-63%
Le deal à ne pas rater :
Poubelle de Tri-Sélectif, Plastique, Argent/Bleu, 25 L
8.99 € 24.01 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un nouveau pouvoir... le Haki s'éveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Un nouveau pouvoir... le Haki s'éveil Empty
MessageSujet: Un nouveau pouvoir... le Haki s'éveil   Un nouveau pouvoir... le Haki s'éveil Icon_minitimeMer 27 Fév - 19:40



Entrainement à la dure
Un pouvoir qui surgit



La fin d’une aventure… voilà ce qui résultait finalement de cette terrible bataille à Impel Down. L’équipage des Scarlet Lions Marines était arrivé ensemble dans cette prison, uni, mais c’était séparé qu’on allait maintenant la quitter, Lion venait de l’annoncer. C’est en regardant Satan et ses subordonnées se battre que l’envie me prit de m’entrainer ici, un endroit où tant de chose se sont passées et où j’avais ressenti une espèce énergie me parcourir à certains étages, comme-ci mon corps réagissait à la chaleur environnante. C’est donc tout naturellement que j’avais pris la décision de rester dans ce lieu redouté.
Le choix de Joseph et de moi-même de continuer notre aventure ici n’avait pas été une décision facile à prendre, ni même quelque chose aisément prononçable, mais celle de Lion concernant notre séparation le fut encore moins. Cependant, lui comme nous tous, nous étions rendu compte durant cette bataille de l’effroyable écart de niveau nous séparant des forbans de Grand Line, une différence qu’il fallait combler pour avancer… nous l’avions tous compris. Ceci ne lui faisait guère plus plaisir qu’à nous, mais c’était une étape importante à l’avancée de notre groupe et pour notre projet de devenir un équipage reconnu par tous nos pères. Cette décision était temporaire, elle nous laissait juste le temps à chacun de nous améliorer pour revenir plus fort que jamais.
C’est donc en toute amitié et dans l’espoir et la conviction de se retrouver très prochainement que Lion, Jula et Sephiroth quittèrent la prison, sous le salut du vieux et le mien.

C’est ainsi que l’aventure des Scarlet prit fin momentanément, partant chacun de notre côté. Au final, seuls Mand et moi-même restions sur place, j’avais donc une présence familière à mes côtés, un soutien dont j’allais certainement avoir besoin dans les jours à venir… Satan, le directeur de la prison accepta ma demande de m’entrainer en ces lieux et me plaça sous la tutelle de Méphisto Phélès
J’avais pu l’admirer en pleine intervention et il n’avait pas l’air d’être un rigolo, cependant sa puissance était extraordinaire… il allait sans doute m’apporter énormément. Satan nous demanda de nous reposer après cette dure épreuve, on en avait bien besoin ; l’entrainement débuterai donc le lendemain.
C’est donc plus motivé que jamais que je me réveillai le jour suivant, mais la motivation est loin d’être suffisante par certains moments, lorsque les courbatures et les blessures de la veille vous rappelle que vous avez participé à une guerre sans précédent. L’esprit était donc là, mais le corps avait du mal à suivre… je rejoignis tout de même mon nouveau mentor pour commencer ce pourquoi j’étais là.

--------------------------------------

Une fois devant mon professeur, ce dernier ne pipa pas un mot, gardant son air sévère et sérieux… il était en train d’aider à ramasser les débris qui trainaient, ainsi que les corps qui gisaient sous les décombres. Je voulus lui demander quel était le programme de la journée, mais son regard suffit à me faire comprendre qu’il y avait plus urgent à faire… rebâtir la prison et sa réputation. C’est donc comme ça que commença mon premier jour d’exercice, et les suivants aussi pendant un long moment : ramasser ce qui avait été détruit, trier ce qu’on pouvait sauver ou réutiliser et tout reconstruire. Chaque jour je me tuai au travail comme tous les membres de la prison, suant à pleine goutes dans les étages de l’enfer, subissant le froid à un autre niveau… c’était dur. Le soir, je me couchai et m’endormais sans même m’en rendre compte tellement la fatigue était omniprésente. Parfois, je croisai Joseph dans les couloirs, cela me réconfortait un peu, même si nous n’avions pas le temps de discuter ensemble ; lui aussi paressait éreinter.

Après plusieurs semaines de durs labeurs, la prison reprenait de son grade, retrouvant doucement une nouvelle jeunesse, assez pour qu’enfin Méphisto daigne s’occuper de moi. Ce n’était pas un grand bavard, il m’adressait rarement la parole, tout juste pour m’expliquer ce qu’on allait faire.

- Tu veux devenir plus fort… la meilleur solution c’est de te battre, encore et encore, jusqu’à te pousser dans tes derniers retranchements, poussant ton corps à aller toujours plus loin, trouver des ressources dont tu ne soupçonnaient même pas l’existence.

J’avais acquiesçai d’un signe de la tête pour lui signifier que je comprenais et que j’étais d’accord… je regrettai ce geste à peine quelques secondes plus tard lorsqu’il mit ses paroles à exécution, m’attaquant sans prévenir et avec une vitesse phénoménal. Même s’il ne me l’avouait pas, je savais très bien qu’il retenait ses coups, sinon ça ferait longtemps que je ne pourrais plus parler.
Il avait commencé par un simple enchainement de plusieurs coups de poings ne me laissant même pas le temps de tenter de me protéger. La correction continua comme ça jusqu’au soir, sans que je puisse le toucher ou me défendre une seule fois. J’avais décidé de ne pas utiliser mon pouvoir pour l’instant, voulant vraiment me perfectionner au combat, chose qui m’était impossible sous mon armure puisque je ne pouvais pas bouger avec.

Le lendemain… rebelote, il ne me laissait pas une seconde de répit, frappant toujours aussi vite et même de plus en plus fort pour m’inciter à réagir, mais je n’en n’avais pas le temps, jusqu’au jour où…
Un soir, alors que j’avais déjà subit toute la journée et voyant que cela ne menait à rien, j’utilisai mes capacités par colère, le poing du gardien-chef vint alors s’écraser contre mon revêtement, me faisant glisser sur plusieurs mètres.

- Hum… alors comme ça tu possèdes les pouvoirs d’un fruit du démon ! Pourquoi ne pas les avoir utilisés plus tôt ?
- Parce que je ne peux pas me battre avec, je n’arrive pas à bouger sous ma forme complète, je suis trop lourd.
- On va remédier à ça… peut-être que par la suite nos duels seront plus intéressant !

Cette phrase avait été prononcée sur un ton légèrement dépité, comme si notre entrainement jusqu’ici l’avait plus ennuyé qu’autre chose. Il fallait avouer que je lui opposer pas beaucoup de résistance, la différence de niveau entre nous deux était bien trop grande.

- Pourquoi l’avoir dévoilé à cet instant précis ce pouvoir ?
- Je ne l’ai pas vraiment voulu… j’en avais marre de me faire taper dessus sans pouvoir répondre, j’étais en colère.
- Très bien… on va alors utiliser cette colère pour éveiller un tout nouveau pouvoir.
- Quel pouvoir ?
- En chacun de nous sommeil une pouvoir qu’on appelle le Haki ; ce dernier peut se matérialiser sous différentes forme… Certains possèdent celui qu’on nomme la couleur du Roi, il est très rare et peux le développe ; d’autres ont celui de l’observation, permettant de ressentir des choses sur l’adversaire que personne d’autres ne peut sentir. Enfin, le dernier, c’est celui de l’armement, offrant des capacités physiques extraordinaires. Les deux derniers peuvent facilement être développés, mais généralement l’un est plus présent que l’autre.

Je l’écoutai attentivement, tentant de savoir où il voulait en venir… en quoi ces pouvoirs pouvaient m’aider avec le mien.

- Dans ton cas, on va essayer de faire ressurgir celui de l’armement.
- Pour quoi faire ?
- Avec ce dernier, tu auras peut-être la force nécessaire pour te déplacer avec ton armure, te rendant bien plus efficace en combat.
- Et comment comptes-tu faire apparaître ce Haki ?
- Je te l’ai déjà dit, tout comme ta colère t’a poussé à utiliser ton fruit, on va faire de même pour le Haki.

Il se jeta alors sur moi, comme la première fois, avec une vitesse impressionnante, sans que je n’aie le temps de réagir… et comme la première fois, je ne pus absolument rien faire, encaissant sans pouvoir réellement donner en retour.
La journée se termina sans avoir vu ne serait-ce que l’ombre de ce fameux pouvoir. En même temps comment observer son apparition sachant que je ne savais même pas sous quel forme il allait se manifester ; ce n’était pas comme mon fruit.

- On a terminé pour aujourd’hui… repose-toi, demain on reprend de plus belle !

Le lendemain, je lui fis par de mon questionnement de la veille concernant l’apparition de cette couleur.

- Comment va-t-on savoir que ce pouvoir s’est manifesté en moi ?

Il ne me répondit pas, me lançant simplement un regard menaçant… lui-même ne devait pas le savoir. J’imagine que cela dépend de la personne et que cette manifestation n’était pas la même pour tout le monde.

- Transforme-toi !
- Pourquoi faire… je ne pourrai pas me défendre.
- Si on veut s’apercevoir d’un quelconque résultat, il faut que l’on puisse voir ce qui nous intéresse.

Finalement, il semblait tout de même avoir sa petite idée sur la question, même si elle n’était pas précise. Je m’exécutai donc et me changea totalement en homme silex.
Comme à son habitude, il se jeta sur moi et commença à frapper et, comme à chaque fois, je subissais, mais cette fois-ci, j’encaissais mieux les chocs. Cependant, il ne se passa rien, aucun résultat. Je lui fis alors part d’une sensation que j’avais eue durant l’attaque d’Erika au moment de traverser l’Enfer des Flammes… comme si une énergie m’avait parcourue à cet instant ; je ressentais cette chaleur au fond de moi. Il me conduisit donc à l’étage en question pour voir ce qu’il en était. En tant qu’humain normal, la chaleur était insoutenable, une vrai fournaise, mais lorsque je me transformai, cette dernière devenait beaucoup plus supportable. Je sentais que ça pouvait marcher.

--------------------------------------

On reprit donc l’entraînement là où on l’avait laissé ; il me frappa encore et encore, je me concentrai pour tenter de réunir l’énergie de la chaleur environnante afin de bouger, mais au lieu de ça, il se passa quelque chose qui n’était pas du tout prévu… mon corps devint rouge vif, telle une pierre que l’on chauffe à haute température, et il était brûlant… je dégageais moi-même de la chaleur. Méphisto fut tout aussi surpris que moi puisqu’il le découvrit en se brulant le poing au moment de l’une de ses frappes.
Cette nouvelle capacité était-elle une extension de mon fruit ou simplement due aux flammes tout autour de nous ?
Le vampire décida d’arrêter pour aujourd’hui, histoire de nous remettre tous deux de cette nouvelle découverte. Le soir même, je tentai de reproduire cet événement une nouvelle fois, mais cette fois-ci en milieu totalement neutre. Je pouvais sentir mon corps montait en température au fur et à mesure de mes efforts, mais sans jamais atteindre un niveau d’intensité identique au précédent… cela me confirmait juste que c’était bel et bien mon fruit qui me permettait une telle prouesse, mais que j’aurai besoin de beaucoup d’entrainement pour parvenir à la maîtriser complètement.
Les jours se suivait… et se ressemblait tous, toujours des échecs et encore des échecs. Depuis l’apparition de cette nouvelle capacité, je n’avais eu aucun autre signe de l’éveil de ce fameux haki, si bien que pour éviter de se brûler, mon tuteur avait même décidé de revenir aux étages supérieurs. Cette situation commençait de plus en plus à me désespérer, pensant que jamais je ne pourrai atteindre mon objectif de devenir plus fort et donc de rejoindre mes amis sur les mers... je n’aurai sûrement pas le courage de me représenter devant eux sans avoir progressé.
Mais au final, le plus énervé c’était bien le gardien de la prison qui ne semblait pas supporter d’échouer, si bien qu’il défouler sa colère sur mon armure, sachant très bien que je ne ressentais pas grand-chose. Cependant, plus le temps passé, plus il était énervé et plus ses coups gagnaient en puissance… je commençai à craquer même avec mon revêtement. S’en était trop pour moi, je ne pouvais plus subir sa propre haine envers lui-même… un coup de pied fusa vers mon flanc, prêt à me broyer les côtes ; c’est alors que je trouvai la force de placer mon bras en opposition. Je venais de réussir à bouger un de mes membres transformés. Certes le déplacement n’avait pas été très rapide, mais je ne devais pas m’attendre à beaucoup plus pour une première fois.

- C’est bon… il s’est éveillé !

Ces simples mots venaient de mettre fin à la furie de mon professeur qui se réjouissais désormais, à sa manière, de sa réussite. J’essayai de réitérer mon geste, mais je ne retrouvais pas les ressources nécessaires et Méphisto Phélès le voyait bien.

- Puisse ta force là où tu l’as fait la première fois, recherche la même émotion, le même ressenti.

L’émotion qui m’avait parcouru au moment de bouger, c’était la colère, celle de me faire frapper sans pouvoir réagir, ainsi que la peur, une petite partie de moi craignant le coup qui fonçait sur moi à ce moment-là. C’est donc dans mes souvenirs les plus intenses que j’allai rechercher ce genre de force… la mort de Sarah. La frustration de ne pas l’avoir sauvé, la haine que je ressentais envers les hommes qui avaient fait ça et envers moi-même pour ne pas l’avoir protéger, mélangé à la peur de mourir aussi. Je me rendis compte qu’en réalité, même si j’avais voulu protéger ma petite sœur, je n’étais pas sûr que j’en aie eu la capacité, tétanisé par la peur de perdre la vie.
Ce moment là de me vie était sans doute le plus fort de tous… c’étais sans conteste de ce dernier que je pouvais trouver le moyen de réussir à bouger d’avantage et se fut la cas. Les résultats n’étaient pas extraordinaires, j’arrivais tout juste à me déplacer et à bouger les bras, ressemblant alors à un robot désarticulé ; mon entrainement était donc loin d’être terminé. Les combats qui suivirent étaient dans cet optique là, même si maintenant qu’une partie du contrat était remplie, le vampire s’occupa un peu plus du domaine corps à corps. J’appris donc à alterner rapidement entre mes deux formes afin d’augmenter mon efficacité au combat… je m’en sortais plutôt bien, me déplaçant rapidement sous forme humaine et frappant fort une fois en transformant une partie de moi. Ma défense aussi fut améliorée, pouvant dorénavant me changer entièrement juste après une attaque, évitant ainsi un retour et pouvant même parfois l’esquiver pour placer une contre-attaque.

Cependant, mon séjour en ces lieux fut écourté par un ordre de mission… je devais me rendre immédiatement à Alabasta car le gouvernement craignait une attaque contre la famille royale, je devais donc m’y rendre immédiatement.
Arrêter mon apprentissage à ce niveau m’embêter grandement, j’avais encore tant à apprendre et à améliorer. Je venais à peine de découvrir le haki de l’armement, je commençais tout juste à bouger une fois transformé et je produisais tout juste assez de chaleur pour causer une légère brûlure à un adversaire ; mais un ordre est un ordre… j’en avais donc fini avec mon entrainement. Je remerciai Méphisto Phélès pour le temps qu’il m’avait accordé et pris la mer à bord d’un navire de la marine pour me rendre dans le fameux désert de Grand Line.
Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau pouvoir... le Haki s'éveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Calm Belt :: Impel Down-