Partagez | 
 

 Le meilleur bretteur du monde [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Le meilleur bretteur du monde [PV]   Ven 31 Aoû - 12:30



"Tu périras."

L’homme poisson avait envoyé un objet métallique en direction des trois protagonistes, c’est tout ce que j’avais retenu de cet enchaînement. Mais pourtant, il venait à l’instant d’esquiver un enchaînement rapide, bien plus rapide que ce qu’un humain peut suivre. Quel est son niveau à cet homme ? Les trois protagonistes sautèrent alors face à nous, s’adressant directement à nous. Moi je ne disais rien, j’avais rengainé mes armes, la main sur le pommeau de mon katana, attendant simplement la suite des évènements. Ils allaient se battre, serait-ce une blague ? Je ne sais pas si l’homme poisson avait compris qui nous avions en face de nous, mais ce n’était pas des rigolos ces types là. Le plus grand épéiste du monde et les sisters nature, je l’ai avait déjà aperçût une fois ou deux quand je travaillais à Impel Down. En aucun cas, ils ne devaient se rappeler de moi, un déserteur n’est jamais bien vue, surtout avec les chiens du gouvernement. L’homme se plaça face à moi tandis que les sister nature emmenaient l’homme poisson plus loin. J’allais mourir aujourd’hui ? En cette nuit ? Ce n’était même pas envisageable. J’étais malgré la situation, bien plus calme que tout à l’heure, le regard aussi neutre que possible, mes yeux orangés croisèrent les siens et j’en profitais alors pour tenter une hypnose consciente. Si cette dernière passait, il attaquerait dans le vide, et non sur moi, je serai alors apte à regagner la mer, ou à lui faire face par non choix.

« Tu penses avoir le besoin de me jauger, mais ce n’est pas utile. Nos forces sont bien éloignées et je n’ai rien à protéger ici, si ce n’est ma propre vie, à laquelle je n’attache aucune importance. »

~ Flash Back ~

Le poison de la crainte et des doutes s'était inoculé dans ses veines par l'aiguille d'incessantes réflexions, son activité cérébrale dépassant la norme du fait de sa permanente utilisation et pouvant parfois dériver de telle sorte qu'il en vient à échafauder des élucubrations qui ne l'auraient point effleuré sans l'influence de cette insatiable curiosité. Néanmoins, nulle inquiétude ni préoccupation ne le tenaillait dans l'actuelle situation où il n'était qu'un chien de garde, foulant au pied les traces laissées par son maître et se mouvant aussi bien dans son sillage que dans son ombre, silencieux et vigilant. Son obéissance ne souffrait d'aucune hésitation : sans lancer de questionnements qui n'auraient assurément pas obtenu de réponse en retour, il avait emboité le pas à l'homme auquel il devait sa venue au monde, d'une critiquable nonchalance. S'il avait tant investi dans sa conception, l'individu ne pouvait lui vouloir de mal, et quand bien même le schéma différerait, aucun de ses actes passés ne pourrait justifier une agressivité à son encontre, sinon une éventuelle jalousie pour ses exceptionnelles habiletés que tous crurent perdues jusqu'à récemment. Ces précieux pouvoirs le rattachaient à la terre au même titre que cette ombrageuse organisation au sein de laquelle il fut enrôlé dès sa naissance, agissant dans la pénombre au nom du bien. Car nulle plante ne pouvait se développer sans de solides fixations et un traitement approprié, ce qui faisait de sa formation un impératif afin de faire de lui ce pourquoi il avait été façonné. Devenir un des soldats de cette sibylline légion à qui il devait son humanité, en plus de la possibilité de progresser chaque jour en tant qu'être en but de se compléter.

Qui d'autre eut été capable de cette audacieuse ambition ? L'immoralité était de mise, et c'est pourquoi le plus grand secret planait sur le propriétaire de ces palpitations cardiaques en pleine expansion. L'immersion avait notamment pour propriété de faire tourner au ralenti ses fonctions vitales, et en être enfin débarrassé conférait au spécimen expérimental l'impression de se sentir accélérer, que la cadence de toute chose prenait une autre dimension. À pouvoir jouir de ce sentiment soudain de vitalité, aussi insatiable qu'il puisse en être après tant de privations de ces humbles plaisirs, il comprit pourquoi on ne l'avait jamais laissé quitter sa cellule avant ce jour : connaître cette délivrance sans être en mesure d'y accéder selon son bon vouloir aurait été l'initiation d'une démence. La mise à l'épreuve de sa patience ne rendait que plus transcendant cet instant après avoir tenu bon malgré la durée de l'attente. Son corps ruisselant de la substance dans laquelle on l'avait contenu avait acquis un espace autrement plus étendu que le mètre de diamètre de son inconfortable réceptacle. S'accroupir était déjà en soi un soulagement alors que son tissu cutané séchait dans la sérénité de sa solitude. L'une après l'autre, ses phalanges frémirent, suivies de ses orteils. Dans une symphonie lugubre, ses articulations se mirent à craquer à la chaîne sous son commandement d'une suite de mouvements brefs mais précis, les dernières séquelles de l'engourdissement se volatilisant pour finir de l'alléger. Ça mutation fut une horreur...

~ Flash Back off ~

Le temps de se souvenir douloureux parut m'être une éternité, seul quelques secondes venaient de passer. Je soupirait, et semblant glisser sur le vent, tentant le moins de bruit possible, je jetai une chaîne sur lui pour le saisir. Je venais de perdre la tête.

«ATTAQUE MOI ! Toi le vendu du gouvernement, la honte des pirates, montres-toi sous ta pleine puissance ! Si tu as le cran d'attaquer quelqu'un comme moi, fais le au moins jusqu'au bout !»
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 258

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le meilleur bretteur du monde [PV]   Ven 31 Aoû - 13:27

Cette homme, qui lui faisait face... Était-il fou ? Il l'attaquait tout en sachant éperdument qui il était ? Pouvait-on considérer ceci comme de l'audace ? Non, c'était sans aucun doute de l'imprudence. Attaquer quelqu'un que l'on savait plus puissant, c'était tout simplement la peur qui nous faisait agir ainsi. Dans la plupart des cas, les hommes qui avaient peur voulaient se défendre par l'attaque. Et c'était sans doute le cas chez cet homme là. La peur le poussait à agir... et malheureusement pour lui, elle le faisait mal agir. Il ne devait pas avoir l'habitude de ce genre de rencontres... Et il avait du comprendre que sa vie ne tenait désormais qu'à un fil. Un fil, plus que fin, et dont une immense paire de ciseaux extrêmement affûtée menaçait l'équilibre. La chaîne arrivait droit vers Mifune et il savait qu'il n'avait plus un instant à perdre. Mais pour lui, ce geste n'était que futile. La "vitesse", si l'on pouvait l'appeler ainsi, de cette arme était ridicule pour le Sword Master. Ce dernier prit appuis sur le sol et fonça vers son adversaire en passant tout simplement à côté. Sa lame se posa sous la chaîne et la frotta tandis que les mouvements rapide du Schichibukai le menaient droit vers son ennemi. Et en une poignée de centièmes de secondes, il se retrouva juste devant lui, l'épée sous le bras de l'homme. Son visage était toujours parfaitement impassible et nul ne pouvait comprendre ses intentions. Alors que la lame se rapprochait dangereusement du torse de son ennemi, il continua sa route bien plus lentement, ne faisant désormais que marcher. Son katana était déjà dans son fourreau et il marchait les mains dans les poches. Il n'avait fait que découper le haut de cet homme pâle, ne laissant aucune trace visible sur le corps de ce dernier. Il continua de mordiller le cure-dent avant de se retourner en prenant la parole :

-Je ne souhaite pas te tuer... Pas pour le moment du moins. Tu as parlé de cran, non ? C'est plutôt toi qui devrait avoir le cran de rester calme... T'auto proclamer épéiste ne marche pas, tu sais ? Les seuls vrais bretteurs savent garder leur calme en toutes circonstances... Chose que visiblement, tu as oublié.

Son visage était toujours parfaitement impassible mais une chose émanait de ses paroles : son sérieux. Il pensait clairement tout ce qu'il venait de dire. L'homme qui lui faisait face ici n'avait aucune chance s'il n'arrivait pas à rester calme... Il n'avait même aucune chance de blesser Mifune qui reprit son katana en main, se mettant en garde une seconde fois. Il cracha le cure-dent sur le sol avant de regarder son adversaire à nouveau :

-Tu es prêt ? Je vais finir par me dire que l'homme poisson est un combattant plus intéressant que toi.

Ce n'était qu'un constat et cela n'avait nullement pour but de provoquer Hato. L'épéiste de légende regarda son ennemi de haut en bas lentement, faisant attention à chaque détails. Il avait peut être des armes cachées ? Des poignards ou d'autres ustensiles capable d'ôter la vie ? C'était bien possible et il cachait quelque chose, c'était presque certain. Le Schichibukai le sentait. Il n'avait pas tout dévoilé lors de son précédent combat... Quelque chose ne tournait pas rond. Ses pensées étaient floues, il semblait penser. Se souvenir, tout du moins. C'était sans doute après l'une de ces pensés qu'il avait attaqué le blond... Mais ce n'était pas certain. Rien n'était certain. Ce combat, étrangement, semblait dénué de certitude. Ils combattaient sans combattre, pensaient sans penser. Rien ne tournait rond, c'était l'impression qu'avait Mifune. Celui qu'il combattait n'avait pas l'air humain. Son temps pâle... ses canines... Un vampire ? Certes, la lune se reflétait étrangement sur son visage et certes, ses dents étaient bien trop proéminentes pour être celles d'un humain. Mais pourtant... Le blond ne pouvait se résigner à penser qu'il combattait un humanoïde comme celui-ci... Le noir semblait cependant s'amplifier d'instant en instant... Des nuages commençaient à cacher les étoiles et l'astre nocturne. Quoi qu'il était, ce bretteur ne montrait pas toute sa force. Cet affrontement s'annonçait intéressant...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le meilleur bretteur du monde [PV]   Ven 31 Aoû - 14:47



"Tu crois me connaître ?"


Un mouvement rapide, bien trop rapide pour que mon œil ait le temps de l’analyser, ce bretteur, en même temps qu’il esquivait mon coup, avait foncé droit sur moi et m’avait coupé le haut de ma tenue. Il continuait sa marche, derrière moi, en ayant déjà rengainé, je souriais, toujours cette même folie dans le regard. Il prit alors la parole, déclarant que la peur ne faisait pas partie d’une faculté apte au maniement du sabre. La peur ? Quelle peur ? Je me retournais alors face à lui en souriant toujours. Ma main se posa sur le pommeau de mon katana et je lui répondais alors simplement « Quelle peur ? Tu penses être en mesure de juger les gens, Mifune ? Je suis Tsukiyo no Hato. Ce que tu vois dans mon regard, c’est de l’excitation ! » Suite à ceci, un léger rire. « Tu crois savoir qui je suis ? Tu ne connais même pas le centième du sang qui coule dans mes veines. Je n’ai pas grand-chose d’humain, n’essais pas de me comprendre comme tu les analyses eux, t'as trop grande confiance en toi...». Et je me mis alors à marcher en sa direction, calmement, le sourire aux lèvres, toujours aussi déterminé. Mifune saisit de nouveau son katana en crachant son cure dent au sol, avait-il enfin décidé de devenir un minimum sérieux ? Mon regard se posa de nouveau sur le sien alors que je continuais d’avancer dans sa direction, si l’homme poisson était si intéressant, il n’aurait pas prit la peine de me faire face et en aurait déjà terminé avec moi. Tout ceci n’étaient que des mots face auxquels je restais totalement neutre.

« Je vais te dévoiler ma nature. »

Mes yeux virèrent au rouge alors que saisissait mon katana maudit. Mon regard plongeât dans le sien et je disparu rapidement de sa vision en soupirant un léger « switch », qui me fit arriver juste en face de lui. C’est à ce moment précis, qui dura un dixième de seconde, que mon regard fut plongé dans le sien, un sourire mauvais sur mon visage. Murmurant « You’re mine… » Avant de passer dans son dos en switchant de nouveau de ma position actuelle, mes lèvres frôlèrent à ce moment son épaule « What a good feeling… » Je tentais à cet instant de le saisir de mes dents, tentant de planter ses dernières en lui, en un bref instant, a peine eus-je le temps de tenter ce mouvement que je passais maintenant sur le côté, soupirant longuement en fermant les yeux « Bloody Rain… ». Je dégainai à cet instant mon katana, tentant de lui en infliger de nombreux coup avant de, en un bon, reprendre une distance certaine, me cachant simplement dans le noir, à l’intérieur d’une bâtisse, après avoir soulevé un épais nuage de poussière en laissant mes chaînes creuser une tranchée dans le sol. Je n’attendais rien de spécial, si ce n’est un mouvement de sa part, mais il ne semblait pas bouger. Je profitais de cet instant pour saisir l’homme qui siégeait dans cette maison et lui apposa mon baiser. Je sortie simplement par la porte, revigoré, en pleine possession de mes moyens.

« Ça va mieux… Désolé de l’attente. » Dis en essuyant un fin filet de sang dégoulinant de mes lèvres, le long de mon menton. « On peut commencer enfin le combat. D'égal à égal». Plus rien dans mon regard ne semblait montrer l’excitation, la joie, la peur, la faiblesse, la force. Juste régnait une imperceptible envie de savoir toute l'étendue de la force de cet homme. Je fermais les yeux en écoutant son souffle.

Citation :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "You're mine ♥"
♣♠♣ Description ♣♠♣ "Hypnotise son adversaire pour en faire son jouet.

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Switch !"
♣♠♣ Description ♣♠♣ L'utilisateur cour a très grand vitesse, et utilise sa chaine s'il doit changé subitement de direction afin, de prendre ses adversaires de vitesse. Soulève une grande quantité de poussière.

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "What a good felling ~#"
♣♠♣ Description ♣♠♣ utilise sa vitesse pour mordre un membre de son adversaire jusqu'à lui brisé les os grâce a sa mâchoire puissante. Sert aussi à boire sur un homme hypnotisé, montant la puissance de la magie du damné.

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Bloody Rain"
♣♠♣ Description ♣♠♣ Utilise un sabre et sa vitesse de vampire pour faire une 20e de mouvement en une seconde. Cette techniques a pour but de ce défendre des projectiles rapide. Mais elle peut être utilisé au corps à corps mais elle ralenti quand elle heurte la chaire d'un adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 258

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le meilleur bretteur du monde [PV]   Ven 31 Aoû - 15:17

Non, il n'était pas humain, c'était sûr. L'arrogance de son regard, l'assurance de ses pas... ses dires, son sourire... Rien ne pouvait être humain. Mis à part chez un fou ou à un être bestial, cette attitude n'existait pas. Mifune avait, bien entendu, déjà croisé des hommes qui avaient osé lui tenir tête... Mais tous avaient un bien meilleur niveau. Alors pourquoi se permettaient-ils de rire ? Etrange, c'était le mot qui désignait le mieux l'être face à lui. Ce combat ne tournait réellement pas rond, comme si une roue manquait à un engrenage. Il tournait dans le vide. Le seul à chercher à se battre à se moment là était le Sword Master. La volonté de combattre n'habitait pas son adversaire... Du moins... pas encore. Il avait dit son nom. Tsukiyo no Hato... Le Schichibukai aurait juré l'avoir déjà entendu quelque part, mais où ? C'était une excellente question et il ne chercha pas à y répondre. Tout ce qu'il voulait, c'était savoir en quoi cet homme n'était pas humain. En quoi il allait être un dangereux adversaire, malgré son inexpérience et sa faiblesse évidente. Car dangereux ne veut pas toujours dire puissant...
Ses quelques piques n’atteignirent pas le blond qui resta de marbre, toujours en garde. Il ne cherchait absolument pas à saisir l'ampleur des injures proférées habilement. Il savait parfaitement que tout ce que voulait l'homme en face de lui, c'était lui faire perdre son sang froid. Il se montrait intéressant, même si Mifune avait dit le contraire. Le fait qu'il sache parfaitement quoi dire et faire pour tenter d'agacer son adversaire était un signe de bonne possession de son corps. Non, au moment de l'attaque, il avait tout simplement perdu le contrôle de son être. Le contrôlait-il encore ? Cherchait-il à fausser son attitude auprès de l'épéiste de légende ? Ce dernier savait qu'il n'avait pas réfléchi lors de son précédent assaut... Car celui-ci était bien mieux construit. En effet, en quelques secondes seulement, ce Hato fonça avec une très grande rapidité droit vers le bretteur qui resta calme, analysant ses mouvements. Il les avait usé face à l'homme poisson... Cette vitesse époustouflante était impressionnante mais il ne la contrôlait pas pleinement. C'était bien une autre preuve du fait qu'il n'était pas humain... mais alors quoi ? L'adversaire du blond passa à ses côtés en tentant plusieurs offensives... mais il ne semblait pas y être. Restant parfaitement immobile, à l'oeil nu tout du moins, Mifune évita et para les offensives consécutives sans aucun problème. Ce type était rapide, oui, mais pas assez une fois au corps à corps. Il était encore un jeunot sur ces mers... Et il disparut, d'un bond. Le Schichibukai se remit droit, gardant cependant sa lame dans sa main droite. Le type venait de disparaître dans une maison... Et l'épéiste légendaire savait parfaitement ce qu'il était allé y faire. En poussant un soupire, il murmura :

-C'est ma veine...

Hato revint alors, un mince filet de sang coulant le long de sa bouche. Un vampire, qu'il était... Même si extérieurement, Mifune était toujours parfaitement impassible, il était bel et bien embêté intérieurement. Tuer un vampire, il ne savait pas si c'était possible. En se référant aux légendes, il savait que le soleil était dangereux pour leurs teints pâles... Mais une épée... Ne s'étant jamais plus intéressé à ses créatures, il n'en savait strictement rien, mais il n'allait pas tarder à le savoir. Maintenant que cet homme avait fait son assaut, c'était au tour du Schichibukai de montrer sa force. Ce hors-la-loi n'avait envie que d'une chose, c'était de se mesurer à un pirate de légende comme celui qui lui faisait face. Il voulait savoir la puissance de ce dernier... mais malheureusement, il était encore loin d'être suffisamment puissant pour le forcer à la montrer.

Le combat allait reprendre. Toujours en garde, Mifune s'élança soudainement en direction de son ennemi, katana en main. Une fois juste devant lui, il la plaça en direction du sol et remonta jusqu'à en pointer la Lune, tentant de découper le corps d'Hato dans une blessure simplement superficielle. Une fois cela fait, il lâcha tout simplement son épée et la récupéra de l'autre main, faisant désormais un geste horizontal sur le torse du vampire :

-Quick cross !

Une fois cette croix achevée, il lâcha soudainement son épée, puis il passa à côté d'Hato, à sa droite. Il fit le tour de ce bretteur avec une rapidité insoupçonnable et se remit à sa gauche, derrière lui, avant de récupérer l'arme :

-Strong strike !

Il tenta de frapper au niveau des côtes, du dos de la lame, dans le but d'éjecter cet être jusqu'au mur d'une bâtisse proche. Cette offensive non plus n'était pas mortelle, loin de là... mais elle était assez efficace pour étourdir un ennemi, ou même pour l'assommer dans le meilleur des cas. Mais tout était entre les mains de cet autre épéiste... Sa vitesse arrivait-elle à la cheville de celle de Mifune ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le meilleur bretteur du monde [PV]   Ven 31 Aoû - 16:00



"Tu périras."
Drôle de situation, il semblait comme intact, je ne l’avais donc pas touché une seule fois ? Sa vitesse était bien impressionnante, je n’avais jamais fait face à un tel adversaire de toute la pauvre vie. Si mon frère me voyait, il rigolerait de ma piètre existence, et de mon piètre manque de technique. Mais aujourd’hui, rien n’était plus pareil, car j’avais l’assurance de pourvoir le mettre à terre, mon frère. Dans le cas de l’homme en face de moi, ça allait surement être autre chose. On ne parlait plus, il fonça soudainement sur moi, mes yeux étaient toujours clos, une intuition me fit reculer d’un pas, évitant un premier coup, puis un autre, reculant encore en esquivant le second assaut. Finalement, il sembla tourner autour de moi, mais tout fut floue en moi, si bien je n’eus pas la vitesse nécessaire pour anticiper le second coup qui me projeta en direction d’une bâtisse de pierre, j’eus a peine le temps d’enrouler ma chaîne autour d’un poteau pour stopper ma course dans les airs, que celui-ci céda, volant dans le mur de la maison qui éclata en débris, moi j’étais resté sur place. Quelle violence dans ses coup, il ne sembla pas montrer un dixième de sa force, que mon corps semblait déjà lâcher face à sa puissance démentielle. Je portai ma main à mes côtés, fêlée… Je n’allais pas devoir attendre plus longtemps. J’attendais visiblement un autre assaut qui ne venait pas, attendait-il que moi je prenne l’initiative ?

« Tu es impressionnant, Mifune, tes coups sont d’une violence… »

Je parlais différemment, j’étais bien plus calme et décis que quelques temps auparavant. Mes yeux virèrent au rouge sang tandis que mes cheveux déteignirent en blanc. C’était le fait d’avoir retrouvé mon être en buvant du sang, avant de tomber dans la folie pour une cause de manque que je n’aurais su expliquer. Ma voix semblait totalement dépourvue d’émotion, je parlais comme un mort, comme à un mort. Il est vrai que je n’attachais pas particulièrement d’intérêt à ma vie, c’était peut-être cela qui faisait que je ne pouvais pas me battre convenablement comme si je ne devais pas mourir. Mes lèvres s’entrouvrirent de nouveau et je regardais le creux de ma main en esquissant un léger sourire de dépit, emplit de tristesse.


« C’est étrange, ma tête semble me dicter des mouvements que je ne contrôle pas, et cela correspond parfaitement aux esquives des tiens, je n’avais jamais ressenti ceci avant ce jour. Mais je ne suis malgré cela, pas assez rapide pour faire quoi que ce soit contre toi. Je n’ai pas perdu la volonté de me battre, mais si cela doit être mon dernier combat, je souhaite que tu me montres ta pleine puissance, en tant qu’épéiste, tu dois comprendre mon souhait de mourir sous ta lame, sous ta plus belle forme, sous ton plus bel acte. »

Suite à ceci, je semblais me courber légèrement, comme lui donnant un salut respectueux. Et dégaina mes deux katana en fonçant en sa direction, je semblait en parfaite phase avec moi-même à ce moment précis, rien sur le cœur, rien dans la tête, je laissais simplement les mouvements se faire, les lèvres entrouvertes, comme en quasi léthargie, j’avançais à une vitesse que je n’avais jamais soupçonné, mais en ce moment, je n’avais pas l’impression d’être dans mon corps. Je semblais simplement effleurer le sol, prenant appuie sur ce dernier pour me propulser sur les murs des maisons alentours, les faisant céder sous la pression de la vitesse d’arriver, avançant donc de manière irrégulière et en zigzag. Arrivant face à lui, mon image semblait restée sur les murs maintenant tombés. La poussière était impressionnante sur toute la trainée de mon déplacement. J’assignais un mouvement haut avec ma main droite tandis que je m’abaissais au même moment avec la main gauche, visant à entailler ses jambes. Au même moment, j’usais encore de ma vitesse, sans réellement réfléchir à mes mouvements, agissant simplement comme ils m’étaient dictées dans ma tête, et effectua une rotation en me relevant, visant son thorax de mon pied gauche, projetant par la même occasion ma chaîne qui prolongea alors me mouvement de mon pied. Quelle étrange sensation que celle de célérité et de paix. Je voyais tout au ralenti, j'entendais le battement de mon propre coeur, étais-je en train de mourir ?

Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 258

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le meilleur bretteur du monde [PV]   Ven 31 Aoû - 16:41

<
Surprenant, c'était le mot. Les yeux pourtant fermés, ce type réussit à éviter les deux premiers tranchants de Mifune qui cependant continua son assaut. Une fois que le dos de la lame heurta les côtes de Hato, ce dernier fut balancé avec force en direction de la maisonnette mais il réussit à se rattraper in extremis pendant que le Schichibukai se remettait lentement en garde. Son adversaire utilisait des débuts de haki de l'observation... Il n'était pas aussi banal qu'il ne voulait le faire croire. Un vampire capable de voir les yeux fermés... Le blond se croyait dans une fiction de mauvais goût. Mais ça n'était pas tout... Le carnassier admit qu'il ne bougeait pas de lui même... C'était bel et bien là son instinct de survie qui le préservait en vie, doublé par le haki capable de prévoir les coups à l'avance. Cependant, sa vitesse restait bien inférieure à celle de l'épéiste de légende et il ne pouvait donc pas parer ou esquiver tous les coups de ce dernier. Mais ce n'était que le début du combat, du moins si cela continuait à ce rythme... mais visiblement, le pâle voulait en finir. Au plus vite... Il devait se savoir perdu... Et pourtant, il passa à l'attaque, encore plus rapidement que la première fois. C'était assez intriguant de le voir bondir ainsi de mur en mur. Il semblait cependant mieux se débrouiller, comme s'il se contrôlait pleinement... Tel une chauve-souris. Restant parfaitement calme, Mifune le regarda se rapprocher dangereusement. Ses yeux avaient du mal à suivre, mais son haki était là. De toute manière, pour le moment, la vitesse de son adversaire devenu albinos ne pouvait pas le mettre suffisamment en danger pour qu'il dévoile toute sa puissance. Et pourtant...

L'épée du vampire frôla le sol dans le but de faucher les jambes du blond qui, par réflexe, sauta avant d'anticiper la seconde offensive de son adversaire. Un coup de pied... C'était bien pensé. Mais ce geste était en plus accompagné d'une attaque de la chaîne. Décidément, ce mec avait bien plus de ressources qu'il ne semblait le vouloir faire croire. Plaçant l'épée verticalement, Mifune para le coup de pied assez simplement. La chaîne vint attraper la lame, désarmant son propriétaire tandis que celui-ci fut repoussé quelques mètres en arrière avant de se rétablir sans soucis. Il se mit droit en silence, regardant le vampire qui avait réussi à le désarmer. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas affronté quelqu'un d'aussi puissant... Ou tout du moins d'aussi prometteur. Hato se redressa. Ses yeux rouges tranchaient avec la nuit... Ils étaient menaçants et narguaient le Schichibukai. Ce dernier fronça les sourcils calmement. Il avait sous estimé son adversaire. Il remonta lentement un cure-dent à sa bouche et le mordilla en reprenant un visage impassible. Puis il cria :

-Hélène !

Cette dernière entendit malgré la distance et lança une sorte de carquois à Mifune qui le rattrapa au vol sans quitter son adversaire des yeux. Il allait utiliser toute sa puissance pour le réduire à néant. Allait-il le laisser en vie ? Malgré la menace qu'il représentait, oui. Un potentiel rival n'était jamais refusé dans le monde de l'épée. Un défi incroyable s'offrait en perspective tandis que le forban lançait son carquois en l'air. Ce dernier tourna, projetant une centaine d'épées sur le sol où elles se plantèrent. Le terrain était maintenant celui du Schichibukai et le vrai affrontement pouvait commencer. Tout d'abord, le blond retira une épée proche de lui et la lança subitement sur Hato d'un simple geste de la main. Avec une vitesse inouïe, il réapparut devant ce dernier et rattrapa l'arme au vol, attaquant au niveau du torse une nouvelle fois, bien plus rapidement que précédemment. Dans la foulée, il coinça une épée entre son pied et sa tong. Il la retira habilement et l'attrapa de la main gauche, attaquant cette fois diagonalement, de gauche à droite. Il lâcha les deux armes et elles allèrent se planter dans le sol, mais il n'en avait pas fini pour autant. Il disparut à nouveau, utilisant le même déplacement qu'auparavant, passant à côté de son adversaire. Une fois derrière lui, il attrapa une épée et entailla le bas du dos de ce dernier. Il la lâcha une nouvelle fois, et elle alla se planter dans le mur proche. Puis Mifune se pencha en arrière et mit ses mains sur deux pommeaux il se mit alors parfaitement droit, la tête en bas, et continua son geste en retombant sur les pieds et en lançant les deux lames en direction des épaules du vampire. Mais bien loin d'avoir terminé son petit enchaînement, le Schichibukai prit une autre lame et, avant que les deux propulsées auparavant ne touchent Hato, il passa incroyablement vite à côté de lui, attaquant une multitude de fois sur son dos. Il s'arrêta une quinzaine de mètres plus loin, une main tenant un katana, l'autre bras pendant simplement, le cure dent toujours dans la bouche.

-Voilà qui devrait suffire... Tu as pu observer le Sentoryu, vampire... Style que je suis le seul à maîtriser.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le meilleur bretteur du monde [PV]   Ven 31 Aoû - 16:54

Hato inapte au combat, RP clos, Hato au sol et en sang Cool
La suite à ceci sera mise en flash back à sa prochaine rencontre avec Mifune.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le meilleur bretteur du monde [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Devenir le meilleur charpentier du monde
» MEILLEURE BLAGUE DU MONDE
» [PCM 2011] Le meilleur coureur du monde
» Un jour, je vivrai dans un monde où RP sera le meilleur moyen du monde de gagner sa vie !
» Je ne suis pas le meilleur cavalier du monde ♣ Nina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 1 :: Whiskey Peak-