, et la marine avait également été affaiblie par diverses péripéties qui semblaient désormais lui offrir une voie royale jusqu'au Nouveau Monde.

Bien décidé à saisir cette chance qu'il avait laissé passer des années durant, Charon avait alors repris la mer, trouvant sans grande difficulté des tonnes de subordonnés faiblards mais courageux pour l'aider dans son entreprise. S'il ne leur accordait aucun respect ni quoi que ce soit de positifs, eux, en revanche, lui louaient un véritable culte : c'était d'autant plus vrai maintenant qu'il se trouvait debout, sans la moindre blessure, face à une Becky exténuée, à genoux, et incapable de se relever. La plupart de ses comparses restés avec elle étaient également au sol. Certains inconscients, d'autres morts... La voix du vieux pirate résonna sinistrement dans les airs, non sans attirer quelques rires gras et agressifs de la part de ses sbires :

-Aller, gamine, abandonne... Tu peux toujours entrer à mon service et devenir ma maîtresse, j'ai un certain goût pour les pimbêches dans ton genre.
-Plutôt crever, vieux fou...

Même si elle était à genoux, vaincue et brisée, la primée conservait un sens de l'honneur assez exacerbé : elle n'était pas comme Preyton, et entendait bien faire ravaler sa fierté à ce vieux pervers. Le vieillard en question balaya les environs du regard, se demandant si quelqu'un allait tenter de venir en aide à la pirate. Il y avait plusieurs bateaux dans le coin, peut-être même un flot de hors-la-loi... Il leur destina donc à tous une provocation en bonne et due forme :

-Aucun prince aux intentions louables ? Dommage... Enfin, ne vous en faites pas : j'entends bien raser cette île pour renouer avec la piraterie... Et vous avec.



Dante > Même si Shelley peut faire résistance, tu peux considérer que tu peux la capturer sans grande difficulté. Du coup, Preyton et ses collègues filent en direction du trésor !
Kururu > Du coup, la tentative échoue et Byrel fonce vers Esil, sans trop s'intéresser à toi, en fait ^^ Il est lvl 33.
Asuna/Kururu > Il est possible que vos navires se trouvent au niveau du combat entre Charon et Becky. Si tel est le cas, les PNJs et Asuna sont en mesure d'observer la scène et d'entendre le vieux pervers ! A vous de voir, donc.

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
Kokoro Kururu
Messages : 994
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue37/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue47/350La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (47/350)
Berrys: 31.795.001 B
Mar 18 Aoû - 16:14



Sea Stars:
Esil avait terminé de charger ses armes avec ses nouveaux jouets pendant que son premier tir fonçait sur la cible. Un type de chaque côté pour ne pas avoir à réfléchir plus tard. E elle avait bien fait. Un problème de coordination dû au manque de contact avec un coéquipier arrivait souvent et il se produisit une fois de plus. A la place de faire diversion, les paroles de Kururu sauvèrent sa proie de l’attaque furtive de la tireuse. La cyborg s’était surement précipitée trop vite…Elle souhaitait seulement bien faire et surtout en finir rapidement. Résultat, elle avait fait une erreur de débutante. Byrel avait arrêté le projectile grâce à sa main et le gaz en reculant. Maintenant qu’il savait sa position elle n’était plus en sécurité. Au moins la cheffe rose connaissait aussi sa présence. Malheureusement ce seul fait signifiait toujours l’échec de sa tentative. Elle repéra rapidement son raté et agis en conséquence. Elle tira une balle explosive en direction du haut de son torse. Sa protégée était toujours dans les parages et elle ne voulait pas risquer de la toucher avec le souffle de l’explosion en tirant dans les jambes. Le projectile explosa et l’attaquante en profita pour s’éclipser à travers les tentes. Elle ne prit pas la peine de savoir si sa balle avait vraiment touché l’homme ou si c’était simplement sa lame…

De son côté Kururu se sentait terriblement insignifiante… Pourquoi fallait-il que Byrel l’ignore totalement ? Elle ne faisait pas peur au point d’être fuie et elle souhaitait simplement parler. De plus, l’homme aux cornes n’avait surement rien d’autre à faire. Enfin peu importe la raison, il n’avait pas à faire comme si elle n’existait pas. Heureusement, il finit par se tourner vers elle. La jeune fille leva la tête pour mieux le voir. Un petit nuage venait d’apparaitre. La cuisinière se retourna et aperçu Esil. Elle ne l’avait pas vue clairement mais elle ne connaissait qu’une seule personne qui savait tirer et qui était vaguement rouge. Elle n’avait pas vraiment eut le temps d’y penser. La capitaine s’élança vers le tireur au même moment que Byrel. Elle se doutait bien que l’intervenant allait subir la colère du géant. Sauf qu’elle ne le permettrait pas, surtout si elle ne se trompait pas sur son identité. Dans le cas contraire, cette personne et elle avaient un adversaire commun.

L’homme s’était un peu éloigné. Résultat, la demoiselle réussit à prendre un peu d’avance. Mais la distance serait facilement comblée par les grand pas de Byrel. Un autre projectile arriva droit sur le cornu offrant par la même occasion la petite seconde dont Kururu avait besoin. La capitaine se plaça totalement sur la trajectoire de sa cible. Elle lui barra la route avec l’aide de sa croix. De cette manière, elle bloquait l’accès à Esil. Cette fois, la capitaine ne dit rien. Elle attendait toujours sa réponse… De toute façon, elle doutait avoir éveillé assez l’intérêt de l’hors la loi. Enfin, elle ne comptait pas le laisser passer et se concentrait pour arrêter correctement son avancée. Elle ne put s’empêcher de le regarder avec un air interrogateur. Sa curiosité n’avait pas été satifaite.

______________

Pendant ce temps, les réparations du navire avançaient bien. Kifune n’était pas particulièrement de bonne humeur. Calamity avait oublié du matériel indispensable pour terminer la cage. Résultat, la navigatrice fut obligée à venir. Comme elle avait la flemme de marcher, la navigatrice avait simplement déplacé leur propre navire à côté du Tsukimi. Elle attendit donc tranquillement que ses nakamas terminent les améliorations et réparations pour l’équipage principal. Évidemment, elle n’aidait pas. La seconde était trop occupée à boire et à prendre le soleil assise sur une caisse en bois. Elle se retourna en bloc quand une main se posa sur son épaule… Elle se détendit rapidement. Ce n’était que la noire de cheveux de l’équipage principal. La nouvelle arrivante lui livra Cahas endormi pour un moment. Elle reçut aussi un plan. Apparemment Kururu avait besoin d’aide mais la capitaine principale ne voulait pas avoir sa nakama dans les pieds… En même temps cette fille n’avait pas l’air en bon état pour combattre. Enfin, qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire de ces trucs ?

-Yuki, on a reçu un coli.

L’intéressée s’approcha de Kifune avec un air intriguée. Évidemment, elle demanda des explications à sa seconde. Cette dernière lui répéta les mots d’Asuna. Yuki soupira. Dans quelle situation délicate son amie d’enfance s’était encore empêtrée… Elle réfléchit quelques secondes avant d’annoncer la marche à suivre. Elle interpella d’abord l’homme poisson en lui désignant le corps de Cahas.

- Ike tu peux aller porter ça à Calamity. Il doit être placé dans la cage quand elle sera finie. J’arrive bientôt.

Ensuite, elle se retourna vers la navigatrice.

- Kifune, tu iras aider Kururu avec Morgan. Esil est déjà sur place donc à vous deux il devrait avoir suffisamment de renfort.

- C’est loin, je n’ai pas envie.

- Parce que tu comptes nous aider avec la fin des réparations ?
C’était un très bon argument. Effectivement la jeune femme ne voulait pas travailler sur ce navire. Elle souhaitait simplement prendre le soleil. Elle suivit donc Asuna en compagnie du cuisinier. Rapidement, le duo arriva à la hauteur des chiens. Les canidés n’avaient pas encore prit beaucoup de vitesse et portait une humaine. C’était plus léger que deux en comptant le paquet, mais ce n’était pas rien.

- Les capitaines donnent toujours des directives qui ne sont pas comme on voudrait…

Kifune avait fait cette remarque simplement pour se plaindre. En réalité, ses ordres personnels étaient encore plus ennuyant que Yuki. Et le pire, c’est qu’elle adorait mener ses nakamas à la baguette encore plus que la médecin. Morgan soupira en entendant ça car il connaissait bien les directives de la jeune femme. Quelques minutes à peine après leur départ, le groupe croisa un vieux avec une fille bleue entouré d’homme plus ou mort et de sbires riants. Il voulait faire de l’inconnue sa maitresse par la force. Quelle technique de drague pourrie. Finalement, il lança une provocation à tous les pirates. C’était très prévisible mais la navigatrice y répondit à sa manière. Elle discuta simplement avec les autres tout en parlant assez fort.

- Il n’y a que des princesses dans la zone, ça doit être dur de devenir sénile pour ne pas remarquer ça. Enfin, celle-là bas n’a pas l’air de vouloir être sauvée. Pourtant les grands-pères pervers et mauvais dragueurs restent une nuisance pour les jolies filles….

Morgan n’aimait pas se faire traiter de fille. Mais l’homme ne réagit pas à cela. Il avait l’habitude du comportement de son amie. Il en faisait trop souvent les frais.




Esil tire sur Byrel un balle explosive. Soit elle le touche soit elle est déviée mais ça explose au contact. Puis la tireuse fuis derrière les entes

Kururu s'interpose et stoppe la course de Byrel

Kifune et Mogan accompagne Asuna et la navigatrice fait quelques remarques à Asuna et Morgan a propos de Charon et Becky

Le reste des Seas Stars continue les réparations et s'occupe de Cahas

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Krrkrr10
Kokoro Kururu
Revenir en haut Aller en bas
Pyras D. Dante
Pyras D. Dante
Messages : 309
Race : Humain
Équipage : L'Alliance Rose / La Révolution

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue32/75La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue211/250La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (211/250)
Berrys: 14.837.500 B
Mar 18 Aoû - 18:19
D.estin

Affrontant la réaction de Preyton avec tout le sérieux et toute l'arrogance que l'on me connaissait, je demeurais cependant prudent en attendant de connaître celle-ci. Elle fut cependant à la hauteur de mes attentes. Le capitaine pirate ne se fit pas prier pour se débarrasser de son encombrant colis. Celle-ci ne sembla guère heureuse de se faire traiter comme une vulgaire marchandise. Néanmoins, je ne pouvais pas lui en vouloir pour cela. On devait avoir l'impression que j'étais un jeune pervers qui marchandait les filles pour en faire on ne sait quoi. Chose impensable lorsque l'on connaissait ma relation avec Joe et le fait que celle-ci était une ancienne esclave. Considérer les êtres vivants comme de simples marchandises avait le don de me donner envie de vomir... Et de cogner à tour de bras.

Cependant, je ne me fis pas prier pour rattraper la fillette, la tenant alors dans mes bras comme s'il eut s'agit d'un sac de sable. Posée sur mon épaule, j'avais une main qui faisait le tour du haut de ses jambes, et alors qu'elle gesticulait en se débattant légèrement, plus gênée qu'autre chose, j'écoutais les sages paroles de Preyton. Se méfier de sa capitaine... Si je lui ramenais sa subordonnée en un seul morceau, je doutais du fait qu'elle finisse par m'en vouloir. Mais allez savoir, on croise de tout sur les mers. Peut-être voudrait-elle me faire la peau parce que j'avais empêchée sa seconde de ramener le trésor ou de mourir honorablement de la main de son ennemi. Après tout, je ne savais rien du supérieur de la demoiselle à la chevelure sombre. Mais remerciant mon "donateur" en levant la main et en quittant les lieux, je finis par arriver devant la grotte. Alors que la pimbêche gesticulait, je lui mis une claque sur les fesses pour la calmer, lui donnant des instructions précises.


Arrête de bouger sale gosse ! Sinon tu vas finir par te brûler avec la lave. Je te ramène juste à ta capitaine. A moins que tu préfères retourner là-bas et te battre inutilement jusqu'à mourir. Si tel est le cas, alors dégage, je n'ai rien à faire des suicidaires qui jettent leur vie aux ordures. Sinon, reste dans ta position à moins de vouloir finir calcinée.

La serrant davantage sur moi pour qu'elle ne glisse pas, j'essayais de deviner la direction de notre navire et des Sea Stars. Je ne pouvais pas être certain de celle-ci, mais je me devais de regagner le rivage au plus tôt pour déposer la demoiselle loin d'ici. Depuis le navire, je pourrais facilement me repérer pour retrouver Kururu et lui prêter main forte. J'ignorais si Asuna avait aussi été prise dans un combat ou non. Par mesure de sécurité, mieux valait repasser par mon point de départ. Afin de faire plus vite, je décidais d'utiliser une méthode de transport quelque peu... particulière. Je fléchis les genoux, laissant mes pieds se changer en magma, alors que la lave entourait la partie inférieure de mon corps. J'étais un homme volcan après tout... Et ce que fait de mieux le volcan, c'est d'entrer en éruption, tel un geyser.

On pouvait voir que je me concentrais extrêmement, un peu comme si j'étais constipé. Mais on pouvait voir le monticule de magma formé autour de mon bassin et descendant jusqu'au sol, commencer à se mouvoir, comme s'il accumulait quelque chose qu'il voulait expulser, et que je bouchais la sortie. Trois, deux, un... Boom ! Une explosion de lave me propulsa dans les airs, alors que la sale gosse était en train de me percer les tympans avec un cri aigu en s'envolant tandis que je la tenais toujours comme un vulgaire sac de farine. Ainsi propulsé dans les airs, selon l'angle du monticule de magma que j'avais créé, j'étais propulsé tel un boulet de canon dans les airs. Je poussais moi-même un certain cri d'exaltation et d'amusement. Enfin, jusqu'à ce que je commence à voir où nous allions atterrir.

En effet, après quelques secondes de voyage aérien, notre destination commençait à se dessiner devant mes yeux. En réalité, je n'étais pas loin du navire de nos alliés et du Tsukimi... Seulement, quelques poils de fesses d'erreur avait fait qu'au lieu d'arriver non-loin du navire, j'étais légèrement déporté. Pour un voyage de ce genre, une erreur de deux ou trois degrés pouvait modifier grandement le point d'impact où je voulais atterrir. Et où allais-je finir ma course ? Je vous le donne en mille : en plein milieu d'un tas d'abrutis congénitaux réunis pour on ne sait quelle raison, au milieu d'un vieux croulant qui riait de tout son saoul. Tiens donc... Le point d'impact allait justement être l'abdomen de cette ruine. J'ignorais ce qui se trouvait sous lui et qu'il tenait sous son pied, mais cela risquait d'être rapidement libéré de son emprise vu la vitesse à laquelle j'arrivais sans pouvoir modifier ma trajectoire.

Du point de vue des forbans réunis, cela donnait quoi ? Rien de plus que leur chef riant aux éclats, avant qu'un "TING" ne retentisse dans le ciel et que l'on voit une sorte d'étoile filante... Qui se rapprochait... Vite... Très vite. Si le vieux n'avait pas le temps de réagir, il allait être fauché par ma personne et la miss aux cheveux sombres que je tenais sur mon épaule, comme si le Train des Mers venait de passer et d'embarquer leur capitaine sans que personne ne l'ait vu venir. Dans l'éventualité où il réussissait à esquiver cette manoeuvre complètement fortuite de ma part, j'allais finir ma course dans ses sous-fifres et faire un joli strike façon bowling, tel un jeu que l'on aurait inventé pour le Davy Back Fight. Mais dans tous les cas, cette entrée ne manquerait pas de faire son effet, en particulier si Asuna me voyait ainsi. Elle ne manquerait pas encore de me traiter d'imbécile. Mais qu'est-ce que j'y pouvais moi ? Si je venais à percuter ce vieux fou, c'était un pur hasard... Ou peut-être l'oeuvre d'une force plus mystérieuse... Le D...estin ?

Dans tous les cas, voilà une entrée qui ne manquerait pas de se faire remarquer. C'était la première fois que j'utilisais ce moyen pour me transporter rapidement, mais cela comportait trop de facteurs aléatoires à mon goût... Mais après tout, le hasard, voilà ce qui permet parfois de commencer une belle aventure.




Spoiler:

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 267598PyrasDcopie
Pyras D. Dante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 24 Aoû - 14:57
La jeune demoiselle venait de remettre le message à l'une des Seas Stars, cependant celle-ci semblait légèrement perdue. C'était assez marrant de voir cela, bien qu'elle se disait que cela pouvait être une surcharge de travail aussi. Elle semblait ne plus savoir où donner de la tête avec le fait de devoir réparer le navire et en plus aller aider la capitaine. Sans compter la fabrication d'une cage pour les prisonniers. Asuna pouvait comprendre que c'était un peu beaucoup à faire en un rien de temps. En même temps, il fallait que l'équipage reparte le plus rapidement possible pour retrouver leur liberté. Bien qu'elle n'était pas vraiment pressé de revoir le clan des fanatiques. Cependant qui sait, peut-être que cela pourrait se retourner contre eux. En y réfléchissant, il y avait moyen de faire un petit piège bien épicé avec les deux prisonniers. Elle semblait ne plus savoir où donner de la tête avec le fait de devoir réparer le navire et en plus aller aider la capitaine. Ainsi, ils pourront se libérer au signal et ils pourront attaquer le groupe de l'autre fou. Cela pourrait être une bonne idée et ils se retrouveront étouffés par le surnombre.

Seul petit problème, c'est que pour le moment, ils n'ont qu'un seul prisonnier et le deuxième ne va pas être du tout facile à capturer. Ensuite rien ne dit qu'ils accepteront et encore moins Kururu. Parce qu'avec cette idée, c'est un peu un pari dangereux. Rien ne leur dit que les deux hors-la-loi n'attaqueront pas les habitants de l'île. Si c'était le cas, l'Alliance Rose devrait les arrêter de nouveau. Enfin, c'était qu'une idée qui avait germé dans sa tête et il y avait peu de chance qu'elle en parle. C'était bien trop fou pour être énoncé. Bien qu'elle avait encore beaucoup de mal à digérer cette défaite contre ce groupe de beau parleur. Enfin, c'était ainsi et elle ne pouvait pas faire autrement, elle aurait surement d'autre défaite, mais elle devrait faire avec. Ayant un petit soupire, Asuna revint à elle quelques minutes plus tard en écoutant les consignes. Des personnes allaient rejoindre Kururu qui en avait vraiment de besoin contre l'autre monstre et c'était Asuna qui allait devoir les y conduire si elle avait bien compris. A part faire la transporteuse, elle n'avait pas faire grand chose de glorieux aujourd'hui.

Lâchant un petit soupire, elle secoua la tête de droite à gauche avant de tourner doucement le dos et descendre du pont. Cette journée était tellement passionnante pour le moment, elle faisait rien, mais l'inquiétude était quand même au rendez-vous. Cependant, ce n'était pas le temps de se reposer non plus. Commençant à remonter sur le chien qui lui servait de destrier depuis le début de la journée. Le pauvre devait avoir qu'une envie, celle de se reposer, mais il fallait qu'il l'aide encore un peu. Asuna lui donna quand même quelques papouilles pour l'encourager et lui promis un bon repas de leur capitaine. En même temps, cette fille était un cordon-bleu. Ils se mirent rapidement en route, mais furent arrêtés par les beuglements d'un vieil homme. Il y avait un immense attroupement près du port. En même temps, cette fille était un cordon-bleu. Il menaçait une demoiselle et tout le monde, mais personne bougeait de là où ils étaient. La plus part marmonnait des insultes, mais ils ne faisaient pas un pas pour les dire en face du vieux croulant.

Soupirant en secouant la tête, elle entendit quand même les paroles d'un des Seas Stars. Il se baladait tranquillement dans la foule en parlant. Elle ne l'avait même pas vu descendre, comme quoi, sa concentration était vraiment trop fixée sur la scène qu'elle essayait de voir un peu mieux. Cependant, il devait être fort quand même pour avoir mis une capitaine à genou comme cela. La fille à terre et exténué, était Becky, elle avait encore son avis de recherche sur elle et l'autre, inconnu. Tout ce qu'elle voyait, c'était un vieux borgne, avec une barbe ignoble, des vêtements qui feraient même peur à un clochard. Cependant, il devait être fort quand même pour avoir mis une capitaine à genou comme cela. Serrant les dents et décidant d'intervenir, Asuna fit un pas en avant et entendu un drôle de petit bruit. Relevant légèrement la tête, elle put voir comme un boulet de canon arrivant dans leur direction. Ce n'était pas possible, les réactions en chaîne n'allaient pas s'arrêter ou quoi.


Enfin, il fallait agir rapidement, plus le temps de réfléchir tranquillement. Asuna se mise à courir et encore heureux, le cacher faisait encore un petit effet. Partant comme une fusée, elle essaya d'aller aussi vite que possible, son objectif était d'attraper Becky et de la mettre à l'abri si l'on peut dire. C'était une ennemie, mais elle ne pouvait pas la laisser aux mains puantes du vieux. Se penchant légèrement en avant pour aller plus vite et avant que le projectile touche sa cible, elle eut le temps de prendre Becky et de la transporter quelques minutes avant de se retrouver au sol. On aurait dit un placage d'une footballeuse américaine. La scène était assez comique et Asuna se retrouvait au-dessus, la regardant avec de grands yeux et déglutissant légèrement. Elle ne savait pas vraiment quoi dire.


"Euh ... je ... je suis désolé, mais je ne pouvais pas vous laisser entre les mains de ce gros porc puant. Encore plus quand il y a une espèce de boulet de canon qui arrivait droit vers vous. Enfin, vous avez la force de vous relever ? On ne va pas laisser ce pervers vous prendre comme un objet, déjà que je déteste les hommes alors ..."


Elle tremblait de tout son être en y repensant. Cet homme était tout ce qu'elle détestait au monde. Cependant, elle se demandait bien d'où pouvait venir le boulet de canon et surtout, est-ce qu'il avait touché. Si c'était le cas, elle féliciterait le tireur et le remercierait volontiers. Il lui enlèverait une grosse épine du pied, car le pressentiment que le vieil homme n'était pas un débutant. Asuna se releva doucement et tendis sa douce main à Becky pour l'aider à se relever. Son visage se déforma quand elle remarqua qu'en fait, ce qu'elle avait pris pour un boulet de canon, n'était autre que ...


"DANTE !!"

Spoiler:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Left_bar_bleue0/0La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 11 Sep - 15:18

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_10
Capitaine de division, Najah.

-Capitaine !

Le révolutionnaire, qui encaissait plus difficilement qu'il n'y paraissait la nouvelle de la mort d'Arias, pivota pour faire face à son subalterne. Celui-là, essoufflé comme jamais, marqua l'arrêt un instant, manquant de tomber à genoux en arrivant à sa hauteur, avant de prendre la parole dans la précipitation, indiquant très clairement à Najah qu'il était particulièrement inquiet vis-à-vis de ce qu'il allait annoncer...

-C'est... Charon... Charon est ici, il affronte d'autres pirates !
-Charon ?

C'était un vieux nom, un très vieux nom. Le genre de patronymes que l'on citait dans les légendes, dans les contes pour enfant, le genre d'hommes que l'on craignait d'instant, que l'on se complaisait à éviter. Ce type de nom était synonyme d'effroi, de guerre et de désolation : et pour cause, il s'agissait de l'un des rivaux de Roger, équivalent en désastres à l'impitoyable Hadès sur le début de sa carrière. Autrement dit, il s'agissait d'un nom que tous les révolutionnaires, protecteurs des innocents, se devaient de connaître et de craindre : même avec son grade, le capitaine n'y faisait aucunement exception. L'idée de laisser quelques forbans s’entre-tuer lui plaisait relativement bien, mais l'homme à la peau mate savait pertinemment qu'il faudrait plus d'une bande de débutants pour venir à bout d'une telle légende, si ce criminel-là avait bel et bien décidé de revenir dans la piraterie. De facto, son prochain objectif était tout trouvé : il ne pouvait pas laisser un tel démon déverser sa haine et sa rage sur les citoyens de Military Island, qui souffraient bien trop de la misère et de la faim.

-J'y vais immédiatement. Que ceux qui se sentent prêts à prendre les armes m'imitent.
-Bien !

Contre toute attente, une bonne partie des soldats l'imitèrent aussi sec, motivés à l'idée de pouvoir montrer à Arias et aux hauts-dirigeants de la Révolution que leurs enseignements avaient bien été assimilés, et qu'ils allaient s'en servir aussi glorieusement que possible pour rétablir la paix à leur échelle.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Pixiv_11
Criminels Byrel.

Le premier projectile n'avait pas été réellement menaçant, si l'on exceptait l'effet de surprise... Et le second ne le fut pas beaucoup plus, malgré son potentiel offensif nettement supérieur. Pour cause, la balle se dirigea vers l'homme-cornu qui la bloqua de sa lame sans la moindre difficulté, celle-là étant recouverte d'un haki de l'armement d'une solidité remarquable. Cela enclencha toutefois l'explosion du projectile, explosion qui brûla très légèrement le haut du bras de Byrel, lui-même non recouvert du fluide. Cependant, sa peau rugueuse et fréquemment malmenées lui avait permis d'accuser le coup sans grande difficulté : au contraire, plutôt que de le blesser et de le décourager, cela lui donnait encore plus envie de faire goûter son poing à l'abruti qui avait tenté de l'abattre de la sorte. Malheureusement, comme une mauvaise nouvelle n'était jamais solitaire, il s'avéra bien promptement que la demoiselle aux cheveux roses qui avait tenté d'amorcer un dialogue un peu plus tôt était du côté de ce tireur isolé : elle vint en effet se placer sur la route du brigand, lui coupant tout chemin, interposant son immense croix sur son passage, comme une falaise à gravir. Si l'on considérait la taille du hors-la-loi, toutefois, il s'agissait plus d'un muret que d'une montagne : il ne prit même pas la peine de l'éviter et, une fois à un bon mètre de la jeune femme, envoya son pied droit en direction de sa croix pour la percuter de plein fouet et lui faire perdre l'équilibre. Dans le meilleur des cas, pour l'homme-cornu, elle serait même projetée si elle ne s'attendait pas à une telle manœuvre... Mais compte tenu de sa réputation, elle saurait très probablement s'en douter.

La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Hannib10La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] Zenith10
Capitaines Charon et Becky.

-De quoi ?!

Les sbires de Charon, en voyant qu'une peste s'était permis de répondre à leur capitaine de façon méprisante sinon agressive, se raidirent soudainement. La plupart perdirent simplement leurs sourires et poussèrent quelques injures à son encontre mais d'autres, plus démonstratifs, décidèrent de se saisir de leurs armes respectives, menaçants de passer à l'assaut d'une seconde à l'autre et de semer le chaos sur Military Island. L'atmosphère était donc particulièrement tendue, et les pirates semblaient tous suspendus aux lèvres du vieil homme... Lequel se mit, contre toute attente, à éclater d'un rire guttural, plus angoissant que réjouissant aux oreilles du commun des mortels :

-Décidément, il a été oublié d'inculquer à la jeunesse le respect des anciens... T'en fais pas, gamine, je serai là pour te l'apprendre bien assez tôt. Laisse-moi juste en finir avec celle-ci...

Il reporta donc son attention sur Becky, qui frissonna de dégoût en voyant son sourire malsain, sinon pervers. Il allait probablement la tuer, d'un instant à l'autre, mais le fait de mourir ne la traumatisait pas particulièrement : ce qui la gênait davantage, en toute combattante qu'elle était, c'était de lui offrir une victoire totale. Elle n'avait même pas su lui résister ou lui tenir tête... C'était ridicule de sa part. Comme prévu, Charon commença donc à se rapprocher d'elle tandis que la demoiselle, toujours à genoux, ne cherchait même plus à se redresser. Elle cracha au sol, aux pieds du forban, ce qui n'eut guère l'effet de ralentir son inexorable progression... Contrairement à l'arrivée fracassante d'un élément perturbateur.
Ce qu'il prit en premier lieu pour un boulet de canon ou un missile quelconque fendit les cieux de sa direction, menaçant de le projeter sur ses larbins ou pire, dans l'eau à quelques dizaines de mètres s'il ne réagissait pas convenablement, en temps et en heure. Mais là où l'ensemble des spectateurs, y compris Becky, n'auraient certainement pas pu réagir assez vivement, lui sembla détailler l'action au ralenti, comme si strictement rien ni personne n'était en mesure de lui échapper. Et c'était le cas : même si le temps avait émoussé ses sens, le forban restait une pointure... Et un monstre pour l'intégralité de la mer de South Blue. Son bras se couvrit d'une couche noirâtre et il tendit la main sur la trajectoire de ce missile incongru, laissant toute liberté à Asuna pour emmener Becky en sécurité... Et il bloqua purement et simplement l'intrépide blondinet, reculant tout au plus d'une dizaine de centimètres avant de lui adresser une formule de politesse :

-Pour dire bonjour, on fait la bise, petit con... Comme ça.

Il abaissa soudainement sa main, menaçant d'envoyer Dante et plus particulièrement son visage droit vers le sol. S'il ne risquait pas grand chose de par sa nature de logia, il ne fallait pas oublier qu'il portait toujours Shelley...



En intro, Najah parle de vous rejoindre face à Charon !
Byrel endure l'explosion sans trop de soucis mais retrouve Kururu sur son chemin. Pas vraiment célèbre pour sa délicatesse, il tente un passage en force, d'un gros kick dans la croix.
Charon bloque et t'envoie vers le sol. Je dis que tu tiens toujours Shelley, mais tu peux la balancer pendant qu'il cause, à la limite, Dante !

Byrel est lvl 33
Shelley est lvl 22
Et Charon est... *roulement de tambours*... lvl 35 !

Voilà ! Mis à part ça je voulais m'excuser pour le retard, j'ai eu plus de taf que prévu mais mes vacances sont enfin là, ça ne se reproduira plus Razz

_________________
La chasse aux primes. [PV Alliance Rose, Présent] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: