Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Jeu 3 Juil 2014 - 15:17

Début sur GL




Des nouveautés ? Oui et non. La plus grosse nouveauté ces derniers temps était la venue d'une nouvelle recrue. Certes, son insertion parmi nous a été spéciale, mais à mes yeux, l'organisation compte un nouveau membre et pas des moindre. Miss Pubble, voilà son nom. Une demoiselle pour le moins étonnante surtout vue, sa capacité physique exceptionnelle. Une femme chat ? Sans doute pour cela que j'ai accepté de la prendre sous mon aile. Hikari l'accepte comme une collègue, Gin s'en fiche quant à Mina, elle ne semble pas fan de l'idée. Mais malgré ces avis tous différents, je la considère comme des nôtres. Quelques mois avaient passé. Quatre pour être précis. Désormais, suite à des investigations, des aventures et certaines nouveautés comme une certaine prime, j'ai pris une décision. Prendre la route pour Grand Line. En effet, il est temps d'avancer pour éventuellement rencontrer des grands. L'organisation florissante suffisamment pour jouir d'un énorme potentiel. J'ai donc décidé de nous lancer sur les grandes mers afin de nous propulser vers l'avant. Nous avons assez agi dans l'ombre, il est temps de briller comme je me disais.

Sur les mers, le chemin vers notre première destination se passait bien. Depuis combien de temps étions nous passé sur la mer de tout les dangers ? Aucune idée, mais il était certain que nous avions passé les frontières. Par contre, niveau direction, nous y allions un peu à l'aveuglette. L'objectif ? Envahir purement et simplement ce lieu Gagner en influence et montrer que ce monde ne nous fait pas peur. La réputation ? On la gagnera, niveau motivation, nous y sommes. Le respect ? On l'arrachera des bras des autres. Qu'importe les adversaires, ils tomberont ou alors, pour ceux qui en vallent le coup, ils rejoindront notre cause ou l'inverse. Après tout, le profit est la principale raison de notre regroupement.

Seul sur le pont en ce début de matinée, personne n'est sur le pont. La mer est calme et au loin, rien ne se dessine. Serions-nous perdu ? Au bout d'un moment, nous verrons bien une île. Silencieux comme à mon habitude, je regarde les voiles qui se tendent. Le navire se porte bien. Il est presque comme neuf. Un équipage qui commence à se souder, des objectifs, des forces, des armes et un navire, quel meilleur départ serait possible ? Aucun selon moi. Confiant, je réfléchis à bien des scénarios en repensant à quelques histoires de ces derniers temps.
En effet, sans que tout le monde soit au courant, Hikari mène une petite enquête pour mon propre intérêt. Je tente depuis un moment de localiser un ancien ennemi dans le but de régler des différends. Mais au lieu de le localiser, j'ai comme l'impression de m'approcher d'une chose que je n'aurais pas dû découvrir. Les dernières informations que Hikari m'a rapportées sont des dossiers médicaux. Chacun d'eux comporte un rapport détaillé faisant référence à une drôle de substance et certains événements qui désormais deviennent clairs pour moi. Maintenant, seules quelques hypothèses naissaient en moi. Et de ces hypothèses, d'autres en parallèles naissaient aussi.

Se pourrait-il que des anciens acolytes soient encore vivants ? Sont-ils des cibles ou des alliés de ce " boss " ? Se pourrait-il que le boss fuît quelque chose comme la mort ? Cette possibilité me faisait froid dans le dos. Qui ne rêve pas d'échapper à la mort ? Être immortel. Mais ce n'est pas réaliste pas vrai ? Pourtant, quand on voit ce que cette substance a fait sur certains cobayes rencontrés. Des ours devenus de vraies bêtes a tuer... Des hommes sur-humains... Bien que les résultats ne soient pas ceux prévus, jusqu'à maintenant, il a mis au point une substance intéressante aussi instable soit-elle. Il faut arrêter cela...

Revenant à moi après toutes ces pensées, au loin, une île se voyait. Mais soudain, une explosion se fait entendre. Pas une explosion sérieuse comme si des barils de poudre avaient eu un souci. Une explosion style coup de feu. De quoi réveiller tout l'équipage. Me dirigeant vers l'escalier menant à la cale, j'entends une voix qui se plaint et qui d'ailleurs, semble se foutre du fait que certains doivent encore dormir.

" BORDEL... MAIS C'EST UN COMPLOT !!! "

Une tête blonde sort de la cale. Montant sur le pont, voilà Gin, armé d'une sorte de... de quoi au juste ? Lui demandant ce qu'il ne va pas, c'est quelque peu craintif que je le détourne un peu quand il me pointe de son arme suite à un réflexe qu'il a quand il parle quand il est armé.

" Ceci est ' little big bang '... Une sorte de lance grenade. Une merveille en soit. Tu met 6 munitions et ça change tout seul une fois que la munition a été tirée. Mais.. CE PUTAIN DE SYS..."
" Calme toi..."

Intrigué de mon calme, c'est là qu'une voix féminine se fait entendre. Des cheveux verts... Et merde. Prenant les épaules du jeune blond, je le décale sur le côté alors que la verte a carrément tenté de lui mettre un coup de couteau de cuisine. Elle semble aussi de bonne humeur.

" Qu'on accepte des chatons dans l'équipage passe encore... Qu'on se dirige vers des mers à chier, je m'en fou. MAIS FAIRE TES TIRS LE MATIN !!! JE VAIS TE BUTER GIN !!! "

M'interposant entre elle et lui, je saisis son poignet et lui fais une prise afin de tenter de la calmer. Malheureusement, quitte à se faire du mal, elle force sur ma prise pour tenter de s'en libérer. Gin rigolant de la scène qu'il qualifie de " pseudo-érotique ", il se barre un poil plus loin alors que la verte me menace.

" Reste zen Mina... On va bientôt accoster quelque part et promis, là-bas, on pourra te laisser tuer ce que tu veux..."
" Tch... Tu dit ça, mais on va devoir en premier lieu se balader pour repérer les lieux."
" C'est Hikari qui s'occupe du repérage..."

Quel boucan pour un début de journée. Au loin, voilà qu'une île se fait voir. Ouf... Pas besoin de bluffer. Pointant l'île, je montre à Mina que je ne ment pas - pour une fois -. Se calment aussitôt, je me demande si ce vacarme matinal a réveillé Hikari et Pubble ?




_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 5 Juil 2014 - 15:45

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Putain d'île. Plein de verdure, partout, une cité souterraine, et des hors-la-loi. Comme première escale de Grand Line, qui promettait pourtant aventure et combats aux aventuriers qui osaient la parcourir, c'était sacrément moisi et clairement décevant... Mais en attendant que le Log Pose de son navigateur ne daigne se recharger pour indiquer la direction d'une nouvelle île, le Supernova et ses camarades avaient bien dû faire avec. Ainsi donc, ils étaient encore à traîner dans les quartiers malfamés de ce trou perdu lorsqu'un des marines présents, probablement moins véreux ou plus téméraire que ses camarades, tira son sabre pour foncer en direction de Fenko, lequel lui décocha un sourire arrogant et quelques paroles amères :

-Oh, une mouette se prend pour un héros, les gars. Arnold, occupe-t-en.
-Ouais, ouais, pas besoin de me le dire.

Un pistolet sortit soudainement de l'étui de l'un des pirates, et la balle vint s'incruster dans la gorge du pauvre gouvernemental qui chuta en se tenant le cou, suffoquant dans son propre sang. Le forban reprit son chemin, passant à côté du cadavre sans même prendre la peine de le regarder, ses camarades le précédant avec une certaine froideur. Les gens présents dans les environs détournèrent tous le regard, habitués à ce genre de règlements de compte et craignant malgré tout le courroux de ces pirates qui valaient plus de 100 millions. Le sanglant poursuivit son chemin, littéralement poursuivi par ses camarades, jusqu'à une petite taverne miteuse dans laquelle il pénétra en défonçant la porte d'un coup de pied. Nul besoin de délicatesse, cette baraque miteuse tombait de toute façon en lambeaux... Il alla s'asseoir sur une chaise et posa ses pieds sur la table avant de sourire avec démence, ses collègues l'imitant. Il hurla alors à la serveuse, une jeune fille plus pâle de jour en jour :

-Oh, l'ahurie du comptoir ! Bouge un peu et sers-nous du rhum, avant que je répande le sang de tes chers clients pour te motiver à obéir !

La demoiselle, dont le teint devint encore plus blême, hocha la tête précipitamment et se dirigea aussitôt vers l'arrière boutique tandis que les nakamas de Fenko se contentait de ricaner dangereusement. Une journée semblable aux autres, pour les hors-la-loi.  

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 5 Juil 2014 - 18:37


[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  1403771865-rrm
 Un petit pas ...
 feat. Ren Tao

 



 Cela faisait maintenant près de quatre mois que Missy avait été recrutée dans cette organisation. Tout n’avait pas été fait de manière très accueillante mais il se trouve qu’aujourd’hui elle se trouvait sur ce bateau avec sa propre cabine. Elle manquait certes un peu de place pour ses tenues mais elle s’était étalée un peu partout dans le navire, ainsi, il était possible de tomber sur l’une de ses petites culottes à n’importe quel moment, enfin du moment qu’on voulait vraiment les chercher parce que généralement, elles étaient bien dissimulées. Enfin, Miss Pubble était désormais membre d’un équipage dont ses collègues étaient tous plus étranges les uns que les autres. La pire était sans doute cette Mina, une vraie casse-pieds et une folle en plus ! La femme-chat aimait la titiller, la voir s’énerver, on pouvait parfois assister à une grande scène de théâtre, ça animait des journées parfois longue.

Pour le moment, Miss Pubble était dans son lit, en train de se faire masser par un homme chat aux muscles de fer dans une splendide prairie remplie de fleurs de toutes les couleurs. Autour d’eux sautaient des gazelles qui chantait un air d’opéra au fil duquel un gigantesque arbre poussait et alors …

" BORDEL... MAIS C'EST UN COMPLOT !!! "

La styliste se réveilla en sursaut et quitta son lit à toute vitesse, elle s’habilla avec des vêtements souples. S'il y avait un complot, il fallait être prêt à attaquer ! Elle courut alors sur le pont. Encore un coup de ces imbéciles, Missy aurait dû s’en douter, ceci étant dit, elle prit un malin plaisir à regarder la scène assise au bord du navire. Tout ceci se passa très vite et le spectacle ne fut que de courte durée mais voilà qu’on remarquait une île au loin, il aurait été dommage de se faire remarquer alors que nous approchions du but alors la femme-chat préféra ignorer le comportement désastreux de « jardin sur pattes » comme elle appelait Mina à cause de la couleur de ses cheveux. Elle s’approcha alors de Ren puis lui tendit le magnifique pantalon orange qu’elle lui avait cousu !

« Rien de plus élégant, rien de plus confortable et rien qui ne permette de meilleurs mouvements ! »

Elle ne put s’empêcher de faire un petit clin d’œil à Mina qui observait à son tour la scène.  Ren et Miss Pubble n’avait peut-être pas les mêmes goûts mais pour sûr cette dernière cherchait à faire en sorte d’être appréciée par le « chef ». En effet, si elle voulait plus d’importance dans cette organisation, c’était à lui d’en décider, et qui dit plus de pouvoir dit plus d’importance et dit moins de « RÉVEIL ALORS QU’ON SE FAIT MASSER »! Euh, cette dernière pensée avait peut-être été dites à l’oral mais la couturière n’avait rien remarqué alors bon, elle regarda finalement l’île au loin puis se retourna vers les autres.

« Hum.. Y’a des magasins sur cette île ? »


 (c) Never-Utopia
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Dim 6 Juil 2014 - 0:23

Des bandits ?




Les querelles sont plus que classiques. Sans rien ajouter, je laissais deux trois personnes gueuler. Heureusement, certaines étaient là à temps. Miss semblait d'attaque.  Une fois que tout était calmé, la demoiselle en question s'approchait pour me tendre un pantalon. Hm ? Mouai... La couleur serait à revoir, mais passons. Le prenant et le mettant dans un coin rapidement, je la remerciais brièvement. Je ne faisais pas attention à la miss verte qui semblait s'amuser de ce cadeau sûrement ridicule selon elle. Silencieux, je faisais à peine attention au fait qu'elle ait dit un truc à voix haute. Quelle fille chat... Soupirant, je me mis à regarder l'île qui avait apparue au loin. Des magasins ?

" Je ne sais pas..."
" Et sans inspection, moi non plus je ne sais pas quelle île c'est..."

Hikari semblait debout. Se tenant contre un mat, elle haussait les épaules. Tant pis, nous irons à l'aveuglette. Chacun se calmait et tant mieux. Supporter leurs blabla, c'est difficile parfois. Croisant les bras et me mettant contre un bord, j'ouvrais le débat.

" Bon... Une fois arrivé sur l'île, on se dirige vers le premier village pour avoir des informations d'accord ?"

Une fois tous d'accord donc, nous pouvions prendre notre chemin. Une fois le bateau prêt, il ne nous restait plus qu'à faire la visite de l'île en priant que ce ne soit pas un repère de marines ou de révolutionnaires qui ont pour coutumes de tuer les étrangers. Silencieux comme une tombe, j'ouvrais la marche en silence. Des plaines, encore et toujours des plaines. Plus le temps passe, plus je croyais que ce n'était qu'un coin de terre mort où seuls des pommé comme nous se perdaient. Soupirant, je me permis d'allumer une clope pour fumer lors du trajet. S'il n'y a rien autour de nous, autant profiter un peu de cette pause loin des marines ou personnes qui peuvent nous en vouloir.

Les autres semblaient calmes. Pour ma part, je ne faisais pas trop attention à eux. Je cherchais quelque chose qui pourrait me faire tuer le temps. Mais malheureusement, rien ne semblait pouvoir nous sortir de l'ennui. Un tournoi de combats entre nous ? Inutile, même si j'en connais au moins une qui serait enthousiaste, surtout si on ajoute le droit de vraiment frapper. Muet comme une carpe, je laisse la fumée tracer la route que mes coéquipiers doivent suivre. Pubble, Mina, Hikari et Gin. Tous peuvent sembler normaux, excepté Gin qui comme un commando transporte bon nombre de ses armes. Heureusement que nous ne sommes pas en ville, car la discrétion ne serait pas notre atout sur ce coup. Ou du moins, pour lui.

" Pourquoi avoir pris toutes ces armes ?"
" C'est une île de la fameuse route de tout les périls non ? Alors autant être bien équipé en cas de pépin."
" Pas faux..."

Jetant un regard furtif aux autres demoiselles, je voyais bien l'air de Mina qui semblait exécrable. Comme toujours quoi. Je me demande bien ce qui pourrait la rendre heureuse. Croiser un malade mental ou un sanguinaire comme elle peut-être. Soufflant et me retournant pour regarder là où nous allions, voilà qu'une drôle de bâtisse attire mon attention. Ce n'est pas vraiment une bâtisse, mais une sorte de tas de pierres posées peu naturellement sur le sol. Hm ? Haussant un sourcil, j'avance jusqu'au lieu pour alors découvrir une sorte d'entrée souterraine. Intrigué, je me retourne vers mes camarades et en bon leader que je suis, je montre le chemin à suivre.
Nous enfonçant dans ce souterrain, c'est rapidement que nous arrivons dans une sorte de... Ville ? Les gens qui regardent ici et là semblent craintifs. Ils fuient rapidement le contact visuels et ils trainent des pieds. Un repère de forbans ? Sans doute. Ne disant rien, je laisse Hikari approcher. C'est à elle d'agir, mais alors que nous marchons, nous tombons nez à nez avec un cadavre. Tout frai vu comment les passants déguerpissent de ce lieu. Mina semble jouir sur place en aimant ce " détail ", Gin lui se contente de tenir un peu plus fermement le manche d'une de ses armes et Pubble... Qu'est-ce qu'elle ressent en voyant ce cadavre au sol fraichement mort ?

" Hm ?"

Hikari mène rapidement son enquête en interrogeant quelques passants et rapidement, après avoir tenté plusieurs fois de choper des informations, celle-ci revient vers nous et elle parle purement et simplement en disant ce qu'elle a récolté comme informations.

" Donc... C'est Maisetsu Island. Quant au cadavre, c'est un des rares marines qui se trouve sur l'île. Il a tenté de s'attaquer à un pirate visiblement, mais..."
" Mais ?"
" ... Manque de bol, c'est un gros poisson. Trop gros pour pauvre garçon qui y a laissé sa vie visiblement."
" Je vois... Et le pirate en question ? Qui est-ce ? "
" Je ne sais pas. Les passants semblent presque avoir peur de prononcer son nom. Il doit être pas loin d'ailleurs. Ils répètent juste une chose en boucle : ' Le Sanglant ' ".

Peu d'informations. Mais étrangement, quelque chose me dit que cette personne est un cadeau du ciel. En effet, Mina a un sourire qui ne me dit rien de bon. Connaitrait-elle cette personne ? Ne serait-ce que de nom ? Je ne lui demande rien, mais bon, il doit être spécial pour avoir ce surnom. Ou bien, il a une tendance à faire de véritables massacres, ou bien, il doit être comme Mina... Un adorateur du sang. Ou les deux ? Quoi qu'il en soit, quelqu'un d'intéressant dans le coin est là. Au risque de devoir échanger quelques baffes, pourquoi ne pas partir à sa rencontre ?

" Que diriez vous... D'aller à la rencontre de ce 'sanglant' personnage ? "

Le silence naît suite à ma question. Je regarde la nouvelle recrue comme si j'attendais quelque chose d'elle. Une réponse. En effet, même si de base étant le chef, je n'en ai pas besoin, je suis quelqu'un à l'écoute. Patient, je la regarde avant de regarder autour de nous. Peu de gens qui prennent le temps de s'arrêter pour nous regarder. Bien entendu, nous ne savons pas où il est. Mais quelque chose me dit que là où ça craint, il y a des risques de tomber sur lui. C'est donc suite à une sorte de " vote " qu'on se met en marche vers une taverne à la recherche de ce fameux criminel sanglant. Pour cela, on se sépare. Mina et Hikari vont par un chemin et moi, Gin et Pubble, on en prend un autre. Du moins, libre à la femme-chat de me suivre. Le mot d'ordre est de faire un signe ou quelque chose pour se regrouper une fois la cible trouvée.

Faisant mon bout de chemin donc, accompagné d'au moins Gin, je passe devant une taverne qui semble animée. Les gens baissent la tête et semblent accélérer le pas. Hm ? C'est bizarre. Attiré par le son tel, un moustique attiré par un néon, j'approche pour entrer dans la taverne qui n'a plus de portes. L'ambiance ici semble parfaitement obscure. Un parfait endroit pour cacher un bandit de première classe. Jetant un regard à droite et à gauche, bien du monde se trouve là. Des sans-gênes, pieds sur la table et qui... Semblent bien gueuler. L'heure est-elle à la fête ? En tout cas, ces personnes semblent être celle que nous cherchons. Sourire aux lèvres, je me retourne donc vers Gin et peut-être mon autre acolyte.
Faisant signe d'avancer comme si de rien n'était, nous avançons vers le comptoir et sans rien dire, je commande un peu de rhum. Un peu d'alcool pour délier les langues. Gin quant à lui se contente de commander de l'alcool fort autre que le rhum trop classique à son goût. Il se fiche d'avoir des armes sur son dos et accrochés à lui. Il est bien au contraire bien content de les montrer, l'air de dire " tu as vu mon gros calibre ? ". Le barman semble complétement dépassé par les événements. L'ambiance est... Malsaine. Pourtant, il faut briser la glace n'est-ce pas ? Sur un ton, je m'en foutisme, je lance quelques mots en direction de toute cette population ne semblant pas très saint d'esprit.

" Belle journée pour foutre la merde où on passe hm ?"

Mon regard se tourne vers deux trois personnes jusqu'à finalement m'arrêter vers un roux aux yeux verts. Il a un air de déjà vu... Serait-il un primé qui fait trembler les gens sur ces mers ? En tout cas, il ne me dit rien de bon aux premiers abords. Pourtant, malgré ce danger qui rode tout autour de nous, cela en est plus que plaisant. Je me sens dans mon élément. Et les autres ? Supportent-ils la pression qui naît dans ce lieu ? Détachant mes yeux de cet individu, je termine mon verre d'un coup avant de reposer mon verre sur le comptoir. Je demande furtivement au barman s'il ne possède pas une partie " club " où des gens font du poker, mais visiblement, il est trop paralysé par ces personnes pour me répondre un évident " non ". Soupirant, je recommande un rhum.
Notre présence est peut-être mal vue, mais quoi qu'il en soit, elle avait pour but de créer un premier contact. Qui allait vraiment agir en premier ? Les pions blancs ? Ou les pions noirs ? Allez savoir.

" Ren... Ces mecs ne me disent rien de bon..."
" ... "

Je ne répond rien. Dans l'immédiat du moins. Jetant un regard vers ces personnes qui ne semblaient pas rigoler, je vins simplement hausser les épaules. Indifférent ? Pas vraiment. Sans la jouer provocation, je voulais me faire une idée de qui ils étaient, loin de me douter que ailleurs, Hikari et Mina avaient enfin trouvé des informations. Oudoni Fenko... Un Supernova.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 14 Juil 2014 - 22:00

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Une fois qu'ils furent installés et servis en alcool tout comme ils le souhaitaient, les pirates se mirent à plaisanter joyeusement, bien que l'ambiance autour d'eux semblait comme plombée, froide, menaçante. Peut-être était-ce à cause des propos injurieux qu'ils destinaient à d'autres clients, ou tout simplement aux armes qu'ils s'amusaient à brandir pour montrer qu'ils n'étaient pas des quidams. Au milieu de ce groupe, seul un homme restant calme, quoi qu'affichant un sourire des plus glaciales également. Au moindre regard, l'on pouvait comprendre que Fenko n'était pas un forban comme les autres : un coup d’œil sur sa mise-à-prix pouvait conforter ce genre de pensées à son égard, d'ailleurs. Quoi qu'il en fut, le temps passa et deux mecs pénétrèrent à leur tour dans la taverne, avec une attitude plus posée que celles des pirates qui ne prêtèrent pas franchement attention à ce duo. D'ailleurs, mis-à-part le capitaine, qui leur avait jeter un bref coup d’œil, personne ne les remarqua avant que l'un des deux ne prenne la parole à leur intention. Au départ, les membres de l'équipage se lorgnèrent, sans vraiment comprendre où voulait en venir cet inconnu. La phase aurait après tout pu sonner comme une pure provocation à leur égard, en fonction de la condition de cet inconnu... Malheureusement pour lui, c'est vraisemblablement ce que choisirent d'en comprendre quelques uns des pirates qui se levèrent aussitôt, un sourire narquois aux lèvres, pour se rapprocher des deux inconnus. Ils se mirent alors tous les cinq autour des deux hommes, et l'un des types, plus carré que les autres et portant un sabre ainsi qu'un pistolet à silex à la ceinture, prit la parole :

-Je peux savoir ce que tu veux dire par là ? Tu voudrais pas nous contrarier, hein ?

Fenko, le regard brillant, regarda ses hommes agir sans lever le moindre petit doigt. Il était curieux, avant tout. Son bras-droit, un homme un peu plus corpulent que lui, resta également assis sans broncher, attendant apparemment patiemment le déroulement de cette scène. Toutefois, les autres forbans eurent des réactions plus explicites : une partie d'entre eux ricanèrent en imaginant que les deux hommes au comptoir devaient se sentir bien mal, tandis que l'autre partie se contenta de se tenir prêt à agir si la situation dégénérait en bataille rangée dans ladite taverne. La serveuse, manifestement intimidée, s'en alla rapidement dans la cuisine, comme un animal quelconque flairant le danger. Et elle avait raison : l'équipage d'un Supernova, lorsqu'il passait à l'assaut, ne rigolait pas franchement, et les balles perdues risquaient d'être innombrables d'ici quelques minutes si le type aux cheveux ardents ne s'expliquait pas vite et bien. Dans tous les cas, le capitaine semblait se ficher tout particulièrement de l'évolution qui pourrait intervenir dans cette rencontre. Il doutait que ces deux inconnus ne soient assez sots pour tenter de s'en prendre à son équipage de façon frontale et, quand bien même c'était le cas, il n'allait pas se déranger à combattre. Mis à part si ces gars étaient assez doués pour mettre une sévère dérouillée à ses collègues mais, dans ce cas de figure, cela ne serait ni plus ni moins que pour conserver son honneur sauf. Au final, ce qui arrivait à ses sbires ne le préoccupait pas vraiment. Mis-à-part dans l'optique où la marine s'en mêlerait, bien sûr.



_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Lun 14 Juil 2014 - 22:31

Oudoni Fenko




L'ambiance de la taverne n'était pas très très chaleureuse. Si un homme normal sans idées derrière la tête passe par là, pour sûr qu'il ferait demi-tour. Pas forcément parce qu'il y a un homme à plus de 100M de berry, mais surtout parce que l'équipage de cet homme semblait avoir pris possession des lieux. Des sabres, des pistolets, bref, une belle panoplie d'armes en tout genre et autant dire qu'à deux contre tout ce beau monde, cela serait difficile, à moins que sur toute cette population, il y ait trois quart de poules mouillées. Mais personnellement, quand un capitaine porte le surnom de " le sanglant ", je doute sévèrement que ses acolytes soient des lavettes. Mais on n'est jamais à l'abri des mauvaises surprises. Actuellement, plutôt sûr de moi, j'avais lancé des dires dans l'objectif de principalement commencer une petite discussion. Malheureusement, j'avais pas assez pesé mes mots visiblement. En effet, à défaut d'avoir attiré l'attention du capitaine et donc la seule personne intéressante à mes yeux, les autres larbins s'activaient en jouant les gros bras.

Ignorant l'acte sur le coup, je buvais tranquillement jusqu'à ce qu'ils se montrent un peu plus menaçant. Cinq contre deux ? Oula... Cela ne va pas être plaisant s'ils sont fort. Alors que je restais immobile un bref instant en réfléchissant à comment agir et répondre pour éviter une mauvaise action, Gin quant à lui se défend de manière autonome. Il dégaine et tient en joug nos possibles adversaires. Deux armes différentes. Si mes yeux ne sont pas endommagés, il tient son fameux " Little Big Bang " et " Snake ". Un lance-grenade et une mitraillette ? Cela ne va pas être joyeux s'il s'amuse à ouvrir le feu. Il me faut calmer la situation. Malheureusement, dans ce genre de cas, il y a des codes à respecter.
Entrer dans ce genre de taverne avec cette ambiance, agir calmement et tenter de l'ouvrir, c'est vouloir être cool. Cependant, tenter de stopper le moindre conflit de manière trop brutale, c'est démontrer qu'on voulait être cool en se la jouant. Or, paraitre, ce n'est pas être. Il en va donc de mon image. Mme redressant, mon ton glacial se fait strict et clair envers Gin.

" Gin... Baisse tes armes veux-tu ? ... Tire seulement s'ils tirent. "
" Mais... "
" Il n'y a pas de mais... Notre but premier n'est pas de blesser qui que ce soit ici présent."

Se mordant la lèvre, le blond en face de moi a du mal à accepter ce genre de paroles. Mais finalement, il garde en main ses armes, prêt à les relever en cas de danger. Un lance grenade efficace et une mitraillette, c'est certain qu'il en faudrait plus pour impressionner des gens comme eux, mais pour l'heure, il faut la jouer fine. Faisant face à ces cinq vermines, je regarde celui qui a posé une question. Il mérite une réponse non ?

" Contrarier, je ne sais pas. Simplement que c'est une belle journée pour foutre la merde où on passe. Tant vous que moi. Libre à toi de le prendre comme tu veux. Mais de base, j'étais à la recherche de l'homme qui a fait trembler une belle partie de la population dehors. Pas pour le traquer comme cela pourrait être le cas, mais pour discuter. Après, si pour discuter avec ton boss tranquillement assis il faut en arriver aux coups... Soit."

Le regard plus que sérieux, je restais  droit et sérieux dans ma manière d'être. Cinq contre un, c'est gérable. En revanche, une bataille du genre mêlée générale, là c'est une autre histoire. Attendant une réponse du chien de guerre, je me contentais de doucement échauffer mes poignets d'un geste de rotation léger. Les gestes brusques ne sont pas très bon dans ce genre de moment. Calme, froid et sérieux dans ma façon d'être, je tentais de m'imposer comme la personne que j'étais et non comme quelqu'un qui veut paraitre comme ce qu'il n'est pas.
Soudain, alors que l'ambiance semblait avoir un blanc, du bruit se fait entendre. Deux personnes sont à la porte essoufflées. Une tignasse blonde et une autre verte. Mina et Hikari. L'élément féminin de mon groupe. Peut-être que le facteur " boobs " allait jouer dans cette rencontre ? Je n'espère pas, car négocier ces demoiselles n'étaient pas dans mes objectifs. Mais qui sait, peut-être que les talents de Mina et Hikari allaient nous aider. Ou envenimer la situation.  

" C'est Fenko... Oudoni Fenko. Primé 115.000.000 de berrys. "


Les présentations sont faites visiblement. Soupirant, je fait signe de rester calme et ne pas envenimer les choses. Mais Mina ne semble pas de cet avis. Un seul murmure s'échappe d'entre ses lèvres.

" ... Fenko..."


Il y a un mélange entre quelque chose de malsain, de dérangeant et d'excitant. Jamais je ne l'avais vu ainsi. Serait-elle fan de cette personne ? Sans doute son surnom qui la charme. Cela ne m'étonnerais même pas. Silencieux, je vins doucement soupirer en espérant que l'ambiance n'allait pas partir en fête de balles perdues.

" ... Discuter est-il possible ?  Ou bien... il faut faire ces preuves pour avoir le droit de parler directement ou indirectement au boss de ces gentils messieurs ?  "


Le défi était clairement lancé. Bien entendu, il y a différentes façon de faire ses preuves. Certains préfèrent régler cela autour d'une table de poker où les perdants se font coller une balle dans la tête ou couper un membre. Certains jouent à un jeu de combat à mort. Et dans le cas présent, je sous-entendais clairement un combat à x contre x. Peut-être que si nous battions quelques personnes, le regard du capitaine serait attiré et que le droit de parler nous serait accordé. A moins qu'il ne soit pas de ce genre ? Bref, avant que la situation ne tourne au vinaigre, une seule question s'élevait dans les airs.

" Simple curiosité... Pourquoi ' le sanglant ' ?"  






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 17 Juil 2014 - 3:45

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Les cinq pirates, plutôt sûrs d'eux au départ, furent plus ou moins déstabilisés de voir que l'un des deux types qu'ils avaient abordé avait immédiatement sorti ses armes, prêt à répliquer. Toutefois, la chose ne dura pas : deux d'entre eux saisirent également leurs pistolets pour viser directement le front du type en question, manifestement peu choqués de voir un pareil attirail. Quelque part, ils avaient raison : à cette distance, une balle de pistolet avait le même effet qu'une roquette : c'était la mort assurée. De fait, si l'inconnu voulait jouer le jeu, il s'agirait de tirer plus rapidement qu'eux deux... Chose qu'il aurait probablement du mal à faire. Les trois autres forbans restèrent également sur leurs gardes, soudainement plus sérieux, l'un d'entre eux allant même jusqu'à poser la main sur le fourreau de son sabre. Si la situation dégénérait, il n'y avait désormais aucun doute que cela irait jusqu'à la mort de certaines des combattants ici présents... Néanmoins, lorsque le type aux cheveux ardent prit la parole pour demander à son collègue de baisser ses armes, la tension sembla redescendre d'un cran sous le regard amusé de Fenko, qui ne bougeait toujours pas de son siège. Les choses auraient pu devenir très intéressantes, c'était dommage de gâcher cela... Lorsque le type s'exécuta, les deux tireurs firent également de même, toutefois toujours aux aguets et prêts à faire feu, gardant leurs pistolets respectifs dans leurs mains. Aussi, quand ledit gars aux cheveux ardent répondit à la question de l'un des pirates, celui-là se renfrogna directement, semblant y déceler une nouvelle fois quelques provocations à son égard. Et une nouvelle fois, comme inlassablement, la tension sembla devenir étrangement froide entre les deux hommes et l'assemblée de hors-la-loi. Quand le gars alla jusqu'à faire craquer ses poignets, celui qui s'était imposé comme le chef des cinq éclaireurs fronça les sourcils en se rapprochant d'un pas :

-T'as dit quoi, enfoiré ?

C'est à ce moment-là, coupant court à la dispute violente qui se profilait à l'horizon, que deux jeunes femmes apparurent dans l'encadrement de la porte sans véritablement chercher à être subtile. Lorsque son nom et sa prime furent évoqué, Fenko ne put s'empêcher de sourire avec satisfaction, voire démence. Cela faisait toujours quelque chose d'entendre d'illustres inconnus parler de lui de cette manière, avec une pointe de terreur... Cela prouvait après tout qu'il était pris au sérieux par un certain nombre de personnes, à travers le globe. Quoi qu'il en fut, le reste de son équipage semblait curieusement réceptif à l'arrivée de ces deux demoiselles. Chose logique, puisqu'ils n'avaient aucun représentant de la gent féminine à leur bord, de leur côté. Seul le capitaine et son second demeurèrent stoïques, quoi que curieusement confiants et satisfaits. Quand le gars aux cheveux rouges reprit la parole, essayant, une fois n'est pas coutume, de calmer le jeu, les quelques forbans prêts de lui semblèrent à nouveau agacés. Néanmoins, quand il s'adressa directement à leur capitaine, ils changèrent immédiatement d'attitude et se tournèrent dans la direction de ce dernier, comme pour savoir ce qu'ils devaient faire après cette demande publique et effroyablement culottée. Après tout, il était rare qu'un citoyen lambda, même pas reconnu pour un forfait ou deux, ne se permette de demander à un Supernova d'où il tirait son surnom... Mais, nullement troublé, le jeune Oudoni, toujours confortablement assis, laissa un sourire fendre ses lèvres avec un certain sadisme des plus dérangeants :

-Crois-moi, tu ne voudrais pas savoir.

La voix, froide et tranchante, s'éleva dans les airs en figeant tout le monde, pirates y compris. C'était probablement à cela que l'on reconnaissait les grands hommes : le fait de pouvoir galvaniser toute l'attention des personnages aux alentours rien que par leur réputation et leurs paroles. Cependant, après un instant de silence, la tranquillité fut à nouveau rompue par celui qui avait déjà parlé un petit peu plus tôt, qui s'approcha dangereusement de Ren pour lui vociférer quelques mots :

-Oh, pour qui tu te prends, à nous causer comme à des égaux ? Mets-toi à genoux, et on réfléchira peut-être à te causer, espèce de larve.

Ses comparses ricanèrent, ne prenant même pas la peine de savoir comment pourrait bien réagir l'inconnu à une telle prise de paroles. De toute façon, ils le sauraient bien assez tôt, alors pourquoi s'en inquiéter ?

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Jeu 17 Juil 2014 - 8:00

Un air de défi




Se faire entendre est difficile de nos jours. Autrefois, il suffisait de parler normalement pour obtenir ce que l'on désire. Désormais, il faut faire preuve de finesse ou au contraire, être un bourrin. C'est dommage, vraiment dommage. Soupirant doucement, je regardais les deux demoiselles qui avaient dit un nom et un montant. Pour un SuperNova, il est assez proche de la limite faisant de lui un SuperNova et non pas un simple brigand. Pourtant, malgré ce détail, je continuais d'avoir un intérêt plus que grandissant pour cette personne.
Hikari semblait inquiète vu l'ambiance qui se trouve ici, tandis que la belle Mina se contentait de jubiler sur place devant ce qui semblait être une véritable idole. Jamais je n'avais remarqué un tel regard. Se pourrait-il qu'elle ait un coup de foudre pour l'homme ? Cela ne m'étonnerais même pas. Soudain, mes paroles semblaient avoir fait effet à un de ses chiens de guerre. Un pas... Voilà l'effet qu'avait eu mes paroles et autant dire que pour l'heure, il ne faisait guère peur. Ainsi donc donc, imitant la personne dans un geste lent pour ne pas le brusquer et risquer de déclencher une fusillade, j'avançais aussi d'un pas avant de de prendre la parole d'un ton froid et sûr.

" Que s'il faut te briser la nuque pour parler à ton capitaine... Crois moi, s'il faut me prendre des balles dans le corps, je n'hésiterais pas une seule seconde à poser mes doigts sur ta jolie nuque et te la caresser jusqu'à ce que tu ressente un joli craquement... "


Autant dire, cela allait sans doute le titiller. Aussi donc, je repris la parole d'un ton plus serein et chaleureux si on peut dire.

" Mais je ne suis pas là pour tuer qui que ce soit."


Après quelques tensions supplémentaires, voilà que le chef du lieu prenait enfin la parole. Comme espéré, il avait un ton et un air qui colle à sa personne. Pas une voix de putain de bisounours, pas un air de mec qui chope une collique en deux secondes. Non... Il avait ton aussi froid que le mien et dans son intonation, il y avait un quelque chose qui force le respect. Il avait cette graine de leader qui explique largement pourquoi il est capitaine et non marchands de churros sur les mers.
Ne pas savoir disait-il ? Le regardant en ignorant son caniche qui beuglait sur moi, je répondais directement à cette personne avec un sourire discret. Le regard plus que sérieux, je vins à faire un signe de tête pour montrer la demoiselle aux cheveux verts et à la poitrine assez avantageuse qui semblait d'ailleurs intéresser quelques messieurs. Dommage que les intéressés ne soient que des larbins et non les hauts-gradés de son équipage.

" Crois moi.... Cette puce serait prête à tout pour le savoir... Et ayant pour coutume de réaliser les souhaits de mes partenaires... Ô que si j'aimerais savoir. Et ... De ta voix si un tel honneur en est possible. Fenko... "


A mes risques et périls même. Malheureusement, des dires m'avaient insupportés. Une personne comme ça, il n'y a que deux façon de faire. Ou bien on déclenche une guerre  générale... Ou bien on la prend à son propre jeu pour se faire respecter des autres. Alors que j'allais parler, du bruit se faisait entendre à l'entrée. Visiblement, un marine encore perdu faisait de la reconnaissance. Tétanisé devant tout ces membres d'équipage et sans doute tant de badassitude dégagé par le rouquin sanglant... Il restait là comme un idiot, lui et son habit de marine.

" Mina..."


Sans que la blonde à côté puisse capter, la belle verte sort une belle machette qu'elle fait voler pour trancher net la gorge du marine. Un peu de sang sur le parquet anciennement propre et la situation retrouve son pseudo calme.

" ... Navré de l'interruption. Tu disais ?"


Fixant le gros lourd qui semblait être un chef des petites meutes, il ne m'intéressait guère vraiment. Aussi, je comptais bien me le faire s'il fallait justement faire ses preuves. Mais autant le ridiculiser un peu. Ainsi, je pourrais bien voir comment sont soudées ces personnes. Si c'est sérieusement, ou si c'est la loi du plus fort dans cet équipage renommé.
Je commençais à me baisser, puis je retire cet air faussement soumis que j'avais affiché sur mon visage. Mimant une grimace de douleur, je me redresse pour alors faire un dernier pas, m'exposant à une belle droite si mon acte ne lui plaisait pas.

" J'ai comme qui dirait une crampe. Ainsi... Me baisser est assez difficile. En revanche, mes jambes peuvent encore aller briser ce qui te sert d'entre-jambe... Ou alors, peut-être voudrais tu régler cela comme un vrai homme et non quelqu'un qui se cache derrière ses camarades ?  Qu'en dis tu ? ... Toi et moi. Uniquement nous. Les autres... Qu'ils boivent, rigolent, parient... La seule chose qui m'intéresse ici et maintenant, c'est au mieux... M'asseoir à la table là bas pour parler à ton chef d'homme à homme. Non... De monstres à monstres. Et au pire... Te briser le nez si j'en ai l'autorisation de ton chef, pour ensuite aller m'attabler là bas. "


Clair, net et précis, je pense que les négociations avec ses larbins sont terminées et qu'il est temps de passer à l'action. Ainsi donc, j'attendais la dernière réplique du nerveux. Gin semblait plus que nerveux sur sa gâchette, prêt à en décaniller au moins deux. Mina semblait aussi prête à faire saigner plus d'une personne et Hikari ne semblait pas des plus à l'aise, mais elle faisait avec.

" Donc je vais te le dire clairement avant que ça dégénère.... Pourrais tu me laisser passer pour que je puisse avancer ? "


La demande pouvait sembler étrange, ridicule, mais les faits sont là. J'étais plus que sérieux. Autant appâter un peu mon intérêt du jour.

" Bien entendu... J'ai des arguments pour prétendre à une telle discussion. Et ceux-ci sont plus que sanglants..."


Mes paroles dites, mon défi lancé, je me demandais bien comment allait finir cette journée. Avec des bobos ? Ou bien, sans bavures ?





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Ven 18 Juil 2014 - 21:24

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Fenko ne prêta pas vraiment attention au tour de force réalisa par la demoiselle vis-à-vis d'un marine un peu trop curieux : n'importe qui dans cette auberge était capable d'un tel acte, même la serveuse de l'autre côté de la porte, à condition de ne pas être dégoûté par le fait d'ôter la vie. S'en prendre à un type, seul, désarmé et immobile, ça n'avait rien d'un acte héroïque, tant et si bien que cela n'attira même pas l’œil du Supernova qui se contenta d'écouter l'échange verbal entre son subordonné et celui qui semblait être le leader de l'autre bande, le type aux cheveux rouges. Ce dernier avait une certaine réparti, puisqu'il vint feindre une crampe pour justifier le fait qu'il ne se baissait pas. Cela ne plut évidemment pas au forban qui serra les dents avec rage, se contentant toutefois dans l'immédiat d'écouter ses propos. Tremblant de rage, le hors-la-loi fixa le type continuer de débiter quelques paroles, sans prendre la peine de regarder ses collègues. Les autres membres de l'équipage du Supernova restaient globalement très calmes, même si certains d'entre eux fulminaient également, probablement parce qu'ils n'avaient plus l'habitude depuis un bon bout de temps de voir quelqu'un s'opposer à eux, de quelque manière que ce soit. Mais la surprise ne vint pas du type que menaçait Ren, ni même de l'un de ses collègues armés de pistolets ou d'épées. Non, la surprise vint tout simplement d'un Oudoni joueur qui, avec un sourire flirtant avec celui du Diable, prit la parole doucement :

-Tu te laisses insultes ainsi, Desumon ? Toi, le membre de l'équipage d'un Supernova ? Allons, ça n'est pas raisonnable... Dois-je comprendre par là que tu n'as plus le cran pour continuer avec nous ?

Le capitaine attrapa un verre d'alcool, probablement du whisky, qu'il remua lentement avec l'attitude d'un calculateur effroyable avant de boire une longue gorgée dudit alcool, sous le regard pétrifié de son camarade qui restait bouche bée. Après un moment de silence, le Supernova abaissa à nouveau son verre et, avec un air encore plus sadique que précédemment, prit la parole en inclinant doucement la tête :

-Non je sais... Je vais tout simplement parier pour l'inconnu.

Desumon comprit immédiatement ce que cela signifiait : s'il ne provoquait pas la bagarre et surtout s'il ne la gagnait pas, il pourrait dire adieu à la piraterie. Pire encore, il risquait d'être moqué par ses camarades, voire tabassé et insulte pour l'affront qu'il leur aurait fait en publique. De ce fait, il n'avait plus le choix : il devait se battre. Serrant les dents, le forban à la stature surprenante se retourna vers son homologue et leva un poing pour tenter d'asséner un coup violent en plein front dudit homologue, avec un cri de rage et de colère qui fit jubiler un Fenko qui, une fois n'est pas coutume, se concentrait sur la situation avec amusement. Qu'est-ce qui allait donc pouvoir découler d'un tel combat ? Une victoire du pirate, qui mènerait probablement au recrutement, de gré ou de force, des deux demoiselles qui traînaient avec l'autre combattant, ou à l'inverse une victoire de l'étranger qui pourrait ainsi et probablement avoir le privilège d'accorder la parole à un Supernova ?

Le type qui t'attaque est plus ou moins un figurant : on peut considérer qu'il a le niveau 11 ou 12, pas plus. C'est à ta portée. x)

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Sam 19 Juil 2014 - 0:26

Mise en bouche



Il n'y a pas qu'avec les poings qu'on gagne un combat. Il y a aussi la tête. Actuellement, je m'amusais à essayer de tourner la situation à mon avantage. Un ou plusieurs adversaires, s'ils ne sont pas concentrés, mais plutôt aveuglés par la colère, c'est déjà un pas pour ma victoire. En revanche, je n'espérais aucune attention particulière venant du capitaine. Je l'imaginais en parfait observateur et juge de la scène. Il serait le César de cet instant, tandis que moi, je serais le gladiateur qui attends son verdict via un pouce levé ou descendu. Qu'allait-il se passer ? Est-ce qu'au final, une bagarre générale allait se produire ? Est-ce que moi, mes acolytes et même des innocents allaient être impliqués dans cette histoire ? Pour l'heure, je ne faisais que jouer un jeu dangereux. Oudoni Fenko, un SuperNova monopolisait l'attention et pour cause, il est clairement le maître de la situation. Si ses sous-fifres n'arrivent pas à nous vaincre, peut-être que lui et son second pourraient être les personnes apte à cela. C'est pour cela qu'actuellement, bien que confiant visuellement, je me sachais en compagnie du diable en personne. Ma vie peut s'arrêter aujourd'hui, mais je n'ai pas cette envie. Je suis le seul qui ait le droit de me retirer la vie et celle des autres. Pas l'inverse.

Alors que suite à mes "vannes" et provocations un silence se produisait, une voix fort sympathique retentit. Celle de l'homme de la situation. Le maître des lieux en personne parlait. Non, il ne me racontait pas le pourquoi du comment de son surnom sans doute mérité, mais il semblait inciter son compagnon à ouvrir les hostilités. Le message était clair, les faibles n'ont pas la place dans son équipage. Il y a d'ailleurs plusieurs façon d'être fort. Via la force, ou l'image qu'on a. Et à défaut de lui avoir donner une fessée avec la force, actuellement, c'est son image qui a pris un coup et visiblement; le capitaine ne tolère pas cela. Après tout... Une tâche au milieu d'une chose rare reste une tâche. Et comme un virus, la tâche prend de l'importance et empêche la chose rare de briller pleinement. Si je comprenais bien, soit je le tue si je le désire, ou bien c'est Fenko en personne qui le fait. Sourire aux lèvres, je ne disais rien à ce fameux Desumon. Il avait assez de pression en lui pour sans doute faire quelque chose de bien, ou lamentablement se louper.

Fenko était quelqu'un de théâtrale visiblement. Sans doute que ses paroles sur moi allaient achever l'honneur de Desumon. Désormais, ou bien il redore son blason, ou bien... il y passe. Malheureusement pour lui, je n'ai pas de compassion. Si j'étais plus dur envers ma propre personne, sans doute que j'userais de la même façon de traiter mes compagnons. Bref, le combat allait éclater dans les secondes à venir.
Bingo, il se retourne, laisse échapper sa colère et me donne un coup vers le front. Je place mes bras en crois au niveau du point d'impact et je bloque ainsi tant bien que mal le coup. Reculant jusqu'à être collé contre le comptoir, je ne fait pas attention aux possibles sbires de Fenko et à Gin qui se décalent pour nous laisser plus d'espace. Hm ? C'est tout ? Voilà qui est bien dommage. Profitant de ma position, je chope avec ma main gauche un de ses poignets. Seuls les curieux et bon observateurs verraient que j'attrape le poignet et que discrétement, je semble chercher quelque chose. Ma main bouge de manière légère comme si elle cherchait un point précis. Une fois cette chose trouvée, j'active le dispositif de mon gant à lame et je laisse la lame pénétrer sa chaire s'il ne s'est pas retirée de ma prise. Si le coup a marché, ma main était positionnée de façon à ce que la lame puisse percer les veines en se déployant.

Sourire aux lèvres, une fois la lame à découverte, je laisse celle-ci de nouveau se rétracter, puis c'est mon coup droit qui se prépare. De vue, celui-ci va paraitre normal, mais en réalité, pas de pitié... En position, c'est mon corps tout entier qui accompagne le geste pour que ce coup soit à son apogée niveau puissance. Le coup est tel que les personnes qui n'ont pas de bon yeux ne verront qu'un bras partir d'un point A à un point B sans voir le trajet entre. Le coup fantôme part et c'est un terrible coup droit que je tente de lui asséner au niveau du visage. Visant bien au niveau du nez, j'espérais - si le combat se termine sur le coup et que son nez casse en même temps - faire rire quelques personnes, car si cela se produit, on pourrait dire clairement que j'ai tenu parole.

Une fois l'assaut terminé, qu'il ait fonctionné ou non, je me décide à lui donner un ultime coup. Quitte à trop en faire, au moins, mes chances de le mettre hors d'état de nuire étaient plus grandes. C'est mon gauche qui ouvrait et fermait le bal. Un coup parfait et pour l'autre, c'est comme si trois coups étaient partit en même temps. La rapidité et la puissance étaient l'atout de ma technique. Ne pas lâcher la cible et viser pour faire mal étant ma spécialité. J'osais espérer que tout ceci aurait été suffisant pour le mettre K.O, et surtout, donner un peu de spectacle à mon possible futur auditeur.  Après tout, ce ne serait pas marrant de ne pas attirer son regard ne serait-ce qu'une seconde.

Mes acolytes quant à eux regardaient d'un oeil bien veillant ma personne agir. Après tout, ils ne m'ont pas souvent vu combattre réellement, c'est à dire principalement au corps à corps. Seule Mina semblait complétement hypnotisé par le sourire, le regard et la chevelure de Fenko. Captivée, elle le regardait et l'admirait sans pour autant tirer la gueule d'une femme amoureuse et cruche sur le coup.  

Regardant la personne pour voir si mes coups avaient fait mouche ou non, je me disais que peut-être aurais-je simplement du lui choper la gorge et lui faire goûter à ma lame. Ou mieux... Lui choper la gorge et le forcer à le mettre à genoux sans quoi il mourrait via une nuque brisée. Là aussi, j'aurais tenu parole. Bah... Qui me dit qu'aujourd'hui, je n'aurais pas l'occasion de le faire ?




Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 21 Juil 2014 - 18:06

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Ce fut donc poussé à bout que Desumon entama un duel qui, vraisemblablement, allait être son dernier. Ses camarades, instinctivement, se déplacèrent légèrement sur le côté, tout comme le fit l'allié de l'inconnu agressé. Ce dernier fit d'ailleurs preuve d'un sang froid à toute épreuve puisque lorsque le pirate l'attaqua sans crier gare, il bloqua l'offensive sans grande difficulté, reculant toutefois légèrement sous le coup puissant de son opposant, un peu plus grand et costaud que lui, physiquement parlant. Néanmoins, la chose ne sembla pas l'effrayer outre mesure, et ce fut suite à un tour de passe passe habile que l'homme parvint à faire tourner l'affrontement à son avantage, aussi aisément que rapidement. La lame pénétra dans la peau du forban qui grogna de douleur, en tentant de tirer sur son bras pour se libérer du joug de son ennemi, mais vint bientôt se heurter à un problème au moins aussi grand que le précédent : le poing droit du type aux cheveux rouges vint percuter son visage, et plus particulièrement son nez, avec une force inouïe, sans qu'il n'ait rien le temps de faire. Cependant, cela ne fut pas suffisant pour mettre le subordonné de Fenko hors d'état de nuire, qui recula de quelques pas en démontrant une endurance hors du commun, ce qui était très certainement son atout principal. Il porta une main à son visage tandis que le liquide carmin se répandait sur le sol et que son capitaine, de son côté, arborait une mine satisfaite. Après tout, il aurait été véritablement déçu de voir l'affrontement couper court par domination de son ancien camarade... A contrario, la chose prit fin lors du second coup de poing de Ren, qui vint percuter l'homme et l'envoyer au sol dans un silence alentour des plus déconcertants.

Silence que le Supernova fut le premier à rompre, en applaudissant légèrement un sourire aux lèvres. Desumon, inconscient, gisait là, à quelques mètres devant lui, toujours allongé au sol. Le second du Oudoni vociféra soudain, d'un air plus agressif que jamais, lui qui depuis le début des échanges était resté calme et silencieux :

-Virez-moi cet abruti de là. Il n'a plus rien à faire ici.

Les deux tireurs acquiescèrent soudainement et rangèrent leurs armes avant d'attraper leur ancien collègue, toujours inerte, pour le porter et le déplacer jusqu'à la ruelle où il allèrent le jeter sans y prêter davantage attention. Le message était clair pour les spectateurs : ceux qui ne se montraient pas à la hauteur des attentes de leur capitaine ne méritaient pas de poursuivre le chemin avec lui... Suite à cette petite scène, apparemment anecdotique pour l'équipage qui n'y prêta guère attention, Fenko prit la parole à nouveau, se replaçant plus correctement au fond de sa chaise en gardant les pieds sur la table :

-Alors, l'inconnu ? Tu voudrais en savoir plus sur nous ? Bien, venez donc, tes camarades et toi, et présentez-vous.

Ce qui allait découler de cette entrevue ? A vrai dire, personne ne pouvait le savoir. Peut-être que le capitaine finirait par écorcher vif les étrangers, suite à une simple envie de les voir souffrir. Peut-être qu'il se montrerait diplomate et tenterait d'en faire des alliés.

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Lun 21 Juil 2014 - 19:04

Apprendre

à se

connaitre ?



La bataille avait été rapide, mais il faut l'avouer que je n' y étais pas aller de main morte. De ce fait, la victoire qui finalement s'annonçait, elle n'avait aucune valeur. Après tout, écraser un adversaire, cela est quand on use d'un seul coup pour le mettre hors d'état de nuire. Là, personnellement, je le savais, j'avais usé de plusieurs coups puissants pour être plus ou moins sûr de réussir. Mine de rien, l'autre homme avait prouvé une certaine valeur qui est l'endurance. Sans cela, peut-être aurait-il pas tenu le second coup. Bref, désormais, il gisait sur le sol. Un silence religieux s'était installé. J'aime pas vraiment cela, puisque cela fait presque suspens insoutenable. Lles autres vont-ils protéger cet homme tombé au combat et se lancer dans une mêlée ? Ou bien simplement applaudir ?
La réponse à ma question arrive enfin. Le silence est brisé par le personnage principal de l'histoire. Le roux sanguinaire semblait féliciter cette fin d'acte. Bien entendu, ce n'était pas un applaudissement très audible. Plus le genre de claquement de mains pour dire "bravo, la suite maintenant" tout court. Le second du jeune sanglant se fit plus rude. Il ordonnait et les autres agissaient. Sans hésitation notable, ils viraient l'homme du lieu. Il ne mourrait pas, il était juste viré de l'équipage visiblement. L'échec n'est pas toléré. Voilà un exemple de personne, bien que cela puisse sembler cruel.

Je regardais un instant mes coéquipiers qui semblaient presque avoir de la pitié pour cet homme. Un nez peut-être brisé, et une raison de vivre brisée. Qu'importe. Ce monde est ainsi. Certains se lèvent et d'autre tombent. Cela a toujours été ainsi. Il n'y a que Mina qui lèche une lame semblant sur le point de sortir juste pour s'amuser avec le corps inerte. Psychopathe de mes deux... Soupirant, je retourne mon attention vers le maître des lieux.
Celui-ci s'était bien assis, ce qui pour moi était une marque de prise au sérieux. Un homme comme lui aurait pu rester mal assis, me regarder de haut, mais en cet instant, je sentais avoir gagné une once de considération. A moi, - que dis-je - à nous de la garder. Alors qu'il nous invite avec un air sérieux au visage. Son visage avait tout de quelqu'un d'inquiétant. Comme Mina, il a ce petit truc qui vous fait dire qu'il peut vous faire un câlin ou vous étriper dans la seconde. Mais jamais ô grand dieu jamais vous ne savez ce qui va se passer. Bien ou mal, cela dépend... de son humeur et peut-être du temps.

Ne me faisant pas prier, j'invite mes acolytes à suivre. Chacun prend une chaise ou ce qu'il peut pour s'asseoir et doucement, ils se mettent proche de la table. Sans pour autant trop l'approcher. Signe de respect et peut-être de crainte en plus de nommer cela de la " prudence ". Pour ma part, je me met face à l'homme en question. Petit regard au second et à Oudoni. Chaque gestes compte n'est-ce pas ?
Je me retourne doucement vers mes acolytes et d'un signe de tête, à tour de rôle, ils prennent la parole avec plus ou moins de sureté. Pour commencer, c'est Gin qui prend la parole. Son ton est sûr, un poil froid montrant clairement qu'il était toujours sur ses gardes.

" Gin Clifford. Hm... Je m'occupe des armes et de tout ce genre de chose. Faire exploser des lieux entier n'est pas un soucis pour moi. La fin justifie les moyens comme le dit si bien Ren."

Suite à cela, il passe la parole à la blonde. Celle-ci a bien entendu une voix plus féminine. Plus douce, mais au fond de son regard, on peut presque disserner une petite flamme qui préviens les éventuels mâles qu'elle n'est pas une blonde soumise. Casser des noix, elle sait faire. Et surtout celles des gens qui ont de l'excitation en trop. Excitation sexuelle bien entendu.

" Hikari Nakamura. Je suis celle qui s'occupe des communications et recherches d'informations en tout genre. Une informatrice quoi... Mais... Je préfère prévenir... J'ai aucune honte à taper entre les jambes..."

Un avertissement de fait. La miss en défiait presque du regard le roux qui - si ça se trouve - avait des idées en la regardant au niveau de la poitrine ou ailleurs. Faut dire que sa tenue était assez ... suggestive à ce niveau là. Un fan des combinaisons moulantes serait vite servit avec elle. Mais en parlant de potentiel sein, c'est à la plus sanglante des trois de parler. Celle-ci se lèche les lèvres avant de parler en croisant ses bras sous sa poitrine, sans pour autant la mettre trop en valeur. Son habit le fait suffisamment.

" Mina Yataru... Quant à mon rôle... Disons... Nettoyeuse."
" En sachant que tu laisses de belles traces derrière toi... Ironie du sort..."
" ... Exactement. "

Elle ricane. Celle-ci semble en totale extase rien que de parler de ses actes qui ne laissent aucun doute quant à leurs natures. D'ailleurs, je me retient un petit commentaire prétentieux qui serait d'avouer que le surnom de sanglant lui irait bien aussi à elle. Malheureusement, l'envie de demander si l'emprunt de ce surnom est possible ne me vient pas à l'esprit. Bref, c'est donc à mon tour.
Faisant face, c'est sur un ton ni trop sérieux ni trop détendu que je m'exclamais. Naturellement, je laissais ma voix masculine arriver aux oreilles de tout ces hommes en face, derrière et autour de nous.

" Ren Tao. Boss, capitaine, chef - à toi de voir la qualificatif qui convient - des Shadow Ghost . Mon activité principale est l'assassinat pur et simple, bien que le vol fait aussi partit de mes compétences.
Pour ce qui est des membres... Je regrette la présence d'une d'entre elle. Je suis sûr, sans être prétentieux dans mes dires, qu'elle aurait pu t'étonner durant une brève seconde tant son utilité peut être affirmée. "


Bien entendu, je faisais référence à Pubble. Son pouvoir était une des raisons principale de son acceptation dans le groupe. Voler l'identité des gens, c'est un atout pour des vols comme les meurtres. Imaginez un peu si elle était là, et qu'elle aurait touché le jeune roux ou un de ses hommes ? L'infiltration, l'usurpation et les vols sont cent fois plus efficaces et rapides avec ce genre de pouvoir. Dommage qu'elle ne puisse pas propager son pouvoir. Mais passons. Revenant à la conversation, je fixe le capitaine de l'équipage sanglant et je vais droit au but.

" Autant aller droit au but non ? Bien qu'avant cela... Je ne suis pas contre le fait d'en savoir plus sur vous. A mes risques... et périls."


Les mots étaient pesés et j'insistais bien sur les derniers mots pour prouver une touche de courage, ou d'inconscience. Allez savoir. Attendant sa réaction, je me demandais bien quel genre d'homme il est. Et surtout... Pourquoi " Le sanglant ". Quel acte lui a valu ce surnom. Après tout, il y a une origine à tout.




_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Mar 22 Juil 2014 - 16:27

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Fenko ajustait donc sa position tandis que ses larbins mettaient le perdant dans un lieu qui lui convenait davantage et que le groupe constitué des deux demoiselles, du blond et du vainqueur était invité à siéger à sa table. Il était plutôt rare que celui que l'on nommait le Sanglant prenait la peine de discuter un petit peu plus avec des personnes qu'il ne connaissait pas... Mais après tout, il était un capitaine, et il devait bien agir comme tel de temps à autres. Recruter ces types n'était pas sa première idée, mais cela pouvait se terminer ainsi en fonction de la discussion et des propos qui se tiendraient... Bien fort était celui qui pouvait dès maintenant connaître l'issue de cette rencontre à venir. Après tout, peut-être qu'une autre bataille aurait lieu, cette fois-ci entre le quatuor et tout l'équipage du fameux forban ? La chose n'était pas improbable, au contraire, même. Quoi qu'il en fut, lorsque les quatre autres hors-la-loi furent attablés, le Supernova et son bras-droit écoutèrent leurs récits plus ou moins courts avec une attention certaine, quoi que discutable. Alors que le cador se contentait de les regarder avec un sourire mi-amusé, mi-dérangé, son lieutenant croisa les bras et fronça les sourcils en laissant un message simple à l'intention de ces inconnus : s'ils tentaient quoi que ce soit, ils risquaient très fortement de le regretter pour le peu de temps qu'il leur resterait à vivre. Mais il s'agissait là d'une banalité effroyable : en effet, n'importe quel être humain, à condition qu'il soit un tant soit peu au courant du monde qui l'entourait, pouvait aisément comprendre que se faire l'ennemi d'un forban aussi tristement célèbre sur la première partie de Grand Line n'attirait pas que des avantages...

Gin Clifford, Hikari Nakamura, Mina Yataru et Ren Tao. Si le regard toujours plus amusé du hors-la-loi sembla clairement signifier à la blondinette qu'il n'avait que faire de ses possibles menaces et qu'il lui en fallait clairement plus pour être impressionné, une lueur malsaine traversa ses pupilles tandis que l'autre jeune femme se présentait. Elle aussi avait ce quelque chose de dérangeant et de dangereux, après tout... Ils se comprenaient peut-être bien plus que tous les autres combattants ici réunis. Celui qui était manifestement le chef de ce quatuor prit à nouveau la parole, encourageant Fenko à dévoiler le pourquoi de son titre si durement mérité. Ce dernier songea de son côté qu'une image valait bien mieux qu'un long discours : ce fut pour cela qu'il tapa deux fois dans ses mains, d'un air plutôt altier. L'un de ses camarades fouilla aussitôt dans un sac de toile et en tira un coffre, plutôt imposant, d'environ soixante centimètres de long pour quarante de large. Il vint alors du côté de la table et l'ouvrit après avoir actionné la serrure grâce à la clé qui se trouvait déjà dans celle-ci avant de retourner à sa place dans plus de cérémonie, laissant son capitaine attrapa le funeste trésor pour l'incliner légèrement et le présenter à ses convives. Des yeux. La boîte de bois verni était remplie à raz-bord d'yeux, de toutes les couleurs. Le sourire du Oudoni s'allongea jusqu'à ses oreilles tandis qu'il prenait la parole à nouveau, plus cinglé que jamais :

-Vous saviez qu'arracher les yeux de leurs orbites est une tâche particulièrement aisée ? A fortiori si les bras et les jambes du marine sont brisées...

Ce que cela voulait dire ? Que le Supernova ne reculait pas devant la mutilation d'adversaires incapables de se défendre de quelque manière que ce soit, et a fortiori s'il s'agissait de gouvernementaux. C'était de là qu'il tirait son surnom. Son bas-droit prit la parole d'un ton plus calme et plus posé, quoi que légèrement dérangé également, peut-être plus par ses propos que par son intonation :

-Une fois que nous avons collectionné suffisamment d'organes, nous les déposons à une base de la marine ou à un endroit visible en tuant tous les témoins également, sauf un, qui se charge de prévenir le Gouvernement.

Comme quoi : un forban célèbre était parfois plus dangereux que des centaines d'autres...

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Mar 22 Juil 2014 - 17:00

Trash Talk



Se présenter ? Pourquoi est-ce que c'est seulement une fois la chose faite que je pense à une phrase classique : " Connaitre vos noms pour les mettre sur vos tombes ". Alors que je suis là, en face de ce " démon ", voilà que je tilt seulement maintenant. Et si tout ceci n'était qu'un piège ? Maintenant que j'y pense, le combat semblait trop facile. Il suffit d'un punshing ball pour jauger une personne. D'autant plus que n'y étant pas aller de main morte, il avait vu quelques unes de mes capacités. Actuellement, il a un avantage sur moi, puisqu'il connait ma façon de combattre. Ttandis que moi, je ne sais rien de lui. Juste un nom, un surnom et deux actes qui ont démontrés une envie de force et une non acceptation de la défaite ou de la faiblesse.  Une terrible question s'empare du fond de mon esprit. Et si tout ceci n'avait été qu'un stratagéme pour mieux nous approcher de lui et mieux nous descendre par la suite ? Tirer sur quelqu'un à trois mètres et sur quelqu'un à quelques centimètres de vous, c'est quelque chose de totalement différent. Il est possible dans ce monde d'éviter des balles en étant à trois mètres via une technique de déplacement rapide. Mais à quelques centimètres ? ... Quelles sont les chances d'esquiver ? Sauf si on anticipe le coup, il est pratiquement impossible pour un humain normal de survivre à cela.

Cachant ce doute et cette peur du fait que nous soyons tous en danger, je regarde cet homme. Mes compagnons avaient parlaient et désormais, j'attendais juste la réponse de cet homme et ses acolytes. Allait-il déclarer la guerre en ce lieu ? Ou bien en réalité se montrer... raisonnable ? Peut-être est-il instable et qu'il tuera une personne avant de finalement être comme quelqu'un de sociable. Quel genre de type es-tu Fenko ? Mon regard te le demande en cet instant. Ma curiosité et ma soif de savoir te l'implore. Serais-tu du genre à assouvir tes pulsions meurtrières et écouter ceux qui résistent à celles-ci ? Il faut dire que résister à un assaut aussi violent que soudain, cela serait une preuve indéniable de force  et il serait dommage d'éliminer des gens capable de survivre à cela. Mes compagnons et moi, nous étions sur nos gardes, mais désormais, je l'étais plus que les autres suite à ces questions qui me torturaient l'esprit.

Fenko semblait amusé. Il a un tour dans sa poche ? Claquant des mains avec aisance, un de ses larbins sort un coffre et voilà que celui-ci atterrit face à nous. Sa fortune sanglante ? Sans doute. Chacun retient son souffle et finalement, il ouvre le fameux coffre. Il semble le fait avec une lenteur telle qu'il nous fait augmenter le plaisir de savoir. Enfin quelqu'un va être témoin de ce qui a fait sa renommée. Pour ma part, toujours concentré, c'est étonné que j'ouvre grand les yeux.
Le coffre est remplit d'yeux. Son sourire démentiel prouve qu'il est sérieux. Il nous montre avec fierté son trésor composé de globes occulaires. Le surprise est saisissante. Gin semble ravaler sa salive, Mina prend le même sourire que le capitaine ici présent et Hikari se recule vivement. Elle ne peux pas supporter cela. Elle est une fidèle alliée, mais oser continuer sur cette route, elle semble ne pas en être capable. Devrais-je faire un choix un de ces jours ? Je n'espère pas, mais qui sait... Faisant face à ces yeux, j'admire la couleur de ceux-ci. Une multitudes de couleur. Des rouges, des dorés, des marrons, des verts. Manquerait-il des yeux bleus ou une couleur quelconque ? Immédiatement, dans la tête de chacun de nous, c'est la recherche à la couleur manquante en priant que nous ne soyons pas le lot gagnant. Ravalant ma salive et me reconcentrant, j'écoute le second qui ajoute une touche de pression en se faisant claire quant à leur méthode.

Le surnom prend tout son sens. Et d'un ton calme bien qu'au fin fond de mon être je dois un peu troublé, je me permet simplement de dire.

" Et moi qui pensais que brûler vif un village entier et punir de manière exemplaire des êtres immondes dans la ' maison de dieu ' était quelque chose de sanglant... Faut croire que je passe pour un élève devant son maître..."


Les comparaisons élève et maître était bien entendu utilisé afin de flatter légèrement l'égaux de cette personne sanguinaire. Il est donc du genre à ne reculer devant rien. L'honneur, il n'y en a pas. Seul le combat compte, quant à la fin, il n'y a aucun honneur au final. La pitié, la cruauté, la froideur... Il rassemble tout cela dans son regard et ce mélange ne créer qu'une chose : une attirance.
Certes, cela se résume avec le fait de jouer avec le feu, mais quoi qu'il en soit, j'assume mes actes. Gin et Mina sont des gens compétents. Selon ce qui pourrait se passer ou ce qu'il pourrait tenter si une idée lui passe par la tête, ils seraient capable de riposter. Mais actuellement, celle qui me fait défaut, c'est Hikari. Elle fait preuve de faiblesse en tremblant discrétement en se retenant de montrer ce qu'elle a mangé au petit déjeuner. Peu habituée aux meurtres sanglant, elle est une informatrice utile, mais ô combien douce. Peut-être trop ? ...

" ... C'est.. Un joli trésor que voilà. En effet, le surnom fait frissonner et je dois avouer que même moi... je dois m'incliner devant un tel spectacle. Mais malgré cette démonstration plus qu'intéressante, je ne renoncerais pas à mon objectif. Même si pour cela... Je dois sacrifier des yeux ou autre qui sait."


Cet aveu semble surprendre Gin et surtout Hikari. Gin se calme rapidement, quant à Hikari, elle commence à perdre son sang froid. De manière peu discrète, elle démontre une sorte de dégoût envers le rouquin et ses acolytes. Elle a peur et le démontre en tournant trop souvent sa tête comme si elle cherchait une porte de sortie. Il n'y a que mon regard en coin qui l'empêche de se lever et de partir. Il est temps de faire un rappel de nos convictions et ouvrir les négociations.

" Notre organisation a un principe. C'est d'être unis. Cependant, malgré l'unité... Le sacrifice est une chose que chacun a accepté. Moi, Gin, Mina... Et Hikari. Si je devais comparer la chose, alors... Nous sommes une araignée. Perdre une patte n'est pas grave. En revanche, seule la tête est importante. Nos objectifs sont plutôt simple. Amasser de l'argent en faisant plaisir à des employeurs en tout genre. Bien entendu, si certains sont très convainquant, la loyauté est une chose qui s'acquiert. Et ces temps-ci... Nous sommes dans le mauvais bord visiblement. Mais qu'importe. La marine, le gouvernement... Ils ne sont que des chiens qui se feront balayer, décimer, exécuter, tuer, pulvériser par la force que nous avons rejoins.
Bref, après ce petit moment de pub, je vais aller droit au but... Je veux m'allier à des personnes comme toi. Des gens qui n'ont pas peur de la mort, qui n'ont pas peur d'agir et choquer le public... Bien au contraire. Seul l'objectif importe, les moyens sont de simples détails qui brûlent avec les morts."

Le regard sérieux, ma demande est simple, direct et sincère. Bien entendu, c'est la suite qui pourrait me faire douter et me faire peur. Affirmer des choses, c'est beau, mais les prouver, c'est une autre histoire. Gin semble accepter mon discours, Mina est dans une transe de plaisir total et Hikari semble se morfondre. Elle a choisit ce chemin non ? ... Je ne lui en voudrais pas si elle veut rebrousser chemin, mais il est hors de question de reculer pour elle. Si Oudoni me donne un choix à faire, c'est au pied du mur que je le ferais sans hésiter.
Sur mes gardes comme jamais avant, je reprend brièvement la parole.

" Bientôt... Une attaque massive sera donner sur Alabasta.  Une conquête sanglante sans nom, qui marquera l'histoire. Les possibles concurrent que tu as - en supposant que tu en es - ne seront que des rigolos à côté. Si je te dévoile cela, c'est tout simplement parce qu'en plus d'une alliance... J'aimerais t'inviter à la fête.  Après tout, une fête sans invités de marque, ce n'est pas une fête digne de ce nom, n'est-ce pas ?"




_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 24 Juil 2014 - 0:43

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

-Vous aider à conquérir Alabasta ? Et qu'est-ce que je pourrais bien y gagner ?

Fenko avait répondu au tac-au-tac, refermant la boite d'un coup sec et se redressant à nouveau dans son siège. Son visage, bien que toujours fendu d'un sourire mesquin, et le mot était faible, semblait s'être animé d'une lueur un poil plus sérieuse. Il était évident qu'il ne comptait pas jouer les bienfaiteurs, même pour quelqu'un qui avait été capable d'abattre l'un de ses larbins... Au contraire, à vrai dire. Reconnaître que ce type avait une certaine force physique lui donnait avant tout de le pulvériser pour s'affirmer comme plus puissant combattant du moment sur Maisetsu Island... Même s'il se doutait qu'il ne s'agissait là que d'une simple formalité. Desumon n'avait jamais fait partie des puissants de son équipage, après tout... Le capitaine, bien que détendu au premier abord, était en réalité bien plus pensif depuis quelques instants. Il analysait, avant tout. Les réactions du quatuor face à l'effroyable découverte des yeux macabres dans la petite boîte avaient été hétérogènes, et c'était le moins que l'on pouvait dire. Alors que le chef, Ren, s'était contenté d'être plus ou moins en état d'admiration, se permettant même une poignée de compliments à l'intention de son interlocuteur, la jeune femme aux cheveux verts semblait avoir littéralement fondu de bonheur. Quant au blondinet, qui faisait le costaud avec ses armes à feu lorsqu'il était encore au niveau du bar, il s'était contenté d'avaler sa salive, comme s'il comprenait soudainement que l'équipage de l'Oudoni n'était pas ordinaire, pas le moins du monde... Et pour finir, la blondinette insolente avait été la plus émotive. Entre détournement du regard, recul soudain et quelques mimiques qui prouvaient son dégoût, elle avait directement dévoilé sa vraie nature... Elle faisait une piètre hors-la-loi, si elle n'était même pas capable de soutenir un spectacle aussi banal du regard. Enfin, banal... Il l'était pour le sanglant et ses compères, tout du moins.

Ce fut après un court instant de silence que le jeune forban reprit d'ailleurs la parole, les bras toujours croisé mais l'air encore plus satisfait qu'un instant auparavant, faisant même preuve d'un ton volontairement effronté. Il s'affirmait en tant que meneur de la discussion, et en était vraisemblablement plutôt fier...

-Et pour une union, votre réaction est bien disparate. Je doute que ta blondinette soit capable de trancher des gorges et de couper des mains si tu le lui demandes, au vu de sa réaction...

Quelques pirates sur les tables adjacentes qui écoutaient la conversation avec attention, restant probablement sur leurs gardes en tant que bon hors-la-loi, se permirent un léger rire provocateur, tournant en dérision Hikari sans aucune hésitation. Cela, Fenko l'avait prévu. Ce qu'il attendait, désormais, c'était de voir la réaction de cette petite femme... Et a fortiori du chef du groupe. Comment diable allait-il pouvoir réagir, hein ?

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Jeu 24 Juil 2014 - 1:14

Make a choice



Se dire impartial, sanglant, sans coeur, c'est une chose. Mais l'être, c'est autre chose. Dans ma vie, j'ai appris à tuer. Que ce soit d'un coup net ou de plusieurs coups, la mort reste la mort. La barbarie est une dérivée de la mort. C'est une façon d'y arriver. Chacune de ses dérivées, je les aient expérimentées. Tuer quelque discrétement, tuer quelqu'un lentement ou rapidement, torturer... Bien des souvenirs remontent dans ma tête. Cela me donnerais presque la nausée que Hikari semble avoir depuis cette découverte mortuaire. Le jeune capitaine ne plaisante pas. Il se trimbale fièrement non pas avec des scalpes, mais avec des yeux et autres organes d'après son second. Peu de gens usent de ce genre de barbarie. Il mérite grandement son surnom et nul ne peux le surpasser à ce niveau là. Au pire, quelqu'un pourrait obtenir un titre similaire, mais dans le fond, il ne ferait que copier le fameux sanglant Oudoni Fenko. Actuellement, même si cela n'est pas ma tasse de thé, il est un exemple dans le domaine de la barbarie. Bien des pirates se montrent sanglants, énormément s'amusent à être cruel, mais de la sorte, je n'ai pas entendu de récit similaire au sien. De ce fait, il gagne mon respect ainsi qu'une once de crainte de ma part.

Actuellement, il dirige ce moment et je ne suis pas en position d'éxiger quoi que ce soit. Je suis juste bon à exprimer mes envies et à le laisser juger de ce que je mérite et ce que je ne mérite pas. Niveau épreuves, je m'attends à tout et n'importe quoi venant d'un esprit salit et pervertis comme le sien. C'est dans ce genre de moment que je regrette ne pas être un psychologue parfait capable de lire les pensées de Mina, car plus le temps avance, plus je me dit qu'elle et lui sont vraiment similaire. Est-ce pour les même raisons ? Quoi qu'il en soit, ils embrassent tout deux la même folie qui les guident au jour le jour et plus je m'en rend compte, plus je reste sur mes gardes. Car la réalité est là. Ils sont sauvages, ce sont des bêtes qui ne demandent qu'une chose : du sang. Ces bêtes sont redoutables tant à l'air libre que pris au piège. Il n'y a que la mort qui pourrait les raisonner et les arrêter. Ils ne se plient qu'à une seule loi, celle de la jungle. Les morales, la logique, les raisonnements mathématiques... Pour eux, ce ne sont que des blabla. Des dires sans saveurs et sans significations. Ils ne sont pas cons... Ils sont juste dangereux. Dangereusement dangereux et c'est quand on se rend compte de cela qu'on peut admirer et craindre la personne en cet instant. Mina est buté dans sa tête, mais Fenko... Il dépasse en tout point son niveau. Il est un autre type de folie. Il faut donc que je reste calme et que j'accepte la situation telle qu'elle est : risqué.

Gin, Mina et moi, nous tenons le coup visiblement. Mais Hikari elle, elle semble perdre pied. Trop de folie tue la folie. Elle laisse voir sa peur, elle ne reste pas impartial et elle se montre faible à mes yeux suite à ces tremblements qu'elle n'arrive pas à cacher. Il faut qu'elle se ressaisisse, ou bien, elle risque d'être la cible de ce démon. Or, il est hors de question que je m'oppose à lui maintenant. Plus tard peut-être, mais dans l'immédiat... Il est hors de question que je me montre rebelle envers lui. Sans passer pour un soumis face à la sauvagerie, je me dois de m'allier à lui et pour cela, je dois le convaincre par tout les moyens. Même si cela signifie sacrifier un de mes compagnons ce soir. Et dans le cas le plus probable... Hikari.

Le jeune sanglant remis en question la conquête d'Alabasta par une question plus que classique. Bien entendu, je m'y attendais. Et donc il ne me restais plus qu'à lui répondre. Cependant, celui-ci agis d'une façon comparable à un dominateur. Le laissant faire donc, je l'écoutais et celui-ci pointait directement la miss qui était la maillon faible du jour. Cela compromettais le plan original dans ma tête et donc d'un certain côté, cela me contrariais. Mais alors que j'allais tenter de négocier voilà que la blonde craque. Elle se redresse, prend le verre de monsieur et le brise au loin. Son regard devenu celui d'une tigresse, sans doute qu'elle marque des points au niveau attention. Même moi, je reste surpris de son acte imprévisible. La belle monopolise la parole et c'est en premier lieu à moi que se dirige son discours, avant de finalement parler de manière rustre à ce rouquin.

" Ren... Si j'ai décidé de te suivre, c'est pour mes faire les poches. Notre but est de réaliser nos rêves, gagner de la notoriété, être respecté et craint. Nos alliés sont tout le monde et personne. M'allier à un malade qui se la joue macho n'est pas dans mes principes. Et je ne me laisserais pas marcher sur les pieds par un petit morveux qui se croit supérieur au monde parce qu'il a une prime supérieur à la taille de ce qu'il a entre les cuisses. Ou parce qu'il a des pouvoirs ou autre. Je m'en contre fiche... Mais ses méthodes... je ne les adopterais jamais.
Quant à toi... Oudoni Fenko... Tu te crois maître de la situation ? ... Et pourquoi pas simplement lever le continent qui se sert de fion et te battre contre moi ? Simplement moi. Après tout, tu sembles reluquer en silence ma poitrine depuis un moment... "

" Hikari ça suffit... Tais toi !!! "
" NON jme tarais pas. Je suis ton amie, et je te suis tant que ça reste dans mes limites. Je reprends donc... Tu veux montrer ta suprématie Fenko ? ... Ok. Lève toi et bat toi contre moi. Le premier qui en a assez perd. Si je gagne tu t'excuses et si tu gagnes, libre à toi de faire ce que tu veux. Ajouter mes yeux à ta collection, te servir de mon corps comme ce que tu désires, simplement me tuer, ou bien me faire tuer de manière cruelle. Mais ça.. C'est en supposant que tu acceptes car qui sait. Peut-être trouverais tu une manière d'esquiver le combat contre une pauvre blonde sans intérêts à tes yeux ? Oudoni... Fenko..."

Elle a pété les plombs. Je ne peux pas la retenir d'avantage. La laissant dire donc, je me dois de garder la face et prendre mes responsabilités. Les mots qui viennent doucement du fond de ma gorges ont du mal à passer. Mon propre coeur a du mal à assumer ce que je vais dire. Je me revois encore au jour de notre rencontre. Je repense à notre braquage qui m'a valut ma prime. Ces instants ensemble ou non. Ces fois où elle m'a aidé... La perdre serait vraiment quelque chose de difficile. Croisant mes bras, restant physiquement calme, seul une main qui sert fortement l'autre bras informe les bon observateurs que mes paroles sont dures à avaler pour moi-même.

" ... Si tu perds... Si Fenko ne te tue pas... Je le ferais. Pour ce qui est de la conquête d'Alabasta. Tu as tout à gagner et moins à perdre. En cas d'échec, sans doute des pertes. Mais en cas de succès... Une ville qui deviendrait un joyeu bordel, une renommée grandissante et une crainte des plus spectaculaire. Plus que désormais du moins. Une page de plus dans l'histoire de ce monde. Et bien entendu... Des richesses, toujours des richesses.
A défaut de pouvoir te convaincre à cela... Je tient tout particulièrement à insister quant à une alliance. Et si qui que ce soit s'y oppose de mon côté... Je lui ferais changer d'avis ou tout simplement, je le mettrais au silence... "


La menace était sérieuse. Mina se mis à rire comme une démente tandis que Gin acceptait ce discours. Il n'a rien à perdre ayant tout perdu.Hikari qui est sans doute la plus sentimentale et humaine de nous, c'est pour elle que la pilule ne passe pas.

" Soit... Je prend le risque..."


Haussant les épaules, c'est désormais Fenko qui a les cartes en main. Voir si mes dires sont vrais, profiter pour ajouter un nom de plus à sa liste de victimes, simplement jouer avec nous. Il est autant le maître de la situation que je le suis. Mais une chose est sûre, je ne reculerais devant rien pour arriver à mes fins. Que dis-je... Nos fins. Celle des Shadow-Ghost.




_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Jeu 24 Juil 2014 - 23:44

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Et bien, manifestement, Fenko avait tapé en plein dans le mille : la jeune blonde, courroucée comme jamais, se leva d'un coup sec et envoya le verre du forban un peu plus loin, fracassant celui-là. Immédiatement, et sans même avoir à se concerter, l'ensemble de l'équipage réuni dans la taverne se redressa et ils tirèrent tous leurs armes, à cran et prêts à combattre jusqu'à la mort. La seule chose qui vint empêcher le quatuor d'être immédiatement percé par une nuée de balles fut la main du capitaine qui se redressa, forçant ses subordonnés à faire le silence, un sourire dément ne cessant de croître sur ses lèvres. La situation dérapait pour ce pauvre Ren, et il n'était rien capable de dire... Devant la tirade de la gamine, ses quelques rétorques sans grande consistance ne surent se faire entendre. Mais quand Hikari fit allusion à ce qu'avait le Supernova entre les cuisses, s'en fut manifestement trop pour le bras-droit lui-même, qui se releva d'un coup sec en faisant trembler d'effroi la moitié des hors-la-loi présents ici. Il tira une immense épée de la table, qu'il camouflait jusqu'alors par sa toute aussi imposante stature, et dévoila aux inconnus d'immenses cicatrices qui striaient sa peau cuivrée, collectionnées aux hasards des conflits. Toutefois, et à son tour, il fut contraint de rester calme lorsque son leader fit un léger et bref signe de la tête, gardant un air profondément amusé par la tournure de la situation. Alors, quand l'inconsciente et suicidaire petite idiote vint l'inviter à un combat singulier, et vraisemblablement à mort, les yeux de l'Oudoni brillèrent soudain d'un éclat encore plus terrifiant que son sourire lui-même, comme si la perspective d'étriper une infortunée provocatrice l'enchantait plus que tout. Après la prise de parole de Ren, pour notamment avertir son ex-collègue qu'il la tuerait si le pirate ne le faisait pas, ce dernier se redressa lentement, inclinant la tête et cachant ses yeux avec ses quelques mèches rougeâtres habituellement postées sur son front. L'assemblée avait immédiatement fait silence et, plus remarquable encore, tous les criminels proches de la blonde s'étaient immédiatement écartés d'elle. Le second lui-même avant marqué un geste de recul, un éclat mi-surpris mi-apeuré apparaissant un court instant dans son regard. Même lui, qui n'avait apparemment rien à craindre de son camarade, ne pouvait s'empêcher de redouter ce qui allait se passer.

Le forban, toujours sans gêne, ne s'incommoda pas des espaces prévus entre les tables pour les mouvements des clients. Au contraire, il monta sur la table, avec l'agilité et la fluidité d'un lynx, et posa le pied entre Ren et son collègue, passant à côté d'eux sans même leur jeter un regard, toute son attention monopolisée par la demoiselle qui l'avait provoqué. Soudainement, deux poignards tombèrent de ses manches et il les réceptionna agilement, les envoyant sans prendre aucune pause. Leur cible ? La chevelure de la blonde, sur chaque côté de son cou. Fenko prit alors la parole, attrapant une troisième dague de la même manière que les deux précédents pour l'amener à ses lèvres et le lécher sadiquement un court instant :

-Regarder ta poitrine ? A toi, une sotte incapable de regarder des yeux humains sans frissonner d'angoisse et de désespoir ? Non... Tu n'as aucun intérêt à mes yeux, outre celui de parfaite petite effrontée qui servirait bien de souffre douleur. Te combattre ? Ne te méprend pas. Ce ne sera pas un combat... Mais une extermination, pure et brute, à sens unique et sans aucune demie-mesure.

Aussitôt le forban se propulsa dans sa direction, gardant le poignard dans sa main droite. Le but, au départ, était de le planter fermement dans l'épaule gauche de la demoiselle. S'il réussissait, il lui donnerait par la suite un puissant coup de pied en plein abdomen, pour l'envoyer jusqu'au comptoir par-dessus lequel Hikari avait de fortes chances de basculer. Dans le cas de figure où la gamine bloquerait, il tenterait également un coup de pied, et si elle esquivait sur les côtés... Alors il lancerait son arme pour l'atteindre au niveau des jambes. Une victime n'est parfait qu'immobile, après tout.

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Ven 25 Juil 2014 - 0:10

Quitte ou

Double



Hikari est la première personne qui a aider à faire avancer mon projet. De toutes mes compagnes, elle est sans doute celle qui aurait le rôle de " seconde " dans ce qui pourrait être un " équipage ". Malheureusement, là, elle va trop loin. Sa fierté et sa douceur habituelle lui fait péter les plombs. Elle craque et se laisse emporter. Elle défi ouvertement cet homme qui selon moi est largement trop fort pour elle. Je la reconnait bien. S'il y a bien une chose qu'elle ne supporte pas, c'est qu'on écrase sa fierté. Sur ce plan, je ne peux pas la calmer. Même avec tout l'or du monde, je ne peux pas la stopper. Elle est à mes yeux condamné. Cela me laisse de marbre extérieurement, mais intérieurement, risquer de la perdre est une chose insoutenable. Elle a une valeur à mes yeux, et cette valeur, je veux la garder.
La vie est cruelle je le sais que trop bien. D'ailleurs, actuellement, la miss était en train de rassembler des informations pour moi sur ma vraie famille. Les choses avancent lentement, mais c'est mieux que rien. Là, si je la perd, est-ce que je perd la possibilité de retrouver mes vrais parents ? Le choix doit se faire ici et maintenant. Mes objectifs personnels, ou celui du groupe. Respecter mes propres règles est une chose difficile. Mais je suis le leader, je me dois de montrer l'exemple. Dans ce moment précis, je ressent les regards discrets de mes compagnons qui notent chacun de mes moues, chacun de mes airs. Ils me jugent et cela signifie qu'ils ont des attentes. Eux-même on accepté ma dure réalité, mais accepter et faire face sont deux choses différentes.

Si elle perd, je devrais mettre fin à ses jours si l'autre personne ne le fait pas à ma place. Sans doute que ce genre de moment post-dramatique est un pur plaisir à admirer pour mister. Il n'est pas question de tromper mon possible futur acolyte. Cela ne ferait que me mettre dans une position délicate. Mes nerfs sont mis à rude épreuve. Tuer une amie devrait être une chose facile, mais... elle reste une amie. Mon amie. Mes sentiments ? Ou mon rôle ? Qui doit passer en premier ? Si je dois faire l'irréparable, alors cela m'engagera sur un chemin sanglant. Un chemin qui n'offre pas de retour en arrière. Si j'en avais l'occasion, je me saignerais. Je me mordrais la lèvre à sang ou attraperais mon bras au point de l'arracher à main nue. Que faire ? Que faire pour la sauver ? Lui offrir une solution de secours ? La regardant un bref instant avant que la situation ne dégénère via la réaction du jeune rouquin qui ne devrais pas tarder, je vois son air. Ses yeux bleutés rivés vers moi, ses pensées sont facilement devinable.

* ... Gomen Ren... *

Elle est déterminée à aller jusqu'au bout. Peut-être qu'elle pourrait simplement se rétracter, s'excuser de son insolence, mais quand je regarde son regard, je comprends maintenant pourquoi elle ne fait pas cela. En agissant ainsi, même si d'un certain point de vue elle agit contre nous, elle agis pour nous. Sa dévotion créer une sensation de brûlure dans mon ventre. En forçant un peu, je fait disparaitre cette sensation en me vidant l'esprit. Je met de côté mes souvenirs, mes explications, mes discours intérieurs. Désormais, elle est la maîtresse de son destin. Pour ma part, je devient un potentiel bourreau, et surtout.. un simple spectateur. La belle et moi, nous nous sommes expliqué via le regard. Mon énervement disparait pour laisser place à de l'acceptation. Elle veut prouver des choses à ma personne et au monde ? Soit... Son sacrifice ne sera pas vain.

Les gens ont réagis à ses paroles. Que ce soit les forbans qui ont faillit nous faire payer à tous, que ce soit le second qui semble être un épéiste expérimenté. Puis au final... C'est le maître des lieux qui se lève pour entrer en scène. Avec une sorte d'aura meurtrière, il impose un silence. Nos corps se décalent pour laisser la place à ces deux combattants. Ayant confiance en Hikari, je connais trop bien l'issue de ce combat. Une fin et une perte pour notre camps, mais qui sait quelle récompense il peut y avoir au bout. Le jeune homme use donc de deux dagues. Les regardant louper exprès la nuque de la belle, celle-ci n'a pas eu le temps de cligner des yeux. Deux marques fines apparaissent sur son cou. Il l'a touché sans la toucher. La précision est monstrueuse. Regardant les dagues se planter au loin, je note l'emplacement, chose que la demoiselle ne fait pas. Même le geste le plus insignifiant en apparence peut être une raison de coup mortel. Elle n'a pas appris sa leçon...
Je reste proche de mes compagnons tandis que le capitaine ouvre le bal. Entre temps, la demoiselle a juste pris soin de se munir de ses fils en fer fin. Mais malgré cela, elle n'arrivera pas à le battre, même en se donnant corps et âme dans la bataille. Là, il est juste question de faire un chrono. Mais la fin est déjà écrite...

L'homme se précipite sur la blonde qui se tient en garde. Sa position est typiquement défensive. Quand le démon se trouve en face d'elle, pour une raison que j'ignore, elle n'évite pas totalement. Une main se pose de peu sur le poignet de l'homme, mais la lame a déjà quelque peu tranché dans sa chaire. Se retenant de gémir, alors que l'homme envoie un terrible coup de pied, la demoiselle semble lancer un coup de poing qui rate totalement visuellement. Si l'Oudoni est observateur et qu'il c'est laissé faire, alors celui-ci devrait avoir vu que la demoiselle a entouré sa main armée de cinq fils. Suite à cela, elle se fait propulser vulgairement contre le comptoir avec une telle force, qu'elle passe par dessus tombant alors derrière celui-ci. Le contact visuel est rompu, mais malgré la douleur, la demoiselle de l'autre côté du comptoir laisse apparaitre un sourire sur ses lèvres. Pensant avoir totalement pris dans ses filets le jeune homme, et pensant qu'elle n'a peut-être pas vu le tour de passe-passe, elle prend une grande respiration, et elle se saisis d'une bouteille brisée. Ni une ni deux, elle saute sur le comptoir pour alors se propulser vers elle. Dans sa course dans les airs, là où elle serait le plus vulnérable, elle tire son bras sans la bouteille vers l'arrière et normalement, si son coup a marché, peut-être sur le bras du jeune homme serait tiré vers l'avant sans qu'il le désire. Le but de la manœuvre ? Le distraire au moment où il s'y attends le moins et ainsi peut-être réussir à frapper son visage avec la bouteille brisée.
En parlant de visage, celui de la blonde n'a jamais été ainsi. Dans ses yeux, il brille un feu que même moi je n'ai jamais vu. Elle y va sérieusement, elle prend le Fenko au sérieux en le considérant comme un adversaire. Mais malgré cet élan de courage ou d'inconscience, cela serait trop beau qu'elle arrive à battre celui-ci via ce coup. Actuellement, je détourne les yeux face à ce que je considère comme étant un coup de poker.

Si celui-ci marche, au mieux elle pourrait gagner si elle plante la bouteille brisée dans une certaine partie de son visage. Avec de la chance, elle pourrait le blesser et l'enrager. Au pire... Elle pourrait louper son coup et laisser une opportunité en or massif à ce démon qui semble se prendre totalement au jeu.



Spoiler:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Sam 26 Juil 2014 - 1:49

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

-Petite sotte...

Le sourire narquois et dément ne fit que s'agrandir tandis que la demoiselle, qui avait été balancé par dessus le comptoir, commençait à se redresser. Bien sûr que Fenko avait vu les fils de cette bien incapable combattante... Mais il n'avait absolument rien fait pour l'empêcher de les utiliser. Pourquoi ? Tout simplement parce que de cette manière, c'était lui qui prenait l'avantage. Elle pensait probablement qu'elle parviendrait à le prendre par surprise : malheureusement, son geste avait manqué de naturel et de discrétion, ce qui avait fatalement mis le capitaine sur la voie. Si elle avait réellement été compétente, la chose aurait été différente, mais dans le cas présent, le forban était donc certain qu'elle tenterait tôt ou tard de le déstabiliser en usant de ses fils. Et à ce moment-là, il saurait rapidement prendre ascendant... Ou plutôt le conserver. Depuis le début du combat, tout avait été en sens unique : de la tentative d'esquive ratée au piètre coup de poing manqué, Hikari semblait en mauvaise forme... A ce rythme-là, elle ne risquait pas de le vaincre. Non, en fait, elle aurait pu être aussi chanceuse qu'elle le voulait, rien n'aurait changé : un tel décalage de puissance fait un fossé non seulement indéniable, mais également insurmontable. Alors, quand la blondinette prit son envol avec un air satisfait sur le visage, le Supernova n'eut guère besoin d'une logique implacable pour comprendre que son adversaire tenterait de l'amadouer et de le forcer à prendre confiance en lui et à considérer la victoire comme acquise pour le surprendre davantage. Manque de bol, ce qu'elle était en train de faire conduisait à l'opposé exact de ses intentions : si l'Oudoni semblait dans une pure crise de folie, son rictus se tordant de façon purement malade, c'était bien parce qu'il était certain de gagner, malgré les stratagèmes que pourrait user l'inconnue. Et quand son second comprit l'affaire, il rangea son arme et reprit place sur sa chaise, en croisant les bras silencieusement, comme s'il savait d'ores et déjà comment allaient se terminer les festivités. Et au final, c'était la vérité : il le savait d'avance.

-Navré, pauvre gourde, mais t'es lente, là.

Le capitaine, après avoir ouvertement provoqué son ennemie, se plia lentement sur lui-même. Lentement, une épaisse fourrure émergea de son corps, le recouvrant rapidement tandis que ses griffes et ses dents grandissaient considérablement. Une queue, touffue et large, vint prendre place au niveau de son bas-dos tandis que ses mains elles-mêmes semblaient s'élargir. Fenko devenait un hybride zoan, et cela, Hikari ne l'avait probablement pas prévu. Sa force augmenta drastiquement, tant et si bien que la piètre tentative de la demoiselle pour lui faire perdre l'équilibre se solda par un échec cuisant. Pire encore, le maudit redressa vivement son regard vers la jeune femme et bondit droit dans sa direction, avec une vitesse surprenante grâce à la force de ses jambes. Sa mâchoire de carnassier s'ouvrit pour tenter de se refermer sur le bras droit de la blondinette, bras qui tenait la bouteille. Le but ? La lui faire lâcher, l'entraîner dans sa chute et se placer au-dessus d'elle, dans une pure posture de domination. Au vu de la vitesse d'attaque, et en prenant en considération l'effet de surprise qu'avait probablement générée l'apparition de cette malédiction, et ceci sans compter de surcroît le fait que les fils n'avaient absolument servis à rien sinon à l'attirer dans sa direction avec un peu plus d'ardeur, la jeune fille n'avait absolument aucun moyen d'échapper aux rangées de dents meurtrières du Supernova, à moins de garder une aptitude ou un pouvoir puissant caché depuis le début de l'affrontement... Tout le monde s'y était toutefois attendu, dans la taverne, et même les collègues de l'opposante à l'Oudoni semblaient l'avoir compris : elle ne faisait pas le poids. Si les pirates primés à plus de cent millions de berrys inspiraient tant la crainte, c'était en tout premier lieu pour leurs capacités martiales étonnantes, et qui risquaient à terme de devenir un danger pour l'humanité elle-même... Une amatrice ne faisait assurément pas le poids.

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Sam 26 Juil 2014 - 2:15

Game Over



Des erreurs de débutantes. La demoiselle en a fait plusieurs. La première est de se laisser emporter par sa colère et sa peur. Mêlés ensemble, ils donnent naissance à de la simple impulsivité qui font faire des erreurs idiotes à la personne sous le contrôle de ces émotions. D'ordinaire, Hikari est quelqu'un qui est calme. Elle perd rarement son sang froid et là, elle avait dépassé mes craintes. Elle allait jusqu'à défier ouvertement le capitaine de ces pirates sans foi ni loi et visiblement, elle comptait bien se battre jusqu'à la mort. Pas jusqu'à ce qu'elle tombe à genoux et soit humiliée au point de demander pardon. Non... Elle irait jusqu'à la fin, jusqu'au moment fatidique ou ce sera son liquide carmin qui coulera sur ce plancher de bois à moitié usé. Elle est déterminée et cela fait sa force, comme sa plus grande faiblesse. De toutes les personnes que je ne veux pas perdre, celle-ci apparait sans doute dans mon top trois. Mais actuellement, je ne peux plus rien faire. J'ai pris un partit, mes compagnons aussi, changer d'avis ne ferait que nous faire perdre tout crédibilité aux yeux du rouquin qui semble prendre son pied. Comme énoncé avant qu'il commence, il ne faisait que s'amuser. Il n'est pas impressionné, il n'est pas craintif. Non... Rien de tout ça. Il n'est qu'un lion devant un chaton qui tente de l'intimider. Il en rigole, mais lui fait l'honneur de donner un coup pour faire croire à un petit don d'attention. De mon côté, je ne fais qu'admirer d'un oeil distrait la partie d'échec où la fin de partie est d'avance annoncé.

Je pourrais profiter du sacrifice d'Hikari pour ramasser des informations et peut-être découvrir le style de combat du jeune rouquin, mais je ne le fait pas. Je contente d'observer d'un regard vide de sentiments et d'émotions. Je me plonge dans mes pensées en me retrouvant loin d'ici. Je suis là, assis sur un rondin de bois. Devant moi, au milieu de l'obscurité ténébreuse, il se trouve un feu. Un feu de camp donnant un air de jeunesse à cette pensée. Soupirant, je regarde devant moi et devine la silhouette d'Hikari en face de moi. Ce souvenir, il remonte à loin, mais il est parfait pour ce qui se passe en cet instant.

" Ren... Si dans notre quête je meurt... Que feras-tu ?"

" ... Je ne sais pas..."
" Si moi ou d'autre compagnons meurt ? Pour la cause du groupe ? "
" ... N'y pense pas.."

Lors de ces moments, je n'avais pas trouvé de réponses. Mais là, quelque chose naissait dans ma tête. Se pourrait-il que je trouve enfin la réponse à la question de l'époque ? Re-ouvrant les yeux, je vins à observer de plus près cet échange. Il arrivait à son terme trop rapidement à mon goût, mais voilà ce qui se passe quand on tente le diable avec un démon comme Fenko. Revenant à l'instant présent, je regardais en direction du combat.
Mes camarades et ceux de Fenko avaient tout vu tandis que moi, j'avais loupé le meilleur. Mina jubilait sur place sans doute en train de s'imaginer des plans dans sa tpete pour tenter de se marier avec le jeune rouquin. Entre tarés... Gin quant à lui ne cachait plus son étonnement restant bouche bée. Les acolytes du monstre aux cheveux sanglants restaient calme, y compris son second qui avait repris place pour admirer la scène.
Pour ma part, pleinement conscient désormais, ce n'est plus un homme que je voyais, mais une bête. Celle-ci semblait avoir capturé dans sa gueule le bras de la demoiselle afin de lui faire lâcher son arme. Du sang couler sur le bras mordu et tombait sur le sol. Ajoutons à cette image du son qui n'est autre que le cri de la demoiselle. Tandis que certaines en riaient presque, comme notamment Mina, Hikari subissait clairement et n'appréciait pas le coup redoutable. Pourtant, malgré sa faiblesse dans l'instant, malgré la blessure quasiment insupportable, elle donna un seul coup. Un coup donné avec tant de désespoir, qu'au lieu d'avoir une puissance formidable, il avait au contraire une force pathétique. La bouteille ne se brisait pas. Elle la lâchait après avoir tapé... non... caressé la tête de l'animal, suite à quoi, elle tombait à genoux, sans totalement se mettre en cette position, puisque l'homme bête maintenait celle-ci par le bras.

Je ne pouvais rien faire. Des paroles sont des paroles... Même si ces cris sont de véritables blessures pour moi, je commence à accepter et ignorer. Le mal au coeur est là, c'est Hikari après tout, mais voilà... Elle a perdue à mes yeux. Est-ce qu'au final, ce qu'elle a accepté de faire plus tôt est devenue une fuite ? Aurait-elle changé d'avis ? Pour ma part, je ne peux plus... C'est donc avec un peu de mal, que j'ignorais la suite. La belle se faisait souffrance. Hurlant de douleur et créant sans doute un véritable opéra pour les tympans du sanglant jeune homme, elle tirait au point de laisser ses dents pénétrer encore plus sa chaire. On croirait presque qu'elle tire au point de s'en arracher le bras. Elle se débat, usant de ses dernières forces, jusqu'à ce que finalement, elle commence à se détendre. Elle s'immobilise, s'abandonnant à la douleur. Sa défaite est là. Elle ne peux plus rien faire, elle n'est plus qu'une poupée de chiffon complétement déchirée. Pour ma part, comprenant la chose, je me lève donc pour laisser quelques mèches cacher mes yeux.
Mon expression est froide, mon ton l'est tout autant. C'est alors sans hésitation que je m'adresse à l'homme qui semblerait presque en transe tant il apprécie cet échange physique. Le mot " combat " n'est pas adéquat. Il y a eu une totale domination, pas même un semblant de retournement. Hikari a joué et perdu dès le départ. Maintenant, chacun ici doit prendre ses responsabilités.

" Fenko... Je prends le relais... Si tu le permet..."


Je ne me souciais guère d'être une cible potentiel. Qu'il ne se trompe pas, ce n'est pas un ordre. Juste une demande. Après tout, j'ai dit que je la tuerais s'il ne le faisait pas, mais rien ne m'a dit qu'il acceptait cett partie du contrat. C'est donc avec une froideur exemplaire que je redressais les yeux vers mon possible " allié ", mais aussi responsable de la mort imminente d'Hikari.
Mais qui sait, peut-être que des rebondissements sont possibles. La seule chose que je craignais dans l'immédiat, c'est que cet affrontement lui ait donné une mauvaise image de moi. Après tout... Qu'est-ce qui lui dit que notre niveau de combat n'est pas similaire à celui de la demoiselle ? Gagner une prime est aisée de nos jours. Ouvrir sa gueule aussi. C'est agir et assumer qui est difficile.

Attendant un verdict, je restais là, debout au milieu de cette foule devenue muette. Celle-ci était mille fois trop captivée par le spectacle morbide qu'offrait le maître des lieux.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 27 Juil 2014 - 1:29

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

La rétorque de Fenko avait été, comme prévu, une victoire totale. Il avait réussi à mordre dans le bras avec une férocité extrême, faisant hurler Hikari comme jamais. Celle-là tenta vainement de le frapper avec la bouteille, manquant d'ores et déjà de force dans son bras. C'était parfaitement logique, après tout : le zoan qui venait de la mordre n'avait pas fait dans la dentelle, et laissait le sang inonder sa gorge avec un air de pur carnassier. Il mordait, toujours un peu plus fort, satisfait de voir que la demoiselle réagissait de la pire manière qu'il soit, en tentant de se retirer. Les dents étaient comme un couteau à cran d'arrêt : les retirer par la force, c'était risquer d'agrandir la blessure et de la rendre plus conséquente. Et c'était exactement ce qui avait lieu en ce moment même. Alors quand elle commença à se faire plus faible, à perdre son instinct combatif et à se laisser aller à la douleur, le capitaine en profita pour la pousser sauvagement, toujours en mordant violemment son bras droit, bien que détendant légèrement la prise. L'objectif ? La faire tomber sur le dos, pour se mettre au-dessus d'elle. Tous les animaux voyaient cela comme une posture de domination brute, et le Supernova n'échappait pas à cette règle. Sa bouche devenue gueule ensanglantée ne cessait de s'agrandir sous un rictus de folie, et il vint poser ses deux mains plus épaisses qu'auparavant sur les deux avants-bras de la blonde, pour la maintenir totalement au sol. Les pirates, tout autour, ricanèrent doucement en voyant que la situation était désormais désespérée pour l'inconnue. Elle n'avait plus aucun moyen de s'enfuir, plus aucun moyen de résister... Et ce fut à ce moment-là, à la plus grande surprise du Oudoni, que la voix de Ren résonna. Il lui demandait de lui laisser l'affaire... Maintenant ? Alors que le spectacle venait tout juste de débuter ? Non, non, c'était hors de question. Malgré tout, le maudit entreprit une réponse. Pour ce faire, il reprit forme humaine en s'asseyant sur le ventre de la jeune femme et en bloquant ses poignets avec ses pieds, appuyant fermement dessus pour la maintenir au sol. La pauvre inconnue ne pourrait presque plus bouger le haut de son corps, mis à part sa tête, bien évidemment. Quant à ses jambes... Et bien, il y avait peu de chances pour qu'elle soit encore en état de tenter quoi que ce soit, en fait.

Une fois dans cette position avantageuse, le forban laissa un rire froid sortir de sa gorge fraîchement déployée, démontrant en un instant tout son sadisme et sa folie. Un poignard, un autre, sortit de la manche droite de son habit et il l'attrapa en plein vol, caressant la peau nue de la joue d'Hikari avec le plat de la lame, d'un air presque délicat. Il tourna alors son regard en direction de Ren, qui était derrière lui, et lui adressa un nouveau sourire entaché par les flots de sang qui l'avaient abondamment arrosés, un peu plus tôt. Fenko prit alors la parole, démontrant clairement à qui voulait l'attendre qu'on n'insultait pas un Supernova sans en payer les conséquences :

-Le combat vient tout juste de commencer, cher invité...

Le maudit ramena donc son regard jusqu'à sa victime, se penchant lentement pour approcher son visage du sien, souriant avec démence. Il caressa la joue droite de la blonde d'une main doucereuse, prenant la parole d'un ton glacial :

-Comme tu as l'air d'être satisfaite de ton physique, il serait enrichissant de te montrer que certains vivent laids durant toute une vie... Non ?

La lame qu'il tenait dans sa main droite se tourna délicatement, et se prépara à glisser pour infliger une entaille sur toute la joue gauche de la demoiselle.

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Dim 27 Juil 2014 - 2:10

Game Over



Quelle histoire. Le combat terminé désormais, je me devais de finir cela. Hikari souffrait. Aussi déterminée soit-elle, elle succombait lentement à ses blessures et devenait une simple poupée de chiffon. Le sang était présent, il devenait limite une nouvelle peinture pour le lieu. Peu de gens peuvent supporter un tel spectacle. Pour ma part, je me concentrais sur les deux antagonistes. Le jeune rouquin ne semblait pas avoir terminé de savourer son festin. Bien au contraire même. Continuant son humiliation et son véritable carnage, il mis au sol la demoiselle sans mal avant de s'asseoir sur elle comme un vulgaire tapis. J'essayais d''intervenir, mais au final, c'est à sa manière qu'il me disait en gros d'attendre. Et encore, même cela, je doutais qu'il me laisse faire ce que je veuille. Visiblement, nos "affaires" allaient devoir attendre en supposant qu'il ne parte pas après en se disant " las ". Cela serait le pire scénario... Ne pas avoir réussis un quelconque pacte et avoir perdu un membre. Clairement, cela se résumerais à une perte de temps et de vie inutile.

Tout vient à point qui sait attendre. Ainsi donc, obligé à rester là, le jeune homme en revenait à sa victime. Hikari à moitié consciente ne ressentait presque plus rien. Du froid, allié à une vive chaleur brûlante. Elle ressentait le poids du jeune homme sur son corps et elle entendait clairement sa voix. Si moqueuse, si cruelle, si viril... Cela était un cauchemar pour elle qui tentait de se convaincre que cela était un mauvais rêve. Malheureusement, vu la blessure au bras saignant vivement, ce n'est pas un rêve. C'est... Réellement sa fin. Ce visage... Il est redevenu humain. Tant en hybride que humain, il à l'air d'un démon. Un homme qui ne recule devant rien. Un parfait acolyte pour les plans de son chef, mais pas un compagnon pour elle. Respirant de manière irrégulière, le froid de la lame qu'il trimballe sur sa peau la réveille un peu plus. Ce métal qui glisse avec sadisme sur son corps la relie à la réalité au lieu de la laisser s'échapper vers le coma bien mérité.

" ... P... itié... ... F... Finissez en... .... R... Ren..."


Entendre mon nom me fait serrer un poing. Elle me supplie de mettre fin à ses jours. C'est bien beau, mais Fenko ne semble pas prêt à céder son nouveau jouet avant de l'avoir totalement brisé. Pour ma part, je reste là, immobile puisque je ne peux rien faire. L'envie d'agir est là, mais mes plans priment sur la situation. De ce fait, je ne peux pas me permettre de tenter le diable. Note à moi-même, convenir d'un accord AVANT et laisser mes coéquipiers devenir insolent APRES !!! Actuellement, je suis dans une impasse et je me demande combien de temps cela va durer. Ma patience à des limites et Fenko aussi non ? A moins qu'il soit vraiment sadique au point de faire durer la chose éternellement.

" ... R... Reeen...."


Son murmure persiste. Elle essaie de gigoter, elle tente de se débattre. Mais dans son état actuel, elle ne fait que s'appuyer inconsciemment contre la lame qui doucement, mais sûrement grapille quelques millimètres dans la chaire de sa joue. Elle se retire immédiatement de la lame, mais d'un seul geste, le jeune rouquin pourrait recoller la lame contre sa joue et continuer cette taillade lente et délicate. La torture est une chose que je connais, l'expérimenter et la pratiquer est une chose que je connais aussi. Cependant, l'admirer est une toute autre expérience. Serait-elle en ce moment... Insupportable ?
Ma main agrippée à mon bras se serre de plus en plus. Mes yeux fixent à tour de rôle Hikari, puis Fenko. Toutes personnes observatrices pourraient imaginer une possible action. Venger ma camardes ? C'est possible, mais mes principes actuels m'en empêche. Cela ne serait pas logique. De ce fait, je me mord la lèvres en laissant le capitaine s'amuser encore alors que la demoiselle commence à prononcer de plus en plus fort sa demande de mourir enfin. Mais à la vue de ce que le jeune homme fait, plus elle le demande, plus il y ira doucement. Douce cruauté... Ne pouvant pas rester de marbre, finalement, je craque...

" Fenko..."


Un geste lent s'engage, suivis d'un geste rapide. En un éclair, une lame se plante proche du bras de la demoiselle. Bien entendue, elle est trop faible pour s'en saisir et l'utiliser. Regardant l'homme sérieusement et redevenant calme pour ne pas passer pour quelqu'un qui voulait tenter le diable, je m'exprime avec une voix sérieuse et froide.

" ... Use de cette lame... s'il te plait... Question de symbolisme..."

User d'une de mes lames reviendrait à me faire participer n'est-ce pas ? La seule chose que je désire, c'est que ce supplice se termine pour elle et qu'on puisse avancer. Tout ce qui est réflexion sur ce moment viendra plus tard. Mais mine de rien... Cela est douloureux. Du moins, moi et Gin semblons de cet avis. En revanche, Mina n'est plus celle que j'avais l'habitude de côtoyer. Elle semblait être redevenue une sauvage. Une fille qui a subit tellement dans sa vie, que sa rage devenait sa force. D'ailleurs... Semblant complétement en transe, elle ne tient plus en place et tente sa chance, voulant attirer le regard du jeune rouquin.

" ... Je veux... laisser une marque sur cette futur oeuvre sanguinaire... Fen-Ko..."


Elle insiste bien sur son nom. Comme si le simple fait de le prononcer lui provoquait des frissons comparable à une jouissance. Jamais je n'avais vu la belle si enjouée. Tuer une de ses propres camarades, je ne la pensais pas capable de faire cela. Avec un tel engouement qui plus est. La laissant faire, j'attendais la décision de Fenko, me demandant s'il allait partager, ou bien si pour lui, sa proie reste SA proie.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Dim 27 Juil 2014 - 4:09

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Et bien, visiblement, la demoiselle était clairement moins endurante qu'elle n'avait voulu le faire croire au début de l'affrontement... Elle qui était sûre de ses atouts et de ses capacités gisait désormais au sol, plus ou moins inerte, se contentant de pousser divers soupirs et murmures, notamment à l'attention de son collègue qui avait pourtant voulu la tuer lui-même. Elle voulait en finir, hein ? La souffrance devait être épouvantable... La pauvre. Fenko laissa un nouveau rictus traverser son visage, et il continua de marquer sa joue avec douceur lorsque la jeune femme se retira d'un coup sec. Légèrement agacé, le forban fit claquer sa langue contre son palais et se rajusta sur la demoiselle, poussant un léger soupir en haussant les épaules. Même dans cet état, elle avait assez de force pour se décaler, hein... Une sacrée peste, cette fille. Mais soudainement, un événement surprenant eut lieu : Ren, qui semblait trembler de rage, tira soudainement un couteau et le tira... Droit dans le bras gauche de sa collègue. Le Supernova, qui n'avait pas bougé d'un pouce, arqua lentement un sourcil, ne s'attendant pas à une intervention de ce genre. Toutefois, et rapidement, il reprit son air amusé habituel et attrapa la lame envoyé précédemment en jetant qu'elle qu'il tenait dans la main sur le comptoir, un peu plus loin. Il fit quelques mouvements avec l'arme blanche, intéressé, et laissa l'autre jeune femme prendre la parole d'un air au moins aussi dément que lui. Toutefois, bien loin de se laisser impressionner ou charmer par une donzelle aussi folle, le sanglant sourit une fois de plus et se pencha pour planter lentement la nouvelle dague dans l'épaule gauche d'Hikari. Il la retira après avoir jugé satisfaisant le pouvoir pénétrant de celle-là et le Oudoni se tourna alors en direction de Mina, prenant la parole avec sadisme :

-Ne t'en fais pas, il en restera quelques morceaux.

Les hors-la-loi autour se mirent à rire, presque aussi mesquinement que le roux qui amena une nouvelle fois son arme de fortune vers le visage de la blonde, caressant ce dernier presque amoureusement. Ce lien qui l'unissait à ses victimes était unique, puissant, et exaltant... Il n'en avait jamais ressenti de semblable, à vrai dire. A côté, les divers liens qu'il pouvait développer avec ses compagnons de route étaient réellement pathétiques...

Âmes sensibles s'abstenir:
 

-Très bien, tu peux y aller.

Il parlait évidemment à Mina, et attendait de voir le spectacle qu'elle lui réservait. Si Hikari n'était probablement par morte, elle n'en était pas loin non plus.

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1299
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
47/75[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
580/750[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (580/750)
Berrys: 17.915.850.000 B
Dim 27 Juil 2014 - 16:01

Bloody End




[Attention, Post rp touchant fortement dans le gore. Âmes sensibles s'abstenir svp.]

La souffrance ne " devait " pas être épouvantable... Elle l'est. La jeune demoiselle n'imaginait pas une telle scène. Mais elle est loin d'être libérée de ses peines. Loin de là même. Alors que l'homme semble s'amuser jusqu'à son dernier souffle, la demoiselle tente de rassembler ses forces pour faire abstraction du mal. Mais comment faire pour y arriver vraiment ? Alors que la douleur est là, que le sang coule entre nos lèvres, qu'on a un bras qui se vide lentement de son sang. Comment ? La demoiselle est une femme douce qui use de ses charmes pour trouver des informations. Quelque fois, elle use de la force pour y arriver, mais résister à la douleur n'est pas dans ses capacités. Non. Surtout quand elle voit la suite. Comme demandé, je participe en donnant une de mes lames. Mais ce qui effraye le plus la blonde, c'est de voir son ancienne compagne proposer son aide pour ce carnage. Cela l'étonnais. Elle tient au groupe, elle y a participé en y mettant son corps et son âme. Mais jamais elle n'aurait pensé que son " règlement " était si drastique. Actuellement, Mina prenait des airs de cannibale selon la blonde et elle en frémissait. Heureusement, l'Oudoni vint la refaire tomber sur terre quand il planta son épaule avec la lame de ma personne. S'en suivit donc d'un cri prouvant que cela faisait mal. Elle ressentait trop la douleur, elle n'était pas assez K.O. Pauvre d'elle... Ce spectacle était insoutenable tant pour elle que pour moi. Mais j'ai fait tout ce chemin pour en arriver là, pas question de reculer maintenant.Les paroles du rouquin faisaient vibrer de plaisir la jeune verte. Elle attendait donc son tour en semblant préparer tant des discours que des gestes. Elle observait ce que faisait Fenko et moi de même. Gin quant à lui ne supportait plus cette scène, mais se contentait d'encaisser. La mort de sa soeur lui a suffit niveau meurtres...

La suite était immonde. Comment décrire une telle chose ? Une seule chose naissait de ces actes barbare, un cri. Un cri supérieur à ceux d'avant. Le souci n'était même pas le fait que le jeune monstre lui retire un oeil, mais plutôt le fait qu'elle soit consciente. Suffisamment pour en avoir tellement mal, que sa douleur semblait se transmettre à chacun ici présent. Ce cri de douleur, de rage et de tristesse était tel, qu'il semblait entrer dans mon esprit et percuter mon âme. Mon poing serrait mon autre bras avec une telle force que j'aurais presque pu pénétrer ma propre chaire. Les hurlements de la belle étaient tel que je me demandais si des gens allaient oser entrer par curiosité. Ou si des autorités allaient être alertées. Bien sûr que non. C'est Oudoni Fenko qui se trouve là. Et accessoirement, moi. Qui oserait s'aventurer ici alors qu'un acte cruel et sans nom se réalise ?
Je m'absente, je m'enfonce dans mes pensées. Ce cri me transporte dans ma mémoire me faisant revoir en un éclair tout les moments que j'ai passé avec elle. Que ce soit des moments plaisants comme plus horrifiants. Soudain, mon esprit s'arrête sur une seule image. Un sourire de la miss. Cette image semble avoir un effet que je n'aurais pas imaginé. Ce sourire se crispe doucement et lentement, cette vision se fissure. Quelque chose se prépare... Mon regard s'ouvre et je découvre le résultat de ce qu'a fait Mina...

[Attention, passage sensible. Âmes sensibles s'abstenir svp]
Spoiler:
 

Mes yeux s'ouvrent sur cette vue. Si je n'étais pas un assassin habitué à la mort, sans doute que j'aurais déjà montré à tous le contenu de mes intestins et de mon ventre. Mon amie est là, sacrifiée, attendant le coup libérateur. Cette vision choquant me frappe en pleine face. L'image souriante que j'avais d'elle s'effrite et finalement, c'est cette image que je retient. Un corps brisé, déchiqueté, découpé, saignant pleinement. Et un seul oeil qui me fixe... Tout d'un coup, je ressent comme un bourdonnement sévère dans ma tête. Une balle dans la tête qui ne vous tue pas sur le coup aurait sûrement le même effet. Ces bourdonnements se font légers et rapidement, ils prennent de l'ampleur. Le choc est si puissant qu'il me paralyse sur le coup. Seule une main se pose sur la moitié de mon visage. Ce n'est pas un mal de crâne ordinaire, c'est pire. Jamais je n'avais ressentis une telle douleur. Ces bourdonnements semblent être des bruits ou des sons brouillés. Il n'y a pas de significations, ils sont aussi nombreux que le nombre de personnes ici présente. Et un seul son parmi tout le nombre semble retentir. Ce vacarme mental est si perturbant que je manque de tomber en faisant un pas vers l'avant. Gin semble interloqué tandis que Mina regarde Fenko avec insistance.
Tentant de reprendre mes esprits, je met de côté ce flux de bruits dans mon esprit. Je tente de vider mon esprit et ce qui en découle est un changement radical. Souffrant le martyr intérieurement, mes yeux s'ouvrent en grand et ne laissent plus rien voir. Jjuste un regard vide qui n'éprouve aucune pitié. Les êtres faibles ici présents pourraient admirer une possible aura meurtrière qui pour leurs imaginations se matérialiserais par une fumée rouge s'échappant de mon corps. Un pas, deux pas... Finalement, comme un mort vivant, je m'approche de ce corps avant de tomber à genoux au niveau de son buste. Le souffle court, je regarde ce visage déformé, meurtris. Seul un oeil semble me fixer et exprimer quelque chose. Un seul sont arrive à se faufiler dans ce véritable brouhaha mental : " Fait le " .

Je me stop, je m'immobilise et prend une grande respiration. Ma main avec le gant à lame secrète caresse sa joue, puis doucement, je parcours sa nuque avant de poser mon autre main sur sa bouche. Laissant échapper un simple " chut " de ma bouche, mon autre main fait dégainer la lame et je l'appuie violemment sur sa nuque. Le sang gicle immédiatement souillant sa peau et une partie de la mienne. Elle rend enfin son dernier soufflant tandis que moi, je regagne mes esprits. Admirant ce véritable bain de sang, je me rend compte de ce qui c'est passé. Un véritable massacre... Me retenant de faire un geste superflus, je me redresse avant me diriger de nouveau vers la table dite de " négociations ".

" On... nettoiera plus tard. "


Pas le temps de continuer. Pour l'heure, je lutte contre ces véritables coups de marteau dans ma tête. La douleur est inouïe. Il n'y a que ma détermination qui m'empêche de hurler ou simplement m'effondrer au sol. Gin approche une main et je la repousse violemment. Regardant alors en direction de Fenko, le regard un poil plus humain, mais assez similaire au sien au niveau envie de meurtres, je lui dit d'un ton froid et sérieux.

" ... Et si... Nous reparlions de tout ça... Maintenant que le souci... est réglé."

Mina sourit toujours avec démence en léchant ses armes lavées avec le sang de la demoiselle. Tuer un propre allié. Quelle expérience terrifiante et excitante au fond. Cette pensée me fait presque frissonner de peur. Le temps des explications entre membres viendra. Pour l'heure, il ne faut pas perdre la face et terminer cet entrevu rapidement avant qu'un autre bain de sang soit décidé.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)
PNJ (Pirate)
Messages : 456

Feuille de personnage
Niveau:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
0/0[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B
Lun 28 Juil 2014 - 22:27

[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  Sakama11

Le pirate s'était à peine placé, adoptant la pose qu'il avait lorsque les inconnus étaient entrés dans la salle, c'est à dire à moitié affalé et les pieds sur la table, qu'il observa avec attention le spectacle que lui offrit la demoiselle, n'en perdant pas une miette. Ses compères, outre son second, restaient tous plus ou moins muets, ne s'attendant pas à voir un tel déferlement de rage d'une jeune femme sur celle qui était pour tant son alliée. Mais personne n'ouvrit un mot, et tous restèrent là à contempler cette scène de violence gratuite comme on regarderait des singes derrière des grilles. Hikari en était réduite à l'état d'animal, de bétail, et encore : Fenko ne songeait même pas à elle comme à quelqu'un ayant une conscience. Elle n'avait été pour lui qu'un tas de chaire dénué d'humanité... A moins que lui-même ne soit dénué de ladite humanité. Quoi qu'il en fut, à voir les coups rageurs que donnait Mina à sa collègue, il y avait fort à parier que la verte songeait exactement comme le rouquin, à savoir que la victime méritait bien tout ce qui lui arrivait, tant par son outrecuidance et son impudence que par sa naïveté maladive. Toutefois, si le spectacle se montrait particulièrement divertissant, ce n'était pas le duo de demoiselles qui attirait réellement le regard du Supernova : c'était avant tout Ren, le chef de l'organisation. A vrai dire, il se demandait à quoi ce dernier pouvait bien songer, en voyant l'une de ses subordonnés se faire littéralement massacrer par l'une de ses amies... En règle générale, les chefs de groupuscules n'appréciaient pas vraiment la brutalité entre les membres d'une même équipe... Et même si le zoan n'en avait, de son côté, que faire, il comprenait bien ce raisonnement. Un raisonnement pour faible, mais un raisonnement tout de même, après tout. Selon lui, seuls les puissants méritaient de vivre... Et les autres se contentaient de survivre. En jouant avec le feu, la blonde s'était sacrifiée, littéralement... L'Oudoni poussa un léger soupir, les lèvres toujours tordues en un rictus de sadisme, lorsque la jeune bourreau se redressa à son tour, donnant un dernier coup de pied au tas de chaire sanguinolent avant de retourner à sa place sans plus de cérémonie, laissant un petit groupe de forbans toujours aussi surpris. Et le hors-la-loi resta là à fixer le leader de l'ancien quatuor, patiemment.

Quand celui-là failli tomber en avant, il arqua un sourcil, légèrement surpris, ne comprenant pas ce qu'il se passait. Mais quand l'homme reprit son avancée inlassable jusqu'à sa complice d'instant, le sourire revint sur le visage du maudit qui resta là, assis, patient, faisant fi du regard de la demoiselle qui se voulait clairement insistant. Recruter quelqu'un comme elle dans son équipage pourrait s'avérer distrayant, mais il doutait que Ren n'accepte de perdre un deuxième collègue dans la même journée... Bien sûr, Fenko pourrait tout aussi bien le forcer à accepter, et il y avait d'ailleurs de fortes chances pour que Mina n'accepte au vu de son regard passionné, mais après tout, quelques règles de civilités ne faisaient pas de mal, de temps à autres. Ainsi le célèbre pirate resta-t-il silencieux, se contentant de voir son interlocuteur revenir vers la table avant de repousser la main compatissante de l'un de ses alliés. Le regard franc et presque froid du premier rouquin fit sourire encore davantage le second, qui hurla aussitôt, probablement à l'adresse de la serveuse toujours cachée dans la cuisine :

-Oh, la cruche, fais ton job un peu et amène nous de quoi boire !

Un cri affolé sortit de la pièce et quelques bruits précipités se firent entendre tandis que le Supernova ramenait son attention vers Ren, l'observant toujours avec malice et amusement. Cette journée était intéressante, au final... Lui qui avait cru que Maisetsu Island ne serait qu'un trou paumé des plus inintéressants, force était d'avouer qu'il s'était trompé. Était-ce cela, le syndrome Grand Line ? La capacité de rendre un endroit aussi terne et morne que celui dans lequel ils se trouvaient en un palace d'aventures éreintantes ? Dans tous les cas, la chose plaisait à l'Oudoni... Et manifestement, tout autant à ses collègues. Quoi qu'il en fut, le criminel reprit la parole, répondant cette fois-ci à son interlocuteur :

-Oui, je dois avouer que ta fine équipe ne manque pas d'intérêt...

Son regard se balada tour-à-tour sur le leader, sur le cadavre toujours allongé à même le sol et baignant dans son propre liquide carmin, puis sur Mina avec plus d'intensité. Au même moment, la pauvre serveuse, toujours aussi intimidée, arriva dans la salle avec un plateau sur lequel trônaient cinq ou six chopes, probablement remplies de rhum ou d'une autre boisson des plus rafraîchissantes. Elle marqua un arrêt violent en remarquant le cadavre d'Hikari, devint d'ailleurs blême et tremblante et eut visiblement toute la peine du monde à ne pas perdre connaissance, se motivant sans doute en se disait que si elle faiblissait à ce point, elle finirait, au mieux, dans le même état que l'autre demoiselle. Elle porta les boissons en détournant méticuleusement les yeux du massacre, sous le regard inquisiteur de Fenko, et vint poser les six récipients remplis d'alcool devant Mina, Gin, Ren, le bras-droit du Supernova et ce dernier en silence. Elle retourna sans plus un mot et la tête baissée directement en cuisine, probablement pour aller vomir son dernier repas sans plus de cérémonie. Une fois servi, le reconnu criminel porta le breuvage à ses lèvres et en but une gorgée lentement, faisant planer encore un peu plus le suspens avant de reprendre la parole avec un sourire toujours présent et synonyme de bonne humeur :

-Malheureusement, il me semble qu'Alabasta n'est pas sur cette voie, je me trompe ? Et changer de voie sans Eternal Pose n'est pas une mince affaire... Qui plus est, il me semble également que les hauts-gradés de la Marine tiennent les royaumes tels qu'Alabasta à l’œil, n'est-ce pas ? Ça n'est pas par lâcheté, mais tu comprendras aisément que je n'ai pas spécialement envie, à ce stade de l'aventure, de tomber nez à nez avec un amiral... Tant pour moi que pour mes collègues.

Evidemment, l'ultime phrase sonnait plus comme une provocation que comme une inquiétude fondée pour ses compères. A vrai dire, il y avait même fort à parier que si un amiral était entré dans la taverne à ce moment-là, l'Oudoni aurait probablement ordonné à ses hommes de se jeter dessus pour filer par l'arrière boutique... Chacun sa guerre. Malgré toute sa brutalité, il n'était pas déraisonnable, et savait que certaines pointures étaient encore hors de sa portée... Même si cela ne serait probablement pas éternel...

_________________
[ PRESENT] Un petit pas pour les autres, un grand pas pour nous  274333EssaiSignaPirate
PNJ (Pirate)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: