Le deal à ne pas rater :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Ven 20 Juin - 1:34


Une arrivée fracassante... une île pleine de mystère !


Grand Line, une mer aussi dangereuse que fascinante. Ici, le temps pouvait changer en quelques minutes sans prévenir… cette étendue d’eau était imprévisible et j’allai en faire les frais.



Aujourd’hui, un jour comme un autre au sein du gouvernement mondial. Comme bien souvent, je voguais sur l’océan avec un équipage lambda de la marine. Le navire était immense, si bien que je devais connaitre à pine la moitié des personnes embarquées et ses occupants bien ennuyeux, je passai donc la plupart de mon temps sur le pont à profiter tranquillement de l’air marin.
J’adorai ces moments en solitaire, les cheveux au vent, à profiter de la beauté de la nature, des ses parfums et de son immense pouvoir. Ces instants de plénitude, j’aimais les passer à rêvasser, à me ressasser de vieux souvenirs, penser aux personnes qui comptent et qui ont compté pour moi… c’est-à-dire deux. Bien sûr j’avais l’image de ma petite sœur, Sarah, qui me revenait régulièrement à l’esprit et, malgré que j’aie pu tuer son assassin et la venger, le film de sa mort tournait en boucle dans ma tête. Heureusement, lorsque cela devenait trop insoutenable, je m’amusai à repenser à Rainbow et à cette journée de folie passée ensemble. Elles me manquaient, toutes les deux, cela faisait bien longtemps qu’une personne vivante n’avait pas eu une place comme ça dans ma tête et dans mon cœur.

Mais plus le temps de rêvasser… alors que lorsque j’avais fermé  il faisait un temps magnifique et que le soleil était au beau fixe, une première goutte vint me sortir de mon sommeil. Rapidement se fut le déluge qui frappa notre embarcation ; j’étais trempé jusqu’au os en à peine quelques secondes, mais c’était loin d’être le pire… Le vent se mit à souffler et une tornade commença à se dessiner à l’horizon. Elle approchait rapidement de notre position, tout le monde était sur le qui-vive.
Moi j’étais un simple tireur d’élite, canonnier lorsqu’on était en mer, et je ne savais pas trop quoi faire dans ces conditions, filant un coup de main par-ci, un autre par-là ; par moment j’aider certains à maintenir les voiles en places et l’instant d’après je devais aider à porter les seaux jusqu’à la cale afin d’écoper toute l’eau qui s’était déjà infiltrée.
Soudain, un cri retentit sur le bateau, ce n’était pas bon signe.

- Accrochez-vous tous, la tornade arrive !!!

A peine avais-je eu le temps d’attraper le premier truc fixe qui me tomber sur la main que le bateau se mit à tanguer fortement, avant d’être complètement balancer dans tous les sens. Ce moment semblait durer une éternité, autant de temps que je tentai de garder les yeux ouverts… je voulais surmonter cette épreuve, affronter ce monde et ses caprices en face. Et puis ainsi, je pouvais suivre le déroulement des événements et agir rapidement en cas de besoin, mais soudain… plus rien.
Un trou noir, voilà la seule chose dont je me rappeler lorsque je rouvris enfin les yeux, allonger sur une plage. Le navire était dans un sal état et de nombreux marines semblaient avoir péris au cour de cette catastrophe. Des corps gisaient dans les décombres du bateau et sur la plage, sans vie. Heureusement, un bon nombre avait tout de même survécu et tentait de porter secours aux collègues encore enfermés à l’intérieur de l’embarcation. Je leur apportai mon aide, usant de mon pouvoir pour briser les parois  et la coque du navire qui nous séparaient des survivants.

Une fois tout le monde en sécurité, le responsable de l’équipage, qui avait survécu, lança un appel afin qu’on vienne nous chercher. Cependant, nous ne savions  pas où nous avions atterris, il se contenta donc de dire la voie dans laquelle nous nous étions engagés et donna la description de l’île. Elle semblait être composée de deux parties différentes… la première était visible lorsque nous levions la tête. En effet, un bout de terre flottait au dessus de nous ; peut-être que des gens vivaient là-haut et pouvaient nous accueillir en attendant les secours, mais il nous était impossible de monter. La seconde, et bien on était dessus et je me décidai à partir en expédition afin de la découvrir un peu plus en détail.
Il n’y avait rien ici, mis à part de la roche de tous les côtés ; personne ne semblait vivre dans les environs, nous étions donc seuls… enfin, peut-être que je venais de parler trop vite.
Au loin, j’aperçus une silhouette se faufiler à travers la pierre pour disparaître d’un coup, comme avaler par le sol. Curieux, je m’avançais prudemment pour tenter d’élucider ce mystère jusqu’à arriver au bord d’un immense trou semblant donner sur un réseau de galeries souterraines.

Les renforts n’étaient pas prêt d’arriver et puis, si une vie existait sur cette île, je devais découvrir de quel genre elle était et surtout si elle était amie ou ennemie  et en quel nombre. Je sautai donc à l’intérieur du cratère afin d’apporter des réponses à mes questions.

Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Trou10
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Ven 20 Juin - 19:05





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire











Contrairement à la plupart des équipages, le jeune homme n’avait jamais une minute à lui et ne pouvait donc pas se permettre de rester rêvasser bien longtemps, de laisser son regard perdre dans l’horizon en afficha u air béat devant une telle beauté qui se profilait devant lui. Il n’avait personne pour le soutenir, il n’avait personne d’autre que lui pour mener la barre de ce ridicule petit navire contre vents et marées, il ne pouvait donc jamais se permettre de se relâcher totalement et de simplement profiter du moment présent. Dommage, n’est-ce pas ? Mais il savait dans quoi il s’était engagé en prenant la voie de la mer, il en fut d’ailleurs encore plus conscient en pénétrant sur Grand Line quelques jours auparavant. Il ne pouvait se permettre de relâcher son attention un seul instant sur une mer où les dangers pouvaient venir de toutes les directions, il ne pouvait se permettre de rester admirer l’horizon en sentant le vent caresser son visage…aujourd’hui il l’avait, d’ailleurs, bien senti ce fichu vent. Il en avait vu des tempêtes et des mers déchainées, mais l’idée de devoir en affronter une nouvelle fois n’était pas une chose particulièrement plaisante pour le jeune homme qui dû user de toute sa force afin de maintenir la position de son navire jusqu’à arriver jusqu’à bon port. Enfin, bon port…il fallait le dire vite.
Le mauvais temps avait empêché le jeune homme de voir clairement vers où il se dirigeait mais, après plusieurs heures d’une lutte acharnée contre les éléments, le jeune homme arriva sur ce qui semblait être un simplement ponton pour permettre aux bateaux de s’amarrer et…rien, rien du tout. D’ordinaire le ponton était un peu le prolongement de l’île cependant, dans le cas présent, le ponton était la seule chose présente devant le jeune homme qui crut s’être trompé d’endroit jusqu’à ce qu’il voit une échelle. Une bête échelle, rien de bien méchant vous vous dites, mais en levant les yeux il put voir que cette échelle s’étendait très haut jusqu’à…une île volante ? HEIN ??? Il avait bien vu des animaux volants ou des machines volantes, mais c’était bien la première fois de sa jeune vie qu’il posait les yeux sur une île volante, si bien qu’il crut rêver pendant un moment mais, le temps passant, il dû se rendre à l’étrange évidence que tout ceci était bien réel.
Arrimant son navire et vérifiant qu’il ne bougerait pas, il leva les yeux vers cette île et, prenant son courage à deux mains ainsi qu’une bonne inspiration, Kyoshiro posa ses mains sur les barreaux de l’échelle et se mit à les gravir vigoureusement, ne désirant pas plus que cela rester à une pareille hauteur car il n’avait pas vraiment conscience qu’il aurait pu grimper jusqu’à cette île bien plus rapidement qu’un humain ordinaire. Il arriva enfin sur cette île et vit qu’il n’y avait pas grand-chose à y voir excepté ce temple massif en son temple, mais pour l’heure il ne se sentait pas vraiment d’humeur religieuse et préférait parcourir le reste de cette île plutôt que de pénétrer dans un lieu de culte dont il ne partageait pas les croyances.
Ce n’était qu’un caillou sec et dur sur lequel ne devait pas pousser grand-chose, ce devait être un lieu très difficile sur lequel vivre mais, il le savait bien, personne ne choisissait vraiment le lieu de sa naissance. Après plusieurs minutes de marche, laissant son regard voguer à droite et à gauche, il pénétra dans un souterrain qui n’était que faiblement éclairé par des lampes et des torches.
Il ne fut pas vraiment surpris de voir ce défilement de couloirs et de grottes, comment vivre autrement qu’en profondeur sur un tel caillou inhospitalier ? Ses habitants avaient appris à survivre comme ils pouvaient et avaient donc décidé de creuser et de sacrifier les rayons du soleil pour une vie meilleur et protégée par les épais murs de pierre tout autour. Ce n’était pas la meilleure vie qui soit, mais ils avaient fait du mieux qu’ils pouvaient pour la rendre la moins pénible et la plus sûre possible.

À force de déambuler dans les couloirs, le jeune homme fut arrêté par une voix féminine qui attira son attention, la première personne à lui adresser la parole depuis son arrivée ici malgré son air charmant et avenant. S’arrêtant, il baissa la tête et aperçut une femme d’âge mur assise par terre devant l’entrée d’un couloir sombre menant sans doute à une énième grotte.

« Vous…allez à l’intérieur ? »

Il n’avait pas de destination précise, comme à chaque fois d’ailleurs, il préférait se laisser porter par ses envies ou par le hasard des rencontres, et c’était ici le hasard qui avait frappé le premier. Cette dame avait un air si triste sur le visage que le jeune homme ne se sentait absolument pas de l’abandonner ainsi sans chercher à en savoir plus, peut-être pourrait-il l’aider. S’accroupissant face à elle, il acquiesça discrètement de la tête et répondit :

« Oui madame. Puis-je vous aider ? »

Le visage de la femme sembla, l’espace d’un instant, s’illuminer d’une expression de profond soulagement comme si elle avait attendu cette réponse depuis une éternité. Depuis combien de temps était-elle assise ici ? Kyoshiro ne pensa pas à lui demander, cependant la femme lui répondit dans un souffle :

« Le ciel soit béni. Mon fils est à l’intérieur…mais….personne ne veut y entrer. »

Personne ne voulait entrer dans cette sombre grotte ? Certes, comme toutes les autres elle ne semblait pas des plus accueillantes mais cela était étrange pour des hommes et des femmes qui vivaient dans des grottes semblables à celle-ci. La dame avait mentionné son fils et, si elle était là, c’était qu’il n’était pas revenu et qu’elle s’inquiétait pour lui, comme n’importe quelle mère digne de ce nom le ferait. Le garçon lui demanda donc confirmation par un :

« Vous voulez que je vous ramène votre fils ? C’est cela ? »

La dame hocha faiblement de la tête et soupira faiblement en ajoutant :

« Je ne sais pas ce qu’ils font à l’intérieur mais je ne suis pas idiote…il y a peu de chances qu’il soit encore en vie. Mais une mère ne peut pas vivre ainsi, dans le doute, vous comprenez ? »

Le jeune niais ne comprenait pas du tout ce que la dame voulait dire car il n’avait pas ka moindre idée de ce qui se trouvait à l’intérieur de cette grotte, derrière la porte tout au fond, mais il savait que la dame avait besoin d’aide et qu’il ne pouvait la laisser ainsi dans le besoin et le désespoir. Il n’aimait pas être porteur de mauvaises nouvelles et espérait donc pouvoir ramener le fils à sa mère, sain et sauf, plutôt que de lui avouer que son fils n’était plus de ce monde. Logique, non ? Il préférait voir une mère sourire, serrant son enfant dans ses bras, plutôt que d’endosser le rôle de l’oiseau de mauvais augure.
Acquiesçant, il se fendit donc d’un sourire qui se voulait rassurant et répondit donc à cette mère :

« Bien sûr, madame, je comprends. Je ferais mon possible pour vous sortir du doute.»

La femme se fendit une fois encore d’un sourire béat et rassuré en entendant cette nouvelle qui, peut-être, la sortirait enfin du doute et de l’ignorance dans lesquels elle était. Elle tendit donc à son sauveur une photo de son garçon, un petit homme d’à dix-huit ans au physique tout à fait ordinaire et au regard bleu des plus pénétrants.

« Soyez béni. Savoir, c’est tout ce que je demande. »

Elle avait besoin de savoir si elle devait faire son deuil ou non, même s’il était simplet le jeune garçon comprenait tout à fait cela, il se releva donc et se décala pour se mettre face à cette entrée. Rangeant la photo dans la poche après l’avoir regardée une seconde fois, le jeune bretteur avança d’un pas décidé dans ce couloir mal éclairé, pénétrant dans cette grotte tout en voyant, non loin de lui, se profiler une solide porte. Ce genre d’excursion lui rappelait horriblement une autre, quelques mois voire années plus tôt, et cela c’était terminé par de la déception. Il espérait ressortir d’ici avec de meilleures nouvelles.








© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 21 Juin - 0:10


1ère rencontre... Qu'est-ce qui nous attend ?



Il faisait sombre à l’intérieur de ce tunnel, tout juste éclairé de quelques torches dont les lumières peinaient à se faire une place de cette intense pénombre. Au loin, je pouvais apercevoir des ombres danser sur les parois lumineuses de la grotte ; ces dernières semblaient se mouvoir comme si elles mêmes étaient dotées de vie, mais je savais très bien qu’elles étaient juste le reflet d’une présence humaine en ces lieux, je n’avais donc pas rêvé en voyant quelqu’un s’introduire tout à l’heure… mais qui cela pouvait-il bien être.

Discrètement, je m’approchai de l’endroit d’où étaient émises ces tâches sombres et dansantes, tout en restant prudemment caché derrière les murs pour ne pas me faire voir. Il en serait ainsi tant que je ne saurai pas si les personnes devant moi étaient amies ou ennemies… je ne voulais prendre aucun risque inconsidéré.
De là où j’étais, je pouvais entendre la conversation qui avait lieu, visiblement entre un homme et une femme. Cette dernière paressait triste et fatiguée, il me semblait juste de dire que ce n’était pas elle que j’avais vu rentrer quelques minutes plus tôt, cela voulant dire qu’elle était là avant, mais depuis combien de temps, cette île semblait déserter. Le jeune homme, lui, était plutôt avenant avec celle qui disait être maman. Sans la connaitre, il lui proposa son aide pour retrouver son enfant, un geste amical qui ne pouvait venir d’un forban, d’un hors-la-loi, ce genre d’action était digne de la marine, mais je restais méfiant, les apparences étaient parfois trompeuses.
Alors que le mystérieux inconnu s’engagea dans le tunnel d’en face, je sorti de ma cachette afin de le suivre, passant devant la femme à qu’il parlait auparavant. Elle m’interrompit.

- Vous…allez à l’intérieur ?
- Oui madame, c’est dans mon intention
- Le ciel soit béni. Pouvez-vous m’aidez, mon…
- Votre fils est à l’intérieur ! la coupai-je.
- Oui… comment vous savez ?!

Cette femme semblait quelque peu avoir perdu la raison à force d’attendre ici, seule, dans la pénombre et dans un espoir perdu de revoir sa progéniture, cela lui avait sans doute fait perdre l’esprit.

- Ne vous inquiétez pas madame, je vais tout faire pour vous le ramener !
- Soyez béni. Savoir, c’est tout ce que je demande.

Sur ces mots, je m’engageai à mon tour dans le long couloir, rejoignant discrètement l’homme mystère qui attendait devant une énorme porte. Qu’attendait-il pour entrer ? M’avait-il repérer ? Je ne me manifestai toujours pas, je voulais d’abord voir comment il allait réagir, ce qu’il allait faire maintenant.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Sam 21 Juin - 14:42





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












Ce n’était pas la  première fois que le jeune homme pénétrait dans un endroit sombre, ce n’était pas la première fois qu’il allait au-devant des ténèbres et de l’inconnu car ce n’était simplement pas quelque chose qui l’effrayait ou le faisait douter. D’une manière générale il devait être simplement trop optimiste, trop candide ou trop persévérant pour laisser quoi que ce soit le faire dévier de sa course. Aujourd’hui il avait décidé d’aider une mère qui avait besoin de retrouver son fils, ou au moins de savoir si elle devait se préparer à être heureuse ou à faire son deuil, allait-il reculer parce qu’il ne savait pas ce qu’il allait trouver dans cette grotte ? Certainement pas. D’un pas décidé il avança jusqu’au bout du couloir et se trouva face à une double porte métallique. Posa sa main à plat contre le battant droit, il y exerça une petite pression afin d’évaluer le poids de la porte : celle-ci ne bougea quasiment pas.
Inspirant légèrement tandis qu’il se mit en position face aux deux battants de la porte, il s’échauffa les mains et les doigts en les bougeant quelque peu avant de fléchir ses jambes et de posa une main sur chaque battant. Pendant des années il s’était entraîné à manier le sabre et cette décennie d’entraînement avait renforcé le corps tout entier du jeune homme dont les bras étaient devenues à eux seuls de puissantes armes. Il avait gagné en muscle, c’était certains, et ses mains pouvaient broyer le crâne de quelqu’un s’il le désirait. Pousser une lourde porte ? Il ne lui fallut que quelques secondes pour rassembler ses forces et les faire bouger dans un raclement sourd des plus désagréables : mission accomplie.
Les portes était ouvertes, les deux battants étaient plaqués contre le mur et, désormais, le jeune homme put avancer et pénétra dans une sombre antichambre. Celle-ci était tout aussi faiblement éclairée que le reste des grottes visitées jusqu’à maintenant, il n’y avait rien de notable aux yeux de Kyoshiro qui décida donc de ne pas s’y éterniser, préférant avancer dans une salle autrement plus large qui se profilait à l’horizon. Cette salle était autrement mieux éclairée et il fallut quelques secondes au jeune bretteur pour s’habituer à cette clarté soudainement et, finalement, pas si désagréable que cela. Une fois habitué à le luminosité ambiante il put, à loisir, balayer la salle de ses prunelles écarlates et vit qu’il s’agissait plus d’un bureau qu’autre chose.
Çà et là étaient alignés tables et tableaux sur lesquels étaient posées ou plaquées des feuilles. Il s’approcha donc d’une table et prit une liasse de feuilles qui contenaient des schémas de corps humains sous divers angles et diverses coupes. Tantôt des schémas d’un squelette, tantôt ceux des organes ou des muscles, ces feuilles détaillaient le corps humain aussi précisément qu’il était possible de le faire.  Était-il tombé dans la première salle d’une infirmerie ou d’une espèce de laboratoire ? Si personne n’osait venir ici cela devait forcément être pour une très bonne raison, mais cette bonne raison n’apparut pas aux yeux de Kyoshiro qui, pendant plusieurs minutes, continua de feuilleter d’autres documents. Rapports, schémas ou études, tout ceci avait un rapport avec le corps humain mais il ne parvenait toujours pas à comprendre ce que ces gens faisaient ici.

Las d’essayer de deviner, en vain, le jeune homme finit par reposer une liasse sur une table avant de se rapprocher de la porte suivante d’un pas toujours aussi déterminé. Cette porte ci n’avait qu’un seul battant et un simple bouton rouge en guise de poignée. Il pressa donc le bouton de son index droit et le bouton émit un « BIIIP » assez fort. Fronçant les sourcils, le jeune homme reporta son regard sur le bouton et se demanda à voix haute :

« Comment ça « BIIIP » ? Tu veux bien t’ouvrir sans faire d’histoire ? »

Il commençait étrangement à avoir une désagréable impression de déjà-vu et ne désirait donc pas s’attarder plus que nécessaire dans cette salle. La porte ne sembla pas apprécier la réaction du bretteur et lui répondit par un BIIIP encore plus long et plus rauque que le précédent, comme si elle venait de lui râler dessus. Un bruit de coulissement et de frottement se fit entendre sous les pieds du jeune garçon qui, immédiatement, baissa les yeux pour voir que les dalles sous ses pieds possédaient désormais des trous. Des trous ? Eh merde !
Instinctivement il recula d'un pas, un fin pic de métal traversa le sol et manqua de l’empaler, n’arrachant que quelques cheveux et quelques fins bouts de tissu au passage. Bondissant en arrière en prévision de ce qui allait se passer, jusqu'à la moitié inférieure de la salle, le jeune garçon s’écria sur un ton fort contrarié :

« Ah non, ça ne va pas recommencer ! Je veux juste ouvrir la porte, pas voler quoi que ce soit ! »

C’était exactement comme au temple de la dernière fois sauf qu’ici les pièges semblaient un peu plus agressifs. Pourquoi protéger un tel endroit avec des pièges ? Il n’y avait que des documents ici, il ne semblait y avoir rien de valeur qui puisse justifier une telle protection. Vraiment, il ne comprenait vraiment pas pourquoi il devait toujours tomber sur des endroits piégés ou mal famés partout où il allait.
Combien de dalles avaient-elle des pics ? Comment allait-il faire pour passer s'il ne pouvait prévoir le lieu d'apparition ou la vitesse d'apparition de ces fichues lances de métal ? Il n'allait sans doute pas tarder à le savoir, sans doute, en tâtonnant et en prenant des risques pour tenir sa promesse envers cette femme.







© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 21 Juin - 21:21


Le mystère s'épaissit... la confiance règne ???



L’inconnu ne semblait toujours pas avoir remarqué ma présence, où alors il attendait le bon moment pour me surprendre. Pour le moment, je préférai continuer à agir comme s’il ne savait pas que j’étais là… restant prudent malgré tout.

L’homme ne bougeait plus, il était toujours bloqué devant une grande porte métallique, elle devait être fermée et il ne pouvait certainement pas l’ouvrir. Ce périple s’arrêtait déjà là ? Tout d’un coup, il posa ses mains dessus et commença à pousser. La porte semblait plutôt résistante, elle s’ouvrait lentement et avec un bruit sourd, démontrant son ancienneté importante. Les battants s’ouvraient doucement, dévoilant peu à peu une pièce tout aussi sombre que ces couloirs, aucun signe de vie ne daignait faire surface ce cet endroit. Voyant mon prédécesseur avancer, je fis de même, entrant alors dans une salle où il semblait ne rien avoir d’intéressant. Mon homme mystère avait dors et déjà pénétrer dans la pièce suivante où la lumière était un peu plus présente que jusqu’à maintenant… il allait sans doute y rester un moment, je décidai donc de fouiller le lieu où j’étais, peut-être trouverai-je quelque chose pouvant me donner des informations sur cet étrange île.
Il était vrai qu’il n’y avait vraiment pas grand-chose dans cette pièce, je tombai néanmoins sur des articles de journaux, tous dédiés aux pôles scientifiques du gouvernement… il y avait un article sur Carl Benz, le scientifique en chef, il parlait de ses différentes recherche pour la marine et de quelques une de ses découvertes. D’autres articles parlaient eux des pacifistas et de certaines de leurs interventions. Enfin, certains faisaient références aux différents affrontements de ce monde, les combats entre marines, pirates et révolutionnaire. A première vue, cela ne paraissait pas vraiment anormal, des articles de presses, tout le monde pouvait en avoir, cependant, la spécificité des sujets choisis était quand même louche… je devais en découvrir plus.

Soudain, une espèce de sonnerie retentit, elle provenait de la pièce d’à côté. J’accouru donc pour voir ce qu’il se passait, qu’est-ce qui avait déclenché ça, car je me doutais bien qu’il s’agissait du type devant moi. Surtout que, s’il y avait une alarme, cela signifiait qu’il y avait quelque chose à protéger à l’intérieur, c’était donc une preuve d’activité… c’est ce qui m’intriguait le plus.
J’allai donc jeter un œil juste à côté, l’homme mystère était dans une mauvaise posture, il était cerné par des trous d’où sortaient d’immenses pics en métal, manquant de se faire transpercer à plusieurs reprises. Je devais intervenir. De toute façon si je voulais en découvrir plus sur cet endroit, je devais avancer et donc passer ce piège, être à deux pourrait s’avérer utile si d’autres surprises de ce genre nous attendaient par la suite.
Je me plaçai donc à l’entrée de la salle et étudier la situation pour que l’on puisse s’en sortir sans dommage. Il m’était impossible de rentrer en mode colosse à l’intérieur car, bien qu’entièrement protéger, je ne pouvais me déplacer sous cette forme, de plus, à mon niveau actuel, je n’étais pas sûr de pouvoir résister à des pointes si fines, donc avec un point d’impact très précis, à avec une telle vitesse. La combinaison des deux pourrait très bien fendre mon revêtement. Je pouvais tenter de rentrer que partiellement transformer pour pouvoir me mouvoir dans la pièce et frapper les pointes à leur apparition, pouvant alors les briser et les rendre inoffensives, mais l’action de repérer et frapper mettrait trop de temps à maîtriser, les deux ensembles étaient impossible. Il ne me restait plus qu’une seule solution.

- Hey toi là-bas ! Je peux nous sortir d’ici, mais va falloir que tu m’aides.

En effet, le seul choix qui me restait était de faire confiance à cet homme dont je ne savais rien. Il serait mes yeux… je séparai donc ainsi le travail en deux actions distinctes, lui allait devoir repérer les pointes à leur sortie, restant à distance de moi pour ne pas être blessé, et moi, selon ses indications, allais pouvoir les frapper afin de les casser, rendant ainsi la traversée sûr pour lui, en suivant mes pas bien entendu. Je lui expliquai donc mon plan.

- Je veux tout comme toi découvrir ce que cachent ces lieux, mais pour ça tu dois m’avertir des pics qui sortent, je m’occupe du reste.

Je m’engageai donc dans la salle piégée, faisant, pour le coup totalement confiance à cet inconnu et en espérant qu’il allait jouer son rôle correctement… si lui aussi voulait passer, il n’avait pas vraiment le choix. Mais je ne devais pas y penser, restant extrêmement concentré pour pouvoir réagir rapidement au moindre mot, si mot il y avait ?!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Dim 22 Juin - 2:06





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !











D’ordinaire le jeune homme essayait de faire fi de sa curiosité naturelle en restant concentré sur l’ensemble de la pièce dans laquelle il se trouvait, préférant éviter les mauvaises surprises surtout dans un endroit dont il ne connaissait rien. Qui lui disait que derrière cette simple porte ne se cachait pas une escouade de gardes prêts à lui foncer dessus dès qu’il ouvrirait la porte ? Peut-être que cette porte était simplement piégée et allait lui exploser à la figure quand il presserait le bouton d’ouverture. Bien sûr il n’était pas vraiment du genre à devenir paranoïaque, car s’il se laissait envahir par la peur il ne serait plus capable de faire quoi que ce soit ou de prendre la moindre décision sans craindre les éventuelles conséquences, mêmes les plus improbables. Il n’était pas stupide au point d’ignorer les dangers de ce monde mais il n’était pas assez peureux pour les laisser décider du chemin à emprunter à sa place, il préférait nettement aller au-devant de l’inconnu et s’adapter à la situation en fonction de ses capacités. C’était bien plus amusant ainsi, n’est-ce pas ?
En entendant le refus de la porte de s’ouvrir et le raclement sous ses pieds, le jeune homme eut l’horrible impression de revoir son séjour dans ce mystérieux temple, de nombreux mois plus tôt. En y arrivant le sol s’était ouvert sous ses pieds, ratant de peu de l’avaler et de l’empaler sur les pics en-dessous. Désirant ne pas se faire avoir une seconde fois, il recula donc et fut surpris de voir que le piège de cette salle était différent quoique tout aussi dangereux. Des pics, des lances des plus aiguisées qui s’extirpaient aléatoirement du sol. Pouvait-il y avoir pire que cela ? Aucun timing coordonné, rien qui pouvait donner au jeune bretteur un moyen de savoir vers où il ne devrait pas aller…il allait simplement devoir être prudent, mobile, et très attentif aux sons provenant du sol.
À cet instant il ne réfléchissait plus à c qu’il avait vu sur ces plans et ces rapports, il ne se demandait plus ce que les propriétaires des lieux tenaient tellement à protéger qu’ils étaient prêts à piéger leurs propres installations. Il était concentré sur sa propre survie, les yeux rivés sur les dalles du sol et les oreilles à l’affut du moindre bruit suspect d’un raclement sous ses pieds. Position environ à la moitié de cette salle piégée, il entendit un bruit de raclement et bondit sur la droite, deux lances apparurent à deux dalles de l’endroit où il aurait dû être : cela se rapprochait et, à moins de courir et bondir dans tous les sens sans arrêt, il n’allait pas pouvoir continuer cette danse bien longtemps. Il devait aller à l’essentiel et l’essentiel lui apparut lorsqu’il posa les yeux sur la porte qui lui résistait…et lorsqu’il repensa à son séjour dans ce fichu temple. Là-bas il avait choisi, à contrecœur, la destruction plutôt qu’une perte de temps inutile et ce fut l’option qu’il choisir de nouveau.
Ni une ni deux, il se redressa et plongea sa main droite dans sa veste avec la ferme intention d’un sortir cette arme et de faire sauter cette fichue porte…mais une voix l’en empêcha. Tournant légèrement la tête, il se rendit compte qu’il y avait quelqu’un d’autre que lui dans cette pièce et il se demanda depuis combien de temps cette personne pouvait bien être là. Cette personne, cet homme disait pouvoir aider le jeune homme à venir à bout de ce piège. Connaissait-il cet endroit ? Non, c’était peu probable, ou du moins était-ce ce que l’instinct du jeune bretteur lui disait.
L’homme était ici par curiosité et par soif de connaissance, contrairement au jeune niais qui n’était ici que pour accomplir sa promesse et ramener un enfant à sa mère : rien de plus. Mais l’homme semblait avoir un plan simple qui nécessitait de savoir où étaient les pics, il ne fallait pas être un génie pour deviner qu’il voulait les détruire pour ensuite avoir le champ libre. Détournant le regard de l’homme pour se concentrer sur cette satanée porte, le garçon répondit directement :

« Si détruire tous les pics est votre intention, c’est une perte de temps. »

En un mouvement rapide, il plongea sa main sous sa veste, en sortit une de ses deux armes et la pointa vers la porte, le doigt caressant la détente, avant de reprendre :

« Je préfère aller au plus simple. »

Un seul coup de feu fut tiré et un projectile de lumière vint percuter violemment la porte, mains la porte fut assez résistante pour sortir de ses gonds plutôt que d’exploser sous la puissance l’impact : une telle résistance était admirable. Rangeant son arme sans prêter attention à l’homme derrière lui, le garçon se redressa et entama une course effrénée, ne s’arrêtant pas pour admirer les pics qui naissaient à côté de lui. Cette course lui sembla durer une éternité mais, enfin, il arriva à portée de la sortie et bondit, empoignant le haut de l’encadrement de la porte à bout de bras avant de s’en servir pour se projeter dans la salle suivante en retombant avant une grâce…relative.
Sans se soucier de ce qui était dans la prochaine salle, le jeune candide se releva et passa son bras droit à travers la porte, tendant sa main à l’inconnu afin de l’aider à passer les derniers mètres qui devraient être les plus difficiles et les plus stressants. Une fois qu’ils seraient tous deux en sécurité, une fois ce danger derrière lui, Kyoshiro pourrait se permettre d’analyser la situation avec un peu plus de recul. Mais, pour l’heure, il avait une autre personne à aider.









© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 22 Juin - 16:33


Une main tendue... L'heure est aux vérités ???



Je venais à peine de faire irruption dans la pièce piégée, posant juste un pied au sol lorsque l’inconnu me stoppa dans mon élan. J’eus juste le temps de me rééquilibrer vers l’arrière, évitant de justesse une pointe qui venait de sortir sous ma chaussure. Il s’en était fallu de peu.

- Si détruire tous les pics est votre intention, c’est une perte de temps.

Je ne comptai pas détruite toutes les pointes d’abord, juste nous frayer un chemin sûr pour traverser, mais visiblement, il avait un meilleur plan. J’étais donc curieux de savoir comment il comptait nous sortir de là. Oui, nous, car maintenant, on était tous les deux dans le même bateau.
Je vis alors sa main se diriger vers l’intérieur de sa veste pour en sortir une arme à feu… que comptait-il faire avec ? Il n’avait tout de même pas l’intention d’ouvrir la porte avec ça.

- Je préfère aller au plus simple

Au plus simple peut-être, mais je n’étais pas sûr qu’il s’agissait de la meilleure solution malgré tout. Je laissai cependant faire afin de voir ce que ça allait donner. Mais contrairement à ce que je m’attendais, ce ne fut pas un projectile quelconque qui sortit du canon, mais un rayon de lumière. Ce dernier vint s’exploser contre le montant de la porte, un tir pas suffisamment puissant pour la faire exploser, mais assez pour offrir une ouverture. L’homme mystère se propulsa alors vers l’orifice et pénétra dans la salle suivante.
Il avait apparemment choisi de continuer seul, mais il était hors de question que j’en reste là, j’avais toujours des répondes à apporter par rapport à ce que j’avais vu précédemment. Je m’élançai donc à mon tour à la suite de mon prédécesseur, esquivant tant bien que mal les pics. J’étais attentif au moindre grincement et au plus infime mouvement pouvant provenir du sol. Je n’étais plus qu’à quelques mètres de l’embouchure lorsqu’une main apparue pour me venir en aide. Finalement, j’avais peut-être parlé trop vite, avait-il accepté que je l’accompagne ou était-ce un stratagème pour pouvoir me tuer de ses propres mains.
Ce n’était pas vraiment le moment de se poser ce genre de question, j’attrapai donc la main qui m’était tendue, cette dernière me tira alors d’un coup sec dans la pièce suivante. J’avais été propulsé au sol par le déséquilibre engendré par le mouvement. Je me relevai doucement, frottant ma veste qui était pleine de poussière. Comme toutes les autres, cette chambre était plutôt sombre et je n’y voyais pas grand-chose, seul le contre-jour de la salle d’où on venait me permettait d’apercevoir la silhouette de celui qui m’avait tendu son bras. J’usai donc de mon pouvoir pour improviser une torche.

• Meteor Punch •

Ma main devint alors incandescente, s’illuminant d’une teinte orangée et éclairant partiellement la pièce de cette chaude lumière.
Je pouvais enfin voir mon inconnu en face à face, les yeux dans les yeux. Il avait une allure plutôt fine et une mèche blanche au milieu de cheveux brun. Il ne semblait pas très dangereux comme ça, mais il fallait se méfier des apparences, l’arme qu’il avait utilisé tout à l’heure en attestait bien. Je fis tout de même les présentations, il fallait bien ça si on était amené à poursuivre notre route ensemble.

- Je me nomme Alvin Tales, enchanté de faire ta connaissance !

Je sortais cette formule de politesse pour toutes les personnes que je rencontrais, elle était plus ou moins vraie selon la personne en face de moi, pour le moment, j’avais encore du mal à me faire une idée.
Les présentations terminées, je lui demandai s’il savait des choses sur cet endroit et dans quel galère on s’était fourré tous les deux.

- C’est quoi cet endroit ? Où est-ce qu’on est tombé et pourquoi ces pièges ? Tu sais quelques choses

J’avais découvert quelques trucs dans la première salle, peut-être insignifiante, mais cela méritait qu’on en parle… j’attendais juste de voir si lui comptait jouer franc-jeu avec moi ou s’il allait encore jouer les hommes mystères.

Soudain, un bruit étrange retentit dans la salle. Je tentai d’éclairer pour voir de quoi il s’agissait, mais je ne voyais rien. Ce son semblait se déplacer, il n’était pas commun. Qu’est ce qui pouvait bien nous attendre encore ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Lun 23 Juin - 0:32





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












Ce n’était pas la première fois qu’il faisait face à des pièges ou simplement à l’imprévu, il savait donc que l’important était d’agir vite avant de se faire dépasser par les évènements ou par l’intelligence du concepteur des éventuels pièges qui barreraient sa route. Bien sûr il aurait pu rester plus longtemps dans la pièce précédente avant de désirer en sortir, il aurait plus prendre plus son temps afin de regarder attentivement chaque rapport ou chaque document afin de mieux comprendre ce qui se tramait réellement ici…Mais il ne le fit pas. Pourquoi ? Parce que cette faible femme, ravagée par le temps et le désespoir, avait bien assez attendu comme cela et désirait pouvoir pleurer ou se réjouir définitivement, le plus tôt possible. Elle patientait depuis suffisamment longtemps et n’allait pas attendre encore de nombreuses heures, le temps que Kyoshiro ait pu lire tout ce qu’il désirait à l’intérieur de cet étrange endroit.
Il traversa la pièce, suivit de près par son camarade de fortune qui n’hésita pas à attraper sa main afin de le rejoindre dans cette antichambre qui était, ma foi, assez mal éclairée. Rangeant son arme sous sa veste, le jeune homme ouvrit des yeux ronds comme des culs de bouteilles lorsqu’il vit la main de son camarade inconnu s’illuminer subitement comme une véritable lampe. C’était bien la première fois qu’il voyait une chose pareille et, immédiatement, ses yeux s’emplirent de milliers d’étoiles comme un enfant le matin de noël. Il ne put s’empêcher de s’écrier :

« Trop cool ! Comment vous faite ça ? »

Il avait vu des animaux gigantesques, il avait vu des gens avec des capacités étranges mais jamais encore n’avait-il vu quelqu’un capable d’’illuminer son corps comme s’il était une véritable lampe humaine. Même si ce n’était pas forcément très utile en combat, cela se révélait amusant, intéressant et très utile dans des endroits dépourvus de lumière. Vint ensuite le temps des présentations et, ayant déjà serré involontairement la main de son interlocuteur, le jeune bretteur ne fit que se fendre d’un sourire tout en répondant :

« Kyoshiro. Enchanté ! »

Bien sûr qu’il était content de ne pas être seul à explorer ce lieu, bien sûr qu’il était content d’avoir quelqu’un à ses côtés durant l’exploration de ces lieux inconnus. Qui ne le serait pas ? Se relevant et époussetant ses vêtements, il pénétra dans la salle qui, détectant sans doute la présence des deux personnes alluma les lumières au plafond qui agressèrent, une fois encore, les yeux du jeune homme qui les protégea en passant son bras devant eux. Quelques secondes leur suffirent pour s’habituer à la lumière. Kyoshiro tint tout de même à répondre à son interlocuteur quant à son éventuelle connaissance des lieux ou de ce qu’il s’y tramait.

« Aucune idée. Avançons et nous verrons bien…nous n’aurons qu’à improviser. »

Que pouvait-il faire d’autre qu’improviser au milieu d’un environnement qui lui était totalement inconnu ? L’improvisation lui avait plutôt bien réussi par le passé et il ne voyait pas vraiment de raison de changer sa façon de faire les choses. Il avança donc dans la pièce dont la première partie était constituée de tables sur lesquels étaient empilés les mêmes types de documents qui ceux de la salle précédente : jusque-là rien de nouveau. Se retournant vers son camarade, avant de continuer davantage cette exploration, le bretteur tint à préciser un point important :

« Au fait, pour ce que vous avez dit tout à l’heure, je ne suis pas du tout là pour explorer ces lieux mais simplement pour rechercher et ramener une personne. En espérant que ce soit possible. »

La nouveauté de cette pièce apparut à la seconde moitié de la salle. Sur les murs de gauche et de droit étaient alignés trois cuves ou ce qui devait s’apparenter à des cuves, dont la plupart étaient ouvertes et vides, le verre des autres cuves étant bien trop opaque pour pouvoir voir s’il y avait bien quelque chose à l’intérieur. S’approchant prudemment de la cuve la plus proche, pensant peut-être y voir quelque chose s’il s’en approchait davantage, le jeune homme demanda à son camarade :

« Entre ces cuves et les documents de tout à l’heure, je me demande ce qu’ils font de si important ici pour avoir besoin de piéger l’endroit.»

Il n’avait aucune raison de paraître confiant et totalement au fait de la situation alors que ce n’était clairement pas du tout le cas. Les pièges n’étaient pas une nouveauté pour lui mais il n’avait aucune idée de ce que les propriétaires des lieux pouvaient bien cacher dans ces cuves. Peut-être rien, peut-être…pire.







© Never-Utopia


Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 23 Juin - 12:26


Toujours plus de mystère... il est temps de jouer franc-jeu !



Il faisait sombre, mon pouvoir me permettait tout juste d’éclairer mon compère, me dévoilant un visage limite… admiratif. Il fixait ma main avec de gros yeux ronds comme s’il n’avait jamais vu le pouvoir d’un fruit du démon de sa vie, mais j’en douté. Etre arrivé sur Grand Line sans avoir vu aucun pouvoir de ce genre me paraissait étonnant. Toujours est-il qu’il paraissait vraiment émerveillé.

- Trop cool ! Comment vous faite ça ?

J’étais légèrement… flatté d’une telle attention à mon égard, si bien que j’arborais désormais un sourire gêné, je pris tout de même le temps de lui expliquer.

- J’ai mangé un fruit me permettant de faire chauffer des parties de mon corps, d’où la source de lumière

Ce n’était pas la seule particularité de mon fruit, mais il ne servait à rien de tout lui dévoiler, je ne le connaissais pas et puis, d’après l’expérience vécue jusqu’ici dans cet établissement sous-terrain, j’allai surement vite devoir les utiliser.
Il s’avança alors vers moi, me serrant la main pour se présenter.

- Kyoshiro. Enchanté !

Enfin je pouvais mettre un nom sur ce visage, c’était le minimum pour être amené à continuer cet aventure ensemble, pour un minimum de confiance. Le déplacement effectué pour accomplir ce geste amical avait du déclenché un détecteur de mouvement, puisque la lumière s’alluma automatiquement, dévoilant dans un premier temps quelques tables sur lesquelles avaient été oubliés des tas de papiers. Je jetai un coup d’œil… des fiches plutôt technique sur le corps animal, de différentes sortes. Qu’est-ce que cela pouvait signifier.
Maintenant la question était de savoir si lui savait des choses sur cet endroit, il avait peut-être eu le temps et l’occasion d’apprendre des infos, expliquant peut-être sa venue ici. Mais apparemment, il n’en savait pas plus que moi, il me proposait donc de continuer notre chemin pour le découvrir. Il m’expliqua aussi que s’il prenait autant de risque, c’était pour aider la dame à l’entrée, rien d’autres. Ce n’était plus mon cas depuis ce que j’avais vu auparavant, il fallait absolument que je sache ce qui se cachait derrière ces mystérieuse coupures.
Alors que je continuai de lire les quelques documents qui traînaient, Kyoshiro avança jusqu’à la deuxième partie de la salle.

- Entre ces cuves et les documents de tout à l’heure, je me demande ce qu’ils font de si important ici pour avoir besoin de piéger l’endroit.

Je le rejoignis pour voir de quoi il voulait parler… des récipients vides pour la plupart, certaines étaient tellement sales qu’on ne pouvait même pas voir à travers. Qu’est-ce que ça pouvait bien cacher ? Quel est le lien avec les différents documents que j’avais vu jusque là.
Cependant quelque chose m’interpella dans ces paroles, de quels documents parlaient-ils lui ?

- Kyoshiro, dis-moi… de quels documents tu parles ? Tu as eu le temps de voir quelques choses dans la pièce précédente ?

S’il avait des informations à me révéler, j’espérai qu’il allait le faire avec franchise et alors moi aussi je pourrais partager mes informations avec lui. Il ne le savait pas, mais j’étais membre du gouvernement et tout ce que j’avais découvert jusqu’ici était inquiétant, je devais donc tout savoir sur ces lieux.

Et alors que j’attendais et espérais qu’il me réponde, un bruit se fit de nouveau entendre, le même que tout à l’heure, comme-ci quelqu’un ou quelque chose nous suivait…

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Mar 24 Juin - 1:43





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !











C’était bien la première fois que le jeune homme entendait parler d’un fruit capable de permettre à son possesseur d’illuminer les parties de son corps qu’il voulait, à volonté, ce qui lui permettait de ne jamais craindre les ténèbres ou ce qui pouvait éventuellement s’y cacher. Oh non lui-même n’était pas du tout effrayé par le noir, il le serait encore moins s’il savait ce dont il pouvait réellement être capable mais il comprenait que certaines personnes puissent avoir peur de ce qu’elles ne pouvaient vraiment voir. Il existait bon nombre de contes et de légendes sur diverses créatures de la nuit, sur des monstres se cachant sous le lit des enfants ou dans les placards de ces derniers : tout cela était bien né de la peur de l’inconnu, de la peur primaire de l’homme du noir le plus total. Mais, fort heureusement, grâce à cet homme ainsi que la magie de la technologie qui entourait cet endroit, les deux individus ne restèrent pas dans l’obscurité bien longtemps. Le jeune homme s’attendait à un environnement totalement différent mais il se retrouva dans une pièce à peine plus grande que la précédente, pourvue des mêmes tables avec les mêmes types de rapports dessus. Quand il évoqua la similarité des deux pièces, cela sembla intéresser son mystérieux camarade qui voulut savoir ce que Kyoshiro savait de la situation. Rien ? Non, il ne pouvait pas vraiment dire cela de cette façon, même si c’était proche de la vérité. Il avait vu des descriptions anatomiques et des études du corps humain, il avait vu des morceaux de pièces de puzzles mais n’arrivait pas à reconstruire les pièces qui viendraient ensuite s’assembler les unes aux autres.
Il était dans le flou et il ne le cacha pas :

« La même chose qu’ici, à peu près. Mais rien qui n’indique vraiment ce qu’il se trame ici. »

Il n’avait que des bribes d’informations mais pas le tableau complet, il avançait donc pratiquement à l’aveugle, supposant que son camarade devait en être à peu près au même stade. Mais bientôt la curiosité l’emporta son sa faible envie de lecture, ce fut une lutte facile qui se termina par le jeune homme avançant vers l’une des cuves. À peine s’était-il approché à une dizaine de mètres qu’un chuintement puissant se fit entendre, comme une cocotte-minute relâchant la pression, mais cette pression fut relâchée par une cuve à l’autre out de la pièce. De la fumée s’échappa du bas de la cuve tandis qu’elle sembla s’ouvrir dans un « Pschiiit » assez étrange aux oreilles du jeune bretteur. Se tournant vers la cuve qui semblait s’activer, le jeune homme crut bon de dire prévenir qu’il n’aimait pas beaucoup ce qui était peut-être en train de se passer :

« Hum. Je ne suis pas vraiment fan de ce genre de surprise. Je vous suggère de vus tenir prêt à….tout.»

Instinctivement il posa sa main gauche sur la garde de son sabre, ne sachant pas vraiment ce qui allait sortir de cette cuve…en supposant que quelque chose en sorte. Les pièges, il connaissait, tout comme les monstres et les bêtes sauvages, mais il n’avait strictement aucune idée de ce qui se tramait ici et ne pouvait donc pas savoir ce qui avait éventuellement été stocké dans ces cuves. Les pessimistes diraient que cela sentait le début des embêtements, lui préférait simplement attendre et voir ce qui sortirait de cette cuve. Une chose était certaine : le bruit de gargouillis dégoutant qu’il entendait provenir du conteneur n’était pas vraiment bon signe.









© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 24 Juin - 15:06


Qu'est-ce que c'est ??? C'est visqueux !!!



Kyoshiro me certifia qu’il n’en savait pas plus sur cet endroit, que les documents qu’il avait vu jusqu’ici étaient du même ordre que  ceux que je pouvais avoir sous les yeux quelques secondes auparavant… je m’efforçais à le croire, il le fallait bien.

En effet, à partir de maintenant, on était tous deux dans la même galère, condamnés à nous entraider et cela passait par un minimum de confiance accordée à sa personne. Je me décidai donc à clore le sujet et à continuer notre périple, me reconcentrant sur ces étranges cuves qu’il y avait devant nous.
Kyoshiro s’approcha d’un peu plus près de l’une d’elle, ce qui déclenché un nouveau mécanisme… un bruit de vapeur se fit entendre de l’autre côté de la pièce, comme pour indiquer que quelque chose était prêt, que quelque chose allait sortir de l’une d’elle, mais quoi ?

- Hum. Je ne suis pas vraiment fan de ce genre de surprise. Je vous suggère de vous tenir prêt à….tout.

J’étais exactement du même avis, surtout moi qui aimais bien tout analyser, ne pas savoir ce qui se préparer me perturber quelque peu, mais je n’attendis pas qu’il me prévienne pour me mettre sur mes gardes pour autant. J’avais dors-et-déjà sortit mon pistolet, prêt à tirer à tout moment si la chose qui se préparait dans l‘ombre venait à nous attaquer.
Un bruit visqueux et plutôt inquiétant retentit alors jusqu’à nos oreilles, le bruit d’une matière gluante tombant et s’écrasant sur le sol. Rapidement, une odeur pourrie vint accompagner ce fond sonore et deux petits globes lumineux se mirent à briller à travers l’énorme nuage de vapeur qui s’était dessiné. Comme par hasard, ce coin là était le moins bien éclairé de toute la pièce, comme pour nous maintenir en haleine le plus longtemps possible, histoire de bien faire monter la pression.
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Grotad11
C’est alors qu’il apparu à nos yeux, une espèce de gros tas de boue violacé et puant. Il se mouvait telle une grosse limace en avançant vers nous la bouche grande ouverte, comme prêt à nous gober de toute sa morviture dégoulinante.
Ni une ni deux, je lui tirai une flopée de balle entre les deux orifices qui lui servaient à voir, mais ce dernier les avala, mes projectiles pénétrèrent en lui comme dans du flan. Le pire, c’est qu’il les recracha dans ma direction retournant ma propre attaque contre moi.

• Colossus •

Je me transformai complètement, me protégeant ainsi des balles renvoyée avant de redevenir normal. Le pistolet, on oublié, je le rangeai donc et attrapai mon épée à la place, prêt à découper ce monstre.
Je ne pouvais rien analyser pour l’instant quant à cette créature, je n’avais jamais rencontré de truc pareil, mon seul moyen de réunir des infos à son sujet était donc de tester différentes méthodes et de voir la plus efficaces…

Arme en main, je me préparai à l’attaquer et le découper en morceau, attendant en même temps de voir comment mon partenaire comptait lui réagir par rapport à ça. Peut-être avait-il déjà croisé quelque chose de similaire par le passé et qu’il savait comment s’en débarrasser ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Mer 25 Juin - 23:58





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !











Le jeune homme était habitué à ne rien préparer du tout et à avancer à l’aveuglette, comptant sur la chance et son sens de l’improvisation et de l’adaptation pour réussir à se sortir de missions périlleuses. Si cela pouvait paraître être une méthode des plus risquées et insensées, c’était la façon de faire de ce jeune bretteur qui préférait bien plus vivre le moment présent que de s’interroger sur les scénarios possibles résultant de ses propres actions. Il était un homme simple, avec des goûts aussi simples et clairs que ses choix. Une bagarre ? Il n’avait qu’à discuter pour essayer de calmer les tensions. Des gens dans le besoin ? Les aider était son but. Des créatures féroces ? Il trouverait bien un moyen de les calmer ou de les éloigner. Une pièce piégée ? Il était assez agile et rapide pour trouver une échappatoire afin de s’en sortir indemne comme il venait, une fois encore, de le faire. Peut-être viendrait-il un jour où il regretterait cet aspect de la personnalité, peut-être finirait-il pas regretter de ne pas avoir plus anticipé ou réfléchi aux conséquences éventuelles de ses actions, qu’elles partent d’une bonne intention ou non, mais pour l’heure il vivait très bien ainsi et ne s’embarrassait clairement pas de complications.
Il se baladait donc, de salle en salle, sans savoir ce qu’il cherchait vraiment ou plutôt sans savoir ce qu’il se passait réellement dans ce bâtiment ou quel rapport cela pouvait avoir avec tous ces rapports et ces études éparpillées sur les tables comme autant de feuilles d’un seul et même arbre. Il avait beau agir assez simplement sans trop se préoccuper du lendemain, il était assez curieux pour se demander quel rapport il pouvait y avoir entre ces études du corps humain et ce qui pouvait bien se trouver dans ces cuves, du moins dans celles qui étaient pleines. Sa curiosité porta enfin ses fruits et força une cuve à s’ouvrir, une cuve bien trop petite pour accueillir un être humain, mais une cuve qui devait tout de même contenir quelque chose. Ce qui dérangea et surprit plus le jeune homme ne fut pas tant la fumée qui s’échappa de la cuve que l’odeur immonde qui se fit immédiatement sentir, comme si on y avait entreposé une montagne d’excréments et de corps en décompositions. L’odeur insupportable força le jeune homme à porta son bras droit devant son nez afin de couvrir ses narines, espérant que cela puisse atténuer l’odeur mais il n’en fut rien : l’odeur était bien trop fort. N’étant pas contrariant de nature, il ne put s’empêcher de s’écrier :

« J’ai beau être d’assez bonne constitution : mon dieu, que ça fouette ! »

Sans convictions religieuses, bien entendu, le jeune homme reporta son regard sur la cuve et le bruit de gargouillement dégoutant qui se faisait entendre, ouvrant de grands yeux devant la chose qui s’en extirpa. Pendant pluisuers secondes le garçon resta interdit, ne sachant que dire face à cette créature qui n’avait rien de charmant ou rien de naturel et sauvage. Qu’était cette chose ? Il n’avait vraiment jamais entendu parler d’une telle chose de toute sa courte existence, était-elle amicale ou intelligente ? Hésitant légèrement, il fit un pas en avant et, faisant un signe de main en guise de salutations discrète, il fit le premier contact sur un ton lent, pareil à celui d’un adulte parlant à un enfant :

« Euh…bonjour ? On est des gentils, gen-tils, tu comprends ? Tu as beau ne pas sentir très bon, tu comprends peut-être ce que l’on dit ? »

La créature, continuant sa lente avancée, se tourna vers Kyoshiro et ouvrit la bouche, répandant une heure encore plus horrible, avant de cracher une matière visqueuse que le jeune homme eut tôt fait d’esquiver, la laissant se répandre sur le sol et s’y coller. Il faudrait qu’il fasse attention à ses crachats, mais au moins le jeune homme eut-il une répondre à sa question :

« Il faut croire que non. »

Mais bientôt ce fut au tour de son mystérieux camarade d’agir, testant la résistance de la créature qui, étrangement, ne sembla pas du tout perturbée par cette volée de balles et put même la renvoyer sans difficulté. C’était impressionnant ce que la consistance physique de cette créature lui permettait de réaliser, elle semblait ne pas craindre les attaques physiques et, balayant la salle afin de trouver une idée pour la neutraliser, puisque la détruire était hors de question tout autant qu’assez difficile, Kyoshiro ne put que proposer bêtement :

« Hum. Vu sa consistance, je ne suis pas certain que les attaques physiques puissent avoir le moindre effet. Peut-être faudrait-il songer à le neutraliser d’une autre façon….ou l’enfermer quelque part »

Vu sa consistance gluante, rien n’assurait qu’elle ne pouvait pas se reformer si on tentait éventuellement de la blesser ou de la détruire, il fallait donc trouver un moyen de la bloquer ou de l’empêcher de cracher sur les deux compères comme elle venait de le faire. Se tournant vers son camarade, le jeune homme attendit de voir s’il était de son avis ou s’il avait une meilleure idée.









© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 26 Juin - 23:27


Divisés pour mieux cracher... Une solution ???



Kyoshiro avait essayé la manière douce avec cette chose, tentant de se présentant de façon amical pour voir la réaction de la morve qui lui avait répondu en lui crachant dessus une espèce de boue visqueuse.

Observant cet échec, j’avais réagi rapidement en vidant mon chargeur sur la bête qui s’amusa à me les renvoyer dessus après les avoir gober comme-ci il s’agissait de morceau de sucre.

- Hum. Vu sa consistance, je ne suis pas certain que les attaques physiques puissent avoir le moindre effet. Peut-être faudrait-il songer à le neutraliser d’une autre façon….ou l’enfermer quelque part.

Il avait sans doute raison, cette créature semblait très peu vulnérable à nos attaques, mais pour l’instant je ne voyais rien qui pourrait nous servir pour en venir à bout. De plus, après les étranges documents qu’on avait pu voir jusqu’ici et les moyens de protection mis en place pour pas qu’on les découvre, je voulais en apprendre plus sur cette expérience qui se tenait devant nous, je voulais savoir toutes ces capacités, de quoi elle était capable. J’en étais pratiquement sûr, faisant le lien avec ce qu’on avait découvert, cet endroit ressemblait de plus en plus à un labo et cette créature à une substance chimique. D’étranges expériences devaient se déroulaient ici et je devais en apprendre plus.

- Je pense que tu as raison, mais je veux tout de même voir de quoi cette créature est capable… je te laisse chercher un moyen, je te couvre !

Je me ruai donc vers lui, épée en main, évitant ses crachats et, une fois à distance, abattis ma lame deux fois, découpant ma cible d’une croix lacérante.  La chose tomba au sol en quatre morceaux, ne semblant pas se reformer. Peut-être que finalement cette espèce de morve n’était pas si évoluée que ça ? Je me retournai donc vers mon partenaire, haussant des épaules comme pour lui signaler que, finalement, cet adversaire était légèrement décevant. Mais à sa tête, je compris que ce n’était pas si simple en fin de compte. Je fis demi-tour afin de voir ce qu’il en était… la créature ne s’était toujours pas recomposée, mais maintenant il y avait quatre petites boules puantes au lieu de la grosse. Même aspect, certainement même capacités, seule la taille changeait.
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] 200px-Tadmorv-RFVF
Bon, j’avais fait une petite erreur, mais au moins maintenant, on savait ce qui nous attendait exactement. On était désormais sûr que les armes ne fonctionnaient pas sur eux et donc que, comme l’avait très justement proposé Kyoshiro, il fallait désormais trouver un moyen de les neutraliser tous, de les enfermer quelques part.
J’aurai bien tenté de les attendre avec mes balles brûlantes, mais si jamais ils explosaient, cela pouvait être risqué pour nous, je préférais donc me restreindre cette fois-ci.
Les quatre bestioles ouvrirent la gueule en même temps, ils se préparaient à nous cracher dessus à nouveau, mais avec leur nombre augmenté, l’esquive était moins évidente… j’attrapai donc une table non loin de nous, la retournai pour me protéger derrière au moment même où leur bout immonde quittèrent leurs bouches.

Je me tournai vers Kyoshiro, l’air interrogateur, pour voir s’il avait eu le temps de trouver une solution, tentant moi-même d’analyser la situation éventuellement d’en trouver une.

- Tu as une idée pour t’en débarrasser ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Ven 27 Juin - 16:19





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !











D’ordinaire il y avait toujours moyen de se débarrasser d’une créature sauvage car, en règle générale, leur comportement était toujours assez facile à prédire û à leur nature profondément sauvage. Que ce soit en leur tenant tête, en ne leur tournant pas le dos, en essayant de les frayer ou de les effrayer, ou tout simplement en les combattant avec une bonne dose de prudence : il y avait de nombreuses méthodes pour faire face à une bête sauvage mais toutes demandaient une bonne dose de courage et de sang-froid. Les bêtes sauvages ne connaissaient pas le pardon, elles n’étaient pas familières avec le concept de pitié et n’hésitaient jamais à réduire en pièces hommes, femmes et enfants qui se trouvaient sur leur chemin ou leur territoire : il ne fallait donc pas s’attendre à ce qu’elles renoncent à leurs proies à moins d’une excellente raison. Mais aujourd’hui le jeune homme se trouvait face à une bête d’un genre nouveau et dont le comportement était encore plus imprévisible, surtout parce que ses capacités réelles lui étaient encore partiellement inconnues tout comme la matière dont elle semblait être composée.
Légère, gluante et semblant pouvoir absorber les projectiles comme ce fut le cas des balles du mystérieux camarade de Kyoshiro, ce fut cet évènement qui poussa le jeune homme à supposer que les autres attaques physiques n’auraient pas beaucoup plus d’effet et qu’il fallait donc trouver un moyen de s’en débarrasser sans user d’une violence qui, ici, était réellement inutile. Le jeune garçon aurait pu user de ses armes et tirer ses puissants projectiles lumineux jusqu’à ce que la moindre trace de substance de cette créature ait disparu, mais c’était une méthode qui ne lui convenait guère car elle était l’équivalent d’un meurtre, il n’était pas un meurtrier et n’en serait jamais un : il préférait donc nettement trouver un moyen de neutraliser cette bête sans la blesser plus que de raison. Ce n’était pas bien compliqué à comprendre qu’un homme ne désire pas tuer son prochain ? Si ? Oh et puis zut.
Malheureusement, malgré l’évidente nature instable de cette créature, e mystérieux camarade du bretteur désirait tout de même découvrir de quoi elle était capable et l’attaqua donc soudainement, la tranchant en quatre avec son sabre, les quatre morceaux retombant mollement sur le sol dans un gargouillis presque étouffé. Regardant la scène, le garçon s’attendit presque à voir les morceaux converger les uns vers les autres avant de se rassembler et de reformer la créature qui se tenait en un seul morceau, quelques secondes plus tôt. Mais non, les morceaux restèrent silencieusement immobiles, assez immobiles pour que l’inconnu relâche son attention et se tourne vers Kyoshiro, ne cachant pas sa déception face à ce manque de réaction de la part de cette mystérieuse bête.
Mais bientôt les 4 morceaux se mirent à être pris de trembler et à bouger à l’unisson, comme 4 créatures réagissant à une même musique qu’elles seules entendaient. Les morceaux bougèrent et s’étirèrent dans tous les sens jusqu’à ce que deux appendices se forment de chaque côté, tels de bras, et qu’une tête prenne forme. Les yeux écarquillés par la surprise, le garçon pointa du doigt les créatures, à l’attention de son camarade qui croyait, à tort, en avoir terminé avec elles. La créature s’était divisée en quatre petites créatures qui, immédiatement, crachèrent en direction du mystérieux Alvin qui se servit de la table comme seule protection.
Le laissant s’occuper de ces crachats, le jeune bretteur se mit à balayer la pièce de ses prunelles écarlates afin d’y trouver éventuellement un moyen de toutes les enfermer. Il ne trouva rien de notable dans cette pièce à part quelques chaises, quelques tables et les cuves comme celle de laquelle était sortie cette dégoutante bête. S’il n’y avait rien dans cette pièce, la solution la plus simple était de renvoyer la créature d’où elle venait… non ? Ni une ni deux, le garçon expliqua son idée à son camarade :

« Hum…je peux bien faire l’appât pour les attirer jusqu’aux cuves. »

Pour une raison étrange, la créature semblait en vouloir au dénommé Alvin, peut-être parce qu’il était le premier à avoir lancé les hostilités, mais pour changer les choses le jeune bretteur devait commencer par attirer l’attention des 4 bébés créatures avant de pouvoir les enfermer. Plongeant sa main droite dans sa veste avant d’en ressortir une arme, le jeune reprit son explication :

« Par contre je ne sais pas comment les refermer. Peut-être manuellement, je vais tenter le coup. »

Il n’y avait ici aucune console ou bouton qui pouvait éventuellement actionner la fermeture ou l’ouverture de la cuve, l’ouverture devait se faire depuis une autre pièce, il fallait donc supposer qu’en rabaissant l’ouverture de la cuve celle-ci resterait fermée pour de bon…ou jusqu’à ce que quelqu’un l’ouvre de nouveau, à distance. Faisant le tour pour se diriger vers les cuves, le jeune homme tira plusieurs fois entre les quatre créatures jusqu’à ce la première se retourne vers lui, suivie de près par les trois autres, toutes finirent par commencer par ramper vers lui. Désormais face à la cuve, prêt à bondir pour éviter la charge des créatures, le jeune homme leva les yeux vers son camarade comme s’il l’invitait à agir, à faire quelque chose pour éventuellement pousser ces créatures dans la cuve. Elles étaient bien trop lentes pour bondir sur Kyoshiro qui, de ce fait, ne pourrait pas vraiment toutes les surprendre en bondissant : quelques-unes auraient le temps de réagir et de rebrousser chemin. Il fallait toutes les enfermer d’un coup, le jeune homme espérait que son camarade ait compris quel serait son rôle là-dedans…sans quoi cela deviendrait un peu plus long et pénible. Il n’y avait plus de temps à perdre, il fallait toutes les enfermer en une fois.









© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 28 Juin - 11:19


Un plan à deux... Pourvu que ça marche !?



Les quatre créatures continuaient de me cracher dessus, se focalisant que sur moi. Etait-ce parce que je l’ai avais attaqué ? Ce pouvait-il que ces monstres gluants soient pourvus d’une quelconque intelligence ? J’en doutais fort, même s’il était clair qu’ils avaient une dent contre moi.
Au moins, cela laissait le temps à mon camarade de nous trouver une idée pour nous en débarrasser, moi, tant que j’étais derrière la table je ne craignais pas grand-chose.

- Hum…je peux bien faire l’appât pour les attirer jusqu’aux cuves.

Les cuves ? Il comptait donc renvoyer ces tas de morve de là où ils venaient, mais comment ? Il me semblait impossible d’attraper simplement ces trucs gluants et de le déposer gentiment dans les récipients. Kyoshiro sortit alors son arme afin d’attirer leur attention.

- Par contre je ne sais pas comment les refermer. Peut-être manuellement, je vais tenter le coup.

Il avait donc mis en place un plan qui n’était même pas sûr de fonctionner… j’espérai qu’il avait un plan B au cas où ! Mais de toute façon, je ne voyais pas d’autre solution pour le moment.
Il ouvrit alors le feu pour les inciter à tous se diriger vers lui, ce qui fonctionna parfaitement, les quatre créatures étaient maintenant tous réunis au même endroit. Mon regard croisa alors celui de Kyoshiro, c’était le moment d’agir, il fallait que je trouve le moyen de les enfermer tous les quatre dans la cuve pour que mon partenaire puisse les enfermer en une seule fois. Je tentai de réfléchir le plus rapidement possible afin de trouver une solution… Comment les attraper en un seul coup de filet et les envoyer dans le récipient ouvert qui les attendait.
J’avais une idée, j’espérai qu’elle allait marcher. Je me ruai donc vers les bestioles qui en avaient toujours après mon camarade après qui leur ait tiré dessus, je bondis et écrasai mon poing trempé au milieu d’eux.

• Colossal Hit •

La force engendrée par ma chute ainsi que le revêtement sur ma main suffirent à fissurer et à enfoncer légèrement le sol à l’endroit de l’impact. Les morves se mirent alors à glisser lentement vers le centre du trou, désorientées par l’onde de choc. Elles se retrouvaient désormais toutes les quatre amasser les une sur les autres… il ne me restait plus qu’à trouver le moyen de les faire bondir dans la cuve et là encore, je savais comment faire… enfin en théorie.
L’idée était de profiter de leur appétit vorace à vouloir absorber tout ce qui entrait en contact avec le corps gluant, j’attrapai donc Blaze et d’un coup piqué, je transpercer les monstres qui s’empressèrent de s’agglutiner à la lame. C’était le bon moment, utilisant mes talents de sniper, je balançai d’un coup sec mon épée dans le but de les lancer vers la cage en verre qui n’attendait qu’eux. Avec la vitesse, les créatures glissèrent le long de la lame jusqu’à se détacher de cette dernière, ils décollèrent alors prenant la direction de la cible visée. Désormais, tout reposer sur les épaules de Kyoshiro, il devait agir rapidement au moment même où ces derniers arriveraient dans la cuve, afin de la refermer manuellement et de les empêcher de ressortir.

En attendant de savoir si notre plan allait fonctionner ou pas, je me demandai déjà ce qui pouvait nous attendre par la suite. Si ces espèces de monstres survenaient dès maintenant, au début de notre périple, qu’est-ce qui nous attendait après. De drôles de choses se déroulaient dans ces locaux, ressemblant de plus en plus à un laboratoire secret où des expériences inquiétantes semblaient s’être réalisées. J’attendais donc de découvrir les autres pièces, les autres pièges et certainement d’autres monstres de ce genre.

Mais pour cela, il fallait maintenant que mon binôme assure sa part de notre plan, sinon il ne resterait plus qu’à tout recommencer, en espérant que ces trucs gélatineux étaient dépourvus d’une quelconque intelligence pour se relaisser piégés.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Sam 28 Juin - 21:07





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












Bien entendu, le jeune homme était conscient que son plan n’était pas parfait et qu’il reposait sur une inconnue assez importante qui était la possibilité, ou non, de fermer cette cuve manuellement comme on pourrait fermer une porte ou une boîte ordinaire. Mais qu’était-il supposé faire d’autre puisque, de toute évidence, cette salle ne comportait apparemment rien d’autre capable de neutraliser ou d’enfermer ces créatures pour de bon ? Il n’allait tout de même pas courir en rond dans la salle jusqu’à ce que ces créatures se fatiguent : à la vitesse où elles allaient cela pourrait prendre pas mal de temps et il n’avait clairement pas toute la journée devant lui. Il n’y avait pas de boîte, pas de réception ni aucun appareil qui pourrait éventuellement avoir un effet sur ces créatures : la salle était simplement pourvue de chaises, de tables et de ces mystérieuses cuves. Il devait donc aller vers ces cuves car si elles avaient pu retenir ces créatures pendant si longtemps, elles étaient sans doute le seul moyen de les retenir encore davantage…S’il le fallait le jeune homme maintiendrait la porte fermée jusqu’à ce que son compagnon d’infortune trouve un moyen de la verrouiller complètement.
Le jeune homme se mit en place et fut plus que soulagé de voir son camarade réagir comme il l’espérait…enfin de le voir réagir tout court car il ne savait pas quoi espérer de son compagnon puisqu’à part son aspect lumineux il ne savait rien sur le fruit qu’il avait mangé. Mais bientôt le jeune niais découvrit que le fruit de son camarade pouvait lui donner une force incroyable, assez incroyable pour creuser un trou dans le sol à la seule force de son point et y attirer les 4 bestioles qui y glissèrent sans possibilité d’en sortir. Elles furent attirées par la lame du mystérieux bretteur qui se servit de cette faim contre elles, expédiant ces 4 bestioles dans la cuve d’un simple mouvement du bras.
Ni une ni deux, le jeune homme comprit le mouvement et bondit, voyant passer les bestioles sous ses pieds, avant d’attraper le haut de la porte, de l’attraper à deux mains et d’user de son poids pour abaisser la porte qui se fermer en un claquement net. Hésitant à se séparer de la porte, au cas où elle ne se soit pas bien fermée, le garçon écarta légèrement les mains et fut soulagé de ne pas voir la porte bouger d’un centimètre.

Soufflant légèrement en prenant une profonde inspiration, Kyoshiro et son camarade pouvaient enfin profiter d’un calme assez relatif mais tout de même bien mérité. Tapotant ses mains l’une sur l’autre comme s’il voulait y enlever de la poussière qui s’y était déposée, le garçon conclut cet acte par un :

« Ça c’est fait »

Une fois le calme revenu, voyant qu’il n’y avait vraiment rien d’autre à faire dans cette pièce, le jeune homme invita son camarade à le suivre dans l’autre pièce dont il poussa la porte d’entrée sans qu’aucun piège ne se déclenche : une première ! La porte s’ouvrit sans un bruit sur une pièce longue, tel un interminable couloir dans lequel étaient alignées des boîtes. N’auraient-ils pas pu en mettre dans la salle précédente, de ces fichues boîtes ?
S’avançant sous la bienveillance d’une lumière suffisante, le garçon s’approcha de ces réceptacles sur sa gauche et il ne comprit pas bien ce qu’il y vit, ou du moins il ne comprit pas bien le rapport que cela avait avec tout ce qu’il avait vu jusqu’à présent. Dans ces boîtes étaient contenues des pièces de métal de toutes sortes : plaques, circuits ou câbles, ces boîtes contenaient les pièces semblables à celles utilisées pour réparer des machines. Quel rapport avec le blob de tout à l’heure ? Quel rapport avec les rapports et études sur le corps humain ? Non, vraiment, il ne comprenait vraiment pas mais espérait que ce ne soit pas le cas de son camarade.
Au fond de la salle, au fond de cette longue salle se trouvait une porte assez grande, mais que se cachait-il derrière elle ? La fin de ce voyage ou encore d’autres pièges ? Ils le sauraient en temps voulu, mais pour l’heure ils allaient peut-être décider d’étudier ces pièces….ces pièces dont Kyoshiro ne comprenait pas la signification.








© Never-Utopia


Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 29 Juin - 0:15


La nouvelle pièce du puzzle... Un laboratoire secret !?



Les bestioles gluantes se dirigeaient vers la cube ; Kyoshiro se tenant juste à côté pour la refermer au moment même où elles pénétreraient dedans. J’espérai que ce coup n’allait pas louper, c’était notre seule alternative.

Je ne savais pas trop ce qui se manigancer dans ces locaux, mais celui qui avait créés ces monstres venait, peut-être sans le savoir, de fabriquer une arme très puissante. En effet, entre de mauvaises mains, ces morves pouvaient s’avérer très dangereuse… aucun moyen de les détruire à priori, ou alors peut-être une force de frappe ou un pouvoir très imposant comme ceux des amiraux de la marine ; la capacité de se démultiplier, leur crachat dégoûtant. Je me demandais même si ces boules visqueuses qu’ils lançaient n’étaient pas toxiques, en tout cas je ne souhaitais pas tester.
Au fond de moi, j’espérai donc que le mec à l’origine de ça était soit du côté du gouvernement, soit mort et je me demandais du coup s’il avait inventé d’autres créatures de ce genre.
Quoi qu’il en soit, mon partenaire venait de réceptionner les gluants, il s’appuya de tout son poids sur la visière permettant de refermer le récipient qui céda sous la masse de ce dernier. Un soupir de soulagement pouvait alors m’échapper ; Kyoshiro eut le même réflexe… nous avions passé une étape et nous pouvions donc avancer et découvrir la suite de ces lieux.

La porte suivante nous mena tout droit dans un grand couloir, il ne semblait y avoir aucun piège ici, seule la lumière se déclencha lorsque nous pénétrâmes dans le long corridor. Nos regards furent rapidement attirés par une ligne de caisses disposée sur la gauche de la salle. Curieux, tout comme mon camarade, je m’approchai pour voir de quoi il en retournait… des pièces, en tout genre. Des bouts de métal en masse, circuits, plaques, rouages, écrous et j’en passe. Tout ce qu’il faut pour construire une machine, mais de quel genre ?
Je voyais bien que Kyoshiro n’arrivait pas à faire le lien entre tous les éléments qu’on avait, mais moi, même si je n’étais pas certains de ce que j’allai avancer, j’avais de plus en plus de doutes concernant cet endroit et ce qu’il s’y passait. Il était temps de faire part de ce que je pensais à mon compagnon de fortune, je ne savais pas ce qui nous attendait après, mais lui comme moi devions être préparés au pire.

- Kyoshiro… avant de continuer, j’aimerai te dire tout ce que je sais ! Plus on avance et plus tout cela me fait penser à un laboratoire ou du moins un endroit où des expériences sont menés. J’en suis pas complètement sûr, mais tout semble converger vers cette hypothèse… les plan anatomique, le monstre gluant croisé précédemment, ces pièces de robots. De plus, dans la toute première salle, pendant que tu étais occupé dans la pièce aux pics, j’ai eu le temps d’éplucher des coupures de journaux, ils faisaient tous allusions à la division scientifique du gouvernement mondial. Je sais pas ce qui se trame ici, mais je pense qu’on risque de croiser d’autres expérimentations… pas forcément d’ordre chimique. Il faut se préparer à tout.

Ça faisait du bien de se vider, de lâcher son sac, maintenant, je savais que lui aussi était apte à voir la suite et je me sentais un peu plus en sécurité dans ces conditions.

Suites à ces révélations, nous avançâmes tous deux vers la porte au bout du couloir… Bizarrement, cette dernière ne résista pas, elle s’ouvrit sans difficulté, ce qui n’était pas pour nous rassurer. Je pénétrer dans la salle, posant mes pieds avec prudence, mais soudain… une des dalles s’enfonça dans le sol, accompagné d’un « CLIC ».

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Lun 30 Juin - 0:04





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












Le garçon et son compagnon avaient enfin pu se débarrasser de cette bestiole gluante qui semblait résister à toutes les attaques, ils avaient enfin pu s’autoriser quelques minutes d’un repos bien mérité et pénétraient désormais dans une salle encore plus étrange que la précédente. Le garçon s’attendait à faire face à une nouvelle salle piégée, comme par exemple des murs qui se refermeraient sur le petit groupe pour l’écraser, ou du gaz qui se diffuserai dès qu’ils marcheraient là où il ne fallait pas, mais ce ne fut rien de tout cela. Nulle créature ne leur barrait la route, nul piège ne semblait se déclencher alors qu’ils pénétraient tranquillement dans cette longue salle, rien ne semblait prédire qu’ils allaient faire face à un nouveau danger et pourtant…et pourtant ce fut le contenu de ces boîtes qui fut le plus perturbant jusqu’à maintenant, encore plus que la visqueuse créature de tout à l’heure.
Fouillant dans quelques boîtes comme s’il essayait de rassembler les pièces du puzzle dans sa tête, le jeune homme commençait à avoir des idées qui ne lui plaisaient pas mais vraiment pas du tout, il espérait sincèrement que ce ne soit que le résultat de son seul esprit, mais bientôt son camarade vint prendre la parole pour, malheureusement, confirmer ses théories. Lui aussi pensait que ce n’était qu’un laboratoire ici, lui aussi pensait que des expériences étaient faites, sans doute sur les êtres humains et que cela ne présageait rien de bon. Mais Kyoshiro avait beau réfléchir, il ne voyait pas le lien entre ces pièces de métal et les études sur le corps humain, et la créature visqueuse de tout à l’heure. Peut-être n’était-ce qu’une expérience ratée gardée ici pour défendre le laboratoire en cas d’intrusion avérée, ce qui était le cas ici.
Ce qui était en train de se passer n’était sans doute rien de bon, le jeune bretteur n’arrivait même pas à comprendre comment quelqu’un pouvait vouloir créer quelque chose comme la créature visqueuse de tout à l’heure, mais ce devrait être parce qu’il n’avait pas l’esprit scientifique.

« Je n’aime pas ça. »

Fouillant une dernière fois ces boîtes sans y trouver quelque chose qui pourrait lui mettre la puce à l’oreille quant au but de ces expériences étranges, le jeune homme suivit silencieusement son camarade jusqu’à l’autre pièce dont l’entrée ne semblait, elle non plus, pas piégée. Ce fut presque un soulagement de pouvoir marcher en direction de cette salle qui ne comportait…rien ? Non, c’était vrai, la porte du fond avait beau être bien plus massive que toutes les autres portes réunies jusqu’à maintenant, le reste de la salle était entièrement vide ce qui ne manqua pas d’interpeller le jeune homme. Enfin, il fut interpellé par ce vide jusqu’à ce qu’il entende un bruit qu’il commençait à ne pas aimer : ce fameux « clic » qui lui faisait se demander ce qui allait encore lui tomber dessus, ou par où est-ce que les ennuis allaient arriver.
Regardant les murs et le sol en espérant pouvoir voir le piège arriver à temps, le jeune homme resta ainsi pendant deux bonnes minutes avant de se rendre à l’évidence : aucun piège ne s’était déclenché. C’est en avançant légèrement dans la pièce, sans doute en sortant de la zone de détection du piège, que ce dernier se déclencha réellement. Un pan du mur de gauche et du mur de droite s’ouvrit dans un raclement désagréable, révélant une pièce cachée derrière ces deux pans désormais grand ouvert. N’importe qui se serait dit « Chouette, une nouvelle pièce à explorer » mais les deux grognements bestiaux et puissants firent s’immobiliser sur place le jeune bretteur. Lentement deux choses sortirent de chaque ouverture, l’une bien plus massive que l’autre du fait de la lourdeur de chacun de ses pas.

Et, finalement, les deux créatures sortirent enfin des ténèbres s’exposer à cette lumière artificielle et révéler aux deux garçons que les scientifiques s’étaient livrés à de bien étranges expériences ici.
Spoiler:

« Waow. Trop fort !»

Contrairement à la créature visqueuse de tout à l’heure, ces créatures semblaient bien plus sauvages, réelles et naturelles ce qui ne manqua pas de faire naître des petites étoiles d’émerveillement dans les yeux écarlates du jeune homme qui, quelques secondes durant, resta à les fixer avec ses grands yeux d’enfant. Ces créatures semblaient bien plus dangereuses que de simples tigres que le jeune homme avait pu voir sur d’autres îles, elles semblaient bien plus agressives et impitoyables mais cette nouvelle découverte ne manqua pas d’émerveiller le jeune homme qui resta, l’air béat, à les regarder tandis que ces deux créatures les jaugeaient, lui et son camarade.

Bientôt les deux bêtes seraient sans doute les premières à charger et les deux humains seraient forcés de répondre. Qu’allaient-ils faire ? Fuir ? Tenter de passer à travers ces créatures ou essayer de les neutraliser pour être tranquilles ? La réponse ne tardera pas à se faire connaître.








© Never-Utopia
Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 30 Juin - 19:06


Découverte monstrueuse... 2 contre 2 !



La réaction de Kyoshiro ne faisait que confirmer mes pensées, ce qui n’était pas pour nous rassurer d’ailleurs, car cela signifiait que toute sorte de chose pouvait nous attendre.

Le plus inquiétant en réalité était certainement le fait que tout ce qu’on avait croisé n’avait aucun rapport… anatomie humaine, animale, expérience chimique et pièces robotiques.
Nous avancions donc vers la pièce suivante avec l’appréhension de tomber sur une nouvelle créature étrange. Je pénétrai le premier dans cette nouvelle salle, prudent, ne voulant pas déclencher un nouveau piège. Seulement, dès mon premier pas, un cliquetis se fit entendre, me laissant deviner que je venais d’actionner quelque chose, mais quoi ? Je restais donc sur mes gardes, attentif au moindre son, au moindre mouvement qu’il pourrait y avoir. Après quelques minutes à observer sans qu’il ne se passe rien, mon partenaire se décida à continuer, peut-être qu’en fait il n’y avait aucun piège ou peut-être bien qu’il était défectueux ?
Cependant, se fut quand Kyoshiro s’avança un peu plus profondément dans la salle qu’une réaction se fit ressentir… le sol et les murs se mirent à trembler, de la poussière s’échappait des arrêtes entre le plafond et les murs latéraux. Pour moi c’était clair, ces derniers allaient se refermer sur nous, nous écrasant comme des mouches, mais tandis que j’étais déjà préparer à les bloquer avec mon pouvoir, au lieu de se rapprocher, ces derniers se levèrent, dévoilant des pièces secrètes derrières.
On n’y voyait absolument rien à l’intérieur, nous pouvions donc pas voir ce qu’il y avait à l’intérieur. C’est alors que des bruits bestiaux retentirent de l’intérieur, n’indiquant rien de bon. Deux monstres sortirent alors de chaque côté de la salle. On pouvait vraiment parler de monstres dans ce cas là… les deux bêtes ressemblaient fortement à un mélange animal. Le premier était un mastodonte, un croisement entre un buffle, un lion et un gorille, une puissance incroyable se dégageait de cette créature. L’autre était impressionnante de monstruosité, la fusion d’un lion, d’une chauve –souris et d’un scorpion.
La première devait sans doute être dangereuse de part sa force et de part sa férocité, la seconde de part sa vitesse de déplacement et par son agressivité.
Kyoshiro et moi-même étions dos à dos, tous deux en face d’une bête.

- Alors, tu prends lequel ?

Je lui posai la question sur un air amusé et décontracté, mais au fond, cela cachait une certaine crainte… le danger était grand. Je sortis donc mes armes, Sarah dans une main, Blaze dans l’autre, prêt à agir dès que nous aurions décidé de notre plan d’attaque. Soit on se battait l’un à côté de l’autre, offrant sa totale confiance, soit on en prenait chacun un dont on était responsable. Même si je trouvais mon compagnon de fortune d’agréable compagnie jusque là, je n’étais pas certains de pouvoir remettre ma vie entre ses mains d’un. Et puis, j’avais fois en mes capacités, je ne connaissais pas les siennes.

Une chose était sûre maintenant lorsque je voyais les bêtes devant nous, cela confirmer mon idée d’expériences scientifique, tout à l’heure chimique et là sur le gène animal. Même si nous passions cette étape, la suite promettait d’être encore pire.

- Alors, on fait quoi ?


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Mar 1 Juil - 18:21





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












À force de traîner dans des endroits mal famés ou mystérieux, le jeune homme était finalement habitué au principe qu’une pièce avait toutes les chances du monde d’être piégée, il comprenait que certaines personnes voulaient protéger une chose si chèrement qu’ils étaient prêts à piéger une pièce pour que personne ne puisse pénétrer dans son petit jardin secret. Il fallait du temps, de l’énergie et des ressources pour construire cet endroit et tous les pièges qu’il pouvait y avoir autour : le scientifique en chef, responsable de cette installation, devait donc tenir chèrement à ce qu’il devait y avoir tout au fond. Entre des pics et cette créature étrange, cela avait dû lui demander du temps de tout préparer et quelque chose disait au jeune bretteur que ce n’était pas fini.
Et c’est en pénétrant dans cette salle et en entendant ce maudit clic que le jeune homme se maudit d’avoir raison et se dit qu’il fallait vraiment qu’il arrête de penser tout haut aux pires scénarios possibles. Ne pouvait-il pas simplement penser que les pires ennuis étaient derrières eux et que tout se finirait bien ? Non ! Bien sûr que non ! Il fallait qu’il imagine qu’il y avait d’autres pièges et, comme par hasard, il fallait que ce soit lui qui en déclenche un autre en s’avançant un peu trop dans la pièce. Mais qui m’a fichu un boulet pareil ??? Enfin bref. Regardant à droite et à gauche il s’attendait à ce qu’un rocher lui tombe dessus, que les murs finissent par l’écraser ou que, une fois encore, des flèches empoisonnées sortent des murs mais il n’en fut rien et il fut presque déçu…déçu jusqu’à ce que les murs en viennent à bouger. Au début il était curieux de voir ce que ces trous dans le mur pouvaient bien cacher, mais ensuite il fut simplement émerveillé par la vue de ces majestueuses et terrifiantes créatures qui leur faisaient face, lui et son camarade. La première était un espèce de lion avec des ailes ainsi une queue qui rappelait celle d’un scorpion, quelque dont il fallait se méfier assurément, tandis que l’autre avec les caractéristiques physiques d’un buffle ou d’un taureau mais dont le reste semblait un peu humain…si on laissait de côté la taille générale de la bête.
N’ayant pas vraiment enfin de se repayer un combat épuisant contre une autre créature, aussi magnifique puisse-t-elle être, le jeune homme s’approcha du taureau et leva les bras pour attirer son attention avant de lui demander :

« On est des gentils, on ne vous veut pas de mal. Vous pouvez nous laisser passer ? »

Le taureau fit un pas et se mit subitement à beugler, sans raison, à l’attention du jeune homme qui avait osé prendre la parole. Levant ses deux puissants bras en l’air, il les abattit violemment avec l’intention évidente d’écraser son interlocuteur, ledit interlocuteur eut le réflexe de bondir en arrière et fut simplement déséquilibré par l’onde de choc qui suivit. Donc cette créature semblait, comme sa camarade, assez peu motivée à laisser passer ces deux intrus au-delà de cette salle. Étaient-elles toutes deux des gardiennes ou simplement des créatures posées là, par hasard ? Non, vraiment, le hasard n’avait clairement pas sa place ici. Leur présence devait être faite exprès, elles semblaient d’ailleurs bien plus dangereuses que la créature visqueuse de tout à l’heure.
Se tournant vers son camarade, le jeune homme lui souffla :

« J’imagine que l’homme-taureau géant est pour moi. »

Cela ne le dérangeait pas outre mesure, même s’il aurait préféré prendre le lion étrange qui semblait plus rapide et moins fort physiquement. Le bretteur allait donc devoir se battre comme s’il affrontait une brute ne sachant user que de force, il allait devoir user de vitesse pour esquiver les puissants coups de ce buffle et, peut-être, à force de courir dans tous les sens la créature finirait-elle par se fatiguer et Kyoshiro pourrait remporter cet affrontement sans devoir la blesser. C’était peut-être un peu trop optimiste, mais bon…vous savez ce qu’on dit sur le naturel quand on essaye de le chasser.
Se mettant en position, prêt à bondir, le jeune homme essayait encore de réfléchir à la façon dont il allait pouvoir fatiguer cette bestiole qui semblait avoir des jambes puissantes. Son sabre ? Même en frappant avec le côté non-tranchant il n’était pas certain de pouvoir lui faire des dégâts. Avec les flingues ? Non, peut-être trop puissant. Rahhhh !!!!

Il allait devoir improviser.







© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 1 Juil - 23:19


Les monstres se déchaînent... le combat s'annonce rude !!!



Encore une fois, Kyoshiro marqua la différence entre nos méthodes d’action, lui voulait discuter, tentant de raisonner des monstres sûrement dépourvu de jugement, tandis que moi je voulais attaquer. Mais bon, je le laissai faire, après tout, s’il pouvait nous épargner un rude combat… pourquoi pas !? Mais j’en doutais.

Faisant donc face au buffle sur deux pattes, il lui demanda gentiment de nous laisser passer, lui expliquant que nous ne représentions pas une menace, mais la réaction de ce dernier fut sans appel, il frappa le sol à l’endroit même où se trouvait mon camarade quelques secondes auparavant, un peu plus et il se retrouvait écraser sous cette montagne de muscles et de brutalité. La réponse en tout cas était clair… on allait devoir venir à bout de ces bêtes pour passer.

- J’imagine que l’homme-taureau géant est pour moi.

Effectivement, le choix semblait être fait… il se taperait le plus costaud et moi le plus dangereux. Je ne savais pas qu’elle était le meilleur choix, mais en regardant bien la queue de scorpion de celui que j’avais à combattre, je me disais que j’aurai peut-être préféré l’autre. Au final, un monstre est un monstre, j’acquiesçai donc d’un signe de la tête avec un air amusé avant de me jeter sur ma proie.
Bras tendu devant moi, je mis la bête en joue et ouvris le feu. Le lion étendit alors ces ailes, pris son envol et se mit à vriller, évitant chacune de mes balles avec une vitesse et une aisance impressionnante. Mon arme à feu m’était donc inutile, je la rangeai donc dans ma veste, ne gardant que Blaze en main, prêt à découper ce monstre. Je le chargeai donc et abattis ma lame sur ce dernier, mais encore une fois, il joua de sa célérité pour éviter mon épée, je ne pouvais l’atteindre. Soudain, le lion ailé passa à l’attaque, faisant virevolter ses griffes dans tous les sens. J’esquivai tant bien que mal les coups de pattes, mais l’un d’entre eux me taillada l’avant-bras… ça n’allait pas être facile.
Je tentai une nouvelle fois de le toucher avec ma lame, mais la bête faisait preuve d’une agilité déconcertante, sautant de mur en mur, esquivant d’un coup d’aile le tranchant de mon arme. Tout à coup, il rebondit sur le plafond et me sauta dessus ; il se retrouva alors au dessus de moi, sa gueule pleine de dent à quelques centimètres de mon visage. Il leva alors sa queue qui fonda sur ma tête pour me transpercer le crâne, je dévier ma tête sur les côtés pour ne pas être atteint, mais à ce rythme là, il n’allait pas tarder à faire des trous dans ma boite crânienne.

• Warming 250 • Meteorite Kick •


L’ensemble de mon corps chauffa pour obliger le monstre à se défaire de moi, puis une fois à distance, je l’éloignai d’un bon coup de pied qui l’envoya s’écraser contre le pan du mur dans un fracas assourdissant. Il en faudrait bien plus que ça pour en venir à bout, d’ailleurs la créature était déjà debout, rugissant de colère à mon égard, mais au moins je m’étais donné un peu de répit.

J’espérai que Kyoshiro s’en sortait mieux de son côté avec l’autre bête, car dans l’état actuel des choses, il m’était difficile de lui prêter main forte.

- Tout va bien de ton côté, tu t’en sors ?

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Mer 2 Juil - 18:06





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !












Vu le regard qu’était en train de lui jeter ce taureau humanoïde géant, le jeune homme n’était pas assez bête pour penser qu’il voudrait lui faire des bisous ou quelque chose dans ce style-là. Non, il avait beau être un éternel optimiste et qui donnait une seconde chose à pratiquement tout le monde, il savait reconnaître le regard d’une personne ou d’une bête quand cette dernière lui voulait du mal et c’était bien le cas ici. Il ne savait pas si ces créatures pouvaient le comprendre, il ne savait pas si elles étaient douées de parole ou non mais il aurait bien aimé savoir qui les avait créées et surtout dans quel but elles avaient été placées ici…même s’il en avait une toute petite idée. Cette créature était impressionnante et pas seulement par sa taille ou sa carrure, sa puissance bestiale était palpable à plusieurs dizaines de mètres de là et elle ne faisait aucun doute quant au danger que représentait cette créature. Ce combat n’allait pas être de tout repos, le jeune bretteur n’allait clairement pas avoir le droit à l’erreur mais il devait s’en tenir au plan et réaliser sa part du travail : il n’allait tout de même pas laisser son camarade dans le pétrin, tout seul, non ? Bien sûr que non.
Esquivant de peu le puissant écrasement de la créature qui ne laissait désormais aucun doute quant à ses réelles intentions, le jeune bretteur fléchit les genoux, prêts à passer à l’action quand son opposant viendrait à la charge car il y viendrait forcément. Jetant un coup d’œil discret vers son camarade, Kyoshiro espérait vraiment avoir fait le bon choix en laissant un adversaire moins fort physiquement à son mystérieux camarade d’infortune. Pourrait-il s’occuper de ces deux bêtes si jamais le dénommé Alvin venait à flancher, pour une raison ou une autre ? Son optimiste naturel le forcerait à répondre oui, mais son instinct de combattant et sa modeste expérience lui donnaient une réponse un peu plus modérée.

Ouvrant la bouche pour encourager son camarade et lui dire, s’il y avait un problème, ils pouvaient toujours changer d’opposant, l’éternel niais fut coupé dans son élan par l’homme taureau qui, s’avançant d’un pas lourd et décidé, ramena sa tête en arrière comme s’il inspirait avant de se mettre à hurler à pleins poumons à l’encontre du jeune bretteur. Ce dernier le regarda avec ses yeux ronds et ne comprit pas vraiment le pourquoi du comment de ce cri : était-il contrarié de ne pas avoir écrabouillé son adversaire ? Ou essayait-il simplement de l’effrayer en faisait une petite démonstration bestiale ? En tout cas cela ne marcha pas comme désiré puisque le bretteur, d’un air tout sauf effrayé, lui répondit :

« Bon, j’imagine que tu t’es levé du pied gauche ce matin. »

Et, enfin, le combat s’enclencha lorsque le taureau lui fonça dessus avec une autre intention de l’écraser avec son bras de la main…mais il n’écrasa le sol et le jeune Kyoshiro réapparut derrière lui, le força à se redresser et faire un demi-tour brusque. Et ce combat dura ainsi pendant plusieurs minutes : le jeune esquiva ou disparaissait, réapparaissait de l’autre côté et forçait ainsi on adversaire à se bouger et frapper en vain, encore et encore, espérant ainsi le fatiguer à la longue plutôt que de passer à l’offensive. Ce serait peut-être un peu long ou fatiguant…mais ce serait le moins douloureux pour lui comme pour la bête.
C’était le plan, c’était ce qui était prévu et le jeune homme espérait que la bête soit trop obnubilée par son envie de violence pour se rendre compte du panneau dans lequel elle était en train de tomber…mais le jeune homme fit une erreur : il sous-estima la capacité d’adaptation de son adversaire. Esquivant un énième coup de poing dans le vent, il réapparut dans le dos de son adversaire et esquiva, en bondissant sur le côté, la queue du taureau qui agit tel un fouet et claqua à quelques mètres de lui : il l’avait échappé belle. Malheureusement il ne reporta pas assez vite son attention vers son opposant et, quand il le fit, sa vue fut entièrement bouchée par un gros poing lui fonçant dessus. S’il fut assez agile pour bondir de justesse et éviter l’impact, le poing fut si violent que l’air qu’il souleva emporté le jeune bretteur qui fut violemment projeté contre le mur.
Le choc fut violent, le dos du jeune homme lui faisait un mal de chien mais il serra les dents, se relevant lentement en usant de son sabre comme d’une canne pour s’aider. Il n’avait pas pris le coup directement mais rien que l’air soulevé fut assez puissant pour le projeter de la sorte : il commençait à avoir une petite idée de la puissance de son adversaire, de sa force, et sut qu’il ne devrait vraiment pas se faire toucher du tout une nouvelle fois, sinon ce serait la dernière.
Écoutant son partenaire lui demander où il en était, le jeune niais inspira profondément, se redressant et tendant son sabre à deux mains avant de souffler :

« Je vais devoir passer à la vitesse supérieure. Il ne plaisante pas. »








© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 3 Juil - 1:15


On passe aux choses sérieuses... On doit assurer !



Alors que je venais tout juste de lui demander où il en était avec son monstre, je vis Kyoshiro volé à travers la pièce pour venir s’écraser contre le mur en face de moi. Visiblement, il s’en sortait plutôt bien.

- Je vais devoir passer à la vitesse supérieure. Il ne plaisante pas.

C’est vrai que son adversaire semblait coriace, mais le mien n’était pas mal non plus, d’ailleurs, il retourna mon attention sur lui en poussant une sorte de rugissement agressif à mon égard.
Tel un prédateur, il commença à tourner autour de moi, attendant le meilleur moment pour passer à l’attaque. Moi, je me tenais sur mes gardes, l’attendant de pied ferme. Puis, il se décida enfin, entamant une course dans ma direction, ses pattes puissantes le propulsant, à chaque impulsion, un peu plus rapidement vers moi. Moi aussi j’attendais l’instant idéal pour agir… arrivé à environ deux mètres de moi, j’envoyai un coup de lame vertical, tentant de le surprendre dans sa course, mais au dernier moment, il dévia sa trajectoire d’un mouvement d’aile puissant. Il partit alors en vrille, me frôla, avant de reprendre appui derrière moi et de me ressauter dessus.
Cette fois-ci, je n’eus pas le temps d’agiter ma lame, tout juste de la lâcher pour attraper ses deux pattes postérieures avant qu’il ne me lacère. Il était bien plus lourd et plus fort que moi, je luttais pour ne pas chuter tout en évitant de prendre un coup de mâchoire. Soudain, il leva sa queue et la pointa vers moi. S’il m’attaquait avec, j’avais soit le choix de me transformer pour me protéger, mais en contrepartie de mon armure, je ne pouvais plus bouger et donc il me renverserait, soit je restai tel quel, mais il me plantait de son dard, hors je ne savais pas la particularité de ce dernier.
Je devais faire un choix… et vite, la pointe fonçait droit sur moi. Je libérai alors une de mes mains pour attraper la queue de la bête au dernier moment et, avant de perdre l’équilibre, tirai un grand coup dessus faisant basculer la créature au sol. Profitant alors de ce moment de faiblesse de sa part, je me mis à tourner sur moi-même et balançai qui alla s’écraser sur le mur. C’était un bon point, mais loin d’être suffisant, la créature se releva à peine quelques secondes plus tard, secouant sa crinière avant de me fusiller du regard.
Je devais changer de tactique, mes armes ne m’étaient d’aucun utilité face à cette bête, j’allai devoir me battre à mains nues.

De son côté, ça ne semblait pas être vraiment évident pour Kyoshiro non plus. L’espèce de buffle qu’il avait en face de lui dégageait une puissance impressionnante et colossale. Rien qu’en étant dans la même salle que lui je pouvais le ressentir. Je ne connaissais pas les aptitudes de mon partenaire, sa façon de se battre… avait-il une capacité spéciale ? Peut-être avait-il lui aussi ingéré un fruit ? Je n’en savais rien, mais une chose était sûr, il fallait que lui comme moi réussissions chacun de notre côté, car dans le cas contraire, celui qui se retrouverait seul voyait ses chances de s’en sortir fleuretaient avec le zéro. J’allai donc tout donner pour que ça n’arrive pas.
D’autant plus que quelque chose d’autre m’inquiéter… la montée en puissance des monstres qu’on allait affronter, car oui, j’étais certains que cette aventure ne se terminerait pas avec ces deux là.

Le félin s’envola de nouveau vers moi, il ne s’arrêtait jamais, une vrai machine à tuer, il jouait parfaitement son rôle de gardien, mais cette fois-ci, je l’attendais de pied ferme.

• Meteor Punch •


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1794
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire ! [PV Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B
Ven 4 Juil - 0:29





Alliance souterraine... Pour le meilleur et surtout pour le pire !











Comme tout combattant qui se respectait et qui avait un minimum d’expérience en la matière, le jeune homme savait plus ou moins s’adapter à la situation en fonction du type d’adversaire qu’il avait en face de lui, c’était l’une des premières chose que l’on lui avait appris en entrant dans ce dojo : observer, analyser et s’adapter. Bien sûr, afin de pouvoir correctement s’adapter à son adversaire, il fallait connaître parfaitement ses forces et ses faiblesses et pouvoir les comparer à celles, apparentes, de l’adversaire qui se trouvait en face de lui. Si un combat l’opposait à une brute qui jouait la carte de la force comme seule et unique carte, il ne fallait pas être têtu et se rendre à l’évidence que jouer la carte de la rapidité donnait les meilleures chances de survie, car se prendre un seul coup pourrait se révéler extrêmement handicapant sinon fatal. En revanche, si l’adversaire usait d’attaques rapides il fallait être capable de rivaliser avec cette vitesse ou, à défaut, d’immobiliser l’adversaire assez longtemps pour lui porter un coup qui handicaperait sévèrement cette agilité dont il pourrait être, d’ordinaire, si fier.
Il paraissait évident que le taureau massif que le jeune homme affrontait était de la première catégorie, sa carrure et la puissance de ses coups ne laissaient pas l’ombre d’un doute à ce sujet. Le jeune homme connaissait ses limites même s’il tentait constamment de les repousser, comme tous ceux qui avaient emprunté la même voie que lui, il savait qu’il n’était pas dans son meilleur intérêt d’essayer de tout jouer sur la force contre cette créature imposante...ou du moins était-ce le petit aperçu qu’il avait eu en faisant ce vol plané, quelques secondes plus tôt. D’ordinaire, si le temps n’était pas un facteur important, le garçon privilégierait la solution la moins douloureuse consistant à tourner autour de sa cible, assez lente, jusqu’à la fatiguer. Seulement ici il y avait deux problèmes qui l’en empêchait. Le premier était que la cible, lente car massive, possédait une endurance aussi importante que sa force, il serait donc assez long et fastidieux de tenter de lui tourner autour pendant des heures en espérant la voir s’écrouler subitement. Ce qui nous mène au second obstacle : le jeune homme n’avait pas toute la journée devant lui pour traverser ce satané laboratoire et ramener un fils à sa mère, il devait donc agir au plus vite et dû se résigner à devoir user de violence pour cette bête, espérant qu’avec cette impressionnante endurance la bête ne finisse que simplement sonnée.
Faisant face au taureau qui lui lâcha un reniflement peu discret, sans doute déçu que son adversaire se soit relevé aussi rapidement, le garçon fit marcher ses méninges et en vint à baisser son regard et le poser sur son sabre, se disant qu’il allait devoir se montrer un peu plus entreprenant. Il se remit donc en marche et disparut au moment où son adversaire tenta, une nouvelle fois, de l’écraser du plat de sa massive main gauche. Réapparaissant derrière le taureau humanoïde géant, Kyoshiro leva son sabre devant lui et trancha l’air, forma une lame d’énergie qui vint percuter l’arrière des deux genoux du taureau. Ce derrière chancela et commença à tomber en avant, tendant ses bras pour retenir sa chute.
Le bretteur, bondissant tel un félin, se servira des jambes de son adversaire comme un tremplin et sauta jusqu’à arriver au niveau de la tête de son adversaire. En l’air, levant une fois son sabre, il tendit la pointe de son arme vers la tête de sa cible et c’est une colonne d’énergie qui en jaillit, frappant violemment le taureau humanoïde à l’arrière de la tête et le plaqua tout aussi violemment au sol pendant plusieurs poignées de secondes. C’était violent, c’était brutal et expéditif mais le garçon avait bon espoir que opposant y survivrait sans trop de dommages.

Retombant au sol avec une grâce approximative, le garçon attendit que son adversaire se relève mais ce dernier n’en fit rien, à sa tête il s’était évanouit au moment du choc avec le sol et dormirait pendant plusieurs minutes voire plus…le bretteur pouvait souffler et regarder son camarade pour voir où il en était. Dans le dos, tenant toujours fermement son sabre, il interrogea :

« Besoin d’un coup de main ? »









© Never-Utopia

Tadake Kyoshiro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Ven 4 Juil - 16:14


Faire les choses bien... La suite nous attend !



La créature approchait de plus en plus, j’attendis le dernier moment, celui où il n’aurait pas le temps de voir venir mon coup, le plus proche de moi, pour commencer à lui balancer une série de poing brûlant.

Son élan et la faible distance entre nous deux l’empêchait de s’échapper, il était à ma merci. J’enchainais les attaques jusqu’à l’envoyer au sol une première fois, mais ce dernier, même joncher de brûlure et de coup se releva. Il était dans un sale état, mais il ne voulait pas abandonner pour autant, il jouait son rôle de gardien jusqu’au bout. Cependant, je n’avais pas de temps à perdre avec lui, ni d’énergie d’ailleurs, je devais en finir.
Surtout que, de son côté, Kyoshiro semblait en avoir terminé avec son buffle, enfin c’est ce que me laissa supposer le bruit sourd que son monstre fit en tombant lourdement au sol. La petite phrase qu’il me glissa par la suite venait confirmer mes pensées.

- Besoin d’un coup de main ?
- Non, je vais en finir… maintenant !

Je lui montrai une assurance qui m’était assez habituel dans ce genre de situation même si, une fois encore je n’étais pas vraiment certains du dénouement à suivre… j’espérai juste que le prochain assaut allait suffire. Je ne pouvais me permettre d’échouer là où mon partenaire avait réussi et plus rapidement qui plus est. Mais durant tout ce temps, j’avais analyser le comportement de mon adversaire, sa façon de faire à chaque attaque… ce dernier était très à l’aise lorsqu’elle se retrouvait en l’air, que se soit par bond ou grâce à ses ailes, il était restée que très rarement au sol, je devinais donc qu’il ne faisait pas très attention à ce qui se passait en-dessous de lui…
La bête, bien que blessée, se mit à courir une nouvelle fois dans ma direction, je fis de même, mais au moment où elle me sauta dessus, je me laissai glisser sous elle, attrapant sa queue au passage la stoppant net dans son action… elle s’écrasa par terre. Elle se retourna, folle de rage, rugissant à gueule grande ouverte contre moi pour l’avoir neutralisé de la sorte. A ce moment précis, j’envoyais bon bras solidifié à l’intérieur de sa bouche.

• Warming 500 •

Mon membre supérieur se mit alors à chauffer jusqu’à atteindre une température avoisinant les 500°C, assez pour faire brûler la créature de l’intérieur qui s’écroula alors par terre, laissant derrière elle une odeur de cramé et des tissus brûlés.

- C’est bon…

Je m’avançais, un air sévère sur le visage… celui qui avait créé ces monstres c’était donner beaucoup de mal et je savais que pire risquait de nous attendre par la suite, ce qui m’amènerait encore à accomplir des actes d’une telle cruauté, mais je n’avais pas vraiment le choix.
En m’avançant vers le fond de la salle pour continuer à avancer, je remarquai que le taureau hybride n’était pas mort, il respirait encore, je pouvais voir sa grosse masse se gonfler et se dégonfler au fur et à mesure de ses inspirations et expirations… Un choix de Kyoshiro ou une simple erreur ? Une chose était sûr, je ne pouvais permettre que cette créature se réveille et nous bloque à nouveau le passage à notre retour. Qui sait ce que nous aurons à affronter d’ici là et si nous aurions la force de nous battre une nouvelle fois contre cette brute. Sans compter que mon partenaire avait pour mission de ramener son enfant à la vieille dame de l’entrée… c’était un trop gros risque que je ne pouvais me permettre de prendre.

• Fiery Shoot •

Je lui tirai alors une balle brûlante en plaine tête pour causer plus de dégâts et être sûr qu’elle ne se relèverai pas.

- Allons-y, continuons !

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: