-29%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne MSI – MSI SPATIUM M371 NVMe M.2 -1To à 69,90€
69.91 € 99.01 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Sam 5 Juil 2014 - 16:17





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !











Maintenant que le jeune homme, à force de temps et d’énergie, avait enfin pu neutraliser son opposant bestial sans devoir le blesser plus que de raison, il avait le temps d’observer son camarade se battre pour son opposant qui était bien plus rapide et précis que le taureau humanoïde géant. Comment cela était possible ? Cette créature était issue d’un lion, un félin des plus rapides et agiles mais, en plus, était dotée d’ailes lui conférant une capacité à voler qui la rendait encore plus dangereuse et imprévisible. Le clou du spectacle ? Ce dard de scorpion, en guise de queue, qui pouvait probablement se révéler encore plus dangereux que la plus acérée des lances que l’on pourrait trouver ici-bas. Là où Kyoshiro devait faire face aux puissants mouvements de son adversaire qui aurait aisément pu le réduire en bouillie d’une simple pression du plat de la main, son mystérieux compagnon, lui, devait faire tout autant attention à la queue de son opposant qu’à ses griffes ou à ses crocs ce qui rendait la tâche nettement plus ardue. Observant le combat ainsi que le refus de son camarade d’être aidé, le jeune niais se dit que, finalement, il avait peut-être choisi l’adversaire le plus facile et aurait dû proposer le taureau humanoïde géant à son camarade d’infortune. Enfin bon, ce qui était fait faisait partie du passé et cela ne servait à rien de le ressasser sans cesse.
Même si son style était différent de celui du bretteur, le dénommé Alvin était indéniablement doué dans ce qu’il faisait, assez agile et puissant pour mettre en difficulté son opposant ce qui ne forçait le respect du candide. Le jeune Alvin parvint à brûler son adversaire et cette odeur de chair calcinée, assez désagréable, força le niais à porter sa main à son nez comme si cela pouvait apaiser cette horrible odeur. Mais aussi bon combattant puisse-t-il être, il vint à faire un geste inhumain et répréhensible en achevant l’adversaire du jeune niais qu’il avait laissé volontairement en vie. Certes, cette créature était dangereuse mais il ne lui appartenait pas de décider de la vie ou de la mort d’un adversaire qui n’était pas le sien.
Si le gardien lui aurait, sans hésitation, tranché le bras qui tenait l’arme ou tranché la tête pour faire bonne mesure, le garçon, lui, était plus mesuré et préférait prévenir un nouveau geste comme celui-ci en lâchant sur un ton sérieux qui ne souffrait d’aucune ambiguïté :

« En d’autres circonstances je vous aurais fait volontiers avaler la balle que vous venez de tirer sur cet adversaire affaibli et neutralisé. Refaites pareil geste et je briserai tous les os de votre corps et vous abandonnerai ici. »

Seuls les lâches et les brutes achevaient des ennemis désarmés, c’était déshonorant au possible tout comme inhumain. Une fois encore, se serait-il trompé sur la véritable nature de son compagnon ? Ce dernier n’était-il finalement qu’un meurtrier de plus ? Lui qui le pensait différent des autres, Kyoshiro allait vraiment devoir affiner la façon dont il évaluait ses compagnons de route afin de ne plus être berné de la sorte. Était-ce du bluff ce qu’il venait de dire ? Aucunement. S’il n’aimait pas faire preuve de violence, il avouait que parfois la douleur s’avérait être une très bonne enseignante, si cette douleur pouvait permettre à cette brute de retenir la leçon alors le niais laisserait de côté ses sentiments.
Ignorant donc désormais totalement cette brute, le bretteur rengaina son sabre et s’avança jusqu’au fond de la salle, poussant la porte qui s’ouvrit sans le moindre grincement contrairement aux autres portes. Si la pièce était totalement plongée dans les ténèbres, les lumières du plafond s’allumèrent les unes après les autres pour révéler la taille incroyablement grande de cette pièce ainsi que sa composition pour le moins…impressionnante. De chaque côté de la pièce étaient alignées plusieurs poignées de cuves qui, une fois encore, étaient bien trop opaques pour laisser entrevoir ce qui se trouvait à l’intérieur. Malheureusement, en balayant la salle de son regard, le jeune homme fut confronté à deux soucis. Le premier ? Pas de porte de sortie ce qui signifiait que c’était la dernière porte ou que la sortie était cachée.
Le deuxième souci ? Cette espèce de grande cage de métal, au fond de la salle, qui était gardée par quatre sombres silhouettes à l’allure peu avenant et dont la seule présence diffusait une tension palpable jusqu’à l’autre bout de la pièce. Aucune parole ne fut nécessaire, le jeune homme comprit directement que c’était la fin de son voyage et que les créateurs de cet endroit venaient de jeter leurs meilleures cartes dans la bataille.
Elles n’avançaient pas, elles restaient là, cachées dans l’ombre de cette cage massive, attendant patiemment de voir si les intrus allaient avancer ou rebrousser chemin. Cela n’allait pas vraiment être de tout repos…vraiment pas.









© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 6 Juil 2014 - 1:03


La fin est proche... le plus dur reste à venir !!!



J’avais pu sentir une tension palpable au moment où j’avais pointé mon flingue au dessus de la tête du monstre, un regard lourd de la part de Kyoshiro. J’étais conscient que s’il n’avait pas achevé son adversaire, c’est qu’il y avait bien une raison… mais dans l’état actuel, je ne pouvais y prêter attention.

Mon partenaire n’apprécia pas vraiment mon geste et me le fit bien comprendre, mais, même s’il ne s’en rendait pas compte pour l’instant, il me remercierait plus tard d’avoir agit de la sorte.

- En d’autres circonstances je vous aurais fait volontiers avaler la balle que vous venez de tirer sur cet adversaire affaibli et neutralisé. Refaites pareil geste et je briserai tous les os de votre corps et vous abandonnerai ici.

Je pouvais sentir la colère dans ses paroles et la menace qu’il m’adressa semblait plus que réelle, il le pensait vraiment. Cependant, même si jusqu’ici sa compagnie m’était plutôt agréable, je n’étais pas ici pour me faire des amis, encore moins sans avoir à quel camp il appartenait, parce qu’il fallait être réaliste, ce type pouvait aussi bien être un collègue de la marine, qu’un pirate en devenir ou pire encore, un membre de la révolution agissant dans l’ombre.

- Mon geste était peut-être déplacé, mais il était nécessaire, je pouvais pas me permettre de laisser cette créature en vie… j’espère que tu le comprendras par la suite !

Je me contentais de ces quelques mots en guise de réponse, cela ne servait à rien de se justifier plus que ça, Kyoshiro s’était complètement refermé après cet événement et refusait d’ouvrir son esprit à la raison d’un tel acte, mais pour la suite de l’aventure, j’espérai qu’il allait pouvoir passer outre. Lors de notre retour, il ouvrirait peut-être les yeux sur ce qui venait de se passer. Il fallait apprendre à voir plus loin que le moment présent et réfléchir à toutes les possibilités.
C’est donc dans un silence des plus absolus que nous nous dirigeâmes vers la porte au fond de la salle afin d’atteindre la pièce suivante… en espérant qu’on arrivait enfin au bout de notre périple. Une nouvelle fois, la porte s’ouvrit sans trop de difficulté, nous laissant ainsi pénétrer dans ce qui semblait être la dernière salle. En effet, une fois la lumière allumée, se déclenchant dès l’ouverture de la porte, je pus constater que cette pièce était dépourvue d’ouverture supplémentaire… Pas de sortie, pas d’accès à une autre partie du labo. On était donc enfin arrivé au bout. Cette découverte me fit légèrement sourire, car elle confirmait mes craintes et justifiait donc de mon action passée… nous devrions repasser dans la pièce aux monstres pour sortir d’ici, mais sans bêtes à affronter.
Cette dernière était de loin la plus grande, la plus spacieuse, ce qui faisait aussi d’elle la plus impressionnante, en témoignaient la lignée interminable de bacs de chaque côté de la pièce. Au fond, une espèce de grande grille à travers on pouvait apercevoir quatre ombres… encore des gardiens ? De quel genre cette fois-ci ? Ou alors s’agissait-il simplement de sculptures décoratives, enfermées pour pas qu’on les vole. Je fis un pas de plus dans la salle, m’engageant de quelques mètres. De nouveaux lampions s’éclairèrent au dessus de nous, formant comme un chemin continuant jusqu’à cette fameuse cage, s’allumant à son tour, qui laissa alors apparaître les étranges silhouettes.

Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Robot110Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Robot210Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Robot310Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Robot410

Il s’agissait d’un groupe de robots à première vue, après les expériences chimiques, celles sur les animaux, on avait le droit aux machines. Faisant le lien avec les coupures de journaux que j’avais pu lire, il s’agissait sans doute de l’aboutissement des recherches sur les pacifistas… plus évolués ou en cours d’élaboration ? En tout cas, ces derniers ne semblaient pas animés.
Je balayés d’un regard le reste de la salle et fus interpellé par une cuve plus sombre que les autres, en y regardant bien, avec le contre-jour des lampes, on pouvait discerner ce qui semblait être la forme d’un corps… un corps humain. Il ne manquait plus que ça, les expériences humaines. Il s’agissait peut-être du garçon que mon camarade recherché.

- Kyoshiro… là-bas !

Je pointai alors du doigt la cuve que j’avais repéré, mais lorsque nous nous avançâmes pour vérifier s’il s’agissait bien du garçon, la grille qui renfermait les robots se mit à grincer, se relevant doucement… ces derniers venaient de s’activer.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Lun 7 Juil 2014 - 1:01





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












Aussi généreux soit le jeune homme, il n’y avait rien au monde qui puisse le faire accepter sans broncher qu’une personne puisse abattre un adversaire à terre et totalement inoffensif, et cette brute dénommée Alvin avait le toupet de lui dire qu’il finirait par comprendre son geste. Pour qui le prenait-il ? Pour un de ses congénères, une brute qui usait de violence et qui n’hésitait pas à tuer sans sourciller ? Ses mots transpiraient tellement la suffisance, l’égoïsme et l’abondance d’assurance que cela en devenait écœurant. Qui était-il pour jouer à Dieu et juger si, oui ou non, une personne ou une bête pouvait être autorisée à vivre dans ce bas monde ?
À bien y réfléchir si les brutes, elles, usaient de violence par pur égoïsmes, elles n’avaient pas la prétention de juger de la valeur des vies qu’elles ôtaient et se contentaient de les ôter, froidement. Elles ne cherchaient pas à se donner une fausse conscience en se disant qu’elles ôtaient des vies qui ne finiraient que par nuire à ce monde, elles ne se voyaient pas comme des espèces de purificateurs qui nettoyaient la crasse de ce monde. Une fois encore le jeune homme avait cru pouvoir faire confiance à une personne et l’avait acceptée un peu trop facilement, la faute à son tempérament sans doute, et une fois encore le jeune bretteur se rendit compte que le temps permettait toujours de révéler les véritables intentions d’une personne…son vrai visage en quelque sorte. Déçu ?Bien entendu qu’il l’était. Mais qu’est-ce qui était le plus déroutant et insultant dans tout cela ? Que cet inconnu joue à Dieu ou qu’il ait l’audace de penser que Kyoshiro finirait par comprendre et accepter son geste ? Mystère et boule de gomme.
Enfin bon peu importait son camarade car il était entré dans ce laboratoire sans lui et ressortirait également sans lui, il n’avait pas vraiment besoin de l’aide d’une brute avec le syndrome de dieu pour sauver un garçon qu’il espérait trouver dans la pièce dans laquelle il venait de pénétrer. À moins d’une autre pièce cachée dans une mur, et vu l’absence de sortie évidente, le jeune bretteur en vint à supposer que c’était là la dernière pièce et que, peut-être, le garçon qu’il cherchait devait se trouver dans une de ces cuves opaques. La brute lui indiqua bien une forme humaine dans une des cuves, mais le fait de s’avancer vers elle ne fit que réveiller les gardiens dont les yeux s’illuminèrent tous, au même moment, d’une lueur jaunâtre.

Des hommes postés là pour surveiller cette toute dernière salle ? Ce fut ce que supposa le jeune homme jusqu’au moment où il entendit ces 4 créatures faire leurs premiers pas…et le bruit de ces pas n’avait rien d’humain mais était très clairement mécanique. Subitement, voyant la démarche lente et rigide de ces gardiens, toutes les pièces commencèrent à se mettre en place dans l’esprit du simplet qui en conclut que les pièces détachées de tout à l’heure servaient à créer des robots. La raison de cette création ne rentrait pas vraiment en ligne de compte ici, la seule chose qui était encore un mystère pour le jeune homme était la raison pour laquelle les créateurs de ce laboratoire avaient besoin d’êtres humains si leur but était de créer des robots. Haussant les épaules, espérant que le garçon qu’il cherchait saurait peut-être pourquoi il avait été amené ici, le garçon dégaina son sabre et le leva subitement, frappant l’air pour former une colonne d’énergie qui vint frapper les créatures regroupées.
Si deux d’entre elles restèrent presque totalement immobiles, encaissant de plein fouet la technique sans chercher à l’esquiver, les deux autres armées d’un seul sabre furent plus malignes et bondirent sur les côtés. Non, elles n’étaient pas juste plus intelligentes que les deux autres, elles n’avaient probablement pas la résistance prévue pour encaisser ce genre d’attaquer alors que les deux autres, oui. Bien, cela allait être le dernier combat, ou du moins était ce que le jeune bretteur en herbe pensait en voyant les deux créatures s’approcher et en voyant sa colonne d’énergie se dissiper, dévoiler les deux autres créatures, indemnes, les deux sabres dégainées.

Que le spectacle commence.








© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 7 Juil 2014 - 23:20


Sous tensions... Une alliance difficile !!!



Je voyais bien que Kyoshiro n’étais pas vraiment apte à accepter le geste que je venais de faire quelques minutes auparavant, un froid s’était installé entre nous et même l’idée chaleureuse d’avoir peut-être retrouvé l’enfant recherché ne semblait pas faire fondre cette glace.

Pourtant, ce qu’il refusait de voir c’était que je n’avais pas agit de la sorte par plaisir, ni de bon cœur d’ailleurs, je pensais juste à notre retour… se retrouver de nouveau face à cette bête avec un enfant à protéger et sans savoir ce qu’on allait rencontrer avant était un trop grand risque. Je ne me rendis pas malade pour autant, je connaissais à peine cet homme et nos chemins allaient certainement se séparer après cette aventure.
Je me concentrai donc entièrement aux lumières qui venaient d’apparaitre dans les yeux des machines en face de nous, indiquant que ces dernières venaient de s’activer. Les recherches sur les pacifistas, ainsi que les pièces que l’on avait vues dans une des salles précédentes n’indiquaient rien de bon. Les quatre robots s’avancèrent au moment où nous même avions fait un pas en avant pour voir s’il s’agissait bien de l’ombre du gamin dans la cuve.

Cette fois-ci, Kyoshiro ne tenta même pas d’entamer une conversation pacifique avec les machines, les attaquants de front directement, dévoilant d’ailleurs au passage un pouvoir qu’il m’avait jusqu’ici caché. Cette méthode me convenait bien plus que les précédentes, me poser des questions n’était pas vraiment ma façon de faire, et encore moins en poser à l’adversaire. Non, moi je préférais analyser rapidement pour agir dans la foulée, le plus vite possible.
Cependant, tandis que j’observais la façon de faire des robots quant à l’attaque de mon partenaire, je m’interrogeai tout de même sur la nature de son pouvoir… un halo de lumière dégageant une telle puissance ne pouvait être l’œuvre que d’un fruit du démon, dangereux qui plus est. Cela m’amenait à me méfier encore plus de mon camarade, un tel pouvoir entre de mauvaises mains pourrait causer beaucoup de tord au gouvernement et le fait que Kyoshiro soit méconnu de nos bases de données m’inquiétait encore plus. Un marine avec de telles capacités serait forcément connu et reconnu par ses pairs, ce qui me laissait penser à croire que la personne qui se tenait devant moi pouvait très bien appartenir à un camp ennemi. Il serait donc à surveiller après cette journée.

En tout cas, malgré la puissance palpable que dégageait cette lumière, deux de nos adversaires robotisés ne bronchèrent pas, ceux avec deux katanas… sûrement les plus puissants si on les comparait à leurs congénères ne possédant qu’un seul sabre. Un robot bretteur, je n’avais jamais vu ça… quelles pouvaient bien être leurs capacités au combat ? Leurs lames étaient-elles de qualité ? Etant donné la monté en puissance des expériences rencontrés au fur et à mesure de notre avancée, je m’imaginais très bien que ça n’allait pas être de tout repos.
Je devinais que mon arme à feu ne serait pas d’une grande utilité vu l’inefficacité dont elle a fait preuve sur les monstres précédents. C’est donc armé de Blaze que je m’élançai dans la bataille, me jetant sur l’un des robots aux deux sabres pour commencer, envoyant un violent coup ascendant pour lui retirer sa garde. J’enchainai rapidement avec un coup vertical à mi-hauteur, mais ce dernier le para aisément avec son deuxième katana, démontrant alors tout de même une bonne maîtrise de son arme. Mais tandis que je bataillais toujours, lame contre lame, un de ceux qui s’était retiré pour éviter le rayon de lumière se jeta sur moi avec une agilité plutôt remarquable pour un robot, agitant son unique arme dans ma direction…

Ce combat s’annonçait des plus compliqué, car en plus de devoir affronter des adversaires robotiques, donc ne craignant pas la fatigue ni la douleur, savant manier les armes, il fallait aussi faire attention à leur travail de groupe. Ils sont quatre, on est que deux, ils allaient donc pouvoir jouer de leur surnombre pour nous surprendre… on allait devoir être deux fois plus attentif et, n’en déplaise à Kyoshiro, on allait sûrement devoir faire preuve, nous aussi, de coopération.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Mar 8 Juil 2014 - 23:17





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !











Il avait évité des pièges, il avait combattu une créature composée d’une substance visqueuse aux propriétés bien étranges, il avait combattu des animaux étranges mais il savait que tous ces obstacles ne l’avaient finalement mené que vers la fin de cette route. Certes ce n’était pas vraiment la journée idéale qu’il s’était imaginée, clairement pas, mais faire face à l’imprévu ne faisait que rajouter un petit peu de piquant dans la vie et la dernière chose qu’il avait désirée, en prenant la voie de la mer, c’était bien de vivre une existence aussi routinière qu’ennuyeuse.
Il avait été plongé dans un monde qu’il ne comprenait pas, dans un univers dont il ne comprenait pas les tenants et les aboutissants mais il avait laissé les nombreuses questions qui gambadaient dans sa tête de côté. Pourquoi ? Parce qu’il n’était pas là pour découvrir le but de l’expérience ayant créé cette créature visqueuse, il n’était pas là pour comprendre la raison de ces études sur le corps humain ou la présence de ces pièces métalliques : il était là pour ramener un enfant à sa mère, dans la mesure du possible, tout le reste n’était que superflu et détail à ses yeux. Peut-être que cela aurait pu l’aider à retrouver ce garçon, peut-être que cela l’aurait aidé à comprendre pourquoi il avait été amené ici et qu’il se passait ici, mais une seule chose qui manquait l’empêchait de faire cela : le temps. Si la raison de cet enlèvement était inconnue, la durée pendant laquelle ils garderaient le garçon intact était également un mystère et Kyoshiro ne se sentait vraiment pas de tenter le diable de cette façon.

Tombant finalement contre 4 gardiens qui semblaient aussi silencieux que non-humains, le jeune homme prit les devant et, pour une fois, passa à l’offensive en usant, contrairement à ce que l’autre brute croyait, de sa maîtrise du sabre et non de la maîtrise d’un fruit dont il ignorait avoir fait l’acquisition. Si les deux premiers, sans doute les plus lourds des quatre, bloquèrent sans broncher cette colonne d’énergie qui n’était rien de moins que la matérialisation de l’esprit combatif du bretteur, les deux gardiens plus légers esquivèrent d’un bond sur le côté et, comme un seul homme, lui foncèrent silencieusement dessus.
D’ordinaire combattre à plus de un contre un, même si cela pouvait être considéré comme déloyal, n’était pas quelque chose qui surprenait vraiment le jeune homme car il connaissait la nature fourbe de certaines brutes. Cependant ici les choses étaient différentes, il ne combattait pas des êtres mauvais et fourbes mais de froids et silencieux soldats qui n’étaient pas ralentis ou guidés par des émotions. Ils accomplissaient leur rôle, ils combattaient les intrus sans se soucier de la morale ou de l’équité.
Ils n’étaient pas vraiment conscients du bienfondé ou non de leurs actions et c’était pour cette raison précise qu’ils étaient tous les quatre là.

Même si les attaques de ces deux créations étaient assez légères, compte tenu de leur constitution, ces deux combattants étaient terriblement agiles et rapides si bien qu’ils étaient bien plus chiants à combattre que le taureau humanoïde de tout à l’heure qui se basait sur la force brute. Vous vous rappelez le speech sur les catégories de combattants ? Ici Kyoshiro faisant face à des combattants aussi agiles et rapides que lui si bien qu’il ne semblait avoir le temps de voir aucune ouverte et encore moins de s’y glisser.
Les premières poignées de secondes du combat furent clairement à sens unique, le jeune homme ne faisait que bloquer et esquiver les pluies de coups qui lui tombaient dessus à un rythme ininterrompu, sans broncher et en serrant les dents tout en réfléchissant à un moyen d’inverser la vapeur en sa faveur.

Ignorant totalement comme se débrouillait l’autre énergumène, bien trop occupé avec sa propre situation pour avoir l’esprit ailleurs, le jeune homme continua de faire virevolter sa lame devant lui, parant et déviant les coups qui pleuvaient sur lui avant de tenter quelque chose. Soudain, il bondit en arrière et s’écarta de plusieurs pas, levant le bras il frappa l’air et créa une lame d’énergie vint percuter le premier gardien. Ce dernier, surpris par la proximité de l’attaque, la bloquant en levant sa lame face à cette attaque et recula de quelques pas sous la force de l’impact.
Profitant de cette ouverture soudaine et fugace, le garçon bondit sur l’autre créature et la frappa de son sabre tenu à une main qui fut, bien entendu, bloqué par la lame de la silencieuse créature. Profitant d’avoir accaparé l’attention de son adversaire, le jeune homme empoigna son fourreau et, de la main gauche frappa le crâne de son opposant fut éjecté sur le côté sous la force de l’impact. Même si les deux créatures se relevèrent rapidement, cette première attaque soulagea le jeune homme qui fut apaisé de voir que ces créatures étaient rapides mais que leur constitution métallique ne les rendait pas plus résistantes pour autant. S’il avait dû combattre des adversaires agiles ET durs à blesser, cela aurait été vraiment très pénible.

Mais maintenant il était certain de pouvoir s’en occuper non sans difficultés, la prochaine fois il aurait juste à frapper un peu plus fort et cela passerait tout seul.









© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 10 Juil 2014 - 0:33


Machine contre Humain... Réflexion vs programmation !



Ce qui allait sûrement être notre dernière épreuve dans ce laboratoire était maintenant fortement lancé, chacun d’entre nous ayant engagé le combat et étant confronté à deux adversaires.
Pour ma part, je n’étais pas très bien partie dans cet affrontement, luttant lame contre lame face à un premier robot, un second m’attaqua de côté en abattant son sabre en direction de ma tête. Je savais que je devais compter que sur moi-même cette fois-ci, Kyoshiro était-lui aussi occupé de son côté et, de plus, depuis un moment maintenant, notre partenariat était devenu bien compliqué et il me l’avait bien fait comprendre. Je devais donc me débrouiller seul pour me débarrasser de ses deux robots et défendre ma vie.

Alors que la lame du deuxième droïde fondait toujours sur moi, le premier envoya à son tour sa seconde épée, dans un coup ascendant vers ma tête. Je me courbai donc en arrière, posant mes mains au sol pour prendre appui et abandonnant de ce fait le duel contre mon opposant direct ; les deux sabres s’entrechoquèrent juste au dessus de moi. Je profitai de ce moment de répit pour prendre un peu de recul et analyser la situation, sans me soucier de ce qui se passer derrière moi… Kyoshiro était largement assez fort pour s’en sortir sans mon aide.
Le plus dangereux des deux était clairement la machine à double sabre, l’autre n’étant là que pour détournait mon attention ou attaquer par derrière, même si il restait un adversaire de taille. Si je voulais donc être tranquille pour me battre contre le plus évolué des robots, je devais d’abord me débarrasser de l’autre. Je décidai donc de reproduire à peu près le même schéma que précédemment, mais avec un fin légèrement plus à mon avantage. Je commençai donc par sortir mon pistolet, vidant mon chargeur sur la machine avec une épée afin de le faire reculer et de l’éloigner. Même si son armure le protéger de mes balles, chaque impact engendrer un pas de plus vers l’arrière, me permettant ainsi d’attaquer de plein front celui avec deux lames. Rangeant donc rapidement Sarah dans ma veste, j’enchainai une tranche horizontale au niveau des épaules… la réaction, bien que logique de mon adversaire robotisé, était quelque peu machinale. Il bloqua Blaze en interposant ses deux armes en même temps. Je lui offrais alors une résistance suffisante pour ne pas lui laisser l’opportunité de détacher l’une de ses lames et attendais la réaction du second.
Leur système fonctionnait comme un programme enregistré et répondant à une situation donnée, comme l’instant d’avant, il m’attaqua donc par le côté, abattant sa lame exactement de la même façon. Là différée la réaction d’un homme capable de penser de celle d’une machine… je libérai soudainement la pression de Blaze, accompagnant alors le déséquilibre de mon opposant de la main gauche et me retournai presque immédiatement pour venir frapper de mon poing le robot qui venait de m’attaquer.

• Meteorite Punch •

Ce dernier tituba alors en arrière, telle une machine perdant le contrôle de ces gestes, avant de tomber lourdement sur le dos. Je me doutais que cela ne suffirait certainement pas, mais cela me laisser du temps pour réfléchir à la suite, tandis que le droïde aux deux katanas avait repris équilibre et venait à nouveau dans ma direction.

Le premier toujours debout et le second au sol qui était déjà en position assise… une chose était certaine, ces robots étaient des machines de guerre, des machines destinées au combat… mais dans quel but ??? Et surtout, pour qui et contre qui ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Ven 11 Juil 2014 - 0:17





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












Si certaines personnes étaient amenées à penser que jamais les machines ne pourraient prendre la place des hommes dans quelque domaine que ce soit, et surtout pas dans un domaine aussi ardu et viril que le combat, ces personnes-là auraient dû regarder le combat qui se déroulait ici pour savoir à quel point elles étaient dans le faux. Bien sûr combattre demandait des compétences fondamentales comme la concentration, l’anticipation, l’adaptation et l’improvisation mais ces machines avaient d’autres points forts qui contrebalançaient largement ce manque d’humanité et d’émotion. Tout d’abord, de par leur constitution métallique, leur corps était généralement plus résistant qu’un humain ce qui leur permettait d’encaisser des attaques qui seraient fatales pour un bretteur ordinaire et ce n’était pas un avantage qu’il fallait négliger.
L’autre avantage, et non des moindres, était que ce genre de créature n’était pas sujette à la fatigue de manière générale ce qui lui permettait de combattre des heures durant sans montrer le moindre signe de fatigue ou de perte de réflexes accompagnant cette fatigue, chose qui arrivait inévitablement pour n’importe quel combattant au bout d’un certain temps. Même s’il était encore bien trop tôt pour ressentir de tels effets, le jeune bretteur savait qu’il n’était clairement pas dans son intérêt de faire durer le combat car, au bout du compte, il serait forcément perdant. Il avait bien vu que ses deux adversaires étaient agiles mais peu résistant, pour prendre le dessus il fallait donc qu’il continue à jouer offensivement afin de les mettre en difficulté et de les blesser assez pour qu’ils ne soient plus une menace pour lui.
Se focalisant sur son propre combat, ayant bien assez à faire pour ne pas se disperser, le jeune homme vit ses deux adversaires se redresser et il bondit sur les deux, les mitraillant de coups qu’ils arrivaient à parer, du fait de leur supériorité numérique, mais la puissance de ses coups était telle qu’ils ne pouvaient pas avancer vers lui, ils étaient bloqués sur place et c’est en baissant le regard vers leurs jambes que Kyoshiro eut l’idée la plus simple qui soit pour les empêcher d’avancer, de bondir dans tous les sens et de lui broyer les testicules à faire leurs cabrioles sans arrêt.
Ouvrant la bouche sans qu’un seul son sorte de sa bouche, il articula quelques mots d’excuse pour ce qu’il s’apprêtait à faire, sans les prononcer à voix haute. Oui il s’excusait auprès de machines qui ne devaient sans doute pas ressentir la douleur mais pour quelqu’un aimant aussi peu la violence que lui, blesser des humains, des bêtes ou des machines revenait à peu près au même. Il se sentait le besoin de s’excuser par avancer, même si ces machines ne comprendraient probablement pas ses excuses.

Repoussant ses opposants, il disparut soudainement de leur vue et les scanners de ces machines se mirent en marche et tournèrent à plein régime, tournant la tête pour trouver un adversaire qui réapparut subitement derrière ses adversaires. Son sabre tenu à l’envers, il glissa vers la première machine et lui asséna trois coups consécutifs derrière les genoux qui tranchèrent ses deux jambes, provoquant la chute de la machine qui mit du temps à analyser ce qui venait de se passer. L’autre gardien, lui, se tourna immédiatement vers cette menace directe et la danse des sabres reprit de plus belle, les échanges étaient toujours aussi rapide mais désormais le jeune homme fut plus à l’aise car il n’avait plus qu’une seule cible sur laquelle se concentrer, l’autre tentait vainement de ramper à terre en s’aidant de ses bras intacts.

Après plusieurs poignées de secondes à parer les coups de son adversaire, le jeune homme décida qu’il était temps de passer encore une fois à l’offensive. En un mouvement ample et puissant, il repoussa le sabre de son adversaire et donc son bras vers le haut, profitant de cela il lui trancha ledit bras à hauteur du coude et rabaissa son sabre en un mouvement continu. Il profita de son mouvement pour se courber vers le bas, faire redescendre son arme le long du corps de son adversaire avant de lui trancher la jambe au niveau des jointures aux genoux, comme pour l’autre gardien.

Neutraliser les jambes pour empêcher tout mouvement était bien la solution la plus simple qu’il avait trouvé car il ne se sentait pas de trancher en deux des machines comme un vulgaire boucher couperait un morceau de viande. Le sabre toujours dans la main, il s’écarta des machines qui continuaient lentement de ramper avant de chercher des yeux son camarade d’infortune pour voir où il en était de son côté. Peut-être devrait-il l’aider pour accélérer les choses.










© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 12 Juil 2014 - 1:06


Besoin d'aide... viendra ou viendra pas ?



Le combat était loin d’être terminé pour moi et je devais avouer que j’éprouvais quelques difficultés à en terminer… Mes rames étaient loin d’être assez efficace pour en venir à bout, les balles ne transperçaient pas leur armure et ma lame n’était pas assez tranchante pour les découper. Il ne me rester que mon pouvoir qui était bien efficace pour les repousser, mais pas pour les démonter.

Le robot à deux sabres s’avançait doucement vers moi, ces deux katanas en main, tandis que l’autre essayait toujours de se relever péniblement. Ce n’est que lorsque j’aperçus Kyoshiro trancher ses adversaires au niveau des jambes qu’une idée me vint en tête, mais cette dernière ne pourrait s’avérer efficace que pour l’un des deux droïdes. Je m’avançais donc vers mon opposant direct préparant mon assaut à l’avance dans ma tête, je savais exactement où je voulais en venir.
Je me mis donc à courir dans sa direction, je le vis alors écarter ses bras, sabre en main, prêt croiser ces derniers, une fois entré dans son champ d’action, pour me couper en deux. Sauf qu’au dernier moment, j’esquivai la tranche en m’accroupissant, passant alors en dessous des lames et incitant mon adversaire à agir comme je voulais… il leva ses sabres vers le haut et les abattit sur moi. Transformant mon bras pour qu’il devienne solide, je le plaçai en opposition afin de me protéger, laissant la machine dans une incompréhension des plus totales. Ce derniers semblait ne plus savoir comment réagir… il avait porté son attaque, il avait touché, mais les lames restèrent bloquées. Comme je le pensais et comme je l’avais déjà démontré, ces robots étaient dépourvus de cerveau, de réflexions, les empêchant de réagir à certaines situations non programmées.
J’écartai alors les sabres de mon opposant d’un mouvement sec du bras, dévoilant ainsi le torse robotique de celui-ci.

• Meteorite Palm •

J’enchaînai alors très rapidement deux coups de paume quasi simultanés sur l’endroit maintenant dévoilé, envoyant valser en arrière la machine de combat qui alla s’écraser contre le mur quelques mètres plus loin avant de tomber de face sur le sol.
Je me retournai alors vers le second robot qui venait tout juste de se relever et, avec le bras toujours endurci, me rua vers lui, bras tendu à hauteur de tête.

• Meteorite Axe •

Je vins alors percuter violemment le cou de la machine, un des seuls endroits où l’armure n’était pas présente et donc où mon adversaire était plus fragile. Sa tête se mit alors à voler, complètement arracher du reste de son corps, seuls les fils le composant débordaient de la jointure arrachée.
J’avais réussi à m’en débarrasser d’un, mais il restait encore l’autre qui serait plus difficile à battre, car plus évoluer et parce que ce dernier n’avait pas de tête à proprement parler. Son visage, si on peut appeler ça comme ça lorsqu’il s’agit de pièce robotisée, était directement sur le corps de cette dernière, ne formant qu’une seule et même unité. Il m’était donc impossible de réitérer ce que je venais d’accomplir.
Un peu plus loin, Kyoshiro en avait lui terminé, mais, avec notre différent, était-il tout de même prêt à venir m’aider pour nous débarrasser de ce gêneur dans l’accomplissement de la mission qui lui avait été confié. Car, même s’il s’agissait de mon adversaire, je doutais fort que ce gardien allait laisser quelqu’un s’approcher de l’une des expériences sans agir… ils avaient bien été placés là pour ça, pour protéger ces lieux.

J’attendais donc que le robot à deux sabres se relève et de voir ce que mon camarade allait décider de faire me concernant moi et mon adversaire. Sans doute qu’il rêvait intérieurement que cette créature de métal me terrasse, surtout là où lui avait était en réussite.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Dim 13 Juil 2014 - 1:40





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












Si le jeune homme aimait faire durer les petits plaisirs de la vie comme une plaisante compagnie, une incroyable découverte ou une magnifique vue, il ne pouvait clairement pas en dire autant des surprises assez déplaisantes ou trop longues pour être autre chose qu’ennuyeuses. Et c’était le cas ici. Initialement il était entré ici pour rendre service, ce qu’il savait et voulait faire le mieux, en rendant à une mère son fils qui avait été enlevé pour d’obscures raisons. Comme à chaque fois qu’il rentrait dans un endroit inconnu, le jeune homme gardait dans un coin de son esprit fragmenté la possibilité que les choses ne se passent pas comme elles étaient prévues, la possibilité qu’il y ait un bouleversement dans le plan ou que les lieux soient piégés pour coincer tout intrus…et, malheureusement, ce fut cette dernière possibilité qui prit vie dès la première salle.
Pourquoi fallait-il que cela finisse par arriver ? Pourquoi ne pouvait-il pas simplement traverser une pièce ou un bâtiment dans son entièreté sans que le plafond ne tente de l’écrabouiller ou que le sol ne cherche pas à le transformer en passoire ? Il ne savait pas si c’était simplement de la malchance ou une espèce de karma négatif pour avoir mal agi dans une vie antérieure, bien qu’il ne croie pas à ce genre de choses, mais les choses ne se passaient que rarement bien et il commençait vraiment à se poser des questions. Était-ce partout pareil ou était-ce lui qui, d’une façon ou d’une autre, semblait attirer les emmerdements ? Il espérait vraiment ne pas être le seul à avoir autant la poisse.
Mais enfin, après de longues minutes à fouiller et traverser les pièces, le jeune bretteur et son camarade tombèrent sur une pièce gardée par quatre créatures robotiques qui leur foncèrent dessus sans l’ombre d’une hésitation. Si le jeune homme parvint à surmonter avec quelques difficultés les deux adversaires qui lui tombèrent dessus, il ne put en dire autant de son supposé camarade qui devait être tombé sur le groupe des coriaces, comme quoi la malchance pouvait parfois changer de côté. Bien que la tentation de laisser la brute se débrouiller toute seule et d’aller vérifier cette cuve en espérant trouver le garçon qu’il était venu chercher, le jeune bretteur ne put se résoudre à abandonner quelqu’un, même si ce quelqu’un ne méritait, à ses yeux, pas la moindre main tendue.
Rengainant son sabre, le jeune homme plongea sa main sous sa veste et en sortit un pistolet avec lequel il fit feu à plusieurs reprises en direction du seul gardien encore dehors, plaisant pleuvoir une pluie de balles de lumières sur lui. Si, au début, le gardien put bloquer et dévier les premiers tirs, les suivants finirent par être trop rapprochés les uns des autres pour qu’il puisse réagir assez vite pour tous les dévier. Petit à petit de plus en plus de trous furent percés à travers sa structure métallique, faisant reculer un peu plus à chaque fois le gardien jusqu’à ce qu’il soit finalement acculé contre le mur, derrière lui. Pourquoi s’était-il arrêté subitement ? Énergie à plat ? Des circuits importants touchés ? Kyoshiro ne le sut cependant il fut soulagé de voir les mains du gardien se desserrer pour laisser tomber à terre les deux sabres et, tandis que les armes touchaient le sol, son pistolet retrouvait le contact de son holster.

Sans jeter un seul regard à son camarade, le jeune homme se dirigea vers la cuve, leva la porte avec ses deux mains pour y trouver un garçon suspendu par des câbles et des chaînes. Plongeant sa main dans sa poche pour en sortir la photo donnée par la mère, quelques minutes plus tôt, le jeune niais fut convaincu que c’était bien le garçon qu’il cherchait qui était ici et, en posant sa main sur son cou, le pouls qu’il sentit le rassura sur l’état de santé du garçon. Il semblait simplement endormi…endormi et épuisé. Bientôt il ne lui resterait plus qu’à enlever ces câbles, briser ces chaînes et emmener ce garçon loin d’ici.

Et il espérait vraiment mais vraiment que rien d’autre de fâcheux ne lui tombe sur le coin de la figure.







© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 14 Juil 2014 - 0:56


La fin n'est pas pour maintenant... l'épreuve finale !



J’avais finalement réussi à me défaire de l’un de mes adversaires robotisés en lui arrachant la tête, mais le cas du second semblait bien plus compliqué… il n’avait pas de tête à proprement parlé et mes armes n’étaient pas assez efficaces pour en venir à bout.

Visiblement, ce n’était pas le cas de Kyoshiro qui avait mis à terre ses deux gardiens en leur coupant les jambes, signe d’un bretteur possédant une technique et une lame de bonnes qualités. Le voyant rengainer son sabre, j’étais persuadé qu’il avait pris la décision de me laisser me débrouiller tout seul et d’aller sauver l’enfant de son côté, mais se ne fut pas le cas. Je fus plutôt étonné que ce dernier sorte une arme à feu de sous sa veste ; il se mit alors à viser le robot qui venait tout juste de se remettre debout. Malgré toute sa bonne volonté, c’était peine perdu que de vouloir terrasser ce tas de ferrailles en lui tirant dessus, son armure était bien trop résistante…  je n’avais même pas pris la peine d’essayer.
Cependant, Kyoshiro se borna à utiliser cette arme, acculant le droïde d’une pluie de projectiles lumineux, du même style que le rayon de lumière qu’il avait libéré en début de combat avec son sabre, ces dernières dégageaient d’ailleurs une puissance semblable.
Comme je l’avais pensé, ces dernières s’avéraient inutiles sur le gardien qui les bloqua sans trop de mal, mais Kyoshiro ne lâchait pas le morceau, il continuait à tirer tout en se rapprochant de plus en plus de son opposant jusqu’à la carapace de métal finisse par céder et que le robot s’arrête complètement de bouger.

Cette fois-ci, tout semblait vraiment terminé, nos quatre ennemis à plats, il ne restait plus qu’à tirer l’enfant de là. Sans un regard, sans un mot, celui qui, à mes yeux, paraissait de plus en plus pour un individu quelconque s’avança vers la cuve où le gamin était retenu prisonnier, inerte. Mais apparemment, même s’il ne donnait aucun de signe de vie, le jeune garçon était toujours vivant… il était donc temps de partir d’ici et de ramener cet enfant à sa mère.
De mon côté, il était temps pour moi de faire un peu le bilan de ce que j’avais vu, car il était clair que ce que j’avais vu ici était inquiétant et je me devais d’en faire un rapport à mes supérieurs.
Tandis que je remettais un peu d’ordre dans ma tête, essayant de savoir qui avait bien pu engendrer et créer tout ça, Kyoshira s’avança vers le garçon afin de le libérer de ses chaînes, c’est alors que la pièce entière se mit à trembler. De la poussière s’échappait du plafond, le sol vibrer sous nos pieds et un bruit sourds s’échappa du fond de la salle, là où les quatre gardiens nous attendaient quand nous étions rentrés dans la pièce… cela n’annonçait rien de bon. Le mur commença alors à bouger, se levant doucement pour dévoiler, petit à petit, une nouvelle machine, bien plus grande que les précédents et visiblement bien plus évoluée.
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 7369_r10
Cette dernière possédait des articulations inférieures bien plus prompt à des déplacements rapides et agiles, son armure paraissait plus épaisse, plus solide et résistante et surtout, des bras se terminaient pas deux immenses lames intégrées à ses membres, lui offrant donc certainement une parfaite maîtrise de ces dernières.
Se battre contre elle aurait été que pure folie, avec le gamin à protéger, le poids de tous nos combats précédents dans les jambes… il valait mieux fuir tant qu’on le pouvait encore.

- Je crois qu’il est temps de partir !!!

Sortant Sarah de ma veste, je commençai à vider mon chargeur sur la machine pour laisser le temps à Kyoshiro de récupérer l’enfant et de commencer à courir vers la sortie. Mes balles n’avaient pratiquement aucun effet sur lui, engendrant tout juste un léger temps d’arrêt à chaque impact de balle… le temps nous était compté.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Lun 14 Juil 2014 - 13:08





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire













Ce combat insensé était terminé et ce n’était pas trop tôt, le jeune homme pouvait se permettre de souffler un peu mais il fut surtout autrement plus soulagé quand il posa les yeux sur la raison de sa présence ici. Le jeune garçon était là, comme endormi, suspendu par des câbles et des chaînes dans cette cuve qui n’eut aucune difficulté à s’ouvrir. La raison de l’enlèvement du jeune homme importait clairement peu ici, la seule chose important aux yeux du jeune homme était de se débarrasser de toutes ces chaînes et de ramener ce garçon à sa mère. Il était vivant et c’était tout ce que le jeune bretteur avait vraiment besoin de vérifier.
Dégainant son sabre, le jeune niais fut sur le point de trancher toutes ces attaches lorsqu’un grondement sourd se mit à résonner dans toute la pièce et que les mûrs se mirent à trembler comme si un tremblement de terre se préparait. Ce ne fut que lorsque l’un des murs s’ouvrit que le visage du jeune homme afficha une expression de lassitude profonde car il savait ce que ce bruit signifiait : encore plus d’ennuis. N’en avait-il pas fini avec toutes ces bêtises ? N’avait-il pas assez combattu pour une journée ? Décidément cela ne l’amusait plus du tout, et cette sensation se confirma lorsque l’ouverture dans le mur laissa échapper cette créature massive et qui semblait autrement plus meurtrière que ses quatre camarade. Cette créature était massive et les lames sur ses avant-bras ne laissaient aucun doute sur sa fonction première : elle devait-être la toute dernière arme de ce laboratoire mais Kyoshiro, cette fois-ci, n’avait clairement pas envie de la combattre.

« Wow »

Auparavant il avait déjà supposé qu’il combattait la toute dernière arme de ce laboratoire et il s’était trompé : qu’est-ce qui lui prouvait qu’il n’allait pas se tromper une nouvelle fois et qu’une autre bête ne se cachait pas encore derrière celle-ci ? Non, il avait bien assez perdu de temps. Ni une ni deux, en un mouvement rapide et souple il dégaina son sabre, tranchant les attaches avant de rengainer assez vite pour pouvoir réceptionner le garçon qui chuta, réceptionné par les deux bras tendus du jeune niais. La jeune brute n’avait pas besoin de lancer quelque chose d’aussi évident : ils devaient tous les trois partir d’ici et au plus vite, la créature était d’ailleurs trop massive pour passer les portes du laboratoire, et tenter de la détruire était l’assurance de voir le laboratoire s’écrouler sous elle.
Courant vers la porte de la sortie, le jeune homme se mit à sautiller sur place comme pour se préparer. Plusieurs secondes durant il bondit sur un pied et ensuite sur l’autre, se préparant à la course. Il aurait pu utiliser ses techniques de déplacement mais, ne l’ayant jamais fait en transportant quelqu’un, il ne savait pas si le corps du garçon pourrait supporter une telle accélération. Il ne pouvait évidemment pas se permettre de prendre ce risque et d’avancer à l’aveugle. Après quelques bons supplémentaires, il débuta donc sa course effrénée qui le mena, quelques instants plus tard, à la sortie du laboratoire. Bon, la partie la plus dure avait été d’éviter les pics une nouvelle fois, mais dans l’ensemble il s’en était plutôt bien sorti.

Le jeune homme put enfin savourer le meilleur moment de cette histoire lorsque la mère éclata en sanglot en serrant si fort son enfant dans ses bras que le jeune homme crut presque qu’elle allait l’étouffer. Bien sûr il la rassura en lui disait qu’il ne devait être qu’endormi, il lui conseilla tout de même d’aller voir le docteur de cette île pour s’assurer de l’état de santé de sa progéniture. Après tout Kyoshiro n’était pas médecin et il ne voulait rien laisser au hasard.
Enfin il avait fait sa bonne action de sa journée et les remerciements de cette femme furent la seule véritable récompense dont il eut besoin. Il était content et satisfait de ce qu’il avait accompli et bientôt il pourrait repartir sur son navire ou rester ici pour aider d’autres personnes : il n’avait encore rien décidé.

Décidément il ne se lasserait jamais de lire de la gratitude et de la joie sur le visage des personnes qu’il aidait. C’était tout ce dont il avait besoin. Rien de plus.

[Ce sera tout pour moi, je pense. Tu peux poster une dernière fois pour boucler de ton côté si l’envie t’en prend. ]










© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 14 Juil 2014 - 14:03


La fin d'une aventure... le début d'une autre !!!



Kyoshiro s’empara du jeune garçon, le libérant de tous les liens qui le retenaient ici avant d’entamer une course effrénée vers la sortie.

Même si je savais que je ne pourrai pas retenir cette nouvelle créature mécanique, je devais donner suffisamment de temps à Kyoshiro pour qu’il puisse emmener le gamin hors de danger. Le robot était plutôt imposant et ne semblait pas pouvoir sortir de cette salle, mais je n’avais aucune idée de la véritable puissance de cette machine et de ses lames. Avait-il la capacité de sortir d’ici ? Il fallait mieux assurer et tenter quelque chose pour le retenir.
C’est donc une fois assurer que mon compère avait bien quitté la salle que je me décidai d’agir, m’approchant de l’entrée, je transformai mes deux bras afin de frapper d’un grand coup le mur juste à côté de moi.

• Colossal Hit •

A l’impact, les murs se mirent de nouveau à trembler et le plafond commençait doucement à s’écrouler, me laissant juste le temps de quitter cet endroit à mon tour. Finalement, l’entrée fut complètement bouchée par un tas de rochers qui tombèrent du haut du laboratoire, ce dernier venant de s’écrouler sur le dernier gardien, l’enfermant à jamais dans ces lieux… du moins je l’espérai.
Retrouvant la salle où nous avions combattu l’espèce de minotaure et la manticore, j’étais bien content à ce moment là de ne voir aucun des deux se réveiller pour nous barrer encore une fois le chemin. A ce moment là, j’étais tout de même fier d’avoir commis cet acte qui m’avait brouillé avec Kyoshiro. Je retraversai la pièce où on n’avait enfermé l’expérience chimique, puis celle avec les piques que je passai dans un seul élan, traversant la dernière porte avant de me faire embrocher.
Lorsque j’arrivai enfin à l’entrée principale, l’enfant avait déjà été remis à sa mère et Kyoshiro n’était déjà plus visible. Décidemment, cette expérience dans ce laboratoire aura été des plus étranges et la rencontre avec celui qui fut mon partenaire dans cette mésaventure des plus mystérieuses. Au final, avec ce qui s’était passé, je n’avais pas pu en apprendre plus à son sujet. Une chose était certaine, cet individu était à surveiller, il avait démontré d’étranges capacités dans ce labo et avait preuve d’une force incroyable… ce n’était certainement pas la dernière fois que je le voyais.

Cette journée enfin terminée, il était temps pour moi de repartir, je devais aller faire mon rapport au quartier général de Marinford et sans perdre de temps… un retour express devait donc s’organiser pour rejoindre ce point rapidement. Un voyage de plusieurs jours m’attendait, juste ce qu’il me fallait pour tirer toutes ces choses au clair et me remettre de ce que je venais de vivre dans ce souterrain.
Sur le pont, regardant au loin cette immense étendue bleue, je repensai à Kyoshiro, à ces expériences, à ce petit garçon… cet ensemble caractérisait bien ce pour quoi j’étais dans la marine aujourd’hui, aider les autres, rencontrer des personnes puissantes et me mesurer à elles et résoudre certains mystères. C’est ce qui m’attirait et ma voie était toute tracée.

L’image de Sarah me revint alors en mémoire à ce moment là… je suis sûr qu’elle aurait été fière de moi et de mon parcours, il n’en faisait aucun doute.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers: