Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Crater Impact SE
Voir le deal
68.97 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël]
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 10 Avr - 15:15


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys

    - Mademoiselle Tanomi, île en vue !

Kara Tanomi se dressait sur la proue, assise, les jambes croisées et le regard fondant vers l'île qu'elle avait été la première à remarquer, mais dont elle n'avait pas senti le besoin de faire part à ses compagnons de route. A sa ceinture saillait un sabre en acier, une de ces lames aiguisées et tranchantes qui promettaient de pourfendre ses ennemis à la moindre contrariété. Mais cette promesse ne saurait qu'être vite déçue devant l'esprit tactique de la demoiselle. Son débardeur dévoilait une peau mat, naturellement hâlée, et ses longs cheveux bruns portaient des signes de reflets violacés, soufflés par le vent.

Lorsqu'elle débarqua au port, son équipage commençait déjà à vaquer à ses occupations et précipitait ses désirs sur les tavernes aux alentours. Rapidement, elle ne se retrouva plus qu'en compagnie de la jeune Kitty, son bras droit de deux ans son aînée. Celle-ci portait à sa ceinture une dague munie d'un étrange système de dials. Ils étaient recouverts de motifs de toutes les couleurs, allant d'une fine représentation d'un drapeau pirate à la forme d'un cœur transpercé par une flèche.

S'arrêter sur cette île ne voulait pas dire piller, cela signifiait surtout brouiller les pistes. Les marines qui la poursuivaient sur cette mer se faisaient de moins en moins nombreux avec les récents événements, et le calme qui s'était installé recouvrait son cœur d'une délicieuse enveloppe de candeur. Une fois qu'elle aurait trouvé un bâtiment pour embarquer avec Kitty, elle laisserait une partie de son équipage naviguer au Sud. Aucun d'entre eux n'étaient primés, il n'y avait qu'elle, la capitaine rebelle et tempétueuse, qui s'était montrée à la hauteur de ses petits 6.000.000 de Berrys, obtenus en tenant tête à des marines qui se croyaient tout permis sur Military Island.

    - Kara, si cette île ne fait pas l'affaire, on ira où après ?

La primée sourit à cette question sans daigner pour autant gâcher la surprise à sa seconde. Elle repensa un instant, marchant dans les ruelles gravillonneuse du port, à l'impatience de sa comparse lorsqu'elle lui avait annoncé son plan. Diviser pour mieux régner. S'ils ne se faisaient pas mal voir, ses compagnons de route auraient juste à abandonner le bateau sur un port au Sud et à la rejoindre par le biais de bateaux civils. En disparaissant ainsi de la circulation, ils pourraient tous passer sur Grand Line d'ici quelques mois, et rejoindre le Nouveau Monde sans problème. Son objectif était bien évidemment le One Piece : Avec la fortune qu'il devait renfermer, elle pourrait vivre à l'abri de la pauvreté le restant de sa vie, et de celle de ses futurs enfants.
Les pirates sont niveau 5-10, sauf la Capitaine qui est niveau 18. Le niveau de Kitty sera dévoilé ultérieurement.

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Sam 11 Avr - 0:51
Les manigances d’une pirate




Le temps passait incroyablement vite. Se dire que cela faisait désormais cinq longues années que le jeune homme était passé sur le billard, cela ne faisait que vieillir davantage le jeune homme qui souriait en y repensant, tout amusé qu’il était de repenser à tout ce qui s’était passé depuis ce fameux jour décisif. Si sur le coup il n’avait pas hésité une seule seconde à donner son accord pour être transformé des pieds à la tête, il lui fallut des semaines voire des mois pour réaliser, petit à petit, ce qu’il avait gagné mais aussi ce qu’il avait perdu en échange de cela.
Oh non il ne regrettait pas tout cela mais, jour après jour, il remarquait l’absence de petites choses auxquelles il s’était habitué avec le temps, et cela faisait toujours bizarre de se dire que jamais plus il ne ressentirait ces petites choses. Des maux de ventre après avoir trop mangé, le fait de sentir la chair de poule tout le long de ses bras, pouvoir se faire craquer les phalanges et entendre le bruit caractéristique des os craquant sous la pression, même le fait de pouvoir roter : tout cela il l’avait perdu et avait toujours du mal à s’y habituer. Mais l’importance de ces changements était minime comparée à l’ampleur de ce qu’il avait gagné en quittant l’humain pour se rapprocher de la machine.

Force, rapidité, résistance : toutes ses caractéristiques physiques s’en étaient retrouvées grandies à un point qui le surprenait lui-même mais, surtout, qui lui faisait comprendre qu’il avait eu raison de faire ce choix et qu’il n’avait pas tout abandonné pour rien. Vous imaginiez si les gains avaient été ridicules ? S’il avait tout jeté en vain ? Non, fort heureusement ce scénario catastrophe n’arriverait jamais. Il était un homme nouveau, transformé, grandi par cette nouvelle expérience et il consacrerait chaque jour qui passerait à honorer le travail de tous ces ingénieurs. Il avait une dette envers eux et c‘était peu dire…une dette qu’il ne pourrait probablement jamais rembourser mais cela lui convenait très bien ainsi.

Aujourd’hui était donc une journée comme les autres où le lieutenant, sortant de ses quartiers exigus, se dirigea sur le pont afin de rejoindre ses hommes qui s’affairaient déjà aux préparatifs à venir. Oh non, rien de bien transcendant, aucune mission n’était prévue mais ils étaient en approche d’une île où la marine ne mettait plus vraiment pied et, de ce fait, ils allaient devoir être prudents pour le ravitaillement à venir.
Saluant ses collègues en pénétrant sur le pont, le jeune homme se dirigea vers le sergent qui, accoudé au bastingage, observant Military Island se dessiner de plus en plus clairement au fil des minutes. Tous deux savaient bien quelle était la situation de cette île et que les marines avaient perdu leur place là-bas, mais malheureusement ce n’était pas à eux que reviendrait la tâche de redorer le blason de la marine en s’attirant les faveurs de ces habitants pour réinstaller une base là-bas.

Les deux hommes ne se connaissent pas ou peu, pas très bien en tout cas et Nathan profitait de ces petits moments pour apprendre à connaître ce sergent et gagner sa confiance car c’était bien la base de tout. Comment suivre quelqu’un sans lui faire confiance ? Comment lui confier ses arrières sans cette clé de voûte ? Impossible. Plusieurs minutes durant les deux hommes échangèrent donc calmement, organisant les groupes qui se chargeraient du ravitaillement et de ceux qui se chargeraient d’une petite patrouille de routine pour passer le temps. À quoi bon rester sur le navire, à attendre, lorsqu’ils pouvaient se rendre utile et sillonner la ville pour faire ce qu’ils savaient faire le mieux ? La question ne se posait pas, évidemment.

Les hommes continuèrent de s’activer jusqu’au moment où le navire entra dans le port, attirant bien entendu l’œil des habitants. Alors que le gros des troupes commençait déjà à descendre du navire pour aller se ravitailler comme c’était prévu, un groupe de soldats en ligne faisaient face au lieutenant et au sergent. Fiers, droits et implacables, ces hommes semblaient imperturbables dans leur posture tandis que le lieutenant longeait leur ligne, les mains jointes dans le dos.
Eux non plus il ne les connaissait que peu mais au cours des mois précédents le cyborg avait eu l’occasion de les voir à l’œuvre et de voir émerger des rangs quelques éléments prometteurs. Avec du temps et de l’entraînement certains feraient de bons sous-officiers voire même de bons officiers, et le lieutenant ferait tout pour les garder en vie assez longtemps pour que cela arrive.
Une fois le silence enfin posé sur le pont du navire, l’homme s’écarta de la ligne et reprit sa position initiale, déclarant avec une voix claire et intelligible :

« Messieurs, pendant que le ravitaillement s’effectue nous allons faire une petite patrouille de routine. Vous connaissez la procédure habituelle. La moitié avec moi, l’autre moitié avec le sergent. Contactez l’autre groupe dès que le besoin s’en fait sentir. Ouvrez l’œil, vous savez quoi chercher. »

Certains de ces hommes étaient plus novices que les autres mais, ayant suivis assidument leurs classes, ils connaissaient la procédure et savaient qu’ils étaient la recherche de toute trace de crime. Vol, violence, racket, etc…ils étaient entraînés à tout observer pour repérer même les crimes les plus bénins. Après tout ce n’était pas parce que la marine n’avait plus de base ici qu’elle ne devait pas profiter de l’occasion pour protéger –même temporairement – les habitants de cette cité. Regardant tour à tour chaque membre des escouades présentes devant lui, le garçon demanda alors :

« Des questions ? Bien, dans ce cas, allons-y. »

Il était inutile de perdre davantage de temps car le ravitaillement ne durerait pas plus de quelques heures, tout au plus. Descend ant du navire en regardant les autres bateaux – afin de voir si l’un d’eux arborait un pavillon noir – le garçon fit un signe de tête au sergent qui partit dans une direction avec ses hommes. Menant son propre groupe en arpentant une artère majeure de la ville, le garçon balaya la foule devant lui avant de penser :

* N’oublie pas de me scanner tout ça. Je ne voudrais pas passer à côté d’une tête connue. *

Oh non il ne se parlait pas à lui-même mais bien au compagnon qui résidait dans sa tête. Oh non pas de schizophrénie ou autre maladie mentale du genre, sa transformation avait été accompagnée de l’implémentation d’une intelligence artificielle qui l’aidait quotidiennement et qui s’était révélée bien plus pratique qu’il n’y paraissait. D’accord son ton froid et dénué d’émotion pouvait être dérangeant et mettait mal à l’aise par moment, mais cette intelligence aidait à faire le boulot : c’était bien là tout ce qui importait.

* Requête acceptée. Scan en cours. *

Accompagné d’un vrombissement caractéristique qui signifiait que ses scanners étaient en train de démarrer, le jeune homme poursuivit donc sa route, sobrement vêtu d’un costume noir sans cravate, accompagné du fier manteau blanc de la marine qui trônait sur ses épaules. Nul besoin de cacher qui il était, il assumait pleinement sa fonction et son appartenance.

Que la marche commence !




_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 14 Avr - 14:40


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys

Les marines étaient sur l'île. Patrouille de routine, recherche de criminels en tout genre. Kara avait accueilli la nouvelle avec effroi, quand un des pirates qui était resté dans une taverne près du port, se faisant discret, l'avait contacté par escargophone. Elle avait rapidement raccroché et s'était assurée de rappeler le reste de son équipage pour accélérer leur plan. Il fallait qu'elle parte au plus vite, et pour cela elle entra dans un bar clandestin situé dans une ancienne cave, dans une petite ruelle sombre, connue du monde souterrain mais pas de ces brillants petits marines. « Le Trou » avait été créé à l'occasion de l'expulsion des marines hors de l'île, et fonctionnait bien depuis que le chaos s'était installé. C'était le lieu de passage idéal pour faire ses mauvais coups sur South Blue, en plus des personnages discrets qui vendaient des informations à la sauvette.

Ainsi, quelques minutes suffirent à Kara Tanomi pour se vêtir d'une ample capuche, d'un manteau large, ample, cachant son sabre, et se diriger avec sa seconde à nouveau sous le soleil tapant. Lorsqu'elle sortit de la ruelle, son visage couvert et celui tout aussi dissimulé de sa comparse n'affichèrent pas leur étonnement devant le petit groupe de marine qu'elles venaient de croiser. Kitty évoqua brièvement son inquiétude à voix basse avant de reprendre sa route :

    - Les autres doivent bouger le bateau vite fait, d'accord ?

Kara acquiesça. Heureusement, elle n'était pas une fière et bête pirate, et leur pavillon avait été baissé avant d'arriver pour éviter d'alerter toute la population de leurs mouvements. Si elle pouvait éviter le combat, elle ne s'en priverait pas. Moins de combats, moins de pertes. Moins de pertes, plus d'alliés sur Grand Line. C'était un schéma des plus banals, mais qui avait prouvé son efficacité lors du passage de certains Supernovas ou Nebulas.

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Mar 14 Avr - 20:25
Les manigances d’un pirate



Après des années d’expérience le jeune homme avait perdu ses illusions de jeune recrue et savait bien que les marines n’étaient pas toujours accueillis comme les héros qu’ils devaient être lorsqu’ils débarquaient au sein d’une communauté, certaines personnes voyaient d’un mauvais œil l’arrivée d’un bâtiment aux couleurs du gouvernement mondial. Pourquoi ? Parce qu’ils étaient le symbole de l’ordre, de la justice et, comme des élèves pestaient en voyant arriver leur professeur dans la salle de classe – après avoir espéré qu’il serait absent ou malade – ces braves gens pestaient en voyaient arriver les représentants de l’autorité à laquelle ils devaient rendre des comptes. Le lieutenant comprenait que tous n’accueillent pas les siens à bras ouverts mais il était persuadé que, à terme, ils ouvriraient tous les yeux et verraient la marine comme un bien nécessaire face aux vagues croissantes de criminalité qui déferlaient à travers le monde.
Marchant tranquillement dans les rues, entouré de ses hommes, le colosse toisa du regard la population méfiante qui lui faisait face et soupira de soulagement en voyant que tout se passait comme il l’espérait. Les gens commençaient à parler et à chuchoter entre eux, à pester à voix basse contre l’arrivée de ces hommes en uniformes et, bientôt, certains s’en allèrent. Si les gens pouvaient avoir l’intention de ne pas rester dans les parages, d’autres étaient peut-être partis prévenir leurs petits copains qui avaient certaines choses à se reprocher. Ainsi, voyons certaines personnes quitter les rues que le groupe arpentait, le lieutenant se tourna vers l’un de ses hommes qui possédait un den den mushi avant de lui demander :

« Contactez le sergent et dites-lui de se diriger vers le port et d’intercepter et vérifier l’identité de tous ceux qui désirent quitter cette île. Qu’il reste à l’affut. Notre petite balade va très certainement réveiller la vermine des environs, il y a des chances qu’elle cherche à fuir plutôt que de s’enterrer en attendant que nous partions. »

Le sergent était déjà préparé à cette éventualité car ce n’était pas son premier rodéo ni sa première chasse, mais il était plus prudent de le prévenir de se mettre en place au plus temps pendant que le lieutenant et ses hommes jouaient les rabatteurs. Maintenant que les ordres étaient donnés, le colosse se tourna vers ses hommes et leur précisa :

« Messieurs, restez à l’affut. Le moindre individu un tant soit peu suspect doit être vérifié. Ne laissez rien passer.»

Ils savaient tous ce qu’ils avaient à faire mais un petit rappel à l’ordre de temps en temps ne faisait pas vraiment de mal, n’est-ce pas ? Ils se savaient soutenus par leur camarade et supérieur, cela devait les aider à se détendre et se concentrer sur leur tâche actuelle. Reprenant la route en bifurquant sur la droite à une intersection majeure, le gouvernemental entreprit de faire faire un tour complet à son groupe afin d’attirer l’attention le plus possible, afin de croiser le plus de personnes possible pour rabattre autant de vermines qu’il le pouvait encore. Peut-être ne trouverait-il rien, peut-être les gens de cette île étaient-ils désespérément honnêtes, mais dans le doute il préférait redoubler de zèle et de vigilance.
Reniflant discrètement, il poursuivit sa marche en contactant son camarade :

*Tu as quelque chose ?*

Le jeune homme voyait bien son scanner rétinien s’arrêter sur certaines personnes, le temps d’analyser leur faciès et de le comparer à la liste des fauteurs de troubles et autres primés auquel le cyborg avait accès, mais jusqu’à maintenant il n’avait fait que passer furtivement d’une personne à l’autre sans jamais s’y arrêter vraiment. Sentant ses scanners toujours en action, le jeune homme put entendre la voix mécanique de son camarade lui informer que :

*Négatif. Scan en cours. *


Étouffant un soupir de déception en apprenant la nouvelle, le garçon poursuivit donc sa marche et tourna encore une fois à droite, après avoir passé plusieurs intersections, avant de reprendre contact avec son copilote :

*Continue comme ça. On finira bien par trouver.*

Oh oui, ils finiraient bien par trouver.



_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 15 Avr - 16:00


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys

Dans une taverne à une centaine de mètres du port, un rassemblement d'hommes avait attiré l'oeil de quelques marines de passage. Le regard de la justice sur cette île pointait du doigt tous ces hors-la-lois potentiels. Et pourtant, les pirates de l'équipage de la primée ne se montraient pas récalcitrants et imitaient à la perfection les images de piété qui pouvaient coller à un environnement aussi dévasté. Leur intelligence était bien moindre que celle de leur capitaine, mais s'ils étaient avec elle, c'était grâce à leur capacité d'adaptation. Ne pas se dévoiler au grand public, règle élémentaire. Ils n'étaient en cet instant que de petits civils marchands descendus en escale pour prendre une bière.

Kara, elle, restait à l'affût plus encore que d'habitude et en arrivant au port, elle constata que la file devant les prochains navires civils à s'évader ne cessait de grandir. C'était pire que lors des dernières soldes qu'elle avait fait à l'Archipel Paradise, aux petites boutiques de l'hôtel. Rien de bon n'allait ressortir si elle faisait une inspection, mais si Kitty était attrapée en sa compagnie...

    - On va devoir contourner ce contrôle. Kitty, va à l'intérieur du navire et tente de trouver un moyen d'y entrer... Par la mer. Je serai derrière le bateau d'ici une dizaine de minutes, je compte sur toi.

La blondinette acquiesça en imitant le salut militaire. Elle arracha sa capuche et dévoila son regard pâle au soleil. On aurait dit qu'elle n'était pas humaine, ou pas totalement du moins. Comme une nymphe, avec des airs de fée malicieuse. Son sourire, à cet instant, sembla aller dans ce sens. Elle sautilla en direction du navire, laissant sa capitaine et s'engouffrant dans la foule qu'elle passa grâce à ses charmes enfantins.

Kara s'éloigna alors. Si elle devait être référencée en tant qu'hors-la-loi, elle le serait bientôt en tant que nageuse de haut niveau. A force de passer ses journées à barboter avec Kitty sur les plages de Paradise, elle avait appris à retenir sa respiration plusieurs minutes. C'est ainsi qu'en se dirigeant vers la jetée plus au loin, elle ne douta pas un instant d'être capable de l'exploit qu'elle s'imaginait déjà réaliser.

Son plan aurait été parfait si le vent n'avait pas commencé à souffler plus fort qu'à son habitude. Sa candeur l'avait alors emporté sur son intellect, rien qu'un bref instant, et sa capuche se souleva en face d'un petit groupe de marines de bas-étage, abasourdis.

    - Et mer-

Le juron ne franchit pas totalement ses lèvres d'une sensualité charmante. La primée leur sourit un instant, espérant qu'ils n'avaient pas connaissance de ses traits. Elle retint sa respiration un instant et...

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Mer 15 Avr - 19:02
Mise à l’épreuve



Marchant toujours tranquillement dans la rue en faisant fi des regards qui se posaient sur lui et de la brise qui caressait son visage, le colosse dominait la foule d’au moins une tête ce qui faisait de lui le centre de l’attention. C’était son rôle d’attirer l’attention des criminels afin de protéger les civils et, dans une moindre mesure, de protéger ses subordonnés et leur permettre de faire leur boulot sans encombre. Et aujourd’hui, comme partout où il allait, les gens se tournaient tous vers le colosse avec dans le regard de l’inquiétude mêlée à de la surprise.
Haussant les épaules en ignorant cette attention, le colosse fut arrêté par l’approche d’un de ses hommes qui, un den den mushi posé au creux de sa main, lui lança sur un ton haletant et pressé :

« Lieutenant ! Message du sergent ! La criminelle dénommée Kara Tanomi a été repérée au port. Des renforts sont demandés ! »

Arquant un sourcil de surprise, le colosse fut néanmoins soulagé d’apprendre qu’il n’avait pas crapahuté pendant tout ce temps pour rien et que sa stratégie avait, par chance, porté ses fruits. Accusant l’information d’un hochement de tête, le colosse répondit :

« Dites-lui que nous arrivons. Préparez-vous tous.»

Se mettant à courir en direction du port, suivi de près par ses hommes qui mirent quelques secondes de plus à décoincer, le garçon demanda à son camarade :

*Affiche moi le profil de la cible*


*Nom de la cible: Kara Tanomi
Autre(s) nom(s) connu(s) : Inconnu(s)
Affiliation(s) connu(es) : Aucune(s)
Prime : 6 millions de berrys
Dernière localisation connue : Mer de South Blue
Armement connu : Sabre
Capacité(s) connue(s) : Aucune(s)
Autre(s) information(s) : Aucune(s)

Profil complet nécessaire ?*


*Non. Prépare l’armement, en mode non létal, de préférence. Nous devons la capturer, pas la tuer.*

Ledit profil complet comprenait généralement les antécédents ainsi que l’histoire connu de la cible ce qui, dans le cas présent, ne servirait pas à grand-chose pour l’appréhender, ou du moins était-ce ce que le jeune homme s’était dit en refusant l’affichage de ce profil. Tout ce qui était important dans le profil d’une personne était la prime, qui reflétait généralement la dangerosité d’une personne, ainsi que l’arme, le fruit ou la capacité avec quoi la cible avait l’habitude de se battre.
Dans le cas présence la seule information qui importait pour le gouvernemental était de savoir que son adversaire maniait une arme qui la forcerait à être au corps à corps, si bien qu’il n’aurait pas l’occasion d’user de ses armes à feu. Qu’à cela ne tienne, ce n’était pas forcément une mauvaise chose car les armes à feu auraient plus de chance de mettre la vie de la demoiselle en danger alors que, en usant de ses lames ou de ses poings, il pourrait la mettre hors d’état de nuire plus facilement. Oui la prime de la demoiselle n’était pas extrêmement élevée, même pour cette mer, mais ce n’était pas pour autant que le jeune homme devait la sous-estimer : c’était le premier pas vers une défaite assurée.
S’approchant désormais du port qui apparaissait au bout de la rue qu’il venait d’emprunter, le jeune homme jeta un œil derrière son épaule pour bien vérifier que ses camarades le suivaient toujours, conscient qu’il aurait peut-être besoin d’eux si la demoiselle se mettait à résister plus que nécessaire. À tout il ne pouvait pas vraiment prédire sa réaction, espérer qu’elle se rende gentiment était illusoire au mieux et utopique au pire. Cela allait s’annoncer tout sauf simple, appréhender quelqu’un au milieu de cette foule allait demander un peu de doigté…compliqué, en effet.


Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 16 Avr - 10:11


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys


    - Ils ont déjà appelé des renforts ?!

La Capitaine avait reculé d'un pas en dégainant son arme, faisant dévier une balle de pistolet qu'un quidam de la marine lui avait tiré dessus. Elle était décidément une bien pauvre cible pour ce genre de créature impulsive qu'était l'homme. Mais elle n'avait définitivement pas l'intention de se laisser faire, et en s'élançant vers les petits gens présents qui lui faisait face, il ne lui fallut qu'un coup d'épée pour en terminer avec eux. Net et précis, seul le Sergent en réchappa, s'élançant in extremis en arrière. Il avait à peine eu le temps de voir bouger la diablesse. Et il n'eut pas le temps de se demander comment elle avait fait, car un instant plus tard elle était à nouveau sur lui pour le trancher au niveau du torse.

    - Posture du Serpent, Deuxième Pas, annonça-t-elle avec un temps de retard sur sa technique.

Sa Posture du Serpent était l'héritage de son paternel, un épéiste qui avait fait ses preuves en développant trois Postures différentes. Dans le mode qu'elle venait d'utiliser, elle utilisait différents pas à une vitesse plus haute que la normale qui lui permettaient de disparaître presque entièrement de la vision de ses adversaires.

Préférant ne pas tarder sur le port, Kara décida de commencer à s'échapper vers la jetée. Elle ne voulait vraiment pas passer son temps à affronter des marines, Kitty allait finir par s'impatienter et quitter le bateau avant qu'elle n'arrive. Ainsi, le pas léger de la demoiselle l'élança dans la direction qu'elle s'était fixée, gardant cependant toute son attention concentrée sur les environs.

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Jeu 16 Avr - 13:02
Les manigances d'une pirate



Des arrestations comme celle-ci, le gouvernemental en avait déjà un certain nombre à son actif mais il savait aussi qu’il ne fallait pas considérer que toutes ces arrestations étaient les mêmes. Il y avait une façon de faire différente pour chaque individu à appréhender et, en plus de tout cela, il fallait prendre en compte la réaction de la population. Certains villageois, dès les premiers coups de feu, pouvaient s’enfuir en courant et en générant un mouvement de foule qui pourrait bloquer l’avancée des marines tandis que sur d’autres îles appréciant un peu moins la présence des gouvernementaux, les villageois pouvaient décider d’aider les criminels s’ils étaient appréciés du public.
Comment pouvait-il deviner la réaction des gens face à l’arrivée des gendarmes du monde, posant leurs gros sabots sur leur île et arrêtant l’un des leurs ? Il ne pouvait que croiser les doigts et espérer que tout se passe bien, tout en douceur. Continuant sa course vers le port, suivi de près par ses hommes chez qui une certaine tension était palpable, le jeune homme sut qu’il devait accélérer sa course lorsqu’un coup de feu retentit, signe que les hostilités débutaient et que la demoiselle ne se laissait très certainement pas faire. Pas plus étonné que cela de cette tournure des évènements, le garçon accéléra sa course et tomba sur une scène qui, malgré le temps passé, lui faisait toujours aussi mal au cœur…enfin...pas au cœur puisqu’il n’en n’avait plus mais vous m’avez compris. Ses hommes étaient tous étendus par terre, certains blessés, d’autre baignant carrément dans leur sang et il n’eut même pas besoin de se retourner pour sentir la stupeur et l’effroi chez ses hommes.

Non ils n’étaient pas des lâches, loin de là et la colère grondait très certainement en eux, mais une femme capable de mettre leurs camarades hors d’état de nuire à une telle vitesse était un adversaire dont il fallait se méfier.
Alors que toute la foule commençait à quitter le port, prise de panique dès le premier coup de feu, le jeune homme aperçut une demoiselle se diriger – contre toute attente- vers la jetée comme si le massacre juste derrière elle lui était totalement indifférent. Prenant une profonde inspiration en gonflant sa poitrine, même s’il savait que c’était inutile car il n’avait plus de poumons à proprement parler, l’homme lança d’une voix grave et puissante :

« Kara Tanomi, vous êtes en état d’arrestation ! Lâchez votre arme et rendez-vous sans faire d’histoire ! »

Oh il savait qu’elle allait faire des histoires et au fond il n’attendait que cela, il n’attendait que cela depuis la seconde où il reconnut, étendu par terre, le corps balafré du sergent qui en plus d’être son subordonné était avant tout un camarade. Pensait-elle vraiment s’en tirer comme cela après ce qu’elle avait fait à ses hommes ? Pensait-elle s’enfuir au nez et à la barbe du sergent sans que celui-ci ne bouge le petit doigt ? Ce serait une insulte de penser que oui.
Les poings serrés, le garçon s’avança vers la demoiselle qu’il avait en ligne de mire tout en donnant ses instructions à ses hommes.

« Occupez-vous du sergent et de ses hommes et menez-les au bateau pour y être soignés. Je ne permettrai pas qu’ils meurent sous ma garde. »

Si le cyborg avait lancé cette phrase en espérant qu’elle galvanise ses hommes en leur montrant qu’il tenait à eux et ne les abandonnerait pas, il n’était pas assez bête ou naïf pour espérer que tous ses hommes allaient s’en sortir sains et saufs. Les plus chanceux ou les plus résistants s’en sortiraient peut-être s’ils étaient pris en charge rapidement, c’était une possibilité, mais certaines blessures étaient probablement trop profondes pour s’en sortir. La vie était cruelle, elle ne laissait qu’assez rarement de seconde chance et le rôle du gouvernemental n’était pas de bercer ses hommes d’illusions mais plutôt de limiter la casse pour leur offrir un avenir plus radieux que celui-ci. Ce serait long et fastidieux de se débarrasser de toute cette vermine, c’était peu dire, mais il n’envisageait pas confier ce travail à quelqu’un d’autre que lui-même.
C’est donc d’un pas rapide et assuré que le jeune homme toisa sa cible du regard tout en se dirigeant vers elle le plus simplement du monde. La suite dépendrait de sa réponse…même s’il la connaissait déjà.




_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 20 Avr - 13:24


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys

Cette fois, c'était un homme plus imposant que les autres qui lui faisait face et commençait à donner des autres à ceux qui semblaient être ses subalternes. La pirate le regarda quelques instants, essayant maladroitement de le jauger, mais elle n'eut le temps que de le voir se diriger vers elle. C'était bien sa veine, tiens. Et avec tout ça, elle ne pourrait pas faire le grand plongeon tranquillement, pensa-t-elle avec une pointe d'ironie. Il allait lui falloir se montrer plus téméraire que d'habitude si elle voulait s'en sortir en un seul morceau... Et répliquer avec d'autant plus de ferveur.

    - Mais d'abord, fuyons.

Ne prenant pas la peine d'attendre son empêcheur de tourner en ronde, la Tanomi s'élança vers la ville d'un pas leste, brisant une étale avec le tranchant de son épée pour bloquer le chemin et bousculant quelques malheureux passants qui croisaient sa route. Bien sûr, elle bloquerait les balles de son adversaire au besoin, mais il risquait de tirer à tout moment sur un civil. Si elle pouvait s'en sortir en semant d'abord son le grand gaillard, ce serait un grand bien. Continuant à courir, elle prit les chemins les plus étriqués qu'elle put trouver, à peine assez grands pour que les épaules de ce solide gaillard puisse y pénétrer et lui donnant ainsi une nouvelle longueur d'avance tandis qu'il devrait en faire le tour.

Ce cerveau stratégique n'en avait pas fini avec ses petits tours de prestidigitation : Ce n'était que de la poudre aux yeux pour l'instant. Elle comptait bien pousser plus loin la provocation... Ou plutôt la plaisanterie. Pour elle, ce n'était pour l'instant qu'un jeu : Le chat et la souris, tout au plus. Avec les civils autour d'elle, si ce gars-là n'était pas un psychopathe, elle avait toutes les chances de s'en sortir sans même être attaquée. Malgré tout, son objectif restait le même : La jetée.

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Lun 20 Avr - 17:13
Les manigances d'un pirate




Prêt à faire son devoir sans sourciller ne serait-ce qu’un instant même au beau milieu de tous ces innocents, c’est en arborant une expression grave et en étant mû par une détermination sans faille que le colosse fit porter sa voix puissante jusqu’aux oreilles de la demoiselle qui, vu le volume sonore, ne pouvait clairement pas faire semblant de ne pas l’avoir entendu. Tous se figèrent en entendant le jeune homme beugler à gorge déployée et, comme si le temps s’était soudainement suspendu sous l’effet d’une puissance inconnue, la place plongea dans un silence que l’on pourrait presque qualifier de religieux…ou d’olympien, au choix.
Les habitants, même s’ils n’étaient pas totalement ignorants du fait que la pratique de la piraterie était aussi répandue que punis, ne pouvaient jamais vraiment être habitués au fait de voir des combats naître au milieu de leur quartier, brisant ainsi la monotonie de leurs petites vies tranquilles. Ils menaient tous des vies paisibles, généralement loin des problèmes politiques de ce monde et la réalité les rattrapait souvent bien trop violemment lorsqu’un criminel venait trouver refuge chez eux et que, comme aujourd’hui, les forces de l’ordre débarquaient pour faire le ménage. Ils se rendaient compte, un peu trop brusquement, que même ici ils n’étaient pas totalement à l’abri des affres de la violence et, pour la plupart, leur réaction naturelle face à ce constat était la peur qui entraînait la fuite.

Ces mouvements de foule rendaient le travail des marines beaucoup plus compliqué car, sans tenir compte de la difficulté qu’ils auraient à appréhender leur cible, ils devaient désormais jouer avec une inconnue supplémentaire : l’imprévisibilité du comportement d’une personne en proie à la panique. Ils couraient dans tous les sens, hurlant et pleurant plus intensément en fonction de la proximité avec le combat mais, par chance, ici les gens étaient trop abasourdis pour bouger le petit doigt. De la chance ? Oui mais le gouvernemental savait qu’une telle immobilité n’était que temporaire et, une fois que le feu du combat aurait réellement commencé à embraser la zone, ils réaliseraient enfin ce qui était en train de se passer et la panique commencerait alors à les gagner…comme un poison.

Mais pour l’heure le jeune homme devait profiter de l’immobilité générale pour se rapprocher de la demoiselle et c’était ce qu’il était en train de faire lorsqu’il aperçut sa proie qui s’enfuyait en brisant une étale sur son chemin pour créer un obstacle. Soupirant en observant cette fuite, le garçon se demanda à haute voix :

« Pourquoi est-ce qu’ils se sentent tous obligés de fuir ? Ils ne peuvent pas se rendre gentiment, de temps à autre ? »

Évidemment ce n’était là qu’une pensée utopiste car il était ridicule d’attendre d’une racaille qu’elle ouvre les yeux sur le rôle néfaste qu’elle jouait dans la société et qu’elle accepte de se rendre gentiment. Pas plus qu’il ne fallait attendre d’un gouvernemental comme Nathanael qu’il comprenne et/ou cautionne les actes de piraterie perpétrés par ladite racaille.
Se renfrognant en voyant la demoiselle tenter de lui faire faux bond, le garçon ne se rua pas à sa poursuite. Pourquoi ? Parce qu’elle était sur cette île depuis plus longtemps que lui et qu’elle devait connaître les lieux, ruelles et autres coupe-gorges bien mieux que lui. Par conséquent elle pouvait l’amener dans des lieux qui, d’une façon ou d’une autre, seraient à son avantage et lui permettraient de distancer le marine pour aller se terrer dans un trou à rat où le colosse ne pourrait l’atteindre. Lui courir après reviendrait à rentrer dans son jeu, en somme, il fallait donc trouver autre chose.

Pliant ses puissantes jambes, le garçon débuta une course effrénée à grandes enjambées jusqu’à trouver un moyen de montrer sur les toits, meilleur moyen possible pour suive une cible et ne pas la perdre de vue trop facilement. Voyant quelques caisses de bois empilées, le gouvernemental oublia cette possibilité car son poids et sa structure avaient toutes les chances de faire céder les caisses lors de son passage. Après quelques recherches il trouva, derrière un magasin, une échelle métallique dont il gravit les échelons jusqu’à arriver jusqu’au toit. Reprenant sa course, il ne lui fallut que quelques instants pour repérer la demoiselle aux bruits et cris lancés par les gens bousculés sur son passage : elle ne faisait pas dans la dentelle !

S’il n’était pas mû par la fatigue musculaire inhérente à une physiologie humaine et non-mécanique, le marine ne souhaitait pas faire durer cette course-poursuite en fatiguant la demoiselle car il se doutait qu’elle avait un plan pour échapper définitivement au colosse. Une fois arrivé à son niveau, la regardant courir dans les ruelles à une vitesse assez impressionnante, le garçon lança sur un ton léger :

« J’imagine que si je réitère ma demande de tout à l’heure, je peux toujours m’asseoir dessus ? Dans ce cas, je vous arrête. »

Il faisait bien entendu à la demande concernant la reddition de la demoiselle, sans faire d’histoires mais c’était déjà de l’histoire ancienne. Sur ces belles paroles, vérifiant bien qu’il n’y avait pas trop de personnes autour pour ne pas le gêner dans sa tâche, le garçon bondit et, se laissant tomber sur la demoiselle, abattit son poing à l’endroit même où se trouvait la demoiselle. Sa structure alliée à l’énergie cinétique de sa chute et à sa puissance permettraient sans doute au marine de briser la pierre par la seule force de son poing, mais le cyborg n’était pas assez naïf pour penser que la demoiselle se laisserait frapper sans rien dire. Par conséquent, par simple précaution, le jeune homme se redressa et balaya son pied droit de droite à gauche à l’endroit où la demoiselle serait supposée se trouver. Ainsi arriverait-il peut-être à lui couper la route, ainsi peut-être la pousserait-elle à se battre plutôt que de fuir : il aimerait beaucoup cela.
Il n’y avait pas beaucoup de place dans ces petites ruelles, cela n’était clairement pas à l’avantage du marine mais il allait devoir faire avec.

Spoiler:




_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 27 Avr - 14:59


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys
La sabreuse ne connaîtrait donc pas le repos sur cette île, avec un marine plutôt persistant au cul. Son adversaire faisait preuve d'une certaine réflexion en décidant d'emprunter les toits : ainsi il évitait la foule et les désagréments que Kara aurait pu lui causer. Et inévitablement, le nombre de personnes autour d'elle diminua à mesure qu'elle s'avançait prêt des abords de la ville, ce que l'homme n'eut pas besoin de lui faire remarquer autrement que par l'enchaînement d'une attaque puissante et d'un balayage au sol. Bien sûr, ses sens en éveil lui permirent grâce à son habileté naturelle, qui lui avait indiqué comme une seconde nature la voie de l'épée, d'esquiver aisément d'un petit saut le coup de poing qui aurait pu lui broyer un os ou deux. Mais la balayette qui suivit la décontenança un instant.

Ce ne fut qu'à un millième de seconde de la réussite de cet enchaînement qu'elle esquiva le coup en sautant dans les airs tout en pointant son sabre vers le sol, dans le but de planter son adversaire dans le bras. Si son attaque fonctionnait, elle pourrait très certainement l'empêcher de bouger et ainsi gagner le temps nécessaire, en abandonnant son arme de simple facture, pour s'enfuir loin d'ici. Elle devait se montrer des plus prudentes : Affronter un homme capable de causer de tels dégâts au sol n'était pas une mince affaire. Retirer le sabre de son bras ne lui prendrait que quelques instants, et elle n'était munie d'aucune autre arme.

En réalité, elle devait causer de véritables dommages. Ligaturer les tendons, peut-être. Viser les points vitaux était une mauvaise idée, s'il était trop vif, elle ne ferait que perdre du temps. Les réflexes des humains avaient la mauvaise habitude d'être plus intenses lorsque leur vie était purement en jeu. Non, là, elle ne serait pas le couteau qui viendrait trancher la gorge de son ennemi, mais qui l'immobiliserait d'un simple coup.

    - Posture du Serpent, Cinquième Pas.

Ses mouvements furent fluides et portées par son anatomie légère qui profita de l'étroitesse de la rue dans laquelle ils se trouvaient. En un instant, elle arriva derrière son ennemi, son épée en main, celle-ci prête à faire un mouvement horizontal. Et ainsi, elle trancha directement au niveau des tendons.
Spoiler:

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Lun 27 Avr - 19:32
Les manigances d'une pirate





Même si le gouvernemental n’était pas le plus rapide dans s a catégorie – sans pour autant être dans les derniers, mettons-nous bien d’accord quand même – une petite course-poursuite de temps en temps n’était finalement pas si désagréable que ça. Le vent caressant son visage, les bâtiments défilant autour de lui à une vitesse folle, les civils à esquiver comme autant d’obstacles sur son chemin : tout était fait pour rendre cette pratique aussi attrayante que sportive. Bon d’accord le gouvernemental n’était pas soumis aux mêmes contraintes physiques que ses congénères, ses muscles artificiels n’ayant clairement pas les mêmes limites que les muscles de tout un chacun, mais il avait gardé ses réflexes de son corps d’avant qui consistaient à faire des exercices physiques aussi souvent que possible pour se maintenir en forme. Cela pourrait sans doute paraître futile et étrange de faire travailler des muscles qui, de toute façon, ne pourraient pas gagner en souplesse ou en endurance, mais c’était dans ses petites habitudes qu’il continuait de conserver sa nature humaine. Après tout, que lui restait-il d’autre d’humain à part son esprit, sa personnalité et ses petites habitudes ?

Mais autant il appréciait ces petites courses matinales au bout milieu de la foule, autant il n’y avait rien qu’il aimait davantage que d’attraper ledit criminel qui le poussait à faire cette course. Comme un chasseur réussissant enfin à toucher ou à capturer sa proie d’une manière ou d’une autre, en l’abimant le moins possible, le colosse ne se sentait jamais aussi bien qu’après le soulagement et le plaisir du devoir accompli, lorsqu’il avait la racaille entre ses mains et qu’il savait que la seule et unique prochaine étape pour elle serait Impel Down.

Aujourd’hui il avait donc trouvé une autre adepte de la course poursuite et si l’idée de courir de bon matin ne pourrait pas sembler particulièrement attrayante à n’importe quelle personne un peu sensée, c’est avec entrain et détermination que le marine se mit à la poursuite de la demoiselle en arpentant les toits comme un vulgaire voleur fuyant le lieu de son larcin. Mais non, contrairement aux apparences ce n’était pas lui le voleur en fuite mais bien la demoiselle qu’il poursuite, à quelques mètres sous sa propre position. Désireux de mettre un terme rapide à cette petite chasse qui perturbait la vie des citoyens de cette charmante bourgade, le jeune homme prit donc les devants en posant le ton de cette rencontre par un coup de poing qui ne rencontra rien d’autre que le sol qui vola en éclats.
Pas plus surpris que ça de cet assaut infructueux, n’étant pas assez naïf pour penser qu’une attaque aussi évidente pourrait porter ses fruits contre une opposante qui se révélait être aussi rapide qu’agile, le jeune homme ne broncha pas pour autant lorsque son coup de pied manqua de peu de toucher la cible. Si d’aucun se serait réjoui de cette presque-victoire, seul le résultat intéressait le colosse et le résultat était là : il ne l’avait pas touchée.

Se redressant vers son adversaire, le jeune homme eut à peine le temps de faire un petit bond en arrière pour éviter de se faire embrocher comme une vulgaire bleusaille, se rappelant ainsi que son style de combat ne consistait pas juste en une attaque à outrance mais qu’il fallait également savoir quand se retirer pour mieux attaquer par la suite. Quelle efficacité aurait-il avec un bras en moins ?
Bondissant donc en arrière, observant les gens autour du duo fuir la ruelle par les deux sens possibles, le garçon observant son adversaire avec intérêt en se demandant comment agir. Il avait la possibilité de donner des coups de pieds amples mais puissants ou bien des coups de poings rapides mais à la portée réduite, oubliant la possibilité des armes à feu car tous les civils n’avaient pas encore quitté la ruelle. Que faire ? Cette ruelle était malheureusement trop étroite pour des coups de pieds fouettés qui étaient, pour le coup, beaucoup trop amples et ne feraient que frotter les murs. Ses solutions étaient donc limitées aux coups de poings ou aux coups de pieds verticaux ou faciaux : il avait vu mieux !

Reniflant légèrement devant cette situation qui ne lui plaisait guère, le jeune homme avoua :

« Vous êtes rapide, je ne peux pas vous enlever ça. »

Aucune trace de flatterie dans ses paroles, une simple constatation qui lui permettrait peut-être d’ouvrir le dialogue et d’apprendre à mieux connaître son adversaire. Connaître son ennemi n’aidait-il pas à le battre ? Si, il semblait bien que si.
Mais bien vite cette piètre tentative de communication fut balayée lorsque la demoiselle disparut et que seul le bruit de ses pas foulant le sol signala au jeune homme que sa cible était passée derrière lui en un seul instant. Pivotant vers sa cible en un mouvement rapide des hanches, le garçon n’eut que quelques instants pour lister ses options : bondir pour éviter la lame, reculer en espérant être aussi rapide pour éviter la pointe de la lame ou bien, en dernier cas, profiter de sa constitution métallique pour aller au-devant de l’attaque et prendre son adversaire à contrepied.
Si le jeune homme n’avait clairement pas la rapidité ou l’agilité à son avantage, au vu des mouvements de son adversaire, il se doutait bien que la force restait le domaine où il dominait la demoiselle et, même si cela allait gâcher la surprise quant à sa nature mécanique, il décida de choisir la troisième option. Ainsi, sans une ombre hésitation, le jeune homme leva ses poings au niveau de son visage et, mettant sa jambe gauche légèrement en avant, il balança sa jambe en avant avec la ferme intention d’organiser une rencontre entre cette fine lame et son tibia droit.
Bien sûr cette lame n’arriverait peut-être pas à percer à travers le métal de sa structure, c’était probable, mais cela n’allait pas empêcher le gouvernemental de repartir à l’assaut quel que puisse être le résultat de cette première rencontre. Ainsi, une fois le premier choc derrière lui, le colosse userait de sa taille pour expédier un puissant direct du droit sur la demoiselle au moment où sa lame toucherait le tibia du marine. Pourquoi au même moment ? Parce qu’elle serait sans doute surprise du supposé échec de son attaque et que l’incompréhension - qui durerait un court instant – créerait peut-être une opportunité pour passer à travers sa garde. Mais, évidemment, tout cela n'était qu’une hypothèse.

Spoiler:


_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 29 Avr - 17:34


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys

Le sabre rencontra une surface qu'il ne put découper et le poing de l'homme à la solidité bien trop importante rencontra bien rapide le jolie minois de la jeune femme, celle-ci ayant perdu à l'instant tous ses moyens. Le corps de celle-ci s'envola. Elle n'avait pas prévu de se faire toucher, prise par la surprise, elle lâcha son sabre. Le coup la sonna un instant, mais projetée sur quelques mètres, elle eut le temps de se remettre debout et de s'essuyer le coin de la lèvre, à partir duquel un peu de sang perlait. Maintenant elle n'était plus armée, et elle doutait pouvoir retrouver le confort de son arme tranchante dans les prochaines minutes. Se mettant en position de combat, elle était cependant toujours prête, bien qu'un peu sonnée, à en démordre. Il ne la capturerait pas aussi facilement. Jamais. Parole de flibustière.

Ainsi, en s'élançant vers Nathanaël, la jeune femme savait qu'elle avait seulement une maigre chance de s'échapper. Elle allait jouer sur son agilité pour le désarçonner. Il pourrait avaler sa langue par hasard, ça l'arrangerait bien, mais plus important encore, elle devait apprendre à le connaître, à jouer avec lui. S'il se montrait trop résistant, elle pourrait aussi bien utiliser n'importe arme contondante contre lui. Son objectif était double : désarçonner le marine et lui infliger une blessure qui l'empêcherait de la prendre en chasse.

Et elle avait exactement en tête le type de blessure qu'il allait lui falloir infliger. Sans se retenir d'avantage, elle sauta contre le mur qu'elle prit appui pour s'élancer, tel un flipper, de paroi en paroi pour finalement prendre ses aises dans les airs. Son mouvement n'était pas aussi fluide qu'elle l'aurait souhaité à cause de la blessure que lui avait infligé son adversaire, mais il l'était assez pour lui permettre de gagner de la vitesse.

Ainsi, tel un animal presque imprévisible, et difficilement discernable, elle s'élança derrière le marine. Si ce qu'elle avait prévu s'était réalisé correct, elle devrait se trouver à quelques pas de son sabre et pourrait s'en emparer et ainsi infliger un semblant de dommage à son ennemi. Si cette action réussissait, elle pourrait à nouveau attaquer son ennemi, de face cette fois-ci. A défaut de pouvoir lui entailler la peau, elle pourrait certainement lui crever les yeux. Tentant une attaque en piquée au niveau de son oeil droit, elle utilisa toute la vitesse, tout le mouvement accumulé pour attaquer de plus belle.
Kara prend le coup et est projetée un peu plus loin. Son sabre, lui, est emporté un peu à l'opposé, juste derrière toi. Elle se relève et enchaîne presque directement en s'élançant, grâce à son agilité naturelle, de paroi en paroi pour donner un effet de flipper. Elle tente ainsi, avec sa vitesse et son élévation, de passer derrière Nathanaël pour récupérer son sabre. Puis elle tente de te percer l’œil droit, dans un même mouvement.

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Mer 29 Avr - 19:39
Les manigances d’une pirate



Alors que la foule commençait enfin à prendre le large en comprenant le danger auquel ils allaient s’exposer en restant dans cette petite ruelle, au beau milieu de ce chaos perdant en intensité se trouvait toujours le duo que rien ne semblait pouvoir perturber. Que ce soit la foule qui courrait avec anarchie tout autour d’eux, les cris perpétuels qui saturaient leur audition ou bien le caractère urgent et précipité du combat, plus rien de tout cela ne semblait avoir d’importance car ils étaient pleinement concentrés sur une seule et unique tâche : vaincre celui ou celle qui leur faisait face. Chacun avait ses raisons propres de se battre et, si le gouvernemental se battait pour un idéal de justice partagé par la plupart de ses collègues et subordonnés, il ne pouvait pas nier le fait qu’il savait que son adversaire devait également se battre pour des raisons qui lui étaient propres. Si la plupart des jeunes recrues, avant un combat, se demandaient perpétuellement ce qui avait pu pousser telle personne à emprunter la voie de la piraterie ou de la criminalité de manière plus générale, avec le temps ces mêmes gouvernementaux finissaient par devenir moins indulgents et compréhensifs.
Pourquoi ? Parce qu’essayer de comprendre de la vermine n’amenait à rien de bon à part de la trahison au moment où ils s’y attendaient le moins, parce que ces gens-là ne cherchaient rien d’autre qu’à échapper à l’emprise de la marine pour retourner se complaire dans la fange et dans les larcins qui faisaient leur quotidien.
Non, le colosse avait appris de sa propre expérience qu’essayer de comprendre les criminels n’était rien d’autre qu’une perte de temps et, aujourd’hui, son temps était partagé entre la capture de cette criminelle et l’attention qu’il allait devoir porter à ses subordonnés blessés ou mourants. Il n’avait clairement pas une seule seconde à perdre en se posant des questions futiles.

Prenant par surprise son adversaire en choisissant de dévoiler le caractère solide et presque impénétrable de son corps, le garçon dévia la lame de la demoiselle et parvint, cette fois, à lui porter un coup qui lui laisserait sans doute une marque. Ne sautant pas de joie pour autant, le marine savait qu’il ne devrait se réjouir que lorsque la demoiselle ne serait plus conscience ou capable de bouger le moindre doigt. Elle avait peut-être des couteaux ou d’autres armes cachées sous ses vêtements si bien que le jeune homme ne voulait pas se réjouir en prenant en compte le fait que, justement, il n’était pas impénétrable. Comme pour un corps humain il avait des endroits sensibles plus facilement pénétrables que d’autres, comme par exemple ses yeux ou bien encore la jointure de ses membres à l’arrière des coudes et des genoux ou bien encore au niveau des épaules. Vous voyez ? S’il n’était qu’un seul et unique bloc de métal il ne serait pas capable de se déplacer avec une telle agilité, cela tombait sous le sens.
Mais tout le mystère résidait dans le fait de savoir à quelle vitesse son adversaire allait-elle comprendre la supercherie, en comprenait que ce n’était pas un renforcement temporaire du corps mais bien sa nature elle-même qui était unique. À partir de là, dès qu’elle comprendrait que tout son corps était fait d’un alliage métallique, les conclusions les plus logique quant à sa nature véritable ne tarderaient pas à pointer le bout du nez.

Se redressant, le visage imperturbablement concentré malgré son action fructueuse, le guerrier se remit en garde en levant ses deux poings fermés au niveau du visage en une position typique de boxeur. Sachant son adversaire désormais il aurait pu s’imaginer pouvoir l’atteindre plus facilement mais, voyant son adversaire disparaître pour arriver derrière lui une fois encore, en jouant au flipper avec le mur, il ne put s’empêcher de pester en pensant :

*Tchh. Cette vitesse est un peu chiante.*

Ni une ni deux, l’intelligence artificielle fit une intervention si soudaine que, jusqu’à maintenant, Nathan en avait presque oublié jusqu’à son existence.

* Erreur. Terme inconnu ou incorrect. Explication du terme « chiante » demandée.*

Fronçant les sourcils devant cette question qui lui paraissait stupide, le garçon se concentra de nouveau sur le combat en répondant sèchement :

*Oh la ferme ! Ce n’est pas le moment.*

Raffermissant sa garde en resserrant ses poings et en rapprochant ses bras l’un de l’autre, conscient que la demoiselle allait user de la vitesse pour l’attaquer à un endroit sensible de son corps, le garçon campa sur ses positions en attendant une attaque qui ne tarda d’ailleurs pas. De toutes les parties du corps elle avait bien sûr choisi le visage et il ne fallut pas longtemps pour que Nathan devine quelle partie de son visage l’intéressait le plus. À défaut de ne pas pouvoir le blesser elle voulait au moins réduire son champ de vision pour avoir plus de marge de manœuvre ensuite, c’était bien pensé mais malheureusement le jeune homme était plus conscient que quiconque des défauts et points faibles de sa nouvelle structure.
Les poings au niveau de son visage, le garçon écarquilla légèrement les yeux en voyant l’attaque osée se diriger vers son œil droit. Ne baissant pas les bras, il n’eut qu’à légèrement lever la main droite pour bloquer et attraper la lame qui arrivait en estoc. Usant de toute sa force pour refermer la lame autour de sa main et faire en sorte qu’elle ne s’échappe pas aussi facilement, le garçon serra soudainement les dents.
Tenant la fine lame de la demoiselle dans sa main droite, il bondit en avant et, abaissant légèrement son bras gauche, le redressa brusquement dans un uppercut qui visait le menton afin de déstabiliser son adversaire pendant quelques instants. Si l’attaque était amenée à réussir, le garçon userait de sa main gauche pour attraper la demoiselle, l’amener à lui et lui asséner un violent coup de tête afin de l’assommer comme il se devait de le faire. S’il avait la tête dure, autant s’en servir. Non ?

Spoiler:


_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mer 29 Avr - 20:18

    - Ils ont dit qu'une pirate se battait dans les rues de la ville contre les marines...
    - J'espère qu'elle va s'en sortir !
    - Où ?! Où exactement ?
    - Ah... Euh... Là-bas, je crois.

Une créature seulement à moitié humaine quitta le navire à toute vitesse. Elle devait se presser. Kara.


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys

La pirate avait pris ses grands airs en rattrapant son épée. Enfin, sa précieuse était retournée près d'elle. C'était un acte ignoble que de la séparer du seul objet qui ait un tant soit peu de valeur pour elle. Mais lorsque la jeune femme crut que son attaque allait porter ses fruits, elle se rendit compte que celle-ci n'avait pas atteint son but, et même qu'elle allait se retourner contre elle. Il lui suffit d'un instant pour comprendre ce que son ennemi manigançait. Elle fut assez rapide pour esquiver vivement en arriver et se séparer de l'uppercut qui aurait pu l'envoyer à lui seul dans les vapes. Non, elle ne pouvait définitivement pas se le permettre.

La structure de la rue, les bâtiments à la fois neufs, construits récemment, et vieux, dont les matériaux avaient vécu plus d'une guerre, ne lui permettraient pas de jouer à son petit jeu bien longtemps. Elle devait recommencer à fuir, mais où ? La seule solution possible était d'attirer à nouveau ce marine parmi les civils et d'en prendre un en otage. Elle n'était pas né pirate, elle l'était devenu par la force des choses, et à présent son titre pouvait être mérité par un simple geste rabaissant.

Pourtant, lorsqu'elle se recula pour commencer à prendre la fuite, une ombre passa derrière le marine. Une jeune fille aux cheveux blonds, le regard vitreux et les pieds dénudés, palmés, lança un coup de pied dans le dos du lieutenant. Sa force décuplée par sa nature de créature hybride, entre la sirène et l'humaine, avait la puissance nécessaire pour faire bouger violemment le corps monstrueusement solide du lieutenant.

Prévenue par cette arrivée subite, la primée se recula pour esquiver un potentiel choc avec son adversaire, si celui-ci était touché par la jeune fille sans discrétion, il fallait bien l'avouer.

    - Kitty !

A présent, il n'y avait plus à cacher son identité. Il s'agissait de sa seconde, celle qui avait embarqué sur le bateau pour l'aider à y monter discrètement. A présent qu'elles se trouvaient ensemble, la capitaine pirate se sentait invincible.
Kitty est niveau 14. C'est une hybride, elle est la seconde de l'équipage. Elle a plus de force que les humains normaux. A toi de voir ce que tu souhaites faire : Les affronter en 1VS2 ou appeler des renforts. Elles ne se montrent pas hostiles après t'avoir attaqué, juste un peu sur la défensive.

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Jeu 30 Avr - 0:38
Les manigances d'une pirate



La ruelle étroite n’était décidément pas à l’avantage du cyborg mais ce dernier était soulagé de voir que , même si son adversaire se battait avec un sabre et était agile, elle opérait au moyen de frappes précises et localisées qui lui permettaient de se défendre et contre-attaquer avec un minimum de mouvements. Qu’aurait-il fait si ces assauts l’avaient obligé à bondir dans tous les sens et à contre-attaquer à l’aide de mouvements amples ? Il remerciait le hasard de l’avoir mis sur la route d’une opposante qui jouait sur la précision et la vitesse plutôt que la force de frappe brute. S’il était soulagé de la tournure des évènements en se rendant compte que même si ses attaques ne marchaient pas toujours elles avaient au moins le mérite de mettre en difficulté son adversaire, le soulagement du colosse prit une toute autre tournure lorsqu’il sentit un choc et une vague de douleur remonter le long de sa colosse vertébrale – ou de ce qui devait remplacer ladite colonne dans son nom corps – avant qu’il ne sente son corps se soulever et être projeté en avant.

Écarquillant les yeux en abaissant son reg ard au niveau de ses pieds, le garçon crut un instant rêver lorsqu’il sentit son corps se soulevé et être catapulté en avant, atterrissant la tête la première quelques mètres plus loin après un freinage des plus catastrophiques. Que s’était-il passé ? Tentant de relever la tête malgré le goût très désagréable qu’il avait dans la bouche, le jeune homme vit le visage de son adversaire rayonner de nouveau alors qu’elle appelait la personne qui se trouvait derrière le marine, la personne responsable de ce vol plané surprise.


*Armure endommagé.
Intégrité de l’armure à 95 %.
*


Se redressant en s’aidant de ses bras alors qu’il crachait la terre accumulée dans sa bouche, le garçon observa l’expression sur le visage de son adversaire et en conclut que seule la présence d’un camarade ou d’une personne de confiance pouvait faire naître chez quelqu’un une telle assurance. Et le fait qu’elle appelle cette personne par son prénom signifiait également que ces deux personnes se connaissaient toutes les deux.
Finissant de se redresser, une expression mauvaise sur le visage, l’homme se tourna vers la personne qui l’avait frappé par derrière et fut surpris de voir que cette force était possédée par une demoiselle qui ne payait pas de mine. D’où possédait-elle la force suffisante de frapper et soulever une carcasse aussi lourde que celle du jeune colosse ? Ce n’était pas à la portée du premier venu et pourtant elle semblait très calme compte tenu de la situation.
Non, s’il y avait quelque chose qu’il aimait encore moins que le goût amer de la défaite c’était bien d’être attaqué en traître, dans le dos, comme cette personne venait de le faire. Méprisant la lâcheté et la traîtrise au-delà de tout soupçon, l’homme ne s’empêcha pas de fusiller la blondinette du regard tout en sortant un den den mushi de sa poche. Contactant ses troupes qui devaient actuellement être sur le navire à soigner les blessés, l’homme lança d’une voix sèche et imperturbable :

« Ici le lieutenant Armstrong. J’affronte actuellement la dénommée Kara Tanomi, pirate primée à 6 millions de berrys. La cible a appelé des renforts pour la soutenir, que tous les hommes valides et qui ne participent pas aux soins des blessés convergent vers ma position. Pour connaître ma position c’est très simple : tendez l’oreille et suivez les coups de feu. »

Bien évidemment il n’était pas nécessaire de préciser la prime de la cible mais c’était au moins un bon indicatif du fait qu’elle n’était pas à prendre à la légère. Mais, me direz-vous, de quels coups de feu ce bougre était-il en train de parler ? Les siens, pardi !
Se plaçant brusquement face à cette blondinette, l’homme tendit ses deux mains à l’horizontal, le bout des doigts en direction de la demoiselle, et soudainement une pluie de balles se déversa dans sa direction.
Qui était-elle pour intervenir ? Il s’en fichait pas mal, si son camarade n’avait pu la reconnaitre cela voulait dire qu’elle n’était pas fichée et n’avait pas de prime, par conséquent il allait avoir tout le loisir de l’éliminer sans la moindre hésitation. Une criminelle en devenir en moins, ce n’était pas ça qui allait l’empêcher de dormir.

Ayant la ferme intention de tenir cette femme à distance tout en lui causant quelques dégâts, le colosse fit ensuite immédiatement demi-tour et se rua vers sa cible originelle qu’il chargea subitement, poing droit rabattu subitement en avant en un direct de toute beauté. L’astuce ? L’activation – à la dernière minute – de ses jets systems au niveau de ses pieds et de son bras droit qui, en plus d’accélérer subitement sa course, expédieraient son direct à une vitesse insoupçonnée vers le visage de la demoiselle.
Deux contre un dans une ruelle étroite, les renforts qui n’étaient peut-être pas près d’arriver, il allait devoir se montrer un peu plus sérieux car il n’avait plus le temps de jouer. D’abord sa cible principale, ensuite il pourrait s’occuper de transformer la gêneuse en passoire ou en pâtée pour chats.

Spoiler:



_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 30 Avr - 1:06


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys

    - Il ne faut pas le prendre à la légère.
    - Reçu !

Kitty avait immédiatement compris, à l'attitude de ce lieutenant, que les choses sérieuses ne faisaient que commencer. Lorsqu'il avait mis sa main en direction du duo de jeunes femmes et que celle-ci avait commencé à tirer une rafale sur les demoiselles, la jeune femme-poisson avait réagi au quart de tour. Son poing était aller se ficher dans un pan de mur déjà entamé et l'avait placé entre les balles et leur cible, bloquant la première attaque avec brio. Lorsque le cyborg s'élança alors vers Kara, dont l'esprit s'était mis à réfléchir à toute vitesse à toutes les options possibles : une seule avait finalement briller parmi toutes les autres. Il fallait l'amener près de l'eau. Elles auraient l'avantage, là-bas, et pourrait même se débarrasser des renforts.

    - On bou-

Au moment où elle tenta de formuler sa phrase, le cyborg se propulsa vers elle. La force du poing qu'elle ne put éviter, distraite un court instant par son idée qui aurait pu lui assurer une victoire éclatante. Sa pommette se fendit littéralement en deux, et une dent quitta son socle tandis que son crâne se cognait violemment contre le mur derrière elle. Kitty prit sur elle de ne pas se diriger vers sa capitaine et décida, au contraire, de profiter de l'ouverture que laissait son adversaire pour lui faire subir des dégâts supplémentaires.

Utilisant sa force de femme-poisson, la blondinette utilisa la paume de sa main pour remonter contre le coude tendu et exposé du cyborg. Si Kara se basait sur la vitesse, sa seconde était plus puissante. Leur complémentarité leur permettait d'affronter des ennemis qu'elles n'auraient pu battre séparément ou avec quelqu'un d'autre. Ce Nathanaël en faisait parti, elles le sentaient : Ainsi, la capitaine pirate n'abandonna pas devant ce nouveau coup dur porté à son corps qui lui demanda de se montrer plus discrète, profitant de la diversion de sa seconde pour s'enfuir.

Celle-ci, une fois le coup porté, décida de se diriger instinctivement vers la mer, de son côté le plus proche. Elle devait atteindre l'eau le plus vite possible, avec sa capitaine. Une fois là-bas, elles pourraient toutes les deux s'enfuir. Kara continua ainsi sa déambulation discrète, sentant son sang s'égoutter sur le sol.

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Jeu 30 Avr - 12:58
Les manigances d'une pirate



La vie réservait toujours des surprises et, même après avoir tout de même pas mal vécu, le gouvernemental s’étonnait du piètre sens de l’humour que pouvait avoir la vie. Alors que le combat tournait à son avantage et ne semblait ne présager que du meilleur pour le cyborg, le hasard avait décidé de mettre un autre obstacle sur la route en la personne de cette petite blondinette qui avait un certain punch. Si rajouter un autre obstacle n’allait rendre cette traque que plus difficile qu’elle ne l’était déjà, le jeune homme aurait normalement pu se dire que cela ne faisait que mettre du piquant dans la vie et que, de ce fait, cette traque n’en n’était que plus intéressante et stimulante. Mais pas aujourd’hui, pas aujourd’hui car cette femme n’était pas un obstacle de plus mais une lâche qui frappait son adversaire dans le dos car elle n’avait ni le cran ni la force de caractère d’affronter un adversaire de face, sans l’effet de surprise. Sinon pourquoi prendre le marine en sandwich ? C’était une tactique de lâche que Nathan méprisait au-delà du possible, surtout venant de la vermine qu’il s’était fait un devoir d’écraser ou d’arrêter.
Si sa première attaque fut un cuisant échec, le combattant ne se laissa pas désemparer pour autant et, concentrer sa force et sa détermination dans son poing droit, télescopa ce dernier vers le visage de son adversaire qui fut prise au dépourvu par cette accélération soudaine. Agréablement surpris de voir son coup toucher et faire couler le sang chez son adversaire, l’homme déchanta rapidement lorsqu’il sentit et vit son adversaire de tout à l’heure se glisser par sa droite.
Fronçant les sourcils devant une autre attaque en traître, l’homme replia son bras et frappa la paume de son adversaire de son coude plié, afin que la puissance de l’impact soit davantage amortie que s’il avait gardé son bras tendu. Qui sait, ce coup aurait pu mettre son articulation hors d’usage. Pestant contre cette femme qui commençait à lui courir sur le haricot, le jeune homme usa de ton son poids, son coude en avant, pour repousser la demoiselle. Usant de cette position il télescopa un crochet du gauche dans les côtes de son adversaire, afin de l’affaiblir, avant de la repousser d’une impulsion de l’épaule. Sa main droite désormais libérée, il enchaîné avec un crochet du droit au niveau de la tempe de l’adversaire avant de, l’instant d’après, frappa la demoiselle du plat de son pied droit en plein dans son ventre.
Espérant que cet enchaînement de trois coups avait laissé ses marques chez la demoiselle mais lui avait aussi fait comprendre qu’elle ne devait plus se frotter au colosse, ce dernier se redressa et lui lâcha sèchement :

« Reste au tapis pendant que je m’occupe de ton amie. Je reviendrai m’occuper de toi ensuite. »

Il n’y avait dans ses propos aucune forme d’arrogance mais bien une assurance et une détermination à toute épreuve si bien qu’il n’imaginait aucune autre fin de scénario que celle dans laquelle il était victorieux et portait sur son épaule son adversaire, inconsciente et menottée. Mais si ses propos trahissaient son désir d’en finir, ils étaient également teintés d’un vil mensonge car, pour l’heure, l’homme n’avait clairement aucune intention de s’occuper de cette anonyme qui n’était qu’une épine dans son pied. Elle n’était pas primée, elle n’était pas fichée et devait donc doit être un nouveau membre de l’équipage de la pirate soit une criminelle qui avait su faire profil bas et ne pas se faire un nom dans ce milieu. Mais cela importait peu, elle n’était pas la cible de cette mission et la capturer ne servirait pas suffisamment au colosse pour qu’il se focalise sur elle.
Espérant que ses coups aient fait suffisamment leur office pour que la demoiselle ait du mal à se mouvoir correctement et à le rattraper, le cyborg lui jeta un dernier regard avant de s’engouffrer dans la rue par laquelle avait fui sa cible principale. D’ordinaire il lui aurait été très difficile de trouver une personne précise, de dos, dans une foule dense mais, fort heureusement pour le cyborg, sa cible jouait au petit poucet en semant des gouttes de sang le long de son chemin. Trop aimable.
Suivant les gouttes de sang qui perlaient sur le sol à intervalles réguliers, pressant le pas en laissant ses jet systems accélérer sa course, le jeune homme espérait voir ses camarades arriver sous peu et, plus que toute autre chose, il espérait rattraper sa proie avant qu’elle ne lui file entre les doigts. Il pousserait ses jet systems au maximum de leur capacité s’il le fallait mais il ne laisserait pas cette femme s’enfuir de la sorte. Jamais.

Spoiler:

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 471

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue0/0Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 30 Avr - 19:47


Kara Tanomi, primée à 6.000.000 de Berrys

Sans Kitty, il était impossible pour la pirate de s'enfuir efficacement dans l'eau, mais malheureusement l'impétuosité de la blondinette lui avait coûté quelques heures de sommeil forcé, et l'enchaînement de Nathanaël avait été une parfaite réussite. La plus puissante membre de l'équipage n'était plus qu'un mauvais souvenir pour le lieutenant, à présent qu'il l'avait vaincu. Kara continuait de déambuler parmi les passants tout en cherchant à sortir de ce guêpier. Elle espérait encore, sans savoir que son espoir était vain, que son acolyte s'en sortirait et serait avant elle aux quais. Elle espérait... Quand les rues se remplirent de marines. Des dizaines de bas-gradés avaient envahi les lieux, principalement de petits mousses sans intérêts qui prouvaient encore une fois que leur grade n'était pas un du mais qu'ils le méritaient... Ils ne remarquèrent pas la jeune femme qui passa, la main sur la joue, entre deux couples.

Ainsi, elle aurait pu atteindre la rive si le cyborg n'avait pas décidé de pousser une accélération des plus tonitruantes. En un instant, il avait grignoté la distance qui les séparait et s'était retrouvé, peut-être sans le remarquer, à sa hauteur. La jeune femme poussa un petit cri de surprise, décontenancée, et tomba à terre. Elle sentait ses forces la quitter. Cela ne pouvait pas finir comme ça : c'était injuste, elle n'avait encore rien vécu avec ses camarades. Se jetant sur un marine dont elle arracha le sabre, lui cisaillant le dos rapidement, la jeune femme recula contre un mur, les larmes aux yeux, une expression de colère sur le visage, une colère dirigée non vers ces marines mais vers la vie en général :

    - Ne vous approchez pas, hurlait-elle en passant son sabre devant elle, martelant l'air sans rien créer.

Ses mouvements étaient désorganisés, et seul le désespoir de sa capture les guidait. Elle cria le nom de Kitty à plusieurs reprises. Pourquoi avait-elle échoué ? Si seulement ce cyborg n'avait pas été là... Mais à présent, elle était en joue, elle ne pouvait se défendre. Ils allaient tirer, elle allait mourir...
Sauf si tu en as réellement besoin, c'est le dernier post. Kitty est évanouie, et tu peux attraper Kara sans grande difficulté pour le coup.

_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Locus D. Jin
Locus D. Jin
Messages : 165
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue31/75Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Left_bar_bleue169/250Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] Empty_bar_bleue  (169/250)
Berrys: 109.931.000 B
Ven 1 Mai - 11:50
Les manigances d'une pirate



Si le gouvernemental avait suffisamment vécu pour savoir qu’il y avait toujours quelqu’un de plus fort que soit en ce monde, il avait fait prévue de suffisamment de persévérance, d’acharnement et d’abnégation pour faire en sorte de ne plus jamais subir une défaite aussi cuisante que celle vécue cinq années auparavant. Ainsi, lorsque la blondinette le prit par surprise en démontrant une force impressionnante et digne de respect, il ne baissa pas les bras et vit plutôt cela comme un challenge à vrai dire : si elle basait ses attaques sur la force alors il la battrait à son propre jeu. Après tout, il ne portait pas le nom de Armstrong pour rien, vous ne croyez pas ?
Il ne lui suffit donc que de quelques coups bien placés au corps, afin de toucher les os et le foie, ainsi que d’un coup de pied afin de couper le souffle à la demoiselle et de lui ôter toute chance de se relever à temps pour sauver sa pauvre camarade.

Suivant ensuite les gouttes de sang comme autant de petits cailloux disséminés sur la route, l’homme se rua à travers la foule et s’arrêta lorsqu’une femme poussa un cri et manqua de chuter sur le côté, se révélant être la demoiselle qu’il cherchait bel et bien : douée, la bougresse ! Malheureusement elle devait probablement sentir qu’elle était acculée et commença à ne plus vraiment agir rationnellement, préférant subtiliser une arme et la manier comme un enfant jouerait avec une vraie épée plutôt que comme la sabreuse qu’elle était quelques minutes plus tôt. Était-ce vraiment elle qui avait massacré ses hommes avec une telle aisance ? C’était à peine croyable de voir l’effet que la panique pouvait avoir sur un être humain…pathétique.
Se dressant devant elle de toute sa hauteur, ses bras épais croisés devant sa poitrine, l’homme émit d’une voix puissante :

« Kara Tanomi vous êtes accusée d’acte de piraterie et de violence à l’encontre de représentants du gouvernemental mondial. Pour ces deux motifs, je vous arrête. »

À ces mots il se rua sur la demoiselle, épaule droite en avant pour bloquer les éventuels coups de la lame qui pourraient parvenir à l’atteindre. Une fois à portée il pivota et, de sa main gauche, attrapa le poignet de la demoiselle et le brisa d’une torsion improbable qui la força à lâcher son instrument de mort. Ajoutant à tout cela un coup de pied à la tempe qui, en plus de fragiliser son crâne, l’envoya au pays des rêves et le tour était joué. Attrapant la demoiselle et la soulevant par-dessus son épaule comme on porterait un sac de patate, l’homme se tourna vers ses hommes et leur lança :

« Suivez les gouttes de sang et vous trouverez dans une ruelle une jeune femme blonde répondant au nom de Kitty. Il semblerait que ce soit sa complice. Mettez-la aux fers elle aussi. »

Bien, finalement ce n’était pas une si mauvaise journée que cela si on ne tenait pas compte des pertes et blessures de ses subordonnés. C’était malheureusement un risque du métier et, s’il n’avait jamais réussi à accepter platement de voir ses subordonnés et partenaires se faire blesser ou tuer, lorsqu’il s’agissait de sa propre personne l’acceptation avait été beaucoup plus aisée. Étrange, non ? Portant la prisonnière jusqu’au bateau, l’homme entendit son partenaire murmurer dans sa tête :

*Objectif accompli : Capture de la pirate Kara Tanomi confirmée.
Enregistrement et transmission de l’accomplissement de l’objectif assigné au sujet PPX 27.
*

Mission accomplie, direction Impel Down.





_________________
Les manigances d'une pirate [Pv : Nathanaël] 14268710
Locus D. Jin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: