Le Deal du moment : -45%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
23.75 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Jeu 23 Jan - 18:40

Rencontre avec Ren



Dans ma fuite, je n’aurais jamais imaginé que j’allais vraiment me réfugier dans la forêt et vivre avec des loups. Mais le hasard fut que ce soit le cas. Dans ma fuite, je m’étais transformée partiellement en loup juste pour avoir les pattes d’un loup et ainsi courir largement plus vite. Une fois atterris dans cette forêt, la première chose que je fus était d’explorer les lieux et voir s’il y avait moyen de m’installer ici. Avec le peu de vivres que j’avais, mais tout ce que j’avais profité pour voler aux assassins déchus, j’avais de quoi tenir un petit peu. De chasser également et me soigner si j’étais blessée aussi. Là on aurait pu dire que j’allais commencer une vie de sauvage ouais.

Ma vie de recluse au fin fond d’une forêt paumée ; fin pas si paumée que cela étant donné que j’avais atterris sur l’île de Goat et ainsi donc la forêt du Milieu. Chaque jour se ressemblait vaguement. J’avais dans un premier temps fait table rase de la forêt, la passant presque au peigne fin pour me familiariser avec. Il y avait même un petit lac sur les plus hauts plateaux. Puis de l’autre côté, la forêt qui se terminait avec la mer. C’est un beau jour tandis que je continuais mes entraînements à la transformation en hybride loup-humain que je vis des habitants de la forêt. A savoir des loups… Ceux-ci particulièrement virulents, et très en colère de voir qu’une humaine ose pénétrer sur leur territoire. Après tout, je les comprends. Je n’aimerais pas non plus que l’on vienne squatter chez moi ; dans la mesure où j’en ai pas. Enfin bref, ce fut très compliqué de « m’expliquer » avec eux. J’avais niché dans une grotte légèrement sur les sommets pour justement être tranquille mais pas de chance pour moi les loups me sont tombés dessus. Dixit, si ce n’était pas aujourd’hui ; ça aurait été un autre jour.

[…] Il m’a fallut six mois de guerre avec les loups avant qu’ils ne veuillent enfin m’accepter parmi eux et ainsi ne plus me vouloir de mal. J’avais d’ailleurs pris pas mal de petites blessures lors de mes affronts avec eux ; en loup bien entendu. Je continuais également ce que j’avais par ailleurs commencé. C’est-à-dire que j’allais en ville sous ma forme animale parfois pour aller voler des vivres et ainsi de quoi me nourrir suffisamment longtemps. Je prenais également des nouvelles du monde à travers les journaux. Certes, j’avais de l’argent en réserve grâce aux assassins que j’avais pillé mais je préférais le garder pour plus tard. Il me servirait grandement si je compte louer un bateau ou quelque chose de ce genre pour m’enfuir dans un endroit trèèèès loin. Par contre, ce qui m’ennuyait un peu c’est que je soupçonnais que dans très peu de temps, j’allais devoir certainement affaire au gouvernement ou à la marine. J’avais tout de même tué des assassins donc bon… Puis les actions que j’ai intentées contre eux justement lorsque j’étais avec ces mêmes hommes… Cela risque bien de me tomber un jour dessus.

-------------------------------

Cela faisait à présent une petite année que je vivais dans ma grotte, par là-haut dans la forêt du milieu. Je m’étais installée une véritable petite cabane si on peut dire ça. Certes, ce n’était pas autant confortable qu’un lit mais en même temps, je me cachais de la société donc je n’avais pas franchement le choix que de devoir vivre de cette manière là. Ce fut un jour lorsque je partis en vadrouille dans la forêt. Ma direction était la plage car je voulais aller pêcher à vrai dire. Donc, une fois arrivée sur la petite place qui borde la forêt, je vis un homme aux cheveux pour le moins original, allongé là. M’approchant assez rapidement, je constatais alors que l’homme était inconscient et qu’il était blessé à plusieurs endroits et assez gravement tout de même. Ni une ni deux, abandonnant bien sûr mon escapade et donc ma pêche, je ramenais comme je pouvais le jeune homme jusqu’à mon repaire où je l’allongeais et le déshabillais à moitié afin de mieux regarder ses blessures et ainsi donc pouvoir les soigner au mieux. Je ne suis pas chirurgien et je n’ai pas de matériel non plus ultra performant pour soigner. Des trucs de bases quoi. C’est donc avec une attention toute particulière que je commençais à le soigner. Désinfectant ses plaies puis les pansant. J’ai dû passer une bonne partie de la journée à faire ça, le lendemain étant partie de nouveau à la ville de quoi acheter cette fois-ci un peu plus de matériel de soin.

C’est après quatre jours exactement que le jeune homme se réveilla enfin. A ses côtés, j’étais entrain de terminer de remplacer un bandage sur son torse.

« Ah super te voilà de nouveau conscient ! Ne bouge pas, je finis de te soigner. »

Souriant tout de même pour ne pas paraître trop agressive dès le départ, je terminais soigneusement de mettre le bandage en place avant d’aller lui chercher de quoi se réhydrater un peu.

« Cela fait quatre jours que tu es ici. Tu étais tellement blessé que j’ai cru que je n’allais pas réussir à tout te soigner. Moi c’est Rei Mitsuyori au fait. »


Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Jeu 23 Jan - 20:52

Le début d'une belle histoire




Bien des sensations traversent mon corps. Le froid, l'abandon d'énergie, le sel qui brûle ma peau meurtrie, la douleur. La limite de chaque douleur est une douleur plus grande, pourtant là, je n'en vois presque pas la fin. Agrippé à ma planche tel un enfant qui s'accroche à sa peluche, je dérive.  Lentement, mais sûrement.  Avec une douceur quasiment sadique, la mer me dirige vers une terre. Aléatoirement à cause des courants, je suis traîné dans les eaux froides d'East Blue tel un simple déchet voguant jusqu'à sa fin de vie. L'eau est douce tout en sachant être cruelle avec moi. Elle prend son temps, pendant que moi, je perds connaissance totalement, me laissant submerger par ces sensations qui m'engloutissent au fond des abysses de mon esprit tourmenté.
Qu'est-ce que je vois dans le néant ? Il fait noir... Il n'y a rien. Je suis là, je me sens, mais je ne peux pas me distinguer. Je suis invisible dans un monde qui n'existe pas. Pourtant, malgré cela, je ressens tout. Je ressens la chaleur de mon sang couler dans mes veines et aussi s'échapper de ma grande blessure au dos. Je ressens le froid de l'eau bercer mon corps tel un enfant chouchouté dans un drap de soie. Je sens le froid mordre ma peau tel un loup mordant vivement une proie. Je suis d'ailleurs la proie de la mort sans doute, mais celle-ci se délecte de me faire souffrir, n'aimant pas gaspiller un jouet si facilement. Quand est-ce que mon supplice prendra fin hm ?

Après je ne sais combien de temps, je ne ressens plus rien. Est-ce cela que l'on ressent quand on est mort ? Suis-je mort ? Mince... Voilà qui est . Ne pas pouvoir avoir de réponse fixe. Simplement subir et rester dans le suspens le plus total. Franchement, si la mort c'est cela, alors j'en suis largement déçu. Bien heureusement, le destin ne fait que me jouer un vilain tour. Pour preuve, alors que je ne ressentais plus rien, doucement, dans ce néant qui est celui de mon esprit conscient à différence de mon corps, voilà que soudain... les sensations reviennent. Encore une fois, c'est une vague diversifiée de ressentis qui me submerge. Je me sens allonger sur quelque chose de plat. Moins d'eau, plus de solides donc plus de stabilité. Où suis-je ? Impossible d'ouvrir les yeux. J'ai beau ordonner à mon corps d'agir, lui, il n'obéit pas. Ingrat...

Alors que je grognais et gueulais seul contre moi-même, j'entendis un bruit. Des bruits de pas, légers et discrets. Quelqu'un viendrait-il ?  Encore une fois, je désire énormément voir et me rendre compte, mais impossible. Je suis prisonnier de mon corps, devenu un véritable scaphandre pour mon esprit. Bloqué de manière irréversible, je hurle bien des choses, mais comme toujours, c'est inutile. C'est donc pour cette raison que pendant un temps indéterminé par ma personne que je reste là, subissant des soins . Des mains passent sur mon corps. Gentiment, avec douceur et parfois avec vivacité. Quelqu'un me soigne, c'est certain.

Finalement, de manière hasardeuse, une lumière se fait dans le noir. Enfin, je semble retrouver conscience. Dieu que cela fait du bien. On se sent comme un papillon qui s'échappe de sa chrysalide. Mes yeux s'ouvrent lentement sur le monde extérieur et ma première vision est... Un oiseau ? Un loup ? Une araignée ? Un homme ? Une femme ? Une arme ? ... Une femme. Son visage semble surpris, elle est à moitié penchée sur moi, semblant entrain de bander mon corps . Elle ne me transforme pas en momie, ouf... Elle soigne ma personne. C'est elle . L'écoutant parler, je tente de reprendre la parole, mais impossible pour moi de laisser un seul son sortir de ma gorge. Muet ? Mince...
La fille s'en va, elle semble enjouée. Heureuse d'avoir sauvé un homme ? D'avoir sauvé quelqu'un tout court ? Silencieux, j'attends qu'elle revienne avec de l'eau pour boire d'une traite celle-ci et alors pousser un long soupire de soulagement. Ah... Visiblement, j'avais besoin d'hydratation. Pour preuve, le son s'extirpe de ma gorge et j'arrive à articuler quelques mots de ma voix quelque peu grave. Un réveil difficile dirions nous. Mais cette voix trop grave deviendra un poil moins quand le temps sera passé sans doute.

" Ren... Tao.. Enchanté de te... rencontrer Rei. "

La regardant, je reste bouche bée. Elle ? Elle m'a sauvé . Une fille additionnant beauté primaire et côté enfantin . L'admirant elle, et notamment sa couleur quasiment similaire à la mienne, je laisse un fin sourire se dessiner sur mes lèvres.

" Où suis-je Rei ? Du monde est-il au courant de ma présence ici ?"

Je m'en souciais en effet. Car avoir survécu, cela ne signifie pas avoir désormais une vie de rêve et de vacances éternelles. Non non, bien au contraire. Tentant de me redresser, je sens une longue douleur parcourir mon dos. Comme déchiré, je me remets allongé en évitant de pousser un gémissement de douleur. Ce coup armé m'a vraiment mis dans un sale état. Je n'ose même pas lui demander un miroir pour me regarder. Laissant donc mon regard parcourir les lieux, j'en reviens très vite  la miss qui occupe toute mon attention en cet instant. Ma soigneuse attitrée.




Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Ven 24 Jan - 19:22

Rencontre avec Ren



Restant près du jeune homme, j’appris par la suite son nom. Il s’appelait donc Ren. J’aimais beaucoup ce prénom d’ailleurs. Bref, voyant qu’il reprenait quelques couleurs, j’étais tout de même bien rassurée.

" Où suis-je Rei ? Du monde est-il au courant de ma présence ici ?"

Le regardant un peu étonnée, je me demande qui sait qui pourrait bien être courant de sa présence ici. Et non pas que je sois une balance ; après tout je vis ici pour faire profil bas au dépit de certaines personnes. Cela m’amusa un peu même de sa demande. Enfin, ne disant rien sur le coup, je l’observais juste un peu. Et voilà qu’il voulait déjà se relever. Ralala… ce n’est pas possible ça. Est-ce que les gens sont décidément tous pareils ou bien ? Je veux dire quand on est blessé au plus au dos, on ne tente rien au prix d’une douleur et d’être de nouveau claqué contre le sol. Je ne lui ai tout de même pas désinfecté toute la plaie au moins deux trois fois pour être sûre ; je ne lui ai pas non plus arrêté la petite hémorragie et pratiqué quelques points pour rien du tout hein ! D’ailleurs, j’espère que la cicatrice ne sera pas trop énorme ou du moins qu’elle ne se verra pas beaucoup parce quand on n’a pas forcément beaucoup d’expérience là-dedans… bah c’est un peu dur de bien faire droit. Ne lui disant pas ce qu’il devait faire ; après tout il est assez grand pour cela, je me contentais de sourire avant de répondre à ses questions tout de même.

« Tu as atterris dans la forêt du Milieu, sur l’île de Goat. Cette grotte est un peu mon… repaire disons. Tu es en sécurité ne t’inquiète pas. »

Riant légèrement car il allait peut-être, voire certainement me prendre pour une folle dingue pas bien dans sa petite tête. Bah quoi c’est vrai. Dis comme ça, j’aurais pu prétendre pour un rôle dans Robinson Crusoé presque. Ironie pure tout de même. Enfin, je me relevais une seconde fois pour aller chercher une bouteille d’eau et un autre verre pour moi. Je remplissais par précaution celui de Ren, s’il avait encore soif sait-on jamais. Buvant une gorgée de mon verre, et assise en tailleur, je répondis à son autre question.

« Personne ne sait que quelqu’un vit ici donc de ce côté-là tu n’as rien à craindre. Personne ne te cherche, pas plus qu’on ne me cherche. »

Enfin, ça il n’était pas non plus obligé de savoir que j’étais recherchée par la marine et le gouvernement. Et je redoute d’ailleurs le jour où ils me trouveront… Même si pour le moment, je suis « protégée » au fin fond de cette forêt, je redoute quand même. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Bref. Je ne pensais pas un jour voir quelqu’un dériver par ici et même aller jusqu’à le sauver d’une mort certaine. Ça donne enfin un certain piquant dans ma vie de recluse dans la forêt. Et puis il était plutôt mignon cet homme.

« Tu es tout de même la deuxième personne avec moi qui met les pieds dans cette forêt. A la base, ici c’est le territoire des loups mais ils ne sont pas si méchants que ça. Enfin repose-toi bien, tu as bien ramassé… »

Souriant car après tout, à présent, je n’avais plus besoin de me « battre » avec eux pour avoir un bout de terrain. Et puis ils me rendaient plutôt de bons services, allant chasser avec eux quand il m’arrive de me transformer en loup gris/blanc avec des yeux bleus. Et je ne comptais pas non plus demander des comptes à Ren sur ce qu’il avait bien se passer pour qu’il finisse dans cet état pareil.




_________________
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Signar11


Je parle en : #660066

Shadow parle en : #33cc33
Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Sam 25 Jan - 13:58

Le début d'une belle histoire




Sain et sauf. Voilà mon état désormais. Une charmante demoiselle m'avait soignée visiblement. Le dos principalement, mais aussi toutes les blessures et autres égratignures que j'avais pu avoir. Les bandages que j'avais sur le long du corps étaient assez primaires, mais au moins, ils faisaient un bon effet. C'était plus qu utiles sur ce coup. Je lui devais une fière chandelle. Sans elle, qui sait où je serais ? Entre six planches ? Plus loin ? Sans doute que je serai mort à cause de cette fuite improvisée. Quoi qu'il en soit, je me devais de reprendre la route. Du moins, je me le disais. Pour ce qui est d'agir, c'est une autre paire de manches. En effet, alors que j'avais tenté de me redresser, ce n'est qu'une belle douleur qui venait me rappeler mon état d'homme à peine revenu d'une possible mort. Mon regard vacillant sur le lieu, je me rends compte que c'est une sorte de grotte. Hm ? Bizarre, mais soit. La laissant parler, elle m'informe donc précisément sur ma position actuelle. Ainsi donc, je suis dans la Forêt du milieu . Au Royaume de Goa ? Je n'y étais jamais vraiment allé pour faire de belles visites. Juste en coup de vent et encore... Bref, si c'était sûr d'après elle, sûrement pouvais-je lui faire confiance. Après tout, elle semblait trop mimi et enfantine pour être une personne qui allait me livrer aux autorités du coin.

Laissant la miss aller remplir nos verres, je me demandais bien ce qu'elle pouvait faire ici. Rare sont les personnes qui se cachent ou vivent dans une grotte. Me mentirait-elle ? Elle a beau me dire que je ne suis pas recherché tout comme elle, j'ai un peu de mal à y croire. Une grotte, seul des gens tordus s'y cachent. Bref, laissant mes idées étranges en tête, je me contente d'admirer ses yeux et sa chevelure. Une miss charmante, svelte, à la taille plutôt bien régulière. Il faut le dire, elle est belle. Son âge ? Je m'en fiche à vrai dire. Je me contente uniquement de regarder sa personne, puis je saisis mon verre de nouveau plein pour le vider de moitié encore une fois. L'eau potable et fraîche, il n'y a rien de mieux. Laissant la demoiselle s'exclamer sur le fait que la situation actuelle était unique, je me contentais de sourire en coin. Hm ? Deuxième après elle ? Voilà qui était amusant. Devais-je me sentir privilégier ? Sans doute.. Ne trouvant pas quoi dire - outre la remercier - je me contentais donc de m'endormir de plus belle pour que le temps passe un peu plus vite. Et surtout, pour retrouver mes forces.

[...]

Le temps passait. Voilà déjà une semaine que la belle et moi, nous vivions en "collocation" si on peut dire. La belle était aux petits soins et moi, j'étais chouchouté. Reprenant chaque jours des forces, je me sentais apte à sortir de cette grotte. Après tout, y rester une semaine comme ça allongé, ce n'est pas très plaisant. Alors que la miss semblait absente pour x raison, je tentais donc de me redresser. Combattant la fine douleur qui me tiraillait au niveau du dos encore, je finissais par me redresser au bout de quelques minutes. Assis donc, je regardais la grandeur de la grotte. Celle-ci était spécieuse et longue en faite. Bref, assez d'admiration. Au loin, je voyais la sortie de la grotte. Me sentant appelé par l'extérieur, je vins doucement m'appuyer contre une paroie et lentement, je me hisser pour finir debout. Titubant de manière irrégulière, j'approchais de la sortie lentement, mais sûrement.
La lumière était comme aveuglante. Nouvelle pour moi. Approchant finalement de la sortie, je vis quelque chose bouger dans quelques buissons. Qu'était-ce ? En tout cas, juste un léger grognement se fit entendre, ne me disant rien de bon.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Sam 25 Jan - 21:42

Début d'une belle histoire


Cela faisait à présent une semaine que nous vivions en colocation avec Ren. Je m’occupais de lui tous les jours, continuant de prodiguer mes soins. Enfin, ce n’était pas grand-chose ; juste rechanger des bandages et regarder si c’était sur la bonne voie quoi. De plus, il reprenait vraiment de ses forces chaque jour, ce qui était un très bon point. Ce jour-là, je l’avais laissé assez tôt dans la matinée étant partie en ville pour aller voler quelques provisions de plus. Maintenant que nous sommes deux… puis un homme, cela a toujours bien plus d’appétit qu’une femme après tout. Je me cachais sous un sweat à capuche à ce moment-là, essayant de paraître la moins suspecte. Enfin, je comptais voler puis m’étais dis que je pouvais bien utiliser un peu de l’argent que j’avais pillé aux assassins. J’avais une petite fortune après tout.

Puis ni vu ni connu après mes achats, je m’étais assurée de disparaître pour retourner dans la forêt. J’avais abandonné mes habits d’humaine et troqué la tenue pour être une vraie louve. Je passais plutôt inaperçue avec ce genre de « déguisement ». Grâce au fruit du démon que j’avais dû manger, cela me facilitait plutôt la vie en ce moment même. Puis c’est ainsi que je ramenais mes courses à travers la forêt. J’y rencontrais deux autres loups qui avaient bien voulu m’aider à prendre le reste, étant donné que je ne pouvais bien sûr pas tout prendre dans ma gueule. J’avais rien que trois sacs donc bon c’était assez difficile. Je n’ai pas non plus une très grosse gueule qui peut accueillir 30 000 choses à la fois. Un moment plus tard, alors que nous arrivions proche de la grotte où j’avais délaissé pour ce matin Ren, voici qu’un des loups émit un grognement. Mon odorat étant plutôt bien aiguisé, cela me permit de reconnaître que Ren était proche. Il avait dû se lever et ainsi profiter du soleil que la journée nous offrait.

Mais maintenant une sorte de dilemme s’offre à moi. Devrais-je me retransformer en humaine – c’est-à-dire que je vais être à poil ; ou devrais-je au moins poser les courses avant de reprendre ma forme humaine ? Une question bien délicate à se poser et finalement, je fus la seconde option que je choisis. Je sortis de mon buisson toujours avec le sac de courses dans la gueule puis je passais alors rapidement devant le jeune homme pour poser le sac, émettant un grognement à l’encontre des autres loups qui me suivaient pour qu’ils en fassent de même.

« Merci les gars, je vous revaudrais ça une prochaine fois avec une partie de chasse. »

Remerciant de la patte mes amis les loups, je me retournais ensuite. Certainement que Ren doit être étonné de voir ce qu’il se passe sous ses yeux mais ce n’est pas comme si je me cachais de ma transformation en louve. Bien au contraire, cela ne me dérangeait pas vraiment de me montrer ainsi devant les gens. On peut mieux les berner ou les faire passer pour des fous ensuite. Mais maintenant, il restait certainement le problème de savoir si le jeune homme allait avoir peur de moi ou je ne sais quoi d’autre. Je plongeais quelques secondes mes yeux d’un bleu profond dans les siens, de couleur noir. Puis me retournant une seconde fois, j’allais me cacher un peu en retrait et finis par reprendre ma véritable apparence. Passant une robe rapidement avant de me mettre à ranger les courses, revenant alors vers lui.

« Ne sois pas trop étonné de voir des loups venir ici comme ça. On est potes disons. »

Je ne sais pas trop pourquoi je lui devais une explication à ce moment-là en fait. Mais je l’ai quand même fais. Finissant de ranger mes courses, j’en reviens me mettre vers lui et lui offrir d’une certaine manière un sourire doux.

« Ca a l’air d’aller mieux toi, je ne me trompe ? Tant mieux en tout cas. Mais ne te surmène pas trop quand même. »

Il n’est pas encore guéris ; certes je l’ai soigné mais les blessures ne guérissent pas si facilement que ça et celle qu’il a au dos va mettre, je pense, pas mal de temps avant qu’elle ne soit complètement guérie. M’asseyant tranquillement au bord, je le regardais simplement avec mon sourire toujours sur les lèvres.



Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Lun 27 Jan - 23:05

Le début d'une belle histoire




Réveillé, je ne voulais qu'une chose, voir le jour. Regardant devant moi, je me tenais contre une des paroie de la grotte. Celle-ci était spécieuse et permettait de faire une habitation plus que correcte malgré la température qui laisse parfois à désirer. Quoi qu'il ne soit, je restais là jusqu'à entendre un drôle de grognement. Iimmédiatement, je repensais à la miss qui m'avait brièvement parlé des loups. Aurais-je des visites imprévues en ce jour ? J'espérais que non, car dans l'immédiat, je n'ai rien pour me défendre. Pas même mon corps pour me défendre. Si je subissais une attaque, pour sûr que je subirais grandement... Gardant donc mon esprit en éveil, je regardais devant moi. Les buissons bougeaient doucement et je cru apercevoir plusieurs pupilles brillantes. Des fauves ? Des loups ? Jje n'aimais pas vraiment ça.

Fixant attentivement le buisson qui commence à sérieusement me faire stresser, voilà que je vois un loup avancer. Pas n'importe lequel puisqu'il a une sorte de sac remplit dans sa gueule. Bizarre... Le laissant avancer à mes côté, je le vois déposer le sac et soudain, une voix retentit. Plus grave que la normale mais reconnaissable, je comprends qu'il s'agit de la miss. Une louve ? Comment ? Surpris, je restais silencieux. La miss se faisait sociable envers les loups et les remerciaient comme des humains. Restant bouche bée, je regardais la scène avec attention. Par la suite, je regardais la louve présente avant de la voir disparaitre dans un autre endroit sûrement pour se changer.

Un fruit du démon ? Voilà qui était intriguant. J'en avais entendu parler, bien entendu, cependant, jamais je n'aurais imaginé qu'un fruit ait ce genre de pouvoir. J'étais loin d'imaginer la puissance de ceux-ci. Sans doute pour cela qu'ils sont si recherchés et surtout... si cher sur les marché noirs en tout genre. Convoités ? Aussi. Bref, la laissant revenir à sa forme originale, je me demandais ce qu'elle allait faire ensuite.
Comme par magie, je la revis habillée cette fois, en humaine. Intriguant tout ça... Vraiment intriguant. Sur le coup, je restais silencieux me demandant ce qu'elle allait faire par la suite. Me parlant, j'écoutais attentivement. Restant silencieux par la suite, je souriais en coin; Des potes disait-elle ? J'y croyais peu, mais soit. La regardant ranger, je restais là, appuyé contre ce mur naturel.

" Je vois... je vois. Bizarrement, cela ne m'étonne plus maintenant que j'ai vu ton autre apparence dirions nous."

Pour la suite, je pris mon temps. Retournant auprès d'elle, me posant sur un petit rocher, je la regardais de haut en bas. Calme, voilà ce que j'étais. Zen, je la regardais et vins alors à regarder ma main, m'amusant à la plier et le déplier.

" En effet... Tes soins m'ont bien aidés, ainsi que le repos. D'ici peu, je pense que je pourrais m'entraîner pour retrouver de la musculature. Voir si cela te dit, te suivre lors de certaines escapades hm ? "

Sourire aux lèvres, je me contentais de discuter par la suite avec elle. Me taisant après un long moment, je retournais dans le fond de la grotte pour jouer à l'ermite. Réfléchissant, je me demandais bien comment les autres journées allaient se passer.

[...]

Une autre semaine était passé. En ce jour, la belle n'était pas là. Chasse ou vol en ville, je m'en fichais, cependant, je me sentais pleinement mieux. Me levant en douce, je regardais le lieu qui m'entourait et je me redressais sans trop de mal. Me dirigeant vers une partie de la grotte plutôt plate, je m'abaissais pour alors commencer une série de pompes. Au départ, celle-ci étaient difficile, mais plus le temps passait, plus je me sentais à l'aise.
Laissant mon souffle se faire entendre dans la grotte, je m'adonnais à ce genre d'exercice sans relâche. Une heure passait et je continuais inlassablement. La sueur commençait même à faire luire légèrement ma peau au soleil s'il y en avait. Sourire aux lèvres, j'étais content de moi... Je reprenais du poil de la bête.







_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Ven 31 Jan - 11:27

Début d'une belle histoire


Tranquillement, je regardais la nature s'offrir à nous tandis que Ren me parla alors. Lui ayant révélé en quelques sortes que j'étais une louve, je suis certaine qu'il avait compris que ça ne pouvait venir que d'un fruit du démon.

" Je vois... je vois. Bizarrement, cela ne m'étonne plus maintenant que j'ai vu ton autre apparence dirions nous."

Au moins, il n'a pas l'air d'être choqué. C'est toujours ça... Non parce que ça en pourrait en choquer plus d'un, ça je le sais. Et heureusement d'ailleurs que très peu ont vu mes deux apparences. Ce doit être la seconde personne depuis que je me suis enfuie de là où j'étais esclave. Souriant toujours, je l'observais légèrement on va dire. Il s'était posé près de moi et je le voyais s'amuser à plier et déplier sa main. Certainement, qu'il voulait commencer à reprendre ses réflexes, ce que je peux comprendre.

" En effet... Tes soins m'ont bien aidés, ainsi que le repos. D'ici peu, je pense que je pourrais m'entraîner pour retrouver de la musculature. Voir si cela te dit, te suivre lors de certaines escapades hm ? "

Je souris plutôt grandement cette fois-ci. J'étais contente que mes soins un peu primaires l'aient aidé. Le regardant, il avait émis la possibilité de me suivre lors de prochaines escapades, enfin si j'étais d'accord. Bien sûr que je l'étais. C'était plus sympa tout de même de pouvoir être en compagnie d'un homme que toujours avec des loups. C'est chiant parfois disons...

« Hey ouais ce serait avec plaisir ! Je te dirais quand j'ai prévu une escapade en ville ou encore dans les fins fonds de la forêt. »

Puis nous finîmes par discuter tranquillement de tout et de rien. Une ambiance zen, calme. Le laissant retourner dans la grotte, je me contentais de réfléchir dans mon coin. A comment tout cela pourrait-il bien se continuer.

[…]

Une autre semaine venait de s'écouler. Le temps passait plutôt rapidement si on regarde bien. Ce jour là, j'avais laissé Ren afin d'aller vérifier les nouvelles en ville. C'est ce que je fais toutes les semaines ; de peur que la marine ou le gouvernement n'apprenne quelque chose et qu'il découvre qu'il y a des habitants clandestins dans la forêt du Milieu. Je choppais un journal tout en laissant traîner mes oreilles de louve dans le coin. Cette fois-ci, je n'avais pris que ma forme hybride. J'avais seulement besoin de mes oreilles pour écouter ce qui se passait. 1 an et 3 semaines que je vis ici tout de même... Ecoutant de manière attentive quelques passants, ils ont l'air de se douter que quelque chose vit sur les hauts plateaux... hm... Cela ne me plaît pas vraiment à vrai dire.

Je finis par repartir dans la forêt avec mon journal et les deux trois infos que j'avais besoin de savoir. Je suppose que dans peu de temps, ils viendront vraiment dans la forêt pour voir ce qu'il s'y passe. Auquel cas, je n'aurais qu'à tendre une espèce d'embuscade et les faire reculer pour qu'ils ne puissent pas atteindre la grotte. Enfin... je finis par retourner jusqu'à la grotte tout en lisant le journal et maladroite comme pas croyable, je me prends les pieds dans les racines d'un arbre... Tss... reprenant ma route en boitant légèrement, je finis par retourner à la grotte et sourit voyant Ren faire des pompes et abdos. Je vois qu'il reprend du poil de la bête ; tant mieux.

« Hôla Ren ! T'as l'air en forme, je vois ! »

Puis rentrant dans la grotte, je posais le journal dans un coin. Je l'avais lu en partie et à part qu'on semblait toujours me chercher un peu – page des recherchés ; je n'étais pas encore vraiment en danger pour le moment. Regardant l'heure, il était encore tôt mais le soleil tapait déjà. Lui souriant chaleureusement, j'étais motivée pour aller au lac. C'est donc avec animosité que je le lui proposais.

« Ca te dit un tour au lac ? Ensuite, je pensais aller chasser un peu. Tu pourrais venir si tu en as envie. »


Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Lun 3 Fév - 19:11

Le début d'une belle histoire




J'avais appris à connaitre la belle. Plus le temps passait plus je faisais connaissance avec. Ne serait-ce que autour d'un feu à discuter du passé et quelques anecdotes. La louve était de plus en plus fascinante à mes yeux. Mais jusqu'à quel point hm ? Pour le moment, rien de bien exxtravagant. Le temps avançait jusqu'à aujourd'hui dans cette grotte et ce lieu. Mon corps s'était remis de mes blessures, j'étais de plus en plus en forme au point de faire des exercices physiques. Désormais, je pouvas faire des pompes et quelques mouvements physiques demandant peu d'efforts. Pourtant, je savais que je me devais de forcer un peu. Doucement, je laissais mes bras agir pour moi. Faisant les gestes pour, je me musclais en douce jusqu'à ce qu'une voix se fasse entendre. Me stoppant, je détournais mon attention vers celle qui avait parlé. La belle était de retour. L'admirant en douceur, je regardais son sourire. Pas d'animosité, elle était vraiment sympathique dans sa manière d'être. Trop ? Peut-être bien... Mais passons. Terminant mes exercices physiques, je laissais la belle me parler. Hm ? Aller à un lac ? Pourquoi pas. Me redressant lentement malgré tout, je me dirigeais vers elle pour alors lui répondre.

" Pourquoi pas. Par contre, pour la partie de chasse, cela sera pour une prochaine fois. Je ne peux pas trop forcer... Un effort trop intense pourrait pas me faire claquer, mais me faire faire une belle grimace..."

Suite à ces mots, je me mis face à elle. La regardant, je me contentais de la contempler gentiment. Pour x raison, je passais une main sur sa joue en douceur, puis je regardais un coin. Un journal ? M'approchant, je le pris et me mis à le lire. La suite passait très vite. Après avoir grignoté quelques truc pris ici et là par la miss dans la semaine, nous nous dirigeâmes vers le lac. Une fois devant celui-ci, je me mis contre un arbre lentement. Admirant le lieu, je souriais pour alors respirer l'air frais. La forêt était en paix. Rien à l'horizon. Nous étions tranquille. Sourire aux lèvres, je m'approchais de l'eau pour alors regarder la miss en coin et lui faire un clin d'oeil.

" J'espère qu'un homme mi nu ne te fait pas peur...Au pire, ferme les yeux..."

Suite à ces dires, je me permis de retirer mon haut pour approcher de l'eau. Regardant l'étendue d'eau, je vins donc m'enfoncer dans l'eau doucement. Jusqu'au mollet, je me penchais doucement pour alors laisser mes mains déposer un peu d'eau sur ma nuque puis mon dos. Répétant le geste plusieurs fois, je finissais par me retourner vers la miss pour alors la regarder dans les yeux.

" Serais tu timide hm ? .. N'hésite pas si tu veux te baigner un peu hein.."

Suite à ces paroles, je laissais le temps filer. L'après-midi était douce. Sans tabou, je la laissais faire ce qu'elle voulait. Je me baignais avec douceur pour nettoyer mon corps anciennement souillé et ainsi se passait l'après-midi.

Le soir venu, c'est sec et propre que nous nous étions réunis autour d'un feu. Laissant le vent frais entrer dans la grotte de temps à autre, je souriais de manière mélancolique. Alors que nous étions seul, je vins alors à entendre plusieurs grognements. Quelques loups approchaient. Sûrement voulaient-ils se réfugier. Les voyant approcher l'air méfiant, je vins alors à regarder la miss.

" ... Ils veulent venir je suppose ? Mais ont peur de moi ? "

Haussant les épaules, j'allais vers ce qui me servait de lit et m'y mis tranquillement. Tournant le dos à ces bestioles, je vins prononcer doucement.

" Ils sont les bienvenus... Qu'ils n'hésitent pas hein..."


[...]

Deux mois que j'étais là. Souriant, en ce doux jour, je me réveillais plutôt tôt. Hm ? Je sentais une drôle de présence. Me retournant, je cru voir.. La miss ?







_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Jeu 6 Fév - 11:17

Début d'une belle histoire



La journée passant tranquillement, Ren était plutôt chaud pour aller au lac mais pas pour la partie de chasse ; ce que je peux tout à fait comprendre. En effet, il serait regrettable qu'il se fasse de nouveau quelque chose à cause d'un trop grand effort. Après un petit moment grignotage et divers en soi, nous nous étions alors rendus jusqu'au lac qui se trouvait bien en retrait dans la forêt. Au moins comme ça, personne ne peut s'apercevoir que nous sommes par ici. Une fois arrivée là-bas, pour une raison un peu inconnue, je me sentais légèrement gênée. Peut-être que parce que je n'avais jamais eu l'habitude d'aller me baigner avec un garçon ; ou encore parce qu'il venait de se mettre torse nu. Me faisant un clin d'oeil en même temps que de sourire, il me parla par la suite.

" J'espère qu'un homme mi nu ne te fait pas peur...Au pire, ferme les yeux..."

Lui tirant la langue, je n'allais pas me dégonfler comme ça et plutôt en profiter pour me rincer un peu l'oeil. Bah quoi, j'ai bien le droit non ? Le laissant s'enfoncer dans l'eau tranquillement, je me contentais de le regarder. Devrais-je moi-même montrer un peu de mon corps, caché sous un ridicule bikini...

" Serais tu timide hm ? .. N'hésite pas si tu veux te baigner un peu hein.."

« Hé je ne te permets pas ! Tu vas voir si j'suis timide ! »

Je finis par ôter mes vêtements, laissant le jeune homme admirer mon corps. Puis je m'avançais pour aller dans l'eau et profiter un peu de passer un temps de relaxation en compagnie du jeune homme. L'après-midi se passa dans une bonne ambiance, profitant de l'eau pour nager un peu. Puis le soir était venu relativement vite ; il faut dire que quand on s'amuse, on ne voit pas forcément le temps passer.

Au soir, réunis devant un bon petit feu ; non pas qu'il fait froid mais un peu quoi. Puis comme rappelé, je vis dans une grotte alors normal qu'il ne fasse pas bien chaud. Un moment plus tard, alors que nous parlions tranquillement de tout et de rien, se connaissant un peu plus à chaque moment, les loups étaient venus nous voir.

" ... Ils veulent venir je suppose ? Mais ont peur de moi ? "

Je secouais légèrement la tête ; oui je suppose qu'ils avaient un peu peur de lui, ce qui était normal après tout. Laissant le jeune homme aller se coucher, j'allais m'approcher des loups.

" Ils sont les bienvenus... Qu'ils n'hésitent pas hein..." 

Regardant Ren, je hochais doucement la tête, faisant un rapide sourire. Je suppose qu'il y a autre chose pour que les loups soient venus ici aujourd'hui. Seulement, je ne sais pas quoi. Peut-être des braconniers qui auraient osés s'aventurer ici et ainsi commenceraient à les chasser... C'est fort probable malheureusement. Je finis par me transformer en loup et partir pendant une partie de la nuit faire une ronde avec mes amis de la forêt.

[…]

Il s'en était passé des choses en deux mois ; déjà deux mois que nous vivions en colocation on va dire dans cette grotte, Ren et moi. De plus, il y avait eu, la nuit dernière, des braconniers qui avaient décidé de faire un tour dans la forêt du milieu. Et... malheureusement, ils s'en étaient pris aux loups. Je peux le dire, j'étais dans le groupe quand c'est arrivé. Ils avaient fais un feu, au début rien de bien gênant à relater. Ce fut après... lorsque m'approchant avec deux autres loups de type Alpha, ils se sont mis en tête de nous chasser. Je n'avais pas utilisé de techniques, ne voulant pas me faire repérer par qui que ce soit mais le pas de chance fut que je me suis faite blessée par ces connards. La patte droite avant qui a pris... Oh j'ai juste eu de la chance qu'ils ne savaient pas très bien visés... sinon je pense que je serais morte à l'heure actuelle […].

Après une nuit des plus horribles disons, j'avais finis par retourner à la grotte bien qu'un peu maladroitement à cause de ma patte blessée (patte avant = bras). J'avais à moitié repris mon apparence ; me restant les oreilles et la queue. Ce matin là, j'étais à moitié endormie mais pas dans mon lit. J'avais été trop mal la veille que limite je m'étais explosée à l'entrée de la grotte et n'avais plus bougé de là. Pas même pour pouvoir me soigner.


Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Ven 7 Fév - 16:41

Le début d'une belle histoire




Les secondes, les minutes, les heures.. Toutes ces notions de temps passaient doucement. Plus ce temps s'écoulait, plus je me rendais compte de certaines choses. Durant toutes ces années, je n'ai pas assez avancé. Cette solitude avec la miss ici dans cette forêt me fait rendre compte que je me dois de m'améliorer, pouvoir devenir plus fort. Je repensais encore et toujours à cela lors de ce bain tranquille au lac. Je ne m'étais guère soucié du fait que la miss puisse matter ma personne. Cela ne me gênais pas à vrai dire.. Un regard féminin sur mon corps, quoi de plus normal ? Un homme, j'aurais été gêné, mais elle... Pas du tout.

Bref... Revenant à la situation présente, en ce jour, je me réveillais pour alors sentir une drôle de sensation. Seul, je regardais vers l'entrée et voir la miss. La fameuse miss louve. Celle-ci semblait dormir à l'entrée. Hm ? Voilà une bien étrange manie. Soupirant, je me redressais pour alors marcher silencieusement à elle. L'admirant, je vis une belle queue de loup et des oreilles sur son crâne. Hm ? Avait-elle eu la flemme de se transformer totalement ? Quoi qu'il en soit, je baissais mon regard pour tomber nez à nez avec une tâche de sang. M'abaissant toujours avec silence, je vis une blessure par balle. Rien de grave vu l'endroit, mais cela devait lui faire mal malgré tout. C'est donc avec douceur que je la portais dans la grotte pour l'emmener proche du feu que j'avais allumé durant la nuit. Le feu se mourrant, je le rallumais doucement mais sûrement. Une fois cela fait, je revins à elle en soupirant et passant une main dans ses cheveux en titillant ses oreilles certain qu'elle m'entendrait.

" Je sais pas ce que tu as foutu... Mais toi, tu as l'art de faire de belles histoires hm..."

Me posant tranquillement en tailleur, j'examinais son bras pour voir qu'avec chance, elle n'avait pas la balle dans le bras. Ouf... Il ne me restait donc plus qu'à la désinfecter et panser la blessure mineur. C'est donc calme et silencieux que j'appliquais les soins comme la belle m'avait appliqué ses soins il y a quelques mois avant. Une fois finit, je me permis un petit geste pour la réveiller. Je mis une pichnette dans ses oreilles de louve. Soufflant par la suite dessus, je repris la parole.

" Hey... Marmotte. Réveil toi. T'es en enfer là..."

Bien entendu, mes dires étaient ironiques. Je la regardais tendrement et suite à ce regard qui ne me ressemblais pas, je détournais celui-ci. Restant à côté d'elle, c'est ainsi qu'avait commencé une douce descente vers... l'amour ? Allez savoir.

[...]

Six mois environ que j'étais arrivé là. En ce jour froid d'Hiver, j'admirais la neige qui berçait le paysage. Regardant la miss dormir, je souriais en coin pour alors m'approcher d'elle. Allant vers un rocher, je sortis de petits ustensiles volés au village pas très loin. Une lame tout ce qu'il y a de plus classique. Un couteau assez petit, idéal pour tuer des petites bestioles en forêt. Me sentant en forme en ce jour, je vins réveiller la belle en passant une main sur sa chevelure. Baisant tendrement sa joue, je lui susurrais d'un ton doux et matinal.

" Il est l'or.. L'or de se réveiller miss... La chasse nous attends..."

Les paris étaient ouverts. Combien de cibles pour qui en ce jour ? La dernière fois, la miss m'a battu vingts proies contre cinq, mais moi, je n'avais pas mon arme. Là , j'espérais que cette partie de chasse se joue plus aisément. Ne me doutant pas que des chasseurs s'étaient lancé dans la forêt ce jour là.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Ven 7 Fév - 22:25

Début d'une belle histoire



De sombres rêves étaient entrain de me parcourir. De grands serpents gris entrain de dévorer la famille que je me serais construite d’ici un jour. Puis me retrouvant un moment après dans un grand vide, noir complet. Me demandant alors ce qui va m’arriver avant de légèrement sentir que l’on me transportait dans le monde éveillé. Toujours aussi endormie, je me perdais à nouveau dans mes sombres rêves qui se faisaient tous aussi illogiques les uns que les autres. Par moment, il me semblait revivre certains moments de ma vie passée ; reprenant par la suite le pas sur ces rêves pour les continuer à ma sauce. J’incarnais une jeune fille qui avait plus de pouvoirs et qui vivait tout un tas d’aventures aussi différentes les unes que les autres…

Un réflexe eut pour effet de me faire secouer légèrement la tête et voilà qu’un frisson me parcourut dans mon échine. J’émergeais petit à petit, sentant un peu la douleur au bras faite par la blessure que m’avait affligé ces braconniers…

" Hey... Marmotte. Réveil toi. T'es en enfer là..."

Hm… qu’est-ce qu’il raconte ? Me redressant légèrement, tout en ouvrant les yeux – les clignant plusieurs fois - je les frottais un peu avant de vraiment me réveiller. Ren était là, me regardant puis un moment après il semblait s’être détourné de mon regard qui ne demandait qu’à pouvoir l’admirer encore un peu plus. Doucement, reprenant un peu contenance, je faisais disparaître ma queue et mes oreilles avant de m’approcher doucement de lui et simplement le remercier. Passer du temps comme ça avec lui, n’avait fait qu’accroître la naissance de sentiments amoureux envers sa personne…

[…]

Environ six mois s’étaient à présent passés et je dirais que nous nous sommes considérablement rapprochés tous les deux. C’était un jour d’hiver où il faisait tout de même froid et malgré que la grotte soit à peu près bien isolée – habite presque dans le fond de la grotte – il ne fait pas franchement chaud. Ce matin-là, je dormais encore bien emmitouflée dans la couverture… Sentant une main dans mes cheveux puis un bisou sur la joue me fit me réveiller en douceur.

" Il est l'or.. L'or de se réveiller miss... La chasse nous attends..."

« Hmm… »

Ne poussant pas un geignement mais presque, je finis par me réveiller et me lever. Bon lançons les paris. Vais-je encore gagner comme la dernière fois ? J’avais fais vingt proies contre cinq pour lui. En même temps, j’ai un réel avantage sur lui ; je peux me transformer en loup et ainsi en plus d’avoir des griffes et des crocs, j’ai un bon odorat et de bonnes oreilles également. Après m’être habillée chaudement mais surtout ayant mis des vêtements conforts ; non je ne compte pas tout de suite me transformer en loup, je m’approchais d’un grand sac qui contenait des armes en tout genre. Je sortis un couteau qui semblait bien aiguisé puis regarda Ren avant de lui dire d’un ton un peu moqueur :

« Tiens un couteau en plus si tu veux avoir un peu plus de chance que la dernière fois. »

Lui tirant par la suite la langue, le jeu était à présent lancé. Puis avant de partir, je le regardais.

« Comme la dernière fois, s’il se passe un truc, pour te contacter soit je hurle à la mort, soit je laisserais des écorchures sur les arbres. »

J’avais moi-même emporté un couteau si jamais je rencontrais quelqu’un comme un chasseur par exemple. La chasse avait ainsi commencé pour nous. Mais si d’ordinaire les loups traînaient dans le coin, là ce n’était pas le cas. Pire, environ une heure après de recherche entre les loups et les proies, des coups de fusils se firent entendre. Ils sont revenus… Je décidais ainsi de me transformer en loup ; ce serait beaucoup plus simple pour moi de m’approcher plus rapidement de ces chasseurs et savoir sur qui ils auraient pu tirer. J’espère que ce n’est pas un loup… D’autres coups de feu partirent et je les entendais comme s’ils étaient à côté. Certes, je n’étais pas non plus très loin mais certainement pas devant eux. J’avais également laissé mes habits dans un coin ; en espérant que si Ren passe dans le coin, il comprenne que je me sois transformée et laisser ça de côté.

Suivant les chasseurs, j’écoutais leur conversation. Ils parlaient des loups mais également de la grotte où avec Ren, nous vivons actuellement. Et justement en les suivant, ils vont se diriger droit là-bas. Comme s’ils étaient à la recherche de quelque chose. Il faut que je fasse diversion… Finissant par surgir des buissons, je me postais devant eux.

« Hé Gulf, regarde le beau spécimen devant nous ! Fiou, je suis certain qu’il serait beau en fourrure accrochée au mur de sa majesté. »

« C’est une excellente idée ça Heude. Allez viens mon petit loup chéri. On ne te fera aucun mal. »

Mais qu’ils sont laids et aussi débiles que je ne sais quoi ces deux là. Montrant alors les crocs, ils avaient pointé leur arme vers ma personne. Pas question de se faire avoir comme l’autre fois non plus. Je me mis par la suite à courir, m’enfuir. Les deux bonhommes me suivant alors en lançant des coups de feu à tout bout de champs. Merde, je me demande comment s’en sort Ren et surtout j’espère qu’il ne va pas se faire du souci pour moi. Tant bien que mal, j’essayais de les attirer le plus loin possible de la grotte, profitant que la neige soit un peu haute pour m’enfoncer et me cacher temporairement mais difficile. Ils tiraient vraiment n’importe où… Ren, dis t’es où ?...


Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Dim 9 Fév - 19:43

Le début d'une belle histoire




La journée avait commencé rapidement. En effet, nous devions partir en chasse. C'est donc avec enthousiasme que j'avais réveillé la miss. La louve n'avait pas le droit de faire la grace matinée. Elle se devait d'être en forme sans quoi, il ne serait pas marrant de la battre si elle est à moitié endormie. Avec douceur donc, celle-ci se réveillait sans trop de mal. Après moi bien entendu, mais bon, quoi de plus normale pour une femme qui fait parfois des rondes le soir. Quoi qu'il en soit, je la regardais s'habiller à sa façon, puis je la vis faire une chose que je n'imaginais pas. Celle-ci me prêtait une arme de plus pour augmenter mes possibles chances de victoire. Hm ? Voilà qui m'intriguais et m'amusais en même temps. Lui lançant un sourire moqueur, je la remerciais discrètement pour alors cacher l'arme qu'elle m'avait donné tout en gardan l'arme faite maison plutôt visible. Ainsi, on pourrait me penser peu armé alors qu'en réalité, ce que j'avais était largement suffisant. Avec une arme, si la personne sait s'en servir, elle peut faire des ravages. L'intensité de ceux-ci peuvent être amoindris uniquement selon la défense adverse. Gardant cela en tête je souriais à la miss alors que nous nous métions en route doucement.

Au bout d'un instant, nous décidâmes de nous séparer. Cela ne serait pas drôle d'être sur le même territoire. Ainsi donc, je couvrais ma petite partie pour alors chasser. Usant de mon environnement, je me cachais, je fouillais, je cherchais. Parfois, j'allais à la cible et des fois, c'est elle qui venais à moi. Bref, je faisais ma petite chasse tranquillement. Une heure passait et au final, ce n'est que deux maigres proies que j'avais réussis à attraper. Cela allait être difficile pour gagner. Grognant, je revins quelque peu sur mes pas pour alors voir au loin un morceau de tissu dépassant d'une sorte de buisson. M'approchant, je retirais celui-ci poru découvrir les habits de la miss. Celle-ci était donc devenue une louve ? Tricheuse de mes deux..
Alors que je me disait que la miss était une vraie chieuse sur ce point, voilà qu'un coup de feu suivis de plusieurs retentit. Hm ? Voilà une chose qui m'intrigue. Regardant le sol, je vis plusieurs traces. Sûrement la belle en question. C'est donc avec rapidité que je me dirigeais vers la responsable des traces. Silencieusement, je vis une petite activité au loin. Des gens semblaient faire un peu de chasse envers... un loup ?

Ils tiraient comme des idiots sur le lupus. Me cachant, je vins alors à chercher de quoi attirer l'attention un bref instant. Une pierre se trouvait là. Je la pris donc et la lançais vers la position des deux hommes. Aussitôt donc, un d'eux se retournait. Nerveux entre eux, un seul approchait. D'après les noms qu'ils se donnaient... il s'agissait de.. Heude ? Drôle de nom. Alors que l'autre continuait sa chasse en courant après la louve, Heude s'approchait de ma position faisant raisonner son arme à feu sans doute pour impressionner. Gardant mon calme, j'attendais patiemment.
L'homme approchait et c'est d'un geste qu'il se positionnait devant moi en me débusquant de ma cachette. L'air fier, l'homme me demandait de jeter ma pseudo arme. Lui se contentait de baisser légèrement la sienne pensant que j'étais sans défense. Grave erreur... Faisant le malin, il me posait un tas de questions tandis que moi, je tentais de rester stoïque.

" ... Voilà une bien belle arme..."
" Tu veux la tester ? Que dirais tu d'une belle balle dans le crâne hein ? "
" Et toi d'une lame dans le ventre ?"
" Hein ?"

Rapide, précis et agile, je pris ma lame cache sous mon haut et d'un coup net, je plantais le jeune homme tout en le collant à moi. Tétanisé, celui-ci ne faisait que laisser échapper un petit râle de douleur. Pour ma part, je m'occupais de bien laisser ma lame plantée dans son corps jusqu'à ce qu'il soit mort. Une fois cela fait, je retirais ma lame et adossais le corps contre le tronc. Prenant l'arme à feu chargée d'un coup encore, je repris ma course vers l'autre jeune homme. Un cup de feu tout proche retentit. Inquiet pour une raison inconnue, je fonçais de nouveau vers la position du coup de feu priant que rien n'était arrivé à la louve.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Lun 10 Fév - 19:44

Début d'une belle histoire



La chasse tant attendue qui devait faire des ravages… et bien celle-ci on repassera un peu plus tard. Des chasseurs avaient décidé de faire un tour dans la forêt du milieu aujourd’hui même et ce n’était en rien pour arranger la chasse. Tant de coups de feu qui étaient partis et à nouveau la chance fut avec moi car je ne me fis pas tirer dessus. Certes pas loin mais bon… Devant ces deux chasseurs, j’étais encore en louve et après tout, il était normal pour ces deux là de me suivre et essayer de me tuer.

Cependant, je suppose que cela se serait passé mieux si j’étais restée en humaine. Les coups de feu jasant, je n’attendais qu’une seule chose. La diversion de quelqu’un et plus exactement Ren. Ce fut un petit moment après qu’un caillou atterrit près de nous ; m’indiquant que Ren était dans le coin. J’avais de toute manière senti son odeur, ce qui me l’assura. Et ainsi donc, profitant de ce temps de diversion, je m’enfuis un peu plus dans la forêt. La neige étant tout de même bien haute, j’avais pu m’y cacher tout en continuant d’avancer.

Le second chasseur me collant au train, n’arrangeait pas trop la chose… J’allais devoir rapidement faire quelque chose. Que ce soit en louve ou que je reprenne ma forme humaine. Seulement, lorsque je fus secondée par un loup qui était venu me rejoindre dans ce sens, un coup de feu partit et c’est le loup qui me protégeait qui sacrifia sa vie… Je n’aime vraiment pas du tout cela. Il vient de buter un de mes potes ; il va vraiment prendre cher. C’est moi qui le dis. Et vu comment l’homme s’approche, ça va être à mon tour dans pas longtemps de mourir. Ais-je fais tout ce chemin jusqu’à maintenant pour mourir par la main d’un chasseur juste parce que je suis en louve et qu’à la base, cela devait être une simple chasse ? Moo…

« Alors ma jolie, cette fois-ci il n’y a que toi et moi. Je ne sais pas qui était cet homme et pourquoi en quelques façons il t’a sauvé mais ta fin est là petit louve. »

Je me retournais rapidement m’étant en quelques sortes cachée entre mon ami lupus décédé et un bloc de neige faisant presque 1m de hauteur.

« HAHAHA j’aimerais bien voir ça tiens. »

Mon rire avait tout d’effrayant, tout autant que ma voix lorsque je suis en animale est bien plus grave qu’elle ne l’est normalement.

« Qui… qui est là ?? »

Voilà que l’homme semblait avoir pris peur lorsque je venais de parler avec une voix grave. Ou certainement ce rire de la mort que je lui avais fait. Bon ce n’est pas le tout maintenant mais il faudrait que je réfléchisse à ce que je vais faire. Ah je pourrais toujours utiliser la technique de la fureur du loup mais dans ce cas, il faudrait que je fasse gaffe à ses coups de feu. Toute une stratégie à préparer en quelques secondes du coup. L’homme semblait impatient et sur ses gardes, je pouvais le sentir. Je devrais peut-être ainsi agir tant qu’il est encore temps. J’attendis qu’il baisse suffisamment sa garde pour sortir de ma cachette et ainsi lui sauter au cou. Rapidement, bien que pas assez car je faillis prendre une balle dans la figure… Je me débrouillais pour bien planter mes crocs dans son cou, prenant plusieurs coups de fusils (il n’était plus chargé donc de simple coups) dans les pattes et surtout le dos, pour essayer de me faire partir. Seulement, je continuais à mordre à pleines dents.

Puis l’homme finit par se vider de son sang et je me retirais ainsi, admirant presque la façon dont son sang jaillissait hors de son corps et également la lenteur avec laquelle il tombait sur le sol. Teintant alors ce beau blanc en rouge ; tout comme il l’avait fait avec le loup précédemment. De plus, ce porc avait osé salir ma belle fourrure avec son sang. Que va dire Ren s’il me voit dans cet état… D’ailleurs, il n’y a plus aucune trace de l’autre homme ; il doit être certainement mort lui aussi tant mieux. Me reculant, toujours avec la gueule un peu en sang, je m’avançais vers l’ami loup que je venais de perdre. Posant une patte sur le corps du loup, je me mis à hurler à la mort ; avertissant alors les autres loups qu’il s’était passé quelque chose. Je n’avais pas spécialement besoin d’avertir Ren, j’ai senti son odeur dans le coin. A peine je sentis que Ren était là, je me retransformais en humaine, nue du coup comme j’avais abandonné mes habits et me précipitais dans ses bras trouver la chaleur de son corps.

« Il a tué un loup… devant mes yeux… alors je l’ai tué. J’ai de nouveau tué un humain… J’suis pas un monstre rassure moi ? »

Depuis que j’avais rencontré les loups, je n’avais envie que d’une seule chose ; éviter les éventuels meurtres comme celui d’aujourd’hui. L’avoir tué ne m’avait rien fais du tout mais parfois je me demandais quand même si je n’étais pas un monstre pour le tuer comme ça. Surtout de cette façon… en plantant directement les crocs. J’aurais pu trouver milles façons pour l’abattre.

« Pour la partie de chasse… je n’ai rien fais du tout, donc je suppose que la victoire te revient. »

Lui faisant alors un petit sourire restant dans ses bras, ne les quittant pas. De plus, je grelottais par le froid… en même temps, j’étais un peu nue donc normal.


Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Sam 15 Fév - 16:57

Le début d'une belle histoire




La chasse ludique devenait une véritable chasse réelle. Les chasseurs chassés, quelle ironie... Dans ce moment, je regardais un bref instant l'homme mourir suite à mon coup. Il n'avait pas vu le coup venir et tant mieux à vrai dire. Maintenant, il ne me restait plus qu'à aller chercher la demoiselle. Je me demandais bien comment elle allait s'en sortir. Après tout, elle était une louve certes, mais je ne pense pas qu'elle ait le temps de se transformer en humain et esquiver une attaque armée en même temps. Je me le demande à vrai dire... Selon moi, elle ne le pourrait pas. Pas que je la sous-estime, cependant, la miss n'est pas un ninja. Personne ne l'est à vrai dire. C'est donc avec cette pensée en tête que je fonçais vers la zone d'où provenait plusieurs coups de feux. Je suivais aussi quelques traces dans la neige. En effet, ces gens n'étaient pas des discrets. Ils étaient limite peu intélligent selon moi. Rien de vrais bons chasseurs...

Soudain, alors que j'approchais, voilà qu'un coup de feu suivis d'un couinement animal se faisait entendre. Un loup ou une louve avait été touché. Pour une raison que je ne comprenais pas, je fonçais deux fois plus angoissé intérieurement. Mes pas suivaient les traces en tout genre. Animaux, humains, toutes ces traces devenaient un véritable fouillis. Grognant intérieurement, j'approchais du lieu où se trouvait la belle. Celle-ci était là, nue... Devant un corps mort. Celui-ci se vidait de son sang aisément. La blancheur de sa peau ne laissait aucun doute, le cadavre était bel et bien mort. La miss aurait-elle fait ça ? Admirant la scène, je ne réagissais pas immédiatement quand la miss vint se mettre dans le creux de mes bras. En effet, j'étais captivé par cette image de mort. Une mort étonnante. Le sang rouge ressortait à cause de la neutralité de la couleur blanche du sol. Une scène qui perdait sa beauté quand je revins à moi-même. La belle avait bel et bien tué... Waow. La belle laissait ses mots exploser. Visiblement, avoir tuer était une première pour elle. Ou alors, elle est très émotive. Personnellement, je suis habitué, ce qui fait que sur le coup là, ce n'est rien pour moi. Silencieux comme une tombe au début, je finissais par répondre à sa question en l'enlaçant dans mes bras chauds et protecteurs.

" L'auto-défense n'a rien de monstrueux... Tu as fait ce qui est nécessaire. Puis... Si tu veux savoir un dicton... Un coeur pour un autre. Traduction... Il a retiré une vie, alors tu la lui a prise. Quoi de plus normal ? Ce sont les chasseurs qui doivent être prêt en premier à se faire tirer dessus."

Suite à ces paroles quelques peu philoshiques, je me mis à caresser son dos. La douceur, voilà ce qui peut changer l'esprit. Me faisant silencieux, je la laissais blaguer en parlant de notre fameuse partie de chasse. Rigolant doucement à ses dires, je vins alors à déclarer d'un ton clair.

" Manque de pot... Je n'ai pas amené mes proies ici... Donc j'ai autant que toi tu as rien... Bref, égalité ? "

Pour une raison qui m'échappais, je laissais mon visage approcher du sien. La calmer et lui changer l'esprit était tellement une priorité que... je ne pu m'empêcher et vins l'embrasser. Un baiser délicat et qui en moi provoquait un grand changement. Un changement qui n'était peut-être pas... pas réciproque.

[...]

Le temps s'était encore écoulé et bien des choses se sont passés. Ma relation avec la belle, notre rapprochement significatif... Mais malheureusement, ces bons moments n'allaient pas de paire avec un mauvais moment. En effet, suite à notre double homicide, nous avions été recherché par certains villageois sans être recherchés précisément. Nous avons donc entre temps changé d'abri avec les loups histoire de se cacher mieux. Nous enfonçant un peu plus dans la forêt, nous étions mis à rude épreuve désormais.
Voilà bientôt 8 mois que j'étais là et l'idée de partir me prenait. Mais partir ainsi et laisser la belle, voilà une chose que je ne pouvais pas faire. En effet, pour une raison qui m'échappe, je ne voulais pas la laisser là. Je ne la prenais pas pour une faible, mais l'envie de battre de mes propres ailes se faisait sentir. Je voulais vraiment pouvoir m'en aller et retourner sur les mers. Cette envie devenait à la longue une obsession.

En ce soir, c'est devant un feu de camps si on peut dire que je réfléchissais. La belle devait s'en rendre compte à la longue. Allait-elle m'en parler ? Moi qui restais parfois froid et qui ne devenais " humain " que lors de câlins et autre moments plus doux avec elle ?






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Dim 16 Fév - 17:35

Début d'une belle histoire



Enlacée dans ses bras chauds et protecteurs, je regardais rapidement à nouveau la victime de mes crocs. Par vengeance disons. Oui par vengeance tout court ouais. Enfin bref, maintenant c’était fait et je ne reviendrais pour rien au monde en arrière. Ce chasseur n’aurait jamais du tuer un loup, c’est tout. Et tandis que je me prenais légèrement le chou intérieurement parlant, Ren me parla :

" L'auto-défense n'a rien de monstrueux... Tu as fait ce qui est nécessaire. Puis... Si tu veux savoir un dicton... Un coeur pour un autre. Traduction... Il a retiré une vie, alors tu la lui a prise. Quoi de plus normal ? Ce sont les chasseurs qui doivent être prêt en premier à se faire tirer dessus."

Des paroles plutôt philosophiques que j’écoutais avec attention. Tout était vrai, je le savais, je l’avais même reconnu mais allez savoir pourquoi, ça m’avait fait un petit choc que d’avoir retiré une vie de la sorte. Surtout en utilisant mon fruit du démon. Enfin bref. Il n’a plus lieu à y penser à présent. Sentant ses caresses sur mon dos, me fit beaucoup de bien. Décidément… j’avais de la chance d’avoir quelqu’un comme lui à mes côtés même si je sais très bien qu’un jour il devra partir et voler de ses propres ailes. Pour l’instant, je ne veux que profiter de l’instant présent et tenter de vivre une belle aventure avec lui.

Puis tandis que je blaguais un peu sur la chasse qui n’avait pas été fructueuse, le jeune homme répondit à mes dires :

" Manque de pot... Je n'ai pas amené mes proies ici... Donc j'ai autant que toi tu as rien... Bref, égalité ? "

« Hmm oui en effet égalité dans ce cas, malgré un avantage pour toi car tu as quand même tué des proies. »

Souriant alors grandement. Puis nos visages furent quelques temps après tout près. Tellement proche que je pouvais sentir son souffle, détailler un peu plus son visage. Il avait à la fois un air dur et à la fois un air plutôt doux. Je ne savais pas trop le cerner à vrai dire. Et quelle fut ma surprise lorsque ses lèvres atterrirent contre les miennes pour un baiser. Ressentirait-il ce que, moi je ressens pour lui ? Malgré tout, ce baiser délicat qui plus est, en a l’air d’être pour preuve. Fermant les yeux doucement, je partageais ce baiser faisant transmettre certains de mes sentiments au jeune homme…

[…]

A présent 8 mois s’étaient écoulés. Des choses s’étaient passées entre le jeune et moi ; des choses toutes aussi douces. Notre rapprochement considérable et significatif qui plus est. Nous avons du faire face à un autre problème et tout aussi grave d’ailleurs… En effet, des villageois ayant eu vent de la tuerie des deux chasseurs que nous avions abattus, avaient eu décidé de passer la forêt du milieu de fond en comble afin de rechercher les coupables. Certes, nous n’étions pas visés directement mais nous avions du alors tout de même changer de lieu pour nous enfoncer encore un peu plus dans la forêt afin que l’on ne nous retrouve pas. Ce fut dur car la forêt n’est en fait pas si grande que ça. Mais heureusement mon endroit secret, à savoir le lac que je lui avais montré était bien dans les profondeurs et c’est alors par là que nous nous étions installés.

Nous avions trouvé un endroit où nous avions pu vraiment nous installer et ainsi que ça fasse comme dans la grotte. Un endroit à la fois ouvert et fermé afin d’être protégé. Mais aussi, je voyais et ce, comme je le pensais, que Ren voulait partir. Enfin, je le sentais et après tout c’était bien normal. En ce soir, je terminais de faire à manger ce que j’avais chassé le matin même continuant d’aller voler en ville et aussi prendre des nouvelles. Je m’assis ensuite devant le feu de camp, Ren semblant réfléchir. Comment aborder la question… Je sais très bien qu’un jour il devra partir… et ce même si je n’en ai pas envie.

Je m’en étais bien rendue compte à force, malgré nos moments douceurs et câlins qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas.

« Hé… hm voilà, ça fait un petit moment que je m’en rends compte… Je me doute que tu veuilles partir d’ici, ce qui est tout à fait compréhensible. »

Je ne savais pas trop comment commencer la conversation en fait. Je n’avais été très bonne pour cela à vrai dire. Et rien que le fait de savoir qu’un jour il partira, ça m’en fait un petit coup de blues. Mais c’est la vie, je ne peux pas l’enchaîner ici.

« Je ne sais pas trop comment l’expliquer mais donc voilà, j’ai bien vu que tu avais envie de partir d’ici et sache juste que bah même si je t’aime, je ne pourrais pas t’enchaîner ici car c’est ta vie et ce n’est pas à moi d’en décider. Je t’avoue que ça risque de me faire un peu mal, j’espère que l’on se reverra mais si tu veux partir, quand tu le veux bah… voilà je te laisserais faire. »

Un mince sourire en coin apparut sur mon visage. J’ai déjà eu beaucoup de chance d’avoir vécu huit mois avec lui comme ça et tenant vraiment à lui, je n’ai pas hâte qu’il s’en aille, je l’avoue.


Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Dim 16 Fév - 18:39

Le début d'une belle histoire




Depuis 8 mois, je m'étais ouvert à la demoiselle. Lentement, mais sûrement, notre rapprochement a été plus que visible. Au final, peut-être que mon côté humain est bien réel. Moi qui parfois le craignais d'après les dires de mon ancien père me disant que cela était une faiblesse... Désormais, je ne craignais plus cela, bien au contraire. Je l'acceptais et tenterais d'en faire une force. Tant que ce côté humain ne m'empêche pas de tuer qui je veux quand je le dois. Ce temps à me cacher ici avec elle avait déjà duré 8 longs mois. Je ne m'en lassais pas, mais il me fallait changer d'air. Malgré des sentiments qui avaient naquis en nous, malgré des moments doux depuis un certain temps... L'envie de voir du paysage et vivre ma vie s'était fait sentir. Ainsi, désormais, j'engoissais doucement dans mon coin me demandant comment la belle demoiselle allait réagir. Après tout, comparé à ma personne, elle est loin d'être impassible à ses heures. Bien au contraire, elle m'a démontrée maintes fois qu'elle était du genre coeur d'artichaut. Une chose que je ne comprenais pas, mais passons.

En ce soir, j'étais là, devant le feu de camps me laissant réchauffer doucement. Mon air perdu dans les flammes rassurantes, je me demandais bien comment cela se passerait quand je devrais partir d'ici. La belle était venu s'installer en face de moi. Hm ? Ses dires étaient précis. Visiblement, l'intuition féminine fonctionne toujours dans ce bas monde. Je laissais juste un fin sourire se dessiner sur mes lèvres. Ainsi donc, elle avait capté ? Sans doute étais-je un mauvais comédien au niveau sentimental. Soupirant donc, je regardais les étoiles dans la nuit, toujours aussi pensif. Comment m'expliquer hein ? Silencieux au départ, la miss en profitait pour déballer de nouveau des paroles qui démontraient qu'elle avait compris la situation. Pourquoi lui mentir ou tourner autour du pot hein ? Ce côté coeur d'artichaut m'enquiquine et ça, peut-être qu'elle le sait. C'est après avoir pesé mes mots donc que je laisse ma voix se faire entendre.

" Hm.. Partir se fait ressentir en effet. C'est le propre de tous. Vivre et voyager. Pour ce qui est d'être enchainé, toi-même tu dois le savoir, cela n'est pas possible... Qui aimerait rester ici à jamais ? Si ce n'est pas moi, c'est toi qui partira un jour, c'est obligé. Bref, quoi qu'il en soit, je partirais un jour, cela est certain. Te faire de la peine ? Là aussi c'est inévitable, mais partir ne signifie pas renier nos sentiments hein. Enfonce toi cela dans la tête, qu'importe la distance, si tu dit m'aimer vraiment comme moi je t'aime, alors la distance importe peu. Puis bon, ce monde est si petit qu'il est certain qu'on se retrouvera un jour. Aller, pensons à autre chose veux tu ?"

Me redressant, je vins alors à m'asseoir à côté d'elle en posant ma main sur son crâne pour ebourrifer ceux-ci. La miss était vraiment un vrai bébé à ses heures. Cela m'amusais de voir qu'elle tenait à moi malgré tout. Regardant les flammes, je lui dit donc.

" ... Plus tard, je ne compte pas m'arrêter sur une île pour trier des lentilles... Je ne te propose pas de me suivre car le style de vie que je veux n'est pas fait pour toi. Du moins, pour le moment, tu n'es pas capable d'endurer cela je pense... C'est pour cela queje t'invite juste à éventuellement me suivre, mais à distance. Nous pourrons nous revoir un jour voir souvent, mais il faudra juste être discret... Tu le comprends ça non ? "

J'attendais sa réponse en priant qu'elle ne s'amuse pas à me mentir pour ne pas montrer ses vraies sentiments. La regardant en coin donc, je me faisais patient. Le crépitement du feu me faisait chaud au coeur. Sourire aux lèvres, j'espérais grandement qu'elle s'exprime clairement. Quitte à verser quelques larmes et pleurer. Cela serait plus que normal. Suite à quoi, j'espérais pouvoir enfin dormir. Le temps s'en ira par la suite comme il l'a fait rapidement ses 8 derniers mois..






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Dim 16 Fév - 22:37

Rencontre avec Ren



Je lui avais fais part de tout ce que je pensais alors. Je ne voulais vraiment pas penser au fait que quand il partirait, toutes questions de savoir si nous nous reverrions un de ces jours ou pas – étaient présentes dans mon esprit. M’enfin, ça ne changeait pas grand-chose au fait que ce serait certainement très dur les premiers temps lorsqu’il partira, volera de ses propres ailes pour peut-être voguer sur les mers et ainsi vivre sa vie. De plus, je devais avoir un côté artichaut qui ne devait pas trop plaire au jeune homme mais en même temps, il fallait me prendre comme ça. C’était soit ça, soit bah… tant pis pour moi on va dire. Je ne m’étais jamais rendue compte jusqu’à ce jour que j’avais un cœur d’artichaut vraiment. Ne disant rien, je l’écoutais me donner ses explications.

" Hm.. Partir se fait ressentir en effet. C'est le propre de tous. Vivre et voyager. Pour ce qui est d'être enchainé, toi-même tu dois le savoir, cela n'est pas possible... Qui aimerait rester ici à jamais ? Si ce n'est pas moi, c'est toi qui partira un jour, c'est obligé. Bref, quoi qu'il en soit, je partirais un jour, cela est certain. Te faire de la peine ? Là aussi c'est inévitable, mais partir ne signifie pas renier nos sentiments hein. Enfonce toi cela dans la tête, qu'importe la distance, si tu dit m'aimer vraiment comme moi je t'aime, alors la distance importe peu. Puis bon, ce monde est si petit qu'il est certain qu'on se retrouvera un jour. Aller, pensons à autre chose veux tu ?"

Ecoutant ses paroles, je le laissais venir près de moi et voilà que mes cheveux étaient à présent ébouriffés. Soupirant amusé, je me suis juste à réfléchir un peu. Moi non plus, je ne désire pas rester et c’est clair que je partirais un jour. Il le faudra bien de toute manière. La chose me rassurant tout de même c’est qu’il m’aimait et j’espère autant que je l’aime, à savoir vraiment beaucoup. Oui tout ce que j’espère c’est que l’on se reverra en effet. Et oui, ce monde est bien petit mais parfois il paraît si grand…

" ... Plus tard, je ne compte pas m'arrêter sur une île pour trier des lentilles... Je ne te propose pas de me suivre car le style de vie que je veux n'est pas fait pour toi. Du moins, pour le moment, tu n'es pas capable d'endurer cela je pense... C'est pour cela que je t'invite juste à éventuellement me suivre, mais à distance. Nous pourrons nous revoir un jour voir souvent, mais il faudra juste être discret... Tu le comprends ça non ? "

Je l’écoutais, cela me donnant encore un peu plus mal au cœur. Mais je me taisais simplement pour le moment. Je suppose qu’il va vivre une vie où il devra peut-être tuer des gens, et moi je ne sais pas comment cela va se passer de mon côté. Faisant un rapide sourire, je pensais à tout ceci lorsqu’alors que je me disais que de toute manière, cela ne servait à rien que j’y pense. Je sentais mon cœur se serrer parce que ces pensées de distance étaient bien présentes. Je me devais de faire la forte et de me dire que ça allait aller mais malheureusement, c’était tout le contraire. Je laissais ces quelques larmes couler le regardant puis finissant par prendre la parole.

« Je comprends bien sûr que si l’on arrive à se voir, il faudra être très discret. On ne sait pas ce qui peut arriver dans ce monde. Et de même que je ne resterais pas non plus ici toute ma vie. Et qu’importent la distance et le temps qu’il faudra pour que l’on puisse se revoir. »

Je ne dis rien de plus, je n’avais plus grand-chose à dire. Je l’avais bien compris tout ce qu’il venait de me dire et tant pis, je chérirais tous ces derniers instants jusqu’à ce qu’il parte pour voguer sur les mers et ainsi avoir sa propre vie. Et essayant de chasser tout ça de même tête pour ce soir, je m’allongeais simplement, tête sur les genoux de Ren, le regardant souriant. Je me devais de garder en mémoire ces précieux instants et d’en profiter jusqu’à la dernière minute…



Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1320
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue47/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue731/750[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (731/750)
Berrys: 132.915.850.000 B
Lun 17 Fév - 18:30

Le début d'une belle histoire




Les explications étaient lancées. Sourire aux lèvres donc, je parlais avec ce que je pensais vérouillé jusqu'à la fin de ma vie. Mon coeur. La miss et ses cheveux rouge semblait pensive. Sûrement assimilait-elle mes dires pour mieux les comprendre et pouvoir rebondir dessus. Cela était difficile, le serait, mais elle se devait de comprendre. L'emmener avec moi ne serait pas une bonne idée. Selon moi, elle n'est pas le genre de femme qui apprécie ce qui est en rapport avec le sang, la mort, les vols ou autre. Trop innocente ? Sans doute. Bref, j'avais commencé à faire mon choix et j'espérais qu'elle comprendrait et ne le prendrait pas mal. Soupirant, je la regardais en coin. Celle-ci semblait laisser une larme couler sur ses joues. Hm ? Pourquoi pleurer ? Ce n'est pas comme si je partais immédiatement. La laissant donc ainsi pleurer, je me faisais silencieux alors que la belle laissait sa voix légèrement cassée se faire entendre. Par la suite, elle s'allongeait tendrement sur mes genoux. Elle encaissait et tentait de cacher son mal. Mais je le sentais, son rythme cardiaque était élevé. Son regard et son sourire étant harmonieux, je ne disais rien et posais ma main sur son front simplement pour la caresser et l'endormir en douceur. La nuit nous gagnait tout les temps, autant dormir ensemble. Le moment n'est pas venu de toute façon..

[...]

Quatre autre mois étaient passés. Durant celui-ci, rien de très spécial ne s'était passé. De façon personnelle je m'étais entraîné afin de retrouver le maximum de mes capacités physiques. La belle m'assistait et m'aider afin de m'entretenir. Et de mon côté, je tentais de lui faire oublier le fait qu'un jour je partirais. Ce jour... S'était celui-ci. Quand on y repense, cela fait un an et des poussières que je suis là. C'est assez non ?
En ce doux matin, mes affaires étaient prêtes. Habits avec capuche, armes classiques et des informations en poche, j'avais mon ticket pour un bâteau qui partirait sous peu. La miss quant à elle... je ne savais pas si elle le savait. Ainsi, le matin quand je me réveillais, je ne vis personne. Hm ? Intrigué, je me contentais de laisser un petit mot pour la miss. Une fois prêt, je me dirigeais vers la plage. Là bas, personne. Seul donc, je regardais derrière moi sentant un petit regret, une légère hésitation. Hm ? ... Reprenant la marche, je finissais par me stopper devant une présence. La reconnaissant, je ne savais pas par où commencer. Souriant en coin, j'ouvrais simplement mes bras.

" ... Rassure toi et pleure pas... On se reverra... "

La gardant contre moi, j'espérais qu'elle ne pleurerait pas. Seul sur cette plage, ce moment post dramatique et romantique était insoutenable. Mais il fallait bien le faire un jour ou l'autre non ? Ainsi donc, après un long moment à se regarder et discuter via le regard, je laissais seulement ces quelques mots sortir d'entre mes lèvres.

" On se reverra... Je te le promets Rei..."

Une promesse que je tiendrais pour sûr. La lâchant donc, c'est avec tendresse que je pris en otage ses lèvres histoire d'y goûter une dernière fois, suite à quoi... je repris le pas. Me dirigeant vers le fameux bâteau. Une histoire qui ne prenait pas fin, mais qui avait juste une pause. Je savais qu'elle s'en sortirait. Pour ma part, j'avais retrouvé des forces, et j'avais surtout gagné une alliée et une ... amante ?







_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Ren Tao
Revenir en haut Aller en bas
Rei Mitsuyori
Rei Mitsuyori
Messages : 452
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue35/75[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Left_bar_bleue151/250[FB] Rencontre et péripétie d'une année PV Ren - FINI Empty_bar_bleue  (151/250)
Berrys: 550.000 B
Lun 17 Fév - 22:34

Rencontre avec Ren



Allongée sur les genoux de Ren, je réfléchissais simplement, me faisant comme au fait que du jour au lendemain, il pourrait alors partir. J’encaissais le coup même si pour le moment, je ne devais pas penser à cela. Après tout, il n’est pas encore parti n’est-ce pas ? Puis qui sait quand il partira. Si ça se trouve, j’aurais encore le droit de l’avoir près de moi pendant un moment. C’est tout ce que j’espérais en tout cas. Et restant toujours dans ses bras, me blottissant alors dans ses bras pour de tendres caresses, nous finîmes par nous endormir dans les bras l’un de l’autre.

[…]

Puis quatre autres mois étaient passés. Je vivais toujours un peu dans le doute et la peur de savoir quand il partirait mais je profitais également de tous ces moments passés. D’ailleurs, il ne s’était rien passé de bien spécial. Ren s’était remis à l’entraînement et moi je l’aidais, l’assistant même. Ce qui m’aidait un petit peu aussi par la même occasion. Autant dire que c’était plutôt sympa de ce fait. C’est alors que ce jour fatidique où le jeune partirait pour de nouvelles contrées, arriva…

Ce jour là, j’étais partie aller en ville pour prendre le journal et quelques autres provisions lorsque quand je suis revenue, le jeune homme n’y était déjà plus… Comme paniquée, je posais rapidement le journal sur la table avant de prendre juste ma forme hybride, simplement pour retrouver son odeur. Il y avait d’ailleurs un petit mot sur la table que je vis avant de me mettre en route. Mon cœur troublé en ces temps-ci n’allait pas pour s’arranger ; je commençais limite à avoir quelques sanglots. Un cœur d’artichaut, je vous dis…

Me mettant alors à courir à travers la forêt, je dus même me transformer en louve avant qu’il ne parte avec le bateau qui devait accoster ici, dans pas si longtemps que ça ayant rapidement le journal. Courant à travers la forêt, je mis un petit moment avant d’arriver à la plage, et reprendre mon apparence de femme en même temps. Reprenant mon souffle, je vis apparaître le seul que j’ai jamais aimé jusqu’à maintenant : Ren. Mon Ren… Je m’approchais alors de lui tandis qu’il m’ouvrit ses bras. Allant m’y installer pour cet ultime moment.

" ... Rassure toi et pleure pas... On se reverra... "

Je me blottis contre lui, essayant de ne pas pleurer à ce moment là même si l’envie s’en faisait grandement ressentir. Seuls tous les deux là sur la plage, on aurait pu croire à un moment dramatique et romantique. Ça y ressemblait en effet… Lui faisant un petit sourire, je finis par relever la tête alors qu’il me disait encore des choses rassurantes.

" On se reverra... Je te le promets Rei..."

Une promesse même. Et c’est ainsi que je prenais plaisir à partager ce tout dernier baiser. J’y mettais tout l’amour que j’avais pour lui, mon cœur toujours plus serré mais je devais faire avec et mes dernières paroles avant qu’il ne parte, furent :

« Je l’espère Ren… je l’espère vraiment… »

C’est avec un dernier signe de la main que je le regardais s’éloigner. Même si je lui avais indirectement dis que je ne pleurerais pas, ce jour là, je n’ai pas pu m’arrêter.

[…] Et la suite, on la connait. Je suis tout de même partie de cette forêt, il était temps et tout ça dans l’optique de retrouver Ren dans un premier temps mais également de faire ma propre vie.


FIN DU RP


Rei Mitsuyori
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: